La conscience collective tend vers son apogée

 

Partout sur la planète, la conscience collective de l’humanité atteint de nouveaux niveaux de perception. L’impulsion s’intensifie car les gens se sortent peu à peu de diverses formes de dénégation en raison de l’énergie accélère qui change, à une vitesse supersonique, la conscience de la Terre et de ses habitants. Les gens s’éveilleront dans une réalité fort différente de celle où ils se sont endormis. L’influx croissant d’énergie cosmique agite tout sur le plan subatomique, incitant l’humanité à grandir au-delà des schèmes dysfonctionnels qui scindent la société planétaire en des factions friandes de dissension et de dispute.

1 terre astrale

Ce quart de siècle d’énergie accélérée entraîne une immense transformation de la conscience qui évacuera collectivement les contraintes perceptuelles et étendra notre perspective. Essentiellement, l’espace-temps affranchira l’humanité de son asservissement qu’elle a ignoré jusqu’ici. Le réveil de l’énergie, qui nous touche depuis de nouvelles régions de l’espace traversés par notre système solaire, ouvre littéralement notre paradigme ; nous acquerrons ainsi l’aptitude à sélectionner des probabilités qui soutiennent, supportent et valorisent La Vie. Ce passage génère de nouvelles explosions et éruptions solaires qui se projettent à travers l’espace, voyageant sur le vent solaire en émettant des vagues immenses de radiations cosmiques, ce qui agite toutes les particules de notre corps. Ces intenses transmissions provenant du Soleil Central réorganisent entièrement notre conscience à des niveaux multiples de réalité en ajustant nos perceptions et en affinant nos sens, notamment nous nous sommes efforcés de devenir plus conscients spirituellement et intuitivement.

 D’énormes changements ont donc cours sur la Terre ainsi que dans notre système solaire et au-delà. Sur le Soleil, des tempêtes font rage en nombre croissant et l’activité électrique s’intensifie ; on remarque également une augmentation de la luminosité de l’astre et une amplification de son champ magnétique. On observe également un accroissement de l’éclat des planètes et de leurs lunes, dont certaines paraissent désormais scintiller. Les astronomes ont noté des altérations des pôles magnétiques, d’énormes modifications des pressions atmosphériques et des températures, et des fluctuations dans les champs magnétiques de tout le système solaire. L’augmentation constante de l’activité céleste, qui prend la forme de comètes, de météores et d’astéroïdes, indique sans l’ombre d’un doute que quelque chose d’important a lieu. Pourtant, les gens sont si immergés dans les diversions et les distractions quotidiennes qu’ils admettent à peine la porté de ces transformations célestes d’envergue.

Il est important de comprendre que de nombreuses races extraterrestres interagissent avec l’humanité et opèrent sur la Terre depuis plus de millénaires que nous ne pouvons le concevoir. Au fil des siècles, on a observé dans l’atmosphère une myriade d’objets extrêmement insoles, et les lois scientifiques connues ne parviennent pas à expliquer leurs dimensions, leur forme et leur comportement. En raison des effets de l’accélération actuelle l’activité des ovnis a attient des sommets, rendant pratiquement impossible pour les gouvernements et les autorités militaires de persister à ignorer ou à dissimuler ce qui se passe dans les cieux.

Nous sommes sur le point de voir une admission officielle de la présence de formes de vie intelligente partageant notre espace et notre zone temporelle. Une fois que ce phénomène sera reconnu, le changement se précipitera encore. Du fait que nous affrontions une série de complexités inconnues jusqu’ici, nous serons forcés de discerner entre les événements authentiques et ceux qui sont mis en scène pour nous tromper et détourner notre attention. L’admission de la présence extraterrestre déconstruira les croyances religieuses traditionnelles concernant nos origines.

Notre héritage provient des étoiles, et la compréhension des secrets multicouches de ce principe est primordiale à la transformation spirituelle de l’humanité. Pour ceux qui sont toujours enchaînés au vieux paradigme qui s’effondre, où les médias et les paroles des officiels ne sont jamais mis en doute, il deviendra de plus en plus difficile et déroutant de repérer la vérité….

Diverses forces terrestres et cosmiques luttent désespérément pour capter notre attention, car là où nous portons celle-ci se trouve l’énergie investie pour créer la réalité que nous vivrons. A la clé de notre éveil spirituel, il y a le courage de poser témérairement des questions. Depuis longtemps, les gens s’accrochent à diverses formes de dénégation. Par suite de ce manque d’attention à la vie s’est développé un terrain fertile et souterrain où commettre des actes ignobles. Ce genre de comportement de la part de nos dirigeants illustre bien le déni de notre société, qui cherche à esquiver la vérité. En se livrant à toutes sortes de mensonges et de mystifications, ils mettent à l’épreuve nos facultés de discernement. Lorsque nous retrouveront notre capacité de déplacer notre perception consciente partout dans la sphère de l’existence, nous obtiendrons les connaissances directes et serons en mesure de différencier entre la vérité et les leurres.

Nous devons retrouver cette aptitude à dépasser les confins de la réalité physique pour parvenir à cerner le pouvoir des forces qui nous poussent à nous éveiller. Dès lors, on ne nous abusera pas si facilement.

On se sert des médias du courant dominant, qui sont sous contrôle, comme moyen pour détourner notre attention vers un monde probable dépourvu de vitalité et de créativité. En faisant bifurquer notre attention vers une réalité de violence e td e guerre, on conditionne nos pensées et nos croyances pour qu’elles nous asservissent et fassent de nous une victime complètement impuissante.

Il est temps de développer notre attention et notre perception consciente jusqu’au point où nous apercevrons les vérités plus nombres de notre héritage spirituel et participions activement à la création d‘un monde qui acceptera ces principes. Contrairement à ces tentatives de confondre le public, qui vont en se multipliant, les énergies cosmiques entrantes équilibrent le terrain car elles ouvrent les écluses de la conscience humaine et nous incitent à prêter attention à une Source d’informations émanant du tréfonds de notre Etre, soit notre propre génie du savoir intérieur. Une fois que ce génie puissant sera sorti de sa bouteille, nous aurons tous à notre disposition des facultés extrasensorielles et intuitives nouvelles qui nous permettront d’atteindre rapidement d’autres stades de l’acquisition de pouvoir personnel.

Ainsi, nous serons en mesure d’affronter la dynamique spirituelle de la transformation.

Une fois les aptitudes intérieures de l’humanité consolidées et développées, il sera plus difficile de dissimuler la vérité, et ce, dans n’importe quel domaine. Lorsque le déni généralisé cessera, on dévoilera des informations dissimulées jusqu’ici et tout ce qui était autrefois secret deviendra plus transparents. Ne nous inquiétons pas de ces révélations, car notre capacité d’affronter le changement consciemment et de changer le monde effectivement signalera que nous avons retrouvé notre pouvoir.

Comme tout évolue de plus en plus rapidement, ceux qui sont en phase avec l’éveil réaliseront des progrès immenses sur le plan de la perception consciente et sauront comment guider les nouvelles capacités mentales, émotionnelles et intuitives que l’humanité aura acquises. Il sera bientôt évident que toutes les formes de conscience participant à la réalité tridimensionnelle assimilent les leçons extrêmement valables, même si toutefois volatiles, sur les conséquences et les ramifications de jouer avec ces énergies subtiles. 

En vérité, l’histoire telle qu’on l’a rédigée et qu’on l’enseigne est une incroyable supercherie. L’humanité a été conditionnée à croire que les institutions éducatives, notamment les sciences, s’efforcent d’élever le niveau de vie grâce à leur quête noble d’idées novatrices et d’inventions. Mis tel n’est pas le cas…. On a caché au public le plupart des découvertes et des inventions vraiment valables qui transformeraient la vie. On harcèle et l’on bride les inventeurs indépendants s’ils tentent de découvrir des sources d’énergie alternatives ; dans le domaine de la santé, les pionniers sont souvent menacés et supprimés lorsqu’ils conçoivent des médicaments abordables pour une maladie particulière ; et l’on cible particulièrement les géologues, les journalistes et les archéologues lorsqu’ils présentent une information contredisant la « version officielle ».

De surcroît, dans les écoles, aujourd’hui encore, lorsqu’un enfant donne l’apparence de sortir du « lot », le système enseignant a tôt fait de harceler les parents afin que leur rejeton rentre le moule prescrit par l’éducation nationale !!!!

EVEILLONS-NOUS !

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, à condition que vous en respectiez l’intégralité et de citer l’Auteur-Source Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

S’ouvrir aux multiples réalités

 

A cette étape de l’évolution de l’humanité actuelle, il est essentiel de vous ouvrir aux multiples autres réalités qui existent. Le fait que la majorité des gens se soient concentrés sur une seule réalité a créé un frein à la création de l’homme nouveau. Une seule réalité réduite signifie pour l’humain une sensation d’emprisonnement. Et chacun, même s’il ne peut la définir en ces termes, porte en lui cette sensation de limitation qui s’oppose à la sensation de l’infini universel que chacune de ses fibres reconnaît. En fait, c’est tout comme si un Etre était dans une prison et que des images, des fragrances et des musiques de l’extérieur lui étaient continuellement présentées. Sa réalité serait alors sa prison. Mais, bien sûr, tout ce qu’il reçoit de l’extérieur lui permettrait d’être en relation avec d’autres réalités, à moins qu’il ne ferme ses yeux et ses oreilles, qu’il ne fasse abstraction de tous ses sens et se concentre sur sa prison. Cela serait bouleversant, si réducteur pour lui, puisque tous ses sens intérieurs et extérieurs ont la faculté de le mettre en relation avec toutes les réalités, et même de faire en sorte que cette faculté plus subtile s’éveille pour qu’il sorte de sa prison. Eh bien, il en est ainsi pour beaucoup de gens en ce monde. La réalité qu’ils voient et touchent chaque jour est leur seule réalité. Ils font ainsi abstraction de tout ce qu’ils reçoivent des autres réalités. Ils s’enferment dans leur étroite réalité, tout en éprouvant au fond d’eux une sensation de contraction, d’oppression parce que leurs cellules captent tout de même l’immensité, l’infinité et la joie des autres réalités.

 

 francesca création

Ici, vous voyez le désert, les montagnes et le ciel, mais il y a aussi une énergie vaste et puissante. Des êtres Lumineux comme vous ont bien sûr la possibilité de se nourrir de cette masse d’énergie afin de s’éveiller. Puis, en ressentant la puissance émerger de tout ce qui vous entoure, vous pouvez constater l’existence d’une multitude de vastes espaces s’offrant à vous pur y évoluer. Mais en plus de vous y ressourcer, vous, Etres conscients, avez délibérément choisi comme rôle de vous imprégner de cette masse d’énergie pour ensuite la diffuser sur toute la Terre. Si certains le feront en transmettant des enseignements, la majorité d’entre vous le feront par leur vibration, leur regard, la puissance et la beauté de la vie transmise naturellement. Nous vous proposons de le faire tous ensemble en ouvrant de grands portails dans cette masse d’énergie afin qu’elle rayonne partout sur la Terre. En soi, cette masse constitue une autre réalité. Plusieurs humains nient cette réalité, alors que d’autres en doutent. Et, bien sûr, ce n’est point parce que vous ne la captez pas qu’elle n’existe pas.

Plusieurs d’entre vous, sont peinés de ne pas ressentir les vibrations particulières à chaque lieu visité. Ne soyez pas attristés ou en colère. Sachez tout simplement que les sens se referment ans un cadre où de nombreuses vies successives sont vécues dans une structure humaine qui refuse toute autre réalité que celle perçue par les cinq sens. Même votre vie actuelle a débuté dans un environnement d’humains qui sont si investis dans leur réalité qu’il ne leur vient même pas à l’idée que d’autres réalités puissent exister. De plus, le paradigme dominant actuel exige des humains qu’ils abordent la vie à partir du mental et de connaissances intellectuelles, en particulier celles fournies par les scientifiques. Pourtant, si ces derniers n’avaient pas eux-mêmes une certaine sensibilité et intuition, comment auraient-ils pu découvrir les informations qu’ils avancent ? On parle ici davantage de chercheurs ayant choisi d’ouvrir leurs sens afin d’aller au-delà du connu. Sans quoi, comment la science pourrait-elle progresser ? Quel paradoxe tout de même ; les humains sont amenés à regarder et à analyser leur monde à partir de ce qui est connu et de ce qui leur est affirmé comme étant scientifiquement démontré.

Tout comme si l’on vous disait : « Il y a certains chercheurs qui ont des facultés pour découvrir les secrets de l’univers, mais vous devez faire en sorte de vivre seulement avec ce qui est déjà connu et prouvé« . C’est éprouvant. Alors, ne soyez pas peinés ou en colère parce que vous ne ressentez pas ce que d’autres disent sentir. Détendez-vous, respirez la vie, ouvrez votre cœur. Plus le cœur s’ouvre à votre nature, à votre essence, à votre beauté et à celle qui vous entoure, plus vous vous émerveillez sans avoir à prouver quoi que ce soit, ni à tenter d’analyser l’invisible. Plus vous existez et plus vos sens s’ouvrent à nouveau.

Cette masse d’énergie est composée de plusieurs types de particules. Chaque type est libéré et absorbé en fonction d’un rythme déterminé par le niveau d’éveil de conscience de l’humanité. De plus, depuis quelques années, des particules en provenance du cosmos entrent dans votre atmosphère. Ces différentes particules ont des effets complémentaires. En ce moment, les rayons ultraviolets affluent massivement dans votre atmosphère, entraînant avec eux des particules cristallines qui stimulent les particules déjà présentes dans les champs énergétiques des deux couronnes de la Terre. Pour  que ce soit plus clair, imaginez au niveau des couronnes, une masse d’énergie, une sorte de nuage de couleur relativement dense, quoique subtile. Ces nuages de couleur sont composés d’un ensemble de particules de fréquences variées, chacune ayant un effet particulier sur la vie terrestre. Par exemple, ces particules influencent la structure génétique de la flore, de la faune et des humains. Elles affectent aussi la fréquence des espaces intérieurs ou intraterrestres de la Terre. Ainsi, le champ énergétique des couronnes, transformé par les rayons cosmiques, influence la fréquence vibratoire des espaces intraterrestres, qui libère alors d’autres types de particules. C’est un processus par étapes, cumulatif et coordonné.

FRANCESCA BLOG

Les humains conscients ressentent l’appel à accueillir ces nouvelles particules et à étudier leur fonction. D’ailleurs, nous vous guidons souvent à ce sujet. En vous invitant à Gobi pour vous affranchir de certaines limites et vous ouvrir à une nouvelle réalité, c’était aussi dans le but de vous inciter subtilement à vous nourrir de ces particules. C’était également pour vous sensibiliser à ouvrir des accès vers ces autres réalités, ce qui favorisera l’éveil collectif par la diffusion de ces particules. Ainsi, il est essentiel que, tout en vivant dans la réalité terrestre tridimensionnelle, vous choisissiez de vous ouvrir à d’autres réalités. Déjà, nous vous avons proposé d’emprunter la porte vibratoire de la Shambala   éthérique afin d’y visiter la grande cité cristalline ne passant par les couloirs des Tables d’Or. Quelle réalité nuancée ! Et puis, nous vous avons guidés et amenés à pénétrer dans la Terre pour y entrer en communication avec le cristal de lumière de la Shambala intratererrestre ce faisant, vous avez aussi la possibilité de découvrir des cités intraterrestres se trouvant en d’autres dimensions. Durant la dernière nuit, nous vous avons proposé de devenir le vent et de demander à votre esprit de vous guider dans la quatrième dimension. Cette dimension offre plusieurs réalités, comme la réalité terrestre tridimensionnelle. Chaque dimension comporte plusieurs réalités. Il s’agit là d’un hologramme extraordinaire, puisque tout est constitué de façon matricielle. En fait, c’est plus simple qu’il n’y paraît.

Amalgamée à la troisième dimension, il y a aussi la réalité des esprits de la nature que les hommes ont souvent représentés dans des contes pour enfants. En soi, il y a une superposition de réalités avec la troisième dimension, comme la présence des Dévas, ou comme le vent. Le vent n’est pas simplement de l’air qui se déplace. Le vent vibre et existe dans un autre type de réalité. Il possède une forme de vie et de conscience. Le vent est aussi vivant que la fleur, la rivière ou la lumière. Il existe donc des réalités tangibles dans la troisième dimension, mais d’origine de la quatrième. 

Vous pouvez aussi vivre dans la troisième dimension tout en existant dans la quatrième, ce qui fait en sorte que votre réalité s’élargit, les structures sous-jacentes aux différentes réalités se trouvent dans la quatrième dimension. Ainsi, la structure génétique des cellules physiques, la photoluminescence des cellules des corps subtils, le champ magnétique de l’humain et les couloirs énergétiques de la Terre, tout cela devient alors perceptible selon un autre spectre de perception propre à la quatrième dimension. Lorsqu’un humain accède à la quatrième dimension tout en demeurant ancré dans la troisième, il devient conscient de toutes ces choses. Ses facultés sont bien sûr suscitées, soit une faculté extérieure comme son regard ; il voit la structure du champ magnétique souvent nommé aura. Il voit aussi les structures énergétiques des gènes et les particules en mouvement. Il peut les ressentir et les percevoir. A partir du moment où  vous prenez contact avec les dimensions subtiles de la vie et que vous ne cherchez pas à les faire correspondre à un cadre rationnel trop étroit, à intellectualiser ce qui se présente à vous, tout peut s’ouvrir.

Lorsque vous vivez une expérience, lorsque vous captez, percevez, ressentez quelque chose, nous vous recommandons  de ne pas tirer de conclusions trop hâtives. Ne cherchez pas à tout comprendre immédiatement pour faire cadrer l’expérience dans vos schèmes connus. Permettez-vous d’accueillir le message qui peut vous servir à l’instant même, mais ne cherchez pas de façon compulsive à tout analyser et à vouloir tout comprendre sur le champ. Imaginez votre vie comme une multitude de pièces d’un gigantesque puzzle. Ainsi, une expérience de vie est une pièce et chaque pièce vous livre un message.  

Nous vous proposons qu’à chaque jour vous soyez tout simplement ouverts aux autres réalités qui se présenteront à vous. En raison de l’accompagnement que nous vous offrons et du développement accéléré de l’acuité de vos sens intérieurs et extérieurs, il est probable que des images se présenteront en votre conscience ou droit devant vous. Qu’est-ce que cela signifie ? Attendez-vous à voir par exemple, des structures lumineuses et à faire l’expérience d’éveils spontanés. Nous vous accompagnerons pas à pas afin que cette quatrième dimension et les autres vous soient de plus en plus perceptibles. Mais il faut aussi bien sûr que vous souhaitiez ressentir ces autres réalités.

(Merci de respecter mon travail de saisie en citant ce lien http://francesca1.unblog.fr

Extrait du livre « Au-delà des Frontières Dimensionnelles » – HISTOIRE SACREE – Tome II  de Pierre LESSARD et Josée CLOUATRE – « Voyage initiatique au désert de Gobi ». SANCTUS HERMANUS   – Editions Ariane

Lorsque nous présentons SHAMBALA et les Tables d’Or

 

Qu’est-ce que Shambala ?

Shambala est une cité, un palais, celui du paradis auquel tout humain peut avoir accès. C’est un hôtel céleste qui accueille les Maîtres ascensionnés lorsqu’ils se présentent pour intervenir auprès des humains ou pour apporter des transformations dans la matrice terrestre. Shambala se trouve dans la cinquième dimension, une dimension à laquelle tout humain du Monde nouveau peut accéder.

 SHAMBALA

Dans la cité de Shambala, une multitude d’Etres qui ont vécu l’illumination vivent et vibrent sous une forme ou une autre. Ils accompagnent les humains et les différentes formes de vie terrestres (car il y en a plusieurs outre les humains) et facilitent les transitions, dont le passage majeur que l’humanité vit à l’heure actuelle. Chacun y vit de façon passagère ou sur une longue période. Entendez que l’espace-temps n’y est point en corrélation avec l’espace-temps terrestre. Alors, si nous employons les termes qui se rapportent au fait de vivre temporairement ou plus longuement, c’est en fonction de votre espace-temps. Hors de l’espace-temps, une seconde peut vous apparaître à vous, comme une vie toute entière. 

Vous avez à comprendre que lorsque nous vous présentons Shambala, nous utilisons des termes et des images qui sont les vôtres afin qu’il puisse y avoir une correspondance en vous. Toutefois, les structures de Shambala, comme celles des couloirs pour vous y rendre, n’ont pas de correspondance réelle avec votre monde. Nous nous servons de métaphores, d’analogies pour que vous puissiez peut-être mieux  ressentir ce qui existe. Tout humain aurait tort de se fixer mentalement sur les images ou les mots qui lui furent transmis pour essayer de comprendre ce qu’est Shambala. Si vous tentiez d’expliquer à un enfant ce que vous appelez un « coup de foudre » amoureux, vous utiliseriez des mots et des images qui ne seraient que des métaphores parce que vous voudriez l’amener à comprendre et à ressentir une sensation. Il en va de même pour Shambala. 

Nous vous présentons une cité magnifique, la porte d’un accès à un ensemble de couloirs. Lorsque vous franchissez cette porte, nous vous sentez aspiré, tout comme lorsque vous quittez le monde terrestre pour ascensionner ou parce que votre corps ne vous permet plus de vivre sur cette Terre. Un couloir se crée. Ce couloir est fort intéressant puisqu’il vous semble être une spirale de lumière, un long couloir de lumière intense. En soi, sachez que chaque cellule de votre corps, soit la cellule physique comme la cellule photo-lumineuse, est enveloppée d’une membrane de lumière. Cette membrane de lumière peut imploser lorsque l’Esprit se manifeste hors du corps. C’est cette membrane qui semble vous retenir dans la matière, et c’est aussi celle qui est présentement en transmutation en raison des nouvelles particules circulant dans l’atmosphère terrestre. Toutefois, pour l’instant, entendez que lorsque cette membrane implose, elle crée les éclats lumineux qui apparaissent à l’esprit comme un couloir de lumière en spirale. C’est ce que décrivent les humains ayant connu une mort temporaire et étant revenus à la vie [EMI]. Tous vous parlent d’un grand couloir de lumière ne spirale. Eh bien, lorsque vous êtes invités à Shambala et que vous franchissez la porte, la sensation d’y être aspiré se présente alors à vous. Elle est plus douce que celle vécue lors de l’ascension ou de la mort. Pour certains, elle est presque dépouillée de sensations ; toutefois elle existe bel et bien. 

