L’humanité dans le col du sablier

 

Pluies torrentielles, canicules meurtrières, incendies à répétition, ouragans dévastateurs, tout ce remue-ménage climatique ressemble fort à un «jugement dernier»! A bien y réfléchir, nous n’en sommes pas bien loin…

Plus les années passent et plus les choses s’accélèrent, comme si l’humanité dans son ensemble devait passer par le col étroit d’un sablier géant et que les places devenaient de plus en plus serrées. La surpopulation en est un exemple, l’accélération de la pollution en est un autre, l’accroissement de la faim dans le monde aussi, hélas… Mais au niveau individuel également : pour peu que l’on soit en conscience, chacun de nous se rend compte qu’il est confronté de plus en plus fréquemment à ses contradictions profondes, à ses propres combats intérieurs, parfois même à ses propres démons.

humanité dans le col du sablier chez Francesca

En tant que thérapeute, je le constate depuis une dizaine d’années et le phénomène va en s’amplifiant. Les patients sont confrontés à leurs karmas négatifs de plus en plus fréquemment et de plus en plus tôt. Il y a quelques temps, les effets d’une action négative se faisaient sentir des mois, voire des années après ; de nos jours, l’effet boomerang est presque immédiat ! Il y a dix ans, ceux qui vivaient en couple par nécessité, par intérêt ou par peur de la solitude malgré la mésentente conjugale pouvaient gérer cette cohabitation sans trop de heurts. De nos jours, une telle situation devient vite insupportable.

Idem pour les personnes agressives ou qui exercent un pouvoir (même inconscient) sur autrui : les prises de conscience affluent tellement vite qu’elles se trouvent rapidement devant un mur ; et parfois même physiquement, en ayant un accident ou une opération chirurgicale. Idem pour les personnes qui vivaient autrefois sur leur petit nuage : le monde leur apparaît maintenant dans sa réalité. La vie n’est pas un long fleuve tranquille, les hommes sont loin d’être bons et la Terre, malgré les beautés de sa nature, semble condamnée à un triste sort…

Au niveau mondial également, les choses s’accélèrent : les juifs et les arabes se voient obligés de régler leurs différents par rapport au « plat de lentilles » que constitue la terre du Proche Orient. Les américains sont confrontés à leur karma négatif de conquérants et de colonisateurs, à leurs pouvoirs d’anciens atlantes également, ce qui n’est pas une mince affaire…

Les nations musulmanes se voient obligées de choisir entre un islam modéré qui s’adapte au monde moderne et un islam intégriste qui ne voit qu’une solution pour que la paix revienne : la destruction pure et simple des infidèles.

On peut alors se poser la question : pourquoi cela arrive-t-il maintenant, en ce début de XXIème siècle, et comment cela va-t-il évoluer dans un futur proche ? A la première partie de la question, il est assez facile de répondre : d’une part, la maîtrise des technologies et l’augmentation de la durée de vie amènent la population mondiale à un accroissement de sa courbe démographique. En effet, depuis les années 60 cette courbe ne cesse de grimper. En 1989 l’estimation de l’ONU pour l’an 2010 était de 6 milliards, mais ce chiffre a été atteint en 1997 !

D’autre part, cette période que vit l’humanité est exceptionnelle : tout se passe comme si une grande majorité d’âmes aient voulu se réincarner au même moment, à ce grand rendez-vous de l’Histoire, afin de saisir leur chance. Quelle chance ? De réussir son passage sur le plan spirituel.

Il semblerait que nous soyons à une époque charnière de l’humanité où chacun, en son âme et conscience, ait à faire son mea culpa sur les erreurs de trajectoire du passé (de cette vie mais aussi des vies précédentes) et à se rapprocher le plus possible de sa partie divine afin de progresser dans son évolution propre. Ceci expliquerait pourquoi nous vivons tant de calamités : sida, catastrophes « naturelles », terrorisme, etc. Nous sommes en train de régler des karmas très anciens (karmas de famille, de groupes, de pays et de races) et, bon gré mal gré, nous sommes tous embarqués dans la même galère !

Ceci nous amène à la seconde partie de la question : comment cela va-t-il évoluer dans un futur proche ? Cela ne signifie pas que chacun ait à payer pour tout le monde, loin de là ! Mais, par la loi de résonance éthérique planétaire, nous en subissons tous plus ou moins les conséquences.

Il semble donc qu’il soit nécessaire d’adopter quelques attitudes positives si nous souhaitons vivre ces années de « tribulations » au mieux :

- Accepter, tout d’abord, ce qui arrive au monde avec philosophie en se disant que tout ce « nettoyage » est sûrement nécessaire,
– Remettre en question certaines de nos croyances, religieuses notamment, afin de mieux nous responsabiliser,
– Agir, au niveau individuel, afin d’aider le plus possible ceux qui sont dans le besoin, car ceux qui s’en sortent aujourd’hui pourraient très bien avoir besoin des autres demain ; aider ses proches mais aussi les plus nécessiteux grâce à des dons ou du bénévolat,
– Emettre des pensées positives et compatissantes grâce à la prière ou à la méditation, chacun selon ses croyances et ses propres méthodes, afin de compenser toute la négativité ambiante.

Car en fait, tout ceci passera, quoi qu’il advienne et quel que soit le Plan divin prévu pour l’humanité. Selon toute probabilité, nos âmes sont immortelles donc nous ne devons craindre quoi que ce soit. Par contre, nous devons faire tout notre possible pour qu’elles soient en accord avec la Divinité, quelles que soient nos croyances et quelle que soit la conception que nous avons de Dieu.

Plus légère sera notre âme, moins elle aura de difficultés à passer par le col du sablier. Et c’est cela qui est important.

écrit en décembre 2003 par Patrick Giani

SOURCE : Blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr

Francesca blog

La symphonie des Ames dans la créativité

 

Nous sommes les créateurs, les responsables de notre existence. Tant que nous n’accepterons pas cette pleine conscience, que tout ce qui m’arrive en permanence ne vise pas à me faire fuir le monde ou le détester, nous resterons dans ce statut de victime. Pour en sortir, il faut au contraire diriger ma conscience vers le centre, de voir ce qui s’y trouve: quels sont ces espaces de non vérité qui se manifestent dans le corps physique par de l’inconfort, de l’énergie émotionnelle, ou un mal être existentiel.

C’est ce que je pointe en permanence. Nous avons cet outil qui est notre corps physique. 
Qu’est-ce que je fais de ce que je sens-là, dans cette matière corporelle.

On ne vient pas sur terre pour faire, mais pour être. Le faire est la manifestation de l’être.
L’être humain trop souvent veut fuir ses sensations, tout ce qui lui est inconfortable. La tentation est de trouver une solution hors de soi : loisirs, produits, nourriture, joujoux; tout ce qui vient anesthésier cette partie en souffrance. Il nous manque le courage de diriger la conscience vers ces espaces-là. Tout le monde a un corps physique sur cette terre, jusqu’à preuve du contraire. Cet outil fantastique, merveilleux, extrêmement élaboré et intelligent, pour réaliser sa nature véritable. 

C‘est donc extrêmement simple : tout ce que je sens en moi, qui est autre chose que paix, sérénité, joie, amour, relève d’un espace de non amour, sur lequel je dois impérativement poser ma conscience. Chercher à l’extérieur reste une fuite permanente en avant, qui entretient l’idée de séparation. Tout mon travail, consiste à pointer du doigt cette croyance, afin que la conscience aille se porter amoureusement dans tous ces espaces, qui sont des espaces de séparation. Vaincre la peur, la peur de la peur, les jugements sur soi, sur notre pseudo imperfection, et ainsi permettre l’acte d’amour ultime, qui est d’ouvrir son cœur afin de déverser sa substance dans tous ces espaces-là.

L’idée originelle que je suis le corps physique est tenace.
Continuer de croire que je suis né le jour de ma date de naissance, et donc qu’il y a une date potentielle de ma mort, fait que j’attire à moi, j’aspire dans mes cellules cette peur de mourir, de souffrir, d’être agressé, de ne pas être aimé, etc.  Accepter que ce que j’ai cru être vrai, ne l’est pas forcement, permet de me détacher et peut être de m’emplir de l’idée que je ne suis pas une sorte d’âme, d’esprit dans un corps, mais que je suis tout ce entoure ce corps, et que ce corps est en moi.

Cela suppose d’oeuvrer sur le champ émotionnel, avec toutes les stimulations que je subis des uns et des autres. Il y a une attraction magnétique du corps qui ramène tout à lui, et qui me pousse à croire que je suis la colère, la peur, la tristesse. S’il n’y avait pas cette force magnétique dans le corps, on n’y resterait pas.

Se sentir responsable de ce que l’on ressent en soi , ne plus en accuser les autres, permet d’entrer dans cette oeuvre alchimique intérieure.

Plus je résiste à la vérité, à cette évidence, plus je souffre. Donc il ne s’agit pas de se demander si oui ou non, cette humanité va réussir ou parvenir à goûter à sa nature véritable, mais bien de se demander pendant combien de temps elle va tenir à ne pas le faire.  Et nous voyons bien que cette résistance-là empêche la vie de circuler de manière fluide et harmonieuse.

Est-ce que je suis cette construction temporelle comme l’on dit mes parents, mes enseignants, mon employeur, le miroir… Ou suis-je autre chose que ça? Répondre à cette question nécessite une prise de hauteur, un détachement initial. La souffrance dont nous parlons en ce moment, n’est reconnaissable que depuis un espace qui ne souffre pas. Si la souffrance était notre état naturel nous ne serions pas en capacité de la décrire, de la commenter, de la pointer. Chacun d’entre nous possède intrinsèquement cet espace de pure vérité.

Vouloir parler aux êtres de «La vérité » ne sert à rien. Dire «vous êtes pure lumière, pur amour » n’a aucun intérêt. C’est en empruntant le chemin le plus court : amener leur conscience vers les espaces en eux qui sont faux. Et alors, leur proposer de vivre peut être une autre expérience. Puisqu’ils ont déjà tout tenté pour s’extirper de cette souffrance à l’extérieur, ils savent que rien n’a fonctionné hors de soi. Les seuls chemins qui mènent à l’unité, à la réalisation de cet état véritable, sont des chemins de désidentification du corps physique, de détachement de la matière pour ensuite mieux l’embrasser. Un chemin de responsabilité, d’autonomie et d’amour universel, amour bien ordonné commençant par soi-même.

Grégory

Le champ mental est tellement entrainé à absorber des pensées que l’on croit être siennes, mais au fur et à mesure, chacun peut entrer en contact avec sa nature véritable. On me dit au bout d’une heure de méditation : je ne voulais pas en sortir… mais pourquoi en es-tu sorti et pour aller où d’abord? C’est ça qui est drôle, n’est-ce pas ? Alors oui, atteindre ce point de bascule, où demeurent en nous suffisamment de calme, de paix, de sérénité, afin de devenir l’observateur, puis l’observateur de celui qui observe et ainsi de suite jusqu’à remonter à l’origine; oui, atteindre ce point demande un petit peu de pratique, d’exercer comme un muscle, le muscle du retour à la paix. Cet état n’est pas une action, mais notre état naturel de fluidité, de vacuité. Un état qui nous accompagne dans la vie, un état qui demeure, quelles que soient nos activité, et non uniquement dans un court moment de pratique méditative. C’est là un clé essentielle.

Le pouvoir de création ne change pas, goûter désormais à des créations qui émanent d’un coeur uni.
La seule différence est désormais de ressentir avec une joie pure, cet état intérieur qui se déverse comme une cascade cristalline sur le paysage environnant.

Extrait de l’article de Grégory Mutombo au sujet de Son livre, « La symphonie des âmes » aux éditions Guy Trédaniel

L’Esprit masculin de la Terre

 » Essayez de focaliser votre conscience et de vous concentrer, non seulement sur votre monde, mais sur la globalité de votre système solaire et sur l’ensemble de votre galaxie. Lors de l’une de nos précédentes rencontres, nous vous avions invités à un voyage intérieur à destination des différentes planètes de votre système solaire, afin que vous puissiez sentir vibrer leur énergie. Ensemble, nous avions visité Mercure, Mars, Vénus, Jupiter et Saturne et nous vous avions indiqué que nous voulions réserver notre visite sur les autres planètes pour une autre occasion. 

Le temps en est maintenant venu. Et nous allons aborder à présent la question des énergies liées à Neptune, à Uranus et à Pluton, car c’est d’elles que dépend tout ce qui se produit actuellement sur la Terre. 

esprit masculin de la terre

Parlons d’abord des changements qui sont en train d’affecter la Terre et l’ensemble de l’humanité. Ils s’inscrivent dans un processus immuable de transformation sans fin. Au commencement, lorsque la Terre fut formée, elle fut préparée pour accueillir différentes formes de vie. À cet effet, elle fut adombrée par un Être extraordinairement puissant et sage, qui était parfaitement équilibré dans ses polarités masculine et féminine, et qui possédait les attributs et les vertus de la Conscience Créatrice Père/Mère. Cet Être, que nous appellerons Gaïa, car c’est un nom auquel vous êtes maintenant familiarisés, est demeuré dans un état de plénitude et d’harmonie parfaites durant des millions de vos années. 

Puis vint une époque de grands cataclysmes, en même temps que la Terre et l’humanité amorçaient leur densification et leur matérialisation. L’orgueil, la jalousie, l’ambition, la convoitise et la suffisance commencèrent alors à infiltrer l’humanité. La plupart des habitants de la Terre se retrouvèrent pris au piège de l’aspect négatif de l’énergie masculine, qui se manifesta sous forme de colère, de violence, de cruauté et d’instinct de domination. L’accès à l’énergie du premier Rayon, le Rayon de la Toute-Puissance, qui détient la force suprême et le pouvoir de création, fut alors considérablement restreint à la surface de la Terre, en sorte que l’humanité ne puisse pas en arriver à s’autodétruire ni à détruire sa planète. 

Pendant des milliers d’années, l’humanité a ainsi été régie par des forces masculines. La Terre est peu à peu devenue un monde d’hommes, soumis à un Dieu patriarcal, dans lequel les femmes étaient réduites à un rôle d’esclaves, et leur énergie entièrement contrôlée par celle de l’homme. 

Pour corriger ce déséquilibre, il fut demandé à Gaïa d’autoriser sa partie masculine à se séparer de lui et à rejoindre des régions plus éthérées, afin que la Déesse Mère puisse déverser ses énergies sur la Terre et y développer la tendresse, la compassion, l’humilité, la patience et surtout l’amour. 

Cette séparation procura à Gaïa une grande tristesse, mais, outre son désir de servir et sa compassion pour les humains, l’Être de la Terre savait qu’elle était indispensable à l’accomplissement du Plan Divin. Au fil du temps, la Terre finit par être perçue par l’homme comme sa Mère nourricière, et le firmament, comme son Père céleste, car la partie masculine de l’âme de Gaïa y était exilée et reléguée dans une dimension supérieure. 

La période que vous traversez est celle de la réunification et de la fusion sur la Terre des énergies, vertus, qualités et attributs du Père et de la Mère. Le processus de retour à la conscience unitaire est maintenant en train de s’accélérer, à la fois dans la partie féminine liée à votre plan d’existence et dans sa contrepartie masculine liée aux royaumes plus élevés. Le moment approche où les attributs, vertus et aspects masculins du Père vont rejoindre votre Mère la Terre et fusionner avec elle. De ce fait, la naissance d’une Nouvelle Terre est désormais très proche, une Terre qui sera à nouveau en harmonie parfaite avec toutes les facettes de la Création. 

Lorsque vous utilisez les énergies liées à la troisième dimension, vous êtes automatiquement influencés par ce que vos astrologues ont appelé les planètes  »personnelles » de votre système solaire: la Lune, Vénus, Mercure, Mars, Jupiter et Saturne, et seulement dans une mesure infime par les énergies beaucoup plus subtiles d’Uranus, de Pluton et de Neptune, qui représentent pourtant cette quintessence de la Puissance du Père qui commence, avec une extraordinaire ponctualité, à se manifester dans la Nouvelle Époque qui vient, l’Âge du Verseau. 

Uranus est parfois présenté comme un sonneur de trompette, parce qu’il permet aux âmes de s’éveiller. C’est sur cette planète que vous vous rendez entre vos différentes incarnations, chaque fois que vous devez dépasser les tendances négatives et destructrices liées à votre irresponsabilité et au côté rebelle de votre nature humaine. Vos guides et instructeurs vous y aident avec beaucoup de patience à éveiller votre créativité, à affiner votre perception et votre intuition, à équilibrer votre désir de liberté par le souci de respecter celle des autres. 

L’influence de Pluton est aussi très importante aujourd’hui, parce que c’est la planète de la renaissance, de la transformation, de la régénération, de l’illumination et de la sagesse. Ses aspects négatifs sont particulièrement visibles en ce moment; ils se traduisent par le déclenchement de rivalités, de luttes, de conflits, de contestations. En principe, vous ne vous rendez pas sur Pluton entre vos incarnations, à moins d’avoir déjà accompli un grand chemin vers l’harmonie, car son champ d’énergie est très perturbant et très difficile à expérimenter. Certains disent que Pluton instruit l’âme à travers les leçons du malheur et de la souffrance. C’est dans cette région que vous apprenez à sublimer vos obsessions et les pulsions inconscientes de votre ego, que vous puisez les forces qui alimentent votre élan vers l’Unité de l’Esprit. 

1

Quant aux énergies de Neptune, elles sont à la fois les plus rares et les plus subtiles de votre système solaire. Neptune est considéré par certains astrologues et par ceux qui tombent sous son emprise comme la planète de l’illusion. Jusqu’à une époque récente, l’humanité a été très fortement influencée par ses aspects négatifs qui se manifestent par la confusion, les hallucinations, la peur, la fuite de la réalité et le chaos. Au fur et à mesure de votre évolution, vous obtenez la possibilité d’accéder à cette planète pour y développer l’amour universel, la sagesse spirituelle, l’inspiration, la clairvoyance et la compassion. 

De la même manière que le système des chakras est lié aux sept Rayons de la Conscience Solaire, lorsque vous vous liez à l’Harmonie universelle et que vous éveillez votre être divin, vous vous placez sous l’influence positive des planètes transpersonnelles et leurs aspects négatifs n’ont plus de prise sur vous. Vous recevez les trésors qui sont emmagasinés dans ces régions: le génie, l’inspiration, la créativité artistique, la compréhension scientifique, bien au-delà de ce que l’homme ordinaire est capable d’expérimenter. 

Tout cela est largement évoqué dans le dernier numéro de La Vie après la mort, qui aurait d’ailleurs mérité d’être rebaptisé La Vie après la vie. Dans les mois qui viennent, nous continuerons à vous transmettre différentes informations concernant les mondes au-delà de votre sphère d’expérimentation. Vous le savez désormais: aussi longtemps que vous vous étiez identifiés à votre nature instinctive et passionnelle, et que vous demeuriez coupés de votre Être spirituel, vous viviez dans l’isolement, et votre univers était très limité, tout comme l’était votre sphère d’influence. Mais l’humanité a évolué et les nouvelles technologies mises à sa disposition lui ont permis de réaliser que votre monde n’était qu’une région vraiment toute petite. Chacun est désormais au courant de ce qui se passe à l’autre bout de la planète dans les minutes qui suivent, et tous ceux qui ont suffisamment progressé sur le chemin de l’Illumination ont déjà compris que ce qui affecte un individu affecte l’ensemble de l’humanité. Ainsi, vous apprenez peu à peu à vous entraider et à vous protéger mutuellement. 

Au fur et à mesure que se déroule la spirale de l’évolution, votre vision s’élargit au-delà de la sphère terrestre et vous devenez mieux conscients de la relation qui vous unit à votre système solaire, à votre galaxie et au Plan Divin du Père. Beaucoup d’entre vous ont atteint une maturité spirituelle qui leur permet d’expérimenter les énergies sublimes des sept Sphères de la Conscience Christique, non seulement durant leur sommeil, mais parfois aussi pendant l’état de veille. Vous n’êtes plus comme jadis confinés dans les limites de votre système solaire, mais vous pouvez désormais vous déplacer à travers les douze Rayons de la Conscience galactique. Chacun d’entre vous a déjà parcouru ces différents plans à mesure qu’il descendait à travers les espaces interdimensionnels et se préparait à affronter l’incarnation dans votre système solaire et sur la planète Terre. Ces paliers successifs étaient nécessaires. Ils vous ont permis de vous acclimater progressivement à des niveaux de fréquences moins élevés, d’apprendre à créer et à exister dans le royaume de la matière physique. 

Je suis l’Archange Mikhaël  

Archange Mikhaël 
canalisé par Ronna Herman le 24 janvier 2002. 
Adaptation française : Olivier de Rouvroy

LES SEMENCES D’ETOILES

 

Lorsque nous parlons des Semences d’étoiles, les personnes ont beaucoup d’idées sur la signification de ce terme. Il y a une semence en tous ceux qui ont entrepris maintenant un travail ou une tâche sur cette planète. Cette semence est une semence cristalline programmée à germer à un certain moment. Pour beaucoup, les changements dans les énergies sur la planète amorcent cette germination ou ‘réveillent’, comme on dit. Ceci est votre appel à vous réveiller. Prenons connaissance de ce que sont nos codes de semences d’étoiles. Allons chercher la connaissance qui est en nous et dont nous avons accès, par le procédé de ‘channelling’.

semence d'étoiles

Continuons à ancrer cette énergie Mahatma soignante dans le monde, et voir que c’est la seule façon de progresser. Il n’y a pas d’autres façons. Quels sont les choix ? Guerre, haine, contrôle et mort. Qui veut mourir ? Nous n’allons pas mourir. Affirmons que nous ne mourrons pas à nouveau :  » J’affirme que je ne mourrai plus jamais. Je suis un être éternel. Je suis Lumière, je suis Amour, et je suis le dessein établi du Père.  » Beaucoup de personnes viennent juste d’accepter la notion de réincarnation, et maintenant on leur dit qu’ils ne vont pas mourir. Ceci est véritablement bien confus pour certains, et il leur a fallu quelque temps pour accepter ce concept de réincarnation. Mais maintenant, on leur dit qu’ils ne vont pas mourir. Ils ne quitteront pas leur corps physique. Ils peuvent véritablement transformer leur corps physique en lumière et passer cette transition dans la quatrième dimension en emmenant leur corps avec eux.

Si nous allons dans les quatrième et cinquième dimensions, pourquoi avons-nous besoin de d’emmener nos corps physique avec nous ?

Nous pouvons emmener nos corps physiques avec nous, mais ce n’est plus un corps tridimensionnel. La nature du corps s’est changée en lumière. Bien sûr, dans la cinquième dimension, vous pouvez créer n’importe quel corps que vous souhaitez, mais certains aimeraient vivre le véritable processus de l’ascension avec le corps physique. Ils n’apprécieraient pas l’idée de laisser leur corps physique derrière eux. Le corps physique sera un avec le corps de lumière. Ceux qui, comme la Terre, entament leur ascension avant que l’ascension globale ne débute, voudront recréer leur corps physique dans la quatrième dimension.

Beaucoup continueront à travailler ici après leur ascension.

Il est également bien de savoir que beaucoup de personnes ont déjà ascensionné. Ces personnes se disent :  » je n’ai pas ascensionné car je suis encore ici dans le monde matériel « . Mais ils ont véritablement atteint un niveau d’ascension. Ils ont eu une ascension spirituelle. Certains ne sont donc pas conscients de cela. Durant des moments tels que le Wésak, et au cours de ce mois d’octobre, s’ouvre en grand une fenêtre ascensionnelle et, beaucoup de personnes ont entamé leur ascension pendant leur sommeil.

Est-ce possible d’avoir entamé son ascension sans en être conscient ?

