les annales Akashiques d’Edgar

 

Quel que fût le sujet (personnes, histoire, leçons collectives, destin des nations etc.), il n’y avait pas de limite, semble-t-il, à Edgar Cayce  d’accéder à l’immense base de données de l’univers.

 Voici comment Edgar Cayce  décrit ses sources :

 « Quant à l’endroit où se trouvent les enregistrements, ils sont à la fois en un lieu précis et partout. Pour être utilisable, l’information doit être transmise sous une forme que la personne qui la sollicite soit capable d’appréhender… »

 « Ces Annales sont les vôtres. Comment donc, vous demanderez-vous, Edgar Cayce peut-il les interpréter ? L’interprétation est-elle correcte? D’où vient l’information? Comment les évènements, les activités, les comportements, les désirs et les buts d’un individu peuvent-ils être interprétés,

alors qu’ils correspondent à une langue et à des mœurs caractéristiques du lieu et de l’époque envisagés? D’où quelqu’un tient-il un tel degré de connaissance qu’il puisse interpréter les Annales relatives à l’activité et aux expériences de quelqu’un d’autre? »

 « Il ne peut le tenir que d’un don du Christ, de Celui qui a dit : « Si vous gardez mes commandements, je vous aimerai, resterai près de vous et vous rappellerai TOUTES choses depuis la création du monde ».

 « Par conséquent, même si la source peut dispenser l’intégralité des données, vous trouverez les réponses à l’intérieur de vous à condition de respecter la loi qui vient d’être énoncée. »

rêver

 Dans la lecture 254-67, Cayce dit que les Annales Akashiques peuvent être lues par un voyant, mais il précise que la personne qui a elle-même fait les enregistrements est mieux placée que quiconque pour les déchiffrer.  Pour expliquer cela, la lecture confirme que les enregistrements se trouvent partout, et sont rendus manifestes à la conscience de la personne par l’intermédiaire de ses cinq sens. En d’autres termes, nos schémas et nos talents sont clairement illustrés par ce que nous disons, ce que nous écrivons, ce que nous choisissons de voir ou d’entendre. D’après Cayce, toutes ces choses, ainsi que nos pensées, reflètent ce qui est écrit dans les Annales elles-mêmes.

Chacun de nous est comme un terminal informatique branché directement sur les Annales Akashiques. Nous pouvons accéder à la base centrale de données en recourant à nos rêves, à des rêveries imaginatives, à un voyant compétent, à des disciplines ésotériques telles que l’astrologie et la numérologie, ou à d’autres techniques confirmées. Nous pouvons aussi y accéder par la méditation et la prière. Selon les lectures, ces dernières constituent un excellent moyen de parvenir à la sérénité intérieure, préalable indispensable à ceux qui souhaitent faire l’apprentissage de la « Patience », décrite elle-même comme l’état d’esprit dans lequel « toutes choses seront rappelées à notre souvenir ».

Les Annales Akashiques sont la force qui attire à nous exactement ce dont nous avons besoin, au moment précis où il le faut. Elles rapprochent les êtres humains pour qu’ils puissent apprendre les uns des autres. Elles permettent à chaque personne de se rencontrer elle-même afin de devenir meilleure. Elles forment le super-réseau informatique de l’univers, conservant sans défaillance la trace de tout ce qui advient, et en fournissant les données à point nommé. Selon Edgar Cayce, il ne s’agit pas d’un simple concept philosophique, car les Annales Akashiques sont aussi réelles que ce que nous pouvons voir de nos yeux :

« L’entité devrait savoir que les Annales sont tout aussi réelles que ce qu’on appelle la lumière; elles existent et se déplacent sur les énergies de l’éther, et s’impriment sur le support du temps et de l’espace. » (Lecture 871-1)

Texte extrait de l’ouvrage de Kevin J. Todeschi « Edgar Cayce et les Annales Akashiques » 

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, à condition que vous en respectiez l’intégralité et de citer l’Auteur-Source Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Sortir de notre conditionnement culturel

 

Pour ce faire, Tom Kenyon, en contact avec les Hathors avait confié en 2010 je crois, une méditation, celle concernant Le Palace de Cristal Intérieur qui se réfère à la glande pinéale parce qu’une partie de sa structure est de nature cristalline. Ces petits cristaux de calcite auraient des propriétés piézoélectriques qui peuvent répondre aux royaumes supérieurs de lumière. Mais il peut également se produire que ce canal soit obturé, et nous allons voir alors comment y remédier….

Selon les conseils prodigué, en activant ces potentiels cristallins dans notre glande pinéale, nous ouvrons un portail vers notre Esprit Supérieur qui peut nous amener, et à l’humanité entière, un influx de créativité, d’intuition et de solutions personnelles et collectives aux problèmes rencontrés afin de pouvoir sortir de notre conditionnement culturel. Bref … (A lire ici : http://tomkenyon.com/le-palace-de-cristal-interieur-et-louverture-des-salles-damenti

Lorsque le biologiste évolutionnaire Richard Dawkins a découvert que les effets d’un gène pouvaient parfois s’étendre au-delà des limites d’un organisme particulier pour exercer une influence sur l’environnement immédiat, y compris le corps d’autres organismes, il a inventé un terme pour désigner la chose : le mème (idées radicales) ! .

goutte d'eau

Après que Dawkins eut formulé sa théorie du même, il fut logique pour d’autres d’aller un peu plus loin et de voir les idées comme des mèmes, ce qui paradoxalement, constitue en soi un même. Le terme est maintenant employé dans tous les types de contexte, y compris l’information culturelle et sociale, et associé à des idées répandues par Internet. Le partage rapide de mèmes (idées radicales) au moyen de ce réseau mondial et comparable à la transmission de l’information génétique par les virus, ce qui est à l’origine de l’emploi du mot « viral » en relation avec le Net.

Les mèmes sont des entités puissantes. Ils peuvent modifier rapidement et radicalement à la fois la perception et la pensée. S’ils sont de nature ouverte et créative, ils peuvent ouvrir la porte à de nouvelles possibilités que l’on n’avait jamais crues envisageables. S’ils sont toutefois conçus pour être clos et pour étouffer la créativité, ils peuvent fermer la porte aux nouvelles possibilités et être utilisés pour contrôler les autres. Quand un mème est incorporé dans le système de croyances d’une société, il peut avoir sur celle-ci des conséquences culturelles majeures.

Selon les Hathors, l’humanité serait affectée par deux mèmes hautement toxiques qui opèrent à l’heure actuelle dans notre civilisation occidentale. Paradoxalement, ils nous sont tous deux parvenus par l’entremise des traditions religieuses et spirituelles.

Le premier, c’est l’idée que l’homme possède le droit inhérent de dominer le monde naturel et même de le piller. Cette relation hostile dans la nature est très clairement exprimée dans la Genèse (chapitre1, verset 28). Le second mème toxique identifié par les Hathors, c’est l’idée que nous avons besoin d’un intermédiaire quelconque pour communiquer avec le Divin ou comme ils disent, notre Esprit supérieur.

La méditation du Palais de cristal intérieur citée plus haut, est fondée sur deux mèmes opposés à ceux que nous venons de mentionner. Par conséquent, elle est basée sur l’idée que la Terre est un être conscient et que l’on doit respecter la nature et l’aimer. De plus, la relation appropriée à entretenir avec la Terre en est une de gestion et de coopération, non de domination et d’exploitation. Le second mème sur lequel est fondée cette méditation, c’est l’idée que chacun de nous est connecté directement au Mystère (au Divin). En activant cette connexion à ce que l’on nomme notre Esprit supérieur, nous pouvons apporter à nos problèmes culturels et planétaires actuels de nouvelles solutions créatives et favorables à la vie.

Les individus qui osent opérer hors des limites de leur culture sont parfois appelés des « créatifs culturels » un terme inventé par le sociologue Paul H.Ray et la psychologue Sherry Ruth Anderson. Cela ne fait pas nécessairement de ces individus des rebelles, bien que certains le soient. Certains ont l’air si doux que jamais on ne se douterait qu’ils entretiennent une vision de la réalité et du potentiel humain très différente de la réalité consensuelle de leur société. Un créatif culturel est un individu qui n’est pas limité par la culture à laquelle il appartient. Il exerce sa pensée en dehors des limitations de sa société et il essaie de nouvelles manières d’être et de nouvelles façons de faire les choses. Les créatifs culturels sont des personnes ouvertes et très créatives. Ce sont des agents de changement vivants qui nt un effet sur leur société par leur façon de penser et par ce qu’ils choisissent de faire ou de ne pas faire. L’histoire est remplie d’agents de changement qui ont ainsi enrichi leur société en osant vivre au-delà des limitations culturelles de leur époque.

L’acceptation de cet emprisonnement mental ou spirituel imposé par la culture est la marque de ceux dont l’esprit demeure verrouillé dans la conscience grégaire (acceptation aveugle de la réalité consensuelle). Quelles que soient leurs différences de philosophie et de style, tous les créatifs culturels ont au moins une chose en commun ; leur vie est un acte de création qui remet en question les présomptions et les croyances culturelles (les mèmes).

Nous sommes nombreux à avoir le sentiment que l’humanité se trouve à l’heure actuelle à un carrefour dangereux, que notre manière collective d’être au monde est nuisible à la vie, et que notre culture et notre société ne sont pas viables sous leur forme présente. Voilà qui nous conduit directement à la médiation confiée par Tom Kenyon ci-dessus telle qu’elle a eu lieu et qu’elle se poursuit. En effet, plusieurs personnes un peu partout dans le monde continuent de s’y livrer régulièrement, en privé ou en groupe. Elles le font premièrement parce que de leur propre aveu, cette méditation leur procure de profondes intuitions et des états d’être enrichissants. Et deuxièmement, il s’agit pour elles d’un acte créateur renforçant les mèmes positifs sur lesquels cette médiation est fondée…

C’est par l’intermédiaire de notre esprit (la conscience jointe à l’intention) que nous pouvons susciter des changements positifs dans notre société. Autrement dit, ce n’est pas uniquement ce que nous faisons dans le monde qui compte. Nos pensées et nos sentiments sont des réalités intérieures qui façonnent inévitablement notre réalité extérieure, soit le monde dans lequel nous vivons.

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, à condition que vous en respectiez l’intégralité et de citer l’Auteur-Source Francesca : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Nous recevons de L’aide intérieure et extérieure à la Terre

 

Il n’est pas nécessaire de vous rappeler à quel point votre société est en train d’évoluer, de changer, et combien tout bouge autour de vous et en vous.

Cela ira de plus en plus vite, donc nous aimerions vous dire ceci :

Quoi que vous puissiez entendre autour de vous et dans tous les pays du monde, quoi que vous puissiez vivre par rapport à votre planète Terre, n’ayez aucune crainte ! Le Plan Divin pour la planète Terre commence son accomplissement et vous faites partie de ce Plan Divin.

terre

La transformation est en route

À partir du moment où vous accepterez votre destinée et où vous accepterez de faire réellement partie de ce Plan, tout sera beaucoup plus facile pour vous. Plus vous générerez des peurs dues à l’incompréhension et à tout ce qui se passe dans le monde, plus vous aurez des difficultés à intégrer la Vibration et la Conscience qui vous mènent inexorablement vers une destinée totalement différente.

Vous avez pu constater que plus rien ne va sur votre monde. La nature elle-même a des soubresauts, tout simplement comme si elle ne comprenait plus les cycles de vie ; donc, la nature elle-même évolue et se transforme.

Vous avez également pu constater que tous ceux qui ont pour mission de gérer vos petits États qui, finalement, n’ont aucune importance, sont dans l’incohérence ; ils se cherchent eux-mêmes ! Ce n’est pas forcément de leur faute, car ils sont pris dans un cercle vicieux qui ne leur permet plus de trouver leur propre chemin.

Nous les aidons cependant considérablement ; certains l’acceptent, d’autres ne l’acceptent pas parce qu’ils veulent servir d’autres énergies, d’autres vibrations.

Pourquoi certains chefs de gouvernement commencent-ils à vouloir changer la façon d’être, la façon de vivre, et en général la politique dans leur pays ? Parce qu’ils ont compris, avec l’aide de leurs frères galactiques, la destinée merveilleuse de la planète Terre ; ils ont compris qu’ils devaient réellement s’aligner et servir la Lumière. Nous les aidons et nous les aiderons encore de façon considérable.

Sur la planète Terre, il y a une autre catégorie d’êtres qui sont, d’une certaine manière, asservis par des entités qui ne sont pas amicales. Ces entités leur donnent encore et encore tous pouvoirs.

Tant que l’être humain n’a pas dépassé un certain stade, il a besoin d’avoir du pouvoir, notamment du pouvoir sur les autres. Il a besoin de l’énergie argent et de tous les plaisirs que lui offre la matière, plaisirs bien fugaces, plaisirs à la limite inexistants.

Le chemin de Lumière

Le seul plaisir, le seul bonheur qui peut être offert à un être humain, c’est de découvrir réellement qui il est, de découvrir le merveilleux chemin qui s’appelle « chemin de Lumière », le chemin de la vraie spiritualité.

plaisirsÀ cette époque, il y a comme une séparation des eaux : de plus en plus d’êtres s’éveillent et perçoivent la Lumière en eux ; bien sûr, ils ne la perçoivent pas en réalité, mais ils sentent, avec une force intérieure, quelle est réellement leur voie.

Bien sûr, il faut encore que l’humanité s’éveille un tout petit peu avant que le grand pas soit fait, que le grand cycle de la vie se transforme.

Vous perdrez tous vos repères existentiels, que ce soit au niveau de vos relations avec vos proches, au niveau de vous-même et de vos relations dans le monde du travail. Vous arriverez à ne plus bien vous comprendre et cela pourra générer un peu d’inquiétude. Vous perdrez vos repères à tous les niveaux, mais c’est nécessaire pour aller vers le renouveau, vers une autre conscience, vers une autre façon d’être, de vivre, de penser et d’aimer.

Nous disons « demain » sans préciser la date, car le temps n’existe pas là où nous nous trouvons, tout du moins il n’a pas la réalité qu’il a sur votre monde de troisième dimension. Donc demain l’être humain sera différent ; il aura découvert la chose la plus importante : l’Amour ! Il aura tout d’abord découvert l’Amour en lui, et à partir du moment où il aura découvert cet Amour Vibration en lui, il le découvrira petit à petit chez tous les êtres qui croiseront son chemin.

Rayonnez de Joie et d’Amour

Dans le nouveau monde, les êtres devront être beaucoup plus dans la Fraternité et l’Amour.

Donc allez de l’avant, ne vous laissez pas freiner par tout ce que vous pouvez entendre ! Essayez le plus possible d’être positifs afin de pouvoir rayonner. Sur les sphères où nous vivons comme sur nos immenses vaisseaux, la Joie demeure. N’oubliez que la Joie est la petite sœur de l’Amour ; si vous n’êtes pas dans la Joie, vous ne pouvez pas être réellement dans l’Amour ; il se peut que vous soyez trop timides pour manifester cette Joie et cet Amour.

Donc, soyez dans la Joie ! Le monde a besoin d’êtres qui sont dans la Joie, il a besoin d’êtres qui rayonnent la Joie et la Vibration Amour, comme la Sérénité.

Regardez dans vos villes comme les êtres sont tristes, comme ils souffrent ! Il n’y a pas le reflet de la Lumière sur leurs visages ! Vous pouvez faire quelque chose pour eux : lorsque vous les croisez dans la rue, soit esquissez un petit sourire en les regardant, ou simplement envoyez-leur tout votre Amour et votre Lumière.

Votre monde est triste, votre monde souffre, et nous faisons tout ce que nous pouvons pour aider afin que la tristesse et la souffrance s’effacent de plus en plus de cette planète, c’est-à-dire qu’elles ne soient plus générées par les êtres humains.

Tous les règnes sont précieux pour l’équilibre de l’humanité

Cependant, il n’y a pas que l’humanité qui souffre ; la nature souffre, les animaux souffrent ; combien d’animaux sont-ils détruits par la cupidité des hommes ? Les hommes n’ont pas compris que le règne animal et les autres règnes sont précieux pour l’équilibre des êtres humains.

terre1Lorsque vous aurez décimé tous les animaux de vos forêts, et même des pays où il y a des grands mammifères et des grands animaux, pour vous étaler et prendre davantage de place dans leur propre environnement, lorsque vous aurez décimé tous les poissons vivant dans la mer, lorsque vous aurez détruit les forêts, vous vous sentirez tellement seuls, tellement démunis ! Cependant nous vous aidons afin que cela n’arrive pas.

Nous aimerions ajouter : si vous deviez vivre sur un monde où il n’y a plus d’animaux, où la végétation est presque totalement détruite, salie par l’inconscience des hommes, souillée par tous vos déchets, s’il n’y avait plus de poissons dans les mers, la nature et la planète seraient d’une telle tristesse que l’être humain ne pourrait pas survivre. Pour que l’être humain puisse survivre sur une sphère, il faut qu’il y ait l’équilibre.

Pourquoi, sur cette planète, les Dieux Créateurs et les Grandes Hiérarchies de Lumière ont-ils implanté les divers règnes ? Pourquoi y a-t-il tellement de diversité, de beauté et d’harmonie sur votre planète ? Quel est l’être humain qui n’a pas été rempli d’admiration devant un magnifique paysage, devant la beauté d’une mer calme, devant des forêts magnifiques, devant des fleurs de mille couleurs ?

Si vous enlevez tout cela du regard des hommes, sur quoi se portera leur regard ? Sur rien ! Ce sera d’une tristesse tellement immense que l’être humain ne pourra pas survivre.

L’aide intérieure et extérieure à la Terre

Nous le disons encore une fois, n’ayez pas trop de crainte. Nous veillons à ce que vous arrêtiez la destruction en masse de tous les règnes ; nous veillons à ce qu’un seuil ne soit pas dépassé ; nous veillons à ce que les êtres humains commencent à comprendre que la planète Terre est, comme nous l’avons déjà dit, un vaisseau spatial, qu’elle est « votre » vaisseau spatial. Nous veillons à ce que l’être humain ne détériore pas totalement la Terre, parce que si elle appartient aux habitants de sa surface, elle appartient également aux habitants qui vivent à l’intérieur.

Il ne faut pas ignorer que la vie existe d’une façon très forte et très spirituelle à l’intérieur de la Terre ; alors certains êtres venant de l’intérieur de la Terre travaillent également de concert avec nous pour protéger la Vie.

Comme nous vous l’avons déjà dit, et nous voulons le répéter, croyez-vous que si nous n’avions pas été là pour dépolluer votre monde, entre autres de la radioactivité, qu’il y aurait tant d’êtres humains sur la planète Terre ? Énormément d’êtres humains n’auraient pas pu vivre !

Nous avons dépollué beaucoup de sites. Nous nous trouvons parfois au-dessus de vos centrales atomiques, mais vous ne nous percevez pas parce que nous travaillons essentiellement la nuit. Nous avons beaucoup travaillé sur Tchernobyl, sur Fukushima et sur d’autres centrales dans d’autres pays, centrales dangereuses pour les êtres humains.

La chaîne de la Vie, la chaîne de l’Amour

Il doit en être ainsi, et nous devons aider comme vous devez aider. C’est la chaîne de la Vie, c’est la chaîne de l’Amour, c’est la chaîne de l’Univers ! Vous et nous sommes tous reliés en permanence et c’est pour cela que nous nous devons assistance, Amour et bien évidemment respect.

Votre monde aura encore des soubresauts, il se secouera ; la planète Terre se secouera peut-être davantage et d’une façon plus brutale pour montrer aux humains qu’ils ne sont pas les rois du monde et pour leur faire comprendre leurs graves erreurs.

Quoi qu’il advienne, restez centré en vous-même, n’ayez aucune peur car nous sommes là ! Même si vous ne nous voyez pas, tout du moins pour l’instant, nous veillons sur la planète Terre ! Il n’y a pas que nous qui veillons sur la planète Terre, il y a aussi des êtres qui ont pour mission d’intégrer la planète, c’est-à-dire de vivre parmi les hommes ; ils aident les humains parce qu’ils travaillent et vivent parmi eux sans qu’ils puissent les déceler, ni comprendre à qui ils ont réellement affaire.

Certains de ces êtres passent par la naissance, ou ont simplement la capacité de se créer momentanément un corps pour se trouver parmi les humains. Cependant, ceux qui se créent un corps doivent aller se régénérer relativement souvent sur les vaisseaux, mais cela se fait généralement la nuit.

La nuit, il se passe beaucoup de choses que vous ne pouvez soupçonner, que vous ne pouvez voir. Même vous, enfants de la Terre, voyagez la nuit ! Votre corps de matière reste dans votre lit, mais une grande partie de vous-même, au niveau de la conscience, non seulement voyage mais apprend, et d’une certaine manière continue à aider. Vous pouvez voyager avec votre corps astral ou avec une partie de votre conscience.

terre2

Aimer la Vie !

Nous voudrions ajouter l’essentiel : depuis de très nombreuses années terrestres nous sommes près de vous. L’essentiel de l’enseignement que nous souhaiterions vous voir retenir, c’est simplement de vous aimer, d’aimer la vie, même si elle vous bouscule ! Aimez la Vie ! Essayez de toutes vos forces d’aimer tous ceux qui vous entourent, en essayant de les voir au-delà de l’humain qu’ils sont.

Généralement, Enfants de la Terre, les êtres qui ont des relations difficiles avec vous sont souvent des êtres qui souffrent, alors si vous allez au-delà de leurs réactions parfois un peu difficiles, incompréhensibles ou réactives, non seulement vous vous aidez vous-même parce que cela vous permet de donner encore beaucoup d’Amour, mais cela permet également à l’être qui est en face de vous, de grandir et de s’apaiser.

Donc chacun de vous est missionné, et la plus belle mission qui puisse exister dans l’univers est la mission de l’Amour. La Terre et les mondes ont été créés dans l’Amour. Toute Création réelle, harmonieuse et d’une grande beauté, ne peut être créée que dans l’Amour ! Alors, à votre tour, essayez en permanence de générer cet Amour qui grandira assurément en chacun de vous.

Vous êtes à la porte du grand changement ! Ne la laissez pas se refermer sur vous ! Bien au contraire, ouvrez-là grand afin de pouvoir passer en conscience, avec Confiance et Foi, Joie et Sérénité, dans le nouveau monde que vous attendez tous et qui vous a été promis ».

Message reçu des Êtres de Lumière par

Monique Mathieu www.ducielalaterre.org

Ce que vous pouvez faire maintenant – L’activation de la huitième couche d’ADN

Nous allons vous dire ce qui se passe maintenant : des oiseaux tels que vous n’en avez encore jamais vus auparavant – c’est encore une autre métaphore – sont prêts à venir chanter un nouvel air sur cette planète, et ils le feront si vous activez certaines couches de votre ADN qui sont en train de devenir interdimensionnelles. Ce nouvel air (qui est aussi une Nouvelle Ère) est la conscience de ceux que vous appelez les Nouveaux Enfants de la Planète. Certains les ont appelés Indigo ; d’autres les ont appelés Cristal. La désignation Cristal est celle qui va mettre l’accent sur le Réseau de Cristal qui est en train d’être réécrit. Cette réécriture est littéralement la page actuelle de l’histoire de la Terre. 

