Retour sur « les enfants indigos »

 

 4CRISTAL

Au cours des dernières années, on a beaucoup entendu parler d’une nouvelle migration d’âmes vers la planète terre : les enfants indigo. Mais de quoi peuvent bien retourner ces enfants, dont les tous premiers ont passé la cinquantaine et dont le plan collectif a récemment été activé, pour les tirer enfin de leur apathie ou de leur léthargie, explicable par une grande nostalgie spirituelle. Ceux que l’on peut considérer comme leurs précurseurs n’ont pas hésité à se démarquer des gouvernements et des lois obsolètes qui régissent notre société pour le plus grand malheur de la planète. Jusqu’à présent ces précurseurs étaient des êtres d’exception, ils représentaient un phénomène marginal qui suscitait peu d’éveils de consciences parmi les multitudes. Ils étaient, aux mieux, qualifiaient d’originaux, au pire de fou, voire de débiles mentaux. Il est heureux que ces êtres singuliers se soient multipliés et qu’une nouvelle génération prenne la relève à notre époque où nous devons choisir entre la survie de la Terre et le pillage quotidien de ses richesses au service d’un « mieux être » totalement aléatoire et illusoire, entre anéantissement et Vie Nouvelle. 

 » Les enfants indigo représentent les âmes de la Nouvelle Race terrestre, prophétisée depuis longtemps, qui naissent avec une enveloppe de cette couleur et qui sont destinés à modifier la biologie humaine et à élever la fréquence vibratoire de la planète. De naissance, ils apportent une fréquence beaucoup plus élevée que celle que les êtres humains ont connue jusqu’à présent, dotée d’une dualité de conscience différente et disposant de caractéristiques physiques et psychiques uniques. Ils ont une conscience plus claire de ce qu’ils sont, se savent intuitivement des créatures de l’Univers chargées d’un destin encore indescriptible, plutôt que lancés dans une période d’apprentissage. Pour eux, la vie n’est pas une école, mais un jeu amoureux. Ils ont la faculté de changer leur fréquence vibratoire à volonté, comprennent de façon innée certains problèmes très complexes, naissant souvent sans karma ni souvenirs de leurs vies antérieures.

Les enfants indigo ne sont pas forcément les enfants éclairés du Nouvel Age, disposant du même libre arbitre que les autres, relativement à la découverte d’eux-mêmes, sauf qu’ils sont mieux équipés pour l’affronter. L’aspect négatif de leurs caractéristiques consiste dans le fait qu’ils peuvent engendrer des graves conflits de personnalité, si leur entourage ne sait les reconnaître et s’adapter à eux. Leur majesté naturelle peut être confondue avec de l’entêtement, de la provocation, de l’obstination ou du caprice, alors qu’ils ne font que témoigner qu’ils sont plus conscients de leur propre valeur que l’ancienne garde. Frustrés ou incompris, ils seront portés à se replier sur eux-mêmes et à perdre confiance en eux. Aussi faut-il savoir les accueillir convenablement. Les traits dominants des enfants indigo gravitent autour de la haute estime qu’ils ont d’eux-mêmes et de leur intégrité à toute épreuve. Ils peuvent lire dans les autres comme dans un livre ouvert, capables de neutraliser leurs motifs secrets ou leurs tentatives de manipulation de manière infiniment subtile, percevant même les motifs voilés que les autres portent sans en avoir conscience. Ils naissent avec cette détermination qui les pousse à se débrouiller seuls et ils n’acceptent de l’aide de l’extérieur que si elle leur est offerte avec respect, leur laissant le libre arbitre. 

Les enfants indigo ont une grande soif de connaître et absorbent tout comme une éponge, si le sujet les intéresse. Ils apprennent mieux dans l’expérience concrète que dans les concepts abstraits. Ils engendrent d’eux-mêmes les problèmes et les situations nécessaires à leur évolution. Ils donnent le meilleur d’eux-mêmes s’ils se sentent traités selon leur maturité psychique, maîtres dans l’art de retourner la balle. Les enfants indigo démontrent une attitude très critique, jamais conformiste, résistant naturellement à toute demande malhonnête, se sentant le droit de le faire. Ils mettent au défi celui qui se donne un rôle qu’il ne sait pas tenir, l’aidant à identifier ses vieux schèmes subtils de manipulation, qui ne fonctionnent jamais avec eux. Ils détiennent souvent, de façon inconsciente, des dons de guérison ou d’harmonisation. Ils passent régulièrement par des phases d’attraction et de répulsion pour équilibrer leur monde intime au milieu social ambiant. Ils évaluent toute situation en déterminant les actions à poser en fonction de ce qu’ils veulent expérimenter, non à partir d’un défi ou de la relation de rivalité qu’on leur propose. Ils requièrent en tout temps un environnement sécurisant, car ils ne parviennent à explorer leur univers qu’à cette condition, ne pouvant s’investir que lorsque la confiance prévaut. Ils ne parviennent à exprimer leur vision différente de la vie que dans un contexte de sécurité. Et, selon la manière qu’on les traite, ils deviennent source de joie ou source de problèmes. Avec eux, chaque événement devient une occasion d’éveil.

 Les enfants indigo ramènent toujours tout au moment présent, rappelant constamment l’importance du jeu, du rire, de l’humour et de la liberté. Leur regard pénétrant lit les âmes et remémore à chacun le but de leur existence. S’ils ne sont pas freinés par l’autorité, ils suivent leur chemin et jouent parfaitement leur rôle sur la Terre, mais s’ils sont contrecarrés par elle, ils deviennent des casse-pieds, des provocateurs ou des êtres dysfonctionnels. Ils viennent sur la Terre pour servir leurs parents, leurs amis et la planète à titre d’émissaires du Ciel et de porteurs de la sagesse, à la condition qu’on leur laisse jouer leur rôle. Ils possèdent leurs idées propres, reflétant une énergie et une connaissance nouvelles, livrant des messages qui dépassent les connaissances des générations précédentes. Ils aident chacun à trouver sa vérité, sa paix et son être. Ils savent ce qu’ils sont venus faire sur Terre. Ils sont en contact avec leur Enfant intérieur. Ils sont spontanément rejetés ou adulés par ceux qui ne sont pas de leur tonus vibratoire. Ils tolèrent mal les incohérences et savent le faire savoir. Spontanés, ils s’énervent en présence d’idées ancrées qu’ils ne partagent pas. Ils ne demandent qu’une chose, qu’on les laisse être ce qu’ils sont, sans les projeter dans le futur, ce qui est pour eux une violation de l’immédiateté et une interférence au présent.

  Les enfants indigo requièrent plus d’attention et d’affection que les autres. Pour eux la vie est trop précieuse pour qu’ils attendent passivement, aussi cherchent-ils à améliorer le destin pour que ce qu’ils veulent se produise et arrive tout de suite. Ils ne peuvent imaginer qu’un être agisse autrement que par Amour. Ils semblent souvent offrir un déficit d’attention ou être affligés d’hyperactivité, car ils s’intéressent grandement aux valeurs spirituelles et intangibles et que leur pensée n’est pas linéaire, mais multidimensionnelle. 

Les enfants indigo sont des créateurs géniaux. Ils sont très aptes à gérer la vie qu’ils partagent avec l’Humanité, se sachant uniques et spéciaux. Ils ne répondent pas aux commandements d’autorité, d’où il faut sans cesse leur présenter des alternatives intelligentes. Il faut leur expliquer le motif licite de toute demande. Ils respectent l’autre dans la mesure où celui-ci sait prendre le temps de lui fournir des réponses sensées. Ils savent désarçonner ceux qui leur commandent avec autorité, refusant de les écouter. Ils réagissent mal aux critiques négatives, s’attendant plutôt à être soutenus dans leurs efforts. Il faut éviter de pousser les enfants indigo, car ils préfèrent agir d’eux-mêmes. Ils n’acceptent pas les réponses péremptoires et sans explications. Pour eux, la qualité de la communication fait foi de tout. Si on ne répond pas à leurs questions, ils croiront qu’on n’a pas de réponses à leur fournir et ils iront chercher ailleurs. Il faut leur dire ce qu’on éprouve. Avec eux, Il faut tenir ses promesses ! 

Dans leur jeunesse, ils sont portés à faire des mauvais coups, quand ils sont dépités ou s’ennuient, mais jamais pour nuire. Alors, il faut parfois leur laisser dominer la situation et prendre l’initiative. Ils savent faire partie de la famille dans laquelle ils sont nés, d’où ils revendiquent leur droit de veto. Ils obligent qu’on mette en pratique ce qu’on prêche. Comme ils ont naturellement confiance en eux, ils ne coopèrent qu’avec ceux qui sont transparents avec eux et qui évitent de les pousser, sinon, ils se rebiffent et ils restent sur leurs positions. On doit devenir flexible par rapport à ses opinions personnelles et à ses attentes à leur endroit. Seules leurs forces peuvent déterminer leurs limites, non l’inverse, et il faut leur demander leur aide pour fixer ces limites. Ils demandent toujours à être traités comme des adultes et des égaux, car ils sont des vieilles âmes. Ils n’établissent jamais leur notion du respect en fonction de l’âge d’un sujet, mais en regard de son intégrité. Si on compte sur sa sympathie, il faut accepter qu’ils puissent apprendre quelque chose de soi. 

Les enfants indigo sont incapables de cacher quoi que ce soit, car ils sont profonds, honnêtes et sages. Ils ne respectent pas celui qui abandonne la partie, n’accomplit pas son rôle jusqu’au bout, les laisse tomber. Ils honorent celui qui sait revenir sur ses positions, s’il s’est trompé, car ils ne s’attendent pas à ce qu’un autre soit parfait. L’ennui peut les rendre cyniques et arrogants, d’où il faut toujours leur offrir des nouveaux défis, les tenir occupés physiquement et intellectuellement. Il faut les accompagner patiemment dans leur processus de découvrir le but de leur existence. Ils excellent dans un environnement où les limites sont clairement établies : ils aiment savoir ce qui est acceptable et ce qu’il est permis d’expérimenter ou d’employer à l’intérieur de ces limites. Comme ils changent rapidement, il faut faire preuve de souplesse, dans l’établissement de ces limites, tout en restant ferme et juste.

images

 Très ouverts, les enfants indigo ont besoin de se sentir accueillis, intégrés et appréciés, de recevoir des messages positifs et valorisants. S’ils se sentent dans un milieu positif et chaleureux, ils développent leur confiance, savent grandir, apprendre, fournir des efforts et créer. Ils sont venus pour faire voir l’Humanité sous un autre éclairage, guider les êtres vers une nouvelle conscience d’eux-mêmes et faire comprendre une existence fondée sur l’intuition. Ils veulent être naturels en tout temps, rester eux-mêmes, spontanés, sans artifices, énoncer leur vérité simplement telle qu’ils la perçoivent et réagir à chaque situation de la vie de façon créative, en posant le geste juste et en prenant l’attitude qu’il faut. En retour, ils s’attendent à ce qu’on le discipline avec amour, en protégeant sa nature particulière, qu’on l’aide à développer son sens des responsabilités, ses ressources et ses talents, à comprendre le sens de la bienveillance et de la tolérance, à devenir l’être qu’il est essentiellement. 

Les enfants indigo demandent qu’on reconnaisse leur valeur et qu’on les traite avec dignité et respect. Il faut les aider à faire des choix judicieux dans un climat de compassion et d’intégrité. Fondamentalement, ils portent en eux, dès la naissance, le respect de leur Essence divine et la conviction inébranlable d’être des Fils de Dieu. Voilà pourquoi ils sont si rebutés par un être qui n’est pas conscient de son Essence, n’assume pas son rôle ou son contrat de vie, n’exerce pas sa responsabilité parentale, n’agit pas comme un modèle qui les inspire. Ils ont horreur de la malhonnêteté, de la culpabilité, du mensonge et de la manipulation. Ils pousseront à bout celui qui ne mettra pas de balises et s’écrasera devant son rôle ou sa responsabilité. 

Avec les enfants indigo, l’Amour est la clef. Ils apprennent par le jeu et le rire. Ils ont souvent l’impression d’être un roi travaillant pour un paysan, mais considéré comme un esclave. Ils ressentent un sentiment de solidarité avec le destin de la Terre où ils savent ne pas être nés au hasard, mais par choix et synchronicités. Il n’existe pour eux aucune confusion à ce sujet, car pour eux rien n’est dissimulé. Ils ont conscience de leur Famille spirituelle. Ils comprennent le concept multidimensionnel du maintenant. Ils possèdent la faculté du déjà-vu, la sagesse du passé. Quand ils feignent d’apprendre, ils sont en train de se souvenir, car ce qu’ils apprennent n’est pas vraiment nouveau pour eux. Bien que leur contrat soit individuel, leur but est collectif. Et ils entendent l’exercer dans la sérénité et l’équilibre.

 Les enfants indigo sont surtout marqués par leur détermination à tout changer sur Terre, par leur estime de soi sans limite, presque superbe, et la conscience de leur valeur. 

