L’Enfant qui vient de Mars

 

Cet article de l’écrivain russe Gennady Belimov, professeur d’université et chercheur, relate sa rencontre avec un jeune garçon russe, Boriska, et ses révélations étonnantes sur ses expériences et ses visions de vies antérieures :

L'Enfant qui vient de Mars dans ENFANTS INDIGO images-2La première fois que j’ai entendu parler de l’étrange garçon Boriska, c’est par les dires des participants à une expédition vers une zone assez peu ordinaire au nord de la province Volgograd, connue sous le nom de  » Medveditskaya Ridge. »

Imagine, quand tout le monde s’est réuni autour du feu de joie pour la soirée, ce jeune garçon a brusquement demandé le silence : il allait nous parler des habitants de Mars et de leurs voyages sur la Terre. »

L’un de témoins m’a fait part de ses impressions.

»Et bien, quelqu’un continuait à bavarder, à mi-voix, quand le garçon a exigé notre attention complète, ou alors, il n’y aurait pas d’histoire.  »

Les conversations se sont tues. L’enfant aux grands yeux et au visage rond, vêtu d’un t-shirt d’été et coiffé d’une casquette de baseball, nullement craintif des adultes, a commencé un récit incroyable. Sur la civilisation martienne, sur des cités mégalithiques et des vaisseaux martiens, sur des vols vers d’autres planètes, et sur la Lémurie sur Terre, sur la vie de quelqu’un qu’il connaissait, l’ayant rencontré alors que lui, venait de Mars, sur ce grand continent au milieu de l’océan, et comment il avait des amis, là….Le feu crépitait, la nuit nous entourait et le ciel aux milliers d’étoiles était silencieux comme s’il gardait un grand secret.

Une heure et demi ont passé avec des histoires étonnantes. L’un des participants a eu la présence d’esprit d’aller chercher un dictaphone, donc, quelque part dans Moscou, il y a un enregistrement de cette histoire. Seul le Ciel sait si un jour elle sera publiée, tout le monde n’a pas les compétences d’un journaliste. Nombreux ceux qui reçurent un choc, ou plutôt deux.

Le premier : la connaissance inhabituelle qu’un enfant de 7 ans n’aurait pas dû posséder. Alors que tous les professeurs d’histoire ne peuvent parler clairement de la Lémurie légendaire et des lémuriens, vous ne trouverez personne dans une école ou une université avec ces mémoires là. La science n’a pas prouvé l’existence d’autres civilisations et n’a pas l’air pressée de prouver ceci, préférant rester proche de l’idée que l’homme est unique dans l’univers.

Deuxièmement : le langage de Boriska… ce n’était pas du niveau d’un enfant de cours élémentaire, il utilisait une telle terminologie, des détails, des faits du passé de Mars et de la Terre que tous étaient sidérés. C’est seulement à cause d’emportements émotifs que vous pouviez dire qu’un enfant parlait.

» Pourquoi Boriska s’est mis à parler comme ça?  » s’est demandé mon interlocuteur.  » Apparemment, l’environnement a provoqué cela en lui. C’était une réunion de personnes intéressées, l’esprit ouvert, cherchant les nombreux secrets de la Terre et du Cosmos, et Boris, qui a entendu la journée de conversations a ressorti dans son langage ce qui était enfoui depuis longtemps dans sa mémoire.

Aurait- il pu tout fabriquer ? Avoir vu tous les films Star Wars et commencé à inventer? Ça n’en a pas l’air… ça n’avait pas l’air d’une fantaisie  » m’a dit mon collègue. » C’était plus comme un souvenir du passé, des mémoires de ses incarnations passées. Ce genre de détails ne peut être inventé, ils doivent être connus personnellement…. »

La mention des réincarnations passées a décidé de tout : je compris que je devais rencontrer Boriska. Maintenant, après ma rencontre avec lui et ses parents, j’essaie d’organiser les éléments dans un ordre cohérent pour comprendre le mystère de la naissance de cet être parmi nous. Il est curieux qu’il vienne au monde dans la ville de Volzhk, dans un hôpital de province- quoique sur son certificat de naissance, le lieu de naissance soit Zhirnovsk, Province de Volgograd pour la déclaration.

Son anniversaire est le 11 janvier 1996, à 8.30 heures du matin. Cela peut parler à un astrologue.

Ses parents sont des gens simples et bons. Nadezhda Kipryanovich, la mère de Boris est dermatologue dans une clinique de la ville, elle a obtenu sa licence de l’Institut Médical de Volgograd en 1991. Son père, Yuri Tovstonev, est un officier à la retraite, diplômé de l’Institut Militaire Supérieur de Kamishinski et a un emploi de contremaitre à présent. Ils seraient heureux si quelqu’un pouvait les aider à résoudre le phénomène mystérieux de leur fils, mais pour l’instant, ils observent leur miracle avec curiosité.

» Quand Boriska est né, j’ai remarqué qu’à 15 jours, il tenait déjà sa tête droite. Son premier mot : Baba (grand-mère) il l’a dit à quatre mois et depuis, on peut dire qu’il a commencé à parler. Il a fait sa première phrase à 7 mois, en disant: ‘je veux un clou’ – il avait vu un clou dans le mur- habituellement, les enfants parlent beaucoup plus tard.

Les plus remarquables parmi ses capacités étaient intellectuelles. »

»Comment se sont-elles manifestées ? »

» Quand Boris avait 1 an, je lui ai donné les lettres, en suivant la méthode Nikitin et à 1an et demi, il pouvait lire les gros titres du journal. Il a appris à reconnaître les couleurs dans une variété de tons très tôt et facilement. Il a commencé à dessiner à l’âge de 2 ans et à peindre à 2 ans et demi. C’est à 2 ans qu’il est allé à la crèche, les nourrices disaient qu’il était doué pour parler, et qu’il avait un développement cérébral inhabituel. Elles remarquaient sa mémoire phénoménale. »

Ses parents se sont aperçu que le moyen qu’avait leur fils d’assembler des connaissances n’était pas seulement dans l’observation de ce qui l’entourait, mais on aurait cru d’autres sources : il obtenait bien des informations de quelque part.

» Personne ne lui a appris  » se souvient Nadezhda,

» mais il avait pris l’habitude de s’asseoir dans la position du lotus et il fallait l’écouter! Il y avait de telles perles et de tels détails sur Mars, sur les systèmes planétaires et les autres civilisations, c’était étonnant…

Mais comment l’enfant pouvait savoir tout ça? … l’espace, les sujets cosmiques dans ses histoires, c’était le principal sujet dès ses 2 ans. Au même moment, Boriska nous a annoncé qu’il avait vécu sur Mars, que la planète était habitable, et qu’elle a survécu la pire des catastrophes de son histoire, la perte de son atmosphère, et maintenant, quelques habitants qui sont restés vivent dans des villes souterraines. A cette époque, il venait souvent sur Terre lors de missions de recherches scientifiques ou bien lors de missions d’échanges.

Il était lui même pilote d’un vaisseau spatial. C’était au moment de la civilisation Lémurienne,  il avait un ami lémurien qui est mort en sa présence….

» Une catastrophe gigantesque est arrivée sur Terre, des montagnes ont explosé, un énorme continent s’est brisé et a coulé sous les eaux et tout d’un coup une pierre gigantesque est tombée sur l’immeuble où se trouvait mon ami, » raconte Boriska.

» je ne pouvais pas le sauver, et maintenant sur Terre, nous allons nous rencontrer de nouveau… »Boriska voit toute la destruction de la Lémurie comme si ça arrivait devant lui et il pleure son ami le terrien comme s’il était lui même responsable.

Un jour, sa mère lui a apporté un livre:  » De Qui Venons Nous?  » de Ernst Muldashev. Il a fallu voir l’effet que ça a eu sur l’enfant. Il a regardé les dessins des lémuriens, les photographies des pagodes tibétaines, et 2 heures plus tard il parlait en détail de la race lémurienne et de leurs découvertes à un niveau élevé.

»Mais la Lémurie a été détruite il y a au moins 800,000 ans  », j’ai dit tranquillement,

» et les lémuriens mesuraient plus de 9 mètres de haut, et en dépit de tout ça, tu te souviens?  »

» Oui, je me souviens  » Boris répondait, en ajoutant,  » personne ne m’a rien dit. »

Une autre fois, de nombreux souvenirs lui sont remontés après qu’il ait vu les illustrations d’un autre livre de Muldashev,  » A la recherche de la cité des Dieux  » au sujet des chambres funéraires et des pyramides. Il dit qu’un savoir sera trouvé , non pas sous la pyramide de Khéops, mais sous une autre pyramide. Ils ne l’ont pas encore trouvé.

»La vie changera quand ils ouvriront le Sphinx » dit-il en ajoutant que le Sphinx s’ouvrira derrière l’oreille, il ne se souvient pas où exactement. L’inspiration le pousse à parler avec assurance sur la civilisation Maya, les gens connaissent très peu ce peuple fascinant. Boriska pense que nous sommes à une période de grands changements sur Terre, ce qui cause la venue d’enfants spéciaux car de nouvelles connaissances s’étendant au delà de la mentalité des terriens seront nécessaires.

»Comment sais- tu  pour ces enfants là, et pourquoi cela arrive- t-il? » ai-je demandé lors de notre entretien,  » sais-tu qu’on les appelle les enfants indigo?  »

Réponse:  » Je sais qu’ils naissent dans ce monde mais je n’en ai pas rencontré dans notre ville. Julia Petrova elle, me croit, ce qui signifie qu’elle ressent quelque chose. Les autres rient quand je raconte des histoires. Quelque chose va se passer sur Terre, 2 catastrophes, donc la naissance de ces enfants. Ils devront aider les gens. Les pôles vont s’inverser, en 2009, la première grande catastrophe, sur un grand continent, et en 2013 il y en aura une autre encore plus importante. »

»Tu n’as pas peur malgré que ta vie en soit affectée aussi?  »

»Non, je n’ai pas peur, nous vivons pour toujours. Il y a eu une catastrophe sur Mars où je vivais avant. C’était les mêmes gens que nous, mais il y a eu une guerre nucléaire et tout a brulé. Des gens ont survécu et des abris ont été construits, ainsi que de nouvelles armes. Il y avait eu aussi un changement de continent là-bas. Cependant, ce continent n’était pas grand. Les martiens respirent de l’air composé principalement de dioxyde de carbone, s’ils venaient ici , ils resteraient toujours près des conduits de sortie de fumées.  »

Et toi si tu es de Mars, tu peux respirer notre air facilement ou as-tu besoin de dioxyde de carbone? »

» Une fois que vous êtes dans le corps terrien, alors vous respirez cet air. Mais, on n’aime pas l’air terrien parce qu’il est la cause du vieillissement. Sur Mars les gens sont toujours jeunes , environ 30 – 35, et il n’y a pas de vieilles personnes. Chaque année qui vient, ces enfants de Mars naîtront sur Terre, dans notre ville ils seront au moins une vingtaine. »

»Te souviens- tu de ton ancien nom, ou ceux de tes amis? » »Non, je ne peux jamais me souvenir des noms  »

»Tu te souviens de toi même à partir de quel âge? »

»Je me souviens de mon ancienne vie à partir de 13 ans, et ici, je me souviens depuis ma naissance sans oublier d’où je viens. On avait des lunettes spéciales là- bas et on se battait tout le temps. Sur Mars, il y avait un truc désagréable: une base qui devait être détruite. Mars peut être ressuscitée, mais cette base l’en empêche. C’est un secret. Je peux dessiner à quoi ça ressemble, nous étions à coté. Cette base est contre nous. »

» Boris, pourquoi nos plateformes spatiales meurent plus souvent qu’elles ne durent lorsqu’elles se posent sur Mars?  »

» C’est un signal qui vient de Mars, et ça essaie d’anéantir les plateformes. Il y a des rayons dangereux sur ces bases. »

J’étais étonné pour les rayons dangereux de Fobosov. C’est exactement ainsi. En 1988, un homme avec des pouvoirs extrasensoriels, de Volzhsk, a essayé de contacter le programme spatial de l’USSR, afin de prévenir les dirigeants soviétiques de l’échec imminent des sondes spatiales soviétiques Phobos 1 et Phobos 2, spécifiquement à cause de batteries et de rayons radio actif qui étaient étrangers à la planète. Ils n’ont pas écouté ses avertissements et n’ont pas jugé utile de répondre, ce jusqu’à ce jour; malgré que pour réussir selon Lushnichenko, il est nécessaire de changer de tactique pour approcher la surface de Mars.

» Que sais- tu des dimensions multiples ? Tu sais pour voler, pas la peine de suivre une trajectoire en ligne droite, mais la possibilité de traverser l’espace multidimensionnel?  »

En faisant attention, je me renseignais en posant des questions assez osées du point de vue de la science traditionnelle. Boriska a rebondi avec une énergie renouvelée et s’est mis à parler de la construction des ovnis.

» On venait de décoller et on était déjà proche de la Terre !  » puis, il a pris une craie pour dessiner un triangle sur le tableau.

» Il y a 6 couches » dit-il d’un ton enthousiaste. » La couche extérieure comprend 25% de matériau solide, la 2ème couche est de 30% et ressemble à du caoutchouc, la troisième: encore 30% et c’est de nouveau du métal, il y a une couche de 4% de propriétés magnétiques  » Il écrivait les chiffres sur le tableau.

» Si vous énergisez la couche magnétique, l’appareil peut voler partout dans l’univers…. »

Nous, les adultes, nous sommes regardés. Dans quelle classe ils apprennent les pourcentages? Bien sûr, ils n’en sont pas encore là à l’école, mais Boriska semble être en difficulté en classe. Ils l’ont mis directement en 2ème année après des évaluations, mais ils essayaient de se débarrasser de lui.

Dites moi qui voudrait qu’un enfant interrompe la classe pour dire:  » Maria Ivanovna, vous ne dites pas la vérité, vous ne nous enseignez pas correctement!  »Et cela arrive plus d’une fois par jour…Maintenant, c’est un professeur qui a enseigné à l’Académie Schetinin spécialisée pour les enfants surdoués, qui étudie avec Boriska, et le garçon passera ses examens en extérieur. Il aura et a déjà des problèmes relationnels avec les enfants normaux.

» Quelle est la mission de Boriska ? La connait-il ?  » lui ai-je demandé ainsi qu’à sa mère.  » Il a dit qu’il devinait  » m’a dit Nadezhda,  » il sait des choses sur le futur de la Terre. Par exemple, que le savoir serait donné selon le niveau et la qualité de l’état de conscience. Le nouveau savoir ne parviendra jamais aux personnes malveillantes qui ont des vices mesquins: voleurs, bandits, alcooliques et aussi ceux qui ne veulent pas s’améliorer. Ils quitteront la planète. Il pense que l’information aura le rôle le plus important. Une ère d’unité et de coopération commencera sur Terre. »

» Boris, d’où tiens tu tout cela?  »

» De l’intérieur de moi même » il répondit sérieusement. Une fois, quand il avait 5 ans, il a surpris ses parents quand il a entamé une conversation sur Proserpine, une planète morte depuis maintenant des centaines de milliers d’années sinon des millions d’années. Et ce mot  » Proserpine  » il l’a prononcé sans jamais l’avoir entendu parce que c’était la première fois que ses parents l’entendaient. » Un rayon l’a coupée en deux, et elle est partie en morceaux  » a t-il expliqué.

» Physiquement la planète n’existe plus, mais ses habitants se sont téléporté vers la 5ème dimension, que vous appelez un monde parallèle. On a regardé la mort de la planète, de Mars… »Et tout d’un coup, il a mentionné l’inimaginable… il a dit que la Terre, en tant qu’être vivant conscient, a accepté les enfants de Proserpine afin de les instruire. Occasionnellement, des enfants sont nés ici, qui se souviennent de leur planète d’origine, et se considèrent eux même extraterrestres.

Mais bien sûr, ce phénomène a été remarqué par le monde scientifique, et moi même, j’ai déjà rencontré Valentina Gorshunova (Kainaya) qui, non seulement se souvient de Proserpine, mais de plus rencontre ses camarades proserpiniens dans ses rêves. Et voilà qu’elle se trouve dans la même ville que Boriska, et ils faisaient tous deux partie de la randonnée de la région extraordinaire de Medvedit Skaya Ridge.

Voici ce que la mère de Boriska écrivit dans son journal:  » Tu es un précurseur. Tu as déblayé le terrain pour nous. Dans les hautes sphères, tu es considéré comme un héros. Tu portes le plus lourd des fardeaux sur les épaules. J’ai vu  » l’ère nouvelle  ». Un code holographique est déjà visible, surimposé dans l’espace. La lumière sera faite sur tout cela dans un nouvel élan de pensée, très rapidement… La transition d’un monde à l’autre prendra place au travers de la substance du temps. J’ai apporté la nouvelle information…

» C’est ce que Boris avait dit à sa mère. »

Boris, dis moi de quoi souffrent les gens?  »

» De ne pas vivre correctement et de ne pas être capable d’être heureux…Il faut attendre pour vos moitiés cosmiques, ne vous mêlez pas de la destinée des autres, ne détruisez pas votre intégrité, ne souffrez pas à cause des erreurs d’aujourd’hui mais reliez vous à votre destin, terminez le cycle de développement et approchez vous de nouveaux sommets. » ce sont ses mots.

