Le commencement de l’épreuve finale

 

Je suis bien heureux mes frères de venir ainsi en ce jour apporter message à votre fraternité. Nous sommes toujours en quête de réalisation de votre monde, avec vous et en association avec d’autres confréries de différents regroupements de cette galaxie. Vous avez en votre possession les acquis nécessaires à votre transformation demandée. Nous avons envoyé dernièrement un escadron d’élite afin d’apporter les nouveaux éléments de votre développement. Il est sans contredit temps de passer à l’action dans la réalisation de votre mission de vie. Vous avez attendu la venue de cette annonce, le message annonciateur du commencement de l’épreuve finale et voilà que cela viendra à vous. Dans les semaines à venir vous serez confronté à différents phénomènes inexpliqués et nous disons ne vous méprenez pas, c’est bien le commencement de la fin de ce cycle de votre humanité florissante de la nouvelle terre. Acceptez ce qui vient sans appréhension puisque cela sera le commencement de la fin, sans hésitation il faut accomplir le chemin maintenant. Offrir votre hospitalité et accueillir vos frères, votre coeur a demandé et vous réaliserez que cela est essentiel afin de maintenir la stabilité de votre être. Apprivoisez cet aspect de vous qui demande réconciliation avec le monde et la diplomatie sera nécessaire puisque vous devrez laisser partir de vieux préjugés bien encrés en vous.

allez de l'avant

Ne négligez point l’aspect de vous qui demande repos, vous avez reçu massivement les énergies de ce grand commencement et vous avez difficulté à gérer ces énergies. Par le repos vous y parviendrez. Absorbez de façon différente toute nourriture et constatez avec joie le changement, ne vous sentez point malade ou atteint de quelconque malaise puisque c’est le nouveau départ de l’être que vous devenez. Maintenez votre apport quotidien à une grande quantité d’eau afin de purifier vos corps, ils sont encrassés par toutes sortes de substances chimiques de votre conception. Revenez à la simplicité de l’alimentation, ne cherchez point à maintenir vos anciennes habitudes même s’il vous semble perdre vos repères. Vous devez apprendre à vous détacher de l’ancien et bâtir votre nouveau monde et donc votre nouvelle vie. Ne dramatisez pas les changements, ils sont essentiels et vous êtes précurseurs, ne l’oubliez pas. Chacun de vous est important et avec vous nous construisons ce nouveau monde, à vos cotés nous apportons ajustements nécessaires et appuis pour que cela soit en temps opportun sur cette terre.

Je vous dis soyez ouvert à cette métamorphose de votre être, homme nouveau, corps et esprit se transforment et vous avez en vous de grand potentiel créateur, ce à quoi nous ajouterons ici prenez garde à ce que vous créez. Placez le droit chemin, dans la voie de l’ascension de votre monde mais aussi de chacun de vos frères. Aimez votre terre, aimez vos frères de toutes parties de cette terre et des différentes sphères de vie qui y cohabitent. Vous êtes à l’aube de ce changement majeur ne vous méprenez pas.

Je reviendrai apporter la lumière sur cette future évacuation dont il avait été question mais cela ne sera que la prémisse de cette transformation. Maintenez vos actions, maintenez votre foi en la venue de l’ère nouvelle messianique qui apportera la délivrance de ce peuple et la route du coeur attendu de tous. Méfiez vous des imposteurs et de ceux qui manipulent l’information mais aussi soyez indulgent puisque tous apportent un chemin de réalisation et d’évolution et tous ne sont pas dans la même direction du coeur. Accueillez et apportez simplement votre soutien à cette évolution dans la voie du coeur, sans jugements ou critiques puisque cela n’est point essentiel, lâchez prise et bâtissez ce monde à l’image de la joie et de la paix attendu.

Maintenez votre foi en notre appui et notre venue prochaine qui s’annoncera à vous bientôt et soyez ouvert à ce que je vous apporte. Soyez amour.

Avancez dans la sérénité de votre cœur, beaucoup d’événements viendront ponctuer la route de réalisation dans les prochains mois. Vous serez appelé à vous dépasser et prendre place dans la voie demandé du cœur avec en vous cette étincelle de vie, amour et par dessus tout grande confiance en la possibilité de vous réaliser dans la voie de ce cœur. Le cœur des hommes est à ce point trouble que la distinction difficile de la pleine expression ce fait attendre. Vous avez avec vous de multiples facettes de votre être encore inexploré mais vous tardez à découvrir cette potentialité de votre être, plus expressif dans son chemin de lumière, liberté d’être avec la possibilité de guérir, résoudre bien des maux mais vous tardez par crainte de ne pas accomplir la voie juste et cherchant en d’autres votre vérité. Vous avez tout, vous avez tout en vous, en votre cœur réside la porte d’accès à ce monde de vérité qui fait partie de vous et vous appréhendez, votre égo vous renvois à cette question fondamental, est ce la voie juste ?.

Je vous dis soyez en votre cœur cette émanation de votre être, simplement dans la lumière de votre cœur, alimenter cette grande ascension de l’être par votre approche à contenir cette lumière et à la répandre en votre monde et cela sera en vous et autour de vous, ne doutez point, ayez foi en cette possibilité de vous répandre à travers cette essence de votre être. Vous émanez et de plus en plus, vous émanerez cette essence de votre être, alors soyez dans cette essence de votre être vibration d’amour à la terre, à vos frères et à tous êtres vivants en cette création de vie sur terre.

Ne soyez pas amer envers la vie ou envers les individus habitants votre monde, ne soyez pas armer et aguerri devant les obstacles placés sur le chemin puisque chacun de vous y avez consenti et vous appréhendez encore puisque vous croyez qu’il y aura davantage de placé, empêchant la voie de ce chemin d’illumination. Mais vous savez au fond de vous, et votre âme appel a cette liberté d’être et d’accomplir dans la voie du cœur. Alors il y a distribution quelques fois et vous percevez cette douleur en vous qui proclame le changement et l’orientation ce fait quelques peu difficile.

Avec votre capacité de changer, de moduler votre fréquence afin de transformer, utilisez cette aspect de vous afin de vous libérer de toutes peurs, toutes inquiétudes face à ces grands changements qui se placent pour vous,. Ayez foi et placez avec conviction et non dans le doute présent. Soyez toujours dans l’ouverture de votre cœur à respirer le monde nouveau qui vient à vous, avec la sincérité et le respect, ne placez pas le contrôle ou toutes formes de contrôle sur vos frères ou la vie de façon générale, puisque dégagé de vos obstacles de réalisation vous serez à même de voir s’épanouir votre monde.

Soyez vibration amour, soyez respect de votre humanité en devenir et appropriez-vous votre pouvoir de liberté d’être, amour en vous, en votre cœur et rayonnement de votre divinité. En expansion, en apprentissage mais toujours plus grand et toujours plus haut et cela sera la voie de l’expansion de votre être.

Fraternellement vôtre, apôtre Jean dans les pas du christ. La grande fraternité de lumière

 

Message reçu, le 17 juin 2011 par Ginette Desrosiers

Toujours avoir confiance en Soi

 

Comment accueillir la perfection si vous n’accueillez pas l’erreur qui vous y conduit ? 

On vous a dit que l’erreur était un péché et que le péché engendrait la culpabilité. Et vous avez écouté ces mensonges. Vous avez abandonné vos pouvoirs à ces philosophies malsaines et dégradantes. La notion du péché est née de l’esprit de l’homme. L’erreur fait partie intégrante de la croissance de tout ce qui vit et de tout ce qui est. Ne reconnaissez-vous pas certaines erreurs dans la nature ? Partout, Dieu permet toutes ces manifestations de la nature comme faisant partie de l’expression de la dualité. Cette dualité est nécessaire pour engendrer le mouvement. Et toute la Création est mouvement. Les forces stellaires ne jouent-elles pas avec l’opposition de deux pôles distincts ? Et lorsqu’il y a une explosion de supernova, ceci ne pourrait-il pas découler d’une erreur de parcours ? 

francesca sur blog (2)

Nous sommes loin de vos petites erreurs que vous croyez si importantes et si négatives, n’est-ce pas ? Ne vous laissez plus berner par la valeur négative que l’on a apposée sur l’erreur. Ramenez à vous la noblesse perdue qui émanait de votre cœur. Débarrassez-vous de l’indignité qui est le fruit malsain d’un contrôle dont vous n’avez plus besoin. Revenez vers la Lumière et ressentez l’Etre Divin qui est en vous. 

L’estime de soi commence lorsque vous vous débarrassez des faux sentiments de culpabilité et d’indignité. Ces faux sentiments vous ont suivi de génération en génération et ils sont collés à vous comme votre peau. Il sera peut-être aussi difficile de vous départir de ces sentiments que de vous départir de votre peau, mais l’Amour vous y conduira. Aimez-vous tel que vous êtes ; avec vos imperfections, vos tendances et même vos dépendances. Pour mettre un terme à une qualité ou une attitude qui vous fait souffrir, il faut l’affronter dans toute sa puissance. Il faut y apporter l’amour pour soi-même et affronter ces énergies que vous voulez transformer en une expérience plus agréable et plus enrichissante pour l’être intérieur. 

L’estime de soi devient naturelle par l’acceptation de qui vous êtes. Il est important de bien comprendre que la situation dans laquelle vous vous sentez est de votre création. Vous l’avez fabriquée par vos pensées et vos actions. Lorsque vous êtes venu en ce monde, vous avez accepté de rentrer dans une situation énergétique que vous avez créé avant votre incarnation. La transformation qui s’est opérée par la suite est votre conception. Toutes les énergies qui vous touchent sont des reflets de votre univers intérieur. Alors, Si vous n’aimez pas votre situation actuelle, prenez un moment et contemplez pourquoi vous êtes dans des énergies qui vous ne conviennent pas ou qui ne vous conviennent plus. Lorsque vous aurez identifié la source de votre inconfort, déprogrammez par la pensée ce qui ne convient plus et recréez par l’imagination la situation idéale pour votre développement, selon votre désir. 

Souvent, très souvent même, vous vivez des situations qui ont été créées par d’autres parce que vous leur avez laissé vos pouvoirs. Ils ont une forte influence sur vous et vous vous laissez manipuler. Pourquoi ? … Pourquoi vous laissez-vous contrôler par une idée qui n’est pas vôtre ? Ceci est un manque d’estime de soi. Vous n’osez pas prendre la décision de vous fermer à l’influence d’autrui et d’affirmer votre désir d’être par manque d’estime de vous-même. Vous croyez que vos idées ne sont pas aussi bonnes que celles des autres. Vous croyez que votre personnalité n’est pas aussi présente que celle d’un collègue ou d’un ami … Erreur ! Ce sont de fausses croyances ! Ce sont des préjugés ! Vous êtes tout aussi original que quiconque. 

Vous avez votre place dans cet univers et vous devez la prendre dans sa totalité. Ne craignez pas les opinions d’autrui. Ne vous laissez pas influencer par des paroles qui ne vous conviennent pas venant de l’extérieur de vous-même. Il est difficile parfois de prendre sa place… cet espace qui est vôtre, intime et personnel. Il est tout aussi difficile de jouer son rôle et de reconnaître que ce rôle a été choisi par soi-même. L’absence du souvenir n’invalide en lien vos choix, car le décret le plus intime à Dieu est le respect du libre choix pour chacun, peu importe ce qu’il est et ce qu’il fait. Pour Dieu, il n’y a pas de mauvaise expérience car Il agit toujours à travers vous et Il ne se trompe jamais. Voyez cette expérience qui vous semble négative comme un signal qui vous rappelle sur le chemin de la droiture ou qui vous ramène dans votre réalité : celle de la réalisation de l’être parfait on vous. Cette perfection se découvre à travers ces expériences qui vous semblent dérangeantes et négatives à prime abord. 

L’estime de soi, c’est aussi admettre que toutes les expériences que la vie vous apporte sont comme le ciseau du sculpteur de pierre qui sert à enlever les agrégats qui cachent l’œuvre déjà parfaite et présente dans l’esprit de son créateur. 

Il serait difficile pour vous de reconnaître que cette œuvre est déjà achevée et que le but est déjà atteint. Il ne resterait alors qu’à comprendre que ce qui cache cette œuvre en réalité n’est que l’illusion dont l’esprit s’est créé pour encadrer l’expérience qu’il est en train de vivre. Pour l’âme, le passé et le futur ne sont pas une réalité. Elle ne reconnaît que l’éternel présent et tout se vit simultanément. Vous venez sur la Terre pour découvrir peu à peu cette perle qui brille à l’intérieur de vous. Sa brillance est cachée sous le manteau de l’illusion et vous ne faites que réaliser de plus en plus sa Divine Présence. Il ne suffit que de vous identifier à cette Présence car Elle est le JE SUIS de votre âme. La réalisation de l’être est aussi près de vous que cela : vous identifier à cette Présence comme étant VOUS – le JE SUIS DIVIN de votre être. Cette affirmation est tellement simple qu’elle vous a demandé des vies et des vies de réflexion et vous ne l’avez pas encore comprise. Pourquoi ne pas croire à qui vous êtes vraiment ? Augmentez l’estime de vous-même et peu à peu vous verrez cette Lumière, votre LUMIERE. 

Je sais : il n’est pas facile de croire à ces vérités, car elle vous semblent tellement nouvelles. Et pourtant, ces vérités sont présentes parmi vous depuis si longtemps. Mais, elles n’ont guère été comprises et elles ont été écartées par les FAIBLES qui ont le contrôle sur vos âmes. Revenez à la raison ; revenez dans les sillons du Père et faites figure de chevalier à la conquête de sa véritable destinée : celle de son propre Royaume de Lumière. Vous avez tout ce qui est nécessaire pour l’accomplissement final de votre brillante destinée. Demandez l’aide des Ouvriers de la Création, ils sont vos amis et ne demandent qu’à vous assister aussi intimement que votre cœur pourra le permettre. Ne regardez plus du côté de la nuit, un nouveau jour se lève dans votre vie. L’aurore de l’Amour et de la connaissance est à votre portée. Le mariage de ces deux qualités en vous aura l’effet d’une supernova dans votre cœur et dans votre entourage. 

Soyez bénis, mes bien-aimés, et marchez sur le sentier la tête haute. Rappelez-vous, répéter souvent :  » JE SUIS DIVIN  » et j’aime tout mon être ; j’aime ma démarche et j’aime la VIE. Que l’Amour divin et la lumière vous accompagnent tout au long du parcours. 

canalisation de Adinathon par André DeLadurantaye

Qu’est-ce que la Liberté universelle


   

Liberté - situation de la personne qui n’est pas sous la dépendance absolue de quelqu’un ou d’une situation. C’est l’état qui est opposé à l’esclavage et à la servitude. C’est l’état d’une personne qui n’est pas captive ou enfermée dans une situation contraignante. C’est le pouvoir de reconnaître le libre choix dans tous les domaines de l’expression. C’est l’indépendance de l’esprit des préjugés et des concepts limitatifs. C’est le fondement du devoir et de la responsabilité. Voilà quelques notions que cite votre littérature contemporaine. Mais, il y a encore plus que cela dans la voie spirituelle.

 liberté

Je suis Adinathon. Je viens m’entretenir avec vous en ce moment et m’enivrer dans vos énergies de Lumière pour discuter, d’âme à âme, du grand principe universel de la liberté. Ce mot (principe) possède le plus grand égrégore que l’humanité ait nourrît depuis des multitudes de générations. Il est responsable de tellement de souffrances et de peines, car il est un ennemi implacable de la dualité. Lorsqu’un individu atteint cet état après avoir vécu pendant un certain temps le manque de liberté ou dans l’oppression de toutes sortes, une joie infinie émane des profondeurs de son âme. Rien ne peut égaler la puissance énergétique de cette joie qui enivre et proclame la suprématie de l’expression de son être. Être libre signifie suivre les courants de l’Amour infini et couler avec les harmonies délicieuses de la joie ultime pour l’éternité. Oh ! Quel rêve ! … me direz-vous. 

« Atteindre cet état dans notre quotidien ? Impossible ! C’est faire l’autruche, la tête enfouie dans le sable »… voilà peut être, le commentaire qui vous vient à l’esprit en ce moment. Et pourtant, cet état est l’expression naturelle de l’âme qui gravite dans l’entourage de l’Amour inconditionnel. Toutes les autres manifestations astreignant l’âme à vivre des tensions et des restrictions à travers des lois et des concepts limitatifs sont des encadrements de dualité. Cette dualité n’est manifeste que par l’acceptation de l’âme elle-même de porter le manteau de l’illusion ; cet encadrement permet d’affronter les imperfections ressenties par l’esprit individuel et lui donne la notion d’évoluer par rapport à la séparation ressentie entre l’individu et l’Unicité. 

Lorsque l’individu a compris que l’illusion qui supporte les forces opposantes de la dualité n’est pas la réalité de l’âme mais celle de l’esprit, l’emprise de cette dualité devient moins subjective et la liberté y trouve une plus grande expression. L’âme individualisée ne peut être sujette à cette dualité car elle est une cellule de la Divinité Suprême, donc immuable et invariable, omnipotente et omniprésente. L’esprit est le média qui traduit la transcendance pour plongé dans les dimensions inférieures ; c’est lui qui ressent la séparation et qui enveloppe l’âme de son manteau limitatif. Pour faire l’expérience de la non-dualité, l’être doit se centrer parfaitement à l’intérieur de lui-même, dans cet espace où il retrouve la joie et la liberté infinies. 

La plupart des gens ont entendu parler de méditation en ce temps que vous appelez « Nouvel Âge ». Les personnes qui le pratiquent depuis un bon moment savent comment retrouver ce centre, cet espace à l’intérieur de l’être, le noyau de l’existence individuelle qui fait point commun avec l’Unicité Suprême. Pour faire l’expérience de cette liberté infinie et inconditionnelle, l’individu doit d’abord apprendre à contrôler ses émotions de sorte qu’elles l’amènent toujours dans des champs d’énergie positive plutôt que négative ou limitative. Il doit se détacher de toute attente venant de l’extérieur de lui-même. Il ne doit pas être affecté par les changements d’humeur des autres personnes dans son entourage. Il doit être libre de toutes les contraintes causées par des situations extérieures à lui-même. 

LIBERT2

Le mot liberté ne signifie pas inertie ; il désigne l’équilibre entre deux forces égales et opposées. La liberté signifie avoir le choix de pencher d’un côté ou de l’autre de ces deux forces. Par exemple, la planète Terre semble voguer dans l’espace en toute liberté, mais sa liberté est relative car elle est soumise à son momentum qui est alimenté par l’attraction du soleil qui cherche à l’attirer vers lui. Sa vitesse sidérale, c’est-à-dire la vitesse de sa trajectoire autour du soleil, empêche la Terre de tomber dans le soleil à cause de l’équilibre créé par la force centrifuge qui cherche à l’éloigner du soleil. Si l’une ou l’autre des contraintes de force est changée, la planète change de trajectoire. Elle tombe dans le soleil après un nombre limité de révolutions ou elle échappe au champ gravitationnel du soleil et se perd dans l’espace. En se perdant dans l’espace, sa liberté n’est plus relative aux deux forces qui la maintenaient en orbite autour du soleil. Elle n’est plus soumise à aucune force, sauf au momentum causé par sa vitesse de parcours jusqu’à ce qu’elle soit attrapée dans le champ gravitationnel d’un autre corps céleste. 

Tout comme la Terre, l’être humain est soumis à des forces ou des lois qui le maintiennent en équilibre. Toutefois, quelque chose de plus se présente avec le libre choix. La planète par elle-même n’a pas le choix de changer sa trajectoire. Toutefois, dans son libre choix, l’être humain a le choix et le pouvoir de changer sa relation avec les forces qui l’affectent. Il a une plus grande liberté que la planète en ce qu’il peut modifier sa relation par rapport aux forces dont il est soumis. Le mot liberté, dans le contexte que nous voulons lui donner, est relatif. L’état de liberté peut signifier toute une gamme d’expériences soumises à des contraintes ou des lois dans l’acceptation par un choix. 

Lorsqu’un individu vit une situation à l’intérieur de certaines limitations, son acceptation et son attitude face aux contraintes peuvent lui donner un sentiment de liberté relative. Il peut sentir un bien-être intérieur indépendamment des contraintes extérieures. Son attitude et son acceptation volontaires à vivre une situation le libèrent ou le mettent en esclavage. L’état intérieur est affecté ou non selon la stabilité émotionnelle de l’individu. Il pourrait être agressé oralement par d’autres individus sans accorder de pouvoir aux paroles qu’il reçoit. Lorsque les paroles ne sont pas en harmonie avec la pensée de l’individu, il peut mentalement les rejeter en ne s’identifiant pas avec ce qu’elles représentent. 

Le plus grand manque de liberté que l’humanité ait connu depuis la nuit des temps vient de l’opinion des autres. L’individu est sensible à ce que les autres pensent de lui. Il est prêt à défendre son image à n’importe quel prix, même au prix de la guerre. Il entre dans des situations dramatiques à cause du pouvoir qu’il accorde aux paroles qu’il entend. La parole est devenue pour lui l’arme la plus puissante de l’Univers. La plus grande liberté qui soit est l’immuabilité à la parole d’autrui. Rien de l’extérieur ne saurait changer l’état de paix intérieure de l’individu libéré. Lorsque l’être a atteint cette qualité, il vit la liberté universelle. Il peut être libre n’importe où dans n’importe quelle circonstance, car il est libre en lui-même. Cette liberté doit être atteinte avant de penser à réaliser l’Ascension de l’être. 

La liberté universelle veut que chaque individu manifeste sa créativité selon ses propres talents et ses expériences personnelles. S’il est contraint à travailler dans un domaine qu’il n’aime pas, il n’est pas libre ; il est plutôt esclave d’une situation qu’il doit subir. D’autre part, lorsqu’une telle situation prévaut, c’est qu’une leçon de vie s’y rattache. L’attitude adoptée face à cette situation peut rendre la vie amère ou agréable. Le contentement est une attitude qui libère toute emprise des émotions agressives qui maintiennent l’individu en esclavage. Le contentement assure une liberté relative pour intégrer la leçon de vie et permet par la suite de passer aux étapes suivantes dans le développement de l’individu. Le bonheur est dans l’acceptation sachant que toutes les situations sont temporaires jusqu’à ce que la compréhension soit acquise. Le contentement libère des ondes favorables qui permettent l’harmonie des énergies discordantes de l’individu face à sa tolérance et à son acceptation. 

Celui qui vit sa liberté permet aussi aux autres personnes de son entourage de vivre la leur dans le plus grand respect. Pour vivre sa liberté relative, une grande maîtrise de ses émotions est nécessaire afin que la paix et l’harmonie s’installent à l’intérieur de son être. Lorsqu’on parle de paix à l’intérieur de l’être, on parle aussi de liberté car ces deux mots sont interreliés. L’un ne peut pas être sans l’autre. La liberté ne peut pas exister sans la paix et la paix ne peut pas exister sans la liberté, quelle soit relative ou universelle. Lorsque l’individu n’est pas en paix, il est rattaché par des liens énergétiques à l’énergie émotive qui le contrarie. Un lien invisible mais puissant se crée entre l’individu et l’énergie émotive résultant en une perte constante d’énergie vitale qui le plonge dans un état de fatigue chronique. 

Toutes choses qui contrarient créent ces liens entre l’objet et le sujet réduisant ainsi la liberté de l’être. Ces contrariétés parasitent et drainent la force de vie ; elles conduisent aux malaises et ensuite aux maladies. Certains individus ont créé ces liens dans un passé lointain et vivent enchaînés par leur propre entêtement à garder ces énergies discordantes dans leur champ vibratoire jusqu’à leur mort. Ces individus ont vécu en esclavage dans leurs propres chaînes et n’ont jamais connu la liberté universelle. Ceci est un choix personnel, souvent éclairé par la connaissance ou ombragé par l’ignorance et l’arrogance. Mes bien-aimés, les portes de vos prisons sont ouvertes. Pourquoi n’en sortez-vous pas ? Vous êtes libres ! Saisissez cette compréhension afin de vous épanouir et de vibrer en harmonie avec le chant de la Création. L’Amour inconditionnel brise toutes les chaînes et libère intérieurement même dans un environnement social limitatif et contraignant. La liberté est une question de compréhension : rien de l’extérieur ne peut affecter intérieurement l’esprit libéré. Soyez en paix avec vous-mêmes et avec les autres. Je m’unis aux Grandes Âmes de la Création pour vous apporter toutes les bénédictions de l’Unicité Suprême. Se réaliser, c’est libérer l’âme des contraintes de l’esprit. Que l’Amour vous protège.

 Adinathon

Communication télépathique reçue de Adinathon
par André DeLadurantaye le 15 avril 1997

La Parabole du Bonhomme Allumette

 

Salutations très chers, Je Suis Kryeon du Service magnétique

Permettez-moi de vous présenter à Henri et Marie. Ce sont des personnages de dessins animés, des personnages sur une feuille de papier, « des petits bonshommes ou bonhommes allumettes ».

ALLUMETTES

Ils sont en deux dimensions. Évidemment, ils sont intelligents, puisqu’il s’agit d’une parabole. Leurs vies ne sont pas compliquées, et ils ont tout compris (sourire de Kryeon). Ils ont même de l’amour. Les deux dimensions de leurs vies sont tout ce qu’ils connaissent, et cela leur suffit. Ils connaissent les paramètres de la feuille de papier sur laquelle ils vivent, et ils n’en demandent pas plus. C’est tout ce qu’ils ont jamais eu. Ils savent ce qu’ils peuvent faire et ce qu’ils ne peuvent pas faire. Henri et Marie sont satisfaits et ils aiment leur réalité.

Oui, mais… Voilà qu’un libre-penseur arrive dans leurs vies. Il est dessiné un peu différemment.

Ce curieux personnage se met à leur parler du potentiel d’une troisième dimension, du haut et du bas, en plus de la largeur et de la longueur. Il parle de la 3-D, au lieu de la 2-D dans laquelle Henri et Marie vivent. Cette 2-D qui leur plaît. C’est le début du concept d’une sorte de réalité qu’ils n’ont jamais vue. Ils pensent qu’ils sont exclus de cette réalité qu’ils ne peuvent pas vraiment comprendre.

Regardons comment Henri et Marie agissent avec cette information. Premièrement, ils ne comprennent pas. C’est un peu trop sophistiqué pour eux.

Deuxièmement, cette 3-D est en dehors de leur réalité, donc, ils ne sont pas tellement intéressés.

Étant donné qu’ils n’ont pas besoin de l’utiliser, cela devient une sorte de conjecture. Ils pensent que cette 3-D n’est pas importante, et ils se demandent même si elle existe. Cela doit être un fantasme de la science, quelque chose qui n’a aucun rapport avec eux qui sont en 2-D, sur une feuille de papier.

Si je vous disais qu’un bon nombre d’entre vous qui êtes assis ici, ou en train de lire ce texte 2-D, êtes un peu ressemblants à Henri et Marie, me croiriez-vous ? Tout ce qui sort de votre réalité 3-D ne vous intéresse pas.

Ce n’est pas un choix délibéré de votre part, puisque vous faites partie du paradigme qui a toujours existé… Ce paradigme 3-D que vous avez vécu pendant toute votre vie. C’est une réalité où la pensée peut difficilement aller au-delà de ces frontières. Voilà pourquoi un grand nombre d’Êtres Humains ne veulent même savoir s’il y a plus que la 3-D. Henri et Marie se disent que leur réalité est très bien, et que tout est dans l’ordre des choses. Elle fonctionne.

Il y a un nouveau changement qui est au-dessus de vos têtes, et il s’agit d’un changement quantique. Cela va exiger une meilleure compréhension de la part des Êtres Humains.

Une meilleure compréhension de ce qui est autour d’eux, de ce qui est invisible mais très réel. Ils doivent arriver à une compréhension, donc une croyance, que tout n’est pas visible et compréhensible dans la pensée 3-D. Il y une vastitude de mondes ou dimensions invisibles qui font partie de la réalité 3-D, mais il faut une logique qui va au-delà des cinq sens physiques des Êtres Humains.

Comment aborder cette étude dans le temps qui m’est alloué ?

