Lorsqu’on a choisi de travailler avec la Lumière

 

Les travailleurs de la lumière sont ceux qui se sont portés volontaires, avant la naissance, pour aider la planète et sa population à se soigner des effets de la peur. Chaque travailleur de la lumière est là pour un but sacré. Très souvent, cependant, la vie sur terre avec son objectif matériel crée une forme d’amnésie chez les travailleurs de la lumière. Ils oublient alors leurs identités divines et parfaites, et aussi leurs capacités à aider miraculeusement la terre et tous les êtres vivants. Lorsque les travailleurs de la lumière oublient leur véritable identité et leur but, ils se sentent perdus et effrayés.

etre

N’oubliez jamais que vous êtes un travailleur de la lumière :

1. Vous Sentez-vous appelé à soigner les autres.

2. Vous voulez résoudre les problèmes sociaux et environnement du monde.

3. Vous Croyez que les méthodes spirituelles peuvent guérir toute situation.

4. Vous avez eu des expériences mystiques, telles que des prémonitions psychiques ou des rencontres angéliques.

5. Vous avez subi des expériences de vie sévères qui ont érodé la connaissance de votre perfection divine.

6. Vous voulez guérir votre propre vie comme première étape dans la guérison du monde.

7. Vous Sentez-vous obligé d’écrire, d’enseigner ou de conseiller sur vos expériences de guérison.

8. Vous ressentez l’urgence du temps de remplir votre mission avant de savoir que vous êtes ici pour un but plus important ou même si vous ne savez pas ce que c’est ou comment l’accomplir.

Partout sur la planète en ce moment, les travailleurs de la Lumière réveillent des souvenirs fragiles au sujet de la raison pour laquelle ils sont venus sur terre. Ils entendent un appel intérieur qui ne peut être ignoré. Cet appel rappelle qu’il est maintenant temps d’arrêter de travailler avec des rêves matériels et de se rendre au travail. Beaucoup de travailleurs de la lumière découvrent des dons spirituels innés, tels que les compétences en communication psychique et les capacités de guérison spirituelle. Ce sont les cadeaux que nous nous sommes portés volontaires pour guérir la terre et sa population pendant les décennies cruciales entourant le millénaire.

Les prophéties ont prédit notre venue, et maintenant il est temps pour nous d’accomplir nos objectifs Divins. Le monde dépend de nous!

Nous, qui sommes des travailleurs de la lumière, n’avons pas nécessairement besoin d’ajouter quoi que ce soit pour nous préparer à notre mission. Nous avons déjà des capacités innées, même si elles sont actuellement inactives. Au lieu de cela, nous devons travailler sur la libération de peurs qui nous empêchent de se sentir confiant dans nos capacités de travailleur de la lumière. Lorsque vous vous rappelez que votre pouvoir en tant que travailleur de la lumière vient de votre moi supérieur et de Dieu (et non de « vous »), vous vous sentez automatiquement plus sûr de vos capacités de guérisseur spirituel.

Avec notre intention, notre pensée et notre esprit concentrés, nous pouvons guérir n’importe quoi. Il n’y a pas de limites, sauf celles que nous mettons sur nos capacités de guérison.

Nous pouvons certainement guérir la terre avec notre approche spirituelle.

En fait, les scientifiques ont récemment démontré que les gens peuvent changer la température de l’eau et de l’air, ainsi que des structures de nuages, simplement à travers leurs pensées. Les chercheurs savent depuis des années que la prière affecte positivement les plantes et les animaux. Ces études révèlent quelque chose que beaucoup de travailleurs de la lumière ont déjà connu: nos prières collectives et nos pensées curatives peuvent éviter les prophéties du traumatisme mondial.

Il n’y a qu’un seul esprit et un esprit, et nous faisons tous partie de cette intelligence collective et de cet amour. Des résultats miraculeux dans les laboratoires scientifiques démontrent la base factuelle de l’unité de toute vie. Il n’y a pas longtemps, les scientifiques américains et japonais ont rattrapé les sujets de test à la pression sanguine et aux appareils de surveillance cardiaque. Simultanément, dans des chambres séparées et scellées, d’autres sujets de test ont été invités à penser des pensées aimantes ou fâchées à propos des gens branchés aux machines. À l’instant exact où un sujet tenait une pensée aimante, la pression sanguine et la fréquence cardiaque de la personne surveillée ont considérablement chuté. Et puis, au moment précis où une pensée colère a été projetée, les signes vitaux de la personne ont monté en flèche vers le haut.

Nous, qui sommes des travailleurs de la lumière, sommes déjà conscients du pouvoir de nos pensées.

Si votre intuition vous exhorte vers une fonction de guérison, vous pouvez être sûr que c’est une voix divine et pas seulement des vœux pieux. Ces dernières années, un appel spirituel a été diffusé, comme une demande psychique « d’aide recherchée », demandant aux travailleurs de la lumière de se réveiller à leurs rôles curatifs. Ceux qui ont entendu l’appel me contactent parfois, demandant de réconforter que cette voix intérieure ne les configure pas pour la déception ou l’échec possible.

Je peux certainement comprendre cette peur, puisque je l’ai expérimenté moi-même. Quand j’étais une jeune mère, j’ai commencé à avoir des visions spontanées dans lesquelles je me voyais comme guérisseur et auteur. Ces visions m’ont effrayée, parce que je ne pensais pas avoir eu le temps, l’argent ou l’intelligence pour réussir. J’ai donc commencé à trop manger pour faire taire la voix intérieure et les visions. Je ne me sentais pas prêt ni qualifié pour réveiller ma mission.

Ce que je faisais, c’était l’équivalent de pousser le « bouton Snooze » sur mon réveil spirituel. En excès, c’était ma façon de retarder le plan de Dieu pour moi, parce que la nourriture alimente temporairement le son et la vue de mon plan de vie Divin. Avant de me rendre au Créateur   j’ai demandé de l’aide pour faire de ma vision intérieure une réalité. J’ai découvert que dès que je me suis engagée à suivre mon but de vie, des portes m’ont été ouvertes pour la suite. De manière miraculeuse que je n’aurais jamais pu planifier, tout dans mes visions est devenu une réalité.

Nous ne pouvons pas échouer lorsque nous acceptons la mission que nous avons choisie avant notre incarnation.

Le pouvoir et l’intelligence de l’esprit unique ne font aucune erreur. Nous n’aurions pas été affectés à notre rôle de travailleur léger, si nous n’étions pas parfaitement qualifiés. Puisque nous sommes faits à l’image et à la ressemblance de Celui qui est omniscient, aimant et capable de guérir n’importe quoi, nous pouvons nous détendre dans la connaissance sûre que nous sommes nés pour guérir. 

doreen
 
Pour en savoir plus sur les travailleurs de la lumière, consultez Le livre : Le chemin du travail de la lumière Par  DOREEN VIRTUE

L’Ange du Pardon, son message à l’humanité

 Derrière le voile du christianisme extérieur représenté par les 3 églises orthodoxe, catholique et protestante, existe une voie christique cachée, un chemin intérieur d’éveil de la conscience basé sur la connaissance de l’homme et l’alliance avec le monde des Anges.

Les Anges sont les gardiens de la véritable destinée de l’homme, qui est de devenir un homme-Ange, un Christ vivant, un libérateur, un thérapeute pour la terre et l’humanité.

Aujourd’hui, certains hommes sont parvenus à rétablir ce lien de Lumière qui jadis, reliait naturellement les hommes avec leurs Frères aînés, les Anges. Parmi eux, l’Ange du pardon s’est manifesté pour délivrer un message et un enseignement rare et précieux à l’humanité, dont voici un extrait*..

 * Vous trouverez le message et les enseignements de l’Ange du pardon dans leur intégralité dans le livre « L’Ange du pardon, son message à l’humanité« , de Loïc Albisetti, paru aux Editions Essénia. Vous trouverez déjà dans cet article quelques extraits de ce message sacré.

 ange du pardon

La mission de l’Ange du pardon au sein de la terre et de l’humanité

L’Ange du pardon* est semblable à une petite source cachée dans un temple de cristal au centre de la Terre. Ce temple sacré est le cœur même de la Mère du monde dont chaque battement fait jaillir de cette source une eau-lumière, une eau de l’âme invisible, qui pourtant fait vivre, croître et prospérer tout ce qui se trouve à la surface de la terre. Mais la tâche de l’Ange du pardon n’est pas de demeurer une petite source ; non, sa mission est de devenir un grand fleuve ardent, semblable à un courant de Lumière ascendant traversant tous les mondes jusqu’aux étoiles, en passant par l’homme.

Comme l’Ange du pardon lui-même le décrit à travers son message, ce courant lumineux passe d’abord par la terre et les pierres, l’eau et les plantes, l’air et les animaux pour finalement entrer dans l’homme, qui est la porte du feu et des mondes supérieurs. Malheureusement, cela fait bien longtemps que l’être humain ne porte plus les mondes supérieurs, mais plutôt des mondes sombres et malades, et ce, dans une totale inconscience et ignorance de la réalité et de leur emprise.

Cependant, si l’homme rétablit ce lien avec les mondes supérieurs et ouvre les portes de sa vie intérieure à la sainte présence de l’Ange du pardon, celui-ci peut accomplir sa mission : libérer l’âme de la terre, la Mère, et rétablir son lien originel avec le Père. Ainsi, il n’y a plus de séparation ni d’opposition entre le ciel et la terre, l’esprit et la matière, la pensée et le corps, l’invisible et le visible. Semblable au cobra royal qui s’éleva à travers la colonne vertébrale du Bouddha jusqu’à se dresser au-dessus de sa tête, l’Ange du pardon peut alors protéger tous les êtres du mauvais sort et rayonner sa bénédiction dans toutes les directions du monde.

L’Ange du pardon est donc indissociablement lié aux maîtres et aux sages qui constituent la grande Tradition immortelle de la Lumière sur la terre. C’est pourquoi cet Ange insiste tellement sur l’importance de cette tradition dans son message, demandant aux hommes de s’unir à elle pour retrouver leur origine divine et leur véritable chemin de destinée :

« Le Père m’a envoyé dans le monde de la chute (le monde manifesté, matériel) afin qu’à travers la Tradition des Maîtres, je puisse ramener tous Ses enfants vers le royaume de la Lumière.

Le maître Jésus était un avec moi et parlait de ma mission sur Terre lorsqu’il a prononcé la grande parole libératrice : « En allant vers mon Père, j’emmènerai la Terre entière avec moi.» Ainsi, je me manifeste dans votre monde à travers le corps de la Tradition des Maîtres et sachez qu’en dehors de ce corps pur, il est inutile et vain d’invoquer ma présence. » 

Les conséquences insoupçonnées de la présence ou de l’absence de l’Ange du pardon

À travers cette image vivante de l’Ange du pardon comme une petite source, puis un fleuve de Lumière qui s’élève du centre de la terre jusqu’à entrer dans l’homme préparé pour le recevoir, on peut mieux comprendre le sens profond de son message à l’humanité.

On peut également comprendre pourquoi cette vertu en apparence insignifiante est en réalité d’une importance capitale, non seulement dans nos vies d’êtres humains, mais également pour tous les règnes de la terre. En effet, si l’eau-Lumière du pardon et de la bienveillance ne circule plus entre nous, la terre de nos cœurs se dessèche, nos relations s’appauvrissent, se crispent et les conflits arrivent. Puis, par la loi de causes à effets, c’est la terre entière qui se dessèche et devient aride, se couvrant d’un manteau de tristesse et de désespoir, suivant l’expression de Baruch : « Jérusalem, quitte ta robe de tristesse » (Baruch 5:1). « Jérusalem » (littéralement : le « royaume de la paix et de l’unité ») désigne ici l’humanité dans son unité originelle, qui a été brisée par sa chute et la rupture de son lien intérieur avec les mondes supérieurs. C’est ainsi que la terre, notre Mère, s’est progressivement recouverte d’une « robe de tristesse » ; de la connaissance de cette réalité à la fois concrète et spirituelle, vient également l’antique expression des prêtres d’Egypte qui se faisaient appeler les « Fils de la Veuve », évoquant le deuil de la Déesse Mère Isis, divinité de la Terre.

 l-ange-du-pardon

Par un heureux et miraculeux hasard – celui-ci n’existant pas ou alors étant Dieu Lui-même – j’ai découvert un précieux texte du maître essénien Peter Deunov au sujet de la vertu du pardon. Ce texte date déjà de plus d’un siècle et n’a pourtant pas perdu une ride ! En effet, on peut même dire qu’il est plus actuel que jamais. A travers cet enseignement, le maître révèle le lien vivant et subtil qui existe entre la nature de l’eau des relations humaines et l’état de la terre. Il nous montre ainsi l’importance du pardon et les conséquences insoupçonnées de sa présence ou de son absence sur la terre :

« Pardonner est l’une des plus petites vertus. Sur cette si petite vertu repose toute la culture actuelle. La fertilité de la terre aussi repose sur le pardon.

Si les hommes de culture dressaient des statistiques, ils pourraient remarquer l’action d’une grande loi de causes à effets. Ils pourraient remarquer que toutes les années de famine sur la terre sont la conséquence du manque de cette petite vertu. Si elle manque, surviennent alors les grandes catastrophes qui commencent d’abord à l’intérieur de la société comme par exemple, des persécutions entre les différentes églises pour savoir laquelle est la plus juste. J’appelle une église juste celle qui applique la loi du pardon, qui applique l’Amour, celle qui ne voit pas les erreurs chez son frère.

Soyez prêts à pardonner.

Tu vas pardonner à quelqu’un pour Dieu qui vit en lui.

Pourquoi l’homme doit-il pardonner ? Parce que chaque vexation qui vous est infligée, consciemment ou non par autrui, a pour but de vous préserver d’un mal qui doit se produire[1]. »

  1. Extrait du livre de Peter Deunov « le livre des Anges ».

En effet, bien souvent nous nous vexons d’une parole qui nous est dite et qui peut effectivement être parfois maladroite. Alors nous nous braquons, voire même entrons dans la rancune ou la colère. Mais en réagissant de la sorte, nous augmentons le mal et l’énergie destructrice de la guerre et du conflit, qui n’apporte jamais rien de positif, bien au contraire. Par contre, si nous entrons dans l’intelligence et la vision impersonnelles de l’Ange du pardon, notre regard s’élève naturellement au-delà des apparences et de la personne qui nous a contrariés. Nous pouvons alors constater avec étonnement que cette personne n’était qu’un trompe-l’œil, qu’un instrument de forces liées à notre propre karma − personnel, héréditaire ou culturel − ne demandant qu’à être libérées de notre inconscience… 

Pour en savoir plus :

Article complet dans le magazine Essentiel n°33 – avril-mai-juin 2017 par Loïc Albisetti 

L’Ange du Pardon, son message à l’humanité – Loïc Albisetti – Ed. Essénia

L’heure du pardon avec Christ’al Chaya

Issu de la lettre mensuelle de MAI 2017

1

Bien-aimés de l’Un, chers lecteurs, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des 12 Cristaux Maîtres d’An d’Orion, d’où je suis, pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’al Chaya, maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisedech de la Fraternité Dorée d’Orion et je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’ascension, dans ce besoin d’intégration mémorielle et cellulaire. 

Chères âmes, quand vous entendrez, quand vous lirez ce message, nous serons certainement à Malte dans le Conclave des Maîtres de la Fraternité Dorée qui enseignent à l’intérieur de ces portails de rédemption et de solarisation, les Reptiliens exécutants, ainsi que certaines de vos extensions qui ont subi des traumatismes. Certains éléments seront également abordés sur les annales akashiques du système d’Orion. 

Tout cela parce que vous êtes en 2017. Le choix est fait, chacun d’entre vous, dans les parties multidimensionnelles de son Être, a fait le choix, le choix de l’unification ou de la dispersion. Mais il est important que vous puissiez vivre le pardon, cette part de don que vous offrez à l’humanité, pour qu’elle s’engage dans ce processus de rédemption, de réconciliation, dans ce processus en cours qui consiste à la remise à la norme de cette trinité contenue au cœur du Sacré Cœur. 

