Les séquoias

 

gifs arbres et feuillesIl est un autre héritage de la Lémurie qui n’a pas été reconnu par cette génération. Ce legs précieux et magnifique est maintenant décimé, presque réduit à néant, par la cupidité et l’arrogance de l’industrie forestière. Dans plusieurs régions de la côte ouest des Etats-Unis, des millions d’acres étaient recouverts pas ces « arbres géants » incarnant l’intelligence des dévas, vestiges physiques tangibles de l ‘époque lémurienne. 

 

Pendant les douze mille ans d’évolution qu’a connus cette planète depuis l’engloutissement de la Lémurie, personne n’avait osé les détruire avant aujourd’hui. L’industrie forestière en élimine des acres et des acres quotidiennement depuis vingt-cinq ou trente ans. A l’heure actuelle, il n’en reste plus que quelques acres, « pour le spectacle » ; tout le reste a disparu sous les dents des scies mécaniques des bûcherons, en vue d’un profit. 

 

L’appel des séquoias géants. 

Nous sommes des géants, les vestiges d’une très ancienne civilisation que la plupart d’entre vous ont oubliés depuis longtemps. Les millénaires se sont écoulés et nous sommes toujours là, de moins en moins nombreux, à la merci des sociétés forestières rapaces qui ne prennent en considération que le profit financier qu’elles peuvent tirer de la vente de notre population. 

 

Notre espèce, en tant qu’intelligence collective des devas, a honoré cette planète de sa présence pendant des millions d’années, soit depuis les temps immémoriaux de la terre magique de Pan. Les habitants de cette planète ont toujours eu le plus grand respect et la plus grande admiration pour la beauté et la sagesse que nous représentons ainsi que pour le profond sentiment de paix et d’harmonie que nous répandons autour de nous. Ceux qui ont la capacité de communiquer et d’interagir consciemment avec nous reçoivent la connaissance que nous possédons et qui est inconnue de la part d’entre vous. Un jour vous vous éveillerez à cette réalité et souhaiterez avoir été conscients bien plus tôt de ce que nous sommes et des contributions importantes que nous avons apportées et continuons d’apporter à votre planète. 

 

Nous avons vécu et grandi sur l’ancien continent lémurien, situé au-delà de la côte ouest des Etats-Unis. 

 

Il fut un temps où notre esprit et notre forme physique s’étendaient pratiquement à l’ensemble du globe. Nous sommes actuellement les seuls survivants de la gloire et de la beauté qui ont déjà existé sur votre planète, surtout sur l’ancien continent de la Lémurie. Nous sommes les historiens, le chaînon qui vous lie à vos ancêtres, à vos racines, à vos vies antérieures dans la civilisation lémurienne et au-delà. D’après les hommes, la lémurie a disparu sans laisser de traces ; pourtant, nous sommes là, « non reconnus ». Nous avons survécu aux cataclysmes qui ont eu lieu il y a douze mille ans  et nous sommes restés sur la côte pacifique pour vous accompagner et vous assister. 

 

Pourquoi n’appréciez-vous pas les immenses services que nous avons offerts à votre planète pendant si longtemps et que nous continuons toujours de vous prodiguer malgré la destruction graduelle et constante de notre espèce par votre civilisation inconsciente ? 

 

Pendant les millions d’années où nous avons servi cette planète, jamais aucune civilisation n’a essayé de nous détruire aussi aveuglément que le fait le peuple américain du XXè siècle. Nous sommes systématiquement arrachés du sol par les géants de l’industrie, avec le plein appui de vos gouvernements, dont la fonction est pourtant d’assurer le bien à long terme de toute la population et de l’environnement et non les intérêts à court terme de quelques groupes de pression. Pour quelques dollars dans le compte bancaire d’un cercle restreint d’individus, vous laissez se dilapider votre héritage et détruire ces grands êtres qui sont là pour vous protéger. Votre attitude est comparable à celle de ce personnage biblique qui a vendu son droit d’aînesse pour un plat de lentilles. Elle s’apparente aussi à  celle d’un chien qui mord la main qui le nourrit ; 

 

Très peu de civilisations auraient eu l’audace de nous détruire ainsi. Auparavant, cela aurait été considéré comme un sacrilège, un outrage, le viol d’un des plus précieux trésors de la Terre. 

 

Bien que la plupart d’entre nous aient été détruits par votre technologie moderne, et malgré votre manque de conscience et de considération pour les trésors de cette terre, notre esprit continue de vivre. Chaque fois que l’in de nous périt sous les scies mécaniques des bûcherons, l’esprit de l’arbre qui se meurt ainsi passe dans une autre dimension en vue d’une nouvelle incarnation où il sera aimé, vénéré et apprécie de nouveau. Notre espèce, en tant qu’intelligence collective des dévas, vit aussi dans des dimensions plus élevées sur cette planète et ailleurs, où les habitants chérissent notre présence et nos dons. Nous sommes très nombreux à vivre à l’intérieur de la planète, dans les cités souterraines où nous honorons de notre présence la vie des êtres sages et aimants qui résident en ces lieus féériques. 

