Devenir conscient de la Merkabah

 

images (2)On ne peut devenir conscient par des moyens quelconques de ce qui est éternel et qui existe sur une autre dimension. Aucune répétition de techniques mécaniques en vue d’élever le niveau vibratoire d’une personne ordinaire ne peut atteindre la Surnature. Il n’est pas nécessaire d’être très éclairé pour comprendre qu’il y a des lois universelles qui protègent les valeurs sacrées de toute profanation. Aujourd’hui, l’être humain est d’une arrogance si démesurée qu’il estime qu’il est en  droit de tout savoir sans rien payer (de sa personne).

Donc, on ne devient pas conscient de la Merkabah en méditant sur notre divin nombril ou en récitant des mantrams en sanskrit ou en hébreu. Le vaisseau spirituel qui est enlisé dans notre dimension ne reconnaît pas nos codes car il est programmé dans un langage inviolable. Il faut d’abord réparer la rupture causée par l’accident originel.

N’est-il pas logique de remettre d’abord en état un véhicule accidenté avant d’essayer de le faire redémarrer ? Il y a un effort à fournir, et en l’occurrence, c’est l’égo qui doit se sacrifier.

Nombre de chercheurs de vérité s’enferment dans des systèmes cristallisés alors qu’ils ont au départ le désir sincère d’atteindre la libération. Innombrables sont les appelés mais où sont les élus ? Ce problème provient de la difficulté pour l’être humain, conditionné par les systèmes de pensée, de se représenter de manière simple le but de la vie. Il  a étudié les doctrines spirituelles et parfois il a pratiqué des techniques en vue d’un certain résultat, mais on ne lui a pas fourni les bonnes informations sur sa véritable nature. Alors, il a erré et s’est mille fois perdu dans la jungle des idées et des théories. Pourquoi cette quête sans fin ?

Il faut que l’être soit prêt à recevoir l’information ultime. Cette préparation exige beaucoup d’efforts, antérieurement accomplis, et ces expériences souvent pénibles ont rendu le coeur-conscience réceptif à des rayonnements universels plus subtils. Le système de la Merkabah est ainsi touché, à travers l’ouverture de notre coeur, et rien ni personne ne peut forcer ce processus.

Il faut savoir que l’univers est un corps électromagnétique multidimensionnel où tout ce qui existe est relié. Toutefois, il y a des zones déconnectées du cœur central où l’énergie divine ne peut plus pénétrer à cause du taux vibratoire trop ralenti. Le contact est si ténu avec ces zones rejetées en périphérie de la lumière centrale qu’on pourrait croire que ces zones n’ont simplement pas de réalité. C’est pourquoi l’attention des êtres divins n’est pas attirée par ces mondes tombés, tout comme nous ne sommes pas très intéressés par la vie des paramécies ou d’autres espèces microscopiques.  Or, nous ne sommes pas des paramécies, mais nous disposons heureusement d’un organe émetteur psychique qui peut envoyer des messages à travers l’espace. C’est à la suite d’une accumulation considérable de SOS émis à partir de la détresse de millions de cœurs qui ont prié pour un secours pendant des millions d’années que notre problème a été pris en compte. Mais il ne faudrait pas trop s’imaginer que nous sommes la cible d’une attention particulière car rien dans notre comportement bestial, primitif et égocentrique n’attire la sympathie des races angéliques, ni même des civilisations plus évoluées. Toutefois, des êtres de compassion ont capté notre appel et un plan de salut a été mis en place pour nous aider, pour autant que le karma l’autorise.

L’accumulation de nos signaux de détresse et de nos soupirs de douleur a formé une constellation, une nuée électromagnétique, à partir de laquelle il est possible à de grandes intelligences cosmiques d’émettre un signal en retour. Ce signal est la force en réaction à notre propre appel. Il ne peut pas être plus intense ou plus faible que l’émission d’origine, au vu de la précision des lois universelles.

C’est ainsi qu’il faut comprendre le salut et la rédemption. Nous en sommes les artisans. Il est hors de question qu’un « sauveur » vienne nous tirer miraculeusement d’affaire, car on peut seulement nous renvoyer la charge de compassion contenue dans l’appel que nous avons émis. Cela signifie qu’aucun salut de type messianique n’aura lieu sur cette planète. Si un tel évènement se produisait selon les apparences visibles, il s’agirait d’un intervention politique pour nous subjuguer, en complète violation des lois universelles. Le salut doit émaner de nous.

C’est pourquoi, malgré les promesses vaines des religions pour nous faire mijoter dans l’espérance tout en nous tenant ainsi sous contrôle, il n’y a pas de rédemption miracle. Ce que les hommes appellent Christ (ou grand avatar) est la réponse compatissante en retour de notre signal de détresse. Ce grand esprit collectif a pris la charge de stimuler et de structurer notre auto libération en venant sur terre à de nombreuses reprises depuis le fond des  temps, sous des noms de dieux divers, pour y confirmer et sceller la force de libération que nous avons nous-mêmes engendré.

On prétend que la constellation où nos prières se seraient accumulées est celle des Pléiades d’où l’activité constatée dans cette zone céleste comme en témoignent certains mythes antiques.

La porte des Pléiades pourrait être le chemin par lequel nous sommes arrivés jusqu’ici, mais il faut se représenter ces choses de manière intérieure car les Pléiades astronomiques ne sont qu’une illusion d’optique à partir de notre point d’observation et de conscience matérielle actuelle.

La Bible mentionne les Pléiades comme les mondes EDENIQUES de KIMAH (Livre de Job/ version hébraïque) et la mythologie grecque les appelle les Sept Sœurs. La principale étoile de cet amas d’astres dans la constellation du Taureau est Alcyone qui est mille fois plus brillant que notre soleil. On prétend également que nombre d’entités incarnées sur la terre en proviennent, et qu’ils sont par conséquent des humains-pléiadiens. Ils se distinguent par l’originalité de leurs travaux au service de l’humanité car ils ne sont là que pour faire avancer l’œuvre de délivrance.

Il y aurait beaucoup à dire sur les mythes autour des Pléiades dans les cultures anciennes.

Il faut s’ouvrir à la merveilleuse dispensation salvatrice que nous avons appelé de nos vœux et qu’il faudra finaliser concrètement, au lieu d’en rester à des rêveries spirituelles. Cette réalisation implique de prendre conscience de ce que nous sommes, non à la manière orientale qui parle du Soi évanescent, mais en intégrant la réalité de la Merkabah qui a été ignorée des enseignements spirituels aujourd’hui obsolétes. Il faut donc d’abord se débarrasser des idées fausses.

Comment s’ouvrir à la conscience de la Merkabah mutidimensionnelle ? Peut-on étudier la technologie sacrée du vaisseau céleste comme on étudierait une science physique ? Si les méditations planantes et les techniques ésotériques ne servent plus à grand chose, que peut-on faire pour s’élever ?

Les grands instructeurs spirituels du 20 ° siècle l’ont clairement affirmé : il faut une mutation radicale, une conversion absolue de notre vie intérieure. Sinon, nous continuons à tourner dans la cage de l’évolution qui revient au point de départ, un cycle après l’autre.

Pour les êtres qui n’ont pas encore effectué les protocoles préliminaires d’une reconnection avec la source d’information universelle, le programme interne de l’atome germe du cœur n’est pas encore assez sensible aux influx qui lui parviennent depuis l’espace de l’univers interne. Sa conscience demeure attachée à la représentation spatio-temporelle extérieure.

Il est probable que ce que nous racontons ici lui paraisse déraisonnable ou incompréhensible. S’il est un chercheur de vérité sérieux, il a déjà enregistré les données de la spiritualité conventionnelle qui parle de « s’unir au soi supérieur » ou un discours similaire. Or, cette phraséologie floue dissimule un grave malentendu. Il faut toujours se dire que ce qui est enseigné à haute voix sur les places publiques ne peut pas être la vérité. C’est au mieux une approche.

En ce monde, « la vérité n’a pas de pierre où reposer sa tête ». La connaissance de la Merkabah est un secret ultime qui n’était révélé qu’aux initiés s’étant préparé au « Retour vers le Père », ce qui signifie, que ce mystère ne s’ouvrait que pour ceux qui avaient accompli la mutation de conscience qui permet de se relier au champ électromagnétique de la Surnature. Cette conversion énergétique est sous jacente dans les conseils de la sagesse traditionnelle, du point de vue moral et psychologique, mais cette sagesse est adaptée à l’égo qui y voit un tremplin pour son propre développement. Il n’y a rien de mal à cela. Ce développement peut mener jusqu’au contact avec le soi disant « moi supérieur » qui est le surmoi subconscient, que les enseignements orientaux décadents de « l’âge noir » confondent avec le véritable Soi divin. C’est ce qu’on appelle aujourd’hui la « réalisation du soi » qu’on propose en pochette surprise, généralement à l’appui d’une discipline de méditation yoguique ou védantique. La plupart des gourous indiens et asiatiques sont sur cette voie, chacun  selon son niveau et sa sincérité. Mais la sincérité n’est pas la vérité. Ne vous attendez pas à ce que ces maîtres vous montrent comment devenir conscient de la Merkabah car ils n’ont pas connaissance de la réalité structurelle du vaisseau de l’âme. Ils peuvent au mieux interpréter cette idée selon les connaissances du yoga ésotérique au sujet des corps subtils. C’est pourquoi le new age a confondu le corps causal qui est l’enveloppe aurale bien connue des théosophes occultistes, avec la Merkabah.

La merkabah immortelle n’est pas soumise au processus d’évolution dans le temps. On ne peut donc pas la « développer » à force de visualisations. Elle n’est pas sur notre dimension, et on ne peut donc pas la contacter par des techniques aussi ésotériques soient-elles. Il faut apprendre la méditation attentive.

Par contre, l’esprit peut s’éveiller à la conscience de la Merkabah lorsque le cœur reçoit de l’intérieur des informations en réponse à son désir de délivrance. Ces informations de nature électromagnétiques subtiles reprogramment le système actuellement en panne. Il faut pour cela que l’avidité égocentrique ait fait place à un attitude nouvelle, de réelle ouverture, de bonté, et de détachement des ancrages lourds de l’existence incarnée. Il n’y a rien à accumuler mais il faut plutôt s’alléger de tout le superflu. Sur ce chemin, tout ce qui n’est pas strictement nécessaire au voyage est un fardeau inutile qui doit être déposé – c’est le lâcher prise. En cela, la sagesse traditionnelle dit vrai. La simplification de l’existence pratique, la mise en veilleuse du cinéma émotionnel et psychologique, et surtout l’intensification constante du désir de Retour, forment la base de ce qu’il faut accomplir.

De nombreux chercheurs sont bien orientés, mais ils manquent encore de confiance. Ce doute provient de l’ignorance de la réalité de la Merkabah individuelle. Savoir, au moins théoriquement, que le vaisseau de notre âme attend qu’un conducteur en reprenne les commandes, c’est se reconnecter avec le programme de notre système. Ce n’est certes pas encore l’accomplissement, mais cela en constitue le stimulant à l’allumage, c’est à dire le désir de partir en voyage vers la source de l’univers. Sur cette base, il est bien plus facile de comprendre la nécessité d’une mutation et d’intégrer les données nécessaires à une transmutation de notre organisme jusqu’à l’état que les hermétistes ont nommé « le corps de gloire ». Cette transmutation de l’organisme mortel en un double immortel peut prendre du temps, mais le commencement est déjà un accomplissement.

Lorsqu’un nouveau corps de pure essence énergétique est engendré sur le canevas de notre forme physique atomique, alors, la Merkabah va disposer d’un conducteur à sa mesure, capable de s’élancer vers les dimensions de l’univers interne dans une grande liberté de mouvement. C’est pourquoi ceux qui parlent de « mutation de conscience » devraient concevoir à quoi cette mutation doit aboutir concrètement. Il faut un programme clair et précis pour un résultat en concordance.

Le but de la vie est d’accomplir le voyage de retour vers les dimensions intérieures de l’univers absolu. Pour cela il faut un véhicule : nous l’a         vons déjà, c’est le vaisseau Merkabah, ainsi nommé traditionnellement d’après la science secrète des sumériens dont la civilisation connue sur notre dimension terrestre fut une porte de retour vers l’origine. Sumer est la base spirituelle interdimensionnelle reliée aux Pléiades, les mondes édéniques d’où afflue l’énergie divine féminine de la « mère » qui veut restaurer son enfant dans sa condition d’homme-dieu. (l’aide est prodigué par l’aspect « maternel » du divin en réponse à l’appel de l’enfant perdu)

La Merkabah aurait donc sa source énergétique dans les Pléiades. Lorsque le vaisseau se réanime, toutes les constellations s’illuminent aux yeux de l’âme sur la voûte du ciel intérieur de la Merkabah. La tradition fixe le nombre de constellations majeures à douze en raison de la structure du cercle des douze foyers stellaires internes. L’astrologie n’est donc qu’une projection extérieure, mais dans le futur la science des astres redeviendra une astrosophie intérieure.

« Et je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre, car l’ancien ciel et l’ancienne terre avaient disparu » (Livre de l’Apocalypse). Cette parole exprime l’idée que notre ordre ancien devra laisser le champ à l’ordre universel. Il est donc vain de poursuivre un idéal terrestre déconnecté de notre origine, car cette planète n’a pas d’enregistrement sur les tables de l’éternité. Il faudra en partir un jour.

Lorsque les « prophètes modernes » nous incitent à prier et à nous unir pour « sauver le monde », il s’agit d’une diversion puérile, car ce n’est pas le monde mortel qui doit être sauvé. La terre (notre corps provisoire) passera et les cieux (les cycles) passeront.

La terre sacrée c’est notre corps spirituel dont notre conscience est le firmament intérieur qui est comme la coupole du vaisseau merkabah. Les anciens hindous ont nommé ce ciel intérieur « Lipika ». La Lipika est la voûte céleste intérieure par laquelle le conducteur de la Merkabah s’oriente à travers les dimensions de l’univers. Lorsque nous regardons le ciel par une nuit étoilée, c’est l’apparence projetée au dehors de notre ciel interne que nous contemplons. Ce ciel est l’image extérieure de la Lipika étoilée. Chaque point lumineux est un foyer magnétique qui diffuse un certain type d’information énergétique. Lorsque l’être s’engage dans le retour vers les univers multidimensionnels de l’univers interne, il peut régler sa marche en direction de ces foyers lumineux – univers inconnus qu’il est libre d’explorer. Imaginer cette liberté spirituelle totale c’est réaliser également la nature tragique de notre emprisonnement dans la dimension formelle. Pour ceux qui sont issus de la racine de la « volonté de Caïn », l’aspiration au grand large se manifeste par un désir irrépressible d’inventer des moyens d’évasion en relation avec l’expérimentation la plus téméraire. A l’opposé, pour les âmes qui sont de la racine de la « lumière d’Abel », cette aspiration prend une forme religieuse et dévotionnelle en relation avec la magie de la lumière comme on le voit dans l’engouement actuel pour les apparitions astrales lumineuses.

S’ils veulent retrouver la science et la puissance (Caïn) et la lumière paradisiaque (Abel), les deux types humains doivent apprendre à réanimer la Merkabah.

Sinon, la connaissance mentale de l’un est aussi vaine que l’amour sentimental de l’autre.

La technologie sacrée de la Merkabah repose sur des processus électromagnétiques très complexes dont nous n’avons aucune compréhension dans l’état actuel des découvertes et des rares révélations sérieuses. Il faudrait observer le système à partir d’une clairvoyance supérieure, tenant à la fois de la rigueur du physicien et de l’intuition du mystique. Certains disposent de ces qualités mentales et spirituelles, mais il leur manque le pouvoir de clairvoyance adéquat, qui, on l’aura compris, n’est pas du même registre que la clairvoyance occulte, ni de l’ordre de la lecture akashique. De ce fait, parce que nous manquons d’informations « scientifiques » sur la Merkabah, des explorateurs de sensibilité médiumnique s’autorisent à appeler Merkabah ce qui n’a aucun rapport avec le vaisseau divin.

Les gens qui rejoignent les groupes de méditation « merkabaresque », en reviennent inévitablement déçus.

La Bible dit : « Mon peuple se perd par manque de connaissance véritable, la connaissance du Salut ». Mais qui se préoccupe des avertissements bibliques « vieillots » dans notre société de consommation et de zapping ? Pourtant si le candidat à l’initiation de la « Merkabah new age » prenait seulement la précaution de lire – ne serait-ce qu’en français -  la « vision du Char » dans le Livre d’Ezéchiel, il réaliserait que les marchands de Merkabah en solde sont loin du compte avec leur champ aurique en forme de tétraèdre. Attention à la « cristallisation » magnétique !

Nous n’avons pas la prétention d’en savoir beaucoup plus, mais nous voulons inciter à la prudence là où il n’y a pas de rigueur.

La vulgarisation de notions sacrées, a toujours été le signe d’une décadence irréversible dans les civilisations anciennes. Nous ne pouvons certes pas revenir en arrière, car les portes sont fermées. Pour en revenir à quelle tradition  d’ailleurs ? Il faut avancer vers l’ère nouvelle.

Que les spéculations du new age nous soient au moins l’occasion d’une clarification et elles auront servi à quelque chose !

Certains trouveront cet essai de clarification impropre à les conduire à la réalisation dont ils rêvent, et ils voudront malgré tout, faire l’expérience « d’éveil de la Merkabah » qu’on leur propose sur internet ou dans les livres de Drunvalo. Ils voudront essayer de « décoller ».

Il faut qu’ils sachent que le programme de méditation Merkabah n’est pas simplement une erreur de dénomination, mais une emprise spirituelle qui peut être aliénante. 

Les forces lucifériennes ont lancé le programme de la « grille christique planétaire » pour mettre nos corps énergétiques sous tension dans un filet électromagnétique.

A l’aide de méditations canalisées dans un certain sens, et qui cristallisent nos champs magnétiques, on se retrouve « collés » sur la trame collective comme des mouches. Cette mise en réseau planétaire enchaîne les âmes à la grille énergétique inférieure, au nom de « l’amour du monde », bien entendu. 

Notre approche de la Merkabah semblera compliquée et théorique aux esprits avides de « réalisation » et de sensation. 

Quant au chercheur sérieux, il comprendra à la lecture de la « vision du Char d’Ezéchiel » que la Merkabah n’est pas un amusement expérimental, mais qu’il s’agit d’une technologie électromagnétique sacrée.

Dans nul autre domaine la parole « il ne faut pas jouer avec le feu » s’avère plus à propos.

La Merkabah est un « char de feu » électromagnétique, ce feu puissant qui transféra le prophète Elie dans la dimension de l’immortalité.

Pour nous harmoniser en toute sécurité avec ce haut potentiel énergétique, nous devons accomplir certaines procédures de préparation.

La première est d’ordre moral : il faut tisser une combinaison de lumière.

Cela s’effectue grâce aux actes justes qui découlent d’un comportement profondément bon. Si cette bonté authentique s’appuie sur une connaissance des lois universelles, elle ne risque pas de dériver en sentimentalité qui est une parodie de l’amour vrai.

Pourquoi imiter l’amour ? Le Cantique des Cantiques dit : « N’invitez pas l’amour avant qu’il le veuille ».

Le monde est rempli d’imitations mystiques, idéalistes et humanitaristes. Or, la bonté véritable ne consiste pas à porter les maux du monde, mais à retourner vers l’amour absolu en s’allégeant de tout ce qui empêche l’être de déployer ses ailes. 

Certains auteurs spirituels ont insisté sur le sacrifice de soi à la manière du mysticisme de l’ère des Poissons. Mais il n’y pas d’autre sacrifice rédempteur que celui que l’on rend à l’esprit éternel qui est en nous-même, selon le premier commandement : « Tu aimeras Dieu de tout ton cœur ».

Or pour « aimer Dieu », la source interne de notre vie, il faut désirer s’en rapprocher.

La bonté libératrice réside donc dans un désir constant du retour à notre origine divine.

L’amour du monde et de ses créatures n’est qu’une conséquence, et encore faut-il veiller à ne pas être injuste en donnant de la force-amour à des êtres que les lois universelles ont rejeté en périphérie à cause de leur propre volonté de rupture.

Eprouver de « l’amour inconditionnel » pour le plan terrestre et les êtres qui y sont emprisonnés à cause de leur révolte obstinée, ce n’est pas servir l’harmonie universelle.

Seul celui qui s’est délivré de l’emprisonnement terrestre – par une confiance totale dans l’amour  -  peut aider ses semblables en les attirant à un niveau supérieur, et non pas en se laissant capter vers le bas.  

Lorsque Jésus déclare : « Nul n’est bon, pas même un seul », cette leçon indique que malgré tous nos efforts de bonté humanitariste, religieuse et sentimentale, nous sommes encore très loin de la véritable Bonté.

Il faut donc désirer retourner vers la Source  – quelle que soit la manière dont on le formule, selon que l’on est religieux ou philosophe. Dans ce désir de retour réside la véritable bonté dont les fils d’or tissent le corps de gloire sur le canevas de notre forme physique. 

Ce désir de la vie absolue induit une transformation cellulaire et atomique. C’est ce que les anciens initiés ont nommé « le tissage de la robe nuptiale » – le corps de lumière.

Notre aspiration constante à la vérité, attire dans notre être des informations de haute intensité qui reprogramment l’organisme entier dans la direction d’une mutation.

C’est ainsi que se renoue le contact entre l’être incarné et la Merkabah. En l’absence de cet effort, le discours spiritualiste n’est qu’un rêve. 

Donner une orientation totalement spirituelle à notre vie. C’est le principe de la procédure préliminaire pour renouer avec la Merkabah qui est le vaisseau grâce auquel le dieu humain peut reprendre sa place dans la hiérarchie universelle. 

 

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans le vie humaine. 

Pourquoi l’homme mange-t-il ?

images (9)L’homme mange parce qu’il a besoin de carburant. C’est la première raison. Mais pourquoi ai-je besoin de carburant pour perpétuer mon corps ?

Si je mange pour perpétuer ma vie, je devrais logiquement, être éternel, puisque la création est logique. Or je meurs, surtout si j’ai beaucoup mangé.
Je mange pour absorber des vibrations terrestres, parce que je suis un homme incarné, et que je dois aller chercher au plus profond de la terre, des énergies, qui vont permettre à mon âme de se développer et de mettre en mouvement les 7 rayons de la création.

Lorsque vous mangez une carotte, vous absorbez une vibration, et la carotte a une vibration très spécifique. Les minéraux, les vitamines, que vous pouvez connaître grâce à la science, sont importants dans la survie. Seulement ces éléments ne peuvent avoir aucune existence si l’énergie n’existe pas avant tout dans le légume ou le fruit. C’est pourquoi de plus en plus les individus vivent des énormes carences alimentaires, tout en ayant suffisamment d’aliments à se mettre sous la dent. C’est simplement l’aliment qui ne dégage plus aucune énergie. L’énergie est morte.

