Les enfants Indigo ne sont pas comme nous

 

Gif spheres     Justine Turner : 

 

Les indigos ne réagissent pas aux stratégies culpabilisantes propres aux structures familiales et sociales d’autrefois. Ils ne se plient pas à la coercition, à l’humiliation, aux punitions, aux « va dans ta chambre », aux « pas de récréation » ni à aucune des mesures habituelles que les professeurs ou les familles ont déployées pour imposer la discipline. Ils n’obéissent pas au directeur d’école (le grand patron) comme nous le faisions, et encore moins aux raclées. Il existe très peu de mesures qu’ils ne rejettent pas et auxquelles ils acceptent de se plier. D’abord, ils refusent de se mettre au pas, et puis, il n’existe même plus de « pas »…. 

 

Les indigos obéissent au respect – le respect à l’égard de ce qu’ils sont en tant qu’individus sages et enfants, et le respect face à leurs problèmes, qui leur semblent tout aussi accablants à eux qu’à nous. Ils se soumettent à la considération que l’on témoigne devant leurs choix et leur pouvoir. Avec un petit coup de pouce, ils arrivent à prendre les bonnes décisions et luttent avec acharnement pour exercer leur pouvoir naissant et avoir de l’importance. Et ils en ont ! Car ils seront bientôt responsables d e notre monde. Ce seul fait devrait éveiller en nous de la déférence. 

 

A mes yeux, l’enseignement ne devrait pas comporter de chiffres, de règles et de structures. Ce n’est plus le processus où la réussite est évaluée à partir d’examens ou de tables de multiplication. Pourquoi donc ? Les indigos disposent de potentiels et de ressources dont nous n’aurions jamais osé rêver (quelques-uns d’entre nous ont tout de même osé) ; et à l’avenir, ils auront à  leur disposition des outils inimaginables. Il s ont besoin de goûter le plaisir d’apprendre, d’explorer et de lire sur l’histoire, les maths, l’écologie, la Terre et les sciences physiques pour ainsi tisser leurs propres rêves. 

 

Il leur faut étudier les mathématiques, sans nul doute, mais ils doivent apprendre d’une manière qui les incitera à jouer avec les formes géométriques, les structures, les astuces et les formules. Ils doivent assimiler ces notions fondamentales, mais une fois qu’ils les ont saisies, laissez-les faire leurs comptes à l’ordinateur. Ils faut qu’ils sachent lire pour le bonheur que leur procure la lecture et celui de concevoir la vie sous un angle original. 

 

Je considère que l’enseignement doit chercher à être plus que jamais, un procédé qui serve à élever des êtres humains. Chaque enseignant  la chance, 183 jours par an au plus, d’avoir un impact positif sur ces jeunes vies ; nous sommes donc tous en mesure de façonner un monde meilleur. L’école est l’endroit où ces enfants ont l’occasion de comprendre qu’ils ne seront pas toujours foulés aux pieds par des adultes ignorants de leur nature véritable. Leur pouvoir doit provenir de l’intérieur. L’école sera soit le lieu où ils se casseront la figure, soit l’oasis où quelqu’un se préoccupera suffisamment d’eux pour les écouter, les comprendre, leur raconter des histoires, rire avec eux et les aider à se « raccommoder ». Ce sera un sanctuaire où ces jeunes auront la chance de constater qu’ils sont importants aux yeux d’autrui, mais aussi vis à vis d’eux même. Voilà ce à quoi ils se plieront. 

 

Ces petits s’expriment avec une grande sagesse. Ils doivent affronter l’insécurité, le fait de grandir, l’impuissance, l’inaptitude acquise et les injustices sociales. Ils sont confrontés au fait d’être différents, garçons ou filles, d’avoir des amis ou pas, d’exceller ou non dans les sports. Tout ce qu’ils ont à exprimer, nous sommes capables de la saisir parfaitement, à condition d ‘écouter. Les sentiments qu’ils éprouvent, nous les avons aussi ressentis à un moment ou à un autre de notre existence. Voilà ce dont ils semblent avoir besoin et ce à quoi ils réagissent présentement ; que nous partagions ce qu’ils éprouvent afin de savoir qu’ils ne sont pas seuls. C’est ainsi qu’ils apprendront. Qu’ils feront l’effort de s’intéresser à ce que nous avons à leur offrir en tant qu’adultes, puisque nous nous seront d’abord pensés sur ce qu’eux ont à offrir. 

 

A partir de là, il nous sera possible à nous, les professeurs, d’introduire les notions se rapportant aux adjectifs, aux additions, à la zoologie et aux fuseaux horaires. A l’heure actuelle, nous avons la chance exceptionnelle d’enseigner des matières – par exemple l’histoire – en leur donnant une tournure qui éclaire le passé et leur ouvre les portes de l’avenir.  Nous pouvons leur apprendre la science décrivant la Terre, son fonctionnement et sa place spéciale dans l’univers. Leur définir les rouages aux gouvernements et leur faire l’historique des divergences religieuses, afin qu’ils développent d’autres points de vue sur la vie. Nous pouvons croire que nous les façonnons en vue de leur avenir, mais en réalité, c’est en vue du nôtre que nous les éduquons. 

 

Observez ces indigos quand ils sont en présence de tout-petits – leur manière d’en prendre soin et de les traiter. Remarquez comment ils les guident, ce qu’ils disent, ce qu’ils manifestent. De leur bouche, vos propres paroles vous feront sourire. Ecoutez-les se plaindre que les bambins n’obéissent pas ! Soyez heureux en sachant qu’ils sont une bénédiction. Soyez certains qu’ils vous ont entendus et qu’ils ont assez apprécié vos discours pour les reprendre à leur compte. Priez de vous être bien exprimés. Riez avec eux en leur faisant remarquer vos sentiments communs. Leurs propos désobligeants vous offenseront peut-être, mais sachez que la vie n’est pas tendre avec tous. Mesurez leur pouvoir quand ils empêchent le petit frère ou la sœurette de commettre une erreur, comme de faire les cent coups à l’école ou de se joindre à une bande de voyous. Dans certains cas, seuls les jeunes sont capables de soutenir et de sauver les plus petits qu’eux. Observez-les en présence d’adultes. Qu’il s’agisse d’un ouvrier, d’un pompier ou d’un directeur d’école, ce qui importe, c’est le respect dont ils font preuve envers autrui. Il faut leur apprendre ce que la considération éveille chez autrui. 

