L’ADN renferme l’énergie du Créateur

  

bougievotre énergie, l’énergie de transformation humaine et celle de toutes vos incarnations.
par Lee Carrol 

Le moment est venu de dresser la liste des couches et de leurs propriétés. Néanmoins, je vais me livrer à quelque chose qui n’a jamais été fait dans mon travail jusqu’ici. Je vais laisser Kryeon prendre les commandes et présenter les sections décrivant l’ADN. Le texte sera plus puissant ainsi et beaucoup plus complet. 

La plupart des livres de Kryeon sont des transcriptions de canalisations en direct effectuées partout dans le monde. Très peu sont au départ des textes écrits. Seul le premier livre (La Graduation des temps) a été produit ainsi, avant que je ne canalise devant un auditoire. Le moment est désormais venu de revenir à mes racines et de laisser Kryeon vous transmettre ces énergies comme il le fit d’abord au fil des cinq ans qu’il a fallu pour dévoiler tout ce qui est désormais prêt à nous être accordé. 

Par Kryeon 

Salutations, très chers. Je suis Kryeon, du Service magnétique. Béni soit l’être humain qui s’intéresse suffisamment à sa voie pour parcourir ces pages, car j’ai perçu le potentiel de ce message il y a plusieurs années. Pour moi, il avait déjà été rédigé et publié. C’est l’ouvrage que vous tenez entre vos mains. À l’époque, mon partenaire, Lee, était au stade de l’enfance de sa croissance spirituelle et n’avait pas la moindre idée de ce qu’il avait devant lui. Aujourd’hui, il le sait. 

Permettez-moi de vous conduire quelque part. Pendant un instant, faites semblant que l’essence même de votre être est perceptible d’une manière nouvelle et merveilleuse. Laissez-moi vous emmener en un endroit tissé des secrets intimes de l’existence. C’est un lieu où les dimensions s’entrecroisent. Si vous étiez doués d’une vision multidimensionnelle, vous percevriez cela clairement. Comme les lignes de courants magnétiques apparaissant soudain à l’œil humain, les couleurs dansent telle la lumière miroitant sur des eaux tranquilles. Tout chante ici! Car le chevauchement des dimensions fait en sorte que ces dernières chantent et génèrent de la lumière. On peut mesurer les photons en trois dimensions, mais les chants sont de ceux que l’on chante aux confins du monde, là où le vent solaire rencontre la grille magnétique, car les mêmes processus ont cours au sein de l’ADN. 

Consentez à pénétrer à l’intérieur de l’ADN et à découvrir les aspects ésotériques et l’amour qu’il contient. Car, au-delà de la chimie, ce phénomène qu’est l’ADN définit le noyau sacré de la vie et l’amour de Dieu dans l’univers mariés aux confluences dimensionnelles et à la joie de la création. L’ADN est le carrefour où se croisent Dieu et l’homme, l’amalgame du quantique et du non quantique; il vibre de l’essence de la vérité de l’univers. Si vous vous trouviez au cœur de la double hélice et que vous observiez les vibrations comme moi, vous seriez éblouis, car dans la structure tridimensionnelle réside l’histoire de l’univers, de l’humanité, de la race semence, de leur amour à votre endroit et de vos rapports avec l’éternité et la Terre. Le spectacle de lumières multidimensionnelles est plus grandiose que ne peut le concevoir l’esprit humain, car il s’agit de lumières qui ne peuvent être vues, mais plutôt senties. D’elles émane une sonate d’énergies en fusion qui apaise l’âme; leurs accords sont similaires à ceux que l’on « entend » de mon côté du voile. Car l’ADN renferme l’énergie du Créateur, votre énergie, l’énergie de transformation humaine et celle de toutes vos incarnations. 

Par-dessus tout cela, on chante vos noms angéliques, et vous verrez bientôt ce qui se passe – une célébration de la majesté intérieure, car toute la chimie, quantique et non quantique, s’incline devant le tout et s’aligne, prête à ce que le couronné [l'être humain] énonce ses instructions. C’est un espace où la physique rencontre la spiritualité et où sont atteintes la paix et la sérénité de conscience. La passerelle menant à la réalité du Créateur y réside; et dans chaque molécule d’ADN se trouve un infime portail menant à un univers multidimensionnel. 

Ce que vous appelez « double hélice » est sacré, unique, et il l’est seulement pour l’être humain. Car dans l’ADN d’autres formes de vie, le Créateur ne réside pas; celui-ci est plutôt conçu pour percevoir d’autres ADN doués des attributs du Créateur. En termes plus simples, tout ce qui possède un ADN sur cette planète connaît l’ADN créateur de l’être humain et le révère adéquatement. Même un légume sait qui vous êtes et vit pour nourrir la vie qui l’entoure, ainsi que vous. Sur le plan génétique élémentaire, les animaux sont également conscients de la raison de leur présence ici et de quelle manière l’humain porte l’énergie du Créateur sur terre; ils ne sont ici que pour le soutenir et soutenir la planète. 

Une beauté spectaculaire réside à la fois dans la vision qui se présente à nous et dans la raison d’être de l’ADN. Car, malgré son existence tridimensionnelle, celui-ci est l’une des seules structures qui est d’abord multidimensionnelle, dissimulée dans une coquille chimique à trois dimensions. Suivez-moi un petit moment et réfléchissez à ce que cela représente. La structure atomique de l’univers chante aussi avec la Création; mais elle constitue également la pierre angulaire de tout, rassemblant des composantes multidimensionnelles dont les humains ne peuvent percevoir qu’une fraction, car ils évoluent dans leur propre réalité tridimensionnelle et le reste leur paraît uniquement comme de l’espace et du vide. Néanmoins, ce brouillard dans l’espace entre le noyau et l’électron est la « soupe » de la Création, la colle multidimensionnelle qui détermine les lois permettant que la physique fonctionne. Cette colle recèle une préconception, car elle est conçue pour invariablement engendrer la vie. 

Le plan atomique, infinitésimal, comporte un schéma directeur qui n’est pas fortuit, car il se configurera lui-même encore et encore afin que la vie puisse naître partout. Cela signifie que la vie est aussi sacrée que vous l’imaginez et que votre intuition vous le dicte. Vous pouvez constater que la molécule d’ADN est le produit de cette conception et non pas le fruit du hasard. C’est peut-être le moment de lui accorder le respect dont seul est capable un penseur quantique. Pouvez-vous imaginer ce que l’ADN porte en lui pour engendrer la maîtrise qui s’offre à vous? 

Suivez-moi bien ici. Quel âge croyez-vous qu’ont les chants que l’on entend au sein de l’enchevêtrement complexe des énergies multidimensionnelles? Songez à une ère datant de bien avant la formation de la Terre et entièrement contenue dans cette double hélice multidimensionnelle. Il en existe plus de 100 trillions d’autres exactement comme celle où vous vous trouvez et elles s’expriment toutes d’une seule voix, ce qui leur permet une meilleure faculté de communication que n’importe quel processus sur la planète. La mémoire de l’ADN évoque la formation de la Terre et de l’ensemble de toute vie allant et venant. Tout est contenu là, comme dans le matériel d’enregistrement de votre technologie; simplement, tout est sous forme multidimensionnelle – il n’y a donc aucune restriction en matière d’espace. L’infime portail dans l’ADN représente la clé, car il relie l’humain à tout ce qui est et qui a jamais été. Par conséquent, l’ADN devient un portail de connexion avec l’Esprit lui-même; il n’est jamais sans cette connexion. 

Sa puissance, son énergie ou son rôle ne sont nullement exagérés. Tout réside là, vibrant aux commandements d’un maître compositeur: l’être humain unique que l’ADN représente. Il n’existe pas deux êtres humains doués du même ADN. Même les vrais jumeaux n’ont pas un ADN identique. Seulement 47 % de l’ADN est identique ; le reste est non structuré et multidimensionnel, évoquant les existences et les expériences que chacun a vécues au fil de l’histoire de la Terre et de la Voie lactée. 

Vous vous demanderez peut-être pourquoi vous pressentez un tel amour dans tout cela, car l’ADN est un plan directeur et une propriété de la création biologique, pourquoi vous êtes incités à réfléchir à d’autres sujets, et ce qui, ici, engendre un tel sentiment d’appartenance. 

La réponse pourrait vous surprendre, car l’ADN est la substance maîtresse de création sur la planète. Il porte en effet l’image du Créateur et le reflète en tout. Il se livre au corps humain de manière élégante, mais il est malgré tout nanti d’une conscience supérieure dissimulée et prête à être comprise par tout individu désireux d’examiner les sources de la conscience.  Par Kryeon canalisé par  Lee Carroll    

La co-création

avatar

Il y a quatre choses que vous devriez savoir à propos de la co-création. Si vous désirez vous servir de ce nouveau pouvoir de co-création, vous devez apprendre le fonctionnement de ces quatre mécanismes : Intention – Réalité -  Verbalisation – Autocréation

Intention 

Pour que vous parveniez à co-créer, et permettre à l’électricité qui est Esprit d’affluer dans votre corps humain (pour que votre pleine essence spirituelle se mette à circuler dans votre essence physique), vous devez d’abord exprimer à l’Univers votre intention qu’il en soit ainsi. Pour ce faire, il vous faut reconnaître le karma autour de vous. Vous devez soit traverser ce karma, ou bien demander l’implant, car il est très important d’annuler le karma et d’être le corps de lumière pour que le pouvoir co-créateur puisse se manifester. C’est pourquoi le premier livre de Kryeon, tel que traduit par mon partenaire, concernait l’implant neutre… afin de vous laisser voir les possibilités qui s’offrent à vous pour neutraliser tout votre karma. C’est la Première étape si critique. Sachez cependant qu’après avoir verbalement transmis l’intention par l’entremise de vos guides, et après qu’elle ait été reconnue par l’Univers, vous n’avez pas à attendre. (L’Univers est littéral, et il honore votre intention comme si des années de travail s’étaient écoulées pour la former). Votre intention met en mouvement les mécanismes qui annuleront votre karma, et concrétiseront des situations qui auraient pu autrement perdurer dans l’arrière-plan de votre vie. Elle apporte également un changement de guides. 

Mais pendant que tout cela se passe, vous pouvez commencer immédiatement à co-créer… parce qu’avant tout c’est l’intention qui compte. Elle est absolue. Vous ne pouvez annuler votre intention.. Soyez très prudents avant de la verbaliser, car des choses vous arriveront, et se produiront pour vous, en tout amour et justesse lorsque vous le demanderez. Soyez conscients de ce qu’est l’intention (et de la façon dont il faut l’exprimer). C’est un moment de calme lorsque vous parlez à l’Esprit, un moment sacré de votre choix lorsque vous dites à l’Esprit : « Je souhaite utiliser mon pouvoir et co-créer. Mon intention est de devenir un être de lumière. Mon intention est d’utiliser le don de la nouvelle énergie comme il se doit. » C’est tout ce que ça prend. (L’expression être de lumière est le nom que Kryeon donne à ceux et celles qui ont exprimé une intention, annulé leur karma, et laissé jaillir le plein potentiel de leur essence spirituelle en l’intégrant dans le corps physique).

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

L’année 2009 : la Grande Transformation

 smiley ange

 

-       D’après toutes les informations que j’ai recueillies au cours des années, cette transformation est très atypique. La planète semble certainement se transformer. Elle est secouée de toutes parts et nous aussi… sans doute parc qu’elle se transforme avec nous à son bord. Au cours d’un récent channeling, vous avez affirmé que notre corps était « prêt. Permettez-moi de vous dire en toute franchise, cher Kryeon, que nos corps semblent plutôt tomber en morceaux… Nous avons tous divers symptômes physiques, tels que des migraines, de la fièvre, une perte de concentration, un état dépressif et toutes sortes de troubles du sommeil, comme celui de s’éveiller inexplicablement à toute heure de la nuit, etc… Je sais que ça fait partie du jeu, mais il est parfois difficile de distinguer les problèmes physiques et les symptômes spirituels. Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est plutôt intense… 

 

Je vous demande donc, Kryeon de quelle façon notre corps est-il prêt selon vous ? Les symptômes spirituels vont-ils continuer jusqu’à 2012 ou vont-ils disparaître progressivement d’ici là ? 

 

Pour certains (dont moi-même), la plupart de ces symptômes se situent au-dessus des épaules, au niveau des yeux, des oreilles et de la mâchoire… est-ce là un schème spécifique ? 

 

N’oubliez pas que vous êtes née dans une vieille énergie. Vous devez maintenant prendre votre corps du NOUVEL AGE, qui flotte dans la vieille soupe, et le rendre merveilleux. Eh bien, cela va prendre encore un certain temps. Vous subissez presque tous actuellement les attributs de la transformation. Alors que l’énergie de Gaïa commence à élever sa vibration, votre corps réagit. Il ne peut plus demeurer dans la vieille énergie, il ne peut pas encore entrer dans la nouvelle. Alors, pendant la transformation, cela fait mal ! 

 

Nous vous avons dis qu’une transformation majeure s’est produite de cette même façon entre les derniers mis de 2007 et les premiers mois de 2008 (voir « Channeling plus bas). Les attributs spirituels ont été retirés pour un temps, puis ont été remplacés par de nouveaux outils. C’est le changement dont nous vous avons parlé en 2000, lorsque mon partenaire sur une scène de Jérusalem, a déclaré à son auditoire de langue hébraïque qu’il ne se produirait vraiment pas grand-chose spirituellement sur la planète avant 2008. Il a dit qu’Israël ne connaîtrait pas la paix avant cette date et que l’on ne commencerait à y travailler qu’à ce moment là. Maintenant, vous y êtes. 

 

Les symptômes spirituels apparaissent souvent dans la tête. Les bourdonnements d’oreilles en sont, puisque vous avez mentionné les oreilles. Les problèmes de la structure osseuse sont également prédominants. Tout cela n’est toutefois qu’une question d’énergie (même si vous êtes convaincue que c’est lié au vieillissement). Cela persistera au-delà de 2012. Utilisez donc des énergies qui vous aideront dans ce processus de croissance. Il en existe plusieurs, à la fois ésotériques et chimiques. De nouveaux médicaments proviendront de la jungle. 

 

 

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

Confusion des choix

 smiley ange

Certains d’entre vous affrontent d’importantes décisions de vie et se trouvent dépassés par les choix, puis par les doutes. Comment vor clairement ? Comment choisir intelligemment ? Oh, chers petits cœurs, quel effrayant méli-mélo de pensées ! Votre esprit peut dire : « Je dois aller ici ou faire cela », mais votre cœur ou votre ventre se serre alors et dit : «  Non ça ne me semble pas bon, ça ne vas pas bien fonctionner ». Vos pieds sont enfoncés dans l’indécision, et vous êtes paralysés par vos doutes ? Nous disons : « Vous n’êtes pas en train de lire cette information correctement chers amis, et c’est la raison de votre confusion. » 

 

Ce que vous avez étiqueté comme des « doutes » représente en fait votre intuition –l’aura qui communique avec votre couche émotionnelle en disant : « Beurk, c’est une énergie inférieure à celle dans laquelle je veux m’immerger ». C’est votre couche spirituelle qui dit : « Attention ! Tu as affaire à une autre leçon ! Tu n’as pas besoin de celle-ci, car ce serait reculer sur la voie, et non avancer ! » Vos sens supérieurs ne parlent pas votre langue, chers amis, seul votre corps mental le fait ! Le reste de vos couches communique avec vous par vagues de bien-être et de mal-être, un radar aurique qui vous guide vers plus de lieux, d’activités et d’amis qui sont inspirant, épanouissants. 

 

Alors, lorsque vous doutez de vos choix ou de votre capacité de choisir avec sagesse, vous ne mettez pas de l’avant ce qui vous donnerait un meilleur sentiment et une impression de justesse. Vous ne douter pas de vos doutes, chers amis, vous ne reconnaissez pas ni n’acceptez votre propre intuition ! En fait, vous doutez de votre propre connaissance supérieure, ce qui vous laisse patauger dans des choix inférieurs uniquement. Mais vous êtes chacun votre meilleur guide et juge. Si le fait de vous éloigner d’une situation rend votre cœur plus léger et vous emplit de soulagement, continuez de marcher jusqu’à ce que vous trouviez quelque chose qui résonne en douceur et vous attire ! Vous saurez quand vous l’aurez trouvé, car cela vous semblera bon. Suivez votre intuition, elle ne vous laissera jamais tomber ! Ne doutez pas de votre Moi supérieur. 

 

Une autre raison explique pourquoi les gens deviennent confus : c’est qu’ils ne voient qu’un oui ou un non en guide de réponse. S’il vous plaît, rappelez-vous aussi le « moment divin », qui arrive quand c’est le « bon » moment. Il y a donc toujours un troisième choix ; celui de ne pas prendre de décision encore ! Ou… d’autres questions ont peut-être besoin de réponses d’abord pour que vous puissiez ensuite prendre une décision finale. Patience, chers amis, patience. Lorsque vous vous sentirez confus et dépassés, étendez-vous un peu, reposez-vous, faites appel à nous et refaites vos forces pendant que nous nous occupons affectueusement de vous. Par la suite, vous serez beaucoup plus en paix et productifs, vous aurez les idées claires. 

 

 

Tout en douceur, nous vous rappelons que nous sommes toujours avec vous, autour de vous, et que nous attendons que vous avanciez positivement afin que nous puissions soutenir et guider votre progrès tout au long de votre existence. Si vous ne faites pas ce premier pas et le suivant, et un autre encore, nous ne pourrons rien pour vous, sauf attendre patiemment et retenir vos potentiels pour vous. Ne vous attendez pas à voir tomber la manne sur vos têtes. Pas avant de pouvoir la créer vous-mêmes et la guider ! Travaillez à ce que vous aimez, gardez vos pensées et sentiments harmonisés sur le plan vibratoire le plus élevé, et vous réussirez ce que vous faites ! nous vous offrons humblement la perspective suivante : Peu importe où vous êtes et ce que vous choisissez de faire, la véritable quête de votre âme consiste tout simplement à devenir un meilleur humain, un être pleinement aligné sur les Lois universelles et la volonté de Dieu, qui consistent à donner et à recevoir uniquement de l’amour. C’est ça l’unité

 

Kreyon, canalisé par Lee Carroll. 

La conscience crée le pouvoir

gif coeur

Le premier attribut concernait l’égalité des hommes à leur naissance. 

Le deuxième expliquait qu’il n’existe pas de centre dimensionnel. Le troisième, lui, se rapport à une conscience centrale individuelle

Parlons maintenant de vous, en tant que membres de la famille et êtres humains. 

Certains d’entre vous demanderont peut-être : « Kryeon, dans quelle partie de mon corps cette graine spirituelle se trouve-t-elle ? Où se situe l’Ange doré en moi

Je vais répondre à cela. Il existe sous forme de conscience à la base de chaque molécule de la moindre cellule de votre corps. Votre biologie est spéciale. Votre partie spirituelle est étroitement associée à votre corps physique. Beaucoup d’entre vous commencent à découvrir où se trouve cet ange et ne seront pas surpris d’apprendre qu’il réside dans le code de leur ADN. Cela signifie, très chers, que le plan spirituel de votre existence est dans chacune de vos cellules. Une partie du code de votre ADN représente cette combinaison spéciale entre votre spiritualité et votre biologie. Il s’agit de l’essence même de votre dualité où se dissimule votre nature véritable. Tout ceci est fait à dessein – un dessein qui se manifeste chez celui qui écoute et lit ceci. 

Voici ce que vous devez savoir au sujet de votre biologie ; chacune de vos cellules possèdent, imprimé en elle, l’ensemble des données spirituelles. En d’autres termes, caque cellules renferme, stockées en elle, une conscience totale et la connaissance requise. Ceci va beaucoup plus loin que l’ancienne façon de penser selon laquelle vous êtes « ignorants jusqu’au jour où vous êtes illuminés » : ou qu’une énergie quelconque qui tombe un beau jour du ciel vous inonde de sa sagesse et vous transforme instantanément en une créature meilleure. Le centre (tel que vous souhaitez le voir) est situé au plus profond de vos cellules. Tous vos secrets – le plan détaillé de votre spiritualité, des couleurs qui vous appartiennent, de votre nom, de votre apparence et de la raison de votre présence ici – sont localisés dans chacune des cellules de votre corps. Dans chacune d’elles ! C’est exactement l’inverse de ce que certains d’entre vous pensaient jusqu’ici. Alors que cette révélation vous surprend et que vous revendiquez avec intention vos nouveaux dons, votre spiritualité s’élève. En réalité, cette information « secrète » vous est délivrée lentement et vous êtes à l’origine de ce processus. Est-il étonnant que nous déclarions que dans les « statuts de l’ascension », vous devez « prendre en compte votre biologie ? » C’est là où sont dissimulés les secrets. 

Ceci peut vous donner une vision complètement différente des miracles et de la guérison. Saviez-vous qu’aucune source extérieure n’est à l’origine de votre guérison ou des miracles que vous observer ? 

Aucune source extérieure. En fait, une révélation se produit grâce à l’équilibre et à la conscience – une unité globale qi vous guérit miraculeusement. Toutes les guérisons et les miracles proviennent de vous ! Ils émanent de l’essence même de vos cellules, comme par « magie ». Permettez-moi de définir cette « magie » : c’est le « Moi » intérieur sacré – la partie de vous-mêmes la plus élevée qui gère des concepts interdimensionnels, qui maîtrise les niveaux les plus complexes de la physique et de la biologie. C’est la partie de vous-mêmes qui crée la matière et qui connaît les plus grands secret de l’amour ; elle est capable d’accomplir des miracles au sein de votre organisme grâce à votre intention et à votre haut niveau de connaissance. Cette partie de vous-mêmes qui a toujours existé. Ainsi, toute prière pour que Dieu vous accord un miracle n’est, en réalité, qu’une demande que vous adresser à votre propre structure cellulaire. 

Certains nous ont demandé : « Où les guérisseurs interviennent-ils dans ce scénario ? Je parie qu’ils n’apprécient pas ce nouveau concept selon lequel notre pouvoir intérieur est à l’origine des miracles que nous observons« . 