Le premier couloir vous entraîne dans un réseau que nous nommons celui des Tables d’Or. Ces tables sont similaires à un alignement infini de lingots d’or. Elles constituent en quelque sorte des corridors que l’esprit emprunte pour se rendre à la Cité. Lorsque vous nommez la Shambala du désert de Gobi, vous identifiez un espace physique près du monastère de Khamaryn qui vibre relativement près du sol sur le plan éthérique. 

 MONASTERE

Par son intensité énergétique, ce lieu facilite l’accès à la porte vibratoire qui représente les tables d’or. Et les tables d’or (couloirs) vous mènent directement à Shambala. 

Les deux autres portes situées au Tibet et au Ladakh présentent de longs couloirs avant les tables d’or. Si nous avions à ajouter une précision pour une meilleure explication, nous vous dirions que ces portes sont plus éloignées de l’épicentre de Shambala. Cela est une analogie puisque nous y sommes au niveau de la cinquième dimension. Toutefois, dans l’éther de la Terre, ces lieux, même s’ils sont plus éloignés, donnent un accès direct – comparativement à d’autres lieux physiques de vos contrées où l’accès est beaucoup plus indirect. 

Les maîtres incarnés, où qu’ils soient sur cette Terre, accèdent à Shambala simplement parce qu’ils se projettent instantanément à l’une de ces portes. C’est la même chose pour vous ; où que vous soyez, vous pouvez projeter votre vibration à l’une des portes d’accès à Shambala. La seule nuance est que le Maître réalisé le fait instantanément. Nous en étions donc aux tables d’or qui sont des couloirs. Lorsque vous y pénétrez, votre sensation est celle de vous trouver dans de l’or. Ce n’est pas simplement un couloir dont l’atmosphère est dorée. C’est une sensation d’être dans le doré, soit la paix pure de l’âme. Rappelez-vous que le doré est le rayon de la paix, et que la paix de l’âme est l’assise de la pure joie, l’état de grâce. Faites la relation maintenant entre la paix qui est l’assise et les tables d’or menant à Shambala. Ce sont des assises qui vous permettent de pénétrer dans Shambala. 

Si vous partagiez entre vous vos expériences respectives, vous réaliseriez que l’espace-temps que vous avez senti avant de vivre l’extase de Shambala est différent d’une personne à l’autre puisque vous n’avez pas emprunté les mêmes tables d’or. Vous ne pouvez décider mentalement de la table à choisir ; ce sont les tables qui vous choisissent en fonction de votre rythme vibratoire et de votre intention réelle. Qu’est-ce que cela signifie ? Tout simplement que dans le parcours des tables d’or, il y a une préparation, une transformation de votre état. Cette préparation n’est pas une épuration. L’épuration doit être vécue précédemment. C’est une préparation à votre disponibilité à vibrer Shambala. 

Au bout de ces tables, il y a l’entrée de la Cité, qui ouvre à son tour sur quatre entrées principales. Chacune de ces entrées est protégée par deux gardiens. Nous utilisons à nouveau une métaphore, celle du protecteur d’entrée. Vous pouvez imaginer un palais avec quatre entrées et deux gardiens afin que nul intrus ne s’y présente. Toutefois, à Shambla, il ne peut y avoir d’intrus puisque ne peut accéder à la Cité que celui qui y a été invité. Vous ne pouvez que vous présenter au portail. Maintenant, selon votre état, vous êtes invité à Shambala. La fraternité des Maîtres s’est assuré que vous aviez tous la propension à créer l’état juste. Celui-ci est un état amoureux et joyeux. Pas un état à vivre à ce seul instant devant la porte, car vous ne pouvez leurrer Shambala, bien sûr, ni la fraternité des Maîtres. 

Huit gardiens, quatre entrées. La Cité est structurée comme tout dans l’univers. Une structure mathématique que les humains sur la voie de la maîtrise retrouvent peu à peu, ressentent et comprennent de plus en plus. Retenez bien ce cycle que nous venons de présenter en trois mots : retrouver, ressentir et comprendre, et non point dans un ordre différent. C’est une structure mathématique libérée de la structure que vous connaissez intellectuellement et que, par exemple, vos architectes utilisent. Même la règle d’or que certains architectes initiés peuvent utiliser ne répond pas de la même façon ici. Tout cela pour que vous saisissiez ceci : tout ce que vous avez vu et verrez de la Cité est associé à votre vision et à votre structure, en fonction de votre fréquence. Qu’est-ce que cela signifie ? Que votre vision et votre sensation de la Cité sont totalement différentes de celles de votre voisin et nuancées différemment. Ce n’est qu’à votre fréquence fondamentale individuelle que vous pourriez avoir une même sensation, une même vision de la Cité. 

Un temple à quatre entrées, donc en forme de croix, représente la Cité. Aussi, lorsque la Cité vous apparaît, elle le fait selon des formes en mouvement associées à des rayons de lumière correspondant à votre fréquence du moment – tout en favorisant la transformation de celle-ci. En d’autres termes, tant et aussi longtemps qu’une entité n’a pas la faculté de vibrer à la fréquence de Shambala de façon continue et permanente, celle-ci demeure dans une certaine mouvant tout en agissant sur la transformation de la personne et sur sa fréquence. C’est ainsi que vous avez accueilli en vous Shambala. Chères Ames, soyez conscientes que ces êtres sont avant tout des formes lumineuses, soit des rayons de lumière constitués d’éclat lumineux. 

Vous avez été invités. Vous vibrez à la fréquence de l’amour. Et cette fréquence, avez-vous réellement l’intention de l’adopter en permanence ? Car vous possédez bien sûr la faculté d’élever votre vibration à la fréquence de l’amour. Vous pouvez avoir l’intention de vous y maintenir, même si vous n’y parvenez pas toujours. Il y a une nuance entre celui qui a cette intention et celui qui ne l’a pas. Ainsi, les gardiens vous reconnaissent déjà avant que vous ne franchissiez la porte, celle menant aux tables d’or, et les portes donnant accès à la Cité. Vous pouvez reconnaître la Cité et ses gardiens. Lorsque vous pénétrez par l’une des portes, votre vision est précédée d’une sensation euphorique et correspond à certains schémas en vous. L’enfant qui a créé beaucoup moins de schémas que l’adulte peut plus naturellement voir la Cité et son contenu tels qu’ils se présentent en mouvance. L’adulte, qui a déjà plusieurs schémas inscrits en lui, verra des images qui correspondent à ses schémas. Qu’entendons-nous par-là ? Que ce sont vos schémas de pensée qui définissent à quoi ressemble le paradis. Si nous vous demandions quels sont les signes distinctifs d’un paradis ou d’une cité paradisiaque, déjà la description de certains éléments serait différente pour chacun de vous, parce qu’elle correspondrait à vos propres schémas. L’enfant dont l’esprit est pratiquement vierge de tout schéma verrait l’aspect réel de Shambala. 

Tout cela est fort fascinant puisqu’il y a là des correspondances avec les différents cieux que vous découvrez lorsque vous quittez cette Terre au moment de la mort, soit sept cieux, du premier au septième, chacun d’eux étant associé à des schémas qui sont libérés progressivement. Tout cela peut vous paraître abstrait. C’est pour cela que nous ne vous en avons point entretenu avant votre expérience, afin ainsi de ne pas vous contracter intellectuellement. 

Si vous avez franchi la porte, vous avez senti ou vu de la lumière. Si vous avez circulé entre le stables d’or, vous avez éprouvé une sensation de paix. Si vous avez rencontré les gardiens, vous les avez senti lire vos vibrations jusque dans vos entrailles. Et ils vous avez passé les portes de Shambala, même si vous n’avez pas eu de visions, vous avez néanmoins senti l’amour et la grâce extatique y régnant vous pénétrer. 

Sachez que mental n’est pas une entrave. Le mental, comme chaque aspect de vous-même, est une expression de la perfection de votre être. Voilà qui vous étonne puisque nous vous disons souvent de faire taire votre mental. Le mental est bavard. Il est contrôlant. Il est méfiant. Il cultive le doute. Il fonctionne vraiment trop souvent avec des connaissances du passé. Il fait des projections du passé dans l’avenir, plutôt que de favoriser la projection de l’entité dans l’avenir. Vous le connaissez bien ! il est tout de même parfait, comme certains d’entre vous qui êtes contrôlants et bavards. Par moments, vous aussi êtes une entrave à l’expresse de l’être. A d’autres moments vous êtes un propulseur, un éveilleur, un passeur. Votre mental agit de la même façon. Lorsqu’il est sous l’emprise de l’ego, il est contrôlant, bavard et il devient souvent une entrave. Lorsqu’il est contrôlé par le Maître en vous, il stimule alors transformation des sensations en visions ou en pensées. Vos pensées sont d’ordre mental. Vous ne voudriez point ne pas penser de façon continue… voilà donc ce qu’est le mental. Vous devez simplement apprendre à le maîtriser, sans quoi il est utilisé par le personnage, par l’ego et il agit sur la base des connaissances acquises antérieurement. Il analyse, i se crée des schémas de compréhension et il organise la vision du future en fonction de ses schémas associés aux expériences passées. Ainsi, il est limité et il vous limite.

  Retranscrit par Francesca du blog FAMILLE DE LUMIERE 

livre

 

Extrait du livre « Au-delà des Frontières Dimensionnelles » – HISTOIRE SACREE Tome II  de Pierre LESSARD et Josée CLOUATRE – Editions Ariane

La véritable liberté n’est pas celle que l’on croit

 

La plupart des êtres humains ont une fausse idée de ce qu’est la liberté.
Ils s’imaginent qu’être libre c’est faire ce que l’on veut, donner libre cours à ses désirs, à ses envies. Pour beaucoup, être libre signifie avoir de l’argent à dépenser sans compter, ne pas avoir de contraintes ni d’attaches.

LIBERTE

En France, tout particulièrement, le mot « liberté » est devenu le symbole de la civilisation, de la modernité, de l’homme évolué. C’est dans ce pays que sont nés les « Droits de l’homme », dont la Constitution des Etats-Unis s’est largement inspirée pour bâtir son « rêve américain ». Certes, c’est parti d’une bonne intention car cela aura permis de régler de nombreux problèmes tels que l’abolition de l’esclavage et la séparation de l’Eglise d’avec l’Etat, mais ne dit-on pas « L’enfer est pavé de bonnes intentions » ? En prônant une liberté inconditionnelle, les Etats ont mis au pilori des valeurs essentielles comme le respect, la morale, le savoir vivre ou le simple bon sens. Ainsi, l’être humain du XXIè siècle se retrouve-t-il enchaîné à ce qu’il pensait lui offrir et lui garantir plus de liberté : l’argent.

D’ailleurs le mot « libéralisme » issu d’une école de pensée du siècle des Lumières, n’a-t-il pas eu des effets pervers sur l’économie de marché ? Cela ne date pas d’hier, mais la dépendance au système monétaire international pour survivre est de plus en plus forte. Ce sont désormais les cotations boursières qui mènent le monde, au gré des fluctuations, des spéculations et des investissements. La récente crise financière en est l’illustration la plus frappante.

Autres dépendances : le tabac, l’alcool, les drogues et les médicaments. C’est en France « pays des libertés » que l’on consomme le plus de médicaments, des anxiolytiques  principalement (trois millions de français en consomment régulièrement, selon une récente étude).

Or, comment peut-on se considérer comme libre si l’on est dépendant d’un produit dont on n’arrive pas à se passer ? La réelle liberté commence donc au niveau physiologique. Se libérer des dépendances – au tabac, à l’alcool, aux drogues et aux médicaments – devient une nécessité absolue pour celui ou celle qui souhaite retrouver sa liberté.

Une fois libéré de ces chaînes, on constate cependant que l’on reste dépendant à beaucoup de choses : au téléphone portable, à l’ordinateur, à la télévision, aux jeux vidéos, etc. Ces dépendances-là ne sont pas physiologiques mais psychologiques. Certes, peu de personnes pensent être « accros » à la télévision ou à leur portable, mais si elles essaient de s’en passer totalement pendant une semaine, elles prennent conscience du manque qui les affecte. Les dépendances les plus fortes sont toutefois celles qui enchaînent aux jeux vidéos, aux jeux d’argent sur Internet et aux sites pornographiques. Là, elles sont plus vives car elles entraînent, en plus de la dépendance psychologique, une dépendance émotionnelle. Identiques sur plusieurs points à l’addiction aux drogues dures comme l’héroïne, ces dépendances sont très difficiles à traiter. Le seul moyen de s’en affranchir est le sevrage, accompagné d’un sérieux travail sur soi et d’une aide psychothérapeutique. 

Enfin libéré des dépendances physiologiques, des dépendances psychologiques et des dépendances émotionnelles, l’être humain commence à se sentir libre. Et il l’est, puisqu’il n’est attaché qu’à ses besoins vitaux : manger, boire et dormir. Mais s’il reste quelque zone d’ombre en lui-même, si sa conscience n’est pas tranquille ou si son âme est en peine, alors sa liberté est toute relative…

C’est donc sur le plan spirituel que l’être humain peut atteindre la véritable liberté : celle de l’esprit et du cœur. Libéré de ses fausses croyances, de ses doutes et de ses peurs, il peut enfin goûter à la félicité, à la grâce et à la sérénité. L’Eveil de Bouddha et le Salut de Jésus-Christ tendent vers le même but : la libération de l’âme et l’aspiration à la Divinité.

Le chemin du retour vers la Source peut être long, mais l’important est de l’avoir trouvé et… de continuer à avancer.

 PATRICK G

écrit par Patrick Giani

Le besoin de gagner sa vie

 

Alors que nos vibrations s’élèvent et que nous ressentons l’énergie circuler de plus en plus en nous-même et dans nos vies, comment se fait-il que nous nous sentions encore obligés d’assurer notre sécurité matérielle par la force de notre labeur… même si nous savons que les ressources de l’Univers sont illimitées et que ce sont nous qui créons la réalité qui nous entoure? Pour la plupart de gens, la vie est comme un jeu de société : soit l’on gagne, soit l’on perd. C’est ce qui fait que l’on s’affaire sans cesse à trouver des solutions pour ne pas avoir l’impression de perdre… Perdre son temps, perdre sa sécurité, sa « qualité de vie », perdre le sens de son existence, perdre sa vie, point final! C’est donc la peur de « se » perdre qui nous motive à vouloir « gagner sa vie », c’est à dire travailler comme un malade pendant plus de 30 ans, en espérant récolter un pactole pour se la couler douce une fois la retraite arrivée…

gagner sa vie

Et, pour certains, ça marche bien! Arrivés à 60, 65 ou même 70 ans, ils peuvent enfin se retirer de la vie active pour s’accorder une pause, disons-le, fort méritée. Or, ce moment coïncide souvent avec le début de la dégénérescence du corps : le vieillissement semblant correspondre avec l’apparition de multiples problèmes de santé… bien souvent dus aux programmations internes soit de « culpabilité » (je ne sers plus à rien), ou encore d’oisiveté (ma vie ne fait plus de sens)… Et nous revoilà encore affectés par le sentiment de «perdre» quelque chose d’important ou de précieux: notre propre valorisation personnelle.

C’est un cycle sans fin qui nous maintient dans l’illusion de devoir « prouver » que l’on mérite d’exister : si je « gagne » bien ma vie, c’est un signe que j’ai de la valeur aux yeux de la société. Tant pis si mon quotidien, ma santé, ma famille et ma vie sociale en souffrent : c’est pour mieux me reprendre « plus tard »… si je me rends jusque là ! Pourtant, à l’échelle planétaire, nous savons que seuls les humains ont besoin de « payer » pour avoir le droit de s’installer quelque part et y créer son nid. Les plantes poussent dès qu’il y a un espace libre, les animaux élisent domicile dans leur milieu naturel sans effort et même, jusqu’à il y a quelques centaines d’années, les deux tiers de la population mondiale vivaient sans argent, des fruits de la chasse, de la pêche et de la culture locale… Qu’est-ce qui a changé « en nous » pour que notre système de valeur et de référence «extérieur» se modifie et passe à cet extrême opposé que nous connaissons maintenant ? Se pourrait-il qu’à partir du moment où nos peurs personnelles deviennent collectives, nous devenions « soumis » à une pression inconsciente à laquelle il est presque impossible de se soustraire ? Que la peur de « perdre », en particulier sa« sécurité », nous pousse à donner notre pouvoir à tous ceux qui prétendent être en mesure de nous « protéger » ?

Lorsque notre conscience s’éveille, nous nous rendons compte que la « sécurité » n’existe pas ailleurs que dans la confiance absolue en ce qui « doit être ». Alors, toutes ces anciennes croyances de manque et de peur semblent s’effondrer d’un coup. Et cette vie de travail et de responsabilité civile qui « donnait du sens » à notre existence, devient tout-à-coup obsolète. Pire encore, nous n’avons plus envie de faire partie de ce système mercantile et aliénant, sans toutefois savoir comment continuer de vivre comme « avant »…  Nous aspirons à évoluer dans un monde où l’argent n’aurait plus autant d’importance, où l’on vivrait de troc et d’échange de service, où tous seraient en paix, vivant d’entraide et de solidarité… sans néanmoins devoir « perdre » aucune de ses commodités auxquelles nous sommes habitués. Bref que le monde change, sans que « moi » j’ai à changer quoi que ce soit…

Nous oublions que l’argent est juste une forme d’énergie qui circule au même rythme que notre propre énergie intérieure : plus je me « dépense » pour les autres ou par obligation, plus je me vide de mon énergie vitale et ainsi en est-il de mes réserves personnelles ET pécuniaires. Plus je travaille fort, plus je donne, plus je m’oublie et je m’épuise. Ne me soutenant plus à « l’intérieur », je perds ma solidité « extérieure »… ce qui ne fait que se confirmer dans les multiples « dépenses » qui s’accumulent dans ma vie.

Pire encore, le fait de négliger de « prendre soin de moi » au quotidien fait que, lorsque viennent les vacances ou même le weekend, j’éprouve le besoin impérieux de « remplir le vide à tout prix», de compenser pour cette négligence envers moi-même en m’accordant toutes les petites douceurs dont je me suis privé en ayant focalisé toute mon attention sur mes « devoirs » de travailleur ou de citoyen, de conjoint, de parent, d’enfant, de… etc. C’est le sentiment de manque qui nous fait faire des « folies »… que nous devrons assumer ensuite en travaillant encore plus fort! Et la route tourne sans que nous ne soyons jamais comblés!

À un certain moment, tous ceux et celles qui contactent l’Énergie universelle, qui goûtent, ne serait-ce qu’un court instant à la Plénitude des Sens, à travers un soin, une méditation ou une simple promenade dans la nature, se mettent à rêver de pouvoir vivre dans cet État de Grâce en permanence. De pouvoir évoluer dans l’Énergie, AVEC l’Énergie à chaque instant. D’où le foisonnement de thérapeutes, énergéticiens et médiums qui décident de quitter leur ancien travail pour « œuvrer » en énergie. Le concept « métro-boulot-dodo » ne fait plus de sens, alors on va se créer un « job » qui lui, nous donne envie de continuer à avancer… mieux encore, qui nous permettra « d’aider » les pauvres gens autour de nous qui n’ont pas cette « chance » de vibrer au diapason avec la Source, l’Univers ou Dieu, selon le discours qui se tient entre nos deux oreilles…

C’est bien beau tout ça, mais la seule et unique vraie question à se poser AVANT de se lancer dans l’aventure de l’indépendance financière, c’est : suis-je CONVAINCU que j’ai tout en moi pour ASSURER ma propre SÉCURITÉ sur tous les plans? S’il subsiste le moindre doute, la moindre hésitation ou peur, ceux-ci se matérialiseront comme par enchantement dans votre vie. Sans compter les illusions d’une belle retraite dorée qui partent en fumée… Nombreux sont ceux qui osent prendre le risque, mais combien le regrettent ou se remettent en question au bout de quelques mois… Et si, à l’heure actuelle, au lieu de vous demander « comment vais-je gagner ma vie? », vous vous permettiez de vous poser et de contempler toutes ces années derrière vous où nous n’avez manqué de rien? Combien de fois avez-vous eu peur de ne pas « passer au travers» d’une situation difficile? Quel nombre de tempêtes financières ou interpersonnelles avez-vous essuyé depuis le début de votre vie adulte, sans pour autant y perdre votre santé, votre qualité de vie ou même, votre estime de vous-même ?

Sommes-nous vraiment obligés de travailler 40 heures par semaine pendant 30 ou 40 ans pour enfin pouvoir « mériter » le droit de ne plus faire d’effort ? Certaines personnes choisissent pourtant d’accorder seulement 15 ou 20 heures par semaine à leur vie professionnelle et s’en sortent très bien…

C’est comme cette petite histoire du PDG d’une grosse compagnie qui tentait de convaincre un pêcheur vivant sur une petite île exotique de se lancer en affaire, d’engager des collègues, de se munir d’une flotte de bateaux et d’aller installer ses quartiers généraux à New York… «Qu’est-ce ça va m’apporter, lui demande le pêcheur ? Quand tu seras riche, tu pourras faire comme moi et prendre du bon temps sur cette île, en allant à la pêche seulement quand tu veux et en jouant de la musique tout l’après-midi, si le cœur t’en dit. » Et le pêcheur de répondre : « Mais c’est déjà ça que je fais! ». Comme quoi, l’abondance n’est qu’une question de perception!