ADN1

Nous savons qu’il est difficile pour vous de comprendre ces choses. Vous pensez : « Mais comment pourrions-nous réécrire l’histoire ? » Pourtant, c’est possible : il ne s’agit pas de changer les faits ; il s’agit plutôt de changer la conscience de l’humanité par rapport à son histoire en 3D. Réfléchissez : certains événements se sont produits à cause de courants de haine et de conflits d’intérêts. Une réécriture ne changera pas la chronologie de ces faits, mais elle modifiera la trame entière de vos polarités existantes et de vos sentiments actuels concernant le passé et ce qu’il y a lieu de faire ensuite. 

Nous allons vous donner une expression juive en hébreu : « Rokeb ba-a-rabot. » C’est le nom de la huitième couche interdimensionnelle d’ADN, et cela signifie « les Cavaliers de la Lumière. » En fait, le numérotage que nous donnons à ces couches d’ADN n’est pas réellement une liste mais plutôt un cercle. Cela pourrait être aussi facilement le numéro un que le numéro huit, mais dans nos conditions ici, dans cette explication, nous en faisons le numéro 8 d’une série de 12. Ce qui compte selon nous dans les nombres, c’est leur énergie. 

Vous êtes maintenant dans « la mise en pratique » du 8. C’est une mise en pratique de la responsabilité. L’hiver est sur vous. Regardez autour de vous. Voyez-vous quoi que ce soit de réellement encourageant ? La réponse est non. Tout ce qui tourne autour de la création de la paix ou de la stabilité soit est reporté soit n’arrive tout simplement pas. Mais ne désespérez pas, vous avez été préparés pour tenir la Lumière. C’est pourquoi vous avez traversé toutes les épreuves que vous avez traversées, de sorte qu’à chaque vie vécue, vous ayez un peu plus de sagesse et que lorsque ce potentiel se manifestera, vous sachiez quoi en faire. Votre vie actuelle est l’aboutissement de nombreuses autres vies sur la Terre, et toutes ces vies s’ajoutent énergétiquement jusqu’à se focaliser en cet hiver spirituel. 

Nous allons vous donner un autre nom pour cette huitième couche et il sera en lémurien : « Akee Yawee fractua. » Cette expression lémurienne signifie « Les Annales du Maître ». À l’époque lémurienne, elle désignait aussi « Les Annales DES Maîtres ». 

Qu’est-ce que cette Couche 8 ? C’est l’empreinte akashique individuelle de votre Entité divine. Certains d’entre vous sont conscients qu’il y a sur la planète un Hall divin des Annales, un endroit qui conserve la trace des allées et venues de toutes les entités appelées êtres humains sur la planète Terre. C’est un endroit où en principe les humains ne pénètrent pas, sauf lorsqu’ils vont et viennent entre les mondes. Il donne une sorte de comptabilité spirituelle de l’influence humaine sur cette planète. On l’appelle « les Annales Akashiques ». 

À présent, supposons que vous ayez la possibilité de visiter cet endroit ; vous découvririez que la mémoire de qui vous avez été sur la planète… en totalité, est stockée dans une forme de cristal. Dans la pièce où vous êtes réunis, il y a plus de 200 personnes, mais pas un seul nouvel être, ce qui veut dire qu’il n’y a personne ici qui expérimente la planète Terre pour la première fois ! Nous aimerions vous dire ceci, Lémuriens : ce n’est pas par hasard que vous êtes venus vous rassembler ici afin d’entendre parler de cet hiver que vous avez projeté ; vous êtes tous de vieilles âmes ! La Couche 8 est maintenant prête à être activée. La couche 8 est votre cristal akashique personnel. Il contient tout ce qui se rapporte à chacune des vies humaines que vous avez accomplies sur la planète et tout ce que vous y avez expérimenté. 

ADN

Jusqu’à présent, tant que vous vous promeniez en 3D, cette couche n’était pas réellement importante sinon pour les énergies particulières qu’elle vous fournissait pour la régulation de votre karma. C’était flottant en quelque sorte ; c’était bon pour la lecture des vies passées et la programmation des vies futures, et c’était à peu près tout. 

Elle vous a aussi donné quelques phobies, si vous l’avez remarqué ! Certains d’entre vous sont nés avec des peurs anormales liées à des choses qui n’ont aucune connexion avec ce que vous expérimentez dans cette vie-ci. Maintenant, le potentiel est que cela commence à avoir un sens, et vous pouvez avoir la compréhension de toutes ces choses. 

De quoi avez-vous peur, au fait ? N’auriez-vous pas un peu peur de la Lumière ? Peut-être y en a-t-il ici qui ne veulent pas franchir ce pas d’activation. Il se pourrait qu’ils se disent en ce moment même : « J’aimerais que cette communication en finisse ; je ne suis pas prêt à en entendre davantage. » Certains ont encore la « semence de la crainte de l’Illumination » bien ancrée en eux ! 

Que se passe-t-il quand la Couche 8 commence à vibrer et que vous vous réveillez à 3 heures du matin ? Vous ne pouvez pas entrer dans un changement interdimensionnel sans que vos annales akashiques personnelles ne s’éveillent ! Absolument tout ce qui fut vous au cours de vos vies passées commence à vibrer. Quel que soit le moment de ce passé où vous avez fait un vœu à Dieu, vous allez vous le rappeler. Malgré l’heure tardive, ces annales akashiques n’hésiteront pas à vous réveiller et à venir vous titiller. Certaines vous diront, par exemple : « Tu avais fait le vœu de consacrer ta vie à Dieu. Or, te voilà marié ! Pourquoi as-tu renoncé à ton vœu ? » D’autres segments de votre passé vous diront au contraire : « Tu te souviens de cette réunion spirituelle où tu t’étais rendu ? Tu n’avais pas été très inspiré ce jour-là ! ça s’était même fini sur un bûcher, n’est-ce pas ? Est-ce que tu veux à nouveau payer le prix fort ? » Les mémoires sont infinies à tous les niveaux. 

Ce qui caractérise une vieille âme est d’avoir accompli beaucoup, beaucoup de vies. Les plus vieilles âmes sont à la fois profondes et sages, spécialement lorsqu’elles ont fait tout le chemin de retour vers la Lémurie. Les Lémuriens sont la race fondamentale de la planète. Ils étaient là quand les Pléiadiens apparurent et donnèrent à la semence de l’humanité une génétique incluant le potentiel du passage à une dimension supérieure. N’avez-vous jamais eu des rêves où vous étiez vraiment grands ? C’est une pure spécificité lémurienne. Nous vous en dirons plus sur le sujet une autre fois. 

Alors, comment se passe cet éveil de la Couche 8 ? Vos annales akashiques sont devant vous, et cela représente des vies que certains comptent en centaines, si ce n’est davantage. Ce sont les vies que vous avez eues sur cette planète, et leur énergie est toujours présente. Quand cette énergie se manifeste en plénitude, cela peut prendre un aspect irritant, parce que toutes ces vies cherchent à savoir ce qui se passe dans votre maintenant et à l’orienter, d’une manière ou d’une autre ! 

Il est temps de vous débarrasser de l’idée d’une vie passée, ou au moins de ce que vous pensiez être l’expérience d’une vie passée. Quand vous devenez interdimensionnels, il n’y a plus de temps linéaire, et le temps et l’espace sont sans importance. Dans cette énergie de la nouvelle Terre, chacun de tous les « moi » de vos vies passées sont ensemble dans le maintenant, représentant une seule énergie dans cette vie-ci. C’est la vie du maintenant. Ainsi donc vous ne pouvez même pas prononcer les mots : « vie passée. » Votre vie actuelle est une vie qui a les attributs de tout ce qui fut jamais, et les potentiels de tout ce qui pourra être. Bienvenue à ce que les Maîtres ont ressenti ! Car ce que l’humanité s’apprête maintenant à expérimenter est la même chose qu’ils connurent tous en tant que précurseurs de l’activation de l’ADN. 

À présent, qu’allez-vous faire avec toutes ces énergies du passé éveillées qui se tiennent là, donnant de petits coups de pieds en prévision d’un déplacement de la dimensionnalité ? Il va vous falloir unir et rassembler toutes ces énergies et leur parler à haute voix. Trouvez un endroit et un moment où il n’y a personne autour de vous, car nous vous garantissons qu’ils ne comprendraient pas ce que nous allons vous demander de faire ! Parlez-leur à haute voix et dites : « Ce que nous avons attendu est maintenant en train de se réaliser ! Cette vie représente l’aboutissement de toutes les vies que nous avons vécues ensemble. Ce que nous avions pour objectif d’être est vraiment en train de se réaliser. Comme dans les écoles du passé, nous nous réveillons tous dans un seul être. Vous êtes mon soutien ; vous êtes mon équipe. À présent, mettez-vous en ligne, restez derrière moi et poussez ! J’ai besoin que vous soyez toutes unifiées en une seule vie dans cette nouvelle énergie. » 

Prenez de ces différentes vies la sagesse, la connaissance et l’expérience qu’elles vous ont apporté. Rappelez-vous aussi qu’elles sont toutes vous ! Voyez cela comme la sagesse des âges… un profond livre d’histoire que vous avez en fait vécu par séquences. 

Puis informez tous vos « moi » que sur cette planète, il y a un nouveau vœu qui remplace tous les autres. Et prononcez ce nouveau vœu ; créez-en un pour vous-même qui parle de votre magnificence et de votre divinité et de la raison pour laquelle vous êtes ici. Dites par exemple : « Je fais le vœu de prendre les énergies de tout le passé qui a été réécrit sur cette planète et de les amener jusqu’à ma volonté. Je promets de me marier avec moi-même de façon si complète que je sois aussi à l’aise avec mon être que je suis à l’aise avec Dieu. 

Maintenant, j’ai des milliers d’expériences de ma propre vie derrière moi qui me soutiennent. 
J’ai la sagesse des âges pour m’appliquer à envoyer de la lumière dans les endroits sombres. 
Ainsi donc, je jure de revendiquer ma place dans cette nouvelle énergie et d’utiliser tous les attributs de chacune de mes vies que j’ai soigneusement stockés dans la Couche 8 ! » 

Allez, faites-le ! Envoyez votre Lumière, envoyez-la aux Soudanais. Il est temps d’arrêter le comportement vieille énergie dans cet endroit. Ils ont besoin de votre Lumière ! Quand l’obscurité de cette situation se révèlera vraiment, l’humanité agira ! 

Envoyez votre Lumière vers la Palestine, et donnez à ses habitants l’espoir d’un État paisible, dirigé intelligemment par ceux qui ont un objectif réel pour eux, et non pas seulement un esprit de vengeance. Voyez-les souhaitant créer la paix avec un voisin qui a été leur ennemi pendant un demi-siècle. Voyez des miracles dans leur avenir, avec des sourires sur les visages de leurs enfants… Dans cette décennie ! 

Israéliens, n’abandonnez pas l’espoir, car une lumière vous est envoyée. Dans cette région qui est petite, et cependant si profonde, appelée Israël, regardez les jeunes pour voir ce qui va venir. Il y a là des graines de paix en dépit de l’hiver spirituel que vous vivez. 

Don de lumièreTravailleurs de la Lumière, envoyez votre Lumière au continent africain. Voyez que ceux qui peuvent faire quelque chose dans le sud créent des possibilités pour l’ensemble qui n’ont jamais été considérées comme ce qu’elles sont : une réalité pour demain, un système de santé qui pourrait guérir un continent entier ! Un rêve ? Nous vous disons ceci : nous ne vous demanderions pas d’envoyer votre Lumière à tous ces gens à moins que ce potentiel n’ait littéralement été écrit comme étant un potentiel fort vers votre avenir ! 

Finalement, nous vous disons ceci : en ce moment dans le Ciel on chante une chanson – une chanson éternelle et historique – et elle parle d’un bel endroit du passé, appelé Terre. Elle parle des êtres livrés à eux-mêmes sur la seule planète du libre choix, et qui choisirent librement une dimension plus élevée. Ils apportèrent avec eux la Nouvelle Jérusalem… la paix à une planète divisée. C’est une histoire qui va descendre dans l’histoire de l’Univers et qui sera inscrite à jamais sur les murs des lieux les plus saints de cette galaxie. Des entités accourront de partout dans l’Univers pour vous rencontrer et elles verront par vos couleurs qui vous êtes et ce à quoi vous avez participé. C’est cela, le potentiel de ce que vous êtes en train de créer en ce moment même. 

Canalisation de KRYEON par Lee Carroll

Le manifeste de l’Homme Nouveau

 

La planète dispose encore de suffisamment de ressources pour que tous les individus et peuples puissent mener à terme leurs créations et leurs productions de biens et de services. Cependant, il sera nécessaire d’envisager sérieusement, puis de concrétiser, un partage de toutes les ressources planétaires, ou au moins un libre accès à ces dernières en fonction de l’importance des projets. Il sera également nécessaire de ne plus faire dépendre la concrétisation ni la réussite d’un projet de considérations financières. Et pour cela, le système économique lui-même devra être profondément réformé et ne plus dépendre de l’avidité d’une minorité d’individus thésaurisateurs ou contrôlants. Le pouvoir devra sortir des mains des élites actuelles pour passer dans celles de la grande masse des individus responsables. Seul un homme souverain est en mesure d’utiliser son plein potentiel et d’en faire bénéficier autrui librement. Liberté, responsabilité, partage et bonne volonté seront parmi les notions les plus importantes présidant à la construction d’une nouvelle société, plus humaine, plus juste et plus sereine. Le respect des autres, de la vie en général et des lois naturelles, condition indispensable à l’établissement de relations saines, sera largement encouragé, stimulé et enseigné pour que tous les générations, toutes les ethnies et toutes les cultures et traditions puissent vivre en harmonie suffisante et qu’enfin les guerres disparaissent de la surface de la Terre.

1 hOMME nOUVEAU fRANCESCA

Dans un monde dynamique comme celui de la Terre et de son humanité, l’équilibre ne peut être synonyme de fixité, ni de rigidité. Le cycliste maîtrise son véhicule et son mouvement par la souplesse, la réactivité, les réflexes, l’adaptabilité… Tout groupe, système ou organisme humain gagne à éviter des lois et règlements trop rigides de même que toute tendance coercitive ou abusivement contraignante s’il veut durer dans une paix et une harmonie suffisantes. Un étau peut assurément maintenir un cycle en position verticale, mais tout aussi sûrement, il l’empêche d’avancer. Un groupe abusivement contrôlé n’aura guère d’autre choix que la révolte ou l’éclatement s’il veut retrouver une liberté de mouvement et pouvoir évoluer selon son souhait. La Balance ne trouve sa pleine expression, l’entière manifestation de son symbole, que dans une perspective dynamique synonyme de liberté de mouvement et de choix. L’équilibre d’un couple ne vient pas de l’égalité de ses membres, encore moins de l’identité entre l’homme et la femme, mais d’un échange perpétuel d’énergies entre les deux, d’une libre circulation d’amour, de pensées, de sentiments, de sensations et d’actions allant de l’un à l’autre, puis de l’autre à l’un. La fluidité et la souplesse des individualités, leur accueil de la différence représentée par l’autre, leur respect pour la vie sous toutes ses formes… contribuent à l’équilibre et l’harmonisation des échanges de toutes natures au sein du groupe qu’elles constituent, ceci depuis le couple jusqu’à la nation et même à l’Humanité dans son ensemble.

Les êtres sont tous fondamentalement différents, et même deux clones physiques ne seraient pas habités par la même conscience. Dans les faits, il n’y a ni égalité physique (sachant que certains naissent aveugles, d’autres déficients intellectuels, d’autres atteints d’une maladie génétique pour l’instant incurable… alors que d’autres naissent dans un corps presque parfait, en excellente santé et avec une intelligence qui relève du génie), ni d’égalité de conditions (sachant que certains naissent dans des lieux ou des familles disposant de très peu de moyens physiques, affectifs, intellectuels, culturels ou encore spirituels… pendant que d’autres sont très bien lotis dans les mêmes secteurs). En conséquence, si la Balance peut signifier « égalité », ce n’est pas à un niveau aussi formel qu’il faut la chercher ou la revendiquer. L’égalité à laquelle doit légitimement pouvoir prétendre n’importe quel individu est celle de « traitement », c’est-à-dire de quelle manière on va le traiter, le soigner, l’aider ou encore le considérer par rapport aux autres. À ce niveau, il peut revendiquer l’égalité. Qu’il soit de telle ethnie, de telle culture, de telle tradition ou confession religieuse, de tel milieu social, de telle intelligence… plutôt que tels autres ne doit rien changer aux rapports que l’on entretient avec lui, à ce dont les autres peuvent lui faire bénéficier, à la manière dont justice peut lui être rendue, etc. Sans une telle égalité de traitement, il n’y a ni équité, ni justice, ni harmonie possibles. En conséquence, les individus devront apprendre à faire fi de leurs différences apparentes pour rechercher à se rapprocher sur le plan de la conscience et ainsi améliorer les rapports humains pour le bien de tous et de la planète.

Par-dessus tout, les êtres humains gagneront à apprendre à ne plus chercher à imposer leur propre vision des choses en tant que prétendus détenteurs de la Vérité. Si une telle vérité absolue existe et si éventuellement certains êtres peuvent percevoir certaines de ses facettes, tout individu dispose du droit légitime et naturel de ne pas voir ou de ne pas accepter cette vérité ou certaines de ses facettes, autrement dit, il a le droit à l’erreur. En conséquence, personne de devrait chercher à imposer ses vues à autrui. Au contraire, les êtres gagnent à partager idées et points de vue. L’enrichissement mutuel provient du partage librement effectué et librement reçu.

channeling de Louise Courteau

CE QUI EST NOUVEAU ET CE QUI NE L’EST PAS

 

Commençons par le plus grand sujet de tous : DIEU.

Si vous avez étudié les vieux textes sacrés, dont certains sont les plus anciens écrits connus de l’humanité, vous avez peut-être étudié aussi les anciennes civilisations et savez donc comment on se représentait Dieu en ces temps lointains. En fait, vous connaissez les actions qui lui furent attribuées par les témoins de cette époque. C’est ce que vous appelez l’histoire sainte.

La lecture de ces livres en a conduit plusieurs à étiqueter et compartimenter Dieu. Il y a d’abord eu le « Dieu de la Loi », dont on dit que « c’était un Dieu très sévère qui punissait toujours l’humanité pour ses fautes ». Bon nombre ne se reconnaissent plus en lui. Il y eut ensuite « une nouvelle révélation, celle d’un Dieu d’amour, de guérison et de compassion », auquel beaucoup s’identifient davantage. Et voici maintenant que certains d’entre vous découvrent un Dieu qui a leur visage et qui les accompagne. « C’est le seul que je revendique, direz-vous. Les deux autres sont désuets ».

Plusieurs parmi vous ont donc le sentiment que Dieu a changé au cours des siècles. Voici ce qui en est. Quelle qu’en soit votre conception – le groupe qui vous constitue, ou toute l’énergie spirituelle de l’univers imprégnée d’amour, ou même une entité qui veille sur tout – soyez assurés d’une chose : Dieu ne change jamais. Il est une famille stable dont l’énergie est immuable.

Dans l’ancienne conscience de la révélation de la loi, on rapportait ce qu’on percevait à travers le « filtre de la réalité » de l’époque. Les expériences étaient relatées en fonction de la conception de Dieu qu’avaient alors les humains. Dans la révélation de l’amour, ce n’est pas Dieu qui a changé, mais les humains. Leur conscience a introduit dans l’humanité une toute nouvelle énergie de compassion. C’est là une nouvelle expérience nécessaire pour l’humanité et elle fut rapportée comme elle avait été vécue. La conscience des témoins ayant changé, leur perception de la divinité avait également changé, mais en réalité la divinité demeurait la même.

C’est effectivement une nouvelle époque, mais Dieu ne s’en trouve nullement affecté, car la famille est demeurée la même, son énergie n’ayant pas changé depuis la création de la Terre.

1Francescablog

L’ENERGIE - Qu’en est-il de l’énergie de cette planète ? A-t-elle changé ? Oui, énormément, puisqu’elle vous a fourni de nouvelles possibilités.

Pourquoi tant d’humains ne comprennent pas cela, ne le voient pas ou ne le sentent pas. C’est le résultat du libre arbitre. Ceux qui n’ont pas désiré participer à ce changement interdimensionnel ne prêteront aucune attention aux potentialités dont sont conscients ceux qui l’ont voulu.

Le « maintenant » est autre : le temps réel a été altéré et la géologique de la planète correspond désormais à une temporalité plus rapide. Vous assistez à des phénomènes géologiques qui n’auraient jamais eu lieu sans ce changement d’énergie. Comme toutefois les choses sont fonction de votre existence, vous avez été peu conscients de leur portée, mais vous les avez tout de même ressenties et avez donc observé ce que nous vous avions présagé. Entre-temps, l’individu non conscient du changement d’énergie les considère simplement comme faisant partie de la vie sur une planète en transformation. Cet individu n’a pas tort et l’Esprit ne le juge pas. Les humains ont le libre choix de changer d’énergie à leur gré, sans interférence.

L’énergie de la planète a donc considérablement changé, en vue d’un grand avènement. Depuis leur arrivée ici, plusieurs d’entre vous prient pour que se présentent des solutions, potentielles à des problèmes apparemment insolubles, et en effet, il est maintenant possible que la paix apparaisse sur la Terre d’ici la fin de notre vie.

LE PROGRAMME PLANETAIRE – Il est immuable, certains événements se dérouleront, car toutes les prophéties l’annoncent. Or, quelque part, dans une autre réalité que l’on pourrait qualifier de parallèle, existe une Terre où vous n’êtes pas (il y a plusieurs terres se trouvant toutes dans une autre temporalité, à l’intérieur de ce que notre science appelle une autre dimension). Cette autre Terre est celle où nous avons grandi, mais nous sommes sorties de cette réalité et avons changé la matière même sur laquelle nous marchions. Nous avons modifié la chronologie, ainsi que les données biologiques et géologique. La Terre est maintenant sur une autre voie que les prophètes n’ont jamais entrevue.

Nous sommes dans une réalité différente, absolument nouvelle et qui n’a jamais été prophétisée par personne. Aucune entité de l’autre côté du voile ne sait ce que nous ferons demain ni ce qu’il adviendra de cette planète. Le sort du monde est entre nos mains. Nos n’avons plus à recourir aux anciennes prophéties pour nous guider.

LES VIEUX TEXTES SACRES - Ils portent sur des processus de guérison énergétique du corps humain, s’ils sont authentiques, ils nous seront grandement utiles. Beaucoup n’ont pas été encore découverts et quand ils le seront, ils nous apprendront que notre fonctionnement biologique est lié à celui de la Terre et même à celui du système solaire. Y sont expliqués les rapports entre notre ADN et la géologie de la planète. Ce sont des textes de l’Energie.