Sur le plan physique, oui. Mais nous parlons d’un seul niveau d’ascension. Nous ne parlons pas de l’ascension globale. Il est possible d’être un apprenti ascensionné à n’importe quel niveau.

Beaucoup de personnes ont entamé leur ascension pendant ces laps de temps et, arrivées à un niveau de la troisième ou quatrième dimension, ils ne réalisent réellement toujours pas qu’ils ont entamé leur ascension. L’idée est de travailler le processus lorsque vous vous trouvez dans l’état de rêve. Soyez attentif à cela lorsque vous êtes dans l’état de rêve.

Entrevoyez-vous l’ascension ?

Y a-t-il un chevauchement des étapes précédant l’intégration complète ? Oui, vous avez du mal à vous fixer dans une étape. Ceci est la première expérience. Beaucoup, entamant leur ascension physique, reculeront et avanceront d’une étape à l’autre.

Vous pouvez imaginer que la quatrième dimension sera concevable lorsque vous serez entrain de faire un discours sur la Lumière et l’Amour et, qu’après avoir dit « merci beaucoup d’être venu », une colonne de lumière apparaîtra et vous partirez. Les personnes réaliseront alors que le processus de l’ascension est bien réel, et qu’ils l’ont vu de leurs propres yeux. Beaucoup de personnes en couple sauront que leur partenaire a ascensionné. Vous vous entraînerez à ascensionner ensemble. Le rôle de ceux qui auront entamé leur ascension physique sera d’activer celle de leur entourage.

Lorsque vous aurez ascensionné dans la cinquième dimension, vous serez capable de vous remanifester afin de rassurer les autres sur le processus. Les Maîtres ascensionnés dans la cinquième dimension communiquent à partir de leur dimension avec certains lorsqu’ils sont réellement capables de voyager entre la Source et leur dimension. Cela est véritablement difficile pour eux d’abaisser leurs vibrations au point de manifester un corps physique type dans la quatrième dimension.

Ils ont quitté les troisième et quatrième dimensions depuis si longtemps qu’ils ne peuvent plus abaisser suffisamment leurs vibrations. C’est la raison pour laquelle John Armitage, à une certaine étape de développement de la planète, a personnellement ancré les énergies de tous les Maîtres ascensionnés et, leur a permis de s’incarner sur cette planète. Il a véritablement ancré une énergie permettant à chacun d’eux d’accéder librement à la conscience tridimensionnelle, avec un corps physique. Et c’est ce que nous sommes à nouveau en train de faire.

Nous devons élever, par l’Amour et la Compassion, la conscience de ceux qui ont peur du Processus de l’Ascension.

 

L’information ci-dessus a été donnée par Vywamus, par l’intermédiaire de John Armitage, le 18 octobre 1995, durant une session tenue à Jersey, îles de ‘Channelling’.

Traduction de l’anglais par Sophie Lebon

Le site de John Armitage : MAHATMA

Le courage ou la peur est une affaire humaine

 

Un choix difficile à évaluer lorsque l’émotion est imprégnée de l’une ou l’autre de ses énergies. Ces deux attributs attirent de grandes énergies de mouvement à l’intérieur d’un individu. L’une fait monter l’adrénaline pour foncer et l’autre pour fuir ou se retirer. Le mot courage possède sept lettres et conduit vers le divin dans des énergies d’ascension. Le mot peur possède quatre lettres et paralyse un individu dans des énergies terrestres et obscures. La réaction à ces deux attributs sollicite la même dépense énergétique. L’une est constructive et l’autre souvent destructrice. 

VOLCAN2

Je suis Adinathon. Je viens vers vous en ce moment important et décisif de votre temps pour me saisir de votre soif d’apprendre et de comprendre. Je viens au nom de Celui qui a ouvert la Voie et qui vous porte dans Son Cœur Christique. Je suis mandaté pour être l’un de vos ambassadeurs auprès de Lui. Je comprends votre plaidoyer et je partage votre désir de rapprochement de votre Christ intérieur. Je suis un maillon dans votre chaîne. Je viens vous rappeler que vous êtes aussi forts et aussi amoureux que moi de faire partie de cette grande expérience qui nous fait voguer sur la mer infinie de la Connaissance et de l’Amour. 

Elle est merveilleuse l’histoire humaine lorsqu’elle n’est pas soumise à l’oppression et aux contraintes de la peur. Pourquoi y a-t-il autant de peur et de négativité dans ce monde où la joie et le désarroi se chevauchent pour laisser des traces d’amertume ou d’insatisfaction ? Mes bien-aimés, il est nécessaire de naviguer dans ce monde tumultueux agité par les vagues de l’émotion. L’être humain est différent de toute autre créature de l’Univers à cause de sa faculté émotive complexe mais, comme un élève en phase d’apprentissage, il apprend à composer avec elles et à se connaître à travers elles. Les émotions sont comme la mer, imprévisible, quelquefois spontanée et menaçante. Des tempêtes s’élèvent et s’apaisent laissant un grand calme et quelque chose de plus noble. Lorsque le calme revient une gratitude subtile émane du cœur et fait comprendre la richesse de la paix intérieure. Lorsque l’équipage d’un navire entre au port après la tempête, tous les visages rayonnent la joie : la joie d’être encore là, la joie d’être passé à travers cette épreuve avec succès. Cette joie est une émanation de l’âme qui perce à travers la personnalité suite à l’abandon qu’on se permet après avoir triomphé de l’épreuve. Cette joie est le fruit du courage qu’il a fallu déployer pour surmonter les peurs qui étaient présentes lors de la rencontre où le chevalier et l’épreuve se mesuraient face à face. Comme deux adversaires redoutables et de force égale, le chevalier et l’épreuve déploie tous leurs atouts et leur finesse pour défendre ce qu’ils ont de plus cher, leur existence et leur fierté. 

La peur n’est pas toujours néfaste. La plupart du temps, elle est naturelle et spontanée puisqu’elle protège d’une agression imminente. Toutes les créatures dotées de la faculté de se mouvoir connaissent la peur. Si elles s’aventurent dans des espaces hostiles et qu’elles perçoivent le danger, la peur est la première émotion qui imprègne leur état d’être. Elles ont alors le choix de revenir sur leurs pas et de s’éloigner du danger. La peur protège aussi l’enfant qui prend son temps pour apprendre à marcher ou qui s’aventure dans un territoire nouveau pour lui. Malgré sa perception toute fragile et dissipée, l’enfant est tout de même bien protégé, car la peur est une émotion primitive qui émane du cerveau reptilien ou cervelet. Cette forme de peur n’est pas dépendante du raisonnement ou de l’intelligence. Elle est une émotion innée, et seule la familiarité avec l’objet de la peur peut dissiper cette énergie et ramener la confiance et la sécurité. 

Une autre facette de la peur peut être raisonnée par la connaissance et l’intelligence. Cette forme de peur est celle qui paralyse beaucoup d’individus dans une inertie non évolutive par précaution calculée ou par manque d’intérêt à s’impliquer dans une tache difficile ou à surmonter un défi. Face à cette peur, le courage est une impulsion de l’âme qui cherche à aller plus loin, qui cherche à attirer vers la personnalité l’expérience nécessaire à la compréhension d’une leçon ou d’une connaissance nouvelle pour ensuite grandir et atteindre le but qu’elle s’est fixé. Cette peur n’est pas rattachée à la survie, mais plutôt au manque de connaissance et d’aspiration. Celui ou celle qui n’aspire pas à poursuivre les intentions intimes de son âme à aller vers la lumière cherchera par tous les moyens à alimenter la peur de s’impliquer dans une aventure qui le ferait grandir. 

Cette peur est plutôt un renoncement à l’effort qu’un élément de survie. L’individu qui est complaisant de lui-même, par faiblesse ou par vanité, ne cherchera pas à sortir de son état d’inertie à moins qu’il y ait une incitation au courage venant de l’extérieur de lui-même. Si une connexion lucide n’est pas établie entre l’âme et la personnalité, aucune aspiration ne sera présente et le courage sera impossible. L’individu dont l’esprit est en boucle fermée sur la critique des autres ne peut pas établir ce contact avec l’âme. L’esprit qui est empli de lui-même ne cherchera pas à grandir et à satisfaire la raison d’être de son incarnation. Lorsque l’esprit est dans un tel court-circuit, l’âme demande de l’aide aux Êtres Supérieurs pour organiser un événement qui provoquera un choc à cette personnalité afin qu’elle sorte de cet état de complaisance inutile. Les accidents sont ce genre de choc nécessaire pour remettre sur la voie de l’évolution l’individu qui a peur de tout et de rien. La peur attire la force opposée comme la noirceur attire la lumière. 

chez francesca

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi beaucoup d’individus meurent quelque temps après avoir été mis à la retraite ? Oui, c’est parce qu’ils n’ont plus rien à faire. Ils n’ont pas eu le courage de s’impliquer dans autres choses. Ils n’ont pas été habitués à donner, alors personne n’a besoin d’eux et ils s’ennuient à mourir. Voilà le pouvoir de l’inertie lorsque l’âme d’un individu ne voit plus de possibilité d’avancement, elle demande à se retirer de l’incarnation, et la mort s’ensuit. L’âme n’a pas de temps à perdre et elle ne se complaît jamais avec elle-même dans une énergie d’inertie. La raison de l’incarnation est pour l’avancement dans la compréhension ultime de son appartenance à Dieu et non dans l’amusement et les satisfactions de la personnalité. La personnalité est un instrument qui meurt avec le corps physique et qui ne devient qu’une mémoire, mais l’âme cherche toujours à aller vers la Lumière. 

Celui ou celle qui vit son incarnation pour le plaisir et pour les satisfactions que le monde lui offre emprisonne son âme dans un état où elle demande de l’aide pour se libérer. Les malheurs et les épreuves que la personnalité doit surmonter sont uniquement dû à la mauvaise compréhension de l’esprit par rapport à l’objectif de l’âme qui cherche à grandir dans l’Unicité, mais qui réalise que l’instrument ne répond plus à son aspiration profonde. L’âme est spirituelle et l’esprit est le traducteur de l’expérience qu’elle utilise pour grandir à travers l’incarnation. Si l’esprit est rébarbatif à son aspiration, l’âme demande à se libérer et n’a aucun remords sur le rejet de l’enveloppe de l’esprit qui est le corps physique. L’individu qui ne s’identifie qu’à son corps physique comme étant le centre de son être sera la plupart du temps déçu par la vie. Il ne sera aucunement gratifié dans son expérience, car ceci serait semblable à mettre une lumière dans une boîte afin d’enfermer son rayonnement et annuler sa raison d’être. Tout a une fonction dans l’Univers et tout doit servir pour ce qu’il a été créé, sinon la loi du mouvement s’occupe de corriger la situation. Le courage permet ce mouvement à l’intérieur de l’être. Il est l’essence, que l’âme fournit à travers un esprit clair, nécessaire à créer cet élan vers son but ultime le retour dans l’Unicité après avoir expérimenté la séparation et l’individualisation. 

Cette expérience de séparation et d’individualisation a été voulue et vécue un nombre incalculable de fois. Vous êtes passés maîtres dans ce domaine. L’expérience doit se terminer. Vous avez oublié pourquoi vous avez choisi de vivre cette expérience. Vous avez oublié d’où vous êtes partis. Vous avez oublié que ceci ne devait être que l’expérience d’un moment. Rien de plus ne pourrait être appris qui pourrait vous servir, sinon plus de souffrance, plus de douleur. Ceci n’est pas nécessaire pour apprécier la vie. Renoncez à vous embourber davantage dans les labyrinthes de l’illusion. Vous connaissez maintenant ces chemins ; ils ne mènent nulle part. Vous l’avez constaté vous-mêmes dans les aventures médiocres que vous vivez jour après jour, année après année, vie après vie. Vous voulez terminer ces détours inutiles ? Alors, laissez de côté cette peur de vous reconnaître et permettez à votre divinité intérieure, cette âme qui aspire à atteindre les plus hauts sommets de pureté et de rayonnement, de s’exprimer dans votre quotidien avec simplicité et complicité. Prenez conscience de ce courage que l’âme vous communique pour vous épanouir à travers la vie, ce cadeau inestimable que le Divin vous accorde. Imaginez-vous un instant sans la vie, sans votre perception actuelle de vivre et d’exprimer l’être qui est présent en vous. 

Imaginez que votre état d’être soit toujours en sommeil, que vous ne sentez rien, que tout est non-existence. Ceci fait réfléchir n’est-ce pas ? La vie est le cadeau le plus précieux que l’Univers ait donné à ses enfants. Pour qu’elle porte fruit, il faut apprendre à l’apprécier pour ce qu’elle est, pour ce qu’elle vous apporte. Elle est le support de l’existence et de l’épanouissement de l’être. Il est essentiel d’en prendre conscience pour en savourer les moindres bienfaits. 

Le courage est relié à l’effort et l’effort à la croissance. Pour sortir de l’inertie, il faut se laisser imprégner de cette impulsion qui fait place à l’effort de prendre une direction lorsque c’est nécessaire pour satisfaire les exigences du changement. Le changement continuel est une nécessité universelle sur la voie de l’Amour et du partage. Le courage amène à soi les forces essentielles requises pour régler les vieux problèmes et apporter un renouveau dans la gestion de la vie. Il vous permet de satisfaire l’engagement que vous avez pris dans un passé très lointain pour participer à ce qu’il y a de plus noble dans l’Univers : l’épanouissement de la Création. Mes bien-aimés, beaucoup parmi vous ne savent pas quoi faire pour aider à la Création. Ils attendent assis dans un parc et regardent les pigeons. 

Ressentez l’appel de votre âme qui vous demande de participer au Plan divin par l’implication de votre personnalité dans des taches altruistes. Partagez vos talents et votre connaissance avec ceux et celles qui sont plus démunis que vous. C’est la seule façon d’obtenir d’autres connaissances et d’autres talents. Votre âme vous demande de mettre tous vos atouts au travail et de les placer dans un champ de rayonnement pour l’ensemble. Vous êtes une cellule précieuse de la Conscience et votre existence est importante pour le bien-être universel. Ce que vous faites, si petit soit-il, est ressenti par tous, même si vous n’en êtes pas conscient. Il est bien de suivre l’exemple donné par d’autres, mais vous êtes aussi un maître enseignant lorsque vous laissez parler votre âme, votre étincelle divine. L’élève, c’est aussi vous, c’est votre personnalité, c’est votre individualité. Établissez un lien sûr et profitable entre votre âme et votre personnalité pour retrouver ces mémoires de vos plus belles expressions lumineuses ancestrales. Vous aurez alors accès à tout ce qu’il vous est nécessaire pour comprendre votre vie et votre but. Il n’est pas nécessaire de prendre tous les cours qui se présentent à vous pour apprendre à avoir du courage. Le courage vient de l’intérieur, il prend racine dans votre cœur. Dans vos expressions populaires, vous dites : « avoir du cœur », « avoir du cœur au ventre ». Cela signifie avoir du courage. 

Courage

Lorsque vous êtes coincé dans une situation où tout devient sombre suite à une déception ou à la perte d’un être cher, faites appel à votre courage intérieur. Ne restez pas dans ces énergies qui vous épuisent et vous conduisent dans des réflexions dégradantes de désespoir. Utilisez le lien entre votre âme et votre personnalité pour ressentir cette impulsion qui vous reliera à nouveau à votre joie intérieure. Je sais qu’il est difficile de changer ses énergies d’une vibration d’oppression émotive à celle de la joie en un instant, mais le courage vous donne toutes les chances de raccourcir sensiblement l’enfer que vous vous imposez à naviguer dans cette mer d’énergies instables et démoralisantes. L’être humain aime se retirer en lui-même et bouder un certain temps pour montrer à l’autre qu’il n’est pas content de la façon dont l’échange est devenu défavorable pour lui. Sortez de cet état le plus rapidement possible et vous serez heureux de la maîtrise que vous aurez acquise sur cette émotion. 

Le courage est nécessaire pour la maîtrise de toutes vos émotions, peu importe la situation dans laquelle vous vous enlisez. Il est important de lui faire une place de choix dans votre façon d’agir. Faites-en un ami inconditionnel, un ami qui vous supportera lorsque vous vous perdrez dans des aventures émotives houleuses. Je vous aime comme mon frère, ma sœur, et je désire vous guider vers votre courage et votre impulsion qui vous permettra de vous élever vers les plus hautes aspirations de l’âme, de rayonner sa Lumière pour le bien du plus grand nombre. Vivez l’Amour, la Paix, l’Harmonie et, surtout, vivez votre courage avec zèle et dignité. Merci d’être là et de participer à élever votre entourage en même temps que vous-même. Je m’unis à la Grande Fraternité des Êtres de Lumière pour vous bénir et vous imprégner des plus belles Énergies d’Amour que l’Univers déverse en votre cœur. 

Adinathon

Communication télépathique reçue de Adinathon
par André DeLadurantaye le 1er juin 1997

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/   

Une Nouvelle Humanité Consciente est en marche

 

Je vous demande de vous ouvrir à la possibilité de l’existence de votre Soi supérieur, de votre propre divinité, et de vous ouvrir à la possibilité que vous soyez des êtres ascensionnés descendus à un certain moment dans l’histoire pour faire le travail que vous avez fait. Et maintenant il est temps ; votre réveil interne a sonné et vous a réveillé. Vous avez entendu le mot « ascension », ou peut-être lu quelque information à ce sujet, et votre réveil interne a sonné. Quelque chose en vous a dit, « c’est pour moi ». C’est parce que vous êtes programmé pour vous éveiller. Vous êtes programmé pour ce moment, car vous saviez que, quoi qu’il arrive dans vos vies dans la troisième dimension, la Hiérarchie ne vous laisserait pas derrière elle quand elle viendrait pour élever la conscience, pour soulever et transformer. Et bien maintenant il est temps, et le service du réveil vous appelle. Votre éveil est de toute beauté. Il y a plus encore à faire et à vivre.

1spiritualité

Quel est donc ce processus ? Vous avez pris l’habitude de l’expérience de la réincarnation – c’est-à-dire, d’avoir une âme incarnée dans un corps, de traverser une vie d’un certain nombre d’années, de connaître la mort, et de quitter votre corps pour revenir à nouveau sur Terre.

Vous êtes allés dans quelques lieux de la quatrième dimension. Il y a des paradis et des enfers à profusion, on y fait de nombreuses expériences. Cependant toujours vous revenez au corps, car ce corps est la plate-forme à partir de laquelle votre lancement dans la cinquième dimension aura lieu. Laissez-moi vous dire que c’est pour cette raison que vous avez un corps physique, particulièrement en ce moment. Je dirais que votre ascension sera presque identique à la mienne. Vous ne laisserez pas votre corps derrière vous pour aller vers un état de conscience élevé. Votre corps sera également transformé. Vos molécules et vos atomes, vos particules subatomiques, tout ce que vous êtes, seront transformées et accélérées jusque dans la cinquième dimension. Vous n’avez donc pas besoin de mourir. Et bien, voilà de bonnes nouvelles ! En dépit du fait que les êtres humains ont tellement pris l’habitude de mourir que c’est devenu une conscience commune ou une croyance commune, je vous le dis maintenant : vous n’avez pas besoin de mourir. Et vous ne mourrez pas. L’expérience concrète de l’ascension implique l’élévation de votre fréquence Vibratoire, elle culmine quand votre corps, dans un état de conscience élevé, est soulevé de la surface de la planète et amené dans les véhicules de lumière en attente. Et oui, quand je suis parvenu à mon ascension, j’ai aussi été soulevé dans les véhicules de lumière. Vous pourriez dire que je suis monté dans des vaisseaux spatiaux, si vous préférez les voir comme des vaisseaux spatiaux. Votre expérience sera donc semblable à la mienne, bien que l’on exigera plutôt moins de vous que de moi. Heureusement, vous n’avez pas besoin de passer par les épreuves et les lests….

Vous pouvez appeler ça évacuation ou vous pouvez appeler ça ascension. Ces termes sont de la même famille, mais l’évacuation se réfère à l’élévation de votre forme physique. L’ascension se réfère au fait d’effectuer le passage dans la cinquième dimension et au-delà. Ceci a lieu juste après l’élévation. C’est un processus en deux phases, pourrait-on dire. Il est donc à votre disposition. Nous le rendons accessible. Et par-dessus tout, c’est disponible grâce à l’amour du Père pour sa création et pour tous les êtres innocents qui vivent ici, qui ont vécu ici dans ce monde, dont les coeurs appellent plus d’amour, de vérité et de lumière, et qui ont été influencés par l’obscurité et la confusion. Voici donc mes recommandations à votre intention, si vous êtes intéressé par ce processus, et que ceci sonne vrai dans vos oreilles et dans votre coeur – préparez-vous. Ouvrez votre coeur et explorez tout ceci.

Il existe de nombreuses manifestations des Travailleurs de la Lumière et beaucoup d’autres expériences. Il y a de nombreuses Semences d’Etoile, ou des Travailleurs de la Lumière comme je les appelle, qui n’ont aucune conscience de quoi que ce soit qui se rapporte à la spiritualité, la méditation ou l’ascension. Vous pourriez dire qu’ils sont dans un état de sommeil à des degrés divers. Ce n’est pas les critiquer en tant qu’individus. C’est simplement une constatation du pouvoir et de la densité qui existe sur la planète Terre. Les voiles sont très épais ici. Si vous ne pouvez pas dire clairement si vous êtes une Semence d’Étoile ou un Travailleur de la Lumière, ça ne signifie pas que vous n’en soyez pas un, ça ne signifie pas non plus que vous n’ayez pas la possibilité d’être un être ascensionné. Vous aurez cette possibilité. L’un des aspects de l’amour inconditionnel demandé sur ce chemin, c’est que nous cessions de nous critiquer nous-mêmes. Nous portons tous en nous des façons de critiquer ou de juger notre comportement et notre niveau de réussite. Il est temps pour vous tous de vous aimer sans conditions, du mieux que vous le pouvez, sans tenir compte de l’obstination avec laquelle vous agissez à l’encontre de vos buts idéaux et des comportements que vous attendez de vous-même.

Conseil de lecture : L’ESCALIER DE CRISTAL de Eric Klein

A LIRE en PDF ICI : http://emeraude2.chez.com/Accueil.html

Christ’Al Chaya de septembre 2016

Lettre MENSUELLE DE SEPTEMBRE 2016

méditation

Bien-aimés de l’Un, chers lecteurs, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des 12 Cristaux Maîtres d’An d’Orion, d’où je suis, pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’al Chaya, maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisedech de la Fraternité Dorée d’Orion. Je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’ascension, dans ce besoin d’intégration mémorielle et cellulaire.

Comme vous le savez, chères âmes, dans quelques mois avec un groupe de personnes, nous nous rendrons vers le Yucatan pour activer et célébrer le 3ème portail de solarisation qui lui-même, amplifiera le 3ème portail de rédemption de Rapa Nui, de l’Île de Pâques. Ce portail traitera tous les maux liés à la culpabilité. La culpabilité est née sur Terre au moment de la grande fracture, ce que l’on nomme le péché originel, la séparation d’avec la Source. Afin de vous préparer à traverser les changements énergétiques cellulaires liés à ce portail, afin de vous préparer à entrer dans la vibration de 2O17, il est important que vous puissiez franchir certaines étapes, des étapes majeures, vous avez besoin de vous libérer de la culpabilité originelle inscrite au cœur même du Sacré Cœur de la cellule. Le moyen qui vous est proposé est la réconciliation. Et j’aimerais aborder avec vous ce sujet.

Mon canal, Rosanna Shamira, aime beaucoup le chant de Michel Garnier et de Pakoune « Réconciliation ». Les paroles sont claires, limpides. 

