Des humains galactiques

images (18)En tant qu’humains galactiques (anges physiques), nous serons capables d’interagir avec toutes les formes de vie conscientes dans notre galaxie, univers et au-delà. Nous récupérerons les pouvoirs extraterrestres que nous avons perdus depuis plusieurs vies. La télépathie, la téléportation, et le voyage interplanétaire sans vaisseau de l’espace seront possibles en utilisant notre corps de Lumière ou Merkaba.

Certaines personnes seront capables de revisiter ou de revenir à leur planète d’origine. Certains aideront à repeupler Mars, Venus, et Maldek qui sera reformée dans la Ceinture d’Astéroïdes. La majorité des êtres humains resteront sur Terre pour le Nouvel Age Doré, et participeront à sa création. La Terre sera une vitrine planétaire, un centre majeur d’échanges, conférences, et le siège de l’Union Intergalactique de plusieurs galaxies voisines.

Ceux qui peupleront la Terre deviendront de véritables Hôtes qui ancreront la Lumière et soutiendront les nœuds énergétiques et treillis autour de la planète et des grands temples. Les baleines et dauphins ont été maltraités par cette tâche depuis bien longtemps. Nous vivrons dans de magnifiques cités cristallines à l’intérieur de la Terre, bien qu’elles sembleront être à la surface. C’est ainsi que toutes les dimensions supérieures vivent sur d’autres planètes. C’est ainsi que beaucoup de Lémuriens et d’Atlantes vivent déjà sous l’écorce de notre Terre creuse. Nous allons les retrouver bientôt. Notre nouvelle civilisation sera à nouveau basée sur des concepts spirituels de la Lémurie, qui à son tour, était basée sur les concepts de Sirius B.

Notre actuelle structure de gouvernements cessera d’exister. Des êtres hautement intelligents nous aideront à mettre en place des nouveaux conseils de gouvernance basés sur des principes universels appropriés. Nous aurons notre mot à dire dans ces nouveaux gouvernements, sans interférence de ceux qui contrôlent actuellement les gouvernements.

Le gouvernement de l’ombre et le contrôle

Une des grandes restrictions de notre progrès est le contrôle répressif des gouvernements mondiaux « officiels » par un Gouvernement de l’Ombre, qui limite aussi le type de nouvelles ou de « vérités » que nous transmettent les médias mondiaux.

C’est pourquoi tellement de gens ne sont pas au courant des actuels et futurs changements de civilisation. C’est la raison pour laquelle la télévision et les journaux nous présentent la plupart du temps des nouvelles basées sur la peur. Maintenir les gens dans la peur et l’angoisse à travers les nouvelles au sujet des affaires financières, des guerres et de la violence, le contrôle mental, les aliments nocifs, les boissons, les drogues légales et illégales, ainsi que d’être soumis aux « chemtrails », voilà certains des moyens qui maintiennent nos vibrations à un bas niveau. Cela fait que l’ascension est d’autant plus difficile à réaliser.

Le contrôle négatif a aussi été un aspect de plusieurs religions et des groupes philosophiques, depuis longtemps. La bonne nouvelle est que cette manipulation et ce contrôle des sociétés mondiales vont rapidement se terminer. Un Nouvel Ordre Mondial/Gouvernement Mondial dictatorial, déguisé en tant que programme de globalisation démocratique, ne sera pas permis par les royaumes supérieurs intervenant pour notre compte. Nous avons donné l’accord pour cette intervention avant de nous incarner ici, en dépit de l’opinion de certains qui y voient un frein au « libre arbitre » et qui n’y voient pas le plan divin du Créateur. Ceux qui ne croient pas dans un Créateur ou dans ce plan auront une grande surprise ! Des révélations sur la façon dont nous avons été manipulés vont bientôt être révélées, et de merveilleux changements vont pouvoir commencer.

On sait maintenant que le Gouvernement de l’Ombre, à son tour, a été contrôlé par des êtres extraterrestres négatifs qui leur ont fourni une technologie avancée en contrepartie de leur contrôle de la Terre. Cependant, nous ne devons pas haïr ces aspects de notre société. Nous avons sans doute tous eu des traits négatifs dans nos vies passées simplement pour en faire l’expérience ! C’est mieux de leur envoyer de l’amour et de n’avoir rien à faire de leurs schémas de contrôle à chaque fois que nous avons le choix. Dans un futur proche, toute l’ombre sur Terre sera transmutée en Lumière, et de ce fait, il sera créé une plus forte Lumière. Plusieurs des alliés de l’Ombre du Gouvernement font maintenant partie des forces de Lumière dans cette Galaxie. Plusieurs personnes du Gouvernement de l’Ombre se sont alignées avec la Lumière. Ceux qui restent peuvent soit faire de même, ou continuer à s’incarner dans une autre planète de 3e dimension jusqu’à ce qu’ils soient prêts à ascensionner dans des dimensions supérieures. C’est leur choix.

Intelligence supérieure

Notre univers fait partie de la vie à plusieurs niveaux de l’évolution. Nous sommes plus ou moins à l’arrière, mais sommes sur le point de faire un pas de géant pour aller dans la direction qui monte. La plus haute intelligence est représentée par les énergies collectives que nous appelons Dieu, ou de nombreux autres termes. À partir de là, en descendant plusieurs niveaux de vibration, connus comme dimensions, plans ou demeures, existent de nombreux êtres, initialement en forme spirituelle, ensuite semi-solide, et ensuite en corps denses tels les nôtres. Nous connaissons ces êtres appelés Elohims, Archanges, Seigneurs de Lumière, Anges, Maîtres Ascensionnés, et finalement extraterrestres qui ont des corps humanoïdes ou ceux que nous appelons, dinoides, insectoides et reptiliens. La télévision révèle certaines formes dans des films tels « Star Trek ». Nous avons tous existé dans ces formes supérieures d’énergie dans le temps, mais sommes entrelacés avec d’autres aspects de nous-mêmes. Nous faisons chacun partie d’un groupe d’âmes d’approximativement 12 âmes, et faisons partie d’une famille d’âmes d’environ 144 êtres.

Des milliards d’âmes (aspects de Dieu) furent envoyées sur Terre pour voir s’ils pouvaient trouver leur chemin de retour à la vibration de Dieu ou de la plus pure lumière sans mémoire d’où ils étaient issus. Ceci n’avait jamais été fait de cette façon nulle part auparavant. C’est le caractère unique de notre situation actuelle ou « expérience ». La Terre est le pivot pour le changement et la paix dans cette galaxie et dans cet univers. L’évolution ailleurs ne peut pas se dérouler avec succès à moins que nous ascensionnons dans la 5e dimension. Plusieurs civilisations nous observent avec un grand intérêt. Les dimensions supérieures peuvent regarder les dimensions inférieures, mais nous ne pouvons pas voir les dimensions supérieures à partir d’ici. Depuis quelque temps, l’humanité a eu virtuellement un accès illimité aux êtres supérieurs de Lumière qui fournissent guidance à travers les contacts des channels et parfois même en se manifestant sous forme éthérique ou physique.

Intervention divine

L’Intervention Divine sur les affaires d’une planète peut se produire lorsque le progrès spirituel est entravé. En effet, ceci fait partie de notre contrat d’incarnation qui le prévoit à notre niveau d’évolution, avant de nous connecter à nouveau, de manière permanente, avec d’autres civilisations galactiques. L’intervention est menée à un niveau physique par nos frères et sœurs de l’espace, et à un niveau spirituel par la Hiérarchie Spirituelle. Nos frères de l’espace font partie de la Fédération Galactique de Lumière, une espèce de « Nations Unies » de notre galaxie, comprenant plus de 200 000 ou 90 % de civilisations qui la composent. Elle fut formée il y a plus de 4 millions d’années. Environ 60 % d’êtres physiques de notre galaxie sont d’apparence non-humanoïde.
Ces deux types voyagent dans les vaisseaux de l’espace. Un groupe intergalactique de vaisseaux et de personnel, le Commandement Ashtar, travaille de près avec la Fédération Galactique. La Hiérarchie Spirituelle est composée par les ordres des Elohims, le Conseils des Seigneurs du Temps, les Royaumes Angéliques, les Maîtres Ascensionnés, et le royaume des Devas. Ils n’ont pas besoin de vaisseaux, bien que les Maîtres Ascensionnés soient souvent dans les vaisseaux du Commandement d’Ashtar.