 

Vous avez encore tellement à apprendre, chers amis, sur les « vraies valeurs » de la vie ! Si nos paroles vous semblent pénibles, interprétez-les comme une sonnette d’alarme, un appel à la compassion envers les autres formes de vie qui font l’objet du même traitement cruel que l’humanité nous inflige. Quand vous aurez finalement atteint un niveau d’évolution suffisamment élevé pour comprendre les lois éternelles d’Unité avec toute vie, vous saurez que l’amour et la compassion que vous accordez à l’autre, sous quelque forme que ce soit, vous sont également bénéfiques. L’énergie de votre saccage de la  Terre et de ses nombreux royaumes vous reviendra dans vos incarnations futures, et vous devrez alors en subir les conséquences. Telle est la loi cosmique ; il ne peut en être autrement. Les lois immuables gouvernant cet univers et toute Création s’appliquent toujours infailliblement. 

 

Sachez qu’aucun de vous n’est jamais propriétaire d’un terrain. Toute la terre appartient, par droit divin, au corps de votre mère la Terre, qui est souveraine. Si vous croyez posséder une parcelle de terrain ou des droits vous y autorisant, sachez que vous n’en êtes que le « dépositaire » temporaire, en plus d’être entièrement responsable, devant les Hauts Conseils planétaires et galactiques, des mauvais traitements que vous lui aurez infligés. Dans toute société éveillée, il y a suffisamment de bois pour tout le monde quand on en use sagement et judicieusement ; les besoins sont comblés sans rationnement ni manque. 

 

Avez-vous déjà remarqué qu’il y a beaucoup plus de cyclones et de tornades sur la côte est des Etats-Unis que sur la côte ouest ? Pourquoi cette dernière est-elle moins sujette aux cataclysmes annuels si courant sur la côte est ? Eh bien, sachez-le, ces calamités potentielles lui sont épargnés grâce à « notre présence », nous les séquoias. En effet, nous sommes bien plus que de simples arbres, même si votre ignorance vous le laisse croire. Notre identité va bien au-delà de cette forme que vous voyez. Notre forme d’arbre n’est qu’une enveloppe physique hébergeant notre Grand Esprit. Nous sommes habités par un vaste Esprit collectif, puissant, omniprésent et plein de sagesse qui dépasse votre compréhension actuelle et votre conscience limitée. 

 

Nous, les séquoias géants, sommes les puissants gardiens et les dévas de la côte ouest. 

 

C’est parce que nous sommes là, à diffuser notre amour et os grands pouvoirs protecteurs, que cette région des Etats-Unis a jusqu’ici évité de nombreuses calamités naturelles. Sachez que les désastres naturels sont toujours dus à des déséquilibres dans les grilles énergétiques de la Terre, lesquels déséquilibres sont causés par des vortex d’énergie discordante que l’humanité crée et accumule pa son mauvais usage de l’énergie créatrice, par des pensées négatives, et par le manque de qualité de son amour envers le prochain et toute forme de vie. 

 

Là où nous vivons, nous harmonisons la nature, et notre influence s’étend très loin. Depuis des siècles, nous avons été capables d’absorber l’énergie discordante dans nos corps géants et d’épargner ainsi à la côte ouest les conséquences de nombreux désastres naturels. 

 

Quand nous étions plus nombreux sur le littoral et sur la côte, notre efficacité à détourner les cataclysmes survenant sur votre littoral depuis l’océan Pacifique ou ailleurs, était beaucoup plus grande. Aujourd’hui ce pouvoir de protection est grandement réduit. C’est là notre message : voyez-le comme un avertissement. Il va sans dire qu’en nous éliminant de plus en plus, comme cela se fait actuellement, les habitants de la côte ouest des Etats-Unis s’exposent à un potentiel de cataclysmes beaucoup plus important qu’il n’est possible de l’imaginer en ce moment. 

 

En terminant, nous vous disons ceci : la souveraineté reçue par l’homme lui fut donnée pour qu’il apprenne à dominer sa propre « nature inférieure » afin de retrouver son innocence et sa divinité originelles. Nous vous envoyons aujourd’hui un SOS par l’intermédiaire de ce channel, vous demandant de faire tout votre possible pour sauvegarder ce qui demeure de nous. Très bientôt vous aurez plus que jamais besoin de notre intervention et de notre protection. 

 

Nous sommes l’Esprit des séquoias géants, les amis loyaux qui vous ont aimés et chéris depuis si longtemps. Nous avons bercé et nourri toutes les civilisations de votre planète depuis le début. Nous sommes les dévas, gardiens de grands pouvoirs et de sagesse, et nous faisons partie de l’équipe de protection de cette planète. Nous sommes les fidèles serviteurs de notre Mère bénie la Terre. 

 

Message d’ADAMA habitant de Télos, issu du livre « le retour de la lumière » l’année du discernement channelings de Kryeon 2007 

Les restes de Lémurie

Gif circulaire

-       Que reste-t-il de la Lémurie à la surface ? y a-t-il des vertiges à quelques endroits ? On n’entend jamais parler de cet aspect de la Lémurie, tandis qu’il est souvent question à l’heure actuelle des vertiges de l’Atlantide que l’on va découvrir un peu partout à la suite des changements géophysiques prévus

Ceux d’entre vous qui vivent sur la côte est du continent nord-américain entendent parler davantage de l’Atlantide, car plusieurs êtres qui se son incarné là sont d’anciens Atlantes. Les dirigeants des Etats-Unis, particulièrement ceux qui se trouvent à Washington, D.C., sont d’anciens Atlantes purs ; plusieurs d’entre eux furent responsables de la destruction de leur continent. Voilà pourquoi, en ce pays et parli ceux qui vivent près des anciens rivages atlantes, l’intérêt porte surtout sur les découvertes liées à cette civilisation. Une grande partie de la population américaine actuelle, particulièrement sur la côte est, est composée de gens qui ont péri en Atlantide. De plus, la conscience de la grande majorité des Américains est très semblable à celle des anciens Atlantes. L’Atlantide était située dans l’océan Atlantique, dont elle occupait une grande partie. Elle avait à peu près la superficie du Canada et des Etats-Unis mis ensemble. 