Il vous faut devenir bons. Si vous êtes battus, vous allez vers eux les bras ouverts, s’ils vous couvrent de honte, n’attendez pas leurs excuses, demandez de vos assaillants qu’ils vous pardonnent. S’ils vous insultent et vous rabaissent, dites leur merci et souriez leur. S’ils vous détestent, aimez les tels qu’ils sont. C’est la relation d’amour, d’humilité et de pardon qui est importante pour les gens. »

Sais -tu pourquoi les lémuriens sont morts ?

J’en suis aussi un peu coupable. Ils n’avaient plus le désir de se développer spirituellement, ils s’écartaient du chemin et à cause de cela ont détruit l’intégralité de la planète. La voie du Magicien les a conduit dans une impasse. La Vraie Magie c’est l’Amour… »

»Comment connais-tu ces mots: intégrité, cycles, cosmos, magie, lémuriens,?  »

» Je sais… Keilis…  »

» Qu’as-tu dit?  »

» J’ai dit: ‘ Je te salue!’ c’est la langue de ma planète… »

Cette fois ci, nous nous sommes séparés là dessus, en me promettant que je suivrai la destinée de ce garçon aussi longtemps que je le pourrais.

eau1 dans MESSAGES EVENEMENTS

Environ une année plus tard, j’ai rencontré Boriska à Zhirnovsk  pour connaître les derniers détails de sa vie. Tout d’abord en discutant avec sa mère.

» Jai regardé dans sa chambre car j’entendais Boriska parler à quelqu’un, mais je savais qu’il était seul. Il y avait une mosaïque colorée faite de jeux de construction pour enfants et c’était la double hélice de l ‘ADN que j’ai clairement reconnue de mes études à l’Institut Médical. »

Et il disait à quelqu’un: ‘ je suis le pilote d’un vaisseau de recherche, un scientifique, mais je ne fais jamais de reproduction croisée d’ADN humain et reptilien! C’est en contradiction avec les lois de la sélection naturelle… »

et quelques autres mots en latin ont suivi. Je n’en revenais pas… et au lieu d’écouter, je l’ai secoué: ‘ qu’est- ce qui t’arrive ? A qui tu parles? ‘ et Boriska est sorti de sa transe d’un coup, confus, en bredouillant :  » je jouais… »

» Là encore, j’ai réalisé que je ne connaissais pas très bien mon fils…il est vrai que quand je lui ai demandé plus tard, il m’a répondu que cette information là n’est pas pour les gens et que lorsqu’il vivait sur Mars, ils avaient des différences légères d’ADN. Ils avaient une petite différence avec l’ADN de la race lémurienne. »

Fondamentalement, je compris que s’il se rappelait la période martienne de sa vie, alors c’était du point de vue de différents moments dans le temps. Je veux dire qu’il semblait avoir vécu sur Mars de nombreuses vies et se souvenait de différents moments de ses vies, probablement échelonnées sur des milliers d’années.  »

» Alors vous ne pensez pas que ce sont des contes enfantins?  »

» Peut-être que je serai heureuse de le dire, mais ça ne colle pas… il y a trop de connaissances totalement inhabituelles ici, il n’avait pu apprendre tout ça nulle part. »

» C’est vrai, je ne pense pas qu’il se souvienne de ses vies antérieures de la façon dont on se souvient de la journée d’hier. Bien sûr que non. Sa mémoire est très fragmentée, et se révèle sous certaines conditions, il est possible que tout s’amoindrisse jusqu’à disparaître. Oui, il peut se relier à des sources extérieures d’informations et être leur transmetteur, mais 10 minutes plus tard il peut tout simplement oublier l’information, comme un enfant normal. »

Il est exact que cette connexion arrive de plus en plus rarement, soit le conduit se ferme peu à peu, soit il y a d’autres raisons… et le dictaphone, que ses parents ont acheté spécialement pour enregistrer l’histoire des vies passées de Boriska, est de moins en moins utilisé. Les occasions se raréfient. Les enregistrements des mois derniers sont des souvenirs curieux sur des cataclysmes sérieux sur Mars.

Par exemple, il insiste pour dire que durant les dernières centaines de milliers d’années, ou peut- être millions d’années, il y a eu des problèmes sérieux avec l’eau. Mars a tragiquement commencé à perdre son atmosphère et son eau. Il dit qu’il y avait des vaisseaux spéciaux qui allaient sur la planète la plus proche, la Terre, pour chercher de l’eau. Ces vaisseaux ressemblaient à des cylindres et servaient de vaisseaux mères. Il parlait beaucoup de ses responsabilités et de son travail dans l’espace. Il n’aime pas les films américains sur les aventures et guerres spatiales car tout est fabriqué et dénaturé. Les vaisseaux martiens pouvaient voyager dans tout le système solaire, ils avaient un bon nombre de bases sur les planètes et leurs  satellites.

Apparemment il n’était pas un mauvais pilote, avec de bonnes aptitudes professionnelles car dans ses récits, il a souvent participé à des vols vers Saturne, ou le plus difficile est de naviguer dans la ceinture d’astéroïdes. Il a perdu beaucoup d’amis lors de leur approche de Saturne.

» Tu sais maman, je ne faisais pas qu’apporter de l’eau sur Mars!  » a déclaré le garçon un jour.  » Tu dis toujours ‘ Mars ceci, Mars cela,’ mais j’étais responsable de Jupiter! On avait un projet spécial pour la création d’un nouveau Soleil dans notre système solaire, et ce deuxième Soleil était supposé être Jupiter. Mais il fallait une telle masse physique pour accomplir ça, il n’y en avait pas assez dans tout le système solaire. Le projet n’est jamais parvenu à terme. »

Une autre fois il a dit que les scientifiques de la Terre seraient intéressés de savoir qu’il n’y a pas 9 planètes dans notre système solaire mais 2 de plus. Elles se situent derrière Pluton. D’après lui, Mars était plus proche de Jupiter et la Lune était la Lune de Mars. Mais après un cataclysme gigantesque, Mars a changé son orbite, ce qui a donné son satellite ( la Lune) à la Terre, mais il ne se souvient d’aucun autre détail de cette période. La question de s’il avait une famille, telle que nous l’entendons, Nadezhda ne le sait pas. Boriska n’a jamais parlé de relations familiales dans ses incarnations martiennes.

Cependant, une fois, alors qu’il regardait Discovery Channel à la télévision, il a commencé à parler avec enthousiasme de la civilisation des gris, les petits humanoïdes aux grands yeux.

» Ils ne sont pas martiens  » disait-il en montrant le téléviseur,  » on n’est pas comme ça, on est plus proche des lémuriens et des atlantéens. D’abord nous sommes grands, eux sont des nains. Deuxièmement les gris sont cruels. Ils sont d’une autre galaxie., et s’autorisent à faire des expériences sur les gens. On a même eu à les combattre, parce que ce sont des agresseurs. Notre race était bonne, moins agressive, et la plus intellectuelle, vu que nous pouvions utiliser l’énergie psychique… »

Lâchant ses mots, parfois par saccades, le tout énoncé rapidement, le garçon retourne à ses jeux vidéo et le problème des gris n’est jamais revenu. C’est comme un flash de mémoire qui peut ne jamais se répéter. Mais les ufologues modernes sont plus ou moins au courant pour les gris. Les abductions, les expériences sur les humains, les expériences de sélection de caractère génétique, les vivisections d’animaux, tout cela est principalement associé aux gris par les chercheurs.

Boriska s’était soudainement rappelé et prévenait de leur nature dangereuse…Mais, si nous aurons quelque chose de nouveau sur la vie dans l’espace, sur Mars, ou dans le système solaire, j’en doute. Le garçon, d’après les spécialistes se referme. Les difficultés de notre réalité humaine sont la cause de cette fermeture. C’est difficile pour les enfants Indigo. La Terre, Quotidiennement. Boriska regarde l’écran sans se distraire et tape rapidement sur le clavier. Sur l’écran, une sorte de combat dans un château souterrain. J’ai essayé de lui parler, d’attirer son attention pendant un moment, sans succès. La passion du garçon de 9 ans pour le jeu a persisté malgré qu’il ait joué durant 3 heures déjà, juste avant.

Sa mère, sa meilleure amie Valentina Rubstovaya- Gorshunova, et moi-même, avons parlé de tout ce qui était arrivé dans le courant de l’année passée, mais Boriska n’a pas immergé de son jeu vidéo et n’a pas voulu participer à la conversation sur la vie martienne. Il y a un an, il parlait beaucoup plus, répondait à mes questions avec entrain, et c’est vrai qu’à ce moment là il m’avait dit:  » C’était ta dernière question!  » et n’écoutant rien de plus il avait commencé un nouveau jeu vidéo. J’étais sidéré d’avoir entendu le verbe ‘ était’…

Maintenant, Boriska n’a pas le temps pour des souvenirs d’anciennes vies. L’ouverture et la façon ingénue du garçon ont joué un rôle négatif dans sa vie. Les enfants de son âge et les plus âgés ont réagi avec envie et jalousie, comme c’est l’habitude dans notre société. Les coups de poing et les insultes lui sont tombés dessus plus souvent qu’à un autre. Alors Boriska a appris à se défendre, bien qu’il y a moins d’un an il disait calmement:  » si quelqu’un t’injurie, demande lui son pardon… » La prose de la vie terrienne ne colle pas très bien avec ce degré de bonté dans les relations.

Une fois son histoire devenue publique, les gens ont commencé à traiter Boriska différemment. La majorité a réagi avec intérêt et curiosité, mais 15 -17 % des réactions furent hostiles, de façon incompréhensible. Malheureusement, ces réactions sont des persécutions malveillantes. Cela rappelle les temps de Jésus-Christ qui était venu enseigner quelque chose sur le bien et le mal, que d’autres ont trouvé scandaleux.  » Crucifiez  Le  » ont crié Ses persécuteurs et Il le fut…

Le 21ème siècle a débuté, mais nous sommes retournés à ces jours barbares, il y a si peu en nous qui a changé. Les ufologues rêvent toujours d’un contact avec les extraterrestres… quel contact ? Nous sommes prêts à crucifier notre prochain, à l’exterminer parce qu’il est différent! Hélas, nos visiteurs nous connaissent mieux, il me semble et ne sont pas pressés de nous connaître un peu plus…

Et peut-être que si les professeurs de Boriska montraient un peu plus de sagesse humaine, dans leur relation avec cet enfant unique, mais…

» oh, c’est juste un idiot!  » un médecin psychiatre s’est exclamé très sérieusement après avoir conversé avec le garçon pendant quelques jours. Hélas, le garçon ne rentrait pas dans ce que l’on accepte comme un enfant normal, et cette histoire du phénomène de Boriska a fait le tour du monde.

Il n’ y a pas si longtemps une mère a envoyé un message à l’école  » Retirez le de la classe, il apprend à nos enfants comment mourir… »Une enquête fut conduite, le garçon avait parlé à ses camarades de classe, de la réincarnation de l’âme ( dont il est exemple et témoin) mais l’ idée véhiculée était inconnue de la majorité dans l’école, ils ont donc été inquiets de la possibilité de suicide parmi les enfants.  » ah, si ce n’était pas si triste, on en rirait.  » Au fait, Boriska  » répond comme les autres  » quand le sujet ne l’intéresse pas ( russe, maths, ..)

Pour ajouter à ses problèmes, ses parents ont divorcé. Il y a eu les disputes, la séparation et le lieu de l’habitat qui a changé. Dans ce combat là, il n’y avait pas de place pour l’enfant et ses problèmes d’enfant: affamé, il venait souvent chez  » Tante Valya  » pour manger bien que ce n’était pas près de sa maison. Combien de temps la période de divorce prendra est imprévisible , c’est une source de stress pour tous. » Oui, en ce moment Boriska se trouve dans une période difficile,  » dit Valentina Gorshunova- Rubtsova, un membre de l’expédition  » Space Research  » et l’une des amies les plus proches du garçon.

» Il s’est ouvert aux gens, il essaie de nous aider à apprendre sur nous même et sur la Terre; mais peuvent-ils seulement le comprendre et se servir de cette connaissance pour créer ?

De tous temps les prophètes reçoivent des pierres ou sont crucifiés. Maintenant, les pierres et les croix ont changé d’apparence mais l’attitude envers les visionnaires est la même.  »Les premières pierres lui furent lancées et il a commencé à se refermer. La raison principale est l’attitude des gens. Peut-on avoir des fruits mûrs d’une jeune pousse ? Ce qui lui arrivera et s’il le supportera reste à deviner. »

En d’autres mots, on peut dire que Boriska n’aura pas une vie facile.

L’Intérêt de La Science

Que les scientifiques soient réellement intéressés par Boriska est indéniable. Professeur Vladislav Lugovenko, docteur en Sciences Physique et Mathématiques, de l’Institut du Magnétisme de la Terre, de l’Académie Russe des Sciences( IZMIRAN) a rencontré Boriska et l’a invité à Moscou pour l’observer plus attentivement. Certains des collègues de Lugovenko  ont participé à cette recherche.

Lugovenko conduit des recherches sur les enfants indigo de Russie et d’autres pays. Il considère qu’ils naissent sur notre planète depuis une vingtaine d’années pour une raison. Apparemment ces enfants ont une connexion avec le développement d’une civilisation terrienne future. Boriska et sa mère sont donc invités à un séjour dans un lieu d’éducation spéciale, dans la Provincede Tulskaya à Atalsky Lake.

Là, se trouve un endroit où l’énergie de la Terre a un effet particulier sur les gens. J’ai lu un rapport scientifique, avec les mesures du champ bioenergétique des membres de l’expédition. Je peux dire en premier lieu que le garçon a un champ bioénergétique vraiment plus fort que tous les participants et deuxièmement, son champ augmentait après l’expérience plus que pour les autres.

Les photographies de son aura en disent aussi beaucoup, pour citer un rapport:

» Avant l’expérience, la couleur principale de la photo était jaune, ce qui indique la force intellectuelle d’une personne heureuse et avenante. Dans le coin inférieur droit, on voit une tache rouge vif, ce qui suggère une activité d ‘amour et d’énergie dirigée vers les autres. Après l’expérience, la photo a très peu changé. Dans le coin inférieur gauche, une lumière verte est apparue, qui suggère la force vitale, la tendance positive et l’amabilité du garçon. »

Vladislav a l’intention de poursuivre les observations de Boriska et est allé récemment se familiariser avec le quotidien du garçon. Il s’est également rendu sur la zone particulière de Blue Mountain qui est à quelques douzaines de km de Zhirnovsk. » J’étais sûr qu’au sens moral, les enfants indigo sont très différents de ceux de leur âge,  » dit Dr. Lugovenko.  » Ils ont une sensibilité extraordinaire à tout ce qui est faux, un développement de l’intuition, des pouvoirs télépathiques et une connexion au cosmos. Nous espérons que le garçon accomplira sa mission sur Terre, telle qu’en était l’intention, qu’aucun de nous ne connait.  » Si les forces du mal ne l’en empêchent pas… » je rajouterais….mais peut-être, j’ai l’espoir : que les problèmes de Boriska l’aident à se renforcer.

Après tout, le destin n’a pas été facile non plus pour Albert Einstein ! Le garçon vivait pauvrement, était mal nourri, a à peine terminé l’école parce que ses parents n’avaient pas assez d’argent pour payer son instruction mais il a résisté à tout cela et s’est élevé aux sommets de la pensée et de la science mondiale. Sa vie difficile a engendré en lui une persévérance et une endurance incroyable .

Nous souhaitons autant d’endurance pour l’envoyé de Mars, né à la frontière d’un nouveau millénaire dans les profondeurs de la Russie. Une chose est très claire après mes discussions avec Boriska: Il y a un fondement à l’assomption que ces enfants sont insérés dans nos sociétés terriennes avec des pouvoirs qui sont au delà du contrôle des gens.

Ce phénomène est porteur d’une intention et a été remarqué dans de nombreux pays pendant la même période. Les enfants indigo présentent des différences dans leurs capacités inhabituelles, en particulier leur vision du monde. Ils connaissent leur propre mission sur Terre et sont capables d’extraire et de rassembler de la noosphère l’information et le savoir à l’aide de leur conscience inoubliablement ouverte et accessible.

Leur rôle, leur mission, dans le processus d’évolution de l’humanité n’est pas encore clair, on peut cependant deviner que ce n’est pas moindre. Ma recherche m’a mis en contact avec ces enfants. Sur ce chemin, j’ai vu des choses de nature différentes. Par exemple, dans les écrits de l’Institut Académique Vernadsky, j’ai lu qu’un nombre important des personnes les plus influentes sont sous le contrôle de Pouvoirs de l’au delà, et ils accomplissent une sorte de mission particulière sur Terre.

A travers le témoignage de Boriska, remercions toutes ces âmes avancées qui acceptent de s’incarner ici bas pour aider l’évolution de cette planète et  l’élévation de ses habitants.

