Qui sont Les Maîtres Ascensionnés

 

images (2)Les Maîtres Ascensionnés sont là pour nous aider, depuis des siècles et des siècles, essayant de nous guider, de nous enseigner, sans parvenir à nous sortir d’un sommeil profond qui nous a fait oublier même qui nous sommes.

Et au premier plan nous revient notre Berger, Jésus (Maître Sananda), Celui qui a tout sacrifié pour semer en nous les graines de la Vérité et de l’Amour.

Que Ses fidèles se réjouissent ! Il est bien là, plus aimant que jamais, pour nous apporter le bonheur de Sa présence, mais cette fois dans l’allégresse. On ne parlera plus de crucifié, de passion et de mort, mais du Ressuscité qui nous a montré le triomphe de la Vie sur la Mort, de la Lumière Divine sur l’obscurité. Moi qui, comme quelques autres, suis leur canal pour vous apporter les messages qui aideront tous ceux qui se réveillent, tous les êtres de bonne volonté, à ascensionner avec la planète, je vous répète les mots qui jaillirent de mon cœur après un séminaire auquel je viens de participer.

Dès mon retour chez moi, j’étais bouillonnante d’énergie. Le matin de ce 22 mars à 5 heures du matin, je n’avais plus sommeil et je revivais ces deux journées que je venais de connaître, sous le titre « Voie d’Amour – Voie de Transformation, Voie d’Abondance ».

Une pensée m’est venue : « Je n’avais pas vécu quelque chose d’aussi merveilleux depuis … depuis la Pentecôte. » « Et le mot sortit tout seul de mon cœur). Je ne parlai spas d’une quelconque célébration, mais bien du véritable événement vécu il y a 2000 ans.

Cela veut-il dire que j’y étais en chair et en os ? Ce n’est pas impossible pour ceux qui savent que l’on vient sur Terre une fois et une autre. Mais il est probable que, comme des milliers d’autres êtres, peut-être comme vous qui me lisez, j’y étais en esprit, en tant que graine des apôtres des nouveaux temps, graine dans ces semailles qui ainsi se terminaient.

Ces graines sont aujourd’hui mûres et la moisson va commencer. Oui, j’y étais, et peu importe sous quelle forme ou absence de forme. J’éprouve aujourd’hui le même sentiment d’amour profond, d’enthousiasme, de plénitude, comme si mon âme était soudain devenue trop grande pour être contenue dans mon corps et qu’elle se déversait sur toute la planète et au-delà.

Je ressens les dons de l’Esprit retrouvés, encore très mal maîtrisés à portée de main, les potentiels infinis de la Vie, du Père, de toute la Création. Et je ne puis que dire comme Jean-Sébastien Bach : « O Seigneur, que ma Joie Demeure ».

Mon vœu le plus cher, en commençant cet humble, mais exaltant travail de scribe, est de transmettre fidèlement ce qui m’est dicté, afin que dans vos cœurs, chers lecteurs, s’épanouisse la fleur d’amour, de paix, de lumière et de joie qui s’ouvre dans le mien.

Et que nous soyons tous réunis, sur nos plans manifestés et sur ceux non-manifestés, dans cette communion de l’amour inconditionnel et de la fraternité vraie.

Extrait de « Le Temps des Maîtres » – transmis par Marlice d’Allance 2012- - recopié par Francesca  aux Editions HELIOS

 

Les 12 énergies zodiacales

 

Les 12 énergies zodiacales dans NOTRE FAMILLE Symbole-astrologie-150x150 Le développement humain est profondément relié aux cycles universels qui distribuent les douze énergies zodiacales par lesquelles de nouvelles expressions prirent naissance. Aujourd’hui, on utilise les horloges et les calendriers pour se rappeler la division de l’énergie, car ils marquent également le temps par l’usage significatif du douze.

 La Bible et les autres textes anciens font référence à bien des relations fondées sur le douze – douze portes, douze tribus, douze anges, douze fils, douze apôtres et même douze chevaliers de la Table ronde, et maintenant, aujourd’hui, la douzième planète. Nous utilisons l’idée de douze chakras, de douze chaînes d’ADN et de douze bibliothèques parce que vous êtes encodés, pour ainsi dire, pour répondre et pour vous rappeler un paysage plus grandiose de la réalité par ce symbole.