En fait, ce concept n’est pas nouveau. Les guérisseurs authentiques vous diront qu’ils ne guérissent pas – en fait, ils équilibrent. Leur tâche consiste à aider les êtres humains à s’équilibrer eux-mêmes afin de réinstaurer leur santé. Par conséquent, la santé est créée par l’être humain, grâce au pouvoir spirituel interne de son « Moi » divin. Le guérisseur procure les méthodes, les moyens, le matériel, les produits et les informations nécessaires afin de permettre de retrouver l’équilibre. Pensez à ceci la prochaine fois que vous serez assis devant l’un d’eux. Il faut être deux pour guérir ! Les guérisseurs vous donnent le petit coup de pouce nécessaire pou vous aider. Tout d’abord, vous permettez à l’équilibre de s’instaurer, puis vous provoquez vous-mêmes la guérison ! Voilà qu’el est le pouvoir d’une intention pure. Que pensez-vous de cette révélation ? Peut-être devriez-vous examiner cette idée, car cela consoliderait votre action. L’amour que vous donnez au cours d’une telle cérémonie est un catalyseur énergétique ! 

Voulez-vous savoir comment la conscience manifeste son pouvoir au bénéfice de la planète ? Laissez-moi vous donner un exemple actuel. La conscience au niveau cellulaire se produit automatiquement lorsqu’on émet une intention pure et spirituelle. Cela ne devrait pas vous surprendre. Lorsqu’un être humain dit sincèrement : « Je veux en apprendre davantage sur moi-même et sur la raison de ma présence ici« , il devrait pouvoir entendre un grand bruissement d’ailes ! Aucune quête semblable à celle-ci n’existe. Aucune ! Vous êtes nombreux à savoir comment se phénomène se produit. Pour certains, cette quête s’effectue spontanément parce qu’ils se trouvent baignés d’une lumière spirituelle et que leur karma (les potentialités de leurs vies passées appliquées au cours de leur vie actuelle) est clair. Pour d’autres, cela ne se produit qu’après avoir touché le fond, spirituellement et physiquement, en raison des circonstances ou par la faute d’une autre personne. Dans un cas comme dans l’autre, cela ne se produit qu’à dessein et avec votre accord. Au cours des prochains enseignements (« Les tâches de la Famille »), nous expliquerons plus explicitement les « dons » qui vous sont offerts avec amour par les autres êtres humains, soit par leur action, soit, fréquemment, par leur mort. Il s’agit là de l’un des plus grands dons qui soient. 

Lorsque les êtres humains acceptent de devenir plus conscients de leur existence, ils utilisent une intention pure. Celle-ci représente le catalyseur indispensable à une transformation d’énergie. Peut-être pensez-vous que cette énergie ne concerne que vous-mêmes et les entités qui vous entourent, comme nous l’avons déclaré au cours de channelings précédents. En réalité, cette énergie est libérée de différentes façons et votre planète est particulièrement touchée par ce phénomène. Nous avons déjà parlé de l’équilibre des énergies et de leur transfert grâce à l’illumination personnelle. Devinez pourquoi votre planète est soudainement plus active et moins prévisible que d’habitude ? Pourquoi les champs magnétiques se déplacent ? Pourquoi les potentialités dont je vous ai parlé, il y a même de cela huit ans, sont maintenant en vigueur ? Parce que vous avez transformé la Terre

La simple prise de conscience de votre « Moi » spirituel a fini par provoquer le bouleversement planétaire nécessaire pour atteindre la vision d’une terre illuminée. Avez-vous récemment constaté des changes dans le comportement de vos politiciens ? Ne vous avions-nous pas conseillé d’y prêter attention ? Ne vous avions-nous pas annoncé qu’un aspect de la transformation de la conscience humaine résulterait dans la demande qu’il n’y ait plus de secret.  Et que dire de votre économie et des efforts collectifs en vue de rétablir de plus en plus un équilibre mondial ? 

Nous vous avions annoncé toutes ces choses, et aujourd’hui, elles sont là

 Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

Le premier type d’Annales akashiques

 

araignéeUn panorama du va-et-vient

 

Quand vous arrivez sur terre, vous activez cette structure cristalline personnelle unique et votre Soi supérieur est alors responsable – le gardien – de ce cristal pour la durée de votre séjour ici. Le Soi supérieur de chaque humain réside toujours de mon côté du voile, mais il a des vrilles pourrait-on dire qui permettent à une partie de lui de se connecter à vous et à la planète. C’est avec cette partie que vous entre en contact quand vous méditez. Une fois que vous êtes sur la Terre, l’énergie du Soi supérieur est connectée à la planète pour toute l’existence de celle-ci. 

 

Votre vie présente se grave dans cette structure cristalline. Les décisions que vous prenez, spirituelle sou autres, tout ce dont vous faites l’expérience, tout ce que vous traversez en tant qu’humain, tout cela s’imprègne dans ce cristal. Les propriétés des structures cristallines sont bien connues de votre science. Le cristal est un minéral qui possède une structure atomique ayant un ordre atomique à long terme, ce qui lui confère un attribut unique qui a été découvert très tôt, celui de la mémoire. Dans le cas qui nous occupe, cela dépasse tout ce que votre science ne possédera jamais, une structure cristalline contenant des leçons sacrées de vie, un savoir et une mémoire. Ce que vous ne réalisez pas ou que vous ne comprenez pas dans la tridimensionnalité, c’est que les potentialités du futur son également enchâssées dans le Grille cristalline. Tout cela est difficile à concevoir, n’est-ce pas ? Mais gardons un raisonnement simple pour l’instant. 

 

Vous vivez votre existence terrestre et, quand elle se termine, vous faites l’expérience de ce que vous appelez la mort et que nous qualifions de transition. Vous revenez alors à la Caverne de la création pour un moment. A ce stade, tout ce que vous avez vécu et appris se scelle dans cet objet cristallin, puis votre essence terrestre ainsi que la portion sacrée personnelle de votre Soi supérieur quittent la planète. 

 

On pourrait comparer ces archives cristallines aux anneaux d’un arbre interdimensionnel. Elles incorporent une vie à la fois, tout ce que vous y avez appris et tout ce que votre ADN y a recueilli. C’est beaucoup plus grandiose que vous ne pouvez l’imaginer, car les changements survenus dans votre conscience, le cas échéant, demeurent sur cette planète sous la forme de transformations vibratoires qui y resteront durant toute l’existence de la civilisation, intégrées à la Grille cristalline. Par conséquent, disons que la planète elle-même est en résonance avec vos vibrations passées et présentes. 

 

Rien ne se perd, cher humain. Ce que vous faites ici demeure ici. Tout ce que vous avez accompli, toutes vos décisions, vos révélations, vos amours, vos joies, tous vos drames et vos chagrins n’appartiennent pas qu’à vous, mais aussi à la Terre. La vibration de la planète est donc composée de l’énergie des trillions de vies créées par l’humanité depuis environ 50 000 ans. 

 

Il ne s’agit pas d’une capsule temporelle, car elle est constamment active tandis qu’une capsule temporelle est passive. Les choses interdimensionnelles sont toujours dans le « maintenant ». Par conséquent, rien de tout cela n’est « daté ». Cela « est » et cela est « vu » par la planète comme toujours actuel. Ainsi, tout ce que vous avez vécu l’est encore et est toujours nouveau. 

 

Après une certaine période de temps terrestre, vous pouvez revisiter la Terre. Et la plupart d’entre vous y reviennent, car une vie terrestre est comparable à une journée d’un vaste programme. Ce vaste programme est un panorama de vos centaines de vies, où l’Esprit ne vous voit pas comme un humain vivant cette existence-ci, mais comme une entité sacrée intemporelle appartenant à la famille divine, travaillant pour la Terre et venue ici en d’innombrables incarnations ou « expressions d’énergie karmique ». Tout cela est très difficile à comprendre et à accepter pour vous, car vous pensez que la vie commence à la naissance et qu’elle se termine à la mort. Ce n’est pas plus exact que d’affirmer qu’elle commence à l’aube et qu’elle se termine au crépuscule. Elle se poursuit sans cesse, chaque existence s’apparentant à une journée d’un vaste programme. Chacun continue sans cesse à se réveiller et à se rendormir. 

 

Vous appelez ce processus « réincarnation ». Une expression de votre Soi supérieur revient sur la Terre. A propos, il s’agit toujours du même Soi supérieur. Pensez-y un peu : plusieurs vies, plusieurs visages, les deux sexes, le même Soi supérieur… Il revient comme il l’a déjà fait auparavant et il commence par ajouter la nouvelle énergie dans votre cristal. Vous naissez donc sur cette planète et vous poursuivez votre voyage sous les apparences de quelqu’un d’autre. Vous vivez cette existence, puis quand vous avez fini, tout ce que vous avez vécu et appris forme un autre anneau sur le cristal. Avec le temps, cette structure cristalline sacrée s’imprègne de centaines d’anneaux de vie. Un seul Soi supérieur, plusieurs vie, plusieurs noms et plusieurs visages, qui sont tous VOUS. Voilà ce que son essentiellement la Caverne de la création et le processus de la Grille cristalline. C’est ainsi que cela fonctionne. Tout ce que vous faites ici reste sur cette planète et contribue à l’énergie de l’humanité qui suivra. 

 

Voilà en quoi consistent les Annales akashiques dans la Caverne de la création. Le plus difficile à expliquer, c’est qu’elles contiennent aussi le futur. Toutes les potentialités des existences que vous pouvez vivre se trouvent également sur la Grille cristalline, ce qui aide à établir qui vous serez la prochaine fois. Plusieurs appellent cela le karma, la continuation des affaires inachevées, un peu comme si vous vous éveilliez un matin et que vous deviez accomplir les tâches que vous n’avez pu effectuer la veille. Ces tâches vous incombent, elles constituent le futur. Toutefois, dans le cas d’une énergie interdimensionnelle, elles ont toujours été là et elles détermineront ce que vous ferez quand vous vous éveillerez

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

La première maison

La première maison dans LE RETOUR anjinho2        mini_5_gif dans LE RETOUR          

Le lendemain matin, la température était plutôt morne, mais Mike se sentait très bien. Il puise dans ses maigres économies et se paye un petit déjeuner copieux à la terrasse d’un bistro. Ça lui semblait curieux d’être dehors si tôt. Normalement, il aurait été au travail, où il aurait mangé son lunch et où on l’y aurait encore trouvé au coucher du soleil. 

 

Planté devant le bistro, deux sacs à la main et un autre sur l’épaule, Mike ne savait quelle direction prendre. Il ne pouvait aller vers l’ouest puisqu’il se retrouverait vitre face à l’océan. Il irait donc vers l’est jusqu’à ce qu’on lui indique une autre voie. Il se sentait bien à l’idée d’entreprendre un voyage fondé sur la foi, mais il aurait tout de même aimé un peu de précision sur sa destination. 

 

Si seulement j’avais quelques indices, une carte ou une indication quelconque sur ma position actuelle, se dit-il en marchant vers l’est. Il traversa lentement la banlieue de Los Angeles, en direction des montagnes. Devant lui, il n’y avait aucune limite. Il me faudra des semaines pour m’y rendre, pensa-t-il. 

 

Il ne savait pas vraiment où il allait, mais il pousse vers l’est. Vers midi, il s’assit en bordure d’une route et termina les restes du petit déjeuner qu’il avait conservés, se demandant toujours s’il était sur la bonne voie. 

 

-       Si tu es là, j’ai vite besoin de toi ! s’écria-t-il, implorant le ciel. Où sont les portes du chemin ? 

 

-       Tu as une carte ! lui murmura une voix familière à l’oreille. Il se leva et regarda autour de lui sans tien remarque, mais il avait reconnu la voix de l’ange. 

 

-       Ai-je entendu ou senti ? marmonna-t-il, soulagé. Enfin, une communication ! Tu en as mis du temps, 

 

-       T’avais qu’à demander plus tôt ! répondit la voix. 

 

-       M’ais j’erre depuis des heures ! 

 

-       C’est ton choix, déclara la voix. Pourquoi as-tu mis tant de temps à verbaliser ta demande ? Il était évident que la voix s’amusait à réfuter les objections de Mike. 

 

-       Es-tu en train de me dire que j’obtiens de l’aide seulement si je la demande ? 

 

-       Oui, tout un concept, n’est-ce pas ? Tu es un esprit libre, respecté, puissant et apte à prendre les propres décisions. C’est ce que tu as fait tout au long de ta vie. Nous sommes toujours là, mais n’entrons en jeu que si tu le demandes. Est-ce si étrange ? Mike fut agacé par la logique absolue des paroles de l’ange. 

 

-       Bon d’accord. Où dois-je aller ? Il est plus de midi, et j’ai l’impression d’avoir passé la matinée à deviner la direction à prendre. 

 

-       Pas moi d’ailleurs ! Répondit la voix espiègle. Les portes du chemin sont droit devant toi. 

 

-       Durant tout ce temps j’étais sur la bonne voie ? 

 

-       Ne sois pas si étonné d’avoir pris la bonne direction. Tu fais partie du tout, Michaël Thomas de l’Intention pure. L’expérience te permettra de mieux utiliser ton intuition. Pour l’instant, mon rôle consiste simplement à t’aider dans les petites choses. La voix fit une pause. Regarde, les portes sont déjà là ! Michaël se tenait devant une immense haie qui  menait vers une gorge entres les rangées de maisons. 

 

-       Je ne vois rien. 

 

-       Regarde encore, Michaël Thomas. 

 

En y regardant de plus près, Mike crut percevoir les portes à travers la haie. Elles ne se laissaient pas voir facilement, car elles se mêlaient étroitement à l’ensemble du feuillage. Puis, tout à coup, il les vit clairement ! Elles ne pouvaient plus lui échapper, même s’il l’avait voulu. Elles étaient si évidentes ! Il en détourna légèrement les yeux et les regarda de nouveau d’une manière différente. Elles étaient encore plus apparentes ! 

-       Que se passe-t-il ? demanda Mike, conscient du changement de sa perception. 

-       Lorsque les choses cachées deviennent évidents, lui dit la voix douce de l’ange, tu ne peux retourner à l’ignorance. Dorénavant, tu verras toutes les portes clairement, puisque tu as manifesté l’intention de les voir. 

 

Même s’il ne comprenait pas toute la signification de ce qu’on lui disait, il n’en demeurait pas moins prêt à s’engager sur le chemin de son périple. La haie cessa de ressembler à des portes et devint ces portes. Sous les yeux mêmes de Mike, elles se changeaient, prenant de l’expansion. 

-       Un véritable miracle ! se dit-il en continuant d’observer la longue haie se transformer en portes bien visibles. Il recula un peu pour mieux voir le phénomène. 

 

-       Pas vraiment, repris la voix, ton intention spirituelle t’a légèrement changé et les choses qui vibrent à cet autre niveau où tu es se sont tout simplement manifestées : rien de miraculeux dans tout ça. C’est ainsi que vont les choses. 

 

-       Tu veux dire que ma conscience peut modifier la réalité ? demanda Mike. 

 

-       Oui, d’une certaine manière. La réalité est l’essence de Dieu et elle est constante. Ta conscience humaine n’en révèle que les parties que tu veux expérimenter. Au fur et à mesure de ton évolution, tu en perçois une part toujours plus grande. Tu peux expérimenter et utiliser les choses qui se révèlent à toi comme tu le désires, mais tu ne peux retourner en arrière. 

 

Mike commençait à saisir, mais il souhaitait poser une autre question avant de se diriger vers les portes qui, maintenant, s’offraient clairement à lui. Il était toujours prêt à soumettre la vérité à l’épreuve, même cette voix angélique qu’il entendait dans son esprit. Il réfléchit à sa question avant de la formuler. 

 

-       Tu as dit que j’étais une créature possédant le libre arbitre. Pourquoi alors ne puis-je revenir en arrière si tel est mon souhait ? Pourquoi ne puis-je m’écarter de la nouvelle réalité et en reprendre une autre plus simple ? N’est-ce pas là justement le libre arbitre ? 

 

-       La physique de la spiritualité crée un axiome selon lequel tu ne peux retourner à un état de conscience inférieur, répondit la voix. Si tu choisissais délibérément de le faire malgré tout, tu nierais l’illumination qui s’offre à toi et tu deviendrais déséquilibré. En fait, tu peux essayer de revenir en arrière, car tu possèdes le libre arbitre. En vérité, il est triste que certains humains essaient de mettre de côté la vérité qu’ils connaissent, car ils ne pourront survivre longtemps à deux niveaux de vibrations. 

 

Mika ne comprenait pas entièrement la nouvelle information spirituelle transmise par la voix, mais il avait reçu la réponse à sa question. Il savait pouvoir rebrousser chemin sur-le-champ et retourner en ville. Le choix lui appartenait. Là où il se tenait, il voyait les portes et, sachant qu’elles s étaient là, il ne pouvait pas ne pas en tenir compte. Autrement, il deviendrait déséquilibré et sans doute, malade. Tout ça lui paraissait absolument logique, et il souhaitait aller de l’avant et certainement pas faire marche arrière. Alors, il prit ses bagages et s’avança vers les portes, vers le sentier sur lequel s’amorçait son périple. C’était un simple chemin de terre, comme tous les autres dans cette gorge. Tout animé, Mike franchit rapidement les portes. 

 

A peine les avait-il franchies qu’une sombre silhouette verdâtre se glissa aussi sur le sentier. Les buissons flétrissaient sur son passage et si Mike n’avait pas continué d’avancer, il aurait senti cette odeur infecte. Une entité négative se mit à suivre Michaël Thomas, gardant une certaine distance pour ne pas être vue, maintenant le rythme alerte du voyageur. A la manière d’un fantôme vif et malin, il combattait l’enthousiasme de Mike avec sa haine et sa noirceur. Mike n’avait pas la moindre idée d’être suivi. 

 

Aussitôt que Michaël fut sur le sentier, le paysage et son sentiment à son égard se transformèrent considérablement. Il ne pouvait plus voir la cité tentaculaire ni sa multitude de banlieues. 

 

Il n’y avait plus le moindre signe de civilisation : ni poteaux téléphoniques, ni avion, ni autoroute. Il s’était lancé sur le sentier de terre qui s’étirait devant lui avec la même ardeur qu’un enfant met à ouvrir ses cadeaux de Noël, fonçant sans réfléchir. Soudain, il constata que chaque pas le menait plus avant dans un autre monde. Ce voyage le conduisait dans une réalité bien différente de celle qu’il venait tout juste de quitter. Il se demandait d’ailleurs s’il ne se trouvait pas quelque part entre la terre et le paradis, un lieu où il pouvait entreprendre son éducation spirituelle, une étape qu’il croyait imminente et nécessaire s’il devait un jour avoir l’honneur de franchir le seuil d’un chez soi. Le sentier s’était peu à peu élargi et offrait maintenant la dimension d’une route d’un peu plus d’un mètre, sans empreintes de pas d’aucune sorte et très facile à suivre. 

 

Mike se tourna subitement. Qu’y avait-il là ? Une forme d’un vert foncé attira son œil avant de se précipiter sur la gauche, derrière un bloc de pierre. Un animal sauvage sans doute, se dit-il. La route qu’il voyait derrière lui reflétait exactement celle qui s’étendait devant : un long sentier tortueux disparaissant derrière les collines et bordé d’arbres verts luxuriants, de plaines et d’affleurements rocailleux. Quelques fleurs ponctuaient le paysage de points de couleurs disposés parfaitement sur le grand tapis de verdure. 

 

Mike s’arrêta pour se reposer. Il n’avait aucune montre, mais la position du soleil lui indiquait qu’il devait être quatorze heures, le temps de casser la croûte. Il s’assit en bordure de la route et termina les miettes qui lui restaient encore de son petit déjeuner. Autour de lui, l’atmosphère baignait dans le calme. 

 

Pas d’oiseaux, constata-t-il. Il examina attentivement le sol. Pas d’insectes non plus. Comme s’est étrange. Mike contemplait son environnement. Il sentit une brise dans ses cheveux. Au moins, il y a de l’air. Il regarda vers le ciel et vit qu’il était de ce bleu des plus beaux jours. 

 

Son sac ne contenait plus de nourriture, mais il savait qu’il n’était pas seul et que Dieu pourvoirait à son alimentation. Il se rappela l’histoire de Moïse dans le désert, errant pendant quarante ans avec le peuple d’Israël. Il lui revint en mémoire que leur nourriture provenait du ciel et, en y réfléchissant, il se demanda si c’était vrai. Toutes ces familles qui suivaient Moïse comptaient certainement des adolescents aux têtes fortes comme nous en avons aujourd’hui, pensa-t-il. Il pouvait facilement en imaginer un se plaindre à ses parents : « J’ai vu cette même roche au moins huit fois depuis que je suis né. Pourquoi faites-vous confiance à ce Moïse ? Il nous fait tourner en rond. Le désert a ses limites, après tout. Aie ! M’écoutez-vous ? » 

 

Entrevoir la scène le faisait rire. Puis, il se demanda s’il allait revoir bientôt la même roche, signe qu’il tournait en rond lui aussi ! Il n’avait pas la moindre idée de sa destination, tout comme les Israélites dans le désert, et sans nourriture en plus. Il rit encore plus fort en constatant les similitudes. 

 

Peut-être son rire fut-il entendu ou il était tout simplement temps, mais au détour suivant de la route, il la vit. La première maison était d’un bleu éclatant. Pour l’amour du ciel ! s’exclama Mike intérieurement. Si un architecte voyait ça, il hurlerait ! Mike riait sous cape. J’espère que je ne suis pas insolent, mais c’est la première fois que je vois une maison toute bleue. Le sentier menait jusqu’à la porte, de sorte qu’il sut que c’était là son premier arrêt. Sans compter qu’il n’y avait rien d’autre autour. 

 

En approchant de la petite maison, il remarqua qu’elle était d’un bleu cobalt et qu’elle irradiait de l’intérieur. Comme il tournait pour s’engager sur le petit chemin qui y menait, il vit une pancarte sur laquelle figuraient les mots : MAISON DES CARTES. Mike se rendit compte que c’était ce qu’il avait demandé. Il pourrait enfin se diriger. Le reste du trajet serait sans doute plus rassurant. Une carte à jour serait un objet bien utile en cet étrange pays.   

 

La porte de la maison s’ouvrit tout à coup et une immense créature du même bleue que la maison en surgit ! C’était vraisemblablement une entité angélique puisque, comme l’ange de la vision, elle était plus grande que nature, plus grande qu’un humain. Sa présence emplissait l’atmosphère d’un sentiment de splendeur et d’un parfum de fleur. Michaël pouvait encore une fois sentir l’odeur de l’entité. Le grand être se tenait là devant lui. 