Source: http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2618.0

http://lapressegalactique.net/2013/02/25/boriska-lenfant-qui-vient-de-mars/

La Foi de Jésus

 

La Foi de Jésus dans LIBERTE des MAITRES fontaine2La foi spirituelle de Jésus, ardente et indomptable, ne devint jamais fanatique, car elle n’essaya jamais de l’emporter sur ses jugements intellectuels bien équilibrés concernant les valeurs relatives des situations pratiques et ordinaires de la vie sociale, économique et morale. Le Fils de l’Homme était une personnalité humaine splendidement unifiée ; il était un être divin parfaitement doué ; il était magnifiquement coordonné en tant qu’être humain et divin combiné, opérant sur terre en une seule personnalité. Le Maitre coordonnait toujours la foi de l’âme avec les sages appréciations d’une expérience mûrie. La foi personnelle, l’espérance spirituelle et la dévotion morale étaient toujours liées dans une incomparable unité religieuse s’associant harmonieusement avec la pénétrante réalisation de la réalité et du caractère sacré de toutes les allégeances humaines — honneur personnel, amour familial, obligations religieuses, devoir social et nécessités économiques.

La foi de Jésus voyait toutes les valeurs d’esprit comme incluses dans le royaume de Dieu, et c’est pourquoi il disait : “ Cherchez d’abord le royaume des cieux. ” Jésus voyait, dans la communauté idéale et évoluée du royaume, l’aboutissement et l’accomplissement de “ la volonté de Dieu ”. L’essentiel de la prière qu’il enseigna à ses disciples était : “ Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite. ” Ayant ainsi conçu le royaume comme incluant la volonté de Dieu, il se consacra à le manifester avec un étonnant oubli de soi et un enthousiasme illimité. Mais, dans toute l’intensité de sa mission et durant sa vie extraordinaire, il ne fit jamais apparaître l’acharnement d’un fanatique ni la futilité superficielle du religieux égotiste.

Toute la vie du Maitre fut constamment conditionnée par cette foi vivante, cette sublime expérience religieuse. Cette attitude spirituelle dominait complètement sa manière de penser et de sentir, de croire et de prier, d’enseigner et de prêcher. Cette foi personnelle d’un fils en la certitude de la gouverne et la sécurité de la protection du Père céleste imprégna sa vie exceptionnelle d’un profond contenu de réalité spirituelle. Cependant, malgré cette intime conscience de ses relations étroites avec la divinité, ce Galiléen, le Galiléen de Dieu, lorsqu’on s’adressa à lui en l’appelant Bon Maitre, répliqua immédiatement : “ Pourquoi m’appelles-tu bon ? ” Quand nous nous trouvons en face d’un aussi splendide oubli de soi, nous commençons à comprendre comment le Père Universel trouva possible de se manifester si pleinement à Jésus et de se révéler à travers lui aux mortels des royaumes.

En tant qu’homme du royaume, Jésus apporta à Dieu la plus grande de toutes les offrandes : il consacra et dédia sa propre volonté au majestueux service de faire la volonté divine. Jésus interprétait toujours immanquablement la religion entièrement sous l’aspect de la volonté du Père. Quand vous étudiez la carrière du Maitre au point de vue de la prière ou de tout autre trait de la vie religieuse, recherchez moins ses enseignements que ses actes. Jamais Jésus ne fit une prière à titre de devoir religieux. Pour lui, la prière était une expression sincère d’attitude spirituelle, une déclaration de loyauté d’âme, un exposé de dévotion personnelle, une expression d’actions de grâces, une manière d’échapper à la tension émotive, une prévention de conflit, une exaltation de l’intellect, un anoblissement des désirs, une justification de décisions morales, un enrichissement de la pensée, un renforcement des tendances supérieures, une consécration d’impulsion, une clarification de point de vue, une déclaration de foi, une reddition transcendantale de la volonté, une sublime affirmation de confiance, une révélation de courage, la proclamation d’une découverte, une confession de dévotion suprême, la confirmation d’une consécration, une technique pour aplanir les difficultés et la puissante mobilisation des pouvoirs conjugués de l’âme pour résister à toutes les tendances humaines à l’égoïsme, au mal et au péché. Il vécut précisément cette vie de pieuse consécration à faire la volonté de son Père et la termina triomphalement par une prière de cet ordre. Le secret de son incomparable vie religieuse était cette conscience de la présence de Dieu ; il l’atteignit par des prières intelligentes et une adoration sincère — une communion ininterrompue avec Dieu — et non par des directives, des voix, des visions ou des pratiques religieuses extraordinaires.

Dans la vie terrestre de Jésus, la religion fut une expérience vivante, un mouvement direct et personnel de vénération spirituelle à la droiture pratique. La foi de Jésus porta les fruits transcendants de l’esprit divin. Sa foi n’était ni dépourvue de maturité ni crédule comme celle d’un enfant, mais, sous beaucoup de rapports, elle ressemblait à la confiance candide du mental de l’enfant. La confiance de Jésus en Dieu ressemblait beaucoup à celle d’un enfant en ses parents. Il avait une profonde confiance dans l’univers, précisément ce genre de confiance que l’enfant porte à son environnement parental. La foi sincère de Jésus dans la bonté fondamentale de l’univers ressemblait beaucoup à celle d’un enfant dans la sécurité de son entourage terrestre. Jésus dépendait du Père céleste comme un enfant s’appuie sur son père terrestre, et jamais sa foi ardente ne mit un instant en doute la certitude que le Père céleste veillait sur lui. Jésus ne fut pas sérieusement troublé par la peur, le doute ou le scepticisme. L’incroyance n’inhibait pas l’expression libre et originale de sa vie. Il conjuguait le courage solide et intelligent d’un adulte avec l’optimisme sincère et confiant d’un enfant croyant. Sa foi avait grandi jusqu’à un tel degré de confiance qu’elle était dépourvue de crainte.

La foi de Jésus atteignait la pureté d’une confiance d’enfant. Elle était si absolue et dépourvue de doutes qu’elle réagissait au charme du contact avec des compagnons et aux merveilles de l’univers. Son sentiment de dépendance envers le divin était si complet et confiant qu’il lui procurait la joie et l’assurance d’une sécurité personnelle absolue. Il n’y avait pas de simulation hésitante dans l’expérience religieuse de Jésus. Dans cette intelligence géante d’adulte, la foi de l’enfant régnait suprêmement en toutes les matières se rapportant à la conscience religieuse. Il n’est pas étonnant qu’il ait une fois dit : “ À moins de devenir comme un petit enfant, vous n’entrerez pas dans le royaume. ” Bien que la foi de Jésus fût enfantine, elle n’était en aucun cas infantile.

Jésus ne demande pas à ses disciples de croire en lui, mais plutôt de croire avec lui, de croire à la réalité de l’amour de Dieu et d’accepter en toute confiance l’assurance de leur filiation avec le Père céleste. Le Maitre désire que tous ses fidèles partagent pleinement sa foi transcendante. De la manière la plus touchante, Jésus mit ses partisans au défi non seulement de croire ce qu’il croyait, mais aussi de croire comme il croyait. Telle est la pleine signification de son unique exigence suprême : “ Suis-moi. ”

La vie terrestre de Jésus fut consacrée à un seul grand dessein — faire la volonté du Père, vivre la vie humaine religieusement et par la foi. La foi de Jésus était confiante comme celle d’un enfant, mais sans la moindre présomption. Il prit des décisions fermes et viriles, affronta courageusement de multiples déceptions, surmonta résolument d’extraordinaires difficultés et fit face sans défaillance aux rudes exigences du devoir. Il fallait une forte volonté et une confiance indéfectible pour croire ce que Jésus croyait et comme il le croyait.

Extrait du fascicule 196 du Livre d’Urantia

L’ADN de Jésus

 

L'ADN de Jésus dans NOUVEAU DON DE LUMIERE pleiadesholo-150x150 Question : Cher Kryeon, Jésus était-il en quelque sorte un « enfant cristal » ? Possédait-il des connaissances ou des facultés incomprises à son époque ? Avait-il un ADN différent, ou évolué ? Cette époque est si exaltante, et le renouveau si évident, que je veux pouvoir expliquer à d’autres tout ce que j’ai compris.

REPONSE : Très chers, nous vous livrons cette réponse avec le plus grand respect envers tous ceux qui aiment ce maître terrestre que fut Jésus. Il ne servirait à rien de vous donner des informations susceptibles de nuire à l’étude ou à la recherche du divin, entreprise par un humain. C’est pourquoi nous ne vous révélons pas souvent la véritable historie des maîtres qui ont foulé le sol de cette planète. Nous voyons cette démarche comme la plus importante activité à laquelle puisse se livrer un humain. Même si les faits historiques sont inexacts, la recherche spirituelle conduit parfois à trouver à trouver la lumière et à prendre conscience que Dieu est en nous tous.

 Jésus était réellement une personne. Sa naissance et sa mort ne se sont pas du tout passées comme elles ont été rapportées, mais il a séjourné sur terre comme une âme illuminée dont les enseignements et les miracles furent le début d’un nouveau don de lumière. Il a enseigné l’unité, ainsi que le principe selon lequel tous les humains peuvent s’adresser directement à Dieu. Il a dit ; « Vous pouvez être exactement comme moi ! » C’est également là notre message : la maîtrise est en chacun de vous. Si vous voulez vraiment en connaître davantage sur la véritable histoire de Jésus, sachez qu’elle réside dans les manuscrits, mais pas dans vos Ecritures.

 Vous avez raison de penser que Jésus avait une conscience partiuclière, comme plusieurs des nouveaux enfants d’aujourd’hui. Son ADN étati dépourvu de certaines des restrictions qui affectent le vôtre, mais possédait celles que vous étudiez maintenant. La couche astrologique de son ADN (celle qui correspond au mouvement énergétique des autres planètes) était neutre et vacante. (Nous vous entretiendrons de cette couche plus tard …) Oui, il connaît votre amour, et tout ce qui connaît votre propre divinité. Comme vous tous, il est multidimensionnel et existe donc en plusieurs lieux en même temps.

 L’illumination spirituelle ne s’obtient pas en suivant quelque être humain ou quelque entité. Elle s’atteint en prenant conscience que Dieu est en vous et que vous faites partie éternellement de son Plan universel. C’est le message qui vous fut livré par plusieurs maîtres, dans plusieurs cultures de l’histoire du monde.

 Tout comme d’autres maîtres ayant séjourné sur terre, Jésus a aussi prêché par l’exemple, ainsi que vous constatiez l’efficacité de ses préceptes.

 Série Kryeon : TOME 8 – Un nouveau don de lumière – canalisé par Lee Carroll – Forum des questions – page 334 – Aux Editions Ariane. 

 

 

La main divine

 

La main divine dans ENSEIGNEMENTS de MAITREYA fad8d3b3-90x150Maitreya déclare : « Même lorsque vous êtes en train de voler, sachez que sans la main divine du Seigneur, vous ne pourriez pas le faire. » Le Soi n’est que le témoin. Petit à petit, le Soi devient conscient de sa maîtrise. Graduellement, le Soi contrôle le mental, l’esprit et le corps. Chacun a sa propre richesse, que personne ne peut lui prendre. Cette richesse, c’est la réalisation du Soi.

Les êtres humains souhaitent que quelqu’un les libère de leur souffrance. Mais seul le détachement peut les en libérer. « Le libre arbitre est la chose la plus importante qui vous soit donnée, et c’est votre destin d’être libres. » L’attachement signifie donc la perte de la liberté. C’est dans le détachement que réside la liberté.

Pendant l’enfance, nous sommes détachés. Mais lorsque nous grandissons, si nous nous attachons, nous perdons la beauté de la vie. Le Seigneur vient à nouveau, dans nos vieux jours, afin de nous libérer. Lorsque le Soi intérieur se libère des contraintes et des tensions inhérentes au processus d’être et de devenir, et qu’il continue pourtant à remplir son devoir d’une manière détachée, il expérimente alors le Royaume du Seigneur dans le coeur. « Lorsque nous ne désirons plus rien, tous les fardeaux de la vie disparaissent. »

Si vous désirez me connaître, affirme Maitreya, vous devez renoncer à tous vos attachements. Cet enseignement est simple à comprendre, mais difficile à mettre en pratique dans votre vie, car vous avez besoin de discipline. Une expérience du Seigneur peut vous aider à développer le détachement. Lorsque le Soi se retire du mental, de l’esprit et du corps, ne serait-ce que momentanément, cette expérience en elle-même est suffisante. Maitreya déclare: « Ceci n’est pas de la philosophie. Je vous apprends des choses vivantes, non pas « du passé, du présent et du futur. » Si vous pratiquez l’honnêteté du mental, la sincérité de l’esprit et le détachement pendant votre vie, vous pouvez m’étreindre totalement en une seule vie. »

Le détachement nous délivre des structures cycliques de cause et d’effet – le karma – gouvernant nos vies. Tant que nous sommes conditionnés, ces structures cycliques se répètent. Dans l’enseignement de Maitreya, tout ce qui a été matérialisé est appelé Prakriti. Ce terme sanskrit fait référence à l’activité matérielle ou à la matière en général. Mais au pluriel, les « prakritis » désignent également les activités humaines qui sont le résultat du conditionnement. Prakriti est votre « seconde nature » qui contrôle actuellement votre mental, votre esprit et votre corps. Sa force diminue lorsque la conscience s’accroît. Tant que vous êtes sous le contrôle de votre seconde nature, vous ne pouvez comprendre l’art de la vie. Maitreya inspire l’humanité à remplir sa destinée, qui est d’être libérée de cette seconde nature grâce à une conscience de soi croissante.

Cet enseignement se trouve symbolisé dans le récit biblique relatif au jardin d’Eden, dans lequel il fut dit à Adam et Eve de ne pas manger le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Dans cette interprétation, le serpent qui tenta Adam et Eve est le symbole des « prakritis », c’est-à-dire du conditionnement – l’opposé de la liberté. Si vous « absorbez » la connaissance, ce qui est un acte possessif, plutôt que d’y faire face à l’aide de votre conscience, qui vous permet de comprendre que vous ne devez pas vous en « emparer », vous n’êtes plus libres.

Quand Jésus prêchait : « Aimez votre prochain comme vous-mêmes », il prêchait également l’honnêteté et la sincérité, car le développement de ces qualités engendre l’amour en vous-mêmes. Les rabbins se plaignirent à Marie que son fils prêchait un enseignement qui ne concordait pas avec le leur. Marie demanda à Jésus pourquoi il enseignait de cette manière. De temps en temps, ils se querellaient. Si elle avait perdu son sang-froid, Marie en serait venue à penser « Mon fils est fou. » C’est cela le conditionnement.

Le conditionnement est comme un oeuf. Une fois couvé, la vie existant à l’intérieur brise la coquille. Lorsque le conditionnement se brise, l’individu éprouve un soulagement. Le conditionnement peut se briser avec ou sans prise de conscience. Lorsqu’il se brise sans prise de conscience, il en résulte un choc qui a une puissance telle qu’il peut détruire une partie de la mémoire. Une gigantesque quantité d’énergie y est emprisonnée, comme dans un volcan où règne une intense chaleur, provoquant finalement une éruption. Le destin du conditionnement est fatalement d’exploser. Nul ne peut rester à jamais conditionné. C’est la raison pour laquelle Maitreya a déclaré : « Soyez détachés, alors vous ne serez pas conditionnés. »

Lorsqu’il y a détachement, c’est le Soi qui utilise l’énergie. Lorsqu’il y a attachement, l’énergie utilise le Soi, et les effets sont alors destructeurs. La création comporte une certaine énergie. Si cette énergie est perturbée, elle peut ébranler notre monde, et même le détruire, affirme Maitreya. Il faut se montrer prudent avec l’énergie. Si vous essayez de la posséder, elle vous détruira. Comment cela peut-il se produire ? Imaginez que vous soyez bon en maths, et que vous ayez la capacité de devenir un mathématicien de premier ordre. Eh bien, sans un certain équilibre intellectuel, vous pourriez devenir un individu déséquilibré. La même chose peut arriver à une personne engagée dans le spiritisme. Cela peut la conduire à l’obsession.

« Soyez détachés et utilisez cette énergie intelligemment. La vie est équilibre et harmonie. »

Après l’environnement, c’est la compréhension de l’énergie qui est la priorité essentielle dans le monde actuel. Pour la première fois dans l’histoire de la race humaine, les individus vont prendre conscience de l’existence de l’énergie dans leur vie. Bien que nul ne sache d’où vient cette énergie, ni ce qu’elle devient après la mort, chacun l’expérimente au cours de sa vie.

Dans des cas extrêmes, c’est l’énergie qui pousse un meurtrier à se saisir d’un couteau et à tuer. Mais le meurtrier, inconscient de l’existence de l’énergie, se demande ce qui l’a poussé à agir. Un autre exemple exceptionnel est celui du yogi qui fait l’expérience d’une soudaine poussée d’énergie créatrice, le conduisant dans ces régions inconnues de la vie où les pouvoirs psychiques lui seront disponibles. Mais le yogi, lui, n’en est pas affecté, car son entraînement l’aide à rester détaché. L’énergie ne le possède pas.

Sans cette énergie, rien ne peut se produire. Sans elle, aucun d’entre nous ne pourrait accomplir sa destinée. De la même manière que l’humanité a pris conscience de son environnement et se met à vérifier la qualité de ses aliments avant de les consommer, car elle a mesuré l’importance de sa santé, elle prendra également conscience de l’existence de cette énergie. Cette énergie doit être comprise. Alors elle peut être utilisée afin d’aider la race humaine. Une fois mise en mouvement, elle peut être guidée et utilisée de manière créatrice.

