LA VERITABLE DEESSE DE LA GENESE

 

big.3348445Il y a un pouvoir que possède cette femme que vous ne possédez pas : une conscience et un pouvoir absolus ; Il se trouve que ce pouvoir s’exprime dans le corps d’une femme mais sont but est de glorifier la femme, de glorifier les trésors dans votre vie, de glorifier la droiture et la vérité dans votre vie. Il n’est pas un homme qui n’ait besoin d’être glorifié par une femme. Sinon, il ne siègera jamais comme un roi. Il ne siégera jamais comme un homme de la noblesse parce qu’il y a un trait génétique qui qualifie le sang royal ; le sang royal n’est pas transmis par le sperme de l’homme, il est transmis par l’œuf de la femme. Génétiquement, les maisons royales sont transmises par le sexe féminin. 

Eh bien, écoutez, je suppose qu’il faudrait que vous soyez des généticiens pour comprendre que c’est la lignée féminine directe qui pourrait être retracée jusqu’à Eve. C’est la femme qui donne la continuité, non pas l’homme. L’homme possède de la continuité mais ce n’est pas grâce à sa partie masculine, c’est grâce à sa partie féminine que cette continuité existe. Cette femme qui est assise devant vous ici, et vous tous, hommes et femmes assis ici, vous pouvez remonter jusqu’aux Dieux qui vous ont créés à travers votre génétique féminine et le Dieu suprême qui vous a créés fut une femme. Ce fut une femme.

Les hommes, que sont-ils donc ? Chauds, lourds, ayant besoin de s’exprimer tous les jours mais étant les premiers à appeler leur mère quand ils sont proches de la mort .

C’est parce que je ne veux pas que vous me dépréciiez à cause de mon apparence ; Et j’ai aussi un corps, et ce corps a une apparence fort différente de celui-ci. Quel est donc le message au vingt et unième siècle ? C’est que les femmes sont Dieu et qu’elles sont plus proches de Dieu dans leur compassion, leur amour, leur faculté de pardonner, de comprendre et de nourrir que l’homme, qui n’a pas de passion envers sa propre semence. Quelle est donc notre contribution au vint et unième siècle par notre nouveau rassemblement et notre nouvel enseignement ? Un nombre considérable de femmes à qui sont enfin accordées leur divinité et leur importance, qualités qu’elles ont toujours dissimulées car elles n’étaient pas acceptables socialement.

Maintenant, je suis sûre que vous êtes tous familiers avec le Livre de la Genèse, ce document frauduleux du Fichier National. Les Juifs n’ont fait que copier un texte ancien remontant aux Sumériens et à leur histoire, leur histoire de Terra. Terra était le nom que les Dieux donnèrent à la Terre.

Savez-vous quand ils sont venus ici, Enki et Enlil ? Ils sont venus ici il y a 455 000 ans, mais ils ont vraiment tout commencé il y a environ 25 000 ans ; Maintenant, savez-vous ce qu’ils firent entre ces deux époques ? Se disputer, se disputer. Et savez-vous qui mit fin à la dispute ? « Leur grande sœur mit fin à la dispute. C’est elle qui mit fin à la dispute parce qu’elle était la brillante généticienne dans la famille d’Anu. Ce fut leur sœur qui règle le problème ; elle descendit ici et commença à séparer les gènes. Ce que vous êtes sur le point de découvrir au sujet du génome humain, elle le savait déjà il y a 455 000 ans. Elle descendit ici et opéra le croisement entre le sperme d’Enki, d’Enlil et d’Anu et ses enfants de la terre. C’est elle qui fut la mère qui créa ce que vous êtes, l’hybride de l’homme de Cro-Magnon. Qui donc fut le Dieu de la Genèse ? Eh bien, ce ne fut évidemment ni Jéhovah, ni Enlil, ni Enki, ni Anu. Ce fut leur sœur qui fut le Dieu de la Genèse ».