Les forces chaotiques de dispersion et d’involution, s’acharnent aujourd’hui et trouvent toutes sortes de subterfuges pour empêcher cette trinité d’amour d’être rétablie, d’être ramenée à la norme du Créateur. Seulement, si l’on dévoile l’origine de la cause première, de cette grande fracture, la conscientisation de ce qu’il s’est passé, peut vous amener au pardon. Non point que vous offriez votre pardon, mais que vous puissiez être en mesure de vous incliner face à votre Être solaire et de demander pardon. Demander pardon aussi à ces grands mentors de l’involution, leur demander pardon d’avoir utilisé leurs guerres, leurs tortures, leur abus de pouvoir. Demandez leur pardon d’avoir utilisé tout cela pour tarir votre source d’amour. Demandez-vous pardon à vous-mêmes de les avoir rendus puissants. Vous les avez rendus puissants parce que, comme Sha Amin Ra, vous avez cru qu’ils devaient vous demander pardon et s’incliner devant vous. Ils ne demanderont jamais pardon, mais vous, en vous inclinant, dans votre puissance de rayonnement d’amour, finalement vous leur demanderez pardon de les avoir laissés être tout-puissants. 

Vous demanderez à votre Être solaire, ce grand pardon parce que vous l’avez laissé se sentir impuissant, pas à la hauteur. La puissance d’amour réside dans l’alignement du cœur du Sacré Coeur. Aujourd’hui, il se peut qu’il y ait une nouvelle naissance du Christ. Vous avez connu des Christs qui se sont incarnés sur votre Terre et qui étaient radiation, émanation de connaissance d’amour. Maintenant, les Christs de la nouvelle humanité seront des Êtres qui auront fait ce chemin, ce chemin d’involution, d’enfermement et de retour à la liberté totale, par le pouvoir de l’amour, par la manifestation de l’allégeance à la Source. 

christ

Les Christs qui arrivent aujourd’hui, auront été à la fois porteurs de lumière, séparés de la Source, mais en même temps, ils seront devenus incarnation de la lumière rayonnante d’amour, car ils auront parcouru ce chemin, ce chemin d’authenticité, ce chemin de transparence, ce chemin de rigueur, car le pardon est le chemin du milieu, il est l’équilibre entre la miséricorde et la rigueur. 

Dans le premier portail de rédemption situé à la porte d’Aramu Muru au Pérou, les extensions victimes ont un pardon à faire aux exécutants, tout comme les exécutants ont un pardon à faire aux extensions victimes. Se pardonner, que cela signifie-t-il pour chacun et chacune d’entre vous ? Pardonner, c’est se libérer du poison de la rancune, de la vengeance. Pardonner, c’est aussi reconnaître la divinité en l’autre, comme en soi-même et donc laisser la loi trinitaire agir, ce qui signifie que chacun devient responsable de ce qu’il a créé. Mais dans cette coresponsabilité, il n’y a point d’attachement par des émotions obscurcissantes. Chacun se reconnaît et se libère pour enfin s’inscrire sur le chemin de la rédemption, du grand retour au Soi Divin. 

Voilà la pensée que je voulais partager avec vous, car bientôt nous irons en Egypte pour l’alliance entre le féminin et le masculin à l’intérieur de soi comme à l’extérieur de soi-même. 

Et puis, nous irons vers Atacama, vers ce quatrième portail de solarisation qui traitera de l’orgueil, l’orgueil est le poison qui empêche les Êtres d’atteindre leur unité christique. 

Alors chères âmes, libérez-vous de tout jugement sur vous-mêmes, de toute culpabilité, de tout manque et de toute certitude. Soyez humbles, droits dans votre cœur et vous serez ces Êtres qui ont enrichi le « Germe 1 », car à partir de vous, de votre semence nouvelle, toutes les humanités peuvent être libérées et envisager une évolution dans le cœur de la conscience christique. ET CELA EST.

OM SHANTI CHAYA

OLD_TitreCC

Là où nous avons échoué

 

Nous avons échoué auprès d’enfants qui n’ont aucune conscience morale et se rendent à l’école armés jusqu’u dents, nous avons aussi échoué auprès d’enfants qui ne connaissent pas la différence entre le bien et le mal, qui ne s’intègrent pas, qui ne s’entendent pas avec les autres, ou qui passent à l’acte. Nous avons échoué auprès des jeunes d’abord intégrés dans un programme éducatif spécial puis en dernier recours, mis sous traitement médicamenteux. Nous avons échoué auprès de nos gamins qui vivent de chimères, qui passent d’innombrables heures devant des jeux vidéo et à naviguer sur le net.

Nous avons échoué parce que nous tentons tous de les guérir sur les plans cognitif, intellectuel et rationnel. Et pourtant, les blessures de ces jeunes affectent le plan énergétique, spirituel. Et c’est là qu’il faut les guérir.

1 enfant indigo

Nos enfants viennent en ce monde pour servir de canal très pur à la lumière t à l’amour de Dieu. Ils débordent de cet amour et de cette lumière ; leurs âmes, très anciennes, sont encore toutes chaudes du souvenir d la connaissance éternelle et universelle. Ils disposent du savoir et de la vision d’un univers de perfection joyeuse et harmonieuse.

Ils viennent empreints de cette perfection et sont projetés dans cet univers sauvagement imparfait. Intuitivement, à l’intérieur, ils savent parfaitement ce qui est bon et juste. Extérieurement, ils subissent tout ce qui est mauvais et vil en ce monde.

Leur cœur et leur âme se chagrinent quand ils prennent conscience de cet immense schisme entre la perfection et la sainteté de leur source, et l’existence meurtrie et tourmentée qu’ils découvrent ici-bas. La considérable disparité qu’ils perçoivent entre la perfection qu’ils connaissent intrinsèquement et l’imperfection de l’expérience terrestre les afflige durement. Ils deviennent comme des vases fracturés, incapable de contenir la lumière, de sustenter l’énergie sacrée de Dieu. La vie sur Terre les écorche aussi sur le plan affectif. Malgré notre immense désir de les protéger, il est impossible de sauvegarder nos petits des peines, réelles ou imaginées, que le quotidien leur inflige délibérément ou involontairement.

Pour la plupart des adultes, la plus grande douleur et la plus amère solitude proviennent du fait que par leurs actions ou leurs pensées, ils se dissocient, se séparent de Dieu. Pour nos enfants, la plus grande souffrance, l’angoisse et la solitude existentielle proviennent du fait que, en dépit de leur désir désespéré de demeurer connectés à Dieu, les forces discordantes de l’existence terrestre entraînent éclatement et séparation.  Bien qu’on les décrive comme très brillants, précoces, sages au-delà de leurs années, ils sont souvent perçus comme malheureux, rageurs et dépressifs. On dit d’eux que ce sont des enfants difficiles présentant des problèmes à l’école et à la maison. On les affuble de diagnostics tels que trouble s de l’apprentissage, hyperactivité et déficit d’attention….

Notre précieuse jeunesse, mérite d’être soulagée de ses maux et d’affirmer pour elle-même et pour nous, l’unité de l’âme universelle. Les jeunes ont besoin de nous apprendre que l’illumination vraie est de savoir qu’il n’y a jamais eu aucune séparation ; qu’il n’y a que l’Unité avec Dieu et avec l’Univers.

Alors comment guérir nos enfants ?

Pour transmuer les comportements négatifs, il faut au préalable en déterminer l’origine. Et cette cause des agissements négatifs se situe chez nos jeunes sur le plan énergétique, spirituel, à l’endroit même où ils sont blessés. Si nous drainons l’énergie des contusions émotionnelles d’un enfant, elles sont vidées de leur charge. Dès lors, le traumatisme n’a plus d’énergie. Le petit  peut alors guérir, et le comportement négatif cesse. Le flot de lumière et d’amour filtre à nouveau. La colère, le chagrin, la peur, la méfiance, le désespoir, l’angoisse, la honte, l’insécurité, l’égoïsme, le deuil, la panique, le sentiment d’infériorité, la haine, l’indignation, le ressentiment, a jalousie et la culpabilité. Chacune de ces meurtrissures peut être présent non seulement dans le corps émotionnel, mais aussi en un point spécifique du corps physique, provoquant ainsi une maladie physiologique.

Le parent n’est pas le guérisseur et il n’impose pas non plus de cure à l’enfant. Il agit plutôt en tant qu’auxiliaire ou assistant aimant et secourable, en vue de la guérison et de la transformation qui émaneront de la conscience et de l’énergie de Dieu, et de l’univers qui englobe l’âme de l’enfant et qui est englobé par elle. La guérison spirituelle survient promptement.

Pour l’heure, nous connaissons l’origine de la souffrance de nos enfants, nous avons où elle réside, nous connaissons le lieu sacré, au tréfonds du plus profond se situant au cœur de l’intérieur, où nous devons nous rendre pour activer la guérison.  Car seule la guérison des blessures affectives de notre jeunesse permettra à notre monde de s’élever vers une dimension supérieure, vers un plan de l’âme, de la vibration, transcendant. Accéder à cette dimension élevée sous-entend que tous, nous disposerons d’une sagesse et d’une compréhension plus vastes ; que nous saurons au-delà du savoir et que nous verrons au-delà de la vue, que nos facultés sensorielles seront plus fines ; que notre conscience sera plus évoluée ; que nous serons tous plus pleinement immergés en l’énergie-Dieu et reflèterons davantage la Lumière-Dieu. Alors, et seulement alors, notre monde pourra transcender les limites du présent pour passer à un espace-temps où la guérison universelle pourra avoir lieu, où l’espoir et la promesse séculaires d’un monde parfait pourront se réaliser. « Et les petits enfants seront leurs guides ».

Lorsque nous guérirons les traumas affectifs de nos enfants, là où ils se situent, sur le plan spirituel ou énergétique, alors ceux-ci seront guéris de leur souffrance ; dès lors, ils redeviendront sains et entiers.

Ils pourront alors dire « Plus Jamais » Et plus jamais n’aurons-nous à assister au drame d’enfants exprimant leur douleur par un comportement aberrant, criant leur angoisse avec des armes dans les cours d’école. Alors nos enfants nous conduiront au monde parfait qu’ils connaissent et qu’ils entrevoient.

A ce sujet, June Jordan, disait un jour :

« Pour secourir nos enfants, il faudra les laisser nous sauver du pouvoir que nous représentons ; il nous faudra croire à la différence qu’ils incarnent à jamais.  Et il faudra leur accorder le choix, sans craindre la mort, afin qu’ils viennent et fassent comme nous, ou qu’ils viennent et que nous les suivions, afin qu’un tout-petit nous ramène à l’enfant que nous serons toujours – vulnérable, avide et affamé d’amour et de beauté ».

Sauvons nos enfants…..

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, à condition que vous en respectiez l’intégralité et de citer l’Auteur-Source Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

A la rencontre du souffle de HE

 

HE le souffle de vieMille soleils s’allument dans les cellules, et l’intensité de l’union augmente d’instants en instants….

Il n’ya plus de limites. La vie circule librement et se joue de l’illusion des frontières. Le corps de l’homme ne s’arrête pas à ses pieds ou aux limites de sa peau. Il se prolonge dans le sol, dans l’air qu’i respire. Il est souffle de Vie. Il pénètre dans les arbres et ressent avec précision l’intensité secrète sous la rude écorce, la chaleur du soleil sur les feuilles sensibles, la sève qui circule dans les branches et les troncs, jusqu’aux racines les plus profondes qui s’entrelacent et se perdent dans la terre humide.

Il est la pierre, immobile et sage, qui ne comprend pas le temps comme le comprennent les hommes, spectatrice du tumulte des ères, mémoire du monde… Il est la fleur fragile qui offre sa beauté et sa fragrance en hommage à l’astre du jour qui sait la contempler. Il comprend leur dialogue secret.

Il est le vent, qui enlace la terre dans son éternel voyage. Il perçoit les énergies spécifiques à chacun des continents et les unit dans sa ronde. Il soulève et emporte avec lui les sables du désert, le pollen des fleurs, la poussière des villes, les embruns de l’océan… Il se fait messager des paroles d’amour ou d’espoir, il apporte la bonne nouvelle aux cœurs qui l’entendent. Il est tour à tour la brise légère qui sèche les larmes et écarte les nuages, et la colère de l’ouragan qui s’abat sur les tours de Babel.

Il est l’oiseau qui niche dans les falaises ou dans les arbres, l’aigle qui survole les montagnes; Il est l’éléphant qui pénètre la sagesse de la Terre. Il est le fauve affamé et la proie sacrifiée. Il suit le cours joyeux des multiples ruisseaux qui se rejoignent dans la rivière, et éprouve la majesté tranquille des grands fleuves ; il s’émerveille de l’incroyable profusion de vie qu’il découvre dans les profondeurs des océans.

Il est l’Ame du monde, la vie puissante et éternelle qui appelle l’humanité à plonger en conscience dans le Chant Unique. Non, l’homme n’est pas le cancer qui ronge la terre-mère. Il est un enfant maladroit, inconscient de ce qu’il fait, des souffrances qu’il provoque. Oui, sa Mère lui pardonne. Mais il est temps ! Il est temps qu’il se souvienne et redresse la terrible trajectoire qui le mène à l’abîme. Et quel amour vient vers lui. Que de voix soufflent à son oreille pour lui rappeler l’heure du rendez-vous. Des mains de lumière se tendent vers son cœur affligé. Le Chevalier a maintenant foi en l’homme, et son âme le proclame, en unité avec l’Ame du monde…

Quand il reprend conscience de son corps, c’est d’une manière pour toujours différente de ce qu’il connaissait. Le souffle qui soulève sa poitrine lui rappelle qu’il inspire le même air que tous ses frères et sœurs, de toute race et de toute couleur. C’est cette vie commune qui pénètre intimement pour nourrir son sang. Et lorsqu’il rend au monde le flux subtil qui sort de sa bouche, sa pensée accompagne la partie de lui qui s’élance dans l’atmosphère qui entoure la planète. Il perçoit sous ses pieds le cœur qui bat dans la Terre. Tout ce qu’il vit fait partie de lui !

Mais qu’elle est donc cette rencontre avec le souffle de HE ?

HE – LE SOUFFLE DIVIN (lettre hébraïque) : Il est éternel et existait bien avant la création des mondes. Il est partout et en tout. Toute vie s’en nourrit. Il permet à la voix de s’exprimer, il a le pouvoir de communiquer, il est l’âme du monde et le mouvement tout entier.  Cette lettre, manifeste la face féminine de DIEU. Unie à YOD et VAV, elle manifeste la face masculine (YOD-HE-VAV-HE) – Le chant est une des plus subtiles expressions des humains car il a le pouvoir de communiquer avec les plans supérieurs. Il peut apaiser, soulager et même guérir. Emettre un chant en conscience, c’est offrir une prière. Sans le souffle, ces vibrations au pouvoir divin, ne pourraient évoluer dans l’espace.

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, à condition que vous en respectiez l’intégralité et de citer l’Auteur-Source Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Choisir son état c’est devenir Maître de Soi

 

Vous êtes ce que vous choisissez d’être. Vous vous nourrissez de ce dont vous choisissez de vous nourrir. La lumière, le prana, les vibrations amoureuses des êtres qui vous entourent sont une nourriture abondante, tout comme celle de la lumière que créent vos chakras. Il vous appartient de vous en nourrir ou de choisir de vous nourrir des pensées récurrentes associées à vos blessures, vos peurs et vos contractions. Le Maître en vous et en ce monde est celui qui, chaque seconde, choisit ses pensées, son regard, ce qu’il exprime, la vibration qu’il dégage. Chaque instant, la vie vous offre l’opportunité d’être et de redevenir Maître s de vous-mêmes et de votre vie, et nourriciers de ce monde.

Créer en conscience. Ne soyez plus sous le joug de l’ego, de l’orgueil, du personnage. Ne soyez plus les pantins de votre mental apeuré ou excité. Ne faites plus l’objet des jugements qui ne correspondent pas au Maître en vous. Délivrez-vous du joug du mental en choisissant de ressentir la vie en vous, de baigner dans la vie qui vous entoure. Ne résistez plus. N’ayez point peur de la vie qui s’offre à vous. Autorisez-vous à la respirer à pleins poumons.