Je vais vous emmener dans un voyage ou séjour, afin de vous transmettre des informations relatives à ce sujet. Il y aura des informations intéressantes pour les personnes qui aiment la science. Pour d’autres qui ne sont pas intéressés à la science, cela pourra tout de même leur être utile, car ils vont participer à l’analogie que je vais présenter et avoir une compréhension de la leçon.

Je souhaite vous emmener dans un lieu réel, mais pour aujourd’hui, il ne doit être que dans votre esprit créatif. Le lieu est réel, sauf que vous ne pouvez pas y aller pour le moment… Pas encore. Il est intéressant de noter que chacun de vous a effectivement été à l’endroit où je vous emmène. À ce moment-là, vous n’aviez jamais été en incarnation sur Terre. Nous avons passé du temps en ce lieu. C’est un endroit ou une dimension d’une beauté incroyable. Le panorama est, pourrait-on dire, mystérieux et surnaturel.

Je veux vous emmener un peu à l’extérieur et au-dessus de votre propre galaxie, afin que nous puissions regarder la spirale, comme si nous étions un oiseau en vol.

Venez avec moi pendant un instant. Imaginez que les pressions et températures de l’espace ne s’appliquent pas à votre corps physique. Aucune de ces choses matérielles ne vous touche, car vous êtes protégés par la bulle de votre Soi-spirituel.

Tous ensemble, nous allons contempler ce spectacle magnifique. En tant qu’Êtres humains, vous êtes frappés par le silence de l’espace. Vous ne pouvez pas comprendre et apprécier le fait que chaque étoile chante une chanson. Je les entends toutes. Ce qui est le silence « absolu » pour vous, est une symphonie pour moi. Les vibrations multiples de la lumière émise par les étoiles se combinent et forment un choeur de chant où la vibration sonore est de toute beauté. L’univers chante pour moi, car je suis quantique.

Vos parties quantiques commencent à aborder et dépasser vos parties 3-D. Cette fusion ou confluence va créer des paradigmes de pensée qui seront différents de ceux des autres, sur cette planète.

Votre Terre n’a jamais expérimenté un temps comme celui que vous vivez actuellement. Un temps où il vous est demandé de penser différemment de celui qui est représenté par le cloisonnement de la pensée de votre réalité confortable.

Un temps où il vous est demandé d’aller au-delà du mur de vos préjugés et partis pris, dits naturels. Joignez-vous à moi et regardons votre galaxie, pendant un moment. Regardons cette belle spirale qui se déplace lentement, tout en maintenant son unité et son harmonie… qui tourne doucement comme un plateau de lumière. Imprégnez tout votre être de ce spectacle féerique.

Aujourd’hui, je parle de choses qui vont devenir évidentes dans votre avenir. Étant donné que ces transcriptions se font dans votre moment présent ou linéarité, un jour viendra où vous direz : « Kryeon avait raison. » Quand votre science confirmera mes informations de ce jour, je vous suggère de relire intégralement ce message.

Ainsi, votre « facteur de croyance » verra que je dis la vérité, quand je parle de votre relation directe avec l’Esprit, quand je parle du Créateur en vous. Vous comprendrez que je vois ce qui est devant vous, ainsi que le potentiel de votre futur. Quand votre science confirmera ce que je dis aujourd’hui, vous verrez que je ne suis peut-être pas un « charlatan ».

À ce moment-là, votre linéarité et votre préjugé vont se connecter avec votre futur. C’est le but de ce message. Et Regardons la Galaxie….

C’est un beau spectacle, n’est-ce pas ? Nous sommes là, en suspension, au-dessus de votre maison d’incarnation, appelée Galaxie. Dans ce que vous appelez le silence de ce moment, nous regardons le mouvement lent et ondulatoire, gracieux et harmonique, de votre Galaxie. Cette spirale où tout ne fait qu’un. C’est incroyable, surnaturel, et au-delà des mots.

Je vais maintenant vous inviter à me suivre. Nous allons plonger à l’intérieur de cette beauté, afin que je puisse vous parler « un peu » de ce qui se passe, et de ce qui constitue un mystère pour votre science. Il y a des choses qui sont illogiques, selon les règles et paradigmes terrestres. Elles ne correspondent pas à votre physique.

Henri et Marie, nos deux petits bonshommes dessinés en 2-D sur une feuille de papier, avaient aussi des scientifiques. Ils avaient des lois de la physique qui était en 2-D, et c’est tout ce dont ils avaient besoin. Tout fonctionnait très bien, dans la mesure où ils restaient sur la page.

Vous disposez de quatre lois de la physique, parce que – techniquement parlant – vous êtes en 4-D  et ces lois fonctionnent très bien. Ces lois ont fait leurs preuves encore et encore, et aussi longtemps que vous restez en 4-D, elles vont continuer de fonctionner.

Voici une question ésotérique pour vous. Regardez Henri et Marie. Combien de lois de la physique s’appliquent à ces personnages en 2-D ? La réponse devrait être évidente. La physique est complète, peu importe comment vous la percevez. C’est pourquoi Henri et Marie voient, croient et utilisent seulement la 2-D, mais toutes les lois sont encore là… Prêtes à être découvertes. La 3-D n’est peut-être pas comprises par nos deux personnages fictifs, mais elle est là et ils en font partie. Prolongeons cette réflexion, et permettez-moi de vous poser une petite question, chères créatures 3-D. Si je vous dis qu’il y a six lois de la physique qui couvrent une dimension que vous ne voyez pas… est-ce que ces six lois sont toutes là, pour vous ?

La réponse est la même que pour Henri et de Marie. Il y a plus que les 4-D que vous connaissez et utilisez actuellement. Vous avez quatre lois qui fonctionnent très bien. Il n’y a rien de mal avec elles, mais il y en a plus, et c’est pourquoi nous vous emmenons ici, au-dessus de votre galaxie, afin que chacun de vous puisse le voir.

Nous voulons vous présenter quelque chose que les astronomes peuvent également voir. Regardez bien. La manière dont bouge la galaxie est bizarre ou étrange. L’avez-vous remarqué ?

Nous vous avons déjà parlé des deux autres lois de la physique et ce n’est pas le temps de les expliquer à nouveau.

Cependant, lorsque vous entrez dans un royaume interdimensionnel, vous voyez un ensemble d’énergies multidimensionnelles qui doivent obligatoirement contenir plus d’informations que votre physique actuelle. En ce moment, vous disposez de quatre lois. Vous pouvez leur attribuer les noms qu’il vous plaît : newtoniennes, euclidiennes, einsteiniennes, etc.

Ces lois sont celles qui vous ont amenés où vous en êtes aujourd’hui. Jetons un nouveau regard sur votre galaxie et observons attentivement son mouvement. Il semble qu’elle ne bouge pas de la même manière que votre système solaire. Vos lois de la physique, celles qui concernent les objets en mouvement, sont basées sur votre cohérence ou perception 3-D. Vos scientifiques cherchent des lois empiriques. Ils trouvent ce qu’ils croient être vrai, ce qui s’applique à tout et pour tout. Oui, mais… Ils ne réalisent pas qu’ils appliquent un regard faussé ou déformé, à ces lois.

Cette manière d’agir fonctionne seulement en 3-D. Si vous restreignez les lois de la physique à – seulement – la dimension du temps, vous pouvez appliquer les mathématiques linéaires. Vous aurez une ligne droite qui va toujours dans la même direction et qui ne change jamais. Vous pourrez dire que votre science est simplement biaisée et cohérente.

« Kryeon, qu’est-ce qui ne va pas avec notre manière d’opérer ? Elle me va très bien ! » Voilà qu’un libre penseur arrive dans le décor, et il dit : « Les choses interdimensionnelles ne s’appliquent pas à notre logique ou perception 3-D. Les lois des forces interdimensionnelles, peu importe qu’elles soient faibles ou puissantes, sont au-delà de notre compréhension 3-D. Elles peuvent même être chaotiques et incohérentes. »

Permettez-moi de vous donner une explication supplémentaire. Votre système solaire fonctionne comme vous le pensez. Selon les lois de la physique que vous lui avez appliquées, les objets qui sont plus près du soleil se déplacent plus rapidement que ceux qui sont éloignés.

Les lois de la mécanique orbitale sont en jeu. La gravité, la masse, la distance et la vitesse sont basées sur votre système solaire, et ces lois sont correctes, selon votre 3-D. Elles vous permettent d’envoyer – avec précision – des vaisseaux spatiaux vers des planètes et de les placer en orbite, afin de prendre des photos et faire des analyses.

Maintenant, regardons encore une fois le mouvement de votre galaxie, et vous verrez qu’il n’est pas le même que celui de votre système solaire.

Je suis Kryeon. Et c’est ainsi.

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Canalisation présentée à Gaithersburg Reçu le 7 novembre 2009, Par Lee Carroll

La MEMOIRE GENETIQUE de REPRESSION PROFONDEMENT ENRACINEE

 

images (6)Eh bien, mes maîtres magnifiques, et en particulier mes femmes qui ont été les personnes contre lesquelles ont existé le plus de préjugés – après avoir fait toutes ces déclaration extravagantes qui sont vraies – retournons en arrière et revisitons le domaine des femmes, le fait que les femmes furent l’objet de tellement d’oppression alors que la plus grande Déesse qui ait jamais habité la terre – Terra est une Déesse, pas un homme, car la terre est une immense matrice ; l‘énergie est la matrice de la réalité.

Ainsi, la Déesse, le plus suprême des Dieux qui ait jamais vécu ici, ne fut pas un Dieu mâle ; ce fut un Dieu femme. Les plus grands scientifiques qui aient jamais vécu, les scientifiques qui sont d’importance, sont des femmes. Si Einstein avait été une femme, il aurait admis publiquement la théorie du champ unifié et au-delà. Ce fut son côté masculin qui lui fit rejeter publiquement la théorie de la mécanique quantique de la physique quantique. Le féminin aurait compris cela facilement ;

Pourquoi avons-nous ce problème ? Nous avons ce problème parce que la femme créatrice la plus remarquable, le Dieu  féminin le plus remarquable qui ait jamais été ici, fut en réalité responsable du croisement de l’Homo erectus avec le sperme des Dieux, les œufs des Dieux. Ce fut une femme ; ce ne fut pas un homme. Une femme. Ce sont les hommes qui penseraient seulement en termes de servitudes, alors que la science d’une femme vise la création. Les hommes sont portés à l’oppression. Vous devriez comprendre cela. Vous devriez le comprendre.

Il est donc peu étonnant que l’on parle de la lune comme de l’Enchanteresse. J’en parlais ainsi dans ma vie. C’était une femme. Il est clair que la lune est une femme. Réfléchissez-y. Elle vous regarde, vous la cherchez, vous ne voyez que ses contours. Si vous continuez à regarder, elle commencera à vous montrer un peu plus et encore un peu plus d’elle-même. Et quand enfin elle est pleine e t vous en enivrés, vous êtes grisés à la vue de ses rayons. Et puis elle s’enfuit. C’est une femme. C’est une femme. Il est clair que la lune est une femme. Il est clair que la terre est une femme. La terre n’est pas un homme. La terre est une vaste matrice. Les hommes sont les fourmis sur la matrice. Imaginez un œuf ; la matrice est grande comme cela. Elle est pure nature. La nature est la vérité.

Nous voyons donc maintenant l’oppression qui règne dans une société dominée par les hommes. IL n’était pas dans l’intention de la Déesse que les enfants qu’elle avait créés soient asservis et utilisés. Ce sont seulement les hommes, les Deux hommes, qui en abusèrent ; Les femmes ne le firent pas. Elles sont l’Esprit nourrissant de Dieu. Et, après le départ des Dieux, on voit donc que l’aspect féminin de la mère divine fut totalement remplacé par le contrôle rigoureux du prêtre, le mentor qui parle à son étudiant, le pont menant à Dieu. Et l’on comprend que tous ceux qui avaient été laissés derrière ne savaient rien. Ce n’étaient que des esclaves qui faisaient leur devoir, qui ne possédaient pas la connaissance. Ils servaient c’es tout. Et, quand ils se retrouvèrent seuls, ils transformèrent leurs devoirs en religion car ils ne savaient pas.

Ecoutez-moi. Les femmes ont été traitées comme du bétail, comme des objets sexuels, même quand elles n’étaient que des petites filles. Même chez les petites filles, c’est comme si les petites filles deviennent la propriété des fantasmes sexuels d’un homme quelconque. Et pourquoi ? Il s’agit d’une émotion sexuelle qui a été transmise génétiquement de génération en génération qui fait que les femmes doivent être réprimées à tout prix. Elles doivent être réprimées. Comme vous feriez avec du bétail, rassemblez-les quelque part et servez-vous d’elles, et ayez des rapports sexuels avec elles, des bébés avec elles, sans ne jamais leur donner droit à la parole. Il n’est pas surprenant que ce soit la race la plus réprimée qui soit.

Eh bien vous savez, la sœur de cette illustre famille d’Anu, c’est elle qui était la véritable héroïne de la famille entière. C’est une femme qui était sérieusement dédiées au désir de projeter la vie ici. Il se peut qu’aucune de ses créatures n’ait été issue de sa propre matrice, mais elle prit et mêla le sperme et l’œuf, créant éventuellement, de ses mains aimantes, le parfait Adam. Croyez-vous qu’elle n’aimait pas ce petit garçon ? Elle aimait ce petit garçon, et c’est sous bonne supervision de sa part qu’ils eurent la permission d’être nus. Les femmes ne molestent pas les enfants quand ils sont nus, mais les hommes le font. Ce fut elle qui leur permit d’être nus devant elle et elle les aimait ; Tout changea quand les deux frères entrèrent en conflit.

Ainsi, alors que nous somme s l’aube des changements dans le monde – ils ont déjà lieu dans l’hémisphère Sud et vont atteindre l’équateur et l’hémisphère Nord – je vais vous dire ceci, que à la fin des temps, les enseignements viennent du corps du Christ, oui car je sais tout ce qu’i fit partie de l’initiation de ce professeur du fait que j’ai préparé une partie de son ordre du jour. Et je viens dans le corps d’une femme –une femme – qui est le groupe le plus calomnié dans le monde aujourd’hui car elles ne sont pas naturellement des créatures sexuelles. Elles sont des créateurs, c’est ce qu’elles sont. Du fait qu’elles sont des créateurs, elles aiment car elles créent, et ce qu’elles créent fait partie d’elles. C’est pourquoi elles ont tant d’amour pour leurs enfants.

Les hommes sont plus éloignés. Le chemin est plus long pour un homme, car il doit dépasser la femme vers le haut ; il doit posséder la femme en lui pour s’élever. Il doit posséder cette compassion, cet amour, cette sincérité, ce souci des autres et monter. Il doit comprendre comme le comprend la femme que, parmi tous les actes sexuels qu’elle vit, certains ne sont pas faits pour son plaisir. La plupart sont pour le plaisir de son amant et pour l’occuper. Si l’homme a été une femme, il comprendra comment donner du plaisir à la femme. Mais son acte naturel est de porter des enfants et la responsabilité de cet acte. Une fois qu’elle l’aura fait, elle ne sera plus jamais son amante ; elle sera de nouveau l’amante de l’enfant.

C’est pourquoi il y a tant de mariages adultères. Une fois que la femme a eu des enfants, parce que son amour va à son enfant, l’homme sorte et baise avec d’autres femmes qui sont heureuses simplement du fait de l’enlever à cette femme idyllique qu’elles ne sont pas encore. C’est comme le fait que vous êtes le fruit de la matrice de votre mère et que votre mère a tout fait pour vous – tout – et que vous êtes devenus le centre d’attention dans sa vie. Et puis, il faut en outre faire marcher un mariage chancelant, un mari chancelant, la responsabilité des enfants, la responsabilité de l’amour envers eux ; et il faut aussi descendre dans ce premier sceau simplement pour satisfaire le mari, juste pour qu’il continue à la faire vivre ainsi que ses enfants. Elle mourra plutôt de faim que de voir ses enfants ne pas avoir de lait. Tel est l’amour d’une mère. Très peu d’hommes ont une telle qualité. C’est pourquoi, lorsque les hommes meurent sur le champ de bataille, ils n’appellent pas leur père. Et quand leurs parents meurent, c’est la mère qui revient généralement à eux.

Je suis un être ancien. Je channelle parfaitement au travers de ce corps féminin. C’est un corps que j’ai chois. C’est un corps qui célèbre les personnes envers lesquelles existent le plus de préjugés, les femmes – quelle que soit leur couleur – les femmes, il n’existe aucun doute là-dessus. Et la nouvelle vague aujourd’hui qui insiste pour qu’elles se fassent mourir de faim et soient des porte-manteaux, qui veut qu’elles ressemblent à des petits garçons avec des seins artificiels et des visages artificiels, est l’œuvre du Dieu masculin Jéhovah. Il s’agit d’asservir, de prostituer et de corrompre leur corps au nom d e la gloire, de la fortune et de la célébrité. Cela n’a rien à voir avec un lieu privé ou l’ingéniosité de l’Esprit leur a été accordée à la conception et à la naissance ; c’est pour célébrer la femme avec ses hanches arrondies, son corps doux, ses seins remplis, un toucher doux et qui ne ressent rien de ce que ressent un homme, mais a le sentiment d’être la matrice de la terre – de la terre – puissante, orageuse, d’humeur changeant et merveilleuse. Le temps a des humeurs changeantes, vous savez. Le climat est d’humeur changeante. Ce sont tous des signes de l’influence féminine de la Déesse. 

 retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

  Extrait du livre RAMTHA : « Intervention des Dieux il y a 455 000 ans» aux Editions AdA.

Le RECALIBRAGE DE SOI

 

images (7)Salutations, très chers. Je suis Kryeon, du Service magnétique. Tout ce qui suit dans le message d’aujourd’hui concerne les humains et ce qui change littéralement le paradigme de la réalité. Depuis le Premier de l’an, nous vous avons livré de nombreux messages vous demandant de considérer ce que nous appelons un « recalibrage de toutes choses ».

Je vous parle à présent d’une façon linéaire, avec une forme de communication à laquelle vous êtes habitués. C’est possible grâce à l‘expérience et à la pratique que mon partenaire a accumulées au fil des années. Il est intuitivement capable de traduire cette communication multidimensionnelle depuis mon côté du voile jusqu’au vôtre.

La canalisation est le processus qui consiste à traduite des messages spirituels grâce à un humain. Mais au cours du processus, le filtre tridimensionnel de l’humain est encore en place. La culture, le langage, les processus de pensée, tout cela demeure. Par conséquent, la canalisation sera exacte dans la mesure où le canalisateur apprendra à se placer à l’écart et à laisser circuler l’information en la filtrant le moins possible. La canalisation n’a jamais été une prise de contrôle du libre arbitre humain ; dans ce cas, il serait question de possession, et ce n’en est pas. C’est plutôt une fusion effectuée avec amour en vue de vous transmettre de l’information, de l’énergie et de la communication d’une source aimante.

Je vous dis cela parce que ces leçons sont difficiles à communiquer. Si vous n’avez pas fait l’expérience d’une réalité, il m’est difficile de l’enseigner. Vous ne pouvez établir de rapport avec elle. Mais je fais cela aujourd’hui tout en sachant que c’est difficile à comprendre. Je livre ici, dans ce fauteuil, un message en trois parties. Le message d’aujourd’hui constitue la première partie. Chaque message est toutefois complet en soi, mais l’ensemble est plus grand que la somme de ses parties. Le troisième langage est à l’œuvre, et cette histoire dépasse les mots que vous entendez.

Si vous avez une conscience ouverte à ce genre de chose, chers amis, vos comprenez déjà que votre corps reconnaît ce qui se passe. Les jeunes, vous allez hériter d’une planète bien différente de celle que vos parents ont connue. L’énergie est en train de changer et de se recalibrer. Beaucoup d’entre vous commencent à comprendre ce qu’il y a de neuf devant le Travailleur de lumière. J’appelle ce message Le Recalibrage de Soi. A ne pas confondre avec le recalibrage de l’humanité, donné auparavant. C’est le recalibrage de vote être essentiel.

L’énergie, un concept mal compris

L’énergie en soi est très difficile à définir ou à expliquer. Souvent, lorsque les humains parlent de l’énergie, ils font référence à ce qui pulse linéairement par des câbles d’un système multiphase, comme votre électricité. Ce n’est pas ce dont nous parlons. L’énergie dont nous parlons n’est pas une information singulière. Elle n’est pas tridimensionnelle. C’est plutôt un attribut multidimensionnel autour de vous, d’une confluence de la Terre et de la conscience, et il suscite ce que vous appelez la manifestation. Vous êtes nés dans une certaine énergie. Nous disons que les grilles de la planète sont dans une certaine énergie, mais cette dernière n’est pas bien définie. Vous pouvez entrer dans une salle en disant : « Eh bien, l’énergie ne semble pas bonne ici aujourd’hui ». Un autre jour, vous entrerez et direz : « Ouah : avez-vous senti l’énergie aujourd’hui » ? Si quelqu’un vous demandait de la définir, vous auriez peut-être de la difficulté à le faire. Toutefois, ce mot vous sert à désigner des choses positives et négatives, car vous comprenez qu’il est polarisé.

Ce dont je vais parler dans cette leçon renvoie à l’énergie à laquelle vous êtes habitués sur la Terre, peu importe ce que cela veut dire pour vous. C’est l’énergie dans laquelle vous vivez, travaillez, méditez, et que vous vénérez, et cette énergie est en changement. Cela modifie ce que vous considérez comme normal, ce qui représente votre zone de confort. Alors, si nous pouvions vous donner un conseil quelconque sur l’énergie, nous dirions : « Attendez-vous à ce que la norme change » C’est difficile à faire.

L’humain survit en sachant où la norme est censée résider, et l’effet qu’elle est censée avoir. Lorsque vous marchez d’un point A à un point B, vous vous attendez à certaines choses ; l’air que vous respirez, la gravitation que vous éprouvez, le magnétisme auquel vos cellules sont habituées par l’intermédiaire de la grille. Et si je vous disais que nombre de ces choses ne seraient plus les mêmes. Mais la seule chose dont vous êtes véritablement conscients en tant qu’humains, c’est que quelque chose est différent. Certains d’entre vous se diront peut-être : « L’énergie parait bizarre aujourd’hui ». Elle est plus que bizarre. Elle est en train de se recalibrer.

Les changements dans la Grille Cristalline : changer le passé

Parlons d’abord des choses qui vous semblent différentes. Voici un exemple de recalibrage et un résumé de ce que nous vous avons récemment livré à propos des grilles. Nous vous avons dit que la Grille cristalline de cette planète, un attribut invisible et multidimensionel de Gaïa, était en train de changer. Nous vous avons dit que c’était la mémoire de l’humanité. Elle se rappelle les humains et ce qu’ils font. C’est comme la « grille de mémoire » de l’action humaine.

Par conséquent, la Grille cristalline est reliée à Gaïa et responsable de ce que vous appelez des portails, et aussi de ce que vous appelez la vieille énergie négative. Elle est forte aux endroits où la guerre a eu lieu, car elle reflète un souvenir de ce que les humains ont fait au cours de batailles. Elle réagit à l’émotion humaine. C’est la Grille cristalline, et la métaphore de tout ce qui est cristallin retient le souvenir et la vibration. Alors, imaginez une grille invisible autour de la planète qui a en mémoire ce que les humains ont fait.

Certains lieux vous paraissent sombres car ils ont peut-être connu des champs de bataille sur lesquels vous préférez ne pas marcher. Les Travailleurs de lumière ressentent souvent le malheur de la mort, de la peur et de l’anxiété. Cela reste dans le sol, et vous savez que ce que je vous dis là, beaucoup l’ont ressenti et vous l’ont raconté. Il y a aussi sur la grille planétaire des lieux qui sont des portails de joie et de guérison, des lieux où vous pouvez même vous baigner dans la concentration de la compassion humaine. 

Il y a peu de temps, nous vous avons dit quelque chose de fort à propos de l’humanité, à savoir que les humains étaient responsables de positionner ou de « charger » cette grille planétaire. Cependant, en ce qui concerne l’énergie, vous considérez fréquemment ce système comme une mémoire linéaire. En d’autres mots, vous croiriez que des choses positives et négatives seraient rappelées et emmagasinées au même niveau à l’intérieur de la grille. Mais ce n’est pas le cas, et vous savez tout cela. Que voyez-vous aux actualités ? De quel côté penchent-elles, celui de la joie ou de l’horreur ? Cet équilibre est la nature humaine, et la grille reflète cet attribut de l’humanité qui accorde une importance beaucoup plus grande aux choses négatives.

Jusqu’à maintenant, chers amis, la Terre se rappelait l’énergie sombre d’une façon non linéaire et mettait davantage l’accent sur des lieux de grande souffrance, où beaucoup sont morts. La grille se rappelle l’horreur d’une bataille beaucoup plus que la naissance d’un enfant. Elle est responsable de ce que vous appelez les maisons hantées et les fantômes, et de toutes ces apparitions qui rejouent les mêmes bandes. Telle est la Grille cristalline.  

Lorsque vous observez la planète en vous demandant quelle est aujourd’hui sa vibration, la mesure de la Grille cristalline sert à répondre. C’est ce sur quoi est fondée la vibration de la planète ; sur ce que les humains font et ont fait dans le passé. Nous vous avons dit que la façon dont la grille se rappelle l’action humaine commence à changer.

A présent, vous avez donc une réponse à une question quantique : comment les événements futurs peuvent-ils changer le passé ? Cela se passe maintenant, car ce que vous faites maintenant est en train de changer la linéarité du « système de mémoire » de la grille. Alors, ce qui se produit, c’est que le positif va apporter à la grille une énergie plus grandiose et plus grande. Par conséquent, ce positif écrase tout ce qui était là, soit l’énergie passée. Viendra un jour où vous pourrez entrer dans le champ de bataille en disant « Je ne sens rien ». Car les humains qui sont des Travailleurs de lumière sont passés par là, et chacun de leur spas a changé les attributs du champ qu’ils ont foulé. Voilà pourquoi la nouvelle énergie peut permettre aux humains actuels de remanier le passé.

Bon, c’est hors des limites de votre réalité actuelle.  Vous voulez que le processus d’enregistrement soit linéaire, mais il ne l’est pas. Nous disons donc qu’il y a un recalibrage de soi, c’est à dire un recalibrage du réel auquel vous vous attendez. Cela ne pourrait être plus personnel. Imaginez ce que serait l’énergie de l’humanité si l’énergie de l’histoire changeait. Si la grille reflète la conscience humaine et est en train de se recalibrer, alors le « soi » de l’humain est en train de se recalibrer de la même manière. La nature humaine suit le même modèle que la grille. L’humanité finira par s’adoucir, par mettre l’accent sur la beauté, non sur l’horreur.

Imaginez que l’huile ne flotte pas sur l’eau lorsqu’on mélange les deux. Vous pourriez dire : « Mais l’huile flotte toujours dessus. C’est inévitable. Elle flotte toujours à cause de sa liaison et de sa densité moléculaires ». Et si la densité de l’huile se rapprochait de celle de l’eau et, par conséquent, restait  tout simplement au milieu, sans flotter dessus ? Dans ce cas, vous diriez : « C’est étrange. Il y a quelque chose qui cloche ». Vous ne le comprendriez pas, justement. Votre réalité entraîne un préjugé vers ce qui a toujours été et ne permet pas ce qui pourrait être. Si une chose pouvait changer dans la mesure où elle renverserait toutes vos idées et vos attentes vis-à-vis de ce qui est exact et vrai, quelle serait votre réaction ? D’après vos expériences de survie essentielles et ce que vous avez appris sur la planète, comment vous comporteriez-vous ? Pourriez-vous vous recalibrer en disant : « Je comprends. C’était une chose et c’en est désormais une autre », et passer à autre choses ? Ou regarderiez-vous cela en disant : « Je me demande quand ça va redevenir comme avant » ?

Chers amis, voilà l’essentiel de ce message, car à mesure que l’énergie de cette planète change, même une vieille âme sera tentée de dire : « Bien sûr, Kryeon, c’est merveilleux. C’est bon. J’adore. Je vais travailler avec cette énergie ». Puis, dans les heures les plus sombres, elle dira : « J’en ai assez ! Quand est-ce que ça va redevenir comme avant «  ? Car vous avez grandi dans une énergie où la dualité existait d’une manière, mais cette fois elle va commencer à exister autrement.