Les vitamines sont de petites entités qui fixent un type d’énergie dans l’organisme. Lorsqu’il vous manque une vitamine, vous êtes en état de faiblesse par manque d’énergie dans votre organisme. Vous n’êtes pas dévitaminés mais dévitalisés. Mais il est vrai que si l’on veut vous revitaliser, il faudra aussi vous donner des vitamines. C’est évident.

Pour être dans une méditation parfaite il faut que votre corps soit aussi en parfait équilibre, pour que votre corps permette de fixer l’entier des vibrations que vous êtes capables de recevoir ou d’émettre. C’est pourquoi un corps sain est absolument nécessaire pour le travail de la libération ou de l’illumination. Ce qui ne veut pas dire que j’exclus tous les autres. Je dis simplement qu’ils seront entravés. Pour ceux dont la maladie est karmique, je les incite plus que quiconque à s’ouvrir à la spiritualité, pour faire descendre le karma. Donc, plus que quiconque, il a le devoir de passer à grande vitesse dans la spiritualité. Les premiers effets de la spiritualité ne vont pas l’amener à l’illumination, ils seront la purification et l’alignement.

Revenons à la question : Pourquoi l’homme mange-t-il ?

Pour comprendre cette question, il faut comprendre pourquoi l’homme s’incarne, car s’il n’avait pas besoin de s’incarner, il n’aurait pas été conçu pour manger de la nourriture physique. L’homme s’incarne pour aller chercher l’énergie dans la contraction des particules d’esprit qui composent la matière.

Quand je dis cela, je dis que la matière est une zone où l’esprit divin est à l’état le plus compact, que c’est dans la matière que l’on rencontre le plus de particules de conscience au centimètre carré. C’est donc l’endroit où l’on va découvrir le plus d’énergie, mais pas n’importe laquelle. Cette énergie a depuis toujours été le grand problème de l’homme, car c’est l’énergie même de la puissance de Dieu.

Au ciel, on trouve l’esprit de Dieu, dans la terre, on trouve sa puissance. Beaucoup d’hommes regardent le ciel en disant : « Envoie-moi la puissance. » Ce sont des disciples qui ne connaissent pas la carte du ciel. Quand tu regardes le ciel, demande la sagesse, l’humilité, la connaissance, à être guidé. Mais pour la puissance, la force, regarde dans le sens inverse, regarde en bas, le Dieu qui est en bas. Je ne fais pas référence au diable, car on dit souvent que le diable c’est celui qui détient les forces de la matière.

Il ne faut pas confondre le diable et les hiérarchies astrales sataniques, c’est complètement différent, très souvent on mélange les deux. Si bien que l’homme en arrive à haïr sa propre matière, parce qu’il se dit, c’est l’endroit du démon. C’est ainsi que dans les religions on a créé des flagellations et autres châtiments pour chasser le démon de la chair, comme si la chair y était pour quelque chose, comme si c’était le diable qui avait créé votre corps.

 

Si l’on pense que c’est le diable qui détient le pouvoir sur le corps et que c’est le diable qui a créé la chair, je vous demande sincèrement ce que vous pouvez penser de ce Dieu qui vous a envoyés à l’endroit même du diable. Un Dieu dont les initiés vous disent qu’il est tout amour, un Dieu dont Bouddha dit qu’il est toute lumière. Est-ce que vous ne trouvez pas qu’il y a quelque chose d’illogique là-dedans ?

Si ce Dieu qui est au ciel, qui est votre père, est un Dieu d’amour, qui veut pour vous l’éternité, la perfection, il ne peut pas vous avoir envoyés dans un corps qui serait détenu par le diable. Heureusement les choses au ciel et sur la terre ne se passent pas comme l’homme le croit, avec son esprit archaïque et son manque de logique dans la pensée. Soyez logique et vous verrez que vous allez vous défaire de nombreux archaïsmes et de nombreux dogmes. Si donc, Dieu vous envoie dans la matière, dans un corps de chair, c’est que ce n’est pas l’endroit des démons.

Lorsque l’on étudie les livres de sagesse profonde et occulte, tout ce qui va symboliser la matière sera le carré et le diable. Que l’on utilise les tarots ou les symboles maçonniques on s’aperçoit que le diable fait figure de matière. En étudiant le symbole qu’est le diable, on découvre tout l’archaïsme qu’il y a dans la pensée et toutes les superstitions.

La superstition ce n’est que de la peur, et j’en reviens sur la nécessité de se débarrasser de toutes peurs, pour se débarrasser de toutes superstitions, même si certaines superstitions apparaissent très civilisées. Car il y a un certain nombre de superstitions dont l’homme moderne ne se doute même pas, parce qu’il se dit civilisé et qu’il ne peut pas imaginer un seul instant que la peur de ceci, ou, imaginer cela, c’est faire preuve de superstition.

Il se dit, la superstition c’est bon pour les nègres d’Afrique qui en sont encore au tam-tam et aux gris-gris. Mais moi, je suis ingénieur, instituteur, professeur, chercheur ou philosophe, je ne me connais aucune superstition. Erreur. C’est chez le penseur, le philosophe, et le chercheur que l’on va trouver le plus de superstition. Non pas parce qu’en apparaissant les plus grands ils sont en fait les plus petits. Mais parce que, tout simplement, la plupart des individus qui font partie des courants de philosophie, de religion, de la science, sont des gens qui dogmatisent. Ils stoppent leurs pensées et leurs développements. Ils font des statuts, et créent ainsi des superstitions.

Je suis un scientifique et je découvre par certains de mes travaux que le bleu émet une vibration profitable à la fertilisation des sols. Je déclare que c’est une vérité et personne ne peut me contredire. Ce qui fait par exemple, que toute personne qui essaierait de savoir ce qu’il y a après le bleu, pour découvrir l’abondance, sera empêchée. « Tu es dans l’erreur, tu es dans les monstres, dans ceux qui veulent perdre l’humanité. » C’est ainsi que se crée une superstition, que ce soit dans le domaine scientifique ou religieux, c’est la même chose.

Quand un médecin vous dit que l’acupuncture est sans effet, c’est un superstitieux qui croit que seules les pilules vont régler toutes choses. Sa forme de superstition n’est pas mise en évidence parce que c’est le dialogue d’un scientifique moderne et civilisé.

Dégagez-vous de toute forme de superstition. Si l’on ne peut pas penser sans superstition, on ne peut pas devenir un homme libre et approcher la face de Dieu. Lorsque l’on contemple le diable, sans la superstition, on s’aperçoit que le diable n’est pas aussi diabolique que cela. On s’aperçoit que le diable est, en fait, Dieu, mais Dieu dans une manière contractée, compactée, cristallisée. C’est pourquoi, dans l’astrologie, la planète qui symbolise la cristallisation c’est Saturne, appelée aussi la planète du diable. Et l’on dit : « Voilà le diable qui agite sa queue et qui empêche que tout aille bien dans le thème astrologique de cette personne. » Mais en fait, la matière n’a pu exister que par l’effet de la planète Saturne, donc, par la cristallisation que permettait Saturne, qui n’est qu’un autre aspect de Dieu, mais un Dieu cristallisé.

 

Psychologie cosmique : alchimie des énergies de l’homme ( http://www.conscienceuniverselle.fr/ )

Les nouvelles maths s’en viennent

 

images (13)Les maths quantiques ont une magnifique propriété qui sera éventuellement découverte. Nous allons lui donner un nom. Nous dirons que ce sont les « nombres influents ». Ce sont des nombres qui n’ont pas une valeur empirique comme ceux que vous utilisez actuellement. Leur valeur est influencée par les nombres empiriques qui sont autour d’eux. Voici un exemple. Le quatre n’est pas un quatre. La valeur numérique du quatre est modifiée en raison des nombres qui sont assis à côté de lui. 

Chaque fois que vous créez une formule ou une équation, dans un état quantique, la valeur des nombres individuels est influencée par les autres qui l’entourent. Donc, la valeur numérique individuelle change, puisque nous parlons des « nombres influents ». Dans vos équations linéaires, le quatre va conserver sa valeur numérique, mais il ne se retrouvera peut-être pas dans le nombre de la solution, puisque le trois et le cinq l’auront peut-être fait disparaître. Toutefois, ils n’auront pas modifié sa valeur de quatre unités. La réalité quantique n’est jamais linéaire. Elle n’a jamais eu les attributs que vous considérez comme étant « normaux ».

 Même si cela vous paraît complexe, ce n’est pas une question de hasard. Il existe un système de maths quantiques qui est formidable et élégant. Quand vous aurez saisi ses attributs et sa consistance, vous comprendrez ce que je voulais dire. Le chaos ne ressemble pas au chaos, quand vous comprenez ses règles ou son système. Éventuellement, avec le temps et les expériences, vous en arriverez à une formule où le « pi » ne sera plus une expression fractionnaire et irrationnelle, servant à calculer ce qui pourrait être appelé « la quadrature du cercle ». Ce ne sera plus le pi que vous connaissez actuellement. 

Nous demandons aux physiciens de retourner à la source ou à la base, si nécessaire, afin de définir un pi qui sera un nombre entier. Cela vous donnera une indication, ainsi que ce qui doit être fait avec le reste des calculs.

 Imaginez des mathématiques avec des nombres d’influence ! Les nombres ne sont plus empiriques, puisqu’ils sont influencés par les autres qui les entourent. Lorsque vous commencerez à comprendre ces maths de haut niveau ou maths quantiques, vous entrerez dans le domaine de ce que vais appeler « La Physique du Saint-Graal ». Cela ressemble à un terme humain, n’est-ce pas (clin d’oeil de Kryeon). 

Selon votre manière de penser en ligne droite, vous avez élaboré des formules 3-D. Quand vous regardez la physique de base, vous parlez de la matière qui a une masse. Parmi ces choses qui ont une masse, vous avez déterminé la structure atomique et la densité. Vous êtes fiers de la cohérence de vos formules qui sont basées sur ce que vous voyez autour de vous, et vous pensez que ces formules sont immuables ou statiques. Vous pensez qu’il y a une formule pour tout, une formule qui explique comment les choses bougent et réagissent. Ces formules disent que si une chose a une densité atomique X, et une masse atomique Y, alors son poids est et sa gravité sont calculables. Vous avez tout compris.

 En effet, vous avez bien compris, sauf que cette compréhension est limitée à la 3-D. Appliquez la pensée quantique à ces formules, et vous verrez qu’elles vont se transformer et s’améliorer. Nos vous répétons que vous avez la possibilité de modifier la masse d’une chose dite matérielle, peu importe qu’elle soit grosse ou petite, peu importe sa densité. Vous pouvez modifier sa masse (pause). En fait, vous modifiez l’effet de la gravité, sur cette chose en particulier. L’antigravité n’existe pas, mais le contrôle de la gravité existe. Donc, si vous pouvez changer l’effet de la gravité sur une chose, vos formules actuelles devront être adaptées. Vous ne changez pas la gravité, puisqu’elle est le résultat quantique de deux autres forces, mais vous changez la masse de l’objet. Nous parlons du contrôle atomique de la densité, de celle qui est apparente, si vous la regardez du point de vue de la gravité. 

En Yougoslavie, il y a eu un atelier célèbre et historique, car il appartenait à un homme qui a sorti de la boîte de pensée limitative. Il s’appelait Nikola Tesla. Dans cet atelier, il y avait des marques sur le plafond. Elles avaient été faites par des objets qui sont partis de sa table de travail et qui ont filé tout droit au plafond. Ils se sont brisés en atteignant le plafond. Nikola était frustré, car il venait de découvrir comment créer des objets de masse nulle ou comment inverser la gravité, mais il ne savait pas comment il avait réussi ce tour de force. Du fait qu’il ne limitait pas sa pensée, il fut le premier à vous donner un plan détaillé sur la façon dont le courant alternatif pourrait fonctionner. Cela dépassait l’entendement humain. Je suggère à votre science d’y réfléchir et d’étudier ce système élégant. Tout ce qu’à fait Tesla fut créé par le magnétisme, et ce fut également ce qui a fait que des objets sont montés

au plafond aussi rapidement que s’ils en étaient tombés. Toutefois, au temps de Tesla, il n’y avait pas les ordinateurs et les instruments de précision que vous avez aujourd’hui. Il ne pouvait pas mesurer les minuscules ou infimes fluctuations des champs magnétiques. Il a tout de même réussi à modifier la masse d’un objet, sauf qu’il ne pouvait pas contrôler cette modification, car il ne savait pas exactement comment il y était parvenu. Voyez-vous pourquoi il était si frustré ? Soit dit en passant, il est de retour ! 

Évidemment, je ne vous dirai pas où il habite. Qui sait, il va peut-être lire ce message et savoir où diriger ses recherches (sourire de Kryeon) ?

Il faut plus qu’un instinct, un intellect, un hasard, un mental, une intelligence artificielle ou logicielle pour créer un système aussi raffiné. Il faut une intelligence à l’état pur. Vous pouvez organiser des champs magnétiques autour d’autres champs magnétiques. Même les solutions peuvent être magnétisées, afin de créer des formes plus raffinées de champs magnétiques à l’intérieur d’autres champs magnétiques… 

Parfois à angle droit, les uns aux autres, et parfois pas, afin de créer une condition qui pourra changer la masse. [NDT – Solutions = Dans le sens de ; mélange homogène, présentant une seule phase, de deux ou plusieurs corps et, particulièrement, liquide contenant un corps dissous. Une solution sucrée. –

Solution solide : mélange homogène de plusieurs solides, particulièrement de métaux.]

Toutes ces choses sont « faisables » au cours de votre progression humaine actuelle. Combien de temps faudra-t-il ? Nous ne le savons pas. Cela dépend de vous. Pouvez-vous imaginer ce que ces découvertes vont changer dans votre réalité humaine ? En gros, tout va changer. Cela signifie que vous vivrez réellement dans la réalité d’une partie de vos films de science-fiction. Ce que vous appelez « antigravité » est simplement un objet qui a une masse « contrôlable ». Elle peut flotter, peu importe sa taille et sa lourdeur. Je répète que vous pouvez le faire. Il serait peut-être temps de commencer à travailler sur ce potentiel, afin de l’activer. « Kryeon, pourquoi nous parles-tu de ces choses ? » La réponse sera la conclusion de notre message de ce jour. Nous souhaitons que vous restiez en incarnation le plus longtemps possible. Ces messages vous sont présentés en tout amour. Si vous ne pensez pas d’une manière de plus en plus quantique, la découverte de ces choses ne sera pas tellement fructueuse. Vous devez accélérer les recherches et éliminer des politiques qui restreignent. Les pays qui doivent agir sont ceux qui possèdent une haute technologie et des structures influentes. Il est maintenant temps que la population comprenne ceci, afin de libérer les physiciens, au lieu de les enchaîner avec ces choses politiques, industrielles et présumées efficaces, qui sont classifiées comme étant « appropriées ». Vous ne savez peut-être pas de quoi je parle, mais les physiciens le savent. 

Si vous entamez ce processus, il y aura prolongation de la vie. Si vous entamez ce processus, il y aura des éclairs de génie de part et d’autre. Si vous entamez ce processus, vous verrez peut-être que ce message n’est pas une utopie. Si oui, vos physiciens seront alors placés devant une alternative ou un dilemme, n’est-ce pas ? De l’autre côté de la médaille, vous qui lisez ceci, vous êtes à peu près dans la même situation que les physiciens. Vous devez utiliser votre discernement et déterminer si cette voix qui – selon toute vraisemblance – provient de l’autre côté du voile, vous donne une information scientifique qui est réelle et « appropriée ». Parfois, vous direz que ceci vous semble réel. Avec le temps, vous verrez peut-être que la science et la spiritualité sont des alliées… Que ce sont ces énergies qui ont créé la Terre, le magnétisme, la gravité et toutes les choses que vous étudiez. Tout ceci fait partie de ce que vous êtes, puisque le créateur est à l’intérieur de chacun de vous. Ce serait une belle opportunité pour que votre esprit travaille dans le domaine quantique. 

Le tout se rapporte à ces quelques questions. Est-ce vrai ou pas ? Est-ce que Kryeon est réel ou non ? Est-ce que l’amour existe vraiment ? Quelques-uns le ressentent. Que vous me croyiez ou pas, je vous dis vous êtes aimés par votre Famille qui est de notre côté du voile. Ce message n’est-il pas magnifique, puisqu’il arrive au temps de la Saint Valentin ? Chers Êtres Humains, les choses dont nous venons de parler ont pour but de vous rendre la vie plus facile, sur cette planète… Peu importe qu’elles soient scientifiques, qu’elles aient un rapport avec vos archives akashiques, avec le coeur de votre âme ou de votre Soi-supérieur. Vous découvrirez peut-être la compassion qui est comme une colle qui relie toute la création et qui change la Terre elle-même, car vous vivez une époque de grand changement.

Savez-vous que vous baignez déjà dans ce que vous appelez « les énergies de l’an 2012″ ? En effet, elles ont commencé à poindre sur votre planète à partir de 1998, approximativement. Pourquoi ne pas permettre que ce temps soit ce qu’il est censé être. Un temps de haute conscience et d’évolution scientifique, avec une économie qui est en train de faire peau neuve, et des gouvernements qui se débarrassent lentement de l’ancienne énergie ? Un temps où toutes ces choses seront faites avec intégrité. 

Il se crée un nouveau paradigme avec des choses et des mots que vous n’auriez jamais réunis auparavant : gouvernements intègres, compagnies d’assurances intègres, systèmes bancaires intègres, etc. Cela peut vous faire penser à un oxymore ou oxymoron [NDT - oxymore ou oxymoron, nom masculin. Rhét. Figure de style qui réunit deux mots en apparence contradictoires. (Ex. : un silence éloquent.) Syn. : alliance de mots]. Vous êtes en face d’un nouveau paradigme et ce grand changement est difficile. Toutefois, nous voyons des Phares de Lumière qui font un travail important. Une partie de ceux-ci sont ici ou en train de lire ces lignes. Vous archives akashiques s’activent pas à pas, et vous commencez à savoir qui vous êtes. Oh oui ! Je sais qui vous êtes, et je célèbre chacun de vous. 

Et c’est ainsi.

Kryeon

————————

Channelling présenté à Albuquerque, Nouveau-Mexique, É.-U., le 14 février 2010 -. Note de Lee Carroll – chanel de Kryeon – Lire la suite sur le site Site : http://kryeon.forumactif.com

Barbara Marciniack et Les Pléiadiens

 

 Barbara Marciniack et Les Pléiadiens dans Les MESSAGERS de l'AUBE images-121

Les Pléiadiens sont un collectif d’extraterrestres du système stellaire les Pléiades. Ils se sont exprimés à travers Barbara Marciniak depuis le 18 mai 1988; ils disent avoir été conçus lors de la Convergence Harmonique et être venus au monde à Athènes en Grèce neuf mois plus tard. Le collectif des Pléiadiens était à l’origine composé de soixante-quinze à cent entités. Ils font maintenant souvent référence à eux-mêmes comme étant les Pléiadiens Plus, signalant de ce fait une union de leurs forces avec d’autres extraterrestres.

Les enseignements des Pléiadiens peuvent se comparer à ceux du chamanisme, cet ancien corps de conscience ayant servi d’intermédiaire entre les royaumes physique et spirituel, guidant les gens à la découverte de soi dans le monde des paradoxes, des changements de paradigme et de la spiritualité.

Barbara Marciniak, originaire de la Caroline du Nord, est un channel de transe médiumnique de réputation internationale. Elle a commencé à faire du channeling en mai 1988 à Athènes en Grèce, au terme d’un voyage de trois semaines à travers l’Égypte ancienne et la Grèce. Pendant ce voyage, Barbara a ressenti l’impérieux besoin de retourner visiter au cours de cette vie certains temples et lieux de pouvoir bien précis — la grande pyramide à Gizeh, les temples situés le long du Nil, l’Acropole d’Athènes et Delphes.

Depuis ce temps, Barbara a donné des cours et des ateliers partout aux États-Unis et elle a joué le rôle d’animatrice lors de voyages organisés en des lieux de pouvoir sacrés au Pérou, au Mexique, en Égypte, en Grèce, à Bali et en Australie. Elle sent que ces lieux sont en eux-mêmes des points de liaison avec les vortex d’énergie contenant la connaissance de l’esprit supérieur, l’idée supérieure que la Terre cherche actuellement à recréer.

Barbara estime que son expérience avec les Pléiadiens a été un don d’une inestimable valeur. Son travail l’a mis en contact avec des opportunités de transformation personnelle, globale et cosmique, et elle en éprouve une profonde reconnaissance.

Pour de plus amples renseignements au sujet du calendrier de cours et de conférences de Barbara et des audiocassettes disponibles, veuillez contacter:

Bold Connections

P.O. Box 6521 Raleigh, NC 27628

USA  + Un FORUM http://devantsoi.forumgratuit.org/

RACES GALACTIQUES : Lyriens (vague Pléiadienne1)

 

RACES GALACTIQUES : Lyriens (vague Pléiadienne1) dans PLEIADIENS (TERRE) images-12Dieu reconnaîtra les siens ! 

Il y a beaucoup de passage dans ce coin de la galaxie. Et pourquoi à notre époque ?

Qui sont-ils et que veulent-ils ? Pourquoi ont-ils quitté leur monde d’origine ?

Ce dossier  tente de mettre de la cohérence dans un domaine où la vérité et la désinformation sont inextricablement mêlées.  On ne peut dire ce qui est vrai ou faux en matière d’extraterrestres, mais en mettant à plat les diverses hypothèses, une « sombre clarté » émerge de la confusion stellaire.

Certains faits relatés ici sont pertinents, et d’autres moins crédibles, mais qui a sondé notre univers pour prétendre en connaître l’organisation et les habitants ?

Si cette énumération des profils de races extraterrestres peut nous ouvrir l’esprit à la complexité du sujet, c’est déjà une avancée.

Nous n’avons pas renoncé à mentionner des races vraisemblablement inventées, comme les Ummites – trop proches de « l’idéal jésuite » en matière de civilisation !

Hélas, nous n’avons pas retrouvé l’identité des contactés, sauf ceux qui sont mentionnés. Qu’importe, c’est ce qui est dit qui compte et non celui qui le dit. Certaines de ces histoires sonnent juste lorsqu’on les croise avec les mythes et avec l’actualité planétaire. D’autres paraissent spéculatives, mais malgré cela, elles peuvent servir d’outil de comparaison.

