Se Préparer pour le Contact


Depuis des milliers d’années, l’humanité a surveillé le ciel, imaginant les merveilles des cieux. Durant ce temps, nous avons développé une mythologie extraterrestre autant remplie d’êtres bienveillants assistant l’humanité que de « dieux » jaloux rivalisant pour être adorés que pour contrôler les humains. Mais tout au long de notre relation passée avec les extraterrestres, nous n’avons jamais permis qu’une relation d’égalité naisse entre nous. D’une façon ou d’une autre, les humains ont joué le rôle de victimes dans le contact avec les extraterrestres.

Avec le développement de la bombe atomique et autres jouets technologiques, l’humanité est entrée dans une phase sur l’échelle de l’évolution où il lui est possible de se détruire elle-même. Il devient donc essentiel que les humains apprennent à jouer le rôle de l’auto-responsabilité, pas seulement pour eux-mêmes mais pour la planète entière en tant que tout. Le temps où nous étions une race d’enfants est révolu. Il est temps désormais d’entrer dans la catégorie des espèces adultes.

contact

Devenir une espèce adulte comporte ses défis. Peut-être que le plus grand défi consiste à agir en adulte et à chercher à établir des relations avec des espèces adultes d’autres mondes – des relations d’égalité sans les schémas psychologiques de contrôle que nous avons utilisé depuis des milliers d’années dans le but de maintenir le pouvoir du plus fort. Bien que ça puisse représenter un gros défi, nous devons commencer à mettre en œuvre un programme de contact en tant qu’espèce adulte responsable qui donne le pouvoir au peuple d’être des ambassadeurs planétaires.

Se préparer pour le contact est un concept que nous n’avons jamais exploré auparavant en tant qu’espèce sensible. Nous n’avons pas de modèle pour nous guider. A un certain point, nous allons avoir besoin d’arrêter de théoriser et nous mettre en action. Bientôt il sera temps de mettre la main à la pâte et appliquer ce que nous avons appris.

Une espèce planétaire qui se sent impuissante et victimisée (que ce soit par sa propre bureaucratie ou par une force extérieure) peut attendre pour prendre contact d’y être forcée et ne jamais se mettre à l’action. Cependant quelle civilisation extraterrestre voudrait prendre contact avec une espèce impuissante et apeurée ? Les seuls extraterrestres qui voudraient prendre contact avec une planète peuplée d’âmes effrayées seraient ceux qui veulent prendre avantage sur elles en se servant de leurs peurs. À moins que nous ne voulions créer ce type de scénario de contact, il est temps de nous affirmer en tendant la main non par peur mais par curiosité et excitation. Les extraterrestres ont fait le premier pas. Et nous ?

Quelques-uns diront que des projets tels que le SETI et Voyager sont nos tentatives de prendre contact. Cependant, l’humanité n’a pas participé à ces projets joyeusement ; au lieu de cela, ils ont été conçus et exécutés par des gouvernements et/ou des organisations privées qui peuvent ou non parler au nom du peuple. Aucun individu seul ni petit groupe (représentant le peuple) n’a jamais participé à ces programmes de contact. Ces projets, dans un sens, sont dans la ligne du parti en assumant qu’une espèce extraterrestre estimera davantage la science et la technologie (ondes radio et sondes spatiales) plutôt que la conscience elle-même. Est-ce que ces programmes parlent pour vous ?

Peut-être qu’il est temps de lancer un programme de contact qui nous est propre, basé sur notre compréhension des extraterrestres, leur réalité et la conscience humaine. Déjà quelques organisations visionnaires comme le CSETI (fondée par Dr Steven Greer) a entamé cette immense tâche. Mais avant qu’un changement de modèle ne s’opère, un large groupe de gens doit vouloir s’engager à faire ce qu’il faut pour devenir des ambassadeurs planétaires – même si cela signifie se détacher de vieux et confortables systèmes de croyances et entrer dans l’inconnu.

oasis de lumière

Alors que nous nous préparons pour le contact, plusieurs questions doivent être posées avant que nous ne devenions une planète qui donne pouvoir aux gens sur Terre d’être des ambassadeurs intergalactiques.

1. Reconnaître l’inévitabilité du contact. Il est temps pour les gens influents de notre société d’arrêter de discuter si les extraterrestres existent ou si un cas spécifique est réel ou inventé. Au lieu de cela, nous en tant que société pouvons être mieux servis en prenant conscience que le contact est d’une haute probabilité et en commençant à nous préparer, nous et notre entourage, au contact inévitable qui arrive à toutes les espèces entrant dans l’âge adulte.

2. Découvrir des vérités personnelles. La seule vérité qui importe est la vérité que chacun trouve en soi. Ceci requiert que nous commencions à établir une vérité personnelle solide sur le phénomène extraterrestre qui n’est pas basé sur la polarité – signifiant que nous ne classons pas simplement les extraterrestres comme des frères de l’espace ici pour nous sauver ou des envahisseurs ici pour nous conquérir. La vérité repose quelque part entre, et devenir des individus responsables signifie simplement mettre nos jugements (basés sur nos propres émotions) de côté, en cultivant une vérité personnelle sur l’importance du contact et en nous acquittant de nos responsabilités pour initier un contact d’une façon digne et diplomatique.

3. Embrasser l’humanité. Ouvrir des communications diplomatiques positives avec les extraterrestres qui peuvent être tout à fait étrangers à nous, sera impossible à moins que d’abord nous ne prenions la responsabilité pour notre planète et ses habitants. A moins que nous ne cherchions à devenir un Peuple, il est invraisemblable que les extraterrestres souhaitent ouvrir un contact avec un groupe d’adolescents fragmentés et agressifs. Nous devons chercher à créer une atmosphère de famille sur la Terre. Il est même possible que le simple fait de commencer ce processus suffise pour changer notre modèle de pensée.

4. La Communication inter-espèce. Nous avons plusieurs espèces « étrangères » ici sur Terre avec lesquelles entraîner nos facultés de communication. Il est irréaliste de penser que le contact avec les extraterrestres sera accompli par les types de langage et de communication avec lesquels nous sommes familiers. Nous aurons besoin d’être préparés pour entrer sur un terrain commun où nous pourrons rencontrer les espèces extraterrestres. En attendant, nous pouvons nous entraîner en apprenant de nouvelles méthodes de communication avec les dauphins, les baleines et le royaume des plantes, par exemple. Ceci nous préparera à entrer dans le paysage peu familier de la communication avec les races extraterrestres.

5. Affronter nos peurs. Jusqu’à ce que nous affrontions nos peurs intérieures et extérieures, nous humains, continuerons à percevoir les extraterrestres à travers le voile de nos peurs et ainsi à déformer leur vraie réalité. Nous devons apprendre à faire la paix avec nos propres archétypes intérieurs d’ombre et de lumière, autrement les extraterrestres deviendront simplement des démons contemporains sur qui nous projetterons nos peurs. Quand nous, en tant que société et individus, voudrons affronter nos peurs, alors nous serons finalement capables de voir les extraterrestres pour ce qu’ils sont.

6. Décompartimenter notre conscience. Actuellement la conscience humaine est segmentée en conscient, subconscient et inconscient. Beaucoup d’individus qui ont eu un contact avec les extraterrestres ont profondément enfoui dans leur subconscient ou inconscient des souvenirs de ce contact afin de maintenir les apparences d’une réalité sécurisante. Nous devons désormais vouloir intégrer ces niveaux de notre conscience et affronter nos souvenirs effrayants. Beaucoup ont déjà commencé à le faire par la régression sous hypnose. Une fois que la conscience humaine commencera à intégrer et à guérir, nous serons perçus par les extraterrestres comme des êtres complets et non plus fragmentés. C’est à ce moment là que nos peurs ne nous vaincront plus. C’est un lieu de pouvoir où nous pouvons véritablement amorcer un programme de contact qui bénéficiera à l’humanité et aux extraterrestres d’une manière profonde.

7. Récupérer notre pouvoir. Depuis des milliers d’années des gens influents et des organisations ont dicté ce que la réalité de consensus devait être. Le temps de la dépendance aux figures de « l’autorité » doit passer désormais si nous devons entrer dans l’âge adulte de l’espèce. Nous ne devons plus attendre que nos gouvernements révèlent les corps d’extraterrestres et les débris du vaisseau écrasé qu’ils détiennent pour croire solidement à la présence extraterrestre. Nous devons récupérer notre pouvoir en commençant un programme de contact pour le peuple par le peuple. Nous devons commencer à éduquer un public timide sur les questions extraterrestres, en leur donnant une information responsable. Et surtout, nous devons arrêter querelles et invalidations entre les chercheurs, qui servent seulement à « diviser et conquérir » les visionnaires du futur. Tandis que nous récupérerons notre pouvoir de cette manière, nous deviendrons un peuple uni, prêt à agir de concert avec nos voisins intergalactiques.

L’amour est la réponse…

livre

Lyssa Royal est un auteur et une médium connue internationalement. Son nouveau livre Preparing for Contact : A Metamorphosis of Consciousness vient juste de sortir. Elle est aussi le coauteur de Visitors from Within et The Prism of Lyra.  Source : Spirit WWW

L’ARCHE D’ALLIANCE existe

 

arche-d-alliance-portee-shekinah-543po

L’arche d’Alliance existe en vérité. Son existence repose en vérité sur la plaine de Sharon, à l’extérieur de ce qu’on appelle le dernier monastère construit en tant qu’habitation Essène. Il y a un petit temple enterré au nord de la source qui coule à ses côtés. C’est là qu’elle est enterrée à grande profondeur. Elle ne sera découverte qu’après le tournant de votre siècle. La raison en est importante. C’est une prophétie qui va s’accomplir. C’est également une chose terriblement dangereuse. Préparez-vous, je vais vous dire pourquoi. 

Le Dieu Jéhovah choisit un groupe de gens. Le Dieu Jéhovah était un guerrier possédant une puissance immense, une beauté immense et un aspect immensément terrifiant. Le Dieu Jéhovah se battit contre Yahweh dans les cieux, et lors de leur batille spectaculaire, les cieux devinrent visibles dans leur totalité. Il détruisit leur merveilleuse constellation et Yahweh trouva refuge dans les Pléiades, alors que le Seigneur Dieu Jéhovah trouve refuge dans cet univers-ci, le vôtre, prenant possession des serviteurs souverains de ses propres frères, ce que l’on appel l’homme. Il en prit possession et créa des lois ; l’homme son frère, prit connaissance de ces lois et se trouva soumis à leur contrôle rigide. Le Dieu Jéhovah méprisait les autres Dieux, ceux qui regardaient la Terre et trouvaient que les femmes des hommes étaient si belles que leur groupe entier émergea des Pléiades et s’accoupla de force avec les femmes des hommes, de l’homme du cinquième niveau. Des géants naquirent, entités superbes et immenses qui démontraient une ressemblance à leur mère patrie et étaient d’une impeccable beauté.  

Jéhovah engagea  de nouveau la guerre contre les Pléiades, car il considérait l’ensemble de l’humanité comme lui appartenant et devant le servir ; C’est ainsi qu’il fit la guerre contre Yahweh et Id des Pléiades et obtint la souveraineté sur la Terre. Jéhovah devint donc un seigneur immense sur ce plan entier, à l’exception des Egyptiens qui aimaient celui qu’on appelle Yahweh sans pour autant connaître son nom. Etant le seigneur, Jéhovah passa dans de grands vaisseaux d’une absolue splendeur dont il a été dit que ce sont des chariots de feu tirés par un feu invisible. Il prit le contrôle de ce plan et de certains peuples et, dans son arrogance et son indulgence, les fit se battre contre les autres hommes de ce plan au prix d’une grande rétribution. 

Yahweh – Dieu faisant preuve de la plus grande douceur malgré sa toute-puissance – exprimait sa lumière dans d’autres parties du monde pour enseigner à l’homme de ne pas lui être asservi, mais d’exercer sa souveraineté vis-à-vis de lui-même, de ne servir que le feu enfermé en eux-mêmes. Advint alors, en vérité, une machination de celui que l’on appelle Jéhovah car il était toujours courroucé envers son propre peuple qui avait recommencé à démontrer sa volonté, qui est la volonté de Dieu, chacun ayant sa liberté propre. Ainsi fut créée une alliance grâce à laquelle Jéhovah pouvait parler à son peuple, alliance qu’il pouvait emmener au combat. Seuls les Nubiens pouvaient la transporter à cause de l’activité de la radiation qui en émanait en vérité ; les Nubiens possédaient une immunité contre elle. Ils communiqueraient donc avec Jéhovah en adorant l’alliance, pour ainsi dire, et il leur parlerait à volonté. Si quelqu’un venait à toucher l’alliance, il pourrait instantanément. Telle était la mesure de son amour. 

L’alliance partit donc au combat ; ils la prirent avec eux. Depuis ses grands vaisseaux aériens, Jéhovah dictait là où engager la bataille et le combat grâce à ce qu’on appelle l’alliance, son instrument de communication. Il pouvait mettre le feu et créer ce qu’on appelle une barrière de lumière aussi terrible que l’étaient ses vaisseaux. Bientôt, alors que les Nubiens s’avançaient sur la plaine de la bataille, tous ceux qui s’y trouvaient périrent ; Et ceux qui ne périrent pas souhaitaient qu’il en eut été ainsi, car leur peau se détachait de leurs os, leurs yeux tombaient de leur orbite, leurs reins explosaient, leurs cheveux tombaient de leur tête, leurs doigts étaient réduits en miettes en dessous d’eux, et leur ventre laissait en vérité sortir leurs entrailles ; c’était en effet une arme terrible. Grandes et terribles était les armées qui marchaient avec cette arme ; grands et terribles étaient ceux qui l’adoraient car ils méprisaient tout le monde. 

Jéhovah était complaisant et le ciel s’illuminait le soir grâce à la splendeur de ces vaisseaux. Ces petites gens, perdues dans leur ignorance, adoraient le Dieu Jéhovah. Il les faisait se courber au sol, leur faisant manger leurs propres excréments, tuer leurs enfants, marcher contre des nations, levers des armées et enterres des innocents ; Il divisait les mers, mettait le feu au firmament et annihilait des civilisations entières grâce à ce que vous appelleriez une explosion au laser d’une ampleur atomique si quiconque s’opposait simplement à sa parole. Il leur apprit à le craindre, ce qu’ils firent. 

Lorsque Jéhovah leva l’armé de David, il avait préparé un instrument d’horreur pour leur faciliter la marche contre celui que l’on appelle Mikhael, même sous Hattusilis, et son royaume hittite. Ne voulant pas que sa propre armée aille au combat, il conduisit lui-même leur charge en créant une voûte d’horreur qui émanait de toutes parts de la radioactivité. C’était une voix qui pouvait parler et traduire les pensées de Jéhovah dans la langue de ceux qui écoutaient. Il actionnait lui-même les instruments de contrôle. Lorsque Jéhovah était dans la terrible alliance, entité, tout ce qui se trouvait aux alentours émettait cette lumière extraordinaire. Rares étaient ceux qui, du fait d e a teinte de leur sang, pouvaient porter l’alliance ; on les appelait les Nubiens ; Ils avaient établi une immunité à cette horreur qui en émergeait. Comment s’y prenait-il ? Un seul des ses mots, de ses ordres, et il pouvait d’une seule explosion, diviser les atomes, concentrer la lumière pour qu’elle devienne un rayon laser, détruire des murailles lointaines ; c’était une arme extraordinaire. Ils marchèrent donc contre le royaume hittite avec l’arche d’alliance. Elle était adorée comme telle et, grâce  à l’arche de l’alliance, Jéhovah pouvait parler à tous les peuples. 

Jéhivah traversant le royaume de David – brandissant l’arche de l’alliance – partit en guerre une fois de plus contre Yahweh dans les cieux. Yahweh l’annihila dans ce qu’on appelle les Détroits de Devenir ou depuis ce qu’on appelle les Pléiades. La paix fut ramenée sur le royaume de la Terre – et l’assaut que lança Yahweh au travers des déserts égyptiens, dans un orage d’une ampleur formidable, enterra en vérité l’arche de l’alliance dans la plaine de Sharon. Elle se trouve enchâssée là où se trouvait jadis ce qu’on appelle la vallée des Essènes – grâce à l’aide d’une entité du nom de Yeshua ben Joseph qui enseignerait les mécanismes internes que Yahweh et Id enseignèrent eux-mêmes au sujet de ce qu’on appelle le royaume des cieux : le fait que ces enfants perdus depuis des siècles étaient réellement des Dieux. Cette entité apporterait une nouvelle paix au monde, ce qu’elle fit.

SGSENTIER-2bc0fLe Dieu Jéhovah avait vécu pendant trois millions d’années ; il vit encore mais il est le Dieu terrible des représailles. Un jour, entité, lorsque ce plan pourra se redresser et reconnaître qui ils sont et ce qu’ils sont, l’arche sera dévoilée et détruite car nous ne seront plus les marionnettes soumises aux desseins d’un Dieu âgé qui pourrait nous faire manger nos propres excréments, tuer nos propres enfants pour son bon plaisir. Tout ceci a été façonné sur le plan de Terra, qu’on appelle la Terre. Telle est l’histoire de l’arche de l’alliance et aucune personne spécifique ne peut déclencher cela, à cause du souvenir terrible qui y est attaché, avant que tous n’aient trouvé l’harmonie dans leur propre être. 

Qu’il en soit ainsi. Eh bien, qu’ils aient été assaillis en tant qu’Hittites, Egyptiens ou même Perses, la plupart sont conscients de la terreur qu’elle apporte. Elle existe dans la mémoire de tous ou presque. Ce faut l’arme la plus extraordinaire de tous les temps. 

Ramtha

  retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/ 

Extrait du Chapitre : « Jéhovah, Dieu de la Guerre et de la Vengeance » aux Editions AdA.

 

La Science Intellectuelle des Atlantes

 

ramtha-02Il y a 35 000 mille ans, il existait un grand continent ; on l’appelait le continent de l’Atlantide. C’était la demeure des hommes à la peau rouge, entités à l’intellect superbe dont les connaissances de la superscience surpassaient de loin ce que votre communauté scientifique est à l’aube de découvrir de vos jours. Ces entités adoraient trois Dieu, tous des Dieux de l’intellect. Elles possédaient des vaisseaux qui se déplaçait en ligne droite, d’où l’importance de créer sur leur continent des sites d’atterrissage en divers lieux car la lumière ne suit pas la courbure de la Terre ; elle se déplace en ligne droite. Ces vaisseaux qui se déplaçaient sur la lumière allaient d’un point à un autre, car ils ne pouvaient pas se mouvoir le long d’une courbe. Cette science était due à l’intercommunication qui existait avec des entités d’un autre lieu, d’une autre étoile, si vous voulez. Bien que les vaisseaux des Atlantes aient été très primitifs, ils étaient néanmoins mobiles et pouvaient décoller. 

Les Atlantes communiquaient couramment avec d’autres formes de vie. A cause de leur technologie, ils commencèrent à adorer l’intellect et à oublier le grand pouvoir latent existant en eux-mêmes. Ils oublièrent qu’ils étaient Dieu. Pour parler en termes de temps, à chaque moment où vous détachez Dieu de vous-mêmes, le séparez de vous-mêmes, vous écartez de vous vos aspects divins et rendez Dieu inatteignable. La science intellectuelle devint la religion des Atlantes. 

Les Atlantes avaient des bases sur la Lune, ils avaient des bases sur Mars, la planète de la guerre comme vous l’appelez aujourd’hui. La raison pour laquelle la planète rouge est appelée la planète de la guerre est que les seigneurs de la guerre venaient de là pour faire la guerre aux colonies existant sur la surface de la Terre. Je ne parle pas d’armes primitives mais de vaisseaux qui se déplacent sur un rayon lumineux, qui se déplacent sur ce rayon, le transcendant et suivent sa trajectoire dans quelque direction que le rayon soit projeté. Ces peuples étaient si avancés technologiquement qu’ils entrèrent en guerre avec leurs semblables. La colonie qui demeurait sur le continent de l’Atlantide était donc en conflit avec la colonie qui demeurait sur la Lune. Et la colonie de l’Atlantide dirigeant un rayon laser sur le campement lunaire, détruisant son centre le plus puissant.  

Les Lémuriens du Pacifique étaient des géants – des géants. Je mesure moi-même plus de deux mètres cinquante dit Ramtha, mais certains de mes ancêtres mesuraient trois mètres cinquante ou quatre. C’était les grands Lémuriens. C’étaient des êtres hautement spirituels et leurs ancêtres venaient d’au-delà de l’Etoile polaire ; Ils n’étaient pas apparentés aux Atlantes, qui étaient plus petits et qu’on appelait les peaux rouges. Les Lémuriens avaient la peau couleur de cannelle – des êtres magnifiques, spirituels, ce qui signifie qu’ils possédaient toute la technologie, mais n’adoraient pas la technologie. Ils aimaient leur héritage. 

La Lémurie, la Mère patrie, Mu, était fort différente. C’était un paradis merveilleux avec ses feuillages, ses couleurs, ses teintes. Elle était encore protégée par une couche de nuages ; son tempérament égal faisait que la température était pratiquement la même partout, aussi loin que vous alliez vers le nord ou le sud, ce qui était propice à toute forme de vie végétale ou animale ; Le continent était comme un paradis. Le soleil ne fut jamais visible sur Mu car la couche nuageuse, les grands océans qui demeuraient dans les strates, diffusait la lumière ; ainsi, la lumière était diffuse. N’étant pas soumis à un rayonnement direct, tout prospérait et les soirées étaient comme un crépuscule éternel. 

La Terre entière était comme un jardin d’Eden, car la Terre entière avait des plantes tropicales ; Ce qui faisait défaut à ces deux civilisations y fut apporté de leurs patries et de leurs systèmes solaires respectifs, car tout pouvait pousser ici, sur la planète humide. Elle vivait dans une matrice de nuages et personne ne vit jamais le soleil à moins de voyager au-delà de la couverture nuageuse. 

Le Lémuriens, les Blancs, vivaient sous terre. Ils ne pouvaient vivre sur la surfe de leur continent car ils auraient été dévorés en grand nombre par les grandes bêtes qui fréquentaient la terre en ces temps-là. Ils bâtissaient donc des temples sur le sommet de très hautes montagnes ; là, ils pouvaient adorer dans les temples au crépuscule, c’est à dire le soir pour vous. Ils vivaient sous terre et leur système social tout entier commença à être fondé sur les communications à partir de perceptions extrasensorielles. Ils communiquaient par la pensée ; ils y étaient contraints. Ils ne possédaient pas les progrès de la technologie. Ils avaient seulement un grand Esprit car, vous voyez, les Lémuriens aimaient le Dieu Inconnu, ils révéraient le Dieu Inconnu ; c’est cela qu’ils révéraient. 

Les animaux commencèrent alors à envahir et à traverser les marécages des Amériques ; leur passage était devenu une menace pour l’Atlantide dont les terres étaient très sèches, humides, c’était de l’argile rouge ; les animaux commencèrent alors à traverser les déserts et les marécages de ce qui est aujourd’hui votre grand pays. Ils commencèrent à représenter une menace pour l’intégrité de la superbe Atlantide. Ce sont eux qui, de leur grande lumière perçante qui se déplaçait en ligne droite, brisèrent les stades au dessus de Mu ; quand ils dirigèrent la force de la lumière au-dessus des states de la Lémurie, celles-ci furent brisées et le déluge fut intense ; La couche nuageuse brisée, une chose remarquable se produit : lorsque les eaux se déversèrent et que la lumière directe du soleil se trouva exposée, les zones tempérées changèrent en un clin d’oeil car ce qui avait connu une température modérée sur le continent de la Lumérie dans sa totalité devin alors soumis à la lumière directe du soleil plutôt qu’à sa lumière diffuse. 

Lorsque les ondées se déversèrent, elles gelèrent immédiatement dans les régions septentrionales ; les océans qui étaient au-dessus de la Terre étaient si vastes que les eaux gelées créèrent instantanément des zones tempérées qui causèrent ce qu’on appelle votre Ere Glaciaire. Et en quelque chose comme dis minutes, les jungles tropicales de ce qu’on appelait jadis le Nord gelèrent. Les animaux qui vivaient là furent congelés en pergélisol et même les fleurs qu’ils avaient dans la gueule furent préservées. Tels furent les jours que connu Ramtha. 

En Lémurie, comme on l’appelait, une fois le gel commencé et lorsque les eaux commencèrent à fondre, le territoire de Mu fut recouvert. Il n’y eut pas de tremblement de terre ; C’était une vaste, énorme vallée avec des montagnes brumeuses qui perçaient les nuages, le lit parfait pour ce qui demeurait à l’extérieur de la Terre, l’océan. Tels furent les événements. Toute chose vivante fut prise. Là où existaient les grandes cités de l’Atlantide au Nord, rien ne survécut, tout fut recouvert. 

Lorsque tout ceci se produisit, le soleil fit son apparition pour la première fois jusque dans les régions les plus éloignées du monde. Certains endroits étaient encor grandement recouvert par les nuages ; C’est alors que les scientifique purent mesurer le temps selon ce qu’ils appellent la radioactivité des os ou d’un quelconque vestige – ce qu’ils appellent tune méthode de datation – parce que le soleil commença alors à pénétrer toute vie animée de ce que l’on appelle ses propulseurs de lumière, assaillant directement de radioactivité ce qu’on appelle cette planète. Les scientifiques ont donc pu dater votre plan selon la lumière qui toucha les fossiles qui furent découvert. Mais, entité, votre plan-ci existait avant ces événements, il y a plus de cinq millions et demi d’années. 

Les Lémuriens devinrent donc les pèlerins pour les illustres habitants de l’Atlantide ; Ces derniers les méprisèrent ; Savez-vous pourquoi ? Parce que la science intellectuelle était leur Dieu. ils considéraient les enfants de Lémurie comme dépourvus d’âme. Ils ne possédaient pas ce qu’on appelle la compréhension cosmique des rapports des gaz et de la lumière. Du fait qu’ils ne possédaient pas la mécanique intellectuelle, ils furent bientôt réduits à l’esclavage. Et cependant, ils arrivaient en masse à Onai. 

Un enfant lémurien d’alors était considéré moins qu’un chien dans la rue. Un chien dans la rue était l’objet de plus de respect qu’un enfant innocent né Lémurien. Les Atlantes les haïssaient et les rendirent bientôt victimes de leurs abus. Les actes de brutalité devinrent chose courante – femmes violées, enfants brutalisés, battus, sur lesquels ils urinaient ou crachaient. Les abus perpétrés contre les Lémuriens étaient des spectacles habituels dans les rues d’Onai. Que firent-ils d’eux ? Ils les mirent dans les champs. La technologie perdue dans le Nord, la vie devenait primitive dans le Sud. 

C’est ainsi que je naquis Lémurien et fis pèlerinage vers Onai avec ma mère et ce qu’on appelle mon frère bien aimé. Ma mère fut prise et abusée par de nombreux hommes, de nombreuses fois. Elle fut l’instrument de leurs abus. Et ma mère fut enceinte d’un enfant dont le père était inconnu. Et comme elle avait été fécondée, elle fut battue, abusée et jetée aux hyènes pour être dévorée. Le frère de mon être et moi-même sauvèrent ce qu’on appelle notre mère bien-aimée et bâtirent ce qu’on appelle une cabane. Nous nous mimes à voler dans les rues, à ramasser les graines dans les champs et nous cachâmes notre mère ; Cependant, à cause de tous les efforts qu’elle dut faire pour donner naissance au bébé qui avait grandi dans son ventre, hélas, elle mourut de faim et l’enfant, le petite fille qui se nourrissait à son sein, mourut aussi. 

Ce qu’on appelle l’amour et la blessure et l’avilissement de ma famille firent croître en moi une immense haine. Ce qu’on appelle en vérité la maison de ma maison et de l’enfant qu’elle nourrissait à son sein devenu desséché fut incendié. Alors que la fumée emplissait en vérité la vallée entière de sa suave puanteur, je m’interrogeai à propos de Dieu Inconnu de mon peuple ; j’étais empli de haine envers lui car, vous voyez, un enfant tient à ce qu’il aime ; un enfant essaie de faire la part de ce qui est juste ou injuste. Comment un grand Dieu qui régnait dans la grande nuit pouvait-il créer les monstres qui haïssaient tant mon peuple et moi-même ? Qu’avait donc fait ma mère pour mériter la mort horrible qu’elle avait endurée ? 

J’avais 14 ans, ou presque, selon le calendrier des années solaires de cette Terre, quand moururent ma mère et ma petite sœur et quand mon frère fut enlevé par un satrape, mutilé et molesté. Je mis le feu au logis de ma mère. Je brûlai ma mère et ma petite sœur qui étaient mortes de faim. Et moi qui étais considéré moins qu’un chien dans la rue par les intelligents Atlantes – Ma mère, une servante – Elle était belle, grande, royale et emplie d’autorité – avait servi un petit, tout petit homme de descendance atlante qui n’avait jamais vu les gloires de ses ancêtres (hommes et femmes). Il lui avait suffi de naître sur une planète ancienne éloignée d e sa propre patrie. Il n’avait jamais connu les aventures que ses ancêtres avaient connues pour conquérir et venir sur cette planète qui vacille de façon irrégulière. 

Je brûlai donc ma famille et versai des torrents de larmes. Je gravis alors la montagne  pour mourir, mais avec la détermination de tuer le Dieu qu’aimait ma mère.                                  

  retranscrit par Francesca

 

Ramtha  Extrait du Chapitre : « Les dieux nés sous forme humaine » aux Editions AdA.

Des humains galactiques

images (18)En tant qu’humains galactiques (anges physiques), nous serons capables d’interagir avec toutes les formes de vie conscientes dans notre galaxie, univers et au-delà. Nous récupérerons les pouvoirs extraterrestres que nous avons perdus depuis plusieurs vies. La télépathie, la téléportation, et le voyage interplanétaire sans vaisseau de l’espace seront possibles en utilisant notre corps de Lumière ou Merkaba.

Certaines personnes seront capables de revisiter ou de revenir à leur planète d’origine. Certains aideront à repeupler Mars, Venus, et Maldek qui sera reformée dans la Ceinture d’Astéroïdes. La majorité des êtres humains resteront sur Terre pour le Nouvel Age Doré, et participeront à sa création. La Terre sera une vitrine planétaire, un centre majeur d’échanges, conférences, et le siège de l’Union Intergalactique de plusieurs galaxies voisines.