Il y a également les textes historiques. Plusieurs parmi ceux-là sont aussi perçus comme des textes spirituels, car ils sont une combinaison de récits historiques et de témoignages spirituels. Relatant les interventions de Dieu dans l’histoire de l’humanité, ils font partie de l’apprentissage humain et représentent la révélation de la divinité intérieure.

Il en est de même pour plusieurs des anciens textes sacrés. Porteurs d’une ancienne énergie, celle du don de la loi, que nous avons désormais dépassé ; ils ne s’adressent pas au humains évoluant dans une énergie de maîtrise de la Lumière.  Nous possédons en nous un bien meilleur outil de discernement susceptible de nous indiquer ce qui est bon et ce qui ne l’est pas. On ne peut généraliser en décrétant que tous les textes anciens sont désuets. Les contenus vous touchent-ils ou vous paraissent-ils dépassés ? Chacun d’entre-nous est un prophète un fragment de Dieu sur terre poursuivant un but précis. Certains portent dans leur conscience les textes du futur. Nous sommes des historiens du maintenant. Lorsque nous écrirons des textes nouveaux, nous puiseront dans le savoir des Anciens. Tel est le défi du devenir interdimensionnel.

LES ANCIENS MAITRES - Puisez aux sources au lieu de dépendre de l’interprétation donnée par d’autres. N’abandonnez pas votre pouvoir de discernement. Votre propre interprétation est aussi valide et légitime que celle des meilleurs exégètes. Découvrez vous-mêmes la parole de ces maîtres ; leur message en était un de compromis et d’unité. Ils ont réuni des tribus qui étaient séparées et trouvé des solutions à des situations apparemment insolubles. Juchés sur une colline pour être entendus de tous, ils parlaient de l’amélioration de l’être humain, affirmant que chacun pouvait devenir comme eux. Ils vous ont livré un enseignement spirituel et pratique dans les siècles.

Tous ces maîtres représentaient l’énergie du maintenant. Cela étant, ils connaissaient toutes les potentialités de l’humain du nouveau monde. Ils demeurent par conséquent aussi nouveaux aujourd’hui que lors de leur passage sur la Terre. D’ailleurs rappelez-vous ceci : ils sont toujours ici !

LES GUIDES - Tant de choses ont été racontées sur les guides. Certains affirment qu’il n’y en a plus ; d’autres déclarent au contraire qu’il n’y en a jamais eu autant. Dans une conscience plus ancienne, tout ce que nous pouvions vous dire c’était que vous aviez des guides à vos côtés. Le message était extrêmement simple, mais il ne pouvait en être autrement avant la stabilisation de la grille. Quand nous vous disions que vos guides étaient au nombre de deux ou trois, ou même qu’il n’y en avait aucun, nous vous fournissions la meilleure description possible de ce que vous pouviez vérifier par vos propres perceptions. En fait, vous sentiez l’énergie particulière des guides, qui est d’ailleurs toujours là, mais change en même temps que vous.

Nous pouvons maintenant vous apprendre que les guides sont en nombre infini et qu’ils font autant parte de vous que votre main ou votre Soi supérieur. Ils sont toujours là. Les guides réels sont tout comme vous : ils existent des deux côtés du voile. Vous êtes un groupe et eux aussi. Ils font partie de votre être spirituel, mais leur énergie change aussi souvent que vous changez de taux vibratoire. Voyez les comme un groupe d’énergie aidante qui est autant vous que l’est votre Soi supérieur ; le véritable Vous est angélique. Il est interdimensionnel et infini. Il est un fragment de Dieu.  Nous vous encourageons à cesser de tout nommer et tout numéroter, car cette pratique vous maintiendra à jamais dans la quadridimensionnalité.

LA MEDITATION - Rien n’est plus fécond que de s’asseoir solennellement pour parler à l’Esprit. Dieu aime que vous preniez le temps de vous asseoir en présence de la famille. Mais il y a tellement plus ; une nouvelle invitation à communiquer interdimensionnellement. Jamais l’Esprit ne vous dira de cesser de méditer. Mais nous vous invitons à changer les modalités de la méditation en passant d’une méditation occasionnelle ou quotidienne à une connexion permanente.

Dans l’ancienne énergie, méditer équivalait à capter une station de radio. Dans la nouvelle énergie, cette station a augmenté sa fréquence. Elle n’a pas cessé de diffuser. Au contraire, elle est devenue plus puissante et sa nouvelle identité dépasse la capacité de perception du vieux récepteur. Le contact avec l’Esprit est établi pour TOUJOURS. La méditation n’est plus occasionnelle, mais permanente. En définitive, la méditation telle qu’elle existait il y a une décennie est désuète. Par contre, dans le cadre de la nouvelle énergie et des changements qui sont survenus, une autre a pris forme. La communication avec Dieu ne disparaître jamais. Elle est renforcée.

L’INTENTION - L’intention est un catalyseur divin de la cocréation, c’est lui qui fait avancer l’humanité, car il est à l’origine de la réaction de la Terre à la conscience humaine. Il a toujours constitué le moteur de notre réalité. Certains vous diront que l’intention s’est transformée en quelque chose de supérieur. C’est bien le cas. Elle est devenue plus puissante.

Dans les catégories du vieux et du nouveau, l’Intention, l’un des plus anciens concepts, est profondément nécessaire dans la nouvelle énergie. Depuis le début, elle fait office de puissants outils divin de création au moyen duquel l’humanité réécrit l’histoire et change  ainsi le taux vibratoire de la planète. L’intention pure est l’énergie divine de l’être humain. C’est une énergie extrêmement puissante, qui dans le spectre énergétique, est de couleur dorée. Elle est donc précieuse. L’intention est la clé de tout !

Dans la nouvelle énergie de la Terre comportant les nouveaux alignements magnétiques et cristallins, le pouvoir de l’intention revêt une tout autre forme. Il devient un meilleur outil. Quelle est votre intention envers votre être biologique ? Parlez-vous souvent à vos cellules ? Leur exprimez-vous fréquemment les désirs de leur patron (VOUS) ? Et si vous leur demandiez de retourner à un état antérieur, par exemple à celui de vos dix ans. Vous pouvez toujours en rire tant que vous ne l’aurez pas essayé.  Rendez-vous compte que vos cellules sont à l’écoute de l’Intention de votre Esprit. Commencez donc à parler à votre structure cellulaire, puis soumettez-vous régulièrement à des tests sanguins afin d‘en vérifier le résultat ; Créez votre propre preuve quadridimensionnelle du pouvoir de l’Intention qui est vôtre dans cette nouvelle énergie.

Béni soit l’humain qui pratique l’intention pure dans tous les aspects de sa vie, car il gravira les degrés de l’ascension jusqu’à ce qu’il voit le visage de Dieu et s’aperçoive que c’est le sien. Il prendra la main des groupes guides qui l’entourent et ne la lâchera plus jamais ; l’intention est l’énergie du nouveau monde. Tout le vieux n’est donc pas à rejeter. Parfois, le plus vieux est aussi le plus nouveau. Il en va ainsi dans le maintenant.

L’ASCENSION - Dans la nouvelle énergie, effectuer l’ascension, c’est entrer dans a prochaine vie sans mourir, prendre le contrôle de notre corps, de notre âge chronologique et de toutes nos potentialités, réécrire notre contrat, augmenter notre taux vibratoire et vivre plus longtemps. Certains d’entre nous changeront même de nom et deviendront vraiment une toute autre personne.

En résumé, elle représente l’énergie divine de l’humain qui s’attache à l’Esprit à jamais. C’est l’énergie des maîtres qui sont venus sur la Terre et vous ont dit que vous pouviez devenir exactement comme eux. L’humain a des pouvoirs qui dépassent le monde physique. L’énergie qui commence à se manifester en nous constitue littéralement un retour à l’énergie collective des maîtres. C’est en partie l’énergie changeante des guides, de la méditation et de l’intention, mais c’est aussi en partie ce que nous ressentons en tant qu’énergie de transition et que certains d’entre-nous traduisent en anxiété.

Pourquoi ne pas nous rappeler que nous sommes des fragments de Dieu, divins et puissants sous tous les aspects… Le temps est venu de trouver des solutions et d’avancer. La patience en est la clé et l’intention, le catalyseur.

Qu’il en soit ainsi.

Canalisations de KRYEON par Lee Carroll

sur le Blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr

DIALOGUE DE SORIA avec le gouvernement obscur

 

Dans le livre « Le RETOUR DE LA LUMIERE » il est dit ceci :

« A cours du premier semestre, nous convoquerons le gouvernement noir et lui demanderons de signer la cessation de toute manipulation psychologique… » Qu’en est-il de  cette situation ?

Votre gouvernement obscur fut bel et bien convoqué et il dut répondre à nos questions. Voici un bref extrait du dialogue entre les Sages universels et le gouvernement obscur…

—–

Etes-vous satisfaits de maltraiter le psychisme d’un groupe d’entités en phase de pré-reconnaissance de leur identité ?

Nous avons pris grand plaisir à affaiblir le terrain mental de la population d‘Urantia. Nous avons également trouvé satisfaction à imposer notre pouvoir.

Quel type de connaissance cherchiez-vous à acquérir lors de vos manipulations ?

Nous ne nous somme spas penchés sur cet aspect, bien que nous ayons une vision profonde de la facilité de ce groupe à se soumettre avec aisance à nos sollicitations.

Quelles solutions proposez-vous pour favoriser le retour de ces entités dans l’autonomie de leur libre-arbitre ?

Aucune, sauf si vous nous y obligez. Ces entités ont manifesté trop de complaisance envers nous ; les torts sont partagés.

Choisissez-vous de plein gré l’arrêt de ces agissements ?

Notre choix se porte sur la continuité de notre action. Nous sommes divins et libres après tout, à l’instar de cette humanité.

Acceptez-vous de revenir au cœur de la Loi d’amour universel ?

Nous ne somme spas prêts à obtempérer.

Reconnaissez-vous les lois universelles comme celles de toute manifestation ?

Nous sommes nés sous ces lois, nous les connaissons. Actuellement, nous n’envisageons pas de revenir sous leur tutelle. Notre souhait demeure de conserver notre mode de vie. Nous éprouvons beaucoup de plaisir à avoir du pouvoir sur les autres.

Avez-vous réfléchi aux conséquences de vos actes ?

Oui, cela nous est égal.

Vous savez pourquoi vous êtes convoqués ?

Oui, bien sûr. Mais ne vous attendez pas à une réponse favorable.

En toute connaissance de votre également dans le jeu de la dualité en incarnation… et de la volonté sacrée universelle de ramener ce secteur sous la radiance aimante de la vie et de la loi divine, accepteriez-vous de votre plein gré de cesser vos manipulations psychiques, émotives et physiques ? De revenir dans nos lois divines ?

Non.

maitre lumière

(Les Sages universels se sont alors retirés afin de s’accorder un temps de réflexion. Puis ils sont revenus).

Décret des Sages universels après leur échange avec les membres du gouvernement obscur de ce secteur universel :

Par la volonté du Sans-Nom à ramener cet Univers dans s a pleine manifestation divine, tout être ayant une influence contraire à cette volonté est invité à reprendre conscience de cette force contraire qui est dégagée à l’encontre d’une entité désirant retrouver son pouvoir de manifestation.

Après avoir écouté, dans le respect de l’identité divine de chaque membre constituant ce gouvernement noir, les entités convoquées par nous-mêmes dans la force de vie nous animant, nous avons décidé de ce qui suit :

  1. Nous ordonnons la cessation immédiate des activités allant à l’encontre de l’épanouissement des entités.
  2. nous ordonnons aux serviteurs de l’énergie universelle de ne plus alimenter les corps, les âmes de ce groupe.
  3. Nous ordonnons aux guides et aux anges accompagnateurs de ces êtres de fixer des rendez-vous physiques en vue de mettre fin à leur suprématie. Dans une période de trois années terrestres d’Urantia, chaque membre de ce gouvernement devra traverser une série de handicaps sérieux afin d‘abolir ses pouvoirs.
  4. Nous programmons un moratoire de trois années terrestres d’Urantia permettant à tous ces membres de réfléchir et de revenir sous l’autorité universelle. Après quoi, chacun deux sera interrogé dans le but de connaître sa position. Si le choix de continuer dans la même vie est maintenu, alors sera envisagée une dépolarisation de la mémoire cellulaire, et, pour les esprits les plus réfractaires, une dislocation totale.
  5. Nous exigeons un début de réparation dans le monde physique des conditions de vie, et une cessation des manipulations. Et nous exigeons la mise en pratique immédiate de tout cela. Etant donné que les corps et les âmes des habitants d’Urantia sont épuisés sur tous les plans, nous imposons la présence, aux côtés de notre groupe, des maîtres généticiens, des maîtres du son et des maîtres des couleurs pour ramener progressivement le bien-être dans chaque corps et âme.
  6. La destination officielle de votre gouvernement aura lieu le 15 août. Officieusement elle commence dès à présent. Un allégement de vos manipulations sera obligatoire dès la fin de cette rencontre. Toutes vos manipulations cesseront le 10 octobre, à 6 heures du matin, heure d’Urantia.
  7. Dès lors, vous devrez participer à la reconstruction de la Terre et de ses habitants.
  8. Vous vivrez une destitution officielle dans votre monde.
  9. Vos agissements seront rendus publics.
  10. Vous ne recevrez aucun soutien pour traverser le regard-sentiment-pensée de vos victimes.
  11. Vous assisterez à la renaissance de vos victimes.
  12. Votre dépolarisation de la mémoire cellulaire s’effectuera après cette renaissance.

 

 Gouv. obscure

SORIA Reprend :

Comme vous le constatez, leur entêtement risque de  leur coûter la vie divine. Prions ensemble pour nos enfants égarés. 

Je ne sais pas s’il s’agit seulement d’une impression, mais « l’atmosphère » me semble plus légère en ce début d’année … du moins de ce côté-ci de l’océan. Toutefois, je ne crois pas que la France vive la même chose. Elle semble toujours porter un immense fardeau énergétique. 

Lentement, une libération s’effectuera. Certains pays la ressentiront plus rapidement ; d’autres devront attendre plus longtemps. Sur les plans subtils, tout est accompli et nous voici au rendez-vous tant attendu, celui du nettoyage du plan physique. 

La France est l’un des hauts lieux de la manipulation de votre gouvernement obscure ; aussi, son allègement se fera ressentir un peu plus tard. Comme les Français connaissent une grande tourmente mentale due aux exigences de ce gouvernement obscur, ce pays traversera encore une période de dérèglement climatique assez difficile avant de retrouver une stabilité.

 

EXTRAIT DU LIVRE de KRYEON / AU-DELA DU VOILE… 

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/       

LA FRANCE CHANGE DE L’INTERIEUR

 

Au profit de nos amis lecteurs sur le territoire français et ailleurs en Europe, pourriez-vous nous décrire la situation actuelle … les progrès, les défis etc… ? 

Voici venu le temps de la grogne politique en France. Grincements de dents pour ses politiciens, car l’opinion publique fluctue énormément et l’heureux élu se verra attribuer le mérite de favoriser la destitution des pouvoirs occultes. Dure épreuve à venir ; priez pour cet homme. Afin de lui faciliter la tâche, nous accentuons la pression des énergies divines, et à cela s’ajoute la mienne. La France change de l’intérieur.

 paysage DVD

 

Etrangement, alors que nous envisageons les probabilités des premiers changements géophysiques, nous voyons apparaître une lumière divine sur cette terre, un dôme issu du cœur des travailleurs de Lumière. De beaux éclairs de teintes bleutées et rosées le parcourent. Dommage qu’il soit encore éphémère. S’il devenait permanent, une accélération du retour de la Lumière et de la liberté sur ce territoire serait possible. 

Nous allons continuer à alimenter le réservoir d’énergie sous l’autorité de l’esprit directeur de la France. Nous allons également accentuer la reconnaissance des esprits directeurs ayant charge d’assurer la réalisation de chaque pays. 

Dans Le RETOUR DE LA LUMIERE , soit le premier tome de la série KRYEON nous avons mentionné ce qui suit : « La France a le devoir de poser dans le quotidien le respect de la fraternité dans la beauté de l’être ».

La conscience française s’est approprié ce rayon de lumière. Nous assistons à une vraie position honorant la personnalité de l’esprit français. Je m’attendais à une réaction à cette invitation subtile et elle est là… naissante, mais bel et bien là. Aussi, par l’approbation de cette pensée énergie, le plus grand défi portera sur le respect.

La fraternité se révélera par voie de conséquence et le gouvernement se trouvera contrarié de revoir les bases de la fraternité et, donc, de redécouvrir la devise de la France. La beauté de l’être sera un des plus grands défis de ce pays qui se pose à califourchon sur les années précédentes… L’énergie qui s’élève du cœur de nos travailleurs de Lumière en France permet l’installation d’un dôme de Lumière venant créer un espace tampon entre l’énergie de mainmise par le gouvernement obscur. Cet espace offre la possibilité au peuple français de respirer un peu plus profondément.

L’énergie de 2007 avait servi de tremplin à l’œuvre d’accomplissement. Toutefois, dans le creuset alchimique de l’identité française, ‘affirmation de soi deviendra impérative. Pas moyen de contourner, d’ignorer cette poussée intérieure. En vérité, là où doit naître une grande réalisation, il y a d’abord installation de ses contraires.

Vous savez, la situation actuelle en France va de pair avec le matraquage de la réalité d’une devise reniée par le corps politique. Les progrès, les défis, les réalisations, les rejets ou les acceptations portent tous l’empreinte de la devise française. Alors tournez votre regard vers ces trois aspects d’une identité en quête d’elle-même. Voilà pourquoi les racines de l’esclavagisme sous toutes déclinaisons sont encore bien active en ce lieu. Et pourquoi aussi les droits de l’homme sont tant bafoués. Ces deux réalités trouveront une solution, un apaisement dans le retour d’un sentiment fraternel.

L’énergie envoyée pour faire tomber les masques a trouvé racines dans chaque territoire formant le comité européen. Dès les premiers jours, j’ai pulsé un puissant rayon d’amour dans ces racines. Ainsi émergeront les grimaces et les intentions inavouées de ce gouvernement qui ne tient aucun compte des besoins de la vie divine. L’intérêt des portefeuilles masquera les véritables centres d’intérêt de ce groupe. Plus moyen de cacher les documents, les intentions…

Le vrai visage de l’euro va éclater au grand jour ; Cela va-t-il faire refleurir les anciennes monnaies ? A vous de nous le dire, car l’unité ne peut se créer en spoliant l presque totalité du peuple européen. Vous savez, il est bon parfois d’effectue rune retour en arrière en vue de repartir ensuite sur des bases saines.

 Alors Europe, es-tu prête à vivre ta première grande crise d’identité ?

Soria : collectif d’êtres de la Fraternité Universelle   

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

LA BEAUTÉ EST CE QUI TRANSFORME

Dans le livre biblique du prophète Enoch – une pierre de touche des débuts de l’église chrétienne -, Enoch est allé jusqu’à divulguer l’identité des  » chefs  » des anges qui ont dirigé les 200 autres, incapables de résister à la beauté des femmes terrestres. Avec des noms comme Samyaza, Ramuel, et Turel, ces êtres  » parfaits  » savaient que leur cohabitation avec les femmes mortelles violait les règles du cosmos. Pourtant, à leurs yeux, l’expérience sensuelle qui les attendait l’emportait sur le risque de perdre leur immortalité. Dans les traditions bibliques subséquentes, ce fut la beauté d’une femme, Dalila, qui a conduit à l’amour, la confiance, la trahison et, finalement, la mort de Samson, l’un des hommes les plus forts de la Terre.

L’Histoire est le récit de notre relation avec la beauté, son pouvoir et son attrait, des distances que nous avons parcourues pour la poursuivre, de notre désir ardent de la réaliser, de nos tentatives pour la saisir, et de notre croyance que, d’une certaine façon, nous sommes capables de la maîtriser. Tout ce temps, il nous a été très difficile de définir cette force la plus indéfinissable de l’expérience humaine. Justement, qu’est-ce que la beauté?

francesca11

Le mystère de la beauté

La beauté revêt différentes significations pour différentes personnes. Quand on demande aux gens de la définir, la plupart du temps, leur réponse se fonde sur leur expérience personnelle – ce qu’elle a signifié pour eux dans leur vie. Pour un scientifique, la beauté peut prendre la forme d’une solution élégante à une équation mathématique. Pour sa part, un photographe percevra la beauté dans le contraste frappant entre le rayon du soleil et les ombres dans une composition. Pour sa part, Albert Einstein a vu la beauté comme l’expression d’un plus grand ordre dans la création, affirmant par exemple:  » La musique de Mozart est si pure et si magnifique que je la vois comme un reflet de la beauté intérieure de l’Univers « .

Il est évident que l’expérience de beauté de chaque personne est unique. Pour cette raison, il peut exister autant de définitions de l’expérience de beauté que de gens qui en font l’expérience ! Indépendamment de la façon dont nous la définissons dans notre vie – qu’elle soit vue comme une force, une expérience, une qualité, un jugement, ou une perception, le pouvoir de la beauté est réel. En sa présence, nous sommes transformés. Alors qu’il est évident que nous ne pouvons savoir précisément ce qu’elle est, il est également évident que nous pouvons intégrer

Si, comme l’ont révélé les traditions anciennes, la beauté est une force en elle-même, c’est sans doute la plus étrange des forces de la nature. Contrairement à la gravité et à l’électromagnétisme qui semblent exister avec ou sans nous, le pouvoir de la beauté semble être endormi, jusqu’à ce que nous lui prêtions attention. Alors qu’il possède probablement la puissance de transformer notre monde, ce pouvoir reste pourtant endormi jusqu’à ce qu’il soit éveillé. Et nous sommes les seuls capables de l’éveiller. Étant donné que nous sommes la seule forme de vie détenant le pouvoir de faire l’expérience de la beauté, celle-ci s’éveille seulement lorsque nous reconnaissons sa présence dans notre vie.

Dans cette optique, la beauté est bien plus que ce qui est agréable à l’œil humain. C’est une expérience du cœur, de l’esprit et de l’âme. La beauté provient de notre volonté de voir la perfection dans ce que nous appelons souvent les imperfections de la vie. Alors que, par exemple, nous pouvons être heurtés lorsqu’on trahit notre confiance, une partie de ce choc peut disparaître quand nous considérons que nous, en retour, avons trahi d’autres personnes, autrement, et à d’autres moments. Dans cet exemple, la  » beauté  » se trouve dans l’équilibre de telles expériences, qui nous reviennent parfois d’une manière à laquelle nous nous attendions le moins.

Si nous voulons trouver la beauté dans chaque expérience, peut-être que notre rôle consiste moins à la créer et plus à reconnaître qu’elle a déjà été là. La beauté est toujours présente dans toutes choses. On peut la découvrir même dans les endroits où nous croyons qu’elle ne pourrait jamais exister.

Dans les moments où nous atteignons les profondeurs de notre âme pour trouver le pouvoir de donner une nouvelle signification aux choses qui nous blessent le plus, nous découvrons la grande sagesse partagée par les maîtres anciens. Cette sagesse nous rappelle simplement que le pouvoir de voir la beauté est un choix. Le choix qui nous attend à chaque moment de chaque jour consiste à décider de considérer seulement les qualités de ce qu’on voit dans l’instant présent, sans comparer l’expérience présente à une autre vécue dans le passé. C’est ainsi que nous semons dans notre conscience les graines qui attirent et invitent une plus grande beauté dans notre vie.