La Lémurie était située dans l’océan Pacifique ; elle occupait également une immense superficie. La civilisation lémurienne a existé pendant plus de quatre millions et demi d’années avant de disparaître. L’Atlantide était considérée comme une jeune civilisation composée d’êtres provenant à l’origine de cinq systèmes solaires et dont l’évolution de l’âme différait grandement de celle des Lémuriens. Ces civilisations ont duré environ 200 000 ans avant leur engloutissement. 

Votre mode de vie actuel se rapproche davantage de celui des Atlantes. Votre civilisation est encore très influencée par l’ancienne conscience atlante, car un grand nombre de vos dirigeants politiques, économiques et religieux, ainsi que vos médias, portent en eux la souillure de l’ancienne corruption atlante. Les derniers jours de l’Atlantide sont encore inscrits profondément dans la mémoire cellules des masses et de vos dirigeants. 

Le temps est venu pour vous tous d’éliminer l’empreinte de cette ancienne conscience et d’embrasser un monde d’ « Unité » où il n’y a plus ni Atlantes, ni Lémuriens, mais uniquement une humanité vivant de la magie de l’Amour et dont les membres sont unis en une fraternité planétaire, comme des enfants tous créés par l’amour et la tendresse du même « Père céleste ». 

L’époque de la Lémurie se situe approximativement entre 4 500 000 ans. Avant l’engloutissement de la Lémurie et de l’Atlantide, il y avait sept grands continents sur cette planète. Les terres formant l’immense continent de la Lémurie comprenaient celles qui reposent maintenant au fond de l’océan Pacifique, ainsi qu’Hawaii, l’île de Pâques, les îles Fidji, les nombreuses îles de la Polynésie française, sans compter Madagascar et des terres localisées dans l’océan Indien. Toutes les îles du Pacifique, habitées ou non, sont d’anciens sommets montagneux du continent perdu de la Lémurie, dont la côte est s’étendait jusqu’à la Californie et au-delà. 

La principale région du continent, celle où se trouvait le palais que le roi et la reine utilisaient comme résidence, portait le nom de Telos. C’est là qu’étaient les édifices administratifs essentiels au pied du mont Shasta. Voilà pourquoi les Lémuriens ont choisi d’appeler leur cité « Telos » quand ils sont passés à la « clandestinité ». 

La Lémurie était si vaste qu’elle avait été divisée en cinq secteurs dont chacun avait ses dirigeants et ses propres édifices administratifs. Tous étaient cependant reliés et sous la direction de la plus haute hiérarchie lémurienne, celle du roi et de la reine, qui vivaient dans la région principale de Telos, près du mont Shasta. 

Le mot Telos signifie « communication avec l’Esprit ». la province de Telos était assez vaste. Elle comprenait toute la Californie dans sa superficie originelle, dont une grande portion a coulé dans l’océan Pacifique ; elle incluait aussi l’Oregon, l’Etat de Washington et une partie de la Colombie-Britannique, dont l’île de Vancouver, et une partie du Nevada. 

Message d’ADAMA, notre mentor Lémurien  – Le retour de la Lumière. 

La nouvelle Lémurie

gif au revoir La population de la surface entretient généralement la croyance que la Lémurie a été engloutie sous les flots du Pacifique il y a plus de 12 000 ans et que ce continent a été anéanti. 

D’un point de vue tridimensionnel, c’est tout fait vrai. L’explosion thermonucléaire qui a annihilé notre continent, ainsi que près de 300 millions de ses habitants, a atrocement ravagé la surface physique de cette planète et occasionné une souffrance indicible allant bien au-delà du concevable. Cette déflagration causa également un immense traumatisme à notre Terre-mère. Presque du jour au lendemain, à son stade final, le continent de Mu, notre chère Lémurie – généralement considérée comme la mère patrie, le berceau des civilisations sur cette planète – s’était volatilisé. Le reste du monde, consterné, pleura sa perte. La douleur fut si grande que, même à ce jour, la plupart des gens sur cette terre portent les traces de ce traumatisme au tréfonds de leur mémoire cellulaire. 

Les âmes de ceux qui ont alors péri furent le plus endommagées ; ce sont elles qui sont le plus marquées par la douleur et qui présentent des cicatrices dans chaque partie de leur être, même aujourd’hui. Beaucoup parmi vous ont succombé lors de ce cataclysme et, du coup, ont complètement bloqué le souvenir de leur magnifique ascendance lémurienne, car ils ont connu une fin absolument tragique et douloureuse.  Vos souffrances, votre chagrin reposent tout au fond de votre subconscient ; ils demeureront latents jusqu’au moment où ils pourront réapparaître en vue d’être guéris. Nous vous communiquons cette information afin que tous ceux qui lisent ces lignes puissent consciemment se mettre à guérir ces annales en eux-mêmes et sur le plan planétaire. C’est dans ce but que nous vous offrons notre aide, avec tout notre cœur et notre compassion. 