Les enfants nés après 2012 seront des médiateurs et des pacificateurs, remplis d’une grande tolérance et d’une grande compassion. Ils accompliront des exploits prodigieux. Mais, depuis le tournant du millénaire, nous sommes déjà passés à des vagues d’enfants de diamants ou d’enfants arc-en-ciel. Alors, imaginez la marge de conscience et les conflits entre générations. Car ces jeunes, apparemment révoltés, ne se laisseront jamais marcher sur les pieds ou imposer n’importe quoi. Celui qui voudra s’insérer dans leurs rangs gagnera à faire preuve d’intégrité et d’une grande lumière. À cette première vague d’âmes nouvelles, destinée à accélérer le processus de l’Ascension planétaire, a succédé une vague d’âmes de cristal, de diamant et arc-en-ciel, qui vont pousser encore plus loin le raffinement des vibrations humaines et planétaire. « 

 Texte de Bertrand Duhaime (Douraganandâ) /http://reseauuniversel.over-blog.com/

Lignée de manuscrits Esseniens

MESSAGE DE CLAIRE HEARTSONG - Mars 2011

Il est étonnant que 4 ans et demi se sont écoulés depuis que j’ai « disparu » dans ma, vie ermitage calme section. Notre nord de la Californie à la maison de la vallée de montagne à distance est dans les confins du vortex Mount Shasta. La montagne est proche à vol d’aigle; mais 4 heures et demie en voiture! Notre fidèle Subaru Outback traverse l’enroulement, routes de montagne escarpés à Redding où nous recueillons des fournitures, aller à des rendez-vous médicaux et de respirer dans de belles vues de notre bien-aimé de montagne. Malheureusement, il reste peu d’énergie à prendre une heure supplémentaire de conduite pour s’asseoir sur les genoux de Mount Shasta. Au lieu de cela, nous revenons à l’étreinte chaleureuse de notre sanctuaire de la vallée où Calme demeure aussi proche que notre souffle. 

Lorenzo et je continue à explorer les hauteurs et les profondeurs de la relation consciente. Nous nous engageons à explorer profondément cette danse alchimique incroyable comme une partie intégrante et inséparable de notre chemin spirituel qui se déroule. Nous sommes à la fois mûri et bien assaisonnées passants; deux poussant 70 années jeune. Nous sommes mis au défi, comme le sont tous, des questions de vieillissement indéniables, notamment face à l’inévitabilité de l’impermanence … le grand lâcher. Nous apportent chacun un engagement suffisant, l’amour, la sagesse, le courage, le dévouement et la compassion à notre double âme alchimie; un processus qui, par définition, est extrêmement intense. Telle est la nature de la création de l’or à partir d’éléments de base, et de diamants à partir de charbon! 

Pour lire la suite du message de Claire cliquez ICI .

MESSAGE DE CATHERINE ANN Clemett (alias Claire H.)

La suite et d’autres produits de l’ESE édition sont maintenant disponibles par le biais des médias LightRiver www.lightrivermedia.com

Claire et moi sommes heureux de partager les messages élargis d’Anna avec vous.Les Conseils de la Lumière continuent d’appeler Claire en retraite et le travail dans les royaumes intérieurs. Je suis appelée à aller de l’avant que la voix publique pour ce travail. Anna et les conseils de la Lumière nous disent qu’il est maintenant temps que la suite, Anna, la voix des Madeleines , ainsi que le livre original, Anna, mère de Jésus, être partagés avec un public beaucoup plus large. Jusqu’à ce point Anna, grand-mère de Jésus a été mis en place principalement par le bouche à oreille. Maintenant, je me demande de commencer la commercialisation active de deux livres sur l’Internet et de partager Anna et les messages de la Madeleine le biais de conférences. Si vous résonance avec le matériau Anna et souhaitez nous aider à la volonté du Conseil de la porter à un public plus large, vous pouvez le faire de plusieurs façons: 

•  Si vous avez un site web, liste de diffusion, blog, ou de toute autre présence sur Internet, vous pouvez rejoindre le programme d’affiliation de LightRiver médias et recevez 10% de commission de f sur tous les produits achetés par toute personne utilisant votre code d’affiliation. Cliquez ici pour plus d’informations.

Vous êtes toujours les bienvenus pour partager sur les livres d’Anna avec votre liste d’email, les amis, la famille et les clients sans être LightRiver médias affiliation ainsi. Nous remercions donc tous ceux qui ont déjà considérablement élargi la portée de la sagesse de Anna à travers le partage de ces livres avec les autres.

• liens vers le site d’échange avec nous à www.claireheartsong.com  et / ou LightRiver médias.

Si vous connaissez des possibilités d’allocutions à des librairies, des églises, des associations ou des organisations dans votre région qui pourraient être intéressés à entendre Catherine Ann le discours sur la suite s’il vous plaît communiquer avec elle au catherineann@lightrivermedia.com

• Donner des témoignages ou de partager les informations sur les deux Anna, mère de Jésus et . Anna, la voix des Madeleines Envoyer témoignages à: testimonials@lightrivermedia.com

Si vous êtes en mesure de ou souhaitez nous aider avec l’une de ces s’il vous plaît communiquer avec Catherine Ann à catherineann@lightrivermedia.com

 

Grâce à ANNA, la voix de l’MadeleinesVous aimerez ….
?
Continuer Continuer le voyage avec Anna, la Sainte Famille et 18 autres Madeleine- Esséniens que leur travail est reporté en France et la Grande-Bretagne après résurrection de Jésus (Yeshua)
?
Découvrez les années « perdues » après la crucifixion et de la résurrection de Jésus 
?
Rencontrez les Madeleines qui ont été témoins et marchaient avec Jésus ressuscité en France, Grande-Bretagne et l’Inde
?
Découvrez long secrets cachés concernant la vie intime, les relations et les enfants de Jésus
?
Comprendre l’importance vitale de la levée de la voix féminine divine supprimé dans notre propre temps de grand chaos afin que tous les êtres puissent s’épanouir et être mis en harmonie et équilibre
?
Saisir l’importance de la «ensemencement de la Lumière » – la façon dont la dispersion de Anna, mère Marie et de Jésus « lignée » de descendants éclairés peut être effectuée en vous servant de catalyseur de vie pour éveiller votre propre Christ- Madeleine potentiel aujourd’hui
Lignée de manuscrits Esseniens dans ESSENIENS wp1ae9e263

Expérience Maintenant la Sagesse Cachée longtemps étouffée et vérités les plus profondes de

Anna, Jésus et les Madeleines et comment il se rapporte à votre propre éveil

Claire Heartsong message février 2011 Partie 1

Claire Heartsong message février 2011 Partie 2

Si vous ne l’avez pas déjà, consultez

ANNA, la voix de l’Madeleines

wpc6c68e9c_05 dans ESSENIENS
wp4fe8b8d4_05

ANNA, MÈRE DE JÉSUS

ET ANNA, la voix de l’Madeleines

Sont maintenant disponibles en français!

Ariane Publications, Montréal, Québec, Canada a traduit et

publié deux livres Anna en français. Ils peuvent être achetés àhttp://recherche.fnac.com/e35409/Ariane- Publications- Et- distribution

 COMPRENDRE TWIN FLAMME UNION

L’ASCENSION DE ST. GERMAIN ET PORTIA

Par Claire Heartsong et Catherine Ann Clemett

Livre électronique maintenant disponible à www.lightrivermedia.com !

Claire Heartsong et Catherine Ann Clemett part des enseignements sur l’âme sœur, les flammes jumelles, la flamme jumelle originale répartis ainsi l’histoire exquise de la réunion et l’ascension commune de plein exercice du maître Saint-Germain avec sa flamme jumelle, Portia.

Vous découvrirez. . .wp3c91ba08_05

  • La nature des relations mate âme
  • Les âmes sœurs que des miroirs
  • Expression sexuelle divine
  • Le voyage de retour dans la plénitude de rappeler
  • Compréhension unifiée delà de la dualité, au-delà de la polarité   

JEAN, l’Envoyé de Shambhalla

JEAN, l’Envoyé de Shambhalla dans MESSAGES EVENEMENTS images

Interview de Jean-Claude Genel

Lors de la fête du Wesak (pleine Lune du Taureau du 17 mai 2011), Jean-Claude Genel a transmis les instructions de Jean, l’Envoyé de Shambhalla. Il a également annoncé la mission des « Âmes hébraïques » dont le rôle serait d’assurer le passage de l’humanité dans le cycle nouveau. Découverte.

Pouvez-vous nous parler de Shambhalla ?

Jean-Claude Genel : Shambhalla  est le centre d’énergie d’où rayonnent les forces qui transmettent la vie du Créateur jusque dans notre réalité humaine. Pour donner une image, ces forces sont comme les classes d’un vaste collège répondant à l’évolution de notre planète. Ainsi, en plus des Maîtres incarnés qui dispensent un enseignement spécifique, Shambhalla dispense des courants d’énergies, chacun placé sous l’autorité pleine et entière d’un Etre de lumière. Shambhalla est également le « lieu » où se prennent toutes les décisions concernant l’évolution spirituelle de l’humanité. Celles-ci procèdent d’une vision cosmique et intègrent les époques, les changements d’ères ainsi que les grandes transformations imposées par un nouveau cycle de 26 000 ans environ (12 ères de 2160 ans). Celui qui s’amorce dévoile un peu plus la réalité de Shambhalla qui se manifeste à travers différents chemins de lumière et de multiples vérités. Ces forces vont devenir accessibles à un plus grand nombre d’êtres éveillés car, d’une part elles entrent en action pour faire évoluer l’ensemble de l’humanité et, d’autre part, elles sont véhiculées pour un temps par les « âmes hébraïques » et donc sous leur responsabilité.

Pouvez-vous définir qui sont ces « Ames hébraïques » ?

JC G : Les âmes hébraïques sont des intelligences manifestées et canalisées par certains êtres en fonction de leur évolution. Leur mission est de faire évoluer la Terre en dépassant le mode humain – qui atteint ses limites en cette fin de cycle – pour vibrer sur celui de l’âme. Ces âmes ou énergies divines intelligentes représentent les forces vives animant la structure spirituelle de l’âme en tout être humain et que je nomme les « Valeurs de l’Ame« . Chaque valeur est une source de lumière qui révèle l’Amour divin en fonction de l’évolution de chacun, donc des expériences et de la compréhension de chaque âme. En ce début de cycle de 26000 ans, les nouvelles énergies liées à l’action de Shambhalla vont désormais toucher les êtres au plus profond de leur existence avec, pour conséquence, la résurgence des douze Valeurs fondamentales. Celles-ci favoriseront une nouvelle manière de penser pour que l’humanité s’adapte aux changements spirituels en cours ; c’est une question de survie.

Vous semblez accorder une place prépondérante aux valeurs. Pouvez-vous en citer quelques-unes ?

JC G : Je distingue douze valeurs fondamentales, parmi lesquelles le courage et la justice, l’obéissance à soi et la persévérance, mais aussi la simplicité et la compassion en passant par la patience et la confiance. Les valeurs sont un moyen simple et accessible pour se connaître en profondeur, dans l’esprit du célèbre adage socratique « Connais-toi toi-même. » Elles permettent une exploration de notre nature humaine et une reconnaissance de notre nature spirituelle. Elles facilitent l’intégration de notre véritable pouvoir personnel qui permet de prendre le contrôle de notre destinée. Grâce aux valeurs, chacun peut prendre conscience qu’il peut élaborer un futur ne reposant plus sur des schémas sclérosants et passéistes mais sur un enseignement du cœur, hors temps, que les grands prophètes ont su réactiver. C’est ainsi que la plupart d’entre nous, dans leur recherche personnelle, ont le désir d’identifier une « valeur-essence », une « valeur-solaire » capable de les guider en toute sécurité dans l’incarnation et ses multiples expériences. Comme un train est constitué d’une motrice et de wagons, notre pouvoir personnel, celui qui nous oriente infailliblement vers notre accomplissement, repose sur une valeur-motrice, la valeurs-solaire, qui entraîne tous les valeurs-wagons. Cela signifie qu’en toute circonstance, si nous sommes animés de notre valeur-solaire, nous bénéficions de la puissance de toutes les autres valeurs, comme le diamant brille de toutes ses facettes. La valeur-solaire est le code secret que chacun doit connaître et activer pour qu’à tout moment il puisse progresser et remettre de l’ordre dans sa vie.

Quelle place donnez-vous à Jean que vous nommez l’Envoyé ?

JC G : Jean, le disciple « Bien-Aimé » est le pur reflet de l’amour christique, représente une énergie extraordinaire. Il possède la connaissance secrète du cœur qui nous est révélé à travers nos prises de conscience tout au long de notre vie. Sa place est directement liée aux valeurs. Celles-ci correspondent à des classes, à des chemins initiatiques, à des intelligences. Nous pourrions considérer chacune d’elles comme une entité spirituelle que nous pouvons appeler un « Maître ». Actuellement, tout s’assemble comme les pièces d’un vaste puzzle mystique – réalité de Shambhalla, mission des âmes hébraïques, résurgence de Jean, émergence des valeurs de l’âme, etc. – dont la réalité intérieure balaie peu à peu l’histoire spirituelle fabriquée par les hommes et véhiculée par les religions. Jean, en tant que chef des initiés, représente la source christique qui ouvre l’humanité aux prises de conscience majeures. Les valeurs qu’il représente accompagnent tout être dans son cheminement et le conduisent à l’éveil. Elles ont le pouvoir de réintégrer la pureté christique dans la conscience.

Vous prônez donc un travail personnel pour que l’ensemble de l’humanité s’éveille ?

JC G : L’âme de chacun doit délivrer son propre message à travers l’incarnation et cela passe par une manière de penser différente où le passé reste au passé et où le présent laisse s’épanouir une vision générée par l’énergie pure du futur. Le processus est en marche, relayé par l’inconscient collectif, jusqu’à ce qu’un Avatar vienne nous enseigner la suite de la révélation christique, en touchant notre intelligence et en la développant. Son enseignement nous apprendra que la connaissance ne se limite pas à notre Terre et que voici 2000 ans, la présence christique s’est aussi révélée dans bien des mondes habités simultanément. Pour le moment, nous traversons une période de mutation qui déstabilise et sème la confusion dans les esprits non préparés. Tous ceux qui sont en quête d’eux-mêmes savent que le fruit de leur expérience spirituelle rejoint et stimule l’inconscient collectif et que celui-ci, en retour, répond à toute nouvelle aspiration sincère. Il représente un « noyau dur » auquel se relie naturellement toute personne s’engageant dans une démarche de sens et dont elle reçoit force et inspiration. Cette « mise en réseau », donc en résonance, a pour effet d’amplifier toute prise de conscience de celles et ceux qui œuvrent à la révélation d’une société nouvelle. Ce phénomène permettra de traverser des obstacles jugés encore infranchissables aujourd’hui. C’est bien ainsi que le Christ est apparu sur Terre, fruit d’un désir et d’une volonté portés à son point de manifestation.