Quoi qu’on en pense, tout cela ne s’invente pas, et malgré nos projections trop humaines sur des êtres d’une autre nature, il faut admettre qu’il n’y pas de fumée sans feu.

Nous avons parfois ajouté une note pour compenser la naïveté de certaines allégations. 

Lyriens 

Origine   Constellation de la Lyre.

Les Lyriens sont les ancêtres originaux de notre lignée d’évolution. Il y a très longtemps les Lyriens étaient des êtres libres qui contrôlaient leur destinée et exploraient l’espace dès que leur technologie le leur a permis. A un certain moment ils sont tombés en désaccord et se sont scindés en groupes qui se sont battus dans des guerres violentes qui a détruit l’essentiel de leur société et de leur monde. Certains se sont échappés avant la fin et ont fondé des civilisations dans les Pléïades, les Hyades, et du côté de Véga.

Les premières sociétés terrestres étaient copiées de celle des Lyriens. Les Lyriens étaient venus observer la Terre à l’époque de l’Hyperborée, continent regroupant toutes les Terres de l’époque, avant que les humains ne commencent leur évolution physique.

Certains des Pléïadiens d’origine Lyrienne, après avoir reconstruit leur civilisation au cours de millénaires, sont venus plus tard et ont assisté à la création de sociétés auxquelles ils ont donné le nom de Lémurie et d’Atlantide.

Ils se sont installés et sont restés pendant la fin de la Lémurie et l’ancienne Atlantide, se mélangeant même avec les terriens et devenant eux-mêmes des terriens. Ceux qui ne se sont pas mélangés ont produit des technologies hautement développées et ont construit de magnifiques machines permettant des conforts et des améliorations de la vie de tout genre. A nouveau ils se sont divisés en deux camps qui sont entrés en guerre se concluant en une destruction totale.

Les survivants sont partis dans l’espace reconstruire leur civilisation et ils font partie de ceux qui nous visitent à l’heure actuelle occasionnellement. Certains sont partis vers Erra et les Pléïades, d’autres dans notre système solaire sur la 5ème planète appelée Melona (maintenant détruite) sur laquelle ils se sont installés et mélangés avec une forme de vie humanoïde locale ; c’était la faction la plus belliqueuse qui s’était installé là bas et les guerres reprirent avec pour résultat la destruction de la planète (maintenant devenue ceinture d’Astéroïde). Les survivants sont partis pendant des millénaires puis sont revenus sur Terre se battre, puis repartis, etc. Leurs descendants sont aujourd’hui des observateurs de la Terre et de leurs descendants génétiques survivants.

Longtemps après, une autre vague de Pléïadiens est arrivé voir les descendants des ancêtres Pléïadiens survivants de la guerre.

Ils se sont eux aussi mélangés aux terriens et ont aidé l’humanité à exploiter ses capacités et à créer une technologie nouvelle. Cette société est devenue la nouvelle Atlantide qui a accru son niveau de science jusqu’à voyager dans les airs, sous l’eau, etc, avant que sa civilisation soit détruite par une guerre en surface. Les Pléïadiens modernes sont des descendants d’une faction pacifique de même que les Végans.

Les Lyriens longtemps rebelles et destructeurs sont maintenant devenus pacifiques et ont atteint un haut niveau spirituel. Ils ne sont impliqués dans aucun conflit. Ils sont les ancêtres responsables des différentes races terrestres actuelles. 

Les descendants des Lyriens qui ont longtemps été en conflit se préoccupent maintenant de nos tendances belliqueuses et guerrières et se sentent une responsabilité spéciale envers nous parce que nous reflétons leur tendance originelle au conflit. Ils ont détruit leur civilisation plusieurs fois, et perdu leurs avancées technologiques à chaque fois. Ils ont beaucoup perdu dans leur histoire guerrière. Ils s’étaient installés sur Uyne ( ?), autre planète qui a explosé suite à des guerres nucléaires qu’ils avaient provoqué (c’est la ceinture d’astéroïde actuelle entre mars et Jupiter) d’où leur inquiétude aujourd’hui dans notre utilisation de la puissance nucléaire.

Les Lyriens sont aidés dans leurs actions actuelles par les Pléïadiens et les Végans qui sont tous de leur famille génétique. Les Lyriens sont parfois en avance et parfois en retard sur certains points technologiques, suite à leurs destructions successives, et ils sont aidés sur certains points par leurs cousins les Pléïadiens et les Végans. Les Pléïadiens leur fournissent leur merveilleuse technologie ; ils ont d’ailleurs étaient eux-mêmes aidés par les DALs, et les Lyriens les aident en retour à d’autres niveaux. Les Végans les aident à retrouver leurs anciennes sciences à en trouver de nouvelles. Notre technologie émergente attire leur attention, et surtout la manière dont nous allons l’utiliser.

Nous, les Pléïadiens et les Végans ainsi que certains humanoïdes des Hyades sommes tous des descendants Lyriens et nous sommes liés par cet héritage commun. Les visiteurs Lyriens actuels qui ont une haute spiritualité essaient d’annuler certains des effets laissés par leurs ancêtres beaucoup moins spirituels.

Ils ont évacué leur planète d’origine depuis 22 millions d’années et ils ont migré de nombreuses fois depuis. Des milliards de formes de vie leur sont connues à travers l’univers. Ils ne croient pas en un créateur, mais en la Création comme Cause Première. 

Lieu de vie : Gravité importante et champ magnétique dense sur leurs planètes. Ils vivent en 3° et 4° dimension. Adaptation des espèces aux conditions des planètes rencontrées et colonisées, d’où la création de nombreux sous-groupes génétiques différenciés. 

Lyriens géants : de type Caucasiens, peau claire, yeux clairs, cheveux clairs de couleur au plus sombre marron clair, peau, yeux et cheveux lumineux (réflectivité lumineuse importante). Corps musclé et bien proportionné. Taille de 1,80m à 2,70m suivant le sous-groupe d’origine. Ils ont été à l’origine des dieux de la mythologie grecque et de certains géants bibliques. C’est l’un des premiers groupes à avoir créé une relation d’adoration comme Dieu envers nous. Aussi, la structure de l’espèce est enracinée dans notre mémoire génétique. Ils sont les premiers Dieux que nous ayons eu. 

Lyriens à cheveux roux : Cheveux allant du roux au blond. Couleur de peau très claire, ayant des difficultés à s’exposer à certaines fréquences de la lumière naturelle.

Taille de deux types : taille humaine moyenne et taille des géants, créant deux sous-groupes. Yeux lumineux verts clair d’un ton différent du vert des yeux humains. Corps allant de fin à musclé. Ce sont les premiers pionniers Lyriens. Certains ont interféré par le passé avec les humains Vikings. Caractère agressif, violent, passionné, rebelles à leurs ancêtres génétiques, les géants. Leurs ancêtres les Lyriens géants qui ont colonisé certaines planètes ont donné naissance à leurs races après mutations sur les planètes colonisées. Les deux races sont à l’origine génétique de nos races, mais la race Caucasienne des géants est largement dominante dans notre patrimoine génétique. 

Lyriens à peau sombre : Caucasiens d’origine mais avec une peau couleur chocolat clair uniforme, d’apparence très plaisante.

Yeux bruns marron, parfois verts. Cheveux marrons foncés. Ils ont eu une influence génétique sur les races indiennes et Pakistanaises, etc, bien qu’aujourd’hui toutes les races de la planète sont des mélanges de tous leurs ancêtres extraterrestres.

Passivité extrême, profondément pacifiques.

Il est très difficile d’obtenir une réaction émotionnelle d’eux. Il sont différents des Végans au niveau génétique. 

Sous-groupe de Lyriens « oiseaux » :

De génétique humanoïde mammifère mais d’apparence différente. Apparence beaucoup plus extra-terrestre, membres très fins, corps maigre, faisant penser à des oiseaux. Visage angulaire, pointu. Cheveux pouvant passer pour du plumage mais au toucher ce n’en est pas (ils se coiffent d’une manière qui fait penser à un plumage, de par leurs coutumes). Caractère très calme et intellectuel. Ils se considèrent comme des scientifiques, des explorateurs et des philosophes. Ils ne s’engagent pas dans la politique galactique, mais voyagent et explorent. Ils eurent une influence dans des civilisations anciennes comme les Sumériens et les Egyptiens et dans la vallée de l’Indus. Ils n’ont plus de contact important avec nous à notre époque. 

Sous-groupe de Lyriens « chats » :

De génétique humanoïde mammifère mais d’apparence différente. Ressemblance physique avec les félins terrestres. Ce sont des humanoïdes qui ont des caractéristiques de félin. Très forts et agiles. Nez du type d’un chat, pas proéminent. Oreilles légèrement pointues intermédiaire entre l’oreille humaine et celle de chat. Bouche très petite et discrète, mignonne et délicate à la fois. Yeux très prononcés, larges et de type chat, avec une seconde paupière (provenant de l’évolution génétique dans l’environnement que leurs ancêtres ont colonisé). Pas de fourrure, mais une protection qui ressemble à un duvet de pêche sur la peau à cause d’une forte irradiation ultraviolette sur leur planète.

Ils ont des communications par projection astrale avec les humains juste pour garder un contact avec nous, leurs intérêts n’étant pas principalement la Terre. 

Caractéristiques générales des Lyriens :

Yeux accentués, que ce soit par leur taille, couleur, forme. D’ailleurs on note que dans la civilisation égyptienne cela a laissé des traces. Ils ont délibérément laissé l’apparence de nos yeux simiesque lors de la création de notre race afin de marquer la différence entre eux (les Dieux) et nous. Les Siriens sont intervenus dans les projets des Lyriens pour gommer certaines différences, mais avec peu de succès. Les Lyriens sont en majorité impliqués avec notre évolution, sauf les sous-groupes des types « oiseaux et chat ». Ils sont les moteurs des développements de nos civilisations. La structure génétique basique Lyrienne est la mère de la génétique humaine. 

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans le vie humaine. 

le miroir de la réalité

le miroir de la réalité dans FAMILLE de LUMIERE 17Les Pléadiens demandent s’ils peuvent se joindre à nous et si nous les invitons à pénétrer notre réalité. Ils ne seront présents dans notre vie qu’à notre demande expresse. Je dois trouver la réponse à l’intérieur de moi-même car les inviter comme amis et comme compagnons dans ma réalité peut transformer profondément mon existence.

LE MIROIR DE LA REALITE

Nous sommes sur le point de glisser d’un style de vie extrèmement rigide, étroit et où tout est contrôlé, vers une perception beaucoup plus ouverte, tel un éventail déployé, afin de parvenir à une vie plus harmonieuse et plus riche. Notre conscience a besoin d’être réveillée, même ceux qui ont déjà beaucoup lu dans la spiritualité. Nos libertés s’amenuisent et on nous dicte ce que nous devons penser. On nous terrorise avec les maladies. Le corps est devenu raide et fermé à la circulation des énergies. Les relations se désagrègent. Nos religions, dirigeants, systèmes d’éducation n’ont plus aucun sens et sont entièrement vides de toute compassion. Leur vision de l’humanité est froide.

La réalité est un miroir :

Mon défi du moment consiste à conquérir ma liberté, ce qui ne signifie pas lutter contre le gouvernement, l’armée, le contrôle de la pensée ou contre toute autre force qui semble m’enfermer dans un piège à trois dimensions. Si je me questionne sur mon but dans la vie, sur la direction à prendre, je me détends. Ce n’est pas le moment de stresser. Je ne perds pas le contact avec l’aspect pratique des choses et garde mon bon sens. Nous sommes des éclaireurs.

Plus je crée de la lumière, plus je distingue l’ombre qui permet de la définir. Nous sommes naïfs et sommes désireux de respecter les règles du jeu plutôt que de penser par nous-même. Chacun est enfermé dans ses propres croyances, déconnecté de la réalité, de lui-même et des autres. Toute chose est vivante : l’Ether, représentant l’esprit et les royaumes invisibles, est le 5ème élément s’ajoutant à la terre, l’eau, l’air et le feu.

Une énergie de grande force spirituelle se déploie à l’échelle planétaire entraînant une nouvelle façon de penser et percevoir les choses. Comme sur internet, des liens se développeront reliant les uns les autres électroniquement, internet étant un outil formidable de connexion entre individus. Cependant, il est possible que de grandes pénuries d’énergie et des changements géophysiques se produisent rapidement et que le réseau électronique s’écroule. Y-aura-il encore de l’électricité, de l’eau, de la nourriture ? Cela peut concerner une période d’une à deux semaines. Les changements s’accélèreront alors. Le pouvoir des dirigeants sera remis en cause et reviendra aux individus.

Je dois revendiquer mon héritage, je suis sélectif dans mes pensées et je crois fermement en moi quand j’ouvre l’éventail de ma conscience. Je me promène déjà mentalement dans les corridors du temps avant de le faire réellement. Plus je vis en m’ouvrant à découvrir des choses, plus je vais en découvrir. Si je cultive mes dons pour la télépathie, je serai beaucoup plus perspicace. J’ai des compétences innées qui m’étaient cachées : ma capacité à guérir, à utiliser mon esprit pour créer ce que je souhaite, à envoyer et recevoir des messages, à voir des images et à lire des champs d’énergie. Je revendique ces pouvoirs qui m’appartiennent et m’ont été confisqués.

Que ce soit par l’intermédiaire de messages électroniques répétitifs ou par la perversion du pouvoir par la sexualité, le cannibalisme et les meurtres, toutes sortes de moyens existent pour compartimenter et détruire l’esprit humain.

La réalité me réfléchit tel que je suis. Mes perceptions proviennent de mes sentiments et de ma capacité à être Moi-Même, à agir comme je l’entends, en toute confiance, à exprimer mes opinions même si elles ne sont pas en concordance avec le paradigme actuel. L’essentiel est d’exister « ici et maintenant. » Comme la réalité reflète ce qu’elle est, la guerre engendre la guerre, l’amour engendre l’amour, accaparer les diverses énergies pour se procurer un pouvoir égoïste provoque la désunion et ensuite la maladie. On ne peut être séparés du Tout, donc, d’une façon ou d’une autre, nous devons nous unir.

La tyrannie utilise l’arme de la peur dans le but de nous contrôler. Quand je me laisse envahir par la peur, elle peut se transformer en expérience réelle car mes molécules sont intelligentes et mon énergie réagit au sentiment dominant présent en moi. L’élément sur lequel je focalise mon esprit définit précisément les expériences que je vais vivre. Il est important, maintenant, de se servir de la totalité de son cerveau : la moitié droite du cerveau est connectée au côté gauche du corps et représente le siège d’une énergie intuitive et créatrice illimitée.

Les dieux sont nombreux. Ils ont été occultés par l’Eglise chrétienne et rebaptisés. Les païens, gardiens des saisons, des cycles et de l’intégralité des enseignements de la Déesse, furent éliminés dans le processus.

Tout ce que je fais, à chaque instant, produit des vibrations car je suis un générateur de fréquences et mes émotions en sont le diapason. J’éprouve des émotions à tout moment et même si je ne les exprime pas, elles n’en continuent pas moins à s’accumuler dans les cellules de mon corps et de mon sang. Ces vibrations se manifestent sous forme d’ondes électromagnétiques dont les signaux appellent à moi ce que j’exprime.

Mes ancêtres vivaient dans la crainte de connaître certains secrets et de violer les règles officielles. Rares étaient ceux qui se dressaient et s’écriaient : « Mais l’Empereur ne porte pas de vêtements ! L’Empereur est nu ! » Quand des êtres ont le courage de proclamer la vérité, je leur adresse des vibrations d’amour, même si je ne partage pas leur avis. Ils doivent être respectés et encouragés pour avoir osé proclamer leur vérité. Par contre, je ne dois pas chercher à convaincre les autres. Chacun doit décider par lui-même.

Les pyramides d’Egypte furent utilisées comme un moyen sophistiqué de communiquer avec les Cieux. Elles servirent à contrebalancer les forces électromagnétiques et à constituer un point d’acupuncture énergétique dans le champ magnétique terrestre. La Grande Pyramide n’est pas simplement une structure en surface : elle pénètre dans le sous-sol de la Terre afin que l’énergie cosmique puisse être captée et ancrée dans le sol, d’une ère à l’autre. Un réseau d’énergie fut créé en utilisant le Sphinx et la Grande Pyramide ainsi que de nombreuses autres structures, toute la région représentant un portail permettant de pénétrer dans notre monde.

Retracer sa généalogie ou retrouver ses racines en découvrant des sites sacrés peut nous appeler. L’Egypte est très forte énergétiquement ainsi que l’ancien empire perse : l’Irak et l’Iran.

J’utilise les cellules de mon être, les sons de la vie et la Terre elle-même pour me stimuler. J’ai le courage de me tourner vers l’intérieur de moi, de penser seul et de décider de mes croyances. Ma nouvelle conception de l’existence, qui circule dans chacune de mes cellules, sera transmise à partir de mon champ aurique et affectera l’ensemble de la sphère biologique de la Terre. Idéalement, en transmettant une nouvelle fréquence vibratoire, je donne vie à une nouvelle forme d’existence. La qualité de l’amour ou de la peur détermine à chaque instant mon chemin.

Mon énergie est récoltée et je suis surveillé. Quelle quantité de peur est-ce que j’introduis dans le monde ? Les vibrations que j’émets, sans même y penser, attirent une forme de vie capable de m’influencer et de m’obliger à continuer à émettre ces mêmes vibrations. Sans ces énergies imprégnées de peur, ces êtres devraient disparaître car ils ne sont pas en résonance avec l’amour.

La magie s’est pratiquement éteinte avec l’extinction des « sorcières ». En fait, nombreuses étaient celles qui défiaient la formidable tyrannie de la pensée appelée « vérité religieuse ». Elles savaient parler à la Terre et connaissaient les vertus médicinales des plantes, pratiquant les médecines naturelles. Elles osaient contacter le monde éthérique, le royaume des esprits et savaient communiquer avec ces derniers.

Nos ancêtres étaient liés télépathiquement aux dieux car ils utilisaient l’intégralité de leur cerveau, restaient en phase avec les cycles de la vie et étaient capables d’animer certaines énergies autour de leurs corps. Notre civilisation actuelle est empreinte de mensonges, supercheries et manipulations qui ne sont possibles que parce que nous ne sommes plus sous l’influence équilibrante de notre Moi supérieur.

La légende d’Hiram Abif

 

Dans la légende d’Hiram Abif, Salomon, le roi, a une révélation. Il doit construire le temple parfait. (cela veut dire que l’homme n’est pas parfait. Il doit construire ce temple en travaillant sur lui).Hiram Abif

Salomon possédait la science du ciel, la sagesse, la gloire, la beauté, mais il était incapable de construire le temple. Il a donc fait appel pour construire le temple, à Hiram Abif qui lui, enseignait l’intérieur de l’homme. Mais ce grand Maître a été mis à mort par ses élèves.

Ceci montre que les écoles initiatiques ont été détruites par des entités qui sont entrées dans ce que les anges avaient donné aux hommes. Ces Anges sont alors devenus malades, les écoles initiatiques sont tombées et l’Egypte a été détruite.

La reine de Saba entend que Salomon va construire un temple, le temple de Jérusalem. Elle vient pour voir Salomon et les deux souverains tombent amoureux l’un de l’autre. La reine de Saba représente l’humanité, c’est l’âme entière de l’humanité. Lorsque Salomon l’emmène sur le chantier, la reine est très étonnée de ne voir aucun ouvrier. « Personne ne travaille ? demande t-elle ? Non, ce temple doit être construit sans le bruit d’un marteau.»

Le temple sans bruit de marteau, c’est l’homme capable d’appeler tous les esprits de la nature, dans une pensée juste, une sagesse, une harmonie, une beauté, une force, une fidélité. Si l’homme n’est pas au courant des forces qui sont autour de lui, il est toujours mené comme un pantin par des forces invisibles qui agissent sur lui et il ne comprend rien du monde dans lequel il vit. Salomon symbolise les forces qui ont voulu tirer l’humanité vers l »inconscience, et les forces d’Hiram Abif sont les entités, qu’Enoch appelle les anges déchus, qui ont voulu la tirer vers un éveil intérieur et une liberté.

Les trois traîtres qui ont tué Hiram Abif correspondent à la pensée, aux sentiments, et aux désirs dans l’homme. Au lieu de construire le temple intérieur de l’homme ils ont détruit le Maître. Alors que Salomon gouverne toujours le monde (avec la politique, la vache folle, la torture des animaux, la vivisection, la science etc.), on a tué Hiram Abif, le vrai Maître de l’humanité, celui qui pouvait nous élever vers le haut, celui qui explique que l’homme est sur la terre dans une Ecole initiatique et que derrière ses pensées, ses sentiments, et ses désirs il y a des forces qui travaillent sur son corps.

Aujourd’hui l’âme n’existe plus, les belles voitures ont plus d’importance. S’identifier à son corps c’est commencer à trahir Hiram Abif, obéir aux entités qui veulent asservir l’humanité.

Le dernier représentant d’une véritable humanité sur la terre était Jésus. On retrouve encore la même histoire. Jésuss’adresse aux hommes en tant que Pharaon et explique que les écoles initiatiques ne peuvent plus les protéger car des entités spirituelles ne veulent pas que l’humanité soit libre dans la Lumière de Dieu .

Moi, Jésus, Pharaon d’Egypte (Pharaon, veut dire la grande maison, le temple de Salomon, le temple de l’homme, la Hiérousalem) je vous dis : ce qui avant vous, vous protégeait venant de l’extérieur, doit maintenant vous protéger venant de l’intérieur. 
« Je » en moi est le même « Je » que « Je » en toi et le seul guide et le seul Maître, c’est le « Je ». « La vérité est à l’intérieur du « Je » de l’homme. Ce qui vous protègera de ces entités maintenant que vous n’avez plus aucune protection à l’extérieur c’est votre « Je ». Le « Je » est le fils de Dieu qui vient. Si moi je suis Pharaon qui vient du ciel, spirituel et non physique, c’est parce que le « Je » habite en moi et que ce « Je » qui habite en moi, c’est le « Je » qui habite dans tous les êtres. Il n’y a aucune différence entre moi et vous.

La franc-maçonnerie nous parle de tous ces secrets. 
Un homme devant un morceau de bois ou une pierre avec un marteau et un ciseau et qui doit faire sortir quelque chose du bois, vit la même expérience qu’un homme initié aux mystères de la Franc-maçonnerie originelle. Il peut effectivement sortir de son corps, le voir de l’extérieur, voir son moi terrestre fabriqué par des forces qui ne viennent pas de lui.

