RAPPEL DES 5 TRANSFORMATIONS DE L’ENERGIE SPIRITUELLE

 

 

Salutations, très chers. Je suis Kryeon, du Service magnétique. Ces instants sont précieux pour nous, alors que notre cortège pénètre dans cette salle. Ce moments particulièrement précieux que vous avez réclamés nous permettent de franchir le voile pour nous rendre de votre côté. Nous n’attendrons pas un instant de plus. Nous emplissons cet endroit, pressant contre vous l’amour de l’esprit et de la famille. 

Nous aimerions vous fournir cinq attributs des énergies du nouveau millénaire, certains représentant des informations fondamentales et d’autres n’ayant jamais été divulgués auparavant. Commençons par l’attribut le plus fondamental : les modifications de l’ADN chez l’être humain. 

Nous en avions déjà parlé ici : http://francesca1.unblog.fr/2016/02/09/les-cinq-transformations-de-lenergie-spirituelle-dans-le-nouveau-millenaire/

dimsionnel

 Certains diront : « Kryeon on nous a répété depuis longtemps que l’ADN change chez l’être humain. Serons-nous un jour aptes à vérifier ce phénomène » ? 

Très chers, au cours des deux prochaines générations, des scientifiques seront capables d’apercevoir grâce à leurs microscopes, des différences cellules entre les êtres humains anciens et les nouveaux. Nous voulons parler des deux filaments – comme nous les appelons – de l’ADN physique, responsable du nom chimique qui lui a été attribué, soit les filaments que vous pouvez observer et étudier. L’une des révélations de l’étude en cours sur le génome humain est que celui-ci se transforme. 

Il n’existera pas de meilleur système de mesure de l’évolution humaine que cette étude lorsqu’elle sera terminée, car on sera alors capables de comparer l’intégralité du code lui-même (qu’il soit compris ou non) au code des enfants qui naîtront durant les deux prochaines générations. On vous l’a déjà dit, plus vos connaissances scientifiques s’accroîtront, plus vous découvrirez et verrez confirmés les étranges attributs que nous vous avons présentés et qui ont trait à l’existence humaine. Nous réaffirmons que plusieurs étrangetés du Nouvel Age composeront la science de demain. 

Cependant, il n’y aura pas que votre ADN qui changera. La chimie du corps humain également. En effet, le système immunitaire sera le premier à se transformer, ce qui est normal, mais ce ne sera pas tout. Au niveau cellulaire, vous découvrirez des anomalies – des forces – que vous n’aviez jamais constatées auparavant…. 

C’est votre dualité qui vous réveille à trois heures du matin en vous disant : « Tu sais, tu n’es rien. Tu ne mérites pas d’être ici« . C’est elle qui vous tape sur l’épaule et vous susurre : « Tout ce fatras spirituel n’a aucun sens« . C’est votre dualité qui vous réveille et vous dit : « Faisons-nous du souci« . Certains d’entre vous luttent chaque jour avec leur dualité. 

Elle est responsable de tant de choses qui freinent votre progression. Mais aujourd’hui, nous avons de nouvelles informations la concernant ; La dualité humaine va prendre un recul par rapport au Moi Divin. Pour la première fois dans l’historie spirituelle de l’humanité, l’équilibre établi par la dualité humaine va changer. Cela est obligatoire, afin de permettre le déclenchement du processus ascensionnel dont nous avons parlé si souvent. 

La dualité humaine est une partie de vous-mêmes que vous avez choisi d’amener ici avec vous et qui est une vibration inférieure à celle de l’ange en vous. Elle est chargée de tempérer l’ensemble de vos spiritualités. Elle représente l’incrédule. Elle est la partie de vous-mêmes qui remet en question tout ce qui est spirituel, et cela est juste et souhaitable ; la grille magnétique terrestre aide à maintenir la dualité humaine au degré qui a été le sien depuis des éons. Nous vous annonçons maintenant que l’équilibre de cette dualité peut changer et changera au fur et à mesure que vous avancerez en relevant votre défi. 

Voici une information capitale : il existe certains êtres humains dont le grandiose contrat (ou attribut karmique) est représenté par la solitude. Certains êtres naissent dotés de ces attributs et n’n ont pas toujours la maîtrise. Cela fait partie de la leçon de cette vie présente. Longtemps après la fin de cette lecture, certains d’entre vous rentreront peut-être chez eux et s’enfermeront dans leur tout d’ivoire, désireux d’être seuls. Nous vous déclarons ceci : « Allez-y, éteignez la lumière en proclamant que tout ce que vous souhaitez, c’est être seuls … et tandis que vous prétendrez que personne dans l’univers ne sait qui vous êtes, ou ne connaît votre existence, une foule arrivera qui donnera une fête ». Vous n’êtes jamais seuls. Votre tour d’ivoire éclatera sous la poussée des entités qui connaissent l’attribut de la vie de chacun, son nom, son âme-guide,  son contrat, ses potentialités, sa valeur, son ampleur angélique, sa mémoire et son futur potentiel.

Je sais que cela est difficile à comprendre, amis le fait est là ; un groupe de soutien se tient toujours à vos côtés, et il va encore s’accroître avec votre permission. Bénis sont les êtes humains qui se referment sur eux-mêmes, qui éteignent la lumière et participent à la fête. Une fois l’étape du nouveau millénaire franchir, vous pourrez vous attendre à percevoir de nouvelles énergies autour de vous. 

Une quantité considérable de nouvelle énergie devra être déversée sur cette planète au cours des douze prochaines années. La clé en sera certains alignements astronomiques bien précis. Souvenez-vous que votre usine spirituelle est en train de rénover ses installations. C’est la raison de votre présence ici aujourd’hui, vous tous qui lisez ces lignes. 

Vous serez nombreux à craindre les alignements planétaires ou les anomalies astronomiques qui ne manqueront pas de se produire prochainement. En ce qui vous touche personnellement, souvenez-vous de ce que nous avons dit : Au lieu de vous joindre à ceux qui ont peur, célébrez les alignements ! Jouissez de l’énergie de la nouvelle promesse qui est faite à cette planète et imprégnez-vous de l’équilibre qui s’annonce. Une grande quantité d’énergie féminine sera déversées sur cette planète. Il ne s’agit pas d’une question de sexe, mais bien plutôt d’un nouvel équilibre pour la Terre. L’énergie féminine déversée améliorera l’humanité dans son ensemble et fera pénétrer la Terre au sein d‘une conscience plus claire, très éloignée de l’ancienne.

 

Canalisation de Kryeon d’octobre 1999 – Cleveland, Ohio et Singapour sur le Blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

LA MAISONS ASTROLOGIQUES DANS LA ROUE ARCHETYPALE

 

ROUE ARCHETYPALE

PREMIERE MAISON : EGO ET PERSONNALITE (Premier et troisième chakras)

Dans une carte du ciel, les douze maisons correspondent aux douze signes du zodiaque et aux quatre énergies cosmiques : terre, aire, feu et eau. Les maisons de la Roue archétypale partagent certaines des mêmes caractéristiques. La première maison de la Roue archétypale, par exemple, correspond au signe astrologique du Bélier, première maison du zodiaque. Dès le premier jour du printemps, elle représente le renouveau. Et puisque le sentiment que tout était possible et qu’il voyait la lumière même dans les pires situations. L’archétype en résidence dans la cinquième maison de Will était l’Enfant. Et c’était exactement cela : presque un personnage de contes de fée qui inspirait les gens pour voir le beau dans la vie.

Le besoin de créer est un aspect essentiel de la conscience et de l’âme. Mais il est illusoire de définir notre capacité créative selon nos accomplissements professionnels, même artistiques. Will incarnait l’énergie de la créativité dans son expression la plus élevée parce qu’il canalisait cette électricité pour mettre en marche l’âme de tous ceux qu’il rencontrait. Il représente aussi un autre profil de la créativité : la nature créative du soi qui se contente d’être soi pour être reconnu et validé.

DEUXIEME MAISON : VALEURS PEROSNNELLES (Deuxième chakra)

La deuxième maison de la Roue archétypale correspond au Taureau, un signe de terre qui gouverne votre relation à la terre, au sens large. Elle préfigure ce que vous appréciez et chérissez le plus. En termes énergétiques, la deuxième maison représente la prochaine étape de la formation du soi : « Maintenant que je suis là, qu’est-ce qui m’appartient ? Qu’est-ce que je veux retirer de la vie ? Quel pouvoir est essentiel à mon interaction avec la vie matérielle ?  Cette maison représente votre appréciation de la nature physique de la vie ; les objets de ce monde qui touchent votre ego et votre âme et ce dont vous avez le plus besoin pour vous sentir enraciné dans le monde. Cette maison reflète surtout les objets ou l’énergie que vous associez au pouvoir terrestre : argent, statut, propriété, oeuvres d’art, capacité de dominer les autres, sensualité, beauté. Ce sont les moyens les plus séducteurs par lesquels l’âme s’attache à la forme physique. Par conséquent, l’archétype qui réside dans cette maison est mieux accordé à votre relation au pouvoir physique et à ses icônes.

Cette maison vous met au défi d’envisager vos valeurs spirituelles par-delà la forme physique de votre attachement aux objets, à l’argent, au statut, au pouvoir et à toutes les autres manifestations du monde matériel. Les gens souffrent généralement d’une grande anxiété parce qu’ils croient devoir posséder, pour être heureux, une personne, un lieu ou un objet. Mais la capacité d’aimer inconditionnellement nécessite le détachement.

TROISIEME MAISON : EXPRESSION DE SOI, FRERES ET SŒURS ( Troisième et cinquième chakras)

Lorsque vous avez établi vos valeurs, vous passez à l’expression de soi : votre façon d’affirmer au monde qui vous êtes et ce qui vous est cher. La maison 3, alignée avec les Gémeaux, un signe d’air qui gouverne la communication, représente votre capacité de vous exprimer en tant qu’individu, et représente aussi os frères et sœurs. Le lien symbolique entre frères et sœurs et les communications représente le processus naturel de la spécialisation, ou de la découverte de votre voix parmi les autres « enfants ». Par conséquent, les frères et soeurs doivent signifier non seulement les membres de vote famille biologique, mais aussi ceux qui vous aident à grandir. Parce que l’énergie de votre troisième maison renferme à la fois votre sentiment d’estime de soi et votre expression personnelle, elle résonne avec les troisième et cinquième chakras. Elle contient les leçons inhérentes à l’apprentissage des causes et effets de vos choix ; votre façon de gérer votre propre pouvoir. Elle révèle comment vous dirigez votre énergie dans le monde, comment vous la mettez en mouvement et comment vous vous engagez avec les lois de l’attraction magnétique et de la cause à effet. Vous devrez prendre conscience de vote façon d’utiliser votre énergie et votre pouvoir personnels de façon à assumer les conséquences de vos pensées et de vos actions. Devenir conscient veut dire vous éveiller à votre propre pouvoir et apprendre à le diriger d’une façon responsable.

L’archétype résident dans votre troisième ainsi influence votre façon de soupeser vos décisions. Les choix qui visent à nuire aux autres ou à les blesser représentent la part d’ombre ou la difficulté de la troisième maison.

La troisième maison vous met au défi de vous rendre compte de vos motivations. Chaque pensée, parole, action et geste est une expression de votre pouvoir et, en définitive, seules deux motivations authentiques touchent la psyché : la valorisation ou la dévalorisation de soi et des autres.

QUATRIEME MAISON : CHEZ SOI ( Premier et quatrième chakras)

La quatrième maison correspond au Cancer, le premier des trois signes d’eau du zodiaque. Comme l’eau est un élément associé à notre nature émotionnelle, l’archétype de notre quatrième maison  a l’influence la plus forte sur le fondement de votre nature émotionnelle. Votre expression de vous-même, que ce soit en tant qu’individu ou sur le plan créatif, doit être enracinée, avoir un chez-soi. La quatrième maison est reliée à la fois au chez-soi d’où vous venez et à votre maison actuelle. Le mot ou l’image Maison possède de nombreuses significations et, dans l’état de rêve, il est souvent associé à la véritable résidence du cœur, ou à votre passion la plus profonde. Le thème qui gouverne cette maison comprend vos liens à la famille biologique et élargie. L’archétype qui réside dans cette maison exerce une influence prédominante sur vos énergies émotionnelles associées à cette maison. Parce que la quatrième maison est reliée à la fois à vos racines familiales et à vote vie émotionnelle, elle correspond aux énergies de vos premier et quatrième chakras.

Les aspects douloureux de la quatrième maison peuvent comprendre des souvenirs et émotions toxiques, dont les conséquences peuvent être la dépression et la mélancolie.

La quatrième maison vous met au défi de régler les comptes de votre enfance et d’établir des foyers sains pour vous-mêmes en tant qu’adultes. Vous avez le choix de transmettre à vos enfants et à vos proches soit vos blessures et vos drames familiaux, soit l’optimisme et l’amour de la vie. il est donc essentiel, pour la santé du foyer, de guérir votre histoire personnelle et de ne pas léguer vos propres blessures.

CINQUIEME MAISON : CREATIVITE ET CHANCE (Sixième chakra)

La séquence du feu, de la terre, de l’eau et de l’air se répète dans la Roue Archétypale et zodiacale. Le Lion, deuxième signe de feu, se rapporte à la cinquième maison, qui gouverne l’expression créatrice, la sexualité, les enfants et la chance. C’est également la maison de l’amour, de la spontanéité, et de l’abondance. L’archétype qui réside dans cette maison représente les forces qui vous aideront le plus à engendrer des projets. Après vous être enraciné dans un foyer, vous passez instinctivement à l’exploration du pouvoir de créativité. Parce que la cinquième maison gouverne la créativité, elle correspond au sixième chakra, qui régule l’intelligence et l’imagination.

La part d’ombre de la cinquième Maison se manifeste sous la forme de l’expression débridée du feu créatif ou sexuel, comme le mauvais usage du pouvoir sexuel ou créatif, à des fins égoïstes, ou manipulatrices. On peut utiliser le talent créatif pour des activités illégales ou contraires à l’éthique, ou pour la séduction et la manipulation sexuelles. Le besoin de créer est un aspect essentiel de la conscience et de l’âme. Mais il est illusoire de définir notre capacité créatrice selon nos accomplissements professionnels, même artistiques. Il représente aussi un autre profil de la créativité : la nature créative du soi qui se contente d’être soi pour être reconnu et validé.

SIXIEME MAISON : PROFESSION ET SANTE (Deuxième chakra)

La sixième maison correspond au deuxième signe de terre, la Vierge, et gouverne votre profession et votre santé. L’énergie terrestre de la Vierge diffère de celle du Taureau en ce qu’elle vous sert d’ancrage pour transformer votre vie différemment des cycles naturels, propres à votre deuxième maison. Cette maison focalise sur la profession dans un objectif de survie, et l’archétype qui réside ici influence votre recherche de la sécurité. Lorsque vous êtes en pleine transaction commerciale, par exemple, votre modèle archétypal de la sixième maison joue un rôle très important dans votre façon d’interpréter les conversations et les occasions d’affaires. La sixième maison vous met au défi de maintenir l’équilibre entre travail et santé. Un archétype pourrait indiquer des habitudes malsaines ou destructives qui ne servent pas votre bien-être physique. Il peut aussi indiquer comment vous négocier l’éthique et vote morale pour la sécurité financière et professionnelle. Parce que cette maison est reliée à l’argent et aux valeurs matérielles, elle correspond plus étroitement au deuxième chakra.

SEPTIEME MAISON : MARIAGE ET RELATIONS (Deuxième et quatrième chakras)

La septième maison comprend le mariage, de même que d’autres formes de partenariat, telles les amitiés intimes et les relations d’affaires. Cette maison est sous le signe astrologique de la lance, le deuxième signe d’air. A la différence des Gémeaux, qui gouvernent la communication en général, la Balance représente les types de communication les plus intimes entre individus. La qualité essentielle associée à la Balance est l’équilibre, symbolisée par une femme portant une balance. Cette maison est également un territoire de choix pour les gestes de trahison, qui révèlent si souvent les parts d’ombre de la relation. Parce que la septième maison gouverne à la fois les partenariats commerciaux et le mariage, elle correspond aux énergies des deuxième et quatrième chakras, qui gouvernent l’argent, les valeurs et les affaires du cœur.

Notre biologie même nous incite aux partenariats physiques, émotionnels et psychologiques. Nos relations, les uns avec les autres sont des domaines privilégiés dans lesquels apercevoir nos Contrats. Nous pouvons également les voir dans nos partenariats archétypaux : Parent-Enfant, Mentor-Etudiant, Serviteur-Maître.

Durant le cours normal d’une journée, au fil de nos occupations, des dialogues extraordinaires se déroulent entre nos âmes. Les partenariats peuvent également entrer en jeu dans des situations plus terre-à-terre. Nous investissons beaucoup d’énergie dans la jouissance, le maintien ou la guérison de nos relations et, en cours de route, nous apprenons davantage sur nos motivations. L’un des cadeaux les plus sains que nous puissions nous offrir est de constamment surveiller nos raisons d’être critiques et autoritaires. L’épreuve consiste à permettre aux autres d’être eux-mêmes, malgré notre peur et notre insécurité. C’est d’entretenir votre relation essentielle envers vous-même et de vivre en accord avec cette vérité ; le plus beau cadeau que vous puissiez offrir à quelqu’un, c’est d’être vous-même en pleine santé.

HUITEME MAISON : LES RESSOURCES DES AUTRES (Deuxième et sixième chakras)

Cette maison correspond au Scorpion, le deuxième signe d’eau, et l’eau, est l’élément le plus proche de notre nature émotionnelle. Le Scorpion gouverne également les secrets et les activités secrètes, de même que les énergies passionnées associées à la sexualité érotique. A la différence de la deuxième maison, qui concerne la propriété personnelle, la huitième maison gouverne votre usage de l’argent dans le domaine public. le thème de l’héritage dans cette maison est en rapport avec vos intérêts financiers et juridiques, votre bagage génétique et votre mémoire biologique ancestrale. Comme les questions juridiques et financières impliquent à la fois votre intellect et votre sens des valeurs, cette maison est donc influencée par les énergies des deuxième et sixième chakras.

Les questions de la maison huit sont nos ombres les plus obscures car, cette maison fait ressortir nos questions reliées au pouvoir, marquant un passage plus grand dans le domaine public du pouvoir extérieur.  Vous devez comprendre la nature émotionnelle de cette maison, car l’argent, la sexualité et la connaissance secrète sont des moyens de séduction qui peuvent bloquer la poursuite de votre potentiel divin. Il peut être extrêmement difficile de résister à ces énergies. Il est difficile de demeurer émotionnellement centré et en possession de son pouvoir lorsque les questions financières et sexuelles sont en jeu. Comme l’argent, le sexe et le pouvoir représentent l’autorité et la sécurité, lorsque ces domaines de la vie sont menacés ; nous devenons extrêmement craintifs et pouvons agir d’une façon irrationnelle. Les expressions de l’ombre de cette maison se présentent dans le domaine de l’inconduite juridique et financière y compris entre autres la mauvaise appropriation des fonds commerciaux et les conflits familiaux sur les questions d’héritage. Dans cette maison, nous découvrons également la valeur magnifique de notre force et de notre courage au cours des expériences les plus vulnérables de notre vie.

Un grand nombre de Contrats que vous avez avec d’autres gens viennent à cause de l’argent, du sexe et du pouvoir et cette maison aussi présente le potentiel de trahison et d’incompréhension. Mais les liens familiaux et affectueux sont également des qualités héritées et cette maison et son archétype peuvent être une grande source de force pour vous.

L’archétype associé à votre maison huit est celui qui vous guide à travers vos peurs, vos épreuves et vos forces en ce qui concerne l’argent, l’héritage et la sexualité. Gardez à l’esprit que le fond de vos peurs ne peut se comprendre pleinement dans les limites d’une seule maison. Les archétypes et les maisons auxquelles ils sont associés sont des points d’entrée dans votre carte. Chaque point d’entrée vous fournit une perspective particulière différente, mais pour voir votre Contrat dans son ensemble, vous devez en définitive considérer toute la carte. Si vous étiez en crise à propos de l’importance de l’argent pour vous, ou de votre résistance au fait de vivre pleinement, vous vous pencheriez sur la maison deux, car ce sont des questions de valeurs personnelles. Mais iso vus examiniez une relation commerciale ou financière, vous commenceriez le processus d’interprétation par votre archétype de la maison huit. Puis, étudiez cette même relation avec un autre archétype et une autre maison, en les examinant un à un, en faisant un tour de Roue. C’est comme voir votre psyché et votre âme avec un objectif grand angulaire.