Source : http://francesca1.unblog.fr/  

Texte issu du Livre : « Recalibrage de l’Humanité – Le début d’un nouveau cycle évolutif » – TOME XI de KRYEON aux Editions Ariane 2014 

Nous pouvons en discuter ensemble sur http://devantsoi.forumgratuit.org/

COMMENT RECONNAITRE QUE NOUS SOMMES DES DIEUX

 

 

téléchargement (10)Combien d’entre vous sont prêts à admettre que l’une des raisons pour lesquelles vous ne voulez pas vous défaire des tyrans présents dans votre vie est qu’en réalité vous êtes vous-même le plus grand tyran de tous et que vous les utilisez pour blâmer ? Oh, la confession est salutaire pour l’âme. Je vous connais. Mon Dieu, je serai heureux le jour où vous vous connaîtrez vous-même. 

En Dieu, il n’est pas nécessaire de ressembler à des archanges. En fait, j’en ai un comme ami ailleurs, là où je vais dîner avec eux. J’ai une petite entité grande comme ça qui s’assied sur la table. Elle porte une robe couleur lavande. Trois gouttes de vin et elle est ivre, partie. Assis à côté d’elle se trouve une entité fort voyante mais à l’air religieux, un gros et grand ange bien masculin dont les ailes prennent la place d’un plus grand nombre de chaises que celles qu’il est capable d’occuper. Il possède toute la fanfare. Elle est la seule à pouvoir le faire se tenir correctement. Trois gouttes de vin dans son verre et il réfléchit à deux fois. Ce sont mes amis. Je les aime tous ; je suis le seul à table à être vêtu de noir. 

Eh bien, tous ces êtres apprennent et ont appris ce que vous apprenez. C’est là qu’ls sont allés. Ils sont partis d’ici. Ils sont partis et se rassemblèrent où se rassemblent les aigles, où se rassemblent les maîtres ; Depuis la Voie lactée et onze milliards de terres possibles, il existe beaucoup d’êtres qui montent. Leur apparence va être fort différente de la vôtre mais tous sont Dieu. Vous voyez, c’est cela qui est important. Dieu n’a même pas de visage. La beauté a un visage mais Dieu n’en a pas. Vous devriez vous en souvenir. 

Lorsque nous apprenons à définir et à réaliser Dieu, nous commençons à nous battre pour le droit à l’intégrité. Autrement dit, nous devenons réellement conscients de nos choix. Nous nous battons contre la vieille habitude des émotions. Les émotions sont habituelles. Les gens qui ont des habitudes ont des habitudes à cause des sentiments qu’elles leur procurent. Eh bien, il n’est pas nécessaire de prendre des drogues pour avoir une habitude émotionnelle. Vous pouvez vous masturber tous les jours et créer une habitude du premier sceau. Ceci est aussi dangereux pour le corps que les drogues parce que vous vieillissez chaque fois que vous le faites. Vous pourrez. Chaque fois que vous devez stimuler artificiellement des émotions, vous vieillisse un peu plus. Je ne veux pas dire que vous devenez plus sage, mais que vous devenez plus vieux. 

 Je connais le monde quand il avait deux lunes ; je sais à quoi il ressemblait. Je connais combien il existait de constellations que l’on ne peut plus voir aujourd’hui. Je connais des continents dont vus entendez à peine parler aujourd’hui si vous avez jamais été un investigateur de la connaissance historique et non pas quelqu’un qui obéit à la ligne d’un parti, si vous vous y êtes réellement appliqué, l’avez sérieusement investigué. Je eux dire qu’il y a des civilisations qui ont existé ici il ya plus de 455 000 ans mais, si vous suivez la ligne d’un parti – Vous pourriez adhérer à la ligne de l’Eglise, vous savez ; la création eut lieu il y a 4000 ans. Eh bien nous savons maintenant que le berceau de la civilisation que l’on a renvoyé à l’Afrique du Sud à l’Arabie Saoudite et à la Chine remonte au minimum à dix millions d’années – dix millions au moins ; Où allons-nous ? Que dire donc avec les concepts de Bruno annonçant 6000 ans, concepts qui le menèrent au bûcher ? Et pourtant, j’en ai vu !

 Eh bien, je veux maintenant parler d’un sujet particulier, car il y a eu une telle propagande merveilleuse perpétrée au cours des siècles stipulant que vous portez génétiquement les croyances de vos parents. Autrement dit, en tant que débutants de cette année et de l’année dernière, vous devriez comprendre que le secret de la génétique – Qu’est-ce qui produit la différenciation environnementale des espèces génétiques ? Le fait de vivre l’environnement, le changement. Quels sont les éléments rudimentaires clés ? Quel est l’élément clé nécessaire pour créer l’ADN ? Les émotions. Sur quoi les émotions sont-elles basées ? L’environnement ; C’est là la véritable expérience. Chaque jour, vous changez votre semence génétique. L’enfant que vous auriez créé il y a un an ne sera pas doté comme l’enfant que vous créez aujourd’hui parce que vous êtes maintenant plus vieux et plus sage. Vos enfants portent vos émotions. 

Combien d’entre vous ont entendu ce dicton, dans son acceptation biblique, que les fils portent les péchés de leurs pères ? Que pensez-vous donc que cela signifie ? Pourquoi les enfants seraient-ils damnés alors que ce n’était pas eux mais leurs pères, leurs grands-pères et leurs grands-mères ? Pourquoi souffraient-ils d’une malédiction ? Si la conscience et l’énergie créent la réalité, comment peut-on expliquer ce mystère extrêmement intéressant ? En disant que toute émotion dont vous faites l’expérience, vos enfants vont la porter en tant que corps. Vous portez les péchés de vos parents. Autrement dit, votre corps est constitué du croisement de l’ADN. Vous portez leurs peurs. Vous portez leurs manques. Vous portez leurs sentiments d’insécurité. Vous portez l’échec. Vous portez le succès. Vous portez le bonheur. Vous portez la tristesse. Comment avez-vous pris un corps aussi hétéroclite ? 

En allant dans la lumière lors de votre vie précédente, en ayant une revue dans la lumière, en allant dans le Plan de la Béatitude et en réalisant que vous n’allez pouvoir aller nulle part avant d’achever vos affaires ici. Ainsi, le seul corps que vous ayez est un corps qui comporte en vous ce que vous n’avez pas karmiquement finalisé. 

Vous êtes des êtres immortels. Vous avez vécu – au-delà du temps ; vous avez vécu depuis le Point Zéro. Le corps n’est qu’une phrase dans le Livre de Vie ; une vie entière n’est qu’une phrase. Vous avez déjà vécu ; vous vivrez de nouveau. Vous n’êtes pas la totalité des parties de votre corps mises ensemble. Les parties de votre corps – Votre corps n’est que l’outil que vous êtes capables d’utiliser et qui vous permet de grandir. 

De mémoire humaine, personne n’a encore jamais eu un champ comme celui dans lequel vous avez travaillé sur vos cartes. Les labyrinthes n’ont pas été inventés autour des années 1700. Les labyrinthes sont aussi anciens que les fondations du monde. Un labyrinthe est dimension, gravité ; c’est le champ unifié. Personne ne le sait. Et personne n’a jamais enseigné quelle est la vraie nature de Shiva et du Corps Bleu (Blue Body). Les toiles bleues ne viennent de personne d’autre que de moi Ramtha, le souffle que vous pratiquez ne vient de nulle part. Aucune forme de yoga n’est aussi puissante que ce souffle. Il ne s’agit donc pas – absolument pas – de plagiat d’un quelconque Nouvel Age, de sucer des cristaux, de manger des graines d’oiseau ou d’hypocrites au linge blanc. Nous n’avons pas non plus de choses en or sur les murs, bien que nous devions peut-être considérer cela un jour. Nous ne sommes pas assis sur des bancs d’église. Nous fumons la pipe. Nous ne brûlons pas d’encens, sauf celui qui sort de votre nez. Nous ne nous nourrissons pas non plus de crackers secs et de jus de raison en substitution pour la chair du Christ et le vin. Nous nous mettons juste au travail. Regardez bien cependant, après que ces paroles auront été connues dans le monde, combien de gens vont essayer de plagier ce qui fut enseigné ici. Souvenez-vous alors ; cet enseignement ne vient pas d’eux et ils n’ont donc ni le pouvoir, ni l’autorité, ni la magie. 

Personne qui n’est un Dieu ne va vous enseigner rien de ce que vous avez appris. Vous êtes dans l’Ecole de Sagesse Ancienne la plus inestimable qui ait jamais existé. Femmes, hommes et enfants sont ensemble ici. Ces singes sacrés des Himalaya ne traitent pas les femmes ainsi. Il est aisé de comprendre pourquoi. Mais, s’ils sont aussi fragiles, vous savez, ils ne peuvent aller à Dieu s’ils ont peur des femmes. Il est certain aussi que les femmes ne vont pas aller à Dieu non plu si elles abusent et maltraitent qui elles sont. Remarquez quelle couleur ? Dieu n’est pas blanc. Savez-vous quelle est la couleur de ma peau ? Couleur cannelle foncée ; cheveux noirs, yeux noirs et très grands. Yeshua ben Joseph avait les cheveux roux. Vous savez, juste un petit fait ici. Et voici Dieu. Nous sommes tous semblables. 

Oh, je vis Dieu en toutes ces choses. Si belles. Je compris que, si nous sommes possédés ne serait-ce que d’un seul préjugé, notre souffrance est de ne pas être proches de ce contre quoi nous possédons le préjugé car en cela nous nous sommes séparés de la beauté de Dieu. 

Comment allons-nous devenir cette déité extraordinaire ? Combattez l’injustice en vous-mêmes, de même que les mensonges, les tromperies et cessez de jouer à tous ces jeux. Pardonnez, pardonnez. Ne suivez pas l’opinion des autres sur la manière dont vous devriez être, parce que vous avez peut-être utilisé cette opinion pour obtenir toutes sortes de décadences du fait que vous pouvez toujours leur en faire porter la responsabilité. Il est peut-être temps de grandir et de penser à vivre 200 ans. En faisant cela, vous prenez la défense de cette déité. Chaque jour, nous irons, nous faisons chanter cette harpe avec une telle harmonie, une telle magie, et tous les jours où nous créons notre journée, nous avons davantage de pouvoir. Et toute journée où nous nous confessons, aussi douloureux et humiliant que cela soit, nous recouvrons notre pouvoir car cela nous redonne notre liberté. Nous nous rapprochons alors davantage de Dieu, nous le défendons et vivons impeccablement. 

Puisque le monde ne le fait pas, vous devriez pensez en vous-mêmes ; comment puis-je savoir qu’il existe des maîtres ? Parce que nous sommes les seuls qui restent. Je veux aller où ils sont allés et je veux savoir ce qu’ils savent. Et il est évident que ce qu’ils savent n’est pas ce qu’en pensent tous ces gens. Je veux que vous vous aimiez vous-même. Aimez-vous suffisamment pour vous nettoyer, suffisamment pour pardonner et permettre, pour réaliser que même vos parents sont des Dieux, des êtres humains, des Esprits luttant pour être humains et cherchant tellement à être approuvés. Souvenez-vous de cela. La compréhension mène loin dans ce monde-ci, mais nous devons d’abord nous la donner à nous-mêmes. 

Ainsi, si quelqu’un vous dit : « Eh bien, en quoi crois-tu » ?

Dites : « La seule religion que je connaisse, qui est la seule que je sache que Dieu m’ai donnée, c’est ma vie. Ma vie est ma religion. Et vivre heureux est ma prière quotidienne ». 

Qu’il en soit ainsi. 

  retranscrit par Francesca du blog  http://francesca1.unblog.fr/

Ramtha  Extrait du Chapitre : « Jéhovah, Dieu de la Guerre et de la Vengeance » aux Editions AdA.

Que dire du partage d’âme ou des âmes

 ainsi que des « walk-ins » ?

images (7)Je vais maintenant vous parler d’une chose qui va grandement défier votre perception de la « collectivité ». Nous abordons le sujet complexe du partage de l’âme ou du partage des âmes, selon votre libre choix des mots. Cela va peut-être fragmenter une sorte de paradigme de vos pensées traditionnelles.

Nous allons commencer par le plus simple, puis nous passerons au plus complexe. Le partage de l’âme ! Avez-vous déjà entendu parler d’un walk-in ? Beaucoup d’entre vous en ont entendu parler ou lu des articles sur ce sujet. Parlons de ce qu’est un walk-in, de ce que vous pensez, de ce que vous avez appris et de ce que l’on vous enseigné à leur sujet. Ajoutons-y les problèmes de logique et de singularité qui existent, à cause de ce sujet.

Voici une notion ou un concept qui vous a souvent été enseigné. Un Être Humain décède et revient. Mais, pour revenir rapidement et éviter de passer par la prime enfance et/ou l’enfance [NDIT - Prime enfance = 0 (naissance) à 7 ans, et enfance = 7 à 12 ans], cette entité entre dans le corps physique d’un Être Humain dont l’âge varie, généralement, de 7 à 15 ans. Donc, il y a un corps physique qui est habité par deux âmes ou entités, pour ainsi dire.

Afin d’accomplir des choses spirituelles plus rapidement, il y aurait un accord commun pour ce partage d’âmes, pour cette entrée d’une autre âme, dans le même véhicule biologique d’une âme déjà en incarnation qui a, généralement 13 ans. Maintenant, vous avez, soi-disant, deux âmes dans le même corps physique. Me suivez-vous, jusqu’à maintenant ?

[NDIT – En anglais, l’écriture et la prononciation des chiffres 13 à 19 inclusivement, finissent toutes par « teen ». Voilà d’où vient le mot « teen-ager ». L’âge de « teen ». Larousse = Teen-ager [tined¥œr] nom (anglo-américain -teen, suffixe employé dans les chiffres de 13 à 19, et âge) [pluriel teen-agers] Fam. Adolescent.)]

Maintenant, imaginons cette situation. L’âme walk-in est-elle aux commandes ou non ? Qui est aux commandes ? Si une âme s’appelle Marie et que l’autre s’appelle Jean, que feront-elles ? Quel cheminement spirituel Marie veut-elle poursuivre et quel est celui de Jean ? Ceci porte à confusion, n’est-ce pas ? Qui va progresser et qui va stagner ? Qui va s’asseoir sur la banquette arrière ? Quelle est la raison d’être, quel est le processus de cette situation ?

Les Êtres Humains qui sont ésotériques vont se tordre les mains et avoir des discussions intenses. Ils soutiendront et diront : « Comment est-ce possible, que doit-on faire ? » Alors, que dites-vous de ce sujet ? Est-ce un problème ? Si oui, est-ce qu’il y a une solution ?

Vous êtes devant un imbroglio, et toutes les machinations de votre logique révèlent que votre limitation humaine 3D vous place dans un état de perception faussée. Marie et Jean sont bien à l’aise, dans cette situation. Voyez-vous, ce que vous ne savez pas et n’avez pas compris, c’est qu’il n’y a pas deux âmes dans un même corps physique. Il y en a seulement une, et elle est appelée Dieu.

Marie et Jean ne font qu’un partage d’âme [non pas de Divinité Intérieure]. C’est seulement votre mental humain, qui voit une séparation. Une âme qui se réunit et partage avec une autre, est comme Dieu avec Dieu. C’est vous avec vous. Vous êtes simplement plus gros, puisque vous avez réuni vos « soupes individuelles ».

Imaginons les pensées et les questions qui vont « trotter dans la tête » de beaucoup d’Êtres Humains : « Alors, Kryeon, que dis-tu des attributs akashiques de Marie et Jean ? » Si je vous disais qu’ils les ont combinés ou harmonisés, me croiriez-vous ? Si je vous disais qu’il s’agit simplement d’une amplification qui n’est ni supérieure ni inférieure, me croiriez-vous ? Serait-ce acceptable, selon votre vérité ? Si je vous disais que la raison d’être des « walk-ins » est de combiner les attributs akashiques, me croiriez-vous ? Saviez-vous que des attributs akashiques ou « expériences de vies en incarnation », peuvent se combiner, s’unifier, selon votre choix des mots ? Oui, je sais que cela porte à confusion, puisque vous pensez ou cherchez à être « Unique », autant du côté Esprit que celui de l’Âme. Voyez-vous que vous êtes peut-être plus grandioses que vous ne le pensez ?

Vous n’avez pas besoin « de fendre les cheveux en quatre, de chercher midi à quatorze heures », pour comprendre la majesté de votre Divinité Intérieure, de ce que vous appelez « Dieu », sur la planète Terre. Les situations dites « Walk-ins » sont très fréquentes, surtout avec une ancienne âme ou âme expérimentée qui revient rapidement dans une âme en incarnation qui a déjà atteint un certain âge biologique. Il s’agit d’un système de bienveillance et d’un système accéléré qui permettent que les expériences de vie se réalisent mieux que si elles s’étaient effectuées autrement. Cela prend moins de temps, selon la notion de temps linéaire. C’était la partie facile de notre message. La suite sera peut-être plus « abracadabrante » !

 L’âme-sœur/partage d’âme

[NDIT – Sans commentaires ;  http://www.eveildelaconscience.ca/ramthaamesoeur.htm    ]

Parlons maintenant de l’âme-sœur. Ce n’est pas toujours ce que vous pensez. Voici un exemple. Vous rencontrez une personne étrangère et il s’établit rapidement une connexion impulsive, sans raisons apparentes. Peu importe que ce soit une connexion romantique ou non. Cela crée parfois un sentiment de confusion. Cela provient peut-être d’une vie dite antérieure, où vous jouiez le rôle de sœur ou frère, de mère ou père, mais vos pensez ne pas vous connaître. Pourtant vous ressentez que vous avez des « atomes crochus », des affinités avec cette personne. Vous êtes sur la « même longueur d’ondes », selon vos propres termes ou expressions. Un simple regard entre « 4 zieux » en dit long. C’est abracadabrant. Vous devez avoir passé, ensemble, une foule de vies en incarnation, puisque vous avez les mêmes pensées, les mêmes idées et les mêmes passions. Vous vous sentez attirés par cette personne. Vous aimez la présence de cette personne, car elle représente des choses spéciales. Donc, vous pensez qu’il s’agit peut-être de votre propre « âme sœur ».

[NDIT - N'oubliez pas que ceci est d'abord et avant tout, une interprétation de ma part, et ensuite, une traduction de mon interprétation.]

Si je vous disais que vous venez de rencontrer une partie de vous-mêmes, me croiriez-vous ? Je vous ai dit que ce sujet sera « spooky/abracadabrant ». Se pourrait-il que le partage d’âme soit simplement une partie de vous-mêmes avec un autre Être Humain ? C’est là que plusieurs d’entre vous vont décrocher et dire : « Ceci n’est pas pour moi ! Cela me semble impossible ! » Chers Êtres Humains, en ce moment, je vous demande d’utiliser votre discernement et votre logique spirituelle. Si dieu n’est pas une entité à part de vous, s’il n’est pas une entité singulière, donc, vous faites partie du « tout-en-un », avec votre propre Divinité Intérieure. Est-ce vraiment abracadabrant ? [NDIT- Si la mer n'avait aucune goutte d'eau, elle ne serait pas vide. Elle serait inexistante, selon ma vérité individuelle.]

Si vous voyez une autre partie de vous-mêmes, à travers un autre Être Humain, est-ce vraiment abracadabrant ? Ceci n’est que l’une des manières du fonctionnement du partage d’âmes. Au lieu de voir Dieu, à travers ces entités, c’est plutôt vous-mêmes que vous voyez. C’est ce que vous appelez parfois « le jeu du miroir ». Pourtant, vous avez souvent l’impression d’être devant une chose ou une situation où vous avez parfois l’impression d’être inférieurs, n’est-ce pas ? Qui sait ? Vous avez peut-être été ensemble, à titre de walk-ins, dans l’une ou quelques-unes de vos vies dites « antérieures », à titre d’Être Humain. Si oui, donc, vous êtes de retour dans une situation similaire. Vous êtes deux, dans le même corps physique. Voilà ce qu’est une « âme-sœur » ! L’attraction mutuelle n’est pas étonnante, puisque l’une et l’autre se complètent.

Le partage de l’âme ne peut pas être expliqué de façon satisfaisante, à cause de la limitation humaine 3D. Si je vais plus loin, je risque de rendre ces choses encore plus compliquées.

 Le lien entre les réincarnations et les partages d’âme

Je vais vous parler d’une situation très difficile à comprendre. Voilà pourquoi je me servirai d’exemples, afin d’illustrer mon enseignement. Je vous ai dit qu’il y a un système de réincarnation qui honore la famille, et que, la plupart du temps, ce système vous incite à laisser passer une génération ou plus, avant de choisir de vous réincarner dans votre famille. Habituellement ou généralement, vous attendez deux générations ou plus [une génération = 25 années de temps linéaire humain]. Ceci permet à des âmes qui ne se sont pas encore incarnées sur la planète Terre, de faire ce choix d’apprentissage, avec leur nouvelle parenté génétique humaine. C’est un partenariat qui aide tout le monde, pour ainsi dire. Si vous êtes une âme expérimentée, il est très possible que votre ou que vos enfants ne soient pas tous des âmes expérimentées. Cependant, vos petits-enfants le seront – probablement. Ces situations sont très fréquentes.

Certains d’entre vous savent ce que je veux dire, puisque vous dites que vous connaissez très bien vos enfants, mais quand vous devenez grands-parents, vous remarquez ou reconnaissez parfois des choses inhabituelles chez vos petits-enfants. J’essaie d’être le plus explicite possible, dans ce domaine qui ne vous est pas familier. Mes enseignements au sujet de la réincarnation et du saut des générations ne sont pas tellement difficile à comprendre, dans le cas où vos grands-parents ne sont plus là. Cependant, s’ils sont encore en incarnation, il y a un problème. Vos parents peuvent-ils être vos petits-enfants, s’ils sont encore en incarnation ? Que pensez-vous de cela ? Vous regardez dans les yeux de vos enfants ou petits-enfants et vous savez qui ils sont, mais cela vous semble impossible ! Se pourrait-il que ce soit le cas ? [NDIT - J'ai interprété et traduit du mieux que je peux, mais je suis confus. Je ne comprends pas vraiment.]

Si je vous dis que c’est possible, avec le système du partage de l’âme, me croirez-vous ? Que ces entités soient en incarnation ou non, il y a un système qui permet ces manifestations, sauf que cela crée parfois un casse-tête, dans votre linéarité humaine. Dois-je mentionner que ces situations incroyables ne sont pas du tout un problème, selon votre divinité intérieure ou selon dieu ? Avez-vous déjà entendu dire que – dans la physique quantique – la lumière peut être à deux endroits en même temps ? Oui ? Alors, je vous souhaite la bienvenue, dans une nouvelle réalité ! Ce n’est pas si compliqué que ça, lorsque vous sortez de votre zone ou boîte 3D.

Attention, il y a plus ! Je vais maintenant vous parler de la différence entre l’héritage, l’akashique et la chimie de demain. Nous allons vraiment mélanger le tout. Je commence par quelques petites questions, un tantinet, embarrassantes. Qui êtes-vous vraiment ? Que vous a-t-on dit de mélanger ensemble ? Est-il possible que, plus vous apprenez à connaître les autres, plus vous commencez à voir, entrevoir ou percevoir votre divinité intérieure, plus vous voyez dieu en chacun de vous ? La connexion des âmes en incarnation est ce qui résout tous les problèmes, entre les variétés d’âmes en incarnation… Enfants, parents et grands-parents, sexes, croyances et religions, couleurs de peau, âges, etc., etc. C’est ce qui a constitué une sorte de mésentente, au cours de vos multiples vies en dite réincarnation. http://en.lyrics-copy.com/luc-cousineau/vivre-en-amour.htm 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=JXMjb0R2FKo 

Chers Êtres Humains, un jour viendra, où vous cheminerez comme celles et ceux que vous appelez « les maîtres qui ont marché sur cette planète ». À ce moment-là, vous saurez, sans chercher à croire ou tenter de vous convaincre de croire, que la même divinité intérieure existe en chaque Être Humain, et que la personnalité humaine est très différente de l’individualité ou de la divinité intérieure de chaque âme. Si vous cherchiez à savoir ce qu’est le secret de la « Paix sur Terre », je viens de vous donner un indice.

Lorsque vous regarderez dans les yeux des autres Êtres Humains, vous saurez, sans essayer de croire, que leurs désirs, aspirations et compassions sont identiques aux vôtres. Ces états d’âme, pour ainsi dire, vont créer de la générosité, non pas un esprit de sacrifice, mais plutôt un esprit de partage où tout le monde y gagne, au lieu d’une attitude de conquérant. Vous porterez attention sur ce que vous avez en commun, sur ce qui vous unit, au lieu de chercher les différences qui peuvent causer de la séparation. Plusieurs Êtres Humains s’observeront les uns les autres, sans préjugés, et ils seront dans un état de maturité, jour après jour. C’est le véhicule primordial de l’enseignement de dieu ou de la divinité intérieure, chez les Êtres Humains. Permettez que les autres voient ces attributs divins en vous et en eux, sans leur imposer quoi que ce soit.

 Kryeon

 Vous pouvez diffuser librement cette traduction, à condition que ce qui suit soit inclus et que la présentation ne soit pas modifiée.

Extrait de l’ Interprétation et traduction québécoise de ; JM – lire la suite sur le Site : http://kryeon.forumactif.com/forum.htm

Les enseignements de Maitreya

 

images (7)Ceux qui ont lu les autres livres de Benjamin Creme et ceux qui ont assisté à ses conférences savent que son thème central est la réapparition dans notre monde de l’Instructeur du monde, le Seigneur Maitreya, et d’un groupe d’hommes eux aussi parvenus à la perfection, les Maîtres de Sagesse. Cet être de lumière attendu par toutes les grandes religions est l’Enseignant de toute l’humanité ; il nous indique la voie de la vérité, celle qui amènera les hommes à briser les chaînes du conditionnement dont nous sommes esclaves.

Les trois principes centraux de ses enseignements sont l’honnêteté mentale, la sincérité de cœur et le détachement. L’honnêteté mentale est nécessaire afin qu’il n’y ait pas de décalage entre ce que nous pensons, ce que nous disons et ce que nous faisons, que nos pensées, paroles et actions ne soient pas en conflit, mais cohérents. La sincérité de cœur signifie simplement que l’on doit être soi-même. Combien de fois nos paroles et nos actions ne sont-elles pas colorées par le fait que nous désirons faire bonne impression ou que nous recherchons une faveur, d’une manière ou d’une autre ? « Voilà le manque de sincérité dans lequel vivent la plupart des gens,écrit B. Creme. Combien de personnes sont-elles réellement, totalement, entièrement elles-mêmes ? » (p. 76) Enfin, le détachement. Dans quelle mesure nous préoccupons-nous ou non de la façon dont les autres nous voient, de ce que les autres pensent ou disent de nous, de la question de savoir s’ils nous aiment ou non, et ainsi de suite ? Si nous sommes vraiment détachés, nous ne serons pas conditionnés, et ne serons pas touchés par les conséquences du conditionnement des autres ou du monde en général.

Ces idées sont « simples en essence », comme le dit B. Creme, mais elles exigent néanmoins effort et discipline pour être mises en pratique. Elles constituent aussi la voie par excellence pour suivre son chemin entre les paires d’opposés, trouver un équilibre créatif entre les impulsions de l’âme et l’attraction de la matière, dont nous sommes tous victimes. La pratique persistante de ces principes permet également de déblayer la voie devant l’intuition, cette faculté de l’âme, pour qu’elle ait beaucoup moins d’obstacles à surmonter dans son fonctionnement.

A l’heure actuelle, l’humanité est spirituellement fragmentée. Le fonctionnement du mental conscient est entravé par des impulsions, des positions de principe non analysées et des conflits non résolus provenant du subconscient suite à des conditionnements ou à des expériences incorrectement conduites. En conséquence de quoi, chez la plupart des gens, le corps astral, aussi appelé corps sensible ou émotionnel, qui devrait être aussi calme que la surface d’un étang immobile pour refléter les perceptions provenant des aspects supérieurs de notre conscience (Bouddhi, ou conscience de l’âme) ressemble plus souvent aux eaux d’une mer agitée en hiver. Cette condition peut être améliorée par la méditation, l’auto-hypnose ou d’autres formes de pratiques spirituelles. A mesure que les enseignements de Maitreya s’ancreront dans le monde, et que les pratiques spirituelles contemplatives se répandront, « à terme, la pensée, le mental rationnel, l’ordinateur, tombera au-dessous du seuil de la conscience [où se trouve aujourd'hui le subconscient], et nous saisirons les choses immédiatement par intuition et connaîtrons la réponse sans réfléchir. Nous saurons, parce que nous saurons, parce que nous saurons. » (p.137)

Pouvez-vous imaginer un monde où « nous saurons, parce que nous saurons, parce que nous saurons » ? Un monde dans lequel nous n’analyserons pas chaque décision d’un point de vue stratégique, parce que nous n’aurons pas de désir de résultat préétabli, quelles que puissent être les retombées sur les autres ou sur la planète, un monde où nous comprendrons que ce qui est vraiment bon est ce qui est bon pour tout le monde ?

