Les Indigos enseignants

 

Gif avions passagersVoici un recueil intitulé « Les leçons que m’ont enseignées mes enfants (sérieusement et sans blague) ». Il provient d’Internet et portait la mention suivante : « D’une mère anonyme d’Austin, au Texas ». Si vous êtes cette mère, faites-le savoir ! 

 

·         Un lit d’eau très grand contient assez de liquide pour inonder une maison de cent mètre carrés sur dix centimètres de profondeur. 

 

·         Si vous vaporisez du fixatif à cheveux sur des moutons de poussière et roulez dessus en patins à roulettes ils prennent feu. 

 

·         La voix d’un enfant de trois ans peut couvrir celles de 200 adultes dans un restaurant. 

 

·         Si vous accrochez une laisse à chien à un ventilateur, le moteur ne peut pas supporter le poids d’un garçon de 20 kilos déguisé en Batman avec sa cape de Superman. Ce même moteur est toutefois capable de vaporiser de la peinture sur les quatre murs d’une pièce mesurant six mètres sur six. 

 

·         Quand on utilise le ventilateur comme batte de base-ball, il faut lancer la balle en l’air plusieurs fois avant d’arriver à frapper un coup. Ces appareils sont capables d’envoyer une balle très loin. 

 

·         Quand vous entendez tirer la chasse des toilettes puis l’exclamation « Oh oh… », il est déjà trop tard. 

 

·         Du liquide à freins mélangé à de l’eau de Javel produit de la fumée. Beaucoup de fumée. 

 

·         Un enfant de six ans peut faire du feu avec un silex, même si un homme de 36 ans affirme que ce n’est possible que dans les films. 

 

·         Toujours regarder à l’intérieur du four avant de le mettre en marche. Les jouets de plastique ne font pas des mets de choix. 

 

·         Le cycle « essorage » de la machine à laver n’étourdit pas les vers de terre. Par contre, il soûlera les chats. 

 

·         Une fois bien étourdis, les chats vomissent deux fois leur poids 

 

Lee Carroll et Jan Tober sa compagne spirituelle. 

12 : 12 : L’humain du Nouvel âge

Gif divers  12 : 12 Séance de channeling Del Mar

– décembre 1994 

Il y en a tant parmi vous ce soir qui sont ici pour célébrer comme il se doit un grand événement, un événement au sujet duquel vous êtes venus en apprendre plus. Et nous vous disons aussi que votre intention compte plus que tout ! Tout ce que vous avez à faire, c’est de prononcer le mot, d’émettre la pensée, pour être remplis comme les autres. Car votre magnificence vous stupéfiera, vous bouleversera et vous surprendra lorsque vous y ferez face, car vous n’avez aucune idée de qui vous êtes. Et nous vous comblerons également. Et vous sentirez les bras affectueux de l’Esprit vous entourer tandis que nous venons à vous avec ceux qui se joignent à nous en ce moment. Vous pouvez être transformés ce soir. Car la Terre le permettra ; vous l’avez mérité. 

Le 16 août 1987, selon votre calendrier terrestre, fut un moment phénoménal. Car ce fut le moment, ainsi que nous l’avons mentionné dans un précédent channeling, où la Terre a été mesurée, et qu’à la surprise et la joie des êtres qui sont de mon côté du voile, nous avons découvert que votre planète avait un niveau d’énergie vibratoire beaucoup plus élevé qu’anticipé. Ce fut le commencement, très chers amis de ce que vous célébrez maintenant comme étant le 12 : 12 Puisque sans le temps et en l’absence de cette mesure, rien de tout ce que vous connaissez maintenant ne serait en train de se produire. Car il avait depuis longtemps été prévu dans les plans que la mesure serait prise à ce moment-là. La Terre a considérablement changé au cours des cinquante dernières années et comme le savent beaucoup de celles et ceux qui sont assis devant l’Esprit et qui maintenant lisent ces choses, ce fut un moment de grande célébration. Ce fut l’époque où Kryeon fut appelé à venir. C’est à cette époque que les grands maître furent également appelés, et toutes les entités de l’univers, depuis la grande Source centrale jusqu’à la périphérie le savaient. 

Puis, le 11 janvier 1992, la chose la plus stupéfiante qui soit dans l’histoire de l’humanité s’est produite ! Il n’y a rien qui ne puisse jamais diminuer l’importance de la date que vous appelez le 11 : 11. J’aimerais maintenant vous en dire plus au sujet de ce qui s’est alors produit, afin que vous puissiez ainsi mieux apprécier tout ce que représente cette journée alors que vous êtes en présence de l’Esprit. Car à cette date que vous appelez le 11 : 11, toute l’humanité a reçu un code. Et ce code a transmis  chaque humain sur la planète le message suivant ; « Nous sommes en train de changer les choses et d’ouvrir une porte, et de permettre aux humains de la franchir ».  Cela peut vous sembler n’être que pure rhétorique ou une idée fantasque, mais nous souhaitons vous dire ce qui s’est produit ce jour-là. Car le code qui vous a été transmis était un code magnétique ; et c’est la raison, chers amis, pour laquelle le maître magnétique vous parle en ce moment. C’est par l’intermédiaire du réseau magnétique qu’il a été transmis à chaque humain sur la planète, de même qu’à ceux qui ne sont pas encore formés. 

A présent, vous vous dites peut-être ; « J’y étais à ce moment-là, je n’ai rien senti ». et nous vous répondons ceci : imaginez-vous être face à un très long couloir représentant votre vie. Tout au bout dans l’obscurité, à des années de votre moment présent, une porte majestueuse s’ouvre sans faire de bruit. Vous n’avez rien senti et rien entendu, mais votre empreinte biologique et son équivalent magnétique ont enregistré le fait que la porte s’est ouverte car ce fait représente une grande permission accordée à votre esprit ! L’autorisation à votre humanité de franchir un seuil vous donnant accès à un lieu qui vous était auparavant interdit. 

C’est l’ère nouvelle, et la clé d’accès à la réalisation de soi vous a été accordée afin que vous puissiez un jour parvenir, grâce à  votre croissance, au niveau de ce que nous avons appelé l’ascension. Voilà ce que fut cette journée du 11 : 11. […] 

Aujourd’hui, c’est l’empreinte magnétique qui communique avec l’ADN, qui génère le composé chimique que vous appeler l’hormone de la mort. Cet ancien code d’énergie fait obstacle au processus de régénération et coopère avec le léger manque d’énergie cosmique qui rend ainsi possible notre vieillissement. Cette situation est appropriée et délibérée, et correspond à ce que vus aviez projeté. Elle facilite le plan conçu pour l’incarnation et le karma, car vous continuer sans arrêt pour permettre l’élévation des vibrations de la planète. C’est ce qui est peu à peu annulé, et cela fait partie de la porte qui s’est ouverte lors du 12 : 12

Pour certains d’entres-vous, vous avez peut-être cru par le passé que le magnétisme endommage vos cellules comme le fait la radiation. Tel n’est pas le cas, car le magnétisme donne à vos cellules des instructions pour agir de façon différente et pour faire des choses différentes. Pour en établir la preuve, nous demandons à votre science d’exposer des cellules à de faibles champs magnétiques de tous genres. Utilisez différentes sortes de cellules humaines et observez les résultats. Nous vous garantissons que vous verrez ces cellules se mettre à sécréter des composés chimiques que vous n’avez jamais vus auparavant dans ces circonstances. 

Les cellules ne seront pas endommagées, mais lorsqu’elles seront exposées aux champs magnétiques, elles se comporteront différemment. Maintenant vous savez de quoi il en retourne avec le Temple du Rajeunissement dans l’endroit que vous appelez l’Atlantide ! Car il s’agissait bien d’une machine magnétique, et c’est ainsi que l’empreinte magnétique de la cible humaine était modifiée. Les instructions magnétiques annulaient l’émission de l’hormone de la mort et permettaient à l’humain de vivre trois années de jeunesse de plus, jusqu’à ce que le tout revienne à son état premier original dans cette énergie cosmique de faible intensité. 

