Là où nous avons échoué

 

Nous avons échoué auprès d’enfants qui n’ont aucune conscience morale et se rendent à l’école armés jusqu’u dents, nous avons aussi échoué auprès d’enfants qui ne connaissent pas la différence entre le bien et le mal, qui ne s’intègrent pas, qui ne s’entendent pas avec les autres, ou qui passent à l’acte. Nous avons échoué auprès des jeunes d’abord intégrés dans un programme éducatif spécial puis en dernier recours, mis sous traitement médicamenteux. Nous avons échoué auprès de nos gamins qui vivent de chimères, qui passent d’innombrables heures devant des jeux vidéo et à naviguer sur le net.

Nous avons échoué parce que nous tentons tous de les guérir sur les plans cognitif, intellectuel et rationnel. Et pourtant, les blessures de ces jeunes affectent le plan énergétique, spirituel. Et c’est là qu’il faut les guérir.

1 enfant indigo

Nos enfants viennent en ce monde pour servir de canal très pur à la lumière t à l’amour de Dieu. Ils débordent de cet amour et de cette lumière ; leurs âmes, très anciennes, sont encore toutes chaudes du souvenir d la connaissance éternelle et universelle. Ils disposent du savoir et de la vision d’un univers de perfection joyeuse et harmonieuse.

Ils viennent empreints de cette perfection et sont projetés dans cet univers sauvagement imparfait. Intuitivement, à l’intérieur, ils savent parfaitement ce qui est bon et juste. Extérieurement, ils subissent tout ce qui est mauvais et vil en ce monde.

Leur cœur et leur âme se chagrinent quand ils prennent conscience de cet immense schisme entre la perfection et la sainteté de leur source, et l’existence meurtrie et tourmentée qu’ils découvrent ici-bas. La considérable disparité qu’ils perçoivent entre la perfection qu’ils connaissent intrinsèquement et l’imperfection de l’expérience terrestre les afflige durement. Ils deviennent comme des vases fracturés, incapable de contenir la lumière, de sustenter l’énergie sacrée de Dieu. La vie sur Terre les écorche aussi sur le plan affectif. Malgré notre immense désir de les protéger, il est impossible de sauvegarder nos petits des peines, réelles ou imaginées, que le quotidien leur inflige délibérément ou involontairement.

Pour la plupart des adultes, la plus grande douleur et la plus amère solitude proviennent du fait que par leurs actions ou leurs pensées, ils se dissocient, se séparent de Dieu. Pour nos enfants, la plus grande souffrance, l’angoisse et la solitude existentielle proviennent du fait que, en dépit de leur désir désespéré de demeurer connectés à Dieu, les forces discordantes de l’existence terrestre entraînent éclatement et séparation.  Bien qu’on les décrive comme très brillants, précoces, sages au-delà de leurs années, ils sont souvent perçus comme malheureux, rageurs et dépressifs. On dit d’eux que ce sont des enfants difficiles présentant des problèmes à l’école et à la maison. On les affuble de diagnostics tels que trouble s de l’apprentissage, hyperactivité et déficit d’attention….

Notre précieuse jeunesse, mérite d’être soulagée de ses maux et d’affirmer pour elle-même et pour nous, l’unité de l’âme universelle. Les jeunes ont besoin de nous apprendre que l’illumination vraie est de savoir qu’il n’y a jamais eu aucune séparation ; qu’il n’y a que l’Unité avec Dieu et avec l’Univers.

Alors comment guérir nos enfants ?

Pour transmuer les comportements négatifs, il faut au préalable en déterminer l’origine. Et cette cause des agissements négatifs se situe chez nos jeunes sur le plan énergétique, spirituel, à l’endroit même où ils sont blessés. Si nous drainons l’énergie des contusions émotionnelles d’un enfant, elles sont vidées de leur charge. Dès lors, le traumatisme n’a plus d’énergie. Le petit  peut alors guérir, et le comportement négatif cesse. Le flot de lumière et d’amour filtre à nouveau. La colère, le chagrin, la peur, la méfiance, le désespoir, l’angoisse, la honte, l’insécurité, l’égoïsme, le deuil, la panique, le sentiment d’infériorité, la haine, l’indignation, le ressentiment, a jalousie et la culpabilité. Chacune de ces meurtrissures peut être présent non seulement dans le corps émotionnel, mais aussi en un point spécifique du corps physique, provoquant ainsi une maladie physiologique.

Le parent n’est pas le guérisseur et il n’impose pas non plus de cure à l’enfant. Il agit plutôt en tant qu’auxiliaire ou assistant aimant et secourable, en vue de la guérison et de la transformation qui émaneront de la conscience et de l’énergie de Dieu, et de l’univers qui englobe l’âme de l’enfant et qui est englobé par elle. La guérison spirituelle survient promptement.

Pour l’heure, nous connaissons l’origine de la souffrance de nos enfants, nous avons où elle réside, nous connaissons le lieu sacré, au tréfonds du plus profond se situant au cœur de l’intérieur, où nous devons nous rendre pour activer la guérison.  Car seule la guérison des blessures affectives de notre jeunesse permettra à notre monde de s’élever vers une dimension supérieure, vers un plan de l’âme, de la vibration, transcendant. Accéder à cette dimension élevée sous-entend que tous, nous disposerons d’une sagesse et d’une compréhension plus vastes ; que nous saurons au-delà du savoir et que nous verrons au-delà de la vue, que nos facultés sensorielles seront plus fines ; que notre conscience sera plus évoluée ; que nous serons tous plus pleinement immergés en l’énergie-Dieu et reflèterons davantage la Lumière-Dieu. Alors, et seulement alors, notre monde pourra transcender les limites du présent pour passer à un espace-temps où la guérison universelle pourra avoir lieu, où l’espoir et la promesse séculaires d’un monde parfait pourront se réaliser. « Et les petits enfants seront leurs guides ».

Lorsque nous guérirons les traumas affectifs de nos enfants, là où ils se situent, sur le plan spirituel ou énergétique, alors ceux-ci seront guéris de leur souffrance ; dès lors, ils redeviendront sains et entiers.

Ils pourront alors dire « Plus Jamais » Et plus jamais n’aurons-nous à assister au drame d’enfants exprimant leur douleur par un comportement aberrant, criant leur angoisse avec des armes dans les cours d’école. Alors nos enfants nous conduiront au monde parfait qu’ils connaissent et qu’ils entrevoient.

A ce sujet, June Jordan, disait un jour :

« Pour secourir nos enfants, il faudra les laisser nous sauver du pouvoir que nous représentons ; il nous faudra croire à la différence qu’ils incarnent à jamais.  Et il faudra leur accorder le choix, sans craindre la mort, afin qu’ils viennent et fassent comme nous, ou qu’ils viennent et que nous les suivions, afin qu’un tout-petit nous ramène à l’enfant que nous serons toujours – vulnérable, avide et affamé d’amour et de beauté ».

Sauvons nos enfants…..

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, à condition que vous en respectiez l’intégralité et de citer l’Auteur-Source Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

La symphonie des Ames dans la créativité

 

Nous sommes les créateurs, les responsables de notre existence. Tant que nous n’accepterons pas cette pleine conscience, que tout ce qui m’arrive en permanence ne vise pas à me faire fuir le monde ou le détester, nous resterons dans ce statut de victime. Pour en sortir, il faut au contraire diriger ma conscience vers le centre, de voir ce qui s’y trouve: quels sont ces espaces de non vérité qui se manifestent dans le corps physique par de l’inconfort, de l’énergie émotionnelle, ou un mal être existentiel.

C’est ce que je pointe en permanence. Nous avons cet outil qui est notre corps physique. 
Qu’est-ce que je fais de ce que je sens-là, dans cette matière corporelle.

On ne vient pas sur terre pour faire, mais pour être. Le faire est la manifestation de l’être.
L’être humain trop souvent veut fuir ses sensations, tout ce qui lui est inconfortable. La tentation est de trouver une solution hors de soi : loisirs, produits, nourriture, joujoux; tout ce qui vient anesthésier cette partie en souffrance. Il nous manque le courage de diriger la conscience vers ces espaces-là. Tout le monde a un corps physique sur cette terre, jusqu’à preuve du contraire. Cet outil fantastique, merveilleux, extrêmement élaboré et intelligent, pour réaliser sa nature véritable. 

C‘est donc extrêmement simple : tout ce que je sens en moi, qui est autre chose que paix, sérénité, joie, amour, relève d’un espace de non amour, sur lequel je dois impérativement poser ma conscience. Chercher à l’extérieur reste une fuite permanente en avant, qui entretient l’idée de séparation. Tout mon travail, consiste à pointer du doigt cette croyance, afin que la conscience aille se porter amoureusement dans tous ces espaces, qui sont des espaces de séparation. Vaincre la peur, la peur de la peur, les jugements sur soi, sur notre pseudo imperfection, et ainsi permettre l’acte d’amour ultime, qui est d’ouvrir son cœur afin de déverser sa substance dans tous ces espaces-là.

L’idée originelle que je suis le corps physique est tenace.
Continuer de croire que je suis né le jour de ma date de naissance, et donc qu’il y a une date potentielle de ma mort, fait que j’attire à moi, j’aspire dans mes cellules cette peur de mourir, de souffrir, d’être agressé, de ne pas être aimé, etc.  Accepter que ce que j’ai cru être vrai, ne l’est pas forcement, permet de me détacher et peut être de m’emplir de l’idée que je ne suis pas une sorte d’âme, d’esprit dans un corps, mais que je suis tout ce entoure ce corps, et que ce corps est en moi.

Cela suppose d’oeuvrer sur le champ émotionnel, avec toutes les stimulations que je subis des uns et des autres. Il y a une attraction magnétique du corps qui ramène tout à lui, et qui me pousse à croire que je suis la colère, la peur, la tristesse. S’il n’y avait pas cette force magnétique dans le corps, on n’y resterait pas.

Se sentir responsable de ce que l’on ressent en soi , ne plus en accuser les autres, permet d’entrer dans cette oeuvre alchimique intérieure.

Plus je résiste à la vérité, à cette évidence, plus je souffre. Donc il ne s’agit pas de se demander si oui ou non, cette humanité va réussir ou parvenir à goûter à sa nature véritable, mais bien de se demander pendant combien de temps elle va tenir à ne pas le faire.  Et nous voyons bien que cette résistance-là empêche la vie de circuler de manière fluide et harmonieuse.

Est-ce que je suis cette construction temporelle comme l’on dit mes parents, mes enseignants, mon employeur, le miroir… Ou suis-je autre chose que ça? Répondre à cette question nécessite une prise de hauteur, un détachement initial. La souffrance dont nous parlons en ce moment, n’est reconnaissable que depuis un espace qui ne souffre pas. Si la souffrance était notre état naturel nous ne serions pas en capacité de la décrire, de la commenter, de la pointer. Chacun d’entre nous possède intrinsèquement cet espace de pure vérité.

Vouloir parler aux êtres de «La vérité » ne sert à rien. Dire «vous êtes pure lumière, pur amour » n’a aucun intérêt. C’est en empruntant le chemin le plus court : amener leur conscience vers les espaces en eux qui sont faux. Et alors, leur proposer de vivre peut être une autre expérience. Puisqu’ils ont déjà tout tenté pour s’extirper de cette souffrance à l’extérieur, ils savent que rien n’a fonctionné hors de soi. Les seuls chemins qui mènent à l’unité, à la réalisation de cet état véritable, sont des chemins de désidentification du corps physique, de détachement de la matière pour ensuite mieux l’embrasser. Un chemin de responsabilité, d’autonomie et d’amour universel, amour bien ordonné commençant par soi-même.

Grégory

Le champ mental est tellement entrainé à absorber des pensées que l’on croit être siennes, mais au fur et à mesure, chacun peut entrer en contact avec sa nature véritable. On me dit au bout d’une heure de méditation : je ne voulais pas en sortir… mais pourquoi en es-tu sorti et pour aller où d’abord? C’est ça qui est drôle, n’est-ce pas ? Alors oui, atteindre ce point de bascule, où demeurent en nous suffisamment de calme, de paix, de sérénité, afin de devenir l’observateur, puis l’observateur de celui qui observe et ainsi de suite jusqu’à remonter à l’origine; oui, atteindre ce point demande un petit peu de pratique, d’exercer comme un muscle, le muscle du retour à la paix. Cet état n’est pas une action, mais notre état naturel de fluidité, de vacuité. Un état qui nous accompagne dans la vie, un état qui demeure, quelles que soient nos activité, et non uniquement dans un court moment de pratique méditative. C’est là un clé essentielle.

Le pouvoir de création ne change pas, goûter désormais à des créations qui émanent d’un coeur uni.
La seule différence est désormais de ressentir avec une joie pure, cet état intérieur qui se déverse comme une cascade cristalline sur le paysage environnant.

Extrait de l’article de Grégory Mutombo au sujet de Son livre, « La symphonie des âmes » aux éditions Guy Trédaniel

Grand maître de l’amour et de la guérison

 

 

Il a enseigné aux chrétiens d’il y a 2000 ans l’état christique supérieur présent en chacun et comment faire pour devenir comme lui. Ressuscité trois jours après sa mort, il se présenta pendant un certain temps à ses disciples pour leur montrer la réalité de la vie éternelle et de l’ascension. Aujourd’hui encore, il est avec nous pour nous montrer comment faire en favorisant notre connexion avec notre Essence, l’Etre Divin en nous.  

Il se présente à moi en tant que Yeshua, de son nom hébreux qui signifie « Dieu sauve ». Il émane de lui une vibration très douce. Amour, paix et douceur. Et il parle d’ailleurs beaucoup d’amour et de douceur dans ses messages.   

univers

Quand j’ai commencé à canaliser ses messages, a surgi la difficile question : « Mais qui suis-je pour oser prétendre canaliser Jésus ? ». J’aurais cru qu’il me faudrait passer par une sorte d’adoubement très officiel avec un grand éclair de lumière et la connaissance soudaine de tous les grands secrets de l’univers avant toute chose. Comme il n’en n’était rien, je ne croyais qu’à moitié à ce qui m’arrivait. Tout en sachant très bien que c’était vrai. Je me suis retrouvée complètement bloquée du dos avec une envie irrépressible de rester au fond de mon lit jusqu’à la fin des temps ! Heureusement, quelques jours plus tard, j’ai fait plusieurs canalisations individuelles qui ont grandement participé à me tranquiliser. Mais la question restait. 

Encore quelques jours plus tard, grâce à la présence inespérée sur le Territoire d’un travailleur de Lumière américain, Abdy (www.abdy.info), il m’a été donné de faire un voyage étonnant dans sa vie terrestre. A la fois, je visionnais certains moments de sa vie où il était là devant moi et je sentais très clairement sa présence à mes côtés et entendais ses commentaires. 

J’ai donc vu des moments tous simples de sa vie comme quand il jouait le soir avant le repas avec les enfants des personnes qui l’ont accompagné alors qu’il enseignait en Galilée. J’ai entendu son rire clair et joyeux. J’ai vu les enfants grimper sur ses genoux d’autorité et il les accueillait avec un grand sourire. Il m’a alors dit : « Tu vois, c’était cela aussi ma vie. » Il m’a assurée qu’il n’y avait pas eu de grande révélation un beau matin mais un cheminement vers des compréhensions toujours plus grandes, jalonné de purifications intérieures, avec des moments de doute, jusqu’à ce qu’il comprenne et vive la Nature Divine de l’homme.   

Il m’a emmenée ensuite au moment de son chemin de croix. J’ai ressenti ma douleur et la douleur de tous ceux qui l’avaient suivi dans son enseignement. Ils étaient postés là, le long du chemin, les enfants sur le devant, munis d’eau et de morceaux de tissus, dans l’espoir que l’un d’eux, grâce à sa petite taille, réussirait se faufiler entre les gardes pour le faire boire un peu ou rafraichir son visage. Il m’a alors dit : « Tu dois guérir de cette blessure car ma mort ne représente qu’un infime moment de ma vie et ne dit rien de Qui Je Suis vraiment. »   

Il nous dit qu’il est important que nous suivions notre propre chemin, avec sincérité et simplicité. Car de compréhension en compréhension, de purification intérieure en purification intérieure, nous nous acheminerons nous aussi vers notre réalisation en tant qu’Etres Humains Divins. Tout comme lui.  

J’ai ressenti, lors de cette expérience, sa grande simplicité et aussi quelque chose de l’ordre d’une autorité naturelle très paisible. Et à la fin, ma grande question n’existait plus.

Canalisation de Jésus par Michèle – Au Coeur de Soi 

Qu’est-ce que la Liberté universelle


   

Liberté - situation de la personne qui n’est pas sous la dépendance absolue de quelqu’un ou d’une situation. C’est l’état qui est opposé à l’esclavage et à la servitude. C’est l’état d’une personne qui n’est pas captive ou enfermée dans une situation contraignante. C’est le pouvoir de reconnaître le libre choix dans tous les domaines de l’expression. C’est l’indépendance de l’esprit des préjugés et des concepts limitatifs. C’est le fondement du devoir et de la responsabilité. Voilà quelques notions que cite votre littérature contemporaine. Mais, il y a encore plus que cela dans la voie spirituelle.

 liberté

Je suis Adinathon. Je viens m’entretenir avec vous en ce moment et m’enivrer dans vos énergies de Lumière pour discuter, d’âme à âme, du grand principe universel de la liberté. Ce mot (principe) possède le plus grand égrégore que l’humanité ait nourrît depuis des multitudes de générations. Il est responsable de tellement de souffrances et de peines, car il est un ennemi implacable de la dualité. Lorsqu’un individu atteint cet état après avoir vécu pendant un certain temps le manque de liberté ou dans l’oppression de toutes sortes, une joie infinie émane des profondeurs de son âme. Rien ne peut égaler la puissance énergétique de cette joie qui enivre et proclame la suprématie de l’expression de son être. Être libre signifie suivre les courants de l’Amour infini et couler avec les harmonies délicieuses de la joie ultime pour l’éternité. Oh ! Quel rêve ! … me direz-vous. 

« Atteindre cet état dans notre quotidien ? Impossible ! C’est faire l’autruche, la tête enfouie dans le sable »… voilà peut être, le commentaire qui vous vient à l’esprit en ce moment. Et pourtant, cet état est l’expression naturelle de l’âme qui gravite dans l’entourage de l’Amour inconditionnel. Toutes les autres manifestations astreignant l’âme à vivre des tensions et des restrictions à travers des lois et des concepts limitatifs sont des encadrements de dualité. Cette dualité n’est manifeste que par l’acceptation de l’âme elle-même de porter le manteau de l’illusion ; cet encadrement permet d’affronter les imperfections ressenties par l’esprit individuel et lui donne la notion d’évoluer par rapport à la séparation ressentie entre l’individu et l’Unicité. 

Lorsque l’individu a compris que l’illusion qui supporte les forces opposantes de la dualité n’est pas la réalité de l’âme mais celle de l’esprit, l’emprise de cette dualité devient moins subjective et la liberté y trouve une plus grande expression. L’âme individualisée ne peut être sujette à cette dualité car elle est une cellule de la Divinité Suprême, donc immuable et invariable, omnipotente et omniprésente. L’esprit est le média qui traduit la transcendance pour plongé dans les dimensions inférieures ; c’est lui qui ressent la séparation et qui enveloppe l’âme de son manteau limitatif. Pour faire l’expérience de la non-dualité, l’être doit se centrer parfaitement à l’intérieur de lui-même, dans cet espace où il retrouve la joie et la liberté infinies. 

La plupart des gens ont entendu parler de méditation en ce temps que vous appelez « Nouvel Âge ». Les personnes qui le pratiquent depuis un bon moment savent comment retrouver ce centre, cet espace à l’intérieur de l’être, le noyau de l’existence individuelle qui fait point commun avec l’Unicité Suprême. Pour faire l’expérience de cette liberté infinie et inconditionnelle, l’individu doit d’abord apprendre à contrôler ses émotions de sorte qu’elles l’amènent toujours dans des champs d’énergie positive plutôt que négative ou limitative. Il doit se détacher de toute attente venant de l’extérieur de lui-même. Il ne doit pas être affecté par les changements d’humeur des autres personnes dans son entourage. Il doit être libre de toutes les contraintes causées par des situations extérieures à lui-même. 

LIBERT2

Le mot liberté ne signifie pas inertie ; il désigne l’équilibre entre deux forces égales et opposées. La liberté signifie avoir le choix de pencher d’un côté ou de l’autre de ces deux forces. Par exemple, la planète Terre semble voguer dans l’espace en toute liberté, mais sa liberté est relative car elle est soumise à son momentum qui est alimenté par l’attraction du soleil qui cherche à l’attirer vers lui. Sa vitesse sidérale, c’est-à-dire la vitesse de sa trajectoire autour du soleil, empêche la Terre de tomber dans le soleil à cause de l’équilibre créé par la force centrifuge qui cherche à l’éloigner du soleil. Si l’une ou l’autre des contraintes de force est changée, la planète change de trajectoire. Elle tombe dans le soleil après un nombre limité de révolutions ou elle échappe au champ gravitationnel du soleil et se perd dans l’espace. En se perdant dans l’espace, sa liberté n’est plus relative aux deux forces qui la maintenaient en orbite autour du soleil. Elle n’est plus soumise à aucune force, sauf au momentum causé par sa vitesse de parcours jusqu’à ce qu’elle soit attrapée dans le champ gravitationnel d’un autre corps céleste. 

Tout comme la Terre, l’être humain est soumis à des forces ou des lois qui le maintiennent en équilibre. Toutefois, quelque chose de plus se présente avec le libre choix. La planète par elle-même n’a pas le choix de changer sa trajectoire. Toutefois, dans son libre choix, l’être humain a le choix et le pouvoir de changer sa relation avec les forces qui l’affectent. Il a une plus grande liberté que la planète en ce qu’il peut modifier sa relation par rapport aux forces dont il est soumis. Le mot liberté, dans le contexte que nous voulons lui donner, est relatif. L’état de liberté peut signifier toute une gamme d’expériences soumises à des contraintes ou des lois dans l’acceptation par un choix. 

Lorsqu’un individu vit une situation à l’intérieur de certaines limitations, son acceptation et son attitude face aux contraintes peuvent lui donner un sentiment de liberté relative. Il peut sentir un bien-être intérieur indépendamment des contraintes extérieures. Son attitude et son acceptation volontaires à vivre une situation le libèrent ou le mettent en esclavage. L’état intérieur est affecté ou non selon la stabilité émotionnelle de l’individu. Il pourrait être agressé oralement par d’autres individus sans accorder de pouvoir aux paroles qu’il reçoit. Lorsque les paroles ne sont pas en harmonie avec la pensée de l’individu, il peut mentalement les rejeter en ne s’identifiant pas avec ce qu’elles représentent. 

Le plus grand manque de liberté que l’humanité ait connu depuis la nuit des temps vient de l’opinion des autres. L’individu est sensible à ce que les autres pensent de lui. Il est prêt à défendre son image à n’importe quel prix, même au prix de la guerre. Il entre dans des situations dramatiques à cause du pouvoir qu’il accorde aux paroles qu’il entend. La parole est devenue pour lui l’arme la plus puissante de l’Univers. La plus grande liberté qui soit est l’immuabilité à la parole d’autrui. Rien de l’extérieur ne saurait changer l’état de paix intérieure de l’individu libéré. Lorsque l’être a atteint cette qualité, il vit la liberté universelle. Il peut être libre n’importe où dans n’importe quelle circonstance, car il est libre en lui-même. Cette liberté doit être atteinte avant de penser à réaliser l’Ascension de l’être. 

La liberté universelle veut que chaque individu manifeste sa créativité selon ses propres talents et ses expériences personnelles. S’il est contraint à travailler dans un domaine qu’il n’aime pas, il n’est pas libre ; il est plutôt esclave d’une situation qu’il doit subir. D’autre part, lorsqu’une telle situation prévaut, c’est qu’une leçon de vie s’y rattache. L’attitude adoptée face à cette situation peut rendre la vie amère ou agréable. Le contentement est une attitude qui libère toute emprise des émotions agressives qui maintiennent l’individu en esclavage. Le contentement assure une liberté relative pour intégrer la leçon de vie et permet par la suite de passer aux étapes suivantes dans le développement de l’individu. Le bonheur est dans l’acceptation sachant que toutes les situations sont temporaires jusqu’à ce que la compréhension soit acquise. Le contentement libère des ondes favorables qui permettent l’harmonie des énergies discordantes de l’individu face à sa tolérance et à son acceptation. 

Celui qui vit sa liberté permet aussi aux autres personnes de son entourage de vivre la leur dans le plus grand respect. Pour vivre sa liberté relative, une grande maîtrise de ses émotions est nécessaire afin que la paix et l’harmonie s’installent à l’intérieur de son être. Lorsqu’on parle de paix à l’intérieur de l’être, on parle aussi de liberté car ces deux mots sont interreliés. L’un ne peut pas être sans l’autre. La liberté ne peut pas exister sans la paix et la paix ne peut pas exister sans la liberté, quelle soit relative ou universelle. Lorsque l’individu n’est pas en paix, il est rattaché par des liens énergétiques à l’énergie émotive qui le contrarie. Un lien invisible mais puissant se crée entre l’individu et l’énergie émotive résultant en une perte constante d’énergie vitale qui le plonge dans un état de fatigue chronique. 

Toutes choses qui contrarient créent ces liens entre l’objet et le sujet réduisant ainsi la liberté de l’être. Ces contrariétés parasitent et drainent la force de vie ; elles conduisent aux malaises et ensuite aux maladies. Certains individus ont créé ces liens dans un passé lointain et vivent enchaînés par leur propre entêtement à garder ces énergies discordantes dans leur champ vibratoire jusqu’à leur mort. Ces individus ont vécu en esclavage dans leurs propres chaînes et n’ont jamais connu la liberté universelle. Ceci est un choix personnel, souvent éclairé par la connaissance ou ombragé par l’ignorance et l’arrogance. Mes bien-aimés, les portes de vos prisons sont ouvertes. Pourquoi n’en sortez-vous pas ? Vous êtes libres ! Saisissez cette compréhension afin de vous épanouir et de vibrer en harmonie avec le chant de la Création. L’Amour inconditionnel brise toutes les chaînes et libère intérieurement même dans un environnement social limitatif et contraignant. La liberté est une question de compréhension : rien de l’extérieur ne peut affecter intérieurement l’esprit libéré. Soyez en paix avec vous-mêmes et avec les autres. Je m’unis aux Grandes Âmes de la Création pour vous apporter toutes les bénédictions de l’Unicité Suprême. Se réaliser, c’est libérer l’âme des contraintes de l’esprit. Que l’Amour vous protège.