Et si vous vous accordiez un moment pour reconnaître pleinement tout le chemin parcouru et être fier de tout ce que vous avez accompli? Être reconnaissant pour tout ce qu’il y a de merveilleux dans votre vie : vos victoires, vos réussites, vos forces, vos talents, vos compétences et vos acquis. N’êtes-vous pas une personne exceptionnelle, courageuse, puissante et lumineuse?

gagner

Pourquoi vous faudrait-il vous contenter d’ouvrir un cabinet et de soigner les gens pour activer l’Énergie créatrice qui circule en vous? N’y-a-t-il pas mille et une autre façons de mettre votre Lumière intérieure au service de la Vie, de VOTRE vie, dans la facilité, la simplicité et la joie? Et s’il n’existait, en fait, que deux manières efficaces de « gagner notre vie » : par la force, à travers nos efforts constant et assidus, ou en suivant nos élans de passion : en choisissant de prendre plaisir à partager au monde ce qui nous fait vibrer?

Pensez-y un instant : quels sont les individus qui ont le salaire le plus élevé sur la planète? Non, ce ne sont ni les banquiers, ni les politiciens, mais plutôt ceux qui excellent à « jouer » : jouer de la musique, jouer sur scène ou au cinéma, jouer au soccer… Les musiciens, les artistes et les joueurs de foot ou de hockey sont des gens qui « reçoivent » des millions de dollars annuellement « juste » pour partager au monde leurs talents uniques et créatifs…

Dans un « jeu de société », ce sont souvent ceux qui s’amusent le plus qui remportent le partie… et non ceux qui prennent ça trop au sérieux! Et vous, si vous étiez millionnaires, de quelle façon auriez-vous envie de « jouer », de vous « amuser » au quotidien? Quel don ou talent artistique ou autre, souhaiteriez-vous explorer? Et s’il n’était pas nécessaire de « changer votre vie », de tout balancer pour recommencer à zéro pour avoir une existence paisible, heureuse et épanouie, en communion avec l’Énergie universelle dans sa forme la plus pure? Et s’il suffisait de vous accorder, ne serait-ce qu’une heure ou deux par semaine pour aller à la rencontre de ce qui vous anime vraiment?

Demandez-vous ce qui vous passionne, ce dont vous rêvez secrètement, mais n’attendez pas « la retraite » pour passer à l’action. Vous aimeriez peindre, chanter, danser, jardiner, jouer de la musique, faire du sport ou du théâtre? Faites-le maintenant!

Si vous souhaitez véritablement « AIDER » et changer le monde, plutôt que de vous recréer un nouvel emploi encore une fois au service des autres, optez pour ce qui vous fait du bien, ce qui vous nourrit et vous illumine : un passe-temps, un loisir ou une occupation occasionnelle qui non seulement vous rendra plus heureux, mais augmentera votre énergie vitale et, ainsi, vous permettra de devenir un phare, un exemple à suivre pour tous ceux qui vous entoure. La véritable peur n’est pas de pas suffisamment bien « gagner votre vie » ou de « perdre » votre sécurité matérielle, mais plutôt de ne pas avoir su vivre pleinement ou de mourir insatisfait… N’attendez plus : faites-vous plaisir! Ce que vous « gagnerez » en étant heureux n’a pas de prix et portera fruit tant dans votre qualité de vie que votre portefeuille… Satisfaction garantie! 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 25 juillet 2016 disponible sur www.biancagaia.com.

Trouver la mission de son âme

 

Sentez-vous que vous êtes venu sur terre pour accomplir quelque chose de spécial, mais vous ne savez pas quoi au juste?

Aspirez-vous à une vie plus riche de sens ?

Réalisez-vous que vous avez créé un projet pour votre existence avant de naître ?

Ressentez-vous que quelque chose en votre for intérieur connaît déjà tout de ce projet ?

Savez-vous que c’est votre âme ?

Savez-vous que votre âme vous guidera pas à pas à mesure que se dévoilera votre projet de vie, qui n’est d’autre que la mission de votre âme?

Le but de ce livret est de vous montrer comment atteindre le pouvoir, l’amour et la connaissance de votre âme. 

 lune animée

 

Il est évident que si le soleil cessait d’exister, toute vie sur la planète périrait. Simplement dit, le Soleil nous donne la vie. Bien que beaucoup d’entre nous ne réalise pas que le soleil pénètre même beaucoup plus profondément notre être.

Un courant de vie ou étincelle de feu s’écoule directement du soleil au travers des divers plans et se loge lui-même dans la glande pinéale au centre de votre tête. Ceci constitue votre âme où le  « Dieu intérieur »; il vous révèle le sens de votre existence et son but, la mission de votre vie; il procure toutes les facilités et moyens pour vaincre les obstacles alors que vous accomplissez votre mission. Beaucoup de problèmes de votre vie découlent du fait de ne pas vous être engagé dans votre mission de vie. Votre âme détient la clé des solutions de vos problèmes existentiels, si seulement vous demandiez !

Vous devez faire un effort conscient pour contacter votre âme. Parlez-lui. Demandez son aide. Elle vous répondra en conséquence. Cet événement a été inclus dans votre projet de vie, le plan auquel vous avez souscrit avant de vous incarner. Il devrait être indéniable pour vous que lorsque ceci arrivera, vous devriez ressentir une excitation intérieure comme si quelque chose qui était en train de dormir en vous, s’éveillait. Vous vous sentirez dès lors impatient de suivre la voie que votre âme vous suggère.

Ceci ne veut pas dire que votre voie sera idéalement un lit de roses. Vous serez certainement testé et défié. Mais avec une persévérance dans l’effort et une motivation sincère, votre âme vous guidera pas à pas à mesure que votre projet de vie, la mission de votre âme, se dévoile.

natureQuelle est la nature de la mission de votre âme ?

« Alors que vous progressez dans la compréhension de la Voix du silence, sachez que ce qui vous rend humble, ce qui vous rend aimant, ce qui vous rend pur, ce qui vous rend harmonieux, est de Dieu. Les sentiments qui remuent à l’intérieur de votre cœur le désir de faire de cette étoile une planète de lumière, de soulager le fardeau de vos semblables, d’élever ceux qui sont dans la peine et la détresse vers la compréhension et l’harmonie, c’est de la Lumière. Ce qui diminue la personnalité et augmente le pouvoir du Christ, ça c’est de Dieu ! » Kuthumi

Le travail visant à transformer notre monde en une planète de Lumière requiert l’effort concentré et incessant de ceux qui sont appelés (en réalité, nous nous sommes portés volontaires !). Vos talents, vos habiletés, vos intérêts et vos expériences de vie sont des indications pour votre travail particulier. Et ce n’est pas le labeur d’une seule personne; vous serez amenez à œuvrer avec beaucoup d’autres, chaque mission particulière s’ajustant avec celle des autres pour l’accomplissement du Plan Divin.

Plus vous créerez de contact avec votre âme, plus votre âme infusera votre personnalité (votre ego personnel).

Quels sont les effets de l’éveil de votre âme?

  • Votre mission d’âme devient claire.
  • Vous vous engagez dans votre mission d’âme et faites les premiers pas pour la réaliser.
  • Votre âme vous prend en main, vous guide et vous instruit.
  • Des idées à mettre en œuvre surgissent de votre âme ; elles s’avèrent exactes et fiables.
  • Ces idées sont transmises par une sereine voix intérieure, une intuition, où une forte incitation à agir.
  • Aussi, il y a des indices pour savoir que faire; indices que vous apprenez à reconnaître et à suivre.
  • Vous êtes guidé vers des situations, des informations et des personnes qui vous aideront à remplir votre mission.
  • Quand vous terminez une mission, vous êtes guidé vers la suivante.
  • Vous êtes stupéfait ! Votre âme connaît des choses que vous ne pouviez connaître.
  • Votre vie devient une aventure; vous faites des pas dans l’inconnu.
  • Vous devenez humble, vous vous fiez et comptez sur les conseils de votre âme pour vous guider.
  • Vous devenez fort; s’il vous est demandé de faire quelque chose qui représente un défi (qui vous défie), l’aide est présente.
  • De plus en plus, votre âme dirige votre vie.
  • Vous rencontrez votre groupe d’âme, et vous y apportez une pièce du puzzle pour le travail que vous allez faire ensemble.
  • Vous mettez en œuvre une petite partie d’un grand plan qui vit dans l’esprit de la Hiérarchie Spirituelle, les Maîtres de Sagesse qui supervisent le bien-être de notre planète.
  • Vous êtes reconnaissant.

Comment savoir si vous êtes en contact avec votre âme, et pas avec une entité astrale se présentant comme étant votre âme ?

  • Les idées en provenance de votre âme surviennent sans bruit et opèrent quand vous agissez d’après elles.
  • S’il y a fanfare ou émotion forte, cela ne vient pas de votre âme.
  • Votre âme vous guide un pas à la fois, ainsi vous apprenez et votre engagement est testé.
  • Si votre libre arbitre est compromis, si quelque chose désire vous imposer des actes qui ne vous semblent pas justes, cela ne vient pas de votre âme.
  • Si vous êtes encouragé à vous dépêcher, à agir immédiatement, cela ne vient pas de votre âme.
  • Si vous n’avez pas les ressources financières pour mettre en œuvre le plan, cela ne vient pas de votre âme.
  • Si votre personnalité est gonflée ou séduite par l’argent, le pouvoir ou le sexe, cela ne vient pas de votre âme.
  • Si votre mission vous rend humble, aimant, pur, harmonieux, cela vient de votre âme.
  • Si elle soulage la peine et la détresse de vos semblables, cela vient de votre âme.
  • Si elle enseigne et apporte la compréhension à vos semblables, cela vient de votre âme.

Qu’est-ce qui vous maintient engagé dans la mission de votre âme ?

  • Vous renforcez votre volonté et votre intention de vivre votre mission.
  • Vous conquérez la liberté de persister et de remplir votre mission.
  • Vous vous engagez à une pratique quotidienne de méditation et à une vie qui inclut silence et solitude.
  • Vous recherchez et réalisez une vie mentale et émotionnelle plus paisible.
  • Votre santé s’améliore parce que vous faites régulièrement de l’exercice, vous mangez une nourriture appropriée et vous dormez sainement.
  • Vous pouvez faire la distinction entre les exigences de votre âme et celles de votre personnalité.
  • Votre âme guide de plus en plus votre vie.
  • Vous développez un esprit curieux.
  • Vous vous tenez bien informé au sujet des événements mondiaux.
  • Vous apprenez à rester émotionnellement détaché des événements mondiaux qui se déroulent.
  • Vous êtes capable de vous concentrer et écarter facilement les distractions.
  • Vous parvenez à marcher au son de votre propre tambour.
  • Vous êtes désireux d’être au service.
  • Votre vie se remplit d’amour.

particulesQu’est-ce qui vous retient ou vous conduit hors du sentier?

  • Une vie frénétique, remplie de stress.
  • Le manque de solitude et de temps de quiétude.
  • La dépendance aux drogues, à l’alcool, à la nourriture, au sexe et au pouvoir.
  • Des membres de votre famille, en particulier un conjoint ou partenaire qui n’appuie pas votre mission d’âme.
  • Des amis qui pensent que vous êtes fou.
  • La paresse et la mauvaise volonté pour procéder aux changements de vie que votre mission exige.
  • La peur de l’inconnu.
  • Être facilement distrait.
  • L’incapacité à se concentrer.
  • Un corps, des émotions et un esprit malsains.
  • Le bruit (nourriture mentale et émotionnelle de pacotille) :Les rassemblements de masse où les émotions sont accrues comme les événements sportifs ou les concerts rock; ce sont des lieux alimentant les entités astrales ; elles peuvent vous y attaquer.
    • Éteignez votre télévision et votre radio, à l’exception pour les programmes qui vous informent et vous nourrissent.
    • Éteignez toute musique furieuse et discordante.
    • Éteignez les musiques avec des paroles stupides qui manipulent votre esprit.
    • Éteignez les jeux vidéo et d’ordinateurs.
    • Éteignez si possible le bruit de fond.
  • Des entités astrales se présentant comme votre âme ou votre Maître
  • Se mettre à douter que votre mission d’âme est bien réelle et que les Maîtres existent
  • Des revirements d’humeur.
  • Le découragement/abandonner facilement.
  • Le besoin de se conformer.
  • Des problèmes d’argent.
  • Manquer à ses méditations.

Quatre méthodes de méditation conduisant au contact avec l’âme

Des méditations quotidiennes ouvrent la porte au contact avec l’âme et l’approfondissent.

Le silence est le pré-requis de tout effort de méditation. Pas de musique. Pas de télévision ou de radio en bruit de fond. Pas de bruit de voix. Pas de bruit superflu en provenance de votre environnement.

Trouvez un endroit sur lequel vous pouvez compter pour obtenir du silence, un endroit sacré auquel vous pourrez retourner à tout moment pour méditer. Cela peut être un coin dans votre chambre, dans une arrière-cour, un parc ou même une église! Asseyez-vous sur le sol, jambes croisées en position de méditation, ou sur une chaise confortable.

Soyez assis confortablement mais pas au point de vous endormir ! La méditation est une activité mentale active et rien ne peut être accompli si vous vous endormez.

Essayez de prévoir un temps chaque jour pour vous asseoir et méditer.

meditation

1. Analyser votre propre pensée (environ deux semaines)

Asseyez-vous calmement et fermez vos yeux. Presque immédiatement votre esprit voudra se balader et des pensées entreront dans votre esprit. Ce n’est pas grave. Tout simplement, retirez-vous et comme un étranger assis sur la ligne de touche, observez ces pensées ruisseler à travers votre esprit. Prenez note de ces pensées. Ne réagissez pas à ce qu’elles représentent. Soyez très détaché, observez tout simplement ces pensées s’écouler. Faites ceci à chaque session pendant quelques minutes pour commencer, ensuite augmentez jusqu’à 10 minutes.

Observez attentivement vos pensées pendant deux semaines lors de sessions journalières de 10 minutes.

Vous noterez qu’à mesure que le temps passe, il y aura de moins en moins de pensées s’écoulant à travers votre esprit et vous serez sur le seuil d’obtenir et gagner le contrôle de votre pensée.

2. Concentrez-vous sur un objet (une semaine)

Où que vous soyez, choisissez un objet sur lequel vous concentrer. Cela peut-être n’importe quoi : un vase, une lampe, une tasse, un crayon, etc.

Asseyez-vous calmement et fermez les yeux. Rassemblez toute votre énergie et concentrez-vous sur l’objet tant que vous le pouvez. D’autres pensées peuvent ruisseler dans votre esprit. Ne vous inquiétez pas d’elles, simplement retournez-vous concentrer sur l’objet choisi. 

Continuez de pratiquer cette méthode jusqu’à ce que vous puissiez maintenir votre concentration pendant environ 5 à 10 minutes. Si vous réussissez, vous vous débrouillez bien. Vous êtes sur la voie de contrôler votre esprit et non plus d’être contrôlé par lui.

3. Libérez votre esprit (pour la durée de l’exercice)

Ceci est un exercice de méditation enseigné aux néophytes dans les monastères bouddhistes tibétains. L’objectif est à l’opposé de la méthode 1 mentionnée plus haut, soit d’évacuer votre esprit de toute pensée étrangère.

Appelons-la la méthode des sept respirations. L’objectif est de prendre sept profondes inspirations et expirations, temps durant lequel aucune pensée extérieure ne ruissellera dans votre esprit. Si vous pouvez atteindre les sept inspirations/expirations avec succès sans qu’aucune pensée n’effleure votre esprit (à l’exception du comptage des respirations) vous avez réussi! Cependant, si des pensées extérieures se glissent durant votre respiration, vous devez tout recommencer dès le début.

Au début, il est fréquent que des pensées envahissent votre pensée dès la troisième inspiration. Recommencez à nouveau jusqu’à ce que vous ayez inspiré et expiré sept fois sans pensées interférentes.

Vous êtes maintenant en route vers un puissant contrôle de l’esprit.

4. Méditation sur l’inspiration

De l’aveu général, celle-ci peut être la plus difficile parce qu’elle ouvre la porte à toutes les richesses et à tous les avantages du contact de l’âme.

1. Asseyez-vous dans une posture confortable avec votre colonne vertébrale droite et érigée. Vous pouvez vous asseoir dans la position traditionnelle de méditation de yoga ou en étant assis buste redressé sur une chaise confortable.

2. Invoquez la Flamme violette de protection ou lisez l’Invocation de protection sur le site web www.sanctusgermanus.net

3. Commencez à respirer profondément. Honorez la respiration qui est la vôtre en aspirant et en expirant. Et avec chaque respiration, on devrait réaliser que l’on est en train de puiser dans la lumière et vie pures.

4. Alors que vous respirez profondément, fixez au départ votre attention dans la région de la tête, le sommet de celle-ci en particulier. Prenez alors conscience de votre propre aura.

5. Ensuite, prenez conscience de votre épine dorsale, la poutre centrale du temple de votre corps, la colonne vertébrale, cette magnifique porte d’entrée dans l’espace intérieur. Concentrez-vous sur la colonne dès que vous êtes accoutumé au rythme de la respiration, comme elle entre comme elle sort et éventuellement relâchez votre attention sur la respiration à mesure qu’elle se poursuit à son propre rythme.

6. Fixez toute votre attention sur la colonne vertébrale, la gardant à cet endroit. Cherchez à la visualiser comme un tube de néon de pure lumière blanche. C’est votre ouverture dimensionnelle dans le corps physique aux autres dimensions.

7. Vous devez avoir le désir de vous aventurer en elle, la volonté d’entrer dans le portail dimensionnel. Par un acte de volonté, imposez-vous à y entrer. Vous pourriez sentir que c’est un peu comme quelqu’un qui pagaie dans un canot à contre-courant. Ou comme des saumons qui continuent obstinément de remonter le courant d’une rivière qui continue de les repousser, mais n’arrêtent pas. Utilisez votre volonté pour y entrer, y entrer, y entrer.

8. Au cours de chaque session de méditation, à un certain moment vous rencontrerez un point d’appui intérieur ou un moment décisif. Vous saurez ce dont il s’agit par pure et simple expérience. Si vous pensez que vous ne pouvez aller plus profondément, vous devriez quand même continuer d’essayer jusqu’à ce que vous ne puissiez aller plus loin. À ce point, arrêtez et prenez simplement plaisir de l’environnement intérieur.

9. Devenez conscient de l’atmosphère intérieure alors que la respiration continue à inspirer et à expirer selon son propre rythme régulier.

10. Cherchez à vous connaître tels que vous êtes, au-delà des pensées, des sentiments, des sensations et certainement des corps physiques. Chaque session sera une nouvelle aventure.

11. Arrivez à connaître cette partie de vous-même, l’âme, qui n’a jamais changé et ne changera jamais, la part de vous qui est éternelle. Cherchez à ressentir votre propre infinité.

12. Vous devriez commencer à voir une légère lueur dans votre tête, même dans une chambre sombre, qui deviendra de plus en plus brillante avec le temps. Ceci est une indication que vous vous approchez de l’âme, le Dieu intérieur, qui est logé dans votre glande pinéale.

Pour plus d’informations, s.v.p. visitez le site web à : www.sanctusgermanus.net

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/        

Le commencement de l’épreuve finale

 

Je suis bien heureux mes frères de venir ainsi en ce jour apporter message à votre fraternité. Nous sommes toujours en quête de réalisation de votre monde, avec vous et en association avec d’autres confréries de différents regroupements de cette galaxie. Vous avez en votre possession les acquis nécessaires à votre transformation demandée. Nous avons envoyé dernièrement un escadron d’élite afin d’apporter les nouveaux éléments de votre développement. Il est sans contredit temps de passer à l’action dans la réalisation de votre mission de vie. Vous avez attendu la venue de cette annonce, le message annonciateur du commencement de l’épreuve finale et voilà que cela viendra à vous. Dans les semaines à venir vous serez confronté à différents phénomènes inexpliqués et nous disons ne vous méprenez pas, c’est bien le commencement de la fin de ce cycle de votre humanité florissante de la nouvelle terre. Acceptez ce qui vient sans appréhension puisque cela sera le commencement de la fin, sans hésitation il faut accomplir le chemin maintenant. Offrir votre hospitalité et accueillir vos frères, votre coeur a demandé et vous réaliserez que cela est essentiel afin de maintenir la stabilité de votre être. Apprivoisez cet aspect de vous qui demande réconciliation avec le monde et la diplomatie sera nécessaire puisque vous devrez laisser partir de vieux préjugés bien encrés en vous.

allez de l'avant

Ne négligez point l’aspect de vous qui demande repos, vous avez reçu massivement les énergies de ce grand commencement et vous avez difficulté à gérer ces énergies. Par le repos vous y parviendrez. Absorbez de façon différente toute nourriture et constatez avec joie le changement, ne vous sentez point malade ou atteint de quelconque malaise puisque c’est le nouveau départ de l’être que vous devenez. Maintenez votre apport quotidien à une grande quantité d’eau afin de purifier vos corps, ils sont encrassés par toutes sortes de substances chimiques de votre conception. Revenez à la simplicité de l’alimentation, ne cherchez point à maintenir vos anciennes habitudes même s’il vous semble perdre vos repères. Vous devez apprendre à vous détacher de l’ancien et bâtir votre nouveau monde et donc votre nouvelle vie. Ne dramatisez pas les changements, ils sont essentiels et vous êtes précurseurs, ne l’oubliez pas. Chacun de vous est important et avec vous nous construisons ce nouveau monde, à vos cotés nous apportons ajustements nécessaires et appuis pour que cela soit en temps opportun sur cette terre.

