Comment fonctionne le Cercle de Grâce

 

 

FA4LorAUn résumé des divers modes du flux énergétique Le Cercle de Grâce circule en divers modes à travers le corps, en fonction des besoins de la personne à ce moment particulier. La plupart des gens commencent par les modes de blocage. Ces différents types de flux énergétique sont tous appropriés à la guérison. Vous découvrirez que votre corps alterne souvent entre les modes, en fonction de ses besoins du moment. Voici ces divers modes.

Mode de blocage intégral. Ce mode s’exerce lorsque le système nerveux a besoin d’une purification totale. Lorsqu’une énergie neuve et propre pénètre par le chakra couronne, le corps se purifie de haut en bas, des deux côtés simultanément, à partir de la tête. Le Cercle se dirige de part et d’autre du cou, puis le long des deux bras et des deux jambes à la fois, pour se libérer par les articulations et les chakras des mains et des pieds.

Mode de blocage alterné. Le corps passe à ce mode lorsque la tension interne se dégage. À partir du haut, des deux côtés, l’énergie du Cercle de Grâce s’écoule pendant un temps le long des bras et par les mains, puis le long des jambes et par les pieds (c’est-à-dire que la moitié supérieure se libère, puis la moitié inférieure, puis de nouveau la moitié supérieure, etc.).

Mode normal. Ce mode s’exerce lorsque les méridiens sont débloqués et que la circulation est fluide. Entrant par le pied et la main dominants, l’énergie universelle neuve monte du côté dominant du corps et fait le tour de la tête, poussant devant elle la vieille énergie usée, puis redescend par le côté non dominant, avant de ressortir par la main et le pied.

Inversion du blocage. Vous pouvez formuler l’intention que le dégagement du Cercle de Grâce se fasse dans telle ou telle direction. Au lieu d’un dégagement à travers tout le corps, vous pouvez imaginer que le flux commence au siège de la douleur et se dirige directement vers la sortie la plus proche.

À partir du site du blocage, le Cercle s’inversera vers la main ou le pied le plus proche, afin de libérer la douleur. Par exemple, un blocage au coude droit se dégagera le long de l’avant-bras, par la main droite.

Blocages multiples. Les méridiens sont comme des routes à travée unique, où le dépassement est interdit. Il faut donc commencer par dégager le blocage le plus près de la sortie. Si vous avez des blessures au poignet et à l’épaule du même bras, il faut commencer par s’occuper du poignet avant de pouvoir dégager la tension nocive accumulée dans l’épaule.

Extrait de Fréquence et physicalité Edna G. Frankel – transcrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/ 

Commande : Canada: www.ada-inc.com  ; Europe : www.dgdiffusion.com

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...