Tel est le monde décrit par Benjamin Creme dans ce qui est pour moi l’un des passages les plus émouvants du livre : « Nous sommes tous en quête d’équilibre. Nous cherchons l’unité, l’équilibre, quelle que soit la manière dont nous le définissons. C’est ce qui nous permet d’être créatifs et heureux. […] Nous n’avons pas de mots pour exprimer ce que nous verrons et connaîtrons alors. Nous n’avons pas le vocabulaire pour décrire les qualités de cette civilisation. Ni pour exprimer les sentiments, les relations qui existeront entre tous les hommes, lorsque ceux-ci se considéreront et se sentiront frères et sœurs d’une même famille, d’une même planète. Cela ramènera les hommes à l’expérience de l’enfance. La maison était la maison. C’étaient vos frères et sœurs qui vous maintenaient sur le droit chemin. Ainsi en sera-t-il. » (p.45) Ainsi les enseignements de Maitreya, qui sont si profonds et dont l’importance nous touche jusqu’au cœur, transformeront-ils complètement, petit à petit, la conscience de l’humanité.

L’illusion

La dernière partie du livre, L’illusion, confère une autre dimension aux informations présentées dans les deux premières. Dans ce qui constituera peut-être une révélation pour certains lecteurs, Benjamin Creme explique que l’illusion est en fait un phénomène qui touche l’âme. Il est lié à la qualité et, encore une fois, au conditionnement des véhicules – mental, astral, physique – que la personnalité fournit à l’âme à tout moment. « Nous fournissons à l’âme un accès vers l’extérieur, mais si nous n’avons pas l’équipement qui convient, l’âme ne peut voir. […] Nous voyons le monde, notre mental enregistre toutes les idées, les formes-pensées, les idéologies, les différents points de vue, et nous essayons d’y trouver un sens. Si ces idées et idéologies nous attirent, nous nous y attachons […] et remplissons ainsi notre mental d’illusions. Nous nous comportons de telle façon qu’il est impossible pour l’âme de voir clairement, véritablement, sans entraves, à quoi ressemble réellement le monde. » (pp. 161-162)

Cela nous mène à un paradoxe auquel nous devons, un jour ou l’autre, faire face : comment l’âme peut-elle stimuler l’utilisation de l’intuition par la personnalité, si cette dernière, au travers de son appareil mental, a présenté à l’âme une vision du monde chargée de préjugés, d’idées toutes faites ou d’illusions ? Comme c’est déjà le cas avec le conditionnement, toutes ces illusions auxquelles nous tenons tant génèrent une immense disharmonie dans le monde.

Mais B. Creme déclare : « On pourrait croire que l’illusion existe et qu’on ne peut y mettre un terme. Mais en fait on échange une chose contre une autre. On échange l’illusion contre l’intuition. L’intuition, lorsqu’elle est utilisée, fait le ménage. C’est comme un balai qui débarrasse des toiles d’araignées. Tout ce qui entrave l’expérience de la réalité est clarifié et balayé, et on sait. Lorsqu’on sait à partir de l’intuition, il n’existe plus de place pour la moindre illusion. Elle ne se manifeste pas. » (p. 186). Les techniques qui facilitent le développement de l’intuition sont les principes d’honnêteté mentale, de sincérité de cœur et de détachement, en même temps qu’une pratique spirituelle comme la méditation (spécialement la méditation de transmission) et le service de l’humanité dans l’altruisme.

L’épée de clivage

Au niveau planétaire, il existe une force puissante permettant de dissiper le mirage (l’illusion sur le plan émotionnel), le conditionnement et l’illusion. Jésus en a parlé, dans un passage souvent mal compris de la Bible : « Je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. Je suis venu dresser l’homme contre l’homme, le frère contre le frère, et le père contre le fils. » Cette « épée » est l’épée de clivage, qui est une représentation symbolique de l’énergie d’amour. Elle est « brandie » ou libérée dans le monde avec une puissance formidable par Maitreya. « L’énergie elle-même est purement impersonnelle, elle n’est ni bonne ni mauvaise » – elle stimule tout le monde de la même manière – « les bons et les méchants, les altruistes et les égoïstes, les généreux et les cupides etc. » (p. 128) L’effet de cet afflux d’énergie est qu’il met tout en pleine lumière et expose la réalité de la vie sur la Terre dans une clarté crue et irréfutable. Ainsi obligée de constater les effets de sa conduite, l’humanité est appelée, sans se laisser aveugler par le brouillard de l’illusion, à prendre une décision critique quant à son avenir – partager équitablement les ressources du monde pour vivre en paix, dans la fraternité et la vraie justice, ou, selon les paroles de Maitreya, « connaître l’anéantissement ». Maitreya est certain que nous ferons le bon choix.

L’Art de Vivre met en avant la possibilité d’une forme de vie totalement différente, d’un nouvel éclat dans notre approche de la vie, nous permettant d’utiliser pleinement le potentiel créatif de chaque jour. Il nous donne du même coup un aperçu de ce que c’est qu’être un Maître : lumière, dessein, puissance, grâce, raffinement, qui font de la vie d’instant en instant une œuvre d’art extraordinaire. Pour nous, le voyage continue, avec l’indispensable discipline qui, même si elle est difficile à certains moments, vaut pourtant la peine. Tel est le processus par lequel nous évoluons et dont, par le simple fait de notre existence sur cette planète, nous sommes, chacun à notre façon, les artisans.

Il y a bien d’autres passages, bien d’autres visions à savourer dans ce livre. Lui-même peintre connu de longue date, B. Creme nous propose une description délicieuse du processus artistique : « Tout peintre, tout compositeur recherche l’harmonie. […] Il ne considère son travail comme terminé qu’une fois qu’il est parvenu à un sentiment d’achèvement. Comment sait-il que son œuvre est finie ? […] C’est lui qui décide quand arrêter. Il sait quand le moment est venu. C’est lorsque l’œuvre créée obéit sous toutes ses facettes aux lois qui permettent à l’art d’exister et de s’exprimer, et ce, par sa vie-même et ses vibrations. » (pp. 27-28)

Il est difficile d’imaginer qu’un ouvrage de 200 pages puisse être aussi riche et aussi chargé de sens. Cette capacité de Benjamin Creme à expliquer parfaitement des idées complexes, à clarifier et à élucider des concepts profonds avec une précision absolue, sans porter atteinte à leur essence, se retrouve dans tous ses livres. Pour ceux qui désirent comprendre quelques-uns des aspects les plus subtils du sens de la vie sur cette planète, ce petit livre ne saurait être trop recommandé.

L’état de totalité

 

L’état de totalité dans RAMTHA nous parle 11-petitCombien d’entre vous comprennent ? Comment cela se fait-il ?

Parce qu’un homme a un instinct. Nous avons parlé de l’instinct hier soir. L’instinct est une évolution à partir de la sensibilité de la polarisation originelle. Nous sommes sensibles à ce que nous ne sommes pas. Comprenez-vous ? Nous sommes sensibles à ce que nous ne sommes pas parce qu’au moment où nous l’obtenons, nous devenons entiers; c’est dans cet état de totalité en nous-mêmes que nous pouvons concevoir un enfant. On ne conçoit pas d’enfants lorsqu’on est pas entier. Ceci est une loi très simple de la nature. Nous sommes attirés par ce que nous ne sommes pas et, lorsque nous nous allions à ce que nous ne sommes pas, nous formons alors une unité dans laquelle nous sommes entiers. Dans cet état, la polarisation n’existe pas, mais il y règne au contraire l’Esprit analogique. C’est dans un état d’esprit analogique que la semence est plantée dans la matrice. C’est cela l’extase de l’expérience: le moment où votre esprit est en une telle convulsion – vos nerfs vous ont placé en une extase telle – qu’au moment de l’expérience orgasmique, le temps n’existe pas, mais seule existe l’expérience. L’expérience en elle-même est une expérience analogique puissante requérant beaucoup d’énergie. Cette expérience analogique est une expérience de la totalité, seule capable de permettre la conception d’un enfant, d’un enfant dans la matrice, selon la loi naturelle.

Pourquoi les hommes sont-ils si faciles à manipuler sexuellement? Parce qu’ils sont sensibles à ce qu’ils ne sont pas et que le pouvoir du serpent en eux est extrême dans leur membre. Leur sensibilité leur a donné l’instinct qui permet la propagation de l’espèce. Derrière leurs motivations, les hommes ont l’instinct de propagation. Cet instinct de propagation a pour objet de propager des femmes en chaleur afin de mettre au monde des enfants. C’est une lutte dans la nature animale fondamentale pour trouver l’unité, ou Dieu, lors de ce moment où la propagation peut avoir lieu. Souvenez-vous, la propagation se situe à ce niveau-là (le premier sceau). Voilà comment l’on crée: les polarités se rencontrent analogiquement. L’idée qui précipite en elles devient réalité. Combien d’entre vous comprennent? Ceci appartient à l’ordre le plus élevé. Là est la source de toute la nature. À son niveau le plus fondamental, c’est la copulation, lieu de très grande puissance.

En ce qui concerne l’expérience orgasmique, les femmes ne sont pas motivées dans leur instinct au même degré que les hommes. Leur motivation véritable n’est pas l’expérience de l’orgasme; leur véritable expérience orgasmique est l’abandon total de la part de leur partenaire sexuel. C’est là qu’elles connaissent leur orgasme véritable. C’est ainsi que les femmes voient les choses. Bien que les femmes puissent être sexuellement comblées, leur motus operandi, leur instinct, est l’abandon de leur partenaire. C’est de là qu’elles dérivent leur joie la plus grande. Ceci explique pourquoi la plus vieille profession du monde court toujours les rues. C’est la raison pour laquelle elle a été tellement profitable. Elles ne se laissent jamais être impliquées avec ces gens mais elles savent comment les amener à genoux et comment obtenir d’eux ce qu’elles veulent. Que veulent-elles obtenir? De l’argent, de l’or, leur survie, le luxe, un certain style de vie. Combien d’entre vous comprennent? Vraiment?…

Quelle est donc la motivation secrète derrière chaque action? Et je vous ai appris ce que sont les sept sceaux du corps – les sept sceaux du corps – et quelle énergie s’en écoule, quelles glandes sont actives: nous pouvons clairement dire que le cerveau vit dans ces sceaux. L’enracinement de la programmation chez un individu est facile à voir parce qu’il est en réalité profondément programmé par ceci (les trois premiers sceaux), même si son cerveau est là-haut; il est également facile de comprendre les actions de cet individu. Quel est sa motivation secrète? Sa motivation secrète est l’énergie. C’est ce qu’il veut vraiment.

C’est en tant qu’individus que nous trouvons cela gênant de voir cela sur le Plan de la Béatitude. Cela ne présente aucune gêne pour l’Observateur, car ce sont simplement les faits tels qu’ils sont rapportés par l’âme. Lorsque nous allons devoir observer ces faits, cela va être gênant du fait que c’est la personnalité individuelle qui va les voir. Et vous savez que votre Dieu en a été témoin tout au long, et que votre âme a été active – oh, seigneur! – et vous pensez en vous-même que vous devez changer les choses. Mais vous vous apercevez alors que cette motivation secrète a été présente dans chacune de vos vies. Cette motivation secrète est à l’œuvre chaque jour de votre vie…

Peu importe qui vous êtes. Que vous ayez été le roi du monde et ayez eu le monde entier comme sujets ou que vous ayez été un mendiant dans la rue des marchands de fromage à mendier pour avoir du fromage, la réalité sera la même si la même motivation secrète existait chaque jour. Peu importe combien de personnes sont entrées dans votre vie, combien de personnes ont quitté votre vie, combien de choses vous avez ou combien vous n’avez jamais eues, tout cela fut le résultat du modus operandi d’une personnalité, à savoir une motivation secrète. Vous allez dire: « Mon Dieu, je croyais avoir fait tellement de bien. » Voyons, votre motivation secrète derrière cela n’a-t-elle pas été la même que lorsque vous aviez vingt-deux ans? Et lorsque vous aviez sept ans et vous preniez pour une victime? Non, vous êtes devenu une victime, cela vous a donné du pouvoir. C’est cela la motivation secrète derrière cette histoire.

Comment cela s’est-il terminé? Avec des jours tous pareils les uns aux autres tout au long de votre vie, et c’est gênant. Et on s’aperçoit qu’en vieillissant, on devient plus fanatique encore et encore plus rusé dans nos manières d’exercer ce contrôle. Autrement dit, vous vous êtes peut-être adouci en vieillissant, mais la motivation secrète a-t-elle disparu? Non, car vous ne l’avez jamais considérée, jamais reconnue dans tous les rôles différents qu’elle a joués dans votre vie: tout ce qu’elle a causé, tous les drames qu’elle a causés, toutes les souffrances qu’elle a infligées et toutes les maladies qui en dérivent.

La revue dans la lumière est une expérience horrible. Ceci est la raison pour laquelle les grands Dieux de jadis qui devinrent les pharaons prêtres avaient pour objectif qu’à la fin de leur vie leur « ka » et leur « ba » puissent être pesés sur les plateaux de la balance d’Osiris; leur intention était que, leur coeur placé sur un des plateaux de la balance et une plume placée sur l’autre, il n’y ait aucune différence; le cœur, qui est l’intention, est pesé contre une plume… Aucun homme politique ne pourrait aujourd’hui être pesé contre une plume… Que cela signifie-t-il? Dépourvu de préjugés – de préjugés – ceci est un mot important. Vous voyez, il se passe beaucoup de choses lors de cette revue dans la lumière, et on commence à voir l’enchevêtrement de ses motivations secrètes, le préjugé…

Aimez-vous vous-même et vous serez libre. Que cela veut-il dire? Cela veut dire: cherche, découvre. Quelle motivation secrète avez-vous qui ait à voir avec des préjugés? Très simple. Les hommes sont allumés par les femmes qui sont belles et les femmes qui sont belles le savent. Elles s’efforcent d’être belles afin qu’à leur tour elles puissent avoir une place dans la vie, avoir une assurance, avoir des enfants, assurer leur survie. Si cela ne marche pas, elles ont toujours la possibilité de se requinquer, pour ainsi dire, et de courir après quelqu’un d’autre – là se situe leur pouvoir – laissant le pauvre homme en train de se tenir le membre. Vous riez parce que ceci est la vérité. Ou bien au contraire: lorsque la femme se sent tellement à l’aise et que sa beauté commence à se faner, ne satisfaisant plus l’intérêt de l’homme, elle l’échange pour la culpabilité, les enfants, et la place que vous occupez justement. Lui, commence alors à s’éloigner, à la recherche d’une situation nouvelle qui l’excite et elle se retrouve chargée de toutes les responsabilités. Elle a alors encore le pouvoir; on appelle cela la culpabilité.

Il peut bien partir et se soumettre du mieux qu’il peut, mais c’est son préjugé qui l’a égaré de même que c’est son préjugé à elle qui l’a séduit, l’a gardé ou laissé partir. Combien d’entre vous comprennent? Vous devez comprendre les règles de ce jeu, et elles sont particulièrement gluantes lorsque l’on se trouve ici-bas. Tout cela, vous le voyez, et ce n’est pas joli à voir. Aucune femme ici présente ne va être fière de ce qu’elle va voir. Aucun homme ici présent ne va être fier de ce qu’il doit voir. Là est la raison pour laquelle nous revenons – là est la raison pour laquelle vous revenez. La seule façon dont vous allez être délivrés du plan de la Terre et de l’expérience humaine est d’en faire la conquête. Comment donc en faire la conquête? Grâce à la révélation de notre motivation secrète et des degrés de préjugés selon lesquels nous l’utilisons. L’histoire y est contée complètement.

Que glanons-nous d’une vie aussi révélatrice, à la fois fort pénible et fort extraordinaire? Eh bien, l’âme la considère, totalement fascinée par ce qu’elle voit. « Je n’arrive pas à croire que tu aies fait tout cela. » Vous savez, lorsque c’est terminé, votre âme est votre meilleur copain.

« Je n’arrive pas à croire que tu aies fait cela. » 
« Tu m’as gardé éveillé tard hier soir. »
« Je t’ai gardé éveillé tard hier soir parce que je n’avais cesse de te tracasser là-dessus. » 
« Oh! Oui, je me souviens. » 
« Quand vas-tu finir par apprendre? Tu sais, tu es sur la même page tous les jours de cette vie que tu as eue. Voilà ce que j’ai écrit. Cela m’ennuie. J’ai écrit la même chose tous les jours. »

Eh bien, une fois que c’est terminé, vous avez un tableau très clair vous montrant à quel point vous êtes primitif ou avancé. Ceci est tellement magnifique car c’est cette aspiration de retourner à une splendide perfection qui les fait revenir, rapportant avec eux les dons de cette existence anoblie. Leur énergie ne se situe plus dans le domaine habituel des motivations secrètes. Ils existent ailleurs. Ils sont absolument uniques. Voilà une personne autonome.

Que se passe-t-il donc sur le Plan de la Béatitude? Eh bien, après cette épuisante revue dans la lumière, vous partez et vous avez la possibilité de manger absolument tout ce que vous voulez durant deux ou trois mille ans – vous savez, beaucoup de vin, du fromage de chèvre, des olives, des friandises, de la dinde, vous savez, ce genre de choses-là – et on appelle ce royaume magnifique où il vous est donné de vivre le Plan de la Béatitude. C’est le plan exquis, doré, magnifique, appelé le paradis. Vous allez à l’école. Et à l’école, vous étudiez essentiellement, pour ainsi dire, les origines mêmes de votre difficulté; vous les étudiez selon la manière dont la revue dans la lumière vous l’a présentée. Vous étudiez en réalité ceux de vos amis sur lesquels vous avez infligé cela et qui vous infligèrent la même chose – les amants, les enfants, la famille que vous avez eus – c’est cela que vous étudiez dans cette école. Mais vous ne pouvez jamais avancer dans une école de niveau supérieur ou dans un hall d’enseignement plus élevé à moins de savoir poser la bonne question. En fait, ce que vous faites là est simplement d’apprendre ce qu’est l’unité de Dieu en tant que tout, et que Dieu qui s’exprime à travers l’individu a un impact sur la totalité de ce qu’est Dieu et la grandeur de ce qu’il est. C’est cela qu’on y apprend.

Cela fait, nous partons et a lieu alors ce que l’on appelle la longue saison de contemplation; cette longue saison de contemplation, dans cet endroit si magnifique, peut avoir lieu dans tout lieu qui vous paraisse vous apporter la tranquillité d’esprit…

Comprenez-vous? Avant d’aller plus loin, prenez un moment pour vous retourner vers votre voisin et lui expliquer ce que vous avez appris jusqu’ici… Si vous pouvez le répéter à haute voix et le comprendre, vous commencez à révéler votre motivation secrète. Combien d’entre vous voient cela? Écoutez maintenant. La motivation secrète est la passion orageuse dans votre vie. C’est là que se situe votre véritable passion. C’est là qu’est la source de votre pouvoir. En mettant cela à découvert, vous révélez la grande réserve d’énergie de votre vie. Et, si vous pouvez l’amener à la surface simplement, vous pouvez faire des choses merveilleuses avec.

Là est la raison pour laquelle, à chaque fois que je m’adresse à un auditoire, on entend les mouches voler quand je parle de sexualité. Vous savez, il s’agit des motivations secrètes et tout le monde fait très attention: l’argent, très attention; ou bien les phénomènes extraordinaires, très attention. Ce sont des motivations secrètes. Et il est intéressant, n’est-ce pas, que ces trois choses-là soient utilisées d’une manière ou d’une autre à des niveaux différents? Ceci n’est-il pas vrai?

Eh bien, c’est la raison pour laquelle vous allez dans la lumière: il est nécessaire de reconsidérer quelle vérité on a entretenu dans cette vie. Le seul problème est que la raison pour laquelle nous faisons cela est de reconsidérer nos progrès à faire connaître l’inconnu et dans quels domaines nous sommes si piégés que nous ne pouvons pas nous développer.

Extraits de son livre Le mystère de la naissance et de la mort: le soi redéfini, p. 144-167.
Editions AdA, 2003

L’accroissement de l’énergie de la planète

 

L'accroissement de l'énergie de la planète dans PLEIADIENS (TERRE) ciel-electrique-212x300 La Terre est habitée par une multitude de forces intelligentes, pas seulement par la seule race humaine. Des paramètres dimensionnels permettent la séparation et la ségrégation des diverses formes de vie. Après l’effondrement du temps, les humais sont incités à activer la grille magnétique de la Terre. Lorsque vous êtes infusé de l’énergie de la lumière cosmique, votre système nerveux – la voie de circulation des impulsions énergétiques vers votre cerveau – se trouve modifié. Comme il en va de la construction des routes, votre système nerveux est reconstruit, élargi et prolongé afin de recevoir une augmentation de l’information, comme un trafic dans le corps. Quand vous confrontez une expérience qui dévie de la norme, qui n’appartient pas à la catégorie du connu, le système nerveux a tendance à se fermer. Votre corps entre en état de choc, incapable d’assimiler les réalités hors de l’ordinaire.

 Avec l’accroissement de l’énergie sur la planète, les blocages de vos corps physique, mental, émotionnel et spirituel paraissent amplifiés ; les sentiments et les idées réprimés obstruent le flot d’énergie dont le rôle est de vous relier. Vous devez aider au processus en étant responsable de qui vous êtes. Quel que soit votre préjugé, ou votre difficulté, « Je ne veux pas savoir cela, je déteste cet aspect de moi-même. Ceci ne me plaît pas » – vous pouvez être certain qu’une loupe sera dirigée vers celui-ci. Vous vous tortillerez d’embarras, et grincerez jusqu’à ce que vous vous ajustiez correctement ; sinon, vous aurez à confronter le blocage sous forme de problème à surmonter. Tout est intensifié de façon à enseigner aux gens à se responsabiliser et à maintenir la clarté dans l’objectif et l’intention. Le fait à cette époque d’utiliser différentes formes de thérapies corporelles est crucial à la survie ; l’exploration des routes menant à des découvertes par le travail facilite et accélère la reconnaissance de votre identité.

 A mesure que votre véritable identité se déploie, les scénarios qui vous tiennent captifs pourront être plus profondément compris. Ces scénarios émanent des modes de rétention cellulaires qui vous amènent inévitablement à tenir compte des situations irrésolues et non pardonnées. En réalité, vous invitez tous les participants dans votre vie, et, comme directeur, vous distribuez les rôles et orchestrez le spectacle. Si, finalement, vous êtes lassé de votre scénario, souvenez-vous, vous en êtes l’auteur ! La culpabilité et le syndrome de victime sont les pièges ultimes qui assurent un état d’impuissance. Rappelez-cous que votre théâtre est celui de dieux archaïques qui vous influencent  l’heure actuelle. Toute la réalité est interreliée et recherche une union apaisante.

 Les énergies hautement évoluées possèdent un grand humour, particulièrement celles qui sont impliquées dans la fréquence d’amour. Celui-ci constitue une marque de fabrique. Assurez-vous que les énergies rencontrées ont un sens de l’humour exubérant, car le rire est une clé vers la liberté. La joie occupe une place importante dans toute l’existence, et c’est là un des concepts que vous devez saisir.

 Nous vous encourageons à fonctionner avec le centre du sentiment, votre plexus solaire ou vos tripes. La paroi de votre estomac est douée de la même capacité et de la même activité que les cellules de votre cerveau. Pensez-vous de nouveau sur vous-même. Vous vous rendrez immédiatement compte que votre expérience s’altère aussitôt que vous avez foi et percevez l’opportunité dans chaque événement dont vous êtes l’auteur ; nous vous rappelons que l’occasion porte souvent le masque d’un préjudice. Le plexus solaire est la région de votre corps où bous maintenez votre puissance et d’où elle émane dans le monde. C’est le lieu où vous percevez le monde par le feeling, c’est centre du sentiment ; a cet endroit, vous percevez une information particulière, car c’est par le plexus solaire que vous sentez les événements incompréhensibles à votre esprit logique ; prenez du recul et observez. Réacheminez votre processus de prise de décision, faites un détour par le corps ; observez ce que vous sentez et reconnaissez la sagesse innée de votre corps vous avisant tel un conseiller bienveillant. Si seulement vous l’entendiez ! Votre corps cherche à travailler avec vous – c’est souvent vous ou vos pensées qui allez à l’encontre de votre corps ; votre esprit logique, rappelez-vous, a été formé par ceux qui souhaitent que vous opériez suivant un paradigme limité et dans une fréquence circonscrite.

 Nous souhaitons que vous acceptiez l’idée de votre profonde signification. Votre identité, votre intention et l’expérience que vous vous autorisez à faire ont une valeur considérable. Nous aimerions que vous ressentiez une formidable élévation ainsi qu’un sentiment de valeur personnelle quant à votre aptitude à tisser ensemble plusieurs plans de conscience et à pénétrer dans ces territoires où plusieurs ne survivraient pas. Nous vous accordons la médaille d’or pour votre témérité parce qu’au cours de votre  exploration des saisons de votre identité, vous émancipez la perception humaine de ses entraves. Plusieurs enseignants vous indiqueront dans quelles tranches temporelles vous vous êtes épanouis et avez évolué, à quel endroit, vous avez influencé une réalité qui demeure interreliée et ce qu’est le rapport actuel de ces époques et de ces lieux avec vous. Un jour, vous comprendrez que ces époques autres constituent le présent ; tout se produit dans le présent. Ce moment précis d’existence – où vous vous trouvez – est le véritable moment actuel, spontané, significatif. C’est là où encore et encore, vous trouverez votre identité.

 

Extrait de Terre, clés pléiadiennes de la Bibliothèque vivante – Les Pléiadiens canalisés par Barbara Marciniack page 132.

Les prédictions humaines

Lee Carroll : Avant que Kryeon n’arrive ce soir, je souhaite dire une prière. Je veux manifester mon intention, en ce moment précis, en compagnie de tous ceux qui sont dans cette salle. Et cette intention est que cette salle soit remplie d’amour et de l a puissance de l’Esprit lui-même et qu’aucune ombre ne vienne s’infiltrer dans cette bulle d’amour. Que tout ce qui sera présenté ce soir soit empreint de pureté, de justesse et de vérité. Voici quelle est notre intention, et nous la proclamons au nom de l’Esprit.

 Salutations, très chers. Je suis Kryeon du Service magnétique.

Gif croissant luneOh, certains d’entre vous ont attendu tellement longtemps dans le but d’entendre ces paroles et, pourtant, vous êtes surpris lorsque nous vous disons que vous pourriez les entendre résonner au fond de votre cœur, chaque fois que vous le souhaitez. Car  voyez-vous, je ne suis que le Maître magnétique. Je vous apporte un message rempli d’amour, un message offert à chacun de vous, chaque fois que vous le désirez. Et mon partenaire, qui le sait, souhaite vous le faire savoir, de même qu’une intense émotion le gagne lorsqu’il vous dit que l’Esprit n’est pas la propriété exclusive de quelques-uns ! Cela signifie qu’aucun être humain sur cette planète ne peut le convoiter à son seul profit. Il appartient à tous et chacun peut le percevoir.

 Nous allons recouvrir ce groupe d’un voile d’amour et vous ressentirez tous sa douce et intense pression pendant que vous écouterez les enseignements qui vous seront révélés ce soir. Mais cette impression ne sera ressentie que par ceux qui souhaitent nous laisser parvenir jusqu’à eux. Oh, très chers, peut-être êtes-vous présents ce soir emplis de scepticisme ? Nous vous déclarons que vous êtes tendrement aimés, de la même façon que n’importe quelle personne ici présente. Rien d’effrayant ne se déroulera ici, mais les graines de la vérité seront plantées dans votre âme.