-       Salut à toi, Michaël Thomas de l’Intention pure. Nous t’attendions. 

 

Contrairement à l’ange de la vision, le visage de cette entité était parfaitement visible, et Mike pouvait y déceler une expression de bien-être et de bonheur constants, peu importe ce qu’il sentit, Mike appréciait sa compagnie et se montra respectueux dans les circonstances. Il salua l’ange. 

-       Salut à toi, grand être bleu ! Soudain mal à l’aise, Michaël senti le besoin d’avaler. Peut-être l’ange ne voulait-il pas qu’on le nomme ainsi. Sa couleur n’était peut-être qu’une perception de l’œil humain. Etait-il vraiment bleu ? Peut-être même qu’il l’aimait pas le bleu ! Mike soupira à la pensée de tous ces doutes qui l’assaillaient. 

 

-       Je suis bleu aux yeux de toutes les entités, Michaël Thomas de l’Intention pure, dit l’ange d’un ton rêveur. J’accepte ta salutation avec joie. Si tu veux bien entrer dans la Maison des cartes, tu y passeras la nuit. 

 

Cette fois, Mike fut heureux qu’un ange lise dans ses pensées. Qu’avait dit l’ange de la vision à ce propos ? Qu’il pouvait les sentir ? De toute façon, Mike était heureux de ne pas avoir offensé le gardien de la première maison. 

 

Mike et l’ange bleu, deux êtres très disparates, se retournèrent et entrèrent dans la maison bleue. Au moment où la porte se refermait derrière eux, deux yeux rouges immenses et flamboyants de colère perçaient à travers un buisson, à quelque spas de la maison. Alertes, silencieux et patients, ils ne bougeraient pas jusqu’à ce que Mike reprenne sa route. Dès l’instant où il entra, Mike fut ébahi parce qu’il vit. La structure intérieure de la maison était immense ! Elle semblait interminable. Pourtant, elle était si modeste d e l’extérieur ! Il se rappela les paroles de l’ange de la vision qui affirmait que les apparences étaient parfois trompeuses. Il se trouvait certainement dans une partie de l’étrange réalité de sa nouvelle conscience. Il se demanda si cette autre perception portait une signification plus étendue. 

 

Il déambulait derrière l’ange par les grands corridors de la Maison des cartes. L’intérieur ressemblait à une librairie luxueuse, comme celles que l’on retrouve en Europ et qui contiennent des livres historiques inestimables de toutes sortes. Mais, il  n’y avait là ni rayons, ni livres. Les murs étaient percés de dizaines de milliers de petites cavités dont l’intérieur en bois semblait contenir des parchemins. La hauteur des murs était interminable et ces cavités se retrouvaient dans chaque salle qu’ils traversaient, d’un étage à l’autre. Il ne pouvait voir ces ouvertures de près, mais il se dit qu’elles contenaient sans doute des cartes, comme l’indiquait le nom de la maison. Mais pourquoi un si grand nombre ? Durant toute la durée de la longue visite des immenses pièces de la maison, il ne rencontra pas âme qui vive. 

 

-       Sommes-nous seuls ? demande Mike. L’ange étouffa un rire. 

-       Ça dépend de ce qu’être seul signifie, je suppose. Ce que tu vois là, ce sont les contrats de chaque être humain de la planète. L’ange continuait d’avancer d’un air détaché. 

 

Mike s’arrêta, les yeux agrandis, étonné des paroles de l’entité bleue. La distance entre eux s’allongea, l’ange poursuivant son chemin tandis que Mike restait sur place. Sentant que Mike ne le suivait pas, l’ange s’arrêta, se retourna et l’attendit, sans rien ajouter. 

 

Michaël voyait les échelles appuyées contre les hauts murs remplis des cavités boisées contenant toutes les parchemins. Des contrats avait dit l’ange. Qu’est-ce que ça pouvait bien signifier ? 

-       N’y comprends rien, dit-il en rattrapant l’ange. 

-       Avant que ton périple prenne fin, tu auras compris, lui répondit l’ange d’une voix rassurante. Il n’y arien ici qui doive te faire peur, Michaël. Tout est en ordre. Ta visite était attendue et elle est honorée. Ton intention est pure, et nous pouvons tous la percevoir. Détends-toi et accepte l’amour que nous t’offrons. 

 

Les paroles de l’entité bleue eurent un effet indicible sur Mike. Aucune autre entité de l’univers n’aurait pu prononcer de paroles plus appropriées. Commençait-il à mieux sentir les choses ? L’ange de la vision lui avait communiqué les mêmes vibrations d’amour, mais il réagissait avec beaucoup plus d’émotion cette fois. 

 

-       C’est bien de se sentir aimé, n’est-ce pas Michaël ? L’ange était revenu près de lui et le dominait de sa taille. 

-       Je ne comprends pas l’effet que ça me fait. Je me sens au bord des larmes. 

-       Tu es en train de passer à une autre vibration, Michaël. 

-       Je n’arrive pas à saisir la signification de tout ça. Au fait, as-tu un nom ? Michaël craignait encore une fois d’avoir offensé l’entité. Et si c’était « un » ange féminin ? Mike ne s’y connaissait pas vraiment dans ce domaine, mais d’après son apparence, l’ange aurait pu tout aussi bien être « une » ange. 

-       Appelle-moi Bleu, tout simplement, dit l’ange en lui faisant un clin d’œil. Je n’ai pas de genre, bien que ma taille et ma voix disent à ton esprit que je sois « un » ange. Partons de ce principe, si tu le veux bien. 

 

L’ange fit une pause pour mieux permettre à Mike d’assimiler ce qu’il venait d’entendre. Puis, il poursuivit : « Ta structure cellulaire d’être humain peut exister à divers niveaux de vibration. Nous appellerons niveau un, celui auquel tu es habitué. Tu le connais bien et il t’a bien servi jusqu’à présent. Mais, au cours de ce voyage, tu devras atteindre le niveau six ou sept si tu veux parvenir à ton but. Pour l’instant, tu es en train d’arriver à ce que j’appelle le niveau deux, à défaut d’un meilleur terme. Chaque niveau de vibration donne une plus grande conscience de la réalité de Dieu, comme on te l’a déjà dit. Ce que tu ressens maintenant est une plus grande conscience de l’amour. L’amour est immense, Michaël. Il a des propriétés physiques et il est puissant. Ton nouveau degré de vibration te permet de le ressentir comme tu ne l’as jamais pu auparavant. Il est l’essence même de son but et il ira en s’intensifiant dans chacune des maisons où tu pénètreras. 

 

Mike adorait écouter Bleu. Il lui donnait plus d’explications qu’il n’en avait reçues jusqu’à maintenant. 

-       Est-u professeur ? demanda Mike. 

-       Oui, le rôle de chaque ange de chacune des maisons est d’enseigner, excepté le dernier. J’aurai à te révéler des vérités reliées à ma maison et il en va de même des autres. A la fin de ton périple, tu auras une vision beaucoup plus grande de la façon dont les choses se déroulent dans l’univers.  J’ai pour tâche de te transmettre ce que tu as mérité par l’expression de ton intention. Ton passage dans ma maison te permet de recevoir la carte de ton contrat. Demain en début de journée, je te la remettrai et répondrai à quelques-unes de tes questions avant que tu poursuives ton chemin. Il était important que tu visites cette maison d’abord puisque tu y recevras de l’aide pour ton voyage. Mais pour l’instant, je t’invite à te nourrir et à te reposer. 

 

Mike suivit Bleu. Il se sentait de plus en plus à l’aise avec son nouvel ami… bleu. Celui-ci le dirigea vers un magnifique jardin intérieur où l’on cultivait toutes les variétés de fruits et de légumes en rangées interminables. Comme dans les autres pièces, la lumière provenait du toit. Elle donnait un effet naturel à chaque espace de la maison; on sentait une odeur de pain fraîchement sorti du four depuis une autre pièce. 

 

-       Qui prend soin de tout, ici ? demanda Mike. Je ne vois personne d’autre… t’arrive-t-il de te nourrir ? 

-       Chaque maison a des pièces semblables à celles-ci. Et non, je ne manque pas. Le jardin sert aux humains qui font le même parcours que toi et qui s’arrêtent ici dans la poursuite de leur apprentissage. Il est entretenu par plusieurs… que tu ne vois pas en ce moment. Tu ne manqueras ni de nourriture, ni d’abri tant que tu exploreras le sentier de la connaissance. C’est notre façon de t’honorer et d’honorer ton intention.   

 

Mike se sentit envahi par le sentiment d’être protégé pendant qu’ils se déplaçaient vers d’autres pièces, l’être humain suivant, l’imposante entité bleue. Ils atteignirent une pièce curieuse, prévue pour le sommeil. Isolée, elle était garnie d’un superbe lit antique à baldaquin recouvert de draps de dentelle invitant Mike à y déposer son corps exténué. Les oreillers dodus l’attiraient et promettaient le confort et la sécurité propres à un sommeil profond. Mike était ébahi par l’accueil qu’on lui réservait. 

 

-       Tout ça pour moi ? dit-il, impressionné. 

-       Pour toi et les autres, Michaël. Nous recevons tous ceux qui ont exprimé la même intention que toi. 

 

La pièce attenante offrait un festin que Mike ne pouvait même pas envisager d’entamer. Il y avait là plus de délices qu’il n’en avait jamais vus à la fois, beaucoup trop pour une seule personne. 

 

-       Mange ce que tu veux, Michaël, lui dit Bleu. Rien de tout cela ne sera perdu. Mais ne prends rien avec toi. Résiste à cette tentation. C’est un test sur ta voie, quelque chose que tu comprendras pleinement plus tard. 

 

Bleu se retira. Mike déposa ses bagages, s’assit et mangea comme il ne l’avait jamais fait. Il ne voulut pas se montrer glouton, mais il emplit son estomac de ces mets délicieux. Ses yeux commençaient à se fermer de fatigue et le décor créait un sentiment de confort qu’il n’avait pas connu depuis qu’il était le petit enfant chéri de ses parents. 

 

Si je pouvais seulement conserver cette sensation ! se dit-il. Le fait d’être humain prenait à l’instant se pleine mesure. Il quitta la table et décida de laver la vaisselle sale le lendemain matin. Oh ! qu’il était las ! Il arriva même difficilement à se déshabiller et à surprendre ses vêtements. Il se mit au lit, et le bien-être enveloppant d’un sommeil paisible l’envahit aussitôt. 

 

Dans le silence matinal, il se réveilla superbement reposé. Il se lava, se dirigea vers la salle à manger et découvrit avec surprise que les restes de la veille avaient été enlevés et qu’un magnifique petit déjeuner l’attendait. En fait, c’était en partie l’odeur des œufs frais, des pommes de terre et du pain chaud qui l’avait éveillé. Il profita de son petit déjeuner en solitaire et s’interrogea une fois de plus sur l’idée qu’il avait eue de demander à rentrer chez lui. 

 

Est-ce une bonne idée de vouloir se retirer de l’expérience terrestre ? se demanda-t-il. Qu’arrive-t-il à ceux qui restent ? Ils ne pourront pas expérimenter les autres niveaux de vibration qui m’attendent. Est-ce juste ? Il ressentit une légère mélancolie à la pensée de ses amis et de ses collègues. Il songea même à son ancienne amante ! 

 

Qu’est-ce qui m’arrive ? se demande Mike. Je commence à ressentir de l’empathie pour ceux qui m’entourent. Ça ne me ressemble pas. Je trouve ça plutôt pénible ! Je commence à regretter d’avoir quelque chose que les autres n’ont pas. Cela signifie-t-il que je suis sur la mauvaise voie ? Devrais-je rebrousser chemin ? 

 

-       Il est inévitable que tu te poses toutes ces questions, Michaël, dit Bleu, qui apparut soudain dans l’entrebâillement de la porte et qui, encore une fois, se glissa dans les pensées de Mike. Bien qu’étonné, celui-ci fut ravi de voir l’ange et le salua d’un signe de la tête. 

 

-       Parle-moi de ces choses, Bleu. J’ai vraiment besoin de directives. Je commence à me demander si j’ai pris la bonne décision. 

 

-       Les méandres de l’esprit sont merveilleux, Michaël Thomas de l’Intention pure. Et le postulat de l’illumination de l’homme consiste d’abord à prendre soin de soi. Ensuite, le résultat du périple sera transmis à ceux qui nous entourent puisque l’intuition de l’un affecte les autres. 

 

-       Encore une fois, je ne suis pas sûr de bien comprendre, rétorqua Mike, confus. 

 

-       Même si tu ne saisis pas maintenant, Michaël, tes actions affectent les autres et leur offrent l’occasion de faire un choix, ce qui aurait été impossible sans ta décision d’être ici, en ce moment même. Fais confiance à la vérité des événements et ne te fais aucun reproche. 

 

Mike se senti soulagé d’un poids immense. Bleu n’avait pas réussi à lui faire comprendre entièrement le fonctionnement du plan spirituel, mais il l’avait suffisamment rassuré. Michaël se sentait confiant dans la poursuite de sa quête. 

 

Il fit ses bagages et quitta sa chambre. Il revint dans le hall d’entrée menant à la porte par laquelle il avait pénétré la veille. Bleu le suivi, et Mike s’émerveilla encore de l’immensité de l’endroit. L’entité ne fit aucune remarque en constant que Mike avait glissé un bagel et quelques baguettes dans son sac. 

 

-       Où allons-nous ? demanda ce dernier. Dois-je aller par là ? 

Il s’avait qu’il allait recevoir sa propre carte, et il voulait que Bleu prenne les devants. 

 

-       Tu peux t’arrêter ici. Ils s’immobilisèrent au centre du vaste hall bleu magnifiquement décoré, et Bleu se dirigea sans rien dire vers un mur éloigné sur lequel s’appuyait une échelle. « Viens ici, Mike ». 

 

Mike obéit et, en un rien de temps, Bleu lui fit grimper une longue échelle par laquelle il devait atteindre une cavité où se trouvait sa carte. En grimpant, Mike remarqua que chaque cavité portait un nom. En réalité, chacune en contenait deux : un qui semblait écrit en caractères arabes et un autre, en caractères romains. Il n’y avait aucun classement alphabétique, et les cavités semblaient obéir à un ordre connu de Bleu seul et que Mike ne saisissait pas. L’ange lui avait dit exactement où regarder et il se trouvait maintenant à quelques centimètres de l’endroit indiqué. 

 

Puis, il la vit. La case portait la mention « Michaël Thomas » et une autre, étrangère à ses yeux, probablement en langue d’ange, se dit-il. On lui avait donné instruction de ne pas regarder ailleurs, de retirer le parchemin de la cavité et de redescendre afin de l’examiner. Il venait tout juste de saisir le parchemin et s’apprêtait à descendre lorsqu’un groupe de noms attira son regard. Son cœur fit un bond… les noms de ses parents étaient là. La disposition était faite par famille. C’était le système spirituel du grand hall ! Il savait qu’on lui avait formellement interdit de toucher aux autres parchemins, mais il s’attarda tout de même et se prit à examiner les noms qui ne signifiaient rien pour lui. Pourquoi ces autres noms accolés à ceux de ma famille ? 

 

-       Michaël ? 

-       J’arrive tout de suite, dit-il d’un ton contrit. 

Bleu savait ce qui lui passait par la tête mais Mike ne poserait aucune question pouvant violer le protocole de cet endroit sacré. Songeur, Mike redescendit la longue échelle bleue et remit le parchemin à lange. Celui-ci regarda Mike longuement. Dans ce regard intense, il n’y avait pas de secrets. Bleu faisait part de sa gratitude à Mike d’avoir respecté le système sacré, et Michaël sentit l’amour de Dieu transpercer son être entier. Tous deux sourirent devant cette communication sans paroles. Mike commençait à comprendre l’inutilité des mots ! Il lui semblait qu’il pouvait tout dire à Bleu sans prononcer une seule parole. Comme c’est étrange, pensa-t-il. 

 

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, déclara formellement Bleu, voici la carte de ta vie. D’une façon ou d’une autre, elle te suivra partout dorénavant. Elle t’est remise avec amour et deviendra une de tes possessions le splus précieuses. Mike se rappela soudain les paroles de l’ange de la vision à propos de la nouvelle énergie beaucoup plus courante que la précédente. 

 

-       La carte est-elle à jour ? 

 

-       Beaucoup plus que tu ne peux le souhaiter, répondit Bleu d’un ton espiègle. Mike crut même l’avoir entendu ricaner ! 

 

L’entité tendit la carte à Mike en l’invitant d’un geste à l’examiner de plus près. Mike la posa sur son cœur quelques instants pour bien la savourer, comme un enfant l’aurait fait. Il sentait le caractère sacré de cet instant et ouvrit la carte d’une façon toute cérémonieuse qui fit sourire Bleu. Il savait ce qui allait se produire. 

 

Tout l’émerveillement que Mike avait ressenti disparut lorsqu’il déroula le parchemin. La carte était vierge ! Ou plutôt non. En plein milieu, à peine visibles, se trouvaient quelques lettres et symboles. Mike y regarda de plus près. Une flèche pointait vers un petit point rouge près duquel on pouvait lire : VOUS ETES ICI. Un petit symbole indiquant la maison des cartes était placé près du point. Trois centimètres de détails figuraient autour du point, y compris le sentier que Mike avait suivi, puis, plus rien, le vide total ! La carte indiquait seulement l’endroit où se trouvait Mike et une centaine de mètres tout autour.    

 

-       Qu’est-ce que c’est ? demanda Mike, quelque peu irrespectueux. C’est une blague d’ange ou quoi ? J’ai fait tout ce chemin jusqu’à la Maison des cartes pour recevoir un merveilleux parchemin sacré qui me dit que je suis.. dans la Maison des cartes ? 

 

-       Les apparences sont parfois trompeuses, Michaël Thomas de l’Intention pure. Accepte ce cadeau et garde-le précieusement. 

Bleu ne répondait pas à la question. 

Mike sut intuitivement qu’il ne servait à rien de la reposer. Il enroula sa prétendue carte et la mit dans son sac. Il était très déçu. Bleu le reconduisit vers la porte et sortit au grand air, Mike sur ses talons. L’ange se retourna. 

 

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, je dois te poser une question avant que tu reprennes ta route. 

-       Oui, laquelle mon ami ? répondit Mike. 

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, aimes-tu Dieu ? Bleu était très sérieux. 

 

Mika trouva étrange que l’ange de la vision ait posé la même question, presque sur le même ton. Il se demanda pourquoi on la lui reposait. 

 

-       Cher magnifique professeur bleu, puisque tu peux lire dans mon cœur, tu sais que j’aime sincèrement Dieu. Mike fixait l’ange droit dans les yeux en formulant sa réponse honnête. 

 

-       Qu’il en soit ainsi, dit l’entité en rentrant dans la petite maison bleue et en refermant solidement la porte derrière elle. Mike se sentit soudain débranché. Est-ce qu’ils ne disent jamais au revoir ? se demanda-t-il. 

 

L’air était embauché et agréable. Mike souleva ses bagages dans lesquels il avait glissé le pain de la maison bleue et prit une direction qui devait le mener à une autre maison où il recevrait des enseignements. Il passa en revue les événements amusants de sa visite à la Maison des cartes. Incroyable, une carte qui t’indique seulement où tu te trouves à l’instant. A quoi ça sert ? Bien sûr que je sais où je me trouve ! Quel étrange endroit ! 

 

Un éclat de rire carillonna des montages où Michaël Thomas de l’Intention pur clamait sa joie aux roches et aux arbres en poursuivant la route qui le menait chez lui. Son rire atteignait les oreilles couvertes de verrues d’une entité vert foncé tapie à quelque deux cents mètres derrière lui. Mike était loin de soupçonner que cette forme sombre avait attendu patiemment qu’il reprenne sa route pour le suivre pas à pas. La chose n’appartenait pas à ce royaume. Elle n’avait besoin ni de nourriture ni de sommeil. Elle n’éprouvait aucune joie, mais elle était totalement déterminée à ce que Michaël Thomas n’atteigne jamais la dernière maison. Son but était clair, et elle resserrait peu à peu la distance qui la séparait de Michaël Thomas de l’Intention pure

 

Kryeon 

Et maintenant les orbes !

 Et maintenant les orbes ! dans LEVEE DU VOILE Gifs%20Anim%E9s%20Voeux%20(106) J’ai l’air de m’éloigner considérablement du sujet, mais je veux vous révéler une autre chose que Jorge et le docteur Luis ont étudiée : la présence d’orbes – toujours là, toujours photographiables – dans cette caverne. Les orbes sont de petites taches lumineuses qui apparaissent parfois sur les photos numériques. Quand on les grossit, ces taches sont multicolores et semblent comporter des motifs complexes, invariablement un peu flous. Elles ne sont pas dues à un « reflet d’objectif » (un phénomène photographique courant, provoqué par une lumière intense qui révèle les vices de fabrication de la lentille) et n’ont pas la symétrie qu’ont les défauts du verre. (Autrement dit, elles ne sont pas « alignées » avec symétrie comme elles le seraient si elles étaient causées par les reflets internes d’une lentille manufacturée comportant une anomalie.) Aussi réelles qu’inexplicables, elles apparaissent régulièrement sur plusieurs photos. 

Je ne m’étendrai pas ici sur la réalité des orbes ni sur leur origine, puisqu’on en parle déjà abondamment sur Internet. Personnellement, je possède trois livres de photographies sur le sujet, mais je n’ai pas encore mis la main sur une recherche sérieuse. J’en ai toutefois parlé à des photographes métaphysiques qui enseignent la photographie à l’université. Ils défendent une opinion que l’on peut ne pas partager, mais ce sont aussi des hommes de science. Selon eux, le phénomène ne peut provenir que de l’appareil photo ou de grains de poussière. 

C’est une explication convenue et honnête, mais nous ne pourrons vraiment savoir tant qu’une véritable recherche n’aura pas été effectuée. Je n’avais jamais vu de tests consistant à photographier des orbes en situation contrôlée. Et voilà que, dans cet ancien observatoire, nous nous retrouvions soudain dans une telle situation. Il me fallait en tirer avantage. 