Ce n’est que lorsque nous comparons notre expérience actuelle à notre conception personnelle de la beauté que nous parvenons à ne rien voir d’autre que la beauté du moment.

Dans les traditions Navajos, on nous rappelle ce principe dans la simple phrase:  » La beauté sur laquelle vous basez votre vie « . Nous créons chacun notre propre standard, à partir duquel nous mesurons la beauté dans notre vie. La question est celle-ci: quelle jauge vous permet de mesurer l’équilibre, le succès, et l’échec dans votre vie? Quels sont vos critères de beauté?

méditaiton bulle de lumière

La beauté vit là où nous lui permettons de le faire! …

Il est intéressant de voir comment l’Univers nous apporte ses leçons au moment où nous les attendons le moins. Souvent, il semble qu’elles arrivent juste après que nous ayons vécu de puissantes expériences, comme pour nous mettre à l’épreuve afin de vérifier si nous avons vraiment appris. C’est ce qui était arrivé au Tibet.

Quelques jours après mon expérience à Katmandou, notre autobus est entré dans un village de montagne et s’est arrêté à une ancienne caserne militaire qui avait été convertie en auberge. Au moment où nous nous sommes arrêtés, un homme bossu et basané s’est approché de notre véhicule, prenant un peu tout le monde au dépourvu. Pendant qu’il nous regardait, je constatais qu’il était vieux, qu’il ne lui restait que quelques dents, et qu’il était atteint d’un grave strabisme. Au début, nous avons cru que ce pouvait être un autre mendiant de la rue. Mais lors que quelqu’un lui a offert quelques yuans chinai (devise locale), il a refusé. À la place, il a commencé à prendre les lourds sacs à l’intérieur de notre autobus, pour que nous n’ayons pas à nous en occuper.

Après qu’il eut soigneusement empilé le dernier sac sur le bord du trottoir devant l’auberge j’ai voulu lui donner un pourboire. Il l’avait certainement mérité! Nos bagages semblaient devenir de plus en plus volumineux après chaque ville visitée. De nouveau, il a refusé. Comme il levai les yeux, il a fait un grand sourire édenté, s’est retourné et s’est éloigné, et c’est tout! Tout ce qu’il voulait, c’était que nous profitions du village. Il n’attendait rien en retour.

La véritable surprise est survenue quand j’ai posé des questions à l’aubergiste sur son employé qui avait été si gentil. Il m’a informé qu’ils n’avaient aucun employé pour porter les sacs. Cet homme était simplement quelqu’un des rues du village, qui se trouvait dans l’auberge à notre arrivée et qui a offert de nous aider.

Encore une fois, la perfection de la beauté intérieure brillait à travers les imperfections de cet homme et notre jugement sur lui. Il semble qu’il ne voulait qu’offrir un service chaleureux, sans rien demander en retour. Mais, cette fois, le groupe entier avait eu l’occasion de faire l’expérience du cadeau de cet ange au Tibet.

Nous avons tous tendance, de temps en temps, à reconnaître les aspects insolites de la vie, surtout chez les autres, lorsqu’ils se trouvent sur notre chemin. Si nous arrivons à les voir pendant que nous sommes seuls, nous pouvons simplement jeter un coup d’œil, hausser les épaules et continuer notre chemin. Mais si nous sommes avec d’autres personnes, nous pouvons faire des commentaires sur ce que nous voyons, de façon à soulager nos sentiments inconfortables par rapport aux curiosités des autres personnes. Donc, alors que nous sommes capables de reconnaître les  » imperfections « , la question est la suivante: avons-nous tendance à juger toute chose qui n’est pas parfaite comme étant aussi moins belle?

Un jour, dans ma voiture de location, j’attendais à un feu de circulation dans une grande ville où chaque marque, modèle, et style d’humain qu’il est possible d’imaginer déambulait dans les rues autour de moi. Pendant ce court laps de temps où j’attendais le changement des feux de circulation, j’étais entièrement entouré de gens. Cet arrêt m’a offert une rétrospective de la vie: les toutes nouvelles coupes de cheveux; des entrepreneurs des années 90, jusqu’aux rétros des années 60; l’art corporel et le perçage; des complets; des valises; des téléphones cellulaires; et la dernière tenue dl patinage. Qui aurait pu demander plus de diversité rassemblée à un seul endroit? Même si tout le monde était assez intéressant, un homme a particulièrement capté mon regard.

Il était évident qu’il était atteint d’un problème neuromusculaire, ce qui l’empêchait dl bien maîtriser ses bras et ses jambes. Il portait un complet, un sac à dos, et semblait se rendre à son bureau ou en revenir. Comme il attendait le feu de circulation, il a semblé que toute son énergie était concentrée à maîtriser son corps et se tenir sur place. Lorsque le signal pour piétons a clignoté, il a traversé la rue en même temps que tous ceux qui l’entouraient. Je crois qu’il n’y a pas de hasard dans la vie, alors lorsqu’il est passé tout juste devant moi, j’en ai profité pour regarder son visage. Il marchait avec tant d’application et si difficilement que sa bouche se contractait. Ses yeux étaient concentrés et déterminés. C’était un grand effort pour lui de marcher ; et il travaillait fort!

Alors qu’il disparaissait de l’autre côté de la rue, dans la foule, un sentiment de gratitude m’a envahi. J’ai essayé d’imaginer ce qu’aurait été ma journée si je ne l’avais pas rencontré ce jour-là. Dès que j’y ai pensé, cet homme a commencé à me manquer. J’ai songé à ce qu’il m’avait apporté durant ces quelques secondes, au courage dont il faisait preuve par sa détermination à sortir parmi les gens. J’ai pensé à quel point ces instants de ma vie auraient été vides s’il n’avait pas été là. Mais il était là. Et par sa présence, cet homme courageux a embelli ma journée. J’avais les larmes aux yeux alors que je le remerciais silencieusement pour sa présence et que je réfléchissais, me disant: Comme j’ai de la chance d’avoir vu cet homme aujourd’hui … Je vous invite à en faire l’essai pour vous-même

La prochaine fois que vous vous trouverez dans un lieu public, examinez la foule autour de vous sans que cela soit trop évident. Puis, remarquez une personne – n’importe laquelle. Demandez-vous ce qui, dans cette personne, vous touche le plus profondément. Ce peut être son innocence ou son sourire. Comme dans le cas de l’homme que j’avais remarqué de ma voiture de location, ce peut être quelque chose d’aussi simple que la façon dont cet individu faisait face aux difficultés de la vie.

Ensuite, fermez les yeux et imaginez à quoi aurait ressemblé votre journée si vous n’aviez pas su que cette personne faisait partie de votre univers. Imaginez à quel point ce moment aurait été vide et combien il ou elle vous aurait manqué.

Vous pourriez être surpris de l’effet d’un tel exercice fait pendant un court instant! Vous pouvez maintenant être profondément reconnaissant envers la personne qui était là pour vous, et envers ce qu’elle vous a appris sur vous-même.

Comment nous décidons de voir

En plus de la beauté inspirée par un coucher de soleil, un sommet de montagne recouvert de neige, ou le travail d’un artiste que vous adorez, certaines sources de beauté proviennent uniquement de la signification que nous donnons à notre expérience. Pendant ces moments, c’est notre façon de voir la vie qui crée le sentiment de beauté en nous. L’expérience d’une naissance humaine en offre le parfait exemple.

Être témoin de l’émergence d’une nouvelle vie dans ce monde constitue, à tous points de vue, une expérience mystique et magique. Si nous connaissons le résultat à venir lorsque nous voyons une femme en travail, notre façon de nous sentir par rapport à ce que nous observons se modifie. Mais si, pendant un seul instant, nous pouvions nous imaginer arriver sur Terre d’un monde où nous ne sommes pas accoutumés au miracle de la naissance, la vue du processus dans son ensemble pourrait alors nous déranger et, peut-être même, nous effrayer.

En effet, si nous ne savions pas, avant d’en être témoin, que  » c’est ainsi que cela se passe sur cette Terre « , la vision du travail qui donne naissance à une nouvelle vie pourrait nous sembler comporter quelques-uns des signes précurseurs de la mort ici-bas. Au cours d’une naissance typiquement occidentale, nous commencerions par ne voir qu’une femme manifestement souffrante. Son visage montrerait des contorsions qui s’intensifient à mesure qu’avance le travail. Elle saignerait et transpirerait.

Comment pourrions-nous savoir, à partir des signes extérieurs de la douleur, souvent synonymes de mort, qu’une vie nouvelle est sur le point d’apparaître? C’est vraiment la signification attachée à notre expérience qui en oriente la perception …

Même si nous ne possédons pas le pouvoir de déterminer ce qui arrive à chaque instant, nous avons le pouvoir de déterminer nos sentiments sur l’événement en question. Ainsi, on nous offre la clef pour transformer même les expériences les plus douloureuses en une sagesse positive qui devient la base de notre guérison…

leçon de vie

Le pouvoir de la beauté

De récentes découvertes de la science occidentale s’ajoutent maintenant à un ensemble de preuves de plus en plus complètes, suggérant que la beauté est dotée d’un pouvoir de transformation. Plus qu’un simple adjectif qui décrit les couleurs d’un coucher de soleil ou d’un arc-en-ciel après une tempête de la fin de l’été, la beauté est une expérience – plus particulièrement, la beauté est notre expérience. On croit que les humains constituent la seule espèce vivant sur Terre à être capable de percevoir la beauté du monde qui les entoure et des expériences de leur vie. Par l’intermédiaire de notre expérience de la beauté, nous recevons le pouvoir de modifier les sentiments nichés dans notre corps. En retour, nos sentiments sont directement rattachés au monde, au-delà de notre corps.

Les Anciens croyaient que le sentiment - particulièrement la forme de sentiment que nous nommons  » prière » - est la force la plus puissante de l’Univers. Comme nous en avons déjà discuté, le sentiment et la prière influencent, de fait, directement la matière physique de notre monde. Donc, quand nous déclarons que la beauté détient le pouvoir de transformer notre vie, il n’est pas exagéré de dire que cette même beauté possède aussi le pouvoir de transformer notre monde !

La clef, c’est que nous devons trouver une façon de voir au-delà de la blessure, de la souffrance, et de la douleur que nous montre le monde, pour reconnaître la beauté qui existe déjà dans toutes choses. C’est à cette seule condition que nous pourrons déclencher le potentiel et le pouvoir de la prière dans notre vie.

Trouver la beauté là où les autres n’en trouvent pas

Pour nous aider dans notre quête de l’attribution d’un sens aux choses, de grands maîtres d’aujourd’hui, tout comme ceux de notre passé, nous tiennent lieu d’exemples vivants. Il y a plusieurs années, le monde a perdu un tel maître: Mère Teresa.. « Mère » – comme l’appelaient les proches de cette femme extraordinaire -, parcourait les rues près de sa maison à Calcutta, ses bénévoles des Sœurs de la Charité sortaient chaque jour pour aller chercher ceux qu’elles nommaient les  » enfants de Dieu « . Traditionnellement, la société indienne, et parfois même leurs propres familles, les évitaient délibérément. Les sœurs emmenaient ces gens dans des hôpitaux qu’elles mettaient en place pour leur offrir de la dignité et de l’intimité durant les dernières heures qu’il leur restait à vivre sur cette Terre.

À ce jour, les sœurs continuent encore leur mission. Par le passé, je me suis fait un point d’honneur de visiter leurs établissements, et j’y ai trouvé des femmes qui s’acquittaient d’un noble service que peu de gens avaient la volonté ou la force émotionnelle nécessaire d’imiter. Elles sont de véritables anges qui habitent en ce monde. Je pense souvent aux sœurs et à Mère Teresa, et je sais que, si elles peuvent trouver de la beauté dans les rues de Calcutta, alors je suis capable de reconnaître la beauté qui existe partout où je peux me trouver.

C’est le pouvoir de la beauté. La pertinence est évidente; les instructions sont précises. La beauté dont nous faisons l’expérience dans notre vie est le schéma de ce qui est reflété dans notre monde. Dans notre ère de haute technologie où des circuits miniaturisés et des appareils informatiques font bouillir notre eau, il peut être facile de négliger le pouvoir que la beauté offre à notre vie. Sans la compréhension quantique d’un monde où nos croyances intérieures deviennent notre monde extérieur, quelle technologie pourrait être plus simple ou plus puissante?

par GREGG BRADEN sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

L’ouverture des Salles d’Amenti

 

La méditation du Palais de cristal intérieur et de l’Ouverture des salles d’Amenti est fondée sur l’idée plutôt ésotérique qu’un groupe d’individus peuvent créer un agent de changement mental et émotionnel ayant un effet positif sur la société à laquelle ils appartiennent. Cette idée peut sembler farfelue à plusieurs. Pourtant, certaines recherches démontrent qu’un groupe d’individus peuvent influencer leur environnement, particulièrement quand ces individus sont dans un état physique et mental cohérent.

Hubbert-Hathors-blue

Ces recherches, qui ont eu lieu principalement à l’université Maharishi, ont été menées sur des groupes de méditants qui étaient en Samadhi (transe yogique) ou, pour employer le langage de la méditation transcendantale, qui transcendaient. Lorsque ces groupes de méditants entraient dans l’état transcendant, ils dégageaient de la cohérence dans leur environnement. Cela se produisait uniquement parce qu’ils étaient dans l’état de transcendance. Ils n’envoyaient pas d’énergie dans l’environnement. Ils étaient simplement dans un état de haute cohérence qui avait un effet positif sur l’environnement.

Pour mieux comprendre les éléments de cette méditation particulière, il peut être utile d’énoncer ici certains concepts appartenant aux domaines de la biologie et de la théorie de l’information, et d’évoquer un phénomène social croissant, celui des « créatifs culturels ».

1 les mèmes

Après que Dawhins eut formulé sa théorie du mème, il fut logique pour d’autres d’aller un peu plus loin et de voir les idées comme des mèmes, ce qui, paradoxalement, constitue en soi un mème.   Le terme est maintenant employé dans tous les types de contexte, y compris l’information culturelle et sociale, et associé à des idées répandues par Internet. Le partage rapide de mèmes (idées radicales) au moyen de ce réseau mondial est comparable à la transmission de l’information génétique par les virus, ce qui est à l’origine de l’emploi du mot « vital » en relation avec le Net.

Les mèmes sont des entités puissantes. Ils peuvent modifier rapidement et radicalement à la fois la perception et la pensée.  S’ils sont de nature ouverte et créative, ils peuvent ouvrir la porte à de nouvelles possibilités que l’on n’avait jamais crues envisageables. S’ils sont toutefois conçus pour être clos et pour étouffer la créativité, ils peuvent fermer la porte aux nouvelles possibilités et être utilisés pour contrôler les autres. Quand un mème est incorporé dans le système de croyances d’une société, il peut avoir sur celle-ci des conséquences culturelle majeures.

Selon les Hathors, l’humanité est affectée par deux mèmes hautement toxiques qui opèrent à l’heure actuelle dans notre civilisation occidentale. Paradoxalement, ils nous sont tous deux parvenus par l’entremise des traditions religieuses et spirituelles.

Le premier, c’est l’idée que l’homme possède le droit inhérent (et accordé par Dieu) de dominer le monde naturel et même de le piller. Cette relation hostile avec la nature est très clairement exprimée dans la Genèse (chapitre 1, verset 28) : « Soyez féconds, multipliez-vous, emplissez la terre et soumettez-la ; dominez sur les poissons de la mer, les oiseaux du ciel et tous les animaux qui rampent sur la terre ».

Le second mème toxique identifié par les Hathors, c’est l’idée que nous avons besoin d ‘un intermédiaire quelconque (un prêtre, un gourou ou une institution) pour communiquer avec le Divin ou, comme disent les Hathors, notre Esprit supérieur.

La médiation du Palais de cristal intérieur et de l’Ouverture des salles d’Amenti est fondée sur deux mèmes opposés à ceux que nous venons de mentionner.  Par conséquent, elle est basée sur l’idée que la Terre est un être conscient et que l’on doit respecter la nature et l’aimer. De plus, la relation appropriée à entretenir avec la Terre en est une de gestion et de coopération, non de domination et d’exploitation.

Le second mème sur lequel est fondée cette méditation, c’est l’idée que chacun de nous est connecté directement au Mystère (ou au Divin, si vous préférez). En activant cette connexion à ce que les Hathors nomment notre Esprit supérieur, nous pouvons apporter à nos problèmes culturels et planétaires actuels de nouvelles solutions créatives et favorables à la vie.

Ainsi, tous ceux et celles qui ont participé à cette méditation mondiale, ainsi que tous ceux et celles qui continuent de l’effectuer individuellement, participant activement sous plusieurs aspects à la modification de deux importants mèmes culturels.

Les individus qui osent opérer hors des limites de leur culture sont parfois appelés des « créatifs culturels », un terme inventé par le sociologue Paul H.Ray et la psychologue Sherry Ruth Anderson. Cela ne fait pas nécessairement de ces individus des rebelles, bien que certains le soient. Certains ont l’air si doux qua jamais on ne se douterait qu’ils entretiennent une vision de la réalité et du potentiel humain très différente de la réalité consensuelle de leur société.

Un créatif culturel est un individu qui n’est pas limité par la culture à laquelle il appartient. Il exerce sa pensée en dehors des limitations de sa société et il essaie de nouvelles manières d’être et de nouvelles façons de faire les choses. Les créatifs cultuels sont des personnes ouvertes et très créatives. Ce sont des agents de changement vivants qui ont un effet sur leur société par leur façon de penser et par ce qu’ils choisissent de faire ou de ne pas faire. L’histoire est remplie d’agents de changement qui ont ainsi enrichi leur société en osant vivre au-delà des limitations culturelles de leur époque.

Pour ceux et celles qui souhaitent connaître la teneur de cette méditation, ainsi que ses annotations, je vous propose de rejoindre le site de Tom Kenyon à cette adresse : http://tomkenyon.com/le-palace-de-cristal-interieur-et-louverture-des-salles-damenti

Tout comme à l’image de la Caverne de Platon, l’acceptation de cet emprisonnement mental ou spirituel imposé par la culture est le manque de ceux dont l’esprit demeure verrouillé dans la conscience grégaire (acceptation aveugle de la réalité consensuelle). Quelles que soient leurs différences de philosophie et de style, tous les créatifs culturels ont au moins une chose en commun : leur vie est un acte de création qui remet en question les présomptions et les croyances culturelles (les mèmes).

Toutes les personnes qui se sont jointes à la méditation mondiale ainsi que toutes celles qui continuent à l’effectuer individuellement sont, par définition, des créatifs culturels. C’est que la méditation en soi remet en question plusieurs mèmes culturels, tels que nos notions consensuelles de l’espace et du temps, la nature de notre accès inhérent au Mystère (appelez-le l’Esprit ou le Divin, si vous le désirez), et le droit prétendument divin qu’airait l’humanité de dominer la nature et de la piller.

En l’absence du CD de méditation correspondant à la trame sonore, il vous est possible de télécharger cette trame gratuitement depuis le site de Tom Kenyon  www.tomkenyon.com  Rendez-vous sur le site, puis cliquez sur l’onglet « Sound Gifts » dans la colonne de gauche et suivez les instructions pour trouver la trame.

Cette trame dure environ seize minutes. Je vous conseille de vous reposer quelques minutes en silence après la méditation. Vous pouvez faire celle-ci plusieurs fois de suite si vous le désirez. Veuillez noter que cette méditation peut produire d’intenses états de conscience altérés, ce qui rend d’autant plus importante la période de repos qui la suit. Autrement dit, ne vous précipitez pas dans d’autres activités après avoir terminé. Restez en vous-même et percevez pendant un moment ce qui se produit dans les mondes subtils (soit vos pensées, vos émotions et vos sensations).

Mises en garde : Pour des raisons évidentes, ne vous adonnez pas à cette méditation dans une situation requérant de la vigilance, par exemple en conduisant une voiture ou en faisant fonctionner une machine.

Francesca du Forum La Vie Devant Soi sur

  http://devantsoi.forumgratuit.org/

Que se passe-t-il dans la septième dimension

 

Dans la septième dimension, l’esprit s’épure des dernières lourdeurs présentes dans les sept premiers plans de l’être. Il se prépare à un examen de passage lui ouvrant les portes de la huitième. Pour cela, il révise la notion du ressenti de la profonde joie du Service, les notions élémentaires de la science du corps. Il complète son choix de servir la Vie. Il s’assure d’avoir assimilé tous les visages des douze premières bandes de couleur de l’arc en ciel, renforce ses liens terre/ciel et vérifie la pureté des dons qu’il a acquis, telle la perfection de son caractère. Son programme est chargé, le vôtre aussi, car vous devez maintenant quitter la troisième dimension rapidement, sans vous attarder dans la quatrième.

7è dimension

L’enjeu est de déverrouiller nos systèmes de perception et de navigation. Dans ce système solaire, nous sommes les derniers à ne pas expérimenter le voyage astral, la télépathie et la psychométrie, bases primaires de l’être universel. En ces temps où nous rencontrons nos errances passées, le manque de ces dons devient un obstacle.

Je vous signale ceci : Vous avez fermé vos capteurs et renoncé à vos pouvoirs, vous propulsant dans un état de dépendance et de servilité. Or, voici que nous rouvrons des voies de communications célestes. Comment faire pour les retrouver ?

_ Ne vous culpabilisez pas.

_ Utilisez la matrice de l’année présente en méditant souvent.

_ Renouez le lien avec vos guides et vos anges accompagnateurs ; n’attendez pas une réponse, amorcez une relation affirmée dans ce partenariat.

_ Réinvestissez votre identité divine. Vous ne savez pas comment elle se présente, mais c’est là un faux problème. Vous êtes tous frères et sœurs universels ;

_ Décidez dès maintenant où se situe votre moteur de service et affirmez votre volonté d’y entrer.

_ Fortifiez votre volonté en effectuant des choix précis sans vous en écarter.

_ Polissez votre caractère en privilégiant les attitudes emplies de respect et d’amour. L’amour n’attend rien ; il ne possède pas, il donne !

_ Inspirez la lumière consciemment tous les matins, au moins durant quinze minutes.

_ Allégez votre nourriture en préférant ce qui est le plus possible exempt de produits chimiques.

_ Epurez votre façon de vivre.

Il n’y a pas de temps à perdre pour vous mettre à l’ouvrage. Nous pénétrons les années capitales d’Urantia Gaïa et vous pouvez prendre votre place. La voulez-vous ? Oui ! Alors, pénétrez ces douze points et appliquez-les.

_ Identifiez tout ce qui dessert votre identité divine.

_ N’hésitez pas à entrer dans l’état de fraternité.

Propos de SORIA  sur le Forum de Francesca http://devantsoi.forumgratuit.org/

TOUCHER LE MYSTERE DE DIEU

dessous-matrix-74 - Copie

Salutations, chers Êtres Humains, je suis Kryeon du Service Magnétique.