 Un jour, lorsque vous déciderez, de vous-mêmes, d’arroser ces graines fertiles, elles croîtront en connaissance, en sagesse et en vérité et finalement, vous prendrez conscience, comme ceux qui sont présents ce soir, de l’amour de l’Esprit à votre égard et, ainsi, contribuerez à élever la fréquence globale des vibrations.

 Maintenant, les enseignements commencent. Nous souhaitons vous parler des prédictions. Globalement, cet enseignement traitera des pourquoi et des comment des prédictions humaines. L’Esprit vous a mis en garde, à plusieurs reprises, par le canal de mon partenaire Lee, contre tout être humain qui vous annonce que quelque chose se produire, un certain jour, à une certaine heure. Nous vous avons dit cela parce que votre futur est une cible mouvante et que vous la modifiez chaque jour ; oh, croyez-moi ! C’est la vérité ! Même l’Esprit ne peut vous dire quand et de quelle façon quelque chose va arriver, car vous êtes en total contrôle.

 Nous aimerions vous dire et vous montrer pourquoi ces visionnaires humains éprouvent tant de difficultés avec leurs prédictions. Car, vouez-vous, il existe de nombreux visionnaires, plusieurs propos ont été tenus et une information abondante circule. Nous vous avons dit, par le passé, que chacun de vous possède la capacité de jugement, de sorte que lorsque vous entendez une information, vous êtes en mesure de discerner si elle présent e un intérêt pour vous, si elle est plausible et si elle concerne réellement votre réalité du moment ou non. Aussi, allons-nous vous dire maintenant pourquoi c’est si difficile de faire des prédictions ;

 Métaphoriquement, le visionnaire est quelqu’un qui est projeté dans une brèche. Cette brèche est la déchirure provoquée à un moment déterminé par ce visionnaire, dans le voile qui sépare nos différents niveaux d’existence du vôtre. Nous allons vous donner les trois concepts dont tout visionnaire doit tenir compte lorsqu’il est projeté dans cet espace :

 -       Le concept dimensionnel

-       Le concept temporel

-       Le concept a priori/préjugés

 Extrait série Kryeon, canalisé par Lee Carroll. TOME 4, page 107 de : Partenaire avec le divin. Editions Ariane.

Le Concept a priori/préjugés

Tâche délicate dans lequel est projeté celui qui se dit être visionnaire…. dans les prédictions Humaines… 

GIFS ( ANGE )Vous vous souvenez du conseil « aller au-delà de l’humain » ? Les a priori et les préjugés humains altéreront ou filtreront souvent ce qu’un visionnaire pensera avoir vu. Quand un visionnaire traverse le voile, il n’est pas automatiquement touché par la « Grâce divine ». En effet, il est affecté par des espoirs, une logique et un intellect purement humains. De ce fait, il analyse ce qu’il a vu avec son intelligence humaine, sa logique fondée sur une expérience humaine, ses attentes humaines et ses a priori. A lui seul, ce type de préjugé altérera la réalité de ce que le visionnaire a réellement vu. 

Laissez-moi vous donner un exemple de ce que cela pourrait donner. Supposons que vous soyez un être humain vivant sur cette planète, il ya 6000ans. Grâce à un miracle, un visionnaire de votre communauté a été transporté à l’époque actuelle et a pu passer trois minutes dans l’une de vos grandes villes de 1998. 

Par magie, il parvient à franchir le voile dan l’autre sens, se retrouve devant vous, et on lui demande de faire son rapport devant l’ensemble de la communauté. Vous retenez tous votre souffle et lui demandez : « A quoi ressemble le futur ? Que va-t-il nous arriver ? » 

La première chose qu’il vous dira, c’est que dans le futur, il n’y a pas de nourriture ! « Vraiment ? allez-vous demander. 

-       Oh oui ! Je le sais, car je n’ai pas vu un seul champ à côté des maisons. Il n’y a vraiment plus de nourriture. Disparue ! Pas de champ signifie, pas de nourriture. Après tout, nous savons tous que, pour avoir de la nourriture, il faut des champs ! -       Et les animaux ? Est-ce qu’au moins ils les mangent ? 

-       Oh, vous n’allez pas le croire ! Les animaux ont disparu. Il n’y a plus de chevaux. Il n’y a plus de bétail. Ils n’existent plus. Sans doute les ont-ils mangés lorsque les champs ont commencé à disparaître pour je ne sais quelle raison. J’ai regardé autour de mi et je n’ai pas aperçu un seul animal… par un seul ! Mais il y a pire ! -       Qu’y a-t-il de pire ? demandez-vous. 

-       Oh, vous n’aimeriez pas vivre dans le futur que j’ai vu, répond le visionnaire, craintivement. Car la Terre a été envahie par des créatures qui ressemblent à des boîtes de toutes les couleurs, qui se déplacent sur des routes apparemment faites avec leurs propres déjections toutes noires, et en plus, chacune de ces créatures a mangé au moins un être humain ! Je le sais parce que lorsque j’ai jeté un coup d’œil dans une de ces créatures translucides, les êtres humains qui étaient encore piégés à l’intérieur semblaient vraiment très contrariés ! » 

Ainsi, votre visionnaire devint le gourou de votre tribu, et tous ensemble vous avez fortement appréhendé le futur, ignorant totalement qu’il se trouvait très loin de vous et que vous l’aviez entrevu de façon complètement erronée. 

Bien que ceci puisse vous sembler cocasse, c’est très exactement ce qui se passe lorsque l’on traverse le voile. En effet, ce que votre visionnaire voit n’a aucun sens parce qu’il ne peut relier la réalité qu’il observe qu’à ce qu’il connaît. A cause des a priori et des expériences humaines, le visionnaire d’il y a 6000 ans n’avait pas l’ombre d’une chance de pouvoir comprendre vos inventions d’aujourd’hui ou les transformations intervenues dans une société qui lui apparaissait sans nourriture et sans animaux. Il a fait appel à toutes ses connaissances en extrapolant afin de comprendre tout ce que cela pouvait signifier et il s’est trompé de façon comique à cause des préjugés et des présupposés de son expérience personnelle. 

[…] Il y a eu de nombreuses prédictions de ce genre. L’un d’elles, à notre époque, montra un visionnaire qui après avoir observé le futur aux environs de 2012 déclara : « Oh c’est horrible ! Il ne reste que quelques êtres humains, et ils grattent le sol pour trouver leur nourriture. » 

En réalité, le visionnaire aperçut quelque chose qu’il ne comprit pas, un merveilleux futur potentiel pour l’humanité ; il vit des êtres humains éclairés évoluant dans des sociétés à fréquences vibratoires élevées. Il vit votre futur potentiel avec ses vibration élevées, l’élévation de votre condition, un organisme et un corps embellis et améliorés, mais tout ceci demeura invisible à ses yeux ! Et même s’il avait vu tout cela, il n’airait pu l’interpréter ni le raconter. Car les êtres humains qu’il aurait aperçus ne lui auraient même pas semblé humains, selon ses critères de 1998. ? ainsi, les être humains « normaux » qu’il s’attendait à voir furent ceux dont la fréquence vibratoire était basse, et il n’en restait que quelques uns ! Et de nouveau, un élément merveilleux, glorieux et plein d ‘amour fut transformé en une prophétie de fin du monde. Pourquoi vous racontons-nous tout ceci ? 

Afin que vous compreniez bien qu’il est presque impossible à quelque visionnaire que ce soit de revenir de l’autre côté et d’annoncer qu’à un certain moment quelque chose se produira. Parfois ces visionnaires ont de la chance et voient des choses sensées, car ils se trouvent dans la bonne dimension, mais le plus souvent ce n’est pas le cas. 

La compréhension de ce schéma général vous procure la sérénité nécessaire pour évoluer dans ces diverses dimensions temporelles et vous fait comprendre qu’en vous trouvant au bon endroit, vous êtes en sécurité. Vous vivez des époques magnifiques ! Chacun de vous savait tout cela avant de s’engager, mais certains éprouvent encore quelques difficultés avec cet élément-là. Car il est difficile d’admettre que vous avez participé à l’élaboration de ce plan. Certains se sont empressés de parvenir jusqu’au point actuel et sont envahis par la crainte. Nous appelons ce sentiment la graine de la peur, car très chers, la dernière fois que vous avez vu et vécu de tels changements planétaires, ce fut au temps de l’Atlantide. Nous disons que si vous êtes si nombreux à avoir ces sentiments ancré en vous, c’est grâce à la conscience spirituelle qui vous amène ici pour écouter ces paroles ou pour lire ces mots, en ce moment même. Bien que vous puissiez pensez que vous n’êtes pas nombreux, par rapport à l’ensemble de l’humanité, nous disons que ceux qui sont ici ce soir ou qui lisent ces lignes sont, presque exclusivement ceux qui vécurent dans les derniers temps de l’Atlantide. Vous êtes aussi ceux qui accomplissent le plus de choses en vue de modifier l’avenir de votre planète ! 

Extrait série Kryeon, canalisé par Lee Carroll. TOME 4 de : Partenaire avec le divin. Editions Ariane. 

L’année du discernement spirituel : 2007

Vous ne contrôlez pas le moment présent, car le passé et le futur du temps linéaire sont hors de votre atteinte. Vous saisissez bien L’année du discernement spirituel : 2007 dans RETOUR DE LA LUMIERE spiritualistece message ? Chaque minute de chaque vie, vous vous êtes exercés à exister dans le « maintenant » ! Nous vous demandons cette fois de mettre de côté les horloges et les montres qui laissent entendre leur tic-tac dans un cadre temporel désormais disparu. Imaginez que vous êtes plutôt guidés par le soleil et la lune ou que vous accomplirez une tâche qui vous occupera du petit-déjeuner au repas du midi, après quoi vous ferez une sieste. 

Citons Edgard Cayce, l’un de nos incarnés christiques bien-aimés du XXè siècle. « Après le petit-déjeuner, travaillez un peu. Après le repas du midi, reposez-vous un peu. Après le repas du soir, marchez un kilomètre ». Pouvez-vous imaginer une vie sans horaires chargés, sans échéances stressantes et sans manque de sommeil ? 

Nous répétons également ; il vous est possible de créer tout ce que vous imaginez ! Une fois que vous aurez commencé à utiliser vos donc innés, seule votre imagination vous limitera. L’imagination, ou la création de concepts holographiques dans votre esprit, est la première étape du processus de matérialisation. Puisque tout s’accélère, le temps nécessaire à la manifestation s‘accélère aussi. Soyez donc prudents par rapport à vos pensées et à vos désirs, car tout ce sur quoi vous vous focaliserez arrivera de plus en plus vite au cours des prochaines années. 

En 2007, vous avez senti le besoin d’affirmer votre discernement spirituel et de vous laisser guider par votre intuition dans tous vos actes. Ceux qui sont encore inconscients, qui suivent aveuglément la direction sociale ou tribale, deviendront plus polarisés, plus distants, plus fanatiques dans leurs tentatives pour s’accrocher à leurs vues et à leurs valeurs négatives. Ils continueront de vivre « au-dessus de la ceinture », fonctionnant énergétiquement à partir des trois chakras inférieurs. Puisque les nouvelles énergies invitent les chakras supérieurs à s’ouvrir et à s’épanouir, ceux d’entre vous qui le comprennent cherchent une voie d’expression centrée davantage sur le cœur, ce qui les conduira à établir plus de moralité, d’éthique et de vertu dans vos cultures actuelles. De quelle manière ? En plaçant la barre plus haute dans leur propre vie, c’est-à-dire en vivant selon des normes morales plus élevées, ce qui forcera leur entourage à faire de même. Plutôt que d’y voir un effet « réducteur », voyez-y une vague de changement « élévatrice » ! Autrement dit, on verra une nette rupture avec la vieille façon de penser conditionnelle fondée sur la peur et mettra en lumière encore plus d’obscurité qu’avant. La « pensée supérieure » commencera à ébranler la politique globale pour la conduire à un plus haut degré d’intégrité. Il était temps. 

Plusieurs channels et autorités religieuses font différentes prédictions, ce qui peut s’avérer déroutant. Usez donc de discernement afin de déterminer ce qui éveille en vous des résonances. Nous aimerions vous expliquer pourquoi nous avons assigné un attribut particulier à chaque année. Revoyons-les brièvement. Nous avons nommé 2003 l’année du changement – 2004 l’année de l’Action et 2004 l’année de l’Intégration. Nous avons ainsi respecté votre besoin de changements, puis les actions requises pour les réaliser, et enfin le temps voulu pour les assimiler pleinement. 

L’année 2006 fut un tremplin pour vous focaliser par votre conscience accrue, sur votre nouvelle intention afin de cocréer un avenir meilleur. Une fois que vous avez assumé la responsabilité d’un changement nécessaire, que vous avez réalisé puis assimilés correctement celui-ci, et que vous avez établi clairement l’intention de laisser désormais votre âme diriger votre vie, que devez-vous faire ? 

Vous devez alors apprendre à naviguer dans ces eaux nouvelles en suivant votre intuition, chacun étant guidé pas l’Esprit. Il est vital pour vous, à ce stade-ci de développer votre discernement spirituel afin de savoir où placer chaque pied à mesure que vous avancez, à chaque instant, dans chaque action et chaque décision que vous prenez. Lorsque vous aurez intégré vos sept chakras physiques, vous ferez plus que « tout faire passer par votre cœur ». Vous étendrez ces sept chakras jusque dans le huitième, créant un grand champ unifié qui vous connectera à votre être cosmique, au Soi supérieur. Vous avancerez alors sans dommage, car vous sentirez enfin pleinement la vibration de Dieu dans votre corps expansé. 

Il est de la plus haute importance d’affiner votre radar intérieur, d’avancer en tenant compte de ce que vous ressentez et non uniquement de ce que vous pensez ; écouter votre intuition et fiez-vous-y. faites ce qui vous semble approprié, non ce que les autres croient bon. Il y a une énorme différence entre se laisser guider par soi-même selon ses propres motivations et se laisser ballotter au gré des événements et des circonstances. Que choisirez-vous entre les deux ? Dans le premier cas on avance en ayant du pouvoir ; dans l’autre, on est paralysé par la peur. En effet, vos peurs paralysent votre magnificence en vous. Lorsque vous doutez, vous vous limitez, et ce, en tout ! 

Chaque individu a son propre programme de leçons personnelles et son propre échéancier. Ne vous laissez pas décourager par la liste des attributs que nous avons assignés aux années, en pensant que vous avez raté le coche, car ce n’est pas le cas ! Nous vous fournissons cette liste uniquement comme une carte routière, afin de vous indiquer les étapes fondamentales à franchir pour améliorer efficacement votre vie. Quelque soit le moment où vous vous éveillerez et commencerez votre quête, celui-ci sera approprié pour vous. C’est incroyable diversité de votre espèce qui fait le miracle de l’humain ! Vous possédez tous la même structure énergétique et physique de base, mais chaque vie est semblable à une ardoise vierge où vous pouvez  inscrire ce que vous désire. Chaque vie est une occasion d ‘avancer et de vous élever en utilisant votre plein potentiel ; quelles dignes créatures vous êtes ! 

Les travailleurs de lumière qui ont jeté des fondations solides et se sont bien préparés atteignent enfin le but rêvé. Une merveilleuse vague de gratitude se manifestera à ceux qui accomplissent leur travail holistique avec la plus grande intégrité. Etant donné que les énergies s’élèvent, on aura de plus en plus besoin de vous. Vos talents et vos outils énergétiques seront plus largement acceptés quand les gens se mettront à apprécier votre travail ce dernier pourra enfin avancer sans que vous ayez à craindre d’être battus, exilés ou condamnés au bucher ! Maintenant que disparaît la peur tribale due à l’ignorance, aux préjugés et à la superstition, la science et la spiritualité vont peu à peu s’unir. C’est seulement lorsque l science et la spiritualité s’uniront que l’invisible sera connue et changera ce que l’on connaît du visible. 

Au cours des cinq prochaines années, une grande partie de votre savoir scientifique sera remise en question, car ses lacunes seront devenues évidentes. Les effets du réchauffement global seront plus aigus aux pôles qu’à l’équateur. La structure électromagnétique de la Terre se réajustera constamment et vous continuerez d’observer des fluctuations à l’emplacement du nord magnétique. Vos boussoles s’avéreront moins fiables que votre système de navigation par satellites (GPS). 

La Mutation du millénaire s’accomplit dans le monde entier, non dans une seule région. La nature va s’ajuster, et vous aussi, mais vous éprouverez bientôt le besoin de nettoyer ailleurs que dans vos tiroirs et vos garde-robes. Ne vous contentez pas d’établir la paix avec les pays voisins ; faites-vous-en aussi des amis. Guérissez les frontières au lieu de construire d’autres murs ! Vous devrez assouplir ces frontières alors que la Terre continuera à se transformer, car les amis que vous vous faites à ce jour seront peut-être cos prochains voisins ! Vous vous adapterez, chers enfants, car nous l’avons déjà mentionné, la transition s’effectue bien plus doucement que nous ne l’avions prévu. Ne vous découragez pas. Sont impliqués beaucoup plus de niveaux que vous ne le soupçonnez. N’oubliez pas de laisser le Calendrier divin jouer son rôle, car tout arrive toujours pour votre plus grand bien. 

Message de Kryeon canalisé par Lee Carroll – Fraternité de lumière. 

4ème attribut de l’amour

Pour ce 4ème attribut de l’amour, nous allons discuter de science – et peut-être direz-vous : « Kryeon, qu’est-ce que la science a à voir avec l’amour ? » 

Nous allons vous faire part de quelque chose de vraiment amusant. La science est totalement imprégnée de cette connexion à l’amour d’une façon qui vous surprendra peut-être. Nous souhaitons maintenant nous adresser aux hommes et aux femmes de science. 

Gif coeurIl est en effet amusant pour nous d’entendre les scientifiques soutenir que leurs hypothèses et leurs expériences ne sont d’aucune façon biaisées. En fait, vous les scientifiques, maintenez que la dernière chose qui puisse affecter votre travail en laboratoire serait un préjugé de nature spirituelle. Vous procédez à vos expériences et formulez des hypothèses quant à la nature de cet univers tout en tentant de maintenir fermement ce point de vue. Mais vous savez toutefois, au niveau cellulaire, en votre for intérieur, qu’il en est autrement. Nous souhaitons vous faire savoir en quoi se manifeste cette différence et à quel point la situation nous semble amusante. Voyez-vous, au niveau cellulaire, vous savez très bien que vous habitez sur la seule planète où règne à ce point le libre arbitre. Au niveau cellulaire également, vous avez souvenir de la séance de planification précédant votre venue et portant sur la grande expérience impliquant la Terre. Les êtres humains, laissés à eux-mêmes et ignorant la nature de l’épreuve, sauront-ils engendrer une vibration supérieure ? Sauront-ils élever le taux vibratoire de la planète ? Vous savez donc déjà que la Terre est exceptionnelle. Vous savez que ce test est très spécial, unique dans cet Univers. De ce fait, que vous le vouliez ou non, vous perpétuez un préjugé sur le caractère exceptionnel de votre planète ; 

Il y a trois cents ans, les scientifiques observant les cieux décidèrent que ceux-ci gravitaient autour de votre Terre « exceptionnelle » ! Ainsi la Terre était le centre, et tout le reste gravitait autour d’elle. Cette théorie fut émise par des hommes et des femmes de science. Mais le plus intéressant, c’est que toutes les équations mathématiques semblaient en apporter la preuve. Aujourd’hui, vous savez fort bien qu’il en est autrement, n’est-ce pas ? 

Imaginons un scientifique de notre époque qui, confronté à un vaste océan de grains de sable, et en raison de la nature de ce casse-tête, ne pourrait examiner qu’un seul de ces milliards de grains. Les dunes de sable se succèdent et s’étendent à perte de vue. Il prend le grain de sable qu’on lui permet d’examiner, et au microscope, ce grain révèle de magnifiques motifs teintés de couleurs inconcevables. Le scientifique s’interroge et postule ; « Je me demande, comme scientifique, combien d’autres de ces grains portent ces dessins superbes ? » Quelles déductions découlent d’une telle hypothèse ? Suivant sa logique monovalente, l’humain conclut : « Comme il m’est impossible d’en examiner d’autres, c’est donc le seul qui soit joli «  (rires). Tous les autres sont présumément uniformes. Cette logique n’est certainement pas valide, mais votre préconception l’emporte tout de même. 

Nous faisons bien sûr référence au fait que l’univers déborde de vie. La presque totalité des systèmes solaires contenant une planète abrite potentiellement l’embryon de la vie. C’est là un phénomène tout à fait courant qui se produit naturellement et présente diverses manifestations. Lorsqu’un jour vous en serez témoins, ceci vous paraîtra très amusant. Mais puisque le phénomène demeure pour l’instant hors de votre champ d’observation, il n’existe donc pas ! 

Gif coeurEn contemplant le cosmos qui vous entoure, vous avez formulé la théorie du big bang, un événement créateur qui aurait engendré l’univers. Nous l’avons déjà déclaré ; plus on se penche sur cette théorie, plus elle s’effrite. Vous remarquerez en outre que l’univers n’est pas uniformément distribué ; les amas s’y sont formés : Pas vraiment typique du produit d’une explosion en son centre. Certains d’entre vous commencent à découvrir, en toute humilité, qu’il existe des accumulations de matières éloignées qui sont d’un âge inférieur à celui d’accumulations de matières plus rapprochées. Ces faits démentent la thèse à l’effet d’un seul événement créateur. Encore là, votre vision monovalent, préconçue ! 

Et pour conclure, en ce qui concerne la science, nous avons déjà mentionné les divergences de structures temporelles dans le cosmos. Observez les régions du cosmos et vous serez témoins de phénomènes jugés impossibles selon les lois de la présente physique ; de vastes masses de matière tournent dans l’espace à une vitesse vertigineuse, ce qui est présumément impossible sous peine de désintégration des masses. Pour en expliquer la cause, vous proposez toutes sortes d’hypothèses même si vous ne possédez aucune loi physique apte à confirmer une seule de ces hypothèses. Nul d’entre vous n’a jamais même imaginé qu’il puisse exister une autre raison. Car voyez-vous, vous appliquez au reste de l’univers les lois physiques qui appartiennent à votre région. Vous avez décidé que les choses doivent en être de même ailleurs, tout comme l’homme natif de la forêt tropicale ne peut concevoir la glace jusqu’à ce qu’il apprenne qu’il existe des climats différents du sein dont l’existence est acceptée sans être perçue. 

Nous aborderons encore une fois cette question du temps. Et dans le cadre de cette discussion, nous allons faire quelque chose que nous n’avons jamais fait auparavant ; nous allons faire appel aux énergies de celui que l’on nomme Métatron… 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll. Partenaire avec le divin. 

Célébrez la naissance

« Kryeon, qu’est-ce que cela a à voir avec moi ? pourriez-vous demander. Oh, vous nous avez parlé de l’Ancre, de notre place en tant que Phares, mais quel rapport avec moi ? Quelle est la question la plus importante au moment d’aborder l’année 2001 ? »

Nous allons vous répondre. Même si cela ressemble à une révision, il est bon que vous l’entendiez de ce côté de l’océan. 

angeVotre culture est actuellement en fête. Chaque année en cette période (mois de décembre), la musique change, les lumières s’allument, et cette culture se surpasse à l’occasion de la naissance d’un bébé, celui que vous avez appelé le Maître d’amour. Vous vous offrez des cadeaux et fêtez en famille. Certains, d’une autre culture, passent à côté de cette fête, mais elle est tout de même là, n’est-ce pas ? Je vais vous faire une révélation et vous lancer une invitation : il est temps de célébrer la naissance d’un bébé, mais ce n’est pas celui que vous pensez. 

Quelques-uns d’entre vous soupçonnent ou sentent quelque chose au sujet des vieilles prophéties. Certaines informations religieuses profondes, transmises à l’Humanité en quatre dimensions il y a très longtemps, sont vraiment interdimensionnelles. Je les appellerai « ré-union », ou même « ré-union finale ». Voici venu le temps où le Soi supérieur a la permission de se fondre à la biologie. C’est le moment où vous mettez ensemble toutes les parties de votre divinité, où l’interdimensionnalité se met à augmenter chez l’être humain, c’est le moment du retour des Maîtres ascensionnés. 

Un des événements attendus par beaucoup de cultures au sein de l’énergie du nouveau millénaire était le retour des Maîtres. Lesquels ? Cela dépendait de votre conception de Dieu. Ce que nous essayons de dire, c’est que le fait que tant de cultures aient attendu le retour de leur Maitre à peu près au même moment de l’histoire de l’Humanité, soit au changement de millénaire, n’était pas accidentel ! En réalité, l’énergie du Maintenant est mûre pour le retour des avatars, des Maîtres divins – le groupe chamanique de tous ceux dont le retour était attendu à peu près maintenant, de tous systèmes de croyances et toutes cultures. Mais ce n’est pas exactement ce à quoi vous vous attendiez en quatre dimensions. 

Ecoutez ; ce bébé que nous vous invitons à célébrer, c’est la conscience des Maîtres ascensionnés venant se rejoindre de nouveau dans l’énergie d’un enfant, cet enfant nouveau-né célébré dans le coeur de tant d’humains. « Quel Maître » ? pourriez-vous demander. Après tout, ils représentent tous des systèmes de croyances différents ». Vraiment ? Jetez un coup d’œil au message central de chacun d ‘eux. Regardez la source des informations qu’ils vous ont données. Vous découvrirez une seule divinité et un seul et même message ! Le message du Buisson ardent ? Celui de la grotte ? Le Sermon sur la Montagne ? Le message transmis aux Maîtres de l’Asie ? C’est chaque fois le même message, en provenance de la même source, révélé aux humains de diverses cultures en différents espaces-temps de l’histoire ; mais ce message parle d’un Dieu, d’une divinité et du pouvoir des humains de réaliser l’union de tout parce qu’ils sont Dieu ! Regardez ! Soyez conscients que les doctrines et les dogmes qui en sont issus sont l’œuvre des hommes, non celle de Dieu. Comprenez que la séparation est née de la peur, non de l’amour. Si vous aviez pu vous trouver à portée de voix des paroles prophétiques les plus grandes révélées aux Maîtres dans de nombreuses langues à travers les âges, vous auriez entendu la même voix, le même ange, livrant un message identique ! 

Chaque fois que ce temps de l’année approche, j’aimerais que vous pensiez à l’enfant en vous qui possède maintenant l’essence du Buisson ardent, de l’Ange Gabrile assis devant Mahomet, des Maîtres ascensionnés et des grands prophètes. On avait appris qu’ Elie reviendrait préparer le chemin pour le Messie. C’est arrivé ! Célébrez l’enfant Elie dans votre cœur. 

Pour ceux d’entre vous qui fêtent Pâques, il est temps d’inviter à se joindre à eux celui pur qui ils préparent la chaise, car il est ici, de même que le Messie qu’il était censé précéder ! 

Celui dont les chrétiens ont demandé le retour est là ! Même l’ascension de Mahomet sur le mont du Temple est inversée, et cela fait aussi partie des énergies du bébé divin. Il s’agit d’amour, de retour, de réunion. Ce mouvement du Deux vers le Trois représente ce que vos prophéties avaient prédit. Cela initie le potentiel d’un cycle de mille ans, un règne de paix, une Nouvelle Jérusalem. Mais cela ne ressemble pas à ce que vous attendiez, n’est-ce pas ? Il s’agit d’union, pas de séparation. Il s’agit de rassemblement, du retour de la famille divine. Pouvez-vous regarder les choses sous cet angle ? Etes-vous capables de transcender vos préjugés culturels et d’accepter l’énergie divine qui inclut tous ceux qui ne faisaient pas partie de vos prophètes ? N’est-ce pas là un beau défi, tout comme votre nouvelle voie en politique ou le train quittant la gare, ses wagons bien attachés, et se dirigeant vers une nouvelle énergie ? 

Passer du Deux au Trois représente pour vous une grande différence. Ce changement vous invite à dire ; « Je suis prêt pour la naissance de l’enfant nouveau, l’énergie de tous les Maîtres ascensionnés, des avatars qui ont promis de revenir, tous marchant unis, la main dans la main ». 

