L’Ange du Pardon, son message à l’humanité

 Derrière le voile du christianisme extérieur représenté par les 3 églises orthodoxe, catholique et protestante, existe une voie christique cachée, un chemin intérieur d’éveil de la conscience basé sur la connaissance de l’homme et l’alliance avec le monde des Anges.

Les Anges sont les gardiens de la véritable destinée de l’homme, qui est de devenir un homme-Ange, un Christ vivant, un libérateur, un thérapeute pour la terre et l’humanité.

Aujourd’hui, certains hommes sont parvenus à rétablir ce lien de Lumière qui jadis, reliait naturellement les hommes avec leurs Frères aînés, les Anges. Parmi eux, l’Ange du pardon s’est manifesté pour délivrer un message et un enseignement rare et précieux à l’humanité, dont voici un extrait*..

 * Vous trouverez le message et les enseignements de l’Ange du pardon dans leur intégralité dans le livre « L’Ange du pardon, son message à l’humanité« , de Loïc Albisetti, paru aux Editions Essénia. Vous trouverez déjà dans cet article quelques extraits de ce message sacré.

 ange du pardon

La mission de l’Ange du pardon au sein de la terre et de l’humanité

L’Ange du pardon* est semblable à une petite source cachée dans un temple de cristal au centre de la Terre. Ce temple sacré est le cœur même de la Mère du monde dont chaque battement fait jaillir de cette source une eau-lumière, une eau de l’âme invisible, qui pourtant fait vivre, croître et prospérer tout ce qui se trouve à la surface de la terre. Mais la tâche de l’Ange du pardon n’est pas de demeurer une petite source ; non, sa mission est de devenir un grand fleuve ardent, semblable à un courant de Lumière ascendant traversant tous les mondes jusqu’aux étoiles, en passant par l’homme.

Comme l’Ange du pardon lui-même le décrit à travers son message, ce courant lumineux passe d’abord par la terre et les pierres, l’eau et les plantes, l’air et les animaux pour finalement entrer dans l’homme, qui est la porte du feu et des mondes supérieurs. Malheureusement, cela fait bien longtemps que l’être humain ne porte plus les mondes supérieurs, mais plutôt des mondes sombres et malades, et ce, dans une totale inconscience et ignorance de la réalité et de leur emprise.

Cependant, si l’homme rétablit ce lien avec les mondes supérieurs et ouvre les portes de sa vie intérieure à la sainte présence de l’Ange du pardon, celui-ci peut accomplir sa mission : libérer l’âme de la terre, la Mère, et rétablir son lien originel avec le Père. Ainsi, il n’y a plus de séparation ni d’opposition entre le ciel et la terre, l’esprit et la matière, la pensée et le corps, l’invisible et le visible. Semblable au cobra royal qui s’éleva à travers la colonne vertébrale du Bouddha jusqu’à se dresser au-dessus de sa tête, l’Ange du pardon peut alors protéger tous les êtres du mauvais sort et rayonner sa bénédiction dans toutes les directions du monde.

L’Ange du pardon est donc indissociablement lié aux maîtres et aux sages qui constituent la grande Tradition immortelle de la Lumière sur la terre. C’est pourquoi cet Ange insiste tellement sur l’importance de cette tradition dans son message, demandant aux hommes de s’unir à elle pour retrouver leur origine divine et leur véritable chemin de destinée :

« Le Père m’a envoyé dans le monde de la chute (le monde manifesté, matériel) afin qu’à travers la Tradition des Maîtres, je puisse ramener tous Ses enfants vers le royaume de la Lumière.

Le maître Jésus était un avec moi et parlait de ma mission sur Terre lorsqu’il a prononcé la grande parole libératrice : « En allant vers mon Père, j’emmènerai la Terre entière avec moi.» Ainsi, je me manifeste dans votre monde à travers le corps de la Tradition des Maîtres et sachez qu’en dehors de ce corps pur, il est inutile et vain d’invoquer ma présence. » 

Les conséquences insoupçonnées de la présence ou de l’absence de l’Ange du pardon

À travers cette image vivante de l’Ange du pardon comme une petite source, puis un fleuve de Lumière qui s’élève du centre de la terre jusqu’à entrer dans l’homme préparé pour le recevoir, on peut mieux comprendre le sens profond de son message à l’humanité.

On peut également comprendre pourquoi cette vertu en apparence insignifiante est en réalité d’une importance capitale, non seulement dans nos vies d’êtres humains, mais également pour tous les règnes de la terre. En effet, si l’eau-Lumière du pardon et de la bienveillance ne circule plus entre nous, la terre de nos cœurs se dessèche, nos relations s’appauvrissent, se crispent et les conflits arrivent. Puis, par la loi de causes à effets, c’est la terre entière qui se dessèche et devient aride, se couvrant d’un manteau de tristesse et de désespoir, suivant l’expression de Baruch : « Jérusalem, quitte ta robe de tristesse » (Baruch 5:1). « Jérusalem » (littéralement : le « royaume de la paix et de l’unité ») désigne ici l’humanité dans son unité originelle, qui a été brisée par sa chute et la rupture de son lien intérieur avec les mondes supérieurs. C’est ainsi que la terre, notre Mère, s’est progressivement recouverte d’une « robe de tristesse » ; de la connaissance de cette réalité à la fois concrète et spirituelle, vient également l’antique expression des prêtres d’Egypte qui se faisaient appeler les « Fils de la Veuve », évoquant le deuil de la Déesse Mère Isis, divinité de la Terre.

 l-ange-du-pardon

Par un heureux et miraculeux hasard – celui-ci n’existant pas ou alors étant Dieu Lui-même – j’ai découvert un précieux texte du maître essénien Peter Deunov au sujet de la vertu du pardon. Ce texte date déjà de plus d’un siècle et n’a pourtant pas perdu une ride ! En effet, on peut même dire qu’il est plus actuel que jamais. A travers cet enseignement, le maître révèle le lien vivant et subtil qui existe entre la nature de l’eau des relations humaines et l’état de la terre. Il nous montre ainsi l’importance du pardon et les conséquences insoupçonnées de sa présence ou de son absence sur la terre :

« Pardonner est l’une des plus petites vertus. Sur cette si petite vertu repose toute la culture actuelle. La fertilité de la terre aussi repose sur le pardon.

Si les hommes de culture dressaient des statistiques, ils pourraient remarquer l’action d’une grande loi de causes à effets. Ils pourraient remarquer que toutes les années de famine sur la terre sont la conséquence du manque de cette petite vertu. Si elle manque, surviennent alors les grandes catastrophes qui commencent d’abord à l’intérieur de la société comme par exemple, des persécutions entre les différentes églises pour savoir laquelle est la plus juste. J’appelle une église juste celle qui applique la loi du pardon, qui applique l’Amour, celle qui ne voit pas les erreurs chez son frère.

Soyez prêts à pardonner.

Tu vas pardonner à quelqu’un pour Dieu qui vit en lui.

Pourquoi l’homme doit-il pardonner ? Parce que chaque vexation qui vous est infligée, consciemment ou non par autrui, a pour but de vous préserver d’un mal qui doit se produire[1]. »

  1. Extrait du livre de Peter Deunov « le livre des Anges ».

En effet, bien souvent nous nous vexons d’une parole qui nous est dite et qui peut effectivement être parfois maladroite. Alors nous nous braquons, voire même entrons dans la rancune ou la colère. Mais en réagissant de la sorte, nous augmentons le mal et l’énergie destructrice de la guerre et du conflit, qui n’apporte jamais rien de positif, bien au contraire. Par contre, si nous entrons dans l’intelligence et la vision impersonnelles de l’Ange du pardon, notre regard s’élève naturellement au-delà des apparences et de la personne qui nous a contrariés. Nous pouvons alors constater avec étonnement que cette personne n’était qu’un trompe-l’œil, qu’un instrument de forces liées à notre propre karma − personnel, héréditaire ou culturel − ne demandant qu’à être libérées de notre inconscience… 

Pour en savoir plus :

Article complet dans le magazine Essentiel n°33 – avril-mai-juin 2017 par Loïc Albisetti 

L’Ange du Pardon, son message à l’humanité – Loïc Albisetti – Ed. Essénia

La véritable liberté n’est pas celle que l’on croit

 

La plupart des êtres humains ont une fausse idée de ce qu’est la liberté.
Ils s’imaginent qu’être libre c’est faire ce que l’on veut, donner libre cours à ses désirs, à ses envies. Pour beaucoup, être libre signifie avoir de l’argent à dépenser sans compter, ne pas avoir de contraintes ni d’attaches.

LIBERTE

En France, tout particulièrement, le mot « liberté » est devenu le symbole de la civilisation, de la modernité, de l’homme évolué. C’est dans ce pays que sont nés les « Droits de l’homme », dont la Constitution des Etats-Unis s’est largement inspirée pour bâtir son « rêve américain ». Certes, c’est parti d’une bonne intention car cela aura permis de régler de nombreux problèmes tels que l’abolition de l’esclavage et la séparation de l’Eglise d’avec l’Etat, mais ne dit-on pas « L’enfer est pavé de bonnes intentions » ? En prônant une liberté inconditionnelle, les Etats ont mis au pilori des valeurs essentielles comme le respect, la morale, le savoir vivre ou le simple bon sens. Ainsi, l’être humain du XXIè siècle se retrouve-t-il enchaîné à ce qu’il pensait lui offrir et lui garantir plus de liberté : l’argent.

D’ailleurs le mot « libéralisme » issu d’une école de pensée du siècle des Lumières, n’a-t-il pas eu des effets pervers sur l’économie de marché ? Cela ne date pas d’hier, mais la dépendance au système monétaire international pour survivre est de plus en plus forte. Ce sont désormais les cotations boursières qui mènent le monde, au gré des fluctuations, des spéculations et des investissements. La récente crise financière en est l’illustration la plus frappante.

Autres dépendances : le tabac, l’alcool, les drogues et les médicaments. C’est en France « pays des libertés » que l’on consomme le plus de médicaments, des anxiolytiques  principalement (trois millions de français en consomment régulièrement, selon une récente étude).

Or, comment peut-on se considérer comme libre si l’on est dépendant d’un produit dont on n’arrive pas à se passer ? La réelle liberté commence donc au niveau physiologique. Se libérer des dépendances – au tabac, à l’alcool, aux drogues et aux médicaments – devient une nécessité absolue pour celui ou celle qui souhaite retrouver sa liberté.

Une fois libéré de ces chaînes, on constate cependant que l’on reste dépendant à beaucoup de choses : au téléphone portable, à l’ordinateur, à la télévision, aux jeux vidéos, etc. Ces dépendances-là ne sont pas physiologiques mais psychologiques. Certes, peu de personnes pensent être « accros » à la télévision ou à leur portable, mais si elles essaient de s’en passer totalement pendant une semaine, elles prennent conscience du manque qui les affecte. Les dépendances les plus fortes sont toutefois celles qui enchaînent aux jeux vidéos, aux jeux d’argent sur Internet et aux sites pornographiques. Là, elles sont plus vives car elles entraînent, en plus de la dépendance psychologique, une dépendance émotionnelle. Identiques sur plusieurs points à l’addiction aux drogues dures comme l’héroïne, ces dépendances sont très difficiles à traiter. Le seul moyen de s’en affranchir est le sevrage, accompagné d’un sérieux travail sur soi et d’une aide psychothérapeutique. 

Enfin libéré des dépendances physiologiques, des dépendances psychologiques et des dépendances émotionnelles, l’être humain commence à se sentir libre. Et il l’est, puisqu’il n’est attaché qu’à ses besoins vitaux : manger, boire et dormir. Mais s’il reste quelque zone d’ombre en lui-même, si sa conscience n’est pas tranquille ou si son âme est en peine, alors sa liberté est toute relative…

C’est donc sur le plan spirituel que l’être humain peut atteindre la véritable liberté : celle de l’esprit et du cœur. Libéré de ses fausses croyances, de ses doutes et de ses peurs, il peut enfin goûter à la félicité, à la grâce et à la sérénité. L’Eveil de Bouddha et le Salut de Jésus-Christ tendent vers le même but : la libération de l’âme et l’aspiration à la Divinité.

Le chemin du retour vers la Source peut être long, mais l’important est de l’avoir trouvé et… de continuer à avancer.

 PATRICK G

écrit par Patrick Giani

Les offrandes ont un langage

 

Nous vous dévoilons un enseignement qui était pratiqué dans les temps anciens de manière très intense mais qui s’est perdu au fur et à mesure que la dimension intellectuelle des êtres humains s’est développée. Certes, les mots sont toujours présents mais leur application s’est perdue au fil des temps. Heureusement quelques êtres perpétuent cette tradition. Le mot offrande est l’équivalent du pardon car si vous séparez le mot pardon en deux syllabes vous obtenez « par don ». Les offrandes sont une manière de pardonner car le pardon tel qu’il est enseigné par différentes religions ou différentes philosophie est très difficile à accomplir pleinement dans la troisième dimension. Quelqu’un vous a fait quelque chose vous décidez de lui pardonner, vous vous sentez bien, vous êtes heureux, vous êtes joyeux et vous vous sentez libéré. Le lendemain, la même personne ou une autre personne vous fait le même coup.

offrandes

Quelle sera votre réaction?

Certainement, la grande majorité du temps, la réaction en sera une plutôt négative, de colère, d’irritabilité, de haine ou de désir de vengeance.

Où est passé le pardon? Où est passé votre bonne humeur et votre joie?

Force d’admettre que vous n’aviez point pardonné. Maintenant, nous vous parlerons des offrandes. Dans tous les grands courants religieux, dans tous les courants philosophiques et surtout dans les rituels tribaux, il y a le processus des offrandes. Par exemple, les bouddhistes offrent un fruit sur une base régulière à leur Dieu. La tradition amérindienne veut que lorsqu’un être tue un animal, abat un arbre ou prélève quoi que ce soit dans la nature, qu’il laisse une pincé de tabac en guise d’offrande.

Lorsque les rois mages sont allés à la rencontre de Jésus naissant, ils ont fait des offrandes d’or, d’encens et de myrrhe. Et certes, une tradition catholique veut que lorsque vous vous présentez à l’église pour une célébration que vous fassiez une offrande monétaire. Par offrandes et par la pratique que vous en ferez, nous ne parlons point d’offrandes monétaires ou d’offrandes matérielles. Nous parlons plutôt d’offrir tout ce que vous vivez car à chaque fois que vous avez la conscience et la présence d’esprit d’offrir, vous créez un contact conscient avec Dieu.

Certes, ce processus d’offrandes place chaque être humain sur un pied d’égalité. Ces offrandes donnent l’opportunité à chaque être humain de faire preuve de générosité, de don de soi. Car, si les offrandes devraient être matérielles ou monétaires, certes le milliardaire dans ce cas aurait sa place immédiatement à côté de Dieu et le démuni irait directement en enfer. Ceci serait très inéquitable. Comme la justice divine est plus précise que le rayon laser, peu importe si vous êtes milliardaire ou si vous êtes en train de mourir de famine, il vous est possible d’offrir ce que vous vivez, d’offrir vos émotions, qu’elles soient agréables ou désagréables, positives ou négatives.

Donc, de cette manière, il est possible pour chaque être humain d’offrir. Ce sont ces offrandes qui sont enregistrées dans les sphères spirituelles supérieures car certes, il peut t’y avoir un karma à être milliardaire tout comme ceci peut être un dharma. Par karma, nous entendons des conséquences qui sont vécues de manières désagréables et par dharma, nous entendons des conséquences vécues de manières agréables. Donc, pour un, avoir de l’argent peut être un karma. Tout comme pour celui qui meurt de famine, il est entrain d’épurer un karma. Les karmas grâce aux offrandes deviennent des dharmas pour le futur. C’est ainsi qu’il est demandé à chaque être humain d’accepter chaque expérience qui est vécue et soyez assurés que celui qui est cristallisé dans le positif ou dans le négatif, sera heurté jusqu’à temps qu’il fasse preuve d’une ouverture spirituelle.

Donc, si vous êtes devant une fleur qui vous offre ses couleurs et son parfum subtil, vous pouvez établir un contact conscient et offrir. Si vous êtes devant une situation dont vous vivez difficilement vous pouvez aussi l’offrir. Vous pouvez vous offrir dans un lâchez prise, dans un abandon complet et dans un processus de foi. Mais tant que vous tentez de contrôler vous n’offrez rien. Vous pouvez offrir et si la peur est suffisamment intense, vous reprenez la situation car vous vous imaginez le scénario le plus pessimiste sur l’écran intérieur de votre conscience et vous avez peur que ces résultats arrivent. Offrez de nouveau et continuez à offrir jusqu’à temps que vous n’y pensiez plus. Nous répétons qu’à chaque fois que vous offrez, vous établissez un contact conscient avec Dieu.

Chaque être humain s’incarne pour développer sa conscience. C’est ainsi que par le processus des offrandes, vous développez la foi et certes, il est fortement déconseillé d’offrir quelque chose dans le but d’obtenir un retour précis. Nous vous mettons en garde dès maintenant que le résultat vous sera très désagréable car il vous est demandé d’avoir la foi dans la troisième dimension. Offrez et dans cet abandon total vous acceptez par anticipation. Vous pré-autorisez l’expérience que vous aurez à vivre en lien avec l’offrande et certes si vous êtes habités par des scénarios pessimistes, ceux-ci n’ont d’égal que l’estime que vous avez pour vous-même. Celui qui porte une faible estime de lui-même craint les punitions de Dieu. Hors, chers amis, il n’en est rien de tout ceci car Dieu n’est pas là pour punir ou pour récompenser. Il vous aime inconditionnellement. Les fruits de vos comportements, de vos paroles sont issus de vos pensées. La qualité de celles-ci est très importante.

Vous croyez pouvoir tromper les êtres humains avec vos pensées. Vous pourrez faire ceci pendant quelques mois ou pendant quelques années mais sachez que chacune de ces pensées est entendue par l’intelligence universelle. Après un certain temps, vous ressentirez le poids de ces pensées, paroles et comportements inadéquat en tant que nourriture spirituelle. C’est ainsi que vous aurez à récolter les fruits de vos pensées. Ceci est une bonne chose que la justice divine soit présente car, les êtres humains ne seraient point incités à demeurer dans la voie de leur esprit.

Nous vous invitons à offrir le plus souvent possible pour permettre ce contact conscient. Nous vous suggérons d’expérimenter à fond et par la suite, vous serez en mesure après un certain temps dans la pratique juste des offrandes de constater que vous portez plus de conscience, que votre estime de vous-même se porte mieux, que les peurs ont diminué. Ceci est tout à fait normal car la foi et la confiance sont aux antipodes des peurs, des inquiétudes des soucis, des tracas et des insécurités. Mais ils sont tout de même reliés par un vase communiquant. Autant vous diminuez les peurs autant vous augmentez votre estime et votre confiance en vous-mêmes ainsi que la foi en Dieu et la confiance en la vie. Chacun d’entre vous êtes un cadeau. Offrez-vous dans toute votre splendeur.

Les Entités de Lumière

SOURCE : Daniel Miron et Julie Chrétien http://www.jeandedieu.ca/jeandedieu/

Grand maître de l’amour et de la guérison

 

 

Il a enseigné aux chrétiens d’il y a 2000 ans l’état christique supérieur présent en chacun et comment faire pour devenir comme lui. Ressuscité trois jours après sa mort, il se présenta pendant un certain temps à ses disciples pour leur montrer la réalité de la vie éternelle et de l’ascension. Aujourd’hui encore, il est avec nous pour nous montrer comment faire en favorisant notre connexion avec notre Essence, l’Etre Divin en nous.  

