Omraam a rejoint Agartha

 

 

omraam4aSalutations les plus chaleureuses du cœur de la Lémurie et de tous les membres de la Fraternité Lémurienne de la cité de Telos et du réseau de l’Agartha. Se joignent aussi à moi Adama, le roi et la reine de Telos, Ra et Rana Mu, tous les membres du Haut Conseil Lémurien de Telos, ainsi que votre grand maître et ami si bien-aimé de vous tous en France Omraam Mikhaël Aïvanhov, qui depuis son départ de votre dimension en 1986, en tant que maître ascensionné du réseau de l’Agartha, a continué à œuvrer avec nous sans relâche, et à vous assister personnellement, ainsi que votre pays, avec un amour et un dévouement extraordinaire.

C’est avec  une immense joie dans notre dimension que nous nous joignons tous à vous maintenant, de cœur à cœur, pour célébrer notre partenariat avec vous, ambassadeurs de lumière et d’amour que vous êtes, pour continuer notre travail et notre marche « ensemble » vers la plus grande victoire d’amour et de libération que notre planète expérimentera d’ici peu. La France a un rôle important à jouer dans le développement, et c’est pour cela que nous sommes disposés à vous apporter une assistance prodigieuse.

Nous félicitons tous les membres fondateurs de l’association Telos-France ainsi que notre président et ambassadeur pour la France, Gaston, pour l’initiative de lumière et d’amour que vous avez entrepris avec un si grand dévouement et enthousiasme, et pour le travail merveilleux que vous avez accompli ensemble en si peu de temps. Nous exprimons notre immense gratitude pour l’engagement que vous avez pris d’œuvrer avec nous pour assister cette grande mission de résurgence de la conscience Lémurienne dans notre pays et sur notre plante. Soyez assurés de notre collaboration intime et assidue avec vous tous. Notre présence et celle des Maîtres ascensionnés faisant partie de la Hiérarchie Spirituelle de votre planète sera avec vous, tous les jours pour supporter et énergiser vos projets d’expansion de la Lumière. En vérité, votre initiative et association deviendra un phare lumineux et d’inspiration, non seulement pour la France, mais pour toute l’Europe et au-delà.

Eventuellement, cette nouvelle conscience de divinité qui grandira rapidement donnera naissance à une nouveau monde, un cycle d’âge d’or sur votre terre, où tous ceux qui choisiront de s’identifier avec leur divinité et la manifester, jouiront de nouveau de tous les privilèges et bénéfices d’une civilisation galactique, du paradis magnifique que vous avez quitté, il y a si longtemps, et pour lequel vous ressentez maintenant une si grande nostalgie.

Mains dans la main, nous vous guiderons vers le niveau de conscience auquel vous devez accéder et évoluer pour recréer avec nous ce parais qui comblera tous vos désirs et aspirations. Ce qui est requis de vous maintenant pour recréer ce paradis, nous l’avons expérimenté et créé nous-mêmes quand notre continent a été détruit, et cela dans des conditions beaucoup plus ardues et pénibles que vous devez le faire maintenant ; parce que nous avons préparé et adouci le chemin pour vous, le cheminement que vous devez accomplir dans les prochaines années sera beaucoup plus facile pour vous qu’il n’a été pour nous. Soyez assurés, que tous ceux qui demanderont guidance et assistance seront entourés, et nous vous accompagnons à chaque pas, même si vous n’en êtes pas toujours conscient.

Bientôt, mes chers frères et sœurs, mes enfants bien aimés, la possibilité de collaborer face à face avec nous vous sera offerte, et nos deux civilisations deviendront de nouveau UNE dans l’unité d’un amour infini et perpétuel.

Je suis Adama de Telos, premier patriarche de cette planète, et votre père éternel qui vous aime tous très profondément.