Pendant que tant d’humains de la Terre combattent pour savoir qui a raison, le bébé naît dans la conscience de beaucoup d’autres, unis dans l’amour de Dieu. Et c’est ce qui est en train de se produire, très chers. C’est vraiment ce qui est en train de se passer. Célébrez l’enfant ! Célébrez le retour ! Certains d’entre vous vibrent d’impatience. Vous êtes venus connaissant le potentiel. Vous avez franchi le seuil (l’an 2000) et ce ne fut pas la fin du monde. Vous étiez impatients d’avancer et de vous ancrer. Certains commencent seulement à s’éveiller, à se rappeler pourquoi ils sont ici. […] 

Pour la plupart d’entre vous, le plan d’ensemble manque toujours. Vous vous demandez encore ; « Pourquoi ? Pourquoi suis-je ici ?  Pourquoi dois-je vivre cela ? De quoi s’agit-il ? » La prochaine fois que vous traverserez le voile, vos yeux brilleront, car vous saurez, vous saurez. Et vous me chanterez votre nom dans la lumière, et nous nous étreindrons. Ca r alors, tout sera clair ; 

Pour l’instant toutefois, le voile est encore là, la dualité aussi. Nous vous disons : « Croyez ce que votre cœur vous souffle sur l’importance de prendre soin de vous sur le plan spirituel. Plus vous vivrez sur cette planète, chers travailleurs de la lumière, plus grande sera votre ancre, plus brillante sera votre lumière, et plus la Terre changera. Réclamez les maillons manquants de l’ADN, dont certains se mettent déjà en place. Vivez longtemps et en paix. Durant tout ce temps ressentez l’amour de la famille qui vous entoure ; et la prochaine fois que vous verrez les  chiffres doubles, les lettres doubles, pourquoi ne pas dire : « Je vous aime (référence à ceux qui continuent de voir 11 :11, 12 : 12 ou 4 : 44 sur leurs horloges) ? Ce sera une reconnaissance d e l’interdimensionnalité de l’Esprit qui vous entoure, vous tapant sur l’épaule comme pour vous dire : « Regarde l’horloge ! Nous sommes là ! Regarde ce signal ! Nous sommes là ». 

En aucun temps dans l’Histoire, de ce côté-ci du voile, n’avons-nous été aussi proches de ce groupe interdimensionnel appelé l’Humanité du millénaire. La preuve en est la conscience et la compréhension des yeux posés sur cette page et des oreilles qui écoutent ce message. Et ainsi, très chers, le cortège se retire de cet endroit. Et ainsi, l’amour de Dieu fut aujourd’hui partagé avec la famille. Et il en est ainsi.  Kryeon – Un nouveau départ – canalisé par Lee Carroll 

La septième Maison

La septième Maison dans LE RETOUR mini_2_gif  Le temps ne s’était pas vraiment gâté, mais il aurait pu être plus agréable. Mike s’était habitué à un merveilleux ensoleillement accompagné de températures modérées ou à un assaut violent des éléments au point de transformer une pastèque en raison en moins de dix minutes. Mais aujourd’hui, le ciel était couvert et gris et donnait aux choses une apparence uniforme. La journée était fraîche et une brise légère rôdait telle une menace avec une irrégularité semblant vouloir communiquer un message mystérieux. Les nuages ne s’accumulaient pas, mais ne se dissipaient pas non plus. Mike marchait depuis une heure. Le temps ne le préoccupait pas, mais il en était tout de même conscient. 

 

Son allure était réglée. En se dirigeant vers la prochaine maison, il demeurait vigilant, jetant un coup d’œil derrière lui de temps à autre, mais son esprit était envahi par la décision qu’il avait prise. En avançant vers la dernière maison, il avait le sentiment puissant qu’il venait de franchir une étape spirituelle subtile et un point déterminant de son périple. Il ne parvenait pas à oublier la vision de sa vie sur terre avec Anolee et les enfants à leurs côtés, tous souriants. Lorsqu’il y repensait, son cœur planait et il se sentait bien. Devant lui, le sentier ondulé menant à un défi inconnu le rendait triste et plein d’un immense sentiment de perte. La mort n’avait pas frappé, mais un coin de son cœur était en deuil. Il poursuivit sa route, ne se rendant pas compte que le paysage se modifiait graduellement. Mike aborda un angle particulièrement prononcé. Il remarqua qu’il venait de franchir un bout de chemin très étroit dont les côtés abrupts descendaient vers une sorte de canyon. Il remarqua pour le première fois que les collines arrondies et les plaines luxuriantes qu’il avait traversées jusque-là avant été remplacées par un paysage plutôt désertique parsemé de gros rocs et de falaises  et agrémenté à l’occasion d’un arbre majestueux qui en accentuait la nudité. Il s’aperçut que le changement topographique lui avait complètement échappé tant il était absorbé par ses pensées. Le sentier s’engageait dans une gorge aux abords très escarpés, ce qui, ajouté aux nuages gris, diminuait l’intensité de la lumière à un point tel qu’on aurait pu se croire au crépuscule et non au petit matin. L’intuition de Mike se faisait sentir. Les objets devant lui n’étaient pas clairs. Etait-ce des roches ou… ? 

 

Sois plus alerte. Attention au danger ! 

Mike réalisa soudain qu’il avait passé la dernière heure dans un état d’hébétude. Il s’arrêta pour prendre quelques bonnes respirations afin de clarifier son esprit. Il se sentait étrange. Mais pourquoi donc ? Obéissant à son instinct, Mike se mit à chercher des signes de danger. Il fouilla du regard le sentier derrière lui, pensant y trouver peut-être la sombre entité qui l’avait suivi chaque fois qu’il était à l’extérieur. Rien. Aucun mouvement. L’uniformité grise qui sévissait depuis une heure avait contribué à la léthargie de son esprit. Mis à part le changement de température et du paysage, il ne distinguait rien d’inhabituel ni de menaçant mais son instinct l’incitait tout de même à se préparer à quelque chose. Mike remercia intérieurement son nouveau pouvoir, qui jouait bien son rôle. Il sortit sa carte. Peut-être l’informerait-elle ? 

 

Il l’examina. Etrange. Elle indiquait le passage étroit dans lequel il se trouvait et les environs, mais il y avait quelque chose de différent. Il regarda de plus près. Là ! A cent mètres devant lui, un point qu’il ne pouvait apercevoir de l’endroit où il se tenait était complètement vierge. Habituellement, la carte indiquait ce qui se situait autour de VOUS ETES ICI. Elle ne donnait que peu d’indices sur le passé ou le futur mais elle était en général précise et éloquente. Alors, que pouvait bien signifier ce point vierge vers l’avant, comme si l’endroit avait été effacé ? 

-       Bleu, que signifie un point vierge sur la carte ? demanda Mike à haute voix. 

Bleu ne répondit pas, mais l’intuition de Mike s’exprima. La réponse lui vint presque immédiatement. Il lui revint en mémoire que la « chose » qui le suivait s’était toujours tenue en dehors des limites de la carte. Peut-être se montrait-elle sous la forme d’un point vierge ! Bleu lui avait dit que la carte se comparait au présent. Elle représentait l’énergie en présence au cours d’un déplacement sacré et reflétait un type de vibration particulier. Devant lui se trouvait un élément qui ne relevait pas du présent, quelque chose au détour du chemin que la puissante vibration de la carte ne pouvait lire. Ce point vierge résultait d’une vibration non-conforme à celle de la terre sacrée qui l’entourait. 

Mike sentait que ses conclusions étaient justes. Quelque chose l’attendait au détour du chemin. Il aurait dû se montrer plus alerte. Que serait-il advenu si sa nouvelle intuition ne l’avait pas prévenu ? Il maudit faiblement son esprit romantique en apparence démuni et se concentra plutôt sur le nouveau guerrier en lui. Il anima chacune de ses cellules avec le message d’un événement imminent, de quelque chose d’important. 

-       réveillez-vous ! Mike souriait à la pensée de s’adresser à son système biologique et crut encore une fois entendre le rire de Vert. Ce dernier lui manquait. L’humour s’avérait un excellent remède en ce temps de préparation. Préparation ? A quoi ? Au combat ? 

 

Soudain, Mike eut une révélation. Comme une énorme vague de compréhension, un amas de pensées et d’images l’envahirent, entraînant avec elles tout le poids d’une terrible prise de conscience. Il était figé. Il verbalisa sa peur pour quiconque pouvait l’entendre. 

-       MON DIEU ! ET SI J’AVAIS EFFECTIVEMENT A ME SERVIR DE CES ARMES ? 

Il en tremblait. Il sentait l’anxiété lui traverser le corps. Ça n’avait aucun sens. 

-       Ce sont des symboles des Guerriers de la Lumière du Nouvel Age. DES SYMBOLES ! cria-t-il en regardant vers le ciel 

Tout en pivotant sur lui-même, s’attendant peut-être à voir ses amis angéliques tapis sur les parois de la gorge à peine éclairée. Sa voix se fit entendre encore une fois : 

-       Orange, tu ne m’as pas appris à me battre ! J’ai cru que les armes ne serviraient à rien… 

Il s’arrêta au milieu de sa phrase en se rendant compte qu’il criait. Il entendit le rebondissement de sa voix sur les murs du canyon. D’autres pensées traversaient son esprit. Les paroles de ceux qu’il avait rencontrés le long de son parcours lui revenaient en tête. Il se rappela les propos de Rouge à l’effet que certaines épreuves l’effraieraient, mais il avait alors présumé de celui-ci faisant allusion à la tempête croisée sur sa route. Il se rendait maintenant compte que Rouge parlait des événements à venir et non de ceux du passé. Qu’est-ce qui l’attendait ? Il se souvint des paroles récentes de Blanc, qui décrivait Marie dans la chambre d’hôpital. 

-       Ne te laisse pas tromper par les apparences, Mickael. Elle est une Guerrière de la Lumière. Elle a vaincu le géant et elle est tout puissante. 

Vaincu le géant ? Puis il se rappela les paroles de Blanc au moment où il quittait la maison blanche. 

-       Ce n’est pas terminé mon ami. 

Tant d’avertissements et de nuances. Y a-t-il une bataille à l’horizon ? Une vraie ? Une où je devrai effectivement UTILISER l’épée ? Mike s’assit sur le chemin. Ses genoux tremblaient tellement il avait peur. Il ne se sentait pas guerrier, en tout cas pas dans le véritable sens du terme. 

-       Hé ! les anges ! Vous ne m’avez pas préparé à ça ! lança-t-il au ciel gris et aux parois menaçantes du canyon. Je ne me bats pas. Ç a n’a aucun sens. Les batailles et les armes correspondent à des anciennes vibrations. Voilà une façon désuète de penser. Ce n’est pas de cette terre. 

Un calme étrange s’installa. Le vent tomba. Un silence de mort régnait. Puis des voix se firent entendre. 

-       Sauf si tu combats une ancienne énergie. Il avait entendu clairement la vois d’orange. Mike se leva brusquement et regarda autour de lui, cherchant à déceler l’origine de la voix. 

-       Et sauf si tu te prépares à combattre un élément biologique qui n’a pas une vibration aussi élevée que la tienne. C’était la voix de Vert. Les voix angéliques émanaient de son propre intérieur. 

-       Et sauf s’il n’y a pas d’amour, Mickael, dit la voix douce et rassurante de Blanc. 

-       JE N’AVAIS PAS CONSCIENCE DE TOUT ÇA ! dit Mike d’un ton anxieux. Blanc, je ne suis pas un véritable guerrier ! 

-       Marie ne l’était pas non plus, dit Blanc d’une voix réconfortante. 

-       L’énergie ancienne réagit à un vieux paradigme. C’est ce qu’elle comprend, dit la charmante vois de Violette. 

-       Orange apprends-moi à combattre, implora Mike d’un ton laissant percer le découragement. 

-       Je l’ai déjà fait. Tu es prêt, Michael Thomas de l’Intention pure, tu es prêt, lui dit Orange d’une voix encourageante. 

-       Que dois-je faire ? hurla Mike aux parois du canyon. 

Silence. Puis il entendit la voix de Bleu. 

-       N’oublie pas, Michael Thomas, les apparences sont parfois trompeuses ! 

Les mots résonnèrent comme jamais auparavant. Ils portaient un avertissement et des conseils qui pouvaient se révéler utiles sur-le-champ. Tous les anges l’entouraient. Pour qu’une telle puissance soit en place, il doit y avoir un danger réel au prochain détour ! 

 

Mike était nerveux. Il savait qu’il ne possédait aucune qualité de guerrier. Pourtant, les anges lui affirmaient le contraire. Il devait leur faire confiance. De toute façon, il n’avait pas le choix. Il était au front. Il regarda autour de lui et acquiesça de manière sarcastique. Aucune échappée. La chose ou la personne qui l’attendait avait vraiment bien choisi son point d’attaque. Les parois étaient trop hautes et la fuite n’était possible que par un canal étroit où la poursuite serait un jeu d’enfant. Tout avait été bien calculé. Michael savait au moins où se trouvait l’horrible créature. Il n’y aurait pas d’effet surprise. Plus il examinait la situation, plus il devenait confiant devant la menace. Sa nouvelle vibration l’aidait ; il en était conscient. Une paix l’envahit, illogique mais spirituelle. Il sentait son habileté augmenter, même s’il ne savait pas trop ce qu’il allait affronter ni comment il allait le faire. C’était bien ainsi, pensa-t-il. Après tout, ce sont les règles du jeu de l’endroit. Je n’ai pas accès au futur mais il s’est déjà produit dans l’esprit de Dieu. La solution à ma situation s’est donc déjà manifestée, même si je ne la connais pas encore. Je le saurai en temps voulu. Je détiens la connaissance, le pouvoir, et je suis en terrain connu. J’ai l’avantage d’être chez moi ! 

-       D’accord, dit Mike à haute voix. J’ai été attaqué par une tempête, piétiné par un ange ; j’ai perdu tous mes biens personnels ; mes émotions ont été passées au crible ; mon système biologique a été modifié et élevé ; et mon cœur a été brisé et examiné avant de m’être rendu. Quoi d’autre ? J’ai les outils, je suis prêt. Mais, j’aimerais bien savoir me battre, ajouta-t-il en soupirant et en regardant dans la direction du défi qui s’annonçait. 

Mika décida de faire quelque chose qui lui aurait semblé ridicule quelques semaines auparavant. Il s’agenouilla et fit une courte cérémonie à l’égard des événements qui se préparaient. Il toucha chacune de ses armes et mentionna leur utilité. Il se rappela les mouvements d’équilibre qu’Orange lui avait appris. Il passa vingt minutes en état de gratitude, remerciant d’avoir été choisi pour le combat présagé. Il loua le sol sur lequel il se trouvait. Il remémora sa place au sien de sa famille spirituelle. Puis il se leva, prêt à combattre, dans toute la mesure du possible.Mike reprit sa route. Il franchit un bout de sentier après lequel apparut un long chemin devant lui. Les murs escarpés du canyon lui donnaient l’impression d’être au seuil du sombre tunnel du destin. Il savait que l’entité malveillante se trouvait devant lui. La carte l’indiquait clairement. Le corps de Mike aurait normalement d’y entrer en état de choc. Son système d’alarme intérieur aurait dû se déclencher et il aurait dû être une masse tremblante. Après tout, il n’était qu’un vendeur et non un guerrier sue le point de rencontrer un énorme vampire noir ! Mais tous ses sens étaient en alerte et il était rempli de détermination et non pas de crainte. Tous ses pouvoirs de vibration et ses nouveaux présents entraient graduellement en jeu. Son intuition se faisait rassurante et il l’écoutait à chaque instant, sachant qu’elle ne le trahirait pas. 

Rien. 

Puis, un mouvement sur la gauche ! 

Michael se retourna rapidement et vit un immense arbre à trente mètres devant lui sur la gauche. D’où venait le mouvement ? Bon sang ! et toute cette noirceur en plein jour ! Cela faisait-il partie du test ? Pourquoi pas plus de lumière à cette heure du jour ? 

Un autre mouvement ! Mike réalisa qu’il provenait du dessous des branches de l’arbre. 

-       QUI EST LA ? MONTRE-TOI ! La voix de Mike était puissante et autoritaire. SI TU NE TE MONTRES PAS, J’APPROCHE ! Il se tenait en attente, toutes les cellules de son corps en éveil. 

Lentement, un homme à l’air tout à fait normal s’avança et s’arrêta sous les branches extérieures. Il était vêtu comme un fermier, excepté qu’il ne portait pas de chaussures. Il leva les mains en signe d’arrêt, les paumes tournées vers Mike. 

-       Mike, je t’en prie, ne me frappe pas. Je vais me montrer. 

L’homme se dégagea lentement des branches de l’arbre et se dirigea vers Michael. Comme il avançait, Mike crut reconnaître sa démarche. Non ! Pas possible ! Maintenant, il voyait clairement son visage. 

-       Papa ? Le père de Mike s’avança vers le sentier. Il se tenait à deux mètres de Mike. Celui-ci aurait juré qu’il pouvait sentir l’odeur de la ferme émerger de l’homme. 

-       - oui, Mike. C’est moi. Je t’en prie, ne me frappe pas. Mike ne se leurrait pas. Il savait parfaitement que tout ça pouvait être faux. Après tout, les apparences sont parfois trompeuses. L’homme qui se présentait sous les traits de son père pouvait très bien être quelqu’un d’autre. En fait, il y avait de fortes chances que ce soit le cas. Mike restait sur ses gardes et en état d’alerte. 

-       - monsieur, vous êtes exactement à l’endroit où je m’attendais à rencontrer un ennemi. Ne vous approchez pas. 

-       Je sais Mike. C’est droit devant toi. Ne te laisse pas tromper. La chose qui t’attend compte capturer ton âme. Je t’en prie, crois-moi. 

Mais Mike n’y arrivait pas. 

-       Faits-u ici ? 

-       Par la grâce de Dieu, je suis ici pour t’arrêter avant qu’il ne soit trop tard. On m’a permis d’être ici pour t’avertir. Je t’attends depuis plusieurs jours, sachant que tu finirais par passer. Tout ce qui s’aventurera plus avant sera anéanti par la bête. Plusieurs sont venus et ils ont tous péri. C’est une terre maudite et on te trompe. Mike ne croyait toujours pas être en présence de son père. C’était trop facile. 

-       Pardonne-moi, mais il me faut des preuves. Dis-moi quel était mon surnom quand j’étais enfant. 

L’homme répondit sur-le-champ. 

-       Mykee-Wykee. 

Mike grimaça à la vérité. 

-       Que s’est-il passé dans la grange des Connel en 1964? 

-       Une grande fête pour célébrer la naissance des jumelles Sarah et Helen. 

Mike scrutait à la loupe les paroles de l’homme. La voix et le corps étaient parfaitement ressemblants. Il continua son interrogatoire et lui demanda des détails sur son enfance – ses écoles, ses amis, ses vêtements et certains événements. Les deux hommes se faisaient face sur la route. Là, le père débita pendant une demi-heure des fragments du passé de Mike avec une précision parfaitement rigoureuse. Mike commençait à se détendre. Cet homme savait tout. Aucune entité maligne n’aurait pu mémoriser tous ces détails connus de Mike seulement. Son intuition était toujours en alerte, mais il se tenait vraiment devant son père. Celui-ci commençait à transpirer abondamment. 

-       Papa, qu’est-ce qui se passe ? 

-       Oh ! Michael, je t’aime tellement ! présentement, tu reposes sur un lit d’hôpital et tu as de graves blessures au cou. Rappelle-toi. Tu te souviens de ce qui s’est passé dans ton appartement ? 

Depuis cet instant, tu flottes dans un coma, sensible aux manipulations du démon lui-même. Et tout ce que tu vois ici… Le père de Mike montra de la main les montagnes qui els encerclaient … « tout ça est un conte de fée. C’est irréel. Tout ce qu’on t’a appris et toutes mignonnes maisons que tu as visitées, tout est faux, c’est un truc pour s’emparer de ton âme ! » La respiration de l’homme devenait laborieuse. 

 

Mike savait quelles paroles de son père ne pouvaient être vraies. Quelle confusion ! Il s’avait qui il était et ce qu’il avait expérimenté. Pourtant les paroles de son père étaient pleines d’autorité. Et cet homme en savait long ! Mais pourquoi expérimentait-il des difficultés respiratoires tout à coup ? N’était-il pas lui-même un esprit ? Après tout, il était mort et venait d’un autre monde. Il n’aurait pas dû éprouver de problèmes physiques. 

-       Papa, est-ce que ça va ? 

-       Oui, mon fils, mais je ne peux pas rester encore très longtemps. Cette place est maudite et je viens d’une terre céleste. 

Les deux ne sont pas compatibles, tu sais. 

-       oui, c’est ce qu’on m’a dit. 

-       Mike, viens avec moi. Cet arbre abrite un portail céleste. Je peux te ramener. Tu reprendras conscience sur la terre et sortira de ton coma. Ta vie et ton âme seront sauves. Je t’en prie, accompagne-moi ! l’homme s’affaiblissait à vue d’œil et Mike crut voir s’embrouiller la silhouette devant lui. 

Mike était torturé par l’indécision. Il devait se montrer avisé. Tout dans on corps le mettait en garde, mais il se trouvait confronté à un père aimant aux paroles crédibles. Et si ce pays était faux ? NON. Il ne l’était pas. Son être intérieur en était convaincu. Il voulut essayer autre choses. Quel était le nom ? Il avait fait un effort pour le retenir. Le nom lui revint en mémoire et il le prononça. 

-       Annehu ! dit Mike en dévisageant son père. Celui-ci le regarda droit dans les yeux. 

-       Que dis-tu ? 

-       Anneehu, répéta-t-il, en commençant à reculer. 

-       Est-ce là un terme de fée que tu as appris ici, mon fils ? 

L’homme se montrait de plus en plus nerveux ; ses vêtements se mouillaient de sueur. 

Mike demeura immobile. Un frisson lui parcourut l’échine. Son père ne l’avait jamais appelé « mon fils ». Mike se redressa. L’heure  était venue. Il commença à sentir la vibration de son armure. Son bouclier commençait à osciller, comme s’il avait voulu qu’on le saisisse. Il donna la réponse qu’il fallait. 

-       Non, pas du tout. Anneehu est ton nom céleste, et tu ne le savais pas. 

Les deux regards s’affrontèrent dans un éclair qui sembla durer une éternité mais qui, en réalité, n’avait pris qu’une seconde. Le jeu était fini. Le truc n’avait pas marché et la masse difforme et répugnante n’était plus capable de maintenir l’énergie pour le prolonger. Elle se préparait à combattre. 

-       ASSEZ ! dans un cri qui semblait avoir été poussé par dis hommes, la 

silhouette qui avait été le père de Mike se transforma peu à peu. Le fermier en sueur se modifia graduellement en une énorme forme vampirique et menaçante. Mike recula au fur et à mesure de la transformation ; il demeurait alerte et prêt. L’horrible entité avait au moins cinq mètres de hauteur ; ses yeux étaient rouges et agressifs. Sa peau, couverte de verrues, était d’un vert repoussant. On aurait dit une créature qui ne s’était pas lavée depuis des milliards de siècles. Elle avait des mains énormes aux ongles sales et des bras beaucoup trop longs, disproportionnés par rapport au reste du corps, et… cette épouvantable odeur : des jambes trapues et arquées venaient ajouter à l’étrangeté de l’apparence, mais Mike savait combien elle pouvait être agile. Il l’avait vu plusieurs fois se dissiper derrière lui. La distance entre Mike et la créature hideuse devait atteindre environs six mètres et Michael essayerai de la maintenir ainsi sinon de l’agrandir. 

 

Mike trouvait repoussante la chose qui se développait devant ses yeux. La forme malveillante n’était ni un humain ni une bête. Elle n’était pas naturelle et ne relevait d’aucune réalité connue de Mike. L’odeur que cette entité négative dégageait était infecte. Le visage de l’énorme tête chauve passait constamment d’une forme horrible à une autre. Lorsqu’elle ouvrait la bouche, Mike pouvait voir ses terribles dents aiguisées. Lorsqu’elle la refermait, la cavité  menaçante disparaissait sous un amas de verrues et de peau. La masse verte avait un gros nez manifestement incapable de sentir, sinon il n’aurait pu vivre avec soi-même. Tout ce qu’un humain pouvait imaginer de plus répugnant et de plus repoussant se manifestait dans cette créature. Etait-ce réel ou une illusion ? Mike ne le savait pas. Choses certaine, elle représentait une expression révoltante d’énergies anciennes. Cette bête sombre et laide représentait l’antithèse de la paix et de l’amour et sentait la mort. La haine et la méchanceté de sa conscience envahissaient l’espace. Elle regardait Mike avec satisfaction comme s’il avait été une fourmi qu’on se préparait à faire disparaître sans pensée ni remords. La haine du monde auquel Mike appartenait animait cette créature. Elle projetait directement son énergie sur Michaël qui était devenu le point de convergence de son courroux. 

 

Mike supportait mal cette créature qui le révoltait et le rebutait. Il sentait la haine qu’elle projetait. Mais lorsqu’il se rendit compte que sa réaction correspondait à ce que la créature attendait de lui, il étouffa ses vagues de nausée. Les apparences sont parfois trompeuses, se répéta-t-il. Il constata soudain que la forme dégoûtante jouait un jeu, qu’elle créait l’illusion d’un ogre malin dans le seul but de produire un certain effet. Le corps de Mike réagit instinctivement à la situation. Le niveau vibratoire de son nouvel être était en plein éveil. Tel un soldat aguerri ou un vétéran de nombreuses batailles, Mike se sentait prêt à prêt à réagir au moindre mouvement de l’horreur verte devant lui. Même si son corps vibrait de force et de vitalité, Mike demeurait immobile. Son épée commençait à vibrer. Ill l’entendait ! Il entendait un bourdonnement subtil. Même là, il ne bougeait pas. Il était trop curieux. Il voulait en savoir davantage. C’était à lui maintenant d’user de ruse. 

-       Tu es tellement gigantesque. Mike feignait la peur. Il leva les bras pour protéger son visage et fit trembler sa voix de façon convaincante. « Est-u la bête venue s’emparer de mon âme ? » 

Des plis de peau verte et de verrues s’écartèrent pour permettre à la créature d’ouvrir la bouche et de parler. Mike entendit sa véritable voix pour la première fois. 

-       Tellement faible, cracha la voix. Je m’en doutais bien. La voix caverneuse rappelait à Mike celles que l’on entendait dans les mauvais films d’horreur. 

-       S’il te plaît, je ferai tout ce que tu voudras, risqua Mike. 

Veux-tu que j’aille à l’arbre, sous le portail ? 

Mike sentait son épée bouger dans le fourreau. Il espérait que la créature n’entendrait pas le bruit du métal. 

-       Ne sois pas ridicule ; je suis venu te tuer. La forme semblait continuer de grandir ! Mike pensa qu’elle avait sans doute la faculté de prendre la taille qu’elle voulait. 

-       Qui es-tu ? demanda Mike dans un cri aigu. Il espérait que son jeu n’était pas trop gauche, mais la créature malveillante semblait le croire complètement. Quel ego ! 

-       Mykee-Wykee, je suis la partie de toi, qui est le véritable Michael Thomas ! Je suis la partie forte ! Regarde ton pouvoir ! Je suis l’essence de ton intellect et la base de ta logique. La forme de ton père était peut-être un déguisement mais les paroles prononcées étaient vraies. Tu es présentement dans un lit d’hôpital, dans le coma, et je suis venu te tirer de cette fausse terre peuplée d’entités insensées et de bons sorciers pour te ramener à la vie. Mais pour cela, je dois détruire le petit esprit ridicule que tu es devenu

Mike savait que, dans une certaine mesure, l’horrible créature n’avait pas tout à fait tort. Elle faisait partie de lui ; c’était la partie dont il voulait se débarrasser pour toujours, un aspect vieilli, détestable, qu’il ne souhaitait montrer à personne. Il se recroquevilla un peu. Tout de même, n’exagère pas ! lui dit une voix intérieure. 

-       Et tu dois me tuer ? Son épée bougeait violemment contre le fourreau, mais Mike estimait que ce tremblement s’ajoutait à l’illusion qu’il voulait créer. 