Voilà pourquoi les gens faisant partie d e l’élite de cet endroit que vous appelez l’Atlantide vivaient fort longtemps, et pourquoi les esclaves ne vivaient pas longtemps. Car tel que channelé auparavant, cette technologie n’était pas partagée. C’est ce processus, mes chers amis, qui a créé le code qui a été émis lors du 11 :11 

Kryeon canalisé par Lee Carroll 

L’ascension de la Terre après 2012

 

Gif anniversaire ballons anniversaire

 

-       Après la date butoir de 2012, les cités intraterrestes vont-elles continuer d’évoluer à l’intérieur de la Terre ou s’installeront-elles à la surface ? 

 

 

Après l’ascension de la Terre en 2012, nous continuerons de vivre à l’intérieur de la planète pendant assez longtemps encore. Certains, parmi nous, en sortiront fréquemment pour vous assister, puisqu’il leur sera possible de le faire facilement et rapidement. Ils pourront même s’établir temporairement à la surface, tout en conservant leur demeure sous terre. Plusieurs d’entre nous que vous connaissez déjà se rendront visibles et accessibles à tous ceux d’entre vous qui seront prêts, afin de leur donner un enseignement direct et de les faire bénéficier du rayonnement de notre amour et de notre harmonie. 

 

Sachez qu’il y a déjà quelques centaines de Telosiens et d’autres êtres intraterrestres qui sont montés à la surface et qui vivent présentement parmi vous. Nous l’avons d’ailleurs déjà mentionné. Ils effectuent un magnifique travail dans tous les secteurs de vos sociétés et se préparent à vous aider encore davantage quand vous serez prêts. Ils ont modifié leur apparence afin de ressembler à tous ceux qui vivent à la surface ils se sont faits moins grands et ils s’habillent comme vous. En réalité, rien ne les distingue de vous. 

 

La plupart occupent des postes à responsabilités en plusieurs endroits, mais tous travaillent incognito. Autrement dit, aucun n’a le droit de révéler sa véritable identité, pour des raisons évidentes. Nos gens obéissent aux ordres de la hiérarchie et c’est pourquoi aucun d’entre eux n’a divulgué son identité à aucun d’entre vous. Même si vous les rencontriez, vous ne sauriez pas qui ils sont. Notre émergence parmi vous a donc déjà commencé, mais non de la façon dont vous vous y attendiez. Une partie de l’information reçue au sujet de notre émergence a été mal comprise ; une autre n’a pas été divulguée adéquatement. 

 

Bien sûr, les intraterrestres qui viendront parmi vous en 2012 et même avant auront la permission de révéler leur identité à certaines personnes ou à de petits groupes, mais uniquement aux individus dont la conscience aura atteint un certain niveau d’amour et d’harmonie. 

 

Nous n’avons pas l’intention de déménager  la surface pour y vivre en permanence. Au mieux, nous y ferons de fréquentes visites, y établissant peut-être des logements temporaires, au besoin. Nous entendons maintenir notre style de vie et conserver nos demeures intraterrestres pour au moins les cinquante prochaines années, sinon plus. Tout dépendra du progrès que l’humanité aura accompli. Nous continuerons à habiter nos cités de lumière, quoiqu’il se puisse fort bien que nous envisagions éventuellement d’avoir des résidences permanentes aux deux endroits. 

 

Plus vraisemblablement, ceux d’entre vous qui se seront élevés à partir de vote plan, entreront, avec notre assistance, dans la montagne ou dans d’autres cités et en ressortiront pour aider le reste de l’humanité. Pour leur commodité, ils conserveront un logement à la surface tout en possédant un foyer au royaume de lumière. Ce sera là le privilège de ceux qui se seront élevés en premier puis engagés auprès de la hiérarchie spirituelle de cette planète à demeurer à la surface pour assister le reste de l’humanité jusqu’à ce que tous se soient élevés dans la lumière et soient libres. L’ascension de la planète jusqu’à sa destinée ultime est un processus d’une durée totale de mille ans. L’année 2012 n’est que le début de la plus merveilleuse et excitante aventure qui ait jamais eu lieu sur une planète ayant connu autant d’obscurité, de douleur et de violence. Les prochaines décennies seront donc bien remplies. Consentez à abandonner la vieille énergie et à accueillir la nouvelle. 

 

Quand nous viendrons, nous ne prendrons pas en charge vos responsabilités. Nous agirons à titre de guides et d’enseignants, comme des mentors vous assistant tous dans la recréation du monde don vous avez rêvé. 

 

Message d’ADAMA, notre mentor Lémurien 

L’incroyable pouvoir de l’amour

 

Gif coeurRien ne peut être comparé à l’incroyable pouvoir de l’amour. Rien. Si je vous en parle une troisième fois, c’est parce que plusieurs d’entre vous ne l’ont pas entendu. Écoutez attentivement. Il y a des travailleurs spirituels qui ont déclaré que le domaine émotionnel est faux. Ils disent que si vous êtes émotifs, vous n’êtes pas rationnels. Si vous pleurez, vous ne devriez pas être ici. Ils disent que l’intellectuel est l’esprit qui va déterminer tout… que c’est là où se trouvent la logique et le raisonnement. Donc, vous devriez aller au point où vous vous débarrasserez de toutes les émotions, afin d’utiliser votre discernement logique, celui que Dieu vous a donné. 

 

C’est de la pensée linéaire à l’état pur. Il n’y a aucun Être Humain dans cette salle qui pourra comprendre l’état quantique avec l’intellect, car vous n’êtes pas nés dans cet état, et ce n’est pas votre manière de vivre. Vous vivez plutôt dans un équilibre qui se situe entre l’intelligence et le coeur. Les émotions sont transmises par le biais du voile, et c’est une chose très importante. 

 

Je vais vous parler de votre pouvoir véritable. Il réside dans la compassion et dans l’incroyable puissance de l’amour. Selon vous, quelle est la plus importante énergie quantique de la planète ? Je vais élaborer sur ce sujet, car j’espère que vous le comprendrez. Oui, je sais que j’en parle une troisième fois, car je souhaite que vous y portiez une attention particulière. 

 

Il existe une puissance qui est au-delà de tous les pouvoirs, et elle provient directement de l’état émotionnel. Êtes-vous surpris ? Je vais de nouveau vous en brosser un tableau général. Oh, il y a des mères dans cette salle! Il y en a même plusieurs. « Maman, peux-tu revenir avec moi, à un moment que j’ai partagé avec toi ? Retournons au temps où ton premier né est arrivé, et regardons ce qui s’est passé lors de la première respiration de sa nouvelle aventure sur cette Terre. Tout ceci représentait une partie de ton ADN, de ton lignage et de ton Akash. C’était comme une sorte de « fruit de ton amour » qui apparaissait – si je peux m’exprimer ainsi ». 

 

Maintenant, je vais vous demander quelque chose. Avez-vous entendu les anges chanter ? Savez-vous qu’ils étaient là, autour de votre lit ? Qu’avez-vous ressenti la première fois que vous avez plongé votre regard dans les yeux de cet enfant ? Qu’avez-vous ressenti envers cette vie incarnée qui commençait, lorsque vos regards se sont croisés ? Avez-vous entendu les anges chanter ? Est-ce que votre coeur était submergé par l’amour ? Est-il devenu aussi gros que l’Univers, pendant un instant ? Avez-vous remarqué que l’équipe technique de la salle d’accouchement pleurait également, physiquement et/ou émotionnellement ? Qu’est-ce qui a causé cette mer d’émotions ? 

 

Vous pensiez peut-être que cette puissance particulière provenait seulement de votre esprit ou de votre coeur. C’est vrai, mais ce n’est qu’une partie de la réalité. Cet événement est bien au-delà de ce qu’un seul Être Humain peut générer. Il s’agissait plutôt d’une joie sacrée qui est réalisée par une liesse collective. En fait – pendant un instant d’éternité – vous avez ouvert un portail inter-dimensionnel à une âme qui venait de se pencher en avant dans le vent de l’incarnation, et c’est pourquoi tout le monde pleurait de joie. À partir du moment où vos regards se sont croisés, vous saviez très bien que les choses ne seraient jamais plus comme auparavant. 