Concernant l’amour christique auquel vous faites souvent référence, vous l’avez déjà développé dans un livre comportant les messages d’une âme dans l’au-delà.

JC G : L’âme qui s’exprime dans l’ouvrage « Rencontres avec une Etoile » témoigne clairement du niveau de conscience que nous sommes capables de véhiculer au cœur de l’existence sans attendre que la mort nous le révèle. L’Au-delà devient d’une étonnante proximité et nous comprenons qu’il est une composante de notre nature spirituelle et donc aussi de notre existence terrestre. Ces « rencontres », je les nomme volontiers des « méditations », tant elles traduisent des états intérieurs que nous ressentons mais que nous n’osons pas encore affirmer dans notre quotidien. A leur lecture, nous comprenons dans un premier temps à quel point nous sommes sourds et aveugles, plongés dans un monde d’obscurité et d’ignorance. Mais cette richesse lumineuse, longtemps considérée comme relevant d’un ailleurs bien séparé de nous ici-bas, nous est de plus en plus accessible. De tels témoignages nous permettent de nous familiariser avec notre véritable essence et de la traduire dans un art d’être au monde. L’immense puzzle de la vie divine est en train de s’assembler sous nos yeux et nous en sommes les artisans dévoués.

Pour vous, quel rôle peut jouer l’année 2012 ?

JC G : Symboliquement, je dirais que 2012 verra l’apposition d’une des pièces majeures. Les Maîtres n’ont-ils pas évoqué une certaine « distorsion du temps » ? (3) Ce saut quantique nous permettra de nous affranchir de l’illusion du temps et l’impact créé dans notre esprit nous entraînera dans de nouvelles réflexions et considérations qui nous rapprocheront de la réalité de Shambhalla. Nous sentirons notre âme de plus en plus vivante, de plus en plus vibrante, facilitant le passage des informations de Shambhalla sur Terre. Les âmes hébraïques adombrent l’âme des êtres disponibles, conscients, intelligents de ces vérités et qui pensent déjà différemment. Il est là le passage, précisément dans l’enseignement que ces êtres vont proposés. Un enseignement fait de l’accomplissement des valeurs. La connaissance auquel il donne accès est un pont vers une nouvelle liberté d’être qui passe par l’incarnation d’une valeur majeure contenant toutes les autres comme autant d’intelligences imbriquées pour fortifier la nôtre que l’on appelle l’évolution.

Vous distinguez fréquemment deux formes d’intelligence. Pouvez-vous les définir ?

JC G : Je distingue celle liée à l’éducation et au savoir. Elle permet à tout un chacun d’organiser et de gérer son existence. Elle provient donc de l’apprentissage et de l’expérience qui développent la compréhension. Et celle liée aux prises de conscience successives qui viennent d’une réflexion sur le sens de la vie et développe en l’homme un état de conscience qui le porte à développer une autre forme d’intelligence liée au développement naturel de son âme. C’est l’intelligence de la vie, auxquelles émotions et intuitions participent. Elle repose sur les valeurs de l’âme, véritable structure énergétique qui nous relie au tout et résonne de concert avec lui. Cette intelligence-là maintient l’être en lien permanent avec l’intention créatrice ou Dieu. Elle ouvre à la multidimensionnalité de l’existence. Cette intelligence se nourrie des « droits de l’âme » par lesquels l’Esprit divin se manifeste dans sa création. La prochaine étape de l’évolution de l’humanité sera de vivre la richesse de l’Esprit et instaurant, pour cadre de vie, les « droits de l’âme ». Les « Droits de l’Homme » sont un formidable marchepied, à condition qu’ils soient appliqués et respectés. Ils permettront d’aller plus avant dans la reconnaissance de la divinité en l’Homme. Dans ce cas, tout être humain dans son expérience vivra consciemment la richesse de l’Esprit. Cette complémentarité entre l’horizontalité de l’intelligence humaine et la verticalité de l’intelligence divine donnera le jour à une nouvelle civilisation. Le prologue du nouveau cycle qui s’annonce doit s’ouvrir sur la reconnaissance et l’étude des Droits de l’Ame.

Pensez-vous que si l’humanité parvient à s’éveiller à une spiritualité sans dogme, elle aura une chance de poursuivre sa quête dans le prochain cycle ?

JC G : L’humanité actuelle se croit évoluée mais elle en est encore au stade enfantin de penser que ce qu’elle ne voit pas n’existe pas. Elle se laisse encore distraire par toutes sortes de croyances religieuses et en oublie son lien direct avec la source originelle. Elle s’illusionne dans un monde d’images et de mirages qu’elle croie permanent et dans lequel son âme disparaît. Le choc du passage d’une ère à une autre lui prouvera que tout ce qu’elle voit n’est qu’éphémère et les âmes hébraïques saisissent déjà l’occasion pour l’inviter, par le cœur ou par l’âme, à s’ouvrir à une autre contemplation. Nous allons voir la nouvelle réalité se superposer peu à peu à l’ancienne et nous ressentirons les vérités qu’elle nous inspire. C’est ainsi que l’héritage christique resurgira et s’imposera comme fondement d’une fraternité nouvelle. Il stimulera en nous le désir de retrouver notre force intérieure et d’oser construire la vie sur l’amour que les valeurs nous inspirent. C’est-à-dire que chacun de nous est appelé, grâce aux âmes hébraïques, à prendre conscience de son talent et à vouloir structurer sa vie en fonction de ce qu’il ressent et non pas en fonction de ce qu’on lui dicte.

Les créations technologiques sont-elles compatibles avec une haute spiritualité ?

JC G : Les créations technologiques prennent un véritable ascendant et peuvent nous donner l’illusion d’une grande évolution. Mais rien ne changera dans la conscience de l’être qui finira par s’y complaire et s’y enfermer. Il est donc du devoir de chacun de se diriger vers la spiritualité pour comprendre le fil conducteur de l’évolution authentique et faire resurgir des vérités saines. Sur toute la surface de la Terre, chaque peuple est appelé à réhabiliter, en fonction de son historique mystique, les droits de l’âme. Les âmes hébraïques viennent enclencher un nouveau cycle et nous aider à aborder l’Esprit en nous à travers les droits de l’âme. Grâce à elles, nous allons pouvoir tourner une page en nous posant des questions essentielles, obligeant notre cerveau à jouer son rôle véritable, celui de tisser les énergies de l’âme. Nous sommes donc au début d’un changement de paradigme majeure, celui qui verra l’être humain explorer qui il est dans son âme et formuler ses droits nouveaux, reflets de la puissance divine en l’humanité.

Livre de référence : L’Envoyé de Shambhalla (livre + CD)

Les Pleïades et la Rose de Marie

Les Pleïades et la Rose de Marie dans PLEIADIENS (TERRE) images-5Salutations à l’entrée de votre cœur d’esprit.Je bénis en vous cette entrée dans cette grande assemblée de vos cœurs sacrés.

Je bénis chaque pas sur votre Voie Lactée. Je bénis cette marche nuptiale où ton cœur relié à mon cœur a fusionné une histoire d’Amour et d’Eternité.

Nous avons marché ensemble, nous avons traversé des rivières, des fleuves enchantés, nous avons escaladé des montagnes et nous nous sommes laissés tomber avec majesté dans l’Eternité. La vibration de nos chansons est sans cesse renouvelée par la note musicale de nos cœurs sacrés.

Le sourire que tu donnes à l’ami d’à côté est la note ultime de cristal, de lumière et d’amour. C’est un échange dans le facial de ton Être qui permet à cette vibration de s’ouvrir et de s’offrir ainsi la plus grande des relations d’un cœur à cœur, d’une âme à une âme. Nous saluons tout ceci, car nous sommes nous aussi dans cet enclenchement céleste qui nous laisse porter avec grandiosité au-delà de ces ici, au-delà de ces ailleurs.

La magnificence de vos auras rayonne de bonheur et l’enchantement de vos cœurs explose avec dignité et royauté, car roi et reine tu es dans cette assemblée, car tu trônes ainsi sur ta propre Divinité, et que ton Unité s’assemble et se ressemble dans un magnifique cœur pour cette Humanité.

La colonne vertébrale, cette colonne de Lumière, se place aujourd’hui dans un alignement parfait à ton esprit. Vos petits pieds sont bien chaussés de leurs petits chaussons blancs, argentés, car aujourd’hui, nous allons retraverser le voile et toucher à la Constellation des Maisons, la constellation des Pléiades. De plus en plus, ils se rapprochent de nous; de plus en plus ils touchent votre aura; de plus en plus ils désirent se manifester dans votre quotidien, afin que l’Étoile, l’Etoile de David, puisse dans son Amour Christique, vous adombrer une seconde fois, adombrer votre foi.

L’énergie de Marie est tout à fait présente. Elle désire ainsi vous dire combien elle vous aime, combien elle seconde chaque pas de l’enfant roi, elle désire vous enlacer de ses bras de Lumière et fusionner dans un éternel cœur à cœur tout cet Amour.

«  Bonsoir mes enfants chéris. Je suis ici ce soir dans une vibration cosmique et unique. Je désire vous dire qu’à l’équinoxe de l’automne, du mouvement de votre Terre aimée, je passerai près de vous et en chacun de vous. Je me glisserai à l’intérieur de vos cœurs et je me loverai avec bonheur dans cet espace sacré où les Sœurs de l’Eternité ont placé pour moi un lit bien douillet et ont déposé de magnifiques fleurs toutes plus belles l’une que les autres, épanouies de bonheur, épanouies dans leur grandeur.

La bascule du temps reculera un certain temps et changera la programmation, afin que l’enfant ici présent soit sur cette Terre à parfaire un mouvement qui aurait dû se passer bien avant. Les Anciens du Jour se sont placés dans une grande méditation pour vous mes enfants. Moi et mon Fils, nous sommes bien là à regarder tout cela, à aimer tout cela et à émaner et diffuser toute cette énergie pour vous, pour nous, car la levée des voiles doit être regardée d’un œil nouveau. La levée des voiles doit suivre son sens évolutif, afin que les Maisons dans les Constellations puissent ouvrir leurs portes à l’enfant ici-bas.

Le contact de la conscience unificatrice, purificatrice de mon Être à vos Êtres est dans cet aujourd’hui amplifié par tout ceci. C’est d’une bienséance, c’est d’une bienfaisance Amour que je vibre pour vous. C’est bientôt l’heure de la bascule du temps, c’est bientôt l’heure où l’horloge tournera son aiguille d’une vitesse vertigineuse comme mes Étoiles tourneront à toute grande vitesse pour que les rayons puissent vous toucher ainsi et produire en vous cette élévation, cette montée vibratoire dans vos auras.

Soyez bien attentifs de ceci, car chaque jour j’y place mon Amour. Le moment présent est en devenir d’être la clé précieuse de votre cœur sacré. J’y ai préparé ainsi avec les Sœurs des Pléiades un livre où je te laisse le soin d’écrire une page de vie comme tu aimerais qu’elle soit dans cet aujourd’hui. Vous êtes ici nombreux dans le visible et l’invisible, car de vos esprits, de vos fils dorés, vous en écrirez ainsi la connexion divine avec le sacré. Le bonheur fait son entrée, le bonheur fait sa magie et les énergies dansent de plaisir et vibrent à l’unisson de toutes les façons.

Les sept Principautés, Sœurs d’Éternité, ont choisi dans cette assemblée de se placer, ont choisi d’élever en chacun de vous un grain de sénevé pour que la foi en soit augmentée. Et ce grain de sénevé qui devient dans ce jardin l’arbre le plus majestueux où les oiseaux vont se nicher pour trouver refuge, trouver compassion, trouver amour, joie, liberté, harmonie, purification et l’unification à ce tronc. Le grain de sénevé est une explosion en chacun de vous. Et aujourd’hui, ta foi se déclare ainsi à s’ensemencer de bonheur dans la splendeur.

En cet instant présent, je garnis vos bras de pierres précieuses plus belles l’une que l’autre, plus brillantes l’une que l’autre et ces pierres sont les cadeaux qui sont remis ici dans votre aura et qui activent un mouvement comme une clé enchantée. Soyez à accueillir et recueillir toute cette abondance de pierres précieuses qui vient enjoliver votre  corps de Lumière, mais aussi votre corps de chair.

Le rayonnement de vos temples sacrés, de vos églises intérieures, prend ampleur et rayonne de ferveur dans la tendresse et la candeur d’une mère. Ne vous attendez point à des éclats de suprématie. Soyez dans l’humilité et la bonté envers votre prochain, soyez le regard doux, le sourire merveilleux, et la bonté des dieux viendra regarder votre grand couronnal d’étoiles et viendra y déposer le calice sacré, car toi-même tu t’es promu ainsi lorsque tu as décidé de venir rencontrer ton Unité, car toi-même tu t’es placé sur cette Voie Lactée à recevoir et à recevoir toutes ces Royautés.

Dans ce grand univers blanc où l’on entend l’éclatement de vos chaussures étoilées, nous sommes là à applaudir devant l’enfant qui ose s’avancer et reconnaître sa grandiosité. Je suis là encore avec les Anciens du Jour à éplucher et tourner chaque page dans le Divin et la Majesté de notre Amour, cet Amour que nous avons l’un pour l’autre, cet Amour d’Eternité, cet Amour qui enlace et embrasse, cet Amour qui fait vibrer l’enfant sur son trône doré.