• Le secret pour avancer dans la Lumière : réconciliation. 
• Le secret pour guérir toutes nos frontières : réconciliation. 
• Le secret pour s’écouter les uns, les autres : réconciliation. 
• Le secret pour guérir les fleurs occitanes : réconciliation. 
• Le secret pour entendre les voix du ciel : réconciliation. 
• Le secret pour atteindre les voies du ciel : réconciliation. 
• Le secret pour s’aimer dans l’adversité : réconciliation.
• Le secret pour respirer l’instant présent : réconciliation.

Image de prévisualisation YouTube

Mais comment se réconcilier réellement ? Comment vivre dans cet état d’amour, d’ouverture du Coeur christique ? Jésus lui-même vous a ouvert la voie, il vous a enseigné, appris, à vous incliner, à vous incliner à la volonté du Très Haut, à vous incliner à cette volonté de votre Divine Présence Je Suis en alliance avec la Conscience Unitaire de Dieu Père / Mère. L’ego, l’orgueil, peuvent vous empêcher de vous incliner. Alors il vous faudra développer l’humilité, poser le genou à terre, accepter d’observer ses ombres, accepter de les nommer, accepter d’en faire des alliés par la voie du pardon. Pardonner aux autres, ce n’est faire que la moitié du cercle, l’autre moitié consiste à se pardonner à soi-même, se pardonner d’avoir jugé, se pardonner de s’être jugé soi-même et d’avoir jugé les autres, se pardonner d’avoir cru à toutes les projections que les autres ont inscrites en vous, le pardon est la voie de guérison par excellence. Il vous faut courage, volonté, persévérance, foi et confiance en vous-mêmes.

Si ce 3ème portail de solarisation traite la culpabilité, c’est précisément pour que vous puissiez accueillir, faire rayonner votre Être Divin, votre Être Solaire et que vous ne soyez plus uniquement un Être incarné dans la conscience de ses extensions, car voyez-vous, beaucoup d’incarnations ont été simplement le reflet sur Terre d’une problématique liée à vos extensions, ces parties de vous-mêmes qui demeurent emprisonnées et qui sont elles-mêmes emprisonnantes, ces extensions qui limitent le rayonnement de votre Être Solaire.

Alors oui, durant ces quelques mois à venir, il vous faudra faire alliance avec toutes les parties de vous-mêmes pour trouver cet espace de réconciliation, de sérénité et vivre dans une totale confiance, dans un total abandon, de lâcher prise, lâcher prise parce que rien n’est permanent, tout est en mouvement constant, en changement perpétuel. Les changements peuvent vous faire peur, car ils vous obligent à être dans cet instant présent et être dans cet instant présent, c’est être totalement là dans la quiétude du cœur, du Sacré Cœur. Observez combien de fois vous êtes totalement présents à vous-mêmes dans une journée, combien de fois projetez-vous votre conscience en avant en voulant contrôler les événements, combien de fois projetez-vous votre conscience en arrière en regrettant peut-être votre passé, vos choix que vous avez pu faire. Vous êtes rarement dans l’acceptation de ce qui est, de votre condition actuelle. 

Réconciliation : beaucoup d’Êtres ne pourront pas se réconcilier avec eux-mêmes, parce qu’il est trop douloureux d’accepter les parties les plus hideuses de soi-même. Alors ces Êtres sont perpétuellement dans un état de survie, de contrôle, ils sont dans cette dualité du dominant ou du dominé.

La réconciliation est la voie de libération par excellence, elle est la voie de guérison, elle est la voie de rajeunissement, elle est la voie du rayonnement complet de l’Être Solaire. Acceptez de vous réconcilier avec toutes les parties de vous-mêmes, n’oubliez pas, ce n’est jamais le « je » de l’ego qui pardonne, mais c’est la conscience des univers Père / Mère qui vous donnera la force de vous incliner et de reconnaître que ceux qui détruisent sont ceux-là qui souffrent réellement, ce sont ceux-là qui ont besoin de votre compassion, de votre amour. Réconciliation entre le principe féminin et le principe masculin, réconciliation entre la science et la religion, réconciliation entre les différentes humanités, réconciliation = clé majeure de la rédemption, de la solarisation, de l’immortalité, du retour vers la Conscience Unitaire des univers Père / Mère.

Voilà, chères âmes, ce que je voulais partager aujourd’hui avec vous. Dans ce mouvement de réconciliation, faites silence à l’intérieur de vous-mêmes et laissez votre Divine Présence vous inspirer, vous guider. Bien évidemment, il y aura encore des moments inconfortables dans les temps à venir et vous serez encore et encore déstabilisés jusqu’à ce que vous trouviez ce point, cette zone de neutralité qui est l’espace sacré de la réconciliation.

Soyez bénies, chères âmes, soyez accompagnées dans votre processus d’ascension.

OM SHANTI CHAYA

OLD_TitreCC

Ce qui fait que nous sommes éternels

 

C’est parce que l’Esprit aime ceux qui ne sont pas illuminés tout autant qu’Il vous aime. Ils ne font tout simplement pas encore partie de la Famille, mais cela viendra. Ne voyez pas cette situation comme quelque chose d’offensant et de blessant pour vous. Loués soient les pauvres d’esprits, les pauvres d’esprit sont donc tous ces gens autour de nous qui ne considèrent pas faire partie de notre Nouvelle Terre et pourtant la compassion de l’Esprit leur est tout entière consacrée. Comprenons-en la Sagesse et nous comprendrons vraiment Dieu.

Heureux ceux qui pleurent car ils recevront la paix. Rien ne touche plus l’âme de l’être humain que le deuil pour un être humain décédé. Et l’Esprit en est bien conscient car l’Esprit comprend que c’est là un trait unique pour nous, les humains. L’Esprit ne pleure pas la perte de quelqu’un comme nous le faisons, mais nous comprenons qu’l ne saurait y avoir de souffrance plus grande que la souffrance du cœur. 

A - ANIME

Nous sommes éternels, notre existence n’a jamais de fin et il en est de même pour tous…. La mort n’existe pas.

Heureux ceux qui sont doux, car ils hériteront de la planète. Qui sont ces doux ? Les doux sont lents à se mettre en colère face à certaines situations qui pourraient engendrer de la colère. Ces doux sont lents à se défendre dans une position où la défense semblerait s’avérer nécessaire. Ces doux sont ceux qui tolèrent l’intolérable. Les doux sont ceux qui sont assis devant l’Esprit. Cette personne douce, c’est VOUS. Car vous êtes ceux et celles qui ont vu l’amour et la paix de l’illumination. C’est vous qui allez guider les autres dans ce cheminement qui arrive. Car vous savez ce qui se passe et les autres n’en ont pas encore conscience. Les doux seront de nouveaux leaders.

Heureux ceux qui cherchent la vérité, car ils la trouveront. Cette parcelle de Dieu que vous avez en vous, où que vous alliez est prête à se révéler à vous de façon individuelle. Car c’est l’intention qui compte par-dessus tout. N’exprimez pas le désir de faire quelque chose à moins d’en avoir fermement l’intention. Et lorsque vous le faites, exprimez-le à haute voix afin que ce qui est humain en vous puisse s’emplir de la proclamation de ce désir. Loués soient ceux qui cherchent la vérité.

Heureux les miséricordieux, car on leur témoignera de la miséricorde. Les miséricordieux sont ceux qui sont bons et qui font preuve de compassion, ils représentent le groupe de ceux parmi vous qui ont supprimé leur karma. Celui qui est bon et qui a de la compassion ne peut avoir un esprit porté sur la critique. La personne qui charrie de la rage et de la colère ne peut être une personne miséricordieuse, et l’Esprit honore les miséricordieux, c’est à dire les personnes qui ont appris leurs leçons karmiques et qui ont fait crever leurs bulles personnelles de peur.  Lorsqu’elles sont éliminées, la personne miséricordieuse en vous, se révèle… celle qui éprouve une véritable compassion et témoigne d’une authentique bonté.

Heureux les cœurs purs. La personne au cœur pur est celle qui a assumé la responsabilité de son contrat et qui comprend qu’elle n’est pas la victime de quoi que ce soit. Chaque personne ici doit faire face à un ensemble de circonstances dans sa vie qu’elle a elle-même planifiées. Et aussi bizarre et étrange que la chose puisse paraître, quelle que soit la situation dans laquelle vous êtes en ce moment, vous l’aviez conçue et projetée à l’avance. Vous l’avez planifiée avec l’aide des autres autour de vous, même ceux d’entre eux que vous dites ne pas connaître.

Heureux les pacificateurs, car ils auront la paix. A moins de manier l’intellect avec le spirituel en vous, vous avez là un tueur en puissance dissimulé dans votre corps. Le souci engendre un déséquilibre chimique, et votre intellect ne vous apporte alors rien de bon.  La paix n’a pas de raisons d’être, existant aux côtés de problèmes et de situations qui causeraient normalement du déséquilibre et de la peur. Au lieu de cela, vous revendiquez la paix alors que vous la possédez déjà. Voilà ce qu’est un pacificateur. C’est celui qui a marié l’intellect avec le spirituel… car voyez-vous, il s’agit d’un pouvoir catalytique. Cet ennemi de l’intellect devient très puissant lorsque marié au spirituel. Car non seulement vos plus grandes réalisations scientifiques en résulteront-elles, mais votre plus grande paix intérieure également.

Heureux ceux qui vivent dans la Vérité au milieu de ceux qui ne le font pas. Car l’Esprit comprend ce que c’est que de se trouver au milieu de gens qui vous regardent et se mettent à rire… Vous avez vraiment compris comment fonctionnent les choses, et pourtant il y a tellement de gens autour de vous qui ne le reconnaissent absolument pas. Il s’agit parfois de membres de votre famille, et pour d’autres, il s’agit de camarades de travail. Nous vous encourageons à voir chacune de ces personnes comme un enfant prodigue et aussi comme un très grand travailleur de la Lumière. Elles ne le savent tout simplement pas encore.  Nous vivons à leur côté comme une Lumière que nous partageons avec elles.

Heureux ceux qui vivent dans la Vérité car ils transformeront la planète dans sa nouvelle Energie.

Kryeon

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/        

Aide au passage dans le Corridor

 

Chère enfant de lumière, la mort est une naissance. Mais tous d’abord, précisons que vous venez dans le monde physique de cette planète dans un rayon de lumière. Il est d’ailleurs dommage que les futurs parents n’aient pas conscience de ce processus.

Si, pendant la grossesse, ils offraient leur propre lumière à l’élaboration d’un rayon de lumière en partance du cœur, le futur enfant ne serait pas obligé de porter les voiles de l’oubli avec autant d’intensité. Et au moment où l’esprit et l’âme quittent le corps physique, ils repartent dans un rayon de lumière.

passage du corridor

Prenons le cas des « éveillés » conscients des processus naturels d’évolution. L’esprit et l’âme (qui font équipe dans votre univers seulement) parcourent le corridor de lumière. En réalité, ils parcourent le tube de lumière qui relie le chakra coronal au chakra de base. Dans un premier temps, ils ont la possibilité de revoir leur parcours terrestre et, ainsi de terminer les boucles inachevées de leurs histoires communes. Un temps propice à une multitude de guérison leur est offert à ce moment-là. Ce temps commence quand le corps entreprend de mettre fin à ses centres d’activité. Les images rattachées à la vie des chakras remontent alors à la conscience. Le mourant est donc encore à même de poser un regard apaisant et aimant sur chaque image ayant trait à une situation vécue dans cette vie.

Durant cette transition entre le monde vivant qu’il quitte et le monde vivant où il va, le mourant devrait être accompagné d’amis ou de parents afin de recevoir de l’amour et de l’aide pour faire le point sur cette coexistence. Les chakras s’éteignent les uns après les autre s, jusqu’à l’extinction finale du premier chakra. Le rythme demeure unique à chacun, selon l’histoire terrestre vécue. Plus cette dernière est compliquée, plus l’extinction des lumières est longue. Comme il y a une infinité de petites histoires dans les grands faits de la vie, l’esprit et l’âme établissent un dialogue pour s’expliquer, s’aider et en venir à une entente favorable pour leur prochaine immersion dans la densité. Ils tentent de devenir des amis et de régler les litiges, puis remontent le long du corridor de lumière, jusqu’à l’extinction du dernier chakra. Celui-ci a pris vie grâce à la lumière dégagée par tous les grands Etres qui vous aiment ; Ce corridor est donc issu de la lumière, de l’amour et de la connaissance des grands Etres et grands Maîtres.

Il est aussi le reflet de l’union de ces lumières issues des chakras de ces Etres. L’esprit et l’âme remontent le tube de lumière et à la lecture de la science contenue dans le tissu lumineux formant le corridor, ils peuvent reprendre leur historie terrestre et la compléter.

Tout le tissu du corridor sert de rappel à la Loi de vie cosmique puisque l’union des maîtres à entremêlé leur croyance acquise sur la loi divine. Chaque avancée dans le corridor émet une vibration qui stimule l’énergie de l’âme. Cette dernière grandit doucement au contact de tous les plans de vie ; l’esprit, en remontant ce corridor, retrouve une aisance connue et sa lumière se développe, ce qui occasionne une séparation d ‘avec son âme qui est, à un moment, seule avec elle-même et avec ses lourdeurs, ses incompréhensions, des freins, ses fatigues, et ses aspirations. Dans ce corridor, il y aune infinité de portes correspondant à toutes les élévations proposées. Dès lors, l’âme se met à vibrer avec une pulsation (une porte) avec laquelle elle se mettra en contact et cela déterminera sa prochaine prestation auprès de l’esprit qu’elle rejoindra de nouveau pour une autre incarnation.

Puis l’âme va s’éprouver et se reposer dans un monde parallèle tout en intégrant la pulsation qui l’a poussée à explorer la porte. Le corridor en soi existe par la volonté des grands Etres. Comme il a pris naissance pour aider votre transition d‘un monde à l’autre, vous le trouvez seulement le jour où vous vivez ce que vous appelez la mort. Mais il n’y a jamais de mort ; il n’y a que le dépôt d’un corps physique pour revenir dans un autre corps physique et poursuivre l’aventure.

Parfois, un rendez-vous important est donné au cours de la vie terrestre  et il est possible alors d’entrer tout au début du corridor de lumière. Généralement, cela procure un état de choc salutaire et au retour dans votre monde, il en découle toujours un changement spectaculaire d’attitude intérieure. Ces rendez-vous sont organisés soit par l’âme, par l’esprit, ou par vos accompagnateurs (guides-anges). A l’intérieur de votre univers d’appartenance, la transition (mort) se déroule de manière similaire puisque l’ensemble de cet univers repose dans un bain d e lumière tissé par la robe de connaissance des grands Maîtres qui vous accompagnent.

Un univers est avant tout une cellule de vie un peu plus grande que vos cellules corporelles, mais identique par sa construction et son extériorisation.

Les créateurs à l’origine de cet univers ont fait alliance avec des maîtres du son, des couleurs et des maîtres ascensionnés chargés de la gestion d’un rayon de connaissance ; Ils ont fusionné leur potentiel et aménagé l’intérieur de la cellule dite « univers ». Progressivement, selon les expériences des résidents, ils ont mis en place des chemins facilitant la descente et la remontée d’un esprit et de son âme accompagnatrice. Cet univers vit et expérimente une création pré-humaine dont le rôle consiste à faciliter l’expérience de l’esprit incarné. Il n’en est pas ainsi des autres univers, où les corridors de lumière sont souvent inexistants. Dans votre univers, ce corridor de lumière est relié à chaque planète. Bien que beaucoup d’entre vous soient revenus dans la Loi d’amour, les maîtres n’ont pas enlevé ce tunnel de protection qui, finalement, se révèle un outil puissant de guérison et d’autodétermination.

Il est vrai qu’il reste peu de planètes dans cet univers qui demeure encore accroché à l’extrême lourdeur du monde illusoire et de ses encombrements. Alors, la transition sur ces mondes s’effectue en conscience et avec accompagnement. Dans les mondes plus avancés, des clairvoyants guident la traversée de la mémoire de la vie qui s’en va. Ainsi, chaque souvenir peut se revisiter en douceur et en conscience, et l’âme s’apaise, car elle comprend que son aide est reconnue, et l’esprit déplie avec plus d’aisance ses ailes (son vêtement) de lumière afin de retourner à son lieu d’origine.

Le passage dans le corridor offre la possibilité d’une alliance plus approfondie et même un début d’identification des points forts à développer ensemble pour parvenir à la maîtrise en incarnation.

Intervention de SORIA dans les Ecrits de KRYEON : AU-DELA DU VOILE…

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/     

Un système qui sera immunisé contre la cupidité

.

Une foule de personnes et de sociétés sont disponibles pour la création d’une nouvelle société, là où il y a des emprunteurs pour l’instauration d’entreprises et la construction de maisons résidentielles. Lorsque des millions et des millions de personnes ne sont plus en état de survie, elles veulent des maisons, des écoles, des usines, des terres, etc. Gardez l’oeil ouvert, car c’est inévitable. Tout ceci va commencer pendant que vous êtes encore ici, sur Terre. Regardez ce qui s’est passé en Chine, en dépit d’un gouvernement non-capitaliste. Maintenant, amplifiez ce développement pour l’Afrique.

« D’accord Kryeon, c’est entendu! Toutefois, tu ne nous as pas encore parlé du plat de résistance. Que dis-tu du terrorisme? » Pensez-vous que Kryeon ne sait pas qui est ici? Je vais vous donner des informations que vous ne pensiez pas entendre. Vous ne pourrez jamais combattre le terrorisme par le terrorisme. Vous ne pouvez pas vaincre une ancienne force d’énergie par la force. Même si vous l’essayez, ça ne fonctionnera pas. Vous allez échouer à chaque fois. Si vous éteignez un feu dans un endroit déterminé, un autre va s’allumer ailleurs. Ce sera un échec perpétuel.

Le terrorisme sera éliminé par la nouvelle conscience qui émerge d’une nouvelle humanité. Un jour viendra où la notion de terrorisme ne sera plus acceptable sur cette planète, car la conscience de l’Être Humain aura changé, et il sera rendu au-delà de ces anciennes énergies. Ce jour n’est pas très loin. Le terrorisme va graduellement cesser de fonctionner pour finalement « mourir de sa belle mort », puisqu’il ne créera plus les effets anticipés et souhaités. Il ne créera même plus la peur! Au lieu de cela, il va créer un sentiment de dégoût, même parmi ceux qui pensaient que c’était le seul moyen à leur disposition.

Il y aura aussi une renaissance dans une très ancienne religion orientale, et une attitude de respect comme jamais auparavant. Un autre jour viendra où l’idée de « tuer au nom de Dieu » sera considérée comme barbare. Cette religion va plutôt commencer par évangéliser les personnes autour d’elle, avec des systèmes qui vont fonctionner et des idées qui vont créer l’harmonie, pour ainsi attirer des convertis à sa renaissance.

Chez francesca

La tolérance va commencer à s’instaurer, puisque des leaders vont émerger parmi la jeunesse, et ces derniers vont avoir un plan d’ensemble qui sera très différent de celui de l’ancienne énergie. Ils seront pleinement conscients du fait que la violence ne crée pas la paix. Des fondamentalistes – provenant d’autres religions – qui se sont déjà fait connaître en raison de leur violence, vont aussi commencer à penser que la violence ne crée pas de convertis. Ils vont réaliser que seule l’harmonie peut le faire. Si vous comparez mes informations avec ce que vous avez vu, vous allez peut-être dire que mes paroles sont insensées, n’est-ce pas? Pourtant, les choses vont commencer à changer. Donnez-leur le temps de le faire. Chers Êtres Humains, ceci ne se fera pas sans la présence des Phares de Lumière.

Nous allons utiliser une expression de votre culture. C’est mon partenaire qui me la suggère : « Personne ne voit ce qui se passe sous le capot! » Eh bien! C’est vous qui agissez sous ce capot. Vous apportez de plus en plus de lumière sur cette planète, avec vos connaissances. Vous parvenez à toucher votre Soi-supérieur, vous vivez plus longtemps et vous allez chercher des informations dans vos archives akashiques individuelles. Donc, vous apportez de la lumière sur cette Terre, et cela éclaire les autres qui étaient dans l’obscurité. Voilà comment cela fonctionne. Il en a toujours été ainsi, mais vous commencez à le définir. Voyez-vous pourquoi vous êtes ici?

C’est le début d’un croisement ou transfert d’énergies qui est devant et très près de vous. Chers Êtres Humains, c’est la raison pour laquelle chacun de vous est ici. Écoutez ; il y en parmi vous qui ont vécu l’horreur au cours de ces 12 derniers mois. Je tiens à vous dire que je sais qui vous êtes. Il y a une expression qui dit que le fer aiguise le fer ou qu’il faut battre le fer pendant qu’il est chaud. Comme le forgeron qui bat le fer pendant qu’il est chaud, afin qu’il devienne un outil, une fois qu’il sera refroidi, vous êtes en train de vous transformer en outil. Ensuite, cet outil va faire d’autres outils et ces derniers vont en faire d’autres, etc. Nous connaissons les expériences éprouvantes que vous venez de traverser. Nous vous félicitons, car vous en êtes ressortis avec une lumière qui est plus brillante.

Je connais les membres de ma famille qui sont ici. Je connais les questions qui sont ici. Je connais les potentiels qui sont ici. Voilà pourquoi je vous dis, chers Êtres Humains qui vivez en 3-D : prenez toutes les nouvelles dimensions et faites-leur confiance! Faites confiance à l’invisible. Ne peignez pas l’image de ce que vous pensez, en vous basant sur les limitations 3-D dans lesquelles vous êtes nés. Commencez dès maintenant en plaçant l’énergie qui est appropriée. Placez-vous dans ce casse-tête de la synchronicité et dites : « Peu importe où je me retrouverai, je serai au bon moment et au bon endroit, et cela va me permettre d’aider la planète. » C’est ce qu’ont fait les maîtres, et ils le font encore.

C’est la fin de notre message de ce jour. Je ne peux pas partir sans dire qu’il vous était personnellement adressé. Lorsque vous appuyez sur la porte de votre Soi-supérieur quand vous êtes seuls avec vous-mêmes, peu importe ce que cela signifie, vous allez sentir qu’une famille commence à s’ouvrir devant vous. Il y aura un courant ou mouvement familial qui sera avec vous à chaque moment de votre vie. Vous ressentirez que vous n’êtes plus seuls. Vous saurez que vous ne serez plus jamais seuls. Je représente cette famille, et j’en fais également partie.

Et c’est ainsi.

Propos de Kryeon, canalisé par Lee Carroll

 Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

LA BEAUTÉ EST CE QUI TRANSFORME

Dans le livre biblique du prophète Enoch – une pierre de touche des débuts de l’église chrétienne -, Enoch est allé jusqu’à divulguer l’identité des  » chefs  » des anges qui ont dirigé les 200 autres, incapables de résister à la beauté des femmes terrestres. Avec des noms comme Samyaza, Ramuel, et Turel, ces êtres  » parfaits  » savaient que leur cohabitation avec les femmes mortelles violait les règles du cosmos. Pourtant, à leurs yeux, l’expérience sensuelle qui les attendait l’emportait sur le risque de perdre leur immortalité. Dans les traditions bibliques subséquentes, ce fut la beauté d’une femme, Dalila, qui a conduit à l’amour, la confiance, la trahison et, finalement, la mort de Samson, l’un des hommes les plus forts de la Terre.