NEUVIEME MAISON : SPIRITUALITE (Septième chakra)

La neuvième maison, qui correspond au Sagittaire, le troisième signe de feu, gouverne la spiritualité, la religion, le voyage et la sagesse. L’énergie du Sagittaire est associée à l’audace et à l’indépendance, qualités qui mettent en valeur les quêtes que vous êtes incité à poursuivre. L’élément feu du Sagittaire allume l’inspiration, la dévotion et la passion de réaliser une relation intime au Divin. Tandis que le Lion, autre signe de feu qui gouverne la cinquième maison, est fortement lié aux caractéristiques et au théâtre de la personnalité dramatique, le feu du Sagittaire élève l’âme d’une personne jusqu’à des voies transcendantes, en accord avec le symbolisme du Centaure dirigeant sa flèche vers le cosmos. Les parts d’ombre inhérentes à cette maison sont liées à la difficulté de gérer votre ego spirituel souvent caractérisé par l’archétype appelé le complexe messianique.

Les maisons neuf et dix sont situées au sommet de la carte et représentent les forces directrices qui nous aident à nous rappeler, même inconsciemment, que la vie est un voyage spirituel et que notre rôle est de développer continuellement notre potentiel le plus élevé. C’est pour cette raison que les deux maisons sont fortement influencées par l’énergie du septième chakra, qui régule notre relation au Divin. L’éveil spirituel appelé « la nuit noire de l’âme » résonne fortement avec le profil énergétique de la neuvième maison. Notre culture contemporaine est largement passée de la pratique en groupe de la religion, à la recherche profondément intime, d’une voie spirituelle individuelle. Même s’il s’agit d’un mouvement positif dans notre évolution, bien des gens tentent aujourd’hui de vivre selon les normes intérieures exigeantes jadis réservées aux moines, sans toutefois bénéficier de l’environnement privilégié qui, jadis, permettait aux religieux de focaliser uniquement sur leur pratique spirituelle.

La part d’ombre de cette migration vers la culture ambiante de pratique spirituelle jadis cloîtrées présente des risques de crise spirituelle ou même de folie. L’approfondissement du moi pour tenter de prendre contact avec le Divin exigeait traditionnellement la présence d’un conseiller suffisamment évolué, du point de vue spirituel, pour vous tenir la main à travers les points de passage dans l’âme : nommément, un directeur spirituel, un gourou, un abbé ou une mère supérieure. Durant ce processus d’introspection spirituelle, vous descendrez peut-être dans les profondeurs de la solitude et de la vie, vous vous détacherez des émotions et de la notion du quotidien et même, ironiquement, vous développerez un sentiment d’absurdité.

Cependant, bien des gens se trouvent présentement dans un état de détachement émotionnel, tout en s’efforçant d’entretenir la vie extérieure, en allant travailler et en remboursant l’hypothèque. Souvent la fardeau de vivre dans deux dimensions aussi opposées peut presque paralyser les gens dépressifs. Mais comment distinguer la dépression clinique ou psychologique conventionnelle de la crise spirituelle, dont les symptômes peuvent paraître similaires ? Tout d’abord, toute dépression provient de sentiments de dévalorisation. L’équilibre du pouvoir change et vous avez l’impression de ne plus dicter la loi. La dépression clinique provient généralement d’événements extérieurs ou matériels. Elle peut provenir d’un déséquilibre clinique ou d’un changement de vie traumatique ; du divorce à la perte d’un proche, en passant par un diagnostic de maladie grave. Une telle dépression engendre souvent une incapacité de fonctionner efficacement et doit être traitée par un professionnel de la santé mentale.

Par contraste, la dépression spirituelle est plus souvent déclenchée par une plongée dans des questions métaphysiques que par des soucis matériels. Vous avez peut-être l’impression d’avoir atteint une impasse, d’avoir été abandonné par Dieu ou d’avoir perdu l’espoir d’atteindre à l’union divine. Les crises spirituelles sont parfois causées par un choc, tel qu’une maladie grave ou un divorce, si cela vous conduit à remettre en question la signification et la valeur de votre vie au lieu de focaliser entièrement sur votre infortune matérielle. Il est clair que la distinction est parfois subtile entre une dépression clinique et une crise spirituelle. Une autre façon de la reconnaître consiste à observer votre façon de réagir à une crise.  Si vous réagissez en vous demandant comment vous trouverez un jour quelqu’un pour remplacer le conjoint dont vous avez divorcé, ou suffisamment d’argent pour vivre, votre dépression est sans doute psychologique au départ. Si vous réagissez précisément au sentiment d’avoir été rendu impuissant par le fait d’être consumé par la colère, le ressentiment ou le blâme envers les autres, il est fort possible que vous ne soyez pas atteinte d’une dépression spirituelle. Si toutefois vous vous posez des questions sur le sens de la vie ou la raison pour laquelle Dieu vous paraît si distant, vous avez toutes les chances de subir une crises spirituelle et vous avez peut-être besoin de voir un directeur spirituel plutôt qu’un psychothérapeute.

Si vous déterminez que votre dépression est largement spirituelle, une solution possible consiste à abandonner au Divin toutes vos craintes et soucis profanes, à « lâcher prise et laisser faire Dieu ». Vous pouvez émettre une simple déclaration au Divin pour signifier que vos propres tentatives de direction de votre vie spirituelle n’ont rien donné et que vous avez besoin de l’assistance divine. Vous abandonner aux mains du Divin, c’est différent de l’abandon de tous vos biens matériels comme dans le cas du vœu traditionnel de pauvreté. Mais le fait de réaliser que vous vivez dans le champ protecteur d’un Contrat Sacré, qui vous fournit tout ce que la vie exige pour l’évolution de votre âme, peut vous permettre de clore le conflit entre votre volonté personnelle et celle du Divin. Le geste de s’abandonner est une affirmation qui dit : « Je permets au Divin de faire mes investissements en fonction d’une sagesse plus grande que la mienne ».

LES-MAISONS-ASTROLOGIQUESDIXIEME MAISON : POTENTIEL LE PLUS ELEVE (Cinquième et septième chakras)

La dixième maison est gouvernée par le Capricorne, le troisième signe de terre du zodiaque. L’énergie de cette maison agit sur votre potentiel le plus élevé. Elle vous pousse à l’atteindre dans votre monde physique et votre vie spirituelle. Quel est votre potentiel le plus élevé de compassion ou de générosité ? Quel est votre potentiel le  plus élevé de valorisation des autres ? Quel est votre potentiel le plus élevé que vous puissiez atteindre par votre talent ? Votre potentiel le plus élevé, c’est ce que votre Contrat vous force à reconnaître et à accomplir. Puisque cela exige des choix concernant votre destinée spirituelle, la maison correspond aux énergies des cinquième et septième chakras.

L’archétype qui réside dans cette maison est votre point de départ dans le déchiffrement des choix qui vous sont ouverts et de la qualité de vos motivations. La part d’ombre de votre potentiel le plus élevé est le sabotage de soi, le doute ou le manque de confiance. La peur de l’échec, de même que celles du succès et de la responsabilité, caractérise les épreuves inhérentes à cette maison. Ce sont surtout des peurs de vos propres pouvoirs et de votre prise de pouvoir personnelle et les changements qu’ils vous demandent de faire dans votre vie. Vous aurez besoin de vérifier si vous empêchez délibérément votre potentiel le plus élevé d’émerger et pourquoi. Vous devrez également lutter pour demeurer humble, en même temps que vous développez votre pouvoir. 

La poursuite de votre potentiel supérieur est le marathon le plus difficile. A chaque mise à niveau, qu’elle soit personnelle ou professionnelle, quelque chose ou quelqu’un viendra éprouver la profondeur et la solidité de votre croissance intérieure. Sur le plan matériel, cette rencontre pourrait se présenter comme une confrontation avec une autre personne qui ne veut pas vous voir changer. Ou une relation avec quelqu’un dont vous devenez jaloux, qui mettra à l’épreuve votre capacité de soutenir le talent et les dons d’un autre. Ou l’on vous donner a peut-être la possibilité d’aspirer à la transformation intérieure, pour découvrir par la suite que ces occasions exigent toujours le sacrifice d’une partie de votre vie. Certaines personnes estiment que le sacrifice et le changement demandent trop d’effort, et cessent de poursuivre ou de réaliser l’accomplissement de leur potentiel.  L’archétype de votre dixième maison indique de quelle façon votre inconscient organise vos pensées lorsque vous êtes aux prises avec des choix susceptibles de vous amener à remplir votre mission. Rappelez-vous ceci : bien que tous vos compagnons archétypaux aient de l’influence sur chaque aspect de votre vie, l’archétype qui réside en cette maison représente le langage symbolique à utiliser pour déchiffrer tout ce que recèle votre potentiel le plus élevé.

L’une des manifestations de la part d’ombre de la troisième maison est la façon dont nous communiquons, non seulement avec d’autres mais avec nous-mêmes, notre psyché, notre âme et notre intuition, avec l’essence même de notre vie.

ONZIEME MAISON : RELATION AU MONDE (Cinquième et sixième chakras)

La onzième maison correspond au Verseau, le troisième signe d’air, et gouverne votre relation au monde extérieur et votre conception du périmètre. Votre vision générale de la vie est liée à l’énergie de cette maison. Ces sentiments reflètent la vision de votre sentiment de pouvoir à l’œuvre dans l’environnement social ou planétaire. Les gens attirés vers le service à l’échelle mondiale, comme les causes écologiste ou pacifistes, ont des liens forts avec l’énergie de cette maison. L’optimisme ou le pessimisme quant à l’avenir de l’humanité est une extension de l’énergie spirituelle de la onzième maison. La maison onze gouverne votre façon de relier votre créativité à l’humanité et engage les énergies de vos quatrième et sixième chakras, qui régulent votre cœur et votre esprit.

La course présidentielle entre George W.Bush et Al Gore fut une partie de souque à la corde archétypale typique de la maison onze. Les difficultés que posait la proclamation du gagnant ont concentré l’attention du pays sur le pouvoir qu’ont les individus de changer l’avenir de l’humanité. Par conséquent, les Américains ont évalué avec plus de sérieux que jamais l’importance de chaque vote.  Les gens qui sont valorisés par une attitude qui dit que tout est possible vivent dans un champ d’énergie ayant le pur potentiel de la maison onze. Ils sont souvent imposants, précisément parce qu’ils pensent en termes mondiaux. Pour eux, les perceptions de la maison onze envahissent leurs premières pensées du jour et sont les dernières à quitter leur esprit lorsqu’ils retournent au lit, le soi. Les gens comme Martin Luther King et Mahatma Gandhi, qui ont provoqué une nouvelle conscience dans l’esprit de l’âme de toute l’humanité, incarnent l’influence de la maison onze. En observant le village planétaire par la fenêtre de leur onzième maison, un changement positif.

Ce ne sont pas tous les gens qui ont besoin de lancer ou de participer à une cause afin d’apporter une énergie positive à la planète. Les maîtres spirituels, les leaders populaire s, les génies scientifiques et les grands artistes qui se consacrent au service de l’humanité illustrent, tous, le bien que l’on peut faire en consacrant son âme à l’incarnation d’une seule perception. Par exemple, Copernic changea la compréhension qu’avait l’humanité des mouvements planétaires en contestant l’idée que la terre était au contre du système solaire. Cette seule pensée démantela le paradigme scientifique de son époque : un jour, la terre paraissait plate, le lendemain, elle était ronde ; une seule perception refaçonna la vision collective du globe. Vous aussi, vous êtes peut-être le canal grâce auquel une toute nouvelle compréhension de la réalité se manifestera. Repassez votre vie et vos relations. Cherchez des changements que vous avez inspirés chez d’autres qui ont réussi à déplacer des montagnes dans leur propre vie. la plupart des difficultés que nous surmontons ne provoquent pas nécessairement d’énormes mouvements mondiaux, mais sont des défis quotidiens ou des forces invisibles, telles les attitudes.

Des générations profitent de l’initiative d’un seul parent de devenir un père plus actif ou de cesser de haïr les gens différents de lui. Lorsque John Lennon se retira de la vie publique pour s’occuper de son bébé Sean, par exemple, le concept d’ »homme au foyer » était essentiellement inconnu. Lennon se fit copieusement injurier pour avoir disait-on, d’échangé sa guitare pour un tablier, mais son exemple constitua un modèle que des millions d’hommes ont depuis accueilli, au grand plaisir de leurs épouses ou compagnes comme celui de leurs enfants. Le fait d’entretenir cette seule forme de pensée, de la nourrir d’attention amoureuse et d’une appréciation toujours plus profonde de ce que veut dire vivre dans un univers interreliés, transmet un courant spirituel au système collectif. Les grands maîtres spirituels ont continuellement amené leurs étudiants à prendre conscience du pouvoir de leur propre esprit. Afin d’éclairer ceux-ci sur leur potentiel intérieur, ces leaders reprennent les paroles du patriarche bouddhiste Bodhidharma : « Je ne suis qu’un doit pointant vers la lune. Ne me regardez pas ; regardez la lune ». Lorsque Jésus dit de ses guérisons miraculeuses : « Tout ceci et davantage, vous pourrez le faire si vous avez la foi », son message était clair : chaque personne peut devenir une force de changement pour toute l’humanité : il suffit de reconnaître la vraie nature de la Divinité en soi et de vivre en accord avec elle. Le monde extérieur n’est qu’une manifestation de l’autorité de notre vie intérieure.

L’archétype qui réside dans votre maison onze est symbolique de la façon dont vous considérez le pouvoir de votre esprit en relation avec l’ensemble de la vie. L’archétype de la Victime de cette maison peut vous suggérer que le monde est intimidant, car chacun a plus d’autorité que vous sur votre vie. D’autre part, j’ai également vu la Victime dans cette positon dans les carte du ciel de gens qui sont armés de courage et d’optimisme. Pour eux, la Victime symbolise l’énergie négative à laquelle ils refusent de céder, se poussant jusqu’à la limite pour s’aider et aider les autres à éviter la persécution.  Les archétypes de la maison onze nous incitent  évaluer notre façon de percevoir notre place dans ce monde et de mesurer notre sentiment de pouvoir. La part d’ombre du pouvoir d’un seul esprit se manifeste chez les gens tels qu’Adolf Hitler, Joseph Staline, Charles Manson et Jim Jones. Les caractéristiques de la part d’ombre de la onzième maison se nourrissent d’un ego qui laisse croire que l’on peut transformer toute la planète en vertu des diktats de ses désirs. La psyché des gens chez lesquels cette ombre est active ressemble à une toile d’araignée. Ils épient et piègent les foules qui recherchent celui qui leur dira ce que pourrait être la vie si eux, les démunis, détenaient l’autorité sur d’autres. Comme nous le confirme l’histoire, de telles perceptions négatives de la maison onze finissent inévitablement par imploser en emportant leur partisans. 

DOUZIEME MAISON : L’INCONSCIENT (Sixième et septième chakras)

La douzième maison correspond au troisième signe d’eau, les Poissons, qui est le signe de l’intuition, de l’instinct viscéral. C’est la maison de Perséphone, les enfers gouvernés par Pluton, ou ce que j’appellerais le canal majeur de la direction profonde. La douzième maison gouverne l’inconscient ainsi que nos peurs les plus secrètes. La nature énergétique de cette maison renvoie nos images souterraines à notre esprit à travers tous les portails disponibles : rêves, conversations, rencontres en synchronicité, ou toute occasion d’apercevoir un fragment de notre Contrat en action. Le fait de dévoiler votre inconscient exige votre intellect, votre intuition et vos aspirations spirituelles ; cette maison résonne donc de l’énergie des sixième et septième chakras.

Vos capacités intuitives font partie de l’énergie de cette maison. Référez-vous à la signification de la première maison et refaites le périple circulaire de la Roue archétypale ; notez que les autres maisons se rapportent aux aspects rationnels et émotionnels de votre nature. La formation de votre identité et le choix de vos valeurs sont largement des produits du monde matériel. Vous unir à une autre personne, et évaluer si vous voulez continuer à porter en vous l’ADN symbolique de votre tribu, est une question fortement émotionnelle et psychologique. Cependant, le fait de compléter ce cercle vous mène à votre voix intuitive.

L’intuition est notre sens primal ? bien avant de faire connaissance avec la pensée rationnelle, nous sentons la vie. Bébés, nous absorbions le climat énergétique du monde dans lequel nous vivions, y compris les émotions de nos parents et l’atmosphère de notre maison. En grandissant, les capacités de l’esprit se développent et les expériences intuitives que bien des enfants décrivent, telle la vision des anges, sont rejetées et mises au compte de l’imagination. Ces forces physiques se terrent alors dans un souterrain, bien qu’habituellement, elles ne se taisent pas complètement. Je suis convaincue que la polarité entre notre être rationnel et notre être intuitif crée une atmosphère intérieure propice à une souffrance et à une dépression intenses. Sentir l’information énergétique, mais ensuite réprimer cette information faut d’appui rationnel, c’est inviter la folie.

Apprendre le langage des archétypes et la vision symbolique permet d’éveiller et d’utiliser votre intuition. Le modèle archétypal qui réside dans votre douzième maison est le guide de votre souterrain. Bien que vos peurs semblent multiples, chacune n’est en définitive qu’une version différente de la peur du changement, qui est de loin l’obstacle le plus puissant à l’ultime acte irrationnel de l’abandon spirituel de soi. Vos expériences de la maison douze portent le thème de l’abandon de soi, comme dans la scène de La Vie est belle dans laquelle George Bailey (joué par Jimmy Stewart), envisageant de se précipiter du haut d’un pont surplombant une rivière glacée, finit par atteindre son point de rupture  et implore en pleurant l’aide de Dieu.

La part d’ombre de la maison douze peut ressembler beaucoup à une chambre d’horreurs médiévale, précisément parce qu’elle est si étroitement liée aux nombreux fragments e notre psyché. Un grand nombre de nos dépendances et de nos compulsions sont enracinées dans nos peurs les plus profondes d’être abandonné, celles qui poussent abondamment dans l’ombre de cette maison.

Maintenant que vous êtes familiarisé avec la nature et le rôle de chacune des douze maisons qui composent la Roue archétypale, il est temps de créer votre propre Roue. En suivant le processus intuitif. Vous placerez chacun de vos douze archétypes dans une maison différente de la Roue. Cette Roue archétypale personnelle deviendra la carte routière la plus importante pour travailler avec vos archétypes et comprendre votre Contrat Sacré. 

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

 

LA CRISE TRANSITIONNELLE : De l’Être Indigo à l’Être Cristal

 

images (10)L’Archange Michaël m’a demandé d’écrire cet article afin d’aider tous ceux qui passent par l’expérience d’évolution rapide vers la conscience multidimensionnelle ou transition de l’état Indigo à l’état de Conscience Cristal.

Il y en a qui effectuent ce changement d’une manière relativement douce, mais beaucoup font l’expérience d’une crise au moment de cette transition. Ceux-ci ont généralement choisi de s’ouvrir aux dimensions supérieures. Ce choix n’est pas fait logiquement, par notre pensée rationnelle, mais c’est plutôt un choix de l’âme, comme une réponse aux énergies transitionnelles de la Terre, qui se font sentir actuellement. Donc parfois, la personne se trouve propulsée dans toute une suite de changements psychologiques, émotionnels et physiques pour lesquels il n’y a aucune explication logique. Ceci peut provoquer une crise. Ma propre expérience m’a démontré que les médecins traditionnels et les psychologues ne sont pas d’un grand secours car ils n’ont aucune idée de ce que la personne ressent. Quand les tests arrivent négatifs, la personne est alors souvent considérée comme hystérique, déséquilibrée ou même schizophrénique.

Cette transition arrive souvent à ceux qui se trouvent déjà dans une quête spirituelle et qui de ce fait sont mieux équipés pour faire face aux changements. Mais mon expérience m’a démontré que les Enfants Indigo, quelque soit leur ouverture spirituelle, sont aussi et particulièrement vulnérables à l’expérience spontanée de la transition ou, découverte de la conscience des dimensions supérieures. Je dois aussi ajouter que la consommation de toute sorte de drogues, chose assez commune parmi les adolescents Indigo, précipite souvent cette crise transitionnelle avant même qu’ils ne soient prêts à la vivre et à en supporter les effets.