Il le voit comme on peut voir la pierre, le morceau de bois. 
L’artisan ou l’artiste regarde les forces qui ont formées la pierre et le bois, il les respecte mais c’est le Maître de la pierre qui va y appliquer son sceau.
L’initié, lui, voit le modèle d’en haut. Il voit l’homme dans la perfection tel qu’il a été décrit dans les Evangiles. Il voit que ses outils, ce sont ses pensées, ses sentiments, ses désirs et que ceux-ci ont été usurpés.

 Qui sommes-nous ?

Nous sommes celui qui ne sait pas qui il est et qui peut le savoir uniquement si son trésor de lumière; ses pensées, ses sentiments, ses désirs; ne lui ont pas été volés. 

Un initié, c’est celui qui est sorti de son corps, de son moi et qui peut se voir rééellement comme Adam qui prononce la parole : « Je suis nu ».

 

Dieu lui dit alors :

Ta perfection est en bas, elle n’est pas en haut, elle est en bas, comme Hiram Abif, travaille ton corps ta personne, d’incarnation en incarnation jusqu’à ce que tu aies le corps parfait.

C’est le temple intérieur, la loge que l’essénien va construire par sa pratique.

Le corps n’est que le reflet, d’une matière invisible qui est le modèle. Si vous agissez sur cette matière vous agissez sur le corps et sur toute la destinée. Vous pouvez changer des évènements entiers parce que les évènements ne sont que des pensées.

L’essénien, au sein des loges, apprend à contrôler ses pensées, ses sentiments, ses désirs. 
Pensées lumineuses, harmonie dans le cœur, force dans la volonté.

Il réalise la parole : 

« Moi » « Je » en toi et en tous les êtres, je te libère de l’esclavage et de la maison de servitude. Entre sur le chemin de la véritable connaissance de soi.
Catégorie: Loge maçonnique Essénienne / La Tradition Essénienne

Un Pont Vers Les Niveaux SUPÉRIEURS DE CONSCIENCE

Un Pont Vers Les Niveaux SUPÉRIEURS DE CONSCIENCE dans Les MESSAGERS de l'AUBE xxxLa Sexualité — Un Pont

Lorsque votre bibliothèque génétique fut mise en lambeaux et éparpillée et que l’ADN fut disjoint de telle sorte qu’il ne resta plus que deux chaînes spiralées avec un minimum de données et très peu de mémoire cellulaire, la sexualité demeura tout de même intacte dans le corps physique. On la laissa bien sûr pour des fins de reproduction afin de permettre à l’espèce de demeurer en contact avec sa propre essence et de se perpétuer. Il y a tout au fond du mécanisme de la sexualité une fréquence que l’on peut atteindre qui a été recherchée et mal comprise par bien des gens. On l’appelle l’orgasme.

L’orgasme a été détourné de son but premier. Votre corps a oublié l’orgasme cosmique qu’il peut atteindre parce que pendant des milliers et des milliers d’années la société vous a inculqué la notion voulant que la sexualité soit une mauvaise chose. On vous a inculqué cela afin de pouvoir vous contrôler et vous empêcher de trouver la liberté que la sexualité permet d’atteindre. La sexualité vous connecte avec une fréquence d’extase par laquelle vous pouvez retrouver le contact avec votre source divine, avec la source de toute information.

La sexualité a acquis une mauvaise réputation sur cette planète, une réputation qui s’est enregistrée dans votre mémoire cellulaire. Cela ne date pas seulement de cette vie-ci; c’est le fait de milliers d’années de détournement et de mauvais usage. Il vous faut maintenant vous purger de la négativité entourant la sexualité, de même qu’expérimenter et examiner de quelle façon vous utilisez l’énergie sexuelle et comment se fait l’expression de votre sexualité dans les aspects multidimensionnels de votre soi.

Les organes sexuels du corps sont des voies vers le plaisir qui créent des fréquences guérissant et stimulant le corps et qui, potentiellement, peut le mener au soi spirituel. La sexualité est tellement mal comprise sur cette planète que lorsque deux personnes ont un échange sexuel, ce n’est que très rarement dans le but de s’en servir pour se brancher au plan spirituel. La sexualité évoque une spiritualité qui est libre et qui se voit comme capable de créer. Il est très rare cependant que la sexualité soit utilisée comme pont pour vous amener à des niveaux supérieurs de conscience.

Nous avons parlé avec un certain nombre de personnes ayant l’habitude d’utiliser la Lumière. Depuis qu’elles ont trouvé le bon partenaire dans un contexte de monogamie, elles ont pu parvenir à des états d’être très élevés. Pour la plupart d’entre vous, la monogamie tend à donner de très bon résultats en raison de votre niveau vibratoire. Lorsque vous avez de nombreux partenaires, vous êtes enclins à manquer d’honnêteté et à cacher qui vous êtes: vous partagez un petit peu ici, un petit peu là, et un peu partout en éparpillant votre semence. Il est préférable d’être avec une seule personne, mais cela ne veut pas dire la même personne pour toujours. Soyez fidèles et ouverts, acceptez de partager avec la personne avec laquelle vous travaillez et allez le plus loin possible avec elle dans ce partage. S’il se trouve que c’est pour toute la vie, eh bien tant mieux !  Sinon, à partir du moment où vous en venez à ne plus savoir comment communiquer ensemble, où la relation ne vous est plus mutuellement utile et où vous sentez qu’elle ne pourra plus changer en mieux, mettez fin à cette relation et trouvez une autre personne qui s’harmonise bien avec vos vibrations. Lorsque vous travaillez seul à seul dans l’intimité, vous développez de la confiance. La plupart des gens éprouvent de la difficulté à se faire mutuellement confiance car il y a peu d’exemples de ce genre de relation fondée sur la confiance. Vous pouvez apprendre beaucoup sur la confiance dans une relation parce que celle-ci vous sert de miroir, vous montrant ce que vous ne pouvez voir de votre point de vue. Elle vous offre une perception de vous-mêmes, vu de l’extérieur, lorsque vous communiquez ouvertement dans la sexualité et l’intimité profonde, et lorsque vous ne vous servez pas de la sexualité comme d’une distraction pour éviter d’être trop intimes. Beaucoup parmi vous se sont servi de la sexualité comme d’une distraction et dans le but d’éviter l’intimité plutôt que pour l’accroître.

Vous commencez à sentir l’énergie monter, vous vous regardez l’un l’autre dans les yeux et vous devenez tout chauds et excités. Ensuite, au lieu de vous explorer intimement et spirituellement l’un l’autre, vous vous fermez à vos émotions et vos sentiments, vous vous enfermez dans votre carapace, et vous faites l’amour de façon superficielle et purement génitale parce que vous craignez de choisir la voie intense d’une connexion de corps et d’esprit complète. Le sexe « chaud » et passionné peut être merveilleux. Ce que nous disons simplement, c’est qu’il y a plus que cela. Il y a beaucoup plus, et personne d’autre que vous et vos croyances, et votre peur d’abaisser vos limites et vos barrières ne vous empêchent de le découvrir.

Nombre de peurs que vous avez proviennent de ce que vous vous êtes vous-mêmes créé et de ce que vous avez fait aux autres dans le cours de votre vie sexuelle. Vos antécédents sexuels ont un effet sur chacun des autres aspects de votre âme, de sorte que tous les problèmes affligeant votre âme se répercutent avec force, partout dans le corps. Il vous arrive parfois de ne pas vouloir regarder ces choses en face parce qu’elles sont trop pénibles à considérer, et vous les jugez parce que vous pensez qu’elles sont mauvaises. Cessez de juger, et adoptez une attitude neutre au sujet de ce que vous avez fait—peu importe ce que vous découvrez, peu importe à quel point cela vous semble déplorable ou difficile, et peu importe le degré de violation que cela implique. Comprenez que le but poursuivi était de rassembler des données et de mieux comprendre les multiples aspects de votre soi.

La sexualité est une fréquence. Elle représente ce qui ne vous a pas été enlevé même si l’on vous a pris votre histoire, vos souvenirs et votre identité. L’expérience sexuelle est la seule voie qui vous a été laissée pour découvrir qui vous êtes. Bien sûr, on ne vous l’a jamais appris. Nous allons devoir nous en prendre un peu aux églises ici. Alors, toutes nos excuses pour quiconque est membre de l’une des religions. Les églises se sont constituées sous forme d’organisations, d’entreprises vouées au contrôle de la religion et du développement spirituel et dans le but de créer de l’emploi, une hiérarchie et un club privé. Très peu d’églises se sont constituées dans le but de fournir de l’information aux gens. On ne considère généralement pas les religions comme un moyen pour obtenir de l’information, n’est-ce pas ?  Toute religion qui se consacre à la diffusion d’information est une religion fondée sur la vibration de la vérité.

Enseignements de notre Famille de Lumière des Pléiades – BARBARA MARCINIAK – les messagers de l’aube

NOS MOTIVATIONS SECRÈTES


par
RAMTHA

NOS MOTIVATIONS SECRÈTES dans RAMTHA nous parle oracle_celteRÉVÉLATION DE NOS MOTIVATIONS SECRÈTES

Le Plan de la Béatitude est, pour ainsi dire, ce lieu doré merveilleux dont je vous ai fait connaître l’existence où, après la mort du corps physique si vous avez la chance d’aller plus loin – certains ne vont pas plus loin, mais si vous avez la chance d’aller plus loin – vous allez alors dans la lumière où vous êtes dépouillés et revoyez toute votre vie depuis votre conception dans la matrice jusqu’au jour de votre mort parce que tout acte, souvenez-vous, est le résultat direct d’une intention consciente, n’est-ce pas? L’action, en réalité, est l’énergie d’une intention consciente. Une intention consciente devient donc un concept vivant, viable, par l’action, l’énergie. Lorsque je vous dis que la conscience et l’énergie sont étroitement associées, ceci est une vérité, parce que ce que vous faites est l’acte de ce que vous savez. Ceci est ce que l’on appelle l’acte de faire l’expérience de la réalité.

Toutes ces expériences sont inscrites ici (le réseau neurologique ou « neuronet ») et dans ces bandes qui entourent votre corps. Ces bandes qui entourent votre corps sont gouvernées, si vous voulez, par l’âme. Vous allez apprendre cela ce soir. Lors de la revue dans la lumière, c’est l’âme qui révèle sa connaissance. Autrement dit, le Livre de Vie est ouvert. Ce Livre étant ouvert, on peut voir ce dont on ne peut parler selon les références du temps; le temps qu’il faut pour voir ceci n’est qu’un bref moment et pourtant c’est un million d’années. Lors de la revue de cette vie ici vécue, vous êtes à la fois l’Observateur, le participant et le récepteur. Ceci est intéressant car cela revient à dire que nous sommes toutes les choses présentes dans notre réalité, y compris toutes les personnes, et que ces personnes et notre affection – ce que l’on appelle en vérité notre magnétisme envers elles – sont des aspects d’eux-mêmes que nous sommes. C’est cela qui constitue le lien que nous avons avec eux. Tout comme les choses existant dans notre réalité sont des réflexions de nous-mêmes, là où nous nous trouvons est une réflexion de notre réalité. Tout ce qui existe autour de nous est donc ainsi l’action dans leur actualisation des pensées que nous entretenons là-haut (le neuronet).

Les êtres humains ont un problème car ils considèrent ceci dans leur vie comme séparé de ce qu’ils font. Ils se perçoivent séparés des choses qui sont présentes dans leur vie. Ils se perçoivent séparés des personnes qui sont présentes dans leur vie. Autrement dit, lorsque quelqu’un dit: « Voilà un individu remarquable, un individu qui est un Dieu souverain », la noblesse qu’il perçoit est semblable à la noblesse qu’il est lui-même. La raison pour laquelle il est présent dans sa vie est qu’il reflète parfaitement et de manière exquise un aspect de lui-même.

La voie royale menant à la perfection est de nettoyer notre vie de toute imperfection et de la remplir de la réflexion la plus élevée que nous souhaitons en nous-mêmes. Agir autrement revient à vivre un mensonge – un mensonge hypocrite – ou bien une vie où nous avons prostitué les aspects les plus nobles de nous-mêmes en faveur du dénominateur commun de la survie, ce qui est assurément le drame humain vécu selon les trois premiers sceaux: l’activité sexuelle, la naissance, la souffrance, le pouvoir et l’état de victime. Si nous nous laissons séduire et vivons ici, ayant réduit notre noblesse, que ce soit un homme ou une femme, il nettoie sa vie et se débarrasse des rebuts, de ce qui est imparfait. Il se débarrasse de la séduction, se débarrasse du mensonge, de 1 ‘hypocrisie, de son état de victime, de la tyrannie, il se débarrasse de tout cela et ne met dans sa vie – si ce n’est qu’une seule chose étincelante et belle – la chose étincelante et belle qui est le reflet exquis de sa faculté, à son plus haut point, d’actualiser la réalité. Ceci est exactement ce qui est présent là-haut (le neuronet)…

Voyons, pour en revenir à la revue dans la lumière, ce qui est exquis lors de la revue dans la lumière est le fait que – à cause de la manière dont l’âme utilise l’énergie – la comédie n’est pas jouée sur trois dimensions seulement; elle est en réalité jouée sur sept dimensions car nous la voyons depuis le principe divin qui représente chacun des acteurs de la comédie. Nous la voyons depuis l’Observateur, qui est l’Esprit de la comédie. Nous la voyons depuis le point de vue de l’âme, qui représente la personnalité de l’individu avec le sens qu’elle a d’être individuelle. Nous la voyons donc sur chacun de ces plans depuis un niveau sacré. Et votre vie entière commence à passer devant vos yeux. Toute pensée crée une action. Vous devenez la pensée. Vous, en tant que personnalité, ressentez l’action. Mais ensuite, étant le principe divin, l’Esprit, vous êtes la réaction de cette action dans l’environnement tout entier si bien que vous en faites l’expérience sur chaque niveau. N’est-ce pas là comment nous apprenons véritablement, car nous savons alors l’effet de nos pensées et de nos actions sur les autres, sur d’autres formes de vie?

Ce processus est douloureux mais le Dieu en nous nous soutient de son amour et maintient en place la vision avec ses multiples facettes en sorte d’éviter que nous ne nous effondrions, ne tombions en pleurs et ne soyions pris au piège de notre individualité à qui il est donné de voir la comédie qu’elle a créée. Elle voit la souffrance qu’elle a créée chez un autre individu, une autre forme de vie. Elle voit la difficulté occasionnée dans l’environnement, créée pour des raisons égoistes, voulant être reconnue en tant qu’individu. Elle voit son pouvoir et la manière dont ce pouvoir tord et plie les choses. Mais ce Dieu, dans son amour, maintient côte à côte toutes les perspectives. Durant cette revue, il maintient l’intégrité de l’Esprit, l’intégrité de l’âme – qui représente la personnalité dans cette revue – et le Dieu; ils restent tous ensemble.

Ainsi, à un moment donné, nous tombons en larmes, pouvant à peine supporter la vue qui nous est présentée. Mais l’amour de Dieu qui est toutes choses nous submerge alors, nous donnant la force de continuer la revue suivant ses différentes perspectives. Sans cela, vous ne pourriez jamais aller jusqu’au bout; il suffit que vous ayez créé un intense regret dans cette vie-ci. Il va être difficile, lors de la revue dans la lumière, de voir quelles ont été vos intentions envers les autres, l’environnement et les formes de vie. Ultimement, qui en supporte les conséquences? Vous-mêmes. Cela vous est tous arrivé, et cela va vous arriver de nouveau…

Certains, dans leur fanatisme, prostituent l’enseignement de RAMTHA, ce qui est fort fâcheux. Ils professent une philosophie qui n’a pas été vécue dans la réalité, excepté à un degré où elle leur servait personnellement. Combien d’entre vous comprennent cela? Si cela sert la personne, c’est vécu dans la réalité. Sinon, cela demeure une philosophie. Autrement dit, certaines personnes jouent parfois avec la spiritualité lorsque cela est à leur avantage. Cela leur sert, mais ce n’est pas un élément stable de leur vie comme l’est le pain dont ils se rassasient dans leur vie. Leur compréhension demande à être élargie. Dans la lumière, nous commençons à percevoir à quel point nos intentions ont profondément affecté tout le monde et, si nous avons de quelconques motivations secrètes dans une quelconque de nos actions, de quelle manière ces motivations secrètes sont le crime à la fois sous-jacent et dominant.

La motivation secrète – secrète, la motivation réelle derrière l’action – c’est sur cela que nous sommes jugés. Nous ne sommes jamais jugés sur la surface; nous sommes jugés et pesés selon nos motivations secrètes – celles qui sont secrètes. Ceci est la raison pour laquelle j’insiste tellement pour que mes étudiants soient impeccables. N’ayez pas de motivations secrètes. Si vous en avez, débarrassez-vous de l’emballage et regardez-les. C’est cela que nous devons affiner, les motivations secrètes derrière nos actions et non pas l’emballage. Être impeccable, c’est vivre depuis ce lieu secret car c’est lui qui est le moteur derrière tout ce que nous faisons.

Cela est-il commun? Eh bien, en voici un exemple commun: vous êtes gentil avec quelqu’un, exceptionnellement gentil alors que votre intention n’est pas la gentillesse en elle-même; il lui est attaché une motivation secrète. Vous avez tous fait cela et la motivation secrète est que vous voulez obtenir quelque chose de cette personne. Vous voulez obtenir quelque chose, que ce soit une relation à quelque niveau que ce soit ou quelque chose à proprement parler. Habituellement, la motivation secrète est ce que vous voulez et la gentillesse est le véhicule qui va vous l’apporter. Combien d’entre vous comprennent? Vraiment? Vous comprenez donc tous maintenant ce qu’est une motivation secrète, n’est-ce pas?

C’est la motivation secrète en nous que nous devons affiner; nous devons l’affiner, et le faire sans émotion. Autrement dit, elle a déjà un attachement émotionnel qui lui est associé. Devenir son émotion revient à le redevenir de nouveau. Nous devons l’affiner en dehors des gens, lieux, choses, temps et événements. Si nous faisons cela ainsi, vous avons changé la substance de notre être. Nous sommes devenues une personne impeccable. Nous agissons exactement comme le dit notre motivation secrète. Nous sommes notre motivation secrète. Les signaux envoyés ne sont pas confus. Nous sommes ce que nous sommes.

Ce qui rend la revue dans la lumière compliquée est que la motivation secrète – la motivation secrète – est ce dont nous allons faire l’expérience en tant que personnalité. Ce dont nous faisons l’expérience en tant qu’objet de notre motivation secrète est la tromperie, la tromperie étant cette intention non impeccable.

Comprenez-vous? Combien d’entre vous comprennent? Autrement dit, il nous est donné d’être la personne envers laquelle nous avons été gentils: nous nous trouvons contraint à donner quelque chose, nous nous sentons utilisé, trahi comme un pion sur un échiquier. Alors que nous avons donné de nous-même par pure gentillesse, nous nous sommes rendu compte que nous avons été manipulés comme un pion en vue d’obtenir quelque chose de nous, que la gentillesse n’était pas authentique. Combien d’entre vous comprennent? Comment se fait-il que vous compreniez cela? Parce que nombre d’entre vous se sont trouvés du côté de celui qui a reçu d’une personne non sincère qui vous a donné ce que vous vouliez afin d’obtenir quelque chose de vous.

On peut parler de cela en termes très élémentaires et mentionner alors le pouvoir des femmes sur les hommes. Les femmes possèdent un pouvoir absolu sur les hommes parce qu’elles règnent sur la sexualité des hommes. Ceci est un fait, ne vous y trompez pas. Ceci est vrai et là est leur pouvoir. Est-ce de l’amour? Non, c’est de la séduction. La séduction, qu’est-ce que c’est? Une motivation secrète pour quelque chose d’autre; l’activité est donnée en tant que pouvoir pour soumettre l’énergie masculine à une force dominante qui a un plan tout à fait différent. C’est en ce domaine que nous voyons ce phénomène dans sa forme la plus nue, la plus animale, là où nous en voyons l’abus: nous voyons là d’un côté l’ignorance de l’homme – l’ignorance et la stupidité de l’homme envers ses attributs sexuels – au point où, à vrai dire, son cerveau se trouve dans son pénis et de l’autre un opérateur puissant et adroit, une femme fatale et, dans la lumière, nous sommes tout cela, nous savons ce que c’est lorsque quelqu’un profite de nous.

Vous voyez, on peut appliquer cela au niveau de la souffrance et de la douleur – la souffrance et la douleur. Quelqu’un qui souffre a le pouvoir sur quelqu’un en bonne santé. Quelqu’un qui démontre un certain pouvoir – une personne qui s’exprime avec facilité, avec pouvoir – est responsable de personnes moins fortes. Ceci explique pourquoi nous avons des principautés et des royautés, des états, des pays et des communautés locales. Les hommes politiques représentent le pouvoir sur les gens. Lorsque l’on parle des hommes et des femmes, il s’agit de la même chose.

Extraits de son livre Le mystère de la naissance et de la mort: le soi redéfini, p. 144-167.
Editions AdA, 2003

L’incarnation des artisans de Lumière sur la terre

Venez me rejoindre sur le FORUM :

http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

L'incarnation des artisans de Lumière sur la terre dans CHEMIN le MOINS FREQUENTE pLorsque vous vous êtes incarnés sur la terre, vous veniez de commencer la transition d’une conscience fondée sur l’ego à une conscience fondée sur le coeur. Nous avons vu que cette transition s’effectuait en quatre étapes. Vous avez franchi la première en prenant conscience de votre désir d’« autre chose », qui soit différent de la lutte pour le pouvoir qui occupait vos vies auparavant.

Cette lutte avait donné un but et un sens à vos vies pour une période substantielle. Votre fascination pour le pouvoir vous a conduit à utiliser l’être humain comme marionnette dans vos batailles galactiques. Tous les empires galactiques y ont pris part. Mais quand les énergies guerrières ont été transposées à la terre avec l’homme pour champ de bataille, vous êtes devenus davantage des observateurs et vous êtes retirés des batailles effectives. Vous avez observé ce qui se passait sur la terre. Vous avez vu l’être humain se développer en quelque chose, un état d’être que vous aviez atteint longtemps auparavant. Vous étiez devenus des guerriers sophistiqués, qui utilisaient des méthodes raffinées de manipulation psychique et guerrière. L’homme devait devenir votre semblable, doté de vos implants génétiques.

Ces implants génétiques généraient un niveau élevé de développement mental dans l’être humain. L’instinct naturel et le sentiment étaient plus ou moins supprimés en faveur de la pensée et du raisonnement.