 

Ils savent que la responsabilité du monde leur échoit. Ils conçoivent qu’ils auront de graves décisions à prendre et ils ont peur. Tous, jusqu’au dernier d’entre eux, souhaitent faire d e leur mieux, que ce soit au baseball ou en technologie. Ils désirent avoir un impact positif, se sentir spéciaux et être entendus. Ils veulent tous faire ce qui est juste. 

 

Ils ne font pas toujours ce qu’il faut. Certains sont perdus – très perturbés. D’autre se sentent marginalisés des années durant avant d’arriver enfin à mieux se connaître. Quelques-uns disposent spontanément de pouvoir, mais le défi qu’ils auront à surmonter consistera à en faire un juste usage. Ils n’y réussiront pas tous, naturellement. D’aucuns possèdent ce pouvoir discrètement, puisque secrètement. D’autres s’y brûleront les ailes. Mais chacun d’eux aura la chance d’être guidé par nous d’une façon qui l’incitera à être à son meilleur. Voilà qui leur permettra à tous de se voir « réussir », de poursuivre leurs propres rêves de grandeur. 

 

Nous croyons avoir affaire à des gamins qui font des rédactions sur des châteaux en Espagne et autres chimère. Pourtant, ce sont de jeunes adultes en quête de leur voie et de leur pouvoir. Soyez à leur écoute. Parlez-leur de la grandeur et exprimez-vous intelligemment. Structurez vos propos avec clarté, avec honnêteté, et instaurez des limites qu’ils comprendront et auxquelles vous vous tiendrez. Voilà ce qu’est le respect. Voilà ce qu’ils comprendront et ce à quoi ils obéiront. 

 

 

Lee Carroll et Jan Tober sa compagne spirituelle. 

Qui est donc ce môme ?

 

Gif spheres   Doris Crompton 

 

J’ai quatre enfants de 5, 8, 11 et 12 ans. Plus j’en apprends au sujet des indigos, mieux je comprends mes enfants. Auparavant, je ne pouvais pas me figurer pourquoi ils ne se pliaient pas à mes mesures disciplinaires. Vous admettrez certainement avec moi que les vieux procédés, ceux qu’on a employés sur nous dans les années 50 et 60, n’ont plus d’effets. 

 

Quand je me mettais en colère, je remarquais qu’ils s’entreregardaient avec un air interrogatif ; « Qu’est-ce qui ne pas avec elle ? » Ils me disaient même parfois : « Tu es bien maussade aujourd’hui maman», J’ai bientôt découvert qu’ils disposent en réalité d’une énergie différente. Face à moi, ils ne sont pas intimidés, comme je l’étais, petite, envers mes parents. De temps à autre, quand je ne maîtrisais plus mes émotions et qu’ils réagissaient ainsi, c’était moi le bébé et eux, les grandes personnes. 

 

Une fois, l’un de mes fils me regarde droit dans les yeux et m’interpella d’une voix forte : « Maman, tu n’es pas autorisée à me parler sur ce ton ». Dans un sens, j’aurais pu me sentir offensée (Hé c’est moi l’adulte ici !) ; par contre, une voix en moi s’exclamait ; « Il a tout à fait raison ». Et je me suis alors excusée. Le ton de mon fils ne trahissait aucune arrogance, son regard ne reflétait aucune malveillance ; j’ai perçu chez lui une dignité qui m’a émue. 

 

Après maints tâtonnements, j’ai assimilé la leçon. Ces enfants ont besoin qu’on les traite avec respect. Ce sont de merveilleux petits êtres de lumière, et à mesure que j’apprends à les percevoir ainsi, mon rapport avec eux s’améliore. La transformation fut pratiquement magique, et ils réagissent mille fois mieux depuis qu’on les aborde comme ils méritent de l’être. On ne peut faire appel qu’à l’amour ; la peur, les menaces et toutes les autres vieilles stratégies peuvent disparaître, car elles ne donnent plus rien. 

 

Lee Carroll et Jan Tober sa compagne spirituelle. 

Un savoir-faire inné

 

Gif spheres    Jere Neal 

 

J’ai une merveilleuse petite-fille qui aura bientôt deux ans. A plusieurs reprises, elle a dit ou fait certaines choses qui nous ont poussés à nous demander où elle allait chercher tout ça. Elle semble douée d’une brillante intelligence (naturellement, j’ai un préjugé favorable) et peut se montrer très résolue. Comme il est écrit dans Les Enfants Indigo : « La valeur personnelle n’a pas grande importance », et « […] ils viennent en ce monde en ayant le sentiment de leur majesté ». Déjà, nouveau-née, elle nous fit immédiatement savoir sans l’ombre d’un doute ce qu’elle aimait et ce qu’elle ne souhaitait pas. Elle aune opinion sur à peu près tout et reste très douce, affectueuse. Elle sait manipuler toute la famille et mêle le personnel de sa garderie ! 

 

Deux incidents plus récents me viennent à l’esprit. D’abord, lorsqu’elle avait seulement dix-huit mois, sa mère l’installa devant le film La petite sirène (de Walt Disney) et alla se préparer dans la pièce voisine. A ce moment précis, ma petite-fille n’avait pas vraiment envie de regarder ce film et voulait plutôt voir La belle et le clochard. Par contre, sa mère en avait assez de ce dernier et avait donc insisté ; « Ma chérie, regarde la sirène en attendant ; j’arrive tout de suite ». 

Quand elle revint dans la pièce, elle vit sa fille installée sur le fauteuil, joyeusement absorbée par La belle et le clochard ! La petite avait retiré la première cassette du magnétoscope, y avait correctement inséré la seconde et l’avait fait démarrer. Sa mère était abasourdie ! 