L’Histoire est le récit de notre relation avec la beauté, son pouvoir et son attrait, des distances que nous avons parcourues pour la poursuivre, de notre désir ardent de la réaliser, de nos tentatives pour la saisir, et de notre croyance que, d’une certaine façon, nous sommes capables de la maîtriser. Tout ce temps, il nous a été très difficile de définir cette force la plus indéfinissable de l’expérience humaine. Justement, qu’est-ce que la beauté?

francesca11

Le mystère de la beauté

La beauté revêt différentes significations pour différentes personnes. Quand on demande aux gens de la définir, la plupart du temps, leur réponse se fonde sur leur expérience personnelle – ce qu’elle a signifié pour eux dans leur vie. Pour un scientifique, la beauté peut prendre la forme d’une solution élégante à une équation mathématique. Pour sa part, un photographe percevra la beauté dans le contraste frappant entre le rayon du soleil et les ombres dans une composition. Pour sa part, Albert Einstein a vu la beauté comme l’expression d’un plus grand ordre dans la création, affirmant par exemple:  » La musique de Mozart est si pure et si magnifique que je la vois comme un reflet de la beauté intérieure de l’Univers « .

Il est évident que l’expérience de beauté de chaque personne est unique. Pour cette raison, il peut exister autant de définitions de l’expérience de beauté que de gens qui en font l’expérience ! Indépendamment de la façon dont nous la définissons dans notre vie – qu’elle soit vue comme une force, une expérience, une qualité, un jugement, ou une perception, le pouvoir de la beauté est réel. En sa présence, nous sommes transformés. Alors qu’il est évident que nous ne pouvons savoir précisément ce qu’elle est, il est également évident que nous pouvons intégrer

Si, comme l’ont révélé les traditions anciennes, la beauté est une force en elle-même, c’est sans doute la plus étrange des forces de la nature. Contrairement à la gravité et à l’électromagnétisme qui semblent exister avec ou sans nous, le pouvoir de la beauté semble être endormi, jusqu’à ce que nous lui prêtions attention. Alors qu’il possède probablement la puissance de transformer notre monde, ce pouvoir reste pourtant endormi jusqu’à ce qu’il soit éveillé. Et nous sommes les seuls capables de l’éveiller. Étant donné que nous sommes la seule forme de vie détenant le pouvoir de faire l’expérience de la beauté, celle-ci s’éveille seulement lorsque nous reconnaissons sa présence dans notre vie.

Dans cette optique, la beauté est bien plus que ce qui est agréable à l’œil humain. C’est une expérience du cœur, de l’esprit et de l’âme. La beauté provient de notre volonté de voir la perfection dans ce que nous appelons souvent les imperfections de la vie. Alors que, par exemple, nous pouvons être heurtés lorsqu’on trahit notre confiance, une partie de ce choc peut disparaître quand nous considérons que nous, en retour, avons trahi d’autres personnes, autrement, et à d’autres moments. Dans cet exemple, la  » beauté  » se trouve dans l’équilibre de telles expériences, qui nous reviennent parfois d’une manière à laquelle nous nous attendions le moins.

Si nous voulons trouver la beauté dans chaque expérience, peut-être que notre rôle consiste moins à la créer et plus à reconnaître qu’elle a déjà été là. La beauté est toujours présente dans toutes choses. On peut la découvrir même dans les endroits où nous croyons qu’elle ne pourrait jamais exister.

Dans les moments où nous atteignons les profondeurs de notre âme pour trouver le pouvoir de donner une nouvelle signification aux choses qui nous blessent le plus, nous découvrons la grande sagesse partagée par les maîtres anciens. Cette sagesse nous rappelle simplement que le pouvoir de voir la beauté est un choix. Le choix qui nous attend à chaque moment de chaque jour consiste à décider de considérer seulement les qualités de ce qu’on voit dans l’instant présent, sans comparer l’expérience présente à une autre vécue dans le passé. C’est ainsi que nous semons dans notre conscience les graines qui attirent et invitent une plus grande beauté dans notre vie.

Ce n’est que lorsque nous comparons notre expérience actuelle à notre conception personnelle de la beauté que nous parvenons à ne rien voir d’autre que la beauté du moment.

Dans les traditions Navajos, on nous rappelle ce principe dans la simple phrase:  » La beauté sur laquelle vous basez votre vie « . Nous créons chacun notre propre standard, à partir duquel nous mesurons la beauté dans notre vie. La question est celle-ci: quelle jauge vous permet de mesurer l’équilibre, le succès, et l’échec dans votre vie? Quels sont vos critères de beauté?

méditaiton bulle de lumière

La beauté vit là où nous lui permettons de le faire! …

Il est intéressant de voir comment l’Univers nous apporte ses leçons au moment où nous les attendons le moins. Souvent, il semble qu’elles arrivent juste après que nous ayons vécu de puissantes expériences, comme pour nous mettre à l’épreuve afin de vérifier si nous avons vraiment appris. C’est ce qui était arrivé au Tibet.

Quelques jours après mon expérience à Katmandou, notre autobus est entré dans un village de montagne et s’est arrêté à une ancienne caserne militaire qui avait été convertie en auberge. Au moment où nous nous sommes arrêtés, un homme bossu et basané s’est approché de notre véhicule, prenant un peu tout le monde au dépourvu. Pendant qu’il nous regardait, je constatais qu’il était vieux, qu’il ne lui restait que quelques dents, et qu’il était atteint d’un grave strabisme. Au début, nous avons cru que ce pouvait être un autre mendiant de la rue. Mais lors que quelqu’un lui a offert quelques yuans chinai (devise locale), il a refusé. À la place, il a commencé à prendre les lourds sacs à l’intérieur de notre autobus, pour que nous n’ayons pas à nous en occuper.

Après qu’il eut soigneusement empilé le dernier sac sur le bord du trottoir devant l’auberge j’ai voulu lui donner un pourboire. Il l’avait certainement mérité! Nos bagages semblaient devenir de plus en plus volumineux après chaque ville visitée. De nouveau, il a refusé. Comme il levai les yeux, il a fait un grand sourire édenté, s’est retourné et s’est éloigné, et c’est tout! Tout ce qu’il voulait, c’était que nous profitions du village. Il n’attendait rien en retour.

La véritable surprise est survenue quand j’ai posé des questions à l’aubergiste sur son employé qui avait été si gentil. Il m’a informé qu’ils n’avaient aucun employé pour porter les sacs. Cet homme était simplement quelqu’un des rues du village, qui se trouvait dans l’auberge à notre arrivée et qui a offert de nous aider.

Encore une fois, la perfection de la beauté intérieure brillait à travers les imperfections de cet homme et notre jugement sur lui. Il semble qu’il ne voulait qu’offrir un service chaleureux, sans rien demander en retour. Mais, cette fois, le groupe entier avait eu l’occasion de faire l’expérience du cadeau de cet ange au Tibet.

Nous avons tous tendance, de temps en temps, à reconnaître les aspects insolites de la vie, surtout chez les autres, lorsqu’ils se trouvent sur notre chemin. Si nous arrivons à les voir pendant que nous sommes seuls, nous pouvons simplement jeter un coup d’œil, hausser les épaules et continuer notre chemin. Mais si nous sommes avec d’autres personnes, nous pouvons faire des commentaires sur ce que nous voyons, de façon à soulager nos sentiments inconfortables par rapport aux curiosités des autres personnes. Donc, alors que nous sommes capables de reconnaître les  » imperfections « , la question est la suivante: avons-nous tendance à juger toute chose qui n’est pas parfaite comme étant aussi moins belle?

Un jour, dans ma voiture de location, j’attendais à un feu de circulation dans une grande ville où chaque marque, modèle, et style d’humain qu’il est possible d’imaginer déambulait dans les rues autour de moi. Pendant ce court laps de temps où j’attendais le changement des feux de circulation, j’étais entièrement entouré de gens. Cet arrêt m’a offert une rétrospective de la vie: les toutes nouvelles coupes de cheveux; des entrepreneurs des années 90, jusqu’aux rétros des années 60; l’art corporel et le perçage; des complets; des valises; des téléphones cellulaires; et la dernière tenue dl patinage. Qui aurait pu demander plus de diversité rassemblée à un seul endroit? Même si tout le monde était assez intéressant, un homme a particulièrement capté mon regard.

Il était évident qu’il était atteint d’un problème neuromusculaire, ce qui l’empêchait dl bien maîtriser ses bras et ses jambes. Il portait un complet, un sac à dos, et semblait se rendre à son bureau ou en revenir. Comme il attendait le feu de circulation, il a semblé que toute son énergie était concentrée à maîtriser son corps et se tenir sur place. Lorsque le signal pour piétons a clignoté, il a traversé la rue en même temps que tous ceux qui l’entouraient. Je crois qu’il n’y a pas de hasard dans la vie, alors lorsqu’il est passé tout juste devant moi, j’en ai profité pour regarder son visage. Il marchait avec tant d’application et si difficilement que sa bouche se contractait. Ses yeux étaient concentrés et déterminés. C’était un grand effort pour lui de marcher ; et il travaillait fort!

Alors qu’il disparaissait de l’autre côté de la rue, dans la foule, un sentiment de gratitude m’a envahi. J’ai essayé d’imaginer ce qu’aurait été ma journée si je ne l’avais pas rencontré ce jour-là. Dès que j’y ai pensé, cet homme a commencé à me manquer. J’ai songé à ce qu’il m’avait apporté durant ces quelques secondes, au courage dont il faisait preuve par sa détermination à sortir parmi les gens. J’ai pensé à quel point ces instants de ma vie auraient été vides s’il n’avait pas été là. Mais il était là. Et par sa présence, cet homme courageux a embelli ma journée. J’avais les larmes aux yeux alors que je le remerciais silencieusement pour sa présence et que je réfléchissais, me disant: Comme j’ai de la chance d’avoir vu cet homme aujourd’hui … Je vous invite à en faire l’essai pour vous-même

La prochaine fois que vous vous trouverez dans un lieu public, examinez la foule autour de vous sans que cela soit trop évident. Puis, remarquez une personne – n’importe laquelle. Demandez-vous ce qui, dans cette personne, vous touche le plus profondément. Ce peut être son innocence ou son sourire. Comme dans le cas de l’homme que j’avais remarqué de ma voiture de location, ce peut être quelque chose d’aussi simple que la façon dont cet individu faisait face aux difficultés de la vie.

Ensuite, fermez les yeux et imaginez à quoi aurait ressemblé votre journée si vous n’aviez pas su que cette personne faisait partie de votre univers. Imaginez à quel point ce moment aurait été vide et combien il ou elle vous aurait manqué.

Vous pourriez être surpris de l’effet d’un tel exercice fait pendant un court instant! Vous pouvez maintenant être profondément reconnaissant envers la personne qui était là pour vous, et envers ce qu’elle vous a appris sur vous-même.

Comment nous décidons de voir

En plus de la beauté inspirée par un coucher de soleil, un sommet de montagne recouvert de neige, ou le travail d’un artiste que vous adorez, certaines sources de beauté proviennent uniquement de la signification que nous donnons à notre expérience. Pendant ces moments, c’est notre façon de voir la vie qui crée le sentiment de beauté en nous. L’expérience d’une naissance humaine en offre le parfait exemple.

Être témoin de l’émergence d’une nouvelle vie dans ce monde constitue, à tous points de vue, une expérience mystique et magique. Si nous connaissons le résultat à venir lorsque nous voyons une femme en travail, notre façon de nous sentir par rapport à ce que nous observons se modifie. Mais si, pendant un seul instant, nous pouvions nous imaginer arriver sur Terre d’un monde où nous ne sommes pas accoutumés au miracle de la naissance, la vue du processus dans son ensemble pourrait alors nous déranger et, peut-être même, nous effrayer.

En effet, si nous ne savions pas, avant d’en être témoin, que  » c’est ainsi que cela se passe sur cette Terre « , la vision du travail qui donne naissance à une nouvelle vie pourrait nous sembler comporter quelques-uns des signes précurseurs de la mort ici-bas. Au cours d’une naissance typiquement occidentale, nous commencerions par ne voir qu’une femme manifestement souffrante. Son visage montrerait des contorsions qui s’intensifient à mesure qu’avance le travail. Elle saignerait et transpirerait.

Comment pourrions-nous savoir, à partir des signes extérieurs de la douleur, souvent synonymes de mort, qu’une vie nouvelle est sur le point d’apparaître? C’est vraiment la signification attachée à notre expérience qui en oriente la perception …

Même si nous ne possédons pas le pouvoir de déterminer ce qui arrive à chaque instant, nous avons le pouvoir de déterminer nos sentiments sur l’événement en question. Ainsi, on nous offre la clef pour transformer même les expériences les plus douloureuses en une sagesse positive qui devient la base de notre guérison…

leçon de vie

Le pouvoir de la beauté

De récentes découvertes de la science occidentale s’ajoutent maintenant à un ensemble de preuves de plus en plus complètes, suggérant que la beauté est dotée d’un pouvoir de transformation. Plus qu’un simple adjectif qui décrit les couleurs d’un coucher de soleil ou d’un arc-en-ciel après une tempête de la fin de l’été, la beauté est une expérience – plus particulièrement, la beauté est notre expérience. On croit que les humains constituent la seule espèce vivant sur Terre à être capable de percevoir la beauté du monde qui les entoure et des expériences de leur vie. Par l’intermédiaire de notre expérience de la beauté, nous recevons le pouvoir de modifier les sentiments nichés dans notre corps. En retour, nos sentiments sont directement rattachés au monde, au-delà de notre corps.

Les Anciens croyaient que le sentiment - particulièrement la forme de sentiment que nous nommons  » prière » - est la force la plus puissante de l’Univers. Comme nous en avons déjà discuté, le sentiment et la prière influencent, de fait, directement la matière physique de notre monde. Donc, quand nous déclarons que la beauté détient le pouvoir de transformer notre vie, il n’est pas exagéré de dire que cette même beauté possède aussi le pouvoir de transformer notre monde !

La clef, c’est que nous devons trouver une façon de voir au-delà de la blessure, de la souffrance, et de la douleur que nous montre le monde, pour reconnaître la beauté qui existe déjà dans toutes choses. C’est à cette seule condition que nous pourrons déclencher le potentiel et le pouvoir de la prière dans notre vie.

Trouver la beauté là où les autres n’en trouvent pas

Pour nous aider dans notre quête de l’attribution d’un sens aux choses, de grands maîtres d’aujourd’hui, tout comme ceux de notre passé, nous tiennent lieu d’exemples vivants. Il y a plusieurs années, le monde a perdu un tel maître: Mère Teresa.. « Mère » – comme l’appelaient les proches de cette femme extraordinaire -, parcourait les rues près de sa maison à Calcutta, ses bénévoles des Sœurs de la Charité sortaient chaque jour pour aller chercher ceux qu’elles nommaient les  » enfants de Dieu « . Traditionnellement, la société indienne, et parfois même leurs propres familles, les évitaient délibérément. Les sœurs emmenaient ces gens dans des hôpitaux qu’elles mettaient en place pour leur offrir de la dignité et de l’intimité durant les dernières heures qu’il leur restait à vivre sur cette Terre.

À ce jour, les sœurs continuent encore leur mission. Par le passé, je me suis fait un point d’honneur de visiter leurs établissements, et j’y ai trouvé des femmes qui s’acquittaient d’un noble service que peu de gens avaient la volonté ou la force émotionnelle nécessaire d’imiter. Elles sont de véritables anges qui habitent en ce monde. Je pense souvent aux sœurs et à Mère Teresa, et je sais que, si elles peuvent trouver de la beauté dans les rues de Calcutta, alors je suis capable de reconnaître la beauté qui existe partout où je peux me trouver.

C’est le pouvoir de la beauté. La pertinence est évidente; les instructions sont précises. La beauté dont nous faisons l’expérience dans notre vie est le schéma de ce qui est reflété dans notre monde. Dans notre ère de haute technologie où des circuits miniaturisés et des appareils informatiques font bouillir notre eau, il peut être facile de négliger le pouvoir que la beauté offre à notre vie. Sans la compréhension quantique d’un monde où nos croyances intérieures deviennent notre monde extérieur, quelle technologie pourrait être plus simple ou plus puissante?

par GREGG BRADEN sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Méditations des quatre éléments

 

Je vous propose quelques méditations-visualisations sur le thème des quatre éléments que sont l’air, le feu, la terre et l’eau. Je les ai écrit moi même, inspirée par mes ressentis et expériences, ainsi que d’autres méditations de divers auteurs que j’ai pratiquées, comme celles issue du livre The Spiral Dance de Starhawk.

 1

Vous pourrez à votre tour les adapter pour vous les approprier. Il s’agira de lâcher prise, de porter son attention aux sensations, sous forme d’images, de sons, de goûts, de sensations tactiles ou d’idées. 

Nous avons tous des sens privilégiés par rapport aux autres, la visualisation est la plus courante, mais si vous ne parvenez pas à visualiser, ne vous inquiétez pas et appuyez-vous sur les autres sens qui sont plus développés chez vous . 

Pour les pratiquer, plusieurs méthodes s’ouvrent à vous. Vous pouvez soit lire le texte en réalisant la méditation ; soit le lire et le mémoriser, puis expérimenter les yeux fermés ; soit l’enregistrer, ou demander à quelqu’un d’autre de vous le lire. Dans tous les cas, allez très lentement, laissez le temps aux sensations d’émerger. En expérimentant vous trouverez la méthode qui vous convient le mieux.

Installez-vous dans un lieu sécurisé, où vous ne serez pas dérangé. Débranchez les téléphones et toute autre source de distraction. 

Vous pouvez vous installer devant votre autel habituel, créer un autel en lien avec l’élément, en associant couleurs et symboles, vous pouvez utiliser selon vos souhaits bougie, encens etc. Idéalement vous pouvez aussi aller dans un lieu avec une forte présence de l’élément (au bord d’un cours d’eau, au soleil, allongé par terre, dans un endroit venteux etc.), mais évitez les lieux fréquentés, et où vous ne vous sentiriez pas en totale sécurité. 

Vous pouvez selon vos habitudes tracer un cercle, ou demander à une divinité protectrice de veiller sur vous pendant la méditation. S’il vous arrivait de ressentir des sensations désagréables, de vous trouver dans des situations effrayantes, vous pouvez à tout moment sortir de la méditation en vous reconnectant à ce qui vous entoure, au concret. 

Pour chacune des méditations, commencez par trouver une position confortable, en gardant le dos droit. Vous pouvez vous tenir debout, assis, ou allongé.  Vous allez laisser vos préoccupations quotidiennes, vous pouvez imaginez les mettre dans une boîte, ou sous forme d’un manteau que vous enlevez. 

Prenez quelques grandes respirations. Focalisez toute votre attention sur ces respirations, et les mouvements qui l’accompagnent naturellement. Vous pouvez visualiser chaque partie de votre corps l’une après l’autre. 

Lorsque vous vous sentez calme et détendu-e, commencez la méditation. Une fois la méditation finie, je vous conseille de noter ce que vous avez vécu, avant que les « ombres » ne se dissipent… 

colombe

Méditation de l’Air

Inspirez profondément, retenez un moment votre respiration, puis expirez. 

Visualisez l’Air que vous respirez traverser votre trachée, vos bronches puis vos poumons. Retenez votre respiration. L’Air passe dans votre sang et se repend dans tout votre corps. 

En expirant rejetez toutes les toxines, toutes les choses négatives qui sont en vous. 

Continuez à respirer ainsi, en ressentant le mouvement, inspirer, faire venir à soi, intégrer, puis rejeter.

Songez à l’importance de l’air pour nous : privés de lui plus de quelques minutes et nous mourrons…

Écoutez le bruit de votre expiration… Puis explorez les bruits du souffle, cherchez le son que vous pouvez produire en soufflant, en utilisant la langue, les lèvres, la mâchoire, les joues, les cordes vocales… 

Avec ce son, vous formez un mot. Avec les mots vous influez sur le monde autour de vous. Réalisez l’impact que peuvent avoir vos mots sur le monde qui vous entoure. Puis revenez au silence, et prêtez attention aux odeurs… 

Écoutez les bruits autour de vous. Ceux qui sont proches, et ceux qui sont plus éloignés. Prenez conscience de l’Air, cet élément qui nous entoure constamment, cet élément impalpable. Percevez sa présence qui vous entoure. Ressentez la brise sur votre visage et sur chaque partie de votre corps… 

Puis la brise devient une bourrasque de vent. Sentez-vous entraîné-e comme une feuille par le vent.

Laissez-vous aller, faites confiance au vent, laissez-vous porter. Vous n’opposez plus aucune résistance. A présent vous vous métamorphosez en oiseau. 

Vous jouez avec le vent. Vous vous sentez libre… Demandez à l’esprit de l’air de vous accorder un conseil. Soyez ouvert à tout son, image, ou ressenti qui viendrait. 

Respirez profondément, retenez votre respiration puis expirez.

Revenez ici et maintenant. Ouvrez les yeux, frottez votre corps et étirez-vous.

 dessous-matrix-74 - Copie

Méditation du Feu

Prenez conscience des milliards de petites décharges électriques qui parcourent votre corps, le long de vos nerfs. 

Les impulsions électriques vous traversent, depuis les extrémités de votre corps jusqu’à votre cerveau pour vous informer de ce que perçoivent vos membres, puis partant de votre cerveau, les impulsions électriques redescendent le long des nerfs jusqu’aux muscles. 

Prenez conscience de vos cellules musculaires, de ces milliers de cellules qui accomplissent un travail coordonné pour vous permettre de vous tenir debout et de bouger. Ressentez la chaleur de votre corps résultant de l’activité de vos cellules. 

Visualisez cette chaleur sous forme d’une flamme au niveau de votre poitrine. Sentez-la grossir à chaque inspiration, jusqu’à ce qu’elle forme un véritable feu vous enveloppant. Voyez comme les flammes sont fugaces, vives et insaisissable. 

Prenez conscience de votre capacité à créer, à changer les évènements, tel un forgeron façonnant le métal, ou une cuisinière transformant les aliments avec le feu. Ressentez votre volonté, votre passion qui vous donne l’énergie d’accomplir les gestes du quotidien, comme de grands exploits. 

Vous pouvez utiliser cette énergie. Pensez à une situation qui vous pose problème, quelque chose que vous aimeriez changer, ou une personne que vous souhaiteriez aider et envoyez-y cette énergie transformatrice, pleine de chaleur, d’amour, de volonté et de passion. 

Puis laissez votre feu diminuer en taille, jusqu’à devenir une petite flamme, une lueur qui vous réchauffe, et sera toujours là pour vous guider dans les moments sombres. Si vous avez besoin de davantage d’énergie, il vous suffira d’y apporter une bûche pour libérer une nouvelle flambée. 

Respirez profondément, retenez votre respiration puis expirez.

Revenez ici et maintenant. Ouvrez les yeux, observez les lumières autour de vous, tapotez votre corps et étirez-vous.

 en noir et blanc

Méditation de l’Eau

Pensez à l’eau sous toutes ses formes.

L’eau que vous buvez. 

L’eau qui compose votre corps : votre sang… l’eau dans chacune de vos cellules… votre salive… vos larmes… 

L’eau du placenta dans lequel vous avez baigné lors de votre vie foetale, cette eau qui vous entourait, vous maintenait au chaud et en sécurité. 

Pensez à la pluie. Écoutez le bruit des gouttes qui tombent… Ressentez l’eau couler sur votre corps.

L’eau du ciel abreuve la terre, et permet à la vie végétale et animale de se développer. Imaginez l’eau d’un lac, immobile. Ressentez ce calme en vous. 

Visualisez maintenant un ruisseau. Voyez le cours d’eau, et sentez-vous entraîné-e par le courant. Laissez-vous complètement aller, abandonnez toute résistance, et expérimentez la fluidité de l’eau, qui contourne les obstacles… 

Le ruisseau devient une rivière…

Vous êtes entraîné-e vers la mer.

Sentez l’eau salée autour de vous. Elle vous purifie. 

Voyez les vagues se former, le mouvement de montée et descente. Laissez-vous entraîner par les vagues. Vous montez et descendez au rythme de vos inspirations… A présent vous êtes entraîné-e dans les profondeurs de l’océan. 

