VOTRE ENTREVUE AVEC L’UN DE VOS ARCHETYPES

 

spirale-visual-1Une fois trouvés vos huit archétypes, je vous demande de les interviewer un à la fois en utilisant les questions fournies dans le livre http://bibliothequecder.unblog.fr/2015/01/12/contrats-sacres/ Cela peut vous aider à vous familiariser avec la manière dont l’archétype vous affecte et vous rendra plus à l’aise dans vos choix. A ce stade-ci, vous ne voudrez peut-être n’en interviewer qu’un ou deux, ou aucun. Mais même si vous voulez sauter cette étape de l’entrevue, vous tirerez profit de la lecture du reste…

Pour débuter, imaginez que l’archétype que vous avez choisi est assis en face de vous, comme un être réel. Bien que les questions soient formulées à la troisième personne, n’ayez pas peur de vous adresser à cet archétype à la deuxième personne. La première question que je vous suggère de vous poser, par exemple, c’est : « Pourquoi ai-je choisi cet archétype » ? Si cela vous convient, posez-la directement à l’archétype : « Pourquoi t’ai-je choisi » ? Laissez-le répondre de sa propre voix et, si cela convient, répondez de la vôtre.

Notez questions et réponse dans votre journal de bord pour y référer plus tard. La deuxième question est la suivante : « De quelle façon, selon moi, cet archétype sert-il mes Contrats avec d’autres » ? Vous pouvez demander à l’archétype : « Comment sers-tu mes Contrats avec les autres » ? Lorsque vous aurez développé un rapport naturel avec un archétype, une sorte de dialogue intuitif s’ouvrira lentement. Il émergera de ce processus de révélation de soi des intuitions et des liens, qui paraîtront vrais et sincères. Si vous avez l’impression que c’est votre esprit rationnel qui a construit l’information, vous êtes peut-être sur une mauvaise piste ou vous parlez peut-être au mauvais archétype. Si l’image ne réagit pas et que vous êtes incapable d’obtenir un sentiment de résonance avec l’archétype, ce modèle particulier n’est peut-être pas le bon pour votre groupe de soutien intime de douze archétypes. Votre but est de trouver un sentiment ou un instinct viscéral qui confirme que vous avez un lien énergétique avec ce modèle, un lien qui rejoint vos chakras plutôt que votre cerveau. 

On peut améliorer l’établissement d’un lien authentique avec un archétype en lisant des ouvrages sur les mythes, les traditions religieuses, les contes de fée, les légendes et les autres classiques de la littérature ou du cinéma dans lesquels ils apparaissent. L’appendice du livre en suggère un grand nombre. Les gens découvrent souvent, dans ces aventures archétypales, l’épreuve ou l’émerveillement précis qu’ils ressentent dans leur propre vie, à peine déguisé sous les apparats métaphoriques ou fantastiques. Les hommes qui ont de la difficulté à quitter le foyer pour entamer leur vie adulte et qui avouent qu’une part d’eux-mêmes ne veut pas grandir pour assumer une responsabilité personnelle, par exemple, reconnaissent souvent qu’ils sont des versions contemporaines de Peter Pan, ou du Garçon volant que John, Lee a décrit. Ces personnages littéraires représentant le Garçon éternel, l’aspect Puer AEternis de l’Enfant.

Parmi les archétypes les plus populaires chez les femmes, mentionnons la Reine, un choix aux connotations intrigantes. Une femme aura tendance à choisir la Reine parce qu’elle se considère comme étant la seul eà donner des ordres à son entourage, que ce soit au travail ou à la maison ; elle a besoin qu’on lui obéisse sans poser de question. Leur règne s’étend généralement à leur conjoint, et les femmes expriment souvent cette domination sur leur partenaire d’un ton sournois et sarcastique. « Ah ouais, dira-t-elle peut-être, il sait que je suis une Reine, ça, c’est sûr ».

Les femmes se projettent ou se décrivent rarement comme des Reine bienveillantes, heureuses ou enjouées, ce qui est en soi une affirmation sociale fascinante. Lorsqu’elles émettent des commentaires sur leurs qualités de Reine, leur comportement devient souvent agressif, comme si elles se défendaient contre la possibilité d’être dominées par des mâles. Leurs Reines sont habituellement des archétypes dominateurs qui exigent le plein contrôle d leurs sujets et de leurs courtisans, surtout les hommes.

La vaste majorité des contes de fée classiques (qui, d’ailleurs, parlent rarement des fées) ont été écrits par des hommes et, dans ces histoires, les Reines sont décrites sous un jour négatif. Prenez, par exemple, la Reine dans Blanche-Neige, qui ordonne à un homme de tuer une jolie jeune fille en son nom. On pourrait en déduire que les Reines constituent des menaces à l’égard du pouvoir masculin et que c’est par peur, que le sauteurs masculins de la plupart de ces contes les présentent sous un jour négatif. Mais presque toutes les « Reines », tout en admettant qu’elles ne l’avaient pas réalisé, reconnaissent à la réflexion que leur attrait envers la Reine est vraiment fondé sur leur désir de dominer leur milieu de travail, et surtout les hommes. Pour décrire leur Reine, elles utilisent des termes comme directe, forte et autoritaire, mais rarement pour ne pas dire jamais, gentille et bienveillante, comme la Reine qui régnait sur le Pays des Géants dans les Voyages de Gulliver.

L’archétype de la Reine est également apparu en force dans la communauté gaie, et son énergie s’exprime d’une façon tout aussi authentique au sein de cette culture.

Si vous avez l’impression d’être une Reine, demandez-vous quelles caractéristiques vous associez à cet archétype, et lesquelles vous avez-vous-même. Avez-vous une tendance de longue date à faire face à la colère, en particulier à l’égard de votre compagnon ou autre figure autoritaire masculine en général, par des tentatives de domination ?

Si vous associez la domination à cet archétype uniquement par peur d’être « conquise », demandez-vous pourquoi. Comme pour chaque archétype, demandez-vous sérieusement comment et pourquoi cette peur est en relation directe avec ceux de vos Contrats dans lesquels votre Reine est la force archétypale dominante.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...