Incidemment, les Seigneurs du Temps régulent le temps, qui avec la Lumière, sont les deux éléments qui composent la Création.
La Fédération Galactique a plus de 18 millions de vaisseaux de l’espace dans notre système solaire à tout moment, faisant des rotations à partir d’une base plus vaste. La compétition est forte parmi les membres afin d’être ici et d’aider dans cette période importante de « fin des temps » ! Certains vaisseaux-mère font des milliers de kilomètres de long. Les plus petites navettes sont celles qui sont aperçues dans notre atmosphère.

Un plan du Premier Contact a été mis en place par la Fédération il y a environ dix ans. Celui-ci devrait très probablement culminer par des apparitions massives de vaisseaux, un changement des structures de gouvernement mondiales, une unification de toutes les sociétés, et un retour à notre souveraineté personnelle. Ensuite, on nous montrera comment gérer et nous adapter à l’ascension et à la pleine conscience. La plupart devraient être menés sur les vaisseaux de l’espace et à l’intérieur des magnifiques cités souterraines.

Changements terrestres

Il est nécessaire pour la Terre de se nettoyer et de s’équilibrer en vue de l’ascension. Cette préparation fait partie de plusieurs conditions climatiques extrêmes que la planète a traversées au cours des années passées. Beaucoup d’activité volcanique et sismique a soulagé les plaques tectoniques sous-marines de la Lémurie dans l’Océan Pacifique (qui sombra il y a environ 25 000 années), et de l’Atlantide dans l’Océan Atlantique (il y a 12 000 années). Faisant partie de ce rééquilibrage, ces masses de terre de la Lémurie et de l’Atlantide doivent refaire surface. Elles possèdent d’anciens temples et pyramides, qui devront être réactivés.

Le magma qui bouillonne à l’intérieur de la croûte terrestre a chauffé les océans depuis un certain temps. Ceci cause les soi-disant effets de El Nino et la Nina, en particulier dans les régions équatoriales.

Deux grands cristaux de glace, connus comme les firmaments, se reformeront autour de la planète. Ces couches conservent certaines énergies contenues dans la Terre et fourniront à toute la planète un climat semi-tropical. Ils empêchent aussi les rayons nocifs de toucher la terre à partir de l’espace extérieur. L’eau de la fonte des calottes polaires et de l’océan sera utilisée pour ces firmaments. L’effondrement de ces couches dans les temps anciens fut la cause de grandes inondations et de pertes de vie sur la planète. Les gens dans ces temps étaient deux fois plus grands que ce que nous sommes maintenant du fait de la protection contre la dégradation de l’ADN. Les couches se formeront à partir de 4.500 à 5.500 m, et de 10.700 à 11.600 m. Les ouvertures se produiront aux Pôles Nord et Sud, et les firmaments seront plus hauts le long des contours de hautes montagnes.

D’autres modifications géographiques se produiront, et de nouvelles mers et lacs intérieurs seront formés. Toutes les formes de vie, les animaux, et plantes seront retirées de Terre avant que cela n’arrive. L’humanité sera essentiellement déménagée vers les cités de l’Intra-Terre pendant que ceci aura lieu. Même après notre ascension, certains changements terrestres continueront à avoir lieu.

Le futur proche

Davantage de personnes sont capables de confirmer ce qui se passe en se connectant à leur Soi Supérieur, leur Présence Je Suis pendant la méditation. Ce « processus intérieur » a été pratiqué sur Terre bien avant que les religions et les groupes philosophiques ne soient formés. Les gens peuvent aider en visualisant les énergies de Lumière sous la forme d’amour inconditionnel qui s’ancrent dans et sur la planète. L’amour réussit tout ! Il produit la paix, la guérison, l’harmonie et l’unité.

Les changements anticipés vers un nouveau système monétaire et l’abandon de la dette mondiale pourraient changer les structures du gouvernement dans un futur proche. Si les quelques cabales de l’ombre qui contrôlent la planète ne permettent pas ces changements, alors le Premier Contact avec nos amis de l’espace et spirituels pourrait avoir lieu plus tôt que prévu. Si les changements ont lieu, alors une plus grande abondance financière et spirituelle sera disponible à toute l’humanité. Les divisions entre les races et les pays cesseront d’exister.

Il y a plusieurs personnes qui travaillent discrètement au sein du gouvernement, des systèmes judiciaires et financiers pour aider à la mise en place de ces changements. Nous devrions en entendre parler bientôt. Plus de types d’énergie libre deviendront disponibles, en particulier pour l’utilisation dans nos maisons et les systèmes de transport. Ces inventions sont disponibles depuis un certain temps. Ceci a été montré dans le Projet de Révélation du Dr Steven Greer et ses amis qui expliquent au monde l’étendue des relations secrètes avec les civilisations ET depuis les derniers 60 ans. Nous sommes au Temps de la Vérité où plusieurs des vérités cachées, même celles du Gouvernement de l’Ombre doivent être dévoilées.

L’événement de plusieurs changements catastrophiques sur Terre, produisant de nombreuses pertes de vie, n’aura probablement pas lieu à cause d’une élèvation de la conscience collective qui s’est produite quelques semaines après les atrocités du 11 septembre, causées non pas par des terroristes isolés mais par certaines personnes contrôlant le Gouvernement Américain. Il est encore possible que de temps en temps quelque activité volcanique ou sismique puisse encore avoir lieu.

Ces êtres chers qui nous ont quittés pourraient nous rejoindre dans les dimensions supérieures, si cela est leur choix. D’autres êtres qui sont morts, ou qui vont le faire dans le futur, peuvent avoir déjà décidé à un niveau supérieur qu’ils ne sont pas encore prêts pour l’ascension dans les dimensions supérieures. Ils vont se réincarner sur une planète de 3e dimension, possiblement dans la grande planète Nibiru, qui fera bientôt partie de notre système solaire.
Tenez-vous prêt pour une aventure intéressante.

Tony Wicks Traduit de l’anglais par Renée Royer-Salles

La destruction du Réxégéna : extrait de Contacts Pléiadiens

 

 images (4)

  La destruction du Rexégéna était assez préoccupante pour le Peuple Lézard car elle représentait une attaque sans précédent contre un vaisseau qui n’était pas un agresseur. Ils étaient tentés de pourchasser les survivants et d’effacer toute trace de leur forfait pour échapper à d’éventuelles représailles. Je leur affirmai qu’il serait plus sage de se montrer aimables avec les naufragés, d’autant plus que cela permettrait peut-être d’obtenir certaines informations de premier plan. L’un des Lézards déclara que je pourrais bien être plus intéressé par la promotion des Gens des Etoiles que par la leur. 

 A leurs yeux, je n’étais qu’un traître et ils m’abattirent sans aucun état d’âme, mettant ainsi un terme à mon étroite collaboration avec eux. Vous pouvez donc dire que je suis mort pour votre peuple. Un sentiment de colère s’empara de moi. 

Les Gens des Etoiles avaient-ils été naïfs au point d’autoriser qu’on les menât vers le mensonge et la tromperie? 

Je ne voulais pas croire que cela put être vrai. Peter avait parlé d’un Conseil qui aurait sacrifié les Gens des Etoiles. Steven avait mentionné la suggestion faite par les Elohims au Conseil invitant à ce que les Gens des Etoiles laissent leurs corps avant de partir pour la Terre. 

Devais-je croire Peter et Steven, et dans ce cas, de quel Conseil s’agissait-il vraiment? 

Les choses restaient confuses. Pourquoi Alcheringa ne m’avait -il rien dit ? Il fallait que je sache. 

J’allai dans mon bureau, je m’installai avec la pierre Alcheringa et je l’appelai. A ma question, il répondit :- Il y avait bien un Conseil Galactique un peu comme vos Nations Unies, regroupant les races issues de nombreuses régions de la Voie Lactée. 

- La décision d’envoyer le Rexégéna dans cette mission fut-elle prise par ce Conseil? 

- En effet, sauf qu’une fois commencé le périple du Rexégéna, les conditions prévues se modifièrent : un accord du Conseil avec les Reptoïdes fut remis en question par ces derniers après le départ du vaisseau, dévoilant ainsi ouvertement qu’ils n’avaient pas la moindre intention de quitter la Terre. 

- Les membres du Conseil savaient-ils que le bâtiment allait être anéanti ? 

- Non, enfin, pas tous. Comme je l’ai dit, certains, parmi ceux qui avaient contribué à cette alliance, trahirent leur promesse. 

- Une machination a-t-elle été organisée au sein du Conseil ? 