Ci-dessous, la liste des symptômes qui peuvent être ressentis pendant la crise ou processus de découverte :

:: Soudaine sensibilité extrême aux gens et à l’environnement. Une personne qui jusque là était sociable et active, trouve qu’il lui est de plus en plus insupportable d’être dans un centre commercial, ou dans un endroit fermé, comme un restaurant par exemple.

:: Une augmentation des capacités psychiques et de la conscience. Ceci se manifeste surtout par la capacité de presque « entendre » les pensées et les sentiments des autres. Cela peut sembler étrange surtout si la personne s’imagine que les autres peuvent également entendre ses propres pensées. Egalement, une extrême sensibilité à l’énergie négative de certains endroits ou de certaines personnes, allant même jusqu’à l’incapacité de tolérer certaines personnes qui auparavant étaient proches.

:: Cette sensibilité extrême peut provoquer des crises d’angoisse ou des crises de panique. Celles-ci peuvent survenir à tout moment, même quand la personne se réveille en pleine nuit. Il n’y a souvent aucune raison pour ce genre de crise, bien que la personne en recherche souvent la cause.

:: La personne peut aussi « s’échapper » (zoning out) pendant de longues périodes, restant assise sans rien faire. Cela peut être irritant pour la personne qui était auparavant active et énergique. Ce n’est que la conscience qui s’ajuste et s’habitue à passer plus de temps dans les dimensions supérieures et moins de temps dans les 3ème et 4ème dimensions. Ajouter à cela le besoin de se reposer et de dormir beaucoup plus longtemps, ainsi qu’un processus général de ralentissement.

:: Anxiétés obsessionnelles concernant la destruction des êtres humains (par la pollution, l’épuisement des ressources, les extra-terrestres, la technologie, etc.) Ceci est dû à la capacité de la conscience multidimensionnelle d’atteindre tous les niveaux de la pensée, en tant que groupe, y compris les peurs et les croyances concernant la survie de l’espèce humaine. Comme la personne est souvent concernée par son propre état de survie, elle aura tendance à vibrer avec ce groupe de pensées ou champs morphogénétique.

:: Un besoin compulsif de comprendre ce qui se passe, menant à une hyperactivité de l’esprit et à la peur du surmenage ou de « péter les plombs ». Ajouter à cela, la peur de devenir fou et d’être incapable, dans le futur, de se débrouiller dans la vie de tous les jours. À nouveau, médecins et psychologues ne semblent pas pouvoir offrir beaucoup d’aide.

:: Un état dépressif sans aucune raison apparente, si ce n’est l’état de crise en lui-même. C’est souvent la propre conscience qui fait un nettoyage des vieilles couches d’énergie qui ont besoin d’être abandonnées. Il n’est pas nécessaire de « traiter » ou de revivre l’expérience, seulement d’aider le corps à dégager l’énergie. Soyez patient avec le processus et sachez que les troubles passeront.

:: Troubles du sommeil, la personne se réveillant souvent vers 3 heures du matin ou juste avant. À nouveau, ce n’est que la conscience qui s’adapte à un nouveau cycle d’activité. La conscience supérieure est souvent plus active la nuit car les dimensions inférieures sont plus calmes à ce moment.

:: Sensation d’étranges vagues d’énergie électrique à travers le corps. Le corps Cristal est incroyablement sensible, ressent les mouvements solaires et lunaires, les ondes cosmiques, et l’énergie provenant du centre galactique. Très souvent, ces énergies aident dans le processus de « reconnexion » du corps, afin qu’il supporte des énergies plus fortes. Je sais par expérience, que ça peut être très inconfortable. Mais le corps finit par s’acclimater et s’habitue à supporter ces ondes énergétiques. Vous les ressentirez peut-être d’avantage aux alentours de la Pleine Lune. La meilleure façon que j’ai trouvée de combattre ce phénomène est de se rendre à l’extérieur et de rester pieds nus sur le sol, en imaginant que l’énergie passe de notre corps à la terre.

:: Toute une gamme de sensations physiques et d’expériences, généralement en relation avec le processus de désintoxication. Le corps Cristal ne retient pas les toxines, mais dégage tout. En fait, l’astuce pour devenir un être Cristal est de tout laisser passer au travers de soi, et de ne rien retenir. C’est la phase finale du détachement. Mais à ce niveau, le corps a besoin d’abandonner des années de déchets « toxiques », qu’ils soient physiques, émotionnels ou mentaux. L’abandon se fait toujours par le corps, qui présente en général les symptômes de fatigue intense, de douleurs musculaires et articulaires, spécialement dans les hanches et les genoux, des maux de têtes, à la base du crâne, et des douleurs dans le cou et les épaules.

:: Vertiges et sensation d’être « dans les nuages ». Cela résulte du fait que vous êtes dans des états « élevés » de la conscience. Vous devez vous habituez à être dans ces états tout en restant équilibrés et centrés sur Terre. Cette sensation a également tendance à augmenter au moment des pleines lunes et des éruptions solaires.

:: Augmentation de l’appétit et du poids, parce que le corps a besoin d’un apport énergétique supplémentaire pour faire face à ce processus.

:: La capacité de voir au-delà du voile, c’est-à-dire d’être conscient des esprits, Dévas (fées de la nature), E.T, et anges comme appartenant à la réalité et de communiquer avec eux. Cela peut être impressionnant si la personne n’est pas au courant de cette autre réalité.

Comment faire face à la Transition.

Le meilleur conseil que je peux donner est d’accepter le processus et de ne pas résister. Ma propre transition a duré environ 18 mois et j’ai trouvé que la clé était tout simplement l’acceptation. J’espérais qu’un jour je me réveillerais et que je me sentirais « normale » à nouveau. Ce n’est que lorsque j’ai accepté que je ne me sentirai jamais plus « normale », comme avant, que j’aie commencé à me sentir plus à l’aise dans mon nouvel espace.  À partir de ce moment-là, vous pouvez commencer à explorer l’aventure ou le côté positif de ce nouvel état.

Voici quelques conseils pour mener à bien cette crise transitionnelle :

:: Soyez en paix avec ce qui vous arrive. Vous devenez un Être Cristal. Un autre terme pour cela est « L’Être Christique » qui se réfère à l’être multidimensionnel qui a accès aux 9 dimensions et peut-être même aux 13. Mon expérience jusqu’à maintenant est que certaines personnes ne s’ouvrent que jusqu’à la 5ème, et d’autres vont parfois jusqu’à la 6ème. Si vous parvenez à la 6ème, vous accéderez probablement à la 9ème au cours de cette vie, ou tout au plus dans un futur très proche. Quel privilège, quelle bénédiction !

:: Soyez bon pour vous-même et prenez soin de vous. Souvenez-vous que comme Être Cristal, vous portez en vous l’équilibre de l’énergie « mère » et de l’énergie « père ». La Mère vous dit, « nourrissez-vous comme vous nourririez un nouveau-né », car en fait c’est ce que vous êtes. Vous aurez besoin de temps pour grandir et vous fortifiez et pour apprendre les pratiques de votre nouvel environnement. Il est très important d’avoir Confiance. J’ai effectué ma transition alors que j’étais l’unique employée/manager de ma propre entreprise, et que mes ressources étaient très limitées. J’avais très peur que mon état physique m’empêche de gagner suffisamment pour survivre. Mais j’ai tenu le coup et aujourd’hui j’ai toujours un toit sur ma tête et j’ai toujours eu le nécessaire pour vivre, même s’il y a eu des moments critiques.

:: Évitez toutes les sortes de drogues et les médicaments tant que vous le pouvez. Si vous devez prendre des médicaments pour raison de santé, bien sûr, continuez à les prendre. Mais ne prenez aucune drogue « récréative », car cela pourrait aggraver le processus et vous risqueriez de vous retrouver « perdu » dans les dimensions supérieures. Évitez également si vous le pouvez l’emploi des tranquillisants et des antidépresseurs, à moins que, encore une fois, vous les preniez déjà pour des raisons de santé. Le meilleur chemin est certainement celui de la médecine homéopathique et de la naturopathie, et j’ai trouvé que les Essences Florales pouvaient être d’un grand secours.

:: Évitez les foules et les endroits encombrés. J’ai réussi à mettre au point l’art du shopping « éclair » de la semaine en moins d’une heure, pour subvenir à mes besoins, et sans avoir à passer de longues heures en milieux pollués et fatigants. Graduellement, vous serez capable de tolérer une plus longue exposition à ces milieux. La clé ici, bien sur, est de conserver votre état de paix et d’harmonie mais d’une façon si forte qu’au lieu de vous sentir influencés par ces environnements, ce soit vous qui influenciez l’environnement d’une manière positive. L’Être Cristal porte et conserve toujours en soi l’énergie positive, mais vous apprendrez à l’utiliser d’une façon merveilleuse et puissante une fois que vous aurez gagné votre équilibre et qu’à nouveau vous vous sentirez à l’aise parmi les autres personnes.

:: Restez centré et gardez les pieds sur terre. Cela peut être un véritable défi pour ceux qui s’acclimatent à la conscience des dimensions supérieures. Vous serez souvent dans les nuages ou pris de vertiges. Mais essayez de fixer également votre attention sur les aspects terriens et matériels de la vie. La clé ici est de passer du temps à faire de l’exercice, marcher, se nourrir et avoir des activités artistiques. Ne passez pas des heures devant la TV ou à jouer à des jeux vidéo ; ceci ne servirait qu’à augmenter l’état de déstabilisation terrienne.

:: Passez autant de temps que vous pouvez dans la nature. Respirer l’air frais et prendre un peu de soleil vous aidera à fortifier votre nouveau corps. Les Dévas sont là pour aider le processus.

:: Mangez simplement et consommez autant de fruits et de légumes que possible. J’ai reçu l’information de mes guides, me disant que le riz brun et les légumes sont les meilleurs aliments pour votre nouveau corps. Cependant, faites-vous également plaisir – mes envies sont passées des calamars au gâteau au chocolat ! Ce n’est pas le moment de vous mettre au régime. Votre corps a besoin d’énormes quantités de nourriture pour servir de fuel au processus de transition. Même si vous grossissez un peu, vous devez accepter cela comme faisant partie du processus de transformation.

En dernier – célébrez votre transition – vous êtes en train de devenir un être Galactique, la prochaine étape dans l’évolution humaine ! Vous prenez maintenant part à votre droit de naissance.

BIENVENUS CHEZ VOUS, ANGES TERRESTRES !

Canalisation du message de l’Archange Mikhaël à travers Celia Fenn

 

DIEU ET LES ENFANTS INDIGO

 

images (4)À travers les étonnants témoignages d’enfants Indigo qu’elle a pu recueillir, Sylvie Simon projette une nouvelle et bouleversante lumière sur la relation de l’homme avec Dieu et avec le Cosmos.

« Le cœur est une partie lumineuse du Soleil. Cette partie lumineuse nous donne de la joie, de l’amour, de la paix, de l’abondance, de la santé, de la beauté, de l’harmonie. Grâce au Soleil, un rayon lumineux va dans le cœur de la Terre. Ce cœur en cristal distribue à son tour la joie, l’amour, la paix, l’abondance, la santé, la beauté et l’harmonie sur toute la planète, puis dans tout l’univers… »

Angélique, 9 ans (28 avril 2000)

Dans son livre « Enfants Indigo, une nouvelle conscience planétaire » (Éd. Alphée), Sylvie Simon explique que, lors de la Nouvelle Lune de novembre 1983, une importante concentration de planètes s’est produite entre les constellations du Scorpion et du Sagittaire.

Les enfants influencés astrologiquement par cette concentration (ceux nés entre 1983 et 1997) se comptent par centaines de millions. Ils font partie de la fameuse « vague Indigo », qu’ils ont déclenchée collectivement, même s’ils ne sont pas tous à proprement parler des Indigo, au sens spirituel de ce terme.

La plupart des Indigo sont encore des enfants ou des adolescents. Mais ceux que l’on peut considérer comme leurs précurseurs n’ont pas hésité à se démarquer des gouvernements et des lois obsolètes qui régissent notre société pour le malheur de la planète. Jusqu’à présent, ces précurseurs étaient des êtres d’exception, ils représentaient un phénomène marginal qui suscitait peu d’éveils de conscience parmi les multitudes. Ils étaient, au mieux, qualifiés d’originaux, au pire de fous, voire de débiles mentaux. Il est heureux que ces êtres singuliers se soient multipliés et qu’une nouvelle génération prenne la relève à notre époque où nous devons choisir entre la survie de la Terre et le pillage quotidien de ses richesses au service d’un « mieux être » totalement aléatoire et illusoire.

L’un des traits caractéristiques communs aux jeunes Indigo est qu’ils ont des idées claires et bien définies sur un certain nombre de sujets, à commencer par les questions les plus philosophiques et les plus métaphysiques.

Il semble, en particulier, que Dieu ne soit pas du tout pour eux un Être lointain, insondable et inaccessible, conformément à l’image qu’en présentent nos religions actuelles.

Voici, à ce sujet, quelques étonnants témoignages d’enfants Indigo recueillis par Sylvie Simon.

Dès la naissance, ces enfants exceptionnels – mais qui le sont de moins en moins – affirment qu’ils sont enfants de Dieu. Ils expriment leur compassion pour tout ce qui vit sur Terre, hommes, animaux et plantes, et ne tolèrent ni cruauté, ni injustice. Ils ressentent le besoin d’être en contact avec la nature, de marcher, de respirer, de réfléchir dans la campagne. Ils ne sont pas le moins du monde matérialistes et pensent que leur mission est d’essayer de refaire le monde et de le rendre meilleur. Ils évoquent fréquemment le Cosmos, les étoiles, la Lumière.

« Je viens du Soleil », déclarait Flavio Cabobianco alors qu’il n’avait que trois ans. Plus tard, à huit ans, il ajouta à ses commentaires qu’il s’agissait non du Soleil physique, mais du Soleil spirituel.

Anna entretenait, elle aussi, de très étroites relations avec Dieu auquel elle s’adressait bien souvent, mais l’idée d’un culte collectif heurtait ses convictions. Lorsque le curé lui demanda pourquoi elle n’allait pas à l’Église, elle lui répondit : « Parce que je sais tout ça ». Elle estimait qu’on pouvait se rendre à l’Église pour apprendre certaines choses, mais qu’une fois qu’on avait compris, il était inutile d’y revenir. « Puisque Dieu est partout, je ne vois pas pourquoi il faudrait se rendre dans un endroit particulier pour lui parler. »

Pour elle, il n’y avait qu’un seul Dieu, malgré la différence des lieux de culte, les appellations données aux croyants, les rituels. « Nous jouons tous le même accord, mais avec des noms différents », expliquait-elle.

À neuf ans, née dans une famille catholique, Elga refusait de se confesser : « C’est à Dieu lui-même que je parle de mes péchés, pas au curé qui n’est qu’un homme, et même un homme qui ne connaît pas grand-chose ! » Elle disait également : « Le prêtre prétend que seuls les catholiques détiennent la vérité. Ce n’est pas vrai. Tout le monde détient une petite partie de la vérité, mais Dieu seul la détient toute. »

« »Dieu est Dieu, quel que soit le nom qu’on lui donne. Mon ami Tahar l’appelle Allah, mais c’est toujours Dieu », constate Kevin (sept ans).

Rébecca tient le même discours : « Il ne peut y avoir différentes religions, il n’y en a qu’une ». Elle partage l’opinion d’Anna et a demandé plusieurs fois, en montrant une église : « Pourquoi les gens ont-ils besoin d’aller dans cette maison ? » Pour elle aussi, Dieu est partout et elle ne voit pas l’utilité de se rendre dans un lieu déterminé pour le rencontrer. « Je viens d’autres mondes », déclare-t-elle. Elle voit, elle aussi, des anges et des entités, avec ou sans ailes. Elle converse également avec des elfes qui se trouveraient dans les palmiers de sa maison au Portugal.

Tous les Indigo semblent être en rapport avec le monde éthérique. Ils affirment souvent voir des anges ou d’autres créatures célestes auxquels ils s’adressent parfois comme s’ils étaient à côté d’eux.

Rodd parle souvent des anges qu’il aperçoit depuis qu’il est âgé de dix-huit mois, et les décrit avec précision.

Lorsque Carlotta était toute petite, elle faisait souvent allusion à un moine en robe safran avec lequel elle bavardait. Comme cette habitude ne passa pas en grandissant et qu’à neuf ans elle conversait encore avec cet être invisible, ses parents l’amenèrent voir un psychiatre qui ordonna des calmants. Carlotta n’en fit plus jamais mention, mais elle ne pardonna pas à ses parents leur manque de confiance en elle. Lorsqu’elle devint adulte, elle rencontra un voyant qui lui confirma qu’elle avait pour guide un lama tibétain.

À peine âgé de quatre ans, Marcos Cabobianco expliquait à son tour : « Les anges n’ont ni ailes, ni pieds, parfois ils jouent avec moi. Ils font des cercles dans l’air, des cercles de lumière. Ils ont comme un manteau blanc, brillant. Quand je suis avec eux, moi aussi je peux flotter, mais nous n’avons pas besoin d’ailes. Nous flottons parce que nous sommes liés à l’air. »

Par contre, certains enfants prétendent qu’ils utilisent des « ailes » pour s’envoler vers d’autres mondes. Quoi qu’il en soit, nombre d’entre eux affirment qu’ils sont capables de sortir de leur corps pour aller se promener dans le cosmos et visiter des planètes lointaines.

Flavio disait souvent qu’au cours de la journée il était fatigué car la nuit il voyageait sur d’autres planètes. « Mon travail pendant que je dors est d’être un « informateur ». Je transmets à des êtres d’autres mondes, par télépathie, des enseignements sur la Terre. Tout leur paraît très étonnant. »

Flavio rencontra d’autres enfants qui lui confièrent qu’ils étaient venus sur terre pour faire le même travail que lui. « Notre mission est d’aider au changement. La Terre est en train de commencer à être moins physique, plus spirituelle. Certains disent que je vais me fermer au spirituel quand je serai plus grand, mais je ne le crois pas. Je sais que je ne peux rien oublier de ce qui est mon essence. »

Par la suite, à l’âge de neuf ans, il donna plus de précisions : « Avant de naître, je voyais tout, j’avais toutes les perspectives. Ma vision n’avait pas de limites, parce que je n’avais pas d’yeux physiques. C’était la première fois que j’étais aussi proche d’une planète aussi dense. Je m’étais préparé en passant par d’autres planètes où j’avais pu m’entraîner à cette dimension physique. C’était comme apprendre à écrire dans l’air sans utiliser de crayon. Mais ceci était une expérience très différente, très rare : j’allais avoir un corps de matière. J’apportais avec moi quelques données de base pour pouvoir être ici : oui et non, temps et espace. Ce monde est un monde d’opposition. »

Cependant, Flavio se plaignait alors que la télépathie, la transmission directe par ondes mentales, ne fonctionne pas bien à cause de la densité de la Terre. « De plus, dans des lieux différents, on utilise des sons différents pour dire la même chose. C’est très compliqué. En outre, existe la gravité, qui est le poids qui nous maintient sur la Terre. Il faut faire des efforts pour se déplacer ; on est comme aplati et on ne peut pas voler. On peut seulement voler en rêve ou avec les ondes de la pensée. »

De son côté, à cinq ans, Anna signalait : « Ton âme, elle va pas loin le jour, parce qu’elle s’arrête à ce que tu vois. La nuit, c’est mieux. Ça étire ton âme jusqu’aux étoiles. Et ça, c’est très très loin. La nuit, rien ne t’empêche de sortir. C’est comme tes oreilles. Le jour il y a tellement de bruit que tu n’entends rien. »

Ces nouveaux enfants, spirituellement plus éveillés que ceux des générations précédentes, semblent posséder une conscience très différente de la nôtre. L’arrivée de cette nouvelle génération est liée à l’évolution de la conscience humaine et ces êtres du futur sont encore en décalage, car il: se sont incarnés sur une planète dont les habitants, du moins ceux des pays dits « évolués », fonctionnent encore comme à l’époque où la science leur enseignait qu’ils étaient le centre du monde, arrivés sur la Terre par le plus grand des « hasards ». Évidemment, pour cette science, la conscience n’est qu’un produit du cerveau, ce que nient en masse les Indigo.

« Les gens devraient devenir plus sages en vieillissant, mais c’est le contraire », déplorait Anna.