 

(Note des auteurs ; D’abord les enfants sont capables d’imitation. Nous vous rappelons toutefois que cette bambine a dû trouver le bouton Eject, sortir la cassette correctement, insérer l’autre assez loin pour que le moteur sensible « l’avale », puis appuyer sur Start. Nous aussi, nous serions restés sidérés). 

 

Le second incident plus récent – n’oubliez pas qu’elle n’a pas deux ans – met en scène un petit rassemblement où plusieurs membres de notre famille sont installés au salon et préparent Noël. Ma belle-mère déclare qu’elle a acheté à ma petite-fille une t-e-n-t-e (elle épelle le mot) pour mettre au-dessus de son lit. La gamine lève les yeux et prononce « tente » ; nous avons tous entendu clairement. Puis, elle se remet tranquillement à regarder la télé. Nous avons échangé quelques regards incrédules, perplexes. 

 

 

Lee Carroll et Jan Tober sa compagne spirituelle. 

 

Transformation de l’énergie spirituelle

gif bulleLes cinq transformations de l’énergie spirituelle dans le nouveau millénaire 

 

Nous aimerions aborder quelques questions portant sur les énergies du millénaire à venir. Nous aimerions aussi vous fournir cinq attributs des énergies du nouveau millénaire, certains représentants des informations fondamentales et d’autres n’ayant jamais été divulgués auparavant. Commençons par l’attribut le plus fondamental ; les modifications de l’ADN chez l’être humain. 

 

L’ADN 

Certains dirons : « Kryeon, on nous a répété depuis longtemps que l’ADN change chez l’être humain. Serons-nous un jour aptes à vérifier ce phénomène ? » Très chers, au cours des deux prochaines générations, des scientifiques seront capables d’apercevoir, grâce à leurs microscopes, des différences cellules entre les êtres humains anciens et les nouveaux. Nous voulons parler des deux filaments – comme nous les appelons – de l’ADN physique, responsable du nom chimique qui lui a été attribué, soit les filaments que vous pouvez observer et étudier. L’une des révélations de l’étude en cours sur le génome humain est que celui-ci se transforme ! Il n’existera pas de meilleur système de mesure de l’évolution humaine que cette étude lorsqu’elle sera terminée, car on sera alors capables de comparer l’intégralité du code lui-même (qu’il soit compris ou non) au code des enfants qui naîtront durant les deux prochaines générations. On vous l’a déjà dit ; plus vos connaissances scientifiques s’accroîtront, plus vous découvrirez et verrez confirmés les étranges attributs que nous vous avons présentés et qui ont trait à l’existence humaine. Nous réaffirmons que plusieurs étrangetés du Nouvel âge composeront la science de demain. 

 

Cependant, il n’y aura pas que votre ADN qui changera. La chimie du corps humain également. En effet, le système immunitaire sera le premier à se transformer, ce qui est normal, mais ce ne sera pas tout. Au niveau cellulaire, vous découvrirez des anomalies – des forces – que vous n’aviez jamais constatées auparavant. Même les cellules se diviseront autrement. L’être humain sera autre, et la « conscience cellulaire » aussi. De nombreuses personnes se demanderont si ces changements existaient auparavant, mais ce n’est pas le cas car ce que vous finirez par percevoir comme un nouveau type biologique se développera sur toute la planète. Certains appelleront ce phénomène la naissance des « cellules intelligentes ». Certains biologistes chercheront à savoir pourquoi ils n’ont jamais constaté ces processus intelligents qui se révéleront subitement à eux au niveau cellulaire. Certains comprendront que ce sont là des phénomènes nouveaux et d’autres se demanderont comment ces processus ont pu se modifier de la sorte avec essentiellement les mêmes éléments chimiques qu’au départ. Ce que de nombreux scientifiques ne découvriront pas est ce que nous appelons l’ADN amélioré et qui constitue la prochaine étape de l’évolution humaine. 

 

Je vais vous dire où commence cette évolution. De nombreuses personnes pensent qu’elle débute avec les enfants indigo qui naissent en ce moment. Vous pouvez supposer que pour disposer de l’ADN évolué, vous devez naître en l’ayant en vous. Eh bien, ce n’est pas le cas ! La transformation cellulaire origine de l’intention spirituelle pure ! « Kryeon, voulez-vous affirmer que grâce à l’intention, nous pouvons véritablement transformer notre structure cellulaire ? » Oui, vous le pouvez ! Je vous le déclare à nouveau : les plus extraordinaires miracles jamais obtenus sur cette planète ont été « créés de l’intérieur ». En d’autres mots, la divinité en chaque être humain a véritablement entraîné les modifications de la structure cellulaire qui ont permis de créer la matière à partir de la conscience. 

 

En ce moment même sur la planète, des avatars créent la matière à partir de la conscience ! Si cela est vrai, alors l’étape logique pour tout humain avancé ne consiste-t-elle pas à faire la même chose ? C’est cela, un miracle, et il peut s’accomplir dans votre corps tout comme l’avatar le fait, car les principes sont identiques. Lorsque vous comprendrez, petit à petit, qui vous êtes vraiment et distinguerez à l’intérieur de vous ce « membre de la famille spirituelle », vous changerez. Que possède un grand avatar que vous n’avez pas vous-mêmes ? La réponse à cette question est : une totale conscience de soi. Lorsque vous découvrirez la divinité en vous, votre ADN se modifiera afin de s’adapter à la réalité de votre découverte. Ce processus s’appelle également « créer sa propre réalité », un sujet que nous avons déjà abordé. 

 

Votre ADN est parfait, mais vous avez accepté qu’au sein de votre organisme soient implantées des restrictions qui réduisent la durée de votre vie, qui permettent l’apparition des maladies et la création de déséquilibres. Grâce à l’intention, ces limitations sont réduites et l’ADN est autorisé à se rapprocher de sa vocation initiale. Tout ceci fut créé par vous et pour vous. Vous êtes maintenant en mesure d’amener votre ADN à réagir à votre conscience. 