- Oui, pourtant celle-ci était plus imputable aux intermédiaires ayant interféré avec le Conseil qu’aux membres du Conseil lui-même, et ce n’est que bien plus tard que ce dernier fut informé de l’importance du stratagème. 

- Comment une organisation de dimension « galactique » a-t-elle pu passer à côté de quelque chose d’aussi énorme? m’exclamai-je. 

Ces gens n’étaient-ils donc pas télépathes ? 

- Si bien sûr, pourtant, comme les êtres humains ils étaient physiques eux aussi et donc limités dans leurs capacités. Des erreurs furent commises comme il arrive souvent avec des institutions de cet acabit. 

Vos Nations Unies font elles aussi des erreurs de jugement. Mais, vous vous en rendez compte, n’est-ce pas ? 

Une mission diplomatique avait été envoyée auparavant pour intervenir auprès des Reptoïdes. Elle était revenue avec des rapports très sérieux déclarant que ceux-ci étaient disposés à partir suite à un édit du Conseil leur enjoignant de quitter la planète qu’ils s’étaient appropriés contre la volonté de Dieu. Néanmoins, lorsqu’il devint incontestable que les Reptoïdes ne s’en iraient pas, il fallut procéder à des ajustements.

 - De quel ordre ? 

- S’adapter au fait que la mission était condamnée. Il y eut beaucoup de tristesse, évidemment. 

Les Gens des Etoiles se tournèrent alors vers un Elohim pour solliciter une guidance et ils la reçurent. 

- Steven dit que c’est pour laisser leur être de lumière et leur empreinte physique sur la Terre que ces derniers durent abandonner leur enveloppe chamelle, est-ce vrai ? 

- Oui, cette décision de leur part qui fut prise au niveau vibratoire de l’âme émane de la guidance de cet Elohim. Ce que j’entendais ne me plaisait pas du tout : 

- Un effort a-t-il été entrepris pour tirer ces gens de leur situation désespérée. Existait-il un plan B qui aurait peut-être pu les sauver? 

- Une fois le Rexégéna lancé, il n’y avait aucun moyen de faire machine arrière car nous devions tenir compte de l’accord passé entre un Elohim et les âmes des passagers. Comprenez qu’il s’agit, au sein de ces races galactiques, d’un degré de conscience transcendant la conscience physique car, il va sans dire qu’ils n’auraient pas, autrement, sacrifié leurs vies aussi facilement. 

Des décisions furent tout de même prises par le Conseil Galactique afin de tenter d’apporter assistance à ceux qui survivraient. A mes yeux, il s’agissait d’une mission suicide inconsciente : 

- Avant de partir, les Gens des Etoiles savaient-ils d’une manière ou d’une autre ce qui les attendait? 

- Non, et comme je vous l’ai dit, le Conseil non plus. Ce n’est qu’après le départ du vaisseau que les intermédiaires dévoilèrent le subterfuge et la manipulation à laquelle ils s’étaient livrés. Une grande diligence fut apportée à assister les survivants. 

Ceux qui décédèrent revinrent dans leurs corps de lumière afin de réaliser ce qui avait été convenu. Il n’avait pas été écrit noir sur blanc que la mission était condamnée, loin de là et, comme pour n’importe quelle autre mission, des accommodements durent être trouvés… C’est généralement ce qui se passe quand il devient manifeste que l’on ne veut pas gagner la guerre. Il faut se retirer pour réfléchir et c’est exactement ce qui arriva. 

- Voulez-vous dire qu’il y eut une guerre? 

- Ce ne fut pas une guerre avec des armes telle que nous la concevons, mais un conflit contre les ténèbres et nous apportions la lumière du Cristal. Les Gens des Etoiles sont maintenant de retour pour faire ressurgir l’histoire. Ils ont accompli ce pour quoi ils sont venus. Il est vrai que les survivants ont connu la souffrance mais maintenant ils sont à nouveau réunis. Si vous considérez la vie comme s’inscrivant dans une éternité, comme un continuum, vous réaliserez qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter de savoir s’ils auraient dû ou non mourir à l’époque car ils sont aujourd’hui présents dans d’autres corps physiques, ils s’incarnent encore et encore d’une vie à l’autre. Ces gens sont ceux qui ont propagé la lumière au cours des âges pour assister les humains dans leur évolution. Cela demande beaucoup de courage et ils s’en sont bien tirés.

  »Peut-être, pensai-je, mais l’histoire dans son ensemble avait de forts relents dracos. » 

- Steven prétend que les Dracos étaient conscients de tout ceci et ravis du résultat avant même la conclusion de l’évènement. 

 Les Dracos opèrent sur une fréquence différente de celle du Conseil. Eux aussi sont connectés aux Elohims et à leur fréquence, car ils proviennent des anges déchus. Ils avaient une compréhension et une prémonition de la façon dont la Source pouvait leur bénéficier et aussi qu’elle introduirait la lumière dans ce coin de la galaxie. Les Dracos influencèrent les Reptoïdes afin de les faire revenir sur leur acceptation de quitter la Terre.  

Les évènements qui se déroulèrent furent, donc au préalable, planifiés par les Dracos. Lorsqu’ils s’en ouvrirent aux Elohims, ces derniers réalisèrent qu’il n’y avait pas moyen de faire marche arrière, aussi influencèrent-ils le Conseil Galactique. 

- Pour faire adopter la décision de laisser l’évènement prendre place? 

- Le Rexégéna était déjà parti quand Elohim appréhenda quelle avait été depuis le début la véritable nature des intentions des Dracos. 

Comprenez-vous? 

- Je comprends ce que vous dites, l’accepter est une autre histoire.- Je voudrais que vous admettiez que les choses ont fonctionné. Considérez le côté positif. Si vous contemplez l’immensité du Plan, vous vous apercevrez que la lumière s’est installée dans cette partie de la Voie Lactée et qu’une grande quantité d’êtres ont beaucoup à y gagner. 

La forme reptilienne, la forme draco et d’autres races appartenant à cette région du système solaire font l’expérience de l’amour et de la compassion pour la toute première fois de leur histoire. Cette énergie aide l’ensemble des peuples à élever leur taux vibratoire. Les Elohims sont venus pour réaliser qu’il n’y avait pas moyen d’apporter assistance à la région sans travailler aussi avec les Dracos jusqu’à un certain point. L’acceptation finale du Conseil Galactique concernant cette affaire a été établie sur une demande formulée par Elohim. Au fil du temps, la fréquence change et fait évoluer toutes ces races. 

Rappelez-vous : Dieu, la Source, est le créateur de toute chose. Dieu est pur amour et compassion dont sont imbibées toutes ces races qui font l’expérience de la forme humaine. L’être humain qui fut façonné par les Gens des Etoiles est imprégné par le Cristal, ou énergie du Christ. 

C’est l’être humain qui procure le niveau au terrain d’action de ceux quine connaissent pas l’amour et grâce à lui, l’énergie de cet endroit est maintenant celle de l’amour.- Pourquoi ne m’expliquez-vous ceci qu’aujourd’hui ?- Je vous ai communiqué une information fragmentée, assimilable, de manière à ce que vous ayez une vue d’ensemble du tableau dans sa globalité. Je suis très content que vous réagissiez comme vous le faites, merci mon enfant. Que Dieu vous bénisse et merci. 

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

Apparition des Elohims : message Pléiadiens

 

 

téléchargement (5)Quand nous, Elohims, choisissons de nous manifester, nous sommes munis de membres longs et de corps quasiment humains. Nos visages sont plus expressifs que les vôtres, plus divins. Nous sommes exceptionnellement présents sur Terre, j’irai même jusqu’à dire « omnipotents », ce qui ne nous empêche pas d’être dans d’autres mondes à la fois. Certains d’entre nous sont très soucieux de l’évolution des choses, aussi sommes-nous dans l’action en permanence. Nous avons aussi un rôle de conseillers qui consiste à orienter et à enseigner comment acquérir une grande force physique. Nous pouvons travailler simultanément dans plus de six mille endroits de l’espace-temps. 

Voyez-vous, pour mener à bien notre projet concernant l’élévation énergétique de votre sphère, il fallait qu’un petit nombre de créatures des étoiles s’y trouve pour nous permettre de perfectionner tous les détails. Nous avions besoin de l’influence de leur supra conscience sur la Terre. Il leur a bien été signifié que nous pouvions nous passer d’eux et qu’il leur suffisait de nous abandonner quelques spécimens d’eux-mêmes que nous aurions modifiés génétiquement. Les Peuples des étoiles, peu enclins à ce genre de manipulations des corps, déclinèrent notre proposition et répondirent qu’ils viendraient personnellement. 

