Comment faire venir l’universalité sur la terre ?

 

téléchargement (3)Je te le dis, toi qui travailles déjà dans une section spécialisée, tu as besoin maintenant de cette spécialité pour te protéger. Si tu n’avais plus besoin de protection, je te dirais quitte ta spécialité, deviens l’universalité. Mais je ne peux pas te le demander et je t’assure, n’essaie même pas, parce que si tu le faisais, tu t’enverrais toi-même à la mort à cause de ton métier. Mais quoi qu’il en soit, malgré cette spécialité que tu exerces, malgré le langage que tu es obligé de tenir, malgré l’aspect que tu affiches, tu peux travailler pour l’universalité et avoir un langage universel. Tu cherches d’ailleurs, tu essaies. 

Mais comment faire plus et mieux puisque tu es quelqu’un qui cherche la performance ?

Dans ton cas, je parle pour ton cas, essaie de défricher l’esprit des gens. N’aie pas peur de détruire, de balayer comme un ouragan. Exerce toute la puissance des énergies qui te soutiennent. Appelle même les anges, les archanges, ou les esprits. Quand tu prépares tes conférences, quand tu prépares une rencontre ou une réunion, appelle-les tous de la manière que tu sais, pour qu’ils travaillent en même temps que toi et que tu ne sois pas le seul.

De ce fait, eux-mêmes perpétueront ton travail. Parce que toi tu passes, mais eux peuvent rester derrière toi, et ainsi dans l’invisible tu peux avoir un nombre de personnes assez étonnant qui travaillent pour toi. C’est le seul personnel que tu n’auras pas à payer, et en plus, il travaille de manière efficace. Ils n’ont pas besoin d’être logés, nourris, même transportés, Alors appelle-les très fort. N’aie pas peur, ne crains pas de les déranger et surtout ne cherche pas à vouloir faire tout reposer sur tes épaules pour être un bon fils et un bon serviteur.

Même si Jésus a porté tout seul sa croix, depuis ils sont des millions à partager cette charge, parce qu’ils veulent en même temps propager son message. Alors à ceux qui sont de l’autre côté et qui veulent travailler eux aussi, donne-leur cette chance. Appelle-les, avant chaque réunion, chaque conférence, présente-toi de la manière que tu sais. Ordonne-leur de continuer le travail derrière toi, après toi, de prendre soin de ceux que tu vas rencontrer, et de continuer à inspirer les frères, les sœurs, les parents de ceux que tu as vus et qui n’étaient pas là quand tu es venu.
N’aie pas peur de faire bouger tout ce monde dans l’invisible. Je te le dis, ils n’attendent que ça, travailler, et en plus, il y a davantage de monde dans l’invisible que dans le visible. Si la terre devait produire tous les corps pour recevoir les gens qui sont dans l’invisible, il y aurait de fortes chances pour qu’il n’y en ait pas assez. Il y a énormément de gens dans l’invisible. Alors utilise-les.

Ce qui ne veut pas dire que je t’engage à faire quelque chose de spirite, absolument pas. Viendra à toi celui qui est délégué pour venir, il y a toute une hiérarchie, vois-tu. Quand l’individu se désincarne et qu’il est suffisamment élevé pour pouvoir aider et travailler dans l’invisible comme cela est nécessaire maintenant, il est dirigé par un chef de groupe qui lui-même est dirigé par un chef de secteur, lui-même dirigé par un Maître de la hiérarchie. Et ainsi, si tu appelles un Maître, un ange ou un archange, en visualisant bien et en pensant que tu dois appeler aussi son chef de secteur, son chef de groupe et finalement tous les subordonnés, ta pensée sera juste et beaucoup plus efficace. C’est comme ça qu’il faut faire, tout le monde au boulot en quelque sorte. N’hésite pas à embaucher, je te le dis.

Comment travailler et quel langage avoir ?