 

Nous avons également parlé d’un autre attribut de l’ADN. Il s’agit de la naissance des nouveaux enfants appelés « indigo ». Très chers, il s’agit là d’un attribut de dimension planétaire. Il n’est pas limité à une simple culture ni à un unique continent. L’arrivée de  ces nouveaux enfants est le résultat direct de l’autorisation spirituelle que vous avez donnée à votre 11 : 11 il y a sept ans. Ces enfants sont des êtres humains qui portent en eux la semence de l’évolution humaine, et il est important que vous compreniez que cette discussion sur l’ADN concerne tous les filaments, et non pas seulement ceux que vous pouvez examiner au microscope. (Kryeon parle souvent des douze filaments de l’ADN, dont plusieurs ne sont pas de nature chimique et restent, de ce fait, invisibles). 

 

Comme tout cela s’harmonie parfaitement ! Le 11 : 11 était la fenêtre d’autorisation accordée au plus haut niveau de la conscience humaine au début des années 90. La question suivante fut alors posée à tous les humains de la planète : « Acceptez-vous que certaines modifications soient effectuées au sein de votre ADN afin que les enfants qui naîtront après vous soient dotés d’une conscience que vous ne possédez pas vous-mêmes ? » La réponse fut un OUI unanime. 

 

Depuis le début, le message de Kryeon a été celui-ci : non seulement vous avez vécu pendant cette période où les prophéties catastrophistes semblaient assurées d’arriver, mais vous avez changé le cours de l’histoire grâce à un effort conscient. Il est important de bien saisir que Kryeon n’avait rien à voir avec la fenêtre d’autorisation, ni même avec la tâche que vous avez effectuée sur cette planète. Au contraire, la bonne nouvelle se rapporte à l’ange humain qui évolue sur cette planète. VOUS ! Elle concerne une race humaine qui dispose maintenant des pleins pouvoirs. Somme toute, votre planète a peu à peu choisi de comprendre que les choses pouvaient être différentes et que l’humanité possédait la capacité de les transformer. Finalement, vous avez compris le code que nous vous avons sans cesse offert, à savoir que vous pouviez modifier le cours du temps, transformer une prophétie et créer un nouveau futur. Et c’est ce que vous avez fait ! 

 

La plus extraordinaire caractéristique du changement de l’être humain au cours du nouveau millénaire est le changement d’ADN, et seuls les composants qu’il vous est impossible de mesurer se modifieront en premier. Ces éléments sont d’ailleurs ceux qui son influencés magnétiquement et qui sont destinés à éveiller certains éléments chimiques de votre organisme. Beaucoup d’entre vous penseront qu’il s’agit là d’un phénomène miraculeux – la capacité d’augmenter la durée de la vie, de conserver sa sérénité au milieu du tumulte, de posséder l’amour réclamé et de voir l’anxiété diminuer grandement d’intensité. Ce changement vous permet également de distinguer enfin le fragment de Dieu que vus être s réellement. Tout ceci commence au niveau cellulaire, car au sein des cellules de l’être humain se trouve le schéma directeur d’une vie spirituelle dans un corps physique. Il montre tout ce que vous avez été et la raison de votre présence ici ; les attributs karmiques amenés du passé (ce que nous appelons la « recette » et le fonctionnement de votre vie) sont représentés dans ce schéma de votre ADN

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

L’enfant automatisé

 

gif bulleSharon Marshall 

 

Vous avez manifesté le désir d’entendre des histoires inédites au sujet des enfants indigo, et j’ai songé que cette analogie intéressante, du cru de mon fils de huit ans, vous plairait. Les machines fascinent Lee, et il m’a souvent avoué qu’il est (non pas sera) un grand inventeur/scientifique. 

 

Il y a un jour ou deux, je lui ai demandé pourquoi il était si mécontent de son école. Il m’expliqua que c’était parce qu’on le poussait à fonctionner manuellement alors que lui était automatisé. Je l’ai incité à développer sa pensée davantage. Il poursuivit en précisant qu’être dirigé manuellement signifiait « être sous contrôle », et que c’était là ce que cherchaient à faire de lui les professeurs. 

 

J’ai souligné que les machines n’étaient automatisée que si elles avaient préalablement été programmées et qu’elles avaient donc besoin de quelqu’un qui, au départ,  les contrôlait. Mais, comme si c’était flagrant, Lee reprit : « Non, c’est différent. Moi, je suis déjà préprogrammé. Je sais ce que j’ai à faire et je n’ai pas besoin d ‘être sous le contrôle des professeurs ». 

 

Que dire de plus ? 

Merci de m’avoir accordé l’occasion de partager la dernière perle de sagesse de mon fils et d’avoir pris le temps de composer Les enfants indigo, un ouvrage qui éclaire toutes les zones d’ombre – même celles de mon enfance ! 

 

Lee Carroll et Jan Tober sa compagne spirituelle. 

Le changement d’énergie de la planète

 

Gif jardiniers   Certains paradigmes de l’existence sur terre sont en train de changer. Encore une fois, nous avons recours à des métaphores se rapportant à l’énergie, car c’est le seul moyen d’aborder des questions interdimensionnelles. Votre biologie se transforme peu à peu. Certains d’entre vous savent qu’ils peuvent prolonger leur vie. Nous en avons déjà parlé. La science va renforcer cela pour vous, et un paradigme de l’ancienne énergie, selon lequel les humains connaissent des vies brèves, est en train de s’éteindre. Une énergie nouvelle, permettant l’émergence d’un autre type de biologie, est à votre disposition. Aussi lent que cela puisse paraître, vous allez commencer à constater cela dans votre propre corps, si vous le désirez. Car ceux qui font appel au divin en eux-mêmes recevront des réponses en raison de l’intention qu’ils expriment. 