Je vous dis soyez ouvert à cette métamorphose de votre être, homme nouveau, corps et esprit se transforment et vous avez en vous de grand potentiel créateur, ce à quoi nous ajouterons ici prenez garde à ce que vous créez. Placez le droit chemin, dans la voie de l’ascension de votre monde mais aussi de chacun de vos frères. Aimez votre terre, aimez vos frères de toutes parties de cette terre et des différentes sphères de vie qui y cohabitent. Vous êtes à l’aube de ce changement majeur ne vous méprenez pas.

Je reviendrai apporter la lumière sur cette future évacuation dont il avait été question mais cela ne sera que la prémisse de cette transformation. Maintenez vos actions, maintenez votre foi en la venue de l’ère nouvelle messianique qui apportera la délivrance de ce peuple et la route du coeur attendu de tous. Méfiez vous des imposteurs et de ceux qui manipulent l’information mais aussi soyez indulgent puisque tous apportent un chemin de réalisation et d’évolution et tous ne sont pas dans la même direction du coeur. Accueillez et apportez simplement votre soutien à cette évolution dans la voie du coeur, sans jugements ou critiques puisque cela n’est point essentiel, lâchez prise et bâtissez ce monde à l’image de la joie et de la paix attendu.

Maintenez votre foi en notre appui et notre venue prochaine qui s’annoncera à vous bientôt et soyez ouvert à ce que je vous apporte. Soyez amour.

Avancez dans la sérénité de votre cœur, beaucoup d’événements viendront ponctuer la route de réalisation dans les prochains mois. Vous serez appelé à vous dépasser et prendre place dans la voie demandé du cœur avec en vous cette étincelle de vie, amour et par dessus tout grande confiance en la possibilité de vous réaliser dans la voie de ce cœur. Le cœur des hommes est à ce point trouble que la distinction difficile de la pleine expression ce fait attendre. Vous avez avec vous de multiples facettes de votre être encore inexploré mais vous tardez à découvrir cette potentialité de votre être, plus expressif dans son chemin de lumière, liberté d’être avec la possibilité de guérir, résoudre bien des maux mais vous tardez par crainte de ne pas accomplir la voie juste et cherchant en d’autres votre vérité. Vous avez tout, vous avez tout en vous, en votre cœur réside la porte d’accès à ce monde de vérité qui fait partie de vous et vous appréhendez, votre égo vous renvois à cette question fondamental, est ce la voie juste ?.

Je vous dis soyez en votre cœur cette émanation de votre être, simplement dans la lumière de votre cœur, alimenter cette grande ascension de l’être par votre approche à contenir cette lumière et à la répandre en votre monde et cela sera en vous et autour de vous, ne doutez point, ayez foi en cette possibilité de vous répandre à travers cette essence de votre être. Vous émanez et de plus en plus, vous émanerez cette essence de votre être, alors soyez dans cette essence de votre être vibration d’amour à la terre, à vos frères et à tous êtres vivants en cette création de vie sur terre.

Ne soyez pas amer envers la vie ou envers les individus habitants votre monde, ne soyez pas armer et aguerri devant les obstacles placés sur le chemin puisque chacun de vous y avez consenti et vous appréhendez encore puisque vous croyez qu’il y aura davantage de placé, empêchant la voie de ce chemin d’illumination. Mais vous savez au fond de vous, et votre âme appel a cette liberté d’être et d’accomplir dans la voie du cœur. Alors il y a distribution quelques fois et vous percevez cette douleur en vous qui proclame le changement et l’orientation ce fait quelques peu difficile.

Avec votre capacité de changer, de moduler votre fréquence afin de transformer, utilisez cette aspect de vous afin de vous libérer de toutes peurs, toutes inquiétudes face à ces grands changements qui se placent pour vous,. Ayez foi et placez avec conviction et non dans le doute présent. Soyez toujours dans l’ouverture de votre cœur à respirer le monde nouveau qui vient à vous, avec la sincérité et le respect, ne placez pas le contrôle ou toutes formes de contrôle sur vos frères ou la vie de façon générale, puisque dégagé de vos obstacles de réalisation vous serez à même de voir s’épanouir votre monde.

Soyez vibration amour, soyez respect de votre humanité en devenir et appropriez-vous votre pouvoir de liberté d’être, amour en vous, en votre cœur et rayonnement de votre divinité. En expansion, en apprentissage mais toujours plus grand et toujours plus haut et cela sera la voie de l’expansion de votre être.

Fraternellement vôtre, apôtre Jean dans les pas du christ. La grande fraternité de lumière

 

Message reçu, le 17 juin 2011 par Ginette Desrosiers

L’intégration du moi limité dans le soi illimité

Nous sommes à la fois manifestation physique et Essence universelle ; or nous avons oublié notre source.

A mesure de l’éloignement de son identité divine, l’humanité s’est installée dans le doute, la perte de confiance. Le voile s’est graduellement épaissi, et de moins en moins guidée par la sagesse de l’être profond, l’ego trompeur s’est construit avec ses certitudes et son système de croyances. L’ego manipule parfois à notre insu les outils spirituels, énergétiques ou corporels que nous sommes amenés à utiliser. Cela a pour conséquence de générer beaucoup d’illusions et la conviction de l’inutilité de reconnaître nos peurs, la blessure qui nous habite, d’en comprendre le sens…

le soi

Il est vrai qu’il peut être tentant de se tourner vers une recherche spirituelle en évitant soigneusement la confrontation avec nos ombres. Lesquelles finissent pourtant par nous rattraper à un moment ou à un autre de notre vie ! Les enseignements d’éveil font de l’instant présent la clé d’accès à l’ouverture de conscience. Il semblerait qu’il y ait parfois une distorsion de compréhension de cette réalité. En effet, ne pas s’identifier à nos pensées, nos émotions et vivre le moment présent ne signifie pas nier, rejeter ou fuir ces aspects de nous. Guérir les divisions intérieures impliquent d’intégrer l’expérience humaine dans la conscience de notre dimension lumineuse et d’unir les forces de l’horizontalité à celles de la verticalité. Cela implique notre responsabilité envers nous même et envers la vie d’une manière toute différente. Ainsi toutes nos blessures constituent le compost de ce qui devient notre force de vie.

Notre peur la plus intense est très souvent associée à ce que nous avons d’essentiel à réaliser dans notre incarnation présente. A chaque fois que nous appréhendons un événement de la vie, une rencontre de manière difficile, il est en fait question d’une étape initiatique qui s’offre à nous, soit une opportunité de libération, de dissolution de quelque chose qui restreint notre élan de vie. Il est par conséquent de la plus grande importance de vivre nos expériences en toute conscience… Et pour cela nous devons réinvestir ce « territoire sacré », à savoir le présent de notre être dans ce corps. C’est de ce lieu, le corps, la conscience, la sensation dans l’instant présent que nous pouvons accueillir une réaction, une émotion, un sentiment douloureux, prendre conscience d’une programmation qui nous limite. Une réaction, c’est la manifestation d’une mémoire émotionnelle, donc d’une blessure…

Naître à soi-même, car c’est bien de cela dont il est question, c’est s’accompagner dans un processus de reconnaissance de soi à tous les niveaux de l’être, incluant la sphère psychologique. Nous sommes créateurs de nos états intérieurs et non pas victimes. Il importe d’observer ce que nous avons mis en place pour masquer ce désarroi d’être éloigné de notre nature essentielle. La quête intérieure prend tout son sens quand elle inclut la question de la souffrance. Les pensées compulsives, les sentiments de mal-être, les sensations d’anxiété qui nous habitent, mais aussi les pulsions réactives (colères, émotions) ont leur source dans les peurs et les blessures que nous n’avons pas encore réussis à rencontrer, à accueillir, à embrasser. A partir d’une expérience douloureuse, il y a tout un programme qui se met en place de sabotage, d’abnégation, de sous-évaluation, de non-amour de soi… Même si notre ego tente de nous persuader que nous sommes le plus intelligent, le plus beau, le plus performant. Et surtout s’il tente de nous en persuader, c’est pour cacher quelle détresse ?
Quelles sont ces circonstances de vie où nous refusons de lâcher prise ?

L’activation d’une blessure, le refus de mouvement, la rétraction de l’énergie.

La conscience de soi nourrit la confiance en soi. Il nous appartient de démystifier la souffrance pour libérer, accueillir et faire grandir cette confiance, la sentir encore plus palpable en soi. Le non-amour de soi, le manque de valeur et d’estime font que nous nous sentons de plus en plus abandonné par la vie. De ce fait nous cherchons davantage de sécurité, de reconnaissance, de pouvoir. Ce qui conduit inévitablement à se blesser encore davantage. Notre humanité a banalisé l’état de victime et le «consensus social » en joue à notre dépend en actionnant tous les leviers de la peur. Aussi longtemps que nous nous positionnons comme victime de l’autre, de la vie, nous ne pouvons bénéficier du potentiel d’énergie et de conscience à notre disposition. A partir du moment où nous avons créé le petit moi et toutes ces identifications, nous ne vivons plus à partir de notre conscience profonde. Nous fonctionnons à partir d’une conscience de surface qui est une adaptation à notre conditionnement, à notre éducation et toutes les peurs, les appréhensions, les jugements que ceux-ci véhiculent. Ce sont alors nos pensées qui nous disent qui nous sommes, qui nous croyons devoir devenir. Elles élaborent des scénarios sur les autres, sur le monde, souvent fort différents de la réalité. L’être s’est confondu avec le personnage, occultant sa véritable essence… !

plaisir des yeux

Le chemin d’éveil passe, de façon incontournable, par la découverte permanente de ce qui empêche d’Être. La somme des attachements, des attentes, des désirs, des besoins amoindrissent considérablement le sentiment d’Être et de vivre à partir d’une conscience profonde. Un certain nombre d’individus peuvent néanmoins sembler manifester une grande confiance en eux à laquelle s’ajoute force de conviction et charisme mais dont les fondements se trouvent encore dans un système de croyances. Si, de la perspective de l’Être, la peur ne fait que servir l’illusion, sur le plan de la manifestation physique elle n’en constitue pas moins une réelle entrave, générant beaucoup de souffrance. Mes peurs, mes pensées, ne sont certes pas qui Je Suis ; elles sont pourtant mes créations et il m’appartient de les réintégrer, de les transmuter à la lumière de cet espace de conscience plus vaste et inclusif. Nous ne pouvons retrancher une partie de ce qui nous constitue. La lumière doit faire corps avec la densité. S’éveiller à qui nous sommes, c’est l’expérience d’une profonde réunification en soi. C’est à partir d’une conscience ancrée dans le moment présent que nous apprenons à apprivoiser ce qui nous fait peur. Il n’existe pas de technique ou de méthode miraculeuse. La seule pratique à laquelle se conformer est celle qui nous éveille à une aptitude à revenir au présent, encore et encore… ! C’est une sorte de gymnastique spirituelle qui demande entraînement et persévérance, le mental humain étant très mal adapté au moment présent. C’est faire le choix de cultiver cet art d’exercer sa conscience dans l’ici et maintenant afin d’intégrer sur un plan supérieur les pensées, les émotions et les sensations qui véhiculent les peurs, les attentes, et les frustrations. En d’autres mots : l’intégration du moi limité dans le soi illimité.

Excepté, en situation de danger immédiat, la peur – petite ou grande – n’a ni fondement, ni réalité objective dans l’instant présent. Il s’agit le plus souvent d’une projection dans le futur en référence à un conditionnement passé tout en « zappant » le présent. Or, si une difficulté surgit dans le moment présent, il y a de grandes probabilités d’y trouver une résolution. Il n’y a cependant aucun pouvoir d’intervention au regard d’un événement passé si ce n’est que rajouter de la culpabilité ou renforcer le sentiment d’être victime. Et c’est la même chose quant aux peurs que nous projetons dans le futur. Elles procurent un sentiment d’impuissance et pompent nos ressources énergétiques. Lorsque nous luttons contre une peur ou tentons de la nier, elle prend tout l’espace, générant de plus en plus de stress, d’anxiété, d’angoisse. Si nous l’observons à partir d’un espace plus profond et de la sensation du corps dans l’instant présent, son intensité, son impact s’amenuise. La charge émotionnelle qu’elle contient se dissout peu à peu libérant une grande quantité d’énergie jusque là prise au piège de cet état de fixation. La peur peut pourtant se représenter une fois, dix fois… Ce sera alors autant d’opportunités de l’apprivoiser et d’affiner cette aptitude à être de mieux en mieux lesté dans le moment présent, dans le Soi.

En terme métaphorique, la gymnastique spirituelle évoquée plus haut, va permettre de « muscler » la conscience-témoin afin que celle-ci prenne de plus en plus de place. Il est question d’une acuité sensorielle qui donne à voir, à sentir avec clarté les dynamiques dans lesquelles nous sommes à tous moments et les voir à partir d’une certaine distance ; avec empathie et bienveillance. La « Présence » convoque « l’ouverture » ; une ouverture totale envers toute expérience que nous rencontrons !

Puissions-nous cultiver une joyeuse vigilance au quotidien et faire le choix résolu de se resituer dans un ordre intérieur, dans une intégrité à tous niveaux, dans la clarté et le discernement… En sachant refuser la compromission, la manipulation et toute forme d’illusion, même si celle-ci est porteuse de belles promesses, comme la sécurité, par exemple. Nous sommes créateurs de notre propre vie mais notre engagement envers nous-mêmes ainsi que notre persévérance à oser nous hisser au-delà des conditionnements et des habitudes mentales sont souvent bien défaillants. En chacun sommeille un être libre de tout jugement, de toute pulsion réactive et doté d’une grande capacité à ressentir, à s’émerveiller, à aimer, à compatir !.. Un être capable de se tenir là, dans le moment présent, et d’embrasser tout ce qu’il contient : une peur, une émotion ; sans tentative de fuite, de déni. Sans complaisance et sans compromis non plus. L’époque nous engage à inviter une conscience plus profonde à façonner notre humanité. 

Article écrit par Sylvia Garance paru dans la revue le 3e millénaire

L’équilibre de la Terre en 2017

 

Chers enfants de la Terre, nous vous saluons. Quel va être en ce jour le thème de notre message ? Comme vous le savez il y a quantité de messages d’évolution à vous transmettre mais nous allons choisir celui qui va vous parler d’équilibre en toutes choses.

Au niveau terrestre humain l’équilibre est la façon dont vous vous tenez et comportez dans votre vie de chaque jour. Au niveau sportif l’équilibre a besoin d’exister de multiples façons afin que celui qui pratique tel ou tel sport arrive à un alignement important de son être et exerce ainsi un sport des plus élevés.

Il en est de même pour l’évolution spirituelle. Cette dernière est un véritable sport pour les humains que vous êtes et qui sont totalement déséquilibrés par rapport aux Énergies de l’Univers.

apprendre

Vous ne pouvez imaginer ce que nous voyons depuis les lieux où nous nous trouvons. Parfois, nous voyons de belles énergies se mêler de façon douce et sereine aux Énergies les plus belles et les plus douces qui soient, celles de l’Univers le plus Pur. Nous voyons aussi des énergies qui sont totalement chahutées et qui viennent se mêler aux énergies universelles de façon anarchique. Cela signifie qu’une partie des humains est à peu près équilibrée dans ses énergies mais qu’une autre partie est en totale disharmonie par rapport à l’Univers.

Ces énergies que nous voyons émaner de vos êtres à la surface de la Terre sont le reflet de ce que vous êtes à tel ou tel moment. À certains moments elles sont davantage équilibrées c’est à dire moins perturbées qu’à d’autres moments. Cela est pour nous le signal de ce qui va ou peut aller dans l’humanité ou bien de ce qui est en totale disharmonie.

Actuellement étant donné les évènements qui se passent sur la Terre et étant donné la puissance des énergies universelles qui vont croissant vers et sur la Terre, vos énergies sont quelque peu en déséquilibre.

Alors que faire pour vous sentir mieux en vous, dans votre vie de chaque jour, vie sociale, vie familiale, vie politique etc….?

Il est important de comprendre qu’une humanité a besoin pour grandir dans la Sérénité spirituelle, d’un équilibre non seulement physique mais aussi psychologique. Il est important de comprendre que si des soucis se présentent à vous, cela vient du fait que vous ne faites pas ce qui est nécessaire pour apaiser ce tumulte qui se passe dans votre vie. Cela signifie qu’il est important de regarder en face comment vous agissez dans votre vie, envers tous ceux qui vous entourent mais, aussi, envers tout ce que vous voyez à travers les messages des médias qui ne vous montrent que le négatif de la vie.

Il est temps de rétablir cet équilibre. Tout d’abord ne vous laissez plus influencer par ce que les nouvelles technologies vous présentent pour vous détourner de votre être profond. Ne laissez plus la télévision vous assommer de messages d’ombre car, n’en doutez pas, ce moyen de communication est bien souvent le plus négatif qui soit dans les informations. Nous ne disons pas que tout y est négatif mais sachez faire le choix de ce que vous voulez recevoir en vous. Il y a quantité d’émissions enrichissantes et  qui peuvent  vous combler  de  bien-être: émissions sur la Nature, sur les animaux, reportages sur de magnifiques voyages. En ne vous laissant pas noyer dans des émissions négatives vous retrouverez une certaine sérénité et vous aurez ainsi tendance à retrouver un certain équilibre de Sérénité en vous en lien avec l’Univers.

Il est important aussi que cette recherche d’équilibre se fasse dès l’enfance. Nous  voyons souvent de jeunes enfants jouer avec des jeux vidéo d’une violence qui nous surprend. Comment vous, parents, pouvez-vous laisser un enfant « jouer » avec de telles choses ? Est-ce cela que vous souhaitez voir vivre chez votre enfant ? Êtes-vous tellement inconscients de ce que cela crée en lui, dans son cerveau,  dans ses pensées, dans sa façon d’être actuelle et qui sera peut-être celle de sa vie d’adulte ? Où est l’équilibre dans ce cas là ?

Il n’existe plus malheureusement car tout est faussé par ces jeux auxquels les enfants se comparent. Vous souhaitez la Paix en vous et autour de vous ? Mais que faites vous avec vos enfants et ces jeux vidéo ? Vous les portez et les maintenez dans un état de violence ! Ne comprenez vous pas que vous faites le beau jeu de certains humains qui prennent pouvoir sur vous afin de vous asservir et faire en sorte que vous n’ayez plus d’équilibre spirituel en vous ? Ne le comprenez-vous pas ?

Nous vous disons : reprenez vous en mains, réfléchissez à ce que vous souhaitez de la vie : la Paix et la Joie. Nous le savons, nous vous connaissons bien, vous êtes tous très nombreux à les souhaiter. Alors pourquoi ne faites vous pas ce que vous souhaitez ? Pourquoi vous laissez vous influencer par ceux qui, au Gouvernement Mondial, souhaitent vous avoir sous leur coupe ?

Vous avez baissé les bras un moment, votre équilibre s’est rompu, vous êtes tombés du mauvais côté. Mais rien n’est perdu, ayez ce sursaut de désir de vivre par vous-même dans la Paix et la Sérénité. Comprenez que vous avez beaucoup à gagner en regardant en vous ce qui ne va pas afin de rétablir l’équilibre au plus profond de votre être. Comprenez que si vous ne faites pas le moindre effort pour reconnaître vos travers, si vous ne voulez pas les regarder en face, si cela vous fait peur, vous ne pourrez vivre dans l’équilibre qui est la Paix et la Sérénité.

Il est parfois important de « recevoir en pleine figure » comme vous dites, des choses qui perturbent votre Ego, de les regarder en face et, dans l’humilité, de les reconnaître en vous comme étant le déséquilibre. Ensuite il vous est demandé de faire des efforts pour tenter de les dissoudre afin d’apporter enfin cet équilibre psychologique-spirituel à tout votre être.

Cela demande, bien sûr, comme nous venons de le dire, de l’humilité, de la confiance en soi et, surtout, en le Divin qui est en vous et qui vous apporte toute l’aide dont vous avez besoin pour rétablir cet équilibre de Paix et de Sérénité en vous.

esprit de la guérison chez francesca

Nous sommes là pour vous accompagner aussi au travers de nos messages. Mais, comme nous vous l’avons souvent dit, l’équilibre d’Amour et de Lumière en vous et sur la Terre ne peut venir qu’à la suite de vos propres efforts pour comprendre qui vous êtes au niveau universel. Vous êtes des êtres divins, vous êtes des étincelles divines donc vous êtes une partie du Grand Corps de Dieu. Vous avez en vous tout Son Pouvoir d’Amour et de Lumière pour vivre en équilibre continuel avec Lui à condition que vous le souhaitiez, bien sûr, et que vous fassiez les efforts nécessaires pour cela.

Rien ne peut s’améliorer dans votre vie si vous ne la regardez pas totalement en face, si vous n’acceptez pas de voir ce qui pourrait s’améliorer pour rétablir cet équilibre spirituel en vous mais aussi au niveau universel. Vous ne pouvez grandir dans l’Amour et la Lumière de Dieu si vous persistez à laisser votre Ego vous mener selon son désir qui n’est pas celui de l’équilibre.

Lâchez votre Ego ! demandez lui de se dissoudre afin de retrouver la Paix et la Sérénité dans l’équilibre en vous et autour de vous. Lorsqu’un être est bancal, il boitille.  Les énergies que nous voyons dans l’humanité sont bancales pour la plupart d’entre vous. Mais nous savons qu’un grand nombre d’humains en a assez d’être dans le mal être. Alors ils et elles font ce qui est nécessaire pour voir clair en eux et arrivent, pas à pas, à retrouver un certain équilibre. Nous ne disons pas que l’équilibre entre eux et l’Univers est parfait mais ils font tout leur possible pour que cela soit  ainsi.

La vie terrestre demande cette union d’Amour et de Lumière très équilibrée entre l’humanité et l’Univers. Plus cet équilibre sera, plus vite la Paix, la Sérénité et la Joie seront en vous et sur la Terre.

Chers enfants de la Terre, nous vous accompagnons avec grand Amour.