Ceux qui peupleront la Terre deviendront de véritables Hôtes qui ancreront la Lumière et soutiendront les nœuds énergétiques et treillis autour de la planète et des grands temples. Les baleines et dauphins ont été maltraités par cette tâche depuis bien longtemps. Nous vivrons dans de magnifiques cités cristallines à l’intérieur de la Terre, bien qu’elles sembleront être à la surface. C’est ainsi que toutes les dimensions supérieures vivent sur d’autres planètes. C’est ainsi que beaucoup de Lémuriens et d’Atlantes vivent déjà sous l’écorce de notre Terre creuse. Nous allons les retrouver bientôt. Notre nouvelle civilisation sera à nouveau basée sur des concepts spirituels de la Lémurie, qui à son tour, était basée sur les concepts de Sirius B.

Notre actuelle structure de gouvernements cessera d’exister. Des êtres hautement intelligents nous aideront à mettre en place des nouveaux conseils de gouvernance basés sur des principes universels appropriés. Nous aurons notre mot à dire dans ces nouveaux gouvernements, sans interférence de ceux qui contrôlent actuellement les gouvernements.

Le gouvernement de l’ombre et le contrôle

Une des grandes restrictions de notre progrès est le contrôle répressif des gouvernements mondiaux « officiels » par un Gouvernement de l’Ombre, qui limite aussi le type de nouvelles ou de « vérités » que nous transmettent les médias mondiaux.

C’est pourquoi tellement de gens ne sont pas au courant des actuels et futurs changements de civilisation. C’est la raison pour laquelle la télévision et les journaux nous présentent la plupart du temps des nouvelles basées sur la peur. Maintenir les gens dans la peur et l’angoisse à travers les nouvelles au sujet des affaires financières, des guerres et de la violence, le contrôle mental, les aliments nocifs, les boissons, les drogues légales et illégales, ainsi que d’être soumis aux « chemtrails », voilà certains des moyens qui maintiennent nos vibrations à un bas niveau. Cela fait que l’ascension est d’autant plus difficile à réaliser.

Le contrôle négatif a aussi été un aspect de plusieurs religions et des groupes philosophiques, depuis longtemps. La bonne nouvelle est que cette manipulation et ce contrôle des sociétés mondiales vont rapidement se terminer. Un Nouvel Ordre Mondial/Gouvernement Mondial dictatorial, déguisé en tant que programme de globalisation démocratique, ne sera pas permis par les royaumes supérieurs intervenant pour notre compte. Nous avons donné l’accord pour cette intervention avant de nous incarner ici, en dépit de l’opinion de certains qui y voient un frein au « libre arbitre » et qui n’y voient pas le plan divin du Créateur. Ceux qui ne croient pas dans un Créateur ou dans ce plan auront une grande surprise ! Des révélations sur la façon dont nous avons été manipulés vont bientôt être révélées, et de merveilleux changements vont pouvoir commencer.

On sait maintenant que le Gouvernement de l’Ombre, à son tour, a été contrôlé par des êtres extraterrestres négatifs qui leur ont fourni une technologie avancée en contrepartie de leur contrôle de la Terre. Cependant, nous ne devons pas haïr ces aspects de notre société. Nous avons sans doute tous eu des traits négatifs dans nos vies passées simplement pour en faire l’expérience ! C’est mieux de leur envoyer de l’amour et de n’avoir rien à faire de leurs schémas de contrôle à chaque fois que nous avons le choix. Dans un futur proche, toute l’ombre sur Terre sera transmutée en Lumière, et de ce fait, il sera créé une plus forte Lumière. Plusieurs des alliés de l’Ombre du Gouvernement font maintenant partie des forces de Lumière dans cette Galaxie. Plusieurs personnes du Gouvernement de l’Ombre se sont alignées avec la Lumière. Ceux qui restent peuvent soit faire de même, ou continuer à s’incarner dans une autre planète de 3e dimension jusqu’à ce qu’ils soient prêts à ascensionner dans des dimensions supérieures. C’est leur choix.

Intelligence supérieure

Notre univers fait partie de la vie à plusieurs niveaux de l’évolution. Nous sommes plus ou moins à l’arrière, mais sommes sur le point de faire un pas de géant pour aller dans la direction qui monte. La plus haute intelligence est représentée par les énergies collectives que nous appelons Dieu, ou de nombreux autres termes. À partir de là, en descendant plusieurs niveaux de vibration, connus comme dimensions, plans ou demeures, existent de nombreux êtres, initialement en forme spirituelle, ensuite semi-solide, et ensuite en corps denses tels les nôtres. Nous connaissons ces êtres appelés Elohims, Archanges, Seigneurs de Lumière, Anges, Maîtres Ascensionnés, et finalement extraterrestres qui ont des corps humanoïdes ou ceux que nous appelons, dinoides, insectoides et reptiliens. La télévision révèle certaines formes dans des films tels « Star Trek ». Nous avons tous existé dans ces formes supérieures d’énergie dans le temps, mais sommes entrelacés avec d’autres aspects de nous-mêmes. Nous faisons chacun partie d’un groupe d’âmes d’approximativement 12 âmes, et faisons partie d’une famille d’âmes d’environ 144 êtres.

Des milliards d’âmes (aspects de Dieu) furent envoyées sur Terre pour voir s’ils pouvaient trouver leur chemin de retour à la vibration de Dieu ou de la plus pure lumière sans mémoire d’où ils étaient issus. Ceci n’avait jamais été fait de cette façon nulle part auparavant. C’est le caractère unique de notre situation actuelle ou « expérience ». La Terre est le pivot pour le changement et la paix dans cette galaxie et dans cet univers. L’évolution ailleurs ne peut pas se dérouler avec succès à moins que nous ascensionnons dans la 5e dimension. Plusieurs civilisations nous observent avec un grand intérêt. Les dimensions supérieures peuvent regarder les dimensions inférieures, mais nous ne pouvons pas voir les dimensions supérieures à partir d’ici. Depuis quelque temps, l’humanité a eu virtuellement un accès illimité aux êtres supérieurs de Lumière qui fournissent guidance à travers les contacts des channels et parfois même en se manifestant sous forme éthérique ou physique.

Intervention divine

L’Intervention Divine sur les affaires d’une planète peut se produire lorsque le progrès spirituel est entravé. En effet, ceci fait partie de notre contrat d’incarnation qui le prévoit à notre niveau d’évolution, avant de nous connecter à nouveau, de manière permanente, avec d’autres civilisations galactiques. L’intervention est menée à un niveau physique par nos frères et sœurs de l’espace, et à un niveau spirituel par la Hiérarchie Spirituelle. Nos frères de l’espace font partie de la Fédération Galactique de Lumière, une espèce de « Nations Unies » de notre galaxie, comprenant plus de 200 000 ou 90 % de civilisations qui la composent. Elle fut formée il y a plus de 4 millions d’années. Environ 60 % d’êtres physiques de notre galaxie sont d’apparence non-humanoïde.
Ces deux types voyagent dans les vaisseaux de l’espace. Un groupe intergalactique de vaisseaux et de personnel, le Commandement Ashtar, travaille de près avec la Fédération Galactique. La Hiérarchie Spirituelle est composée par les ordres des Elohims, le Conseils des Seigneurs du Temps, les Royaumes Angéliques, les Maîtres Ascensionnés, et le royaume des Devas. Ils n’ont pas besoin de vaisseaux, bien que les Maîtres Ascensionnés soient souvent dans les vaisseaux du Commandement d’Ashtar.

Incidemment, les Seigneurs du Temps régulent le temps, qui avec la Lumière, sont les deux éléments qui composent la Création.
La Fédération Galactique a plus de 18 millions de vaisseaux de l’espace dans notre système solaire à tout moment, faisant des rotations à partir d’une base plus vaste. La compétition est forte parmi les membres afin d’être ici et d’aider dans cette période importante de « fin des temps » ! Certains vaisseaux-mère font des milliers de kilomètres de long. Les plus petites navettes sont celles qui sont aperçues dans notre atmosphère.

Un plan du Premier Contact a été mis en place par la Fédération il y a environ dix ans. Celui-ci devrait très probablement culminer par des apparitions massives de vaisseaux, un changement des structures de gouvernement mondiales, une unification de toutes les sociétés, et un retour à notre souveraineté personnelle. Ensuite, on nous montrera comment gérer et nous adapter à l’ascension et à la pleine conscience. La plupart devraient être menés sur les vaisseaux de l’espace et à l’intérieur des magnifiques cités souterraines.

Changements terrestres

Il est nécessaire pour la Terre de se nettoyer et de s’équilibrer en vue de l’ascension. Cette préparation fait partie de plusieurs conditions climatiques extrêmes que la planète a traversées au cours des années passées. Beaucoup d’activité volcanique et sismique a soulagé les plaques tectoniques sous-marines de la Lémurie dans l’Océan Pacifique (qui sombra il y a environ 25 000 années), et de l’Atlantide dans l’Océan Atlantique (il y a 12 000 années). Faisant partie de ce rééquilibrage, ces masses de terre de la Lémurie et de l’Atlantide doivent refaire surface. Elles possèdent d’anciens temples et pyramides, qui devront être réactivés.

Le magma qui bouillonne à l’intérieur de la croûte terrestre a chauffé les océans depuis un certain temps. Ceci cause les soi-disant effets de El Nino et la Nina, en particulier dans les régions équatoriales.

Deux grands cristaux de glace, connus comme les firmaments, se reformeront autour de la planète. Ces couches conservent certaines énergies contenues dans la Terre et fourniront à toute la planète un climat semi-tropical. Ils empêchent aussi les rayons nocifs de toucher la terre à partir de l’espace extérieur. L’eau de la fonte des calottes polaires et de l’océan sera utilisée pour ces firmaments. L’effondrement de ces couches dans les temps anciens fut la cause de grandes inondations et de pertes de vie sur la planète. Les gens dans ces temps étaient deux fois plus grands que ce que nous sommes maintenant du fait de la protection contre la dégradation de l’ADN. Les couches se formeront à partir de 4.500 à 5.500 m, et de 10.700 à 11.600 m. Les ouvertures se produiront aux Pôles Nord et Sud, et les firmaments seront plus hauts le long des contours de hautes montagnes.

D’autres modifications géographiques se produiront, et de nouvelles mers et lacs intérieurs seront formés. Toutes les formes de vie, les animaux, et plantes seront retirées de Terre avant que cela n’arrive. L’humanité sera essentiellement déménagée vers les cités de l’Intra-Terre pendant que ceci aura lieu. Même après notre ascension, certains changements terrestres continueront à avoir lieu.

Le futur proche

Davantage de personnes sont capables de confirmer ce qui se passe en se connectant à leur Soi Supérieur, leur Présence Je Suis pendant la méditation. Ce « processus intérieur » a été pratiqué sur Terre bien avant que les religions et les groupes philosophiques ne soient formés. Les gens peuvent aider en visualisant les énergies de Lumière sous la forme d’amour inconditionnel qui s’ancrent dans et sur la planète. L’amour réussit tout ! Il produit la paix, la guérison, l’harmonie et l’unité.

Les changements anticipés vers un nouveau système monétaire et l’abandon de la dette mondiale pourraient changer les structures du gouvernement dans un futur proche. Si les quelques cabales de l’ombre qui contrôlent la planète ne permettent pas ces changements, alors le Premier Contact avec nos amis de l’espace et spirituels pourrait avoir lieu plus tôt que prévu. Si les changements ont lieu, alors une plus grande abondance financière et spirituelle sera disponible à toute l’humanité. Les divisions entre les races et les pays cesseront d’exister.

Il y a plusieurs personnes qui travaillent discrètement au sein du gouvernement, des systèmes judiciaires et financiers pour aider à la mise en place de ces changements. Nous devrions en entendre parler bientôt. Plus de types d’énergie libre deviendront disponibles, en particulier pour l’utilisation dans nos maisons et les systèmes de transport. Ces inventions sont disponibles depuis un certain temps. Ceci a été montré dans le Projet de Révélation du Dr Steven Greer et ses amis qui expliquent au monde l’étendue des relations secrètes avec les civilisations ET depuis les derniers 60 ans. Nous sommes au Temps de la Vérité où plusieurs des vérités cachées, même celles du Gouvernement de l’Ombre doivent être dévoilées.

L’événement de plusieurs changements catastrophiques sur Terre, produisant de nombreuses pertes de vie, n’aura probablement pas lieu à cause d’une élèvation de la conscience collective qui s’est produite quelques semaines après les atrocités du 11 septembre, causées non pas par des terroristes isolés mais par certaines personnes contrôlant le Gouvernement Américain. Il est encore possible que de temps en temps quelque activité volcanique ou sismique puisse encore avoir lieu.

Ces êtres chers qui nous ont quittés pourraient nous rejoindre dans les dimensions supérieures, si cela est leur choix. D’autres êtres qui sont morts, ou qui vont le faire dans le futur, peuvent avoir déjà décidé à un niveau supérieur qu’ils ne sont pas encore prêts pour l’ascension dans les dimensions supérieures. Ils vont se réincarner sur une planète de 3e dimension, possiblement dans la grande planète Nibiru, qui fera bientôt partie de notre système solaire.
Tenez-vous prêt pour une aventure intéressante.

Tony Wicks Traduit de l’anglais par Renée Royer-Salles

Un voyage extraordinaire

REVES ET EXPERIENCES DE MARYNA AVEC LES ETRES D’AUTRES GALAXIES

images (5)

12 avril 1994 :
Dominique me dit ; « Ne t’étonne pas si on te demande de monter dans une soucoupe volante ».

19 octobre 1994 :
Ce soir alors que je méditais, j’ai vu une étoile très lointaine qui venait me chercher et qui m’a redéposé à l’autre bout de la planète dans l’océan. Au fond de l’océan, et là j’ai vu les dauphins, mais près d’eux je voyais des êtres de lumière blonds qui les guidaient. C’est eux qui dirigeaient les dauphins et c’est grâce à eux que les dauphins aident les hommes et là j’ai entendu : « tu es des nôtres, tu peux nous entendre »
Le 10 octobre et 19 octobre j’ai ressenti un événement, j’ai prévenu Dominique par courrier le 10 oct que je voyais un objet lumineux qui survolait Tahiti. Le passage d’une boule de lumière, d’un OVNI a eu lieu le 19 oct (jour ou il recevait mon courrier).

10 décembre 1996
La nuit dernière, je me suis réveillée à 6 h du matin et là j’ai reçu le message suivant : « Prépare toi Maryna, élève les vibrations de ton corps, en ouvrant tous les canaux, pour cela demande à Gilles de t’aider. »

L’après-midi : expérience de perte de notion du temps. Alors que je venais de prendre un bain, 19 heures, je me suis allongée et je me suis sentie partir. Mais je me suis réveillée en sursaut. Puis, j’ai du brutalement sombrer dans le sommeil. Mais à 20H30, je me suis réveillée brutalement. Et là j’étais persuadée qu’il s’était écoulé 3 jours. Je regardais la pendule, en me disant qu’il ne pouvait pas être 20H30, puis à la télé je me disais mais non, ça ne peut pas être encore ce film, c’était mardi cela. Pendant 30 minutes, je n’étais pas bien.

6 Mars 1997 :
J’ai rêvé d’OVNIS.

20 mai 1997 : rêve
J’étais dans un ovni et je voyais des rayons lumineux de téléportation ; ils étaient en réunion et j’ai réentendu : « Maryna, tu es des nôtres » puis comme si on me fixait un RV.

Le 18 nov 1998 : rêve
Je me suis réveillée et je voyais la Terre de loin, elle était grise, je voulais m’en rapprocher mais je suffoquais. J’essayais de la nettoyer mais ce n’était pas possible. De là je me suis retrouvée au fond des océans et là les dauphins quittaient également les océans mais par des portes spatio-temporelles. Ils étaient toujours là mais sur un autre plan. Et ils me disaient qu’il y avait également des portes pour les humains.
De là, je me suis retrouvée à mon tour sur un autre plan de conscience et j’avais l’impression que ma colonne vertébrale s’étirait. et j’étais de nouveau totalement bien en pleine expansion et ouverture. J’étais sereine et je rayonnais.

Le 10 décembre 1998
5 h 30 du matin.
je ressens très fortement l’envie d’aller à Camon, d’aller méditer dans la petite pièce. et là j’entends et ressens Lucie (la grand-mère de Dominique, morte depuis quelques années qui était magnétiseuse et avec qui j’ai retrouvé une vie antérieure) qui me dit :
 » je te donne mon Alliance, porte là  » Puis je te vois Gilles, nous étions 3 dans la pièce. Et Lucie s’adresse à toi :  » Permets lui de franchir ces portes spatio-temporelles, guide là sur ces plans très élevés même si elle n’y reste que quelques instants afin qu’elle reçoive et prenne les informations. Elle est prête à les recevoir, à les entendre. »

ALLIANCE et PORTE SPATIO-TEMPORELLE SONT 2 MANDALAS

téléchargement

Ceci est le récit de la séance de travail que j’ai eu avec Gilles le 15/12/1998 (5 jours après le rêve)
Alors là il me dit que l’on va tenter une expérience , il m’explique qu’il va se servir d’une cassette qui a servi à quelqu’un et sur laquelle sa voix s’est modifiée il y avait 4 voix de Gilles, que je vais entendre des sons en boucle qui vont me permettre de me relier à des plans qui ne sont pas d’ici.

Je m’assois au bout du canapé comme il me le demande. Puis là, j’écoute et au bout d’un moment je me vois dans un vaisseau qui se scratche. J’étais aux commandes, je me voyais assise avec d’autres êtres , j’étais responsable des cartes du ciel.

Je m’étais vu auparavant subissant une opération, l’ET m’introduisait un tout petit cylindre dans l’oreille. Je ne pouvais bouger , je n’étais pas attachée mais une force phénoménale m’empêchait de bouger, je voulais partir, je ne comprenais pas ce qui m’arrivait, j’avais peur. Puis j’ai vu d’autres personnes (hommes, femmes, enfants) qui avaient subi la même opération. ces gens me disaient de ne pas m’inquiéter.

Puis, j’ai pu voir ces disques ils rayonnaient une couleur différente. Il y en avait au centre, puis je me suis vue ailleurs les disques étaient enfouis, ils étaient dans une matière plus réelle, on aurait dit de l’argile, enfin une matière terreuse. je tâtais les sillons et à un certain moment Gilles m’a demandé si je pouvais en toucher un. J’ai choisi celui du centre et puis là je me suis sentie aspirée très fortement. Je ne pouvais résister et j’ai eu peur. Puis j’ai pu par rapport à ces disques distinguer qu’à chaque son correspondait une note et une couleur , c’est un moyen de communiquer et en l’utilisant à un certain moment un être est apparu en face de moi. nous étions séparés par une sorte de voile d’énergie très fluide. Je ne pouvais la traverser au début puis j’ai senti qu’il m’en donnait l’autorisation et qu’il me permettait de passer la main. Alors je l’ai passé, puis une fois la main de l’autre côté, j’ai senti que l’énergie montait jusqu’à l’épaule et que le reste du bras était comme tirée de l’autre côté. Alors Gilles m’a dit qu’on n’irait pas plus loin aujourd’hui .

Quand je suis revenue à moi, Gilles m’a dit qu’au moment où je me suis sentie aspirée , tous ces appareils électriques s’étaient plantés; Qu’un puissant courant d’énergie avait aspiré l’énergie électrique des appareils.
Puis il me demande s’il peut faire une copie car il aimerait faire écouter les informations à des ingénieurs de la NASA. il fait la copie. puis me donne ma cassette; Il me dit également il faut que l’on se revoie. En rentrant chez moi, je vais pour la réécouter et là dessus il n’y a que des messages téléphoniques. Alors je décide prévenir Gilles, son répondeur décroche, mais j’entends le message 2 fois c’est à dire qu’à quelques secondes d’intervalles le message redémarre.

Puis je commence à laisser mon message quand surprise Gilles décroche, je lui explique par rapport à la cassette; il me dit de lui renvoyer, de ne pas l’écouter car il se pourrait que des messages sur un plan plus subtil aient pu être enregistrés et qu’il allait la réécouter avec un autre appareil, qu’il allait me tenir au courant par rapport à sa copie.

16 décembre 1998
Ce matin , j’ai vu d’autres images d’une part qu’ils n’avaient pas besoin d’énergie que nous émettions notre propre énergie, qui nous permettait de déplacer nos engins. D’autre part lorsqu’on s’est scratché, nous n’étions pas morts, (lorsque nous mourrons, nous changeons d’énergie, de longueur d’onde , car pour être visibles à vos yeux, nous sommes obligés de maintenir nos fréquences sur les vôtres) et ce qui s’est passé c’est que comme nous n’étions pas morts nous n’avons pas changé de vibrations et nos corps blessés ont été retrouvés par les vôtres humains, et là nous avons subi des expériences, des chercheurs cherchaient à savoir comment fonctionnait notre « cerveau » car nous avons un 3ème cerveau qui s’est développé et qui nous sert de générateur d’énergie en se servant de nos deux cerveaux (comme les vôtres). Nous ne pouvions communiquer et nous ne voulions communiquer avec eux) mais nous pouvions continuer à émettre entre nous.

Ce matin je me pose la question de savoir si je n’ai pas rêvé, si je n’ai pas tout inventé si je n’ai pas lu ou vu trop de Xfiles.
Pourquoi moi ? Dans quel but , cela me ramène à une phrase Dominique qui me disait en avril 1994 ,de ne pas m’étonner si d’ici 5, 6 ans on me demandait de monter dans un vaisseau. Cela me fait peur Gilles ce matin et cette nuit c’est comme si je les sentais de nouveau travailler sur mon corps car hier soir j’avais tellement mal aux lombaires. En partant Gilles m’a dit que j’avais de la chance car nous étions très peu.

Le 30 mars 1999.
J’ai révé du scratch du vaisseau ET (de décembre) avec ces êtres que je voyais mourir. Je revoyais la table graphique avec une carte et des noms d’étoile : ORION et ANTHARIUS.

Le 27 octobre 1999.
La veille, j’avais fait une chute, je ne sais si c’est une conséquence, mais le fait est que j’étais très fatiguée ce soir là en rentrant du lycée. Par conséquent je me suis allongée et je me suis retrouvée dans un demi-sommeil. Là, j’ai revu ces êtres qui m’ont dit : « nous avons besoin de toi comme récepteur-émetteur » puis je me suis vue dans la rue et les voitures étaient devenues des particules, des petites sphères de lumière. On pouvait les traverser. L’expérience était forte. Je ressentais continuellement la présence de ces êtres. Et, j’avais extrêmement mal à la tête (3ème œil solaire et lunaire). Puis j’ai eu froid ensuite.

Et dans la nuit du 6 nov au 7 nov. 99
J’étais réveillée et je tentais de me rendormir. C’est alors que me vint l’idée suivante. Je me répétais que j’étais une particule de Lumière, et au bout de quelques instants, je suis devenue cette particule d’énergie le mot positron se présenta à mon esprit ;
Et cette particule se déplaçait à très grande vitesse dans une sorte de tunnel. Je me disais qu’au sein de nos cellules corporelles, on pouvait avoir une action dessus afin de rester en bonne santé, voire même avoir une influence sur le phénomène de vieillissement.
Puis le terme d’éon est venue à moi. Ce matin je regardais dans le dictionnaire la signification des mots

Eon : chez les néoplatoniciens et les gnostiques, ensemble de puissances éternelles émanées de l’être et rendant possible son action sur les choses.

Positron : antiparticule de l’électron possédant même masse et une charge égale et de signe contraire, c’est à dire positive.

Fin d’année 1999
1) dans la nuit du 22 au 23 décembre
je voyais une main se tendre, elle me demandait de la saisir et de passer de l’autre côté. Gilles était à côté de moi

2) dans la nuit du 23 au 24 décembre.
j’ai commencé à sentir le bas de mon corps se raidir et puis comme si on travaillait sur ma colonne vertébrale. Perte de notion du temps. A mon réveil, je ne savais plus où j’étais ni quel jour.

3) Dans la nuit du 24 au 25 décembre.
Rêve : Je revenais de je ne sais où en voiture. Dans la maison il y avait Chantal dans 1 pièce et Gilles dans une autre. Je suis passée voir Chantal, puis j’arrive dans la pièce où Gilles se tient.

Là, je me souviens avoir reçu un enseignement sur le thème de l’infiniment grand et l’infiniment petit ( mais le contenu je l’ai oublié). Cet enseignement ne provenait pas de Gilles il venait d’ailleurs.
Avant ce rêve, je me souviens avoir fait des compréhensions sur le « Un », tous les éléments qui s’emboîtent pour ne former que le « Un ».
D’autre part que tout n’était qu’illusion, que mon corps n’était qu’une enveloppe, et que je pouvais m’en détacher complètement, qu’il fallait que j’en prenne soin comme on prend soin de son véhicule (voiture) mais sans plus, sans s’y attacher en tout cas.
Et je sais aussi, qu’on peut se nourrir uniquement de prana, et que nous pourrions si nous étions plus ouverts. Mais nous pourrons un jour, nous passer de nourriture terrestre.
Quand je dis je sais c’est parce qu’au plus profond de moi je le ressentais comme si je le vivais en même temps;

4) Dans la nuit du 27 au 28 décembre.
J’étais réveillée depuis 4H30 du matin. Et là, j’ai revécu la même expérience que la fois précédente. C’est à dire que j’ai commencé à sentir le bas de mon corps se raidir et puis comme si on travaillait sur ma colonne vertébrale, j’avais l’impression qu’en plus on rebranchait des connexions nerveuses (cela également au niveau du cerveau).
Puis j’ai fait plein de compréhensions.

– d’abord que j’étais un Etre de Lumière, que je faisais partie de cette famille (famille de Lumière) et c’est comme si je l’avais retrouvée en moi après des années de séparation. C’était comme lorsque l’on retrouve les siens , les grandes embrassades etc…Elle est là bien présente en moi, au fond de mon coeur.
– le tableau « arbre de Vie » que l’on me demande de repeindre sur les chakras (j’en avais représenté 8, à la lecture du livre « Terre » je comprends mieux pourquoi)car je suis moi-même en train de travailler sur mes chakras et de les développer.
– puis je sais au fond de moi que je peux voir le Mandala Intérieur d’une personne, comme je te vois toi lorsque tu es en face de moi, et lui peindre (même si pour le moment je ne vois rien, peut être faut-il là aussi que j’accepte de voir cela) car le mandala d’une personne c’est comme un thème astrologique, je dirais c’est même plus qu’un thème.
Puis je pouvais entrer en contact avec tout élément de la nature, dialoguer avec.
C’est comme si tous ces branchements que l’on me faisait, allait me permettre de développer de nouvelles capacités, de m’ouvrir et de me connecter à de nouvelles longueurs d’onde.
Tout cela parce que j’acceptais enfin qui j’étais vraiment.

Et puis je recevais l’autorisation de pouvoir traverser, franchir la Porte. J’ai entendu « tu peux traverser ».
J’ai entendu également cela.  »Tu viens d’effacer 20 ans de ta vie sur la 13ème Lune ». je comprends pas trop ce que cela signifie.

Et enfin dans la nuit du 28 au 29 décembre.
Je me voyais partir à l’Ile de Pâques avec Gilles, aller dans les grottes et découvrir un crâne de cristal.

depuis 3 semaines cela fait bien 6 fois que Gilles intervient dans mes rêves.

3 février 2000 :

Cette nuit je me suis réveillée à 4 H 30 du matin et alors que je pensais à tout autre chose. Il m’est revenu à l’esprit ce que j’ai vécu par nuit. Mais cela est assez difficile de décrire avec des mots. Pourquoi ? parce que j’ai l’impression que cela n’était pas un rêve, c’est comme si j’avais vécu la scène, et surtout cela mettait en relation des personnes appartenant à différents plans de conscience puisque je voyais une scène avec des indiens (au sol, le passé) et au dessus (dans le ciel, le futur) mais appartenant à un autre plan de conscience les Pléïades et entre les 2 les Hommes et les dauphins. C’est comme si ces différentes personnes voulaient me laisser le message et surtout faire en sorte que je m’en souvienne.

Le message qui me reste est le suivant :
« si dans 22 ans, la situation sur Terre ne s’est pas améliorée, alors la planète basculera sur son axe » Je distinguais une réunion d’indiens autour du feu, c’était quelque chose de sacré et de très sérieux qui se tenait. Les indiens parlaient de l’avenir de la planète Terre et au dessus je pouvais distinguer cette même réunion qui se tenait entre les êtres de Lumière des Pléiades dans leur vaisseau. Les indiens ne les voyaient pas eux. C’est cela qui était bizarre car j’étais capable de distinguer ce qui se passait j’ai l’impression sur plusieurs niveaux. I
D’autre part, je ne sais si tu as entendu mais de nombreux dauphins (plus d’une centaine) ont été retrouvés morts sur les côtes françaises.
Dans le message il m’a été dit également que : « les dauphins quittent la planète Terre pour aller sur d’autres plans en empruntant ces fameux couloirs spatio-temporelles, mais quand ils quittent notre plan, ils ferment derrière eux la porte. Donc de nombreuses portes se referment et au fur et à mesure qu’elles se ferment et nos chances d’améliorer la situation sur Terre diminuent également. » Alors je me souviens qu’inconsciemment j’ai fait la remarque suivante : « cela signifie donc que nous sommes tous amenés à disparaître ? » et là la réponse a été « non, certaines personnes seront téléportés, emprunteront les « portes de secours » au moment voulu, et qu’il ne fallait pas craindre la situation, que nous pouvons avoir confiance ; qu’au moment opportun, nous serons enlevés ».

Il y avait également un schéma. D’autre part, je m’aperçois que depuis quelques semaines je passe beaucoup de temps avec l’outil ordinateur.

Sur le coup je me suis dit que je devenais folle mais au fond de moi, tout cela résonnait vrai.

En tenant depuis quelques années un journal et en regroupant les différentes infos reçues en rêves, en méditation ou autre sur le sujet des Pléiades, extra-terrestres, je me suis aperçue que depuis décembre 1998, il y avait une accélération de la fréquence des messages reçus et là surtout depuis décembre 1999.