Cependant, mise en mouvement inconsciemment, comme c’est le cas lors de certaines expériences scientifiques ou psychiques, elle devient destructrice. Des individus peuvent par exemple perdre soudain la raison et tuer. En effet, soumis à la loi de cause et d’effet, de tels événements violents se succéderont avec rapidité. Cette énergie peut conduire le Soi dans des situations où il devient prisonnier du mental. Mais qu’est-ce que le mental ? Ce n’est rien de moins que l’ébauche de la création. Le mental n’est pas personnel. Tout comme l’énergie, il est universel. Pour utiliser une terminologie spirituelle, l’énergie est l’Esprit, tandis que le mental est le Saint-Esprit. Le Maître (c’est-à-dire Maitreya) affirme que le mental peut être comparé à un esprit, car il peut apparaître sous n’importe quelle forme. Il peut se manifester sous la forme d’un être humain, d’un serpent ou du feu. L’intégralité de la création réside dans le mental. Si, poussé par l’énergie, le Soi tombe dans le piège du mental, il est alors emprisonné dans ce cycle d’évolution connu sous le nom de karma (c’est-à-dire la cause et l’effet).

Le Soi doit néanmoins faire l’expérience du mental afin de progresser jusqu’à sa pleine réalisation. Le mental peut bien entendu agir comme le ferait Dieu, et donc contrôler et manipuler l’énergie afin d’accomplir tout ce qu’il désire. Mais ces pouvoirs psychiques ou magiques peuvent être très destructeurs. La conscience s’épanouissant, elle guide le Soi, qui peut alors utiliser le mental, l’esprit et le corps avec intelligence. La clé du salut réside dans l’équilibre entre l’énergie et l’environnement.

(Extrait tiré du livre de B. Creme, La Mission de Maitreya – tome 2)

L’art de la réalisation du Soi

« Je ne suis pas venu pour fonder une nouvelle religion », affirme Maitreya, « mais pour enseigner l’art de la réalisation du Soi », ce qui n’est ni une idéologie, ni une religion, et cela profitera aux adeptes de toutes les religions comme aux individus qui n’en ont pas. « Je viens à vous « comme un voleur dans la nuit », afin que vous ne soyez pas trop bouleversés. Lentement, à mesure que votre conscience s’éveillera, vous pourrez « digérer » ce qui a été « absorbé ». En élargissant votre conscience, vous me connaîtrez. Prisonniers des idéologies, des « ismes », vous me combattrez.« 

L'art de la réalisation du Soi dans ENSEIGNEMENTS de MAITREYA juan_gris_004-150x150Attribuer à Maitreya, un titre tel que le « Messie » peut conduire à des illusions. Le terme « Messie » a été inventé par la race humaine et déclarer: « Je suis le Messie » peut engendrer des oppositions. Et bien que certains puissent trouver en lui les qualités de Jésus, affirme Maitreya, « ceux qui recherchent en moi un Instructeur sont plus près du but, car c’est ce que je suis » (Message n° 10).

La véritable qualité de l’Instructeur se révélera dans son enseignement: « Le Maître réside en vous. »

Selon les paroles mêmes de Maitreya: « Je cherche à exprimer ce que je suis à travers vous ; c’est pour cette raison que je suis ici. » « Je ne suis pas venu pour créer des disciples », affirme Maitreya, « chacun d’entre vous doit poursuivre son développement au sein de sa propre tradition religieuse. Un véritable disciple respecte les traditions. Respectez vos propres religions, vos propres idéologies, en bref, votre propre forme-pensée et vous connaîtrez le Maître. Même lorsque vous me verrez, ne courez pas après moi car vous me perdriez. Nul ne peut m’accaparer. J’appartiens à tous.

« Si vous me personnifiez, vous n’engendrerez que confusion, chaos et destruction. Si vous faites de moi un objet d’exhibition, vous ne saurez pas qui je suis. Même mes signes ne créent qu’un bonheur fugace. L’instant le plus heureux est celui où vous me percevez à l’intérieur de votre coeur.

« Je ne suis pas venu semer le trouble dans l’esprit des hommes. Lorsqu’ils me connaîtront, pour la première fois, ils découvriront le but de la vie. » Vous n’aurez pas l’impression de mener une existence futile, mais une vie dans laquelle le Maître est en vous et vous guide. Ce sentiment intérieur vous apportera une perspective différente de la vie. Vous apprécierez pleinement la vie. L’accomplissement aura lieu en vous. Tout est en vous. Lorsque cette réalisation se produira, vous n’agirez plus sous l’emprise de la colère. Par le détachement, vous ferez l’expérience du pouvoir de Dieu. Dieu est à l’origine de tout.

« Je ne désire pas que vous croyez en moi. Connaissez-moi tout d’abord en vous. Lorsque vous me connaissez, vous devenez alors conscients de ma présence en vous. Il ne s’agit pas d’une question de croyance. Je ne veux pas que vous m’acceptiez ou me rejetiez. C’est votre expérience intérieure qui compte. Ce que vous expérimentez par vous-mêmes », affirme Maitreya, « est votre richesse, la richesse de votre propre Etre. La vérité vivante est une question d’expérience.

« N’essayez pas de me vénérer », conseille Maitreya. « Si vous me vénérez, vous cherchez à vous dévaloriser. Cela, je ne le veux pas. Je veux que vous soyez égaux. Vous êtes une étincelle de l’Etre suprême. Ne pensez pas que vous êtes inférieurs à moi. « Seul le Soi importe », enseigne Maitreya. « Vous êtes le Soi, « un Etre immortel. » La souffrance est engendrée par l’identification avec tout ce qui n’est pas le Soi. Interrogez-vous : « Qui suis-je ? » Vous vous apercevrez que vous vous identifiez soit à la matière (le corps), soit à la pensée (le mental), soit au pouvoir (l’esprit). Mais vous n’êtes rien de tout cela. Le mental, l’esprit et le corps sont les temples du Seigneur que l’homme habite. A travers eux, le Soi expérimente l’Etre suprême et le Devenir du Seigneur. »

L’esprit, dans la terminologie sanskrite, est Shiv-shakti ou l’énergie. Le mental est Brahma ou l’élaboration de la pensée. Le corps est Prakriti ou la substance matérielle, qui peut également être perçu comme l’activité de la matière. Ces termes peuvent être considérés comme des faits objectifs, mais également être compris comme un mouvement ou un processus.

Le destin du Soi est d’être libre. Considéré sous son aspect liberté, dans son Etre, on le nomme Atman. Limité par le temps et l’espace, dans son devenir, il est l’âme ou Jiva. Le Soi n’est pas l’énergie (Shivshakti ou l’esprit). Le Soi n’est pas l’élaboration de la pensée (Brahma ou le mental). Le Soi n’est pas l’activité de la matière (Prakriti ou le corps). Le destin du Soi est d’entrer dans ces temples du Seigneur et de les quitter à volonté.

Shiva et Brahma peuvent être considérés comme faisant partie d’une trinité qui inclut Vishnou, l’aspect nourricier. Une personne dominée par Shiv-shakti peut accomplir des miracles, mais cependant elle paraîtra renfermée et inexpressive. Quant à une personne dominée par Brahma, elle sera peut-être philosophe, mais elle pourra également se trouver prisonnière de cette activité de la pensée. Une personne dominée par l’aspect Vishnou sera généreuse, même à l’excès, deviendra peut-être un saint, mais cela peut également se révéler être une prison. Durant les années soixante, les hippies réagirent à cet aspect Vishnou. Ils étaient désabusés par le pouvoir (Shivshakti) et par le mental (Brahma).

L’Etre est éternel, le devenir est temporel. Le Soi expérimente les deux. L’Etre et le devenir sont deux modalités différentes. L’Etre est immuable, alors que le devenir est un processus qui se déroule dans le temps et l’espace. L’homme, dans son Etre, est le Soi. Dans son devenir, il est l’âme – le reflet du Soi.

Le Soi est un témoin. Le Soi joue, à son niveau, le rôle du Tout-Puissant. Le Soi est une étincelle du Tout-Puissant. « Il existe des moments où vous sentez une présence derrière vous, en vous, au-dessus de vous, autour de vous. « Cette « présence » est le Tout-Puissant », déclare Maitreya, « il ne participe pas, il observe. Il n’est pas utile de lutter pour atteindre cet état. Chacun a la capacité nécessaire pour cela. Ainsi, lorsque votre conscience grandira, si vous mettez en pratique la discipline du détachement, vous me connaîtrez dans ma totalité. Dès que vous pensez à moi, je suis avec vous. »

Le Soi se fait connaître grâce à la conscience. Le Soi rend le mental, l’esprit et le corps conscients de la réalité, leur permettant d’agir en conséquence. Maitreya a déclaré : « Laissez croître votre conscience. La conscience, associée à l’intelligence, guidera le mental, l’esprit et le corps, ce qui engendrera l’harmonie entre le mental, l’esprit et le corps d’une part, et le Soi d’autre part. » Le Soi peut alors utiliser les forces de la vie pour transformer ce qui l’entoure et effectuer des « miracles ». Le mental, l’esprit et le corps ne sont que des véhicules.

La conscience est la lumière de la vie. Tout acte accompli en dehors de la conscience conduit à la destruction. Toute pensée qui vous conduit à l’égoïsme vous éloigne de la conscience. Il n’y a pas de mémoire attachée à la conscience. La mémoire se situe dans le mental. Tous les soucis et les conflits résident dans le mental, jamais dans la conscience. La souffrance, la dépression, la toxicomanie sont des états du mental. La conscience vous libère et vous permet d’apprécier la vie.

Lorsque la conscience n’est pas encore éveillée, les différents « ismes » contrôlent le mental, l’esprit et le corps, et engendrent des divisions. Ceci est maya, l’illusion. Lorsque la conscience exerce son contrôle et vous guide, les « ismes » ne peuvent vous approcher. La conscience peut même amener un roi à renoncer à son royaume, enseigne Maitreya. Les privilèges divisent, interdisant à l’entité résidant en vous d’expérimenter l’unité. On ne peut toutefois rejeter tous les « ismes » simultanément, car ces idéologies sont des étapes sur le chemin. La conscience contrôle le rythme de l’évolution.

La conscience n’engendre pourtant aucun fardeau. L’individu demeure attentif, immaculé et pur. En étant conscient, vigilant, il trouve la grâce, la paix et le bonheur. Ce sont là les bénédictions du Seigneur.

La conscience sera finalement respectée dans chaque foyer et à l’école comme un don sacré, venant de Dieu, affirme Maitreya. La conscience est la mère de la création. Elle ne peut jamais être divisée ni imposée. Aucun manuel ne peut la décrire, car elle n’a ni commencement ni fin. La conscience peut seulement être vécue. Elle est une graine qui ce trouve dans toute la création et dans chaque individu.

La conscience est universelle. Elle n’ »appartient » à aucune religion, ni à aucun gourou, saint ou politicien. Selon Maitreya, lorsque vous jugez en disant : « J’ai raison, vous avez tort », vous devenez prisonnier de l’attachement. Le Soi doit toujours pratiquer le détachement. C’est de cette manière que la conscience grandira. Le Soi est neutre et exempt de toute souffrance. La conscience protège le Soi. Tout comme le corps a besoin d’être baigné, le détachement est le « bain » du mental et la conscience est le « bain » de l’esprit.

(Extrait tiré du livre de B. Creme, La Mission de Maitreya – tome 2)

Qui est Bouddha Maitreya

Qui est Bouddha Maitreya dans ENSEIGNEMENTS de MAITREYA maitreya1-225x300Sanat Kumara, est connu par beaucoup dans l’Est et l’Ouest Le Bouddha Maitreya ou par son titre honorifique tibétain, Sa Sainteté Gyalwa Jetsun Jampa Gonpo. Il a été intronisé et donné de nombreuses cérémonies de reconnaissance dans chaque lignée du bouddhisme tibétain. Il est l’incarnation Vivre Bouddha Maitreya, le Bouddha de la Médecine et est né en Oregon en 1951. Maitreya vient du mot sanscrit «Maitri» signifie libre et inconditionnelle bonté. Bouddha Maitreya est la réincarnation de Dieu sur Terre, le Logos Planétaire, qui a de nombreuses vies antérieures et des incarnations qui incluent Krishna, Gautama Bouddha, Jésus le Christ, Babaji, plusieurs incarnations reconnues au sein du bouddhisme tibétain Milarepa y compris le Tibet Yogi Saint, Padmasambhava et Djé Tsong Khapa. Bouddha Maitreya et son épouse Tara Mandarava ont toujours enseigné que la sagesse vient de donner et a le soutien de Tulkus, vivant saints dans le bouddhisme tibétain, l’un de leurs principaux axes ainsi que d’aider les occidentaux à apprendre la méditation profonde et plus propre d’auto-guérison par la transmission de ses bénédictions. 

 A travers la réincarnation, tous les saints de toutes les religions se réincarner et sont toujours avec nous. Le bouddhisme tibétain soutient et favorise cette réalité Tulku. Bouddha Maitreya et Mandarava soutenir plusieurs de ces saints afin que, par la bénédiction de leur relation avec lui, ils peuvent résumer leur vraie nature et leurs besoins pratiques et spirituelles pris en charge, leur permettant d’incarner pleinement ce qu’ils sont vraiment des vies antérieures et vivre une vie saine et heureuse dans cette vie afin qu’ils puissent mieux servir l’humanité et plus. Bouddha Maitreya et Mandarava Tara consolidé leur travail d’aider les réfugiés tibétains en exil et les monastères du Tibet en 1994, quand il a créé le premier centre de Dharma à Katmandou, au Népal. En 1996, ils ont fondé et établi l’Église de Shambhala Vajradhara Sangha Maitreya, 501c (3) à but non lucratif américaine Église bouddhiste offrant la possibilité pour les Occidentaux de devenir moines et de nonnes et de mener plus spirituelles et des services axés sur la vie ici, en Occident. 

 L’église représente à la fois l’Est et l’Ouest et les principes du christianisme et du bouddhisme, avec un accent sur ​​l’action caritative comme l’un des besoins fondamentaux de la guérison personnelle et planétaire. L’Eglise recueille des fonds fabriquons à la main et à la vente des outils de Bouddha Maitreya de guérison utilisées pour la méditation Shambhala , l’auto-guérison et d’autres de guérison. Conçu par le Bouddha Maitreya, ces outils de transmettre sa bénédiction comme une guérison et de transformation vigueur Buddhaic de la lumière, créant un pont télépathique qui guérit et apporte des bénédictions spirituelles qui aident à établir toute personne qui les utilise sur le chemin de l’âme. Elles s’appliquent en utilisant la géométrie sacrée énergique médecine vibratoire pour la thérapie Soul, transmuter les énergies négatives en augmentant Chi nature et de corriger les déséquilibres énergétiques dans le domaine éthérique. Plusieurs des moines et moniales consacrent leur méditation quotidienne à la réalisation de ces formes tandis que d’autres se concentrer sur la collecte de fonds par le biais de collecte de fonds éducatif et le partage des outils.  

Bouddha Maitreya et son épouse Tara Mandarava offre week-end Dharshan enseignements, retraites spirituelles, et les pèlerinages aux États-Unis , Royaume-Uni, le Tibet de la Chine, de l’Inde et du Népal. Aujourd’hui, l’Eglise a des centres du Dharma en Inde, le Népal, le Tibet de la Chine, Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Ils sont actuellement la poursuite de leurs travaux de guérison personnelle et planétaire en supervisant le développement d’un grand monastère, l’enseignement et le programme de retraite centre de la longévité – L’Eglise de Shambhala Vajradhara Monastère Maitreya Sangha & Retreat ® Therapy âme en Californie du Nord. Bouddha Maitreya et Tara sont Mandarava la création d’une communauté monastique qui comprend une extension de la vie Wellness Center et combine le développement de technologies pour la vie inoffensif pour soutenir et guérir l’humanité telle puissance solaire et éolienne, le logement durable et le recyclage, ainsi que l’agriculture aquaponique et hydroponique. L’Eglise de Shambhala Vajradhara Monastère Maitreya Sangha est un centre écologique, mais la réalité principale du monastère est la conception sacrée utilisée dans tous les aspects du monastère: le rapport phi de la pyramide centrale, la pyramide étant 51 degrés, les 6 cercles dôme placés autour de la pyramide dans un 6 étoile dirigée , les 51 degrés pyramides placées sur chaque dôme et le fait que toutes les pièces d’habitation et de retraite ont 51 pyramides degrés face au nord, tous basés sur la forme sacrée du corps humain et sa relation avec les formes sacrées qui aident l’âme à éveiller et à transformer le mental inférieur et inférieur émotions pour devenir plus spirituel incarné sur le plan physique à la fois pour la personne et pour la planète, comme les temples sacrés construits partout dans le monde sont universellement connecté. Cela permet aux États-Unis en devenant guéri en tant que nation. Cette réveille les nations à l’amour et la guérison à éviter des guerres et du soutien politique de ces guerres.