Le Dieu de la Genèse était une Déesse. Son nom était Nisgal ou Ninharsag. Son nom était aussi abrégé et on l’appelait Mammies, d’où Maman. Vous ne me croyez pas ? C’est le vérité. Dans les textes Sumériens – on trouve ces textes dans tous les grands musées du monde – il est dit qui était le Dieu de la Genèse, la sœur des deux frères rivaux. Qui est venu faire le travail ? Leur sœur. C’est pourquoi on l’appelle Mammie.

Et ainsi, quand notre corps nous quitte, quand le souffle de notre vie nous quitte et que notre sang s’est écoulé sur le sol, nous appelons Maman. Nous appelons la Mère des premiers âges, la Déesse qui nous a faits. Et c’est elle qui dit : « Que mes enfants soient qui ils sont ». Et ce furent ses frères qui s’évertuèrent à les diviser, à en abuser et à se complaire en abusant d’eux. Les hommes sont des seigneurs de la guerre. Les mères sont compassion et amour. Et à qui revient le mérite de la survie de l’humanité sur la terre ? A Mammie.

La vérité est toujours stupéfiante. Elle va au-delà de ce que nous savions mais, dans la mort, nous saurons toujours la vérité et qui nous appelons alors est Maman. Voici ce qu’il en est de la grande Déesse qui croisa le singe avec les Dieux et créa l’homme de Cro-Magnon ; c’est à elle que remonte notre génétique la plus remarquable. Il est possible de remonter génétiquement jusqu’à son laboratoire. Ils l’ont déjà fait et prouvé. Pourquoi donc la femme devrait-elle être opprimée ? Parce que les hommes veulent la guerre. Et que veulent les femmes ? L’amour, la compassion et la paix. Dieu n’a jamais été plus virulent lorsqu’il est une femme. Les femmes font les scientifiques les plus brillants. C’est leur nature de comprendre la création. Combien d’entre vous comprennent ? Qu’il en soit ainsi.

Vous ne vous intéressez pas à l’histoire ; ce qui vous intéresse, c’est votre sexualité, vos problèmes, si bien que vous avez un système de croyances fondé sur votre corps émotionnel. Cela est totalement faux et, si vous aviez fait usage de votre cerveau au lieu de votre pénis, vous comprendriez que votre histoire génétique remonte à cette époque en Afrique, la demeure du souffle de vie. Et quel scientifique était à sa tête ? Mammie. C’est à l’Afrique cela remonte, l’Afrique, le berceau de la civilisation. Où ses enfants furent-ils emmenés ? Dans le pays situé entre les deux fleuves, le Tigre et l’Euphrate. Ils furent dispersés sur toute la surface de la terre. Ils deviendraient les esclaves des Dieux . Mammie aimait-elle ses enfants ? Absolument.

Voici de quoi faire votre éducation et du travail à faire à la maison. Vous avez à votre disposition toutes les bibliothèques du monde. La religion la plus ancienne du monde représente la Déesse et ils aiment la Déesse. C’est la religion la plus ancienne du monde, Mammie, la mère suprême.  Mettez-vous en route, la connaissance se trouve dans vos bibliothèques et dans vos musées. Allez-y.

Combien d’entre vous ont compris ? Vous êtes donc en vie à cause de Mammie. Et de la même manière que la plupart des hommes ont la propension de ne porter aucun intérêt à leur progéniture et de la considérer comme un fardeau, le créateur et le progéniteur de votre vie fut une femme, une Déesse qui fut une scientifique brillante, Mammie. Et elle vit. Elle est bien vivante en chacun de vous parce que vous avez tous ses gènes à l’intérieur de vous. C’est vrai. Quel est donc le plus grand ? Si vous avez deux parents comme progéniteurs d’une force entière de l’humanité, qui devrait être le plus grand parent ? C’est une femme qui devrait être le plus grand parent parce qu’elle prendra toujours soin de ses enfants. Compris ? Même votre mère prendrait bon soin de vous. Combien d’entre vous comprennent cela ? Pourquoi donc suis-je dans un corps de femme ? Maman, ma Maman, ma Maman.

 retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

 Extrait du livre RAMTHA : « Intervention des Dieux il y a 455 000 ans» aux Editions AdA.

 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...