À cinq ans, elle remarquait : « Les gens ne peuvent aimer que le dehors et embrasser le dehors, mais Dieu, il peut aimer le dedans, il peut nous embrasser du dedans. Dieu n’est pas comme nous ; nous sommes un peu comme Lui, mais pas beaucoup encore. Dieu connaît les choses et les gens du dedans, et nous, nous les connaissons du dehors. Alors les gens ne peuvent pas parler à Dieu du dehors. On ne peut lui parler que quand on est dedans, du dedans de lui. Tout le monde a un point de vue, le sien, mais Dieu n’en a pas. Dieu a vue sur une infinité de points. »

Issu du blog de Francesca : http://francesca1.unblog.fr/

  Extrait du livre de Sylvie Simon « Enfants Indigo (une nouvelle conscience planétaire) » Éditions Alphée – 2006

Sylvie Simon est également l’auteur de « la Mémoire de l’au-delà » (Éd. Alphée) et de nombreux et passionnants ouvrages sur les phénomènes dits « paranormaux » et l’ésotérisme, ainsi que sur la désinformation en matière de santé et d’écologie.

Nous sommes arrivés à une époque où nous devons choisir entre la survie de la Terre et le pillage quotidien de ses richesses, dont cet ouvrage fait le bilan. En même temps, nous observons l’émergence d’enfants qui pensent et agissent en dehors des normes, contestent nos institutions, sont passionnés par les technologies modernes. Le regard qu’ils portent sur le monde est bien différent du nôtre, et ressemble à s’y méprendre à celui des physiciens quantiques qui nous parlent de la solidarité de l’homme avec l’univers et de l’appartenance de tout au Tout. On les appelle « enfants Indigo », d’après la couleur de leur aura décrite par des voyants. Seraient-ils venus pour aider l’humanité à évoluer ? Ce livre éclaire cette question d’un jour tout à fait nouveau en reliant les mutations actuelles de la Terre et de ses habitants à l’arrivée massive de ces enfants.

La Parabole du Riche et du Chameau

 

images (2)Jésus disait : « laissez venir à moi les petits enfants, car le Royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent ». 

pour bien comprendre cette parole de Jésus, il faut la rapprocher d’un autre passage où il dit : « Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le Royaume de Dieu ». 

les enfants ressemblent aux plantes ; tout se transforme et se purifie continuellement en eux grâce au corps éthérique, dont l’activité n’est pas encore entravée par les manifestations du corps astral. vers quatorze ans commence la période de l’adolescence, et c’est là que les choses se compliquent, car le corps astral qui s’est éveillé déclenche toutes les manifestations passionnelles ; sexualité, agressivité, possessivité… et comme ces manifestations produisent des toxines, le corps éthérique doit continuellement s’occuper de les éliminer. peu à peu l’activité du corps astral prend le dessus au point d’entraver celle du corps éthérique, et c’est pourquoi l’adolescent s’arrête de grandir. si le corps astral n’entrait pas en activité, les humains continueraient à croître, comme les arbres. 

Le propre du corps astral est d’être insatiable ; il ne cesse de pousser l’être humain à désirer toujours davantage, même si ce doit être au détriment des autres, et s’il n’est pas discipliné, éduqué, il prend des proportions démesurées. Avez-vous souvent rencontré des riches qui, voyant qu’ils peuvent s’enrichir encore davantage, se disent : « non, ça suffit comme ça » ? Il en existe sans doute, mais si peu ! 

Généralement, plus ils possèdent, plus ils veulent posséder. Car ils se laissent gouverner par leur corps astral qui est comme un gouffre sans fond. C’est lui qui leur pousse à accumuler toujours plus d’argent, de terrains, d’immeubles, de succursales, etc. Et comme ils ne cessent de lui donner satisfaction ce corps astral devient quelque chose d’énorme, de monstrueux. Eh bien, c’est ce corps astral qui obstrue pour eux la porte du Royaume de Dieu. Dans le Royaume de Dieu, on n’accepte que les êtres qui ont appris le dépouillement, le désintéressent, le sacrifice, donc qui ont su maîtriser les convoitises de leur corps astral. 

Quant au chameau, il présente exactement les caractères inverses : les conditions dans lesquelles il vit, ses marches à travers le désert où il ne peut ni manger ni boire pendant plusieurs jours ont fait de lui le symbole de la sobriété, cette qualité qui consiste à modérer ses appétits. Or, pour l’être humain, les appétits peuvent être de diverses sortes, et son corps astral est comme un estomac prêt à tout engloutir. Il faut comprendre ; en utilisant cette image du riche, jésus ne condamne pas la richesse et les gens riches ; il prend le riche comme symbole de celui qui cherche à satisfaire tous les désirs inspirés par le corps astral. Le riche représente donc une réalité psychique : l’être en proie à des passions dévorantes ; et à l’opposé, le chameau et l’enfant représentent une autre réalité psychique ; l’innocence, l’ignorance des passions. Mais évidemment en présentant l’enfant comme un modèle à imiter, jésus ne voulait pas déconseiller aux humains de devenir adultes ; il voulait seulement les mettre en garde contre leur corps astral, dont les réclamations ne cessent de produire en eux des miasmes, des désordres et des troubles qui leur interdisent l’entrée du royaume de dieu ?… Car le royaume de dieu n’est pas un lieu physique, matériel, mais un état de conscience où seules la pureté, la paix, l’harmonie et la lumière ont leur place. 

Tant qu’on s’en tient au plan physique, on ne peut pas bien saisir ce qui signifie ce chameau qui pourrait passer plus facilement par le chas d’une aiguille qu’un riche n’entrerait dans le royaume de dieu. Mais maintenant, c’est clair ; en opposant ainsi le riche et le chameau, jésus sous-entend l’existence du corps astral. Donc, si on ne possède pas sur l’être humain les mêmes connaissances que jésus, beaucoup d’images et de paraboles des Evangiles restent incompréhensibles, on ne peut pas les interpréter.

 Kryeon

La mission qui nous était impartie sur les Pléiades

 

 

citation ForumCette mission que la Hiérarchie nous avait présentée. Elle consistait à transporter autant de volontaires que possible sur un vaisseau spatial gigantesque vers la planète Mû, nom que nous donnions à la Terre en ce temps-là. Le plan avait pour but d’établir une base de façon à ce qu’une nouvelle race puisse s’y installer, une race empreinte de l’énergie d’amour, d’harmonie et de bonne volonté pour tous. Cette nouvelle énergie devrait influencer ce qui déjà se produisait sur Mû. Une extension dimensionnelle de moi-même était le commandant en chef. C’était une grande responsabilité, mais j’aimais les défis. Mon épouse, qui dans cette vie-là était vous, m’accompagnait avec nos quatre enfants. Vous étiez tous très heureux d’être du voyage. Mes sourcils se haussèrent d’étonnement. 

- Ainsi, j’étais votre femme?- Oui, et je vous aimais tendrement, c’est d’ailleurs toujours le cas. Continuons. Dans une ambiance de joie et d’exaltation, le Rexégéna partit de la huitième étoile de la constellation des Pléiades avec, à son bord, 50 000 personnes originaires de différents points de la galaxie. Nous étions tous impatients de faire connaissance. L’endroit de la voie lactée vers lequel nous nous dirigions était occupé par des races différentes de la nôtre. Divers systèmes de croyances règnent toujours dans les mondes des étoiles, tout comme c’est le cas sur la Terre. La tâche de notre mission consistait à transformer ces schémas, non par la force, mais par l’influence de l’énergie d’amour, de telle sorte que ces êtres en arrivent à faire l’expérience de la lumière du cristal. 

Ainsi, ces races parviendraient à comprendre et à connaître la compassion et le sentiment de l’échange avec les races qui, elles, provenaient de l’amour, de la lumière et de la joie. Mais allons vers une époque plus ancienne encore, il vous sera plus facile d’appréhender ce qui s’est produit : des milliards d’années plus tôt, la planète elle-même avait connu un développement qui en faisait un endroit approprié pour la hiérarchie dont nous émanions. 

En ce temps-là, la surface de la Terre était plane et sans vie. Nous envisagions d’en faire le Jardin d’Eden. Le mot Eden trouve son origine dans un son qui traverse la molécule et l’atome pour créer la forme. Le projet réclamait donc certaines modifications du relief de la croûte terrestre. Des comètes et des météores reçurent alors l’autorisation de heurter sa surface afin d’en remodeler l’aspect. Finalement, on assista à un échange gazeux et l’eau fut introduite sur la planète. Grâce à celle-ci et à l’aide de la hiérarchie, des entités purent prendre place et s’y développer. De nombreuses semences furent alors introduites et nous envoyâmes des spores spécifiques afin qu’elles croissent et se répandent. Les changements qui survinrent incitèrent ces éléments et ces substances à créer des formes de vie variées. 

Cela se passait des millions d’années avant le voyage du Rexégéna. Il y eut alors des marques d’intérêt de la part de différentes cultures dans tout le cosmos et en particulier des extraterrestres qui existaient déjà dans cette partie de la galaxie. Ils se mirent à aller et venir, faisant preuve d’une curiosité grandissante pour la Terre. Leur hiérarchie fonctionnait sur le pouvoir et l’intérêt individuels. 

Ces êtres, s’ils œuvraient bien avec les énergies de lumière ne possédaient pas celle de l’amour et de la compassion. Il s’agissait des Reptoïdes et, ainsi que leur nom le suggère, ils étaient reptiliens. Nous le répétons: ils avaient la connaissance de la lumière et l’intelligence correspondante mais ils ne comprenaient pas l’amour car celui-ci ne s’intégrait pas à leur structure. D’autres races furent élaborées de ce côté de la voie lactée, incluant les Dinoïdes. En l’absence d’amour, des dissensions finirent par s’élever, aboutissant à des compétitions et des guerres. En ces temps reculés, on assistait à de semblables évènements en de nombreux points de l’univers. Ces ethnies, il est important que vous le compreniez, avaient été créées par d’autres, lesquelles avaient également tourné le dos à la lumière de l’Un. Les êtres des royaumes angéliques qui travaillaient à la création du Jardin d’Eden émanaient quant à eux des Elohims. Certains d’entre eux se retrouvèrent piégés dans ce qui se déroulait sur Terre et s’inquiétèrent des visites répétées des races reptoïdes et dinoïdes qui s’acharnaient à revendiquer la planète pour eux-mêmes. 

Si ces deux espèces étaient très différentes, une similarité dans leur nature leur permettait malgré tout de coexister, tant bien que mal sur la Terre. Leurs aptitudes en génétique aboutirent à de nouvelles créations. Regardez de face n’importe quelle grenouille actuelle, vous verrez le visage original du dinoïde. Les deux races commencèrent donc à collaborer et à concevoir, tout cela dans une sorte de compétition qui leur plaisait beaucoup. Bien que le dinosaure porte un nom d’influence dinoïde, il est en vérité une création des deux races. Produits d’un défi, les dinosaures devinrent plus grands et plus féroces. Avec l’augmentation de leur taille, les dents apparurent, les rendant aussi plus dangereux. 

Les animaux, faisant l’objet d’hybridations continuelles, se multiplièrent d’une façon spectaculaire. En de nombreux endroits de la Terre, la végétation, rapidement dévorée, laissa la place à des paysages désertiques. Les restes et les squelettes de toutes ces créatures encombrant les espaces, il s’avéra nécessaire de trouver une solution afin que ces matériaux retournent à la Terre. Les Reptoïdes et les Dinoïdes fabriquèrent alors des virus, des bactéries et des formes de vies parasitaires pour faciliter le processus. 

Des millions et des millions d’années s’écoulèrent de cette manière. D’autres visiteurs arrivèrent de diverses galaxies effectuant des séjours limités en raison de « hostilité d’un tel environnement. La Terre était envahie par les créations reptoïdes et dinoïdes, ce qui ne s’insérait pas dans le plan Elohim. Force était donc d’envisager une solution pour venir à bout de ces inventions, et ce fut bien plus difficile qu’on aurait pu le croire… Les Elohims décidèrent d’intervenir. Ils envoyèrent sur la planète des êtres qui changèrent de forme et entrèrent dans les eaux pour devenir ce que vous connaissez sous le nom de baleines. C’est sous cet aspect que les premiers mammifères arrivèrent sur Terre, ils furent d’ailleurs les seuls du genre pendant très longtemps.

Les baleines, capables de maintenir la lumière et le plan divin dans leur conscience, aidèrent les Elohims à poursuivre leur tâche et leur influence, alors même que les Reptoïdes et les Dinoïdes s’activaient à mener à bien leurs propres desseins. La forme de la baleine se mouvant dans l’eau n’interférait en rien avec ce que faisaient ces derniers sur le sol et tout le monde vivait dans une raisonnable harmonie. Les Reptoïdes et les Dinoïdes n’étaient pas conscients que les Elohims travaillaient par l’intermédiaire des cétacés. Un accord tacite autorisait donc deux développements parallèles sur la Terre. Ceux qui venaient avec amour et lumière étaient les messagers d’un schéma plus vaste, pouvant être utilisé comme une « charte » destinée à influencer les entités évoluant dans l’obscurité de ce côté-ci de la galaxie. Des évènements programmés dans le but d’apporter des changements majeurs finiraient par autoriser la mission du Rexégéna.

Extrait de « Contacts Avec Les Pléiadiens : La Mission Du Rexégéna »par Valérie J. Barrow recopié par Francesca     paru aux éditions Hélios 

 

 

un channeling au centre spirituel

 

Venez me rejoindre sur le FORUM :

http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

un channeling au centre spirituel dans CHEMIN le MOINS FREQUENTE 311Chers amis, je suis venu aujourd’hui vous parler. Je vous connais si bien ! Vous ne savez pas à quel point. Je suis souvent avec vous car mon coeur est relié à vous. Je vois votre douleur ; je suis témoin de votre joie, de vos soucis, de votre souffrance. Et j’aimerais tant vous parler de la souveraineté qui réside en vous. La souveraineté de votre conscience. La souveraineté de votre être. La souveraineté de votre âme.

Trop souvent, vous êtes encore en recherche. Sans cesse, vous cherchez des solutions en-dehors de vous. Mais sitôt que vous adoptez ces solutions, elles commencent à disparaître. Réalisez que vous êtes le centre de votre être, le soleil de votre univers. La direction de votre conscience et ce à quoi elle s’accorde va décider de votre humeur, de vos pensées, de vos actions. Du tréfonds de vous-mêmes, c’est vous qui dirigez tout cela, comme un soleil dirige ses rayons à l’extérieur. Si vous croyez qu’il y a des aspects de vous sur lesquels le soleil ne devrait pas briller, qu’il y a des lieux qu il ne devrait pas éclairer, qu’il y a des choses qu’il ne devrait pas réchauffer de ses rayons, alors tous les gens et tout ce que vous rencontrerez confirmeront ces croyances.

De même, vous ne pouvez recevoir l’aide ou les conseils de quelqu’un que si vous permettez à votre soleil d’éclairer l’aspect pour lequel vous avez besoin d’aide. La décision vous appartient toujours d’éclairer cet aspect et d’ouvrir la porte. Personne d’autre ne peut vous forcer à le faire. C’est pourquoi personne ne peut vous aider si vous ne vous donnez pas la permission d’être aidés. (C’est vrai pour l’aide terrestre aussi bien que pour l’aide qui vient de notre part).

Il y a en vous des convictions qui vous font croire que vous manquez de force pour trouver votre chemin, pour reprendre le fil de votre destinée. Ces convictions ont un lien avec un passé où vous vous êtes perdus pendant très longtemps. Je parle en particulier d’un passé ici sur la terre, un passé de nombreuses vies terrestres où vous avez fait l’expérience de ténèbres denses.

Cette histoire a eu sa raison d’être. Vous avez été confrontés à beaucoup de peur, et cette peur a obscurci votre soleil intérieur. Mais à présent, vous vous éveillez tous lentement. Des aspects de vous sont déjà à nouveau dans la lumière mais il y en a encore dans les ténèbres, obscurcis par la peur et l’insécurité que vous ressentez à votre égard.

Ces ténèbres intérieures sont comparables à un enfant perdu. Une part de votre âme est un enfant perdu. Il a perdu son chemin dans un passé de douleur. Mais le passé n’est pas statique. Le temps est en quelque sorte une illusion. Rien n’est irrévocablement perdu dans le temps. Il n’y a pas de portes condamnées. L’enfant perdu fragmenté dans le passé peut être retrouvé et guéri. Vous êtes ses parents, vous êtes les mieux placés pour chérir cet enfant, le réchauffer et le ramener à la vie.

Et quand je parle de vie, j’entends la vraie vie. Vous avez oublié comment vivre. Vous êtes très doués pour la survie, mais la vraie vie est beaucoup plus étincelante, inspirante et heureuse.

C’est précisément la part de vous qui est la plus capable d’accomplir cela, cet enfant intérieur, qui a été perdue. Il s’est perdu dans les ombres du passé, dans une accumulation d’évènements qui ont été un traumatisme pour votre conscience. A toutes ces époques où vous vous êtes incarnés, ici sur la terre, sur le plan de l’âme, vous vous êtes développés comme les enfants passent à l’âge adulte. Dans ce sens, vous êtes venus sur la terre enfants, vous avez fait de nombreuses expériences tout seuls, de nombreuses expériences que vous n’avez pas comprises intégralement. Nous arrivons maintenant à la fin d’un stade de votre histoire, d’un cycle de votre développement, et il est temps de surmonter les expériences qui n’ont pas été comprises : de devenir des parents. Il est temps à présent d’être le père et la mère de votre enfant. C’est cela que je mets en exergue en vous parlant de la souveraineté de votre conscience : l’énergie de vous élever au-dessus de votre enfant intérieur blessé.

L’enfant en vous a été victime de nombre d’expériences incomprises, Je suis en train de vous dire que votre blessure intérieure la plus intime est comparable à l’état émotionnel d’un enfant abandonné. C’est un enfant qui en quelque sorte a été séparé de la sécurité et de chaleur de son Foyer et qui ne sait ni pourquoi ni dans quel but. Il y a en vous un enfant qui se sent abandonné et qui n’a pas le cadre de référence pour lui permettre de  comprendre. Cette douleur est en relation avec un moment très éloigné dans le temps, celui où vous avez quitté l’état d’unité semblable à Dieu pour commencer votre voyage d’âmes individuelles. (Cet aspect sera élucidé dans le message suivant : « la douleur de la naissance cosmique ».)

A un moment donné, vous allez comprendre que ce voyage était votre choix ainsi qu’un acte de création vraiment divin. La profonde douleur que vous avez ressentie en entreprenant votre voyage solitaire, votre voyage d’expérience, cette profonde douleur était en même temps un bel acte de création. Car en vous dégageant sous forme d’âmes du grand Tout, de Dieu père et mère, vous vous donniez la permission de découvrir, d’expérimenter et de ressentir un tas de choses. Au stade actuel de votre voyage, où vous ressentez encore beaucoup de douleur intérieure, il vous est difficile de voir quelle est la signification ultime de ce long périple de retour au Foyer. Mais je peux vous assurer que vous êtes de merveilleux êtres de Lumière, pleins de courage et de confiance en votre créateur, sinon, vous n’auriez jamais entrepris ce voyage. Ce que j’aimerais que vous vous remémoriez, c’est cette étincelle de courage, de créativité et de lumière en vous. Ressentez à nouveau cette étincelle dans votre coeur, reliez-vous à elle. Sachez que vous avez  la capacité de faire revenir à la vie cet enfant qui est en vous, et de le laisser chanter et jouer. En considérant vos ténèbres intérieures comme l’appel d’un enfant perdu, je vous offre un point de vue qui vous invite à vous chérir et vous aimer en parents que vous êtes en vérité.

Au début de votre voyage d’âmes individuelles, un enfant perdu et abandonné, laissé seul dans l’obscurité, vous a été confié. C’était un défi pour vous de gérer cette part émotionnelle. Elle représente votre aspect le plus vital et le plus brut, l’élan même de la vie. A la fin de votre voyage, à la fin de ce cycle de vies, vous allez tenir la main de votre enfant intérieur et voir comme il rayonne de joie, de plaisir et d’attention inspirée à votre égard. Il se sentira à nouveau en sécurité et manifestera son véritable trésor : sa capacité de ressentir et de vivre la vie dans toute son intensité. Ce dont il a besoin ici, c’est d’un parent qui le prenne par la main et lui inspire confiance. Telle est votre mission : être le gardien de cet enfant en vous. Cet enfant vous a causé de la peine, il a porté vos traumas émotionnels, mais en même temps, il détient la promesse la plus grande qui soit : celle d’être votre plus profonde source de joie, d’amour et de créativité.

