Dormir et Rêver, c’est aussi VIVRE

 

L’état onirique est élastique et flexible ; apprenez à vous en servir plus originalement et d’une manière plus empreinte de pouvoir. Avant de vous endormir, définissez clairement ce que vous souhaitez créer ou résoudre dans le monde matériel. Fixez l’intention de rêver à ce que vous voulez vraiment manifester. Même si vous ne vous n souvenez pas, vous rêverez certainement avec l’intention d’apporter une solution harmonieuse à toutes vos difficultés.

Le sommeil est indispensable et, lorsque vous le perturbez sur une longue période, vous glissez dans un état léthargique ; avec cette perte de créativité, vous êtes facilement manipulé ; On s’est longtemps servi de la privation de sommeil à des fins de manipulation psychologique. L’état de rêve nous enseigne littéralement sur la réalité physique car nous nous rêvons jusqu’à exister. Utiliser les outils qui sont à notre disposition pour redonner pouvoir à notre réalité. Dans l’état de rêve, nous sommes totalement libres de mettre les faits à l’épreuve et de vérifier diverses options probables à leurs issues pour tous les événements de l’état de veille.

photofunky

Nous sommes venus ici-bas pour nous délecter de ce que la vie a à offrir, pour apporter au monde la contribution de nos idées uniques et pour exprimer l’excellence personnelle. La civilisation se fonde sur un consensus, et à l’époque actuelle où l’on franchit le pont d’un univers à l’autre, on nous demande d’offrir au monde notre vision d’harmonie et de coopération. Aspirer à des valeurs nobles et vivre animé d’intentions honorables. Le pouvoir trempe invariablement le caractère ; retrouver notre pouvoir en questionnant ; Montrons-nous responsable et assumons la responsabilité de notre destinée car il s’agit là de la contribution la plus valable que nous puissions faire à notre civilisation.

Votre réaction à n’importe quelle situation ou événement en détermine l’issue ; Il faut nous accorder le luxe de nous aimer, en ouvrant notre cœur et en éprouvant une gratitude pour tout ce que nous avons créé. En un sens, nous devons apprécier nos dons et apercevoir les indices signalant la transformation de notre conscience.

Nous avons apprendre à vivre avec l’poque, à nous adapter et à ajuster notre attitude en déterminant résolument notre voie, puis e l’empruntant avec assurance et en toute confiance. Il faut identifier la pensée destructrice, puis la modifier. La peur anéantit l’imagination et paralyse le corps. Vous sommes venus ici pour établir la paix et la dignité au sein de la race humaine, et il faut donc valoriser notre fougue en appréciant notre réalité extérieure et intérieure. Le véritable sentiment de sécurité découle de la confiance et de l’assurance, ainsi que d’une solide résolution intime basée sur la compréhension psychologique et spirituelle de la vie. Notre sûreté intérieure correspond à notre sûreté dans le monde extérieur.

Adopter une position calme, confiante et détendue permet de trouver des solutions ; Lorsque votre vibration électromagnétique est dépourvue d’angoisse et de tension, vous pouvez franchir aisément n’importe quelle crise. S’accrocher à la tension, c’est un peu comme d’ériger une forteresse autour de votre esprit, et lorsque vous provoquez des blocages, vous restreignez vos possibilités de mouvement sur plusieurs niveaux de réalité. Les énergies solaires vivifiantes et la force vitale des radiations cosmiques ne se relieront pas à vos centres de  communication intérieurs si vous  vous fermez ou si vous démolissez votre champ énergétique par la peur.

La beauté, le parfum des fleurs, le bourdonnement des abeilles et le gazouillis des oiseaux ajusteront les fréquences de vos ondes cérébrales et équilibreront les hémisphères droit et gauche pour qu’ainsi vous soyez synchronisé au mental cosmique. La nature ne sera pas rendue  désuète par un fanatisme scientifique visant à capturer l’âme et l’esprit des gens et à les transformer en automates électroniques. Une réalité qui repose sur l’usage mal avisé de l’énergie n’est pas viable. Les civilisations évoluent et se développent à partir des idées dont on les nourrit. Vous êtes des êtres hautement créatifs, libre d’échafauder à votre guise n’importe quelle version du monde.

La seule solution, c’est la paix, mais celles-ci commence en vous. Pour qu’elle règne dans le monde, les peuples doivent le souhaiter vraiment et être disposés à produire les vibrations qui l’engendreront. Une minorité domine peut-être le plus grand nombre ; néanmoins, il faudra plus qu’une minorité pour influencer les masses. Vos pensées et vos intentions sont fortement amplifiées lorsqu’elles s’allient à celles des Autres. Pour avoir un impact sur votre pays et sur votre communauté, un impact qui apportera la paix dans le monde dès maintenant, joignez-vous, à chaque nouvelle lune, le moment traditionnel pour semer et ensemencer la réalité, à un groupe de personnes avec qui vous partager des affinités. Elaborez vos rituels  et concentrez votre énergie et vos intentions sur la paix dès maintenant.

Autrefois, les gens ressentaient une affinité avec la nature et se livraient à une magie naturelle de leur cru ; la télépathie et le rêve étaient leurs instruments principaux. Vous devez désormais respecter le pouvoir de vos intentions quand il s’agit de conditionner et de façonner en une réalité concrète l’espace qui vous entoure ; Il faut vous éveiller à l’exquise valeur de la vie. Seul un petit nombre d’individus cherchent à tuer, obsédés par l’anéantissement des peuples de la Terre. Mais il ya beaucoup plus de gens qui souhaitent voir la Terre, ses populations et ses créatures vivre et s’épanouir. Un monde sans danger exige aussi un investissement d’énergie et d’intention. Chaque personne fait son choix. Regarder les autres faire le leur, en sachant ce que vous savez, sera l’un des passages les plus difficiles de la transformation. Nous sommes ici pour participer et aussi pour constater et être témoin des événements. La manière dont nous traitons nos émotions ainsi que la qualité des symphonies que nous exécutons sur notre piano intérieur détermineront les codes que nous serons en mesure de dégager lorsque nous nous accorderons aux énergies entrantes.

On nous demande de reconnaître notre place au sein du grand schème de la création, en développant notre lucidité et en explorant les occasions insolites et sans fin qui marquent l’époque. Nos contributions s’avèrent indispensables. Créateur ou victime ? A vous de choisir.

Un esprit intégré et bien équilibré vibre à une fréquence protégée des influences négatives. Les vecteurs de la tyrannie jouent un rôle notoire dans le scénario. Ils ébranlent profondément notre réalité et nous offrent un retentissant appel à l’éveil. En menaçant notre sécurité et notre survie, l’empire du jour sert de stimulus nous incitant à produire de nouvelles fréquences permettant l’acquisition de pouvoir personnel.

Plus nous choisissons comme principe le pouvoir spirituel, plus nous contribuons à stabiliser la planète. Le rôle de notre intervention dans notre réalité consiste à nous orienter vers notre pouvoir intérieur, une force que l’on a voilée, ignorée, redoutée, claustrée et définie comme étant maléfique. Notre pouvoir intérieur est un droit inaliénable de la conscience ; c’est un outil permettant de vivre et d’influer sur le monde qui nous entoure. Tout éveil spirituel est difficile car il faut systématiquement réinterpréter la réalité. Vous devez vous aussi avoir le courage d’émerger de la dénégation, car seulement alors comprendrez-vous que vous êtes connecté intérieurement. En prenant en charge les énergies de votre vie, réfléchissez bien à la déclaration suivante car ces paroles reflètent l’idée de déterminer votre destinée par une confiance acquise :

« Je suis un créateur. Je suis ici pour créer une vie abondante et sûre.

Par la vibration et la fréquence, je choisis d’être en santé, productif et sage. Je suis reconnaissant de savoir que mes pensées produisent des fréquences et je suis en mesure d’en créer une qui engendrera un univers probable sûr que j’habiterai en orientant mon énergie vers ce que je désire vivre. J’évolue dans la vie avec l’intention claire et consciente de tisser mon énergie, comme la trame d’une merveilleuse tapisserie, partout dans le monde qui m’entoure. Je conçois pleinement qu’une multitude de probabilités et de systèmes de valeurs existent parallèlement au mien. Au sein de mes croyances, je suis en sûreté, je suis guidé.

J’aime mon corps et je me fie à lui ; je sais que mes cellules sont télépathiques et que je suis cocréateur du monde. Je sais que je suis un être de valeur. Je sais que je capterai des pulsions, des présages, des signaux ainsi que l’orientation dont j’aurai besoin pour toujours être au bon endroit au bon moment, pour mon bien suprême et celui de tous ceux qui m’entourent. Tout cela, je le sais, et j’en suis sincèrement reconnaissant ». 

Je vous en conjure, accepter la responsabilité de votre destinée est le geste le plus essentiel lorsque vous retrouvez votre pouvoir. Il n’est pas possible de grandir en lucidité si vous posez des conditions et si vous calculez pourquoi vous ne pourrez pas obtenir ce que vous souhaitez. Adopte rune attitude responsabilité personnelle permettra de guéri les vieilles blessures et les énergies qui entravent les progrès de l’évolution humaine. Il existe plusieurs manières de percevoir la vie, et votre manière d’interpréter le monde dépend naturellement de ce que vous choisissez de croire. A mesure que se dévoilent de nouvelles vérités, posez des questions. Votre tâche consiste à activer le mental supérieur, à vous affranchir de la tyrannie de la peur, à accorder une valeur à vos facultés humaines et à les comprendre. Si tout le monde regarde dans la même direction, retournez-vous pour voir ce qui se passe ailleurs. Utiliser vos capacités pour créer un monde probable, voilà l’essentiel…. Toutes les réalités ont cours. La destruction ou la régénération, voilà le choix. Vous pouvez obtenir tout ce que vous désirez. Vos pensées, vos rêves et vos intentions altèrent la structure de la réalité. Quel programme choisirez-vous de concevoir ?

Quoi qu’il en soi : Rêvez le plus haut et le plus pur qui soit !

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, à condition que vous en respectiez l’intégralité et de citer l’Auteur-Source Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

S’Unir au RAYON VIOLET : les pièces du puzzle avec Sanctus Hermanus

 

Comme déjà dit dans un autre article, votre vie est comme une multitude de pièces d’un gigantesque puzzle. Vous êtes tous présents avec vos puzzles. Avez-vous rassemblé toutes vos pièces ?

En soi, cette métaphore du puzzle permet de véritables compréhensions, dont celle des multiples réalités. La Terre du rayon violet est celle des réalités multiples. Le rayon violet vous entraîne vers les mille et une cités de lumière de l’univers. Il vous invite à unifier la Terre et le Ciel en vous. Or, quelle est la relation entre le rayon violet, les cités des différentes réalités et votre puzzle ? 

 Rayon violet chez Francesca

En fait, les pièces de votre puzzle existent dans plusieurs réalités. Cela signifie que les pièces du puzzle ne sont pas toutes rassemblées dans la réalité bien circonscrite et bien limitée du quotidien. Non seulement elles ne sont pas encore juxtaposées pour que vous ayez la vision globale de votre Etre et de votre univers, mais elles ne sont pas toutes présentes. C’est ce que nous voulons dire par la notion qu’il vous manque encore des pièces. C’est pourquoi plusieurs perçoivent une distorsion dans leur vie et leur réalité. Il n’y a pas de tort ou de tare en cela. Toutefois, s’ils définissent leur univers en fonction de ce qu’ils ont structuré avec leurs pièces, ignorant le fait que de nombreuses pièces sont manquantes, bien sûr, leur vision est réduite de même que leur capacité à saisir le sens réel de leur existence. 

Les pièces du grand puzzle sont réparties dans plusieurs réalités. Il vous faut donc savoir que lorsque vous vous limitez à  la troisième dimension, votre perception de la réalité devient alors illusoire. Lorsque vous reconnaissez alors qu’elle n’est qu’une facette parmi d’autres et que la réalité qui importe est celle dans laquelle vous vivez à un moment ou l’autre, conscient néanmoins qu’à chaque instant tous les espaces et toutes les réalités sont unifiés en vous. Ainsi, votre passé et votre avenir, quels qu’ils soient, sont tous réunis dans l’instant présent. Vivre prend alors une toute autre perspective.

Devant l’existence de multiples réalités, il devient naturel de s’ouvrir à la notion de multiple présence. Tout cela est fort simple. Vous avez imaginé la cité intraterrestre du Gobi quand nous nous sommes entretenus en début de journée. Cette cité existe, nous vous l’avons confirmé. Il y a une entrée sur le plan tridimensionnel et celle-ci se ramifie dans plusieurs dimensions. Vous pouvez délaisser temporairement la réalité physique du moment auquel vous êtes et voyager dans la réalité de cette cité. Or, puisqu’elle existe en de multiples dimensions, cette cité existe aussi à plusieurs niveaux de réalité. Imaginons que vous visitez une dimension. Dans une des réalités de cette dimension, vous êtes présent dans un magnifique jardin de la grande cité de cristal. Les roses y sont gigantesques. Pour un instant, vous êtes dans cette réalité. La multiple présence consisterait, par exemple à marcher ici dans le désert, tout ne respirant le parfum de ces roses. Compliqué, pensez-vous ? Pour le mental uniquement.

la rose

Reprenons l’exemple sous un angle différent. Imaginons qu’il y ait un ami que vous aimez beaucoup. Vous vous êtes souvent approché de lui et avez capté son parfum, son essence substantielle. Puis aujourd’hui vous marchez seul dans cette magnifique steppe. Soudain, la pensée de cet ami vient vers vous. Vous est-il possible d’imaginer que l’odeur de son parfum puisse circuler en vous ? Mais bien sûr. Son parfum, il existe ne vous parce que vous avez visité sa réalité, du moins l’une de ses réalités. Vous n’avez pas eu à faire l’effort, ni eu besoin d’un quelconque instrument pour enregistrer en vous la formule bio-cellulaire et génétique de son parfum. Vous n’avez eu qu’à vous réjouir de l’accueillir pour voir son code s’inscrire en vous. Pouvez-vous imaginer la multitude de codifications différentes qu’un humain peut enregistrer ? Eh bien, décuplez cette imagination !

Donc, vous marchez dans la steppe et vous avez la faculté de sentir son parfum, tout comme si votre ami était là, tout près. La personne n’est pas près de vous, mais son parfum est codifié, ainsi que plusieurs de ses émanations. Alors, vous avez la possibilité d’être présent à cet ami cher ou à son parfum, selon votre choix. Mais conservez tout de même une partie de votre présence ici dans la steppe, sinon vous allez trébucher !

Il faut renoncez au désir d’enregistrer intellectuellement les informations perçues ou de les capturer en nous. Le code que nous avons inscrit doit l’être dans nos cellules. Ce que nous devons graver en nous, c’est la codification génétique de son parfum, ou encore ses coordonnées sur le plan cosmique ; c’est à dire l’endroit précis où ce parfum unique est généré par votre ami. C’est ainsi que pendent notre sommeil, notre esprit visite des Etres, et divers lieux que nous enregistrons en tant qu’adresses associées. Lorsque nous nous projetons, il peut nous arriver d’avoir une vision ou la sensation d’une présence. Il est alors possible que vous ayez capté une adresse dans votre projection, mais que pour différentes raison vos ne voyiez pas d’image – que vous ne sentiez pas son parfum. Vous avez seulement capté l’adresse, amis l’image, le parfum, la perception ou la sensation s’y rattachant vont se manifester à un autre moment.  C’est important car vous êtes et vous faites davantage que ce que vous êtes porté à croire dans votre réalité actuelle.

En soi, vous existez ailleurs qu’ici en ce moment, et vous en serez de plus en plus conscient. A chaque personne correspondent donc des pièces uniques du puzzle. Et ce qu’il y a de merveilleux, c’est que malgré tout ce qui les différencie, ces pièces ont tout de même de nombreuses similarités. En d’autres termes, les messages que vous recevez et les expériences que vous accumulez, bref tout ce que vous percevez et faites pour vous ressourcer,  est différent et sans équivalent exact chez les autres personnes. Vous ne les découvrez pas au même moment et si vous avez des pièces semblables à celles des autres, elles ne s’agencent pas nécessairement entre elles. En d’autres termes, vous pouvez stimuler les gens en leur faisant part de vos expériences, mais chacun vit les siennes à sa manière. Cela nous ramène aux visions différentes que chacun peut avoir de la cité de cristal.

La peur d’être submergé crée souvent chez les humains une barrière, une limitation. Ils adoptent alors une attitude réservée et distante face aux énergies qu’ils rencontrent. Soyez assuré que lorsque votre fréquence est élevée, conférant ainsi une cohésion à votre propre énergie, vous pouvez vous nourrir sans crainte des particules de lumière. Il n’y a pas de crainte non plus à avoir devant les humains que vous rencontrez, peu importe leurs expressions. Ils peuvent même être la source d’une lumière qui sera pour vous une nourriture, car c’est le propre des chakras de produire une lumière nourrissante.

Souvent les humains craignent de se sentir envahis par les autres, ou que leur énergie soit vampirisée. Bien sûr, il appartient à chaque individu de maintenir l’intégrité de sa structure de telle sorte qu’il ne soit pas envahi, et qu’à l’inverse il puisse accueillir la beauté et la lumière des autres. Vous savez bien que même si par moments des ombres peuvent voiler votre lumière intérieure, vous demeurez tout de même des êtres fondamentalement lumineux et merveilleux. Certes, vous vous jugez parfois durement, et il vous arrive de vous culpabiliser. Cessez tout cela. Vous êtes à la fois le soleil et le ciel illuminé. Et si parfois un nuage passe, cela ne fait pas de vous un être inférieur, mauvais ou ombrageux. Il en est de même pour autrui. N’ayez pas peur de ceux qui traversent des nuages sombres, vous avez les vôtres, ils ont les leurs.

ST GERMAIN

 NOTE : L’œuvre du Rayon Violet

Maître Saint-Germain collabore à guider l’humanité dans son actuel mouvement d’éveil sous de multiples formes. Une de ces formes est l’œuvre du Rayon Violet. Celle-ci est une voie d’évolution spirituelle créée et inspirée par les Energies de Maître Saint Germain pour offrir leur guidance, leurs éclairages, leurs enseignements aux humains vers leur maîtrise et leur implication dans la création d’un Nouveau Monde. L’Oeuvre se veut une voie d’inspiration à la recherche et à la découverte des connaissances et des pouvoirs universels en soi et en chacune des formes de vie. L’œuvre exprime une voie spirituelle vers la réalisation du maître, nullement religieuse ni sectaire ou dogmatique.

« Maître et Disciple de soi-même » : une voie spirituelle par l’apprentissage. Les enseignements favorisent et stimulent la présence aux sensations intérieures qui révèlent le maître intérieur, l’expression de l’Ame. Plutôt que de formuler et de transmettre un ensemble de connaissances les enseignements stimulent chacun à utiliser ses propres expériences de vie et sa propre énergie créatrice pour laisser émerger les connaissances et se déployer. En chacun de nous, il y a un maître, le « JE SUIS VERITABLE », qui inspire le disciple. Ainsi, l’œuvre du Rayon Violet peut être traduite comme une voie vers l’autonomie par l’expression du maître intérieur et la manifestation avec conviction de sa nature universelle et de son mandat d’incarnation. En s’unissant à lui-même, l’Etre retrouve la paix, la sensation d’union à la vie sous toutes ses formes, une réelle collaboration à la paix de l’humanité, et la capacité de se projeter dans l’Univers.

Dans l’œuvre du Rayon Violet, tous sont guidés, amenés à dé laisser leurs programmes, à transcender leurs peurs et à se laisser porter par leurs élans de création, d’amour et de réunification. Ils sont amenés à redécouvrir comment l’énergie en eux permet l’harmonie, l’équilibre et la liberté sur la Terre comme dans les autres dimensions. Pour plus d’informations sur les cours et les voyages initiatiques, voir : www.rayonviolet.com

Pierre LESSARD et Josée CLOUATRE – « Voyage initiatique au désert de Gobi ». SANCTUS HERMANUS http://francesca1.unblog.fr/2016/08/19/en-presence-de-sanctus-hermanus/

La Fraternité stellaire et les particules Orionnes

 

La Fraternité stellaire qui établir depuis quelque temps de nouvelles structures énergétiques autour de la matrice terrestre et même de son atmosphère, transmet des fréquences vibratoires appelées ondes ou particules Orionnes. Dans cette agalaxie, la constellation d’Orion présente une porte multidimensionnelle que vous pourrez éventuellement franchir et qui est directement reliée à la grande pyramide de Gizeh en Egypte.

1 francesca blog

En outre, elle favorise, par sa vibration, une vision grandement élargie de la structure et de l’organisation de l’univers.

Or, si la constellation d’Orion, par son champ magnétique et son rayonnement, facilite les changements structurels et une meilleure compréhension de l’univers, elle favorise aussi un ajustement des humains touchés par son énergie. C’est un changement majeur en termes de vision, mais aussi en termes de valeurs et de structures. Cette transformation est également de nature énergétique.

Pour entrer en contact avec les émanations du champ magnétique d’Orion, l’individu devra avoir élevé son taux vibratoire à maintes reprises. Ces vibrations favorisent une entrée beaucoup plus naturelle dans la quatrième dimension.

La Fraternité stellaire canalise ces vibrations en provenance du champ magnétique d’Orion dans des structures énergétiques établies autour de la stratosphère. Ces structures sont comme des antennes. Selon leur type et leur registre de fréquence, elles agissent soit de l’extérieur du champ magnétique terrestre, soit de l’intérieur. Pourquoi est-ce ainsi ?

Ces structures servent à capter les émissions des humains, à les analyser, les comprendre, mais aussi à transmettre des informations aux humains. Pour l’instant, ces informations sont déchiffrables pour vous. Ces fréquences nécessitent un niveau de conscience très élevé pour être captées et décodées. Toutefois, lorsque l’humain sera transformé et qu’il ne sera plus vindicatif et motivé par la peur ou par l’envie, ces informations seront alors captées et judicieusement décodées pour le plus grand bien de l’humanité.

En ce moment, quelques scientifiques ont réussi à capter des fréquences qu’ils ne connaissent pas. Ils ont capté des émissions d’ondes qu’ils ne reconnaissent pas et qu’ils ne peuvent pas décoder. Pourtant, ils savent que ces ondes proviennent d’ailleurs dans l’univers car elles ne sont créées ni par l’humain ni par une forme de vie connue sur Terre. Les modulations de fréquence observables permettent d’imaginer qu’il ne s’agit pas d’ondes produites par des rayonnements cosmiques naturels. Une forme de vie consciente émet ces ondes dans un registre de fréquences bien déterminé quoiqu’inconnu.

Cette Fraternité stellaire transmet ces particules qui entrent en relation avec les particules cristallines terrestres et célestes pour favoriser un maintien de l’être dans la quatrième dimension et l’éveil des facultés associées à la pure connaissance.

Sanctus Hermanus canalisé par Pierre Lessard

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/   

OASIS de LUMIERE dans la transformation

lumière

L’insécurité grandit, votre pouvoir d’achat diminue et votre identité se perd dans un vouloir extérieur. Certains membres de cette humanité ne supporteront plus cette charge densifiant davantage leur existence. Tant bien que mal, ils rejetteront tout en bloc. De ce fait, il y aura un plus grand nombre de personnes sans-abri et cheminant vers on ne sait où.

Sous cet aspect, certaines seront dirigées vers d’autres êtres chargés de structurer un site physique pour ces visiteurs venus de toutes les classes sociales. Les oasis de lumière seront implantées partout sur le globe pour offrir une respiration au mental, à l’esprit et au corps ; ce seront des lieux de partage fraternel où chacun fera don de ses capacités.

Nous vous transmettons la Charte de Vie de ces lieux, Oasis de Lumière dans la transformation :

_  Je me reconnais comme être de lumière et je reconnais cette lumière de chacun.

_  Je suis autonome, rempli de dons que j’offre à tous.

_  Je suis reconnaissant de la fraternité et du respect reçu, et je les retourne ;

_  Je contribue à l’ancrage des lois universelles.

_  J’œuvre au changement du regard-sentiment-pensée planétaire en observant mes fonctionnements personnels.

Aussi, si vous vous sentez concernés par la création d’un tel lieu, cette charte de Vie devient la vôtre. Elle demeure fondamentale et accessible à tous.

Dans ces lieux de Vie arriveront des énergies-informations en provenance des autres bibliothèques vivantes. Ces Oasis de Lumière seront reliées directement au cœur des Sages de ce système solaire et du centre de la Terre. Par cette jonction, ces lieux deviendront progressivement des vortex de lumière puissants où la base de la fraternité universelle sera bien installée. Alors, le savoir universel s’y déversera de manière à guider fermement le devenir de ces sas de Lumière.

Rappelez-vous, il y a fort longtemps que vous avez travaillé à déposer ces germes d’idées dans la matrice éthérée de cette planète. Aujourd’hui, ils sont prêts à vivre, avec vous dedans. Ces lieux sont votre œuvre  commune afin d’élever de nouveau Urantia dans les quatrième et cinquième dimensions de son état d’être.