La veille, lors de la présentation sur PowerPoint, nous avions vu des photos prises dans l’observatoire et dans une caverne adjacente (tout aussi sombre), et sur lesquelles il y avait plusieurs orbes. J’ai vu une photo de Jorge en méditation sur des marches à l’intérieur de la caverne et il y avait autour de lui plus d’orbes que je n’en ai jamais vus sur aucune photographie. Je vous le jure ! Vous voulez voir ? Allez à [www.kryon.com/orbs*] et regardez vous-même. Jorge et le docteur Luis m’ont précisé que des orbes étaient présents sur toutes les photos prises dans la caverne. Et voilà que nous étions dans cette caverne avec trois appareils photo ! C’était l’occasion ou jamais de nous livrer à quelques expériences sur les orbes et nous ne nous en sommes pas privés ! 

Je me suis assis avec Luis sur les marches de la caverne, dans l’obscurité totale. Ce détail est important, puisque plusieurs pensent que les orbes sont simplement causés par de la lumière résiduelle dans l’appareil, provenant parfois de l’arrière du photographe. Nous avons donc éliminé dès le départ le problème de la lumière diurne indésirable. (Je dois reconnaître en toute honnêteté que la lumière même du flash peut contribuer à cette lumière indésirable.) Je n’ai jamais vu d’orbes sur des photos prises dans l’obscurité totale. Je me suis toujours trouvé dans des situations où il y avait de la lumière de diverses provenances. J’avais donc l’impression de disposer là d’une chambre noire scientifique pour étudier le phénomène. 

Aucune lumière indésirable, deux types d’appareil photo numérique, et assez de temps pour tenter l’expérience ! 

Je connais bien les appareils photo. J’ai passé toute ma jeunesse dans la boutique d’arts graphiques de mon père (Carroll Graphics, à San Diego) et la photographie est vite devenue mon violon d’Ingres. Dans cette boutique, il y avait des appareils photo aussi gros qu’un humain. J’y ai travaillé plusieurs étés, au cours desquels j’ai tout appris sur l’optique et le fonctionnement de ces appareils. Comme j’ai l’esprit scientifique, j’étais prêt à présent à examiner tout facteur pouvant causer l’apparition des orbes. 

Je me doutais bien que l’apparence des orbes sur les photos était spécifique à l’appareil. Autrement dit, on doit logiquement se poser la question suivante : « Certains appareils photographient-ils les orbes mieux que d’autres ? Et si c’est le cas, pourquoi ? Cela peut-il nous instruire sur la nature de ces orbes ? » J’étais prêt à toute réponse, bien que les membres de mon entourage fussent convaincus que les orbes étaient de l’énergie interdimensionnelle n’« apparaissant » que par la photographie au flash électronique (qui peut les capter en raison de leur haute fréquence photonique) et qu’ils sont donc imprévisibles. 

Ce jour-là, nous avions deux types d’appareil. D’une part, nous disposions de deux appareils numériques de poche d’une valeur de 200 $ à 400 $ munis d’un petit écran sur lequel nous pouvions voir le sujet photographié. D’autre part, j’avais un Nikon SLR numérique de grande qualité, avec une lentille zoom 18 à 70 mm professionnelle. Chaque appareil avait un flash intégré, mais le mien était plus puissant (plus de lumière). 

Je n’ai jamais vu d’orbes sur des photos prises avec la lumière disponible ou un  temps de pose. Ceux-ci semblent n’apparaître que sur les photos prises avec un flash électronique. Cela me porte à croire que la lumière produite par le flash réussit à les éclairer quelle que soit leur nature, ou à les capter à une jonction du temps physique, alors que la photographie sans flash ne le peut. Chaque appareil était réglé (par défaut) à 1/60 de seconde, comme la plupart des appareils. Soit dit en passant, des orbes ont été captés autant par des appareils à pellicule que par des appareils numériques. 

Pour mener cette expérience avec la plus grande rigueur scientifique, il nous aurait fallu prendre des photos avec flash, sans flash, divers temps de pose et diverses vitesses d’obturation. Nous n’en avions ni le temps ni la capacité. Je crois cependant que le résultat de notre expérience est significatif et je le présente ici pour quiconque voudrait effectuer des recherches plus poussées sur le sujet. Je me suis assis avec Luis sur la dernière marche de la caverne, à une distance d’environ six mètres de notre équipe. 

Nous étions légèrement surélevés. Nous nous sommes mis à méditer et les appareils devaient nous capter à des intervalles de quelques minutes. Nous sommes demeurés sur les marches une dizaine de minutes, sous le déclic des appareils. Ceux qui nous  photographiaient le faisaient sans se synchroniser, de manière aléatoire. De plus, nous étions tous parfaitement immobiles afin de ne pas soulever de poussière. Les résultats furent amusants et suscitèrent plus de questions qu’ils ne fournirent de réponses. Je rapporte donc ici ce que nous avons vu en examinant les photos après l’expérience. Tout d’abord, aucun appareil n’a capté d’orbes durant les premières minutes. C’était intéressant, car si les orbes avaient été des grains de poussière, il y en aurait eu beaucoup puisque nous en avions inévitablement soulevé en nous rendant en haut des marches. Après quelques minutes, ils ont commencé à apparaître. Vers la septième minute, ils étaient très nombreux, et il en fut ainsi jusqu’à la fin. Naturellement, en tant que méditants (et individus bizarroïdes), nous en concluons que les orbes représentent l’énergie que nous avons attirée autour de nous, et que leur nombre a augmenté en même temps que l’énergie que nous créions spirituellement. 

Les sceptiques diront que nous avons pris de superbes clichés de grains de poussière dans un lieu très poussiéreux. Ils auront toutefois oublié deux choses. Premièrement, ce sont nos mouvements qui auraient dû soulever de la poussière, non notre immobilité. Si les orbes sont de la poussière, nos résultats sont contraires au bon sens. Deuxièmement, pourquoi cette « poussière » n’apparaît-elle pas sur les photos prises par le meilleur appareil, celui qui est muni du plus puissant flash ? 

Nous devons aussi examiner une autre explication. Quelle que soit leur nature et d’où qu’ils viennent, ces orbes sont sensibles à la chaleur car ils sont apparus alors que nous avions réchauffé la place de nos corps, à raison de 36,6 °C chacun. Qui sait ? 

Avec les deux petits appareils numériques, nous avons obtenu beaucoup d’orbes. Leurs photos ont ceci en commun : la quantité d’orbes est cohérente d’un appareil à l’autre, en ce sens qu’il y en a peu au début et beaucoup à la fin. Mais ils ne sont jamais identiques. Cela aussi est intéressant, car c’est le signe que ce qui est photographié là, même par des appareils placés côte à côte, est unique à ce moment précis. Une comparaison rapide révèle que les orbes n’étaient pas au même endroit pour les deux appareils. Nous avons ensuite découvert quelque chose qui me déçoit beaucoup, car cela présage un problème. Mon appareil professionnel n’a capté aucun orbe ! À aucun moment ! Alors que tous les autres appareils en ont capté des tas, le mien n’a rien vu. Pourquoi ? Je ne peux que formuler des suppositions. 

Il s’agit d’un type d’appareil différent, muni d’une lentille épaisse (contrairement aux autres) et d’un flash sans doute plus brillant. Si je suis déçu, c’est parce que les appareils deviennent de plus en plus sophistiqués et qu’ils sont munis de lentilles de plus en plus grosses, et qu’il se peut très bien que les lentilles zoom comportant plusieurs éléments ne permettent pas de capter tout ce que captent les appareils munis d’une lentille simple et mince. Conservez donc vos appareils numériques à prix modique ! 

J’ai créé une page Internet se rapportant exclusivement à ce livre [www.kryon.com/orbs]. Vous y trouverez tout d’abord une photo de moi aux Nations unies, le 31 mars 2006. On y voit un orbe assez gros (voir image sur le site) au-dessus de mon épaule gauche. Nous avons agrandi la photo pour l’examiner de plus près. Vous trouverez ensuite une photo de Jorge assis sur les marches de la caverne et commençant à méditer. Puis il y a une incroyable photo où il est entouré d’orbes après quelques minutes de méditation (comme je l’ai mentionné plus haut, il y en a plus que je n’en ai jamais vu sur aucune photographie !). Sur cette même page, vous verrez en outre une photo de la pièce du sommet de  l’observatoire, celle qui a été étiquetée comme un « artefact provenant d’une cabine de sudation » (absolument !). Enfin, vous verrez quelques autres photos du puits de l’observatoire, ainsi qu’une autre de Luis prise dans le noir, sans trépied. 

Que sont donc les orbes ? Les paris sont ouverts. Tout ce que je retiens de l’expérience, c’est que Luis et Jorge ont raison : il y a toujours là une grande quantité d’orbes et ils sont faciles à photographier. Il semble que leur nombre croisse à mesure qu’augmente notre énergie de méditation. Il y en a un qui s’est posé sur ma gorge et y est demeuré, tandis que plusieurs se rassemblaient autour de Luis. Nous étions ahuris en regardant ces photos. Peut-être avons-nous là un aperçu de l’énergie interdimensionnelle captée par un appareil photo uniquement parce que le flash en amène momentanément une partie dans la tridimensionnalité ? Un appareil photo diffère de l’oeil humain : il ne s’ouvre que pour un soixantième de seconde, puis se referme. De plus, contrairement à nos yeux, il s’autosynchronise avec une lumière très intense. Même si je ne propose pas d’explication satisfaisante, je suis heureux de présenter cette expérience à ceux qui pourront peut-être la mener plus loin. 

Kryeon canalisé par Lee Carroll 

Pour les utilisateurs de systèmes

Pour les utilisateurs de systèmes  dans GRADUATION DES TEMPS insecte%20gifTravaillez-vous à l’intérieur d’un système ?

 

 Je vous ai déjà parlé de quelques-uns des implants humains de naissance. La plus grande partie de vos implants est en fait une empreinte résultant de vos dernières incarnations. Cela inclut le karma, les données astrologiques, les leçons de vie (se rapportant au karma), les patterns de champ magnétique (couleurs de la vie aurique), le karma stellaire et bien d’autres éléments (mais j’ai nommé les plus importants). Chaque corps humain a aussi un équilibre de polarité distincte selon les leçons individuelles qu’il doit apprendre. 

 

Vous êtes nombreux à travailler avec ces systèmes et à être devenus très habiles et efficaces dans leur utilisation. Des informations vous ont été transmises au cours des années – lesquelles ne pouvaient provenir que de mon côté du voile – pour être employées comme techniques métaphysiques. L’astrologie, par exemple, illustre très bien cela ! Je vous ai déjà donné un aperçu de l’influence de votre champ magnétique sur votre force vitale et votre spiritualité, et je vous ai aussi informé que la gravité faisait partie de l’équation (c’est la raison pour laquelle la position de votre Lune affecte vos émotions). Songer un instant aux effets des autres corps célestes sur la gravité de votre Terre. Vos systèmes solaires en particulier (et votre galaxie en général) berce le système magnétique de votre Terre et, par là, votre spiritualité. Tout est relié, et c’est ce qu’on étudie en astrologie – comment ces autres corps célestes sont animés et quelle influence ils ont sur vous. Ce n’est qu’un exemple d’empreinte parmi tant d’autres. Vous êtes nés dans une énergie spirituelle spécifique, créée par l’alignement des éléments magnétiques qui vous environnent et qui produisent ainsi un effet prévisible sur vous. Ceci est très semblable à une plante ou à un arbre habitué à croître dans une région tropicale de la Terre. Si on le transplantait, c’est un environnement semblable à celui dans lequel il a grandi qui lui conviendrait le mieux, même s’il pourrait vivre presque n’importe où ailleurs. Vous pouvez même prédire que l’arbre sera à son mieux quand le temps sera chaud ou humide. Dans le froid ou la sécheresse, il sera moins épanoui. C’est une simple information qui vous permet de prédire le comportement d’un organisme à partir de vos connaissances des caractéristiques de sa semence. Cependant, ceci est peu appliqué par rapport aux positions des planètes et à leurs relations avec les humains, sauf que ceux qui comprennent la nature de ces liens, c’est-à-dire les utilisateurs du système astrologique. 

 

Certains d’entre vous travaillent avec le champ magnétique du corps. Ce peut être dans un but de guérison, d’étude ou d’enseignement des couleurs et des patterns de l’aura, ainsi que de leur signification pour l’individu. Vous êtes aussi des utilisateurs de système puisque vous dépendez des empreintes de naissance et devez tenir compte des facteurs prévisibles. 

 

Si vous utilisez une grille, quelle qu’elle soit, ou si vous vous référez à des tables lorsque vous travaillez, vous êtes un utilisateur de systèmes. Même ceux d’entre vous qui traient de la conscience karmique recourent à des règles pour aider les autres. Si vous vous intéressez à la régression dans les vies antérieures à la technique du rebirth ou à la lecture des empreintes de leçons karmiques, vous utiliser des systèmes. 

 

Pour vous tous, il y aura un énorme changement par rapport à votre travail. De grâce, ne le redoutez pas. Nous vous aimons et nous vous félicitons pour le travail que vous avez accompli ! En général, il peut continuer comme avant, mais il y a certains points à considérer, dont un en particulier qu’il faudra réaliser et rechercher (cela vous sera expliqué bientôt). Je peux vous assurer que vous êtes tous, présentement, mal à l’aise ! Si vous êtes un utilisateur de systèmes et que vous êtes à l’aise avec l’énergie d’aujourd’hui, cela signifie : soit que vous connaissez déjà l’information que je m’apprête à vous transmettre, soit que vous avez perdu votre équilibre et que vous ne faites qu’exister à l’intérieur d’un système, sans conscience, ni lumière. 

 

Votre sentiment d’inconfort vient du fait que vous êtes des leaders spirituels et que quelque chose a changé qui vous dit intuitivement que vos pouvoirs ne sont plus les mêmes. Certains d’entre vous ont déjà remarqué un fait alarmant (mais vous ne le partagez pas encore) : vous sentez que, soudainement, vos systèmes ne sont plus aussi précis que par le passé. Vous pouvez même avoir l’impression que vous perdez votre pouvoir (c’est un sentiment très paniquant) ! Même s’il s’agit d’une période positive, puissante pour vous, l’incertitude de ce que vous observez affecte votre personnalité par la peur qu’elle provoque. 

 

Ceci est important : 

Vous n’avez rien perdu d’autre que l’alignement de votre système et (plus important encore) vous avez une chance exceptionnelle, en lisant et comprenant ceci, d’accomplir quelque chose qui n’a jamais été possible auparavant ni pour vous, ni pour aucun autre humain depuis le début de l’histoire de la Terre. 

 

Mes modifications au niveau planétaire viennent biaiser vos tableaux. Au cours de l’année 1992, ceux d’entre vous qui utiliseront n’importe quel système de référence planétaire devront songer à le déplacer de deux à trois degrés vers la droite, (par rapport à votre point de vue) pendant l’année. Puisque ceci est plutôt vague, pour des fins de vérification et de précision, faites-vous des modèles dont vous êtes les seuls à savoir ce qu’ils représentent et comparez-les à la réalité de la vie autour de vous, plus particulièrement aux gens que vous essayez d’aider et de guérir. Fixez toutes les références de lieux géographiques ou de temps terrestre comme vous le faites déjà. Changez seulement les aspects non terrestres. Je ne peux présentement vous indiquer quand effectuer le déplacement complet de trois degrés, parce que c’est vous, en tant qu’humains, qui contrôlez actuellement mon travail. Je réponds à votre transmutation par un déplacement approprié. Je suis donc incapable d’être précis puisque je ne sais pas comment vous allez réagir. Le déplacement ne sera pas supérieur à trois degrés en 1992, mais il est déjà supérieur à un degré. 

 

Changer les aspects non terrestres de vos tableaux peut paraître un pas en retrait par rapport à ce qui s’est réellement passé, mais cela s’avérera juste pour vos systèmes. La différence, c’est que la Terre a changé, mais que rien d’autre autour d’elle n’a changé. Cela pourrait s’apparenter à une analogie : Vous êtes assis immobile sur une chaise pivotante, et votre nourriture vous est fournie par un assemblage mécanique géant. Tout à coup, quelque chose fait tourner votre chaise vers la gauche. Le grand robot, qui n’a pas remarqué le mouvement de la chaise, ratera votre bouche. Vous devrez donc, à partir de ce moment, changer quelque chose pour corriger la situation, sinon vous serez incapable, de survivre. Il est bien plus facile de bouger légèrement votre tête et votre corps vers la droite, pour compenser le pivotement de la chaise, que d’essayer de bouger la machine

 

 

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

La deuxième expérience personnelle

  La deuxième expérience personnelle dans GRANDE TRANSFORMATION icones_01101(celle de l’implant neutre ou la perception que j’en ai). 

A la fin de l’année 1990, j’étais enceinte et je vivais heureuse avec le père de mon futur enfant dans une belle maison de campagne. Un jour, alors que je recevais plusieurs personnes, dont un channel, je demandai à celui-ci, par simple amusement, de me dire si je portais une fille ou un garçon. Il me répondit ; « Pour l’instant, c’est un garçon. J’ai répliqué : « Pour l’instant ? Mais que voulez-vous dire ? » Et il me répondit ceci : « Il arrive parfois que ça change. » A vrai dire, je ne l’ai pas cru, car j’avais toujours pensé que j’aurais un garçon. Puis un jour, lors d’un examen à l’hôpital, l’infirmière me demanda après m’avoir dit que tout allait bien, si je voulais savoir si ce serait un garçon ou une fille. Je lui répondis : « Bien sûr ! », tout à fait certaine qu’elle allait me dire que ce serait un garçon. Elle me dit aussitôt : « Félicitations ! C’est une fille ! » 

….. Deux ans et demi plus tard…. 

Nous sommes maintenant en 1993. Je vis seule dans un petit appartement, avec la possibilité de perdre mon emploi, sans argent, endettée, et avec un enfant à ma charge. Un soir, avant de m’endormir, je me demande bien ce qui va nous arriver. Je me sens au point zéro. Cette nuit-là, je me réveille à 4 heures en proie à un rêve très intense, avec le sentiment que je dois absolument m’en souvenir. Dans ce rêve, en bref, une amie venait d’accoucher et son mari, en me voyant entrer dans la chambre me regarde avec un sourire radieux et me présente un immense plateau rempli de pâtisseries et de friandises. 

J’avais une très forte intuition que je devais absolument trouver la signification de ce rêve, qu’il était en quelques sortes un message. Malgré l’heure tardive, j’ai fouillé dans mes boîtes à la recherche d’un livre sur l’interprétation des rêves. Il était écrit que la naissance d’un bébé symbolisait « un nouveau départ, une nouvelle vie » et que le plateau de friandises signifiait que je récolterais « les grandes récompenses de la vie ».Je savais que c’était un message de l’Univers m’incitant à tenir bon. Cela eut un puissant effet sur moi, car je n’ai plus jamais douté, après ce rêve, que tout finirait pas s’arranger. En 1994, débuta ma mission d’éditrice de livres de spiritualité. 

-       Je perçois cette expérience ainsi : à un certain moment, une question fut posée au niveau inconscient quant à ce que je choisirais de faire. A mon avis, c’était lié à la Convergence harmonique et à tout ce qui a suivi. Je pense que certaines personnes ont peut-être reçu l’implant neutre avant même que l’on en connaisse l’existence

Kryeon, si ma perception est bonne, cette expérience était-elle liée à un changement total de direction et à l’autorisation d’implanter l’illumination (l’implant neutre) ? 

Puisque je ne l’avais pas demandé, est-il possible que je l’aie reçu sans même savoir qu’il existait ? Si c’est le cas, il y a donc des gens qui le reçoivent avant même d’en connaître l’existence ? Pourriez-vous m’expliquer comment tout cela fonctionne ? 

Tu as raison Martine au sujet de ce que nous appelons « l’implant neutre ». C’est l’implantation de l’autorisation de change spirituellement. Ce la peut annuler votre karma et changer toute votre vie. Plusieurs l’avaient demandé bien des années avant que quiconque ait entendu parle de Kryeon. 

La Convergence harmonique a créé une meilleure énergie pour que cela fonctionne, mais c’était également réalisable auparavant. Plusieurs travailleurs de la Lumière l’ont fait avant l’événement de 1987, sans pouvoir donner un nom à la chose ni même en être conscients. Mais, dans la nouvelle énergie, c’est devenu beaucoup plus commun. Donc, après la Convergence harmonique, nous en avons parlé beaucoup et nous avons expliqué comment faire. C’était toutefois possible depuis très longtemps. Tous les maîtres du passé l’ont fait ! 

Tu es également responsable du changement de sexe de ton enfant. Tu l’as d’abord perçu comme un garçon, par prédisposition inhérente à l’ancienne direction que tu suivais, mais dès que tu as donné l’autorisation de changer de parcours, le sexe de ton futur enfant a changé également puisque tu avais besoin d’une autre énergie pour continuer. Cependant, contrairement à ce que tu penses… il ne s’est rien produit dans l’utérus ! C’est là un paradoxe du temps dans votre tridimensionnalité. Est-ce juste de dire que tu aurais quand même eu une fille si tu n’avais pas changé de direction ?» Tu l’as portée neuf mois ! Mais d’où vient la perception que c’était un garçon ? La vérité est assez complexe. Voici ce qui s’est passé : l’Esprit a vu, que, avec le libre arbitre, tu changerais de direction. Ce n’était donc pas prédestiné ; plutôt, la potentialité était si forte que cela se produise qu’elle est devenue réalité. Par conséquent, même avant que tu ne changes de direction, il était établi que ce serait une fille, même si tu étais convaincue que ce serait un garçon à cause de ta perception et de ceux qui te « lisaient » dans l’énergie d’une vieille potentialité. 

[…] 

Voici une autre façon de l’expliquer… 

Une femme va consulter un voyant. Elle est enceinte d’une fille à cause des décisions futures que l’Esprit savait qu’elle prendrait. Plusieurs importantes décisions spirituelles potentielles résultent de la synchronie qu’elle est sur le point de créer. Elle entre dans la pièce où se trouve le voyant avec les mots « c’est un garçon » qui semblent « clignoter » sur son front. Le voyant perçoit la situation ainsi puisqu’il voit encore la vieille énergie qui existait avant que la femme enceinte prennent la décision de changer. 

Mon partenaire (Lee) est venu en ce monde avec un seul rein et une prédisposition au mal de mer. Il a tenté d’entrer dans la marine, mais il n’a pas réussi. Cette prédisposition avait été créée à cause de la forte potentialité qu’il accomplisse le travail spirituel qu’il fait maintenant. S’il étant entré dans la marine, il y avait la forte possibilité qu’il se retrouve sur un patrouilleur au Viêt Nam. Nous ne l’avons encore jamais dit, mais cette piste de vie comportait la potentialité qu’il ne revienne pas. Vous comprenez ? Avant même qu’il prenne la décision de travailler avec Kryeon, son corps était préparé pour les potentialités que nous voyons. Ses attributs innés l’ont empêché de réaliser son vieux désir karmique de servir dans la marine, ce qui lui a sauvé la vie afin qu’il puisse faire ce qu’il fait maintenant. 