AGARTHA par Omraam

Dans les années 1970, le grand Maître spirituel bulgare Omraam Mikhaël Aïvanhov fit de nombreuses révélations sur l’Agartha et l’organisation de la communauté installée dans la Terre Creuse suivant la Loi Synarchique. Il a prophétisé que la Synarchie serait prochainement importée de l’Agartha et remplacerait la démocratie sur toute la surface de la Terre, après l’effondrement brutal des valeurs capitalistes.

AGARTHA par Omraam dans MESSAGES EVENEMENTS aivanhov

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Voici un extrait de l’un de ses livres où il révèle la structure politique du gouvernement en Agartha :

« Maintenant, de plus en plus, on commence à parler et à écrire sur l’Agartha, mais il y a des années, c’était une question peu connue. Il y avait le livre d’un Russe, Ossendwski : Bêtes, hommes et dieux, qui raconte tout ce qui lui a été dit à ce sujet dans les monastères du Tibet. Mais c’est surtout le livre du marquis de Saint-Yves d’Alveydre : La Mission de l’Inde, qui apporte sur l’Agartha les plus grandes révélations.

Saint-Yves d’Alveydre était un écrivain, un érudit et même un Initié. Il possédait la faculté de se dédoubler, et c’est ainsi qu’il révèle dans cet ouvrage qu’il a pu lui-même pénétrer en Agartha. Il donne des détails extraordinaires sur ce royaume souterrain éclairé par une sorte de soleil intérieur, et où, comme sur la Terre, poussent des arbres et des fleurs, où vivent des animaux et des hommes. Il parle de bibliothèques et d’archives qui s’étendent sur des kilomètres et qui contiennent toute l’histoire de l’humanité. Oui, des livres extraordinaires qui étaient écrits par de grands Initiés et qui contenaient de grands secrets ; on les a ôtés des mains de l’humanité, mais ils sont là en Agartha, et seuls ceux qui sont évolués ont le droit d’aller les lire.

Tout ce qui se passe dans le monde depuis son commencement est enregistré et conservé dans ces archives. Tout ce qui a disparu de la surface de la Terre et que l’on croit définitivement perdu, on le retrouve là-bas. Si vous voulez savoir comment étaient certains personnages historiques, c’est là que vous les trouverez. Et vous aussi, vous êtes là, en miniature. Car nous tous, nous existons sous la forme d’un double pour qu’on nous étudie. Il y a toujours en Agartha de petits reflets de tout ce qui se passe ici. Et les Agarthiens savent même qu’en cet instant je suis en train de parler d’eux.

Certains, qui ont fait des recherches, pensent que les bohémiens, les tziganes, viennent de l’Agartha dont ils auraient été chassés, et que c’est de là qu’ils ont rapporté les connaissances qu’ils ont du Tarot, par exemple, et qu’ils se transmettent de génération en génération. On pense aussi que les Agarthiens viennent de l’Atlantide et de la Lémurie. Avant que le continent se mette à sombrer – il y aurait quinze mille ans de cela d’après certaines recherches – ils se seraient enfuis avec leurs engins extraordinaires pour se réfugier dans le centre de la Terre où ils ont créé des villes et se sont installés.

Evidemment on raconte toutes sortes d’histoires extraordinaires au sujet de l’Agartha. Sont-elles vraies ou fausses ? Ce n’est pas ce qui m’intéresse. Ce qui m’intéresse, c’est la philosophie, les principes sur lesquels ce royaume est fondé et comment les propager, et surtout comment faire comprendre aux humains qu’ils vont bientôt se casser la tête s’ils continuent à suivre des philosophies erronées.