Vous êtes de ceux, vous êtes de celles qui ont choisi d’avancer et d’être éclairants et compatissants pour l’ami d’à côté. Et en cela mes enfants chéris, je vous serre contre mon cœur et je vous embrasse de ce Feu dévorant qui habite ainsi mon âme jusqu’à ton âme. Je brûle d’Amour pour vous, les Univers brûlent d’Amour pour vous et les Anciens en sont à s’incliner devant l’enfant qui gaiement, joyeusement, avance dans sa destinée.

Les Pléiadiens se sont décidés à vous approcher, les Pléiadiens de ces milliers d’étoiles filantes ouvrent leur canal pour que leurs enfants soient joyeusement à communiquer avec cette énergie. Nous n’avons point de forme; nous sommes la forme. Nous sommes fluides, nous sommes limpides, nous sommes vibrations, nous sommes résonances vibrances en reliance avec votre cœur sacré.

Nous ne brusquons rien, mais nous avançons de ce pas d’aujourd’hui, car l’heure est arrivée où l’enfant d’ici et l’enfant d’ailleurs doit reconnaître que dans les confins des Univers, que dans les confins des Constellations, les portes sont ouvertes et les Maisons sont prêtes à accueillir et à vous recueillir dans leur cœur.

Nous souhaitons de notre sagesse vous enseigner l’Amour, le bonheur d’être Soi. Nous agrandissons en cet instant présent un espace. Nous dégageons, nous dégageons, afin que l’ouverture soit dans la filature de la conjecture de nos Étoiles aimées à votre Étoile aimée.

Dans cet aujourd’hui, dans ce moment sacré, où multiples Délégations sont venues se rejoindre à nous,  sont venues vous acclamer et vous féliciter de permettre à cette entrée de l’esprit, dans la grande bénédiction de la communion unificatrice de Marie. Elle est la Splendeur, elle est cet Espace où tous les enfants qui se donnent la main prennent place.

Nous jumelons avec vous chers Anges, nous jumelons avec vous et nous vibrons de ce même diapason. Nous désirons que nos Mondes puissent communiquer, nous désirons toucher à votre esprit pour que vous puissiez toucher à notre esprit dans la grande science, dans la conscience parfaite de tout ce qui est. Nous ne sommes point pressés mais nous devons bien un jour faire notre entrée.

Toi qui es ici aujourd’hui dans cette grande méditation, tu t’es assis ainsi pour recevoir le canal lumineux qui t’ouvrira ainsi un ciel parsemé d’étoiles où ces milliers de Consciences d’Amour viendront dans la forme d’un diamant étincelant se placer dans le creux de ton cœur sacré, ce diamant que tu prendras bien soin de toujours en astiquer les facettes, afin de ne point laisser la poussière tomber et que le voile revienne se placer.

Nous ouvrons aujourd’hui pour vous la possibilité, bien sûr si vous le désirez, la possibilité de nous contacter et cela dans un abandon de votre corps de chair. Dans une méditation, nous honorerons cette promesse et nous viendrons discuter avec vous et nous nous enseignerons l’Amour et nous regarderons cette Terre aimée et nous en élèverons chaque parcelle, afin que son élévation soit Terre Ciel.

Nous laissons l’énergie vibrer et descendre doucement dans votre cœur sacré, dans votre aura bien-aimée pour que l’ami d’à côté puisse toucher ainsi à tout ce qui s’est dit. L’heure n’est plus aux cachettes, l’heure est au dévoilement de ce que tu es vraiment, un Être d’Amour, un Être de Lumière, un Être venu parfaire un cheminement sur sa Voie Lactée, un Être qui ouvre ses bras à toute cette foi, à tout ce qu’il a en soi. Vous en avez la possibilité, vous en avez la royauté. »

Nous laissons Marie terminer avec un Je t’aime, un Je t’aime d’Amour, un Je t’aime de préciosité, un Je t’aime rempli de pierres précieuses, un Je t’aime enfant chéri, enfant béni de cette entrée majestueuse dans cet aujourd’hui.

« Je suis la vibration qui vient davantage se placer pour que chacun de vous puisse retrouver cette essence sacrée du féminin et que la fusion de l’union soit dans une égalité parfaite et que tu sois à ouvrir tes bras et recevoir tout cela comme un enfant qui reçoit plein de cadeaux et qui dans une grande joie sourit de pouvoir redonner tout ceci à cette Terre aimée.

Vous n’êtes point égoïstes, vous êtes de ces enfants choisis, bénis, qui un jour, ont redonné dans le partage équitable ce qu’ils sont, et ont parlé, verbalisé avec le Verbe Aimer, utilisant mon essence mystérieuse, mon essence précieuse dans votre aura bien-aimée.

Chacun, chacune de vous est porteur de mon énergie; chacun, chacune de vous est porteur de tout ceci et de tout cela, car les Univers ont choisi d’ouvrir en vous pour nous ce passage glorieux de l’enfant sur sa grande traversée magique et féérique. Un cheval blanc vous est donné, un cadeau précieux supplémentaire pour que tu puisses galoper plus vite sur ta Voie Lactée.

Les Univers écoutent le claquement des sabots et savent que l’enfant a délaissé le trot et que le galopement est comme dans le vent porteur de tout ce temps. Et voilà qu’aujourd’hui, tout se place par magie.

Je vous laisse dans un au revoir, car je reviendrai un soir pour vous revoir chacun de vous individuellement, afin que mon énergie de Mère Divine puisse se placer ainsi dans les retrouvailles de ses ouailles.

Vous êtes Amour Célébrité, vous êtes Amour d’Eternité. Je vous aime enfants chéris et je vous laisse dans cet au revoir. »

Voilà que les mouvements continuent de traverser, que la vibration dans la grande fluidité passe et repasse dans votre aura. Accueillez tout ceci dans cette élévation, accueillez tout ceci et recueillez tout ceci pour redonner tout ceci, afin que la fluidité soit sans cesse renouvelée par toutes ces énergies d’amour, de compassion, de paix, de joie et d’éternité pour que tout  puisse enfin circuler en toute liberté.

Voilà j’ai dit. Soyez bénis, car moi ainsi je le suis.

© Copyright 2013 message Émanũel-Ãchinox – Soyez bénis de partager librement
www.achinox.blogspot.com

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source.

Métatron est un « être de totale lumière »

 
gifs etoilesMétatron est le plus terrestre des Archanges, car il fut d’abord un homme, sage et vertueux, que Dieu appela auprès de lui dans le Ciel. Il est richement vêtu et tient une plume dans sa main pour inscrire nos actes dans le grand Livre de la Vie. Il peut nous aider à connaître la vraie mesure de toute chose.
ROYAUME : Archange du Royaume de la Forme
FONCTION CÉLESTE : Scribe du Livre de la Vie où sont notés tous nos actes.
INTERVENTION SUR TERRE : Il nous aide à découvrir la valeur de nos actes; il est le témoin du bien que nous faisons et de l’amour que nous donnons; il nous permet de concrétiser notre aptitude à aimer et à être aimés.

MÉTATRON est le seul Ange des sphères célestes à avoir connu la condition humaine. Sous le nom d’Énoch, il fut le septième patriarche après Adam. On dit qu’il « marcha à côté de Dieu » et qu’il fut emporté dans le Ciel, où il devint un Archange. Les anciens textes hébraïques se sont interrogés sur son éventuelle identification avec la Shekhinah, autrement dit cet envoyé du Seigneur qui arracha le peuple d’Israël à la barbarie. Certains pensent également que ce fut lui qui arrêta le bras d’Abraham alors que ce dernier s’apprêtait à sacrifier son fils Isaac.

MÉTATRON est connu comme le premier et le dernier des Archanges; on le surnomme parfois le Chancelier du Ciel, l’Ange de l’Alliance ou encore le Roi des Anges. Il est chargé d’enregistrer tous nos actes dans le Livre de la Vie, mais également d’apporter son soutien aux projets humains. Il constitue une sorte de pont entre Dieu et l’homme, qui peut lui demander conseil pour connaître la valeur de ses actions. Il nous aide à établir l’équilibre entre ce que nous donnons et ce que nous gardons pour nous-mêmes, afin que nous définissions au mieux nos limites et acquérions un sens précis de notre propre Moi. Ce dernier point est essentiel si nous voulons exprimer pleinement nos potentialités dans ce monde de la forme.

MÉTATRON nous apprend à trouver la juste mesure dans l’amour, le travail ou le plaisir, apportant dans nos existences équilibre, santé, harmonie et sérénité. Il se souvient toujours du bien que nous faisons, même si celui-ci n’est pas reconnu par les hommes. Il est à nos côtés lorsque nous devons déployer des efforts importants pour quelque raison que ce soit (relation affective, renoncement à une mauvaise habitude, lutte pour une juste cause, travail d’équipe, etc).

PRIONS l’Archange Métatron pour qu’il encourage nos entreprises et nous accorde une vision juste de ce que nous accomplissons. Dans nos méditations, demandons-lui de nous faire savoir si nos efforts sont suffisants ou s’il faut, au contraire, redoubler d’énergie, pour nous-mêmes ou en faveur des autres.

* * *
En tant que tel, il est l’expression directe de la manifestation première de Dieu ; il représente la fréquence vibratoire, racine, de l’univers manifesté et c’est ainsi que son énergie généra la lumière qui par densification créa la matière de nos différents corps pour voyager dans les mondes de manifestation dont la Terre.

Métatron est l’archange le plus proche de Dieu.

A ce titre,Il est considéré comme la face visible (accessible) de Dieu car Dieu lui-même étant illimité, toute forme ou image n’est pour lui qu’une limitation !
Du point de vue humain, Métatron comme tous les archanges, est l’expression directe de Dieu !
Certaines traditions Occidentales le reconnaissent comme étant «Le grand architecte» qui au commencement « géométrisa » l’univers.
Lorsque nous nous mettons en résonance avec l’énergie de Métatron, nous percevons la structure interne de l’univers et la splendeur de la création s’actualise en nous.

Métatron est l’Archange le plus éloigné de l’humain.

L’énergie de Métatron se situe au delà de la sphère mentale ; c’est pour cela que les prières qui lui sont adressées restent sans réponse si elles viennent du mental ; seules les prières évocatoires venant du cœur ont une chance de l’atteindre car notre cœur donne accès directement au supra mental qui est la sphère vibratoire de Métatron et de la hiérarchie angélique.

Métatron est un des principaux régents des univers qui constituent l’Univers.

Comme Jésus-Christ, l’archange saint Michel, Maitreya, Urgaya, la Mère divine, Sananda, Melchisédek, Yéshua, Sanat Kumara, Enoch, etc ; Métatron est un des gouverneurs des univers qui forment le grand univers.

Métatron est un des guides supra mentaux de la race humaine.

Métatron est la première émanation de la trinité.

Se situant au sommet de l’arbre de vie, il en est le créateur !
Cet univers dans lequel nous vivons, est une expression des différents niveaux de l’arbre de vie, symbole vivant de la hiérarchie angélique dont Métatron est le couronnement car il est « Kéther » manifesté.
En tant que première personne de la trinité, Il est connu comme « Dieu le père » dans la tradition chrétienne, « Shiva » aux Indes ou encore « Le Grand Esprit » dans la tradition amérindienne.

Métatron est l’Archange des archanges.

A ce titre, il est le premier archange duquel tous les autres archanges ont émané ; c’est pour cela qu’il est naturellement le régisseur du premier ordre angélique : les Séraphins.

Métatron est le créateur du futur.

Il détient les clés et codes (mathématiques, géométriques, quantiques, etc) des mondes futurs et, en cela, il est la « flamme » qui nous conduit de ce monde mortel aux prochains mondes d’immortalité dans la conscience du Christ.
Métatron est le créateur du prochain univers, dont il détient les fréquences lumineuses : dès aujourd’hui, il nous enseigne sur les réalités de demain dans des nouveaux cieux et sur des nouvelles terres.

Métatron est le créateur des véhicules de lumière.

Grâce à son énergie nous réactivons notre corps de résurrection « Merkabah » qui nous donne accès aux différents mondes de lumière de notre multi dimensionalité.

Métatron est le créateur de la lumière qui extériorise l’œuvre divine.

Métatron est le jaillissement glorieux de la volonté divine.

Métatron est la pulsation de la première vague créative de Dieu.

Comme CHRIST et MARIE, Métatron, en plus d’être un « guide sidéral », est aussi un « guide diamant » : ainsi ils forment la Trinité des Trinités au service de la gloire divine.

Puisse la lumière Métatronique nous éclairer à jamais !
Nous sommes les enfants de la Trinité.
En Métatron, nous sommes des lumières vivantes.

Retour à l’accueil de Messages… Terre Nouvelle
Visitez le Site Mère
Terre Nouvelle : Portail sur la Spiritualité

Dénonciation de Kryeon (France 2)

 décembre 2008 : 

floatiesUne nouvelle dénonciation du mouvement Kryeon a été faite dans l’émission de David Pujadas : « Les infiltrés », le 17 décembre 2008, sur France 2. Dans cette émission consacrée aux mouvements sectaires une partie a en effet été consacrée à des « thérapeutes » qui font « des affaires » en « surfant » sur le thème des enfants Indigo (de cristal, etc.). 