De toute façon, vous connaissez les énergies véhiculées vers eux puisque vous avez déjà vécu des répétitions sur des planètes mineures. Vous possédez donc dans vos cellules la mémoire appropriée de cette réalité. Tout naturellement, vous engendrerez les réactions adéquates. Afin d’être prêtes à répondre à tous vos besoins, les autres bibliothèques vivantes transfusent des connaissances liées aux Oasis de Lumière Universelles.

La matrice de Vie donne la substance à la mise en place de la trame éthérée et physique où vous pourrez tous voyager de la troisième vers la quatrième dimension. Certes, une période d’adaptation devient obligatoire pour vivre cela. Néanmoins, c’est une des sous-phases du Plan Cosmique descendant sur Urantia Gaïa en vue de la réintégrer dans la haute vibration des Etoiles.

Tous les scénarios se dérouleront simultanément en cette période de trouble. Vous qui venez de certaines des bibliothèques vivantes, souvenez-vous de ces étapes, éveillez vos codes d’information sommeillant au plus profond de vous. Les Oasis de Lumière deviendront les portes et les sas de pénétration des dimensions supérieures. Au moment où ils seront tangibles et pleinement en œuvre, le chaos et l’effondrement de ce moule de société seront également manifestés.

Si l’on reprend la trame de Vie actuelle, d’un côté, un moule de société agonisant, mais actif, détruisant toute forme de liberté d’expression et de création… de l’autre, une petite cellule de Vie, active et appelant les Lois Divines. Cette cellule se débat afin de recevoir un plus grand flux lumineux ; au bord de l’asphyxie, elle tient toutefois assez longtemps pour se faire remarquer des Sages. Nous réactivons votre organe de pensée et lui rappelons son contrat : Participer de près ou de loin à la mise en place des Oasis de Lumière.

Les piliers de Lumière se devaient d’être solidement ancrés dans la volonté de rétablir l’harmonie cosmique sur cette planète. Sans cette volonté, nous ne pouvions faire descendre les racines des Oasis de Lumière.

Propos du collectif de SORIA sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

MEDITATION pour retrouver votre vibration primordiale

 

En retrouvant cette reliance éternelle, en la reconnaissant en toute conscience, puis en l’activant, vous ouvrirez les portes de votre potentiel, de votre Lumière encore endormie. Nous sommes là pour vous aider à les stimuler, puis à les remettre en action. Si vous êtes prêt, commençons donc notre travail….

Tout d’abord, prenez quelques instants pour bien ressentir, au plus profond de votre Etre, tout cet amour que l’on déverse en ce moment même sur vous depuis les plus belles sphères célestes de cristal.

sphere_en_cristal

Centrez vous en votre cœur. Respirez doucement, calmement. Détendez-vous. Laissez simplement l’énergie que nous vous envoyons agir en chacune des cellules de votre corps, en chacune des particules de vie qui composent votre corps de Lumière.

Maintenant, ressentez cette plénitude qui fait vibrer à l’unisson les trois joyaux de votre cœur, ces cellules primordiales de vie divine qui portent la fréquence de votre essence originelle. En cet instant même, nous vous envoyons, avec l’accord de votre Présence divine, des milliers de faisceaux de lumière qui portent la vibration harmonique des sept rayons. Maintenant, vous allez répéter trois fois, en votre cœur ou à voix haute, selon votre préférence, le code vibratoire suivant :

AL MENARAN DELUA DEL GARBETH

TELEAN TOLAH DU MARETH 

Ces paroles, en langage solaire, représentent le lien qui vous unit à la lumière des sept rayons. Vous faites appel à la lumière du Créateur et vous lui demandez d’envoyer la puissance des sept rayons à votre cœur, créant ainsi un point, un  arc en ciel de lumière, entre votre être réalisé et votre être incarné. 

A présent, respirez doucement cette lumière intense qui jaillit du cosmos et qui touche à l’instant votre cœur. Emplissez-vous de la paix que portent toutes ces étincelles de vie divine, ressentez la fraîcheur et la douceur intense de cette reliance d’amour et de lumière avec votre Etre réalisé. Demeurez quelques instants en cette vibration. 

Ensuite, doucement, demandez à votre étoile de cristal, celle qui est en votre cœur et qui représente la vibration christique, c’est-à-dire, à la fois, solaire et cristalline, d’unifier tous vos centres énergétiques, vos douze chakras, et de les faire vibrer sur les harmoniques des douze rayons. Avec le plus grand respect pour ces mots sacrés, répétez trois fois en votre cœur ou à voix haute : 

MANU DELA MIRNUA

TELEMAN DETRA VESTALIS 

A ce moment même, ces rayons d’amour et de lumière vous touchent et activent au sein de votre ADN des codes de lumière qui doivent être réactivés en cette période de changement pour la Terre et pour vous-même. Cela va vous permettre de retrouver en cette incarnation la véritable essence de qui vous êtes. Cet appel sacré permet à chaque cellule de votre corps de recevoir la vibraiton cosmique, solaire et cristalline des douze rayons divins, ceux qui mènent à l’ascension et à la réunification de l’être incarné et de l’être réalisé. 

Prenez quels instants pour ressentir la force d’amour et de lumière qui vous traverse et imprègne chaque cellule de votre corps physique afin de vous nourrir de votre propre essence divine. Maintenant, la lumière de votre aura s’intensifie et révèle la luminescence de vos corps de feu solaires et cristallins. 

Si vous êtes prêt, nous allons passer à l’étape suivante. Cette fois-ci, nous allons établir cette reliance avec vos corps solaires et cristallins. Pour que cela soit effectif, vous allez demander, du plus profond de votre cœur et avec le plus grand respect pour la Création, à recevoir la vibration des Lettres de feu Sateh, Vav et Ys. Sateh, est une énergie à la fois très puissante et très douce puisqu’elle unit la force de l’action et du choix juste. Vav , permet de soigner les blessures karmiques en agissant comme un baume de soleil très doux qui réchauffe tout votre être incarné. Ys, sa fréquence harmonique délie tout ce qui est bloqué en énergie et favorise la circulation énergétique. 

Vous allez alors répéter trois fois : Sateh… Sateh… Sateh – Vav… Vav… Vav – Ys… Ys… Ys…

 cristallins

Le simple fait de faire appel à ces vibrations va déclencher des boucliers de feu solaires tout autour de vous. Ainsi, toutes les particules non lumineuses qui alourdissent vos corps sont instantanément transmutées en lumière. Et vos corps de feu solaires resplendissent de toute leur puissance. En inspirant profondément deux ou trois fois, vous allez, à partir de votre cœur, envoyer tout l’amour que vous portez à vos corps de feu solaire. Et tout naturellement, cet amour s’étend au-delà de vos corps de feu pour toucher un à un vos treize corps cristallins. Ceux-ci vibrent maintenant sur les harmoniques cristallines nécessaires à votre reliance avec votre sphère de cristal. 

A ce moment même, nous vous demandons d’écouter votre cœur. Ecoutez sa vibration. Ecoutez sa pulsation… son mouvement … sa respiration. Entrez en résonance avec sa pulsation, tout doucement… à votre rythme. Vous devenez entièrement votre cœur. 

Maintenant, visualisez un petit point de lumière, à environ deux mètres, tout droit devant vous. Approchez-vous de lui… tout doucement. Approchez-vous de ce point de lumière jusqu’à ce qu’il soit à environ un mètre de vous. Il s’agit en réalité d’une porte. C’est une ouverture de lumière qui se présente à vous. Soyez alors conscient que ce passage vous mène directement à votre sphère de cristal… votre sphère de vie solaire et cristalline dont vous portez l’essence originelle. Prenez le temps d’être bien, d’être en paix avec vous-même. 

Tenez-vous prêt à franchir cette porte. C’est en vérité une ouverture qui se trouve en votre cœur, à l’endroit le plus sacré, en ce point de fusion de vos trois joyaux divins. Laissez derrière vous toute crainte, toute peur. Il n’y a que l’amour au-delà de cette porte de lumière. Soyez confiant, nous vous accompagnons. Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, demander à vos guides et à vos anges de lumière de vous accompagner. 

Avancez tout doucement et franchissez cette prote de lumière. Permettez-vous de vivre cette expérience unique de reliance avec votre sphère de vie … Que ce voyage vous soit des plus agréables ! 

Revenez maintenant à votre être incarné. Dirigez-vous, tout doucement, vers la porte de lumière. Avant de la franchir de nouveau, remerciez toute cette énergie céleste qui vous entoure, celle de votre sphère de lumière. Remerciez-vous, car l’expérience que vous venez de vivre requiert une harmonie vibratoire importante. Tout doucement, repassez alors la porte de lumière dans l’autre sens…. 

Tout en gardant vos yeux fermés, demeurez dans cette vibration d’amour intense que vous avez reçue et permettez-vous de la diffuser maintenant à votre être incarné, à tout votre corps physique, afin que ce voyage que vous avez effectué vers votre sphère de lumière puisse imprégner tout votre être. C’est le point le plus important de cet exercice. 

Continuez de respirer à votre rythme et portez de plus en plus votre attention sur votre corps. Ressentez chaque partie de celui-ci, en remontant lentement des pieds jusqu’à la tête. 

Puis, portez votre attention sur toutes les cellules qui composent votre corps et qui reçoivent par le fait même la vibration que vous avez ramenée avec vous, en votre cœur. Cette vibraiton a toujours été là. Il fallait simplement la retrouver et c’est ce que vous avez accompli. 

Sachez qu’en cet instant même chaque cellule de votre corps pétille de vie et dégage une lumière intense, amenant ainsi votre corps à vibrer à la fréquence lumineuse de la sphère solaire et cristalline avec laquelle vous vous êtes reliés. Chaque particule de vie de vos corps subtils se met également en rotation intense pour sublimer … révéler, alchimiser tout ce dont vous êtes porteurs. La vibraiton originelle de votre sphère de vie divine se répand à tout votre être incarné, qui a son tour répand sur la Terre cette vibraiton solaire primordiale dont l’humanité a grand besoin en ces temps. 

Les paroles que vous êtes sur le point de prononcer, prenez le temps d’en ressentir la vibration… de chaque mot … de chaque syllabe, car il s’agit de sons vibratoires et pas seulement de simples mots. Vos frères incas disaient cette prière chaque jour au lever du soleil et à son coucher. Tout le monde connaissait ces mots sacrés, qui étaient devenus familiers à toute cette civilisation du Soleil. 

Maintenant, pour compléter cette intégration et pour qu’elle puisse prendre place dans chaque action de votre vie, dans chaque geste et chaque parole, nous vous proposons de répéter trois fois la prière qui va suivre :

DE AORA TELABAS DE RU

KALEAN FLERETH MANU LARIS

MONE DELAM KELEMAS DELA

FUERIS TOBIAN DOLEVIAN NAMO 

Cette prière sacrée a été donnée par le Grand Cristal de feu à vos frères incas lorsque ceux-ci expérimentaient l’évolution en la troisième dimension, à la surface de votre Terre, comme vous le faites aujourd’hui. Sa puissance permet véritablement d’ancrer sur cette Terre, et surtout dans le cœur de chaque être humain incarné, la vibration solaire nécessaire à l’acceptation de sa divinité. C’est cette harmonique solaire qui vous permettra d’avancer plus rapidement et de vivre en conscience tous les événements à venir. 

Finalement, pour terminer cette méditation, permettez-vous maintenant de recevoir la vibration des rayons cosmiques que nous vous envoyons de nos cœurs d’Amour et de Lumière unis en l’infini de la Création. Respirez cette lumière et diffusez-la dans tout votre corps. Restez dans cette unité parfait e avec vous-mêmes. Et n’oubliez pas ; l’essentiel pour chacun de vous est d’arriver à vivre le bonheur, la joie, l’amour et la paix au quotidien. 

Nous vous remercions et vous disons à très bientôt, sur cette vague de lumière qui parcourt le cosmos et embellit toute création de son amour éternel. 

Fraternité de Lumière Adama, Soria, Hildon, Kryeon, Chandra et Flex sur le blog de francesca http://francesca1.unblog.fr/

Extrait de LE RETOUR DE LA LUMIERE    – L’année du discernement Spirituel aux Editions Ariane.

 

LES ESSENIENS SUR LE CHEMIN

 

 

1ère partie : Cet interview de Daniel Meurois et de Marie-Johanne Croteau-Meurois, réalisé par le magazine Sacré-Planète et publié dans le n°44, qui développe le concept des Thérapies égypto-esséniennes, met en évidence l’origine des Soins Esséniens et Égypto-esséniens et le concept de Vie qui les soutient. Ce savoir et ces valeurs font partie de l’enseignement que Daniel et Marie-Johanne diffusent en France dans leur concept de « Soins à sensibilité essénienne et égyptienne ».

Bonne lecture
Jean-Paul Thouny

C

La médecine allopathique est impuissante à soigner certaines maladies. Face à ce constat, beaucoup de personnes se tournent vers d’autres approches thérapeutiques, que l’on appelle « énergétiques ». Daniel Meurois et son épouse Marie-Johanne développent une approche spécifique, héritée de l’Egypte antique et de la Palestine, qui considère l’être humain dans sa globalité et son essence.
Les thérapies égypto-esséniennes plongent aux racines de la maladie pour redonner à l’être la possibilité de cheminer vers sa guérison.

SP : La Tradition des soins énergétiques que l’on connaît aujourd’hui sous l’étiquette globale de « Soins esséniens » était également connue en Égypte antique.
Cependant, ne serait-elle pas plus ancienne encore ?
Pouvez-vous nous parler de ses véritables origines ?
Peut-on, par exemple, évoquer l’Atlantide ?

Daniel Meurois : En réalité, c’est une tradition qui n’a pas d’âge. Étant donné qu’elle se base sur une connaissance intime des circuits empruntés par le courant universel de la Vie au sens le plus large du terme – c’est-à-dire cosmique et intemporel - il est pratiquement impossible de parler de ses origines. Évoquer l’Atlantide serait mentionner une simple étape de son parcours, rien de plus.

Ce qui est certain, c’est que cette Tradition n’est pas uniquement « terrestre ». Je veux dire qu’elle a voyagé d’un monde à l’autre. Chaque type d’humanité et chaque peuple par lesquels elle est passée l’ont évidemment un peu colorée à leur façon, ce qui est logique. Par ailleurs, c’est ce qui fait aussi sa richesse.

En réalité, soigner avec l’aide des mains et en fonction de l’anatomie subtile du corps est un réflexe inné, propre à tout être humain sensible à l’existence de l’âme.
C’est l’éducation que celui-ci reçoit dès sa plus petite enfance qui le fait généralement se détourner d ce genre de rapport avec l’être, sa maladie et sa souffrance.

On peut penser sans craindre l’erreur que, ce que j’appelle aujourd’hui la Tradition égypto-essénienne, s’est construite au fil des âges et des mondes à force d’observations et d’expérimentations, d’abord intuitives, puis structurées en un système cohérent révélant clairement la présence d’une architecture subtile de l’être humain et, par conséquent, de son rapport avec le Divin.

SP : Quels furent les rôles d’Aménophis III et d’Akhenaton dans la diffusion de cette Tradition ?

D. M. : Ces deux pharaons ont été les principaux compilateurs éclairés et méthodiques de ce corpus de données.

Pour l’Occident et dans le présent cycle d’humanité, ce sont eux qui ont structuré un tel système de références et de pratiques. Ils en sont restés les gardiens jusqu’à la transmission à un groupe restreint de personnes au sein du peuple hébreu.

C’est par Moïse que la transmission s’est opérée, même si celui-ci n’occupait pas une fonction de thérapeute parmi les siens. Lorsque je dis « Moïse », cela signifie lui et ses proches. C’est comme lorsqu’on dit « c’est Aménophis III et Akhenaton »… On devrait plutôt dire que c’est sur leur demande. En résumé, toutes les connaissances qui ont la réputation d’être ésotériques dans notre culture occidentale ont été collectées, structurées, puis développées par les Égyptiens.
Les Esséniens n’ont pas adopté la totalité de cet héritage. Les thérapies les motivaient en priorité ainsi que les données concernant les corps subtils de l’Univers…

Pour quelle raison ? Tout simplement parce qu’il y a un rapport d’analogie entre le corps humain et sa réplique dans le cosmos. Pour le reste des connaissances traditionnelles, nous les retrouvons dans la science de la Kabbale.

SP : Certains ouvrages affirment que ceux qui ont été formés selon cette Tradition auraient été initiés à l’immortalité ? Est-ce que les annales akashiques permettent de dire quelque chose à ce sujet ?

D. M. : Le principe d’immortalité ne figurait pas parmi les préoccupations des initiés thérapeutes esséniens. Pour eux, comme pour nous, le corps physique n’était que transitoire. Il existait cependant des pratiques très particulières basées essentiellement sur la Maîtrise du souffle dont le but était de nettoyer le corps et le mental de la plupart des scories qui accéléraient son vieillissement. Elles étaient réservées à un très petit nombre de personnes – un peu analogues à des yogis avancés – qui se sentaient appelées à prolonger à l’extrême le bon état de leur corps. Le fait de pouvoir amener le corps physique à un autre plan vibratoire sans passer par la mort – comme c’est le cas pour les Maîtres de Shambhalla et de leurs disciples alchimistes – est le résultat d’une illumination ou d’une transfiguration individuelle orientée vers une forme de service très précis. Ce n’est pas le fait d’une école initiatique spécifique.

Aujourd’hui, la recherche presque compulsive de l’immortalité de la chair est clairement le délire d’une certaine Amérique qui est fascinée par tout ce qui ressemble à des pouvoirs et qui craint par-dessus tout, la vieillesse et la mort. La véritable immortalité se situe à un tout autre niveau.

SP : Comment une telle Tradition a-t-elle perduré dans le temps ? Y a-t-il aujourd’hui des groupes qui seraient encore détenteurs de ces connaissances ? On évoque parfois la Rose-Croix et le Catharisme…

D. M. : La Tradition égypto-essénienne a perduré de façon souterraine dans son aspect global à travers les écoles et mouvements initiatiques occidentaux. Pour ne citer que les plus connus, on peut effectivement évoquer : les Ordres Rosicruciens, certaines organisations qui se réclament des Templiers et même, par certains aspects, le Druidisme, bien que la filiation de leurs connaissances soit plus complexe. Il est exact que le Catharisme n’est pas à omettre d’une telle liste, même si on peut déplorer son côté très dualiste… lequel, par ailleurs, le fait se rapprocher un peu de l’ « Essénisme » des monastères.

On parle ici de connaissances dites purement ésotériques, de rituels faisant appel aux énergies subtiles de la Nature mais aussi de haute métaphysique et de philosophie au sens sacré du terme. Ces mouvements et ces écoles se manifestent généralement par
cycles d’activité et de sommeil, ce qui veut dire avec des hauts et des bas, des apogées et des décadences, comme tout ce qui est incarné. En ce qui concerne une Tradition thérapeutique structurée et fournie, à ma connaissance, il est beaucoup moins évident d’en retrouver la trace au cœur de ces écoles.

On y trouve la théorie de la transmission de la structure énergétique du corps humain… (encore que l’Orient ait été beaucoup plus précis à ce niveau) mais pas pour l’enseignement organisé de pratiques thérapeutiques proprement dites.

Il ne faut pas oublier que la Tradition égypto-essénienne était essentiellement orale.
Lorsque certaines données étaient couchées par écrit, sur des rouleaux de papyrus par exemple, c’était souvent de manière codée ou symbolique. Ce n’était pas tant pour dissimuler des informations que pour en préserver le caractère sacré et intangible. Aujourd’hui, nous avons l’impression que les mots peuvent tout définir alors que, très souvent, ils enferment des concepts dans une sorte d’enclos mental. C’est là où les symboles et les archétypes trouvent leur raison d’être. Ils amènent la réflexion à différents niveaux… sachant que l’on n’accède pas à ces niveaux simplement à l’aide de bonnes capacités intellectuelles.

SP : Comment cette Tradition thérapeutique est-elle réapparue à notre époque ?

D. M. : Je dois dire que j’ai été personnellement amené à la faire ressurgir sans l’avoir toutefois recherchée. En premier lieu, il me faut préciser que cela ne s’est pas fait par le biais des Annales Akashiques, c’est-à-dire de la mémoire du temps, mais par canalisation. Ces canalisations – par incorporation – se sont produites dès l’automne 1984. Quant aux recherches de mon âme à travers les Annales Akashiques, elles m’ont permis d’approfondir puis de structurer progressivement l’ensemble des données découvertes au cours des décennies.

En 1984 donc, dans le petit village de Plazac, en plein Périgord, j’ai commencé à canaliser et à retransmettre ainsi, en direct, des informations d’ordre thérapeutique. Celles-ci m’étaient adressées à partir de sphères de consciences extérieures à celle de notre planète. Elles émanaient d’êtres non-terrestres qui avaient déjà communiqué, dans un passé reculé, avec les anciens peuples de notre monde, dont tout spécialement les Égyptiens et les Esséniens.

Notez bien que je préfère utiliser l’expression « sphères de conscience extérieure à celle de notre planète » plutôt qu’une autre qui serait plus contemporaine. Pourquoi, me demanderez-vous ? D’abord, basiquement, parce qu’une certaine science-fiction et certains écrits ont utilisé de n’importe quelle façon ces termes et les ont galvaudés. Ensuite parce que la notion de « sphère de conscience » fait avant tout référence à celle de « niveau de conscience », autrement dit à une altitude intérieure de l’être et non pas
à un écart technologique. Dans les anciens textes rattachés à notre culture, on parle en fait d’Elohims. C’est bien d’eux dont il s’agit ici ; ils sont à la source des informations que je reçois depuis 1984.

Un certain nombre d’Esséniens, mais pas leur totalité, étaient – faut-il le rappeler ? – des hommes et des femmes qui entretenaient, de par leur sensibilité psychique, un rapport aisé avec l’Invisible. Le contact avec des présences d’origine non-terrestre et d’envergure cosmique – donc en prise avec le Divin – leur était familier. Il arrivait que ceux-là communiquent donc avec les Élohims.

En 1984, j’ai été amené à me reconnecter régulièrement avec mes anciennes existences essénienne et égyptienne. Ce fut le véritable « coup d’envoi » du travail que j’essaie de poursuivre aujourd’hui ; j’ai commencé à recevoir publiquement, devant une assistance de trente à cinquante personnes, au rythme d’une ou deux fois par semaine, des enseignements relatifs aux thérapies esséniennes… ou, plus exactement, égypto-esséniennes. Lors de chaque réunion, je consignais ces informations de ma propre main. Beaucoup de données passant par ma bouche lors des moments de canalisation ont également fait l’objet d’enregistrements sur bandes magnétiques.

Dans le Périgord, ce travail s’est étendu sur une douzaine d’années, il s’est ensuite prolongé au Québec. C’est de cette façon que la tradition thérapeutique dont il est question ici a ressurgi. La méthode de soins énergétiques qui en résulte a toujours été accompagnée de messages précis, avec tout un ensemble d’informations. Ces données à la fois pratiques et spirituelles ont finalement, et tout naturellement, constitué au fil des ans un véritable corpus. C’est de cette façon que l’on peut résumer l’historique de cette Tradition thérapeutique telle qu’elle se manifeste de nos jours…

Lorsque les soins esséniens – ou égypto-esséniens si on préfère, puisque cette dénomination est somme toute plus précise – ont refait surface, on ne leur donnait d’ailleurs pas de nom spécifique. On évoquait simplement des soins énergétiques universels. On les a finalement nommés esséniens par assimilation puisque ce sont les thérapeutes esséniens qui ont été les derniers à les pratiquer, il y a environ deux mille ans.

Je dois ajouter que la somme d’informations qu’ils constituent maintenant s’enrichit encore aujourd’hui, au rythme des informations que je collecte dans les Annales Akashiques auquel s’ajoute le savoir-faire de mon épouse, Marie Johanne, très « en prise » également avec « l’époque essénienne ».

 

Interview de Daniel Meurois et Marie-Johanne Croteau-Meurois

www.danielmeurois.com

VOTRE POTENTIEL HUMAIN à portée de main

 

boule-discoVotre potentiel humain est enraciné dans votre ascendance intergalactique. Les obstacles à son développement sont créés par la manipulation territoriale. Parlons d’abord de votre héritage, qui est intergalactique et non simplement planétaire. Durant la période sumérienne de votre histoire, une civilisation intergalactique a établi un contact avec vos prédécesseurs.

Ils cherchaient de l’or car il n’y en avait plus dans leur atmosphère, laquelle était composée de particules d’or à l’état gazeux mélangées à d’autres gaz. Malheureusement pour eux, la rotation de votre planète autour du Soleil les a détériorés biologiquement et a réduit leur durée de vie. Leurs vaisseaux miniers robots ne pouvaient pas tout faire. Cherchant une solution, ils ont engagé les services d’humains plus évolués que les autres. Ils ont manipulé votre ADN pour créer des esclaves qui effectueraient la partie terrestre de l’opération minière. Quand ils eurent extrait suffisamment d’or pour leurs besoins, ils quittèrent votre planète. Les humains qu’ils ont abandonnés ont alors parlé de dieux venus des étoiles. Un être de la troisième dimension, surtout s’il est primitif, peut facilement attribuer des dons surnaturels à un être de la cinquième dimension ou d’une dimension supérieure qui possède une technologie avancée, comme c’était le cas des Annunakis.