L’Agartha est un royaume très sagement organisé, où des millions d’hommes vivent dans la prospérité, la paix et le bonheur, à l’abri des maladies et même de la vieillesse. Saint-Yves d’Alveydre parle en détail de cette organisation. Au sommet règne une trinité d’êtres : Le Brahatma, le Mahatma et le Mahanga (qu’Ossendowski mentionne sous les noms de Brahytma, Mahytma et Mahynga). Au Brahatma est confiée l’Autorité, au Mahatma le Pouvoir, et au Mahanga l’Organisation. Et comme l’Agartha possède une structure qui est le reflet de l’ordre cosmique, au-dessous de cette trinité supérieure il y a un groupe de douze personnes, à l’image du Zodiaque ; puis un groupe de vingt-deux, à l’image des vingt-deux principes du Verbe à l’aide desquels Dieu a créé le monde ; puis trois cent soixante cinq, comme les trois cent soixante cinq jours de l’année, etc.

desc_head_agartha dans OMRAAM nous parle

Pendant des années j’ai beaucoup réfléchi et médité sur l’Agartha et j’ai travaillé à entrer en communication avec ce royaume invisible. Peut-être ne le croirez-vous pas, mais le moment est venu de vous le dire : la démocratie sera bientôt remplacée par une nouvelle organisation. Cette organisation s’appelle la synarchie. Il faut que les humains comprennent maintenant qu’ils n’ont jamais encore trouvé le gouvernement qui convient et que seule la synarchie, le gouvernement des Initiés, peut résoudre tous les problèmes politiques, sociaux, économiques. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov
Extrait d’une conférence prononcée le 17 mars 1974 à Videlinata (Suisse)

NOTA : L’intégralité de cette conférence est retranscrite dans le livre « Le Verseau et l’Avènement de l’Âge d’Or » (Tome XXV des ouvres complètes) – © Éd. Prosveta

En Agartha

 

gifs étoilesTout ce qui se passe dans le monde depuis son commencement est enregistré et conservé dans ces archives. Tout ce qui a disparu de la surface de la Terre et que l’on croit définitivement perdu, on le retrouve là-bas. Si vous voulez savoir comment étaient certains personnages historiques, c’est là que vous les trouverez. Et vous aussi, vous êtes là, en miniature. Car nous tous, nous existons sous la forme d’un double pour qu’on nous étudie. Il y a toujours en Agartha de petits reflets de tout ce qui se passe ici. Et les Agarthiens savent même qu’en cet instant je suis en train de parler d’eux.

Certains, qui ont fait des recherches, pensent que les bohémiens, les tziganes, viennent de l’Agartha dont ils auraient été chassés, et que c’est de là qu’ils ont rapporté les connaissances qu’ils ont du Tarot, par exemple, et qu’ils se transmettent de génération en génération. On pense aussi que les Agarthiens viennent de l’Atlantide et de la Lémurie. Avant que le continent se mette à sombrer – il y aurait quinze mille ans de cela d’après certaines recherches – ils se seraient enfuis avec leurs engins extraordinaires pour se réfugier dans le centre de la Terre où ils ont créé des villes et se sont installés.

Evidemment on raconte toutes sortes d’histoires extraordinaires au sujet de l’Agartha. Sont-elles vraies ou fausses ? Ce n’est pas ce qui m’intéresse. Ce qui m’intéresse, c’est la philosophie, les principes sur lesquels ce royaume est fondé et comment les propager, et surtout comment faire comprendre aux humains qu’ils vont bientôt se casser la tête s’ils continuent à suivre des philosophies erronées.

L’Agartha est un royaume très sagement organisé, où des millions d’hommes vivent dans la prospérité, la paix et le bonheur, à l’abri des maladies et même de la vieillesse.

 

Saint-Yves d’Alveydre parle en détail de cette organisation. Au sommet règne une trinité d’êtres : Le Brahatma, le Mahatma et le Mahanga (qu’Ossendowski mentionne sous les noms de Brahytma, Mahytma et Mahynga). Au Brahatma est confiée l’Autorité, au Mahatma le Pouvoir, et au Mahanga l’Organisation. Et comme l’Agartha possède une structure qui est le reflet de l’ordre cosmique, au-dessous de cette trinité supérieure il y a un groupe de douze personnes, à l’image du Zodiaque ; puis un groupe de vingt-deux, à l’image des vingt-deux principes du Verbe à l’aide desquels Dieu a créé le monde ; puis trois cent soixante cinq, comme les trois cent soixante cinq jours de l’année, etc.