Décembre 2000

Canalisation : Depuis le jour de Noël, je reçois de nouveau des messages des Pléïades
Avant-hier, vers 6 h du matin aujourd’hui, j’ai été réveillée afin que comme d’habitude dans un état entre la veille et le sommeil, je puisse recevoir le message.
Et voilà ce que j’ai vu et ressenti :
D’abord j’avais l’impression d’être comme aspirée et j’ai eu peur, puis la sensation qu’on travaillait sur ma colonne vertébrale (voir journal). Puis qu’on m’opérait. J’ai vu des vaisseaux sortir de terre, et j’ai vu une immense vague qui recouvrait les terres
Puis le fait que le volcan Popocatepetl se réveillait pour laisser émerger de nouvelles choses (découvertes)

Cette nuit, vers 4 heures du matin :
Le message « tu es des nôtres, Maryna, tu dois l’accepter maintenant . Nous avons besoin de toi comme récepteur et nous te demandons de transmettre ces messages à un maximum de personnes. »

Dans la nuit du 1 au 2 janvier :
Se peut-il qu’un mandala puisse ouvrir un vortex, une porte spatio-temporelle ? car je voyais le mandala sur lequel je travaille (celui avec le symbole de l’oiseau de l’île de Pâques) ouvrir ce vortex.Canalisation : « En élevant et en accélérant la fréquence vibratoire de nos cellules qui sont composées de particules électriques, nous pourrions avoir accès à d’autres dimensions (c’est effectivement comme pour les chaînes de télévision, je peux regarder mais si je ne règle pas le canal pour obtenir la 2 je ne l’aurais jamais alors qu’elle existe) pour cela, il est nécessaire que l’Homme change de fréquence, de canal.
Comment ? me direz-vous.
Tout d’abord, en reprenant le contrôle de sa vie, en prenant conscience de sa vie, en comprenant et en intégrant qu’il est le co-créateur de son existence. En prenant conscience de l’énergie de l’AMOUR (kundalini = co-création sur tous les plans).En s’exerçant par la méditation : pour cela, visualisez les cellules de votre corps devenir des particules électriques, particules de lumière, et visualisez l’ensemble de toutes ces cellules devenir de plus en plus lumineuses et portez votre attention sur l’ensemble de votre corps qui est lui même devenu une particule de Lumière, vous pourrez ainsi vous aligner sur d’autres fréquences »

source http://www.lumieresdelaudela.com

Mission organisée dans les Pléiades

 

 

images (9)Une importante mission fut organisée dans les Pléiades pour transporter cinquante mille Etres des Etoiles dans un immense vaisseau spatial à destination de la planète Terre. L’objectif était d’y assimiler lentement une colonie pionnière. La planète possédait alors un environnement hostile aux Gens des Etoiles, aussi durent-ils envisager de se modifier génétiquement pour pouvoir y vivre et y créer une nouvelle race dotée d’amour et de compassion. Cette dernière permettrait aux âmes des Dracos, des Reptoïdes et des Dinoïdes de s’y incarner et d’évoluer.

Puis à son arrivée, la mission fut détruite par les Reptoïdes sous le contrôle des Dracos. 

Seuls quatre-vingt-dix survivants furent épargnés et disséminés sur l’ensemble de la planète. Tous les Reptoïdes étaient parfaitement conscients des conséquences de leur acte, et des représailles qui allaient s’ensuivre. Certains d’entre eux repartirent vers leurs systèmes stellaires et quelques-uns se réfugièrent à l’intérieur de la planète. 

Quant au contingent draco, il s’enfuit dans une autre dimension. Les naufragés des étoiles durent pour survivre affronter un environnement inamical, rejoints et aidés en cela par quelques rares Reptoïdes s’étant désolidarisés de leur communauté après avoir réalisé la cruauté de l’attaque ordonnée par leur monarque. 

Cinq ans plus tard, une flotte de vaisseaux de guerriers Lions vint sur la Terre avec pour mission de détruire toutes les installations de surface des Reptoïdes, n’épargnant que ceux qui s’étaient réfugiés en sous-sol. Les survivants du vaisseau-mère décidèrent de rester sur la planète. En réalité, ils n’avaient pas d’autre alternative car la Terre les avait transformés d’une manière définitive. Ils finirent par réussir à créer les fondements de la race humaine, une nouvelle race d’êtres dotés de la lumière de l’amour et de la compassion. Celle-ci compte aujourd’hui des milliards d’individus. 

Pendant neuf cent mille ans, les êtres humains ont offert une infinité d’opportunités d’incarnations et d’évolution aux âmes dracos, reptoïdes, dinoïdes ainsi qu’à celles des Mondes des Etoiles .Ce cycle initiatique est presque arrivé à son terme. Il reste peu de temps pour un éveil total. Un âge d’or va bientôt voir le jour sur la Terre et ceux qui choisiront de suivre la lumière de l’amour entreront dans une ère de paix et d’harmonie. Quant à ceux qui ne feront pas ce choix-là, ils seront incapables de survivre dans la nouvelle et subtile vibration et ils s’incarneront dans un autre endroit, peut-être semblable à la Terre, où ils poursuivront leur voyage d’évolution vers l’amour. Ils finiront, eux aussi, par réussir car le pouvoir de l’amour conquiert tout sur son passage. 

Ce livre est dédié à la mémoire de Helen Boyd (1938-1997), également à l’être de lumière du nom d’Alcheringa et à l’ancien Esprit Aborigène de la Terre .Avec un amour et une gratitude infinis à mon époux John, qui est une partie importante de cette histoire, à notre famille pour sa patience et ses encouragements et aux gens des étoiles incarnés qui sont venus avec des mémoires et eurent le courage de partager leurs expériences. Avec un amour et une gratitude infinis à tous les amis et travailleurs de la lumière qui m’ont aidée et apporté leur concours pour que cet ouvrage voie le jour dans cette réalité, merci pour votre foi, votre patience et votre contribution. 

Avec un amour et une gratitude infinis à Simon Weir et Bob Wright pour leur art à montrer au lecteur à quoi les gens ressemblaient il y a neuf cent mille ans. Avec un amour infini à la petite pierre, où qu’elle soit. Oh … et quand j’ai eu un besoin désespéré d’un écrivain professionnel pour me prendre sous son aile, l’esprit m’a envoyé Bill Olivier lequel a pris le temps et la responsabilité de participer à cette histoire très complexe et s’est engagé inconditionnellement à donner corps à cet ouvrage. Merci, Bill, de tout mon cœur. 

Enfin, le dernier mais pas des moindre, je remercie les Editions Sai Towers et leur dessinateur SriK.R. Mohan Kumar pour ses dessins, en hommage au sujet. 

L’information contenue dans cet ouvrage n’est la propriété de personne. Il vous appartient de décider si ce message vous concerne auquel cas, ces pages auront rempli leur mission. 

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca    – paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

Après la catastrophe du vaisseau-mère : Pléiades

 

images (12)Vous devez comprendre que, depuis la catastrophe survenue au vaisseau-mère, les gens étaient condamnés à demeurer dans un environnement hostile. Ils souffrirent horriblement : la maladie, les empoisonnements, l’extrême chaleur et la difficulté à respirer étaient devenus leur lot.

L’équipement dont ils disposaient était inapproprié pour mener à bien une telle réalisation et, en raison de leur situation, ils n’étaient pas non plus aussi attentifs qu’il l’aurait fallu. Ils durent modifier quelque peu leurs procédures et apprendre plus rapidement tout en mettant aussitôt à profit l’expérience acquise au fur et à mesure. Les femmes se portèrent à nouveau volontaires. 

Tous travaillèrent très dur et collaborèrent assidûment avec la lumière du cristal à imprégner les petits fœtus. La nouvelle race fut appelée Uluru, ce qui signifie « Présent de Dieu », et on peut affirmer que le Peuple des Étoiles a connut le succès car ce sont ses descendants qui résident sur la Terre aujourd’hui. 

- Pourquoi, dans ce cas, me sens-je coupable? 

- Vous n’allez pas tarder à obtenir la réponse.- Qu’en est-il de tous ces Etres-chats dont a parlé mon mari ? 

- Une expédition avec des guerriers sirians et léonins fut mise sur pied. Son but était d’aller sur Terre et d’y exiger la réparation pour les abominations perpétrées par les reptiliens contre le vaisseau-mère et sa mission. Ces derniers eurent à répondre de leur comportement et, quoi qu’il vous en coûte, à en juger par vos remontrances d’hier, je dois vous dire qu’il n’y avait pas d’autre alternative que de les annihiler. Pour aussi cruel que cela puisse paraître, bien qu’ayant eu le choix, les reptiliens avaient pris la décision de renier leurs promesses ; une telle conduite leur avait fait perdre tout droit à la clémence.

Ces individus s’incarnèrent par la suite dans d’autres formes à partir desquelles ils reçurent assistance.- Et c’est John, mon mari d’aujourd’hui, qui dirigeait la mission?

- Oui, John était alors Himel, le commandant sirian.

Peu après l’arrivée de ses appareils à votre camp de fortune sur la Terre, il fut mordu à la cheville par un serpent, autre création des Reptoïdes,  et le venin l’infecta rapidement. Sa lumière s’altéra au point qu’il en perdit ses pouvoirs. Les Léonins, de leur côté, se dispersèrent sur la Terre dans le but d’éliminer ceux qui agissaient à l’encontre des ordres Elohims. Les quelques reptiliens qui survécurent à leurs attaques allèrent se réfugier dans des cavernes sous la Terre.

Impuissant et immobilisé, Himel était en proie à la colère car il supportait difficilement de devoir laisser les Léonins prendre la direction de la situation. Pourquoi était-il devenu si vulnérable?

Sa fragilité le rendait confus et l’inquiétait beaucoup. Pour avoir appris à dépasser ces émotions que lui ne faisait que découvrir

- vous étiez sur Terre depuis cinq ans – vous et d’autres dans la communauté, étiez en mesure de lui venir en aide. Himel s’attacha beaucoup à vous, mon enfant, et vous vous aimiez l’un l’autre. Quand, leur mission achevée, les Léonins et les Sirians décidèrent de retourner chez eux, il choisit de demeurer ici, auprès de vous, par amour, et aussi parce que sa propre lumière avait tellement décliné qu’il n’aurait pas pu servir pleinement, comme par le passé, au sein de sa société. IL savait qu’il serait plus utile en restant sur la Terre. C’était néanmoins difficile à accepter pour le guerrier inné qu’il était, même si son rôle n’avait plus de raison d’être.- Quand vous dites que nous nous aimions l’un l’autre, insinuez-vous que nous avions des relations sexuelles? demandai-je.

-  Vous vous aimiez et vous vous êtes consacrés l’un à l’autre également, cependant vous n’aviez pas de relations sexuelles. Himel était issu d’une race strictement mâle. Ils se reproduisaient par l’intermédiaire de ce que vous appelez le clonage, et pour lequel un ovule féminisé n’était nullement nécessaire. Il s’agissait d’un processus particulier créé par l’Esprit avec la permission de la Source, un acte hautement sacré. Imaginez une « fraction d’énergie » que l’on retire et que l’on copie. 

 C’est ce qui se pratiquait au sein de cette race exclusivement masculine. Dépourvus d’organes sexuels, ils expérimentaient cependant le plaisir dans différents aspects de leur corps. Il s’agissait d’une sensation d’élévation provoquant des fourmillements dans tout l’organisme, soit un effet comparable à un orgasme les connectant directement à la Source. Ce point est fondamental, j’aimerais que vous le compreniez, car l’expérience sexuelle sur la Terre et l’union qu’elle implique est en fait une manière de se relier à la Source par l’amour. C’est un merveilleux cadeau, le moyen le plus profond et le plus transcendant pour les petits Terriens de connaître et comprendre Dieu. A cet effet, la seule chose véritablement importante, voire essentielle, est de focaliser son attention sur le cœur et l’amour au lieu du corps physique. 

Voilà une façon absolument merveilleuse d’entrer en contact avec la Source. Le sexe, tel que pratiqué sur la Terre ne relie pas à la Source si la volonté qui le motive est erronée. L’intention, mon enfant, est la clé de l’histoire.- Est-ce donc, dis-je en souriant, la raison pour laquelle, en dépit de la douleur, j’ai ressenti une sorte d’orgasme démesuré, une extase, en donnant le jour à mes bébés?- C’est pareil, en effet. 

-        Et en ce qui concerne le mariage entre vous et moi au temps de la mission, comment avons-nous eu des enfants?- Nos organes sexuels étaient situés dans le corps physique que nous habitions à ce moment-là. Nous avions l’aptitude nécessaire pour concentrer notre énergie sur ces organes reproductifs et avons ainsi créé des enfants en nous unissant dans l’harmonie, dans le désir et dans l’amour, bien entendu. 

- Comment les bébés se sont-ils développés au sein de la mère des étoiles que j’étais alors? 

-       Le nouvel être grandissait à peu près de la même façon que le fait le fœtus chez la mère physiologique d’un Terrien. Sa croissance se déroulait à l’intérieur de sa propre petite chambre d’énergie, il était nourri par ses deux parents. Nous parlions tous les deux à la conscience qui devait investir l’embryon de l’enfant à naître. 

Vous n’aviez pas de vagin comme en ont les femmes d’aujourd’hui. En tant que Pléadienne (ou Lyrienne), vous avez mené à terme notre premier enfant. Notre corps possédait une ligne allant du nombril jusqu’à la base du chakra de la colonne vertébrale qui, le moment venu, s’ouvrait naturellement et sans douleur, un peu comme une fermeture à glissière. L’enfant et son enveloppe amniotique étaient alors dégagés, placés dans un réceptacle spécialement prévu à cet effet, pour se développer jusqu’au moment approprié où l’enveloppe se briserait spontanément et libérerait le bébé. 

Tel était l’aboutissement de millions d’années d’évolution.- Quand un bébé était retiré, il n’était donc pas prêt à naître? 

- Loin s’en faut. Pendant qu’il grandissait dans son enveloppe amniotique et était alimenté par la lumière de la Source, quelques femmes de la Lyre veillaient sur lui. A l’abri dans son réceptacle, tel le poussin dans sa coquille, le petit choisissait lui-même le moment de sortir. Lors de la phase que je viens de décrire, il était visible de tous. Ceux qui prenaient soin du fœtus, dans une communication consciente, ne cessaient de lui adresser une lumière aimante. Le petit être naissait dans un état de croissance plus avancée que ceux auxquels vous donnez le jour aujourd’hui. Je dirais qu’il ressemblait plus à un enfant de quatre ou cinq ans. 

-               Qu’arriva-t-il lorsque nous fûmes projetés sur la Terre, privés de tout notre attirail technologique?

- Ceux de vos vaisseaux ayant échappé à la catastrophe disposaient de matériel adéquat car de nombreuses races possédaient déjà cette connaissance. Les méthodes que vous avez dû utiliser sur la Terre n’étaient pas exactement celles par lesquelles vous et moi avons produit nos enfants, mais vous aviez compris le processus : un ovule était prélevé sur la femme volontaire et intégré aux cellules des créatures singes bipèdes. Une force de lumière fertilisait l’ovule qui alors se divisait. Les difficultés concernant la réfrigération et l’indisponibilité d’autres équipements vous obligèrent à implanter sans attendre le petit embryon chez les mères des étoiles consentantes. La fécondation se pratiquait à la base de l’estomac à travers l’aspect « fermeture à glissière » de l’être. L’ovule y était maintenu et alimenté jusqu’à ce que le moment soit venu pour l’enfant de voir le jour. 

En l’absence du matériel permettant la poursuite du processus évolutif de l’enfant, la mère devait continuer à le porter. Il naissait prématurément encore assez petit, mais en sûreté, et il survivait. Dans le cadre de l’expérimentation qui fut mise au point, certains ajustements s’avérèrent nécessaires. Les cellules étaient prélevées sur les grands singes bipèdes indifféremment dans diverses parties de leur corps ce qui avait pour résultat des comportements variables de la part des cellules en question. C’était une chose qu’il fallait comprendre et avec laquelle il était important de se familiariser. Le niveau vibratoire de la Terre altérait la progression de la cellule récemment introduite dans le petit embryon marquant ainsi des différences notables comparées à celles que vous connaissiez dans vos mondes d’origine. 

Les survivants des étoiles commençaient à s’accommoder de ces nouvelles conditions. Des reptiliens qui, après avoir rejeté la hiérarchie reptoïde, vous avaient rejoints, cherchèrent refuge auprès de vous. Ils apportaient leur concours en vous communiquant de précieuses informations. Les premières tentatives, pénibles et laborieuses, ne donnèrent pas les résultats escomptés. Les essais toutefois se poursuivirent et, finalement, atteignirent l’objectif désiré : la création d’une nouvelle race apte à recevoir l’esprit/âme à l’intérieur de chaque petit être. Une fois formés, ils pouvaient alors naître sur la dimension de la Terre et vivre confortablement dans son atmosphère. Vous comprenez maintenant que je distille l’information graduellement de façon à ce que vous ayez une vision plus ample de l’ensemble du tableau. Je suis très satisfait que vous ayez réagi ainsi que vous l’avez fait, mais il est vrai que j’ai donné mon accord pour vous assister bien longtemps avant votre venue sur cette Terre et vous le savez.- Bien, soupirai-je, ce n’est pas aussi abominable que je le craignais. Je crois que je comprends, merci.- Je suis très heureux de vous avoir communiqué ce savoir et je pense que l’expérience est plus profonde que les mots quand elle entre en résonance avec votre connaissance intérieure.

 

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

Après la catastrophe du vaisseau-mère : Pléiades

 

5825E877E3BEE89339ABF2DC5D3163_h498_w598_m2Vous devez comprendre que, depuis la catastrophe survenue au vaisseau-mère, les gens étaient condamnés à demeurer dans un environnement hostile. Ils souffrirent horriblement : la maladie, les empoisonnements, l’extrême chaleur et la difficulté à respirer étaient devenus leur lot.

L’équipement dont ils disposaient était inapproprié pour mener à bien une telle réalisation et, en raison de leur situation, ils n’étaient pas non plus aussi attentifs qu’il l’aurait fallu. Ils durent modifier quelque peu leurs procédures et apprendre plus rapidement tout en mettant aussitôt à profit l’expérience acquise au fur et à mesure. Les femmes se portèrent à nouveau volontaires. 

Tous travaillèrent très dur et collaborèrent assidûment avec la lumière du cristal à imprégner les petits fœtus. La nouvelle race fut appelée Uluru, ce qui signifie « Présent de Dieu », et on peut affirmer que le Peuple des Étoiles a connut le succès car ce sont ses descendants qui résident sur la Terre aujourd’hui. 

- Pourquoi, dans ce cas, me sens-je coupable? 

- Vous n’allez pas tarder à obtenir la réponse.- Qu’en est-il de tous ces Etres-chats dont a parlé mon mari ? 

- Une expédition avec des guerriers sirians et léonins fut mise sur pied. Son but était d’aller sur Terre et d’y exiger la réparation pour les abominations perpétrées par les reptiliens contre le vaisseau-mère et sa mission. Ces derniers eurent à répondre de leur comportement et, quoi qu’il vous en coûte, à en juger par vos remontrances d’hier, je dois vous dire qu’il n’y avait pas d’autre alternative que de les annihiler. Pour aussi cruel que cela puisse paraître, bien qu’ayant eu le choix, les reptiliens avaient pris la décision de renier leurs promesses ; une telle conduite leur avait fait perdre tout droit à la clémence.

Ces individus s’incarnèrent par la suite dans d’autres formes à partir desquelles ils reçurent assistance.- Et c’est John, mon mari d’aujourd’hui, qui dirigeait la mission?

- Oui, John était alors Himel, le commandant sirian.

Peu après l’arrivée de ses appareils à votre camp de fortune sur la Terre, il fut mordu à la cheville par un serpent, autre création des Reptoïdes,  et le venin l’infecta rapidement. Sa lumière s’altéra au point qu’il en perdit ses pouvoirs. Les Léonins, de leur côté, se dispersèrent sur la Terre dans le but d’éliminer ceux qui agissaient à l’encontre des ordres Elohims. Les quelques reptiliens qui survécurent à leurs attaques allèrent se réfugier dans des cavernes sous la Terre.

Impuissant et immobilisé, Himel était en proie à la colère car il supportait difficilement de devoir laisser les Léonins prendre la direction de la situation. Pourquoi était-il devenu si vulnérable?

Sa fragilité le rendait confus et l’inquiétait beaucoup. Pour avoir appris à dépasser ces émotions que lui ne faisait que découvrir

- vous étiez sur Terre depuis cinq ans – vous et d’autres dans la communauté, étiez en mesure de lui venir en aide. Himel s’attacha beaucoup à vous, mon enfant, et vous vous aimiez l’un l’autre. Quand, leur mission achevée, les Léonins et les Sirians décidèrent de retourner chez eux, il choisit de demeurer ici, auprès de vous, par amour, et aussi parce que sa propre lumière avait tellement décliné qu’il n’aurait pas pu servir pleinement, comme par le passé, au sein de sa société. IL savait qu’il serait plus utile en restant sur la Terre. C’était néanmoins difficile à accepter pour le guerrier inné qu’il était, même si son rôle n’avait plus de raison d’être.- Quand vous dites que nous nous aimions l’un l’autre, insinuez-vous que nous avions des relations sexuelles? demandai-je.

-  Vous vous aimiez et vous vous êtes consacrés l’un à l’autre également, cependant vous n’aviez pas de relations sexuelles. Himel était issu d’une race strictement mâle. Ils se reproduisaient par l’intermédiaire de ce que vous appelez le clonage, et pour lequel un ovule féminisé n’était nullement nécessaire. Il s’agissait d’un processus particulier créé par l’Esprit avec la permission de la Source, un acte hautement sacré. Imaginez une « fraction d’énergie » que l’on retire et que l’on copie. 

 C’est ce qui se pratiquait au sein de cette race exclusivement masculine. Dépourvus d’organes sexuels, ils expérimentaient cependant le plaisir dans différents aspects de leur corps. Il s’agissait d’une sensation d’élévation provoquant des fourmillements dans tout l’organisme, soit un effet comparable à un orgasme les connectant directement à la Source. Ce point est fondamental, j’aimerais que vous le compreniez, car l’expérience sexuelle sur la Terre et l’union qu’elle implique est en fait une manière de se relier à la Source par l’amour. C’est un merveilleux cadeau, le moyen le plus profond et le plus transcendant pour les petits Terriens de connaître et comprendre Dieu. A cet effet, la seule chose véritablement importante, voire essentielle, est de focaliser son attention sur le cœur et l’amour au lieu du corps physique. 

Voilà une façon absolument merveilleuse d’entrer en contact avec la Source. Le sexe, tel que pratiqué sur la Terre ne relie pas à la Source si la volonté qui le motive est erronée. L’intention, mon enfant, est la clé de l’histoire.- Est-ce donc, dis-je en souriant, la raison pour laquelle, en dépit de la douleur, j’ai ressenti une sorte d’orgasme démesuré, une extase, en donnant le jour à mes bébés?- C’est pareil, en effet. 

-        Et en ce qui concerne le mariage entre vous et moi au temps de la mission, comment avons-nous eu des enfants?- Nos organes sexuels étaient situés dans le corps physique que nous habitions à ce moment-là. Nous avions l’aptitude nécessaire pour concentrer notre énergie sur ces organes reproductifs et avons ainsi créé des enfants en nous unissant dans l’harmonie, dans le désir et dans l’amour, bien entendu. 

- Comment les bébés se sont-ils développés au sein de la mère des étoiles que j’étais alors? 

-       Le nouvel être grandissait à peu près de la même façon que le fait le fœtus chez la mère physiologique d’un Terrien. Sa croissance se déroulait à l’intérieur de sa propre petite chambre d’énergie, il était nourri par ses deux parents. Nous parlions tous les deux à la conscience qui devait investir l’embryon de l’enfant à naître. 

Vous n’aviez pas de vagin comme en ont les femmes d’aujourd’hui. En tant que Pléadienne (ou Lyrienne), vous avez mené à terme notre premier enfant. Notre corps possédait une ligne allant du nombril jusqu’à la base du chakra de la colonne vertébrale qui, le moment venu, s’ouvrait naturellement et sans douleur, un peu comme une fermeture à glissière. L’enfant et son enveloppe amniotique étaient alors dégagés, placés dans un réceptacle spécialement prévu à cet effet, pour se développer jusqu’au moment approprié où l’enveloppe se briserait spontanément et libérerait le bébé. 

Tel était l’aboutissement de millions d’années d’évolution.- Quand un bébé était retiré, il n’était donc pas prêt à naître? 

- Loin s’en faut. Pendant qu’il grandissait dans son enveloppe amniotique et était alimenté par la lumière de la Source, quelques femmes de la Lyre veillaient sur lui. A l’abri dans son réceptacle, tel le poussin dans sa coquille, le petit choisissait lui-même le moment de sortir. Lors de la phase que je viens de décrire, il était visible de tous. Ceux qui prenaient soin du fœtus, dans une communication consciente, ne cessaient de lui adresser une lumière aimante. Le petit être naissait dans un état de croissance plus avancée que ceux auxquels vous donnez le jour aujourd’hui. Je dirais qu’il ressemblait plus à un enfant de quatre ou cinq ans. 

-               Qu’arriva-t-il lorsque nous fûmes projetés sur la Terre, privés de tout notre attirail technologique?

- Ceux de vos vaisseaux ayant échappé à la catastrophe disposaient de matériel adéquat car de nombreuses races possédaient déjà cette connaissance. Les méthodes que vous avez dû utiliser sur la Terre n’étaient pas exactement celles par lesquelles vous et moi avons produit nos enfants, mais vous aviez compris le processus : un ovule était prélevé sur la femme volontaire et intégré aux cellules des créatures singes bipèdes. Une force de lumière fertilisait l’ovule qui alors se divisait. Les difficultés concernant la réfrigération et l’indisponibilité d’autres équipements vous obligèrent à implanter sans attendre le petit embryon chez les mères des étoiles consentantes. La fécondation se pratiquait à la base de l’estomac à travers l’aspect « fermeture à glissière » de l’être. L’ovule y était maintenu et alimenté jusqu’à ce que le moment soit venu pour l’enfant de voir le jour. 

En l’absence du matériel permettant la poursuite du processus évolutif de l’enfant, la mère devait continuer à le porter. Il naissait prématurément encore assez petit, mais en sûreté, et il survivait. Dans le cadre de l’expérimentation qui fut mise au point, certains ajustements s’avérèrent nécessaires. Les cellules étaient prélevées sur les grands singes bipèdes indifféremment dans diverses parties de leur corps ce qui avait pour résultat des comportements variables de la part des cellules en question. C’était une chose qu’il fallait comprendre et avec laquelle il était important de se familiariser. Le niveau vibratoire de la Terre altérait la progression de la cellule récemment introduite dans le petit embryon marquant ainsi des différences notables comparées à celles que vous connaissiez dans vos mondes d’origine. 

Les survivants des étoiles commençaient à s’accommoder de ces nouvelles conditions. Des reptiliens qui, après avoir rejeté la hiérarchie reptoïde, vous avaient rejoints, cherchèrent refuge auprès de vous. Ils apportaient leur concours en vous communiquant de précieuses informations. Les premières tentatives, pénibles et laborieuses, ne donnèrent pas les résultats escomptés. Les essais toutefois se poursuivirent et, finalement, atteignirent l’objectif désiré : la création d’une nouvelle race apte à recevoir l’esprit/âme à l’intérieur de chaque petit être. Une fois formés, ils pouvaient alors naître sur la dimension de la Terre et vivre confortablement dans son atmosphère. Vous comprenez maintenant que je distille l’information graduellement de façon à ce que vous ayez une vision plus ample de l’ensemble du tableau. Je suis très satisfait que vous ayez réagi ainsi que vous l’avez fait, mais il est vrai que j’ai donné mon accord pour vous assister bien longtemps avant votre venue sur cette Terre et vous le savez.- Bien, soupirai-je, ce n’est pas aussi abominable que je le craignais. Je crois que je comprends, merci.- Je suis très heureux de vous avoir communiqué ce savoir et je pense que l’expérience est plus profonde que les mots quand elle entre en résonance avec votre connaissance intérieure. 

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

Le Vaisseau de Rexégéna

ValerieJBarrowJadis, un vaisseau spatial du nom de Rexégéna quitta les Pléiades avec, à son bord, 50.000 personnes chargées d’établir une nouvelle culture sur la Terre.

Depuis de nombreuses années, la thérapeute australienne Valérie J. Barrow (ci-contre) est en contact avec des êtres multidimensionnels. Différentes personnes sont venues la consulter spontanément, afin qu’elle les aide à reconstituer les faits qui étaient en train d’émerger de leur inconscient, et qui se sont déroulés dans leurs vies antérieures à l’époque du Rexégéna. C’est par l’intermédiaire d’une entité du nom d’Alcheringa, appartenant au « Peuple des Étoiles », qu’elle pu comprendre leur témoignage et recevoir des révélations sur nos origines, notre parcours actuel et surtout notre devenir. 

Une partie de ces informations a été retranscrite dans un extraordinaire livre intitulé «Contacts avec les Pléiadiens», dont voici quelques éléments extraits de la postface.

Uluru

Il y a près d’un million d’années, alors que notre planète n’était encore qu’un habitat hostile dans lequel régnaient des races à la nature belliqueuse, ne connaissant ni l’Amour ni la Compassion, un vaisseau spatial quitta la huitième étoile de la constellation des Pléiades avec, à son bord, 50.000 personnes originaires de différents points de la Galaxie. Son nom : le Rexégéna. Sa destination : la Terre. Son but : y créer une culture empreinte de la Conscience cristalline. 

Mais la Mission du Rexégéna ne se déroula pas exactement telle que prévue par la Hiérarchie de la Lumière des Pléiades. Et c’est ainsi que la Terre fut ensemencée d’une humanité dont nous sommes tous les descendants.

« Différentes personnes m’ont fourni de remarquables indices concernant des évènement extrêmement anciens. La majorité d’entre elles ont été soumises à des catharsis émotionnelles très traumatisantes en laissant leurs mémoires remonter à La lumière, moi y compris. 