Nous pensâmes que c’était une mauvaise idée, mais après tout, n’était-ce pas leur décision ? 

Ils étaient résolus à implanter leur propre société. Nous avons tenté de leur expliquer que les conditions de vie seraient ardues, voire extrêmement hostiles et qu’ils avaient peu de chances de réussir par les moyens habituels mais c’était, à leur avis, une opportunité d’étendre leur civilisation. Nous insistâmes sur le fait qu’il y avait vraiment d’autres méthodes pour amplifier l’énergie sur la planète Terre que d’y vivre … ce fut peine perdue. 

Selon eux, leur présence était indispensable pour donner plus de valeur à leur sens communautaire. Ils affirmèrent qu’il serait plus simple et plus conforme à l’éthique d’amener leurs familles pour une adaptation progressive aux conditions de vie sur la planète que de nous voir les utiliser comme référence génétique. Nous acceptâmes donc leur proposition. Nous étions tous d’accord : la mission aurait pour but le bien de la planète. Voilà ce que nous, les Elohims, leur avons dit ! Nous leur donnâmes l’assurance d’une bonne organisation et d’une parfaite sécurité. A cet instant de la régression, Binjala éclata de rire, puis il continua : 

 - Les Peuples des Etoiles étaient convaincus de pouvoir pratiquer quelques petites modifications génétiques sur eux-mêmes, au fur et à mesure, et que cela serait suffisant pour leur permettre de vivre sur la planète. Pour notre part, nous avions quelques doutes. En fait, doute n’est pas le terme qui convient : nous connaissions le futur. Nous étions juste courtoisement respectueux. 

Ils ne possédaient pas la technologie adéquate pour survivre, mais ils y allèrent malgré tout. Son rire sonnait étrangement. La tête de Steven se redressa soudain et il m’adressa un regard glacial. Sa voix changea et prit une nuance d’insatisfaction, un nouveau personnage s’exprima à travers lui : 

- Je me présente: je suis la conscience secrète draco de l’empereur lézard. Vous ne m’aimeriez pas, je suis très crocodile physiquement. Ma peau est coriace et bosselée. J’ai un large museau, presque comme celui d’un dragon, avec de nombreuses dents et de grandes oreilles. Notre visite à la cérémonie est un grand honneur pour le peuple lézard qui nous considère comme des dieux. C’est normal, nous sommes leurs créateurs, les seigneurs et maîtres qui, il y a bien longtemps, les ont émancipés. Depuis lors, nous avons déménagé vers une autre dimension en empruntant un portail cosmique. 

Le sort des lézards nous est complètement indifférent de même que celui de nos autres créations. En réalité, nous nous nourrissons de la conscience de différents êtres que nous rencontrons, qu’ils soient singes ou autres. Dévorer la conscience d’une quelconque entité m’apparaissait abject… 

Quelle sorte de créature était ce Draco ? Mais pour lui la chose était tout à fait naturelle à en juger par la suite de son discours : 

 - Je n’ai pas d’état d’âme, aucune culpabilité ; d’ailleurs il n’y a pas vraiment de but à ce que nous faisons sur Terre. Ah si ! Il y en a un : nous, les Dracos, sommes venus prendre l’or que les créatures singes extraient des mines pour nous. C’est un matériau trans-mutationnel. Il crée des petits vortex dans notre corps après que nous l’ayons ingéré. La poudre d’or blanc permet de manipuler les atomes en quelque sorte. Nous devenons plus transparents, ce qui nous permet de nous mouvoir dans plusieurs dimensions à la fois. 

En ce moment, je suis dans un tunnel temporel en partance pour une ville qui pourrait se situer quelque part aux Etats-Unis, pendant les années trente .Maintenant, je me dirige vers un type, au hasard et sans arrière pensée, mais en me voyant il détale en hurlant. J’ai oublié que j’ai conservé mon apparence de Draco, j’aurais dû en changer pour ne pas l’effrayer! Partir en courant est la meilleure chose qu’il pouvait faire car les Dracos sont très lents. En m’approchant de quelqu’un, j’ai tout loisir d’absorber une partie ou l’intégralité de sa conscience. Les personnes qui habitent les corps concernés n’aiment pas du tout être consommées. En tout cas, aucune de celles que j’ai mangées !Il fit entendre un rire saccadé : 

- Les souvenirs de centaines et de milliers de gens hurlant font partie de la personnalité du Draco. Pour vivre, je dévore uniquement les consciences, les corps ne me concernent pas. Cela a pour effet que je suis imprégné des sentiments de ceux dont je me nourris. Cependant, je les ressens depuis une perspective différente, ils me semblent étrangers, j’ai plutôt l’impression d’être la mémoire des autres et je n’ai nullement envie de mettre fin à mon activité. 

- En êtes-vous heureux, l’interrompis-je? 

- Eh bien, on ne peut pas dire que je sois heureux mais ça ne m’inquiète pas outre mesure, c’est comme ça, c’est tout. Il ne m’est jamais venu à l’idée d’agir autrement. Je suis sûr que j’en mourrais si je devais m’arrêter. 

- Cela vous inquiète?- Oui, bien sûr. L’idée même de la mort génère une sorte d’horreur, la sensation de dériver au milieu de tous les sentiments des gens que j’ai absorbés. Mourir signifierai me retrouver littéralement par mieux. Mais nous, les Dracos, nous vivons exceptionnellement longtemps. J’avais l’impression d’être dans un film d’horreur et d’entendre parler Dracula, lui précisai-je. 

- Mais ce nom vient de Draco ! rugit-il de rire. C’était logique … De plus, tous les Dracos agissaient comme celui à qui Steven prêtait sa voix. 

- Y a-t-il des races supérieures à vous?- IL existe des êtres que nous sommes dans l’incapacité de consommer. Ce sont des structures cristallines en expansion. Lorsque nous sommes face à eux, leur conscience nous semble beaucoup plus grande que la nôtre. Nous sommes impressionnés par ces constitutions cristallines. 

- Décrivez-les, suggérai-je. La voix de Steven revint à la normale : 

- C’est curieux, dit-il, je peux voir un cristal lumineux enserré dans un cylindre doré, maintenu en place par une charpente corporelle cristalline. Steven luttait pour s’exprimer mais la voix du Draco reprit le dessus :- Ce cristal est un agent des royaumes angéliques et je pense que ces derniers sont impliqués dans sa construction. La profondeur innée de l’obscurité chez le Draco est exactement à l’opposé de celle du cristal 

Je me vois, il y a bien des millions d’années, très longtemps avant l’aventure du Rexégéna, sur un vaisseau draco, voguant dans un espace inter dimensionnel. Nous découvrîmes à cette occasion une source d’énergie phénoménale pour les Dracos affamés que nous étions : un magnétisme émanait de ce qui est aujourd’hui la Terre; c’était la manifestation de toutes les formes de vie qui la peuplaient. Nous étions irrésistiblement attirés, comme des abeilles vers une fleur. Nous nous mîmes à consommer l’énergie de toutes ces entités tout en renvoyant vers la planète la même quantité d’énergie draco en compensation. 

C’est ainsi que la conscience de notre race devint partie intégrante de la Terre. A ce stade, autant dire qu’il était quasiment impossible aux Dracos d’atteindre leur soi angélique et ils étaient terrifiés à l’idée de ce que la mort pourrait signifier pour eux. Je le regardai en fronçant les sourcils : 

- Les Dracos sont-ils présents sur Terre? 

- Non, pas actuellement. Mais nous y avons été dans le passé et nous y reviendrons dans le futur. Pour l’heure, c’était assurément un soulagement. 

- Les Reptoïdes vous ressemblent-ils sous certains aspects ? 

- Les Lézards sont plus intelligents et plus réactifs. Ils se déplacent plus rapidement. Ils sont mâles et femelles et très belliqueux. Celui que je contrôle, le roi lézard, est fasciné par le commandement. Son analyse de la situation est fondée sur le pouvoir personnel et le prestige qu’il peut en retirer. Il cherche toujours à dominer les autres, que ce soit physiquement ou autrement, car toujours …Steve » s’interrompit, exténué, et lorsqu’il reprit la parole, le Draco l’avait quitté, sa voix était redevenue normale : 

- Voilà qui est très étrange, précisa-t-il. 