Après l’expérience de ces derniers, d’autres civilisations intergalactiques ont exploré votre système solaire et sont entrés en contact avec les humains. C’était au cours de votre période préhistorique, et il n’existe pas d’autres textes à ce sujet que ceux des Sumériens.

Selon notre méthode de classification de l’ADN intergalactique, on peut affirmer sans risque d’erreur que plus de vingt civilisations intergalactiques vous ont fait cadeau de certains aspects de leur ADN. Un cadeau n’est évidemment tel qu’en fonction du donneur et du receveur. Un don considéré comme un cadeau par le donneur peut se révéler un fardeau pour son destinataire. C’est le paradoxe de la réalité. De ce point de vue, vous constituez une royauté intergalactique, une race hybride unique issue de la combinaison de l’ADN d’un primate avec celui d’êtres très évolués. Les codons de votre spirale d’ADN fonctionnent comme des interrupteurs actionnés intérieurement et extérieurement.

Certains s’activent sous l’effet de processus biologiques internes et d’autres réagissent à des signaux externes de l’environnement. L’héritage intergalactique encodé dans votre ADN sous forme de codons réagit aux déclencheurs cosmiques. C’est comme si ces êtres intergalactiques avancés qui vous ont fait cadeau d’une partie de leur ADN avaient programmé les codons pour qu’ils réagissent à de futurs déclencheurs environnementaux et cosmiques.

Quand ces codons furent introduits dans votre ADN, ces forces cosmiques se trouvaient dans votre futur. Elles sont maintenant dans votre présent et vous êtes donc activés par des forces cosmiques qui dépassent votre imagination. Ces déclencheurs cosmiques parcourent votre système solaire depuis le centre de votre galaxie et l’espace profond. De plus, vos codons réagissent aux changements solaires. Toute cette activité cosmique stimule vos codons d’origine intergalactiques.

Votre présent est devenu votre futur. Votre futur est devenu votre présent.

Cette activation massive de l’humanité par des déclencheurs cosmiques libère en l’être humain d’extraordinaires potentiels latents. Or, vous êtes sans doute incapables de vous rendre compte que vous êtes au stade crucial d’un changement évolutionnaire. L’un des obstacles à votre potentiel humain réside dans une perspective étroite de l‘histoire. Plusieurs de vos religions ont déifié des êtres qui n’avaient rien de surnaturel et qui étaient simplement des extraterrestres évolués. Leur déification a eu des effets insidieux sur l’humanité. Quand on déifie un être, on le place au-dessus de soi. Vous cherchez à servir la Déité car le service a été encodé dans votre ADN par les Annunakis. Si vous vous élevez intellectuellement pour comprendre que vous constituez une royauté intergalactique, vous réaliserez que vous n’avez pas besoin de vous incliner devant d’autres. Vous êtes leurs égaux.

Votre compréhension est peut-être encore limitée, mais votre potentiel ne l’est aucunement. La démystification de la religion dissipera l’obscurité de vos origines intergalactiques. Dans la mesure où vous réussirez à accomplir cette tâche intellectuelle, il vous sera beaucoup plus facile d’échapper à ces déclencheurs cosmiques.

Avant d’aborder le sujet du corridor Arcturien, j’aimerais clarifier nos intentions et notre mode d’opération. Les Arcturiens ont développé la valorisation de la vie, de l’intelligence et de la liberté. Nous sommes présents dans votre galaxie à titre de protecteurs bienveillants de votre planète. Cependant, la situation est multidimensionnelle et très complexe. Nous croyons que les êtres ont la liberté de faire leurs propres choix à condition de ne pas emprisonner ni limiter les autres.

En tant qu’observateur de votre planète depuis plusieurs siècles, je suis lié par l’entente Arcturienne. Il s’agit d’une entente culturelle entre tous les Arcturiens et particulièrement ceux d’entre nous qui sont des explorateurs ou des protecteurs intergalactiques. Nous n’intervenons pas directement dans les affaires terrestres, sauf en de très rares occasions. Même si vous n’en êtes pas conscients, nos vaisseaux parcourent votre système solaire et votre galaxie dans la cinquième dimension. Nous avons arrêté plusieurs intrus malveillants et nous continuerons à le faire. Vous ne le savez sans doute pas, mais des batailles intergalactiques font rage actuellement entre ceux qui veulent vous emprisonner par de nouvelles technologies avancées et ceux qui, comme nous, cherchent à vous protéger. Nous ne somme spas les seuls à patrouiller dans ce secteur de l’espace.

Nous voulons préserver la zone de libre arbitre de l’humanité mutante, vous protéger depuis une dimension supérieure, en vous laissant la liberté d’effectuer vos propres choix. Nous espérons que ces chois serviront la vie, l’intelligence et la liberté, mais c’est à vous de les faire, non à nous. Nous nous rendons bien compte que, ayant été historiquement contraints et manipulés, vous avez l’impression de ne pas avoir le choix en cette matière et que les conséquences dépassent de loin votre pouvoir d’influence. Mais non !

Extrait du message de EKTARA – Arcturiens  retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

 

  Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

 

Les thérapies Esséniennes

Une entrevue de Marie Johanne Croteau Meurois et de Daniel Meurois.

 370

1 – La Tradition des soins énergétiques que l’on connait aujourd’hui sous l’étiquette globale de “Soins esséniens” était également connue en Égypte antique. Cependant, ne serait-elle pas plus ancienne encore ? Pouvez-vous nous parler de ses véritables origines ? Peut-on, par exemple, évoquer l’Atlantide ?

Daniel Meurois : En réalité, c’est une Tradition qui n’a pas d’âge.

Étant donné qu’elle se base sur une connaissance intime des circuits empruntés par le Courant universel de la Vie au sens le plus large du terme – c’est-à-dire cosmique et intemporel -  il est pratiquement impossible de parler de ses origines. Évoquer l’Atlantide ce serait mentionner une simple étape de son parcours rien de plus. Cela n’apporterait rien de plus.

Ce qui est certain, c’est que cette Tradition n’est pas uniquement “terrestre”. Je veux dire qu’elle a voyagé d’un monde à l’autre. Chaque type d’humanité et chaque peuple par lesquels elle est passée l’a évidemment un peu colorée à sa façon, c’est qui est logique. Par ailleurs, c’est ce qui fait aussi sa richesse.

En réalité, soigner avec l’aide des mains et en fonction de l’anatomie subtile du corps est un réflexe inné propre à toute personne sensible à l’existence de l’âme. C’est l’éducation que celui-ci reçoit dès sa plus petite enfance qui le fait généralement se détourner de ce genre de rapport avec l’être, sa maladie et sa souffrance. On peut penser sans craindre l’erreur que ce que j’appelle aujourd’hui la Tradition égypto-essénienne s’est construite au fil des âges et des mondes à force d’observations et d’expérimentations, d’abord intuitives, puis structurées en un système cohérent révélant clairement la présence d’une architecture subtile de l’être humain et, par conséquent, de son rapport avec le Divin.

2 – Quels furent les rôles d’Aménophis III et d’Akhenaton dans la diffusion de cette Tradition ?

D.M. : Ces deux pharaons ont été les principaux compilateurs éclairés et méthodiques de ce corpus de données. Pour l’Occident et dans le présent cycle d’humanité, ce sont eux qui ont structuré un tel système de références et de pratiques. Ils en sont restés les gardiens jusqu’à sa transmission à un groupe restreint de personnes au sein du peuple hébreu. C’est par Moïse que la transmission s’est opérée, même si celui-ci n’occupait pas une fonction de thérapeute parmi le siens. Lorsque je dis “Moïse” cela signifie lui et ses proches. C’est comme lorsqu’on dit “c’est Aménophis III et Akhenaton”… On devrait plutôt dire que c’est sur leur demande. En résumé, toutes les connaissances qui ont la réputation d’être ésotériques dans notre Culture occidentale ont été collectées, structurées puis développées par les Égyptiens. Les Esséniens n’ont pas adopté la totalité de cet héritage. Les thérapies les motivaient en priorité ainsi que les données concernant la constitution subtile de l’Univers… Pour quelle raison ? Tout simplement parce qu’il y a un rapport d’analogie entre ces deux sujets. Le corps humain est une réplique du cosmos. Pour le reste des connaissances traditionnelles, c’est la science de la Kabbale qui s’en est chargée.

3 – Certains ouvrages affirment que ceux qui ont été formés selon cette Tradition auraient été initiés à l‘immortalité ? Est-ce que les annales akashiques permettent de dire quelque chose à ce sujet ?

D.M. : Le principe d’immortalité ne figurait pas parmi les préoccupations des initiés thérapeutes esséniens. Pour eux comme pour nous, le corps physique n’était que transitoire. Il existait cependant des pratiques très particulières basées essentiellement sur la maîtrise du souffle et dont le but était de nettoyer le corps et le mental de la plupart des scories qui accélérant son vieillissement. Elles étaient réservées à un très petit nombre de personnes – un peu analogues à des yogis avancés – qui se sentaient appelées à prolonger à l’extrême le bon état de leur corps. Le fait de pouvoir amener le corps physique à un autre plan vibratoire sans passer par la mort – comme c’est le cas pour les Maîtres de Shambhalla et de leurs disciples alchimistes – est le résultat d’une illumination ou d’une transfiguration individuelle orientée vers une forme de service très précis. Ce n’est pas le fait d’une École initiatique spécifique. Aujourd’hui, la recherche, presque compulsive, de l’immortalité de la chair est clairement le délire d’une certaine Amérique qui est fascinée par tout ce qui ressemble à des pouvoirs et qui craint par dessus tout la vieillesse et la mort. Le véritable immortalité se situe à un tout autre niveau.

4 – Comment une telle Tradition a-t-elle perduré dans le temps ? Y a t-il aujourd’hui des groupes qui seraient encore détenteurs de ses connaissances ? On évoque parfois la Rose-Croix et le Catharisme…

D.M. : La Tradition égypto-essénienne a perduré de façon souterraine dans son aspect global à travers  les Écoles et Mouvements initiatiques occidentaux. Pour ne citer que les plus connus, on peut effectivement évoquer ici les Ordres Rosicruciens, certaines organisations qui se réclament des Templiers et même, par certains aspects, le Druidisme bien que la filiation des connaissances qui font celui-ci soit plus complexe. Il est exact que le Catharisme n’est pas à omettre d’une telle liste, même si on peut déplorer son côté très dualiste… lequel, par ailleurs, le fait se rapprocher un peu de l’ “Essénisme” des monastères.

On parle ici de connaissances dites purement ésotériques, de rituels faisant appel aux énergies subtiles de la Nature mais aussi de haute métaphysique et de philosophie au sens sacré du terme. Ces Mouvements et ces Écoles, se manifestent généralement par cycles d’activité et de sommeil, ce qui veut dire avec des hauts et des bas, des apogées et des décadences, comme tout ce qui est incarné.

En ce qui concerne une Tradition thérapeutique structurée et fournie, à ma connaissance, il est beaucoup moins évident d’en retrouver la trace au coeur de ces Écoles. Dans la théorie de la transmission de la structure énergétique du corps humain,  oui, c’est certain… ( encore que l’Orient ait été beaucoup plus précis à ce niveau ) mais pas dans l’enseignement organisé de pratiques thérapeutiques proprement dites.

Il ne faut pas oublier que la Tradition égypto-essénienne était essentiellement orale. Lorsque certaines données étaient couchées par écrit, sur des rouleaux de papyrus par exemple, c’était souvent de manière codée ou symbolique. Ce n’était pas tant pour dissimuler des informations que pour en préserver le caractère sacré et intangible. Aujourd’hui, nous avons l’impression que les mots peuvent tout définir alors que, très souvent, ils enferment des concepts dans une sorte d’enclos mental. C’est là où les symboles et les archétypes trouvent leur raison d’être. Ils amènent la réflexion à différents niveaux… sachant qu’on n’accède pas à ces niveaux simplement à l’aide de bonnes capacités intellectuelles.

5 – Comment est donc réapparue cette Tradition thérapeutique à notre époque ?

D.M. : Je dois dire que j’ai été personnellement amené à la faire ressurgir sans l’avoir toutefois recherchée. En premier lieu, il me faut préciser que cela ne s’est pas fait – contrairement à ce qui a été dit – par le biais des Annales akashiques, c’est-à-dire de la Mémoire du temps  mais par canalisation.

Ces canalisations – par incorporation – se sont produites dès l’automne 1984. Quant aux recherches de mon âme à travers les Annales akashiques, elles m’ont permis, quant à elles, d’approfondir puis de structurer progressivement l’ensemble des données découvertes au cours des décennies.

En 1984 donc, dans le petit village de Plazac, en plein Périgord, j’ai commencé à canaliser et à retransmettre ainsi, en direct, des informations d’ordre thérapeutique. Celles-ci m’étaient adressées à partir de sphères de consciences extérieures à celle de notre planète, Elles émanaient d’êtres non terrestres qui avaient déjà communiqué, dans un passé reculé, avec les anciens peuples de notre monde dont tout spécialement les Égyptiens et les Esséniens.

Notez bien que je préfère utiliser l’expression “sphères de conscience extérieures à celle de notre planète” plutôt qu’une autre qui serait plus contemporaine. Pourquoi, me demanderez-vous ? D’abord, basiquement, parce qu’une certaine science-fiction et certains écrits ont utilisé de n’importe quelle façon ces termes-là et les ont galvaudés. Ensuite parce que la notion de “sphère de conscience” fait avant tout référence à celle de “niveau de conscience”, autrement dit à une altitude intérieure de l’être et non pas à un écart technologique. Dans les anciens textes rattachés à notre culture, on parle en fait d’Élohims. C’est bien d’eux dont il s’agit ici ; ils sont à la source des informations que je reçois depuis 1984.

Un certain nombre d’Esséniens, mais pas leur totalité,  étaient – faut-il le rappeler ? – des hommes et des femmes qui entretenaient, de par leur sensibilité psychique, un rapport aisé avec l’Invisible. Le contact avec des présences d’origine non terrestre et d’envergure cosmique – donc en prise avec le Divin – leur était familier. Il arrivait que ceux-là communiquent donc avec les Élohims.

En 1984, lorsque j’ai été amené à me reconnecter régulièrement avec mes anciennes existences essénienne et égyptienne puis à donner le véritable “coup d’envoi” du travail que j’essaie de poursuivre aujourd’hui, j’ai commencé, de ce fait, à recevoir publiquement, devant une assistance de trente à cinquante personnes au rythme d’une ou deux fois par semaine, des enseignements relatifs aux thérapies esséniennes… ou, plus exactement, égypto-esséniennes.

Lors de chaque réunion, je consignais ces informations de ma propre main. Beaucoup de données passant par ma bouche lors des moments de canalisation ont également fait l’objet d’enregistrements sur bandes magnétiques tandis qu’elles étaient retransmises en direct devant les personnes présentes. Dans le Périgord, ce travail s’est étendu sur une douzaine d’années, il s’est ensuite prolongé au Québec. C’est de cette façon que la Tradition thérapeutique dont il est question ici a ressurgi. La méthode de soins énergétiques qui en résulte a toujours été accompagnée de messages précis, avec tout un ensemble d’informations.

Ces données à la fois pratiques et spirituelles ont finalement  et tout naturellement constitué au fil des ans un véritable corpus. De nombreuses lectures dans les Annales akashiques viennent toujours régulièrement les compléter.

C’est de cette façon que l’on peut résumer l’historique de cette Tradition thérapeutique telle qu’elle se manifeste de nos jours…

Lorsque les soins esséniens – ou égypto-esséniens si on préfère puisque que cette dénomination est somme toute plus précise – ont refait surface à travers les incorporations dont j’ai fait l’objet, on ne leur donnait d’ailleurs pas de nom spécifique. On évoquait simplement des soins énergétiques universels. On les a finalement nommés esséniens par assimilation puisque ce sont les thérapeutes esséniens qui ont été les derniers à les pratiquer il y a environ deux mille ans

Je dois ajouter que la somme d’informations qu’ils constituent maintenant s’enrichit encore aujourd’hui au rhyme des informations que je collecte et avec le concours et le savoir-faire de mon épouse, Marie Johanne, très “en prise” également avec “l’époque essénienne”.

6 – Quel était pour les Esséniens – et les Égyptiens qui ont précédé ceux-ci – le rôle de la maladie chez l’être humain ?

D.M. : Dans leur Tradition comme dans toutes les grandes Traditions du monde, les thérapeutes ayant une vision globale de la maladie ont toujours perçu celle-ci comme un rendez-vous de l’être avec lui-même. La maladie indique inévitablement un carrefour dans la vie d’une personne, un carrefour qui lui suggère de repenser sa façon d’être, essentiellement son hygiène de vie intérieure. Cette hygiène est émotionnelle et mentale. Elle est aussi en rapport avec ses croyances car ces dernières deviennent vite des conditionnements qui orientent le comportement. En termes modernes, on pourrait dire que la maladie vue sous cet angle est perçue comme un clignotant rouge sur le tableau de bord d’un véhicule. Elle est le signe d’un désordre à repérer, un désordre dont les racines sont peut-être éloignées du symptôme qui se manifeste ou apparemment sans rapport avec lui.

Pour en revenir aux Esséniens et aux Égyptiens, je dirais qu’il accordaient beaucoup d’importance aux masses énergétiques engendrées par les pensées humaines. Ils voyaient dans ces masses qu’on appelle de nos jours “formes-pensées”, les germes de la plupart des troubles de santé. Ils avaient remarqué, d’une part que ces masses affaiblissent ou déstructurent l’aura humaine mais que, d’autre part, elles aimantent des organismes toxiques émanant du bas-astral, les “entités-maladies”. Leur  première préoccupation était donc de nettoyer l’organisme subtil du malade par toutes sortes de méthodes puis d’y lever certains barrages énergétiques avant même de tenter d’y rétablir un courant de vie réparateur. La notion de “désinfection” était donc primordiale à leurs yeux.. Des sortes de mantras puis des pratiques de “reconstruction mentale” par visualisation étaient ensuite enseignés aux malades capables de se prendre en charge afin qu’ils modifient leur rapport à la vie et ne retombent éventuellement dans le même problème. De manière générale passer à travers une maladie digne de ce nom était pour ces anciens peuples comme franchir le cap d’une initiation. On était idéalement tenu d’essayer d’en comprendre le sens. Ce qui ne veut pas dire que c’était toujours fait et réussi. Cette approche préfigurait incontestablement ce que nous appelons aujourd’hui les psychothérapies… hormis le fait que l’existence de l’âme en était le pivot majeur… “détail” qui n’est pas nécessairement le cas de nos jours, loin s’en faut, hélas. L’être est une globalité indivisible, ce qui veut dire que, si on l’ampute de l’une de ses dimensions, on ne résoud en profondeur aucun problème. On ne fait que le déplacer et on lui donne alors un autre nom.

7 – Les thérapeutes étaient à l’époque des prêtres car soigner était un acte sacré. Aujourd’hui, les choses ont évidemment changé et on ne conçoit plus que la prêtrise ait nécessairement quelque chose à voir avec les thérapies. Marie Johanne Croteau Meurois à qui s’adressent les formations en soins esséniens que vous avez mises en place et que vous donnez actuellement en collaboration avec Daniel ? Quelle place y accordez-vous au Sacré ?

Marie Johanne Croteau Meurois : Notre formation en soins esséniens ne s’adresse évidemment pas à tout le monde car nous pensons très honnêtement  que tout le monde ne possède hélas pas en soi les qualités de base d’un bon thérapeute. Les qualités essentielles que nous recherchons dans notre École de formation sont, entre autres, celles de la réelle compassion – beaucoup de gens ignorent d’ailleurs le véritable sens de ce mot – la volonté sincère d’aider et de soigner, la capacité d’écoute et d’accueil de la personne malade. À cela il faut ajouter l’honnêteté, le discernement, une démarche spirituelle évidente et ce qu’on appelle la foi. Enfin, l’idéal est aussi de manifester certains dons particuliers propres à facilité l’approche de ce type de thérapie comme, par exemple, une sensibilité particulière aux niveaux des mains, de la clair-audience, de la clairvoyance, etc…

Il ne s’agit pas de dire, comme je l’ai malheureusement entendu récemment sur une vidéo consacrée à ce type de thérapies: « Pour soigner on injecte de la lumière, de la lumière qui est autour, dans les corps subtils…  ».

Cette réponse m’a laissée perplexe car, à notre sens, c’est une formulation incohérente et inconsistante dans le cadre de la Tradition essénienne. Une telle réponse semble ignorer absolument tout de l’aspect sacré des soins et est réductrice quant à leur principe de base : celui de la recherche intérieure chez le thérapeute d’une ¨qualité¨ de Lumière spécifique.  Le but est de canaliser celle-ci et ensuite de l’infuser avec le Cœur et toute la Conscience requise dans le corps du malade… en n’omettant pas de demander l’assistance et l’aide des Présences célestes,  des Guides de Lumière.

Il faut préciser que l’acte de soigner est un acte de symbiose totale avec le ¨Ciel¨. Une trinité composée de la Présence divine, du thérapeute et du malade doit se manifester. L’énergie thérapeutique circule donc du Ciel vers le thérapeute, son outil et son canal. Le thérapeute, de par ses mains, transmet ensuite au corps du malade ¨l’Onde sacrée de Guérison¨, dont la Lumière retourne ensuite au ¨Ciel¨. Il s’agit d’un mouvement trinitaire et continu de régénération de la circulation de l’Énergie de Guérison et d’Amour des sphères célestes.

Quelle place j’accorde au Sacré dans ces soins ?

J’y accorde toute la place car soigner est un acte sacré en lui-même.  Pas d’appel à l’aide d’une Présence de Lumière ? Pas de reconnaissance du Sacré ? Alors pas de réelle guérison possible. C’est aussi clair et simple que cela. Inutile d’apprendre à ¨gesticuler mentalement¨ dans le subtil d’un corps malade et à émettre des sons,  il ne se passera rien en profondeur. Tout résultat positif, en soins esséniens-égyptiens, repose sur la foi du thérapeute et le respect de l’aspect sacré du soin donc sur une vraie connexion avec l’Onde divine universelle.

Nous n’enseignons certainement pas qu’un ensemble de données à intégrer mentalement. Nous enseignons à désapprendre le mental pour se connecter à la Source et au Coeur de celle-ci en soi ainsi qu’à l’extérieur de soi afin de laisser s’exprimer le Courant thérapeutique sur le corps malade.

Nous essayons de faire sentir à nos étudiants l’existence d’une autre ¨marche¨ à gravir, celle qui dépasse le simple niveau du thérapeute et qui mène à celui du thérapeute-guérisseur.

Nous recommandons par ailleurs de travailler en parallèle avec la médecine officielle de notre société car aucune médecine ne devrait en exclure une autre. Les thérapies esséniennes ou égypto esséniennes ne sont pas des techniques à conjuguer plus ou moins habilement avec les mains mais résultent d’une communion sacrée et intime de l’âme et du cœur. La sagesse et la maîtrise sont de savoir manier intelligemment l’une et l’autre. Si nos enseignements souhaitent donner tous les outils de cette méthode, ils espèrent par dessus tout faire toucher son côté mystique en permettant aux  mains du thérapeute et à son  coeur d’intégrer en eux l’Onde de la Guérison et de multiplier ainsi l’impact d’une simple technique.

‘’ L’amour seul ne suffit pas, il lui faut ce Souffle qui s’appelle Vouloir. Sans lui vous ne rêvez rien vous n’accomplissez rien”   est-il dit dans ¨Les Enseignements premiers du Christ¨¨. ( note de bas de page : par Daniel Meurois, Éditions Le Passe-Monde)

8 – Le Christ occupe manifestement une place très importante dans ce que vous enseignez. Le     considérez-vous comme un thérapeute essénien ?

MJ.C. Meurois : Oui, le Christ occupe effectivement une très grande place dans ce que nous enseignons mais certainement pas parce que nous considérons qu’Il était un thérapeute essénien. Certes,  Il avait été formé par le Grande Fraternité des Frères en Blanc dès son tout jeune âge au Krmel  mais Il avait été aussi initié en Égypte et y avait enseigné dans les temples de thérapies.

Daniel Meurois a donné de multiples témoignages à ce sujet dans ses écrits et séminaires mais pour en faire un bref rappel Il a dit à peu près ceci : ‘’De retour de son long voyage de 17 ans en Inde et dans les Himalayas, le Maître Jeshua, lors d’une mort initiatique dans la grande pyramide de Chéops, fut investi par la supra-conscience  solaire du Christ. Suite à cet événement majeur, Il fut investi par une autre Force au cours d’une seconde initiation. Lors de la fameuse cérémonie du Baptême dans le Jourdain, à la supra-conscience du Christ s’est ajoutée Celle du Logos de notre Galaxie. Lorsqu’on parle du Christ, on parle  donc du Christ-Jésus. On évoque trois puissances en une: la première, Celle du Maître de sagesse incarné, la deuxième Celle de l’Être le plus réalisé de notre système solaire, la troisième comme étant issue de la plus Grande Présence manifestée dans notre Galaxie’’.