Certains ont eu de sérieux doutes quant à ces souvenirs. Au début j’ai eu les miens moi aussi. Mais Alcheringa, puis la merveilleuse continuité dans les lectures, m’ont finalement convaincue. 
De toute cette information est née une compréhension de notre origine, laquelle se résume comme suit : 

Des anges, il y a des milliards d’années, se détournèrent de la Lumière du Créateur. N’ayant pas cependant perdu le pouvoir de création, ces anges déchus conçurent des être physiques, en particulier les Dracos. Si en ceux-ci avait été déposée la Lumière du Créateur, ils n’avaient pourtant pas celle de l’Amour et de la Compassion. Ils se multiplièrent, comme les autres, déployant leur règne jusqu’aux Mondes des Étoiles aux confins de la Galaxie. 

Les Dracos se nourrissaient de la conscience des créatures vivantes. Au commencement, ils s’en prenaient aux formes de vie simples, mais un jour ils s’attaquèrent aux Êtres des Étoiles, lesquels durent lutter pour leur survie. Des guerres sans fin faisaient rage dans l’Univers. 

Au moyen de ce que nous appelons aujourd’hui la technologie génétique, les Dracos élaborèrent les Reptoïdes, les Dinoïdes et quelques autres races. 

Toutes étaient leurs esclaves et leur nourriture. À leur tour, ces ethnies se répandirent, s’installant dans de nombreux endroits de la Voie Lactée.

Draco

Draco visualisé lors d’une réunion de 
« voyageurs retrouvés du vaisseau-mère »

Les Gens des Étoiles s’appliquèrent par d’innombrables efforts à résoudre le problème des Dracos et la situation désastreuse qu’ils avaient perpétuée. À l’origine, la planète Terre était destinée à devenir le Jardin d’Eden, un flambeau de Lumière étincelante dans ce coin bien sombre du Cosmos. Le Plan supérieur était d’ensemencer la planète d’êtres nés de l’Amour et de la Compassion, appelés à se reproduire et à servir d’hôtes pour que ceux qui n’avaient jamais connu la Lumière en fassent l’expérience, ce qui leur permettrait d’évoluer. 

Mais aux premiers stades du développement de la planète, longtemps avant qu’elle n’ait été fécondée d’êtres physiques faits d’Amour et de Lumière, elle fut envahie par les cultures reptoïde et dinoïde. Des millions d’années durant, ces races occupèrent la Terre, y donnèrent naissance aux dinosaures et à d’autres formes de vies qui servaient de pitance aux Dracos, ce qui laissait pendant ce temps les Reptoïdes à l’abri de leur voracité. Il s’ensuivit une compétition féroce entre les Reptoïdes et les Dinoïdes qui rivalisaient dans l’invention des reptiles les plus gros et les plus violents. 

Les dinosaures envahirent totalement le Terre. C’est alors que des Êtres des Étoiles vinrent à titre d’observateurs et descendirent dans les océans sous la forme de baleines et de dauphins. (Cf. Annexe ci-dessous) 

Malgré des négociations suivies entre le Conseil Galactique Interstellaire et les Dracos, il apparut que ces derniers n’avaient aucune intention de relâcher leur contrôle sur la planète ou sur les créatures qui y étaient implantées. Une race d’un des Mondes des Étoiles connue comme le peuple Lion (ou Peuple Chat) fut appelée à la rescousse pour transformer l’environnement de la Terre et la débarrasser des dinosaures. Le rocher d’Uluru fut donc dirigé vers la planète par le Peuple Lion qui déclencha ainsi les forces cataclysmiques mettant fin à l’Âge des dinosaures. Uluru qui, à son arrivée, était enveloppé de glace, avait une seconde mission consistant à apporter dans son enveloppe des éléments génétiques qui permettraient la naissance d’êtres velus au sang chaud.

RocherUluru

 

Situé dans le Kata Tjuta national park, quasiment au centre géographique de l’Australie, Ayers Rock (le rocher d’Uluru) est le plus grand monolithe du monde (Cf. photo ci-dessus). Pour les aborigènes qui vivent à proximité et les médiums qui s’y sont rendu, cette montagne porte les traces et les preuves de l’origine extraterrestre de notre humanité. Ce site contient en effet de mystérieux cryptogrammes liés aux extraterrestres, dont on retrouve d’autres traces à Kariong près de Gosford (Cf. photos ci-dessous).

OrigineextraterrestreCryptogrammeextraterrestre

Des millions d’années plus tard, les Reptoïdes, brillants généticiens, utilisèrent ces éléments, qui avaient commencé à évoluer et les croisèrent avec des échantillons cellulaires prélevés sur les cétacés pour mettre au point un mammifère à sang chaud avec des poils, le grand singe bipède. 

Le rôle de cette nouvelle créature était en premier lieu de servir de nourriture aux Dracos car les cultures reptoïde et dinoïde avaient perdu les dinosaures. Plus tard, ces grands singes bipèdes furent également utilisés pour travailler dans les mines d’or au service des Dracos, ces derniers ayant découvert que l’ingestion de poudre d’or blanc leur permettait d’effectuer des voyages interdimensionnels. Ils finirent d’ailleurs par s’installer dans une autre dimension, libérant ainsi les Reptoïdes et les Dinoïdes de leur emprise. Les grands singes bipèdes purent se développer par eux-mêmes en une société guerrière à la force brutale. Les Reptoïdes gardaient cependant sur eux un contrôle mental, les utilisant quand ils en avaient besoin. 

Le Conseil Galactique haussa le ton et négocia le départ des Reptoïdes et des Dinoïdes. En réalité, ces derniers n’avaient pas vraiment le choix car les soldats léonins pouvaient les anéantir sans difficulté. Les Dinoïdes quittèrent la Terre peu de temps après. Mais, au même moment, les Dracos, ayant connaissance de l’ultimatum du Conseil, envoyèrent sur la planète un contingent de leurs meilleurs éléments. Ils manipulèrent les leaders reptoïdes qui, sous leur emprise, laissèrent croire par d’habiles manœuvres diplomatiques qu’ils allaient effectivement abandonner la planète. 

Une importante mission fut organisée dans les Pléiades pour transporter 50.000 Êtres des Étoiles dans un immense vaisseau spatial à destination de la planète Terre. L’objectif était d’y assimiler lentement une colonie pionnière. La planète possédait alors un environnement hostile aux Gens des Étoiles ; aussi durent-ils envisager de se modifier génétiquement pour pouvoir y vivre et y créer une nouvelle race dotée d’Amour et de Compassion. Cette dernière permettrait aux âmes des Dracos, des Reptoïdes et des Dinoïdes de s’y incarner et d’évoluer. 

Puis à son arrivée, la mission fut détruite par les Reptoïdes sous le contrôle des Dracos. Seuls, 90 survivants furent épargnés et disséminés sur l’ensemble de la planète. Tous les Reptoïdes étaient parfaitement conscients des conséquences de leur acte, et des représailles qui allaient s’ensuivre. Certains d’entre eux repartirent vers leurs systèmes stellaires et quelques-uns se réfugièrent à l’intérieur de la planète. Quant au contingent draco, il s’enfuit dans une autre dimension. 

Les naufragés des étoiles durent pour survivre affronter un environnement inamical, rejoints en cela par quelques rares Reptoïdes s’étant désolidarisé de leur communauté après avoir réalisé la cruauté de l’attaque ordonnée par leur monarque. 

Cinq ans plus tard, une flotte de vaisseaux de guerriers Lions vint sur la Terre avec pour mission de détruire toutes les installations de surface des Reptoïdes, n’épargnant que ceux qui s’étaient réfugiés en sous-sol. 

Les survivants du vaisseau-mère décidèrent de rester sur la planète. En réalité, ils n’avaient pas d’autre alternative car la Terre les avaient transformés d’une manière définitive. Ils finirent par réussir à créer les fondements de la race humaine, une nouvelle race d’êtres dotés de la Lumière, de l’Amour et de la Compassion. 

Celle-ci compte aujourd’hui des milliards d’individus. Pendant 900.000 ans, les êtres humains ont offert une infinité d’opportunités d’incarnations et d’évolution aux âmes dracos, reptoïdes, dinoïdes ainsi qu’à celles des Mondes des Étoiles. Contactsaveclespleiadiens
Ce cycle initiatique est presque arrivé à son terme. Il reste peu de temps pour un éveil total. Un Âge d’Or va bientôt voir le jour sur la Terre et ceux qui choisiront de suivre la Lumière et l’Amour entreront dans une Ère de paix et d’harmonie. 

Quant à ceux qui ne feront pas ce choix-là, ils seront incapables de survivre dans la nouvelle et subtile vibration et ils s’incarneront dans un autre endroit, peut-être semblable à la Terre, où ils poursuivront leur voyage d’évolution vers l’Amour. Ils finiront, eux aussi, par réussir car le pouvoir de l’Amour conquiert tout sur son passage. »

Extrait de « Contact avec les Pléiadiens » (Éd. Helios) 
Traduit de l’australien par Nelly Lewin

Le très beau et passionnant livre de Valérie J. Barrow est disponible CliquezICI

La Quarantaine de la Terre : Fin de partie

 

Il est maintenant sécuritaire de diffuser certaines informations qui apporteront beaucoup de clarté à l’ensemble de la situation, concernant l’Événement et la tension dynamique entre la Lumière et les forces obscures. Bien que ces informations peuvent être choquantes pour certaines personnes, le temps est venu de connaître la vérité, parce que c’est lorsque la vérité est connue que les situations peuvent alors être résolues.

Pour bien comprendre la situation sur cette planète, nous devons revenir à une période spécifique de l’histoire galactique, lorsque les forces sombres ont été créées. Elles ont choisi Rigel, un système stellaire dans la constellation d’Orion, comme principal bastion, d’où ils contrôlaient leur empire galactique.

Ils ont vite découvert que la prise d’otages leur donnait l’outil le plus efficace contre les forces de la Lumière, parce que les forces de la Lumière se souciaient de leur peuple et ont entravé leurs actions à plusieurs reprises, pour s’assurer que les êtres de Lumière, pris en otage par l’obscurité, ne soient pas blessés.

Les forces obscures ont développé leurs mécanismes de prise d’otage et en même temps ont développé des technologies d’armement exotiques, qui ont fait des ravages à travers la galaxie, détruisant des planètes entières et annihilant des civilisations entières.

À un certain moment, ils ont développé leur mécanisme de prise d’otages otage le plus efficace. Ils ont exigé que la Source cesse de donner des informations aux Maîtres ascensionnés et à la Confédération Galactique sur les activités clandestines et les plans des forces obscures en menaçant de détruire de grands secteurs de la galaxie.

Alors, les forces de la Lumière ont cessé de recevoir des informations sur une certaine partie des activités des forces obscures. Cela a créé une séparation d’énergie cosmique, entre la Lumière et l’obscurité, dans toutes les dimensions et cela a été le début de la dualité. Dans la cinquième dimension et au-dessus, l’obscurité se manifestait simplement comme l’absence d’informations et le manque de compréhension concernant la façon de résoudre la situation cosmique. Dès lors, certaines races ont commencé à croire que les ténèbres et la souffrance sont des ingrédients nécessaires de l’expérience de la vie, tout comme la nuit suit le jour et le jour suit la nuit.

Cela a permis aux forces obscures de transformer leur fief de Rigel en première vraie quarantaine, où aucune lumière ne pouvait entrer. car les Êtres ascensionnés ne recevaient pas d’informations sur les activités en cours sur Rigel et donc ne pouvaient pas envoyer de Lumière ni d’Amour pour résoudre la situation. En secret, les forces obscures ont développé leur arme la plus mortelle, la bombe de strangelets.

Une bombe de strangelets est un conglomérat de quarks lourds, appelé quarks étranges :

280px-Strange_production_3.svg

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mati%C3%A8re_%C3%A9trange

Lorsque ce conglomérat est mis sous pression et température extrêmes, il commence une réaction en chaîne et change la matière étrange:

Étrange 5.gif de production

http://en.wikipedia.org/wiki/Strangeness_production

Si une telle réaction en chaîne n’était pas arrêtée, une seule bombe de strangelets pourrait anéantir tout l’univers connu. Heureusement, les forces de la Lumière ont toujours eu la technologie nécessaire pour limiter considérablement le rayon d’une bombe de strangelets. Mais une bombe de strangelets est une arme beaucoup plus mortelle qu’une bombe thermonucléaire.

Pendant des millions d’années, les forces obscures ont produit quelques bombes de strangelets physiques et un peu plus de bombes de strangelets éthériques et les ont entreposées sur Rigel.

Il y a 25.000 ans, ils ont créé leur deuxième bastion de quarantaine sur la planète Terre et y ont transporté une partie de leurs bombes de strangelets et d’autres armes exotiques. Cet armement était la vraie raison pour laquelle la Confédération galactique n’a pas intervenu au cours de l’holocauste nazi, les explosions nucléaires d’Hiroshima et de Nagasaki, les purges staliniennes ou le génocide au Rwanda. A cette époque, la Confédération Galactique ne savait pas exactement quels armements l’obscurité avait à sa disposition, ils savaient seulement que s’ils intervenaient, il pourrait y avoir des conséquences désastreuses.

Tout au long du 20e siècle, la Confédération a enlevé, les uns après les autres, les obstacles au premier contact jusqu’à ce que, en 1995, ils soient prêts à passer à l’action. Cela a déclenché une alerte rouge parmi les Archontes dirigeant sur Terre à ce moment-là et ils ont décidé de faire appel à toutes les forces obscures restantes de la Galaxie, pour défendre la quarantaine de la Terre. Le résultat a été ce que l’on appelle l’invasion du Congo par les Archontes de 1996.

Pendant une brève période de quelques années, les forces obscures ont réussi à contrôler la plupart des systèmes stellaires, dans un rayon de 1000 années-lumière, autour de la planète Terre, à l’exception du système de Sirius. Ils ont même réussi à envahir l’amas d’étoiles des Pléiades en 1996 et cela ressemblait à : 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=FGBhQbmPwH8

 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=sdbsP86XzA8&list=RDOnsnZvR4X68

Ce fut un grand choc pour la race Pléiadienne, parce qu’ils avaient connu des centaines de milliers d’années de paix avant l’invasion.

Les Rigeliens ont même pris un petit nombre de Pléiadiens en otage , les ont transportés sur Terre, dans des bases souterraines militaires profondes, dans le Sud-ouest et les ont muni de micro-puces. Voici à quoi pouvait ressembler la base de Dulce, en 1996 ou 1997 :

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=gAjR4_CbPpQ

La Confédération Galactique a libéré les Pléiades en 1999 et le Mouvement Résistance a libéré les captifs Pleiadiens de Dulce, et d’autres bases, en 2001, mais la race Pleiadienne a eu besoin de près d’une décennie pour se remettre du choc complètement et être en mesure de participer pleinement aux activités de la Confédération Galactique pour la libération de la planète Terre.

Dans la période entre 1996 et 1999, toutes les bombes de strangelets Rigeliennes et d’autres armes exotiques ont été transférées à la planète Terre. La grande majorité de l’armement exotique physique a été supprimé par la Résistance jusqu’en 2004, mais une grande partie de l’armement exotique éthérique était encore présente, jusqu’à très récemment.

Parmi les autres armes exotiques, je voudrais mentionner les armes scalaires antigravitées physiques. Chacune d’entre elles a été retirée depuis 2004 et la Résistance ne permettra plus jamais que de telles armes soient développées par le complexe militaro-industriel. La Résistance supporte cependant le développement de la technologie anti-gravit à des fins pacifiques : http://m.disclose.tv/news/Boeing_Antigravity_propulsion_comes_out_of_the_closet/100519#DTV

Depuis 1999, les Maîtres ascensionnés, la Confédération Galactique et le Mouvement Résistance sont activement occupés à éliminer les couches superposées de technologies exotiques éthériques de la quarantaine de la Terre. Chaque fois qu’une couche est enlevée, les Maîtres Ascensionnés reçoivent de l’information sur la prochaine couche, en provenance de la Source. Ensuite, la Confédération et le personnel de la Résistance enlève la prochaine couche éthérique. Ce processus était en cours, de la même manière jusqu’à ce qu’il y a quelques semaines, quand une percée radicale a été faite.

Les Maîtres Ascensionnés ont reçu des informations, en provenance de la Source sur toutes les autres forces obscures éthérique et leurs technologies. Cela a effectivement dissout la base du système de la réalité de la dualité et a enlevé la base de pouvoir des Archontes dirigeants sur cette planète. La réalité démente de l’obscurité s’opposant à la Lumière va bientôt s’effondrer et alors seule la Lumière demeurera et toute souffrance aura disparu pour toujours.

En date du 8 Mars 2014, il ne reste qu’une seule couche d’Archontes éthériques, ainsi que leurs armements éthériques exotiques. La grande majorité des reptiliens éthériques ont disparu, la plupart de leurs technologies aussi, il ne reste, essentiellement, qu’un petit groupe d’Archontes déments avec leurs armes éthérées exotiques. Le fait qu’ils aient des bombes de strangelets ou quelque chose d’autre, n’est pas clarifié, pour des raisons de sécurité. C’est le seul facteur qui empêche l’Événement en ce moment. Combien de a temps cette couche demeurera intacte n’est pas non plus clarifiée, pour les mêmes raisons .

Sur le plan physique, tout est prêt pour l’Événement. Il ya aussi une vaste flottille de vaisseaux de la Confédération qui entoure la Terre. Il ya environ 5 milliards de vaisseaux physiques invisibles, positionnées dans la région de l’orbite terrestre basse : http://fr.wikipedia.org/wiki/Orbite_terrestre_basse

En plus de cela, il y a environ 120 millions de vaisseaux invisibles de la Confédération, dans la région entre la ligne Karman : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligne_de_K%C3%A1rm%C3%A1n

Et la limite Armstrong : http://fr.wikipedia.org/wiki/Limite_Armstrong

La Quarantaine de la Terre : Fin de partie dans MESSAGES EVENEMENTS 120px-Atmosphere_layers-fr.svgLe nombre et la position stratégique des vaisseaux invisibles de la Confédération, dans la troposphère et à la surface de la planète est hautement confidentielle, pour le moment.

Lorsque les premières fissures apparaîtront dans la dernière couche éthérique de défense des Archontes, les événements suivront ensuite rapidement. Nous pouvons nous attendre aux développements suivants, surgissent en succession rapide, mais pas nécessairement dans cet ordre :

- Divulgation des technologies avancées et très efficaces en médecine, par les médias traditionnels

- Incontestable preuve de l’existence de l’Atlantide diffusée par les médias au grand public

Preuve incontestable de l’existence de civilisations extraterrestres diffusée par les médias, possiblement par les dossiers secrets de la NSA , par Snowden ou tout autre dénonciateur

Appareils à énergie libre, fonctionnels dans les maisons et disponibles via un site Web public

- Arrestation ou élimination physique des principaux membres de la Cabale, diffusées par les médias traditionnels

Réinitialisation financière dans le monde entier

- L’Événement .

Pour accélérer le processus, les forces de la Lumière m’ont demandé de commencer à pressuriser des « points d’acuponcture de divulgation ». Je vais d’abord commencer par deux d’entre eux.

Tout d’abord, je suis en contact avec un groupe très fortement positif, ayant des capacités financières importantes, une infrastructure de production et un plan stratégique pour commencer la production de masse et apporter des dispositifs d’énergie libre, à prix abordables, à l’humanité . Ils sont à la recherche d’inventeurs ayant des appareils fonctionnels d’overunity, pouvant être rapidement produits massivement. S’il y a des inventeurs, ayant une intégrité personnelle suffisante pour mettre l’accent sur la libération de la planète, avant le profit personnel, qui n’ont pas peur de la cabale et qui ont des prototypes d’overunity fonctionnels, évolutifs et qui peuvent être facilement reproduits, ils peuvent me contacter à : cobraresistance@gmail.com

Deuxièmement, il ya un certain projet qui implique la Résistance et la population de la surface. S’il y a des gens qui ont eu un contact physique avec la Résistance ou le réseau de l’Agartha depuis 1996, ils peuvent me contacter à : cobraresistance@gmail.com

Sur le plan physique, la situation sur la surface de la planète atteint lentement son point culminant. La cabale est allée trop loin et des ultimatums ont été émis par les forces de la Lumière. La cabale avait besoin d’une démonstration d’une version douce de la technologie Stardust et cette technologie a été donnée librement : http://www.washingtonpost.com/world/national-security/attorney-general-eric-h-holder-hospitalized/2014/02/27/3e826da6-9fce-11e3-9ba6-800d1192d08b_story.html

Ici, je dois ajouter que Stardust peut être utilisée non seulement pour bloquer ou « handicaper » des membres de la cabale, cela peut également être utilisé pour guérir les gens. Stardust peut guérir la plupart des causes de la douleur chronique en 15 minutes. Il est temps que les gens EXIGENT que cette technologie soit divulguée, pour aider à apporter la guérison à l’humanité. Il y aura de nombreuses autres technologies de guérison avancées qui seront divulguées prochainement et des militaires positifs, en Egypte ont fait les premier pas dans cette direction, malgré les tentatives de les discréditer : http://www.theguardian.com/world/2014/feb/28/egypt-unveil-device-detects-cures-aids

L’existence de ces dispositifs m’a été confirmée directement par des sources du groupe Dragon et des sources au sein de la Noblesse Blanche de l’Egypte.

Les gens prennent enfin conscience de l’action des Jésuites soutenant par les mercenaires de Blackwater / Academi en Ukraine qui veulent amener l’Ukraine et la Russie dans un conflit militaire : http://www.dailymail.co.uk/news/article-2576490/Are-Blackwater-active-Ukraine-Videos-spark-talk-U-S-mercenary-outfit-deployed-Donetsk.html

Une des raisons de ceci est que les Jésuites veulent éliminer l’Église orthodoxe russe en Ukraine et la remplacer par une église catholique grecque, amie des Jésuites : http://henrymakow.com/2014/03/Israel-Shamir-Counter-Coup-in-Crimea%20.html

L’autre raison est que les Jésuites veulent ajouter l’Ukraine à l’Union européenne, qui est une création des Jésuites : http://www.djeppink.eu/en/blog/we-are-all-jesuits

Il y a beaucoup de groupes ayant de fortes capacités militaires et dont la colère envers la cabale monte de plus en plus. et les forces de la Lumière ne peuvent pas les retenir plus longtemps et elles ne le feront pas, alors, il se peut que ces groupes commencent à enlever des membres de la cabale de la planète, si ce n’est déjà fait, et ils ne vont pas attendre le scénario de l’arrestation de masse et l’Événement. Ici, je dois ajouter que seulement environ 10 % des Jésuites appartiennent aux forces obscures et de nombreux membres de la cabale sont dans le réseau Illuminati contre leur gré et je voudrais donc demander aux groupes mentionnés ci-dessus d’utiliser leur discernement lors leurs opérations d’enlèvement de la cabale.

Un de ces groupes a mentionné que si seulement une personne de plus meurt à la suite des actions des mercenaires Blackwater / Academi en Ukraine, ils vont commencer la suppression des mercenaires, et si cela ne suffit pas, ils vont commencer à éliminer les principaux membres de la cabale, un par un.

Un autre groupe a indiqué que Putin, au lieu de résoudre le conflit Ukraine avec des militaires, devrait envoyer des agents Spetsnaz pour commencer à enlever des membres de la cabale.

Un mystérieux bienfaiteur « inconnu » a approché certains groupes de la mafia et ces derniers lui ont prêté serment d’allégeance et ont tourné le dos à leurs alliés précédents, la Illuminazi et les Jésuites.

Il existe au moins deux autres groupes prêts à l’action et je ne vais pas les nommer spécifiquement.

Comme l’a dit Fulford, la semaine dernière:  » En attendant, regardez les chefs dirigeants cabalistes disparaître un par un .  »

Merci de diffuser le message… Message important provenant de Cobra et traduit dans l’urgence par Michelle du site http://lasphrebleue.blogspot.com

La mission qui nous était impartie sur les Pléiades

 

 

citation ForumCette mission que la Hiérarchie nous avait présentée. Elle consistait à transporter autant de volontaires que possible sur un vaisseau spatial gigantesque vers la planète Mû, nom que nous donnions à la Terre en ce temps-là. Le plan avait pour but d’établir une base de façon à ce qu’une nouvelle race puisse s’y installer, une race empreinte de l’énergie d’amour, d’harmonie et de bonne volonté pour tous. Cette nouvelle énergie devrait influencer ce qui déjà se produisait sur Mû. Une extension dimensionnelle de moi-même était le commandant en chef. C’était une grande responsabilité, mais j’aimais les défis. Mon épouse, qui dans cette vie-là était vous, m’accompagnait avec nos quatre enfants. Vous étiez tous très heureux d’être du voyage. Mes sourcils se haussèrent d’étonnement. 

- Ainsi, j’étais votre femme?- Oui, et je vous aimais tendrement, c’est d’ailleurs toujours le cas. Continuons. Dans une ambiance de joie et d’exaltation, le Rexégéna partit de la huitième étoile de la constellation des Pléiades avec, à son bord, 50 000 personnes originaires de différents points de la galaxie. Nous étions tous impatients de faire connaissance. L’endroit de la voie lactée vers lequel nous nous dirigions était occupé par des races différentes de la nôtre. Divers systèmes de croyances règnent toujours dans les mondes des étoiles, tout comme c’est le cas sur la Terre. La tâche de notre mission consistait à transformer ces schémas, non par la force, mais par l’influence de l’énergie d’amour, de telle sorte que ces êtres en arrivent à faire l’expérience de la lumière du cristal. 

Ainsi, ces races parviendraient à comprendre et à connaître la compassion et le sentiment de l’échange avec les races qui, elles, provenaient de l’amour, de la lumière et de la joie. Mais allons vers une époque plus ancienne encore, il vous sera plus facile d’appréhender ce qui s’est produit : des milliards d’années plus tôt, la planète elle-même avait connu un développement qui en faisait un endroit approprié pour la hiérarchie dont nous émanions. 

En ce temps-là, la surface de la Terre était plane et sans vie. Nous envisagions d’en faire le Jardin d’Eden. Le mot Eden trouve son origine dans un son qui traverse la molécule et l’atome pour créer la forme. Le projet réclamait donc certaines modifications du relief de la croûte terrestre. Des comètes et des météores reçurent alors l’autorisation de heurter sa surface afin d’en remodeler l’aspect. Finalement, on assista à un échange gazeux et l’eau fut introduite sur la planète. Grâce à celle-ci et à l’aide de la hiérarchie, des entités purent prendre place et s’y développer. De nombreuses semences furent alors introduites et nous envoyâmes des spores spécifiques afin qu’elles croissent et se répandent. Les changements qui survinrent incitèrent ces éléments et ces substances à créer des formes de vie variées. 

Cela se passait des millions d’années avant le voyage du Rexégéna. Il y eut alors des marques d’intérêt de la part de différentes cultures dans tout le cosmos et en particulier des extraterrestres qui existaient déjà dans cette partie de la galaxie. Ils se mirent à aller et venir, faisant preuve d’une curiosité grandissante pour la Terre. Leur hiérarchie fonctionnait sur le pouvoir et l’intérêt individuels. 

Ces êtres, s’ils œuvraient bien avec les énergies de lumière ne possédaient pas celle de l’amour et de la compassion. Il s’agissait des Reptoïdes et, ainsi que leur nom le suggère, ils étaient reptiliens. Nous le répétons: ils avaient la connaissance de la lumière et l’intelligence correspondante mais ils ne comprenaient pas l’amour car celui-ci ne s’intégrait pas à leur structure. D’autres races furent élaborées de ce côté de la voie lactée, incluant les Dinoïdes. En l’absence d’amour, des dissensions finirent par s’élever, aboutissant à des compétitions et des guerres. En ces temps reculés, on assistait à de semblables évènements en de nombreux points de l’univers. Ces ethnies, il est important que vous le compreniez, avaient été créées par d’autres, lesquelles avaient également tourné le dos à la lumière de l’Un. Les êtres des royaumes angéliques qui travaillaient à la création du Jardin d’Eden émanaient quant à eux des Elohims. Certains d’entre eux se retrouvèrent piégés dans ce qui se déroulait sur Terre et s’inquiétèrent des visites répétées des races reptoïdes et dinoïdes qui s’acharnaient à revendiquer la planète pour eux-mêmes. 

Si ces deux espèces étaient très différentes, une similarité dans leur nature leur permettait malgré tout de coexister, tant bien que mal sur la Terre. Leurs aptitudes en génétique aboutirent à de nouvelles créations. Regardez de face n’importe quelle grenouille actuelle, vous verrez le visage original du dinoïde. Les deux races commencèrent donc à collaborer et à concevoir, tout cela dans une sorte de compétition qui leur plaisait beaucoup. Bien que le dinosaure porte un nom d’influence dinoïde, il est en vérité une création des deux races. Produits d’un défi, les dinosaures devinrent plus grands et plus féroces. Avec l’augmentation de leur taille, les dents apparurent, les rendant aussi plus dangereux. 

Les animaux, faisant l’objet d’hybridations continuelles, se multiplièrent d’une façon spectaculaire. En de nombreux endroits de la Terre, la végétation, rapidement dévorée, laissa la place à des paysages désertiques. Les restes et les squelettes de toutes ces créatures encombrant les espaces, il s’avéra nécessaire de trouver une solution afin que ces matériaux retournent à la Terre. Les Reptoïdes et les Dinoïdes fabriquèrent alors des virus, des bactéries et des formes de vies parasitaires pour faciliter le processus. 

Des millions et des millions d’années s’écoulèrent de cette manière. D’autres visiteurs arrivèrent de diverses galaxies effectuant des séjours limités en raison de « hostilité d’un tel environnement. La Terre était envahie par les créations reptoïdes et dinoïdes, ce qui ne s’insérait pas dans le plan Elohim. Force était donc d’envisager une solution pour venir à bout de ces inventions, et ce fut bien plus difficile qu’on aurait pu le croire… Les Elohims décidèrent d’intervenir. Ils envoyèrent sur la planète des êtres qui changèrent de forme et entrèrent dans les eaux pour devenir ce que vous connaissez sous le nom de baleines. C’est sous cet aspect que les premiers mammifères arrivèrent sur Terre, ils furent d’ailleurs les seuls du genre pendant très longtemps.