 

Vous êtes en train de passer du paradigme du système immunitaire à celui du thymus. Le système immunitaire a bien fonctionné pendant de nombreuses années et, en fait, il est sur le point de s’améliorer encore. Mais c’est un système qui intercepte un ennemi pour le combattre. C’est le paradigme de la biologie du système immunitaire, et c’st également la manière dont les humains ont, depuis qu’elles existent, réglé les conflits entre nations. Même s’il s’agit d’un vieux paradigme, il a été marié à la Conscience humaine depuis l’origine des temps. Même les Saintes Ecritures traitent de cela, comme lorsqu’il est dit : « Quand l’œil t’offense, arrache-le ! » Il est important de vous rappeler la parabole que nous vous avions donnée concernant les Ecritures, et le nombre de fois où elles ont décrit un humain endormi. Quand l’humain endormi se réveille, on doit écrire un nouveau livre de sagesse. Combien d’entre vous possèdent encore les livres de leur enfance ? Comprenez bien cette métaphore, et vous saisirez la place occupée par les vieilles Ecritures par rapport à l’Etre humain nouveau. Il n’a jamais été dans le dessein de Dieu que les instructions livrées dans l’énergie d’hier s’appliquent à l’énergie d’aujourd’hui, ni qu’elles soient utilisées à jamais. En réalité, c’est pour cela que le channeling existe. Est-il normal, selon vous, que les humains subissent une profonde transformation spirituelle et que leurs manuels spirituels restent inchangés ? 

 

Nous passons désormais au paradigme du thymus. Quelque chose s’éveillera alors à l’intérieur de chacun pour créer l’harmonie au lieu de la confrontation ou du combat. Voici comment s’effectue ce changement ; de l’interception/combat, nous allons vers l’harmonie. Songez au raffinement de tout ceci : l’harmonie ne recherche pas la destruction. Au contraire, elle recourt à l’énergie et à la sagesse pour créer un catalyseur qui entraînera l’ex-envahisseur vers un espace de but commun. 

 

Vous assisterez à des modifications biologiques chez les enfants indigo atteignant l’âge adulte, soit au moment om prendra place une autre génération différente de la vôtre. Une partie de cette apparente métaphore se réalisera vraiment au sein de vos quatre dimensions. Ceci n’est pas une prédiction, mais un fait qui se poduit actuellement. Déjà, les enfants indigo voient se développer dans leur corps des organes plus perfectionnés que ceux qui constituent le vôtre. La nouvelle espèce est ici, et nous reviendrons plus tard, au cours de ce channeling sur cet aspect. 

 

Voici une importante métaphore ; vous passez du paradigme de l’énergie du Deux à celui de l’énergie du Trois. Ce n’est pas un discours sur les deuxième et troisième dimensions, il est plutôt question de l’énergie autour du chiffre deux en numérologie et dans le langage, et du trois, qui fait son entrée dans votre nouveau mode de vie. En numérologie, le trois réfère à un catalyseur. Par conséquent, il possède l’énergie de créer du nouveau. Voici venu l’âge du Trois et certains d’entre vous savent de quoi je parle. 

 

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

Les Indigos enseignants

 

Gif avions passagersVoici un recueil intitulé « Les leçons que m’ont enseignées mes enfants (sérieusement et sans blague) ». Il provient d’Internet et portait la mention suivante : « D’une mère anonyme d’Austin, au Texas ». Si vous êtes cette mère, faites-le savoir ! 

 

·         Un lit d’eau très grand contient assez de liquide pour inonder une maison de cent mètre carrés sur dix centimètres de profondeur. 

 

·         Si vous vaporisez du fixatif à cheveux sur des moutons de poussière et roulez dessus en patins à roulettes ils prennent feu. 

 

·         La voix d’un enfant de trois ans peut couvrir celles de 200 adultes dans un restaurant. 

 

·         Si vous accrochez une laisse à chien à un ventilateur, le moteur ne peut pas supporter le poids d’un garçon de 20 kilos déguisé en Batman avec sa cape de Superman. Ce même moteur est toutefois capable de vaporiser de la peinture sur les quatre murs d’une pièce mesurant six mètres sur six. 

 

·         Quand on utilise le ventilateur comme batte de base-ball, il faut lancer la balle en l’air plusieurs fois avant d’arriver à frapper un coup. Ces appareils sont capables d’envoyer une balle très loin. 

 

·         Quand vous entendez tirer la chasse des toilettes puis l’exclamation « Oh oh… », il est déjà trop tard. 

 

·         Du liquide à freins mélangé à de l’eau de Javel produit de la fumée. Beaucoup de fumée. 

 

·         Un enfant de six ans peut faire du feu avec un silex, même si un homme de 36 ans affirme que ce n’est possible que dans les films. 

 

·         Toujours regarder à l’intérieur du four avant de le mettre en marche. Les jouets de plastique ne font pas des mets de choix. 

 

·         Le cycle « essorage » de la machine à laver n’étourdit pas les vers de terre. Par contre, il soûlera les chats. 

 

·         Une fois bien étourdis, les chats vomissent deux fois leur poids 

 

Lee Carroll et Jan Tober sa compagne spirituelle. 

La sagesse des Indigo

  

bougieUn chapitre sur la sagesse n’en serait pas un sans les adages formulés par les enfants ni une récapitulation de tout ce qu’ils nous ont appris. Ce qui suit a été diffusé à large échelle sur Internet ; peut-être connaissez-vous déjà quelques-unes de ces déclarations. 

 

Commençons par les proverbes des enfants – ces dires de sagesse dans la bouche de minuscules adultes. 

 

« Ne donnez jamais à un chien la responsabilité de surveiller votre nourriture ». (Patrick, 10 ans) 

 

« si ton père, furieux te demande : « Est-ce que j’ai l’air d’un idiot ? » mieux vaut ne pas répondre ». (Hannah, 9 ans) 

 

« Il ne faut jamais dire à votre mère que son régime ne marche pas » (Michael, 14 ans) 

 

« Ne jamais faire pipi sur une clôture électrique » (Robert, 13 ans) 

 

« Si votre mère est en colère contre votre père, ne la laissez pas vous brosser les cheveux » (Taylia, 11 ans) 

 

« Ne permettez jamais à votre petit frère de trois ans d’être dans la même pièce que votre devoir d’école » (Traci, 14 ans) 

 

« Les petits chiens ont encore mauvais haleine, même après avoir mangé un bonbon à la menthe » (Andrew, 9 ans) 

 

« Impossible de dissimuler un morceau de brocoli dans un verre de lait » (Armir, 9 ans) 

 

« Si vous voulez avoir un chaton, commencez par demander un cheval » (Lauren, 9 ans) 

 

« Si vous obtenez une mauvaise note à l’école, montrez-la à votre mère pendant qu’elle est au téléphone » (Alyesha, 13 ans) 

 

« N’essayez jamais de baptiser un chat » (Eileen, 8 ans). 