Issu du site  

La canalisation holographique

 

La canalisation holographique dans TRANSITION vers le FUTUR bouleToute expérience faite sur le plan terrestre ou hors du plan terrestre, à fréquence élevée (amour) ou basse (peur), se produit de façon simultanée et holographique. On peut y accéder d’une juste manière si on a les compétences nécessaires pour le faire. Dans un sens plus linéaire, les expériences interdimensionnelles suivent une ligne de temps que nous avons collectivement consenti à appeler le passé, le présent et le futur.

Ces expériences qui paraissent séquentielles sont enregistrées de façon holographique ou projetées dans les éthers de cette planète. Je parle ici de l’Akasha, ou Salle des Annales. Les Annales akashiques contiennent les projections mentales les plus subtiles aussi bien que les plus denses. Toutes les projections au niveau interpénétrant le plus subtil sont pure lumière, son et couleur, au-delà du temps et de la forme, selon notre compréhension de ces concepts. Lorsque les énergies les plus subtiles ralentissent leur fréquence vibratoire, elles deviennent des formes géométriques « sacrées », « des lettres de feu » et « des sons porteurs d’un message primordial » – les composantes du langage et de la forme. Le mot parlé ou projeté est source de création infinie, et qui dit création dit fréquences vibratoires. Alors que ces sons subtils s’accordent avec la vibration terrestre du projecteur/de l’observateur, ils s’unissent en diverses formes interactives dynamiques d’après l’intention mentale et l’état émotionnel du « je » qui regarde à travers une lentille perceptrice sujet/objet.

Dans un sens psycho-spirituel plus général, on peut considérer ces projections comme « l’inconscient collectif » ou les royaumes archétypaux, mythiques et imaginaires. Il est possible pour une personne d’accéder aux Annales akashiques et aux royaumes mythiques si elle a une sensibilité particulièrement aiguisée et une réceptivité et une résonance suffisantes. Quand l’esprit ordinaire accède à n’importe lequel de ces royaumes, les frontières de la différence conceptuelle se mettent à fondre.  Ce sont les fréquences d’expansion et de contraction que le voyageur interdimensionnel habile et conscient ressent qui lui permettent de connaître le terrain plutôt que ce qu’il voit ou entend et que son esprit conditionné filtre le plus souvent.

Quand un canal talentueux et compétent est capable de bien pénétrer les plans interdimensionnels de la conscience, sa ou ses capacités d’accéder à ces réalités peuvent devenir si raffinées et exactes qu’il a de plus en plus d’occasion de servir de scribe et de pont entre les mondes. Mis à part l’écriture ou le langage parlé, ses communications peuvent prendre d’autres formes, en passant par les arts et les sciences. Dès lors, beaucoup d’âmes peuvent bénéficier de son service compatissant de traducteur interdimensionnel et d’explorateur.

Pour la plupart des canaux interdimensionnels, l’expérience se présente sous une forme auditive, visuelle ou kinesthésique. Puis, elle est ramenée à un niveau transmissible ou traduite par « on me dit… je vois… je sens… » Ensuite, le canal distille son.ses expériences dans une communication visuelle ou verbale. Dans le cas de Claire Heartsong   , tous ses cinq sens étaient engagés à ces moments où il lui fallait transmettre un caractère d’urgence catalytique. Autrement dit, il y avait une possibilité de « transporter » le lecteur plus directement dans la scène décrite par l’entremise des souvenirs de son âme contenus dans les Annales akashiques. De la sorte, le lecteur dont la capacité de résonance est élevée peut avoir accès à ses Annales akashiques et être « présent » dans le récit à travers sa lentille perceptrice unique pour recevoir l’information, la guérison et la connaissance désirée. Si le lecteur a aussi l’intention d ‘éveiller sa conscience obscurcie et de la guérir, il peut, par mots et au-delà de ceux-ci, recevoir des énergies de haute fréquence en entrant dans un champ d’énergie de transmutation et d’activation. Ces énergies catalytiques lui sont transmises à des moments appropriés et de manières appropriées, au moyen de la narration, selon son état de préparation et son intention.

A ces points charnières et hautement dynamiques de la narration, la physicalité de Claire était en quelque sorte dédoublée. Vous pourriez dire que Claire se bilocalisait. En tant que scribe empathique, elle devenait physiquement consciente de la ligne de temps d’Anna (Grand-mère de Jésus) et, pendant que son corps était assis devant l’ordinateur et qu’elle était en train d’écrire, sa pensée et ses sens établissaient le pont entre les deux mondes. Le processus en était un de collaboration, en ce sens qu’elle décrivait ses expériences holographiques par des mots qui provenaient de trois sources convergentes. Grâce à une première source, elle accéda aux expériences holographiques contenues dans les Annales akashiques d’Anna en tant qu’Anna. Grâce à une deuxième source, elle accéda aux Annales akashiques des souvenirs de son âme parce qu’elle « fut/est » témoin et participante dans le drame du Christ. La troisième source de mots descriptifs qui ajoutèrent de la matière à Anna, grand-mère de Jésus se trouve dans l’esprit de sagesse de la Claire d’aujourd’hui ainsi que dans ses filtres ancestraux karmiques et culturels. Elle a collaboré avec Anna tout au long du processus de manière que les expériences et son point de vue culturel puissent être compris par l’esprit analytique moderne et par le cœur intuitif qui n’est pas limité par les concepts, le temps ou l’espace. A d’autres moments, Claire transcrivait simplement les paroles d’Anna telles qu’elle les entendait. Cette collaboration à une approche auditive ramenée à un niveau transmissible se déroule en ce moment, alors que Claire écrit ce message pour des lecteurs.

Issu du livre : Transition 2010 – série Kryeon – Redéfinir la dualité, canalisé par Lee Carroll  et les invités comme Anna, grand-mère de Jésus, en page 229.

La Mort fait partie de la Vie

 

 

La Mort fait partie de la Vie dans SAGESSE des PLEIADES jesus Votre voyage sur la Terre appartient à votre legs spirituel car la mort ne détruit pas la conscience ; vous continuez à apprendre, à évoluer et à vivre des vies dans de multiples cycles temporels. Vivre c’est aussi savoir comment mourir. Vous pouvez apprendre à vaincre la peur de l’inconnu et à utiliser votre volonté et votre intention pour suivre votre conscience vers une autre réalité, laissant derrière vous votre forme physique avec dignité. La mort fait partie de la vie.

 Ce n’est pas un acte gratuit ; c’est un consentement justifié. Vous avez plus de  pouvoir sur votre destinée et sur votre mort que vous ne l’imaginez. Il faut apprendre à interpréter votre réalité dans une optique multidimensionnelle et pleine de sens. Autrement, vous serez captif de scénarios d’impuissance comme la guerre, la famine, la maladie ou tout autre des moyens magiques que vous employez pour vous restreindre. La décision qui s’impose à tous consiste à choisir entre la fréquence de la peur ou celle de l’amour.

 L’amour de votre combustible, et votre don le plus sublime en cette vie, c’est votre version particulière de sa fréquence.

 Lorsque vous cherchez à acquérir un pouvoir personnel, vous vous mettez à vivre véritablement. Il est sage de vous souvenir que vous êtes ici-bas pour des raisons que vous continuerez à découvrir graduellement ; ce n’est pas parce que vous ne voyez pas une chose qu’elle n’existe pas. L’électricité, les ondes radiophoniques, les micro-ondes, les radiations cosmiques, les formes-pensées et les êtres provenant d’autres réalités sont susceptibles d’influer de temps à autre sur votre destinée, et fortement, sans toutefois que vous vous en aperceviez. Our vivre à l’époque actuelle, il faut du courage, de l’assurance, du dynamisme, de la stabilité et, absolument de l’amour propre. Mais il faut aussi savoir que vous avez choisi d’être ici pour d’excellentes raisons. Nous vous demandons d’agir dans le monde, de contribuer au maximum en produisant consciemment des pensées qui vous renforceront et vous rendront apte à saisir et à suivre les vagues du potentiel nouveau. N’oublier pas que décider de prendre un risque, c’est essentiellement mener une existence libre.

Extrait du livre : SAGESSE DES PLÉIADES, BARBARA MARCINIAK – Ariane Éditions page 245.

Suggestions lors de rencontres d’entités basées sur la peur

 

 Suggestions lors de rencontres d'entités basées sur la peur dans TRANSITION vers le FUTUR air3Placez immédiatement l’entité ou l’énergie dans une bulle de lumière et demandez qu’une puissante expression d’amour bien réelle pour vous se manifeste en vous et sur celle-ci. Vous pouvez choisir une représentation personnalisée, telle que le Christ, Mère Marie, Bouddha, l’archange Mickael ou une énergie plus impersonnelle comme le soleil, une forme géométrique radiante ou toute autre expression qui vous permet d’imaginer une lumière dorée et chaude vous enveloppant.

 Puis, faites pénétrer cette énergie de lumière dans votre plexus solaire et votre cœur en l’inspirant, jusqu’à ce que vous voyiez, entendiez ou sentirez une présence aimante et pénétrante.

 Maintenant, permettez à l’énergie de l’amour de vous assister afin d’être calme et plus détendu. Sentez l’énergie lourde, basée sur la peur, être comportée loin de vous par cette présence aimante à un endroit où elle peut guérir ou sentez-là se faire absorber complètement dans la lumière par un pouvoir plus grand que celui de votre ego.

 Désengagez-vous de l’expérience et ancrez-vous dans le nouveau présent en étant attentif à votre corps, à votre respiration et à vos sens. Délassez-vous et sachez que vous êtes en sécurité. Lâchez prise, pardonnez.

 Vous seul dirigez votre expérience. Le libre arbitre humain est toujours honoré. Dès que possible, tenez-vous debout, les pieds nus sur le sol, ou prenez une douche ou un bain. Sentez votre colonne vertébrale devenir forte et droite, votre cœur et votre ventre se libérer de toute tension. Soyez reconnaissant pour la sagesse acquise et la paix que vous ressentez maintenant.

 Avec le temps, recherchez des enseignements authentiques sur la façon de méditer et d’élargir votre conscience sans faire usage de drogues ni vous adonner à des cultes ou faire le jeu de manipulations religieuses. Soyez patient et compatissant envers vous-mêmes. Il n’y a rien à atteindre, à arranger ou à faire ; ce genre de pensées crée seulement de l’inquiétude et plus de difficultés. Votre nature profonde est celle du Christ et du Bouddha, grandes Lumières infinies attendant patiemment et avec compassion que vous arriviez, c’est-à-dire que vous vous souveniez que vous êtes et avez toujours été celui que vous recherchez.

 Quand viendra le moment de « vous connaître vous-même », vous, le maître projectionniste, fournirez le miroir divin. Les agents nettoyants viendront automatiquement ! Ce n’est pas là une théorie conceptuelle, mais une expérience de connaissance interdimensionnelle très réelle. Vous, mon cher ami, êtes l’Amour et la Sagesse incarnés ici sur la plante Terre.

 

Issu du livre : Transition 2010 – série Kryeon – Redéfinir la dualité, canalisé par Lee Carroll  et les invités comme Anna, grand-mère de Jésus, en page 225.

Message des Déesses

           par Claude Traks

Message des Déesses qui sont en train de reprendre les rennes de cette Humanité au faux dieu sado maso en aidant Terre Gaïa dans son Ascension ! *

Message des Déesses dans ENFANTS INDIGO page-189x300Absolument tous les modes de vie et de pensée des cultures patriarcales sont faits pour nous éloigner de la seule source d’énergie qui soit illimitée et saine, car adaptée à notre Divinité intérieure : l’énergie de nos cellules au plus profond de nous-mêmes, où chaque atome brisé recèle l’énergie d’une centrale atomique. Ainsi, pour toutes les âmes qui ont décidé de prendre vacance de leur Divinité, suivre la culture patriarcale sado maso est juste. Mais pour celles qui veulent retrouver leur Liberté et donc leur pouvoir Divin, il leur suffira de faire quasi exactement l’opposé de tout ce que le pape nous ordonne. Mais peut-être que cela vous choque que j’utilise l’expression « culture sado maso patriarcale » ? 

La manière d’accoucher 

La Bible nous ordonne : « Tu accoucheras dans la douleur ! » Je vais vous expliquer en quoi cette manière occidentale d’accoucher crée des personnes qui vont chercher sans cesse ce dont elles ont besoin à l’extérieur d’elles-mêmes, afin de combler leur vide intérieur, en possédant les gens, en ayant du pouvoir sur eux (on pompe l’énergie de celui qu’on domine), en consommant et possédant un maximum de biens matériels… Ce qui a amené à la crise actuelle. 

Plus que jamais, l’accouchement « à l’occidentale » et tous les petits gestes qui tournent autour, démontrent que le patriarcat est vraiment une culture sado maso anti-naturelle.

Éloigner l’enfant du corps de sa mère est un non-sens lourd de conséquences, vu que l’enfant confond son corps avec celui de sa mère ! Si on arrache le nouveau-né du corps de sa mère, celui-ci va se chercher à l’extérieur de lui-même. 

De plus, si on le met dans les bras du papa, on lui montre déjà qu’on l’arrache à son unité intérieure pour le mettre dans les bras d’un homme. On lui inculque déjà ici le pouvoir du patriarche. 

De plus, de nombreux bébés reçoivent encore une bonne petite claque, soidisant pour qu’il ouvre ses poumons et soit fort. Le frapper est lourd de conséquences, quand on sait qu’avant 3 ans l’enfant confond son aura avec celui de sa maman ! De son point de vue, c’est comme s’il se frappait lui-même ! L’accouchement dans la douleur est un merveilleux début pour son entrée dans cette culture judéo-musulmochrétienne sado maso ! 

  Élever les enfants dans une structure nucléaire (papa, maman et les enfants) 
J’affirme que la graine principale des majorités des souffrances évitables de cette Humanité se trouve dans le fait d’élever des enfants dans une structure nucléaire. En effet on sait aujourd’hui, à la lueur de la psychologie, qu’on ne devrait JAMAIS laisser un enfant sans attention les 3 premières années. En effet, il ne peut pas comprendre pourquoi sa maman ou son papa doit le laisser seul, tout ce qu’il comprend c’est qu’on l’abandonne. Il avait un Amour total pour ses parents et ils l’abandonnent. Cela aura de nombreuses répercussions en chaine durant toute sa vie. 

  1/ La prochaine fois qu’il ressentira un tel Amour, il aura tendance à le fuir, à l’étouffer (possessivité) ou a en avoir peur. Les femmes et les hommes choisissent souvent un partenaire qui « nourrit leurs névroses » même si cela n’a pas grande chose à voir avec l’amour. Du coup, ils finissent par prendre des distances voire même de se séparer et l’enfant va grandir « en manque de présence masculine ». 

  2/ Au moindre signe, ses peurs d’être abandonné ressurgiront. Il voudra donc attacher l’autre, notamment par un contrat de mariage. 

  3/ Comme les autres ne le rendront pas heureux, il va accumuler les possessions en croyant que comme cela on l’aimera plus, mais il est bien connu que les gens riches en argent n’ont pas vraiment d’amis, donc on veut « avoir » toujours plus de choses… 

Ce qui amène à la situation actuelle où des bandits en col blanc agissent comme des criminels pour posséder les états. Dans les sociétés matriarcales (qui étaient dominantes sur Terre avant l’ère Sumérienne) on n’avait pas le droit d’élever un enfant en dehors d’une tribu ou d’une famille élargie. 

  Depuis le jour où un être invisible m’a dit que la clef des clefs c’est de comprendre que les Mondes Divins sont à l’exact opposé des valeurs de notre culture patriarcale, je n’ai cessé de m’amuser à renverser toute cette culture. 

Hier, l’idée de renverser la croix chrétienne m’a traversé avec une force inouïe. La croix chrétienne représente une ligne verticale qui passe à travers tous les chakras, et une horizontale qui symbolise la connexion avec les mondes horizontaux qu’on devrait aborder en mettant la priorité au niveau du chakra du coeur. En fait, si on renverse ce symbole, la ligne horizontale passe par le chakra de la volonté (Hara) et ce symbole prend alors la forme d’une épée ! Ce qui est amusant, c’est que le Vatican (qui est le pire ennemi du christ, au cas où vous n’auriez pas compris) considère que la croix renversés symbolise satan. 

Bien sûr, la majorité des gens ne seront pas d’accord car ils n’ont pas compris que le plus important de tout c’est leur volonté. Ils croient que le but est de ce se centrer sur le chakra du coeur, mais à quoi bon arriver à discerner ce qui est juste de ce qui l’est moins, si on n’a pas la volonté de le mette en pratique !?!? Et c’est exactement ce qui se passe chez tous ces passifs et ces égoïstes du nouvel âge. Ils savent que ce monde est injuste, mais ils ne s’occupent que de donner de l’Amour à leurs proches, et si leur pays fait qu’un enfant meurt de faim toutes les 3 secondes, ils mettent ça sur le compte de la Loi injuste du karma. Ils ne bougent pas le petit doigt, certains se disant même que cela serait prétentieux de vouloir changer ce qui est, car cela reviendrait à changer la volonté de Dieu. 

