Maitreya « Le Bienveillant »

Maitreya Maitreya (mot sanskrit signifiant « amical », « bienveillant » ; en Pali Metteya ; en tibétain Jetsun Jampa Gonpo, en chinois Mílè púsà (彌勒菩薩) ou Mílèfó (彌勒佛) ; en japonais Miroku, en vietnamien Di-lặc ) est un Mahābodhisattva qui serait le prochain Bouddha à venir lorsque le Dharma, l’enseignement du Bouddha Shakyamuni, aura disparu.

La croyance en l’avènement de Maitreya est partagée par les courants theravāda et mahāyāna du bouddhisme.

Origines du nom

Dans certains textes comme le Sūtra du lotus, le Bouddha appelle Maitreya « Ajita », invincible. On considère souvent que Maitreya est son nom de famille et Ajita son prénom. Il ne doit pas être confondu avec un autre Ajita mentionné dans le Sūtra du Parinirvāņa, grand criminel repenti accepté comme disciple par le Bouddha.

Un rapprochement a été fait entre le nom de Maitreya et celui de Mithramitra signifiant ami en sanskrit. Ce lien est assez difficile à étayer du fait de la diversité des rôles assignés à ce dieu par les différents courants religieux indo-iraniens et persans.

Le paradis Tuṣita (Tushita)

Selon la tradition, Maitreya règne actuellement au paradis « Tuṣita », le Joyeux, en tant que Bodhisattva de la « dixième terre » appelée Nuées du Dharma, où il travaille à dissiper ses derniers voiles à l’omniscience. Il n’atteindra cependant l’insurpassable parfait éveil (anuttara samyak sambodhi) que par son passage en Akanistha, la plus haute sphère d’existence des mondes de la forme (rūpaloka). S’y absorbant dans le samādhi semblable-au-diamant, il pourra alors devenir un Bouddha et revenir dans la sphère humaine, ainsi que tous les autres domaines où la roue de la loi doit être mise en branle.

L’avènement de Maitreya

Maitreya est le sujet de la Prophétie de Maitreya (Maitreyavyākaraņa). Il y est dit qu’il apparaîtra à Ketumati, « la Resplendissante », autre nom de Varanasi (Bénarès), qu’il y naîtra dans une famille de brahmanes, alors que Shākyamouni était de la caste militaire des kshatriyas. De même, alors que Bouddha Shakyamuni était un bouddha de compassion (karuņā) survenu en un âge de souffrances, Maitreya, comme son nom l’indique, sera un bouddha d’amour bienveillant (maitrī), en un âge d’harmonie, afin de rehausser le bien-être du monde, et l’orienter vers l’Éveil.

À Varanasi, il est censé manifester le plein Éveil afin, lui aussi, de faire tourner la « Roue du Dharma », le Dharmacakra. Son avènement ne devrait survenir que très longtemps après la mort de Shākyamouni ; les estimations de la durée entre les deux événements varient grandement selon les théories, dépendant de la version choisie pour le calcul des trois âges du bouddhisme.

Son rôle dans le Mahāyāna

Asanga, un des fondateurs du Yogācāra, insatisfait des enseignements du Hīnayāna, et ne pouvant comprendre le sens dePrajñāpāramitās, les soutras traitant de la vacuité, a médité plus de douze ans sur Maitreya, sa déité de méditation, jusqu’à ce qu’il le rencontre en vision. Maitreya lui enseigna ce qui deviendra les Cinq traités de Maitreya sur la nature réelle des phénomènes. Une version plus prosaïque y voit plutôt les enseignements de son guruMaitreyanātha (270-350); ce qui ferait finalement de ce dernier le réel initiateur de l’école Yogācāra.

La Prophétie de Maitreya a fait l’objet en Chine à certaines époques d’une interprétation nettement millénariste, et inspiré la rédaction de nombreuses versions apocryphes. Elle offre un espoir à des populations qui ont le sentiment de vivre dans la période finale du dharma où l’ordre social et religieux se dégrade et les catastrophes et désastres se multiplient, et qui attendent un sauveur inaugurant une ère nouvelle. Cette croyance est responsable de la popularité de Maitreya auprès des sectes syncrétistes (bouddhisme – manichéisme – taoïsme) dont certaines furent impliquées dans des rébellions, comme celle des Turbans rouges qui mit fin à la dynastie mongole. Maitreya est également attendu par de nouveaux courants religieux chinois.