Nous vous aimons.

 référence au site http://cristal-mariandi.com

 de Marie-Josée Andichou .

 

N’oubliez pas que vous êtes un Créateur

L’Énergie de votre Source, certains la nomment l’Âme, d’autres la nomment Force Divine, cette Source circule vers vous et à travers vous en tout temps. C’est l’Énergie créatrice qui continue indéfiniment de créer. Et vous êtes un Créateur qui, tel un vortex, un canal ou un vaisseau, choisissez d’utiliser cette Source d’Énergie qui a créé les mondes et de la canaliser à travers vos désirs, vers une extension plus grande de la Création. 

création

Vous connaissez tous les paroles : « Demandez et vous recevrez » ? Elles signifient que quand vous arrivez à une nouvelle décision ou un nouveau désir, quand ce désir vit à l’intérieur de vous, même si vous ne l’exprimez pas avec vos mots, l’Énergie Universelle commence alors à circuler en direction de ce désir. Et si vous êtes en résonance vibratoire avec ce que vous désirez, alors l’objet du désir se manifeste rapidement. 

Souvent, vous n’êtes pas en résonance vibratoire avec vos propres désirs parce que ceux-ci sont nés d’une opposition. Supposez que vous soyez malade. Dans votre inconfort, vous allez commencer à dire des choses comme : « Oh, je souhaite aller mieux. Je veux vraiment me sentir bien de nouveau ». Mais votre attitude reste : « Je suis malade ». C’est ce que vous ressentez intérieurement : « Je suis malade. » Alors à partir de cet endroit où vous ne vous sentez pas bien, à partir de votre maladie, vous dites : « Je veux la santé. Pourquoi est-ce que l’Univers ne répond pas à ma demande ? J’ai demandé et demandé et demandé et je suis toujours malade. La phrase : « Demandez et vous recevrez » n’est peut-être finalement qu’un mensonge ! » 

Voici la formule pour créer : identifiez vos désirs et ensuite, faites en sorte d’être en résonance vibratoire avec votre désir afin que le signal que vous émettez soit le bon. Alors, quand vous émettez le signal de la santé, la santé devient votre expérience. Vous direz : « Abraham, c’est facile à faire pour quelqu’un qui se sent déjà bien. C’est facile d’émettre la vibration de la santé quand je suis bien. Mais comment est-ce que je peux émettre la vibration de la santé quand je suis malade ? » Nous vous dirons que c’est en vous rappelant quand vous étiez bien, en imaginant que vous êtes bien, en prétendant que vous êtes bien, en diminuant l’emphase que vous mettez sur le fait d’être malade et en augmentant l’emphase sur la sensation d’être bien. C’est votre tâche. C’est à ce niveau que se situe l’Aventure de la Création !  

Identifiez vos désirs et ensuite, faites en sorte d’être en résonance vibratoire avec votre désir afin que le signal que vous émettez soit le bon… 

Vous n’êtes pas venu sur Terre uniquement pour régurgiter ce qui est. Pourquoi ne pas dire : « Je vais avancer dans la vie et à travers mon expérience, je vais accomplir ce que je désire. Et lorsque j’aurai accompli ce que je désire, je vais atteindre une harmonie vibratoire avec ce qui est, et par la Loi de l’Attraction, ceci deviendra alors mon expérience. » ? 

Notre désir est de vous assister dans votre compréhension de l’expérience d’offrir vos vibrations. Nous voulons vous aider à devenir conscient des vibrations que vous émettez. Nous voulons vous aider à offrir celles qui correspondent à vos désirs, parce que quand vous le faites, l’Univers doit alors vous livrer l’objet de vos désirs. 

Dans un avenir prochain, vous deviendrez moins attaché à la création des choses et davantage fasciné par le processus qui fait circuler l’Énergie créatrice à travers vous. 

Appréciez le processus ! 

C’est magnifique de créer toutes ces choses. Nous voulons que vous obteniez tout ce que vous désirez. Nous voulons que chacune des idées qui vous vient puisse se manifester à travers votre expérience. Mais nous ne voulons pas nécessairement qu’elle se manifeste rapidement parce nous souhaitons que vous puissiez apprécier le processus de la création. Autrement dit, si vous pouviez en cet instant précis penser à quelque chose et le voir se manifester instantanément, vous vous ennuieriez instantanément ! Ce qui apporte la vie, c’est la force vitale qui circule en vous, c’est la sensation de l’Énergie qui circule à travers vous. La vie est le processus de Création. 

Lorsque vous observez quelque chose que vous désirez, que vous maintenez votre attention sur cette chose et que vous donnez naissance à une nouvelle idée, cette idée appelle littéralement la force vitale à elle. C’est la sensation de la passion. Mais si vous donnez naissance à une idée et que vous commencez à en douter, à vous en inquiéter, à la tester lorsqu’elle commence à attirer la force vitale en vous, vous n’êtes à ce moment plus en résonance avec votre propre désir. Alors, pendant que cette idée fait de son mieux pour continuer d’attirer à elle la force vitale permettant d’accomplir votre désir, vous vous décentrez vibratoirement par rapport à celui-ci parce que vous incluez des vibrations opposées à l’intérieur de vous. Même si le désir commence à attirer à lui la vie, vous ne vous sentez plus très bien dans le processus de création parce que l’Énergie qui circule en vous est happée par l’Énergie contradictoire qui existe aussi en vous. Vous vous retrouvez alors en présence d’une émotion négative. 

Une émotion négative est ce que vous ressentez quand vous introduisez une vibration plus basse et lente à l’intérieur d’une fréquence plus haute et rapide.

Lorsque vous comprendrez ce que l’on ressent lorsque l’on attire de l’Énergie, beaucoup d’Énergie, et qu’on lui permet de circuler, vous n’allez plus jamais recevoir dans vos vies quelque chose que vous ne désirez pas obtenir. 

Blog francesca

 
La Terre, l’homme, l’Univers, tout est Énergie.

Lorsqu’une émotion négative est ressentie comme étant normale… 

Lorsque vous vivez une émotion négative, ce qui est votre indicateur vous signalant qu’en ce moment vous ne vibrez pas à la vitesse de votre Énergie-Source, vous n’en êtes souvent pas conscient parce qu’après tout, les émotions négatives ont commencé à devenir normales pour la plupart d’entre vous… Vous vous dites : n’est-il pas normal de se sentir parfois un peu intimidé ou dépassé par un événement ? Mais lorsque vous vous acclimatez à la sensation de cette émotion négative, ce que vous faites en réalité, c’est que vous vous acclimatez à une vibration plus basse. Vous vous habituez alors à une vibration qui n’est pas en correspondance avec la vitesse de la clarté, avec la vitesse de la santé, avec la vitesse de l’abondance, avec la vitesse de celui que vous êtes réellement. Cette vibration correspond à la vitesse vibratoire de ce que la plupart des gens vivent, la vitesse de ce que vous observez la majorité du temps. Mais elle ne correspond pas à la vitesse vibratoire de ce que vous êtes réellement. Et parce que cette vibration est alors ressentie comme étant normale, votre Système de Guidance intérieure devient alors moins vif et moins vigilant, vous privant ainsi d’opportunités magnifiques. 

Si vous étiez dans vos souliers, vous ne permettriez, ni n’accepteriez, ni ne toléreriez longtemps de vivre une émotion négative. À la place, vous utiliseriez l’émotion négative de la façon dont elle a été conçue par vous au départ. Vous la sentiriez et la reconnaîtriez pour ce qu’elle est réellement, soit un signal indiquant qu’en ce moment précis, votre attention est dirigée vers quelque chose qui n’est pas en harmonie vibratoire avec celui que vous êtes réellement, ou avec ce que vous désirez véritablement. Cet état sera ressenti tant et aussi longtemps que vous maintiendrez votre croyance, votre attitude ou votre attention dans cette basse vibration. 

Imaginez un ventilateur silencieux qui déplace l’air dans votre direction. Vous ne pouvez l’entendre, mais vous savez qu’il fonctionne parce que vous ressentez l’air qui circule sur votre corps. Maintenant, enfoncez un crayon dans le ventilateur. Cela va provoquer un choc, n’est-ce pas ? Cela va peut-être même trancher le crayon en deux. Ce crayon dans le ventilateur, c’est l’émotion négative. Lorsque vous introduisez une vibration plus basse et lente dans une fréquence plus haute et rapide, cela produit un ralentissement de l’Énergie qui était présente au départ. Et lorsque l’énergie ralentit son rythme par rapport à sa Vibration-Source naturelle, vous vous sentez mal. Voici ce qu’est une émotion négative : c’est ce que vous ressentez lorsque quelque chose sur lequel vous portez votre attention, donc quelque chose que vous incluez dans vos vibrations, vous amène à vibrer différemment de ce que vous êtes réellement. 

Dans votre état naturel, vous vibrez à un taux très élevé, pur et rapide. Mais lorsque vous choisissez une pensée qui ne correspond pas à votre vitesse vibratoire naturelle et que vous introduisez ou incluez cette nouvelle vibration dans votre mélange vibratoire, le résultat est qu’il y a un ralentissement de la vibration naturelle de votre être. Étant donné que vous avez le libre-arbitre, vous pouvez faire ceci autant de fois que vous le désirez. Chaque fois que vous ralentissez le contenu vibrationnel de votre être, vous créez une émotion négative. 

Pourquoi est-ce que la maladie survient ? 

Au même titre que l’exaltation, l’appréciation et le sentiment de soulagement entraînent l’augmentation des vibrations, les émotions négatives incluent une vibration plus basse dans votre énergie. C’est la raison pour laquelle toutes les maladies, toutes les choses que vous considérez comme mauvaises, tout ce qui vous arrive et qui ne correspond pas à la réalité de votre être, est lié à des émotions négatives. Et comme la plupart d’entre vous n’ont pas compris que les émotions négatives et positives sont des systèmes de guidance vous permettant de reconnaître à quel rythme vous vibrez, vous avez appris à vous acclimater à ces émotions négatives. 

Vous offrez à chaque instant une expression vibratoire de vous-même, tout comme le fait une radio émettrice. Vous êtes telle une station radiophonique continuellement en émission, offrant à chaque instant au monde l’expression vibratoire de celui que vous êtes et invitant l’Univers entier à y répondre. L’Univers reconnaît votre signal et est continuellement en train de trouver sa correspondance.

La plupart des humains n’offrent pas intentionnellement leur signal parce qu’ils n’ont pas décidé lequel ils veulent transmettre. À la place, ils préfèrent généralement reproduire le signal qu’ils observent, peu importe ce qu’il est. » 

Transmis par Abraham le 16 septembre 2005 
traduit de l’anglais par Simon Leclerc

Tendance à l’harmonisation des relations ou de l’environnement

 

Les personnes de ce quatrième groupe sont celles qui démontrent le plus d’intérêt, de propension et de facilité pour rendre beau et harmonieux tout ce qui les entoure, aussi bien sur le plan relationnel qu’environnemental. Si elles veulent éviter tout retard dans la matérialisation de ce qui peut effectivement contribuer à la beauté et à l’harmonie, elles gagneront à éviter tout conflit qui pourrait notamment découler d’une trop forte tendance à vouloir imposer leurs normes ou idées dans ces domaines. Elles peuvent être à l’aise en général aussi bien avec des tâches décoratives que dans l’arbitrage de conflits ou dans la recherche de solutions justes en cas de litiges. Elles sont habituellement précises, minutieuses et méthodiques et leurs éventuelles créations artistiques sont marquées par l’harmonisation des couleurs et des formes, avec une pureté des lignes toute mathématique.

rituel

Elles seront recherchées pour agrémenter tout environnement aussi bien artificiel que naturel, pour améliorer aussi bien l’intérieur de maisons que l’aspect d’un paysage ou d’un jardin. Leur rôle essentiel est celui de conciliateur entre différents individus ou groupe aussi bien qu’entre différents éléments de construction, de mobilier ou de toute autre création humaine. Elles amènent les différentes parties à collaborer, à s’entendre, à s’unir, à fonctionner en synergie… en bref, à s’harmoniser et à comprendre davantage le point de vue de l’autre dans le cas de conciliation relationnelle. Leur fonction ne doit surtout pas dériver vers l’imposition de leurs propres points de vue aux autres, mais de développer puis de mettre en œuvre leur art d’amener les autres à trouver compromis judicieux et solutions qui puissent satisfaire suffisamment toutes les parties, ou encore à leur permettre de trouver le meilleur moyen de réparer des préjudices qu’elles auraient provoqués.

Les juges, notaires, avocats et autres magistrats et légistes disparaîtront au profit des conciliateurs. Les lois elles-mêmes, s’il continue à en exister certaines, ne seront plus que très générales et en nombre extrêmement réduit en comparaison des milliers de lois et règlement touchant actuellement toutes les nations et tous les secteurs de la vie.

Analogiquement, les conciliateurs sont ceux qui assurent la tenue de route du véhicule ou du vaisseau. Ils font en sorte que ce dernier arrive à destination en gardant son intégrité. Pour cela, ils contribuent à éliminer ce qui pourrait provoquer des vibrations catastrophiques, des chocs trop violents entre les diverses énergies et structures impliquées, entre les différents individus et groupes…

D’un autre point de vue, ils représentent le système digestif et d’élimination des déchets. Ils assimilent ce qui peut l’être, accordant les vibrations, formes et énergies de ce qui est accueilli à l’ensemble existant et rejetant ce qui ne peut ou ne veut s’intégrer. Ils seront notamment particulièrement consultés en cas d’immigration ou de venue d’individus ou de groupes dans une région ou dans un projet existant, comme dans l’éventualité où certains d’entre eux se révèleraient réfractaires à toute intégration et pourraient nécessiter un bannissement ou une exclusion. Leur rôle sera sans doute un des plus difficiles et ils devront démontrer un grand recul face aux situations qu’ils seront amenés à gérer.

L’une des caractéristiques et qualités majeures d’un être humain adulte est le sens des responsabilités, la capacité à assumer ses propres responsabilités sans rejeter cela sur autrui. Cela sous-entend entre autres l’engagement, l’implication réelle dans les projets dont on fait partie, l’acceptation entière de son propre rôle dans un projet, un groupe ou la société en général.

La responsabilité que l’on assume ne peut par ailleurs pas être finalisée ni même réellement effective si elle ne s’accompagne pas d’un sens suffisant de l’éthique. Quelqu’un ayant peu d’éthique n’assume généralement que les fonctions et tâches pour lesquelles il a quelque chose à gagner et il ne le fait que partiellement, que dans la mesure où cela concerne sa réputation ou l’affecte d’une manière ou d’une autre. Un individu dénué d’éthique se fiche complètement des conséquences de ses actes et paroles quand ceux-ci n’ont a priori aucun impact probable sur lui-même, sa réputation et sa vie, ou encore lorsqu’il croit contrôler suffisamment ceux qui par exemple pourraient nuire à sa réputation s’ils venaient à révéler ce qu’il a réellement fait et dit. Il est souvent prêt à tout pour améliorer les conditions matérielles de sa vie et pense qu’il peut maîtriser son destin s’il a suffisamment de moyens matériels pour éviter les impondérables. Par contre, il ne se préoccupe nullement de la manière dont il peut affecter la vie des autres. Il se croit libre parce qu’il a simultanément la capacité de bousculer la destinée d’autrui et celle de préserver la sienne, ceci en usant de son argent ou de son pouvoir.

Cependant, il est prisonnier de la matière, de sa vision matérialiste des êtres humains et de la vie, de sa peur de manquer ou de perdre le contrôle sur sa propre vie… Sa prison n’est peut-être pas matérielle, même si certaines de ses « victimes » pourraient le réclamer, mais elle est psychique. Un être humain qui ne manifeste pas d’éthique lorsqu’il assume ses responsabilités ou prétend le faire, n’est en fait pas adulte, mais se comporte bien davantage comme un adolescent, voire comme un enfant capricieux. Il « achète » sa liberté matérielle au détriment de sa liberté spirituelle et psychique. Au contraire, l’individu qui démontre un sens des responsabilités doublé d’éthique sait que même s’il ne maîtrise sans doute pas les grandes lignes de son destin, même si les circonstances de la vie l’amenaient à se retrouver matériellement démuni ou enfermé, les conséquences de ses actes peuvent malgré tout se révéler déterminantes non seulement pour lui, mais aussi pour un grand nombre d’autres personnes qui lui sont liées de près ou de loin.

Il libère sa conscience et son psychisme en assumant son rôle, ses tâches et ses fonctions de la manière la plus éthique possible. La liberté intérieure, celle qui pour l’âme et conscience est de loin la plus déterminante et a le plus d’impact, n’existe pas sans la mise en œuvre d’un sens suffisant des responsabilités et d’éthique. De plus, l’absence prolongée de liberté intérieure finit par produire des effets dans la forme, dans la matière concrète, dans la vie manifestée… et l’individu en vient tôt ou tard à expérimenter une variété ou une autre de prison matérielle, même s’il détenait auparavant les plus grands moyens concrets qui auraient dû en principe lui épargner de telles conséquences.

Ce qui vaut pour l’individu vaut aussi pour les groupes. Aussi, une société qui ne se libère pas intérieurement, qui se laisse enfermer psychiquement par de la propagande, des menaces, des rêves inaccessibles ou encore une approche matérialiste qui lui fait oublier son essence, alors, tôt ou tard, elle subit une dictature plus ou moins implacable, évidente et durable. Une telle société n’est pas adulte et n’assume pas ses responsabilités ou le fait sans démontrer réellement d’éthique. Elle vit dans la peur ou dans le rêve et l’illusion. Plus elle se pose en victime, et plus elle subit de contraintes, de violence, de viols… et plus elle a peur… jusqu’à ce que l’instinct de survie ou un vif appel de la Conscience se manifeste et lui fasse relever l’échine et la tête, jusqu’à ce qu’elle décide de faire face en adulte, jusqu’à ce qu’elle se rende compte qu’en fait elle n’a plus rien à perdre, car elle a déjà perdu l’essentiel.

Propos de Joseph Stroberg

La puissance de nos convictions

 

Combien de fois avons-nous entendu ou lu que nous sommes de puissants créateurs ?

Mais combien de fois en avons-nous vraiment pris conscience ?

Néanmoins, nous ne pouvons nous blâmer de nos actions ou de nos réactions par rapport au monde qui nous entoure, tant celui-ci nous conditionne à chaque instant. Nos croyances, nos convictions ne nous appartiennent pas, puisqu’elles parviennent sans cesse de notre environnement, des personnages que nous croisons, des médias, des prophètes, des « informations » que nous écoutons ou lisons…

blé

Toutefois, à bien regarder tout ceci, il est facile de conclure que la plupart de celles-ci nous tirent vers le bas, nous maintiennent la tête dans le seau, nous « abrutissent » au point de nous faire oublier notre volonté, notre force, notre propre puissance de créateurs.

Prenons un exemple qui court sur la toile et nos postes de télévision : « cette année, nous aurons l’hiver le plus froid depuis des décennies ! »

Après la première réaction, où nous allons encore grogner, que se passera-t-il réellement ? Et bien, notre fatalisme va accepter la chose, maugréant sur la quantité de fuel qu’il va falloir faire rentrer, ou sur la note salée d’électricité que l’on recevra, et même anticiper sur la possibilité de rester bloqués quelques temps à l’intérieur de nos maisons …

Pourtant, si nous essayions d’arrêter « le petit vélo » qui pédale à vive allure, en action/réaction dans notre esprit, nous pourrions certainement nous reprendre, penser que nous n’y sommes pas encore et qu’il sera bien temps de s’en inquiéter au moment voulu…

Et si nous pensions encore plus différemment ?

Et si nous préférions l’option de « grand créateur » que nous sommes ?

Pourquoi devrions-nous nous inquiéter et même croire un tel fait, quand on se rend comporte que nos météorologues sont incapables de prévoir le temps de façon fiable, au-delà des 3 jours suivants ?

Pourquoi déjà réfléchir aux pires conséquences, alors que rien ne laisse certifier cette éventualité ?

Et c’est ainsi que, chaque jour, nous nous laissons influencer par notre entourage, par les « on dit », « il parait que », « tu n’es pas au courant … », et j’en passe.

N’est-ce point la une « preuve » que même les personnes tournées vers une façon de voir le monde différemment, se laissent convaincre que tout leur échappe à ce point ? N’est-il pas temps de se réveiller de notre torpeur, de nos craintes, de nos doutes, de nos croyances et surtout de décider de « qui » commande notre vie ?

Ainsi, ce mois d’octobre, annoncé comme le plus instable et terrible de l’année, va terminer de nous angoisser car il n’aura pas vraiment répondu aux bouleversements qu’il affichait triomphalement. Il s’est bien passé « des choses », un peu partout dans le monde, mais sans doute dans la continuité de celles-ci et par rapport à ce que chacun doit réaliser.

Les transformations de nos mondes sont en cours, comme elles le sont depuis la nuit des temps. Chaque jour étant rempli de son lot de découvertes, et d’autres options.

Celles qui éliminent toute peur, nous invitent à choisir le beau, le léger, le doux, le meilleur de notre expérience et d’y rester focalisés. Elles nous convient de nous émerveiller à tout ce qui nous entoure et même à « bénir » tout ce que nous voyons et expérimentons. Tout est à la bonne place, au moment choisi. Tout se déroule exactement comme cela doit être, malgré nos impatiences ou nos tourments. Nous n’avons jamais cessé d’être ces créatures merveilleuses, et pas seulement nous, qui sommes éveillées à la splendeur de la Vie.

Tout est absolument parfait, comme me l’a appris une Amie de cœur, il y a quelques belles années… et comme elle avait raison !

Que nous ayons des convictions profondes ou pas, que nous soyons dans la crainte ou le lâcher prise total, quoi que nous pensions et quoi que nous fassions, tout sera absolument parfait, dans la continuité de notre expérience actuelle : l’unique dont nous nous rappelons vraiment, pour le moment.