Nous avons mentionné que les influences galactiques causaient un niveau élevé de peur chez l’être humain en développement. En fait, cet élément de peur était étroitement lié à la prépondérance de la pensée. Dans une situation équilibrée, la peur est surmontée ou relativisée par vos talents intuitifs et votre capacité à ressentir ce qu’il est juste ou approprié de faire. Toutefois, lorsque la faculté de penser prend le dessus, la peur a tendance à se renforcer, puisque la pensée repose sur un processus mécanique logique qui ne permet pas à l’intuition ou au sentiment d’entrer en jeu. Quand la faculté mentale est alimentée par des émotions de peur, elle a tendance à devenir folle et à produire des idées illusoires, des idées de tout contrôler. Les régimes dictatoriaux sont un exemple de cette faculté mentale qui devient folle. 

La réponse à la peur n’est jamais de penser plus. Elle est de penser moins et d’avoir confiance dans le cours de la vie. Elle est de retomber dans l’état de grâce qui est votre droit de naissance. Elle est de lâcher-prise au lieu de s’accrocher.

Quand le stade de la loi de l’ego a pris fin pour les âmes d’artisans de Lumière, celles-ci sont entrées dans une nouvelle manière d’être. Intuitivement, vous étiez ouverts à l’énergie du coeur. En fait, vous recherchiez une sorte de créativité qui transcende le simple jeu du pouvoir. Vous aviez le sentiment que la lutte pour le pouvoir était destructrice et vous ne pouviez rien créer de neuf, puisqu’elle tuait et phagocytait tout ce qui était « autre ».

En essayant de contrôler et de dominer la vie, en vous ou hors de vous, en fait vous avez tenté de rendre la réalité statique et prévisible. En fin de compte, le pouvoir est incroyablement ennuyeux.

Lorsque vous avez pris conscience de cela, vous avez réalisé que votre vrai désir n’était pas d’avoir le pouvoir, mais d’être vraiment créatifs. Etre vraiment créatifs, c’est être au contact de votre divinité.

Puisque vous êtes des êtres divins, peu importe ce que vous faites ou ne faites pas, vous créez toujours une sorte de réalité. La créativité est votre vraie nature. Au stade de l’ego, vous avez exploré la possibilité de nier votre vraie nature. C’est bien un acte créatif, à un certain niveau, de façon déformée. Toutefois, être vraiment créatifs, c’est créer selon la vie et non selon la mort.

Lorsque vous avez réalisé cela, la mémoire de votre foyer s’est réveillée. Le vague souvenir d’un état de pure unité béatifique est revenu à votre conscience et vous avez su que la clé de votre bonheur était là. Mais vous vous sentiez désemparés et ignorants, car vous ne saviez pas comment procéder. Vous saviez que l’ego ne détenait pas la réponse mais vous n’étiez pas encore entrés dans une conscience fondée sur le coeur.

En même temps, grandissait en vous un sentiment de remords et de culpabilité à propos de ce que vous aviez fait subir aux êtres humains sur la terre.

Spécialement sur la terre, il y avait de splendides opportunités pour que la conscience puisse s’exprimer de nombreuses façons variées. La terre avait été faite pour unifier des énergies différentes, pour être un creuset dans lequel des énergies variées et même opposées pouvaient trouver un moyen de coexister en harmonie. Le terrain de jeu énergétique de la terre avait été créé pour abriter un ensemble d’énergies très hétérogène.

La différence entre la vie sur la terre et celle d’autres lieux de l’univers, sur un plan physique ou astral, est l’énorme variété d’énergies présentes sur la terre. De plus, cette variété n’est pas seulement présente comme un vaste étalage de formes de vie et d’espèces, elle est aussi présente en un seul être, l’humain. Celui-ci est capable de contenir un éventail d’énergies bien plus large que tout autre. Vous avez en vous l’énergie du saint et du meurtrier, de l’enfant, de l’adulte et du vieillard, l’énergie de l’homme et de la femme, l’énergie de l’actif et du passif, l’énergie du rationnel et de l’émotionnel, l’énergie de l’eau, de l’air, du feu et de la terre, etc. Pour vous, êtres humains, cela peut sembler ordinaire ou naturel, mais pour le reste de l’univers, c’est un véritable exploit. C’est un véritable exploit d’être humain, sans avoir rien fait de spécial.

Mais la qualité la plus unique de l’être humain est sa capacité à marier des énergies qui semblaient incompatibles auparavant. L’homme a été conçu non seulement pour contenir toutes ces énergies différentes, mais aussi pour être un médiateur, un bâtisseur de ponts entre elles.

La raison pour laquelle l’Esprit, Dieu ou Tout-ce-qui-est en est venu à ce concept de l’être humain, est que l’univers était coincé dans une situation de stase. La conscience, en explorant la vie hors de l’unité, avait tendance à essayer des formes de vie différentes, sur des plans et des lieux différents de l’univers. Lorsqu’une âme avait fait l’expérience de tout ce qu’était une forme de vie particulière, elle la quittait (dans le sens de ne plus y être incarnée) et continuait dans d’autres formes de vie répondant à des besoins particuliers. Il n’y avait aucun besoin de transformer l’énergie en vivant dans une forme de vie particulière. Lorsque vous vouliez un changement, vous passiez à un autre corps. Ce n’est pas parce que les âmes étaient paresseuses ou frivoles. La plupart des corps, variant en densité du physique à l’astral, offraient des champs d’expérience limitée et par conséquent, des opportunités limitées de croissance et de transformation en étant dans ce corps. Celui-ci ne pouvait pas contenir de nombreuses énergies différentes. Par exemple, si vous viviez sur une planète d’eau, où vous étiez incarnés dans un corps d’eau, celui-ci vous permettait de faire l’expérience de la nature de l’eau de toutes sortes de manières. Le « ressenti » d’être liquide, non-fixe, coulant, mouvant, est en vérité merveilleux. Mais lorsque vous vouliez faire l’expérience d’être fixe et immuable, vous aviez besoin de quitter ce corps et de vivre dans une montagne pendant quelque temps. De même, lorsque vous viviez sous la forme d’êtres galactiques en quête du pouvoir, vous ne pouviez pas réellement changer votre conscience dans ce corps. La conséquence de ce champ d’expérience limité ou spécialisé dans un corps a été que ce monde de  formes vivantes s’est retrouvé bloqué. Il ne pouvait pas grandir ou s’étendre et s’est donc retrouvé enfermé dans une sorte d’état de stase.

Le pouvoir spécifique de l’être humain est celui de contenir un vaste éventail d’énergies et de les amener à un état d’équilibre créatif, non-statique. En réalité, ce pouvoir est égal à la capacité de transformer l’obscurité en lumière, c’est à dire le pouvoir de l’alchimie spirituelle. Ce qui amène les énergies opposées à un stade d’harmonie dynamique est l’énergie christifiée, l’énergie qui maintient l’unité face à la dualité. C’est cette même énergie qui transforme l’obscurité en l’acceptant et en permettant ainsi à la peur de se transformer en joie. L’énergie christifiée est la troisième énergie qui unit en acceptant. Sa force alchimique réside dans sa qualité d’être tout-englobante, tout-acceptante et sans peur.

Vous, êtres humains, êtes les seuls à avoir cette capacité d’alchimie spirituelle. Ni les plantes, ni les animaux, ni les anges, ni les « seigneurs des ténèbres » n’ont ce pouvoir.

Toutes les âmes peuvent faire l’expérience de ce qu’est la lumière, de ce qu’est l’obscurité, de ce que sont toutes les sortes d’êtres qui vivent dans l’univers, mais elles ne peuvent faire l’expérience de transformer l’obscurité en lumière tout en restant dans leur forme de vie actuelle. Elles ne peuvent imaginer ce qu’est changer à des niveaux intérieurs de façon à créer une réalité physique et spirituelle différente au fur et à mesure.

Les âmes qui sont incarnées dans des formes autres qu’humaines créent aussi leur réalité et ont un libre-arbitre, mais elles ont moins de possibilités de couvrir des états de conscience très différents et même opposés en restant dans le même corps, dans la même forme. Vous, humains, êtes des bâtisseurs de ponts, des alchimistes spirituels, et c’est ce qui rend la terre et l’être humain uniques.

Retournons maintenant à notre conte des âmes d’artisans de Lumière qui se tourmentaient et regrettaient leur interférence avec l’être humain. Ils ont réalisé que sur la terre un jeu tout nouveau prenait place, un jeu plein de promesses, qu’ils s’étaient efforcés d’étouffer à leur profit. Ils en ressentaient de la peine. Ils se rendaient compte aussi qu’ils avaient bloqué leur voyage vers la lumière et la vraie joie par leurs actes égoïstes.

Aussi, lorsque vous vous êtes réveillés du sommeil de votre ego, vous avez vu que la terre était un si bel endroit, une planète verte grouillante de vie. Cela remuait en vous de vieux souvenirs. Vous étiez présents au tout début de la vie sur la terre. Elle n’avait pas encore perdu son innocence. En ces temps lointains d’avant votre chute dans la conscience guerrière, vous preniez part au paradis sur la terre, en qualité d’êtres angéliques qui nourrissaient la vie et en prenaient soin. Vous étiez des anges dans le jardin d’Eden. Même si par la suite, vous avez manifesté votre côté sombre, en tant que guerriers galactiques, vous avez aussi manifesté sur la terre un aspect de vous-mêmes pur et lumineux en ces temps anciens où vous prépariez la terre pour la venue des âmes de la terre. Vous avez contribué à l’épanouissement de la planète verte et quelque part, vous saviez cela quand vous êtes sortis de votre stade de conscience de guerriers. Vous saviez que vous aviez détruit ce que vous aviez nourri et aidé à créer.

Quand vous avez réalisé les promesses et la beauté de la terre, vous avez ressenti le désir intérieur d’y aller et de restaurer ce qui avait été endommagé. Vous vous êtes incarnés dans des corps humains avec l’intention d’apporter la lumière et de créer des valeurs fondées sur le coeur dans un environnement essentiellement dominé par des valeurs égoïstes. Nous allons développer un peu ce sujet d’apporter la lumière, car il y en vous à ce propos quelque chose qui prête souvent à confusion et à malentendus.

Lorsque vous, artisans de Lumière, vous êtes incarnés sur la terre, vous avez en fait initié un processus de transformation où vous alliez achever votre transition d’une conscience fondée sur l’ego à une conscience fondée sur le coeur. Vous étiez en bonne voie d’un lâcher-prise complet de la conscience fondée sur l’ego et la vie sur la terre vous procurait l’opportunité de traiter ce qui restait d’énergie fondée sur l’ego.

Vous alliez pouvoir rencontrer les énergies que vous souhaitiez clarifier dans l’être même que vous aviez manipulé et dans lequel vous alliez résider : en l’être humain, en vous-mêmes.

Votre motivation la plus profonde à votre venue sur la terre était de venir à bout de votre obscurité intérieure, et vous étiez d’accord pour rencontrer cette obscurité en vous, en tant qu’êtres humains. Bien que vous pensiez souvent que vous êtes ici pour aider les autres ou pour aider votre mère la terre, la raison la plus fondamentale de votre présence ici est de vous guérir vous-mêmes. Tout le reste est secondaire.

Au niveau le plus profond, votre âme souhaitait assumer sa responsabilité pour l’obscurité qu’elle avait répandue. Toutefois, assumer cette responsabilité est par principe une aventure solitaire qui n’implique pas que vous ayez besoin d’autres personnes à aider ou à soigner. Cela n’implique que vous. Vous allez aider d’autres personnes au cours de ce processus, mais c’est un effet secondaire. Il est important de réaliser les choses dans le bon ordre, car vous avez tendance à trop vous empresser d’aider les autres. Cet enthousiasme à aider les autres devient souvent un piège, car vous mêlez votre énergie à celle de l’autre et très souvent, après cela, vous vous sentez épuisés et déçus. S’il vous plaît, souvenez-vous bien : Donner plus qu’on ne reçoit n’est pas noble ni issu du coeur, c’est simplement une erreur. L’erreur est de penser que vous êtes en partie responsables de la situation ou de l’état d’esprit de quelqu’un d’autre. Ce n’est pas vrai. Chacun est responsable de son bonheur ou de son malheur. Et c’est en vérité une bénédiction, car cela procure à chacun la capacité de créer et par conséquent de changer sa propre réalité.

Vous n’êtes pas ici pour réparer d’autres personnes ni votre mère la terre. Vous êtes ici pour réparer les blessures profondes de votre être. S’il vous plaît, tendez vers cette tâche et tout prendra sa place sans aucun effort de votre part.

Lorsque vous êtes venus sur la terre vous incarner dans des corps humains, vous étiez enclins à combattre les énergies que vous vouliez vaincre. A ce stade, vous étiez dans une situation paradoxale. D’un côté, vous saviez que vous vouliez « autre chose » que le pouvoir et vous vous détestiez pour ce que vous aviez fait avant. Mais vous n’étiez pas libres de ce que vous détestiez en vous. Vous n’étiez pas encore libres de la domination de l’ego. Quand vous êtes venus sur la terre, vous aviez tendance à être agacés par l’obscurité,  vous mettre en colère contre elle, et votre réaction était de la combattre. Le paradoxe est que vous vouliez combattre les énergies égoïstes par la lutte, l’énergie même de ce que vous souhaitiez lâcher-prise. Vous n’étiez pas encore conscients des véritables implications d’une conscience fondée sur le coeur. Lorsque vous observez les choses à partir du coeur, il n’existe pas de combat entre le bien et le mal. La réalité du coeur transcende les deux. Le coeur ne s’oppose pas à l’obscurité. La conscience fondée sur le coeur repose sur l’acceptation de toute chose, de tout ce qui est. C’est un type de conscience qui ne retient pas l’idée que le combat résout quelque chose.

Même si vous aspiriez à un mode d’approche de la réalité pacifique et non-combattif, vous n’aviez aucune expérience d’une mise en pratique de cet idéal. Vous étiez vraiment dans une zone intermédiaire, un no man’s land avant d’entrer dans un nouveau domaine de conscience.

Vous avez donc commencé à faire toutes sortes d’erreurs, dans le sens de retomber dans des modes d’être dont vous vouliez lâcher-prise. Vous étiez impatients de changer ou convertir les individus ou les groupes qui manifestaient un comportement de type « ego » ou qui prônaient des valeurs basées sur l’ego. Ils vous répondaient d’ailleurs avec agressivité, bien souvent ne comprenant même pas ce que vous essayez de leur montrer. Les artisans de Lumière ont été persécutés pendant des siècles comme sorcières, païens ou agitateurs politiques. Ils semblaient être inspirés par des idéaux pour lesquels le monde n’était pas prêt. Ils semblaient différents et ne s’adaptaient pas. Il était typique qu’ils rencontrent beaucoup de résistance.

Ce qui arriva, c’est que vous êtes passés à un rôle de victimes après avoir joué celui d’offenseurs pendant un certain temps dans les royaumes galactiques. Votre « colère spirituelle » provoquait des réponses furieuses de votre environnement et vous êtes devenus des victimes, vous avez vécu l’humiliation, la profonde douleur et la perte d’autonomie. Le trauma d’être rejetés, et/ou exclus de façon répétée dans plusieurs vies a laissé en vous de profondes cicatrices. Vous en êtes arrivés à vous sentir démunis et indésirables. Nombre d’entre vous dans cette vie se sentent fatigués et nostalgiques d’un monde aimant et plein de sens.

Il es très important que vous réalisiez que ce rôle de victime est juste cela : un rôle que vous jouez. C’est une interprétation possible des faits, mais elle est étroite et déformée. Vous n’êtes pas la victime ni l’offenseur. Vous êtes la conscience de l’âme qui a créé ces rôles pour que vous y jouiez un temps.

Vous n’êtes pas vraiment la victime d’un monde matérialiste et égoïste.

En fait, les affrontements que vous avez eus avec des énergies agressives, non-coopérantes dans nombre de vos vies vous ont simplement fait miroir de vos liens avec la conscience fondée sur l’ego, de votre dépendance à son égard. Si vous recherchez un résultat au moyen du combat, vous allez recevoir en retour l’énergie du combat. C’est, c’était, votre énergie qui revient vers vous ! Et c’est la seule signification du karma.

La tendance à combattre le mal est basée sur la croyance que le mal est au-dehors de vous et qu’il doit être banni de la  réalité. L’invitation spirituelle qui vous a été faite à vous, artisans de Lumière, au cours de toutes ces incarnations a toujours été de reconnaître et d’accepter votre côté obscur et de comprendre son rôle et son but.

L’invitation la plus profonde est celle de vous pardonner à vous-mêmes et de retrouver votre innocence. Vous êtes innocents et l’avez toujours été. Comprenez-vous réellement cela ? Si oui, vous ne voudrez plus changer le monde ni combattre l’injustice. Vous voudrez jouer, vous amuser et apprécier chaque instant de votre vie et simplement être qui vous êtes et partager cela avec les autres.

Quand vous, les artisans de Lumière, relâchez l’idée que vous devez vous battre pour quelque chose ou quelqu’un, vous ne vous heurterez plus à  l’opposition du « monde extérieur », de la société ou des gens en général, parce que vous êtes différents. Vous ne voudrez rien changer et par conséquent, vous ne rencontrerez pas de résistance. Vous saurez que vous êtes les bienvenus, que votre contribution à cette réalité est précieuse et que les autres vous apprécient.

Quand vous vous serez complètement libérés de la conscience fondée sur l’ego, vous saurez que vous ne subirez plus de persécutions ni de menaces extérieures. Vous serez allés au-delà des rôles de victime et de persécuteur ; votre voyage sera complet. Vous vous serez déchargés de vos fardeaux cosmiques et vous serez tout à fait libres de créer ce que vous voulez.

Vous êtes sur le point de donner naissance à une nouvelle conscience. C’est un type de conscience qui s’est complètement libérée du besoin de contrôler ou de posséder quoi que ce soit. Elle est libre de la peur. C’est la conscience du Christ.

Quand je, Jeshua, vivais sur la terre, je voulais vous dire que la spiritualité n’a rien à voir avec un combat entre la Lumière et les ténèbres. Il s’agit de trouver un niveau de conscience qui va au-delà du bien et du mal, un lieu duquel vous pouvez comprendre et accepter toute chose. « Le royaume de Dieu est en vous ». Tout ce dont vous avez besoin est en vous. La paix, la joie et la tranquillité sont vôtres quand vous réalisez vraiment qui vous êtes : un être divin dans une expression physique.

C’est seulement quand vous réalisez que vous êtes ici pour vous transformer et vous guérir que les choses commencent réellement à changer pour vous, et en effet secondaire, pour ceux qui vous entourent. Le monde est ce qu’il est et ce que vous pouvez faire de mieux pour lui est simplement de l’aimer pour ce qu’il est. Aimer et voir la beauté de chaque chose qui traverse ce plan de réalité.

Nombre d’entre vous sont sensibles à mon énergie, l’énergie de Jeshua ou de Jésus. C’est parce que je suis membre de votre famille. J’étais simplement un artisan de Lumière déchargé de ses attaches karmiques, un artisan de Lumière qui avait un degré élevé de compréhension de soi. Vous êtes touchés par mon énergie car vous savez que c’est l’énergie vers laquelle vous allez. L’énergie de Christ est celle de votre soi futur. 

Texte issu de -L’artisan de la lumière III- par  Pamela Kribbe

L’arbre et le cercle

L’arbre et le cercle
Joycelyn Campbell
(Traduction par Fabien Chabreuil)

Venez me rejoindre sur le FORUM : http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

L'arbre et le cercle dans CERCLE DE GRACE arbre-150x150Dans le livre de Joseph Niehardt, Black Elk Speaks, le grand chaman Lakota décrit sa vision : « J’étais debout sur la plus haute des montagnes et tout autour de moi, était le cercle complet du monde. Et tandis que je me tenais là, j’ai vu plus que je ne peux le dire et j’ai compris plus que je n’ai vu ; car je voyais en esprit les formes de toutes les choses et la forme de toutes les formes qui doivent vivre ensemble comme un être unique. Et j’ai vu que le cercle sacré de mon peuple était un des cercles qui constituaient un cercle grand comme la lumière du jour et celles des étoiles et au centre duquel poussait un puissant arbre en fleurs pour protéger tous les enfants d’une mère et d’un père uniques. Et j’ai vu que tout ceci était sacré. »

Etre sacré signifie être entier ou salutaire, sain ou curatif, saint ou béni. Depuis les temps les plus reculés, partout sur la terre, les hommes se sont réunis en cercle. Le cercle est le symbole universel de la complétude aussi bien dans les religions que dans le monde séculier. Il est visible dans le symbole chinois du Yin et du Yang, dans la Roue tibétaine de la vie et de la mort, dans la Roue celtique de l’année, dans les mandalas et dans les roues de médecines et même dans la Table Ronde du roi Arthur. Les chakras sont représentés comme des disques ou des roues d’énergie et le symbole de l’Ennéagramme est enclos dans un cercle. Cet aspect du symbole de l’Ennéagramme est particulièrement remarquable. Le concept de neuf types séparés peut être véhiculé de manière appropriée par les deux autres parties du symbole, le triangle et l’hexagone. Nous avons parfois tendance à insister sur les types et à les détailler en composants de plus en plus petits. Mais leur positionnement sur un cercle, le symbole de l’unité, nous rappelle que les neuf types font partie d’un tout.

L’arbre est un autre symbole très ancien ; il représente la croissance et la progression. Un arbre est planté dans le sol, mais ses branches s’étendent vers le haut, vers les cieux. Partout dans le monde, les arbres jouent un rôle majeur dans de nombreux mythes comme dans l’histoire égyptienne d’Osiris, dans celle d’Apollon en Grèce ou dans la mythologie nordique qui dépeint le monde comme constitué de trois niveaux reliés par Yggdrasill, l’arbre cosmique. Bouddha est dit avoir atteint l’illumination sous l’arbre Bô et la Bible nous raconte l’histoire de l’Arbre de la connaissance (du bien et du mal) et de l’Arbre de vie.

Le symbolisme de l’arbre peut prendre d’autres formes, comme celle de l’échelle. Dans Une brève histoire de tout, Ken Wilber utilise la métaphore de l’échelle, du grimpeur et du point de vue pour décrire les étapes de la croissance et du développement. Quand nous grimpons sur un barreau de l’échelle, nous nous désidentifions du point de vue que nous avions du barreau précédent et nous identifions au point de vue que nous avons du barreau actuel. Pourtant, chaque nouveau barreau « repose » sur les précédents et les inclut. Bien que notre vision ait monté d’un niveau, elle est soutenue par tous les niveaux inférieurs.

Les sept chakras principaux, qui sont part d’un réseau plus vaste d’énergie subtile, sont représentés comme montant de la base de la colonne vertébrale au sommet de la tête, la colonne vertébrale représentant le symbolisme vertical de la progression et de la croissance. Des tentatives ont été faites pour trouver une correspondance biunivoque entre les chakras et les types de l’Ennéagramme, mais elles ne fonctionnent pas car un des symbolismes est vertical et l’autre horizontal. Même s’ils se recoupent, ils ne correspondent pas un à un.