 Vos douze chakras sont des collections, ou poches d’énergie, d’où les événements peuvent émerger. Ils détiennent de la mémoire et de l’identité, et chacun correspond à une chaîne d’ADN. Les sept chakras principaux sont dans votre corps, à partir de la base de la colonne vertébrale en remontant. Il y en a cinq autres à l’extérieur de votre corps, ce qui donne un total de douze vortex, ou douze soleils, comme nous aimons les appeler. L’oxygénation, la lumière et l’intention consciente activeront ces centres, et une fois qu’ils le seront, votre défi consistera à traduire toute l’information transportée par eux jusqu’aux chaînes d’ADN.

 Les chakras à l’intérieur de votre corps peuvent libérer votre mémoire corporelle – l’expérience de votre corps provenant de cette vie-ci ainsi que d’autres voyages d’incarnation. Le premier chakra contient votre identité première; il concerne qui vous êtes et comment vous survivez. Il vous ouvre à voyager en vous-même et dans les fondements sous-jacents à vos croyances. Le deuxième chakra se rapporte à la créativité et à la sexualité; il ouvre les registres de vos croyances et expériences dans ces domaines. Ces deux premiers chakras correspondent à votre connaissance traditionnelle de deux chaînes d’ADN. Les questions associées à l’identité, à la survie, à la sexualité et à la créativité vous mettent au défi depuis des millénaires.

 Le troisième chakra se rapporte à votre plexus solaire – à vos tripes, pour ainsi dire. Lorsqu’il est ouvert, il vous aide à sentir et à trouver intuitivement votre chemin dans la vie. Chez les femmes, à cause du saignement menstruel et de la grossesse, cette zone est souvent plus active et traitée avec un grand respect. Votre volonté, votre pouvoir et vos sentiments reposent là. Le quatrième chakra s’aligne avec votre cœur qui, lorsqu’il est ouvert, vous relie à toute la vie. La compassion jaillit de ce centre et vous permet de comprendre le pourquoi de ce que vous percevez. Le flux de la compassion vous permet de dépasser le jugement, qui agit comme un piège pour vous séparer.

 Le cinquième chakra se trouve dans votre gorge, ouvrant le grand cadeau de l’expression vocale par le biais duquel vous prononcez votre vérité. Le sixième chakra active votre troisième œil, stimulant votre capacité de voir au-delà des limites des trois dimensions. Le septième chakra est la couronne de votre tête. Lorsqu’il est ouvert, il relie et fait circuler des énergies spirituelles vers votre zone crânienne. Une fois stimulées, les glandes pinéale et pituitaire, ainsi que l’hypothalamus, jouent des rôles actifs en vous reliant aux autres plans.

 Le huitième chakra est à courte proximité de votre corps physique – de quelques centimètres à quelques mètres au-dessus de votre tête. Il est relié aux domaines invisibles à l’extérieur de votre corps. Le neuvième chakra est à l’extérieur de l’atmosphère de la Terre, peut-être aussi loin que votre Lune, et vous relie en tant que gardien de la Terre. Le dixième chakra atteint votre système solaire et vous donne accès à tout ce qui existe. Le onzième est un chakra galactique qui offre de l’information sur vos influences stellaires locales. Le douzième chakra dépasse la galaxie et vous donne accès à ce qui se trouve dans le reste de l’univers tel que vous vous l’imaginez. En général, vous n’avez pas accès à l’information extérieure à votre univers, en ce moment, parce que votre corps n’est pas suffisamment évolué pour la supporter. Un jour, vous évoluerez peut-être jusque-là. Cependant, en ce moment, vous avez accepté d’entreprendre une évolution consciente ici, sur Terre – de devenir une station de radio, diffusant une tonalité ou une fréquence que tous les autres peuvent supporter.

 Vous devez accéder à ces douze centres d’énergie de l’intérieur, là où vous pouvez sentir l’information qui y correspond et traduire les expériences dans le contexte de votre esprit. C’est vous, évoluant dans votre identité multidimensionnelle, vous rappelant ce qu’est votre version de vous-même -là-bas dans la galaxie et au-delà. 

Famille de Lumière : Pléiadiens canalisés par Barbara Marciniak 

Renoncer à l’ancien

 

cliparts fleurs Bien des gens, et je parle ici de milliards d’individus, ne sont pas prêts à renoncer aux anciens systèmes de croyances. Ils veulent croire que Dieu est à l’image de ce qu’on leur a appris à son sujet. Aucun de vous ne connaît la véritable nature de Dieu. Pour une raison que j’ignore, la plupart des humains s’entêtent à croire que les anciens qui proclamaient que certains écrits étaient d’inspiration divine avaient raison de le prétendre.