Lorsqu’on centre sa Conscience sur le hara (chakra volonté), on peut toujours être influencé par le chakra du coeur qui n’est pas loin. Mais notre centrage est beaucoup plus ancré car il est plus proche du chakra racine. Si on centre sa conscience sur le coeur, on est trop influencé par les chakras supérieurs ce qui crée un décalage entre ce qu’on veut et ce qu’on incarne. Exactement comme les nouilles âge et les religieux qui parlent d’amour mais soutiennent des valeurs qui détruisent l’Humanité ! 

De plus, le but de la vie c’est d’apprendre et on ne peut apprendre que lorsqu’on décide par soi-même, on peut apprendre plein de choses notamment de ses erreurs. Mais lorsqu’on laisse d’autres choisir, l’apprentissage n’est pas aussi efficace ! 

Conclusions 

J’affirme donc que le but même de notre incarnation sur Terre Gaïa c’est de nous dégoûter à tout jamais des modes de vie des cultures dites patriarcales. 
J’affirme qu’une âme assez immature et suiveuse pour suivre une culture qui dit « au plus tu souffres dans cette vie ci, au plus tu as de chance d’aller au paradis ensuite », est une âme qui sera recyclée, tant elle est incapable de choisir par elle-même. 
Et si cette affirmation te choque, je t’affirme que tout ce qui en toi est choqué par cela, sera recyclé ! Tout ce qui en toi est en harmonie avec la culture judéo chrétienne partira au recyclage ! 
J’affirme que seuls les enseignants, guérisseurs, moines et autres shamans qui mettent ce point de vue en avant oeuvrent directement et consciemment à la libération de l’Humanité. 
En d’autres mots tous les enseignants, guérisseurs, shamans, médiums qui n’enseignent pas que la famille nucléaire, la possessivité en amour et la culture patriarcale en général sont les principaux gardiens de la prison, vous feront peut-être du bien, mais au final vous payerez le plus haut prix pour cette facilité : la perte de l’immortalité de votre âme… 

Est-ce si difficile de croire que les Cathos enseignent le contraire du message des Maries et de J.C., que les musulmans et le Coran enseignent le contraire du message de Mohammed et Fatima et que la Torah enseigne exactement le contraire du message d’Abraham ? Est-ce si difficile à comprendre ? Pourtant c’est l’évidence ! D’ailleurs est-ce si difficile de comprendre que si Jésus et Marie Madeleine n’étaient pas mariés, c’est que leur message principal c’était de rejeter le mensonge du mariage ? 

Toute âme a pour but ultime de retrouver l’état d’Esprit de son monde Divin. Tout le reste n’est que distraction… 

Pour en savoir plus, lisez mon livre « 2012, n’est pas une blague… ». Si vous avez peu ou pas d’argent vous pouvez proposer ce que vous voulez sur claudetraks.com. L’enseignement Divin est gratuit ! 

La question c’est : avez-vous assez d’Amour pour les enfants pour oser aller dans le sens inverse de tous les moutons des traditions religieuses, shamanique et nouvel âge ?

A lire de Claude Traks : 
« 2012 n’est pas une blague, même si quasi tout ce qu’on vous a dit sur cette date est faux ! » 

 

Venez nous rejoindre sur le forum de Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Les Peuples du Centre de la Terre

 

la Mission de la Race Bleue.

Les Peuples du Centre de la Terre dans CITE INTRATERRESTRE eau Avec ses deux principales entrées situées, l’une au Pôle Nord et l’autre au Pôle Sud, la Terre Creuse n’est pas à proprement parler un « continent » au sens où l’on entend ce mot lorsque l’on parle de l’Afrique ou de l’Asie par exemple, mais un ensemble de vastes cavités, dont certaines dépassent la superficie de pays comme la France ou l’Allemagne. Elles sont reliées entre elles ainsi qu’à un océan central par de gigantesques tunnels qui, contrairement à ceux que nous avons creusés en surface, sont merveilleusement éclairés et fort agréables à traverser ! (Cf. notre page : Les eaux vives de la Terre Creuse).

 Ce « continent », que certains ont baptisé El Dorado, d’autres Thulé, d’autres Shangri La, d’autres encore Agartha, englobe des régions situées sous l’ancienne Lémurie, sous les Amériques, sous le centre de l’Océan Atlantique, sous le sud de l’Italie et la Mer Égée, sous l’Afrique nord-occidentale, sous l’Australie, sous l’Inde et les Himalayas, sous les pôles Nord et Sud. Un grand nombre d’entrées secondaires permettent d’y accéder par un système de galeries adjacentes aux tunnels du réseau principal. Parmi ces multiples entrées, figurent celle des Pyrénées qui se trouve sous le Pic de Bugarach, à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Rennes-le-Château, celle de Lhassa au Tibet vers laquelle il existe un moyen d’accéder secrètement depuis le Palais du Potala, et celle du Pérou, qui est située sous le lac Titicaca, et où se trouve un sas par lequel transitent les traceurs magnétiques en provenance de différentes planètes de notre galaxie. 

La Terre Creuse fut colonisée par plusieurs races bien avant que notre ancêtre, « l’homo erectus » n’apparaisse en surface à la suite de « clonages croisés » qui impliquèrent de nombreuses civilisations d’outre-espace. (Cf. notre page : Origines génétiques extraterrestres de l’homme).

 La « surface interne » de notre planète abrite différents peuples, parmi lesquels

figurent notamment :

- un groupe de Colons intragalactiques. Ils viennent des Pléiades, du Centaure et de la Lyre, mais aussi du Bouvier, du Cygne, d’Orion, de la Licorne, de Cassiopée, et d’autres systèmes habités de notre galaxie. 

- plusieurs groupes de Terriens membres de civilisations disparues, ou invités à rejoindre la Terre Creuse en raison de leur avance sur le niveau global d’évolution spirituelle des populations installées en surface. Parmi ces groupes figurent les Lémuriens de Telos, qui vivent à environ 1 kilomètre sous le Mont Shasta en Californie et les « Cathariens » de Porthologos (à ne pas confondre avec les Cathares de Montségur, bien qu’ils aient eu une influence sur les mouvements cathare et albigeois), qui se situent beaucoup plus en profondeur sous la Mer Égée. Ils forment deux collectivités de chacune plusieurs millions d’âmes. Selon différentes traditions, ils ont déjà accueilli au sein de leurs cités resplendissantes de très célèbres visiteurs, parmi lesquels on compterait Saint-Jean, l’alchimiste Nicolas Flamel, et même le plus grand des Maîtres esséniens, Jésus lui-même : certains y auraient séjourné durant plusieurs siècles, dans une dimension très proche du plan physique, mais d’une densité cependant moindre. 

- des représentants de races dites « négatives » ou dominatrices, comme les Draconiens ou les Zétas réticulaires parfois appelés « Petits Gris » (bien que l’apport de ces derniers à l’humanité comporte de nombreux aspects bénéfiques pour notre évolution).

 - enfin, une race de « Gris Positifs » originaires de l’ancien Soleil Central de notre galaxie. Ils vivent dans la cinquième dimension, mais maîtrisent parfaitement les techniques de matérialisation/dématérialisation. La silice constitue leur base biochimique, au contraire des êtres de la surface terrestre dont la base est le carbone.

 En raison de ce particularisme, ils sont génétiquement cousins des Zétas de Reticulum, bien qu’ils aient une taille beaucoup plus grande et la peau de couleur beue-verte. Le Peuple intraterrestre des « Grands Gris » (qui est donc en réalité composé de très beaux êtres à la peau bleue) représente les Exécuteurs directs de la Volonté du Père au sein de notre Univers. 

Le salut fraternel de la Race bleue à l’humanité, selon Sergio Macedo 

Ce n’est pas par hasard que celui que les théosophes présentent comme « le Roi du monde » et qu’ils identifient à l’Être de la Terre, est perçu par les plus grands télépathes du monde entier comme « l’Homme Bleu » ou « l’Homme en bleu » (Cf. notre page : L’Humanité unie dans la Lumière). 

Dès 1964, dans son livre intitulé « Les Vaisseaux Cosmiques », le clairvoyant colombien Samaël Aun Weor avait déjà apporté sur cette civilisation les précisions suivantes :

« Des êtres avec une peau d’une belle couleur bleue, possédant une très haute spiritualité et une grande science, accompliront, dans le futur, une mission transcendantale. Il y a, au pôle Sud, une ville qui se trouve sous Terre. Là vit une race bleue, venue de la Galaxie Bleue. Les êtres de cette race ont conservé leurs navires cosmiques. Ils se nourrissent d’algues et de végétaux marins. 

Mais comprenez-moi, les hommes provenant de la Galaxie Bleue n’ont pas de maisons de glace, comme les esquimaux, ni rien de ce genre ; il serait absurde de penser que ces créatures vivent entre des blocs de glace. Il faut vous faire à l’idée qu’ils ont une cité souterraine, construite dans les entrailles même de la Terre. S’il y a des glaces au-dessus des pôles terrestres, cela n’affecte nullement la cité submergée. Il n’existe pas de problème de climat pour les hommes bleus. Il est évident que, s’ils ont pu conquérir l’espace infini, ils disposent d’une technique avancée, réellement supérieure à la nôtre. Dès lors, il n’est pas difficile de comprendre qu’ils ont pu créer leur propre milieu climatique dans leur mystérieuse cité. Je suis en mesure de certifier que c’est une ville assez grande, très semblable, pour ce qui est des dimensions, à la ville de Mexico. Elle compte plusieurs millions d’habitants et un grand nombre de maisons, rues et avenues ; on y voit aussi un vaste terrain où se trouvent leurs vaisseaux cosmiques. 

Naturellement, leurs études sont d’un type avancé ; il s’agit de sciences cosmiques, de sujets spirituels élevés, d’études de la nature, etc. Il n’est pas superflu de vous dire que dans cette grande agglomération mystique et ineffable resplendit le Sphinx, symbole de la Sagesse initiatique. Les hommes authentiques, les hommes cosmiques, n’ont pas besoin d’argent pour vivre, ils ont un système économique immensément supérieur à ceux que nous avons, nous, les pauvres « animaux intellectuels » de la Terre. 

En leur temps et à leur heure, ces êtres entreront en action pour aider l’humanité de façon concrète. On nous a dit qu’ils s’en iront dans les rues, publiquement, partout, pour appeler les gens au repentir. Ils sont extraordinairement spirituels. Les Maîtres de cette Galaxie, portés par l’Amour Universel, se sont beaucoup préoccupés de notre humanité terricole, en nous prodiguant sans cesse leur aide depuis la nuit profonde des siècles. Ils furent en réalité ceux qui instruisirent les architectes des pyramides, ceux qui enseignèrent la Doctrine Secrète aux Atlantes et aux Égyptiens, ceux qui établirent les Mystères glorieux des puissantes civilisations de Chaldée et d’Assyrie. »

 Venez nous rejoindre sur le forumhttp://devantsoi.forumgratuit.org/ 

Extrait de « Les Vaisseaux Cosmiques » – 1964 – de Samaël Aun Weor

Le discernement sage et mûr de la canalisation

 

 Le discernement sage et mûr de la canalisation dans TRANSITION vers le FUTUR 9218fc571-        Lorsque vous recevez une communication, avez-vous l’impression d’accéder à votre propre moi sage, expansé, et compatissant ?

-        Eprouvez-vous une pénétrante sensation d’ouverture, de quiétude et d’humilité ?

-        Si d’autres entités apparaissent aussi, leur présence et leur communication reflètent-elles l’amour, la sagesse et le bon sens ? 

-        La communication que vous recevez est-elle alignée sur vos valeurs et vos pratiques de ne faire aucun mal dans toutes vos relations ?

-        La signature de la fréquence et l’information ouvrent-elles immanquablement votre cœur et le portent-elles à s’ouvrir encore davantage, apportant plus de clarté et de perspicacité à votre esprit, et soutiennent-elles l’égalité et une connexion bienveillante avec toute la vie ?

-        Votre attitude est-elle impartiale, pleine d’humour et de légèreté ?

-        Votre guidance interdimensionnelle adopte-t-elle la voie du milieu qui donne des résultants pragmatiques et prévisibles susceptibles d’être partagés avec les autres de façon salutaires et joyeuses ?

-        Pouvez-vous affirmer que tout ce dont vous faites l’expérience est vous ?

-        Que vos perceptions et vos personnalisations des énergies reflètent votre évolution de conscience et votre état d’esprit à tout moment dans le temps, peu importe jusqu’à quel point vos expériences interdimensionnelles sont expansées et réelles pour vous ?

 

OU

 

-        Votre moi parle-t-il de manière inintelligible, créant de la confusion dans votre esprit et poussant votre corps à se contracter ?

-        Est-il indiscipliné ou irrespectueux de votre sens de vous-même et de vos frontières ?

-        Est-il en relation avec vous comme s’il était autre que vous et mieux que vous, plus sage ou plus puissant que vous ? Renforce-t-il votre désir de vous échapper de votre vie présente et de ce monde ?

-        Est-il inconsistant, se sentant abruptement à l’aise ou inconfortable, aimant ou dur ?

-        Ressentez-vous qu’il vole trop haut, qu’il est maniaque ou hystérique, ou trop déprimé, dépressif, paranoïaque.

-        Se prend-il trop au sérieux ou vous pousse-t-il à vous prendre trop au sérieux, à devenir pompeux et à vous mettre sur la défensive ?

-        Vous persuade-t-il de rechercher la grandeur à l’extrême ou exige-t-il que vous passiez à l’austérité extrême ?

-        Vous amène-t-il à vous sentir spirituellement supérieur aux autres ou immunisé contre les conséquences que les autres connaissent ?

-        Fait-il des promesses qu’il ne peut sans doute pas tenir ?

-        Est-il manipulateur en quelque sorte, vous punissant, vous critiquant et vous rendant plus important que vous ne l’êtes ou vous excuse-t-il d’avoir ce comportement avec les autres ?

-        Crée-t-il de la peur et de la confusion ou demande-t-il et justifie-t-il de faire le mal ?

 S’il y a quelque indice de certaines ou de toutes ces projections basées sur la peur, je vous en prie ARRETEZ. Je vous encourage à prendre une longue pause. S’il vous est impossible de faire une pause ou si vous trouvez i de vous dégager de ces énergies ou de ces expériences, CONSULTEZ une personne qualifiée qui est alignée sur une pratique de psychologie transpersonnelle incluant l’aspect spirituel de l’être. Sondez profondément votre âme. Soyez disposé à guérir les zones sombres et les projections de votre ego qui déforment votre réception et votre perception. Avancez avec prudence, si toutefois vous avancez. Souvenez-vous que le mental est un projecteur d’illusions. La clarté et le discernement sont donc nécessaires. Il y a aussi des entités astrales liées à la Terre et encore attachées à leurs penchants et à leurs traumatismes. Ces âmes désincarnées et ces formes d’énergie projetées mentalement sont attirées par les âmes naïves pour nombre de raison. « Qui se ressemble s’assemble », par amour ou par peur. Soyez sage, courageux, compatissant, et sachez dire non quand il le faut ;

 Répondez alors avec une gentillesse aimante, mais ferme. Ne réagissez pas avec peur ou colère. Dites non, même quand ces énergies semblent être des aspects de votre moi qui demandent à être guéris. Faites-vous guider pour savoir comment vous engager efficacement dans pareille guérison et poursuivez seulement si vous sentez qu’il est important de le faire pour votre bien-être. Approchez ces énergies avec calme et adresse, et ce, uniquement lorsque vous êtes totalement ancré dans votre corps et que votre esprit est clair et concentré sur le moment présent !

 

Issu du livre : Transition 2010 – série Kryeon – Redéfinir la dualité, canalisé par Lee Carroll  et les invités comme Anna, grand-mère de Jésus, en page 223.

Canaliser la conscience interdimensionnelle

 

Canaliser la conscience interdimensionnelle dans TRANSITION vers le FUTUR noir-et-blanc-215x300 De nombreuses âmes sur ce plan terrestre, ont ouvert leur conscience à d’autres plans d’existence. Je souhaite leur présenter ma perspective et leur offrir quelques conseils sur les expériences interdimensionnelles, des conseils, en cette période transitoire, qui pourraient leur être utiles dans l’exploration de ce mystérieux terrain.

 Premièrement, il n’est pas exceptionnel d’accéder à une matière interdimensionnelle. Presque tous les gens reçoivent de telles communications par le truchement des rêves, de l’intuition oud es états altérés. Ces portails de conscience en expansion sont souvent induits par des pratiques de méditation qui permettent à la conscience de s’épanouir, par des drogues psychédéliques ou par une situation catalytique survenue spontanément. Une expérience commune à bien des gens, par exemple, est le haut degré d’unité et de béatitude ressenti pendant et après l’orgasme sexuel. Les portails de conscience cosmique peuvent être atteints lors d’un pareil moment d’expansion et d’ouverture quand une intention consciente et la compétence sont au rendez-vous. Se basant sur cette perspective générale, chaque personne est un « canal interdimenonnel » puisque chaque âme est un être interdimensionnel qui a la capacité d’avoir des expériences directes de sa conscience au-delà des cinq sens physiques et du mental conditionné. Cette connaissance directe des royaumes subtils de la conscience est connue sous plusieurs noms, dont la gnose ou ce que j’appelle la conscience de l’âme.