 Adinathon

Communication télépathique reçue de Adinathon
par André DeLadurantaye le 15 avril 1997

Le courage ou la peur est une affaire humaine

 

Un choix difficile à évaluer lorsque l’émotion est imprégnée de l’une ou l’autre de ses énergies. Ces deux attributs attirent de grandes énergies de mouvement à l’intérieur d’un individu. L’une fait monter l’adrénaline pour foncer et l’autre pour fuir ou se retirer. Le mot courage possède sept lettres et conduit vers le divin dans des énergies d’ascension. Le mot peur possède quatre lettres et paralyse un individu dans des énergies terrestres et obscures. La réaction à ces deux attributs sollicite la même dépense énergétique. L’une est constructive et l’autre souvent destructrice. 

VOLCAN2

Je suis Adinathon. Je viens vers vous en ce moment important et décisif de votre temps pour me saisir de votre soif d’apprendre et de comprendre. Je viens au nom de Celui qui a ouvert la Voie et qui vous porte dans Son Cœur Christique. Je suis mandaté pour être l’un de vos ambassadeurs auprès de Lui. Je comprends votre plaidoyer et je partage votre désir de rapprochement de votre Christ intérieur. Je suis un maillon dans votre chaîne. Je viens vous rappeler que vous êtes aussi forts et aussi amoureux que moi de faire partie de cette grande expérience qui nous fait voguer sur la mer infinie de la Connaissance et de l’Amour. 

Elle est merveilleuse l’histoire humaine lorsqu’elle n’est pas soumise à l’oppression et aux contraintes de la peur. Pourquoi y a-t-il autant de peur et de négativité dans ce monde où la joie et le désarroi se chevauchent pour laisser des traces d’amertume ou d’insatisfaction ? Mes bien-aimés, il est nécessaire de naviguer dans ce monde tumultueux agité par les vagues de l’émotion. L’être humain est différent de toute autre créature de l’Univers à cause de sa faculté émotive complexe mais, comme un élève en phase d’apprentissage, il apprend à composer avec elles et à se connaître à travers elles. Les émotions sont comme la mer, imprévisible, quelquefois spontanée et menaçante. Des tempêtes s’élèvent et s’apaisent laissant un grand calme et quelque chose de plus noble. Lorsque le calme revient une gratitude subtile émane du cœur et fait comprendre la richesse de la paix intérieure. Lorsque l’équipage d’un navire entre au port après la tempête, tous les visages rayonnent la joie : la joie d’être encore là, la joie d’être passé à travers cette épreuve avec succès. Cette joie est une émanation de l’âme qui perce à travers la personnalité suite à l’abandon qu’on se permet après avoir triomphé de l’épreuve. Cette joie est le fruit du courage qu’il a fallu déployer pour surmonter les peurs qui étaient présentes lors de la rencontre où le chevalier et l’épreuve se mesuraient face à face. Comme deux adversaires redoutables et de force égale, le chevalier et l’épreuve déploie tous leurs atouts et leur finesse pour défendre ce qu’ils ont de plus cher, leur existence et leur fierté. 

La peur n’est pas toujours néfaste. La plupart du temps, elle est naturelle et spontanée puisqu’elle protège d’une agression imminente. Toutes les créatures dotées de la faculté de se mouvoir connaissent la peur. Si elles s’aventurent dans des espaces hostiles et qu’elles perçoivent le danger, la peur est la première émotion qui imprègne leur état d’être. Elles ont alors le choix de revenir sur leurs pas et de s’éloigner du danger. La peur protège aussi l’enfant qui prend son temps pour apprendre à marcher ou qui s’aventure dans un territoire nouveau pour lui. Malgré sa perception toute fragile et dissipée, l’enfant est tout de même bien protégé, car la peur est une émotion primitive qui émane du cerveau reptilien ou cervelet. Cette forme de peur n’est pas dépendante du raisonnement ou de l’intelligence. Elle est une émotion innée, et seule la familiarité avec l’objet de la peur peut dissiper cette énergie et ramener la confiance et la sécurité. 

Une autre facette de la peur peut être raisonnée par la connaissance et l’intelligence. Cette forme de peur est celle qui paralyse beaucoup d’individus dans une inertie non évolutive par précaution calculée ou par manque d’intérêt à s’impliquer dans une tache difficile ou à surmonter un défi. Face à cette peur, le courage est une impulsion de l’âme qui cherche à aller plus loin, qui cherche à attirer vers la personnalité l’expérience nécessaire à la compréhension d’une leçon ou d’une connaissance nouvelle pour ensuite grandir et atteindre le but qu’elle s’est fixé. Cette peur n’est pas rattachée à la survie, mais plutôt au manque de connaissance et d’aspiration. Celui ou celle qui n’aspire pas à poursuivre les intentions intimes de son âme à aller vers la lumière cherchera par tous les moyens à alimenter la peur de s’impliquer dans une aventure qui le ferait grandir. 

Cette peur est plutôt un renoncement à l’effort qu’un élément de survie. L’individu qui est complaisant de lui-même, par faiblesse ou par vanité, ne cherchera pas à sortir de son état d’inertie à moins qu’il y ait une incitation au courage venant de l’extérieur de lui-même. Si une connexion lucide n’est pas établie entre l’âme et la personnalité, aucune aspiration ne sera présente et le courage sera impossible. L’individu dont l’esprit est en boucle fermée sur la critique des autres ne peut pas établir ce contact avec l’âme. L’esprit qui est empli de lui-même ne cherchera pas à grandir et à satisfaire la raison d’être de son incarnation. Lorsque l’esprit est dans un tel court-circuit, l’âme demande de l’aide aux Êtres Supérieurs pour organiser un événement qui provoquera un choc à cette personnalité afin qu’elle sorte de cet état de complaisance inutile. Les accidents sont ce genre de choc nécessaire pour remettre sur la voie de l’évolution l’individu qui a peur de tout et de rien. La peur attire la force opposée comme la noirceur attire la lumière. 

chez francesca

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi beaucoup d’individus meurent quelque temps après avoir été mis à la retraite ? Oui, c’est parce qu’ils n’ont plus rien à faire. Ils n’ont pas eu le courage de s’impliquer dans autres choses. Ils n’ont pas été habitués à donner, alors personne n’a besoin d’eux et ils s’ennuient à mourir. Voilà le pouvoir de l’inertie lorsque l’âme d’un individu ne voit plus de possibilité d’avancement, elle demande à se retirer de l’incarnation, et la mort s’ensuit. L’âme n’a pas de temps à perdre et elle ne se complaît jamais avec elle-même dans une énergie d’inertie. La raison de l’incarnation est pour l’avancement dans la compréhension ultime de son appartenance à Dieu et non dans l’amusement et les satisfactions de la personnalité. La personnalité est un instrument qui meurt avec le corps physique et qui ne devient qu’une mémoire, mais l’âme cherche toujours à aller vers la Lumière. 

Celui ou celle qui vit son incarnation pour le plaisir et pour les satisfactions que le monde lui offre emprisonne son âme dans un état où elle demande de l’aide pour se libérer. Les malheurs et les épreuves que la personnalité doit surmonter sont uniquement dû à la mauvaise compréhension de l’esprit par rapport à l’objectif de l’âme qui cherche à grandir dans l’Unicité, mais qui réalise que l’instrument ne répond plus à son aspiration profonde. L’âme est spirituelle et l’esprit est le traducteur de l’expérience qu’elle utilise pour grandir à travers l’incarnation. Si l’esprit est rébarbatif à son aspiration, l’âme demande à se libérer et n’a aucun remords sur le rejet de l’enveloppe de l’esprit qui est le corps physique. L’individu qui ne s’identifie qu’à son corps physique comme étant le centre de son être sera la plupart du temps déçu par la vie. Il ne sera aucunement gratifié dans son expérience, car ceci serait semblable à mettre une lumière dans une boîte afin d’enfermer son rayonnement et annuler sa raison d’être. Tout a une fonction dans l’Univers et tout doit servir pour ce qu’il a été créé, sinon la loi du mouvement s’occupe de corriger la situation. Le courage permet ce mouvement à l’intérieur de l’être. Il est l’essence, que l’âme fournit à travers un esprit clair, nécessaire à créer cet élan vers son but ultime le retour dans l’Unicité après avoir expérimenté la séparation et l’individualisation. 

Cette expérience de séparation et d’individualisation a été voulue et vécue un nombre incalculable de fois. Vous êtes passés maîtres dans ce domaine. L’expérience doit se terminer. Vous avez oublié pourquoi vous avez choisi de vivre cette expérience. Vous avez oublié d’où vous êtes partis. Vous avez oublié que ceci ne devait être que l’expérience d’un moment. Rien de plus ne pourrait être appris qui pourrait vous servir, sinon plus de souffrance, plus de douleur. Ceci n’est pas nécessaire pour apprécier la vie. Renoncez à vous embourber davantage dans les labyrinthes de l’illusion. Vous connaissez maintenant ces chemins ; ils ne mènent nulle part. Vous l’avez constaté vous-mêmes dans les aventures médiocres que vous vivez jour après jour, année après année, vie après vie. Vous voulez terminer ces détours inutiles ? Alors, laissez de côté cette peur de vous reconnaître et permettez à votre divinité intérieure, cette âme qui aspire à atteindre les plus hauts sommets de pureté et de rayonnement, de s’exprimer dans votre quotidien avec simplicité et complicité. Prenez conscience de ce courage que l’âme vous communique pour vous épanouir à travers la vie, ce cadeau inestimable que le Divin vous accorde. Imaginez-vous un instant sans la vie, sans votre perception actuelle de vivre et d’exprimer l’être qui est présent en vous. 

Imaginez que votre état d’être soit toujours en sommeil, que vous ne sentez rien, que tout est non-existence. Ceci fait réfléchir n’est-ce pas ? La vie est le cadeau le plus précieux que l’Univers ait donné à ses enfants. Pour qu’elle porte fruit, il faut apprendre à l’apprécier pour ce qu’elle est, pour ce qu’elle vous apporte. Elle est le support de l’existence et de l’épanouissement de l’être. Il est essentiel d’en prendre conscience pour en savourer les moindres bienfaits. 

Le courage est relié à l’effort et l’effort à la croissance. Pour sortir de l’inertie, il faut se laisser imprégner de cette impulsion qui fait place à l’effort de prendre une direction lorsque c’est nécessaire pour satisfaire les exigences du changement. Le changement continuel est une nécessité universelle sur la voie de l’Amour et du partage. Le courage amène à soi les forces essentielles requises pour régler les vieux problèmes et apporter un renouveau dans la gestion de la vie. Il vous permet de satisfaire l’engagement que vous avez pris dans un passé très lointain pour participer à ce qu’il y a de plus noble dans l’Univers : l’épanouissement de la Création. Mes bien-aimés, beaucoup parmi vous ne savent pas quoi faire pour aider à la Création. Ils attendent assis dans un parc et regardent les pigeons. 

Ressentez l’appel de votre âme qui vous demande de participer au Plan divin par l’implication de votre personnalité dans des taches altruistes. Partagez vos talents et votre connaissance avec ceux et celles qui sont plus démunis que vous. C’est la seule façon d’obtenir d’autres connaissances et d’autres talents. Votre âme vous demande de mettre tous vos atouts au travail et de les placer dans un champ de rayonnement pour l’ensemble. Vous êtes une cellule précieuse de la Conscience et votre existence est importante pour le bien-être universel. Ce que vous faites, si petit soit-il, est ressenti par tous, même si vous n’en êtes pas conscient. Il est bien de suivre l’exemple donné par d’autres, mais vous êtes aussi un maître enseignant lorsque vous laissez parler votre âme, votre étincelle divine. L’élève, c’est aussi vous, c’est votre personnalité, c’est votre individualité. Établissez un lien sûr et profitable entre votre âme et votre personnalité pour retrouver ces mémoires de vos plus belles expressions lumineuses ancestrales. Vous aurez alors accès à tout ce qu’il vous est nécessaire pour comprendre votre vie et votre but. Il n’est pas nécessaire de prendre tous les cours qui se présentent à vous pour apprendre à avoir du courage. Le courage vient de l’intérieur, il prend racine dans votre cœur. Dans vos expressions populaires, vous dites : « avoir du cœur », « avoir du cœur au ventre ». Cela signifie avoir du courage. 

Courage

Lorsque vous êtes coincé dans une situation où tout devient sombre suite à une déception ou à la perte d’un être cher, faites appel à votre courage intérieur. Ne restez pas dans ces énergies qui vous épuisent et vous conduisent dans des réflexions dégradantes de désespoir. Utilisez le lien entre votre âme et votre personnalité pour ressentir cette impulsion qui vous reliera à nouveau à votre joie intérieure. Je sais qu’il est difficile de changer ses énergies d’une vibration d’oppression émotive à celle de la joie en un instant, mais le courage vous donne toutes les chances de raccourcir sensiblement l’enfer que vous vous imposez à naviguer dans cette mer d’énergies instables et démoralisantes. L’être humain aime se retirer en lui-même et bouder un certain temps pour montrer à l’autre qu’il n’est pas content de la façon dont l’échange est devenu défavorable pour lui. Sortez de cet état le plus rapidement possible et vous serez heureux de la maîtrise que vous aurez acquise sur cette émotion. 

Le courage est nécessaire pour la maîtrise de toutes vos émotions, peu importe la situation dans laquelle vous vous enlisez. Il est important de lui faire une place de choix dans votre façon d’agir. Faites-en un ami inconditionnel, un ami qui vous supportera lorsque vous vous perdrez dans des aventures émotives houleuses. Je vous aime comme mon frère, ma sœur, et je désire vous guider vers votre courage et votre impulsion qui vous permettra de vous élever vers les plus hautes aspirations de l’âme, de rayonner sa Lumière pour le bien du plus grand nombre. Vivez l’Amour, la Paix, l’Harmonie et, surtout, vivez votre courage avec zèle et dignité. Merci d’être là et de participer à élever votre entourage en même temps que vous-même. Je m’unis à la Grande Fraternité des Êtres de Lumière pour vous bénir et vous imprégner des plus belles Énergies d’Amour que l’Univers déverse en votre cœur. 

Adinathon

Communication télépathique reçue de Adinathon
par André DeLadurantaye le 1er juin 1997

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/   

L’amour qui nous unit


Avez-vous ressenti cette magnifique vibration qui se dégage du mot « AMOUR » ?

Des épopées ont été vécues sous son étendard. Des mondes ont été créés et sont encore créés par la puissance de sa Vibration. Des sentiments nobles prennent racine dans son essence. Les yeux pétillent lorsque ce mot est aperçu. Les oreilles captent une mélodie enivrante lorsque ce mot est entendu. Des cœurs vibrent en harmonie lorsque sa fréquence ondule dans l’éther. 

Je suis Adinathon et je vous salue en vous accueillant dans l’humble demeure de mon cœur. Ma joie est immense lorsque je parle de l’Amour, car je viens au nom de Celui qui est la Source Suprême de cet Amour. Mon désir est, non seulement de vous enseigner ou plutôt de vous rappeler certaines notions, mais aussi de vous inciter à vouloir vivre l’amour dans votre cœur afin qu’il déborde dans tous les sens et dans toutes vos réalités sans mesure ni condition. Cette incitation est appuyée énergétiquement par le désir secret de votre âme à exprimer davantage tous les pouvoirs de l’Amour. 

PENTAX DIGITAL CAMERA

Peu importe le pays où l’amour se manifeste, peu importe le temps que l’on donne à une histoire, l’amour est toujours perçu comme l’ami de l’âme. L’amour est cette nourriture dont l’âme ne peut se passer. Il est le trait d’union entre le réel et l’imaginaire. Il est l’énergie matricielle de tout ce qui est créé et incréé. Les noyaux cellulaires et moléculaires sont retenus dans leur structure par l’amour. Les forces d’attraction nucléaire sont magnétisées par l’amour. Tous les champs vibratoires d’énergie sont modelés dans la conscience intelligente de l’amour. 

L’Amour est la fabrique des étoiles et l’espace même entre celles-ci. L’univers est au diapason de l’amour ; il vibre de sa fréquence et maintient sa cohérence par l’amour. Toutes les énergies découlent de l’amour, même celles qui lui sont contraires en apparence. Il est probable que plusieurs ne comprennent pas l’enjeu de l’amour dans leur vie. La plupart des gens le connaissent dans sa réalité humaine, dans la famille, dans le couple, dans l’amitié, mais ils ne savent pas ce qu’il est réellement. L’amour les emporte à des degrés différents de joie et d’extase, mais ils ne comprennent pas comment le garder pour toujours.

Où est la source de cet amour ?

Comment peut-on l’obtenir si on n’a pas le privilège d’en faire l’expérience ? Beaucoup de gens ont fermé la porte à l’amour parce qu’ils ne savent pas comment l’attirer dans leur vie. Et pourtant, il n’existe qu’un seul lien à cet amour et ce lien est dans le cœur de chaque aire humain. Toutes les formes connues de l’amour mènent à la création de ce lien qui devient un canal pour l’Amour divin. Lorsque l’âme exprime l’amour à travers la relation homme et femme, une énergie particulière est mise en mouvement par la polarité complémentaire des deux énergies. Un courant est créé et un échange se manifeste. La femme reçoit l’essence de l’énergie masculine pour augmenter sa propre énergie masculine à l’intérieur de son être. De là, une croissance se manifeste par cet amour qui soutient davantage cette relation. Il en est de même pour l’homme qui reçoit un apport énergétique féminin pour augmenter son énergie féminine. 

La fréquence de ce processus permet une croissance dans l’équilibre des deux pôles, masculin et féminin, dans chacune des personnes du couple. Par conséquent, l’attraction mutuelle dans l’amour humain se transforme en un amour beaucoup plus grand et beaucoup plus fort : l’Amour inconditionnel. Lorsque l’Amour inconditionnel devient l’essence qui unit le couple, la confiance remplace la méfiance, la patience remplace l’intolérance, la douceur remplace la colère, la franchise remplace l’hypocrisie et la liberté remplace la possession. 

La vie s’exprime à travers de nouvelles attitudes, et la pureté des vibrations que les deux êtres émanent leur apporte de nouvelles avenues dans l’épanouissement de leur conscience. Tout leur devient facile et ils sont remarqués par les gens qui perçoivent leur rayonnement. Leur amour ne peut que faire l’harmonie et fait vibrer tout ce qui est dans leur entourage. Une paix profonde se dégage de leur présence ; peu importe la distance, vous percevez cette paix lorsqu’ils vous parlent. Vous ressentez cette paix et vous désirez que cette paix vienne à vous. 

L’Amour inconditionnel installe la paix dans votre cœur et voit à ce qu’il ne vous manque rien. Il magnétise pour vous les bontés de la vie et vous ouvre la voie vers ce qu’il y a de meilleur. Beaucoup de personnes vivent sans connaître cette paix que l’amour apporte dans le cœur de celui ou celle qui se recouvre d’humilité.

Un Amour vécu avec plénitude apporte avec lui l’émerveillement de l’âme à un niveau plus concret que la personnalité reconnaît comme étant des instants de bonheur et de joie. L’appel du cœur jaillit toujours d’une âme en éveil et magnétise vers elle des images qui sont les reflets d’un désir profond de connaître l’intimité de l’Amour dans toutes ses facettes. La vie n’est appréciée que lorsque l’Amour est présent dans tous les recoins de la conscience. Comme un miroir réfléchit l’image qui lui est présentée, l’âme réfléchit l’Amour qu’elle retrouve dans le quotidien et établit une résonance qui augmente l’amour déjà présent dans le cœur des autres dans son entourage.

L’Amour bénit toutes les émotions manifestées dans le cœur de l’humain. Il rend grâce à cet Architecte qui a fondé Ses Univers sur l’Amour. L’Amour chante la Gloire de l’Eternel et se nourrit en retour de Ses Energies de créativité. L’Amour unit toutes les facettes de la création à Celui qui crée, maintient et transforme tout ce qui est, tout ce qui existe. L’enfant connaît l’Amour d’une façon spontanée. Il manifeste le désir de toujours communiquer avec l’être aimé. Il est attiré naturellement par l’amour qui se dégage d’une personne. Il s ‘en approche avec timidité, mais aussi avec complicité.

Le cœur de l’enfant chante l’Amour sur des plans non perceptibles à l’humain qui ne connaît pas les attributs divins de l’Amour. Ce chant contribue tout de même à changer et à transformer l’ambiance énergétique dans l’entourage de l’enfant. On dit souvent que, lorsque qu’un enfant est présent, la joie est présente aussi. Cette joie, c’est l’Amour inconditionnel, c’est aimer pour la liberté d’aimer. Lorsque l’Amour Inconditionnel est manifesté sur le plan terrestre, il est aussi présent et vibrant d’une façon accrue sur tous les autres plans.

Cet Amour manifesté est en outre le baume qui guérit les guerres et les conflits dans les pays où l’amour n’a pas sa réalité. Lorsqu’on aime ses parents, son frère, sa sœur, son conjoint et sa famille, cet amour émane des vibrations d’appel à l’harmonie universelle. Chaque petite parcelle d’amour manifesté s’unit aux autres petites parcelles et grandit par résonance, ce qui fait toute la différence sur le plan de la conscience collective. Tout est ressenti et tout est inter relié par l’Amour. Mes bien-aimés, il est facile d’aimer et de se laisser aimer.

Regardez au-delà de la personnalité de l’être que vous côtoyez. Cherchez dans ses yeux le reflet de cette âme qui désire être aimée d’une façon intense et inconditionnelle. Voyez en elle l’Energie qui a créé tout ce qui est par l’Amour. En chacun réside l’Amour infini, et chacun peut manifester tous les pouvoirs de cet Amour pour lui-même et pour les autres. Toutefois, chacun doit apprendre à travailler avec ces pouvoirs.

L’Amour est la clé qui permet d’ouvrir la réalité manifestée à son épanouissement ultime. La vie se transforme d’une façon agréable et désirée lorsque l’Amour vient frapper à votre porte. Aimer est un acte Divin et sacré. L’Amour unit la création au Créateur. Vous êtes uni au Créateur, ce qui veut dire que vous avez la même vibration et les mêmes attributs. Vous avez les mêmes pouvoirs et les mêmes pensées. Humm !

Ceci porte à réfléchir… comment doit-on le réaliser dans notre vie ? Tout ceci est étonnant ! Comment peut-on utiliser ces vérités dans le quotidien ? Oh boy ! Direz-vous.

Adinathon charrie un peu n’est-ce pas ? Non… mes bien-aimés. Adinathon ne charrie pas du tout. Il vous voit déjà dans cette réalité que vous vous apprêtez à pénétrer. Il vous regarde et vous invite à reprendre le chemin que vous avez abandonné il y a très très longtemps. La voie est facile lorsque vous aimez. Aimez tout, aimez inconditionnellement tout ce qui touche votre réalité. Ne mettez pas de condition, même si parfois cela fait mal d’aimer.

L’Amour finira par guérir les différences et les manques dans votre vie. Notre Grand Frère dans le Christ a déjà été un homme comme vous et moi, ne l’oubliez pas. Il a aimé à un point tel qu’Il s’est fusionné avec l’Amour. Il est devenu Amour Pur. Il est devenu l’Amour Suprême. Celui ou celle qui aime autant portera aussi le nom de l’Amour Suprême. Cet être sera fondu dans le Christ comme Jésus, notre Frère, l’a manifesté et le manifeste encore. Je vous porte sur ma vibration d’Amour vers l’Amour Infini et que Celui qui a montré la Voie vous accueille dans toute Sa Gloire et vous couronne de votre propre Gloire pour l’éternité. 

Adinathon

avril 1997 Communication télépathique reçue de Adinathon
par André DeLadurantaye le 25 février 1997.
 

Notre première source de Lumière est en Nous

 

Nos cellules, de même que nos chakras, sont de véritables soleils intérieurs. Lorsque nous vibrons à notre fréquence fondamentale individuelle, ils ont la faculté de générer la Lumière qui, par la suite, se transformera en molécules constituant ce que nos corps nécessitent pour vivre et assurer la régénération cellulaire. La lumière que nous générons émane aussi de nos corps et en rayonne. C’est ainsi que nous nourrissons la vie.

Francesca blogs

Cela signifie aussi que les humains qui nous entourent ont comme vous la faculté naturelle de produire et de transmettre de la lumière dont vous pouvez vous nourrir. L’union aux autres est vraiment nourrissante, et ce, par seulement au sens figuré.

Si vous et ceux qui vous entourent émettez naturellement une certaine intensité lumineuse, vous avez aussi le pouvoir d’augmenter l’intensité de votre offrande lumineuse, de la concentrer et même de la diriger. Lorsque votre taux vibratoire est élevé, vous pouvez par votre intention orienter les faisceaux du chakra du cœur ou du troisième œil vers la destination choisie. Les faisceaux que vous émettez ainsi sont réels et non pas seulement de nature symbolique ; les individus vers lesquels ils sont dirigés en bénéficieront évidemment, même s’ils ne sont pas conscients de l’émission de ces faisceaux et de votre offrande à leur intention. 

Comme les humains, tout élément vivant de la nature animale, végétale et minérale produit et émet de la lumière, et en fait profiter ce qui l’environne.

Il en est de même pour les êtres invisibles vivant sur Terre, tels les dévas et les esprits de la nature qui, comme vous, sont des êtres constitués de particules de lumière. Ils jouent leur rôle en émettant des vibrations lumineuses stimulantes ou pacifiantes.

Vous avez saisi que lorsqu’un être se referme sur lui-même, non pas pour se nourrir de sa propre lumière, mais plutôt des élucubrations et illusions de son ego, il se coupe alors par ses peurs et son orgueil de toutes les sources de lumière et de la vie qui l’entoure, et il s’affaiblit et devient plus vulnérable. Par sa nature même, tout dans l’être est en mouvement -un mouvement qui favorise l’union avec la vie ; l’Unité avec le Tout universel. Lorsqu’un humain, consciemment ou non, par ses choix, ses états d’être, ses attitudes, ses comportements, ses paroles, ses gestes, sa disposition psychologique et par tout ce qu’il est et émet, s’oppose à l’union, il se fragilise. Lorsqu’il entre en méditation pour se nourrir des rayons de pure lumière de son être, il s’ouvre à la vie parce que la lumière ainsi générée entraîne une ouverture aux autres êtres rayonnant de la lumière. L’amour peut être décrit comme un mouvement d’énergie menant vers l’Unité.

L’amour se nourrit de lumière, génère de la lumière, est la lumière. L’amour est le mouvement de l’Ame qui inspire et incite une personne à être Un, et à manifester l’Unité conformément à sa nature. Celui qui néglige de se nourrir des différentes sources de lumière s’expose à une dégénérescence plus rapide de ses corps.