 En vérité, comme pour tout message canalisé, qu’il s’agisse d’écrits censés être divinement inspirés datant de plusieurs milliers d’années ou de ce que vous êtes en train de lire, l’énergie de la pensée est interprétée selon le système de croyances de la personne qui la reçoit. Puis, à votre tour, vous interprétez cette même énergie à travers le filtre de vos propres croyances personnelles. La douleur de la naissance de quelque chose de nouveau résulte donc de la difficulté à renoncer à ces anciens systèmes de croyances ; il faut pourtant les détruire si vous désirez vraiment que se réalise la promesse de l’année 2012.

 La naissance de cette nouvelle ère sera difficile en raison de tous les reliquats de ces systèmes de croyances qui vous entoureront. Les désordres qui éclateront seront également dus à la violence mentale et physique de ceux qui veulent désespérément s’accrocher aux croyances créant un sentiment de séparation du tout. Comme vous le savez, il y aura une élection présidentielle et ce pays sera à nouveau le théâtre de graves tensions raciales, des tensions qui couvent depuis longtemps. Vous allez découvrir, en fait, qu’elles sont déjà présentes par suite des efforts déployés pour discréditer celui que vous appelez Barack Obama. Sachez qu’il est un des leaders les plus éclairés parmi ceux qui ont accepté de briguer la présidence américaine depuis quelques décennies. Bien sûr, il a des défauts et des faiblesses, tout comme chacun de nous.

 Prenez vos propres décisions concernant cette prétendue divergence. Ne vous laissez pas infecter par la peur qui règne… Cette peur que les Etats Unis ont propagée depuis le 11 septembre s’est répandue tel un cancer partout dans le monde. Pour freiner la prolifération de ce cancer, quiconque lit ces lignes doit demeurer centre dans son cœur. Lorsque vous parviendrez à centrer votre attention dans votre cœur, et pas seulement au-dessus ou près de celui-ci, mais au plus profond de celui-ci, vous y trouverez un espace de paix et d’acceptation. Vous y serez comme dans l’œil d’un ouragan. Vous aurez conscience de toutes les tensions tourbillonnant autour de vous, mais vous demeurerez parfaitement calmes.

 Plus vous serez nombreux à pratiquer cet exercice, plus ce centre de paix dans l’oeil de la tempête deviendra important jusqu’à ce qu’il devienne si puissant que la tempête s’apaisera. Malheureusement, nous devons nous préparer à plus de violence. Ceux parmi vous qui se font les apôtres de la paix doivent faire un examen de conscience et évaluer leurs sentiments à l’égard de ceux qui s’affichent en faveur de la guerre. Si vous découvrez qu’une colère sourde habite votre cœur, alors sachez que vous contribuez aussi à promouvoir la violence et ce, quel que soit le discours que vous tenez. 

J’aimerais aussi vous entretenir quelque peu de votre système de santé. Alors que votre vibration et celle de la planète toute entière s’élèvent, les médicaments d’origine synthétique provoqueront de plus en plus d’effets secondaires. Il y aura une augmentation du nombre de rapports faisant état de problèmes d’invalidité et de décès causés par la consommation de médicaments pharmaceutiques. Devant ce phénomène, l’industrie pharmaceutique tentera de discréditer tout le secteur des soins alternatifs et des médecines douces. Leur stratégie consistera à monter en épingle tout cas de réactions négatives à la consommation de plantes ou de substances aux vertus médicinale, pour ensuite réclamer que leur vente soit interdite. Par ailleurs, vous constaterez que davantage de recherches seront effectuées sur l’efficacité de la médecine énergétique. De nouveaux appareils plus sensibles seront mis au point et acceptés par votre communauté scientifique. Ils permettront de mettre en lumière le pouvoir de la médecine énergétique. 

Soyez attentifs à ce que vous mangez. Certains subiront des effets indésirables à cause des aliments génétiquement modifiés qu’ils absorbent. D’autres ne seront pas affectés ; mais ne vous faites pas trop de mauvais sang à ce sujet. Sachez simplement qu’en dépit de tous vos efforts pour éviter de polluer votre corps par des produits chimiques, il est pratiquement impossible de trouver quoi  que ce soit à voire ou à manger qui soit exempt de toute contamination chimique. La majeure partie des conséquences négatives de ce que vous ingérez sera éliminée si vous demeurez équilibrés. Vous laisser dominer par la peur ou la colère à l’égard de ces produits chimiques que vous ne pouvez pas éviter ne fera qu’exacerber le problème en vous. 