 

« Maman, est-ce que tu t’en souviens ? Maman, te souviens-tu de ce jour, de cet instant d’éternité ? C’est une énergie qui dépasse ce qu’un seul coeur peut générer. C’est une énergie exponentielle. Maman, tu as reçu de l’aide, et tout ce que tu as ressenti fut amplifié par l’énergie divine qui est en toi, par ta divinité intérieure! » 

 

Je vous parle de la colle cosmique qui relie les consciences… de cette colle émotionnelle. Je vous parle de ce que j’appelle « l’Amour de Dieu ». Depuis le jour où mon partenaire et moi, avons réussi à établir une connexion, l’entendement de mes messages a toujours été basé sur l’Amour de Dieu. Mon partenaire à mis quatre de vos années linéaires pour ouvrir son coeur. Il lui a fallu quatre années pour, finalement, permettre à sa puissance divine de laisser aller ses émotions et pleurer devant un auditoire. C’est au-delà de tout ce qu’il peut générer par lui-même. Cette salle est remplie avec un entourage dont la puissance va générer beaucoup plus que ce qu’un seul coeur humain peut faire en solo. C’est une énergie quantique qui est intemporelle. Ce n’est pas un événement futur. Elle est emplie d’un amour pour tout ce qui a déjà existé, et elle se déverse en vous. Il s’agit d’une chose naturelle pour le domaine quantique. En réalité, c’est votre propre énergie de vie, ainsi que celle de la sagesse des âges. Dis, maman, est-ce que tu t’en souviens ? 

 

Les Êtres Humains tombent ou s’élèvent en amour. Ils sont parfois un peu aveuglés par cet amour. Quelques-uns d’entre vous l’ont fait, n’est-ce pas ? Il y avait des soupirs d’allégresse quand vous vous regardiez dans les yeux. Votre coeur battait peut-être la chamade. Les psychologues disent qu’il y a un peu de « folie temporaire » dans ces moments-là (rires de l’auditoire). Est-ce que cela vous dit quelque chose ? Peut-être que certains d’entre vous font actuellement l’expérience de cette folie dite temporaire. Parlez-moi un peu de cette expérience. Avez-vous généré tout cet amour en solo, en duo ou en équipe? Était-ce créé seulement par d’autres Êtres Humains, sauf vous ? Aviez-vous l’impression qu’il y avait un « je ne sais quoi » qui s’ajoutait à cette énergie qui était générée par votre lune de miel ? 

 

Pensiez-vous faire partie de quelque chose où vous étiez la seule entité qui ressentait ces choses ? Les Êtres Humains qui ont vécu une lune de miel vous diront qu’il y avait des anges autour d’eux. Ils vous diront que lorsque l’amour étincelait de tous ses feux, l’énergie ambiante était bien au-delà de celle qui est créée par deux coeurs qui fusionnent… qui se fondent l’un en l’autre, qui s’unissent. Dans quelques cas, il y avait une musique qui s’ajoutait à ce monde merveilleux. Était-ce rien d’autre qu’un rêve idyllique ? Une utopie ? Non! Vous aviez raison! Cela fait partie de l’expérience humaine. Lorsque deux Êtres Humains se réunissent en amour ou dans l’amour, ils génèrent une énergie qui est beaucoup plus grande que celle dégagée par la totalité des deux coeurs. Pourquoi ? C’est parce que l’Amour de Dieu s’ajoute à cet état de fait ou cet état d’être. 

 

La somme est plus grande que les parties, car vous êtes suffisamment quantiques pour réaliser une telle chose. Est-ce assez abracadabrant pour votre « naturel humain » ? Dans la courbe d’apprentissage, la confusion est parfois présente, mais les anges sont tout sourire. C’est comme ça que ça marche! C’est quantique. Il y a une puissance brute qui est à la base de toute chose. « Kryeon, pourquoi est-ce que tu nous racontes toutes ces choses ? » C’est parce qu’un bon nombre d’entre vous est sur le point de « tomber en amour » avec la naissance de la première graine de conscience qui va germer. Je parle des points de choix. Si cette première germination ou naissance quantique vous faisait tomber en amour avec vous-mêmes, que diriez-vous ? Si vous tombiez en amour avec votre divinité intérieure, celle qui est « naturelle », que diriez-vous ? Vous préféreriez peut-être tomber en amour avec le processus créatif ? Pourquoi pas ? D’une manière ou d’une autre, vous créez une énergie sur cette planète, tout comme celle de la naissance d’un enfant. 

 

Savez-vous que vous n’avez pas à joindre les rangs d’un groupe quelconque pour ce faire ? Non! Acceptez les autres autour de vous, car ils aiment la terre. Savez-vous que chacun de vous peut y participer d’une manière plus ou moins intense, selon le degré souhaité ? L’ouverture du coeur crée une énergie qui est supérieure et au-delà de ce que vous pouvez créer en solo. Toutefois, il peut vous sembler que vous êtes la seule personne qui expérimente cette décision particulière. C’est une invitation au domaine quantique. Vous pouvez lui donner le nom que vous préférez. Vous pouvez dire que c’est Dieu, l’Esprit, ou votre propre divinité. Ça n’a pas d’importance, puisque vous le ressentirez. Beaucoup d’entre vous l’ont déjà fait, sauf que nous ne saviez pas de quoi il s’agissait. L’amour est ainsi… pur et sans ordre du jour. Il ne se « pète pas les bretelles », et il est inconditionnel. C’est Dieu en vous. C’est le message. 

Voilà le travail qui vous attend, si tel est votre choix. Maintenant, vous avez une meilleure idée de la manière dont l’Esprit travaille avec vous. Vous avez peut-être un sentiment plus confortable envers vous-mêmes et votre cheminement dit spirituel. S’il y en a qui avaient l’impression d’avoir échoué, ils vont peut-être ressentir une libération de ce sentiment d’échec. Ils vont réaliser qu’ils ont probablement accompli les choses pour lesquelles ils sont venus ici. 

 

Aimez-vous Dieu ?  Oui ! Alors, vous avez fait votre travail. Est-ce que vous vous aimez ? Oui! Alors, vous avez fait votre travail. Étiez-vous dans un état de paix profonde? Pouvez-vous éliminer le drame pour les choses qui ne sont pas sous votre contrôle ? Oui! Alors, vous avez fait votre travail. Voilà pourquoi vous êtes ici. Nous profitions de cette occasion pour vous dire que nous connaissons chacun d’entre vous. Nous connaissons votre nom individuel d’ange incarné. Qu’allez-vous faire de cette information ? Vous pouvez la prendre comme de l’information parmi tant d’autre, ou décider que c’est une grande vérité. À vous de décider

 

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll. 

Ramathis-Mam (KROM)

  

Gif artifice 

Je suis né à Mieres, un petit village situé dans les Asturies, une région au nord de l’Espagne. Mes parents étaient chefs d’entreprise et j’étais le benjamin de la famille avec ma sœur jumelle. Dès ma plus tendre enfance, j’ai eu la sensation étrange de ne pas appartenir à cette planète et j’ai dû fournir de grands efforts pour essayer de m’adapter. Personne ne me comprenait, je ne comprenais personne, et cela m’amenait plus de conflits que d’amis. Vers l’âge de dix ans, à cause de l’ambiance familiale négative et des pressions sociales, j’ai tenté de me suicider. Ce jour-là, je m’apprêtais à boire un verre d’eau mélangé à de l’acide nitrique lorsqu’une force inconnue est intervenue, m’empêchant de donner suite. Une voix me disait nettement de rester en vie, car j’avais une mission à accomplir dans le futur pour la planète et l’humanité. À cet instant, je n’ai rien saisi de ce message, mais j’ai ressenti que la vie avait une certaine valeur et que j’avais une raison d’être.

Les années passèrent et, à l’adolescence, j’ai commencé une recherche spirituelle, achetant et lisant toutes sortes de livres philosophiques et d’éveil, en quête d’un sens à la vie. Par ailleurs, je m’adonnais déjà à la musique depuis l’âge de cinq ans, et cela fut pour moi un canal d’expression pour ma spiritualité naissante. Plus tard, le climat social des années 70 m’entraîna sur les chemins de la revendication et des mouvements culturels progressistes. Peu de temps après l’obtention de mon baccalauréat, je partis étudier à l’université du Massachusetts, aux États-Unis, où je terminai une maîtrise en musique et en composition. Mes pas me conduisirent ensuite à Miami, où j’étudiai la médecine naturelle à l’université. J’en sortis en ayant une maîtrise en naturopathie. 