Puis, bien sûr, il y a le Soleil. Depuis des milliards d’années il offre son rayonnement électromagnétique à la Terre ; les rayons solaires éclairent celle-ci, la réchauffent et y fécondent la vie.

Sanctus Hermanus canalisé par Pierre Lessard

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/        

LA SOURCE : miroir de sa propre beauté

 

Chères Âmes, accueillez notre Amour.

S’il vous sied, présentez-vous au niveau du cœur, dans votre temple sacré pour y pénétrer dans toute votre lumière et vous marier à la lumière de votre temple. Assurez-vous de déposer, de relâcher tout ce qui vous encombre, tout ce qui vous alourdit. N’hésitez pas à abandonner tout, même ce qui n’est pas résolu. Détachez-vous même de la croyance qu’il faille tout résoudre, tout comprendre pour émaner dans la lumière. Ce n’est pas la compréhension, mais l’expression de l’Être qui lui permet sa lumière infinie.

miroir de l'eau

Osez être. Osez vibrer amoureusement. Osez affirmer votre infinité même s’il y a quelques secondes, dans votre incarnation, des tensions, des emprisonnements étaient encore ressentis. Osez exister dans toute votre beauté. Lorsque la fleur est enfouie sous la poussière ou sous les feuilles desséchées, elle sait que sa beauté, sa couleur, son parfum ne sont pas diffusés dans toute leur amplitude. Lorsque le vent emporte ce qui la recouvre, elle se déploie, elle s’ouvre, elle s’offre dans toute sa grandeur, instantanément. Elle sait, elle sent tout ce qu’elle est. Elle ne se dit pas  » il y a quelques instants, j’étais recouverte, assombrie, voilée « . Elle ne se dit pas  » je ne pouvais ressentir tout mon éclat et je ne pouvais l’offrir « . Elle ne se dit pas  » il faille maintenant que peu à peu je paie la rançon de tous ces moments de non éclat « . Elle offre instantanément son parfum, sa lumière, sa beauté, quels que furent les poids, les ombres, les voiles qui la couvraient quelques instants auparavant.

Soyez la fleur en cet instant qui apprécie tout ce qu’elle est et qui l’offre sans résistance, faisant fi de ce qui était auparavant. Vous êtes l’éclat de lumière de votre source. Chaque blessure que vous affirmez, chaque contraction, chaque pensée, chaque attitude, chaque action, chaque refus qui contribue à votre contraction est une trahison de votre source. Chaque instant où consciemment vous permettez que la tristesse se déploie en vous ou que la colère, que la lassitude se pose sur vous, vous vous trahissez et vous trahissez votre source. Chaque pas que vous ne posez pas dans votre sentier de lumière est une trahison.

Votre Âme, votre Esprit, votre corps incarné sont tous, comme la trilogie qui les rassemble, une expression de la source. Maintenir la lourdeur, poser une évaluation, un jugement, une culpabilité sur vous-même est la prolongation de votre trahison, car à l’instant où vous retrouvez la conscience et la sensation que vous êtes la source, juger que l’instant auparavant vous ne l’étiez pas consciemment est encore une trahison. Lorsque la fleur offre son parfum, si pour un instant, elle cesse de l’offrir parce que l’instant d’avant, elle ne l’offrait pas et qu’elle s’interroge si elle est digne de l’offrir, à cet instant, elle est encore voilée d’elle-même. À l’instant où vous retrouvez, où vous osez être et exprimer que vous êtes la source, même l’hésitation à offrir votre beauté à vous-même et aux autres est une trahison. Vous êtes la lumière, issue de la source et votre lumière, expression de la source, en est aussi une nourriture. Votre éclat nourrit la lumière, comme la lumière vous nourrit.

Dans l’humanité, votre incarnation est une expression de l’humanité toute entière puisque vous êtes né de l’humanité. C’est l’humanité par ses représentants qui ont favorisé votre incarnation. Vous êtes donc un enfant de l’humanité comme vous êtes un enfant de la lumière et vous, en tant qu’enfant de l’humanité, vous nourrissez l’humanité. Ainsi, l’humanité est une représentation, une autre expression de la source. La source vous crée, vous nourrissez la source. L’humanité crée votre incarnation et vous créez l’humanité. Lorsque vous vous séparez de l’humanité en n’exprimant pas toute votre beauté, lorsque vous ne nourrissez pas l’humanité de l’Être de lumière que vous êtes, vous trahissez l’humanité. Lorsque l’humanité ne représente pas la source, elle trahit la source. L’humanité en est une expression pour favoriser la lumière. Lorsque chacun des Êtres de l’humanité n’exprime pas sa lumière, l’humanité n’est pas en lumière. L’humanité trahit la source et l’Être humain trahit son humanité.

Les Êtres se rencontrent pour créer une communauté. Une communauté est en soi une expression de l’humanité à une échelle plus sensible. L’humanité naturellement se manifeste en une multitude d’Êtres et lorsque cette multitude ne permet pas, de par sa structure, l’intimité, la rencontre, alors, de par leur nature, chacune de ses expressions, les hommes, créent des communautés.

Chaque communauté est en soi une expression, une extension, un fruit de l’humanité et de ses enfants. L’humanité et ses enfants créent des communautés, soit une humanité à une échelle qui permet que chacun puisse ressentir sa collaboration à l’œuvre et que la communauté puisse être le miroir de sa propre beauté. Ainsi, la communauté s’exprime en chacun de ses membres et chaque membre nourrit la communauté. De même, lorsqu’un Être ne s’exprime pas dans sa beauté et qu’ainsi, il trahit la source, il trahit l’humanité, il trahit aussi sa communauté et lorsque la communauté ne se manifeste pas dans toute sa lumière, elle trahit chacun de ses membres.

La communauté n’est qu’une image de l’univers ou de l’humanité. Chaque Être humain qui s’inscrit dans une communauté est bien sûr inscrit dans une humanité, il est inscrit dans la source. La reconnaissance, l’amour de lui-même et l’expression amoureuse est son offrande, sa contribution, la nourriture qu’il offre à la communauté, à l’humanité et à la source et bien sûr, à lui-même parce que chacune de ses cellules est en soi l’univers tout entier.

Chaque cellule de votre corps est une expression de votre corps. Elle fut créée par l’incarnation. C’est tout votre corps qui permet la génération d’une cellule et chaque cellule nourrit votre corps. Votre corps est comme une communauté de cellules ou comme l’humanité où chaque cellule est un individu, ou comme la source pour chaque cellule. Chaque cellule offre par son éclat de lumière son offrande à tout votre corps. Si une cellule se contracte et par son attitude ou son mouvement n’exprime plus sa beauté, ses qualités, elle trahit votre corps. Lorsqu’un de vos organes ne fonctionne plus, c’est une trahison. Si la source n’est pas nourrie de toute votre beauté, vous la trahissez mais si la source ne vous offrait plus sa lumière, vous seriez aussi trahi. Si vous n’écoutez pas, si vous ne nourrissez pas vos cellules, vous les trahissez. Mais si elles ne répondent plus à toute votre beauté, elles vous trahissent.

De même, à l’intérieur de chaque cellule, il y a un noyau et dans ce noyau, il y a des gênes. Chaque gêne offre une vibration qui permet à l’ensemble d’exister et de se déployer. Si un gêne se contracte, maussade, insatisfait de sa position, cesse de s’exprimer, il trahit toute la cellule. C’est toute la cellule qui est en déséquilibre. Il ne l’exprime plus, il ne la nourrit plus. Il la trahit. Chaque gêne est nourrit par la cellule toute entière et il nourrit la cellule. Chaque gêne en soi par le mouvement qu’il crée, un micromouvement, permet un éclat de lumière, une petite flamme. Elle nourrit et permet à la cellule d’exister, comme la cellule le permet au tissu, et le tissu à l’organe, et l’organe à votre corps, votre corps à la communauté, la communauté à l’humanité, l’humanité à l’univers, l’univers à la source et la source vous nourrit.

Souvent les Êtres humains crient à l’injustice intérieurement ou extérieurement. L’injustice de l’univers, l’injustice de la source. Et nous les invitons à ressentir jusqu’à quel point ils se trahissent à moult niveaux, trahissant l’univers. Et la véritable trahison de l’univers, de la source, comme de tout votre Être, est de faire sourde oreille à tout ce qui vous est offert. Ne divisez pas l’offrande que vous vous faites à vous-même pour vous réjouir de l’offrande que vous faites à votre communauté, de l’offrande que vous faites à l’humanité, de l’offrande que vous faites à la source. C’est la même offrande, celle de votre éclat dont le premier effet est de vous réjouir. Lorsque vous ne vous réjouissez pas, imaginez…

les devas

Imaginez un Être qui pour un instant n’est pas dans la joie. Alors, à cet instant même où il n’est pas dans la joie, il a à comprendre et à ressentir qu’il est dans la trahison. À l’instant où il n’y a pas la joie… (claquement de mains), trahison! C’est magnifique parce que la joie est ressentie dans tout l’Être. S’il fallait enfermer les traîtres…, les emprisonner, leur trancher la tête, il n’y aurait plus d’Êtres humains! S’il fallait juger les Êtres qui se sont trahis, il n’y aurait pas assez de juges… Est-ce pour cela que l’Être se juge lui-même…? Le véritable cercle vicieux est de juger que l’instant précédent vous n’étiez pas dans la joie parce que lors de ce jugement, vous ne l’êtes pas davantage et vous perpétuez la trahison. Conscientiser, ressentir, imaginer que tout ce qui n’est pas joie est trahison. Choisir intérieurement de transcender, de dissoudre, de dévoiler, poser un regard sur tout ce qui voile pour mieux vous assurer d’exister totalement.

Il ne s’agit pas de nier dans l’illusion toutes les entraves et de faire semblant qu’elles n’existent plus car la joie n’y serait pas. Certains Êtres pourraient ainsi se dire  » voilà, plus rien n’existe. Je n’ai pas à conscientiser des blessures qui conditionnent mes états. Plus rien n’existe « . Il simulerait la liberté. Il y a nuance car il n’en ressentirait pas la joie. Poser un regard, conscientiser, constater qu’il y a un voile, qu’il y a une blessure, qu’il y a une illusion, un emprisonnement est magnifique; car lorsque l’Être se rend compte qu’il est dans un piège, sous un voile, cela pourrait le faire éclater de joie en constatant que ce n’est qu’une illusion alors qu’il avait l’impression d’être une ombre ou de ne pas être à la hauteur.

Quelle joie! Comme lorsque vous vous réveillez d’un cauchemar. Quel moment sublime! Ainsi, l’épuration, la libération, le soulèvement par des émotions de voiles, de poussières ne vous attristent ou ne vous affectent que lorsque vous êtes identifié à ce qui se soulève. Votre colère, votre malaise, votre tristesse, vous indiquent encore que vous êtes identifié à la poussière ou à l’ombre qui est soulevée par la situation. Voilà pourquoi vous êtes triste ou en colère. Vous vous sentez encore piégé, emprisonné ou encore un déchet… Il faudra que la poussière se soulève encore davantage, que l’ombre soit encore en mouvement pour que vous puissiez bien ressentir que vous n’êtes pas cela.

Si nous faisons un pas de plus et que nous vous disions que lorsque vous vous trahissez par votre colère, votre lassitude, votre morosité, votre tristesse, ce n’est pas vous qui vous trahissez, c’est le traître même qui se trahit car vous, Vous êtes intact. Lorsque nous vous disions que chaque moment de tristesse ou de colère est une trahison, que chaque moment où vous n’êtes pas dans la joie est une trahison, ce n’est même pas vous le traître mais bien votre personnage qui se trahit; vous êtes intact …mais quelquefois enfoui sous les débris…

L’arbre se réjouit de déployer ses racines dans la terre. Toutefois, son feuillage s’élève vers le ciel.

Réjouissez-vous de vous-même sur Terre, dans votre communauté. Déployez vos racines et assurez-vous que la sève permette que vous vous éleviez, sans quitter la Terre. Au moment où l’arbre se déracine, il cesse de s’élever, son feuillage s’assèche.

Chères Âmes, soyez la fleur, soyez l’arbre et permettez que votre temple s’érige de plus en plus majestueusement. Vibrez dans la conscience et la sensation de l’offrande à tout votre Être, à votre communauté, à votre humanité, à l’univers. Nul d’entre vous n’a imaginé qu’une de ses cellules était un esclave. Nul d’entre vous n’a pensé un jour qu’une cellule de son estomac était une prisonnière, pauvre, obligée à un travail pénible… Par son existence, par sa beauté, par sa vibration, elle vous invite à lui offrir une nourriture saine qui lui permet de danser de joie.

La nourriture que vous offre l’univers est saine. Alors, dansez dans la lumière. Chères Âmes, soyez les cellules joyeuses de l’univers.

Chères Âmes, accueillez notre Amour.

Les Énergies du Maître Saint-Germain Par Pierre Lessard
sur le blog de
Francesca http://francesca1.unblog.fr/

 

LE MAÎTRE EN SOI


 

Chaque expérience, chaque situation, chaque événement que l’Être rencontre quotidiennement peut être reçu et vécu comme une opportunité de laisser émerger et s’exprimer la beauté et la lumière de l’Être. Lorsque vous saisissez cet énoncé, lorsqu’il vibre en vous, alors vous savez que vous êtes sur la voie de la maîtrise. Vous êtes sur le sentier et il vous mène à une sensation de pure joie, d’amour, d’harmonie, d’équilibre, dans la conscience de qui vous êtes, de ce qu’est la vie et de ce qu’est l’Univers.

La sensation et la compréhension de cet énoncé est un joyau pour l’Être, car il éclaire sa voie et sa vie. Il le guide à retrouver un sens à chacune des expériences.

Chaque Être humain porte en lui une pulsion pour vivre l’amour, pour vivre dans une joie pure sur cette Terre. Rappelez-vous, tous les Êtres humains ont en commun l’envie d’aimer, d’être aimé et d’être heureux. Cette pulsion est si profonde, si présente à chaque instant de sa vie que lorsque l’Être peut le reconnaître en lui et en tout autre Être, il ne peut que se sentir uni.

18 - Archange Gabriel

Dans cet Univers, toutes les formes de vie contribuent à une création commune. Chaque Être humain est en soi un créateur dont la création est l’expression de ce qu’il est, de ce qu’il porte et de ce qu’il manifeste. Lorsque l’Être reconnaît qu’il porte en lui l’amour, l’envie profonde d’être dans la joie, lorsque l’Être reconnaît qu’il est lumière, qu’il est beauté, lorsqu’il redécouvre que tout en lui est beau et bon, lorsqu’il saisit que les déviations, les distorsions, les déséquilibres sont les effets d’expériences passées qui ont créé des blessures, lorsque l’Être se rend compte que son caractère ou sa personnalité ne le représentent pas véritablement, puisqu’ils sont des effets, des conséquences de ses blessures, alors il peut aller rencontrer au plus profond de lui-même la véritable énergie de vie, le véritable Soi. Il peut toucher à celui qui existe pour créer, celui qui existe pour représenter la beauté de l’Univers sur cette Terre.

C’est ainsi, chère Âme, que nous vous proposons d’observer comment la création d’un Être est beauté, harmonie et équilibre lorsqu’il s’unit à ce qui est beau en lui. Comment sa création est lumineuse quand il exprime la beauté qu’il porte par ses paroles, ses gestes, ses actions. Comment, lorsqu’il pose son regard sur ce qui est beau de la vie, il devient un créateur de beauté.

Bien sûr, il ne faille point encourager les Êtres à une pensée magique, niant les difficultés qui leur appartiennent, niant les obstacles autour d’eux. Il faille bien sûr que les Êtres aient un regard lucide afin qu’ils puissent faire des choix avec discernement. Toutefois, lorsque vous comprenez que toute la création est associée à un phénomène d’attraction, que l’Être attire ce qu’il est, ce qu’il porte, puisque ce qu’il est et ce qu’il porte influencent son action, vous comprenez son pouvoir de créer sa vie. Cela signifie que si l’Être est centré sur ses difficultés, ses problèmes, ses déséquilibres et ceux du monde, il porte alors des lourdeurs, des tristesses, des frustrations, des colères et il a de la difficulté à créer la beauté. Lorsqu’il redécouvre que, en deçà et au-delà de tous ces poids, il y a en lui la lumière et une pulsion d’amour, alors il porte l’Amour et il l’ exprime.

Ce que nous voulons vous transmettre est que si, bien sûr, il est intéressant pour l’Être que son regard soit éclairé, qu’il constate quels sont les obstacles, quelles sont les entraves, quelles en sont les sources, il ne faille point qu’il porte toute son attention sur les aspects ombrageux. Qu’il y ait pour le moins une polarité. Qu’il y ait tout autant d’attention, de présence à ce qui est beauté à l’intérieur de lui et ce qui est beauté à l’extérieur de lui, afin qu’il puisse être inspiré par ce qui est beau, ce qui est lumineux et qui permet de dissoudre l’ombre. D’autre part, en portant son attention sur ce qui est beau, il pourra aussi attirer, créer tout ce qui est beauté. En des termes simples, nous vous disons: « Si l’Être est toujours concentré sur ses douleurs et ses difficultés, il ne peut constater la beauté de la vie. « 

Lorsqu’un Être se présente à vous, si votre première attention se porte sur la tache qu’il a sur son chemisier, vous pourriez avoir l’impression que cet Être est souillé, qu’il est malhabile. Vous pourriez voir émerger à votre attention tous ses défauts. Par contre, si votre intention est d’abord de capter chez cet Être ses qualités, ses talents, la beauté de son geste, l’harmonie de sa parole, vous vous rendrez compte que la tache sur son chemisier est peu importante. Et vous pouvez même l’aider à la dissoudre à partir de la lumière que vous émanez et qu’il émane.

Si vous choisissez, dans votre vie, que votre premier regard sur un Être soit dirigé avec l’intention de capter, de ressentir sa beauté, alors vous serez un Maître. Si vous choisissez de porter concrètement votre attention première sur les qualités d’un Être à chacune de vos rencontres de tous les Êtres de votre vie, alors vous serez un Maître maintenant.

Qui plus est, sachez que lorsque vous vous autorisez à reconnaître la beauté dans un Être, vous ne pouvez reconnaître que les éléments de la beauté d’un Être qui sont déjà présents en vous. N’est-ce point une invitation à être attentif?

En ces termes, nous vous disons que l’intention d’un regard amoureux favorisant la rencontre de la beauté de l’autre est en soi une autorisation à se révéler à soi-même. Sachez bien comprendre qu’à chaque fois que vous constatez, que vous ressentez un talent chez un Être, c’est parce que ce talent vibre en vous. Cela ne signifie pas que vous avez toutes les habiletés pour l’exprimer, mais ce talent vibre en vous. Vous êtes en communion avec ce talent, ce don que vous constatez chez l’autre Être.

Alors, lorsque vous choisissez, dans votre vie, de donner pour le moins tout autant d’espace, tout autant d’attention, tout autant de présence à ce qui est beau, à ce qui est harmonieux, amoureux, créateur et lumineux qu’à ce qui est lourd, douloureux et destructeur, vous vous rendrez compte que vous vous transformez intensément en un Être de joie.

Et là encore, vous n’avez rien fait; vous n’avez que posé votre attention. Imaginez si, avec l’attention, il y a en plus une intention de créer la beauté et l’harmonie, comment vous allez permettre de façon exponentielle votre ouverture et votre projection vers ces grands états de joie et d’extase.

Notre message est simple. La beauté existe dans l’Être, elle existe dans ce monde. Bien sûr, nous savons qu’il y a des inconforts, des douleurs, des déséquilibres, des désordres, et vous le savez aussi. Il ne faille pas le nier, car en le constatant, cela vous permet d’en comprendre, d’en ressentir les sources et de transformer des comportements, des attitudes pour ne pas les répéter. Tout cela est fort clair. Toutefois, que toute votre vie ne soit pas focalisée sur ce qui est déséquilibre et désordre.

Vous savez, si un Être porte toute son attention sur ses difficultés, ses douleurs, ses déséquilibres et ceux des autres, est-il étonnant que l’Être ait l’impression que la vie sur cette Terre soit un purgatoire ?

Alors, nous vous disons simplement: Portez plus d’attention sur ce qui est réjouissant et vous allez vous rendre compte que, déjà, vous vous transformez et vous transformez ce monde.

Lorsque votre regard se pose sur votre beauté et celle qui vous entoure, c’est sur la magnificence de l’Univers qu’il se pose. Cela vous permet de ressentir plus d’union. Aucun Être ne veut s’unir à ce qui est douloureux, à ce qui est souillé. En ressentant ainsi l’union, votre rythme vibratoire s’élève, votre Être s’allège et il attire à lui plus d’expériences, plus de situations qui sont réjouissantes. Toute sa vie est d’autant facilitée.

Cela étant dit, de l’attention, il faille qu’il y ait une intention de vie équilibrée et que l’Être ne soit pas que disponible à comprendre, mais qu’il soit aussi disponible à expérimenter. Ne faites pas qu’entendre nos propositions, mais expérimentez les, afin de ressentir leurs effets. Est-ce suffisamment clair? C’est très, très clair.

Nous pouvons utiliser plusieurs mots. Vous pouvez les transformer, bien sûr. Ce que nous voulons transmettre aux Êtres est qu’il est important qu’ils cessent de considérer la vie sur cette Terre comme un passage douloureux, obligatoire, vers un monde meilleur, qu’ils saisissent que ce monde est aussi merveilleux que la multitude de mondes qui existent dans cet Univers.

Cette Terre est une terre d’abondance, une terre riche qui offre à l’Être humain tout ce qui peut être utilisé pour qu’il s’exprime, pour qu’il se déploie, pour qu’il soit en équilibre, pour qu’il soit en harmonie, qu’il vive l’amour. Il y a bien sûr des réorganisations de cette abondance qui sont imminentes. Il y a bien sûr une  » mal-distribution » de cette abondance qui fait en sorte que les Êtres souffrent. Toutefois, ne niez pas cette Terre et ce monde parce que les hommes en ont mal distribué l’abondance.

Aimez la vie, aimez la Terre, et aimez-vous maintenant dans cette vie sur Terre.

Merci beaucoup, Maître Saint-Germain.

Maître et Disciple de vous-même, accueillez notre Amour!


PIERRE LESSARD ET FRANCE GAUTHIER – Le Maître en soi, sur le blog de
Francesca http://francesca1.unblog.fr/

IL EXISTE 2 TYPES DE GRANDS SAGES

 

Le premier groupe est représenté par l’Ancien, généralement âgé de 70 à 120 ans. Il a acquis la sagesse de ses ancêtres grâce aux leçons apprises et aux expériences vécues. La plupart de ces sages furent choisis très jeunes afin de devenir ce qu’ils sont. Ils ressentent une étroite connexion avec notre mère la Terre par l’intermédiaire de la terre, de l’eau, du ciel et du feu, et ils vivent leur spiritualité chaque minute de leur existence. Liés aux énergies qui émanent de leur environnement local, ces Sages se sentent profondément concernés par la préservation de  leurs sites sacrés. Ces énergies de la façon de se connecte à elles sont extrêmement importantes pour conserver l’équilibre de notre mère la Terre. Il s’agit d’un lien très profond qu’il leur est très difficile de rompre, même lorsqu’il leur arrive de quitte temporairement leur terre.

 1

Beaucoup de ces Sages sont dépositaires des anciennes prophéties de leurs ancêtres. Ils savent que le moment est venu de les faire connaître aux peuples de cette planète et nombreuses parmi ces prophéties sont celles qui ont trait à notre époque particulière.

Certaines prédisent des catastrophes pour notre planète et d’autres semblent extrêmement précises par rapport à la désacralisation en cours sur notre planète. Une bonne partie des ressources de notre mère la Terre sont extraites du sol sans aucune contrepartie nécessaire pour maintenir l’équilibre. Les Sages appellent cette contrepartie un Paiement. Le monde occidental actuel n’effectue pas assez de paiements pour compenser ce qui est utilisé pour permettre le fonctionnement de notre société moderne. En fait la plupart des Occidentaux semblent totalement déconnectés de leur nature profonde et de la façon dont les choses fonctionnent, et ils sont inconscients des déséquilibres qu’ils provoquent.

Les paiements concernent également chaque être humain sur cette planète. Les anciens croient fermement que nous sommes privilégiés de vivre sur la Terre. A chacune de nos incarnations sur cette planète, nous devons assumer des responsabilités afin d’en assurer le bien-être. Nous honorons cette responsabilité en respectant notre mère la Terre pour ce qu’elle nous accord, à nous qui vivons ici. Pour cela, nous devons effectuer un paiement – c’est à dire remplacer ce que nous utilisons en vivant sur cette planète. Nous devons également passer suffisamment de temps à remercier notre mère la Terre pour ce privilège ; l’importance d’une gratitude qui vient du cœur es tune autre leçon que les Anciens nous proposent.

Beaucoup parmi eux ont vécu assez longtemps pour avoir subi les multiples souffrances endurées par leurs peuples. La perte de leur Terre Sacrée et la haine de ceux qui la leur dérobèrent sont toujours profondément enfouies dans leur cœur. Cependant, nombreux sont ceux qui montrent la voie afin de pardonner ce qui a été accompli sur l’ensemble de la planète. Ils pensent qu’il existe une tâche plus importante – et qu’elle consiste à créer équilibre et harmonie avec notre mère la Terre et l’unité et la paix parmi les peuples ; les plus important est représenté par une connexion extrêmement étroite avec le Grand Créateur. Beaucoup d’Anciens parlent de liberté dans le pardon. Ce « laisser-faire » de la vieille énergie et cette ouverture des cœurs permettent la libre circulation de l’amour et la guidance d e l’Esprit qui nous unit tous.

 2

Le deuxième groupe de Sages est plus jeune ; il s sont généralement âgés de 40 à 70 ans. Beaucoup parmi eux vivent toujours leur phase d’apprentissage et d’expérimentation. Ce sont ceux qui furent envoyés à l’école afin d ‘être éduqués à l’occidentale. Beaucoup de ces Sages modernes tentèrent, avec succès, de vivre dans le cadre de la société moderne. Mais rapidement, ils ressentirent un grand vide et un sentiment de séparation d ‘avec l’Esprit et notre mère la Terre. Ils finirent par rentrer chez eux afin de retrouver leurs racines, car c’est sur leur terre qu’ils connaissent à nouveau leur plénitude et leur joie de vivre. Lorsque ces Sages modernes retournèrent sur leur terre, ils se mirent à apprendre l’ancienne sagesse et l’ancienne spiritualité des Anciens. Certains d’entre eux se firent les gardiens des anciennes prophéties. Ils peuvent parler plusieurs langues et savent comment évoluer dans le monde moderne.