Ce temps est venu. A ce point de votre histoire, il est temps de rassembler et d’intégrer les morceaux perdus de vous-mêmes. Il est temps d’être le soleil central que vous êtes. En proclamant à nouveau la souveraineté de votre conscience, vous ne faites pas que retourner là où les choses étaient avant le début de votre voyage. Vous créez à la fois une réalité nouvelle et un niveau de conscience nouveau. Reconnaître votre divinité, c’est comme si vous reveniez au Foyer. Cela réveille en vous de vieux souvenirs de l’unité et de l’harmonie que vous avez connues autrefois. Mais maintenant, pour la première fois, vous allez donner naissance à ce sentiment d’unité uniquement par votre conscience à vous, tout en étant dans une réalité matérielle. Vous allez incarner Dieu sur la terre. Vous retournez à votre essence divine, sans laisser tomber votre individualité et votre forme matérielle. C’est cela le miracle de cette ère nouvelle : être Un et en tant que tel, être une conscience unique et individuelle et en même temps, être Un en communion avec le Tout.

le Cercle de Lune en Belgique. Voir les réponses de Jeshua aux questions du public http://www.jeshua.net/fr/

La souveraineté de notre conscience

         Le 4 avril 2004, nous avons présenté un channeling au centre spirituel le Cercle de Lune en Belgique. Ci-dessous vous trouverez le texte, suivi des réponses de Jeshua aux questions du public. Le texte a été un peu révisé pour en améliorer la lisibilité.

La souveraineté de notre conscience dans LIBERTE des MAITRES chats-00053Chers amis, je suis venu aujourd’hui vous parler. Je vous connais si bien ! Vous ne savez pas à quel point. Je suis souvent avec vous car mon coeur est relié à vous. Je vois votre douleur ; je suis témoin de votre joie, de vos soucis, de votre souffrance. Et j’aimerais tant vous parler de la souveraineté qui réside en vous. La souveraineté de votre conscience. La souveraineté de votre être. La souveraineté de votre âme.

Trop souvent, vous êtes encore en recherche. Sans cesse, vous cherchez des solutions en-dehors de vous. Mais sitôt que vous adoptez ces solutions, elles commencent à disparaître. Réalisez que vous êtes le centre de votre être, le soleil de votre univers. La direction de votre conscience et ce à quoi elle s’accorde va décider de votre humeur, de vos pensées, de vos actions. Du tréfonds de vous-mêmes, c’est vous qui dirigez tout cela, comme un soleil dirige ses rayons à l’extérieur. Si vous croyez qu’il y a des aspects de vous sur lesquels le soleil ne devrait pas briller, qu’il y a des lieux qu il ne devrait pas éclairer, qu’il y a des choses qu’il ne devrait pas réchauffer de ses rayons, alors tous les gens et tout ce que vous rencontrerez confirmeront ces croyances.

De même, vous ne pouvez recevoir l’aide ou les conseils de quelqu’un que si vous permettez à votre soleil d’éclairer l’aspect pour lequel vous avez besoin d’aide. La décision vous appartient toujours d’éclairer cet aspect et d’ouvrir la porte. Personne d’autre ne peut vous forcer à le faire. C’est pourquoi personne ne peut vous aider si vous ne vous donnez pas la permission d’être aidés. (C’est vrai pour l’aide terrestre aussi bien que pour l’aide qui vient de notre part).

Il y a en vous des convictions qui vous font croire que vous manquez de force pour trouver votre chemin, pour reprendre le fil de votre destinée. Ces convictions ont un lien avec un passé où vous vous êtes perdus pendant très longtemps. Je parle en particulier d’un passé ici sur la terre, un passé de nombreuses vies terrestres où vous avez fait l’expérience de ténèbres denses.

Cette histoire a eu sa raison d’être. Vous avez été confrontés à beaucoup de peur, et cette peur a obscurci votre soleil intérieur. Mais à présent, vous vous éveillez tous lentement. Des aspects de vous sont déjà à nouveau dans la lumière mais il y en a encore dans les ténèbres, obscurcis par la peur et l’insécurité que vous ressentez à votre égard.

Ces ténèbres intérieures sont comparables à un enfant perdu. Une part de votre âme est un enfant perdu. Il a perdu son chemin dans un passé de douleur. Mais le passé n’est pas statique. Le temps est en quelque sorte une illusion. Rien n’est irrévocablement perdu dans le temps. Il n’y a pas de portes condamnées. L’enfant perdu fragmenté dans le passé peut être retrouvé et guéri. Vous êtes ses parents, vous êtes les mieux placés pour chérir cet enfant, le réchauffer et le ramener à la vie.

Et quand je parle de vie, j’entends la vraie vie. Vous avez oublié comment vivre. Vous êtes très doués pour la survie, mais la vraie vie est beaucoup plus étincelante, inspirante et heureuse.

C’est précisément la part de vous qui est la plus capable d’accomplir cela, cet enfant intérieur, qui a été perdue. Il s’est perdu dans les ombres du passé, dans une accumulation d’évènements qui ont été un traumatisme pour votre conscience. A toutes ces époques où vous vous êtes incarnés, ici sur la terre, sur le plan de l’âme, vous vous êtes développés comme les enfants passent à l’âge adulte. Dans ce sens, vous êtes venus sur la terre enfants, vous avez fait de nombreuses expériences tout seuls, de nombreuses expériences que vous n’avez pas comprises intégralement. Nous arrivons maintenant à la fin d’un stade de votre histoire, d’un cycle de votre développement, et il est temps de surmonter les expériences qui n’ont pas été comprises : de devenir des parents. Il est temps à présent d’être le père et la mère de votre enfant. C’est cela que je mets en exergue en vous parlant de la souveraineté de votre conscience : l’énergie de vous élever au-dessus de votre enfant intérieur blessé.

L’enfant en vous a été victime de nombre d’expériences incomprises, Je suis en train de vous dire que votre blessure intérieure la plus intime est comparable à l’état émotionnel d’un enfant abandonné. C’est un enfant qui en quelque sorte a été séparé de la sécurité et de chaleur de son Foyer et qui ne sait ni pourquoi ni dans quel but. Il y a en vous un enfant qui se sent abandonné et qui n’a pas le cadre de référence pour lui permettre de  comprendre. Cette douleur est en relation avec un moment très éloigné dans le temps, celui où vous avez quitté l’état d’unité semblable à Dieu pour commencer votre voyage d’âmes individuelles. (Cet aspect sera élucidé dans le message suivant : « la douleur de la naissance cosmique ».)

A un moment donné, vous allez comprendre que ce voyage était votre choix ainsi qu’un acte de création vraiment divin. La profonde douleur que vous avez ressentie en entreprenant votre voyage solitaire, votre voyage d’expérience, cette profonde douleur était en même temps un bel acte de création. Car en vous dégageant sous forme d’âmes du grand Tout, de Dieu père et mère, vous vous donniez la permission de découvrir, d’expérimenter et de ressentir un tas de choses. Au stade actuel de votre voyage, où vous ressentez encore beaucoup de douleur intérieure, il vous est difficile de voir quelle est la signification ultime de ce long périple de retour au Foyer. Mais je peux vous assurer que vous êtes de merveilleux êtres de Lumière, pleins de courage et de confiance en votre créateur, sinon, vous n’auriez jamais entrepris ce voyage. Ce que j’aimerais que vous vous remémoriez, c’est cette étincelle de courage, de créativité et de lumière en vous. Ressentez à nouveau cette étincelle dans votre coeur, reliez-vous à elle. Sachez que vous avez  la capacité de faire revenir à la vie cet enfant qui est en vous, et de le laisser chanter et jouer. En considérant vos ténèbres intérieures comme l’appel d’un enfant perdu, je vous offre un point de vue qui vous invite à vous chérir et vous aimer en parents que vous êtes en vérité.

Au début de votre voyage d’âmes individuelles, un enfant perdu et abandonné, laissé seul dans l’obscurité, vous a été confié. C’était un défi pour vous de gérer cette part émotionnelle. Elle représente votre aspect le plus vital et le plus brut, l’élan même de la vie. A la fin de votre voyage, à la fin de ce cycle de vies, vous allez tenir la main de votre enfant intérieur et voir comme il rayonne de joie, de plaisir et d’attention inspirée à votre égard. Il se sentira à nouveau en sécurité et manifestera son véritable trésor : sa capacité de ressentir et de vivre la vie dans toute son intensité. Ce dont il a besoin ici, c’est d’un parent qui le prenne par la main et lui inspire confiance. Telle est votre mission : être le gardien de cet enfant en vous. Cet enfant vous a causé de la peine, il a porté vos traumas émotionnels, mais en même temps, il détient la promesse la plus grande qui soit : celle d’être votre plus profonde source de joie, d’amour et de créativité.

Ce temps est venu. A ce point de votre histoire, il est temps de rassembler et d’intégrer les morceaux perdus de vous-mêmes. Il est temps d’être le soleil central que vous êtes. En proclamant à nouveau la souveraineté de votre conscience, vous ne faites pas que retourner là où les choses étaient avant le début de votre voyage. Vous créez à la fois une réalité nouvelle et un niveau de conscience nouveau. Reconnaître votre divinité, c’est comme si vous reveniez au Foyer. Cela réveille en vous de vieux souvenirs de l’unité et de l’harmonie que vous avez connues autrefois. Mais maintenant, pour la première fois, vous allez donner naissance à ce sentiment d’unité uniquement par votre conscience à vous, tout en étant dans une réalité matérielle. Vous allez incarner Dieu sur la terre. Vous retournez à votre essence divine, sans laisser tomber votre individualité et votre forme matérielle. C’est cela le miracle de cette ère nouvelle : être Un et en tant que tel, être une conscience unique et individuelle et en même temps, être Un en communion avec le Tout.

Issu du site Aurélia de Pamela Kribbe 2005
www.jeshua.net/fr

Les enfants de la 5ème Vague

Les enfants de la 5ème Vague dans ENFANTS INDIGO enfants2Bénédictions, très chers, nous venons en tant que groupe d’Emissaires Christiques pour vous présenter la cinquième vague des nouveaux enfants. Sananda, Kuthumi et Babaji soutiennent chacun d’entre vous tandis que vous recevez une connexion à la fréquence de ce groupe d’âmes sacré. Tandis que vous vous ouvrez à cela, le coeur Christique de votre propre présence divine va commencer à fusionner avec vous pendant que nous vous présentons les 11 premiers des 33 groupes d’âmes des Enfants Christ. Ces 11 premiers groupes de nouveaux enfants sont nés sur la cinquième vague d’ascension. Vous pouvez faire appel à cette cinquième vague pour qu’elle coule en vous afin d’aider votre passage d’intégration de toutes les énergies que vous recevez durant votre ascension. Tandis que vous inspirez profondément, les anges et les Maîtres Christiques vont doucement s’approcher de vous pour vous aider à vous ouvrir et à recevoir la fréquence divine que ces enfants apportent sur la Terre pour vous.

Voici le nom de ces groupes :

Les Enfants de la Lumière du Christ,

Les Enfants Colombes

Les Enfants Arcturiens

Les Enfants Elfes

Les Enfants de Lakura 

Les Enfants Vermillon

Les Enfants Saphir

Les Enfants Lama (Emeraude et vert)

Les Enfants Topaze

Les Enfants Bleus

Les Enfants Ambre

Les Enfants  Dorés Célestes

Qala Sri’ama Phoenix et les Emissaires des Nouveaux Enfants

Lire les articles suivants détaillant chaque vague en particulier.

Angel’s Place  ange.elise@sfr.fr

Les enfants dorés Célestes

 

Les enfants dorés Célestes dans ENFANTS INDIGO medium-150x150« Je viens en tant qu’enfant Doré Céleste et partage que nous sommes porteurs de la conscience céleste qui enflamme la joie intérieure en tous les êtres, afin qu’ils s’ouvrent pour exprimer cette joie. Nous sommes clairsentients et ressentons toutes les formes d’énergie au sein de notre environnement ou en chacun des êtres qui se trouvent dans notre environnement. Nous portons les énergies célestes qui sont une lumière féminine venue des royaumes célestes des cieux. Tous les êtres sont ailés dans les royaumes célestes, aussi nous avons une connexion profonde à tous les êtres ailés sur la Terre, tels que les oiseaux et les anges. Nous sommes des guérisseurs de la cinquième dimension pour le corps énergétique et tout particulièrement pour les chakras et l’ignition de la lumière en chacun des chakras. Nous sommes les plus heureux lorsque nous créons la joie et la synergie avec autrui et nous sommes incapables d’être en relation avec les êtres qui font l’expérience d’une profonde disharmonie. Lorsque nous sommes en leur présence, il nous semble qu’ils sont d’un autre monde auquel nous sommes étrangers, puisque nous n’avons aucune expérience de la disharmonie par laquelle ils semblent affectés. Cela nous affecte parfois au point de fermer notre énergie, car nous avons besoin de la compréhension de ce que ces êtres ressentent afin de pouvoir partager notre fréquence avec eux, afin de faire ressortir plus de leur joie. Nous demandons à tous nos parents de nous montrer comment comprendre et avoir de la compassion pour ceux qui sont dans des situations dont nous n’avons pas fait l’expérience. Nous sommes ici pour créer la joie et pour développer notre compassion au travers de nouvelles compréhensions de l’énergie de l’humanité. »

Les Enfants Dorés Célestes sont très légers et libres dans leur conscience. Ils surfent sur les vagues supérieures de l’énergie que partage l’humanité. Ils ont la capacité d’élever tous les êtres hors de leurs tensions et petits stress de par leur légèreté et leur concentration positive. Ils ont de la peine à comprendre les êtres qui ont fait l’expérience d’abus ou de ceux qui ont des énergies très lourdes. Ils ont tendance à éviter, contourner les êtres aux énergies plus lourdes, à cause de leur manque de résonance avec la conscience plus lourde qui est due à des traumatismes ou à des peurs profondes. C’est pourquoi, bien qu’ils soient ici pour étreindre l’amour inconditionnel de tous les êtres et pour être en ouverture envers tous les êtres, ils ont besoin d’assistance pour être en relation avec ceux sur Terre qui n’ont pas de joie, et n’ont jamais fait l’expérience de la joie dans leur vie. Ils viennent d’un monde de joie, où tous les êtres sont joyeux, ce qui fait que leur expression de la joie, qui est libre et légère, est puissamment guérissante pour tous. Pour pouvoir véritablement ouvrir ces dons, ils ont besoin d’assistance pour étreindre tous les êtres, y compris ceux qui n’ont pas de joie. Les enfants Dorés Célestes sont connectés aux enfants Cristal et partagent avec eux des dons similaires en ce qui concerne l’éveil des esprits et des coeurs de tous au Nouvel Age et à une nouvelle conscience basée sur l’amour inconditionnel et la liberté de l’âme.

Bien-aimés,

Les cinq premiers groupes d’âmes (Enfants Colombe, Arcturiens, Elfes, Lakura et Vermillon) sont également les gardiens du Saint Graal et peuvent se connecter à ce vase sacré de guérison (La coupe du Christ) afin d’harmoniser les êtres à leur chemin d’Enfant Christ.

Les trois groupes d’âmes suivants (Enfants Saphir, Lama et Topaze) partagent également les dons de vision ainsi qu’une capacité unique à voir les probabilités ou les possibilités qui ont le plus haut potentiel, en accord avec les lois divines de la vie.

Les trois derniers groupes d’âmes (Enfants Bleus, Ambre, et Dorés Célestes) partagent la capacité à aider toutes les âmes à s’ancrer dans le corps et à s’ouvrir à leur flux Divin ou Conscience de Dieu à travers les chakras et le corps énergétique. Chacun des trois derniers groupes d’âmes ont également une connexion profonde aux flammes de l’Esprit Saint et en grandissant, s’ils entrent profondément dans leur chemin spirituel, ils portent le don d’activer les autres sur leur chemin spirituel, à l’aide de ces flammes sacrées de l’Esprit de Dieu.

Ces 11 groupes d’âmes de la Cinquième Vague des Nouveaux Enfants partagent un voyage qui consiste à étreindre la lumière en tout et à aider tous les êtres à s’ouvrir à la lumière Christ intérieure, ainsi qu’à la puissance de se guérir eux-mêmes. Chacun d’eux sait intérieurement que toutes les âmes ont le pouvoir de se guérir, et certaines de ces âmes ont également le don d’offrir leur assistance pour la guérison d’autrui. Tandis que vous finissez de lire cet article, vous pouvez souhaiter inviter certains de ces guérisseurs sacrés de la lumière Christ afin qu’ils vous offrent la bénédiction d’une guérison. Allongez-vous et appelez l’un de ces groupes d’âmes puis demandez-lui de partager avec vous leur fréquence de guérison en accord avec l’ordre divin pour la guérison potentielle la plus haute dans l’expérience d’amour.

Qala Sri’ama Phoenix et les Emissaires des Nouveaux Enfants

Les enfants Lama (Emeraude et Vert)

 

Les enfants Lama (Emeraude et Vert) dans ENFANTS INDIGO mini-personnages-mini-fee-00001« Je viens en tant qu’enfant Lama et je partage que nous portons l’énergie des portails de la Terre avec nos coeurs et notre respiration. La respiration est notre puissante alliée, et nous sommes les guides terrestres pour la véritable connexion de l’humanité au souffle de lumière. Nous sommes venus pour soutenir l’humanité à étreindre la lumière contenue en chaque respiration ainsi que lors de la toute première inspiration à chaque nouvelle naissance. Nous sommes ici pour apporter de nouvelles formes de naissance à la Terre. Nous parlons des enfants qui naissent et aussi de toutes les nouvelles créations qui vont prendre naissance sur Terre. En chaque naissance ou création, la lumière est soit présente dès le début du voyage, soit pas pleinement présente. Nos dons sont de soutenir l’humanité à se connecter à la lumière contenue dans la première respiration de chaque projet ainsi qu’ à la naissance de chaque nouvel enfant. Nos dons en rapport avec le corps énergétique de l’humanité, concernent la corde de lumière de chaque nouvel enfant ou chaque nouveau projet qui s’ancre sur la Terre. Nous sommes ici pour porter l’énergie en tant que « metteurs en scène » (directeurs) de cette énergie de lumière jusqu’à ce que l’humanité soit éduquée en terme d’énergie, et qu’elle soit devenue capable de prendre responsabilité pour l’ancrage de l’énergie lumineuse à chaque nouvelle naissance. »

Les enfants Lama sont des âmes qui portent une lumière liquide émeraude et verte en eux. C’est cette lumière qui enracine la corde lumineuse d’une nouvelle âme ou de toute nouvelle création ou projet sur Terre. Les lamas du Tibet ont une connexion profonde avec ces enfants et agissent souvent en tant qu’enseignants spirituels pour ces enfants sur les plans intérieurs, jusqu’à ce qu’ils aient 14 ans et que chacun de ces enfants ait développé ses dons plus profondément dans sa vie terrestre. Chacun de ces enfants est capable de rassembler de grandes quantités d’énergie pour la guérison de l’humanité en tant que collectif ou pour la guérison de la Terre. Ils n’ont aucune focalisation sur les âmes individuelles, puisqu’ils sont ici pour assister le collectif de toutes les âmes de l’humanité pour enraciner leur lumière à travers la respiration. Ils sont ici pour un contact de groupe et pour aider les projets de groupe à se manifester avec la lumière de Dieu/Déesse. Chacun de ces enfants ne demande qu’une seule forme d’assistance : c’est d’être soutenu au moyen de leur guidance intérieure. Ils ont souvent de la difficulté avec le fait d’avoir une personnalité, puisque leur conscience est une conscience de groupe et ils n’ont pas l’habitude d’être en tant qu’individu, en terme d’état de conscience. C’est pourquoi leur guidance intérieure en ce qui les concerne eux-mêmes ne leur est pas toujours facile d’accès, à cause de leur difficulté à recevoir la guidance pour leur nature individuelle en tant qu’être sur Terre. Pour les aider, tous les parents et gardiens peuvent leur apprendre en douceur qu’il est approprié de recevoir guidance et énergie directement à partir de leur coeur pour leur propre bénéfice.

