VOTRE ENTREVUE AVEC L’UN DE VOS ARCHETYPES

 

spirale-visual-1Une fois trouvés vos huit archétypes, je vous demande de les interviewer un à la fois en utilisant les questions fournies dans le livre http://bibliothequecder.unblog.fr/2015/01/12/contrats-sacres/ Cela peut vous aider à vous familiariser avec la manière dont l’archétype vous affecte et vous rendra plus à l’aise dans vos choix. A ce stade-ci, vous ne voudrez peut-être n’en interviewer qu’un ou deux, ou aucun. Mais même si vous voulez sauter cette étape de l’entrevue, vous tirerez profit de la lecture du reste…

Pour débuter, imaginez que l’archétype que vous avez choisi est assis en face de vous, comme un être réel. Bien que les questions soient formulées à la troisième personne, n’ayez pas peur de vous adresser à cet archétype à la deuxième personne. La première question que je vous suggère de vous poser, par exemple, c’est : « Pourquoi ai-je choisi cet archétype » ? Si cela vous convient, posez-la directement à l’archétype : « Pourquoi t’ai-je choisi » ? Laissez-le répondre de sa propre voix et, si cela convient, répondez de la vôtre.

Notez questions et réponse dans votre journal de bord pour y référer plus tard. La deuxième question est la suivante : « De quelle façon, selon moi, cet archétype sert-il mes Contrats avec d’autres » ? Vous pouvez demander à l’archétype : « Comment sers-tu mes Contrats avec les autres » ? Lorsque vous aurez développé un rapport naturel avec un archétype, une sorte de dialogue intuitif s’ouvrira lentement. Il émergera de ce processus de révélation de soi des intuitions et des liens, qui paraîtront vrais et sincères. Si vous avez l’impression que c’est votre esprit rationnel qui a construit l’information, vous êtes peut-être sur une mauvaise piste ou vous parlez peut-être au mauvais archétype. Si l’image ne réagit pas et que vous êtes incapable d’obtenir un sentiment de résonance avec l’archétype, ce modèle particulier n’est peut-être pas le bon pour votre groupe de soutien intime de douze archétypes. Votre but est de trouver un sentiment ou un instinct viscéral qui confirme que vous avez un lien énergétique avec ce modèle, un lien qui rejoint vos chakras plutôt que votre cerveau. 

On peut améliorer l’établissement d’un lien authentique avec un archétype en lisant des ouvrages sur les mythes, les traditions religieuses, les contes de fée, les légendes et les autres classiques de la littérature ou du cinéma dans lesquels ils apparaissent. L’appendice du livre en suggère un grand nombre. Les gens découvrent souvent, dans ces aventures archétypales, l’épreuve ou l’émerveillement précis qu’ils ressentent dans leur propre vie, à peine déguisé sous les apparats métaphoriques ou fantastiques. Les hommes qui ont de la difficulté à quitter le foyer pour entamer leur vie adulte et qui avouent qu’une part d’eux-mêmes ne veut pas grandir pour assumer une responsabilité personnelle, par exemple, reconnaissent souvent qu’ils sont des versions contemporaines de Peter Pan, ou du Garçon volant que John, Lee a décrit. Ces personnages littéraires représentant le Garçon éternel, l’aspect Puer AEternis de l’Enfant.

Parmi les archétypes les plus populaires chez les femmes, mentionnons la Reine, un choix aux connotations intrigantes. Une femme aura tendance à choisir la Reine parce qu’elle se considère comme étant la seul eà donner des ordres à son entourage, que ce soit au travail ou à la maison ; elle a besoin qu’on lui obéisse sans poser de question. Leur règne s’étend généralement à leur conjoint, et les femmes expriment souvent cette domination sur leur partenaire d’un ton sournois et sarcastique. « Ah ouais, dira-t-elle peut-être, il sait que je suis une Reine, ça, c’est sûr ».

Les femmes se projettent ou se décrivent rarement comme des Reine bienveillantes, heureuses ou enjouées, ce qui est en soi une affirmation sociale fascinante. Lorsqu’elles émettent des commentaires sur leurs qualités de Reine, leur comportement devient souvent agressif, comme si elles se défendaient contre la possibilité d’être dominées par des mâles. Leurs Reines sont habituellement des archétypes dominateurs qui exigent le plein contrôle d leurs sujets et de leurs courtisans, surtout les hommes.