Le seul acte qui puisse nous aider à sortir la tête de tout ce marasme collectif, est la gratitude. Nous avons tant oublié de nous réjouir de tout, d’un rien, de ce qui fait notre vie de tous les jours, agrémentée par le décor que nous avons choisi pour l’aimer encore plus.

Nous avons oublié de remercier, de nous remercier.

Nous sommes uniques et de toute Beauté, alors pourquoi vivre par procuration, dans la crainte, dans l’incertitude ? Faisons confiance en Qui nous sommes, et ce chemin qui reste à parcourir se fera en trottinant, dansant sur un pied puis l’autre, et chantant la Vie qui a fait de nous ces êtres merveilleux.

Fermons tout doucement la porte à tout ce qui voudra asphyxier notre joie de vivre, notre légèreté, notre belle humeur, notre confiance à la Vie.

Ainsi libérés, que peut-il nous arriver d’autre qu’un grand éclat de rire cosmique ?

Pour un peu, nous nous serions laissé aller à croire que nous étions « vivants », ouf ! Nous l’avons échappé belle … 

La Vie est, et Nous sommes Celle-ci ! 

Publié par Pascale Arcan

La Guérison est en marche

 

Comment affronter les prochains bouleversements et devenir réceptif à l’Energie de Guérison. 

Dans ce message inédit de Barbara Marciniak, auteur des deux best-sellers Messagers de l’Aube et Famille de Lumière (Éd. Ariane), un représentant du Collectif de l’Étoile Bleue nous explique comment parvenir à la conscience multidimensionnelle : cela suppose un retour à la compassion, ainsi qu’une nouvelle approche des gens, des endroits et des événements, focalisée sur leur énergie. L’une des manières de se préparer aux inévitables bouleversements des prochaines années est, selon les Pléiadiens, de renoncer à notre quête effrénée de divertissements intellectuels et de les remplacer par des joies simples. 

 lune du paon

“ L’automatisation et la génétique sont, depuis quelques années, présentées par les adversaires de la Lumière comme l’unique solution et l’ultime espoir pour l’humanité. Le résultat est qu’actuellement, de nombreuses personnes sont comme hypnotisées ; elles vivent plongées dans une sorte de transe à travers différentes manipulations électroniques, et si la plupart d’entre elles semblent encore apparemment  »normales », les cellules de leurs cerveaux présentent déjà une altération qui se manifeste par un état de stupeur assez voisin de certaines psychoses provoquées par l’abus de drogue. Cet endormissement progressif d’une partie de l’humanité est pour nous un réel sujet de préoccupation.  

La nouvelle vie qui est sur le point d’être proposée à l’humanité est absolument merveilleuse, mais la plupart d’entre vous sont encore bien loin de se douter du potentiel qu’ils vont bientôt découvrir en eux-mêmes. Pour le moment, l’espèce humaine est encore génétiquement stressée, et toute la question est : serez-vous capables de purifier votre ADN ? Serez-vous en mesure de transmuter le choc de l’apparente montée en puissance de la haine sur cette planète ? L’effondrement des croyances et des valeurs est en marche, et du fait de l’intensification des énergies, ceux qui déclenchent des actes terribles et manipulent les foules pour en assurer la couverture, ne pourront bientôt plus contrôler cette mise en scène. Toutes les conditions sont à présent réunies pour que des scandales épouvantables soient révélés aux populations de la planète, et pour que chacun soit obligé de se poser la question :  »Qu’est devenu notre monde ? Que s’est-il passé avec nos dirigeants ? Pourquoi en sommes-nous arrivés là ? »  

Eh bien, de notre point de vue, tout vient de ce que vous avez cessé d’apprécier les joies et les plaisirs simples et honnêtes. Cela peut vous paraître puérile, et même ridicule. Mais c’est peut-être la plus grande des vérités que nous voudrions vous faire partager. La gaieté, l’allégresse, le ravissement, l’hilarité et la jubilation sont des émotions qui provoquent des vibrations d’une grande pureté, et ce sont d’elles dont l’humanité a aujourd’hui le plus grand besoin. D’une manière ou d’une autre, vous parviendrez toujours à accumuler des expériences ou des connaissances, mais quand l’opportunité d’une joie simple se présente à vous, de grâce, ne la gaspillez plus !  

Lorsque viendront les grands bouleversements, et que vous serez confrontés à vous-même, aussi incongru que cela puisse vous paraître, rappelez-vous votre enfance. Remémorez-vous ces précieux instants de fraîcheur où vous gambadiez dans la joie et l’excitation, car ces instants sont toujours vivants ; ils peuvent vous stimuler et vous connecter aux énergies dont vous avez besoin. Vous êtes tous en contact régulier avec les lignes de temps d’autres réalités ; l’astuce consiste simplement à saisir ces lignes de force et à les utiliser pour se projeter au-delà. Vous êtes tous  »naturellement multidimensionnels », et il vous reste encore de nombreuses facettes de vous-mêmes à reconnaître, à explorer et à expérimenter. Il ne tient qu’à vous de devenir n’importe lequel de tous ces personnages que vous êtes, que vous avez été et que vous serez, car ils sont tous reliés ensemble. Votre conscience a la possibilité de travailler brillamment sur plusieurs plans à la fois et d’y accomplir différentes tâches dans l’harmonie. Un jour, vous réaliserez que ces octaves fréquentielles vous sont accessibles, et que vous pouvez très bien les utiliser tout en demeurant parfaitement vous-même.  

Il existe une approche dissociée, fragmentée, torturée de la puissance de l’esprit que d’autres utilisent pour essayer de vous contrôler. Mais le contrôle du mental peut aussi prendre un côté extraordinairement positif, à partir de l’instant où c’est vous-même qui décidez de prendre pleinement possession de votre être ; votre esprit retrouve alors sa puissance et sa liberté.  

Tout au long de votre existence, de vos épreuves, de vos victoires, vous ne cessez de créer, de vous engager, de vous projeter dans ce que vous êtes amenés à entreprendre. Accepter d’être responsable est le meilleur moyen de vous restructurer vibratoirement. Nous enregistrons les probabilités, nous voyons les possibilités qui se présentent. Nous comprenons vos interrogations et nous comprenons aussi la souffrance de vos âmes et quel tribut important vous avez accepté de payer dans le drame cosmique qui se joue en ce moment-même. Nous vous aimons pour votre capacité à vous égarer dans les méandres de vos sentiments, tantôt absorbés par une étreinte amoureuse, tantôt cherchant à humer les délicates senteurs du printemps. Vous êtes des créatures vraiment touchantes !  

Francesca blogs

Bientôt vous aurez vous aussi la possibilité de voir ce que nous voyons, et vous vous serez émerveillés de toutes vos découvertes. Mais auparavant il est primordial que vous fassiez confiance et que vous acceptiez cette reconstruction de vos facultés de perception. Si cela peut vous aider d’avoir un cahier et de noter vos impressions, de manière à mieux comprendre ce que vous êtes en train d’expérimenter, alors, faites-le !  

Souvenez-vous : vous êtes venus sur cette Terre en tant que pionniers d’un nouveau mode de perception. Toute l’énergie nécessaire est à votre disposition en abondance. Si vous croyez en la puissance de la pensée positive, vous renforcerez partout sa fréquence. Proclamez la puissance de l’esprit, utilisez votre esprit et soyez à son écoute. Ne comptez pas sur quiconque pour vous renseigner sur la réalité spirituelle. N’attendez pas que cela devienne un beau jour le grand titre de vos journaux télévisés. Vous devez simplement faire confiance, vous adapter et vous mettre à l’écoute de votre propre ligne de communication. Alors, vous recevrez les informations dont vous avez besoin et tout se passera bien. 

Souvenez-vous que ceux qui refusent de s’éveiller nourrissent ceux qui les contrôlent. Nous n’avons pas à les juger, mais les choses se passent ainsi : à partir du moment où la conscience s’éveille, elle n’a plus besoin d’être manipulée. Revendiquez dès maintenant le droit de prendre possession de vous-même, car ce défi deviendra bientôt celui de toute l’humanité. Il ne s’agit pas d’être contre qui que ce soit ; mais si vous suivez le vieux chemin que certains vous montrent, alors vous serez confrontés à la tristesse, à la peur et au découragement.  

Recherchez le chemin qui apporte la joie et la sérénité ; vous y ferez des rencontres riches et palpitantes. Recevez l’énergie de ce que vous apprenez et faites confiance à la magie de l’existence, car elle est vraiment merveilleuse. Apportez au monde la preuve que le rôle que vous avez accepté de jouer il y a bien longtemps a maintenant été appris. Vous avez la finesse, vous avez la grâce et vous avez le style ; utilisez-les ! Votre vie est d’une grande valeur et vous devez en être persuadés. Pourquoi ne pas tomber amoureux de vous-même, puisque vous représentez un miracle de la nature, capable d’exprimer en pensées, en paroles et en actions l’une des formes les plus magnifiques et les plus achevées de la Création.  

La guérison est en marche, mes chers amis, ne l’oubliez jamais ! Vous avez en vous le pouvoir de guérir votre sang, de guérir votre peine et de découvrir la joie d’être enfin libres ! La période que vous vivez restera à jamais dans les archives de vos réincarnations comme la plus extraordinaire et la plus riche en possibilités. Un jour, dans le futur, vous vous en souviendrez et vous raconterez à d’autres la merveilleuse aventure qu’il vous aura été donné de vivre sur la Terre durant ces 25 années de grande intensification énergétique et de révélation de la vie multidimensionnelle, de la vie divine.  

D’ores et déjà, vous voici placés par la Providence dans les bras de l’Intensité. Faites-en bon usage et cette Intensité vous conduira jusqu’à la véritable Connaissance et jusqu’à la véritable Liberté.  

Bon voyage, mes amis ! ”

 

Canalisé par Barbara J. Marciniak . canal des Pléiadiens

LA COMPASSION DU BOUDDHA

 

L’être humain possède la merveilleuse faculté d’être capable de supporter les souffrances inhérentes à la vie et de les transformer en une immense compassion. Cette compassion se manifeste lorsque notre cœur est ouvert et que nous lui permettons d’être sensible à la douleur des autres. C’est un flot de bonté et d’empathie pour tous les êtres.

compassion bouddha

Pour développer la compassion, nous pouvons effectuer une méditation sur la compassion qui consiste à souhaiter du bien à autrui. Assis, calme, pensez à un être que vous chérissez. Imaginez-le et ressentez de l’affection pour lui. Puis, pensez à ses souffrances. Sentez que vous voulez son bien, que vous désirez soulager ses douleurs et lui apporter du réconfort. Souhaitez-lui la paix, le bien-être, le bonheur et toutes les bonnes choses que vous voulez. Dites-lui : « Puisses-tu être empli de paix, d’amour, heureux, libre de l’ignorance et de la souffrance.

Vous pouvez faire cette méditation pour vous-même également et vous souhaiter à vous-même la paix et le bonheur. Par la suite vous pourrez envoyer des pensées d’amour et de compassion à d’autres personnes de votre entourage : votre famille, vos amis, vos collègues, vos voisins et finalement à tous les êtres. Vous serez capable de ressentir de la tendresse pour toutes les créatures de l’univers.

L’infinie compassion est dans tous les cœurs. Mais si notre cœur n’est pas ouvert, c’est parce que nous souffrons et que nous ne voulons pas non plus voir la souffrance d’autrui. C’est difficile de regarder la souffrance en face, tant en nous-mêmes que dans les autres. Nous avons tendance à tourner le dos à la douleur, à la peine, nous ne voulons pas voir pour ne pas souffrir.

La voie requiert d’observer notre souffrance et celle des autres et d’ouvrir notre cœur. En général, nous cherchons à éviter la souffrance et à résister. Mais quand on est attentif, on se rend compte que la résistance à la douleur augmente la douleur. Par contre, lorsque nous nous autorisons à être touchés par la douleur, nous nous ouvrons à elle et elle s’estompe ; nous en sommes soulagés.

C’est la compassion qui peut nous aider à supporter la souffrance et à ne pas nous sentir séparés des autres. Nous avons tous la capacité d’aimer, d’aider, d’être compatissant. Ces qualités font partie de nous. La véritable compassion n’exclut personne. Mais bien souvent nous nous jugeons, nous avons de l’aversion envers nous-mêmes. Nous devons d’abord nous pardonner nous-mêmes, être tendre avec nous-mêmes, avoir de la compassion pour nous-mêmes.

Le dalaï-lama, qui est un exemple de compassion, a dit «les Chinois ont commis d’atroces crimes envers mon peuple, qui sont d’innocentes personnes, mais quand je pense à ces soldats chinois comment puis-je ressentir autre chose que de la compassion ? L’important est de vivre empli de compassion»

Tous les enseignements sont, d’une certaine façon, une invitation à un changement d’identité, une ouverture profonde de l’esprit par rapport au sens de soi étriqué, pour plus de paix, de liberté, de bien-être, pour être en contact avec notre véritable nature ou notre nature de bouddha.

La pratique consiste à constamment recommencer à être dans le moment présent, à nous centrer dans la réalité du présent, en étant tout simplement et en arrêtant de faire, d’agir, de tenter de contrôler.

Quand nous méditons, nous faisons l’expérience de douleurs dans le corps, de l’agitation, de tensions, de la somnolence, des émotions, de la peine que l’on porte, des souvenirs, des projets, des rêves. Notre tâche consiste à être conscient de tout cela, à les voir apparaître et disparaître comme les vagues de l’océan. Les peurs, les doutes, les désirs, les pensées, s’évanouissent progressivement quand nous sommes présents et nous pouvons alors être en contact avec qui nous sommes véritablement.

Les qualités essentielles pour cela sont d’une part la présence, l’attention et d’autre part, l’ouverture du cœur, l’amour, la compassion. Les difficultés de la vie, le chagrin, les déceptions, la peur, nous ont conduit à nous fermer. La qualité qui nous permet de nous ouvrir profondément est la compassion. La compassion est la qualité du cœur liée à la douleur, à la souffrance. C’est la solution qui vient du cœur face à la souffrance. Dans les enseignements du bouddha, chaque qualité a un ennemi proche qui nous sépare de cette qualité. L’ennemi proche de l’amour bienveillant est l’attachement. Quand nous sommes attachés à quelqu’un, nous pouvons penser que c’est de l’amour, alors que c’est de l’attachement.

L’ennemi proche de l’équanimité est l’indifférence. L’ennemi proche de la compassion est la pitié. Avoir pitié des autres signifie les voir comme séparés de nous-mêmes. Les opportunités pour avoir de la compassion sont constamment présentes. La compassion naît quand nous nous sentons reliés les uns aux autres. Notre compassion se manifeste quand notre attention grandit et alors nous changeons. Au lieu que ce soit « mon corps, mes émotions, ma souffrance, ma tristesse, ma famille, mes amis, mon pays », nous nous ouvrons et partageons la souffrance des autres.

Quand nous progressons dans la méditation, notre conscience de la souffrance et de la beauté s’approfondit car elles proviennent d’un cœur ouvert. La nuit de son éveil, le bouddha regarda l’humanité et vit partout des êtres essayant d’être heureux et créant eux-mêmes, par ignorance, les actions qui les rendent malheureux et leur apportent la souffrance. Il sentit leur souffrance comme la sienne. Ceci est la compassion. Il considérait tous les êtres comme ses frères et sœurs, ses pères et mères et lorsqu’il les vit souffrir, il pleura ; il avait une compassion infinie.

Bouddha

Nous aussi, nous pourrons avec la pratique être plein de compassion pour tous ceux qui ont peur, qui souffrent, qui sont dans la confusion, qui sont malades. C’est un altruisme naturel. Mère Térésa a dit «je ne regarde jamais l’ensemble des gens, mais chaque personne car je ne peux aimer qu’une seule personne à la fois, je ne peux nourrir qu’une personne à la fois, juste une personne, la personne présente»

Si nous ne pouvons offrir notre compassion à un seul être, comment pourrons-nous avoir de la compassion pour plusieurs personnes ? Commençons par une personne à la fois, par ceux qui nous sont chers et ensuite nous pourrons étendre notre compassion aux autres. L’unité existe entre tous les êtres et avec toute chose. Quand une personne évolue, le monde entier évolue. Quand une personne régresse le monde entier régresse.

La nature de bouddha est en tout être. Grâce à la méditation elle peut se manifester. Cela change notre vie et la vie du monde. 

Le courage ou la peur est une affaire humaine

 

Un choix difficile à évaluer lorsque l’émotion est imprégnée de l’une ou l’autre de ses énergies. Ces deux attributs attirent de grandes énergies de mouvement à l’intérieur d’un individu. L’une fait monter l’adrénaline pour foncer et l’autre pour fuir ou se retirer. Le mot courage possède sept lettres et conduit vers le divin dans des énergies d’ascension. Le mot peur possède quatre lettres et paralyse un individu dans des énergies terrestres et obscures. La réaction à ces deux attributs sollicite la même dépense énergétique. L’une est constructive et l’autre souvent destructrice. 

VOLCAN2

Je suis Adinathon. Je viens vers vous en ce moment important et décisif de votre temps pour me saisir de votre soif d’apprendre et de comprendre. Je viens au nom de Celui qui a ouvert la Voie et qui vous porte dans Son Cœur Christique. Je suis mandaté pour être l’un de vos ambassadeurs auprès de Lui. Je comprends votre plaidoyer et je partage votre désir de rapprochement de votre Christ intérieur. Je suis un maillon dans votre chaîne. Je viens vous rappeler que vous êtes aussi forts et aussi amoureux que moi de faire partie de cette grande expérience qui nous fait voguer sur la mer infinie de la Connaissance et de l’Amour. 

Elle est merveilleuse l’histoire humaine lorsqu’elle n’est pas soumise à l’oppression et aux contraintes de la peur. Pourquoi y a-t-il autant de peur et de négativité dans ce monde où la joie et le désarroi se chevauchent pour laisser des traces d’amertume ou d’insatisfaction ? Mes bien-aimés, il est nécessaire de naviguer dans ce monde tumultueux agité par les vagues de l’émotion. L’être humain est différent de toute autre créature de l’Univers à cause de sa faculté émotive complexe mais, comme un élève en phase d’apprentissage, il apprend à composer avec elles et à se connaître à travers elles. Les émotions sont comme la mer, imprévisible, quelquefois spontanée et menaçante. Des tempêtes s’élèvent et s’apaisent laissant un grand calme et quelque chose de plus noble. Lorsque le calme revient une gratitude subtile émane du cœur et fait comprendre la richesse de la paix intérieure. Lorsque l’équipage d’un navire entre au port après la tempête, tous les visages rayonnent la joie : la joie d’être encore là, la joie d’être passé à travers cette épreuve avec succès. Cette joie est une émanation de l’âme qui perce à travers la personnalité suite à l’abandon qu’on se permet après avoir triomphé de l’épreuve. Cette joie est le fruit du courage qu’il a fallu déployer pour surmonter les peurs qui étaient présentes lors de la rencontre où le chevalier et l’épreuve se mesuraient face à face. Comme deux adversaires redoutables et de force égale, le chevalier et l’épreuve déploie tous leurs atouts et leur finesse pour défendre ce qu’ils ont de plus cher, leur existence et leur fierté. 

La peur n’est pas toujours néfaste. La plupart du temps, elle est naturelle et spontanée puisqu’elle protège d’une agression imminente. Toutes les créatures dotées de la faculté de se mouvoir connaissent la peur. Si elles s’aventurent dans des espaces hostiles et qu’elles perçoivent le danger, la peur est la première émotion qui imprègne leur état d’être. Elles ont alors le choix de revenir sur leurs pas et de s’éloigner du danger. La peur protège aussi l’enfant qui prend son temps pour apprendre à marcher ou qui s’aventure dans un territoire nouveau pour lui. Malgré sa perception toute fragile et dissipée, l’enfant est tout de même bien protégé, car la peur est une émotion primitive qui émane du cerveau reptilien ou cervelet. Cette forme de peur n’est pas dépendante du raisonnement ou de l’intelligence. Elle est une émotion innée, et seule la familiarité avec l’objet de la peur peut dissiper cette énergie et ramener la confiance et la sécurité. 

Une autre facette de la peur peut être raisonnée par la connaissance et l’intelligence. Cette forme de peur est celle qui paralyse beaucoup d’individus dans une inertie non évolutive par précaution calculée ou par manque d’intérêt à s’impliquer dans une tache difficile ou à surmonter un défi. Face à cette peur, le courage est une impulsion de l’âme qui cherche à aller plus loin, qui cherche à attirer vers la personnalité l’expérience nécessaire à la compréhension d’une leçon ou d’une connaissance nouvelle pour ensuite grandir et atteindre le but qu’elle s’est fixé. Cette peur n’est pas rattachée à la survie, mais plutôt au manque de connaissance et d’aspiration. Celui ou celle qui n’aspire pas à poursuivre les intentions intimes de son âme à aller vers la lumière cherchera par tous les moyens à alimenter la peur de s’impliquer dans une aventure qui le ferait grandir. 