Beaucoup plus de gens que ne le laissent supposer vos médias aspirent à la paix. Nous tenons à ce que vous le sachiez. L’avenir n’est pas aussi sombre que vos médias le dépeignent. Et sachez encore que si les membres de la vieille garde expriment avec tant d’amertume leur rage à l’égard du fait qu’ils sont discrédits, c’est en réalité un signe révélateur de besoin de s’exprimer de la sorte.  

Une nouvelle aube pointe. Vous allez peu à peu observer des signes révélant l’approche d’une grande lumière en de nombreux domaines ; de temps à autre, ils seront rapportés dans les journaux, à la radio ou à la télévision. Soyez attentifs,  la présence de ces signes dans vos rapports avec votre famille et vos amis. Le fait de ressentir une plus grande paix intérieure est un signe de changement. Des millions de personnes ressentent aussi cette paix intérieure. Vous pourriez aider à accroître ce phénomène en prenant du temps chaque jour pour méditer en silence et demander à être connectés aux autres dont le cœur est également ouvert. 

Tous, vous comprendrez de mieux en mieux comment vos systèmes de croyances affectent votre vie et votre esprit. Vous apprendrez des techniques  permettant de changer plus facilement ces croyances, de telle sorte que votre corps se mettra à rajeunir au fur et à mesure qu’il se libérera de tout ce dont il n’a pas besoin, y compris les produits chimiques qu’il a absorbé par l’eau et la nourriture. Vous découvrirez que vous êtes à même de choisir ce qui aura de l’influence sur votre corps. Vous pourrez apprendre de quelle manière préserver votre santé jusqu’à l’âge que vous désirez le plus atteindre. Cela ne sera pas accompli au moyen d’hormones de croissance humaines, mais bien grâce à des changements sur les plans mental, émotionnel et spirituel.

 

Au-delà du voile de l’illusion et de la confusion – 2008 Année de l’Unité – série Kryeon canalisé par Lee Carroll – Editions Ariane – page 287.

Jésus et les Esseniens

 


angeDe tout temps la vie inconnue de Jésus-Christ a intrigué aussi bien les chercheurs que le peuple des croyants. Déjà sa brève apparition « connue » sur la terre –naissance, prédication (moins de trois ans) et mort– soulève un nombre considérable d’interrogations, parce que les seules sources disposnibles sont d’origine chrétienne.

Il est vrai que Tacite, Pline le Jeune et Flavius Josèphe écrivirent quelques lignes sur un dénommé « Chrestos », mais certes sans commune mesure avec la place qu’il a occupée dans l’Histoire. Ces très courts passages sont soit négatifs [Tacite], soit interrogatifs [Pline le Jeune] ou alors incertains [Flavius Josèphe - on a de fortes raisons de douter de l’authenticité de ses phrases élogieuses sur Jésus, car elles seraient dues à un copiste chrétien zélé]. Tout ce que nous savons du Jésus historique vient donc, essentiellement, des quatre Evangiles et de versets épars dans les Epîtres, les Actes des Apôtres et dans quelques textes non canoniques.

Que dire alors des périodes inconnues de sa vie ? Sur celles-ci, nous sommes encore plus démunis car nous ne possédons que des données générales sur le milieu juif de l’époque, notamment essénien, et sur la géographie de la région. Nous nous trouvons donc réduits à utiliser, à solliciter plutôt, les vagues indications que l’on peut glaner çà et là. Pour y voir plus clair, il faudrait considérer cet aspect inconnu de la vie de Jésus sur deux périodes :

1. Celle qui va de sa naissance jusqu’à sa Bar-Mitzva, moment solennel dans la vie de tout jeune Israélite qui, vers sa douzième/treizième année, fait sa profession de foi en récitant le célèbre verset de la Thora : Schema Israël. C’est, dans les Canoniques, l’épisode relaté par Luc et connu sous le titre de « Jésus parmi les docteurs » [Lc 0241-52]. Cette période est couverte par une multitude d’évangiles apocryphes, appelés « évangiles de l’Enfance », eux-mêmes bourrés d’une foule de détails concoctés par la ferveur populaire et son goût du merveilleux. En revanche, les évangiles canoniques sont plutôt circonspects et seuls Luc et Matthieu (par ordre d’importance) en parlent. Pas un mot dans Marc et Jean.