Tout est sombre, grouillant de vie. Vous croisez toutes sortes de créatures étranges. Vous êtes l’océan, c’est vous qui portez et nourrissez toutes ces formes de vie. Percevez les esprits de l’eau, les ondines…

Envoyez-leur des offrandes et de l’amour sous la forme de sons «om». 

Vous pouvez poser des questions aux ondines, comme à quoi ressemblent-elles,

Comment guérir les blessures émotionnelles,

Comment agir sur les relations humaines,

Ou encore comment s’ouvrir à l’amour de la vie ?

Ouvrez vos sens et laissez venir à vous les sons, les sensations, les images…

Remerciez les ondines, et dites-leur au revoir. 

Sentez que vous remontez des profondeurs de l’océan, jusqu’à la surface. Prenez conscience de votre souffle, puis de votre corps et de ce qui vous entoure. 

Passez les mains sur tout votre corps comme pour vous épousseter pour achever la méditation.

 Père-Céleste

Méditation de la Terre

Prenez conscience de la structure de votre corps, de vos os qui forment le squelette. Visualisez votre crâne, la colonne vertébrale, les os des bras, des avant-bras, des mains. Le bassin, les jambes et les os des pieds. 

Vos os ne sont pas de la matière morte, mais des organes bien vivants, en constant renouvellement. A l’intérieur des os se forme le sang, qui alimentera toutes les cellules du corps. 

Vos os, bien que creux, sont très solides. C’est grâce à eux que vous pouvez vous tenir debout.

Ressentez le poids de votre corps. Localisez les points d’appui… 

Songez à cette énergie qu’est la pesanteur. Depuis votre naissance, elle n’a cessé de vous attirer vers la

Terre Mère. Ressentez le poids de vos bras, de vos jambes, et de tout votre corps… 

Ne résistez plus, laissez vous entraîner vers la Terre Mère. Vous vous enfoncez dans la Terre. De plus en plus profondément… Vous traversez différentes strates, apercevez au passage des racines, des pierres et des minéraux. 

Maintenant vous vous trouvez dans une poche, à peine plus grande que vous. Vous êtes entouré de terre humide et moelleuse. Vous vous sentez bien, en sécurité, malgré l’obscurité. Vous êtes dans le ventre de la Terre Mère. 

Vous allez creuser au dessus de vous, tel un verre de terre, remontant peu à peu, jusqu’à apercevoir une lumière…Vous êtes arrivé à la surface. La Terre vous soutient. Telle une graine, enfoncez vos racines profondément dans la Terre… 

La Terre vous nourrit. Absorbez son énergie, et visualisez-la qui remonte le long des vos racines… A chaque inspiration, ressentez l’énergie monter en vous… Laissez des branches se développer vers le ciel. Sentez l’énergie de la terre remonter des racines jusqu’à vos branches… 

Vos branches ploient, et vous retournez cette énergie à votre Mère la Terre.

Absorbez l’énergie de la Terre, faîtes là remonter le long de votre tronc et de vos branches, puis rendez-la à la Terre. Transmettez lui aussi une pensée chargée d’amour et de gratitude. 

La terre sera toujours là pour vous apporter énergie, stabilité et solidité. Vous pourrez vous y connecter quand vous aurez besoin de vous régénérer. 

Reprenez conscience de corps humain, et de ce qui vous entoure. Effectuer des pressions tout le long de votre corps pour achever cette méditation.

SOURCE : https://lunebleuezine.files.wordpress.com/2016/05/lunebleue18.pdf

 

LE MECANISME DES VIES ANTERIEURES à mettre en marche

 

Certains parmi vous ont peut-être perçu intuitivement que beaucoup de ceux et celles qui vous entourent ont été avec vous auparavant au cours de vies antérieures… que votre mère aujourd’hui était auparavant votre fils et votre sœur avant cela. Il n’y a rien d’illogique ou d’irrationnel à cela. La vérité est que c’est plus  susceptible d’être un fait réel qu’autrement. 

Lorsque vous considérez que vous devez venir à bout d’un karma avec ceux et celles qui l’ont créé au tout départ, il vous faut alors comprendre que c’est ensemble que vous l’avez créé, et que c’est ensemble que vous devez l’éliminer. Cela nécessite un effort d’entité de groupe et implique forcément un karma de groupe. Au cours d’incarnations passées, vous aviez peut être un père qui vous battait… ou vous étiez aux prises avec des gens malhonnêtes à votre égard… vous avez pris des décisions qui ont provoqué la mort de certaines personnes ou encore des souffrances. On voit par ces seuls trois exemples les complexes liens karmiques de groupe que vous auriez pu tisser. 

vie antérieure

Ces personnes et ces groupes reviennent avec vous à des époques différentes et sous des formes différentes pour aller au bout de leurs relations avec votre empreinte karmique. 

Par exemple, votre expérience passée avec votre père pourrait être la cause de l’impression que vous avez de vous sentir abandonnés aujourd’hui. Cette impression domine votre vie sans motif apparent, jusqu’à ce que vous soyez en mesure de combler d’amour votre fille… qui pourrait fort bien être en réalité votre père réincarné. Parfois le membre d’un groupe ne joue qu’un rôle de catalyseur et ne retourner pas avec vous. Il se contente de planter la graine de ce sur quoi vous aurez à travailler, et il ne joue aucun rôle dans l’élimination du karma. 

En d’autres occasions, et dans la plupart des cas en fait, il contribue activement à son élimination, mais pas toujours comme dans l’exemple du père. L’idée que le karma passe toujours par des situations de rôles inversés d’une vie à l’autre n’est pas exacte. Les assassins ne reviennent pas pour être à leur tour assassinés. C’est tout le contraire qui est probable ; à savoir qu’on vous accord souvent une autre occasion d’être traité injustement par le même groupe, et de passer à travers l’expérience pour en ressortir cette fous illuminé ; Peux-tu voir de quelle façon le fait de régler son karma avec ces gens peut également avoir une influence sur eux ? 

Ils ont eux aussi un rôle à jouer pour son élimination, ou une occasion leur en est offerte. Tout ceci a quelque chose à voir avec l’intuition, avec le fait de prendre le pouvoir lorsque c’est possible, et de parvenir en fin de compte à la pleine illumination du soi. Si vous avez pris de mauvaises décisions qui ont fait du tort à des gens, il se peut que la même occasion se présente à nouveau. Sauf que cette fois-là, vous pouvez saisir la chance de laisser l’intuition et la conscience avoir le dessus, plutôt que l’ego ou les émotions. 

Dans le cas de ceux qui vous ont fait du tort… peut-être sont-ils revenus dans des positons de vie similaires afin de vous offrir l’occasion de réagir différemment à leur égard, vous débarrassant par ce moyen de la peur reliée aux événements passés. Bien des fois, les membres d’un groupe apparaîtront dans votre vie seulement pour un bref moment et dans le seul but de déclencher le processus d’élimination du karma ce qui, en retour, aide à l’élimination de leur propre karma. 

La raison pour laquelle tout ceci est si complexe, c’est qu’il y a des attributs extrêmement interactifs entre les individus et les groupes. De tout évidence les groupes se chevauchent, et si votre vie n’a été qu’une suite ininterrompue de déplacements d’un endroit à l’autre, vous pourriez bien vous demander comment les groupes peuvent établir des rapports avec vous… mais ils y parviennent quand même. Partout où vous allez, il se trouve quelqu’un sur place pour vous aider d’une façon oud ‘une autre, et vice versa. En plus de cette complexité, il y a la dimension additionnelle du temps de la Terre. 

Certaines entités y viennent pour passer toute leur vie avec vous. Certaines n’y viennent pour être avec vous que pour un court moment, et puis la mort survient. Certaines n’y viennent que dans le seul but de mourir. Dans tous les cas, il y a des leçons se rattachant à chaque arrivée et à chaque départ et, il y a des leçons particulièrement puissantes reliées à certains événements dramatiques tels la mort, un traumatisme, la guerre et un désastre naturel. 

Ce facteur temps oblige des entités à attendre pour se réincarne, parfois l’équivalent de toute une vie, afin de pouvoir être très jeunes au moment où vous serez plus âgé. Après votre décès, il a alors un autre groupe auquel ils peuvent se rattacher. Ça peut fort bien se comparer à un jeu d’échec en trois dimensions comportant des milliers de pièces, chacune d’elles se voyant assigner un mouvement différent. Chaque être est en interaction avec beaucoup d’autres, et beaucoup d’êtres sont en interaction avec chaque individu.

Vous avez tous fait partie à un moment ou l’autre des grandes civilisations de la planète. Vous vous êtes fréquemment retrouvés dans le même groupe, mais pas toujours. Règle générale, les membres d’un groupe tendent à demeurer ensemble afin de faciliter la leçon de vie à recevoir, mais vous rencontrerez tout de même des gens vivant aux antipodes que vous aurez l’impression de connaître, qui pourraient avoir été un remplaçant pour une autre entité qui et passée au stade suivant ou qui a gradué. Un remplaçant qui a terminé son incarnation, afin d ‘apporter son aide pour le même karma qu’avait prévu d’accomplir celle qui ne peut plus revenir. Le remplaçant est un genre d’individu très différent et, aux yeux de la société, il donne souvent l’impression d’être une personne déséquilibrée. Il s’agit dans ce cas d’un humain qui joue le rôle exigé par le karma d’un autre, et ce au bénéficie des personnes autour de lui pour qui c’est nécessaire. 

Armés de ces certitudes, soyez conscients que ceux et celles qui vous entourent et qui jouent un rôle actif dans vos vies sont tout probablement de vieilles âmes qui ont cheminé à vos côtés depuis des milliers d’années. Cela vous donnera une perspective bien différente sur eux et sur vous ! 

 

Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

LA PARABOLE DE WO ET DE LA VALISE

 (enseignement de la genèse d’une nouvelle Terre)

 

 kryeon voyage

 

Voici une autre parabole. Vous y trouverez du plaisir, mais également un enseignement. C’est pourquoi nous voulons que ces messages soient transcrits et partagés. Car ces paraboles contiennent toujours des significations dissimulées derrière d’autres significations. 

Nous allons présenter, dans cette parabole, le personnage que nous avons choisi dans le passé. Son nom est Wo (http://francesca1.unblog.fr/2016/01/31/lhistoire-de-wo-guerrier-spirituel/ )  . Il n’est ni homme ni femme. Au sein de cette parabole, nous l’appelleront lui. Mais voyez-vous, en réalité, Wo est un « wo-man ».

Nous retrouvons Wo se tenant devant nous, avec de nombreuses valises. Il est prêt à vivre le changement de millénaire et se prépare à traverser le point séparant l’ancienne énergie de la nouvelle. 

Wo est considéré comme un être humain éclairé cheminant sur sa voie ascensionnelle. Cela signifie que l’un des attributs de sa vie sur cette voie ascendante est son « intention vibrante ». Dans cet esprit, Wo se voit comme un travailleur de la lumière et, avec ses valises, se tient prêt à traverser ce point. 

L’intention de Wo est de devenir un être humain sur le point de modifier son existence. Il va pénétrer au sien d’une nouvelle énergie et se transformer en quelque chose de différent de ce qu’il est actuellement. Cet être est en phase de transformation et de rajeunissement, et il en est conscient. Il est « en cours de rénovation » et ressent complètement ce phénomène ! 

Cependant, voyez-vous, il doit encore franchir une étape ; Ses valises sont prêtes, et lui aussi, mais il souhaite rendre visite à un ange avant de traverser le point de l’intention qui le mènera vers la nouvelle énergie qu’il désir atteindre. L’Ange qu’il est sur le point de rencontrer est magnifique, et afin de rendre la parabole plus amusante, nous dirons qu’il va se trouver en présence de l’ « Ange vérificateur », c’est-à-dire celui qui inspectera ses bagages. 

Wo est intelligent. C’est un être humain spirituel et il se sent prêt pour son voyage. Il a empaqueté quantité de choses dont il sait qu’il aura besoin au cours de cette période nouvelle et inconnues de sa vie. En fait, il accueille avec reconnaissance le grand « Ange vérificateur » qui va lui donner des conseils sur ce qui l’attend et lui indiquer ce qu’il doit emporter avec lui ou laisser derrière lui. Wo est absolument convaincu d’avoir tout fait correctement et que ses bagages ont été spirituellement remplis de façon adéquate. 

Chacune des choses qu’il  emporte avec lui est justifiée. Il est prêt. Wo accueille « L’Ange vérificateur » par une merveilleuse et affectueuse étreinte. « Heureux de vous voir », déclare Wo au grand « Ange vérificateur ». « Moi de même », répond l’Ange. « Vous étier attendu ». 

« Je suis prêt à prêt à partir et me trouve au dernier arrêt avant d’entamer mon statut ascensionnel. Mon intention m’amène petit à petit sur une nouvelle voie ». Wo se gonfle d’espoir. « S’il vous plaît, inspectez mes affaires ».

 

valise

La valise de vêtements – préparatifs 

« Regardons d’abord la première valise, Wo », déclara l’Ange avec un sourire.

Wo ouvre la première valise et en sort une quantité de vêtements. Ils sont en vrac, pour tous les types de climats ; Le grand Ange ne dit rien en constant ce désordre.

« Wo, pourquoi tous ces vêtements » ? demande le grand Ange vérificateur.

« Je souhaite être tout à fait prêt, répond Wo, et je vais dans des endroits où même l’esprit a admis que personne ne sait ce qui va se passer ; J’ignore quel temps il fera ; Aussi ai-je apporté avec moi toutes les choses dont je pourrais avoir besoin. Etre prêt est une vertu ». Wo sourit, mais quelques instants plus tard, il est  horrifié en constatant que l’Ange vérificateur est en train de déballer tous ses vêtements et de les placer avec précaution sur le sol. 

« Je ne pense pas que tu auras besoin de tout cela, Wo » déclare l’Ange vérificateur en lui faisant la leçon. « Béni soit l’être humain avisé que lorsqu’il pénètre dans la nouvelle énergie, bien qu’ignorant ce qui l’attend, il est accompagné d’un cortège au fait de ce qui va survenir. Béni soit l’être humain qui a confiance en son cortège et qui l’aime. Les seules choses nécessaires à cet être seront les vêtements qu’il a sur le dos ». Et cette métaphore signifie que les humains sont parfaits tels qu’ils sont. Elle montre qu’il faut honorer l’incertitude.  L’Ange poursuit : « Bénis soient les êtres humains qui comprennent que les réponses à leurs incertitudes seront apportées tout au long de leur progression sur leur voie – que leur préparation préalable et antérieure n’est plus nécessaire. Ils n’ont pas besoin d ‘emporter avec eux des vêtements appropriés aux futurs changements car, métaphoriquement, tous les changements seront appréciés et affrontés au fur et à mesure qu’ils se présenteront ». 

Très chers, cet ange délivrait un message très profond à Wo. Comprenez bien que cet être humain, celui qui écoute ces paroles ou qui lit ces lignes en cet instant présent, s’il est animé d’une intention pure de se diriger vers la nouvelle énergie, n’a pas à se soucier  ni à se préparer en vue de l’inconnu. Vous rappelez-vous ce que je vous ai dit ? Un cortège vous entoure véritablement. Vous n’êtes jamais seuls. Très chers, marchez la tête haute. Vous n’avez pas besoin de tous ces bagages. La préparation était certainement une vertu au sien de l’ancienne énergie. La connaissance et la sérénité devant l’inconnu, ainsi que la capacité à l’affronter, sont des vertus de la nouvelle énergie.

 

VALISE-HERMES-STUDIOLETIQUETTE

La valise de livres – référence spirituelle 

L’Ange ouvre alors la valise suivante. C’est la plus lourde de toutes, car elle contient des livres. Il regarde Wo et l’interroge à nouveau. « Que vas-tu faire de tous ces ouvrages » ?

« Eh bien, bel Ange vérificateur, il s’agit de mes livres spirituels. Je vais avoir besoin de m’y référer en suivant ma voie spirituelle. Comme vous pouvez le constater, chacun a trait à Dieu. Je dois les garder, car ils contiennent tous des informations spirituelles. Ils me font du bien et je ne peux les connaître tous par cœur. Aussi aurai-je besoin de les consulter et de m’y référer dans ma nouvelle vie spirituelle ». 

L’Ange pose un regard sur les livres, puis se tourner vers Wo et sourit – puis, il les regarde à nouveau. Une fois encore, Wo est surpris lorsque l’Ange se met à sortir les livres de la valise et à les poser sur le sol, à côté des vêtements. 

« Tu n’en auras pas besoin non plus ». Wo est déçu et quelque peu troublé. L’Ange poursuit ses explications.

« Wo, prend, parmi ces livres, celui qui contient l’enseignement spirituel le plus élevé. Nous allons y jeter un coup d’oeil ». Wo se penche, se saisit du volume qu’il considère comme le plus important et le tient avec respect. « Le voici », dit-il à l’Ange, Celui-ci le reconnaît. 

« Wo, il est dépassé – réponds à cette question : Emporterais-tu avec toi des notes scientifiques datant de cent cinquante ans ou un traité scientifique datent de plus de deux mille ans «  ?

« Bien sûr que non, s’exclame Wo, puisqu’on fait sans cesse de nouvelles découvertes ». 

« Exactement », répond l’Ange « Sur le plan spirituel, la Terre change radicalement et de façon grandiose. Ce qui était impossible hier est possible aujourd’hui. Le paradigme spirituel d’hier n’est plus celui de demain. Ce que l’on t’a appris sur l’énergie spirituelle et qui fonctionnait hier ne fonctionnera plus demain, car l’énergie se transforme et devient de plus en plus subtile. Tu te trouves au cœur de ces changements et tu dois te laisser emporter par le flot de ces nouvelles possibilités. Le seul livre dont tu auras besoin est celui que tu écriras toi-même au cours de ton voyage ». 

  »Avec tout le respect que je vous dis, Ange vérificateur, que faites-vous de la phrase : « Hier, aujourd’hui, ou à jamais, il en sera ainsi » ? Ne se rapporte-elle pas à la cohérence de Dieu ? Comment est-elle également devenue obsolète » ? 

« En effet, cela est bien reliés à Dieu », répond l’Ange, « Mais cette phrase renvoie aux attributs divins et non pas aux relations existant entre l’être humain et Dieu. Tous tes livres ne sont que des séries d’instructions écrites par des êtres humains sur la façon de communiquer avec Dieu, de s’en rapprocher le plus possible et de vivre le plus conformément à ses enseignements. Dieu est toujours le même. Notre famille aussi. Seul l’être humain change et ce livre concerne la relation de l’être humain avec Dieu. Par conséquent il est obsolète ». 

Maintenant Wo comprend. Bien sûr ! Pourquoi n’a-t-il pas saisi cela plus tôt ? Il est en lui-même un fragment divin. Il possède en lui tous les messages et les enseignements. S’il a besoin d informations, le cortège et son Moi divin les lui fourniront instantanément. En outre, Wo est tout à fait conscient que les choses se transforment magnifiquement de façon spirituelle. Après tout, c’est la raison de sa présence ici. C’est vrai, sa relation avec Dieu est très différente ! 

« Je n’ai pas besoin de ces livres » s’exclame Wo. « Qu’est-ce qu’il me prend » ? Je suis si reconnaissant que vous soyez ici, cher Ange vérificateur. Merci de m’avoir ouvert les yeux ; Puis-je partit maintenant » ? 

« Pas encore » lui répond l’Ange avec un clin d’œil. « Qu’est-ce que j’aperçois là-bas » On dirait une carte. L’Ange se saisit d’un long rouleau de parchemin dissimulé sous les livres qu’il est en train de répandre sur le sol.  

 

images

La carte – directions 

« Naturellement, je dois posséder une carte pour arriver à me diriger. Cette carte me fut offerte par un chef spirituel, ce qui justifie sa présence dans ma valise spirituelle. En réalité, elle fut donnée par un chaman de l’ordre le plus élevé » Cela semble logique. L’Ange lui accordera certainement une carte pour partir vers une région nouvelle – particulièrement une région spirituelle. 

« Nous verrons » répond l’Ange. « Jetons un coup d’œil à cette carte ».

Wo la récupère d’une manière quelque peu grandiloquente. Il est fier de son acquisition et reste persuadé que sa requête d’emporter la carte avec lui est solidement fondée. Il la déroule sur le sol afin que l’Ange puisse en constater la splendeur. Elle est entièrement vierge. L’Ange sourit. Wo est consterné. 

« Ah oui, je crois connaître ce chaman » déclare l’Ange d’un air songeur. « C’est en effet un être très sage, mais tu peux te débarrasser de cette carte aussi, Wo tu n’en auras pas besoin ». Ce dernier ne comprend pas.

« Pour quelle raison un chaman me donnerait-il une carte vierge, sachant que je suis sur le point de partir vers un lieu visiblement inconnu » ? se demande Wo. « Une région où seul un chaman serait capable de me guider » ? 

Arrêtons-nous quelques instants ; Je pense que certains d’entre vous ici présents, ou qui lisent ces lignes, connaissent déjà la réponse à cette grave question. L’enseignement à en tirer est le suivant, très chers. La carte est une métaphore de la voie que vous suivez. Visualisez-la. Comme nous l’avons dit précédemment, vous distinguez cette voie devant vous, semblable à une ligne étroite, droite et se dirigeant apparemment vers l’infini. Comme nous vous l’avons également dit auparavant, votre voie n’est pas le mystère que vous imaginez. Elle ne s’étire pas à l’infini – c’est en réalité, une boucle, un cercle. Nous vous avons parlé des synchronicités qui se produisent tout au long de votre voie circulaire. De ombreux membres de notre famille suivent également leurs voies, avec une intention pure, selon des cercles concentriques situés à la fois au-dessus et en dessous de vous.

Certains se trouvent à l’intérieur de voter cercle, et d’autres à l’extérieur – tous ces cercles tournant dans des directions différentes. Il s’agit là de la complexité que représentent la cocréation et la synchronicité. Nous vous avons expliqué que votre voie était circulaire. Nous vous avons décrit l’honneur et l’amour qui s’y trouvent et qui l’accompagnent. Voyez-vous, cette voie spirituelle est beaucoup plus courte que vous ne le pensez, et vous foulez toujours le même sol. Voilà pourquoi il commence à paraître confortable et familier à ceux qui sont illuminés par la sagesse. La voie n’est pas empreinte de mystères, et aucune carte n’est nécessaire. Car vous parcourez continuellement le même espace spirituel, mais celui-ci n’est perceptible qu’aux êtres dotés d’un seul vibratoire élevé. C’est de cette voie qu’est issue la sérénité, comprenez-vous ? Son caractère familier vous incite à penser : Je suis déjà venu ici. J’ai déjà fait cela et cela me semble bon et familier. Je sais comment agir. 

Mais revenons aux propos de notre personnage, Wo : « Pour quelle raison un chaman me donnerait-il une carte vierge, sachant que je suis sur le point de partir vers un lieu visiblement inconnu ? Une région où seul un chaman serait capable de me guider » ? Le nouveau chaman qui possède une carte interne parfaite, c’est Wo. Celui-ci a raison. Seul un chaman peut le guider, et il a été béni et a reçu l’ordination pour son intention pure, ce qui l’habilite à s’adresser à son Moi spirituel parfait. Maintenant, Wo est son propre conseiller. Il est sa propre carte.

 

53886

La valise d’outils – peur 

« Quelle est cette lourde valise de forme étrange, Wo » ? L’Ange la soulève pour l’ouvrir.  » Qu’y a-t-il à l’intérieur » ?

« Cher Ange, ce sont mes outils ». Wo commence à se sentir quelque peu penaud à propos de tout ce qu’il a apporté avec lui, mais il doit aller jusqu’au bout et vérifier avec l’Ange l’ensemble de ses bagages et, de cela, il est convaincu. Il a l’impression de subir une sorte de contrôle douanier au seuil d’un pays totalement nouveau. 

« Des outils » ? interroge l’Ange.

