LE PARDON, vous n’avez pas encore compris.

 

images (17)Je sais bien que ce sujet a été traité en long et en large dans plusieurs ouvrages, que tous les Maîtres et Etres de Lumière qui communiquent avec vous l’ont mentionné et répété maintes et maintes fois. Souffrez pourtant que j’y revienne et croyez que j’ai mes raisons pour le faire. Il serait logique que tous ceux qui s’acheminent vers la Lumière se soient appliqués depuis quelque temps déjà à pardonner tout et à tous, et surtout à vous-mêmes.

Pourtant, il est certain que quelques-uns d’entre vous, et pas seulement des « novices », éprouvent encore beaucoup de difficulté à pardonner. Souvent, à votre insu, ce n’est pas tant les torts que l’on vous à causés qui vous restent en travers de la gorge (d’où des maladies et cet organe). Ce sont les erreurs et les agressions commises par vous-mêmes envers ces êtres que vous n’arrivez pas à leur pardonner.

L’autre étant votre miroir, il est un fait que ses défauts ou prétendus défauts vous renvoient une image de vous qui ne vous plaît pas, qu’elle corresponde à ce que vus êtes aujourd’hui ou à ce que vous étiez hier. Et vous nourrissez dans votre sien des rancunes, des griefs contre quelqu’un ou contre la vie en général qui nuisent à votre santé et empêchent ou freinent votre avancée. 

Chers enfants, de grâce, changez tout cela. Car vous pourriez connaître par cœur tous les écrits sacrés de toutes les religions, ceux des nouvelles énergies, plus toutes les prophéties sur les temps qui approchent, mais sans l’attitude positive, la foi, la confiance en vous et en nous, sans l’amour inconditionnel , à quoi cela vous servirait-il ? Vous êtes comme ces fumeurs qui, pendant des heures, emplissent de la fumée de leurs cigarettes une salle fermée et ensuite se plaignent que l’air dans cette salle devient irrespirable. Si vous ne faites que concevoir des pensées négatives, si vous vous complaisez dans le rôle de victimes de tout et de tous, comment voulez-vous attirer à vous des expériences positives ? Faut-il vous répéter encore une fis que vous créez votre avenir et qu’il sera à l’image de vos pensées, vos paroles, vos actes ?

Pourquoi attendre que votre entourage, ou les Pères, les Maîtres vous apportent le bonheur et la plénitude, alors que vous tissez votre futur d’un fil sombre à chaque instant ? Au lieu de ressasser les déboires que la vie vous sert, pourquoi ne pas commencer par goûter ce qu’il y a de bon dans cette même vie ? Je suis sur que vous y trouveriez plus que vous ne le soupçonnez. Pourquoi ne pas commencer à vous appuyer sur ces ponts positifs pour les étendre, petit à petit, à toute la toile de votre destinée ? Et pourquoi ne pas regarder ce qui vous paraît négatif comme s’il s’agissait d’un défi à relever, d’une occasion de prouver votre vaillance, de grandir par le dépassement de soi ?

Ces épreuves, vous les avez choisies avant de vous incarner, votre âme courageuse les a voulues parce qu’elle savait combien elles pourraient vous être utiles ; Et si vous les trouvez trop dures, demandez-nous de vous soutenir, de vous nourrir des énergies nécessaires à ce dépassement. Je ne veux pas m’étendre sur ce sujet. Je sens que vous êtes nombreux à trépigner d’impatience. Il fallait cependant le dire pour que des êtres merveilleux ne sombrent pas dans un désespoir stérile.

Je conseille seulement, à tous, de créer en vous et autour de vous amour, beauté, harmonie.  Rappelez-vous que ceux qui ont beaucoup reçu sont ceux qui doivent davantage le faire fructifier, pour eux et pour toutes la planète.

Qu’il en soit iansi.

 

Extrait de Le Temps des Maîtres – transmis par Marlice d’Allance 2012-- recopié par Francesca   aux Editions HELIOS –  

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...