Deux remarques s’imposent à propos de ces apocryphes de l’Enfance : d’abord, curieusement, ils s’arrêtent comme les Canoniques à la Bar-Mitzva et ne disent rien de la jeunesse de Jésus ; ensuite, et non moins curieusement, tandis que l’Eglise les rejetait en bloc, elle leur « empruntait » néanmoins quantité de faits, de descriptions et d’élaborations théologiques, tels que le boeuf et l’âne de la crêche, les noms des Rois mages et des parents de Marie, et même sa virginité « in partu », qui ont été solidement intégrés dans la tradition et la dogmatique chrétiennes.

2. Celle qui va de la Bar-Mitzva jusqu’au début de sa prédication. Laquelle inaugure ce qu’il est convenu d’appeler la vie publique de Jésus, par opposition à sa « vie cachée ». Or, c’est précisément cette vie cachée qui est la plus intriguante, car la question qui se pose est la suivante : Qu’a fait Jésus pendant la vingtaine d’années –décisives dans la vie d’un homme– qui se sont écoulées entre ses 12/13 ans, l’âge de sa Bar-Mitzva, et ses 30/37 ans, l’âge de sa vie publique ? C’est à cette question qu’on va tenter de répondre en suggérant quelques éléments de réflexion. Comme Canoniques et apocryphes signalent laconiquement qu’après la Bar-Mitzva, Jésus rentra à Nazareth avec ses parents, qu’il leur était soumis et qu’il croissait en sagesse, en taille et en grâce devant Dieu et devant les hommes [Lc 0251-52], libre cours était laissé à l’imagination pour meubler cette vingtaine d’années. Des diverses hypothèses avancées, nous en retiendrons deux : celle, invérifiée, du Manuscrit Himis et celle, plus plausible, de la Filière Essénienne.

Apôtres et Esséniens


gifs étoilesP. A. : Maintenant qu’en est-il des Apôtres ?


D. M. : Beaucoup de personnes qui me lisent et qui m’écrivent ont souvent l’impression que le Christ avait nécessairement… collecté, choisi les apôtres – ou plutôt ses disciples – dans la Communauté essénienne. Ce n’est pas du tout le cas ! Il y avait, bien sûr, quelques Esséniens autour de lui, dont la personne que j’ai été il y a deux mille ans, ce Simon dont je relate un peu la vie dans « 
De mémoire d’Essénien », cependant ceux-ci n’étaient pas majoritaires.

Jean, le Baptiste, en tant que cousin de Jésus, était issu de la même Communauté essénienne que lui mais on ne peut en parler comme d’un disciple. La plupart des apôtres officiels et non officiels, n’étaient donc pas du tout des Esséniens. C’était des gens du peuple. On peut comprendre pourquoi… C’est tout simplement parce que les Esséniens étaient trop en marge du peuple pour en être proches et donc crédibles. À partir du moment où le Maître Jésus habité par le Christ a voulu s’adresser à tous, il est évident qu’il ne devait pas choisir pour disciples des êtres qui étaient déjà marginalisés.

Quand on lit les Évangiles ou quand on écoute les prêtres par exemple, on peut avoir l’impression que Jésus a choisi dans la foule telle ou telle personne en lui disant quelque chose comme « Viens à moi, tu seras mon disciple… ». Je schématise un peu mais, d’une certaine façon, on a tendance à croire que c’est comme cela que ça s’est passé. Oui, il y a peut-être quelques personnes qu’il est venu clairement chercher mais il y a surtout beaucoup d’hommes et de femmes qui sont venus spontanément à lui et qui se sont regroupés tout simplement parce que le discours et le rayonnement du Maître leur parlaient… mais ils n’étaient pas Esséniens pour autant ! Il faut enfin prendre également conscience que le nombre des disciples a constamment changé.

L’histoire officielle du Christianisme a fixé leur nombre à douze mais ce chiffre est purement symbolique. À l’époque, les disciples n’ont jamais pris conscience du fait qu’on allait les réduire à « douze apôtres ». Il y avait plusieurs cercles de disciples et parmi chacun d’eux il y en a eu qui ont renoncé à poursuivre leur quête. Certains réapparaissaient soudainement, un peu comme on pourrait l’imaginer aujourd’hui autour d’une personne qui serait particulièrement rayonnante. Les amis vont et viennent, les disciples allaient et venaient.

Tout cela a été très fluctuant et extrêmement vivant mais, pour en revenir à la question, on ne peut pas dire que les Esséniens noyautaient le regroupement autour du Christ non ; vraiment pas ! 

