Comment la communauté galactique est-elle affectée par la fin de notre cycle

 

bh_01-copyA la fin d’un cycle universel, tous les êtres ont l’occasion de régler les questions sur lesquelles ils ont travaillé. Chaque système ou dimension possède son jeu unique. Avec l’ascension de la Terre, alors que vous continuez toujours à apprendre et à intégrer le non-jugement, les êtres des autres secteurs de votre galaxie ont accès à cette infirmation et bénéficient directement de votre expérience liée à la fin de ce cycle galactique.

Dans la grandiose expérience terrestre, vous réglez plusieurs questions galactiques sur les plans individuel et collectif. Votre famille galactique constitue en fait d’autres aspects de votre être et, tandis que vous apprenez à vous intégrer, ces autres aspects ont également accès à cette information et peuvent l’appliquer.

Voici un autre exemple. Dans le système stellaire de la Lyre, vous êtes peut-être des Félins qui n’aiment pas les autres espèces et qui les jugent. Sur la Terre, vous avez peut-être fini de porter des jugements sur les autres espèces ou sur ceux qui ont d’autres croyances que les vôtres. Cette information est transmise à tous les différents aspects de vous-même. Ainsi, l’aspect félin peut appliquer la leçon. Il peut soudain se mettre à  percevoir plus ouvertement les autres espèces sans même avoir conscience que c’est votre version humaine qui a déposé cette sagesse et ce savoir dans son champ énergétique.

L’élimination du jugement et le pardon sont deux façons de lâcher prise. Par ailleurs, j’ai remarqué que le pardon n’était pas tout à fait l’absence de jugement. Quant nous pardonnons, souvent nous portons quand même un jugement sur la situation. Nous arrivons sans doute à éliminer la colère et la déception afin de continuer à avancer. Toutefois, on entend souvent des gens dire : « Je veux pardonner, mais je n’oublie jamais ».

Le pardon est-il la première étape vers l’abandon du jugement ou s’agit-il d’une énergie entièrement différente ?

Dans le jeu de la troisième dimension, vous saviez qu’il serait difficile, étant donné votre perception limitée, de reconnaître votre fréquence vibratoire et c’est pourquoi les lois universelles d’attraction et de réflexion furent établies ; Votre réalité – et tout ce que vous y percevez – est le reflet de votre fréquence vibratoire.

Vous créez totalement votre réalité en tout temps. Pas seulement parfois. En tout temps, à tous les niveaux, que vous la disiez bonne ou mauvaise. Rien n’existe réellement en soi car tout n’est qu’expérience vibratoire. Chaque fois que vous vous voyez comme des agresseurs ou des victimes, vous percevez la réalité par le système d’exploitation du mental, qui fut conçu de manière à vous faire percevoir les limites, la séparation et le temps linéaire. Autrement, votre perception de la réalité est teintée ou filtrée par le lieu où s’exécutent vos programmes égotiques. En revanche, c’est le cœur qui constitue le système d’exploitation du soi multidimensionnel, où ne s’exécute aucun programme égotique et où vous percevez la vraie nature de la  réalité en tant qu’êtres universels de lumière vivant une expérience humaine. A ce niveau, vous êtes conscients que le temps n’existe pas, que vous êtes connectés à tout et à tous, et que vos expériences sont co-créées par vous, par une autre conscience et par la Source.

Voilà la vraie nature de votre sainte trinité.

Toutes choses existant dans une forme possèdent la conscience, de sorte que la co-création peut se faire avec la nature, avec des animaux ou avec d’autres êtres. Dans l’univers dualiste auquel vous appartenez, chaque expérience doit comporter sa polarité opposée. Autrement dit, il doit exister un agresseur pour chaque victime. Ah ! Nous entendons déjà certains d’entre vous nous poser cette question : « Si l’univers est dualiste, cela veut-il dire qu’il existe des victimes et des agresseurs dans la neuvième dimension » ? NON. Nous exprimons notre polarité autrement.

Chaque dimension possède sa propre structure. A partir de la cinquième, nous ne nous percevons pas comme séparés de quiconque ou de quoi que ce soit, et nous savons cocréer et opérer selon cette prémisse. Nous ne somme spas toujours d’accord entre nous, mais nous avons que nous créons nous-mêmes notre réalité.

Et vous n’avez pas oublié, c’est que vous n’avez pas pardonné. Si vous êtes pleinement engagés dans le moment présent, il vous est impossible de faire référence au passé. Dès que vous quittez le moment présent, vous sortez du système d’exploitation du cœur et vous retournez dans celui du mental.

Nous savons que plusieurs d’entre vous n’aimeront pas beaucoup cette réponse, mais c’est la vraie nature des choses. Il est évidemment plus aidé et plus rassurant de retourner à l’illusion du mental, ou vous n’assumez votre responsabilité qu’en partie ou pas du tout…. Mais…

 retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/ 

  Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

 

 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...