Pendant des années j’ai beaucoup réfléchi et médité sur l’Agartha et j’ai travaillé à entrer en communication avec ce royaume invisible. Peut-être ne le croirez-vous pas, mais le moment est venu de vous le dire : la démocratie sera bientôt remplacée par une nouvelle organisation. Cette organisation s’appelle la synarchie. Il faut que les humains comprennent maintenant qu’ils n’ont jamais encore trouvé le gouvernement qui convient et que seule la synarchie, le gouvernement des Initiés, peut résoudre tous les problèmes politiques, sociaux, économiques. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov – Extrait d’une conférence prononcée le 17 mars 1974 à Videlinata (Suisse)

L’oeuvre d’Omraam Mikhaël Aïvanhov

L'oeuvre d'Omraam Mikhaël Aïvanhov dans OMRAAM nous parle default      À partir de 1937, il travaille à faire connaître cet enseignement qu’il a apporté en France. Son rayonnement est intense et son influence touche les différentes sphères de la société. En dépit des difficultés et des épreuves, il demeure fidèle à sa mission et continue à donner, inconditionnellement, son attention et son amour à tous ceux qu’il rencontre. Poussé par ce désir qui ne le quittera jamais de contribuer à la création d’une humanité profondément fraternelle, il établit la fraternité française sur le modèle de celle de Peter Deunov. 

En 1959, après avoir œuvré pendant plus de vingt ans à la tâche confiée par Peter Deunov, il part séjourner en Inde. Il y rencontre le Mahavatar Nimcaroli Babaji, dont Yogananda avait dit que le rôle était, depuis longtemps, celui d’un guide pour les prophètes et les Maîtres. 
Il reçoit, dans des circonstances sur lesquelles il a toujours été très discret, le nom Omraam. 

Dans les années 1970, le grand Maître spirituel bulgare Omraam Michaël Aïvanhov fit de nombreuses révélations sur l’Agartha et l’organisation de la communauté installée dans la Terre Creuse suivant la Loi Synarchique. Il a prophétisé que la Synarchie serait prochainement importée de l’Agartha et remplacerait la démocratie sur toute la surface de la Terre, après l’effondrement brutal des valeurs capitalistes.

 « Omraam Mikhaël Aïvanhov se situe dans la lignée des grands Maîtres de l’humanité, et sa parenté spirituelle avec eux s’est manifestée à travers les moindres actes de sa vie. Son incarnation fut comme un fleuve qui entraîna sur son parcours de puissants courants venus des plans supérieurs. Elle a tout transformé sur son passage, redonnant vie à de nombreux êtres, les poussant vers le large et les orientant vers leur mission de serviteurs de la Lumière. » 

Extrait de « Omraam Mikhaël Aïvanhov et le chemin de Lumière »
de Louise-Marie Frénette – Éditions A.L.T.E.S.S. 

Historique d’Omraam

 

Historique d’Omraam dans OMRAAM nous parle maitre_aivanhov     Né le 31 janvier 1900 à Serbtzy en Macédoine, Omraam Mikhaël Aïvanhov vit par la suite à Varna en Bulgarie. Sa jeunesse se passe dans des conditions difficiles : la perte de son père, la pauvreté, l’instabilité et les guerres sont pour lui autant d’occasions de développer sa volonté, d’affiner sa conscience et sa spiritualité, ainsi que son désir d’être utile à toute l’humanité. 


À dix-sept ans, il rencontre le Maître Peter Deunov. Après des études universitaires à Sofia, il devient professeur, puis directeur de collège. Parallèlement, il suit assidûment l’enseignement du Maître Peter Deunov qui est pour lui un champ infini d’explorations et d’expériences. Tout en demeurant volontairement discret et effacé dans la fraternité de Peter Deunov, il a pourtant une profonde influence spirituelle et humaine sur ses contemporains. 