-       Au sens figuré, oui. Ton départ de cette terre de bêtises mettra fin à ton illusion et te ramènera directement dans le monde réel. J’ai pris conscience de ta stupidité dès que tu as franchi la porte d’entrée. Heureusement, je suis parvenu à me glisser à l’intérieur  à ta suite. Depuis lors, j’essaie de te ramener à la réalité. 

La chose se déplaçait tranquillement vers lui. 

-       Suis-je si mauvais ? Fais-le parler. Epée, continue à bouger ! L’illusion est parfaite. 

-       Dans ta faiblesse physique, tu t’es fait prendre à leur verbiage, à leur discours creux. Il n’y a rien de réel ici. Tu es tellement pris par l’illusion que je dois complètement détruire une partie de toi pour sauver ton esprit et ton âme. Je déteste tout ce que tu es devenu ! 

Mike devait agir rapidement. 

-       Avant de me tuer, peux-tu prouver que tu dis la vérité ? Si tu es logique et intellectuel, aide-moi à voir la logique de la situation. 

Mike savait que l’horrible chose passerait bientôt à l’action. En faisant appel à son ego monstrueux, il pensait gagner un peu de temps. Mike fit la poule mouillée encore un peu, y ajoutant un peu de tremblements. La vibration de son épée ajoutait à l’image. 

-       Bien sûr ! Elle savait qu’elle avait la maîtrise de la situation et qu’elle allait anéantir cette terre de Nouvel Age pour toujours. 

L’horrible silhouette détestait cet endroit et toutes ses prétentions. Elle provenait d’un monde réel où il n’y avait pas de ces faibles et pathétiques créatures comme Michael Thomas. La masse sombre et répugnante prônait la logique et le pragmatisme, un système de croyances reposant sur l’expérience et la justification d’historiens et de scientifiques réputés. 

 

La créature se leva et déclara : 

-       CELUI QUI EST CONFORME DETIENT UN POUVOIR ABSOLU, SEULES LA LOGIQUE ET LA RAISON CONSTITUENT LA VERITE. VOILA POURQUOI JE PEUX EXISTER DANS CE MONDE SANS SUBSTANCE. PARCE QUE JE SUIS LA VERITE. RIEN NE PEUT AVOIR D’EMPRISE SUR MOI ! 

Elle laissa sortir un cri qui perça les oreilles de Mike et qui coucha l’herbe à ses pieds, la rendant brun-vert et l’assortissant à la peau de l’horrible créature. 

-       Vraiment : dit Mike avec un sourire affecté. Puis, il laissa tomber son rôle et se planta bien droit devant le monstre. 

-       Eh bien, que la preuve soit faite ! hurla-t-il. 

Mike n’avait jamais cru qu’il pouvait se déplacer si vite. Grâce à l’équilibre et à l’expérience qu’il avait acquis dans la maison d’Orange, il se retrouva rapidement sur un rocher de deux mètres à moins de cinq mètres du monstre. Il était déjà en position de supériorité. Son épée s’échappa littéralement de son fourreau et commença à chantonner la note fa, émettant même des accords d’accompagnement. Mike l’avait empoignée solidement. Elle lançait un son mystérieux, mais rempli de force et de promesses. Mike pointait l’épée vers le ciel et non vers l’entité négative. Il se rendit compte qu’il tenait son bouclier dans la main gauche. Dès l’instant qu’il   s’était élancé vers le rocher, le bouclier s’était retrouvé dans sa main. Il le brandissait et ses incrustations d’argent faisaient face à la sombre masse. Le guerrier Mickael Thomas était prêt. Il serait bien au-dessous de la vérité d’affirmer que la créature fut surprise. Elle examinait la situation lorsque soudain la proie frivole et craintive devint une menace au comportement transformé. Michael se préparait-il à attaquer ? C’était d’un ridicule. Elle pouvait l’écraser comme une mouche ; c’était presque trop facile. La proximité de Mike obligea l’horrible forme à reculer pour être en mesure d’utiliser ses longs bras monstrueux. Elle recula, refermant ses poings puissants, prête au combat. Alors que la créature se mettait en positon d’attaque, la voix de Mike résonna : 

-       VOICI L’EPEE DE LA VERITE. QU’ELLE DETERMINE QUI POSSEDE LE POUVOIR ! 

Mike n’avait pas fini de parler lorsque la bête attaqua. Mickael avait l’impression de se trouver devant un navire s’approchant à toute vapeur. Il dut faire un effort pour ne pas fermer les yeux. A l’instant même, une lumière d’une intensité incroyable sembla émerger de l’épée de Mike et frapper le monstre d’une force indicible. La portée de l’éclair n’arrêta pas le mouvement de la bête, mais fit dévier son attaque sur le côté et servit à la déséquilibrer. Malgré tout, le monstre parvint à lancer un poing dans la direction de Mike mais celui-ci éleva son bouclier pour se protéger, craignant toutefois que le coup ne l’emporte avec son bouclier.Mais encore une fois, le bouclier et l’armure jouèrent leur rôle tout comme ils l’avaient fait durant la tempête, à l’insu de Michal Thomas. L’armure entourait instantanément Michael Thomas d’une bulle de lumière protectrice. Le bouclier lança une série d’intenses pulsations vers le bras du monstre. Une sorte de lumière surgissait de Mike et volait dans toutes les directions. L’odeur d’ozone émanant de l’air ionisé et de l’interaction de la matière et de l’antimatière était saisissante. Au lieu de recevoir un coup asséné par le bras monstrueux, Mike vit l’extrémité aussitôt repoussée par la lumière protectrice. La force en était tellement puissante qu’elle souleva la créature pour la faire retomber à une certaine distance, vers l’arrière. Sain et sauf, Mike se tenait toujours au même endroit. La lumière était magnifique. Michael Thomas était ébahi par les présents qu’il tenait dans ses mains. Ils avaient travaillé de concert pour repousser l’attaque du géant. Mike constata que la lumière de la bataille lui était agréable, mais que la monstrueuse bête devait se protéger les yeux contre son intensité. Elle continuait à jouer en sa faveur. Habitué à l’éclat atténué du jour gris, le monstre avait peine à s’adapter à la lumière. Mike souriait de reconnaissance envers ce cadeau de la nature. Il se sentait chez lui ! Il s’adressa en tout confiance à la bête, lui répétant des paroles d’Orange. 

-       Est-ce que le bouclier de la connaissance t’irrite, mon ennemi verdâtre ? La noirceur ne peut cohabiter avec la connaissance. Les secrets ne résistent pas à la lumière et celle-ci jaillit lorsque la vérité se manifeste ! 

Sur ces mots, le montre se redressa sur ses pieds et attaqua Mike encore une fois, avec une détermination encore plus menaçante. Mike ne croyait pas pouvoir résister à l’attaque cette fois-ci. Il avait pu tenir à un bras, mais que pouvait-il faire contre toute cette masse ? Il attendit jusqu’à la dernière minute puis s’élança en bas de son rocher au moment où la créature l’atteignait. Encore  une fois, il avançait au lieu de reculer et encore une fois, il créa une situation imprévue où il se trouvait trop près pour être saisi ou maîtrisé facilement. La taille et le poids de la bête jouaient contre elle.  Mike se retrouva entre les jambes énormes du géant. Se glissant vers l’arrière, il étendit son bras et planta son épée dans l’entrejambe de la bête dans un éclat de lumière resplendissante. En même temps, il balança son bouclier pour qu’il frappe une des jambes, et encore une fois, une forte puissance repoussa la masse de peau verdâtre dans un mouvement semblable à celui de deux aimants de polarité contraires. Un autre éclat de lumière provenant du bouclier projeta la bête dans les airs. Le bond qu’il fit aurait pu se comparer au mouvement d’un plongeur effectuant une double boucle. L’horrible créature se retrouva au sol, en état d’agonie et dépourvue de dignité. Elle roula sur le sol dans un cri de protestation, et la fumée s’échappait de cette blessure grouillante. Des étincelles jaillissaient entre ses jambes, là où l’épée de Mike avait frappé. 

-       Pas de descendants pour toi ! Mike avait prononcé sa phrase d’un ton calme et détaché. Il avança vers la forme hideuse et éleva son épée dans les airs en s’approchant lentement et avec précaution de la bête monstrueuse étendue au sol. Il s’arrêta, hors d’atteinte de son bras maléfique. 

-       Vas-tu capituler ? Qui détient la vérité ? Qui a le pouvoir ? 

-       PLUTOT MOURIR ! marmonna la vile créature. Sa voix ébréchée était à peine audible. 

-       Qu’il en soit ainsi ! proclama Mike sans peur, sans tenir compte de la puanteur de la bête blessée. 

Mais la créature malodorante allait frapper un autre coup. Elle n’était pas un être spirituel. Comme Mike, c’était une entité biologique circulant au pax des anges colorés et des épées foudroyantes. Elle saignait des suites de ses blessures. Mike voyait très bien la plaie que lui avait infligée son épée magique pendant la dernière altercation et il grimaça à sa vue. Une substance noire et collante s’échappait de la blessure et souillait la peau déjà vilaine. Ses jambes devenaient toutes noires et Mike croyait que la créature souffrait terriblement, mais voilà qu’elle se relevait ! Une fois debout, elle vacilla légèrement. Ses yeux étaient devenus des fentes étroites, la lumière qui l’entourait étant trop forte. Mike savait qu’il avait gagné. 

 

Tuer n’entrait pas dans ses intentions. Il n’avait jamais tué personne ou quoi que ce soit intentionnellement. Même jà la ferme, il refusait de tuer les poulets. Mais il savait que tout assassinat sur cette terre était symbolique. La chose détestable qui se trouvait devant lui n’allait pas mourir. Elle serait tout simplement et douloureusement vaincue.  La scène créée par les deux combattants était classique. L’éclat continuait à jaillir des armes de Mike. Les étincelles surgissaient du corps fumant du monstre blessé alors qu’il se redressait pour se préparer à une nouvelle attaque. Mais l’armure de Mike commençait à chanter une mélodie de victoire. Les ombres parfaitement délimitées provenant de la lumière, de la vérité, de la connaissance et de la sagesse laissaient voir le corps blessé massif, mais vacillant, de la vile créature qui s’apprêtait désespérément à se sacrifier au pouvoir des armes menues de Mike. David et Goliath dans une mise en scène surréaliste avec, pour décor, les parois d’un étroit canyon sans issue. Les deux guerriers de force inégale se tenaient à six mètres l’un de l’autre, chacun défendant ardemment son territoire. Une fois de plus, Mike fit le premier mouvement.

 

 Michael était beaucoup trop agile pour cette masse blessée. Il se concentra sur ses parties les plus faibles et avant que la bête puisse réagir, l’éclair de l’épée et la polarité inversée de son bouclier faisaient leur travail. Dans une tentative ridicule et désespérée pour éliminer son agresseur, la bête commença à agiter vigoureusement les bras, ce qui lui attira d’autres difficultés de la part des armes invincibles de la lumière, de la vérité et de la connaissance. Le spectacle en valait la peine. Non seulement les éclats de lumière présentaient-ils des proportions incroyables, mais les effets sonores étaient surprenants. Les armes spirituelles unirent leurs voix en un chant de victoire éclatant et harmonieux. Orange n’avait jamais dit que toutes les armes pouvaient chanter ! Le combat prit fin en peu de temps. L’énergie lancée par l’épée et le bouclier eurent rapidement raison de l’ennemi. L’entité négative s’étendit dans toute sa longueur nauséabonde devant le regard de Mike en une masse putride et écoeurante. La puanteur du sang qui jaillissait des blessures envahit les narines de Mike. Puis tout à coup, les armes mirent fin à leurs chants. La chose puante et verdâtre étendue sur le sol commença à se dissiper ! 

-       Je n’en ai pas terminé avec toi, Michael Thomas. Nous nous reverrons un jour ! 

La créature grognait en disparaissant. 

-       Je sais, répondit Mike en regardant dans les yeux rouges du géant repoussant. 

Il savait que sa mort était symbolique, mais il savait aussi que la bataille avait été réelle. Il trembla à la pensée que le combat aurait pu résulter en une issue différente. Michael aurait pu être blessé et périr. Il aurait pu se dissiper dans l’obscurité, n’eut été de ses armes spirituelles. 

Il était heureux que ce soit terminé. Il rengaina sa magnifique épée de vérité, mais pas avant de l’avoir remerciée à haute voix. Il en fit de même avec le bouclier avant de la replacer sur son dos. Il serra son armure et loua son bon travail. Et puis, un phénomène étrange se produisit !  Mike sentit que les trois présents le quittaient. Ils disparaissaient, tout comme le monstre. 

-       NON ! hurla-t-il. Ne partez pas. J’ai besoin de vous. 

Mais les armes de Michael Thomas étaient absorbées par sa biologie. Une  fusion se produisait, qui n’était rendue possible que par l’intention de sa propre cérémonie, et à cause de la victoire qu’elles venaient d’accomplir. Ebahi, Mike exigea une explication : 

-       Qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi partez-vous ? 

-       Michael Thomas de l’Intention pure, tes présents merveilleux sont toujours là mais, dorénavant ils sont à l’intérieur ! lui dit la voix rassurante d’orange. C’est Orange qui lui avait d’abord offert ces présents. L’ange continua : « Tu t’es mérité le droit de les assimiler. Ils font maintenant partie de toi, Michael Thomas et sont intégrés à même tes cellules« . 

Mike s’assit sur une roche à proximité. 

-       Et le prochain combat ? 

-       Tu le remporteras de la même manière, mais sans la présence tangible des armes. La vérité se trouve maintenant à l’intérieur de toi, tout comme le pouvoir de la connaissance et de la sagesse. Aucun monstre ne pourra te les enlever

Mike réfléchit aux propos d’Orange puis invoqua un autre ange : 

-       Vert, ai-je subi une autre transformation ? 

-       Oui, Michael. L’absorption des présents t’a rendu complet. Tu n’as plus que l’un de nous à rencontrer. Quel réconfort d’entendre la voix de Vert encore une fois ! 

-       Qui est-ce ? demanda Mike, ne pouvant supporter d’attendre à la prochaine maison. 

-       Le plus grand de nous tous, tu verras, répondit Vert. 

Mike se leva. Il se sentait étrange. Tout s’était passé si vite ; la rencontre de la forme de son père, la constatation du combat qui se préparait, la victoire sur le monstre et enfin, l’apparente disparition des présents auxquels il était devenu si habitué. Il se rassit et repassa dans sa mémoire les événements des vingt dernières minutes. 

-       Blanc, qui était vraiment cette bête ? 

Mike s’adressa à Blanc parce qu’il sentait que sa réponse serait la plus inspirante. Il ne fut pas déçu. 

-       C’était la partie de toi dépourvue d’amour, Michael. C’était la partie humaine qui est toujours là et dont il faut toujours tenir compte. L’humanité sans amour crée la noirceur. La voix de Blanc était magnifique et elle mit immédiatement Mike à l’aise. 

-       - reviendra-t-elle ? 

-       Tant et aussi longtemps que tu seras humain, elle sera toujours en arrière-plan, prête à bondir. Mais l’amour la tiendra à distance

Mike devin songeur. Il me reste une seule leçon à apprendre et je pourrai me départir de mon enveloppe humaine. Mike était impatient d’arriver chez lui. La porte magique qui l’y mènerait était son but ultime. Il essayait d’imaginer à quoi l’existence ressemblerait alors ; paisible, remplie d’amour et de spiritualité. Mike se rendit soudain compte que le temps s’était complètement éclairci. Il regarda le champ de bataille éclairé par les chauds rayons du soleil. Il pouvait encore voir les marques laissées par ses armes puissantes. Il porta la main à sa taille, là où l’épée avait été suspendue, puis à sa poitrine, où il avait porté l’armure. Ses outils lui manquaient, mais il savait que les anges lui avaient dit la vérité. Il ne se sentait ni différent ni plus léger. Il portait sa puissance à l’intérieur, ce qui faisait de lui un guerrier accompli de l’amour, tout comme Marie. Il sourit en pensant à la force qu’elle dégageait et la remercia mentalement pour la vision. Puis il porta de nouveau la main à sa poitrine et constata que la carte était disparue, elle aussi ! 

-       La carte ! s’écria-t-il déçu. 

-       Elle est aussi en toi, lui dit Bleu. Ton intuition sera tout aussi valable

Mike se sentit dépouillé. Ça va, pensa-t-il, je ne serai pas humain encore longtemps. Je n’aurai pas besoin de ces outils lorsque j’irai au paradis. Il ne me reste plus qu’une seule maison ! 

Il ne mit pas longtemps à sortir du canyon et une vue grandiose l’attendait à la sortie du sentier escarpé. Il vit soudain un paysage serein au loin devant lui. Un arc-en-ciel glorieux était suspendu au-dessus du ravin. Il brillait clairement sur un fond de ciel bleu clair. Il marquait à la fois la limite du canyon et la fin de son périple. Michael avança, figé par la majesté de l’arc-en-ciel, regardant le sol de temps à autre avant d’y poser le pied.Puis il vit l’origine de l’arc-en-ciel. Ses six énormes amis resplendissants de lumière se tenaient dans les cieux devant lui. Dans leur magnificence et leur grandeur, ils se tenaient par la main et formaient un arc-en-ciel pour célébrer l’être humain qu’ils avaient appelé Michael Thomas de l’Intention pure. Il passa devant eux, mentionnant chacun de leurs noms et les remerciant avec émotion. Il vit Bleu, qui lui avait remis sa carte et lui avait indiqué le route à suivre ; Orange, responsable des présents qui lui avaient permis d’abattre le géant ; Vert, son ami au sens de l’humour, qui lui avait enseigné la biologie, écrasé l’orteil et fait expérimenter sa première transformation de vibration : Violette, la mère, qui lui avait fait revivre sa vie et lui avait appris la responsabilité qu’il détenait dans chaque cas ; Rouge et ses mauvaises manières à table, qui lui avait présenté sa famille spirituelle et enfin, l’aimable Blanc, l’essence de la pureté, de qui Mike avait appris l’amour véritable en observant une femme d’une force extraordinaire et avec lequel il avait ressenti la brisure produite par une occasion ratée. Mike savait que tous célébraient sa victoire à leur façon puisqu’il se rendait à la dernière maison et qu’il n’aurait désormais plus besoin d’eux. A formation était presque terminée. Il avait bien appris et avait réussi un grand test en conquérant lui-même la bête monstrueuse. Il savait qu’ils lui disaient adieu. 

-       Je vous bénis mes amis, leur cria Mike. Et il regarda les glorieuses couleurs s’estomper lentement pour faire place à nouveau au ciel tout bleu. 

 

 

ppp Ange-Decor-3 dans LE RETOUR 

Mike n’eut pas à marcher bien longtemps avant d’apercevoir la prochaine maison. Mais cette fois, il ne s’agissait pas d’une maison ; c’était plutôt un énorme manoir !  En s’approchant davantage. Mike réalisa qu’en plus de sa taille inhabituelle, la demeure qui lui avait d’abord semblé brune était en réalité dorée ! puis, de plus près encore, ce qui  lui avait paru une veste résidence à un seul étage se révéla être une habitation gigantesque à plusieurs étages. Et elle n’était pas seulement dorée, elle avait l’air faite d’or ! 

La demeure surplombait des pelouses bien entretenues et l’on pouvait voir plusieurs ruisseaux et fontaines qui coulaient ou lançaient leur jet dans un décor splendide. On avait semé des fleurs d’espèces variées dissociées par couleurs dans un effet à couper le souffle. Puis Mike remarqua autre chose qui le laissa momentanément bouche bée. Le sentier prenait fi à la porte de la demeure ! Le but doit être à l’intérieur. Ce n’était pas simplement une maison ; c’était le portail des cieux. C’était la porte qui le menait chez lui ! Mike se rendit compte de son anxiété et du fait qu’il respirait difficilement lorsqu’il quitta le sentier pour prendre la petite allée qui ondulait vers la porte du palais doré. Lorsqu’il se trouva finalement devant l’imposante porte ouvragée d’or, il se demanda comment il allait parvenir à l’ouvrir tant elle semblait lourde. Il s’arrêta pour retirer ses chaussures et les placer dans l’endroit qui leur était manifestement réservé, puis il attendit. Il savait qu’il ne les reverrait plus jamais. 

 

Aucun ange ne se montra. 

Il se demanda s’il était convenable d’essayer d’ouvrir la porte et d’entrer en se souvenant que ç a s’était passé ainsi dans la sixième maison puisque Blanc ne sortait jamais à l’extérieur. Il décida donc d’entrer et lorsqu’il tira l’immense porte dorée, inutilement vaste, elle s’ouvrit d’un mouvement léger. Il franchit le seuil et demeura immobile de stupeur. Tout était fait d’or ; les murs, les colonnes, les planchers ! Un décor grandiose ! Epoustouflant ! Et puis, encore cette odeur de fleurs. L’odeur de milliers de lilas chatouilla ses narines, portant avec elle un merveilleux sentiment d’amour ! Il venait indéniablement de franchir le seuil d’un endroit sacré. Tout à coup, il perçut l’ironie de la situation. Alors que les autres maisons de l’endroit lui avaient paru petites de l’extérieur et s’étaient révélées immenses à l’intérieur, celle-ci présentait un intérieur restreint elle ne comportait pas de corridors sans fin comme les autres maisons. Tous les corridors et les portes menaient à un seul point. Elle n’offrait aucun autre choix que de se diriger vers une seule pièce. Elle était la sobriété même ; élégante, grandiose, magnifique et superbe, mais simple. Elle ne comportait aucune annexe ; aucune pièce n’était réservée à Mike rien ici n’était semblable à ce que l’on pouvait voir dans les maisons précédentes. Même l’atmosphère était différente. Mike essayait de qualifier l’impression que la demeure dégageait tout en se dirigeant là où elle conduisait. Et puis, il comprit ; c’était le sentiment qui régnait dans les grands lieux du culte. Il se sentit envahi de respect par ce lieu majestueux qui lui rappelait les endroits sacrés. 

 

Il ne savait à quoi s’atteindre; il n’avait pas encore rencontré d’ange. C’était la première fois qu’il franchissait le seuil d’une  maison sans être accueilli par l’un d’eux. Après son important combat et toute l’agitation qui l’avait entouré, il aurait dû avoir faim, mais il n’en était rien. Il était trop agité. Michael continua à circuler dans la maison et se trouva soudain devant une porte différente des autres. Elle portait un nom. Toujours cet étrange caractère de style arabe qu’il avait vu dans la maison des cartes, puis dans les diagrammes de Violette. Il se dit que ce devait être le nom de l’ange doré. Mike ouvrit la porte et en franchit le seuil. Ce qu’il y trouva ne pourrait s’oublier. Il se retrouva dans une pièce d’un éclat majestueux. C’était une véritable salle de dévotion ou quelque chose d’approchant. On aurait dit une cathédrale aux verrières lumineuses, laissant pénétrer la lumière extérieure dont les rayons aux couleurs d’arc-en-ciel ondulaient sur le plancher d’or. En portant le regard plus haut, Mike put distinguer un espace d’or qui s’étirait sans fin. La pièce était circulaire et la porte qu’il avait traversée était la seule issue qui en permettait l’accès. Un léger nuage d’or régnait dans la pièce, produisant une atmosphère qui rappelait celle d’un étang au petit matin, quand la fraîcheur embaume encore l’air. La rencontre du nuage et de la lumière créaient une ambiance punique. Chaque fois que la nuage bougeait sur l’éclat de lumière, il l’absorbait et transformait l’air humide en un autre arc-en-ciel qui venait se mêler à toutes les couleurs du spectre déjà en place. Mike dut faire un effort pour reprendre son souffle.

 

 

Puis, il se rendit compte que la lumière et le décor de la pièce étaient centrés sur le cœur du sanctuaire ovale. Des grands escaliers limitaient l’espace ovale mais ils menaient à des balcons qui surplombaient le centre de la pièce. Mike se concentra sur la pièce. Le centre en était rempli de brouillard d’or, mais il y avait là quelque chose d’autre. Mike s’avança avec a certitude que son périple achevait. Lorsqu’il fut plus près du centre de la pièce, il constata que celle-ci était beaucoup plus vaste qu’il ne l’avait d’abord cru. L’or et la configuration de la pièce se prêtaient au jeu de l’illusion pour l’œil humain. Michal se dirigeait toujours vers le centre, constatant qu’il fallait beaucoup plus de temps que prévu. Puis, il fut à quelques centimètres du centre et s’arrêta. Qu’y avait-il là, à travers le nuage ? Une autre structure ?

 

 Il était presque au centre lorsqu’il se senti frappé par un immense éclat d’énergie. Il se retrouva sur ses genoux. Un incroyable sentiment de sacré et de sainteté l’avait atteint et sa puissance le forçait à s’agenouiller. Il avait le souffle coupé et gardait les yeux baissés, de peur de violer une règle sacrée non exprimée. Son corps tremblait au rythme d’une vibration animée qui ne pouvait que surgir de la présence de Dieu. Ça y était ; il approchait de la dernière porte qui le mènerait chez lui, au paradis. Peut-être qu’il ne rencontrerait pas d’ange. Mais pourtant, tous les autres anges lui avaient dit qu’il allait rencontrer la plus importe entité de tous. Mike sentait une présence majestueuse, la présence bénie et miraculeuse de Dieu lui-même. Il respirait de plus en plus difficilement. Michael leva les yeux et vit le nuage se dissiper. Il resta à genoux, mais se redressa pour observer ce qui se déroulait. La disparition du nuage laissa voir une imposante structure massive et dorée. Puis il vit que le bloc comportait des marches. Cet escalier menait peut-être vers… la porte du paradis ? L’énergie croissait et Mike ne se sentait pas digne d’être à. En tant qu’être humain et malgré toutes les expériences qu’il avait vécues, il ne se trouvait pas à la hauteur de la sainteté et de la grandeur de ce qui l’entourait. Il était à la porte du paradis et se sentait telle une marionnette. Il se sentait immobilisé par le pouvoir de l’esprit et le resplendissement de Dieu. Il savait qu’à quelques pas de lui se trouvait la plus grande puissance qu’il ait jamais rencontrée, un élément d’amour si intense et d’une beauté si spectaculaire qu’on y décelait la création même !  Mike manquait d’oxygène, mais gardait la tête haute. Il voulait bien coir. Il comprit qu’il lui restait bien une entité à rencontrer, la plus imposante d’entre toutes. Ce devait être vrai sinon, comment expliquer toute l’énergie qui se dégageait de ces lieux ? Il espérait pouvoir résister à l’intensité de la vibration suffisamment longtemps pour rencontrer l’entité. Même s’il pouvait, d’un instant à l’autre, être vaporisé dans un éclat de lumière paradisiaque multidimensionnelle, il tenait à cette rencontre ! Il se rappelait ce qui était advenu à ceux qui avaient touché l’arche d’alliance. Ils s’étaient évanouis dans un nuage de vapeur puisqu’il avait touché Dieu. Il avait l’impression que le même phénomène pouvait se reproduire ici, si l’énergie continuait à augmenter. Il pensait que ses cellules allaient éclater tant elles voulaient toutes célébrer à la fois. Il ressentait un sentiment d’expansion provenant de l’intérieur. Mike commençait à s’inquiéter non pas pour sa vie, mais de peur de ne pas rencontrer l’entité qui régnait dans cette incroyable demeure. Le brouillard continuait à se dissiper. 

 

Le bloc d’or qui se manifestait à sa vue ne comportait pas seulement des marches mais…un trône ! Magnifiquement ouvré, d’une splendeur indescriptible, majestueusement conçu et tout en or, il irradiait de son propre caractère sacré. L’ange devait s’y trouver. Qui pouvait-il être ? 

Mike s’aperçut soudain qu’il sanglotait. Toute sa biologie éclatait sous l’effet de la magnitude de cette énergie sainte et il sentait des vagues de gratitude et d’amour émerger de son cœur. Il ne parvenait pas à maîtriser ses émotions. Une énergie dense se déversait sur lui et il savait que l’entité d’or qu’il attendait était en train de descendre les marches. Le plus grand ange de tous allait bientôt émerger du brouillard doré qui masquait le trône. Il en était sûr. Il allait sans doute rencontrer le gardien de la porte qui menait chez lui, celui qu’il souhait voir depuis le début, celui qui savait tout !  Mike se sentait terriblement mal. il ne voulait pas qu’on le voie ainsi. Il aurait voulu être fort, mais il ne pouvait même pas se tenir debout. Il voulait que l’être d’or sache qu’il avait réussi toutes les épreuves et qu’il avait vaincu le géant, mais il ne parvenait même pas à ouvrir la bouche. Il se sentait un enfant incapable de maîtriser ses émotions. Sa poitrine vibrait de gratitude et… d’un manque d’oxygène. Sa tête lui faisait mal; qui pouvait donc manifester tant de pouvoir. Quelle entité de l’univers représentait la force divine d’une façon si intense ? 