Il se présente à moi en tant que Yeshua, de son nom hébreux qui signifie « Dieu sauve ». Il émane de lui une vibration très douce. Amour, paix et douceur. Et il parle d’ailleurs beaucoup d’amour et de douceur dans ses messages.   

univers

Quand j’ai commencé à canaliser ses messages, a surgi la difficile question : « Mais qui suis-je pour oser prétendre canaliser Jésus ? ». J’aurais cru qu’il me faudrait passer par une sorte d’adoubement très officiel avec un grand éclair de lumière et la connaissance soudaine de tous les grands secrets de l’univers avant toute chose. Comme il n’en n’était rien, je ne croyais qu’à moitié à ce qui m’arrivait. Tout en sachant très bien que c’était vrai. Je me suis retrouvée complètement bloquée du dos avec une envie irrépressible de rester au fond de mon lit jusqu’à la fin des temps ! Heureusement, quelques jours plus tard, j’ai fait plusieurs canalisations individuelles qui ont grandement participé à me tranquiliser. Mais la question restait. 

Encore quelques jours plus tard, grâce à la présence inespérée sur le Territoire d’un travailleur de Lumière américain, Abdy (www.abdy.info), il m’a été donné de faire un voyage étonnant dans sa vie terrestre. A la fois, je visionnais certains moments de sa vie où il était là devant moi et je sentais très clairement sa présence à mes côtés et entendais ses commentaires. 

J’ai donc vu des moments tous simples de sa vie comme quand il jouait le soir avant le repas avec les enfants des personnes qui l’ont accompagné alors qu’il enseignait en Galilée. J’ai entendu son rire clair et joyeux. J’ai vu les enfants grimper sur ses genoux d’autorité et il les accueillait avec un grand sourire. Il m’a alors dit : « Tu vois, c’était cela aussi ma vie. » Il m’a assurée qu’il n’y avait pas eu de grande révélation un beau matin mais un cheminement vers des compréhensions toujours plus grandes, jalonné de purifications intérieures, avec des moments de doute, jusqu’à ce qu’il comprenne et vive la Nature Divine de l’homme.   

Il m’a emmenée ensuite au moment de son chemin de croix. J’ai ressenti ma douleur et la douleur de tous ceux qui l’avaient suivi dans son enseignement. Ils étaient postés là, le long du chemin, les enfants sur le devant, munis d’eau et de morceaux de tissus, dans l’espoir que l’un d’eux, grâce à sa petite taille, réussirait se faufiler entre les gardes pour le faire boire un peu ou rafraichir son visage. Il m’a alors dit : « Tu dois guérir de cette blessure car ma mort ne représente qu’un infime moment de ma vie et ne dit rien de Qui Je Suis vraiment. »   

Il nous dit qu’il est important que nous suivions notre propre chemin, avec sincérité et simplicité. Car de compréhension en compréhension, de purification intérieure en purification intérieure, nous nous acheminerons nous aussi vers notre réalisation en tant qu’Etres Humains Divins. Tout comme lui.  

J’ai ressenti, lors de cette expérience, sa grande simplicité et aussi quelque chose de l’ordre d’une autorité naturelle très paisible. Et à la fin, ma grande question n’existait plus.

Canalisation de Jésus par Michèle – Au Coeur de Soi 

L’amour qui nous unit


Avez-vous ressenti cette magnifique vibration qui se dégage du mot « AMOUR » ?

Des épopées ont été vécues sous son étendard. Des mondes ont été créés et sont encore créés par la puissance de sa Vibration. Des sentiments nobles prennent racine dans son essence. Les yeux pétillent lorsque ce mot est aperçu. Les oreilles captent une mélodie enivrante lorsque ce mot est entendu. Des cœurs vibrent en harmonie lorsque sa fréquence ondule dans l’éther. 

Je suis Adinathon et je vous salue en vous accueillant dans l’humble demeure de mon cœur. Ma joie est immense lorsque je parle de l’Amour, car je viens au nom de Celui qui est la Source Suprême de cet Amour. Mon désir est, non seulement de vous enseigner ou plutôt de vous rappeler certaines notions, mais aussi de vous inciter à vouloir vivre l’amour dans votre cœur afin qu’il déborde dans tous les sens et dans toutes vos réalités sans mesure ni condition. Cette incitation est appuyée énergétiquement par le désir secret de votre âme à exprimer davantage tous les pouvoirs de l’Amour. 

PENTAX DIGITAL CAMERA

Peu importe le pays où l’amour se manifeste, peu importe le temps que l’on donne à une histoire, l’amour est toujours perçu comme l’ami de l’âme. L’amour est cette nourriture dont l’âme ne peut se passer. Il est le trait d’union entre le réel et l’imaginaire. Il est l’énergie matricielle de tout ce qui est créé et incréé. Les noyaux cellulaires et moléculaires sont retenus dans leur structure par l’amour. Les forces d’attraction nucléaire sont magnétisées par l’amour. Tous les champs vibratoires d’énergie sont modelés dans la conscience intelligente de l’amour. 

L’Amour est la fabrique des étoiles et l’espace même entre celles-ci. L’univers est au diapason de l’amour ; il vibre de sa fréquence et maintient sa cohérence par l’amour. Toutes les énergies découlent de l’amour, même celles qui lui sont contraires en apparence. Il est probable que plusieurs ne comprennent pas l’enjeu de l’amour dans leur vie. La plupart des gens le connaissent dans sa réalité humaine, dans la famille, dans le couple, dans l’amitié, mais ils ne savent pas ce qu’il est réellement. L’amour les emporte à des degrés différents de joie et d’extase, mais ils ne comprennent pas comment le garder pour toujours.

Où est la source de cet amour ?

Comment peut-on l’obtenir si on n’a pas le privilège d’en faire l’expérience ? Beaucoup de gens ont fermé la porte à l’amour parce qu’ils ne savent pas comment l’attirer dans leur vie. Et pourtant, il n’existe qu’un seul lien à cet amour et ce lien est dans le cœur de chaque aire humain. Toutes les formes connues de l’amour mènent à la création de ce lien qui devient un canal pour l’Amour divin. Lorsque l’âme exprime l’amour à travers la relation homme et femme, une énergie particulière est mise en mouvement par la polarité complémentaire des deux énergies. Un courant est créé et un échange se manifeste. La femme reçoit l’essence de l’énergie masculine pour augmenter sa propre énergie masculine à l’intérieur de son être. De là, une croissance se manifeste par cet amour qui soutient davantage cette relation. Il en est de même pour l’homme qui reçoit un apport énergétique féminin pour augmenter son énergie féminine. 

La fréquence de ce processus permet une croissance dans l’équilibre des deux pôles, masculin et féminin, dans chacune des personnes du couple. Par conséquent, l’attraction mutuelle dans l’amour humain se transforme en un amour beaucoup plus grand et beaucoup plus fort : l’Amour inconditionnel. Lorsque l’Amour inconditionnel devient l’essence qui unit le couple, la confiance remplace la méfiance, la patience remplace l’intolérance, la douceur remplace la colère, la franchise remplace l’hypocrisie et la liberté remplace la possession. 

La vie s’exprime à travers de nouvelles attitudes, et la pureté des vibrations que les deux êtres émanent leur apporte de nouvelles avenues dans l’épanouissement de leur conscience. Tout leur devient facile et ils sont remarqués par les gens qui perçoivent leur rayonnement. Leur amour ne peut que faire l’harmonie et fait vibrer tout ce qui est dans leur entourage. Une paix profonde se dégage de leur présence ; peu importe la distance, vous percevez cette paix lorsqu’ils vous parlent. Vous ressentez cette paix et vous désirez que cette paix vienne à vous. 

L’Amour inconditionnel installe la paix dans votre cœur et voit à ce qu’il ne vous manque rien. Il magnétise pour vous les bontés de la vie et vous ouvre la voie vers ce qu’il y a de meilleur. Beaucoup de personnes vivent sans connaître cette paix que l’amour apporte dans le cœur de celui ou celle qui se recouvre d’humilité.

Un Amour vécu avec plénitude apporte avec lui l’émerveillement de l’âme à un niveau plus concret que la personnalité reconnaît comme étant des instants de bonheur et de joie. L’appel du cœur jaillit toujours d’une âme en éveil et magnétise vers elle des images qui sont les reflets d’un désir profond de connaître l’intimité de l’Amour dans toutes ses facettes. La vie n’est appréciée que lorsque l’Amour est présent dans tous les recoins de la conscience. Comme un miroir réfléchit l’image qui lui est présentée, l’âme réfléchit l’Amour qu’elle retrouve dans le quotidien et établit une résonance qui augmente l’amour déjà présent dans le cœur des autres dans son entourage.

L’Amour bénit toutes les émotions manifestées dans le cœur de l’humain. Il rend grâce à cet Architecte qui a fondé Ses Univers sur l’Amour. L’Amour chante la Gloire de l’Eternel et se nourrit en retour de Ses Energies de créativité. L’Amour unit toutes les facettes de la création à Celui qui crée, maintient et transforme tout ce qui est, tout ce qui existe. L’enfant connaît l’Amour d’une façon spontanée. Il manifeste le désir de toujours communiquer avec l’être aimé. Il est attiré naturellement par l’amour qui se dégage d’une personne. Il s ‘en approche avec timidité, mais aussi avec complicité.

Le cœur de l’enfant chante l’Amour sur des plans non perceptibles à l’humain qui ne connaît pas les attributs divins de l’Amour. Ce chant contribue tout de même à changer et à transformer l’ambiance énergétique dans l’entourage de l’enfant. On dit souvent que, lorsque qu’un enfant est présent, la joie est présente aussi. Cette joie, c’est l’Amour inconditionnel, c’est aimer pour la liberté d’aimer. Lorsque l’Amour Inconditionnel est manifesté sur le plan terrestre, il est aussi présent et vibrant d’une façon accrue sur tous les autres plans.

Cet Amour manifesté est en outre le baume qui guérit les guerres et les conflits dans les pays où l’amour n’a pas sa réalité. Lorsqu’on aime ses parents, son frère, sa sœur, son conjoint et sa famille, cet amour émane des vibrations d’appel à l’harmonie universelle. Chaque petite parcelle d’amour manifesté s’unit aux autres petites parcelles et grandit par résonance, ce qui fait toute la différence sur le plan de la conscience collective. Tout est ressenti et tout est inter relié par l’Amour. Mes bien-aimés, il est facile d’aimer et de se laisser aimer.

Regardez au-delà de la personnalité de l’être que vous côtoyez. Cherchez dans ses yeux le reflet de cette âme qui désire être aimée d’une façon intense et inconditionnelle. Voyez en elle l’Energie qui a créé tout ce qui est par l’Amour. En chacun réside l’Amour infini, et chacun peut manifester tous les pouvoirs de cet Amour pour lui-même et pour les autres. Toutefois, chacun doit apprendre à travailler avec ces pouvoirs.

L’Amour est la clé qui permet d’ouvrir la réalité manifestée à son épanouissement ultime. La vie se transforme d’une façon agréable et désirée lorsque l’Amour vient frapper à votre porte. Aimer est un acte Divin et sacré. L’Amour unit la création au Créateur. Vous êtes uni au Créateur, ce qui veut dire que vous avez la même vibration et les mêmes attributs. Vous avez les mêmes pouvoirs et les mêmes pensées. Humm !

Ceci porte à réfléchir… comment doit-on le réaliser dans notre vie ? Tout ceci est étonnant ! Comment peut-on utiliser ces vérités dans le quotidien ? Oh boy ! Direz-vous.

Adinathon charrie un peu n’est-ce pas ? Non… mes bien-aimés. Adinathon ne charrie pas du tout. Il vous voit déjà dans cette réalité que vous vous apprêtez à pénétrer. Il vous regarde et vous invite à reprendre le chemin que vous avez abandonné il y a très très longtemps. La voie est facile lorsque vous aimez. Aimez tout, aimez inconditionnellement tout ce qui touche votre réalité. Ne mettez pas de condition, même si parfois cela fait mal d’aimer.

L’Amour finira par guérir les différences et les manques dans votre vie. Notre Grand Frère dans le Christ a déjà été un homme comme vous et moi, ne l’oubliez pas. Il a aimé à un point tel qu’Il s’est fusionné avec l’Amour. Il est devenu Amour Pur. Il est devenu l’Amour Suprême. Celui ou celle qui aime autant portera aussi le nom de l’Amour Suprême. Cet être sera fondu dans le Christ comme Jésus, notre Frère, l’a manifesté et le manifeste encore. Je vous porte sur ma vibration d’Amour vers l’Amour Infini et que Celui qui a montré la Voie vous accueille dans toute Sa Gloire et vous couronne de votre propre Gloire pour l’éternité. 

Adinathon

avril 1997 Communication télépathique reçue de Adinathon
par André DeLadurantaye le 25 février 1997.
 

La renaissance de la science des 7 marches

 

L’ initiation essénienne comporte 7 degrés, appelés « marches ».

Aujourd’hui, la première marche consiste à entrer dans la Ronde des Archanges et à porter l’Ange de la Ronde des Archanges. Après un an, l’Essénien peut entreprendre la formation des 4 Corps – de terre, d’eau, d’air et de feu – , à l’issue de laquelle il reçoit le ‘Nom de la Mère’, le nom de son âme, qui correspond à sa mission pour cette incarnation.

Quand il est né de la Mère, il peut réaliser la formation des 5 Sens, durant laquelle il doit purifier ses sens par un travail sur soi et des méthodes magiques qui lui permettent d’éveiller progressivement la lumière de son âme et du monde divin dans chacun de ses sens. Il peut également réaliser l’initiation du serpent de la sagesse.

Quand il a réactivé ses 4 corps et purifié ses 5 sens, il peut entreprendre la formation des 6 Lunes, qui mène à l’alliance avec un Ange. À partir du moment où il réussit cette haute initiation, il se tient sur la deuxième marche.

Ensuite, il passe la troisième marche et il maîtrise le serpent tentateur. Puis il passe la quatrième marche, celle où se tiennent les maîtres, et il entre dans ce que l’on appelle le service des 4 Cultes. Il a accès au monde des Archanges.

La cinquième marche correspond à la sortie du monde de l’homme pour entrer dans le monde des Dieux (Elohim). La sixième correspond à l’union avec la Mère. La septième est l’union avec le Père.

Le maître Jésus se tenait sur la septième marche de l’Initiation. Plus près de nous, les maîtres Peter Deunov et Omraam Mikhaël Aïvanhov se tenaient tous 2 à la quatrième, et le maître Rudolf Steiner, sur la troisième.

 esseniens

La persécution de Mani et de ses disciples

De l’église de Justice naquit une civilisation de la Lumière comme il n’y en avait pas eu depuis la glorieuse Égypte des pharaons Fils du Soleil. Mais alors que le courant spirituel de Mani avait atteint son heure de gloire et gagné des millions d’âmes, le roi Shapur 1er fut remplacé par Bahram 1er. Ce roi, jaloux de la gloire de Mani, était une sorte de magicien noir qui prônait un retour du mazdéisme, la religion de Zoroastre, mais à l’origine, cette religion était pure. Sous couvert de rencontre diplomatique, il pria Mani de se rendre à sa cour et le fit emprisonner. Il fomenta un complot basé sur des faits mensongers, puis il ordonna son martyre.

Après l’avoir écorché vif et écartelé, ses bourreaux lui arrachèrent le cerveau et remplirent son crâne de sable avant de l’exposer au sommet d’un piquet à l’entrée de la capitale de l’empire. Ses membres furent exposés aux 4 coins de la ville. Ce fut alors une véritable chasse aux Manichéens qui s’engagea dans tous les lieux de la terre où leur philosophie et leur culte étaient répandus.

Mani était un grand sage, un être exceptionnel ; il avait le courage d’aller jusqu’au bout de ses convictions, quitte à perdre sa vie. En engendrant le manichéisme, il luttait contre l’église chrétienne, qui commençait à être dégénérée et fermée. Il disait : « Je suis Mani, apôtre du Christ (NdBP : Pour la sagesse essénienne, le Christ n’est pas un Dieu qui serait venu une seule fois sur la terre, il y a 2000 ans, en la personne du maître Jésus, pour finalement l’abandonner à son triste sort. Les Esséniens, de tout temps, ont honoré le Christ comme l’homme de Lumière, l’homme universel pensé et voulu par Dieu à l’origine de la Création. Il est comme l’archétype, l’image originelle que tout homme porte en lui comme la graine d’une rose porte en elle l’image de son futur, si seulement elle trouve la force de sortir des ténèbres

souterraines. Ainsi en est-il du Christ en l’homme.), descendant de Zoroastre, de Bouddha, d’Hermès Trismégiste… » Il voulait faire prendre conscience que le christianisme est un enseignement universel, relié au bouddhisme, aux enseignements de l’Égypte ancienne, à ceux de Zoroastre… Le christianisme est la tradition de tous les peuples, de tous les hommes et rien ne devrait lui être étranger. Comme le disait Jésus : « N’allez pas croire que je sois venu abolir la Loi ou les prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. » (Matthieu 5:17) Mani, comme Jésus, venait accomplir non pas seulement les anciens prophètes juifs, mais tous les prophètes, tous les grands Fils de Dieu qui s’étaient incarnés sur la terre.

Mani a offert sa vie pour le christianisme, c’est-à-dire pour la dignité de tous les hommes et pour le respect du sacré.

Le retour de la Lumière

Malgré toutes ces persécutions, l’église universelle de Mani, son culte de l’amour et de la sagesse illuminèrent des millions d’âmes pendant plus de 1000 ans avant d’être réactualisés et renouvelés en Europe dans le nouveau culte de la Lumière : tout d’abord, le bogomilisme, en Bulgarie (du 9e au 11e siècle), puis le catharisme (du 12e au 14e siècle). La véritable religion de la Lumière est indestructible et finit toujours par renaître de ses cendres.

La Religion est le lien de vie qui unit l’homme au monde divin, qui lui permet de se connaître, de tisser de bonnes relations avec les autres et tous les règnes de la nature. La religion de la Lumière, ou religion essénienne, n’appartient à aucun peuple, à aucune religion du monde des hommes. Elle est uniquement divine. Elle est l’intelligence supérieure qui permet de guider les hommes dans la sagesse et la véritable royauté.

Pour notre époque, elle s’est de nouveau manifestée à travers le maître bulgare Peter Deunov et son disciple bien-aimé, Omraam Mikhaël Aïvanhov.

En 1944, au moment où le maître Deunov quittait ce monde, Aïvanhov devenait un maître et commençait à répandre l’enseignement de la Lumière dans toute l’Europe. Aujourd’hui, c’est la Nation Essénienne qui continue cette œuvre de la Lumière.