 

Lee Carroll et Jan Tober sa compagne spirituelle. 

La chaise

gif amour saint valentin

Marie-Hélène Dubois 

 (enfant indigo)

 

 A l’âge de dix mois, Ali est arrivé à pousser une chaise jusque dans la cuisine. En colère, je lui ai dit que notre cuisine était trop petite pour contenir une chaise, la lui ai retirée et l’ai replacée dans le hall d’entrée. Ali n’a pas pleuré et s’en est allé jouer ailleurs. 

 

Environ trois heures plus tard, j’ai remarqué qu’une des trois ampoules électriques dans la cuisine était grillée et j’ai alors compris pourquoi Ali avait apporté la chaise dans la pièce. Il voulait simplement m’aider à changer l’ampoule, mais il était trop petit pour le dire. Ce jour-là, je me suis sentie totalement coupable et me suis promis de toujours essayer de voir pourquoi mon fils agit comme il le fait, avant de mettre en colère contre lui. A l’époque, sans connaître l’existence des enfants indigo, je savais déjà que mon fils était très spécial et, d’une certaine manière, plus intelligent que moi. 

 

 

Vous trouvez cette histoire insolite ? Voici le même enfant à l’âge de quatorze mois. Marie-Hélène Dubois poursuit … 

 

A quatorze moi, Ali ouvrit l’armoire de la cuisine pour la première fois. Elle est exiguë et contient quantité de casseroles e toutes sortes. Tout est rangé minutieusement, car l’espace est restreint, et les deux tablettes sont pleines à craquer. Ali fit son entrée, ouvrit l’armoire et entreprit de la vider. J’ai pensé : « Ah non ! La cuisine va être sens dessus dessous et je devrai tout ramasser ! » Mais j’ai décidé de quitter la pièce, laissant mon fils se délecter à son nouveau jeu. 

 

Quand je suis revenue vingt minutes plus tard, une grande surprise m’attendait. Il n’y avait rien sur le plancher ! Où étaient donc passées toutes mes casseroles ? J’ai ouvert la porte de l’armoire pour découvrir qu’Ali avait tout remis exactement tel qu’il l’avait trouvé – environ vingt casseroles. Il refit le même manège chaque fois qu’il joua dans la cuisine

 

Lee Carroll et Jan Tober sa compagne spirituelle. 

 

Sages enfants

Sages enfants dans ENFANTS INDIGO butterfliesorangepg0Les sages enfants 

« Qu’elle est la différence entre un enfant indigo et Bart Simpson [de l’émission télévisée Les Simpsons] ? » Voilà une question cocasse qui fut adressée à Jan lors d’une interview de l’an dernier, peu après la publication de notre premier ouvrage sur les indigos. Et vous voulez connaître la réponse ? Ils ont tous deux une stratégie, mais tout à fait différente. La petite brute (du genre de Bart Simpson) cherchera à attirer l’attention et insistera encore et encore pour l’obtenir. Une fois qu’elle aura ce qu’elle veut, elle poussera encore un peu pour vois jusqu’où elle pourra aller. Le stratagème de l’enfant indigo consiste à insister jusqu’à ce qu’il se soit fait comprendre ou, du moins, qu’on l’ait inclus. Alors, il s’arrête là. 

La sagesse naturelle des indigos est une véritable source d’émerveillement. Ils ont résolu quelques profondes questions existentielles et sont prêts à partager le fruit de leurs cogitations avec toute personne disposée à leur prêter l’oreille. Même ceux qui n’ont  pas encore trouvé de solutions tout à fait justes font preuve de facultés de raisonnement pleines de sagesse. 

Nous aimerions amorcer ces réjouissances avec quelques dires que nous offrent les enfants sur l’amour et les rapports humains (un thème prisé par nombre d’entre nous).  

Voici donc des tuyaux sur l’amour…. 

Quel est le bon moment pour embrasser quelqu’un ? 

« Il ne faut jamais embrasser une fille à moins d’avoir assez de sous pour lui acheter une énorme bague et son propre magnétoscope, parce qu’elle voudra avoir le mariage sur bande vidéo ». (Jim, 10 ans

Pourquoi deux personnes en particulier tombent-elles amoureuses l’une de l’autre ? 

« Personne ne sait vraiment pourquoi ça se produit, mais j’ai entendu dire que c’était lié à l’odeur qu’on dégage. C’est pour ça que les parfums et les désodorisants sont si populaires. » (Jan, 9 ans

Comment se sent-on lorsqu’on est amoureux ? 

« C’est comme dans une avalanche ; il faut tenter de sauver sa peau ». (Roger, 9 ans

« Si tomber amoureux ressemble même de loin à apprendre à épeler, alors je ne veux pas en entendre parler. C’est beaucoup trop pénible ». (Léo, 7 ans  

Quelle importance possède la beauté en amour ? 

« Si on veut être aimé par quelqu’un qui n’est pas déjà de notre famille, alors ça ne nuit pas d’être beau ». (Jeanne, 8 ans

« Il ne s’agit pas de notre apparence. Regardez-moi, je suis vraiment très beau et je n’ai pas encore réussi à persuader quelqu’un de m’épouser. » (Gary, 7 ans

« La beauté c’est superficiel. Mais être riche, alors là ça peut durer longtemps ». (Christine, 9 ans

Pourquoi les amoureux vont-ils mains dans la main ? 

« Ils veulent être certains de ne pas perdre leurs bagues, parce qu’ils les ont payées très cher ». (Dave, 8 ans

Dis-nous ce que tu penses de l’amour

« Je suis tout à fait en faveur de l’amour, pourvu qu’il n’arrive pas pendant l’émission des Simpsons ». (Anita, 6 ans

« L’amour vous trouvera, même si vous essayez de vous en cacher. Je tente de le faire depuis l’âge de cinq ans, mais les filles me trouvent toujours. » (Bobby, 8 ans

« Je ne suis pas pressée de tomber amoureuse. La quatrième année (du primaire) me donne bien assez de fil à retordre. » (Regina, 10 ans

********* 

Certaines de ces pensées sont non seulement drôles mais aussi fort astucieuses. On se demande d’om provient toute cette sagesse. Ici, des professionnels ont prié un groupe d’enfants de huit ans de définir l’amour. Les réponses fournies furent plus profondes qu’on aurait pu l’imaginer

Qu’est-ce que l’amour ? 