J’ai eu la chance d’être un témoin féminin proche du Christ, il y a deux mille ans.  Vous faire un portrait de Ce qu’Il était et de Ce qu’il est toujours pour moi m’est tellement difficile… les mots sont trop petits ou insignifiants… Encore aujourd’hui je n’arrive pas à décrire ni à exprimer tout ce qui agissait et irradiait de Lui et par Lui.

Non, le Christ n’était pas un thérapeute essénien, Il était le Christ !

C’est par mon propre souvenir des enseignements du Maître Jeshua en personne reçus avec d’autres disciples en petit comité de plus ou moins dix personnes que j’enseigne maintenant. Je le fais donc avec la mémoire vive de mon âme. C’est par ce souvenir de Lui que je  colore tous mes enseignements. Je n’oublie pas, bien sûr, la source de base de ces soins reçus directement des Élohims (ou Frères des Étoiles) et revivifiés par Daniel depuis 1984.

9 – Les thérapeutes esséniens étaient-ils plus souvent des hommes ou des femmes ? Est-ce que les femmes avaient des fonctions spécifiques à l’aide, par exemple, d’huiles et de plantes ?

MJ.C. Meurois  : Les Traditions des Églises sont essentiellement patriarcales et ont toujours eu tendance à laisser toute la place aux hommes. Le Maître Jeshua avait au contraire privilégié ou encouragé une Tradition matriarcale. Ses premiers disciples étaient incontestablement des femmes, sa mère Myriam, Marie-Madeleine, Marie-Salomé, Marie-Jacobé… Ces femmes disciples s’appliquaient à soigner comme Lui au moins autant que les hommes. Cela n’empêchait pas certaines d’entre elles de travailler à l’élaboration d’huiles précieuses utilisées en soins, de parfums spécifiques et d’utiliser des plantes médicinales selon les méthodes ancestrales esséniennes et égyptiennes. Il ne faut cependant pas s’imaginer que tous les disciples du Maître Jeshua avaient tous des dons pour la guérison ou des connaissances dans ce domaine… comme il serait faux de croire qu’ils étaient tous des orateurs capables de rassembler des foules. C’est leur rayonnement qui a opéré l’essentiel de la transmission de la sensibilité christique, qu’ils aient été hommes ou femmes, thérapeutes ou non.

10 – Daniel Meurois, y a-t-il eu une évolution des soins entre thérapeutes égyptiens et esséniens ? Est-il exact de dire que les soins esséniens étaient un peu plus éthérés ou peut-être plus dépouillés ?

D.M. : Il y a nécessairement eu une évolution ou plutôt un ensemble d’adaptations. C’est logique et rassurant car tout ce qui est figé meurt. Chaque peuple, chaque culture a sa propre sensibilité, ses points forts et ses faiblesses. Une même connaissance qui voyage d’une Tradition à l’autre se colore donc inévitablement au contact de la terre qui la reçoit. Elle peut s’enrichir dans certains domaines ou se fragiliser dans d’autres, c’est ce qui la rend vivante. Il ne faut pas oublier que la Tradition de ces soins était d’abord orale. D’un enseignant à l’autre, de Égypte à la Palestine, on y trouvait par conséquent quelques variantes. En réalité, affirmer que les soins étaient plus éthérés ou plus dépouillés chez les Esséniens que chez les Égyptiens serait un peu simpliste. Cela dépendait essentiellement du maître qui enseignait et du contexte dans lequel il communiquait sa connaissance.

Je reconnais toutefois que les Esséniens craignaient un peu plus le contact du corps que les Égyptiens en raison de leur appartenance au Judaïsme. Je dirais aussi que les Égyptiens se montraient moins dualistes qu’eux à ce propos car ils voyaient plus facilement le corps physique comme un temple à respecter que comme une manifestation pesante de la vie. À ce niveau, Jeshua se montrait certainement plus Égyptien qu’Essénien car il ne craignait aucun des aspects du corps humain; Il ne répugnait absolument pas au contact de la chair, contrairement à ce que toute la Tradition chrétienne a cherché à nous faire croire. À ses yeux, la vie était une globalité dont aucun des niveaux de manifestation n’était à exclure. C’est ce que Marie Johanne et moi tentons de faire comprendre dans la façon dont nous communiquons les thérapies. Le subtil et le dense sont étroitement imbriqués et ne doivent pas se repousser ou s’exclure l’un l’autre. Beaucoup de personnes prétendent vouloir dépasser la dualité mais demeurent incapables de comprendre que celle-ci commence là. Le fait d’apprendre à entrer en contact avec les expressions éthérées de la vie ne sous-entend pas une perte et encore moins un reniement de ses racines plus denses

11 – La science actuelle découvre des notions dont les Égyptiens avaient, semble-t-il, connaissance il y a plusieurs milliers d’années. Pouvez-vous nous en dire quelques mots ?

D.M. : J’ai effectivement évoqué dans “Ainsi soignaient-ils” l’existence dans le coeur humain d’un point très précis que les Égyptiens du temps d‘Akhenaton appelaient “le point-vie”. Un tel point parait bien correspondre avec une zone mise en évidence depuis peu dans le coeur humain par les chercheurs de l’Institut Heartmath, aux États-Unis. Il s’agit d’une zone hyper sensible constituée d’environ 40.000 cellules à laquelle il ne faudrait toucher en aucun cas lors d’une chirurgie cardiaque sous peine de provoquer la mort instantanée du patient.

Les chercheurs en parlent clairement comme d’un cerveau cardiaque doté de mémoire.

Daniel-Meurois-et-Marie-Johanne-CroteauEn ce qui me concerne, ce point me fait nécessairement penser au prolongement ou à l’expression physique de ce qu’on nomme l’atome-germe.

L’atome-germe, je le rappelle, est un atome subtil fait de condensé d’Akasha. Il constitue, en quelque sorte, la base de données fondamentale – ou, si on préfère, le “disque dur” -  de chaque être humain. Il est sa mémoire totale depuis l’origine de ce qu’il est. Il véhicule donc les éléments karmiques de chacun, son histoire et son architecture profonde. Je ne doute pas que cette découverte moderne – qui est en réalité une redécouverte – puisse susciter beaucoup d’intérêt dans les années à venir et participer finalement au rapprochement du subtil et du dense. Finira-t-on par comprendre que l’intelligence du coeur n’est pas qu’un beau concept métaphorique et poétique ?


« Le Grand Livre des Thérapies Esséniennes et Égyptiennes »
 par Daniel Meurois et Marie Johanne Croteau Meurois  est paru en 2013 aux Éditions Le Passe-Monde.

Un bel ouvrage pratique, abondamment illustré.

 

Qu’est-ce que la Merkabah – Pléiadiens actifs

 

téléchargement (1)Selon la tradition des cabalistes qui se plaçaient hors du cadre de la mystique juive orthodoxe, le Char Divin est le véhicule qui permet à l’âme de voyager à travers les 7 cieux.

Pour la mystique conventionnelle, ce Char est celui de Dieu, et nul humain – hormis le prophète Elie qui fut enlevé sur un « char de feu » sans connaître la mort – nul homme ne peut prétendre disposer d’un tel vaisseau magique. Or, la vérité est fort différente, car la Merkabah est l’enjeu final de la réintégration de l’humanité dans son domaine originel. Chaque âme-esprit est originellement un système spatial autonome, un aéronef de nature spirituelle. Et que pourrions-nous être d’autre au plan spirituel essentiel ? C’est pourquoi les enseignements à base de voyage astral ne restituent rien de la splendeur et des pouvoirs du vaisseau de l’âme. Celui-ci ne reprend son envol que lorsque l’être en incarnation se réinsère harmonieusement dans la trame universelle en délivrant son âme de la double illusion physique et invisible. En comparaison avec la magnificence du vaisseau divin immortel, notre structure éthérico-astrale-causale est comme rien.

La Merkabah est plus que l’enveloppe de l’âme, c’est le vaisseau du corps spirituel. Elle l’entoure comme une sphère de plus de trente mètres de diamètre, tel un globe électromagnétique formé de sept cercles dimensionnels, de douze constellations lumineuses et de trois « moteurs » énergétiques. Il s’agit en réalité d’un hologramme de l’univers entier, mais cet hologramme est plus réel que notre réalité actuelle qui doit servir de tremplin pour relancer le vaisseau.

C’est pourquoi les anciens sages ont écrit que l’homme est un reflet de l’univers. Ils ne parlaient pas de l’homme physique, psychique et spirituel, mais de la forme céleste qui abrite notre individualité incarnée, laquelle n’est qu’une greffe provisoire placée dans la Merkabah.  Le but de la vie et notre fonction en tant qu’être incarné, est de réveiller le vaisseau et de lui fournir un conducteur pouvant se réinsérer dans l’univers interne. On comprend que ces données ne soient pas divulguées dans les livres car l’homme ordinaire ne peut concevoir que le monde spirituel invisible dont on lui parle dans les écrits spirituels n’est en réalité qu’un reflet illusoire, tandis que la réalité divine lui est absolument inconnue. Aujourd’hui encore, cela est hors de l’entendement de la plupart des mystiques, occultistes et ésotéristes, sans parler des théologiens et des religieux. Il faut disposer d’une ouverture de conscience exceptionnelle pour ne pas se laisser abuser par les fantasmagories répandues dans les enseignements de l’ère des Poissons. La réalité suprême nous demeure inconnue. Tout reste à découvrir.

Les lecteurs de Krishnamurti, par exemple, ont du mal à saisir ce qu’il entendait par le « tout autre » qui est la dimension supérieure au-delà des sept sous plans de notre continuum.

A partir de cette dimension extra cosmique, l’on commence à entrevoir l’immortalité car le vaisseau de la Merkabah devient une expérience consciente, mais indicible, d’où le refus des initiés de spéculer à son sujet.

Jusqu’au 20 °siècle, la description du vaisseau de l’éternité était jugée inassimilable. C’est pourquoi les clairvoyants n’en font pas mention, ou bien de manière indirecte, lorsqu’ils évoquent la similitude entre macrocosme et microcosme.

Nous connaissons l’analogie entre la création et le créateur, mais il n’existe pas de description explicite de la merkabah, forme originelle à « l’image de Dieu ». D’abord, par manque de termes appropriés pour définir ce qui est de l’ordre d’une science et d’une réalité abstraite sans référence avec nos croyances. Notre mémoire spirituelle n’est que celle de nos passages dans les mondes paradisiaques entre deux incarnations. Or, la Merkabah existe sur le plan de la Surnature et ne peut donc être pas perçue à partir de l’au-delà.

La technologie sacrée de la Merkabah transcendante a toujours été l’objet du travail intérieur de certaines communautés initiatiques de l’antiquité. C’est la barque sacrée qui permet de traverser les mondes sur le chemin du Retour vers Dieu. Ce vaisseau spirituel est individuel, telle une sphère immense d’un champ de plus de 15 mètres de rayon, dont le centre mathématique est dans l’atome germe qui est dans le cœur du système (il correspond avec le cœur mais non avec le chakra du cœur). Cet atome contient les codes et lois de fonctionnement du vaisseau Merkabah.

Nous savons qu’un centre d’énergie émettant des ondes dans un espace homogène (isotropique) crée naturellement une forme sphérique. C’est pourquoi l’idée divine qui jaillit de la source de l’énergie primordiale génère une sphère. (On peut en faire l’expérience lorsque l’on fait des bulles en soufflant. Il apparaît des sphères qui prennent les sept couleurs de l’arc-en-ciel, ce qui sur un plan cosmique se manifeste sous l’aspect d’un champ de sept dimensions pulsé par le souffle de la dynamique divine) 

Cette bulle divine est la forme originelle de tout être qui vient à la vie dans le sein de l’éternité. C’est ce que les ésotéristes nomment un « esprit-vierge ». Au début cet être n’a pas d’individualité consciente mais il dispose d’un véhicule, le corps de la Merkabah pour voyager et expérimenter. Constitué à « l’image de Dieu », ce corps divin a donc en lui toutes les potentialités universelles et les pouvoirs d’un dieu: amour, sagesse et force. Il ne lui reste qu’à les extérioriser selon son génie individuel au fil d’un processus d’évolution divine qui est ascendant pour l’éternité. Il n’est pas prévu d’involution dans ce voyage vers les univers glorieux, mais il existe la possibilité d’apprendre par la douleur en faisant l’expérience de l’oubli de la source. C’est ce qu’on nomme la « chute ».

Une hiérarchie entière de systèmes merkabah  de type « âmes de lumière », a pris cette direction négative à la suite d’une intervention d’une autre hiérarchie de type « esprit de feu » qui voulait accélérer le processus de conscience individuelle chez les « âmes de lumière ». Cette tragédie est racontée dans la Bible comme le « meurtre de Caïn » – l’esprit de feu rempli d’ardeur – contre son frère céleste Abel – l’âme lumineuse paisible. Les deux hiérarchies sont humaines-divines à l’origine, mais la hiérarchie angélique des Fils du Feu existe grâce à une formule énergétique hyper dynamique qui la pousse à rechercher avec témérité les défis de l’intelligence en vue de progresser. L’autre groupe angélique, les êtres de lumière de la racine d’Abel sont orientés vers l’adoration et la sagesse paisible. Grâce aux lois harmonieuses de l’univers divin, ces deux groupes disposaient de leur dimension propre pour se manifester et s’accomplir en plénitude.

Les Fils du feu de Caïn (le possesseur du feu) avaient leur royaume sur le plan sans forme des hauteurs universelles, et les Fils de l’eau de lumière d’Abel (l’apparence formelle) avaient leur royaume « au-dessous », sur la dimension des formes paradisiaques sublimes. L’irruption des fils du feu dans l’ordre des fils de la lumière a fait exploser cette harmonie et causé la descente des âmes de lumière et des esprits de feu unis dans la même involution jusqu’au plan matériel.

Cela est le grand mystère. Dans l’ordre divin, il n’y a pas d’évolution à travers la matière, mais notre passage dans la dimension dense provient d’une perte de conscience liée à l’accident originel que l’on pourrait comparer à une explosion atomique de puissance cosmique.

Au moment de cette explosion, le système de la Merkabah fut désorganisé, et son « roi », le conducteur du char divin, fut blessé grièvement sans toutefois mourir puisqu’il s’agissait d’un dieu. Le conducteur de la Merkabah est tombé dans l’inconscience, comme mort, en attendant qu’il reprenne vie après des âges infinis à travers l’évolution du système solaire qui est une base provisoire pour les Merkabah accidentées. Au fur et à mesure de l’enlisement dans l’épaisseur de la substance au taux vibratoire ralenti par notre inconscience, nous avons projeté autour de nous un environnement spatial qui constitue notre univers extérieur avec ses créatures.

Possédant en nous depuis l’origine les pouvoirs sublimes de la divinité, ces pouvoirs se sont extériorisés en analogie avec notre état d’inconscience, et ils ont projeté cet environnement terrestre avec l’illusion de la voûte céleste, vestige de notre ancien royaume intérieur.

Les constellations et les étoiles extérieurement visibles sont l’extériorisation des anciens foyers de puissance intérieure de la Merkabah.

 

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans le vie humaine. 

JEAN, l’Envoyé de Shambhalla

JEAN, l’Envoyé de Shambhalla dans MESSAGES EVENEMENTS images

Interview de Jean-Claude Genel

Lors de la fête du Wesak (pleine Lune du Taureau du 17 mai 2011), Jean-Claude Genel a transmis les instructions de Jean, l’Envoyé de Shambhalla. Il a également annoncé la mission des « Âmes hébraïques » dont le rôle serait d’assurer le passage de l’humanité dans le cycle nouveau. Découverte.

Pouvez-vous nous parler de Shambhalla ?

Jean-Claude Genel : Shambhalla  est le centre d’énergie d’où rayonnent les forces qui transmettent la vie du Créateur jusque dans notre réalité humaine. Pour donner une image, ces forces sont comme les classes d’un vaste collège répondant à l’évolution de notre planète. Ainsi, en plus des Maîtres incarnés qui dispensent un enseignement spécifique, Shambhalla dispense des courants d’énergies, chacun placé sous l’autorité pleine et entière d’un Etre de lumière. Shambhalla est également le « lieu » où se prennent toutes les décisions concernant l’évolution spirituelle de l’humanité. Celles-ci procèdent d’une vision cosmique et intègrent les époques, les changements d’ères ainsi que les grandes transformations imposées par un nouveau cycle de 26 000 ans environ (12 ères de 2160 ans). Celui qui s’amorce dévoile un peu plus la réalité de Shambhalla qui se manifeste à travers différents chemins de lumière et de multiples vérités. Ces forces vont devenir accessibles à un plus grand nombre d’êtres éveillés car, d’une part elles entrent en action pour faire évoluer l’ensemble de l’humanité et, d’autre part, elles sont véhiculées pour un temps par les « âmes hébraïques » et donc sous leur responsabilité.

Pouvez-vous définir qui sont ces « Ames hébraïques » ?

JC G : Les âmes hébraïques sont des intelligences manifestées et canalisées par certains êtres en fonction de leur évolution. Leur mission est de faire évoluer la Terre en dépassant le mode humain – qui atteint ses limites en cette fin de cycle – pour vibrer sur celui de l’âme. Ces âmes ou énergies divines intelligentes représentent les forces vives animant la structure spirituelle de l’âme en tout être humain et que je nomme les « Valeurs de l’Ame« . Chaque valeur est une source de lumière qui révèle l’Amour divin en fonction de l’évolution de chacun, donc des expériences et de la compréhension de chaque âme. En ce début de cycle de 26000 ans, les nouvelles énergies liées à l’action de Shambhalla vont désormais toucher les êtres au plus profond de leur existence avec, pour conséquence, la résurgence des douze Valeurs fondamentales. Celles-ci favoriseront une nouvelle manière de penser pour que l’humanité s’adapte aux changements spirituels en cours ; c’est une question de survie.

Vous semblez accorder une place prépondérante aux valeurs. Pouvez-vous en citer quelques-unes ?

JC G : Je distingue douze valeurs fondamentales, parmi lesquelles le courage et la justice, l’obéissance à soi et la persévérance, mais aussi la simplicité et la compassion en passant par la patience et la confiance. Les valeurs sont un moyen simple et accessible pour se connaître en profondeur, dans l’esprit du célèbre adage socratique « Connais-toi toi-même. » Elles permettent une exploration de notre nature humaine et une reconnaissance de notre nature spirituelle. Elles facilitent l’intégration de notre véritable pouvoir personnel qui permet de prendre le contrôle de notre destinée. Grâce aux valeurs, chacun peut prendre conscience qu’il peut élaborer un futur ne reposant plus sur des schémas sclérosants et passéistes mais sur un enseignement du cœur, hors temps, que les grands prophètes ont su réactiver. C’est ainsi que la plupart d’entre nous, dans leur recherche personnelle, ont le désir d’identifier une « valeur-essence », une « valeur-solaire » capable de les guider en toute sécurité dans l’incarnation et ses multiples expériences. Comme un train est constitué d’une motrice et de wagons, notre pouvoir personnel, celui qui nous oriente infailliblement vers notre accomplissement, repose sur une valeur-motrice, la valeurs-solaire, qui entraîne tous les valeurs-wagons. Cela signifie qu’en toute circonstance, si nous sommes animés de notre valeur-solaire, nous bénéficions de la puissance de toutes les autres valeurs, comme le diamant brille de toutes ses facettes. La valeur-solaire est le code secret que chacun doit connaître et activer pour qu’à tout moment il puisse progresser et remettre de l’ordre dans sa vie.

Quelle place donnez-vous à Jean que vous nommez l’Envoyé ?

JC G : Jean, le disciple « Bien-Aimé » est le pur reflet de l’amour christique, représente une énergie extraordinaire. Il possède la connaissance secrète du cœur qui nous est révélé à travers nos prises de conscience tout au long de notre vie. Sa place est directement liée aux valeurs. Celles-ci correspondent à des classes, à des chemins initiatiques, à des intelligences. Nous pourrions considérer chacune d’elles comme une entité spirituelle que nous pouvons appeler un « Maître ». Actuellement, tout s’assemble comme les pièces d’un vaste puzzle mystique – réalité de Shambhalla, mission des âmes hébraïques, résurgence de Jean, émergence des valeurs de l’âme, etc. – dont la réalité intérieure balaie peu à peu l’histoire spirituelle fabriquée par les hommes et véhiculée par les religions. Jean, en tant que chef des initiés, représente la source christique qui ouvre l’humanité aux prises de conscience majeures. Les valeurs qu’il représente accompagnent tout être dans son cheminement et le conduisent à l’éveil. Elles ont le pouvoir de réintégrer la pureté christique dans la conscience.

Vous prônez donc un travail personnel pour que l’ensemble de l’humanité s’éveille ?

JC G : L’âme de chacun doit délivrer son propre message à travers l’incarnation et cela passe par une manière de penser différente où le passé reste au passé et où le présent laisse s’épanouir une vision générée par l’énergie pure du futur. Le processus est en marche, relayé par l’inconscient collectif, jusqu’à ce qu’un Avatar vienne nous enseigner la suite de la révélation christique, en touchant notre intelligence et en la développant. Son enseignement nous apprendra que la connaissance ne se limite pas à notre Terre et que voici 2000 ans, la présence christique s’est aussi révélée dans bien des mondes habités simultanément. Pour le moment, nous traversons une période de mutation qui déstabilise et sème la confusion dans les esprits non préparés. Tous ceux qui sont en quête d’eux-mêmes savent que le fruit de leur expérience spirituelle rejoint et stimule l’inconscient collectif et que celui-ci, en retour, répond à toute nouvelle aspiration sincère. Il représente un « noyau dur » auquel se relie naturellement toute personne s’engageant dans une démarche de sens et dont elle reçoit force et inspiration. Cette « mise en réseau », donc en résonance, a pour effet d’amplifier toute prise de conscience de celles et ceux qui œuvrent à la révélation d’une société nouvelle. Ce phénomène permettra de traverser des obstacles jugés encore infranchissables aujourd’hui. C’est bien ainsi que le Christ est apparu sur Terre, fruit d’un désir et d’une volonté portés à son point de manifestation.

Concernant l’amour christique auquel vous faites souvent référence, vous l’avez déjà développé dans un livre comportant les messages d’une âme dans l’au-delà.

JC G : L’âme qui s’exprime dans l’ouvrage « Rencontres avec une Etoile » témoigne clairement du niveau de conscience que nous sommes capables de véhiculer au cœur de l’existence sans attendre que la mort nous le révèle. L’Au-delà devient d’une étonnante proximité et nous comprenons qu’il est une composante de notre nature spirituelle et donc aussi de notre existence terrestre. Ces « rencontres », je les nomme volontiers des « méditations », tant elles traduisent des états intérieurs que nous ressentons mais que nous n’osons pas encore affirmer dans notre quotidien. A leur lecture, nous comprenons dans un premier temps à quel point nous sommes sourds et aveugles, plongés dans un monde d’obscurité et d’ignorance. Mais cette richesse lumineuse, longtemps considérée comme relevant d’un ailleurs bien séparé de nous ici-bas, nous est de plus en plus accessible. De tels témoignages nous permettent de nous familiariser avec notre véritable essence et de la traduire dans un art d’être au monde. L’immense puzzle de la vie divine est en train de s’assembler sous nos yeux et nous en sommes les artisans dévoués.

Pour vous, quel rôle peut jouer l’année 2012 ?

JC G : Symboliquement, je dirais que 2012 verra l’apposition d’une des pièces majeures. Les Maîtres n’ont-ils pas évoqué une certaine « distorsion du temps » ? (3) Ce saut quantique nous permettra de nous affranchir de l’illusion du temps et l’impact créé dans notre esprit nous entraînera dans de nouvelles réflexions et considérations qui nous rapprocheront de la réalité de Shambhalla. Nous sentirons notre âme de plus en plus vivante, de plus en plus vibrante, facilitant le passage des informations de Shambhalla sur Terre. Les âmes hébraïques adombrent l’âme des êtres disponibles, conscients, intelligents de ces vérités et qui pensent déjà différemment. Il est là le passage, précisément dans l’enseignement que ces êtres vont proposés. Un enseignement fait de l’accomplissement des valeurs. La connaissance auquel il donne accès est un pont vers une nouvelle liberté d’être qui passe par l’incarnation d’une valeur majeure contenant toutes les autres comme autant d’intelligences imbriquées pour fortifier la nôtre que l’on appelle l’évolution.

Vous distinguez fréquemment deux formes d’intelligence. Pouvez-vous les définir ?