Pendant mon séjour aux États-Unis, cette sensation de vide intérieur et d’insatisfaction m’envahissait encore sporadiquement. Le sexe, la drogue et le rock and roll étaient alors les piliers soutenant mon existence. Je menais une vie de libertinage, cherchant une explication à la souffrance, à l’injustice et à la violence dans le monde et en moi. Ma recherche se poursuivait, mais sans but ni signaux m’indiquant la voie à suivre. À la fin de mes études aux États-Unis, j’étais tellement frustré et déçu que j’ai pris la décision de changer de vie.

De retour en Espagne, je me suis installé à Madrid et j’ai cherché du travail. Mais n’ayant reçu aucune offre d’emploi, je me suis senti déphasé et inutile. Un jour, j’ai rencontré un médium ; il m’annonça que des êtres d’une autre dimension de l’univers désiraient me contacter. J’avais beau être conscient de l’existence d’êtres d’outre-espace, le fait qu’ils veuillent communiquer avec quelqu’un comme moi me parut un peu étrange. Je décidai cependant de m’ouvrir à l’inconnu. Une nuit, alors que j’exécutais les instructions du médium, l’inespéré se produisit. Des extraterrestres provenant de la constellation du Petit Chien se présentèrent à moi. La rencontre dura une demi-heure ; ils me dirent que je devais aller en Inde, vivre dans un monastère afin d’y recevoir une éducation spirituelle, et me préparer en vue d’une mission de divulgation d’enseignement à mener à bien dans le futur. Au début, je ne pouvais croire ce qui m’arrivait. L’Inde était même un pays qui ne m’avait jamais attiré. Le défi était de taille, mais je n’avais rien à perdre et l’expérience pouvait s’avérer très instructive.

Ayant pris la décision d’aller vers la « réserve spirituelle » de la planète dont je ne connaissais ni les coutumes ni la culture, je partis donc à l’aventure et visitai ce nouveau pays pendant un certain temps. Puis, je suis entré dans un monastère et, là, j’ai rencontré celui qui allait être mon maître spirituel pendant onze ans. J’avais alors vingt-sept ans.

La vie monastique n’était pas facile ; elle représentait une dimension et une culture totalement différentes de l’Occident. Il y régnait une discipline de fer. Le contrôle de l’esprit, du corps et des sens était l’objectif principal de l’enseignement. Il fallait transcender les dualités et les limitations de la matière. Le programme visant à intégrer tout cela comprenait la méditation, l’étude du vedanta et la pratique du service inconditionnel. Là, j’ai appris ce que signifiait être maître de soi et transcender les tendances passionnelles humaines. Le sacrifice et l’austérité étaient le fondement même de la vie des moines. Le froid, la chaleur, le sommeil, la faim, la soif et toutes les exigences corporelles furent graduellement dominés. Le mental retrouvait une totale harmonie par la méditation et la contemplation, qui duraient des heures. La nuit et le jour se confondaient ; je perdais la notion du temps. En fait, je me pliais à une soumission totale et absolue pour découvrir les énigmes de l’univers, de la vie et de l’évolution. J’ai dû apprendre la grammaire sanskrite pendant plusieurs années, car les Veda sont écrits dans cette langue millénaire à l’origine de toutes les langues de la planète. Je passai donc des jours à étudier et essayer de décrypter, dans des manuscrits très anciens, les révélations de l’univers, de l’homme, de la Divinité, et le sens de l’évolution.

Durant toutes ces années en Inde, j’ai eu la chance de voyager et de rencontrer de grands yogis et de grands maîtres qui ont contribué à renforcer et à nourrir ma démarche spirituelle. J’y ai également vécu de puissantes expériences où il m’a été permis de ressentir et de voir ce que signifie le plus loin de l’espace et du temps cosmique, de connaître le sens du vécu des humains, de leurs tribulations et de leurs souffrances. J’avais enfin découvert le but de l’existence et du voyage fascinant de l’évolution. 


Vers la fin de cette période au monastère, j’ai commencé à établir des connexions avec des êtres cosmiques désireux de me guider et de m’encourager. Ils mirent en place la suite de ma trajectoire spirituelle, qui s’est matérialisée par l’écriture des premiers livres – non publiés à ce jour. Ma période d’enseignement terminée, j’ai reçu de mon maître et de la Hiérarchie spirituelle l’instruction de retourner en Occident et d’entreprendre la divulgation de mes connaissances.
 

Un événement Lémurien

 

Gif divers Mont Shasta – rencontre du 29 avril 2002 

 

L’histoire de la fin tragique de la Lémurie 

 

La conférence qui suit est inspirée des enseignements de Sharula Dux, de Telos, désormais résidante de la surface, plus précisément du Nouveau-Mexique ; elle est également fondée sur des transmissions de divers maîtres ascensionnés, des extraits de Bridge to freedom (Une passerelle vers la liberté), datant des années 50, et sur un channeling en vue de cette présentation. 

 

Avant l’anéantissement des continents de la Lémurie, aussi dite « Mu » et de l’Atlantide, notre globe terrestre était constitué de sept continents majeurs. Les territoires formant la Lémurie comprenaient des masses aujourd’hui immergées sous le Pacifique, ainsi que Hawaï, l’île de Pâques, les îles Fiji, l’Australie et la Nouvelle Zélande, et des terres dans l’océan Indien près de Madagascar. La côte orientale de Mu s’étendait jusqu’à la Californie et la Colombie-Britannique, au Canada. 

 

Des guerres incessantes entraînèrent une cruelle dévastation à Mu et en Atlantide. Il y a vingt-cinq mille ans, l’Atlantide et la Lémurie, les deux grandes civilisations de l’époque, guerroyaient au nom d’idéologies divergentes. Elles percevaient différemment l’orientation à donner aux autres civilisations sur la planète. Les Lémuriens étaient d’avis que les sociétés moins évolues devaient être laissées à elles-mêmes afin de poursuivre leur évolution à leur rythme, selon leur degré de compréhension, et à leur façon. 

 

 

Les Atlantes pensaient que tous les peuples moins développés devaient être placés sous la gouverne des deux grandes sociétés, qui les régiraient. Ce désaccord fut à l’origine d’une série de guerres entre l’Atlantide et la Lémurie, au cours desquelles on eut recours aux armes thermonucléaires. A la fin, le calme revenu, ni l’une ni l’autre ne l’emporta. 

 

Au cours de ces tragiques affrontements, des gens autrefois fort civilisés se livrèrent à des bassesses infâmes. Ils prirent éventuellement conscience de la futilité de tels comportements. En définitive, l’Atlantide et la Lémurie furent victimes de leurs propres agressions. Les assauts les affaiblirent gravement toutes deux. Le peuple fut informé par ses religieux que, d’ici moins de 15 000 ans, ses terres seraient complètement submergées. L’espérance de vie était généralement de 20 000 à 30 000 ans, et l’on comprit que nombre de ceux qui avaient suscité ces conflits connaîtraient une fin apocalyptique. 

 

La Californie appartenait naguère à la Lémurie. Quand ils comprirent que leur patrie était vouée à la perdition, les Lémuriens dressèrent une requête à Shamballa mineure, la tête du réseau Agartha, afin d’obtenir l’autorisation d’ériger une ville sous le mont Shasta dans le but d’y préserver leur culture et leurs annales. Shamballa abritait la civilisation hyperboréenne qui a quitté la surface il y a plus de 100 000ans. Ce peuple était à l’époque responsable du réseau Agartha, qui compte aujourd’hui près de 120 cités de lumière sous terre ; la plupart sont peuplées d’Hyperboréens, mais quatre d’entre elles abritent des Lémuriens et une ou deux autres, des Atlantes. 

