Comprendre l’arbre de Vie

 

images (4)L’arbre dans la Bible : non ce n’est pas une farce… L’arbre est omniprésent de la Genèse à l’Apocalypse qui porte deux symbolismes majeurs et un autre, postérieur :

  • l’arbre de vie
  • l’arbre du royaume humain, factice
  • l’arbre de la croix.

Le symbolisme est important et les significations sont diverses.

1- L’arbre de vie.

Le premier lieu de l’arbre, c’est dès le troisième jour dans le récit de la création. Lisons Gn 1,11. C’est déjà une puissance de vie, l’arbre manifeste la vie. Il annonce le printemps dans le cycle saisonnier ; c’est la parabole du figuier (Mt24, 32). Pour pousser, l’arbre à besoin d’eau ; mais de quoi a besoin l’homme ? Réponse en Job 14,7-10 puis en Gn 3,22 : c’est là que les « pépins commencent ». Vous connaissez tous le résumé de la bible : une pomme, deux poires et plein de pépins.

Mais revenons à l’arbre de vie (Gn 2,9). Cet arbre de vie est opposé à l’autre arbre : l’arbre de la connaissance du bien et du mal. L’arbre qui donne la mort si l’homme s’en sert lui-même (Gn 2,9 puis Gn 2,17) ; désormais l’arbre de vie, la vraie sagesse, est inaccessible à l’homme (Gn 3,24).

L’arbre de la connaissance du bien et du mal parait pourtant bon en lui-même : en fait, il doit être reçu comme un don de Dieu, nous ne devons pas nous l’approprier nous-mêmes… Ceci nous touche dans notre métier car la nature doit aussi être reçue comme un don : on ne peut pas en faire n’importe quoi, il faut l’écouter, écouter les créatures que Dieu nous a confiées : l’intelligence nous a été donnée pour cela. La tempête est – elle le fruit de cette utilisation mauvaise faite par l’homme, c’est possible ; le rapprochement de différents éléments permet même de dire que c’est probable. Nous sommes créés pour être heureux (aimer et être aimé) avec un petit bémol que la Sainte Vierge annonce à Bernadette : « je ne vous promets pas le bonheur dès ce monde, mais dans l’autre ». Le bonheur est promis pour la vie éternelle. Etre heureux, c’est notre mission, nous le voyons avec nos enfants : l’aptitude naturelle au bonheur. Etre heureux c’est donc aimer et être aimé. Ici, en aparte, notez l’importance théologique du « et » : Jésus, Homme et Dieu. L’homme, pécheur et pardonné ; pas de « et », c’est l’hérésie.

Qu’est-ce qu’être sage dans la Bible ?

  • Un premier sens : Celui qui réussit sa vie comme l’artisan habile qui a la science de son artisanat ; ou de sa culture pour un paysan, qui lui permet de faire porter à la nature ses fruits sans la violenter.
  • Un deuxième sens : Celui qui est reconnu, noté, comme sage ; c’est celui qu’on écoute parce qu’il écoute : c’est le notable.
  • Un troisième sens : Celui qui apparemment « rate » sa vie pour un bien supérieur.

Le vrai sage a une droiture intérieure. C’est un Etre ajusté à Dieu, il réussit là sa vieéternelle. A vue humaine, c’est l’échec du Christ : on attendait un roi, c’est la croix.

2- l’arbre du royaume humain, factice

Le symbolisme de l’arbre Jg 9,1-21, c’est l’autorité dans le royaume.

Si l’autorité n’est pas exercée selon Dieu c’est un pouvoir pour peu de temps : c’est une dénonciation prophétique de celui qui n’exerce pas son autorité selon Dieu.

Lisons Ez 31, 2-18. On retrouve ici l’idolâtrie du feuillage verdoyant opposé au feuillage toujours vert, qui ne flétrit pas, qui porte des fruits selon son espèce et selon sa saison ; Jr 17, 5-8 ; Ps 1, 1-6 et Mt 7,15-20. C’est encore le symbolisme de l’homme ajusté à Dieu qu’on retrouve dans le thème de l’arbre et la joie au 1Chr 16,33 (TOB), dans Ps 96, 12-13 (TOB) ; Is 44,23 et Is 55,12 : Les arbres crient de joie car Dieu vient gouverner la terre avec justice, alors que dans Isaïe le temple a été détruit et n’est pas reconstruit.

L’arbre est aussi un symbole d’amour au Ct 2,3 (TOB) comme un pommier,…,tel est mon chéri.

3- l’arbre de la croix

C’est un symbolisme postérieur mais de grande portée. Il est seulement en germe dans la bible. L’arbre est un signe de malédiction quand il est utilisé comme gibet (Gn40, 18-19). Même le pendu est une malédiction de Dieu (Dt 21,22-23). Cette malédiction, St Paul, dans la lettre aux Galates, l’applique à Jésus crucifié. (Ga3, 11-14).

Jésus porte ainsi nos fautes sur le bois de la croix dans 1P2,24. Avec lui, Jésus crucifié, la sentence de mort qui pesait sur nous est aussi clouée : Col 2,14. Ainsi le bois instrument de mort devient le bois qui sauve (Sg 14, 7), le chemin de l’arbre de vie est à nouveau praticable. : Ap 2, 7 ; 22,14.

Texte issu du site http://www.journees-paysannes.org/Que-sont-les-Journees-Paysannes,100.html

La voix de L’Arbre

images (3)Les arbres ont toujours été, auprès de nous,  des consciences attentives, généreuses et aimantes. Mais leur silencieuse présence s’est tellement fondue dans notre paysage, qu’au fil du temps, nous avons fini par ne plus les voir ! Pourtant, en ce changement d’ère capital, ne devons-nous pas rendre hommage à ces serviteurs fidèles, humbles, et protecteurs  ?

Lorsque l’Esprit des Arbres, un jour, m’a parlé, j’ai reçu son appel angoissé qui me demandait d’une façon impérative et urgente de parler pour eux. J’avais le choix, d’accepter de le faire, ou de refuser. Ce que je n’oublierai jamais, c’est le grand silence qui se fit, en attente de ma réponse.

J’avoue que celle-ci ne fut peut-être pas à la hauteur de ce que j’espérais répondre à ce moment là, mais elle eut, au moins, le mérite d’être honnête : « je veux bien parler pour vous, mais je ne sais vraiment pas par quoi je vais commencer ».

La réponse me revint, instantanément : « tu vas commencer à la Genèse ».

En revisitant les débuts de la Bible, je me suis sentie bien petite dans l’histoire de la terre… en constatant que les arbres étaient venus dans le 3ème temps de la création alors que nous, les humains, n’étions apparus que dans le 6ème !

Ce que l’Esprit des Arbres voulait rappeler aux hommes, c’est qu’ils étaient des entités à part entière, bien vivantes et conscientes auprès de nous ; qu’ils naissaient, grandissaient, aimaient, souffraient et mouraient tout comme nous. Il me fit comprendre aussi qu’ils nous accompagnaient depuis des temps immémoriaux pour nous prodiguer : air, nourriture, abris, et soins.

Et je vis comment nous étions intimement liés à eux par le biais de la respiration, l’arbre se nourrissait de notre expire (le gaz carbonique), et nous, nous nous nourrissions du sien (l’oxygène).

Si, d’après les savants,  la pollution atmosphérique met trois jours a faire le tour de la Terre, comprenons que les précieuses essences bactéricides que les arbres libèrent en mettent également autant, et qu’à l’heure où la population du globe augmente d’une façon considérable, il serait bon, d’accroître l’étendue des forêts sur toute la planète, ceci afin de répondre au besoin vital pour chacun, d’un air pur et sain.

Il faut savoir que l’arbre remplit également une mission d’importance pour la qualité et le niveau de nos sources. Il achemine, en effet, l’eau des pluies jusqu’à elles, grâce à ses racines.

Mais ceci n’est que la face visible de l’arbre, car si les anciens les vénéraient et les respectaient tant, c’est parce qu’ils savaient que le pouvoir d’un arbre va bien au-delà…

Il faut savoir, en effet, que s’il est bien ancré dans le présent, il a aussi un pied dans le passé (les arbres de mémoire), et un pied dans le futur !

Je peux affirmer, pour l’avoir expérimenté, qu’ils ont une vision de cet avenir que nous ne connaissons pas, et qu’ils sont capables d’en apporter une résonance dans notre présent. Ce qui veut dire que les arbres connaissent nos demandes bien avant que nous les ayons formulées. Cela rapproche d’une célèbre affirmation du Christ qui disait « avant que vous ayez demandé, sachez que vous avez déjà reçu », et cela nous conforte à expérimenter avec eux cette capacité pour entrer dans un véritable contact avec eux.
Dans la rencontre avec un arbre, il faut savoir que c’est toujours lui qui nous choisit. Comme je le disais plus haut, il est conscience ! Imaginons donc, que cet être silencieux nous observe, nous scrute, nous ressent, nous interpelle, ou… nous ignore !

Il faut cependant savoir que l’arbre ne nous rejette jamais, il nous éduque ! Si nous ne l’aimons pas, il préfère mourir. La simple intention de voir disparaître un arbre qui nous gêne peut-être pour lui, le signe qu’il faut qu’il parte. Alors, il se laissera dépérir. Cela nous montre qu’il en est des arbres comme des animaux. C’est une histoire d’amour qui est totale.

Je vous ai dit qu’ils avaient des pouvoirs cachés. Ce m’amène à vous parler de pratiques qui sont encore en usage ici, comme ailleurs.

Les arbres à « souhaits », tout d’abord. Ceux-ci sont destinés à recueillir nos vœux. Ils peuvent être écrits sur une feuille, un petit morceau de papier que l’on introduira dans l’interstice du tronc, ou un ruban que l’on accrochera à l’une des branches.

Les arbres à clou ou à loques, eux, s’inscrivent dans les techniques de transfert de miasmes de maladie. Mais il faut procéder toujours avec grande prudence et respect, car si la demande n’est pas faite avec le cœur, non seulement le résultat ne sera pas là, mais le choc en retour sera conséquent ! Donc, il faut toujours demander l’autorisation à l’arbre, avant de lui confier ce dont on veut se débarrasser. Il est bien évident, que cela ne se substitue pas à un traitement médical, mais vient en soutien.

Nous pouvons aussi profiter, tout au long de l’année, des bienfaits des arbres par le biais d’une véritable chromothérapie qu’ils nous offrent. J’ai remarqué qu’il y a un ordre des couleurs dans le déroulement des saisons qui semble répondre à un besoin de la vie.

La première impression qui vient à l’esprit concerne cette alternance des deux principes (froid et chaud), dont la médecine chinoise sait si bien parler.

On peut considérer, en effet, qu’en été les vibrations froides du vert des feuillages et du bleu du ciel, pondèrent la chaleur qui est, en principe à ce moment là, à son zénith, et que lorsque la lumière commence à fléchir apportant les premières fraîcheurs, ce sont celles plus chaudes du jaune et du rouge qui les remplacent, pour nous aider à mieux faire face au dénuement de l’hiver proche.

Par ailleurs, j’ai noté que les couleurs des arbres, suivent le déroulement des saisons, et jouent également sur les cordes de nos centres énergétiques (que l’on nomme plexus ou chakras). Nous remarquons en effet que le sens de déroulement de ces couleurs se fait en suivant une courbe descendante à l’image de la végétation qui opère une descente dans la terre. Si les teintes claires du printemps ont touché la partie « Ciel » de notre être, les verts affirmés de l’été, accompagnés du bleu du ciel, ont fait vibrer la partie haute de notre tronc. Les nuances de jaune, d’orange et de rouge de l’automne, quant à elles, nourriront la partie basse de notre corps pour apporter les dernières énergies aux fondements de notre axe. Nous pouvons donc, en suivant le cours proposé par la nature et en nous reliant à ses couleurs, harmoniser notre corps.

Et selon l’ordre sacré des choses, il ne nous restera plus qu’à honorer le dépouillement de l’hiver, en laissant notre esprit s’incliner vers la méditation.

 Allez lire sur le site d’origine http://www.journaldunaturel.com/la-voix-de-larbre.html

Une spiritualité de la Terre



Pamela transmet la Terre

Traduit de l’Anglais par Christelle Schœttel

Une spiritualité de la Terre dans CHEMIN le MOINS FREQUENTE 1vChers amis, je suis la voix de la Terre. Je vous accueille tous avec une grande joie ! Je suis ici avec vous, en vous et dans tout ce qui vous entoure et cela crée un lien très fort entre nous. Je vous aide à exprimer votre âme à travers votre corps, à travers la matière. Ensemble, nous célébrons une danse, une danse du Ciel et de la Terre, une danse de l’âme et du corps. Mais pour beaucoup d’entre vous actuellement cette danse est devenue une lutte, un effort laborieux. Être humain est devenu un combat pour la survie et cela me fait de la peine. Il y a en moi un désir ardent de vous recevoir et de jouer en interaction avec vous dans cette brève vie sur Terre. Danser, être en joie, et permettre pleinement à votre être intérieur, à votre Lumière stellaire, à l’être divin que vous êtes d’être ici et de vivre l’aventure de l’incarnation.

Vous êtes descendus dans ma sphère et vous avez revêtu un corps de chair et de sang. Pourquoi avez-vous fait cela ? Quelle est l’importance, la signification de cette aventure ? Finalement, c’est par amour que vous le faites. Par amour, vous êtes nés de la Matrice divine, d’où vous êtes sortis pour un long périple ; vous, en tant qu’âme unique, pour découvrir et vivre la totalité de la création qui est riche de potentiels. Vous avez choisi de venir sur Terre au cours de ce long voyage et d’y rallumer votre flamme. C’est ici, sur cette planète, sur moi la Terre, que tant d’influences sont à l’oeuvre, y compris celles qui vous ont découragés. C’est ici sur Terre que de nombreuses forces contradictoires : ombre et lumière, vie et mort, etc. jouent leurs rôles dans le grand « jeu » de la vie. La mémoire de qui vous êtes en réalité, de qui vous étiez en sortant de la sphère du Divin, est voilée par ce « jeu ». En devenant humains, vous vous êtes perdus en chemin.

À cette époque, un appel se fait sentir dans le cœur des gens. Il y a un désir sincère de trouver qui vous êtes en votre for intérieur et de ne pas vous laisser définir par des influences extérieures ; de ne pas vous laisser manipuler par tout ce qu’on vous raconte, mais de retourner au cœur de qui vous êtes : une âme, une Lumière stellaire.

Je veux vous parler de l’aventure que vous vivez sur moi la Terre. C’est dans le jeu interactif avec moi que vous vous développez et que vous vous trouvez. Vous êtes ici et maintenant un être humain et l’art de vivre sur Terre consiste à permettre à l’énergie de votre âme de circuler complètement dans votre nature humaine, de recevoir complètement votre âme sur Terre. On vous a enseigné par le passé que l’âme était quelque chose de plus élevé que vous ne pourriez atteindre qu’en réprimant votre nature humaine. Dans le passé, de nombreux jugements très sévères ont été formulés à l’encontre de votre nature humaine terrestre. C’est précisément à cause de ces traditions religieuses et spirituelles qui parlent et enseignent au sujet de l’âme que les gens sont devenus étrangers à leur nature : leurs envies, leur passion et leurs désirs sexuels.

Combien y a-t-il de jugements et d’admonestations dirigés contre la nature humaine ? À vous en tant qu’âme, a été offert un merveilleux instrument pour vivre sous la forme d’un être humain : votre corps, avec ses émotions naturelles spontanées. Et que se passe-t-il si on vous apprend dès votre plus jeune âge que vous ne devez pas vous fier à cet instrument ? Que vous devez plutôt vous conformer à des doctrines et des principes que vous recevez de l’extérieur par votre éducation familiale, scolaire, religieuse, ou votre culture ?

Les racines de ces traditions sont profondément répandues chez beaucoup de gens, même s’ils pensent qu’ils n’y croient plus. Il reste encore un jugement négatif en eux à propos de leur humanité naturelle.

Beaucoup de gens sont étrangers à leurs émotions les plus profondes, leurs désirs et leurs sentiments. Je vois de la solitude chez les gens, de l’isolement, et une forte nostalgie dont ils ne connaissent pas l’origine. Il y a en eux une envie nostalgique d’harmonie et d’équilibre, de pouvoir être soi-même en toute tranquillité, spontanément, comme le font les enfants. En chacun de vous vit ce désir, cette nostalgie. Et simultanément, vous êtes étrangers à l’instrument le plus adéquat que vous ayez : votre corps avec ses ressentis et votre nature originelle.