Vous avez peut-être été blessés, vous l’avez même sûrement été. Vous vous êtes peut-être sentis abusés, n’est-ce pas ? Vous avez bien sûr été contrôlés. Vous avez encore peur de souffrir comme vous avez souffert. Et votre mental vous rappel souvent que vous pouvez être dupés, abusés, emprisonnés, vulnérabilisés, violentés. Retrouvez l’être vrai dans votre cœur et affirmez votre choix. Choisissez votre état en ce jour comme chaque jour. Ne permettez pas que les événements, les circonstances choisissent votre état pour vous. Vous en avez la faculté, comme vous avez la faculté de choisir la teinte de votre vibration. Plus vous aimerez la vie et plus votre choix sera simple à exprimer et à intégrer.

Celui qui cherche à ouvrir son troisième œil en étant prisonnier de son mental ne fera qu’intensifier le pouvoir de son mental et de ses peurs sur lui. C’est la sensation de la Vie en vous et autour de vous qui fera en sorte que l’ouverture du troisième œil vous donne accès à la pure connaissance et non pas à la connaissance intellectuelle qui vous limite.  

blog francesca

AU TEMPLE DE DEMCHIG

… Dans la grande transformation de la Terre qui est amorcée, cette région va devenir un lieu de régénération de première importance. La bascule des centres d’énergie de la Terre fera en sorte que ce centre se transportera dans le désert d’Atacama. Dans le monde Atlante, c’était un lieu de première importance, un poste avancé de cette civilisation. Et il y avait plusieurs postes. La communication vibratoire entre le désert de Gobi, l’Egypte et le Pérou était naturelle par des couloirs intraterrestres. Ces postes étaient des laboratoires d’exploration de la vie intraterrestre ou extraterrestre. Dans les cités, les laboratoires concevaient des outils par exemple des spirales d’énergie permettant des déplacements. Il y avait des cités centrale set des postes tout autour, plus ou moins éloignés. Les déplacements ne présentaient pas de difficulté dans l’humanité atlante, même à des centaines de kilomètres. Ces lieux étaient aussi dédiés à l’expérimentation des possibilités communicationnelles entre les différentes formes de vie. On y pratiquait de multiples recherches sur la transportation, la téléportation et la transmutation. Une autre recherche touchait à l’aspect génétique. Les recherches permettaient de transformer l’ADN des hommes et des différentes formes de vie. Il s’y pratiquait donc trois types de recherche : la recherche communicationnelle, créationnelle et projectionnelle.

 

 francesca blog

Sanctus Hermanus nous délivra son message :

Chères Âmes, accueillez notre amour.

« Vous êtes des dieux. Vous êtes des dieux venus des confins de l’univers ». Voilà ce que nous avons dit au peuple d’O lorsque nous nous sommes incarnés sur cette Terre en tant qu’O. « Vous êtes venu créer sur cette Terre des portails de lumière afin qu’une humanité créatrice puisse naître de vos vibrations, de votre lumière. Pour que cette humanité créatrice vive le grand passage et puisse inviter des Etres de Cristal    à s’incarner jusqu’à ce que les Maîtres du Cristal d’Emeraude se manifestent sur Terre. Nous allons créer des pyramides de pierre et de cristal : les pyramides en pierre dans la troisième dimension et les pyramides de cristal dans la quatrième dimension. Les humains qui franchiront le passage de ce grand cycle, et qui pourront vivre à la fois dans les troisième et quatrième dimensions, percevront et verront de leurs yeux ces pyramides de pierre et de cristal ». 

Et effectivement, des pyramides de pierre furent édifiées alors que des pyramides vibratoires de cristal quadridimensionnelle furent créées dans tout le Gobi. Appréciez la puissance de ce moment, de même que la beauté de cette Terre et de son sable cristallin. Voici l’un des premiers éclairages que nous avons formés au peuple d’O  : « Maintenez la conscience et la sensation de qui vous êtes. Reconnaissez votre source, votre nature et aimez, respectez en vous la pure connaissance de qui vous êtes. Pour ce faire, veillez à ne point vous identifier au corps ou à la matière qui vous servent dans la troisième dimension, celle dans laquelle cette planète se manifeste, à l’instar des pyramides de pierre que vous construisez ».

L’humanité s’est déployée. L’humanité a créé. Sur Terre, la lumière était présente, mais aussi des résidus d’ombres et de charges du passé, et beaucoup d’hommes, presque tous en fait, se sont identifiés, à leur corps physique, à la matière. Certains, plus présents, plus perceptifs, plus sensitifs ont su maintenir une identification aux corps de lumière. Les autres, en s’identifiant au corps et à la matière, ont réduit la réalité _ ce qu’ils voyaient, à ce qu’ils pouvaient toucher et voir. La réalité des hommes s’est alors contractée, réduite jusqu’à ce que la plupart en viennent à croire qu’ils n’étaient que des corps avec une sensibilité, des émotions et une pensée intellectuelle.

Comment les hommes ont-ils pu oublier leur Ame et leur Esprit, leur nature véritable ?

Extrait de HISTOIRE SACREE – Tome II

SOURCE SANCTUS HERMANUS  (Merci de respecter le travail de saisie de Francesca en citant ce lien)– Editions Ariane

 

 

Etre handicapé n’est pas le fruit du hasard

 

 

Beaucoup d’entre vous trouvent injuste qu’il y ait des personnes handicapées, soit de naissance ou à la suite d’un accident. Donner naissance à un bébé handicapé est encore vu dans plusieurs parties du monde comme une punition de Dieu ou un signe de malédiction. Dans certains pays dits développés, on va même jusqu’à mettre un terme à une grossesse afin que les parents ne soient pas  » pris  » avec un tel enfant. Les médecins des sociétés modernes mettent beaucoup de pression sur les futurs parents pour qu’ils autorisent la vérification de l’état de santé du bébé pendant la grossesse afin de l’interrompre s’il s’avère qu’il y a malformation.

handicape

Comment se fait-il qu’il y a des bébés handicapés à la naissance? Que comprendre de telles situations? Est-ce la faute des parents? Comment un enfant handicapé se sent-il? Voilà quelques-unes des questions que J’aborderai dans cet enseignement.

Tout d’abord, sachez que le fait de naître handicapé n’est pas le fruit du hasard. L’âme qui s’incarne a choisi ce corps  » imparfait  » afin d’expérimenter cela et d’aider à l’évolution de ses proches. Cette situation obligera ceux-ci à se questionner sur la vie, à propos de leur rôle sur Terre, en plus de les amener à revoir leurs priorités de vie. Ce ne sont là que quelques effets possibles. S’ils arrivent à bien comprendre la situation, à bien en saisir les enjeux, les parents et les autres membres de la famille pourront vivre très heureux et continuer à évoluer normalement. Ils sauront alors qu’il est important de répondre aux besoins de cet enfant, tout en gardant à l’esprit que c’est un être humain à part entière. En ce qui concerne la surprotection, bien qu’elle soit due à de bonnes intentions, elle empêche l’individu handicapé de s’épanouir à la mesure de ses possibilités. Il faut donc être vigilant à cet égad lorsqu’on est parent d’un enfant handicapé.

Empêcher ces enfants de naître correspond à leur enlever la possibilité de s’incarner tel qu’ils le souhaitent. Vous surpassez alors vos droits d’humain, car la vie vous est prêtée et en aucun temps il ne vous appartient d’y mettre un terme. Si vous le faites, vous aurez à répondre de ce geste à l’âme que vous avez ainsi brimée, dans votre vie actuelle ou dans une vie ultérieure. Je vous dis cela dans le but de vous permettre de prendre une décision éclairée, dans le cas où vous seriez placés dans une telle situation.

Sachez que ces personnes sont heureuses telles qu’elles sont. Elles peuvent avoir des périodes de questionnement ou de découragement, comme tout autre être humain, mais elles peuvent également vivre dans la totale acceptation de leur handicap et se débrouiller fort bien dans la vie. Pour celles qui ne peuvent s’occuper d’elles-mêmes, que ce soit pour des raisons physiques ou mentales, sachez qu’elles ont quand même la possibilité d’accomplir ce pour quoi elles se sont incarnées.

À vous qui connaissez des parents d’enfant handicapé, éclairez-les à ce sujet, dans la mesure de ce qu’ils peuvent comprendre, afin d’alléger leur peine ou leur culpabilité et de faire en sorte qu’ils traitent leur enfant comme tout autre, tout en s’ajustant à leurs besoins spécifiques, bien entendu. Leur enfant a les mêmes besoins de base que tous les humains: amour et respect.

Quant aux personnes handicapées que vous côtoyez, traitez-les en égal; ils ne vous sont point inférieurs. Respectez-les et faites en sorte qu’ils se sentent acceptés. Vous contribuerez ainsi à leur bien-être et à leur bonheur.

Votre Père Céleste

canalisé par Monica Lajoie, le 12 juillet 2007

Le Processus Vibratoire de La fin d’un monde

francescaCette fin d’un monde, d’une époque, dont nous parlions depuis si longtemps – nous semble-t-il – est arrivé, est là, ici et maintenant. Cette fin de cycle, de mode de vie s’achève pour laisser place, très prochainement, à ce Nouveau Monde auquel, vous qui lisez ces lignes, aspirez. Soyez confiant, ce processus vibratoire que rien ni personne ne peut ou ne pourra arrêter, est bien en train de se réaliser.

Certains, de plus en plus nombreux parmi vous, commencent à en ressentir les effets en eux et autour d’eux. Pour certains, vous dormez mal, vous pouvez avoir des baisses de confiance en vous, en demain… comment dites-vous : « ne plus avoir le moral… penser que tout va de mal en pis… ». Et puis vous redevenez vous-mêmes, dans la joie et la confiance… et cela recommence… telles des dents de scie…

Bien sûr, ce n’est pas très agréable à vivre, j’en conviens ! Mais ces symptômes, ces effets sur vous, résultent de profondes modifications qui ont lieu dans votre structure énergétique, puis physiologique, incluant votre ADN.

Ces transformations qui s’opèrent en vous sont nécessaires pour vous permettre d’accéder au Nouveau Monde qui se met en place, et dont le niveau vibratoire est bien au-delà de ce que vous connaissez actuellement.

Demain, dans ce nouvel état vibratoire, vous n’aurez plus du tout les mêmes repères que vous avez connus jusqu’à présent, c’est pourquoi vos moyens sensoriels doivent évoluer très vite, maintenant.

Les choix

Pour celles et ceux d’entre vous dont l’âme a fait ce choix de l’Ascension terrestre, avant de se réincarner, pour vivre cette magnifique expérience, vous vivez actuellement les désagréments dont je viens de vous parler avec plus ou moins de difficultés, en fonction de votre degré de compréhension, d’évolution, mais au final tout se passera bien pour vous et vous franchirez sans problème la porte du Nouveau Monde.

Pour les autres, qui n’ont pas fait le même choix que vous, car ne se sentant pas prêts pour cette expérience, ils ne supporteront pas cette énergie toujours croissante, qui vous parvient, et repartiront sur d’autres plans de conscience correspondant mieux à leur degré d’évolution. Une autre opportunité d’ascension se présentera à eux plus tard…

Être Soi

Mais vous qui comprenez ou commencez à comprendre et à prendre conscience de ce qui se passe en ce moment pour votre planète la Terre et sa population, soyez confiants et ne vous laissez pas influencer par ceux qui ne veulent pas de cette évolution, car sachant qu’elle n’est pas à leur portée, voudraient que rien ne change. C’est pour cela que vos médias, instruments de désinformation et de manipulation de masses, se font l’écho de leurs propres peurs de voir le pouvoir – illusoire – qu’ils avaient jusqu’à présent, s’échapper définitivement.

francesca 0
Au lieu de perdre votre temps à écouter et/ou lire les sources de désinformation et de manipulation, faites-vous confiance, faites confiance à l’Être de Lumière en vous. Nul besoin des autres pour vous éclairer, car la Lumière est en vous. Soyez confiants et ayez Foi en demain.

Au lieu de perdre votre temps à écouter les délires stériles et néfastes de certains, largement véhiculés par vos médias, prenez le temps de retrouver qui vous êtes, de vous faire confiance et de vivre les changement en cours, au lieu de le subir.

Comment faire…

Comment faire me direz-vous ? Et bien en maintenant votre niveau vibratoire le plus haut possible, et en vous efforçant de l’élever de plus en plus.

Oui mais comment ? Je comprends votre questionnement… il n’y a pas de « méthode » puisqu’il s’agit de votre état d’être. Pour certains d’entre-vous, la méditation sera l’outil dont ils ont besoin, pour d’autres, marcher dans la nature… pour d’autres, se rapprocher du monde animal pour mieux les comprendre… pour d’autres retrouver le bonheur et la joie communicative d’enfants… pour d’autres… à chacun d’utiliser les outils qui lui conviennent, qui lui correspondent le mieux…

 francesca 2

 

Votre internet regorge de petits textes de conseils, d’expériences vécues… Si vous ne trouvez pas comment « faire » pour mieux être, et bien faites des recherches sur le thème « Élever son niveau vibratoire », et vous trouverez de l’aide.

Mais ce que je peux vous dire d’ores et déjà, c’est de commencer par cesser de consacrer du temps aux prétendues nouvelles », « actualités »… quelqu’en soit le support. N’entrez-pas dans le jeu de certains qui passent leur temps à critiquer, à juger… les autres, sur des apparences de faits véhiculés par les médias de désinformation. Étant donné que l’on ne vous sert qu’une facette de la véritable personnalité des personnes concernées, vous n’êtes pas à même de vous faire votre propre opinion, et ce faisant, vous subissez sans vous en rendre compte la manipulation.

Non, consacrez plutôt votre temps, vos pensées, à vos amis, aux personnes qui ont votre sensibilité, et qui comme vous, s’efforcent de l’améliorer, de s’améliorer.

Souvenez-vous bien que nul parmi vous n’est venu pour « sauver le monde »… mais tout simplement pour évoluer, tout en aidant ceux qui leurs sont proches, à évoluer eux aussi. Nul besoin d’actions spectaculaires pour cela, Non, tout simplement Être dans la joie et la sérénité.

Privilégiez les moments de joie où vous allez, en compagnie de vos amis, oublier les vicissitudes du moment et les peurs véhiculées, pour vivre pleinement l’instant présent. Chaque instant de votre vie est précieux et vous donne l’opportunité d’avancer sur le chemin de l’évolution, de l’ascension vibratoire.

Encore une fois, pas de méthode, pas de recette, mais simplement soyez Vous et laissez s’exprimer l’Être de Lumière en vous. Ainsi que je vous l’ai déjà dis maintes fois, SOYEZ et RAYONNEZ, sans vous préoccuper de la couleur de l’air ambiant.

 francesca 3

La Lumière et l’ombre…

N’oubliez-pas non plus ce que je vous ai déjà dit : la Lumière dissout l’ombre, mais l’ombre ne peut éteindre la Lumière. Cette réalité existant depuis la nuit des temps et irréversible ne peut que s’accomplir. Aussi efforcez-vous de participer à ce mouvement évolutif en y apportant votre étincelle de Lumière. Nul besoin d’être un phare pour participer et aider les autres à vivre cette ascension vibratoire en cours. Nul besoin de « gourous » comme vous dites pour guider vos pas sur le chemin de l’évolution, de l’ascension. Non, l’Être de Lumière en vous sait mieux que quiconque ce qui est le mieux pour vous, car Lui à choisi sa voie avant de s’incarner dans cette vie… aussi, écoutez-le.

La réponse à tous vos questionnements est en vous, aussi faites-vous confiance. Plus vous serez dans la confiance, plus votre niveau vibratoire augmentera et plus vous progresserez. Personne ne le fera pour vous. Seul vous et vous seul, pouvez assumer ce choix que vous avez fait avant de vous réincarner : de vivre ce mouvement ascensionnel ou pas.

Mais pour vous qui prenez le temps de lire ces lignes, je suis certain de la teneur de votre choix… ! Aussi, continuez à avancer à évoluer en vous faisant confiance et en ne « déléguant » pas votre processus d’évolution à d’autres.

Ce passage dans le Nouveau Monde, la nouvelle réalité de vie qui vous attend et qui est en train de se mettre en place, vous l’avez voulu, espéré, souhaité de toutes vos forces, lors de votre choix d’incarnation. Et bien maintenant, franchissez les derniers pas à parcourir et VIVEZ LE.