« L’amour, c’est la première sensation avant que tous les trucs négatifs ne s’interposent. » 

« Quand ma grand-mère a attrapé l’arthrite, elle ne pouvait plus se pencher pour mettre du vernis à ongles sur ses orteils. Alors mon grand-père le fait toujours pour elle, même quand ses mains aussi ont de l’arthrite. C’est ça l’amour ». 

« Quand quelqu’un t’aime, il prononce ton nom d’une manière spéciale. Tu sais que ton nom n’a rien à craindre dans sa bouche ». 

« L’amour, c’est quand quelqu’un te fait mal et que tu es très fâché, mais que tu ne vas pas lui crier après pour ne pas le blesser ». 

« L’amour, c’est quand on s’embrasse sans arrêt. Après, quand on en a assez, on veut encore rester ensemble pour perler beaucoup. Ma maman et mon papa sont comme ça. Ils sont dégoûtants quand ils s’embrassent ». 

« Par exemple, tu confies un de tes torts à quelqu’un et tu as peur qu’il ne t’aime plus. Mais alors tu es surpris parce que non seulement il t’aime encore, mais il t’aime encore plus ». 

« L’amour, c’est quand maman dit de papa, même s’il est trempé de sueur et qu’il sent mauvais, qu’il est plus beau que Robert Redford. » 

« Je laisse ma grande sœur s’en prendre à moi parce que ma mère dit qu’elle le fait par amour. Et moi, j’embête ma petite sœur, parce que je l’aime ». 

Par Lee Carroll et Jan Tober, sa partenaire spirituelle 

Enfants de tous âges

AEk6Pour les enfants de tous âges : Dallas, Texas 1998  

 Commentaire de Lee Carroll : depuis quelques années, beaucoup de gens me demandent s’il serait possible de canaliser Kryeon pour les enfants. Puisque toute la question des enfants indigo fut d’abord publiée dans un de ses livres (tome IV, Partenaire avec le Divin), il semblait normal que celui-ci le désire et puisse le faire.    Ainsi, pour tous ceux qui l’ont demandé, nous présentons un des deux channelings enregistrés il y a plusieurs années, en présence des enfants, au cours d’un séminaire de Kryeon au Texas. À cette occasion, la salle était pleine de jeunes de trois à douze ans. Il y avait également quelques bébés, et plusieurs parents et aînés qui tenaient eux aussi à être là. La présentation débute par mon introduction, puis Kryeon commence en s’adressant directement aux enfants. Vous êtes les premiers à lire ce channeling, qui avait été enfoui tout ce temps au fond d’un tiroir et qu’on a récemment découvert et transcrit.  

Les propos de Lee aux enfants    

Bonjour, les enfants ! Bienvenue ! Je remarque que le plus jeune a environ deux mois et le plus âgé, soixante-quatorze ans. Ne levez pas la main si vous êtes le plus âgé, je sais qui vous êtes ! [rires] C’est un événement rare ! Ça m’est arrivé une seule fois, et j’imagine facilement qu’un jour ce court channeling sera partie intégrante d’un livre. Toutefois, si nous faisons ça seulement une fois par année, il pourrait se passer des dizaines d’années avant qu’on puisse créer un livre ! [rires] 

Si vous êtes ici et que vous avez de neuf ans à vingt ans, je suis désolé que vous ayez dû venir à ce channeling destiné aux enfants, puisque nous savons tous que vous n’en êtes plus, n’est-ce pas ? [petits clins d'oeil]. Mais ceci est vraiment pour nous tous, bien que les enfants soient ici juste pour ça. [Un enfant pousse un cri strident. Lee s'arrête et le regarde.] Parfois, je me sens exactement comme toi ! Mais je ne peux pas faire comme toi ! Les grands m’en empêcheraient !  

 D’accord, ça, c’est juste pour vous. Je ne sais pas si vous savez ce que c’est que le channeling : ce n’est pas bizarre et ça ne donne pas la chair de poule, parce que même vous, vous le faites quelquefois, mais vous ne voulez pas l’admettre. Je sais que vous le faites lorsque vous parlez à vos anges et qu’ils vous donnent des réponses. Même que certains d’entre vous voient les anges, mais n’en parlent pas aux adultes. Voici ce qui va se passer maintenant : je suis Lee Carroll, c’est mon nom, et je vais me mettre en contact avec un ange nommé Kryeon. Peut-être que vous ne verrez pas l’ange, ni ses grandes ailes, ni autre chose du genre, mais je vais fermer les yeux, et cet ange spécial va m’envoyer un message spécialement pour vous. Vous avez sûrement déjà entendu le nom de Kryeon, puisque toutes ces grandes personnes sont ici avec vous. En fait, ce sont elles qui vous ont emmenés ici. Mais ce moment vous appartient, alors faites semblant qu’elles ne sont pas dans la salle. Il s’agit de l’ange spécial, Kryeon, et de son message spécialement pour vous. Vous n’aurez pas besoin de fermer les yeux quand je fermerai les miens. En fait, vous n’avez rien à faire, mais je vous invite à regarder et à écouter, tout simplement. Quand Kryeon arrivera, il pourrait bien y avoir une histoire pour vous… Voyons ce qui va se passer.  

 [Le silence s'installe.]   Salutations, chers amis, et Salutations, chers amis, et vous, les tout-petits, je suis bien Kryeon, du Service magnétique !  

Ne vous laissez pas tromper, car je suis vraiment un ange, et pour vous, j’ai quelque chose de différent des autres grandes personnes présentes ici : en fait, je n’ai jamais, jamais été un être humain ! Même si c’est difficile à expliquer, cela veut dire que je peux ressentir les choses comme un enfant. Cela veut dire aussi que je peux comprendre ce que vous pensez et que, pour cette raison, je peux mieux vous aimer et vous aider !  