La vaste majorité des contes de fée classiques (qui, d’ailleurs, parlent rarement des fées) ont été écrits par des hommes et, dans ces histoires, les Reines sont décrites sous un jour négatif. Prenez, par exemple, la Reine dans Blanche-Neige, qui ordonne à un homme de tuer une jolie jeune fille en son nom. On pourrait en déduire que les Reines constituent des menaces à l’égard du pouvoir masculin et que c’est par peur, que le sauteurs masculins de la plupart de ces contes les présentent sous un jour négatif. Mais presque toutes les « Reines », tout en admettant qu’elles ne l’avaient pas réalisé, reconnaissent à la réflexion que leur attrait envers la Reine est vraiment fondé sur leur désir de dominer leur milieu de travail, et surtout les hommes. Pour décrire leur Reine, elles utilisent des termes comme directe, forte et autoritaire, mais rarement pour ne pas dire jamais, gentille et bienveillante, comme la Reine qui régnait sur le Pays des Géants dans les Voyages de Gulliver.

L’archétype de la Reine est également apparu en force dans la communauté gaie, et son énergie s’exprime d’une façon tout aussi authentique au sein de cette culture.

Si vous avez l’impression d’être une Reine, demandez-vous quelles caractéristiques vous associez à cet archétype, et lesquelles vous avez-vous-même. Avez-vous une tendance de longue date à faire face à la colère, en particulier à l’égard de votre compagnon ou autre figure autoritaire masculine en général, par des tentatives de domination ?

Si vous associez la domination à cet archétype uniquement par peur d’être « conquise », demandez-vous pourquoi. Comme pour chaque archétype, demandez-vous sérieusement comment et pourquoi cette peur est en relation directe avec ceux de vos Contrats dans lesquels votre Reine est la force archétypale dominante.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

BOUCLER LA BOUCLE

 

2bEt bien, je pense qu’il est temps de faire un peu de méditation ensemble. Sachez que nous vous aidons semaine après semaine à vous focaliser, à vous concentrer et à développer l’aptitude à entrer en vous-même. Sachez qu’en méditant en ce moment, vous accomplissez d’incroyables bienfaits. Beaucoup plus que vous ne le faisiez il y a seulement quelques mois. Alors, chacune de vos respirations en méditation est pour vous un grand lâcher prise et une grande libération. Vous bouclez la boucle de votre ultime destinée.

Détendez-vous. Alignez-vous et mettez-vous en résonance avec votre respiration. Ecoutez votre respiration comme elle entre et sort de votre corps comme un flux. Nous allons emmener chacun de vous individuellement dans son propre sanctuaire intérieur.

J’aimerais que vous vous imaginiez en train de marcher, d’approcher une pyramide qui soit assez grande pour y entrer et y habiter confortablement. C’est une pyramide individuelle, juste pour vous. Tandis que vous approchez, vous voyez les pierres. Elles sont parfaitement ajustées l’un à l’autre, géométriquement parfaites. Et vous pouvez vous tenir là, devant la porte de la pyramide, une porte qui est assez grande pour que vous entriez et s’il y a des inscriptions au-dessus de la porte vous pouvez les lire – quoi que vous voyiez ou visualisiez là pour vous-même. C’est votre sanctuaire intérieur

Donc, vous entrez et vous trouvez au centre de la pyramide un sol magnifique, un beau siège – quelque chose de parfaitement confortable pour vous y asseoir en méditation. A l’intérieur de la pyramide, c’est très tranquille. Aucune vibration extérieure ne pénètre.

Vous êtes complètement isolé des vibrations extérieures, de la réalité de la troisième dimension et de toutes ses manifestations. Une lumière diffuse un filtre d’en haut. Soyez là simplement et méditer dans cette structure. C’est votre sanctuaire. Vous trouverez plus de clame, plus de paix dans cet espace. Les seules énergies à l’intérieur de cette pyramide sont vos propres énergies. Donc en contrôlant votre concentration et votre focalisation, vous pouvez complètement calmer toutes vibrations excepté les vibrations du soi intérieur et de la respiration.

Dans votre méditation, vous pouvez commencer à éprouver la sensation du Soi supérieur, vous pouvez commencer à voir la lumière de votre Soi supérieur ; car on ouvre votre troisième œil. On ouvre votre chakra coronal. Et la lumière circule librement à travers lui. Il est possible que vous puissiez, si vous êtes suffisamment calme et en résonance, entendre l’énergie de la lumière, la musique des sphères.

Vous pouvez peut-être entendre un son au timbre élevé, un nombre quelconque de tonalités. C’est le son que produit votre Soi supérieur ou Dieu. C’est le son que produisent les atomes et les molécules, les planètes et les galaxies dans leurs mouvements.