Les baleines, capables de maintenir la lumière et le plan divin dans leur conscience, aidèrent les Elohims à poursuivre leur tâche et leur influence, alors même que les Reptoïdes et les Dinoïdes s’activaient à mener à bien leurs propres desseins. La forme de la baleine se mouvant dans l’eau n’interférait en rien avec ce que faisaient ces derniers sur le sol et tout le monde vivait dans une raisonnable harmonie. Les Reptoïdes et les Dinoïdes n’étaient pas conscients que les Elohims travaillaient par l’intermédiaire des cétacés. Un accord tacite autorisait donc deux développements parallèles sur la Terre. Ceux qui venaient avec amour et lumière étaient les messagers d’un schéma plus vaste, pouvant être utilisé comme une « charte » destinée à influencer les entités évoluant dans l’obscurité de ce côté-ci de la galaxie. Des évènements programmés dans le but d’apporter des changements majeurs finiraient par autoriser la mission du Rexégéna.

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna »par Valérie J. Barrow recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios 

 

 

Message contact Pléiadiens

téléchargement (7)

 

 

 

Bienvenue, mes amis. Je suis Alcheringa. Il y a longtemps que j’attends cet instant, je suis heureux d’être ici. Je connais chacun de vous depuis bien des vies. Voyez-vous, nous sommes tous connectés aux mondes des étoiles. Les représentations gravées dans ce rocher sont une source de curiosité  pour beaucoup, chacun ayant le sentiment qu’elles ont été faites par des êtres d’un autre monde.  C’est d’ailleurs le cas pour une bonne partie d’entre elles. Il y a des millions d’années, des êtres venus d’autre part, d’autres étoiles, ont visité la petite planète Terre. Ils ont influencé l’évolution génétique de ses créatures, comme celle des poissons, des mammifères et des insectes. C’est une planète en tout lieu habitée de forces de vie. Vous en êtes conscients, bien entendu. Il y a beaucoup de choses à expliquer mais le moment n’est pas encore venu. L’information arrivera graduellement car notre projet est plus important. Chacune des pièces trouvera la place qui est sienne dans l’ensemble jusqu’à former un vaste tableau, lequel sera reconnu et compris par ceux qui demeurent dans ce monde. Il existe pour tous un besoin manifeste d’appréhender la mère que vous nommez la Terre et qui nourrit chacune des vies qui l’habitent. Grande est la nécessité d’aimer et respecter la Mère Terre, de prendre soin d’elle. Je sais qu’au plus profond de son être chacun de vous trois l’admet et nous aidera à diffuser et répandre cette connaissance. Quelqu’un a une question à poser ? 

- Y a-t-il autre chose que nous devrions savoir au sujet de ce site? demanda Gerry. 

A-t-il besoin de protection ?

- Cet endroit a, de tout temps, été protégé. Nous continuerons à le faire jusqu’à ce que vienne le moment de le révéler au public. Ce lieu fort ancien détient les clés d’une ambition plus vaste. Ces images intégreront et accéléreront l’évolution de ceux, fort nombreux, qui se souviendront. C’est encore trop tôt, mais le moment approche.

- Y a-t-il quoi que ce soit que vous voudriez que nous fassions?

- En réalité, mon fils, vous répondez déjà à notre inspiration. Vous vous êtes spontanément offert à guider ces personnes, et pas seulement aujourd’hui pour cette rencontre que nous avons souhaitée. Il y aura beaucoup d’autres occasions où vous réaliserez que des mains invisibles sont à I’œuvre. Vous n’avez aucune raison de vous inquiéter, nous savons que vous désirez servir. Soyez attentif, mon enfant. Faites face aux problèmes à mesure qu’ils se présentent. Vous n’êtes pas seul : vous recevez une aide considérable sur de nombreux plans. Nous vous pousserons parfois un peu plus loin que ce dont vous avez l’habitude, il ne vous sera néanmoins jamais demandé d’aller au-delà de vos capacités. Sachez que dès que chacun de vous fait un pas dans sa vie, nous sommes avec lui.

Nous, du monde de la Lumière, venons à vous avec amour depuis une dimension divine. Nous vous demandons de ne pas avoir peur. Nous sommes prêts à vous assister et à répondre à vos appels. D’une manière ou d’une autre, vous serez toujours soutenus. Il n’y a rien d’autre à dire, à ce stade, que de vous inviter à continuer sur votre lancée. Je vais maintenant vous laisser et vous remercier de m’avoir accueilli aujourd’hui. Notre rencontre ici n’a rien d’une coïncidence, les choses vont bientôt évoluer ainsi que vous vous en rendrez compte. Que Dieu vous bénisse tous.

La présence d’Alcheringa s’estompa, me laissant flotter dans une chaude énergie. Gerry se leva, nous demandant de le suivre. Nous escaladâmes la montagne de Whale Rock, qui domine les eaux de Brisbane et, au-delà, Broken Bay. C’est un rocher plat présentant des marques très distinctes de pierres taillées dans ses parois. Nous dûmes, Karen et moi, baisser la tête dans notre progression tant était puissante la sensation de passer sous quelque chose. Au même instant, nous levâmes les yeux l’une et l’autre mais il n’y avait rien, bien sûr.

Etait-ce l’expression de notre imagination? Peut-être pas. Pourquoi avions-nous toutes les deux expérimenté les mêmes réactions à cet endroit ?

Mon cœur se mit à battre plus vite. Gerry confia être venu à cet endroit des quantités de fois, et l’avoir utilisé comme lieu de guérison. Des familles aborigènes avaient habité la zone alentour et pris leurs repas exactement là où nous nous tenions. Un côté du site était réservé aux affaires des hommes et l’autre aux affaires des femmes. Il nous montra ensuite une partie du rocher creusée comme pour servir de berceau. Les femmes aborigènes, il y a bien longtemps, auraient utilisée cette cavité pour enfanter. Karen décida de s’y allonger. Quelques minutes plus tard, elle semblait s’être endormie et ses yeux se mirent à bouger rapidement derrière ses paupières closes ainsi qu’ils le font quand nous rêvons. Je l’observai avec curiosité pendant un moment, puis elle se redressa, assise très droite et les yeux grands ouverts.- Qu’as-tu ressenti? lui demandai-je.- L’extase de l’accouchement, répondit-elle embarrassée, et en même temps, j’avais le sentiment d’être abandonnée tout en sachant que je n’étais pas seule … Gerry se rapprocha d’elle et la fixa avec des yeux soudain devenus immenses.

- Et le bébé ? interrogea-t-il.

- Je… je ne sais pas vraiment, bredouilla-t-elle d’une voix tremblante, prise de court par la question. A nouveau je fus habitée par la même sensation que j’avais éprouvée plus tôt, juste avant ma communication avec Alcheringa, d’être détachée de la réalité, sauf que cette fois c’était autre chose. Notre ami avança jusqu’au bord de la plate-forme surplombant Broken Bay. La nuit commençait à tomber et des lumières scintillaient en contrebas, dans la ville toute proche. Il se retourna et m’invita à le rejoindre. Puis il désigna la mer, une lueur perplexe dans le regard :

- Vous voyez l’endroit où se trouve ce petit bateau au milieu de la baie? déclara-t-il. Pour moi, c’est là que le vaisseau a coulé. Concentrez-vous sur lui, Valérie. S’il vous plait, essayez de retrouver la mémoire de cet événement. Instantanément la vision de mon existence dans ce temps lointain auquel se référait Gerry me parvint, lumineuse. Je pouvais la revivre par les yeux et les sentiments de qui j’étais alors : je vis mes mains qui se tendaient vers la surface de l’océan en même temps que le désespoir frappait mon cœur de plein fouet.

J’entendis des hurlements de terreur, des cris et des gémissements. Je ressentis le besoin impératif de me libérer de la douleur, de la peur et de la terrible sensation de perte qui  s’abattaient sur la personne que j’étais à cette époque. Le paysage était complètement différent de ce qu’il est aujourd’hui. Plus tropical, plus luxuriant et plus dense. La chaleur me suffoquait et je haletais dans l’air épais et presque liquide, comme si je respirais sous l’eau. Chaque souffle m’était douloureux. Mes bras tendus longs et décharnés étaient recouverts d’une peau d’un blanc bleuté presque transparent. Je sentais que ma tête était allongée. Un terrible sentiment d’accablement s’était emparé de moi : mon époux, mes enfants et un grand nombre de mes amis avaient été tués ! Comment une telle chose avait-elle pu se produire ?

L’incrédulité laissa la place à une forte impression de trahison, puis à la montée de la colère, expérience émotionnelle que l’être de ma vision n’avait jamais connue auparavant. Puis je pris du recul par rapport au courroux que cette femme vivait alors pour revenir à ma réalité propre, celle de Valérie. A mes côtés se tenaient Karen et Gerry, pantelants, au bord des larmes. Apparemment, nous venions de partager tous les trois et simultanément une sorte de traumatisme de groupe subi en un autre temps à Whale Rock.

Le voile alors se déchira davantage et des souvenirs plus précis affluèrent : je découvris que nous arrivions des Pléïades/Lyre, bien que notre origine première était un endroit dont le nom ressemble à Altaah. Nous étions venus paisiblement en mission divine sur la planète Terre et nous avions été attaqués par des êtres qui n’appartenaient pas à la lumière d’Amour, loin, en dessous de nous, une soucoupe pareille à un vaisseau spatial gisait, brisée, dans les eaux de la baie. La frayeur des occupants du vaisseau, gravement blessés et traumatisés, leur désespoir, résonnaient en moi comme si je partageais leur conscience. C’est alors que des dauphins apparurent en réponse aux appels à l’aide non formulés, poussant quelques personnes vers le rivage. Un autre vaisseau, celui sur lequel j’étais arrivée, planait au-dessus de la soucoupe accidentée, enquête des survivants. Exposés aux radiations du soleil de cette époque qui perçaient fortement malgré l’atmosphère poisseuse, ceux qui étaient déjà sur la berge hurlaient de douleur en cherchant un refuge pour se protéger, leur corps ne pouvant supporter ce genre d’émanations. Certains avaient subi de terribles lésions et je partageais directement leur agonie. Mes sens étaient chancelants et je tournai la tête.

D’autres, derrière moi, assistaient à la scène avec la même horreur, ils étaient tous extraterrestres, comme moi. Une personne du nom d’Eleura appartenait à notre groupe. Son mari, Ujeshet, était coincé sous une barre de métal qui s’était détachée du pupitre de commande du vaisseau gisant maintenant au fond d’un océan inconnu, Eleura attendait un enfant et elle « acheminait » la conscience du tout petit être vers Ujeshet tandis que celui-ci lui demandait télépathiquement : « Et le bébé? »Je me reliai à Ujeshet, lui adressant amour et sympathie.

Tandis qu’il me renvoyait son amour, une bruyante explosion se fit entendre. La vision s’arrêta et je fus instantanément de retour dans l’air du crépuscule de Whale Rock, mon regard plongé dans les yeux de Gerry Bostock. L’espace d’un bref instant, nous avions été, Gerry et moi, connectés par l’esprit comme je l’avais été avec Ujeshet dans cette autre vie : le Gerry de maintenant était l’Ujeshet de cet âge reculé. Je me retournai vers Karen et la même connexion s’établit : Karen était Eleura. Nous nous regardâmes les uns les autres, réalisant la raison de notre présence en ces lieux : nous devions y revenir afin de nous souvenir. Une merveilleuse étreinte scella notre réunion. Nous étions de vieux amis ayant réintégré ensemble la Terre d’aujourd’hui pour y vivre ce moment précis. Dans l’air du soir pourtant glacial, nous étions imprégnés de la chaleur de l’Amour Divin, au-dedans comme au dehors. Je me sentis bénie pour l’éternité quand nous joignîmes nos mains aux poignets des deux autres pour former deux triangles superposés en une ancienne forme de salut, origine de l’Étoile de David.

Nous levâmes nos bras entrecroisés vers les cieux dans un geste d’action de grâces. Loin, si loin, au-dessus de nous, la douce lumière des Pléiades brillait dans la nuit, caressant nos visages et séchant nos larmes comme le ferait une mère aimante en retrouvant enfin ses enfants depuis longtemps disparus. Dans le délicat et subtil moment de cette apaisante étreinte, nous reçûmes la guérison.

 

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca    – paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow 

Devenir conscient de la Merkabah

 

images (2)On ne peut devenir conscient par des moyens quelconques de ce qui est éternel et qui existe sur une autre dimension. Aucune répétition de techniques mécaniques en vue d’élever le niveau vibratoire d’une personne ordinaire ne peut atteindre la Surnature. Il n’est pas nécessaire d’être très éclairé pour comprendre qu’il y a des lois universelles qui protègent les valeurs sacrées de toute profanation. Aujourd’hui, l’être humain est d’une arrogance si démesurée qu’il estime qu’il est en  droit de tout savoir sans rien payer (de sa personne).

Donc, on ne devient pas conscient de la Merkabah en méditant sur notre divin nombril ou en récitant des mantrams en sanskrit ou en hébreu. Le vaisseau spirituel qui est enlisé dans notre dimension ne reconnaît pas nos codes car il est programmé dans un langage inviolable. Il faut d’abord réparer la rupture causée par l’accident originel.

N’est-il pas logique de remettre d’abord en état un véhicule accidenté avant d’essayer de le faire redémarrer ? Il y a un effort à fournir, et en l’occurrence, c’est l’égo qui doit se sacrifier.

Nombre de chercheurs de vérité s’enferment dans des systèmes cristallisés alors qu’ils ont au départ le désir sincère d’atteindre la libération. Innombrables sont les appelés mais où sont les élus ? Ce problème provient de la difficulté pour l’être humain, conditionné par les systèmes de pensée, de se représenter de manière simple le but de la vie. Il  a étudié les doctrines spirituelles et parfois il a pratiqué des techniques en vue d’un certain résultat, mais on ne lui a pas fourni les bonnes informations sur sa véritable nature. Alors, il a erré et s’est mille fois perdu dans la jungle des idées et des théories. Pourquoi cette quête sans fin ?

Il faut que l’être soit prêt à recevoir l’information ultime. Cette préparation exige beaucoup d’efforts, antérieurement accomplis, et ces expériences souvent pénibles ont rendu le coeur-conscience réceptif à des rayonnements universels plus subtils. Le système de la Merkabah est ainsi touché, à travers l’ouverture de notre coeur, et rien ni personne ne peut forcer ce processus.

Il faut savoir que l’univers est un corps électromagnétique multidimensionnel où tout ce qui existe est relié. Toutefois, il y a des zones déconnectées du cœur central où l’énergie divine ne peut plus pénétrer à cause du taux vibratoire trop ralenti. Le contact est si ténu avec ces zones rejetées en périphérie de la lumière centrale qu’on pourrait croire que ces zones n’ont simplement pas de réalité. C’est pourquoi l’attention des êtres divins n’est pas attirée par ces mondes tombés, tout comme nous ne sommes pas très intéressés par la vie des paramécies ou d’autres espèces microscopiques.  Or, nous ne sommes pas des paramécies, mais nous disposons heureusement d’un organe émetteur psychique qui peut envoyer des messages à travers l’espace. C’est à la suite d’une accumulation considérable de SOS émis à partir de la détresse de millions de cœurs qui ont prié pour un secours pendant des millions d’années que notre problème a été pris en compte. Mais il ne faudrait pas trop s’imaginer que nous sommes la cible d’une attention particulière car rien dans notre comportement bestial, primitif et égocentrique n’attire la sympathie des races angéliques, ni même des civilisations plus évoluées. Toutefois, des êtres de compassion ont capté notre appel et un plan de salut a été mis en place pour nous aider, pour autant que le karma l’autorise.

L’accumulation de nos signaux de détresse et de nos soupirs de douleur a formé une constellation, une nuée électromagnétique, à partir de laquelle il est possible à de grandes intelligences cosmiques d’émettre un signal en retour. Ce signal est la force en réaction à notre propre appel. Il ne peut pas être plus intense ou plus faible que l’émission d’origine, au vu de la précision des lois universelles.

C’est ainsi qu’il faut comprendre le salut et la rédemption. Nous en sommes les artisans. Il est hors de question qu’un « sauveur » vienne nous tirer miraculeusement d’affaire, car on peut seulement nous renvoyer la charge de compassion contenue dans l’appel que nous avons émis. Cela signifie qu’aucun salut de type messianique n’aura lieu sur cette planète. Si un tel évènement se produisait selon les apparences visibles, il s’agirait d’un intervention politique pour nous subjuguer, en complète violation des lois universelles. Le salut doit émaner de nous.

C’est pourquoi, malgré les promesses vaines des religions pour nous faire mijoter dans l’espérance tout en nous tenant ainsi sous contrôle, il n’y a pas de rédemption miracle. Ce que les hommes appellent Christ (ou grand avatar) est la réponse compatissante en retour de notre signal de détresse. Ce grand esprit collectif a pris la charge de stimuler et de structurer notre auto libération en venant sur terre à de nombreuses reprises depuis le fond des  temps, sous des noms de dieux divers, pour y confirmer et sceller la force de libération que nous avons nous-mêmes engendré.

On prétend que la constellation où nos prières se seraient accumulées est celle des Pléiades d’où l’activité constatée dans cette zone céleste comme en témoignent certains mythes antiques.

La porte des Pléiades pourrait être le chemin par lequel nous sommes arrivés jusqu’ici, mais il faut se représenter ces choses de manière intérieure car les Pléiades astronomiques ne sont qu’une illusion d’optique à partir de notre point d’observation et de conscience matérielle actuelle.

La Bible mentionne les Pléiades comme les mondes EDENIQUES de KIMAH (Livre de Job/ version hébraïque) et la mythologie grecque les appelle les Sept Sœurs. La principale étoile de cet amas d’astres dans la constellation du Taureau est Alcyone qui est mille fois plus brillant que notre soleil. On prétend également que nombre d’entités incarnées sur la terre en proviennent, et qu’ils sont par conséquent des humains-pléiadiens. Ils se distinguent par l’originalité de leurs travaux au service de l’humanité car ils ne sont là que pour faire avancer l’œuvre de délivrance.

Il y aurait beaucoup à dire sur les mythes autour des Pléiades dans les cultures anciennes.

Il faut s’ouvrir à la merveilleuse dispensation salvatrice que nous avons appelé de nos vœux et qu’il faudra finaliser concrètement, au lieu d’en rester à des rêveries spirituelles. Cette réalisation implique de prendre conscience de ce que nous sommes, non à la manière orientale qui parle du Soi évanescent, mais en intégrant la réalité de la Merkabah qui a été ignorée des enseignements spirituels aujourd’hui obsolétes. Il faut donc d’abord se débarrasser des idées fausses.

Comment s’ouvrir à la conscience de la Merkabah mutidimensionnelle ? Peut-on étudier la technologie sacrée du vaisseau céleste comme on étudierait une science physique ? Si les méditations planantes et les techniques ésotériques ne servent plus à grand chose, que peut-on faire pour s’élever ?

Les grands instructeurs spirituels du 20 ° siècle l’ont clairement affirmé : il faut une mutation radicale, une conversion absolue de notre vie intérieure. Sinon, nous continuons à tourner dans la cage de l’évolution qui revient au point de départ, un cycle après l’autre.

Pour les êtres qui n’ont pas encore effectué les protocoles préliminaires d’une reconnection avec la source d’information universelle, le programme interne de l’atome germe du cœur n’est pas encore assez sensible aux influx qui lui parviennent depuis l’espace de l’univers interne. Sa conscience demeure attachée à la représentation spatio-temporelle extérieure.

Il est probable que ce que nous racontons ici lui paraisse déraisonnable ou incompréhensible. S’il est un chercheur de vérité sérieux, il a déjà enregistré les données de la spiritualité conventionnelle qui parle de « s’unir au soi supérieur » ou un discours similaire. Or, cette phraséologie floue dissimule un grave malentendu. Il faut toujours se dire que ce qui est enseigné à haute voix sur les places publiques ne peut pas être la vérité. C’est au mieux une approche.

En ce monde, « la vérité n’a pas de pierre où reposer sa tête ». La connaissance de la Merkabah est un secret ultime qui n’était révélé qu’aux initiés s’étant préparé au « Retour vers le Père », ce qui signifie, que ce mystère ne s’ouvrait que pour ceux qui avaient accompli la mutation de conscience qui permet de se relier au champ électromagnétique de la Surnature. Cette conversion énergétique est sous jacente dans les conseils de la sagesse traditionnelle, du point de vue moral et psychologique, mais cette sagesse est adaptée à l’égo qui y voit un tremplin pour son propre développement. Il n’y a rien de mal à cela. Ce développement peut mener jusqu’au contact avec le soi disant « moi supérieur » qui est le surmoi subconscient, que les enseignements orientaux décadents de « l’âge noir » confondent avec le véritable Soi divin. C’est ce qu’on appelle aujourd’hui la « réalisation du soi » qu’on propose en pochette surprise, généralement à l’appui d’une discipline de méditation yoguique ou védantique. La plupart des gourous indiens et asiatiques sont sur cette voie, chacun  selon son niveau et sa sincérité. Mais la sincérité n’est pas la vérité. Ne vous attendez pas à ce que ces maîtres vous montrent comment devenir conscient de la Merkabah car ils n’ont pas connaissance de la réalité structurelle du vaisseau de l’âme. Ils peuvent au mieux interpréter cette idée selon les connaissances du yoga ésotérique au sujet des corps subtils. C’est pourquoi le new age a confondu le corps causal qui est l’enveloppe aurale bien connue des théosophes occultistes, avec la Merkabah.

La merkabah immortelle n’est pas soumise au processus d’évolution dans le temps. On ne peut donc pas la « développer » à force de visualisations. Elle n’est pas sur notre dimension, et on ne peut donc pas la contacter par des techniques aussi ésotériques soient-elles. Il faut apprendre la méditation attentive.

Par contre, l’esprit peut s’éveiller à la conscience de la Merkabah lorsque le cœur reçoit de l’intérieur des informations en réponse à son désir de délivrance. Ces informations de nature électromagnétiques subtiles reprogramment le système actuellement en panne. Il faut pour cela que l’avidité égocentrique ait fait place à un attitude nouvelle, de réelle ouverture, de bonté, et de détachement des ancrages lourds de l’existence incarnée. Il n’y a rien à accumuler mais il faut plutôt s’alléger de tout le superflu. Sur ce chemin, tout ce qui n’est pas strictement nécessaire au voyage est un fardeau inutile qui doit être déposé – c’est le lâcher prise. En cela, la sagesse traditionnelle dit vrai. La simplification de l’existence pratique, la mise en veilleuse du cinéma émotionnel et psychologique, et surtout l’intensification constante du désir de Retour, forment la base de ce qu’il faut accomplir.

De nombreux chercheurs sont bien orientés, mais ils manquent encore de confiance. Ce doute provient de l’ignorance de la réalité de la Merkabah individuelle. Savoir, au moins théoriquement, que le vaisseau de notre âme attend qu’un conducteur en reprenne les commandes, c’est se reconnecter avec le programme de notre système. Ce n’est certes pas encore l’accomplissement, mais cela en constitue le stimulant à l’allumage, c’est à dire le désir de partir en voyage vers la source de l’univers. Sur cette base, il est bien plus facile de comprendre la nécessité d’une mutation et d’intégrer les données nécessaires à une transmutation de notre organisme jusqu’à l’état que les hermétistes ont nommé « le corps de gloire ». Cette transmutation de l’organisme mortel en un double immortel peut prendre du temps, mais le commencement est déjà un accomplissement.

Lorsqu’un nouveau corps de pure essence énergétique est engendré sur le canevas de notre forme physique atomique, alors, la Merkabah va disposer d’un conducteur à sa mesure, capable de s’élancer vers les dimensions de l’univers interne dans une grande liberté de mouvement. C’est pourquoi ceux qui parlent de « mutation de conscience » devraient concevoir à quoi cette mutation doit aboutir concrètement. Il faut un programme clair et précis pour un résultat en concordance.

Le but de la vie est d’accomplir le voyage de retour vers les dimensions intérieures de l’univers absolu. Pour cela il faut un véhicule : nous l’a         vons déjà, c’est le vaisseau Merkabah, ainsi nommé traditionnellement d’après la science secrète des sumériens dont la civilisation connue sur notre dimension terrestre fut une porte de retour vers l’origine. Sumer est la base spirituelle interdimensionnelle reliée aux Pléiades, les mondes édéniques d’où afflue l’énergie divine féminine de la « mère » qui veut restaurer son enfant dans sa condition d’homme-dieu. (l’aide est prodigué par l’aspect « maternel » du divin en réponse à l’appel de l’enfant perdu)

La Merkabah aurait donc sa source énergétique dans les Pléiades. Lorsque le vaisseau se réanime, toutes les constellations s’illuminent aux yeux de l’âme sur la voûte du ciel intérieur de la Merkabah. La tradition fixe le nombre de constellations majeures à douze en raison de la structure du cercle des douze foyers stellaires internes. L’astrologie n’est donc qu’une projection extérieure, mais dans le futur la science des astres redeviendra une astrosophie intérieure.

« Et je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre, car l’ancien ciel et l’ancienne terre avaient disparu » (Livre de l’Apocalypse). Cette parole exprime l’idée que notre ordre ancien devra laisser le champ à l’ordre universel. Il est donc vain de poursuivre un idéal terrestre déconnecté de notre origine, car cette planète n’a pas d’enregistrement sur les tables de l’éternité. Il faudra en partir un jour.

Lorsque les « prophètes modernes » nous incitent à prier et à nous unir pour « sauver le monde », il s’agit d’une diversion puérile, car ce n’est pas le monde mortel qui doit être sauvé. La terre (notre corps provisoire) passera et les cieux (les cycles) passeront.

La terre sacrée c’est notre corps spirituel dont notre conscience est le firmament intérieur qui est comme la coupole du vaisseau merkabah. Les anciens hindous ont nommé ce ciel intérieur « Lipika ». La Lipika est la voûte céleste intérieure par laquelle le conducteur de la Merkabah s’oriente à travers les dimensions de l’univers. Lorsque nous regardons le ciel par une nuit étoilée, c’est l’apparence projetée au dehors de notre ciel interne que nous contemplons. Ce ciel est l’image extérieure de la Lipika étoilée. Chaque point lumineux est un foyer magnétique qui diffuse un certain type d’information énergétique. Lorsque l’être s’engage dans le retour vers les univers multidimensionnels de l’univers interne, il peut régler sa marche en direction de ces foyers lumineux – univers inconnus qu’il est libre d’explorer. Imaginer cette liberté spirituelle totale c’est réaliser également la nature tragique de notre emprisonnement dans la dimension formelle. Pour ceux qui sont issus de la racine de la « volonté de Caïn », l’aspiration au grand large se manifeste par un désir irrépressible d’inventer des moyens d’évasion en relation avec l’expérimentation la plus téméraire. A l’opposé, pour les âmes qui sont de la racine de la « lumière d’Abel », cette aspiration prend une forme religieuse et dévotionnelle en relation avec la magie de la lumière comme on le voit dans l’engouement actuel pour les apparitions astrales lumineuses.

S’ils veulent retrouver la science et la puissance (Caïn) et la lumière paradisiaque (Abel), les deux types humains doivent apprendre à réanimer la Merkabah.

Sinon, la connaissance mentale de l’un est aussi vaine que l’amour sentimental de l’autre.

La technologie sacrée de la Merkabah repose sur des processus électromagnétiques très complexes dont nous n’avons aucune compréhension dans l’état actuel des découvertes et des rares révélations sérieuses. Il faudrait observer le système à partir d’une clairvoyance supérieure, tenant à la fois de la rigueur du physicien et de l’intuition du mystique. Certains disposent de ces qualités mentales et spirituelles, mais il leur manque le pouvoir de clairvoyance adéquat, qui, on l’aura compris, n’est pas du même registre que la clairvoyance occulte, ni de l’ordre de la lecture akashique. De ce fait, parce que nous manquons d’informations « scientifiques » sur la Merkabah, des explorateurs de sensibilité médiumnique s’autorisent à appeler Merkabah ce qui n’a aucun rapport avec le vaisseau divin.

Les gens qui rejoignent les groupes de méditation « merkabaresque », en reviennent inévitablement déçus.

La Bible dit : « Mon peuple se perd par manque de connaissance véritable, la connaissance du Salut ». Mais qui se préoccupe des avertissements bibliques « vieillots » dans notre société de consommation et de zapping ? Pourtant si le candidat à l’initiation de la « Merkabah new age » prenait seulement la précaution de lire – ne serait-ce qu’en français -  la « vision du Char » dans le Livre d’Ezéchiel, il réaliserait que les marchands de Merkabah en solde sont loin du compte avec leur champ aurique en forme de tétraèdre. Attention à la « cristallisation » magnétique !

Nous n’avons pas la prétention d’en savoir beaucoup plus, mais nous voulons inciter à la prudence là où il n’y a pas de rigueur.

La vulgarisation de notions sacrées, a toujours été le signe d’une décadence irréversible dans les civilisations anciennes. Nous ne pouvons certes pas revenir en arrière, car les portes sont fermées. Pour en revenir à quelle tradition  d’ailleurs ? Il faut avancer vers l’ère nouvelle.

Que les spéculations du new age nous soient au moins l’occasion d’une clarification et elles auront servi à quelque chose !

Certains trouveront cet essai de clarification impropre à les conduire à la réalisation dont ils rêvent, et ils voudront malgré tout, faire l’expérience « d’éveil de la Merkabah » qu’on leur propose sur internet ou dans les livres de Drunvalo. Ils voudront essayer de « décoller ».

Il faut qu’ils sachent que le programme de méditation Merkabah n’est pas simplement une erreur de dénomination, mais une emprise spirituelle qui peut être aliénante. 

Les forces lucifériennes ont lancé le programme de la « grille christique planétaire » pour mettre nos corps énergétiques sous tension dans un filet électromagnétique.

A l’aide de méditations canalisées dans un certain sens, et qui cristallisent nos champs magnétiques, on se retrouve « collés » sur la trame collective comme des mouches. Cette mise en réseau planétaire enchaîne les âmes à la grille énergétique inférieure, au nom de « l’amour du monde », bien entendu. 