Cependant, alors que leur enseignement progressait, les Sages les plus jeunes découvrirent rapidement que les anciennes méthodes et connaissances avaient autant de valeur que les technologies modernes. Certains scientifiques modernes commencent à accepter ce fait alors que les anciennes connaissances refont surface lentement. En fait l’essentiel de la technologie du monde occidental doit son existence aux peuples autochtones qui découvrirent et utilisèrent avec discernement les ressources naturelles fournies par notre mère la Terre. Les scientifiques modernes se servirent de ces connaissances pour établir les fondations de nombreuses fonctions de notre société actuelle.

Un certain nombre de ces Sages modernes ont également assumé la responsabilité de partager leur sagesse spirituelle avec le monde. Dans cet esprit, ils permettent aux autres de participer à leurs propres cérémonies afin de créer un puissant réseau d’énergie visant à soigner la planète et l’humanité. Par ailleurs, ils pensent également que le moment est venu pour tous les peuples de partager leurs connaissances, où qu’ils se trouvent sur la Terre, et d’aider les autres à reprendre leurs pouvoirs individuels dérobés ou délaissés à un moment ou à un autre. Tous les êtres humains peuvent reconquérir leur Sagesse intérieure et leur spiritualité.

Certains des Sages se qualifient eux-mêmes de « passerelles ». Ils peuvent relier ces deux mondes et ont accepté la responsabilité d’aider le nouveau monde à retrouver paix, harmonie et amour. Ces Sages, semblables à tant d’individus qui s’éveillent aujourd’hui, se rendent compte qu’ils représentent des passerelles entre l’ancienne sagesse et le temps « présent » de l’intégration. 

Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

RÉALISATION DE VOTRE PROPRE SPIRITUALITÉ

lumineux

Salutations, très chers, je suis Kryeon du Service Magnétique.

Je sais à quel endroit nous sommes (parlant du Temple de Sagesse du campus de Delphi, en Géorgie, USA). C’est un temple qui a été construit dans le but d’honorer la majesté de l’Être Humain. C’est un endroit sacré qui rend honneur à ce qui est intuitivement connu, au sujet de la magnificence qui est à l’intérieur de chacun de vous. Ce lieu est dédié à l’amour de Dieu, à l’amour de l’humanité, et à l’enseignement compatissant de la paix sur Terre. Il est dédié à la paix intérieure, donc, ne permettons pas que sa vocation soit perdue en cours de route par quiconque écoute ou lit ce message. Nous sommes au bon endroit et au bon moment, dans ce lieu sacré.

Quand vous êtes dans une telle situation, il y a même une énergie qui émane des chaises sur lesquelles vous êtes assis. Il y a une énergie qui émane des murs, du plancher, de chacune des pierres qui sont ici (parlant surtout des cristaux qui sont directement en face de Lee). Tout ceci représente leur pouvoir et leur chronologie. Tout chante la même chanson. Les éléments savent qui vous êtes ! Ô chers Êtres Humains, est-ce trop ésotérique pour vous ?

Certains parmi vous sont peut-être submergés par l’énergie de l’entourage qui inonde cet endroit, sans toutefois être conscients d’un autre entourage qui a toujours été ici. Les éléments qui font partie de la construction de cette place savent qui vous êtes, et certains d’entre eux sont anciens. Ils proviennent de forêts qui sont plus âgées que vous, mais ils savent quand même qui vous êtes. Vous êtes une partie de Dieu, du royaume angélique, de la force créatrice de la planète, et leur vision est différente de celle que vous avez pour vous-mêmes. Ils ne voient pas ce que vous voyez dans votre miroir, mais ils ressentent qu’une présence angélique est entrée dans cet endroit. Ils se demandent pourquoi le conclave angélique d’aujourd’hui apporte une telle énergie. Ils entendent et voient votre magnificence. Ils chantent une merveilleuse chanson, sauf que vous ne pouvez pas l’entendre. J’entends toujours ces chansons. Vous ne savez pas vraiment qui vous êtes réellement.

Chers Êtres Humains, c’est ainsi que le plan a été conçu. Il fut planifié de façon à ce que votre libre arbitre trouve les réponses. Pendant que vous êtes assis sur ces chaises, votre tâche consiste à vous servir de votre éveil spirituel, afin d’ébrécher le mur qui vous sépare de Dieu. Ce mur est appelé « dualité », et il représente le libre choix de l’Être Humain qui est prêt à démolir un mur invisible ou illusoire. La plupart ne le voit pas, car il fait partie de l’éveil spirituel. Une fois que ce mur est perçu, il commence à vous révéler les secrets de la vie et la raison pour laquelle vous êtes ici. C’est le thème de notre message de ce soir.

Permettez-nous de préciser certaines choses avant de commencer. D’abord, je suis Kryeon. Je sais où je suis et je vois ce qui a transpiré dans cet endroit. J’en suis impressionné. Il y a de la pureté dans l’organisation de cette réunion et dans les choses qui se passent ici. Des vies ont été sauvées ici ! Je vais vous l’expliquer dans quelques instants.

Je parle à un groupe de vieilles âmes. Il n’y a pas de débutants dans cet auditoire. Chacun de vous a déjà vécu sur cette planète auparavant. Vous avez tous des archives Akashiques volumineuses. Dans cette salle, il y a des Lémuriens… Il y a des personnes qui ont déjà participé à des écoles de mystère et il y a aussi des shamans. Il y a également de profondes techniques de guérison, ainsi que des personnes qui se sont guéries par elles-mêmes, en plus de quelques autres qui souhaitent être guéries.

Sachez, chers Êtres Humains que c’est votre libre arbitre qui vous a emmenés ici, dans ce temple. Vous avez tous la possibilité d’effectuer un changement au cours de cette réunion, peu importe le sentier sur lequel vous cheminez. Vous avez « chronologiquement » créé cette situation pour vous-mêmes, Voilà pourquoi vous êtes ici. Donc, je vous dis, « Que les solutions que vous cherchez vous soient révélées, et que les réponses à vos questions se retrouvent sur le bout de votre langue. » Ces solutions et réponses seront différentes pour chacun de vous, car vous êtes uniques. Elles sont prêtes à être incorporées dans votre individualité. En effet, c’est un moment propice pour une guérison. Vous êtes au bon endroit et au bon moment.

Veuillez noter qu’une partie de l’humanité est en train de s’éveiller – sur cette Terre. Même si vous êtes de vieilles âmes, certains parmi vous viennent tout juste de découvrir qu’il y a un éveil à une divinité plus magnanime ou un Dieu d’amour inconditionnel. En fait, plusieurs l’ont ressenti. Ils savaient que, d’une façon ou d’une autre, il y avait des êtres spirituels. Ils sont venus ici en toute bonne foi, mais ils n’avaient jamais entendu parler des choses qui font nos sujets de discussion. De notre côté du voile, nous avons une vision globale, donc, nous savons qui vous êtes. Chaque fois que vous revenez sur Terre vous examinez les choses ésotériques, afin de déterminer si elles sont pour vous ou pour d’autres

Plusieurs parmi vous semblent être nés avec ce besoin d’examiner les choses ésotériques. Dès votre jeune âge, vous avez commencé à rejeter ce qui vous était présenté comme spiritualité par votre famille ou par la conscience sociale, et vous avez poursuivi votre propre cheminement. Certains d’entre vous l’ont même fait au détriment de l’amour de leur famille. Vous voyez, je connais qui est ici et qui lit ces lignes. Pensiez-vous être seuls, dans votre cheminement personnel et intérieur ? Pensiez-vous que les anges étaient absents, lors de ces perturbations et frustrations ? Pensez-vous que nous n’avons pas vu couler vos larmes ? Pensez-vous que nous n’étions pas là, quand vous aviez un grand besoin d’aide ? Ah oui, nous étions là ! Je connais celles et ceux qui sont ici ou qui sont en train de lire ce message.

L’humanité commence à s’éveiller, sauf que les manières d’agir et les temps sont différents. Les anciennes âmes de cette planète ont commencé à s’éveiller en masse, à cause du changement que nous avons annoncé et expliqué depuis presque deux décades. Toutefois, il y a tellement d’anciennes âmes qui ne savent pas où tourner ou quoi faire. Elles sont troublées et perplexes. Elle se disent, « Par où commencer ? Où sont les vraies informations et les vraies connaissances ? Pourquoi ai-je parfois l’impression de stagner ou faire du surplace ? Où est le point d’appui pour mon envol ? »

Depuis 18 ans, j’ai transmis beaucoup d’information par l’entremise de mon partenaire (Lee). En fait, c’est ce que nous sommes en train de faire. Mon partenaire s’assoit devant des Êtres Humains et il transforme mon message en mots. Il utilise les mots de sa langue maternelle, car c’est avec cette dernière qu’il se sent confortable. Ainsi, vous pouvez entendre ou lire nos messages. Donc, ce sont les mots de Kryeon.

Au cours de toutes ces années, nous vous avons donné de l’information sur plusieurs sujets. Parfois, c’était de l’information de base, alors que d’autres fois, c’était de l’information dite « spécialisée ». Tout était entrelacé, selon le groupe qui était assis devant moi (ou devant Lee). Cependant, pour un Être Humain qui vient juste de s’éveiller à ce changement global ou massif, il n’y a pas d’abécédaire, de point de départ ou de prémisse qui peuvent servir de base ou point d’appui.

Vous pourriez commencer par le premier livre de Kryeon. J’avais demandé à mon partenaire de l’intituler ; La Graduation des Temps. Oui… Mais c’était un temps énigmatique et mystérieux pour mon partenaire, car il commençait à apprendre comment « canaliser » (faire du channelling). Nous (Kryeon et Lee) n’avions pas encore atteint l’harmonisation actuelle. De plus, je parlais des perceptions ou du temps des années 1989, au lieu de celui d’aujourd’hui. Voilà pourquoi les messages n’étaient pas aussi clairs que ceux de ce jour. Ils n’étaient pas aussi personnels que maintenant.

Aujourd’hui, nous nous lançons dans une nouvelle tâche, et nous l’avons dit à mon partenaire. Il y aura des sortes d’introductions pluridisciplinaires qui ne feront peut-être jamais partie d’un livre physique. Toutefois, cette tâche a un nom. Elle représentera un enseignement ou un ensemble d’instructions pour celles et ceux qui souhaitent commencer au début. En conséquence, le message de ce soir sera une information de base – leçon un – qui va amener le lectorat au début de cette nouvelle énergie et tout ce qui va avec. C’est le point de départ. C’est là que l’Être Humain va finalement découvrir la prémisse. Ceci peut également servir de mise à jour pour quelques-uns d’entre vous, car de nouvelles informations vous seront présentées ce soir.

Ce message a été transcrit, et nous souhaitons qu’il soit considéré comme le premier chapitre ou message de la série. Nous l’appellerons ; La Réalisation de Votre Propre Spiritualité. C’est parti !

Et c’est ainsi.

Kryeon

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

  Extrait du Channelling présenté à McCaysville, Géorgie, USA, le 7 juillet 2007

Message de Noël transmis par le Maître Christ’Al Chaya

 

 Terre

Bien-aimés de l’Un, je vous salue, voyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans les vibrations qui descendent, qui vous entourent, les vibrations de ma constellation d’Orion, d’où je suis, soyez accueillies, soyez entourées par la présence des douze Cristaux Maîtres d’An, d’où je suis. 

Je suis Christ’Al Chaya, maître d’enseignement et de rigueur. J’ai connu quelques incarnations sur Terre et aussi à l’intérieur de la Terre. Aujourd’hui j’évolue dans des sphères magnifiées, dans des sphères d’unité et à travers la trame énergétique de la 5ème dimension, je communique avec vous en empruntant ce canal pour vous préparer au processus d’ascension, pour vous apporter les libérations qui sont nécessaires à votre compréhension, pour vous aider à guérir, pour vous aider également à guérir votre planète, à redonner à cette Terre sa place, à faire de cette planète future une matrice d’harmonisation et de création pour des univers nouveaux, pour des humanités nouvelles. 

Chères âmes, dans quelques jours, vous allez fêter un événement : NOËL. Mais qu’en est-il exactement de cet événement. Ce n’est pas un hasard non plus que les traditions aient choisi cette date, car Noël, c’est avant tout un phénomène cosmique, un phénomène de la nature, un phénomène même kabbalistique et si vous regardez dans les traditions, le soleil parcourt les quatre points cardinaux qui correspondent, pour les occidentaux chrétiens, à quatre fêtes majeures : 

•Noël – le solstice d’hiver

•le printemps avec Pâques – l’équinoxe du printemps

•le solstice d’été avec la St Jean

•l’équinoxe d’automne avec la St Michel. 

Comme je vous l’ai dit, Noël est avant tout un événement qui se vit dans la nature, car à partir du 21 décembre, la nuit est la plus longue de l’année et dans les jours qui suivent le 21 décembre, petit à petit la lumière augmente, cela signifie, pour la nature, qu’il y a plus de chaleur, plus de lumière, plus de vie : la nature commence à se réveiller, autrement dit, le Principe Christique naît d’abord là, tout autour de vous, dans cette nature. 

Le Principe Christique est un principe d’éveil, d’amour, de vie et aujourd’hui vous devez intégrer, réaliser, ce principe d’unité. Symboliquement, le Principe Christique va naître le 24 décembre à minuit. 

Qu’en est-il là ? Les initiés, en général, se préparent à vivre cet événement majeur, cet évènement cosmique. Tous les ans, à la même époque, vous vivez Noël, tous les ans vous avez l’occasion d’activer ce Principe Christique en vous. 

Le faites-vous ? Le réalisez-vous ? Si ce n’est pas encore fait, il est temps de le réaliser. J’attire votre attention sur le fait que le tzolkin, calendrier maya, s’achèvait le 21 décembre 2012, autrement dit l’humanité qui suit ce calendrier, devait arriver à une humanité de Conscience Christique. Ce n’est pas le hasard si ce calendrier maya s’arrêtait précisément le 21.12.2012.

 

Alors aujourd’hui, que fêtent les humains de la Terre : ils fêtent Noël. Comment ? Dans les cabarets, certains, certes, n’est-il pas ? Dans les magasins. Comment savent-ils que c’est Noël ? Parce qu’ils voient des décorations ? Qu’est ce qu’ils fêtent ? Une fête historique, certes. Il y a + de 2.000 ans, un Etre, Jésus-Christ-Sananda est venu : c’était déjà un évènement majeur pour la Terre, pour l’humanité, mais humains de la Terre, avez-vous compris cette naissance ? L’avez-vous intégrée ? La vivez-vous ? La plupart disent : « ah oui, Christ est venu pour nous sauver, continuons donc à pécher ». 

Et puis, qu’est-ce que c’est Noël ? Les retrouvailles de famille autour d’une dinde sacrifiée dans des conversations de salon, c’est la réunion des familles karmiques avec toutes leurs lourdeurs et leurs pesanteurs pour la plupart, n’est-il pas ? Et puis, souvent il y a des excès alimentaires, parce que qu’il faut faire la fête : c’est Noël. Et puis ces excès font que le lendemain des fêtes, vous passez votre journée au lit, malades. Certes. 

Permettez-moi de vous le dire : la majeure partie de l’humanité passe à côté du vrai sens de Noël. Vous rendez-vous compte que toute la nature est déjà programmée pour vivre cet événement cosmique majeur. Le Christ, aujourd’hui, doit naître en vous, à l’intérieur de vous, ce principe d’amour qui vous aidera à aller vers la fraternité, à aller vers le rassemblement, à aller vers l’unité des races humaines. Tant qu’il n’y a pas d’unité, comment créerez-vous demain vos sociétés de 5ème dimension ? Tant que vous n’avez pas éveillé ce Principe Christique à l’intérieur de vous, comment créerez-vous vos sociétés de lumière ? 

Nous allons revenir un peu sur cet événement d’il y a 2.000 ans. Il y a 2.000 ans, si l’on suit les Evangiles – c’est notamment l’Evangile de St Luc qui vous parle de la naissance christique – il y avait là une femme et un homme : Marie et Joseph. Alors sachez que Marie et Joseph, ce n’était pas n’importe qui, c’étaient des initiés, ils étaient préparés, ils se sont purifiés pour recevoir l’incarnation du Christ. Certains disent « Dieu peut tout – il va n’importe où ». Eh non, il ne va pas n’importe où, il faut se préparer à le recevoir, il faut se préparer à recevoir l’énergie d’unité et ces deux Etres-là se sont préparés à recevoir, ce que vous appelez dans les traditions, l’Esprit Saint, le Feu Cosmique, la Présence I AM. Evidemment, rien n’est impossible pour le Très-Haut, alors pourquoi, tout simplement, n’a-t-on pas pris la matière, depuis l’éther, pour créer un corps ? Cela peut se produire : un Maître peut venir en se matérialisant directement, mais le corps qu’il utilise est un corps qui a une certaine densité assez fluide et qui ne tient que quelques heures, quelques jours, quelques mois, quelques années. 

Ainsi donc, il était nécessaire que le Corps Christique puisse prendre forme humaine. 

Si nous revenons un instant dans vos Ecritures Saintes, Marie a reçu la visite d’un Ange qui lui a annoncé qu’elle allait recevoir en son sein, l’Esprit Divin, le Christ, le Messie et immédiatement, les Ecritures disent qu’elle a accepté cela, puisqu’elle a dit « que ta volonté soit faite, je suis ton humble servante ». Marie est votre principe féminin à l’intérieur de vous, c’est votre cœur, c’est ce cœur-là, cette conscience, cette âme d’unité qui est capable d’accueillir l’Esprit Saint, la Présence I AM. 

Et puis, on parle de l’Immaculée Conception : qu’est-ce que cela signifie ? Oui, pour qu’une Energie Christique puisse prendre forme humaine, il faut que la conception soit immaculée sur tous les plans. Immaculée, cela signifie sans tache, sans bas instinct. Il y a des êtres qui sont vierges, mais pourtant ils ne sont pas vierges à l’intérieur, ils ont toutes sortes de basses fréquences, de basses pensées. De ce point de vue-là, Marie était vierge, certes, pure de corps, de cœur et d’esprit. 

Lorsqu’elle a annoncé cela à Joseph – en tout cas ce que disent les Ecritures, dans vos bibles humaines terrestres – celui-ci a eu du mal à l’accepter. Lorsqu’il est allé voir son supérieur, son chef spirituel et qu’il lui a raconté la chose, on lui a même conseillé de répudier Marie, n’est-il pas ? Il a été tourmenté par cela. 

Joseph représente, comprenez bien, votre côté masculin, l’intellect et si l’intellect, le concret, le raisonné, n’est pas maîtrisé, c’est l’ego qui peut prendre le dessus, c’est le contrôle, c’est « je ne veux pas accepter, cela ne se peut pas ». Et puis lui-même a reçu la visite d’un Ange lors de ses rêves qui l’a calmé, qui l’a réaligné et le principe masculin réaligné est la sagesse, est l’acceptation de ses propres limites pour devenir un Etre illimité au service du Plan. 

Ainsi Marie et Joseph sont la représentation de vos principes féminin et masculin qui doivent s’unir et de cette union sacrée va naître, à l’intérieur de vous, l’enfant attendu, l’enfant chéri, l’enfant Christ, la vérité, celui qui apportera la paix, celui qui élèvera les nations, celui qui ouvrira les portes de Shamballa, celui qui apportera l’émergence de la conscience nouvelle, d’une Terre plus fraternelle qui permettra la concrétisation du Plan de Shamballa. 

Mais comme je vous l’ai dit, la naissance du Christ n’est pas historique, il vous appartient à vous, d’éveiller votre Christ intérieur, de vous aligner, d’épouser, d’unir votre féminin et votre masculin pour vous mettre au service du Plan Divin. 

Et puis, à cette époque, il y eut un édit de César Auguste qui demanda un recensement et Jésus était là dans le ventre de Marie. Marie et Joseph, avec Jésus dans le ventre de Marie, sont partis vers Bethléem pour le recensement, mais surtout également pour répondre à une prophétie ancienne. 

Lorsqu’ils sont arrivés et avant même qu’ils n’arrivent, il y a déjà eu des signes cosmiques : il s’agissait d’une étoile dans le ciel. Ce n’était pas n’importe quoi, cette étoile. C’était donc déjà un événement astrologique important et certains seigneurs de l’Orient, certains grands rois, certains grands initiés, grands chefs spirituels – trois, parce qu’ils représentent la trinité des mondes, ceux que vous connaissez : les rois mages – ont suivi cette étoile. Eux-mêmes étaient initiés : ils savaient qu’un événement majeur devait se produire. 

En même temps, l’ombre œuvrait aussi, à savoir Hérode était au courant et se demandait pourquoi ces rois mages ne passaient pas le saluer, lui, le roi ! Et il demanda à ses sbires de faire suivre ces trois grands chefs spirituels pour savoir vers où ils se dirigeaient. 

Quand Joseph et Marie sont arrivés à Bethléem, que s’est-il donc passé ? Pas de place dans les hôtels vous disent les écritures. Tout le monde leur fermait la porte, alors que Marie devait faire naître l’enfant. Et les portes se refermaient. Cela signifie que le Christ qui n’était pas encore né mais qui était sur le point de naître, qui était en dedans, personne ne voulait l’accueillir. 

Vous, demain, quand vous serez à même de manifester votre état christique à travers vos choix, en refusant ce système de survie imposé par l’ombre, par les illuminatis, lorsque vous éveillerez ce Principe Christique et que vous vous rassemblerez, que vous créerez vos îlots de lumière, vos fraternités de lumière, le profane ne vous comprendra pas, il ne voudra pas vous ouvrir les portes, il vous traitera peut-être d’utopiste, de doux rêveur, quand vous parlerez d’ascension, d’alignement, quand vous direz « je suis un Christ et Christ est partout », on vous rira au nez. La plupart des humains ne se sont pas préparés à cet événement majeur, ne se sont pas préparés au changement de conscience. 

Et Marie et Joseph sont allés dans une crèche. Qu’est-ce qu’une crèche ? Bien sûr, dans les apparences, cela symbolise un état de pauvreté, donc d’humilité, certes, mais c’est bien au-delà. Une crèche qui était entourée d’un âne et d’un bœuf. Pourquoi un âne et un bœuf ? Pourquoi pas un chien, pourquoi pas un chat, pourquoi pas un cochon, pourquoi ces deux animaux sont-ils là ? ces deux animaux que vous représentez toujours dans vos crèches aujourd’hui. 

Sachez tout d’abord que la crèche c’est la grotte intérieure, c’est la matrice des mondes, c’est ce qui est à l’intérieur de vous, ça signifie que Christ doit d’abord naître à l’intérieur de vous-même. Le bœuf, dans les traditions anciennes, était représenté par le taureau Apis, en ancienne Egypte, il symbolise Vénus, la fertilité, la fécondité, la force sexuelle aussi, mais également les sens et vous avez cinq sens : l’ouïe, l’odorat, la vue, le toucher, le goût, ces cinq sens doivent être maîtrisés, purifiés. 

Et puis l’âne. Qu’est-ce que l’âne ? L’âne, dans les traditions anciennes, c’était tout simplement Saturne, l’homme ancien, c’est la personnalité humaine qui doit être maîtrisée, c’est l’ego. Quand ces deux aspects de l’âne et du bœuf sont maîtrisés, ils soufflent sur le petit Jésus, ils le réchauffent à travers leur museau, cela signifie qu’ils regardent le cœur de la crèche, le Cœur Christique et que la personnalité humaine maîtrisée et les cinq sens maîtrisés, se mettent au service du Cœur Christique, se mettent au service du Plan du Un, du plan d’unité, cela signifie aussi que la maîtrise s’acquiert à travers le souffle. Et rappelez-vous : vous respirez tous le même prana. 

La Source, l’Unité, Dieu, appelez comme vous voulez, a donné son souffle au premier homme, n’est-il pas ? Le souffle est donc sacré. 

Quant aux cinq sens, il est nécessaire que vous compreniez que la purification de ces sens est majeure dans le processus d’Ascension et dans l’éveil du Cœur Christique. 

Tout d’abord la vue : un événement, quel qu’il soit, est toujours neutre. La façon dont vous allez le regarder, va faire qu’il va devenir du karma négatif ou du karma positif, autrement dit, vous devez changer aujourd’hui vos regards, vous devez regarder au-delà des apparences, vous devez affiner vos regards, avoir du discernement dans vos choix, affiner vos regards en développant la compassion. 

1planètes

Vous avez aussi l’ouïe : je vous le dis souvent, lors des formations, vos oreilles ne sont pas des poubelles, vous devez apprendre à écouter les sons divins, vous devez aussi fermer vos oreilles aux critiques. Rappelez-vous : la critique vous divise, vous sépare, vous compare. Si vous êtes dans cela, vous perdez la maîtrise de votre bœuf et vous ne pouvez pas ouvrir votre Cœur Christique. 

Le goût : soyez vigilants par rapport à ce que vous ingérez et Noël n’est pas la fête de la ripaille, ce n’est pas la fête du sacrifice, vous devez apprendre à vous nourrir différemment, à vous nourrir en respectant la vie, en allant vers une nourriture plus vivante, car plus vous ingérez de la viande, plus vous participez à maintenir les conflits, les guerres et la pauvreté sur cette planète. Alors allez de plus en plus vers une nourriture vivante et végétarienne de préférence, cela purifiera votre corps et changera également vos odeurs. 

L’odorat : vous devez apprendre à sentir physiquement, mais aussi intérieurement, ce que vous vivez, ce qui se passe dans votre environnement, sentir, observer les signes qui arrivent sur votre planète. Plus vous vous libérerez, vous vous purifierez, plus vous dégagerez une odeur saine, sainte et les grands Maîtres ont toujours dégagé des odeurs de sainteté. Aujourd’hui, beaucoup d’êtres sont pollués, hybridifiés et ne dégagent plus de sainteté dans leur aura, dans ce qu’ils manifestent. 

Nous venons de parler du nez, nous avons vu le goût : apprenez à avoir une parole impeccable, le Verbe est la manifestation de Dieu, il est le principe même de JE SUIS et on n’utilise pas le nom de Dieu n’importe comment. Lorsque vous utilisez le Verbe, vous êtes dans un mouvement de création. Le Verbe, je vous le rappelle, pénètre l’éther et l’éther contient tous les éléments : le feu, l’air, l’eau, la terre. Ainsi donc, par le Verbe vous pouvez dysharmoniser votre environnement, le rendre toxique ou vous pouvez le rendre lumineux. Apprenez la maîtrise du Verbe et cessez de critiquer, de juger. Allez vers la purification de votre chakra laryngé par la pratique des noms divins. 

Et Noël, n’est-il pas une fête où l’on chante, où l’on se réjouit ? Ne chantez pas seulement pendant la période de Noël, apprenez à chanter, à réciter les noms divins, cela purifiera votre chakra de la gorge. 

