L’œuvre de Lumière sur la Terre

 

téléchargement (3)Après le non-faire, il y a encore cette expression barbare pour vos oreilles de non-positionnement. Plus barbare encore si l’on vous invite à vous positionner dans le non-positionnement.

Ne vous affolez pas. C’est moins compliqué qu’il n’y paraît. Je crois même que la plupart d’entre vous, après le bref exposé sur le non-faire, ont compris ce corollaire sans avoir besoin d ‘explications supplémentaires. Pourtant, dans le doute, je me permets d’insister, car sur des sujets aussi vitaux il faut être certain d’avoir bien saisi de quoi il  s’agit avant de pouvoir l’appliquer.

Il est vrai que c’est surtout par le cœur que vous devez comprendre ces choses-là. Votre intellect a lui seul ne pourra jamais adhérer à ces principes si, au plus profond de vous, il n’y a pas eu ce déclic qui vous amène à les adopter. C’est pourquoi une méditation d’une demi-heure, par laquelle vous faites vôtres ces notions, vaut de longs discours. Que ces explications ne vous empêchent pas de consacrer quelques moments de loisir à une telle méditation. A ce moment-là nous vous donnerons toutes les explications que vous souhaiterez, destinées à vous et à vous seul.

Le non-positionnement découle tout simplement de votre « lâcher prise ». C’est-à-dire que, ayant acquis cette confiance dans le céleste de la certitude que le ciel connaît mieux vos besoins et ceux de votre entourage que vous-mêmes, il vous sera d’autant plus facile d’abdiquer vos opinions et idées toutes faites pour devenir cet instrument conscient de la volonté divine.

En quoi cela se traduit-il concrètement ? Ne doit-on plus jamais caresser des rêves, faire des projets, avoir des opinions ?

Non, ce n’est pas de cela qu’il s’agit. Bien sûr, vous avez le droit de rêver et de bâtir des projets. Simplement ne vous y accrochez pas avec la dernière vigueur. Exprimez-les clairement à votre maître préféré ou à votre soi supérieur et ensuite ne vous en occupez plus. Et si les choses ne tournent pas exactement comme vous l’auriez voulu, ne commencez pas à nous maudire ; soyez plutôt sûrs que ce n’était pas le meilleur pour vous.

Si vous le voulez bien, et pour être ces instruments magnifiques de la volonté divine et donc de l’ascension de l’humanité et de la terre, cessez d’avoir des opinions sur tout et tous. Cessez de colorer chaque événement, chaque personne, des couleurs de vos opinions d’hier. Pour illustrer ceci, je vais vous raconter une petite histoire.

Un « canal » avait la ferme intention de devenir cet instrument total de l’œuvre de lumière sur la terre. Cependant, il avait l’habitude de regarder la télévision, surtout les informations, et il discutait, s’indignait en écoutant certaines nouvelles, certaines affirmations. C’était plus fort que lui (en l’occurrence, c’était une elle). Cela lui a pris quelque temps pour reconnaître que ses opinions n’étaient pas fondées sur une connaissance véritable des faits et des êtres, ce qui les rendait fallacieuses. Il y a des hommes et des femmes qui perdent leur calme lorsque l’on parle de football, de courses de chevaux ou autre sport favori. Pour d’autres ce sont des sujets plus profonds qui les passionnent au point de les rendre irrationnels et parfois incohérents.

Pour elle, c’était la politique. Elle finit néanmoins par comprendre que ses opinions, surtout en matière de politique, ressemblaient au point de vue de la puce qui vivait sur la peau d’un d’éléphant. Chaque fois que l’éléphant se grattait, la puce entrait en panique, croyant à un tremblement de terre.

Je ne parle pas de manque d’intelligence, chers enfants. La puce de cet exemple aurait pu être la plus intelligente de toutes les puces de l’univers, voyez-vous… ce qui lui manquait c’était la perspective. Or, le manque de perspective peut tout fausser. Alors, le canal en question décida de ne plus avoir d’opinions non-fondées, de rendre grâce à tout ce qui est et à tout ce qui n’est pas, laissant ainsi aux pères e taux maîtres le soin de transformer les choses. Mieux, sachant que de cette façon elle ne s’opposait pas à la transformation, à la mutation de la planète et de toute la vie qu’elle abrite, elle usait de son libre arbitre pour appuyer cette mutation, et cela lui apportait énormément de paix et de joie.

Avec quelques efforts, vous pourrez tous faire comme ce canal ; devenir des êtres transparents à travers lesquels passent les événements et les êtres, les regarder tous dans l’amour inconditionnel, contribuant ainsi à leur transformation et à l’aube de cette nouvelle ère à laquelle nous aspirons tous.

Extrait de Le Temps des Maîtres – transmis par Marlice d’Allance 2012 recopié par Francesca   aux Editions HELIOS

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...