 


Issu du site de Daniel Meurois:  www.meurois-givaudan.com – Interview  d’octobre 2008 par Louise-Anne Holstein qui est bien entendu toujours d’actualité ! De Mémoires d’Esséniens. 

Jésus et les Esséniens

gifs étoilesP. A. : On dit que Jésus était l’un des leurs. Vous nous l’avez affirmé vous-même… mais les Apôtres étaient-ils, quant à eux, des Esséniens ? Quelle est votre opinion ?


D. M. : En réalité, mon opinion… n’est pas une opinion ! C’est un vécu. En ce qui me concerne, je ne peux pas dire « Je crois que… » ou « Je pense que… » parce que la croyance à mon sens n’a pas grande valeur lorsqu’elle n’est pas soutenue par un vécu. Même si cela peut paraître un peu péremptoire, d’après mon propre vécu, oui, effectivement j’affirme que Jésus est né d’une famille essénienne. Il y a passé sa petite enfance puis a été instruit au monastère du Krmel dont j’ai déjà parlé. C’est là qu’il a bénéficié de toute la formation de base que recevaient ceux qui étaient pressentis pour être les initiés esséniens. Évidemment, la formation qu’il y a reçue a été toute particulière, adaptée à l’être exceptionnel qu’il était. On peut dire que c’est entre les murs du Krmel que Jésus enfant a commencé à bâtir en lui le Maître qu’il allait devenir avant d’être habité pleinement par la Présence du Christ.

En ce sens, il a été l’aboutissement de l’expression totale de l’idéal essénien… Est-il besoin de dire que l’ouverture de cœur et de conscience qu’il a manifestée a même été bien au-delà ? 


Personnellement, mes propres souvenirs à travers les Annales Akashiques font que je ne peux pas parler de Jésus en disant simplement qu’il a été le plus grand des Maîtres esséniens. Ce serait trop réductif d’en rester là.

Il est facile de concevoir que, lorsqu’il a été investi par l’Esprit du Christ, il ait acquis une toute autre dimension. Les principes de base de l’Essénisme en lui, si je peux me permettre d’employer ce terme, ont complètement explosé. Ils ont été pulvérisés parce que trop limitatifs. C’est aisé à comprendre, me semble-t-il…

Le Christ n’était pas essénien, il a investi un corps essénien, celui du Maître Jésus ; c’est bien différent. 


 

Jésus et les Esséniens dans ESSENIENS image001


Comme je le disais précédemment, les Esséniens avaient leurs limitations. C’était des êtres ouverts mais il y avait des aspects culturels qu’ils ne pouvaient pas dépasser. Leur mission principale a été de préparer Jésus à être investi par la conscience du Christ. Ils étaient les plus aptes à opérer ce travail sur un organisme physique et une âme.

Cependant, lorsque le Maître Jésus a été investi de la Puissance du Christ, on ne peut pas dire qu’il a été particulièrement bien reçu par l’ensemble de la Communauté essénienne. En dehors de quelques-uns de ses hauts responsables, celle-ci a vu en lui un rabbin qui se prenait pour infiniment plus qu’il n’était. Pourquoi ? Parce dans le contexte messianique de l’époque Jésus, habité par le Christ, proposait, par sa parole et sa façon d’être, une véritable révolution, non seulement du Judaïsme mais aussi des Communautés esséniennes et de l’humanité.

Ce n’était pas plus admissible à leurs yeux que cela ne l’était pour l’ensemble du peuple et surtout des responsables religieux. Cela dérangeait tout ! Lorsque l’on nous dit – je crois que c’est dans l’Évangile de Mathieu – que le Christ s’est fait chasser à coup de pierres et qu’on a cherché à le précipiter dans un ravin, il faut prendre conscience que c’est dans le contexte d’un village essénien… Alors cela signifie que chez les « doux esséniens », il s’est fait rejeter  »manu militari ». On voit bien là à quel point il avait repoussé complètement les frontières de ce qu’on peut appeler l’Essénisme. Son ouverture de cœur et sa dimension incommensurable ne pouvaient se satisfaire de la simple application des principes esséniens aussi beaux fussent-ils.

Autant Jésus en tant que Maître était essénien, autant le Christ était le Christ, autrement dit universel. De la même façon, il est clair que le Bouddha n’était pas bouddhiste, il était le Bouddha, c’est tout. 

 

Issu du site de Daniel Meurois:  www.meurois-givaudan.com – Interview  d’octobre 2008 par Louise-Anne Holstein qui est bien entendu toujours d’actualité ! De Mémoires d’Esséniens. 

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...