Cette peur est plutôt un renoncement à l’effort qu’un élément de survie. L’individu qui est complaisant de lui-même, par faiblesse ou par vanité, ne cherchera pas à sortir de son état d’inertie à moins qu’il y ait une incitation au courage venant de l’extérieur de lui-même. Si une connexion lucide n’est pas établie entre l’âme et la personnalité, aucune aspiration ne sera présente et le courage sera impossible. L’individu dont l’esprit est en boucle fermée sur la critique des autres ne peut pas établir ce contact avec l’âme. L’esprit qui est empli de lui-même ne cherchera pas à grandir et à satisfaire la raison d’être de son incarnation. Lorsque l’esprit est dans un tel court-circuit, l’âme demande de l’aide aux Êtres Supérieurs pour organiser un événement qui provoquera un choc à cette personnalité afin qu’elle sorte de cet état de complaisance inutile. Les accidents sont ce genre de choc nécessaire pour remettre sur la voie de l’évolution l’individu qui a peur de tout et de rien. La peur attire la force opposée comme la noirceur attire la lumière. 

chez francesca

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi beaucoup d’individus meurent quelque temps après avoir été mis à la retraite ? Oui, c’est parce qu’ils n’ont plus rien à faire. Ils n’ont pas eu le courage de s’impliquer dans autres choses. Ils n’ont pas été habitués à donner, alors personne n’a besoin d’eux et ils s’ennuient à mourir. Voilà le pouvoir de l’inertie lorsque l’âme d’un individu ne voit plus de possibilité d’avancement, elle demande à se retirer de l’incarnation, et la mort s’ensuit. L’âme n’a pas de temps à perdre et elle ne se complaît jamais avec elle-même dans une énergie d’inertie. La raison de l’incarnation est pour l’avancement dans la compréhension ultime de son appartenance à Dieu et non dans l’amusement et les satisfactions de la personnalité. La personnalité est un instrument qui meurt avec le corps physique et qui ne devient qu’une mémoire, mais l’âme cherche toujours à aller vers la Lumière. 

Celui ou celle qui vit son incarnation pour le plaisir et pour les satisfactions que le monde lui offre emprisonne son âme dans un état où elle demande de l’aide pour se libérer. Les malheurs et les épreuves que la personnalité doit surmonter sont uniquement dû à la mauvaise compréhension de l’esprit par rapport à l’objectif de l’âme qui cherche à grandir dans l’Unicité, mais qui réalise que l’instrument ne répond plus à son aspiration profonde. L’âme est spirituelle et l’esprit est le traducteur de l’expérience qu’elle utilise pour grandir à travers l’incarnation. Si l’esprit est rébarbatif à son aspiration, l’âme demande à se libérer et n’a aucun remords sur le rejet de l’enveloppe de l’esprit qui est le corps physique. L’individu qui ne s’identifie qu’à son corps physique comme étant le centre de son être sera la plupart du temps déçu par la vie. Il ne sera aucunement gratifié dans son expérience, car ceci serait semblable à mettre une lumière dans une boîte afin d’enfermer son rayonnement et annuler sa raison d’être. Tout a une fonction dans l’Univers et tout doit servir pour ce qu’il a été créé, sinon la loi du mouvement s’occupe de corriger la situation. Le courage permet ce mouvement à l’intérieur de l’être. Il est l’essence, que l’âme fournit à travers un esprit clair, nécessaire à créer cet élan vers son but ultime le retour dans l’Unicité après avoir expérimenté la séparation et l’individualisation. 

Cette expérience de séparation et d’individualisation a été voulue et vécue un nombre incalculable de fois. Vous êtes passés maîtres dans ce domaine. L’expérience doit se terminer. Vous avez oublié pourquoi vous avez choisi de vivre cette expérience. Vous avez oublié d’où vous êtes partis. Vous avez oublié que ceci ne devait être que l’expérience d’un moment. Rien de plus ne pourrait être appris qui pourrait vous servir, sinon plus de souffrance, plus de douleur. Ceci n’est pas nécessaire pour apprécier la vie. Renoncez à vous embourber davantage dans les labyrinthes de l’illusion. Vous connaissez maintenant ces chemins ; ils ne mènent nulle part. Vous l’avez constaté vous-mêmes dans les aventures médiocres que vous vivez jour après jour, année après année, vie après vie. Vous voulez terminer ces détours inutiles ? Alors, laissez de côté cette peur de vous reconnaître et permettez à votre divinité intérieure, cette âme qui aspire à atteindre les plus hauts sommets de pureté et de rayonnement, de s’exprimer dans votre quotidien avec simplicité et complicité. Prenez conscience de ce courage que l’âme vous communique pour vous épanouir à travers la vie, ce cadeau inestimable que le Divin vous accorde. Imaginez-vous un instant sans la vie, sans votre perception actuelle de vivre et d’exprimer l’être qui est présent en vous. 

Imaginez que votre état d’être soit toujours en sommeil, que vous ne sentez rien, que tout est non-existence. Ceci fait réfléchir n’est-ce pas ? La vie est le cadeau le plus précieux que l’Univers ait donné à ses enfants. Pour qu’elle porte fruit, il faut apprendre à l’apprécier pour ce qu’elle est, pour ce qu’elle vous apporte. Elle est le support de l’existence et de l’épanouissement de l’être. Il est essentiel d’en prendre conscience pour en savourer les moindres bienfaits. 

Le courage est relié à l’effort et l’effort à la croissance. Pour sortir de l’inertie, il faut se laisser imprégner de cette impulsion qui fait place à l’effort de prendre une direction lorsque c’est nécessaire pour satisfaire les exigences du changement. Le changement continuel est une nécessité universelle sur la voie de l’Amour et du partage. Le courage amène à soi les forces essentielles requises pour régler les vieux problèmes et apporter un renouveau dans la gestion de la vie. Il vous permet de satisfaire l’engagement que vous avez pris dans un passé très lointain pour participer à ce qu’il y a de plus noble dans l’Univers : l’épanouissement de la Création. Mes bien-aimés, beaucoup parmi vous ne savent pas quoi faire pour aider à la Création. Ils attendent assis dans un parc et regardent les pigeons. 

Ressentez l’appel de votre âme qui vous demande de participer au Plan divin par l’implication de votre personnalité dans des taches altruistes. Partagez vos talents et votre connaissance avec ceux et celles qui sont plus démunis que vous. C’est la seule façon d’obtenir d’autres connaissances et d’autres talents. Votre âme vous demande de mettre tous vos atouts au travail et de les placer dans un champ de rayonnement pour l’ensemble. Vous êtes une cellule précieuse de la Conscience et votre existence est importante pour le bien-être universel. Ce que vous faites, si petit soit-il, est ressenti par tous, même si vous n’en êtes pas conscient. Il est bien de suivre l’exemple donné par d’autres, mais vous êtes aussi un maître enseignant lorsque vous laissez parler votre âme, votre étincelle divine. L’élève, c’est aussi vous, c’est votre personnalité, c’est votre individualité. Établissez un lien sûr et profitable entre votre âme et votre personnalité pour retrouver ces mémoires de vos plus belles expressions lumineuses ancestrales. Vous aurez alors accès à tout ce qu’il vous est nécessaire pour comprendre votre vie et votre but. Il n’est pas nécessaire de prendre tous les cours qui se présentent à vous pour apprendre à avoir du courage. Le courage vient de l’intérieur, il prend racine dans votre cœur. Dans vos expressions populaires, vous dites : « avoir du cœur », « avoir du cœur au ventre ». Cela signifie avoir du courage. 

Courage

Lorsque vous êtes coincé dans une situation où tout devient sombre suite à une déception ou à la perte d’un être cher, faites appel à votre courage intérieur. Ne restez pas dans ces énergies qui vous épuisent et vous conduisent dans des réflexions dégradantes de désespoir. Utilisez le lien entre votre âme et votre personnalité pour ressentir cette impulsion qui vous reliera à nouveau à votre joie intérieure. Je sais qu’il est difficile de changer ses énergies d’une vibration d’oppression émotive à celle de la joie en un instant, mais le courage vous donne toutes les chances de raccourcir sensiblement l’enfer que vous vous imposez à naviguer dans cette mer d’énergies instables et démoralisantes. L’être humain aime se retirer en lui-même et bouder un certain temps pour montrer à l’autre qu’il n’est pas content de la façon dont l’échange est devenu défavorable pour lui. Sortez de cet état le plus rapidement possible et vous serez heureux de la maîtrise que vous aurez acquise sur cette émotion. 

Le courage est nécessaire pour la maîtrise de toutes vos émotions, peu importe la situation dans laquelle vous vous enlisez. Il est important de lui faire une place de choix dans votre façon d’agir. Faites-en un ami inconditionnel, un ami qui vous supportera lorsque vous vous perdrez dans des aventures émotives houleuses. Je vous aime comme mon frère, ma sœur, et je désire vous guider vers votre courage et votre impulsion qui vous permettra de vous élever vers les plus hautes aspirations de l’âme, de rayonner sa Lumière pour le bien du plus grand nombre. Vivez l’Amour, la Paix, l’Harmonie et, surtout, vivez votre courage avec zèle et dignité. Merci d’être là et de participer à élever votre entourage en même temps que vous-même. Je m’unis à la Grande Fraternité des Êtres de Lumière pour vous bénir et vous imprégner des plus belles Énergies d’Amour que l’Univers déverse en votre cœur. 

Adinathon

Communication télépathique reçue de Adinathon
par André DeLadurantaye le 1er juin 1997

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/   

Lorsque la foi est aux commandes

Notre Frère bien-aimé dans le Christ a dit un jour : « Si vous avez la foi, ne serait ce que la grosseur d’un grain de sénevé vous déplacerez des montagnes ». Ceci porte à réfléchir, n’est-ce pas ? 

Je suis Adinathon et je vous accueille aujourd’hui dans la Lumière de notre Unicité universelle dont vous et moi faisons partie. C’est un grand plaisir pour moi de vous apporter des réflexions sur la foi. Toutes ces petites choses dont je vous entretiens, vous les savez au fond de votre cœur mais, je viens vous les rappeler. Je viens parler à votre cœur pour qu’il libère ces connaissances, et soyez assurés que, graduellement, il le fera. 

Dans toutes les grandes religions du monde, la foi est mentionnée comme étant la pierre d’angle des croyances. A travers ces croyances, l’individu établit son plan de vie et la foi en ce qu’il croit devient la force qui commande l’actualisation de la réalité qu’il désire. Depuis toujours, les Avatars ont signalé que la foi est la force qui vient à bout de tout, autant ce qui est rationnel comme ce qui est imaginaire. Les grands fondateurs avaient tous un point en commun ; ils avaient une vision complète et claire de leur objectif de vie alimentant leur foi. Dans votre temps, il en est de même. Les hommes d’affaires prospères partagent tous la même vision : celle de réussir sans équivoque. Peu leur importe les efforts qu’ils doivent y mettre. Ils se voient déjà des hommes à succès. Ils ont imprégné dans leur conscience, par leur pensée positive, les fondations énergétiques nécessaires à supporter l’archétype qui se manifeste inévitablement sur le plan physique. 

1 spirit

La foi commande et magnétise les énergies qui peuvent sembler être des coïncidences dans votre vie, mais qui sont en réalité des éléments qui répondent à cette vibration qui émanait de votre désir. Le désir est l’objet manifesté dans une autre réalité car, dès l’instant où votre pensée a formé l’image de l’objet désiré, il est créé dans la réalité énergétique. La manifestation physique de cet objet demande une autre énergie de transmutation ou de précipitation afin de faire passer l’objet de la réalité énergétique de la réalité physique. La foi est la force nécessaire à cette transmutation. Plus la foi est intense, plus l’énergie de transmutation est grande et l’objet est attiré dans la réalité physique plus fortement, donc plus rapidement. 

Il en est de même pour créer votre réalité. Si vous désirez changer quelque chose dans votre vie, il est tout indiqué de modeler l’image de la vie que vous désirez expérimenter. Vous devez préparer votre environnement à accueillir cette nouvelle réalité qui a déjà une existence et un champ vibratoire à un niveau plus subtil. Pour l’attirer dans votre réalité, vous devez changer les énergies de votre environnement afin d’inviter la manifestation dans la réalité physique de votre vie. Ce changement est important, car il est l’élément déclencheur qui amorce le processus de précipitation ou de transmutation. La pensée est l’essence qui nourrit en énergie cette transmutation, et la pensée est supportée par la foi. 

Lorsqu’il y a un manque de foi, les pensées sont parfois positives et parfois négatives, disons plutôt moins favorables. Lorsque la foi est intense, les pensées seront plus fortement polarisées dans l’aspect positif et une force d’action plus intense en découlera. La foi travaille en parfaite harmonie avec la loi de l’attraction. Lorsque vous visualisez déjà l’objet dans votre réalité, la force d’attraction est augmentée et la commande s’exécute plus rapidement. Il est parfois souhaitable de créer ou d’imaginer un scénario où vous pouvez insérer des émotions de contentement dans un ressenti simulé. Cette énergie émotive fait parfois pencher la balance du côté réel plutôt que de rester dans le monde du désir. La foi est une étape dans le processus de création. Il y a d’abord la perception d’une idée dans la conscience collective. La pensée d’un individu capte cette idée et l’identifie à lui-même. Elle développe le côté pratique et personnel de cette idée afin d’établir un désir. Le désir maintient la pensée en activité qui, dans le processus de création, agit comme catalyseur. La foi nourrit la pensée dans l’encadrement des croyances de l’individu. Si l’individu croit qu’il est créé pour un petit pain, sa foi lui apportera un petit pain. S’il croit qu’il est libre de croyances restrictives, il aura la liberté de précipiter tout ce que l’Univers a à lui offrir. 

Il est bon de pratiquer les attentes positives dans sa vie et de rejeter les paroles qui limitent les champs d’énergie créatrice. S’identifier à quelqu’un qui a parfaitement réussi sa vie est de bon augure, car ceci apportera inévitablement les mêmes énergies d’attraction qu’avait la personne. Le travail qui on découle sera accueilli avec les mêmes résultats. La similitude est une autre loi qui permet de faire ressortir les différentes avenues de la foi. Lorsque vous vous identifiez à un être qui a déjà accompli, par ses actions, l’image de ce que vous désirez devenir ; une énergie de similitude est mise en place pour vous inciter à combler les différences. Vos désirs de devenir semblable magnétise des tendances à surpasser les habitudes de vie déjà installées dans votre quotidien. Ainsi, le désir de devenir un Maître Ascensionné vous amène à suivre les pas d’un Être de Lumière que vous chérissez et celui-ci dépose sur vos épaules un nouveau manteau de la destinée. Ce manteau apporte dans votre vie une énergie qui transforme votre karma personnel en service pour l’humanité à travers les guidances de votre bien-aimé modèle céleste. De nombreuses vies de décadence peuvent ainsi être rachetées en une seule vie de service pour aider vos frères et sœurs humains à comprendre les véritables raisons de la vie. Des cadeaux sont apportés dans votre vie afin de partager la bonté divine qui prend place dans votre quotidien. 

Il n’est pas rare que le chercheur qui porte l’étendard d’un Maître en Énergie pour le simuler ou pour s’en faire un modèle devienne le successeur de son œuvre. Vous avez un grand nombre de saints dans vos récits folkloriques qui se sont identifiés à un modèle qu’ils ont pris pour leur idole. Ils sont devenus cette idole. Ils ont perpétué les énergies bienveillantes de cette idole. Alors, par les lois de la similitude et de l’attraction, l’adepte déploie les pensées et les désirs qui l’amènent à devenir ce qu’il pense et ce qu’il désire le Maître dont il a suivi les pas. 

La foi commande une autre loi, celle du retour des énergies émises par leur créateur. Tout ce que vous projetez par vos pensées revient inévitablement dans votre réalité. Si vous émettez des pensées négatives, ces mêmes pensées modèleront votre environnement immédiat et futur. Elles créeront votre réalité à partir de la même fabrique et votre vie deviendra cet enfer que vous méprisez. Souvenez-vous que tout ce que vous percevez dans votre univers, dans votre réalité, n’est que le reflet de votre monde intérieur. Si vous passez votre temps à critiquer et à attendre que l’on vous serve, il est peu probable que vous deveniez maître de votre vie. Au contraire, si vous accueillez tout ce qui vient dans votre vie comme un résultat de vos pensées et de vos actions antérieures, vous aurez le pouvoir d’améliorer les pensées et les désirs présents et futurs afin de changer la direction de votre vie graduellement mais avec beaucoup de maîtrise et de sagesse. 

Ayez la foi en vos projections et évitez de vous associer aux énergies contraignantes que le doute cherche à émettre. Il est peut-être difficile au début de toujours penser positivement, mais ça vaut la peine de faire de petits efforts soutenus qui feront sans aucun doute la différence que vous souhaitez. N’attendez pas que l’on vous serve, mettez tous vos talents à l’épreuve. Servez-vous de vos pouvoirs de créativité pour attirer vers vous les vibrations nécessaires et compatibles avec vos désirs. Si vous utilisez des mots qui ont une connotation indésirable dans votre répertoire oral, changez ces mots graduellement lorsque vous y pensez. Ces mots sont des vibrations qui magnétisent aussi les choses qui viennent vers vous. Si vous dites toujours : « Ah ! Je suis fatigué. » Ces mots sont des vibrations qui commandent un état de fatigue. Les situations qui s’en suivront seront en harmonie avec cette affirmation pendant aussi longtemps que vous ne décommanderez pas cet état par une autre affirmation plus positive. 

Il est nécessaire de faire attention à ce que vous dites, car le verbe est une énergie qui se manifeste indéniablement. Le langage populaire se déforme de vos jours et il devient un instrument de confusion. Certains mots ont pris un sens contraire à ce qu’ils étaient désignés représenter auparavant. Le danger dans tout ceci est que le subconscient ne raisonne pas et exécute la commande que ce mot représente dans son sens littéraire. La déformation de la langue est une menace de l’Ombre qui aime semer des énergies de confusion et d’incompréhension. Ne laissez pas ces énergies pénétrer dans vos vies. Ne suivez pas l’exemple dont vous êtes témoin. Reprenez plutôt, du moins dans votre conscience, les mots dans leur véritable sens et écartez les énergies négatives qu’ils véhiculent. 

lotus

Mes bien-aimés, en ces temps, il est parfois difficile de toujours voir la lumière et d’exprimer sa foi, alors que les médias ne véhiculent que des informations qui oppressent le quotidien des gens qui sont attirés par ces vibrations de sensationnalisme. L’Ombre se nourrit de ses propres ombrages créés par des situations qui lui amènent des adeptes ayant la liberté de choisir l’esclavage qui leur est proposé. Faites appel a votre bon jugement pour éviter les pièges nocturnes. Eveillez-vous à la puissance de transformation qui réside en votre cœur et en votre esprit. Sortez des sentiers de complaisance collective et maintenez le cap sur l’appel à la véritable liberté que votre âme a choisie. Devenez maître de vos pensées et de vos désirs et vous deviendrez Maître de votre destinée. 

Je m’unis à la Bienveillance de la Grande Fraternité des êtres de Lumière pour vous apporter les bénédictions et la protection dans votre vie afin qu’un certain jour vous reconnaissiez en vous-même que vous faites déjà partie de nos rangs. Puisse l’Universalité de nos Energies communes retrouver le chemin de l’Unicité Suprême. 

Adinathon

 

Communication télépathique reçue de Adinathon
par André DeLadurantaye le 21 mars 1997.

Les barrières entre les dimensions sont en train de disparaître

 

C’est l’un des aspects de ce que nous avons nommé il y a quelques années :  »l’Ascension. »

barrières
Le franchissement des barrières ascensionnelles permettra bientôt à l’homme d’intégrer et de dépasser tous les mystères de la planète et de l’univers.

Ces barrières sont comme des voiles qui deviennent de plus en plus fins. Pour le moment, elles empêchent encore votre passage d’une dimension à l’autre. Mais si nous vous parlons de cela, c’est parce que beaucoup d’êtres sont déjà capables de les franchir. Et nous voudrions vous préparer à pouvoir vous aussi le faire dans de bonnes conditions, quand viendra votre tour.

Comprenez d’abord que beaucoup de choses sont en train de changer par rapport à ce que vous preniez pour une réalité permanente et immuable, il y a quelques années encore. Le monde dans lequel vous vivez est sur le point de vivre une série d’expériences tout à fait inhabituelles.

Bientôt vous verrez de toutes parts des personnes en train de se demander ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. Les gens chercheront à savoir s’ils peuvent toucher ce qu’ils voient, si ce qu’ils entendent provient bien de leurs oreilles, si ce qu’ils voient appartient bien à leur monde.

Beaucoup douteront de leur perception des choses. Au fur et à mesure que les barrières tomberont les unes après les autres, et que l’accès aux autres dimensions se libérera, vous participerez à des expériences étranges et insolites, et vous serez très nombreux à en être déconcertés.

Les fréquences du temps vont changer également. Elles pourront tantôt s’accélérer tantôt ralentir, ce qui sera une source supplémentaire de désarroi. Ce sera comme si tous les instruments qui vous servent habituellement à mesurer le temps que vous consacrez à vos différentes activités ne fonctionnaient plus. Ce sera pour l’humanité une source de grandes difficultés.

Vous devez savoir que ces changements de dimension et de fréquence vibratoire ont été programmés et planifiés depuis longtemps. Vous serez assistés sur différents plans et par un grand nombre d’êtres. Ceci permettra de maintenir un semblant de stabilité aussi longtemps que ce sera possible.

Vous devez vraiment prendre conscience qu’un changement important, un changement radical est sur le point de se produire. Nous l’avons appelé  »la Grande Transformation. » Les mutations que vous allez bientôt vivre sont tellement profondes qu’après, plus rien ne sera plus comparable à la réalité à laquelle la plupart d’entre vous s’identifient encore aujourd’hui. Ces changements ne se produiront pas la semaine prochaine, ni même l’an prochain, mais il est important que vous sachiez qu’ils arrivent. Et quand ils viendront, pour beaucoup d’entre vous, ce sera comme une sorte de chaos !

Pour cette raison, il est plus que jamais nécessaire de rester connecté intérieurement à l’Esprit divin et de faire confiance à sa guidance. C’est le seul moyen pour vous de faire face à ce qui va arriver. La plupart des choses sur lesquelles vous vous êtes appuyés tout au long de votre vie vont changer ou bien disparaître.

Bientôt, vos horloges, vos radios et même vos miroirs ne fonctionneront plus comme avant. La seule chose qui continuera de fonctionner et sur laquelle vous puissiez continuer à compter sera votre propre système interne de guidance.