Demain, cette opportunité de croissance extraordinaire qui s’offre à vous sera passée.

Élevez votre niveau vibratoire !

C’est maintenant, à chaque instant présent, que vous devez vous efforcer d’élever votre niveau vibratoire. Ne vous inquiétez-pas, quel que soit votre niveau de compréhension, votre éducation, votre milieu social et culturel, si vous le voulez vraiment au fond de vous-même, au fond de votre cœur, vous franchirez allègrement ce passage.

Il vous suffit d’être vous-mêmes et non pas ce que d’autres – qui n’ont pas les mêmes objectifs que vous – voudraient que vous soyez.

Vous êtes capables de vivre les derniers moments du chaos de votre société, même si la situation semble s’empirer… Comme sur la mer, surfez au-dessus de la vague de l’ombre, qui voudrait vous submerger, mais qui inexorablement se brisera sur la rive ensoleillée du Nouveau Monde qui vous attend, qui est là, à portée de votre main.

 francesca1

Soyez dans la confiance en permanence, et ne laissez pas les autres – par médias interposées – vous entraîner dans un cycle de peurs. N’écoutez que vous-mêmes, que l’Être de Lumière en vous. Ouvrez-lui simplement la porte de votre cœur et laissez-le s’exprimer, rayonner. Voyez comme la vie est belle et mérite d’être vécue. L’expérience que vous expérimentez dans cette vie ici et maintenant est une opportunité de croissance extraordinaire pour vous, aussi saisissez-là et vivez-là pleinement, sans limite. Les seules limites que vous risquez de connaître sont celles que vous vous imposerez.

Ayez confiance en vous, en votre demain et en votre capacité de le vivre, si vous le voulez vraiment.

Tout simplement : SOYEZ et RAYONNEZ autour de vous. Rappelez-vous : un grand phare ébloui et créé de l’ombre…. une multitude de petites lumières créée une immense lueur qui dissout l’ombre… La vérité est en vous, vous seuls et personne d’autre.

Continuez cet excellent travail sur vous-même et franchissez allègrement la porte du Nouveau Monde qui vous attend.

A très bientôt
Je vous y attends.

Avec tout mon Amour
Hilarion

Message du Maître Hilarion, reçu le 23 février 2017 par
Jean-Paul Thouny

La LETTRE D’ÉVEIL

Bonjour chère Conscience Infinie et Universelle, 

J’espère de tout mon Coeur que tout va Bien pour toi. Je ressens au tréfonds de mon être, devoir t’écrire ces quelques mots. Peut- être ne te seront-ils d’aucune résonnance maintenant. Mais je sais qu’à un niveau plus subtil, ils te parleront en profondeur. Si tu te sens triste ou perdu, peut-être même que tu ne te sens vraiment pas Bien, rappelle- toi toujours que tu es un être Spirituel expérimentant la vie humaine et non l’inverse. 

Pensant tout d’abord l’avoir appris à mes dépends, je me rends compte aujourd’hui que c’est une merveilleuse Bénédiction : tout ce que l’on envoie nous revient aussi sûrement que nous l’envoyions. Vengeance, tristesse, souffrance, frustration, colère, haine, toutes ces émotions en manque d’Amour, savent très bien revenir à celui ou celle qui l’utilise. De même que la Paix, l’Harmonie, le Partage, la Compassion, la tolérance, la Joie, le Pardon nous reviennent multipliés tant que ces dons de soi ne revêtent aucune approche égotique ou égoïste. Toutes les émotions « négatives » qui peuvent subsister en nous, remontent afin d’être libérées, évacuées…et il n’est nul besoin de revenir à l’origine de ces souffrances quelles qu’elles soient, nulle nécessité de les faire revivre pour s’en détacher. 

24

Tout ce que nous avons à faire, c’est de les accepter, les accueillir, les remercier, de les remettre à La Source de toutes les Sources qui pourvoit à tous nos besoins, Prières et demandes. Et bien souvent avant même que nous en fassions la demande. Enfin il nous faut, si cela est notre choix, rendre grâce pour cette Bienveillance absolue et Éternelle. Personne en réalité ne nous met en colère, nous nous y mettons tout seul. « L’autre » n’est que le miroir de nos propres failles. La colère par exemple n’est que le manque de Paix. À nous de nous focaliser sur la Paix et non sur l’illusion de la colère. 

Du coup celui que l’on pensait être notre ennemi devient notre meilleur ami. Tout ce qui ne provient de l’Amour Inconditionnel provient de l’ego qui se nourrit de nos peurs et de notre propre ignorance, ignorance de notre vraie nature. Une nature Divine et Lumineuse. Oui, certes les capacités Spirituelles présentent en chacun de nous et qui sont censées être là pour assister l’Unité Collective que nous sommes et la Planète, sont parfois détournées aux profits de velléités égoïstes et négatives. Pour plagier un texte que j’ai beaucoup lu afin d’en saisir l’essence, je dirais : « que l’Amour soit ton bouclier » ! 

Que les attributs de l’Amour sans condition soient notre seule et unique réponse. Ton Être Intérieur est ton trésor le plus étincelant, tu es la solution, tu n’a aucune réponse à « avoir » tu les as déjà. Tu as simplement à réaliser que tu es la réponse. La religion, les dogmes, sectes, organisations ou toutes autres structures humaines, nous éloignent de notre véritable nature consciemment ou inconsciemment. 

Tout ce qui existe à l’extérieur de nous-même n’est que la projection de ce qui est à l’intérieur de nous. Tout comme nous avons contribué, en tant que Co-créateur par nos pensées, nos actes, nos paroles, nos Prières, fait parfois d’ignorance, de peurs ou d’émotions négatives non résolues, à engendrer la société et le monde dans lequel nous vivons actuellement. Il est temps de créer une société planétaire faite de Paix et d’Harmonie et ce, en Conscience. Car en effet, que nous le voulions ou non, tôt ou tard (et plus tôt que tard) c’est en cet « état » qu’irrémédiablement nous nous rendons tous. Cela débute dans notre Coeur libre de tout mur auto-érigé. Cela commence par écouter notre Conscience. Il est laissé à notre Libre-Arbitre, la possibilité de faire en sorte que cette transition qui s’opère, se fasse en douceur ou pas. 

Plus nous serons nombreux à nous réveiller à cette réalité, plus le passage sera paisible. Tout n’est-il pas une question de choix ? Nous sommes la Conscience de nous-mêmes, la Conscience Universelle…La Source est en nous et est ce qui nous anime. Puissent l’Amour et la Lumière Universelles guider chacun de tes mots, actes, pensées ou Prières. 

Rappelons-nous toujours que nous ne sommes pas des êtres humains vivant une expérience Spirituelle mais un être Spirituel expérimentant la vie humaine. Il n’existe qu’une seule race, la race humaine, nous ne sommes pas séparés nous ne faisons qu’un avec le tout en réalité. Sortons de l’illusion de la dualité séparatrice génératrice de souffrance. Préparons-nous à ce qui vient, en laissant tomber les barricades que nous avons créées en nous. Libérons notre Coeur loin du mental et de l’ego dominant. 

C’est à ce titre que je suis venu te dire que je t’Aime de toute mon Âme, de tout mon Coeur et de tout mon Esprit ma très chère soeur Bien- Aimée, mon très cher frère Bien-Aimé

L’ETRE INTERIEUR stephane.robin7@gmail.com SUR LE BLOG DE FRANCESCA http://francesca1.unblog.fr

 

La symphonie des Ames dans la créativité

 

Nous sommes les créateurs, les responsables de notre existence. Tant que nous n’accepterons pas cette pleine conscience, que tout ce qui m’arrive en permanence ne vise pas à me faire fuir le monde ou le détester, nous resterons dans ce statut de victime. Pour en sortir, il faut au contraire diriger ma conscience vers le centre, de voir ce qui s’y trouve: quels sont ces espaces de non vérité qui se manifestent dans le corps physique par de l’inconfort, de l’énergie émotionnelle, ou un mal être existentiel.

C’est ce que je pointe en permanence. Nous avons cet outil qui est notre corps physique. 
Qu’est-ce que je fais de ce que je sens-là, dans cette matière corporelle.

On ne vient pas sur terre pour faire, mais pour être. Le faire est la manifestation de l’être.
L’être humain trop souvent veut fuir ses sensations, tout ce qui lui est inconfortable. La tentation est de trouver une solution hors de soi : loisirs, produits, nourriture, joujoux; tout ce qui vient anesthésier cette partie en souffrance. Il nous manque le courage de diriger la conscience vers ces espaces-là. Tout le monde a un corps physique sur cette terre, jusqu’à preuve du contraire. Cet outil fantastique, merveilleux, extrêmement élaboré et intelligent, pour réaliser sa nature véritable. 

C‘est donc extrêmement simple : tout ce que je sens en moi, qui est autre chose que paix, sérénité, joie, amour, relève d’un espace de non amour, sur lequel je dois impérativement poser ma conscience. Chercher à l’extérieur reste une fuite permanente en avant, qui entretient l’idée de séparation. Tout mon travail, consiste à pointer du doigt cette croyance, afin que la conscience aille se porter amoureusement dans tous ces espaces, qui sont des espaces de séparation. Vaincre la peur, la peur de la peur, les jugements sur soi, sur notre pseudo imperfection, et ainsi permettre l’acte d’amour ultime, qui est d’ouvrir son cœur afin de déverser sa substance dans tous ces espaces-là.

L’idée originelle que je suis le corps physique est tenace.
Continuer de croire que je suis né le jour de ma date de naissance, et donc qu’il y a une date potentielle de ma mort, fait que j’attire à moi, j’aspire dans mes cellules cette peur de mourir, de souffrir, d’être agressé, de ne pas être aimé, etc.  Accepter que ce que j’ai cru être vrai, ne l’est pas forcement, permet de me détacher et peut être de m’emplir de l’idée que je ne suis pas une sorte d’âme, d’esprit dans un corps, mais que je suis tout ce entoure ce corps, et que ce corps est en moi.

Cela suppose d’oeuvrer sur le champ émotionnel, avec toutes les stimulations que je subis des uns et des autres. Il y a une attraction magnétique du corps qui ramène tout à lui, et qui me pousse à croire que je suis la colère, la peur, la tristesse. S’il n’y avait pas cette force magnétique dans le corps, on n’y resterait pas.

Se sentir responsable de ce que l’on ressent en soi , ne plus en accuser les autres, permet d’entrer dans cette oeuvre alchimique intérieure.

Plus je résiste à la vérité, à cette évidence, plus je souffre. Donc il ne s’agit pas de se demander si oui ou non, cette humanité va réussir ou parvenir à goûter à sa nature véritable, mais bien de se demander pendant combien de temps elle va tenir à ne pas le faire.  Et nous voyons bien que cette résistance-là empêche la vie de circuler de manière fluide et harmonieuse.

Est-ce que je suis cette construction temporelle comme l’on dit mes parents, mes enseignants, mon employeur, le miroir… Ou suis-je autre chose que ça? Répondre à cette question nécessite une prise de hauteur, un détachement initial. La souffrance dont nous parlons en ce moment, n’est reconnaissable que depuis un espace qui ne souffre pas. Si la souffrance était notre état naturel nous ne serions pas en capacité de la décrire, de la commenter, de la pointer. Chacun d’entre nous possède intrinsèquement cet espace de pure vérité.

Vouloir parler aux êtres de «La vérité » ne sert à rien. Dire «vous êtes pure lumière, pur amour » n’a aucun intérêt. C’est en empruntant le chemin le plus court : amener leur conscience vers les espaces en eux qui sont faux. Et alors, leur proposer de vivre peut être une autre expérience. Puisqu’ils ont déjà tout tenté pour s’extirper de cette souffrance à l’extérieur, ils savent que rien n’a fonctionné hors de soi. Les seuls chemins qui mènent à l’unité, à la réalisation de cet état véritable, sont des chemins de désidentification du corps physique, de détachement de la matière pour ensuite mieux l’embrasser. Un chemin de responsabilité, d’autonomie et d’amour universel, amour bien ordonné commençant par soi-même.

Grégory

Le champ mental est tellement entrainé à absorber des pensées que l’on croit être siennes, mais au fur et à mesure, chacun peut entrer en contact avec sa nature véritable. On me dit au bout d’une heure de méditation : je ne voulais pas en sortir… mais pourquoi en es-tu sorti et pour aller où d’abord? C’est ça qui est drôle, n’est-ce pas ? Alors oui, atteindre ce point de bascule, où demeurent en nous suffisamment de calme, de paix, de sérénité, afin de devenir l’observateur, puis l’observateur de celui qui observe et ainsi de suite jusqu’à remonter à l’origine; oui, atteindre ce point demande un petit peu de pratique, d’exercer comme un muscle, le muscle du retour à la paix. Cet état n’est pas une action, mais notre état naturel de fluidité, de vacuité. Un état qui nous accompagne dans la vie, un état qui demeure, quelles que soient nos activité, et non uniquement dans un court moment de pratique méditative. C’est là un clé essentielle.

Le pouvoir de création ne change pas, goûter désormais à des créations qui émanent d’un coeur uni.
La seule différence est désormais de ressentir avec une joie pure, cet état intérieur qui se déverse comme une cascade cristalline sur le paysage environnant.

Extrait de l’article de Grégory Mutombo au sujet de Son livre, « La symphonie des âmes » aux éditions Guy Trédaniel

POURQUOI S’OUVRIR AU CHANNELING

 

Avec le channeling, vous pouvez avoir accès à toutes les idées, toute la connaissance et toute la sagesse qui sont connues et le seront jamais. Quand vous « canalisez », vous accédez à ces royaumes supérieurs en vous connectant à un guide de haut niveau, ou à votre moi supérieur, qui abaisse cette vibration supérieure et vous la rend plus facilement accessible. Le channeling suppose d’effectuer consciemment un repositionnement de votre esprit et de votre espace mental afin de parvenir à un état élargi de conscience vous permettant de vous connecter à votre guide. Pour atteindre cet espace, vous aurez besoin d’apprendre à vous concentrer, à mettre de côté vos propres pensées et à devenir réceptif à une guidance supérieure.

channeling

Dans cet état de réceptivité, vous devenez le vecteur à travers lequel se manifestent des énergies supérieures que vous pouvez employer à créer le bien. Vous avez une aptitude innée à parvenir à ces royaumes supérieurs ; vous vous reliez directement à eux dans les moments d’inspiration, de guidance intérieure et de créativité. Si vous n’êtes pas capable d’accéder à ces royaumes aussi facilement et aussi souvent que vous le souhaiteriez, des guides peuvent vous prêter assistance pour développer ce talent naturel à vous connecter aux royaumes supérieurs. Ils le font en stimulant votre énergie, en vous offrant des opportunités d’évoluer dans de nouvelles directions, en agissant comme des enseignants et des interprètes, et en vous montrant comment affiner vos facultés pour naviguer au sein de ces dimensions plus élevées. Grâce à des moyens agréables et en adéquation avec votre objectif supérieur, les guides peuvent vous aider à vous élever.

Votre guide vous encouragera et vous aidera à découvrir votre propre savoir intérieur. En continuant à vous relier à lui, vous établissez une connexion plus forte, plus ouverte, plus fine et plus constante avec les royaumes supérieurs. À mesure qu’une vibration plus élevée va directement affluer dans votre esprit, vous aurez des visions intuitives, et des expériences de guidance intérieure ou de connaissance plus fiables et plus fréquentes.

Le channeling est une porte d’accès à plus d’amour ; l’amour abonde dans les royaumes supérieurs. Le channeling est une connexion qui va vous stimuler, vous encourager et vous soutenir. Le but de votre guide consiste à faire de vous un être plus puissant, plus indépendant et plus confiant. Les qualités que vous allez trouver en votre guide — un amour constant, une parfaite compréhension et une compassion sans limites — sont celles d’une relation parfaite.