C’est comme si j’étais dans un rêve. Me voici de retour dans l’incarnation du peintre Raphaël : je me vois peindre une fresque et, en même temps, c’est curieux, j’aila mémoire des hiéroglyphes. Troublante impression que celle de vivre deux situations en parallèle. Maintenant, j’ai la sensation de sortir de ce rêve et d’être projeté dans une nouvelle forme de vie évoluée avec la consigne de l’aider à progresser davantage. Steven ouvrit ses grands yeux bleus et se redressa, affichant un large sourire sur son jeune visage, symbole d’innocence. A cet instant je compris qu’il n’irait pas plus loin. Une nouvelle révélation arriva avec Michael. Il était allé visiter Kariong seul. Après un quart d’heure dans la grotte, il fut abasourdi devant le spectacle qui s’offrait à lui, réveillant dans son esprit une multitude d’émotions et d’images. Quelqu’un lui donna mon numéro de téléphone et quand, surmontant de longues hésitations, il se décida à m’appeler, je lui fixai rendez-vous. 

A la seconde même où il apparut sur le pas de ma porte, il suscita en moi des émotions contradictoires. Généralement, j’ai une réaction immédiate aux gens, positive ou négative, mais dans le cas de Michael, j’eus les deux. Dès qu’il fut installé dans « le fauteuil » avec les photos, des mémoires émergèrent en lui. En premier lieu, il m’informa que deux anges l’accompagnaient dans cette vision pour lui donner un enseignement. Ensuite il me décrivit deux vaisseaux éclaireurs. Dans son souvenir, il était passager de l’un d’eux et se dirigeait vers le vaisseau-mère du Peuple des Etoiles. 

Quand j’essayai de le diriger vers ce dernier, il eut des difficultés à le visualiser et il parla d’une voix hésitante : 

- Maintenant, je distingue la forme d’un reptile à bord d’un autre vaisseau. C’est curieux, je ne suis pas ce reptile, mais je peux recevoir ses sensations, ses pensées, sentir aussi ses doigts palmés comme si j’habitais son corps. Dans ses yeux grands ouverts, les pupilles étaient dilatées alors que la pièce était très éclairée. Ses mains se mirent à trembler et je fis de mon mieux pour le rassurer. 

Il se calma légèrement et je tentai d’aller plus loin : 

- Tout va bien, continuez … Focalisez-vous davantage sur les anges qui vous accompagnent et demandez-leur de vous montrer ce que vous avez à comprendre. 

- C’est ce qu’ils font en me faisant ressentir ce corps reptilien. 

- A quoi ressemble-t-il ?- Ses yeux jaunes humanoïdes percent à travers deux fentes verticales. Il a une curieuse crinière d’écailles ainsi que quelques poils en désordre sur le devant. Il porte un gilet avec des manches jaunes. Il a des bras, des jambes et une queue qui se prolonge en traîne sur le sol. Sa tête est de proportion raisonnable en relation au reste du corps. C’est étonnant, je ne suis pas ce reptile, je ne suis pas dans son corps, mais j’en fais tout de même l’expérience. Et, en même temps, je suis conscient que je fais partie du Peuple des Etoiles. J’ai l’impression d’être présent en tant qu’observateur et j’éprouve de la colère à l’encontre de ce personnage recouvert d’écailles. Michael s’assombrit.- Près de lui se tient un commandant. Il lui donne l’ordre de faire feu sur le vaisseau-mère. 

Oh, non ! Il obéit et déclenche son arme à faisceau de particules en direction de l’engin spatial! Je ressens les choses comme si c’était moi-même qui commettais cet acte. A ma grande stupéfaction, j’avais malheureusement affaire au Reptoïde qui avait attaqué le vaisseau-mère. Michael hurlait et, en même temps, j’étais indignée.

 - Vous sentez-vous satisfait d’avoir détruit le vaisseau ? 

- Non, dit-il d’une voix devenue très douce, une partie de moi, de lui, souffre. Il sanglotait sans retenue, laissant libre cours à une culpabilité ancestrale. 

Je ne savais pas comment agir, partagée entre sympathie et animosité : 

- Michael, je vous en prie, ne vous jugez pas ! Il secoua la tête vigoureusement 

- Maintenant je vois des centaines de petits appareils qui s’échappent du vaisseau-mère. Des pans entiers de celui-ci commencent à s’effondrer. Les appareils reptiliens font feu sur les petits vaisseaux et les désintègrent. C’est une abomination …Cette dernière remarque résumait toute l’histoire, et il rit amèrement, désespéré et furieux contre le Reptoïde qui avait donné l’ordre. Mais il vivait à travers le reptilien qui avait déclenché l’explosion, la culpabilité d’avoir tiré sur le vaisseau, ne trouvant ainsi aucune validation à sa colère contre le commandant

 

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

Après la catastrophe du vaisseau-mère : Pléiades

 

images (12)Vous devez comprendre que, depuis la catastrophe survenue au vaisseau-mère, les gens étaient condamnés à demeurer dans un environnement hostile. Ils souffrirent horriblement : la maladie, les empoisonnements, l’extrême chaleur et la difficulté à respirer étaient devenus leur lot.

L’équipement dont ils disposaient était inapproprié pour mener à bien une telle réalisation et, en raison de leur situation, ils n’étaient pas non plus aussi attentifs qu’il l’aurait fallu. Ils durent modifier quelque peu leurs procédures et apprendre plus rapidement tout en mettant aussitôt à profit l’expérience acquise au fur et à mesure. Les femmes se portèrent à nouveau volontaires. 

Tous travaillèrent très dur et collaborèrent assidûment avec la lumière du cristal à imprégner les petits fœtus. La nouvelle race fut appelée Uluru, ce qui signifie « Présent de Dieu », et on peut affirmer que le Peuple des Étoiles a connut le succès car ce sont ses descendants qui résident sur la Terre aujourd’hui. 

- Pourquoi, dans ce cas, me sens-je coupable? 

- Vous n’allez pas tarder à obtenir la réponse.- Qu’en est-il de tous ces Etres-chats dont a parlé mon mari ? 

- Une expédition avec des guerriers sirians et léonins fut mise sur pied. Son but était d’aller sur Terre et d’y exiger la réparation pour les abominations perpétrées par les reptiliens contre le vaisseau-mère et sa mission. Ces derniers eurent à répondre de leur comportement et, quoi qu’il vous en coûte, à en juger par vos remontrances d’hier, je dois vous dire qu’il n’y avait pas d’autre alternative que de les annihiler. Pour aussi cruel que cela puisse paraître, bien qu’ayant eu le choix, les reptiliens avaient pris la décision de renier leurs promesses ; une telle conduite leur avait fait perdre tout droit à la clémence.

Ces individus s’incarnèrent par la suite dans d’autres formes à partir desquelles ils reçurent assistance.- Et c’est John, mon mari d’aujourd’hui, qui dirigeait la mission?

- Oui, John était alors Himel, le commandant sirian.

Peu après l’arrivée de ses appareils à votre camp de fortune sur la Terre, il fut mordu à la cheville par un serpent, autre création des Reptoïdes,  et le venin l’infecta rapidement. Sa lumière s’altéra au point qu’il en perdit ses pouvoirs. Les Léonins, de leur côté, se dispersèrent sur la Terre dans le but d’éliminer ceux qui agissaient à l’encontre des ordres Elohims. Les quelques reptiliens qui survécurent à leurs attaques allèrent se réfugier dans des cavernes sous la Terre.

Impuissant et immobilisé, Himel était en proie à la colère car il supportait difficilement de devoir laisser les Léonins prendre la direction de la situation. Pourquoi était-il devenu si vulnérable?

Sa fragilité le rendait confus et l’inquiétait beaucoup. Pour avoir appris à dépasser ces émotions que lui ne faisait que découvrir

- vous étiez sur Terre depuis cinq ans – vous et d’autres dans la communauté, étiez en mesure de lui venir en aide. Himel s’attacha beaucoup à vous, mon enfant, et vous vous aimiez l’un l’autre. Quand, leur mission achevée, les Léonins et les Sirians décidèrent de retourner chez eux, il choisit de demeurer ici, auprès de vous, par amour, et aussi parce que sa propre lumière avait tellement décliné qu’il n’aurait pas pu servir pleinement, comme par le passé, au sein de sa société. IL savait qu’il serait plus utile en restant sur la Terre. C’était néanmoins difficile à accepter pour le guerrier inné qu’il était, même si son rôle n’avait plus de raison d’être.- Quand vous dites que nous nous aimions l’un l’autre, insinuez-vous que nous avions des relations sexuelles? demandai-je.

