QUI SONT LES GUIDES DE LUMIERE?


VIRUTAL

En réponse aux demandes de reconnexion avec vos guides, je souhaite préciser de nouveau ce que sont les guides de lumière. Cela facilitera votre compréhension des messages. Les guides de lumière correspondent à des états, des niveaux de conscience intermédiaires, entre vous et la Source de Vie.

Autrement dit, sur le chemin de la reconnexion avec le Soi-supérieur vous recevrez la guidance de plusieurs énergies qui jalonnent votre chemin. Ces guides de lumière sont des archétypes vous guidant dans le labyrinthe de votre inconscient et de l’inconscient collectif.

Ils sont des représentations de la Lumière Source qui, elle, n’a pas de forme et peut prendre parfois l’apparence de guides humanoïdes pour vous faciliter la compréhension de ses messages.

Lorsque vous voyez ou sentez des guides, gardez en tête qu’ils ne sont pas extérieurs à vous-même. Ils représentent des manifestations de votre « Maître intérieur » la Source de Vie, dont l’étincelle divine est en chacun de nous.

Nous ne sommes qu’Un. Ne sombrez pas dans la séparation ni la dualité de préférer un guide à l’autre. La Source, le Soi, votre Etre, vous envoie précisément ce dont vous avez besoin pour vous réunifier à elle.

Si beaucoup ont besoin de l’énergie du guide « Ashtar Sheran » pour s’éveiller, c’est parce que cette énergie à haute fréquence peut être captée et comprise par tous. Quel que soit notre niveau de conscience et quel que soit notre puissance d’ancrage…

C’est un archétype fédérateur! D’où sa relation évidente avec les êtres de la fédération galactique qui aident, eux aussi en lien avec la Source, à nous fédérer autour du but commun de l’ascension planétaire.

Néanmoins, sachez que sur la voie du retour aux origines, la Source vous guidera toujours vers vous-même en priorité. « Ashtar » et les autres guides sont donc les parties de vous-même qui sont les plus faciles à exprimer dans votre état de conscience présent.

Il vous sera demandé d’exprimer toutes les autres qualités de l’énergie Source pour en retrouver le chemin, dont l’énergie non moins importante de la Mère Divine, « Isis ». Un bon ancrage à la Terre Mère vous y aidera, tout autant que le fait d’avoir su mettre la tête dans les étoiles! Car tout ce qui est en haut est aussi en bas et vice versa…

Comme nous sommes « en bas », le meilleur moyen de « monter » est de cultiver notre connexion à la Terre. Connexion qui devrait être à toute épreuve pour pouvoir faire face aux aléas de la vie quotidienne tout en restant dans notre présence.

Dans le pouvoir de l’instant présent vous pouvez ressentir constamment cette connexion puissante et libératrice d’avec la Mère Divine, par le biais de votre lien avec notre chère Terre.

Prenez conscience de l’Or que représente ce lien à la Terre! C’est votre fil d’ariane pour sortir du labyrinthe de l’inconscient et des peurs qui s’y cachent et freinent votre discernement.

Que votre Ancrage soit fort pour vous permettre de faire pousser sur Terre les germes de lumière contenues dans votre âme. Celle-ci souhaitant s’incarner dans votre véhicule terrestre, ici et maintenant, il vous appartient d’ancrer ce véhicule le mieux possible. C’est la condition pour le faire décoller vers les sphères de la Conscience Unique…

Comment travailler son ancrage à la Terre? Et bien tout comme l’Eveil Spirituel permet de développer notre connexion au Ciel, l’Alchimie Spirituelle est l’art sacré qui permet la connexion à la Terre. Elle est souvent dénigrée, à tort, par ignorance, mais également parce que cette science implique une véritable remise en question des acquis.

En outre, elle implique un réel travail sur soi et non la seule intention d’être dans la lumière en restant en état de conscience voilée. L’intention doit être validée par une exploration de notre matière dense.

Il s’agit de déconstruire pour pouvoir reconstruire sur de nouvelles bases, plus saines, plus solides. Des bases qui préparent à la véritable expression du Soi Divin. Les religions et plus récemment les sciences ont écarté du savoir officiel les principes d’alchimie qui, pourtant, représentent la connaissance véritable des mystères de la Nature. Le New Age égare également les cherchants sincères de cette voie de réalisation pourtant Royale!

Les connaissances en alchimie remontent à l’ancienne Egypte et au delà… Les esséniens, les celtes ont véhiculés cette connaissance ainsi que d’autres peuples. Il existe plusieurs voies alchimiques: occidentale, orientale, asiatique, etc., toutes issues de la tradition primordiale (ou connaissance universelle), que les anciens possédaient.