JC G : Je distingue celle liée à l’éducation et au savoir. Elle permet à tout un chacun d’organiser et de gérer son existence. Elle provient donc de l’apprentissage et de l’expérience qui développent la compréhension. Et celle liée aux prises de conscience successives qui viennent d’une réflexion sur le sens de la vie et développe en l’homme un état de conscience qui le porte à développer une autre forme d’intelligence liée au développement naturel de son âme. C’est l’intelligence de la vie, auxquelles émotions et intuitions participent. Elle repose sur les valeurs de l’âme, véritable structure énergétique qui nous relie au tout et résonne de concert avec lui. Cette intelligence-là maintient l’être en lien permanent avec l’intention créatrice ou Dieu. Elle ouvre à la multidimensionnalité de l’existence. Cette intelligence se nourrie des « droits de l’âme » par lesquels l’Esprit divin se manifeste dans sa création. La prochaine étape de l’évolution de l’humanité sera de vivre la richesse de l’Esprit et instaurant, pour cadre de vie, les « droits de l’âme ». Les « Droits de l’Homme » sont un formidable marchepied, à condition qu’ils soient appliqués et respectés. Ils permettront d’aller plus avant dans la reconnaissance de la divinité en l’Homme. Dans ce cas, tout être humain dans son expérience vivra consciemment la richesse de l’Esprit. Cette complémentarité entre l’horizontalité de l’intelligence humaine et la verticalité de l’intelligence divine donnera le jour à une nouvelle civilisation. Le prologue du nouveau cycle qui s’annonce doit s’ouvrir sur la reconnaissance et l’étude des Droits de l’Ame.

Pensez-vous que si l’humanité parvient à s’éveiller à une spiritualité sans dogme, elle aura une chance de poursuivre sa quête dans le prochain cycle ?

JC G : L’humanité actuelle se croit évoluée mais elle en est encore au stade enfantin de penser que ce qu’elle ne voit pas n’existe pas. Elle se laisse encore distraire par toutes sortes de croyances religieuses et en oublie son lien direct avec la source originelle. Elle s’illusionne dans un monde d’images et de mirages qu’elle croie permanent et dans lequel son âme disparaît. Le choc du passage d’une ère à une autre lui prouvera que tout ce qu’elle voit n’est qu’éphémère et les âmes hébraïques saisissent déjà l’occasion pour l’inviter, par le cœur ou par l’âme, à s’ouvrir à une autre contemplation. Nous allons voir la nouvelle réalité se superposer peu à peu à l’ancienne et nous ressentirons les vérités qu’elle nous inspire. C’est ainsi que l’héritage christique resurgira et s’imposera comme fondement d’une fraternité nouvelle. Il stimulera en nous le désir de retrouver notre force intérieure et d’oser construire la vie sur l’amour que les valeurs nous inspirent. C’est-à-dire que chacun de nous est appelé, grâce aux âmes hébraïques, à prendre conscience de son talent et à vouloir structurer sa vie en fonction de ce qu’il ressent et non pas en fonction de ce qu’on lui dicte.

Les créations technologiques sont-elles compatibles avec une haute spiritualité ?

JC G : Les créations technologiques prennent un véritable ascendant et peuvent nous donner l’illusion d’une grande évolution. Mais rien ne changera dans la conscience de l’être qui finira par s’y complaire et s’y enfermer. Il est donc du devoir de chacun de se diriger vers la spiritualité pour comprendre le fil conducteur de l’évolution authentique et faire resurgir des vérités saines. Sur toute la surface de la Terre, chaque peuple est appelé à réhabiliter, en fonction de son historique mystique, les droits de l’âme. Les âmes hébraïques viennent enclencher un nouveau cycle et nous aider à aborder l’Esprit en nous à travers les droits de l’âme. Grâce à elles, nous allons pouvoir tourner une page en nous posant des questions essentielles, obligeant notre cerveau à jouer son rôle véritable, celui de tisser les énergies de l’âme. Nous sommes donc au début d’un changement de paradigme majeure, celui qui verra l’être humain explorer qui il est dans son âme et formuler ses droits nouveaux, reflets de la puissance divine en l’humanité.

Livre de référence : L’Envoyé de Shambhalla (livre + CD)

L’Enfant qui vient de Mars

 

Cet article de l’écrivain russe Gennady Belimov, professeur d’université et chercheur, relate sa rencontre avec un jeune garçon russe, Boriska, et ses révélations étonnantes sur ses expériences et ses visions de vies antérieures :

L'Enfant qui vient de Mars dans ENFANTS INDIGO images-2La première fois que j’ai entendu parler de l’étrange garçon Boriska, c’est par les dires des participants à une expédition vers une zone assez peu ordinaire au nord de la province Volgograd, connue sous le nom de  » Medveditskaya Ridge. »

Imagine, quand tout le monde s’est réuni autour du feu de joie pour la soirée, ce jeune garçon a brusquement demandé le silence : il allait nous parler des habitants de Mars et de leurs voyages sur la Terre. »

L’un de témoins m’a fait part de ses impressions.

»Et bien, quelqu’un continuait à bavarder, à mi-voix, quand le garçon a exigé notre attention complète, ou alors, il n’y aurait pas d’histoire.  »

Les conversations se sont tues. L’enfant aux grands yeux et au visage rond, vêtu d’un t-shirt d’été et coiffé d’une casquette de baseball, nullement craintif des adultes, a commencé un récit incroyable. Sur la civilisation martienne, sur des cités mégalithiques et des vaisseaux martiens, sur des vols vers d’autres planètes, et sur la Lémurie sur Terre, sur la vie de quelqu’un qu’il connaissait, l’ayant rencontré alors que lui, venait de Mars, sur ce grand continent au milieu de l’océan, et comment il avait des amis, là….Le feu crépitait, la nuit nous entourait et le ciel aux milliers d’étoiles était silencieux comme s’il gardait un grand secret.

Une heure et demi ont passé avec des histoires étonnantes. L’un des participants a eu la présence d’esprit d’aller chercher un dictaphone, donc, quelque part dans Moscou, il y a un enregistrement de cette histoire. Seul le Ciel sait si un jour elle sera publiée, tout le monde n’a pas les compétences d’un journaliste. Nombreux ceux qui reçurent un choc, ou plutôt deux.

Le premier : la connaissance inhabituelle qu’un enfant de 7 ans n’aurait pas dû posséder. Alors que tous les professeurs d’histoire ne peuvent parler clairement de la Lémurie légendaire et des lémuriens, vous ne trouverez personne dans une école ou une université avec ces mémoires là. La science n’a pas prouvé l’existence d’autres civilisations et n’a pas l’air pressée de prouver ceci, préférant rester proche de l’idée que l’homme est unique dans l’univers.

Deuxièmement : le langage de Boriska… ce n’était pas du niveau d’un enfant de cours élémentaire, il utilisait une telle terminologie, des détails, des faits du passé de Mars et de la Terre que tous étaient sidérés. C’est seulement à cause d’emportements émotifs que vous pouviez dire qu’un enfant parlait.

» Pourquoi Boriska s’est mis à parler comme ça?  » s’est demandé mon interlocuteur.  » Apparemment, l’environnement a provoqué cela en lui. C’était une réunion de personnes intéressées, l’esprit ouvert, cherchant les nombreux secrets de la Terre et du Cosmos, et Boris, qui a entendu la journée de conversations a ressorti dans son langage ce qui était enfoui depuis longtemps dans sa mémoire.

Aurait- il pu tout fabriquer ? Avoir vu tous les films Star Wars et commencé à inventer? Ça n’en a pas l’air… ça n’avait pas l’air d’une fantaisie  » m’a dit mon collègue. » C’était plus comme un souvenir du passé, des mémoires de ses incarnations passées. Ce genre de détails ne peut être inventé, ils doivent être connus personnellement…. »

La mention des réincarnations passées a décidé de tout : je compris que je devais rencontrer Boriska. Maintenant, après ma rencontre avec lui et ses parents, j’essaie d’organiser les éléments dans un ordre cohérent pour comprendre le mystère de la naissance de cet être parmi nous. Il est curieux qu’il vienne au monde dans la ville de Volzhk, dans un hôpital de province- quoique sur son certificat de naissance, le lieu de naissance soit Zhirnovsk, Province de Volgograd pour la déclaration.

Son anniversaire est le 11 janvier 1996, à 8.30 heures du matin. Cela peut parler à un astrologue.

Ses parents sont des gens simples et bons. Nadezhda Kipryanovich, la mère de Boris est dermatologue dans une clinique de la ville, elle a obtenu sa licence de l’Institut Médical de Volgograd en 1991. Son père, Yuri Tovstonev, est un officier à la retraite, diplômé de l’Institut Militaire Supérieur de Kamishinski et a un emploi de contremaitre à présent. Ils seraient heureux si quelqu’un pouvait les aider à résoudre le phénomène mystérieux de leur fils, mais pour l’instant, ils observent leur miracle avec curiosité.

» Quand Boriska est né, j’ai remarqué qu’à 15 jours, il tenait déjà sa tête droite. Son premier mot : Baba (grand-mère) il l’a dit à quatre mois et depuis, on peut dire qu’il a commencé à parler. Il a fait sa première phrase à 7 mois, en disant: ‘je veux un clou’ – il avait vu un clou dans le mur- habituellement, les enfants parlent beaucoup plus tard.

Les plus remarquables parmi ses capacités étaient intellectuelles. »

»Comment se sont-elles manifestées ? »

» Quand Boris avait 1 an, je lui ai donné les lettres, en suivant la méthode Nikitin et à 1an et demi, il pouvait lire les gros titres du journal. Il a appris à reconnaître les couleurs dans une variété de tons très tôt et facilement. Il a commencé à dessiner à l’âge de 2 ans et à peindre à 2 ans et demi. C’est à 2 ans qu’il est allé à la crèche, les nourrices disaient qu’il était doué pour parler, et qu’il avait un développement cérébral inhabituel. Elles remarquaient sa mémoire phénoménale. »

Ses parents se sont aperçu que le moyen qu’avait leur fils d’assembler des connaissances n’était pas seulement dans l’observation de ce qui l’entourait, mais on aurait cru d’autres sources : il obtenait bien des informations de quelque part.

» Personne ne lui a appris  » se souvient Nadezhda,

» mais il avait pris l’habitude de s’asseoir dans la position du lotus et il fallait l’écouter! Il y avait de telles perles et de tels détails sur Mars, sur les systèmes planétaires et les autres civilisations, c’était étonnant…

Mais comment l’enfant pouvait savoir tout ça? … l’espace, les sujets cosmiques dans ses histoires, c’était le principal sujet dès ses 2 ans. Au même moment, Boriska nous a annoncé qu’il avait vécu sur Mars, que la planète était habitable, et qu’elle a survécu la pire des catastrophes de son histoire, la perte de son atmosphère, et maintenant, quelques habitants qui sont restés vivent dans des villes souterraines. A cette époque, il venait souvent sur Terre lors de missions de recherches scientifiques ou bien lors de missions d’échanges.

Il était lui même pilote d’un vaisseau spatial. C’était au moment de la civilisation Lémurienne,  il avait un ami lémurien qui est mort en sa présence….

» Une catastrophe gigantesque est arrivée sur Terre, des montagnes ont explosé, un énorme continent s’est brisé et a coulé sous les eaux et tout d’un coup une pierre gigantesque est tombée sur l’immeuble où se trouvait mon ami, » raconte Boriska.

» je ne pouvais pas le sauver, et maintenant sur Terre, nous allons nous rencontrer de nouveau… »Boriska voit toute la destruction de la Lémurie comme si ça arrivait devant lui et il pleure son ami le terrien comme s’il était lui même responsable.

Un jour, sa mère lui a apporté un livre:  » De Qui Venons Nous?  » de Ernst Muldashev. Il a fallu voir l’effet que ça a eu sur l’enfant. Il a regardé les dessins des lémuriens, les photographies des pagodes tibétaines, et 2 heures plus tard il parlait en détail de la race lémurienne et de leurs découvertes à un niveau élevé.

»Mais la Lémurie a été détruite il y a au moins 800,000 ans  », j’ai dit tranquillement,

» et les lémuriens mesuraient plus de 9 mètres de haut, et en dépit de tout ça, tu te souviens?  »

» Oui, je me souviens  » Boris répondait, en ajoutant,  » personne ne m’a rien dit. »

Une autre fois, de nombreux souvenirs lui sont remontés après qu’il ait vu les illustrations d’un autre livre de Muldashev,  » A la recherche de la cité des Dieux  » au sujet des chambres funéraires et des pyramides. Il dit qu’un savoir sera trouvé , non pas sous la pyramide de Khéops, mais sous une autre pyramide. Ils ne l’ont pas encore trouvé.

»La vie changera quand ils ouvriront le Sphinx » dit-il en ajoutant que le Sphinx s’ouvrira derrière l’oreille, il ne se souvient pas où exactement. L’inspiration le pousse à parler avec assurance sur la civilisation Maya, les gens connaissent très peu ce peuple fascinant. Boriska pense que nous sommes à une période de grands changements sur Terre, ce qui cause la venue d’enfants spéciaux car de nouvelles connaissances s’étendant au delà de la mentalité des terriens seront nécessaires.

»Comment sais- tu  pour ces enfants là, et pourquoi cela arrive- t-il? » ai-je demandé lors de notre entretien,  » sais-tu qu’on les appelle les enfants indigo?  »

Réponse:  » Je sais qu’ils naissent dans ce monde mais je n’en ai pas rencontré dans notre ville. Julia Petrova elle, me croit, ce qui signifie qu’elle ressent quelque chose. Les autres rient quand je raconte des histoires. Quelque chose va se passer sur Terre, 2 catastrophes, donc la naissance de ces enfants. Ils devront aider les gens. Les pôles vont s’inverser, en 2009, la première grande catastrophe, sur un grand continent, et en 2013 il y en aura une autre encore plus importante. »

»Tu n’as pas peur malgré que ta vie en soit affectée aussi?  »

»Non, je n’ai pas peur, nous vivons pour toujours. Il y a eu une catastrophe sur Mars où je vivais avant. C’était les mêmes gens que nous, mais il y a eu une guerre nucléaire et tout a brulé. Des gens ont survécu et des abris ont été construits, ainsi que de nouvelles armes. Il y avait eu aussi un changement de continent là-bas. Cependant, ce continent n’était pas grand. Les martiens respirent de l’air composé principalement de dioxyde de carbone, s’ils venaient ici , ils resteraient toujours près des conduits de sortie de fumées.  »

Et toi si tu es de Mars, tu peux respirer notre air facilement ou as-tu besoin de dioxyde de carbone? »

» Une fois que vous êtes dans le corps terrien, alors vous respirez cet air. Mais, on n’aime pas l’air terrien parce qu’il est la cause du vieillissement. Sur Mars les gens sont toujours jeunes , environ 30 – 35, et il n’y a pas de vieilles personnes. Chaque année qui vient, ces enfants de Mars naîtront sur Terre, dans notre ville ils seront au moins une vingtaine. »

»Te souviens- tu de ton ancien nom, ou ceux de tes amis? » »Non, je ne peux jamais me souvenir des noms  »

»Tu te souviens de toi même à partir de quel âge? »

»Je me souviens de mon ancienne vie à partir de 13 ans, et ici, je me souviens depuis ma naissance sans oublier d’où je viens. On avait des lunettes spéciales là- bas et on se battait tout le temps. Sur Mars, il y avait un truc désagréable: une base qui devait être détruite. Mars peut être ressuscitée, mais cette base l’en empêche. C’est un secret. Je peux dessiner à quoi ça ressemble, nous étions à coté. Cette base est contre nous. »

» Boris, pourquoi nos plateformes spatiales meurent plus souvent qu’elles ne durent lorsqu’elles se posent sur Mars?  »

» C’est un signal qui vient de Mars, et ça essaie d’anéantir les plateformes. Il y a des rayons dangereux sur ces bases. »

J’étais étonné pour les rayons dangereux de Fobosov. C’est exactement ainsi. En 1988, un homme avec des pouvoirs extrasensoriels, de Volzhsk, a essayé de contacter le programme spatial de l’USSR, afin de prévenir les dirigeants soviétiques de l’échec imminent des sondes spatiales soviétiques Phobos 1 et Phobos 2, spécifiquement à cause de batteries et de rayons radio actif qui étaient étrangers à la planète. Ils n’ont pas écouté ses avertissements et n’ont pas jugé utile de répondre, ce jusqu’à ce jour; malgré que pour réussir selon Lushnichenko, il est nécessaire de changer de tactique pour approcher la surface de Mars.

» Que sais- tu des dimensions multiples ? Tu sais pour voler, pas la peine de suivre une trajectoire en ligne droite, mais la possibilité de traverser l’espace multidimensionnel?  »

En faisant attention, je me renseignais en posant des questions assez osées du point de vue de la science traditionnelle. Boriska a rebondi avec une énergie renouvelée et s’est mis à parler de la construction des ovnis.

» On venait de décoller et on était déjà proche de la Terre !  » puis, il a pris une craie pour dessiner un triangle sur le tableau.

» Il y a 6 couches » dit-il d’un ton enthousiaste. » La couche extérieure comprend 25% de matériau solide, la 2ème couche est de 30% et ressemble à du caoutchouc, la troisième: encore 30% et c’est de nouveau du métal, il y a une couche de 4% de propriétés magnétiques  » Il écrivait les chiffres sur le tableau.

» Si vous énergisez la couche magnétique, l’appareil peut voler partout dans l’univers…. »

Nous, les adultes, nous sommes regardés. Dans quelle classe ils apprennent les pourcentages? Bien sûr, ils n’en sont pas encore là à l’école, mais Boriska semble être en difficulté en classe. Ils l’ont mis directement en 2ème année après des évaluations, mais ils essayaient de se débarrasser de lui.

Dites moi qui voudrait qu’un enfant interrompe la classe pour dire:  » Maria Ivanovna, vous ne dites pas la vérité, vous ne nous enseignez pas correctement!  »Et cela arrive plus d’une fois par jour…Maintenant, c’est un professeur qui a enseigné à l’Académie Schetinin spécialisée pour les enfants surdoués, qui étudie avec Boriska, et le garçon passera ses examens en extérieur. Il aura et a déjà des problèmes relationnels avec les enfants normaux.

» Quelle est la mission de Boriska ? La connait-il ?  » lui ai-je demandé ainsi qu’à sa mère.  » Il a dit qu’il devinait  » m’a dit Nadezhda,  » il sait des choses sur le futur de la Terre. Par exemple, que le savoir serait donné selon le niveau et la qualité de l’état de conscience. Le nouveau savoir ne parviendra jamais aux personnes malveillantes qui ont des vices mesquins: voleurs, bandits, alcooliques et aussi ceux qui ne veulent pas s’améliorer. Ils quitteront la planète. Il pense que l’information aura le rôle le plus important. Une ère d’unité et de coopération commencera sur Terre. »

» Boris, d’où tiens tu tout cela?  »

» De l’intérieur de moi même » il répondit sérieusement. Une fois, quand il avait 5 ans, il a surpris ses parents quand il a entamé une conversation sur Proserpine, une planète morte depuis maintenant des centaines de milliers d’années sinon des millions d’années. Et ce mot  » Proserpine  » il l’a prononcé sans jamais l’avoir entendu parce que c’était la première fois que ses parents l’entendaient. » Un rayon l’a coupée en deux, et elle est partie en morceaux  » a t-il expliqué.

» Physiquement la planète n’existe plus, mais ses habitants se sont téléporté vers la 5ème dimension, que vous appelez un monde parallèle. On a regardé la mort de la planète, de Mars… »Et tout d’un coup, il a mentionné l’inimaginable… il a dit que la Terre, en tant qu’être vivant conscient, a accepté les enfants de Proserpine afin de les instruire. Occasionnellement, des enfants sont nés ici, qui se souviennent de leur planète d’origine, et se considèrent eux même extraterrestres.

Mais bien sûr, ce phénomène a été remarqué par le monde scientifique, et moi même, j’ai déjà rencontré Valentina Gorshunova (Kainaya) qui, non seulement se souvient de Proserpine, mais de plus rencontre ses camarades proserpiniens dans ses rêves. Et voilà qu’elle se trouve dans la même ville que Boriska, et ils faisaient tous deux partie de la randonnée de la région extraordinaire de Medvedit Skaya Ridge.

Voici ce que la mère de Boriska écrivit dans son journal:  » Tu es un précurseur. Tu as déblayé le terrain pour nous. Dans les hautes sphères, tu es considéré comme un héros. Tu portes le plus lourd des fardeaux sur les épaules. J’ai vu  » l’ère nouvelle  ». Un code holographique est déjà visible, surimposé dans l’espace. La lumière sera faite sur tout cela dans un nouvel élan de pensée, très rapidement… La transition d’un monde à l’autre prendra place au travers de la substance du temps. J’ai apporté la nouvelle information…

» C’est ce que Boris avait dit à sa mère. »

Boris, dis moi de quoi souffrent les gens?  »

» De ne pas vivre correctement et de ne pas être capable d’être heureux…Il faut attendre pour vos moitiés cosmiques, ne vous mêlez pas de la destinée des autres, ne détruisez pas votre intégrité, ne souffrez pas à cause des erreurs d’aujourd’hui mais reliez vous à votre destin, terminez le cycle de développement et approchez vous de nouveaux sommets. » ce sont ses mots.

Il vous faut devenir bons. Si vous êtes battus, vous allez vers eux les bras ouverts, s’ils vous couvrent de honte, n’attendez pas leurs excuses, demandez de vos assaillants qu’ils vous pardonnent. S’ils vous insultent et vous rabaissent, dites leur merci et souriez leur. S’ils vous détestent, aimez les tels qu’ils sont. C’est la relation d’amour, d’humilité et de pardon qui est importante pour les gens. »

Sais -tu pourquoi les lémuriens sont morts ?

J’en suis aussi un peu coupable. Ils n’avaient plus le désir de se développer spirituellement, ils s’écartaient du chemin et à cause de cela ont détruit l’intégralité de la planète. La voie du Magicien les a conduit dans une impasse. La Vraie Magie c’est l’Amour… »

»Comment connais-tu ces mots: intégrité, cycles, cosmos, magie, lémuriens,?  »

» Je sais… Keilis…  »

» Qu’as-tu dit?  »

» J’ai dit: ‘ Je te salue!’ c’est la langue de ma planète… »

Cette fois ci, nous nous sommes séparés là dessus, en me promettant que je suivrai la destinée de ce garçon aussi longtemps que je le pourrais.

eau1 dans MESSAGES EVENEMENTS

Environ une année plus tard, j’ai rencontré Boriska à Zhirnovsk  pour connaître les derniers détails de sa vie. Tout d’abord en discutant avec sa mère.

» Jai regardé dans sa chambre car j’entendais Boriska parler à quelqu’un, mais je savais qu’il était seul. Il y avait une mosaïque colorée faite de jeux de construction pour enfants et c’était la double hélice de l ‘ADN que j’ai clairement reconnue de mes études à l’Institut Médical. »

Et il disait à quelqu’un: ‘ je suis le pilote d’un vaisseau de recherche, un scientifique, mais je ne fais jamais de reproduction croisée d’ADN humain et reptilien! C’est en contradiction avec les lois de la sélection naturelle… »

et quelques autres mots en latin ont suivi. Je n’en revenais pas… et au lieu d’écouter, je l’ai secoué: ‘ qu’est- ce qui t’arrive ? A qui tu parles? ‘ et Boriska est sorti de sa transe d’un coup, confus, en bredouillant :  » je jouais… »

» Là encore, j’ai réalisé que je ne connaissais pas très bien mon fils…il est vrai que quand je lui ai demandé plus tard, il m’a répondu que cette information là n’est pas pour les gens et que lorsqu’il vivait sur Mars, ils avaient des différences légères d’ADN. Ils avaient une petite différence avec l’ADN de la race lémurienne. »

Fondamentalement, je compris que s’il se rappelait la période martienne de sa vie, alors c’était du point de vue de différents moments dans le temps. Je veux dire qu’il semblait avoir vécu sur Mars de nombreuses vies et se souvenait de différents moments de ses vies, probablement échelonnées sur des milliers d’années.  »

» Alors vous ne pensez pas que ce sont des contes enfantins?  »

» Peut-être que je serai heureuse de le dire, mais ça ne colle pas… il y a trop de connaissances totalement inhabituelles ici, il n’avait pu apprendre tout ça nulle part. »

» C’est vrai, je ne pense pas qu’il se souvienne de ses vies antérieures de la façon dont on se souvient de la journée d’hier. Bien sûr que non. Sa mémoire est très fragmentée, et se révèle sous certaines conditions, il est possible que tout s’amoindrisse jusqu’à disparaître. Oui, il peut se relier à des sources extérieures d’informations et être leur transmetteur, mais 10 minutes plus tard il peut tout simplement oublier l’information, comme un enfant normal. »

Il est exact que cette connexion arrive de plus en plus rarement, soit le conduit se ferme peu à peu, soit il y a d’autres raisons… et le dictaphone, que ses parents ont acheté spécialement pour enregistrer l’histoire des vies passées de Boriska, est de moins en moins utilisé. Les occasions se raréfient. Les enregistrements des mois derniers sont des souvenirs curieux sur des cataclysmes sérieux sur Mars.

Par exemple, il insiste pour dire que durant les dernières centaines de milliers d’années, ou peut- être millions d’années, il y a eu des problèmes sérieux avec l’eau. Mars a tragiquement commencé à perdre son atmosphère et son eau. Il dit qu’il y avait des vaisseaux spéciaux qui allaient sur la planète la plus proche, la Terre, pour chercher de l’eau. Ces vaisseaux ressemblaient à des cylindres et servaient de vaisseaux mères. Il parlait beaucoup de ses responsabilités et de son travail dans l’espace. Il n’aime pas les films américains sur les aventures et guerres spatiales car tout est fabriqué et dénaturé. Les vaisseaux martiens pouvaient voyager dans tout le système solaire, ils avaient un bon nombre de bases sur les planètes et leurs  satellites.