Si vous souhaitez entendre cette musique, vous pouvez couvrir un petit peu vos oreilles. Il y a un os ou un cartilage situé en dehors de l’orifice de votre oreille, une sorte de clapet. Si vous voulez vous pouvez vous boucher les oreilles en appuyant dessus vers l’intérieur (vous pouvez aussi utiliser des boules quies pour cela). Maintenant, vous savez à quoi sert ce petit appendice étrange !

Donc, vous vivez le calme et la présence de votre Soi supérieur au sein de votre pyramide sanctuaire. Et maintenant, j’aimerais que chacun de vous appelle à lui la présence de son corps de lumière, et nous vous aiderons à les faire descendre à et à vous faire monter pour vous rejoindre.

Si vous vous sentez dériver dans la méditation, revenez simplement à votre respiration. Vous profitez des bienfaits de cette expérience que vous la visualisiez ou que vous la ressentiez. Certains d’entre vous sont doués pour visualiser, certains sont doués pour entendre. Certains sont doués pour ressentir. Ainsi, il y a un sentiment de Dieu et une manière de voir Dieu et une manière d’entendre Dieu qui s’adaptent à chacune de tas d’aptitudes individuelles.

 Alors maintenant, j’aimerais que vous imaginiez une autre pyramide – une pyramide de lumière, au-dessus de votre pyramide sanctuaire – de la même dimension, de la même taille et de la même forme que votre pyramide.

Elle descend lentement – lentement jusqu’à ce qu’elle fusionne avec votre pyramide, occupant le même espace, activant votre pyramide, activant votre expérience. Votre corps de lumière vous entoure maintenant. Certains d’entre vous en auront une expérience profonde. Certains ne seront pas tout à fait aussi conscients. Soyez assurés qu’il se manifeste pour chacun de vous, quel que soit votre jugement sur l’expérience. Laissez tomber votre jugement et soyez, simplement ; le corps de lumière tient à vous. Il se superpose à vous. Il fusionne avec vous et active la transformation.

Si vous prenez plaisir à votre expérience présente, vous pouvez rester en méditation. Vous n’avez pas besoin d’arrêter si vous faites l’expérience de la béatitude de la lumière autour de vous. Mon désir est que vous le fassiez au moins une fois par jour.

Laissez votre visualisation être le précurseur de vos méditations.

Si vous désirez faire appel à moi-même, à Sananda, à Ashatar ou à tout autre Maître ascensionné ou ange, vous pouvez tous nous recevoir dans votre pyramide. Nous serons heureux de nous joindre à vous. L’expérience qu’il vous faut appeler en priorité est votre Soi supérieur, votre corps de lumière. C’est comme vous entraîner à l’ascension. Si vous vous entraînez, vous serez meilleur dans le moment viendra. Quand vous sentirez le corps de lumière descendre et votre fréquence vibratoire s’élever, vous serez plus à l’aise avec le processus.

Encore une fois, j’aimerais dire que certains d’entre-vous méditent depuis longtemps. D’autres non. Ceux qui arrivent mieux à se concentrer et à méditer feront peut-être une expérience plus profonde. Peut-être pas. Quoi que vous ressentiez dans l’expérience, sachez que quand vous faites cet exercice, vous attirez et vous manifestez le corps de lumière. N’ayez aucun doute à ce sujet. Cette requête est sacrée pour nous et nous l’attendons.

Si vous avez envie de faire cet exercice six fois par jour, n’hésitez pas à le faire. vous pouvez rester dans votre sanctuaire intérieur aussi longtemps que vous le désirez. Vous êtes libre dans cet espace.

Plus vous êtes nettoyé et purifié au cours de la préparation, plus votre expérience sera intense. A tel point que vous ressentirez ces expériences si profondément et si puissamment que vous vous demanderez si oui ou non « ça y est ». « C’est peut-être ça, je suis peut-être en train de partir maintenant ». Cela vous donnera une bonne opportunité de lâcher prise et d’expérimenter l’aspect d’abandon. Car à cet instant de l’ascension, il existe un point où vous vous abandonnez consciemment au processus et où vous consentez à ce qu’il ait lieu. Où vous dites « oui » consciemment au processus. Ça ne vous fera pas de mal de dire oui au processus dans vos séances de pratique. On ne sait jamais. Nous ferons beaucoup de travail avec vous avant l’ascension. Mais il n’y a pas de mal à être préparé.