Les principes et textes alchimiques contiennent des clés pour favoriser votre connexion à la Terre, l’équilibre des quatre éléments en vous et le mariage féminin/masculin, ciel/terre. Votre véritable développement personnel et spirituel passera inévitablement par la voie de l’alchimie interne. C’est à dire la réalisation du mariage alchimique en vous.

Les énergies diffusées actuellement par le cosmos sur notre Terre favorisent l’émergence de cette connaissance qui intuitivement revient en mémoire. Cela ne dispense pas l’être incarné de son devoir de participation au grand oeuvre du plan qui prévoit que chacun oeuvre sur lui-même et soit son propre sauveur.

Aurélie Pech d’Arcadie

(merci infiniment de transmettre le texte à condition de ne pas le couper, ne pas modifier le contenu et de mentionner la source: www.lecheminversarcadia.com)

Danses et Chants Esséniens

Danses et Chants Esséniens dans ESSENIENS pointillisue Pour les Esséniens, la danse est une pratique sacrée par laquelle le corps est mis en résonnance avec des forces emplies d’amour et de sagesse. Les mouvements accomplis sont simples et naturels. Ils ne sont pas exécutés seulement avec le corps mais aussi avec poésie et philosophie. C’est une invitation au voyage intérieur, à l’ouverture de la conscience, à la santé globale et à la Paix.

 Les danses sont accompagnées de paroles sacrées, de mélodies ou de chants. Ils éveillent à l’intérieur du corps des forces, des énergies qui stimulent les centres internes de l’âme et de l’esprit. En les pratiquant, une harmonisation s’opère qui permet à l’individu de se libérer de ce qui le retient prisonnier.

Si les  danses et les chants sont accomplis d’une façon juste, le coeur, les sentiments, les émotions, la pensée, la conscience et même la destinée sont touchés. En plaçant le corps dans certaines vibrations on lui permet de se libérer et de s’auto-guérir.

Le corps est une porte permettant d’atteindre la plus haute connaissance de soi et de mettre en mouvement des énergies subtiles qui vont influencer la vie quotidienne. Il est un véhicule d’influences et peut être porteur de stress, d’irritabilité ou d’une énergie de calme, de sérénité et de bien-être.

 Ainsi les mouvements sacrés et les danses de la Tradition Essénienne permettent de se dégager de courants négatifs et d’inscrire une nouvelle écriture contenant une sagesse infinie.

Ils sont un langage vivant et cherchent à éveiller le corps comme outil de créativité en harmonie avec un monde supérieur.

Par le contrôle du corps placé dans la position juste, l’Essénien peut acquérir la maîtrise de sa propre vie, de sa volonté, de ses sentiments et de ses pensées.

 A travers les mouvements et les mélodies, l’instrument de l’homme, son corps, est accordé. Le pratiquant entre alors dans la souplesse, dans la douceur, dans le le côté subtil de son être, dans la grande protection de la maman, c’est à dire de la terre qui le porte, qui le nourrit, qui le soutient et le protège. Il entre dans la confiance en lui même.

Puis il va vers le Père. Il se redresse, entre dans la droiture et dans l’éveil.

http://www.loges-esseniennes.org/index.php?option=com_content&view=article&id=114&Itemid=102

Olivier Manitara

Héritier d’une tradition vivante, ancestrale, Olivier Manitara est actuellement le représentant du Peuple Essénien. Il transmet un enseignement vécu, rare, précieux. 

  gifs automneChercheur authentique dans une lignée de Maîtres ininterrompue depuis Enoch, il nous apporte des réponses concrètes aux questions existentielles. Il nous offre une nouvelle compréhension de la « religion » pour l’être humain, une nouvelle vision de l’écologie et revalorise les valeurs humaines en adaptant l’enseignement de la lumière à notre monde moderne.   

Membre de la société des gens de lettre, reconnu  par l’UNESCO « Messager actif de la paix » il participe à la « Méditation room » de l’ONU et défend de manière active la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. 
Autodidacte, multi créateur d’entreprises, homme d’action, homme de terrain, il investit ses certitudes dans ses entreprises et permet à ceux qui sont autour de lui de vivre selon leurs convictions. Homme de Dieu, homme de la terre, Olivier Manitara assume son côté mystique et sait mettre en pratique sa relation vivante avec le monde divin tout comme avec le monde des hommes. 

Homme simple, Olivier Manitara est de ceux qu’on aime avoir pour ami.