« Oui », répond Wo timidement. Dans le sac que l’Ange a ouvert résonne le cliquetis d’une énorme pelle.

« Wo, à quel usage destines-tu cette pelle » ? L’Ange attend la réponse de ce dernier, qui reprend son calme et tente de s’expliquer.

« Eh bien… » Wo sait que, avec cette valise, il va avoir quelques problèmes, mais il s’éclaircit la gorge et continue. « Je euh…. je suis au courant des profonds bouleversements que la Terre va connaître et je veux pouvoir me sortir du trou où je serai enseveli ». Il jette à l’Ange le regard d’un enfant qui vient d’être pris sur le fait. « Un grand bouleversement terrestre doit survenir la semaine prochaine. J’ignore ce qui se passera, mais certains disent que notre planète va subir de graves secousses, et je dois me tenir prêt avec ma pelle et mes autres outils. Pouvez-vous blâmer quelqu’un pour cela ? Il s’agit là d’événements spirituels qui vont survenir sur la Terre ; Aussi ai-je besoin de ma pelle ». 

Wo se rend compte que ses arguments ne sont pas très bien reçus, mais l’Ange se contente de hocher la tête et retire de la valise la pelle et les autres outils – le genre de matériel dont on aurait besoin pour se sortir d’une tombe. Wo ne dit rien. Il sait que l’ange a raison. Que lui-même est envahi par la peur et que cela n’est pas un attribut de l’être humains sur le chemin de l’ascension. 

Arrêtons-nous de nouveau quelques instants.

Très chers, parlons de ce qui va se passer la semaine prochaine et célébrons cette occasion. Une fenêtre d’opportunité s’ouvrira. Que savez-vous au sujet de la numérologie de cette date ? Ce sont de bonnes nouvelles, car cette énergie est celle de l’aboutissement, de l’amour et comprend un message destiné à l’humanité. C’est l’énergie qui vous a été présentée comme symbolisée par le nombre 11, qui est le « maître-nombre de Kryeon ». C’était le temps où l’on vous demandait, en votre qualité d’humains, si le moment était venu de permettre une évolution de l’ADN humain – un élément qui n’avait jamais été modifié depuis des éons. Si vous réfléchissez à cette nouvelle promesse, vous constaterez qu’elle est totalement imprégnée par les énergies. 

 53881

La valise de cadeaux – programme 

« Qu’y a-t-il dans la valise suivante «  ? L’Ange vérificateur est maintenant sur sa lancée, si l’on peut dire. Wo aimerait bien que s’arrêtent les petites leçons qu’il reçoit en voyant tous ses objets rejetés. Cependant, cette valise est différente et il pense que tout se passera bien. Le contenu de celle-ci montre son amour pour les autres, du moins c’est ce qu’il croit. 

« Cette valise est digne d’éloges » Wo se sent justifié. « Elle contient des cadeaux pour mes amis – ceux que je rencontrerai et qui le deviendront au cours de cette dimension temporelle du moment présent dont vous m’entretenez sans cesse. Je me prépare donc à offrir quelque chose aux autres ». Wo se sent bien, mais pas pour longtemps. 

« Wo », demande lentement l’Ange vérificateur. « Penses-tu que si tu offres des cadeaux aux autres ils te traiteront mieux » ? Celui-ci sent venir le poids de la culpabilité. « Eh bien oui », répond-il. « Cela a toujours fonctionné ainsi. Je veux dire, euh » Wo est à court d’arguments et il le sait. « Offrir des cadeaux représente une sorte de protocole ; C’est un signe de respect et les gens vous traient mieux lorsque vous agissez ainsi ». 

« Je pense préférable d’abandonner les cadeaux ici », déclare l’Ange, en augmentant encore la pile d’objets sur le sol. Wo regarde cette pile s’élever et l’Ange prend un air de plus en plus amusé. 

Très chers, les cadeaux contenus dans la valise de Wo sont reliés à l’ancien programme. Vous avez vécu cotre existence en vous attendant à ce que les humains réagissent d’une certaine manière. Parfois, vos partis pris culturels se présentent à vous sous la forme de propos spirituels, et vous ne pouvez faire autrement que de les adopter. Si vous leurs donnez ceci, ils vous donneront cela. Voilà comment fonctionne le programme. Bénis sont les êtres humains ascensionnés qui comprennent que les dons les plus précieux qu’ils devraient emporter partout avec eux sont l’honnêteté, l’intégrité et le maintien à tout prix de leur lumière spirituelle. Il n’existe aucun cadeau plus important à s’offrir mutuellement les uns aux autres. Sans programme établi – sans cadeau matériel – l’humain éclairé offre le don le plus précieux de tous : l’amour inconditionnel. Wo n’a pas besoin de sa valise de colifichets, car là où il va, il s’y rend la tête haute. Il possède en lui  une divinité bénie – une étincelle divine qui renferme une fantastique lumière ; c’est cela son cadeau, et il n’a pas besoin de le transporter dans une valise.

 images (1)

La petit valise technique – sécurité 

L’Ange parvient maintenant aux dernières valises et Wo est content. L’Ange vérificateur se saisit d’une toute petite mallette et dit : « Wo, celle-ci est très petite et contient quelque chose de technique. De quoi s’agit-il » ? 

« C’est mon téléphone ». Un nuage passe alors que l’Ange regarde Wo avec beaucoup d’attention et que ce dernier baisse les yeux. Une minute entière s’écoule, puis l’Ange ne peut retenir davantage son hilarité. Comme il aime cet humain qui se trouve devant lui ! 

« Wo, pourquoi as-tu besoin d’un téléphone » ? demande-t-il plein d’affection et de gentillesse. Wo sait que son explication va paraître bizarre, mais il se lance, néanmoins.

« Vous savez que, parfois, des incidents surviennent sur la route. Vous avez-vous-même déclaré que dans le royaume spirituel toutes les choses ne seront pas merveilleuses ; j’aurai à résoudre certains problèmes n’est-il pas vrai » ? Wo s’assoit, tout heureux d’obliger, pour une fois, l’Ange à répondre. 

« Oui, tu as raison Wo » répond celui-ci. Un silence embarrassé s’installe.

« C’est vrai, lorsque la nécessité s’en fait sentir, j’ai besoin de mon téléphone pour appeler certaines personnes à mon secours. Me refuseriez-vous la possibilité d’obtenir de l’aide si j’en ai besoin » ? 

L’Ange sort doucement de la valise le petit appareil et le place avec les vêtements, les livres, la carte, les outils et les cadeaux. Wo comprend qu’il doit dire adieu à sa fausse sécurité. Considérant Wo avec grand sérieux, l’Ange lui dit : « Le moment est venu de te débarrasser de ton téléphone, et voilà pourquoi. Béni soit l’être humain sur la voie de l’ascension, poursuit l’Ange, car il sait qu’il n’est jamais seul ». Puis, il fait une pause afin de vérifier si Wo saisit, véritablement, le sens de ses paroles. « L’être humain doté d’un taux vibratoire élevé possède la sécurité d’une armée – une légion d’anges appelée la Famille. Cette famille est plus utile qu’un téléphone, car elle est toujours à sa protée, jamais isolée dans un coin perdu, ne nécessite pas de numéro pour être contactée et est toujours éveillée, même lorsque l’être humain ne l’est pas. Et en plus, il s’agit de Ta Famille. Cela signifie que ses membres t’aiment, Wo » ! 

Ce dernier commence à se sentir mieux. Il a appris encore certaines choses de l’Ange vérificateur et sait que ce n’est pas terminé. L’Ange se dirige vers la valise suivante. Elle est au milieu des bagages rejetés et des objets personnels que Wo va abandonner. Celui-ci se demande si elle trouvera grâce aux yeux de l’Ange.

 téléchargement

La valise de vitamines – santé 

« Qu’y a-t-il dans cette valise qui cliquette lorsque je la secoue «  ? Demande l’Ange.

« Cher Ange vérificateur, ce sont mes vitamines et mes potions. J’ai besoin d ‘elles pour rester en bonne santé et conserver une forme parfait pour mon voyage au sein de la nouvelle énergie ; parfois, je me sens un peu faible, et puisque vous connaissez tout sur moi, vous savez que je suis sensible à certains produits et aliments. Voilà pourquoi j’ai besoin de ces potions et de ces vitamines pour me soutenir et me donner la force d’accomplir ce voyage ». 

Wo est persuadé que, dans ce cas, il s’est présenté à son avantage et il ressent une certaine nervosité à la pensée que l’Ange se débarrassera de ces produits également. Il est convaincu d’en avoir besoin. Une pause s’établit. 

« Allez-vous également vous défaire de mes vitamines et de mes potions «  ? demande Wo en regardant l’Ange d’un air de chiot peiné. 

« Non, je ne vais pas les jeter » répond l’Ange « Toi seul finiras par le faire ; Au fur et  mesure d e ta progression, tu prendras conscience du potentiel d’un être humain ascensionné et tu comprendras progressivement que ton ADN est en train de se transformer. Ton système immunitaire est influencé et soutenu par l’énergie des étoiles. 

Messages et instructions seront délivrés à tes cellules à partir de la structure cristalline de la Terre et tu comprendras parfaitement ces suppléments, bien qu’utiles à ta santé aujourd’hui, perdront tout intérêt à mesure que ton bien-être augmentera. Aucune énergie terrestre, aucun attribut, quel qu’il soit, ne sera en mesure de t’épuiser. Aucune substance, aucune nourriture ne t’affectera de la même façon. L’illumination, loin de te rendre plus fragile aux éléments extérieurs, va au contraire, dynamiser ton organisme de façon telle que rien ne pourra atteindre la lumière en toi. Peu à peu, tu seras capable de te libérer de toute dépendance, quelle qu’elle soit, vis-à-vis des produits chimiques avec lesquels tu voyages. Au lieu de cela, tu découvriras de nouveaux suppléments de nouvelles énergies, d’autres éléments positifs et d’autres moyens de combler les besoins de ton organisme. Ne sois pas surpris le jour où tu constateras que ton nouveau corps et ton nouvel organisme auront besoin d’un équilibre nouveau. Non, Wo tu peux garder tes vitamines et tes potions, mais le jour viendra où ton corps n’en voudra plus. Alors, tu te souviendras de ce que j’ai dit ». 

Il s’agit là d’une victoire pour Wo. Non seulement parvient-il enfin à conserver quelque chose par-devers lui, mai sil s’agit également de la dernière valise. Il est heureux et prêt à franchir la porte pour se diriger vers un nouveau monde – un monde où la vie se situe davantage dans le maintenant – vers une existence qui lui permettra de transporter sa lumière et qui signifiera quelque chose d’important pour l’humanité qui l’entoure et pour la Terre. Il est très excité. 

« Cher Ange, merci de ton aide » déclare-t-il en fermant la valise.

« Nous n’avons pas terminé, Wo »  répond l’Ange en ouvrant à nouveau la valise.

« Que voulez-vous dire » ? questionne Wo nerveusement. 

L’Ange plonge sa main dans la valise et la remue un peu. Wo comprend ce qu’il est en train de faire.

« Il y a quelque chose de caché ici, Wo » En effet, il en sort une trousse noire fermée par une fermeture éclair. Elle avait été intelligemment dissimulée par les vitamines. 

téléchargement

Le compartiment secret – drame 

Wo tremble. Il baisse les yeux. Il ne veut pas rester là et ne souhaite pas non plus que soit découvert ce qui se trouve dans la trousse fermée. L’Ange respecte son désir et se tient simplement débout, le petit sac noir dans sa main immense. Il attend que Wo se décide à parler. « S’il vous plaît, non » implore Wo. 

« Je ne l’ouvrirai pas, répond l’Ange, parce que je t’aime et que je ne t’embarrasserai jamais volontairement … Mais tu ne peux emporter ceci avec toi, et tu le sais ». 

Alors, très chers, que pensez-vous que contient la petite trousse noire ?

Nous interrompons à nouveau cette histoire afin de bien vous expliquer cette métaphore. Je vais vous poser la question suivante et vous demander à vous tous, membres de l’auditoire et lecteurs, de me répondre mentalement : « Quelle est la personne à laquelle vous n’adressez pas la parole ? A qui, chers candidats à l’ascension, ne pardonnerez-vous pas au cours de votre vie ? Avec qui avez-vous de graves problèmes ? Qui ne pourrez-vous plus aimer à nouveau ? Qui vous a trahis ? Qui avez-vous mis à l’index dans votre esprit humain 

Voilà l’énergie qui se trouve dans le petit sac noir que tient l’Ange dans sa main. C’est laid. Cela ne peut accompagner une vibration élevée. Cette énergie ne peut se fondre avec l’intention pure d’un individu sur le point de s’engager sur la voie d’une vibration plus élevée et elle ne peut rester secrète. Nous développerons ce sujet après avoir franchi le seuil. 

Tout ceci vous convient-il ? Dans ce cas, permettez-moi de vous offrir le contenu d’un autre compartiment secret appelé l’âme divine. Il s’agit du pouvoir et de la force de dépasser les drames qui se déroulent dans les sombres tréfonds de votre esprit. Il s’agit de la lumière qui peut briller dans n’importe quelle situation. C’est l’essence même du pardon,  de la maturité et de la sagesse. Elle personnifie la bénédiction de l’humain nouveau. C’est la prise de conscience que chacun de vous est un fragment divin. Que la famille qui vous entoure, elle-même composée de fragments divins a accompli sa tâche. Quels qu’ils soient, quoi qu’ils aient accompli et où qu’ils se trouvent (même après la mort), ils sont aujourd’hui considérés comme des acteurs d’importance égale dans la grandiose représentation que vous avez tous contribué à créer. Pouvez-vous distinguer ce plan d ‘ensemble ? Comprenez-vous pourquoi il a fallu être deux pour créer l’énergie contenue dans le sac noir ? Pouvez-vous leur pardonner et les aimer ? Vous le pouvez ! C’est le miracle de la conscience évoluée du nouvel être humain qui répond pour vous ; Il s’agit du pouvoir de l’être humain ascensionné ! 

« S’il vous plaît, prenez ce sac », déclare Wo, les yeux remplis de larmes. « Placez-le parmi les autres objets sur le sol ; c’est là que se trouve sa place ». 

« Quel sac «  ? demande l’Ange ravi. « Il a disparu, il y a quelques minutes, lorsque tu as manifesté ton désir de pardon, grâce à la sagesse qui t’accompagne dorénavant, mon être humain aimé. Je te félicite pour ta compréhension. Pour ta graduation. Je te félicite Wo, pour ton niveau vibratoire plus élevé « . 

Wo fait ses adieux à l’Ange et l’enlace à nouveau. Porteur d’un seul petit sac, il franchit la porte qui, métaphoriquement, symbolise l’être humain désireux d’accéder à un lieu où rien n’est semblable à ce qu’ il connaissait auparavant – une contrée pleine de promesses, d’amour et de défis grandioses. Il parvient à une contrée peuplée de travailleurs de la lumière qui maintiennent l’énergie de la genèse d’une nouvelle Terre. 

Wo se sent éclairé, serein et profondément aimé alors qu’il disparaît au loin.

 

Très chers, cette parabole vous concerne. 

Comment ressentez-vous le fait d’élever votre seuil vibratoire et d’être mus par une énergie ascensionnelle ? Est-ce quelque chose que vous faites entre vos courses et l’heure des repas ? Si c’est le cas, vous ne comprenez pas de quoi il en retourner. Il ne s’agit pas de quelque chose que vous faites. Il est plutôt question de quelque chose que vous vivez. 

Ce qui vous attend, c’est l’énergie spirituelle la plus profonde et la plus émancipatrice qu’ait jamais connue l’humanité. C’est votre capacité à transformer l’essence même de votre vie – à mener une existence plus longue, plus paisible et plus accomplie, et à disposer du pouvoir de transformer la Terre qui se trouve sous vos pieds. Au cours de ce processus, vous aurez à apprendre, encore et toujours. De même, vous serez aimés démesurément et ressentirez peu à peu la présence de la Famille – car celle-ci se trouvera spirituellement plus près de vous que jamais. Il ne s’agit pas ici de la fin du monde. Il s’agit, au contraire, d’un nouveau commencement. 

Les membres d’une famille se tiennent à côté de votre siège, et au sien de cette famille se trouve Kryeon, dont l’existence, depuis des éons, a été consacrée à vous aimer et à vous informer … sans rien demander en retour … sans programme établi… sans aucune exigence. Je demeure votre ami et votre parent. Je suis rempli d ‘amour, vous regardant accomplir une chose à laquelle personne ne s’attendait : la modification de l’univers lui-même. Je reste sur la Terre jusqu’à ce que tout soi accompli. Et soyez convaincus, chers membres de ma famille, que tut cela durera encore longtemps. 

Que chaque lecture de ce message soit convaincu qu’il est profondément aimé ! 

Que la Nouvelle Terre commence avec ceux qui s’éveillent à leur pouvoir – ceux-là qui entendent et lisent ces mots. VOUS ! avec Amour.

 

KRYEON  sur le blog de  Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Co-création de votre vie suivante

 

 

Avez-vous déjà entendu quelqu’un dire « Ceci est ma dernière vie et je ne vais pas revenir ? »  

Kryeon répond toujours avec beaucoup d’amour et d’humour que les vieilles âmes vont revenir sur la planète et que vous ne pouvez pas attendre d’être ici à nouveau.  

 Que faire si vous pourriez avoir toute la sagesse et de la connaissance, la paix, la compréhension de la façon de créer des relations harmonieuses, la longévité, l’abondance et votre vie plus éclairés ? Voudriez-vous revenir ensuite ?  

Eh bien cela est désormais possible. Ceci est ce que nous pouvons créer et marque la différence entre la nouvelle énergie et de la vieille. 

vie suivante

Kryeon a dit:

Lorsque vous vous réveillerez la prochaine fois sur cette planète, je vous dois une promesse: Dans la nouvelle énergie vous vous rappellerez qui vous êtes. Vous n’aurez pas à passer par ce que vous avez traversé cette période. Vous aurez la sagesse de faire les choix corrects de survie. Vous aurez la sagesse des anciens. Cela signifie que vous saurez quel partenaire est correct pour vous et qui ne l’est pas. Quelles affaires sont correctes et ce qui ne l’est pas.  Le sentiment de confiance en soi pour contrôler votre propre vie sera la vôtre, parce que vous saurez qui vous êtes.

Telle est la promesse. Ne craignez pas l’aiguillon de la mort. Il est temporaire, et certains d’entre vous sont de retour si vite que vous arriverez sur cette planète en pleine conscience. À un certain niveau, que votre cerveau commence à se développer, vous aurez une grande impression de déjà vu. Je suis de retour ! Telle est la différence entre la façon dont vous avez l’habitude d’être, et la façon dont il est aujourd’hui. Jusqu’à maintenant, la sensibilisation est venue et très lentement.

La vieille âme est nécessaire sur la planète, dès maintenant et pour longtemps. Seules les âmes les plus anciennes ont la sagesse, car ils étaient Lémurien et Pléiadien. Nous avons besoin que vous reveniez tout de suite. Alors que nous venons de vous donner une explication linéaire d’un système quantique.

Oh, il y a tellement plus à dire. Qu’est-ce qui va se passer avec la Caverne de la Création maintenant que les cristaux sont de plus en plus quantique ? Qu’est-ce qui va se passer au sein de La Grille Cristalline puisque l’énergie même de ce que les humains y ont mis commence à être, dirons-nous, de l’énergie multidimensionnelle ? 

Êtres, préparez-vous pour l’astrologie quantique – il est proche. La Numérologie Quantum est proche et la guérison quantique a toujours été ici. Donc ceci est le message de la journée.

Ceux dans cette salle et ceux qui, comme vous qui sont à l’écoute et à la lecture, ont besoin de savoir qu’il n’y a pas de hasard si vous entendez et/ou voyez ce message. Encore une fois nous disons, vous êtes l’espoir de la planète dans un système qui est rempli de l’amour de Dieu, et il est beau.

Qu’il en soit ainsi.

Kryeon canaliser : « Le Akash Awakens »

donnée à Orlando, Floride – le 26 Janvier, 2013 

Kryeon2 - Copie

Je voudrais partager une histoire de quelqu’un qui a co-créé sa prochaine vie, alors lorsqu’il était encore sur la planète. Cette histoire figure dans le best-seller classique spirituel Autobiographie d’un Yogi. Il a été écrit par Paramahansa Yogananda, l’une des figures spirituelles éminentes des temps modernes. Ce professeur du monde bien-aimé est né en Inde et a vécu plus tard en Amérique jusqu’en 1920. Il fut le premier grand maître de yoga pour vivre et enseigner dans le monde occidental. Il a profondément affecté la vie de millions de gens par ses enseignements sur la science du Kriya Yoga médiation, l’unité sous-jacente de toutes les vraies religions et l’art de la santé équilibrée et du bien-être de l’esprit, corps et âme. Paramahansa Yogananda est décédé en 1952, mais ses enseignements continuent au sein de la Self-Realization Fellowship en Amérique et le Yogoda Satsanga Society of India. 

Ces Maîtres incarnent complètement le divin Créateur. Les nombreuses histoires dans cette autobiographie fournissent la preuve physique de certaines des choses que Kryeon dit être possibles pour l’éveil et est montré aux Êtres Humains. Une histoire, telle que racontée par Paramahansa Yogananda, qui est alors un jeune garçon qui a co-créé sa prochaine vie. Le nom du jeune garçon était Kashi et lors d’un pique-nique, il demanda à son professeur, Paramahansa Yogananda ce quel serait son sort. La réponse immédiate était qu’il allait bientôt être mort. La divulgation inattendue a choqué et attristé tout le monde, y compris Paramahansa Yogananda qui avait laissé échapper la déclaration avant de réaliser son plein impact. 

Lorsque les élèves sont retournés à l’école Kashi il a immédiatement demandé à son professeur pour lui demander de lui dire quand il renaître, afin qu’il puisse continuer son chemin spirituel dans sa prochaine incarnation. Au début Paramahansa Yogananda trouva difficile d’accepter cette responsabilité. Sans se laisser décourager Kashi posa la question à plusieurs reprises à son professeur pendant des semaines. Enfin Paramahansa Yogananda a cédé et a promis à Kashi que si le Père céleste lui prêtait son aide alors il allait essayer de le trouver. 

Pendant les vacances d’été Paramahansa Yogananda est allé en court voyage où il ne pouvait pas prendre Kashi avec lui. Il a laissé des instructions précises à Kashi afin de rester à l’école car il était convaincu que les vibrations spirituelles de l’école pouvaient empêcher la catastrophe imminente. Malheureusement le père de Kashi est venu à l’école pour le ramener chez lui afin voir sa mère à Calcutta. Pendant quinze jours Kashi a refusé de quitter l’école mais à la fin les menaces de son père et les forces de la police abouti obligèrent Kashi  d’aller avec son père de force. 

Au retour de Paramahansa Yogananda à l’école, il a appris le départ de Kashi et s’est dirigé immédiatement vers Calcutta. Cependant, il était trop tard. Kashi avait mangé des aliments contaminés, contracté le choléra et était décédé. Et a ainsi commencé une recherche mémorable pour Kashi. 

Paramahansa Yogananda décrit en utilisant une technique secrète de yoga (spirituel) pour diffuser son amour pour l’âme de Kashi à travers son troisième œil. Avec ses mains et les doigts levés comme une antenne, il se retourna à plusieurs reprises afin d’essayer de localiser la direction où Kashi allait renaître comme un embryon. Il sentait intuitivement que Kashi serait bientôt de retour à la terre. En continuant son émission, il savait que la moindre impulsion envoyée par Kashi se ferait sentir dans ses doigts, les mains, les bras, la colonne vertébrale et les nerfs. Cette méthode de yoga a été pratiquée de façon constante pendant environ six mois après la mort de Kashi. Un matin, alors qu’il marchait dans un quartier populaire de Calcutta, il leva les mains de la manière habituelle. Pour la première fois il y avait une réponse par impulsions électriques qui se traduit en une connexion puissante pour Kashi. 