Le channeling vous apportera le maître éclairé que vous cherchez, celui qui vient de l’intérieur plutôt que de l’extérieur. Le channeling peut conduire à une plus grande compréhension, et vous aider à trouver des réponses à des questions telles que : « Pourquoi suis-je ici ? », « Quel est le sens de la vie ? » Pratiquer le channeling, c’est comme grimper au sommet d’une montagne, là où la vue est étendue. C’est une façon d’en découvrir plus sur la nature de la réalité, d’apprendre sur vous-même et sur les autres, et de voir votre vie selon une perspective plus globale qui vous aidera à découvrir le sens plus large des situations dans lesquelles vous vous trouvez. Qu’il s’agisse des problèmes courants du quotidien ou des questions spirituelles qui constituent les plus grands défis, votre guide va vous aider à y trouver des réponses. Vous pouvez utiliser le channeling pour soigner, enseigner et accroître votre créativité dans tous les domaines de votre vie. En accédant aux royaumes supérieurs, vous pouvez être le vecteur d’une grande connaissance, de la sagesse, de belles inventions et œuvres d’art, de philosophie, de poésie, ainsi que de toutes sortes de découvertes.

Le channeling ne va pas résoudre tous vos problèmes. Il va vous changer uniquement de la façon dont vous voulez changer. C’est vous qui allez faire usage des paroles de sagesse. C’est vous qui allez agir, faire le travail et veiller à ce qu’il se répercute dans le monde. Vous continuerez à être responsable de votre vie. Le channeling n’est ni un remède universel ni une fin en soi. Comme nous l’avons dit, il ne fait qu’accélérer vos possibilités de développement et d’apprentissage. Vous allez peut-être vous retrouver en train de faire une fois de plus l’expérience de vieux problèmes, pour les résoudre enfin. Bien que certaines de ces expériences puissent ne pas être agréables dans un premier temps, elles vont conduire à terme à une plus grande joie et à un pouvoir accru. Soyez ouvert aux petits changements. Vous verrez vos efforts récompensés au-delà de vos attentes. Vous risquez de découvrir que même l’effort le plus infime allant dans le sens des indications données par votre guide et par vous-même est porteur de grandes transformations et récompenses. Ces dernières ne se présenteront pas toujours sous la forme attendue, alors soyez ouvert à d’agréables surprises.

Le channeling ne garantit pas que les gens vont vous aimer, pas plus qu’il ne garantit la célébrité ou la popularité. Il vous permet cependant de comprendre les autres avec plus de compassion. Vous serez capable de vous observer vous-même avec objectivité, libre de vos préjugés habituels ; cela vous apprendra à vous aimer davantage. Le channeling va vous aider à amplifier et clarifier le chemin de votre âme. En suivant votre chemin supérieur, vous pouvez d’ailleurs faire l’expérience de la renommée, de la reconnaissance publique et de la popularité, mais ces choses-là n’auront plus la même importance.

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/       

 

L’intégration du moi limité dans le soi illimité

Nous sommes à la fois manifestation physique et Essence universelle ; or nous avons oublié notre source.

A mesure de l’éloignement de son identité divine, l’humanité s’est installée dans le doute, la perte de confiance. Le voile s’est graduellement épaissi, et de moins en moins guidée par la sagesse de l’être profond, l’ego trompeur s’est construit avec ses certitudes et son système de croyances. L’ego manipule parfois à notre insu les outils spirituels, énergétiques ou corporels que nous sommes amenés à utiliser. Cela a pour conséquence de générer beaucoup d’illusions et la conviction de l’inutilité de reconnaître nos peurs, la blessure qui nous habite, d’en comprendre le sens…

le soi

Il est vrai qu’il peut être tentant de se tourner vers une recherche spirituelle en évitant soigneusement la confrontation avec nos ombres. Lesquelles finissent pourtant par nous rattraper à un moment ou à un autre de notre vie ! Les enseignements d’éveil font de l’instant présent la clé d’accès à l’ouverture de conscience. Il semblerait qu’il y ait parfois une distorsion de compréhension de cette réalité. En effet, ne pas s’identifier à nos pensées, nos émotions et vivre le moment présent ne signifie pas nier, rejeter ou fuir ces aspects de nous. Guérir les divisions intérieures impliquent d’intégrer l’expérience humaine dans la conscience de notre dimension lumineuse et d’unir les forces de l’horizontalité à celles de la verticalité. Cela implique notre responsabilité envers nous même et envers la vie d’une manière toute différente. Ainsi toutes nos blessures constituent le compost de ce qui devient notre force de vie.

Notre peur la plus intense est très souvent associée à ce que nous avons d’essentiel à réaliser dans notre incarnation présente. A chaque fois que nous appréhendons un événement de la vie, une rencontre de manière difficile, il est en fait question d’une étape initiatique qui s’offre à nous, soit une opportunité de libération, de dissolution de quelque chose qui restreint notre élan de vie. Il est par conséquent de la plus grande importance de vivre nos expériences en toute conscience… Et pour cela nous devons réinvestir ce « territoire sacré », à savoir le présent de notre être dans ce corps. C’est de ce lieu, le corps, la conscience, la sensation dans l’instant présent que nous pouvons accueillir une réaction, une émotion, un sentiment douloureux, prendre conscience d’une programmation qui nous limite. Une réaction, c’est la manifestation d’une mémoire émotionnelle, donc d’une blessure…

Naître à soi-même, car c’est bien de cela dont il est question, c’est s’accompagner dans un processus de reconnaissance de soi à tous les niveaux de l’être, incluant la sphère psychologique. Nous sommes créateurs de nos états intérieurs et non pas victimes. Il importe d’observer ce que nous avons mis en place pour masquer ce désarroi d’être éloigné de notre nature essentielle. La quête intérieure prend tout son sens quand elle inclut la question de la souffrance. Les pensées compulsives, les sentiments de mal-être, les sensations d’anxiété qui nous habitent, mais aussi les pulsions réactives (colères, émotions) ont leur source dans les peurs et les blessures que nous n’avons pas encore réussis à rencontrer, à accueillir, à embrasser. A partir d’une expérience douloureuse, il y a tout un programme qui se met en place de sabotage, d’abnégation, de sous-évaluation, de non-amour de soi… Même si notre ego tente de nous persuader que nous sommes le plus intelligent, le plus beau, le plus performant. Et surtout s’il tente de nous en persuader, c’est pour cacher quelle détresse ?
Quelles sont ces circonstances de vie où nous refusons de lâcher prise ?

L’activation d’une blessure, le refus de mouvement, la rétraction de l’énergie.

La conscience de soi nourrit la confiance en soi. Il nous appartient de démystifier la souffrance pour libérer, accueillir et faire grandir cette confiance, la sentir encore plus palpable en soi. Le non-amour de soi, le manque de valeur et d’estime font que nous nous sentons de plus en plus abandonné par la vie. De ce fait nous cherchons davantage de sécurité, de reconnaissance, de pouvoir. Ce qui conduit inévitablement à se blesser encore davantage. Notre humanité a banalisé l’état de victime et le «consensus social » en joue à notre dépend en actionnant tous les leviers de la peur. Aussi longtemps que nous nous positionnons comme victime de l’autre, de la vie, nous ne pouvons bénéficier du potentiel d’énergie et de conscience à notre disposition. A partir du moment où nous avons créé le petit moi et toutes ces identifications, nous ne vivons plus à partir de notre conscience profonde. Nous fonctionnons à partir d’une conscience de surface qui est une adaptation à notre conditionnement, à notre éducation et toutes les peurs, les appréhensions, les jugements que ceux-ci véhiculent. Ce sont alors nos pensées qui nous disent qui nous sommes, qui nous croyons devoir devenir. Elles élaborent des scénarios sur les autres, sur le monde, souvent fort différents de la réalité. L’être s’est confondu avec le personnage, occultant sa véritable essence… !

plaisir des yeux

Le chemin d’éveil passe, de façon incontournable, par la découverte permanente de ce qui empêche d’Être. La somme des attachements, des attentes, des désirs, des besoins amoindrissent considérablement le sentiment d’Être et de vivre à partir d’une conscience profonde. Un certain nombre d’individus peuvent néanmoins sembler manifester une grande confiance en eux à laquelle s’ajoute force de conviction et charisme mais dont les fondements se trouvent encore dans un système de croyances. Si, de la perspective de l’Être, la peur ne fait que servir l’illusion, sur le plan de la manifestation physique elle n’en constitue pas moins une réelle entrave, générant beaucoup de souffrance. Mes peurs, mes pensées, ne sont certes pas qui Je Suis ; elles sont pourtant mes créations et il m’appartient de les réintégrer, de les transmuter à la lumière de cet espace de conscience plus vaste et inclusif. Nous ne pouvons retrancher une partie de ce qui nous constitue. La lumière doit faire corps avec la densité. S’éveiller à qui nous sommes, c’est l’expérience d’une profonde réunification en soi. C’est à partir d’une conscience ancrée dans le moment présent que nous apprenons à apprivoiser ce qui nous fait peur. Il n’existe pas de technique ou de méthode miraculeuse. La seule pratique à laquelle se conformer est celle qui nous éveille à une aptitude à revenir au présent, encore et encore… ! C’est une sorte de gymnastique spirituelle qui demande entraînement et persévérance, le mental humain étant très mal adapté au moment présent. C’est faire le choix de cultiver cet art d’exercer sa conscience dans l’ici et maintenant afin d’intégrer sur un plan supérieur les pensées, les émotions et les sensations qui véhiculent les peurs, les attentes, et les frustrations. En d’autres mots : l’intégration du moi limité dans le soi illimité.

Excepté, en situation de danger immédiat, la peur – petite ou grande – n’a ni fondement, ni réalité objective dans l’instant présent. Il s’agit le plus souvent d’une projection dans le futur en référence à un conditionnement passé tout en « zappant » le présent. Or, si une difficulté surgit dans le moment présent, il y a de grandes probabilités d’y trouver une résolution. Il n’y a cependant aucun pouvoir d’intervention au regard d’un événement passé si ce n’est que rajouter de la culpabilité ou renforcer le sentiment d’être victime. Et c’est la même chose quant aux peurs que nous projetons dans le futur. Elles procurent un sentiment d’impuissance et pompent nos ressources énergétiques. Lorsque nous luttons contre une peur ou tentons de la nier, elle prend tout l’espace, générant de plus en plus de stress, d’anxiété, d’angoisse. Si nous l’observons à partir d’un espace plus profond et de la sensation du corps dans l’instant présent, son intensité, son impact s’amenuise. La charge émotionnelle qu’elle contient se dissout peu à peu libérant une grande quantité d’énergie jusque là prise au piège de cet état de fixation. La peur peut pourtant se représenter une fois, dix fois… Ce sera alors autant d’opportunités de l’apprivoiser et d’affiner cette aptitude à être de mieux en mieux lesté dans le moment présent, dans le Soi.

En terme métaphorique, la gymnastique spirituelle évoquée plus haut, va permettre de « muscler » la conscience-témoin afin que celle-ci prenne de plus en plus de place. Il est question d’une acuité sensorielle qui donne à voir, à sentir avec clarté les dynamiques dans lesquelles nous sommes à tous moments et les voir à partir d’une certaine distance ; avec empathie et bienveillance. La « Présence » convoque « l’ouverture » ; une ouverture totale envers toute expérience que nous rencontrons !

Puissions-nous cultiver une joyeuse vigilance au quotidien et faire le choix résolu de se resituer dans un ordre intérieur, dans une intégrité à tous niveaux, dans la clarté et le discernement… En sachant refuser la compromission, la manipulation et toute forme d’illusion, même si celle-ci est porteuse de belles promesses, comme la sécurité, par exemple. Nous sommes créateurs de notre propre vie mais notre engagement envers nous-mêmes ainsi que notre persévérance à oser nous hisser au-delà des conditionnements et des habitudes mentales sont souvent bien défaillants. En chacun sommeille un être libre de tout jugement, de toute pulsion réactive et doté d’une grande capacité à ressentir, à s’émerveiller, à aimer, à compatir !.. Un être capable de se tenir là, dans le moment présent, et d’embrasser tout ce qu’il contient : une peur, une émotion ; sans tentative de fuite, de déni. Sans complaisance et sans compromis non plus. L’époque nous engage à inviter une conscience plus profonde à façonner notre humanité. 

Article écrit par Sylvia Garance paru dans la revue le 3e millénaire

Prendre soin de son AME

 

Nous tous, anges de Paix et de Lumière vivons dans l’intemporel, le hors temps. Je sais que pour vous le temps passe autrement, que souvent le temps presse. Mais comme mes messages sont hors temps cela signifie qu’ils sont chaque jour d’actualité. 

Je connais les événements de vos vies et même si je travaille en même temps dans d’autres dimensions, je reste connecté jour et nuit avec vos pensées. Comme avec un ordinateur, il y a des mots clés. On pense Kheeb et hop ! c’est noté, enregistré. Lorsque le message devient répétitif, je sais que l’on m’attend. Alors, je réponds.  La façon la plus rapide de faire appel à moi est de prononcer mon nom. Cela provoque comme un bip intérieur qui me signale que quelqu’un souhaite ma présence auprès de lui. Et je suis un peu comme une mère poule qui vient régulièrement vers ses poussins !

L’image ci-dessus est comme une esquisse astrale. Comment dire ? Nous voyons souvent ici des petits êtres comme celui-ci. Celui-ci ressemble à un elfe. D’ailleurs n’en est-ce pas un ?

NOS AMES

Les elfes comme l’humain a tendance à les nommer, sans vouloir toutefois les humaniser, sont des protecteurs de la nature comme nous sommes les protecteurs qui vous offrons tout notre amour par le cœur, par notre pensée et notre vibration. Je connais personnellement un petit elfe : Mimina. Elle gère le patrimoine sacré et invisible de certains papillons disparus du continent et elle essaie de les réintroduire grâce un processus naturel en accord bien sûr avec le divin. Réintroduire une nouvelle espèce peut prendre des dizaines d’années.  

Il est possible de contacter les esprits de la nature. Lorsqu’on parle avec les fleurs, les papillons, et même avec d’autres insectes un peu moins sympathiques, on les invite plus facilement. Mais ils sont vite désemparés lorsqu’on leur manque de respect ou de sollicitude. Même s’ils savent que la race humaine est faible et finalement pas encore très évoluée dans la prise de conscience.

Les humains proches de nous, de notre pensée, sont ceux qui sont attirés par la beauté reflétée en toutes choses. Ceux qui aiment les arbres, les ruisseaux, les vallées, les sources qui chantent en été. Ceux qui aiment la neige qui éblouit les yeux en haute montagne. Ceux qui s‘émeuvent à la vue de l’aigle qui rejoint son nid pour nourrir ses petits. Chaque événement est précieux. S’en rendre compte et ne rien saccager, c’est se mettre à notre diapason. Nous essayons tellement d’aider cette pauvre petite planète. La terre est si belle pourtant. Et vivre en harmonie avec elle élève l’âme.

Tu peux danser avec moi comme les papillons dansent de bonheur, tout simplement. Apprends simplement à répondre à la vibration divine qui t’appelle.

Je n’ai pas changé, je ne changerai plus beaucoup. A notre niveau, notre personnalité est bien établie.  Pour l’instant je missionne beaucoup dans divers endroits de la terre, souvent là où les catastrophes sont les plus nombreuses. Là où se déroulent des drames sérieux, nous nous devons d’aider. Il nous arrive d’éviter le pire, mais pas toujours.

Nous aidons non seulement votre planète mais aussi les entre-sphères : les mondes de l’astral. Car là aussi, nous sommes fort demandés. Notre assistance, notre amour-soleil inonde chacun de rayons de paix, de lumière et de joie. Nous sommes aussi concernés par le désarroi des familles ou des personnes seules livrées à elles-mêmes. Et bien des familles ne s’en sortiraient pas sans nous.

Je déconseille souvent aux gens de ne plus manger de la viande ou les invite au moins à en diminuer la quantité car les vibrations fluides de l’âme s’abaissent lorsque vous vous nourrissez de souffrance. Dès mes premiers messages, je vous ai recommandé de vous nourrir davantage de légumes, de fruits, de céréales et de miel car celui-ci contient des enzymes insoupçonnés qui renforcent vos défenses immunitaires.