Comprendre l’intersection entre les chakras et l’Ennéagramme, l’arbre et le cercle, améliore et clarifie les fonctions des trois centres d’intelligence et donne une image plus claire et plus brillante du chemin de transformation. J’ai passé des années à combiner le travail avec l’Ennéagramme et celui sur les chakras et mon expérience me fait percevoir ces deux merveilleux systèmes comme complémentaires.

On pense généralement que les chakras font partie de l’hindouisme, mais en fait on les trouve dans le monde entier. Ils font partie de la spiritualité égyptienne et de celle des amérindiens et sont décrit dans le plus vieux mythe connu, l’histoire sumérienne de la descente de la déesse Innana dans le monde souterrain. La guérisseuse intuitive Carolyn Myss (Anatomie de l’Esprit) voit une relation entre les chakras et à la fois les sept sacrements chrétiens et la Kabbale.

Ces roues distinctes d’énergie ou de lumière sont reliées les unes aux autres par trois circuits. Le circuit central, la sushumna, correspond à un méridien majeur en acupuncture. Les deux autres, ida et pingala émergent du premier chakra et vont vers le haut en une sorte de double spirale passant par les autres chakras, jusqu’à ce qu’ils atteignent le sixième chakras où ils se réunissent pour former un seul courant. Le symbole de la médecine, le caducée, illustre cette spirale par deux serpents entrelacés autour d’une baguette ailée. L’ida et la pingala représentent les aspects mâle et femelle de l’énergie subtile nommée kundalini. La kundalini, connue aussi sous les noms de pranachi, ou force de vie, est symbolisée par un serpent endormi enroulé à la base de la colonne vertébrale, à l’emplacement du premier chakra, jusqu’à ce qu’il soit réveillé et commence son ascension. (Cette approche est en accord avec l’affirmation de Gurdjieff selon laquelle l’homme ordinaire est endormi et seul un effort intentionnel et habile peut le réveiller.)

En travaillant sur les sept chakras, le but est de les ouvrir tous et de les équilibrer. Un déséquilibre, excès ou déficience, dans un quelconque des chakras affecte le fonctionnement de tout le reste. De même, en travaillant avec l’Ennéagramme, le but est d’équilibrer les trois centres d’intelligence. Les trois centres de l’Ennéagramme ont à la fois des aspects et des fonctions inférieures et supérieures alors que le système des chakras est constitué de trois chakras inférieurs et de trois chakras supérieurs avec un pont entre eux.

Le premier chakra (Mulhadara) et le cinquième (Vishudda) semblent correspondre au centre instinctif : le premier chakra représente le fonctionnement inférieur [survie physique, obtenir de l'environnement ce dont nous avons besoin, action et réaction], alors que le cinquième représente le fonctionnement supérieur [expression authentique de soi, contribution à l'environnement, créativité].
Le deuxième chakra (Svadisthana) et le sixième (Ajna) semblent correspondre au centre émotionnel : le deuxième chakra représente le fonctionnement inférieur [émotion, sensualité et sexualité, empathie, relations interpersonnelles], alors que le sixième représente le fonctionnement supérieur [intuition, discernement, imagination, le monde des rêves, des symboles et des archétypes].
Le troisième chakra (Manipura) et le septième (Sahasrara) semblent correspondre au centre mental : le troisième chakra représente le fonctionnement inférieur [volonté, pouvoir, estime de soi, logique, rationalité et raison], alors que le septième représente le fonctionnement supérieur [sagesse, conscience, éveil, transformation et transcendance].

Le quatrième chakra (Anahata) est un pont entre les chakras inférieurs et supérieurs et ne correspond pas directement à un des trois centres. C’est le chakra du coeur (ou centre) et le siège de la compassion, de l’acceptation de soi et de l’amour inconditionnel. C’est aussi l’emplacement de l’Observateur Intérieur qui nous donne la possibilité de voir et de nous désidentifier de notre Soi compulsif tout autant que le désir de nous reconnecter à notre essence.

Pour « voir » neuf types séparés, nous devons regarder à travers la lentille de la dualité. Chacun des trois centres d’intelligence de l’Ennéagramme est relié à un chakra duel et à un chakra non-duel. La dualité nous informe sur notre existence quotidienne ; la dualité « éveillée » est la prise de conscience que ces paires apparentes d’opposés ne sont que la réflexion l’un de l’autre et que la vérité est quelque part entre le jeu de la lumière et de l’obscurité, de vous et de moi, de ceci et de cela.

Au premier chakra, « tout est un », ce qui signifie que la dualité, en tant que telle, n’existe pas. Dans Creating Mandalas, Susanne F. Fincher dit : « Psychologiquement parlant, nous avons tous eu l’expérience de l’unité quand nous étions enfants. Avant que notre identité ne se sépare du monde de l’expérience, tout était un. Quand la personne avance en âge, les fonctions de pensée, d’émotion, de sensation et d’intuition se différencient et deviennent accessibles à la conscience. » La dualité et la polarité apparaissent quand l’énergie kundalini se sépare en deux flux, l’ida (femelle) et le pingala (mâle), au niveau du deuxième chakra ; cette division fournit les bases de notre rencontre avec l’autre. Sans polarité, notre reproduction serait asexuée et aboutirait à la production de clones (sans différentiation). Dans les termes du centre émotionnel, la dualité fournit les bases de notre quête d’identité, qui est au cœur des types 23 et 4. Sans autre à qui se comparer, il ne peut pas y avoir de « Je ».

Au troisième chakra, la dualité est tout aussi essentielle. Sans elle, des disciplines comme la philosophie, les mathématiques et la physique, n’existeraient pas. La dualité fournit le soit/soit, la cause/effet et le si/alors qui sont le fondement du raisonnement linéaire rationnel. L’esprit rationnel explique, analyse, classe en catégories, conceptualise et comprend. Il a aussi tendance à essayer de réduire les choses à leur plus petit commun dénominateur pour alléger la peur et l’anxiété, ce qui est l’objectif des types 56 et 7. Cette hyper-simplification est utile, mais si on s’appuie exclusivement sur elle, elle peut nous poser (et nous a déjà posé) de graves problèmes.

Au quatrième chakra, nous développons l’Observateur Intérieur, en devenant capable de nous voir distinct de notre corps, de nos actions, de nos émotions et de nos pensées. C’est la dualité qui nous permet cela et c’est une bénédiction ; sinon, nous serions coincés dans nos attachements et nos compulsions, sans espoir d’en sortir.

Au cinquième chakra, la dualité rend la créativité possible par la tension entre les opposés, connue aussi sous le nom de tension structurelle. Tous les artistes en font usage et tout art est conçu dans ce cadre. Cependant, quand elle n’est pas utilisée créativement, cette tension des opposés dégénère en un conflit structurel, fondement de la résistance qui est à la base du fonctionnement des types 89 et 1. La dualité est aussi un facteur de communication, dans la mesure où celle-ci nous demande de participer à la fois en parlant et en écoutant.

Au sixième chakra, l’ida et le pingala fusionnent et deviennent un à nouveau. Nous sommes alors libérés de la pensée soit/soit, blanc/noir et nous reconnaissons que la vraie nature de l’univers est non-duelle. Quand nous sommes délivrés du fait de sans cesse peser et mesurer, être en accord et en désaccord, évaluer, trier et mesurer, nous sommes capable d’apercevoir un monde qui est interconnecté, inclusif plutôt qu’exclusif, entier plutôt que fragmenté. Nous pouvons aisément entrer dans la réalité des archétypes, des mythes, des rêves et des symboles et y apprendre. Nous commençons à voir les schémas qui sous-tendent le chaos apparent du monde et à découvrir que l’intuition et la synchronicité, par exemple, sont la norme plutôt que l’exception.

C’est depuis la perspective de la non-dualité qu’au septième chakra, nous nous éveillons à la connaissance de qui nous sommes. C’est l’essence et l’alchimie de la transformation. C’est une question d’expérience directe de reconnexion à la source plutôt qu’une compréhension intellectuelle.

Les chakras sont universels en ce sens que chacun de nous doit parcourir le même chemin vertical pour ouvrir et équilibrer les sept centres d’énergie. Selon notre type dans l’Ennéagramme, nous trouverons certaines étapes du voyage plus faciles que d’autres. Pourtant, aucun chakra n’est plus important que les autres. Si nous n’avons pas des fondations solides dans les trois chakras inférieurs, nous n’aurons pas les bases nécessaires au développement des chakras supérieurs. Comme le disait Abraham Maslow, « la part élevée de l’homme repose sur sa part inférieure. » Il en est de même avec l’Ennéagramme ; si nous ne pouvons pas équilibrer les niveaux inférieurs des centres, nous aurons des difficultés à contacter leurs aspects supérieurs. Le résultat est un accent mis sur nos différences plutôt que sur notre interconnexion et sur l’unité dans la diversité et il se reflète dans le monde autour de nous.

__________

Joycelyn Campbell anime des cours et des ateliers sur l’Ennéagramme, la créativité et changement, après avoir exercé une fonction de conseil auprès de consommateurs de drogues. Elle a une expérience considérable du travail avec des individus et avec des groupes en utilisant l’Ennéagramme, les chakras, l’écriture, l’art-thérapie, la méditation, la visualisation, la mythologie et le travail sur les rêves. Elle a co-développé ENNEA-JOURNALING : Writing for Transformation avec Elizabeth Libbey et publie une lettre d’informations trimestrielle, Soul Cycling. Joycelyn peut être jointe à soulcycles@aol.com.

Des Hérétiques en avant de leur Temps

 

 

Des Hérétiques en avant de leur Temps dans Les MESSAGERS de l'AUBE 4-copie-150x150Les années soixante furent un temps de préparation. C’est durant cette époque que votre éveil initial s’est fait et que vous avez eu la preuve que de nouveaux paradigmes pouvaient voir le jour. Au cours de cette décennie, vous avez soudain pris vos distances avec les valeurs chères aux générations précédentes. Les événements n’ont pas manqué pendant les années soixante. Ainsi, il y a eu le mouvement pour la paix et le mouvement pour l’expression corporelle qui acceptait la vue de la nudité ainsi que le partage de la sexualité en toute conscience, c’est-à-dire sans les vêtements plutôt qu’en cherchant à toucher les parties du corps à travers des épaisseurs de vêtements comme le faisaient les générations précédentes. La conscience était née, et l’idée de la paix et de la liberté se mit à faire son chemin. C’était la candeur de l’enfance retrouvée.

Le temps est maintenant venu dans les années 90 d’étendre le mouvement d’éveil spirituel à toute la planète — pas seulement à quelques petites zones ici et là mais sur la planète entière. On peut observer cet éveil partout sur la planète. Nous avons sillonné la Terre en tous sens et nous pouvons vous affirmer qu’il y a des gens faisant la même démarche que vous dans tous les coins du globe. L’équipe de Lumière que vous représentez s’est assuré d’avoir bien couvert tous les angles, parce que les êtres oeuvrant pour la Lumière sont partout. Vous êtes en train de réaliser votre mission.

Le mouvement vers la spiritualité est un mouvement qui prend ses distances vis-à-vis du matérialisme. Au cours des récentes années, bien des gens se sont mis à accorder beaucoup plus d’attention à leur corps, le régénérant, faisant de l’exercice et le rendant plus beau. Ce fut là une simple préparation à votre cheminement vers l’Esprit. Le royaume de l’Esprit est un endroit très stimulant. Il a plus de flexibilité; il y a des endroits où l’on peut voyager, on peut y vivre de grandes aventures, et il n’y a pas de limitations.

La raison pour laquelle la réalité physique est si frustrante pour vous, c’est que vous avez gobé tout ce qu’on vous a raconté à propos de ses présumées limitations. Vous y avez cru parce qu’il devait en être ainsi en vertu de l’entente à laquelle vous avez consenti. Cela fait partie de votre plan que de tout gober ce qu’on vous dit au sujet de ces limitations afin de pouvoir vous identifier avec ceux et celles qui ne savent rien de la Lumière et qui se sont laissés berner toute leur vie avec ces histoires de limitations. Vous allez modifier électromagnétiquement la planète — reconfigurer son réseau d’interconnexions pour ainsi dire — afin que tous ces autres êtres puissent à nouveau être branchés. Vous ne pourrez y parvenir que si vous comprenez d’où ils viennent—ce qu’on leur a appris à croire.

Si vous étiez venus ici avec la pleine conscience de tous vos souvenirs, ou bien vous auriez refusé de rester, ou bien vous ne comprendriez pas les autres maintenant. Vous avez donc été submergés dans une société où la Lumière était à toute fin pratique inexistante, et vous avez tout oublié de votre Lumière (ou vous en avez eu un vague souvenir en grandissant) afin de pouvoir entrer en relation avec ce monde. Le temps est arrivé maintenant pour vous d’intégrer ce monde de la société humaine dans le monde multidimen-sionnel de la Lumière et de l’Esprit que vous représentez afin que les valeurs et les façons d’être et de faire de cette planète commencent à changer complètement.

Les hérétiques sont en avant de leur temps. Les idées hérétiques qui apparaissent sur la planète s’avèrent toujours être brillantes au bout de quelque temps. Par conséquent, tenez bon; ces nouvelles idées ne sont qu’en apparence ridiculisées. N’oubliez pas que beaucoup s’activent dans les royaumes non-physiques pour vous venir en aide et que même si chacun de vous a son propre plan traçant la voie de son évolution, vous faites partie d’un plan directeur global et d’une conscience globale. Vos actions contribuent à la réalisation de ce plan directeur global et à l’éveil collectif.

Enseignements de notre Famille de Lumière des Pléiades – BARBARA MARCINIAK – les messagers de l’aube

La vraie spiritualité est d’une simplicité inouïe

 

 Nous savons que plusieurs demandent aujourd’hui : « suis-je censé cesser de penser et de ressentir ? Ce serait très bien. A vrai dire, ce serait excellent pour vous. Vous gaspillez beaucoup trop d’énergie précieuse à spéculer sur ce qui devrait se passer, à tenter d’imaginer ce que vous devriez faire, comment vous y prendre pour y arriver, ce que vous croyez devoir faire etc… Votre mental part constamment dans mille directions, il tente de mouler la vie à ses désirs. Nous vous disons ; rien n’est censé se produire et il n’y arien que vous êtes censé faire. Tout n’est qu’illusion ! Il n’y a que les choix que vous avez décidé d’effectuer.

 Percevez désormais vos listes de choses à faire – et vous en avez plusieurs ! comme des choses que vous choisissez d’accomplir plutôt que des choses à faire. Pour tout dire, dans une vibration de la cinquième dimension, il n’y arien que nous sommes censés faire ou que nous ayons à faire. C’est toujours un choix. Jusqu’à ce que vous compreniez la différence, vous demeurerez dans une vibration tridimensionnelle. C’est le parcours que vous avez tous choisi. Ceux qui aspirent à l’ascension au cours des prochaines années devront adopter une autre façon de voir la vie ; vous verrez alors de quelle manière ce nouveau voyage se déploiera miraculeusement devant vous. Le protocole pour atteindre la vibration de la cinquième dimension se résume à une nouvelle manière de vivre et de voir la vie.

La vraie spiritualité est d'une simplicité inouïe dans LEMURIENS de TELOS bouquet-de-roses-roses La vraie spiritualité est d’une simplicité inouïe. Votre mental préfère cependant tout compliquer. En fait, l’information complète pourrait tenir dans une petite brochure, mais la plupart d’entre vous refuseraient d’y jeter un coup d’œil. Vous recherchez continuellement plus d’informations, plus d’enseignements en provenance des royaumes de lumière, de nouveaux médiums, d’autres méthodes d’activation pour atteindre la cinquième dimension, etc…

 Nous vous observons et vous disons que vous assimilez l’information par l’intellect et qu’en fin de compte, vous n’intégrez pas beaucoup ce que vous apprenez. Vous la parcourez une fois, deux à l’occasion, et passez au livre suivant, ou à une autre canalisation. Vous oubliez l’essentiel de ce que vous venez de lire ou d’entendre aussitôt que vous trouvez le prochain truc à lire ou que vous assistez à un autre séminaire. Si vous aviez véritablement intégré, même une petite portion, des enseignements spirituels que vous avez étudiés, la plupart d’entre vous auraient déjà atteint l’état ascensionné. C’est votre mental, pas votre cœur, qui a soif de toutes ces choses. Nombreux sont ceux qui alimentent l’esprit au détriment du cœur. Nous vous affirmons que votre cœur sait tout et connaît parfaitement bien le chemin le plus facile pour vous mener à cette liberté spirituelle que vous cherchez à atteindre par l’ascension. Votre intellect, au contraire, vous laisse croire que c’est très difficile et compliqué.

 Certains d’entre vous trouvent inutiles les enseignements simples offerts. Vous dite ; « Adama, nous avons déjà entendu tout ça ». Et effectivement, vous les avez entendus maintes et maintes fois. Pourtant, vous traînez encore ici dans cette dimension que vous estimez ne plus être votre vérité !

 Nous ne vous demandons pas d’éteindre votre mental parce qu’en fait, il est impossible de faire cesser son fonctionnement. L’humanité est douée d’un esprit qui a sa raison d’être. Le corps physique aussi possède son propre esprit ;il fait partie de votre totalité. Toutefois, vous savez bien que la vibration que vous cherchez vient de votre cœur. Il n’en tient qu’à vous de la trouver, nous ne pouvons intervenir ; nous pouvons vous donner une liste d’étapes à suivre pour vous faire passer pleinement dans cette vibration. Vous devez y consentir, chaque jour, sans restrictions, sans limite ni attentes précises quant au déroulement d’une situation ou de sa conclusion. Vous êtes d’une telle force créatrice. Si vous vous imposez des restrictions ou des barrières, rien ne peut arriver. Laissez-vous guider par votre essence divine jusqu’à la maison, pas à pas.

 Jusqu’à maintenant, vous avez été de véritables virtuoses pour ce qui est de vous mettre les pieds dans les plats et de vous compliquer l’existence, de la rendre difficile. Vous maintenez autour de vous une structure qui dicte la manière dont les choses doivent apparaître, et rien ne peut pénétrer cette structure. C’est votre atout premier, mais il ne vous sert pas au-delà de la conscience tridimensionnelle. 

Extrait de TELOS III : Adama, Maître Lémurien, canalisé par Aurélia Louise Jones – Protocole pour la 5è dimension– page 74

En 2013 – NOUVEAU PARADIGME

Concernant les nombreuses recherches actuelles d’un lieu de vie collective, ou communauté, qui soit comme une ambassade de lumière pour la nouvelle terre

Issus de la newletter de mon ami JACQUES DORVAL

En 2013 - NOUVEAU PARADIGME a1-300x178

Dans mon travail de recherche, je vous livre ici ce que j’ai vu avec surprise lors d’une méditation récente: une vision joyeuse et très éclairante sous forme de parabole. Je la partage ici avec vous.

Jusque là je n’avais pas fait la distinction entre deux espaces de créations très distinctes, mais complémentaires. Il y a la création selon mes besoins, rêves et options, dans mon espace de vie ou terre intime. Il ya aussi la création d’un nouvel espace collectif ou aménagement de la nouvelle matrice collective dont la structure du gros œuvre est déjà établie. Notre double existence naturelle dans un corps individuel et un corps commun se précise. Ce concept nous était jusque là étranger car le collectif était exclusivement entre les mains occultes d’une petite organisation puissante et sombre. Aujourd’hui nous pouvons envisager d’avoir une voix au chapitre collectif terrestre.

Dans ma vision je vois un groupe d’humains engagés et au travail. Tous ont déjà une bonne expérience de création terrestre. Ils viennent de recevoir des circulaires d’informations concernant un changement de vie imminent et demandant une réforme complète de leur espace de vie. Ils planchent dessus. L’énergie dégagée est impressionnante car une aura arc-en-ciel s’en dégage. Ils reçoivent ces plans par méditation depuis d’autres espaces beaucoup plus vastes et lumineux encore. L’effervescence est à son comble. Ils vont réformer l’économie, la finance, la politique, la nourriture, la santé, les loisirs, la production, l’enseignement, les échanges, les ressources etc..tout ce qui compose la vie humaine en société. Super génial !

Ce travail de pré-réformes étant maintenant établi, une délégation demande à rencontrer un certain haut responsable élu de l’administration, car il serait, lui, très favorable à cette transformation. Celui-ci vient à leur rencontre et subitement la relation se tend. Après un long moment de silence pesant, celui-ci, visiblement contrariéleur déclare ceci :

<< Vous auriez dû m’en parler bien avant de développer un aussi gros travail. C’est pathétique car vous êtes mal informés ou avez mal compris quel est le projet global, même si votre idée de départ est très juste. Votre intention est très bonne, mais vous ne saviez pas que tout l’espace ici va être démonté sur une période déjà programmée. Personne n’a osé vous le dire officiellement, mais l’espace où vous vivez quotidiennement, et auquel beaucoup se sont parfaitement adaptés, hélas pour eux, était en fait comme une prison géante et autonome dans un vaste espace libre. Or cette établissement très ancien va fermer demain et n’enfermera plus personne parce que sa structure hermétique sera ouverte. Quelques vieux nostalgiques voudront rester pour témoigner et faire une visite guidée des ruines.

Avant ça il y aura d’abord une période de déménagement et de transfert, même si la plupart des meubles, rénovés ou neufs, ne sera plus utilisable dans la nouvelle structure. Tout votre effort aujourd’hui devrait porter sur l’information de ce transfert et de ce transbordement de vos affaires personnelles dont la plupart seront vite inadaptées. Ne réparez plus vos vêtements, ni ne confectionnez, car le climat sera très différent. N’acheter plus de nouveaux outils car ils ne seront pas utilisables à cause du voltage. Ne vous formez plus sur les techniques habituelles très adaptés au confort de l’espace étroit de cette prison. Tous vos actuels efforts de bien être deviendront inutiles car votre joie sera permanente et sera le pilier de votre bonheur. Préparez vous au transfert et à construire des bases provisoires et mobiles car votre espace sera encombré, pour un temps, d’une masse de gravas en cours de déblaiement. Travailler à organiser ce nettoyage avant de penser à reconstruire. Vous n’avez même pas encore les plans des nouveaux espaces qui sont gigantesques. Pourquoi repeindre des murs de cellules qui vont être abattus demain ? Pendant le temps de la démolition les conditions de vie au quotidien seront plus dures et inconfortables qu’avant, mais vous serez heureux parce que libérés. La soupe ne sera pas toujours servie à la même heure et vous devrez aller la chercher, mais vous serez heureux.