Très simple, et je suis sûr que tu prendras un très grand plaisir à prononcer ces mots, parce qu’il s’agit de détruire. Alors n’aie pas peur que l’on te prenne pour un corbeau annonciateur du grand destructeur. N’aie pas peur non plus que l’on te craigne et que l’on croit que tu es mal intentionné. Explique en même temps pourquoi tu détruis. N’aie pas peur d’employer ce mot, détruire, parce qu’il a une puissance fabuleuse.
La plupart des hommes travaillent déjà à la destruction, mais pas dans le bon sens. Par contre, tu peux utiliser l’énergie de ce concept en la déviant de sa forme profane, de son impact profane. Tu peux utiliser l’énergie de ce concept pour faire en sorte de produire du bien.

Comment cette énergie va-t-elle être teintée en blanc, au lieu d’être teintée en noir ?

Parce qu’elle va passer par ta pensée qui sera pure et tes intentions qui seront divines. Moïse l’a fait, lorsqu’il s’agissait de tuer, parce que le fléau devait s’abattre. Lorsque tous ces enfants devaient mourir de manière invisible, crois-tu que c’est un ange qui soit venu tuer un enfant ? Crois-tu que ce sont tous ces anges qui travaillaient d’habitude avec Moïse qui sont venus étrangler ces nouveaux nés ?

Qu’a-t-il fait ? 

Il a utilisé toutes les forces qui d’habitude sont utilisées par tous ceux qui pensent noir et mal et cela a pu être fait. Alors, n’aie pas peur d’utiliser ces énergies-là. En passant par toi, forcément elles seront blanchies puisque tout est de la même énergie et que le Diable lui-même est un Dieu et qu’il peut redevenir un Dieu. Il suffit de le laver un peu s’il veut bien être lavé. Mais tout est la même énergie, donc tout peut-être utilisable, il suffit que toi tu sois l’agent intermédiaire qui va décider de la couleur des choses.

Comment créer cet impact ?

En soulignant tout ce qui jusqu’à présent a rendu l’homme arriéré, stupide, en soulignant ses manques d’intelligence. L’homme vois-tu ne peut pas être instruit si on lui dit : « Tu dois penser cela. Dieu existe, tu dois le croire. Il faut penser ceci, il faut faire cela. » Ce n’est pas instruire les hommes, parce qu’aussitôt que tu retires toutes ces cannes, l’homme a les jambes molles et tombe, et comme un jour il faut bien qu’il marche seul, il commence à marcher de travers.

Un Maître à penser, un Maître instructeur c’est tout le contraire. Il ne donne pas de dogme, il ne donne pas de principe, il ne donne pas de croyance, il n’oblige pas à croire, il n’oblige pas les hommes à se sauver ou à être sauvés. Il dit tout simplement en pointant le doigt : « regarde, regarde où est ta stupidité, prends conscience de cette stupidité. » Lorsqu’un homme prend conscience de cette stupidité, il n’est plus stupide et il est sauvé.

Prenons l’exemple de l’Église et de toutes les religions du monde, s‘il avait suffi de dire aux hommes : « Dieu existe, croyez en lui », depuis le temps que les prophètes, les moines, les curés, les sœurs, et tous les autres répètent cela, la terre serait un paradis. Mais les choses ne se font pas comme cela. Tu dis à l’homme  » crois « , et il continue à chiquer en rigolant. L’homme ne peut pas croire parce qu’il a un programme. C’est pour cela qu’il faut passer par la destruction des pensées et des formes de pensées fausses.

Tu ne peux pas donner la lumière à quelqu’un qui est chargé d’erreurs. C’est impossible je te l’assure. Et c’est pour cela que les disciples ne peuvent devenir des initiés, tant qu’ils n’ont pas évacué leurs erreurs. C’est pour cela que pour passer de disciple à initié il y a des épreuves pour enlever toutes les erreurs qui sont autant de noirceurs. Je te le dis, tu ne peux pas mettre un dixième ou un millième de lumière dans un esprit qui est chargé d’erreurs. C’est comme si tu essayais de dire quelque chose à quelqu’un qui a du coton dans les oreilles. Au moment où il voit ta bouche parler il n’entend pas, puis il enlève son coton et dit : « Qu’est-ce que tu as dit ? » 
C’est pour cela qu’il faut préparer l’esprit, enlever les dogmes, et surtout démontrer la stupidité des hommes. Réserve une partie de ton discours où tu parles de Dieu, où tu instruis à propos de Dieu, à propos de la nature de Dieu, de la nature de l’Univers, de la nature des énergies. C’est un chapitre utile, mais avant, pour qu’il soit capable de recevoir ce chapitre, il faut que tu aies détruit les fausses pensées.