Jésus, de son vivant, nous le savons, se nourrissait principalement de pain, de miel et de céréales – et de vin aussi bien sûr. Au départ, le vin était fabriqué à l’aide d’une recette secrète bien gardée et on connaissait ses propriétés bienfaisantes pour la santé. Le vin protège en effet l’organe du cœur, ses parois et les vaisseaux sanguins. C’est une boisson calmante et douce pour le corps, mais on doit le consommer en quantité raisonnable. Il ne faudrait jamais en boire plus de deux verres par jour. Un seul verre est même idéal. 

Il faut aussi se méfier des sucres. Mais les sucres foncés, les sucres naturels de couleurs brunes et beiges n’ont pas de méfaits, contrairement au sucre blanc…

Le plus important est de prendre soin de son âme, de rester sensible aux petites choses de la vie et d’éloigner les pensées qui perturbent, qui font mal. La vie n’est jamais vraiment simple. Mais nous sommes là. Rien n’est parfait. Cependant, il faut pouvoir l’accepter. Et nous savons ce dont vous avez besoin car nous connaissons les épreuves de chacun. Alors même si nous sommes fort occupés ailleurs, combien de fois ne faisons-nous pas le détour jusque chez vous, pour voir ce que nous pouvons faire pour améliorer votre vie.

S’il est vrai que nous ne pouvons toujours ôter les épreuves difficiles de certains karmas obligés, nous pouvons néanmoins les atténuer, les alléger, les rendre plus vivables. C’est ainsi que nous aidons vos familles ou certains de vos amis. Et lorsque vous vous rapprochez de nous, il va de soi que nous nous sentons encore plus concernés.

Tout le monde évolue, même dans le monde invisible. Tout évolue tout le temps. Les âmes se transforment et se rapprochent peu à peu de la Vérité – même si cela prend beaucoup de temps. Le but est le même pour chacun : Réaliser son être. Mais beaucoup n’en ont pas encore conscience.

Je te berce dans ma danse cosmique et te prends avec moi sous mon aile.

écrit par Kheeb sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Le processus du retour aux royaumes de Lumière

 

la terreMême si cela ne vous apparaît pas encore très clairement. Tout ce que vous avez à faire, c’est d’ouvrir vos cœurs et de laisser couler la Source d’Amour et de Lumière en vous. Dès que vous aurez compris comment ouvrir votre Centre Solaire et activer ce siège de la Puissance Créatrice, un élixir magique commencera à couler à travers vous et dissoudra automatiquement toutes les énergies négatives qui vous perturbent et vous affaiblissent; vous retrouverez la conscience des multiples possibilités de votre Moi Supérieur et baignerez dans un état de félicité et d’émerveillement sans limites. 

Dans ce monde subtil et multidimensionnel de la Lumière qui s’imposera peu à peu à votre vieille planète, où tout semblait devenu obscurité, peur, haine et chaos, les miracles se succéderont bientôt à un rythme de plus en plus rapide. L’Esprit Mère/Père de la Terre est déjà rassemblé. Les attributs et les vertus qui les composent se sont retrouvés à l’occasion d’une grande fête et ils ont décidé de fusionner. C’est pourquoi vous devez désormais tous considérer cette planète comme un Être en train de construire et de réaliser sa plénitude, un être vivant, sensible, intelligent, comme une Force équilibrante qui accepte de vous équilibrer, de vous porter et de vous soutenir dans votre périple à travers les étoiles, les mondes et les galaxies. La santé et le bien-être de la Terre sont indispensables à la santé et au bien-être de l’humanité. Sans un air pur, une eau limpide et un sol fertile, vous ne pourrez pas continuer à vivre. La Terre doit être et sera honorée et respectée. 

Désormais, l’Esprit de la Terre n’acceptera plus que l’homme la viole et pille ses ressources impunément. Votre Mère terrestre continue à vous aimer et elle souhaite vous supporter aussi longtemps qu’elle en aura la force, mais elle se joint à votre Père terrestre pour exiger qu’en tant que gardiens de cette planète, vous ayez à assumer la responsabilité de vos actes.

 

 terre père mère
La Terre est non seulement notre Mère, mais également notre Père!

Commencez par honorer et prendre soin de la portion de territoire dont vous avez la responsabilité, puis efforcez-vous d’étendre votre influence à vos voisins, à votre ville ou à votre village, et à votre pays. Pensez à la Terre en tant que partenaire, car c’est bien ce qu’elle est. Pensez toujours à la manière dont vos pensées et vos projets risquent d’affecter son équilibre. En fait, ce devrait être votre préoccupation de tous les instants, car la Terre représente les fondations de votre royaume, et en l’absence de fondations solides, tous vos rêves de bonheur ne peuvent que s’écrouler! 

Il est temps de recoller les morceaux, de réaliser l’unité, non seulement avec votre âme et votre Moi Supérieur, mais avec toutes les particules divines auxquelles vous êtes reliés, avec vos âmes-sœurs, avec votre famille spirituelle. Il est temps de mettre un terme à la guerre des sexes qui a nourri votre karma pendant des milliers d’années. Vous avez désormais la possibilité d’intégrer les facettes de vos deux natures, masculine et féminine. Si vous y parvenez, vous bénéficierez du soutien de l’Esprit de la Terre, vous recevrez l’énergie créatrice Père/Mère et deviendrez un modèle vivant d’Unité pour les générations futures. Vous commencerez par vous élever jusqu’aux fréquences où règne la Pureté, et bientôt votre rayonnement se révélera à la face du monde, et il vous sera donné l’opportunité de construire un Monde Nouveau. Il y a tellement de moyens de rayonner la Lumière du Père, de l’infiniment grand à l’infiniment petit! 

Vous êtes les Guerriers de la Lumière et de la Paix; c’est à vous que revient le merveilleux cadeau de la réunification, pour le plus grand bien de vos frères et de vos sœurs. 

Acceptez ce cadeau qui vous est aujourd’hui offert par votre Père, la Terre, et devenez le porte-flambeau de la Lumière et de la Paix sur cette planète. 

Remerciez et honorez aussi votre Mère, la Terre, pour tous les sacrifices qu’elle a consenti pour vous par-delà les éons. Choisissez de participer à la campagne de guérison qui lui permettra de retrouver sa beauté et sa splendeur. 

Cherchez refuge dans votre propre temple de Lumière et rayonnez amour et compassion vers toutes les créatures qui peuplent sa surface et ses entrailles. 

C’est dans la pyramide de Lumière que nous nous retrouverons, mes aimés. 

Je suis l’Archange Mikhaël «  

Archange Mikhaël 
canalisé par Ronna Herman le 24 janvier 2002. 
Adaptation française : Olivier de Rouvroy

L’Esprit masculin de la Terre

 » Essayez de focaliser votre conscience et de vous concentrer, non seulement sur votre monde, mais sur la globalité de votre système solaire et sur l’ensemble de votre galaxie. Lors de l’une de nos précédentes rencontres, nous vous avions invités à un voyage intérieur à destination des différentes planètes de votre système solaire, afin que vous puissiez sentir vibrer leur énergie. Ensemble, nous avions visité Mercure, Mars, Vénus, Jupiter et Saturne et nous vous avions indiqué que nous voulions réserver notre visite sur les autres planètes pour une autre occasion. 

Le temps en est maintenant venu. Et nous allons aborder à présent la question des énergies liées à Neptune, à Uranus et à Pluton, car c’est d’elles que dépend tout ce qui se produit actuellement sur la Terre. 

esprit masculin de la terre

Parlons d’abord des changements qui sont en train d’affecter la Terre et l’ensemble de l’humanité. Ils s’inscrivent dans un processus immuable de transformation sans fin. Au commencement, lorsque la Terre fut formée, elle fut préparée pour accueillir différentes formes de vie. À cet effet, elle fut adombrée par un Être extraordinairement puissant et sage, qui était parfaitement équilibré dans ses polarités masculine et féminine, et qui possédait les attributs et les vertus de la Conscience Créatrice Père/Mère. Cet Être, que nous appellerons Gaïa, car c’est un nom auquel vous êtes maintenant familiarisés, est demeuré dans un état de plénitude et d’harmonie parfaites durant des millions de vos années. 

Puis vint une époque de grands cataclysmes, en même temps que la Terre et l’humanité amorçaient leur densification et leur matérialisation. L’orgueil, la jalousie, l’ambition, la convoitise et la suffisance commencèrent alors à infiltrer l’humanité. La plupart des habitants de la Terre se retrouvèrent pris au piège de l’aspect négatif de l’énergie masculine, qui se manifesta sous forme de colère, de violence, de cruauté et d’instinct de domination. L’accès à l’énergie du premier Rayon, le Rayon de la Toute-Puissance, qui détient la force suprême et le pouvoir de création, fut alors considérablement restreint à la surface de la Terre, en sorte que l’humanité ne puisse pas en arriver à s’autodétruire ni à détruire sa planète. 

Pendant des milliers d’années, l’humanité a ainsi été régie par des forces masculines. La Terre est peu à peu devenue un monde d’hommes, soumis à un Dieu patriarcal, dans lequel les femmes étaient réduites à un rôle d’esclaves, et leur énergie entièrement contrôlée par celle de l’homme. 

Pour corriger ce déséquilibre, il fut demandé à Gaïa d’autoriser sa partie masculine à se séparer de lui et à rejoindre des régions plus éthérées, afin que la Déesse Mère puisse déverser ses énergies sur la Terre et y développer la tendresse, la compassion, l’humilité, la patience et surtout l’amour. 

Cette séparation procura à Gaïa une grande tristesse, mais, outre son désir de servir et sa compassion pour les humains, l’Être de la Terre savait qu’elle était indispensable à l’accomplissement du Plan Divin. Au fil du temps, la Terre finit par être perçue par l’homme comme sa Mère nourricière, et le firmament, comme son Père céleste, car la partie masculine de l’âme de Gaïa y était exilée et reléguée dans une dimension supérieure. 

La période que vous traversez est celle de la réunification et de la fusion sur la Terre des énergies, vertus, qualités et attributs du Père et de la Mère. Le processus de retour à la conscience unitaire est maintenant en train de s’accélérer, à la fois dans la partie féminine liée à votre plan d’existence et dans sa contrepartie masculine liée aux royaumes plus élevés. Le moment approche où les attributs, vertus et aspects masculins du Père vont rejoindre votre Mère la Terre et fusionner avec elle. De ce fait, la naissance d’une Nouvelle Terre est désormais très proche, une Terre qui sera à nouveau en harmonie parfaite avec toutes les facettes de la Création. 

Lorsque vous utilisez les énergies liées à la troisième dimension, vous êtes automatiquement influencés par ce que vos astrologues ont appelé les planètes  »personnelles » de votre système solaire: la Lune, Vénus, Mercure, Mars, Jupiter et Saturne, et seulement dans une mesure infime par les énergies beaucoup plus subtiles d’Uranus, de Pluton et de Neptune, qui représentent pourtant cette quintessence de la Puissance du Père qui commence, avec une extraordinaire ponctualité, à se manifester dans la Nouvelle Époque qui vient, l’Âge du Verseau. 

Uranus est parfois présenté comme un sonneur de trompette, parce qu’il permet aux âmes de s’éveiller. C’est sur cette planète que vous vous rendez entre vos différentes incarnations, chaque fois que vous devez dépasser les tendances négatives et destructrices liées à votre irresponsabilité et au côté rebelle de votre nature humaine. Vos guides et instructeurs vous y aident avec beaucoup de patience à éveiller votre créativité, à affiner votre perception et votre intuition, à équilibrer votre désir de liberté par le souci de respecter celle des autres. 

L’influence de Pluton est aussi très importante aujourd’hui, parce que c’est la planète de la renaissance, de la transformation, de la régénération, de l’illumination et de la sagesse. Ses aspects négatifs sont particulièrement visibles en ce moment; ils se traduisent par le déclenchement de rivalités, de luttes, de conflits, de contestations. En principe, vous ne vous rendez pas sur Pluton entre vos incarnations, à moins d’avoir déjà accompli un grand chemin vers l’harmonie, car son champ d’énergie est très perturbant et très difficile à expérimenter. Certains disent que Pluton instruit l’âme à travers les leçons du malheur et de la souffrance. C’est dans cette région que vous apprenez à sublimer vos obsessions et les pulsions inconscientes de votre ego, que vous puisez les forces qui alimentent votre élan vers l’Unité de l’Esprit. 

1

Quant aux énergies de Neptune, elles sont à la fois les plus rares et les plus subtiles de votre système solaire. Neptune est considéré par certains astrologues et par ceux qui tombent sous son emprise comme la planète de l’illusion. Jusqu’à une époque récente, l’humanité a été très fortement influencée par ses aspects négatifs qui se manifestent par la confusion, les hallucinations, la peur, la fuite de la réalité et le chaos. Au fur et à mesure de votre évolution, vous obtenez la possibilité d’accéder à cette planète pour y développer l’amour universel, la sagesse spirituelle, l’inspiration, la clairvoyance et la compassion. 

De la même manière que le système des chakras est lié aux sept Rayons de la Conscience Solaire, lorsque vous vous liez à l’Harmonie universelle et que vous éveillez votre être divin, vous vous placez sous l’influence positive des planètes transpersonnelles et leurs aspects négatifs n’ont plus de prise sur vous. Vous recevez les trésors qui sont emmagasinés dans ces régions: le génie, l’inspiration, la créativité artistique, la compréhension scientifique, bien au-delà de ce que l’homme ordinaire est capable d’expérimenter. 

Tout cela est largement évoqué dans le dernier numéro de La Vie après la mort, qui aurait d’ailleurs mérité d’être rebaptisé La Vie après la vie. Dans les mois qui viennent, nous continuerons à vous transmettre différentes informations concernant les mondes au-delà de votre sphère d’expérimentation. Vous le savez désormais: aussi longtemps que vous vous étiez identifiés à votre nature instinctive et passionnelle, et que vous demeuriez coupés de votre Être spirituel, vous viviez dans l’isolement, et votre univers était très limité, tout comme l’était votre sphère d’influence. Mais l’humanité a évolué et les nouvelles technologies mises à sa disposition lui ont permis de réaliser que votre monde n’était qu’une région vraiment toute petite. Chacun est désormais au courant de ce qui se passe à l’autre bout de la planète dans les minutes qui suivent, et tous ceux qui ont suffisamment progressé sur le chemin de l’Illumination ont déjà compris que ce qui affecte un individu affecte l’ensemble de l’humanité. Ainsi, vous apprenez peu à peu à vous entraider et à vous protéger mutuellement. 

Au fur et à mesure que se déroule la spirale de l’évolution, votre vision s’élargit au-delà de la sphère terrestre et vous devenez mieux conscients de la relation qui vous unit à votre système solaire, à votre galaxie et au Plan Divin du Père. Beaucoup d’entre vous ont atteint une maturité spirituelle qui leur permet d’expérimenter les énergies sublimes des sept Sphères de la Conscience Christique, non seulement durant leur sommeil, mais parfois aussi pendant l’état de veille. Vous n’êtes plus comme jadis confinés dans les limites de votre système solaire, mais vous pouvez désormais vous déplacer à travers les douze Rayons de la Conscience galactique. Chacun d’entre vous a déjà parcouru ces différents plans à mesure qu’il descendait à travers les espaces interdimensionnels et se préparait à affronter l’incarnation dans votre système solaire et sur la planète Terre. Ces paliers successifs étaient nécessaires. Ils vous ont permis de vous acclimater progressivement à des niveaux de fréquences moins élevés, d’apprendre à créer et à exister dans le royaume de la matière physique. 

Je suis l’Archange Mikhaël  

Archange Mikhaël 
canalisé par Ronna Herman le 24 janvier 2002. 
Adaptation française : Olivier de Rouvroy

Dans l’Esprit de la Guérison

 

Chaque fois qu’une guérison est déclenchée et qu’elle aboutit, c’est une grande joie pour nous tous. Il existe une science de la guérison, tout comme il existe une science derrière tout ce que vous pouvez faire et entreprendre dans votre plan d’existence. Au-delà de toutes choses en effet se trouve l’Esprit. L’Esprit est une sorte de magicien qui force les manifestations de votre monde physique à se réaliser. 