Qala Sri’ama Phoenix et les Emissaires des Nouveaux Enfants

Comprendre les Indigo

 

Comprendre les Indigo dans ENFANTS INDIGO gifs7 Une anomalie presque toujours reliée au phénomène indigo semble avoir surgi au cours des dernières années. Que passerait-il si vous arriviez dans un monde en sachant qui vous étiez auparavant, en ayant un sentiment d’appartenance à une famille et en constatant que non seulement personne ne vous reconnaît, mais qu’au contraire vous êtes traité tel un exilé et non comme un personnage royal ? Et si, en outre, vus étiez un enfant et que vous ne pouviez rien y faire ? Votre intellect ne comprendrait pas ce qui ne va pas ! Je suis désolé de vous dire que la réponse serait ; le Désordre du déficit d’attention (DDA) et le Désordre hyperactif du déficit d’attention (DHDA). Soit ces enfants se retrancheront de la réalité, se réfugiant dans leur propre monde extracorporel de façon à survivre, soit, au contraire, ils rebondiront contre les murs afin d’oublier les problèmes de leur existence et ainsi, pouvoir espérer recevoir de l’aide.

 De nombreux parents doivent administrer des médicaments à leurs enfants indigo. En effet, il ne semble pas y avoir d’autres moyens de rétablir l’harmonie dans la famille et de permettre à l’enfant de se développer normalement. Cela changera. D’ores et déjà, certains guérisseurs travaillant avec les nouvelles énergies obtiennent d’heureux résultats avec le DDA et le DHDA et peuvent aussi s’appliquer aux parents ; modifier l’environnement des enfants fonctionne aussi parfois, mais aucune garantie existe que la nouvelle situation ainsi créée soit meilleure que la précédente. Certains ont découvert que la nourriture à base d’algues Blue Green   provoque une différence notable dans le comportement, comme si la biologie de l’enfant se rééquilibrait d’elle-même en consommant ce nouveau produit.

 Cela dit, les parents ont constaté que les meilleurs résultats étaient obtenus avec les algues Blue Green qui poussent naturellement à Klamath Lake, en Oregon. Je ne les vends pas, même si vous avez parfois l’impression du contraire.je les consomme. Il s’agit de nourriture, et non d’un supplément alimentaire. Ces algues entrent dans la catégorie des substances à base d’essences vivantes définies par Kryeon et qui vous procurent un « coup de fouet » en rééquilibrant votre système biologique rapidement.

 Certaines attitudes ne fonctionnement plus avec les enfants indigo. La culpabilité n’est plus valable comme lorsque nous étions jeunes. « Attends que papa rentre à la maison » est une phrase qui ne donnera pas les résultats escomptés jadis. Au contraire, l’enfant  ne semblera pas réagir et la crainte du père tant attendue n’existera pas. L’enfant sachant au fond de lui-même qui il est vraiment, les vieilles astuces disciplinaires n’auront plus aucun effet.

 VENEZ nous rejoindre sur le forum /  http://devantsoi.forumgratuit.org/

Extrait de la série Kryeon, canalisé par Lee Carroll. TOME 4, page 252 de : Partenaire avec le divin. Aux Editions Ariane. 

Comprendre les Indigo

Comprendre les Indigo dans ENFANTS INDIGO 70795af9-300x260Une anomalie presque toujours reliée au phénomène indigo semble avoir surgi au cours des dernières années. Que passerait-il si vous arriviez dans un monde en sachant qui vous étiez auparavant, en ayant un sentiment d’appartenance à une famille et en constatant que non seulement personne ne vous reconnaît, mais qu’au contraire vous êtes traité tel un exilé et non comme un personnage royal ? Et si, en outre, vus étiez un enfant et que vous ne pouviez rien y faire ? Votre intellect ne comprendrait pas ce qui ne va pas ! Je suis désolé de vous dire que la réponse serait ; le Désordre du déficit d’attention (DDA) et le Désordre hyperactif du déficit d’attention (DHDA). Soit ces enfants se retrancheront de la réalité, se réfugiant dans leur propre monde extracorporel de façon à survivre, soit, au contraire, ils rebondiront contre les murs afin d’oublier les problèmes de leur existence et ainsi, pouvoir espérer recevoir de l’aide. 

De nombreux parents doivent administrer des médicaments à leurs enfants indigo. En effet, il ne semble pas y avoir d’autres moyens de rétablir l’harmonie dans la famille et de permettre à l’enfant de se développer normalement. Cela changera. D’ores et déjà, certains guérisseurs travaillant avec les nouvelles énergies obtiennent d’heureux résultats avec le DDA et le DHDA et peuvent aussi s’appliquer aux parents ; modifier l’environnement des enfants fonctionne aussi parfois, mais aucune garantie existe que la nouvelle situation ainsi créée soit meilleure que la précédente. Certains ont découvert que la nourriture à base d’algues Blue Green   provoque une différence notable dans le comportement, comme si la biologie de l’enfant se rééquilibrait d’elle-même en consommant ce nouveau produit.

 Cela dit, les parents ont constaté que les meilleurs résultats étaient obtenus avec les algues Blue Green qui poussent naturellement à Klamath Lake, en Oregon. Je ne les vends pas, même si vous avez parfois l’impression du contraire.je les consomme. Il s’agit de nourriture, et non d’un supplément alimentaire. Ces algues entrent dans la catégorie des substances à base d’essences vivantes définies par Kryeon et qui vous procurent un « coup de fouet » en rééquilibrant votre système biologique rapidement.

 Certaines attitudes ne fonctionnement plus avec les enfants indigo. La culpabilité n’est plus valable comme lorsque nous étions jeunes. « Attends que papa rentre à la maison » est une phrase qui ne donnera pas les résultats escomptés jadis. Au contraire, l’enfant  ne semblera pas réagir et la crainte du père tant attendue n’existera pas. L’enfant sachant au fond de lui-même qui il est vraiment, les vieilles astuces disciplinaires n’auront plus aucun effet.

Extrait de la série Kryeon, canalisé par Lee Carroll. TOME 4, page 252 de : Partenaire avec le divin. Aux Editions Ariane. 

La Fraternité Essénienne

 

La Fraternité Essénienne dans ESSENIENSLa Fraternité Essénienne poursuivit les enseignements de la Grande Fraternité Blanche, en secret et en privé pendant son séjour en Palestine. Ses moines, ou ses membres masculins célibataires, qui vivaient dans le monastère situé au sommet du Mont Carmel, se consacraient à la traduction et à la rédaction des manuscrits, à la conservation des anciens documents, ainsi qu’à la mise à l’épreuve de nouvelles lois et nombreux principes afin de les ajouter au programme des études. Il est évident que la Fraternité Essénienne découvrit rapidement que l’un des plus grands besoins de la Palestine concernait une forme d’aide sociale en raison des masses de gens qui vivaient dans la pauvreté, la maladie et les coutumes primitives. Nous devons nous rappeler que la Palestine avait été un pays presque barbare jusqu’à l’arrivée de Moïse et des Enfants d’Israël et que, si les Juifs avaient une bonne éducation et une civilisation avancée, ils vivaient à l’intérieur de leur clan et ne faisaient pas grande chose pour aider ceux qui étaient païens ou étrangers à la foi juive. Le résultat fut que Jérusalem devint une ville bien construite et presque exclusivement juive, une ville entourée de murailles et réservée à ceux qui avaient adopté les coutumes juives. En dehors des murs de Jérusalem, et dans toutes les petites localités de Palestine, il y avait beaucoup de pauvreté, de maladie et de souffrance. Pour cette raison, les Esséniens ne se consacrèrent pas exclusivement à l’organisation d’écoles pour répandre leurs principes, mais ils entreprirent aussi d’aider les pauvres et les nécessiteux, par l’application pratique de leurs principes mystiques.

 

Au cours des quelques années qui précédèrent la naissance de Jésus, les Esséniens avaient établi un grand nombre de grottes, de maisons et de lieux de retraite retirés où les malades, les nécessiteux, les étrangers pouvaient y trouver soulagement et aide. Certains de ces lieux étaient petits, de peu d’importance, et se trouvaient le long de certaines routes afin que les pèlerins puissent s’arrêter la nuit pour se protéger des orages ou trouver des conseils et une main secourable. Cependant, quelques-uns de leurs établissements étaient vastes et ressemblaient presque à des hôpitaux. En fait, on les appelait hospices et ils fonctionnaient comme tels. C’est dans cette forme de travail que nous trouvons l’origine des hospitaliers, ces hommes qui se consacrèrent à l’établissement d’hospices et qui formèrent un ordre de chevalerie et une organisation à part. Les Esséniens établirent un refuge juste à l’extérieur des enceintes de Jérusalem et de quelques autres grandes villes. Celui de Jérusalem, appelé la Porte des Esséniens, a été découvert, il y a quelques années, et en partie restauré comme un haut lieu historique.

 

Ainsi, juste avant la naissance de Jésus, nous trouvons une situation très intéressante en Palestine. Nous voyons les Juifs de stricte obédience organisés en une seule secte bien définie, et que les Juifs qui avaient adopté des croyances hérétiques divisés en un certain nombre de sectes, chacune essayant de surpasser les autres et de les dominer. Naturellement, il y avait ceux qu’on appelait les Païens, les Grecs, les Arabes, et ceux qui n’avaient aucune croyance religieuse. Tous ces gens étaient censés vouer obéissance à l’empereur de Rome. Les Juifs ressentaient vivement le joug romain et les impôts prélevés par Rome, et tout particulièrement les lois romaines qui, jusqu’à un certain point, s’opposaient aux coutumes juives. Pourtant, si nous considérons la situation de notre point de vue actuel, nous dirions que les Romains avaient une attitude assez loyale à l’égard des Juifs, les exemptant de faire beaucoup de choses que les autres habitants de Palestine devaient accomplir. Les juifs avaient le droit de fêter le Sabbat le Samedi, de fermer leurs magasins et d’une façon générale, de n’effectuer aucune activité commerciale ce jour-là. Les chefs Juifs avaient le droit d’établir certains règlements concernant les gens qui appartenaient à leur foi, sans que les Romains s’y opposent. C’est ainsi que les Juifs s’efforcèrent de faire de la Palestine une puissance juive, tout en s’acquittant de leur devoir d’obéissance envers l’empereur de Rome. Cela demandait de la diplomatie des deux côtés, et nous pouvons comprendre que les exagérations de tout fanatique ne pouvait manquer de provoquer des troubles, car Rome veillait toujours soigneusement à ce qu’aucune loi promulguée par les Juifs, ne devint un obstacle à sa puissance. Ajoutez à cela le fait que les Juifs, au fond d’eux-mêmes, désiraient vivement se débarrasser de la domination romaine et qu’ils croyaient que cela ne pouvait se faire que la venue d’un Grand Messie, d’un grand chef qui sortirait de la Maison de David pour diriger et gouverner le peuple élu de Dieu.

 

Dans toute la liturgie de leurs synagogues, dans toutes leurs prières, les Juifs s’exprimaient ou impliquaient toujours l’espoir fervent que le jour n’était pas loin où ils seraient gouvernés par un grand seigneur ou roi juif, comme dans le passé, et qu’ils n’auraient alors plus à obéir aux lois de l’empire romain. Nous voyons dans des documents que certains individus de cette époque ressemblaient beaucoup, dans leur comportement, à certains d’aujourd’hui. Ces individus comprenaient parfaitement ce pour quoi les Juifs priaient et ce qu’ils attendaient, et ils profitaient de cette situation. Ainsi, nous voyons que, de temps en temps, un personnage méconnu du peuple juif, voire même qui n’appartenait pas à la race juive, rassemblait soudain des disciples et se proclamait le héraut qui annonçait la venue du Sauveur ou du Messie qui libérerait les Juifs et leur rendrait leur terre pour leur seul bénéfice, sous leur seule domination. Durant les quelques siècles qui précédèrent la naissance de Jésus, il apparut une centaine ou plus d’individus de ce genre. Les gens naïfs et sans instruction se rassemblaient autour de ces chefs qui s’étaient désignés tout seuls et les soutenaient en les aidant souvent à attirer un nombre encore plus grand de disciples. Finalement, ils finissaient par découvrir qu’ils avaient été trompés et que le Messie annoncé ne venait pas, ou bien si on leur en présentait un, il se révélait comme étant fait uniquement de chair, à l’image de ceux qu’il était soi-disant venu sauver.

KRYEON nous parle du nouveau système social


Channelling présenté à Gaithersburg, Maryland, USA, le 2 avril 2011

Ce texte est adapté au lectorat, car l’ambiance ou l’énergie d’une canalisation en direct est différente. Signé Kryeon,
KRYEON nous parle du nouveau système social dans KRYEON nous parle 220px-Virgin_Lake_Blanca_Lake_0075Il y a un nouveau type de système social, une nouvelle façon de communiquer, où chacun peut parler en même temps… À tout le monde. Des millions d’Êtres Humains peuvent le faire, peu importe les frontières et le choc des cultures. Prenons exemple sur l’Égypte. Cela a confondu les personnes qui sont assises sur des sièges de puissance, pas tellement loin d’ici (Washington, D.C.). [NDIT – Aux USA, il y a deux Washington. Washington D.C., (District of Columbia) = Centre du pouvoir politique (Maison Blanche), alors que l’autre Washington est celui de l’Orégon … http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat_de_Washington …]

La pensée de la vieille énergie a peur, parce qu’il y a un vide. Elle voit une zone de pouvoir où il n’y a pas de chef de file qui soit en train d’émerger. Voyez-vous, selon cette ancienne énergie de pensée, il doit nécessairement y avoir un chef et une hiérarchie pour chaque zone de pouvoir. Elles se doivent d’exister, afin de pouvoir créer une révolution. Eh bien ! Permettez-moi de vous dire qu’il s’agit vraiment d’un système de pensée qui est maintenant devenu archaïque. Vous venez de voir une révolution de conscience qui s’est réalisée sans chef de file ni hiérarchie. Sans aucune personne qui fouettait frénétiquement les autres, afin de les convaincre de faire les choses qu’elles proclamaient. Cette révolution de conscience s’est réalisée comme s’il y avait eu une vague de conscience qui submergeait toute votre planète. Lorsque tout le monde parle à tout le monde, c’est précisément ce qui se passe. Les dictateurs le savent. Voilà pourquoi ils cherchent à bâillonner et/ou museler tous les nouveaux outils de communication qui sont accessibles au peuple.

Allons encore plus loin, dans cette exploration. Imaginons un entretien personnel avec un Être Humain de la Syrie, de la Libye ou de l’Égypte. Prenons une personne « au hasard », dans la rue, et posons-lui seulement une question. Demandons-lui : « Que veux-tu ? » Permettez-moi de vous dire ce qu’elle va probablement nous répondre ? « Nous voulons Être des Maîtres chez-nous… Maîtres de notre propre pays. Nous voulons faire ce que NOUS choisissons pour notre nation. Nous voulons être « Souverains et Associés » avec les autres nations de la Terre. Nous voulons que la gloire de notre culture nous revienne, sans brimer celle des autres. Nous voulons l’abondance dans nos maisons et dans nos communautés. Nous voulons des écoles qui soient libres d’enseigner ce qui est approprié, sans ingérence politique, religieuse, etc. Nous voulons avoir ce qu’ont les autres nations. Nous voulons partager nos richesses avec les autres nations, afin que tout le monde y gagne. Nous voulons la sécurité pour nos enfants et petits-enfants. Nous voulons des hôpitaux. » Qu’en dites-vous ?

Alors, pourquoi est-ce que je vous dis tout ceci ? C’est parce qu’aucune partie de leur rhétorique ou philosophie du cœur ne vous dira ceci : « Nous voulons également tuer les Juifs. » Ils sont aussi intelligents et pacifiques que vous, même s’ils ont grandi dans un environnement différent. Ils commencent à comprendre que « guerre » signifie « enfer », peu importe qu’elle soit sainte ou diabolique. Ils commencent à comprendre que la guerre cause inévitablement de la tristesse, des morts, de la destruction, des déchirements du cœur, de la pauvreté, de la famine, et ainsi de suite. Ils sont maintenant conscients de ces faits. Ils regardent la vie quotidienne des Êtres Humains de l’Europe. Ils regardent autour d’eux, et ils constatent que l’unification est ce qu’ils veulent pour leur descendance, pour leur postérité. Ils ne veulent plus la guerre ! Ils ne veulent plus la guerre ! Ils n’aiment peut-être pas les Juifs, mais ils commencent à comprendre que c’est un sentiment réciproque. Donc, ils savent que s’ils ne trouvent pas une manière de partager leurs richesses, les deux nations seront perdantes.

Chère Famille Humaine, voyez-vous que les hostilités 3-D de ces états, ne sont pas ce que vous pensez ni ce que l’on vous dit ? Ne vous en faites pas, et ne dites pas que « c’est le début de la fin ». Oh ! Il y aura des fluctuations d’énergies et de la peur. Il y aura même des chefs de file – du style terroristes – qui vont tenter de tirer profit de cette situation. L’on vous dira ceci et cela, mais… À la fin, d’ici dix ans, vous pourrez aller sur les lieux et constater que les états sont en paix avec Israël. L’une des choses les plus controversées que nous vous ayons dites, est celle-ci : « La Paix du Moyen-Orient ne sera pas créée par ce que fait Israël. Elle le sera par ce que font les pays islamiques. La jeunesse de ces pays islamiques ne veut plus la guerre. Donc, si jamais « guerre il y a », les Juifs devront assumer le fait que ce sont eux qui ont déclenché la guerre. Voyez-vous ce que je tente d’expliquer avec la limitation de vos mots 3-D ? L’élévation du niveau de conscience et la pensée conceptuelle ne remplacent pas un dictateur par un autre dictateur. L’on pourrait dire, qu’avec l’élévation du niveau de conscience et la pensée conceptuelle, c’est « le début de la fin » des dictateurs. Les Êtres Humains du Moyen-Orient veulent élever leurs familles de la même manière que vous, c’est-à-dire : dans la paix, la sécurité et la stabilité.

Vous pouvez diffuser librement cette traduction, à condition que ce qui suit soit inclus et que la présentation ne soit pas modifiée.
Interprétation et traduction de  Jean-M. Gobeilhttp://kryeon.forumactif.com/forum.htm

Témoignage d’un Indigo plus âgé

 

Témoignage d'un Indigo plus âgé dans ENFANTS INDIGOJe suis un indigo. Je viens de terminer la lecture de votre livre Les enfants indigo. Wow ! Ce fut comme de me voir dans un miroir. Plus âgé – 26 ans, je suis le père de deux merveilleux enfants, des indigos eux aussi ? leur éducation ne me pose pas trop de problèmes car je me souviens d’une bonne part de mon enfance. Ma femme et moi appliquions déjà bon nombre de vos suggestions avec nos rejetons pour qu’ils restent eux-mêmes, et afin de les guider vers leur identité. Il faudra me pardonner de sauter du coq à l’âme, mais les idées se bousculent dans ma tête et il m’est difficile de toutes les noter avec cohérence. Je commence donc par mon enfance…

 Tout petit, je savais déjà exactement qui j’étais. Je me rappelle avoir raconté des trucs à mes parents – des choses que, tout simplement, je savais. Néanmoins, leur réaction consistait invariablement  à me dire : « Contente-toi donc d’être un enfant ! » ce qui ne me posait aucun problème. Toutefois, je demeurais persuadé de savoir des choses. A une certaine époque, mon frère et moi dormions dans le loft juste au-dessus de la menuiserie de mon père. Notre maison ne comportait que deux chambres à coucher, et mes sœurs occupaient la chambre supplémentaire ; à nos yeux cependant, c’était très cool. J’avais l’habitude de venir dans la chambre de mes parents la nuit pour parler à ma mère des soucoupes volantes que je voyais. Elle déclarait qu’elles n’existaient pas et me sommait de retourner me coucher. Quelques années plus tard, alors que j’étais à l’église avec elle,  je lui signalais que je discernais des lumières autour des gens. Effectivement, je percevais une luminosité rouge autour de l’image de Jésus sur le mur et je me demandais pourquoi celui-ci était en colère. Ma mère grommela que je ne pouvais rien voir, que Jésus n’était pas fâché et m’ordonna de rester tranquille et d’être respectueux ; après quelques autres incidents du genre, j’ai renoncé à confier aux gens ces faits bizarres que je savais pourtant être vrais.