Apparemment il n’était pas un mauvais pilote, avec de bonnes aptitudes professionnelles car dans ses récits, il a souvent participé à des vols vers Saturne, ou le plus difficile est de naviguer dans la ceinture d’astéroïdes. Il a perdu beaucoup d’amis lors de leur approche de Saturne.

» Tu sais maman, je ne faisais pas qu’apporter de l’eau sur Mars!  » a déclaré le garçon un jour.  » Tu dis toujours ‘ Mars ceci, Mars cela,’ mais j’étais responsable de Jupiter! On avait un projet spécial pour la création d’un nouveau Soleil dans notre système solaire, et ce deuxième Soleil était supposé être Jupiter. Mais il fallait une telle masse physique pour accomplir ça, il n’y en avait pas assez dans tout le système solaire. Le projet n’est jamais parvenu à terme. »

Une autre fois il a dit que les scientifiques de la Terre seraient intéressés de savoir qu’il n’y a pas 9 planètes dans notre système solaire mais 2 de plus. Elles se situent derrière Pluton. D’après lui, Mars était plus proche de Jupiter et la Lune était la Lune de Mars. Mais après un cataclysme gigantesque, Mars a changé son orbite, ce qui a donné son satellite ( la Lune) à la Terre, mais il ne se souvient d’aucun autre détail de cette période. La question de s’il avait une famille, telle que nous l’entendons, Nadezhda ne le sait pas. Boriska n’a jamais parlé de relations familiales dans ses incarnations martiennes.

Cependant, une fois, alors qu’il regardait Discovery Channel à la télévision, il a commencé à parler avec enthousiasme de la civilisation des gris, les petits humanoïdes aux grands yeux.

» Ils ne sont pas martiens  » disait-il en montrant le téléviseur,  » on n’est pas comme ça, on est plus proche des lémuriens et des atlantéens. D’abord nous sommes grands, eux sont des nains. Deuxièmement les gris sont cruels. Ils sont d’une autre galaxie., et s’autorisent à faire des expériences sur les gens. On a même eu à les combattre, parce que ce sont des agresseurs. Notre race était bonne, moins agressive, et la plus intellectuelle, vu que nous pouvions utiliser l’énergie psychique… »

Lâchant ses mots, parfois par saccades, le tout énoncé rapidement, le garçon retourne à ses jeux vidéo et le problème des gris n’est jamais revenu. C’est comme un flash de mémoire qui peut ne jamais se répéter. Mais les ufologues modernes sont plus ou moins au courant pour les gris. Les abductions, les expériences sur les humains, les expériences de sélection de caractère génétique, les vivisections d’animaux, tout cela est principalement associé aux gris par les chercheurs.

Boriska s’était soudainement rappelé et prévenait de leur nature dangereuse…Mais, si nous aurons quelque chose de nouveau sur la vie dans l’espace, sur Mars, ou dans le système solaire, j’en doute. Le garçon, d’après les spécialistes se referme. Les difficultés de notre réalité humaine sont la cause de cette fermeture. C’est difficile pour les enfants Indigo. La Terre, Quotidiennement. Boriska regarde l’écran sans se distraire et tape rapidement sur le clavier. Sur l’écran, une sorte de combat dans un château souterrain. J’ai essayé de lui parler, d’attirer son attention pendant un moment, sans succès. La passion du garçon de 9 ans pour le jeu a persisté malgré qu’il ait joué durant 3 heures déjà, juste avant.

Sa mère, sa meilleure amie Valentina Rubstovaya- Gorshunova, et moi-même, avons parlé de tout ce qui était arrivé dans le courant de l’année passée, mais Boriska n’a pas immergé de son jeu vidéo et n’a pas voulu participer à la conversation sur la vie martienne. Il y a un an, il parlait beaucoup plus, répondait à mes questions avec entrain, et c’est vrai qu’à ce moment là il m’avait dit:  » C’était ta dernière question!  » et n’écoutant rien de plus il avait commencé un nouveau jeu vidéo. J’étais sidéré d’avoir entendu le verbe ‘ était’…

Maintenant, Boriska n’a pas le temps pour des souvenirs d’anciennes vies. L’ouverture et la façon ingénue du garçon ont joué un rôle négatif dans sa vie. Les enfants de son âge et les plus âgés ont réagi avec envie et jalousie, comme c’est l’habitude dans notre société. Les coups de poing et les insultes lui sont tombés dessus plus souvent qu’à un autre. Alors Boriska a appris à se défendre, bien qu’il y a moins d’un an il disait calmement:  » si quelqu’un t’injurie, demande lui son pardon… » La prose de la vie terrienne ne colle pas très bien avec ce degré de bonté dans les relations.

Une fois son histoire devenue publique, les gens ont commencé à traiter Boriska différemment. La majorité a réagi avec intérêt et curiosité, mais 15 -17 % des réactions furent hostiles, de façon incompréhensible. Malheureusement, ces réactions sont des persécutions malveillantes. Cela rappelle les temps de Jésus-Christ qui était venu enseigner quelque chose sur le bien et le mal, que d’autres ont trouvé scandaleux.  » Crucifiez  Le  » ont crié Ses persécuteurs et Il le fut…

Le 21ème siècle a débuté, mais nous sommes retournés à ces jours barbares, il y a si peu en nous qui a changé. Les ufologues rêvent toujours d’un contact avec les extraterrestres… quel contact ? Nous sommes prêts à crucifier notre prochain, à l’exterminer parce qu’il est différent! Hélas, nos visiteurs nous connaissent mieux, il me semble et ne sont pas pressés de nous connaître un peu plus…

Et peut-être que si les professeurs de Boriska montraient un peu plus de sagesse humaine, dans leur relation avec cet enfant unique, mais…

» oh, c’est juste un idiot!  » un médecin psychiatre s’est exclamé très sérieusement après avoir conversé avec le garçon pendant quelques jours. Hélas, le garçon ne rentrait pas dans ce que l’on accepte comme un enfant normal, et cette histoire du phénomène de Boriska a fait le tour du monde.

Il n’ y a pas si longtemps une mère a envoyé un message à l’école  » Retirez le de la classe, il apprend à nos enfants comment mourir… »Une enquête fut conduite, le garçon avait parlé à ses camarades de classe, de la réincarnation de l’âme ( dont il est exemple et témoin) mais l’ idée véhiculée était inconnue de la majorité dans l’école, ils ont donc été inquiets de la possibilité de suicide parmi les enfants.  » ah, si ce n’était pas si triste, on en rirait.  » Au fait, Boriska  » répond comme les autres  » quand le sujet ne l’intéresse pas ( russe, maths, ..)

Pour ajouter à ses problèmes, ses parents ont divorcé. Il y a eu les disputes, la séparation et le lieu de l’habitat qui a changé. Dans ce combat là, il n’y avait pas de place pour l’enfant et ses problèmes d’enfant: affamé, il venait souvent chez  » Tante Valya  » pour manger bien que ce n’était pas près de sa maison. Combien de temps la période de divorce prendra est imprévisible , c’est une source de stress pour tous. » Oui, en ce moment Boriska se trouve dans une période difficile,  » dit Valentina Gorshunova- Rubtsova, un membre de l’expédition  » Space Research  » et l’une des amies les plus proches du garçon.

» Il s’est ouvert aux gens, il essaie de nous aider à apprendre sur nous même et sur la Terre; mais peuvent-ils seulement le comprendre et se servir de cette connaissance pour créer ?

De tous temps les prophètes reçoivent des pierres ou sont crucifiés. Maintenant, les pierres et les croix ont changé d’apparence mais l’attitude envers les visionnaires est la même.  »Les premières pierres lui furent lancées et il a commencé à se refermer. La raison principale est l’attitude des gens. Peut-on avoir des fruits mûrs d’une jeune pousse ? Ce qui lui arrivera et s’il le supportera reste à deviner. »

En d’autres mots, on peut dire que Boriska n’aura pas une vie facile.

L’Intérêt de La Science

Que les scientifiques soient réellement intéressés par Boriska est indéniable. Professeur Vladislav Lugovenko, docteur en Sciences Physique et Mathématiques, de l’Institut du Magnétisme de la Terre, de l’Académie Russe des Sciences( IZMIRAN) a rencontré Boriska et l’a invité à Moscou pour l’observer plus attentivement. Certains des collègues de Lugovenko  ont participé à cette recherche.

Lugovenko conduit des recherches sur les enfants indigo de Russie et d’autres pays. Il considère qu’ils naissent sur notre planète depuis une vingtaine d’années pour une raison. Apparemment ces enfants ont une connexion avec le développement d’une civilisation terrienne future. Boriska et sa mère sont donc invités à un séjour dans un lieu d’éducation spéciale, dans la Provincede Tulskaya à Atalsky Lake.

Là, se trouve un endroit où l’énergie de la Terre a un effet particulier sur les gens. J’ai lu un rapport scientifique, avec les mesures du champ bioenergétique des membres de l’expédition. Je peux dire en premier lieu que le garçon a un champ bioénergétique vraiment plus fort que tous les participants et deuxièmement, son champ augmentait après l’expérience plus que pour les autres.

Les photographies de son aura en disent aussi beaucoup, pour citer un rapport:

» Avant l’expérience, la couleur principale de la photo était jaune, ce qui indique la force intellectuelle d’une personne heureuse et avenante. Dans le coin inférieur droit, on voit une tache rouge vif, ce qui suggère une activité d ‘amour et d’énergie dirigée vers les autres. Après l’expérience, la photo a très peu changé. Dans le coin inférieur gauche, une lumière verte est apparue, qui suggère la force vitale, la tendance positive et l’amabilité du garçon. »

Vladislav a l’intention de poursuivre les observations de Boriska et est allé récemment se familiariser avec le quotidien du garçon. Il s’est également rendu sur la zone particulière de Blue Mountain qui est à quelques douzaines de km de Zhirnovsk. » J’étais sûr qu’au sens moral, les enfants indigo sont très différents de ceux de leur âge,  » dit Dr. Lugovenko.  » Ils ont une sensibilité extraordinaire à tout ce qui est faux, un développement de l’intuition, des pouvoirs télépathiques et une connexion au cosmos. Nous espérons que le garçon accomplira sa mission sur Terre, telle qu’en était l’intention, qu’aucun de nous ne connait.  » Si les forces du mal ne l’en empêchent pas… » je rajouterais….mais peut-être, j’ai l’espoir : que les problèmes de Boriska l’aident à se renforcer.

Après tout, le destin n’a pas été facile non plus pour Albert Einstein ! Le garçon vivait pauvrement, était mal nourri, a à peine terminé l’école parce que ses parents n’avaient pas assez d’argent pour payer son instruction mais il a résisté à tout cela et s’est élevé aux sommets de la pensée et de la science mondiale. Sa vie difficile a engendré en lui une persévérance et une endurance incroyable .

Nous souhaitons autant d’endurance pour l’envoyé de Mars, né à la frontière d’un nouveau millénaire dans les profondeurs de la Russie. Une chose est très claire après mes discussions avec Boriska: Il y a un fondement à l’assomption que ces enfants sont insérés dans nos sociétés terriennes avec des pouvoirs qui sont au delà du contrôle des gens.

Ce phénomène est porteur d’une intention et a été remarqué dans de nombreux pays pendant la même période. Les enfants indigo présentent des différences dans leurs capacités inhabituelles, en particulier leur vision du monde. Ils connaissent leur propre mission sur Terre et sont capables d’extraire et de rassembler de la noosphère l’information et le savoir à l’aide de leur conscience inoubliablement ouverte et accessible.

Leur rôle, leur mission, dans le processus d’évolution de l’humanité n’est pas encore clair, on peut cependant deviner que ce n’est pas moindre. Ma recherche m’a mis en contact avec ces enfants. Sur ce chemin, j’ai vu des choses de nature différentes. Par exemple, dans les écrits de l’Institut Académique Vernadsky, j’ai lu qu’un nombre important des personnes les plus influentes sont sous le contrôle de Pouvoirs de l’au delà, et ils accomplissent une sorte de mission particulière sur Terre.

A travers le témoignage de Boriska, remercions toutes ces âmes avancées qui acceptent de s’incarner ici bas pour aider l’évolution de cette planète et  l’élévation de ses habitants.

Source: http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=2618.0

http://lapressegalactique.net/2013/02/25/boriska-lenfant-qui-vient-de-mars/

Un nouveau cycle de création est en cours

 

Par l’archange Mickaël

Un nouveau cycle de création est en cours dans GRAND RASSEMBLEMENT yaou1 Mes braves amis, sachez que vous êtes parvenus au stade final d’une unité temporelle spécifique et que vous avez tous été soumis à un système de règles unique. Le libre arbitre total devait être un don magnifique, mais il est devenu un énorme fardeau lorsque l’humanité a sombré dans le large spectre de la dualité, ce qui a eu pour conséquence une immense souffrance. Les règles comportaient une clause de non-interférence et le temps spécifique prescrit pour cette phase particulière de la Création devait s’écouler avant que notre dieu Père/Mère puisse déclarer ; « C’est assez ! Il est temps d’intercéder. Ceux qui s’efforcent d’atteindre la maîtrise bénéficieront d’un don divin, et la Hiérarchie spirituelle ainsi que le Royaume angélique sont autorisés à prêter assistance par tout moyen approprié dans le contexte de la Loi cosmique ». La loi de Grâce est la  plus haute fréquence vibratoire de la Loi cosmique et elle s’appliquera désormais au groupe émergent des Serviteurs du monde autant qu’aux aspirants et disciples qui sont sur le chemin de l’ascension.

Comme vous retirez lentement votre attention et votre énergie de votre vieille réalité dysfonctionnelle tridimensionnelle et quadridimensionnelle, elle s’estompera peu à peu et cessera d’exister, car vous ne l’alimenterez plus de l’énergie nécessaire à son maintien.

Lorsque cette ère prendra fin, un nouveau système de règles et de lois s’appliquera à tous les êtres humains/spirituels émergents. Un nouveau cycle de création est en cours, et tous ceux et celles qui s’efforcent d’atteindre un état de conscience unifiée seront désignés comme créateurs du futur ; en tant que rayons de Lumière divine, vous avez pour mission d’élargir les frontières de la conscience de dieu. Votre objectif consiste à devenir des maîtres de la manifestation en faisant jaillir l’Essence de la création, en l’activant dans votre Cœur sacré par les pensées spécifiques issues de votre Esprit sacré, et en donnant à la Substance divine une diversité infinie de formes. Vous deviendrez ainsi un véritable prolongement de notre Père/mère.

En tant qu’individus, vous puiserez dans la Cellules de lumière appropriée de la conscience amplifiée contenant le prochain niveau de l’Essence divine du Soi supérieur qui vous convient à ce moment-ci. Il s’agit de l’Essence de l’ascension, laquelle vous attend depuis que vous vous êtes séparés de la Présence divine du Je Suis. Cette cellule de conscience divine renferme la sagesse, l’amour, le pouvoir et l’inspiration qui vous assisteront en ces prochaines années tumultueuses.

L’humanité est au cœur d’un changement dramatique de ces Codes de vie, alors que vous, Semences d’étoiles, réveillez vos aptitudes extrasensorielles. Votre vue s’étendra au-delà du spectre de l’ultraviolet et votre vision naturelle deviendra plus panoramique tandis que votre vision périphérique augmentera d’un degré. De minuscules cristaux pyramidaux situés dans votre cerveau, plus précisément dans la région de la glande pinéale, s’activeront quand vous saurez utiliser le son et la couleur comme  ils doivent l’être pour la guérison, l’équilibrage et l’harmonisation du champ aurique et du corps humain. Votre esprit superconscient téléchargera de plus en plus d’enseignements de sagesse portant sur les rouages de l’univers et sur la complexité de voter propre nature, ainsi que de l’information sur le futur de l’humanité ; quand votre Soi supérieur déterminera qu’il est temps que s’ouvre votre troisième œil, ce sera comme si vous receviez un afflux d’énergie sacrée sur le front. Ces vibrations spécialisées activeront également les cristaux semences de lumière à l’intérieur de la glande pinéale, ce qui accélérera le processus de réappropriation et de perfectionnement de vos aptitudes télépathiques.

Vous recevrez de nouvelles informations sur la génétique moléculaire, les mathématiques, la musique et l’importance du son. Le processus de téléchargement des aspects multidimensionnels de votre nature s’accélérera et la Saint-Esprit / notre Déesse Mère bénie amorcera un accroissement spectaculaire des fréquences vibratoires de l’Amour émanant directement de son Cœur sacré.

Nous vous demandons donc, bien aimés, si vous êtes prêts à fermer la porte sur le passé et à entrer sur le sentier qui vous conduira à un monde magique où tout sera possible. Le chemin vous a été préparé. Vous n’avez qu’à y consentir, et le processus vous sera révélé, étape par étape. Nous nous efforçons de vous faciliter cette transition le plus possible, car vous avez déjà assez souffert et c’est maintenant le temps de la facilité et de la grâce. Une grande alliance se forme, une réunification aux proportions magnifiques – nous, des mondes supérieurs, et vous, les représentants terrestres du Créateur, de nouveau unis pour un objectif commun. La séparation va bientôt prendre fin, mais paradoxalement, ceux qui croupissent toujours dans  l’illusion des troisième et quatrième dimensions se rassemblent aussi, unis de plus en plus étroitement dans leur combat pour maintenir la séparation en luttant au nom de la domination et du pouvoir, et nourris par la haine, a peur et la cupidité.

Il y a très longtemps, nous avons fait une promesse à chacun d e vous qui partait sur son propre chemin pour remplir sa partie de la Mission divine universelle. Nous lui avons promis que nous serions unis de nouveau en un grand rassemblement lorsque l’expérience terrestre prendrait fin. Que même s’il oubliait ses origines au cours de cette expérience, nous l’aiderions à s’en souvenir au moment propice et à réclamer son héritage, et que nous avancerions ensemble, côte à côte et cœur à cœur. Ce temps est venu, mes bien-aimés.

Nous vous demandons de vous engager à devenir les PORTEURS DE LUMIERE et des SERVITEURS DU MONDE. Ce faisant, votre conscience et votre efficacité s’accroîtront à pas de géant. Par la dynamique de la méditation de groupe à l’intérieur de la Pyramide des Serviteurs du monde de la cinquième dimension, vous deviendrez rapidement des maîtres de la cocréation et des exemples pour votre entourage. Le moyen le plus rapide d’obtenir l’attention des autres, c’est d’établir une théorie bénéfique, de la démontrer et de l’incarnation.

Visualisez-vous en train d’établir une base solide et de créer l’unité avec la Terre en profitant des richesses et de la beauté qu’elle offre dans les trois premières dimensions ; puis accédez à l’abondance des formes-pensées positives emmagasinées dans la quatrième dimension pour vous aider à construire votre vision et à consolider vos rêves. Entrez ensuite dans votre Pyramide de pouvoir de la cinquième dimension afin d’accéder cette fois à la Force vitale créatrice et d’infuser ainsi le Feu cosmique dans vos créations.

Par mandat divin, le processus de réunification sera activé au maximum afin d‘accélérer celui de l’évolution cosmique. Ainsi, les frontières et les barrières présentes dans les esprits et dans les cœurs de l’humanité auront l’occasion de disparaître et toutes les religions, toutes les nations, toutes les cultures et toutes les races auront l’occasion d’abandonner tout ce qui n’est pas en harmonie avec l’Esprit et avec les créations de notre dieu Père/Mère. Nous sommes unis dans les Mondes de lumière et nous vous tendons le cœur et la main pour vous attirer dans le cercle de l‘Unité cosmique. Franchirez-vous le pas ? Nous vous entourons et vous enveloppons d’un champ aurique d’amour protecteur.

Je suis l’archange Mickael.

 

Extrait de 2012 – Le Grand Rassemblement – Propos de Kryeon, Marie-Madeleine et les Hathors recueillis par Martine Vallée. En supplément – Page 272.

Site électronique : RonnaStar@earthlink.net

Site internet : www.RonnaStar.com

 

Constellation des Pléiades

 

Constellation des Pléiades dans SAGESSE des PLEIADES etoiles-150x150 La constellation des Pléiades est depuis longtemps associée à la croissance spirituelle découlant d’une évolution sexuelle, laquelle produit une fréquence énergétique procurant l’opulence et la beauté dans le monde matériel. Notre lieu de résidence situé dans le signe du Taureau, est connu pour son énergie vigoureuse, fertile et ardente. Divers alignements planétaires, lunaires et solaires avec les Pléiades fournissent des codes nouveaux qui apporteront la dignité sur le plan sexuel, et ces effets augmenteront votre appréciation et votre compréhension du plaisir érotique. Dans un couple, de forts liens d’amour et de confiance sont essentiels pour permettre une exploration minutieuse des réalités multidimensionnelles en faisant appelle à l’énergie sexuelle. Une relation amoureuse vous ancre dans cette réalité, pour que, lors de vos voyages vers les étoiles, vous vous rappeliez qui vous êtes et l’endroit d’où vous provenez. Il y a plusieurs moyens d’utiliser votre corps auxquels vous n’avez pas encore cru suffisamment pour les faire exister et, en modifiant vos croyances sur la sexualité et sur votre corps, vous bénéficierez de réalisations gratifiantes.

 La nanoseconde offre l’occasion de comprendre l’infusion de pouvoir en développant diverses perspectives de la réalité. Il est important de savoir que des situations difficiles surviennent dans le but de déclencher le changement ; la résolution d’anciennes difficultés – et celles qui se situent sur le plan sexuel sont les plus puissantes – vous affranchit, de sorte que vous établissiez avec la vie un lien plus significatif, plus satisfaisant affectivement ; utilisez votre corps comme un vaisseau honoré et respecté, pour explorer votre identité et pour recevoir les enseignements comme codes sexuels mûrs. La sexualité fut longtemps pratiquée comme méthode de réception et de transmission de l’énergie ; donc, en faisant l’amour, livrez-vous entièrement à ses délices. Cependant, il est possible d’intensifier le plaisir physique en demeurant présent au moment et conscient des autres « maintenant ». La sexualité apporte la vitalité qui ouvre les fenêtres et les portes sur d’autre s dimensions ; elle guérit et rajeunit, et elle embrase votre créativité. Une grande passion est douée d’une raison d’être encore plus significative. Prenez donc conscience du pouvoir avec lequel vous jouez. N’oubliez pas non plus que la qualité et la clarté de votre intention moduleront la fréquence de ce que vous vivrez et que cela s’applique à n’importe quelle occupation. Une fois encore, dans une liaison, une confiance complète et une parfait honnêteté ancreront les énergies sexuelles dans votre corps, procurant une aventure beaucoup plus fascinante.

 La nouvelle frontière de vie et de guérison multidimensionnelle attire les pionniers. Plusieurs d’entre vous ont passé des accords en vue d’assimiler des leçons, de guérir, d’établir des connexions et de jeter des points entre les réalités d’une manière étrangère au système de valeurs de la société actuelle. Au cours de cette odyssée de la conscience, la façon dont vous gagnez votre vie est beaucoup moins importante que celle dont vous gérer l’énergie. Aujourd’hui, cette chance que vous avez est à la fois énorme et subtile. Tout se produit rapidement ; vous êtes tout simplement au beau milieu de la nanoseconde et mis au défi d’intégrer plusieurs enseignements dont les transmissions provenant des Pléiades et du centre galactique. Restez ouvert aux vertus et aux avantages du corps humain, considérez qu’il est vénérable et accordez à l’activité sexuelle la valeur d’un art de création admirable et estimé. N’oubliez pas de prêter attention à ce que dit votre corps. Comment la sexualité a-t-elle fait progresser votre croissance spirituelle et qu’avez-vous appris sur vous-même grâce à vos expériences sexuelles ? Le contact érotique stimule les cellules, qui deviennent dès lors une bibliothèque sensuelle débordant de savoir, constituant un tribut   à la beauté, au plaisir et à l’amour. Autorisez-vous à ressentir la puissance et la vitalité qui vous appartiennent naturellement, et vivez pour les exprimer. Chers amis, c’est votre responsabilité personnelle que de vivre le plaisir sexuel avec la conscience d’une voie sacré, c’est-à-dire comme un être noble, dans le respect de votre corps et de votre partenaire, et en sachant que vous contribuez tous à la danse cosmique.

 

Issu du livre Sagesse des Pléiades – Pour un monde en chaos – Le pouvoir de la sexualité humaine page 192 – de Barbara Marciniak aux éditions Ariane.

Métamorphose de l’espace-temps

Livre de la Métamorphose de l’espace- temps

Chroniques de l’histoire cosmique, Tome V

Métamorphose de l'espace-temps dans MESSAGES EVENEMENTS livre-de-la-metamorphose-de-l-espace-temps1-150x150«Nous entrons présentement dans un nouvel espace-temps. L’humanité ne sera plus jamais la même, car elle subit une profonde transformation. Un progrès radical dans l’évolution de l’espèce humaine va bientôt se produire, dont les résultats sont inimaginables.»

