REECRIRE NOTRE HISTOIRE : Version 2.0

 

debutNous avivons notre existence en fonction de nos croyances. Ce simple fait mène à la réalisation qu’au-delà de tout ce que nous pouvons faire au cours de notre vie, les croyances qui précèdent nos actions sont les fondements de tout ce que nous chérissons, rêvons, devenons et accomplissons ; Nos rituels en début de journée, la technologie qui améliore notre existence, celle qui détruit la vie par la guerre, nos routines personnelles, les rituels communautaires, les cérémonies religieuses – en fait, notre civilisation entière – sont fondés sur notre vision de nous-mêmes et de notre relation au monde.

Quand on s’en rend compte, il est normal de se demander d’où viennent nos croyances. La réponse vous étonnera peut-être. A peu d’exceptions près, nos croyances proviennent de ce que d’autres personnes nous ont dit de notre monde. En d’autres mots, la lentille à travers laquelle nous voyons le monde et faisons nos choix les plus importants est constituée de ce que la science, l’histoire, la religion, la culture et notre famille nous ont dit du monde et de nous-mêmes.

En ce qui concerne les faits de l’histoire, de l’évolution et de la vie elle-même, ces « autres personnes » ont souvent été, pour les trois derniers siècles, les savants et les organisations qui préservent et enseignent nos traditions scientifiques les plus précieuses. C’est là que le véritable pouvoir de la science prend une nouvelle signification.

Au-delà de la satisfaction que nous trouvons dans notre recherche de la « vérité » les réponses de la science sur nous-mêmes et sur notre rôle dans le monde sont les fondations sur lesquelles nous construisons notre monde et définissons notre manière de résoudre les problèmes de la vie. Et comment la meilleure science de notre époque nous définit-elle ? Historiquement, on nous a appris que nous sommes d’insignifiantes créatures apparues comme un « accident » biologique survenu tard dans l’histoire de la planète et ayant peu de conséquences sur l’ensemble des choses pendant leur présence ici. Et quand nous ne serons plus là, l’univers ne s’apercevra même pas de notre absence.

Si cette description semble dure, l’idée générale est sans doute assez proche de ce que plusieurs d’entre nous ont été conditionnés à croire. La science du siècle dernier nous a amenés à croire que la vie elle-même est le produit d’une combinaison apparemment impossible d’éléments et de conditions ayant existé il y a longtemps ; que l’humanité n’est qu’un produit de ces événements aléatoires et que nous sommes essentiellement des animaux et donc belliqueux par nature ; que la civilisation d’aujourd’hui est l’aboutissement de 5000 ans d’ingéniosité humaine, de créativité et de technologie, et que nous avons la capacité de maîtriser l a nature et d’exploiter les ressources de la terre.

Ce n’est sans doute pas une coïncidence si, durant cette même période où l’on nous a demandé d’accepter ces croyances, l’humanité a subi d’énormes pertes par la guerre, d’immenses souffrances par le génocide, et les pires dommages à l’environnement dont nous dépendons pour vivre. Ce sont précisément ces croyances qui, souvent, nous donnent un sentiment de petitesse et d’impuissance devant les plus grandes difficultés de la vie.

Et si nous étions plus que cela ? Se pourrait-il que nous soyons réellement des êtres uniques et puissants portant un déguisement ? Et si nous étions les délégués d’un potentiel miraculeux, nés en ce monde pour accomplir une belle destinée que nous avons simplement oubliée dans les conditions qui nous ont enfermés dans l’apathie de l’impuissance ?

Par exemple, comment notre vie changerait-elle si nous découvrions que nous sommes nés avec le pouvoir d’inverser le cours des maladies ? Si nous découvrions que nous pouvons choisir la paix dans le monde, l’abondance dans notre vie et même la durée de celle-ci ? Si nous découvrions que l’univers lui-même est directement affecté par un pouvoir que nous nous sommes caché pendant si longtemps que nous avons oublié qu’il était nôtre ? Un changement de paradigme aussi radical changerait tout. Il modifierait notre vision de nous-mêmes, de l’univers et de notre rôle dans celui-ci.

C’est précisément ce que les actuelles découvertes de pointe nous démontrent.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre de Gregg Braden : Vérité essentielle – Activer la mémoire de nos origines, de notre histoire et de notre destinée aux Editions Ariane

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...