-  Vous vous aimiez et vous vous êtes consacrés l’un à l’autre également, cependant vous n’aviez pas de relations sexuelles. Himel était issu d’une race strictement mâle. Ils se reproduisaient par l’intermédiaire de ce que vous appelez le clonage, et pour lequel un ovule féminisé n’était nullement nécessaire. Il s’agissait d’un processus particulier créé par l’Esprit avec la permission de la Source, un acte hautement sacré. Imaginez une « fraction d’énergie » que l’on retire et que l’on copie. 

 C’est ce qui se pratiquait au sein de cette race exclusivement masculine. Dépourvus d’organes sexuels, ils expérimentaient cependant le plaisir dans différents aspects de leur corps. Il s’agissait d’une sensation d’élévation provoquant des fourmillements dans tout l’organisme, soit un effet comparable à un orgasme les connectant directement à la Source. Ce point est fondamental, j’aimerais que vous le compreniez, car l’expérience sexuelle sur la Terre et l’union qu’elle implique est en fait une manière de se relier à la Source par l’amour. C’est un merveilleux cadeau, le moyen le plus profond et le plus transcendant pour les petits Terriens de connaître et comprendre Dieu. A cet effet, la seule chose véritablement importante, voire essentielle, est de focaliser son attention sur le cœur et l’amour au lieu du corps physique. 

Voilà une façon absolument merveilleuse d’entrer en contact avec la Source. Le sexe, tel que pratiqué sur la Terre ne relie pas à la Source si la volonté qui le motive est erronée. L’intention, mon enfant, est la clé de l’histoire.- Est-ce donc, dis-je en souriant, la raison pour laquelle, en dépit de la douleur, j’ai ressenti une sorte d’orgasme démesuré, une extase, en donnant le jour à mes bébés?- C’est pareil, en effet. 

-        Et en ce qui concerne le mariage entre vous et moi au temps de la mission, comment avons-nous eu des enfants?- Nos organes sexuels étaient situés dans le corps physique que nous habitions à ce moment-là. Nous avions l’aptitude nécessaire pour concentrer notre énergie sur ces organes reproductifs et avons ainsi créé des enfants en nous unissant dans l’harmonie, dans le désir et dans l’amour, bien entendu. 

- Comment les bébés se sont-ils développés au sein de la mère des étoiles que j’étais alors? 

-       Le nouvel être grandissait à peu près de la même façon que le fait le fœtus chez la mère physiologique d’un Terrien. Sa croissance se déroulait à l’intérieur de sa propre petite chambre d’énergie, il était nourri par ses deux parents. Nous parlions tous les deux à la conscience qui devait investir l’embryon de l’enfant à naître. 

Vous n’aviez pas de vagin comme en ont les femmes d’aujourd’hui. En tant que Pléadienne (ou Lyrienne), vous avez mené à terme notre premier enfant. Notre corps possédait une ligne allant du nombril jusqu’à la base du chakra de la colonne vertébrale qui, le moment venu, s’ouvrait naturellement et sans douleur, un peu comme une fermeture à glissière. L’enfant et son enveloppe amniotique étaient alors dégagés, placés dans un réceptacle spécialement prévu à cet effet, pour se développer jusqu’au moment approprié où l’enveloppe se briserait spontanément et libérerait le bébé. 

Tel était l’aboutissement de millions d’années d’évolution.- Quand un bébé était retiré, il n’était donc pas prêt à naître? 

- Loin s’en faut. Pendant qu’il grandissait dans son enveloppe amniotique et était alimenté par la lumière de la Source, quelques femmes de la Lyre veillaient sur lui. A l’abri dans son réceptacle, tel le poussin dans sa coquille, le petit choisissait lui-même le moment de sortir. Lors de la phase que je viens de décrire, il était visible de tous. Ceux qui prenaient soin du fœtus, dans une communication consciente, ne cessaient de lui adresser une lumière aimante. Le petit être naissait dans un état de croissance plus avancée que ceux auxquels vous donnez le jour aujourd’hui. Je dirais qu’il ressemblait plus à un enfant de quatre ou cinq ans. 

-               Qu’arriva-t-il lorsque nous fûmes projetés sur la Terre, privés de tout notre attirail technologique?

- Ceux de vos vaisseaux ayant échappé à la catastrophe disposaient de matériel adéquat car de nombreuses races possédaient déjà cette connaissance. Les méthodes que vous avez dû utiliser sur la Terre n’étaient pas exactement celles par lesquelles vous et moi avons produit nos enfants, mais vous aviez compris le processus : un ovule était prélevé sur la femme volontaire et intégré aux cellules des créatures singes bipèdes. Une force de lumière fertilisait l’ovule qui alors se divisait. Les difficultés concernant la réfrigération et l’indisponibilité d’autres équipements vous obligèrent à implanter sans attendre le petit embryon chez les mères des étoiles consentantes. La fécondation se pratiquait à la base de l’estomac à travers l’aspect « fermeture à glissière » de l’être. L’ovule y était maintenu et alimenté jusqu’à ce que le moment soit venu pour l’enfant de voir le jour. 

En l’absence du matériel permettant la poursuite du processus évolutif de l’enfant, la mère devait continuer à le porter. Il naissait prématurément encore assez petit, mais en sûreté, et il survivait. Dans le cadre de l’expérimentation qui fut mise au point, certains ajustements s’avérèrent nécessaires. Les cellules étaient prélevées sur les grands singes bipèdes indifféremment dans diverses parties de leur corps ce qui avait pour résultat des comportements variables de la part des cellules en question. C’était une chose qu’il fallait comprendre et avec laquelle il était important de se familiariser. Le niveau vibratoire de la Terre altérait la progression de la cellule récemment introduite dans le petit embryon marquant ainsi des différences notables comparées à celles que vous connaissiez dans vos mondes d’origine. 

Les survivants des étoiles commençaient à s’accommoder de ces nouvelles conditions. Des reptiliens qui, après avoir rejeté la hiérarchie reptoïde, vous avaient rejoints, cherchèrent refuge auprès de vous. Ils apportaient leur concours en vous communiquant de précieuses informations. Les premières tentatives, pénibles et laborieuses, ne donnèrent pas les résultats escomptés. Les essais toutefois se poursuivirent et, finalement, atteignirent l’objectif désiré : la création d’une nouvelle race apte à recevoir l’esprit/âme à l’intérieur de chaque petit être. Une fois formés, ils pouvaient alors naître sur la dimension de la Terre et vivre confortablement dans son atmosphère. Vous comprenez maintenant que je distille l’information graduellement de façon à ce que vous ayez une vision plus ample de l’ensemble du tableau. Je suis très satisfait que vous ayez réagi ainsi que vous l’avez fait, mais il est vrai que j’ai donné mon accord pour vous assister bien longtemps avant votre venue sur cette Terre et vous le savez.- Bien, soupirai-je, ce n’est pas aussi abominable que je le craignais. Je crois que je comprends, merci.- Je suis très heureux de vous avoir communiqué ce savoir et je pense que l’expérience est plus profonde que les mots quand elle entre en résonance avec votre connaissance intérieure.

 

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

Après la catastrophe du vaisseau-mère : Pléiades

 

5825E877E3BEE89339ABF2DC5D3163_h498_w598_m2Vous devez comprendre que, depuis la catastrophe survenue au vaisseau-mère, les gens étaient condamnés à demeurer dans un environnement hostile. Ils souffrirent horriblement : la maladie, les empoisonnements, l’extrême chaleur et la difficulté à respirer étaient devenus leur lot.

L’équipement dont ils disposaient était inapproprié pour mener à bien une telle réalisation et, en raison de leur situation, ils n’étaient pas non plus aussi attentifs qu’il l’aurait fallu. Ils durent modifier quelque peu leurs procédures et apprendre plus rapidement tout en mettant aussitôt à profit l’expérience acquise au fur et à mesure. Les femmes se portèrent à nouveau volontaires. 

Tous travaillèrent très dur et collaborèrent assidûment avec la lumière du cristal à imprégner les petits fœtus. La nouvelle race fut appelée Uluru, ce qui signifie « Présent de Dieu », et on peut affirmer que le Peuple des Étoiles a connut le succès car ce sont ses descendants qui résident sur la Terre aujourd’hui. 

- Pourquoi, dans ce cas, me sens-je coupable? 

- Vous n’allez pas tarder à obtenir la réponse.- Qu’en est-il de tous ces Etres-chats dont a parlé mon mari ? 