Notre espèce émerge actuellement d’une relation artificielle au temps pour découvrir un espace-temps intégral où nos corps et nos esprits seront de nouveau synchronisés avec les cycles cosmiques de l’univers. Ainsi, ce volume traite de la signification première de l’espace-temps comme médium de synchronisation d’une humanité qui se découvre d’abord en tant que conscience à l’échelle planétaire, mais aussi en relation avec d’autres civilisations planétaires.

Nous entrons maintenant en phase avec un langage de nature télépathique et universelle. Cet enseignement est en fait un outil psychiquement transfigurant visant à explorer l’espace-temps post-2012 qui sera le nôtre. Une oeuvre magistrale. Les codes révélés.

Voici une présentation du livre offerte par Véronique Coffignal du site http://synchronometre.fr

Les Chroniques de l’histoire cosmique forment un recueil en 7 tomes destiné à nous éveiller et nous préparer à accueillir le prochain cycle, le grand changement, le nouveau paradigme. Le cinquième tome de ces chroniques, Le Livre de la métamorphose de l’espace-temps, nous propose une réflexion sur notre espace-temps.

Il nous présente une vision du contexte dans lequel la vie et la matière évoluent au cours de ce cycle historique de 5 125 ans (3113 av. J-C. à 2012). En décodant les messages laissés par les Mayas, à Teotihuaciexcon ou dans leur calendrier de 260 jours, José Argielles et Stephanie South nous invitent à nous arrêter un instant et observer : «Que suis-je en train de faire de mon temps dans l’espace qui m’a été alloué?».

Au cours de cet espace-temps, notre société est devenue de plus en plus matérialiste et notre civilisation a largement exploré l’espace, tout en ignorant ou méconnaissant le temps. Prônant le culte du progrès technologique, l’être humain a perdu sa reliance aux cycles de l’univers, sa relation à la Terre, à son authenticité, à l’autre bref, à son moi supérieur.

Au fil des pages, vous plongerez dans une profonde réflexion sur le temps, la Terre, l’histoire, notre relation au monde, à l’univers et à la vie. Vous serez amenés à ré-examiner les fondements de notre société, son système de croyances, le conditionnement des pensées dans lequel nous sommes enfermés et les modèles de réalité que nous élaborons tous les jours, ainsi que ceux que nous ignorons…

Nos croyances, nos convictions et nos pensées façonnent un modèle de réalité. Un modèle de réalité s’établit selon un système de croyances basé sur des normes et des conditionnements en fonction d’une époque. Les conditionnements de peur, de limitation et d’imperfection ont créé le monde matérialiste et technologique dans cet espace-temps qui est appelé à se métamorphoser.

Il nous est donné de rêver et de créer un nouvel espace-temps. Une vision idyllique existe dans les potentialités du futur, il appartient toutefois, à notre espèce de la concrétiser. Nous sommes tous des créateurs du futur. Pour que la chenille devienne papillon, l’humanité doit veiller à construire son cocon.

Comment? Les auteurs nous encouragent à porter un autre regard sur l’humain et les différentes civilisations et traditions, pour ensemble créer un monde collectivement uni qui choisit en tant qu’individu de vivre en syntropie – en union – avec la Terre, en symbiose avec la nature, en harmonie avec ses semblables et toute vie.

Dans un premier temps, les auteurs, dans cet ouvrage, nous proposent d’observer et de comprendre l’ancien programme de vie pour ensuite changer notre modèle de réalité au niveau individuel puis, collectif et apprendre à rêver des visions de l’utopie. Dans un monde où l’homme est considéré comme fondamentalement imparfait, la vision de la société idéale telle qu’imaginée par Sir Thomas More dans son livre, Utopia (littéralement «en aucun lieu» ou «lieu du bonheur») est largement considérée comme une chimère, une utopie.

Le modèle de réalité dans lequel nous évoluons actuellement a créé la notion même d’utopie, telle que définie dans Le Robert comme un «idéal qui ne tient pas compte de la réalité» ou une «conception, un projet qui paraît irréalisable». Au cours du processus historique où notre société est devenue de plus en plus matérialiste, notre moi inférieur s’est contenté du minimum.

Installés dans notre confort, nous n’avons plus cultivé l’esprit utopiste. Dépossédés de notre héritage cosmique, les archétypes et symboles sacrés ont été remplacés par des pop stars et nous avons fermé les yeux sur nos rêves de liberté, d’égalité et de fraternité.

Et, en nous considérant comme imparfaits, nous avons créé une société qui reflète cette imperfection. Pourtant, pour entrer dans la nouvelle ère, il nous faudra transcender notre conscience, c’est-à-dire nous élever au-dessus des points de vue historiquement conditionnés.

Dans cet ouvrage, l’utopie est au contraire, considérée comme un modèle de réalité, une possibilité, un projet TOUT à fait réalisable. A l’instar des peuples indigènes où la société fonctionne sans gouvernement, l’utopie est ici regardée comme un modèle de réalité où chaque individu prend un engagement envers la nature, l’univers, les décisions prises en commun, créant ainsi un équilibre.

L’individu est reconnu comme un être possédant l’intelligence autonome de gouverner sa propre vie tant qu’il ne blesse personne. Il établit son propre contrat avec le Créateur. Bien entendu, il croit en un principe de vie créateur et unificateur où chacun vit en syntropie, en union avec la Terre; chaque personne vise à encourager la réalisation du potentiel de chacun. L’autonomie, l’égalité et la loyauté sont les piliers de l’utopie du futur espace-temps en 2013.

Le Livre de la métamorphose de l’espace-temps est résolument tourné vers l’avenir, au-delà de 2012. Il offre les clés pratiques pour aborder ce nouveau cycle, ce nouvel espace-temps auquel nous devons dès à présent consacrer tous nos efforts. Notre perception du temps et de ses cycles, notre autonomie et notre engagement en tant qu’individu à co-créer un monde meilleur, sont les questions fondamentales qu’aborde ce livre.

Le modèle de réalité que nous créons quotidiennement avec nos pensées peut être changé et c’est le chemin que ce tome nous propose d’emprunter. En nous incitant à ré-examiner avec attention les systèmes de croyances qui conditionnent nos pensées, notre relation au temps et à la vie, il vise à reconnecter l’être humain à son environnement naturel, à la planète et à son autonomie en tant qu’individu; bref, à le préparer à entrer dans le nouvel espace-temps, au moment de la synchronisation galactique du 26 juillet 2013.

Le 26 juillet 2013 marque l’entrée consciente de l’humanité dans la noosphère. C’est l’avènement du Sixième Soleil de conscience, la vision du prochain cycle qu’entretenaient les Mayas où l’homme, après avoir expérimenté la matière, apprend de nouveau à se relier aux multiples dimensions de son être et de la réalité; il vit une véritable utopie, individuellement autonome et collectivement uni! – Véronique Coffignal

Les mystères du sang dévoilés

 

 Gif an personnages nouvel anAu fil de cette décennie, on remarquera une augmentation notable d’enseignants et de dirigeant s féminins, car la Déesse s’incarne dans sa propre espèce. Cela ne veut pas dire que la Déesse n’œuvre pas avec les vibrations mâles, car les hommes apprendront aussi à incarner la Déesse. Quand il s’agit de la Déesse, aucune discrimination, ni colère n’existent. La Déesse est une entité qui permet beaucoup. A travers les âges, elle a permis qu’une foule de choses se produisent afin que tous puissent apprendre. Aujourd’hui, elle demande de rendre hommage à ce qu’elle a permis d’engendrer grâce au mystère intrinsèque du sang – de par l’offrande même de sa propre matrice.

 Le sang et ses mystères offrent la clé permettant la compréhension de votre être de votre  lignée génétique et de la Bibliothèque vivante elle-même. Vous faites partie de tout l’itinéraire suivi par votre sang, vers le passé et vers l’avenir, pour ainsi dire. Vos ancêtres et prédécesseurs vous sont accessibles, pour pouvez les ressentir, en faire l’expérience et les influencer en concentrant une attention lucide sur le sang. En tant qu’être humain, vous vous développez et vous nourrissez grâce au sang de vos mères. Cette substance riche et vitale apparaît grâce aux femmes comme par magie. Autant du point de vue masculin que féminin, les saignements de la femme ont été considérés à la fois comme un acte de puissance e tune malédiction apportant la honte et le ridicule. 

Le sang est un symbole vivant établissant la preuve cyclique de votre connexion aux ancêtres et aux codes de conscience conservés dans tous les êtres. Vous êtes une bibliothèque génétique, et classées dans l’essence de votre esprit, se trouvent les archives d’expériences personnelles, planétaire set célestes. Ces expériences s’offrent à vous par votre sang, dans votre forme tridimensionnelle. Votre sang comporte des trésors d’histories. Il déborde de formes et de dessins d’une nature géométrique qui s’organisent suivant vos états de conscience et vos intentions. Afin d’acquérir une perspective nouvelle face à la vie, il vous faut être prêt à reconsidérer et à effectuer des changements. Vos pensées sont inscrites dans votre sang. Elles s’y impriment empruntant une écriture distincte suivant vos sentiments, et irradient vers l’extérieur pour que tous les mondes puissent les lire. Vous constituez la somme totale de votre être sous forme physique grâce à votre sang.

 Le sang est produit dans les cavernes osseuses qui servent à la structure du squelette. Il s’enrichit ou se carence selon le schéma de votre intention et s’associe à votre aptitude à déchiffrer la vie comme une suite d’enseignements auto-générés. Il peut facilement être enrichi et restructuré. Votre sang peut être modifié et enrichi par l’intention. L’intérieur de votre cerveau recèle des particules infimes qui sont comme des aimants affectés par les rayons du soleil. De grandes vagues d’énergie et des codes télépathiques pour l’établissement de civilisations sont transmis sur les voies cosmiques à partir des Pléiades vers votre Soleil. Votre Soleil transfère cette énergie vers vous et vers la Lune. Les énergies pénètrent votre crâne et sont préservées grâce à un procédé électromagnétique par ces petits aimants dans votre cerveau.

 Le travail corporel est susceptible de changer votre structure sanguine. Lorsque vous alignez votre conscience dans le but d’atteindre la plénitude, votre sang se purifie. Il devient quelque chose d’extrêmement sacré. L’information est préservée dans les pierres et les os. Les globules rouges sont fabriqués dans la moelle osseuse. Lorsque vous réalignez l’os, ce que l’os accomplit pour le reste du corps change. L’os réaligné purifie le sang, engendrant une lignée plus accessible et éclairant les secrets intérieurs de l’identité. Les femmes ont le plus souvent éprouvé de la répugnance pour leur sang menstruel, plutôt que de le considérer comme la source de leur puissance. Le sang comporte le code génétique, et puisque la Déesse Mère constitue la source de toute chose, le code provient d’elle. C’est là que se dissimule l’histoire. Le sang menstruel peut servir à nourrir la vie végétale, à démarquer la Terre et à laisser savoir à la Terre que la Déesse vit de nouveau. En général, les femmes ne saignent plus dans la Terre. Un tel acte constitue un transfert direct de l’énergie de la Déesse. Lorsque les femmes dispersent leur sang sur la Terre, celle-ci s’en trouve nourrie. Depuis des éons, on déclare aux femmes que leur sang est une malédiction, et elles sont devenues terrifiées de leur propre sang. Elles ne comprennent pas qu’il est leur source et leur puissance. En vous libérant d’anciens tabous et en travaillant avec le sang menstruel, vous constaterez que l’effet que vous exercez sur les animaux et les plantes de la Bibliothèque vivante se modifiera.

 Dans un certain nombre de vos légendes anciennes, on utilise le sang afin de dissiper le Mal ou pour manifester une intention. On marquait une porte avec du sang menstruel. Personne n’osait toucher cette porte ou ceux vivant derrière celle-ci parce qu’il était entendu que la Déesse régnait à cet endroit. En ces temps anciens, la Déesse était encore respectée. On savait qu’en trompant la Déesse ou en lui désobéissant, le travail perdait sa nature divine. A mesure que vous construisez et élaborez de nouvelles communautés, nous proposons que les femmes se réunissent, quel que soit leur âge, et établissent leur intention de comprendre leurs périodes de saignements et de partager avec les hommes leur pouvoir et leur connaissance en tant que clés. Explorez les mystères du sang comme l’un des processus naturels de la vie de la communauté. Votre corps, ainsi que ses cycles, engendrent l’image de la vie. Le pouvoir est l’une des choses primordiales que vous devez comprendre. Réfléchissez à la dynamique qu’implique le fait, pour une femme, de donner naissance à un bébé. Elle maintient une force vitale qui crée le mouvement et les désirs de naître. Une puissance mystérieuse est à l’œuvre ici. Une puissance si importante que la vibration mâle en est venue à craindre le processus et la magie de la naissance. Le mâle, parce qu’il a lui-même oublié la façon de permettre la naissance sur cette planète à travers son corps, s’est senti menacé par le pouvoir de la femelle. Les hommes doivent s’habituer aux saignements des femmes et y accorder leur appui. Les temps viendront où vous souhaiterez connaître votre lignée et la responsabilité d’une grossesse appropriée et au moment opportun parce que la vie deviendra extrêmement précieuse.

 Les saignements des femmes prendront une grande importance sur le plan communautaire. Alors que la compréhension des femmes grandit grâce à ce pouvoir, la Déesse sera galvanisée et reviendra vers vous tous.

 D’autres mystères attendent d’être révélés, manifestés et réinterprétés. Certains s’interrogent sur les raisons pour lesquelles nous traitons de ce sujet. C’est extrêmement important. Si vous ne vous intéressez pas à l’énergie de la Déesse et aux mystères du sang, nous disons que vous êtes sur le point de rater une partie intégrant de la vie et que vous ne comprendrez pas ce qui se produira sur la planète. Si le sujet vous ennuie ou si vous croyez qu’il n’est pas pertinent, vous êtes tout à fait dans l’erreur. Il s’agit de l’un des enseignements les plus puissants que nous puissions vous offrir en ce moment afin de vous aider à comprendre ce qui vient. Ce qu’il vous faut accomplir, pleinement et totalement, en tant qu’hommes et femmes, c’est de rendre hommage à la vibration de la Déesse qui jaillit en votre cœur pour l’aider à s’ouvrir.

 Le sang menstruel est hautement oxygéné, le plus pur, et il révèle de l’ADN décodé. L’oxygène déchiffre ces chaînes et permet la restructuration de l’information. Vos scientifiques explorent déjà une troisième chaîne d’ADN. Ils apprennent à construire des chaînes d’ADN basées sur la lumières de photons – des fibres dans le corps que nous nommons filaments encodés par la lumière. 

 venez discuter avec nous sur le forum : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Extrait de Terre, clés pléiadiennes de la Bibliothèque vivante – Les Pléiadiens canalisés par Barbara Marciniack page 95.

 

La chimie sexuelle

 

gifs fleurs Le sexe est une arme à double tranchant. En vous aventurant plus loin dans l’état d’amour sexuel, vous sentirez naître des sentiments exaltants et vous vous émerveillerez de la remarquable capacité du corps à produire des réactions biochimiques qui altèrent la perception. Les hormones du bonheur se livrent à un rituel ancien qui vous maintient dans une vibration d’amour extatique. L’amour et l’extase que vous éprouvez avec l’autre personne impliquent une puissante chimie sexuelle. En l’absence de cette volupté hormonale, il serait beaucoup plus facile de renoncer aux liaisons amoureuses, avec toutes les complications qu’elles entraînent.

 En astrologie, le mariage et les relations amoureuses sont régis par la Balance, signe d’équilibre et de beauté, tandis que l’énergie sexuelle est affiliée avec les aspects profondément alchimiques du Scorpion et de Pluton, et pour cause ; l’énergie sexuelle fouille la psyché pour faire émerger des difficultés anciennes et non résolues. L’activité sexuelle déracine les secrets et les problèmes de pouvoir. Parfois, les révélations paraîtront sombres et menaçantes. La sexualité réveille vos angoisses et cependant, si vous la considérez comme une occasion de les affronter, ce qui exige d’écouter et de parler avec honnêteté et confiance, votre extase mutuelle en sera multipliée. Plus vous partagerez avec l’autre, plus votre lien énergétique sera fort et beau. Ouvrir votre site sacré à l’activité sexuelle, c’est vous abandonner à la vulnérabilité car cela réveille la souffrance émotionnelle, les croyances restrictives, les blocages énergétiques, c’est-à-dire essentiellement tout ce qui entrave et pollue la beauté élégante de votre site, vous empêchant de fonctionner comme être humain intégré.

 L’expression émotionnelle participe essentiellement au développement de votre intelligence. Par conséquent, les difficultés affectives feront naturellement surface avant, pendant et après les relations intimes. Les émotions alimentent les pensées que vous diffusez et, pendant l’acte sexuel, vos pensées sont passablement amplifiées. Dans la chambre à coucher, les facultés télépathiques sont décuplées, que l’échange d’informations soit décelé ou pas. N’oubliez pas que, si vous pouvez vous leurrer, vous ne pouvez pas tromper les autres avec votre fréquence ; l’énergie s’accélérant, le lien télépathique partagé par deux personnes sera particulièrement intensifié. Même si votre vie érotique est torride, il vous faudra tout de même affronter les questions psychologiques qu’elle réveillera, car il est impossible de faire l’amour sans être impliqué émotionnellement et psychiquement. Les sentiments doivent être ressentis, et, en assumant la responsabilité de ce que vous ressentez, vous découvrirez vos croyances. En outre, vous agirez avec une attitude empreinte de pouvoir.

 Quelquefois, au beau milieu de la jouissance, une vague d’émotion vous submerge. Il faut absolument vous occuper des difficultés affective, sinon vous vous éloignerez de votre partenaire ou projetterez vos problèmes à l’extérieur en le ou la blâmant pour vos sentiments, engendrant ainsi un cycle sans fin de schèmes dévalorisant victime/bourreau. Le véritable catalyseur qui réveille toutes ces émotions, c’est l’activité sexuelle ; l’énergie sexuelle fait toujours émerger les émotions refoulées, parce qu’elle active le deuxième chakra, qui à son tour, active le troisième. N’oubliez pas qu’il existe une bonne raison à l’attirance que vous exercez sur une autre personne ; si vous pouvez régler vos difficultés avec l’intention de vous améliorer et si vous avez également une base commune sur laquelle construire, la relation érotique tissera un lien solide avec votre partenaire, rétablissant et revitalisant votre identité, et guérissant votre corps, votre mental et votre âme.

 Pour acquérir une intuition plus fine sur votre vie, il suffirait de vous montrer plus tolérant lorsque vous analysez vos expériences sexuelles. Si vous êtes trop critique, vous ne saisirez pas que certaines actions conduisent à des expériences agréables, édifiantes, tandis que d’autres mènent à la confusion et à la dénégation, causées par le mensonge, le manque de respect, la manipulation, la violation et des actes destructeurs. Il faut accorder une grande valeur à vos expériences sexuelle ; même si certaines sont difficiles à accepter, elles vous aideront à cerner qui vous êtes vraiment. Elles font partie du processus qui consiste à apprendre comment actionner votre ordinateur biologique ; à quelle vitesse le faire, comment l’alimenter, savoir ce qui le rend heureux ou misérable. Quand l’énergie sexuelle s’éveille en vous, à quoi songez-vous ? Etes-vous conscient de ce qui se passe dans votre organisme sur le plan cellulaire ? Que ressent votre cœur et quelles sensations génitales éprouvez-vous ? A part les impressions physiques évidentes que produit l’expérience sexuelle, que se passe-t-il en vous ? Comment vous sentez-vous dans les heures ou les jours qui suivent le coït ? Etes-vous d’humeur stable ou changeante ? Planez-vous ou avez-vous l’impression de dériver sur une barge à déchets ? Avez-vous des pensées particulières ? Quelle est votre énergie un jour ou deux avant une expérience sexuelle ?

 L’énergie sexuelle diminue l’adhérence de vos facultés sensorielles à la réalité tridimensionnelle, le temps paraît suspendu et vos facultés extrasensorielles sont activées, vous rendant plus conscient de vos aptitudes pré-cognitives. Grâce à la clairvoyance, à la préscience et à la clairaudience, vous pouvez accéder à des perspectives de réalité concomitantes ou même à des scènes de vie simultanées. Vous verrez ou sentirez peut-être des gens que vous connaissez et vous aurez des intuitions sur leurs activités du moment. Pendant une expérience sexuelle, le vortex d’énergie engendré ouvre des perspectives de réalité multidimensionnelles, vous propulsant vers les premiers souvenirs de cette vie ou ceux d’une autre ligne temporelle. Il faut prêter attention à la manière dont le sexe modifie votre fréquence et influe sur votre champ énergétique. Et, surtout, interrogez-vous : pour quelle raison accédez-vous à cette information et quel en est le rôle positif ?

 L’attirance sexuelle produit une énergie formidable entre deux personnes ; malgré tout, une union vraiment solide se fondera sur la confiance entre les deux partenaires, qu’elle amènera à mieux apprécier l’intimité. Même les attouchements légers et un intense contact visuel produiront un champ fortement chargé d’énergie électrique et psychique, et l’excitation ainsi produite intensifiera la jouissance. Les rituels de l’intimité – toucher l’autre, l’embrasser, le caresser, le lécher, l’étreindre et le dorloter – produisent une excitation sur le plan cellulaire, et cette conscience allume et éteint les gènes. En état d’excitation érotique, vous vous détendez, le mental cesse son activité, vous vous dégager peu à peu de votre emprise consciente sur la réalité matérielle ; ainsi, vos cellules accéderont à des codes de conscience exprimant davantage celui ou celle que vous êtes. Lors de l’expérience sexuelle, vous êtes blotti, immergé, occupé et euphorique ; la prochaine fois, voyez si vous êtes capable d’observer ce qui se passe d’autre sur le plan énergétique. Ensemble, vous et votre partenaire pouvez apprendre à multiplier les sensations délicieuses et à les suivre de manière à prolonger vos organes. Au milieu de l’extase, il faut centrer votre attention sur cette sensibilité accrue.

 Entre deux personnes, il se passe bien davantage sur le plan subtil que ce qui semble se produire sur la réalité tridimensionnelle ; cependant, il n’est facile de saisir le sens de ces sensations fugitives car votre corps physique et vos réactions affectives prévalent le plus souvent sur les perceptions d’autres dimensions. En utilisant le même type d’attention que pour vous souvenir des rêves concentrez-vous afin de capter l’essence de votre expérience sexuelle dans toute sa profondeur multicouche. Après les rapports intimes, vous êtes plus en phase intuitivement avec votre partenaire ainsi qu’avec votre environnement, et le phénomène augmente avec chaque coït. L’énergie sexuelle psychique vous permet de vivre la réalité depuis une perspective plus large. Vous aurez parfois l’impression d ‘avoir quitté momentanément votre corps et d’être devenu quelqu’un d’autre ; le confort familier de votre chambre à coucher se dérobera à vos sens ; sans avertissement, vous vous retrouverez peut-être allongé sur le sol d’une colline, à contempler la voûte céleste. Les particules cosmiques transmettant des codes de conscience qui stimulent vos cellules, vous sentirez immédiatement la danse de l’énergie cosmique intelligente.

 

Issu du livre Sagesse des Pléiades – Pour un monde en chaos – Le pouvoir de la sexualité humaine page 171 – de Barbara Marciniak aux éditions Ariane.

Transcender la matière

 


Transcender la matière dans SAGESSE des PLEIADES plantes-feuilles-00014 Le savoir spirituel ou ésotérique se sert de la métaphore et du symbole pour transmettre des faits subtils de l’existence, qui transcendent l’univers matériel et qui exercent sur lui un effet puissant. Nous nageons dans un océan de symboles, auxquels l’esprit humain réagit spontanément. Ils s’impriment facilement dans notre ADN, qui les conserve, ainsi que dans notre mémoire profonde, dans le mental inconscient et subconscient. En l’absence de symboles, comment parviendrions-nous à nous exprimer ? La langue dépend d’accords télépathiques où le sens inhérent est attribué à des symboles sonores. Cependant, les gens considèrent la parole comme allant de soi et s’interrogent rarement sue la provenance des mots qu’ils s’apprêtent à prononcer. Ils ne s’aperçoivent pas non plus qu’ils traduisent leurs pensées en mots et qu’ils jouent avec le pouvoir de nommer, de qualifier, d’identifier et de créer l’existence. Les mots sont porteurs d’information, mais celle-ci n’est pas les mots. Ils évoquent des significations se fondant sur des accords collectifs sur a réalité consensuelle, tout en la façonnant.

 Pour exercer l’art de l’écriture, il suffit de deux lignes et de quelques gribouillis bidimensionnels utilisant un code, l’alphabet. Les mots qu’ils forment fabriquent littéralement quelque chose à partir de rien, parce que le geste physique d’écrire produit et oriente l’énergie. L’écriture est une forme de magie que l’on acceptait spontanément et qui fut élaborée comme méthode pour influer sur la réalité. A fil du temps, la signification des symboles dans chaque langue s’est modifiée, s’adaptant aux exigences, à l’intelligence et à la curiosité des divers peuples ; parfois cependant, on altéra délibérément certains mots, on les réinventa ou on les bannit même de la langue orale, parce qu’ils étaient doués d’une puissance spéciale. Pour finir, on les interdit.