Concernant la reconstruction qui s’en suivra ensuite, nous vous enverrons des ingénieurs spécialisés pour établir vos cahiers des charges et faire vos choix en fonction des nouvelles possibilités dont le problème pour vous sera le gigantisme comparé aux anciens trous à rats que sont vos cellules. Des ingénieurs de construction, envoyés vers vous, vont chercher des partenaires parmi vous pour travailler en équipe à bâtir une cité adaptée au nouvel espace, car ils n’ont aucune expérience de la mentalité et des besoins des ex-prisonniers que nous sommes tous. Ils ne connaissent que les humains libres et parfaits des autres espaces. Vous-mêmes tout seuls en seriez incapables car vous n’avez aucune expérience des plans, du matériel et des matériaux dans le nouvel espace devenu cosmique sous la loi de l’UN.

Arrêtez donc vos actuelles expériences de formation et de réformes, ainsi que tous vos plans sur la comète, car hormis le travail de nettoyage et inventaire de votre cellule, une petite valise personnelle avec vos souvenirs et livret de famille, vos intentions pures et une bonne forme physique et mentale, vous n’avez aujourd’hui aucune idée du possible hors de ce monde qui va être démoli. Le monde qui s’ouvre à vous est au delà de vos rêves.

A l’inverse informez bien, avec délicatesse, tous vos semblables de cette situation, c’est déjà un très gros travail quotidien sur une courte période. Sans cela vous ne pourrez éviter la panique. Invitez le plus de gens possible à tranquillement monter sur les terrasses supérieures de notre établissement afin d’embarquer sur les canots, car il faudra au début se contenter d’un arche avant d’arriver au Mont Ararat. C’est une image prise dans notre histoire.

Si nous n’avons pas dit cette vérité plus tôt, c’est pour ne pas traumatisé plus ceux qui sont ici bien installés, très adaptés, et très satisfaits hélas des bénéfices qu’ils en retirent. Déniant leur état carcéral, ils jouissent de ce qu’ils pensent être leur réussite, comparativement à la masse. Nous ne ferons pas de ségrégation au mérite dans ce transbordement. La réforme actuelle que vous préparez depuis que vous savez qu’elle est possible ne sera pas applicable dans le nouvel espace. Seule la cueillette abondante de vos intentions pures sera utile pour établir les cahiers des charges. Cette récolte consciente de vos aspirations se retrouvera dans les plans de vos nouvelles cités sous la loi de l’UN.

La nourriture même bio ne sera plus adaptée car l’agriculture sera différente et votre digestion aussi. La santé verra son domaine étendu à des ressources inédites. La politique disparaîtra avec la hiérarchie, de même que la monnaie et le concept de travail rémunéré. La spiritualité, la philosophie, la psychologie et la religion seront obsolètes car l’esprit et la matière, le conscient et l’inconscient, ne seront plus séparés. Demandez donc à votre entourage de ne plus restaurer leur quotidien mais de se préparer à changer toutes leurs habitudes avec l’arrivée progressive de nouveaux outils. Ne réformez pas en profondeur les statuts actuels de votre société, car ils vont devenir sans objet. Pourquoi travailler à transformer cette prison en paradis alors qu’elle va tout naturellement s’ouvrir sur le paradis déjà en place ? Ne soyez pas trompés par ceux qui souffrent cruellement de cette perspective de l’arrêt de leur prison où ils ont investis tant d’énergie. Ils cherchent comment la reconstruire sous forme de paradis. Voilà où est l’illusion créé par les nostalgiques de l’ancien établissement. La prison est rendue inactive et vous allez être ré-adaptés à la liberté de vie. Ne prenez pas vous-même en charge ce travail collectif. Accepter en premier de sortir et d’être soignés et guidés. Les cadres qui sont en charge de ce transfert n’en demandent pas plus. Vous ne pourrez déménager et vous adapter à votre nouvel espace qu’en partenariat avec les ingénieurs accoutumés qui commencent à arriver ici.>>

…fin de la citation de l’élu favorable. 

Voilà j’ai un enseignement très claire. Il y a bien ma propre création selon mes propres choix et options, selon mes aspirations profondes. C’est mon vote personnel, mon billet numéroté dans la nouvelle matrice. Il y a donc bien aussi, en plus, concernant le collectif, une autre création de service à la communauté. Elle passe par un contrat (volontaire et facultatif) avec les Etres du Triangle d’Or, ou aussi d’autres Etres constructeurs comme les généticiens, tous ingénieurs du vivant, jusque là inconnus de nous, ayant tous la maîtrise de la construction dans les matrices de la vie cosmique. Nous avons connu déjà le collectif Kryeon, puis Soria, et nous pouvons accueillir dés aujourd’hui d’autres collectifs de guidance et d’enseignement. Ce sont nos amis d’en haut et d’en bas aussi.Pour ceux qui sont chamans ils travaillent déjà avec les puissants esprits de la nature.

Je comprends mieux enfin les grognements récents de mon lézard à gueule menaçante (Le totem en bois qui incarne mon inconscient profond). Il me force depuis le début de cette année à incarner la rupture avec les anciens paradigmes , car la construction de la nouvelle société libre ne pourra pas s’établir sur la prolongation, le raffinement, l’amélioration ou la réforme des pratiques et schémas anciens. Reconstruire c’est d’abord accepter le déménagement depuis l’ancienne matrice, pour ensuite ré-apprendre la vie de fond en comble, dans un autre esprit et dans un autre espace libre. 

En conséquence je suis appelé à me déplacer vers le nouveau monde, qui sera toujours terrestre mais dans une autre dimension, avec le moins de bagage possible et à cesser de demander que de nouveaux pouvoirs soient installés dans ma vie ancienne pour la transformer. Mon disque dur doit d’abord être formaté. Le nouveau ne guérit pas l’ancien, c’est une grave erreur d’installer ce faux et dangereux concept dans sa vie et de vouloir l’enseigner. L’ancien meure de sa belle mort cyclique. Le nouveau lui succède et les humains changent de bord en laissant leur passé derrière eux. Le nouveau ne vient pas réformer l’ancien. Le bateau ne montera pas sur le quai. Voilà ce que je nomme la rupture. 

Je suis sincèrement désolé si je scandalise ici l’un des destinataires qui ne serait pas sur cette voie.
Bises de Jacques – du site http://www.la-grande-revelation.com/espace-presse-a2167499

 en-violet-300x150

Comprendre les Énergies de 2013 

Alors que nous avançons vers 2013, nous allons découvrir des thèmes familiers semblables à ceux de ces dernières années. La grande reconfiguration de la planète va continuer et les choses vont parfois sembler empirer alors qu’elles seront en train de s’améliorer. Une conscience accrue et une focalisation sur une vision plus vaste seront nécessaires afin d’avoir une image de ce qui se passe véritablement. Ce qui semble rester le même ne l’est plus.

La création est un processus difficile et souvent excessif. Alors que cela se produit, d’un point de vue quantique, il y a d’innombrables éléments dans les coulisses qui entrent en jeu. A partir de la perspective de l’esprit, les choses sont vues parce qu’il y a un besoin de voir et connues par un besoin de connaître. C’est ainsi que fonctionne le monde de l’esprit. Les éléments qui ont besoin d’être abordés en priorité viennent à la lumière en premier – comme le besoin d’amour. Ce qui inclut l’amour de soi et les interactions d’amour entre les personnes – les voisins, les collègues de travail, les amis, les proches et les étrangers.

Le mécanisme de maîtrise de l’amour est celui des relations. Tous ceux qui nous entourent connaissent actuellement une remise en question de leurs relations car les gens réapprennent ce qu’est l’amour. Vous n’avez pas besoin d’être dans « une relation » pour être touché. Presque tout le monde a des voisins, des appels téléphoniques avec les autres et des interactions avec les gens sur la route ou au marché.

Ne nous laissons pas décourager par le manque apparent de progrès – souvenons-nous que nous sommes programmés pour faire partie des solutions nécessaire à un monde plus aimant. Ne détournez pas le regard de ce qui est juste devant vous. Les dysfonctionnements doivent parvenir à la conscience avant de pouvoir être guéris. Si l’attention du monde n’était pas focalisée sur un état de coexistence sans amour au sein des familles et des groupes de personnes, l’effort collectif de changer les choses ne serait pas en cours.

La création d’une toute Nouvelle Terre basée sur l’amour est effectivement en train de se réaliser, mais c’est un effort conjoint qui prend du temps. Le collectif a besoin de se synchroniser, et ce n’est pas une petite étape. Une seule personne ne peut pas remédier au dysfonctionnement, mais chaque personne est responsable de sa propre énergie – à chaque instant de chaque jour. Cela demande de la compétence et une persévérance indéfectible que de revenir en permanence à une vision supérieure de l’esprit.

 

La fin des ténèbres

 

Gif kaleidoscope Grâce à votre propre sagesse, vous vous êtes transformés et vous êtes nombreux à avoir dépassé ces potentialités qui vous auraient arrachés à cette planète (selon votre propre choix). Mais souvenez-vous ! l’humanité entière sait, au niveau cellulaire, que la « fin » est là. Comment pensez-vous que cela va affecter les humains ? Constatez-vous un alignement de l’ancien par rapport au nouveau ? Oui. C’est ce que l’on appelle la « fin des ténèbres ». a de nombreux niveaux, la Terre résonne, ceux qui vous entourent aussi, et vous-mêmes résonnez avec ce qui « aurait pu » se produire ? approfondissons un peu ce sujet.

 Un jour viendra où la structure du génome humain sera complètement analyse. Ce jour-là, la science sera en liesse, car ce qu’elle aura découvert permettra de vous aider tous. Beaucoup de maladies seront éradiquées, les gènes seront scrupuleusement étudiés et quantité de découvertes seront faites qui permettront d’allonger la durée de votre vie et de vous permettre de rester sur terre plus longtemps. Et cet événement unique (l’analyse de la structure du génome) qui surviendra au cours des prochaines années sera comparable à de nombreux événements fondamentaux du passé. Il sera considéré comme l’une des plus grandes étapes dans le processus de contrôle de la santé humaine. Il ne s’agit pas exactement d’un événement spirituel, mais il s’inscrit néanmoins dans le schéma de la nouvelle énergie. Cependant, lorsque tout sera devenu clair à leurs yeux, les scientifiques déclareront qu’au sein des milliards d’éléments permettant cette chimie merveilleuse, un élément sera manquant. Ils auront beau avoir suivi toutes les instructions permettant la création de la vie, connaître le processus généalogique, avoir mis en évidence les potentialités transmises génétiquement, du point de vue chimique et biologique, ils n’en constateront pas moins l’absence d’un élément.

 Ils n’auront pas découvert la « mémoire centrale », ce dont nous vous avons déjà parlé. Ce que vous appelez l’ADN et que nous appelons le système des douze filaments a une « enveloppe » cristalline. Bien qu’elles soient quelque peu symboliques (car l’explication globale est une combinaison de science et d’Esprit)à, certaines parties de cette métaphore sont spécifiquement physiques lorsque nous vous décrions tout ceci dans un langage simple et accessible.

 Il s’agit de la mémoire qui « s’adresse »  à ces différentes parties et qui leur parle de prédispositions, de contrats et de karma. Elle s’adresse à tous ces éléments en leur expliquant comment ils furent déterminés afin de pouvoir fonctionner. Elle leur rappelle la divinité que tous contiennent – et tout cela, les scientifiques ne le découvriront pas. C’est une mémoire centrale située véritablement au centre des informations spirituelles transmises à vos cellules concernant la raison de votre venue sur terre.

 Savez-vous ce que l’on trouve au sien de cette mémoire centrale ?

On ne peut jamais séparer le physique du spirituel. Vos scientifiques ont tenté d’y parvenir depuis les origines. Ils sont extrêmement fers de leur méthode scientifique empirique. Pourtant, celle-ci n’a rien de spirituel. L’ironie du sort veut pourtant que l’aspect spirituel de la matière et de la vie se trouve au cœur de la physique e t de la biologie ; cette spiritualité se dissimule dans la structure atomique et au sien de l’organisme de chaque être humain. Cependant, vous devriez savoir ceci : cette spiritualité est totalement saturée de potentialité permettant la fin des ténèbres.

 Vous possédez quelque chose que les enfants n’ont pas. Indépendamment de votre nouvelle intention ou de votre nouvelle voie, vous possédez une mémoire centrale qui se souvient de la raison de votre venue sur terre. Elle se souvient de la fin du test. C’est l’ombre de ce qui aurait pu être et elle possède une horloge qui sait que le moment approche ! Permettez-moi maintenant de vous expliquer ce que cela signifie…

 Même si vous avez formulé l’intention d’élever votre fréquence vibratoire, les anciens souvenirs sont toujours présents.  Lorsque vus avez décidé de suivre une nouvelle voie, avez-vous brusquement oublié qui vous étiez ? Votre dualité a-t-elle soudainement disparu ? Non. Au contraire, la sagesse et divers dons vous furent offerts pour dépasser l’ancien schéma, mais ce dernier est toujours présent en vous. Il fait maintenant partie de votre dualité et crée véritablement certains attributs physiques dans votre vie. Mais en définitive, tout est approprié.

 Nous voulons que vous soyez conscients du mouvement de va et vient entre ces deux énergies et des résultats planétaires correspondants ? D’un côté, cette mémoire vous dit : »C’est la vieille énergie qui te parle, tu te souviens ? La fin est proche ». De l’autre, elle vous déclare : « Non, il s’agit d’une nouvelle Terre, d’un nouveau paradigme et nous n’allons pas disparaître du tout. Au contraire, nous allons nous diriger vers le futur et les choses vont devenir très différentes. Nous avons une mission autre et l’ancien plan de destruction ne nous affectera plus ».cependant, ces énergies opposées seront en lutte quelque temps encore. Si vous observez le monde de la politique ou de la finance, vous constaterez aisément ce phénomène. L’ancienne énergie se place toujours au premier plane t semble anéantir sans cesse les efforts de paix. Vous pourriez penser qu’il s’agit d’une bataille entre l’obscurité et la lumière. Mais ce n’est pas le cas. Aucunement. Il s’agit plutôt d’une bataille entre les anciennes potentialités et les nouvelles opportunités, et l’ancien ne disparaîtra pas facilement.

 La fin des ténèbres est un véritable attribut physique. Certains d’entres-vous sont certains qu’ils vont mourir. Mais vous avez beau leur expliquer qu’ils sont en bonne santé, cela ne sert à rien. Ils tomberont malades de façon à disparaître. Puis ils partiront. Il s’agit là de ce que la mémoire centrale peut faire sans la connaissance de la divinité de ce qui est en train de se passer. Il s’agit d’un grand pouvoir de la mémoire de la fin des ténèbres.

 Vous ne pouvez imposer une conscience à un être humain – bien que vous cherchiez à le persuader de ne pas « s’en aller ». A moins d’en ressentir profondément le besoin, il ne changera pas. Il s’agit d’un choix et de la capacité de chaque être humain de décider par lui-même. Ne pensez pas que vous avez échoué si vous ne parveniez pas à convaincre une personne malade de recouvrer la santé. En célébrant son existence au cours d’une cérémonie suivant son décès, honorez le fait qu’elle ait vécu ! Puis, honorez le fait qu’elle reviendra très rapidement dans le corps précieux d’un enfant indigo. Croyez-moi ! La mort est intégrée dans le cercle de la vie.

 

Extrait de Messages de notre Famille de la série Kryeon – canalisé par Lee Carroll –TOME V – page 281 – LE TREILLIS COSMIQUE.

 

Le Monde nouveau arrive !

Concernant les nombreuses recherches actuelles d’un lieu de vie collective, ou communauté,

qui soit comme une ambassade de lumière pour la nouvelle terre

Issu de la newletter de JACQUES DORVAL 

Le Monde nouveau arrive ! dans MESSAGES EVENEMENTS jacques-dorval-225x300

 

Dans mon travail de recherche, je vous livre ici ce que j’ai vu avec surprise lors d’une méditation récente: une vision joyeuse et très éclairante sous forme de parabole. Je la partage ici avec vous.

Jusque là je n’avais pas fait la distinction entre deux espaces de créations très distinctes, mais complémentaires. Il y a la création selon mes besoins, rêves et options, dans mon espace de vie ou terre intime. Il ya aussi la création d’un nouvel espace collectif ou aménagement de la nouvelle matrice collective dont la structure du gros œuvre est déjà établie. Notre double existence naturelle dans un corps individuel et un corps commun se précise. Ce concept nous était jusque là étranger car le collectif était exclusivement entre les mains occultes d’une petite organisation puissante et sombre. Aujourd’hui nous pouvons envisager d’avoir une voix au chapitre collectif terrestre.

 Dans ma vision je vois un groupe d’humains engagés et au travail. Tous ont déjà une bonne expérience de création terrestre. Ils viennent de recevoir des circulaires d’informations concernant un changement de vie imminent et demandant une réforme complète de leur espace de vie. Ils planchent dessus. L’énergie dégagée est impressionnante car une aura arc-en-ciel s’en dégage. Ils reçoivent ces plans par méditation depuis d’autres espaces beaucoup plus vastes et lumineux encore. L’effervescence est à son comble. Ils vont réformer l’économie, la finance, la politique, la nourriture, la santé, les loisirs, la production, l’enseignement, les échanges, les ressources etc..tout ce qui compose la vie humaine en société. Super génial !

 Ce travail de pré-réformes étant maintenant établi, une délégation demande à rencontrer un certain haut responsable élu de l’administration, car il serait, lui, très favorable à cette transformation. Celui-ci vient à leur rencontre et subitement la relation se tend. Après un long moment de silence pesant, celui-ci, visiblement contrarié, leur déclare ceci :

<<  Vous auriez dû m’en parler bien avant de développer un aussi gros travail. C’est pathétique car vous êtes mal informés ou avez mal compris quel est le projet global, même si votre idée de départ est très juste. Votre intention est très bonne, mais vous ne saviez pas que tout l’espace ici va être démonté sur une période déjà programmée. Personne n’a osé vous le dire officiellement, mais l’espace où vous vivez quotidiennement, et auquel beaucoup se sont parfaitement adaptés, hélas pour eux, était en fait comme une prison géante et autonome dans un vaste espace libre. Or cette établissement très ancien va fermer demain et n’enfermera plus personne parce que sa structure hermétique sera ouverte. Quelques vieux nostalgiques voudront rester pour témoigner et faire une visite guidée des ruines.

 Avant ça il y aura d’abord une période de déménagement et de transfert, même si la plupart des meubles, rénovés ou neufs, ne sera plus utilisable dans la nouvelle structure. Tout votre effort aujourd’hui devrait porter sur l’information de ce transfert et de ce transbordement de vos affaires personnelles dont la plupart seront vite inadaptées. Ne réparez plus vos vêtements, ni ne confectionnez, car le climat sera très différent. N’acheter plus de nouveaux outils car ils ne seront pas utilisables à cause du voltage. Ne vous formez plus sur les techniques habituelles très adaptés au confort de l’espace étroit de cette prison. Tous vos actuels efforts de bien être deviendront inutiles car votre joie sera permanente et sera le pilier de votre bonheur. Préparez vous au transfert et à construire des bases provisoires et mobiles car votre espace sera encombré, pour un temps, d’une masse de gravas en cours de déblaiement. Travailler à organiser ce nettoyage avant de penser à reconstruire. Vous n’avez même pas encore les plans des nouveaux espaces qui sont gigantesques. Pourquoi repeindre des murs de cellules qui vont être abattus demain ? Pendant le temps de la démolition les conditions de vie au quotidien seront plus dures et inconfortables qu’avant, mais vous serez heureux parce que libérés. La soupe ne sera pas toujours servie à la même heure et vous devrez aller la chercher, mais vous serez heureux.

 Concernant la reconstruction qui s’en suivra ensuite, nous vous enverrons des ingénieurs spécialisés pour établir vos cahiers des charges et faire vos choix en fonction des nouvelles possibilités dont le problème pour vous sera le gigantisme comparé aux anciens trous à rats que sont vos cellules. Des ingénieurs de construction, envoyés vers vous, vont chercher des partenaires parmi vous pour travailler en équipe à bâtir une cité adaptée au nouvel espace, car ils n’ont aucune expérience de la mentalité et des besoins des ex-prisonniers que nous sommes tous. Ils ne connaissent que les humains libres et parfaits des autres espaces. Vous-mêmes tout seuls en seriez incapables car vous n’avez aucune expérience des plans, du matériel et des matériaux dans le nouvel espace devenu cosmique sous la loi de l’UN.

 Arrêtez donc vos actuelles expériences de formation et de réformes, ainsi que tous vos plans sur la comète, car hormis le travail de nettoyage et inventaire de votre cellule, une petite valise personnelle avec vos souvenirs et livret de famille, vos intentions pures et une bonne forme physique et mentale, vous n’avez aujourd’hui aucune idée du possible hors de ce monde qui va être démoli. Le monde qui s’ouvre à vous est au delà de vos rêves.

 A l’inverse informez bien, avec délicatesse, tous vos semblables de cette situation, c’est déjà un très gros travail quotidien sur une courte période. Sans cela vous ne pourrez éviter la panique. Invitez le plus de gens possible à tranquillement monter sur les terrasses supérieures de notre établissement afin d’embarquer sur les canots, car il faudra au début se contenter d’un arche avant d’arriver au Mont Ararat. C’est une image prise dans notre histoire.

source-300x225 dans MESSAGES EVENEMENTS

 Si nous n’avons pas dit cette vérité plus tôt, c’est pour ne pas traumatisé plus ceux qui sont ici bien installés, très adaptés, et très satisfaits hélas des bénéfices qu’ils en retirent. Déniant leur état carcéral, ils jouissent de ce qu’ils pensent être leur réussite, comparativement à la masse. Nous ne ferons pas de ségrégation au mérite dans ce transbordement. La réforme actuelle que vous préparez depuis que vous savez qu’elle est possible ne sera pas applicable dans le nouvel espace. Seule la cueillette abondante de vos intentions pures sera utile pour établir les cahiers des charges. Cette récolte consciente de vos aspirations se retrouvera dans les plans de vos nouvelles cités sous la loi de l’UN.