C’est à cette part de vous que je m’adresse, c’est elle qui vous indique la voie de sortie, le retour à la Maison, qui correspond à ce que vous êtes, à votre sentiment d’unité. Acceptez qui vous êtes. Aimez-vous ! Ce faisant, vous répandez l’amour et l’harmonie autour de vous. C’est aussi simple que cela.

Je vous encourage à faire l’expérience de la nature fluidique de votre âme. Beaucoup d’entre vous désirent se connecter à leur âme et aspirent à pouvoir vivre avec joie et passion sur Terre. C’est le cas pour beaucoup d’entre vous qui se sont d’abord éveillés à leur âme par leur tête. Vous recherchez davantage de sens à ce que vous voyez et vivez autour de vous et c’est par votre tête que vous faites connaissance avec des idées neuves. Puis une avancée se fait par votre cœur et vos sentiments et vous faites connaissance à un niveau plus profond avec la Lumière de votre âme. Il arrive alors souvent que de grands changements prennent place dans votre vie. Votre âme vous demande d’examiner tout ce qui paraissait évident et peut-être que cela occasionne des bouleversements. Voyez s’il vous est possible de faire l’expérience dans votre cœur d’une ouverture à votre âme qui veut s’approcher de vous, non seulement pour stimuler votre tête, mais aussi pour ouvrir votre cœur. C’est par le corps que vous faites l’expérience de votre âme.

Mais laissez ce désir descendre encore plus loin : dans votre ventre. Le ventre est le siège de vos émotions et de vos ressentis. Votre âme ne peut s’ancrer vraiment sur Terre, se développer et participer réellement à la vie sur Terre que si elle a la permission de circuler dans votre ventre. Le véritable retour à la Maison, à vous-même, signifie permettre à votre âme de s’installer pleinement dans votre corps tout entier et spécialement dans votre ventre.

Un instant, imaginez un enfant assis dans la zone de votre ventre. Cet enfant est le symbole de votre nature originelle et de vos émotions avant d’être affectées par ce qu’on vous a appris. Un jour, vous avez été un enfant insouciant et heureux et cet enfant porte en lui une part originelle de votre âme. Voyez si vous pouvez trouver cet enfant assis dans votre ventre. De quoi a-t-il l’air ? A-t-il l’air heureux, joyeux ou bien triste et effrayé ? Ou peut-être se sent-il incompris, irrité, en colère ? Ici, dans cette part de vous très humaine, dans cet aspect humain, réside la clé pour rentrer chez vous. Regardez cet enfant, connectez-vous à lui et tendez-lui la main. Demandez-lui : « De quoi as-tu besoin pour te détendre ? Que souhaites-tu ici et maintenant ? Permets-toi d’être vu. Je t’encourage à faire ainsi. » Prenez cet enfant par la main et étreignez-le dans vos bras. Je veux qu’il soit vôtre et que vous preniez soin de lui.

À présent, considérez un problème ou une question qui vous préoccupent dans votre vie quotidienne. Il y a toujours quelque chose avec quoi vous luttez ou pour quoi vous vous battez ! Ces luttes viennent souvent parce que vous pensez trop : vous vous faites du souci au sujet de ce que vous devez faire et comment parvenir à une solution, ou bien vous avez un jugement persistant à votre égard. Vous voulez changer quelque chose en vous et dans votre vie et la plupart du temps, vous n’y arrivez pas. En pensant trop à un problème, il semble ne pas y avoir de voie de sortie, au contraire, vous vous empêtrez dans un nœud qui se resserre. Penser ne vous donne pas de voie de sortie, parce que le processus de la pensée se nourrit habituellement d’idées qui vous sont extérieures.

Tournez-vous plutôt vers cet enfant intérieur. Comment vit-il ce problème ? Quelles sont ses émotions à son sujet ? Et de quoi l’enfant a-t-il besoin de votre part maintenant ? Prenez le temps, l’espace et le silence nécessaires pour rencontrer cette part de vous.

Beaucoup d’entre vous sont tellement captivés par les matières extérieures qu’il leur reste peu de temps ou d’espace pour aller à la rencontre de leur enfant intérieur. Mais c’est là que se trouve la clé de la transformation. Habituellement, quand l’enfant intérieur essaie de se connecter à vous par la colère, la tristesse ou le sentiment de solitude, rien ne change car vous n’avez pas conscience de la source de ces émotions. Ce n’est que lorsque vous prenez conscience de vos émotions les plus profondes et de leur source, symbolisée par cet enfant, que vous pouvez mieux vous comprendre et être fidèle à vous-même.

Beaucoup d’entre vous ressentent en leur for intérieur l’impression d’être à la mauvaise place, sans domicile, et vous cherchez en-dehors de vous une solution temporaire et un soulagement à votre douleur. Personne ne veut vivre la douleur de la solitude et le sentiment d’être perdu ! Vous voulez que cette douleur s’en aille et à cause de ce désir, vous vous tournez vers des choses extérieures : des impulsions, une stimulation, des distractions, des relations ou des situations qui comblent ce manque, même si le soulagement est temporaire. Soyez honnête et observez à quelle fréquence vous avez recours à cela.

Mais ayez aussi de la compassion envers cette impulsion qui est en quête perpétuelle, qui vous arrache encore et encore à votre centre et qui va à l’extérieur, essayez de comprendre pourquoi cette réaction se produit. Il y a de la souffrance dans l’âme des êtres humains et il est très difficile de faire face complètement à cette souffrance. Vous avez l’impression que si vous y alliez, ce serait comme de tomber dans un puits noir et sans fond. Il peut sembler facile de se tourner vers l’enfant qui vit dans votre ventre mais non, ce n’est pas facile.

Cela exige une honnêteté totale et un lâcher-prise du monde extérieur pour résoudre vos problèmes.

Votre ultime retour à la Maison est quelque chose qui se passe intérieurement. Cela signifie un « oui » inconditionnel à tout ce que vous êtes. Non seulement ce qui réussit extérieurement ou se sent en sécurité dans votre vie, mais aussi vous tourner intérieurement vers vos zones d’ombre : la douleur, la solitude, l’ignorance et l’incompréhension. Embrasser ces parts cachées exige du courage et de la détermination. C’est ce que vos désirs et votre âme requièrent de vous. Et pourquoi votre âme réclame-t-elle cela ? Parce que c’est uniquement en prêtant attention à votre nostalgie et à votre souffrance les plus profondes que votre âme s’illumine vraiment de l’intérieur.

Aujourd’hui, beaucoup de gens sont fascinés par la spiritualité et par une quête du sens de la vie. Très souvent, on voit que cela commence dans la tête en lisant des livres et en échangeant des idées nouvelles. Au fil du temps, cela commence aussi à ouvrir le cœur. Mais alors, l’âme veut descendre plus en profondeur, dans le ventre. Et c’est là que vous rencontrez de la résistance provenant des parts les plus difficiles de vous-même, celles qui ont été profondément meurtries dans votre humanité, votre enfance, votre jeunesse ou peut-être dans des vies précédentes. Le voyage dans l’âme va loin et en profondeur mais les solutions sont à portée de main. La vérité, la réponse à votre désir de rentrer chez vous, se trouve juste à vos pieds et elle y a toujours été.

C’est en faisant la connexion avec votre humanité terrestre et vos émotions, même là où elles sont restreintes et bloquées que réside la possibilité de retour à ce que j’appelle le Paradis. Il y a une vieille histoire dans la Bible qui dit que des gens ont été bannis du Jardin d’Eden. Ce jardin d’Eden, ce Paradis, était la nature terrestre sous sa forme la plus primitive : libre, sauvage et verte. De même que les humains : libres et naturellement eux-mêmes, sans effort. Puis, à un certain moment, est venu le jugement, l’obscurité pourrions-nous dire, d’être coupé du sentiment d’amour inconditionnel, de suivre sa vraie nature sans effort.

Alors où est le Jardin d’Eden ? A-t-il existé un jour sur Terre ? Je vous le dis, le Jardin d’Eden se trouve sous forme de promesse dans vos cœurs. C’est l’intention en ces temps troublés que vous donniez naissance et expression au Paradis de jadis, mais ici et maintenant, sur terre. Ce processus débute lorsque vous osez descendre dans les coins les plus reculés de votre être, que vous y  laissez briller votre Lumière et ne reculez pas timidement devant cette Lumière. Vous faites cela en lâchant le médiocre et en devenant extraordinaire, et sachez que votre âme et votre désir le plus profond sont extraordinaires !

Habituellement, lorsque vous entendez l’appel de votre âme dans votre tête et à un certain degré dans votre cœur, il arrive que votre vie en soit perturbée. Vous avez un aperçu de l’existence de votre âme mais vous faites un pas en arrière quand vient le moment de donner vraiment forme au cri de votre cœur. Il y a une grande peur, une réticence à faire le pas. C’est là que vous entrez en collision avec les peurs, la résistance qui se cachent dans votre ventre.

C’est pourquoi la spiritualité réclame une façon différente de considérer ce que signifie « être humain ». Elle requiert que vous fassiez la paix avec votre nature sensitive, et que vous n’ayez pas peur de vos émotions, de vos passions, de vos désirs, et que vous osiez les regarder vraiment. Ne pas vivre selon des doctrines qui sont dictées par l’extérieur ou selon des théories, même si elles ont l’air  nobles et spirituelles, mais vivre vraiment selon votre cœur, votre ventre et votre humanité. Permettre à votre âme de rayonner de l’intérieur.

C’est ce qu’il se passe actuellement sur Terre et c’est ce qui vous appelle tous. Cela procure une grande joie de se retirer de l’extérieur pour aller à l’intérieur, rentrer à la Maison. Je vous encourage tous à faire cela, sous une forme simple, sans complications. Suivre ce chemin demande du courage, mais en même temps, ce peut être une joie, car à chaque pas, vous devenez plus en accord avec les signaux de votre corps et de vos émotions, et vous prenez confiance en qui vous êtes. Écoutez votre enfant intérieur, osez affirmer qui vous êtes réellement. Ne vous cachez plus. On a besoin de vous !

À un point particulier du temps, votre âme a choisi de suivre son désir d’incarner sa Lumière sur Terre, de rayonner et d’y répandre sa lumière stellaire.

Cette incarnation vous donne de la joie et donne aussi de la joie aux autres, parce qu’un être humain inspiré éveille la motivation chez d’autres. Mais cela demande du courage. Faites confiance à la Lumière de votre âme et ressentez la sagesse et la force qui sont vôtres. Faites la paix avec votre nature humaine et osez incarner complètement votre souveraineté ici sur Terre. Je suis ici pour vous, ressentez mon énergie, l’énergie de la nature. Imaginez un arbre aux racines puissantes qui plongent dans la terre. Soyez cet arbre et appuyez-vous sur le sol qui vous soutient. Ressentez l’énergie dans le tronc et les branches et voyez comment cette énergie se déploie dans une abondance de feuillage qui porte les fleurs du printemps et les fruits de l’été.

Demandez à votre âme de vous donner un message et de se manifester à travers vos sentiments et votre corps. Vraiment, le langage de l’âme est très proche. Il est impossible de trouver cette sagesse dans les livres les plus savants, mais il vous est possible de la trouver en vous. Voyez là encore la merveille que vous êtes et qu’est ce corps qui vous porte. Vous êtes merveilleux ! Vous êtes les enfants de la Terre et du Ciel, ainsi que le pont entre les deux. À nouveau, ressentez une grande déférence et un grand respect pour l’être que vous êtes. Je vous demande de faire cela afin de ne plus être dépendants et de développer votre confiance en vous et devenir votre propre guide. Forts de cette confiance, donnez la main aux autres et connectez-vous à leur beauté en regardant au-delà des apparences. Sentez battre le cœur des gens autour de vous. De cette façon, connectez-vous les uns aux autres. Grâce à l’humanité naît une nouvelle spiritualité, une spiritualité de la Terre.

 Pamela Kribbewww.jeshua.net/fr

l’homme peut-il transmettre

 

l’homme peut-il transmettre dans ALCHIMIE DE L'ESPRIT HUMAIN test-du-voyant-300x240Dans ses premières incarnations, l’homme vit d’une façon plus animale qu’humaine, il vibre d’une façon très basse et les énergies qu’il dégage sont aussi très basses. Alors, pour faire un certain travail, l’homme faisait appel à des entités bonnes ou mauvaises, tout dépendait de l’homme en question. Il pouvait très bien travailler avec le bas astral, comme on dit, et cela pouvait marcher un certain temps. Vieillissant, n’étant plus maître du jeu, ces entités lui prenaient le peu d’énergie qu’il avait et il se retrouvait à l’état « de légume » si je peux m’exprimer ainsi.
Puis d’incarnation en incarnation, l’homme se modifie, sa conscience grandit, il peut ressentir les choses, les pressentir, son intelligence se développe, ses vibrations deviennent plus subtiles, plus rayonnantes, plus humaines, un peu plus divines. De ce fait son énergie « l’intelligence active peut entrer en action et agir en suivant la loi : 
La pensée est une énergie et l’énergie suit la pensée.

C’est cette énergie qui se dégage de l’homme, qui peut être transmise aux autres. Lorsque nous sommes en groupe, l’énergie formée est celle du groupe, chacun prend l’énergie de l’autre sans s’en rendre compte et se trouve harmonisé à tous les éléments qui forment le groupe. C’est ce qui fait que suivant les rassemblements on peut se trouver vidé ou au contraire rempli d’une énergie invisible, mais qui est celle du groupe.
Plus l’homme grandit en sagesse, en discernement, en connaissance, plus il devient fort, rayonnant.

Le magnétisme il est là. Ce n’est pas un don que ma grand-mère m’aurait donné. Il n’y a rien de kabbalistique là-dedans. Cependant, si ma grand-mère me parle de son « pouvoir », cela va susciter en moi le besoin de savoir plus, de lire des livres et si je suis suffisamment ouvert et si dans mes vies passées j’ai élevé mes vibrations, je peux devenir guérisseur.

Mais tout cela se travaille. Travail sur soi, sur ses motivations, reconnaître et contrôler ses émotions, ses qualités de cœur, du moment où l’homme a les deux pieds bien sur terre et l’esprit tourné vers le ciel, tout peut avoir lieu.
Il est dit en Inde :
« Plus vous voulez vous élever plus il faut avoir les pieds sur terre, chaque arbre vous le dit ». C’est clair non ?

Tout le monde peut transmettre quelque chose, c’est certain, mais tout le monde ne sera pas forcément efficace même en utilisant une très bonne méthode. Nous avons tous un travail à faire, chaque travail est important pour l’humanité entière. Alors inutile de vouloir faire comme.

À cette époque de la vie sur terre, pour celui qui veut se lancer dans l’aide, le soutien, la guérison, il est important qu’il ait la collaboration des anges guérisseurs où son Maître si celui-ci prend en charge ce travail. Il faut arrêter de travailler avec l’astral, ce qui fut fait autrefois.

Donc le corps humain est polarisé.

Il reçoit le plus du soleil par le haut de la tête et le moins de la terre par la plante des pieds. Ces deux énergies, passant par l’homme, deviennent transmissibles grâce à l’intelligence active de l’homme soit le chakra du cœur.

Les lois du magnétisme

Première Loi

Le corps humain est polarisé.

Le côté droit est positif

Le côté gauche est négatif.

La ligne médiane avant est positive.

La ligne médiane arrière est négative.

Deuxième loi.

La polarité est inverse chez les gauchers

Troisième loi

Les pôles de même nom (plus + plus) excitent.

Les pôles de noms contraires (plus + moins) calment

 

Ce sont donc ces lois, qui sont aussi celles des aimants, que vous pourrez adapter à votre technique, à votre approche : la psychologie, le respir, les passes, les massages, les couleurs, les sons, les plantes, etc.

Psychologie cosmique : alchimie des énergies de l’homme (  )

Les Pleïades et la Rose de Marie

Les Pleïades et la Rose de Marie dans PLEIADIENS (TERRE) images-5Salutations à l’entrée de votre cœur d’esprit.Je bénis en vous cette entrée dans cette grande assemblée de vos cœurs sacrés.