 

Source : Olivier Manitara Enseignement Essénien 

Vous êtes l’amour de votre vie

 

Extrait d’interview : Dans votre livre J’ai besoin que tu m’aimes : est-ce vrai ? Byron Katie vous expliquez que parmi les pensées qui nous font souffrir, il y a celles qui ont trait à la quête d’amour et d’approbation…

Le plus souvent, nous pensons que l’amour et l’approbation d’autrui sont des réponses à notre bonheur. Nous croyons que nous serions plus heureux si nous vivions une relation amoureuse, trouvions un partenaire sexuel, avions un enfant, si nous obtenions plus de reconnaissance professionnelle ou gagnions plus d’argent. Et quand nous n’arrivons pas à atteindre notre but, nous nous sentons insatisfaits, en insécurité, seuls, malheureux. Dans une journée, on peut passer d’une joie extrême, après avoir reçu un compliment, au désespoir, parce que quelqu’un nous a dit des paroles blessantes.

 Francesca sur blog

Cette quête d’amour nous prend toute notre énergie, et occupe une grande part de nos pensées. « Pourquoi ne m’a-t-elle pas dit bonjour  ?  », «  Ai-je eu raison de lui répondre cela ? », « Que va-t-on penser de moi ? », etc.

Nous sommes sans cesse sur le qui vive, en train d’imaginer des stratégies pour recevoir des gratifications ou plaire à notre entourage… pour nous sentir aimés ! Derrière cette chasse à l’approbation d’autrui, il est important de comprendre qu’il se cache des pensées fausses, des croyances. Par exemple, je peux penser : « Si les gens ne m’apprécient pas, je ne vaux rien ». De telles croyances, liées à notre quête d’amour, nous font souffrir. C’est pourquoi il est important d’en prendre conscience et de les remettre en question. Les pensées sont comme les feuilles emportées par le vent, elles vont et viennent, elles ne nous appartiennent pas. Il s’agit de les rencontrer comme des amies, d’aimer notre histoire. Investiguer notre mental ne consiste pas à se bagarrer avec lui, à refuser la haine, la violence, la jalousie… mais à observer et à comprendre. Aimer ce qui est, c’est aimer notre état d’esprit, et l’examiner au moyen des quatre questions. L’état naturel d’un mental éveillé est la paix.

L’amour d’un mystique pour Dieu et l’amour d’une mère pour son enfant sont-ils de même nature ?

L’amour ressenti par notre ego veut quelque chose. Par exemple, si mon enfant ne va pas bien et que cela me rend malheureuse, ce que je ressens pour lui n’est pas de l’amour. L’amour est sans condition. La plupart du temps, en tant que parents, nous pensons que ce que nous ressentons vis-à-vis de nos enfants est doux, bienveillant, et qu’il s’agit d’amour. Mais cela n’en est pas, car l’amour ne recherche rien. Quand je rencontre des gens qui me disent aimer une personne, et aspirent à ce qu’elle les aime en retour, ils ne me parlent pas d’amour. C’est autre chose… L’amour véritable est inconditionnel. Quant au mystique, si dans ses prières il demande à Dieu de lui accorder quelque chose (la joie, la paix, par exemple), ou même que Dieu fasse quoi que ce soit pour lui, il n’aime pas Dieu. Je dirais même qu’il ne comprend rien au sujet de Dieu. Cela est la même chose dans une relation entre deux partenaires. Si la femme est d’accord avec son mari, celui-ci l’aime (ou vice-versa), mais si elle remet en cause l’une de ses croyances, elle devient un ennemi à ses yeux. Quand notre partenaire ne nous donne pas quelque chose que l’on attend, et que nous en souffrons, là encore ce n’est pas de l’amour que nous éprouvons pour lui. Dès que l’on croit que notre malaise est provoqué par quelqu’un d’autre, nous devenons notre propre victime. Notre partenaire est un miroir. Nous sommes responsables de notre propre souffrance et de notre propre bonheur. L’amour ne veut rien, il n’a pas de besoin. Il se suffit à lui-même. Il est complet.

Vous aimez à nous rappeler que « nous sommes l’amour de notre vie, quand personne d’autre n’est là »…

C’est vrai… Lorsque l’on cesse de rechercher de l’approbation à l’extérieur, on observe que l’on peut ressentir de l’amour pour soi-même. En faisant cette expérience, on réalise que cette approbation existe déjà en nous. L’amour est ce que nous sommes. L’amour voit que nous sommes parfaits. À quoi cela sert-il d’admirer l’amour de Jésus ou la compassion du Bouddha, tant que nous n’avons pas découvert ces qualités en nous ? Surestimer de grandes figures de l’histoire peut nous empêcher parfois de reconnaître notre grandeur. Quand notre mental projette des qualités trop loin de nous, il empêche notre propre valeur de se manifester. Le mental aime voyager dans des contrées lointaines, en dehors de lui-même, pour trouver ce qui lui manque… mais en réalité, il ne le trouve jamais. La conscience de soi nous permet de vivre une histoire d’amour avec nous-mêmes. Nous devenons alors notre propre ravissement. C’est magnifique ! Regardons comme nous sommes beaux, aimables et aimants !

juliette

 Propos recueillis par Juliette Lérins du site sources : www.sources-vivre-relie.org

Christ’Al Chaya de septembre 2016

Lettre MENSUELLE DE SEPTEMBRE 2016

méditation

Bien-aimés de l’Un, chers lecteurs, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des 12 Cristaux Maîtres d’An d’Orion, d’où je suis, pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’al Chaya, maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisedech de la Fraternité Dorée d’Orion. Je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’ascension, dans ce besoin d’intégration mémorielle et cellulaire.

Comme vous le savez, chères âmes, dans quelques mois avec un groupe de personnes, nous nous rendrons vers le Yucatan pour activer et célébrer le 3ème portail de solarisation qui lui-même, amplifiera le 3ème portail de rédemption de Rapa Nui, de l’Île de Pâques. Ce portail traitera tous les maux liés à la culpabilité. La culpabilité est née sur Terre au moment de la grande fracture, ce que l’on nomme le péché originel, la séparation d’avec la Source. Afin de vous préparer à traverser les changements énergétiques cellulaires liés à ce portail, afin de vous préparer à entrer dans la vibration de 2O17, il est important que vous puissiez franchir certaines étapes, des étapes majeures, vous avez besoin de vous libérer de la culpabilité originelle inscrite au cœur même du Sacré Cœur de la cellule. Le moyen qui vous est proposé est la réconciliation. Et j’aimerais aborder avec vous ce sujet.

Mon canal, Rosanna Shamira, aime beaucoup le chant de Michel Garnier et de Pakoune « Réconciliation ». Les paroles sont claires, limpides. 

• Le secret pour avancer dans la Lumière : réconciliation. 
• Le secret pour guérir toutes nos frontières : réconciliation. 
• Le secret pour s’écouter les uns, les autres : réconciliation. 
• Le secret pour guérir les fleurs occitanes : réconciliation. 
• Le secret pour entendre les voix du ciel : réconciliation. 
• Le secret pour atteindre les voies du ciel : réconciliation. 
• Le secret pour s’aimer dans l’adversité : réconciliation.
• Le secret pour respirer l’instant présent : réconciliation.

Image de prévisualisation YouTube

Mais comment se réconcilier réellement ? Comment vivre dans cet état d’amour, d’ouverture du Coeur christique ? Jésus lui-même vous a ouvert la voie, il vous a enseigné, appris, à vous incliner, à vous incliner à la volonté du Très Haut, à vous incliner à cette volonté de votre Divine Présence Je Suis en alliance avec la Conscience Unitaire de Dieu Père / Mère. L’ego, l’orgueil, peuvent vous empêcher de vous incliner. Alors il vous faudra développer l’humilité, poser le genou à terre, accepter d’observer ses ombres, accepter de les nommer, accepter d’en faire des alliés par la voie du pardon. Pardonner aux autres, ce n’est faire que la moitié du cercle, l’autre moitié consiste à se pardonner à soi-même, se pardonner d’avoir jugé, se pardonner de s’être jugé soi-même et d’avoir jugé les autres, se pardonner d’avoir cru à toutes les projections que les autres ont inscrites en vous, le pardon est la voie de guérison par excellence. Il vous faut courage, volonté, persévérance, foi et confiance en vous-mêmes.

Si ce 3ème portail de solarisation traite la culpabilité, c’est précisément pour que vous puissiez accueillir, faire rayonner votre Être Divin, votre Être Solaire et que vous ne soyez plus uniquement un Être incarné dans la conscience de ses extensions, car voyez-vous, beaucoup d’incarnations ont été simplement le reflet sur Terre d’une problématique liée à vos extensions, ces parties de vous-mêmes qui demeurent emprisonnées et qui sont elles-mêmes emprisonnantes, ces extensions qui limitent le rayonnement de votre Être Solaire.

Alors oui, durant ces quelques mois à venir, il vous faudra faire alliance avec toutes les parties de vous-mêmes pour trouver cet espace de réconciliation, de sérénité et vivre dans une totale confiance, dans un total abandon, de lâcher prise, lâcher prise parce que rien n’est permanent, tout est en mouvement constant, en changement perpétuel. Les changements peuvent vous faire peur, car ils vous obligent à être dans cet instant présent et être dans cet instant présent, c’est être totalement là dans la quiétude du cœur, du Sacré Cœur. Observez combien de fois vous êtes totalement présents à vous-mêmes dans une journée, combien de fois projetez-vous votre conscience en avant en voulant contrôler les événements, combien de fois projetez-vous votre conscience en arrière en regrettant peut-être votre passé, vos choix que vous avez pu faire. Vous êtes rarement dans l’acceptation de ce qui est, de votre condition actuelle. 

Réconciliation : beaucoup d’Êtres ne pourront pas se réconcilier avec eux-mêmes, parce qu’il est trop douloureux d’accepter les parties les plus hideuses de soi-même. Alors ces Êtres sont perpétuellement dans un état de survie, de contrôle, ils sont dans cette dualité du dominant ou du dominé.

La réconciliation est la voie de libération par excellence, elle est la voie de guérison, elle est la voie de rajeunissement, elle est la voie du rayonnement complet de l’Être Solaire. Acceptez de vous réconcilier avec toutes les parties de vous-mêmes, n’oubliez pas, ce n’est jamais le « je » de l’ego qui pardonne, mais c’est la conscience des univers Père / Mère qui vous donnera la force de vous incliner et de reconnaître que ceux qui détruisent sont ceux-là qui souffrent réellement, ce sont ceux-là qui ont besoin de votre compassion, de votre amour. Réconciliation entre le principe féminin et le principe masculin, réconciliation entre la science et la religion, réconciliation entre les différentes humanités, réconciliation = clé majeure de la rédemption, de la solarisation, de l’immortalité, du retour vers la Conscience Unitaire des univers Père / Mère.

Voilà, chères âmes, ce que je voulais partager aujourd’hui avec vous. Dans ce mouvement de réconciliation, faites silence à l’intérieur de vous-mêmes et laissez votre Divine Présence vous inspirer, vous guider. Bien évidemment, il y aura encore des moments inconfortables dans les temps à venir et vous serez encore et encore déstabilisés jusqu’à ce que vous trouviez ce point, cette zone de neutralité qui est l’espace sacré de la réconciliation.

Soyez bénies, chères âmes, soyez accompagnées dans votre processus d’ascension.

OM SHANTI CHAYA

OLD_TitreCC

LE MESSAGER DU CIEL

 

Le Christ, qui est sorti du monde divin de la vérité et descendu dans le monde matériel, relie les âmes humaines au monde de la vérité qui recèle les buts suprêmes de tout ce qui est. Il faut qu’il y ait un fil qui puisse relier à Dieu les âmes humaines profondément enlisées dans la matière. Seul le Christ peut faire passer ce fil. Lui seul peut unir les hommes à Dieu. Parce que lui, qui est descendu du monde divin, apportant la vie du monde de la vérité, y remonte de nouveau, traçant ainsi la voie qui mène de la vie temporaire à la vie éternelle. Le Christ est le chemin de ce mouvement intelligent des âmes qui conduit à la vie éternelle dans la vérité. Et c’est pour cela, lorsqu’on demande au Christ pourquoi il est venu sur la terre, qu’il répond : «Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage de la vérité».

francescablog1

Ces mots sont à vrai dire une formule mathématique. La question de la venue du Christ est une des questions les plus profondes qui se présentent à l’esprit humain. Mais l’on croit en général qu’il est facile de répondre à cette question, et l’on dit que le Christ est venu sur la terre pour souffrir et sauver l’humanité. Mais la souffrance n’est pas ce qu’il y a de plus essentiel dans la venue du Christ sur la terre et à elle seule ne peut déterminer ce moment important dans l’histoire de l’humanité.

Le salut, ainsi que l’entendent les hommes, n’est également qu’une conception partielle de cet événement important. Cependant tous les prédicateurs déclarent aujourd’hui que le Christ est venu sur la terre pour sauver les hommes. Si le Christ avait sauvé le monde de la manière mécanique admise par la plupart des gens, et si ces gens étaient effectivement sauvés, ils ne vivraient pas comme ils vivent, c’est-à-dire contrairement à l’esprit de l’enseignement du Christ. Il est évident que l’idée du salut renferme un tout autre sens. Le salut n’est pas là où les gens le cherchent, et il ne leur vient pas mécaniquement comme ils le croient. C’est une science pour l’âme que le Christ apporta à la terre. Il montra le chemin que les âmes humaines doivent suivre pour arriver à connaître Dieu, pour acquérir la vie éternelle.

La porte de ce chemin est l’amour. Celui qui passe par cette porte entrera dans la voie royale où il aura à accomplir de grandes choses. Avant le Christ, beaucoup de grandes âmes sont descendues sur la terre, mais elles n’ont pu résoudre le difficile problème du relèvement de l’humanité. Il fallait que le Christ vînt pour mener à bien cette tâche importante, essentielle, et pour montrer aux hommes un chemin déjà expérimenté qu’ils n’auraient qu’à suivre afin de pouvoir, eux aussi, remplir leur tâche avec succès. Avant le Christ, Dieu avait envoyé à son champ ses serviteurs – des prophètes, des saints – mais ils ne purent mener leur travail à bonne fin. Lorsque le Christ, le Fils de Dieu, descendit sur la terre, tous les travailleurs du ciel s’unirent en son nom, afin d’achever l’œuvre commencée.

Et l’on dit dans l’Evangile : «Dieu a tellement aimé le monde qu’il lui a donné son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle». Le Fils, c’est la parole, ce qui est supérieurement sage, le Divin qui seul peut rétablir l’harmonie dans le monde, ainsi que le lien entre les âmes et Dieu. Le Christ a pu rétablir ce lien et exercer une profonde influence sur l’humanité tout entière parce qu’il était lui-même lié à l’Auguste, au puissant Tout.

Et lorsqu’on parle dans l’Evangile de la descente de l’Esprit sur Jésus, on sous-entend qu’il s’est uni à l’Esprit collectif universel. Car telle est la loi sur la terre : pour que l’œuvre de Dieu s’accomplisse, il faut qu’un homme de la terre s’unisse à un être du ciel. Dans le cas du Christ, cet être était l’Esprit divin collectif. De ce point de vue, le Christ est un esprit collectif. Il existe comme unité mais il est en même temps esprit collectif. Il est l’ensemble de tous les Fils de Dieu dont les âmes et les cœurs débordent de vie et d’amour.

Tous les Fils de Dieu unifiés, toutes les âmes supérieurement intelligentes vivant dans l’union divine, c’est cela qui est le Christ. La venue du Christ sur la terre est l’événement le plus important dans l’histoire de l’humanité. C’est un événement exceptionnel, et par ce qu’il renferme, et par sa signification. L’idée fondamentale de la vie humaine s’y trouve étroitement liée, l’idée de l’immortalité, l’idée de la vie éternelle. Et les efforts de toute l’existence humaine aujourd’hui ne sont dirigés que vers ce but : acquérir l’immortalité, entrer dans la vie éternelle.

Et la vie éternelle dit : «Le Christ est de te connaître toi, le seul vrai Dieu et celui que tu as envoyé Jésus-Christ». Connaître Dieu, c’est connaître le Christ. Les hommes connurent-ils le Christ, lorsqu’il parut, il y a deux mille ans ? Et le connaissent-ils davantage aujourd’hui ?

Peter DEUNOV sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr

Les FILLES de la MERE PRIMORDIALE du COLLECTIF FEMININ ISIS

 

Mon cœur de mère se réjouit de cette occasion de déposer dans votre cœur l’énergie que je porte. Mon histoire est simple et grande à la fois. J’ai su faire confiance à la force qui m’habite, repoussant avec détermination la nuit noire de mon être. Chacun y sera confronté un jour. Lorsque tout un groupe la traverse en même temps, la situation reste délicate.

En tant que Marie, je fus bénie de porter un grand Etre de lumière dans mes entrailles ; son passage dans mon ventre a laissé une empreinte qui m’a marquée et qui a dessiné mon futur. Ainsi, lors de mon ascension j’ai eu accès aux possibilités de cette Terre et j’ai fait don de mes forces adombrées des énergies célestes. Ma volonté a choisi alors les impacts des offrandes à la terre. A ce moment-là, mon Fils et Maître ayant déjà transporté sa vie sur la Gaule, j’ai accompagné ce mouvement de manière qu’il porte le sceau du masculin et du féminin réalisés.

francesca blogs

Ce pays, la France – tel est son nom aujourd’hui – se trouve confronté à son nœud viscéral le plus puissant, la passation du pouvoir intérieur à l’énergie Féminine. L’énergie masculine doit se dépouiller de son désir d’étouffer le mouvement en cours, en reprenant confiance en elle. Certes, la féminité enlève ses voiles, mais l’énergie masculine cherche son expression.

La matrice du silence et du retrait fut le refuge de l’expression féminine, qui était en état de survie permanente, à la merci du bon vouloir masculin. La noirceur de l’être s’est autant manifestée ici qu’ailleurs. L’aspect le plus grossier de la noirceur égotique est très marqué par le sol français et l’esprit de ce groupe en arrive aux manifestations subtiles de cet état. Les frontières sont plus élastiques, donc moins tangibles. L’esprit français examine les marécages enfouis de la personnalité. Mes dons en tant que Marie réalisée agissent et accompagnent la libération de ce peuple qui parle fort et se manifeste lorsqu’on lui tire un peu trop fort l’oreille. 

Depuis mon arrivée au poste d’ISIS, j’ai focalisé les énergies discordantes planétaires sur ce pays. Les faits et gestes de ce peuple et de ses dirigeants sont sous l’œil de cette humanité souffrante, indécise et négligente. Il est de la responsabilité de chacun de se positionner fermement en soi pour guider l’esprit collectif vers son but de réalisation. Or, vous n’avez pas encore émis le but collectif, de visions, et cela oblige tous les maitres ascensionné sou pas à pourvoir à cette lacune dangereuse, car elle ouvre la porte à tous les abus de ceux et celles qui n’ont aucun scrupule. La responsabilité est un engagement constant ; en outre, elle ne laisse personne affaiblir le but dessiné. Cette humanité souffre de ne pas s’entendre que sur un but commun.

Ce que vous n’avez pas construit volontairement dans la facilité, vous êtes forcés de le faire très certainement dans la douleur. Bien des larmes auraient pu être évitées si vous aviez répondu aux invitations des grands frères et sœurs de lumière. Il est dommage de traverser cette période de transformation avec moins d’aisance. La fin d’un cycle ayant lieu, un nouveau cycle vous sera proposé. Un nouveau cycle vous visitera bientôt. Cette énergie, cette identité, vous examinera tous indépendamment et cela engagera une aventure qui se déroulera dans le nouveau cycle.