Remarquez que la forte potentialité s’est réalisée dans les deux cas. Lee a effectivement commencé à travailler avec Kryeon plus tard au cours de sa vie et toi Martine, tu as fait le choix de transmettre ces paroles à des milliers de lecteurs. Il était nécessaire que tu asi une fille plutôt qu’un garçon pour entrer dans une nouvelle énergie, et cela a donc eu l’ai d’une simple permutation dans la tridimensionnalité. 

A vous chers lecteurs, nous ne nous attendons pas à ce que vous compreniez ce paradoxe temporel, mais nous essayerons toujours de vous familiariser avec le fait que votre livre arbitre devant les potentialités constitue le secret de la cocréation immédiate. De plus, est-ce que vous vous rendez compte de tout l’amour que cela implique ? Dieu se préoccupe de vous tous.

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

Le voile de l’oublie réside en vous

 

Le voile de l’oublie réside en vous dans AU-DELA DU VOILE... icones_01101Car chaque personne porte son propre voile. Voilà pourquoi l’ascension est un processus si individuel. C’est aussi de cette façon que les nouvelles générations interviennent… et s’améliorent, puisque les filtres de voile plus minces avec lesquels vous êtes nés sont encore plus minces dans ces générations. 

 

Salutations, chers lecteurs ! C’est pour moi un grand honneur que de faire partie de cette anthologie « Vers 2012 ». 

 

Il m’est difficile de croire qu’une année entière s’est déjà écoulée depuis ma participation au premier livre. La présence des Frères a été une bénédiction dans ma vie, et je les remercie de leur patience infinie, de leur grâce affectueuse et de leur  merveilleux sens de l’humour. Ils m’ont enseigné que si nous ne pouvons rire de nous-mêmes, c’est que nous prenons la vie trop au sérieux ! 

 

La plupart des gens qui entrent en contact avec moi sont fatigués de lire des livres et de participer à des séminaires. Ils sont fatigués d’essayer d’ « aboutir quelque part » métaphysiquement, car ils sont physiquement épuisés. Il ne fait aucun doute que les énergies s’intensifient, et vous commencez à ressentir la résistance de vos aspects plus denses. Nous traînons tous des blocages importants issus de la troisième dimension, qui peuvent empêcher nos corps d’absorber les nouvelles énergies, comme ils sont censés le faire. Peu importe la question, ou le but énoncé, la première réponse des Frères est : « Nettoyez-vous ». Nettoyez votre système nerveux, dégagez l’excès de pression interne, et absorbez petit à petit les énergies supérieures par votre chakra couronne. Ce qui rend merveilleux leur enseignement, c’est qu’il suffit de garder vos mâchoires détendues pour dégager la douleur et le stress des quatre couches PEMS (physique, émotionnelle, mentale et spirituelle), quelle que soit votre pratique quotidienne. 

 

Les Frères m’ont appelée leur petit « Maitre plombier ». Au départ, cela ne me faisait pas rire, mais j’en suis venue à comprendre à quel point il nous est essentiel d’apprendre à éliminer l’excès de pression interne pour laisser place à la nouvelle énergie qu’il faudra absorber. En vérité, ce sont les premiers stades du Cercle de Grâce, et les Frères espèrent que vous apprendrez tous comment, eh oui, déféquer et manger sur le plan éthérique ! 

 

Maintenant, alors que je multiplie les cours à des travailleurs de lumière doués, je vois cet autre immense cadeau que m’ont fait les Frères : durant les séminaires, lorsque nous effectuons en groupe un balayage énergétique sur table, nous nettoyons beaucoup de blocages en un court laps de temps. Le fait de voir mes élèves devenir plus légers et plus lumineux me procure la joie d’enseigner. J’apprends tellement de vous tous ! En retour, je vous remercie de tout ce que vous m’apportez. 

 

J ‘ai vu des gens coincés dans la peur en pensant que 2012 représentait la fin du temps que nous connaissons et la fin de la vie dans la troisième dimension telle que nous la connaissons. C’est vrai sur le plan sensoriel que vous atteindre, mais votre corps et tout ce qui l’entoure (routes, édifices, etc…) seront encore là. L’année 2012 m’apparaît comme une balise pour de nouveaux départs. Ceux d’entre nous qui sont conscients et sensibles aux changements énergétiques reçoivent une « fenêtre temporelle » pour se préparer et travailler à traverser et à dépasser en souplesse le Grand Changement. Vous aurez encore le temps de dégager votre noyau physique. Une pratique quotidienne est le meilleur « remède » qui soit pour accéder à la clarté et au lieu avec vos couches énergétiques. La maîtrise de soi est le pus grand don spirituel du Cercle de Grâce. Non seulement vous enseigne-t-elle comment dégager la pression interne et vous recharger, mais elle vous met en contact direct et personnel avec l’Esprit. Lorsque vous commencez à sentir des choses bouger dans votre corps et que vous savez que les Frères sont là, l’Esprit implante votre foi en Dieu au plus profond de vous, là où Dieu habite. 

 

J’espère voir le jour où le soin et l‘entretien de l’aura deviendront aussi important que le soin du corps. J’ai presque 54 ans. Croyez-vous que nous pourrons faire tout cela au cours des vingt prochaines années ? J’aimerais vraiment prendre ma retraite à 75 ans ! 

 

Lumineuses bénédictions à tous

 

 

 

Message de Edna G.Frankel 

 

Au sud de la frontière américaine

Au sud de la frontière américaine dans LEVEE DU VOILE bulles

Depuis la parution de l’ouvrage précédent, l’équipe Kryeon s’est rendue au Mexique et en Argentine. Ces deux voyages m’ont permis d’acquérir de précieuses connaissances et de vivre d’intéressantes expériences. Comme j’ai toujours vécu à San Diego, dont près du cinquième de la population est hispanophone, je connais bien la langue et la culture espagnoles. 

Je raffole de la cuisine mexicaine et j’aime vraiment ces gens-là ! À San Diego, j’ai toujours eu des contacts positifs avec les Mexicains et j’ai pu observer de près leurs coutumes familiales ainsi que leur grande sociabilité. J’étais bien préparé pour ces deux voyages, mais surtout pour celui au Mexique. Je désire vous rapporter ici une expérience personnelle qui a eu pour moi une grande signification et que j’ai vécue grâce à deux professionnels mexicains, un médecin et un ingénieur. Cette expérience tout à fait inattendue m’a conduit encore une fois aux frontières du connu et aux limites de la compréhension. 

Le docteur Luis Oscoy a créé un superbe spa, le Hostal de la Luz (« Auberge de la Lumière »), à Amatlan de Quetzalcoatl, un village situé au sud de Mexico. Non seulement ce lieu est-il hautement énergétique, mais, pendant notre séjour, il fut béni par un représentant du dalaï-lama venu le consacrer comme la première zone de paix du Mexique. Le Hostal de la Luz avait rempli toutes les conditions établies par le dalaï-lama pour recevoir une telle  bénédiction, y compris la construction d’un ashram et d’un labyrinthe. Mon site [www.kryon.com/mexico] contient plusieurs photos de ce spa et de la cérémonie qui s’y déroula en 2006. 

Le docteur Luis (je l’appelle ainsi) me présenta à Jorge Alberto Báez Guerrero, un ingénieur profondément engagé dans l’interprétation de la recherche sur les calendriers aztèque et maya. « Profondément engagé », c’est peu dire… C’est là sa  passion et il désirait me faire partager d’étonnantes découvertes. Grâce à son vaste savoir personnel et à sa pénétrante intuition, Jorge s’était rendu compte de quelque chose qui avait échappé à la plupart. Même si les écritures aztèques et autres ont survécu durant des siècles dans des codex et sur les murs des anciens sites, et que nous possédons ainsi une grande quantité d’informations sur les Aztèques et les Mayas, Jorge a découvert par une autre voie quelque chose que nous devrions tous comprendre. J’aimerais bien pouvoir vous dire tout simplement de lire son livre, Energia Vital en Movimiento (« L’énergie vitale en mouvement »), mais, au moment où j’écris ces lignes, il n’a encore été publié qu’en espagnol. Le titre de la première édition est trompeur, car il semble très intellectuel, mais une deuxième édition a maintenant été publiée, sous le titre de Vital Energy in Movement (The Secret of 2012). C’est plus proche ! Je veux rendre hommage ici à Jorge et au docteur Luis, car ils sont tous deux concernés, le second étant un fervent admirateur du travail du premier, d’où l’invitation qu’il m’avait lancée pour participer à cette expérience. Je les en remercie tous les deux. 

Jorge oeuvre à contre-courant des érudits mexicains traditionnels, qui suivent la « ligne du parti » en matière d’information. Quand je l’ai appris, j’ai trouvé cela bien étrange, car j’avais toujours cru que les archéologues, à l’instar des scientifiques, étaient enthousiasmés par de nouvelles découvertes et curieux de tout savoir. Comme je me trompais ! Il m’arrive souvent d’oublier le sort que la politique réserve à la vérité. Dans certaines parties du Mexique, c’est une simple question de survie universitaire. Je ne veux offenser personne, mais je parle de ce dont j’ai été témoin. 

Au Mexique, tout archéologue travaille d’une façon ou d’une autre pour le gouvernement, et s’il s’écarte trop des informations et des interprétations officielles sur les coutumes indigènes, il ne peut aller très loin. Ce qui se passait dans les temples et les observatoires est considéré comme une information sacrée que le gouvernement désire conserver dans toute sa pureté et sous son contrôle. 

Voici donc Jorge qui apporte une information spectaculaire reliant entre eux tous les faits dans un système bien conçu, et on l’accepte tout en l’ignorant. J’ai vu comment il fut traité sur l’ancien site de Xochicalco, dans l’État de Morelos, à 38 kilomètres de Cuernavaca, au Mexique. J’étais très excité, car lui et le docteur Luis avaient organisé pour moi et quelques membres de l’équipe un petit voyage en un lieu où vont très peu de gens, l’un des anciens observatoires solaires des indigènes, dans les ruines du temple. C’était l’un de trois  observatoires verticaux dans lesquels la lumière pénétrait par le haut et était ensuite dirigée par un système particulier qui créait des motifs sur une dalle placée à une hauteur précise dans l’observatoire. Les Anciens observaient ainsi les mouvements du soleil et de la lune alors que la lumière traçait des motifs sur cette dalle tout au long de l’année, ce qui leur permettait de mieux comprendre le comportement de ces corps célestes, d’estimer leur taille et d’en apprendre davantage sur les équinoxes, les solstices et les éclipses. Nous allions donc entrer dans ce lieu sacré et le voir de nos propres yeux ! 

Avant de nous entraîner dans cette aventure, Jorge et Luis nous présentèrent, durant une heure et à l’aide de PowerPoint, les véritables découvertes. Jorge avait assemblé un calendrier complexe en utilisant l’information ancienne. Cependant, au lieu d’être un calendrier comportant des jours, des mois et des années, c’était un calendrier d’énergie ! Quand je l’ai vu et touché, je l’ai aussitôt qualifié de « calculatrice », car, intuitivement, je recevais de Kryeon l’information sur sa fonction réelle. De plus, Jorge fournissait aussi de l’information sur notre ADN, qu’il liait aux changements de l’énergie terrestre. 

Il associait les différentes polarités aux acides aminés contenus dans la chaîne d’ADN, en affirmant que la polarité active était abandonnée avec la vieille conscience afin de laisser place à la polarité passive activée par les changements magnétiques que nous traversons. (Changements magnétiques !) Il expliqua le mécanisme qui, à l’intérieur de l’ADN, génère de la lumière qui renforce notre champ énergétique. 

Jorge démontra que les Mayas et les Aztèques (et d’autres encore) connaissaient les divers changements de l’énergie terrestre et en avaient fait le tracé exact. Ce sont des changements de conscience de l’énergie de la Terre, et non de simples changements calendaires. Poussant plus loin son explication, il montra les phases de ces changements ainsi que leur durée (plus de mille ans). Chacun portait un nom et avait une couleur, clairement indiqués par les Anciens qui les avaient tracés. En plus d’utiliser les observatoires pour suivre les mouvements du soleil et de la lune, ils avaient aussi développé une méthode pour suivre les phases d’énergie que la Terre avait traversées dans le passé et prédire celles qu’elle traverserait dans l’avenir. 

C’est pourquoi Kryeon m’a dit qu’il s’agissait d’une calculatrice, car on s’en servait pour calculer ce qui s’en venait. Cette calculatrice indique clairement que nous nous dirigeons présentement vers un changement majeur. Selon ce calendrier énergétique circulaire, les Anciens ont établi que nous sommes en train de fermer la conscience d’une vieille énergie planétaire pour en ouvrir une autre. La date prévue pour l’événement ? L’année 2012. Voilà ce que les Mayas nous ont vraiment dit au sujet de 2012 et de l’énergie impliquée, nous fournissant des explications historiques et même une calculatrice de phases fondée sur leurs observations. Ils ont prédit la fin d’une époque et le début d’une nouvelle. Démontré ainsi, c’est tellement évident ! Jorge s’était servi de son intuition et de son intellect pour voir au-delà des apparences de l’information connue et tirer des conclusions logiques sur son sens réel. Sa calculatrice circulaire montrait comment leurs phases d’énergie correspondaient aux événements mondiaux, à notre propre histoire et à notre situation actuelle. Le plus captivant de la démonstration, c’est que tout ça était du Kryeon 101 [de l’information fondamentale fournie par Kryeon depuis dix-huit ans]. 

J’ai dû énerver Jorge à force de l’interrompre constamment pour lui faire dire par l’interprète : « C’est exactement ce que dit Kryeon ! » Plus tard, je me suis rendu compte que Jorge n’avait même pas lu un seul ouvrage de Kryeon. (La prochaine fois, j’essaierai de me tenir tranquille, mais j’étais tellement excité de trouver la confirmation des messages de Kryeon sur les murs du temple, pour ainsi dire, et d’entendre ensuite Jorge parler du magnétisme de l’ADN !) Le travail de cet homme est vraiment passionnant. 

Essentiellement, les Mayas et les Aztèques nous disent qu’une nouvelle énergie se manifestera en 2012 et qu’elle sera supérieure. Typiquement, comme lors de tout changement énergétique, ceux qui se sont habitués à la vieille énergie ne dureront pas. Nous entrons dans l’énergie de ce que ces Anciens appelaient « un nouveau soleil » (en l’occurrence, le sixième soleil). Dans leur système, chaque phase de civilisation possède sa couleur solaire, et notre nouvelle couleur sera le jaune, qui suivra le violet. (N’oubliez pas qu’il s’agit ici d’un système de notation spirituel et non des couleurs réelles du soleil.) 

Pendant des années, Jorge a obtenu des autorités chargées du site historique la permission d’entrer dans l’observatoire, qui ne semble plus être à ce jour qu’une profonde grotte souterraine. Il y avait étalé ses papiers et tracé les mouvements du soleil et de la lune, tout comme le faisaient les Anciens. Il ne se contentait donc pas de lire les documents que lui avaient fournis les archéologues. Il utilisait leurs propres outils ! J’étais impressionné, et tout autant réconforté de savoir que les enseignements dispensés par mes transmissions l’étaient aussi par les Anciens, et ce, d’une façon très claire. 

J’ignore ce que les spécialistes dans l’entourage de Jorge croyaient vraiment, puisqu’ils ne pouvaient le dire, mais ils l’accueillirent par des sourires et avec respect, en lui permettant de pénétrer dans leur « sanctuaire intérieur ». Je crois que c’est révélateur de leur sentiment réel à son endroit. Le docteur Luis a également usé de son influence pour que nous puissions accéder au site. J’ai eu l’impression que ces deux hommes étaient des familiers du musée et du terrain du temple. Le docteur Luis est bien connu dans cette partie du Mexique pour son travail humanitaire et il jouit d’une excellente réputation professionnelle à titre de médecin. Cela nous a sans doute tous aidés ce jour-là. Il nous avait vraiment ouvert la porte. 

Avant de vous en apprendre davantage sur notre visite à l’observatoire, laissez-moi vous raconter une anecdote amusante qui est bien révélatrice de l’ignorance contrôlée dans laquelle nous tiennent les autorités. Encore une fois, la ligne du parti est importante pour les politiciens, mais, dans le cas qui nous occupe, je ne comprends toujours pas pourquoi on ne permet pas à la nouvelle information scientifique de circuler. En fait, l’idée même qu’il se trouvait là un observatoire sophistiqué est également bannie. 

Au-dessus du sol, au sommet de chaque observatoire vertical, se trouve une ouverture circulaire. C’est par elle qu’entre la lumière et elle est donc cruciale pour tout le système. Si, à l’époque, on avait eu des lentilles complexes, on en aurait placé une là. L’autre se serait trouvée à mi-chemin du puits, pour concentrer l’image du soleil ou de la lune en une mince lumière au fond (sur la dalle, de la hauteur d’une table), afin de pouvoir inscrire les mouvements précis de ces deux corps célestes. Dans ce temple aztèque/toltèque, on disposait forcément d’un système optique quelconque composé, selon Jorge, d’« obturateurs», mais il s’agissait simplement de trous de diamètres différents et peut-être d’écrans de diffusion faits d’un matériau de l’époque. Ces gens furent toutefois capables de construire ces obturateurs de manière à focaliser suffisamment l’image pour pouvoir établir avec précision le tracé de la lumière. Il leur fallait absolument contrôler la lumière, sinon ils n’auraient obtenu qu’une tache lumineuse informe sur la dalle surélevée. 

Imaginez un télescope dont on aurait enlevé les lentilles aux deux bouts. Ce ne serait plus qu’un tube inutile. Vous savez bien cependant, si vous avez des connaissances élémentaires en optique, que l’on peut focaliser la lumière du soleil sur un mur au seul moyen d’un trou d’aiguille dans une feuille de papier foncé, si on sait comment s’y prendre. Plusieurs artistes ont découvert qu’ils pouvaient ainsi projeter une image sur un mur et peindre par-dessus, atteignant de la sorte un réalisme artistique inédit. En d’autres termes, on peut focaliser la lumière grâce à plusieurs moyens optiques qui ne requièrent pas la fabrication de lentilles sophistiquées. 

L’ouverture au sommet de l’observatoire était alignée avec précision sur les mouvements du soleil et de la lune. En outre, il y avait là un système d’alignement (peut-être des encoches) pour faire tenir, en haut, une pièce ronde spécialisée faisant office de lentille, aujourd’hui disparue, et qui pouvait être placée sous des angles précis favorisant la vision astronomique (tout comme les marques sur certains télescopes modernes). 

Comme ces Anciens savaient très bien où serait le soleil à tel ou tel moment de l’année, ils pouvaient faire pivoter la pièce supérieure et l’ajuster dans les encoches prévues à cette fin. Ils disposaient sans doute de différentes pièces pour les diverses options de vision selon les moments de l’année. C’est ici que ça devient amusant. Ces pièces supérieures des observatoires ont disparu depuis longtemps. Aux dires de Jorge, si jamais on les retrouvait, il serait facile de prouver que ces observatoires étaient beaucoup plus sophistiqués que ne le suggère ce site historique. On comprendrait alors que ces gens en savaient beaucoup plus qu’on ne croit. 

Nous sommes entrés sur le site en passant d’abord par le secteur où se trouvent le plan général du terrain, les cabinets, la boutique de cadeaux et un musée abritant des artefacts sous verre. C’est par là que les touristes commencent leur visite, souvent en compagnie d’un guide qu’ils rémunèrent. J’ai constaté encore une fois que les guides du site connaissaient Jorge et le traitaient respectueusement. Après avoir décrit leur tâche, ils le laissaient dire le reste de l’histoire, sans sourciller, semblant savoir qu’il avait raison. 

Nous sommes entrés dans la zone où étaient exposés sous verre des artefacts bien préservés, avec explications en espagnol de leur fonction. Tout était évidemment dans cette langue, mais je ne m’en suis pas formalisé. Nous trouvons toujours des interprètes dans chaque pays visité par Kryeon, et, cette fois, il s’agissait de Leslie Pascoe, le traducteur officiel en espagnol des séances de Kryeon au Mexique, en Argentine et au Chili, et qui m’aide actuellement à me souvenir de tout ceci pour le présent texte ! 

Jorge se dirigea vers l’un des présentoirs de verre et s’arrêta devant en nous demandant : « Reconnaissez-vous ceci ? » Sous nos yeux s’étalait une pièce du sommet de l’observatoire ! On en avait trouvé ! Elle était très bien préservée, de sorte que l’on pouvait voir clairement les trous et les encoches s’ajustant parfaitement à l’ouverture du sommet de l’observatoire ! De plus, elle portait un indicateur d’angle qui, nous expliqua Jorge, correspondait à un système de degrés bien connu aujourd’hui en astronomie. À l’évidence, cette précieuse pièce appartenait à l’observatoire que nous allions visiter sous peu. J’exultais. Jorge nous invita alors à lire l’explication en espagnol inscrite sur la petite carte accompagnant l’objet. 

Leslie nous la traduisit. On y disait qu’il s’agissait d’un « artefact provenant d’une cabine de sudation ». Quoi ? Nous avons tous éclaté de rire ! Jorge nous jeta un regard qui signifiait : 

« Que voulez-vous que je vous dise ? » On avait improprement étiqueté cette précieuse pièce d’observatoire. Mais, au moins, on l’avait conservée ! Peu à peu, je me rendais compte qu’on ne nous avait pas tout dit sur ces peuples anciens. 

Malheureusement, les responsables de cette tromperie en ont peut-être oublié eux-mêmes les motifs et ils ont quitté le pouvoir depuis belle lurette. À mon avis, tout un groupe d’archéologues ne sont plus, à cause de cela, que de simples gardiens du site qui doivent en outre se tenir tranquilles et s’abstenir de vivre leur passion afin de conserver leur emploi difficile à obtenir. Jorge, par contre, est un spécialiste solitaire, qui ne travaille pas pour le gouvernement ni pour aucun de ses organismes. Il est donc libre d’enseigner la vérité telle qu’il l’a découverte. N’empêche que cela ne va pas sans péril. 