Il est mort le 25 décembre 1986 près de Fréjus en France. Ce maître spirituel, philosophe et pédagogue français d’origine bulgare, a donné un enseignement par l’exemplarité et oral, à la fois ésotérique et initiatique, dans la tradition judéo-chrétienne et universaliste de l’École bulgare de Peter Deunov (1922). 

Arrivé en France le 22 juillet 1937, il apprend le français en six mois « seul, en écoutant les gens ou la radio, en allant au cinéma« . Il donne sa première conférence publique à Paris le 31 janvier 1938. On l’appelle « Frère Michaël ». En 1946, un premier recueil des conférences de 1938 est publié sous le titre Amour, Sagesse, Vérité, avec une introduction de Lanza del Vasto. En février 1944, il apprend le décès (27 déc. 1944) de son Maître, Peter Deunov, alors qu’il croyait jusque-là préparer sa venue en France. 

Arrêté le 21 janvier 1948, il est condamné le 27 juillet 1948 à quatre ans de prison par la 12° chambre correctionnelle de Paris. Certains documents citent une accusation d’ »espionnage « , d’autres parlent de « viols commis sur quarante femmes « . En toile de fond, on trouve, en 1947, « un aventurier qui se faisait appeler Prince Cherenzi Lind, Maha Chohan (Grand chef) et Suprême Régent du Royaume de l’Agartha« . Mikhaël Aïvanhov est libéré de la prison du camp de la Châtaigneraie, à La Celle Saint-Cloud, dès le 24 mars 1950 et « réhabilité » le 28 septembre 1960 par la Cour d’appel d’Aix-en-Provence. Le garde des sceaux ministre de la justice lui enverra une lettre d’excuses pour « avoir illégalement influencé la décision du juge » qui l’avait condamné. Mais Mikhaël Aïvanhov n’obtiendra la nationalité française que quelques mois après sa mort (publiée au Journal officiel du 11 octobre 1987). 

« Frère Michaël » reprend son activité d’enseignement jusqu’à son départ pour l’Inde. Le 11 février 1959, il part pour l’Himalaya, le Cachemire, Gulmarg, Calcutta, Tiruvannamalaï, Ganeshpuri. Selon son témoignage, il rencontre en Inde différents maîtres spirituels, dont Mâ Ânanda Moyî (1896-1982), swâmi Nityananda (1896-1961), Anâgârika Govinda (1898-1985), swâmi Shivananda (1887-1963), et surtout, le 17 juin 1959, l’extraordinaire Neem Karoli Baba (?-1973), qu’il assimile plus ou moins au fabuleux Mahavatar Babadji, croisé par des yogins dès 1861! Neem Karoli Baba appelle Michaël the French Sadhu (le sage français). 

Sous le nom d’Omraam Mikhaël Aïvanhov, il rentre d’Inde en France un an plus tard, le 9 février 1960. À partir de ce jour-là, il sera appelé Maître. Durant les années qui suivent, il partage son temps entre voyages et enseignement, visitant les lieux saints de la planète, donnant plus de 5000 conférences. Dès avril 1974 commencent à paraître ses Oeuvres Complètes aux éditions Prosveta, à Fréjus, en 32 tomes. En janvier 1984, « il fait la rencontre du Président Ronald Reagan et de la médium Jeane Dixon« . 

Il décède au Bonfin, près de Fréjus, le 25 décembre 1986

Quelques disciples ont laissé, de son vivant, des récits comportant des scènes extraordinaires de merveilles et de guérisons: Svezda (Stella Bellemin) dans Vie et enseignement en France du Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov (Éditions F.B.U., 1971), André Jehan dans Qui est le Maître Omraam Mikhaël Aïvanhov (Éditions Prosveta, 1974). 

Source Wikipédia. 

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...