 En cette période difficile de l’existence sur terre, la plupart des âmes ont choisi de limiter sérieusement leur perception interdimensionnelle bien qu’elles vivent inconsciemment de telles expériences simultanées à chaque moment qui passe. Vous pourriez dire que la conscience collective est essentiellement endormie. Cependant, et pour une grande variété de raison, quelques âmes ont choisi d’éveiller leur conscience de l’âme pendant leur incarnation à une époque quine soutient pas particulièrement une telle aventure. Les raisons d’entreprendre ce processus de réveil et la forme de ce processus varient d’une personne à l’autre. Bien qu’il y ait nombre de variables, il est une chose que ces individus ont en commun. Sur le plan de l’âme, il s ont tous choisi de s’éveiller à une plus grande conscience de leur vraie nature dans cette incarnation. C’est à de telles personnes que je m’adresse, car elles peuvent entendre mon message avec des oreilles interdimensionnelles et recevoir mes explications interdimensionnelles avec un esprit suffisamment clair et un cœur ouvert.

 Bien que nous soyons tous des « canaux interdimensionnels » nous devons questionner la valeur de nos expériences expansées et de nos communications. Celles-ci nous aident-elles à exprimer davantage de bonté, d’intégrité et de paix ? du bavardage fugitif et souvent embrouillé des rêves à la conscience la plus lucide d’être l’Absolu (le bien-aimé) il est clair que nos expérience interdimensionnelles reflètent une vaste étendue de conscience. Elles sont toutes valables ; mais toute expérience de conscience ne nous ramène pas à la maison, où nous pouvons nous reposer dans la splendeur de la quiétude et de la connaissance directe.

 Il est important de comprendre ce qui nous motive à examiner les réalités parallèles et à explorer notre terrain intérieur, à guérir les blessures de notre âme et à endosser la responsabilité de nos projections à facettes multiples. Les pièges abondent sur le chemin, que nous soyons frappés par l’intense lumière éblouissante du Bien-aimé, ou que nous trébuchions sur les dures pierres de l’ignorance camouflées par les ombres de la peur. Nous avons besoin d’observer fréquemment ce dont nous faisons l’expérience et notre rapport à cette expérience à la lumière d’un examen prudent et honnête, car une fois ouverts à notre immensité, nous ne serons jamais plus les mêmes personnes. Le fait que nous devenions conscients de notre interdimensionnalité ne signifie pas nécessairement que chaque expérience ou chaque communication a de la valeur, qu’elle est vrai e ou sage, ou que nous trouverons le processus d’éveil aussi confortable que l’ego aimerait qu’il soit ; traverser les frontières de l’ego d’un soi perçu comme séparé et s’avancer dans l’unité nous propulse dans les feux alchimiques de l’Amour. Et c’est là une épée à double tranchant. Nous pouvons devenir plus livres dans nos vies pace que nos esprits sont vraiment illuminés, ou nous pouvons nous leurrer, nous illusionner et devenir plus confus que nous l’étions avant de venir frapper aux portes du Grand Mystère.

 Un vaste éventail d’individus s’éveille au plan interdimensionnel. Certaines âmes sont mûres et bien préparées à amener leur rebut karmique à son point de résolution, mais certaines âmes immatures ne le sont pas. Le lot va de ceux qui démontrent une conscience illuminée hautement évoluée et mature sur le plan émotionnel, à ceux qui démontrent une conscience immature, égocentrique et obscure ; au départ, il y a les êtres illuminés et pleinement réalisés appelés les avatars (le Christ, le Bouddha). Puis viennent les âmes bien avancées sur le sentier de la libération spirituelle, soit les maîtres spirituels, les saints et les maîtres de sagesse, des êtres hautement fonctionnels et compatissants. Selon leur degré de réalisation de soi, ces hommes et ces femmes qui vivent leur existence au service des autres maintiennent un état constant de quiétudes lucide, embrassant ce qui est sans s’en saisir ni le repousser, et demeurant conscients à chaque respiration, chaque pensée et chaque action. Ils n’attirent pas l’attention sur eux, car ils sont satisfaits de mener des vies ordinaires et simples, peu importe comment cette simplicité nous apparaît.

 Quelques-uns, anonymes, habitent dans une grotte. D’autres font un travail banal, et d’autres encore se plaisent dans des rôles de propriétaires, d’artisans ou de scientifiques. Quelques-uns sont des figures publiques, jonglant avec des horaires complexes et faisant de la scène mondiale leur résidence. Leur luminosité constant est stable, et leur attitude heureuse attirent les âmes qui s’éveillent et cherchent elles aussi à connaître l’Absolu, leur vraie nature. La plus grande joie de ces êtres consiste à apporter l’étreinte éternelle du cœur aimant dans un monde relatif.

 A l’autre bout de l’éventail des pèlerins, on retrouve des âmes sensibles, souvent blessées, qui sont éveillées u plan interdimensionnel, mais dont l’ego filtre en déforme les expériences. Souvent, leur perception exagérée, qu’elle soit grandiose ou auto-dénigrante, sert leur ego plutôt que le plus grand bien de leur  âme. Dans leur naïveté ou leur ignorance, elles sont habituellement plus désorientées et effrayées que leurs voisins qui ont peu ou pas de conscience expansée. Au lieu de produire les fruits de la compassion et de la sagesse, leur conscience non ancrée apporte davantage de fragmentation et de mal, que ce mal soit voulu ou non ou que son effet soit important ou insignifiant. C’est là le danger d’ouvrir prématurément les portes de la conscience sans se soucient de la façon d’ont l’ouverture s’est produite ou se  présente. J’encourage ces frères et sœurs à s’abstenir de toute exploration interdimensionnelle supplémentaire ou à encadrer leurs expériences des autres mondes en s’engageant dans des pratiques spirituelles qui les aideront à rester ancrés, ou à s’offrir les conseils d’un bon psychologue ; par une guérison habilement menée et des pratiques dévotionnelles disciplinées, nombre de ces âmes peuvent en venir à apprendre le discernement et à se sentir à l’aise avec leur savoir interdimensionnel. En tant qu’âmes, elles s’enrichiront, elles acquerront de la maturité et pourront ainsi tirer profit de leurs expériences et en faire bénéficier les autres dans cette vie et d’autres à venir.

 Ici, je m’adresse spécialement aux initiés qui avancent sur le sentier de l’éveil, soit ceux d’entre vous qui se trouvent quelque part, au milieu de cet éventail de pèlerins. Que votre éveil interdimensionnnel ait eu lieu spontanément ou à la suite d’une longue et prudente quête et d’une pratique spirituelle, ou d’une combinaison des deux, il est important que vous receviez des directives claires. Si vous voulez réellement progresser dans votre démarche de réalisation de soi, vous devez prendre le temps de vous abandonner à une réflexion intérieure profonde. Au fur et à mesure que vous progressez d’une étape à l’autre, reconnaissants et attentifs, soyez humbles et faites des gestes conséquents. Cela vous servira.

Issu du livre : Transition 2010 – série Kryeon – Redéfinir la dualité, canalisé par Lee Carroll  et les invités comme Anna, grand-mère de Jésus, en page 219.

Mode de transmission de Anna

 

 

Canalisation de  Anna, la grand-mère de Jésus :

 

Mode de transmission de Anna dans TRANSITION vers le FUTUR i-grande-1785-dessin-de-la-sainte-famille.net_-150x150Avant de répondre, laisse-moi tout d’abord t’exprimer ma gratitude pour avoir choisi de traduire mes messages en langue française. Un plus grand nombre de personnes pourront ainsi recevoir les transmissions éveilleuses d’esprits qui passent par mes textes. En fait, et de certaines manières, les fréquences plus élevées et plus harmonieuses qui amènent l’âme à se souvenir peuvent habituellement être mieux captées dans les vibrations de la langue française que dans celles de la langue anglaise. En d’autres termes, le lecteur francophone qui s’ouvre à mon histoire en ayant l’intention de s’harmoniser avec moi sur les plans de la conscience non dualiste y parviendra peut-être plus facilement que le lecteur anglophone. Cela ne veut pas dire que ce dernier passe à côté de quelque chose, mais simplement qu’il doit s’accorder avec plus de justesse encore à la fréquence du texte.

Si mes messages avaient été traduits en araméen, ma langue maternelle, l’occasion aurait été encore meilleure pour le lecteur d’accéder à des royaumes moins dualistes et de capter une signification multidimensionnelle beaucoup plus exacte, car cette langue ancienne est basée sur les fréquences subtiles de la lumière – des fréquences qui facilitent naturellement  l’harmonie et l’unité. Comme l’hébreu, sa langue racine, l’araméen est une langue « sacrée », une des rares langues contenant des syllabes porteuses de messages intrinsèques qui traduisent les sons originaux de la création. Le français dérive du latin, une langue qui a conservé en grande partie ces syllabes primordiales porteuses de messages. L’anglais et le français, comme toutes les langues, ont un grand pouvoir de manifester diverses formes interactives sur le plan physique s’ils sont chargé d’énergie vibratoire, que ce soit des pensées gardées à l’esprit, exprimées à l’oral ou écrites.

 Le langage tel que vous le connaissez, manifeste d’abord l’énergie subtile sous une forme physique, mais il peut aussi servir de portail menant aux dimensions situées au-delà des sens physiques. Ces royaumes communiquent et manifestent beaucoup plus rapidement et plus directement en tant que lumière, sons et couleurs. D’une part, la personne peut accéder à ces vibrations subtiles, simultanément présentes dans sa conscience, quand le mental est tranquille et que la conscience focalise sur le moment présent. D’autre part, il est possible d’ouvrir des canaux libérateurs menant à des états d’être de plus en plus harmonieux alors qu’une personne occupe un corps physique. Il est également possible de faire l’expérience de l’Absolu, et au-delà de tous les mots, du temps et de la forme. Je me tiens avec vous à ces portes entre les mondes qui vous permettent d’accéder à la mémoire détenue par l’âme de chaque expérience et de chaque vie que vous avez connues. Quelle que soit la langue du lecteur, quiconque ayant « des oreilles pour entendre » et « des yeux pour voir » peut capter les codes de lumière éveilleurs qui interpénètrent mes mots. De cette façon, je peux parler directement à l’esprit plus élevé du lecteur par le canal de la conscience de l’âme. Nous ouvrons alors passer les portes interdimensionnelles dans les deux directions ; le lecteur peut comprendre ce que je veux dire et le but unificateur que je vise, au sens relatif comme au sens absolu. Au-delà de ses concepts mentaux discursifs, il peut SENTIR et vivre le grand amour qu’il est.

 Vous le verrez bien, mes messages visent autre chose que la satisfaction d’une simple et pure curiosité dans le cadre d’un divertissement autobiographique. Je ne me présente pas non plus comme une autorité livrant un récit factuel. Mon histoire, telle que je vous la raconte par l’entremise de Claire Heartsong , n’est pas « plus vraie » que la version de n’importe qui d’autre quant aux détails de l’histoire qui peuvent ou non résonner comme véridiques dans l’esprit du lecteur. De mon point de vue, les détails narratifs pointent simplement vers quelque chose de beaucoup plus puissant, si le lecteur cherche à découvrir sa vraie nature. Et à semblable personne, préparée à accueillir mon récit avec une profondeur d’âme qui lui permet d’entendre au-delà des limitations du langage et des détails historiques, je peux dire avec confiance que le livre Anna, grand-mère de Jésus (lien http://www.amazon.fr/Anna-grand-m%C3%A8re-J%C3%A9sus-Claire-Heartsong/dp/2896260633 ) offre des occasions profondes d’être témoin et d’entrer en relation avec moi de manières susceptibles d’accélérer le recouvrement des mémoires de l’âme. En effet, il se pourrait qu’un éveil de conscience se produise et qu’il se manifeste à de profonds niveaux transformationnels et karmiques.

 

Issu du livre de Transition 2010 – série Kryeon – Redéfinir la dualité, canalisé par Lee Carroll  et les invités comme Anna, grand-mère de Jésus, en page 211.

Le réseau intérieur de l’Agartha

 

Le réseau intérieur de l'Agartha dans CITE INTRATERRESTRE planetes-terre-000031Imaginons la Cité de Shamballa mineure, selon les textes ésotériques connus. Ce sont comme les Nations Unies de plus de 120 cités souterraines qui forment le réseau Agartha. Il s’agirait, en fait, de l’ancienne capitale pour le monde intérieur. Ces colonies satellites sont de plus petits écosystèmes fermés, situés juste sous la croûte terrestre et cachés discrètement sous les montagnes. Toutes les cités du réseau Agartha sont physiques en 4éme dimension et au-delà. Elles ont été construites avec une technologie dite des mondes de la Lumière. Cela signifie qu’elles sont à classer dans la Connaissance reçue par la Tradition de nos grandes Ecoles de Mystère qui signalent dans ces Cités la présence d’Etres tels que Jésus/Sananda et le Bouddha, mais aussi les Grandes Mères Divines que sont Isis, Marie et Marie Madeleine. Les textes ésotériques connus depuis des millénaires nous disent tous que Shamballa serait la résidence des grands Maîtres ascensionnés que nous, de la surface, connaissons et aimons comme des enseignants et guides spirituels. C’est le pays de tous les grands Maîtres qui nous enseignent en secret depuis des siècles : El Morya, Germain, Kutumi, Djal-Khoul, etc.

Ce sont tous des correspondants de nos grands médiums. Pourquoi auraient-ils choisi de vivre sous terre ? Pour le comprendre, nous devons considérer le grand nombre de conflits dévastateurs et de changements géologiques et sismiques de la Terre qui ont balayé sa surface au cours des  400.000 dernières années de notre temps. Après l’effondrement du continent Hyperboréen consécutif à une inversion des pôles, considérez les guerres interminables entre Atlantéens, Lémuriens et Reptiliens Annunakis. Ce secret historique a été jalousement gardé ainsi que le fait incroyable pour nous qu’ils possédaient la puissance d’un l’armement plus dévastateur encore que l’arme nucléaire. Les académies ne nous disent-elles pourtant pas qu’à ces époques dites préhistoriques, l’humanité n’était constituée que d’êtres primitifs. Pourtant, la réalité archéologique censurée nous prouve aujourd’hui que ces guerres ont détruit les deux civilisations hautement avancées de la Lémurie et l’Atlantide. L’énumération des zones planétaires dévastées ne se limite pas à ces deux régions du Pacifique et de l’Atlantique. Nous pouvons citer aussi selon les textes ésotériques : le Sahara, le désert de Gobi, le centre de l’Australie et le désert américain de Californie. Les cités souterraines ont donc été créées comme refuge pour les populations humaines en fuite. Je comprends votre incrédulité, je suis passé par là aussi. Examinons maintenant un peu plus en détail selon les informations canalisées que nous avons reçues quelle est la réalité des nombreuses cités réparties dans la terre creuse et sous tous nos continents. 

POSID : Avant-poste primaire de l’Atlantide, situé sous la région des plaines du Mato Grosso au Brésil – Population évaluée à 1,3 millions d’êtres vivants

SHONSHE : Refuge de la culture Uigur, partie de la Lémurie qui a choisi de former sa propre colonie il y a 50,000 ans. L’entrée est gardée par une lamaserie himalayenne relativement connue par les initiés. J’ai pu personnellement rencontrer en France, il y a quelques années et pendant quelques heures, un vrai bodhisattva provenant de cette cité. J’en garde un souvenir indélébile. La population de cette ville est évaluée entre 3 et 4 millions d’habitants.

RAMA : Vestige de la ville antique de Rama, en Inde, situé près de Jaïpur. Ses habitants sont reconnaissables pour leurs traits hindous. – Population évaluée à 1 million d’êtres vivants

SHINGWA : Vestige de la migration nordique des Uigurs. Situé près de la frontière de la Mongolie et de la Chine, avec une petite ville secondaire dans le mont Lessens, en Californie. Population évaluée à 1,5 million d’habitants.

TÉLOS : Grande Cité établie sur cinq niveaux que nous allons décrire. Télos est située dans le sous-sol du mont Shasta, USA, dans les Montagnes Rocheuses. Ce mont appartient, pour cause d’un blocus éloquent, au domaine militaire. Aucune perforation du sol n’est autorisée. La population est évaluée à 2 millions d’êtres. Télos est constitué selon 5 niveaux

Une nouvelle information ésotérique

 

Une nouvelle information ésotérique dans LEVEE DU VOILE informatic2 Imaginez votre ADN sous la forme d’une voiture de cours arrêtée devant vous et dont vous entendez à peine le doux ronronnement du moteur tournant au ralenti. Elle comporte trois milliards de pièces, qui fonctionnent toutes parfaitement… jusqu’à ce que quelque chose aille de travers. Le moteur se met alors à hoqueter et, si rien  n’est fait pour régler le problème, il finira par s’arrêter.

 L’étude de l’ADN semble donc avoir pour unique but de découvrir son fonctionnement afin qu’l ne s’arrête pas. Comment ce moteur tourne-t-il au ralenti ?

 Pourquoi fonctionne-t-il si bien ?

C’est ce que vous étudiez actuellement ; le génome humain a été révélé et l’encyclopédie de l’ADN est ouverte sous vos yeux. Vous pouvez maintenant en examiner les parties et toutes les ressources dont vos dernières disposent. C’est la première fois, dans l’histoire de l’humanité, que vous avez accès à ce savoir. Mais vers quoi diriger tous vos efforts ? Vous cherchez à découvrir comment ce moteur fonctionne si bien a ralenti… Voilà tout !