En utilisant les impulsions électriques qui tintaient à travers ses doigts, il a été guidé vers un chemin tout près. Il était certain que l’âme de Kashi devait être vivante dans l’utérus d’une femme qui a vécu dans la ruelle. Les vibrations ont augmenté et comme si par un aimant, il est arrivé à une certaine maison. Il frappa à la porte dans un état d’excitation intense. La porte a été ouverte par un serviteur qui est allé trouver son maître. 

Le monsieur est venu à la porte et a demandé si sa femme attendait un enfant. Voyant que la question a été posée par un swami, comme en témoigne le tissu orange traditionnel de Paramahansa Yogananda, le monsieur a déclaré que sa femme attendait effectivement un enfant et a poliment demandé comment le swami savait cela. Quand il  entendit le récit de la promesse faite à Kashi l’homme étonné cru à son histoire. 

Paramahansa Yogananda a visité plus tard l’enfant et a découvert que ses parents lui avaient donné son ancien nom de Kashi. L’enfant était étonnamment similaire à son incarnation précédente et il y avait une attraction instantanée et une certaine affection entre l’enseignant et l’ancien élève. Paramahansa Yogananda avait tenu sa promesse et Kashi était une fois de plus sur son chemin spirituel. Kashi avait co-créé sa prochaine vie et reconnecté avec son maître bien-aimé. 

L’histoire de Kashi est un merveilleux exemple de la façon dont nous pouvons puiser dans le processus de co-création des prochaines expressions de vie de notre âme. Rappelez-vous : notre Akash contient les potentiels de toutes nos vies à venir ! Que ferez-vous de cette connaissance? Voulez-vous commencer à planter les graines pour votre prochaine vie ? Toutes ces choses sont possibles et disponibles pour vous dans cette nouvelle énergie.  

Que faire si vous n’avez aucune idée de l’endroit où vous voulez  commencer à planifier votre prochaine vie ? La plupart d’entre nous sont en mode de survie et travaillent le futur dans cette vie. Mais, ce que dit Kryeon par la co-création de votre prochaine vie se réfère à quand nous abandonnons notre karma et passons à travers nos leçons de vie. Nous créons alors un ensemble différent de potentialités. 

Il y a beaucoup de vieilles âmes, y compris ceux qui lisent ces lignes, ils ont annulé leur karma et travaillent déjà avec les potentiels (qui étaient prévues pour leur prochaine expression de la vie) dans cette vie ! Ce sont les vieilles âmes qui ont trouvé le Divin Dieu à l’intérieur, ils ont un visage paisible et incarnent une joie absolue d’être ici-bas , indépendamment de tout systèmes de croyance. 

Questions pour Kryeon

Est la capacité à planifier notre prochaine vie est disponible uniquement aux âmes qui ont abandonné leur karma dans cette  vie actuelle ?

 

RÉPONSE

C’est une bonne question, et la réponse est oui. Le Karma est une force motrice qui représente un système de vie en cours et inachevé. Aucun humain ne peut planifier leur prochaine vie aussi longtemps qu’ils continuent à travailler leurs problèmes karmiques. Au lieu de cela, il faut que les individus abandonnent leur karma, ce qui est possible et souhaitable dans cette nouvelle énergie sur votre planète. Il y a vingt-quatre ans, ce fut mon message. « Laissez tomber votre ancien système karmique et commencer à créer une nouvelle réalité sur la base de ce que vous voulez de l’avenir, à la place d’un ancien système qui motive votre vie basée sur l’endroit où vous avez été dans le passé. » 

L’idée de co-création de notre prochaine vie est un concept relativement nouveau. Parce que la planification de nos leçons de vie qui se passe de l’autre côté du voile lorsque nous avons la pensée de Dieu… mais quels conseils pouvez-vous nous donner pour aider dans le processus de la création de notre prochaine expression de la vie?

 

RÉPONSE

Profitez de la puissance intuitive qui vient de l’Esprit. Il est toujours là. Plus le niveau du pont que vous construisez avec le Soi-Supérieur sera élevé, plus vous serez en mesure de comprendre le concept de la planification de la prochaine incarnation.  Ne Faites aucune liste de ce que la 3D «veut» ou «souhaite». Au lieu de cela, en utilisant votre intuition, faire cette demande: « Cher Esprit, dites-moi ce que je dois savoir pour aider à planifier où je serai la prochaine fois. » Puis stand-by pour les flashes intuitifs de ce qu’il pourrait être. Si vous êtes vraiment au service de l’humanité, vous ne réagirez plus à l’information.  Mais, comme une vieille âme, vous saurez qui vous êtes et à qui vous appartenez. Vous serez «réveiller» dans votre prochaine vie avec la conscience du but et vous serez à l’aise avec tout autour de vous. Vous allez sourire avec vos nouvelles potentialités et savoir que vous êtes au bon endroit au bon moment.

 

Monika Muranyi sur Sur Blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

La disparition des animaux

 

« Lorsque les oiseaux tomberont du ciel et que les animaux mourront, une nouvelle tribu composée de gens de diverses couleurs, de diverses classes et de divers croyances apparaîtra sur la Terre et, par ses actes, la fera reverdir. On les appellera les guerriers de l’Arc en Ciel ». 

Prophétie Hopi

oiseau en disparition   

Ces circonstances ont été prophétisées par plusieurs sources. Ces prophéties varient beaucoup sur le plan de la justesse et de l’applicabilité. Disons que presque toutes ces prédictions sont adéquates rétrospectivement, ce qui est normal et logique. Dans ce contexte, nous dirons que ceux que vous appelez les enfants indigo et les enfants de cristal, ainsi que vous « baby-boomers », qui incluent plusieurs de vos « éclaireurs », peuvent être considérés comme les « guerriers de l’Arc en ciel ».

Les écosystèmes de la planète sont déséquilibrés, et c’est pourquoi il y a autant d’ouragans, de tornades et de tremblements de terre. La planète est beaucoup plus apte à corriger ses déséquilibres et à ajuste ses vibrations que vous ne pouvez l’imaginer.

La chute des oiseaux en Arkansas est survenue parce qu’un énorme vol de courages à épaulettes, dont des centaines de milliers nichent dans cette région, a pénétré dans un flux piézoélectrique d’énergie cristalline dans cette partie du cortex de cristal. Cette émission électrique vortexiale leur a causé un choc temporaire, de sorte qu’environ 4 500 carouges d’un groupe de 15 000 ont perdu l’équilibre et sont morts d’un traumatisme brutal en s’écrasant au sol. Ce ne fut pas les résultats de HAARP [un programme scientifique et militaire américain] ni d’aucune autre opération militaire ou gouvernementale secrète, malgré les spéculations des conspirationnistes. Ce fut un événement naturel qui s’était d’ailleurs déjà produit dans cette région du Texas, bien qu’avec moins d’ampleur.

Tout quartz est piézoélectrique ; c’est une propriété minéralogique bien connue de nos scientifiques. Le quartz est capable, dans certaines conditions de mise sous presse, d’émettre une charge électrique. Cependant, dans ce cas-ci, la charge provenait des pulsations accélérées des énormes cristaux maîtres de l’Arkansas, le plus grand dépôt de cristal de quartz de la planète. La pulsation des temples de cristal a créé une tension de surface sur les dépôts massifs de quartz, laquelle tension fut libérée sous la forme d’une charge cristalloélectrique. L’onde de choc piézoélectrique fut brève et elle eut lieu à une altitude de 600 mètres.

En ce qui concerne les incidents identiques survenus en d’autres endroits, ils sont dus pour la plupart à des changements magnétiques. Le magnétisme de la Terre  a changé. Voilà pourquoi Kryeon, le Maître magnétique, est venu ajuster la grille magnétique ; Il en est résulté l’échouage des baleines, des dauphins et des oiseaux migrateurs.

La diminution du magnétisme est liée à l’expansion évolutive de la grille cristalline, ce dont James Tyberonn, le canal de transmission des Pléiadiens, vous a déjà parlé.

Les oiseaux et les autres animaux, ainsi que les mammifères marins, ont tous leur propre raison d‘être sur le plan terrestre. Certaines espèces sont en effet ici pour servir consciemment l’humanité. Dans le cas de celles qui constituent une source alimentaire pour les humains, il ya sacrifice conscient. Cependant, le degré de conscience varie beaucoup à l’intérieur du règne animal. Toutes les espèces ne sont pas conscientes d’elles-mêmes. Les bancs de poissons et les nuées d’oiseaux opèrent dans une conscience identitaire de groupe plutôt que dans une conscience individuelle.

Sous plusieurs aspects, le règne animal est mieux harmonisé avec les cycles et les rythmes naturels que ne l’est l’humanité en ce moment. Comprenez toutefois que la conscience et le développement au sien du règne animal ont lieu à un niveau d’expérience différent de celui des humains. Plusieurs animaux sont des prédateurs et se nourrissent d’autres bêtes pour survivre. Plusieurs espèces fonctionnent en « schèmes » de pensée et n’ont réellement aucune conscience du future, focalisées qu’elles sont sur l’instant présent.

Les espèces qui consentent à interagir davantage avec l’humain, spécialement vos animaux de compagnie, le font selon un mécanisme susceptible de vous étonner.  Ces « compagnons » deviennent chacun essentiellement un fragment de la personnalité de leur propriétaire : les chiens et les chats, en particulier, sont capables d’intégrer les programmes de pensée de leur « maître » et de lui procurer une assistance incommensurable en exhibant de remarquables traits de caractère, comme l’attention, la loyauté et l’amour. Ils adoptent volontairement les caractéristiques de leur propriétaire et leur ressemblent même physiquement dans certains cas.

Certaines espèces d’animaux et d’oiseaux plus évolués sont capables de guider l’humanité, ce que comprenaient très bien les peuples indigènes. Les sociétés ancestrales que vous appelez « indigènes » étaient grandement en interaction avec des animaux qu’ils respectaient et dont ils reconnaissaient l’instinct naturel, le courage et l’aptitude à la survie. C’est la projection de pensée d e ces humains qui a créé cette communication, acceptée et partagée par les reptiles, les oiseaux et d’autres animaux.

Ainsi, dans le contexte qui nous occupe, des interactions conscientes, des communications, des enseignements et des sacrifices volontaires ont été accomplis par divers membres du règne animal (dont les mammifères, les oiseaux et les reptiles) pour aider l’humanité. C’est ce paradigme spécifique, une interface créée par la projection de la pensée humaine, qui s’entremêle à la conscience du règne animal pour laisser place à une troisième conscience, un mélange d’intelligence lui permettant de jouer ce rôle.

En définitive, il est arrivé en plusieurs occasions que des espèces animales se sacrifient pour aider l’humanité, et certaines espèces d’oiseaux ou d’animaux se demandent en effet si elles vont demeurer sur la Terre ou la quitter. Toutefois, pour ce qui est des événements, la plupart constituent simplement une élimination partielle due aux changements naturels et non naturels survenus dans l’environnement. On peut dire qu’il s’agit, dans certains cas, d’un indice clair des changements terrestres.

D’autres morts d’oiseaux et de poissons sont dues à des causes naturelles, comme en Arkansas, ainsi qu’à des changements spécifiques des cycles terrestres élémentaires ou à des agents polluants.

Intervention de Métatron dans LE GRAND RASSEMBLEMENT

sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

 

Quelle est la véritable nature de l’espoir

colombe

Dernièrement, je m’interrogeais sur le concept de l’espoir. D’un côté, des millions de gens vivant sur cette planète n’auraient pas la volonté de survivre ou de continuer à lutter en vue d’un meilleur avenir pour eux-mêmes et leurs enfants s’ils n’avaient pas l’espoir d’y parvenir. Selon mes observations, quand nous enlevons l’espoir à une personne ou à un groupe d’individus, le désespoir s’installe et une certaine forme de violence s’ensuit habituellement, car la foi a complètement disparu.  L’espoir offre donc de meilleures possibilités.

D’un autre côté, l’espoir nous éloigne du moment présent. Nous voulons que les choses soient différentes de ce qu’elles sont, car nous n’aimons pas ce qui existe dans le maintenant. Nous donnons le pouvoir au futur, plutôt qu’un présent, en espérant qu’un facteur extérieur à nous viendra changer les choses. Sous cet aspect, l’espoir n’a pas de valeur réelle.

A mon avis, la foi consiste « à savoir » que tout est parfait en ce moment. C’est l’abandon à une force supérieure. Mais ceux qui n’ont pas la foi ne comprennent pas ces concepts spirituels. D’après mes observations encore, tout le monde comprend l’espoir. Il est indiscutable, tandis que la foi suscite bien des discussions. Est-elle réelle ? Qui le possède ? Que faut-il pour l’avenir ? Il est toutefois très difficile de dire à quelqu’un qui n’ presque rien à manger ou qui subit la violence de la guerre ou toute autre forme de violence que seule moment présent existe et que tout y est  parfait.

L’espoir n’est-il pas en réalité une forme de foi ou de confiance ?

Qu’est-ce que la foi ? Elle est la fille de la confiance, laquelle résulte du savoir absolu de l’individu, sur le plan fondamental et caractéristique de la conscience, que tout est d’ordre divine t que toute vie est éternelle. L’espoir est moins puissant que la foi, qui est inconditionnelle. Il manifeste une volonté de croire, tandis que la foi est sans équivoque.

Tu demandes ce qu’il faut pour avoir la foi ? Savoir que la mort n’existe pas – maitriser votre peur de la mort – voilà le principal fondement de la foi. Croire que vous choisissez votre propre destin, tout comme ceux qui souffrent ont choisi le leur, voilà un autre de ses fondements importants.

Evidemment, ceux qui souffrent n’entendront pas ton message selon lequel seul le moment présent existe. Dans leur misère et leur douleur, leur seule vision a trait au fait d’échapper au présent ; Dans la conscience de victime, il est très difficile de comprendre que l’être crée sa propre misère ; souvent, cette création a eu lieu dans d’autres « existences » ou « réalités » et elle est voilée à la mémoire et à la vision présente.

S’il vous est possible d’aider les autres à se libérer suffisamment de la souffrance pour atteindre un point où ils seront en mesure de la regarder, peut-être pourrez-vous alors leur parler de ces concepts. Toutefois, pour aider les gens qui sont victimes de leur condition ou de la souffrance qu’ils se sont infligée, vous devrez d’abord soulager quelque peu l’intensité de leur douleur avant de pouvoir les atteindre sur les plans intellectuel et spirituel.

Extrait des enseignements de Kryeon sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/category/1-la-graduation-des-temps/

Honorer nos ancêtres

 

 

Dans de nombreux endroits à travers le monde, la reconnaissance des ancêtres est une partie intégrante de la vie sociale et religieuse. Presque chaque culture indigène honore leurs ancêtres et les esprits des ancêtres sont une partie de tout ce qu’ils font. Ils donnent grand honneur à leurs ancêtres décédés, le même que les grands-mères et grands-pères l’ont fait avant eux. Ils comprennent que leurs ancêtres ont une grande richesse de sagesse et de connaissance à notre disposition dans le moment que nous choisissons de demander. 

3

Si nous regardons les anciens systèmes spirituels de la planète, tels que le bouddhisme et l’hindouisme, les ancêtres défunts sont vénérés par chaque génération de passage sur Terre. Chez bouddhistes ou hindous qui ont accomplis des actes tels que le service aux autres, ou la méditation et des pèlerinages au cours de leur vie, croient qu’ils partagent ces mérites avec les membres de la famille qui sont déjà morts. Ils estiment que ces actes aident leurs proches défunts à se rapprocher de l’illumination, et il bénit leur vie en retour. Il y a aussi une croyance en ce que cela permet à la génération actuelle et à leurs prédécesseurs d’effacer leur karma négatif et de s’en débarrasser (bien que mon point de vue personnel est que le karma n’est pas positif ni négatif, il est tout simplement l’énergie akashique). 

Le culte des ancêtres est également répandu dans plusieurs cultures à travers le monde. Chez les asiatiques, la famille élargie est au cœur de la société et le culte des ancêtres est une activité religieuse importante. Leurs ancêtres et de leurs proches défunts sont très vénérés et honorés, et ils accordent une grande importance sur le paiement de karma à l’égard des parents et des aînés. Souvent au sein de cette culture, les membres de la famille se réunissent pour un banquet en la mémoire du défunt. Beaucoup de familles auront également un autel des ancêtres où des bâtons d’encens sont brûlés et des offrandes sont données, surtout quand ils sont dans le besoin de l’orientation ou de la prise de décision. 

En Inde, le culte des ancêtres est prédominant. Quand une personne meurt, de nombreux rituels spécifiques ont lieu, au cours de laquelle la famille offre des hommages au défunt. Chaque année, les membres de la famille répètent le rituel à la date anniversaire de leurs chers défunts. Ils ont aussi des rituels distincts, au cours desquels les familles se souviennent et créent des offrandes à tous les ancêtres. 

Beaucoup de sociétés africaines croient que les ancêtres deviennent esprits et les dieux, qi’ils vivent dans un autre monde où ils peuvent affecter la vie des vivants. Par conséquent les ancêtres sont appelés pour des événements importants et des cérémonies pour la vie. La présence des ancêtres apportera également la protection et bonne chance. Les Esprits ancestraux sont également soupçonnés de résider dans des endroits comme un arbre, un rocher ou une source d’eau fraîche. Parfois, même des sanctuaires sont construits pour eux.

 je n’ai jamais participé à une cérémonie pour honorer mes ancêtres. En fait, c’était un concept étranger. Pourquoi devrais-je le faire? Si quelqu’un me dit qu’ils avaient contacté leurs ancêtres, je pense que l’on peut  les voir par l’intermédiaire d’un médium, ou de participer à une séance de spiritisme. Communiquer avec les ancêtres ne faisait pas partie de ma réalité. Et vous ?  

J’ai appris sur la culture autochtone. Comme une jeune femme je suis sorti avec un homme autochtone pendant plusieurs années. Pendant ce temps, je me suis immergée dans sa culture et suis  devenue un membre de sa famille élargie. Il m’a donné un aperçu de la riche tapisserie de la parenté de la famille qui existe au sein des familles autochtones. Presque chaque tribu indigène a un lien profond avec la nature. Ils ont une compréhension profonde de leur environnement, bien au-delà de ce que j’ai appris à l’université ou de travailler dans le domaine de l’environnement comme un ranger ‘s du parc national. Pour les autochtones, la nature est plus que simplement un savoir sur les plantes et les animaux. La nature est la vie elle-même, tel que représenté et personnifié par la Terre-Mère – Pachamama – Gaia. 

J’ai souvent réfléchi pourquoi la sagesse et les connaissances détenues par les indigènes ne disposaient pas d’une place dans notre monde moderne trépidant. Beaucoup de nos frères et sœurs du monde entier autochtones ont grandi dans une société qui accorde peu de valeur à la sagesse et à la connaissance ancestrale, transmise de génération en génération. Peut-être qu’il est temps de se reconnecter à ce qu’ils savent ? 

Lentement, la conscience humaine est en train de changer et la reconnaissance des peuples autochtones comme les gardiens de la sagesse de la Terre. Les indigènes à travers la planète eux,  honorent Gaia, et tous honorent les ancêtres. Ils savent intuitivement qu’ils sont leurs propres ancêtres et qu’ils comprennent le cercle de la vie. Quand ils honorent les ancêtres, ils sont également entrés en contact avec leur propre mémoire Akashique. Chaque cérémonie indigène que je l’ai participé à travers le monde a toujours commencé avec un respect des ancêtres. 

Qui sont vos ancêtres? Etes-vous venez d’une famille où le culte des ancêtres est une partie intégrante de la vie, ou êtes-vous comme moi, dans l’inexistence de la notion dans votre famille?  

Nous passons souvent beaucoup de temps retraçant notre arbre généalogique, ou regardant la lignée de leurs ancêtres biologiques. Est-il possible que leur énergie soit encore en nous? En outre, il y a aussi un autre morceau ésotérique de ce puzzle: Au lieu de biologique, ce sujet de votre akashique (vie passée) lignée ? Est-il possible qu’une partie de nos expériences de vie passées soit encore en vie en nous?  

Votre lignée ancestrale Akashic serait vous, de nombreuses fois (la lignée de votre propre âme).

Notre Akash est une soupe de l’énergie, donc il n’y a pas de liste entre eux pour rendre hommage. Au lieu de cela, l’énergie de notre Akash communique avec nous par l’intuition. Il nous attire même à certains endroits. Par exemple, quelqu’un qui peut avoir grandi en Chine avec une famille chinoise, peut aller en Amérique du Nord et instantanément avoir l’impression d’un lien fort avec les Amérindiens qui y vivaient. Notre Akash nous tire souvent des lieux qui créent de forts sentiments de déjà-vu. 

Donc, si vous avez jamais été une partie d’une famille ou une tribu indigène qui honore leurs ancêtres biologiques Comment voulez-vous poursuivre, quand il n’y a pas de protocole culturel ?  

Je voudrais partager comment j’honore personnellement mes ancêtres. Je suis de première génération australienne. Mes parents sont hongrois et immigrés en Australie en 1969, de sorte que mon arbre de la famille révèle de nombreuses générations vivant en Hongrie. Je suis, par conséquent, exposés à la fois à des cultures hongroise et australiennes. J’ai aussi vécu en Nouvelle-Zélande et en Amérique du Sud. Partout où je vais, je tiens à rendre grâce à Gaia d’être ici et de nous aimer. Quand je sens ma connexion à Gaia, je ressens la connexion avec les ancêtres qui marchaient sur la terre là-bas. Quand je participe à des cérémonies autochtones, je ressens l’amour des ancêtres me saluant. 

Donc, ma conclusion est que je ne pense pas que cela importe si elles sont dans mon lignage ou non. Nous appartenons à chacun d’eux, à la fois biologiquement et au sein de notre Akash. Peut-être que vous vous sentez ainsi ? Comme nous honorons les ancêtres de la planète, nous honorons donc Dieu et nous-mêmes.

Comme nous entrons en contact avec nos ancêtres, que nous nous connectons avec les modèles placés en nous et Gaia, nous ouvrons la porte aux portails qui détiennent la sagesse et la connaissance des âges. Cette connaissance sera nécessaire à créer une nouvelle humanité divine, de la culture des conscients. Les Anciens et les ancêtres sont ici avec vous en ce moment, célébrer comme vous  et lisez ceci. Et, bien sûr, certains d’entre eux sont vous ! 

 Depuis la rédaction de l’article ci-dessus Kryeon nous a donné de nouvelles informations sur nos ancêtres! Il était profond et c’est quelque chose que vous devez connaître. 

Voici ce que dit Kryeon: 

« Vous devez honorer vos ancêtres et je veux que vous honoriez vos ancêtres Akashiques. Seriez-vous d’accord avec moi pour dire que vous avez eu de nombreuses vies? Et si vous le faites, et si vous vous asseyez là et dire: «Oui Kryeon, je sais … que je dois. » Chacun d’entre vous ont eu une mère. Chacun d’entre vous ont eu un père. Chacun d’entre vous ont eu une famille quelque part à plusieurs reprises sur cette planète qui vous nourrit, qui vous a donné l’étincelle de vie, vous a appris à marcher, vous chéri et vous aime. Vie après vie, après vie et vous ne savez pas qui ils sont. Je voudrais vous dire qu’ils sont partout. Certains d’entre eux sont avec vous, la plupart d’entre eux ne sont pas. Physiquement, il n’y a pas d’importance. Je veux que vous commenciez à honorer vos ancêtres, vos proches Akashiques. Ceux qui sont vraiment la famille et ils sont encore dans votre Akash. Les énergies de l’amour que vous avez vécu tant de fois à plusieurs reprises depuis le début. Votre ascendance est énorme. Il est incroyable et je vous demande de regarder les choses différemment. Vous commencez à obtenir un diplôme dans de nouveaux types de pensées. Les ancêtres sont ceux de l’Akash. Ceux que vous ne pouvez pas retracer en généalogie. Ils sont ceux qui appartiennent à votre famille et anciennes familles de cette planète.  Je vous défie de commencer à faire des méditations en honorant les ancêtres akashiques qui vous apportent la sagesse que vous auriez aujourd’hui « .