Homme d’expériences, prêt à s’investir pour celui qui le lui demande, il prône et met en oeuvre depuis son plus jeune âge une nouvelle façon de penser et de vivre.

 Sa force vient de son parcours d’enfant de la culture moderne qui a connu très jeune l’éveil de la conscience. 

Après une période de révolte profonde contre un système inhumain et vide de sens, son éveil intérieur lui ouvre la porte accédant à une compréhension globale de l’être humain, de l’interdépendance entre tous les règnes : Minéral- Végétal – Animal  – Humain – Angélique – Archangélique et Divin.  Auteur de plus de deux cents livres et cahiers d’études, il compte aussi à son actif des centaines de conférences spontanées improvisées sur des sujets les plus variés. Il a élaboré plus de trois cents mandalas à partir d’une connaissance exacte d’un monde magique et invisible, application d’une science réelle et a renouvelé la tradition des dessins méditatifs suivant l’ordre des Rose+Croix. 

Libre instructeur spirituel, il a déjà animé, depuis plus de quinze ans, plus d’une centaine de séminaires, en Europe, au Canada, en Afrique.

 Il veut un enseignement vivant, refuse que le courant dont il est le porteur se cristallise etdevienne une religion ou une philosophie dogmatiques. Il enseigne par la parole, le chant, la danse, la méditation en mouvement. Auteur de mélodies et de chants sacrés qui conduisent vers des états de conscience plus fins, il est aussi chorégraphe avec des dizaines de danses sacrées, renouant le lien avec la tradition ancestrale célébrée dans les temples d’Egypte. Il conduit l’homme  dans la créativité libre,  par des techniques d’éveil spirituel. Techniques simples, éprouvées, efficaces. : « Seules les techniques libèrent l’homme car elles le conduisent vers l’expérience et touchent ce qui est essentiel ». 

Son enseignement résolument moderne, adapté à notre époque, apporte une nouvelle compréhension de la « religion » pour l’homme contemporain mais également en haut, dans son être éternel. Il amène l’homme à se connaître dans saréalité terrestre.

 Multi-créateur d’entreprises, écrivain, conférencier, compositeur, chorégraphe, membre de la société des gens de lettre, créateur de techniques méditatives, Olivier Manitara remplit plusieurs vies dans une vie. Homme d’action, homme de terrain, il comprend très vite l’erreur des spiritualistes : celle d’oublier le monde de la matière, de se couper des réalités de la terre. En 1986, à 22 ans, il crée sa première société d’édition, tourne dans la France entière pour y donner des conférences. 

Il achète ensuite un domaine de 42 ha dans le sud de la  France et devient par la force des choses un multi-créateur d’entreprises.

 Il commercialise  tout ce qui touche a l’enseignement, permettant à ceux qui l’ont suivi de vivre de leurs idées : Livres, cahiers d’études, C.D, mandalas, etc… Il les pousse à devenir autonomes, libres, à développer leur sens de la créativité, a devenir de véritables chefs d’entreprises. Cette expérience lui montre que les hommes aspirent à vivre une vie en accord avec leurs idées, leurs rêves et que notre monde en voie de déshumanisation ne leur convient pas. Créer à travers le monde de véritables villages Esséniens où l’homme pourra vivre , travailler, évoluer dans un cadre de vie basé sur des valeurs authentiques devient pour lui une évidence. 

Riche de son savoir faire, tel un Maître d’œuvre, il crée début 2007 la Fondation Essénia au Québec, pays où sont le plus respectés les droits de l’homme. A travers cette Fondation, il veut offrir un espace de vie et de respiration pour tous ceux, dans tous les pays du monde, qui se reconnaissent dans la sagesse Essénienne, au-delà de toutes les spiritualités, les cultures, les nations et les modes de vie.

 La famille Essénienne est pour lui une Nation d’âmes, d’individus libres en action, responsables, autonomes saisissant l’opportunité de vivre selon ses convictions. La religion Essénienne, L’Essénisme est plus qu’une tradition, c’est une qualité de l’homme, une relation de l’homme avec le mystère divin, avec la terre vivante et tous les règnes visibles et subtils qui la peuplent et la constituent. Il insuffle de la sorte une nouvelle écologie, prenant en compte l’interdépendance entre tous les règnes, seule capable d’enrayer le déclin de l’humanité. C’est le lien indispensable qui rétablit la balance entre les mondes subtils et les mondes de la matière. 