Je bénis chaque pas sur votre Voie Lactée. Je bénis cette marche nuptiale où ton cœur relié à mon cœur a fusionné une histoire d’Amour et d’Eternité.

Nous avons marché ensemble, nous avons traversé des rivières, des fleuves enchantés, nous avons escaladé des montagnes et nous nous sommes laissés tomber avec majesté dans l’Eternité. La vibration de nos chansons est sans cesse renouvelée par la note musicale de nos cœurs sacrés.

Le sourire que tu donnes à l’ami d’à côté est la note ultime de cristal, de lumière et d’amour. C’est un échange dans le facial de ton Être qui permet à cette vibration de s’ouvrir et de s’offrir ainsi la plus grande des relations d’un cœur à cœur, d’une âme à une âme. Nous saluons tout ceci, car nous sommes nous aussi dans cet enclenchement céleste qui nous laisse porter avec grandiosité au-delà de ces ici, au-delà de ces ailleurs.

La magnificence de vos auras rayonne de bonheur et l’enchantement de vos cœurs explose avec dignité et royauté, car roi et reine tu es dans cette assemblée, car tu trônes ainsi sur ta propre Divinité, et que ton Unité s’assemble et se ressemble dans un magnifique cœur pour cette Humanité.

La colonne vertébrale, cette colonne de Lumière, se place aujourd’hui dans un alignement parfait à ton esprit. Vos petits pieds sont bien chaussés de leurs petits chaussons blancs, argentés, car aujourd’hui, nous allons retraverser le voile et toucher à la Constellation des Maisons, la constellation des Pléiades. De plus en plus, ils se rapprochent de nous; de plus en plus ils touchent votre aura; de plus en plus ils désirent se manifester dans votre quotidien, afin que l’Étoile, l’Etoile de David, puisse dans son Amour Christique, vous adombrer une seconde fois, adombrer votre foi.

L’énergie de Marie est tout à fait présente. Elle désire ainsi vous dire combien elle vous aime, combien elle seconde chaque pas de l’enfant roi, elle désire vous enlacer de ses bras de Lumière et fusionner dans un éternel cœur à cœur tout cet Amour.

«  Bonsoir mes enfants chéris. Je suis ici ce soir dans une vibration cosmique et unique. Je désire vous dire qu’à l’équinoxe de l’automne, du mouvement de votre Terre aimée, je passerai près de vous et en chacun de vous. Je me glisserai à l’intérieur de vos cœurs et je me loverai avec bonheur dans cet espace sacré où les Sœurs de l’Eternité ont placé pour moi un lit bien douillet et ont déposé de magnifiques fleurs toutes plus belles l’une que les autres, épanouies de bonheur, épanouies dans leur grandeur.

La bascule du temps reculera un certain temps et changera la programmation, afin que l’enfant ici présent soit sur cette Terre à parfaire un mouvement qui aurait dû se passer bien avant. Les Anciens du Jour se sont placés dans une grande méditation pour vous mes enfants. Moi et mon Fils, nous sommes bien là à regarder tout cela, à aimer tout cela et à émaner et diffuser toute cette énergie pour vous, pour nous, car la levée des voiles doit être regardée d’un œil nouveau. La levée des voiles doit suivre son sens évolutif, afin que les Maisons dans les Constellations puissent ouvrir leurs portes à l’enfant ici-bas.

Le contact de la conscience unificatrice, purificatrice de mon Être à vos Êtres est dans cet aujourd’hui amplifié par tout ceci. C’est d’une bienséance, c’est d’une bienfaisance Amour que je vibre pour vous. C’est bientôt l’heure de la bascule du temps, c’est bientôt l’heure où l’horloge tournera son aiguille d’une vitesse vertigineuse comme mes Étoiles tourneront à toute grande vitesse pour que les rayons puissent vous toucher ainsi et produire en vous cette élévation, cette montée vibratoire dans vos auras.

Soyez bien attentifs de ceci, car chaque jour j’y place mon Amour. Le moment présent est en devenir d’être la clé précieuse de votre cœur sacré. J’y ai préparé ainsi avec les Sœurs des Pléiades un livre où je te laisse le soin d’écrire une page de vie comme tu aimerais qu’elle soit dans cet aujourd’hui. Vous êtes ici nombreux dans le visible et l’invisible, car de vos esprits, de vos fils dorés, vous en écrirez ainsi la connexion divine avec le sacré. Le bonheur fait son entrée, le bonheur fait sa magie et les énergies dansent de plaisir et vibrent à l’unisson de toutes les façons.

Les sept Principautés, Sœurs d’Éternité, ont choisi dans cette assemblée de se placer, ont choisi d’élever en chacun de vous un grain de sénevé pour que la foi en soit augmentée. Et ce grain de sénevé qui devient dans ce jardin l’arbre le plus majestueux où les oiseaux vont se nicher pour trouver refuge, trouver compassion, trouver amour, joie, liberté, harmonie, purification et l’unification à ce tronc. Le grain de sénevé est une explosion en chacun de vous. Et aujourd’hui, ta foi se déclare ainsi à s’ensemencer de bonheur dans la splendeur.

En cet instant présent, je garnis vos bras de pierres précieuses plus belles l’une que l’autre, plus brillantes l’une que l’autre et ces pierres sont les cadeaux qui sont remis ici dans votre aura et qui activent un mouvement comme une clé enchantée. Soyez à accueillir et recueillir toute cette abondance de pierres précieuses qui vient enjoliver votre  corps de Lumière, mais aussi votre corps de chair.

Le rayonnement de vos temples sacrés, de vos églises intérieures, prend ampleur et rayonne de ferveur dans la tendresse et la candeur d’une mère. Ne vous attendez point à des éclats de suprématie. Soyez dans l’humilité et la bonté envers votre prochain, soyez le regard doux, le sourire merveilleux, et la bonté des dieux viendra regarder votre grand couronnal d’étoiles et viendra y déposer le calice sacré, car toi-même tu t’es promu ainsi lorsque tu as décidé de venir rencontrer ton Unité, car toi-même tu t’es placé sur cette Voie Lactée à recevoir et à recevoir toutes ces Royautés.

Dans ce grand univers blanc où l’on entend l’éclatement de vos chaussures étoilées, nous sommes là à applaudir devant l’enfant qui ose s’avancer et reconnaître sa grandiosité. Je suis là encore avec les Anciens du Jour à éplucher et tourner chaque page dans le Divin et la Majesté de notre Amour, cet Amour que nous avons l’un pour l’autre, cet Amour d’Eternité, cet Amour qui enlace et embrasse, cet Amour qui fait vibrer l’enfant sur son trône doré.

Vous êtes de ceux, vous êtes de celles qui ont choisi d’avancer et d’être éclairants et compatissants pour l’ami d’à côté. Et en cela mes enfants chéris, je vous serre contre mon cœur et je vous embrasse de ce Feu dévorant qui habite ainsi mon âme jusqu’à ton âme. Je brûle d’Amour pour vous, les Univers brûlent d’Amour pour vous et les Anciens en sont à s’incliner devant l’enfant qui gaiement, joyeusement, avance dans sa destinée.

Les Pléiadiens se sont décidés à vous approcher, les Pléiadiens de ces milliers d’étoiles filantes ouvrent leur canal pour que leurs enfants soient joyeusement à communiquer avec cette énergie. Nous n’avons point de forme; nous sommes la forme. Nous sommes fluides, nous sommes limpides, nous sommes vibrations, nous sommes résonances vibrances en reliance avec votre cœur sacré.

Nous ne brusquons rien, mais nous avançons de ce pas d’aujourd’hui, car l’heure est arrivée où l’enfant d’ici et l’enfant d’ailleurs doit reconnaître que dans les confins des Univers, que dans les confins des Constellations, les portes sont ouvertes et les Maisons sont prêtes à accueillir et à vous recueillir dans leur cœur.

Nous souhaitons de notre sagesse vous enseigner l’Amour, le bonheur d’être Soi. Nous agrandissons en cet instant présent un espace. Nous dégageons, nous dégageons, afin que l’ouverture soit dans la filature de la conjecture de nos Étoiles aimées à votre Étoile aimée.

Dans cet aujourd’hui, dans ce moment sacré, où multiples Délégations sont venues se rejoindre à nous,  sont venues vous acclamer et vous féliciter de permettre à cette entrée de l’esprit, dans la grande bénédiction de la communion unificatrice de Marie. Elle est la Splendeur, elle est cet Espace où tous les enfants qui se donnent la main prennent place.

Nous jumelons avec vous chers Anges, nous jumelons avec vous et nous vibrons de ce même diapason. Nous désirons que nos Mondes puissent communiquer, nous désirons toucher à votre esprit pour que vous puissiez toucher à notre esprit dans la grande science, dans la conscience parfaite de tout ce qui est. Nous ne sommes point pressés mais nous devons bien un jour faire notre entrée.

Toi qui es ici aujourd’hui dans cette grande méditation, tu t’es assis ainsi pour recevoir le canal lumineux qui t’ouvrira ainsi un ciel parsemé d’étoiles où ces milliers de Consciences d’Amour viendront dans la forme d’un diamant étincelant se placer dans le creux de ton cœur sacré, ce diamant que tu prendras bien soin de toujours en astiquer les facettes, afin de ne point laisser la poussière tomber et que le voile revienne se placer.

Nous ouvrons aujourd’hui pour vous la possibilité, bien sûr si vous le désirez, la possibilité de nous contacter et cela dans un abandon de votre corps de chair. Dans une méditation, nous honorerons cette promesse et nous viendrons discuter avec vous et nous nous enseignerons l’Amour et nous regarderons cette Terre aimée et nous en élèverons chaque parcelle, afin que son élévation soit Terre Ciel.

Nous laissons l’énergie vibrer et descendre doucement dans votre cœur sacré, dans votre aura bien-aimée pour que l’ami d’à côté puisse toucher ainsi à tout ce qui s’est dit. L’heure n’est plus aux cachettes, l’heure est au dévoilement de ce que tu es vraiment, un Être d’Amour, un Être de Lumière, un Être venu parfaire un cheminement sur sa Voie Lactée, un Être qui ouvre ses bras à toute cette foi, à tout ce qu’il a en soi. Vous en avez la possibilité, vous en avez la royauté. »

Nous laissons Marie terminer avec un Je t’aime, un Je t’aime d’Amour, un Je t’aime de préciosité, un Je t’aime rempli de pierres précieuses, un Je t’aime enfant chéri, enfant béni de cette entrée majestueuse dans cet aujourd’hui.

« Je suis la vibration qui vient davantage se placer pour que chacun de vous puisse retrouver cette essence sacrée du féminin et que la fusion de l’union soit dans une égalité parfaite et que tu sois à ouvrir tes bras et recevoir tout cela comme un enfant qui reçoit plein de cadeaux et qui dans une grande joie sourit de pouvoir redonner tout ceci à cette Terre aimée.

Vous n’êtes point égoïstes, vous êtes de ces enfants choisis, bénis, qui un jour, ont redonné dans le partage équitable ce qu’ils sont, et ont parlé, verbalisé avec le Verbe Aimer, utilisant mon essence mystérieuse, mon essence précieuse dans votre aura bien-aimée.

Chacun, chacune de vous est porteur de mon énergie; chacun, chacune de vous est porteur de tout ceci et de tout cela, car les Univers ont choisi d’ouvrir en vous pour nous ce passage glorieux de l’enfant sur sa grande traversée magique et féérique. Un cheval blanc vous est donné, un cadeau précieux supplémentaire pour que tu puisses galoper plus vite sur ta Voie Lactée.

Les Univers écoutent le claquement des sabots et savent que l’enfant a délaissé le trot et que le galopement est comme dans le vent porteur de tout ce temps. Et voilà qu’aujourd’hui, tout se place par magie.

Je vous laisse dans un au revoir, car je reviendrai un soir pour vous revoir chacun de vous individuellement, afin que mon énergie de Mère Divine puisse se placer ainsi dans les retrouvailles de ses ouailles.

Vous êtes Amour Célébrité, vous êtes Amour d’Eternité. Je vous aime enfants chéris et je vous laisse dans cet au revoir. »

Voilà que les mouvements continuent de traverser, que la vibration dans la grande fluidité passe et repasse dans votre aura. Accueillez tout ceci dans cette élévation, accueillez tout ceci et recueillez tout ceci pour redonner tout ceci, afin que la fluidité soit sans cesse renouvelée par toutes ces énergies d’amour, de compassion, de paix, de joie et d’éternité pour que tout  puisse enfin circuler en toute liberté.

Voilà j’ai dit. Soyez bénis, car moi ainsi je le suis.

© Copyright 2013 message Émanũel-Ãchinox – Soyez bénis de partager librement
www.achinox.blogspot.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source.

L’arbre de la Vie

 

 

L’arbre de la Vie dans L'ARBRE DE VIE images-4En certaines occasions, la Bible utilise l’arbre comme symbole de la vie, de l’immortalité ou de la vie éternelle. Le passage le plus connu à ce sujet est sans doute le deuxième récit de la création (Genèse 2, 4b - 3, 24). L’ensemble est tout imprégné de symbolisme : le jardin d’Éden représente l’univers où apparaît la vie. Dieu y plante de nombreux arbres et deux de ceux-ci sont plus particuliers. Ils sont appelés « arbre de vie » et « arbre de la connaissance du bien et du mal ». On y reconnaît un arrière-fond mythologique issu d’un récit sumérien de création.

     L’arbre de vie symbolise ici l’immortalité. Quant à l’arbre de la connaissance du bien et du mal, il faut se garder de l’interpréter de façon morale. L’expression «connaissance du bien et du mal» ne désigne pas la capacité de distinguer ce qui est bon de ce qui est mauvais. Elle fait plutôt référence à un savoir total, une maîtrise parfaite des mystères de la vie.

     Les deux arbres représentent donc les caractéristiques même de Dieu : immortalité et savoir illimité. Adam et Ève commettent une faute en saisissant le fruit de cet arbre car cela constitue une tentative d’échapper à la condition humaine. L’harmonie paradisiaque est ainsi rompue. C’est pourquoi l’accès à l’arbre de vie (immortalité) est désormais coupé à l’être humain (Genèse 3, 24).

     À l’autre extrémité de la Bible, l’Apocalypse fait allusion à cet arbre de vie : Au vainqueur, je ferai manger de l’arbre de vie placé dans le Paradis de Dieu (2, 7). Au terme de l’expérience pascale, les fidèles du Christ retrouvent la vie de Dieu dont ils furent privés par la faute d’Adam et d’Ève. Il n’est pas ici question de recouvrer l’immortalité, définitivement perdue par la chute. Mais le Christ, venu racheter le péché humain, ouvre une voie qui va au delà de la mort. Il offre à ses fidèles la possibilité de goûter au fruit de la vie éternelle.

     L’arbre symbolise non seulement le principe même de la vie mais tout ce qui la régénère, ce qui guérit ou fait quitter une situation éprouvante. Une vision d’Ézéchiel l’illustre bien. Du temple jaillit une source dont l’eau descend jusqu’à la mer Morte. Cette eau fait naître la vie partout où elle passe. La vision culmine par la mention d’arbres poussant et produisant à chaque mois des fruits, sans interruption. Les fruits seront une nourriture et les feuilles un remède (Ézéchiel 47, 12) Les fruits et les feuilles de ces arbres symbolisent le retour en grâce du peuple après l’épreuve de l’Exil.

     Le Seigneur Dieu planta un jardin en Éden, à l’Orient, et y plaça l’homme qu’il avait modelé. Le Seigneur Dieu fit pousser du sol toute sorte d’arbres à l’aspect attirant et aux fruits savoureux; il y avait aussi l’arbre de vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. (Genèse 2, 8-9).

Jean Grou, bibliste : Rédacteur en chef à la revue Univers

la Cabale à portée de main

 

la Cabale à portée de main dans L'ARBRE DE VIE images-3Rose-May Norouty : Interview par Marjolaine Watelle

 
J’ai rencontré Rose-May Norouty il y a quelques années. J’ai découvert avec elle le travail sur la cabale, les lettres hébraïques, sa façon de canaliser notre propre « Son » lors du massage qu’elle pratique sur le corps. Cette artiste, qui allie intuition et tradition millénaire, revient aujourd’hui pour proposer à chacun un enseignement, un accompagnement concret et quantique sur la nature profonde des Lettres Hébraïques…

Rose-May, tout d’abord, rappelez-nous ce que sont les lettres hébraïques et l’arbre des séfirots ? 
Ce sont des chiffres mais aussi de puissantes ondes de formes sacrées qui, traversées par certains sons, créent des mouvements vibratoires particuliers dans la matière… 
Quant à l’arbre des séphirots, il s’agit d’un espace à travers lequel l’énergie cosmo-tellurique circule, s’amplifie et se régénère. 
Notre corps est aussi un arbre des séphirots ; nos cellules sont aussi des arbres des séfirots….