 A quoi avons-nous comparé votre ADN ? A une voiture de course. De temps à autre, un humain s’installe au volant, appuie sur l’accélérateur et effectue un tour de piste à toute vitesse. Tous les autres humains s’exclament alors : « C’est absolument fascinant ! Quel Maître ! » Sur cette planète, plusieurs maîtres ont saisi le volant de cette voiture et appuyé sur l’accélérateur. Tandis que vous vous contentez d’étudier un moteur tournant au ralenti, nous vous affirmons que votre ADN est conçu pour la vitesse ; pour la maîtrise !

 Nous vous invitons donc à entrer dans cette voiture et à appuyer à fond sue l’accélérateur. Il ne s’agit pas d’observer l’ADN au ralenti, mais de l’utiliser au maximum de ses fonctions ; avez-vous compris que le prophète de votre civilisation, Jésus le Juif, possédait le même ADN que vous, mais qu’il était en mode de maîtrise ? Sachant de quoi il disposait, il l’avait activé. Et quand le grand maître juif Elie décida d’ascensionner sous les yeux de son disciple Elisée, ce dernier ne put que décrire l’ascension de son maître comme celle d’un chariot descendant, « la roue à l’intérieur de la roue ». Elisée n’était manifestement pas prêt à comprendre ce qui se passa réellement ce jour-là. En fait, Elie avait décidé de devenir lumière ! C’est ce que font les maîtres et c’est souvent en quoi consiste l’ascension.

 En ce jour, nous vous affirmons que l’ascension n’ a pas tellement changé, sauf que vous restez ici quand vous devenez lumière. Aimeriez-vous faire un tour de piste dans cette voiture de course, c’est à dire ascensionner et acquérir la maîtrise ?

 Démarrez lentement, ne partez pas en trombe, car vous risquez de vous écraser contre le mur et de devoir recommencer. (rire) Il s’agit d’une métaphore, n’est-ce pas ? Elisée s’est mis à l’œuvre. Certains prétendent qu’il fut même plus grand que son maître. Il n’est cependant pas disparu quand son temps est venu. Il a revêtu le manteau de son maître, puis il a y a ajouté quelque chose. Quand il a lui-même ascensionné, il est resté sur la Terre. Son ascension ne consista pas à partir ni à mourir, mais à rester ici et à danser !

 

Série Kryeon – La Levée du Voile – L’apocalypse de la nouvelle énergie – Canalisé par Lee Carroll – Tome IX. Page 334 – éditions Ariane.

Des vérités

 

Première conférence TELOS à Paris

Message d’Ahnahmar

Des vérités dans TELOS nous parle torre-bert-readersdigest-1965s Chers amis, dans les écrits saints se trouvent quelques vérités que vous devez transposer pour l’être spirituel que vous êtes. Libérez-vous. Redevenez des purs, conscients de votre pouvoir spirituel. Vous êtes des co-créateurs, c’est-à-dire des « oeuvriers ». Alors oeuvrez, installez le nouveau monde mais sans vos vieilleries ! Laissez cela derrière vous. Installez-vous dans ce nouveau monde fait de clarté et de lumière, de compréhension et d’amour.

 Et puis, pourquoi vous interdire ceci, vous interdire cela ?

Pourquoi manquez-vous de ceci ou de cela ?

C’est parce que vous vous conduisez comme des êtres humains et que vous vous focalisez uniquement sur les expériences humaines, avec des riches, des pauvres, la misère et la joie ; et c’est vous qui provoquez cette illusion. Mais en tant qu’êtres spirituels, vous êtes des êtres d’abondance. Comment se fait-il alors que vous permettiez au manque de vous atteindre ? Comment vous permettez-vous d’être encore malades, vous qui espérez grandir, ascensionner ?

 C’est en travaillant sur vous que vous libérerez vos blessures. Libérez-vous de tout ce qui vous entrave. En tant qu’être d’abondance, exigez et accomplissez, mais évidemment discernez. Vous devez réapprendre à devenir des êtres divins. Dans les moments de doute ou de décision importante, posez-vous ainsi la question ; que ferait Anahmahr à ma place ? Vous pouvez aussi le faire par rapport à Jésus avec qui vous êtes plus familiarisé. Que ferait Jésus à ma place ? En vous posant honnêtement la question, vous allez forcément engendrer la réponse.

 Mes amis, vous êtes des êtres lumineux et il est vrai que cette Terre deviendra un soleil, simplement parce que chacun de vous aura retrouvé sa propre lumière. Dans ce vaste système des dimensions et des univers, votre planète est une clef que vous devez actionner pour que tout s’équilibre et que toute séparation disparaisse. Une clef pour les retrouvailles, pour retrouver votre véritable identité, pour ne plus être obligés de mourir pour comprendre et que vous restiez conscients de cette éternité que vous portez en vous, comme nous nous la vivons. Ne vous limitez pas, jamais.

 Je vais maintenant rejoindre mon frère Adama et mes frères Lémuriens qui se trouvent près de vous. Pendant quelques instants, nous allons travailler sur vos corps spirituels et offrir à chacun ce dont il a besoin pour continuer son parcours, son achèvement – je ne sais pas si l’expression est correcte, mais en tout cas le mot me plaît. Refusez le mensonge, vivez l’être d’amour que vous êtes et que tout votre être, par l’exemple, éclaire le chemin de l’autre.

 Soyez bénis, vous, Lémuriens, source christique qui coule en chacun.

 

Texte issu du livre « Les Jardins d’Anahmahr » Messages de la Cité de Telos – canalisé par Jean-Claude Genel lors d’une tournée de conférences en Europe aux côtés d’Aurélia Louise Jones. Les éditions des 3 Monts – page 100.

Relever la trame divine

 

Première conférence TELOS à Paris

Message d’Ahnahmar

Relever la trame divine dans TELOS nous parle faceprofilNous autres, en Lémurie, ne parlons pratiquement pas, parce que nous sentons qui est l‘autre, ce qu’il exprime, ce qu’il ressent. L’autre fait partie de nous. Il est important d’être dans ces énergies-là et c’est précisément le travail que vous effectuez ; vous vous libérez de tout ce qui vous encombre, qui ne vous appartient pas, pour retrouver votre essentiel et, dans ce cheminement, rencontrer l’autre. C’est cela révéler la trame divine. C’est très exactement ce que nous vivons en Lémurie depuis bien longtemps.

 Alors oui, nous voudrions vous voir revenir très vite, prendre conscience, vous éveiller, ascensionner et nous rencontrer. Nous aimerions vous voir retrouver votre chez vous et recouvrer toute votre dimension. N’oubliez jamais mes amis que vous êtes des êtres de lumière. Si vous ne le percevez pas ou que vous prenez mes propos comme de simples encouragements, sans y croire, c’est parce que vous pensez uniquement en fonction de votre aspect humain. Lorsque moi-même j’observe votre seul aspect humain, je trouve votre parcours très décevant ! Mais je sais aussi que vous pouvez lâcher prise à toute cette illusion – et c’est ce que vous allez avoir besoin de faire. Le futur est donc très encourageant, je vous l’assure.

 Alors oui, la Lémurie existe, même si certains ici ne l’admettent pas. Comme pour la réincarnation, nul n’est obligé d’y croire. Mais les êtres intelligents que vous êtes peuvent accepter d’y réfléchir comme ils le feraient avec n’importe quelle hypothèse. Cela vous sortira de vos schémas de pensée et vous aidera à aller de l’avant, à penser différemment. Apprenez que vous avez fait de la vie une ligne droite. C’est bien fatigant d’aller d’un point à  un autre. Pour nous, l’aspect linéaire des choses n’existe pas, tout est là, tout est arrondi. Tout est noble, pur. Il n’y a ni distance ni temps, donc pas de trajet à parcourir… et pas de fatigue. C’est exactement ce que vous vivez quand vous êtes en méditation. C’est comme si nous-mêmes étions en permanence dans un espace méditatif. C’est cet état que vous allez retrouver, mes amis, état qui vous appartient.

 Ne croyez pas qu’il vous faudra encore beaucoup d’années. Tout est là depuis toujours, seul le discours s’adapte et l’approche que vous avez de vous-mêmes change. Vouloir vous approcher de vous-mêmes à travers les interdits vous a placés dans d’énormes difficultés. Les interdits vous limitent, les habitudes vous limitent, les schémas de pensée vous limitent. Mais, nous vous expliquons qu’il n’y a pas de limites. Alors, vous devez travailler ce que vous êtes intérieurement, sortir des carcans, des limites. Pour cela, il faut obéir à la vérité en vous-mêmes. C’est ce que nous vivons en Lémurie et les énergies que nous offrons à toute la Terre sollicitent cela de vous ; c’est pourquoi vous êtes touchés.

 Vous avez besoin de retourner à la source d’amour. Vous avez besoin de retrouver ce monde que vous avez éloigné de vous en vous croyant séparés du monde divin. Mais le monde divin est là en permanence ! Nous-mêmes avons conscience de vous. Nous savons qui est chacun. Il me suffit de regarder dans les énergies de quelqu’un pour connaître tout de son origine, pour comprendre qu’ile st bien mon frère ou ma sœur et que nous sommes de la même source christique.

 Lorsque le grand initié Jésus est venu offrir le Christ à l’humanité, le même événement s’est produit dans toutes les dimensions de la création. Le Christ, cette force d’amour, a donc éveillé toute vie et pas seulement vous sur cette planète et dans votre dimension. C’est cet amour qui, aujourd’hui, demande  à s’unir. C’est pourquoi les univers bougent et les humanités s’espèrent, se retrouvent et vont se côtoyer. Et pour cela, mes amis, ayez enfin confiance, quittez la peur qui vous rend faibles – la faiblesse n’attire-t-elle pas tout ce qui est négatif ? Alors, vous n’avez plus  à être victimes de quoi que ce soit. Refusez la soumission. Vous avez des opinions à exprimer et vous devez vous affirmer. Tout gouvernement, quel que soit le pays, n’est en place que par votre bon plaisir. Le véritable gouvernement, c’est vous-mêmes ! Je me place là d’un point de vue spirituel. Alors, demandez et vous recevrez.

 

Texte issu du livre « Les Jardins d’Anahmahr » Messages de la Cité de Telos – canalisé par Jean-Claude Genel lors d’une tournée de conférences en Europe aux côtés d’Aurélia Louise Jones. Les éditions des 3 Monts – page 97.

 

Message de Sananda

 

Lors de la conférence TELOS à Paris avec Ahnahmar

Gif tramway Vous n’êtes pas des êtres ordinaires. Vous n’avez donc pas à vivre comme des êtres ordinaires. Vous êtes des êtres supérieurs conscients et la mission de chacun est bien d’offrir l’amour à l’autre à travers le respect, la tolérance – que chacun se respecte pour mieux respecter l’autre. Devenez conscients de votre unité. Vous croyez être séparés, que tout vous sépare dans le quotidien ; sur un plan humain peut-être, mais pas sur un plan spirituel où vous êtes Un. C’est ainsi que vous devez travailler de plus en plus.

 Le Soleil central c’est l’esprit vivant qui unit à toutes les dimensions. Et quand Jésus a offert la source christique à votre planète et à vous-mêmes, il s’est manifesté de manières différentes et à d’autres niveaux de conscience dans les univers, pour d’autres vies. Les Lémuriens ont donc pour mission de vous accompagner par leur enseignement d’amour, de vous aider à prendre conscience que vous êtes cette famille. Et comme cela vous  a été dit, les univers sont en train de se transformer. Tout le monde s’aligne sur le Soleil central. C’est-à-dire que tous les Christs – et je dis ainsi, forces d’amour, s’harmonisent pour que toutes les vies en profitent. C’est pourquoi l’univers est en train d’évoluer et votre planète en est consciente.

 Mes enfants, vous avez remarqué par la puissance de ma voix, que je suis passionné de l’amour. Mais je suis passionné par chacun de vous que j’entoure de ma force et que je protège. Faites confiance aux guides qui vous connaissent et qui vous connaissent par cœur. Vous êtes protégés et accompagnés en chaque instant.

 Mes enfants, vous êtes en train de mettre en place la source dans ce monde nouveau qui en a besoin, une source d’amour. Vous allez  en conscience mettre en place ce nouveau monde. N’y amenez pas vos habitudes, ni vos traumatismes sinon où sera le changement ? Ce qui se passe maintenant – et encore pour quelques années – est l’occasion pour vous de vous nettoyer entièrement car vous devez aller vers ce nouveau monde en tant qu’êtres spirituels sans aucune pollution. Car c’est le futur qui va vous aider à ascensionner. Et il ne faut ni mensonge, ni peur, ni maladie. Tout est en train de se faire maintenant.

 Vous êtes des bienheureux. Nous vous aimons, passionnément, parce que vous faites partie de nous et nous sommes vous. Ayez conscience de cela, ayez confiance en cela.

 Mes enfants, je sais que vous allez être heureux. Ne craignez pas ce qui peut se produire. Vous savez, la planète ascensionne. Elle aussi vibre d’amour pour son créateur comme pour vous-mêmes, même si de gosses tempêtes peuvent surgir. N’ayez pas peur de cela. Si vous êtes dans l’énergie d’amour d’évolution, cela ne peut pas vous atteindre. Demeurez dans la sérénité, dans la passion de vos vies, dans la passion de vos relations avec les autres. Soyez vivants de cette source, en sachant qu’en en devenant conscients, vous en devenez responsables ; c’est si important.

 Alors je vous bénis et je rejoins mes frères Lémuriens pour participer à leur travail auprès de vous, pour chacun. Je vous remercie de cette écoute. Je sais que vous avez entendu et vos énergies ont accepté. Vous êtes des êtres sensés. N’ayez pas peur de ce qui vient car ce qui vient est forcément digne de vous. Alors, soyez dignes de ce qui se manifestera et qui ne vous fera plus jamais douter.

Texte issu du livre « Les Jardins d’Anahmahr » Messages de la Cité de Telos – canalisé par Jean-Claude Genel lors d’une tournée de conférences en Europe aux côtés d’Aurélia Louise Jones. Les éditions des 3 Monts – page 112.

 

Les Esséniens d’aujourd’hui

 

Lorsque l’on prononce le mot  » Essénien « , on a l’habitude de désigner une fraternité spirituelle contemporaine du Maître Jésus, entourée de mystères. On attribue à cette belle communauté, à ce peuple, de grandes qualité d’âme, une bonté et une ouverture d’esprit, un respect de la vie sans pareils. 

En établissant quelques recherches, on découvre vite que la Tradition Essénienne, au sein de laquelle le Maître Jésus a été formé et initié, commence avec Énoch, le premier Maître et prêtre du Très-haut sur la Terre. La tradition Essénienne a donc été préservée dans une lignée ininterrompue de Énoch jusqu’à Jésus.

Les Esséniens d'aujourd'hui dans ESSENIENS i_logo-300x150

Ensuite, les livres d’histoire effacent les Esséniens de la marche du temps et déclarent que ce  » peuple du passé  » n’est plus, qu’il s’est éteint pour toujours. Le mot  » Essénien  » devient alors synonyme de  » légende  » entre rêve et idéal brumeux. En réalité, il n’en est rien. La lignée Essénienne fut perpétuée par le Maître St Jean et par toute une lignée de Maîtres fidèles. La Flamme des origines est restée vivante sur la Terre et l’Alliance de Lumière a été renouvelée au fil des époques par les envoyés de l’Amour. Les Bogomiles et les Cathares étaient de ceux-là. Le Maître Peter Deunov, Omraam Mickaël Aivanhov, Rudolf Steiner… étaient également de vivants maillons de cette chaîne de Lumière, gardienne du Sacré. Les Esséniens ont réapparu sous de nombreux noms au fil des siècles, pour tenter de fleurir à nouveau le cours du temps.  

Seuls ceux qui étaient amoureux de la Vérité, seuls ceux qui cherchaient véritablement à vivre avec leur âme ont pu les approcher. 

Aujourd’hui, ce peuple fidèle à l’Amour, qui a dû rester discret pendant longtemps, se lève avec force. Il lance un appel à tous ceux qui se reconnaissent en lui, pour dire que les Esséniens n’appartiennent plus au passé, mais au Présent. Pour clamer haut et fort que l’Alliance de Lumière est de nouveau vivante sur la Terre, comme l’avaient annoncé les Maîtres du passé. 

Elle est vivante pour qui saura la reconnaître, l’approcher et la goûter.

Le Maître du Présent qui actualise cette lignée de hauts Initiés dépositaires de la Science Essénienne est Olivier Manitara. Il ne s’est pas arrogé le titre de représentant de la Nation Essénienne sur la Terre, mais en a reçu l’autorité sur les plans visibles et invisibles, de par ses nombreuses Initiations et sa vie entièrement consacrée à son Idéal.

N’en déplaise aux historiens, les Esséniens n’appartiennent plus au passé. La Flamme de leur cœur brille à nouveau  et le chant de leur âme fait vibrer une fois de plus le temple du Monde.

Pour en savoir plus : www.oliviermanitara.org

1...45678...12

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...