- Une expédition avec des guerriers sirians et léonins fut mise sur pied. Son but était d’aller sur Terre et d’y exiger la réparation pour les abominations perpétrées par les reptiliens contre le vaisseau-mère et sa mission. Ces derniers eurent à répondre de leur comportement et, quoi qu’il vous en coûte, à en juger par vos remontrances d’hier, je dois vous dire qu’il n’y avait pas d’autre alternative que de les annihiler. Pour aussi cruel que cela puisse paraître, bien qu’ayant eu le choix, les reptiliens avaient pris la décision de renier leurs promesses ; une telle conduite leur avait fait perdre tout droit à la clémence.

Ces individus s’incarnèrent par la suite dans d’autres formes à partir desquelles ils reçurent assistance.- Et c’est John, mon mari d’aujourd’hui, qui dirigeait la mission?

- Oui, John était alors Himel, le commandant sirian.

Peu après l’arrivée de ses appareils à votre camp de fortune sur la Terre, il fut mordu à la cheville par un serpent, autre création des Reptoïdes,  et le venin l’infecta rapidement. Sa lumière s’altéra au point qu’il en perdit ses pouvoirs. Les Léonins, de leur côté, se dispersèrent sur la Terre dans le but d’éliminer ceux qui agissaient à l’encontre des ordres Elohims. Les quelques reptiliens qui survécurent à leurs attaques allèrent se réfugier dans des cavernes sous la Terre.

Impuissant et immobilisé, Himel était en proie à la colère car il supportait difficilement de devoir laisser les Léonins prendre la direction de la situation. Pourquoi était-il devenu si vulnérable?

Sa fragilité le rendait confus et l’inquiétait beaucoup. Pour avoir appris à dépasser ces émotions que lui ne faisait que découvrir

- vous étiez sur Terre depuis cinq ans – vous et d’autres dans la communauté, étiez en mesure de lui venir en aide. Himel s’attacha beaucoup à vous, mon enfant, et vous vous aimiez l’un l’autre. Quand, leur mission achevée, les Léonins et les Sirians décidèrent de retourner chez eux, il choisit de demeurer ici, auprès de vous, par amour, et aussi parce que sa propre lumière avait tellement décliné qu’il n’aurait pas pu servir pleinement, comme par le passé, au sein de sa société. IL savait qu’il serait plus utile en restant sur la Terre. C’était néanmoins difficile à accepter pour le guerrier inné qu’il était, même si son rôle n’avait plus de raison d’être.- Quand vous dites que nous nous aimions l’un l’autre, insinuez-vous que nous avions des relations sexuelles? demandai-je.

-  Vous vous aimiez et vous vous êtes consacrés l’un à l’autre également, cependant vous n’aviez pas de relations sexuelles. Himel était issu d’une race strictement mâle. Ils se reproduisaient par l’intermédiaire de ce que vous appelez le clonage, et pour lequel un ovule féminisé n’était nullement nécessaire. Il s’agissait d’un processus particulier créé par l’Esprit avec la permission de la Source, un acte hautement sacré. Imaginez une « fraction d’énergie » que l’on retire et que l’on copie. 

 C’est ce qui se pratiquait au sein de cette race exclusivement masculine. Dépourvus d’organes sexuels, ils expérimentaient cependant le plaisir dans différents aspects de leur corps. Il s’agissait d’une sensation d’élévation provoquant des fourmillements dans tout l’organisme, soit un effet comparable à un orgasme les connectant directement à la Source. Ce point est fondamental, j’aimerais que vous le compreniez, car l’expérience sexuelle sur la Terre et l’union qu’elle implique est en fait une manière de se relier à la Source par l’amour. C’est un merveilleux cadeau, le moyen le plus profond et le plus transcendant pour les petits Terriens de connaître et comprendre Dieu. A cet effet, la seule chose véritablement importante, voire essentielle, est de focaliser son attention sur le cœur et l’amour au lieu du corps physique. 

Voilà une façon absolument merveilleuse d’entrer en contact avec la Source. Le sexe, tel que pratiqué sur la Terre ne relie pas à la Source si la volonté qui le motive est erronée. L’intention, mon enfant, est la clé de l’histoire.- Est-ce donc, dis-je en souriant, la raison pour laquelle, en dépit de la douleur, j’ai ressenti une sorte d’orgasme démesuré, une extase, en donnant le jour à mes bébés?- C’est pareil, en effet. 

-        Et en ce qui concerne le mariage entre vous et moi au temps de la mission, comment avons-nous eu des enfants?- Nos organes sexuels étaient situés dans le corps physique que nous habitions à ce moment-là. Nous avions l’aptitude nécessaire pour concentrer notre énergie sur ces organes reproductifs et avons ainsi créé des enfants en nous unissant dans l’harmonie, dans le désir et dans l’amour, bien entendu. 

- Comment les bébés se sont-ils développés au sein de la mère des étoiles que j’étais alors? 

-       Le nouvel être grandissait à peu près de la même façon que le fait le fœtus chez la mère physiologique d’un Terrien. Sa croissance se déroulait à l’intérieur de sa propre petite chambre d’énergie, il était nourri par ses deux parents. Nous parlions tous les deux à la conscience qui devait investir l’embryon de l’enfant à naître. 

Vous n’aviez pas de vagin comme en ont les femmes d’aujourd’hui. En tant que Pléadienne (ou Lyrienne), vous avez mené à terme notre premier enfant. Notre corps possédait une ligne allant du nombril jusqu’à la base du chakra de la colonne vertébrale qui, le moment venu, s’ouvrait naturellement et sans douleur, un peu comme une fermeture à glissière. L’enfant et son enveloppe amniotique étaient alors dégagés, placés dans un réceptacle spécialement prévu à cet effet, pour se développer jusqu’au moment approprié où l’enveloppe se briserait spontanément et libérerait le bébé. 

Tel était l’aboutissement de millions d’années d’évolution.- Quand un bébé était retiré, il n’était donc pas prêt à naître? 

- Loin s’en faut. Pendant qu’il grandissait dans son enveloppe amniotique et était alimenté par la lumière de la Source, quelques femmes de la Lyre veillaient sur lui. A l’abri dans son réceptacle, tel le poussin dans sa coquille, le petit choisissait lui-même le moment de sortir. Lors de la phase que je viens de décrire, il était visible de tous. Ceux qui prenaient soin du fœtus, dans une communication consciente, ne cessaient de lui adresser une lumière aimante. Le petit être naissait dans un état de croissance plus avancée que ceux auxquels vous donnez le jour aujourd’hui. Je dirais qu’il ressemblait plus à un enfant de quatre ou cinq ans. 

-               Qu’arriva-t-il lorsque nous fûmes projetés sur la Terre, privés de tout notre attirail technologique?

- Ceux de vos vaisseaux ayant échappé à la catastrophe disposaient de matériel adéquat car de nombreuses races possédaient déjà cette connaissance. Les méthodes que vous avez dû utiliser sur la Terre n’étaient pas exactement celles par lesquelles vous et moi avons produit nos enfants, mais vous aviez compris le processus : un ovule était prélevé sur la femme volontaire et intégré aux cellules des créatures singes bipèdes. Une force de lumière fertilisait l’ovule qui alors se divisait. Les difficultés concernant la réfrigération et l’indisponibilité d’autres équipements vous obligèrent à implanter sans attendre le petit embryon chez les mères des étoiles consentantes. La fécondation se pratiquait à la base de l’estomac à travers l’aspect « fermeture à glissière » de l’être. L’ovule y était maintenu et alimenté jusqu’à ce que le moment soit venu pour l’enfant de voir le jour. 

En l’absence du matériel permettant la poursuite du processus évolutif de l’enfant, la mère devait continuer à le porter. Il naissait prématurément encore assez petit, mais en sûreté, et il survivait. Dans le cadre de l’expérimentation qui fut mise au point, certains ajustements s’avérèrent nécessaires. Les cellules étaient prélevées sur les grands singes bipèdes indifféremment dans diverses parties de leur corps ce qui avait pour résultat des comportements variables de la part des cellules en question. C’était une chose qu’il fallait comprendre et avec laquelle il était important de se familiariser. Le niveau vibratoire de la Terre altérait la progression de la cellule récemment introduite dans le petit embryon marquant ainsi des différences notables comparées à celles que vous connaissiez dans vos mondes d’origine. 