Tous nos efforts d’alignement effectués vous seront hautement profitables et allègeront la vie de cette terre tant aimée ; l’esprit de groupe sera conduit vers une responsabilité accrue et la nécessité d’unir vos pensées et vos actions au quotidien. Vos négligences passées poussent la Terre à se nettoyer.

En ce qui me concerne, et dans le cadre de ma nouvelle responsabilité, j’ai ordonné :

-          Aux initiateurs d’entreprendre l’annulation des illusions et des attitudes erronées ;

-          Aux familles intraterrestres de reprendre en charge les richesses de cette terre, comme le pétrole. Il s’agit ici de dévier certaines de ces richesses pour arrêter l’avidité financière de votre gouvernement obscur.

-          A toutes les familles de lumière ayant signé la Charte des confédérés, de vous instruire le plus possible pour repousser l’ignorance, mère de comportements infantiles, et de vous envoyer des défis pour obliger votre pensée à se positionner correctement.

-          A vos esprits de me rencontrer pendant votre sommeil afin de connaître directement votre positionnement par rapport au mouvement qui se dessine sous le nouveau cycle.

-          Au gouvernement obscure de cette terre de me prêter allégeance et d’accepter mon autorité.

-          A tous et toutes de reconnaître la loi de vie. Mon fils bien-aimé a fait de même de son côté. ainsi, nul ne pourra dire qu’il ignorait ce qui se passe. Il m’a fallu un peu de temps pour vous rencontrer tous, mais je vais maintenant entrer en action profonde. Par ailleurs, les gardiens des mondes sont déjà invités à agir sur vous et sur la Terre.

Votre extrême négligence nous oblige à contrebalancer le poids de ces énergies non polarisées. Vous avez créé un vide dit quantique et, par conséquent, de la convoitise. Aujourd’hui, vous récoltez le fruit de vos attitudes passées. Malgré tout l’amour que je vous porte, je ne peux écarter ce retour d’énergies, car vous seuls en êtes les créateurs. En tant que Mère, je vous soutiendrai certes, mais d’une main ferme jusqu’à votre arrivée sur les rivages embaumés et fleuris d’une conscience assise dans une vision sûre suivie d’actions adéquates et dans un but commun à développer ensemble et non l’un contre l’autre. Ainsi, vous comprendrez que développer un but personnel n’empêche pas de servir le but commun d’un groupe d’esprits ayant une responsabilité envers la vie.

Un jour pas trop lointain, nous présenterons la Charte universelle de la Confédération galactique à votre humanité. Pour cela, la famille universelle vient se faire connaître de nouveau et un temps d’instruction se profile de façon à rééduquer votre pensée. Mon entrée en fonction au poste d’ISIS correspond à un réalignement puissant de votre vie, et mon attitude s’aligne sur cette nécessité vitale.

Image de prévisualisation YouTube

https://youtu.be/2oezjz8ACSY

Mes caresses ressemblent plus à des invitations sans faille. Mon énergie se fera « coupe » pour vous recevoir si vous vous alignez sur le mouvement universel qui vous visite. Autrement, elle sera « épée » afin de couper vos liens de dépendance si vous restez installés confortablement dans un état nébuleux et illusoire. Ainsi, la force d’ISIS remplace la douce force déterminée de Marie, mère Jésus. J’accueille moi-même les forces des mères créatrices responsables de l’esprit de groupe d’une planète et d’un système solaire. 

Dans la radiance de mon être se déployant avec force et volonté dans tous les esprits en vie. 

——————-

PS : Pour info… En résumé, le NESARA est un programme envoyé par tous les grands Maîtres de lumière sous l’impulsion première du maître Saint-Germain, qui a reçu le rouleau des lois universelles et son programme d’action lors de sa consécration. Ainsi, depuis ce jour-là, il œuvre pour ce début d’avènement préfigurant des autres étapes. Ne brûlons pas celle-ci, car je vous le dis, son déroulement assurera une assise stable aux autres chartes de vie sur Urantia.  

Le NESARA est la première étape du plan qui vous concerne. Afin de ne pas gonfler l’état égotique des Etats-Unis, d’autres étapes se développeront dans d’autres pays, de manière à équilibrer la balance cosmique.  

Cette première étape du plan de sauvetage de l’esprit incarné et de es conditions de vie se déroulera doucement, non pas uniquement sur le sol des Etats-Unis mais sur l’ensemble de la planète. En réalité, pendant que ce pays construit et signe cette charte, nous regroupons des esprits en divers endroits pour commencer cette œuvre alchimique. Ainsi, la pression extérieure obligera les Etats-Unis à donner pleinement vie au NESARA. Il n’y a plus de temps à perdre. Le temps est à l’action, au nettoyage et au rééquilibrage des énergies. Le NESARA est l’histoire et l’affaire de tous, réunis en une même vision. 

 Message des Mères créatrices dans les Ecrits de KRYEON :

AU DELA DU VOILE DES ILLUSIONS ET DE LA CONFUSION 

 

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/   

LES ENTITES DE GROUPES AUTOUR DE NOUS

Chaque galaxie possède des dirigeants créatifs, un groupe qui porte un nom. LA GALAXIE est notre groupe principal. L’Esprit dénombre rarement quoi que ce soit. L’Esprit connaît toutes les parties de LEUR NOM. Donner un numéro aux choses est humain. Vous ignorez encore le nom du groupe au centre de la galaxie qui est responsable de vous. Nous l’appellerons donc le Sagittaire. Nous l’appellerons ainsi parce que, quand vous sortez et regardez la constellation du Sagittaire, il est là. Ce faisant, vous regarderez vers le centre de notre galaxie, la Voie lactée. (Il ne faut pas confondre ceci avec le signe du zodiaque, le Sagittaire ; Il s’agit simplement d’un point de repère dans le ciel pour vous indiquer où se trouve le groupe. )

entités

Votre Groupe souche : Ceux qui se trouvent parmi vous, ceux avec lesquels vous communiquez le plus clairement et le plus aisément sont ceux qui vous aiment tendrement et qui se trouvent ici pour veiller sur vous et vous abreuver d’amour. Ils doivent demeurer à un bras de distance afin de ne pas exposer leur science. Ils sont comme vous ; ils ont un corps semblable au vôtre. Ils constituent votre groupe souche. Ils proviennent des « Sept Soeurs » : ce sont les Pléiadiens. Il n’y a personne qui soit plus près de vous, qui ne vous côtoie quotidiennement de plus près. Ils se déplacent en même temps que vous sans que vous puissiez savoir qui ils sont. Ils sont dans votre dimension et ils doivent se garder de déverser leur savoir dans le vôtre…. car le temps n’est pas encore venu pour cela. Demandez-leur : « Pourquoi êtes-vous encore venu pour cela. Demandez-leur : »Pourquoi êtes-vous venus ici » Ils vous diront que c’est à cause de l’amour, que « le temps est maintenant venu ». Il règne  une grande excitation dans ce groupe. Il est votre groupe souche ! (Ses membres vous transmettent de l’information sur la façon dont fonctionnent les choses qui vous entourent, d’un point de vue d’êtres qui vous sont biologiquement semblables, tout en étant instruits de ce qui se produit en relation avec votre humanité… très utile).

Le Groupe Solaire : un peu plus loin se trouvent d’autres entités. Ce sont celles que certains d’entre vous, dans votre culture, appelle le Groupe solaire. On les appelle aussi les Anges. Les Anges sont les entités qui veillent sur vous. Ils vous fournissent une merveilleuse information, une histoire de l’Univers plus actuelle que celle de toutes les autres entités, car les autres intervenants sont des facilitateurs. La plupart des autres intervenants connaissent les objectifs de l’Univers et de la planète, mais les membres du Groupe Solaire sont remplis d’informations humaines historiques et pratiques à votre intention… et ils sont aussi plein d’amour. (Je parle entre autres de SOLARA  et Des Guides et des anges comme l’ Archange Michaël  et de beaucoup d’autres qui ne sont pas encore connus dans notre culture). Ils nous aiment profondément, tout comme Kryeon.  Soyez à l’écoute de l’information qu’ils vous transmettent et utilisez-la. 

Vous ne pouvez désormais écouter qu’un seul groupe, un seul soutien, un canal de communication et tout savoir. Nous sommes spécialisés. Recherchez et recueillez l’information de plusieurs sources, toutes les pièces de votre casse-tête s’ajusteront alors et vous conduiront à la lumière. 

Les Maîtres : Il y a ensuite les Maîtres ascensionnés. Leur particularité est qu’ils ont tous vécu en humains sur Terre. Leur tâche est d’y revenir, et au moyen du channeling, vous transmettre une série d’instructions et des informations tirées de leur expérience sur Terre qui pourront vous être utilise. Ils sont des Maîtres comme Jésus, Jean-Baptiste, le roi Salomon, le roi Arthur, plusieurs pharaons et d’autres qui ont été reconnus sur Terre pour leur grande sagesse. Des noms tels que El Morya, Sananda, Mahatma, (Saint Germain), Kuthumi (et plusieurs autres qui n’appartiennent pas à notre culture) ne sont que quelques exemples de Maîtres qui diffusent de l’information aux gens de notre culture. Ecoutez bien leurs instructions : elles seront spécifiques. 

Les Guides : Enfin, pour terminer, je vous parlerai d’un groupe dont je ne vous ai pas encore parlé. Ce faisant, je vais vous offrir un voyage. Ces entités sont des êtres tranquilles. Il ya peu de channels pour ce groupe, parce qu’elles sont littéralement trop occupées. Je vous parle présentement de vos guides. Ce sont ceux qui vous sont assignés au début de votre vie, qui se tiennent à vos côtés, vous tiennent la main et vous aiment. Ce sont ceux que vous sentez occasionnellement, mais qui semblent hors d e protée. Ce sont ceux qui vous apparaissent en rêve. L’humour cosmique de l’Esprit se traduit dans vos rêves : vous pouvez connaître d’autres entités et recevoir d’autres messages dans vos rêves. Vous pouvez même parler directement à l’Esprit dans vos rêves… et tout est très réel, précis et adéquat. Toutefois, quand vous vous éveillez et racontez vos rêves aux autres humains, ils ne sont considérés que comme des rêves… des fantaisies à la portée de tous. (Les rêves sont souvent le moyen de communication des guides). 

Il existe tellement plus à connaître au sujet des entités qui vous entourent, mais je dois me limiter à vous parler des principaux acteurs positifs. Chacun de ces groupes a beaucoup à vous apprendre sur son histoire, ses expériences et sur la façon dont ils sont venus pour être avec vous. Vous apprendrez énormément en étudiant les enseignements qu’ils ont transmis et vous acquerrez beaucoup de sagesse universelle en les écoutant. Ils sont désireux de vous communiquer les leçons de leurs générations, afin de vous aider à apprécier la vôtre.

Canalisation du Groupe de Lumière de Del Mar –

Blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

LA TRANSFORMATION PAR LE FEMININ SACRE

 

Dans un village du sud de la France situé au sommet d’une colline se trouve une toute petite église dédiée à Marie-Madeleine. Ce village est construit à l’endroit où s’élevait autrefois un temple d’Isis. Ce lieu est donc dédié au Féminin Sacré depuis très longtemps. Lorsque Tom Kenyon et Judi dirigent une tournée consacrée à Marie-Madeleine, on dirait que quelque chose les conduit toujours, au cours de la retraite, à un moment inhabituel de leur relation alchimique, les faisant marcher sur des charbons ardents en public et se brûler aux yeux de tous. Il s’agit d’une véritable marche sur le feu.

_Rennes-le-Chateau

Voici un commentaire de Marie-Madeleine :

Le retour de la Déesse ne veut pas dire qu’elle descendra des cieux avec une épée enflammée. Il signifie qu’elle incarne le cœur et l’esprit des femmes et que celles-ci trouvent maintenant le courage d’exprimer leur vérité et de poser les gestes qu’elles croient nécessaires à l’instauration d‘un changement.

Dans cette région donc, celle du Languedoc, le réseau énergétique est très complexe. La région possède une longue histoire remontant à l’époque païenne. Il y  avait là autrefois des temples d’Isis, la Mère cosmique. Plus tard, lorsque la chrétienté s’y implanta, des églises furent construites sur plusieurs de ces sites énergétiques païens. Dès lors, les mystères féminins furent recouverts par la nouvelle religion dominée par les mâles. Et les siècles passèrent.

Voici venu le temps d’une remontée du Féminin Sacré, cette fois-ci en équilibre avec le masculin. Ce ne sera ni le matriarcat ni le patriarcat, mais les deux dans un équilibre mutuel, symbolisés en alchimie par le soleil et la lune en parfait équilibre réciproque. Voici la naissance de l’androgyne sacré, l’équilibre parfait du masculin et du féminin. Quand cela se produit, la dimension mystique de l’être humain se révèle.

tableau-marie-madeleine-ste

Lorsque l’Eglise de Rome brûlait des femmes sous l’Inquisition en accusant ces guérisseuses d’être des sorcières, il s’agissait d’une attaque directe contre les méthodes de guérison païennes qui employaient les énergies terrestres, et ces méthodes constituaient l’héritage de Marie-Madeleine. Ses méthodes de guérisons n’utilisaient pas uniquement la lumière d’autres mondes, mais aussi celle de la Terre : les énergies terrestres, les herbes, les huiles.

Ainsi, quand l’Eglise de Rome entreprit la purification de ce qu’elle appelait le « mal », il s’agissait d’une attaque directe contre le Féminin Sacré. Maintenant, avec le temps, le vent a commencé à tourner et M.Madeleine a un compte à régler avec l’Eglise. C’est pourquoi son cœur s’est profondément réjoui quand Thomas a chanté dans l’Eglise qui porte son nom. Son chant consacré à la Déesse rendait honneur au Féminin Sacré sur les lieux mêmes qui lui étaient consacrés autrefois et qui lui furent volés par l’Eglise.

Ce fut donc pour M.Madeleine l’achèvement de ce cycle énergétique, une note dans les pages du temps pour célébrer le retour du Féminin Sacré et sa montée jusqu’à son équilibre avec le masculin. La seconde raison pour laquelle c’était important que Thomas chante dans cette église, c’est que le germe de cette libération fut semé dans une église catholique romaine et, énergétiquement, dans tout l’édifice du catholicisme. C’est le germe d’un changement, une semence appelant à l’éveil et au changement tous ceux qui appartiennent à l’Eglise.

Ce germe sera comme un grain de sénevé : insignifiant sur le moment, il croîtra en force et en portée. C’est la Déesse elle-même sonnant du clairon contre le château du patriarcat : « Le temps est venu de partager votre pouvoir ; Partagez-le avec équité, sinon vous le perdrez ».

Ce son fut le germe de la libération du Féminin Sacré, lequel germe fut semé dans le sol d’une église catholique romaine érigée sur les ruines d’un temple consacré à la Déesse.

Concluez-en ce que vous voulez !

La concession du pouvoir aux mâles est tellement enracinée en nous que nous ne pouvons nous empêcher d’y céder. C’est là le « réglage par défaut » des femmes.

Il semble exister chez la femme une tendance préhistorique à dévier vers le mâle. C’est à ce même terrain que Marie-Madeleine a eu affaire. Le malheur,c’est que presque rien n’a changé depuis deux mille ans. A son époque, Marie Madeleine n’était pas prise au sérieux par les disciples de Yeshua, pour lesquels il était apparemment inconcevable qu’elle puisse en savoir autant que lui et être son égale. Ce pictogramme féminin est gravé dans notre psyché depuis deux mille ans.

La Déesse savait bien que selon la « parole de Dieu » promulguée par le concile de Nicée en 325 après Jésus-Christ, un Concile entièrement masculin, l’Eglise catholique ne lui accorderait pas un statut égal. La Genèse devrait plutôt débute ainsi :  » Au commencement était un méchant ennemi nommé le concile de Nicée, et Rome, sous les ordres de l’empereur Constantin, créa une religion destinée à avoir els gens bien en main et à les assujettir, particulièrement les femmes ».

Depuis le mythe de la pomme, créé pour dépeindre la femme comme mauvaise et pécheresse, jusqu’à un pape qui a accusé ultérieurement Marie Madeleine d’être une prostituée, l’Eglise catholique a réussi à usurper le pouvoir féminin en se servant de faux textes pour humilier la femme et la rabaisser, un crime pour lequel, cette institution sera punie un jour, quelque part, dans une dimension oud ans une autre.

Si l’on préfère approcher le mâle, c’est dû en partie au fait que les femmes fortes peuvent être agressives ; beaucoup de femmes on besoin d’affirmer un affrontement. J’aimerais bien pouvoir vous dire que les murmures dans l’oreille de l’autre ont porté leurs fruits… toutefois, difficile de susciter un changement de comportement par la douceur, sauf avec nos filles.

Finalement, après que la douceur et l’amour n’eurent été d’aucune efficacité avec aucun des cinq hommes qui ont partagé la vie de Marie-Madeleine, elle a découvert l’affrontement. Elle aurait dû adopter cette attitude beaucoup plus tôt, car elle se serait épargné plusieurs expériences douloureuses. Il lui a fallu toute une vie pour y parvenir, mais elle commence à apprécier réellement l’affrontement. Il apporte le changement. Si nous affrontions tous les torts et toutes les injustices dans une vérité équitable, le monde s’en porterait tellement mieux. Et les gens seraient en bien meilleure santé s’ils ne réprimaient pas leurs émotions.

Ici, l’expression clé est « vérité équitable », et sa progression vers cette « vérité » fut lente et douloureuse. Comme plusieurs personnes, il faut mijoter lentement jusqu’à ébullition, puis exploser, après s’être laissé ignorer ou écarter pendant des années au profit du mâle plus important que nous les femmes, qu’ils soient maris, pères, ou même patrons.

Intervention de Marie-Madeleine et des Hathors sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

La transmutation humaine est à l’œuvre

3

Une nouvelle conscience a progressivement émergé dans notre monde depuis plus de 100 ans avec l’avènement de la physique quantique. Aujourd’hui, un champ informationnel de conscience plus élevée, contribuant à la création d’un champ universel de pensée, s’ajoute aux champs électromagnétiques, gravitationnels, ainsi qu’aux interactions subatomiques. Alors que l’influence de ces champs est reconnue par une proportion importante d’humains, Sanctus Hermanus(1) énonce que le champ de la nouvelle conscience a un impact de plus en plus significatif sur la planète. Grâce à lui, l’humanité, plutôt que de s’autodétruire, évolue rapidement vers une acceptation du processus de transformation planétaire et humaine – d’un monde en mutation.

En ce moment, chaque humain participe, consciemment ou non, au Grand Œuvre de la transmutation, et toutes les formes de vie de la matrice terrestre sentent que celle-ci a débuté. Cette grande transformation peut être expliquée grâce à l’observation des mouvements physiques naturels et cycliques ayant lieu dans l’univers.

Tout est mouvement et ce mouvement est défini selon la fréquence ou le taux vibratoire de chaque forme de vie. Lorsque le mouvement s’accélère, il y a une transformation vers un mode expansionniste. Lorsque le rythme ralentit, les formes de vie sont altérées selon un mode de dégénérescent. L’observation de l’univers nous permet de constater que non seulement tout est en mouvement selon des rythmes et des fréquences différents, mais que ces multiples mouvements se font de manière cyclique. Ainsi, le mouvement et l’évolution qu’il engendre font en sorte que tout se transforme continuellement. La loi de l’impermanence est intimement liée au mouvement et à l’évolution qu’il favorise. Tout est en perpétuel changement. Ce qui résiste au changement et au mouvement s’altère, et sa dégénérescence s’accentue.