La prolongation (historiquement évidente) du délai prévu par l’estimation courte qui semble avoir prévalu aux débuts du bouddhisme (avènement de Maitreya 500 à 1500 ans après le parinirvana) est parfois expliquée par le fait que le bodhisattva aurait choisi la plus lente des trois voies permettant de parvenir à l’illumination parfaite : la sagesse, la foi et l’effort, par ordre décroissant de rapidité. Pour accélérer sa venue, il est conseillé de redoubler de piété et de multiplier les offrandes aux moines et les visites aux temples. Certains courants s’écartant du bouddhisme orthodoxe estiment au contraire que Maitreya a déjà atteint l’état de bouddha mais diffère sa venue, ou qu’il est déjà dans ce monde incognito.

Milefo, son appellation chinoise

Maitreya sous sa forme de Milefo entouré de disciples à Feilai Feng (Pic venu en volant) près de Hangzhou

Maitreya était connu en Chine dès le iiie siècle. Il y trouva une incarnation historique, phénomène courant dans le contexte religieux chinois, qui contribua à lui donner un aspect physique et un rôle autres que ceux que le bouddhisme lui avait jusque-là prêtés.

225px-kushanmaitreya-128x300 dans ENSEIGNEMENTS de MAITREYASous la dynastie Liang vivait un moine errant Chan, de nom religieux Qici (契此), originaire de la préfecture de Mingzhou dans le Zhejiang. Transportant tout son nécessaire dans une besace en toile, il se distinguait par sa corpulence et un comportement loufoque et imprévisible mais bienveillant; on lui prêtait de plus des dons de voyance exceptionnels. Il serait mort en méditation au temple Yuelinsi (嶽林寺), dans sa province d’origine, en 916, en prononçant ces mots : « Ce Maitreya est le vrai Maitreya, il est présent sous des milliards de formes; il se montre constamment, mais personne ne le reconnaît. » Une légende en faisait l’incarnation de Maitreya : on prétendit l’avoir aperçu après sa mort, des images pieuses le représentant commencèrent à circuler.

Le moine ventripotent et souriant est devenu la représentation de Maitreya la plus courante et la plus populaire en Chine. Son ventre plein et son sourire sont gages de bonheur et de prospérité, de même que son sac que l’on prétend inépuisable. Ces caractéristiques n’ont pas fait une impression favorable sur les voyageurs français du xixe siècle, qui ne trouvaient en Milefo (appellation chinoise signifiant Bouddha maitreya) qu’un homme gros au physique peu avenant. Le moine Qici est devenu au Japon Hotei (de Bùdài 布袋 « sac de toile »), un des Sept dieux du bonheur. Pour les Chinois qui ne s’intéressent pas à la théologie bouddhiste, Milefo est l’un des Dieux de la fortune.

Représentations

Maitreya est généralement représenté en saint homme ou en prince. Lorsqu’il est assis, ses deux pieds reposent sur le sol, ce qui peut s’interpréter de deux façons : il n’est pas encore « assis » comme bouddha, ou au contraire il se prépare à se lever et descendre sur terre. Il peut d’ailleurs avoir la tête légèrement baissée, signifiant qu’il regarde le monde. Il porte quelquefois un petit stupa dans sa coiffure. On voit souvent dans sa main droite une roue posée sur un lotus, et dans la gauche une fiole contenant le nectar du Dharma. Étant le prochain qui mettra en marche la roue de la Loi, il en fait parfois le geste (dharmacakra mudrâ).

Le grand bodhisattva est parfois représenté avec à ses côtés les deux plus célèbres penseurs de l’école YogācāraAsanga et son frère Vasubandhu. Il existe dans le bouddhisme tibétain des illustrations montrant le Bouddha avec à sa gauche Mañjuśrī et les philosophes représentant la sagesse détachée, et à sa droite Maitreya, suivi d’Asanga et Vasubandhu devant leurs successeurs représentant la sagesse compatissante.

Milefo est un moine chauve au ventre rebondi et à la figure réjouie, souvent appelé le Bouddha riant. Comme tous les êtres d’exception, les lobes de ses oreilles sont très longs. Outre son sac, il peut porter une gourde, symbole taoïste de longévité.

