Yeshua au nom de la vérité

 

YeshuaPlusieurs lecteurs me connaissent sous le nom de Yeshua, ou Jésus de Nazareth, mais je suis aussi un arcturien dont l’émanation sous forme humaine a vécu sur cette Terre. Je désire aujourd’hui dissiper quelques malentendus sur moi-même et mon message.

La Bible, un document extrêmement déformé, rapporte que je suis né d’une mère vierge, Marie, par l’opération du Saint Esprit. La vérité c’est que ma conception fut arcturienne. Je fus conçu par l’union d’une mère humaine et d’un père arcturien, et même si mon corps était humain, la moitié de mon héritage génétique était arcturienne. En vertu de ma nature intergalactique, je pouvais facilement entrer en contemplation pour prendre contact avec mon soi quinquadimensionnel car Jésus n’était qu’une infime partie de mon être résidant dans la cinquième dimension.

Pouvez-vous imaginer à quel point c’était étrange, il y a deux mille ans, d’être un humain dont la moitié de l’être était très évoluée et ne provenait pas de ce monde ? En devenant adulte et en comprenant mieux ma nature, je me suis aperçu que mon aspect quinquadimensionnel possédait des aptitudes particulières. Plusieurs des miracles qui m’ont été attribués résultaient de l’utilisation de ces aptitudes.

Mon message était simple : aimez-vous les uns les autres.

La mission était toutefois plus compliquée que je ne l’avais cru au départ. Je n’avais pas prévu le contrecoup de la stupidité humaine, de la cupidité, de l’arrogance et du besoin inhérent de subordonne les autres. Au moment de ma résurrection telle qu’elle est rapportée par les Evangiles, mon corps a disparu du tombeau. Les esprits primitifs de l’époque n’ont pas compris que j’avais simplement transporté les composantes atomiques de mon corps physique dans la cinquième dimension au moyen d’une technologie de la lumière.

Peu de temps après ma mort et ma disparition de la surface de la Terre, les jalousies et les querelles se sont installées. Le disciple que j’aimais le plus, mon élève la plus évoluée et qui en vérité est devenue mon instructrice, c’était mon épouse Marie Madeleine. Or, paradoxalement, elle fut évincée par l’esprit étroit et mesquin des autres disciples.

Il est pathétique que j’aie été confronté au même dilemme que celui dont Sanat Kumara fait état. Pour un Arcturien, la mission prime toujours sur les besoins du cœur. J’ai laissé derrière moi Marie-Madeleine et notre fille, un fait qui n’est pas rapporté dans les Evangiles. Comme Sanat Kumara, je me demande si je recommencerais. Je suis d’accord avec lui quand il affirme que les Arcturiens doivent introduire le cœur dans l’équation de l’engagement global de leurs missions.

Même si je suis maintenant avec ma bien-aimée Marie-Madeleine, je suis découragé par ce qu’il est advenu de mon message. Au lieu d’atteindre pour eux-mêmes un état plus évolué, ceux qui prétendent me suivre me considèrent comme leur sauveur. Ce ne fut jamais là mon intention, no mon message. Il existe plusieurs traductions de mes paroles, dont la plupart sont inexactes, mais en essence, ce que j’ai tenté de transmettre, c’est que ceux qui suivraient mes enseignements pourraient être « sauvés » et accéder à une vie meilleur empreinte d’intelligence et de liberté. Par « sauvés », j’entendais qu’ils échapperaient à une vie de basse fréquence, de moindre intelligence et d’emprisonnement de l’âme.

Je peux seulement dire que ceux qui attendent que je revienne pour les sauver de leur mauvais usage de la vie, de leur stupidité, de l’enfermement des autres et d’eux-mêmes dans des dogmes seront amèrement déçus.

Comment quelqu’un qui propage la haine au lieu de l’amour peut-il se dire représentant de mes enseignements ? En tant qu’Arcturien, je trouve inconcevable une telle distorsion de mon message, mais je la comprends en tant qu’humain ayant bécu sur cette Terre.

Chaque être humain doit répondre pour lui-même à la question que je viens d’énoncer. Au nom de mon homonyme, je vous pose la question suivante : « Que serez-vous dans votre monde ? Une force bienveillante ou malveillante… ?

Extrait du message de Yeshua retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/ 

  Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...