Messager de la paix auprès de l’UNESCO, il est un des plus éminents représentants de la Sagesse Essénienne, le Père fondateur de la Nation Essénienne, le représentant actuel du Peuple d’Essénia. Il travaille à la sauvegarde des traditions africaines en tant que co-fondateur de la Fondation Eve-Gabon. Les gardiens de la tradition africaine l’ont reconnu comme un Maître authentique et lui ont ouvert les portes de leurs mystères.

 Rebelle dans l’âme, profondément sensible aux problèmes humains, il refuse de cautionner un système auquel il n’adhère pas. 

Il crée alors, début 2007,  un mouvement politique : « Mouvement pour la Nation Essénienne » pour pouvoir prendre position, s’exprimer, faire valoir ses opinions sur les problèmes mondiaux et se désolidariser de toute décision prise qui n’entre pas dans son éthique de vie. Homme simple, authentique, concret, Homme de Dieu et Homme de la terre, il sait allier les deux mondes, celui de la matière et celui de l’esprit. Il fait entrer dans le concrêt une autre façon d’exister sur la terre. Ses objectifs : -Donner à chacun les moyens de connaître sa mission, de trouver le sens de sa vie sur la terre, de comprendre son chemin - Apporter des réponses aux questions existentielles, des solutions pratiques – Par ses différents projets, concrets, viables, apporter à l’homme un développement harmonieux, une évolution saine – Donner les moyens de travailler d’une manière différente qui mène à l’expérience individuelle. 

Il met en pratique un savoir vécu, rare, précieux. Aucun pôle d’intérêt ne lui est étranger : L’éducation, les phénomènes de société, la médecine, l’écologie…

Citoyen du monde, il œuvre inlassablement pour insuffler une nouvelle façon de penser, une nouvelle façon de vivre. Il aide ceux qui l’approchent à entrer sur un chemin de créativité et d’évolution consciente.Biographie extraite du site officiel d’Olivier Manitara

L’état de conscience

L’extraordinaire, au contact du Christ, surtout bien évidemment lorsqu’on était admis dans une intimité à ses côtés, c’était l’état de conscience dans lequel Il nous plongeait sans même que nous nous en apercevions. Des esprits retords me répliqueraient peut-être qu’Il nous endormait pour nous entraîner dans son rêve, nous privant ainsi de notre autonomie… Cependant, en tant que témoin et acteur, je n’hésite pas à dire que c’est exactement de l’inverse dont il était question. 

Sa lumière d’âme – son aura – avait ce « je ne sais quoi » d’enveloppant qui, loin de nous anesthésier, nous faisait précisément entrer dans une perception de nous et du monde qui n’était autre que celle d’un réveil en altitude. En fait, au-delà des paroles prononcées, le rayonnement de sa personne avait pour effet d’extraire notre conscience de son état réduit, autrement dit de sa prison de chair. Le phénomène étant quasi instantané. Il suffisait d’un regard, du simple frôlement de sa robe contre la nôtre… et le meilleur de nous-mêmes s’en trouvait stimulé. Nous oubliions alors le poids des peurs et de toutes les contingences matérielles qui, l’instant auparavant, agissaient encore sur nous à la façon d’un brouillard. 

L'état de conscience dans PARABOLES aux MIRACLES 2955

Oserais-je dire qu’Il nous faisait subitement passer d’un octave musical à l’octave  supérieur ? Je ne doute pas que cette analogie soit juste car il n’était pas rare qu’Il utilisât des notions en rapport avec des mélodies ou des tonalités musicales afin de nous faire comprendre ce qui se passait en nous lorsque, par la compréhension croissante de ce que nous sommes en vérité, nous parvenions à changer de niveau de conscience. 

Nous ignorions bien sûr ce que sont les vibrations au sens technique où nous sommes capables de les concevoir aujourd’hui mais leur concept ne nous était pourtant pas étranger. Nous admettions parfaitement qu’un corps ou qu’une âme vibre et résonne de manière analogue aux cordes d’une lyre, par exemple. Nous voyions bien qu’une corde au repos était visible alors que, sous l’action du doigt du musicien, elle se mettait à osciller puis disparaissait de la vue « ordinaire ». 

  Se servant souvent de cette comparaison, le Maître n’hésitait pas à affirmer qu’Il était le Musicien envoyé par l’Éternel pour nous enseigner à – non seulement percevoir mais redevenir le « non-ordinaire ». La lyre, ajoutait-Il, c’était nous, chaque être humain, tandis que son rôle à Lui se résumait à mettre en mouvement les cordes de notre âme afin qu’elles agissent sur celles de notre corps… ou vice versa, selon les circonstances. 

(suite…)

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...