La journaliste s’est « infiltrée » auprès de deux « thérapeutes » de ce type. Auparavant, cependant, on a eu droit au témoignage d’une personne présentée comme ayant été « victime du mouvement de l’Ange Kryeon ». Cet homme se nomme Jacques Wagner. En début de séquence on a d’ailleurs eu droit à la vision de la page Web du site de Kryeon. En fait, si Lee Carroll (mentionné au début de ce reportage) a bien écrit sur les enfants Indigo, celui-ci ne cautionne pas pour autant les agissements des personnes se réclamant de ce qui est appelé, en l’occurrence, « le mouvement Kryeon », lequel est constitué de personnes qui ont trouvé un moyen de gagner de l’argent en reprenant le thème des enfants Indigo (et celui de la technique d’harmonisation EMF de Peggy Phoenix Dubro). Pour la justification de ce que j’écris ici veuillez vous reporter aux déclarations de Lee Carroll lui-même, évoquées plus loin. 

A propos des enfants Indigo on nous dit, dans le reportage, que ces enfants « seraient auréolés d’un halo bleu ». La journaliste présente ainsi la doctrine des membres de ce mouvement : « Ces êtres suprêmes, disent-ils, sont venus sur Terre pour changer le monde. » L’expression « êtres suprêmes », en l’occurrence ridicule, n’est absolument pas utilisée dans l’oeuvre de Lee Carroll/Kryeon. Connaissant l’oeuvre écrite de Lee Carroll, je mets au défi tout contestataire (et tout particulièrement cette journaliste) de prouver le contraire. Encore une « reformulation »… 

La journaliste dit que le mouvement propose sa thérapie pour traiter les enfants, mais aussi les parents. Ces thérapies sont qualifiées de « souvent délirantes, aux conséquences parfois dramatiques ». En quoi sont-elles dramatiques ? Y a-t-il eu des morts ? Non. Mais elles sont « dramatiques ». (Il faut bien en rajouter « un peu ».) 

La journaliste dit : « Nous avons rencontré l’une de ces nombreuses victimes. » Il s’agit de l’homme mentionné plus haut : Jacques Wagner. L’épouse de celui-ci, « adepte » du mouvement Kryeon, « aurait tenté d’embrigader leur fils atteint de dyslexie en le présentant à des membres de Kryeon ». Jacques Wagner : 

« Mon fils m’a dit un jour que  »maman avait des problèmes parce qu’elle a dit que je suis un extraterrestre ». » 

Voilà qui est étonnant. Car, encore une fois, il n’est nullement question, dans les écrits de Lee Carroll/Kryeon, d’extraterrestres à propos des enfants Indigo. Ce genre de formulation émane d’une personne (la mère) ayant accolé l’étiquette « extraterrestre » à son prétendu enfant Indigo. Mais cette femme ne peut en aucun cas justifier l’emploi de ce qualificatif en se référant à un texte de Lee Carroll, ce qualificatif étant, pour caractériser les « Indigos », précisément absent de l’oeuvre de ce dernier. A moins, évidemment, que l’enfant n’ait utilisé le mot « extraterrestre » pour le substituer à un terme qui lui était moins compréhensible. 

Convaincue par les thérapeutes du mouvement de posséder des « pouvoirs extraordinaires », l’épouse du plaignant affirmait qu’elle pouvait soigner son enfant dyslexique. Le père a précisé qu’il avait appris, par son épouse, que son enfant était « indigo ». Elle parlait à son fils et lui disait : 

 »Ne t’inquiètes pas, mon fils, je vais te soigner, je vais te sortir de ces problèmes d’école car tu es un être suprême qui a été envoyé par Kryeon, et tu auras comme moi beaucoup de pouvoirs et tu sortiras de ces problèmes. » 

Si ce sont là les réelles paroles exprimées par la mère, alors il faut préciser que celle-ci est en « pleine confusion ». En effet, en tant que lecteur de l’oeuvre de Lee Carroll/Kryeon, je peux affirmer que celui-ci n’entérinerait pas cette formulation selon laquelle Kryeon a envoyé un « être suprême » et selon laquelle l’enfant aurait « beaucoup de pouvoirs ». 

La mère soignait son fils « par l’énergie » : le père précise qu’elle « caressait l’enfant de la tête aux pieds, toujours en posant sa main à vingt centimètres au-dessus du corps pour faire dégager la mauvaise énergie, puis lui redonner la bonne ». Commentaire de la journaliste : 

« Plus grave encore, la femme de Jacques pensait aussi pouvoir soigner les maladies graves. » 

Le père ajoute : 

« Elle n’avait pas peur de dire qu’elle pouvait soigner le cancer et le sida, surtout le cancer. » 

Il s’agit là encore d’une prétention que l’on ne peut pas « enraciner » dans l’oeuvre de Lee Carroll à propos des « Indigos », cette affirmation étant spécifique à la mère de l’enfant. La mère est allée jusqu’à vouloir déscolariser son fils. Quelque temps après, le couple « se déchira » et se sépara. Le père n’a plus de maison et son épouse l’a quitté. Commentaire du père : 

« Du jour au lendemain. Sans savoir pourquoi. Elle a choisi d’aller vivre avec ces gens-là, plutôt qu’avec sa famille, elle a cassé sa famille pour ces gens-là. J’en veux à tous ces praticiens qui vous vendent du vent, qui vous donnent l’espoir d’être guéri avec leurs saloperies. » 

On comprend la détresse de ce père, mais il ne faut pas que celui-ci en tienne responsable Lee Carroll (et Kryeon), l’auteur américain n’étant pour rien dans les pratiques déviantes de certains « thérapeutes » se réclamant des « enfants Indigo ». Lee Carroll, en effet, ne « fédère » pas ces gens-là, et leurs agissements relèvent de leur responsabilité personnelle. Ceci est très important à préciser. 

La journaliste déclare que le « mouvement de l’Ange Kryeon » (sic) est aujourd’hui un vaste mouvement commercial. A l’époque le couple Wagner aurait donné plus de 5000 euros au mouvement. (Le père aurait aussi « payé » ?) Cette journaliste ne peut s’empêcher de dire : 

floaties« L’Archange Kryeon semblerait être l’Archange du marketing. »  

Pourtant, rappelons-le, Lee Carroll ne perçoit pas l’argent issu des activités des personnes qui se réclament plus ou moins de lui à propos des « Indigos ». Il faut exclure, bien sûr, les livres publiés par cet auteur, ces derniers lui étant spécifiques (comme pour tout auteur). Tout le reste : stages organisés par les « thérapeutes », conférences, etc., relève du business des membres du prétendu « mouvement Kryeon », à dissocier (ce qui n’est malheureusement pas fait par les activistes anti « sectes » et les journalistes des grands médias) des écrits et activités de Lee Carroll, seules choses dont ce dernier peut être tenu pour « responsable ». Il y a donc une grave confusion et un amalgame pernicieux faits entre : d’une part Lee Carroll/Kryeon, et d’autre part le « mouvement Kryeon » autour duquel gravitent des « thérapeutes » se réclamant ou non de lui et « surfant » sur le créneau « Indigo » (et sur celui de la « technique d’harmonisation EMF »). 

On a également vu la journaliste « infiltrée » pointer avec son curseur de « souris » d’ordinateur les « produits » en vente sur le site de Lee Carroll (www.kryon.com). Il s’agit essentiellement des livres de Lee Carroll et des productions musicales du musicien « New Age » Robert Coxon. La vente de tels produits est normale et ne mérite pas l’accusation stupide d’ »Archange du marketing ». On est consterné devant la mauvaise foi de ces journalistes ignares. Autant reprocher à un chanteur, par exemple, de commercialiser ses CD et DVD… 

Faisant référence aux thérapeutes « indigo » le père a dit ceci : « Ils sont très dangereux parce qu’ils brisent les familles, ils prennent de l’argent aux pauvres gens qui n’ont pas d’argent. Ils sont sans scrupule, ce sont des gens très dangereux. » 

N’a-t-il pas, par ces propos, tendance à exagérer et à surestimer les choses à travers l’expérience négative de son couple ? 

La journaliste est allée voir la « thérapeute » qui a suivi l’épouse et l’enfant de Jacques Wagner. Elle a inventé le cas d’une enfant hyperactive, censée être sa fille, dont elle montra la photo à la femme. Cette dernière déclara que la fille de sa « cliente » a une couleur dorée tout autour, qu’elle a « quelque chose de posé sur la tête », que c’est « tout doré », et qu’elle « voit dans l’invisible ». Cette petite fille serait une « enfant cristal », « la nouvelle génération des enfants indigo ». Faisant référence aux « enfants cristal » et aux « enfants indigo » la « thérapeute » déclara ce qui suit : 

« Ils ne viennent pas des mêmes endroits, des mêmes sphères. Donc ils ont un rôle différent. L’enfant indigo vient « casser ». L’enfant cristal vient « harmoniser ». »  

La journaliste ayant demandé à « l’infiltrée » comment elle pouvait « voir » la couleur sur la photo, la « thérapeute » répondit : « C’est une guidance. » 

Elle proposa ensuite à sa « cliente » de faire une séance d’« aurathérapie ». Il a suffi à la journaliste de poser sa main sur le boîtier à gauche de l’ordinateur pour obtenir, grâce à un logiciel, ce qui est censé être une photo de l’aura. On voyait, sur la photo, une couleur orangée. Après avoir précisé que cette couleur appartient à « des plans supérieurs », la « thérapeute » fit le commentaire suivant : 

« Vous avez beaucoup de dons à l’intérieur de vous. Ce n’est pas par hasard si votre fille vous a choisi. »  A la question de la journaliste « infiltrée » : « Vous pensez que ma fille a la même aura que moi ? », la « thérapeute » répondit : « Je pense. » 

La « cliente » ayant ensuite demandé si elle était une enfant indigo, la réponse fut : « Je ne dirai pas ça. Je dirai que vous êtes « futuriste ». Vous avez des dons de médium. »  

La « thérapeute » déclara à sa « cliente » qu’il allait falloir qu’elle suive une thérapie : un travail émotionnel, un « nettoyage », de « l’harmonisation », de la PNL (Programmation Neuro-Linguistique). Commentaire de la journaliste : « Impossible d’en savoir plus. » Celle-ci paya 65 euros pour la lecture d’aura et 20 euros pour le livre dédicacé. 

floatiesConclusion de la journaliste : « Recruter de nouveaux adeptes, remplir son cabinet et vider mon portefeuille, la méthode est efficace. »  

La journaliste alla ensuite voir une seconde « thérapeute » (celle-ci officiant à Paris) en prétendant être « hyperactive ». Selon la « thérapeute » sa « cliente » fait partie des « enfants actuels ». Si le terme a changé, « en revanche le principe est toujours le même », la thérapeute ayant, dit la journaliste, « juste modernisé le concept ». La « thérapeute » précisa qu’elle ne reniait pas l’expression « enfants indigo », mais que d’autres couleurs sont apparues dans l’aura des enfants, l’expression « enfants actuels » englobant aussi les « enfants cristal », les « enfants arc-en-ciel », les « enfants diamant »… La « thérapeute » dit avoir fait, en parlant d’« enfants actuels », un « package » de tout cela, de façon à être « dans quelque chose de concret, dans quelque chose de pratique »… La journaliste dut débourser 65 euros, mais avant de partir la « thérapeute » lui proposa de se rendre à une conférence qu’elle allait faire sur le sujet des « enfants actuels ». La journaliste alla à cette conférence, et elle paya 15 euros pour y assister. Une vingtaine de personnes étaient présentes à cette conférence, conférence au cours de laquelle la « thérapeute » s’attaqua au système scolaire qui, selon elle, n’est pas très adapté à ces enfants « très différents ». A propos de la médicalisation des enfants hyperactifs, la « thérapeute » rejette les traitements classiques. Elle n’en a cependant pas dit davantage car, sachant que son activité est surveillée, elle préfère « rester discrète ».  Propos de Alain Moreau 

La chambre des leçons et paraboles de WO

D-Todos.ES - Imagenes para MSN, MySpace, gifs animados, generadores de textos y mucho mas.Il était une fois un humain que nous appellerons Wo. Le sexe de Wo est sans importance pour cette histoire ; mais puisque vous n’avez pas de mot adéquat pour désigner une personne de sexe neutre, nous l’appellerons Wo. Pour des fins de traduction, cependant, nous dirons que Wo est du genre masculin. 

Comme tous les humains dans sa culture, Wo vit dans une maison, mais la seule chose qui intéressait réellement Wo était la chambre où il vivait, puisqu’elle était la sienne en propre. Sa chambre était fort belle et il avait la responsabilité de la conserver ainsi… ce dont il s’acquittait. 

Wo menait une bonne vie ; là où il vivait on ne manquait jamais de nourriture, car il y en avait en abondance. En plus, il n’avait jamais froid, car il avait toujours de quoi se couvrir. A mesure que Wo grandissait, il apprit de nombreuses choses à son sujet. Il apprit les choses qui lui donnaient le sentiment d’être heureux, et il trouva des choses à accrocher au mur afin de pouvoir les regarder, et qui le rendaient heureux. Wo apprit aussi les choses qui le rendaient triste et il apprit à accrocher ces choses au mur lorsqu’il souhaitait être triste. Wo apprit également les choses qui le mettaient en colère, et il trouva des choses qu’il pouvait traîner et placer sur le mur, et vers lesquelles il pouvait se tourner lorsqu’il choisissait d’être en colère. 

Comme pour les autres humains, Wo avait de nombreuses peurs. Même s’il disposait de l’essentiel dans la vie, il avait peur des autres humains et de certaines situations. Il avait peur des humains et des situations qui pouvaient apporter du changement, car il se sentait en sûreté et stable de la façon dont les choses étaient, et il avait travaillé dur pour obtenir qu’elles soient ainsi. Wo craignait les situations qui avaient apparemment le contrôle sur sa chambre stable, et il craignait les humains qui contrôlaient ces situations. 