 Vers l’âge de huit ans, mes parents divorcèrent et ma mère adopta les croyances du Nouvel Age. Mon père en fut furieux, car il était pour sa part très engagé dans la religion des mormons. Elle est donc partie s’installer ailleurs, et par la suite, je ne la revis qu’une dizaine de fois. Elle restait en contact par le biais du téléphone et du courrier et partageait avec moi toutes ses révélations mystiques. Sans vouloir me montrer arrogant, j’avais bien envie alors de lui dire ; « Evidemment ! » Mais je savais qu’elle devait parcourir son propre chemin d ‘éveil. Elle errait d’un courant spirituel à  un autre, mais en gros, elle s’en est tenue à sa voie. Après leur divorce, on père se lia avec une dame qui adhérait aussi aux croyances du Nouvel Age. Elle le conseilla sur la manière de méditer ; grâce à elle, mes trois frères et sœurs et moi-même avons pu être qui nous étions. Une fois qu’ils se sont séparés, mon père adopta cette attitude à son tour. Comme nous étions tous très entêtés et qu’il avait compris que, de toute façon, nous ferions ce qui nous chanterait, il décida d’intervenir dans nos vies seulement si nous devenions trop déchaînés ou quand nous encaissions un coup dure.

 Adolescent, je me sentais vraiment indésirable. Toutes les femmes qui sont passées dans la vie de mon père sont parties, ou alors elles nous détestaient, nous les enfants. Dans ce contexte, c’était facile de se sentir en faute. A maintes reprises, j’ai songé au suicide, mais je m’en suis toujours gardé parce que j’étais conscient d’avoir quelque chose à accomplir ici-bas. Je me suis mis à évoquer certaines intuitions de mon enfance que j’avais jusque-là bloquées, et j’ai recommencé à méditer. Cela m’aida un peu. Je me suis aussi plongé dans plusieurs ouvrages sur les philosophies orientales. J’aimais bien lire le bouquin intitulé Illusions. Je suis tombé dessus à l’âge de 12 ans. Un jour, alors que j’étais petit – et je ne me rappelle plus si c’était dans un rêve ou non  – une vieille dame s’est approchée de moi et m’a demandé mon nom. Je lui ai répondu »Jacob », et elle a ajouté ; « Oui, je vois. Le guérisseur. Tu es venu ici pour être un guérisseur de même qu’un enseignant. Au moment opportun, tes aptitudes feront surface ».

 Parfois, lorsque je m’allonge pour me reposer ou pour dormir, mon corps subitement se fige ; je suis incapable de bouger, je ne peux ni parler, ni respirer, ni même cligner des yeux, et pourtant je suis toujours vivant. D’habitude, je suis attiré par des lumières, mais pas systématiquement. Autrefois, ceci m’effrayait terriblement et je luttais de toutes mes forces pour « revenir à moi-même ». Cependant, la dernière fois que c’est arrivé – et ça ne s’est pas reproduit depuis – j’ai laissé aller la peur. C’est alors que j’ai ressenti une force d’attraction très intense depuis le chakra nommé dan tien, ou hara, à votre guise. C’était comme si mon corps tout entier était attiré vers le haut, au travers de  ce centre énergétique. La vibration était incroyable. Puis il y a eut un éclair de lumière, et tout fit parti de moi. Je suis incapable d’exprimer avec les mots l’émotion que j’ai alors éprouver, le sentiment d’amour infini et d’appartenance.

 Après cet épisode, j’ai sombré dans un sommeil profond et me suis réveillé le lendemain, complètement déboussolé. J’ai eu ensuite besoin de solitude pour analyser cet événement. Par crainte de me buter à l’incompréhension d’autrefois, je n’ai pas osé me confier à qui que ce soit. J’en ai toutefois parlé à ma femme, qui m’a fait comprendre que tout allait bien, que je n’étais pas fou. J’en ai aussi touché un mot à mon professeur de tai-chi, qui n’y entendit rien. L’expérience fut si vivace que je m’en souviens encore très clairement. Plusieurs rêves m’ont également aidé à comprendre ma nature véritable, ainsi que celle de mes enfants.

 Environ trois mois après la naissance de mon fils Dylan (fils de l’océan) Elihu (ange gardien), je fis un autre rêve dans lequel il avait  à peu près huit ans, l’âge qu’il a aujourd’hui. Dans  ce songe, il était plutôt costaud pour son âge, ce qui est aussi vrai dans la réalité. Nous donnions une petite fête pour son anniversaire, et des gamins jouaient. Il s’assoyait près de moi et entamait une conversation très adulte à propos de la vie et de notre raison d’être. Sa sœur, Jaiden (gemme de Chine) Samantha (feu), se joignit à nous pour écouter. Dylan expliquait qu’un jour je me réveillerai en sachant exactement qui et ce que j’étais. Il disait que mon nom véritable était Tamalar et que lui-même était originaire de Cetus. Qu’on l’avait envoyé ici pour être un maître auprès des hommes, comme tant d’autres. Il mentionnait également le véritable nom de sa mère, mais au réveil je l’avais oublié.

 Ce rêve, survenu il y a plus de huit ans, était d’une puissance telle que j’ai alors téléphoné à ma mère pour lui raconter. Elle le nota et je lui en suis très reconnaissant, parce que je l’avais pratiquement oublié jusqu’à récemment. Elle envoya une lettre à Dylan à ce sujet ; il en prit connaissance et je lui demandai son avis. Il fit simplement : « Cool. Ça me plaît » Puis retourna à ses jeux. Lui  et sa sœur passent parfois des commentaires et des remarques si sages et profonds pour leur âge que ma femme et moi en restons bouche bée. Quand je me rappelle qui ils sont cependant, je ne suis pas surpris.

 Mon père nous a imposé la religion des mormons jusqu’à ce que j’aie environ huit ans. J’aimais bien aller à l’église, ais en grandissant, j’ai commencé à remettre en question certaines des croyances que l’on m’imposait. Certes, je croyais en Dieu, ou en un Créateur primordial, mais j’avais envie de connaître les autres croyances et de comprendre pourquoi nous commettions des actes qui étaient si contraires à Dieu.  Al l’époque où mon père vivait avec ma première belle-mère, il nous a fallu fréquenter une église unitarienne un certain temps. Partout, c’était du pareil au même, seule la dénomination changeait. Par a suite, nous avons fréquenté une église luthérienne pendant un moment – toujours aucune différence. Pourtant, toutes clamaient représenter l’unique vraie religion. Pour ma part, je cois que celle-ci se trouve à l’intérieur. C’est là que nous découvrirons Dieu et la vérité ; pas à l’église ni dans un lieu ou une statue. C’est certainement agréable de rencontrer d’autres personnes, de partager ses expériences ou de se soutenir mutuellement dans les épreuves, mais j’ai percé ce truc à jour et je me suis aperçu que beaucoup craignent de se tourner vers l’intérieur d’eux-mêmes. Je détestais mon père de m’avoir contraint à aller dans ces lieux.

 Après sa séparation d ‘avec ma belle-mère, nous avons cessé d’aller à l’église. Nous sommes allés habiter chez mes grands-parents, et papa est retourné chez les mormons. Il y a rencontré ma belle-mère actuelle, une dame pour qui j’éprouve une sincère affection. Elle est aussi mormone, mais respecte nos croyances. Et elle est persuade que nous sommes tous de bons enfants.

 Quand j’ai eu 12 ans, mon père m’a incité à me joindre au clergé de sa religion ; j’ai refus é sans ambages. Il m’a permis de m’en tenir à ma décision, même si les membres de sa congrégation le critiquaient vertement. J’étais aussi une source d’ennuis au catéchisme du dimanche, parce que je posais des tas de questions. Comment osait-on agir ainsi ? Ma situation à l’école n’était pas brillante non plus. J’étais un fauteur de troubles ; je n’écoutais pas et perturbais les autres élèves. Par contre, si l’on m’adressait une question, j’avais toujours al réponse et, parfois, je renvoyais l’interrogation au professeur, qui assez souvent éprouvait des difficultés à répondre. On m’expulsa du catéchisme, et je dus consulter un thérapeute en compagnie de mon grand-père, un haut placé dans la hiérarchie de l’Eglise. J’ai expliqué à ce dernier que tout ce que j’avais fait, c’était de poser des questions. Que ce n’était pas ma faute si le professeur était un ignorant.

 Par contre, tut au long de cette période de ma vie (j’ai bouquiné sur la philosophie orientale. Je me suis également fait évincer d’un cours spécial pour adolescents offert à l’église de  mon père ; le séminaire, tel qu’ils le désignaient, comportait des études approfondies sur la Bible et visait à former les jeunes en vue de leurs missions ; c’était mon père qui le donnait à l’époque ; nos discussions portaient sur Jésus. Je passais mon temps à intervenir par des commentaires sur le Bouddha, sur le fait qu’il était venu cinq cents ans avant le Christ et sur la similitude de leurs doctrines. Mon père n’apprécia pas du tout et me fit savoir que je n’avais plus à y assister.

 

Plus tard, j’ai découvert que la meilleure chose  faire était d’étudier toutes les religions, d’adopter ce qui convenait à notre mode de vie et de trouver la voie du milieu, à l’exemple du Bouddha. Chacun de nos gestes devrait être motivé par la bonté et l’amour. Jamais, au cours de ma vie, je n’ai fait quelque chose pour autrui en espérant une rétribution. Peu importe l’importance de la faveur accordée, un simple remerciement suffit largement. J’ignore comment arriver à faire comprendre cela aux gens. Quand j’essaie, personne ne m’écoute parce que je suis jeune.

 Je sais pertinemment que je suis un guérisseur et un enseignant, mais les gens ne m’écoutent pas. Pourquoi alors m’exprimerais-je ?  Je suis conscient de la valeur de ce que j’ai à dire, mais je doute que l’on soit prête à l’entendre. Quand j’ai la chance d’engager la discussion, on f ait fi de mes propos. Par exemple, lorsque j’ai voulu faire connaître Les enfants indigo à mon professeur de tai-chi, il a répliqué que ce n’était que du charabia Nouvel Age, point final. Je lui ai bien fait admettre que l’évolution spirituelle et psychologique est possible, mais il ne pense pas qu’elle puisse se produire à l’heure actuelle. Qu’elle le soit ou pas, lui ai-je répondu, il faut garder espoir, car sans lui, rien ne pourra changer. Et si rien ne change dans notre monde, je ne vois pas pourquoi il faudrait continuer à vivre. J’espère bien qu’il m’aura entendu.

 A la fin du secondaire, je me suis marié. Nous nous sommes d’abord installés à Hawaï pendant un moment, puis nous avons emménagé au Colorado, où nous vivons toujours. Ma femme a renoué avec son père et t ente de se rapprocher de sa mère. Je suis persuadé qu’elle aussi est indigo. C’est pourquoi j’ai toujours été complètement à l’aise avec elle et j’ai pu tout lui confier dès notre premier jour. Nous sommes mariés depuis neuf ans, et notre bonheur ne cesse de grandir.

 Je vous écris pour vous demander si vous connaissez d’autres jeunes adultes indigo qui ressentent la même frustration que moi. Nous savons qui nous sommes, nous connaissons la raison de notre présence ici, mais il semble que la majorité ne soit pas encore prête à reconnaître ce phénomène. Serait-il possible d’organiser un rassemblement d’indigos de tous âges, notamment des plus vieux ? Ce serait super de discuter avec des gens qui ont connu des expériences similaires et qui comprennent ce que nous vivons, ce que nous continuons à vivre. J’ai l’impression d’être au sommet de ma forme et prêt à faire bouger les choses, mais comment ? Comment réaliser pleinement mon potentiel et mettre mes talents à profit ? Notre monde doit comprendre que rien ne nous oblige à vivre ainsi. Il est possible de combler les besoins de tous, et il en restera toujours en abondance pour chacun. Tout ce qu’il y a à faire, c’est de vivre dans la  lumière et de laisser l’amour régner.

A LIRE SUR LE FORUMhttp://devantsoi.forumgratuit.org/t59-enfants-indigo#3123

 

 Extrait du livre Célébration des Enfants Indigo par Lee Carroll et Jan Tober aux Editions Ariane – page 205.

Au moment de la naissance de Jeshua


 Au moment de la naissance de Jeshua dans NOTRE FAMILLE lamadretierra-226x300Je fais à présent un grand bond en avant au moment de la naissance de mon fils Jeshua. Comme toutes les mamans, j’adorais mon bébé et voulais le préserver de tout danger. Au début, je n’avais pas compris qu’il y avait quelque chose de spécial au sujet de Jeshua. Ce que j’ai toujours su, toute ma vie, c’est qu’une main invisible guidait nos vies. J’avais le sentiment que quelque chose de plus vaste était à l’oeuvre dans nos vies, quelque chose que nous ne pouvions soumettre à notre volonté, à nos besoins et à nos désirs humains. Je savais aussi que cette puissance supérieure était bienveillante et sage. Il y a en elle une sagesse que nous ne saisissons pas avec notre mental humain. C’est seulement après que nous réalisons que la vie nous donne exactement ce dont nous avons besoin. Au moment où les choses arrivent, elles semblent parfois injustes et cruelles.

 Et telle était mon impression en élevant Jeshua. A mesure qu’il grandissait, cela devenait clair qu’il y avait quelque chose de spécial à son sujet. Il avait des dons et des talents remarquables et c’était une forte tête, tout comme je l’étais enfant. Je reconnaissais très bien cette énergie spéciale en lui mais cela me semblait très difficile. Toute mère souhaite protéger son enfant des forces mauvaises du monde. Mais mon fils ne voulait pas être protégé, il voulait clamer et montrer sa lumière ouvertement au monde. Il était propulsé par une mission intérieure, une énergie plus vaste qui le guidait à suivre son chemin très personnel pour changer le monde. Cela m’a pris de nombreuses années et beaucoup d’angoisses pour l’accepter. Car sa venue causait des soupçons envers l’ordre établi et il courait des risques. Il violait des lois et des limites et par conséquent, il recevait des provocations et même des menaces. Graduellement, j’ai dû lâcher prise de ma peur et du besoin de le contrôler et faire de la place pour la Lumière unique qu’il était venu apporter.

 Selon vos termes terrestres, on pourrait dire que j’ai dû lâcher prise de ma maternité. J’ai dû libérer la part de moi qui avait tendance à être inquiète, surprotectrice et contrôlante. Jusqu’à ce que je réalise finalement qu’il n’était pas mon enfant. Oui, il était né de moi, de mon corps, mais il n’était pas mien. C’était une âme mûre de son plein droit qui voulait vivre et créer sa vie selon ses propres voies. Bien plus, il était soutenu en cela par des puissances célestes qui traçaient pour lui un chemin spécial. Mais n’est-ce pas vrai pour tout le monde? Pour chaque enfant qui vient sur la terre, il y a un chemin spécial, le sien, choisi par son âme. En tant que mère, vous avez à comprendre et respecter cela. Sitôt qu’un enfant sort de l’utérus, on doit apprendre à le laisser vivre sa vie et à faire confiance en sa force intérieure et en ses capacités à résoudre les difficultés qu’il va rencontrer au cours de sa vie.

 Finalement, cela a été le choix de Jeshua de mourir sur la croix. Il a permis que cela arrive. J’ai dû accepter le fait que c’était sa décision, que cela appartenait au chemin de son âme et que c’était donc pertinent. J’ai versé des larmes amères et mon coeur était plein d’obscurité et de désespoir en le regardant mourir. Ne pensez pas que j’ai pu transcender facilement et être en paix avec ce qu’il se passait. Je n’étais pas une sainte. J’étais effondrée et c’était vraiment « ma sombre nuit de l’âme ». En même temps, cette expérience m’a enseigné de grandes vérités et finalement, m’a apporté une immense libération. Mais cela n’est venu qu’après. La présence de Jeshua dans ma vie m’a élevée et à la fin, je me suis donnée la permission d’être élevée ; c’est mon acte le plus courageux de cette vie. L’énergie du Christ au-travers de Jeshua m’a mise au défi de le voir mourir aux mains de meurtriers brutaux et néanmoins de garder confiance en cette puissance plus vaste, cette sagesse supérieure qui nous guide tous. 

M’abandonner ainsi que mon chagrin à cette source de sagesse supérieure m’a éveillée à de profonds niveaux. Cela a permis à mon Soi de s’éveiller et de venir au premier plan pendant cette vie-là. J’ai commencé à réaliser vraiment que la paix intérieure et la liberté que vous désirez tous si ardemment ne peuvent jamais être atteintes en voulant prendre le contrôle sur la vie. Mais la maternité a été associée dans votre culture au fait de s’accrocher et de contrôler. Une bonne mère, dit-on, traverserait le feu et l’eau pour ses enfants et ne cesse jamais de se battre pour eux. Même si l’amour inconditionnel prend parfois la forme de la persévérance et de l’implacabilité, pour moi, la vraie maternité signifiait que je lâche prise de mes attentes et de mes peurs au sujet de Jeshua. Mon plus grand accomplissement a été que je libère Jeshua et que je le laisse être ce qu’il était. Ce n’est qu’alors que j’ai pu percevoir la beauté et la pureté submergeantes de ce qu’il était et représentait. Ce n’est qu’alors que j’ai pu vraiment être là pour lui, en égale, en âme-soeur, en mère dans le sens spirituel du terme. Cela a été mon assignation la plus difficile : apprendre à être une mère spirituelle et lâcher prise des émotions de la mère terrestre.

Paroles de Marie transmises canalisé par © Pamela Kribbe  – Site: http://www.jeshua.net/fr/

L’émission M6 : Kryeon

Fin 2003 deux journaux (dont « Sud Ouest ») ont publié un article dénonçant un mouvement suspecté d’être de nature sectaire, le floatiesmouvement Kryeon, et plus particulièrement les activités « thérapeutiques » de celui-ci, qui tournent notamment autour de ce que l’on a appelé les enfants Indigo, par le biais de la technique d’harmonisation EMF, une forme de thérapie énergétique mise au point par Peggy Phoenix Dubro. 

L’émission « Zone Interdite » (M6) du 30 janvier 2005 (la séquence correspondante ayant été rediffusée le 2 février entre 2 h 15 et 3 h du matin) a comporté un reportage sur ce sujet, reportage au cours duquel on a vu, trônant dans le local de l’association bordelaise « Info-Sectes », l’un des deux articles incriminés, dont le titre est : « Le dossier noir des enfants Indigo ». Après un passage incontournable (lorsqu’on parle de « sectes ») par l’Eglise de Scientologie (par le biais de la Commission des Citoyens pour les Droits de l’Homme, une émanation de cette « Eglise »), à propos des abus (présumés) de la psychiatrie, le commentateur s’est ensuite intéressé au cas «Caroll/Kryeon/Indigo/EMF/Dubro ». Notons, au passage, le commentaire du présentateur de l’émission : « L’hyperactivité est exploitée par les sectes », leur but étant « d’attirer les parents désemparés dans leurs filets ». Dans les grands médias la pensée est bien formatée ! 

Comme il convient dans ce type d’émission « à charge », nous avons eu droit aux « témoignages » de personnes mécontentes des pratiques de ce mouvement : 

• Une femme à qui on a dit que sa fille hyperactive était une « Indigo », qu’il ne fallait pas la mélanger avec les enfants « normaux » et que celle-ci était promise à un « avenir supérieur aux autres ». Mais la mère, dit le commentateur, n’a pas cédé « aux sirènes des anges Kryeon »… (Ce type d’expression, « avenir supérieur aux autres », ne se retrouve pas dans les écrits de Lee Carroll/Kryeon.) 

• Un homme qui s’est exprimé, de dos, sous le couvert de l’anonymat. Je n’ai pas trop compris ce qu’il a dit (voix faible ou modifiée ?), mais j’ai cru comprendre qu’il a été « ruiné ». 

On ‘‘apprend’’ que « les anges de Kryeon ont inventé une méthode étrange ». Puis on nous parle de cette méthode réputée « étrange », la technique d’harmonisation EMF, destinée à harmoniser (ou équilibrer) les champs énergétiques entourant le corps humain. (Il s’agit, en fait, d’une méthode, « modernisée », de « magnétisme », comme le Reiki.) On parle de sortir les « mauvaises énergies », de déséquilibre énergétique. Les gens, dit-on, sont reçus par des « thérapeutes » n’ayant pas de compétence médicale… On nous montre Peggy Phoenix Dubro, qui était en train de faire un séminaire en Lorraine, sans oublier de mentionner le tarif du séminaire concerné : 1100 euros pour cinq jours. 