La nourriture même bio ne sera plus adaptée car l’agriculture sera différente et votre digestion aussi. La santé verra son domaine étendu à des ressources inédites. La politique disparaîtra avec la hiérarchie, de même que la monnaie et le concept de travail rémunéré. La spiritualité, la philosophie, la psychologie et la religion seront obsolètes car l’esprit et la matière, le conscient et l’inconscient, ne seront plus séparés. Demandez donc à votre entourage de ne plus restaurer leur quotidien mais de se préparer à changer toutes leurs habitudes avec l’arrivée progressive de nouveaux outils. Ne réformez pas en profondeur les statuts actuels de votre société, car ils vont devenir sans objet. Pourquoi travailler à transformer cette prison en paradis alors qu’elle va tout naturellement s’ouvrir sur le  paradis déjà en place ? Ne soyez pas trompés par ceux qui souffrent cruellement de cette perspective de l’arrêt de leur prison où ils ont investis tant d’énergie. Ils cherchent comment la reconstruire sous forme de paradis. Voilà où est l’illusion créé par les nostalgiques de l’ancien établissement.  La prison est rendue inactive et vous allez être ré-adaptés à la liberté de vie. Ne prenez pas vous-même en charge ce travail collectif. Accepter en premier de sortir et d’être soignés et guidés. Les cadres qui sont en charge de ce transfert n’en demandent pas plus. Vous ne pourrez déménager et vous adapter à votre nouvel espace qu’en partenariat avec les ingénieurs accoutumés qui commencent à arriver ici.>> fin de la citation de l’élu favorable.

Voilà j’ai un enseignement très claire. Il y a bien ma propre création selon mes propres choix et options, selon mes aspirations profondes. C’est mon vote personnel, mon billet numéroté dans la nouvelle matrice. Il y a donc bien aussi, en plus, concernant le collectif, une autre création de service à la communauté. Elle passe par un contrat (volontaire et facultatif) avec les Etres du Triangle d’Or, ou aussi d’autres Etres constructeurs comme les généticiens, tous ingénieurs du vivant, jusque là inconnus de nous, ayant tous la maîtrise de la construction dans les matrices de la vie cosmique. Nous avons connu déjà le collectif Kryeon, puis Soria, et nous pouvons accueillir dés aujourd’hui d’autres collectifs de guidance et d’enseignement. Ce sont nos amis d’en haut et d’en bas aussi.Pour ceux qui sont chamans ils travaillent déjà avec les puissants esprits de la nature.

 Je comprends mieux enfin les grognements récents de mon lézard à gueule menaçante (Le totem en bois qui incarne mon inconscient profond). Il me force depuis le début de cette année à incarner la rupture avec les anciens paradigmes , car la construction de la nouvelle société libre ne pourra pas s’établir sur la prolongation, le raffinement, l’amélioration ou la réforme des pratiques et schémas anciens. Reconstruire c’est d’abord accepter le déménagement depuis l’ancienne matrice, pour ensuite ré-apprendre la vie de fond en comble, dans un autre esprit et dans un autre espace libre.  

 En conséquence je suis appelé à me déplacer vers le nouveau monde,  qui sera toujours terrestre mais dans une autre dimension,  avec le moins de bagage possible et à cesser de demander que de nouveaux pouvoirs soient installés dans ma vie ancienne pour la transformer. Mon disque dur doit d’abord être formaté.  Le nouveau ne guérit pas l’ancien, c’est une grave erreur d’installer ce faux et dangereux concept dans sa vie et de vouloir l’enseigner. L’ancien meure de sa belle mort cyclique. Le nouveau lui succède et les humains changent de bord en laissant leur passé derrière eux. Le nouveau ne vient pas réformer l’ancien. Le bateau ne montera pas sur le quai. Voilà ce que je nomme la rupture. 

 Je suis sincèrement désolé si je scandalise ici l’un des destinataires qui ne serait pas sur cette voie.

 

Bises de Jacques – du site http://www.la-grande-revelation.com/espace-presse-a2167499

La légende d’Hiram Abif

 

La légende d'Hiram Abif dans PEUPLES ANCIENS hiramDans la légende d’Hiram Abif, Salomon, le roi, a une révélation. Il doit construire le temple parfait. (cela veut dire que l’homme n’est pas parfait. Il doit construire ce temple en travaillant sur lui).

Salomon possédait la science du ciel, la sagesse, la gloire, la beauté, mais il était incapable de construire le temple. Il a donc fait appel pour construire le temple, à Hiram Abif qui lui, enseignait l’intérieur de l’homme. Mais ce grand Maître a été mis à mort par ses élèves.

Ceci montre que les écoles initiatiques ont été détruites par des entités qui sont entrées dans ce que les anges avaient donné aux hommes. Ces Anges sont alors devenus malades, les écoles initiatiques sont tombées et l’Egypte a été détruite.

La reine de Saba entend que Salomon va construire un temple, le temple de Jérusalem. Elle vient pour voir Salomon et les deux souverains tombent amoureux l’un de l’autre. La reine de Saba représente l’humanité, c’est l’âme entière de l’humanité. Lorsque Salomon l’emmène sur le chantier, la reine est très étonnée de ne voir aucun ouvrier. « Personne ne travaille ? demande t-elle ? Non, ce temple doit être construit sans le bruit d’un marteau.»

Le temple sans bruit de marteau, c’est l’homme capable d’appeler tous les esprits de la nature, dans une pensée juste, une sagesse, une harmonie, une beauté, une force, une fidélité. Si l’homme n’est pas au courant des forces qui sont autour de lui, il est toujours mené comme un pantin par des forces invisibles qui agissent sur lui et il ne comprend rien du monde dans lequel il vit. Salomon symbolise les forces qui ont voulu tirer l’humanité vers l »inconscience, et les forces d’Hiram Abif sont les entités, qu’Enoch appelle les anges déchus, qui ont voulu la tirer vers un éveil intérieur et une liberté.

Les trois traîtres qui ont tué Hiram Abif correspondent à la pensée, aux sentiments, et aux désirs dans l’homme. Au lieu de construire le temple intérieur de l’homme ils ont détruit le Maître. Alors que Salomon gouverne toujours le monde (avec la politique, la vache folle, la torture des animaux, la vivisection, la science etc.), on a tué Hiram Abif, le vrai Maître de l’humanité, celui qui pouvait nous élever vers le haut, celui qui explique que l’homme est sur la terre dans une Ecole initiatique et que derrière ses pensées, ses sentiments, et ses désirs il y a des forces qui travaillent sur son corps.

Aujourd’hui l’âme n’existe plus, les belles voitures ont plus d’importance. S’identifier à son corps c’est commencer à trahir Hiram Abif, obéir aux entités qui veulent asservir l’humanité.

Le dernier représentant d’une véritable humanité sur la terre était Jésus. On retrouve encore la même histoire. Jésus s’adresse aux hommes en tant que Pharaon et explique que les écoles initiatiques ne peuvent plus les protéger car des entités spirituelles ne veulent pas que l’humanité soit libre dans la Lumière de Dieu .

Origines du Christianisme

AUX ORIGINES DU CHRISTIANISME : QUI ÉTAIENT LES ESSÉNIENS ?

Gif spheresEdmond Bordeaux-Szekely découvrit au début du siècle dans les archives du Vatican, des manuscrits traitant des idées et du mode de vie des Esséniens, qui vécurent il y a deux mille ans au Moyen-Orient et exercèrent une profonde influence sur la genèse du christianisme.

Il consacra sa vie à l’étude de l’enseignement essénien et de ses applications pratiques pour l’homme du vingtième siècle.

Il s’appuie sur des preuves historiques, archéologiques, philologiques et exégétiques pour montrer comment le christianisme se développa. Laissons-lui la parole :”Il y a deux mille ans, dans une partie du monde appelée la Palestine, prit place un événement qui transforma tout le destin de notre planète. Rien dans l’histoire de la civilisation occidentale n’est comparable en importance et en influence à cet événement. Dans la lutte titanesque entre deux colosses qu’étaient l’Empire romain, le plus fort de tous les empires, et le flot incessant d’envahisseurs venus d’Asie, la plus grande puissance d’invasion de l’histoire, une troisième force apparut. D’une manière mystérieuse et avec une rapidité extraordinaire, elle vainquit ces deux géants apparemment invincibles. Il ne fallut que quelques siècles à cette force nommée christianisme pour développer son autorité sur toutes les nations occidentales. Elle devint la force militaire et politique suprême qui régna sur des centaines de milliers de gens, sur les rois et sur les empereurs. Trente-cinq ans avant notre ère, devant la répétition des luttes armées des sectes israélites contre l’Empire romain, l’empereur Hadrien détruisit Jérusalem et dispersa les juifs. Après leur défaite sur le terrain, ces sectes se vengèrent de Rome en développant un message fanatique qui servit de support aux groupes religieux dont allait naître L’Eglise catholique. Pour tenter de les neutraliser, l’empereur Constantin reconnut leur religion en lui donnant une existence officielle. L’Eglise devint alors une institution qui, pour augmenter son pouvoir, consacra plusieurs siècles à manipuler les manuscrits anciens, modifiant ce qui n’allait pas dans ses vues et supprimant les enseignements contraires à ses intérêts. Au quatrième siècle, le Concile de Nicée élimina un grand nombre de textes considérés comme non conformes aux dogmes de L’Eglise et le message de paix et d’harmonie des Esséniens disparut presque totalement de la tradition chrétienne. Lorsque l’Empire romain s’effondra sous la pression des barbares, L’Eglise chrétienne seule subsista au milieu des ruines, ayant pu, grâce à sa bonne organisation, échapper au désastre qu’elle avait en grande partie elle-même provoqué. Le propre de L’Eglise des premiers siècles fut vraiment d’imposer les dogmes qu’elle professait et de déclarer hérétiques ceux qui pensaient différemment. Comme l’a dit John Lilly, dans “Les Simulacres de Dieu” (éditions du groupe de Charamande): “Des traitements horribles furent réservés aux hérétiques et à ceux qui déclarèrent n’avoir aucune foi en tout ce qui se passait. Des gens furent noyés et écartelés, pendus, brûlés; on leur infligea toutes les atrocités que l’homme a pu inventer pour tourmenter son prochain, et cela au nom de Dieu, celui que je connais et que je vais t’apprendre à connaître. Si tu t’y refuses, je me verrai dans l’obligation de te torturer jusqu’à ce que tu croies en Lui. Et si par accident tu mourais en cours de route, je prierai pour que ton âme aille au Paradis”.

L’Eglise chrétienne parvint à l’apogée de sa puissance lorsqu’elle donna à Charlemagne sa couronne d’empereur en échange de sa soumission aux dogmes pontificaux. La suite des siècles nous montre son déclin. Aujourd’hui, la puissance de L’Eglise n’est plus que l’ombre de sa grandeur passée. La perte de confiance des populations envers une institution étouffée par le poids de traditions rigides s’accentue sans cesse. Si l’histoire de la civilisation occidentale montre comment L’Eglise est devenue victime de ses dogmes, il n’empêche que le message originel des Esséniens, même fortement dénaturé par les traditions, garde toute sa puissance spirituelle. Depuis l’apôtre Paul, L’Eglise n’a cessé d’enseigner aux hommes la haine de leur propre corps. Elle a dénigré une relation harmonieuse avec soi-même pour ne valoriser que la vie intellectuelle en prônant une spiritualité purement cérébrale. Le bien-être, la santé, l’observation de soi, la connaissance intérieure ont été supprimés pour faire place à une science analytique dont on mesure actuellement les limites et les dangers.

Comme le dit Edmond Bordeaux-Szekely dans “La Vie Biogénique”:

“Obsédée par un esprit démoniaque de cupidité et de compétition, notre société dévaste et gaspille follement le capital précieux des ressources naturelles de la planète pour produire une marée sans fin de biens de consommations inutiles, non biodégradables et non recyclables. Ainsi se développe à une vitesse vertigineuse une pollution sans cesse croissante des sources de la vie sur terre – atmosphère, océans, rivières, lacs, sols, champs, forêts – détruisant à jamais des milliers et des milliers de formes de vie créées il y a des millions d’années. Dans un très proche futur, l’industrie géante centralisée, cet insatiable monstre, nous aura complètement séparé de la nature qui recouvre notre mère la terre et nous achèvera en immolant nos corps affaiblis, anémiques et malades au sommet d’une montagne de déchets empoisonnés aussi grande que la planète.”

 

New Age

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.

New Age dans PEUPLES ANCIENSLe New Age (ou Nouvel-Âge) est un courant spirituel occidental des XXe siècle et XXIe siècle, caractérisé par une approche individuelle et éclectique de la spiritualité. Défini par certains sociologues comme un « bricolage » syncrétique de pratiques et de croyances, ce courant sert de catégorie pour un ensemble hétéroclite d’auteurs indépendants et de mouvements dont la vocation commune est de transformer les individus par l’éveil spirituel et par voie de conséquence changer l’humanité. Ce mouvement est depuis plusieurs années très répandu aux États-Unis, dans les pays anglo-saxons et européens.

 Dans son livre Les Enfants du Verseau (1980) qui théorisa le New Age, Marilyn Ferguson définit ce dernier comme « l’émergence d’un nouveau paradigme culturel, annonciateur d’une ère nouvelle dans laquelle l’humanité parviendra à réaliser une part importante de son potentiel, psychique et spirituel ».

 Considéré comme une tentative de « réenchantement du monde » face à la crise des idéologies et au refus de la croissance industrielle et du consumérisme, le New Age fait partie du phénomène global des nouveaux mouvements religieux nés à partir des années 1960, tout en se basant sur des éléments doctrinaires antérieurs, notamment empruntés à la théosophie. Ce retour au spirituel est caractérisé par un approfondissement chez certains du sentiment religieux et chez d’autres du sentiment d’une quête intérieure, hors de toute structure historiquement constituée.

 Sources multiples

Dans son esprit de l’universalisme, le New Age est un patchwork de croyances de sources diverses avec le but de créer une unification harmonieuse de connaissances venant des différentes sources dans le monde. Il a popularisé en Occident certains thèmes hindouistes ayant transité par la théosophie, comme les vies antérieures et la métempsycose/réincarnation. Il est aussi le véhicule de concepts proches de certaines écoles philosophiques hindoues ou indiennes et du tantrayana comme l’idée d’une « biologie invisible », d’un corps énergétique subtil, dont font partie l’aura, le corps éthérique et les chakras, centres d’énergies. Le New Age met en avant la notion de guidance intérieure en mettant l’accent sur l’intuition, et parfois en l’accentuant avec des concepts comme celui de pouvoir personnel : « chacun crée sa propre réalité », ou en ayant recours à des entités spirituelles mêlant les caractéristiques des « guides de lumière » traditionnels (les anges) avec des entités supposées issues d’autres plans de conscience, « Maîtres de Lumière » ou « Maîtres ascensionnés » (appelé « divinités » en Inde, les « bouddhas » chez les bouddhistes), etc. Dans ces derniers cas, la représentation populaire en occident de l’image du Christ est parfois utilisée bien qu’il soit devenu dans ce contexte un « principe » ou une « énergie » plutôt qu’une personne.

 On peut aussi citer, parmi d’autres éléments associés à New Age, le holisme ou une approche globale (mind-body-spirit en anglais) comme pratiqué par les bouddhistes et les hindouistes. Certains abordent le New Age en s’intéressant à la télépathie, le pouvoir des cristaux (voir Lithothérapie), les « enfants indigo », le channelling, les théories Gaïa

 

En savoir plus sur wikipedia… http://fr.wikipedia.org/wiki/New_Age

 

La 2ème clé du Pouvoir du Verseau

la purification du Feu sacré ou Créativité solidaire

 La deuxième clé du Pouvoir du Verseau


Gif verseau Cette clé est reliée au premier centre d’énergie, soit le chakra racine, qui avec le quatrième et le septième, forme l’artère principale de votre structure énergétique. En général, on a dit bien des choses sur ce centre de pouvoir et peu de gens ont vraiment mis en pratique ces enseignements, car vos gènes contiennent des codes de restriction et de manipulation erronés. Au cours des divers processus d’évolution, vous vous êtes éveillés aux valeurs de ces centres de pouvoir, ou chakras, que vous avez lentement raffinés. Hélas, pour des raisons extérieures au contrôle du programme d’évolution établi par la Hiérarchie Spirituelle, certaines anomalies ont laissé des marques. Tous vos tabous et préjugés proviennent de la modification des schémas génétiques par un groupe d’êtres cosmiques qui ont enfreint les lois de la non-ingérence dans le processus évolutif d’autres civilisations. Pour vivre sur les plans plus denses de la matière, il faut solidifier, déformer et modifier génétiquement des schémas de conduite. C’est ce qui a causé la destruction de l’Atlantide. Voilà pourquoi j’ai souligné que lorsque le pouvoir n’est pas utilisé correctement ou avec divinité, il provoque maintes formes de disgrâce chez ceux qui en font un mauvais usage. Cela étant, à cette époque-ci, qui est la fin d’un périple, mais non la destruction apocalyptique que beaucoup ont annoncé, il convient d’adopter les nouvelles directives du Verseau pour vous accorder aux temps nouveaux. Une page de l’évolution se termine et nous allons maintenant passer à un nouveau chapitre.

 Vous devrez affronter, avec courage et dignité, sans préjugés, dogmatisme ni intolérance, les nouveaux schémas vibratoires en gestation dans l’utérus planétaire.

La Créativité solidaire est la clé du pouvoir qui vous donnera accès à de nouvelles réalités galactiques et dimensionnelles lorsque vous l’activerez dans cette intention, et non comme un moyen de manipulation ou d’exaltation personnelle. Même si je fais référence au Feu sacré ou Créativité solidaire, je ne parle pas seulement de l’énergie sexuelle sous son expression la plus primaire, mais aussi de sa transmutation alchimique dans al co-création et l’ascension évolutive. Jusqu’ici, on en a fourni une projection concernant la plus primitive ou la plus brute. Ce symbole du pouvoir créatif a une tâche plus importante et sublime que vous ne l’imaginez, et c’est pourquoi j’en livre une mise à jour.

 Cette clé du pouvoir a été un important motif de dissensions de violence et de destruction dans la société humaine, car très peu de gens étaient suffisamment conscients pour connaître la fonction de ce centre de pouvoir. Celui-ci fut malicieusement manipulé et bloqué par les forces de l’involution, désireuses d’établir leur hégémonie sur une civilisation à la veille de croître et d’expérimenter dans l’évolution . C’est la raison pour laquelle tout son pouvoir fut réduit à une simple sphère biologique et sensuelle visant à éclipser et à empêcher la lumière solaire et les codes cosmiques d’entrer dans vos corps. Lorsque les matrices de lumière de vos cellules cessèrent de recevoir la charge liquide photonique et vibratoire suffisante, ce centre se déforma et se détériora sans se régénérer à l’infini, tel qu’il avait été programmé.

 Certains, parmi les plus intelligents mais les plus corrompus, avaient conscience de cette fonction. Tout au long de l’histoire, ils manipulèrent ce centre en implantant des restrictions involutives dans vos gènes, mais cela prendra fin aux temps nouveaux. D’ici là, KROM communique avec vous, afin d’ouvrir les portes de l’éveil et de l’ascension spirituelle. Tout a un but, mais une fois accompli, celui-ci doit être remplacé par de nouvelles valeurs et fonctions et d’autres objectifs. Vous ne devez ni pleurer le passé ni agir en victimes, cherchant qui blâmer pour vous décharger de la rage, du ressentiment et de l’impuissance que vous avez accumulés depuis des millions d’années. L’ère de la condamnation et de l’exécution est terminé et c’est dans un nouvel esprit de pardon, de compassion et de compréhension que vous aborderez le nouveau monde et la civilisation galactique en gestation dans le ventre de la Terre Mère.

 Le premier chakra est relié à la clé de la créativité solidaire ou purification par le feu sacré : c’est s’entrée dans une conscience plus universelle et planétaire, plus harmonieuse et solidaire. Toute cette énergie gaspillée dans de simples plaisirs sensuels ou des fonctions reproductrices doit désormais être focalisée sur l’intégration des nouvelles valeurs de régénération et de spiritualité créative, communautaire et planétaire. Ce sera le pont de connexion et de communication avec les réalités multidimensionnelles et galactiques dans lesquelles entrera votre Être essentiel, une fois sorti des restrictions génétiques et vibratoires. Ces deux réalités sont intimement reliées, puisque les gènes constituent le lien physique avec la pulsation vibratoire des cellules. Lorsque celles-ci reçoivent les matrices de lumière avec leur vibration, l’encodage génétique modifie la structure électromagnétique des corps inférieurs, les rendant plus subtils.

 Grâce à cette porte d’énergie créative et solidaire dont vous disposez dans votre chakra racine, vous pourrez canaliser et transmuter tous les archétypes symboliques de la cocréation qui émanent des plans situés dans la quatrième et cinquième dimension. C’est pour cela que beaucoup d’entre vous éprouvent maintenant une nouvelle sensation de découverte en bordant un aspect plus créatif et plus conscient de leur énergie sexuelle. Ce sont des moments importants au cours desquels vous devez rester vigilants. N’opposez aucune résistance à votre Être essentiel et laissez-le redistribuer et redéfinir les nouveaux paradigmes d’expression créative et créatrice dans vos vies. Dans les mondes les plus proches des vôtres, comme ceux des quatrième et cinquième dimensions, les énergies sexuelles se traduisent en termes de sensibilité et d’expansion de la conscience spirituelle. En ce sens, lorsque vous êtes en méditation profonde, vous sentez un raffinement et une sensibilité sublimes envahir votre corps et votre conscience divine. C’est là que vous avez des aperçus et des expériences de plaisir supérieur provenant de la communication avec votre Entre essentiel qui vous permet d’interagir avec les énergies expansives et créatrices des sphères supérieures de la lumière immortelle.

 Il est important de traiter l’énergie créatrice ou sexuelle de manière à transmuter, à capter et à activer des forces dynamiques de lumière spirituelle qui nourrissent les matrices de lumière de vos cellules. Lorsque votre cerveau, en tant que récepteur et émetteur central d’impulsions électromagnétiques traite la condensation et les subtilités des énergies sexuelles, il les traduit en termes d’harmonie, d’équilibre et d’activation des paramètres de bien-être physique, psychologique et spirituel. Vos glandes pituitaires et pinéale, de même que le thalamus et le thymus, sont activées de façon à séparer les impulsions magnétiques et électriques encodées par votre ADN. Puis, celles-ci sont transformées en ondes de particules pour l’activation multidimensionnelle de votre Être supérieur. Chaque centre de pouvoir de votre corps bioénergétique est intimement relié et en interaction avec les paramètres d’empathie, le niveau vibratoire et le processus de réapprovisionnement continu. Lorsqu’un aspect est modifié, il engendre une réaction immédiate chez son homologue en quête d’équilibre et d’harmonie, en lui retirant de l’énergie. Retenez bien ceci : le bon fonctionnement de votre structure énergétique est directement relié au bon fonctionnement de chacun des chakras. Votre réceptivité, votre communication et votre réception d’énergies en dépendent, puisqu’elles affectent vos champs individuels et terrestres d’expression électromagnétique et de liaison avec les dimensions parallèles.

 « Messages du Grand Soleil Central » de Ramathis-Mam, Ed. ARIANE

1234

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...