Il apprit l’existence de Dieu des autres humains. Ils lui dirent qu’être un humain était une très petite chose, et Wo le crut. Après tout, il regarda autour de lui et vit des millions d’humains, mais un seul Dieu. On lui dit que Dieu était tout et qu’il n’était rien, mais que Dieu dans son amour infini répondrait aux prières de Wo s’il priait avec ferveur et s’il était intègre durant sa vie. Ainsi Wo, comme il était une personne spirituelle, demanda dans ses prières à Dieu que les humains et les situations qu’il craignait ne provoquent pas de changements, afin que sa chambre puisse demeurer inchangée et Dieu répondit à la demande  de Wo. 

Wo avait peur du passé, car ça lui rappelait des choses désagréables ; il pria donc Dieu de faire disparaître ces choses de sa mémoire .. et Dieu répondit à la demande de Wo. Wo avait également peur de l’avenir, car il y avait là un potentiel de changement et c’était sombre, incertain et dissimulé à sa perception. Wo demanda donc à Dieu dans ses prières que l’avenir n’apporte pas de changement dans sa chambre… et Dieu répondit à sa demande. 

Wo ne s’aventurait jamais très loin dans sa chambre car tout ce dont il avait besoin comme humain se trouvait dans un seul coin. Lorsque ses amis venaient lui rendre visite, c’est ce coin-là qu’il leur montrait .. et il était satisfait que les choses soient ainsi. Wo remarqua pour la première fois un mouvement dans l’autre coin lorsqu’il avait environ 26 ans. Il en fut profondément effrayé et il pria immédiatement pour que ça s’en aille car cela laissait supposer qu’il n’était pas seul dans sa chambre. Ce n’était pas là une situation acceptable. Dieu répondit à la demande de Wo, et le mouvement cessa, et Wo n’en eut plus peur. 

A l’âge de 34 ans cela recommença, et à nouveau Wo demanda que ça cesse, car il avait très peur. Le mouvement s’interrompit, mais pas avant que Wo ne voit une chose qui lui avait complètement échappée jusque-là dans le coins.. une autre porte ! sur la porte, on pouvait voir d’étranges inscriptions, et Wo eut peur de leur implication. Wo demanda aux chefs religieux ce qu’ils pensaient de l’étrange porte et du mouvement, et ils l’avertirent de ne pas s’en approcher car, disaient-ils, c’était la porte de la mort, et il trouverait certainement la mort s’il se laissait entraîner trop loin par sa curiosité. Ils lui dirent aussi que les inscriptions sur la porte étaient l’oeuvre du démon, et que plus jamais il ne devrait les regarder de nouveau. Ils l’encouragèrent plutôt à prendre part à un rituel avec eux, et à faire don au groupe de son talent et de ses gains .. et ils lui dirent qu’en retour tout se passerait bien pour lui. 

Lorsque Wo parvint à 42 ans, le mouvement recommença une fois encore. Bien que Wo ne fusse plus aussi effrayé cette fois, il demanda encore que cela cesse… et cela s’arrêta. Dieu était bien bon de répondre si complètement et si rapidement à ses demandes. Wo sentit sa confiance lui revenir en voyant le résultat de ses prières. 

Lorsque Wo eut 50 ans, il tomba malade et mourut, quoiqu’il n’en n’eut guère conscience lorsque cela se produisit. Il remarqua une fois encore le mouvement dans le coin, et une fois encore il pria pour que ça cesse ; mais au lieu de cela, ça devint plus net et ça se rapprocha de lui. Pris de peur, Wo se leva de sont lit et c’est alors qu’il se rendit compte que con corps terrestre y était demeuré sans bouger, et qu’il avait pris la forme d’un esprit. Comme le mouvement se rapprochait, Wo commença tant bien que mal à reconnaître de quoi il s’agissait. Il était curieux plutôt qu’effrayé, et son corps-esprit lui semblait de plus en plus naturel. 

Wo pouvait maintenant voir que le mouvement était en fait celui de deux entités qui s’approchaient ; à mesure qu’elles s’approchaient, il vit que les formes blanches luisaient comme s’il y avait une lumière en elles. Finalement, elles s’arrêtèrent devant lui et Wo fut ébahi par leur majesté… mais il n’avait pas peur. Une des formes s’adressa à Wo et dit : « Viens mon cher, c’est le temps de partir ». Sa voix était empreinte de douceur et de familiarité. Sans la moindre hésitation, Wo s’en alla avec ces deux entités. Il commençait à se souvenir combien tout cela lui était familier… alors qu’il regardait derrière lui et voyait sa carcasse qui semblait endormie sur le lit. Il était rempli d’un sentiment merveilleux, et ne pouvait pas se l’expliquer. Une des entités le prit par la main et le mena directement vers la porte avec les étranges inscriptions visibles dessus. La porte s’ouvrit et tous les trois la franchirent. 

Il se retrouva dans un long corridor, avec des portes menant aux pièces de chaque côté. Wo se disait : « Cette maison est vraiment beaucoup plus grande que je ne me l’étais imaginé ! » Wo remarqua la première porte avec des inscriptions plus étranges. Il s’adresse à l’une des deux formes blanches. « Qu’y a-t-il derrière cette première porte sur la droite ? » Sans dire un mot, la forme blanche ouvrit  la porte et fit signe à Wo d’entrer. Comme il entrait, Wo fut frappé de stupeur. Empilées du sol jusqu’au plafond se trouvaient des richesses dépassant tout ce dont il aurait pu rêver ! Il y avait des lingots d’or, des perles, et des diamants. Dans un seul coin, il y avait assez de rubis et de pierres précieuses pour tout un royaume. Il regarda ses compagnons auréolés de blanc et dit : « Quel est cet endroit ? ». Celui qui était le plus grand prit la parole et dit : « Ceci est ta pièce d’abondance, si tu désires y entrer. Elle t’appartient dès cet instant même et elle demeurera ici pour toi à l’avenir ». Wo fut très surpris par cette information. 

Comme ils revenaient dans le corridor, Wo demanda ce qu’il y avait dans la première pièce sur la gauche… où il voyait une autre porte avec une inscription dont il commençait, il ne savait trop comment, à comprendre le sens. En ouvrant la porte, la forme blanche dit ; « Voici ta pièce de paix, si tu désires t’en servir » Wo entra dans la pièce suivi de ses amis, et ils se retrouvèrent au milieu d’un épais brouillard blanc. Le brouillard semblait être vivant, car il entoura immédiatement son corps, et Wo le respira. Un grand bien-être l’envahit, et il sut que plus jamais il n’aurait peur. Il sentit s’installer en lui une paix que jamais auparavant il n’avait connue. Il voulait demeurer là, mais ses compagnons lui firent signe de continuer, et ils se remirent à suivre le long corridor. Encore une autre porte sur la gauche. « Quelle est cette pièce ? » demanda Wo. « C’est un endroit où toi seul peux entrer », répondit la plus petite forme blanche. Wo entra dans la pièce et fut aussitôt rempli d’une lumière d’or. Il savait ce que c’était. C’était l’essence du soi de Wo, son illumination, sa connaissance du passé et de l’avenir. C’était la réserve recelant son esprit et son amour. Wo pleura de joie, et demeura sur place un long moment à absorber la vérité et la compréhension. Ses compagnons n’entrèrent pas et furent patients. 

Finalement, Wo revint dans le corridor. Il était transformé. Il regarda ses compagnons et les reconnut. « Vous êtes les guides », lança Wo sur un ton neutre. « Non », dit le plus grand des deux, « nous sommes TES guides ». En un parfait amour, ils poursuivirent. « Nous avons été ici depuis ta naissance pour une seule et unique raison : pour t’aimer et aider à te montrer la porte. Tu avais peur et tu nous as demandé de nous retirer, ce que nous avons fait. Nous sommes à ton service dans l’amour, et nous honorons l’incarnation de ton expression ». Wo ne ressentit aucun blâme dans leurs paroles. Il se rendit compte qu’ils ne portaient pas de jugement sur lui, mais qu’ils le respectaient, et il sentit leur amour. 

Wo regarda les portes et il était maintenant capable de lire ce qui était écrit ! Comme on le conduisait plus avant dans le corridor, il vit des portes où il était inscrit GUERISON, CONTRAT, et une autre où se lisait le mot JOIE. Wo en vit encore plus qu’il ne l’avait souhaité, car au bout de la filée il y avait des portes avec les noms d’enfants qui n’étaient pas nés… et même une porte où il était inscrit LEADER MONDIAL. Wo commença à prendre conscience de ce qu’il avait manqué. Et comme s’ils connaissaient ses pensées, les guides dirent : « N’entretiens pas de reproches à l’égard de ton esprit, car cela est inconvenant et ne sert pas ta magnificence » Wo, ne comprenait pas très bien. Il jeta un regard derrière lui dans le corridor par où il était d’abord entré et il vit l’inscription sur la porte, celle qui l’avait initialement effrayé. Un nom était écrit !… C’était SON nom, son vrai nom… et il comprit alors parfaitement. 

Wo connaissait la routine, car à présent il se souvenait de tout, et il n’était plus Wo ; Il dit adieu à ses Guides et les remercia de leur loyauté. Il demeura debout longtemps à les regarder et à les aimer. Puis il se retourna et se dirigea vers la lumière au bout du corridor. Il était déjà venu ici auparavant. Il savait ce qui l’attendait durant son bref voyage de trois jours jusqu’à la caverne de la création pour aller y récupérer son essence… et ensuite dans la salle de l’honneur et de la célébration, où ceux qui l’aiment tendrement l’attendaient, y compris ceux qu’il avait aimés et perdus, alors qu’il se trouvait sur Terre. 

Il savait où il avait été et où il allait. Wo s’en retournait à la maison. 

Kryeon 

Extrait du Livre : Aller au-delà de l’Humain, TOME II – canalisations de Kryeon par Lee Carroll aux Editions Ariane – page 77. 

La porte d’accueil

La porte d'accueil dans LE RETOUR Couloir_porte%2Bsans%2Bretour

-       Tiens-lui la tête sur le côté gauche, près du plateau ! ordonna l’infirmière au préposé. Il vomit. Le service des urgences était rempli à capacité, comme c’était bien souvent le cas le vendredi. 

Cette fois-ci, la pleine lune venait compliquer les choses. -       A-t-il repris conscience ? demanda le voisin qui l’avait amené à l’hôpital. 

Le préposé se pencha pour mieux examiner les yeux de Mike. -       Oui, il se réveille lentement, répondit-il. Lorsqu’il reviendra à lui complètement ne le laissez pas se soulever. Il a une mauvaise blessure à la tête et quelques points de suture qui ne doivent pas se défaire. 

Le préposé sortit de l’isoloir séparé de la grande salle par un rideau installé sur une tringle semi-circulaire. Ce système permettait d’offrir un peu d’intimité aux patients. 

Mike ouvrit les yeux. Il sut immédiatement où il se trouvait. Il était de retour sur la terre, là où tout avait commencé. Les tubes fluorescents qui éclairaient la salle des urgences d’une forte lumière aseptisée firent grimacer Mike et le forcèrent à fermer les yeux. La pièce était fraîche et Mike souhaita avoir une couverture. Le préposé aux soins en amena une, comme s’il avait entendu la demande muette de Mike. Puis, il ressortit. -       Tu nous a perdus de vue pendant quelque temps, mon ami, dit le voisin, se sentant un peu mal à l’aise de ne pas connaître le nom de Mike. Ils t’ont recousu la tête. N’essaie pas de parler. 

Le voisin tapota nerveusement sur la poitrine de Mickael avant de se retirer dans la grande salle. Mike se retrouva seul. La tête lui tournait au souvenir de tout ce qui s’était passé. Ce n’était qu’un rêve. La vilaine créature qu’il avait combattue avait bien raison. Il avait été sur la terre tout ce temps, dans un lit d’hôpital, en plein coma, et toutes ces expériences connues n’étaient pas réelles. Mike avait l’impression qu’l allait vomir de nouveau, cette fois-ci à cause de la réalité de la situation. Il était de retour. Il n’avait vécu qu’un rêve illusoire et la terre des anges correspondait à la réalité décrite par l’entité négative –un conte de fées ! Il ne s’était vraiment rien passé et Mike était jours à l’hôpital. Tout ce qu’il avait vu et tout ce qu’on lui avait appris n’avais ni substance ni fondement. Il referma les yeux ; il aurait voulu mourir. 

L’infirmière-chef s’approcha de son lit et se pencha au-dessus de lui. Il sentait son parfum léger dominant l’odeur des désinfectants. Elle examina le pansement sur sa tête et le touche légèrement. 

-       M.Thomas, êtes-vous éveillés ? -       Oui, dit-il d’une voix faible et déprimée. 

-       Vous pouvez partir. Nous avons soigné votre blessure et vous êtes guéri. Vous pouvez quitter l’hôpital. Mike sut qu’il y avait quelque chose de différent. -       Ma mâchoire, ma gorge ? 

-       Elles n’ont pas été touchées. Y a-t-il quelque chose que nous n’avons pas vu ? Mike bougea la mâchoire et passa la main sur son cou devant le regard inquiet de l’infirmière. Tout avait l’air en ordre. -       Non, je suppose que j’ai rêvé. Mike était de retour dans la réalité. A tel point qu’il demanda à l’infirmière : « Depuis combien de temps suis-je ici ? » 

-       Environ trois heures, M.Thomas. -       Et la facture ? 

-       Elle est couverte par un règlement quelconque provenant de votre assurance-habitation. Vous aurez des papiers à signer, mais rien à payer. -       Merci ! 