Nous vous assisterons et nous vous laisserons dans un état, espérons-le, où vous serez tellement en résonance avec le processus que vous serez préparé. Alors quel que soit le moment où il se produire, vous saurez déjà quoi faire. Il sera bienvenu et vous n’aurez pas peur. Encore une fois, il est question de joie et de bonheur, d’amour et de réunion. Il est question de réunion avec votre corps de lumière et votre famille, et avec cette conscience que vous avez perdue en vous incarnant dans la troisième dimension.

Beaucoup de choses vous attendent. Il y aura des souvenirs à rappeler. Il y aura des expériences à partager, et beaucoup d’honneurs à vous attribuer après votre triomphe. Même si l’on ne tient pas compte de ce qui viendra ensuite, c’est vraiment un triomphe pour chacun de vous d’avoir fait tout ce chemin, de vous être ouvert à ce niveau de conscience, ce niveau de réceptivité au processus d’ascension. De nombreuses bénédictions et une grande libération en résulteront pour vous lors de votre ascension. Le travail que vous faites avant l’ascension est important pour déterminer quelles avenues et quelles opportunité vous seront ouvertes. Tout le monde n’aura pas le même niveau de possibilités après l’ascension. Vous intégrerez votre vraie nature et votre vraie présence, et grâce au travail que vous aurez fait dans cette vie, dans d’autres vie, et en particulier en vous préparant à cette ascension, vous pourrez avoir la possibilité d’aller au-delà de la cinquième dimension, dans d’autres dimension, pour explorer des royaumes indescriptibles.

Il y a une libération de la troisième dimension. C’est l’ascension. Et on peut croître plus avant. Alors, plus vous pouvez passer de temps dans votre sanctuaire intérieur, plus vous irez loin. Vous pourrez être en  compagnie d’incarnations de conscience de plus en plus grandes et de plus en plus hautes.

Vous pourrez connaître tellement plus de lumière. Vous serez capable d’absorber tellement plus et de supporter tellement plus. Vous êtes des canaux de lumière divine. Dans votre condition présente, l’ouverture à travers laquelle la lumière peut circuler en vous est limitée. Plus vous montez vers des niveaux de conscience élevés, plus vous parvenez à une dimension élevée, plus votre canal s’élargit, plus vous pouvez partager et recevoir. C’est vraiment une sacrée expérience que d’avoir une charge maximum d’amour divin qui circule librement à travers vous.

C’est un acte de service pour vous et aussi pour moi-même. Car moi aussi, je désire un maximum d’expérience, un maximum de croissance. Et puisque l’univers va être restructuré de façon spectaculaire, il y a de nouvelles opportunités pour nous tous. Nous allons tous être promus. Et bien, cela a été un plaisir pour moi d’être à nouveau avec vous. Je suis honoré d’avoir fait partie de cette expérience permanente. Je vous dirais maintenant que cette expérimentation s’accomplit et ce, avec énormément de succès. C’est une expérimentation réussie. Alors vous devez tous être félicités.

Vous irradiez et vous rayonnez tous avec bien plus d’éclat. Le mental est comme un enfant capricieux. Il fera ce qu’il fera, et il répandra ses calomnies sur vous et il sera habité par des doutes, de la confusion et des drames. Cela vous accompagnera pendant quelque temps. C’est quelque chose dont on vous libère. Mais ne le laissez pas vous détourner de la dévotion et du dévouement. Car c’est votre dévotion qui créera finalement votre place dans les Mondes Paradisiaques, l’amour dans votre cœur pour le Créateur, et votre désir de servir cette belle énergie et de fusionner avec elle. Ainsi, la bénédiction de tous les maîtres est avec vous.

Sananda vous envoie ses plus chaleureuses amitiés. L’Archange Michael a été avec nous ce soir, nous entourant de loin de ses ailes magnifiques.

Notre amour est avec vous. 

Nous vous reverrons la prochaine fois. N’oubliez pas vos sanctuaires intérieurs. Nous gardons votre place au chaud. Bonne nuit.

** SAINT GERMAIN **

 Retranscrit par Francesca du blog : http://francesca1.unblog.fr/ 

Extrait de « L’escalier de cristal »- Guide pour l’ascension d’Eric Klein, introuvable en librairie. Par Saint Germain, Sananda, l’Archange Mikael, et le Commandant Ashtar

Deuxième chakra

 

L’ABDOMEN 

Energies fondamentales ; la confiance, la créativité et la motivation 

Paire de chakras ; l’abdomen et la gorge (deuxième et cinquième). 