Les survivants des étoiles commençaient à s’accommoder de ces nouvelles conditions. Des reptiliens qui, après avoir rejeté la hiérarchie reptoïde, vous avaient rejoints, cherchèrent refuge auprès de vous. Ils apportaient leur concours en vous communiquant de précieuses informations. Les premières tentatives, pénibles et laborieuses, ne donnèrent pas les résultats escomptés. Les essais toutefois se poursuivirent et, finalement, atteignirent l’objectif désiré : la création d’une nouvelle race apte à recevoir l’esprit/âme à l’intérieur de chaque petit être. Une fois formés, ils pouvaient alors naître sur la dimension de la Terre et vivre confortablement dans son atmosphère. Vous comprenez maintenant que je distille l’information graduellement de façon à ce que vous ayez une vision plus ample de l’ensemble du tableau. Je suis très satisfait que vous ayez réagi ainsi que vous l’avez fait, mais il est vrai que j’ai donné mon accord pour vous assister bien longtemps avant votre venue sur cette Terre et vous le savez.- Bien, soupirai-je, ce n’est pas aussi abominable que je le craignais. Je crois que je comprends, merci.- Je suis très heureux de vous avoir communiqué ce savoir et je pense que l’expérience est plus profonde que les mots quand elle entre en résonance avec votre connaissance intérieure. 

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna » recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios par Valérie J. Barrow

 

La mission qui nous était impartie sur les Pléiades

 

 

citation ForumCette mission que la Hiérarchie nous avait présentée. Elle consistait à transporter autant de volontaires que possible sur un vaisseau spatial gigantesque vers la planète Mû, nom que nous donnions à la Terre en ce temps-là. Le plan avait pour but d’établir une base de façon à ce qu’une nouvelle race puisse s’y installer, une race empreinte de l’énergie d’amour, d’harmonie et de bonne volonté pour tous. Cette nouvelle énergie devrait influencer ce qui déjà se produisait sur Mû. Une extension dimensionnelle de moi-même était le commandant en chef. C’était une grande responsabilité, mais j’aimais les défis. Mon épouse, qui dans cette vie-là était vous, m’accompagnait avec nos quatre enfants. Vous étiez tous très heureux d’être du voyage. Mes sourcils se haussèrent d’étonnement. 

- Ainsi, j’étais votre femme?- Oui, et je vous aimais tendrement, c’est d’ailleurs toujours le cas. Continuons. Dans une ambiance de joie et d’exaltation, le Rexégéna partit de la huitième étoile de la constellation des Pléiades avec, à son bord, 50 000 personnes originaires de différents points de la galaxie. Nous étions tous impatients de faire connaissance. L’endroit de la voie lactée vers lequel nous nous dirigions était occupé par des races différentes de la nôtre. Divers systèmes de croyances règnent toujours dans les mondes des étoiles, tout comme c’est le cas sur la Terre. La tâche de notre mission consistait à transformer ces schémas, non par la force, mais par l’influence de l’énergie d’amour, de telle sorte que ces êtres en arrivent à faire l’expérience de la lumière du cristal. 

Ainsi, ces races parviendraient à comprendre et à connaître la compassion et le sentiment de l’échange avec les races qui, elles, provenaient de l’amour, de la lumière et de la joie. Mais allons vers une époque plus ancienne encore, il vous sera plus facile d’appréhender ce qui s’est produit : des milliards d’années plus tôt, la planète elle-même avait connu un développement qui en faisait un endroit approprié pour la hiérarchie dont nous émanions. 

En ce temps-là, la surface de la Terre était plane et sans vie. Nous envisagions d’en faire le Jardin d’Eden. Le mot Eden trouve son origine dans un son qui traverse la molécule et l’atome pour créer la forme. Le projet réclamait donc certaines modifications du relief de la croûte terrestre. Des comètes et des météores reçurent alors l’autorisation de heurter sa surface afin d’en remodeler l’aspect. Finalement, on assista à un échange gazeux et l’eau fut introduite sur la planète. Grâce à celle-ci et à l’aide de la hiérarchie, des entités purent prendre place et s’y développer. De nombreuses semences furent alors introduites et nous envoyâmes des spores spécifiques afin qu’elles croissent et se répandent. Les changements qui survinrent incitèrent ces éléments et ces substances à créer des formes de vie variées. 

Cela se passait des millions d’années avant le voyage du Rexégéna. Il y eut alors des marques d’intérêt de la part de différentes cultures dans tout le cosmos et en particulier des extraterrestres qui existaient déjà dans cette partie de la galaxie. Ils se mirent à aller et venir, faisant preuve d’une curiosité grandissante pour la Terre. Leur hiérarchie fonctionnait sur le pouvoir et l’intérêt individuels. 

Ces êtres, s’ils œuvraient bien avec les énergies de lumière ne possédaient pas celle de l’amour et de la compassion. Il s’agissait des Reptoïdes et, ainsi que leur nom le suggère, ils étaient reptiliens. Nous le répétons: ils avaient la connaissance de la lumière et l’intelligence correspondante mais ils ne comprenaient pas l’amour car celui-ci ne s’intégrait pas à leur structure. D’autres races furent élaborées de ce côté de la voie lactée, incluant les Dinoïdes. En l’absence d’amour, des dissensions finirent par s’élever, aboutissant à des compétitions et des guerres. En ces temps reculés, on assistait à de semblables évènements en de nombreux points de l’univers. Ces ethnies, il est important que vous le compreniez, avaient été créées par d’autres, lesquelles avaient également tourné le dos à la lumière de l’Un. Les êtres des royaumes angéliques qui travaillaient à la création du Jardin d’Eden émanaient quant à eux des Elohims. Certains d’entre eux se retrouvèrent piégés dans ce qui se déroulait sur Terre et s’inquiétèrent des visites répétées des races reptoïdes et dinoïdes qui s’acharnaient à revendiquer la planète pour eux-mêmes. 

Si ces deux espèces étaient très différentes, une similarité dans leur nature leur permettait malgré tout de coexister, tant bien que mal sur la Terre. Leurs aptitudes en génétique aboutirent à de nouvelles créations. Regardez de face n’importe quelle grenouille actuelle, vous verrez le visage original du dinoïde. Les deux races commencèrent donc à collaborer et à concevoir, tout cela dans une sorte de compétition qui leur plaisait beaucoup. Bien que le dinosaure porte un nom d’influence dinoïde, il est en vérité une création des deux races. Produits d’un défi, les dinosaures devinrent plus grands et plus féroces. Avec l’augmentation de leur taille, les dents apparurent, les rendant aussi plus dangereux. 

Les animaux, faisant l’objet d’hybridations continuelles, se multiplièrent d’une façon spectaculaire. En de nombreux endroits de la Terre, la végétation, rapidement dévorée, laissa la place à des paysages désertiques. Les restes et les squelettes de toutes ces créatures encombrant les espaces, il s’avéra nécessaire de trouver une solution afin que ces matériaux retournent à la Terre. Les Reptoïdes et les Dinoïdes fabriquèrent alors des virus, des bactéries et des formes de vies parasitaires pour faciliter le processus. 

Des millions et des millions d’années s’écoulèrent de cette manière. D’autres visiteurs arrivèrent de diverses galaxies effectuant des séjours limités en raison de « hostilité d’un tel environnement. La Terre était envahie par les créations reptoïdes et dinoïdes, ce qui ne s’insérait pas dans le plan Elohim. Force était donc d’envisager une solution pour venir à bout de ces inventions, et ce fut bien plus difficile qu’on aurait pu le croire… Les Elohims décidèrent d’intervenir. Ils envoyèrent sur la planète des êtres qui changèrent de forme et entrèrent dans les eaux pour devenir ce que vous connaissez sous le nom de baleines. C’est sous cet aspect que les premiers mammifères arrivèrent sur Terre, ils furent d’ailleurs les seuls du genre pendant très longtemps.

Les baleines, capables de maintenir la lumière et le plan divin dans leur conscience, aidèrent les Elohims à poursuivre leur tâche et leur influence, alors même que les Reptoïdes et les Dinoïdes s’activaient à mener à bien leurs propres desseins. La forme de la baleine se mouvant dans l’eau n’interférait en rien avec ce que faisaient ces derniers sur le sol et tout le monde vivait dans une raisonnable harmonie. Les Reptoïdes et les Dinoïdes n’étaient pas conscients que les Elohims travaillaient par l’intermédiaire des cétacés. Un accord tacite autorisait donc deux développements parallèles sur la Terre. Ceux qui venaient avec amour et lumière étaient les messagers d’un schéma plus vaste, pouvant être utilisé comme une « charte » destinée à influencer les entités évoluant dans l’obscurité de ce côté-ci de la galaxie. Des évènements programmés dans le but d’apporter des changements majeurs finiraient par autoriser la mission du Rexégéna.

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna »par Valérie J. Barrow recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios 

 

 

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...