Nous avons visité deux autres observatoires « horizontaux » qui se faisaient face à environ 45 mètres l’un de l’autre. Ils étaient situés tous les deux au sommet de larges plateaux et nous devions monter plusieurs marches pour y accéder. Jorge nous expliqua leur  fonctionnement. Le soleil, à son lever et à son coucher, gravait des motifs de lumière sur le mur arrière, tout au long de l’année. Le but du processus nous était évident, mais il l’était moins pour les guides officiels, qui expliquaient aux visiteurs que ces lieux servaient à des cérémonies religieuses, voire à des sacrifices humains. Peut-être, mais ce furent d’abord des observatoires. Nous avons aussi visité la célèbre pyramide de Quetzalcóatl, sise au sommet d’une mesa. Les quatre faces de cette pyramide sont couvertes de glyphes. Après qu’un guide nous en eut expliqué le sens, Jorge nous révéla le reste de l’histoire. 

Ces glyphes, expliqua-t-il avec conviction, représentaient en réalité les phases d’énergie croissante ou décroissante au cours des âges. Il ne s’agissait pas simplement d’une opinion personnelle parmi d’autres, puisque les glyphes appuyaient historiquement ses dires. C’était inscrit dans la pierre… et pourtant ce n’était pas dans le manuel officiel des guides.   

Comment une telle chose avait-elle pu leur échapper ? Le temps était venu de passer à l’attraction principale. Nous sommes entrés à la file dans le flanc de la colline pour accéder à l’observatoire. Comme il faisait sombre ! J’étais le dernier du groupe de sept, afin de pouvoir photographier les autres. Nous sommes finalement arrivés à la chambre principale, localisée directement sous l’ouverture par laquelle entrait la lumière. En l’absence du système de focalisation, la lumière qui y pénétrait ne formait qu’une colonne créant sur le sol un hexagone de la même grosseur que l’ouverture. Elle n’était pas très forte non plus et nous avons dû nous asseoir un peu dans l’obscurité afin d’y habituer nos yeux. Pour certains, cette visite aurait pu s’avérer décevante : une simple caverne sombre et froide, éclairée par le haut. Quant à moi, je me sentais chez les Anciens ! J’étais très ému d’être dans ce lieu où très peu de gens vont et dont je pourrais ensuite vous parler dans un livre. J’ai tenté de prendre quelques photos avec mon appareil (sans flash), mais je n’avais pas apporté mon trépied et je voulais des poses. Ce ne fut pas facile, mais j’ai pu en saisir une de Luis debout au milieu de la colonne de lumière. Elle me plaît beaucoup. Bien qu’il n’en ait rien dit, je pense que ce médecin très cultivé se sent lié à ce qui s’est produit en ce lieu dans les temps anciens. Il était certainement très ému d’être là, même s’il avait déjà visité l’endroit de nombreuses fois. J’étais très heureux d’avoir pu y accéder et de me faire appeler amigo par ces magnifiques érudits

Si vous désirez joindre Jorge pour obtenir davantage d’informations sur son livre, ou si vous êtes éditeur et voulez le publier en quelque langue que ce soit (y compris l’espagnol), vous pouvez lui envoyer un message électronique à l’adresse suivante : jorge@kryon.com. 

Kryeon canalisé par Lee Carroll 

La première expérience personnelle

La première expérience personnelle dans GRANDE TRANSFORMATION insectes-mouches-00009

Il y a une vingtaine d’années, j’assistais à un événement du Nouvel Age à Toronto avec mon frère. A un moment donné, j’ai vu à une certaine distance de notre table, deux individus qui créaient de l’agitation autour d’eux. Je ne voyais pas très bien ce qui se passait et je me suis donc approchée. J’ai alors vu que des enfants les entouraient en riant, très excités. Ces deux individus étaient vêtus d’un costume argenté d’une seule pièce ! Ils allaient de table en table et parlaient avec les gens. Je suis donc retournée à notre place, en espérant qu’ils y viendraient aussi. Lorsqu’ils se sont approchés, j’ai observé leur visage… Je n’avais jamais vu de toute ma vie deux être aussi beaux… Ils semblaient parfaits en tout point ; leur corps, leur chevelure, la couleur de leur peau à mi-chemin entre le blanc et le noir, leurs grands yeux verts… Ils dégageaient une énergie à la fois masculine et féminine, mais chacun semblait en fait le complément de l’autre. Me souviens d’eux très clairement. Ils étaient extrêmement calmes malgré toute l’agitation qui régnait autour d’eux. 

Sur notre table, il y avait des livres et une photo du Maître Hilarion. Ils nous ont salués, ont regardé nos livres, ont pris la photo et nous ont dit : « Nous le connaissons très bien ! » Puis ils se sont éloignés. J’ai aussitôt dit à mon frère : « Je pense que ce sont des visiteurs ». Je n’ai jamais oublié cette expérience. 

Kryeon, vous nous avez déjà dit : « Ne soyez pas surpris si, un jour, les extraterrestres qui vous rendent visite sortent de leurs vaisseaux et que vous découvrez qu’ils ont exactement la même apparence que vous ! 

Je parle ici des Pléiadiens, qui sont de la  même semence biologique de vous. Aucun moment précis n’est fixé pour leur arrivée, mais la potentialité d’une rencontre effective avec eux existe ». 

Ces deux êtres que nous avons vus à Toronto étaient-ils des Pléiadiens ? Je suis portée à la croire… 

Font-ils souvent de telles sorties ? Ce qui était frappant, c’est que les enfants semblaient savoir instinctivement qui ils étaient et ils leur faisaient la fête… 

Très chère, ton interprétation est correcte. Nous vous disons, réjouissez-vous de ce que les Pléiadiens se préoccupent suffisamment de votre évolution pour l’observer. Ils viennent et ils repartent, et les enfants sont très souvent attirés par eux. Ils ne font que vous observer, pour ne pas perdre de vue leur « jardin ». Ils savent très bien que l’être humain est leur frère, qu’il a le même ADN. 

Vous n’avez rien à craindre d’eux. Ce sont d’affectueux partenaires de votre expériience. Ne les prenez pas pour ce qu’ils ne sont pas. Ce sont d’aimables observateurs et ce qu’ils ont contribué à créer de la manière la plus spirituellement appropriée. Ils sont de votre « semence biologique ».   

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

L’abus des drogues

 

L’abus des drogues dans NOUVEAU DON DE LUMIERE LibelluleD’autres vont plus loin. Ils disent : « Kryeon, mon cas est encore pire. Je suis accroché aux drogues. Je suis conscient de leurs effets nocifs sur mon corps, mais j’ai beaucoup de difficultés à m’en sortir. Plusieurs ont prétendu que la spiritualité et les drogues ne faisaient pas bon ménage. Je ne peux suivre un sentier spirituel et en même temps détruire mon corps. Que dis-je faire ? » 

 

Quelle bonne question ! Entendez-moi bien ici ! Vous êtes entouré d’une famille qui vous aime inconditionnellement et éternellement. Elle vous soutient dans tous vos actes et vos désirs. Si vous choisissez ouvertement d’abuser de votre structure cellulaire en prenant des substances nocives, elle ne vous jugera pas. Vous êtes le seul maître de vos cellules. Elle en conclut cependant que vous déclarez à votre structure cellulaire que vous ne vivrez pas aussi longtemps que vous le pourriez. Ce faisant, elle ne porte pas de jugement ; elle dresse un simple constat. 

 

Certains d’entre vous se demandent pourquoi ils ont parfois l’impression que leur vie s’accélère. Voici la réponse. C’est souvent parce que l’Esprit, qui les observe constamment, leur signale ceci : « Nous n’avons pu nous empêcher de remarquer que vous avez choisi de vivre moins longtemps que prévu. Voyant cela, nous allons donc accélérer certains événements spirituels afin que votre développement puisse s’accomplir plus rapidement. » Cela peut expliquer certaines choses. Personne, toutefois, ne porte de jugement sur la manière dont vous traitez votre corps. 

 

En même temps cependant, nous ajoutons ceci. Votre accoutumance incontrôlable à ces substances que vos cellules réclament, vous pouvez la modifier. Lorsque vous élever votre niveau vibratoire, les cellules le perçoivent. Un processus, dont nous parlerons bientôt, a alors lieu dans votre ADN en réponse à ce nouvel apport interdimensionnel. Ce processus modifie votre structure cellulaire. Vous pouvez alors rompre des habitudes dont vous pensiez ne jamais pouvoir vous débarrasser. C’est de ce nouveau pouvoir des cellules dont il est question. Vous êtes votre propre maître. Ce nouveau pouvoir est celui de votre conscience qui, s’imposant et devant une partie de vous-même, communique enfin avec votre structure cellulaire. Pourquoi mettre cela en doute alors que des yogis vous l’ont démontré dans votre réalité ? 

 

Très chers, nous sentons le besoin de vous redemander ceci : « Combien d’entre vous craignent leur corps ? » Dans l’ancienne énergie, on vous a dit que vous ne pouviez rien contrôler. Vous êtes donc toujours inquiets, espérant que vos cellules se comporteront correctement et ne laisseront pas la maladie les investir. Vous souhaitez qu’elles ne deviennent pas le siège d’un cancer, mais semblez penser que vous n’avez pas un mot à dire là-dedans ! Qui donc vous a fait croire cela ? Je vous assure qu’il s’agit là d’un concept de l’ancienne énergie. En fait, vous avez le contrôle de toutes vos cellules ! Il faut réapprendre le processus, et avec le nouvel alignement de la grille magnétique, l’invitation vous est lancée. Le temps est venu de vous adresser à vos cellules, d’établir avec elles un véritable contact. 

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

Rajeunissement

Rajeunissement dans GRANDE TRANSFORMATION ico-saisons

-       Selon mes connaissances en biologie, c’est surtout le système hormonal qui « contrôle » le processus du vieillissement. Pour ralentir l’horloge biologique, nous devons donc travailler directement avec ce système. Pour pouvoir modifier notre horloge biologique comme vous le mentionnez, je pense que nous devons comprendre précisément comment le faire car il ne suffit pas de lui parler ; très peu de gens savent ce qu’il faut visualiser, l’ADN, les cellules, le système hormonal, les couleurs. De plus, je pense que nous avons de la difficulté à croire que nous pouvons accomplir une telle chose, principalement parce que nous ne savons tout simplement pas comment le faire. 

Cher Kryeon, pourriez-vous nous donner un exemple ? Prenons le système hormonal. Pourriez-vous nous dire comment nous pouvons l’influencer suffisamment pour ralentir l’horloge biologique ? 

Tout d’abord, ne compartimentez pas le corps. Votre logique tridimensionnelle vous amène à vouloir vous adresser à telle ou telle partie du moteur afin de faciliter telle ou telle fonction. Cela ne fonctionne pas ainsi. Quelle partie de la soupe aux tomates bénissez-vous avant de la mange ? Le sel ? Les tomates ? Vous bénissez tout le bol, qui contient des millions de molécules de diverses sortes. 

Le corps spirituel est une expérience interdimensionnelle du « corps global ». il ne comprend pas les messages spécialisés. Il ne comprend pas les phrases comme : « Je vaux vieillir moins vite ». Imaginez que vous êtes un shaman sortant dehors un beau matin pour demander à la nature de déplacer un nuage vers la gauche pour vous. Il ne se produirait rien. La nature répondrait plutôt à vote intention de déplacer tout le système atmosphérique. L’océan réagirait la température de l’eau changerait, les vents et l’évaporation se soumettraient à la requête, et il e résulterait que tous les nuages se déplaceraient vers la gauche ou disparaîtraient complètement. 

Ralentir l’horloge biologique constitue une expérience corporelle globale. Il s’agit d’une guérison énergétique. Il s’agit d’invalider vos attributs karmiques et de changer la direction de votre vie. Nous vous avons déjà dit que si certaines personnes s’apercevaient que vous vieillissez moins vite et qu’elles vous demandaient comment vous faite, vous essayerez de leur expliquer comment vous séparer les ingrédients de la soupe ! L’humain veut séparer les attributs du tout et il tente de manipuler les éléments de son choix. Cela ne fonctionne pas. 

Je vais maintenant vous présenter quelque choses que vous n’attendiez pas, un scénario qui ne plaira pas à certains. Supposons que des millions d’humains demandent quotidiennement à leurs cellules de vieillir moins vite. Ces humains ne sont pas nécessairement des travailleurs de la Lumière. Ce sont des humains ordinaires, qui ne se doutent aucunement qu’ils communiquent aux cellules, au niveau physique, un message qui leur dit de ralentir. Ce sont ceux qui vont au gymnase tous les jours et qui font de l’exercice ! (Je vous avais dit que mon histoire ne vous plairait pas). Le champ quantique entourant l’ADN, que j’ai évoqué tout à l’heure, possède des antennes pour capter les intentions de changement. Ces humains disent aux cellules de changer au moyen de l’exercice et il se trouve que cela ralentit aussi le vieillissement.il peut sembler contradictoire que ce qui améliore le métabolisme ralentit l’horloge biologique, mais c’est un fait. L’horloge biologique est liée à tout ce qui l’entoure, y compris l’état de vos vaisseaux sanguins et l’efficacité de pompage de votre cœur. Par conséquent, plusieurs ralentissent leur horloge biologique sans même le savoir. Le corps s’efforce toujours de coopérer avec « le patron » (vous). Quand les cellules « voient » qu’elles travaillent comme quand ils étaient plus jeunes (à cause de l’exercice), elles se mettent à ralentir le processus du vieillissement afin de faciliter le changement. 

Quiconque est en contact avec son soi spirituel peut faire cela. Il suffit de se comporter en patron chaque matin et de parler à ses cellules. Dites-leur que vous voulez réaliser un changement global, non partiel. Visualisez-vous enfant avec un ADN tout neuf, avant le vieillissement et le développement de la maladie. Dites-leur que votre intention est d’avoir cette santé toute neuve. Puis, si c’est approprié, faites un peu d’exercice. N’importe quoi qui puisse aider, même de simples promenades dehors ou dans les escaliers. Agrémentez cela d’un petit rituel d’à peine trente secondes, pour que les cellules « lient » cela à votre méditation. C’est suffisant. 

Si cela ne fonctionne pas dans votre cas, peut-être devriez-vous examiner votre expérience spirituelle du « corps global ». Est-ce que vous vivez vraiment ce que vous enseignez ? Est-ce que vous accroissez votre compréhension spirituelle ou bien vous ne prêtez attention à ce message que dans l’espoir d’y trouver le secret du rajeunissement ? Vous comprenez ? La connexion à votre Soi supérieur passe nécessairement par votre être biologique

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

Le temple du rajeunissement

Le temple du rajeunissement dans AU-DELA DU VOILE... 0uqifqvr

-          Dans Aller au-delà de l’humain, tome 2 de Kryeon, il est question du Temple du rajeunissement qui existait en Atlantide et dont un croquis fut présenté. Même si je ne dispose d’aucun détail à ce suet, je me demande si un tel édifice existe aujourd’hui. Si c’est le cas, est-il construit exactement comme l’ancien temple atlante, ou bien est-il différent ? Je m’interroge, car je sais que de puissantes énergies de guérison sont dirigées aujourd’hui vers la Terre et continueront de l’être pendant plusieurs années. Si rien de comparable n’existe, à quelle époque un tel lieu voué à la guérison sera-t-il créé ? 

Quelque chose de similaire s’offre maintenant à vous : La nouvelle conscience humaine

Si ce temple vous a été montré alors, c’était pour vous apprendre que non seulement de telles choses existaient, mais qu’on pouvait y être guéri sans qu’il soit nécessaire de recourir à vos technologies médicales modernes. On y faisait plutôt appel à un pouvoir interdimensionnel dont l’usage remontait au temps de la Lémurie, époque à laquelle ces temples avaient été conçus. 

Le but même de la visite de Kryeon était de vous dire que les choses avaient grandement évolué sur votre planète relativement à ce que les humains peuvent désormais accomplir. Vous approchez rapidement de 2012 et vous entre dans une période de renaissance et de renouveau. Nous vous avons expliqué que la trame énergétique serait modifiée afin d’améliorer les communications transmises à votre ADN. Elle l’a effectivement été. Nous vous avons affirmé que la trame cristalline serait activée, et elle l’a également été. Nous avons révélé l’existence des enfants de la nouvelle conscience et cette information a fait le tour du monde et a été validée sur la Terre entière. 

Vous pouvez donc constater que ces choses sont en train de se produire sur votre planète. Ce ne sont plus des prophéties. Voici votre réalité actuelle : 

1.    Grâce aux nouveaux outils dont vous disposez, vous êtes capables d’atteindre la maîtrise spirituelle. 

2.    Les restrictions qui avaient été placées sur votre ADN par des millénaires d’énergie négative et d’inactivité ont été levées. Votre ADN peut donc revenir à la « fréquence temporelle » lémurienne de jadis. 

3.    Les processus de guérison du corps humain alors employés dans le Temple du rajeunissement peuvent être utilisés dès à présent, mais il n’est plus nécessaire d’avoir un tel édifice ni les mêmes aliments magnétiques spéciaux dont on se servait anciennement. Cela fait partie des nouvelles possibilités de votre ADN et réside dans les couches sacrées décrites dans les enseignements que mon partenaire [Lee] a commencé à offrir. 

N’allez pas imaginer que ces temples seront un jour reconstruit, pas plus que vous ne devriez espérer retourner un jour sur les bancs de l’école primaire pour réapprendre ce que l’on vous a déjà enseigné. Ces années de formation sont derrière vous et vous en êtes à un stade beaucoup plus avancé. Ne gaspillez pas de temps à des énergies anciennes ayant des attributs fort différents des vôtres aujourd’hui. Ce temps vous a été montré afin d’illustrer ce qui se trouve en vous

Kryeon, canalisé par Lee Carroll

La vision

La vision dans LE RETOUR fond-cree-gif-1 

Mike se réveilla en milieu inconnu. Puis, soudain, la mémoire lui revint. Il scruta les lieux autour de lui et se rendit compte qu’il ne se trouvait pas dans son appartement, ni dans un hôpital de la ville. Il régnait là un calme plat, un silence tellement envahissant qu’il en ressenti un malaise. Il ne percevait pas le bruit de sa respiration. Aucun bruit de voiture ou de climatiseur, absolument rien. Il parvint à s’accouder. 

Il baissa le regard sur lui et constata qu’il était étendu sur un étrange petit lit blanc. On ne lui avait pas donné de couverture, mais il portait exactement les mêmes vêtements qu’au moment de l’attaque. Il dirigea la main à son cou. Il se rappelait avoir été blessé mais, à son grand soulagement, il ne pouvait déceler aucune blessure. En fait, il se sentait bien ! Il se tâta avec précaution en plusieurs endroits et ne trouva ni blessure ni même de douleur. Mais qu’el silence ! C’était presque à en devenir fou. Et l’éclairage : tellement bizarre. Il semblait émaner de partout et de nul part à la fois. Il était d’un blanc éclatant, un blanc tellement dépourvu de toute couleur qu’il blessait les yeux. Mike décida de mieux examiner son environnement. 

Etrange ! Il  n’était ni dans une pièce ni à l’extérieur. Il était là sur ce petit lit, et sous lui, le plancher blanc s’étendait à perte de vue. Mike se recoucha, comprenant ce qui s’était passé. Il était mort. Nul besoin d’être un expert en sciences pour constater que ce qu’il voyait et ressentait ne s’appliquait pas au monde réel. Mais pourquoi avait-il encore son corps ? 

Mike décida d’essayer quelque chose de stupide. Il se pinça pour vérifier s’il ressentirait ou non une douleur. En sursautant, il laissa échapper un « Aie ! » retentissant. 

-       Comment vas-tu Mike ? demanda une voix masculine rassurant. 

Mike se tourna immédiatement dans la direction de la voix et vit quelque chose qu’il n’était pas près d’oublier. Il senti une présence angélique, un grand sentiment d’amour. Il se fiait toujours à ses émotions d’abord, puis à ce qu’il voyait ensuite. Du moins, c’est ainsi qu’il expliquait ses expériences et, cette fois, il vit une silhouette blanche à la fois inquiétant et splendide. Quelles belles ailes blanches ! pensa-t-il. Mike sourit à la vision, croyant difficilement à sa réalité. 

-       Suis-je mort ? demanda-t-il stoïquement, mais respectueusement, à l’être qui se trouvait devant lui. 

-      Absolument pas ! Tu es en plein rêve, Michaël Thomas, lui dit la silhouette en s’approchant. L’apparition s’approcha encore plus près, sans vraiment marcher. Mike vit que le grand « homme » qui se trouvait maintenant près de son lit avait un visage voilé et flou mais, curieusement, il sentait qu’on le réconfortait et qu’on prenait soin de lui. L’impression était on ne peut plus agréable. 

La silhouette était recouverte d’un vêtement blanc, mais ce n’était ni une robe ni un costume. La tenue semblait presque vivante et bougeait avec cette forme, comme si elle en avait été la peau. Le visage était également indistinct. Mike ne pouvait discerner ni plis ni boutons, ni voir clairement la limite entre la peau et l’habillement. Pourtant, tout était fluide, léger et même rayonnant. Devant cette vision, Mike parvenait mal à distinguer le blanc de l’habillement de l’homme et l’arrière-plan incroyablement blanc de l’environnement. Il était difficile de départager la silhouette et ce qui l’entourait. 

-       Où suis-je ? semble peut-être une question stupide, mais je suppose que j’ai le droit de la poser ? dit Mike d’une voix peu assurée. 

-      Tu es dans un endroit sacré, répondit la silhouette. Une place de ton cru, un lieu rempli d’un grand amour. C’est ce que tu ressens présentement. La silhouette angélique s’inclina devant Mike et le mouvement sembla remplir l’endroit d’une plus forte lumière encore. 

-      Et à qui ai-je l’honneur ? demanda respectueusement Mika d’une voix tremblante. 

-      Tu as sans doute deviné que je suis un ange. 

Mike ne sourcilla même pas. Il savait que la vision devant lui disait la vérité absolue. Il sentait nettement que la situation, dans toute son étrangeté, était tout à fait réelle. 

-      Tous les anges sont-ils des mâles ? demanda Mike, regrettant sa question aussitôt après l’avoir posée. Quelle demande stupide ! Il était évident que la circonstance était particulière. S’il était en plein rêve, ce dernier était aussi réel que d’autres expériences qu’il avait déjà pu vivre. 