Il est très important pour vous de ne pas négliger cet aspect des choses. Nous ne pouvons que vous encourager à renforcer votre connexion avec ce que vous avez pris l’habitude de nommer votre Moi Supérieur, votre Voix Intérieure ou votre Guide. Il ne s’agit en fait que d’une énergie et vous pouvez l’appeler comme bon vous semble.

C’est simplement un aspect de vous-même que vous ignoriez et qui est aujourd’hui mis en lumière. Il est lié à une octave fréquentielle bien plus rapide et bien plus subtile que celle que votre corps physique utilise encore en ce moment.

Le moment est venu de renforcer cette connexion. Il est important d’arriver à entendre cette voix. Il est temps de commencer à l’écouter. Les instructeurs vont bientôt se multiplier sur cette planète. Certains deviendront rapidement célèbres ; d’autres resteront dans l’ombre. Ils viennent pour vous aider. Ils viennent pour vous aider à entendre cette voix. Ils viennent pour vous aider à développer votre perception. Ils viennent pour vous aider à développer vos sens au-delà de vos sens, ce qui veut dire que vous serez bientôt tous capables de percevoir bien au-delà de ce que vos cinq sens sont capables de vous montrer.

Nous vous encourageons à vous entraîner chaque jour à développer cette nouvelle forme de perception, car au terme des trois années qui viennent, cette capacité de voir au-delà de vos cinq sens devra être maîtrisée par chacun d’entre vous. Elle deviendra bientôt votre seul repère. Elle sera votre unique guide et vous montrera ce que vous aurez à faire, quand le faire et en présence de qui le faire.

La plupart des expériences auxquelles vous allez être confrontés sur cette planète n’auront d’autre but que de vous aider à développer ce système de guidance interne.

Ces expériences vous permettront de vous ouvrir et de vous libérer. Il y a aussi différents instruments qui seront bientôt mis à votre disposition, et qui auront pour vocation d’éveiller votre intuition. Ils faciliteront votre accès à la connaissance et l’éveil de vos facultés télépathiques.

Bientôt, il y aura une nouvelle tendance. Partout, vous verrez surgir des centres où vous pourrez vous réunir en groupes et travailler ensemble à cet éveil intérieur. En développant votre propre guidance, vous développerez aussi votre intuition et vous saurez rapidement quels sont les domaines dans lesquels il vous faudra vous entraîner.

chez francesca

Nous voudrions vous faire prendre conscience que vous êtes tous et chacun d’entre vous capables de développer ces nouvelles potentialités. C’est un don que vous possédez tous en vous-mêmes. Tous, sans exception, vous êtes capables de briser vos propres barrières intérieures et de manifester ce don.

Au cours des trois prochaines années, le monde où vous vivez deviendra totalement différent de ce qu’il est encore aujourd’hui. Il deviendra facile de sentir les énergies ; il deviendra facile d’y avoir accès ; il deviendra facile de trouver le chemin.

Acceptez-le ; ne vous bloquez pas en vous disant que vous n’y arriverez jamais, que cela arrive aux autres mais pas à vous. Cela vous arrivera comme aux autres, et il faut que vous soyez prêts à l’accepter. Ce sera comme si vous receviez un merveilleux cadeau. Il vous suffit de tendre les bras et d’ouvrir les mains pour que ce cadeau vous soit offert.

La plupart d’entre vous continuent d’être persuadés que ce type de perception, cet accès à la vie par l’intérieur est réservé à un tout petit nombre, et ne concernera jamais les multitudes. Mais désormais cela va changer. Ce changement est voulu et il a sa raison d’être ; il est le résultat d’un plan qui doit permettre à l’humanité de développer son potentiel intérieur.

Il se peut que différents aspects de votre personnalité décident de se manifester en vous au même moment. Il est important que vous ne soyez pas désorientés par ces appels. Écoutez uniquement la petite voix pure et claire qui vous parle. Elle est facilement reconnaissable, car elle ne vous entraîne jamais vers les fréquences les plus basses et ne vous incite jamais à rechercher les plaisirs égoïstes.

Nous vous suggérons d’accepter de faire de temps à autre quelques exercices très simples. Le premier consiste à vous concentrer sur un endroit qui vous est familier.

Concentrez simplement votre attention sur cet endroit et voyez si vous arrivez à visualiser un objet inconnu ou insolite présent dans cet endroit. Puis rendez-vous dans ce lieu et vérifiez si l’objet en question, ou quelque chose qui y ressemble, s’y trouve effectivement dans le plan physique. Un autre exercice consiste à demander à l’un de vos proches qui se trouve dans un endroit éloigné de celui où vous vous trouvez, de penser à quelque chose et de le prononcer à haute voix. Fermez les yeux, concentrez-vous et vérifiez si vous êtes capables de capter une partie des idées ou des informations que la personne est en train de vous transmettre. Ces petits exercices vous aideront à éveiller votre faculté de communiquer avec votre guide intérieur. Vous pouvez aussi faire ce travail avec les couleurs. Demandez à quelqu’un de se rendre dans une autre pièce et de toucher ou de tenir dans sa main un objet d’une certaine couleur. Puis essayez d’identifier la couleur. Si vous faites cet exercice un certain nombre de fois, vous finirez par trouver chaque fois facilement et sans effort la couleur de l’objet, même à une très grande distance.

Si vous persistez à vous entraîner, vous serez rapidement étonnés des résultats. Et tout le processus commence par là : prendre conscience que cela vous est non seulement possible, mais facile à réaliser. Arriver à percevoir certaines choses qu’il vous est impossible de percevoir directement avec l’un de vos cinq sens est la première étape. C’est un très bon moyen de développer votre système de guidance interne et, par la suite, il vous deviendra extrêmement facile de recevoir les informations qui vous sont transmises par votre Moi supérieur.

Avant de commencer ces exercices, il serait souhaitable de consacrer votre travail et de demander que les informations qui vous seront transmises ne puissent provenir d’ailleurs que de votre Moi supérieur et qu’elles vous soient bénéfiques et profitables. Ces informations se manifestent souvent sous forme d’inspiration. Elles peuvent vous concerner ou concerner un être qui vous est cher. Elles peuvent aussi concerner un aspect important de votre incarnation actuelle.

Au fur et à mesure que les changements commenceront à se précipiter sur cette planète, vous recevrez de plus en plus d’informations. Ces informations vous seront précieuses et elles concerneront tous les aspects de votre vie quotidienne. Nous voulons surtout éviter de vous effrayer, mais nous voulons aussi vous avertir que vous aurez besoin de cette connexion avec votre guide intérieur pour traverser certaines péripéties. Pour cette raison, il est vraiment vital de travailler dès à présent à l’éveil de cette connexion interne. Plus le temps passera, et plus elle s’améliorera. Plus le temps passera, et plus vous serez touchés par la beauté du monde spirituel.

L’éveil de votre guidance interne vous apportera une sensation de confort et de sécurité. Vous réaliserez que vous construisez peu à peu à l’intérieur de vous un système efficace de protection. Vous saurez que vous êtes désormais guidés vers ce qu’il y a de meilleur pour vous-même. Vous sentirez que vous êtes en harmonie avec le Plan Divin.

Si vous estimez que cela vous est impossible, que vous n’y arriverez jamais, que vous avez déjà essayé, mais que ça ne fonctionne pas avec vous, alors recommencez de la manière la plus simple possible. Nous voulons uniquement vous amener à rencontrer votre Guide intérieur. Pensez qu’il est en vous, pensez qu’il serait heureux de vous rencontrer. Il peut se présenter sous la forme d’un homme ou d’une femme d’un certain âge, bienveillant, gentil, attentionné. Il peut prendre l’apparence d’une fée ou d’une déesse à la beauté merveilleuse. Ce peut être un homme élégant ou une femme aux manières raffinées. Quel que soit le guide qui se présentera, ce sera celui qui vous correspond.

Pour le moment, l’important, c’est d’établir la connexion.

Visualisez-vous en train de tendre les mains vers votre Guide, et visualisez celles de votre Guide en train de toucher les vôtres. Il est important de visualiser ce contact et cet échange entre vos mains et celles de votre Guide. Si vous décidez de travailler à établir cette connexion, sachez que tout ce qui vous est nécessaire pour réussir vous sera donné.

Et au fur et à mesure que les voiles disparaîtront, vous découvrirez tous ces aspects de vous-même dont vous ignoriez l’existence.

Le temps est maintenant venu ! « 

Saint-Germain canalisé en Arizona le 11 avril 2002 par Abby Haydon
L’Assemblée de la Lumière
Adaptation française : Olivier de Rouvroy

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

CHRIST’AL CHAYA – Octobre 2016

Bien-aimés de l’Un, chers lecteurs de la lettre mensuelle, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des 12 Cristaux Maîtres d’An d’Orion, d’où je suis, pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’al Chaya, maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisedech de la Fraternité Dorée d’Orion et je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus de rédemption, de réconciliation, d’ascension, vous aider dans cette intégration mémorielle et cellulaire.

MEXIQUE

Chères âmes, dans quelque temps nous serons au Yucatan, au Mexique, pour l’activation de ce 3ème portail de solarisation qui traite la culpabilité de vos extensions. Ce portail va également aider toutes les familles involutives, les parts dissidentes des familles involutives qui stagnent entre le 2ème et le 3ème portail de rédemption, entre le portail se situant à Kom Ombo et le portail se situant à Rapa Nui. Ces Êtres ont beaucoup de peurs parce que le portail de Rapa Nui est un premier pas, une transition vers la solarisation. Ils ont peur de franchir ce portail parce qu’ils doivent reconnecter à cet attribut majeur du féminin sacré qui est l’empathie. Lorsqu’un Être devient empathique, il s’humanise, il rétablit en lui le lien d’amour, dans la trinité d’amour. En rétablissant le lien d’amour, il va contacter toutes les souffrances qu’il a pu générer dans les victimes qu’il a agressées, mais également, il va pouvoir ressentir sa propre culpabilité, sa propre souffrance, celle d’avoir été un bourreau. Si un involutif ou une part involutive de votre Être ne se libère pas de la culpabilité d’avoir été bourreau, eh bien, il n’y a pas de possibilité d’aller vers un chemin d’ascension, de rédemption et de solarisation.

Plus un Être qui tente de franchir ce 3ème portail de rédemption de Rapa Nui hésite, vit des résistances parce qu’il est trop difficile et bien plus confortable aussi de ne pas ressentir la souffrance, eh bien, plus cet Être va hésiter, va se renforcer dans ses croyances, plus il empêche le rayonnement solaire du corps de l’humanité christique de s’expanser, de grandir et cela, nous ne pouvons le permettre. Il est donc nécessaire, à travers le portail du Yucatan, que ces Êtres puissent réellement s’investir dans une compréhension totale de leur résistance, qu’ils puissent enfin se libérer de cette culpabilité qui représente un néant infini. Ces Êtres qui résistent au passage de ce 3ème portail, pensent que jamais ils ne pourront rejoindre véritablement les plans de lumière, car ils ont peur de se dévoiler, ils ressentent de la honte pour ce qu’ils ont fait et ils préfèrent se réfugier dans ce qu’ils croient être juste. Ainsi ils brillent par leur raisonnement, par leur vivacité d’esprit, mais ils ne rayonnent jamais. Et comme ces involutifs bloqués dans ces portails, ont des liens à travers vos extensions, ils parasitent le plein rayonnement du Corps christique de l’humanité qui est en train de se former et par voie de conséquence, empêchent la naissance, la seconde naissance du Christ sur Terre. 

Ce portail du Yucatan va donc renforcer toutes les dissonances, toutes les empreintes matricielles, distorsionnées des structures leurres répliquantes jusqu’à ce que l’inconfort soit total et que finalement les entités acceptent de mourir, de mourir à l’ancienne matrice d’involution pour renaître à la matrice d’amour, à la matrice du lien d’amour, à la matrice du devoir d’amour. A travers ce portail, vos extensions vont véritablement commencer une solarisation plus profonde et vous serez en mesure, à l’intérieur de vous-mêmes, de faire le tri de ce qui est de nature involutive ou de nature évolutive. Ce tri devient possible dès qu’il y a non jugement et reconnaissance des ombres, identification des ombres et acceptation de ces ombres. L’acceptation permet de faire de ces ombres, des alliés dans cette renaissance, dans cette libération du karma racine de l’Être solaire. Comprenez cela car CELA EST.

J’appelle tous les volontaires incarnés à se rassembler dans cette conscience trinitaire d’amour et de demander à leur Être solaire de commencer cette descente jusque dans leur corps physique car l’Être solaire qui descend invite également les parties dissidentes à faire leur chemin de réconciliation, de rédemption et de solarisation. Lorsque toutes les parties dissidentes se libèrent dans ce 3ème portail de solarisation du Yucatan, à l’intérieur même des Urims et des Thummims, au centre, au cœur du Sacré Cœur de la cellule, il peut y avoir 60 % d’énergie solaire qui s’activent. Ainsi le feu cellulaire à l’intérieur même du centre de la cellule, peut rayonner à 60 %. Cela aura plusieurs conséquences dans votre monde, dans votre humanité : une plus grande compréhension des lois de vie, des changements dans vos gouvernements, des changements dans l’éducation de vos enfants. Les familles involutives ont peur et tentent en vain de réformer une multitude d’enseignements pour vos enfants pour les rendre de plus en plus techniciens et elles résistent à l’intelligence innée du Plan de Conscience Christ qui s’installe. Et tout cela doit se recycler à l’intérieur même de ce 3ème portail de solarisation du Yucatan.

Voilà la pensée que je voulais partager avec vous, humains de la Terre.

Soyez donc bénis, accompagnés dans ce processus d’ascension et ne doutez jamais de l’amour des Maîtres, de leur accompagnement constant dans toutes les initiations que vous traversez.

OM SHANTI CHAYA http://www.christalchaya.com/index.html

LES DEUX CAMPS DE CHERCHEURS SPIRITUELS

 

Plus on avance dans la recherche des causes cachées et plus les difficultés et les paradoxes se dressent sur notre chemin.

Il est difficile de communiquer des informations trop sensibles à des personnes qui ne sont pas sur la même longueur d’onde. Les gens en recherche, ont majoritairement  une conscience tributaire du monde extérieur, le monde objectif et formel.  D’autres – minoritaires – perçoivent la réalité à partir de leur intériorité, ou du moins s’efforcent à une perception plus aigüe.  Les deux groupes sont souvent sincèrement sur une voie spirituelle, mais, alors que les premiers sont attirés par les enseignements qui parlent de la Lumière, les autres veulent parvenir jusqu’à la Flamme intérieure d’où provient la lumière.

 francesca1blog

Il y a donc un malentendu latent dès que l’on veut révéler des phénomènes secrets, car les êtres qui vivent immergés dans le monde objectif « clair et lumineux » ne sont pas en demande d’explications trop poussées, ou seulement jusqu’à un certain point. Après quoi, ils s’écrient : « J’en sais suffisamment ! Ne m’en dites pas plus ! » ; En réalité, ils ne savent pas grand-chose, mais leurs paramètres mentaux qui dépendent de l’objectivité formelle, ne leur permettent pas de s’engager dans une exploration des zones plus profondes. Ces personnes déclarent : « On sait bien tout ça ! » (C’est le signe de l’ignorance) ; Elles expriment ainsi qu’elles ne sont pas orientées vers la recherche de la vérité ultime. 

Elles aspirent à la lumière et à une certaine  vérité, en fonction de ce qu’elles peuvent en assimiler. Les informations qui vont trop loin pourraient les « brûler », et d’instinct, ces personnes les rejettent.

On peut leur révéler des faits stupéfiants, mais pas les causes extrêmes. Elles s’arrêtent à une vérité assimilable – une explication que leur pensée peut intégrer à l’ordre spatio-temporel. Elles bloquent.

Elles cherchent sans doute la « lumière » mais elles ne veulent pas aller jusqu’à la flamme de la « connaissance secrète » qui est la source de cette lumière. (Nous ne voulons pas les forcer à ingérer ce qui leur est indigeste) 

Elles nieront même qu’il puisse y avoir une cause secrète aux phénomènes.

A l’opposé, l’autre groupe veut aller plus loin. 

Des Groupes s’adressent en priorité au groupe minoritaire de ceux qui ne craignent pas de faire éclater les modèles de la représentation conforme du monde.

On sait par expérience que les explications ésotériques trop poussées n’intéressent pas ceux qui sont attachés à la réalité extérieure. Leur bonheur est de se réjouir dans la beauté de l’apparence formelle. Ils peuvent même ressentir la démarche intérieure comme une agression car elle réduit leur vision du monde à une imagerie enfantine.

Alors que la minorité qui tente d’aller au fond des choses peut admettre la démarche de ceux qui n’osent pas explorer la réalité jusqu’au bout, cette compréhension n’est pas réciproque. La majorité attachée à la forme ne comprend pas la démarche de ceux qui se dirigent vers les zones secrètes. On trouve cela inquiétant, inutile, incompréhensible.

De tous temps, ce fut un grand malentendu. Cette incompréhension fut la cause des bûchers de l’inquisition, car lorsque ceux qui sont attachés à la forme extérieure croisent ceux qui s’échappent du monde par la voie de l’intériorité, ils les déclarent hérétiques. (hérétique = aller au-dedans) – Il est par conséquent normal que certains lecteurs ne captent pas tout.

Un effort supplémentaire de pédagogie ne sert à rien, car tôt ou tard, ils nous déclarent avec un certain mécontentement : « Toutes ces explications sur les secrets de la politique planétaire sont encore un piège…de l’égo. » . Nous devons avancer au risque de devenir de plus en plus élitiste, ce qui est agréable pour l’esprit quoique néfaste pour les finances. 

Par contre, la vision des Pléiadiens de Yasmine Rooney nous plonge dans une dimension intérieure surprenante. Enfin, une chercheuse est parvenue à une synthèse cohérente des données métaphysiques, scientifiques et spirituelles en relation avec la présence extraterrestre ! 

Dans le domaine de la spiritualité, de nouvelles approches se font jour, des informations et des révélations inédites. Il faut se tenir à l’écoute. Il se pourrait que nous n’ayons encore rien entendu.

Extrait du groupe UNDERCOVER sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/        

PAR LES YEUX DE LA PRIÈRE

 

Les yeux, reflet de l’âme, une des grandes richesses de l’être humain qui se lie et s’harmonise par eux avec le monde extérieur, facilitent l’équilibre des énergies de son organisme. Quand les yeux reçoivent la lumière sans impureté et sans mélange nocif, le cerveau fonctionne mieux. L’œil droit est relié à l’esprit, le gauche au cœur, et les deux yeux à la parole. Leur forme et leur grandeur permettent de déceler les qualités et les possibilités de l’être humain dont les vertus embellissent la forme. La lumière pénètre également l’être humain intérieurement. Aussi doit-il éviter de regarder les images qui réfléchissent le négatif sur le psychisme. L’esprit ne doit pas se laisser accaparer par de vaines et stériles manifestations humaines. Chaque impression qui parvient au cerveau par l’intermédiaire des yeux laisse sa trace sur les lignes du visage. Epargnez à vos enfants la vision de vilaines images, de vilains tableaux et, vous aussi, ne les examinez pas.

A1 - LA VIE DEVANT SOI

Laissez cette étude aux sages. Empêchez vos enfants de faire des grimaces accompagnées de mouvements grotesques qui sont l’indice de la souffrance, car l’homme torturé par la souffrance se contracte instinctivement le visage. Recommandez-leur d’ouvrir largement leurs yeux à la lumière pour qu’elle puisse y pénétrer plus facilement et plus librement, car la lumière soulage et guérit. L’être humain devrait remercier constamment le Créateur de lui avoir donné et conservé les yeux avec lesquels il peut contempler la nature et prendre contact avec elle. Le désordre et la malpropreté exercent une influence déprimante sur le psychisme. Chaque matin, faites votre lit et mettez chaque chose à sa place dans votre demeure. Quand vous faites votre toilette, ne pensez qu’à vous laver, et que votre esprit soit uniquement concentré sur cette action en dehors de toute autre pensée, car l’eau exerce une action bienfaisante sur la vie. Les coutumes et les préjugés de nos ancêtres se manifestent inconsciemment à travers les yeux dont l’expression aussi est la résultante des vies passées. Observez-vous et corrigez-vous. Elevez souvent les yeux vers le ciel. Représentez-vous les êtres qui sont parvenus à la sainteté et à la perfection. Regardez, visualisez leur visage angélique souriant rempli de joie et d’allégresse, exprimant l’humilité ; leurs yeux spirituels reflètent la paix, la sérénité. Imprégnez-vous de ces images. Les forces spirituelles les plus élevées de la nature, qui font pénétrer les sentiments altruistes dans l’être intérieur, sont transmises par les yeux. La lumière est une nourriture, et les belles pensées tonifient le cerveau en attirant des fluides bénéfiques. Plus l’homme se perfectionne, plus il se nourrit de spiritualité, des bienfaits et des grâces divines.

Si votre regard est attiré vers le bas, votre tâche ne pourra être menée à bon terme. Les rayons oculaires doivent être dirigés vers le haut, au-dessus de la ligne d’horizon. Elevez vos yeux vers le ciel, faites des exercices, afin que votre regard soit conscient et dirigé. Chaque matin, en ouvrant les yeux, regardez de belles images et réjouissez-vous de la grandiose nature créée par Dieu. Recherchez le beau chez vos semblables et arrêtez-y vos regards. Quand vous serez devenu un sage au point d’aimer tous vos semblables, vous pourrez regarder le mal, le négatif, et vous les aiderez à le transformer en bien, en positif. Plus la lumière spirituelle est intense, mieux elle permet de voir les profondeurs de l’âme humaine où sont cachées beaucoup de choses par d’épais rideaux. Dieu nous a donné de grands biens. Pour savoir les utiliser, il est nécessaire de connaître les lois de la vie. C’est un art de regarder une personne avec un sentiment de beauté, de pureté, avec lumière, avec amour. Un tel regard efface tout doute et souffrance

Extrait Peter DEUNOV sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

12345...14

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...