Avez-vous déjà eu les larmes aux yeux, en entendant une musique sublime, ou en contemplant l’œuvre d’un grand peintre ? Oui ? Cela signifie que l’artiste était en contact avec l’Esprit. Là encore, c’est du channelling. C’est un phénomène qui est commun aux femmes et aux hommes. Parmi vous, il y a des personnes qui sont spécialisées dans la guérison, et vous savez très bien ce que je veux dire. Je sais qui vous êtes. Bénies soient ces personnes qui ont ouvert leur coeur et qui ont pu canaliser leur pouvoir de guérison. Elles ont permis que l’Esprit guide leurs mains durant le processus de guérison. C’est du channelling.

Nous revenons souvent, afin de vous parler d’une manière qui vous est familière, autant aux femmes qu’aux hommes. Ce message ne provient pas de l’homme qui est en face de vous. Non, il se tient en retrait, et il permet à Kryeon de « tenir le plancher », pour ainsi dire. Je suis Kryeon. C’est le nom actuel sous lequel vous m’identifiez. Il est important que vous compreniez certaines choses au sujet de Dieu.

Nous sommes éternels. Il n’y a ni féminin ni masculin ou les deux, selon votre choix, dans cet amour pur et magnifique. C’est ce que je représente. Il y a plusieurs sortes de channellings de Kryeon. Les deux sujets principaux se rapportent à l’énergie et à l’éducation. Lorsque nous parlons d’énergie, vous écoutez et ressentez. Quand nous parlons d’éducation ou formation, nous vous faisons des suggestions. Nous allons aborder les deux sujets, au cours de ce channelling. Commençons par le sujet de l’énergie.

Parlons de votre coeur. Posons-nous quelques questions et observons des faits. Ce n’est pas le moment de prendre des notes, car nous allons discuter de choses profondes. Permettez-moi de vous les présenter de manière à ce qu’elles restent gravées dans votre coeur. Je souhaite vous parler personnellement, de coeur à coeur. Commençons par examiner le mystère et la majesté de Dieu. Plus de 85 % de l’humanité à déjà entendu parler d’un Dieu quelconque. Ce n’est pas un phénomène local, moderne et temporaire. C’est une majorité impressionnante. Ces Êtres Humains croient qu’il y a un Dieu créateur. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? C’est intuitif et incorporé dans votre structure cellulaire.

Les Êtres Humains cherchent – instinctivement – le Créateur, et le résultat est majestueux. Quel est le mystère de Dieu ? Regardons un peu ce que l’humanité recherche.

Venez avec moi et regardons la Création des univers. Quel mystère ! La science ne comprend pas vraiment comment le tout fut créé. Pourtant, ces univers sont pleins de physique quantique. Pouvez-vous imaginer que vous êtes là, en train d’observer la création de cette splendeur ? Mystérieux, n’est-ce pas ? Le spectacle est de toute beauté. Vous voyez les voûtes célestes en cours de création. Vous voyez toute cette activité qui a littéralement duré des milliards d’années. Vous voyez également la naissance et le développement de votre propre système solaire : les planètes, les lunes, la ceinture d’astéroïdes, etc. Nous pouvons aussi voir le début de la vie sur Terre, ainsi que les cycles où la vie a cessé et recommencé.

Oh, le mystère de Dieu doit être grandiose ! Le Créateur est magnifique. Tous les Êtres Humains  ressentent l’amour de Dieu, au fond de leurs coeurs ou dans leur for intérieur. Ils ressentent une sorte d’énergie parentale. C’est pourquoi l’on fait souvent référence à Dieu comme étant un père ou une mère céleste, comme des parents qui débordent d’amour inconditionnel pour leurs enfants.

Vous souvenez-vous du temps où vous étiez un enfant… Du temps où vous n’aviez aucun souci en rapport avec les besoins essentiels de la vie dans un corps physique ? Vous saviez que vos parents s’occupaient de tout ce dont vous aviez besoin. La plupart d’entre vous ont vécu cette enfance. Les leaders religieux vous diront que c’est l’amour de Dieu qui est toujours prêt à vous tendre la main, comme une bonne mère ou un bon père. Regardez le grand nombre de lieux ou d’endroits où vous pouvez adorer Dieu. De superbes structures sont érigées aux quatre coins de la Terre. Dieu doit certainement être grand et imposant, pour mériter une telle adoration. La majorité de la population mondiale va s’agenouiller dans ces lieux de culte, afin de lui rendre hommage. Toutefois, Dieu semble être intouchable, intangible. Dieu est au Ciel, et les humbles humains sont sur le plancher des vaches.

Selon les apparences qui sont parfois trompeuses, il semblerait que Dieu peut écraser les minuscules êtres humains, comme s’ils étaient de vulgaires insectes.

La pensée prédominante de l’humanité dit que personne ne peut toucher le visage de Dieu. En effet, c’est une philosophie qui est très sensée, si l’on tient compte de la limitation 3-D des divinités incarnées. Comment comprendre le mystère de Dieu, puisque cela appartient à Dieu ? Le mystère de la Création appartient à Dieu ! Il semble que vous êtes l’une des choses qui ont été créées par Dieu. Voilà pourquoi il est un intouchable.

Parlons maintenant de la communication avec Dieu. Comment pouvez-vous communiquer avec lui ? Le pouvez-vous ? Vous êtes encore dans le brouillard, car il y a tellement de doctrines qui vous donnent une foule d’informations à ce sujet. Dans quelques-unes de ces doctrines, vous devez aller voir une hiérarchie de personnes qui sont spécialisées dans ce domaine, afin qu’elles servent d’intermédiaire à la communication entre Dieu et vous. D’autres vont à des écoles spécifiques. D’autres vont lui dédier leurs vies. D’autres iront même jusqu’à marier Dieu, afin d’être en mesure d’intercéder auprès de lui, en votre faveur. Oh ! Le mystère de Dieu semble réellement « un vrai et grand mystère ».

Chers Êtres Humains, je viens de vous définir cinq attributs du mystère de Dieu. Avez-vous remarqué que ces attributs, mes cinq définitions de ces attributs, ont indirectement dominé cette planète pendant des millénaires ? Il est vrai que les groupes religieux les ont enseignés selon leur vérité, mais c’était, pour ainsi dire, du « pareil au même ». En réalité, la structure était toujours la même. Dieu a tout créé.

Dieu est la mère ou le père, et vous êtes toujours un enfant, sous la « domination généralement bienveillante » de Dieu. Donc, vous lui devez une sorte de vénération ou adoration. C’était la manière habituelle ou usuelle de communiquer avec Dieu. Il en était ainsi, au moment où vous êtes nés. Pour un bon nombre d’entre vous, il en est encore ainsi. C’est une attitude dite sacrée qui n’a pas changé.

Regardons ce qui a été dit. Même si vous percevez Dieu d’une manière différente de ceux et celles qui font encore partie des cinq attributs, ne vous méprenez pas. Dieu est grandiose. Dieu est magnifique. Dieu est amour. Dieu est le créateur de tout ce qui est. Il doit être, à tout le moins, « abracadabrant, giga-exceptionnel », etc. Il est maintenant temps de regarder ces cinq attributs sous la lumière ou la connaissance de la « vraie » vérité.

Une réalité que plusieurs parmi vous commencent à ressentir. L’entendement de notre message de ce jour se rapporte principalement à l’énergie dans laquelle vous baignez, plutôt qu’à l’information  nouvelle.

À partir de cette entité qui est appelée Kryeon… Celle qui, à vos yeux, est une représentation du corps de Dieu – en ce moment – selon votre coeur, vos oreilles et vos yeux. Voici une vérité absolue : « Vous Êtes des Créatures Divines ! » Vous provenez directement du Ciel ou des Cieux (selon l’entendement humain), puisque vous êtes une partie intégrale et complète du corps de Dieu. Oh, vous n’osez peut-être pas, essayer d’accepter et d’intégrer cette vérité absolue, car l’on vous a enseigné et vous avez enseigné, depuis de multiples vies dites antérieures, que vous étiez des êtres déchus, dès la naissance.

Ceci est complètement faux. C’est l’un des pires mensonges de toute l’histoire humaine. Une fausseté qui dit que Dieu va vous rejeter du revers de la main si vous ne faites pas quelque chose pour lui.

Comment les Êtres Humains en sont-ils venus à avaler une telle couleuvre, alors que l’amour de Dieu est une composante de leur structure cellulaire. C’est l’amour de la Famille divine. S’il vous plaît, ouvrez votre coeur et votre intuition, puisque ce message vous parle d’énergie, d’amour et de beauté.

Vous, les âmes ancestrales de cette planète, sachez qu’à chaque fois où vous êtes revenus, j’étais avec vous. De mon côté du voile, j’ai vu les transformations, j’ai vu l’énorme travail que vous avez effectué et que vous effectuez encore. Lors de vos réincarnations, le même scénario se répétait. Je vous demandais si vous étiez vraiment décidés à retourner dans cette sorte de « fosse de goudron », je vous rappelais que ce n’était pas une sinécure. En outre, vous devez laisser tomber plus de la moitié de votre divinité derrière vous, quand vous vous réincarnez. Je vous disais que vous ne vous souviendriez même plus que vous êtes divins, que vous êtes une partie de Dieu. Je vous disais que vous alliez m’oublier…

Et vous me disiez : « Oui, je le sais, mais nous avons commencé la création d’un chef d’oeuvre sur cette planète, et nous voulons la terminer. Nous ne voulons pas manquer la fin. » Vous me disiez que vous étiez en amour avec la planète Terre et les Êtres Humains.

Je vous remémorais le fait que la plupart des Êtres Humains n’arrivent pas à effectuer un éveil de conscience, au cours de leurs vies incarnées. Ils restent endormis ou hypnotisés par le matériel et le corps physique. Vous me répondiez que vous vouliez réessayer. Vous me disiez : « Si je réussis, si je m’éveille, je vais devenir un Être Humain puissant. Un Être Humain qui a finalement allumé sa propre lumière divine. Le royaume de mes pensées et mon corps physique seront différents. Je vais avoir la faculté d’aimer chaque Être Humain, puisque je vais voir sa propre divinité intérieure, cachée derrière son masque humain. »

J’étais là, et je voyais des parties de Dieu qui s’incarnaient. C’est la vérité. Vous souvenez-vous ? Nous étions côte à côte, et nous observions la création. Oh ! C’était magnifique. Nous avons vu des univers qui partaient et revenaient, puisque le temps n’existe pas. Donc, vous n’êtes ni vieux ni jeunes. Tout est comme une rivière de beauté qui coule éternellement. Vous souvenez-vous du moment où votre système solaire fut créé ? Vous aviez deux soleils, mais vous en avez perdu un. Vous souvenez-vous de la vue spectaculaire des planètes en transition ? Je m’en souviens, puisque vous étiez tout près de moi. Nous avons observé la formation de la Terre et de la grille magnétique. La Terre a patiemment attendu votre arrivée. L’on pourrait dire qu’elle était comme un aliment astral et divin, en train d’être cuisiné pendant quatre milliards d’années (rires de Kryeon). Vous n’étiez pas impatients.

Lors de vos méditations, est-ce vous ressentez parfois le Soi-supérieur, l’énergie de la mère et du père ? Avez-vous l’impression d’être chez vous ? Si oui, cela signifie que vous ressentez ce que vous êtes. Vous reprenez votre enfant intérieur, et vous ne vous souciez plus de ce qui va arriver. Vous êtes calmes et confiants. Je vous suggère de faire confiance à ces sentiments, puisque vous recevrez toujours des indications au moment opportun. Tout est approprié. Vous n’êtes pas venus ici pour souffrir. Il n’y a aucun écrit ou contrat qui dit que vous êtes venus ici pour souffrir. Connaissez-vous des parents qui enverraient volontairement leurs enfants dans un lieu de souffrance ? Feriez-vous une telle chose à vos propres enfants ? Alors, pourquoi un Dieu aimant le ferait-il ? En réalité, vous êtes vos propres parents, sauf que vous avez scindé votre totalité ; un Être Humain et un Soi-supérieur. Il y en a parmi vous qui commencent à le comprendre. Ils ont découvert la manière de toucher leur Soi-supérieur, afin de rétablir la connexion divine.

De l’autre côté du voile, votre Soi-supérieur vous tend la main depuis votre naissance. Les anges chantaient autour du lit de votre naissance, attendant de créer la synchronicité que vous méritez. Ne permettez jamais à qui que ce soit de vous dire que vous ne le méritez pas. Vous méritez le souvenir de votre origine divine, vous méritez de vivre en paix, vous méritez de recevoir les solutions à vos problèmes, vous méritez de vivre longtemps sur cette planète , vous méritez d’avoir le coeur en fête.

Et c’est ainsi.

Kryeon

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Canalisation de Kryeon présentée à Bogota, Colombie, le 24 octobre 2009, Par Lee Carroll

Vos actions stimulent l’évolution

 CHEMIN

Salutations très chers, Je Suis Kryeon du Service magnétique  – Au lieu de passer par le système de la biologie humaine, vous passez par la Terre elle-même. Qu’est-ce qui détermine le niveau d’efficacité de l’ADN, à la naissance ?

Ce sont les vibrations de la Terre et le fonctionnement de la grille cristalline. Ceci permet au champ magnétique de la Terre, de recevoir et de déterminer le niveau d’efficacité requis ou permis, pour l’entité qui s’incarne. Votre lignée va bénéficier du fait que vous devenez plus quantiques, peu importe la race ou le langage. En conséquence, il y a plus que ce que vous pensez, au sujet de l’ADN de votre corps physique. Un jour, un Être Humain perspicace a demandé à Kryeon :

« Est-ce qu’il y a un champ plus grand que celui que nous estimons, autour de l’ADN ? » La réponse est non. Vous le connaissez très bien, mais vous ne comprenez pas vraiment son fonctionnement.

Je vais maintenant vous donner une information qui n’est pas nouvelle, mais vous devez le savoir. Plusieurs d’entre vous ont déjà des connaissances plus ou moins grandes, au sujet de la merkaba humaine. C’est un mot hébreu qui vous a été donné par Élisée, après avoir observé le maître Élie qui réclamait sa divinité. D’une façon vague, merkaba signifie « utiliser un moyen de transport ». C’est le chariot de la métaphore.

Quel est ce moyen de transport appelé merkaba ou chariot (de feu) ? Qu’est-ce qui peut voyager sur le chariot de la merkaba ?

L’Être Humain est entouré d’un champ rayonnant que vous ne pouvez pas vraiment mesurer. Vous pouvez  percevoir quelques-unes des ombres de ce champ rayonnant, de cette « bulle éthérique et interdimensionnelle », ou ressentir son changement. Vous pouvez essayer de le photographier avec des caméras spéciales qui sont basées sur l’énergie, mais vous n’obtiendrez que des parcelles du tout, car ce champ rayonnant – qui pourrait être appelé « votre propre divinité » – ne peut pas être photographié. [ Selon Ramtha   , ce champ entoure notre aura et notre corps physique.] La communication s’établit tout autour de vous, autant avec les personnes en avant qu’en arrière, autant avec celles qui sont à gauche et à droite, autant avec celles qui sont au-dessus et en-dessous. Si vous êtes en état d’illumination, vous vous influencez les uns les autres, selon votre état d’être. Chacun de vous, ici, dans cette salle, est en contact avec environ 10 autres personnes. Imaginons l’union de 10 personnes (en état d’illumination) qui ont retrouvé l’amour de Dieu dans leur coeur. Ces entités – au moyen de leur véhicule merkaba – seront littéralement en mesure de déplacer une montagne. Que vous me croyiez ou non, c’est une vérité.

C’est le résultat de l’efficacité et de l’activité de l’ADN. C’est un champ interdimensionnel. Un jour viendra où votre science pourra mesurer des choses interdimensionnelles. Avec ses écrans oscillatoires (scopes), elle pourra voir ce qui est interdimensionnel et ce qui ne l’est pas. Elle pourra voir le champ de la structure atomique. Elle va réaliser que l’Être Humain possède une structure atomique qui lui est propre. C’est celle sur laquelle vous voyagez – votre propre chariot.

Élisée lui a attribué un nom approprié. C’est le chariot de votre ADN. Le conducteur de ce chariot est la maîtrise.

Il y a des énergies et des systèmes qui vont vous aider. Vous avez aussi des personnes qui ont de bonnes connaissances de la métaphysique. Tout ce qui peut vous faire progresser dans votre état quantique a une valeur, peu importe le nom que vous lui donnez, car ceci va augmenter le pourcentage d’activation de votre ADN. Permettez-moi de vous dire où tout ceci va vous conduire. C’est une information nouvelle que je tiens à vous présenter. Toutes ces choses s’accumulent, afin de former une expression quantique de l’Être Humain avec lui-même. Cela signifie que les cadeaux et outils sont disponibles pour chaque personne, même si son mental est encore limité à la 3-D. C’est au-delà de ce que le mental peut imaginer.

C’est le domaine quantique. Nous observons et attendons de voir des Êtres Humains qui vont se brancher à leurs archives akashiques, afin de réclamer et récupérer les attributs, les organes en parfaite santé et les expériences de vie des corps physiques qu’ils ont eus dans leurs vies dites antérieures. C’est ce que nous avons appelé « exploiter le gisement akashique ». Ce n’est pas une information vraiment nouvelle, mais nous allons maintenant vous parler de choses qui sont bien plus avancées que cela, et elles vont vous sembler incroyables. Des choses qui vont frapper les métaphysiciens en plein visage, pourrait-on dire, car ceci ne leur a jamais été enseigné.

Les Êtres Humains évoluent autant du côté spirituel que de celui de la conscience. Il y en a quelques-uns sur cette planète qui commencent à le réaliser. Quand la conscience globale évolue, le système s’améliore. Les choses particulières que vous faites en ce moment créent un lignage futur qui sera plus évolué, tel que mentionné. C’est ce qui va créer ces choses qui vont peut-être vous sembler impossibles, dans votre ici et maintenant. Regardons quelques-unes de ces choses.

Le fait de se brancher aux archives akashiques va devenir un événement usuel ou courant. La guérison complète d’une maladie, en allant chercher un attribut spécifique d’un corps physique d’une autre vie, situé dans les archives akashiques, sera « monnaie courante ». C’est ainsi qu’il en sera. Il y a un ancien système qui va changer. C’est celui de l’aller-retour sur Terre (incarnations / désincarnations). Quand vous êtes de retour chez vous, de notre côté du voile, vous prenez des décisions au sujet de ce que sera votre prochaine réincarnation. Vous faites des choix. Il me faudrait une « éternité » pour vous énumérer toutes les possibilités que vous regardez, avant de décider et faire des choix. Mon partenaire est en train de nager dans cette mer d’opportunités, et il sait très bien qu’il ne peut pas l’expliquer avec des mots linéaires.

Vous allez voir des Êtres Humains qui ont la capacité de choisir leur prochaine vie pendant qu’ils sont ici, sur Terre. Ils pourront regarder l’état quantique et décider ce qu’ils feront. Vous vous demandez peut-être comment ils vont accomplir ce phénomène. C’est une question 3-D.

«Comment est-ce que le tout sera aligné ? Comment est-ce que ce sera présenté ? Comment feront-ils pour savoir quoi faire ? »

Je vous dis qu’aucune de ces questions ne s’applique, puisque l’état quantique est tout ce qui est. Ces Êtres Humains vont voir le lignage de leurs âmes expérimentées ou anciennes, et ils vont l’appliquer aux potentiels de ce qu’ils pourront faire.

Avant de retourner chez eux, de notre côté du voile, ils auront déjà choisi l’itinéraire de leur prochaine réincarnation. Ceci va créer un système « aller-retour » qui sera extrêmement rapide. Ils sembleront partir et revenir en un clin d’oeil, ou mourir et naître simultanément.

Pourquoi prendre le temps de mourir ? Pourquoi prendre le temps de planifier la prochaine réincarnation (de l’autre côté du voile) ?

Pourquoi prendre le temps de se réincarner ? Toutes ces « pertes » de temps sont simplement incroyables pour les entités qui ont appris à fonctionner d’une autre manière. Voici un exercice quantique. Prenez quelques instants, et suivez-moi. Vous savez que j’ai raison, n’est-ce pas ? Pouvez-vous ressentir la venue de ce grand changement ? Permettez que les cellules de votre corps physique vibrent différemment. Les Êtres Humains ne naissent pas tous avec la même identité spirituelle. L’ADN réagit selon le nombre de vies incarnées, selon les vies lémuriennes et autres, selon les choix que vous avez faits avant votre réincarnation, etc.

Je suis venu visiter ma famille pour un moment, et j’ai ressenti votre amour. Si le hasard existait, je dirais que je suis « chanceux », car il y a des entités du monde angélique qui ne peuvent pas venir vous voir, comme je le fais.

Et c’est ainsi.

Kryeon

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

 Canalisation de Kryeon  présentée à Pensacola, Floride le 30 janvier 2010, Par Lee Carroll

L’OMBRE DU SOI

2 Zen

Eh bien, poursuivons notre propos. Beaucoup d’entre vous possèdent ce qu’on a appelé communément dans ce groupe un côté sombre à leur personnalité. Ce côté sombre se réfère à votre double, un filamant, un fil non poli et fruste. Ce fil, je dirais pour le décrire au mieux que c’est la carte d’un de vos réseaux neurologiques. vous chérissez cet aspect de vous-même avec un plaisir tel que vous ne laissez rien y pénétrer. En effet, ce filou, cette ombre du soi est le soi qui possède à la fois le fardeau et le pouvoir de votre état de victime – réactions, haine, ressentiment, amertume, jalousies, colère, toutes émotions pitoyables dont le seul effet est de détruire la santé du corps – et qui fait que vous allez revenir une fois de plus afin de redresser ces problèmes avec ces mêmes personnes dans un état futur. Ceci n’est en aucun cas une situation désirable. Votre personnalité possède cet aspect, et vous le protégez, vous le chérissez et l’utilisez comme un fouet et un aiguillon. C’est un aspect de vous-même qui est laid, très laid, et je le vois en vous.

Ceci n’est rien d’autre qu’une carte spécifique que vous possédez là-haut et que vous préservez, que vous protégez. Seul un maître voit ce qui existe réellement derrière ce joli petit visage car la plupart des gens sont occupés à courir en tous sens dans leur tentative de faire bon visage afin de cacher cet aspect ombrageux de leur personnalité. Comme tout le monde fait la même chose, personne ne voit que tout le monde fait de même. Comprenez- vous?Parlons un peu maintenant de ce petit personnage.

