SOYONS NOUS-MÊMES

 

 Il nous arrive d’être au contact d’êtres chers, qui semblent ne pas vouloir comprendre qui nous sommes. Ils semblent tout mettre en oeuvre, consciemment ou non, pour que nous nous empêchions d’être nous-mêmes. Nous leur prêtons alors un pouvoir sur nous qu’ils n’ont pas.

Nous leur reprochons avec plus ou moins de véhémence et violence : 

«Tu m’empêches de faire ceci ou cela, tu coupes ma spontanéité, tu me déchires le Coeur, car tu m’empêches de donner l’Amour fraternel que je me dois de répandre». Restons en Paix et Bienveillant avec Foi, mais toujours dans l’expression de la Vérité, car Bien souvent c’est la peur qui les étreint, ou parce que leur manière d’interpréter est erronée pour bon nombre de raisons. 

energie féminine

Aussitôt que nos larmes ont séché, écoutons notre Conscience, ne nous avait-elle point alerté ? Ne le savions-nous pas ? Bien souvent, avant de nous engager dans nos actions, nous avons cette intuition qui nous fait nous dire, trop souvent après coup, «je le savais». Cette phrase est lourde de sens, elle exprime que oui, nous le savons nous avons juste à développer cette fabuleuse aptitude intrinsèque que nous avons tous en nous. 

Poursuivons avec foi notre marche en avant sur la reconquête de soi. Ne pas être soi-même, ne pas écouter la justesse de son Coeur qui permet de révéler l’ego ou les peurs ignorantes d’autrui, nous ferait être mal, mal avec soi-même, mal avec les autres…combien de temps encore pourrons nous donner le change ? Combien de «temps» encore devons-nous nous infliger un tel poids ? Cela va à l’encontre de ce que nous sommes, de notre Conscience, au point de créer nos propres «malheurs» et autres «maladies». 

Peu importe leur réaction, faisons ce qui sonne juste en notre Coeur aimant. Si ma femme ne supportait pas ma fraternité, alors c’est que nous ne vibrons pas sur le même champ. Lorsque j’Aime ce qui est mon bonheur et le bonheur de l’autre, si son bonheur est de me voir être quelqu’un d’autre que moi- même, alors je n’irai pas jusqu’à trahir ma Conscience pour satisfaire son ego ou ses peurs. Ce qu’elle veut, ce n’est pas mon bonheur, mais l’inverse, et ce faisant, elle se fait souffrir elle-même. 

Nous pouvons nous poser ces questions :

Suis-je en train de flatter l’ego, la peur ou l’ignorance de l’autre ? Suis-je prêt à donner ma vie pour la Vérité de ma Conscience ? Ou Bien dois-je me prostituer ? Me trahir ? Me tuer à petit-feu ? Dois-je donner mon cou aux dents acérées des «vampires» ? 

Des vampires énergétiques se nourrissant consciemment ou non de notre énergie vitale ! De nos émotions ! De nos peurs ! Parce que nous leur permettons ! Ils nous ne donnent pas les leurs, nous les absorbons, nous les faisons notre. Une fois épongés, ils ont l’illusion de se sentir mieux. Et nous ? Nous dépérissons sans vraiment comprendre pourquoi, sans vraiment le savoir. Notons que lorsqu’il nous vient l’instinct de leur confier nos peurs ou autres angoisses…ils nous fuient ! 

Nous devons apprendre le détachement, car celui-ci nous permet d’être beaucoup plus efficaces. En effet, détachés, nous n’absorbons plus les failles des autres, donc nos actes, nos paroles et nos pensées sont faits avec le recul nécessaire. Ce qui nous permet d’assister autrui avec plus d’efficacité. Nous apprenons, nous, entités Spirituelles vivant l’expérience humaine, nous expérimentons, sans cesse, tout simplement. 

Maintenant que nous avons la Lumière du savoir qui éclaire si intensément la noirceur de l’ombre (et non l’inverse), nous devons avec Sagesse, l’expérimenter dans l’action au quotidien. L’inaction ne provient pas du manque de volonté. L’inaction provient du manque de «remise en question».

La volonté n’intervient qu’après la prise de Conscience occasionnée par la «remise en question». Remettons-nous en question, ayons le courage de vivre l’intuition, l’Amour sans condition…aucune. Retrouvons le pouvoir d’être nous-mêmes sans le regard larmoyant, violent, riant ou de pitié de l’autre, ils sont nos frères ou soeurs, ils sont le miroir de nos propres failles. 

Nous n’avons aucun ennemi autre que nous-mêmes. Ceux qui pensent nous stopper sont, même sans le savoir, nos meilleurs éducateurs. Ils ne sont que le reflet de nous-mêmes. Soyons Bien avec nous-mêmes, nous serons Bien avec le monde. Nous sommes notre meilleur ami. Pour cela nous avons juste à prendre la simple décision, là, ici, maintenant.

Extrait du livre :  L’ETRE INTERIEUR SUR LE BLOG DE FRANCESCA

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/       

 

Laisser un commentaire

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...