Vous qui parcourez ces lignes, sachez que la Lémurie n’a jamais été entièrement détruite, ainsi que votre époque le conçoit. A ce jour, elle continue d’exister dans une fréquence appartenant aux quatrième et cinquième dimensions ; elle demeure toutefois encore invisible à votre faculté de perception tridimensionnelle. Puisque le voile entre les dimensions s’amenuise, soyez certains que, dans un avenir proche, votre chère Lémurie se dévoilera à vous sur un plan physique accessible, parée d’une splendeur, d’une gloire toute fraîche. A mesure que vous vous ouvrirez à un mode de vie supposant une conscience supérieure et que vous vous purifierez de toutes les croyances fausses et déformées adoptées au cours du dernier millénaire, vous serez capables de percevoir de nouveau cotre chère mère patrie. 

Eventuellement, nous consentirons à ce qu’elle vous reçoive, avec tout l’amour et la magnificence qu’elle peut désormais offrir. Vous serez conviés, une fois de plus, à vous joindre à nous très concrètement en ce lieu idyllique. Au moment du séisme, la Lémurie – et ce qu’elle représentait pour cette planète – fut élevée vers une fréquence de la quatrième dimension, de même que ceux qui ont pu la suivre alors. Puis, notre contrée a continué à s’épanouir et à progresser vers le degré de perfection et de beauté qui est désormais le sien. 

Si cette information ranime vos larmes, si elle ouvre votre cœur à ces souffrances enfuies en vous depuis si longtemps, laissez-les s’exprimer. Laissez vos larmes couler abondamment et apporter la guérison à chaque partie de votre être. Permettez-vous de vraiment ressentir vos peines et accueillez-les en votre cœur par la respiration. 

Ressentez pleinement ces souvenirs et ces souffrances ; ne réprimez rien. Voilà comment vous guérirez ; étape par étape. En l’inhalant avec la respiration, votre Soi divin se dissoudra et ces empreintes pénible seront à jamais guéries. 

Demandez à votre Soi supérieur de vous aider à recouvrer ces annales de la mémoire qui vous empêchent d’instaurer votre nouvelle réalité. Au cours de votre méditation quotidienne, livrez-vous à cet exercice assidûment, jusqu’à ce que vous sentiez un dénouement. Connectez-vous à nous et à notre amour par le cœur. Si vous sollicitez notre aide, nous nous manifesterons à vos côtés afin de vous seconder dans cette tâche primordiale. Peu à peu, ces tourments si profondément enfouis s’estomperont ; vous vous sentirez dès lors beaucoup plus légers. Une fois ces douleurs apaisées, vous serez davantage aptes à percevoir votre identité véritable. Cela vous permettra de progresser sérieusement vers une pleine résurrection spirituelle. 

En 2002 et début 2003, ce travail sera grandement facilité par l’ouverture de sept portails malheurs qui serviront à l’ascension de votre planète. Puisque vous chevauchez désormais la vague de l’Ascension avec nous, votre lot de souffrances et d’épreuves sera allégé. Pour ceux d’entre vous qui en font le choix conscient, un avenir lumineux dans la Nouvelle Lémurie point aujourd’hui à l’horizon. 

Il y a quelque temps, le présent channel, Aurelia Louise, a bénéficié d’un bref aperçu de la Nouvelle Lémurie. Elle en fut profondément touchée ; dans son cœur, elle a la certitude absolue que nos transmissions actuelles a travers elle ne font pas seulement référence à un avenir lointain. Il n’en tient qu’à vous ! 

Je suis Adam, votre frère de Telos. 

Message de Telos, canalisé par Aurelia Louise Jones 

La civilisation lémurienne

Gif fees / Rappel historique

La civilisation lémurienne dans MESSAGES EVENEMENTS lemurie-kataya543px

La vie naquit sur la Terre il y a des millions d’années. De temps à autre, des civilisations extraterrestres vinrent y établir des colonies, et celles-ci perdurèrent des millions d’années encore, certaines pendant plus longtemps que d’autres.

II y a environ 4.500.000 ans, l’Archange Mikhaël et ses légions escortèrent jusqu’à notre planète les premières âmes destinées à former la race lémurienne, avec la bénédiction du Dieu Père/Mère.

En ce temps-là, la Terre connaissait l’abondance, la beauté et l’harmonie, à un degré tel que l’on peut difficilement l’imaginer aujourd’hui.

Les Lémuriens appartenaient alors à un plan de la cinquième dimension, mais ils étaient doués de la faculté d’abaisser leur vibration à leur guise, afin de faire l’expérience physiologique de degrés de densité plus grossiers ; ils pouvaient ensuite reprendre leur corps lumineux quand ils le souhaitaient.

Graduellement, il y eut un alourdissement de la conscience de cette race prodigieuse. Le peuple lémurien commença par déchoir jusqu’à la quatrième dimension, puis poursuivit sa décélération vibratoire jusqu’à atteindre la densité de la troisième dimension que nous connaissons aujourd’hui. Cette chute se déroula sur une période d’environ 1.000.000 d’années.