-       Je suis seulement ce que tu désires voir, Michaël Thomas. Je ne suis pas de nature humaine, et ce que tu vois devant toi a pris une forme qui te rend à l’aise. Et bien non, tous les anges ne sont pas des mâles. En fait, nous n’avons pas de genre. Nous ne portons pas tous les ailes non plus. 

Mike sourit encore, se rendant compte qu’il regardait une vision surgissant de sa propre imagination. 

-       A quoi ressembles-tu vraiment ? demanda Mike, commençant à se sentir un peu plus à l’aise de s’exprimer librement devant cet être tout aimant. Et pourquoi ton visage est-il caché ? La question était appropriée, compte tenu des circonstances. 

-       Ma forme te surprendrait et, en même temps, elle te rappellerait un étrange souvenir puisque c’est ce dont tu as l’air lorsque tu n’es pas sur terre. C’est au-delà de toute description possible. Voilà pourquoi je vais garder cette forme pour l’instant. Quant à mon visage, tu le verras bien assez tôt. 

-       Pendant que je ne suis pas sur terre ? risque Mike. 

-      L’existence terrestre est temporaire. Mais tu le sais déjà, n’est-ce pas ? Je sais que tu es, Michaël Thomas. Tu es un homme spirituel et tu comprends la nature éternelle des humains. Tu as maintes fois rendu grâce pour ta nature spirituelle et les membres de mon espèce ont entendu chacune de tes paroles de remerciement. 

Mike demeurait silencieux. Bien sûr, il avait prié à l’église et chez lui, mais constater que tout avait été entendu dépassait son entendement. Cette entité à laquelle il rêvait le connaissait ! 

-       D’où viens-tu ? demanda Mike. 

-       De chez nous

La tendre entité rayonnait directement devant le lit étroit de Mike. Elle penchait la tête sur le côté et semblait attendre patiemment que Mike saisisse ce qu’il venait d’entendre. Il sentit des fourmillements le long de son échine. Il avait le sentiment puissant que la vérité se tenait devant lui et qu’l lui suffisait d’interroger pour voir jaillir une merveilleuse connaissance. 

-       Tu as raison, dit l’ange, faisant écho aux réflexions de Mike. 

Ce que tu es en train de faire transformera ton avenir. Tu le sens bien, n’est-ce pas ? 

-       Tu peux lire dans mes pensées ? rétorqua Mike, tout décontenancé. 

-       Non, nous les ressentons. Ton cœur est relié au tout, tu sais, et nous te répondons quand tu as besoin de nous.

 

-       Nous ? La situation devenait de plus en plus étrange ! Mais je ne vois personne d’autre ! 

L’ange lança un éclat de rire d’une sonorité inouïe et d’une énergie intense. Mike ressentait tout l’humour exprimé par l’ange dans chaque cellule de son corps. Chacune des actions de cet être était remplie de fraîcheur, plus grande que nature, et titillait quelque souvenir agréable au plus profond de l’inconscient de Mike, qui fut remué par le rire, mais n’en laissa rien paraître. 

-       Je te parle avec une seule voix, mais j’en représente bien d ‘autres proclama l’ange, étendant ses bras, ce qui laissa voir son vêtement flotter et onduler. Nous sommes plusieurs au service de chaque être humain. Tu le comprendras vite si tu le veux. 

-      JE LE VEUX ! s’écria Mike. Comment pouvait-il laisse passer une telle occasion ? Puis il se sentit un peu embarrassé, sentant qu’il avait agi tel un enfant en admiration devant son idole. Silencieux, il regardait l’ange se déplacer doucement de haut en bas comme s’il avait été placé sur un mini-ascenseur. Il se demandait rêveusement si ce qu’il voyait n’était pas le résultat d’un certain désir de perception suscité par le cinéma, la fréquentation de l’église ou les grandes œuvres d’art. tout restait silencieux. Et quel silence ! de toute évidence, l’ange n’allait pas communiquer d’information. Il attendait les questions. 

-      Dans quel genre de situation suis-je ? demanda Mike d’un ton respectueux. S’agit-il d’un rêve ? Tout cela semble tellement réel. 

-      Qu’est-ce qu’un rêve humain, Michaël Thomas ? demanda l’ange, en se rapprochant un peu. C’est une visite dans votre esprit biologique et spirituel qui vous permet de recevoir de l’information provenant de mon côté par le biais, parfois, d’une métaphore. Le savais-tu ? Le rêve peut sembler éloigné de ta réalité mais, en fait, il est plus près de la réalité de Dieu que tout ce que tu expérimentes habituellement. Chaque fois que tu as vu tes parents en rêve, comment te sentais-tu ? Avais-tu l’impression que c’était vrai ? Eh bien, ça l’était. Rappelle-toi la semaine après l’accident, lorsqu’ils sont venus te voir. Tu as réagi en pleurant pendant des jours. C’était leur réalité. Les messages qu’ils te communiquaient étaient réels. Ils continuent à t’aimer encore aujourd’hui, Michaël, parce qu’ils sont éternels, tout comme toi. Quant aux questions que tu te poses sur ta situation, pourquoi crois-tu que tu fais ce rêve ? c’st le seul but de cette visite, et elle se produit au bon moment. 

Mike se régalait du long discours de cette merveilleuse entité avec qui il se sentait de plus en plus à l’aise. 

-       Vais-je m’en sortir ? Il me semble être grièvement blessé et inconscient. Peut-être même suis-je en train de mourir ! 

-       Tout dépend, répondit l’ange. 

-       De quoi ? 

-       Que veux-tu vraiment, Michaël ? demanda l’ange avec empathie. Dis-nous ce que tu veux vraiment. Réfléchis bien avant de répondre, Michaël Thomas, parce que l’énergie divine doit souvent être prise au pied de la lettre. Et puis, nous avons ce que tu sais. Tu ne peux pas tromper ta véritable nature. 

Michaël voulait donner une réponse honnête. Chaque instant écoulé rendait la situation encore plus réelle. Il se rappelait clairement les rêves qu’il avait faits à propos de ses parents peu après leur accident. Son père et sa mère s’étaient présentés tous les deux à lui durant les seuls instants où il avait pu trouver le sommeil au cours de la semaine qui avait suivi et lui avaient démontré leur amour en le serrant contre eux. Ils lui avaient dit qu’il était temps pour eux de se retirer, mais il n’était pas certains d’avoir bien compris et ne l’avait pas accepté. 

Ses parents avaient également ajouté qu’une partie de l’entente à propos de leur mort consistait à lui laisser un souvenir de leur passage. Mike s’était toujours demandé de quoi il s’agissait, mais comme ce n’était qu’un rêve… L’ange confirma que tout cela était bel et bien réel. En tout cas, l’expérience qu’il était en train de vivre lui semblait bien craie. De ce point de vue, les messages de ses parents l’étaient aussi, tout comme cet ange. Michaël commençait à n’éprouver que confusion et frustration dans son rêve ou sa vision. 

Qu’est-ce que je veux vraiment ? se demanda-t-il. Il songea à sa vie et à toutes les choses qui lui étaient arrivées. Il savait se qu’il voulait, mais avait l’impression qu’il n’était pas correct de le demander. 

-       Il ne sied pas à ta magnificence de retenir tes désirs les plus profonds, murmura l’ange à Mike. 

-       Bon sans ! s’exclama Mike intérieurement .. L’ange perçoit tout de moi. Je ne peux rien cacher. 

-       Si tu le sais déjà, pourquoi me le demandes-tu ? rétorqua Mike. Et qu’est-ce que c’est que cette histoire de magnificence ? 

Pour la première foi, l’ange laissa voir autre chose qu’un sourire. Il exprimait davantage du respect, de l’honneur ! 

-       Tu n’as pas la moindre idée de ce que tu représentes ni de qui tu es, Michaël Thomas, dit sérieusement l’ange. Tu crois que je suis magnifique ? Tu devrais te voir ! Un jour, tu y arriveras. Bien sûr, je connais tes pensées et tes sentiments. Je suis ici pour t’appuyer et je t’accompagne d’une façon toute personnelle. J’ai l’honneur de me présenter à toi, mais c’est ta propre intention qui provoquera le changement dès maintenant. Tu as le choix de me dire ou non ce que tu souhaites le plus en tant qu’humain maintenant. La réponse doit surgir de ton cœur et être énoncée de vive voix, afin que tous l’entendent, même toi. Ce que tu choisiras de faire maintenant aura une influence énorme. 

Mike prit le temps de réfléchir. Il devait répondre selon sa propre vérité, même si ce n’était pas ce que l’ange voulait entendre. Il resta un peu songeur avant de parler. 

-       Je veux rentrer CHEZ MOI ! J’en ai assez de cette vie d’être humain. Voilà, il l’avait dit. Mais je ne veux pas me retirer d’un plan que Dieu jugerait important. Mike était animé par la passion. La vie semble tellement vide ! Mais on m’a appris que j’avais été créé à l’image de Dieu dans un but défini. Que dois-je faire ? 

L’ange se plaça sur le côté du lit, permettant ainsi à Mike de mieux le voir. C’était ahurissant cette vision, ce rêve ! Mike avait l’impression de sentir les effluves de violettes ou de roses. Pourquoi les fleurs ? L’ange avait, bel et bien, une odeur ! Plus cet être s’approchait, plus il lui semblait magnifique. Mike prenait conscience du plaisir engendré par ce dialogue. Il le sentait, même s’il ne parvenait pas à distinguer d’expression particulière sur le visage de l’ange. 

-       Dis-moi, Michaël Thomas, ton intention est-elle pure ? 

Veux-tu réellement ce que Dieu veut ? Tu veux rentrer chez toi, mais tu sais aussi qu’il existe un plan plus élevé et tu ne veux pas nous décevoir ni agir d’une façon qui ne serait pas appropriée sur le plan spirituel ? 

-       Oui, c’est bien ça. Je veux quitter ma situation mais mon désir m’apparaît étrange et me semble égoïste. 

-       Que dirais-tu si je t’apprenais que tu peux peut-être obtenir les deux ? ajouta l’ange, en souriant. Et que ton désir de rentrer chez toi n’est pas égoïste, mais naturel, et qu’il n’entre pas en conflit avec celui de réaliser ton but en tant qu’être humain. 

-       Mais de quelle façon ? Je t’en prie, dis-moi comment je peux y arriver, dit Mike d’une voix de plus en plus animée.

L’ange avait perçu le cœur de Mike, et maintenant, il pouvait rendre hommage à sa spiritualité. 

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, je dois te poser une autre question, afin de déterminer ta véritable quête, dit l’ange en se retirant quelque peu. Qu’est-ce que tu espères gagner en rentrant  « chez toi » ? 

Mike réfléchissait. Son silence aurait paru étrange dans une conversation humaine habituelle, mais l’ange le comprenait totalement et savait que c’était là un moment sacré pour Michaël Thomas. En temps terrestre, Michaël resta silencieux une bonne dizaine de minutes, mais l’ange ne fit aucun mouvement et ne dit rien. Il ne montra non plus aucun signe d’impatience ou d’ennui. Mike prenait peu à peu conscience de l’intemporalité de cet être qui ne ressentait pas l’impatience des humains soumis seulement au temps linéaire. 

-       Je veux être aimé et côtoyer l’amour, répondit Mike. Je  veux ressentir la paix dans mon existence… Je ne veux pas être assujetti aux préoccupations et aux poursuites futiles de ceux qui m’entourent. Je ne veux pas m’inquiéter à propos de l’argent. Je veux me sentir libéré. J’en ais assez d’être seul. Je veux me relier aux autres entités de l’Univers. Je veux connaître le sens de ma vie et jouer mon rôle au sein du paradis – peu importe le nom que vous lui donnez. Je veux être une partie juste et correcte du plan de Dieu. Je ne peux plus être l’humain que j’étais. Je veux être comme toi… C’est ce que je veux dire par rentrer chez moi. 

L’ange revint près du lit. 

-       Bien, Michaël Thomas de l’Intention pure, tu auras ce que tu désires. L’ange semblait devenir plus clair. Etait-ce possible ? il irradiait de blancheur, mais s’y mêlait maintenant un peu d’or. Tu dois suivre un chemin tout établi et tu dois y arriver de ton plein gré. Alors, tu pourras retourner chez toi. Te sens-tu prêt ? 

-      Oui, répondit Mike. Il sentait monter en lui un sentiment merveilleux, une vague d’amour. L’air commençait à être plus dense. L’éclat de l’ange se déplaçait vers le lit et enveloppait les pieds de Mike. Il commença à ressentir des frissons le long de l’échine et se mit à trembler involontairement, ce qui ne lui était jamais arrivé auparavant. C’était comme un bourdonnement d’un rythme incroyablement rapide. Puis, le mouvement se répandait dans tout son corps, jusque vers sa tête. Sa vision se transforma ; il voyait des éclats de bleu et de violet qui contrastaient fortement sur le fond blanc qui l’avait entouré depuis le début de cette scène. 

-       Que sa passe-t-il ? demanda Mike effrayé. 

-       Ton intention change ta réalité. 

-       Je ne comprends pas, poursuivit-il, terrifié. 

-       Je sais, dit l’ange avec compassion. N’aie pas peur de l’intégration de Dieu dans ton être. C’est l’atout que tu as demandé et qui te sera utile pour retourner chez toi. 

L’ange s’éloigna du lit de Mike, comme pour lui céder le passage. 

-       Ne pars pas,  je t’en prie, s’exclama Mike, encore abasourdi et craintif. 

-      Je ne fais que m’adapter à ta nouvelle taille, dit l’ange d’un ton plutôt amusé. Je partirai seulement lorsque nous aurons terminé. 

-      Je ne comprends toujours pas, mais je n’ai pas peur, mentit Mike. L’ange laissa encore une fois échapper ce rire dont la résonnance surprit Mike et dégageait une superbe gaieté et un amour intense. Michaël se rendit compte que le secret n’avait pas sa place et décida de continuer à parler. Il devait identifier ce sentiment. Et l’ange se remit à rire. 

-      Je ne sais pas ce qui se passe quand tu ris, mais ça me touche profondément et je ressens quelque chose de tout à fait nouveau. La remarque plaisait à l’ange. 

-      Ce que tu entends et ressens sont des attributs de source purement divine, répondit l’ange. L’humour est un des seuls traits qui reste inchangé malgré notre passage de votre côté. T’es-tu jamais demandé pourquoi les humains sont les seules entités biologiques terrestres à rire ? On pourrait croire que les animaux rient, mais ne font que réagir à des stimuli. Vous êtes les seuls à posséder la véritable étincelle de conscience spirituelle apte à produire cette caractéristique, les seuls à pouvoir créer l’humour à partir d’une abstraction ou d’une pensée. C’est votre conscience qui en est la clé et crois-moi, c’est un attribut sacré. Michaël Thomas de l’Intention pure, le rire est salutaire. 

L’ange venait de fournir la plus longue explication de toute leur rencontre. Mike sentit qu’il pourrait en tirer d’autres précieuses vérités avant la fin. Il s’y mit avec ardeur. 

-       Comment te nommes-tu ? 

-       Je n’ai aucun nom. La réponse fit place à un long silence. Ça y est, se dit Mike, de retour aux réponses brèves. 

-       Comment te connaît-on ? poursuit Mike. 

-       Je suis connu de tous, Michaël Thomas, et parce que JE LE SUIS, j’existe.

 

-       Je ne comprends pas. 

-      Je sais. L’ange s’amusait, mais non aux dépens de son interlocuteur. Il honorait la naïveté de Mike, qui ne pouvait savoir tout cela, à la manière d’un parent qui répond aux questions de son enfant sur la vie. Chaque parole et chaque geste de l’ange était remplis d’amour. Mike sentit qu’il était temps de cesser d’exiger des réponses et d’en arriver à l’essentiel. 

-      Quel est ce chemin dont tu parles, cher ange ? Pendant un instant, il se senti mal à l’aise d’avoir utilisé le qualificatif « cher », mais il sentait en même temps que c’était là un mot approprié à la personnalité devant lui. L’ange était à la fois un parent, un frère, une sœur et laissait même paraître le sentiment intime d’un amoureux. Mike ne pourrait oublier de sitôt cette curieuse impression. Il souhaitait continuer à ressentir cette énergie et craignait l’instant où elle pourrait se dissiper. 

-       Quand tu retourneras à ta réalité, Michaël, prépare-toi à vivre une aventure de plusieurs jours. Lorsque tu seras prête, le point de départ de ta route te sera indiqué. Tu devras passer par sept maisons de l’Esprit et, dans chacune d’elles, tu rencontreras une entité semblable à moi qui jouera chaque fois un rôle particulier. Le chemin pourra présenter des surprises et mêmes du danger, mais tu pourras arrêter quand tu le voudras sans être jugé. Tu changeras en cours de route et tu apprendras énormément de choses. Tu devras étudier les attributs de Dieu. Si tu parviens à traverser les sept maisons, la porte qui te conduire chez toi te sera montrée. L’ange fit une pause en souriant et poursuivit : « et Michaël Thomas de l’Intention pure, l’ouverture de cette porte s, fera avec une immense  célébration ». 

Mike ne savait que répondre. Il se sentait libéré, mais également nerveux à l’idée d’entreprendre ce voyage vers l’inconnu. Qu’y trouverait-il ? Devait-il se lancer ? Peut-être était-il en train de fabuler de manière insensée ! Et puis, à quoi la réalité correspondait-elle ? 

-       Ce qui se trouve devant toi est réel, Michaël Thomas de l’Intention pure, dit l’ange, lisant encore une fois les sentiments de Mike. Tu retourneras à une réalité temporaire conçue exclusivement pour les humains dans le but de leur apprentissage. 

-        

Aussitôt que Mike ressentait un doute, l’ange s’en apercevait. Encore une fois, il se sentait en quelque sorte violé dans ce nouveau mode de communication, mais en étant toutefois honoré. Dans un rêve, se dit-il, on est en contact avec son propre cerveau. On ne peut plus rien se cacher à soi-même. Voilà peut-être pourquoi il convenait d’avoir ce genre de conversation avec cette entité qui savait ce qu’il pensait. En outre, Mike ressentait vraiment ce que l’ange avait exprimé. Il commençait à se sentir tout à fait à l’aise dans cette réalité onirique et n’était nullement pressé de retourner à un état moindre. 

-       Par où commence-t-on ? demanda Mike en hésitant. 

-      Tu as exprimé l’intention de ce voyage. Alors, tu vas retourner à ta conscience humaine. Tu devras te rappeler certains point en cours de route : les apparences sont parfois trompeuses, Michaël. Au fur et à mesure que tu avanceras, tu reviendras plus près de la réalité que tu expérimentes présentement auprès de moi. Il est donc possible que, en t’approchant de la porte qui mènera chez toi, tu aies à développer une nouvelle façon d’être un peu plus, disons, à jour, que ce que tu connais maintenant. Mike ne saisissait pas vraiment ce que l’ange entendait par là, mais il l‘écoutait tout de même attentivement. 

-       Je dois maintenant te poser une autre question, Michaël Thomas de l’Intention pure. 

-       Je suis prêt, rétorqua Mike, se sentant plus ou moins confiant, mais sincèrement prêt à avancer. « Quelle est la question ? » L’ange s’approcha du pied du lit.

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, est-ce que tu aimes Dieu ? Mike était estomaqué de la question. Bien sûr qu’il aimait Dieu ! Pourquoi cette question ? il répondit rapidement. 

-       Puisque tu connais mon cœur et mes sentiments, tu dois savoir que j’aime Dieu. Dans le silence qui s’ensuivit, Mike comprit que l’ange était satisfait de sa réponse. 

-       En effet. 

Tels furent les derniers mots que Mike entendit prononcer par les lèvres invisibles de cette créature magnifique qui l’aimait, de tout évidence, tendrement. L’ange se pencha vers Mike et fit un mouvement de la main qui rejoignit sa gorge. Comment pouvait-il s’étirer à ce point ? Mike ressenti immédiatement une sensation qui aurait pu ressembler à des centaines de lucioles grouillant dans son cou et modifiant sa personne. Sans ressentir aucune douleur, il se mit tout à coup à vomir. 

*********************************** 

-      Tiens-lui la tête au-dessus du plateau, clama l’infirmière à l’intention du préposé aux soins. Il vomit. 

La salle du service des urgences était bondée, comme chaque vendredi soir, et la pleine lune n’allait pas sans compliquer les choses. Il arrive que, sans croire le moindrement à l’astrologie ou à la métaphysique, les dirigeants d’hôpitaux aient tendance à mieux doter leur service des urgences de personnel les soirs de pleine lune. En effet, des situations inhabituelles semblent survenir à ce moment-là. L’infirmière ressortit de la pièce pour voir à d’autres cas tout aussi urgents. 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

POURQUOI SUIS-JE ICI ?

 

Gif lumieres

 

Avant de pouvoir vous dire exactement pourquoi je suis ici, je dois vous expliquer davantage la façon dont les choses fonctionnent pour vous. Vous comprendrez mieux alors la nature de mon service et la raison pour laquelle je suis ici

 Plusieurs d’entre vous lisent présentement ces lignes avec l’espoir d’y trouver de précieuses informations, quelque chose de significatif peut-être. C’est un besoin qui provient de la soif de votre âme de connaître la vérité sur le monde. C’est le sens de votre spiritualité fraîchement éveillée. Vous réalisez qu’il y a autre chose dans la vie que la seule nécessité de vous nourrir et de vous protéger des périls (un autre implant). Peut être avez-vous toujours soupçonné qu’il y avait autre chose, mais vous n’aviez aucune idée de ce que cela était. Vous expérimentez, présentement, un changement graduel de conscience que vous avez mérité, et cela est approprié à votre époque. Continuez votre recherche. Elle vous mènera à ce que vous souhaitez ardemment – la paix de l’âme grâce à la puissance de l’Amour. 

 

Les hommes ont toujours été à la recherche de Dieu. Vous vivez simplement un mal du pays reflétant l’absence de communication qui vous affecte pendant que vous êtes en apprentissage. C’est là un souhait primal et global inscrit dans vos cellules.

 Les choses commencent à changer. Voilà pourquoi je suis ici. L’ancienne Terre, la Terre intermédiaire et la nouvelle Terre se référent aux trois niveaux primordiaux de conscience de l’humanité (à ne pas confondre avec l’époque de la création de l’humanité) depuis que les entités sont en apprentissage en ce monde. Nous accédons maintenant à un quatrième niveau ; il possède un potentiel incroyable et sera le dernier. C’est l’époque de la responsabilité, de la lumière. C’est le moment où vous prenez finalement les choses en main.   