Plusieurs cycles de différents registres ou types peuvent être observés chez l’humain. Les cycles naturels de la femme, comme celui de son système menstruel d’environ 28 jours, de même que celui de la gestation d’approximativement neuf mis, ne sont que deux exemples parmi une multitude de cycles observés chez l’être humain. Tout individu peut facilement noter le cycle de son énergie en transformation de même que celui du mouvement respiratoire d’une durée d’environ 90 minutes. L’observateur averti peut également discerner le cycle d’environ 28 ans associé à sa structure de vie.

Il est essentiel que l’humain en quête d’équilibre, d’harmonie et de santé soit conscient de tous ces cycles et puisse vraiment les respecter par des choix de vie cohérents à leur égard. S’il assure son équilibre par le respect de ces divers cycles, il en est de même pour l’ensemble de la Terre, hôte de l’humanité.

Par cette introduction, nous vous invitons à porter votre attention sur le cycle de transformation de la structure terrestre, soit la précession des équinoxes, d’une durée de près de 26 millénaires, un cycle constitué de deux phases de 13 millénaires. A chacune des phases, un changement énergétique majeur se produit. Le pôle énergétique ou chakra coronal de la Terre inverse sa polarité au point de transition de chaque phase….

Nous vivons présentement la fin d’une phase et le début d’une autre. Cela suppose donc que lors d’un changement de cycle, auquel correspond un taux vibratoire différent, toutes les structures de vie changent également. Les différentes espèces peuvent subir inconsciemment et passivement ces transformations structurelles et vibratoires, ou bien y collaborer de manière consciente et active. Cette grande transformation se nomme Le Grand Œuvre de la transmutation humaine.

La transition actuelle dépasse le cadre strictement humain. En soi, il s’agit vraiment d’un phénomène physique et énergétique affectant la Terre entière. Néanmoins, l’aptitude à vivre harmonieusement ce changement de cycle est influencée par ces mêmes conditions de vie qui ont fait en sorte que les humains ont des attachements et des dépendances, ainsi que des difficultés à modifier leur vision des choses afin de mieux évaluer les enjeux et d’adopter des comportements plus adéquats.

Tout est en mutation et personne ne peut y échapper. En soi, ce grand changement de cycle bouleverse toutes les formes de vie. Voilà pourquoi la flore, la faune et les humains vivent de profondes mutations en ce début d’un nouveau cycle de 26 millénaires. La flore se renouvelle. Plusieurs espèces migrent d’une région à un autre ou même disparaissent, tandis que de nouvelles espèces voient le jour. Parmi la faune, nous observons aussi des espèces qui disparaissent rapidement de la surface de la planète, alors que d’autres sont déjà éteintes. Le fait qu’il y ait autant de changements dans notre structure matricielle nous affecte évidement à maints égards.

Tout ceci est parfaitement expliqué dans le Livre : « Nourriture de Guérison et de Transmutation Cellulaire – Aux Editions Ariane. 

(1)  Sanctus Hermanus : un collectif intemporel de Maîtres de Lumière, la Sainte Fraternité des Maîtres. Egrégore de Lumière dans l’Univers de même que dans l’atmosphère terrestre. Il guide la transmutation et du Grand Œuvre d’unification multidimensionnelle, il s’est maintes fois présenté, mais pas uniquement, via le quatuor des Maîtres Jésus, Grand Enseigneur de l’amour et de la transfiguration ; François, guide rassembleur et maître de l’harmonie terrestre et céleste ; Myriam, révélatrice du principe féminin sacré universel et de la pulsion créatrice ; et Elie, connu comme Jean le Baptiste, représentant de la lumière universelle et révélateur du feu terrestre. Sanctus Hermanus vibre en chacun de nous.

 

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Qui est Melchitsedek

MELCHISEDEK1

Melchitsedek, Maître de la hiérarchie planétaire.

Aux Indes, il est appelé Markandé. Melchitsedek est un personnage mystérieux dont on retrouve assez rarement la trace dans les écritures sacrées occidentales. Mais c’est lui le gardien des plus hautes initiations et il est impossible d’accéder aux plus hauts degrés de la conscience sans entrer en relation avec lui et bénéficier de son enseignement qui ouvre les mondes du Saint-Esprit, du Fils et du Père.

Melchitsedek signifie Roi de Justice en hébreu. La Tradition dit qu’il est Roi de Salem qui veut dire Paix (Shalom). C’est lui le Roi de Justice et de Paix, chargé de manifester le Royaume de Dieu et sa justice sur la Terre et l’Âge d’Or parmi les humains. Melchitsedek ne s’incarne pas.

C’est le gardien du flambeau de la conscience de l’humanité. Il a été chargé de maintenir la conscience divine éveillée chez les humains malgré la descente dans la matière. C’est le plus haut représentant de Dieu sur Terre. Dans la Genèse, il est dit qu’il apporte la communion avec le pain et le vin d’Abraham.

Saint Paul dit de lui dans l’épître aux Hébreux (6,7): « Ce Mechitsedek… qui n’a ni père, ni mère, ni généalogie, ni commencement pour ses jours, ni fin pour sa vie, mais qui est assimilé au Fils de Dieu, reste à perpétuité ». Il est dit aussi plus loin que Jésus est dans la ligne de Melchitsedek et qu’il est prêtre pour l’éternité à la manière de Melchisedek.

Melchitsedek n’a donc ni père, ni mère, ni généalogie. Il était avant Abraham et il accompagne l’humanité dans toutes ses pérégrinations. Ce n’est pas symbolique. C’est ainsi. Il fallait qu’il y eu un grand prêtre chargé de préserver la flamme de l’esprit pour l’humanité, un hiérophante d’éternité. Cela n’a rien d’impossible. A partir du moment où on n’est pas assujetti aux lois de la matière dense, on ne subit pas l’obscuration de la conscience, et l’être alimenté par la flamme brûlante de son soleil intérieur et de tous les soleils de l’univers ne se consume plus. Il resplendit dans le printemps de l’Eternel présent de la Toute-puissance de l’Amour divin.

Tous les Maîtres dans leur corps de lumière ou dans leur habit de chair, selon les nécessités des époques, participent à ce gouvernement dont le but est d’installer ici sur la Terre le Royaume de Dieu et sa justice dont Melchitsedek est l’instigateur et l’inspirateur. En temps que Roi de Salem, il va présider à l’instauration de cette nouvelle Jérusalem dont parle St Jean et qui est la Cité Royale de Melchitsedek. Cette ville, chacun de nous porte en lui un coin de terre où il l’appelle de tous ces voeux.

Voilà, chers amis, en espérant que cela vous convienne !

Par SEPTIMUS sur le Forum LA VIE DEVANT SOI http://devantsoi.forumgratuit.org/

NOS SCENARIOS AVEC L’INVISIBLE

 

Les mécanismes de l’Univers et la façon dont les choses fonctionnent nous sont communiqués de manière périphérique et à petites doses. Inutile de préciser qu’il n’est pas très important de tout comprendre. Si la voiture vous mène à destination, il n’est pas nécessaire de comprendre le fonctionnement du moteur pour arriver en sécurité. Certains d’entre nous souhaitent cependant être des mécaniciens et sont heureux des explications fournies et des enseignements reçus.

Pour ceux d’entre vous qui  désirent en savoir plus, voici toutefois quelques vérités de base : beaucoup, beaucoup d’entités spirituelles comme nous participent à plusieurs autres scénarios sur terre. Certaines sont séparées et indépendantes de nos objectifs sur terre et d’autres nous assistent directement des notre mission ici-bas. Eh oui, il y a d’autres entités dans d’autres mondes. Certaines sont comme nous et suivent d’autres apprentissages. D’autres sont tout à fait différentes ; elles ne sont pas aussi tangibles que celles que nous avons l’habitude de voir et, par conséquent, sont inquiétantes lorsqu’on les aperçoit. Certaines peuvent communiquer marginalement. Certaines essaient et ne le devraient pas ; Certaines nous rendent visite et certaines encore ne le devraient pas.

sacre

Occasionnellement, notre route croise celle d’autres entités. Cela fait parfois partie d’un maître plan, mais parfois cela est sans relation avec nos leçons. La plupart du temps, nous devenons temporairement conscients d’être épiés ou nous sentons qu’une communication a été établie. Cela représente des faits de notre temps ; ce sont des situations exceptionnelles et normales. En d’autres occasion, nous pouvons voir ou entendre des choses qui peuvent nous apeure r ou nous sembler incompréhensibles. Ceci n’est pas si rare, et les gens qui comprennent ce mécanisme sont nombreux. Il s’agit d’une situation normale mais, une fois de plus, il n’est pas nécessaire pour nous de la comprendre.

L’exorcisme des esprits mauvais est une réalité. Il existe de basses entités invisibles qui s’installeront dans la négativité si on les y incite. La dépression profonde  et le repli sur soi sont le syndrome classique de l’invitation. Il faut parfois se mettre à plusieurs pour débarrasser quelqu’un de  ces entités, car la personne ne peut pratiquement pas nous aider. Souvent, par contre, on désigne la maladie mentale et les déséquilibres chimiques biologiques comme des possessions par des entités malignes, car cela semble plus impressionnant de dire que la personne est possédée du diable ; Entendre des voix provient plus probablement d’un déséquilibre biologique que d’un déséquilibre spirituel. Une fonction anormale du cerveau peut facilement générer des signaux mentaux de base qui peuvent se renverser et retourner vers le centre de l’ouïe : la personne entend ainsi réellement les voix générées par cette pensée involontaire. Quoi que effrayant et souvent tragique, ce phénomène n’est cependant pas l’œuvre du diable ou d’autres esprits.

Notre objectif, sur terre, est de transmuter le négatif en positif, autant dans nos propres vies, grâce aux enseignements de Jésus, qu’à l’échelle planétaire. L’amour est roi et il est, de loin la force la plus puissante ; l’absence d’amour est « péché » ; l’incroyable noirceur de cet état se manifeste par la haine, la jalousie, l’égoïsme, l’avarice, la soif du pouvoir et la négligence. Jésus est venu sur Terre pour nous enseigner comment nous élever hors de cette condition, en partant de ce que nous sommes réellement et de la façon dont nous pouvons prendre possession de notre pouvoir et guérir la planète.

On nous demande aussi de répandre la bonne parole, de divulguer la vérité, afin que tout le monde puisse l’entendre. La vérité nous libérera. Cependant, tous ne sont pas prêts à la recevoir, et personne ne doit être nourri de force. Voilà pourquoi un métaphysicien peut vous instruire sur le système puis vous laisser à vous-mêmes. Certains se détourneront en se disant que les métaphysiciens sont fous, mais d’autres trouveront la lumière.

Extrait de la Graduation des temps…. sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/category/1-la-graduation-des-temps/

Accueillez Ce qui vient

terre

« Frères et soeurs de Lumière, accueillez Ce qui vient avec joie, reconnaissance et Gratitude.

Nous vous avions annoncé des jours meilleurs, ils sont là à présent pour ceux qui ont su faire preuve de patience, de persévérance et de Foi.

Accueillez Ce qui vient car c’est du pain bénit, de la manne céleste, comme au temps de Jésus en Palestine. Réjouissez-vous car le temps est proche de la Délivrance. Pour certains, elle est déjà à leur porte et ils apprécient grandement la liberté retrouvée. Le coeur en fête, ils se lèvent chaque matin avec le sourire aux lèvres et l’esprit joyeux, remerciant à chaque seconde chaque rayon de soleil qui illumine leur vie, accueillant chaque sourire comme une bénédiction et chaque nouvelle comme une révélation.

Pour d’autres, qui en sont encore à patauger dans leurs contradictions profondes, l’heure est au bilan. Mais cette “pesée du coeur et de la plume”* leur permet de voir où le bât a blessé afin qu’il ne les blesse plus. Cette période de Transition les révèle à leur vraie nature, à ce qu’ils doivent laisser derrière eux afin de pénétrer dans le Nouveau Monde, dans la clarté et l’authenticité de leur être essentiel. Alors si parfois les portes grincent encore, elles continuent de s’ouvrir. Si les ombres de leur passé les poursuivent encore, qu’ils se relient plus souvent à la Lumière et à sa Source. Plus ils le feront et plus vite les ombres disparaîtront dans le néant…

Mais vous, frères et soeurs de Lumière, soyez remerciés pour votre travail, pour votre persévérance et pour votre courage. Vous voilà dès à présent récompensés. Profitez au maximum de Ce qui vient car c’est la promesse dont nous vous avions parlé : la promesse des jours meilleurs, dans la Grâce et la Béatitude enfin retrouvées.

Soyez assurés que, dorénavant, plus rien ne pourra freiner votre évolution, sinon votre propre souhait de ralentir le processus. De toute façon, il est engagé maintenant et le retour en arrière n’est plus possible. Quand l’aube nouvelle arrive, sa lumière envahit tout l’espace, ses rayons lumineux pénètrent chaque recoin, sa chaleur vivifiante guérit tous les maux, toutes les blessures. La Vie reprend ses droits dans toutes les dimensions, dans tous les aspects de la Réalité.

Ne vous inquiétez pas pour vos proches, eux aussi en bénéficieront. Même si leurs résistances les empêchent encore d’accéder à la liberté, ils prennent peu à peu conscience des chaînes qui entravent leurs pieds et des boulets qui les empêchent d’avancer. à eux maintenant de s’en libérer tout seuls, ne vous en mêlez pas. Montrez-leur à quel point vous êtes heureux, épanoui et serein à présent. Ne cherchez plus à convaincre, SOYEZ VOUS-MEME, celui et celle que vous êtes : un coeur aimant et aimé de la Source.

Parlez sans crainte de ce que vous vivez, de ce que vous aimez, de ce que vous ressentez au plus profond de votre être. 
La Vérité est révélée partout à présent. Elle coule de source, elle descend avec abondance sur votre Nouvelle Terre, elle baigne de Lumière et d’Amour tout ce qu’elle rencontre, elle vient à vous pour votre plus grand bonheur…
Accueillez-la, glorifiez-la, louez-la de tout votre coeur.
Soyez bénis, à tout jamais. »

* Le coeur et la plume : pour les Egyptiens, dont toute l’Histoire est en résonance avec la notion de l’au-delà, le mort doit prouver devant Thot et Anubis que : « son cœur n’est pas plus lourd que le poids d’une plume… le mort, pesé, justifié, peut entrer dans l’éternité, voyager à son aise dans les cieux, épouser n’importe quelle forme, contempler Râ dans son oeuf cosmique ; sa joie est sans réserve » (Albert Champlor « Le livre des morts »)

Si vous partagez ce message, pensez à inclure ces lignes :Extrait du livre « Semences pour la Nouvelle Terre ».
© 2016 Patrick Giani 
http://www.giani.fr/SemencesNouvelleTerre.htm

La pratique ancestrale chez les Esséniens

 

2ème partie : Cet interview de Daniel Meurois et de Marie-Johanne Croteau-Meurois, réalisé par le magazine Sacré-Planète et publié dans le n°44, qui développe le concept des Thérapies égypto-esséniennes, met en évidence l’origine des Soins Esséniens et Égypto-esséniens et le concept de Vie qui les soutient.
Ce savoir et ces valeurs font partie de l’enseignement que Daniel et Marie-Johanne diffusent en France dans leur concept de « Soins à sensibilité essénienne et égyptienne ».

Bonne lecture
Jean-Paul Thouny

A

SP : Quel était pour les Esséniens – et les Égyptiens qui ont précédé ceux-ci – le rôle de la maladie chez l’être humain ?

Daniel Meurois. : Dans leur Tradition comme dans toutes les grandes Traditions du monde, les thérapeutes ayant une vision globale de la maladie ont toujours perçu celle-ci comme un rendez-vous de l’être avec lui-même. La maladie indique inévitablement un carrefour dans la vie d’une personne, un carrefour qui lui suggère de repenser sa façon d’être, essentiellement son hygiène de vie intérieure. Celle-ci est émotionnelle et mentale. Elle est aussi en rapport avec ses croyances, car ces dernières deviennent vite des conditionnements qui orientent le comportement. En termes modernes, on pourrait dire que la maladie, vue sous cet angle, est perçue comme un clignotant rouge sur le tableau de bord d’un véhicule. Elle est le signe d’un désordre à repérer, dont les racines sont peut-être éloignées du symptôme qui se manifeste, ou apparemment sans rapport avec lui.

Pour en revenir aux Esséniens et aux Égyptiens, je dirais qu’ils accordaient beaucoup d’importance aux masses énergétiques engendrées par les pensées humaines. Ils voyaient, dans ces masses qu’on appelle de nos jours « Forme-Pensées », les germes de la plupart des troubles de santé. Ils avaient remarqué, d’une part que ces masses affaiblissent ou déstructurent l’aura humaine mais que, d’autre part, elles aimantent des organismes toxiques émanant du bas-astral, les « entité-maladies ». Leur première préoccupation était donc de nettoyer l’organisme subtil du malade par toutes sortes de méthodes, puis d’y lever certains barrages énergétiques, avant même de tenter d’y rétablir un courant de vie réparateur.

Des sortes de mantras, puis des pratiques de « reconstruction mentale » par visualisation, étaient ensuite enseignées aux malades capables de se prendre en charge afin qu’ils modifient leur rapport à la vie, et ne retombent pas dans le même problème. De manière générale, passer à travers une maladie, digne de ce nom, était pour ces anciens peuples comme franchir le cap d’une initiation. On était idéalement tenu d’essayer d’en comprendre le sens. Ce qui ne veut pas dire que c’était toujours fait et réussi.

Cette approche préfigurait incontestablement ce que nous appelons aujourd’hui les psychothérapies… hormis le fait que l’existence de l’âme en était le pivot majeur… « détail » qui n’est pas nécessairement le cas de nos jours, loin s’en faut, hélas. L’être est une globalité indivisible, ce qui veut dire que, si on l’ampute de l’une de ses dimensions, on ne résout aucun problème en profondeur.
On ne fait que le déplacer et on lui donne alors un autre nom.

 

SP : Les thérapeutes étaient à l’époque des prêtres car soigner était un acte sacré. Aujourd’hui, les choses ont évidemment changé et on ne conçoit plus que la prêtrise ait nécessairement quelque chose à voir avec les thérapies. À qui s’adressent les formations en soins esséniens que vous donnez, Marie-Johanne, en collaboration avec Daniel ?

Marie-Johanne Croteau-Meurois : Notre formation en soins esséniens ne s’adresse évidemment pas à tous. Nous pensons très honnêtement que tout le monde ne possède, hélas, pas en soi les qualités de base d’un bon thérapeute. Les qualités essentielles que nous recherchons dans notre école de formation sont, entre autres, celles de la réelle compassion – beaucoup de gens ignorent d’ailleurs le véritable sens de ce mot – la volonté sincère d’aider, la capacité d’écoute et d’accueil de la personne malade. À cela, il faut ajouter l’honnêteté, le discernement, une démarche spirituelle évidente et ce qu’on appelle la foi. Enfin, l’idéal est aussi de manifester certains dons particuliers propres à faciliter l’approche de ce type de thérapie comme, par exemple, une sensibilité particulière aux niveaux des mains, de la clairaudience, de la clairvoyance, etc.