Les territoires formant la Lémurie, également appelée « Mu », comprenaient des masses aujourd’hui immergées sous le Pacifique, ainsi qu’Hawaï, l’île de Pâques, les îles Fiji, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, et des terres dans l’Océan Indien près de Madagascar. La côte orientale de Mu s’étendait jusqu’à la Californie et à la Colombie-Britannique à l’ouest du Canada.

Des guerres incessantes entraînèrent une cruelle dévastation sur Mu et en Atlantide. Ces deux civilisations finirent victimes de leurs propres agressions. Les Lémuriens et les Atlantes prirent ainsi conscience de la futilité de tels agissements.

Quand les Lémuriens comprirent que leur patrie était vouée à la perdition, ils adressèrent une requête à Shambhallah mineure, la tête du réseau Agartha, afin d’obtenir l’autorisation d’ériger une ville sous le Mont-Shasta dans le but d’y préserver leur culture et leurs annales. 

 

250px-Mount_Shasta_1 dans MESSAGES EVENEMENTS     Le Mont Shasta est le plus haut sommet volcanique aux États-Unis. Il est situé au nord de la Californie près de la frontière de l’Oregon. 

Pour obtenir cette autorisation et se joindre au réseau souterrain d’Agartha, il leur fallut prouver qu’ils avaient tiré leurs leçons de la guerre et de l’agression. Ils durent témoigner de leur repentir auprès de la Confédération galactique des planètes et prendre l’engagement solennel de se comporter désormais en peuple pacifique.

Une vaste cavité en forme de dôme existait déjà dans les entrailles du Mont Shasta. Lorsqu’on accorda aux Lémuriens la permission d’ériger leur cité, il fut convenu que cette région survivrait à tous les futurs cataclysmes. Ils y construisirent une ville qu’ils nommèrent TELOS, ce qui signifie « communication avec l’Esprit ».

À l’origine, cette ville avait été conçue pour accueillir environ 200.000 habitants. Mais La conflagration thermonucléaire qui anéantit le continent Mu et ses 300 millions d’habitants, survint plus tôt que prévu, il y a un peu plus de 12.000 ans. Le continent Mu fut englouti en une nuit. Il s’enfonça si soudainement dans la mer que la plupart des gens n’eurent pas conscience de ce qui se passait ; presque tous dormaient. Seulement 25.000 personnes réussirent à atteindre à temps le site de Telos et purent ainsi être sauvées.

À partir du moment où la Lémurie fut engloutie, l’Atlantide se mit à trembler à son tour, des fragments de sa masse terrestre commencèrent à se détacher, et ce, jusqu’au stade ultime, lorsque ce continent fut lui-même submergé.

En raison de la disparition de ces deux immenses masses géographiques et des répercussions thermonucléaires qui s’ensuivirent, les dernières cités de la planète encore intactes furent également pulvérisées ou anéanties par des tremblements de terre et d’immenses raz-de-marée qui pénétrèrent jusqu’à 1.600 kilomètres à l’intérieur des terres.

La Terre régressa. Il lui fallut plusieurs millénaires pour retrouver son équilibre et redevenir viable.

Les survivants connurent des conditions de vie impitoyables.

À l’origine, les habitants de notre planète mesuraient environ 4 mètres. Au moment de l’anéantissement de la Lémurie, ils ne mesuraient plus que 2,50 mètres. Puis, leur taille a encore diminué, puisque la plupart de nos contemporains mesurent aujourd’hui moins de 2 mètres. À mesure que notre civilisation se transformera, nous dépasserons de nouveau ce seuil

Transmis par Aurelia-Louise Jones
Extrait du site
Telos France

 

Gif fees

Ce n’est qu’un au revoir

Gif flutesCe chant : Auld Lang Syne (en français, la mélodie : Ce n’est qu’un au revoir). 

Ce chant, je vous demanderai de la chanter aujourd’hui, à la fin de cette présentation historique. Les peuples de la Terre l’ont reçu par l’intermédiaire des Irlandais ; « Nos vieux amis, comment les oublier ? » Faut-il nous quitter sans espoir, sans espoir de retour ? Faut-il nous quitter sans espoir de nous revoir un jour ? » Que croyez-vous qu’il se passe ce soir ? Nous sommes tous d’anciens compères qui retrouvent ceux du domaine visible et leurs chers collègues encore invisibles à leur yeux actuels. Nous incluons aussi tous ceux qui liront éventuellement ces lignes. 

Avant l’engloutissement de notre Lémurie bien-aimée, il avait été prophétisé que, dans un avenir éloigné, nous nous réunirions de nouveau pour chanter cet air, dans la certitude absolue de la victoire de la Terre. Chers amis, célébrons ce moment tant attendu ; la prophétie s’accomplit ; aujourd’hui, nous entamons cette « réunion » tant espérée. 

Emue aux larmes, je vous laisse savoir, par Adama, que plusieurs d’entre vous ici présents faisiez partie de ces âmes courageuses qui ont sacrifié leur vie pour le bien de la collectivité. Acclamons votre bravoure d’antan, et pour le présent, réjouissons-nous de ces retrouvailles. Nous sommes désormais en mesure de perpétuer notre précieuse mission lémurienne : aider la planète et l’humanité en vue de leur magnifique ascension. 