Et le toucher, un autre sens. Lorsque vous touchez, vous imprégnez, vous émanez, vous irradiez ; si vous êtes reliés au Cœur Christique, votre main deviendra une main guérisseuse, une main de lumière, une main qui saura apaiser, réchauffer, qui saura être une « manne ». Comprenez cela, car CELA EST. 

Vous comprenez un peu mieux le symbole de la crèche ? Cette naissance doit d’abord avoir lieu à l’intérieur de vous. Et aujourd’hui plus que jamais, vous devez vivre cette naissance Christique, parce que demain, cette Conscience Christique qui sera née à l’intérieur de vous, devra irradier dans votre monde pour changer cette humanité, pour changer les réalités virtuelles de votre monde. Si cela ne se produit pas, je vous l’ai déjà dit : ou vous ascensionnez ou c’est la fin de votre race humaine, c’est aussi simple que cela. 

Alors le féminin et le masculin qui se marient, l’amour et la sagesse, font apparaître l’enfant, l’enfant qui est le principe de vérité, qui est la plénitude, qui est la source jaillissante : vous pourriez comparer l’Energie Christique à une source, une source intarissable qui coule, qui apporte la vie aux animaux, aux végétaux, aux humains, aujourd’hui la source vous dit : « soyez fraternels, soyez unis, rassemblez-vous, concrétisez le Plan du Un, apprenez à vous faire confiance et à avoir confiance entre vous, humains de la Terre ». Ce n’est pas forcément évident, car depuis des siècles vous avez été formatés par l’ombre qui vous a appris à contrôler, à vous méfier, à convoiter le territoire de votre voisin, l’ombre qui vous a appris à vous séparer de la Source, l’ombre qui vous dit : « restez des esclaves pour que nous, quelques poignées, nous restions au sommet de la pyramide ». 

Alors évidemment, le grand désordre a fait que le féminin et le masculin n’ont pas été respectés, l’amour et la sagesse ne se sont pas unis dans le cœur de l’homme, bien au contraire : vous avez donné priorité à « faire » – je fais, pour avoir – et puis votre « être », votre Présence JE SUIS, vous l’avez oublié. Et aujourd’hui on vous demande de réunir ces principes féminin et masculin dans votre cœur, on vous demande aussi de rétablir l’ordre et l’ordre c’est : le féminin d’abord et le masculin ensuite. C’est dedans, d’abord. C’est l’âme et le cœur qui doivent se préparer à recevoir l’Esprit Saint, l’Ame Universelle, le Principe JE SUIS. Et le masculin doit être dans l’acceptation totale pour mettre en mouvement les énergies qui concrétiseront le Plan, l’avènement de la nouvelle Terre, de la nouvelle Jérusalem, d’une nouvelle humanité. 

Et puis, revenons aussi aux trois rois mages : qui sont-ils ? Ces Etres étaient des grands chefs spirituels dans leur pays, ils venaient de l’Orient, de l’Inde, de l’Egypte, de l’Afrique, ils sont venus apporter une protection, ils sont venus reconnaître l’Enfant Roi et ils ont apporté, si vous vous souvenez bien, trois présents : la myrrhe, l’or et l’encens. Que cela signifie-t-il ? 

La myrrhe est précieuse, mais aussi amère, la myrrhe c’est le symbole de la purification. Purifiez vos bas instincts, purifiez l’ego. 

L’or, c’est la royauté, c’est la puissance, la souveraineté, car l’Enfant Christ est un Enfant Roi, il est roi sur lui-même, il a atteint la maîtrise, c’est tout l’inverse qui vous a été appris dans les sociétés de l’ombre : on vous a appris à vouloir être roi sur les autres, à prendre le pouvoir, mais le pouvoir christique est tout autre, c’est un pouvoir d’amour, c’est un pouvoir de maîtrise sur vous-même et l’or, c’est l’ouverture du Cœur Christique. 

L’encens, c’est la nourriture des Dieux ; comme je vous l’ai dit, un être sain et pur aura une odeur sainte. Dans vos églises, parfois les prêtres se promènent avec l’encensoir, précisément pour attirer les Chœurs Angéliques et non pas les basses entités. 

Ainsi donc, ces trois symboles rejoignent également les trois plans : un alignement du corps, du cœur et de l’esprit. Lorsque les rois mages sont repartis, ils n’ont pas emprunté le même chemin, cela signifie aussi que lorsque vous aurez éveillé votre Christ intérieur, votre chemin d’évolution va changer, vous aurez moins d’embûches, vous serez plus inspirés. 

Comme je vous l’ai dit, à cette époque l’ombre œuvrait toujours et Hérode a fait tuer des nouveaux-nés, vous le savez, parce que, disait-il, il ne peut y avoir deux rois et comme lui était « le roi de l’ombre », il ne pouvait accepter qu’un sauveur, que la vérité, que le chemin, que la liberté, pouvaient s’incarner et apporter la libération aux humains de la Terre. Mais Jésus, à cette époque, a été préservé et a été mis en sûreté en ancienne Egypte où il a reçu des initiations sacrées. 

Revenons un instant, si vous le voulez bien, à l’étoile. Alors certains vous diront que l’étoile, c’était une conjonction de planètes, certes, en tout cas cela a marqué un événement astrologique majeur. Je vous expliquerai deux sens de l’étoile. 

Tout d’abord l’étoile à cinq branches : tout initié, tout Etre Divin, qui a atteint son éveil Christique, sa Conscience Christique, a une étoile au-dessus de la tête, une étoile à cinq branches, parce que selon la loi de Thot « ce qui est en bas est comme ce qui est en haut et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas » pour faire le Plan du Un. 

Cette étoile représente les cinq Principes Christiques : bonté, justice – justice parce que Christos est aussi Melchizédech – amour, sagesse et vérité. Et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas : l’homme représente lui-même un pentagramme vivant. 

Et puis, cette étoile était aussi l’Etoile Blanche de Sananda, sa merkaba, son vaisseau, sa présence qui irradiait sur le monde pour réunifier le monde et préparer l’événement majeur que vous allez vivre aujourd’hui : l’ascension de votre planète et d’une partie de l’humanité. Vous rendez-vous compte qu’il a fallu qu’un Etre s’incarne – il y a deux mille ans de cela – pour vous préparer le chemin, afin qu’aujourd’hui vous puissiez réaliser votre état christique. 

Si Jésus-Christ-Sananda n’était pas apparu il y a deux mille ans, aujourd’hui ce serait bien pire, vous auriez eu des futurs très sombres. Il a été là, précisément il y a deux mille ans de cela, pour préparer – et il l’a dit : ce que je ferai vous le ferez aussi et de bien plus grandes choses encore – aujourd’hui « Christ’all », « le Christ est partout » et vous êtes des cristaux, des « cristal », chacun de vous est un cristal appartenant au monde d’unité, au monde du Père, vous êtes les joyaux de la couronne, de Kether, vous êtes les en semenceurs du monde nouveau qui arrive. Alors il est temps d’éveiller votre Christ intérieur, il est temps de redonner l’ordre sur cette planète et je vous rappelle que l’ordre c’est d’abord intégrer votre Présence JE SUIS et ensuite concrétiser le Plan. 

Si demain vous voulez créer des unités de lumière, des îlots de lumière et que vous n’avez pas atteint cet état Christique, que vous n’avez pas créé l’îlot d’abord à l’intérieur de vous, si vous ne l’avez pas chéri comme une mère peut chérir son enfant, vos îlots ne prendront jamais vie, ne naîtront jamais. Même la nature vous montre que le féminin et le masculin sont « un » et que le féminin précède le masculin. Regardez un enfant : un enfant est d’abord nourri dans le ventre de sa mère, il est nourri par le sang, ensuite il vient au monde et il est nourri par le sein, le lait, le rouge du féminin et le blanc du masculin. Vous retrouvez l’unité de ces deux principes dans l’œuf : le rouge est devenu orangé et le « blanc de l’œuf » est blanc. 

Vous portez, dans votre sang, des globules blancs, des globules rouges, autrement dit l’ère qui arrive est sous les auspices du Maître St Germain, du 7ème Rayon Améthystos, le Rayon Violet et qu’est-ce que le violet, si ce n’est l’union du rouge et du bleu, du masculin et du féminin. 

Vous devez arriver aujourd’hui à cette unité : plus il y a d’êtres qui vont éveiller leur Principe Christique, plus les forces de l’ombre perdront leur pouvoir et devront sortir de l’orbite de cette planète. 

Rappelez-vous les Anges qui sont apparus aux bergers pour leur annoncer que le sauveur était né. Qu’ont-ils dit ? « Gloire aux cieux, au Père et paix sur la Terre aux hommes de bonne volonté » Celui qui éveille son Principe Christique devient un instrument de paix pour le monde, un ensemenceur des races nouvelles. Il y aura un nouvel Adam et une nouvelle Eve et toutes les formes d’implantations, de conditionnements, vont être levées. 

Il est nécessaire d’instaurer la paix sur cette planète, car certains utilisent des foyers hostiles, maintiennent les colères, les guerres, pour mieux asseoir leur pouvoir et leur pouvoir est destructeur pour votre planète, destructeur pour votre humanité. Et cette incompréhension, ce non-respect du Principe Christique, s’est manifesté jusque dans votre technologie. Comme je vous le dis souvent à ceux qui m’écoutent, qui suivent mes enseignements : « le dernier crime de l’homme est la fission de l’atome ». Quand vous créez de la lumière à travers le nucléaire, à travers la fission de l’atome, vous êtes dans une fausse lumière, cela montre qu’il y a une fracture à l’intérieur de vous et Noël doit vous initier, doit vous rappeler chaque année qu’il est grand temps de réunir vos deux principes, de vous purifier, d’être amour, d’être une véritable lumière pour ce monde et pour les unités et les mondes futurs. 

Et chères âmes, je conclurai en vous disant, en vous souhaitant, d’être roi sur vous-même, d’aller vers la maîtrise et de lâcher le contrôle. Je vous dirai aussi de rétablir l’ordre à l’intérieur de vous, tout comme à l’extérieur et d’apporter la possibilité à ce monde de concrétiser le plan d’unité et de fraternité. 

Je vous souhaite, pour ce Noël, d’intégrer le Principe Christique sur les trois plans : 8-8-8. Je vous souhaite également d’accueillir, en conscience, la Présence I AM. Réjouissez-vous à Noël, certes, mais avec modération. Pensez au véritable symbole de cette fête, car si elle n’éveille pas en vous le Christ intérieur, pourquoi donc fêter Noël ? A quoi aura servi la naissance de Jésus-Christ-Sananda si vous n’honorez pas sa venue en éveillant votre Christ intérieur ? 

« ELI ELI ELI LAMA SABAC TANI » a-t-il dit sur la croix et vous savez que ce n’est pas « Dieu pourquoi m’as-tu abandonné », mais « Dieu tu m’as maintenant glorifié ». Cela peut aussi signifier en ancienne langue maya « mes plaies resteront ouvertes tant que l’on calomniera et falsifiera mon enseignement ». D’une certaine façon, si vous n’honorez pas ce pour quoi il est venu, en éveillant votre Christ intérieur, vous participerez à maintenir sa plaie ouverte, à maintenir la dissolution sur cette planète, la fracture. 

OLD_TitreCC

Du plan où je suis et en toute humilité, de ma présence, je vous demande donc d’éveiller en vous ce Christ, d’être transparents comme du pur cristal, d’être alignés, d’être en lien en haut et en bas, d’être le pentagramme vivant. 

Si certains le souhaitent, je veux bien répondre à quelques questions, bien que cela me semble inutile aujourd’hui, mais si toutefois il y avait des questions autour de Noël, autour de votre ascension, je veux bien y répondre. 

Peux-tu nous apporter plus de précisions sur le code 8 8 8. Par ailleurs, quand ce code a-t-il été donné ? 

Si vous regardez dans la suite de Fibonacchi, les mathématiques sacrées, je l’ai souvent expliqué : le 1 qui se reflète dans le 1 fait apparaître le 2, le 3, le 5 et le 8 : le 8, c’est la force, c’est l’alpha et l’oméga, c’est le Principe Christique par excellence, c’est le principe de la maîtrise, c’est le 8 sur les trois plans : corps, cœur, esprit, c’est le Code Christique. Vous pouvez l’invoquer lorsque vous vous enracinez, vous pouvez l’invoquer lorsque vous activez votre Fleur de Vie Dorée, mais quand vous activez des codes, vous devez évidemment être conscients de l’importance de ces codes, de leur signification, autrement cela n’aurait aucun intérêt en disant « 8 » sans prendre conscience de sa signification, vous passeriez à côté de l’essentiel. 

Je rajouterai que ce code est de tout temps. 

Le 21, c’est la fête des lumières. Y a-t-il une relation avec la fête des lumières, Hanouka et Noël ? 

La fête de Hanouka, la fête des miracles, la fête des lumières : c’est le 21 et vous observez bien dans le 21, le 2 qui précède le 1 et le 21, c’est le monde, c’est le monde unifié, c’est le monde Christique tel qu’il apparaîtra. 

Soyez remerciés, soyez profondément remerciés et guidés sur votre chemin d’évolution. Nourrissez ce jour de Noël, cette nuit, cette veillée de Noël, le 24, que vous vivrez, nourrissez cette nuit de pensées et de lumière. Faites des chants sacrés, réunissez-vous entre frères et sœurs de cœur et des étoiles. Que l’énergie ne soit pas une énergie gaspillée mais une énergie consacrée au Plan du Un. 

Chères âmes, soyez purifiées, soyez bénies et à très bientôt. 

Christ’Al Chaya 

OM SHANTI CHAYA : Cliquez ici pour accéder à l’espace d’étude des lettres mensuelles réservé aux abonnés

 

Comment Vivre l’Amour de l’Intérieur

L’amour véritable est très simplement l’acceptation inconditionnelle de tout ce qui existe au moment où cela se manifeste à vous.

Cela ne veut pas dire pour autant que vous avez à vous compromettre et à dire Oui à un être lorsque votre âme sait qu’il vous faut dire non. Tout est plus subtil. L’acceptation inconditionnelle est intérieure. Vous pouvez ainsi très bien dire à un être Oui, tu es comme cela et je t’aime inconditionnellement, tout en lui disant Non, je ne t’offre pas ceci ou cela. Parce que vous êtes également responsable de ce que vous pensez, dites et faites sur Terre. Et cette responsabilité est totalement guidée par la sagesse du divin en vous qui voit plus loin et plus globalement ce que l’oeil de votre personnalité terrestre ne le peut.

soleil_gif

Ainsi, ce que vous pouvez considérer être juste si vous n’êtes pas relié à votre âme ne le sera point et ce que vous jugez injuste ne l’est pas non plus.

Vous savez fort bien reconnaître cet amour, il se ressent par l’ouverture. Oui l’amour est une ouverture infinie. Une ouverture intérieure. Là encore, ne projetez point tout cela à l’extérieur. L’Ouverture est Intérieure. Elle est accepter, dire Oui Inconditionnellement à tous les êtres, à toutes les situations.

Vous êtes ainsi toujours libre de choisir l’amour, de le reconnaître et de lui laisser prendre sa place le plus grandement possible. Ce que vous appellez Dieu peut être nommé l’Amour ou la Vie. Faites-donc maintenant l’expérience de garder en tête et en coeur que la Vie, votre vie et celle des autres, est l’accueil inconditionnel de l’amour. Quelques soient les circonstances et les êtres, tout vous demande d’aimer et de vous laisser pénétrer par l’ouverture de l’infini, l’ouverture de Dieu en vous-même.

Ainsi, de jour en jour, vous reconnaissez cet amour et sa demande infinie d’ouverture intérieure. Et tout naturellement, en aimant de cette façon sacrée, consciente, infinie, vous rencontrez alors de plus en plus de défis d’aimer.
Oui, plus vous aimez et plus la Vie, l’Amour, Dieu, fait venir à vous des opportunités d’aimer ce que vous n’aimez pas encore ou pas encore suffisamment. Tout ce que vous n’aimez pas, que cela soit des êtres ou des situations est une fermeture à Dieu, une fermeture à votre propre énergie et vous devez alors être bien fatigué. Parce que ne pas aimer est très fatiguant. 

Puisez-donc au réservoir intérieur de l’amour inconditionnel de votre âme. Elle vous attend, elle vous appelle. A travers toutes les situations de votre vie, elle attend votre ouverture intérieure, votre Oui intérieur.

Savez-vous maintenir votre énergie dans cet amour ?
Si tel n’est pas le cas, vous allez être de plus en plus fatigué. Fatigué de ne pas être au service de l’amour inconditionnel.

Et vous aurez beau cherché, analysé, radiographé, vous ne trouverez ni le sens à cela, ni le remède.
Vous avez donc le choix de vivre un engagement intérieur à ressentir ce que vous êtes, ressentir ce que vous dites, ressentir ce que vous pensez et ressentir ce que vous faites.

Quand vous pénétrez ce ressenti qui est la conscience de votre âme, vous savez immédiatement comment résoudre tout ce que vous nommez  » problèmes  » parce que la conscience est relié à l’amour inconditionnel.
Et c’est par cet amour que vous vous libérez de toutes les entraves de votre monde. En aimant ces entraves.
L’amour vécu de façon authentique, sacrée, élargie, inconditionnelle, est le seul chemin à prendre si vous souhaitez vous maintenir ces prochains mois et prochaines années sur Terre. Pour participer à cette communion des âmes promise.

Vous recherchez tellement à vivre à l’extérieur ce que vous avez besoin de ressentir à l’intérieur. Telle est la fonction essentielle de votre corps physique : Vous permettre de ressentir votre âme et de l’émaner, de ressentir votre amour inconditionnel et de l’émaner, de ressentir votre conscience et de l’émaner, de ressentir votre puissance et de l’émaner.

Vous considérez alors que vos dits problèmes ne sont que les chemins pour évoluer vers cet amour infini. 
Il suffit pour cela de vous ouvrir. De ne plus vous fermer à ce qui vient à vous, d’aimer ce qui vient à vous. C’est pour cela que vous êtes présent sur Terre. Tant que vous ne ressentirez pas cette harmonie et que votre expérience de la vie au quotidien n’est pas un exemple parfait de cette harmonie, vous ne pouvez pas ascensionner à un autre amour, à une autre conscience, qui vous attendent.

un « enseignement » d’ORAYA , cet Être de Lumière de la cité cristalline intraterrestre de TELOS , dans la 5e dimension sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Vibration collective de la Famille de Lumière

 

Emanations de lumièreLa vibration collective de la famille croît plus fortement de jour en jour. Chacun ajoutant sa propre vibration au tout confère plus d’énergie à tous. C’est une famille de Lumière et nous sommes  profondément honorés de vous offrir ces informations pour votre propre discernement. Nous sommes ici parce que vous avez exprimé l’intention d’accéder à la prochaine étape de votre évolution. Chacun de vous avance vers la Lumière et cela rend à d’autres la tâche plus facile pour faire de même. Nous vous disons que vous êtes aimés plus qu’il ne vous est possible de le savoir. En conséquence, nous vous demandons d’abandonner votre besoin de savoir et de permettre à ces sentiments d’être vos guides. C’est notre plus grand privilège que d’être à vos côtés durant cette promenade.

        Nous venons à vous, en ce moment de votre évolution, avec des informations sur le mécanisme de l’énergie de base que vous appelez Amour. Si vous comprenez le flux de l’énergie, il vous conduira à la Vérité. L’énergie est tout ce qui est. Toute chose que vous voyez est une forme d’énergie. L’énergie est constamment à la recherche d’équilibre. Elle suit toujours la ligne de moindre résistance. L’énergie peut se transformer en une autre forme d’énergie, mais demeure néanmoins de l’énergie. Si vous vous considérez en tant qu’énergie et pouvez en observer le flux naturel autour de vous, il devient très simple de vous placer dans ce flux d’énergie à la recherche d’équilibre et de vous orienter dans la direction de votre choix. Telle est la base de votre véritable pouvoir. Tout est possible en permettant simplement à ce flux d’énergie d’exister.

        Toutes les énergies au sein de l’Univers sont reliées à une unique énergie de base. Cette base est le fondement de toutes les autres formes d’énergie. C’est cela, l’énergie d’Amour. Vos chants et vos poèmes disent bien qu’ ”il n’existe rien d’autre que l’Amour”. Nous vous confirmons qu’il existe une base scientifique à cette affirmation. Toutes les formes d’énergie émanent de cette source unique. Votre science en fera la découverte dans un proche avenir. Vous prenez maintenant conscience du fait que vous interagissez constamment avec toutes choses au niveau de l’énergie. Il vous est possible de changer le monde physique par la pensée. C’est la base de ces méditations mensuelles. Il a été découvert récemment que les résultats d’expériences sont influencés de manière importante par vos attentes. Le simple fait qu’une personne conduise l’expérience développe suffisamment d’énergie pour diriger les champs subtils dans une direction ou l’autre. Cette importante découverte, avec la prise de conscience que même le chaos est ordonné, vous fera comprendre qu’il existe une énergie de base qui relie toutes choses. Cette énergie est ce que vous appelez l’Amour. Cette énergie est présente en chaque chose et relie toutes choses entre elles.

        Sur le Terrain de Jeux, il a été nécessaire de placer toute manifestation dans un champ de polarité. Dans sa forme pure, l’énergie d’Amour ne possède aucune polarité. Du fait que le Terrain de Jeux est polarisé, toutes choses cherchant à s’y exprimer doivent également être polarisées. En considérant toutes choses à travers des yeux teintés par la polarité, il vous semble qu’il y ait deux pôles opposés. Ceci est souvent mal compris, car vous ne voyez pas la vérité de ces énergies apparemment opposées. Nous vous disons que l’opposé de l’énergie de l’Amour est celle de la peur. Nous avons déjà expliqué que la cause de la peur est un manque d’informations. Par conséquent, nous vous demandons de voir dans la présence de l’énergie d’Amour une abondance d’informations. De cette illustration, il ressort clairement que la connaissance donne le pouvoir. Notre but est de vous offrir cet enseignement pour votre propre « empuissancement » au moyen de cette connaissance.

        L’énergie d’Amour qui relie toutes choses voyage le long d’une voie prédéfinie. Dans cette illustration, nous l’avons présentée au Gardien sous forme de fils ou de brins d’énergie. Ce sont en réalité plutôt des fils ou des tubes creux qui relient une chose à l’autre. Ces tubes sont en fait des conduites qui transportent l’énergie de base. Ils peuvent être remplis de l’énergie de base qui passe naturellement d’une chose à l’autre. Ce flux naturel renforce tout ce qu’il touche. C’était là le dessein originel de ces tubes flexibles d’énergie. Envoyer cette énergie de base à toutes choses au moyen de ces fils d’énergie permet la connexion avec le Tout.

        En tant qu’êtres spirituels, sous le masque de bulles biologiques, vous avez constamment cherché à vous rappeler vos pouvoirs de création autant que les moyens de manipuler votre environnement. Après tout, le but du Jeu était de créer le Home de votre côté du voile. Puisque vous ne pouviez pas vous re-souvenir de vos vrais pouvoirs, vous avez cherché le moyen de les imiter. En vous efforçant de trouver des moyens de manipuler et de créer votre environnement, vous avez développé beaucoup d’imagination dans l’utilisation de vos ressources. Une chose que vous avez rapidement apprise est une autre manière d’utiliser ces conduites. Bien qu’ils ne fussent pas conçus dans ce but, il était tout à fait possible de tirer et pousser ces fils et de créer un effet de manipulation à l’autre bout. Dit crûment, vous avez découvert du pouvoir dans cette manipulation et, sans tarder, cela est devenu une manière de vivre. Vous avez découvert aussitôt que les choses n’étaient pas toutes affectées de la même façon et qu’une densité compatible était nécessaire pour que l’action ait lieu. Il n’était pas aussi facile de tirer les ficelles d’une montagne que de tirer celles de votre partenaire. La réaction n’était simplement pas la même.

        Tout au long de l’histoire du Terrain de Jeux, cette forme de pouvoir sur autrui a été pratiquée. Tirer les fils d’énergie de tout un chacun est devenu une manière acceptable de créer ce que vous désirez dans votre monde. Ce n’est que lorsque vous avez commencé à élever vos vibrations de manière significative qu’il vous est revenu en mémoire que ces fils pouvaient avoir une autre utilité. Lorsque cette évolution a commencé, l’ensemble de ce que vous appelez le chakra du cœur de votre mère la Terre a commencé à s’ouvrir.  Avec cette ouverture est revenue l’utilisation première et correcte des fils porteurs de l’énergie de base d’Amour.

        Tous les progrès accomplis sur le Terrain de Jeu l’ont été par un mouvement graduel de balancier, tel celui d’une pendule. A chaque mouvement, le pivot ou point pivotant avance imperceptiblement, pour ne jamais revenir à sa position originale. C’est ce que vous appelez l’évolution. A plusieurs reprises au cours de votre histoire, vous avez avancé vers l’éveil de cette partie de vous-mêmes. Nous vous disons que le dernier mouvement de balancier s’est produit au cours de la période de votre histoire que vous appelez la Renaissance. Cette période a vu se produire un éveil massif du cœur collectif de la planète. Ce que vous appelez magie était très courant et les gens ont découvert davantage de leurs pouvoirs à travers ce contact du cœur. La grande découverte sur le Terrain de Jeux a été que la clé de votre pouvoir personnel réside dans cette énergie d’Amour. C’est aussi la raison pour laquelle, de nos jours, vous êtes encore tellement attirés par les histoires et les événements de ce temps. Ce sont des rappels de votre processus d’éveil. Cette attirance libère la mémoire cellulaire de ces temps de pouvoir et vous fait revivre ce passé. Telle est l’histoire du Gardien de l’Épée. Une fois de plus, il s’est retrouvé jouer ce rôle dans le but de faciliter à d’autres l’accès au niveau suivant d’actualisation de leur pouvoir. C’est un rôle similaire à celui qu’il a joué pendant le dernier mouvement d’éveil de la planète. L’attirance que vous ressentez en conséquence de cette mémoire est celle du cœur collectif de la planète Terre et vous conduira rapidement à votre vérité intérieure. Ce sont là les cristaux que vous avez placés sur votre propre chemin pour marquer votre voie.

        Ce sont les choix que vous avez effectués très récemment en vue de reprendre votre pouvoir qui activent le balancier de la pendule et font avancer le pivot. Grâce à votre choix d’accéder à la prochaine étape d’évolution et au plan B, vous avez ouvert la porte du contact avec le cœur qui vous rendra tous vos pouvoirs. Reconquérir votre véritable pouvoir inclut aussi votre re-connexion au mécanisme de fonctionnement de l’énergie. C’est pour cette raison que nous parlons des fils d’énergie et de leur utilisation. Vous vous en êtes servis d’une manière qui a semblé produire les résultats désirés. Nous vous disons que vous êtes maintenant dans une vibration supérieure de la planète Terre et que continuer d’utiliser les fils de cette manière ne produira plus les résultats désirés.