Il ne s’agit pas de dire : « Pour soigner, on injecte de la lumière, de la lumière qui est autour, dans les corps subtils… » car, à mon sens, c’est une formulation incohérente dans le cadre de la Tradition essénienne. Elle semble ignorer absolument tout de l’aspect sacré des soins, et est réductrice quant à leur principe de base : celui de la recherche intérieure chez le thérapeute d’une « qualité » de Lumière spécifique. Le but est de canaliser celle-ci et ensuite de l’infuser avec le Cœur et toute la Conscience requise dans le corps du malade… en n’omettant pas de demander l’assistance et l’aide des Présences célestes, des Guides de Lumière.

Il faut préciser que l’acte de soigner est un acte de symbiose totale avec le « Ciel ». Une trinité composée de la Présence divine, du thérapeute et du malade doit se manifester. L’énergie thérapeutique circule donc du Ciel vers le thérapeute, son outil et son canal. Le thérapeute, de par ses mains, transmet ensuite au corps du malade « l’Onde sacrée de Guérison », dont la Lumière retourne ensuite au « Ciel ». Il s’agit d’un mouvement trinitaire et continu de régénération de la circulation de l’Énergie de Guérison et d’Amour des sphères célestes.

SP : Quelle place accordez-vous au sacré dans ces soins ?

MJCM : J’y accorde toute la place car soigner est un acte sacré en lui-même. Pas d’appel à l’aide d’une Présence de Lumière ? Pas de reconnaissance du Sacré ? Alors pas de réelle guérison possible.
C’est aussi clair et simple que cela. Tout résultat positif, en soins esséniens-égyptiens, repose sur la foi du thérapeute et le respect de l’aspect sacré du soin, donc sur une vraie connexion avec l’Onde divine universelle.

Daniel et moi-même n’enseignons pas qu’un ensemble de données à intégrer mentalement. Nous enseignons à désapprendre le mental pour se connecter à la Source et au Cœur de celle-ci en soi ainsi qu’à l’extérieur de soi, afin de laisser s’exprimer le Courant thérapeutique sur le corps malade. Nous essayons de faire sentir à nos étudiants l’existence d’une autre « marche » à gravir, celle qui dépasse le simple niveau du thérapeute et qui mène à celui du thérapeute-guérisseur.

Nous recommandons.par ailleurs de travailler en parallèle avec la médecine officielle de notre société, car aucune médecine ne devrait en exclure une autre. Les thérapies esséniennes résultent d’une communion sacrée et intime de l’âme et du cœur. La sagesse et la maîtrise sont de savoir manier intelligemment l’une et l’autre. Si nos enseignements souhaitent donner tous les outils de cette méthode, ils espèrent par-dessus tout faire toucher son côté mystique en permettant aux mains du thérapeute et à son cœur d’intégrer en eux l’Onde de la Guérison et de multiplier ainsi l’impact d’une simple technique. « L’amour seul ne suffit pas, il lui faut ce Souffle qui s’appelle Vouloir (1). Sans lui vous ne rêvez rien, vous n’accomplissez rien » est-il dit dans « Les Enseignements premiers du Christ » (2).

SP : Le Christ occupe manifestement une place très importante dans ce que vous enseignez. Le considérez-vous comme un thérapeute essénien ?

MJCM : Oui, le Christ occupe effectivement une très grande place dans ce que nous enseignons mais certainement pas parce que nous considérons qu’Il était un thérapeute essénien. Certes, Il avait été formé par « la Grande Fraternité des Frères en Blanc » dès son tout jeune âge au Krmel mais Il avait été aussi initié en Égypte et y avait enseigné dans les temples de thérapies.

Daniel Meurois a donné de multiples témoignages à ce sujet dans ses écrits et séminaires mais pour en un bref rappel, il a dit à peu près ceci : « De retour de son long voyage de 17 ans en Inde et dans les Himalayas, le Maître Jeshua, lors d’une mort initiatique dans la grande pyramide de Chéops, fut investi par la supra-conscience solaire du Christ. Suite à cet événement majeur, Il fut investi par une autre Force au cours d’une seconde initiation, lors de la fameuse cérémonie du Baptême dans le Jourdain. À la supraconscience du Christ s’est ajoutée Celle du Logos de notre Galaxie. Lorsqu’on parle du Christ, on parle donc du Christ-Jésus. On évoque trois puissances en une : la première, celle du Maître de sagesse incarné, la deuxième, celle de l’Être le plus réalisé de notre système solaire, la troisième comme étant issue de la Grande Présence manifestée dans notre Galaxie ».

Marie-Johanne ajoute : « Jai eu la chance d’être un témoin féminin proche du Christ, il y a deux mille ans. Vous faire un portrait de qui « Il » était et de « Ce » qu’Il est toujours,
pour moi, m’est tellement difficile… les mots sont trop petits ou insignifiants… Encore aujourd’hui, je n’arrive pas à décrire ni à exprimer tout ce qui agissait et irradiait « de » et « par » Lui. Non, le Christ n’était pas un thérapeute essénien, Il était le Christ ! C’est par mon propre souvenir des enseignements du Maître Jeshua en personne reçus avec d’autres disciples en petit comité que j’enseigne maintenant. Je le fais donc avec la mémoire vive de mon âme. C’est par ce souvenir de Lui que je colore tous mes enseignements. Je n’oublie pas bien sûr, la source de base de ces soins reçus directement des Elohims (ou Frères des Étoiles) et revivifiés par Daniel ».

SP : Les thérapeutes esséniens étaient-ils plus souvent des hommes ou des femmes ?

Est-ce que les femmes avaient des fonctions spécifiques à l’aide, par exemple, d’huiles et de plantes ?

MJCM : Les Traditions des Églises sont essentiellement patriarcales et ont toujours eu tendance à laisser toute la place aux hommes. Le Maître Jeshua avait au contraire privilégié ou encouragé une tradition matriarcale. Ses premiers disciples étaient incontestablement des femmes, sa mère Myriam, Marie-Madeleine, Marie-Salomé, Marie-Jacobé… Ces femmes disciples s’appliquaient à soigner comme Lui au moins autant que les hommes.

Cela n’empêchait pas certaines d’entre elles de travailler à l’élaboration d’huiles précieuses utilisées en soins, de parfums spécifiques, et d’utiliser des plantes médicinales selon les méthodes ancestrales esséniennes et égyptiennes. Il ne faut cependant pas s’imaginer que tous les disciples du Maître Jeshua avaient tous des dons pour la guérison ou des connaissances dans ce domaine… comme il serait faux de croire qu’ils étaient tous des orateurs capables de rassembler des foules. C’est leur rayonnement qui a opéré l’essentiel de la transmission de sensibilité christique, qu’ils aient été hommes ou femmes, thérapeutes ou non.

SP : Daniel Meurois, y a-t-il eu une évolution des soins entre thérapeutes égyptiens et esséniens ? Est-il exact de dire que les soins esséniens étaient un peu plus éthérés ou peut-être plus dépouillés ?

D. M. : Il y a nécessairement eu une évolution ou plutôt un ensemble d’adaptations. C’est logique et rassurant car tout ce qui est figé, meurt. Chaque peuple, chaque culture a sa propre sensibilité, ses points forts et ses faiblesses. Une même connaissance qui voyage d’une tradition à l’autre se colore donc inévitablement au contact de la terre qui la reçoit. Elle peut s’enrichir dans certains domaines ou se fragiliser dans d’autres, c’est ce qui la rend vivante. Il ne faut pas oublier que la tradition de ces soins était d’abord orale. D’un enseignant à l’autre, de l’Égypte à la Palestine, on y trouvait par conséquent quelques variantes.

En réalité, affirmer que les soins étaient plus éthérés ou plus dépouillés chez les Esséniens que les Égyptiens serait un peu simpliste. Cela dépendait essentiellement du maître qui enseignait et du contexte dans lequel il communiquait sa connaissance. Je reconnais toutefois que les Esséniens craignaient un peu plus le contact du corps que les Égyptiens en raison de leur appartenance au Judaïsme. Je dirais aussi que les Égyptiens se montraient moins dualistes qu’eux à ce propos, car ils voyaient plus facilement le corps physique comme un temple à respecter que comme une manifestation pesante de la vie.

À ce niveau, Jeshua se montrait certainement plus Égyptien qu’Essénien car il ne craignait aucun des aspects du corps humain ; Il ne répugnait absolument pas au contact de la chair, contrairement à ce que toute la Tradition chrétienne a cherché à nous faire croire. À ses yeux, la vie était une globalité dont aucun des niveaux de manifestation n’était à exclure. C’est ce que Marie-Johanne et moi tentons de faire comprendre dans la façon dont nous communiquons les thérapies. Le subtil et le dense sont étroitement imbriqués et ne doivent pas se repousser ou s’exclure l’un l’autre.

SP : La science actuelle découvre des notions dont les Égyptiens avaient, semble-t-il, connaissance il y a plusieurs milliers d’années. Pouvez-vous nous en dire quelques mots ?

D. M. : j’ai effectivement évoqué, dans « Ainsi soignaient-ils« , l’existence dans le cœur humain d’un point précis que les Égyptiens du temps d’Akhenaton appelaient « le point-vie ». Un tel point paraît bien correspondre avec une zone mise en évidence depuis peu dans le cœur humain par les chercheurs de l’Institut Heartmath, aux États-Unis. Il s’agit d’une zone hyper-sensible constituée d’environ 40 000 cellules à laquelle il ne faudrait toucher en aucun cas, lors d’une chirurgie cardiaque, sous peine de provoquer la mort instantanée du patient.

Les chercheurs en parlent clairement comme d’un cerveau cardiaque doté de mémoire. En ce qui me concerne, ce point me fait nécessairement penser au prolongement ou à l’expression physique de ce que l’on nomme l’atome-germe.

L’atome-germe, je le rappelle, est un atome subtil fait de condensé d’Akasha. Il constitue, en quelque sorte, la base fondamentale de données – ou, si on préfère, le « disque dur  » – de chaque être humain. Il est sa mémoire totale depuis l’origine de ce qu’il est. Il véhicule donc les éléments karmiques de chacun, son histoire et son architecture profonde. Je ne doute pas que cette découverte moderne – qui est en réalité une redécouverte – puisse susciter beaucoup d’intérêt dans les années à venir et participer finalement au rapprochement du subtil et du dense. Finira-t-on par comprendre que l’intelligence du cœur n’est pas qu’un beau concept métaphorique et poétique ?

SP : Un tome II d’« Ainsi soignaient-ils ? » est-il en préparation ?

D. M. : À vrai dire, peut-être bien plus qu’un simple tome II… mais ce sera une surprise. Il y a tant à dire pour « ressusciter » tout cela !

Interview de Daniel Meurois et Marie-Johanne Croteau-Meurois

www.danielmeurois.com

Méditation sur le 3è portail de Rédemption

gratuit

Bien-aimés de l’Un, chers lecteurs, enfants bénis de la Source, je vous salue, soyez les bienvenues, chère âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des 12 Cristaux Maîtres d’An, d’Orion, d’où je suis, soyez pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré. 

Je suis Christ’al Chaya, maître d’enseignement et de rigueur, un Melchizédech de la Fraternité Dorée d’Orion. Je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner, vous assister dans ce processus d’ascension, dans ce besoin d’alignement de votre Etre, dans ce besoin d’intégration mémorielle et cellulaire. 

Chères âmes, il y a quelque temps de cela, le 7 mars 2014, s’est ouvert à Rapa Nui le 3ème portail de rédemption. Il a la forme d’une spirale à laquelle se superpose un cylindre bleu cobalt. A l’intérieur de ce cylindre bleu cobalt, il y a une sphère de cristal qui porte trois liens, trois codons d’ADN bleu cobalt, jaune doré et platine. Ce portail vient répondre aux légions dracos, ces monarques conquérants qui sont également de grands mentors des forces involutives, des suppléants de Seth An Bel Ashatan, de grands énergéticiens également. 

Avant l’ouverture de ce portail, j’ai convoqué les grands mentors dracos et je leur ait dit : « acceptez-vous le plan de rédemption ? » Et leur réponse fut très claire : « NON » ont-ils dit. Je leur ai signifié que s’ils n’acceptaient pas de se présenter dans les différents portails de rédemption, eh bien, ils seraient amenés directement, par loi de résonance, vers ce 3ème portail de l’Ile de Rapa Nui afin d’être recyclés cellulairement. Tout le plan de construction de leur ADN doit être recyclé. 

Voyez-vous, chères âmes, la plupart des humains de la Terre qui n’ont pas suffisamment purifié leurs structures, blanchi leur ADN, libéré leurs croyances, leurs conditionnements, pris conscience et nommé leurs ombres, qui n’ont pas guéri leurs blessures, eh bien, se trouvent parfois dans des situations où ils manipulent, mais ils ne sont pas forcément manipulateurs dans l’Etre. 

Or les familles dracos, elles, sont manipulatrices dans l’Etre, elles ont été habituées dans l’éducation qu’elles ont reçue, soit d’être dans une dépendance totale de leurs supérieurs, soit d’être un conquérant qui a pleine autorité et qui donne les ordres. Pour un dracos qui ne veut plus se soumettre, il est obligé de prendre la place, non point de prendre sa place, mais de prendre « la » place, la place, celle qui se présente devant lui, au sommet de sa hiérarchie. 

Alors il manipule, il n’a aucun sentiment et le dracos utilise tous les éléments qui s’offrent sur sa route, il s’en sert et son rôle est de piller le temple sacré et ensuite de détruire le temple. 

Il y a certains dracos soumis, exécutants qui ont voulu se libérer et qui se sont présentés auprès de volontaires de lumière, qui eux-mêmes servent de relais aux Maîtres ascensionnés. Seulement quand ils ont découvert le plan d’éducation Melchizédech, ils se sont dit intérieurement : « finalement, on doit toujours obéir ; avant on devait toujours obéir aux mentors de l’ombre et maintenant on se doit d’obéir aux Maîtres ascensionnés ». Et à cause de cela, ils prennent la connaissance dans les familles christiques, ils s’y infiltrent, puis ils quittent ces familles et se servent de cette connaissance pour briller et non pour rayonner. Ils sont précisément là pour leurrer des Etres qui, sur leur chemin, manquent encore de vigilance. 

Ces dracos n’appartiennent plus à aucun camp, ni le camp des familles involutives, ni le camp des familles christiques. Ils oeuvrent pour eux-mêmes, pour leurs propres intérêts et ceux là seront les premiers à être recyclés dans le portail de rédemption de l’Ile de Pâques. Ils n’ont rien compris à la libre volonté. Celle qui fut la Mère, la représentation divine de la Mère Primordiale, fut Marie et Marie dit à l’Ange Gabriel lorsqu’il lui annonce la venue de Jésus, le Christ : « qu’il en soit fait selon ta volonté, Seigneur, je suis ton humble servante ». Il ne s’agit pas là d’asservissement, il ne s’agit pas là d’obéir aux Maîtres comme un Etre soumis ou un mendiant. Lorsque Marie dit à l’Ange qu’elle accepte et qu’elle est son humble servante, elle conscientise la mission qui lui a été confiée, la responsabilité. Et c’est en toute humilité qu’elle dit « je suis ton humble servante ». Elle est pleinement au service du Plan, elle ne cherche pas à retirer une quelconque gloire de cette tâche, car elle mesure la pleine responsabilité, celle de préserver, de protéger, de faire grandir le Christ-Roi en elle. 

Lorsque vous oeuvrez pour le bien commun, il n’y a point de gloire personnelle, votre vie doit devenir votre message et vous n’êtes pas incarnés que pour vous-mêmes, vous ne guérissez pas de vos blessures que pour vous-mêmes, votre vie doit devenir un enseignement, un exemple pour l’ensemble. Et les conscientisations des uns et des autres augmenteront également le rayonnement du corps de gloire de l’Arche d’Alliance de cette nouvelle humanité christique en phase d’ascension. 

Humains de la Terre, lorsque vous souhaitez passer le 3ème portail de rédemption, il est nécessaire que vos extensions se soient au préalable présentées devant le premier portail de la porte d’Aramu Muru au Pérou, puis présentées au 2ème portail du Temple de Kom Ombo en Egypte et enfin vos extensions pourront se présenter au 3ème portail de Rapa Nui. 

Pour ce 3ème portail de Rapa Nui, visualisez-vous à l’intérieur d’un pilier bleu cobalt et une spirale d’énergie part du centre de votre cœur et vous enveloppe complètement dans le sens des aiguilles d’une montre, de la gauche vers la droite. Et puis, à l’intérieur de votre cœur, visualisez une sphère de cristal transparente avec trois codons d’ADN bleu cobalt, jaune doré et platine. Demandez à travers cette sphère de cristal, l’activation de tous vos codes matriciels originels, demandez la dissolution de toutes les parts hybrides, de tous les codes dracos, reptiliens, d’asservissement, demandez à rayonner plutôt qu’à briller, demandez la libération plutôt que la soumission, demandez la droiture du cœur, la transmutation par l’ouverture du Cœur christique plutôt que l’accumulation d’informations visant à servir votre ego, demandez à développer votre pouvoir créateur plutôt que de copier les éléments de la Lumière pour paraître et pour cacher vos véritables intentions de conquérant. 

Lorsque vos extensions se seront présentées au 1er portail de rédemption, elles seront conduites tout simplement vers l’enseignement Melchizédech. Cet enseignement, vous le rencontrerez à travers les initiations que la vie vous proposera, car la vie est trinitaire, elle porte l’intelligence de la Source, l’amour de la Source, l’unité de la Source. 

Entre le 2ème et le 3ème portail, dès que vous aurez cette connaissance des lois de vie, vous passerez l’initiation du choix. Utiliserez-vous cette connaissance pour briller, pour vous servir et asservir dans la conscience du plexus solaire ou utiliserez-vous cette connaissance dans la conscience du Cœur christique au service du bien commun sans aucune intention personnelle ? Serez-vous dans cette conscience de l’impersonnelle personnalité ? Aurez-vous cette foi pour vous laisser conduire par votre Divine Présence Je Suis ? Accepterez-vous l’autorité des Maîtres d’Ascension ? Si vous ratez l’initiation du choix et que vous utilisez la connaissance pour servir vos intérêts personnels et limités, vous vivrez le recyclage cellulaire et vos résistances vous apporteront douleur, tristesse, enfermement. 

Chères âmes, il n’est jamais trop tard pour aller vers la rédemption. Vous ne pouvez pas rédempter les familles involutives tant que cette rédemption ne commence pas par vous-mêmes, par vos propres systèmes énergétiques cellulaires, par votre propre conscience. Il peut y avoir des éléments tellement toxiques en vous, dans votre structure émotionnelle, que vous ne pouvez même pas nommer vos ombres et à cause de cela, vous projetez vos ombres sur les autres et vous vous nourrissez d’émotions toxiques. Cela est un comportement dracos.

 

Alors je vous le dis, le seul antidote est de développer l’humilité du cœur. Acceptez pleinement que vos ombres sont juste des parties de vous, mais ne sont pas « vous » en réalité. En réalité, votre Essence n’est pas celle qu’on a voulu vous faire croire, elle est au-delà, elle est l’amour de la Source Originelle Première. Acceptez l’enseignement unitaire des Maîtres ascensionnés, acceptez la rédemption, acceptez le recyclage cellulaire et rejoignez la véritable expression de la vie. La vie est expansion, la vie est amour, la vie est lumière, la vie est unité. 