Au cours de vos séances vous dites « écrire les Noms sur le corps », dans quel but ? 
Quand je touche le corps je deviens canal, je reçois des messages que je transmets, j’initie, je suis un vecteur pour que s’ancrent de nouvelles fréquences dans le physique. Ce rituel permet de vivre l’expansion de notre être accordé sur les nouvelles énergies cosmo-telluriques qui sont de plus en plus puissantes.

Comment liez-vous ce travail si personnel avec le travail de groupe que vous proposez également ? 
En groupe, le travail est d’expérimenter des pratiques cabalistes simples, comme de calligraphier un mot dans un sens puis dans un autre, afin de vivre la résonance de son corps et de son être avec sa propre source créatrice. La clé de voûte de mon enseignement est l’apprentissage de la calligraphie, de ses fabuleuses lettres, qui nécessite une respiration souple, ample, ainsi que le lâcher prise avec soi et son mental. 
Calligraphier est un véritable yoga spirituel.

Pourquoi sculpter les lettres avec de l’argile ? 
Les soins et la calligraphie de ces lettres éveillent des vibrations qui doivent s’aligner sur la colonne vertébrale (l’axe de révélation de notre soi sacré). 
Modeler ses ondes de formes avec l’argile permet de densifier ces nouvelles énergies et de les ancrer dans la matière.

A vous entendre, on réalise oh combien le Son est important dans votre cheminement… 
En effet pour moi la Torah est avant tout un outil quantique qui contient de nombreuses grilles universelles d’activations cellulaires à travers des sons particuliers. Chaque parcelle de Connaissance éveillée en soi entre en résonance avec son corps, ses cellules. Le son, à travers les lettres hébraïques, libère des codes et permet le lien entre notre petite histoire et celle de l’humanité. Écoutons le son originel de la Torah, lâchons son interprétation. 
Écoutons le son de notre propre source créatrice.

Cet enseignement est-il accessible à tous ? 
Il est ouvert à tout le monde, il n’est pas nécessaire ni de connaître les lettres, ni d’avoir des notions de cabale. 
J’ai actualisé toutes les révélations que j’ai reçues afin de les transmettre le plus ludiquement possible. Par exemple écrire à l’envers permet de lâcher son mental, de même que de lire des sons en phonétique. C’est une technique à acquérir, c’est vrai qu’au début on me demande toujours « mais qu’est-ce que ça veut dire ? » quelle joie pour moi de répondre « rien ».

Pouvez-vous pratiquer à distance ? 
Je peux effectivement par rapport à une question précise interroger les lettres. 
Je peux également faire à distance, mais aussi en direct, un rituel de réconciliation entre des personnes d’une même famille, les résultats sont assez surprenants….

Et pour conclure ? 
Je signalerais mon livre : « Notre corps cet ultime prophète » à commander sur mon site : www.makom.fr  ; ainsi que mon logiciel qui permet une lecture phonétique inversée de la Torah.

Contact Rose-May 

Adama de Telos

 

 

Adama de Telos dans LEMURIENS de TELOS images-32Dans notre monde la nature est différente de la vôtre. La nature du dessus de la Terre est magnifique, elle est fort belle et variée.  Dans le creux de la Terre il y a l’identique mais beaucoup plus subtil, beaucoup plus doux, beaucoup plus serein.
Les arbres, les fleurs qui vivent auprès de nous et pour lesquels nous avons un grand respect, cette nature est une nature cristalline qui reflète la Lumière où qu’elle soit. Même les parties d’ombre créées par la végétation, reflètent la Lumière.
Cela est étonnant n’est-ce pas ? fortement étonnant. C’est ainsi que la Lumière rayonne dans notre monde. Elle rayonne car elle a besoin d’être partout, dans la plus petite parcelle de nos êtres, dans la plus petite parcelle d’un animal, dans la plus petite parcelle de la nature, d’un arbre, d’une fleur, dans la plus petite goutte de l’eau de nos rivières qui coule pour abreuver énergétiquement notre nature et nous-mêmes.
Nos énergies sont si subtiles  qu’elles se mélangent les unes aux autres mais nous ne pourrions vivre  si toutes ces énergies n’existaient pas tout comme vous, sur la Terre, vous avez besoin de l’eau puisée par des moyens techniques pour irriguer vos champs afin de faire pousser la végétation. 
Dans notre monde les énergies s’entremêlent, tout simplement. L’énergie de l’eau se mêle à l’énergie de la végétation et lorsque nous passons à côté d’une rivière, son énergie se mêle à la nôtre   et ainsi nous ressentons les bienfaits de « l’énergie eau ».
Lorsque nous sommes dans une forêt, auprès des plantes, des fleurs, nos énergies se mêlent, s’entremêlent et c’est le bien-être le plus total.
Ainsi, nous nous unissons  totalement à tout ce qui vit autour de nous.
Nous avons des montagnes….des montagnes de cristal, merveilleux cristal de notre royaume !
Ce cristal nous a fortement aidés tout au long de notre installation dans l’intra-terre depuis des millénaires. Ce cristal a évolué en fonction de la croissance de notre conscience. Ce cristal nous aide maintenant et nous sert à protéger la Terre de trop grandes difficultés.
En effet, non seulement ce cristal nous a protégés des difficultés dues à vos explosions nucléaires souterraines, il nous a aidés lors de tremblements terrestres et il nous sert maintenant à aider la Terre à ne pas succomber à la dévastation que peut créer l’être humain de la surface. Vous ne pouvez imaginer la puissance de ce cristal.
Grâce à ce cristal, que nous maîtrisons parfaitement, nous stabilisons notre planète mais nous sommes, aussi, aidés par des Frères extra-terrestres qui en union avec nous-mêmes et par des moyens scientifiques particuliers, aident la planète Terre à survivre aux souffrances qu’elle vit.

Voyez-vous chers frères du dessus de la Terre, nous sommes fort proches de vous même si, pour certains, cela n’est qu’une belle histoire. Savoir qu’il y a des êtres qui vivent sous vos pieds peut paraître totalement loufoque à certains d’entre vous. Et pourtant, nous sommes bien vivants et nous tenons plus particulièrement à ce que notre belle planète Terre continue à vivre dans la douceur, la joie et la beauté de son rayonnement car notre planète est magnifique, n’en doutez pas.
Alors, chers frères du dessus de la Terre, ensemble unissons nous pour faire de cette planète un rayonnement divin.

Nous vous aimons, nous sommes  près de vous avec tout notre Amour et sachez que nous vous protégeons tout comme nous nous protégeons en protégeant notre belle planète.
Nous vous aimons.

Apprendre les leçons de la vie avec la Flamme violette

 

Apprendre les leçons de la vie avec la Flamme violette  dans LEMURIENS de TELOS images-71Il vous faut bien comprendre que la Flamme violette n’annule pas le karma. Ce n’est pas son rôle. Elle aide à l’équilibrer et vous inculquera d’une manière beaucoup plus douce les  leçons qu’il vous faut apprendre. Apprendre une leçon en douceur – par un conseil sage que vous comprenez et adopterez – diffère tout à fait d’un enseignement assimilé par une expérience pénible. Vous voyez la différence ? La Flamme violette peut vous amener dans un espace où vos apprendrez les leçons avec bienveillance et douceur, où tout est facile ; et ces apprentissages seront tout aussi  valables ; la souffrance, la difficulté ne sont jamais indispensables, car vous choisissez alors de faire l’expérience de vos leçon sur le moment. La résistance à vous ouvrir à des façons de faire meilleures et plus aisées, voilà ce qui laisse place à la brutalité dans vos vies. 

Pour aider le monde entier qui vous entoure, il est possible pour vous d’invoquer la Flamme violette ainsi : « Au nom du vaste JE SUIS, je fais appel au bien-aimé Saint Germain, gardien de la Flamme violette. Qu’il sature le monde de vagues infinies de feu violet afin d’infuser chaque parcelle de vie, chaque homme, femme et enfant sur terre d’un champ aurique de Flamme violette qui les protégera et les éveillera. Je demande que cette action se poursuive jusqu’à ce que la perfection soit rétablie ». 

Vous avez, les anges ne sont pas autorisés à intervenir ici-bas, à moins de recevoir un appel depuis votre sphère. Mettez-les donc à l’œuvre, ils attendent de répondre à vos requêtes. Les anges entourant la Flamme violette peuvent inonder, littéralement, Gaia de son feu et soulager beaucoup de souffrances qui, autrement, seraient inéluctables ; au quotidien, faites appel aux anges de la Flamme violette et demandez-leur d’imprégner votre univers personnel de son énergie. Vous pourrez à votre tour la diffuser aussi vers chaque homme, femme, enfant, animal, arbre etc… de la terre. 

Les élémentaux auront encore davantage besoin de votre secours, de votre amour, de votre soutien et de vos invocations à la Flamme violette au cours de la transition imminente. Ces petits êtres participent de près à la transition de la planète vers une octave supérieure ; ce sont vos seconds. Plus ils recevront de Flamme violette et d’amour de la part de l’humanité, plus ces transitions se dérouleront sans heurts pour la Terre elle-même et les règnes qu’elle abrite. 

A l’extérieur de notre ville, à Telos, dans la zone des cités cristallines lémuriennes de la 5ème dimension, il y a des temples consacrés à chacune des flammes célestes. Règle générale, ceux-ci sont de vastes dimensions et les êtres qui vivent dans leurs parages les alimentent aussi par leur amour, leur dévotion et les invocations qui leur sont adressées nuit et jour. La population appartenant à la 5ème dimension est importante en ces lieux, et des maîtres, des anges es feux sacrés ainsi que des membres de la prêtrise des temples alimentent et invoquent chacun à leur tour les qualités et attributs de ces flammes pour eux-mêmes, la planète, l’humanité et pour l’énergie requise afin de préserver et de hausser le degré de perfection de la dimension qu’ils habitent. 

 

Extrait de TELOS III – Message de Adama, Maître Lémurien, canalisé par Aurélia Louise Jones – page 241

 

Les Royaumes supérieurs

 

Les Royaumes supérieurs dans Les MESSAGERS de l'AUBE images-33Beaucoup d’entre vous veulent atteindre les royaumes supérieurs et y rester, oubliant que votre place est ici sur Terre. Vous devez apprendre à garder les deux pieds sur terre. C’est là une nécessité que beaucoup d’entre vous ne comprennent pas. Vous allez bientôt vous rendre compte que si votre évolution s’accélère de plus en plus et que vous n’avez rien auquel vous rattacher — pour ramener les expériences des différents mondes vers l’unité — vous pourriez éprouver des difficultés avec votre système nerveux. Lorsque la fréquence change et que s’accroît la Lumière pénétrant dans le corps, il est courant que ce véhicule se mette à recevoir beaucoup plus d’informations. Il vous arrive parfois de vous ennuyer terriblement à vivre dans votre monde, et votre seule envie est alors de vous mettre en mode de réceptivité d’information et de vous détourner de ce que vous considérez être les choses banales de ce monde. Si vous n’avez pas les deux pieds sur terre, vous n’aurez pas de moyen pour permettre à cette information d’entrer dans votre réalité et d’être utilisée. Celle-ci pourrait tout simplement surcharger votre système, ou vous pourriez ne pas être en mesure d’interpréter ce que vous recevez et de demeurer calme.

Il vous faut maintenir l’équilibre entre plusieurs mondes à la fois. Comment y parvient-on ?  Par l’intention, par la pratique et par le décret. Le fait de s’ancrer fermement dans la réalité permet aux mondes de se fusionner et vous permet d’accéder à de nombreux mondes. Vous pouvez en étant centré sentir les montées d’énergie et ensuite les diriger lorsque nécessaire là où vous en avez besoin — vous pouvez en somme devenir super-humain.

Un bon moyen de se centrer, c’est d’aller dehors et de s’asseoir au sol. Par conséquent, allez à l’extérieur et prenez contact avec la nature. Tenez-vous debout ou assis près d’un arbre pendant un moment. Placez votre chaise au soleil et lisez un livre sous les rayons de l’astre solaire. Ou encore allez nager ou simplement vous mettre les pieds à l’eau. Ce sont les éléments de la Terre que vous pouvez sentir.

À mesure que vous évoluez et que l’ensemble de votre espèce devient capable de fusionner les dimensions, votre système nerveux doit avoir la capacité d’interpréter toute cette information qui transformera la façon dont vous définissez votre monde. Cela s’en vient. Ces derniers temps, la sorte d’information qui vous était familière depuis des années est devenue beaucoup plus largement diffusée dans le public en général. Beaucoup plus de gens qui auparavant n’étaient pas intéressés par les extraterrestres ou par le développement personnel le sont devenus, ou sont au moins conscients de ces choses. Ils sont conscients qu’il y a un mouvement qui prend de l’ampleur et que quelque chose est en train de changer partout dans le monde, et pas seulement aux États-Unis. Il y a un conflit entre diverses énergies en ce moment, que vous pourriez appeler soit une escarmouche, soit une grande bataille. La bataille va prendre encore plus d’ampleur, car c’est une bataille dont l’enjeu consiste à déterminer quelle fréquence prévaudra sur cette planète et qui contrôlera, manipulera et conditionnera votre fréquence. Qui êtes-vous, en tant que fréquence ayant adopté une forme humaine, et quel tâche devez-vous précisément accomplir en ce moment ?  Il est essentiel pour vous de savoir qui vous êtes et ce que vous faites et quand vous le faites. À mesure que vous devenez interdimensionnel, que les fréquences se modifient et que les énergies s’accélèrent, votre corps subit une transformation radicale et rapide que votre système nerveux doit pouvoir supporter pour arriver à acheminer toute cette information.

Vous devez apprendre à faire face à de nombreuses réalités à la fois, et réaliser que c’est ce que vous êtes en train de faire et que vous disposez d’un lieu — la Terre — pour y appliquer l’information reçue. Vous ne seriez pas ici s’il n’était pas important pour vous d’ancrer l’information et l’énergie sur Terre. Ainsi, chaque fois où il vous arrive de vous sentir électrisé ou chargé d’énergie, comprenez que vous êtes alors dans un état modifié de conscience. Réalisez également que ces états modifiés de conscience peuvent prendre maintes formes et que vous devez apprendre à devenir comme un canal, comme un gros pipeline pour acheminer tout ce que vous recevez. Dès l’instant où vous vous rendez compte que vous êtes dans un état modifié de conscience et que de l’information et des énergies curatives vous sont données, accompagnées d’un sentiment d’exaltation et d’élévation de l’âme, faites comme si vous étiez un pipeline. Canalisez l’énergie à travers vous, et reconnaissez le fait que vous êtes dans un mode d’expression multidimensionnel. Prenez conscience de ce fait, mais ne l’analysez pas. Laissez simplement l’énergie filtrer à travers vous jusque dans la Terre, sachant que tout cela deviendra plus compréhensible plus tard. Vous pouvez découvrir votre corps émotionnel en décrétant que vous croyez dans le fait de pouvoir faire confiance à vos émotions. Décrétez que les émotions sont bonnes en soi, qu’elles peuvent être sécurisantes et vous mener quelque part, qu’elles sont bénéfiques, et qu’elles ne sont pas simplement une entrave ou incomprises. Chaque fois que des émotions surgissent en vous, voyez ce qu’elles peuvent vous apporter. Lorsque vous vous disputez avec votre enfant et qu’il vous crie après, et que par la suite vous en éprouvez du remord et pleurez, observez votre émotion. Que vous fait alors l’émotion ressentie ?  Toutes les fois où vous êtes affecté par une émotion, vous accédez à de l’information en provenance de nombreuses réalités. Trouvez quelle est cette fréquence et conservez-la.