 

Pour obtenir cette autorisation et se joindre au réseau souterrain d’Agartha, il leur a fallu prouver qu’ils avaient tiré leurs leçons de la guerre et de l’agression. Ils durent témoigner de leur repentir face aux maintes autres agences, telle la Confédération galactique des planètes. Et pour être admis en tant que membres de ladite Confédération, ils durent établir qu’ils étaient désormais un peuple pacifique. Lorsqu’on leur accorda la permission d’ériger leur cité, il était clair que cette région survivrait aux cataclysmes. Une vaste grotte en forme de dôme existait déjà au sein du mont Shasta. Les Lémuriens construisirent la ville que l’on nomme Telos, désignation de cette région générale qui comprend la Californie et une bonne partie du Sud-Ouest américain d’aujourd’hui. De même, les territoires au nord du mont Shasta le long de la côte ouest, jusqu’à l a Colombie-Britannique, faisaient partie de la Lémurie. Telos signifie « communication avec l’Esprit », « unité avec l’Esprit », « comprendre l’Esprit ». 

 

A l’origine, cette ville fut édifiée pour contenir un maximum de 200 000 habitants. Quand les cataclysmes survinrent cependant, seulement 25 000 personnes l’atteignirent à temps et furent sauvées. Cette population représente ce qui reste de la civilisation lémurienne. Les annales avaient été transportées de la Lémurie à Telos, et les temples étaient prêts. 

 

La conflagration qui a anéanti le continent survint plus tôt que prévu, et c’est purquoi si peu de gens purent atteindre l’intérieur de la montage à temps. Nous savons désormais que Mu, notre patrie chérie, fut engloutie en une nuit. Le continent s’enfonça si doucement dans la mer que la plupart des gens n’eurent pas conscience de ce qui se passait ; presque tous dormaient. Aucun phénomène météorologique inhabituel ne fut au préalable signalé. Selon une transmission donnée par le seigneur Himalaya en 159, bon nombre des prêtres qui étaient demeurés fidèles à la lumière sont demeurés à leur poste, tels des capitaines à la proue d’un navire qui sombre, intrépides jusqu’au bout ; ils chantaient et priaient en coulant. 

 

Voici un extrait de « Passerelle vers la liberté » du seigneur Maha Chohan, datant de mars 1957 : « Avant que le continent lémurien ne sombre, les prêtres et prêtresses des temples furent avertis de l’imminence du cataclysme, ce qui leur permit d’emporter à Telos les divers foci du Feu sacré ; d’autres furent confiés à des pays qui ne seraient pas détruits. Plusieurs de ces flammes furent transférées à l’Atlantide, dans un endroit précis, et furent longtemps alimentées par des applications spirituelles quotidiennes. Un peu avant que la Lémurie ne coule, certains de ces prêtres et prêtresses rentrèrent chez eux, sur ce continent, et se portèrent volontaires pour périr avec lui et son peuple ; ils apportèrent le secours de leur rayonnement, leur réconfort et leur témérité. Ce renfort, ils l’offrirent pour contrecarrer la peur que provoque n’importe quel cataclysme. Ces bienfaiteurs aimants, grâce au rayonnement de leurs énergies asservies à Dieu et grâce aussi à leur sacrifice, ont littéralement enveloppé les auras des victimes d’un halo de paix et les ont affranchies de l’angoisse pour que leur corps éthérique ne soit pas dispersé ; ils épargnèrent ainsi aux gens des conséquences tragiques au cours d’incarnations ultérieures. » 

 

Le seigneur Himalaya, dans la « passerelle vers la liberté », affirme en 1959 : « Plusieurs membres de l’ordre religieux se sont réunis par petits groupes, en des points stratégiques un peu partout ; ils prièrent et chantèrent tout en périssant. Le chant qu’ils entonnèrent alors est aujourd’hui celui de Auld Lang Syne (en français, la mélodie : Ce n’est qu’un au revoir). 

 

Leur geste était motivé par l’idée que chaque expérience tragique laisse une cicatrice et un trauma profonds dans le corps éthérique et la mémoire cellulaire des gens, et que ces stigmates prennent plusieurs incarnations à guérir. L’action et le sacrifice des prêtres et prêtresses, qui choisirent d’atténuer la peur, et un certain degré d’harmonie fut préservé. Ainsi, les blessures et traumatismes causés aux âmes qui moururent alors furent fortement minimisés. Il est dit que les membres de l’ordre du temps, ainsi que les musiciens, chantèrent et prièrent jusqu’à ce que le niveau de la mer ait atteint leur bouche. Alors, ils furent aussi engloutis. Les multitudes dormaient, le ciel était encore d’un indigo profond et, pourtant, tout était terminé ; aucun membre du clergé n’avait quitté son poste, nul n’avait affiché de peur et la Lémurie fut anéantie en toute dignité. Auld Lang Syne fut le denier chant jamais entendu dans la contrée de la Lémurie ». 

 

Message de Telos, canalisé par Aurelia Louise Jones 

Réalisation Prophéties


            

Gif papillonRévélation imminente du Secret du Sphinx :

le Crâne de Cristal akhashique.Gif papillon 

                        Selon Barbara Marciniak, auteur de « Messagers de l’Aube », de « Famille de Lumière », et canal célèbre aux États-Unis, un important site archéologique aurait été mis à jour en 2001 à Gizeh, puis immédiatement classifié « top-secret » et entouré d’un périmètre de sécurité par l’armée égyptienne en raison de pressions de la CIA. Ce site apporterait en effet des preuves irréfutables, non seulement de l’existence de l’Atlantide mais aussi des raisons de la fin tragique de la civilisation atlante.Edgar Cayce fut le premier à révéler l’existence en Égypte de cette salle d’archives secrète et à en annoncer la découverte à notre époque. (Cf. Edgar Cayce : «

Les Mystères de l’Atlantide revisitée. » – Éd. de Mortagne)Dès 1933, il avait même donné sous vision médiumnique une description précise de l’emplacement :

« En terre égyptienne, dans un lieu où l’on pénètre à partir de la patte droite du Sphinx, se trouve la salle des archives de l’humanité. Ces archives vont depuis le commencement des temps où l’esprit prit forme et commença à descendre sur cette Terre. Elles comportent l’histoire de toutes les nations de la Terre, l’histoire de la destruction finale de l’Atlantide, et l’histoire de la construction de la Pyramide de l’Initiation, avec les noms des individus, des lieux, avec les dates et les temps où ces archives seront à nouveau ouvertes…
Car, avant le changement d’époque, (« avant le changement d’époque » = avant le passage à l’Ère du Verseau) la vérité sera révélée. On retrouvera ces documents. Mais on ne pourra pénétrer dans les salles souterraines, en partant de la patte droite du Sphinx, que lorsque les temps seront révolus et que les changements auront été accomplis dans cette phase de l’existence humaine. »  

Edgar Cayce – 1933 


Gif papillonSous une forme un peu différente, la même prophétie fut confirmée trente ans plus tard, dans un monastère du Tibet, à Andrew Tomas par celui que les théosophes ont pris l’habitude de désigner sous le nom de « Maître Tibétain. » Le Maître D.K. y annonçait l’avènement, à notre époque, d’une Ère meilleure qu’il nomme « le Cycle de Tara, » avec « le Signe du Cœur » pour emblème, un Âge où toute l’humanité doit se rassembler autour de l’idée de Fraternité.
Après avoir exhorté chacun à se préparer à de grands bouleversements, à choisir clairement son camp entre la Lumière et les Ténèbres, la Fraternité et l’Égoïsme, et à s’engager dans le combat en vue de cet avènement, il ajouta :

« … Gardiens des legs culturels des civilisations disparues, Nous ouvrirons les caveaux secrets de l’Égypte et démontrerons l’existence, en un lointain passé, d’une science et d’une technologie hautement avancées. Sur leurs écrans de télévision, les spectateurs pourront contempler les brillantes réalisations de l’antique Atlantide. Ils comprendront qu’ils risquent de subir la même destruction. Dès que le Sphinx de Gizeh aura lancé son avertissement, soyez prêts à de grandes choses ! … »  Le Maître Tibétain – Tashi Lhunpo – 1966
(Extrait de «
Shambhala, Oasis de Lumière » d’Andrew Tomas (Éd Robert Laffont),
retranscrit dans «
Hilarion : le Temps des Tribulations » (Éd Ramuel). 


