Notre corps est de nature interdimensionnelle

 

En ces temps dit « modernes », du fait qu’il y a dans l’environnement tellement de produits chimiques qui n’ont rien de naturel, il est difficile de conserver une santé équilibrée. Il est devenu impossible de trouver des aliments, ou de l’eau, qui ne contiennent aucune trace de produits chimiques. Même la nourriture provenant de régions sauvages, ou l’eau résultant de la font des glaciers, renferme des produits chimiques synthétiques. Notre corps n’a pas été créé pour assimiler ces produits chimiques conçus en laboratoire. Il l’a été pour être en équilibre avec la Terre telle qu’elle a naturellement évolué, non telle que l’humanité tente de la modifier.

interdimensionnalité

De plus, notre lien avec les aspects interdimensionnels de notre être réside dans notre nature spirituelle ; au cours de ce que nous appelons Moyen Age, la décision a été prise de séparer la dimension spirituelle de notre être de sa réalité physique. Cela fut décidé conjointement par les scientifiques et les chefs religieux de l’époque, dans le but d’approfondir la connaissance du corps humain et de contribuer au progrès de la science. Il en résulta tune séparation, une coupure entre notre Moi spirituel et notre corps. Même si on ne croyait pas consciemment à la dimension spirituelle du corps, puisqu’en fait de nombreuses philosophies ne considéraient pas le corps comme sacré, celui-ci est, en vérité, fondamentalement de nature spirituelle. Il possède une conscience, ce qui explique pourquoi il peut communiquer avec nous. En imaginant cette séparation entre l’esprit et la matière, ce qui concernait toute la nature, les gens nièrent ainsi la réalité interdimensionnelle du corps ainsi que sa véritable nature.

Quand les anciens chamans donnaient une plante médicinale à une personne pour traiter une discordance dans son corps, cela s’accompagnait habituellement d’un rituel. Aujourd’hui, vous diriez sans doute qu’ils récitaient en même temps une prière. Les méthodes de guérison spirituelle que vous connaissez dérivent de ces anciennes pratiques. Le fait de combiner paroles, rituel et énergie durant la prise de plantes médicinales créait une connexion interdimensionnelle entre ces dernières et la personne. Il en résultait une harmonie énergétique entre la substance ingéré et le corps physique.

Lorsque vous absorbez un médicament mis au point dans un laboratoire, non seulement aucune conscience interdimensionnelle n’a participé au développement de cette substance chimique, mais il n’y a pas eu non plus de rituel, d’énergie du cœur ou de connexion avec l’esprit. Le médicament conçu en laboratoire et fabriqué ensuite de manière industrielle n’a aucun lien avec l’énergie de guérison. Malheureusement, les substances chimiques fabriquées par votre industrie pharmaceutique ne possèdent que très peu d‘énergie de guérison. l’énergie entourant ces produits est avant tout marquée par un désir de profit. Il va de soi que les scientifiques qui travaillent en développent de ces composés chimiques sont avant tout motivés par le souci de favoriser la guérison des gens. C’est à l’étape de production à grande échelle du médicament que disparaît la priorité accordée à la guérison. Autrement dit, l’énergie de guérison qui imprégnait la phase de création du médicament est perdue à la phase de fabrication en usine, où n’existe aucune conscience de l’énergie de guérison. Votre corps répondrait mieux aux médicaments si une telle énergie curative entourait les substances chimiques créées en laboratoire.

Si vous jugez nécessaire de prendre un médicament, gardez-le d’abord quelques instants dans vos mains et visualisez ses propriétés curative. Puis, dites à votre corps que vous êtes sur le point d’avaler ce médicament et expliquez-lui que certains aspects de cette substance vont l’aider à retrouver son équilibre, même s’il y en a d’autres qui risquent de le perturber. Vous appelez ces autres aspects, des effets secondaires. Demandez à votre corps de simplement se libérer de tout élément chimique pouvant occasionner un quelconque dérèglement.

Lorsque vous prenez un médicament, vous êtes habituellement persuadé qu’il va contribuer à éliminer tout déséquilibre affectant votre corps. Ce dernier recevra donc le message que l’ensemble du composé chimique qu’il va recevoir apportera la guérison, et il l’absorbera en entier. Par contre, en l’informant que certains éléments de ce composé chimique pourraient ne pas lui être salutaires, vous éveillez son attention au fait que ce dernier contient possiblement quelque chose de nocif. Ainsi, il sera à même de choisir de ne pas absorber ces éléments nocifs

Ce même processus pourrait s’avérer bénéfique à l’égard de tout ce que vous ingérez. Lorsque vous prenez un remède à base de plantes médicinales ou un médicament homéopathique, tenez quelques instants cette substance dans vos mains, envoyez-lui de l’énergie du cœur, remerciez-la pour ce qu’elle va accomplir en vous, prévenez votre corps de ce qu’il va recevoir et informez-le de ce que cela est censé faire, y compris tous les effets secondaires possibles. En procédant de la sorte, vous tenez compte de la réalité interdimensionnelle de cette substance et de votre corps. Faites la même chose avec toute nourriture ou toute boisson. Tel qu’il a été mentionne plus haut, la plupart de vos aliments et de vos boissons comportent des éléments chimiques de synthèse susceptibles de perturber votre organisme.

LES ENERGIES de KRYEON / AU-DELA DU VOILE…

 Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/        

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...