Etre dans la confiance (méditation)

Mais, bien sûr, chacun est libre de sa décision ! C’est là que vous avez, en vous-même, dans votre coeur, à prendre votre décision qui consiste à bien rétablir la qualité de confiance que vous avez en la Source. 

Pour adopter cette terminologie, chacun doit choisir en son coeur son objectif. Chacun est libre de choisir ce Retour à la Source en toute confiance. 

Et, si la confiance manque, cela signifiera simplement à Mes yeux que, s’il n’y a pas la confiance, c’est que l’être a opté pour le camp dans lequel il choisit de résider. Et si celui qui n’a pas la confiance a choisi un autre camp, il est libre aussi de stationner, pendant le temps qu’il lui faudra, pour éventuellement changer d’opinion, ou pour rester dans son opinion. 

apaiser

Il est important que vous compreniez aussi cette notion, non pas subjective mais très claire, que la qualité de confiance que vous vous accordez correspond vraiment à votre choix relatif à l’équilibre de la Lumière ou de l’Ombre. Donc soyez extrêmement vigilants. Et ayez vraiment le discernement d’observer que, s’il n’y a pas suffisamment de confiance, c’est que quelque part vous pouvez être encore retenus par un fonctionnement qui vous entraîne sur une autre pente. Et si vous observez cela, coupez définitivement ! parce que rien n’est joué. Personne, même le pire des individus – Je n’aime pas dire « le pire » parce qu’il n’y a pas de jugement de Ma part lorsque Je dis cela — c’est-à-dire un être qui a pu penser chuter au plus profond et qui, par exemple, (Je reprends souvent cet exemple-là) a assassiné plusieurs membres de sa famille, personne n’est abandonné. Si cet individu a suffisamment de confiance en lui, en ses capacités de retourner vers la lumière et vers la Source, il peut arriver dans les « premiers » rangs (bien qu’il n’y ait pas de premier rang).

Comprenez simplement qu’il n’y a pas de jugement et que chacun peut être accueilli dans la Source à condition qu’il soit dans la confiance qu’il peut y arriver. Donc, observez simplement que, s’il y a en vous des traces d’ombre telles qu’elles altèrent la qualité de votre jugement, vous pouvez être amené à penser que vous n’êtes pas dignes, ou que vous ne pouvez pas, ou que vous doutez, ou que vous n’avez pas besoin. Ces pensées sont suscitées par des notions qui peuvent être celles de l’invalidation, ou de l’orgueil, et qui sont ces choses dont vous avez, peut-être encore, à vous débarrasser. Tout cela est donc à bien observer lorsque vous referez ces exercices. 

Observez qu’il s’agit là tout simplement d’une la part d’Ombre en vous qui subsiste et qui est là (Je ne veux pas dire heureusement mais, quelque part, c’est heureusement quand même) pour vous faire méditer sur les choses qui ne sont plus appropriées maintenant, et qui sont à mettre dans la balance pour pouvoir les jeter dans le plateau des choses inutiles. 

Vous comprenez bien qu’il ne s’agit ni d’un jugement, ni d’une punition. Mais simplement, vous avez à observer tout ce qui peut vous freiner par rapport à la confiance que vous avez dans Mes paroles de ce jour. Si vous avez confiance dans le fait que chacun est apte à faire le travail pour la Transition et si vous adhérez absolument à cette notion, à cent pour cent, alors vous constatez qu’il n’y a plus rien en vous de l’Ombre, de votre Ombre personnelle, qui puisse vous freiner pour cela. 

Malgré tout, si vous observez qu’il y a des petites parties de vous qui freinent cette confiance et cette compréhension, cela correspond encore à des choses que vous avez au fond du panier. Alors il faut bien méditer et bien travailler sur elles, mais dans l’urgence – c’est-à-dire dans les jours à venir – en faisant éventuellement ce travail en méditation au moins une fois par jour, pour aller regarder tout ce qui peut freiner votre confiance. 

J’ai donc insisté volontairement sur cette notion. Elle me paraît extrêmement importante, sinon la chose la plus importante à vous dire. Elle est ce qu’il y a de plus important et de plus urgent à considérer avant cette Transition. Ce passage se fera de toute façon, bien sûr, en attendant que le maximum de personnes soient prêtes ! Mais vous savez aussi que de votre travail dépend la progression planétaire…

Sentez que vous êtes totalement responsables. Chacun est responsable de la totalité de ce qui se passe sur la planète, puisque chacun est tout. Chacun est co-responsable de tout. De la même ma-nière, puisque chacun est créateur il est créateur de tout ce qui est positif, et de tout ce qu’il peut amener de positif pour la totalité de la planète et des univers. Maintenant donc, la seule chose que Je vous demande c’est, après vous être débarrassés, de devenir maintenant totalement, non pas cocréateurs, mais Créateurs de tout ce qui est positif à venir sur tous ces univers. 

Je vous remercie de bien vouloir axer tout votre être, tout votre être physique et tous vos corps spirituels, vers cette fabrication des temps proches. Je ne peux pas dire des « temps futurs », « des temps à venir », mais de la fabrication de ce qui est proche.

Merci de vous être accompagnés, et de m’avoir accompagné.

De même, Je me remercie de vous avoir accompagné.

Merci à chacun. Merci à toi Sélène de ta présence.

Merci pour cet éclairage.

Soyez vraiment dans l’observation que

chacun doit être un phare pour la totalité.

Soyez dans cet objectif unique.

Le Maître des Aîtres

Sur le blog de Francesca : http://francesca1.unblog.fr/  

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...