Une raison justifie votre existence sur Terre : vous êtes en apprentissage en vue d’élever la fréquence vibratoire de l’ensemble. C’est la raison qui englobe tout, et on ne peut vous l’expliquer à fond pour le moment. Vous efforts pendant cette période d’apprentissage créent une énergie à travers vos incarnations et une élévation subséquente de la conscience terrestre. Cette énergie est valable pour l’ensemble et transmute la négativité. La négativité est l’absence de lumière et elle s’étendra de plus en plus, à moins qu’elle ne soit maîtrisée par la vigilance de ceux qui, comme vous, sont en formation dans l’univers. Vous êtes les instruments dans le changement de quelque chose de très vaste et de très complexe. S’il vous plaît, acceptez ceci. On ne vous en demandera pas beaucoup plus pendant votre séjour sur la Terre. Il ne s’agit pas d’une information planétaire mais d’une information universelle. 

Plus près de vous, sur le plan planétaire, votre défi consistait à commencer à travailler dans la pénombre et à progresser graduellement par le biais de nombreuses leçons et incarnation jusqu’à ce que vous atteigniez l’illumination totale. Vous êtes sur la bonne voie et approchez rapidement de la fin du cycle. Une fois de plus, vos efforts tout au long de ce processus créent de l’énergie pour le reste de notre groupe.  

Plus important encore, en tant qu’humains, vous traversez au cours de vos vies plusieurs expériences de témoignages ou expressions, créant ainsi l’énergie nécessaire pour porter la vibration de la conscience planétaire à son niveau optimal. Ce faisant, chaque siècle devait en outre contribuer au cheminement spirituel de tous… et il en a été ainsi jusqu’à présent. Il y a 2000 ans, vous, dans le premier monde, avez mérité le cadeau du grand maître Jésus. Cette entité est aussi en service et elle est connue de nous tous dans l’univers comme l’une des plus grandes vibrations à l’œuvre. Sa visite a provoqué une très grande activité spirituelle sur la Terre, et ses répercussions se font sentir encore plus aujourd’hui. Le premier message transmis à mon partenaire expliquait ceci. Il expliquait également le message de Jésus avec plus de clarté que je ne le fais ici (voir le chapitre 6 de La Graduation des Temps).  

Des messages transmis par d’autres grands maîtres en service ont aussi été reçus en d’autres parties de la Terre au cours de cette époque. Diverses cultures ont ainsi reçu la vérité à différentes périodes, au moment où elles étaient prêtres à la recevoir, mais tout ceci représentait un effort global. Tout le monde a reçu le même message, qui traitait de la puissance de l’homme en tant qu’être spirituel et de sa relation avec l’univers. A ce moment, vous avez tous été invités à porter l’éclatante lumière du fragment de Dieu avec vous en tout temps et à commencer votre témoignage en tant qu’entités de lumière sur la Terre.  

Au cours des siècles antérieurs, vous ne pouviez même pas contenir la charge complète de votre entité et ne pouviez la transporter avec vous qu’en partie seulement ! L’équilibre de votre pouvoir collectif se trouvait dans les centres et les temps d’énergie. Une de vos cultures passées de longue durée a même transporté avec elle l’énergie d’un endroit à l’autre. L’importance des temples dans la très ancienne histoire de la Terre était beaucoup plus significative qu’aujourd’hui parce que ceux-ci étaient en fait les centres de la puissance spirituelle et qu’ils pouvaient le prouver par des manifestions physiques.  

Actuellement, entre vos incarnations, vous profitez d’un court moment de repos pendant lequel vous entrez en contact et communiquez avec le Grand Tout. Vous pouvez ainsi planifier votre prochain témoignage, ou leçon de vie. Votre plan est souvent déterminé directement par ce qui est arrivé au cours de votre dernière incarnation. C’est ce qu’on appelle le karma. Vous vous engagez à honorer un contrat ou planifiez ce que vous apprendre et expérimenterez au moment où vous entamerez votre prochaine expression. Assez souvent, vous vous incarnez pendant un court moment : vous mourez au cours de l’enfance ou très jeune de maladie ou par accident. Cela peut vous sembler cruel ou illogique et difficilement acceptable, mais c’est juste et bénéfique pour l’ensemble. Le moment où vous vous incarnez à nouveau est déterminé par la leçon du groupe qui vous entoure, dont certains membres sont encore sur terre et d’autres pas. Parfois, votre incarnation sert presque entièrement à l’expression de quelqu’un d’autre, et elle est très rapide. 

Cela semblerait indiquer qu’il y a une certaine forme de prédestination à l’œuvre. Mais tel n’est pas le cas. Cette question est souvent mal comprise.  

Toutes les incarnations sont comme une feuille blanche sur laquelle un but est inscrit (karma), comprenant différentes portes d’action offertes au cours du cycle (contrat). Le karma peut être réalisé ou ne pas l’être. S’il ne l’est pas, une autre possibilité surviendra dans une autre expression (incarnation). Un individu peut ouvrir les portes d’action proposées dans le contrat, ou ne pas les ouvrir, cela dépend de chacun et de l’endroit où il se trouve dans son processus de croissance à ce moment. Tout cela entre en interrelation avec les autres entités impliquées dans votre expression. En tant que groupe planétaire, vous avez franchi plusieurs bonnes portes. Vous avez fait cela collectivement, de votre côté du voile et, par là, avez réussi à élever l’ensemble. Une fois de plus, vous méritez d’être félicités. Je peux vous affirmer que ce n’est pas toujours le cas dans l’univers. Vous avez eu de nombreuses occasions d’échouer, mais vous vous en êtes bien tirés. 

Quelques précisions sur mon travail : Les champs magnétiques sont très importants pour votre biologie ! De plus, ils peuvent affecter (et ils le font) votre conscience spirituelle. Le champ magnétique de votre planète est essentiel pour votre santé biologique et il est réglé exactement pour s’ajuster à votre plan spirituel

Le champ magnétique de votre planète a été soigneusement mis en place pour votre santé et votre apprentissage. Regardez autour de vous. Quelle autre planète en possède un ? Ce n’est pas une force naturellement présente. Il a été placé là à dessein et avec grand soin. Vous n’avez pu vous éloigner suffisamment de votre planète ni la quitter pendant assez longtemps pour réaliser cela, mais lorsque cela se produire, vous devrez transporter un champ magnétique avec vous pour préserver votre santé mentale et physique, et il devra être approprié. C’est une règle de base pour les humains. Si vous trouviez une autre planète ayant un champ magnétique, ce serait un premier indice vous indiquant qu’elle pourrait abriter une vie biologique, se préparer à en recevoir une ou en avoir déjà eu une. Quelle que soit la forme de vie biologique, elle devra être polarisée pour avoir une portée spirituelle. Prenez note de ceci : plus le champ magnétique est éloigné de l’axe de la planète, plus la forme de vie qui s’y trouve est éclairée. Cela n’est qu’une partie du processus et un signal à repérer.  

L’électricité est partout présente et vous avez déjà commencé à observer les effets nocifs des champs magnétiques artificiels sur votre santé. Votre corps devrait être protégé de tous les champs magnétiques artificiels. Vous possédez la technologie pour ce faire et devriez vous prémunir contre ceux-ci. Certaines maladies qui frappent exclusivement votre société occidentale bien nantie son directement reliées à l’effet des champs magnétiques artificiels qui vous entourent. 

Depuis des années, vous avez compris que les procédés de base de la pensée sont de nature électrique (donc qu’ils possèdent des propriétés magnétiques). Par conséquent, vous savez aussi que votre système biologique tout entier, des nerfs jusqu’au muscles, est électrochimique dans ses fonctions. Chaque organe de votre corps est équilibré magnétiquement (polarisé) et reste sensible aux champs extérieurs. On soupçonne que certains troubles du cerveau, de la thyroïde, du cœur, du foie et des reins sont provoqués par une perturbation magnétique. Les métaphysiciens étudient votre propre champ magnétique (vous en avez tous un) ; plus précisément, ils perçoivent l’équilibre de votre champ. Et vos scientifiques branchent régulièrement des fils à votre corps pour enregistrer vos impulsions électromagnétiques. 

De grâce, comprenez que la meilleure chose que vous puissiez faire pour vous-mêmes est de vous protéger. Laissez les propriétés magnétiques de la planète agir pour le bien de votre santé. N’utilisez pas de méthodes artificielles pour essayer de créer l’équilibre. Eloignez-vous des grands aimants statiques ou des aimants d’énergie électrique. Et surtout : regardez où vous dormez et placez les appareils électriques qui dégagent des ondes magnétiques à au moins trois mètres de vous. Ce peut être une horloge électrique (branchée dans la prise électrique), un téléviseur, un lecteur de cassettes, une enregistreuse, des haut-parleurs, un appareil de chauffage ou un ventilateur. N’utilisez jamais de couverture électrique pour vous réchauffer. N’employez pas non plus d’appareil électrique dans une pièce où il y a un lit d’eau. Aucun appareil doté d’un moteur ne devrait se trouver en permanence près de vous. 

Une fois de plus, vos implants vous ont caché quelque chose qui aurait dû vous paraître évident : le magnétisme est le coussin sur lequel reposent la conscience et la biologie humaines depuis l’origine des temps. C’est mathématique et cela a été conçu ainsi. (C’est également en interrelation avec votre système d’implants). Si vous aviez été conscients de cela et y aviez accordé foi plus tôt, de nombreuses maladies terrestres seraient maintenant comprises et maîtrisées. Vous devez équilibrer magnétiquement ce que vous faites entrer dans votre corps ! Comment avez-vous pu ignorer cela ? Apporteriez-vous de puissants aimants dans un lieu minutieusement réglé et polarisé ? Le fléau de la déficience immunologique que vous combattez présentement sur terre est magnétiquement contrôlable. Consacrez quelque temps à modifier ses propriétés magnétiques et surveillez ce qui se passe. Repolarisez-le et vérifiez les résultats. Vous pourriez être surpris. Sachant cela, êtes-vous étonnés maintenant lorsque je vous informe de la grande influence du champ magnétique de la Terre sur vous ? 

Je suis Kryeon, du Service magnétique. J’ai créé le système du réseau magnétique de votre planète. La création de ce réseau a pris des éons terrestres. Il a été équilibré et rééquilibré pour s’adapter aux vibrations physiques de votre planète en évolution. Durant la période de mon séjour initial, ce que vous percevez maintenant comme la polarité négative et positive de la Terre a été modifié maintes et maintes fois. Votre science peut prouver cela : regardez les strates dans le sol, elles vous montrent plusieurs modifications de la polarité nord et sud qu’a subies la Terre au cours de son développement. (La Terre n’a pas basculé sur son axe, seule sa polarité l’a fait). Tout cela s’est produit avant même que vous soyez autorisés à exister sur cette planète. Mon partenaire était là pour m’aider et relevait aussi du Service magnétique à ce moment. Sa relation avec moi est l’une des raisons pour lesquelles je m’adresse à vous par son intermédiaire.  

Je suis venu ici à deux reprises, par la suite, pour des ajustements majeurs. Cette mission représente le troisième ajustement auquel je participe, de même que ma quatrième et dernière visite. Les deux dernières fois où je suis venu, il était nécessaire et approprié de faire un ajustement global pour s’adapter à votre croissance. Dans chaque cas, l’humanité s’est éteinte dans ce but. Seules quelques entités ont survécu chaque fois pour reproduire la biologie.  

Ces mesures peuvent vous sembler sévères, mais elles étaient justes et ont été exécutées dans une parfaite harmonie et avec amour. Vous avez tous approuvé ces décisions avant qu’elles ne soient appliquées et vous les avez célébrées, car elles permettaient à la Terre de croître. Je ne suis pas venu vous annoncer que ma troisième intervention exigera votre anéantissement. Cependant, une certaine compréhension sera nécessaire pour éviter que vous soyez nombreux à vous anéantir de toute façon. Ce troisième ajustement est déjà commencé, et ceux d’entres-vous qui s’intéressent à des phénomènes tels que le mouvement du nord magnétique savent de quoi je parle. 

 

Kryeon canalisé par Lee Carroll

 

Gif lumieres

 

QUI ETES-VOUS ?

 

Gif lumieres

 

Avant de continuer à vous parler de mon travail auprès de vous, je dois m’arrêter pour tenter de vous expliquer pourquoi certains d’entre vous refusent d’admettre ce qu’ils lisent présentement. Lors d’une autre communication, je vous ai parlé d’une analogie où vous, en tant qu’humains, tentiez d’expliquer le fonctionnement d’une pièce complexe d’équipement à un animal terrestre. Cela est très semblable à ce que je fais en ce moment, c’est-à-dire tenter de vous expliquer ce qui se passe de ce côté du voile, alors que vous vous trouvez de l’autre côté. C’est ainsi cependant que cela doit être et c’est bien comme cela. En fait, une grande partie du travail a été utilisée à cette fin ! Votre intuition et votre discernement sont les seuls éléments qui vous permettront de choisir d’arrêter votre lecture ou non, car tout ce que vous possédez d’autre, biologiquement, a été altéré ! Comme je vous l’ai mentionné plus tôt, vous avez des implants qui ne vous permettront jamais de comprendre ce qui se passe de ce côté du voile par simple raisonnement. La seule façon, pour vous, de commencer à comprendre, consiste à harmoniser votre nature biologique avec votre nature spirituelle. Voyez-vous, votre nature spirituelle est pure et vierge ; elle est demeurée intacte sans aucune restriction. En apportant une dimension spirituelle à votre structure biologique (votre pensée biologique et votre corps physique), celle-ci sera plus limitée dans sa capacité de compréhension. Plusieurs d’entre vous appellent cet équilibre l’éveil de la Lumière intérieure.  

Je vais vous donner un exemple de vos restrictions, mais ce n’est pas pour que vous vous sentiez inférieurs (car vous ne l’êtes pas !). C’est plutôt pour que cela vous serve d’exercice d’application de raisonnement et de logique par rapport à ce que je vous révèle. En chaque être humain se trouvent de nombreux implants qui le limitent et restreignent sa pensée consciente. Par exemple, vous êtes tous conditionnés pour croire que toute chose doit avoir un début et une fin. Ainsi, si je vous dis que quelque chose a toujours été, vous aurez de la difficulté à me croire. Si je vous dis que non seulement quelque chose a toujours été mais qu’il sera toujours… vous direz peut-être que vous comprenez, mais vous ne le pouvez pas. Ces restrictions sont implantées en vous ; votre conception des choses veut que tout ait un début. Je ne peux pas, d’un seul coup, vous donner la possibilité d’abolir cette restriction, mais je peux vous amener à interroger votre perception des choses en vous demandant de réfléchir à ceci ; Imaginez-vous que vous êtes en ce moment à l’intérieur d’une grosse bulle. Pouvez-vous me montrer où la bulle commence et où elle finit ? Ou encore d’où elle a été formée ? Comment l’intérieur d’une sphère peut-il avoir un début ? C’est tridimensionnel ! Si vous prenez maintenant un crayon et tracez une ligne tout autour de l’intérieur de la bulle, vous comprendrez le but de ma leçon. Vous créez pour vous-mêmes un commencement et une fin (l’endroit où vous avez commencé votre ligne et celui où elle se termine) dans un environnement qui n’en a pas. Vous superposez actuellement vos limitations à quelque chose qui n’en a pas. C’est ce qui vous est arrivé. Vous avez été altérés pour penser et raisonner en deux dimensions dans un espace tridimensionnel. Vous êtes également conditionnés pour constamment rechercher la création ou le début d’une chose. Ce sont vos implants qui sont à l’œuvre.  

Ceci est relié à l’autre restriction de base qu’on vous a imposée : vous percevrez le temps d’une façon linéaire et constante, avec seulement deux dimensions, en avant et en arrière. Parce que le temps ne s’arrête jamais, vous ne pouvez jamais être dans le présent. C’est seulement au cours de ces dernières générations que vous avez réalisé que le temps était relatif (et qu’il n’est pas constant), mais vous n’avez toujours pas conscience de sa troisième dimension. Si je vous disais que le temps tel que vous le connaissez n’existe pas du tout, vous éclateriez probablement de rire. Et bien, riez. Le concept de temps tel que vous le comprenez a té créé à votre intention pour vous permettre d’apprendre et pour vous procurer une plate-forme linéaire et constante pendant que vous apprenez. Le temps constant fiable est un concept terrestre. Du côté où je me trouve, il y a une dimension temporelle bien différente, et tout se passe dans le présent. La troisième dimension du temps est verticale. Comme dans la bulle, il n’y a ni passé ni futur, seulement le présent. Tout converge vers un point central… exactement là où vous vous trouvez dans la bulle.  

Dans toutes vos expériences scientifiques, vous avez été limités à deux dimensions. Vous n’avez pas encore découvert l’équilibre dont je vous parlais et ne l’avez pas relié à la science. Les sciences spirituelles de l’univers sont logiques, prévisibles, et basées sur des nombres et des formules qui fonctionnent toujours. C’est une alliance du matériel et du spirituel, et une exécution appropriée apporte des changements consistants et perceptibles. Voilà mon service, et je connais ces choses. Ce qui vous manque, c’est l’équilibre avec la partie spirituelle qui permettra à votre science de bondir en avant d’une façon spectaculaire lorsque vous l’aurez atteinte 

Durant le développement de l’humanité au cours des prochaines années, vous aurez l’occasion de voir les résultats de la fusion entre physique, le mental et le spirituel afin de faire avancer la véritable science. Vous n’avez pas présentement de véritable science. Votre science n’est que bidimensionnelle ; c’est une science humaine et non universelle.  

La partie manquante relative au spirituel a été rejetée par vos savants comme non scientifique, au fil des siècles. C’est paradoxal, puisque c’est dans le spirituel que se trouve le vrai pouvoir de la véritable compréhension ! Vous ne réussirez jamais de voyages spatiaux prolongés dans l’espace sans lui. Vous n’arriverez jamais non plus à modifier ou à comprendre la gravité et, plus important encore, vous ne parviendrez jamais à transmuter la matière sans lui. Imaginez… Comment aimeriez-vous neutraliser tous vos déchets atomiques d’une manière si absolue qu’un enfant pourrait s’y amuser comme avec du sable ? Ce n’est pas difficile à réaliser, mais cela exige des connaissances que vous n’avez pas encore utilisées. Toutefois, vous avez maintenant le pouvoir et l’autorisation de les développer. Vous l’avez bien mérité ! 

 

De mon point de vue, le pouvoir que vous n’avez pas encore employé relève de mon domaine. Vous possédez d’immenses ressources de pouvoir brut qui se trouvent dans la compréhension et l’utilisation maîtrisée des champs magnétiques de votre planète. Toute l’énergie que vous n’avez jamais utilisée est là, sans parler du secret du vol passif qui recourt aux forces magnétiques, mais vous ne parviendrez pas à saisir cela sans l’équilibre d’une science tridimensionnelle. 

  Présentement, les hommes sont comme d’infimes molécules collées à un aimant géant, un aimant qui peut, au besoin, faire bouger les choses avec une énorme puissance. Les hommes, toutefois, n’arrivent pas à faire mieux que de creuser de minuscules trous sous la surface de la Terre et d’en tirer de tous petits morceaux de minerai ou de brûler du fer pour obtenir chaleur et puissance. Vous êtes comme des fourmis sur une génératrice, souhaitant obtenir de l’électricité. Vous n’avez pas entrevu la forêt, concentrant tous vos efforts à consumer une feuille pour obtenir du combustible  !  

Avez-vous remarqué le thème du pouvoir du nombre trois qui se répète constamment ? Il n’y a rien de magique là-dedans, ce n’est que logique universelle. La vibration de ce nombre libère de la puissance et de l’énergie. L’équilibre du nombre trois vous est nécessaire pour agir de façon éclairée (sur les plans physique, mental et spirituel). La connaissance du trois vous est nécessaire pour utiliser la véritable puissance mise à votre disposition et libérer ainsi les secrets scientifiques que vous ignorez encore. Lorsqu’on s’en sert, le trois se transforme en un. C’est difficile à expliquer. Imaginez que vous employez trois parties inactives pour en créer une active, et vous comprendrez mieux. Plusieurs religions occidentales sont frondées sur le principe d’un Dieu en trois personnes. Cette information dévie un peu de son véritable sans mais demeure appropriée quant au concept de la puissance du trois combine en un.  

Je vous ai également parlé des trois parties de mon nom. Divisées, elles n’ont aucune signification ; réunies, elles forment ma signature. Le chiffre trois est très important, et on le retrouve partout dans l’univers. 

Autre point à souligner, de moindre importance cependant : si vous prenez les lettres de la partie sonore de mon nom Kryon… tel qu’il est écrit en anglais – et si vous leur attribuez une valeur telle que A = 1, B = 2, Z = 26, etc…, en additionnant ces nombres, vous obtiendrez 83. Additionnés, ces chiffres donnent 11. Ce nombre est significatif et décrit encore mieux qui je suis pour ceux qui possèdent un sens intuitif de la numérologie. Voilà pourquoi j’ai choisi d’écrire mon nom de cette façon dans votre langage. Ce n’est pas l’auteur qui a décidé de l’orthographe de mon nom. Le nombre 11 vous révèlera mon caractère. Lorsque vous multipliez ce nombre par la puissance du nombre 3, vous obtenez 33. Cela vous donne un aperçu de la puissance de ma FONCTION. [En français, avec le mot Kryeon, on obtient le chiffre 88, un autre maître nombre à la symbolique importante offrant également une vibration complémentaire en 33 de Kryon. En le multipliant par trois, on obtient 264 = 12 = 3. (NDE)]. Je vous confie une importante formule de puissance : 9944. Votre discernement et votre intuition vous amèneront éventuellement à comprendre sa signification, mais sachez que cette formule est importante dans la transmutation de l’énergie.  

Je n’ai pas pour mission de vous donner une formation sur ce sujet. Je vous rapporte des faits qui relèvent de ma fonction magnétique. D’autres sont ici afin de vous aider à atteindre l’équilibre et pour vous fournir toutes les informations nécessaires. Nous sommes tous ici dans l’amour.  

Kryeon canalisé par Lee Carroll 

 

QUI ETES-VOUS ? mini-gifs.25905522.754092770.0

 

1...3637383940

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...