Gif papillonTrente années s’écoulèrent à nouveau après cette prophétie, jusqu’en ce jour de Pâques 2000 où Monique Mathieu canalisa à son tour la vision suivante :
« … J’ai devant moi un crâne de cristal. Il me parle et me dit :« Sur terre, je représente ce que vous pourriez appeler toutes les lois spirituelles, toutes les lois qui font que l’homme puisse vivre pleinement sa vie, pas simplement au côté de ses frères humains, mais dans la conscience de l’Unité parfaite avec toute vie sur ce monde et à l’extérieur de ce monde. »

Il me dit aussi :

 » On est sur le point de me trouver en Égypte, pays si cher au cœur de ce canal qui s’exprime. Le moment est venu, je vais me révéler en même temps que tous ces outils merveilleux qui ont été implantés sur ce monde, je vais révéler ma puissance aux êtres humains, à ceux qui seront à ce moment-là en mesure non seulement de me comprendre, mais aussi de mettre en application l’immense connaissance qui se trouve en moi « … »  Association DU CIEL A LA TERRE, Extrait du bulletin N°42
Channeling de Monique Mathieu (2ème trimestre 2000)
 


Gif papillonLes crânes de cristal ont déjà fait plusieurs fois parler d’eux au cours du siècle écoulé. (Cf. Chris Morton et Ceri Louise Thomas : «
Le Mystère des Crânes de Cristal » – Éd. Du Rocher.)

En 1924, Anna Le Guillon Mitchell-Hedges avait 17 ans lorsque, en compagnie de son père adoptif, l’explorateur anglais Frederick Albert Mitchell-Hedges, elle découvrit un crâne en cristal de roche dans les ruines d’un temple de la cité Maya dite « des pierres tombées » à Lubaantùn, au Belize.
En dehors de l’absence des sutures crâniennes, c’est une reproduction quasi parfaite d’un crâne humain féminin. Il pèse 5 kg. Il est composé de deux morceaux, la mâchoire inférieure s’ajustant exactement à la partie supérieure.

Les propriétés optiques du crâne sont étonnantes :

- éclairé par le dessous, la lumière jaillit par les orbites.

- frappé à l’arrière par les rayons du soleil, un faisceau lumineux intense ( susceptible de mettre le feu ) jaillit des orbites, du nez et de la bouche.

Certaine de son authenticité, Anna accepta de confier le crâne à une équipe de scientifiques spécialisés dans la cristallographie de la société Hewlet-Packard.

Après 6 mois de tests, les conclusions tombèrent :

- Ce crâne est constitué d’un quartz naturel extrêmement pur, du dioxyde de silicium « piézo-électrique anisotrope. »

- Ses deux parties sont taillées dans le même bloc de cristal de roche.

- Il ne présente aucune trace d’instrument, ni marque microscopique quelconque.

- Il est impossible de dater sa fabrication (car le cristal ne vieillit pas).

- Avec la technologie actuelle de travail du diamant, il faudrait un an pour en obtenir l’aspect extérieur (avec des traces d’usinage que ce crâne ne comporte pas !). Quant aux effets prismatiques, leur reproductibilité serait encore plus difficile à obtenir.
Une fabrication artisanale identique aurait sans doute requis plus de 300 années de travail continu !
 

                                                                                                       

Il existe onze autres crânes de cristal aux mêmes propriétés, connus et répertoriés. En 1996, trois de leurs propriétaires ont accepté de prêter leur exemplaire au British Museum à fin d’expertise.Et depuis, silence : « No Comment » !!! Les autorités du British Muséum refusent obstinément non seulement de livrer leurs conclusions mais également de dire pourquoi !!!

Une légende Maya est attachée à ces crânes de cristal : lorsque les treize crânes seront réunis, ils révèleront le secret de la vie. Selon la tradition maya, ces crânes nous ont été transmis par les Atlantes qui les tenaient des « Initiateurs venus du ciel » !!! 

                         Barbara Marciniak et Anne Givaudan ont confirmé la récente découverte à Gizeh de preuves de l’existence de l’Atlantide. (Cf. Anne Givaudan : Alliance – Éd. S.O.I.S. et Barbara Marciniak : « Pleialian Sessions ».)

Gif papillonUne salle secrète aurait ainsi effectivement été identifiée. Elle pourrait abriter le treizième crâne de cristal : relié à la mémoire des douze autres, ce crâne contiendrait des archives relatant en détails toute l’histoire de la civilisation atlantéenne, de sa création, de son apogée, puis de sa décadence et de sa chute. Cette mémoire apporterait la preuve irréfutable de la supériorité technologique de cette civilisation sur la nôtre, et elle permettrait d’établir de manière infaillible que c’est bien à cause de l’orgueil des Atlantes et de leur transgression progressive de la Loi d’Amour, que leur continent fut finalement englouti lors d’un effroyable cataclysme.Le crâne apporterait également la preuve que les dieux du panthéon égyptien n’étaient pas des « divinités », au sens où l’entendent généralement les scientifiques de nos jours, mais bien des envoyés d’Orion, venus initier Thot à la religion solaire, et lui transmettre les clés de l’anti-gravitation et de la dématérialisation/rematérialisation en vue de l’édification des pyramides.Il semble que les Égyptiens aient été en contact avec de nombreuses civilisations extraterrestres. Les initiations qui avaient lieu dans la Grande Pyramide ouvraient au néophyte l’accès à la multidimensionnalité et aux mondes d’outre-espace

. 

                                                                                         

Réalisation Prophéties dans MESSAGES EVENEMENTS image_crane

Le bien et le mal

 

Gif papillonsVous avez extrêmement de difficulté à comprendre le deuxième… Nous sommes tellement attristés de vous entendre dire que tout doit être noir ou blanc, qu’il doit y avoir un bien et un mal. « Kryeon, voulez-vous dire qu’il n’y a ni bien ni mal de l’autre côté du voile ? » Je vous l’assure : tout comme il n’y a ni dualité ni guerre, il n’y a pas de combat de notre côté du voile. 

 

Écoutez-moi bien : selon votre mythologie, le mal ne vous appartient pas et vous en avez hérité parce qu’il y a eu « du grabuge au ciel ». Apparemment, l’un des anges comprenait mal sa nature, et il fut déchu. Il se prénommait Lucifer, et c’est évidemment lui qui tente de vous faire commettre le mal pour posséder votre âme. D’après cette mythologie, c’est le diable qui est responsable des problèmes existant sur la Terre, dont l’épreuve consiste à vaincre ce mauvais ange. Là, très chers, je viens d’exposer votre plus moderne doctrine religieuse et non une ancienne doctrine désuète. Aussi étrange que cela paraisse, cette mythologie persiste… 

 

Le bien et le mal. Ce concept appartient aux humains, à l’épreuve de leur propre dualité et de leur propre existence. Bien sûr, il appartient aussi à d’autres êtres de l’Univers, mais pas à Dieu. « Un instant, cher Kryeon. Entendez-vous par là qu’il n’y a ni lumière ni obscurité de l’autre côté du voile ? » C’est exactement ce que je dis. Du moins, elles n’y sont pas telles que vous les concevez. Il n’y a pas, de notre côté du voile, de lumière et d’obscurité créant un conflit ou un déséquilibre. La lumière et l’obscurité de notre côté du voile sont simplement de l’énergie en mouvement. Certains argumenteront encore : « Il y en a nécessairement ! Il y en a dans tout ! » C’est faux. Il n’y en a que dans votre tout. C’est aussi absurde que des anges se flairant les uns les autres… Ce n’est pas Dieu. 

 

La dualité représente la liberté de choix. Elle est le système inhérent à l’humanité vivant sur la planète Terre ; elle n’a absolument rien à voir avec ce que vous appelez Dieu. Il n’y a pas de mauvais ange qui désire posséder votre âme. Nous avons maintes fois répété que le plus obscur de l’obscur réside dans le pouvoir de l’être humain, qui a choisi de créer de l’obscurité. 