Notre approche de la Merkabah semblera compliquée et théorique aux esprits avides de « réalisation » et de sensation. 

Quant au chercheur sérieux, il comprendra à la lecture de la « vision du Char d’Ezéchiel » que la Merkabah n’est pas un amusement expérimental, mais qu’il s’agit d’une technologie électromagnétique sacrée.

Dans nul autre domaine la parole « il ne faut pas jouer avec le feu » s’avère plus à propos.

La Merkabah est un « char de feu » électromagnétique, ce feu puissant qui transféra le prophète Elie dans la dimension de l’immortalité.

Pour nous harmoniser en toute sécurité avec ce haut potentiel énergétique, nous devons accomplir certaines procédures de préparation.

La première est d’ordre moral : il faut tisser une combinaison de lumière.

Cela s’effectue grâce aux actes justes qui découlent d’un comportement profondément bon. Si cette bonté authentique s’appuie sur une connaissance des lois universelles, elle ne risque pas de dériver en sentimentalité qui est une parodie de l’amour vrai.

Pourquoi imiter l’amour ? Le Cantique des Cantiques dit : « N’invitez pas l’amour avant qu’il le veuille ».

Le monde est rempli d’imitations mystiques, idéalistes et humanitaristes. Or, la bonté véritable ne consiste pas à porter les maux du monde, mais à retourner vers l’amour absolu en s’allégeant de tout ce qui empêche l’être de déployer ses ailes. 

Certains auteurs spirituels ont insisté sur le sacrifice de soi à la manière du mysticisme de l’ère des Poissons. Mais il n’y pas d’autre sacrifice rédempteur que celui que l’on rend à l’esprit éternel qui est en nous-même, selon le premier commandement : « Tu aimeras Dieu de tout ton cœur ».

Or pour « aimer Dieu », la source interne de notre vie, il faut désirer s’en rapprocher.

La bonté libératrice réside donc dans un désir constant du retour à notre origine divine.

L’amour du monde et de ses créatures n’est qu’une conséquence, et encore faut-il veiller à ne pas être injuste en donnant de la force-amour à des êtres que les lois universelles ont rejeté en périphérie à cause de leur propre volonté de rupture.

Eprouver de « l’amour inconditionnel » pour le plan terrestre et les êtres qui y sont emprisonnés à cause de leur révolte obstinée, ce n’est pas servir l’harmonie universelle.

Seul celui qui s’est délivré de l’emprisonnement terrestre – par une confiance totale dans l’amour  -  peut aider ses semblables en les attirant à un niveau supérieur, et non pas en se laissant capter vers le bas.  

Lorsque Jésus déclare : « Nul n’est bon, pas même un seul », cette leçon indique que malgré tous nos efforts de bonté humanitariste, religieuse et sentimentale, nous sommes encore très loin de la véritable Bonté.

Il faut donc désirer retourner vers la Source  – quelle que soit la manière dont on le formule, selon que l’on est religieux ou philosophe. Dans ce désir de retour réside la véritable bonté dont les fils d’or tissent le corps de gloire sur le canevas de notre forme physique. 

Ce désir de la vie absolue induit une transformation cellulaire et atomique. C’est ce que les anciens initiés ont nommé « le tissage de la robe nuptiale » – le corps de lumière.

Notre aspiration constante à la vérité, attire dans notre être des informations de haute intensité qui reprogramment l’organisme entier dans la direction d’une mutation.

C’est ainsi que se renoue le contact entre l’être incarné et la Merkabah. En l’absence de cet effort, le discours spiritualiste n’est qu’un rêve. 

Donner une orientation totalement spirituelle à notre vie. C’est le principe de la procédure préliminaire pour renouer avec la Merkabah qui est le vaisseau grâce auquel le dieu humain peut reprendre sa place dans la hiérarchie universelle. 

 

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans le vie humaine. 

RACES GALACTIQUES (vague Pléiadienne8)

 

 Vénusiens ( vague Pléiadienne)

 

RACES GALACTIQUES (vague Pléiadienne8) dans PLEIADIENS (TERRE) images-41Origine : Planète Vénus du système Solaire.

Il y a des dizaines de milliers d’années, les ancêtres des Vénusiens ont vécu sur Terre dans une civilisation appelée la Lémurie.

 Ils ont construit un grand empire et développé la science et la technologie sur le planète mais finalement ils ont dû partir (NdT: on peut mettre cette information en relation avec les races Lyriennes et Draconiennes: l’une de ces deux races les a peut être contraint à l’exil. Puisque les Draconiens ont été présents lors de la création de l’ancienne Lémurie, et les Lyriens qui avaient visité la Terre bien auparavant et en étaient repartis, ils sont revenus à l’époque de la nouvelle Lémurie et en ont chassé les Draconiens. Où les Vénusiens s’inscrivent-ils dans cette histoire? Cela reste à être précisé). Les Vénusiens sont des monothéistes et croient en un Dieu « Innommable » terme qui, assez étrangement, fait écho au Judaïsme. 

Le monde des Vénusiens n’est pas situé sur Vénus exactement, mais dans un monde plus large qui englobe Vénus, situé à un niveau de fréquence plus élevé. Sanat Kumara et ses frères kumaras sont venus la première fois sur Terre de Vénus comme des êtres éthériques. Bien que non physiques, les Vénusiens sont mortels. Ce sont des êtres éthériques qui sont capables de se rendre physiques soit avec la seule force de leur esprit, soit en utilisant des instruments spéciaux qu’ils portent sur leurs ceintures. Ils peuvent se matérialiser en n’importe quelle forme d’animal ou race lorsqu’ils prennent forme physique. Ils se considèrent eux-mêmes comme des frères et sœurs des humains. Leur race, les Nors, vit dans plusieurs systèmes stellaires. Ils ont des bases et des colonies sur Mars et Vénus. Ils ont aussi une base sur la Lune, ainsi que de nombreux autres groupes d’extra-terrestres. 

Les autres groupes d’extraterrestres utilisent souvent Mars et Vénus comme point de ralliement parce que ce sont les planètes les plus proches de la Terre .Leurs vaisseaux sont contrôlés manuellement, automatiquement, ou par la pensée. Les Vénusiens qui contrôlent le vaisseau sont plus doués en science mentale que le reste des leurs. Beaucoup de vaisseaux voyagent au voisinage de la Terre sans que la plupart des gens ne les voient, à moins qu’ils ne soient clairvoyants ou que les vénusiens ne choisissent de matérialiser leurs vaisseaux. Ils utilisent sept types différents de vaisseaux en plus des vaisseaux mères qui transportent leurs petits vaisseaux (NdT: certains vaisseaux ont été photographiés par le contacté Adamski). Cinq types de ces vaisseaux transportent des personnes, deux types sont de nature robotique. Deux types de vaisseaux ont la forme d’un croissant, comme un disque à qui il manquerait un morceau. Un autre a la forme d’un cigare et mesure 300m de long pour 75m de large. Un autre type a la forme d’un beignet. Les trois autres types sont sphériques ou en forme de balle.

 Omnec Onec (qui prétend être Vénusienne, voir ci-dessous) décrit largement leur mode de vie sur leur planète. Les Vénusiens ont semble-t-il connu des périodes de guerre intenses, leurs civilisations s’étant plusieurs fois détruite pour recommencer à zéro dans les précédents dizaines de millions d’années. A cette époque ils vivaient sur le plan physique de leur planète. Puis, ils ont fini par atteindre un état d’équilibre et d’harmonie et leur planète est entrée dans un « âge d’or ». Leur état de conscience supérieur a permis à l’ensemble de leur civilisation un glissement dimensionnel, transportant depuis plusieurs millions d’années leur vie physique vers le plan éthérique où ils résident depuis lors. (NdT: ces histoires de civilisation qui se détruisent et recommencent tout à zéro, font penser à celle des Lyriens. Ce n’est qu’après avoir atteint la puissance spirituelle à l’égale de la puissance technologique que ces civilisations ont pu trouver la stabilité)

  A l’heure actuelle, Vénus serait habitée (bases extra-terrestres occupées par des entités physiques comme le disent les Vénusiens eux-mêmes?) par des entités physiques humaines et reptiliennes, sous la surface, et par conséquent en sécurité, loin des conditions de surface extrêmes. Des colonies de surface existeraient dans des villes « biodomes », alors que d’autres vivraient dans la contrepartie d’anti-matière de Vénus, qui se situe dans un univers parallèle. 

Dans cet univers parallèle d’anti-matière, Vénus ferait partie d’une alliance de 12 planète appelée l’alliance Koldasienne, selon certains contactés.

 Parlons des Vénusiens originels, ceux qui vivent sur le plan éthérique. Leurs patrouilles spatiales sont sous le contrôle d’un Conseil composé de représentants des planètes avancées, la Fédération des Planètes.

Les patrouilles exécutent les ordres du Conseil Galactique et peuvent servir de force armée dans certains cas extrêmes – probablement, dans les conflits avec les Draconiens lors des blocus du système Solaire. 

Les vaisseaux sont lourdement armés avec des rayons désintégrant qui, en comparaison, rendent la bombe H aussi désuète que des arcs et des flèches. Ces armes ne sont presque jamais utilisées mais sont disponibles en cas d’urgence. Ils gardent les planètes arriérées comme la Terre contre les menaces extérieures. Ils nous apportent aussi des informations éthiques et scientifiques quand c’est le moment qui convient, selon les lois universelles. Leurs équipages sont constitués d’hommes et de femmes, et les familles voyagent souvent ensembles.

 Leur mission est d’aider la race humaine à développer les niveaux matériels, mentaux et moraux.

Les Terriens ont eu des contacts avec des êtres de Vénus depuis au moins 18,5 millions d’années, parce que Sanat Kumara, le Logos de la Planète Terre – autrement dit la conscience planétaire à laquelle appartiennent toutes les âmes de toutes les lignées d’évolution minérales, végétales, animales, humaines et autres – est venu de Vénus avec 105 frères kumaras pour fonder la Hiérarchie Spirituelle de notre planète. (mythe new age !) 

Vénus est une planète soeur de la Terre et elle incarne le principe d’amour. C’est une planète sacrée qui sert de grande soeur en terme planétaire. Jésus serait venu de Vénus, de même que Bouddha, parce qu’ils étaient des kumaras, selon le mythe du nouvel age. Ils formaient le plus grand groupe d’extra-terrestres opérant dans le système Solaire. Leur apparence est celle de races Terrestres Nordiques, d’après ce qu’ils en disent, et selon des contactés comme Adamski.

Bonchour, mon nom est Omnec Onec.

Che viens de la blanète que vous connaissez zous le nom de Vénus. Ch’aimerais vous dransmettre des saludations Vénussiennes qui zignifient:

« Que soient l’Amour et les Pénédiczions »

OMNEC ONEC est une vénusienne teutonne qui prêche sur internet. De l’amour elle en a à revendre. Elle a été transportée sur terre par un vaisseau depuis le plan astral, et après une éducation au Tibet (mais c’est bien sûr!), elle a « emprunté » le corps d’une petite fille accidentée. A moins que ce ne soit le contraire…

Son enseignement new age est bien moins fort que son culot, mais on pardonne tout à une fée de Vénus descendue pour nous sauver, Agh zo ?

Alors, nous les terriens, nous la saluons :

Baraka Bashad, fraülein Omnec !

 

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans la vie humaine. 

Les Enfants du nouveau rêve

Une interview de Drunvalo Melchizedek par Diane Cooper.

Les Enfants du nouveau rêve dans ENFANTS INDIGO images-8Diane : Ainsi Drunvalo, qui sont ces « Enfants du nouveau rêve » à propos desquels vous êtes si enthousiaste ?

Drunvalo – Il y a trois différentes sortes d’enfants qui émergent dans le monde aujourd’hui que j’ai pu identifier. Les premiers sont appelés : « les enfants super psychiques de Chine ». Les seconds sont appelés les «  enfants Indigo  », et les troisièmes « les enfants du sida ». Nous avons déjà parlé des premiers, « les super psychiques de Chine », dans les séminaires « Fleurs de Vie ». Si vous vous souvenez, ces enfants ont été découverts en 1984, alors que l’un d’entre eux a été trouvé avec des facultés psychiques incroyables. Les chercheurs ont réalisé tous les tests psychiques que vous pouvez imaginer qui furent, à chaque fois, à 100% justes. Quand bien même vous retourniez des cartes dans la pièce d’à côté, il pouvait parfaitement savoir ce qu’il y avait sur les cartes. Aussi le magazine Omni a été en Chine et a écrit un article sur cette découverte. Ils trouvèrent un enfant, puis un autre. Lorsque cela survint en 1984, ils crurent que c’était un canular. Aussi firent-ils des expériences comme mettre 100 enfants dans une pièce, prendre un livre, en déchirer une page au hasard, la froisser et la mettre sous leur bras – ces enfants pouvaient en lire chaque mot. Ils ont fait test après test, et la réponse était toujours parfaite. La réponse ne s’est pas arrêtée là. Ces enfants ne se trouvent pas seulement en Chine. Ils sont répandus partout dans le monde. J’ai personnellement parlé à des parents qui m’ont demandé « que devons nous faire… j’ai un enfant qui sait tout ? ».

Je crois que Lee Caroll appelle les enfants qui sont nés ici, aux Etats Unis, « les enfants Indigo ». Je pense personnellement que ces enfants proviennent de la même source, mais je n’en suis pas assuré. Cela paraît être deux groupes séparés, incroyablement psychiques et surprenants. C’est le troisième groupe qui m’intéresse le plus, celui des « enfants du sida ».

Il y a 10 ou 11 ans un enfant est né au Etats Unis avec le Sida. A la naissance, puis à 6 mois, il fût testé positif. Une année plus tard il était encore positif. Alors ils ont cessé de le tester jusqu’à ce qu’il ait 6 ans. Ce qui fût surprenant c’est que le test indiquait qu’il était complètement libéré du sida. En fait, il n’y avait aucune trace qu’il ait pu avoir le sida ou le virus HIV un jour.
Il fût emmené à Ucla (Université de Los Angeles) pour voir ce qu’il en était et les tests montrèrent qu’il n’avait pas un ADN humain normal. Dans l’ADN humain nous avons 4 acides nucléiques qui se combinent par groupes de 3 formant 64 schémas – ou patterns – différents, appelés codons. Où que ce soit sur la planète, l’ADN humain comporte 20 codons « branchés »(activés), les autres étant « débranchés »(désactivés), excepté 3 d’entre eux qui sont les codes d’arrêt et de démarrage, tout à fait comme pour un ordinateur. La science a toujours supposé que ceux qui étaient débranchés étaient de vieux programmes du passé. Pour ma part, j’ai toujours considéré cela comme les programmes d’application d’un ordinateur. Cependant ce garçon avait 24 codons branchés, 4 de plus que n’importe quel autre être humain. Après ils ont testé ce garçon pour voir la force de son système immunitaire. Ils mirent une dose de sida véritablement léthale dans une boite de Petri et la mélangèrent avec quelques unes de ses cellules, et elles demeurèrent complètement indemnes. Ils cherchèrent à atteindre la dose léthale de la préparation et en vinrent à 3000 fois plus qu’il n’en fallait pour infecter un être humain, et ses cellules restèrent complètement indemnes. Puis ils commencèrent à tester son sang avec d’autres choses comme le cancer et ils découvrirent que cet enfant était immunisé contre toutAlors ils ont trouvé un autre enfant avec ces codons branchés, puis un autre, puis un autre, puis 10 000, puis 100 000, puis 1million et, arrivés à ce point l’Université de Los Angeles, en analysant des tests ADN du monde entier, estime que 1% de la population du globe a le nouvel ADN. Ce qui correspond approximativement à 60 millions de personnes qui ne sont pas humaines selon les vieux critères. (note webmaster : et ceci est écrit début 1999. Que peut il en être aujourd’hui en 2008 ?)

Diane – A-t-on trouvé cette activation de nouveaux codons chez les enfants nouveau-nés seulement ?

Drunvalo – Bien, c’est surtout chez les enfants, mais maintenant on trouve aussi des adultes avec cela – tout à fait comme la théorie du centième singe. Maintenant toutes sortes de personnes sont concernées par cela et c’est en train d’augmenter rapidement. Souvenez-vous, cela a commencé il y a juste 5 ans avec presque personne et maintenant cela se répand comme une maladie. C’est comme une épidémie – ça n’en est seulement qu’à son commencement. Un autre aspect de cette question concerne le nouveau livre intitulé « Le Code de la Bible » qui traite la version hébraïque de la Bible à travers un programme informatique spécial. Si vous allez à la page 164 de ce livre cela montre ce qui advint quand ces chercheurs mirent le mot « sida » dans le programme. Lorsqu’ils ont fait cela le programme de décodage fournissait des mots comme « HIV », « dans le sang », « le système immunitaire », « mort » – toutes choses que vous pouvez penser voir autour du mot « Sida ». Mais, en bas dans un coin, il y avait une phrase qu’ils n’ont pas compris et qui disait : « La fin de la maladie ». Je crois que c’est ce qui arrive ici.

La science a établi qu’on trouve tant de gens disposant de ce nouvel ADN étranger, qu’ils croient maintenant qu’une nouvelle race humaine est en train de naître sur Terre aujourd’hui et qui, apparemment, ne peut tomber malade. Maintenant, ce qui est réellement inconcevable – ils croient que c’est une réponse très spécifique des corps émotionnel et mental – une onde de forme venant de l’extérieur du corps produit la mutation de l’ADN d’une certaine manière.
Nous nous sommes rencontrés avec Gregg Braden qui fût un des premiers à écrire sur ce sujet et nous croyons qu’il y a 3 parties dans ce phénomène. La première est celle de l’esprit qui voit l’unité. Il voit la  Fleur de Vie . Il voit toutes choses interconnectées dans tous les cas. Aucune chose n’est vue comme séparée. La deuxième partie correspond à être centré dans le cœur – à être dans l’amourEt la troisième chose est de rester en dehors de la polarité – de ne jamais juger le monde. Aussi longtemps que nous jugeons le monde comme bon ou mauvais, nous sommes dans la polarité et nous restons dans la condition de chute. Je crois que ces gens (dotés du nouvel ADN) se tiennent hors de tout jugement et sont dans un état où ils voient toute chose comme une dans un ressenti d’amour. Quoiqu’ils fassent à l’intérieur d’eux-mêmes, cela produit une onde de forme qui, lorsqu’elle est vue sur l’écran d’un ordinateur, semble presque identique à une molécule d’ADN. Au point que les chercheurs pensent que c’est par la véritable expression de leurs vies que ces gens élaborent les programmes de leur ADN – par résonance – et changent ces 4 codons, et ce faisant, deviennent immunisés contre la maladie. Ce qu’ils ne savent pas, et c’est à cela que beaucoup de chercheurs aboutissent, c’est que peut-être ils sont immunisés, mais peut être il y a-t-il autre chose. Ils pourraient être immortels, qui sait. Peut-être qu’il y a d’autres caractéristiques auxquelles nous n’avons pas encore songé. Je me demande s’ils sont tous reliés les uns aux autres ? Est-ce que ce n’est pas sous forme de connexion télépathique que ça se passe ?

Diane – Avez-vous rencontré certaines de ces personnes ? Sont-elles accessibles ?

Drunvalo – Eh bien ! Je connais cela depuis 2 ans et j’ai personnellement suivi ce chemin, et je pense que je me suis installé dans ce qu’ils font. Je suis allé dans le merkabah et j’ai demandé à mon esprit subconscient de changer mes codons de la même façon, et depuis que j’ai commencé à faire cela il y a 2 ans, je n’ai pas été capable de tomber malade. Je ne sais pas si j’ai été capable de les changer ou non, mais je me doute que le seul moyen de le savoir serait de faire un test ADN.

Cependant j’ai été exposé à toutes sortes de choses et quand quelqu’un tombe malade, je me mets tout près exprès et j’essaie d’attraper sa maladie. J’ai essayé de tomber malade et je n’ai pas pu. Je ressens quelque chose qui vient. Ca pourrait durer une heure peut-être, et après ça s’en va. Ce qui est intéressant c’est que l’on a à peine trouvé ce nouvel ADN chez les enfants « super psychiques » de Chine – zéro à peu de chose près. On en a cependant trouvé en Russie et aux Etats Unis. Il semble y avoir des « poches » de cela, et si ce que nous pensons est vrai, cela a quelque chose à voir avec une réponse très spécifique due au fait que de plus en plus de personnes sont dirigées vers le Nouvel Age.

Diane – Pensez-vous que ces gens créent inconsciemment un changement dans l’ADN ?

Drunvalo – Je pense que quelqu’un a fait le chemin – un enfant l’a fait quelque part. Et puis cela s’est installé dans la grille et maintenant c’est dans le subconscient de la terre et se trouve accessible à n’importe qui. A chaque fois que cela arrive je pense que, d’une façon ou d’une autre, les gens ont connecté cela à un niveau subconscient au cours d’une profonde méditation et prière, et réalisé le changement. Une nouvelle race est en train de naître et c’est un des plus remarquable phénomène qui soit arrivé sur cette planète ! C’est incroyable que personne ne semble connaître quelque chose à ce propos jusqu’à maintenant.

Diane – Bien, vous êtes le seul que je n’ai jamais entendu parler à ce sujet !

Drunvalo – Bien, j’ai fait des recherches sur cela pendant 2 années, et j’ai attendu pour en parler d’être sûr que cela soit réel. Dans le livre appelé « Les enfants Indigo » il y a eu une recherche très étendue sur ces enfants. Il y a des sites [web] où vous pouvez aller, si vous êtes parents, et où ils peuvent commencer à vous interviewer pour savoir exactement ce qui se passe avec votre enfant. Comme je l’ai dit précédemment, ces enfants savent exactement ce que vous ressentez et ce que vous pensez. Vous ne pouvez rien leur cacher. C’est réellement stupéfiant ! Je vois ça comme un phénomène semblable au phénomène E.T., si ce n’est qu’ils ne sont pas venus ici en vaisseaux de l’espace – ils sont venus ici avec leur corps spirituel en réalisant personnellement cela dans le cadre d’un cycle évolutif de la Terre et en se joignant à nous. J’ai souvent pensé que lorsque l’esprit vient du côté droit de la planète – Japon, Chine ou Tibet par exemple – l’être incarné en prend les caractéristiques psychologiques (de ces gens), et s’ils viennent du côté Ouest – le côté logique (c’est-à-dire les caractéristiques physiques) - alors l’ADN engage un changement. Mais c’est juste une spéculation de ma part. Je suis seulement en train d’observer cela et d’essayer. Pour les ateliers, je vais à Seattle et à Denver en juin, et je vais amener quelque chose que j’ai appris avec d’autres et je vais enseigner aux gens la façon d’accéder actuellement à cela et de réaliser le changement. Je pense que je sais – ou que j’en suis très près.

Diane – Est-ce que cela a quelque chose à voir avec le fait de vous mettre vous-même dans un certain état de conscience ?

Drunvalo - Oui, c’est vraiment un état spécifique de conscience qui produit un changement dans votre ADN - et je pense que c’est le commencement de beaucoup plus que cela. Le fait que cela soit la fin de la maladie est juste un petit aspect du tableau total.

Diane – Comment cette sorte de travail particulier et cette découverte affectent l’activation de l’ADN qui semble surgir de partout ?

Drunvalo – Bien ! Si vous connaissez votre corps de lumière et comment fonctionne votre énergie psychique, et si vous comprenez la connexion du subconscient avec toute vie sur cette planète, alors vous pouvez pénétrer cela et questionner votre subconscient. Votre subconscient sait exactement quels codons ces enfants ont changé, et si vous demandez que ces choses vous arrivent à travers votre corps de lumière et en présence de Dieu, cela arrivera. Cela requiert aussi de laisser tomber la polarité – de ne plus penser en termes de bon et de mauvais mais de voir la totalité, la complétude et la perfection de la vie. C’est une réponse émotionnelle, mentale et physique très définie. La réponse du corps est celle par laquelle il ne reconnaît plus le bon ou le mauvais, mais voit qu’il y a un objectif beaucoup plus élevé derrière tout cela.

Nous savons toutes ces choses – n’importe qui depuis [Y’eshua] jusqu’à Krihsna ou Saï Baba, a entendu parlé de cela depuis longtemps ! Mais c’est la première fois que je suis conscient de ce que quelque chose change dans notre environnement extérieur. L’ADN des gens est réellement en train de changer. [Barbara Marciniak] a parlé du fait que nous allions vers un ADN à 12 brins. Et j’ai parlé des changements chromosomiques. Beaucoup d’entre nous ont entendu parlé de cela, mais rien n’en avait été regardé par la science. Maintenant cela a été vu et il y a de la documentation à ce propos.

Diane – Alors, si c’est le cas, quelle signification cela peut prendre dans notre vie de tous les jours ?

Drunvalo – Je pense que chacun d’entre nous a choisi de suivre ce modèle (pattern) particulier que les enfants ont mis en place, ou non. Il est dit que ce sont les enfants qui nous montrent le chemin. Si nous le désirons et si nous leur faisons confiance – comme je le fais moi-même – l’un des effets est l’immunité à la maladie.

Diane – Il y a beaucoup d’entre nous qui vont choisir l’immortalité ! Cependant certaines personnes vous diront qu’être immunisé à la maladie c’est bouleverser le cycle de la vie et de la mort supposé garder la planète en équilibre. Comment pouvez-vous répondre à cela ?

Drunvalo – Je vais juste ne pas juger cela. C’est ce qui est en train d’arriver et si c’est sur le point de bouleverser le cycle – ce qui va arriver d’une certaine façon – toute chose qui arrive dans la vie a sa raison et son but pour cela. Peut-être que ces gens qui ne tombent plus malades ne vont-ils plus jamais mourir, et qu’il se puisse que leur conscience soit si alignée avec le but originel de la terre que cela signifierait ultimement une terre pleine et achevée et non plus une terre polluée, mortelle et surtaxée. Nous pourrions aisément vivre avec 6 billions de personnes, ou 20 billions… si … nous vivions différemment. Il y a plein d’espace, et c’est seulement lorsque nous utilisons nos ressources comme nous le faisons que nous sommes en train de tuer la planète. Si nous choisissions de vivre d’une manière différente, cela pourrait changer. Peut-être les réponses vont-elles devenir apparentes à travers ces gens.

Pour quelqu’un qui vit un état d’immunité envers toute maladie, cela est une indication très puissante que nous sommes définitivement en harmonie avec la vie d’une façon ou d’une autre. Nous pouvons comparer ce processus avec la mutation des bactéries et des virus. Nous attaquons leurs systèmes avec des polluants tels la pénicilline et ça les tue, excepté certains. Ceux-là vont devenir plus forts. Maintenant, ce qui arrive, c’est que ces bactéries sont en train d’arriver au point d’être immunisées contre les poisons que nous leur donnons. Et ne sommes-nous pas en train de faire la même chose ? Nous sommes arrivés à un point où nous ne sommes plus affectés par la pollution, les virus ou la maladie. Et vous savez, il y a une autre chose qui est arrivée l’année dernière : le sida à chuté de quelque chose comme 47% – c’est la plus grande chute pour une maladie dans l’histoire du monde. Je crois que cela à quelque chose à voir avec ce dont nous parlons.

Diane – C’est passionnant !

Drunvalo – Oui, tout à fait. Je laisse juste la terre m’indiquer là où je dois aller. Evidemment, c’est important de savoir que nous avons des corps de lumière et comment les utiliser.
Mais les enfants sont très précautionneusement en train de nous dire : « prenez ce chemin et voyez où il mène ! « .
Mars 1999 – Diane Cooper – Traduction française de Sélène et Cyrille Odon

Deux vortex pour les extraterrestres

 

venez rejoindre le forum :

http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

Deux vortex pour les extraterrestres dans LEMURIENS de TELOS abcComme nous l’avons dit précédemment : Les Lémuriens s’étaient donc installés dans seulement huit régions à vortex, les archives des mayas nous rapportent clairement qu’il y avait dix villes principales en Atlantide et donc 2 vortex restèrent donc vides.

 Toujours selon Thot, les deux vortex vides attirèrent l’attention de deux races d’extraterrestres – pas une, mais bien deux races complètement différentes. La première race, ce sont les Hébreux, et ils viennent de notre futur. D’après les dires de Thot, ils sont extérieurs à la planète, mais Drunvalo Melchizédek ne sait pas exactement d’où. Les Hébreux sont comme des enfants qui seraient allés à l’école pendant un certain temps, auraient raté leurs examens et devraient redoubler leur année. En tant que race, ils ne semblent pas avoir réussi leurs examens pour accéder au niveau suivant d’évolution. Par conséquent, ils ont dû revenir ici-bas et savent beaucoup de choses que nous ne connaissons pas encore. Ils sont comme ces enfants qui auraient déjà suivi des cours de maths même s’ils doivent recommencer leur année.

 Les hébreux avaient la permission du gouvernement de notre galaxie de faire ce qu’ils firent ; il était donc légal qu’ils puissent s’introduire dans notre voie évolutive au moment où ils le firent. Selon Thot, ils amenèrent avec eux beaucoup de concepts et d’idées que nous ne connaissions pas encore parce que nous n’étions jamais parvenus nous-mêmes jusqu’à ces niveaux de conscience plus élevés. En fait, Drunvalo croit que ces actions réciproques avec eux ont été bénéfiques pour notre évolution. Leur venue sur Terre ne fut jamais un problème. Il n’y aurait sans doute jamais eu d e problème si cette seule race était venue se joindre à nous.

 Par contre, une autre race, qui s’installa sur Terre en imposant sa présence dans le dernier vortex, nous a causé à tous de graves préjudices. Ces êtres provenaient de la planète Mars.  Il est évident, à cause de la situation qui prévaut encore dans le monde entier, que cette même race continue à créer des problèmes majeurs. Le gouvernement secret de notre planète et les billionnaires du monde entier sont pour la plupart d’origine martienne où ils ont une majorité de gènes ayant de telles caractéristiques. De plus, ils éprouvent peu d’émotions sinon pas du tout, leur corps émotif étant atrophié ou absent.