 

Gif artificeCe chakra sacré est situé à trois doigts de largeur sous votre nombril. Servez-vous de vos propres doigts pour en mesurer la distance, puisque nous ne pouvons appliquer ici une norme générale en pouces ou en centimètres, tout le monde n’ayant pas la même taille ni la même forme. Le deuxième chakra est orienté horizontalement et aligné de l’avant à l’arrière du corps. Sa fonction pratique est d’emmagasiner l’énergie pour les diverses couches de votre corps (PEMS). Les parties du corps et les organes sous le champ d’influence du chakra sacré sont le basin, les vertèbres sacrées, le gros intestin, les organes sexuels (féminins), la vessie et l’appendice. Permettez-nous de souligner ici la beauté intrinsèque de votre corps. Votre zone de stockage d’énergie chevauche votre espace reproductif (l’utérus). C’est votre zone de profonde création et de procréation ! Ce n’est donc pas un hasard si votre instinct créateur est également ancré là et a à voir avec votre succès matériel et financier. 

 

Lorsque ce chakra sacré est équilibré avec un chakra racine solide et purifié, vous développez une forte image de vous-même qui propulse votre confiance et votre motivation vers de nouveaux sommets dans vos efforts créatifs et financiers. Comme nous vous l’avons souvent répété, c’est ainsi que vous êtes tous construits ; tels des cercles inscrits dans des cercles se trouvant dans des cercles. Et c’est ainsi que nous vous instruisons. Un chakra sacré en santé vous permet d’avoir une perspective optimiste, le respect de vous-même et des autres, et du discernement dans les relations amoureuses et dans la sexualité. Cette intimité personnelle révèle un raffinement de l’instinct sexuel inné et brut du chakra racine. 

 

Quand votre deuxième chakra est bloqué, votre corps est sous-carburé physiquement, et ce  de manière chronique. Certaines personnes ont toujours froid, car elles sont incapables  alors de retenir la chaleur dans leur abdomen. Il s’agit donc ici de leçons énergétiques liées au manque – manque de valeur personnelle et matérielle, manque d’intimité personnelle – lequel se traduit par une incapacité à se motiver, à fonctionner et à créer afin de gagner sa vie. Une douleur chronique au bas du dos reflète souvent un manque financier. Les abus verbaux, physiques et sexuels ont tendance également à encrasser ce chakra et sont porteurs de leçon de persécution, d e manipulation et d’impuissance, autant sexuelles que financières ou basées sur l’intolérance (raciale, religieuse ou sexuelle). 

 

Traditionnellement, les femmes ont des leçons à apprendre à l’avant du corps, et les hommes, à l’arrière. L’avant est sous la domination des émotions, et l’arrière, du mental. Maintenant qu’un plus grand nombre de femmes doivent être autonomes financièrement, vos statistiques révèlent une nette augmentation du mal de dos et des crises cardiaques chez les femmes. Chez celles qui subissent des leçons d’abandon, un veuvage ou un divorce, on remarque des cas typiques de colite, d’iléite ou de perméabilité intestinale attestés par la communauté médicale. Le gros intestin est entravé dans sa capacité d’assimiler la nourriture et de filtrer les toxines, ce qui indique le manque émotionnel de soutien et de sécurité. 

 

Il y a une raison énergétique à tout symptôme physique. Les dysfonctionnements féminins comprennent la stérilité, les troubles menstruels, l’endométriose, les infections vaginales, les kystes, les tumeurs et/ou cancers des organes reproducteurs. Les hommes comme les femmes sont susceptibles de développer des douleurs au bassin ou en bas du dos, des troubles du gros intestin, de la vessie et/ou de l’urètre, des maladies et/ou des problèmes sexuels, ainsi que des affections du bas de la colonne. 

 

Il est crucial que votre valeur personnelle soit enracinée (pardonnez le jeu de mots !) dans votre identité personnelle intérieure, et non mesurée par rapport à votre richesse matérielle. Si elle dépend de la quantité d’argent et de biens que vous possédez, vous ne dépasserez jamais le stade des leçons de survie liées à l’avoir et au dénuement. L’argent peut être gagné, dépensé, perdu et regagné. Si vous mesurez votre valeur personnelle à votre richesse monétaire, vous risquerez toujours de la perdre. 

 

Message de Kryeon canalisé par Lee Carroll – Fraternité de lumière. Page 134 du livre Le Retour de la Lumière 2007 – L’Année du discernement. 

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...