Cette facette de l’ego altéré que vous avez dans votre cerveau, qui est têtue – cette partie de vous-même dont vous refusez de vous départir – est protégée du fait qu’elle possède sa vie à elle; elle peut montrer du doigt les circonstances de sa vie qui l’ont fait être ce qu’elle est : trahison, abandon, tromperies, on en a profité, abusé et on l’a négligé, toutes ces choses que vous dites dans vos conversations les uns avec les autres. Et, vous savez, ce petit ego altéré si laid a été l’entité la plus difficile à changer dans cette école. Savez-vous pourquoi ? Parce que vous ne voulez pas la changer, et je vous ai donné les clés pour le faire. Et pourquoi ne voulez-vous pas la changer? Parce qu’elle vous offre un cortège de protections contre les personnes qui, croyez-vous, en ont après vous ou veulent abuser de vous. Elle vous procure donc l’aiguillon, le venin, la laideur, la manipulation, le ressentiment, l’habileté et tout ce dont vous estimez avoir besoin dans le but de votre propre survie.

Mais je souhaite vous parler de cette petite et obscure créature. C’est à cause d’elle que vous allez ne pas saisir le message le plus important de cette école, et c’est pour apprendre cela que votre âme vous a amené ici. La raison en est qu’au moment où nous nous attachons à dissoudre le démon intérieur – cette créature ombrageuse en nous, comme je l’ai fait : j’ai déposé mon épée – nous devenons assurément vulnérable, mais nous ne devenons vulnérable que quelques instants, lorsque naît notre peur des représailles d’avoir fait un tel choix. Cette peur est vaine en face de la connaissance.

Qu’est ce donc qui maintient en vie votre petit démon? Votre mauvais caractère. Vous dites: « J’ai mauvais caractère à cause de ceci, ceci, ceci et ceci.» Mais imaginez un instant que l’on supprime ceci, ceci, ceci et eci; ce mauvais caractère existerait-il toujours? Il n’existerait plus. Qu’advient-il alors de l’énergie du mauvais caractère? Elle est libre; c’est l’espace libre.

Imaginons maintenant que vous disiez: « Je ne fais confiance en personne parce que j’ai été trahie. » Je vous regarderais en disant :« En fait, la personne en qui vous devriez avoir confiance est vous-même; personne ne vous trahira jamais plus que vous ne vous êtes vous-même trahi. » Pourquoi en est-il ainsi? Parce que vous avez une attitude de protection, vous refusez de neutraliser l’association existant avec cette attitude, ce qui vous en libèrerait. Vous voyez, faire confiance à quelqu’un ne devient un problème que si vous avez du mal à vous faire confiance à vous-même. S’il n’existe aucun problème de confiance par rapport à soi-même, ceci n’est jamais un problème car il n’existe aucune association à laquelle on puisse faire appel. Combien d’entre vous comprennent. Si l’on fait cela, on commence à désarmer la partie de vous qui est en réalité responsable de faire parvenir dans votre vie bien des choses merveilleuses – en face d’un pouvoir absolu – qui ne surviennent pas parce que vous portez toujours ce bouclier, ce bouclier qui ne vous permet jamais de vivre dans le moment présent. Vous n’êtes pas vraiment ici ce soir avec moi; en réalité, vous êtes ailleurs dans un autre temps.

Cette petite créature que vous possédez en vous – créature que l’on a à juste titre appelée le diable ou le démon, le démon intérieur – est la personne qui possède une multitude d’informations justifiant sa manière d’être. Toutes ces informations sont liées à beaucoup de personnes et à beaucoup de lieux, à beaucoup de choses et à beaucoup d’événements, mais il s’agit du même démon avec ses multiples tentacules. Une résistance énorme à la beauté de la vie est requise pour nourrir ce monstre. Par exemple, quand je dis résistance à la vie, il y a des gens ici qui préfèrent s’accrocher à cela que le dissoudre. Comment sais-je cela? Le seul fait d’avoir simplement, comme je leur ai appris, à regarder ce que c’est sans y attacher aucune personne, aucun lieu, aucun événement et aucun temps, ils ne purent le faire et retournèrent dans leur passé. Ils y sont toujours attachés. Les associations avec le passé sont des attachements. Elles seules et rien d’autre donnent validité à ce qui n’existe pas en réalité. Le manque est une illusion. Ce qui est réel est l’attitude qui lui donne validité. Comprenez-vous?

La maîtrise de soi est un dessein noble et digne, mais une telle entreprise vous conduit dans les corridors existant à l’intérieur de vous, pour ainsi dire, et vous oblige à regarder des parties de vous- même qui ont jusqu’ici été votre personnage, la manière dont vous perçoivent les autres. Et, vous savez, il y a un élément de peur en cela ; en effet, en imaginant que vous vous défaisiez de ce personnage, les gens ne vont pas vous prendre au sérieux, ou bien encore, vous n’allez pas être suffisamment gros ou suffisamment mauvais pour vous faire remarquer. Mais ceci est un mensonge car tant que vous vous appesantissez sur un problème insignifiant, par exemple une seule attitude qui a été la cause d’un si grand nombre de réincarnations et qui a gâché tellement de relations, gâché tellement de magnifiques occasions, gâché tellement de jours de votre vie, apparus et disparus pour ne jamais revenir, gâché totalement le paysage de la vie, tant que ceci restera dans votre vie, l’espoir de vies futures est très réduit. Et la faculté de vous exprimer comme un maître est sabotée du fait que vous êtes attaché à quelque chose qu’il est nécessaire que vous laissiez tomber. Celle-ci n’a pas d’existence.

C’est une maladie de la conscience humaine. Et, vous que j’aime, je veux que vous sachiez que je vous pousse, je vous invite fortement, à pénétrer cette arène centrale, et m’efforce de vous montrer quelque chose qui est si doux et si beau, en vérité : vous montrer que toutes les choses dont vous aviez si peur à votre encontre et que vous croyiez être vraies n’existent même pas. La seule chose qui existe est l’association que vous y croyez liée. Combien d’entre vous comprennent? C’est précisément cette association qui doit être éradiquée.

Les insuffisances personnelles n’existent pas, la haine n’existe pas et, en vérité, la méchanceté n’existe pas. La souffrance n’existe pas. Le manque n’existe pas et même la mort n’existe pas. Ils n’existent pas. En y réfléchissant bien, nos démons, vos démons – les nôtres, parce que je me trouve parmi vous et je n’aime pas cela – sont réellement dus au fait que vous ressentez le besoin de valider vos attitudes afin de survivre alors qu’en fait ce sont ces attitudes mêmes qui amputent totalement votre vie.

Qu’existe-t-il de l’autre côté? Eh bien, vous savez, un homme valeureux, et je sais les reconnaître. Il me suffit de le regarder et je vois en lui cette substance de qualité qui fait qu’il est valeureux. Être valeureux, ne signifie pas être gros, mauvais, et audacieux. Est valeureux celui qui possède la force absolue de retrancher de lui la pensée cancéreuse qui affaiblit un individu et ses accomplissements dans la vie en tous domaines. C’est cela être fort et aussi être valeureux. Je peux aussi dire en regardant une femme si dans cette poitrine vibre un amour et une affection sincères, car un amour et une affection sincères sont l’incarnation même de Dieu; la déesse en effet nourrit la vie, elle ne la prend jamais; elle donne l’amour et ne le mutile jamais; la femme est la plus suave fleur de Dieu. Et je peux regarder une femme et vous dire si cet amour habite ou non en elle. Et ce qui fait qu’une femme est belle n’est pas sa peau, ses yeux, son âge. Ce qui fait qu’une femme est belle est sa faculté d’aimer sans relâche et sans conditions. Voilà une femme que je considère belle. Et pourquoi ?

Parce que, lorsque l’on retire du manque l’association qui la maintient en place – vous voyez, on peut comparer le manque à une boule de cristal soutenue par une triade de pieds; ce que l’on voit n’est pas en réalité une boule de cristal mais la triade de pieds qui la soutiennent – on peut donc considérer le manque comme une boule de cristal transparente qu’on ne parvient pas en fait à voir. Mais ce que l’on voit ce sont les pieds qui la maintiennent en position. Et si on retire ces pieds qui soutiennent l’association – et, permettez-moi de vous le rappeler, l’association dit que vous êtes comme vous êtes à cause de ce qui vous est arrivé quand vous étiez petite fille ou petit garçon et puis vous vous déplacez avec ce fardeau durant toute votre vie, et colorez chaque jour de votre vie de ses couleurs car vous ne connaissez pas d’autre manière de vivre; cet événement, ce temps, ces gens, et ce lieu sont les « pieds » qui maintiennent l’existence du manque – si on retire ces pieds, il n’y a pas de boule de cristal. Seule existait l’association. Le manque n’existe même pas. Il ne peut exister dans un royaume d’abondance absolue.

Vous savez pourquoi vous avez un sentiment d’insécurité? Parce que quelqu’un – qui que ce soit – vous a dit et vous a fait ressentir cette insécurité. Et vous retournez sans cesse à ce moment-là ; cela vous fait toujours mal. Si vous regardiez maintenant l’insécurité sans ses supports, vous ne trouveriez rien que vous puissiez appeler insécurité. Comprenez-vous? Et savez-vous que ce qui existe dans le non-espace est l’amour? Eh bien, comment peut-on définir l’amour? L’amour est la glu qui assure la cohésion de toutes choses. Là réside le pouvoir.

par RAMTHA Extraits de son livre Le mystère de la naissance et de la mort: le soi redéfini sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/ -  p. 41 aux éditions Adda.

Essayez de penser plus large

 

penseeBeaucoup d’entre vous ont des barrières qu’ils se sont mises devant eux pour les protéger. Ces barrières ne sont ni bonnes ni mauvaises, mais simplement une réaction humaine normale. Mais à présent, vous allez devoir enlever ces barrières et entrer dans l’authenticité, où vous êtes, qui vous êtes, peu importe ce qu’en pensent les autres. Maintenant, vous êtes vrais et vous pouvez vous relier à ces particules sans vous faire de souci. Au lieu de prendre du recul pour voir la nouvelle image, permettez-vous de faire de bonnes erreurs et d’apprendre tout au long de votre voie.

Chacun de vous conduit une voiture. Pensez-vous que l’automobile ait fonctionné la première fois qu’elle a été construite ?

Elle avait toutes sortes de problèmes, mais les humains l’aiment tellement ! Elle a évolué, une chose en amenant une autre et c’est ainsi que vous avez aujourd’hui des voitures fiables. Vous n’avez même pas à penser ou à vous faire du souci à propos des détails lorsque vous la mettez en marche pour aller quelque part, parce que vous les avez perfectionnées petit à petit. C’est ce que nous vous demandons de faire maintenant. N’essayez pas de tout imaginer, observez simplement les énergies qui arrivent sur vous – chacune de ces particules – et intégrez les l’une après l’autre en vous permettant d’être vulnérables… en lâchant les protections et en vous permettant d’être vous, simplement.

Oui, c’est facile pour nous de le dire parce que nous n’avons jamais eu de corps humain. Nous comprenons les difficultés que vous traversez avec tout cela et nous savons que ce que nous vous suggérons n’est pas facile. Cependant, chaque fois que vous vous permettrez de faire une erreur et d’en tirer la leçon, vous avancerez. Le simple fait que nous prononcions le mot « erreur » fait tiquer beaucoup d’entre vous. Vous n’êtes pas censés être parfaits, vous êtes simplement censés tendre vers la perfection. Le problème, quand vous obtenez une image parfaite du tableau général, c’est que vous vous attachez à ce tableau. Au lieu de cela, si vous accueillez chaque particule qui arrive sur vous et lui trouvez la meilleure place, vous vous permettez de danser dans la lumière avant même qu’elle ne se fasse.

L’histoire change – Apprenez à lever les yeux !

Nous vous demandons, très chers, de regarder vers le haut plutôt que vers le bas. Apprenez à voir que vous êtes des créatures en évolution dans un endroit extraordinaire. Reconnaissez que vous n’avez pas besoin d’être parfaits et que vous n’avez pas à vous attacher à votre histoire, car cette histoire est votre identité. Cette histoire a été très importante aux yeux de chacun de vous; vous lui avez mis des étiquettes, avec des noms, et vous projetez cette histoire. Mais cela crée un fossé entre la réalité et ce que vous croyez être votre histoire. Ce fossé, c’est ce qui bloque de nombreuses créations et empêche les gens d’avancer. Donc, comment ferez-vous cela ? Dansez dans la lumière. Permettez-vous d’être des humains et lorsque vous faites des erreurs, riez-en. Que ces erreurs vous mettent en joie et apprenez à vos enfants à s’extérioriser et à faire de bonnes erreurs. Lorsqu’ils reviendront avec de gros bobos, dites-leur : « C’était une belle erreur, mon chéri. Va et fais-en d’autres. Essaie de ne pas refaire la même, mais va et collectionnes-en d’autres. Dis-moi combien d’erreurs on peut faire sur la planète Terre. »  Nous avons maintenant passé du point de vue d’en haut vers le bas pour aller vers celui où l’on regarde vers le haut. Maintenant, nous nous permettons de croître dans notre souveraineté. C’est à ce point que vous en êtes en ce moment même de votre évolution.

Ces temps sont incroyables sur la planète Terre. Très chers, vous allez réveiller beaucoup de gens de leur rêve. C’est pour cela que vous êtes ici en ce moment. Vous détenez quelque chose pour nous tous. Si cela peut vous rendre confiants et à l’aise, sans crainte, cette information se généralisera et vous commencerez à construire le ciel sur la terre ici même. Cela commence par une simple particule.

Amusez-vous bien avec les flocons de neige. Dansez dans la lumière. La prochaine fois qu’un flocon de neige arrivera sur votre visage et y fondra, rappelez-vous cette histoire et rappelez-vous de regarder vers le haut, parce que c’est dans cette direction que vous tendez tous. Votre changement de perception changera la réalité instantanément.

C’est avec le plus grand honneur que nous vous demandons de vous traiter mutuellement avec respect. Prenez soin les uns des autres à chaque occasion que vous trouverez, et tenez-vous les portes ouvertes. Sachez que vous êtes en train d’entamer un nouveau jeu et jouez bien ensemble.


Espavo, LE GROUPE

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

LA MAISONS ASTROLOGIQUES DANS LA ROUE ARCHETYPALE

 

ROUE ARCHETYPALE

PREMIERE MAISON : EGO ET PERSONNALITE (Premier et troisième chakras)

Dans une carte du ciel, les douze maisons correspondent aux douze signes du zodiaque et aux quatre énergies cosmiques : terre, aire, feu et eau. Les maisons de la Roue archétypale partagent certaines des mêmes caractéristiques. La première maison de la Roue archétypale, par exemple, correspond au signe astrologique du Bélier, première maison du zodiaque. Dès le premier jour du printemps, elle représente le renouveau. Et puisque le sentiment que tout était possible et qu’il voyait la lumière même dans les pires situations. L’archétype en résidence dans la cinquième maison de Will était l’Enfant. Et c’était exactement cela : presque un personnage de contes de fée qui inspirait les gens pour voir le beau dans la vie.

Le besoin de créer est un aspect essentiel de la conscience et de l’âme. Mais il est illusoire de définir notre capacité créative selon nos accomplissements professionnels, même artistiques. Will incarnait l’énergie de la créativité dans son expression la plus élevée parce qu’il canalisait cette électricité pour mettre en marche l’âme de tous ceux qu’il rencontrait. Il représente aussi un autre profil de la créativité : la nature créative du soi qui se contente d’être soi pour être reconnu et validé.

DEUXIEME MAISON : VALEURS PEROSNNELLES (Deuxième chakra)

La deuxième maison de la Roue archétypale correspond au Taureau, un signe de terre qui gouverne votre relation à la terre, au sens large. Elle préfigure ce que vous appréciez et chérissez le plus. En termes énergétiques, la deuxième maison représente la prochaine étape de la formation du soi : « Maintenant que je suis là, qu’est-ce qui m’appartient ? Qu’est-ce que je veux retirer de la vie ? Quel pouvoir est essentiel à mon interaction avec la vie matérielle ?  Cette maison représente votre appréciation de la nature physique de la vie ; les objets de ce monde qui touchent votre ego et votre âme et ce dont vous avez le plus besoin pour vous sentir enraciné dans le monde. Cette maison reflète surtout les objets ou l’énergie que vous associez au pouvoir terrestre : argent, statut, propriété, oeuvres d’art, capacité de dominer les autres, sensualité, beauté. Ce sont les moyens les plus séducteurs par lesquels l’âme s’attache à la forme physique. Par conséquent, l’archétype qui réside dans cette maison est mieux accordé à votre relation au pouvoir physique et à ses icônes.

Cette maison vous met au défi d’envisager vos valeurs spirituelles par-delà la forme physique de votre attachement aux objets, à l’argent, au statut, au pouvoir et à toutes les autres manifestations du monde matériel. Les gens souffrent généralement d’une grande anxiété parce qu’ils croient devoir posséder, pour être heureux, une personne, un lieu ou un objet. Mais la capacité d’aimer inconditionnellement nécessite le détachement.

TROISIEME MAISON : EXPRESSION DE SOI, FRERES ET SŒURS ( Troisième et cinquième chakras)

Lorsque vous avez établi vos valeurs, vous passez à l’expression de soi : votre façon d’affirmer au monde qui vous êtes et ce qui vous est cher. La maison 3, alignée avec les Gémeaux, un signe d’air qui gouverne la communication, représente votre capacité de vous exprimer en tant qu’individu, et représente aussi os frères et sœurs. Le lien symbolique entre frères et sœurs et les communications représente le processus naturel de la spécialisation, ou de la découverte de votre voix parmi les autres « enfants ». Par conséquent, les frères et soeurs doivent signifier non seulement les membres de vote famille biologique, mais aussi ceux qui vous aident à grandir. Parce que l’énergie de votre troisième maison renferme à la fois votre sentiment d’estime de soi et votre expression personnelle, elle résonne avec les troisième et cinquième chakras. Elle contient les leçons inhérentes à l’apprentissage des causes et effets de vos choix ; votre façon de gérer votre propre pouvoir. Elle révèle comment vous dirigez votre énergie dans le monde, comment vous la mettez en mouvement et comment vous vous engagez avec les lois de l’attraction magnétique et de la cause à effet. Vous devrez prendre conscience de vote façon d’utiliser votre énergie et votre pouvoir personnels de façon à assumer les conséquences de vos pensées et de vos actions. Devenir conscient veut dire vous éveiller à votre propre pouvoir et apprendre à le diriger d’une façon responsable.

L’archétype résident dans votre troisième ainsi influence votre façon de soupeser vos décisions. Les choix qui visent à nuire aux autres ou à les blesser représentent la part d’ombre ou la difficulté de la troisième maison.

La troisième maison vous met au défi de vous rendre compte de vos motivations. Chaque pensée, parole, action et geste est une expression de votre pouvoir et, en définitive, seules deux motivations authentiques touchent la psyché : la valorisation ou la dévalorisation de soi et des autres.

QUATRIEME MAISON : CHEZ SOI ( Premier et quatrième chakras)

La quatrième maison correspond au Cancer, le premier des trois signes d’eau du zodiaque. Comme l’eau est un élément associé à notre nature émotionnelle, l’archétype de notre quatrième maison  a l’influence la plus forte sur le fondement de votre nature émotionnelle. Votre expression de vous-même, que ce soit en tant qu’individu ou sur le plan créatif, doit être enracinée, avoir un chez-soi. La quatrième maison est reliée à la fois au chez-soi d’où vous venez et à votre maison actuelle. Le mot ou l’image Maison possède de nombreuses significations et, dans l’état de rêve, il est souvent associé à la véritable résidence du cœur, ou à votre passion la plus profonde. Le thème qui gouverne cette maison comprend vos liens à la famille biologique et élargie. L’archétype qui réside dans cette maison exerce une influence prédominante sur vos énergies émotionnelles associées à cette maison. Parce que la quatrième maison est reliée à la fois à vos racines familiales et à vote vie émotionnelle, elle correspond aux énergies de vos premier et quatrième chakras.

Les aspects douloureux de la quatrième maison peuvent comprendre des souvenirs et émotions toxiques, dont les conséquences peuvent être la dépression et la mélancolie.

La quatrième maison vous met au défi de régler les comptes de votre enfance et d’établir des foyers sains pour vous-mêmes en tant qu’adultes. Vous avez le choix de transmettre à vos enfants et à vos proches soit vos blessures et vos drames familiaux, soit l’optimisme et l’amour de la vie. il est donc essentiel, pour la santé du foyer, de guérir votre histoire personnelle et de ne pas léguer vos propres blessures.

CINQUIEME MAISON : CREATIVITE ET CHANCE (Sixième chakra)

La séquence du feu, de la terre, de l’eau et de l’air se répète dans la Roue Archétypale et zodiacale. Le Lion, deuxième signe de feu, se rapporte à la cinquième maison, qui gouverne l’expression créatrice, la sexualité, les enfants et la chance. C’est également la maison de l’amour, de la spontanéité, et de l’abondance. L’archétype qui réside dans cette maison représente les forces qui vous aideront le plus à engendrer des projets. Après vous être enraciné dans un foyer, vous passez instinctivement à l’exploration du pouvoir de créativité. Parce que la cinquième maison gouverne la créativité, elle correspond au sixième chakra, qui régule l’intelligence et l’imagination.

La part d’ombre de la cinquième Maison se manifeste sous la forme de l’expression débridée du feu créatif ou sexuel, comme le mauvais usage du pouvoir sexuel ou créatif, à des fins égoïstes, ou manipulatrices. On peut utiliser le talent créatif pour des activités illégales ou contraires à l’éthique, ou pour la séduction et la manipulation sexuelles. Le besoin de créer est un aspect essentiel de la conscience et de l’âme. Mais il est illusoire de définir notre capacité créatrice selon nos accomplissements professionnels, même artistiques. Il représente aussi un autre profil de la créativité : la nature créative du soi qui se contente d’être soi pour être reconnu et validé.

SIXIEME MAISON : PROFESSION ET SANTE (Deuxième chakra)

La sixième maison correspond au deuxième signe de terre, la Vierge, et gouverne votre profession et votre santé. L’énergie terrestre de la Vierge diffère de celle du Taureau en ce qu’elle vous sert d’ancrage pour transformer votre vie différemment des cycles naturels, propres à votre deuxième maison. Cette maison focalise sur la profession dans un objectif de survie, et l’archétype qui réside ici influence votre recherche de la sécurité. Lorsque vous êtes en pleine transaction commerciale, par exemple, votre modèle archétypal de la sixième maison joue un rôle très important dans votre façon d’interpréter les conversations et les occasions d’affaires. La sixième maison vous met au défi de maintenir l’équilibre entre travail et santé. Un archétype pourrait indiquer des habitudes malsaines ou destructives qui ne servent pas votre bien-être physique. Il peut aussi indiquer comment vous négocier l’éthique et vote morale pour la sécurité financière et professionnelle. Parce que cette maison est reliée à l’argent et aux valeurs matérielles, elle correspond plus étroitement au deuxième chakra.

SEPTIEME MAISON : MARIAGE ET RELATIONS (Deuxième et quatrième chakras)

La septième maison comprend le mariage, de même que d’autres formes de partenariat, telles les amitiés intimes et les relations d’affaires. Cette maison est sous le signe astrologique de la lance, le deuxième signe d’air. A la différence des Gémeaux, qui gouvernent la communication en général, la Balance représente les types de communication les plus intimes entre individus. La qualité essentielle associée à la Balance est l’équilibre, symbolisée par une femme portant une balance. Cette maison est également un territoire de choix pour les gestes de trahison, qui révèlent si souvent les parts d’ombre de la relation. Parce que la septième maison gouverne à la fois les partenariats commerciaux et le mariage, elle correspond aux énergies des deuxième et quatrième chakras, qui gouvernent l’argent, les valeurs et les affaires du cœur.