Prétendants et nouvelles interprétations

270px-Maitreya_and_disciples_carving_in_Feilai_Feng_CavesLe contexte indien auquel la prophétie de Maitreya fait très naturellement référence, n’a pas empêché de nombreuses personnes de se prétendre son incarnation, et ce dès les premiers siècles. Bodawpaya, souverain du royaume d’Ava (Birmanie) à la fin du xviiie siècle, et Lu Zhongyi, 17e maître d’Ikuan Tao, en sont deux exemples.

Maitreya a aussi été adopté par de nouveaux courants religieux bouddhistes ou syncrétistes, certains nés hors d’Asie. Il existe des mouvements bouddhistes pour qui la personnalité centrale est Maitreya le sauveur ; ils considèrent qu’il atteignit l’illumination avant le bouddha Gautama, mais le prit pour maître par respect et renonça temporairement au nirvana.

Maitreya est une des formes de la divinité suprême des nouvelles religions chinoises syncrétistes nées du mouvement Xiantiandao.

Share International (branche française : Partage international), fondé dans les années 1970 par Benjamin Creme, influencé par les écrits de la théosophe Helena Blavatsky et d’Alice Ann Bailey, une pionnière du New Age, prétend que Maitreya est le messie attendu par toutes les religions sous des noms différents, et qu’il aurait déjà fait de nombreuses apparitions publiques et privées. Lorsque Creme annonça que Maitreya était arrivé à Londres depuis le 19 juillet 1977 puis qu’il s’était finalement présenté à la télévision américaine le 14 janvier 2010, impliquant involontairement l’écrivain économiste Raj Patel, il crée un buzz médiatique qui fit connaître la figure de Maitreya au monde entier.

SOURCE http://fr.wikipedia.org/wiki/Maitreya

Message des portes-paroles du Haut Conseil de Sirius

 

Message des portes-paroles du Haut Conseil de Sirius dans GRAND RASSEMBLEMENT philo-spirales Il s’est passé beaucoup de choses depuis que nous avons ouvert les canaux de lumière pour établir les innombrables liaisons psychiques dont vus avez profité par l’intermédiaire de notre Patricia (Cori). Comme vous le voyez, ce qui semblait se trouver sur le seuil de votre réalité est maintenant rendu en plein centre, de sorte que vous ne pouvez plus le nier, si jamais ce fut le cas. Durant treize voyages terrestres autour de la déité centrale, nous vous avons parlé de plusieurs événements qui sont survenus et qui s’infiltrent dans la conscience dominante après avoir franchi le mur de la résistance dogmatique, pénétrant ainsi dans le cœur et l’esprit d’un nombre beaucoup plus important d’êtres humains vivant à l’heure actuelle sur la Grande Planète bleue.

 Nous vous avons parlé de la vie qui existe au-delà de votre monde, évoquant non seulement des êtres étrangers à la Terre, mais aussi vos propres errances et établissements sur d’autres stations célestes de votre royaume solaire. Cela vous est révélé par des preuves irréfutables provenant des autorités spatiales autoproclamées qui dirigent votre propre spectacle extraterrestre ; l’Homo sapiens galacticus. On vous a montré des images de sphinx et de statues, de systèmes de transport souterrains, de pyramides, de bases, de fleuves et de forêts qui existent sur la planète rouge et dont l’histoire reflète la vôtre, réfléchissant ainsi sur la Terre la sagesse d’anciennes civilisations, tandis que les contemporains vivent principalement (mais non exclusivement) dans le sous-sol de cette station planétaire.

 On vous a montré, en vous informant (dans les limites imposées à cette connaissance) les lunes de votre système, y compris la vôtre, laquelle contient de l’eau, source de vie biologique. Il y a quelque temps, nous vous avons dit qu’il y a de la vie sur la Lune et sur Mars, et que votre espèce y est en interaction avec d’autres dans des bases établies depuis plusieurs lunes. Cela vous est maintenant révélé en ce temps de Grande Transformation.