Enseignements de notre Famille de Lumière des Pléiades – BARBARA MARCINIAK – les messagers de l’aube

 

La vie existe à l’intérieur de la Terre

La vie existe à l’intérieur de la Terre dans LEMURIENS de TELOS les-contes-une-ecole-de-sagesse-111x300« En cinquième dimension, la vie sera un peu différente de celle que vous avez pu lire dans le livre « Télos ». La vie qui est au centre de la Terre se trouve dans une dimension intermédiaire qui vibre encore en quatrième et non en cinquième dimension. Donc avec des bases un petit peu différentes de paix, de fraternité et d’Amour que vous n’avez pas encore acquises et intégrées dans ce monde de troisième dimension. Ces bases sont appliquées dans la première dimension des intra terrestres.

Il y a trois niveaux dont celui du cœur de la Terre, puis la dimension où se trouve l’Agartha, le Roi du Monde, et la dimension où se trouvent les « réfugiés » de certaines catastrophes qu’a connu votre monde terrestre.

Il y a eu des civilisations extraordinaires qui ont été décimées ! Pour quelles raisons ? Parce qu’à un moment donné elles ont failli, c’est à dire qu’elles ont laissé s’infiltrer certaines énergies qui les ont anéanties.

De quelle façon ont-elle été anéanties ? À partir du moment où une humanité a perdu une certaine fréquence vibratoire qui la protège de tout ce qui pourrait venir de l’Univers (nous parlons entre autres des comètes et des astéroïdes), elle n’a plus la protection qu’elle devrait avoir. Ces mondes sont donc périssables, ils peuvent être détruits.

Ces mondes ont été avisés de certaines catastrophes par des frères venant d’autres sphères ou par certains canaux de très grande conscience. Ils ont créé des refuges à l’intérieur de la Terre. Ils ont créé des humanités avec une conscience et une sagesse qui n’étaient pas celles des êtres de la surface. Pourquoi cela ? Parce qu’à l’intérieur de la Terre, ils étaient protégés de certaines fréquences vibratoires venant même de l’Univers, parce que tout ce qui vient de l’Univers n’est pas, comme vous pourriez le dire sur Terre, du « pain béni. » Il y a certaines énergies qui, si vous ne leur faites pas barrage, peuvent considérablement perturber la vie à la surface de la Terre. A l’intérieur, il n’y a pas ce problème !

Pour certains, il peut paraître impossible ou improbable qu’une vie puisse exister à l’intérieur de la Terre ! Elle est comme un immense vaisseau, elle est creuse et vous ferez des découvertes qui surprendront votre humanité. Ce n’est pas pour aujourd’hui ! Soyez certains que des humanités vivent à l’intérieur de la Terre d’une façon que vous pourriez considérer comme idyllique. Ces humanités elles aussi doivent évoluer ! Cependant elles vivent sur un plan un peu différent de celui du plan physique de la Terre mais font partie d’elle. Elles ont aussi des rapports, des communications, des échanges avec les êtres faisant partie d’autres sphères.

Pour l’instant, préparez-vous à vivre dans l’Amour, dans la fraternité, dans le respect et dans la paix. Le monde de demain, le monde du dessus, sera un monde merveilleux de cinquième dimension. Il y aura des rapports très intimes entre ceux qui désireront encore rester dans le monde du dessous et les êtres venant d’autres sphères. Toutes les portes de communication entre les dimensions et entre les mondes seront ouvertes parce qu’il doit en être ainsi. Le cloisonnement de l’humanité prend fin !

Ne cherchez pas à vivre comme vous pourriez vivre à Télos ! Pensez simplement que ce qui sera offert demain sur cette Terre et qui aura transmuté en cinquième dimension sera merveilleux. La nature sera différente, les animaux seront différents, les hommes seront différents ! Les animaux et les hommes communiqueront par télépathie. Les plantes, surtout les grands arbres, pourront aussi communiquer d’une certaine façon télépathique avec les humains.

Soyez certains que ce n’est pas une contre information ! Demandez à certains chamans, à certaines peuplades d’Amérique s’ils ne communiquent pas avec les arbres ! La communication peut se faire à tous les niveaux ! Lorsque vous serez sur ce nouveau monde régénéré, il n’y aura pas de séparation, tout le monde comprendra tout le monde, les divers règnes se comprendront, se respecteront et s’aideront. »

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à notre site  http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Évolution à l’intérieur de la terre

 
Évolution à l’intérieur de la terre dans LEMURIENS de TELOS asie-150x150Notre évolution ne s’est pas faite du jour au lendemain. Cela a pris des milliers d’années. Mais, vous, frères du dessus de la Terre, vous  avez aussi évolué à travers les différentes civilisations qui ont été les vôtres. Chaque civilisation vous a apporté sa graine de compréhension de ce qu’il est bon ou moins bon de faire. C’est ainsi qu’évolue l’humanité à travers des évènements de sa vie, à travers les civilisations qui, chacune, apporte le meilleur d’elle-même car, n’en doutez pas, quelle qu’ait été la civilisation, elle a apporté chaque fois le meilleur d’elle-même pour la civilisation suivante. Il est très important de comprendre cela. Chaque civilisation a été un marche-pied sur lequel la civilisation suivante est montée pour s’améliorer et ainsi de suite.

Nous avons vécu cela nous aussi.

Dans notre monde la nature est différente de la vôtre. La nature du dessus de la Terre est magnifique, elle est fort belle et variée. 
Dans le creux de la Terre il y a l’identique mais beaucoup plus subtil, beaucoup plus doux, beaucoup plus serein.

Les arbres, les fleurs qui vivent auprès de nous et pour lesquels nous avons un grand respect, cette nature est une nature cristalline qui reflète la Lumière où qu’elle soit. Même les parties d’ombre créées par la végétation, reflètent la Lumière.
 Cela est étonnant n’est-ce pas ? fortement étonnant. C’est ainsi que la Lumière rayonne dans notre monde. Elle rayonne car elle a besoin d’être partout, dans la plus petite parcelle de nos êtres, dans la plus petite parcelle d’un animal, dans la plus petite parcelle de la nature, d’un arbre, d’une fleur, dans la plus petite goutte de l’eau de nos rivières qui coule pour abreuver énergétiquement notre nature et nous-mêmes.

Nos énergies sont si subtiles  qu’elles se mélangent les unes aux autres mais nous ne pourrions vivre  si toutes ces énergies n’existaient pas tout comme vous, sur la Terre, vous avez besoin de l’eau puisée par des moyens techniques pour irriguer vos champs afin de faire pousser la végétation. 

Dans notre monde les énergies s’entremêlent, tout simplement. L’énergie de l’eau se mêle à l’énergie de la végétation et lorsque nous passons à côté d’une rivière, son énergie se mêle à la nôtre   et ainsi nous ressentons les bienfaits de « l’énergie eau ». Lorsque nous sommes dans une forêt, auprès des plantes, des fleurs, nos énergies se mêlent, s’entremêlent et c’est le bien-être le plus total.Ainsi, nous nous unissons  totalement à tout ce qui vit autour de nous.Nous avons des montagnes….des montagnes de cristal, merveilleux cristal de notre royaume !

Ce cristal nous a fortement aidés tout au long de notre installation dans l’intra-terre depuis des millénaires. Ce cristal a évolué en fonction de la croissance de notre conscience. Ce cristal nous aide maintenant et nous sert à protéger la Terre de trop grandes difficultés.

En effet, non seulement ce cristal nous a protégés des difficultés dues à vos explosions nucléaires souterraines, il nous a aidés lors de tremblements terrestres et il nous sert maintenant à aider la Terre à ne pas succomber à la dévastation que peut créer l’être humain de la surface. Vous ne pouvez imaginer la puissance de ce cristal.

Grâce à ce cristal, que nous maîtrisons parfaitement, nous stabilisons notre planète mais nous sommes, aussi, aidés par des Frères extra-terrestres qui en union avec nous-mêmes et par des moyens scientifiques particuliers, aident la planète Terre à survivre aux souffrances qu’elle vit.

Voyez-vous chers frères du dessus de la Terre, nous sommes fort proches de vous même si, pour certains, cela n’est qu’une belle histoire.
Savoir qu’il y a des êtres qui vivent sous vos pieds peut paraître totalement loufoque à certains d’entre vous. Et pourtant, nous sommes bien vivants et nous tenons plus particulièrement à ce que notre belle planète Terre continue à vivre dans la douceur, la joie et la beauté de son rayonnement car notre planète est magnifique, n’en doutez pas.
Alors, chers frères du dessus de la Terre, ensemble unissons nous pour faire de cette planète un rayonnement divin.

Nous vous aimons, nous sommes  près de vous avec tout notre Amour et sachez que nous vous protégeons tout comme nous nous protégeons en protégeant notre belle planète.
Nous vous aimons.

 Messages de Telos

 

Deux vortex pour les extraterrestres

 

venez rejoindre le forum :

http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

Deux vortex pour les extraterrestres dans LEMURIENS de TELOS abcComme nous l’avons dit précédemment : Les Lémuriens s’étaient donc installés dans seulement huit régions à vortex, les archives des mayas nous rapportent clairement qu’il y avait dix villes principales en Atlantide et donc 2 vortex restèrent donc vides.

 Toujours selon Thot, les deux vortex vides attirèrent l’attention de deux races d’extraterrestres – pas une, mais bien deux races complètement différentes. La première race, ce sont les Hébreux, et ils viennent de notre futur. D’après les dires de Thot, ils sont extérieurs à la planète, mais Drunvalo Melchizédek ne sait pas exactement d’où. Les Hébreux sont comme des enfants qui seraient allés à l’école pendant un certain temps, auraient raté leurs examens et devraient redoubler leur année. En tant que race, ils ne semblent pas avoir réussi leurs examens pour accéder au niveau suivant d’évolution. Par conséquent, ils ont dû revenir ici-bas et savent beaucoup de choses que nous ne connaissons pas encore. Ils sont comme ces enfants qui auraient déjà suivi des cours de maths même s’ils doivent recommencer leur année.

 Les hébreux avaient la permission du gouvernement de notre galaxie de faire ce qu’ils firent ; il était donc légal qu’ils puissent s’introduire dans notre voie évolutive au moment où ils le firent. Selon Thot, ils amenèrent avec eux beaucoup de concepts et d’idées que nous ne connaissions pas encore parce que nous n’étions jamais parvenus nous-mêmes jusqu’à ces niveaux de conscience plus élevés. En fait, Drunvalo croit que ces actions réciproques avec eux ont été bénéfiques pour notre évolution. Leur venue sur Terre ne fut jamais un problème. Il n’y aurait sans doute jamais eu d e problème si cette seule race était venue se joindre à nous.

 Par contre, une autre race, qui s’installa sur Terre en imposant sa présence dans le dernier vortex, nous a causé à tous de graves préjudices. Ces êtres provenaient de la planète Mars.  Il est évident, à cause de la situation qui prévaut encore dans le monde entier, que cette même race continue à créer des problèmes majeurs. Le gouvernement secret de notre planète et les billionnaires du monde entier sont pour la plupart d’origine martienne où ils ont une majorité de gènes ayant de telles caractéristiques. De plus, ils éprouvent peu d’émotions sinon pas du tout, leur corps émotif étant atrophié ou absent.

 Toujours selon Thot, Mars ressemblait beaucoup à la Terre il y a un peu moins d’un million d’années. C’était une très belle planète. On y trouvait des océans et des arbres et c’était un endroit fantastique. Mais quelque chose se passa, qui a trait  à ce qu’on appelle « la rébellion de Lucifer ».

 Depuis le début de cette expérience à laquelle nous participons – et la création tout entière est une expérience tentée par Dieu – des situations semblables à celle de la rébellion de Lucifer se sont déjà présentées, et ceci au moins trois fois avant celle de Lucifer. En d’autres  termes, trois autres individus, en plus de Lucifer, tentèrent jadis de faire la même chose que lui, et chaque fois il en résultat un chaos complet dans tout l’univers.

 Il y a plus d’un million d’années, les Martiens s’étaient joints à la troisième rébellion. C’était la troisième fois que la vie tentait cette expérience, et elle échoua lamentablement. Des planètes furent détruites et Mars était l’une d’elles. La vie s’était hasardée à créer une réalité séparée de Dieu, ce qui correspond exactement à ce que nous essayons de faire maintenant. Autrement dit, une certaine portion de l’existence tenta de se séparer de l’autre et d’engendrer sa propre réalité. Puisque chacun de nous est Dieu de tout manière, tout est en ordre – nous pouvons faire cela. La seule chose, c’est que cela n’a jamais marché jusqu’à maintenant. Néanmoins, ils essayèrent à nouveau.

 Lorsque quelqu’un s’efforce de se séparer de Dieu, il doit couper son lien d’amour avec la réalité, avec Dieu. Ainsi, quand les Martiens (et beaucoup d’autres) créèrent une réalité séparée, ils durent trancher ce lien d’amour. Débrancher leur corps émotionnel – et devinrent le masculin pur, avec très peu de féminin en eux sinon pas du tout. Ils étaient devenu des êtres de pure logique, sans émotion aucune. Comme M.Spock dans Star Trek, il s n’étaient plus que pure logique. Ce qui se passa sur Mars, ainsi que dans les milliers et des milliers d’autres endroits au sien de la galaxie, pourrait se résumer ainsi : tous finirent par d’entretuer continuellement, parce qu’ils n’ avaient plus de compassion ni d’amour, Mars devin un champ de bataille et les choses continuèrent ainsi jusqu’à ce qu’il devint un jour évident que la planète rouge n’allait pas pouvoir y survivre. Finalement, ils détruisirent leur atmosphère, ce qui rendit stérile la surface tout entière de la planète.

 Mais avant que Mars ne soit complètement détruite, ses habitants construisirent d’énormes pyramides en forme de tétraèdre … ils édifièrent aussi des pyramides à quatre et même cinq côtés, mettant finalement en place tout un complexe susceptible de créer synthétiquement un champ Mer-Ka-Ba. Nous pouvons créer un véhicule de lumière qui a l’apparence d’un vaisseau spatial pour nous déplacer dans l’espace-temps, ou bien nous pouvons ériger des structures au sein desquelles nous devenons capables de nous déplacer dans le temps et l’espace. Ainsi, toutes les périodes de temps nous deviennent accessibles et nous pouvons parcourir des distances inouïes.

 Un petit groupe de Martiens décida donc de quitte la planète avant qu’elle ne soit détruite. Ces êtres se projetèrent dans le futur et trouvèrent un endroit parfait où émigrer avant que leur propre planète ne succombe. Cet endroit bien sûr, c’était la Terre, mais il y a 65 000 ans dans notre passé. Ils aperçurent le petit vortex qui tourbillonnait en Atlantide et que personne n’utilisait, ils ne demandèrent la permission à personne. Comme ils faisaient partie des rebelles, ils ne respectèrent pas la procédure habituelle et se dirent simplement : « Allez, on y va ! »  Ils s’introduisirent avec force dans le vortex, apparurent ainsi parmi nous et commencèrent immédiatement à faire partie de notre chemin d’évolution.

 Ils furent subjugués par les Atlantes/Lémuriens. Ces derniers réussirent à mettre un terme à leur conquête, sans pouvoir les renvoyer d’où ils étaient venus. Au moment où ceci se déroula dans notre évolution, nous étions l’équivalent d’une petite fille de quatorze ans qui se fait violer par un homme beaucoup plus âgé qu’elle, un individu de soixante ou soixante dix ans, et il s’agissait bien là d’un viol. Nous n’avions aucun choix. Les martiens arrivèrent dans notre vie et nous dirent : « Nous sommes ici pour rester, que ç a vous plaisir ou non ». Ce que nous pension ou ressentions à ce sujet ne les intéressait absolument pas. Dans un sens, leur attitude n’était pas différente de celle des premiers immigrants en Amérique envers les Amérindiens qu’ils trouvèrent sur place.

 Une fois le premier conflit règlé, les martiens vaincus acceptèrent d’essayer de comprendre ce côté féminin qui leur manquait tant, ces sentiments émotifs qui n’avaient aucun sens pour eux. Les choses en restèrent là pendant longtemps. Mais les Martiens commençaient en fait à appliquer leur technologie du lobe gauche du cerveau, ce dont les Lémuriens étaient encore complètement inconscients. Les machines psychotropes, les baguettes de sourciers et autres trucs du genre relèvent du lobe droit, et le lobe gauche peut aussi inventer et utiliser d’autres types de machines. Beaucoup de technologies féminines nous surprendraient si nous les voyions à l’action. Nous pouvons manifester absolument tout ce que nous désirons et imaginer avec ces technologies du lobe droit et du lobe gauche du cerveau, si elles sont utilisées à leur plein rendement. En fait , nous n’avons besoin ni de l’une ni de l’autre – c’est le grand secret que nous avons tous oublié !

