TRANSFORMER NOTRE REGARD SUR LE FUTUR

 

Imaginez une vie sans peur. Imaginez le sentiment de vivre dans la confiance et la foi totales, sans jamais douter qu’en définitive seul ce qu’il y a de mieux vous arrivera ainsi qu’à ceux que vous aimez. Une telle vie est possible, quoi que ça ne se produira pas si on ne consacre pas son attention et  son dévouement à la réalisation de ce que l’on veut vraiment.

Pour la plupart d’entre nous, nous vivons une vie ancrée dans la peur. Nous craignons de ne pas avoir ce dont nous avons besoin : de l’amour, de la sécurité, de l’argent, des amis un emploi, du succès, du prestige, le savoir. La plupart des décisions que prennent les gens sont fondées sur la peur. Ce qui fait problème dans le recours à la peur comme fondement de notre vie, c’st que la peur n’a aucune substance et ne peut nous aider à tenir le coup comme nous espérons qu’elle le fera. Une passée dans la peur est une vie stérile.

karma

La peur servait à l’origine de mécanisme d’alerte pour nous préserver du danger. Lorsqu’elle est constamment présente, cependant, elle referme le cœur et obscurcit l’esprit. Si nous sommes dans un perpétuel état de peur, nous sommes incapables de penser ou de sentir clairement. Ce qui compte, c’est que nous vivions à partir de notre Centre.

Ce qui compte, c’est que nous ayons fait notre travail sur nous-mêmes et notre purification intérieure et que nous ayons une relation intime avec le divin, quelle que soit la forme que cela puisse prendre pour nous. Alors nous serons au bon endroit, au bon moment et si cela veut dire de nous retrouver au cœur d’un tremblement de terre, alors qu’il en en soit ainsi. Car si un tremblement de terre se produit et que je suis au beau milieu de celui-ci, il y aura certainement une raison pour que j’y sois et mon job sera de faire tout ce que l’on me demandera alors de faire. Si je dois faire ma transition d‘une façon dramatique de ce genre, je le ferai.

Toute peur prend sa racine dans la peur de la mort. Les gens ont peur des désastres parce qu’ils ont peur de mourir. C’est instinctif chez nous de vouloir vivre et nous continuerons à vivre, mais la vérité est que nous allons tous change de forme corporelle un jour ou l’autre. Vivre dans la peur des changements, terrestres ou autres, c’est se permettre de se laisser distraire de notre véritable raison d’être sur Terre à cette époque.

Chaque siècle a eu son lot de prédictions de catastrophes en tous genres. Certaines se réalisent, d’autres pas. Fonder toute sa vie sur de simples probabilités est un triste gaspillage de potentiel humain. Il y a moyen de vivre autrement que dans la crainte. Lorsque nous concentrons nos pensées et nos énergies sur la divinité de la vie et que nous commençons à sentir son omniprésence, la peur s’évanouit. Lorsque nous savons et sentons réellement que tout ce qui existe, nous y compris, est une expression de Dieu dans la forme, de quoi pouvons-nous avoir peur ?

Certaines personnes aiment beaucoup s’entourer de tension dramatique dans leur vie. Elles seraient malheureuses et s’ennuieraient si elles faisaient l’expérience d’un sentiment de paix extrême. Une vie passée les nerfs à vif avec beaucoup de crises, de chaos et d’incertitude leur donne l’impression de se sentir vivantes et réelles. Toutefois, même de telles personnes peuvent apprendre à connaître le divin au milieu des mélodrames de la vie. Elles peuvent ressentir les émotions fortes dont elles ont besoins sans éprouver la moindre terreur, si tel est leur choix…. Au lieu de consacrer votre temps et votre énergie à ne penser qu’aux improbables possibilités de la vie, commencez à centrer votre attention dans l’Ici et le Maintenant.

Il y a des personnes ou des situations face auxquelles vous devez prendre du recul pour continuer à avancer dans votre vie. Il y a une chose ou une condition que vous pouvez créer aujourd’hui même qui soulagera la souffrance d’autrui ou apportera de la joie à quelqu’un d’autre.

Apprivoisez vos peurs en leur consacrant un peu de temps, en découvrant le message ou l’enseignement qu’elles cherchent à vous communiquer. Il suffit bien souvent de reconnaitre leur existence pour que la plupart des peurs relâchent leur emprise. d’autres exigent un peu plus d’attention. Certaines doivent se faire sentir jusqu’à ce que nous ayons appris l’une ou l’autre leçon qu’elles doivent nous faire comprendre. Je ne connais aucune circonstance où il soit nécessaire que la peur domine notre vie ou qu’on lui attribue la domination suprême que certains veulent lui accorder.

Si vous avez peur qu’un désastre ne se produise, si vous avez peur de la pauvreté ou de la mort, la meilleure chose que vous puissiez faire est de commencer à vivre pleinement votre vie. Lorsque la foi et l’amour sont omniprésents dans notre vie, il n’y a alors plus de place pour le doute et la peur. S’il advient même que des circonstances désagréables se manifestent, vous serez guidé pour savoir quels gestes poser, où vous rendre, qui aller voir. Les moments d’anxiété ne seront alors plus que des instants passagers plutôt que des obsessions continuelles.

Une bonne résolution à prendre serait de vivre dans l’Instant Présent avec l’Intention Consciente d’Aimer et d’honorer tout le monde et toutes les choses autour de vous tout autant que de vous aimer et vous honorer vous-mêmes. Une telle vie serait une vie de joie et de paix, peu importe ce qui peut survenir dans le monde extérieur. Il n’y a pas de meilleure façon de vivre.

RAPPEL Krysta Gibson – P.O Box 51186, Seattle, WA 98445-1186, USA – Article du THE NEW TIMES (1995)

Francesca http://francesca1.unblog.fr/        

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...