Méditation sur nos premiers Pas

 

nos premiers pasReposez votre corps un moment, pendant que vos guides prennent place au-dessus de votre épaule.  Sentez l’énergie à la base de votre crâne, à la jonction de la nuque.  C’est le portail de l’énergie supérieure dans votre nouvelle biologie.  Respirez par le nez et expirez par la bouche.  En même temps, sentez l’énergie s’amplifier dans votre colonne vertébrale.  C’est comme si votre corps supportait une charge électrique.  Prenez plaisir à sentir l’énergie nourrir votre corps.

Sachant que vos guides sont là, vous fermez les yeux et vous préparez à un voyage.

Vous relevant en position assise après un sommeil réparateur, vous vous retrouvez dans le plus merveilleux des endroits, dans une forêt luxuriante.  Les couleurs vibrantes reflètent l’énergie de vie qui vous entoure.  Vous constatez que vous vous étiez reposé dans une superbe prairie d’herbes hautes.  Sentez l’air tourbillonner autour de votre tête et se frayer un chemin vers vos sens.  Une fraîcheur de gazon qui vient d’être tondu emplit l’air.  Sentez votre corps sortir de l’état de sommeil.  Vous étirez les bras au-dessus de votre tête, vous baillez et vous reprenez vos sens lentement en vous demandant où vous êtes.  Puis vous vous demandez comment vous êtes parvenu jusqu’ici.  Les herbes hautes qui vous entourent ne vous donnent aucun indice; comment êtes-vous donc venu vous reposer en ce lieu ?  Vous êtes maintenant debout, à inspecter les environs; vous voyez à perte de vue une prairie haute et verte, avec des montagnes à l’horizon.

Vous êtes quelque peu déconcerté, mais vous sentez toujours vos guides près de vous.  Vous êtes conscient d’être dans un état très proche du rêve.  Décidant de briser le silence, vous demandez : 
– Etes-vous là ?  Un rire doux vous répond, semblable à un gloussement  : 
– Nous ne t’avons jamais abandonné jusqu’à présent; alors, qu’est-ce qui te fait penser que nous t’abandonnerions maintenant, répondent-ils ?  Vous reprenez : 
– J’essaie si souvent de vous parler, et pourtant que n’arrive jamais à vous entendre comme je le voudrais avant d’atteindre cet état de rêve. Pourquoi ? 
– Si nous nous tenions devant toi et nous présentions à toi sous une forme humaine, ton cerveau, ne pouvant se référer à quoi que ce soit dans cette expérience, te convaincrait rapidement que cela ne s’est jamais produit.  Et puisque tu crées ta propre réalité grâce à tes pensées, au moment où tu acceptes cette pensée, elle devient réalité.  C’est une expérience très frustrante pour nous.  A l’état de rêve, ton cerveau conscient est suffisamment désactivé pour permettre une certaine interaction. 
– Pourquoi ne puis-je vous voir alors, demandez-vous ? 
– Tu le peux si tu le veux, mais ce que tu cherches est une forme humaine et nous ne sommes pas cela, répondent-ils. 
– Et qu’êtes-vous exactement, demandez-vous ? 
– Nous sommes ceux qui ont accepté de maintenir ton énergie pendant ton séjour sur le Terrain de Jeux.  Nous sommes ici pour guider tes pas si tu le permets. 
– Pourquoi alors est-ce que je ne me sens pas guidé ? 
– C’est parce que tu cherches un guide au-dehors, alors que nous sommes bien plus près de toi que cela.  Nous te guidons souvent dans l’intervalle qui sépare tes respirations. Ce sont les petites choses qui nous offrent le plus d’opportunités de te guider. 
– Que voulez-vous dire par cela, demandez-vous ? Vos guides répondent : 
– Laisse-nous te dire que désormais, chaque fois que tu commenceras à marcher, nous guiderons tes trois premiers pas. Dans ces trois premiers pas, tu recevras toute l’orientation nécessaire pour atteindre ta destination finale.  Ce guide intérieur sera dorénavant inhérent à tout endroit où tu te rendras, petit ou grand.  Si tu choisis d’écouter ce guide, ton chemin sera la route la plus courte vers ton but.  Doutes-en et il disparaîtra. 
– Comment puis-je appliquer ceci ? 
– Crois que tu as toutes les informations nécessaires pour ton parcours dans ces trois premiers pas, puis marche avec présence, grâce et fierté, comme si ton chemin était tout tracé devant toi.  Attends-toi aux résultats les meilleurs et les plus élevés et prends plaisir à ta route.

En pensant à ce que vos guides viennent de vous dire, vous décidez d’essayer cette méthode.  Puis vous vous levez et commencez à marcher dans cette merveilleuse prairie d’herbes hautes.  Les mots vous parviennent de dessus votre épaule : 
– Marche avec présence, grâce et fierté. 
Les trois premiers pas sont ordinaires mais, au quatrième, vous avez l’impression de marcher sur un coussin.  Continuant à marcher dans cette prairie, vous vous retournez pour regarder les traces de pas que vous avez laissées dans l’herbe.  Vous pouvez voir l’endroit où vous vous êtes reposé et pouvez aisément voir où vous avez aplati l’herbe à vos trois premiers pas.  Après, vous ne voyez plus rien.  C’est comme si vous marchiez en connexion avec la Terre.  Juste avant que votre pied ne touche le sol, l’herbe s’écarte pour vous faire place.  Il ne reste que juste assez d’herbe pour amortir vos pas.  Au pas suivant, l’herbe reprend sa position originale, comme si vous n’aviez jamais été là.  Vous commencez à comprendre que lorsque vous marchez de cette façon et respectez la Mère, elle vous répond avec un soutien que vous ne pensiez pas possible.  La promenade devient joyeuse et aisée.

Vous passez le reste de la journée à marcher dans cette prairie d’herbes hautes.  A un certain moment, vous rencontrez d’autres gens qui marchent dans la prairie.  C’est facile à voir, car la plupart d’entre eux sont inconscients de leur environnement et écrasent l’herbe à chaque pas. En fait, il y en a même un qui essaie de couper l’herbe pour qu’il leur soit plus facile de marcher.  Vous réalisez rapidement que vous pouvez appliquer à vos interactions avec autrui les principes de la marche avec présence, grâce et fierté.  Lorsque vous rencontrez des gens, vous pouvez les traiter comme vous le faites en marchant avec présence, avec la connaissance de votre force réelle, la grâce de l’acceptation de soi et la fierté de votre véritable héritage.  A votre grande surprise, vous découvrez rapidement qu’en approchant une personne avec toutes ces qualités, votre rencontre lui est bénéfique. Vous donnez rapidement à ces gens le meilleur de vous-même et ils vous répondent tout comme l’herbe, en s’écartant juste à temps pour vous permettre d’avancer.

Bientôt, vous réalisez que votre promenade dans la prairie prend fin.  Vous dites à vos guides les mots qu’ils aiment le mieux entendre : 
– Merci.  Et ils répondent en vous embrassant comme eux seuls savent le faire. 
Lorsque vous retournez à la place où a débuté votre méditation, ils sont encore là, à vous étreindre. En faisant le tour de la pièce des yeux, la prairie a disparu et tout est redevenu normal.  Puis vous entendez très clairement ces mots : 
– Nous sommes avec toi aux trois premiers pas.

Et il en est ainsi – - – - – - -

Issu du Group sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/  

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...