 Les martiens continuaient donc à introduire progressivement toutes ces inventions du lobe gauche, l’une après l’autre, sans arrêt, jusqu’à ce que finalement la polarité de notre voie évolutive ait complètement changé. Nous commençâmes à tout « voir » à travers le lobe gauche et passâmes de féminin à masculin, modifiant ainsi notre nature intrinsèque. Petit à petit, les Martiens se mirent à tout contrôler jusqu’à ce qu’enfin ils possèdent tout et puissent tout contrôler sans se battre. Ils avaient maintenant tout l’argent et détenaient tout le pouvoir. L’animosité entre les Martiens et les Lémuriens – et les Hébreux dans ce groupe – ne faiblit jamais, pas même après la chute de l’Atlantide. Ils se haïssaient royalement. 

Les Lémuriens, qui représentaient l’aspect féminin d e l’humanité, étaient toujours écartés et traités comme des inférieurs. Ce n’était pas là une situation pleine d’amour, c’est le moins qu’on puisse dire. C’était un mariage que l’aspect féminin n’aimait pas, mais je ne pense pas que les Martiens exclusivement masculins s’inquiétaient de le savoir. Les choses en restèrent là pendant très longtemps, jusqu’à il y a approximativement 26 000, quant la phase suivante débuta.

 

Extrait de l’Ancien secret de la Fleur de Vie -  Tome 1 – de Drunvalo Melchizédek 

Comment les Lémuriens firent évoluer la conscience

 

venez me rejoindre sur le forum :

http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

Comment les Lémuriens firent évoluer la conscience dans LEMURIENS de TELOS thotLes êtres immortels de la Lémurie s’envolèrent de leur patrie et se rendirent sur une petite île au nord du nouveau continent surgi des eaux qu’on appela plus tard l’Atlantide. Ils restèrent longtemps sur cette petite île du nom de Udal et entreprirent la recréation de leur science spirituelle. Si nous avions voulu les observer, nous n’aurions pas pu savoir ce qu’ils faisaient au juste ; nous aurions sans doute pensé qu’ils avaient pété les plombs. 

Quand le temps fut venu, les Naacals de la Lémurie créèrent une représentation du cerveau humain sur la surface de leur île atlantéenne. Ils avaient pour but de faire naître une nouvelle conscience fondée sur ce qu’ils avaient appris en Lémurie, en accord avec les croyances, le cerveau devait venir en premier et le corps en second, afin que la nouvelle conscience atlante puisse émerger.

 Avec l’image du cerveau humain tel qu’il a été décrit par THOT dans le livre de Drunvalo, nous pouvons commencer à voir que leurs actions étaient basées sur une connaissance profonde. Tout d’abord, ils construisirent un mur en plein milieu de l’île, du nord au sud, haut de douze mètres environ et large d’à peu près six mètres, ce qui eut pour effet de séparer chaque côté de l’île. En fait, il fallait littéralement aller dans l’eau pour se rendre d’un côté ou de l’autre d’Udal. En second lieu, ils érigèrent un mur plus petit sur toute la largeur de l’île, à 90 degrés du premier mur, ce qui divisa alors l’île en quatre parties.

 La moitié de ces mille initiés de l’école de mystères Naacal s’installa d’un côté d’Udal et l’autre moitié resta de l’autre côté selon sa nature. Cela pourrait vouloir dire que toutes les femmes restèrent d’un côté et tous les hommes de l’autre, mais si je comprends bien, cela ne dépendait pas de leur genre, mais bien plutôt de la manière dont chacun utilisait son cerveau. De fait, approximativement la moitié de ces initiés formèrent la composante masculine du cerveau alors que les autres devinrent la composante féminine.

 Ils passèrent des milliers d’années dans cette configuration physique, jusqu’à ce qu’ils se sentent prêts à faire le pas suivant. Trois individus furent choisis parmi eux pour représenter le corpus callosum, ce corps calleux qui relie les hémisphères droit et gauche du cerveau. Thomé, le père de Thot, était l’un des trois. Lui et deux autres individus étaient donc les seuls à pouvoir se rendre n’importe où sur Udal. Autrement, les deux côtés de l’île devaient rester complètement séparés l’un de l’autre. C’st alors que ces trois hauts initiés, alignèrent peu à peu leurs énergies, leurs pensées, leurs émotions et tous les autres aspects de leur humanité et devinrent un seul cerveau bien intégré composé non seulement de cellules, mais aussi de trois corps humains.

 Le pas  suivant consistait à projeter sur la surface du continent atlante la forme de l’arbre de vie. A cette fin, ils utilisèrent une forme avec douze petit cercles au lieu de dix, mais les onzième et douzième étaient à l’extérieur du continent ; n des cercles était sur Udal et l’autre dans la mer, au sud du continent. Il y avait donc dix composantes sur le continent lui-même, la configuration qui nous est la plus familière. Quand bien même ce tracé s’étendait sur des milliers de kilomètres à la surface du continent, la projection des lignes fut effectuée avec une précision absolue, à un atome près, aux dires de Thot. Même les sphères (ou petit cercles)   de l’arbre de vie furent utilisées pour calculer la taille et la forme des villes de l’Atlantide. Dans son livre Critias, Platon écrit que la ville principale était constituée de trois anneaux de terre séparés par de l’eau. 

Il ajoute que la ville était construite de pierres rouges, noires et blanches,. Cette dernière révélation aura plus de sens pour nous lorsque nous regarderons de près la grande pyramide de Gizeh.

 Appel aux citoyens de la Lémurie

 Soudain, en un seul jour, le cerveau de l’Atlantide, l’école de mystères Naacal, insuffla la vie dans cet arbre de vie qui avait été tracé sur toute la surface du continent atlante. Ceci eut pour effet de créer des vortex d’énergie qui se mirent à tourbillonner en permanence au centre même des cercles composant l’arbre de vie. Une fois ces vortex établis, le cerveau de l’Atlantide lança psychiquement un appel à tous les citoyens de la Lémurie.

 Des millions et des millions d’anciens Lémuriens qui, dorénavant, s’étaient réinstallés sur la côte ouest de l’Amérique du Nord et de l’Amérique du Sud et dans bien d’autres endroits sur la planète, se sentirent soudain attirés par ce nouveau continent. Une grande migration commença et les gens ordinaires de l’ancienne Lémurie eurent envie de déménager et d’émigrer en Atlantide.

 Ces gens là avaient donc une nature principalement féminine, intuitive et que communiquer intérieurement était pour eux chose facile, même si leur conscience planétaire n’était parvenue qu’à l’âge de douze ans. C’était des enfants et, d’ailleurs, quelques-uns de leurs centres ne fonctionnaient pas. Globalement, les Lémuriens avaient travaillé avec ces énergies mais ils n’avaient maîtrisé que huit centres sur dix. Ainsi, chaque immigrant Lémurien fut attiré par un des huit centres situés en Atlantide, soit celui qui correspondait le mieux à sa propre nature. Ils s’installèrent tous là et entreprirent la construction des villes.

 Les Lémuriens s’étaient donc installés dans seulement huit régions à vortex, les archives des mayas nous rapportent clairement qu’il y avait dix villes principales en Atlantide quand le continent fut détruit ; en fait, vous pouvez vous-même consulter ces archives. Elles sont contenues dans le document Troano, qui se trouve actuellement au British museum, à Londres. On a estimé que ces annales datent d’un moins 3500 ans et elles décrivent en détail l’engloutissement de l’Atlantide. Il s’agit d’un rapport authentique sur le cataclysme, selon Le Plongeon, l’historien français qui l’a traduit, et il serait d’origine maya.

 Voilà ce que dit le texte :  »En l’an 6 Kan, au onzième Muluc du mois Zak, de terribles tremblements de terre commencèrent et se poursuivirent sans interruption jusqu’au treizième Chin. Le pays des collines de boue, la terre de Mu, fut sacrifié, étant par deux fois soulevé. Il disparut soudain, en une seule nuit, le bassin étant continuellement secoué par les forces volcaniques. Ainsi confinée, la terre fut contrainte à descendre et à monter plusieurs fois et en divers endroits. Finalement, la surface céda et dix pays furent déchiquetés et dispersés, incapable de résister aux forces des convulsions. Il s’enfoncèrent sous la mer, entraînant avec eux leurs 64 millions d’habitants ».

 Les dix pays mentionnés ici sont les dix points ou cercles sur l’arbre de vie. Quand vous voyez ce document de pierre, il montre une ville très sophistiquée avec tout autour des volcans qui éclatent, des pyramides et autres bâtiments qui s’écroulent, des gens qui prennent des bateaux et tentent d’échapper au cataclysme en ramant. Tout cela est décrit en langue maya avec, pour appuyer le récit, des images sculptée.

 

Extrait de l’Ancien secret de la Fleur de Vie -  Tome 1 – de Drunvalo Melchizédek 

Explorations de la Lémurie en 1910

 

venez me rejoindre sur le forum :

http://devantsoi.forumgratuit.org/

Explorations de la Lémurie en 1910 dans LEMURIENS de TELOS lemurie Le fait que la Lémurie ait probablement existé a été établi dans notre société à partir de 1910. Nous ne nous rappelons pas grand-chose à ce sujet, mais en 1912 un événement se produisit et modifia le cours de notre évolution. En effet, des expériences eurent lieu alors, qui étaient très semblables à celle vécue à Philadelphie en 1942 et 1943.

 Plus exactement, l’expérience eut lien en 1913 mais elle se termina en catastrophe et elle fut responsable du déclenchement de la Première Guerre mondiale, en 1914 . Après cela, nous n’avons plus jamais été les mêmes.

 Avant la Première Guerre mondiale, la croissance spirituelle des Etats-Unis ressemblait grandement à ce qui se passe de nos jours. Les gens étaient extrêmement intéressés par l’aspect psychique et spirituel, la méditation, la compréhension de notre passé ancien et par tout ce qui était de cette nature. Des gens comme le colonel James Chruchward et Auguste Le Plongeon, en France, étudiaient l’Atlantide, la Lémurie, et les modes de pensée, si on les compare à ceux d’aujourd’hui, étaient très semblables.

 Alors, quand la Première Guerre Mondiale éclata, nous nous endormîmes littéralement et ne commençâmes à nous réveiller que durant les années 1960. Mais les preuves qu’on avait rassemblées en 1910 sur l’existence de la Lémurie étaient tout à fait remarquables et cela avait trait au corail. Le corail ne peut pousser sous l’eau que jusqu’à une profondeur de 45 mètres.

 On soupçonne qu’en 1910, le fond du Pacifique était plus haut qu’il ne l’est actuellement, étant donné que nous pouvions voir les anneaux de corail depuis la surface de l’océan. Ces anneaux s’étendaient d’ailleurs sur une grande distance sous la mer depuis l’île de Pâques.

 Soit dit en passant, le fond de l’océan monte et descend périodiquement, c’est un fait. Vous ne le savez peut-être pas mais en certains endroits, le fond de l’océan Atlantique s’est élevé de plus de trois kilomètres en décembre 1969 ; vous pouvez vérifier ces données dans le magazine Life de janvier 1970. Dans la région des Bermudes, quantité d’$îles se mirent à percer la surface de l’océan. Quelques-unes sont encore là, mais la plupart d’entre elles ont à nouveau disparu sous la mer. Or, avant même que ces îles surgissent à l’aire libre, le fond de l’océan tétait profond de plus de 3 000 mètres.

 Du temps où Platon a décrit l’Atlantide, les grecs avaient du mal à naviguer dans l’océan Atlantique une fois passé le détroit de Gibraltar, parce que l’eau n’était profonde que de trois à cinq mètres et parfois moins. Aujourd’hui, l’eau est à nouveau profonde dans cette partie du monde. On a estimé que les anneaux de corail qu’on découvrit dans le Pacifique étaient situés à plus de cinq cents mètre s de profondeur, et puisque le corail ne peut pas pousser en dessous de 45 mètres, cela voulait dire que les anneaux avaient coulé très très lentement.

 En 1910, les gens pouvaient voir ces anneaux s’étendant loin dans la mer. Par conséquent, ils savaient qu’il avait dû y avoir beaucoup d’îles à cet endroit du Pacifique. Sans doute plus important encore, si vous étudiez la faune et la flore des îles hawaiiennes, vous retrouvez les mêmes caractéristiques sur toute une série d’îles formant un arc de cercle depuis Hawaii jusqu’à l’île de Pâques. Ces îles sont séparées par de longues distances, mais si vous regardez sur la carte, vous allez voir se dessiner une sorte de long collier.

 Ce collier s’étendait jadis le long des rives occidentales de la Lémurie. Toutes ces îles, y compris Tahiti et Moorea, faisaient partie de la Lémurie. Toutes les îles composant ce collier ont exactement la même faune et la même flore – qui n’existent sur aucune des autres îles. Les mêmes arbres, les mêmes oiseaux, les mêmes abeilles, les mêmes insectes, les mêmes bactéries, les mêmes tout. La science ne peut expliquer ce phénomène que par la présence, à un moment donné, de ponts de terre entre ces îles ce qui les rendait faciles d’accès.

 

Extrait de l’Ancien secret de la Fleur de Vie -  Tome 1 – de Drunvalo Melchizédek

 

L’arbre et le cercle

L’arbre et le cercle
Joycelyn Campbell
(Traduction par Fabien Chabreuil)

Venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

L'arbre et le cercle dans CERCLE DE GRACE arbre-150x150Dans le livre de Joseph Niehardt, Black Elk Speaks, le grand chaman Lakota décrit sa vision : « J’étais debout sur la plus haute des montagnes et tout autour de moi, était le cercle complet du monde. Et tandis que je me tenais là, j’ai vu plus que je ne peux le dire et j’ai compris plus que je n’ai vu ; car je voyais en esprit les formes de toutes les choses et la forme de toutes les formes qui doivent vivre ensemble comme un être unique. Et j’ai vu que le cercle sacré de mon peuple était un des cercles qui constituaient un cercle grand comme la lumière du jour et celles des étoiles et au centre duquel poussait un puissant arbre en fleurs pour protéger tous les enfants d’une mère et d’un père uniques. Et j’ai vu que tout ceci était sacré. »

Etre sacré signifie être entier ou salutaire, sain ou curatif, saint ou béni. Depuis les temps les plus reculés, partout sur la terre, les hommes se sont réunis en cercle. Le cercle est le symbole universel de la complétude aussi bien dans les religions que dans le monde séculier. Il est visible dans le symbole chinois du Yin et du Yang, dans la Roue tibétaine de la vie et de la mort, dans la Roue celtique de l’année, dans les mandalas et dans les roues de médecines et même dans la Table Ronde du roi Arthur. Les chakras sont représentés comme des disques ou des roues d’énergie et le symbole de l’Ennéagramme est enclos dans un cercle. Cet aspect du symbole de l’Ennéagramme est particulièrement remarquable. Le concept de neuf types séparés peut être véhiculé de manière appropriée par les deux autres parties du symbole, le triangle et l’hexagone. Nous avons parfois tendance à insister sur les types et à les détailler en composants de plus en plus petits. Mais leur positionnement sur un cercle, le symbole de l’unité, nous rappelle que les neuf types font partie d’un tout.

L’arbre est un autre symbole très ancien ; il représente la croissance et la progression. Un arbre est planté dans le sol, mais ses branches s’étendent vers le haut, vers les cieux. Partout dans le monde, les arbres jouent un rôle majeur dans de nombreux mythes comme dans l’histoire égyptienne d’Osiris, dans celle d’Apollon en Grèce ou dans la mythologie nordique qui dépeint le monde comme constitué de trois niveaux reliés par Yggdrasill, l’arbre cosmique. Bouddha est dit avoir atteint l’illumination sous l’arbre Bô et la Bible nous raconte l’histoire de l’Arbre de la connaissance (du bien et du mal) et de l’Arbre de vie.