Humains de la Terre, votre devoir est d’ascensionner. A travers l’ascension planétaire, l’ascension d’une partie de cette humanité, d’autres humanités pourront espérer suivre le même chemin. Vous participez au grand nettoyage des multi-univers. Soyez donc conscients de l’importance de votre incarnation terrestre et oeuvrez dans cette intention de solarisation des mondes. 

Soyez remerciées, chères âmes, pleinement remerciées, guidées et inspirées par votre Divine Présence Je Suis. 

OM SHANTI CHAYA 

CHRIST’AL CHAYA : Cliquez ici pour accéder à l’espace d’étude des lettres mensuelles réservé aux abonnés

Message de Noël transmis par le Maître Christ’Al Chaya

 

 Terre

Bien-aimés de l’Un, je vous salue, voyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans les vibrations qui descendent, qui vous entourent, les vibrations de ma constellation d’Orion, d’où je suis, soyez accueillies, soyez entourées par la présence des douze Cristaux Maîtres d’An, d’où je suis. 

Je suis Christ’Al Chaya, maître d’enseignement et de rigueur. J’ai connu quelques incarnations sur Terre et aussi à l’intérieur de la Terre. Aujourd’hui j’évolue dans des sphères magnifiées, dans des sphères d’unité et à travers la trame énergétique de la 5ème dimension, je communique avec vous en empruntant ce canal pour vous préparer au processus d’ascension, pour vous apporter les libérations qui sont nécessaires à votre compréhension, pour vous aider à guérir, pour vous aider également à guérir votre planète, à redonner à cette Terre sa place, à faire de cette planète future une matrice d’harmonisation et de création pour des univers nouveaux, pour des humanités nouvelles. 

Chères âmes, dans quelques jours, vous allez fêter un événement : NOËL. Mais qu’en est-il exactement de cet événement. Ce n’est pas un hasard non plus que les traditions aient choisi cette date, car Noël, c’est avant tout un phénomène cosmique, un phénomène de la nature, un phénomène même kabbalistique et si vous regardez dans les traditions, le soleil parcourt les quatre points cardinaux qui correspondent, pour les occidentaux chrétiens, à quatre fêtes majeures : 

•Noël – le solstice d’hiver

•le printemps avec Pâques – l’équinoxe du printemps

•le solstice d’été avec la St Jean

•l’équinoxe d’automne avec la St Michel. 

Comme je vous l’ai dit, Noël est avant tout un événement qui se vit dans la nature, car à partir du 21 décembre, la nuit est la plus longue de l’année et dans les jours qui suivent le 21 décembre, petit à petit la lumière augmente, cela signifie, pour la nature, qu’il y a plus de chaleur, plus de lumière, plus de vie : la nature commence à se réveiller, autrement dit, le Principe Christique naît d’abord là, tout autour de vous, dans cette nature. 

Le Principe Christique est un principe d’éveil, d’amour, de vie et aujourd’hui vous devez intégrer, réaliser, ce principe d’unité. Symboliquement, le Principe Christique va naître le 24 décembre à minuit. 

Qu’en est-il là ? Les initiés, en général, se préparent à vivre cet événement majeur, cet évènement cosmique. Tous les ans, à la même époque, vous vivez Noël, tous les ans vous avez l’occasion d’activer ce Principe Christique en vous. 

Le faites-vous ? Le réalisez-vous ? Si ce n’est pas encore fait, il est temps de le réaliser. J’attire votre attention sur le fait que le tzolkin, calendrier maya, s’achèvait le 21 décembre 2012, autrement dit l’humanité qui suit ce calendrier, devait arriver à une humanité de Conscience Christique. Ce n’est pas le hasard si ce calendrier maya s’arrêtait précisément le 21.12.2012.

 

Alors aujourd’hui, que fêtent les humains de la Terre : ils fêtent Noël. Comment ? Dans les cabarets, certains, certes, n’est-il pas ? Dans les magasins. Comment savent-ils que c’est Noël ? Parce qu’ils voient des décorations ? Qu’est ce qu’ils fêtent ? Une fête historique, certes. Il y a + de 2.000 ans, un Etre, Jésus-Christ-Sananda est venu : c’était déjà un évènement majeur pour la Terre, pour l’humanité, mais humains de la Terre, avez-vous compris cette naissance ? L’avez-vous intégrée ? La vivez-vous ? La plupart disent : « ah oui, Christ est venu pour nous sauver, continuons donc à pécher ». 

Et puis, qu’est-ce que c’est Noël ? Les retrouvailles de famille autour d’une dinde sacrifiée dans des conversations de salon, c’est la réunion des familles karmiques avec toutes leurs lourdeurs et leurs pesanteurs pour la plupart, n’est-il pas ? Et puis, souvent il y a des excès alimentaires, parce que qu’il faut faire la fête : c’est Noël. Et puis ces excès font que le lendemain des fêtes, vous passez votre journée au lit, malades. Certes. 

Permettez-moi de vous le dire : la majeure partie de l’humanité passe à côté du vrai sens de Noël. Vous rendez-vous compte que toute la nature est déjà programmée pour vivre cet événement cosmique majeur. Le Christ, aujourd’hui, doit naître en vous, à l’intérieur de vous, ce principe d’amour qui vous aidera à aller vers la fraternité, à aller vers le rassemblement, à aller vers l’unité des races humaines. Tant qu’il n’y a pas d’unité, comment créerez-vous demain vos sociétés de 5ème dimension ? Tant que vous n’avez pas éveillé ce Principe Christique à l’intérieur de vous, comment créerez-vous vos sociétés de lumière ? 

Nous allons revenir un peu sur cet événement d’il y a 2.000 ans. Il y a 2.000 ans, si l’on suit les Evangiles – c’est notamment l’Evangile de St Luc qui vous parle de la naissance christique – il y avait là une femme et un homme : Marie et Joseph. Alors sachez que Marie et Joseph, ce n’était pas n’importe qui, c’étaient des initiés, ils étaient préparés, ils se sont purifiés pour recevoir l’incarnation du Christ. Certains disent « Dieu peut tout – il va n’importe où ». Eh non, il ne va pas n’importe où, il faut se préparer à le recevoir, il faut se préparer à recevoir l’énergie d’unité et ces deux Etres-là se sont préparés à recevoir, ce que vous appelez dans les traditions, l’Esprit Saint, le Feu Cosmique, la Présence I AM. Evidemment, rien n’est impossible pour le Très-Haut, alors pourquoi, tout simplement, n’a-t-on pas pris la matière, depuis l’éther, pour créer un corps ? Cela peut se produire : un Maître peut venir en se matérialisant directement, mais le corps qu’il utilise est un corps qui a une certaine densité assez fluide et qui ne tient que quelques heures, quelques jours, quelques mois, quelques années. 

Ainsi donc, il était nécessaire que le Corps Christique puisse prendre forme humaine. 

Si nous revenons un instant dans vos Ecritures Saintes, Marie a reçu la visite d’un Ange qui lui a annoncé qu’elle allait recevoir en son sein, l’Esprit Divin, le Christ, le Messie et immédiatement, les Ecritures disent qu’elle a accepté cela, puisqu’elle a dit « que ta volonté soit faite, je suis ton humble servante ». Marie est votre principe féminin à l’intérieur de vous, c’est votre cœur, c’est ce cœur-là, cette conscience, cette âme d’unité qui est capable d’accueillir l’Esprit Saint, la Présence I AM. 

Et puis, on parle de l’Immaculée Conception : qu’est-ce que cela signifie ? Oui, pour qu’une Energie Christique puisse prendre forme humaine, il faut que la conception soit immaculée sur tous les plans. Immaculée, cela signifie sans tache, sans bas instinct. Il y a des êtres qui sont vierges, mais pourtant ils ne sont pas vierges à l’intérieur, ils ont toutes sortes de basses fréquences, de basses pensées. De ce point de vue-là, Marie était vierge, certes, pure de corps, de cœur et d’esprit. 

Lorsqu’elle a annoncé cela à Joseph – en tout cas ce que disent les Ecritures, dans vos bibles humaines terrestres – celui-ci a eu du mal à l’accepter. Lorsqu’il est allé voir son supérieur, son chef spirituel et qu’il lui a raconté la chose, on lui a même conseillé de répudier Marie, n’est-il pas ? Il a été tourmenté par cela. 

Joseph représente, comprenez bien, votre côté masculin, l’intellect et si l’intellect, le concret, le raisonné, n’est pas maîtrisé, c’est l’ego qui peut prendre le dessus, c’est le contrôle, c’est « je ne veux pas accepter, cela ne se peut pas ». Et puis lui-même a reçu la visite d’un Ange lors de ses rêves qui l’a calmé, qui l’a réaligné et le principe masculin réaligné est la sagesse, est l’acceptation de ses propres limites pour devenir un Etre illimité au service du Plan. 

Ainsi Marie et Joseph sont la représentation de vos principes féminin et masculin qui doivent s’unir et de cette union sacrée va naître, à l’intérieur de vous, l’enfant attendu, l’enfant chéri, l’enfant Christ, la vérité, celui qui apportera la paix, celui qui élèvera les nations, celui qui ouvrira les portes de Shamballa, celui qui apportera l’émergence de la conscience nouvelle, d’une Terre plus fraternelle qui permettra la concrétisation du Plan de Shamballa. 

Mais comme je vous l’ai dit, la naissance du Christ n’est pas historique, il vous appartient à vous, d’éveiller votre Christ intérieur, de vous aligner, d’épouser, d’unir votre féminin et votre masculin pour vous mettre au service du Plan Divin. 

Et puis, à cette époque, il y eut un édit de César Auguste qui demanda un recensement et Jésus était là dans le ventre de Marie. Marie et Joseph, avec Jésus dans le ventre de Marie, sont partis vers Bethléem pour le recensement, mais surtout également pour répondre à une prophétie ancienne. 

Lorsqu’ils sont arrivés et avant même qu’ils n’arrivent, il y a déjà eu des signes cosmiques : il s’agissait d’une étoile dans le ciel. Ce n’était pas n’importe quoi, cette étoile. C’était donc déjà un événement astrologique important et certains seigneurs de l’Orient, certains grands rois, certains grands initiés, grands chefs spirituels – trois, parce qu’ils représentent la trinité des mondes, ceux que vous connaissez : les rois mages – ont suivi cette étoile. Eux-mêmes étaient initiés : ils savaient qu’un événement majeur devait se produire. 

En même temps, l’ombre œuvrait aussi, à savoir Hérode était au courant et se demandait pourquoi ces rois mages ne passaient pas le saluer, lui, le roi ! Et il demanda à ses sbires de faire suivre ces trois grands chefs spirituels pour savoir vers où ils se dirigeaient. 

Quand Joseph et Marie sont arrivés à Bethléem, que s’est-il donc passé ? Pas de place dans les hôtels vous disent les écritures. Tout le monde leur fermait la porte, alors que Marie devait faire naître l’enfant. Et les portes se refermaient. Cela signifie que le Christ qui n’était pas encore né mais qui était sur le point de naître, qui était en dedans, personne ne voulait l’accueillir. 

Vous, demain, quand vous serez à même de manifester votre état christique à travers vos choix, en refusant ce système de survie imposé par l’ombre, par les illuminatis, lorsque vous éveillerez ce Principe Christique et que vous vous rassemblerez, que vous créerez vos îlots de lumière, vos fraternités de lumière, le profane ne vous comprendra pas, il ne voudra pas vous ouvrir les portes, il vous traitera peut-être d’utopiste, de doux rêveur, quand vous parlerez d’ascension, d’alignement, quand vous direz « je suis un Christ et Christ est partout », on vous rira au nez. La plupart des humains ne se sont pas préparés à cet événement majeur, ne se sont pas préparés au changement de conscience. 

Et Marie et Joseph sont allés dans une crèche. Qu’est-ce qu’une crèche ? Bien sûr, dans les apparences, cela symbolise un état de pauvreté, donc d’humilité, certes, mais c’est bien au-delà. Une crèche qui était entourée d’un âne et d’un bœuf. Pourquoi un âne et un bœuf ? Pourquoi pas un chien, pourquoi pas un chat, pourquoi pas un cochon, pourquoi ces deux animaux sont-ils là ? ces deux animaux que vous représentez toujours dans vos crèches aujourd’hui. 

Sachez tout d’abord que la crèche c’est la grotte intérieure, c’est la matrice des mondes, c’est ce qui est à l’intérieur de vous, ça signifie que Christ doit d’abord naître à l’intérieur de vous-même. Le bœuf, dans les traditions anciennes, était représenté par le taureau Apis, en ancienne Egypte, il symbolise Vénus, la fertilité, la fécondité, la force sexuelle aussi, mais également les sens et vous avez cinq sens : l’ouïe, l’odorat, la vue, le toucher, le goût, ces cinq sens doivent être maîtrisés, purifiés. 

Et puis l’âne. Qu’est-ce que l’âne ? L’âne, dans les traditions anciennes, c’était tout simplement Saturne, l’homme ancien, c’est la personnalité humaine qui doit être maîtrisée, c’est l’ego. Quand ces deux aspects de l’âne et du bœuf sont maîtrisés, ils soufflent sur le petit Jésus, ils le réchauffent à travers leur museau, cela signifie qu’ils regardent le cœur de la crèche, le Cœur Christique et que la personnalité humaine maîtrisée et les cinq sens maîtrisés, se mettent au service du Cœur Christique, se mettent au service du Plan du Un, du plan d’unité, cela signifie aussi que la maîtrise s’acquiert à travers le souffle. Et rappelez-vous : vous respirez tous le même prana. 

La Source, l’Unité, Dieu, appelez comme vous voulez, a donné son souffle au premier homme, n’est-il pas ? Le souffle est donc sacré. 

Quant aux cinq sens, il est nécessaire que vous compreniez que la purification de ces sens est majeure dans le processus d’Ascension et dans l’éveil du Cœur Christique. 

Tout d’abord la vue : un événement, quel qu’il soit, est toujours neutre. La façon dont vous allez le regarder, va faire qu’il va devenir du karma négatif ou du karma positif, autrement dit, vous devez changer aujourd’hui vos regards, vous devez regarder au-delà des apparences, vous devez affiner vos regards, avoir du discernement dans vos choix, affiner vos regards en développant la compassion. 

1planètes

Vous avez aussi l’ouïe : je vous le dis souvent, lors des formations, vos oreilles ne sont pas des poubelles, vous devez apprendre à écouter les sons divins, vous devez aussi fermer vos oreilles aux critiques. Rappelez-vous : la critique vous divise, vous sépare, vous compare. Si vous êtes dans cela, vous perdez la maîtrise de votre bœuf et vous ne pouvez pas ouvrir votre Cœur Christique. 

Le goût : soyez vigilants par rapport à ce que vous ingérez et Noël n’est pas la fête de la ripaille, ce n’est pas la fête du sacrifice, vous devez apprendre à vous nourrir différemment, à vous nourrir en respectant la vie, en allant vers une nourriture plus vivante, car plus vous ingérez de la viande, plus vous participez à maintenir les conflits, les guerres et la pauvreté sur cette planète. Alors allez de plus en plus vers une nourriture vivante et végétarienne de préférence, cela purifiera votre corps et changera également vos odeurs. 

L’odorat : vous devez apprendre à sentir physiquement, mais aussi intérieurement, ce que vous vivez, ce qui se passe dans votre environnement, sentir, observer les signes qui arrivent sur votre planète. Plus vous vous libérerez, vous vous purifierez, plus vous dégagerez une odeur saine, sainte et les grands Maîtres ont toujours dégagé des odeurs de sainteté. Aujourd’hui, beaucoup d’êtres sont pollués, hybridifiés et ne dégagent plus de sainteté dans leur aura, dans ce qu’ils manifestent. 

Nous venons de parler du nez, nous avons vu le goût : apprenez à avoir une parole impeccable, le Verbe est la manifestation de Dieu, il est le principe même de JE SUIS et on n’utilise pas le nom de Dieu n’importe comment. Lorsque vous utilisez le Verbe, vous êtes dans un mouvement de création. Le Verbe, je vous le rappelle, pénètre l’éther et l’éther contient tous les éléments : le feu, l’air, l’eau, la terre. Ainsi donc, par le Verbe vous pouvez dysharmoniser votre environnement, le rendre toxique ou vous pouvez le rendre lumineux. Apprenez la maîtrise du Verbe et cessez de critiquer, de juger. Allez vers la purification de votre chakra laryngé par la pratique des noms divins. 

Et Noël, n’est-il pas une fête où l’on chante, où l’on se réjouit ? Ne chantez pas seulement pendant la période de Noël, apprenez à chanter, à réciter les noms divins, cela purifiera votre chakra de la gorge. 

Et le toucher, un autre sens. Lorsque vous touchez, vous imprégnez, vous émanez, vous irradiez ; si vous êtes reliés au Cœur Christique, votre main deviendra une main guérisseuse, une main de lumière, une main qui saura apaiser, réchauffer, qui saura être une « manne ». Comprenez cela, car CELA EST. 

Vous comprenez un peu mieux le symbole de la crèche ? Cette naissance doit d’abord avoir lieu à l’intérieur de vous. Et aujourd’hui plus que jamais, vous devez vivre cette naissance Christique, parce que demain, cette Conscience Christique qui sera née à l’intérieur de vous, devra irradier dans votre monde pour changer cette humanité, pour changer les réalités virtuelles de votre monde. Si cela ne se produit pas, je vous l’ai déjà dit : ou vous ascensionnez ou c’est la fin de votre race humaine, c’est aussi simple que cela. 

Alors le féminin et le masculin qui se marient, l’amour et la sagesse, font apparaître l’enfant, l’enfant qui est le principe de vérité, qui est la plénitude, qui est la source jaillissante : vous pourriez comparer l’Energie Christique à une source, une source intarissable qui coule, qui apporte la vie aux animaux, aux végétaux, aux humains, aujourd’hui la source vous dit : « soyez fraternels, soyez unis, rassemblez-vous, concrétisez le Plan du Un, apprenez à vous faire confiance et à avoir confiance entre vous, humains de la Terre ». Ce n’est pas forcément évident, car depuis des siècles vous avez été formatés par l’ombre qui vous a appris à contrôler, à vous méfier, à convoiter le territoire de votre voisin, l’ombre qui vous a appris à vous séparer de la Source, l’ombre qui vous dit : « restez des esclaves pour que nous, quelques poignées, nous restions au sommet de la pyramide ». 

Alors évidemment, le grand désordre a fait que le féminin et le masculin n’ont pas été respectés, l’amour et la sagesse ne se sont pas unis dans le cœur de l’homme, bien au contraire : vous avez donné priorité à « faire » – je fais, pour avoir – et puis votre « être », votre Présence JE SUIS, vous l’avez oublié. Et aujourd’hui on vous demande de réunir ces principes féminin et masculin dans votre cœur, on vous demande aussi de rétablir l’ordre et l’ordre c’est : le féminin d’abord et le masculin ensuite. C’est dedans, d’abord. C’est l’âme et le cœur qui doivent se préparer à recevoir l’Esprit Saint, l’Ame Universelle, le Principe JE SUIS. Et le masculin doit être dans l’acceptation totale pour mettre en mouvement les énergies qui concrétiseront le Plan, l’avènement de la nouvelle Terre, de la nouvelle Jérusalem, d’une nouvelle humanité. 