Lorsque tu décides de faire une conférence, tu as un sujet que tu vas exposer. Essaie d’imaginer toutes les contrevérités que les hommes seraient capables de tirer de ta parole, et dans une première partie, exprime, mets en garde contre ces contrevérités.

Je te donne un exemple, très simple. Le jour où tu parleras de la liberté, tu vas glorifier la liberté, et tu vas engager les hommes à être libres vis-à-vis d’eux-mêmes, les uns vis-à-vis des autres, sur un plan moral, sur un plan social, sur tous les plans. Mais avant de leur donner ce gros lot, il faut que tu défriches leur esprit pour qu’ils soient capables de comprendre l’idée juste incluse dans la liberté. Rien ne sert de leur parler de la liberté céleste s’ils sont terrestres. Il faut que tu enlèves en eux le terrestre, pour que tu puisses leur parler du céleste. Je te le dis, il n’y a que cela pour faire un travail vraiment efficace j’entends.

Comment enlever le terrestre ?

En leur montrant ce qui est terrestre en eux. Tu es un exorciste. Exorcise leur esprit jusque dans leur façon de penser et tu exorciseras leur âme en même temps. Elle sera libérée.

Quand tu parleras de la liberté et que tu l’envisageras sous tous ses aspects, mets les gens en garde. Fais-leur prendre conscience que la pensée qu’ils ont, risque de les amener à faire le contraire de la liberté. Par exemple, en exerçant leur envie, pour eux, ce serait la liberté, d’avoir autant de relations sexuelles, sous tous les aspects possibles, avec ceux qu’ils veulent. Pour eux cela peut représenter la liberté, mais démontre-leur bien que ce n’est pas vrai. C’est une manière, je te le dis, qui est très efficace, parce qu’elle va droit au cœur du problème.

Je serais désolé vois-tu, que tu passes ta vie et que tous les serviteurs passent leur vie à répéter la vérité sans qu’elle soit comprise. Pour que la vérité soit comprise, il faut d’abord défricher l’esprit. Je te le dis, il n’y a que cela. Alors parler de la liberté c’est d’abord leur expliquer tout ce qui dans la liberté, ou dans l’exercice de ce qu’eux croient être la liberté, pourrait justement les attacher.

Donc, il faut que tu parles à deux niveaux. Le niveau où se trouve la liberté véritable, cosmique, puis, le niveau où eux peuvent concevoir la liberté, et détruire ce niveau pour qu’il n’existe que celui où la liberté cosmique existe. Il en va de même pour toutes les notions, mais la liberté est un thème suprême, un thème supérieur.

Pourquoi ?

Parce que chaque homme rêve de liberté. Tout le monde revendique la liberté : le droit de parler, le droit de s’exprimer, le droit d’agir, la démocratie, le droit social, le droit civique. Tout le monde veut être libre et personne ne sait ce que cela veut dire. Ils sont tous en train de faire leurs quatre volontés, tous leurs caprices et ils se disent : « je vis dans la liberté. » Et que se passe-t-il quand ils meurent ? Leurs guides arrivent avec le petit carnet : « Dis donc, telle année, tu as fait ce que tu as voulu, mais est-ce que tu te rends compte ce que cela a représenté sur un plan vibratoire ? Est-ce que tu te rends compte du mal que tu as fait, par exemple, à ta mère, à ta femme, à tes enfants. Est-ce que tu crois que la liberté c’est cela. »
La panacée de la liberté est-ce de permettre tous les vols ?
La panacée de la liberté cosmique est-ce de permettre à l’homme de tuer, de violer, de médire, de frapper ?

Et pourtant l’homme se sent libre, lorsqu’il veut tuer, il va tuer. En faisant cela, au contraire, l’individu s’emprisonne dans le karma de la terre.

 

sourcehttp://www.conscienceuniverselle.fr/

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...