 Toujours selon Thot, Mars ressemblait beaucoup à la Terre il y a un peu moins d’un million d’années. C’était une très belle planète. On y trouvait des océans et des arbres et c’était un endroit fantastique. Mais quelque chose se passa, qui a trait  à ce qu’on appelle « la rébellion de Lucifer ».

 Depuis le début de cette expérience à laquelle nous participons – et la création tout entière est une expérience tentée par Dieu – des situations semblables à celle de la rébellion de Lucifer se sont déjà présentées, et ceci au moins trois fois avant celle de Lucifer. En d’autres  termes, trois autres individus, en plus de Lucifer, tentèrent jadis de faire la même chose que lui, et chaque fois il en résultat un chaos complet dans tout l’univers.

 Il y a plus d’un million d’années, les Martiens s’étaient joints à la troisième rébellion. C’était la troisième fois que la vie tentait cette expérience, et elle échoua lamentablement. Des planètes furent détruites et Mars était l’une d’elles. La vie s’était hasardée à créer une réalité séparée de Dieu, ce qui correspond exactement à ce que nous essayons de faire maintenant. Autrement dit, une certaine portion de l’existence tenta de se séparer de l’autre et d’engendrer sa propre réalité. Puisque chacun de nous est Dieu de tout manière, tout est en ordre – nous pouvons faire cela. La seule chose, c’est que cela n’a jamais marché jusqu’à maintenant. Néanmoins, ils essayèrent à nouveau.

 Lorsque quelqu’un s’efforce de se séparer de Dieu, il doit couper son lien d’amour avec la réalité, avec Dieu. Ainsi, quand les Martiens (et beaucoup d’autres) créèrent une réalité séparée, ils durent trancher ce lien d’amour. Débrancher leur corps émotionnel – et devinrent le masculin pur, avec très peu de féminin en eux sinon pas du tout. Ils étaient devenu des êtres de pure logique, sans émotion aucune. Comme M.Spock dans Star Trek, il s n’étaient plus que pure logique. Ce qui se passa sur Mars, ainsi que dans les milliers et des milliers d’autres endroits au sien de la galaxie, pourrait se résumer ainsi : tous finirent par d’entretuer continuellement, parce qu’ils n’ avaient plus de compassion ni d’amour, Mars devin un champ de bataille et les choses continuèrent ainsi jusqu’à ce qu’il devint un jour évident que la planète rouge n’allait pas pouvoir y survivre. Finalement, ils détruisirent leur atmosphère, ce qui rendit stérile la surface tout entière de la planète.

 Mais avant que Mars ne soit complètement détruite, ses habitants construisirent d’énormes pyramides en forme de tétraèdre … ils édifièrent aussi des pyramides à quatre et même cinq côtés, mettant finalement en place tout un complexe susceptible de créer synthétiquement un champ Mer-Ka-Ba. Nous pouvons créer un véhicule de lumière qui a l’apparence d’un vaisseau spatial pour nous déplacer dans l’espace-temps, ou bien nous pouvons ériger des structures au sein desquelles nous devenons capables de nous déplacer dans le temps et l’espace. Ainsi, toutes les périodes de temps nous deviennent accessibles et nous pouvons parcourir des distances inouïes.

 Un petit groupe de Martiens décida donc de quitte la planète avant qu’elle ne soit détruite. Ces êtres se projetèrent dans le futur et trouvèrent un endroit parfait où émigrer avant que leur propre planète ne succombe. Cet endroit bien sûr, c’était la Terre, mais il y a 65 000 ans dans notre passé. Ils aperçurent le petit vortex qui tourbillonnait en Atlantide et que personne n’utilisait, ils ne demandèrent la permission à personne. Comme ils faisaient partie des rebelles, ils ne respectèrent pas la procédure habituelle et se dirent simplement : « Allez, on y va ! »  Ils s’introduisirent avec force dans le vortex, apparurent ainsi parmi nous et commencèrent immédiatement à faire partie de notre chemin d’évolution.

 Ils furent subjugués par les Atlantes/Lémuriens. Ces derniers réussirent à mettre un terme à leur conquête, sans pouvoir les renvoyer d’où ils étaient venus. Au moment où ceci se déroula dans notre évolution, nous étions l’équivalent d’une petite fille de quatorze ans qui se fait violer par un homme beaucoup plus âgé qu’elle, un individu de soixante ou soixante dix ans, et il s’agissait bien là d’un viol. Nous n’avions aucun choix. Les martiens arrivèrent dans notre vie et nous dirent : « Nous sommes ici pour rester, que ç a vous plaisir ou non ». Ce que nous pension ou ressentions à ce sujet ne les intéressait absolument pas. Dans un sens, leur attitude n’était pas différente de celle des premiers immigrants en Amérique envers les Amérindiens qu’ils trouvèrent sur place.

 Une fois le premier conflit règlé, les martiens vaincus acceptèrent d’essayer de comprendre ce côté féminin qui leur manquait tant, ces sentiments émotifs qui n’avaient aucun sens pour eux. Les choses en restèrent là pendant longtemps. Mais les Martiens commençaient en fait à appliquer leur technologie du lobe gauche du cerveau, ce dont les Lémuriens étaient encore complètement inconscients. Les machines psychotropes, les baguettes de sourciers et autres trucs du genre relèvent du lobe droit, et le lobe gauche peut aussi inventer et utiliser d’autres types de machines. Beaucoup de technologies féminines nous surprendraient si nous les voyions à l’action. Nous pouvons manifester absolument tout ce que nous désirons et imaginer avec ces technologies du lobe droit et du lobe gauche du cerveau, si elles sont utilisées à leur plein rendement. En fait , nous n’avons besoin ni de l’une ni de l’autre – c’est le grand secret que nous avons tous oublié !

 Les martiens continuaient donc à introduire progressivement toutes ces inventions du lobe gauche, l’une après l’autre, sans arrêt, jusqu’à ce que finalement la polarité de notre voie évolutive ait complètement changé. Nous commençâmes à tout « voir » à travers le lobe gauche et passâmes de féminin à masculin, modifiant ainsi notre nature intrinsèque. Petit à petit, les Martiens se mirent à tout contrôler jusqu’à ce qu’enfin ils possèdent tout et puissent tout contrôler sans se battre. Ils avaient maintenant tout l’argent et détenaient tout le pouvoir. L’animosité entre les Martiens et les Lémuriens – et les Hébreux dans ce groupe – ne faiblit jamais, pas même après la chute de l’Atlantide. Ils se haïssaient royalement. 

Les Lémuriens, qui représentaient l’aspect féminin d e l’humanité, étaient toujours écartés et traités comme des inférieurs. Ce n’était pas là une situation pleine d’amour, c’est le moins qu’on puisse dire. C’était un mariage que l’aspect féminin n’aimait pas, mais je ne pense pas que les Martiens exclusivement masculins s’inquiétaient de le savoir. Les choses en restèrent là pendant très longtemps, jusqu’à il y a approximativement 26 000, quant la phase suivante débuta.

 

Extrait de l’Ancien secret de la Fleur de Vie -  Tome 1 – de Drunvalo Melchizédek 

L’Enfant qui vient de Mars

 

Cet article de l’écrivain russe Gennady Belimov, professeur d’université et chercheur, relate sa rencontre avec un jeune garçon russe, Boriska, et ses révélations étonnantes sur ses expériences et ses visions de vies antérieures :

L'Enfant qui vient de Mars dans ENFANTS INDIGO images-2La première fois que j’ai entendu parler de l’étrange garçon Boriska, c’est par les dires des participants à une expédition vers une zone assez peu ordinaire au nord de la province Volgograd, connue sous le nom de  » Medveditskaya Ridge. »

Imagine, quand tout le monde s’est réuni autour du feu de joie pour la soirée, ce jeune garçon a brusquement demandé le silence : il allait nous parler des habitants de Mars et de leurs voyages sur la Terre. »

L’un de témoins m’a fait part de ses impressions.

»Et bien, quelqu’un continuait à bavarder, à mi-voix, quand le garçon a exigé notre attention complète, ou alors, il n’y aurait pas d’histoire.  »

Les conversations se sont tues. L’enfant aux grands yeux et au visage rond, vêtu d’un t-shirt d’été et coiffé d’une casquette de baseball, nullement craintif des adultes, a commencé un récit incroyable. Sur la civilisation martienne, sur des cités mégalithiques et des vaisseaux martiens, sur des vols vers d’autres planètes, et sur la Lémurie sur Terre, sur la vie de quelqu’un qu’il connaissait, l’ayant rencontré alors que lui, venait de Mars, sur ce grand continent au milieu de l’océan, et comment il avait des amis, là….Le feu crépitait, la nuit nous entourait et le ciel aux milliers d’étoiles était silencieux comme s’il gardait un grand secret.

Une heure et demi ont passé avec des histoires étonnantes. L’un des participants a eu la présence d’esprit d’aller chercher un dictaphone, donc, quelque part dans Moscou, il y a un enregistrement de cette histoire. Seul le Ciel sait si un jour elle sera publiée, tout le monde n’a pas les compétences d’un journaliste. Nombreux ceux qui reçurent un choc, ou plutôt deux.

Le premier : la connaissance inhabituelle qu’un enfant de 7 ans n’aurait pas dû posséder. Alors que tous les professeurs d’histoire ne peuvent parler clairement de la Lémurie légendaire et des lémuriens, vous ne trouverez personne dans une école ou une université avec ces mémoires là. La science n’a pas prouvé l’existence d’autres civilisations et n’a pas l’air pressée de prouver ceci, préférant rester proche de l’idée que l’homme est unique dans l’univers.

Deuxièmement : le langage de Boriska… ce n’était pas du niveau d’un enfant de cours élémentaire, il utilisait une telle terminologie, des détails, des faits du passé de Mars et de la Terre que tous étaient sidérés. C’est seulement à cause d’emportements émotifs que vous pouviez dire qu’un enfant parlait.

» Pourquoi Boriska s’est mis à parler comme ça?  » s’est demandé mon interlocuteur.  » Apparemment, l’environnement a provoqué cela en lui. C’était une réunion de personnes intéressées, l’esprit ouvert, cherchant les nombreux secrets de la Terre et du Cosmos, et Boris, qui a entendu la journée de conversations a ressorti dans son langage ce qui était enfoui depuis longtemps dans sa mémoire.

Aurait- il pu tout fabriquer ? Avoir vu tous les films Star Wars et commencé à inventer? Ça n’en a pas l’air… ça n’avait pas l’air d’une fantaisie  » m’a dit mon collègue. » C’était plus comme un souvenir du passé, des mémoires de ses incarnations passées. Ce genre de détails ne peut être inventé, ils doivent être connus personnellement…. »

La mention des réincarnations passées a décidé de tout : je compris que je devais rencontrer Boriska. Maintenant, après ma rencontre avec lui et ses parents, j’essaie d’organiser les éléments dans un ordre cohérent pour comprendre le mystère de la naissance de cet être parmi nous. Il est curieux qu’il vienne au monde dans la ville de Volzhk, dans un hôpital de province- quoique sur son certificat de naissance, le lieu de naissance soit Zhirnovsk, Province de Volgograd pour la déclaration.

Son anniversaire est le 11 janvier 1996, à 8.30 heures du matin. Cela peut parler à un astrologue.

Ses parents sont des gens simples et bons. Nadezhda Kipryanovich, la mère de Boris est dermatologue dans une clinique de la ville, elle a obtenu sa licence de l’Institut Médical de Volgograd en 1991. Son père, Yuri Tovstonev, est un officier à la retraite, diplômé de l’Institut Militaire Supérieur de Kamishinski et a un emploi de contremaitre à présent. Ils seraient heureux si quelqu’un pouvait les aider à résoudre le phénomène mystérieux de leur fils, mais pour l’instant, ils observent leur miracle avec curiosité.

» Quand Boriska est né, j’ai remarqué qu’à 15 jours, il tenait déjà sa tête droite. Son premier mot : Baba (grand-mère) il l’a dit à quatre mois et depuis, on peut dire qu’il a commencé à parler. Il a fait sa première phrase à 7 mois, en disant: ‘je veux un clou’ – il avait vu un clou dans le mur- habituellement, les enfants parlent beaucoup plus tard.

Les plus remarquables parmi ses capacités étaient intellectuelles. »

»Comment se sont-elles manifestées ? »

» Quand Boris avait 1 an, je lui ai donné les lettres, en suivant la méthode Nikitin et à 1an et demi, il pouvait lire les gros titres du journal. Il a appris à reconnaître les couleurs dans une variété de tons très tôt et facilement. Il a commencé à dessiner à l’âge de 2 ans et à peindre à 2 ans et demi. C’est à 2 ans qu’il est allé à la crèche, les nourrices disaient qu’il était doué pour parler, et qu’il avait un développement cérébral inhabituel. Elles remarquaient sa mémoire phénoménale. »

Ses parents se sont aperçu que le moyen qu’avait leur fils d’assembler des connaissances n’était pas seulement dans l’observation de ce qui l’entourait, mais on aurait cru d’autres sources : il obtenait bien des informations de quelque part.

» Personne ne lui a appris  » se souvient Nadezhda,

» mais il avait pris l’habitude de s’asseoir dans la position du lotus et il fallait l’écouter! Il y avait de telles perles et de tels détails sur Mars, sur les systèmes planétaires et les autres civilisations, c’était étonnant…

Mais comment l’enfant pouvait savoir tout ça? … l’espace, les sujets cosmiques dans ses histoires, c’était le principal sujet dès ses 2 ans. Au même moment, Boriska nous a annoncé qu’il avait vécu sur Mars, que la planète était habitable, et qu’elle a survécu la pire des catastrophes de son histoire, la perte de son atmosphère, et maintenant, quelques habitants qui sont restés vivent dans des villes souterraines. A cette époque, il venait souvent sur Terre lors de missions de recherches scientifiques ou bien lors de missions d’échanges.

Il était lui même pilote d’un vaisseau spatial. C’était au moment de la civilisation Lémurienne,  il avait un ami lémurien qui est mort en sa présence….

» Une catastrophe gigantesque est arrivée sur Terre, des montagnes ont explosé, un énorme continent s’est brisé et a coulé sous les eaux et tout d’un coup une pierre gigantesque est tombée sur l’immeuble où se trouvait mon ami, » raconte Boriska.

» je ne pouvais pas le sauver, et maintenant sur Terre, nous allons nous rencontrer de nouveau… »Boriska voit toute la destruction de la Lémurie comme si ça arrivait devant lui et il pleure son ami le terrien comme s’il était lui même responsable.

Un jour, sa mère lui a apporté un livre:  » De Qui Venons Nous?  » de Ernst Muldashev. Il a fallu voir l’effet que ça a eu sur l’enfant. Il a regardé les dessins des lémuriens, les photographies des pagodes tibétaines, et 2 heures plus tard il parlait en détail de la race lémurienne et de leurs découvertes à un niveau élevé.

»Mais la Lémurie a été détruite il y a au moins 800,000 ans  », j’ai dit tranquillement,

» et les lémuriens mesuraient plus de 9 mètres de haut, et en dépit de tout ça, tu te souviens?  »

» Oui, je me souviens  » Boris répondait, en ajoutant,  » personne ne m’a rien dit. »

Une autre fois, de nombreux souvenirs lui sont remontés après qu’il ait vu les illustrations d’un autre livre de Muldashev,  » A la recherche de la cité des Dieux  » au sujet des chambres funéraires et des pyramides. Il dit qu’un savoir sera trouvé , non pas sous la pyramide de Khéops, mais sous une autre pyramide. Ils ne l’ont pas encore trouvé.

»La vie changera quand ils ouvriront le Sphinx » dit-il en ajoutant que le Sphinx s’ouvrira derrière l’oreille, il ne se souvient pas où exactement. L’inspiration le pousse à parler avec assurance sur la civilisation Maya, les gens connaissent très peu ce peuple fascinant. Boriska pense que nous sommes à une période de grands changements sur Terre, ce qui cause la venue d’enfants spéciaux car de nouvelles connaissances s’étendant au delà de la mentalité des terriens seront nécessaires.

»Comment sais- tu  pour ces enfants là, et pourquoi cela arrive- t-il? » ai-je demandé lors de notre entretien,  » sais-tu qu’on les appelle les enfants indigo?  »

Réponse:  » Je sais qu’ils naissent dans ce monde mais je n’en ai pas rencontré dans notre ville. Julia Petrova elle, me croit, ce qui signifie qu’elle ressent quelque chose. Les autres rient quand je raconte des histoires. Quelque chose va se passer sur Terre, 2 catastrophes, donc la naissance de ces enfants. Ils devront aider les gens. Les pôles vont s’inverser, en 2009, la première grande catastrophe, sur un grand continent, et en 2013 il y en aura une autre encore plus importante. »

»Tu n’as pas peur malgré que ta vie en soit affectée aussi?  »

»Non, je n’ai pas peur, nous vivons pour toujours. Il y a eu une catastrophe sur Mars où je vivais avant. C’était les mêmes gens que nous, mais il y a eu une guerre nucléaire et tout a brulé. Des gens ont survécu et des abris ont été construits, ainsi que de nouvelles armes. Il y avait eu aussi un changement de continent là-bas. Cependant, ce continent n’était pas grand. Les martiens respirent de l’air composé principalement de dioxyde de carbone, s’ils venaient ici , ils resteraient toujours près des conduits de sortie de fumées.  »

Et toi si tu es de Mars, tu peux respirer notre air facilement ou as-tu besoin de dioxyde de carbone? »

» Une fois que vous êtes dans le corps terrien, alors vous respirez cet air. Mais, on n’aime pas l’air terrien parce qu’il est la cause du vieillissement. Sur Mars les gens sont toujours jeunes , environ 30 – 35, et il n’y a pas de vieilles personnes. Chaque année qui vient, ces enfants de Mars naîtront sur Terre, dans notre ville ils seront au moins une vingtaine. »

»Te souviens- tu de ton ancien nom, ou ceux de tes amis? » »Non, je ne peux jamais me souvenir des noms  »

»Tu te souviens de toi même à partir de quel âge? »

»Je me souviens de mon ancienne vie à partir de 13 ans, et ici, je me souviens depuis ma naissance sans oublier d’où je viens. On avait des lunettes spéciales là- bas et on se battait tout le temps. Sur Mars, il y avait un truc désagréable: une base qui devait être détruite. Mars peut être ressuscitée, mais cette base l’en empêche. C’est un secret. Je peux dessiner à quoi ça ressemble, nous étions à coté. Cette base est contre nous. »

» Boris, pourquoi nos plateformes spatiales meurent plus souvent qu’elles ne durent lorsqu’elles se posent sur Mars?  »

» C’est un signal qui vient de Mars, et ça essaie d’anéantir les plateformes. Il y a des rayons dangereux sur ces bases. »

J’étais étonné pour les rayons dangereux de Fobosov. C’est exactement ainsi. En 1988, un homme avec des pouvoirs extrasensoriels, de Volzhsk, a essayé de contacter le programme spatial de l’USSR, afin de prévenir les dirigeants soviétiques de l’échec imminent des sondes spatiales soviétiques Phobos 1 et Phobos 2, spécifiquement à cause de batteries et de rayons radio actif qui étaient étrangers à la planète. Ils n’ont pas écouté ses avertissements et n’ont pas jugé utile de répondre, ce jusqu’à ce jour; malgré que pour réussir selon Lushnichenko, il est nécessaire de changer de tactique pour approcher la surface de Mars.

» Que sais- tu des dimensions multiples ? Tu sais pour voler, pas la peine de suivre une trajectoire en ligne droite, mais la possibilité de traverser l’espace multidimensionnel?  »

En faisant attention, je me renseignais en posant des questions assez osées du point de vue de la science traditionnelle. Boriska a rebondi avec une énergie renouvelée et s’est mis à parler de la construction des ovnis.

» On venait de décoller et on était déjà proche de la Terre !  » puis, il a pris une craie pour dessiner un triangle sur le tableau.

» Il y a 6 couches » dit-il d’un ton enthousiaste. » La couche extérieure comprend 25% de matériau solide, la 2ème couche est de 30% et ressemble à du caoutchouc, la troisième: encore 30% et c’est de nouveau du métal, il y a une couche de 4% de propriétés magnétiques  » Il écrivait les chiffres sur le tableau.

» Si vous énergisez la couche magnétique, l’appareil peut voler partout dans l’univers…. »

Nous, les adultes, nous sommes regardés. Dans quelle classe ils apprennent les pourcentages? Bien sûr, ils n’en sont pas encore là à l’école, mais Boriska semble être en difficulté en classe. Ils l’ont mis directement en 2ème année après des évaluations, mais ils essayaient de se débarrasser de lui.

Dites moi qui voudrait qu’un enfant interrompe la classe pour dire:  » Maria Ivanovna, vous ne dites pas la vérité, vous ne nous enseignez pas correctement!  »Et cela arrive plus d’une fois par jour…Maintenant, c’est un professeur qui a enseigné à l’Académie Schetinin spécialisée pour les enfants surdoués, qui étudie avec Boriska, et le garçon passera ses examens en extérieur. Il aura et a déjà des problèmes relationnels avec les enfants normaux.

» Quelle est la mission de Boriska ? La connait-il ?  » lui ai-je demandé ainsi qu’à sa mère.  » Il a dit qu’il devinait  » m’a dit Nadezhda,  » il sait des choses sur le futur de la Terre. Par exemple, que le savoir serait donné selon le niveau et la qualité de l’état de conscience. Le nouveau savoir ne parviendra jamais aux personnes malveillantes qui ont des vices mesquins: voleurs, bandits, alcooliques et aussi ceux qui ne veulent pas s’améliorer. Ils quitteront la planète. Il pense que l’information aura le rôle le plus important. Une ère d’unité et de coopération commencera sur Terre. »

» Boris, d’où tiens tu tout cela?  »

» De l’intérieur de moi même » il répondit sérieusement. Une fois, quand il avait 5 ans, il a surpris ses parents quand il a entamé une conversation sur Proserpine, une planète morte depuis maintenant des centaines de milliers d’années sinon des millions d’années. Et ce mot  » Proserpine  » il l’a prononcé sans jamais l’avoir entendu parce que c’était la première fois que ses parents l’entendaient. » Un rayon l’a coupée en deux, et elle est partie en morceaux  » a t-il expliqué.

» Physiquement la planète n’existe plus, mais ses habitants se sont téléporté vers la 5ème dimension, que vous appelez un monde parallèle. On a regardé la mort de la planète, de Mars… »Et tout d’un coup, il a mentionné l’inimaginable… il a dit que la Terre, en tant qu’être vivant conscient, a accepté les enfants de Proserpine afin de les instruire. Occasionnellement, des enfants sont nés ici, qui se souviennent de leur planète d’origine, et se considèrent eux même extraterrestres.

Mais bien sûr, ce phénomène a été remarqué par le monde scientifique, et moi même, j’ai déjà rencontré Valentina Gorshunova (Kainaya) qui, non seulement se souvient de Proserpine, mais de plus rencontre ses camarades proserpiniens dans ses rêves. Et voilà qu’elle se trouve dans la même ville que Boriska, et ils faisaient tous deux partie de la randonnée de la région extraordinaire de Medvedit Skaya Ridge.

Voici ce que la mère de Boriska écrivit dans son journal:  » Tu es un précurseur. Tu as déblayé le terrain pour nous. Dans les hautes sphères, tu es considéré comme un héros. Tu portes le plus lourd des fardeaux sur les épaules. J’ai vu  » l’ère nouvelle  ». Un code holographique est déjà visible, surimposé dans l’espace. La lumière sera faite sur tout cela dans un nouvel élan de pensée, très rapidement… La transition d’un monde à l’autre prendra place au travers de la substance du temps. J’ai apporté la nouvelle information…

» C’est ce que Boris avait dit à sa mère. »

Boris, dis moi de quoi souffrent les gens?  »

» De ne pas vivre correctement et de ne pas être capable d’être heureux…Il faut attendre pour vos moitiés cosmiques, ne vous mêlez pas de la destinée des autres, ne détruisez pas votre intégrité, ne souffrez pas à cause des erreurs d’aujourd’hui mais reliez vous à votre destin, terminez le cycle de développement et approchez vous de nouveaux sommets. » ce sont ses mots.

Il vous faut devenir bons. Si vous êtes battus, vous allez vers eux les bras ouverts, s’ils vous couvrent de honte, n’attendez pas leurs excuses, demandez de vos assaillants qu’ils vous pardonnent. S’ils vous insultent et vous rabaissent, dites leur merci et souriez leur. S’ils vous détestent, aimez les tels qu’ils sont. C’est la relation d’amour, d’humilité et de pardon qui est importante pour les gens. »

Sais -tu pourquoi les lémuriens sont morts ?

J’en suis aussi un peu coupable. Ils n’avaient plus le désir de se développer spirituellement, ils s’écartaient du chemin et à cause de cela ont détruit l’intégralité de la planète. La voie du Magicien les a conduit dans une impasse. La Vraie Magie c’est l’Amour… »

»Comment connais-tu ces mots: intégrité, cycles, cosmos, magie, lémuriens,?  »

» Je sais… Keilis…  »

» Qu’as-tu dit?  »

» J’ai dit: ‘ Je te salue!’ c’est la langue de ma planète… »

Cette fois ci, nous nous sommes séparés là dessus, en me promettant que je suivrai la destinée de ce garçon aussi longtemps que je le pourrais.

eau1 dans MESSAGES EVENEMENTS

Environ une année plus tard, j’ai rencontré Boriska à Zhirnovsk  pour connaître les derniers détails de sa vie. Tout d’abord en discutant avec sa mère.

» Jai regardé dans sa chambre car j’entendais Boriska parler à quelqu’un, mais je savais qu’il était seul. Il y avait une mosaïque colorée faite de jeux de construction pour enfants et c’était la double hélice de l ‘ADN que j’ai clairement reconnue de mes études à l’Institut Médical. »

Et il disait à quelqu’un: ‘ je suis le pilote d’un vaisseau de recherche, un scientifique, mais je ne fais jamais de reproduction croisée d’ADN humain et reptilien! C’est en contradiction avec les lois de la sélection naturelle… »

et quelques autres mots en latin ont suivi. Je n’en revenais pas… et au lieu d’écouter, je l’ai secoué: ‘ qu’est- ce qui t’arrive ? A qui tu parles? ‘ et Boriska est sorti de sa transe d’un coup, confus, en bredouillant :  » je jouais… »

» Là encore, j’ai réalisé que je ne connaissais pas très bien mon fils…il est vrai que quand je lui ai demandé plus tard, il m’a répondu que cette information là n’est pas pour les gens et que lorsqu’il vivait sur Mars, ils avaient des différences légères d’ADN. Ils avaient une petite différence avec l’ADN de la race lémurienne. »

Fondamentalement, je compris que s’il se rappelait la période martienne de sa vie, alors c’était du point de vue de différents moments dans le temps. Je veux dire qu’il semblait avoir vécu sur Mars de nombreuses vies et se souvenait de différents moments de ses vies, probablement échelonnées sur des milliers d’années.  »

» Alors vous ne pensez pas que ce sont des contes enfantins?  »

» Peut-être que je serai heureuse de le dire, mais ça ne colle pas… il y a trop de connaissances totalement inhabituelles ici, il n’avait pu apprendre tout ça nulle part. »

» C’est vrai, je ne pense pas qu’il se souvienne de ses vies antérieures de la façon dont on se souvient de la journée d’hier. Bien sûr que non. Sa mémoire est très fragmentée, et se révèle sous certaines conditions, il est possible que tout s’amoindrisse jusqu’à disparaître. Oui, il peut se relier à des sources extérieures d’informations et être leur transmetteur, mais 10 minutes plus tard il peut tout simplement oublier l’information, comme un enfant normal. »

Il est exact que cette connexion arrive de plus en plus rarement, soit le conduit se ferme peu à peu, soit il y a d’autres raisons… et le dictaphone, que ses parents ont acheté spécialement pour enregistrer l’histoire des vies passées de Boriska, est de moins en moins utilisé. Les occasions se raréfient. Les enregistrements des mois derniers sont des souvenirs curieux sur des cataclysmes sérieux sur Mars.

Par exemple, il insiste pour dire que durant les dernières centaines de milliers d’années, ou peut- être millions d’années, il y a eu des problèmes sérieux avec l’eau. Mars a tragiquement commencé à perdre son atmosphère et son eau. Il dit qu’il y avait des vaisseaux spéciaux qui allaient sur la planète la plus proche, la Terre, pour chercher de l’eau. Ces vaisseaux ressemblaient à des cylindres et servaient de vaisseaux mères. Il parlait beaucoup de ses responsabilités et de son travail dans l’espace. Il n’aime pas les films américains sur les aventures et guerres spatiales car tout est fabriqué et dénaturé. Les vaisseaux martiens pouvaient voyager dans tout le système solaire, ils avaient un bon nombre de bases sur les planètes et leurs  satellites.

Apparemment il n’était pas un mauvais pilote, avec de bonnes aptitudes professionnelles car dans ses récits, il a souvent participé à des vols vers Saturne, ou le plus difficile est de naviguer dans la ceinture d’astéroïdes. Il a perdu beaucoup d’amis lors de leur approche de Saturne.

» Tu sais maman, je ne faisais pas qu’apporter de l’eau sur Mars!  » a déclaré le garçon un jour.  » Tu dis toujours ‘ Mars ceci, Mars cela,’ mais j’étais responsable de Jupiter! On avait un projet spécial pour la création d’un nouveau Soleil dans notre système solaire, et ce deuxième Soleil était supposé être Jupiter. Mais il fallait une telle masse physique pour accomplir ça, il n’y en avait pas assez dans tout le système solaire. Le projet n’est jamais parvenu à terme. »

Une autre fois il a dit que les scientifiques de la Terre seraient intéressés de savoir qu’il n’y a pas 9 planètes dans notre système solaire mais 2 de plus. Elles se situent derrière Pluton. D’après lui, Mars était plus proche de Jupiter et la Lune était la Lune de Mars. Mais après un cataclysme gigantesque, Mars a changé son orbite, ce qui a donné son satellite ( la Lune) à la Terre, mais il ne se souvient d’aucun autre détail de cette période. La question de s’il avait une famille, telle que nous l’entendons, Nadezhda ne le sait pas. Boriska n’a jamais parlé de relations familiales dans ses incarnations martiennes.