 

Kryeon direct canaliser « Evolution de l’âme humaine » donnée à Calgary, Canada – 23 mai 2015. Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

LES ESSENIENS SUR LE CHEMIN

 

 

1ère partie : Cet interview de Daniel Meurois et de Marie-Johanne Croteau-Meurois, réalisé par le magazine Sacré-Planète et publié dans le n°44, qui développe le concept des Thérapies égypto-esséniennes, met en évidence l’origine des Soins Esséniens et Égypto-esséniens et le concept de Vie qui les soutient. Ce savoir et ces valeurs font partie de l’enseignement que Daniel et Marie-Johanne diffusent en France dans leur concept de « Soins à sensibilité essénienne et égyptienne ».

Bonne lecture
Jean-Paul Thouny

C

La médecine allopathique est impuissante à soigner certaines maladies. Face à ce constat, beaucoup de personnes se tournent vers d’autres approches thérapeutiques, que l’on appelle « énergétiques ». Daniel Meurois et son épouse Marie-Johanne développent une approche spécifique, héritée de l’Egypte antique et de la Palestine, qui considère l’être humain dans sa globalité et son essence.
Les thérapies égypto-esséniennes plongent aux racines de la maladie pour redonner à l’être la possibilité de cheminer vers sa guérison.

SP : La Tradition des soins énergétiques que l’on connaît aujourd’hui sous l’étiquette globale de « Soins esséniens » était également connue en Égypte antique.
Cependant, ne serait-elle pas plus ancienne encore ?
Pouvez-vous nous parler de ses véritables origines ?
Peut-on, par exemple, évoquer l’Atlantide ?

Daniel Meurois : En réalité, c’est une tradition qui n’a pas d’âge. Étant donné qu’elle se base sur une connaissance intime des circuits empruntés par le courant universel de la Vie au sens le plus large du terme – c’est-à-dire cosmique et intemporel - il est pratiquement impossible de parler de ses origines. Évoquer l’Atlantide serait mentionner une simple étape de son parcours, rien de plus.

Ce qui est certain, c’est que cette Tradition n’est pas uniquement « terrestre ». Je veux dire qu’elle a voyagé d’un monde à l’autre. Chaque type d’humanité et chaque peuple par lesquels elle est passée l’ont évidemment un peu colorée à leur façon, ce qui est logique. Par ailleurs, c’est ce qui fait aussi sa richesse.

En réalité, soigner avec l’aide des mains et en fonction de l’anatomie subtile du corps est un réflexe inné, propre à tout être humain sensible à l’existence de l’âme.
C’est l’éducation que celui-ci reçoit dès sa plus petite enfance qui le fait généralement se détourner d ce genre de rapport avec l’être, sa maladie et sa souffrance.

On peut penser sans craindre l’erreur que, ce que j’appelle aujourd’hui la Tradition égypto-essénienne, s’est construite au fil des âges et des mondes à force d’observations et d’expérimentations, d’abord intuitives, puis structurées en un système cohérent révélant clairement la présence d’une architecture subtile de l’être humain et, par conséquent, de son rapport avec le Divin.

SP : Quels furent les rôles d’Aménophis III et d’Akhenaton dans la diffusion de cette Tradition ?

D. M. : Ces deux pharaons ont été les principaux compilateurs éclairés et méthodiques de ce corpus de données.

Pour l’Occident et dans le présent cycle d’humanité, ce sont eux qui ont structuré un tel système de références et de pratiques. Ils en sont restés les gardiens jusqu’à la transmission à un groupe restreint de personnes au sein du peuple hébreu.

C’est par Moïse que la transmission s’est opérée, même si celui-ci n’occupait pas une fonction de thérapeute parmi les siens. Lorsque je dis « Moïse », cela signifie lui et ses proches. C’est comme lorsqu’on dit « c’est Aménophis III et Akhenaton »… On devrait plutôt dire que c’est sur leur demande. En résumé, toutes les connaissances qui ont la réputation d’être ésotériques dans notre culture occidentale ont été collectées, structurées, puis développées par les Égyptiens.
Les Esséniens n’ont pas adopté la totalité de cet héritage. Les thérapies les motivaient en priorité ainsi que les données concernant les corps subtils de l’Univers…

Pour quelle raison ? Tout simplement parce qu’il y a un rapport d’analogie entre le corps humain et sa réplique dans le cosmos. Pour le reste des connaissances traditionnelles, nous les retrouvons dans la science de la Kabbale.

SP : Certains ouvrages affirment que ceux qui ont été formés selon cette Tradition auraient été initiés à l’immortalité ? Est-ce que les annales akashiques permettent de dire quelque chose à ce sujet ?

D. M. : Le principe d’immortalité ne figurait pas parmi les préoccupations des initiés thérapeutes esséniens. Pour eux, comme pour nous, le corps physique n’était que transitoire. Il existait cependant des pratiques très particulières basées essentiellement sur la Maîtrise du souffle dont le but était de nettoyer le corps et le mental de la plupart des scories qui accéléraient son vieillissement. Elles étaient réservées à un très petit nombre de personnes – un peu analogues à des yogis avancés – qui se sentaient appelées à prolonger à l’extrême le bon état de leur corps. Le fait de pouvoir amener le corps physique à un autre plan vibratoire sans passer par la mort – comme c’est le cas pour les Maîtres de Shambhalla et de leurs disciples alchimistes – est le résultat d’une illumination ou d’une transfiguration individuelle orientée vers une forme de service très précis. Ce n’est pas le fait d’une école initiatique spécifique.

Aujourd’hui, la recherche presque compulsive de l’immortalité de la chair est clairement le délire d’une certaine Amérique qui est fascinée par tout ce qui ressemble à des pouvoirs et qui craint par-dessus tout, la vieillesse et la mort. La véritable immortalité se situe à un tout autre niveau.

SP : Comment une telle Tradition a-t-elle perduré dans le temps ? Y a-t-il aujourd’hui des groupes qui seraient encore détenteurs de ces connaissances ? On évoque parfois la Rose-Croix et le Catharisme…

D. M. : La Tradition égypto-essénienne a perduré de façon souterraine dans son aspect global à travers les écoles et mouvements initiatiques occidentaux. Pour ne citer que les plus connus, on peut effectivement évoquer : les Ordres Rosicruciens, certaines organisations qui se réclament des Templiers et même, par certains aspects, le Druidisme, bien que la filiation de leurs connaissances soit plus complexe. Il est exact que le Catharisme n’est pas à omettre d’une telle liste, même si on peut déplorer son côté très dualiste… lequel, par ailleurs, le fait se rapprocher un peu de l’ « Essénisme » des monastères.

On parle ici de connaissances dites purement ésotériques, de rituels faisant appel aux énergies subtiles de la Nature mais aussi de haute métaphysique et de philosophie au sens sacré du terme. Ces mouvements et ces écoles se manifestent généralement par
cycles d’activité et de sommeil, ce qui veut dire avec des hauts et des bas, des apogées et des décadences, comme tout ce qui est incarné. En ce qui concerne une Tradition thérapeutique structurée et fournie, à ma connaissance, il est beaucoup moins évident d’en retrouver la trace au cœur de ces écoles.

On y trouve la théorie de la transmission de la structure énergétique du corps humain… (encore que l’Orient ait été beaucoup plus précis à ce niveau) mais pas pour l’enseignement organisé de pratiques thérapeutiques proprement dites.

Il ne faut pas oublier que la Tradition égypto-essénienne était essentiellement orale.
Lorsque certaines données étaient couchées par écrit, sur des rouleaux de papyrus par exemple, c’était souvent de manière codée ou symbolique. Ce n’était pas tant pour dissimuler des informations que pour en préserver le caractère sacré et intangible. Aujourd’hui, nous avons l’impression que les mots peuvent tout définir alors que, très souvent, ils enferment des concepts dans une sorte d’enclos mental. C’est là où les symboles et les archétypes trouvent leur raison d’être. Ils amènent la réflexion à différents niveaux… sachant que l’on n’accède pas à ces niveaux simplement à l’aide de bonnes capacités intellectuelles.

SP : Comment cette Tradition thérapeutique est-elle réapparue à notre époque ?

D. M. : Je dois dire que j’ai été personnellement amené à la faire ressurgir sans l’avoir toutefois recherchée. En premier lieu, il me faut préciser que cela ne s’est pas fait par le biais des Annales Akashiques, c’est-à-dire de la mémoire du temps, mais par canalisation. Ces canalisations – par incorporation – se sont produites dès l’automne 1984. Quant aux recherches de mon âme à travers les Annales Akashiques, elles m’ont permis d’approfondir puis de structurer progressivement l’ensemble des données découvertes au cours des décennies.

En 1984 donc, dans le petit village de Plazac, en plein Périgord, j’ai commencé à canaliser et à retransmettre ainsi, en direct, des informations d’ordre thérapeutique. Celles-ci m’étaient adressées à partir de sphères de consciences extérieures à celle de notre planète. Elles émanaient d’êtres non-terrestres qui avaient déjà communiqué, dans un passé reculé, avec les anciens peuples de notre monde, dont tout spécialement les Égyptiens et les Esséniens.

Notez bien que je préfère utiliser l’expression « sphères de conscience extérieure à celle de notre planète » plutôt qu’une autre qui serait plus contemporaine. Pourquoi, me demanderez-vous ? D’abord, basiquement, parce qu’une certaine science-fiction et certains écrits ont utilisé de n’importe quelle façon ces termes et les ont galvaudés. Ensuite parce que la notion de « sphère de conscience » fait avant tout référence à celle de « niveau de conscience », autrement dit à une altitude intérieure de l’être et non pas
à un écart technologique. Dans les anciens textes rattachés à notre culture, on parle en fait d’Elohims. C’est bien d’eux dont il s’agit ici ; ils sont à la source des informations que je reçois depuis 1984.

Un certain nombre d’Esséniens, mais pas leur totalité, étaient – faut-il le rappeler ? – des hommes et des femmes qui entretenaient, de par leur sensibilité psychique, un rapport aisé avec l’Invisible. Le contact avec des présences d’origine non-terrestre et d’envergure cosmique – donc en prise avec le Divin – leur était familier. Il arrivait que ceux-là communiquent donc avec les Élohims.

En 1984, j’ai été amené à me reconnecter régulièrement avec mes anciennes existences essénienne et égyptienne. Ce fut le véritable « coup d’envoi » du travail que j’essaie de poursuivre aujourd’hui ; j’ai commencé à recevoir publiquement, devant une assistance de trente à cinquante personnes, au rythme d’une ou deux fois par semaine, des enseignements relatifs aux thérapies esséniennes… ou, plus exactement, égypto-esséniennes. Lors de chaque réunion, je consignais ces informations de ma propre main. Beaucoup de données passant par ma bouche lors des moments de canalisation ont également fait l’objet d’enregistrements sur bandes magnétiques.

Dans le Périgord, ce travail s’est étendu sur une douzaine d’années, il s’est ensuite prolongé au Québec. C’est de cette façon que la tradition thérapeutique dont il est question ici a ressurgi. La méthode de soins énergétiques qui en résulte a toujours été accompagnée de messages précis, avec tout un ensemble d’informations. Ces données à la fois pratiques et spirituelles ont finalement, et tout naturellement, constitué au fil des ans un véritable corpus. C’est de cette façon que l’on peut résumer l’historique de cette Tradition thérapeutique telle qu’elle se manifeste de nos jours…

Lorsque les soins esséniens – ou égypto-esséniens si on préfère, puisque cette dénomination est somme toute plus précise – ont refait surface, on ne leur donnait d’ailleurs pas de nom spécifique. On évoquait simplement des soins énergétiques universels. On les a finalement nommés esséniens par assimilation puisque ce sont les thérapeutes esséniens qui ont été les derniers à les pratiquer, il y a environ deux mille ans.

Je dois ajouter que la somme d’informations qu’ils constituent maintenant s’enrichit encore aujourd’hui, au rythme des informations que je collecte dans les Annales Akashiques auquel s’ajoute le savoir-faire de mon épouse, Marie Johanne, très « en prise » également avec « l’époque essénienne ».

 

Interview de Daniel Meurois et Marie-Johanne Croteau-Meurois

www.danielmeurois.com

Les Anciens avaient connaissance des « secrets de l’Esprit »

en noir et blanc

Salutations, chers Êtres Humains, je suis Kryeon du Service Magnétique.

Dans les croyances des anciens, ces secrets de l’Esprit n’étaient pas du tout des choses secrètes, si je peux m’exprimer ainsi. Ils n’avaient pas besoin de l’être. Ils ne représentaient pas une compétition à qui mieux mieux.

Les Anciens affirmaient ouvertement que la planète appelée Gaia avait une énergie qui travaillait en étroite collaboration avec les Êtres Humains. Cette énergie les nourrissait, les habillait et leur permettait d’acquérir de la sagesse. La naissance des enfants était célébrée à travers l’énergie de Gaia. Les prénoms de leurs enfants étaient les mêmes que ceux de leurs ancêtres. Il y avait plusieurs raisons à ce fait, mais ils savaient que ces enfants étaient leurs propres ancêtres. Le cercle de vie appelé réincarnation était accepté comme étant une réalité, et c’était une chose intuitive pour toutes les sociétés de la planète, même si certaines de ces sociétés ne s’étaient jamais rencontrées les unes les autres. Même si vous pensez que ces nouvelles connaissances ou croyances sont des innovations du Nouvel Âge, elles étaient connues et usuelles, selon vos ancêtres.

À travers l’histoire, ces convictions et attributs ont mûri jusqu’à ce que l’énergie de la planète soit suffisamment développée pour que les maîtres puissent commencer à apparaître. L’intention de ces maîtres était de montrer à l’humanité comment elle peut prendre ces attributs intuitifs, afin de créer une différence pour la planète.

Les maîtres s’adressaient aux maîtres (humains) qui voulaient s’éveiller, non pas à celles et ceux qui cherchaient à les adorer.

Ils ne cherchaient pas des disciples ou des fanatiques. Les maîtres sont venus à tour de rôle, un par un, et ils ont été éliminés à tour de rôle, un par un… Par l’humanité. Ces martyrs ont créé de nouveaux systèmes, puisqu’il y avait dorénavant des prophètes à adorer. Donc, le monde et les systèmes de croyance ont commencé à changer, ce qui a fait que les anciens sont passés à la clandestinité ou à l’oubli. Donc, les mots de notre message ne sont pas vraiment de la métaphysique ou du Nouvel Âge.

C’est simplement de la spiritualité de base, de la spiritualité intuitive. Les Anciens connaissaient ces choses. Toutefois, elles se devaient de demeurer secrètes pendant un certain temps.

La visite d’un événement historique peu connu Je vous propose de me suivre dans un voyage imaginaire. Notre destination est un lieu réel où un événement de votre histoire s’est réalisé. Cet événement est assez récent, car il date de moins de 300 ans. Je vous emmène en un lieu où sont réunis des hommes âgés ; des seniors et des professionnels. Il y a des leaders gouvernementaux et des hommes de loi. Il y a même un leader religieux. Il s’agit d’une importante réunion secrète. Ils sont assis en cercle. Je ne mentionnerai ni noms, ni lieu ou ville. Cette réunion faisait partie d’une entente qui avait pour but de maintenir la continuité de divers secrets, en utilisant la façade de certaines organisations. Nous parlons d’un temps où les pensées intuitives se rapportant à la spiritualité commençaient à être considérées comme étant diaboliques. L’enseignement de base à la nature humaine provenait de l’obscurité (de l’ignorance). Les cadeaux de l’Esprit étaient perçus comme les oeuvres du diable. Les personnes de cette réunion devaient faire quelque chose pour préserver ces simples vérités de Dieu qui avaient côtoyées l’humanité pendant des éternités, car elles étaient désormais menacées.

Ce groupe réalisait ou comprenait qu’une « religion moderne » était en train de naître. Elle commençait à enseigner que l’Être Humain naissait en état de déchéance, d’impuissance, et que les prophètes détenaient la clé de tout. Par conséquent, ils devaient être suivis et adorés par des disciples, même pendant et après la mort. La spiritualité était redéfinie dans un ensemble qui était fragmenté et impersonnel. Des Êtres Humains commençaient à écrire des lois 3-D qui spécifiaient comment « suivre et adorer », alors que d’autres saisissaient ces opportunités pour s’octroyer plus de pouvoir sur les autres.

L’humanité s’enlisait dans une spiritualité obscure qui était emplie de mythologie, de souffrance, de mort, de guerre et de haine. Tout cela était fait « au nom de Dieu ».

Les membres de cette illustre réunion commencèrent par sortir des choses, qui, selon eux, pouvaient servir d’attirail énergétique, c’est-à-dire, les pierres cristallines. Ils placèrent ces pierres (cristaux) dans leur cercle. Cet arrangement était très particulier et très intéressant. Ce schéma est connu aujourd’hui sous le nom de « double tétraèdre », et il avait une forme sacré pour les personnes de cette civilisation.

La logique demande que la science change -  Permettez-moi de parler du lignage spirituel, parce que vous êtes dans un changement qui commence à révéler des vérités anciennes. Regardez le bastion de la pensée logique qui commence à craquer, car la science empirique elle-même commence à argumenter sur l’existence d’une « énergie intelligente » qui serait, possiblement, un pilier de création et d’évolution.

Depuis le début de vos temps dits modernes, Dieu n’a pas eu de place au sein de votre science. Toutefois, au cours de la dernière génération, les personnes qui étudient les nombres, les possibilités et les paradigmes de la création, ont commencé à voir une logique qui tient le coup – envers et contre tous.

L’Univers semble s’être développé selon un concepteur ou un concept intelligent. Le facteur chance ou hasard est totalement exclu de ce concept intelligent. Évidemment, ce concept est controversé, puisqu’il fait état d’une sorte de conscience supérieure de la création. Peu importe les arguments de la controverse, la science ne peut nier que les probabilités des faits qui sont devant elle, jouent en faveur d’un concept intelligent. Il est tout simplement impossible, que tout ceci se soit réalisé par hasard ou par accident.

Gaia commence à avoir une mauvaise réputation ! Elle devient très controversée, car l’idée que la terre pourrait avoir une « conscience de la vie », au sein de son évolution, est maintenant devant la communauté scientifique. Pourquoi ? C’est parce que, au fur et à mesure que l’histoire de la Terre est révélée, les faits sont criants. Ils montrent qu’il y a un plan de vie, un système où les hasards ne peuvent pas exister… Une intelligence qui maintient, favorise et affine sans cesse la vie.

En ce moment, les scientifiques sont divisés entre deux mondes de pensée. Est-ce qu’il y a une énergie autosuffisante appelée Gaia, qui peut effectivement protéger, équilibrer et faire évoluer la vie sur Terre ?

Ou bien… Est-ce que la Terre s’est développée tout à fait au hasard, car il y a des faits qui prouvent que la vie s’est détruite par elle-même au moins sept fois, au cours des derniers millénaires ?

En effet, ce fut le cas. Par conséquent, il y en a qui disent que la vie finit par s’autodétruire à chaque fois qu’elle apparaît sur Terre.

D’autres disent que ces départs et arrêts du cycle de vie permettent à Gaia d’améliorer sans cesse la qualité de vie sur cette planète.

Il existe un attribut particulier qui est remarquable. Les scientifiques l’observent, car il semble donner raison à Gaia. Si vous regardez ce qui s’est passé, il est évident que l’énergie de la planète appelée Gaia a appris des départs et arrêts de chaque cycle de vie. L’un de ces cycles s’est terminé lorsqu’il y avait trop de vies basées sur l’oxygène. Donc, elles ont absorbé l’oxygène de l’atmosphère. C’est ce qui a, pour ainsi dire, tué la vie sur la planète. Cependant, le plus intéressant est à venir. Au cours du cycle suivant, l’expansion de la vie a profité d’un tout nouveau processus appelé « la photosynthèse » (assimilation chlorophyllienne).

Gaia a créé un système où des plantes de la planète pourraient produire l’oxygène nécessaire au cycle de vie. Les choses que la vie éliminait comme des résidus allaient devenir la nourriture des plantes. Ainsi naquit une relation symbiotique dite naturelle, qui semblait au hasard. Toutefois, l’évidence d’un processus intelligent s’imposait. Sur une longue période de temps, le facteur chance ne pouvait plus être utilisé. Il ne pouvait s’agir d’un fait aléatoire. Au lieu de cela, une « chose ou énergie » avait appris des erreurs du passé, et elle avait appliqué les corrections nécessaires à l’évolution de la vie sur Terre.

Gaia était vivante et bien portante. Elle raffinait lentement et sûrement la scène de l’humanité.

L’étape suivante – la conscience humaine : Pourquoi est-ce que je parle de ceci comme étant un lignage spirituel ? C’est parce que vous êtes ici, chers Êtres Humains. Vous êtes le produit de tout ceci, et Gaia continue à vous fournir les changements nécessaires.

En ce moment, il se produit un changement de conscience sur la planète. Il représente la suite des étapes d’évolution de la force de vie. La vie n’a pas une autodestruction aléatoire, programmée par un destin quelconque. Non, au lieu de cela, vous voyez l’essence de Gaia au travail. Vous pourriez dire  que la conscience humaine et la Terre travaillent en équipe, et vous auriez raison. Ce travail d’équipe est si fort qu’il brouille l’image des départs et arrêts des cycles de vie. Cela ne s’est jamais vu, au cours de l’histoire de l’humanité.

C’est ce que les Mayas avaient observé dans leurs études spirituelles des vibrations et du calendrier. Vous êtes en partenariat avec la Terre. Votre conscience parle à la structure cristalline (le souvenir des Archives Akashiques), et elle vibre à l’unisson avec vos pensées. Tout ceci va au-delà de la Caverne de la Création, puisque vos pensées atteignent aussi la Grille Cristalline de la planète.

Une personne vit une vie. Ensuite, elle se réincarne en amenant une énergie – dans son ADN – de ce qu’elle a ou n’a pas accompli lors de sa dernière incarnation. Elle fait de son mieux pour corriger ces dites lacunes. Le karma a été la force motrice de ce qu’un Être Humain est devenu au fil des incarnations ou réincarnations… La force motrice de sa personnalité ou individualité, de ce qu’il a voulu, de ses peurs, de ses espoirs et de ses passions. Le karma conduisait à tout cela.

Au cours des 20 dernières années, tout a changé. Si vous êtes dans la métaphysique depuis très longtemps, vous prétendrez peut-être que rien n’a changé. Vous direz ; « Dieu ne change pas, peu importe que ce soit hier, aujourd’hui ou demain. » Et vous aurez raison ! L’amour de Dieu ne change pas, car l’essence de sa personnalité est bien au-delà de la notion du temps linéaire.

Le vrai changement se situe dans la relation des Êtres Humains avec Dieu et avec Gaia, ainsi qu’avec les Archives Akashiques et tout ce qui représente le système.

Dans cette nouvelle relation ou perception de Dieu et de Gaia, la conscience commence à changer à un degré où les Êtres Humains peuvent arriver sur cette planète et dire ; « J’en ai terminé avec cette « chose » appelée Karma. Il n’existe plus. »

Et c’est ainsi.

Kryeon

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Canalisation présentée à McCaysville, Géorgie, le 11 juillet 2009 Par Lee Carroll

12345...14

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...