Notre biologie même nous incite aux partenariats physiques, émotionnels et psychologiques. Nos relations, les uns avec les autres sont des domaines privilégiés dans lesquels apercevoir nos Contrats. Nous pouvons également les voir dans nos partenariats archétypaux : Parent-Enfant, Mentor-Etudiant, Serviteur-Maître.

Durant le cours normal d’une journée, au fil de nos occupations, des dialogues extraordinaires se déroulent entre nos âmes. Les partenariats peuvent également entrer en jeu dans des situations plus terre-à-terre. Nous investissons beaucoup d’énergie dans la jouissance, le maintien ou la guérison de nos relations et, en cours de route, nous apprenons davantage sur nos motivations. L’un des cadeaux les plus sains que nous puissions nous offrir est de constamment surveiller nos raisons d’être critiques et autoritaires. L’épreuve consiste à permettre aux autres d’être eux-mêmes, malgré notre peur et notre insécurité. C’est d’entretenir votre relation essentielle envers vous-même et de vivre en accord avec cette vérité ; le plus beau cadeau que vous puissiez offrir à quelqu’un, c’est d’être vous-même en pleine santé.

HUITEME MAISON : LES RESSOURCES DES AUTRES (Deuxième et sixième chakras)

Cette maison correspond au Scorpion, le deuxième signe d’eau, et l’eau, est l’élément le plus proche de notre nature émotionnelle. Le Scorpion gouverne également les secrets et les activités secrètes, de même que les énergies passionnées associées à la sexualité érotique. A la différence de la deuxième maison, qui concerne la propriété personnelle, la huitième maison gouverne votre usage de l’argent dans le domaine public. le thème de l’héritage dans cette maison est en rapport avec vos intérêts financiers et juridiques, votre bagage génétique et votre mémoire biologique ancestrale. Comme les questions juridiques et financières impliquent à la fois votre intellect et votre sens des valeurs, cette maison est donc influencée par les énergies des deuxième et sixième chakras.

Les questions de la maison huit sont nos ombres les plus obscures car, cette maison fait ressortir nos questions reliées au pouvoir, marquant un passage plus grand dans le domaine public du pouvoir extérieur.  Vous devez comprendre la nature émotionnelle de cette maison, car l’argent, la sexualité et la connaissance secrète sont des moyens de séduction qui peuvent bloquer la poursuite de votre potentiel divin. Il peut être extrêmement difficile de résister à ces énergies. Il est difficile de demeurer émotionnellement centré et en possession de son pouvoir lorsque les questions financières et sexuelles sont en jeu. Comme l’argent, le sexe et le pouvoir représentent l’autorité et la sécurité, lorsque ces domaines de la vie sont menacés ; nous devenons extrêmement craintifs et pouvons agir d’une façon irrationnelle. Les expressions de l’ombre de cette maison se présentent dans le domaine de l’inconduite juridique et financière y compris entre autres la mauvaise appropriation des fonds commerciaux et les conflits familiaux sur les questions d’héritage. Dans cette maison, nous découvrons également la valeur magnifique de notre force et de notre courage au cours des expériences les plus vulnérables de notre vie.

Un grand nombre de Contrats que vous avez avec d’autres gens viennent à cause de l’argent, du sexe et du pouvoir et cette maison aussi présente le potentiel de trahison et d’incompréhension. Mais les liens familiaux et affectueux sont également des qualités héritées et cette maison et son archétype peuvent être une grande source de force pour vous.

L’archétype associé à votre maison huit est celui qui vous guide à travers vos peurs, vos épreuves et vos forces en ce qui concerne l’argent, l’héritage et la sexualité. Gardez à l’esprit que le fond de vos peurs ne peut se comprendre pleinement dans les limites d’une seule maison. Les archétypes et les maisons auxquelles ils sont associés sont des points d’entrée dans votre carte. Chaque point d’entrée vous fournit une perspective particulière différente, mais pour voir votre Contrat dans son ensemble, vous devez en définitive considérer toute la carte. Si vous étiez en crise à propos de l’importance de l’argent pour vous, ou de votre résistance au fait de vivre pleinement, vous vous pencheriez sur la maison deux, car ce sont des questions de valeurs personnelles. Mais iso vus examiniez une relation commerciale ou financière, vous commenceriez le processus d’interprétation par votre archétype de la maison huit. Puis, étudiez cette même relation avec un autre archétype et une autre maison, en les examinant un à un, en faisant un tour de Roue. C’est comme voir votre psyché et votre âme avec un objectif grand angulaire.

NEUVIEME MAISON : SPIRITUALITE (Septième chakra)

La neuvième maison, qui correspond au Sagittaire, le troisième signe de feu, gouverne la spiritualité, la religion, le voyage et la sagesse. L’énergie du Sagittaire est associée à l’audace et à l’indépendance, qualités qui mettent en valeur les quêtes que vous êtes incité à poursuivre. L’élément feu du Sagittaire allume l’inspiration, la dévotion et la passion de réaliser une relation intime au Divin. Tandis que le Lion, autre signe de feu qui gouverne la cinquième maison, est fortement lié aux caractéristiques et au théâtre de la personnalité dramatique, le feu du Sagittaire élève l’âme d’une personne jusqu’à des voies transcendantes, en accord avec le symbolisme du Centaure dirigeant sa flèche vers le cosmos. Les parts d’ombre inhérentes à cette maison sont liées à la difficulté de gérer votre ego spirituel souvent caractérisé par l’archétype appelé le complexe messianique.

Les maisons neuf et dix sont situées au sommet de la carte et représentent les forces directrices qui nous aident à nous rappeler, même inconsciemment, que la vie est un voyage spirituel et que notre rôle est de développer continuellement notre potentiel le plus élevé. C’est pour cette raison que les deux maisons sont fortement influencées par l’énergie du septième chakra, qui régule notre relation au Divin. L’éveil spirituel appelé « la nuit noire de l’âme » résonne fortement avec le profil énergétique de la neuvième maison. Notre culture contemporaine est largement passée de la pratique en groupe de la religion, à la recherche profondément intime, d’une voie spirituelle individuelle. Même s’il s’agit d’un mouvement positif dans notre évolution, bien des gens tentent aujourd’hui de vivre selon les normes intérieures exigeantes jadis réservées aux moines, sans toutefois bénéficier de l’environnement privilégié qui, jadis, permettait aux religieux de focaliser uniquement sur leur pratique spirituelle.

La part d’ombre de cette migration vers la culture ambiante de pratique spirituelle jadis cloîtrées présente des risques de crise spirituelle ou même de folie. L’approfondissement du moi pour tenter de prendre contact avec le Divin exigeait traditionnellement la présence d’un conseiller suffisamment évolué, du point de vue spirituel, pour vous tenir la main à travers les points de passage dans l’âme : nommément, un directeur spirituel, un gourou, un abbé ou une mère supérieure. Durant ce processus d’introspection spirituelle, vous descendrez peut-être dans les profondeurs de la solitude et de la vie, vous vous détacherez des émotions et de la notion du quotidien et même, ironiquement, vous développerez un sentiment d’absurdité.

Cependant, bien des gens se trouvent présentement dans un état de détachement émotionnel, tout en s’efforçant d’entretenir la vie extérieure, en allant travailler et en remboursant l’hypothèque. Souvent la fardeau de vivre dans deux dimensions aussi opposées peut presque paralyser les gens dépressifs. Mais comment distinguer la dépression clinique ou psychologique conventionnelle de la crise spirituelle, dont les symptômes peuvent paraître similaires ? Tout d’abord, toute dépression provient de sentiments de dévalorisation. L’équilibre du pouvoir change et vous avez l’impression de ne plus dicter la loi. La dépression clinique provient généralement d’événements extérieurs ou matériels. Elle peut provenir d’un déséquilibre clinique ou d’un changement de vie traumatique ; du divorce à la perte d’un proche, en passant par un diagnostic de maladie grave. Une telle dépression engendre souvent une incapacité de fonctionner efficacement et doit être traitée par un professionnel de la santé mentale.

Par contraste, la dépression spirituelle est plus souvent déclenchée par une plongée dans des questions métaphysiques que par des soucis matériels. Vous avez peut-être l’impression d’avoir atteint une impasse, d’avoir été abandonné par Dieu ou d’avoir perdu l’espoir d’atteindre à l’union divine. Les crises spirituelles sont parfois causées par un choc, tel qu’une maladie grave ou un divorce, si cela vous conduit à remettre en question la signification et la valeur de votre vie au lieu de focaliser entièrement sur votre infortune matérielle. Il est clair que la distinction est parfois subtile entre une dépression clinique et une crise spirituelle. Une autre façon de la reconnaître consiste à observer votre façon de réagir à une crise.  Si vous réagissez en vous demandant comment vous trouverez un jour quelqu’un pour remplacer le conjoint dont vous avez divorcé, ou suffisamment d’argent pour vivre, votre dépression est sans doute psychologique au départ. Si vous réagissez précisément au sentiment d’avoir été rendu impuissant par le fait d’être consumé par la colère, le ressentiment ou le blâme envers les autres, il est fort possible que vous ne soyez pas atteinte d’une dépression spirituelle. Si toutefois vous vous posez des questions sur le sens de la vie ou la raison pour laquelle Dieu vous paraît si distant, vous avez toutes les chances de subir une crises spirituelle et vous avez peut-être besoin de voir un directeur spirituel plutôt qu’un psychothérapeute.

Si vous déterminez que votre dépression est largement spirituelle, une solution possible consiste à abandonner au Divin toutes vos craintes et soucis profanes, à « lâcher prise et laisser faire Dieu ». Vous pouvez émettre une simple déclaration au Divin pour signifier que vos propres tentatives de direction de votre vie spirituelle n’ont rien donné et que vous avez besoin de l’assistance divine. Vous abandonner aux mains du Divin, c’est différent de l’abandon de tous vos biens matériels comme dans le cas du vœu traditionnel de pauvreté. Mais le fait de réaliser que vous vivez dans le champ protecteur d’un Contrat Sacré, qui vous fournit tout ce que la vie exige pour l’évolution de votre âme, peut vous permettre de clore le conflit entre votre volonté personnelle et celle du Divin. Le geste de s’abandonner est une affirmation qui dit : « Je permets au Divin de faire mes investissements en fonction d’une sagesse plus grande que la mienne ».

LES-MAISONS-ASTROLOGIQUESDIXIEME MAISON : POTENTIEL LE PLUS ELEVE (Cinquième et septième chakras)

La dixième maison est gouvernée par le Capricorne, le troisième signe de terre du zodiaque. L’énergie de cette maison agit sur votre potentiel le plus élevé. Elle vous pousse à l’atteindre dans votre monde physique et votre vie spirituelle. Quel est votre potentiel le plus élevé de compassion ou de générosité ? Quel est votre potentiel le  plus élevé de valorisation des autres ? Quel est votre potentiel le plus élevé que vous puissiez atteindre par votre talent ? Votre potentiel le plus élevé, c’est ce que votre Contrat vous force à reconnaître et à accomplir. Puisque cela exige des choix concernant votre destinée spirituelle, la maison correspond aux énergies des cinquième et septième chakras.

L’archétype qui réside dans cette maison est votre point de départ dans le déchiffrement des choix qui vous sont ouverts et de la qualité de vos motivations. La part d’ombre de votre potentiel le plus élevé est le sabotage de soi, le doute ou le manque de confiance. La peur de l’échec, de même que celles du succès et de la responsabilité, caractérise les épreuves inhérentes à cette maison. Ce sont surtout des peurs de vos propres pouvoirs et de votre prise de pouvoir personnelle et les changements qu’ils vous demandent de faire dans votre vie. Vous aurez besoin de vérifier si vous empêchez délibérément votre potentiel le plus élevé d’émerger et pourquoi. Vous devrez également lutter pour demeurer humble, en même temps que vous développez votre pouvoir. 

La poursuite de votre potentiel supérieur est le marathon le plus difficile. A chaque mise à niveau, qu’elle soit personnelle ou professionnelle, quelque chose ou quelqu’un viendra éprouver la profondeur et la solidité de votre croissance intérieure. Sur le plan matériel, cette rencontre pourrait se présenter comme une confrontation avec une autre personne qui ne veut pas vous voir changer. Ou une relation avec quelqu’un dont vous devenez jaloux, qui mettra à l’épreuve votre capacité de soutenir le talent et les dons d’un autre. Ou l’on vous donner a peut-être la possibilité d’aspirer à la transformation intérieure, pour découvrir par la suite que ces occasions exigent toujours le sacrifice d’une partie de votre vie. Certaines personnes estiment que le sacrifice et le changement demandent trop d’effort, et cessent de poursuivre ou de réaliser l’accomplissement de leur potentiel.  L’archétype de votre dixième maison indique de quelle façon votre inconscient organise vos pensées lorsque vous êtes aux prises avec des choix susceptibles de vous amener à remplir votre mission. Rappelez-vous ceci : bien que tous vos compagnons archétypaux aient de l’influence sur chaque aspect de votre vie, l’archétype qui réside en cette maison représente le langage symbolique à utiliser pour déchiffrer tout ce que recèle votre potentiel le plus élevé.

L’une des manifestations de la part d’ombre de la troisième maison est la façon dont nous communiquons, non seulement avec d’autres mais avec nous-mêmes, notre psyché, notre âme et notre intuition, avec l’essence même de notre vie.

ONZIEME MAISON : RELATION AU MONDE (Cinquième et sixième chakras)

La onzième maison correspond au Verseau, le troisième signe d’air, et gouverne votre relation au monde extérieur et votre conception du périmètre. Votre vision générale de la vie est liée à l’énergie de cette maison. Ces sentiments reflètent la vision de votre sentiment de pouvoir à l’œuvre dans l’environnement social ou planétaire. Les gens attirés vers le service à l’échelle mondiale, comme les causes écologiste ou pacifistes, ont des liens forts avec l’énergie de cette maison. L’optimisme ou le pessimisme quant à l’avenir de l’humanité est une extension de l’énergie spirituelle de la onzième maison. La maison onze gouverne votre façon de relier votre créativité à l’humanité et engage les énergies de vos quatrième et sixième chakras, qui régulent votre cœur et votre esprit.

La course présidentielle entre George W.Bush et Al Gore fut une partie de souque à la corde archétypale typique de la maison onze. Les difficultés que posait la proclamation du gagnant ont concentré l’attention du pays sur le pouvoir qu’ont les individus de changer l’avenir de l’humanité. Par conséquent, les Américains ont évalué avec plus de sérieux que jamais l’importance de chaque vote.  Les gens qui sont valorisés par une attitude qui dit que tout est possible vivent dans un champ d’énergie ayant le pur potentiel de la maison onze. Ils sont souvent imposants, précisément parce qu’ils pensent en termes mondiaux. Pour eux, les perceptions de la maison onze envahissent leurs premières pensées du jour et sont les dernières à quitter leur esprit lorsqu’ils retournent au lit, le soi. Les gens comme Martin Luther King et Mahatma Gandhi, qui ont provoqué une nouvelle conscience dans l’esprit de l’âme de toute l’humanité, incarnent l’influence de la maison onze. En observant le village planétaire par la fenêtre de leur onzième maison, un changement positif.

Ce ne sont pas tous les gens qui ont besoin de lancer ou de participer à une cause afin d’apporter une énergie positive à la planète. Les maîtres spirituels, les leaders populaire s, les génies scientifiques et les grands artistes qui se consacrent au service de l’humanité illustrent, tous, le bien que l’on peut faire en consacrant son âme à l’incarnation d’une seule perception. Par exemple, Copernic changea la compréhension qu’avait l’humanité des mouvements planétaires en contestant l’idée que la terre était au contre du système solaire. Cette seule pensée démantela le paradigme scientifique de son époque : un jour, la terre paraissait plate, le lendemain, elle était ronde ; une seule perception refaçonna la vision collective du globe. Vous aussi, vous êtes peut-être le canal grâce auquel une toute nouvelle compréhension de la réalité se manifestera. Repassez votre vie et vos relations. Cherchez des changements que vous avez inspirés chez d’autres qui ont réussi à déplacer des montagnes dans leur propre vie. la plupart des difficultés que nous surmontons ne provoquent pas nécessairement d’énormes mouvements mondiaux, mais sont des défis quotidiens ou des forces invisibles, telles les attitudes.

Des générations profitent de l’initiative d’un seul parent de devenir un père plus actif ou de cesser de haïr les gens différents de lui. Lorsque John Lennon se retira de la vie publique pour s’occuper de son bébé Sean, par exemple, le concept d’ »homme au foyer » était essentiellement inconnu. Lennon se fit copieusement injurier pour avoir disait-on, d’échangé sa guitare pour un tablier, mais son exemple constitua un modèle que des millions d’hommes ont depuis accueilli, au grand plaisir de leurs épouses ou compagnes comme celui de leurs enfants. Le fait d’entretenir cette seule forme de pensée, de la nourrir d’attention amoureuse et d’une appréciation toujours plus profonde de ce que veut dire vivre dans un univers interreliés, transmet un courant spirituel au système collectif. Les grands maîtres spirituels ont continuellement amené leurs étudiants à prendre conscience du pouvoir de leur propre esprit. Afin d’éclairer ceux-ci sur leur potentiel intérieur, ces leaders reprennent les paroles du patriarche bouddhiste Bodhidharma : « Je ne suis qu’un doit pointant vers la lune. Ne me regardez pas ; regardez la lune ». Lorsque Jésus dit de ses guérisons miraculeuses : « Tout ceci et davantage, vous pourrez le faire si vous avez la foi », son message était clair : chaque personne peut devenir une force de changement pour toute l’humanité : il suffit de reconnaître la vraie nature de la Divinité en soi et de vivre en accord avec elle. Le monde extérieur n’est qu’une manifestation de l’autorité de notre vie intérieure.

L’archétype qui réside dans votre maison onze est symbolique de la façon dont vous considérez le pouvoir de votre esprit en relation avec l’ensemble de la vie. L’archétype de la Victime de cette maison peut vous suggérer que le monde est intimidant, car chacun a plus d’autorité que vous sur votre vie. D’autre part, j’ai également vu la Victime dans cette positon dans les carte du ciel de gens qui sont armés de courage et d’optimisme. Pour eux, la Victime symbolise l’énergie négative à laquelle ils refusent de céder, se poussant jusqu’à la limite pour s’aider et aider les autres à éviter la persécution.  Les archétypes de la maison onze nous incitent  évaluer notre façon de percevoir notre place dans ce monde et de mesurer notre sentiment de pouvoir. La part d’ombre du pouvoir d’un seul esprit se manifeste chez les gens tels qu’Adolf Hitler, Joseph Staline, Charles Manson et Jim Jones. Les caractéristiques de la part d’ombre de la onzième maison se nourrissent d’un ego qui laisse croire que l’on peut transformer toute la planète en vertu des diktats de ses désirs. La psyché des gens chez lesquels cette ombre est active ressemble à une toile d’araignée. Ils épient et piègent les foules qui recherchent celui qui leur dira ce que pourrait être la vie si eux, les démunis, détenaient l’autorité sur d’autres. Comme nous le confirme l’histoire, de telles perceptions négatives de la maison onze finissent inévitablement par imploser en emportant leur partisans. 

DOUZIEME MAISON : L’INCONSCIENT (Sixième et septième chakras)

La douzième maison correspond au troisième signe d’eau, les Poissons, qui est le signe de l’intuition, de l’instinct viscéral. C’est la maison de Perséphone, les enfers gouvernés par Pluton, ou ce que j’appellerais le canal majeur de la direction profonde. La douzième maison gouverne l’inconscient ainsi que nos peurs les plus secrètes. La nature énergétique de cette maison renvoie nos images souterraines à notre esprit à travers tous les portails disponibles : rêves, conversations, rencontres en synchronicité, ou toute occasion d’apercevoir un fragment de notre Contrat en action. Le fait de dévoiler votre inconscient exige votre intellect, votre intuition et vos aspirations spirituelles ; cette maison résonne donc de l’énergie des sixième et septième chakras.

Vos capacités intuitives font partie de l’énergie de cette maison. Référez-vous à la signification de la première maison et refaites le périple circulaire de la Roue archétypale ; notez que les autres maisons se rapportent aux aspects rationnels et émotionnels de votre nature. La formation de votre identité et le choix de vos valeurs sont largement des produits du monde matériel. Vous unir à une autre personne, et évaluer si vous voulez continuer à porter en vous l’ADN symbolique de votre tribu, est une question fortement émotionnelle et psychologique. Cependant, le fait de compléter ce cercle vous mène à votre voix intuitive.

L’intuition est notre sens primal ? bien avant de faire connaissance avec la pensée rationnelle, nous sentons la vie. Bébés, nous absorbions le climat énergétique du monde dans lequel nous vivions, y compris les émotions de nos parents et l’atmosphère de notre maison. En grandissant, les capacités de l’esprit se développent et les expériences intuitives que bien des enfants décrivent, telle la vision des anges, sont rejetées et mises au compte de l’imagination. Ces forces physiques se terrent alors dans un souterrain, bien qu’habituellement, elles ne se taisent pas complètement. Je suis convaincue que la polarité entre notre être rationnel et notre être intuitif crée une atmosphère intérieure propice à une souffrance et à une dépression intenses. Sentir l’information énergétique, mais ensuite réprimer cette information faut d’appui rationnel, c’est inviter la folie.

Apprendre le langage des archétypes et la vision symbolique permet d’éveiller et d’utiliser votre intuition. Le modèle archétypal qui réside dans votre douzième maison est le guide de votre souterrain. Bien que vos peurs semblent multiples, chacune n’est en définitive qu’une version différente de la peur du changement, qui est de loin l’obstacle le plus puissant à l’ultime acte irrationnel de l’abandon spirituel de soi. Vos expériences de la maison douze portent le thème de l’abandon de soi, comme dans la scène de La Vie est belle dans laquelle George Bailey (joué par Jimmy Stewart), envisageant de se précipiter du haut d’un pont surplombant une rivière glacée, finit par atteindre son point de rupture  et implore en pleurant l’aide de Dieu.

La part d’ombre de la maison douze peut ressembler beaucoup à une chambre d’horreurs médiévale, précisément parce qu’elle est si étroitement liée aux nombreux fragments e notre psyché. Un grand nombre de nos dépendances et de nos compulsions sont enracinées dans nos peurs les plus profondes d’être abandonné, celles qui poussent abondamment dans l’ombre de cette maison.

Maintenant que vous êtes familiarisé avec la nature et le rôle de chacune des douze maisons qui composent la Roue archétypale, il est temps de créer votre propre Roue. En suivant le processus intuitif. Vous placerez chacun de vos douze archétypes dans une maison différente de la Roue. Cette Roue archétypale personnelle deviendra la carte routière la plus importante pour travailler avec vos archétypes et comprendre votre Contrat Sacré. 