A Telos, un aspect de leur mission consistait à préserver l’équilibre et les énergies de l’ascension pour la planète jusqu’au moment où les habitants de la surface pourraient le faire par eux-mêmes. Aujourd’hui, le temps est venu pour  nos deux civilisations de s’unir dans ce but, comme un seul cœur. 

Message de Telos, canalisé par Aurelia Louise Jones 

Un événement Lémurien

 

Gif divers Mont Shasta – rencontre du 29 avril 2002 

 

L’histoire de la fin tragique de la Lémurie 

 

La conférence qui suit est inspirée des enseignements de Sharula Dux, de Telos, désormais résidante de la surface, plus précisément du Nouveau-Mexique ; elle est également fondée sur des transmissions de divers maîtres ascensionnés, des extraits de Bridge to freedom (Une passerelle vers la liberté), datant des années 50, et sur un channeling en vue de cette présentation. 

 

Avant l’anéantissement des continents de la Lémurie, aussi dite « Mu » et de l’Atlantide, notre globe terrestre était constitué de sept continents majeurs. Les territoires formant la Lémurie comprenaient des masses aujourd’hui immergées sous le Pacifique, ainsi que Hawaï, l’île de Pâques, les îles Fiji, l’Australie et la Nouvelle Zélande, et des terres dans l’océan Indien près de Madagascar. La côte orientale de Mu s’étendait jusqu’à la Californie et la Colombie-Britannique, au Canada. 

 

Des guerres incessantes entraînèrent une cruelle dévastation à Mu et en Atlantide. Il y a vingt-cinq mille ans, l’Atlantide et la Lémurie, les deux grandes civilisations de l’époque, guerroyaient au nom d’idéologies divergentes. Elles percevaient différemment l’orientation à donner aux autres civilisations sur la planète. Les Lémuriens étaient d’avis que les sociétés moins évolues devaient être laissées à elles-mêmes afin de poursuivre leur évolution à leur rythme, selon leur degré de compréhension, et à leur façon. 

 

 

Les Atlantes pensaient que tous les peuples moins développés devaient être placés sous la gouverne des deux grandes sociétés, qui les régiraient. Ce désaccord fut à l’origine d’une série de guerres entre l’Atlantide et la Lémurie, au cours desquelles on eut recours aux armes thermonucléaires. A la fin, le calme revenu, ni l’une ni l’autre ne l’emporta. 

 

Au cours de ces tragiques affrontements, des gens autrefois fort civilisés se livrèrent à des bassesses infâmes. Ils prirent éventuellement conscience de la futilité de tels comportements. En définitive, l’Atlantide et la Lémurie furent victimes de leurs propres agressions. Les assauts les affaiblirent gravement toutes deux. Le peuple fut informé par ses religieux que, d’ici moins de 15 000 ans, ses terres seraient complètement submergées. L’espérance de vie était généralement de 20 000 à 30 000 ans, et l’on comprit que nombre de ceux qui avaient suscité ces conflits connaîtraient une fin apocalyptique. 

 

La Californie appartenait naguère à la Lémurie. Quand ils comprirent que leur patrie était vouée à la perdition, les Lémuriens dressèrent une requête à Shamballa mineure, la tête du réseau Agartha, afin d’obtenir l’autorisation d’ériger une ville sous le mont Shasta dans le but d’y préserver leur culture et leurs annales. Shamballa abritait la civilisation hyperboréenne qui a quitté la surface il y a plus de 100 000ans. Ce peuple était à l’époque responsable du réseau Agartha, qui compte aujourd’hui près de 120 cités de lumière sous terre ; la plupart sont peuplées d’Hyperboréens, mais quatre d’entre elles abritent des Lémuriens et une ou deux autres, des Atlantes. 

 

Pour obtenir cette autorisation et se joindre au réseau souterrain d’Agartha, il leur a fallu prouver qu’ils avaient tiré leurs leçons de la guerre et de l’agression. Ils durent témoigner de leur repentir face aux maintes autres agences, telle la Confédération galactique des planètes. Et pour être admis en tant que membres de ladite Confédération, ils durent établir qu’ils étaient désormais un peuple pacifique. Lorsqu’on leur accorda la permission d’ériger leur cité, il était clair que cette région survivrait aux cataclysmes. Une vaste grotte en forme de dôme existait déjà au sein du mont Shasta. Les Lémuriens construisirent la ville que l’on nomme Telos, désignation de cette région générale qui comprend la Californie et une bonne partie du Sud-Ouest américain d’aujourd’hui. De même, les territoires au nord du mont Shasta le long de la côte ouest, jusqu’à l a Colombie-Britannique, faisaient partie de la Lémurie. Telos signifie « communication avec l’Esprit », « unité avec l’Esprit », « comprendre l’Esprit ». 

 

A l’origine, cette ville fut édifiée pour contenir un maximum de 200 000 habitants. Quand les cataclysmes survinrent cependant, seulement 25 000 personnes l’atteignirent à temps et furent sauvées. Cette population représente ce qui reste de la civilisation lémurienne. Les annales avaient été transportées de la Lémurie à Telos, et les temples étaient prêts. 