Le symbolisme de l’arbre peut prendre d’autres formes, comme celle de l’échelle. Dans Une brève histoire de tout, Ken Wilber utilise la métaphore de l’échelle, du grimpeur et du point de vue pour décrire les étapes de la croissance et du développement. Quand nous grimpons sur un barreau de l’échelle, nous nous désidentifions du point de vue que nous avions du barreau précédent et nous identifions au point de vue que nous avons du barreau actuel. Pourtant, chaque nouveau barreau « repose » sur les précédents et les inclut. Bien que notre vision ait monté d’un niveau, elle est soutenue par tous les niveaux inférieurs.

Les sept chakras principaux, qui sont part d’un réseau plus vaste d’énergie subtile, sont représentés comme montant de la base de la colonne vertébrale au sommet de la tête, la colonne vertébrale représentant le symbolisme vertical de la progression et de la croissance. Des tentatives ont été faites pour trouver une correspondance biunivoque entre les chakras et les types de l’Ennéagramme, mais elles ne fonctionnent pas car un des symbolismes est vertical et l’autre horizontal. Même s’ils se recoupent, ils ne correspondent pas un à un.

Comprendre l’intersection entre les chakras et l’Ennéagramme, l’arbre et le cercle, améliore et clarifie les fonctions des trois centres d’intelligence et donne une image plus claire et plus brillante du chemin de transformation. J’ai passé des années à combiner le travail avec l’Ennéagramme et celui sur les chakras et mon expérience me fait percevoir ces deux merveilleux systèmes comme complémentaires.

On pense généralement que les chakras font partie de l’hindouisme, mais en fait on les trouve dans le monde entier. Ils font partie de la spiritualité égyptienne et de celle des amérindiens et sont décrit dans le plus vieux mythe connu, l’histoire sumérienne de la descente de la déesse Innana dans le monde souterrain. La guérisseuse intuitive Carolyn Myss (Anatomie de l’Esprit) voit une relation entre les chakras et à la fois les sept sacrements chrétiens et la Kabbale.

Ces roues distinctes d’énergie ou de lumière sont reliées les unes aux autres par trois circuits. Le circuit central, la sushumna, correspond à un méridien majeur en acupuncture. Les deux autres, ida et pingala émergent du premier chakra et vont vers le haut en une sorte de double spirale passant par les autres chakras, jusqu’à ce qu’ils atteignent le sixième chakras où ils se réunissent pour former un seul courant. Le symbole de la médecine, le caducée, illustre cette spirale par deux serpents entrelacés autour d’une baguette ailée. L’ida et la pingala représentent les aspects mâle et femelle de l’énergie subtile nommée kundalini. La kundalini, connue aussi sous les noms de pranachi, ou force de vie, est symbolisée par un serpent endormi enroulé à la base de la colonne vertébrale, à l’emplacement du premier chakra, jusqu’à ce qu’il soit réveillé et commence son ascension. (Cette approche est en accord avec l’affirmation de Gurdjieff selon laquelle l’homme ordinaire est endormi et seul un effort intentionnel et habile peut le réveiller.)

En travaillant sur les sept chakras, le but est de les ouvrir tous et de les équilibrer. Un déséquilibre, excès ou déficience, dans un quelconque des chakras affecte le fonctionnement de tout le reste. De même, en travaillant avec l’Ennéagramme, le but est d’équilibrer les trois centres d’intelligence. Les trois centres de l’Ennéagramme ont à la fois des aspects et des fonctions inférieures et supérieures alors que le système des chakras est constitué de trois chakras inférieurs et de trois chakras supérieurs avec un pont entre eux.

Le premier chakra (Mulhadara) et le cinquième (Vishudda) semblent correspondre au centre instinctif : le premier chakra représente le fonctionnement inférieur [survie physique, obtenir de l'environnement ce dont nous avons besoin, action et réaction], alors que le cinquième représente le fonctionnement supérieur [expression authentique de soi, contribution à l'environnement, créativité].
Le deuxième chakra (Svadisthana) et le sixième (Ajna) semblent correspondre au centre émotionnel : le deuxième chakra représente le fonctionnement inférieur [émotion, sensualité et sexualité, empathie, relations interpersonnelles], alors que le sixième représente le fonctionnement supérieur [intuition, discernement, imagination, le monde des rêves, des symboles et des archétypes].
Le troisième chakra (Manipura) et le septième (Sahasrara) semblent correspondre au centre mental : le troisième chakra représente le fonctionnement inférieur [volonté, pouvoir, estime de soi, logique, rationalité et raison], alors que le septième représente le fonctionnement supérieur [sagesse, conscience, éveil, transformation et transcendance].

Le quatrième chakra (Anahata) est un pont entre les chakras inférieurs et supérieurs et ne correspond pas directement à un des trois centres. C’est le chakra du coeur (ou centre) et le siège de la compassion, de l’acceptation de soi et de l’amour inconditionnel. C’est aussi l’emplacement de l’Observateur Intérieur qui nous donne la possibilité de voir et de nous désidentifier de notre Soi compulsif tout autant que le désir de nous reconnecter à notre essence.

Pour « voir » neuf types séparés, nous devons regarder à travers la lentille de la dualité. Chacun des trois centres d’intelligence de l’Ennéagramme est relié à un chakra duel et à un chakra non-duel. La dualité nous informe sur notre existence quotidienne ; la dualité « éveillée » est la prise de conscience que ces paires apparentes d’opposés ne sont que la réflexion l’un de l’autre et que la vérité est quelque part entre le jeu de la lumière et de l’obscurité, de vous et de moi, de ceci et de cela.

Au premier chakra, « tout est un », ce qui signifie que la dualité, en tant que telle, n’existe pas. Dans Creating Mandalas, Susanne F. Fincher dit : « Psychologiquement parlant, nous avons tous eu l’expérience de l’unité quand nous étions enfants. Avant que notre identité ne se sépare du monde de l’expérience, tout était un. Quand la personne avance en âge, les fonctions de pensée, d’émotion, de sensation et d’intuition se différencient et deviennent accessibles à la conscience. » La dualité et la polarité apparaissent quand l’énergie kundalini se sépare en deux flux, l’ida (femelle) et le pingala (mâle), au niveau du deuxième chakra ; cette division fournit les bases de notre rencontre avec l’autre. Sans polarité, notre reproduction serait asexuée et aboutirait à la production de clones (sans différentiation). Dans les termes du centre émotionnel, la dualité fournit les bases de notre quête d’identité, qui est au cœur des types 23 et 4. Sans autre à qui se comparer, il ne peut pas y avoir de « Je ».

Au troisième chakra, la dualité est tout aussi essentielle. Sans elle, des disciplines comme la philosophie, les mathématiques et la physique, n’existeraient pas. La dualité fournit le soit/soit, la cause/effet et le si/alors qui sont le fondement du raisonnement linéaire rationnel. L’esprit rationnel explique, analyse, classe en catégories, conceptualise et comprend. Il a aussi tendance à essayer de réduire les choses à leur plus petit commun dénominateur pour alléger la peur et l’anxiété, ce qui est l’objectif des types 56 et 7. Cette hyper-simplification est utile, mais si on s’appuie exclusivement sur elle, elle peut nous poser (et nous a déjà posé) de graves problèmes.

Au quatrième chakra, nous développons l’Observateur Intérieur, en devenant capable de nous voir distinct de notre corps, de nos actions, de nos émotions et de nos pensées. C’est la dualité qui nous permet cela et c’est une bénédiction ; sinon, nous serions coincés dans nos attachements et nos compulsions, sans espoir d’en sortir.

Au cinquième chakra, la dualité rend la créativité possible par la tension entre les opposés, connue aussi sous le nom de tension structurelle. Tous les artistes en font usage et tout art est conçu dans ce cadre. Cependant, quand elle n’est pas utilisée créativement, cette tension des opposés dégénère en un conflit structurel, fondement de la résistance qui est à la base du fonctionnement des types 89 et 1. La dualité est aussi un facteur de communication, dans la mesure où celle-ci nous demande de participer à la fois en parlant et en écoutant.

Au sixième chakra, l’ida et le pingala fusionnent et deviennent un à nouveau. Nous sommes alors libérés de la pensée soit/soit, blanc/noir et nous reconnaissons que la vraie nature de l’univers est non-duelle. Quand nous sommes délivrés du fait de sans cesse peser et mesurer, être en accord et en désaccord, évaluer, trier et mesurer, nous sommes capable d’apercevoir un monde qui est interconnecté, inclusif plutôt qu’exclusif, entier plutôt que fragmenté. Nous pouvons aisément entrer dans la réalité des archétypes, des mythes, des rêves et des symboles et y apprendre. Nous commençons à voir les schémas qui sous-tendent le chaos apparent du monde et à découvrir que l’intuition et la synchronicité, par exemple, sont la norme plutôt que l’exception.

C’est depuis la perspective de la non-dualité qu’au septième chakra, nous nous éveillons à la connaissance de qui nous sommes. C’est l’essence et l’alchimie de la transformation. C’est une question d’expérience directe de reconnexion à la source plutôt qu’une compréhension intellectuelle.

Les chakras sont universels en ce sens que chacun de nous doit parcourir le même chemin vertical pour ouvrir et équilibrer les sept centres d’énergie. Selon notre type dans l’Ennéagramme, nous trouverons certaines étapes du voyage plus faciles que d’autres. Pourtant, aucun chakra n’est plus important que les autres. Si nous n’avons pas des fondations solides dans les trois chakras inférieurs, nous n’aurons pas les bases nécessaires au développement des chakras supérieurs. Comme le disait Abraham Maslow, « la part élevée de l’homme repose sur sa part inférieure. » Il en est de même avec l’Ennéagramme ; si nous ne pouvons pas équilibrer les niveaux inférieurs des centres, nous aurons des difficultés à contacter leurs aspects supérieurs. Le résultat est un accent mis sur nos différences plutôt que sur notre interconnexion et sur l’unité dans la diversité et il se reflète dans le monde autour de nous.

__________

Joycelyn Campbell anime des cours et des ateliers sur l’Ennéagramme, la créativité et changement, après avoir exercé une fonction de conseil auprès de consommateurs de drogues. Elle a une expérience considérable du travail avec des individus et avec des groupes en utilisant l’Ennéagramme, les chakras, l’écriture, l’art-thérapie, la méditation, la visualisation, la mythologie et le travail sur les rêves. Elle a co-développé ENNEA-JOURNALING : Writing for Transformation avec Elizabeth Libbey et publie une lettre d’informations trimestrielle, Soul Cycling. Joycelyn peut être jointe à soulcycles@aol.com.

Vous avez produit la dualité

 

Vous avez produit la dualité dans LEMURIENS de TELOS 1-296x300Jadis, en Atlantide, nous avons choisi de nous servir à des fins égocentriques des énergies que nous avions à notre disposition. Vous avez atteint un stade de votre évolution sur cette planète où les leçons assimilées doivent porter fruits. Nous devons garder le cœur ouvert et accepter les expériences, les anciennes comme les récentes. Nos esprits, néanmoins, de concert avec le mental universel, doivent reconnaître la vérité. L’Atlantide fut une civilisation qui a perdu le contrôle. Elle s’est dissociée des énergies florissantes du cœur et de l’âme. Un grand nombre d’Atlantéens ne se préoccupait plus que de la quête de connaissances et de pouvoir, au détriment de la vérité. Nous ne respections plus notre essence divine, ni la grâce que l’on nous avait accordée.

 Votre monde d’aujourd’hui affronte des problèmes tout à fait similaires. Vos dirigeants actuels sont critiqués en raison de leur conduite douteuse et de leurs motifs équivoques, tout comme nous attaquions nos dirigeants d’alors. Et les réponses que l’on vous fait ne vous satisfont pas spirituellement ; elles ne résonnent pas avec votre âme. Les paroles de ces dirigeants peuvent parfois sembler justes et les sentiments qu’ils expriment peuvent paraître sincères, mais en les analysant de plus près avec votre cœur, votre unique baromètre, vous savez que l’on vous gave d’illusions, de mensonges et de leurres. Vous êtes désormais bien conscients que cette tromperie ne peut plus durer, car votre Créateur a décrété un jour nouveau de lumière pour cette planète.

 Tous, vous avez produit cette dualité que vous admettez comme réelle ainsi que les voiles que vous vous efforcez de supprimer. Ils ont été créés pour faciliter l’assimilation des leçons et l’accumulation d’expériences extraordinaires. Nous aussi avons créé nos voiles illusoires à l’époque atlantéenne ; nous étions persuadés de pouvoir jouer sans conséquence avec les énergies de la création et de la manifestation. Vous en faites de même en vous leurrant au sujet des effets de votre usage impropre de l’énergie.

 Par énergie, nous ne parlons pas des technologies qui facilitent votre style de vie contemporain. Nous ne faisons pas non plus référence aux atteintes portées à votre environnement ainsi qu’à la structure physique de votre ADN. Et nous ne référons pas seulement à la manipulation de l’information à laquelle se livrent vos médias comme méthodes de contrôle mental.

 Nous faisons référence surtout au mauvais emploi de l’énergie émotionnelle sur Terre. Le corps émotionnel vous appartient de naissance, c’est un don précieux, mais vous l’avez muré en le niant jour après jour. En tant qu’être évoluant de la race humaine, l’on vous a accordé une structure émotionnelle incomparable. Les animaux et les végétaux en ont reçu une moindre. Et pourtant, vous considérez que ce corps émotionnel est votre faiblesse, votre talon d’Achille. Plusieurs ont l’impression qu’il faut s’en débarrasser, qu’il faut endiguer ses effets et supprimer les messages qu’il vous transmet. 

Le don véritable que possède votre corps émotionnel, c’est l’aptitude qu’il offre à chacun de vivre l’éventail le plus vaste de scénarios, sur une multitude d’incarnations et d’apporter des trésors d’expériences pour les ramener vers le Tout, vers le corps de Dieu. L’impureté et l’irrationalité du corps émotionnel ont permis l’expression complète de tout ce que vous êtes. Par le fait même, le corps émotionnel a permis l’expression de l’Esprit. Cependant, comme vous avez ignoré ce concept, il a sombré dans l’oubli. Vous vous êtes efforcés de vaincre vos émotions par la raison, oubliant qu’elles étaient le conduit de votre cœur et de votre âme.

 Vos émotions sont des énergies qu’il ne faut pas ignorer ou réprimer ; il ne faut pas les abandonner ou s’en méfier. Elles sont une représentation exacte et sacrée de votre flamme individuelle que vous devez alimenter pour qu’elle brille intensément ; a l’époque de l’Atlantide, nous avons commis l’erreur de croire que nous pouvions nous couper de notre cœur et de tout ce qui faisait de nous des humains, en atteignant une perfection intellectuelle qui nous rendrait plus qu’humains. Ce fut notre plus grave faute, que commentent nombre de vos dirigeants aujourd’hui. 

Ressentez la force et la passion pour la vie qui s’éveillent en vous lorsque vous retrouvez votre intégrité, lorsque vous rétablissez les voies et les conduits pour les énergies qui vous entourent ; tendez-vous pour toucher le monde qui vous entoure grâce à vos émotions ; ressentez les arbres, les fleurs, les animaux dans les prés, le chant de l’oiseau, les fleurs du jardin et le confort de vos  foyers ; tendez-vous pour toucher le cœur de l’autre le plus profondément possible ;

 Ensemble, nous donnons naissance à la nouvelle Lémurie ; ensemble, nous créons l’ouverture que vous désirez pour votre émergence dans les dimensions existant au-delà de la vôtre ; nous vous attendons, car nous vous aimons si tendrement et vous gardons dans nos cœurs ;

 Votre famille atlantéenne. 

Extrait de TELOS III – protocole pour la 5è dimension : Message de Poside, Maître Lémurien, canalisé par Aurélia Louise Jones –page 88

 

Venez nous rejoindre sur le forum : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Noms hébreux des couches de l’ADN

 

Noms hébreux des couches de l'ADN dans DOUZE COUCHES DE L'ADN images-9Selon Kryeon, il n’est pas nécessaire de connaître le sens littéral des noms hébreux des couches d’ADN pour comprendre ces noms. D’ailleurs, dans certains cas, le sens hébreu est différent. Kryeon présente ces mots hébreux comme étant les « noms sacrés » des couches d’ADN et explique leur signification dans le contexte du sacré. Il affirme que la langue hébraïque est le langage spirituel fondamental de la Terre et que chaque nom doit être prononcé à haute voix pour prendre tout son sens en hébreu. Selon lui, la signification de ces mots réside dans l’énergie produite par leur prononciation, et ils devraient donc toujours être dits et entendus tels qu’ils le sont dans la langue hébraïque. 