Il est illusoire de prétendre guérir seul dans son coin, sans échange avec le monde spirituel. Aucun malade ne peut guérir sans cette énergie qui vous vient du Soleil et que votre Mère la Terre nourrit en son sein et accepte de partager avec vous. 

esprit de la guérison chez francesca

De même, un guérisseur n’obtient jamais de guérison grâce à ses seuls pouvoirs ou à ses seules connaissances. Il peut simplement donner une impulsion et un stimulus à l’énergie de guérison. Car toute guérison provient de l’Esprit. Les guérisseurs ont cependant ceci de particulier qu’ils ont le pouvoir de créer à l’aide de leurs mains un environnement propice à l’accueil d’une impulsion venue de l’Esprit. 

Malgré vos apparentes divisions, vous faites tous partie d’un Être unique. Chacun d’entre vous est une petite partie du même drame qui se joue ici-bas ; et le sort de chacun est lié à celui de tous les autres. C’est pourquoi il vous faudra, ensemble, rechercher la guérison. Car l’avènement de l’Ère Nouvelle, la venue de la paix et de la fraternité sur la Terre peuvent se résumer, pour l’ensemble de l’humanité, à cet unique mot : GUÉRIR.

Actuellement, les médecins ne cherchent encore la plupart du temps qu’à soigner, c’est-à-dire à rafistoler des membres, à désinfecter des plaies, à panser des blessures, à enrayer des maladies… Ils doivent maintenant réapprendre à guérir. 

Or, les seuls qui soient véritablement capables d’apporter la guérison sont ceux qui désirent aider les autres, qui sont fortement motivés par l’idéal de servir leurs frères et leurs sœurs. Si le désir de guérir est uniquement lié à une quête personnelle, l’énergie de guérison ne peut s’exprimer en plénitude ; elle se retrouve automatiquement limitée en intensité et ce manque d’empathie a des répercussions sur le malade ; ce dernier éprouve alors de la difficulté à améliorer significativement son état. Souvent dans ce cas, les succès et les améliorations obtenus par le guérisseur ne sont que de courte durée. Mais dès que l’on accepte de donner son énergie abondamment avec amour, les malades le ressentent instantanément, et cela se traduit souvent par des guérisons durables, voire définitives. 

La guérison est l’aboutissement d’un rituel de haute magie qui nécessite une participation de la nature tout entière. Elle suppose un échange subtil avec l’ensemble des forces qui animent l’univers, au cours duquel quelques particules d’énergie sont transférées ; elles peuvent être transmises directement au malade, ou bien transiter par des médicaments. Mais le transfert d’énergie doit impérativement avoir lieu. Une opération chirurgicale bénigne et parfaitement réalisée ou bien une thérapie strictement allopathique peuvent donner l’illusion de suffire à améliorer la santé d’un malade, mais en réalité, toute guérison implique l’intervention de l’Esprit. Aucune amélioration de la santé ne peut être obtenue aussi longtemps que le transfert d’énergie qui en résulte ne s’est pas produit. 

Au cours des prochaines années, vous constaterez que la nécessité de recourir à des procédures chirurgicales contraignantes disparaîtra peu à peu. Ces techniques ont eu leur utilité durant l’époque qui s’achève, et elles continueront à jouer un petit rôle, mais les traumatismes qui les accompagnent inévitablement s’estomperont peu à peu. 

Dans le passé, à chaque avancée technologique, les médecins se sont imaginé qu’une étape importante venait d’être franchie. Cependant, chacune des avancées suivantes a apporté la preuve qu’aucune de ces améliorations n’avait vraiment été décisive. Et les limitations auxquelles votre médecine a de tout temps été confrontée n’ont pas encore disparu. 

C’est pourquoi de plus en plus d’hommes et de femmes cherchent à présent à combler le fossé qui sépare l’Esprit de la science médicale. Ils cherchent de nouvelles solutions à travers des médecines parallèles. La seule différence entre eux et les autres est qu’ils refusent de se limiter aux méthodes traditionnelles. Et ils ont décidé de devenir eux-mêmes des réceptacles de l’énergie de guérison. 

Chacun d’entre vous peut devenir ce réceptacle, puisque chaque être humain porte une étincelle du Saint-Graal dans son cœur. Mais vous devez d’abord comprendre que ce n’est qu’en s’ouvrant à la toute-puissance de l’Esprit que l’on peut devenir un véritable guérisseur. Car L’ESPRIT EST GUÉRISON. 

Tout processus physique de guérison n’est que la conséquence d’une guérison spirituelle. Il y a d’abord et toujours guérison spirituelle. Puis l’énergie à l’origine de cette guérison spirituelle se déplace et finit par toucher le plan où elle peut se manifester physiquement. 

Une nouvelle époque est sur le point de commencer, au cours de laquelle l’énergie deviendra progressivement la principale préoccupation de l’humanité. Non seulement, l’énergie spirituelle permettra de guérir toutes les maladies, mais elle finira pas être utilisée consciemment pour chaque acte de la vie quotidienne. 

chez francesca

Vous apprendrez bientôt à identifier les énergies, à distinguer clairement les énergies harmonieuses des énergies discordantes. Vous apprendrez comment ajuster vos niveaux d’énergie, comment envoyer de l’énergie à la Terre et à ses habitants. Vous apprendrez l’importance et l’impact inévitable de vos pensées sur vous-même et sur votre environnement. Vous apprendrez à vous sentir responsables non seulement de vos propres choix et actions, mais de l’ensemble de l’humanité. 

Pour guérir, il est inutile de savoir comment se déplace et travaille l’énergie de guérison ; il suffit d’ouvrir son cœur et de laisser couler son amour. 

La structure de votre ADN a été préparée de manière à assurer la forme harmonieuse et le parfait épanouissement du système humain. La souche originelle de l’ADN humain fut construite dans la perspective d’une durée de vie bien plus longue que celle que vous connaissez maintenant. Car au cours des siècles et des millénaires, différents mouvements et réajustements dans votre conscience collective ont limité la durée de vos incarnations. Des créatures vinrent d’outre-espace, qui menèrent différentes expériences sur l’être humain ; des modifications génétiques furent réalisées, affectant la forme à l’origine parfaite de la molécule d’ADN. Certains de ces changements ont été avantageux, d’autres préjudiciables. Mais une époque vient maintenant où vous redeviendrez conscients de votre essence spirituelle, où vous redeviendrez conscients de votre propre énergie et de la puissance que vous portez en vous, et progressivement votre ADN reviendra à sa structure originelle. 

Chacun dispose de la faculté de générer par lui-même de l’énergie et votre propre source énergétique est elle-même connectée aux autres unités de production réparties à travers l’univers. Du fait de cette interconnexion, votre amour est capable de transmettre la guérison à beaucoup de vos frères et de vos sœurs qui souffrent. Les nouvelles méthodes de guérison que vous êtes en train de découvrir ont déjà été utilisées au cours des précédents cycles de civilisation sur votre planète. La science des interconnexions Esprit, pensée, sentiment et matière, était jadis connue et pratiquée par nombre d’entre vous. Cette connaissance se réveillera bientôt en vous, en même temps que se présentera à vous l’histoire passée de votre planète. Vous réaliserez alors que tous les progrès technologiques actuels n’ont été accordés à l’humanité que dans le but de faciliter son éveil spirituel. 

Les techniques de guérison par le cristal, le laser et la bioénergétique reposent toutes sur des manipulations spirituelles destinées à favoriser le transfert des énergies. Ce que la médecine est aujourd’hui capable de réaliser aurait été considéré il y a moins d’un siècle comme un miracle. Par conséquent, ce que vous-mêmes considérez aujourd’hui comme des miracles sera bientôt compris par l’ensemble de l’humanité comme le résultat d’un simple travail en liaison avec l’Esprit. Un miracle ne peut avoir valeur de miracle qu’en fonction de la perspective selon laquelle il est perçu. Mais bientôt, vous apprendrez comment manifester consciemment votre énergie pour transmettre la joie et non plus la souffrance. Et chacun d’entre vous deviendra guérisseur. 

Vous commencerez par réaliser à travers votre conscience collective que les guerres, les maux et les maladies dont souffre aujourd’hui l’humanité sont en fait liés à des formes-pensées et à des émotions mal maîtrisées, et que c’est à ce niveau que devrait d’abord s’exercer toute action thérapeutique. Chaque maladie a sa racine dans l’éther, et la guérison est avant tout une libération de l’âme. 

Cependant les médecins doivent s’éveiller d’eux-mêmes à cet aspect de la réalité. Je vous demande de respecter chacun de leurs choix, de rester ouverts et bienveillants à l’égard de ceux qui choisissent de rester fidèles à l’allopathie, qui ont besoin d’un délai avant de s’engager dans la recherche de nouvelles solutions. Vous devez comprendre la force et le poids des fausses certitudes dans lesquelles beaucoup d’entre eux se sont aujourd’hui retranchés. Ils ont eux aussi besoin de faire leurs expériences et de recevoir malgré tout votre amour. Et puisque vous commencez à vous réveiller, eux aussi, en tant que partie intégrante de l’Être collectif qu’ensemble vous formez, finiront tôt ou tard par se réveiller. 

Parmi tous ceux qui ont choisi d’exercer la profession médicale au cours de cette incarnation, beaucoup l’ont fait pour bénéficier de l’opportunité qui leur est actuellement offerte de se diriger consciemment vers de nouveaux choix. Je vous demande de conserver une attitude positive à leur égard et de tenir compte de leurs efforts. C’est ainsi qu’ils se dirigeront naturellement vers les meilleurs choix pour eux-mêmes et pour tous ceux qu’ils sont venus aider. 

Rappelez-vous que même si de nouveaux paliers de compréhension seront prochainement atteints par l’ensemble de l’humanité, il subsistera toujours et quoiqu’il advienne des différences dans vos perceptions et dans vos conceptions respectives de la science. 

Rappelez-vous que plus vous aimez et mieux vous comprendrez votre Créateur. Malgré la haine, malgré l’apparente désolation qui semble s’être emparée de la Terre, l’énergie qui s’infuse aujourd’hui à travers chaque parcelle de votre plan d’existence amènera au cours des prochaines années des changements absolus et définitifs. Préparez-vous à de très grandes choses ! Car vraiment, un avenir glorieux est maintenant très proche. 

Nous vous bénissons et nous bénissons tous ceux qui apportent la Lumière au monde. Nous bénissons ceux qui cherchent et enseignent. Nous bénissons ceux qui apportent la joie à d’autres et réussissent à créer des petits miracles à chaque instant de leur vie. 

Vous êtes tous Un. Et c’est notre plaisir que de vous voir vous diriger ensemble vers l’Unité et vers la Lumière de l’Esprit. 

Adonaï. » 

Hilarion canalisé par Lisa Holloway 
Adaptation française : Olivier de Rouvroy

La Guérison est en marche

 

Comment affronter les prochains bouleversements et devenir réceptif à l’Energie de Guérison. 

Dans ce message inédit de Barbara Marciniak, auteur des deux best-sellers Messagers de l’Aube et Famille de Lumière (Éd. Ariane), un représentant du Collectif de l’Étoile Bleue nous explique comment parvenir à la conscience multidimensionnelle : cela suppose un retour à la compassion, ainsi qu’une nouvelle approche des gens, des endroits et des événements, focalisée sur leur énergie. L’une des manières de se préparer aux inévitables bouleversements des prochaines années est, selon les Pléiadiens, de renoncer à notre quête effrénée de divertissements intellectuels et de les remplacer par des joies simples. 

 lune du paon

“ L’automatisation et la génétique sont, depuis quelques années, présentées par les adversaires de la Lumière comme l’unique solution et l’ultime espoir pour l’humanité. Le résultat est qu’actuellement, de nombreuses personnes sont comme hypnotisées ; elles vivent plongées dans une sorte de transe à travers différentes manipulations électroniques, et si la plupart d’entre elles semblent encore apparemment  »normales », les cellules de leurs cerveaux présentent déjà une altération qui se manifeste par un état de stupeur assez voisin de certaines psychoses provoquées par l’abus de drogue. Cet endormissement progressif d’une partie de l’humanité est pour nous un réel sujet de préoccupation.  

La nouvelle vie qui est sur le point d’être proposée à l’humanité est absolument merveilleuse, mais la plupart d’entre vous sont encore bien loin de se douter du potentiel qu’ils vont bientôt découvrir en eux-mêmes. Pour le moment, l’espèce humaine est encore génétiquement stressée, et toute la question est : serez-vous capables de purifier votre ADN ? Serez-vous en mesure de transmuter le choc de l’apparente montée en puissance de la haine sur cette planète ? L’effondrement des croyances et des valeurs est en marche, et du fait de l’intensification des énergies, ceux qui déclenchent des actes terribles et manipulent les foules pour en assurer la couverture, ne pourront bientôt plus contrôler cette mise en scène. Toutes les conditions sont à présent réunies pour que des scandales épouvantables soient révélés aux populations de la planète, et pour que chacun soit obligé de se poser la question :  »Qu’est devenu notre monde ? Que s’est-il passé avec nos dirigeants ? Pourquoi en sommes-nous arrivés là ? »  

Eh bien, de notre point de vue, tout vient de ce que vous avez cessé d’apprécier les joies et les plaisirs simples et honnêtes. Cela peut vous paraître puérile, et même ridicule. Mais c’est peut-être la plus grande des vérités que nous voudrions vous faire partager. La gaieté, l’allégresse, le ravissement, l’hilarité et la jubilation sont des émotions qui provoquent des vibrations d’une grande pureté, et ce sont d’elles dont l’humanité a aujourd’hui le plus grand besoin. D’une manière ou d’une autre, vous parviendrez toujours à accumuler des expériences ou des connaissances, mais quand l’opportunité d’une joie simple se présente à vous, de grâce, ne la gaspillez plus !  

Lorsque viendront les grands bouleversements, et que vous serez confrontés à vous-même, aussi incongru que cela puisse vous paraître, rappelez-vous votre enfance. Remémorez-vous ces précieux instants de fraîcheur où vous gambadiez dans la joie et l’excitation, car ces instants sont toujours vivants ; ils peuvent vous stimuler et vous connecter aux énergies dont vous avez besoin. Vous êtes tous en contact régulier avec les lignes de temps d’autres réalités ; l’astuce consiste simplement à saisir ces lignes de force et à les utiliser pour se projeter au-delà. Vous êtes tous  »naturellement multidimensionnels », et il vous reste encore de nombreuses facettes de vous-mêmes à reconnaître, à explorer et à expérimenter. Il ne tient qu’à vous de devenir n’importe lequel de tous ces personnages que vous êtes, que vous avez été et que vous serez, car ils sont tous reliés ensemble. Votre conscience a la possibilité de travailler brillamment sur plusieurs plans à la fois et d’y accomplir différentes tâches dans l’harmonie. Un jour, vous réaliserez que ces octaves fréquentielles vous sont accessibles, et que vous pouvez très bien les utiliser tout en demeurant parfaitement vous-même.  

Il existe une approche dissociée, fragmentée, torturée de la puissance de l’esprit que d’autres utilisent pour essayer de vous contrôler. Mais le contrôle du mental peut aussi prendre un côté extraordinairement positif, à partir de l’instant où c’est vous-même qui décidez de prendre pleinement possession de votre être ; votre esprit retrouve alors sa puissance et sa liberté.  

Tout au long de votre existence, de vos épreuves, de vos victoires, vous ne cessez de créer, de vous engager, de vous projeter dans ce que vous êtes amenés à entreprendre. Accepter d’être responsable est le meilleur moyen de vous restructurer vibratoirement. Nous enregistrons les probabilités, nous voyons les possibilités qui se présentent. Nous comprenons vos interrogations et nous comprenons aussi la souffrance de vos âmes et quel tribut important vous avez accepté de payer dans le drame cosmique qui se joue en ce moment-même. Nous vous aimons pour votre capacité à vous égarer dans les méandres de vos sentiments, tantôt absorbés par une étreinte amoureuse, tantôt cherchant à humer les délicates senteurs du printemps. Vous êtes des créatures vraiment touchantes !  

Francesca blogs

Bientôt vous aurez vous aussi la possibilité de voir ce que nous voyons, et vous vous serez émerveillés de toutes vos découvertes. Mais auparavant il est primordial que vous fassiez confiance et que vous acceptiez cette reconstruction de vos facultés de perception. Si cela peut vous aider d’avoir un cahier et de noter vos impressions, de manière à mieux comprendre ce que vous êtes en train d’expérimenter, alors, faites-le !  