 

Nous vous l’avons déjà dit, vous êtes des maîtres de l’énergie et vous pouvez aller vers la lumière ou vers l’obscurité, rendant puissante l’une ou l’autre. Ceux qui choisissent la lumière ont toutefois un avantage, car ils utilisent alors l’« image de Dieu » dans leur vie. Ils peuvent créer la plus fine lumière, celle de l’ascension, puisqu’ils ont choisi la voie du sacré et de l’unité. Plusieurs humains en rient, en disant : « Cher Kryeon, qui que vous soyez, je ne suis pas d’accord avec vous. Vous n’avez pas vu ce que j’ai vu, comme d’autres aussi : la possession démoniaque. » Ces humains se trompent. Ce qu’ils ont vu, c’est l’énergie de la possession de l’obscurité humaine, sous les apparences de ce qu’ils peuvent imaginer de plus sombre et de plus effrayant, soit des démons. C’est la peur qui cause ça. Plus d’un voient aussi la même chose et en rapportent plusieurs interprétations, au lieu de voir l’énergie qui est là en réalité. Dans le cas de l’occulte, il s’agit de l’humain contrôlant parfaitement toute l’obscurité et faisant apparaître le pire du pire pour que vous y croyiez et vous y complaisiez. Il n’y a là que de l’humain. Quelle impression cela vous fait-il d’être dupé à ce point ? Quand cela vous arrive, vous dites : « C’était le diable. » Non. C’était plutôt l’humain qui exerçait son pouvoir à un très bas niveau. Vous ne trouverez le diable ni dans l’histoire de l’humanité ni dans ce qui se passe actuellement en certains endroits obscurs de la planète. Vous y trouverez plutôt le mal choisi librement par des humains s’en servant à leurs fins. Voilà en quoi consiste l’épreuve de la dualité qui est en cours en ce moment sur la Terre. 

 

Par conséquent, chers humains, je vous le répète encore, le libre choix constitue la clé. Et j’ajouterai que ma présence même dans cette salle est due au fait qu’il y a, croyez-le ou non, plus de lumière que d’obscurité sur cette planète. C’est pourquoi vous êtes ici. C’est pourquoi l’Harmagedôn n’a pas eu lieu et n’aura pas lieu non plus. C’est le pourquoi de l’énergie du 11:11 [la Convergence harmonique]. Réjouissez-vous que cette planète commence à s’illuminer. Ceux qui portent la lumière sont plus nombreux que ceux qui ne la portent pas. 

 

Des milliers d’autres voudraient faire de même, mais ne savent pas comment, et pourtant ils s’éveillent intérieurement. Cet éveil n’est toutefois pas encore le fait des dirigeants de la planète ni de vos gouvernements. C’est plutôt celui de la population terrestre, non de ce que vous voyez dans les bulletins de nouvelles et qui concerne une tout autre génération. 

 

Un éveil a cours présentement, que le changement de dirigeants reflétera. Il s’agit d’illumination. Nous le répétons : la lumière est active et l’obscurité est passive. Par exemple, si une lumière s’ouvre dans une pièce obscure, elle éclairera tout l’espace, n’est-ce pas ? L’obscurité disparaîtra, car elle ne peut subsister dans cette lumière. Si, au contraire, vous faites entrer l’obscurité dans une pièce remplie de lumière, il ne se passera rien du tout. Cela devrait vous rassurer quant à votre propre lumière et vos propres capacités. Ne craignez donc pas ceux qui sont obscurs. Vous portez une énergie très forte et n’avez donc même pas besoin d’y penser. Jamais ! Il y en a tellement qui redoutent les êtres obscurs et l’énergie de ces derniers. Ils diront : « Je dois me protéger. » 

 

C’est faux ! Vous êtes votre propre protection. Faites simplement briller votre lumière avec l’amour de Dieu. Ils ne peuvent vous toucher. Vous m’entendez ? Ils ne peuvent vous toucher ! Cette bataille que je vous ai prédite il y a dix-huit ans environ, elle a lieu présentement, et vous y participez. Il s’agit en effet d’une lutte entre une énergie obscure et une énergie lumineuse, au nom de la civilisation de cette planète. La dualité est la cause directe de ce combat. Vous en êtes au cœur même, et plusieurs parmi vous le savent. Vous ne vous y sentez d’ailleurs pas très à l’aise. 

 

Je déclare qu’il y a des anges dans cette salle. Et vous êtes tous des êtres angéliques quand vous n’êtes pas ici. Nous vous l’avons répété maintes fois. Nous avons entendu les arguments des intellectuels parmi vous : « Ah ! ah! comment un ange humanisé peut-il s’obscurcir au point de ressembler au diable ? » Nous vous le rappelons pourtant encore, c’est là votre invention pour vous expliquer la disgrâce d’un ange nommé Lucifer. En fait, il s’agit d’une parabole sur l’être humain qui choisit de déchoir de sa maîtrise. Une grande partie de votre mythologie porte sur vous-mêmes ! Vous affirmez qu’elle porte sur Dieu, mais ce n’est pas le cas. C’était là l’attribut numéro deux

 

 

Kryeon canalisé par Lee Carroll 

La famille – IIè partie

 

Gif papillonsVoici l’information d’aujourd’hui au sujet de la famille. Au cours de notre dernière réunion, nous vous avons communiqué certains postulats se rapportant aux attributs qui définissent la famille. Nous vous avons annoncé que vous êtes tous créés égaux. Nous vous avons révélé que la véritable « Source centrale » est en vous. Nous vous avons entretenus de la conscience résidant dans chacune des cellules de votre corps et de la perfection de chacune d’entre elles. Nous vous avons appris que le plan divin qui vous est réservé est issu de vous-mêmes. Nous avons évoqué les changements terrestres et votre héritage spirituel. Nous vous avons expliqué que la Terre est peuplée d’êtres humains angéliques – la seule planète de l’univers habitée par des créatures totalement divines originaires de la Source centrale – et nous en avons déjà longuement parlé. 

 

Nous avons également traité d’un autre attribut de l’éternité – le fait que vous êtes tendrement aimés et que, comme à l’accoutumé, nous baignons vos pieds. Nous souhaitons maintenant aborder certaines autres caractéristiques concernant la famille. Nous les intitulerons les « tâches de la Famille ». Ces informations seront présentées deux fois. La transcription constitue la synthèse de ces deux séances, rehaussant, de ce fait, la qualité de ce message à partir de deux énergies de la planète.

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

Message d’ADAMA de TELOS

 

Gif etoilesAdama de Télos – Une promesse ancienne ou l’échange de cristaux a lieu – Transmis par ShaNiraa (Autriche) le 09 Janvier 2010 – Aimablement traduit de l’Allemand par Sophia (Belgique) pour le site ashtar.sheran.free.fr – Illustration spéciale de Mathilde Saure – Un grand merci à Sophia et Mathilde. Gif etoiles 

 

Un bonjour cordial chers amis, ici Adama de Telos, je suis heureux de pouvoir me servir aujourd’hui, en tant qu’invité particulier, du canal de ShaNiraa. On pourrait dire que c’est un « message spécial » et mes frères et sœurs de la Fédération Solaire,  par leurs énergies, m’ont aidé à construire un pont afin que je puisse utiliser ce pont spécial pour vous parler à travers ce canal. 

 

Je viens pour vous rappeler un accord que nous avons conclu jadis. Il est possible que vous ayez oublié cet accord, car il y a déjà quelques années que nous nous sommes faites cette promesse. Pour être précis, cela fait 13.000 ans et quelques « poussières », mais son souvenir est caché en votre for intérieur car ce n’était pas seulement une promesse, en réalité c’était un serment puissant. Un serment qui devait garantir que nous nous retrouvions à ce moment-ci de l’histoire de Gaïa afin de faire un échange, afin que nous puissions sortir de l’intérieur de la Terre et que vous receviez la force d’ancrer définitivement votre cœur d’or. 

 

2010 est une année tout à fait particulière. C’est l’année des miracles et l’année des guérisons, pour autant que vous ayez décidé de suivre le nouveau chemin. En 2010 aussi, l’ancien chemin comporte beaucoup de chaos et d’effondrements, mais cela ne doit vous toucher d’aucune manière, vous qui lisez ce message. 2010 est également l’année du 3. C’est l’année où l’humanité de l’extérieur de la Terre, les entités du cosmos et ceux de l’intérieur de la Terre se rapprocheront. C’est l’année où votre cœur peut guérir complètement et c’est ici qu’entre en vigueur cette ancienne promesse que je viens de mentionner. Je demande donc à ceux qui lisent ce message de me rendre un service tout à fait particulier. Je vous demande de faire un petit voyage en méditation. Faites ce voyage pour vous en silence ou bien, si vous guidez un groupe de méditation, lisez cette méditation dans le cadre de la soirée de méditation et accompagnez votre groupe à travers ce voyage. Il n’est pas nécessaire que toutes les personnes fassent ce voyage en parfaite conscience, mais si quelques-unes font cette méditation, cela libère une énergie qui est nécessaire afin que les autres travailleurs de la Lumière et les semences d’étoiles fassent ce voyage inconsciemment en rêve. Ce voyage est le moment de tenir cette ancienne promesse que nous nous sommes faites à une époque où le contact des habitants de la Terre extérieure avec ceux de la Terre intérieure était sur le point d’être interrompu pendant une longue période et de tomber dans l’oubli.