Voici un guide de prononciation des noms hébreux des couches d’ADN. Les lettres qui ne sont pas listées sont dites à peu près comme en français.

– première couche – 

Keter Etz Chayim  – Interprétation de Kryeon : « L’arbre de vie » 

Prononciation : ke-ter : e comme dans mets. R – prononcé à mi-chemin entre le r anglais et le r guttural français. Accent  sur la première syllabe. 

Etz : e comme dans mets. tz – comme ts dans tsar. Prononcé comme un fort tz ou ts, en un seul son.

– deuxième couche – 

Torah E’ser Sphirot – Interprétation de Kryeon : « Plan divin ou Plan de la Loi » 

Prononciation : To-rah : o comme dans or. – r prononcé à mi-chemin entre le r anglais et le r guttural français. – a comme dans bar. Accent sur la seconde syllabe. 

E-ser : e comme dans mets. – r prononcé à mi-chemin entre le r anglais et le r guttural français. Accent sur la première syllabe. 

Sphi-rot : phi comme dans fil. – o comme dans or – accent sur la seconde syllabe. 

Cha-yim : ch = (guttural). Un son produit par la gorge et l’arrière du palais, comme pour Bach dans Jean-Sébastien Bach ou la fête juive du Hanukah.-  a comme dans bar. Accent sur la seconde syllabe. 

– troisième couche – 

Netzach Merkava Eliyahu – interprétation de Kryeon : « Activation et ascension ». 

Prononciation : Ne-tzach : e comme dans mets – tz comme ts dans tsar. Prononcé comme un fort tz ou ts, en un seul son.

a comme dans bas.

ch = (guttural). Un son produit par la gorge et l’arrière du palais, comme pour Bach dans Jean-Sébastien Bach ou la fête juive du Hanakah.

Accent sur la première syllabe. 

Mer-ka-va : e comme dans mets.  r prononcé à mi-chemin entre le r anglais et le r guttural français. Accent sur la troisième syllabe 

E-Li-ya-hu : e comme dans mets. – li comme dans lit. – a comme dans bar. – hu comme houx. Accent sur la troisième syllabe.

– quatrième couche – 

Urim Ve Tumim – interprétation de Kryeon : La quatrième et cinquième couches constituent l’essence de votre expression (cette vie particulière sur la Terre) et de votre divinité sur la planète. Elles représentent le « nom » inscrit sur le cristal des Archives akashiques. Voici, en une seule phrase, ce que signifie ces deux couches ; l’attribut spirituel le plus important de tous les Arbres de vie, qui est la famille. Elles portent chacun un nom de Dieu et ne peuvent être isolées l’une de l’autre. Ensemble, ces deux couches font partie du groupe de la divinité. 

Prononciation : U-rim : u comme dans tout – rim comme rime. – r prononcé à mi-chemin entre le r anlais et le r guttural français. Accent sur la seconde syllabe. 

Ve : e comme dans mets. 

Tu-mim : u comme dans tout – mim comme mime. 

– cinquième couche – 

Aleph Etz Adonai – interprétation de Kryeon :

Les quatrième et cinquième couches constituent l’essence de votre expression (cette vie particulière sur la Terre) et de votre divinité sur la planète. Elles représentent le « nom » inscrit sur le cristal des Archives akashiques. Voici, en une seule phrase, ce que signifient ces deux couches : l’attribut spirituel le plus important de tous est l’Arbre de vie, qui est la famille. Elles portent chacune un nom de Dieu et ne peuvent être isolées l’un de l’autre. Ensemble, ces deux ouches font partie du groupe de la divinité. 

Prononciation : A-leph : a comme ah. – e comme dans mets. Accent sur la première syllabe. 

Etz : e comme dans mets. – tz comme ts dans tsar. Prononcé comme un fort tz ou ts, en un seul son. 

A-do-nai : a comme ah – do comme dos – nai comme dans naître. Accent sur la troisième syllabe. 

Bien que selon Kryeon, la signification des mots hébreux ne soit pas d’une très grande importance dans ce contexte, voici néanmoins, pour ceux que cela pourrait intéresser, le sens littéral des mots suivants : 

Keter – Couronne

Ets – Arbre

Chayim – Vie

Torah – Torah (la Loi) le Pentateuque (les cinq livres de Moïse)

E’ser – dix (10)

Sphirot – dans le mysticisme juif : sphères, plans

Netzach – Eternité

Merkava – Chariot

Eliyahu – Elie (le grand prophète)

Urim Ve Tumim – Selon le Consise Oxfond Dictionary : Objets d’une nature meintenant inconnue, portés sous ou sur le pectoral du grand prêtre juif. (Exode, 28 :30) Hébreux : wrim, pluriel de « or », lumière, et tumim, pluriel de « tom », perfection. 

Le Even-Shoshan’s New Hebreu Dictionary ajoute ceci : 1. A l’aide de ces objets sacrés (peut-être des pierres), le grand prêtre donnait la réponse de Dieu à n’importe quelle question qui était posée. 2. Une source d’une fiabilité incontestable ». 

Ve – Et

Aleph – le nom de la première lettre de l’alphabet hébreu.

Etz – Arbre

Adonai – Mon Seigneur Dieu. 

Série Kryeon : TOME 8 – Un nouveau don de lumière – canalisé par Lee Carroll – Forum des questions – page 354 – Aux Editions Ariane. 

La main divine

 

La main divine dans ENSEIGNEMENTS de MAITREYA fad8d3b3-90x150Maitreya déclare : « Même lorsque vous êtes en train de voler, sachez que sans la main divine du Seigneur, vous ne pourriez pas le faire. » Le Soi n’est que le témoin. Petit à petit, le Soi devient conscient de sa maîtrise. Graduellement, le Soi contrôle le mental, l’esprit et le corps. Chacun a sa propre richesse, que personne ne peut lui prendre. Cette richesse, c’est la réalisation du Soi.

Les êtres humains souhaitent que quelqu’un les libère de leur souffrance. Mais seul le détachement peut les en libérer. « Le libre arbitre est la chose la plus importante qui vous soit donnée, et c’est votre destin d’être libres. » L’attachement signifie donc la perte de la liberté. C’est dans le détachement que réside la liberté.

Pendant l’enfance, nous sommes détachés. Mais lorsque nous grandissons, si nous nous attachons, nous perdons la beauté de la vie. Le Seigneur vient à nouveau, dans nos vieux jours, afin de nous libérer. Lorsque le Soi intérieur se libère des contraintes et des tensions inhérentes au processus d’être et de devenir, et qu’il continue pourtant à remplir son devoir d’une manière détachée, il expérimente alors le Royaume du Seigneur dans le coeur. « Lorsque nous ne désirons plus rien, tous les fardeaux de la vie disparaissent. »

Si vous désirez me connaître, affirme Maitreya, vous devez renoncer à tous vos attachements. Cet enseignement est simple à comprendre, mais difficile à mettre en pratique dans votre vie, car vous avez besoin de discipline. Une expérience du Seigneur peut vous aider à développer le détachement. Lorsque le Soi se retire du mental, de l’esprit et du corps, ne serait-ce que momentanément, cette expérience en elle-même est suffisante. Maitreya déclare: « Ceci n’est pas de la philosophie. Je vous apprends des choses vivantes, non pas « du passé, du présent et du futur. » Si vous pratiquez l’honnêteté du mental, la sincérité de l’esprit et le détachement pendant votre vie, vous pouvez m’étreindre totalement en une seule vie. »

Le détachement nous délivre des structures cycliques de cause et d’effet – le karma – gouvernant nos vies. Tant que nous sommes conditionnés, ces structures cycliques se répètent. Dans l’enseignement de Maitreya, tout ce qui a été matérialisé est appelé Prakriti. Ce terme sanskrit fait référence à l’activité matérielle ou à la matière en général. Mais au pluriel, les « prakritis » désignent également les activités humaines qui sont le résultat du conditionnement. Prakriti est votre « seconde nature » qui contrôle actuellement votre mental, votre esprit et votre corps. Sa force diminue lorsque la conscience s’accroît. Tant que vous êtes sous le contrôle de votre seconde nature, vous ne pouvez comprendre l’art de la vie. Maitreya inspire l’humanité à remplir sa destinée, qui est d’être libérée de cette seconde nature grâce à une conscience de soi croissante.

Cet enseignement se trouve symbolisé dans le récit biblique relatif au jardin d’Eden, dans lequel il fut dit à Adam et Eve de ne pas manger le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Dans cette interprétation, le serpent qui tenta Adam et Eve est le symbole des « prakritis », c’est-à-dire du conditionnement – l’opposé de la liberté. Si vous « absorbez » la connaissance, ce qui est un acte possessif, plutôt que d’y faire face à l’aide de votre conscience, qui vous permet de comprendre que vous ne devez pas vous en « emparer », vous n’êtes plus libres.

Quand Jésus prêchait : « Aimez votre prochain comme vous-mêmes », il prêchait également l’honnêteté et la sincérité, car le développement de ces qualités engendre l’amour en vous-mêmes. Les rabbins se plaignirent à Marie que son fils prêchait un enseignement qui ne concordait pas avec le leur. Marie demanda à Jésus pourquoi il enseignait de cette manière. De temps en temps, ils se querellaient. Si elle avait perdu son sang-froid, Marie en serait venue à penser « Mon fils est fou. » C’est cela le conditionnement.

Le conditionnement est comme un oeuf. Une fois couvé, la vie existant à l’intérieur brise la coquille. Lorsque le conditionnement se brise, l’individu éprouve un soulagement. Le conditionnement peut se briser avec ou sans prise de conscience. Lorsqu’il se brise sans prise de conscience, il en résulte un choc qui a une puissance telle qu’il peut détruire une partie de la mémoire. Une gigantesque quantité d’énergie y est emprisonnée, comme dans un volcan où règne une intense chaleur, provoquant finalement une éruption. Le destin du conditionnement est fatalement d’exploser. Nul ne peut rester à jamais conditionné. C’est la raison pour laquelle Maitreya a déclaré : « Soyez détachés, alors vous ne serez pas conditionnés. »

Lorsqu’il y a détachement, c’est le Soi qui utilise l’énergie. Lorsqu’il y a attachement, l’énergie utilise le Soi, et les effets sont alors destructeurs. La création comporte une certaine énergie. Si cette énergie est perturbée, elle peut ébranler notre monde, et même le détruire, affirme Maitreya. Il faut se montrer prudent avec l’énergie. Si vous essayez de la posséder, elle vous détruira. Comment cela peut-il se produire ? Imaginez que vous soyez bon en maths, et que vous ayez la capacité de devenir un mathématicien de premier ordre. Eh bien, sans un certain équilibre intellectuel, vous pourriez devenir un individu déséquilibré. La même chose peut arriver à une personne engagée dans le spiritisme. Cela peut la conduire à l’obsession.

« Soyez détachés et utilisez cette énergie intelligemment. La vie est équilibre et harmonie. »

Après l’environnement, c’est la compréhension de l’énergie qui est la priorité essentielle dans le monde actuel. Pour la première fois dans l’histoire de la race humaine, les individus vont prendre conscience de l’existence de l’énergie dans leur vie. Bien que nul ne sache d’où vient cette énergie, ni ce qu’elle devient après la mort, chacun l’expérimente au cours de sa vie.

Dans des cas extrêmes, c’est l’énergie qui pousse un meurtrier à se saisir d’un couteau et à tuer. Mais le meurtrier, inconscient de l’existence de l’énergie, se demande ce qui l’a poussé à agir. Un autre exemple exceptionnel est celui du yogi qui fait l’expérience d’une soudaine poussée d’énergie créatrice, le conduisant dans ces régions inconnues de la vie où les pouvoirs psychiques lui seront disponibles. Mais le yogi, lui, n’en est pas affecté, car son entraînement l’aide à rester détaché. L’énergie ne le possède pas.

Sans cette énergie, rien ne peut se produire. Sans elle, aucun d’entre nous ne pourrait accomplir sa destinée. De la même manière que l’humanité a pris conscience de son environnement et se met à vérifier la qualité de ses aliments avant de les consommer, car elle a mesuré l’importance de sa santé, elle prendra également conscience de l’existence de cette énergie. Cette énergie doit être comprise. Alors elle peut être utilisée afin d’aider la race humaine. Une fois mise en mouvement, elle peut être guidée et utilisée de manière créatrice.

Cependant, mise en mouvement inconsciemment, comme c’est le cas lors de certaines expériences scientifiques ou psychiques, elle devient destructrice. Des individus peuvent par exemple perdre soudain la raison et tuer. En effet, soumis à la loi de cause et d’effet, de tels événements violents se succéderont avec rapidité. Cette énergie peut conduire le Soi dans des situations où il devient prisonnier du mental. Mais qu’est-ce que le mental ? Ce n’est rien de moins que l’ébauche de la création. Le mental n’est pas personnel. Tout comme l’énergie, il est universel. Pour utiliser une terminologie spirituelle, l’énergie est l’Esprit, tandis que le mental est le Saint-Esprit. Le Maître (c’est-à-dire Maitreya) affirme que le mental peut être comparé à un esprit, car il peut apparaître sous n’importe quelle forme. Il peut se manifester sous la forme d’un être humain, d’un serpent ou du feu. L’intégralité de la création réside dans le mental. Si, poussé par l’énergie, le Soi tombe dans le piège du mental, il est alors emprisonné dans ce cycle d’évolution connu sous le nom de karma (c’est-à-dire la cause et l’effet).

Le Soi doit néanmoins faire l’expérience du mental afin de progresser jusqu’à sa pleine réalisation. Le mental peut bien entendu agir comme le ferait Dieu, et donc contrôler et manipuler l’énergie afin d’accomplir tout ce qu’il désire. Mais ces pouvoirs psychiques ou magiques peuvent être très destructeurs. La conscience s’épanouissant, elle guide le Soi, qui peut alors utiliser le mental, l’esprit et le corps avec intelligence. La clé du salut réside dans l’équilibre entre l’énergie et l’environnement.

(Extrait tiré du livre de B. Creme, La Mission de Maitreya – tome 2)

T-shirts blancs et T-shirts noirs

 

T-shirts blancs et T-shirts noirs dans Les MESSAGERS de l'AUBE terre_wiccaLe Plan Divin comporte de nombreuses ramifications et met en jeu bien des sortes de forces. Vous nous avez entendus parler des forces de la Lumière et des forces des ténèbres. Nous les avons surnommés « les T-Shirts Blancs » et les T-Shirts Noirs » afin de rendre la situation neutre et pour que vous sachiez qu’il s’agit d’un jeu. Nous voulons également que vous sachiez que ce jeu est aussi très grave et sérieux et qu’à l’intérieur, autour et au-dessus du ’jeu’ se trouve le Plan Divin. Le Plan Divin peut être ancré sous forme de vibration dans certains corps humains qui sont codés pour cela et qui sont venus ici pour porter cette fréquence. Vous pouvez alors vous élever au niveau d’impeccabilité voulu par votre propre plan directeur.

Lorsque votre conscience s’affranchit de la notion voulant que cette vie vous appartienne, vous permettez à l’énergie des royaumes non-physiques de se servir de vous comme d’un canal — de fusionner les dimensions et de libérer la conscience dans un nouveau mode de perception. Même si la mort et la destruction planent sur votre monde, rappelez-vous que la mort et la destruction font leur apparition à l’automne de chaque année sur cette planète. Les fleurs ainsi que les feuilles des arbres sont tuées par le gel; les choses flétrissent et meurent. Si quelqu’un vivait là où il y a un perpétuel été, il serait peut-être très perturbé de voir l’automne pour la première fois. Il penserait, «Bonté divine, le monde est en train d’être détruit ici. Toute la beauté est en voie de disparaître.» Comprenez que tel est ce qui est en train de se produire avec la Terre. Il s’agit d’une saison au cours de laquelle certaines choses vont périr afin que bien des choses nouvelles puissent voir le jour. Tout cela fait partie du Plan Divin.

Enseignements de notre Famille de Lumière des Pléiades – BARBARA MARCINIAK – les messagers de l’aube

1...34567...11

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...