L’infirmière disparut derrière le rideau et Mike se retrouva de nouveau seul. Il y avait quelque chose de curieux. Même si, à ses yeux, l’événement semblait s’être produit deux mois auparavant au moins, Mike se rappelait que l’assaillant lui avait écrasé la gorge. Il avait subi des blessures avant sa vision ou son rêve ; vision ou rêve, ça n’avait certainement rien changé à cela. Et voilà que non seulement il n’avait pas de blessure à la gorge, mais aucune à la mâchoire. Rêvait-il encore ? Mike ressentait un besoin pressant d’aller à la salle de toilettes ! C’était vraiment le retour à la réalité, celle qu’il connaissait comme être humain. Mike se leva, sans tenir compte de ses douleurs à la tête. Il constata qu’il portait les mêmes vêtements qu’au moment de l’accident. Il partit à la recherche de la salle de toilettes qu’il trouva rapidement. Elle était conçue pour une seule personne, parfaitement désinfecté et extrêmement propre. Il soulagea sa vessie, un geste qui lui parut étrange, comme une action qu’on n’a pas exécutée depuis des mois. Il lui sembla que ça prenait des heures ! 

En se lavant les mains, il s’aperçut dans le miroir. Son visage avait changé. Il s’approcha un peu, se regarda longuement dans les yeux et s’interrogea sur ce qu’il voyait. Il se redressa. Il se sentait bien. Peut-être qu’un repos de trois heures dans un hôpital était ce dont il avait eu besoin ! Mike sortit lentement de la salle de traitement et se trouva nez à nez avec son voisin, qui l’attendait. Il lui serra la main. 

-       Merci Monsieur… euh ? Mike ne connaissait pas son nom. -       Je me nomme Hall ! Il était heureux de voir Mike debout et en forme. 

-       Ce n’est rien, Monsieur… Mike l’interrompit. -       Appelez-moi Mike, je vous en prie. 

-       D’accord, Mike. Ma voiture est ici. Allons-nous-en chez nous. Mike réagit à l’expression chez nous  et sentit comme un coup de poignard au creux de l’estomac, ce qui lui rappela combien il était déçu. -       Oui, d’accord, allons-y. Mike appréciait le service rendu. 

Pendant que Hall allait chercher sa voiture, il signa les papiers puis sortit. Sur le chemin du retour, Mike interrogea son voisin sur l’incident. Tout concordait avec ce dont il se souvenait, excepté les blessures. Est-ce que j’ai imaginé tout cela ? se demanda Mike. 

Mike remercia Hall de son aide et se dirigea vers son appartement. Il ouvrit la porte comme d’habitude, alluma la lumière faible, entra et referma derrière lui. Il fut assailli par des odeurs et des images qui auraient dû lui être familières, mais qui ne l’étaient pas. Même si les dégâts n’avaient pas été nettoyés et que la chaîne stéréo devait être replacée, l’aquarium ne s’était pas brisé comme dans ses souvenirs. Quelque chose n’allait vraiment pas. Il avait l’impression d’entrer dan le logis d’un être démuni à qui il avait offert son aide à remettre de l’ordre. Il promena son regard sur toute la pièce. Cette place ne lui appartenait pas ! Comment avait-il pu le croire d’ailleurs ? Pourquoi était-ce si sombre et si défraîchi ? Il y a trois heures, ce logement était à lui et, maintenant il avait l’impression qu’il appartenait à quelqu’un d’un autre monde. Qu’est-ce qui se passait ? Mike se rendit compte que sa conscience ne correspondait pas à celle de l’homme qui vivait ici. Ç a lui semblait même étranger et inapproprié de dormir ici. Il alla fouiller dans le premier tiroir de son bureau. Il y trouva une carte de crédit dont il n’avait jamais pensé avoir besoin. Le crédit est trop dispendieux. Je n’ai pas besoin de choses luxueuses. Mike inséra la carte dans son portefeuille, s’assura qu’il avait au moins quelques dollars en poche et réunit quelques affaires et des articles de toilette. Puis, il éteignit la lumière avant de partir. Il savait qu’il devrait revenir chercher ses choses et son poisson, mais il décida de donner son avis de départ immédiatement. Ensuite, il alla chez Hall et lui expliqua ce qu’il s’apprêtait à faire au cas où il y aurait ultérieurement un rapport de police. 

Il prit un taxi et se fit conduire dans une plus belle partie de la vile, puis s’arrêta dans un bon hôtel. Il soupira d’aise en voyant le hall d’entrée luxueusement meublé et agréablement décoré,. Voilà qui était mieux ! Il se trouverait un autre appartement demain, après avoir obtenu l’emploi qu’il méritait. Lorsqu’il traversa le hall pour se diriger vers les ascenseurs, les têtes se tournèrent dans sa direction. Sa présence dégageait une vibration positive et attirait l’attention. Croyait-on qu’il était une personne connue, une vedette ? Ce n’est qu’une fois étendu sur le lit de sa chambre qu’il commença à se demander ce qui s’était passé. Il se sentait très bien, en paix. Il était absolument certain de pouvoir se trouver un emploi extraordinaire le lendemain, en une seule journée, même à Los Angeles, parce qu’il excellait dans on métier. Il avait hâte d’entreprendre une nouvelle carrière et de donner aux autres et, qui sait, d’avoir beaucoup de succès. Puis un phénomène intéressant se produisit. Il pensa à Shirley, son amour perdu, sans éprouver de douleur. Il ne ressentait aucun remords concernant la perte d’une relation précieuse et ne se sentait pas non plus dans un état lamentable ni obligé de se cacher. Il fit une véritable grimace en se rappelant la personne qu’il avait été. Pour l’amour du ciel ! A quoi est-ce que je pensais pour me conduire de la sorte ? Cette femme ne faisait que remplir son contrat. J’ai été aussi responsable qu’elle de toute la situation. A quoi tenait ce nouveau discours ? Mais c’était vrai ! Mike posa un geste qui l’aurait fait terriblement souffrir il y a quelques heures à peine. Il prit le combiné du téléphone et composa le numéro qu’il connaissait si bien. La sonnerie se fit entendre une fois, puis deux fois et une charmante voix féminine répondit. 

-       Allô ! -       Shirley ! Mike était ravi d’entendre sa voix. 

-       Mike ? On ne pouvait en dire autant d’elle. -       Ecoute, je voulais simplement s’assurer que tu allais bien et te dire que je suis très heureux de tout ce qui s’est passé. 

-       Mike, est-ce vraiment toi ? Tu sembles différent. -       Je veux simplement mettre un point final à notre relation et te souhaiter une belle vie. Tu le mérites bien. Et tu étais vraiment une bonne compagne. 

-       Mike ? Est-ce vraiment toi ? -       C’est moi. 

-       Tu as une autre amie ? -       Non, Shirley. Je suis vraiment sérieux. Je voulais simplement te dire que tout allait bien et te souhaiter bonne chance dans tout ce que tu entreprendras. Nous nous sommes bien amusés et j’espère que tu garderas un bon souvenir de moi. 

-       Mike, qu’est-ce qui s’est passé ? -       Je n’ai pas le temps de parler maintenant ; peut-être une autre fois. Au revoir. 

-       Mike, c’est une blague ou quoi ? Mike raccrocha. Il éprouvait un agréable sentiment de sérénité. Il était heureux d’avoir mis un point final à cette partie de sa vie. Le son de sa voix n’avait pas suscité d’émotion négative, seulement un sentiment d’achèvement et de progrès. Il se sentait étrange. Quelque chose était changé. Il posait des gestes qui n’appartenaient pas à l’ancien Mike. Il ressentait l’énergie du moment et ne s’inquiétait pas de se trouver dans une chambre d’hôtel qui lui coûterait cent dollars. Il  était certain que son prochain emploi lui apporterait l’abondance lui permettant de payer sa note d’hôtel… emploi qu’il n’avait pas encore. Ce n’était certainement pas l’ancien Mike, mais bien plutôt le Mike « actuel » qui comprenait la confiance en soi et le fonctionnement universel des choses. Il avait l’impression d’avoir vécu une nouvelle naissance. La gamme des sentiments qui animent un homme heureux était en place. Des frissons traversaient son échine et il savait en quelque sorte ce que ça signifiait. Il se dirigea vers la porte de sa chambre et l’ouvrit. De l’autre côté, prêt à frapper, il trouva son ami John. 

-       Bonjour John, lui dit Mike en le serrant. -       Comment as-tu su que j’étais là ? lui demanda John d’un air perplexe. 

-       L’intuition, je suppose, Mais entre. -       Tu n’es pas facile à trouver. J’ai entendu parler de ce qui t’était arrivé à ton appartement et je suis venu aussi vite que j’ai pu. Ton voisin m’a dit que je te trouverais ici. Ça va ? Et ta tête ? Pourquoi n’es-tu pas chez toi ? Qu’est-ce donc cette histoire d’hôtel ? 

Mike leva la main en signe d’interruption et sourit à John. -       John, ma tête est parfaite. Et je n’ai plus rien à faire dans ce trou. Ni au travail, d’ailleurs. Nous le savons tous les deux. 

John était renversé. Il avait toujours cru que Mike s’en tirerait très bien, mais il ne s’attendait pas à une si rapide transformation à la Superman. -       Mickael, que s’est-il passé ? Tu es vraiment différent. 

-       Je sais. Je ne peux te dire pourquoi, mais j’ai appris tellement de choses ! Et je me sens bien, en paix et plein d’énergie. John écoutait sans rien dire. -       Je t’offrirais bien quelque chose à boire, mais je viens à peine d’arriver. Tu viens manger avec moi ? 

-       Tu veux dire au restaurant ? -       Oui, je t’invite. 

-       Bien sûr ! dit John en regardant Mike avec attention. Comme tu as changé. 

Les deux hommes quittèrent la petite chambre et se rendirent dans un restaurant de l’hôtel. John écouta Mike l’entretenir de tout, excepté de son rêve. Il mentionna sa conversation avec Shirley, et cause de ses projets d’emploi et de sa nouvelle perspective de la vie. Mike parla avec animation du triomphe de la vérité et de l’établissement de la paix par le pardon et l’honnêteté. Les choses qu’il avait jusque-là critiquées, il en parlait maintenant avec douceur, tout en nuances. Il discourut sur le fait que l’être humain n’avait pas à accepter ce qu’i lui était transmis et qu’il pouvait créer sa propre réalité. John ne disait rien. Pétrifié, il laissa Mike parler et parler tout au long du repas copieux suivi d’un dessert et d’un café. Il avait l’impression d’assister à une conférence sur le mieux-être qui, d’ailleurs, lui faisait beaucoup de bien. Tout ce qu’il entendait était bien inspiré. Il réussit enfin à placer un mot pendant que Mike avait la bouche pleine. 

-       Mike, as-tu vécu une expérience de vie après la mort ou quelque choses d’approchant ? John était sérieux. La veille, Mike était lui-même prêt à devenir itinérant et à souffrir en toute connaissance de cause. 

-       Non, John, je crois que j’ai eu une expérience de VIE APRES LA VIE. Les deux hommes éclatèrent de rire, ce qui libéra la tension. Malgré l’aspect comique de la situation, Mike s’interrogeait aussi sur ce qui s’était vraiment passé. Il n’était pas convaincu de la réalité de sa vision, mais il se sentait tellement bien. John ne voulait pas partir. Il était conscient de profiter de l’énergie que dégageait Mike. Il avait maintenant le désir de chercher aussi un nouvel emploi. Mike l’avait convaincu de sa véritable valeur et John en avait convenu. Il était animé par l’enthousiasme de Mike et par sa nouvelle personnalité positive. C’était contagieux.  Et ces nouvelles pensées élevées ? Là, John était moins certain, mais il n’y avait sûrement pas de mal à les entendre. Il avait l’impression que sa valeur personnelle s’intensifiait. 

En lui souhaitant une bonne nuit, Mike serra John affectueusement, et le geste surprit celui-ci, d’autant plus que c’était la deuxième fois au cours de la soirée. Que se passait-il ? On n’aurait pu souhaiter meilleur ami. Mike paraissait vivre dans un nouveau monde. Il semblait rempli de paix et d’amour pour l’humanité. Dans son bonheur nouveau, il ne portait aucun jugement. Décidément, il était transformé. 

Mickael retourna à sa chambre et s’assit sur son lit. Pouvait-il croire un seul instant que son voyage de rêve avait été réel ? Dans l’affirmative, pourquoi se trouvait-il de nouveau sur terre. Quelque chose clochait. Ce n’était pas comme il avait été prévu. Alors, les apparences sont parfois trompeuses ? Mike sentit une présence étrange mais familière. Son intuition agissait et son corps lui parlait. Mike se leva et se dirigea vers un fauteuil, à l’autre bout de la pièce. Puis, dans un mouvement tout à fait spontané, il ferma les yeux et étendit les mains avant de parler cérémonieusement à haute voix. -       Au nom de l’Esprit, je demande qu’on m’apprenne ce que je dois savoir sur ma situation actuelle. Je la respecte, sans toutefois la comprendre. 

Mike resta silencieux, les yeux fermés. Puis il se produisit une brillante explosion de lumière. Il fut projeté à travers un portail, dans un endroit qui lui était strictement réservé. C’était le sanctuaire intérieur de la communication de Michael Thomas avec l’Esprit, un lieu où il retournerait souvent durant ses méditations. Il y flotta dans l’espace, pleinement conscient de se trouver encore une fois dans son état de « rêve », sauf que ce n’était pas vraiment un rêve. -       Non, ce n’est pas un rêve, Mickael Thomas ! Mike reconnut la voix de Blanc. Oserait-il ouvrir les yeux ? Il ne voulait pas quitter cet endroit et savait pertinemment qu’il n’y était  que de passage. Il ne voulait pas se retrouver dans sa chambre d’hôtel avant d’être prêt. La voix du grand ange blanc se fit entendre de nouveau : 

-       - tu es tout simplement dans un autre état de réalité altérée. Lequel est le plus réel à tes yeux, Michael ? -       Blanc ! S’écria Mike. 

-       oui, Mickael. -       Je suis tellement heureux de t’entendre ! dit-il d’une voix remplie d’animation. Je savais que ce n’était pas un rêve. 