-       Ne crains rien, Michael Thomas de l’Intention pure, nous t’attendions, dit le grand ange dont le torse commençait à poindre alors qu’il descendait les marches. 

Cette voix lui é tait familière. Qui était-ce ? La voix, même si elle portait un caractère immensément sacré, était douce et paisible. L’entité qui se présentait était peut-être la plus élevée de toutes mais la rencontre s’amorçait doucement et sobrement par un mot rassurant. Malgré tout, Mike ne parvenait pas à parler et l’émotion qu’il ressentait ne semblait pas vouloir s’apaiser. En observant la scène, il plaça sa main sur son cœur pour éviter qu’il sorte de sa poitrine devant le maître doré de l’amour qui lui adressait la parole. Michael ne voulait rien rater et espérait ne pas s’évanouir, mais sa vue s’embrouillait peu à peu. Le magnifique ange céleste flotta au-dessus des marches d’or, s’approchant doucement de Mikael Thomas toujours tremblant et agenouillé. Même dans son état de ravissement, Mike parvint à s’interroger sur l’utilité des marches pour une entité qui n’en avait aucunement besoin. Mike vit d’abord l’imposant corps brillant. Sa tête était toujours voilée par le brouillard d’or. L’ange s’arrêta. Mike vit qu’il était énorme, plus grand que tous els autres rencontrés précédemment. La couleur d’or de ses vêtements était tellement brillante que les plis en semblaient électrifiés. Il pouvait voir le bas de ses ailes. Il savait qu’il aurait des ailes ! Elles vibraient comme dis mille papillons, mais sans émettre un son. Mike était certain que, lorsqu’il verrait sa tête, elle serait coiffée d’un somptueux halo, élément approprié à une si magnifique créature. Mike ne s’habituait pas vraiment à cette énergie, mais il réalisa qu’une transformation s’opérait en lui lorsque l’ange s’arrêta. On lui offrait un présent, il en était certain. Il se formait autour de lui une bulle de lumière douce, blanche et caressante qui lui procurait un sentiment de paix intérieure.il soupira de soulagement car il savait qu’il n’aurait pu supporter cette énergie intense beaucoup plus longtemps. Il recommença peu à peu à respirer normalement, toujours agenouillé sur le plancher. La vague envahissante d’amour qui l’avait submergé devint une vague de paix et il recouvra lentement son équilibre humain normal. Dix minutes s’écoulèrent sans que l’ange bouge. Mike retrouvait ses forces. Il savait que l’ange lui avait ménagé de l’espace en le protégeant par cette bulle de lumière. Ainsi, sa vibration pourrait exister auprès de la vibration divine d’une prodigieuse créature du paradis. Pus, il parla sans toutefois se lever. 

-       Merci magnifique ange d’or, dit-il en reprenant son souffle. 

Je n’a pas peur. 

-       Je sais exactement ce que t u ressens, Michael, et je sais que tu n’as pas peu. 

L’ange ne bougeait toujours pas. Mike essayait encore d’identifier cette voix. Elle avait la même énergie paisible que celle de Blanc et elle se faisait rassurante pour l’âme. La voix était pleine nourrissant tout l’espace, mais elle était aussi calme. Il savait qu’il l’avait déjà entendue, mais où ? En quel autre coin de cette terre spirituelle l’avait-il entendue ? Lorsqu’il fut certain de pouvoir parler, il se risqua. 

-       Est-ce que je te connais, Ô ! Être sacré ? 

-       Oh oui ! répondit l’ange partiellement caché ! Nous nous connaissons bien. 

La majesté de la voix était puissante, remplie de gloire et de splendeur. Mike ne comprenait pas, mais n’insista aucunement. La situation était cérémonieuse. Elle exigeait que l’on se soumette et qu’on attende d’être invité à parler. Mike respectait la différence de vibration entre son hôte et lui. Celui-ci parla de nouveau. 

-       Le temps que nous passerons ensemble dans cette maison sera de très courte durée, Michael Thomas. Il sera rempli de révélations et de grands accomplissements. La différence de vibration entre nous est tellement grande que nous ne pourrons pas supporter la présence l’un de l’autre très longtemps, mais ce sera suffisant. 

Suffisant pour quoi ? s’interrogea Mike. L’ange poursuivit et, encore une fois, la force glorieuse de sa voix adoucit les molécules du corps de Mike. 

-       Michael Thomas de l’Intention pure, est-ce que tu aimes Dieu ? 

Les cellules de Mike s’animèrent. Toujours cette question ! Des frissons de clarté parcoururent son échine. Il avait cru que Blanc était le dernier à lui poser cette question, mais il s’était trompé. On la lui posait encore une fois. Cette fois devait être la bonne ! Toutes ses cellules voulaient répondre en même temps. Dis-lui OUI ! La réponse qu’il donnerait à l’ange d’or constituerait la clé de la porte le menant chez lui. C’était la dernière fois qu’on lui posait la question et sûrement la plus importante. Il voulait que ce moment soit intense. Il fit une pause mais ne put trouver de réponse éloquente. Son esprit ne vibrait à rien d’autre qu’à l’honneur de se trouver dans un tel endroit, devant cette entité divine. 

-       Oui, j’aime Dieu, dit-il d’une voix directe et claire, sans tremblement. 

-       Et Michael Thomas de l’Intention pure, ajouta la merveilleuse voix émergeant du visage toujours dans l’ombre dansante, désires-tu voir le visage de Dieu, celui que tu déclares aimer ? 

Mike était figé par les possibilités qui jaillissaient de ces paroles. Qu’est-ce que ça signifiait ? Qu’est-ce qui serait révélé ? Où cela le mènerait-il ? Encore une fois, les cellules de Mike le pressaient de répondre dans l’affirmative, ce qu’il fit spontanément et simplement. 

-       Oui, je le veux. Cette fois-ci sa voix tremblait et il savait que l’ange s’en était aperçu. 

-       Alors, Michael Thomas de l’Intention pure, poursuivit l’ange en reprenant sa descente des marches, voici le visage de Dieu, celui que tu nous as dit aimer – à huit reprises. 

Dans sa brillante magnificence, l’entité la plus sacrée d’entre toutes s’approcha de Mike. Malgré la bulle de protection qu’on lui avait fournie, Mike sentit monter le niveau d’énergie au moment où l’entité commença à émerger de l’épais nuage d’or et à descendre l’escalier doré pour rejoindre Mike. Lorsqu’il fut enfin près de celui-ci, le nuage qui entourait son visage n’était pas encore tout à fait dissipé. 

-       Lève-toi, Michael, tu dois être debout dans les circonstances. 

Mickael savait que quelque chose de grand se préparait. Il se leva avec peine, ses jambes le portant difficilement, et fouilla le nuage d’or de tous ses yeux et de tout son esprit, fixant l’endroit d’où le visage devait surgir. Lorsqu’il le vit enfin, Michael Thomas de l’Intention pure, l’être humain qui avait presque tout expérimenté sur sa route, qui avait rencontré et vaincu l’entité négative, qui avait réalisé la transition mieux que tout autre humain ne l’avait fait jusqu’à présent dans cet endroit spirituel, se retrouva dépourvu de tous ses moyens devant la révélation qui lui fut faite. L’abasourdissement se lisait dans ses yeux remplis de larmes. La compréhension basculait entre la logique et la spiritualité de son esprit tout en essayant de distinguer ce qu’il voyait et sa signification. Ses émotions étaient suspendues et ne pouvaient l’aider à traiter l’information que ses yeux lui révélaient subitement. Ses jambes faiblirent et il se retrouva involontairement sur ses genoux pour la deuxième fois depuis son entrée dans cet enceinte d’or sacré. 

Le visage de la grande entité spirituelle qui avait descendu les marches ciselées du trône imposant était celui de Michael Thomas ! Et ce n’était pas une illusion. Le visage appartenait à l’ange. C »était l’ange. L’ange était Mickael. 

-       Donc, si tu aimes Dieu, tu m’aimes. 

L’être doré savait que Mike n’écoutait pas vraiment. Son esprit était trop confus. Un état de choc avait envahi l’ensemble de ses cellules et Mike faisait encore des efforts de compréhension. Qu’est-ce que ça signifiait ? Tout cela est-il réel ? Pendant que Mike demeurait immobile sur le plancher, toujours figé, l’ange poursuivit : 

-       Voici un autre présent, dit-il d’une voix qui se voulait rassurante et apaisante et qui imprégnait Mike de paix et d’intelligence. Je t’offre le présent du discernement pendant que tu écoutes mes explications. 

L’esprit de Mike commença à s’éclaircir. Il s’aperçut encore une fois que l’ange lui apportait une aide directe. Cette fois, ce soutien lui permettait de libérer son esprit humain de tout préjugé. L’ange reprit la parole. 

-       Chez tout être humain, un élément existe qui lui permet de combattre de façon acharnée – en utilisant jusqu’à la dernière synapse de son cerveau –l’idée qu’il puisse être autre chose qu’un être humain. 

L’ange sourit et Mike crut se voir dans un miroir, s’adressant l’ébauche d’un sourire. La voix était la sienne, mais il ne l’avait pas reconnue. La seule occasion qu’ont les humains d’entendre leur propre voix avec précision est lorsqu’elle provient d’un enregistrement. Dans son cas, l’occasion s’était rarement présentée. Il devait écouter ce que l’ange avait à dire et son esprit s’y préparait. 

-       JE SUIS ton moi supérieur, Michael Thomas, le fragment de toi qui réside en toi pendant ton séjour sur la planète terre. Ceci est ta dernière leçon et ta dernière révélation avant que tu n’atteignes ton but. C’est la dernière pièce d’information que tu dois absorber. C’est la vérité la plus élevée et la plus puissante pour l’humanité, celle qui est la mieux préservée et la plus difficile à accepter. 

Les paroles de l’ange s’avéraient fascinantes, mais Mike trouvait très difficile de se concentrer parce qu’il avait son visage ! Mike était tout de même attiré par l’information et souhaitait en comprendre la portée. Il devait progresser. Il devait en savoir davantage. L’ange flotta un peu sur le côté, révélant une plus grande part du décor qui s’était jusqu’là trouvé derrière lui. 

-       Tu es dans la MAISON D’OR DE LA CONFIANCE, Mickael; rien ne peut t’arrêter plus sûrement sur le chemin de l’illumination que le sentiment que tu ne la mérites pas; voilà pourquoi nous avons choisi de te révéler qui tu es vraiment. TU es une partie de moi, Michael. Tu es un ange de niveau supérieur, comme tous les humains. Nous faisons partie de ceux qui ont choisi de visiter la terre, de faire l’expérience de la vie humaine et d’élever la vibration de la planète par les leçons et les expériences de notre séjour. Nous sommes ceux qui peuvent transformer l’humanité et même l’univers. Crois-moi, Michael Thomas, tes actions sur terre ont modifié fortement d’autres secteurs. 

-       Mais je ne suis pas resté ! 

Mike avait presque hurlé ce qu’il avait à l’esprit et, en entendant ses paroles, il senti qu’encore une fois il avait abandonné trop facilement. « En plus, je n’ai rien appris ». 

-       Ça n’a aucune importance, lui dit l’ange; c’est l’intention d’entreprendre le voyage et l’acceptation première de participer au sacrifice qui sont les plus précieuses. Ta seule présence sur la planète est respectée et appropriée. Tu ne t’es jamais rendu compte de cela ! As-tu déjà entendu l’histoire de l ‘enfant prodigue. Elle fait partie de toutes les cultures, tu sais. 

Mike la connaissait, bien sûr, mais il n’y avait vu aucun lien avec sa situation. Il se souvenait que le fils de l’histoire avait été aimé et accueilli par son père, même s’il n’avait pas respecté les traditions familiales. L’ange se déplaça encore avant de poursuivre ses explications. 

-       Michael, les autres anges t’aimaient beaucoup. Ne t’es-tu jamais demandé ce que tu avais fait pour mériter un tel amour ? maintenant, tu le sais. Nous – toi et moi – faisons partie d’une élite. Nous sommes parties intégrante de ceux qui sont chèrement aimés et respectés parce qu’ils ont choisi de venir sur la terre, de vivre avec un système biologique inférieur, alors que toute cette réalité leur est cachée. TU est en fait un fragment de Dieu circulant sur la planète dans un objectif de grandeur et tu vois cette manifestation devant toi à l’instant même. 

Totalement impressionné, Mike fit un survol de ses dernières semaines. Tout ce qu’il avait découvert sur la famille et les contrats dans la maison de Violette l’avait laissé atterré. Mais là, la révélation que lui, l’être humain Michael Thomas, comptait parmi les anges les plus évolués ! Et les autres humains également ! Se pouvait-il qu’il soit si grand ? 

-       Oui, Michael, tu l’es. NOUS le sommes tous. Il est maintenant temps que tu comprennes et que tu te rendes compte que tu as mérité ton passage sur terre. Tu l’as même planifié et tu as dû attendre ton tour ! Tu es une entité respectée pour l’avoir fait et tu es maintenant prêt à franchir une autre étape. Dans la même mesure où tu as affirmé aimer Dieu à plusieurs reprises durant ton voyage, TU DOIS DORENAVANT T’AIMER TOI-MÊME. Pensez-y bien, Michael Thomas, parce que cette vérité doit changer ta perspective et l’essence même de ton objectif en tant qu’être humain. 

Mike était maintenant plus ouvert à l’information puisque l’ange lui avait accordé la paix et le discernement. Il avait l’esprit clair. L’information n’était pas facile à assimiler. L’ange allait ajouter autre chose. 

-       L’étape finale – et elle aurait été la même si tu étais resté sur terre – consiste à assumer ce « partenariat ». Il faut que tu saches qu’il est réel. Ressens la valeur et la divinité de ton humanité. Sache que tu es une entité sacrée du paradis. Sache aussi que tu relèves de ce monde et que tu est éternel ! Assume l’insigne d’or qui te revient, Michael Thomas. 

Mike se remémora son séjour dans la maison blanche, alors que Blanc lui avait montré l’image de Marie dans la chambre d’hôpital. Il réalisa un point qui lui avait jusque-là échappé. Blanc avait prononcé des paroles qu’il n’avait pas comprises à ce moment-là. Selon lui, Marie avait accepté l’insigne d’or. 

-       Marie te connaissait-elle ? demanda Mike. 

-       Marie connaissait le grand Soi, Michael, si c’est ce que tu veux dire. Elle y était associée tout ce temps où tu l’observais. C’est cela que tu ressentais. Elle savait qui elle était. Elle connaissait la salle d’or et son trône. Elle savait qu’elle était sacrée et qu’elle avait mérité son passage sur terre. Elle maîtrisait son caractère sacré. 

Mike ressentit une nouvelle fois une immense admiration à l’égard de Marie, cette petite femme qui lui avait tant appris sans même qu’il la rencontre. 

-       Et puis, elle te connaît, Michael. 

-       Vraiment ? Comment est-ce possible ? 

-       Tout comme nous nous connaissons tous, répondit l’ange. 

Elle était très consciente des effets profonds que produisait sur les autres le présent qu’elle offrait à son père au moment de sa mort. Elle le savait par intuition. Elle savait même qu’on l’observait. Comme toi, elle avait tous les présents, les outils et les cartes à l’intérieur d’elle-même et elle avait le don précieux du discernement divin que je te transmets maintenant. Tel est le pouvoir d’un être humain illuminé sur terre. 

-       Merveilleux ! 

Mickael en apprenait toujours plus et son respect pour Marie dépassait tout ce qu’il avait été jusqu’à présent. Elle savait ! Son intuition lui disait que son geste était observé et qu’il m’aidait. 

-       Le moment de l’épreuve est arrivé, Mickael Thomas. 

L’ange passait aux choses sérieuses. Mickael savait qu’il devait subir une épreuve quelconque. Qu’est-ce que ça pouvait bien être ? Comment l’entité, avec son visage et son âme pouvait-elle savoir si l’être humain Michael Thomas avait accepté lé réalité de sa valeur personnelle ou non ? 

-       Il n’y a qu’une seule façon de le savoir, dit l’ange en se déplaçant de côté. Ne crains rien, Mickael, mais je dois enlever la bulle qui te mets à l’abri des vibrations pour le temps qu’il nous reste à passer ensemble. Tu as absorbé la vérité ou non. Le test est simple, mais il est impossible de le réussir sans être pur et sans avoir accepté la vérité du partenariat. 

-       Je l’ai acceptée, di Mike d’un ton anxieux. Qu’allait faire l’ange d’or ? La bulle blanche qui l’entourait se dissipait peu à peu et Mickael se sentait de nouveau envahi par la vibration de sainteté de la force divine qui l’entourait. Il ressentait la présence d’un grand amour, d’une forte énergie et l’attention de millions d’entités. Mais un élément nouveau s’ajouta. Il avait le sentiment, quoique très mince, de faire partie de l’ensemble. Peut-être était-ce là l’épreuve ? 

-       Oui, je vois dit Mickael. Il espérait avoir réussi. L’épreuve était-elle terminée ? Pas de chance puisque l’immense ange d’or au visage de Mikael Thomas s’approchait. 

-       Mickael Thomas de l’Intention pure, viens t’asseoir sur la troisième marche. 

Mike recommençait à respirer difficilement. Ses cellules ne saisissaient pas la forte vibration qui l’entourait. Mike s’adressa à haute voix à son corps, ayant oublié la présence de l’ange d’or. Il devait reprendre la maîtrise de sa biologie, sans plus attendre. 

-       NOUS sommes en sécurité, dit-il à ses cellules. N’ayez pas peur ! NOUS avons mérité ce qui nous arrive. 

Mike s’exprimait à très haute voix et il le savait. Il suivait spontanément l’enseignement de Vert et les résultats étaient immédiats. Il s’assit sur la troisième marche du grand trône d’or et commença à se calmer. Puis, il se rendit compte que le grand ange d’or l’observait attentivement, affichant un sourire des plus radieux ! 

-       Tu sais vraiment comment agir, mon frère humain. Ce sont là des éléments que je ne pouvais pas t’enseigner, mais tu les as bien appris des autres. Voyons maintenant si tu as assimilé de la même façon ce que je t’ai remis. 

Ce qui se produisit alors surprit Mike d’une manière encore plus importante que le dévoilement du visage de l’ange quelques instants plus tôt. Le grand ange d’or qui, jusque là, avait représenté l’incarnation de la force divine, s’agenouilla devant Mickael Thomas. Ses superbes ailes d’or se déployèrent dans un mouvement royal, telle une cape accompagnant l’ange vers le sol. Leurs extrémités magnifiques s’étalèrent, sans toutefois toucher le sol pour permettre au corps majestueux de se pencher gracieusement. Le corps de Mike réagit fortement encore une fois mais cette fois-ci, il n’en fut pas désemparé. Mike fut plutôt envahi d’amour et il pu continuer à observer les mouvements de l’ange. 

En s’agenouillant, le grand ange fit apparaître un bol doré qu’il déposa cérémonieusement devant lui. Il regarda Mike directement et lui prononça des paroles où se lisait un grand amour. 

-       Ce bol contient le symbole des larmes de joie que je ressens pour TOI, Mickael Thomas. Je veux oindre et laver tes pieds puisque tu as grandement mérité cet honneur. 

Oh non ! Cette entité divine se prépare effectivement à me toucher ! Maintenant, Mickael comprenait l’épreuve. Le contact avec l’ange d’or allait déterminer si les cellules de Mike avaient vraiment compris la valeur de l’enjeu et si son corps avait pris conscience de son origine sacrée. Les résultats ne pouvaient tromper. C’était l’épreuve véritable. L’ange fit une pause avant de toucher le pied gauche de Mickael Thomas et de répondre aux questions que ce dernier avait à l’esprit. 

-       Ce n’est pas là un test de changement vibratoire, Mickael. 

Toi et moi n’aurons la même vibration que lorsque nous nous fusionnerons de nouveau à la fin. L’épreuve s’adresse à ta croyance humaine. NOUS devons posséder le fait que NOUS, en tant que Dieu, avons mérité de devenir humains. Le geste que je m’apprête à poser vérifiera si tu comprends vraiment que tu mérites d’avoir les pieds lavés par l’Esprit même et si ton amour de Dieu se reflète dans ton amour de toi-même. 

 

Mike soupira d’aise. Il connaissait son esprit et savait qu’il avait accepté cette notion et cet enseignement de la Grandeur même. Il se rendait compte que l’épreuve communiquerait cette certitude à l’ange. Il se sentait prêt. Il se trouvait devant le grand des grands. L’ange, malgré son range, s’était placé en deçà du regard de Mike. Mike avait perçu cet écart au protocole et se sentit immensément ému devant ce qui se préparait. La noble entité prit délicatement son pied et une sensation de chatouillement incroyable parcourut le corps de Mike et atteignit même son cœur et son esprit. Il débordait de compassion et des larmes coulaient sur son visage. Il ne dit rien pendant que l’ange lavait doucement son pied. Mike se sentit aimé au-delà de tout. Il ne disparut pas. Il ne s’évanouit pas dans un éclat d’énergie. Même s’il sentait la pression de l’énergie qui vibrait entre eux et qu’il la supportait avec peine, il savait en être digne. Mais il restait silencieux, sachant que l’amour est silencieux. Il savait que l’amour véritable n’a pas d’exigences et que l’ange glorieux n’allait rien lui demander en retour. Il savait que l’amour ne s’enorgueillit pas et que l’ange n’allait pas subitement se trouver entouré par une légion d’habitants du paradis. L’échange était personnel et l’ange demandait silencieusement à Mickael Thomas de simplement accepter l’honneur et d’ETRE. Aucun mot n’aurait pu décrire ce que Mickael Thomas ressentait. Des larmes de joie et de gratitude coulaient toujours sur son visage, mais il n’en éprouvait aucune honte. Il savait que l’ange comprenait que c’était là la façon humaine d’exprimer les remerciements, aussi étrange que cela puisse paraître. Puis, l’ange s’exprima encore une fois, dans une vois remplie de fierté à l’égard de Mickael. 

-       Mickael Thomas de l’Intention pure, tu as réussi cette grande épreuve, une des plus grandes. Je vais te montrer quelque chose de plus grand encore. Même si tu as réussi toutes les épreuves et même si tu te sens prêt à franchir la porte qui te mènera chez toi, je vais laver ton autre pied. Je considère ce geste comme un honneur et un témoignage de l’amour de Dieu pour toi. Les épreuves sont terminées. Je n’ai rien à en tirer. Je le fait parce que je t’aime. N’oublie jamais ce moment. 

Mike ne se rappelait pas avoir vécu de moment plus sacré que celui-ci de toute sa vie. Ses larmes coulaient sans cesse et un flot d’amour circulait entre les deux entités dont les forces d’âme se rapprochaient pendant que le grand ange d’or lavait doucement le pied de Mike. Celui-ci avait l’air tout petit dans l’immense main de l’ange. Puis, le geste prit fin, le bol disparut comme par magie et l’ange se releva, ses ailes se repliant contre son corps. 

-       Si tu veux bien te lever, Mickael Thomas. Ton intention est manifestement pure et tu es prêt à rentrer chez toi. 

Mickael se leva, promena sn regard dans la pièce, puis de nouveau sur l’ange. Comme s’il lisait dans son esprit, l’ange pris sa main et lui indiqua la voie. 

-       Tu peux monter les marches, dit-il en souriant. 

Mike se retourna et regarda le nuage d’or ondulant. Les marches vers le trône d’or l’invitaient vers un autre endroit inconnu. Il regarda de nouveau l’ange, cherchant son approbation avant de grimper l’escalier. 

-       La porte que tu cherches est là, Mickael. Et n’oublie pas : les apparences sont parfois trompeuses. 

Cette fois, Mike ne s’interrogea pas sur le sens de la petite phrase. Elle était devenue le mantra de l’endroit. Il se rendait compte qu’il ne pouvait séjourner dans ce lieu plus longtemps. L’ange le savait aussi et c’est pourquoi il le poussa doucement, entourant cette fois ses épaules de son bras. D’une voix douce et rassurante, il prononça ces dernières paroles. 

-       J’arrive de là, moi aussi. Ça ira. Tu dois partir maintenant. Le but est à portée de ta main. Je t’y rejoindrai très bientôt. Nous ne disons jamais au revoir puisque nous ne formons qu’un. 

Mike savait qu’il devait se soustraire à cette énergie puissante. Il se retourna et entreprit aussitôt l’ascension des marches. Il comprenait maintenant leur présence. Elles étaient destinées aux humains, et non pas aux anges et leur  disposition était parfaitement adaptée aux pieds de Mike. Tout se reliait, mais Mike n’avait plus envie d’analyser les éléments. Il était temps de recevoir son diplôme ! Il était temps de franchir le seuil de sa demeure. Il continua à grimper les marches menant au grand trône ouvré. Il s’arrêta pour regarder une dernière fois le grand ange d’or, le fragment de Dieu qu’il était lui-même ; celui-ci se tenait majestueusement, les mains jointes, souriant à Mickael Thomas du pied de l’escalier. L’ange avait raison. Il n’y avait pas de sentiment d’adieu. Tout constituait une partie de lui-même. D’ailleurs, au cours de la dernière journée, il avait rencontré deux de ces parties : celle qui ne comportait pas d’amour et l’autre qui en était remplie. Entre les deux se situait la conscience humaine et il devait choisir entre les deux. Tout un concept ! 

 

Mike se retourna et poursuivit son ascension. Un brouillard épais obstruait ce qui se trouvait sur son chemin immédiat et il pouvait voir seulement dix marches à la fois. Il montait avec précaution. Il ne voulait surtout pas chuter alors qu’il se trouvait si près du but de son périple sacré. Il s’amusait à la pensée d’une malencontreuse chute qui l’aurait stupidement ramené au pied de l’escalier et l’aurait amené à se confondre en excuses devant son grand Soi. Cet état d’humour l’aida à se détendre.  Il savait conscience d’avoir grimpé au moins deux étages et il entrevoyait un palier devant lui. Quel magnifique trône, se dit-il ! E t d’une immensité ! Et c’était le sien ! Une fois au sommet, Mickael ne fut pas déjà. Près d’un fauteuil d’or immense et somptueusement ouvragé, il trouva la porte qu’il avait imaginée durant toutes ces semaines. La vision se transformait en réalité devant ses yeux. Elle était bien éclairée et bien visible, tout près du fauteuil. Elle semblait suspendue, sans murs de soutien et les limites qui la distinguaient du trôle d’or n’étaient pas bien déterminées. Mike constata qu’elle ne faisait pas partie de la Maison de la confiance ni de la structure dans laquelle il se tenait. C’était un portail présentant des attributs dimensionnels autres. La porte portait de nombreuses écritures, certaines que Mickael ne parvenait pas à lire, mais il vit aussi la mention ACCUEIL. Mike attendait cet instant depuis si longtemps. Il avait vécu de nombreuses expériences, appris énormément et avait modifié sa structure cellulaire en préparation à ce qui l’attendait derrière cette porte. L’action était sur le point de se dénouer. Il se tenait sur le seuil se rappelant tout ce qui s’était passé et le magnifique ange d’or au pied de l’escalier. Il pensa de nouveau à ce qui venait de se produire quelques instants auparavant. En fait, cette dernière expérience l’avait encore une fois transformé. Mike regarda cérémonieusement la porte. 

-       Je mérite ce qui m’arrive dit-il, d’un ton confiant. Et je rends hommage à l’univers pour ce geste que je m’apprête à poser. Dans un amour  total, j’entre là où j’ai demandé à être. 

La cérémonie achevée, Mickael Thomas prit une grande respiration humaine et ouvrit courageusement la porte où le mot ACCUEIL était inscrit. 

 

************ 

 

Mike vomissait…. 

 

 

LE RETOUR – histoire de Michael Thomas – Livre de la série Kryeon – Editions Ariane 1998– Kryeon canalisé par Lee Carroll.  

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...