La perception de Dieu en tant que parents

 

Je vais maintenant vous parler d’une perception. Depuis le début de nos channelings, j’en ai parlé seulement deux fois. Je le fais parce que je suis devant un groupe qui est en mesure de le comprendre (l’auditoire et les personnes qui lisent ce message). Chacun de vous, peut le comprendre. Je vais vous parler de la recherche de Dieu, selon mon point de vue ou selon ma perception. Ensuite, vous aurez peut-être une meilleure compréhension envers les personnes qui sont à genoux dans une cathédrale. Vous savez, cet endroit où quelques-uns parmi vous ne veulent pas aller ou ne veulent plus aller, afin de toucher le visage de Dieu.

1

Pour ce faire, je dois créer une métaphore. Je veux parler aux Êtres Humains qui ont des enfants, ce qui représente la plupart d’entre vous, mais je fais un petit spécial pour les mamans. Mères ou mamans, je veux vous emmener en voyage. Vous souvenez-vous de la naissance de votre premier enfant ? Ce moment est précieux, n’est-ce pas ? Puis-je vous ramener à ce moment, pendant un instant ? Vous souvenez-vous du moment où vos regards se sont croisés ? Vous souvenez-vous du lien qui s’est établi à cet instant précis ? Est-ce que ces souvenirs remuent encore un peu votre coeur ? Il n’y a rien de tel que l’amour entre une maman et son enfant.

Quand vous êtes de notre côté du voile et que vous décidez de vous incarner, de passer par le canal de la naissance, afin de commencer votre séjour sur Terre, c’est un peu comme un enfant qui quitte la maison. C’est ce que nous ressentons envers vous. Nous ne vous percevons pas comme un enfant, mais nous ressentons le même lien d’amour. Nous regardons vos énergies. L’on pourrait dire que nous nous regardons « les yeux dans les yeux », au moment de votre départ. Ce que vous faites à partir de là, c’est comme si nous vous avions avons perdu, à moins que vous choisissiez de nous trouver à nouveau.

Maintenant, vous les mamans, supposons que vous avez perdu la trace de vos enfants. Oui, cette situation se produit parfois sur cette planète. Imaginons que c’est votre cas. Vous aviez peut-être une idée de l’endroit où ils étaient, peut-être dans quel pays ils habitaient, mais la vastitude et l’immensité de ces endroits vous empêchaient de les retrouver ou de les contacter. Vous espériez qu’à un certain moment donné, ils finiraient par vous trouver. C’était la seule chance de les voir à nouveau.

Évidemment, vous aviez le coeur brisé. Vous attendiez cet appel qui pouvait ne jamais venir. Où sont-ils ? Que se passe-t-il ? Est-ce qu’ils s’ennuient de vous ? Pouvez-vous imaginer une telle chose ? Puis un jour, vous recevez un appel et vous décrochez le téléphone. Vous entendez cette petite et « PRÉCIEUSE » voix !

« Maman, est-ce toi ? Je viens de te trouver ! »

Quelle journée mémorable ! Ne serait-ce pas un jour qui devrait être célébré ? Pouvez-vous ressentir cette charmante petite voix, à l’autre bout de la ligne téléphonique ? Attention, votre enfant est peut-être avec sa soeur ou son frère !

« Maman, nous t’avons trouvé. »

Voici la phrase suivante : « Maman, pouvons-nous revenir à la maison ? » Qu’allez-vous dire ? Vous le savez très bien, n’est-ce pas ? Vous allez dire la même chose que l’Esprit dit lorsque vous appuyez sur cette porte. « Oui ! S’il vous plaît, faites-le ! S’il vous plaît rentrez à la maison. »

Cette métaphore illustre la connexion avec votre Soi-supérieur, celle qui vous sort de l’amnésie 3-D et qui amène les retrouvailles avec l’amour de Dieu.