Et puis, revenons aussi aux trois rois mages : qui sont-ils ? Ces Etres étaient des grands chefs spirituels dans leur pays, ils venaient de l’Orient, de l’Inde, de l’Egypte, de l’Afrique, ils sont venus apporter une protection, ils sont venus reconnaître l’Enfant Roi et ils ont apporté, si vous vous souvenez bien, trois présents : la myrrhe, l’or et l’encens. Que cela signifie-t-il ? 

La myrrhe est précieuse, mais aussi amère, la myrrhe c’est le symbole de la purification. Purifiez vos bas instincts, purifiez l’ego. 

L’or, c’est la royauté, c’est la puissance, la souveraineté, car l’Enfant Christ est un Enfant Roi, il est roi sur lui-même, il a atteint la maîtrise, c’est tout l’inverse qui vous a été appris dans les sociétés de l’ombre : on vous a appris à vouloir être roi sur les autres, à prendre le pouvoir, mais le pouvoir christique est tout autre, c’est un pouvoir d’amour, c’est un pouvoir de maîtrise sur vous-même et l’or, c’est l’ouverture du Cœur Christique. 

L’encens, c’est la nourriture des Dieux ; comme je vous l’ai dit, un être sain et pur aura une odeur sainte. Dans vos églises, parfois les prêtres se promènent avec l’encensoir, précisément pour attirer les Chœurs Angéliques et non pas les basses entités. 

Ainsi donc, ces trois symboles rejoignent également les trois plans : un alignement du corps, du cœur et de l’esprit. Lorsque les rois mages sont repartis, ils n’ont pas emprunté le même chemin, cela signifie aussi que lorsque vous aurez éveillé votre Christ intérieur, votre chemin d’évolution va changer, vous aurez moins d’embûches, vous serez plus inspirés. 

Comme je vous l’ai dit, à cette époque l’ombre œuvrait toujours et Hérode a fait tuer des nouveaux-nés, vous le savez, parce que, disait-il, il ne peut y avoir deux rois et comme lui était « le roi de l’ombre », il ne pouvait accepter qu’un sauveur, que la vérité, que le chemin, que la liberté, pouvaient s’incarner et apporter la libération aux humains de la Terre. Mais Jésus, à cette époque, a été préservé et a été mis en sûreté en ancienne Egypte où il a reçu des initiations sacrées. 

Revenons un instant, si vous le voulez bien, à l’étoile. Alors certains vous diront que l’étoile, c’était une conjonction de planètes, certes, en tout cas cela a marqué un événement astrologique majeur. Je vous expliquerai deux sens de l’étoile. 

Tout d’abord l’étoile à cinq branches : tout initié, tout Etre Divin, qui a atteint son éveil Christique, sa Conscience Christique, a une étoile au-dessus de la tête, une étoile à cinq branches, parce que selon la loi de Thot « ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas » pour faire le Plan du Un. 

Cette étoile représente les cinq Principes Christiques : bonté, justice – justice parce que Christos est aussi Melchizédech – amour, sagesse et vérité. Et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas : l’homme représente lui-même un pentagramme vivant. 

Et puis, cette étoile était aussi l’Etoile Blanche de Sananda, sa merkaba, son vaisseau, sa présence qui irradiait sur le monde pour réunifier le monde et préparer l’événement majeur que vous allez vivre aujourd’hui : l’ascension de votre planète et d’une partie de l’humanité. Vous rendez-vous compte qu’il a fallu qu’un Etre s’incarne – il y a deux mille ans de cela – pour vous préparer le chemin, afin qu’aujourd’hui vous puissiez réaliser votre état christique. 

Si Jésus-Christ-Sananda n’était pas apparu il y a deux mille ans, aujourd’hui ce serait bien pire, vous auriez eu des futurs très sombres. Il a été là, précisément il y a deux mille ans de cela, pour préparer – et il l’a dit : ce que je ferai vous le ferez aussi et de bien plus grandes choses encore – aujourd’hui « Christ’all », « le Christ est partout » et vous êtes des cristaux, des « cristal », chacun de vous est un cristal appartenant au monde d’unité, au monde du Père, vous êtes les joyaux de la couronne, de Kether, vous êtes les en semenceurs du monde nouveau qui arrive. Alors il est temps d’éveiller votre Christ intérieur, il est temps de redonner l’ordre sur cette planète et je vous rappelle que l’ordre c’est d’abord intégrer votre Présence JE SUIS et ensuite concrétiser le Plan. 

Si demain vous voulez créer des unités de lumière, des îlots de lumière et que vous n’avez pas atteint cet état Christique, que vous n’avez pas créé l’îlot d’abord à l’intérieur de vous, si vous ne l’avez pas chéri comme une mère peut chérir son enfant, vos îlots ne prendront jamais vie, ne naîtront jamais. Même la nature vous montre que le féminin et le masculin sont « un » et que le féminin précède le masculin. Regardez un enfant : un enfant est d’abord nourri dans le ventre de sa mère, il est nourri par le sang, ensuite il vient au monde et il est nourri par le sein, le lait, le rouge du féminin et le blanc du masculin. Vous retrouvez l’unité de ces deux principes dans l’œuf : le rouge est devenu orangé et le « blanc de l’œuf » est blanc. 

Vous portez, dans votre sang, des globules blancs, des globules rouges, autrement dit l’ère qui arrive est sous les auspices du Maître St Germain, du 7ème Rayon Améthystos, le Rayon Violet et qu’est-ce que le violet, si ce n’est l’union du rouge et du bleu, du masculin et du féminin. 

Vous devez arriver aujourd’hui à cette unité : plus il y a d’êtres qui vont éveiller leur Principe Christique, plus les forces de l’ombre perdront leur pouvoir et devront sortir de l’orbite de cette planète. 

Rappelez-vous les Anges qui sont apparus aux bergers pour leur annoncer que le sauveur était né. Qu’ont-ils dit ? « Gloire aux cieux, au Père et paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté » Celui qui éveille son Principe Christique devient un instrument de paix pour le monde, un ensemenceur des races nouvelles. Il y aura un nouvel Adam et une nouvelle Eve et toutes les formes d’implantations, de conditionnements, vont être levées. 

Il est nécessaire d’instaurer la paix sur cette planète, car certains utilisent des foyers hostiles, maintiennent les colères, les guerres, pour mieux asseoir leur pouvoir et leur pouvoir est destructeur pour votre planète, destructeur pour votre humanité. Et cette incompréhension, ce non-respect du Principe Christique, s’est manifesté jusque dans votre technologie. Comme je vous le dis souvent à ceux qui m’écoutent, qui suivent mes enseignements : « le dernier crime de l’homme est la fission de l’atome ». Quand vous créez de la lumière à travers le nucléaire, à travers la fission de l’atome, vous êtes dans une fausse lumière, cela montre qu’il y a une fracture à l’intérieur de vous et Noël doit vous initier, doit vous rappeler chaque année qu’il est grand temps de réunir vos deux principes, de vous purifier, d’être amour, d’être une véritable lumière pour ce monde et pour les unités et les mondes futurs. 

Et chères âmes, je conclurai en vous disant, en vous souhaitant, d’être roi sur vous-même, d’aller vers la maîtrise et de lâcher le contrôle. Je vous dirai aussi de rétablir l’ordre à l’intérieur de vous, tout comme à l’extérieur et d’apporter la possibilité à ce monde de concrétiser le plan d’unité et de fraternité. 

Je vous souhaite, pour ce Noël, d’intégrer le Principe Christique sur les trois plans : 8-8-8. Je vous souhaite également d’accueillir, en conscience, la Présence I AM. Réjouissez-vous à Noël, certes, mais avec modération. Pensez au véritable symbole de cette fête, car si elle n’éveille pas en vous le Christ intérieur, pourquoi donc fêter Noël ? A quoi aura servi la naissance de Jésus-Christ-Sananda si vous n’honorez pas sa venue en éveillant votre Christ intérieur ? 

« ELI ELI ELI LAMA SABAC TANI » a-t-il dit sur la croix et vous savez que ce n’est pas « Dieu pourquoi m’as-tu abandonné », mais « Dieu tu m’as maintenant glorifié ». Cela peut aussi signifier en ancienne langue maya « mes plaies resteront ouvertes tant que l’on calomniera et falsifiera mon enseignement ». D’une certaine façon, si vous n’honorez pas ce pour quoi il est venu, en éveillant votre Christ intérieur, vous participerez à maintenir sa plaie ouverte, à maintenir la dissolution sur cette planète, la fracture. 

OLD_TitreCC

Du plan où je suis et en toute humilité, de ma présence, je vous demande donc d’éveiller en vous ce Christ, d’être transparents comme du pur cristal, d’être alignés, d’être en lien en haut et en bas, d’être le pentagramme vivant. 

Si certains le souhaitent, je veux bien répondre à quelques questions, bien que cela me semble inutile aujourd’hui, mais si toutefois il y avait des questions autour de Noël, autour de votre ascension, je veux bien y répondre. 

Peux-tu nous apporter plus de précisions sur le code 8 8 8. Par ailleurs, quand ce code a-t-il été donné ? 

Si vous regardez dans la suite de Fibonacchi, les mathématiques sacrées, je l’ai souvent expliqué : le 1 qui se reflète dans le 1 fait apparaître le 2, le 3, le 5 et le 8 : le 8, c’est la force, c’est l’alpha et l’oméga, c’est le Principe Christique par excellence, c’est le principe de la maîtrise, c’est le 8 sur les trois plans : corps, cœur, esprit, c’est le Code Christique. Vous pouvez l’invoquer lorsque vous vous enracinez, vous pouvez l’invoquer lorsque vous activez votre Fleur de Vie Dorée, mais quand vous activez des codes, vous devez évidemment être conscients de l’importance de ces codes, de leur signification, autrement cela n’aurait aucun intérêt en disant « 8 » sans prendre conscience de sa signification, vous passeriez à côté de l’essentiel. 

Je rajouterai que ce code est de tout temps. 

Le 21, c’est la fête des lumières. Y a-t-il une relation avec la fête des lumières, Hanouka et Noël ? 

La fête de Hanouka, la fête des miracles, la fête des lumières : c’est le 21 et vous observez bien dans le 21, le 2 qui précède le 1 et le 21, c’est le monde, c’est le monde unifié, c’est le monde Christique tel qu’il apparaîtra. 

Soyez remerciés, soyez profondément remerciés et guidés sur votre chemin d’évolution. Nourrissez ce jour de Noël, cette nuit, cette veillée de Noël, le 24, que vous vivrez, nourrissez cette nuit de pensées et de lumière. Faites des chants sacrés, réunissez-vous entre frères et sœurs de cœur et des étoiles. Que l’énergie ne soit pas une énergie gaspillée mais une énergie consacrée au Plan du Un. 

Chères âmes, soyez purifiées, soyez bénies et à très bientôt. 

Christ’Al Chaya 

OM SHANTI CHAYA : Cliquez ici pour accéder à l’espace d’étude des lettres mensuelles réservé aux abonnés

 

Crist’al Chaya du 2 novembre 2015

OLD_TitreCC

Bien-aimés de l’Un, chers lecteurs, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des 12 Cristaux Maîtres d’An d’Orion, d’où je suis, soyez pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’al Chaya, Maître d’enseignement et de rigueur, un Melchizédech de la Fraternité Dorée d’Orion et je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’ascension, dans ce besoin d’intégration mémorielle et cellulaire. Je vous accompagne sur ce chemin de rédemption.

Le mois d’octobre fut intense pour mon canal, ainsi que pour toutes les personnes ayant suivi les différents enseignements. Il y a eu les sceaux d’unité quantique, les Melchizédech niveau 2, le couple divin et les portails de rédemption. Lors de l’enseignement sur les sceaux d’unité quantique, nous sommes entrés ensemble dans le portail de solarisation du Mont Shasta et nous avons pu assister à la solarisation de Rassilia qui a été rebaptisée par l’ensemble de la Fraternité Dorée : RA SOURYA. Rassilia est à l’origine de la problématique dans la famille Bel Ashatan, à savoir ce germe qui était là, latent, cette culpabilité, cette honte qu’elle portait d’avoir une forme de jalousie vis-à-vis de Gwin Ogh.

Lorsqu’on ne traite pas la honte, la culpabilité, eh bien, celle-ci peut tout simplement être une semence de distorsion pour les lignées descendantes et c’est ce qui s’est produit lorsque Seth An a fait le choix de se séparer de la Source Première et d’engranger le plan mardoukien, le plan d’annexion et d’asservissement des différentes humanités.

Nous avons également accueilli dans ces portails, de grands mentors de l’ombre. Ces grands mentors sont venus déposer leur propre manteau galactique reptilien, ces manteaux qui peuvent paralyser, qui peuvent facilement hypnotiser, soumettre un Être à leur volonté. Ils ont pris ce risque simplement pour que tous les exécutants des familles reptiliennes, puissent enfin connaître les réalités sur leurs origines. En effet, les premiers Reptiliens souches du système de Rigel, n’étaient pas les prédateurs que nous connaissons aujourd’hui, ils étaient pacifiques, de grands généticiens qui avaient simplement, à force de spécificité, oublié de faire le lien entre leurs propres recherches sur les niveaux de l’ADN et les lois de vie.

Seth An Bel Ashatan devait précisément, en tant que Régent du système de Rigel, apporter à nouveau une cohérence, refaire le lien, remettre la conscience de ces Reptiliens généticiens dans la Conscience unitaire de la Source, mais il n’en fit rien puisqu’il s’est servi d’eux pour lui-même, pour devenir un expert en génétique, en alchimie aussi et il transforma même une partie de cette race reptilienne, siégeant sur Rigel, en conquérants, simplement en modifiant certains codes matriciels. Et au fur et à mesure qu’il grandissait dans sa compréhension, dans sa connaissance et dans son application sur la génétique, il réussit jusqu’à créer des structures leurres répliquantes. Ces structures leurres répliquantes ont été placées dans le plan de construction de votre ADN lorsque vous avez eu des contacts, dans les plans galactiques, avec les familles involutives et que cela a généré toutes sortes d’émotions distorsionnées en vous : peur, culpabilité, honte. Toutes ces vibrations ont, bien sûr, nourri, aussi bien à l’extérieur de vous dans vos extensions, qu’à l’intérieur de vous, ont nourri et renforcé les codes involutifs.

Lorsque les Prêtresses des Temples sur Orion ont été violées, outragées par les familles involutives, eh bien quelque fois elles ont pu ressentir une forme de plaisir et ont eu un sentiment de honte et de culpabilité. Et elles se sont même senties souillées. Et précisément ces vibrations ont nourri les codes involutifs de leurs agresseurs.

Aujourd’hui, à travers le nouveau portail de solarisation et la restitution progressive du LIEN D’AMOUR entre le féminin et le masculin, tous ces outrages, tous ces viols ne sont plus ce qu’ils étaient parce que les Prêtresses et toutes les formes d’extensions de vous-mêmes ayant subi ce type d’outrages et ont pu ressentir de la culpabilité, eh bien, dans les portails, vous vous êtes libérés de tout cela et précisément aujourd’hui, une Prêtresse de rédemption telle que Shamira, peut dire « plus aucun Être ne me violera » car elle peut rester amour et on ne peut rien prendre à une Déesse d’amour, car elle ne peut que donner. Lorsqu’elle donne, lorsqu’elle reçoit, même les outrages tels un feu qui peut se nourrir aussi bien de détritus que d’éléments sacrés, alors cette femme, cette Prêtresse, cette Shakti d’amour, cette Shakti de feu devient alors un lien de transmutation pour l’univers dans son ensemble.

Nous sommes aujourd’hui, à une période où je vous ai annoncé qu’à partir de 2013 la rencontre des parèdres devient possible. Evidemment, vous l’avez écouté, entendu et vous en avez tiré certaines conclusions, elles-mêmes issues de vos propres projections. Ce que je vous dirais maintenant, c’est que la rencontre de deux parèdres galactiques n’est pas qu’une question de compatibilité ou de codes matriciels complémentaires, c’est avant tout un chemin, un chemin initiatique, un chemin de parèdres basé sur le lien d’amour, lui-même libéré de tous liens emprisonnants, de toutes projections faisant que deux Êtres se regardent à travers les filtres des blessures, des manques, des attractions / répulsions, du « j’aime / je n’aime pas ». La rencontre de deux parèdres n’a rien de passionnel, car la passion signifie tout simplement « souffrir en silence ». Ce n’est pas non plus manipuler l’autre, en se manipulant soi-même de peur de manquer de l’autre. Ce n’est pas non plus qu’une question magnétique qui enferme dans le manque constant de l’autre.

La rencontre des parèdres naît d’un niveau de maîtrise de l’Être qui se reconnaît lui-même dans ce lien d’amour de sa propre énergie masculine et de sa propre énergie féminine. Les parèdres qui se rencontrent apprennent à construire le lien, à se découvrir, car il ne s’agit pas uniquement de respirer avec ce qui attire, avec la part la plus lumineuse de l’Être, il s’agit aussi de pouvoir respirer avec les ombres de l’autre.

Les parèdres c’est tout simplement le retour à l’Être originel que le mental juge souvent d’immature, de naïf, d’innocent. Seuls deux Êtres qui travaillent sur leurs propres blessures, sur leurs facettes de l’ego, qui reconnaissent leur propre jeu de pouvoir et traitent les culpabilités qui en découlent, peuvent s’asseoir sur leur trône, c’est-à-dire être roi sur soi et rayonner côte à côte pour apporter la réconciliation, la rédemption, la solarisation à cette humanité et pour appeler toutes les familles dans toutes les dimensions, à parcourir ce chemin d’éveil. Les parèdres sont également face à face dans l’union des amants tantriques qui s’unissent dans ce même souffle de vie pour créer cette kundalini couleur or, celle qui voyage dans les univers et qui ensemence la Conscience christique, là où les Etres se sont perdus dans l’illusion du pouvoir.

Aujourd’hui, humains de la Terre, il est temps de faire alliance avec vous-mêmes, de continuer d’aimer cette humanité. Jésus et Marie-Madeleine étaient sur cette voie de parèdres, ils ont échangé leur souffle dans une étreinte sacrée et jamais leur énergie ne s’est dispersée dans le 2ème chakra, mais ils ont su amener cette énergie puissante d’amour manifestée dans une vibration forte, brute de la Terre, ils ont su ramener cette vibration jusqu’au 7ème chakra et Marie-Madeleine a permis à Jésus de maintenir sa kundalini éveillée et de la maintenir à quelque centimètres au-dessus du 7ème chakra. Sans son concours, jamais Jésus n’aurait pu traverser les épreuves qu’il a traversées dans sa mission de rédemption et de solarisation de cette humanité.

Alors comprenez que les portails de solarisation vont progressivement recréer un équilibre dans la Trinité sacrée : AMOUR – LIEN D’AMOUR – AMOUR ETERNEL. A Santorin, nos libérerons les mémoires de conflits entre Atlantes et Lémuriens. Nous apprendrons ensemble à recréer ce LIEN D’AMOUR pour tout ce qui est vivant dans le respect du vivant. Vous appendrez également à faire alliance avec vous-mêmes et avec l’enseignement sacré des Maîtres d’ascension pour rester authentiques, intègres, droits dans vos bottes dans cette conscience d’amour et d’alignement. Je vous accompagnerai sur ce chemin de vie, d’immortalité.

Chères âmes, soyez bénies, soyez accompagnées par toutes les Hiérarchies célestes.

OM SHANTI CHAYA

12345...12

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...