Souvenez-vous : vous êtes venus sur cette Terre en tant que pionniers d’un nouveau mode de perception. Toute l’énergie nécessaire est à votre disposition en abondance. Si vous croyez en la puissance de la pensée positive, vous renforcerez partout sa fréquence. Proclamez la puissance de l’esprit, utilisez votre esprit et soyez à son écoute. Ne comptez pas sur quiconque pour vous renseigner sur la réalité spirituelle. N’attendez pas que cela devienne un beau jour le grand titre de vos journaux télévisés. Vous devez simplement faire confiance, vous adapter et vous mettre à l’écoute de votre propre ligne de communication. Alors, vous recevrez les informations dont vous avez besoin et tout se passera bien. 

Souvenez-vous que ceux qui refusent de s’éveiller nourrissent ceux qui les contrôlent. Nous n’avons pas à les juger, mais les choses se passent ainsi : à partir du moment où la conscience s’éveille, elle n’a plus besoin d’être manipulée. Revendiquez dès maintenant le droit de prendre possession de vous-même, car ce défi deviendra bientôt celui de toute l’humanité. Il ne s’agit pas d’être contre qui que ce soit ; mais si vous suivez le vieux chemin que certains vous montrent, alors vous serez confrontés à la tristesse, à la peur et au découragement.  

Recherchez le chemin qui apporte la joie et la sérénité ; vous y ferez des rencontres riches et palpitantes. Recevez l’énergie de ce que vous apprenez et faites confiance à la magie de l’existence, car elle est vraiment merveilleuse. Apportez au monde la preuve que le rôle que vous avez accepté de jouer il y a bien longtemps a maintenant été appris. Vous avez la finesse, vous avez la grâce et vous avez le style ; utilisez-les ! Votre vie est d’une grande valeur et vous devez en être persuadés. Pourquoi ne pas tomber amoureux de vous-même, puisque vous représentez un miracle de la nature, capable d’exprimer en pensées, en paroles et en actions l’une des formes les plus magnifiques et les plus achevées de la Création.  

La guérison est en marche, mes chers amis, ne l’oubliez jamais ! Vous avez en vous le pouvoir de guérir votre sang, de guérir votre peine et de découvrir la joie d’être enfin libres ! La période que vous vivez restera à jamais dans les archives de vos réincarnations comme la plus extraordinaire et la plus riche en possibilités. Un jour, dans le futur, vous vous en souviendrez et vous raconterez à d’autres la merveilleuse aventure qu’il vous aura été donné de vivre sur la Terre durant ces 25 années de grande intensification énergétique et de révélation de la vie multidimensionnelle, de la vie divine.  

D’ores et déjà, vous voici placés par la Providence dans les bras de l’Intensité. Faites-en bon usage et cette Intensité vous conduira jusqu’à la véritable Connaissance et jusqu’à la véritable Liberté.  

Bon voyage, mes amis ! ”

 

Canalisé par Barbara J. Marciniak . canal des Pléiadiens

LE GRAND PASSAGE

 

Depuis des mois, nous avons pu ressentir des changements dans notre corps physique mais aussi au niveau énergétique, passant de la lourdeur à l’allégement de notre être et de notre fréquence vibratoire. Ces états, pas très confortables, vont s’accélérer jusqu’au moment où nous aurons intégrer notre Moi Divin et notre Être Multidimensionnel.

Volvan

En cette période mouvementée de transformation et d’intégration, nous avons l’opportunité de sortir de la peur, du conflit, du contrôle et de la séparation, pour exprimer la Manifestation de notre Moi Supérieur et nous aligner avec notre Être Divin.

Nous pouvons choisir de vivre notre existence sur Terre connectés à notre Partie Divine, tout en étant pleinement unis avec notre corps physique et à toutes les dimensions qui nous entourent.

Parallèlement, l’Univers tout entier est en train d’Ascensionner et recevons des Énergies Cosmiques aux fréquences élevées, émanant des autres Dimensions, afin d’aider notre Terre-Mère à s’élever vers une fréquence dimensionnelle supérieure.

Mais l ‘Ascension de la Terre sert de point de départ à ce processus.
Elle est telle une magnifique plate-forme donnant la possibilité à différentes planètes, galaxies et systèmes solaires d’ascensionner en même temps.

La Terre et la Galaxie de la Voie Lactée sont entrées dans un cycle d’extrême illumination, une zone immobile qui n’émet pas d’ombre. Son influence permet une levée du Voile et une augmentation de la réalité dimensionnelle émanant des Forces Cosmiques. L’accomplissement de la Grille Cristalline permettra à la Terre et à l’Humanité de recevoir toute la Lumière qui lui permettra son Élévation.

Des ponts sont déjà établis entre notre Famille Galactique et tous ceux d’entre nous qui aspirent au changement avec un esprit ouvert. Toute l’information technologique et spirituelle nécessaire à l’avènement de l’Ère Nouvelle est désormais disponible et accessible à chacun.

Nos Frères Galactiques, Enseignants et Maîtres de Lumière sont désireux de nous transmettre tout leur Savoir pour nous aider à vivre en harmonie ces grands changements.

Pour bénéficier de toute leur aide, il est important, avant tout, de réactiver les Hauts Lieux telluriques, Points d’ancrage situés sur les méridiens de la Grille Planétaire.

Les Lieux Sacrés ont été construits à la jonction de ces lignes magnétiques et sont en Reliance les uns avec les autres.

L’Île de Pâques fait partie d’un Triangle Sacré et est à l’Origine de la Création du Monde.

Les premiers habitants, venus des Pléiades, se sont consacrés à déposer la Sagesse et l’Amour afin d’élever la Conscience Planétaire sur cette Terre Sacrée de l’Ile de Pâques, Nombril du Monde.

C’est aujourd’hui, en allant rendre hommage à nos Ancêtres les Moais, Porteurs de la Mémoire Sacrée et de la Force d’Amour, que nous allons réactiver le lien entre la Terre et les Pléiades.

Ainsi, nous allons pouvoir enrouler le Fil d’Ariane dans l’autre sens pour permettre l’augmentation des fréquences vibratoires de ce point ascensionnel et réactiver l’Alpha et l’Oméga, comme une boucle qui nous ramène à l’Origine du Grand Tout.

En étant ouvert à cette Dimension, notre Coeur en éprouvera une grande joie, car nous allons ainsi réintégrer toutes les parties de notre Être Dimensionnel en vivant en toute conscience l’Ascension, connectés à l’Univers tout entier.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Élise

Angel’s Place – Élise Prévot
 email : ange.elise@sfr.fr

LA COMPASSION DU BOUDDHA

 

L’être humain possède la merveilleuse faculté d’être capable de supporter les souffrances inhérentes à la vie et de les transformer en une immense compassion. Cette compassion se manifeste lorsque notre cœur est ouvert et que nous lui permettons d’être sensible à la douleur des autres. C’est un flot de bonté et d’empathie pour tous les êtres.

compassion bouddha

Pour développer la compassion, nous pouvons effectuer une méditation sur la compassion qui consiste à souhaiter du bien à autrui. Assis, calme, pensez à un être que vous chérissez. Imaginez-le et ressentez de l’affection pour lui. Puis, pensez à ses souffrances. Sentez que vous voulez son bien, que vous désirez soulager ses douleurs et lui apporter du réconfort. Souhaitez-lui la paix, le bien-être, le bonheur et toutes les bonnes choses que vous voulez. Dites-lui : « Puisses-tu être empli de paix, d’amour, heureux, libre de l’ignorance et de la souffrance.

Vous pouvez faire cette méditation pour vous-même également et vous souhaiter à vous-même la paix et le bonheur. Par la suite vous pourrez envoyer des pensées d’amour et de compassion à d’autres personnes de votre entourage : votre famille, vos amis, vos collègues, vos voisins et finalement à tous les êtres. Vous serez capable de ressentir de la tendresse pour toutes les créatures de l’univers.

L’infinie compassion est dans tous les cœurs. Mais si notre cœur n’est pas ouvert, c’est parce que nous souffrons et que nous ne voulons pas non plus voir la souffrance d’autrui. C’est difficile de regarder la souffrance en face, tant en nous-mêmes que dans les autres. Nous avons tendance à tourner le dos à la douleur, à la peine, nous ne voulons pas voir pour ne pas souffrir.

La voie requiert d’observer notre souffrance et celle des autres et d’ouvrir notre cœur. En général, nous cherchons à éviter la souffrance et à résister. Mais quand on est attentif, on se rend compte que la résistance à la douleur augmente la douleur. Par contre, lorsque nous nous autorisons à être touchés par la douleur, nous nous ouvrons à elle et elle s’estompe ; nous en sommes soulagés.

C’est la compassion qui peut nous aider à supporter la souffrance et à ne pas nous sentir séparés des autres. Nous avons tous la capacité d’aimer, d’aider, d’être compatissant. Ces qualités font partie de nous. La véritable compassion n’exclut personne. Mais bien souvent nous nous jugeons, nous avons de l’aversion envers nous-mêmes. Nous devons d’abord nous pardonner nous-mêmes, être tendre avec nous-mêmes, avoir de la compassion pour nous-mêmes.

Le dalaï-lama, qui est un exemple de compassion, a dit «les Chinois ont commis d’atroces crimes envers mon peuple, qui sont d’innocentes personnes, mais quand je pense à ces soldats chinois comment puis-je ressentir autre chose que de la compassion ? L’important est de vivre empli de compassion»

Tous les enseignements sont, d’une certaine façon, une invitation à un changement d’identité, une ouverture profonde de l’esprit par rapport au sens de soi étriqué, pour plus de paix, de liberté, de bien-être, pour être en contact avec notre véritable nature ou notre nature de bouddha.

La pratique consiste à constamment recommencer à être dans le moment présent, à nous centrer dans la réalité du présent, en étant tout simplement et en arrêtant de faire, d’agir, de tenter de contrôler.

Quand nous méditons, nous faisons l’expérience de douleurs dans le corps, de l’agitation, de tensions, de la somnolence, des émotions, de la peine que l’on porte, des souvenirs, des projets, des rêves. Notre tâche consiste à être conscient de tout cela, à les voir apparaître et disparaître comme les vagues de l’océan. Les peurs, les doutes, les désirs, les pensées, s’évanouissent progressivement quand nous sommes présents et nous pouvons alors être en contact avec qui nous sommes véritablement.

Les qualités essentielles pour cela sont d’une part la présence, l’attention et d’autre part, l’ouverture du cœur, l’amour, la compassion. Les difficultés de la vie, le chagrin, les déceptions, la peur, nous ont conduit à nous fermer. La qualité qui nous permet de nous ouvrir profondément est la compassion. La compassion est la qualité du cœur liée à la douleur, à la souffrance. C’est la solution qui vient du cœur face à la souffrance. Dans les enseignements du bouddha, chaque qualité a un ennemi proche qui nous sépare de cette qualité. L’ennemi proche de l’amour bienveillant est l’attachement. Quand nous sommes attachés à quelqu’un, nous pouvons penser que c’est de l’amour, alors que c’est de l’attachement.

L’ennemi proche de l’équanimité est l’indifférence. L’ennemi proche de la compassion est la pitié. Avoir pitié des autres signifie les voir comme séparés de nous-mêmes. Les opportunités pour avoir de la compassion sont constamment présentes. La compassion naît quand nous nous sentons reliés les uns aux autres. Notre compassion se manifeste quand notre attention grandit et alors nous changeons. Au lieu que ce soit « mon corps, mes émotions, ma souffrance, ma tristesse, ma famille, mes amis, mon pays », nous nous ouvrons et partageons la souffrance des autres.

Quand nous progressons dans la méditation, notre conscience de la souffrance et de la beauté s’approfondit car elles proviennent d’un cœur ouvert. La nuit de son éveil, le bouddha regarda l’humanité et vit partout des êtres essayant d’être heureux et créant eux-mêmes, par ignorance, les actions qui les rendent malheureux et leur apportent la souffrance. Il sentit leur souffrance comme la sienne. Ceci est la compassion. Il considérait tous les êtres comme ses frères et sœurs, ses pères et mères et lorsqu’il les vit souffrir, il pleura ; il avait une compassion infinie.

Bouddha

Nous aussi, nous pourrons avec la pratique être plein de compassion pour tous ceux qui ont peur, qui souffrent, qui sont dans la confusion, qui sont malades. C’est un altruisme naturel. Mère Térésa a dit «je ne regarde jamais l’ensemble des gens, mais chaque personne car je ne peux aimer qu’une seule personne à la fois, je ne peux nourrir qu’une personne à la fois, juste une personne, la personne présente»

Si nous ne pouvons offrir notre compassion à un seul être, comment pourrons-nous avoir de la compassion pour plusieurs personnes ? Commençons par une personne à la fois, par ceux qui nous sont chers et ensuite nous pourrons étendre notre compassion aux autres. L’unité existe entre tous les êtres et avec toute chose. Quand une personne évolue, le monde entier évolue. Quand une personne régresse le monde entier régresse.

La nature de bouddha est en tout être. Grâce à la méditation elle peut se manifester. Cela change notre vie et la vie du monde. 

Les changements actuels sur la Terre

 

 

A l’heure actuelle, il y a un changement vibrationnel immense dans et sur la Terre, et toutes les formes de vie ressentent l’augmentation de l’énergie spirituelle à mesure qu’elle pénètre les royaumes intérieurs. L’effet accélère l’évolution des schémas de comportement, qu’ils soient positifs ou négatifs.

Il y aura en apparence une augmentation marquée du négatif pendant que ses schémas sont brassés et libérés, comme de la poussière remuée en bougeant un objet demeuré trop longtemps immobile. Sachez que pendant ce déblaiement une force intérieure apparaîtra. Vous recevrez les vibrations divines comme jamais auparavant et vous devrez porter attention à continuellement stabiliser votre énergie pour être prêt au prochain changement et à celui d’après. Ces changements viendront comme des vagues se rapprochant sans cesse les unes des autres. Laissez aller et ne vous fixez pas sur ce qui ne marche pas pour vous.

Vous sentez-vous lourd ?  - Trouvez vos fardeaux et laissez-les tomber !

1les blogs francesca

Trouvez-vous les nourritures engorgeantes, les pensées pesantes, les habitudes salissantes, des personnes épuisantes ? Libérez-vous et élevez la fréquence de votre corps physique. Accordez-vous au cœur le plus pur de la terre mère et faites-y vibrer doucement votre corps.

Cette période se montre pour certains trop difficile à affronter consciemment et ils choisissent la mort, la maladie, la toxicomanie ou la folie comme moyens d’éviter ce changement.

Sachez qu’il n’y a aucun moyen d’éviter la transformation et aucune raison d’en avoir peur. Et sachez aussi que maintenant toute résistance à la vérité aura des répercussions immédiates. Demeurez aussi conscient que possible du processus. Coopérez avec l’ordre élevé dont vous faites partie. Observez les échanges et l’augmentation des mouvements. Vous verrez un flux rapide, tellement qu’il sera difficile de suivre les nouvelles, les progrès dans plusieurs domaines et spécialement la dégénérescence de systèmes, de croyances, d’organisations.

La clé est de simplifier, de se centrer, d’être un canal, pour les plus hautes énergies d’amour et de vérités qui pénètrent la planète maintenant. Recevez de plus en plus de pureté et ayez confiance en l’expression spontanée provenant du cœur. De cette façon, votre sensibilité augmentera, de même que la capacité de vos nerfs, de vos glandes et corps subtils de diriger les voltages croissants sans être brûlés.

Nous n’avons plus le luxe d’un processus lent et graduel d’assimilations. Ceux qui seront dans le sens du changement seront incités par des niveaux supérieurs à demander l’accession à des capacités accrues. Vos corps se transformeront.
Méditez souvent et centrez-vous constamment dans l’unité et le moment présent.

Ouvrez votre cœur, renforcez votre corps physique, abandonnez votre toxicomanie, vos dépendances, apprenez à vous reposer réellement et soyez dans un état d’esprit joyeux. Recevez la nourriture au moment où vous agissez, ressentant le processus de canalisation.

Grâce et Paix sur vous tous !

 

Texte anonyme distribué dans le métro en janvier 1990…

sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/ 

12345...26

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...