 Nous vous avons  avertis en vous y préparant, de l’existence de technologies provenant de mondes passés, de civilisations étrangères et de votre propre futur. Elles vous sont également révélées en ce moment ; les grandes tours HAARP du transmigrateur Akkaeneset  (Tesla), la manipulation du code génétique de toute vie dans votre monde, l’obscurcissement du soleil par la prolifération abusive des épandages chimiques et métalliques en aérosol (les chemtrails), toutes sortes d’intrusions technologique dans votre vie. Ces secrets ne sont plus des secrets. Nous avons essayé d’attirer gentiment votre attention pour vous faire sortie de votre état de conscience passif et vous faire entrer dans un état de pleine responsabilité, de compréhension et de reconnaissance des forces qui vous dirigent en croyant (ou du moins en ayant déjà cru) qu’elles peuvent vous posséder entièrement. Leur pouvoir leur échappe ; même si elles utilisent toutes les astuces possibles, tous les moyens à leur portée, cela ne fonctionne pas. A l’instar des murs de Jéricho, leurs forteresses s’écroulent. Nous maintenons notre déclaration voulant qu’il n’y ait plus jamais de secrets, plus jamais de mensonges, et que ceux qui sont éveillés se tiennent debout, puissants et glorieux dans cet engagement. Nous les saluons.

 Nous vous avons parlé des Jours du désert, nous vous avons dit comment vous les traverseriez, et voici que vous reconnaissez au bon moment quels sables de l’illusion sont des fenêtres cristallines reflétant dans la matrice l’Aube nouvelle qui approche, et que vous examinez le sablier que vous détenez à titre d’archivistes de votre cheminement collectif. Vous y regardez attentivement, d’une âme et d’un cœur curieux et joyeux, et vous savez que vous êtes tout près. Votre pouls s’accélère. Le temps glisse dans un quantum incommensurable, l’Univers s’ouvre et se referme, inspirant et expirant à un rythme divin. Nous vous avons dit que votre isolement d’orphelins s’achevait, et il en est ainsi. Vous savez que vous vous préparez à embrasser le miracle qui excite votre imagination depuis toujours, soit le temps de la réunion, où vous regarderez enfin les cieux en criant à vos reflets galactiques : « Nous ne somme spas seuls ! D’où venons-nous vraiment ? Que sont réellement les étoiles ? Où est notre véritable demeure ? Quand y retournerons-nous ? » Voilà les questions qui stimulent votre curiosité et votre émerveillement en vous faisant progresser dans votre mouvement évolutionnaire ascendant.

 Les éruptions solaires de Râ refont les réseaux énergétiques de Gaia qui activent vos circuits neuronaux, illuminant l’esprit conscient au même titre qu’un éclair illumine le ciel nocturne. Rappelez-vous ce que nous vous avons déjà dit : vous devez faire confiance au Soleil, car il sait ce qu’il fait. Faites aussi confiance à l’univers… et à vous-mêmes… Et faites-vous mutuellement confiance, avec discernement toutefois, pour voir derrière les faux visages et pour entendre au-delà des mensonges et des divagations de certaines entités qui se manifestent dans des corps en se cachant dans les ombres astrales d’où elles font suinter des fantasmes pour les faibles désireux de les embrasser comme étant de la sagesse alors que ce n’en est pas.

 Les Grandes Baleines et les Grands Dauphins occuperont bientôt le centre de la scène en gardant la fréquence vibratoire des eaux de Gaia et en vous intégrant dans les dimensions supérieures. Eux aussi se transforment. Ils font appel à vous pour maintenir les hautes notes du cœur humain pendant qu’ils tissent la lumière du Cosmos dans les cellules des êtres de l’océan en imprégnant les eaux cristallines des harmoniques de la musique des sphères.

 Votre véritable demeure est partout et nulle part. Dans l’éternité de votre existence, vous avez choisi tellement de formes, tellement de densités, tellement d’étoiles ! En ce moment de transition glorieuse, vous avez choisi d’être les Guerriers spirituels de la Terre et vous avez obtenu le droit d’être là. Que vous portiez dans le désert la Lanterne ou l’Epée spirituelle de la Vérité, vous êtes tous égaux dans le dévouement, pourvu que vous ayez le cœur pur, que vous soyez libres de l’ombre projetée sur l’âme par l’ego et que vous soyez enracinés dans la vérité telle que vous la comprenez.

 

Extrait de 2012 – Le Grand Rassemblement – Propos de Kryeon, Marie-Madeleine et les Hathors recueillis par Martine Vallée. En supplément – Page 276.

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...