« Maman, puis-je revenir à la maison ? »

Vous êtes exaltées ! Les enfants reviennent à la maison. Ensuite, vous attendez et attendez. Finalement, vous voyez deux automobiles qui commencent à poindre au bout de la route. Chacun arrive dans sa propre voiture. Les retrouvailles vont bientôt avoir lieu. Encore quelques instants et vous allez pouvoir enfin les serrer dans vos bras. Vous avez tellement espéré et attendu ce moment. Vous allez les regarder dans les yeux et savourer cette réunion des coeurs. C’est un événement que vous espériez tant, mais vous ne saviez pas s’il allait, un beau jour, se réaliser. Votre coeur bat la chamade et les larmes de joie coulent à flots.

Attention, ne perdez pas le fil de cette métaphore et voyez le sens de son enseignement. Un enfant arrive dans une voiture verte et l’autre dans une voiture rouge. Est-ce important ? Maman, est-ce important ? NON ! Tout ce qui importe, c’est de les serrer dans vos bras.

Imaginons que des Êtres Humains vous disent que Dieu dit ceci : « Stop ! Vous n’avez pas les bonnes couleurs. Retournez d’où vous venez. Il ne vous est pas permis de venir ici avec ces couleurs. » Trouveriez-vous que c’est ridicule ?

Peu importe la couleur de votre auto ou celle de votre peau. De notre côté du voile, la seule chose qui a de l’importance, c’est le coeur… C’est l’intégrité de la recherche. Nous souhaitons tenir votre main, afin que vous puissiez commencer une nouvelle vie. Une vie où vous commencerez à vous souvenir de l’amour que nous vous témoignons. Voilà ce qui nous tient à cœur. Il y a même des qu’en-dira-t-on qui sous-entendent que si vous n’arrivez pas dans le véhicule approprié, Dieu va vous jeter dans une fosse de souffrances éternelles. Pouvez-vous imaginer une telle chose ? « Maman, est-ce que cela ressemble à l’amour inconditionnel, à l’amour d’une mère ? »

(Pause)

Croyez-vous que le Créateur souhaite être identifié ? Il ne tient pas compte de la manière dont cette retrouvaille se fera ! Vous n’entendez pas souvent de telles paroles dans les religions humaines, n’est-ce pas ? C’est l’essence de notre message, dans son intégralité… Même si c’est la première et la dernière fois que vous prenez connaissance de l’un de nos messages.

Je tiens à vous dire quelque chose. Je veux vous rappeler quelque chose parce que nous allons bientôt terminer. De notre côté du voile, savez-vous ce qui fait la joie des anges ? C’est quand la sonnerie du téléphone se fait entendre et qu’une précieuse voix dit : « Maman, puis-je revenir à la maison ? » C’est à ce moment-là que la fiesta commence. Qu’en pensez-vous ? Êtes-vous prêts, oui ou non, à pousser sur cette porte ? Il y en a parmi vous qui vont dire : « Eh bien, je l’ai fait durant toute ma vie. » Oui, mais je tiens à vous offrir une plus grande porte ce soir. Poussez un peu plus fort, parce que la lumière va bientôt devenir beaucoup plus brillante. Des guérisons ont eu lieu, ici, ce soir. Vous commencez à comprendre, n’est-ce pas ? Des choses qui vous ont échappé commencent maintenant à être comprise.

Nous désirons être trouvés ! Ce n’est pas tellement difficile. Vous n’avez pas à franchir de nombreuses étapes. Vous n’avez pas à souffrir. Vous n’avez pas besoin de vous enliser dans des doctrines, des costumes ou des chapeaux. Vous n’avez pas besoin d’un livre ou d’un prophète spécial.

C’est ce que nous voulions vous dire. Je répète. C’est ce que nous voulions vous dire.

(Pause)

Nous sommes honorés par la présence des Êtres Humains qui prennent connaissance de ce message. Il nous est difficile de vous dire au revoir, à cause du lien qui s’est établi entre vous et moi. Cependant, nous sommes conscients de la linéarité du moment. Kryeon sait quelle heure il est. Avez-vous trouvé ce lien ? L’avez-vous ressenti ? N’oubliez pas que je vous connais, tous et chacun.

Et c’est ainsi.

Kryeon

Extrait du Channeling de Kryeon par Lee Carroll présenté à Sedona en Arizona, USA, le 14 juin, lors de la Conférence Lumière de l’été 2008

Blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...