Avant de commencer notre histoire, nous allons nous adresser à ceux qui sont juste un peu plus âgés que vous, présents dans cette salle ou en train de lire ces mots dans un livre qui sera imprimé un jour. Patientez quelques instants pendant que je leur parle. Ensuite, nous commencerons vraiment notre histoire.  

 À vous, très chers, qui n’êtes plus des enfants, mais qui pouvez vous souvenir de l’avoir été il y a quelques années, j’aimerais rappeler quelque chose. Quand vous étiez petits et que vous regardiez les adultes, peut-être avez-vous vu en eux une chose dont vous n’avez jamais parlé, parce que c’était trop secret, mais je sais ce que vous avez pensé à ce moment-là. Vous les regardiez en vous disant : « Je ne veux pas devenir comme ça parce que les adultes ont perdu leur plaisir de vivre ! Ils ne rient plus. Ils ne savent plus jouer. » Alors, mon message pour vous est le suivant : ne perdez pas les plaisirs de l’enfance, car le plaisir des petits qui sont assis ici est si précieux ! C’est un catalyseur d’illumination ! Il peut avoir été retenu pendant toute votre vie. Pourtant, vous pouvez encore jouer ! Ceci est un moment précieux pour vous. C’est aussi un moment où vous pouvez oublier ce plaisir. C’est votre choix !  

 Les adultes ont l’habitude de répéter: « Quand j’étais enfant, je parlais et pensais comme un enfant, mais quand j’ai grandi, j’ai mis de côté les choses enfantines. » Aujourd’hui, nous vous le disons : « Ne rangez pas l’enfant dans un placard !  Conservez le plaisir de vivre qui sera toujours là, c’est le secret pour trouver l’ange invisible qui habite en vous. »  

Maintenant, à nous, les tout-petits ! Je vais m’adresser à vous comme un ange, je vais vous envoyer un message que même les grandes personnes n’ont encore jamais entendu. Saviez-vous, les enfants, que les anges ne devenaient jamais des adultes ? C’est la vérité ! Ils ont toujours le même âge. Les adultes croient les grands anges, et ils pensent qu’ils sont des anges adultes, mais ce n’est pas vrai. Ils restent toujours des enfants dans de grands corps. Ils ont toujours le même âge. C’est un peu comme un secret, mais je pense que vous savez tout ça, n’est-ce pas ? Nous avons autre chose à vous confier ; il y a un ange près de vous sans arrêt. Les aviez-vous ? Vous pourriez répondre ; « J’en ai jamais vu mon ange. Qu’est-ce que tu veux dire, Kryeon ? » Je vais vous l’expliquer. 

Je vais vous raconter une histoire à propos d’une petite créature qui avait le même problème. Elle disait : « S’il y aune chose que je n’ai jamais vue, alors comment est-ce que je peux savoir qu’elle existe vraiment ? » C’est une histoire sur les choses invisibles, spécialement pour vous. Cet ange, Kryeon, qui est en train de vous parler, et qui est aussi un enfant, peut raconter ces histoires avec l’aide de Lee, son partenaire, qui, lui aussi, n’a jamais grandi ! [rires] 

Nous allons vous raconter l’histoire de Bernie, cet oiseau qui avait peur de voler. Nous voulons vous narrer comment ça s’est passé, parce que c’est une histoire merveilleuse que tout le monde connaît au pays des oiseaux. Tous les oiseaux s’en souviennent d’ailleurs. 

Kryeon canalisé par Lee Carroll 

Célébration des Enfants Indigo

Célébration des Enfants Indigo dans ENFANTS INDIGO etoiles_violettes

etoiles_violettes dans ENFANTS INDIGO

etoiles_violettesGrand nombre d’excellents auteurs sur le marché ont poussé plus loin la discussion et dispensent des conseils sur l’éducation à donner aux indigos. Le texte à venir cherche à s’éloigner un peu de ce style abstrait et à faire une fête de l’expérience indigo. Il s’agit d’une lecture légère, d’un souffle de renouveau qui conjugue rire, plaisir et peut-être même quelques larmes. Nous abordons également quelques points que nous n’avions pas traités dans un premier temps ; par exemple, le cas de ceux qui jugent avoir été des enfants indigo bien que le nombre de leurs années dépasse de beaucoup l’âge normal des indigos. Le présent bouquin présente des faits réels – parfois bouleversants, comme des enfants qui en tuent d’autres -, l’appui à apporter à nos adolescents et l’importance du travail à faire sur l’enfant intérieur, par l’adulte. Il faut toutefois vous avertir que la lecture de ces pages est susceptible de se révéler extrêmement divertissante. 

Plusieurs parents nous ont fait part de leurs anecdotes au sujet des indigos. Ces récits font chaud au cœur et nous éclairent ou sont parfois un peu attristants. Mais ils ont tous pour thème la vie auprès des indigos – un groupe d’enfants exceptionnels qui évolue sur la Terre, des jeunes débordants d’intelligence, de perspicacité et qui ne réagissent pas du tout comme ceux des générations antérieures. Le propos de cet écrit est donc de divertir et de permettre une avancée intellectuellement et sur le plan éducatif ; il se veut une source de révélations à partir d’expériences concrètes et émaillée des récits des parents sur les gestes ou les mots d’enfants cocasses. 

Si vous les jugez bon, mettez de côté les théories et faites place au rire, car les réjouissances font toujours plaisir. Il vous sera permis, en cours de lecture, de rire, de pleurer, de perdre le souffle, de hurler et de vous exclamer : « Ha ! Le mien est aussi comme ça ! » Et puis, si vous n’avez pas lu le premier livre, peut-être le consulterez-vous ensuite pour comprendre de quoi il retourne. Allez dans un marché de grande surface de votre quartier et profitez-en pour faire le plein de serviettes de papier. Vous les trouverez dans l’allée voisinant les piles de livres sur les indigos – juste à côté des mégaboîtes de céréales bonnes pour un an. 

Par Lee Carroll et Jan Tober, sa partenaire spirituelle

etoiles_violettes                               etoiles_violettes

1...678910

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...