 

La conflagration qui a anéanti le continent survint plus tôt que prévu, et c’est purquoi si peu de gens purent atteindre l’intérieur de la montage à temps. Nous savons désormais que Mu, notre patrie chérie, fut engloutie en une nuit. Le continent s’enfonça si doucement dans la mer que la plupart des gens n’eurent pas conscience de ce qui se passait ; presque tous dormaient. Aucun phénomène météorologique inhabituel ne fut au préalable signalé. Selon une transmission donnée par le seigneur Himalaya en 159, bon nombre des prêtres qui étaient demeurés fidèles à la lumière sont demeurés à leur poste, tels des capitaines à la proue d’un navire qui sombre, intrépides jusqu’au bout ; ils chantaient et priaient en coulant. 

 

Voici un extrait de « Passerelle vers la liberté » du seigneur Maha Chohan, datant de mars 1957 : « Avant que le continent lémurien ne sombre, les prêtres et prêtresses des temples furent avertis de l’imminence du cataclysme, ce qui leur permit d’emporter à Telos les divers foci du Feu sacré ; d’autres furent confiés à des pays qui ne seraient pas détruits. Plusieurs de ces flammes furent transférées à l’Atlantide, dans un endroit précis, et furent longtemps alimentées par des applications spirituelles quotidiennes. Un peu avant que la Lémurie ne coule, certains de ces prêtres et prêtresses rentrèrent chez eux, sur ce continent, et se portèrent volontaires pour périr avec lui et son peuple ; ils apportèrent le secours de leur rayonnement, leur réconfort et leur témérité. Ce renfort, ils l’offrirent pour contrecarrer la peur que provoque n’importe quel cataclysme. Ces bienfaiteurs aimants, grâce au rayonnement de leurs énergies asservies à Dieu et grâce aussi à leur sacrifice, ont littéralement enveloppé les auras des victimes d’un halo de paix et les ont affranchies de l’angoisse pour que leur corps éthérique ne soit pas dispersé ; ils épargnèrent ainsi aux gens des conséquences tragiques au cours d’incarnations ultérieures. » 

 

Le seigneur Himalaya, dans la « passerelle vers la liberté », affirme en 1959 : « Plusieurs membres de l’ordre religieux se sont réunis par petits groupes, en des points stratégiques un peu partout ; ils prièrent et chantèrent tout en périssant. Le chant qu’ils entonnèrent alors est aujourd’hui celui de Auld Lang Syne (en français, la mélodie : Ce n’est qu’un au revoir). 

 

Leur geste était motivé par l’idée que chaque expérience tragique laisse une cicatrice et un trauma profonds dans le corps éthérique et la mémoire cellulaire des gens, et que ces stigmates prennent plusieurs incarnations à guérir. L’action et le sacrifice des prêtres et prêtresses, qui choisirent d’atténuer la peur, et un certain degré d’harmonie fut préservé. Ainsi, les blessures et traumatismes causés aux âmes qui moururent alors furent fortement minimisés. Il est dit que les membres de l’ordre du temps, ainsi que les musiciens, chantèrent et prièrent jusqu’à ce que le niveau de la mer ait atteint leur bouche. Alors, ils furent aussi engloutis. Les multitudes dormaient, le ciel était encore d’un indigo profond et, pourtant, tout était terminé ; aucun membre du clergé n’avait quitté son poste, nul n’avait affiché de peur et la Lémurie fut anéantie en toute dignité. Auld Lang Syne fut le denier chant jamais entendu dans la contrée de la Lémurie ». 

 

Message de Telos, canalisé par Aurelia Louise Jones 

La Lémurie

 

Gif fleurs autre Son origine 

 

Il y a des millions d’années, lorsque la vie naquit sur cette planète, on dénombrait sept grands continents. De temps à autre, des civilisations extraterrestres vinrent y établir des colonies, et celles-ci perdurèrent des millions d’année encore, certaines pendant plus longtemps que d’autres. La bibliothèque de Porthologos dans la Terre creuse contient l’historiographie de cette ère terrestre ; cette période n’a pourtant jamais été consignée dans vos annales à la surface. 

 

Il y a environ 4 500 000 ans av. JC, l’archange Michaël et son entourage d’anges d’un bleu incandescent, ainsi que nombre d’être des royaumes de lumière, escortèrent jusqu’à cette planète les premières âmes destinées à  former la race lémurienne, avec la bénédiction du Dieu Père/Mère. Ceci survint à partir du Refuge de Royal Teton, un ermitage astral qui porte aujourd’hui le nom de parc national de Grand Teton, près de Jackson, Wyoming, aux Etats-Unis. En ce temps-là, partout sur terre fleurissaient la perfection, l’abondance et la beauté  à un degré tel que l’on peut difficilement l’imaginer aujourd’hui. C’était effectivement l’éden le plus exquis de cet univers, voir, de toute la création. Cette perfection demeura des millions d’années, jusqu’au début du déclin au cours du quatrième âge d’or. 

 

Malheureusement, les massacres, la profanation, la pollution et la négativité que l’humanité a infligés sans relâche à la Terre ont fait de celle-ci un endroit où il est particulièrement pénible et douloureux de vivre pour de longues périodes. 

 

La race lémurienne comporte différentes souches d’êtres issus principalement Sirius et d’Alpha du Centaure ; un pourcentage de cette population provient aussi de diverses autres planètes. Peu à peu, ces races se croisèrent ici-bas pour former la civilisation lémurienne. Il en résultat un amalgame exceptionnel, et c’est peu dire.  La Lémurie est le véritable berceau de toute civilisation sur cette planète ; c’est la « mère patrie » qui a donné naissance à plusieurs autres sociétés. L’Atlantide vit le jour à une époque ultérieure. 