 Il y a fort longtemps, l’aptitude à identifier et à nommer les mystères de la vie et leurs forces naturelles était considérée comme un acte de pouvoir permettant de se prévaloir de leurs propriétés magiques. On concevait la nature comme une scène où se manifestaient dans une dimension spécifique les lois spirituelles et cosmique et leurs forces, ce qui permettait à la conscience d’explorer la réalité depuis ce point de vue particulier. Toutes les formes de conscience sont dotées d’une curiosité innée, et les gens cherchaient autrefois à comprendre l’interaction et le rapport entre ces lois et ces forces cosmiques. Ils aspiraient à des connaissances qui leur permettraient d’employer les propriétés mystiques de la nature et de l’atmosphère pour influencer la vaste sphère de l’existence.

 Nos ancêtres faisaient appel à cette tradition consistant à noter la position du Soleil dans les cieux afin de localiser la leur dans l’existence et pour marquer le temps. Ils comprenaient que les cycles célestes contenaient la clef de leur identité supérieure ; les gens d’aujourd’hui ont une curiosité déformée et peu d’entre eux reconnaissent et admettent spontanément les forces de la nature. Dans l’hémisphère nord, bien avant l’avènement du christianisme, le 25 décembre étaient consacré à la célébration du retour de la lumière qui délivrerait le monde nordique des longues nuits obscures. Naissant de nouveau à l’horizon, le soleil commençait à s’élever dans le ciel après avoir atteint son point culminant dans les latitudes méridionales au solstice d’hiver, en décembre.

 Lorsque la Terre achève sa rotation de vingt-quatre heures sur son axe incliné, elle franchit l’espace, complètement synchronisée avec le système solaire, parcourant son orbite autour du Soleil et 365 jours. En raison de l’inclinaison de l’axe polaire, le Soleil paraît changer de position dans l’azur, semblant migrer à chaque saison vers le nord ou vers le sud tout en jetant de nouvelle sombres et reflets par une transmission continue d’informations encodées dans la lumière ; le Soleil est notre première source d’énergie. En tant que maître de notre système solaire, il fournit sans faillir la lumière qui anime la vie telle que nous la connaissons. Le signe de la croix, ces deux lignes qui se coupent, est un symbole archaïque multicouche qui était utilisé dans les temps anciens comme point localisateur et aussi pour représenter les étoiles et le Soleil. La croix signifiait également : « là où l’esprit rencontre la matière ». Le ciel semblait s’unir à la Terre à l’horizon pour former une croix cosmique. Jadis, l’atmosphère, ou éther, était toujours figurativement placée au milieu de la croix ; l’éther déborde de force vitale cosmique et, à la jonction des lignes, une vitalité abondante ouvre des portails sur d’autres dimensions de la réalité.

 Il y a longtemps, les gens se servaient du soleil pour situer leur positon dans l’existence et ils plaçaient des marqueurs de pierre en des endroits spécifiques de la surface terrestre afin de découvrir le schème des mouvements des rayons solaires. Ils observaient les positions des autres – la Lune, les planètes, les comètes et les étoiles – pour déchiffrer les  symboles et les schèmes célestes définissant et marquant le paysage existentiel. Comme marqueur et point de localisation, la croix en vint aussi à représenter les quatre points cardinaux – le nord, l’est, le sud et l’ouest – ainsi que les quatre points intermédiaires, les quatre saisons et les quatre éléments : la terre, l’air, le feu et l’eau. Ceux qui comprenaient respectaient la puissance des énergies de la déesse ont toujours considéré que les carrefours représentaient ses sites sacrés. Jadis, il était bien connu que les activités exécutées au centre précis de deux lignes qui se croisent possédaient le pouvoir d’influer sur plusieurs versions de la réalité. Les deux lignes se rencontrent et forment un point de pouvoir qui réfère invariablement à l’éther, à la force vitale de l’existence.

 Le motif de l’échiquier est une version plus complexe de la croix, une extension qui a évolué naturellement à partir d’une série de croix entrecroisées. Il s’agit d’un motif en grille composé de soixante-quatre carrés, huit par côté suivant une alternance de carrés blancs et de carrés noirs. Ce motif symbolique familier se retrouve partout dans le monde, ainsi que dans plusieurs lignes temporelles. Dissimulé tout en demeurant parfaitement visible, ce dessin noir et blanc formé de carrés est un moyen de conception archaïque simple, mais puissant, pour rappeler à l’humanité l’étendue infinie de la sphère de l’existence et surtout la manière d’y naviguer. Ce symbole s’inscrivait aisément sur les couches plus profondes de la psyché humaine ; il faut transmis dans les schèmes innés de perception d’une génération à l’autre. Le motif entrelacé représentait les complexités encodées du multivers. Chaque point de croisement sur la grille est un vortex et un portail d’énergie où s’unissent des réalités, et chaque carré symbolise une propriété spécifique de l’énergie, noir pour les propriétés négatives, blanc pour celles qui sont positives, tout comme les charges électriques positives et négatives.

 En synthétisant cette information cruciale en une forme bidimensionnelle appartenant à la réalité tridimensionnelle, on cherchait à illustrer métaphoriquement la prépondérance de la polarité dans l’ordre naturel du multivers. L’échiquier est un symbole qui traduit l’ultime complexité de la sphère de l’existence grâce à son motif à significations symboliques en dégradé. Malgré tout, il présente une absolue simplicité, la présence innocente d’un damier aux yeux du monde. Les peuples anciens savaient que, dans le vaste jeu de l’existence, ils auraient à revivre encore et encore. Ils savaient également que la manière de percevoir et d’interpréter la réalité déterminait la qualité d e leur expérience de vie, ici-bas et au-delà. Par ailleurs, ils comprenaient que l’échiquier avait été conçu comme symbole pour imprimer leurs banque mnémoniques, afin qu’lis se souviennent et soient en mesure d’évoquer ce qu’ils avaient appris d’une incarnation à l’autre…

 

Extrait du livre : SAGESSE DES PLÉIADES, BARBARA MARCINIAK – Ariane Éditions page 208.

7ème rayon (Saint Germain)

 

7ème rayon (Saint Germain) dans CITE INTRATERRESTRE 220px-Pluma-azulDe la part des mondes des Sphères divines, que la présence immortelle du Je Suis, la Science spirituelle de la Vie, active la pulsation lumineuse de transmutation du rayon violet dans votre vie.

 Je suis Maître Saint-Germain et je dirige les travailleurs de lumière planétaires dans ce cycle de transition du troisième millénaire. Comme vous le savez, mes enseignements des dernières décennies étaient centrés sur l’impulsion et l’activation de la présence JE SUIS, qui n’est que la manifestation de la puissance de Dieu en action. Par ce mécanisme d’évolution, vous pouvez accélérer le processus de transmutations spirituelles qui vous reliera au point de liberté spirituelle pour lequel vous avez été programmés. Comprenez que nos approches sont des alchimies évolutives destinées à accélérer et à faciliter votre parcours. C’est pourquoi le stratagème de manifestation des Forces lumineuses divines est le pouvoir créatif de Dieu à travers le monde divin et dynamisé. 

Vous êtes à présent dans un plan intermédiaire d’évolution qui exige l’élévation et l’ouverture du nouveau portail vibratoire pyramidal de la quatrième dimension. Votre évolution est incluse dans le plan vibratoire de reconversion qui vous permettra d’installer la fréquence cosmique d’un ordre pyramidal supérieur. De ce fait il est impératif que vous utilisiez et activez les codes vibratoires que nous vous donnons. C’est là que l’effet lumineux des flammes ou rayons cosmiques des maîtres ascensionnés entre en jeu. 

Le septième rayon, ou flamme violette, est caractérisée par les attributs de transmutation, de pardon, de compassion, de miséricorde et de libération. Ce rayon a le pouvoir de diluer et de transmuter l’énergie que vous avez émise dans une fréquence discordante par rapport à son état naturel de résonance avec le plan divin de l’évolution. Les gens intéressés à purger leur vie et à reconstruire les archétypes évolutifs de la lumière en vue d’élever leur statut évolutif peuvent recourir au pouvoir spirituel-scientifique du rayon violet. Vous êtes la représentation symbolique de l’énergie pure et immaculée de Dieu, et en tant qu’unités de conception divine il vous est nécessaire d’incorporer les paramètres d’harmonie, d’équilibre et de service divin qui doivent être admis dans les plans de la perfection éternelle. 

La flamme violette a le pouvoir de transmuter et de diluer les schémas karmiques et les attitudes discordantes des humains. Son pouvoir spirituel alchimique est si puissant qu’il pourrait complètement détruire les codes d’évolution déformés, chaotiques et rétrogrades. Grâce à cette flamme, il est possible de dissoudre les causes et effets du karma dont vous devez faire l’expérience et, par conséquent, d’accélérer l’ascension vers les plans de Lumière-conscience supérieure. Avec le pouvoir du rayon violet, vous entrez dans un état de conscience transcendante, car cet état dirige l’évolution cosmique. Grâce au septième rayon, vous êtes chacun conscient de votre tâche en tant qu’initié. La voie de l’ascension commence à partir de la plate-forme de maîtrise, où elle crée une spirale de perfection divine dans votre évolution. Cela vous mènera au prochain statut de connaissance, celui d’être un coparticipant de telle sorte que la grâce divine pourra ainsi créer un sentiment du devoir dans son parcours vers l’ascension. Lorsque vous ressentez de la miséricorde, le complexe d’infériorité est conquis par la sobriété et la force spirituelle alors que vous éveillez votre potentiel divin de perfection spirituelle. C’est l’état de l’altruisme personnel qui pardonne les erreurs et démontre une générosité et une aide compatissante aux autres. 

A cause des codes rétrogrades insérés depuis les mondes d’involution par les Seigneurs de la dualité, l’humanité a toujours servi les puissances économiques, religieuses et politiques. Une fois atteinte la reconstruction du schéma correct, l’égalité apparaît en tant qu’expression de miséricorde du rayon violet. 

Le dernier état d’initiation a lieu lorsque vous êtes capable de conquérir le sentiment d’impuissance et de le remplacer par l’amour inconditionnel envers soi, les autres et l’univers. Ensuite, entrez dans les divins archétypes, d’humilité, où vous sacrifiez l’intérêt personnel aux besoins transpersonnels. Cela exige beaucoup d’altruisme et d’abandon désintéressé, ce qui n’est en fait que la conséquence de la compassion générée par l’usage du rayon violet. A ce moment-là, cette puissante flamme cosmique fera descendre la présence JE SUIS dans toute sa splendeur et son pouvoir, montrant la maîtrise sur votre vie ; c’est la fin du parcours de l’initié qui vous projettera dans l’ascension vers les mondes de la Conscience lumineuse des Seigneurs des cocréateurs des galaxies. 

Ce rayon est relié à votre septième chakra, qui engendre une énergie vibrante en vue d’exprimer la volonté et la spiritualité qui représentent la sublimation de toutes les caractéristiques évolutives des autres chakras. Dès lors, vous pouvez percevoir le Soi comme une entité multidimensionnelle et mutante qui cherche à atteindre l’ascension et la maîtrise afin de se relier à la Source primordiale de Lumière-conscience infinie. 

archange_violet dans CITE INTRATERRESTRE

La forme géométrique du rayon violet est une sphère qui renferme une étoile à neuf pointes symbolisant le parcours d’initiation vers l’origine divine. Sa fréquence sonore est IZCOARH. Les mondes angéliques reliés à ce rayon sont les archanges, sous la direction de Zadkiël, l’un des Seigneurs des Flammes de lumière et un membre du Grand Conseil cosmique. Avent de travailler avec cette flamme, vous devez bien sûr accomplir la cérémonie habituelle. Ensuite, visualiser-vous dans une sphère rubis doré qui tourne vers la droite pendant que vous récitez pendant cinq minutes : Izzzcoooo-aaaaarrrrhh… Puis, voyez tous les états dissonants d’évolution de votre septième chakra, et déclarez pendant cinq minutes :

Que la puissance irrésistible de ma présence JE SUIS s’exprime en tant qu’acte miséricordieux entourant à la fois l’humanité et la planète dans un cercle de lumière en transmutation.

 A présent, passez à la phase d’invocation du septième rayon. Visualisez-vous dans une sphère bleu saphir et récitez Izcoarth. Puis, visualisez dans le septième chakra, ou portail christique de projection cosmique, les attitudes dissonantes que vous souhaitez transformer, tout en déclarant pendant cinq minutes :

 Que la compassion qui émane de ma présence JE SUIS invoque le calice cosmique d’amour et le fasse descendre pour racheter et transmuter les énergies destructrices en moi

Vous êtes rendu à la phase d’activation. Visualisez des points de lumière violette infinis enveloppant a conduite discordante qui interfère avec votre croissance et votre transformation spirituelle, tout en répétant pendant cinq minutes : 

Que le pouvoir de transmutation de ma présence JE SUIS mette en action les archétypes de l’ascension spirituelle afin que la maîtrise et la vision spirituelle puissent activer les codes vibratoires de la quatrième dimension. 

Voilà enfin la phase de manifestation, qui est la synthèse du travail d’initié que vous devez accomplir en vue d’intégrer, d’activer et de transmuter les aspects évolutifs du septième rayon. Visualisez des points violets infinis qui pénètrent votre chakra couronne, lui donnant la couleur violette, et déclarez pendant cinq minutes : 

Je suis la manifestation divine et parfaite de ma Présence divine qui, en une spirale de guérison, me libère de toute négativité empêchant mon ascension spirituelle

Telle est la méthode spirituelle et cosmique du Grand pouvoir alchimique de transformation personnelle où le Soi essentiel émerge avec toute son abondance, sa joie et sa puissance divine. Derrière l’obscurité se cache le visage brillant de votre Présence divine qui, comme un observateur et un programmateur de votre évolution, cherche son lien avec Dieu. C’est la grâce que vous êtes en train de recevoir des maîtres ascensionnés. 

Même si nous vibrons dans les mondes des Sphères divines, nous gardons contact avec votre plan à travers votre désir spirituel de transformation. Par votre pratique et vos exemple nous démontrons  l’univers à quel point le compendium évolutif est uni. La pression évolutive s’intensifiera, mais ceux d’entre vous qui ont assumé la responsabilité de votre transformation recevront une inspiration à se transformer eux-mêmes en point de lumière spirituelle. 

Soyez les messagers et les symboles de la maîtrise évolutive que l’univers et la Hiérarchie Spirituelle ont choisis pour l’ascension cosmique planétaire. C’est là mon vœu et celui des autres maîtres. Chers travailleurs de la lumière, votre responsabilité est grande et vous pouvez l’exprimer par votre transformation et votre loyauté aux principes cosmiques d’évolution. 

Maître Saint Germain vous dit au revoir. 

Messages de la Cité de Lumière des Intraterrestres, canalisés par Ramathis-Mam aux Editions Ariane aux Editions Ariane – page 173.

2011-2012 le temps s’accélère

 

Gif classique cartesLe temps tel que vous le connaissez s’accélère en effet. Le temps et l’espace sont deux aspects différents d’une même énergie. Ils sont tous deux des aspects de la lumière, et la vitesse de la lumière entourant votre planète s’accélère. La Terre se reformule. Cependant, chers maîtres, ce n’est pas simplement le rythme du séquençage temporel qui s’accélère ; c’est la vibration de l’humanité qui s’accroît.

 Chers humains, comme nous vous l’avons déjà dit, le monde se refait. Et que l’humanité, à petite ou à grande échelle, soutienne ce changement ou s’y oppose, il s’agit vraiment là d’une incertitude alors que l’inertie de la chronologie temporelle s’accélère beaucoup plus rapidement aujourd’hui qu’elle ne le faisait hier en séquence linéaire. En conséquence, les années 2011 et 2012 continueront-elles à susciter l’accélération de la lumière et votre interprétation lucide de la conscience ?

 Par cette poussée, le rythme de votre expression cognitive de la vie augmentera également. Tout s’accélère, y compris le temps, à mesure que l’ascension approche. Ainsi, comme le temps prend une nouvelle forme, il donnera aussi une nouvelle forme à l’expérience humaine, aux forces naturelles visibles et invisibles, et à la face même de la Terre.

 Le temps linéaire est conceptuel à l’intérieur de la dualité et il constitue à cet égard une abstraction qui rend pertinentes l’expansion et la contraction de la polarité de la troisième dimension dans les dimensions cristallines commençant dans la cinquième dimension. Pour plus de clarté, disons donc que chaque dimension supérieure à la troisième, à partir de la cinquième, possède ses propres lois physiques et son propre rythme temporel abrégé.

 Par conséquent, le temps tel qu’il est mesuré à l’heure actuelle n’est pas synchronisé avec son véritable rythme. C’est en effet par la courbure de l’espace-temps que le rythme temporel s’étend ou se contracte en rapport précis avec la quantité de lumière présente dans le quadrant spatial mesuré. Le rythme du temps augmente donc à mesure que la Terre prend une nouvelle forme dans les énergies ascendantes. L’accélération du rythme temporel est due à l’augmentation de la vitesse de la lumière. Plusieurs facteurs y contribuent.

 Lorsqu’une plus grande quantité de lumière cohérente est présente, la séquence du rythme temporel s’accélère, soit vers l’avant, soit vers l’arrière, de votre point de vue linéaire. Voilà pourquoi plusieurs d’entre vous ont l’impression que le jour compte moins d’heures et qu’ils ne peuvent pas exécuter autant de tâches qu’auparavant selon leur mesure du temps. Sachez que le rythme temporel s’est accru d’environ 25 % de sorte qu’une journée de vingt-quatre heures ne comporte en fait que dix-huit heures comparativement à ce que l’humanité connaissait il y a trois décennies.

 L’accélération cristalline transforme en séquences spatiotemporelles accélérées la lumière perçues dans votre dimension et affectant le corps physique de la Terre. Cette transformation du temps a pour effet d’accélérer la rotation du noyau terrestre, et cela s’accomplit par la transduction des ondes lumineuses. Le noyau cristallin de la Terre tourne plus vite et le ratio entre la rotation interne et l’inclinaison axiale de la planète détermine le mouvement du temps sur la planète linéaire. Ainsi, il est approprié de dire que les horloges et les chronomètres de la Terre ne mesurent plus avec exactitude le rythme temporel provenant de la pulsation de la séquence de réalité perçue par le cerveau.

 Les réglages que vous percevez en temps linéaire sur votre Terre physique, les aspects de la vie que vous, humains, saisissez généralement, sont une illusion. Cette illusion est déchiffrée par le cerveau, d’après les signaux reçus d’abord par l’esprit, en passant par la transduction de la « vitesse de la lumière ». Vous devez bien comprendre que le cerveau diffère grandement de l’esprit. Le cerveau humain est un aspect physique de l’esprit. Il occupe un espace et ile st fait de matière. Il existe dans le temps et il interprète dans le temps, ce qui n’est pas le cas de l’esprit.

 L’esprit n’occupe aucun espace et n’existe pas dans le temps linéaire. La réalité de l’univers intérieur n’occupe pas un espace matériel, et son essence intrinsèque ne se situe pas dans le temps linéaire ; par contre, votre réalité physique illusoire occupe un espace et son existence s’incère dans le temps, mais ce n’est pas là la véritable réalité dans laquelle existe votre esprit divin, votre âme, dont les perceptions sont déterminées par des forces cosmiques actuellement changeantes. […]

 Sachez toutefois que la réalité source dont toutes les existences sont issues n’est pas « gravée dans la pierre » et que votre expérience n’est donc jamais vraiment prédestinée. Vous avez choisi parmi un assortiment de potentialités les expériences que vous désire vivre. Le cosmos et toute vie continue à l’intérieur et à l’extérieur de celui-ci sont toujours en création dans le moment PRESENT. Bien que votre conditionnement tridimensionnel soit linéaire, vous avez non seulement la capacité de dépasser la programmation physique, mais aussi l’objectif ultime de le faire. Tandis qu’il est habité par la conscience humaine, le corps physique vivant opère comme un point de focalisation intense pour l’expérience du plan terrestre. Répartie à tous les niveaux du corps physique, la conscience est concentrée sur son propre réseau de communication et de perception sensorielles, à la fois sur les plans de l’ordinaire et de l’extraordinaire. En ce qui concerne ce dernier plan vous percevez donc constamment d’une autre façon qu’avec vos sens physique « ordinaires ». il existe une vaste gamme de couleurs, de sons, de codes électromagnétiques et de sensations que vous percevez à la fois au niveau cellulaire et au niveau cristallin du réseau de chakras qui a sa source dans la conscience quantique et qui vous influence géométriquement et vibratoirement. Ce réseau est connecté en oscillation harmonique  à tous les autre sud même type.

 En ce moment, cependant, l’humanité est inconsciente de ces interactions extraordinaires qui ont lieu entre tous les spectres corporels, cristallo-électromagnétiquement et matériellement au niveau biologique. Cette communication a lieu dans le corps de lumière de la MerKaNa cristalline et sa portée est beaucoup plus grande que l’humanité ne le réalise ; pourtant, les cellules physiques réagissent entre elles et leur activité déclenche même les centres supérieurs de la conscience du corps de lumière cristallin, lequel corps est lié à la multidimensionnalité et transcende le temps linéaire.

 Métatron.

 Extrait de 2012 – Le Grand Rassemblement – Propos de Kryeon, Métatron, Marie-Madeleine et les Hathors recueillis par Martine Vallée. Invités spéciaux : l’archange Michaël, le Haut Conseil de Sirius. Aux éditions Ariane – Page 105.

La conception

gifs lutins Nous avons parlé plus tôt comment vous avez tous été conçus par les dieux créateurs. Vous avez été assemblés comme des maisons que l’on prévoit agrandir un jour. Vous êtes maintenant arrivés au moment précis où ceux qui vous ont conçus vont procéder à un agrandissement. Ce que les scientifiques appellent du « junk ADN » est demeuré pendant très longtemps à l’état latent dans votre corps et il va maintenant être activé. Dans nos enseignements, nous avons toujours mis l’emphase sur l’importance de l’oxygénation, parce que l’oxygène alimente les codes et éveille l’ADN de sa latence.

 Ce que les scientifiques appellent faussement du « junk ADN » renferme les perceptions qui, du plus profond de votre corps, vont vous permettre de devenir un être quadridimensionnel capable de percevoir une foule de nouvelles choses. Cet éveil de l’ADN vous permettra de changer votre acuité visuelle ainsi que votre acuité auditive, de prolonger votre vie, et ainsi de suite. Cette partie latente de l’ADN qui a dérouté les scientifiques reprend maintenant vie.

 Vous êtes en phase de mutation si rapide en ce moment que certains scientifiques décrivent ce processus comme une maladie. Certains sont très préoccupés par cette situation. Ils ont persuadé le gouvernement d’investir des milliards de dollars en recherche sur l’ADN. Ce qui se produit dans votre corps n’est certainement pas une maladie: vous êtes en voie de mutation et de réarrangement et ce, de façon tout à fait naturelle. Cette mutation progresse la plupart du temps pendant votre sommeil; il est donc possible qu’en vous éveillant le matin vous remarquiez que quelque chose semble quelque peu différent dans votre corps. Attendez-vous à ce que les changements commencent à être bientôt visibles et à ce que de nouvelles facultés se développent. Vous saurez instinctivement de nombreuses choses sans pouvoir expliquer comment.

 Les concepteurs originaux du corps humain étaient des êtres bienveillants. Ces dieux créateurs originels furent très généreux en vous dotant biogénétiquement d’une considérable vitalité d’esprit et d’étonnantes capacités. Une bonne partie de cette information est inscrite en vous dans les filaments de lumière encodée qui étaient éparpillés et qui sont en voie de retrouver leur alignement. Vos os et la forme de votre squelette correspondent à cette information. Lorsque les composantes de votre squelette sont dans un bon alignement, l’énergie émanant de vos centres de pouvoir sacrés est libérée, les rayons cosmiques sont captés et attirés dans votre corps, et les filaments de lumière encodée à l’intérieur de vos cellules commencent à se réorganiser; alors vous pouvez réellement dire que la transformation est amorcée. Partout où vous regarderez, le changement vous sautera aux yeux.

 L’actuel système évolutionniste conçu par les dieux créateurs dans le but de vous faire accéder à un certain nombre de dimensions ou de fréquences est fondé sur l’évolution des douze spirales qui correspondent aux douze chakras — dont sept se trouvent à l’intérieur du corps et cinq à l’extérieur. Il s’agit simplement là de la façon dont le système est monté. En ce qui a trait à l’évolution des spirales dans le corps humain, un dénominateur commun en termes de fréquence doit être atteint de sorte que même ceux qui sont aux plus bas échelons possibles soient capables d’y parvenir.

 Enseignements de notre Famille de Lumière des Pléiades – BARBARA MARCINIAK – les messagers de l’aube

12

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...