        L’utilisation de ces fils en tant que porteurs d’énergie requiert une participation et une pratique conscientes. L’énergie doit être délibérément dirigée, via l’intérieur de ces fils, sur le Terrain de Jeux du Libre-arbitre. Ceci n’est possible qu’en dirigeant de l’amour inconditionnel vers la cible choisie. Envoyer de l’amour inconditionnel signifie utiliser ces fils comme porteurs et non comme des fils de manipulation. Ceci peut sembler très simple à première vue, mais nous vous disons que très peu de personnes sur le Terrain de Jeux exercent l’amour inconditionnel. Ce n’est pas un concept qui se saisit facilement lorsque la vision de la vie est teintée par la polarité. Nous vous demandons par conséquent d’être patients envers vous-mêmes et de ne pas vous juger lorsque vous ne saisissez pas ce concept qui est légèrement au-delà de votre portée. Graduellement, à mesure que la polarité sera retirée de votre vision, ce processus sera compris plus clairement. En ce moment, sur le Terrain de Jeux, les gens n’adhèrent pas à l’Amour inconditionnel dans sa totalité. Cela ne veut pas dire que vous ne deviez pas commencer à vous préparer au prochain niveau en le pratiquant dès maintenant. Voyez les règnes végétal ou animal, par exemple. Ils ont accepté de conserver ces énergies pour vous jusqu’au moment où vous serez en mesure de vous re-connecter à ce pouvoir. Le moment venu, vous y adhérerez à nouveau complètement et toutes les tentatives d’exprimer cet amour inconditionnel attireront le pivot de l’humanité vers des niveaux vibratoires supérieurs.

les-arcturiens

        Un exemple de ces tentatives, ce sont les relations humaines, auxquelles vous prenez plaisir sur le Terrain de Jeux. Du point de vue de l’énergie, elles sont considérées comme une combinaison de l’utilisation de ces fils comme porteurs et comme fils de manipulation sur lesquels vous tirez. C’est un mélange d’amour inconditionnel et conditionnel. Ces relations sont caractérisées par le besoin de fixer des limites et sont un résultat direct de la vie dans la polarité. Vous vous avouez mutuellement votre amour, à condition d’être aimés en retour. Nous vous rendons attentifs à ces choses sans jugement. La manière dont vous avez organisé votre Terrain de Jeux vous a été très utile jusqu’à présent. De même, nous ne vous suggérons pas de renoncer à toute condition dans vos relations. Ce que nous disons est que vous vous rapprochez de l’Esprit dans votre progression. Le voile devient plus fin et la polarité diminue graduellement. Au cours de votre progression, vous verrez s’offrir à vous plus d’opportunités d’exprimer la pure énergie de base de l’Amour. Surveillez ces opportunités et tirez-en profit, car ce n’est pas une énergie que vous avez l’habitude d’exprimer.

        A chaque changement vibratoire que vous expérimenterez, vous découvrirez que vous devenez plus sensible à l’énergie d’autrui. Vous vous sentirez devenir nettement plus sensible aux manipulations d’autrui. Ce qui était tolérable autrefois ne l’est plus. Il est très important d’être fidèle à vos propres sentiments en analysant la situation et en entreprenant d’amener ces relations à un niveau supérieur. Il n’est pas approprié de tolérer la manipulation de ces fils. Vous partagez tous ces fils et ils passent également au travers de toutes choses. Apprenez à respecter en tout temps votre impact sur ceux qui vivent dans votre environnement et montrez leur  uniquement des sentiments honnêtes. Commencez à reconnaître et à éliminer consciencieusement toute forme de jugement de votre vision et de vos idées. Choisir sa vie sans juger est l’art de discerner.

        Regardez ceux qui vous entourent : beaucoup de ceux que vous appelez vos amis adoptent souvent une combinaison des deux: envoyer de l’énergie dans le fil et tirer dessus en même temps. Pratiquez l’envoi d’énergie pure, sans attachement ni condition, et voyez les changements remarquables qui surviennent dans votre propre champ d’énergie. Observez le changement fabuleux qui se produit et voyez comme les gens être attirés comme par magie vers votre énergie lorsque vous ne manipulez plus leurs fils. Regardez en arrière pour en avoir une claire vision : vous verrez que les amis qui sont avec vous depuis très longtemps sont ceux dont vous avez attendu très peu. C’est à eux que vous envoyez joyeusement de l’énergie en étant attentifs à ne pas tirer sur le fil. Le fait d’aimer ces gens pour ce qu’ils sont et non pour ce que vous désirez qu’ils soient ouvre votre propre énergie et porte la relation à un niveau vibratoire plus élevé. Si les conditions de votre vie ne sont pas celles que vous désirez, examinez alors la manière dont vous tirez peut-être sur ces fils d’énergie. Examinez sans crainte vos motivations et voyez si vous envoyez de l’énergie par ces fils ou si vous les manipulez pour obtenir les résultats voulus. L’énergie passe alors de l’état d’action à l’état d’être. Etes-vous en train de faire quelque chose ou vous permettez-vous d’être, tout simplement ?

        Plusieurs d’entre vous ont éprouvé des difficultés avec leurs relations dans ce domaine. Nous vous rappelons ce que nous avons déjà dit sur les relations. Toutes les relations sont un reflet de votre propre relation à vous-même. Il existe en réalité une seule relation et toutes les autres n’en sont que le reflet. Il n’existe qu’une seule relation fondamentale : de vous-même à vous-même. Cela pourrait être aussi considéré comme étant la relation entre vous et l’Esprit. Corrigez cette relation et toutes les autres reprendront facilement leur place. Toutes vos relations avec autrui  ne font que refléter cette relation centrale qui est en vous. Nous vous rappelons aussi que, de même, les jugements d’autrui tirent leur origine des jugements que vous portez sur vous-même. Nous vous demandons par conséquent de commencer à vous donner à vous-même de la pure énergie d’Amour. Commencez d’abord par renoncer à tout jugement envers vous même, car cela vous empêche de vous aimer inconditionnellement. Mettez en premier lieu cette énergie en oeuvre pour vous pardonner vous-même. Vous découvrirez alors qu’il vous devient beaucoup plus facile de pardonner à ceux qui, dans votre vie, tirent sur vos fils d’énergie.

       Si les relations que vous entretenez dans votre vie ne vous rendent pas heureux, une manière facile de les modifier est de vous mettre à utiliser plus souvent ces conduites dans le but pour lequel elles ont été originellement conçues. Délibérément, envoyez la pure énergie de base qu’est l’Amour à travers ces fils, sans vous attacher aux résultats. Vous ne pouvez imaginer les résultats de cet acte. Envoyer de l’Amour sous cette forme crée l’émulation des conditions Universelles auxquelles vous accédez grâce à la progression de votre évolution. Apprenez à bien jouer ensemble sans éprouver le besoin de manipuler autrui. Restez fermement dans votre propre énergie et elle s’accroîtra dès que vous avancerez. Remplacez le besoin de tirer les ficelles par l’envoi d’Amour à travers elles. La différence que cela produira dans votre énergie sera rapidement perceptible dans votre environnement. Vous pratiquerez l’art de vivre au Ciel sur Terre.

        Nous sommes profondément heureux d’être présents à cet anniversaire de nos messages à l’humanité. Nous honorons votre jeu plus que vous ne l’imaginez. Nous honorons également votre volonté de changer le Jeu et de l’amener au prochain niveau. Cette volonté de changement ouvre dans l’Univers des portes qui ne seront pas vues complètement avant des éons à venir. C’est avec notre plus grand honneur et avec une pure énergie d’Amour que nous vous demandons d’accepter l’amour que nous vous offrons, de vous traiter avec respect, de prendre soin les uns des autres et de bien jouer ensemble.

 - Le Groupe - Ste. Rother

Sur le Blog de Francesca, Famille de Lumière : http://francesca1.unblog.fr/

LA GUERION EST ALCHIMIQUE ET INSTANTANEE

 

7dhUcuf« Le changement est immédiat, mais c’est la résistance au changement qui prend parfois une vie à se briser », dit un vieux proverbe hébreu. C’est dans les champs énergétiques de votre esprit, de votre cœur et de votre volonté que vous pouvez transformer le plomb de la matière (le contenu énergétique compact et dense de vos souvenirs, de vos attitudes, de vos croyances et de vos expériences) en or. Tout comme les anciens alchimistes cherchaient la pierre philosophale qui transformerait le vil métal en or, vous pouvez utiliser vos connaissances sur les archétypes pour trouver les raisons d’être et le sens profond des événements qui se produisent dans votre vie physique.

Par exemple, le pardon permet de transformer le plomb des souvenirs pénibles en l’or du discernement. Inversement, si vous savez que vous devriez pardonner, mais choisissez de ne pas le faire, vous ajouter du plomb à votre esprit et à votre psyché, et il s’accumule au fil du temps comme un poids mort dans vos cellules. Le plomb, ce sont toutes ces questions non résolues, entre autres la haine, l’amertume, l’amour non partagé et le regret, qui viennent taxer votre corps ainsi que votre esprit. Plus les questions restent en suspens, plus le plomb est lourd.

Le poids énergétique de votre histoire a un impact sur la résistance de l’être biologique. Les mémoires des cellules « plombées » ralentissent la vitesse du fonctionnement des cellules saines, ralentissement qui augmente les risques de développement des maladies. Personnellement, je vois cette corrélation sous forme de l’équation suivante : poids = attente. Toutes les situations non réglées sur les plans psychique, émotionnel et mental augmentent le poids que vous portez dans votre champ énergétique. Attendre pour que le changement s’effectue dans votre vie. ceci signifie que vous remettez sans le savoir à plus tard une solution ou que vous vous empêchez de guérir une maladie.

C’est dans l’ouvrage Contes de Noël de Charles Dickens que l’analogie au plomb que l’on porte en soi est le plus clairement mise en évidence. Dans cette histoire bien connue, Ebenezer Scroog reçoit, le soir de Noël, un avertissement de mauvais augure l’informant qu’il doit changer ses attitudes, sinon il lui en cuira. Le cauchemar de Scrooge commence lorsque le fantôme de son ancien associé, Jacob Marley, lui rend visite. Ce dernier traîne derrière lui tout un poids de lourdes chaînes. Scrooge, qui s’enquiert de quoi il s’agit, se fait répondre par le fantôme qu’il porte les chaînes qu’il s’est forgé dans sa vie sur Terre.

« J’ai fabriqué chacun des chaînons, mètre après mètre. J’en ai ceint mes reins de mon propre chef et c’est mon livre arbitre qui me les a fait porter. Ceci vous semble-t-il étrange » ?

Scrooge se mit à trembler. « Connais-tu le poids et la longueur de la chaîne que toi-même tu portes ? poursuivit le fantôme. Elle était aussi lourde et longue que celle-ci il y a sept Noëls. Sans oublier que tu as continué à y œuvrer depuis. Quelle est lourde cette chaîne » !

Marley avait sans doute forgé sa chaîne par manque de générosité et de compassion envers son associé, Scrooge, de la même façon que nous nous forgeons nos propres chaînes maille après maille à force d’accumuler du plomb chaque fois que nous choisissons de « faire le mort ». Ce que Marley propose à Scrooge, ce n’est rien d’autre que de transformer son plomb en or. Cette histoire de Dickens nous présente la transformation personnelle de l’archétype de l’Avare en l’archétype de l’Enfant divin. Après cette rencontre qui le secoue, Scrooge plonge dans son laboratoire intérieur, où il reçoit la visite des esprits des Noëls passés, présents et futurs. Ces derniers lui font voir ses erreurs, comment il en est arrivé là, où il se situe à cette étape, ce qui lui arrivera s’il ne prend pas garde.

Le travail que nous devons accomplir ressemble à celui de Scrooge : il faut cesser de forger du plomb dans notre présent et commencer à transmuter celui que nous portons en or. Une fois que nous avons pris conscience de cette règle, il nous est plus aisé de comprendre la raison pour laquelle la médecine énergétique et les traitements médicaux ont parfois des effets limités sur les maladies.

La médecine énergétique est une vieille méthode de guérison qui fait appel au massage, à l’aromathérapie, à l’acupuncture, la chromothérapie et autres méthodes pour activer et libérer les blocages énergétiques qui se sont formés avec le temps. L’objectif de ces méthodes de guérison est de dissoudre la lourde énergie du passé pour faciliter le flot de l’énergie présente. En prenant conscience des attitudes et des croyances négatives, ainsi que des souvenirs traumatisants qui maintiennent votre énergie dans le passé, vous ramenez cette réalité énergétique dans le présent, lui permettant ainsi d’augmenter la force vibratoire de tout votre système.

Plus vous êtes dans le moment présent, plus les fréquences de la conscience dans le présent sont élevées. Et dans le processus, votre champ énergétique se branche sur le champ énergétique cosmique. Quand vous vivez dans le moment présent, les parfums de l’aromathérapie se transforment en odeurs de guérison. Le pardon transforme les poisons de colère et du ressentiment. Votre guérison s’accélère et toutes les limites imposées par la « tribu » en ce qui a trait aux maladie (« il faut au moins six mois pour se guérir de telle maladie et cinq ans pour guérir telle autre« ) se dissolvent. Vos épaules sont délestées du fardeau du passé et, avec lui, le temps d’attente de résultats est réduit.

Cependant, pour avoir accès à l’état d’intemporalité, il faut remettre notre volonté au Divin et vivre en fonction de ce choix. L’exemple le plus flagrant de cette démarche est Jésus, un maître que l’on associe le plus aux guérison spontanées. Jésus a en effet souvent réprimandé ceux qui lui demandaient de l’aide, leur disant qu’ils devraient avoir la foi et revenir dans l’instant présent…

Les comptes rendus des guérisons faites par Jésus semblent indiquer qu’il existe un lien étroit entre la capacité à accepter une guérison intemporelle et celle à faire abstraction du temps linéaire. Ces guérisons prouvent que nous pouvons passer de la réalité physique à la réalité symbolique et que nous travaillons alors dans les creusets de notre laboratoire intérieur, où nous transformons le vil métal en or. Mais pour cela, il nous faut accepter de vivre en fonction du mystère des lois de l’intemporalité, de servir l’esprit avant tout, de renoncer aux seules perceptions sensorielles des trois premiers chakras, c’est-à-dire ceux de la survie sur le plan physique. La reddition de Jésus à la volonté divine se reconnaît à la façon dont il accepte constamment ce qui doit se passer l’instant suivant. Ainsi, dans les jardins de Gethsémani, même s’il demande à Dieu de le libérer de ce qui l’attend, l’instant d’après, il accepte la volonté de Dieu.

Les cas de guérison et de rémissions spontanées, souvent qualifiés de miracles, ne se comptent plus. Chaque fois, la guérison est précédée d’une décision de lâcher prise, de pardon, de volonté de changer et, en général, d’une acceptation à cheminer de façon différente dans le vie. chez les gens qui ont fait des choix d’intemporalité, il émane une énergie et un charisme qui attirent les autres dans leur champ d’énergie protectrice divine, un témoignage de foi manifesté.

Chacun des contrats qui nous lient tacitement à la vie est une expérience temporelle qui comporte une part d’intemporel. Vous pouvez être assuré que tout ce que vous faites et que toutes les personnes avec qui vous entretenez des relations échapperont à un moment donné à votre contrôle. Lorsque vous serez rendus là, vous seriez bien avisé de délaisser les perceptions de la première colonne pour, ainsi que je le dis aux gens qui participent à mes ateliers, passer à la troisième colonne afin de percevoir une réalité intemporelle. Vous devez considérer les circonstances dans lesquelles vous vous trouvez comme étant en dehors du temps et de l’espace, comme une histoire archétypale animée par un thème, des personnages et résultant d’un apprentissage.

Cette histoire doit en quelque sorte vous donner l’occasion de rendre les armes devant le Divin. Tout acte de renoncement se traduit par une intervention intemporelle : le temps s’amenuise alors que l’intemporalité augmente dans votre champ énergétique. Les pensées se forment beaucoup plus rapidement lorsque vous ne suivez pas le temps linaire, l’histoire chronologique, qui ressemblent aux chaînes de Marley. Votre énergie augmente, votre vieillissement ralentit et votre corps génère la santé. Toutes ces choses ne sont que mathématique, purement divines.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

Les îlots de Lumière par Christ’al Chaya

5DBien-aimés de l’Un, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillis chers lecteurs.

Je suis Christ’al Chaya, Maître d’enseignement et de rigueur, un Melchizédech de la Fraternité Dorée d’Orion et je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous préparer à ce processus d’ascension, pour nourrir la part christique de votre Etre et la faire grandir dans la Conscience Melchizédech, pour vous aider aussi à réunifier toutes les fractales de votre Etre, fractales qui, rayonnant de plus en plus, permettront également d’unifier le Corps christique de cette humanité.

Il y a quelques mois, je vous ai parlé des étapes majeures de l’ascension qui sont la rédemption, l’unification, la réconciliation et la solarisation. J’aimerais partager aujourd’hui, cet enseignement sur la partie concernant la réconciliation. Dans quelques mois, au mois d’août 2015 précisément, un groupe de personnes sous la direction de mon canal, Shamira, ira vers le Mont Shasta afin d’activer le premier portail de solarisation sur ce vortex majeur de l’humanité terrestre. Le Maître Shinta Naya Horus Kron a prévu l’activation de neuf portails de solarisation, soit trois fois plus que ceux de la rédemption.

Lorsque les douze portails seront activés, ils formeront une structure géométrique autour de la Terre qui permettra également d’installer tous les îlots de lumière sur la planète, à des endroits spécifiques où la kundalini de la Terre envoie ses influx énergétiques.

Vous le savez déjà, l’humanité actuelle devra faire face au feu éther et vivre cette montée de la kundalini terrestre qui purifiera, transmutera, tous les engrammes et toutes les interférences créés dans sa grille magnétique qui ont perturbé la communication harmonieuse entre sa part féminine et sa part masculine.

Le premier portail de solarisation du Mont Shasta est un portail qui vise la réconciliation du féminin sacré et du masculin sacré, réconciliation possible parce que la femme devient le nouveau féminin, réconciliation possible parce que l’homme devient le nouveau masculin. Ce nouveau masculin apprend à s’unifier à son féminin, à être au service de la Déesse, à s’incliner aux pieds de la Déesse. Il ne s’agit pas de s’incliner pour séduire et finalement faire la même chose que les prédateurs qui ont pris de force ce qui ne peut être pris, mais ce qui peut uniquement être reçu. Il ne s’agit pas d’une fausse humilité, il ne s’agit pas non plus d’une prosternation, il s’agit d’une abnégation de soi-même, il s’agit aussi de devenir le protecteur, le rempart, le guerrier de lumière qui accompagne la Déesse, parce que la Déesse a besoin d’être entourée de vibrations qui vont la mettre dans un état de réceptivité, un état de paix, de tranquillité, parce que c’est elle qui peut aller précisément dans la Source pour y puiser toutes les informations de la connaissance, la connaissance de l’humanité nouvelle, de ce qu’elle est, de ce qu’elle doit encore parcourir dans son évolution.

Et le masculin qui est d’abord un protecteur, devient ensuite un époux, un époux qui va donner forme, structure aux semences de la Source. Il va rendre terrestre ce qui est d’Essence éther. L’éther devient la matière, puisque c’est lui qui concrétise le plan d’unité et elle, la femme, la Déesse, est celle qui connaît le plan, elle sait aussi éduquer le masculin, l’éduquer, lui apprendre à recevoir par sa douceur, mais aussi par sa rigueur, sa rectitude. Elle n’est pas qu’intouchable, elle devient une initiatrice pour l’homme qu’elle invite à danser dans le ciel, parce qu’elle sait intrinsèquement que de leur danse sacrée, de leur étreinte céleste, naîtra le cobra or, la kundalini de rédemption, la kundalini des couples parèdres.

Depuis plusieurs années que j’ai introduit cette notion de parèdre, en même temps j’initiais ma propre fille, Shamira, à revivre à travers les mémoires d’Orion, ses propres difficultés, ses propres blessures pour les transmuter et pour renaître dans son Essence sacrée, la préparer à transmettre les alignements nécessaires pour le couple parèdre en devenir. Ses propres initiations lui ont permis de restituer, en communion avec moi, les enseignements sur les leurres répliquants et les structures leurres répliquantes qui sont des éléments méconnus du système terrestre et qui existent pourtant et vous influencent de plus en plus, car les particules adamantines descendent de plus en plus, les structures de vos mémoires galactiques qui sont encore cristallisées dans vos extensions et qui influencent la trame karmique de vos multiples incarnations.

Revenons un instant sur la notion de parèdre. Depuis que certains d’entre vous ont entendu parler de cette notion, évidemment ils ont créé des intentions, intentions louables, intentions de retrouver le complément divin, complément divin parfaitement compatible sur tous les plans. Mais compatible avec quoi ? Des projections ? Des attentes ? Les certitudes ? Les blessures ? Chères âmes, quittez vos certitudes et lorsque vous rencontrez quelqu’un et que vous êtes interpellés par cette personne, ne lui collez pas l’étiquette « parèdre », apprenez à respirer ensemble, à vous connaître, entrez en relation par la voie du cœur, du Sacré Cœur, car si vous rentrez uniquement en relation parce que cette personne stimule vos sens, parce qu’il existe entre vous une attraction physique ou que cette personne représente pour vous la connaissance et c’est cette connaissance que vous voulez au-delà même du sentiment d’amour, eh bien, vous irez vers une expérience qui vous mènera encore à la séparation.

La rencontre des couples parèdres et leur union, peuvent se faire uniquement si elles sont vécues en partant du cœur, du Sacré Cœur, comme si une connexion se faisait à cet endroit là, une expansion, une expansion qui n’est pas née du feu de la passion, ni du feu des émotions, mais une expansion du cœur qui fait que demain lorsque vous rencontrez ce parèdre potentiel, eh bien, qu’il soit ami ou qu’il devienne votre amant céleste futur et votre amant terrestre, peu importe, dans votre cœur il n’y a aucune différence, puisque vous n’êtes dans aucune projection, aucune présupposition, aucun désir qui naît de la tête, précisément, aller à la rencontre de ce qui au départ, peut-être vous dérangerait pour une façon ou une autre de son expression. Et puis, regardez ce qu’il se passe à l’intérieur de vous dans ce cœur, lorsque vous rentrez en lien avec cette personne. Lorsque la connexion est dans le cœur, alors vous pouvez descendre et monter aisément.

D’ailleurs, vous devrez apprendre à faire circuler votre kundalini du bas vers le haut et pour cela, bien sûr, lorsque vous êtes dans les chakras du bas, vous touchez à l’énergie sexuelle, l’énergie sexuelle qui vient de la Terre. Cette énergie est puissante, forte, elle est aussi brute à cause de sa puissance, de sa densité. Si la connexion est dans le cœur et qu’il y a des compatibilités sur tous les plans, vous allez ensemble, à travers la sexualité sacrée, monter cette vibration, jusqu’au chakra du cœur pour la rendre plus fluide, plus subtile, pour la rendre harmonieuse, pour faire de cette énergie, une énergie de guérison, une vibration d’amour pur qui réconcilie et qui soigne toutes vos blessures les plus profondes.

Et puis, lorsque cette énergie va monter jusque dans la gorge, elle va aussi vous libérer de ce qui vous entrave dans votre processus d’ascension, de ce qui vous entrave dans la communication avec le Maître intérieur. Et lorsqu’elle va toucher la pinéale, vous rentrez dans cet espace, espace sacré qui va au portail de l’Oeil d’Orion, à la porte d’entrée du monde des mondes, porte d’entrée de la Source Aïn Soph Or. A ce moment là, le couple s’alchimise jusqu’à créer une 3ème kundalini, celle du couple, celle qui est l’œuvre sacrée, celle qui ne leur appartient pas, qui va dans un premier temps les protéger en reformant la cellule souche, l’Oeuf Primordial, le Lingam or. Et puis, lorsque ce cocon énergétique est recréé autour du couple, cette kundalini monte, monte et s’éloigne, s’éloigne très, très loin de vos propres corps énergétiques, parce que cette kundalini est comme un ensemencement universel de la conscience d’amour, qui peut traverser tous les mondes, toutes les vibrations, qui peut traverser les mondes involutifs car elle contient l’information de la maîtrise, de l’alchimie de la matière brute à la matière subtile.

Et cette kundalini du couple sacré sera conduite par les intentions émanées par ce couple divin, cette kundalini sera aussi nourrie, nourrie par la connaissance des Maîtres et même éloignée du couple sacré, elle transmettra toujours à ce couple où qu’il soit, quelle que soit la dimension dans laquelle il se trouve, elle donnera toujours l’information de ce qui est, de la connaissance nécessaire à l’évolution, à la libération.

Alors humains de la Terre, lorsque vous pensez avoir rencontré votre parèdre, évitez de parler comme des profanes et de dire « j’ai trouvé mon parèdre ou ma parèdre ». Non point, vous n’avez rien trouvé. C’est un mouvement  alchimique qui se met en place et en même temps, ne dites rien, car vous ne savez rien, vous ne connaissez pas les différents liens qui peuvent vous unir à une personne, car vous n’êtes pas encore en mesure de faire la distinction dans l’énergie de ce que vous ressentez entre la/le parèdre, l’âme-sœur, la flamme jumelle. Ressentez d’abord dans votre cœur, dans ce Sacré Cœur,  cette vibration unique, insaisissable, intemporelle, dans cette vibration qui n’hésite pas mais qui ne projette rien, parce que c’est une vibration qui naît d’un état de Conscience Christique. Lorsque l’initié aura su lâcher sa tête, ses projections, ses envies, ses désirs, à ce moment là, il deviendra un Graal et une épée à la fois, il réconciliera en lui son masculin et son féminin.

Ce portail de solarisation du Mont Shasta est cette naissance du nouveau féminin et du nouveau masculin, cette réconciliation, cette possibilité d’union des parèdres, mais pas une union née d’une projection ou d’une prétention, mais d’une union née d’une inclinaison, née de l’ouverture du cœur, dans un mouvement de rédemption, dans une respiration qui vise l’unité des mondes.

Voilà ce que je voulais partager avec vous, chers lecteurs de la lettre mensuelle. Une fois encore, quelles que soient vos expériences de vie, quels que soient les secteurs de votre vie, regardez toujours si vous envisagez les évènements en les regardant par le cœur ou en les regardant par la tête. Si c’est votre tête qui s’exprime, dites lui de se taire, coupez-la. Si c’est le cœur qui s’exprime, laissez monter l’énergie jusqu’au cœur pour obtenir l’Essence subtile née de la Source et conduite jusqu’au centre de vous-mêmes.