-       Non, Mickael,  ce n’était pas un rêve. -       Que s’est-il passé ? Pourquoi ne suis-je pas au paradis ? Y a-t-il eu un erreur ? Mike était tellement heureux de lui parler encore une fois. 

-       Ouvre les yeux, Mickael. Nous avons de la compagnie. 

7675691-nuage-de-briller-multicolore dans LE RETOUR

Mike obéit et ouvrit lentement les yeux. Le portail était toujours là et Mike ne fut pas projeté hors de son état méditatif. Il flottait en position du lotus dans un espace d’une indicible blancheur lui rappelant la pièce blanche où il avait d’abord rencontré le grand ange d’amour. Mais il était maintenant entouré de sept entités réunies en cercle. Puis, sept couleurs différentes se mirent à bouger. Chaque groupe constituait une couleur estompée qui se manifestait peu à peu et prenait une forme définie. Mickael savait ce qui se passait et son cœur était rempli de joie. Sous lui, les sept nuages de teintes subtiles s’intensifièrent pour créer une brillance étonnante. Il y avait là Bleu, Orange, Vert, Violette, Rouge, Blanc et même OR ! Espacés également, les petits nuages grossirent graduellement pour devenir les anges qu’l avait rencontrés et avec qui il avait passé du temps. Il lui semblait que c’était hier seulement. Mike était tout à fait ravi de les revoir. C’était ses amis. Il prit garde de ne pas rompre le lien spirituel qui le reliait à sa forme humaine demeurée dans la chambre d’hôtel. Il se trouvait à deux endroits en même temps. Les sept entités angéliques formèrent un cercle dans le sanctuaire de Mike pendant quelque temps, les mains levées vers lui, dans un geste cérémonial. Mike célébra en leur compagnie et ressentit l’immense caractère sacré émanant du cercle, qu’il loua par son silence. C’est l’ange doré qui parla en premier : 

-       Salut à toi, Mickael Thomas de l’Intention pure. -       Salut à to, répondit Mickael, calme et confiant. 

-       Que désires-tu savoir ? L’ange d’or riait presque. Il savait ce que Mike savait et, par conséquent, que celui-ci se présentait à lui avec le désir de comprendre ce qui avait cloché. Pourquoi était-il à nouveau sur terre ? Puis Blanc intervint, pour répondre à la question non formulée de Mike. 

-       Mickael, il serait peut-être bon que tu entendes ton souhait original. Mike ne comprenait pas la signification de ces paroles, mais il continua d’écouter. On lui fit écouter, à la manière d’un bande audio, les paroles qu’il avait lui-même prononcées devant Blanc pour lui expliquer sa vision d’un chez soi. Mike reconnut sa propre voix : -       Je veux être aimé et côtoyer l’amour, répondit Mike. Je veux ressentir la paix dans mon existence… je ne veux pas être assujetti aux préoccupations et aux poursuites futiles de ceux qui m’entourent. Je ne veux pas m’inquiéter à propos de l’argent. Je veux me sentir LIBERE. J’en ai assez d’être seul. Je veux me relier aux autres entités de l’Univers. Je veux connaître le sens de ma vie et jouer mon rôle au sein du paradis – si l’expression est bien choisie. Je veux être un fragment juste et pertinent du plan de Dieu. Je ne veux plus être un humain comme avant. Je veux être comme toi. 

C’est ainsi que Mike avait décrit son chez soi. C’était les mots mêmes qu’il avait employés.  Puis Bleu parla. -       Regarde ta vie, Mickael Thomas. Tu possèdes la carte de l’intuition qui t’accordera une existence paisible puisque tu comprends le fonctionnement de l’Esprit. 

Mike sut que Bleu avait raison. Il ne s’inquiétait pas de sa recherche d’emploi du lendemain. Il avait sa carte et elle l’aiderait à se rendre au bon endroit. Puis la voix d’Orange se fit entendre. -       Les présents et les outils de vibration supérieure t’aideront à conserver ton équilibre et te garderont à l’abri des drames de ton entourage, si tu le souhaites. Et tout au long du chemin, tu auras le pouvoir d’anéantir toute négativité qui essaiera de faire obstacle à ton cheminement. 

Mike savait qu’Orange disait la vérité. Il ne s’inquiétait plus des mauvaises expériences passées de sa vie. L’épisode avec Shirley était effacé de sa conscience, comme s’il n’avait jamais existé. Puis, ce fut au tour de Vert avec son humour non équivoque. -       Ta physiologie te procurera la liberté nécessaire puisqu’elle repose sur la sagesse et la connaissance. Mike ne s’était jamais senti aussi bien et savait comment le demeurer. Les enseignements de Vert avaient fait des merveilles ! 

Ensuite, Violette parla. Sa voix mélodieuse flotta aux oreilles de Mike. -       Tu fais maintenant partie du plan divin de Dieu. Tu as un but et des responsabilités. Tu crées ta propre réalité et il n’y aura plus jamais lieu de t’inquiéter. Toute ta famille t’entoure. 

Mike savait qu’elle avait raison. Il créerait effectivement son avenir sans s’inquiéter. Il savait que sa famille le protégeait et qu’l se trouverait toujours au bon endroit au bon moment. La voix de Rouge se fit entendre. -       Tu ne seras plus jamais le même type d’être humain qu’auparavant, Mickael. Tu t’es transformé pour toujours par ta propre intention. 

Encore une fois, l’ange avait raison. Mike ne retournerait jamais en arrière. Il n’était plus le même homme. Son logis appartenait à une personne pitoyable et il devrait même donner ses vêtements. Il était un homme neuf ! Puis il entendit de nouveau la voix caractéristique de Blanc. 

-       Tu es une partie appropriée du plan d’amour, Mickael. Nous t’aimons immensément et tu as la capacité de communiquer le même amour aux autres. Mais il te reste à prendre conscience du présent qui t’attend. Que pouvait bien vouloir dire tout cela ? Pourquoi Blanc prononçait-il sans cesse des mots qui appelaient une question ? 

Et enfin, ce fut l voix de l’ange doré, immense et puissant, mais sacré et… si doux. -       Tu voulais être un ange, Mickael ? Qu’as-tu appris dans ma maison ? Tu es une merveilleuse partie de Dieu qui existe sur la planète dans une vibration très élevée. Un ange déguisé, un des rares qui le sache et qui soit consacré par Dieu. En réalité, Mike avait demandé à être un ange, sans savoir qu’il en était déjà un. 

Tout à coup, ils semblèrent tous parler à l’unisson et Mike entendit la pensée qu’ils émettaient. -       Tu ES chez toi Mickael Thomas. Tu y es parce que tu l’as demandé. C’est ici que tu dois être si tu veux influencer la planète. Tout ce que tu as demandé est maintenant réalisé. Tu es un Guerrier de la Lumière. Comme Marie, ton homologue humain, tu résonnes de la vibration de Dieu. Tu as vaincu le géant, accepté l’insigne d’or et tu possèdes la sagesse de tous les temps

Mais ce n’était pas tout et Mickael Thomas le savait. Les êtres angéliques perdirent leur forme et redevinrent sept petits nuages de couleurs brillantes se réunissant en une seule lumière à l’éclat du diamant. Le chatoiement et la lumière de la nuée vibraient d’un éclat inégalé. Les anges se concertaient ! Mike le savait. Puis, il les sentit encore lui parler. 

-       Mickael Thomas, nous te donnons une nouvelle appellation à l’instant même. Lorsque tu cheminais sur le sentier, nous t’appelions Mickael Thomas de l’Intention pure. Aujourd’hui, tu reçois ton diplôme ; tu deviens une entité à la vibration élevée qui n’est plus tout à fait humaine ni complètement angélique. Tu es Mickael l’ACTUEL. Ton nom symbolise la vibration du présent et l’un des plus beaux compliments que nous puissions te faireMike trouva la chose amusante tout en sachant que les anges rendaient sérieusement hommage à sa nouvelle vibration. Le nuage spectaculaire prit finalement la forme d’un véritable diamant et s’éleva pour flotter au-dessus de sa tête, ceignant tout l’espace qu’il occupait de sa lumière. Il fut immergé dans l’amour et se sentit encore une fois imprégné de la présence de Dieu. Chaque cellule de son corps était  en état de célébration et toute sa biologie y répondait par un immense sentiment de gratitude, sentiment qui envahissait chaque parcelle de son corps. Il sut qu’il était temps de retourner dans le fauteuil de sa chambre d’hôtel. Les anges avaient un dernier message à lui communiquer. Il l’entendit une fois retourné à son fauteuil. 

-       Mickael l’ACTUEL, NOUS T’AIMONS TENDREMENT Mike demeura quelque temps dans son fauteuil, le temps de « revenir » de son état exaltant de méditation. Tout ce qu’il avait expérimenté dans les maisons de sa formation spirituelle était réel ! Tous les enseignements étaient précis et valides et il possédait encore toute la connaissance reçue alors qu’il se trouvait dans une simple chambre d’hôtel de Los Angeles. Cette pensée lui donnait le vertige et il se demanda combien il y en avait comme lui. 

Mike était épuisé. Il s’endormit presque sous la douche, mais réussit enfin à se mettre au lit. Il était trop fatigué pour songer à la suite des événements. Il avait besoin de sommeil et il dormit très bien  A son réveil, le lendemain, il était prêt à faire face à la vie. Il sortit sur son balcon et examina les environs. Il n’y avait aucune limite à ce qu’il pouvait faire. Il savait pouvoir changer tout ce qu’il toucherait. Mike était convaincu que de grandes réalisations l’attendaient, qu’il aurait beaucoup à faire à et à apprendre, surtout en ce qui avait trait à l’intégration de sa nouvelle vibration à celle des humains qu’il côtoierait. Il n’était pas inquiet. Il possédait en son âme l’amour et la sagesse compréhensive des temps. Son ange intérieur prendrait soin de tout et lui-même saurait comment se comporter à chaque instant. Il trouve un emploi beaucoup plus facilement qu’il ne l’avait cru. Les entreprises importantes recherchent constamment des vendeurs compétents et honnêtes et Mike sut exactement comment se présenter. Il s’était procuré de nouveaux habits et s’était fixé des objectifs élevés. Il s’était ensuite présenté dans la plus grande entreprise pouvant utiliser ses services sans tenir compte d’une affiche indiquant que le personnel était complet. Il avait décroché son emploi  en quelques minutes et quitté l’édifice, prêt à accomplir une autre cérémonie centrée sur le fait que les humains pouvaient créer leur propre réalité. 

Mike s’interrogeait sur son nouvel état. Le fait qu’il était maintenant chez lui commençait à pénétrer sa conscience. Son nouvel emploi était assuré et il décida de se chercher un autre appartement. Ce n’est qu’après trois jours qu’il fut frappé par une évidence, un matin, sous la douche. Qu’est-ce que Blanc avait dit à propos de ce qu’il n’avait pas saisi ? Il te reste encore à prendre conscience du présent qui t’attend ! Ses yeux s’emplirent de larmes parce qu’il en comprenait enfin le sens. C’était le plus grand présent de tous. il ne pouvait lui être offert qu’à titre d’être humain et il lui avait été bien caché au cours des derniers événements vécus sur terre. Il détenait une portée profonde et Mike s’agenouilla pour rendre grâce à la vérité de la révélation. Il tremble à la pensée du potentiel qu’elle offrait et fouilla dans sa mémoire pour trouver l’information dont il avait besoin. Son cœur vibrait à la pensée de ce que cette révélation comportait. 

frise%20bambous

 C’est ici que nous nous séparons de Mickael Thomas. 

Il doit poursuivre sa quête. Sa nouvelle intuition et ses présents lui font savoir qu’il n’est pas achevé. Sa carte le guidera dans la direction appropriée et son épée éternelle de la vérité restera son phare dans la noirceur, une fréquence de vibration en fa qui proclamera sa joie au moment opportun. La vision que Mike a perçue lors de son séjour dans la maison de Blanc est clairement imprimée en lui. Rien ne saura arrêter Mickael l’Actuel dans sa course vers le présent sacré qui l’attend dans cette mer humaine qui l’entoure. Son sourire se veut le plus radieux qu’un être humain puisse arborer lorsqu’il sait parfaitement que sa quête s’achèvera dans la réussite la plus totale et qu’il suffit pour lui de l’entreprendre. 

Mike a compris qu’on vient de lui donner une seconde change en lui offrant la possibilité de trouver sa perle, l’amour de sa vie, un contrat si puissant qu’ils seront irrésistiblement attirés l’un vers l’autre, sans aucune possibilité de vire séparément sur cette planète. Mike se met à la recherche d’une merveilleuse femme rousse au teint d’ivoire et aux yeux d’émeraude. Il ne connaît pas son nom terrestre, mais c’est sans importance. L’énergie d’Anolee sera semblable à un phare dirigeant son âme dans la pénombre. 

Il pensa eux enfants à venir et sa détermination à trouver son amour se décupla. L’air qui l’entourait était chargé d’électricité qui se mêlait à l’énergie de la volonté et de l’amour spirituels, le tout prêt à éclore et à s’épanouir. L’odeur de la victoire embaumait l’espace. La seule rose prévue à la vie de Mike allait être découverte, admirée et aimée pour sa beauté. Son parfum serait apprécié pendant toute une vie, conservé et adoré pour sa beauté parfaite et son élégance naturelle. Elle vivait là, quelque part, et Mike allait la découvrir. Les anges souriaient, sachant bien que Mickael atteindrait son but. 

Mickael Thomas était enfin rentré chez lui. 

LE RETOUR – histoire de Michael Thomas – Livre de la série Kryeon – Editions Ariane 1998– Kryeon canalisé par Lee Carroll.  

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...