Cependant, une fois, alors qu’il regardait Discovery Channel à la télévision, il a commencé à parler avec enthousiasme de la civilisation des gris, les petits humanoïdes aux grands yeux.

» Ils ne sont pas martiens  » disait-il en montrant le téléviseur,  » on n’est pas comme ça, on est plus proche des lémuriens et des atlantéens. D’abord nous sommes grands, eux sont des nains. Deuxièmement les gris sont cruels. Ils sont d’une autre galaxie., et s’autorisent à faire des expériences sur les gens. On a même eu à les combattre, parce que ce sont des agresseurs. Notre race était bonne, moins agressive, et la plus intellectuelle, vu que nous pouvions utiliser l’énergie psychique… »

Lâchant ses mots, parfois par saccades, le tout énoncé rapidement, le garçon retourne à ses jeux vidéo et le problème des gris n’est jamais revenu. C’est comme un flash de mémoire qui peut ne jamais se répéter. Mais les ufologues modernes sont plus ou moins au courant pour les gris. Les abductions, les expériences sur les humains, les expériences de sélection de caractère génétique, les vivisections d’animaux, tout cela est principalement associé aux gris par les chercheurs.

Boriska s’était soudainement rappelé et prévenait de leur nature dangereuse…Mais, si nous aurons quelque chose de nouveau sur la vie dans l’espace, sur Mars, ou dans le système solaire, j’en doute. Le garçon, d’après les spécialistes se referme. Les difficultés de notre réalité humaine sont la cause de cette fermeture. C’est difficile pour les enfants Indigo. La Terre, Quotidiennement. Boriska regarde l’écran sans se distraire et tape rapidement sur le clavier. Sur l’écran, une sorte de combat dans un château souterrain. J’ai essayé de lui parler, d’attirer son attention pendant un moment, sans succès. La passion du garçon de 9 ans pour le jeu a persisté malgré qu’il ait joué durant 3 heures déjà, juste avant.

Sa mère, sa meilleure amie Valentina Rubstovaya- Gorshunova, et moi-même, avons parlé de tout ce qui était arrivé dans le courant de l’année passée, mais Boriska n’a pas immergé de son jeu vidéo et n’a pas voulu participer à la conversation sur la vie martienne. Il y a un an, il parlait beaucoup plus, répondait à mes questions avec entrain, et c’est vrai qu’à ce moment là il m’avait dit:  » C’était ta dernière question!  » et n’écoutant rien de plus il avait commencé un nouveau jeu vidéo. J’étais sidéré d’avoir entendu le verbe ‘ était’…

Maintenant, Boriska n’a pas le temps pour des souvenirs d’anciennes vies. L’ouverture et la façon ingénue du garçon ont joué un rôle négatif dans sa vie. Les enfants de son âge et les plus âgés ont réagi avec envie et jalousie, comme c’est l’habitude dans notre société. Les coups de poing et les insultes lui sont tombés dessus plus souvent qu’à un autre. Alors Boriska a appris à se défendre, bien qu’il y a moins d’un an il disait calmement:  » si quelqu’un t’injurie, demande lui son pardon… » La prose de la vie terrienne ne colle pas très bien avec ce degré de bonté dans les relations.

Une fois son histoire devenue publique, les gens ont commencé à traiter Boriska différemment. La majorité a réagi avec intérêt et curiosité, mais 15 -17 % des réactions furent hostiles, de façon incompréhensible. Malheureusement, ces réactions sont des persécutions malveillantes. Cela rappelle les temps de Jésus-Christ qui était venu enseigner quelque chose sur le bien et le mal, que d’autres ont trouvé scandaleux.  » Crucifiez  Le  » ont crié Ses persécuteurs et Il le fut…

Le 21ème siècle a débuté, mais nous sommes retournés à ces jours barbares, il y a si peu en nous qui a changé. Les ufologues rêvent toujours d’un contact avec les extraterrestres… quel contact ? Nous sommes prêts à crucifier notre prochain, à l’exterminer parce qu’il est différent! Hélas, nos visiteurs nous connaissent mieux, il me semble et ne sont pas pressés de nous connaître un peu plus…

Et peut-être que si les professeurs de Boriska montraient un peu plus de sagesse humaine, dans leur relation avec cet enfant unique, mais…

» oh, c’est juste un idiot!  » un médecin psychiatre s’est exclamé très sérieusement après avoir conversé avec le garçon pendant quelques jours. Hélas, le garçon ne rentrait pas dans ce que l’on accepte comme un enfant normal, et cette histoire du phénomène de Boriska a fait le tour du monde.

Il n’ y a pas si longtemps une mère a envoyé un message à l’école  » Retirez le de la classe, il apprend à nos enfants comment mourir… »Une enquête fut conduite, le garçon avait parlé à ses camarades de classe, de la réincarnation de l’âme ( dont il est exemple et témoin) mais l’ idée véhiculée était inconnue de la majorité dans l’école, ils ont donc été inquiets de la possibilité de suicide parmi les enfants.  » ah, si ce n’était pas si triste, on en rirait.  » Au fait, Boriska  » répond comme les autres  » quand le sujet ne l’intéresse pas ( russe, maths, ..)

Pour ajouter à ses problèmes, ses parents ont divorcé. Il y a eu les disputes, la séparation et le lieu de l’habitat qui a changé. Dans ce combat là, il n’y avait pas de place pour l’enfant et ses problèmes d’enfant: affamé, il venait souvent chez  » Tante Valya  » pour manger bien que ce n’était pas près de sa maison. Combien de temps la période de divorce prendra est imprévisible , c’est une source de stress pour tous. » Oui, en ce moment Boriska se trouve dans une période difficile,  » dit Valentina Gorshunova- Rubtsova, un membre de l’expédition  » Space Research  » et l’une des amies les plus proches du garçon.

» Il s’est ouvert aux gens, il essaie de nous aider à apprendre sur nous même et sur la Terre; mais peuvent-ils seulement le comprendre et se servir de cette connaissance pour créer ?

De tous temps les prophètes reçoivent des pierres ou sont crucifiés. Maintenant, les pierres et les croix ont changé d’apparence mais l’attitude envers les visionnaires est la même.  »Les premières pierres lui furent lancées et il a commencé à se refermer. La raison principale est l’attitude des gens. Peut-on avoir des fruits mûrs d’une jeune pousse ? Ce qui lui arrivera et s’il le supportera reste à deviner. »

En d’autres mots, on peut dire que Boriska n’aura pas une vie facile.

L’Intérêt de La Science

Que les scientifiques soient réellement intéressés par Boriska est indéniable. Professeur Vladislav Lugovenko, docteur en Sciences Physique et Mathématiques, de l’Institut du Magnétisme de la Terre, de l’Académie Russe des Sciences( IZMIRAN) a rencontré Boriska et l’a invité à Moscou pour l’observer plus attentivement. Certains des collègues de Lugovenko  ont participé à cette recherche.

Lugovenko conduit des recherches sur les enfants indigo de Russie et d’autres pays. Il considère qu’ils naissent sur notre planète depuis une vingtaine d’années pour une raison. Apparemment ces enfants ont une connexion avec le développement d’une civilisation terrienne future. Boriska et sa mère sont donc invités à un séjour dans un lieu d’éducation spéciale, dans la Provincede Tulskaya à Atalsky Lake.

Là, se trouve un endroit où l’énergie de la Terre a un effet particulier sur les gens. J’ai lu un rapport scientifique, avec les mesures du champ bioenergétique des membres de l’expédition. Je peux dire en premier lieu que le garçon a un champ bioénergétique vraiment plus fort que tous les participants et deuxièmement, son champ augmentait après l’expérience plus que pour les autres.

Les photographies de son aura en disent aussi beaucoup, pour citer un rapport:

» Avant l’expérience, la couleur principale de la photo était jaune, ce qui indique la force intellectuelle d’une personne heureuse et avenante. Dans le coin inférieur droit, on voit une tache rouge vif, ce qui suggère une activité d ‘amour et d’énergie dirigée vers les autres. Après l’expérience, la photo a très peu changé. Dans le coin inférieur gauche, une lumière verte est apparue, qui suggère la force vitale, la tendance positive et l’amabilité du garçon. »

Vladislav a l’intention de poursuivre les observations de Boriska et est allé récemment se familiariser avec le quotidien du garçon. Il s’est également rendu sur la zone particulière de Blue Mountain qui est à quelques douzaines de km de Zhirnovsk. » J’étais sûr qu’au sens moral, les enfants indigo sont très différents de ceux de leur âge,  » dit Dr. Lugovenko.  » Ils ont une sensibilité extraordinaire à tout ce qui est faux, un développement de l’intuition, des pouvoirs télépathiques et une connexion au cosmos. Nous espérons que le garçon accomplira sa mission sur Terre, telle qu’en était l’intention, qu’aucun de nous ne connait.  » Si les forces du mal ne l’en empêchent pas… » je rajouterais….mais peut-être, j’ai l’espoir : que les problèmes de Boriska l’aident à se renforcer.

Après tout, le destin n’a pas été facile non plus pour Albert Einstein ! Le garçon vivait pauvrement, était mal nourri, a à peine terminé l’école parce que ses parents n’avaient pas assez d’argent pour payer son instruction mais il a résisté à tout cela et s’est élevé aux sommets de la pensée et de la science mondiale. Sa vie difficile a engendré en lui une persévérance et une endurance incroyable .

Nous souhaitons autant d’endurance pour l’envoyé de Mars, né à la frontière d’un nouveau millénaire dans les profondeurs de la Russie. Une chose est très claire après mes discussions avec Boriska: Il y a un fondement à l’assomption que ces enfants sont insérés dans nos sociétés terriennes avec des pouvoirs qui sont au delà du contrôle des gens.

Ce phénomène est porteur d’une intention et a été remarqué dans de nombreux pays pendant la même période. Les enfants indigo présentent des différences dans leurs capacités inhabituelles, en particulier leur vision du monde. Ils connaissent leur propre mission sur Terre et sont capables d’extraire et de rassembler de la noosphère l’information et le savoir à l’aide de leur conscience inoubliablement ouverte et accessible.

Leur rôle, leur mission, dans le processus d’évolution de l’humanité n’est pas encore clair, on peut cependant deviner que ce n’est pas moindre. Ma recherche m’a mis en contact avec ces enfants. Sur ce chemin, j’ai vu des choses de nature différentes. Par exemple, dans les écrits de l’Institut Académique Vernadsky, j’ai lu qu’un nombre important des personnes les plus influentes sont sous le contrôle de Pouvoirs de l’au delà, et ils accomplissent une sorte de mission particulière sur Terre.

A travers le témoignage de Boriska, remercions toutes ces âmes avancées qui acceptent de s’incarner ici bas pour aider l’évolution de cette planète et  l’élévation de ses habitants.

Source: http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2618.0

http://lapressegalactique.net/2013/02/25/boriska-lenfant-qui-vient-de-mars/

Les Peuples du Centre de la Terre

 

la Mission de la Race Bleue.

Les Peuples du Centre de la Terre dans CITE INTRATERRESTRE eau Avec ses deux principales entrées situées, l’une au Pôle Nord et l’autre au Pôle Sud, la Terre Creuse n’est pas à proprement parler un « continent » au sens où l’on entend ce mot lorsque l’on parle de l’Afrique ou de l’Asie par exemple, mais un ensemble de vastes cavités, dont certaines dépassent la superficie de pays comme la France ou l’Allemagne. Elles sont reliées entre elles ainsi qu’à un océan central par de gigantesques tunnels qui, contrairement à ceux que nous avons creusés en surface, sont merveilleusement éclairés et fort agréables à traverser ! (Cf. notre page : Les eaux vives de la Terre Creuse).

 Ce « continent », que certains ont baptisé El Dorado, d’autres Thulé, d’autres Shangri La, d’autres encore Agartha, englobe des régions situées sous l’ancienne Lémurie, sous les Amériques, sous le centre de l’Océan Atlantique, sous le sud de l’Italie et la Mer Égée, sous l’Afrique nord-occidentale, sous l’Australie, sous l’Inde et les Himalayas, sous les pôles Nord et Sud. Un grand nombre d’entrées secondaires permettent d’y accéder par un système de galeries adjacentes aux tunnels du réseau principal. Parmi ces multiples entrées, figurent celle des Pyrénées qui se trouve sous le Pic de Bugarach, à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Rennes-le-Château, celle de Lhassa au Tibet vers laquelle il existe un moyen d’accéder secrètement depuis le Palais du Potala, et celle du Pérou, qui est située sous le lac Titicaca, et où se trouve un sas par lequel transitent les traceurs magnétiques en provenance de différentes planètes de notre galaxie. 

La Terre Creuse fut colonisée par plusieurs races bien avant que notre ancêtre, « l’homo erectus » n’apparaisse en surface à la suite de « clonages croisés » qui impliquèrent de nombreuses civilisations d’outre-espace. (Cf. notre page : Origines génétiques extraterrestres de l’homme).

 La « surface interne » de notre planète abrite différents peuples, parmi lesquels

figurent notamment :

- un groupe de Colons intragalactiques. Ils viennent des Pléiades, du Centaure et de la Lyre, mais aussi du Bouvier, du Cygne, d’Orion, de la Licorne, de Cassiopée, et d’autres systèmes habités de notre galaxie. 

- plusieurs groupes de Terriens membres de civilisations disparues, ou invités à rejoindre la Terre Creuse en raison de leur avance sur le niveau global d’évolution spirituelle des populations installées en surface. Parmi ces groupes figurent les Lémuriens de Telos, qui vivent à environ 1 kilomètre sous le Mont Shasta en Californie et les « Cathariens » de Porthologos (à ne pas confondre avec les Cathares de Montségur, bien qu’ils aient eu une influence sur les mouvements cathare et albigeois), qui se situent beaucoup plus en profondeur sous la Mer Égée. Ils forment deux collectivités de chacune plusieurs millions d’âmes. Selon différentes traditions, ils ont déjà accueilli au sein de leurs cités resplendissantes de très célèbres visiteurs, parmi lesquels on compterait Saint-Jean, l’alchimiste Nicolas Flamel, et même le plus grand des Maîtres esséniens, Jésus lui-même : certains y auraient séjourné durant plusieurs siècles, dans une dimension très proche du plan physique, mais d’une densité cependant moindre. 

- des représentants de races dites « négatives » ou dominatrices, comme les Draconiens ou les Zétas réticulaires parfois appelés « Petits Gris » (bien que l’apport de ces derniers à l’humanité comporte de nombreux aspects bénéfiques pour notre évolution).

 - enfin, une race de « Gris Positifs » originaires de l’ancien Soleil Central de notre galaxie. Ils vivent dans la cinquième dimension, mais maîtrisent parfaitement les techniques de matérialisation/dématérialisation. La silice constitue leur base biochimique, au contraire des êtres de la surface terrestre dont la base est le carbone.

 En raison de ce particularisme, ils sont génétiquement cousins des Zétas de Reticulum, bien qu’ils aient une taille beaucoup plus grande et la peau de couleur beue-verte. Le Peuple intraterrestre des « Grands Gris » (qui est donc en réalité composé de très beaux êtres à la peau bleue) représente les Exécuteurs directs de la Volonté du Père au sein de notre Univers. 

Le salut fraternel de la Race bleue à l’humanité, selon Sergio Macedo 

Ce n’est pas par hasard que celui que les théosophes présentent comme « le Roi du monde » et qu’ils identifient à l’Être de la Terre, est perçu par les plus grands télépathes du monde entier comme « l’Homme Bleu » ou « l’Homme en bleu » (Cf. notre page : L’Humanité unie dans la Lumière). 

Dès 1964, dans son livre intitulé « Les Vaisseaux Cosmiques », le clairvoyant colombien Samaël Aun Weor avait déjà apporté sur cette civilisation les précisions suivantes :

« Des êtres avec une peau d’une belle couleur bleue, possédant une très haute spiritualité et une grande science, accompliront, dans le futur, une mission transcendantale. Il y a, au pôle Sud, une ville qui se trouve sous Terre. Là vit une race bleue, venue de la Galaxie Bleue. Les êtres de cette race ont conservé leurs navires cosmiques. Ils se nourrissent d’algues et de végétaux marins. 

Mais comprenez-moi, les hommes provenant de la Galaxie Bleue n’ont pas de maisons de glace, comme les esquimaux, ni rien de ce genre ; il serait absurde de penser que ces créatures vivent entre des blocs de glace. Il faut vous faire à l’idée qu’ils ont une cité souterraine, construite dans les entrailles même de la Terre. S’il y a des glaces au-dessus des pôles terrestres, cela n’affecte nullement la cité submergée. Il n’existe pas de problème de climat pour les hommes bleus. Il est évident que, s’ils ont pu conquérir l’espace infini, ils disposent d’une technique avancée, réellement supérieure à la nôtre. Dès lors, il n’est pas difficile de comprendre qu’ils ont pu créer leur propre milieu climatique dans leur mystérieuse cité. Je suis en mesure de certifier que c’est une ville assez grande, très semblable, pour ce qui est des dimensions, à la ville de Mexico. Elle compte plusieurs millions d’habitants et un grand nombre de maisons, rues et avenues ; on y voit aussi un vaste terrain où se trouvent leurs vaisseaux cosmiques. 

Naturellement, leurs études sont d’un type avancé ; il s’agit de sciences cosmiques, de sujets spirituels élevés, d’études de la nature, etc. Il n’est pas superflu de vous dire que dans cette grande agglomération mystique et ineffable resplendit le Sphinx, symbole de la Sagesse initiatique. Les hommes authentiques, les hommes cosmiques, n’ont pas besoin d’argent pour vivre, ils ont un système économique immensément supérieur à ceux que nous avons, nous, les pauvres « animaux intellectuels » de la Terre. 

En leur temps et à leur heure, ces êtres entreront en action pour aider l’humanité de façon concrète. On nous a dit qu’ils s’en iront dans les rues, publiquement, partout, pour appeler les gens au repentir. Ils sont extraordinairement spirituels. Les Maîtres de cette Galaxie, portés par l’Amour Universel, se sont beaucoup préoccupés de notre humanité terricole, en nous prodiguant sans cesse leur aide depuis la nuit profonde des siècles. Ils furent en réalité ceux qui instruisirent les architectes des pyramides, ceux qui enseignèrent la Doctrine Secrète aux Atlantes et aux Égyptiens, ceux qui établirent les Mystères glorieux des puissantes civilisations de Chaldée et d’Assyrie. »

 Venez nous rejoindre sur le forumhttp://devantsoi.forumgratuit.org/ 

Extrait de « Les Vaisseaux Cosmiques » – 1964 – de Samaël Aun Weor

Les Vénusiens


Origine :
Les Vénusiens dans PEUPLES ANCIENS VenusGalindoPlanète Vénus de notre système Solaire

Historique :
     Il y a des dizaines de milliers d’années, les ancêtres des Vénusiens ont vécu sur Terre dans une civilisation appelée la Lémurie. Ils ont construit un grand empire et développé la science et la technologie sur le planète mais finalement ils ont dû partir (NdT: on peut mettre cette information en relation avec d’autres sur les races Lyriennes et Draconiennes: l’une de ces deux races les a peut être contraint à l’exil; puisque les Draconiens ont été présents lors de la création de l’ancienne Lémurie, et les Lyriens qui avaient visité la Terre bien auparavant et en étaient repartis sont revenus à l’époque de la nouvelle Lémurie et en ont chassé les Draconiens: où les Vénusiens s’inscrivent-ils dans cette histoire? Cela reste à être précisé).
     Les Vénusiens sont des monothéistes et croient en un Dieu « Innommable » terme qui, assez étrangement, fait écho au Judaïsme. Le monde des Vénusiens n’est pas situé sur Vénus exactement, mais dans un monde plus large qui englobe Vénus, situé à un niveau de fréquence plus haut (NdT: un plan dimensionnel supérieur, ou une densité supérieure diraient certains: éthérique), de la même manière que Sanat Kumara et ses frères kumaras sont venus la première fois sur Terre de Vénus comme des êtres éthériques.
     Bien que non physiques, les Vénusiens sont mortels. Ce sont des êtres éthériques qui sont capables de se rendre physiques soit avec la seule force de leur esprit, soit en utilisant des instruments spéciaux qu’ils portent sur leurs ceintures. Ils peuvent se matérialiser en n’importe quelle forme d’animal ou race d’être lorsqu’ils prennent forme physique. Ils se considèrent eux-mêmes comme des frères et sœurs des humains.
     Leur race, les Nors, vit dans plusieurs systèmes stellaires. Ils ont des bases et des colonies sur Mars et Vénus. Ils ont aussi une base sur la Lune, ainsi que le font de nombreux autres groupes d’extra-terrestres. Les autres groupes d’extra-terrestres utilisent souvent Mars et Vénus comme point de ralliement parce que ce sont les planètes les plus proches de la Terre.
     Leurs vaisseaux sont contrôlés manuellement, automatiquement, ou par la pensée. Les Vénusiens qui contrôlent le vaisseau sont plus doués en science mentales que le reste des leurs. Beaucoup de vaisseaux voyagent au voisinage de la Terre sans que la plupart des gens ne les voient à moins qu’ils ne soient clairvoyants ou à moins que les vénusiens ne choisissent de matérialiser leurs vaisseaux.
     Ils utilisent sept types différents de vaisseaux en plus des vaisseaux mères qui transportent leurs petits vaisseaux (NdT: certains vaisseaux ont été photographiés par le contacté Adamski). Cinq types de ces vaisseaux transportent des personnes, deux types sont de nature robotique. Deux types de vaisseaux ont la forme d’un croissant, comme un disque à qui il manquerait un morceau. Un autre a la forme d’un cigare et mesure 300m de long pour 75m de large. Un autre type a la forme d’un beignet. Les trois autres types sont sphériques ou en forme de balle.
     Omnec Onec (qui dit être Vénusienne) décrit largement leur mode de vie sur leur planète. Les Vénusiens ont semble-t-il connu des périodes de guerre intenses, leurs civilisations s’étant plusieurs fois détruite pour recommencer à zéro dans les précédents dizaines de millions d’années. A cette époque ils vivaient sue le plan physique de leur planète. Puis ils ont fini par atteindre un état d’équilibre et d’harmonie et leur planète est entrée dans un « âges d’or ». Leur état de conscience supérieur a permis à l’ensemble de leur civilisation un glissement dimensionnel, transportant depuis plusieurs millions d’années leur vie physique vers le plan éthérique où ils sont depuis. (NdT: ces histoires de civilisation qui se détruisent et recommencent tout à zéro font penser à l’histoire des Lyriens, ce n’est qu’après avoir atteint la puissance spirituelle à l’égale de la puissance technologique que ces civilisations ont pu enfin trouver l’équilibre et la stabilité)
     A l’heure actuelle, Vénus serait habitée (bases extra-terrestres occupées par des entités physiques comme le disent les Vénusiens eux-mêmes?) par des entités physiques humaines et reptiliennes, sous la surface, et par conséquent en sécurité loin des conditions de surface extrêmes. Des colonies de surfaces existeraient dans des villes « biodomes » alors que d’autres vivraient dans la contrepartie d’anti-matière de Vénus, qui se situe dans un univers parallèle. Dans cet univers parallèle d’anti-matière, Vénus ferait partie d’une alliance de 12 planète appelée l’alliance Koldasienne, selon certains contactés.

Ligne directrice des propos tenus :
     Parlons des Vénusiens originels, ceux qui vivent sur le plan éthérique. Leurs patrouilles spatiales travaillent sous le contrôle d’un Conseil Galactique composé de représentants des planètes avancées (NdT: appelé aussi par d’autres la « Fédération des Planètes » à n’en pas douter). Les patrouilles exécutent les ordres du Conseil Galactique et peuvent servir de force armée dans certains cas extrêmes (NdT: comme probablment dans les cas de conflits avec les Draconiens lors des blocus du système Solaire). Les vaisseaux sont lourdement armés avec des rayons désintégrant qui rendent en comparaison la bombe H aussi désuète que des arcs et des flèches. Ces armes ne sont presque jamais utilisées mais sont disponibles en cas d’urgence. Ils gardent les planètes arriérées comme la Terre contre les menaces extérieures. Ils nous apprennent aussi des informations éthiques et scientifiques quand cele est le moment qui convient, selon les lois universelles. Leurs équipages sont constitués d’hommes et de femmes, et les familles voyagent souvent ensembles.
     Leur mission est d’aider la race humaine à développer les niveaux matériels, mentaux et moraux. Les Terriens ont eu des contacts avec des êtres de Vénus depuis au moins 18,5 millions d’années, parce que Sanat Kumara, le Logos de la Planète Terre (NdT: autrement dit la conscience planétaire à laquelle appartiennent toutes les âmes de toutes les lignées d’évolution minérales, végétales, animales, humaines et autres) est venu de Vénus avec 105 frères kumaras pour créer la Hiérarchie Spirituelle de notre planète. Vénus est une planète soeur de la notre qui incarne le principe d’amour. C’est une planète sacrée qui sert de grande soeur en terme planétaire. Jésus est venu de Vénus, de même que Bouddha, parce qu’ils étaient des kumaras.

Spécificités de l’espèce :
Ils étaient le plus grand groupe d’extra-terrestres opérant dans le système Solaire. Leur apparence est celle de races Terrestres Nordiques, d’après ce qu’ils en disent eux-mêmes et aussi d’après ce que des contactés comme Adamski en disent.

Sites sources :
http://www.setlab.org/alien_encyclopedia.htm
http://www.spiritweb.org/Spirit/venusians.php
(PS: retrouvez les pages du site désormais disparu spiritweb.org sur le site darchives web)

Les pléiadiens

Ils  éprouvent aussi des sentiments comme l’amour, l’amitié, la sympathie mais aussi l’antipathie. Toutefois ces sentiments ont plus de profondeur et de sensibilité. Le désir d’aimer et d’être avec quelqu’un du même niveau d’évolution est beaucoup plus intense. 

   Espérance de vie 

   L’espérance de vie moyenne des Pléiadiens est de 1000 ans. 

Chaque forme de vie possède une espérance de vie égale à son niveau spirituel. La violation des lois et commandements de la Création entraine une chute de l’espérance de vie.    

    

Les lieux de vie    

Les pléiadiens dans TRANSITION vers le FUTUR pleiadesSur Erra, il y a 529 millions de personnes. Ce nombre est conforme aux lois de la Création. Les Pléiadiens veillent donc à ce que ce chiffre ne soit pas dépassé.   

Sur Erra, il y a plusieurs villes avec des batiments à plusieurs étages mais rien qui ressemble à nos gratte-ciels. Des grands parcs avec des sentiers sont placés entre les batiments résidentiels………. 

  La majorité des Pléiadiens vivent à la campagne dans des maisons en forme de sphère ou de demi-sphère de diamètre supérieur ou égal à 21 mètres. 

     

Les plantes   

 Les ancêtres des Pléiadiens qui vivaient sur Terre dans les temps anciens ont emmené beaucoup de plantes dans les Pléiades et les ont cultivées. Toutes les plantes que nous connaissons sur Terre, et même celles que nous ne connaissons pas, peuvent être trouvées sur la planète des Pléiadiens (ERRA).   

    

Le travail   

 Si les gens veulent vivre selon les lois et commnandements de la Création, ils doivent avoir un travail  physique, qu’ils aiment ou qu’ils n’aiment pas.   

Tous les Pléiadiens, adultes et adolescents, accomplissent   2  heures de travail manuel par  jour dans le but d’équilibrer leur esprit et leur conscience. Ce travail est accompli pour le bien-être de la société et n’est pas remunéré. En échange de ce travail ils reçoivent tout ce dont ils besoin pour vivre.    

Les véhicules de transport    

Sur ERRA il y beaucoup de véhicules mais des véhicules de surface car il  n’y a pas de rue comme nous avons sur Terre. Pour se déplacer sur de courtes distances les Pléiadiens marchent. Mais pour les grandes distances ils utilisent un vaisseau spatial (souvent en forme de sphère ou de disque). Chaque famille en possède. Ce sont généralement des petits vaisseaux spatiaux pouvant accueillir 1 à 5 personnes.    

Il existe évidemment des vaisseaux spatiaux plus grands qui voyagent de planètes en planètes ou traversent tout l’espace cosmique.   

 Les maladies   

 La maladie existe aussi mais généralement elle est vaincue. Elle peut provenir d’autres systèmes. Le cancer a été éradiqué depuis longtemps. Il n’y a pas de maladie qui provoque la mort. En général, chez les Pléiadiens, toutes les maladies peuvent être guéries.    

Musique   

 La musique des Pleiadiens est harmonieuse, éblouissante. Sur Terre nous avons trois musiques qui ressemblent à la musique des Pléiadiens. Il s’agit de :    

 - le BOLERO de Maurice Ravel   

 - La chevauchée de la Valkyrie de Richard Wagner (tiré de son opéra la Valkyrie)   

 - le chorus des prisonniers de Verdi (tiré de son opéra Nabucco)   

   Gouvernement   

  Il n’y a pas d’hommes politiques mais des leaders spirituels qui conseillent, enseignent et aident la population.  

  Cette forme de gouvernement est placée sous la direction du Grand Conseil. 

  Ce Grand Conseil est composé de formes de vies moitié humaines et moitié spirituelles. Elles possèdent un niveau très élevé de connaissance et de sagesse. 

  Le Grand Conseil suit les lois et commandements de la Création. 

     

Les Alliances et Organisations Cosmiques    

  Les Pléiadiens sont affiliés à la Confédération Cosmique (qui est composée de nombreuses civilisations extraterrestres). 

  Dans la galaxie d’Andromède existe un Haut Conseil dont les Pléiadiens suivent aussi les directives. 

  Le but de ces alliances extraterrestres est la Paix et le progrès dans tous les aspects physiques et spirituels. 

  Les formes de vie élevées ont pour seule intention de travailler pacifiquement sur l’évolution de leur esprit. 

    

Prénoms pléiadiens visitez le site de P.Cori :      

  ·         Prénoms pléiadiens masculins supplémentaires 

  ·          Prénoms pléiadiens féminins supplémentaires 

  Patricia Cori, porte-parole du Haut Conseil de Sirius – série Kreyon, Transition 2010 – Redéfinir la dualité, canalisé par Lee Carroll. 

12

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...