Soyez remerciées, chères âmes, pleinement remerciées et guidées dans votre processus d’ascension.

 

OM SHANTI CHAYA -  http://www.christalchaya.com/index.html Sur le blog de Francesca, abonnée 

Message des vénusiens aux peuples de la Terre

 

images (3)A l’école des Sages 

Nous pénétrons dans une habitation qui dégage une sensation de paix et d’harmonie indicibles. Dans une salle de dimensions modestes un homme nous attend. Il paraît un peu plus âgé que mes compagnons, mais si peu, que je suis étonnée lorsqu’il m’accueille de la sorte :

« Sois la bienvenue ici. Je t’attendais, et j’ai des éléments à te donner qui pourront peut-être montrer aux hommes de la Terre un chemin qu’ils soupçonnent déjà au fond d’eux-mêmes. Je suis maintenant très vieux, plus de cinq cents de vos années terrestres et j’ai bien souvent eu des missions sur la planète Terre.»

L’homme s’arrête quelques instants, pendant lesquels il nous fait signe de nous asseoir autour d’une table ovale entourée de sept sièges confortables. Il est vêtu d’une longue robe blanche, serrée à la taille par un lien souple, dont je ne détermine pas la matière. Un petit boîtier y est accroché. A ses pieds, des sandales d’une matière souple font corps avec lui. J’avais déjà remarqué sans y prêter attention, qu’aucun des vêtements ne comportait de couture. Tous semblaient faits d’un seul tenant et je rapprochai cela des robes esséniennes que nous portions il y a deux mille ans. Je m’aperçois alors que le sol est comme un grand miroir aux multiples reflets.

« Chacune de ces missions, continue-t’il, a eu pour but d’entrer en contact avec certains des vôtres d’une façon très physique, et aussi de manifester notre présence aux êtres qui vivent à l’intérieur de votre terre. Là encore, il n’y a pas les bons et les méchants, mais des êtres qui évoluent à leur façon. Certains d’entre eux ont des connaissances plus avancées que celles qui ont cours à la surface de la terre. Ils connaissent les lois de la gravitation, de l’antimatière et ont aussi des vaisseaux que vous pourriez appeler intra-terrestres.

Parmi eux, il est des êtres d’une grande sagesse, qui pendant longtemps ont cependant refusé de manifester leur présence à ceux de la surface. Ils ne souhaitaient pas entrer en communication avec les humains qu’il sconsidéraient comme trop orgueilleux. Il y a de cela nombre de vos années, un pacte s’est enfin établi, et la compassion de certains d’entre eux fit qu’ils acceptèrent d’entrer dans la grande opération d’aide que nous avions alors envisagée pour la Terre. Leur action est encore souterraine, ajouta-t’il avec un sourire, mais elle n’en est pas moins efficace, et ils éveillent sur terre tout ce qui est connaissance occulte, de façon à rendre lumineuses les grandes lois cachées, jusqu’à présent réservées aux seuls initiés. »

Le grand être blond s’est tu quelques instants et disparaît, pour réapparaître aussitôt avec un plateau de fruits et des verres remplis d’un liquide odorant.

« Lorsque mon passage sur terre devait durer plus de quelques mois, il me fallait alors une identité spécifique et un travail qui me permette de m’intégrer et de rester les deux ou trois années prévues. Actuellement, certains hommes de la Terre qui connaissent notre action souhaiteraient contrôler tout cela, et vos puces, vos cartes de crédit, vos identités et la façon dont chacun peut être surveillé même chez lui, vont contribuer à nous identifier. Ceci étant, nous ne craignons pas la technologie terrienne. Mais il est pourtant parmi vous des êtres d’autres planètes qui eux savent comment nous détecter et nuire à notre action. Cependant, aucune peur ne nous habite car ce qui doit être sera, dans un sens comme dans l’autre.

De votre réveil, de la croissance de votre cœur, dépendra la suite de votre histoire, et par répercussion de la nôtre. Nous ne craignons pas la mort et jamais nous n’enlevons la vie. C’est une évidence pour nous tous ici, aussi nos missions sont-elles un don joyeux que nous faisons quelles qu’en soient les conséquences. Lorsque nous atteignons l’atmosphère terrestre, il arrive que nos vaisseaux densifiés soient susceptibles d’accident. Il en est même qui sont sur votre Terre dans des zones interdites ou seules quelques hautes personnalités ont accès.

Les hommes de pouvoir cherchent comment ouvrir nos engins spatiaux sans succès, car ils ne connaissent pas le pouvoir du son et celui du cœur qui, combinés à des symboles, ouvrent les portes invisibles. Ces hommes savent seulement comment emprisonner des évidences. Ils connaissent aussi les champs d’énergie qui peuvent affaiblir notre action… Un jour viendra, où vous n’aurez plus la possibilité de penser et d’agir d’une autre façon que celle qui vous sera dictée. Les marginaux, les révolutionnaires de l’Amour seront des exclus qui ne pourront vivre sur le sol de la Terre, car tout y sera contrôlé, prévu, pour ceux qui voudront bien être fichés et suivis. Ces temps sont proches, mais ils ne seront que ce que vous accepterez d’en faire. Nul ne peut obliger une âme à vivre ce qui est contraire à ses décisions. Encore faut-il choisir et ne pas laisser choisir qui que ce soit pour vous ! »

Un sentiment de tristesse mêlé à une confiance profonde m’habite. Je sais que nous avons la responsabilité de notre futur et que ce qui arrivera sera voulu par nous, mais en même temps un sentiment de lassitude m’envahit. Nous allons, peu à peu, vers une pensée, une monnaie, une uniformité générale qui permettront à toute forme d’autorité de gérer un groupe, et non des individus. Quelle facilité pour imposer et soumettre qui que ce soit ! Je lève les yeux vers les murs qui m’entourent, pour m’apercevoir que deux d’entre eux sont décorés de ce qui pourrait paraître une fresque ou un grand tableau… Rien de figuratif pourtant, mais des circulations d’ondes qui dansent et rendent l’ensemble très vivant.

« Chez nous, l’art a souvent une fonction précise. Ce que tu vois sur ces murs est une porte du temps. Selon tes pensées et tes recherches, les cristaux qui composent ces ensembles te permettent un contact avec telle ou telle période de n’importe quelle planète et à n’importe quelle époque de son humanité. Les cristaux sont de grands Êtres à la mémoire fabuleuse. L’une de leurs capacités est d’enregistrer la mémoire du temps. Sur Terre, les hommes savent très rarement collaborer avec eux. En effet, ils imaginent à peine une partie des pouvoirs de ce règne minéral et pensent l’exploiter, sans savoir qu’ils peuvent y perdre leur âme. Je ne parle pas ici, du port de pierres en bijoux ou des utilisations momentanées que l’on peut en faire : je fais allusion aux objets de pouvoir que vous croyez détenir à travers eux. Leur puissance est tellement supérieure à la vôtre, que si votre alignement avec vos divers corps n’est pas parfait, si vos pensées elles-mêmes ne sont pas totalement claires, c’est lui qui sera votre maître et fera de vous son esclave !…

Certains êtres de l’Atlantide ont cru avoir atteint un niveau suffisant pour contraindre le cristal à les servir. Ils ont oublié que cette simple pensée de pouvoir créait en eux une faille et une faiblesse. Ce fut l’une des causes de la chute de cette grande civilisation. »

Un grand silence paisible occupe l’espace. Le Sage nous regarde tous trois, et il émane de ce regard une tendresse immense, sans barrière, sans attente. J’ai, l’espace d’un instant, la sensation de plonger dans ce regard irisé et de me perdre dans un ciel constellé d’étoiles. J’y suis tellement bien que j’aimerais rester là indéfiniment, car c’est l’infini, le non créé qui m’habitent alors ! Au fond de ma nuit étoilée j’entends la voix du Maître :

« Ici, la mort n’est rien d’autre qu’un passage semblable à une naissance. Les êtres de la Terre en ont oublié l’Essence et ils ont tellement peur de cette mort, qu’ils vivent d’elle et la produisent à tout moment ! Il est rare de voir une planète dont les habitants tuent tout ce qui peut avoir forme de vie, soit pour se protéger, soit pour s’en nourrir. Ces actions renforcent en vous la peur de votre propre mort, car ces morts que vous provoquez vous habitent en permanence, et vous vivez ainsi en symbiose étroite avec la souffrance que vous créez. Mais regarde plutôt… »

Sur l’écran de ma nuit, apparaît alors une scène à l’intérieur d’un édifice semblable à celui de l’École de Sagesse. Là, dans une salle aux lumières douces et dans toute la gamme des bleus violets, je perçois, allongé dans une sorte de lit en forme de coquille, un homme blond du même âge que le Sage chez qui nous sommes. Une musique qui semble être une musique des sphères, s’écoule doucement dans l’air parfumé de la pièce. Tout ce qui émane du lieu est empreint de beauté, d’harmonie, de sérénité. Sur le mur qui fait face au lit, apparaissent des symboles lumineux, des lettres… L’homme allongé sourit à une personne qui, assise à côté de lui, semble lui parler par télépathie.

« Nous nous trouvons dans l’une des salles du temple des désincarnations. Celui qui est dans le lit va quitter son enveloppe physique. Il l’utilise depuis plus de cinq cents ans et souhaite maintenant en prendre une nouvelle afin de se régénérer et de continuer avec d’autres données plus récentes. Il a pris soin de terminer ce qui lui paraissait important pour cette vie et pour les quelques mois que vous appelez curieusement d’après-vie, où il sera en préparation pour ses nouvelles fonctions. Ses proches l’ont laissé maintenant avec l’accompagnateur de son choix. Ils savent que celui qui part a besoin de calme et de sérénité, pour que le voyage soit le plus agréable possible. Avant d’arriver dans ce lieu, l’habitant de ce corps a contacté ses futurs parents. Ils ont préparé son départ et son retour avec minutie. La famille d’accueil sait qu’elle n’est là que pour un temps, celui durant lequel le nouvel incarné aura besoin de soutien et de présence physique… Mais cela dure très peu chez nous, contrairement à la Terre.

Là-bas, sur Terre, les êtres s’extasient devant un enfant et essaient de le maintenir dans cet état le plus longtemps possible, si bien que la dépendance est souvent très longue par rapport au peu d’années d’activité restantes. Un Humain passe 21 années au moins à se construire sur un plan subtil, 30 années à travailler, et le reste à vivre ce qui n’a pas été vécu jusqu’à sa mort. La lenteur vibratoire de la planète explique ces faits. Ici, un être s’incarne et passe cinq à huit des années terrestres tout au plus, à réapprendre ce qui est nécessaire à sa croissance intérieure et au projet pour lequel il s’est incarné. À partir de ce moment-là, il devient complètement autonome et le restera durant toute sa vie active, c’est-à-dire, une moyenne de cinq cents ans… jusqu’à ce qu’il sente que son corps et son âme ont besoin d’un nouveau vêtement.

Les familles d’accueil ont donc un rôle important, de par les qualités et les possibilités qu’elles pourront offrir à celui qui s’incarne, mais ce rôle n’a rien à voir avec celui que se donnent les parents sur terre. Il n’y a aucune idée de possession, aucun orgueil de créateur, aucun lien privilégié dû au rôle de géniteur. Il s’agit bien davantage d’offrir des possibilités à des entités qui n’appartiennent qu’à elles-mêmes et qui, dès le moment de leur naissance savent où elles vont et ce qui les attend. Il n’y a aucune obligation ou contrainte dans cette relation parentale. L’expression la chair de ma chair nous fait beaucoup sourire ici, surtout vu la compréhension qu’en ont les parents terriens. Ici, la chair est simplement le vêtement que l’on construit dans un acte d’amour, et à travers lequel se glissera l’entité à un moment précis. Ce vêtement est tissé au fil du temps avec tendresse, mais ne donne aucune priorité à ceux qui sont à son origine.

Les Grands Êtres de la nature qui contribuent à construire le véhicule, sont un peu semblables à ceux qui interviennent sur terre, même si nos corps sont plus subtils. A ce niveau, il y a peu de différences. Au moment de sa naissance, l’être qui s’incarne a pour objectif d’être au plus tôt utile et actif. En accord avec son âme, il passera donc les premières années à devenir autonome et prêt pour ses fonctions futures. C’est en ce sens aussi qu’il a encore besoin de l’aide de ses parents. L’amour ou l’affection sont pour nous des évidences mais il n’est guère besoin d’être parent pour en donner, et la qualité de ce don ne sera pas différente qu’il s’agisse d’enfants que nous faisons, d’enfants auxquels nous enseignons, ou d’adultes que nous rencontrons.

Sur Terre, posséder fait croire que l’on peut mieux aimer. Ce n’est guère le cas ici, et notre cœur est ouvert selon ses propres capacités, et non selon que l’on soit attaché ou non à une famille. Nous savons tous que notre famille n’est jamais que provisoire et pour une incarnation présente. Nous savons aussi combien nous sommes tous reliés les uns aux autres par des liens changeant au fil de nos incarnations. Sur Terre, il en est de même, et si vous saviez quelle parenté vous avez eu au fil de vos nombreuses vies les uns avec les autres, vous seriez surpris de vous considérer encore comme des ennemis ! »

Dans la pièce des désincarnations, l’homme allongé pense et de lui émanent des ondes colorées, des visages, des scènes. Tout semble fluide. C’est un peu comme si, avant de prendre son envol, il faisait le bilan de sa vie sur le point de se terminer. J’y vois des événements heureux, d’autres moins, mais à chaque séquence, l’accompagnateur qui l’assiste, écoute et dénoue les fils restants lorsque cela s’avère nécessaire. Les couleurs qui environnent celui qui s’en va deviennent de plus en plus pastel, de plus en plus transparentes, de plus en plus lumineuses. Les scènes s’arrêtent tout à coup comme si le film était fini. L’accompagnateur se lève et va se placer à la tête de l’homme blond qui semble dormir très légèrement. Je perçois alors une brume légère qui enveloppe son corps, ou plutôt qui en sort par le haut de la tête . Peu à peu, cette brume prend forme : c’est la silhouette de l’être allongé qui quitte son enveloppe physique.

Tandis que durait tout ce processus, les symboles se sont éclairés et éteints les uns après les autres. Ils sont au nombre de 12 et leur couleur va du rouge au blanc cristal, mais je n’en comprends pas encore toute l’utilité. L’être est maintenant face à nous, son accompagnateur et moi, et avec beaucoup de douceur, il nous fait de la main un signe amical. La silhouette a disparu et l’accompagnateur reste en méditation quelque temps encore…

« Il accompagne celui qui part durant quelques instants, comme l’on fait parfois un bout de chemin avec un ami cher. Puis celui qui s’en va continue seul sa route, et durant quelques semaines, parfois quelques mois, il va se construire une nouvelle personnalité, de nouvelles bases sur lesquelles il pourra s’appuyer. Il va contacter les sept Sages de la Vie, et d’autres menant de planètes et d’univers différents de celui-ci. Cela va lui permettre d’apprendre ce qui sera nécessaire à sa future incarnation, sur tous les plans de son être. Il saura précisément les liens qui lui restent à affiner, à libérer, car son âme continue son évolution et l’apprentissage de l’amour total. Il va faire le point comme tu aimes à le dire. Puis viendra le temps de sa nouvelle incarnation qu’il acceptera avec joie, car il sait que la vie continue tantôt sous une forme, tantôt sous une autre*.

Ce futur corps est un cadeau de l’Amour à la Vie, à sa vie, sans limite de temps, de matière ou d’espace. Il : retrouvera ses futurs parents et avec eux il construira les bases de ce que sera sa vie. Les rencontres seront fréquentes entre eux. Mais tu vas voir cela bientôt. »

La nuit étoilée s’estompe peu à peu ; notre hôte, qui nous fait signe de le suivre, m’invite à sortir. Nous empruntons un chemin bordé d’une végétation verte, rosé et blanche qui nous mène à un petit bâtiment : arrondi au toit en coupole fait d’une matière cristalline en irisée.

 

Extrait du livre de Anne Givaudan: ‘ALLIANCE’ - Message des vénusiens aux peuples de la Terre - Chapitre 11 – Le passage

 

 

Un voyage extraordinaire

REVES ET EXPERIENCES DE MARYNA AVEC LES ETRES D’AUTRES GALAXIES

images (5)

12 avril 1994 :
Dominique me dit ; « Ne t’étonne pas si on te demande de monter dans une soucoupe volante ».

19 octobre 1994 :
Ce soir alors que je méditais, j’ai vu une étoile très lointaine qui venait me chercher et qui m’a redéposé à l’autre bout de la planète dans l’océan. Au fond de l’océan, et là j’ai vu les dauphins, mais près d’eux je voyais des êtres de lumière blonds qui les guidaient. C’est eux qui dirigeaient les dauphins et c’est grâce à eux que les dauphins aident les hommes et là j’ai entendu : « tu es des nôtres, tu peux nous entendre »
Le 10 octobre et 19 octobre j’ai ressenti un événement, j’ai prévenu Dominique par courrier le 10 oct que je voyais un objet lumineux qui survolait Tahiti. Le passage d’une boule de lumière, d’un OVNI a eu lieu le 19 oct (jour ou il recevait mon courrier).

10 décembre 1996
La nuit dernière, je me suis réveillée à 6 h du matin et là j’ai reçu le message suivant : « Prépare toi Maryna, élève les vibrations de ton corps, en ouvrant tous les canaux, pour cela demande à Gilles de t’aider. »

L’après-midi : expérience de perte de notion du temps. Alors que je venais de prendre un bain, 19 heures, je me suis allongée et je me suis sentie partir. Mais je me suis réveillée en sursaut. Puis, j’ai du brutalement sombrer dans le sommeil. Mais à 20H30, je me suis réveillée brutalement. Et là j’étais persuadée qu’il s’était écoulé 3 jours. Je regardais la pendule, en me disant qu’il ne pouvait pas être 20H30, puis à la télé je me disais mais non, ça ne peut pas être encore ce film, c’était mardi cela. Pendant 30 minutes, je n’étais pas bien.

6 Mars 1997 :
J’ai rêvé d’OVNIS.

20 mai 1997 : rêve
J’étais dans un ovni et je voyais des rayons lumineux de téléportation ; ils étaient en réunion et j’ai réentendu : « Maryna, tu es des nôtres » puis comme si on me fixait un RV.

Le 18 nov 1998 : rêve
Je me suis réveillée et je voyais la Terre de loin, elle était grise, je voulais m’en rapprocher mais je suffoquais. J’essayais de la nettoyer mais ce n’était pas possible. De là je me suis retrouvée au fond des océans et là les dauphins quittaient également les océans mais par des portes spatio-temporelles. Ils étaient toujours là mais sur un autre plan. Et ils me disaient qu’il y avait également des portes pour les humains.
De là, je me suis retrouvée à mon tour sur un autre plan de conscience et j’avais l’impression que ma colonne vertébrale s’étirait. et j’étais de nouveau totalement bien en pleine expansion et ouverture. J’étais sereine et je rayonnais.

Le 10 décembre 1998
5 h 30 du matin.
je ressens très fortement l’envie d’aller à Camon, d’aller méditer dans la petite pièce. et là j’entends et ressens Lucie (la grand-mère de Dominique, morte depuis quelques années qui était magnétiseuse et avec qui j’ai retrouvé une vie antérieure) qui me dit :
 » je te donne mon Alliance, porte là  » Puis je te vois Gilles, nous étions 3 dans la pièce. Et Lucie s’adresse à toi :  » Permets lui de franchir ces portes spatio-temporelles, guide là sur ces plans très élevés même si elle n’y reste que quelques instants afin qu’elle reçoive et prenne les informations. Elle est prête à les recevoir, à les entendre. »

ALLIANCE et PORTE SPATIO-TEMPORELLE SONT 2 MANDALAS

téléchargement

Ceci est le récit de la séance de travail que j’ai eu avec Gilles le 15/12/1998 (5 jours après le rêve)
Alors là il me dit que l’on va tenter une expérience , il m’explique qu’il va se servir d’une cassette qui a servi à quelqu’un et sur laquelle sa voix s’est modifiée il y avait 4 voix de Gilles, que je vais entendre des sons en boucle qui vont me permettre de me relier à des plans qui ne sont pas d’ici.

Je m’assois au bout du canapé comme il me le demande. Puis là, j’écoute et au bout d’un moment je me vois dans un vaisseau qui se scratche. J’étais aux commandes, je me voyais assise avec d’autres êtres , j’étais responsable des cartes du ciel.

Je m’étais vu auparavant subissant une opération, l’ET m’introduisait un tout petit cylindre dans l’oreille. Je ne pouvais bouger , je n’étais pas attachée mais une force phénoménale m’empêchait de bouger, je voulais partir, je ne comprenais pas ce qui m’arrivait, j’avais peur. Puis j’ai vu d’autres personnes (hommes, femmes, enfants) qui avaient subi la même opération. ces gens me disaient de ne pas m’inquiéter.

Puis, j’ai pu voir ces disques ils rayonnaient une couleur différente. Il y en avait au centre, puis je me suis vue ailleurs les disques étaient enfouis, ils étaient dans une matière plus réelle, on aurait dit de l’argile, enfin une matière terreuse. je tâtais les sillons et à un certain moment Gilles m’a demandé si je pouvais en toucher un. J’ai choisi celui du centre et puis là je me suis sentie aspirée très fortement. Je ne pouvais résister et j’ai eu peur. Puis j’ai pu par rapport à ces disques distinguer qu’à chaque son correspondait une note et une couleur , c’est un moyen de communiquer et en l’utilisant à un certain moment un être est apparu en face de moi. nous étions séparés par une sorte de voile d’énergie très fluide. Je ne pouvais la traverser au début puis j’ai senti qu’il m’en donnait l’autorisation et qu’il me permettait de passer la main. Alors je l’ai passé, puis une fois la main de l’autre côté, j’ai senti que l’énergie montait jusqu’à l’épaule et que le reste du bras était comme tirée de l’autre côté. Alors Gilles m’a dit qu’on n’irait pas plus loin aujourd’hui .

Quand je suis revenue à moi, Gilles m’a dit qu’au moment où je me suis sentie aspirée , tous ces appareils électriques s’étaient plantés; Qu’un puissant courant d’énergie avait aspiré l’énergie électrique des appareils.
Puis il me demande s’il peut faire une copie car il aimerait faire écouter les informations à des ingénieurs de la NASA. il fait la copie. puis me donne ma cassette; Il me dit également il faut que l’on se revoie. En rentrant chez moi, je vais pour la réécouter et là dessus il n’y a que des messages téléphoniques. Alors je décide prévenir Gilles, son répondeur décroche, mais j’entends le message 2 fois c’est à dire qu’à quelques secondes d’intervalles le message redémarre.

Puis je commence à laisser mon message quand surprise Gilles décroche, je lui explique par rapport à la cassette; il me dit de lui renvoyer, de ne pas l’écouter car il se pourrait que des messages sur un plan plus subtil aient pu être enregistrés et qu’il allait la réécouter avec un autre appareil, qu’il allait me tenir au courant par rapport à sa copie.

16 décembre 1998
Ce matin , j’ai vu d’autres images d’une part qu’ils n’avaient pas besoin d’énergie que nous émettions notre propre énergie, qui nous permettait de déplacer nos engins. D’autre part lorsqu’on s’est scratché, nous n’étions pas morts, (lorsque nous mourrons, nous changeons d’énergie, de longueur d’onde , car pour être visibles à vos yeux, nous sommes obligés de maintenir nos fréquences sur les vôtres) et ce qui s’est passé c’est que comme nous n’étions pas morts nous n’avons pas changé de vibrations et nos corps blessés ont été retrouvés par les vôtres humains, et là nous avons subi des expériences, des chercheurs cherchaient à savoir comment fonctionnait notre « cerveau » car nous avons un 3ème cerveau qui s’est développé et qui nous sert de générateur d’énergie en se servant de nos deux cerveaux (comme les vôtres). Nous ne pouvions communiquer et nous ne voulions communiquer avec eux) mais nous pouvions continuer à émettre entre nous.

Ce matin je me pose la question de savoir si je n’ai pas rêvé, si je n’ai pas tout inventé si je n’ai pas lu ou vu trop de Xfiles.
Pourquoi moi ? Dans quel but , cela me ramène à une phrase Dominique qui me disait en avril 1994 ,de ne pas m’étonner si d’ici 5, 6 ans on me demandait de monter dans un vaisseau. Cela me fait peur Gilles ce matin et cette nuit c’est comme si je les sentais de nouveau travailler sur mon corps car hier soir j’avais tellement mal aux lombaires. En partant Gilles m’a dit que j’avais de la chance car nous étions très peu.

Le 30 mars 1999.
J’ai révé du scratch du vaisseau ET (de décembre) avec ces êtres que je voyais mourir. Je revoyais la table graphique avec une carte et des noms d’étoile : ORION et ANTHARIUS.

Le 27 octobre 1999.
La veille, j’avais fait une chute, je ne sais si c’est une conséquence, mais le fait est que j’étais très fatiguée ce soir là en rentrant du lycée. Par conséquent je me suis allongée et je me suis retrouvée dans un demi-sommeil. Là, j’ai revu ces êtres qui m’ont dit : « nous avons besoin de toi comme récepteur-émetteur » puis je me suis vue dans la rue et les voitures étaient devenues des particules, des petites sphères de lumière. On pouvait les traverser. L’expérience était forte. Je ressentais continuellement la présence de ces êtres. Et, j’avais extrêmement mal à la tête (3ème œil solaire et lunaire). Puis j’ai eu froid ensuite.

Et dans la nuit du 6 nov au 7 nov. 99
J’étais réveillée et je tentais de me rendormir. C’est alors que me vint l’idée suivante. Je me répétais que j’étais une particule de Lumière, et au bout de quelques instants, je suis devenue cette particule d’énergie le mot positron se présenta à mon esprit ;
Et cette particule se déplaçait à très grande vitesse dans une sorte de tunnel. Je me disais qu’au sein de nos cellules corporelles, on pouvait avoir une action dessus afin de rester en bonne santé, voire même avoir une influence sur le phénomène de vieillissement.
Puis le terme d’éon est venue à moi. Ce matin je regardais dans le dictionnaire la signification des mots

Eon : chez les néoplatoniciens et les gnostiques, ensemble de puissances éternelles émanées de l’être et rendant possible son action sur les choses.

Positron : antiparticule de l’électron possédant même masse et une charge égale et de signe contraire, c’est à dire positive.