 

Au tout début, ces merveilleuses âmes, qui s’étaient lancées dans la grande aventure durent s’ajuster, s’acclimater à de nombreuses expériences inconnues. Grâce au concours des anges, elles bénéficière d’une formation sur les conditions de vie sur terre dispensée dans le Refuge de Royal Teton. Graduellement, ces précurseurs de la race lémurienne se hasardèrent à l’extérieur de l’ermitage et fondèrent de petites communautés. A mesure qu’ils s’adaptaient et prenaient confiance, ils poussaient plus loin leurs incursions à la surface. Par la suite, ils colonisèrent l’ensemble du continent de la Lémurie, une immense masse de terre occupant une bonne partie de ce qui est aujourd’hui l’océan Pacifique, et même au-delà. 

 

A la naissance de cette civilisation, bien avant son déclin, les Lémuriens avaient une forme qui n’était pas tout à fait physique. La Terre appartenant alors à une vibration de la cinquième dimension, ils vivaient donc dans un corps lumineux d’une vibration à cinq dimensions. Ils étaient doués de la faculté d’abaisser à leur guise leur vibration afin de faire l’expérience physiologique de degrés de densité plus grossiers ; ils pouvaient ensuite reprendre leur corps lumineux quand ils le souhaitaient. Naturellement, c’était bien avant ce que vous appelez « le déclin », soit la dégradation progressive de la vibration et de la conscience de cette race prodigieuse. Le peuple Lémurien a d’abord déchu jusqu’à la quatrième dimension et s’est par la suite dégradé complètement jusqu’à atteindre la densité de la troisième dimension que vous connaissez aujourd’hui. Le phénomène se produisit sur une période allant de plusieurs milliers d’années jusqu’à tout près de 100 000 ans

 

 

 

Message de Telos, canalisé par Aurelia Louise Jones 

Adarna vous souhaite la bienvenue

Canalisé Par Aurelia Louise Jones 

Salutations, chers amis, 

C’est avec délice et exaltation que nous, de Telos, nous connectons spirituellement avec vous tous qui ressentez une affinité avec les révélations sur la Nouvelle Lémurie. 

Au nom du Concile lémurien des douze, de Telos, des souverains Ra et Rana Mu et de vos anciens frères et soeurs de la civilisation lémurienne contemporaine, nous vous accueillons au coeur de la Lémurie, foyer de compassion. Nous sommes effectivement les survivants du cataclysme qui a anéanti la Lémurie et, à votre grand étonnement, nous vous dévoilons enfin, en cette période décisive de l’évolution terrestre, que notre existence est bien réelle. Après 12 000 ans de séparation des peuples de la surface, nous sommes en vie et bien portants dans notre sanctuaire 

situé sous le mont Shasta, en Californie 

Le moment est venu, amis bien-aimés, de réunir enfin nos deux civilisations. Le présent ouvrage vise tout d’abord à contribuer à l’établissement d’une base en vue de notre émergence parmi vous. La longue nuit obscure qui fut cause de notre séparation depuis si longtemps tire à sa fin. Nous prévoyons apparaître physiquement parmi vous dans un futur proche ; ces retrouvailles seront remplies d’amour, de sagesse et de compréhension pour vous tous, autrefois membres d’une même famille et amis de longue date en Lémurie. Nous souhaitons ardemment vous enseigner tout ce que nous avons appris au fil du temps qui s’est écoulé depuis notre dispersion et vous aider à réaliser par vous-mêmes le type de paradis que nous avons construit à Telos. Nous avons défriché la voie pour nous-mêmes, et du fait d’avoir atteint de si hautes sphères spirituelles, autant du point de vue de la sagesse  que du savoir, il sera beaucoup plus facile pour vous d’emprunter le chemin que nous avons suivi lorsque nous le parcourrons une fois de plus à vos côtés. 

Le fait de voir notre enseignement traduit en français nous fait particulièrement chaud au coeur, car nous savons qu’un important pourcentage de la population  francophone du Québec, ainsi que dans le monde, a des racines en Lémurie. 

Plusieurs d’entre vous qui se sentent attirés par ce type de données comptent, à ce jour, d’anciens membres de leur famille vivant à Telos, des êtres autrefois aimés qui les chérissent profondément, espérant les retrouver sous peu. Plusieurs de nos citoyens à Telos, qui ont des parents parmi la population francophone sur cette planète, ont même appris le français afin de pouvoir communiquer aisément avec eux au moment de leur émergence. 

Nous vous demandons, chers amis, de prendre à coeur cette information et de faire des efforts conscients pour construire une passerelle d’amour et de communion entre nos deux civilisations. C’est cette passerelle d’amour et de réceptivité joignant votre coeur au nôtre qui nous mènera parmi vous sur un plan tangible, physique. Nous attendons votre réponse. Appelez-nous en votre âme, et nous serons à vos côtés, à soupirer et fredonner le «Chant de l’union et de l’unicité ». Nous croyons fermement en votre victoire. Nous sommes à votre entière disposition afin de vous permettre d’atteindre vos buts et de réaliser vos désirs. 

Je suis Adama, votre frère lémurien. 

123

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...