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

 

LES DOUZE HEURES DE LA ROUE ARCHETYPALE

 

Après avoir accepté la façon dont les archétypes restructurent la méthode de lecture intuitive, on en perçoit un bien plus grand nombre. En plus des quatre modes de survie, par les plus fréquents qui se présentaient il y avait le Sauveteur, le Serviteur, la Princesse, le Chevalier, la Reine, le Roi, le Guérisseur Blessé, le Mystique et le Modificateur.

En essayant de schématiser le sens de leur énergie pour des étudiants et pour d’autres, je me suis rappelé un exercice que mon cher mentor et professeur d’université avait enseigné. Pour amener une classe de spiritualité à un grand détachement dans la perception de la réalité, elle demandait que chacun de nous s’imagine être assis au centre d’une horloge. Chacune des douze heures de l’horloge représentait une réalité complètement différente. Une heure représentait les enseignements spirituels du bouddhisme ; une autre, les principes des traditions hindoues ; les autres, le judaïsme, le christianisme, l’islam, le taoïsme, le confucianisme, le shintoïsme, le mouvement Wicca, le zoroastrisme, le chamanisme et l’athéisme. Cette image montre qu’il n’y a pas qu’une seule réalité, que la vérité se présente sous  bien des formes. Se détacher des idées préconçues, ou s’asseoir au centre, disait-elle, c’est la seule façon de percevoir clairement la vie.

ROUE ARCHETYPALE

 

L’horloge représente aussi un cycle de vie complet. Le jour et la nuit ont chacun douze heures, et une année compte douze mois. Douze signes du zodiaque entourent notre planète, douze apôtres ont été envoyés en mission par Jésus, et les douze tribus d’Israël composaient le peuple juif de la Bible, sans doute le fondement de toute la tradition spirituelle occidentale. Les implications mystiques de ce nombre douze suggèrent qu’il est également devenu un modèle archétypal. Lorsqu’elle est divisée en douze sections, l’horloge ressemble aussi à une roue, l’une des plus anciennes représentations de l’âme, du destin, de la chance et des cycles de la vie.

Ainsi, la forte image obtenue est celle d’un système de soutien cosmique unifié. En examinant notre dessin, on réalise également  qu’il est ainsi reproduit inconsciemment le dessin ancien de la roue astrologique et que même numéroter les douze maisons des signes du zodiaque, il vient immédiatement à l’idée que ce gabarit cosmique est la forme idéale pour rendre les archétypes plus tangibles.

Carl Jung soutenait que nos ancêtres « projetaient » des schémas archétypaux sur les mythes et le folklore de la même façon qu’ils attribuaient aux configurations des étoiles des formes humaines et animales et leur donnaient des noms et des personnalités :

Nous le voyons très clairement en examinant les constellations, dans lesquelles les formes chaotiques originelles ont été organisées par la projection d’images. Cela explique l’influence des étoiles que suggèrent les astrologues. Ces influences ne sont que des perceptions inconscientes, introspectives, de l’activité de l’inconscient collectif. Tout comme les constellations étaient projetées sur les cieux, des figures semblables ont été projetées sur des légendes et des contes de fée ou des personnages historiques.

Cela expliquait le lien que j’avais ressenti, à l’origine, entre les archétypes et le zodiaque. Je saisissais peut-être un aperçu de l’inconscient collectif en voyant les douze maisons du zodiaque superposées à ma Roue Archétypale. Les formes de ces roues, qui se chevauchent partiellement, auraient pu n’être qu’une heureuse « coïncidence », mais plus je travaillais avec la confluence entre les douze archétypes et les douze maisons du zodiaque, plus ferme était ma conviction qu’ils pouvaient éclairer nos Contrats et nous amener à nous percevoir autrement.

La Roue Archétypale est une méthode intuitive qui met de l’information symbolique à notre disposition. Nos archétypes deviennent encore plus importants lorsque vous les voyez à l’œuvre dans les maisons qui signifient douze aspects différents de votre vie. la Roue vous aide à décoder les tendances sous-jacentes de votre vie. elle vous montre vos expériences et vos relations sous la forme de drames spirituels, remplis d’occasions de transformation personnelle.

Nos humeurs et émotions influencent la disposition de nos modèles archétypaux dans notre Roue. La façon dont tombent les runes ou les osselets dans une séance de lecture, par exemple, reflète notre état émotionnel énergétique, de même que l’atmosphère énergétique de cet instant. La pleine lune et les autres phases sont réputées affecter les émotions, tout comme les aspects planétaires, les taches solaires ou l’influence des orages électriques. Les méthodes intuitives s’accordent particulièrement aux énergies cosmiques, car toutes les énergies sont inter-reliées. 

Comme pour une carte du ciel, le but de la Roue Archétypale est d’étendre notre compréhension de nous-même. Plus précisément la Roue est un médium à travers lequel nos modèles archétypaux peuvent mieux jouer leur rôle en déployant notre Contrat Sacré. Comme des aimants, nos archétypes rassemblent les éléments essentiels pour qu’une expérience se manifeste, y compris les gens avec lesquels nous avons des Contrats et les moments auxquels nous devons effectuer des choix importants. Chacune des maisons est également alignée sur les énergies d’un ou plusieurs chakras, là où leurs zones d’influence se chevauchent. Cette confluence d’énergies devrait nous aider à nous faire une meilleure idée de la nature de nos maisons archétypales.

La première maison par exemple, symbolise l’ego et la personnalité. L’archétype qui correspond à cette maison représente le modèle d’influence inconsciente dominant de notre ego et de notre personnalité. Parce que c’est la maison qui nous enracine dans le monde et gouverne notre sentiment d’identité, elle est alignée avec les énergies des premier et troisième chakras. Lorsque j’enseigne la Roue dans un atelier, je demande aux gens de deviner quel archétype tel membre du groupe loge dans sa maison de l’ego. Beaucoup sont capables d’identifier l’archétype exact, tandis que d’autres décrivent habituellement des caractéristiques associées à ce dernier. Les hommes qui possèdent l’archétype du Chevalier dans leur première maison, par exemple, dégagent souvent une aura scintillante de chevalerie, de romantisme et de charme. Ils peuvent également paraître protecteurs, surtout envers les femmes et faire preuve de savoir-vivre dans leur façon de se vêtir ou de parler. Cet archétype est parfois évident, parfois subtil. 

Selon les enseignements astrologiques, chacune des douze maisons d’une carte du ciel (une carte indiquant la position précise des planètes au moment de notre naissance) représente un centre d’intérêt différent de notre vie. Les douze maisons de la Roue fournissent un moyen pour évaluer le fonctionnement de nos archétypes au quotidien, au sens propre et symbolique. La huitième maison par exemple, appelée « Ressources des autres » se rapporte à l’argent des autres, à notre façon de l’utiliser et aux héritages et aux questions juridiques. Notre héritage peut se rapporter non seulement à notre legs financier mais aussi à notre mémoire biologique génétique et ancestrale, de même qu’à nos attitudes et croyances tribales traditionnelles qui remontent à une génération ou à un millénaire.

Même si vous pouvez interpréter vos archétypes et leurs maisons à la lettre, vous devez étendre leur signification au plan symbolique. Si vous vous arrêtez au sens littéral d’un mot, vous serez insatisfait, car vous ne pouvez établir un lien concret entre un modèle archétypal et la signification de la maison dans laquelle il se trouve. Vous interprétez concrètement ce qui se passe devant vos yeux. Par exemple, les héritages émotionnels, psychologiques et génétique sont tout aussi réels, sinon plus, que l’argent et la propriété ; ainsi, lorsque vous examinez vos héritages, veuillez également considérer les caractéristiques physiques, comportementales et émotionnelles que vous partagez avec votre famille. Lorsque vous tentez d’interpréter la signification d’un modèle archétypal dans sa maison, envisagez tous les aspects de l’image et de l’information qu’elle détient. Ce faisant, vous créerez un portait plus complet de tous les modèle set de votre raison d’être. Rappelez-vous que vos archétypes sont vos guides lorsqu’il est question de déceler vos Contrats et d’atteindre votre potentiel divin.

Tous vos modèles archétypaux sont certainement présents dans les particularités de chacune des douze maisons, car ensemble, ils se comportent comme un seul et même système holographique au sein de la psyché. Néanmoins, un modèle domine selon le thème de chaque maison…

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

CROISSANCE SPIRITUELLE et NOTRE TROSIEME CHAKRA

 

images (3)Leçon : Respecte-toi.

Pouvoir : Respecte-toi.

Forces : Estime de soi, autodiscipline, ambition, courage, générosité, éthique, instincts, intuition.

Ombre : Abdication du pouvoir personnel du choix par besoin d’approbation ; comportement narcissique. 

En continuant le long de la colonne vertébrale, le chakra suivant correspond au plexus solaire, situé entre le nombril et le sternum. C’est le centre du pouvoir de votre estime soi, de votre personnalité et de votre ego.

Toutes vos interactions avec les gens commencent par votre troisième chakra. J’ai un jour entendu quelqu’un dire que le plus grand fléau de l’expérience humaine était le manque d’estime de soi, et je suis tout à fait d’accord. Les insécurités qui proviennent d’un manque d’estime de soi engendrent un degré de vulnérabilité presque paralysant. Vous êtes incapable de « garder votre centre » ni de supporter la critique ; vous avez de la difficulté à exprimer vos opinions et vos besoins, et à travers vos frontières protectrices ; vous ne faites pas confiance à votre intuition. Sans estime de soi, il vous manque le courage de creuser votre place dans le monde et vous pourriez finir par être dominé par les autres.

En effet, votre troisième chakra est votre voix la plus forte, et c’est aussi votre guide intuitif, d’où l’expression instinct viscéral. Selon l’impression initiale de votre troisième chakra, vos autres chakras, soit se ferment et envoient des signaux d’avertissement, soit s’ouvrent pour accueillir la personne qui se trouve dans votre champ d’énergie. Et bien que vos cinq sens permettent à votre esprit de tâter le terrain extérieur, le système sensoriel du troisième chakra transmet le « feeling » du terrain, y compris le sentiment de ce qui pourrait se cacher derrière les buissons et la sensation du potentiel et des ouvertures qu’offre une situation donnée.

Le troisième chakra est également le lieu de définition du sentiment d’intégrité et du code d’honneur personnel. Le cinquième chakra régule les choix que vous faites en exprimant et en vivant votre code d’honneur, mais le troisième est le centre où ce code se forme d’abord. Plus vos valeurs du troisième chakra se développent au long de votre vie, plus elles s’exprimeront d’une façon positive à travers vos choix reliés au troisième chakra. Ce centre d’énergie résonne avec votre intégrité, votre fierté personnelle et votre dignité, qui sont les aspects positifs de lego. La honte, la perte de l’honneur et le manque d’identité personnelle fondent les crises de pouvoir de ce chakra. Un code d’honneur vous est essentiel pour maintenir un esprit et un corps sains. Le fait de compromettre vos valeurs ou de manquer d’ossature spirituelle vous fait courir les risques physiques et spirituels.

Sur le plan matériel, votre troisième chakra vous informe de votre position dans une situation donnée. Dans tout environnement matériel, son énergie vous dirige vers l’endroit le plus avantageux pour votre sentiment d’estime de soi et l’impression que vous donnerez à d’autres gens. Dans une réception, par exemple, l’énergie de ce chakra peut vous inciter à vous tenir debout contre un mur, à vous asseoir dans un fauteuil d’angle ou à vous poster au milieu de la pièce en passant d’un groupe de gens à un autre. Lors d’une rencontre d’affaires, le troisième chakra vous indique continuellement le meilleur endroit où vous asseoir et à qui adresser votre attention.

Pour une dénommée Georgia, l’énergie du troisième chakra était dominée par l’archétype du Martyr, ce qui lui donnait l’impression de toujours devoir travailler plus fort et se battre plus que le reste de sa famille pour survivre. Sa sœur avait épousé un homme prospère, et ses deux frères semblaient dépourvus du sens des responsabilités. Georgia, par contre, n’aimait pas son emploi ni son lieu d’habitation. Elle voulait en sortir mais avait peur de voler de ses propres ailes dans une autre ville. Au moment de notre rencontre, elle avait plus ou moins abandonné l’espoir d’être heureuse. Lorsqu’elle accepta le fait d’avoir un archétype de Martyr, elle comprit tout d’abord qu’elle était née pour souffrir, ce qui n’est pas nécessairement le cas. Je luis expliquai qu’elle pouvait influencer le fonctionnement de ce modèle archétypal dans sa psyché et sa vie. Elle avait le choix de chercher la signification de ses expériences de Martyr et en créer d’autres avec son archétype ou encore, analyser la motivation qui la poussait à dominer les autres à travers son comportement de Martyr et contester cette tendance destructrice de sa personnalité.

Il ne fut pas facile de persuader Georgia de s’ouvrir, mais après qu’elle l’eut fait, nous avons parlé de certains personnage historiques qui avaient un archétype de Martyr, mais représentaient un grand pouvoir, tels que Jésus et Gandhi, en même temps que certaines personnes de son entourage. Elle reconnut qu’ils avaient tous inspiré les autres pour trouver du courage dans leurs peurs et croire en une vie meilleure.  Cette révélation amena Georgia à enfin envisager d’affronter sa peur de bouger et de changer sa vie. « Je vois quels Contrats j’ai conclu avec mes frères et ma sœur afin d’explorer le Martyr qui est en moi, dit-elle, et je vois qu’ils me le mettent en lumière en le faisant vivre au grand jour. Je vois aussi que je ne cesse de m’apitoyer sur mon sort et que depuis longtemps, j’ai l’impression que ma vie n’a rien à m’offrir. Ce sont des gens très positifs, et c’est un autre de leurs traits que j’ai toujours eu du mal à supporter ».

En fin de compte, Georgia utilisa son Martyr comme un symbole de mort du soi et de renaissance, l’un de ses aspects les plus valorisants.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

Le retour de l’Orphelin

 

téléchargementNous pourrions probablement ramener toutes nos luttes contre la prise de pouvoir personnelle, à notre besoin de rendre sain et autosuffisant l’aspect abandonné, blessé ou dépendant de notre archétype de l’Enfant. Parce que les contes de fée et les récits pour enfants fournissent tant de révélations sur le courage et le pouvoir intérieures que recèlent nos archétypes, j’ai trouvé la description la plus claire de cette transformation dans la fable moderne Le Magicien d’Oz. Dans ce conte bien connu, Dorothy doit rechercher des aspects d’elle-même qu’elle ne croyait pas connaître, notamment un courage et une intelligence bien plus grands que eux de la jeune orpheline qui a quitté sa Tante Em, au Kansas. Vu sous l’angle de l’aventure archétypale, Le Magicien d’Oz présente les épreuves de survie qui nous échoient à tous, sur notre propre Chemin de Briques Jaunes.

Dans le texte original de L.Frank Baum, l’échange est encore plus clair que dans la version cinématographique :

« Tes Escarpins argentés te transporteront même à travers le désert, répondit Glinda. Si tu avais connu leur pouvoir, tu serais retournée chez ta tante Em le premier jour où tu est arrivée ici ».

« Mais alors je n’aurais pas développé mon merveilleux cerveau s’écria l’Epouvantail. J’aurais passé toute ma vie dans le champ de maïs du fermier ».

« Et je n’aurais pas acquis mon adorable cœur, dit le Bûcheron en Fer-Blanc. Je serais resté immobile à rouiller dans la forêt jusqu’à la fin du monde. « 

« Et je serais resté lâche, déclara le Lion, et aucun animal de toute la forêt n’aurait jamais eu une seule bonne paroles pour moi. « 

« Tout cela est vrai, dit Dorothy, et je suis contente d’avoir été utile à ces bons amis. Mais maintenant que chacun d’eux a trouvé ce qu’il désirait le plus, et que chacune st heureux du fait d’avoir un royaume à gouverner, je crois bien que je devrais retourner au Kansas. « 

« Les Escarpins argentés, dit la Bonne sorcière, ont des pouvoirs merveilleux. Et l’une des choses les plus curieuses à leur propos, c’est qu’ils peuvent te transporter vers n’importe quel endroit du monde en trois pas, et chaque pas se fait en un clin d’œil. Tu n’a qu’à claquer les talons ensemble trois fois, et à ordonner aux chaussures de te transporter partout où tu voudras ».

Dorothy a complété son Périple de Héros, a assumé ses quatre archétypes de survie et courageusement consolidé son esprit, son cœur et sa volonté. Son adversaire le plus redoutable, la Méchante Sorcière, et celle qui, en fin de compte, a le plus favorisé la croissance de son âme. Ainsi, Dorothy s’éveille en sécurité dans son lit, de retour au Kansas avec les mêmes parents adoptifs qui l’exaspéraient au début de l’histoire. Maintenant elle les accepte cependant de grand cœur.

Même si Dorothy semble se retrouver dans la même réalité extérieure, ce n’est pas le cas ; elle est tout à fait transformée. Elle réapparaît, non pas comme le petit Enfant Orphelin effrayé, mais comme un coeur-conscience intelligent, pleinement éveillé, dans le même corps. Elle est revenue entière du chaos et de son voyage.

Notre travail a essentiellement le même but. En apprenant à reconnaître les modèles archétypaux à l’œuvre dans notre psyché, vous pouvez commencer à envisager votre vie sur le plan symbolique, au lieu de vous sentir interpellé par chaque interaction et de ne la voir que sur le plan physique.

Comme le Lion, vous avez besoin de courage pour reconnaître en vous l’archétype de la Victime et apprendre à vous en faire un allié. Vous avez besoin du cœur que le Bûcheron de Fer-blanc cherche, afin de pouvoir vous aimer lorsque vous verrez la Prostituée à l’œuvre dans votre psyché, et la transformer ainsi à votre avantage. Et l’intellect, auquel l’Epouvantail accordait tant de prix, peut collaborer avec votre Saboteur pour reconnaître les signaux qui vous avertissent que vous êtes sur le point de vous épuiser. En le reliant, vous pouvez, comme Dorothy,  utiliser votre volonté pour transformer l’Enfant Intérieur (Abandonné, Blessé ou Dépendant) en un être puissant, capable de diriger se propre vie avec passion et talent. Car, vous aurez alors les éléments de l’âme, de l’être éternel, et vous serez en passe découvrir votre identité spirituelle.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

VIVRE DANS L’OMBRE

 

images (1)Bien que nos modèles archétypaux soient essentiellement neutres, ils possèdent un côté lumineux et une part d’ombre. Le mot ombre évoque un visage sombre, secret, malveillant et menaçant, tapi à l’arrière-plan de notre nature, prêt à nuire aux autres autant qu’à nous-mêmes.

Toutefois, on peut mieux saisir les côté sombres de nos archétypes en y reconnaissant la part de notre être la moins familière à notre esprit conscient. « Que l’ombre devienne notre amie ou notre ennemie, cela dépend largement de nous-mêmes », écrivait Marie-Louise van Franz, la collègue et confidente la plus intime de Jung.

« L’ombre n’est pas nécessairement un adversaire. En fait, elle ressemble exactement à n’importe quel être humain avec qui l’on doit s’entendre, parfois en cédant, parfois en résistant, parfois en donnant de l’amour, selon les exigences de la situation. L’ombre ne devient hostile que lorsqu’elle est ignorée ou mal comprise ».

Les aspects sombres de nos archétypes sont nourris par notre relation paradoxale au pouvoir. Nous sommes aussi intimidés par le fait de prendre le contrôle de notre pouvoir que par celui d’en être dépossédés. Il est facile de comprendre que cette perte menace notre bien-être, du moins en surface. Mais pourquoi devrions-nous également craindre de prendre notre pouvoir ?

C’est essentiellement le paradoxe qui nourrit l’ombre. On peut considérer cette dernière comme un pouvoir inexploré. Il s’exprime  travers le comportement qui sabote souvent nos désir set notre image de nous-mêmes. Ces aspects complexes de notre personnalité filtrent jusque dans notre comportement en déjouant notre esprit conscient, après quoi ils assument généralement un rôle dominant. Souvent, nus ne savons pas pourquoi nous agissons, ni pourquoi nous affrontons des peurs inexplicables. Cela engendre des conflits pénibles ; nous sentons une chose et en faisons une autre, ce qui sépare l’esprit du cœur.

Vivre dans la division de l’esprit et du cœur, c’est comme avoir deux cantonnements de guerre en nous, chacun luttant pour avoir autorité sur notre pouvoir de choisir. Isolés l’un d e l’autre, le cœur et l’esprit sont tous deux handicapés ; l’esprit a tendance à devenir hyper-rationnel et le cœur, excessivement émotionnel. Ce déséquilibre des énergies fragmente notre pouvoir. Et comme un pays dans lequel des factions opposées sont en guerre constante l’une contre l’autre, notre nature fragmentée devient vulnérable à la domination de la peur. Comme l’a dit Jésus : « Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume-là ne peut subsister ». (Marc 3 :24)

Même lorsque nous avons que nos gestes sont motivés par la peur, nous choisissons parfois volontairement de l’ignorer. Si je ne sais pas pourquoi j’agis d’une manière négative, il est plus facile d’excuser mon comportement ou de blâme quelqu’un d ‘autre. Mais si j’ai conscience, émotionnellement et intellectuellement, de blesser quelqu’un, je dois non seulement m’en tenir responsable, amis aussi avouer ce choix. Je ne peux plus me cacher derrière la confusion créée par la séparation du cœur et de l’esprit.

Tant que votre esprit et votre cœur ne communiqueront pas clairement, vous n’aurez qu’une idée confuse de la vie que vous voulez vivre. Inévitablement, dès que vous prendrez contact avec la passion de votre vie (ce qui veut dire trouver votre vocation, votre partenaire ou même votre identité sexuelle), vous éprouverez une souffrance spirituelle jusqu’à ce que vous agissiez conformément à cette passion. Cette souffrance est en fait une forme de motivation divine qui vous pousse à mener une vie plus authentique.

La conscience d’une vérité supérieure presse davantage votre psyché et votre âme, car plus vous en savez, plus vous avez besoin de réagir à cette vérité. C’est ce que j’appelle la responsabilité spirituelle ;

Si vous réalisez le tort que provoquent les jugements négatifs, y compris ceux que vous vous infligez, il vous faut aussitôt réévaluer votre comportement. Vous devez également reconnaître les moments où vous justifiez vos actions. Juger les autres et vous justifier tout en sachant que vous pouvez faire autrement, ce ne sont que deux des épreuves spirituelles que comportera votre travail avec vos archétypes de survie. Plus vous serez conscient des exigences de la gestion de votre conscience, moins vous aurez d’échappatoires à la disposition de votre psyché et de votre âme pour le jeu des ombres et l’Enfant de la Victime, de la Prostituée et du Saboteur. Cette relation entre la conscience et la responsabilité a également des incidences sur votre santé.

Lorsque vous voyez à quel point la colère ou la culpabilité empoisonne votre corps et votre esprit, les conséquences de ces énergies toxiques sont plus aggraves que si vous n’en aviez pas conscience – ne serait-ce que parce que vous connaissez désormais leurs effets biologiques ; c‘est l’application de la visualisation négative.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

12345

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...