Fin d’année 1999
1) dans la nuit du 22 au 23 décembre
je voyais une main se tendre, elle me demandait de la saisir et de passer de l’autre côté. Gilles était à côté de moi

2) dans la nuit du 23 au 24 décembre.
j’ai commencé à sentir le bas de mon corps se raidir et puis comme si on travaillait sur ma colonne vertébrale. Perte de notion du temps. A mon réveil, je ne savais plus où j’étais ni quel jour.

3) Dans la nuit du 24 au 25 décembre.
Rêve : Je revenais de je ne sais où en voiture. Dans la maison il y avait Chantal dans 1 pièce et Gilles dans une autre. Je suis passée voir Chantal, puis j’arrive dans la pièce où Gilles se tient.

Là, je me souviens avoir reçu un enseignement sur le thème de l’infiniment grand et l’infiniment petit ( mais le contenu je l’ai oublié). Cet enseignement ne provenait pas de Gilles il venait d’ailleurs.
Avant ce rêve, je me souviens avoir fait des compréhensions sur le « Un », tous les éléments qui s’emboîtent pour ne former que le « Un ».
D’autre part que tout n’était qu’illusion, que mon corps n’était qu’une enveloppe, et que je pouvais m’en détacher complètement, qu’il fallait que j’en prenne soin comme on prend soin de son véhicule (voiture) mais sans plus, sans s’y attacher en tout cas.
Et je sais aussi, qu’on peut se nourrir uniquement de prana, et que nous pourrions si nous étions plus ouverts. Mais nous pourrons un jour, nous passer de nourriture terrestre.
Quand je dis je sais c’est parce qu’au plus profond de moi je le ressentais comme si je le vivais en même temps;

4) Dans la nuit du 27 au 28 décembre.
J’étais réveillée depuis 4H30 du matin. Et là, j’ai revécu la même expérience que la fois précédente. C’est à dire que j’ai commencé à sentir le bas de mon corps se raidir et puis comme si on travaillait sur ma colonne vertébrale, j’avais l’impression qu’en plus on rebranchait des connexions nerveuses (cela également au niveau du cerveau).
Puis j’ai fait plein de compréhensions.

– d’abord que j’étais un Etre de Lumière, que je faisais partie de cette famille (famille de Lumière) et c’est comme si je l’avais retrouvée en moi après des années de séparation. C’était comme lorsque l’on retrouve les siens , les grandes embrassades etc…Elle est là bien présente en moi, au fond de mon coeur.
– le tableau « arbre de Vie » que l’on me demande de repeindre sur les chakras (j’en avais représenté 8, à la lecture du livre « Terre » je comprends mieux pourquoi)car je suis moi-même en train de travailler sur mes chakras et de les développer.
– puis je sais au fond de moi que je peux voir le Mandala Intérieur d’une personne, comme je te vois toi lorsque tu es en face de moi, et lui peindre (même si pour le moment je ne vois rien, peut être faut-il là aussi que j’accepte de voir cela) car le mandala d’une personne c’est comme un thème astrologique, je dirais c’est même plus qu’un thème.
Puis je pouvais entrer en contact avec tout élément de la nature, dialoguer avec.
C’est comme si tous ces branchements que l’on me faisait, allait me permettre de développer de nouvelles capacités, de m’ouvrir et de me connecter à de nouvelles longueurs d’onde.
Tout cela parce que j’acceptais enfin qui j’étais vraiment.

Et puis je recevais l’autorisation de pouvoir traverser, franchir la Porte. J’ai entendu « tu peux traverser ».
J’ai entendu également cela.  »Tu viens d’effacer 20 ans de ta vie sur la 13ème Lune ». je comprends pas trop ce que cela signifie.

Et enfin dans la nuit du 28 au 29 décembre.
Je me voyais partir à l’Ile de Pâques avec Gilles, aller dans les grottes et découvrir un crâne de cristal.

depuis 3 semaines cela fait bien 6 fois que Gilles intervient dans mes rêves.

3 février 2000 :

Cette nuit je me suis réveillée à 4 H 30 du matin et alors que je pensais à tout autre chose. Il m’est revenu à l’esprit ce que j’ai vécu par nuit. Mais cela est assez difficile de décrire avec des mots. Pourquoi ? parce que j’ai l’impression que cela n’était pas un rêve, c’est comme si j’avais vécu la scène, et surtout cela mettait en relation des personnes appartenant à différents plans de conscience puisque je voyais une scène avec des indiens (au sol, le passé) et au dessus (dans le ciel, le futur) mais appartenant à un autre plan de conscience les Pléïades et entre les 2 les Hommes et les dauphins. C’est comme si ces différentes personnes voulaient me laisser le message et surtout faire en sorte que je m’en souvienne.

Le message qui me reste est le suivant :
« si dans 22 ans, la situation sur Terre ne s’est pas améliorée, alors la planète basculera sur son axe » Je distinguais une réunion d’indiens autour du feu, c’était quelque chose de sacré et de très sérieux qui se tenait. Les indiens parlaient de l’avenir de la planète Terre et au dessus je pouvais distinguer cette même réunion qui se tenait entre les êtres de Lumière des Pléiades dans leur vaisseau. Les indiens ne les voyaient pas eux. C’est cela qui était bizarre car j’étais capable de distinguer ce qui se passait j’ai l’impression sur plusieurs niveaux. I
D’autre part, je ne sais si tu as entendu mais de nombreux dauphins (plus d’une centaine) ont été retrouvés morts sur les côtes françaises.
Dans le message il m’a été dit également que : « les dauphins quittent la planète Terre pour aller sur d’autres plans en empruntant ces fameux couloirs spatio-temporelles, mais quand ils quittent notre plan, ils ferment derrière eux la porte. Donc de nombreuses portes se referment et au fur et à mesure qu’elles se ferment et nos chances d’améliorer la situation sur Terre diminuent également. » Alors je me souviens qu’inconsciemment j’ai fait la remarque suivante : « cela signifie donc que nous sommes tous amenés à disparaître ? » et là la réponse a été « non, certaines personnes seront téléportés, emprunteront les « portes de secours » au moment voulu, et qu’il ne fallait pas craindre la situation, que nous pouvons avoir confiance ; qu’au moment opportun, nous serons enlevés ».

Il y avait également un schéma. D’autre part, je m’aperçois que depuis quelques semaines je passe beaucoup de temps avec l’outil ordinateur.

Sur le coup je me suis dit que je devenais folle mais au fond de moi, tout cela résonnait vrai.

En tenant depuis quelques années un journal et en regroupant les différentes infos reçues en rêves, en méditation ou autre sur le sujet des Pléiades, extra-terrestres, je me suis aperçue que depuis décembre 1998, il y avait une accélération de la fréquence des messages reçus et là surtout depuis décembre 1999.

Décembre 2000

Canalisation : Depuis le jour de Noël, je reçois de nouveau des messages des Pléïades
Avant-hier, vers 6 h du matin aujourd’hui, j’ai été réveillée afin que comme d’habitude dans un état entre la veille et le sommeil, je puisse recevoir le message.
Et voilà ce que j’ai vu et ressenti :
D’abord j’avais l’impression d’être comme aspirée et j’ai eu peur, puis la sensation qu’on travaillait sur ma colonne vertébrale (voir journal). Puis qu’on m’opérait. J’ai vu des vaisseaux sortir de terre, et j’ai vu une immense vague qui recouvrait les terres
Puis le fait que le volcan Popocatepetl se réveillait pour laisser émerger de nouvelles choses (découvertes)

Cette nuit, vers 4 heures du matin :
Le message « tu es des nôtres, Maryna, tu dois l’accepter maintenant . Nous avons besoin de toi comme récepteur et nous te demandons de transmettre ces messages à un maximum de personnes. »

Dans la nuit du 1 au 2 janvier :
Se peut-il qu’un mandala puisse ouvrir un vortex, une porte spatio-temporelle ? car je voyais le mandala sur lequel je travaille (celui avec le symbole de l’oiseau de l’île de Pâques) ouvrir ce vortex.Canalisation : « En élevant et en accélérant la fréquence vibratoire de nos cellules qui sont composées de particules électriques, nous pourrions avoir accès à d’autres dimensions (c’est effectivement comme pour les chaînes de télévision, je peux regarder mais si je ne règle pas le canal pour obtenir la 2 je ne l’aurais jamais alors qu’elle existe) pour cela, il est nécessaire que l’Homme change de fréquence, de canal.
Comment ? me direz-vous.
Tout d’abord, en reprenant le contrôle de sa vie, en prenant conscience de sa vie, en comprenant et en intégrant qu’il est le co-créateur de son existence. En prenant conscience de l’énergie de l’AMOUR (kundalini = co-création sur tous les plans).En s’exerçant par la méditation : pour cela, visualisez les cellules de votre corps devenir des particules électriques, particules de lumière, et visualisez l’ensemble de toutes ces cellules devenir de plus en plus lumineuses et portez votre attention sur l’ensemble de votre corps qui est lui même devenu une particule de Lumière, vous pourrez ainsi vous aligner sur d’autres fréquences »

source http://www.lumieresdelaudela.com

Manifestation des vaisseaux intergalactiques

 

images (4)Ce soir nous allons vous parler de la manifestation des vaisseaux intergalactiques.

Que voulons-nous dire par cela ? Nous voulons tout simplement vous informer que dans des temps plus ou moins proches, des vaisseaux pourront se présenter à vous les humains afin de vous contacter pour vous permettre soit de partir sur d’autres planètes afin de vivre des enseignements d’évolution ou bien d’aller dans les vaisseaux afin de recevoir des enseignements plus évolutifs pour vos êtres.

Pourquoi aller dans les vaisseaux ? Les énergies de nos vaisseaux, quels qu’ils soient, plus ou moins grands, sont fort particulières et ne connaissent pas le temps. Lorsque nous disons que « les énergies de nos vaisseaux  ne connaissent pas le temps », cela signifie qu’à l’intérieur de nos vaisseaux vit l’énergie du non-temps. Cela veut dire  que lorsqu’un humain ou des humains viendront dans des vaisseaux afin de recevoir des enseignements pour revenir les porter sur la Terre, le temps passé dans les vaisseaux pourra être de très courte durée terrestre. 
Nous expliquons : dans nos vaisseaux l’énergie permet au temps de ne pas exister. Cela signifie que lorsqu’un humain pénètre dans un de nos vaisseaux, il se trouve transporté dans un monde où le temps n’existant pas, tout est rassemblé en un seul point. C’est à dire que le passé, le présent et le futur terrestres que vous connaissez, ne sont en réalité dans notre monde qu’un point dans lequel il  est possible de tout voir : le passé, le présent, le futur.

 
Lorsque des êtres humains viendront recevoir des enseignements, pour certains cela est déjà fait, le temps passé dans le vaisseau sera largement suffisant pour offrir à cet humain tout ce dont il a besoin pour son évolution mais, aussi, pour les ramener à ses frères terrestres.
Les Frères de Lumière que nous sommes, aidés par des Frères de Lumière plus avancés que nous-mêmes, sont prêts à vous offrir ce dont vous avez besoin pour évoluer sur la Terre et pour faire évoluer la Terre.Certains humains ont pris l’engagement de venir recevoir des enseignements soit sur d’autres planètes, soit dans des vaisseaux, de façon à aider l’humanité à mieux comprendre qui elle est.

 
Ces humains qui ont pris l’ engagement de vivre cela, c’est à dire de recevoir des enseignements ailleurs que sur la Terre et de revenir sur la Terre pour les faire connaître, ces humains vont vivre dans des temps fort proches ce genre de rencontre avec nos vaisseaux ou d’autres planètes car nos vaisseaux pourront, parfois, les transporter sur d’autres planètes. Ces enseignements pourront se faire souvent pendant la nuit. C’est à dire que dans la vie de l’être humain, il pourra ne pas y avoir de trop gros changements. La nuit est le moment où l’être humain s’endort. La nuit, son âme  reçoit des énergies célestes, son âme va à la rencontre d’autres Êtres de Lumière, de ses guides, afin d’amplifier sa connaissance pour la porter à l’être humain. Mais, ce qui est proposé aux humains maintenant, est de partir, avec leur corps, dans nos vaisseaux, vers d’autres planètes pour recevoir ces enseignements offerts par des Frères de Lumière avancés dans la connaissance du Divin et de l’Univers.

Pourquoi vous parlons-nous de cela aujourd’hui ?
Depuis longtemps déjà, nous vous disons que nous sommes fort nombreux dans votre ciel de la Terre ou même de la France. Vous ne nous voyez pas bien sûr car nous ne souhaitons pas nous montrer encore. Le temps n’est pas encore venu pour les humains de nous voir tels que nous sommes dans nos vaisseaux. Si nous vous parlons de cela, c’est afin que vous compreniez que la Terre a besoin d’aide, que l’être humain a besoin d’une très grande aide. Nous pouvons apporter cette aide, nous-mêmes. Cela arrive, parfois, que certains d’entre nous descendent dans les énergies de la Terre pour rencontrer certains humains et transmettre leur connaissance. Mais, actuellement il est important d’aller vite……d’aller vite. C’est à dire de préparer de nombreux humains qui l’ont souhaité et en ont manifesté l’engagement, à recevoir les enseignements nécessaires pour pouvoir les rapporter à tous leurs frères terrestres. Cela est important, fort important pour que l’évolution de l’être humain se fasse dans les plus brefs délais car la Terre a besoin de recevoir ces énergies de compréhension du Divin qui est en chaque être humain.

Plus le nombre d’êtres humains va comprendre et réaliser qu’ils sont des êtres divins, des étincelles divines, que le Divin est en eux et qu’ils sont le Divin, plus cet enseignement va se répandre sur la Terre, plus l’énergie des humains va s’auréoler de Lumière de Pureté et plus la Terre va recevoir cette Pureté. Il est important que cela se fasse le plus rapidement possible.

Les humains qui ont manifesté l’intention de vivre ces grands changements dans leur vie, car cela sera un grand changement dans leur vie, ces humains vont être contactés dans des temps fort proches afin d’aller en compagnie de nos Êtres, vers les lieux qui  vont leur permettre de recevoir ces enseignements et de pouvoir les transmettre, à leur retour, autour d’eux, parmi tous leurs frères humains.

Certains humains, et parfois nombreux, qui liront ce message ou en auront entendu parler, pourront dire que cela n’est qu’une histoire qui ne se réalisera pas. Pourtant, nous souhaitons dire à tous ces humains qui seront dans l’expectative d’une quelconque rencontre avec un vaisseau extra-terrestre ou intra-terrestre, car nos Frères de l’intra-terre  aussi participent à cette oeuvre d’aide à l’humanité, ces humains qui seront dans le doute, la critique, la raillerie, l’ironie, ces êtres là seront, peut-être, ceux qui, à un certain moment, comprendront de la meilleure façon possible, leur importance dans le monde de l’Univers.

 
Bien sûr, parmi vous, certains vont rejeter totalement la présence de nos Êtres auprès des humains. Bien sûr, nous le savons, le doute va se faire dans bien des coeurs humains, mais nous savons qu’un nombre assez important d’humains qui a manifesté son désir de vivre cet engagement d’aide à l’humanité, va accepter avec joie ce changement dans sa vie. Car, lorsque ces humains vont recevoir ces enseignements dans des lieux totalement différents, en énergies, de ceux de la Terre, ces êtres, ces humains, vos frères, auront le courage de quitter ces lieux d’énergies paisibles pour revenir dans les énergies mouvementées, perturbées de la  Terre. Il leur faudra, à ce moment là, une grande force d’Amour pour continuer à vivre et à offrir  ces enseignements autour d’eux. Mais, nous serons là, nous veillerons à ce que tout se passe de la meilleure façon possible, à ce que la paix et la sérénité soient toujours en eux, à ce qu’ aucun regret des belles énergies qu’ils auront quittées ne se manifeste en eux.

 
 Ces humains vivront à ce moment là, la double polarité énergétique, c’est à dire qu’ils vivront en partie les énergies autres que celles de la Terre, des énergies de douceur, de légèreté, d’Amour de paix et de sérénité, des énergies où la Lumière sera totalement présente avec douceur, et, à leur retour sur Terre ils vivront la dualité…….la dualité qui rend les humains malheureux, tristes, envieux….. Voyez-vous, chers frères de la Terre, ce que vous pouvez vivre si vous le souhaitez. Vous pouvez aider vos frères de la Terre, vous pouvez aider la Terre en acceptant d’être enseignés, ailleurs que sur la Terre, par des Frères de Lumière qui souhaitent voir la Terre resplendir. Nous souhaitons voir la Terre vivre dans sa galaxie de la plus belle façon, c’est à dire en faisant rayonner la Lumière du Divin, la Lumière du Soleil d’Or car nous pouvons voir la lumière qui émane de chaque être humain, la lumière qui émane de chaque planète, de chaque galaxie, nous pouvons voir et ainsi, nous pouvons savoir si quelque chose les perturbe lors de modification des énergies. 

 
La Terre est en grande souffrance, nous l’avons dit et répété……la Terre est en grande souffrance…..il est temps, grand temps que l’être humain l’aide à retrouver sa pure lumière, une lumière rayonnante et non pas une lumière terne d’un être malade qui appelle « au secours ».
Voilà pourquoi nous sommes prêts à recevoir les humains qui ont formulé l’intention, et pris l’engagement de venir nous rencontrer et de revenir sur la Terre pour rapporter les enseignements reçus.

Il était important, frères de la Terre, que vous soyez avisés de cela car lorsque vous verrez vos frères, frères et soeurs terrestres bien sûr, qui viendront vers vous en vous disant « j’ai reçu tel enseignement sur telle planète, de la part de tels Êtres, vous saurez qui ils sont et vous pourrez, ainsi, vous rendre compte que ce que nous disons actuellement est la réalité de ce qui va se passer dans des temps fort  proches.
Nous vous demandons, frères de la Terre, d’accueillir ces frères terrestres, vos frères terrestres, de la meilleure façon possible en comprenant que ces humains auront fait un grand choix en partageant leur vie entre des énergies de douceur, de paix et de sérénité et les énergies terrestres. Ce grand choix leur demandera de vivre dans la plus grande sérénité, dans la plus grande confiance dans le Divin qui est en eux et autour d’eux.

Nous vous remercions d’avoir lu ce message sans raillerie, mais en comprenant que ce qui y est dit est la réalité de l’avenir proche de la Terre et des humains. Nous vous accompagnons avec Amour, chers frères de la Terre, et nous vous remercions d’être à l’écoute des messages que vous recevrez  dans peu de temps de votre temps terrestre.

référence au site « le site cristal mariandi. com »

Christ’Al Chaya mai 2014

christal chaya

Bien-aimés de l’Un, chers lecteurs, je vous salue, soyez les bienvenues, chère âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des 12 Cristaux Maîtres d’An, d’Orion, d’où je suis, soyez pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré. 
 
Je suis Christ’al Chaya, maître d’enseignement et de rigueur, un Melchizédech de la Fraternité Dorée d’Orion et je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’ascension, dans ce besoin de solarisation, dans ce besoin d’alignement de votre Etre, dans ce mouvement ascensionnel d’intégration mémorielle et cellulaire. 
 
Chères âmes, depuis quelques années déjà, je suis en train de vous restituer progressivement les mémoires d’Orion, ces mémoires concernent l’ensemble des systèmes des mondes confédérés, des systèmes stellaires confédérés, concernent également le système planétaire. En effet, au fur et à mesure des révélations sur ces mémoires du système d’Orion, il y a certains concepts qui ont été révélés comme, par exemple, les leurres répliquants et je vais approfondir davantage pour vous ce concept.  
 
Des éléments concernant les leurres répliquants peuvent être apportés à l’humanité actuelle depuis l’ouverture du 3ème portail de rédemption à Rapa Nui. Sur un plan galactique, il y a des Etres qui ont eu des mandats particuliers, des mandats universels de réunification des familles stellaires, des Etres qui portaient en eux le plan de rédemption, de solarisation de l’ADN, car voyez-vous, dans ces temps très anciens, les familles stellaires avaient pour mission d’ensemencer des races solaires christiques et puis, dans le système d’Orion, sont nés la corruption, l’esprit de séparation, l’esprit de confusion. Les familles involutives sont nées dans le système d’Orion sur Rigel et ont créé un plan d’asservissement qui est le plan mardoukien. 
 
Seth An Bel Ashatan et sa parèdre Isis Actae étaient à l’origine de cette grande fracture, de cette grande conspiration et ils ont semé le trouble dans bien des univers, dans bien des mondes. Tous les univers fils, en processus d’ascension, de reconnexion avec les univers de conscience Père / Mère, ont été troublés par les différentes créations de Seth An et d’Isis Actae et dans ce qu’ils ont fabriqué, dans les formes d’hybridations qu’ils ont voulu apporter pour limiter, réduire, le rayonnement des familles christiques, eh bien, ils ont créé des leurres répliquants, des sortes d’hologrammes qui dupliquaient les codes matriciels premiers d’un Etre particulier ayant une mission importante dans le mandat du processus de solarisation. 
 
La structure holographique d’un leurre répliquant a pour but de modifier les glyphes, les empreintes matricielles des codes matriciels premiers de l’ADN de l’Etre qui se trouve dupliqué. Seulement, les leurres répliquants, ces structures holographiques, ne sont pas vivants, ils sont de la matière synthétique et n’ont donc pas forme de vie dans les dimensions supérieures. 
 
Alors pour donner vie à ces leurres répliquants, eh bien, les familles dracos ont simplement utilisé les matrices de certaines Shaktis qu’ils ont emprisonnées et aujourd’hui, les extensions de ces Shaktis se retrouvent prisonnières dans des fréquences vibratoires et leurs énergies servent à nourrir ces leurres répliquants, d’où l’importance de faire passer vos différentes extensions dans les trois portails de rédemption. Sur une fréquence de 21 jours, il est important de passer chaque portail : 7 jours multipliés par 3, cela signifie que  
 
>  la première semaine, vous passez le premier portail, vous laissez infuser les énergies,  
>  la 2ème semaine, vous passez le 2ème portail  
>  et la 3ème semaine, vous passez le 3ème portail  
 
en émettant l’intention de libérer toutes les mémoires matricielles ayant été asservies et ayant servi à nourrir et à donner vie à des structures de leurres répliquants. Si vous êtes une femme et qu’actuellement vous ressentez beaucoup de fatigue, je vous conseille fortement d’émettre cette intention lorsque vous passez les portails de rédemption. 
 
Sur un plan galactique, lorsqu’un Etre s’est vu atteint ou parasité par l’existence d’un duplicata, d’un leurre répliquant, eh bien, sur un plan terrestre nous avons mis des systèmes de sauvegarde et lorsqu’un Etre a un leurre répliquant sur un plan galactique, sachez que nous avons placé les codes matriciels premiers originels de cet Etre dans trois entités distinctes. 
 
Alors aujourd’hui, chères âmes, si votre parèdre galactique a un leurre répliquant sur un plan galactique, sachez que même si vous avez un seul parèdre, il est possible que sur Terre vous ayez trois Etres portant les codes matriciels premiers de votre parèdre.  
 
Ne faites pas des leurres répliquants une généralité, car un leurre répliquant ce n’est pas le même concept que le leurre ou que le répliquant, car tout dracos est répliquant de par essence et ils sont spécialisés dans cette pratique. Lorsque vous êtes en contact avec un dracos, il va observer vos vibrations, étudier vos failles et il va refléter vos propres vibrations pour se faire passer pour un Etre de Lumière. C’est une pratique très courante chez les dracos. Ils imitent les vibrations, mais ils n’incarnent pas les vibrations qu’ils émanent. Comprenez cela, car cela est. 
 
Je vous donne toutes ces notions un peu particulières, tout simplement parce que aujourd’hui vous récupérez de l’akasha galactique, vous récupérez de l’information non terrestre et dans les plans galactiques, les repères sont complètement différents de ceux de la Terre. Et puis dans quelques mois, au mois de septembre 2014 précisément, je canaliserai publiquement les mémoires d’Orion sur quatre jours afin de vous révéler cette mémoire que vous portez tous à l’intérieur de vous, cette mémoire de séparation avec la Source Première. 
 
Aujourd’hui, il devient impératif de créer des îlots de lumière et dans les prochaines années, j’emploierai mon canal dans cette fonction, parce que l’îlot de lumière, tel que je le conçois, est un îlot où des valeurs telles que l’intégrité, l’authenticité, le dévouement, la loyauté, la rigueur, le discernement, la compassion, seront des valeurs incontournables. Et, humains de la Terre, vous êtes préparés aujourd’hui pour incarner ces différentes valeurs qui feront de vous des Etres rayonnants. Les îlots de lumière sont les manifestations vivantes de la nouvelle grille planétaire, ils seront placés sur des points de jonction de cette nouvelle grille et serviront de source d’énergie, de point d’ancrage, serviront aussi de modèles d’éducation dans la conscience de la droiture, de la justesse des Melchizédech, serviront également à guérir les maux de la Terre par le respect du féminin sacré réhabilité dans sa puissance d’amour, dans sa force d’ensemencent du rêve de la Source Première, car voyez-vous, le féminin reçoit la semence de la matrice de la Source et elle apporte cette semence comme un rêve, un rêve sacré et le masculin, lui, concrétise le rêve, amène le spirituel dans la matière. Et un îlot de lumière, c’est ramener la conscience des mondes unitaires dans la matière terrestre, mais pour ramener concrètement cette conscience, eh bien, le féminin sacré doit être réhabilité. Et la blessure d’Isis doit être guérie. 
 
Ainsi les îlots de lumière seront aussi des points de rencontre et de guérison, guérison par la conscientisation des blessures, des failles, mais guérison aussi par le rayonnement et la puissance d’amour. Dans ces îlots de lumière, un axe important concernera des nouveaux projets d’éducation pour ces enfants nouveaux qui arrivent. Un autre axe très important, concernera évidemment l’agriculture. Mais tout cela ne peut être vécu que dans une conscience spirituelle, non pas une extériorisation de procédés, mais une spiritualité vécue dans tous les actes du quotidien afin que les lois de vie soient des réalités du quotidien, que l’humain puisse rentrer dans cette respiration consciente de la vie, dans la véritable dimension d’accueil du Cœur christique. 
 
Alors voyez-vous, les trois portails de rédemption et toutes les nouvelles particules adamantines qui descendent, ont pour rôle de réinitialiser le plan de construction premier de votre ADN et tout ce qui a été modifié par les empreintes reptiliennes effectuées par les généticiens dracos, tout cela va être purifié, transmuté à travers les trois portails de rédemption. 
 
Chers lecteurs, je vais prendre congé et je vous souhaite de recevoir cette ouverture du Cœur christique à travers toutes les initiations nécessaires à votre ascension. 
 
A très bientôt, chères âmes. Soyez remerciées, pleinement remerciées et guidées dans votre évolution. 
 
OM SHANTI CHAYA  http://christalchaya.com/

1234

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...