Les états modifiés de conscience

 

téléchargement (1)Il est indispensable que ce nouveau monde redonne une place primordiale à l’enchantement: ressentir la magie de la vie. Il ne s’agit pas de renoncer à l’extase et à l’euphorie, car elles sont des aspirations légitimes inscrites au plus profond de nous, et elles ont besoin d’être satisfaites. Mais il faut comprendre que la vraie nature de ces aspirations est une expansion de soi, et non des états passagers suivis de mal-être.

Les plantes d’origine pour la spiritualité

Autrefois, certaines drogues étaient utilisées dans ce but, de façon rituelle, selon des procédés dirigés et contrôlés par des sages: sorciers, prêtresses, chamans. De nos jours, on constate que des pratiques de cette sorte ont persisté dans quelques tribus africaines ou amérindiennes (voir les ouvrages cités en fin d’article). Or, il est important de noter qu’elles ne sont pas offertes à tous, mais réservées aux personnes qui sont acceptées parce qu’elles ont démontré qu’elles étaient aptes et prêtes. Elles sont pratiquées sous forme de rituels initiatiques qui ont lieu seulement quelques fois dans la vie et marquent des passages importants. Les drogues sont prises sous le contrôle du chaman, et leurs effets suivis, interprétés et corrigés au besoin. A ce sujet, voici ce qu’énonce le sage Adama (les extraits de l’ouvrage de A.L. Jones, Telos sont repérés par un fond vert)

Au départ, il y a très longtemps, les plantes altérant l’état de conscience aidaient les humains à percevoir leurs qualités divines, leur Soi divin éternel et le Créateur. Elles furent également employées pour augmenter les facultés télépathiques, de même que les dons de clairaudience, de clairvoyance, de psychométrie, et à d’autres fins similaires. Ces ouvertures spirituelles reliaient chacun plus directement au royaume angélique, aux esprits de la nature, au royaume animal et aux êtres de l’autre côté du voile. Les énergies accrues par les plantes sacrées donnaient accès au voyage interdimensionnel. Tels étaient les principaux rôles de ces substances végétales; il s’agissait de percer des voies spirituelles… En vérité, les plantes sacrées étaient porteuses d’une vibration si élevée que, lorsqu’on les absorbait, les propriétés liées à leur vibration élevaient le corps et ouvraient la conscience à des révélations et à des expériences de nature supérieure.

Les procédés d’origine

Pendant une très longue période d’évolution de la Terre, les gens puisaient à même l’énergie de ces plantes avec grande déférence, en ayant le sentiment du sacré et une intention pure; ils consommaient une petite portion de la feuille cueillie directement sur la plante vivante, selon l’expérience désirée. Une grande variété de ce genre de plantes existait, chacune offrant un don spirituel spécifique. On n’en faisait jamais mauvais usage et elles ne provoquaient aucune dépendance… En outre, on traitait ces végétaux avec le plus grand respect; il fallait demander l’autorisation des devas [esprit] de chaque plante pour bénéficier des propriétés de chacune… Elles étaient considérées comme une nourriture de l’âme aussi importante que les aliments destinés au corps.

Par ailleurs, on ne fumait pas ces substances pour ensuite les inhaler dans les poumons, comme on le fait avec les équivalents actuels des herbes d’origine, du reste tout à fait différents. A l’époque, les utilisateurs ne consommaient qu’une petite portion de la feuille ou une feuille entière, selon l’espèce; cela suffisait à obtenir les résultats désirés.

Les drogues actuelles sont une imitation médiocre des véritables plantes sacrées d’origine

Les dites « herbes » que fume la génération actuelle dans l’espoir d’établir une connexion avec un aspect supérieur en elle ou d’expérimenter d’autres réalités dimensionnelles appelées voyages n’ont rien à voir avec celles qui étaient initialement employées à des fins spirituelles. Ces dernières n’existent plus. Aujourd’hui, ce que vous appelez « drogues récréatives » présente une vibration négative corrompue très éloignée de celle des substances sacrées de jadis… Au lieu de mener mentalement les adeptes vers des royaumes lumineux lors de leurs voyages multidimensionnels, les drogues actuelles les conduisent vers la vibration inférieure du plan astral, là où la lumière est voilée et la conscience, complètement déformée.

Les drogues actuelles mènent à l’illusion du plan astral

Qu’est-ce que le plan astral? Nous ne sommes pas constitués seulement d’un corps physique. Même si la science officielle et l’enseignement dépensent beaucoup d’énergie pour reléguer nos corps subtils et les chakras dans la catégorie des absurdités, les enseignements traditionnels, les écrits d’enseignants contemporains, et l’expérience de nombreuses personnes établissent leur réalité (voir article Chakras et corps subtils). Ces corps correspondent à différents niveaux (ou plans) de vibration. Vous sentez bien que le niveau intellectuel n’est pas de même nature que le niveau des émotions et que celles-ci sont différentes des lois physiologiques ou moléculaires du corps physique. Ce sont trois niveaux de réalité, correspondant à 3 niveaux de conscience. De façon analogue, il existe plusieurs niveaux de fonctionnement psychologique qui nous fait dire, dans le langage populaire, qu’une personne a une belle âme ou une âme noire. L’usage régulier des drogues maintient ceux qui les consomment aux plus bas niveaux vibratoires.

Nombre de gens croient que les drogues conduisent à une voie spirituelle avancée, parce qu’elles procurent des expériences de réalités autres. Ils ignorent toutefois qu’elles les amènent à des degrés inférieurs du plan astral, qu’ils n’obtiennent pas les expériences du plan éthérique qui ennoblissent, en ce lieu où réside la conscience supérieure. Il existe une différence très grande entre le plan astral et la sphère éthérique… Le plan astral est également appelé plan de la dualité, de léthargie ou d’inconscience spirituelle; c’est un lieu où peu de lumière pénètre, où la vérité et la nature divine sont inconnues. On peut aussi dire que c’est une sphère de profonde illusion, car dans certaines régions ce plan reproduit les apparences fallacieuses avec beaucoup plus de réalité que ce qui est en vérité. Le plan astral est toujours déviant, déformé, séduisant et mensonger.

Lorsqu’on absorbe une drogue récréative quelle qu’elle soit et que l’on goute à une expérience agréable, c’est peut-être une indication qu’on est parvenu à un degré un peu plus élevé du plan astral; en revanche, il s’agit toujours du même plan. Jusqu’à ce que ce plan soit entièrement purifié de toute négativité et des émotions humaines, les vibrations qui y règnent ne pourront jamais mener qui que ce soit très haut sur les vagues de lumière, ni même les rapprocher vaguement du plan éthérique. Ainsi, l’abus de drogues n’induira jamais une expérience de la lumière...

Lire l’article en son entier sur le Site de Alain Boudet : http://www.spirit-science.fr/doc_sante/drogues.html

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...