Et puis le « coup de grâce » est porté : on montre la séquence filmée à deux représentants d’« Infos-Sectes » de Bordeaux, ceux-là mêmes qui furent à l’origine des articles parus dans la presse fin 2003. Le commentaire de ces deux individus témoigne de l’indisposition de ceux-ci par rapport à un univers conceptuel totalement étranger à leurs préoccupations rationalistes et matérialistes. Mentionnons, à ce propos, l’utilisation d’une expression du genre : « on arrive à faire croire que l’on a fabriqué un lama tibétain qui est la réincarnation… » - quelque chose comme ça ! -, l’évocation de notions qui, en fait, sont familières à ceux qui ne sont pas inféodés à la conception matérialiste (ou religieuse orthodoxe) des masses, et qui sont reformulées d’une certaine façon afin d’en montrer le caractère prétendument absurde, comme cette référence à une ‘‘aura extraordinaire’’ détectée par un ‘‘appareil quasi magique’’. (Il s’agit ici, probablement, d’une allusion à un appareil censé prendre des photos de l’aura.) Sans oublier les accusations classiques : 

• Le montant élevé des prix des séminaires de formation (190 euros pour un stage évoqué). 

• La référence à l’implication de « non-médecins » dans ce type de pratique « énergétique ». 

Bref, la conclusion de ces « spécialistes » est : ces caractéristiques sont celles d’un mouvement qui « va droit vers la secte » (sic). Et ce mouvement est qualifié de « dangereux ». C’est pourquoi ces mêmes « spécialistes » ont décidé de « dénoncer cette fumisterie » (sic) à la presse. On trouve, dans ce reportage, l’utilisation d’expressions « approximatives » et inexactes. Ainsi le ‘‘journaliste/commentateur’’ : 

1)    Présente les enfants Indigo comme des « êtres supérieurs venus d’une autre planète », qu’il « faudrait vénérer ». 

2) Parle d’un « discours ésotérique destiné à séduire des enfants fragiles ».  En réalité il n’y a absolument point, ici – pas plus qu’il n’y a de fumisterie -, de tentative de « séduction », mais une conception spirituelle de la vie et de l’Homme qui intègre certains thèmes familiers aux tenants d’une spiritualité distincte de celle intégrée par les croyants orthodoxes. 

En outre, la source initiale, le channel Lee Carroll et sa source « Kryeon », n’a jamais employé une formulation faisant intervenir des « êtres supérieurs venus d’une autre planète » qu’il faudrait par ailleurs « vénérer ». Il s’agit là d’une reformulation tendancieuse visant à intégrer les thèmes utilisés dans un canevas de type sectaire, comme on peut le lire par ailleurs sur des publications ainsi que sur des sites Internet où l’on parle de thématique « apocalyptique » à propos de Kryeon (alors que les textes existants établissent, sans contestation possible, que Kryeon rejette les prédictions de « fin du monde », ce que j’ai démontré plus haut, citations à l’appui). On retrouve ce genre de formulations tendancieuses dans les deux articles parus dans la presse fin 2003. 

floatiesEn outre la technique d’harmonisation EMF n’a, en soi, rien de dangereux. On n’a jamais fait de mal à personne en faisant des « passes magnétiques » (car cela se limite à cela) autour des gens. Ou cette pratique est efficace, et alors ce ne peut qu’être positif, ou alors elle n’est pas efficace, et dans ce cas cela ne peut pas faire de mal aux personnes concernées. Le seul mal que cela peut faire (car les personnes formées peuvent à leur tour pratiquer et donc gagner de l’argent avec), c’est au niveau du compte en banque de certaines personnes, en cas d’abus de certains praticiens. Ce n’est qu’à ce niveau-là que peut se trouver le caractère « dangereux » du mouvement incriminé. 

Rappelons que la formulation du commentateur : « les anges de Kryeon », est incorrecte. L’expression correcte est : l’entité Kryeon. 

Qu’en est-il des témoignages « à charge » ? Dans les articles parus dans la presse on nous parle d’un homme qui ne veut pas que son ex-compagne fasse suivre leur fils de 13 ans par un thérapeute EMF, et d’une mère abandonnée par son mari touché par le mouvement Kryeon. Mais plutôt que de dire que les enfants peuvent être en danger, il faudrait peut-être parler d’incompatibilité (intellectuelle et spirituelle) entre les éléments du couple, sans qu’il soit nécessaire de sous-entendre une connotation sectaire. 

Alain Moreau spécialise dans la publication de documents d’actualités et d’enquêtes 

Dénonciation de Kryeon (France 2)

 décembre 2008 : 

floatiesUne nouvelle dénonciation du mouvement Kryeon a été faite dans l’émission de David Pujadas : « Les infiltrés », le 17 décembre 2008, sur France 2. Dans cette émission consacrée aux mouvements sectaires une partie a en effet été consacrée à des « thérapeutes » qui font « des affaires » en « surfant » sur le thème des enfants Indigo (de cristal, etc.). 

La journaliste s’est « infiltrée » auprès de deux « thérapeutes » de ce type. Auparavant, cependant, on a eu droit au témoignage d’une personne présentée comme ayant été « victime du mouvement de l’Ange Kryeon ». Cet homme se nomme Jacques Wagner. En début de séquence on a d’ailleurs eu droit à la vision de la page Web du site de Kryeon. En fait, si Lee Carroll (mentionné au début de ce reportage) a bien écrit sur les enfants Indigo, celui-ci ne cautionne pas pour autant les agissements des personnes se réclamant de ce qui est appelé, en l’occurrence, « le mouvement Kryeon », lequel est constitué de personnes qui ont trouvé un moyen de gagner de l’argent en reprenant le thème des enfants Indigo (et celui de la technique d’harmonisation EMF de Peggy Phoenix Dubro). Pour la justification de ce que j’écris ici veuillez vous reporter aux déclarations de Lee Carroll lui-même, évoquées plus loin. 

A propos des enfants Indigo on nous dit, dans le reportage, que ces enfants « seraient auréolés d’un halo bleu ». La journaliste présente ainsi la doctrine des membres de ce mouvement : « Ces êtres suprêmes, disent-ils, sont venus sur Terre pour changer le monde. » L’expression « êtres suprêmes », en l’occurrence ridicule, n’est absolument pas utilisée dans l’oeuvre de Lee Carroll/Kryeon. Connaissant l’oeuvre écrite de Lee Carroll, je mets au défi tout contestataire (et tout particulièrement cette journaliste) de prouver le contraire. Encore une « reformulation »… 

La journaliste dit que le mouvement propose sa thérapie pour traiter les enfants, mais aussi les parents. Ces thérapies sont qualifiées de « souvent délirantes, aux conséquences parfois dramatiques ». En quoi sont-elles dramatiques ? Y a-t-il eu des morts ? Non. Mais elles sont « dramatiques ». (Il faut bien en rajouter « un peu ».) 

La journaliste dit : « Nous avons rencontré l’une de ces nombreuses victimes. » Il s’agit de l’homme mentionné plus haut : Jacques Wagner. L’épouse de celui-ci, « adepte » du mouvement Kryeon, « aurait tenté d’embrigader leur fils atteint de dyslexie en le présentant à des membres de Kryeon ». Jacques Wagner : 

« Mon fils m’a dit un jour que  »maman avait des problèmes parce qu’elle a dit que je suis un extraterrestre ». » 

Voilà qui est étonnant. Car, encore une fois, il n’est nullement question, dans les écrits de Lee Carroll/Kryeon, d’extraterrestres à propos des enfants Indigo. Ce genre de formulation émane d’une personne (la mère) ayant accolé l’étiquette « extraterrestre » à son prétendu enfant Indigo. Mais cette femme ne peut en aucun cas justifier l’emploi de ce qualificatif en se référant à un texte de Lee Carroll, ce qualificatif étant, pour caractériser les « Indigos », précisément absent de l’oeuvre de ce dernier. A moins, évidemment, que l’enfant n’ait utilisé le mot « extraterrestre » pour le substituer à un terme qui lui était moins compréhensible. 

Convaincue par les thérapeutes du mouvement de posséder des « pouvoirs extraordinaires », l’épouse du plaignant affirmait qu’elle pouvait soigner son enfant dyslexique. Le père a précisé qu’il avait appris, par son épouse, que son enfant était « indigo ». Elle parlait à son fils et lui disait : 

 »Ne t’inquiètes pas, mon fils, je vais te soigner, je vais te sortir de ces problèmes d’école car tu es un être suprême qui a été envoyé par Kryeon, et tu auras comme moi beaucoup de pouvoirs et tu sortiras de ces problèmes. » 

Si ce sont là les réelles paroles exprimées par la mère, alors il faut préciser que celle-ci est en « pleine confusion ». En effet, en tant que lecteur de l’oeuvre de Lee Carroll/Kryeon, je peux affirmer que celui-ci n’entérinerait pas cette formulation selon laquelle Kryeon a envoyé un « être suprême » et selon laquelle l’enfant aurait « beaucoup de pouvoirs ». 

La mère soignait son fils « par l’énergie » : le père précise qu’elle « caressait l’enfant de la tête aux pieds, toujours en posant sa main à vingt centimètres au-dessus du corps pour faire dégager la mauvaise énergie, puis lui redonner la bonne ». Commentaire de la journaliste : 

« Plus grave encore, la femme de Jacques pensait aussi pouvoir soigner les maladies graves. » 

Le père ajoute : 

« Elle n’avait pas peur de dire qu’elle pouvait soigner le cancer et le sida, surtout le cancer. » 

Il s’agit là encore d’une prétention que l’on ne peut pas « enraciner » dans l’oeuvre de Lee Carroll à propos des « Indigos », cette affirmation étant spécifique à la mère de l’enfant. La mère est allée jusqu’à vouloir déscolariser son fils. Quelque temps après, le couple « se déchira » et se sépara. Le père n’a plus de maison et son épouse l’a quitté. Commentaire du père : 

« Du jour au lendemain. Sans savoir pourquoi. Elle a choisi d’aller vivre avec ces gens-là, plutôt qu’avec sa famille, elle a cassé sa famille pour ces gens-là. J’en veux à tous ces praticiens qui vous vendent du vent, qui vous donnent l’espoir d’être guéri avec leurs saloperies. » 

On comprend la détresse de ce père, mais il ne faut pas que celui-ci en tienne responsable Lee Carroll (et Kryeon), l’auteur américain n’étant pour rien dans les pratiques déviantes de certains « thérapeutes » se réclamant des « enfants Indigo ». Lee Carroll, en effet, ne « fédère » pas ces gens-là, et leurs agissements relèvent de leur responsabilité personnelle. Ceci est très important à préciser. 

La journaliste déclare que le « mouvement de l’Ange Kryeon » (sic) est aujourd’hui un vaste mouvement commercial. A l’époque le couple Wagner aurait donné plus de 5000 euros au mouvement. (Le père aurait aussi « payé » ?) Cette journaliste ne peut s’empêcher de dire : 

floaties« L’Archange Kryeon semblerait être l’Archange du marketing. »  

Pourtant, rappelons-le, Lee Carroll ne perçoit pas l’argent issu des activités des personnes qui se réclament plus ou moins de lui à propos des « Indigos ». Il faut exclure, bien sûr, les livres publiés par cet auteur, ces derniers lui étant spécifiques (comme pour tout auteur). Tout le reste : stages organisés par les « thérapeutes », conférences, etc., relève du business des membres du prétendu « mouvement Kryeon », à dissocier (ce qui n’est malheureusement pas fait par les activistes anti « sectes » et les journalistes des grands médias) des écrits et activités de Lee Carroll, seules choses dont ce dernier peut être tenu pour « responsable ». Il y a donc une grave confusion et un amalgame pernicieux faits entre : d’une part Lee Carroll/Kryeon, et d’autre part le « mouvement Kryeon » autour duquel gravitent des « thérapeutes » se réclamant ou non de lui et « surfant » sur le créneau « Indigo » (et sur celui de la « technique d’harmonisation EMF »). 

On a également vu la journaliste « infiltrée » pointer avec son curseur de « souris » d’ordinateur les « produits » en vente sur le site de Lee Carroll (www.kryon.com). Il s’agit essentiellement des livres de Lee Carroll et des productions musicales du musicien « New Age » Robert Coxon. La vente de tels produits est normale et ne mérite pas l’accusation stupide d’ »Archange du marketing ». On est consterné devant la mauvaise foi de ces journalistes ignares. Autant reprocher à un chanteur, par exemple, de commercialiser ses CD et DVD… 

Faisant référence aux thérapeutes « indigo » le père a dit ceci : « Ils sont très dangereux parce qu’ils brisent les familles, ils prennent de l’argent aux pauvres gens qui n’ont pas d’argent. Ils sont sans scrupule, ce sont des gens très dangereux. » 

N’a-t-il pas, par ces propos, tendance à exagérer et à surestimer les choses à travers l’expérience négative de son couple ? 

La journaliste est allée voir la « thérapeute » qui a suivi l’épouse et l’enfant de Jacques Wagner. Elle a inventé le cas d’une enfant hyperactive, censée être sa fille, dont elle montra la photo à la femme. Cette dernière déclara que la fille de sa « cliente » a une couleur dorée tout autour, qu’elle a « quelque chose de posé sur la tête », que c’est « tout doré », et qu’elle « voit dans l’invisible ». Cette petite fille serait une « enfant cristal », « la nouvelle génération des enfants indigo ». Faisant référence aux « enfants cristal » et aux « enfants indigo » la « thérapeute » déclara ce qui suit : 

« Ils ne viennent pas des mêmes endroits, des mêmes sphères. Donc ils ont un rôle différent. L’enfant indigo vient « casser ». L’enfant cristal vient « harmoniser ». »  

La journaliste ayant demandé à « l’infiltrée » comment elle pouvait « voir » la couleur sur la photo, la « thérapeute » répondit : « C’est une guidance. » 

Elle proposa ensuite à sa « cliente » de faire une séance d’« aurathérapie ». Il a suffi à la journaliste de poser sa main sur le boîtier à gauche de l’ordinateur pour obtenir, grâce à un logiciel, ce qui est censé être une photo de l’aura. On voyait, sur la photo, une couleur orangée. Après avoir précisé que cette couleur appartient à « des plans supérieurs », la « thérapeute » fit le commentaire suivant : 

« Vous avez beaucoup de dons à l’intérieur de vous. Ce n’est pas par hasard si votre fille vous a choisi. »  A la question de la journaliste « infiltrée » : « Vous pensez que ma fille a la même aura que moi ? », la « thérapeute » répondit : « Je pense. » 

La « cliente » ayant ensuite demandé si elle était une enfant indigo, la réponse fut : « Je ne dirai pas ça. Je dirai que vous êtes « futuriste ». Vous avez des dons de médium. »  

La « thérapeute » déclara à sa « cliente » qu’il allait falloir qu’elle suive une thérapie : un travail émotionnel, un « nettoyage », de « l’harmonisation », de la PNL (Programmation Neuro-Linguistique). Commentaire de la journaliste : « Impossible d’en savoir plus. » Celle-ci paya 65 euros pour la lecture d’aura et 20 euros pour le livre dédicacé. 

floatiesConclusion de la journaliste : « Recruter de nouveaux adeptes, remplir son cabinet et vider mon portefeuille, la méthode est efficace. »  

La journaliste alla ensuite voir une seconde « thérapeute » (celle-ci officiant à Paris) en prétendant être « hyperactive ». Selon la « thérapeute » sa « cliente » fait partie des « enfants actuels ». Si le terme a changé, « en revanche le principe est toujours le même », la thérapeute ayant, dit la journaliste, « juste modernisé le concept ». La « thérapeute » précisa qu’elle ne reniait pas l’expression « enfants indigo », mais que d’autres couleurs sont apparues dans l’aura des enfants, l’expression « enfants actuels » englobant aussi les « enfants cristal », les « enfants arc-en-ciel », les « enfants diamant »… La « thérapeute » dit avoir fait, en parlant d’« enfants actuels », un « package » de tout cela, de façon à être « dans quelque chose de concret, dans quelque chose de pratique »… La journaliste dut débourser 65 euros, mais avant de partir la « thérapeute » lui proposa de se rendre à une conférence qu’elle allait faire sur le sujet des « enfants actuels ». La journaliste alla à cette conférence, et elle paya 15 euros pour y assister. Une vingtaine de personnes étaient présentes à cette conférence, conférence au cours de laquelle la « thérapeute » s’attaqua au système scolaire qui, selon elle, n’est pas très adapté à ces enfants « très différents ». A propos de la médicalisation des enfants hyperactifs, la « thérapeute » rejette les traitements classiques. Elle n’en a cependant pas dit davantage car, sachant que son activité est surveillée, elle préfère « rester discrète ».  Propos de Alain Moreau 

La réincarnation

Certains ont demandé ; « Cher Kryeon, la réincarnation est-elle une réalité ? » 

cliparts enfantsJe ne veux même pas employer ce mot. Je lui préfère l’expression « création sacrée » : l’union d’une vieille âme et d’un nouveau corps dans le but de vivre des expériences sur cette planète, en y naissant dans l’amour tout comme chaque autre fragment de Dieu portant le nom d’humain. N’est-ce pas mieux formulé ainsi ? Oui, cela est bien réel. 

La pensée humaine fonctionne en ligne droite. Par leur approche linéaire, la plupart de vos religions croient à l’après-vie, proclamant qu’après la mort vous vivez éternellement sous une forme ou une autre. Pourtant, très peu de religions croient à l’avant-vie, une existence précédant la venue au monde. Nous vous posons encore la question ; Est-ce logique spirituellement ? On vous enseigne que vous arrivez de nulle part et que vous devenez soudainement éternels ; que vous êtes créés à partir de rien et devenez tout. Même les physiciens sont plus perspicaces. Il ya toujours un échange d’énergie. Rien n’est créé à partir de rien. 

Certains allèguent qu’aucune preuve de la réincarnation n’a jamais été démontrée, personne n’étant jamais revenu de l’autre côté du voile pour déclarer : « Oui, c’est bien ainsi que ça se déroule ». ils ont raison ! Mais il est tout aussi vrai que personne non plus n’en est jamais revenu pour déclarer le contraire. En d’autres mots, il n’y a de preuve nid ans un sens ni dans l’autre. C’est une caractéristique du voile ; bien que vous puissiez communiquer avec les morts, ceux-ci ne reviennent pas donner des conférences ! Très chers, ce n’est pas sans raison. 

La plus grande partie de l’humanité ne croit pas à une avant-vie. Pourquoi ? Tout simplement parce que les plus grandes religions de la planète enseignent qu’il n’y en a pas. Et vous, qu’en pensez-vous ? Doit-on le croire sur les seules affirmations de puissants chefs spirituels bizarrement accoutrés et vivant dans de somptueux édifices ? Quelle est leur preuve ? Leur longue expérience de la vie est-elle un gage de crédibilité ? Et votre propre expérience ? leurs réponses ne valent pas mieux que les vôtres. Votre recherche n’est pas moins respectable que la leur. 

Voici un petit exercice ; où que soit votre conscience en cet instant, ramenez-la ici et demeurez alertes. Nous aimerions que vous communiquiez dans une énergie crée par nous dans le but de soulever le voile en vous. Nous aimerions que vous poser une question à votre Soi supérieur, puis que vous écoutiez tranquillement sa réponse. Demandez-vous carrément ; « Suis-je éternel ? » Vous venez d’obtenir la réponse ! Une partie de vous a désiré sortir de son enveloppe et crier ; « Oui ! Oui ! Oui ! ». 

La réponse n’est venue d’aucune source extérieure d’aucune organisation terrestre. Existe-t-il un meilleur moyen de l’obtenir que de vous interroger vous-même ? Elle ne peut être qu’affirmative. Etre éternel signifie que l’on n’a ni commencement nif fin. C’est un cercle. Vous y entrez, puis vous en ressortez, puis vous y revenez, et ainsi de suite. Il en a toujours été ainsi. Les conditions en sont précises, mais modifiables. Saviez-vous que le contrat avec lequel vous avez accepté de revenir peut être modifié aujourd’hui même ? En cet instant même ! Qui a décrété que le contrat concernant votre expérience karmique était immuable ? Voici la vérité, exprimée, sans ambages ; ce contrat était une énergie de départ. Il vous invite depuis le début à l’altérer, mais si vous ne le faites pas, vous devez le vivre.  Kryeon, Un nouveau don de lumière – canalisé par Lee Carroll 

12

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...