 

barre de séparation

 

La méditation : 

 

Couche-toi ou assieds-toi confortablement, inspire quelques fois consciemment par le nez et expire par la bouche légèrement ouverte. Ce faisant, imagine que, par ton chakra couronne, tu inspires une lumière blanche pure qui, lors de l’expiration se répand dans tout ton être et qui, à travers tous tes pores, se répand dans le monde en emportant avec elle et en transformant tout ce qui ne t’est plus utile. Fais cette respiration jusqu’à ce que tu te sentes agréablement détendu. Rappelle-toi que ton for intérieur est infiniment grand, au point que tout ce que tu imagines y trouve place. Rappelle-toi la loi cosmique : « À l’intérieur comme à l’extérieur » et prend conscience de l’illusion du monde extérieur de la dualité qui, contrairement à ton for intérieur, semble si limité. En ton for intérieur, tout est possible, et en réalité il en est de même à l’extérieur lorsque tu as abandonné l’illusion de la limitation rigide de la dualité. Mère Terre trouve aisément place en ton for intérieur et là tu peux en même temps plonger toi-même dans les profondeurs de l’océan. 

 

Imagine maintenant que tu plonges dans les profondeurs de la mer. En ton for intérieur il est tout à fait possible de respirer sous l’eau et de voir clairement, ainsi tu peux tout simplement prendre plaisir à te baigner en toute liberté dans les océans merveilleux de Mère Terre. 

 

Une école de dauphins te rejoint. Ressens cette énergie merveilleuse et sans pareil que ces êtres maintiennent depuis des millénaires sur Mère Terre. C’est une énergie de la joie enfantine que les personnes de l’ancien monde ont souvent perdu trop vite à cause de la dureté et de la souffrance de la dualité. Les dauphins rayonnent cet enjouement qui est contagieux et ils t’invitent maintenant à jouer avec eux et à les suivre. Prends le temps nécessaire pour savourer ce jeu 

 

Les dauphins plongent maintenant de plus en plus bas avec toi dans les profondeurs de l’océan, tu peux te tenir à la nageoire dorsale d’un dauphin et savourer à fond la plongée qui descend de plus en plus bas. Tu constates subitement que, contrairement à ce que tu pensais, dans les profondeurs il ne fait pas de plus en plus sombre, au contraire, une lumière rayonnante vient à votre rencontre et éclaire votre chemin. 

 

Les dauphins t’accompagnent jusqu’à la lumière rayonnante et en approchant tu vois que cette lumière magique provient d’un cristal scintillant dont la pointe sort du fond marin. Les dauphins te déposent juste à côté du cristal et cèdent la place à 4 baleines qui se rassemblent en cercle autour de toi et du cristal. Chaque baleine se positionne dans une des quatre directions et est littéralement debout dans l’eau, la nageoire caudale en haut et la tête en bas, et elles entonnent leurs merveilleux chants de baleine. Pendant des millénaires, la tâche des baleines consista à équilibrer les fréquences sur Mère Terre en faisant vibrer les océans, des fréquences dont les êtres humains des époques respectives avaient besoin. Sans être remarqué, ces créatures merveilleuses ont rendu service à l’humanité, et maintenant tu peux être témoin de leur travail puissant. Tu sens que l’eau autour de toi se met à vibrer et que suite à cette vibration le cristal commence à vibrer et sa lumière à scintiller de plus en plus. 

 

Toi aussi, tu es envahi par cette vibration, abandonne-toi et essaye simplement de sentir que ta vibration s’élève et se modifie. 

 

Le fond marin et le paysage autour de toi commencent à se modifier. Cela semble être le cas, mais en réalité c’est ta vibration qui se modifie en ce moment et non ton environnement. Continue à t’abandonner à cette élévation vibratoire 

 

Peu à peu, tu aperçois de nouveau des contours et tu vois que tu as quitté l’océan et que tu te trouves au milieu d’une gigantesque ville de cristal. La pointe du cristal qui, il y a peu, sortait du fond marin, est maintenant la pointe d’une tour d’une hauteur d’environ 10 mètres qui fait partie d’un temple somptueux. Tu peux voir des bâtiments magnifiques en cristal et également les habitants élégants de cette ville et, à ton étonnement, ces êtres majestueux s’inclinent devant toi comme si tu étais un roi attendu depuis longtemps et, en effet, ici ton arrivée a été attendu et espéré depuis longtemps. 

 

Moi, Adama, j’ai l’honneur de t’accueillir à l’intérieur de la Terre. Il est possible que je sois accompagné, dans le cas où tu fais partie de ceux qui ont des membres de leur groupe d’âmes dans la Terre Intérieure. 

 

Si tu le permets, j’aimerais te prendre dans mes bras pour t’accueillir. Permets que mon énergie puisse te toucher. Nous nous connaissons et si tu ne t’en es pas encore souvenu, je serais heureux que tu puisses maintenant t’ouvrir à cela. Mais si ce n’est pas encore le cas, alors c’est bien évidemment aussi en ordre. 

 

Il est maintenant temps d’honorer cette promesse que nous nous sommes faites il y a des millénaires. Il s’agit là d’un échange de connaissances. On pourrait dire que nous échangeons des connaissances anciennes contre des connaissances nouvelles. 

 

Je te demande maintenant de visualiser un cristal pur que tu tiens dans les mains. Et maintenant charge ce cristal avec toutes les connaissances que tu portes en toi concernant la nouvelle énergie. Cela t’étonnes ? Mon cher, ma chère, c’est toi qui portes en toi ces connaissances. Crois-tu que nous, de l’intérieur de la Terre ou bien vos frères et sœurs de l’espace vous apporterons ces connaissances ? Alors je te dis que vous attendez en vain car c’est vous qui avez fait ces expériences dans la dualité, c’est vous qui avez passé ces très nombreuses incarnations afin de créer justement cette énergie nouvelle. Et c’est également vous qui portez en vous toutes les connaissances. Charge maintenant le cristal dans ta main avec tout ce que tu penses être important à savoir pour nous sur cette énergie nouvelle, avec tout ce dont tu as déjà pris conscience et toutes les expériences que tu as faites dans ta vie au sujet de l’énergie nouvelle.    

 

Pendant que tu fais cela, je prends moi aussi un cristal. Ce cristal contient l’ancienne connaissance. Ce n’est pas une sorte de connaissance magique telle qu’elle était jadis nécessaire dans l’ancien monde. C’est la connaissance du sentiment d’avoir un cœur parfaitement intact. C’est la connaissance d’être un être immortel, divin et créatif. C’est la connaissance des lois cosmiques et avant tout la connaissance de ressentir comment c’est d’ÊTRE avec cette connaissance. C’est votre connaissance que nous avons gardée pour vous afin qu’elle ne soit pas perdue dans les remous et les empêtrements de la dualité. Maintenant il est temps que nous échangeons les uns avec les autres ces connaissances, l’ancienne connaissance et la nouvelle connaissance. 

 

Echangeons maintenant les cristaux que nous tenons en main. Donne-moi, qui représente ici les habitants de la Terre Intérieure, le cristal des connaissances concernant l’énergie nouvelle et reçois de ma part le cristal du souvenir concernant le cœur parfaitement intact et sanctifié. 

 

Porte maintenant le cristal du cœur intact et sanctifié à ton chakra du cœur, inspire-le profondément en toi et permets-lui de s’ancrer de nouveau en toi. 

 

Souviens-toi du sentiment d’avoir un cœur parfaitement guéri et prends conscience que ton véritable cœur n’a jamais été brisé. C’étaient toujours des émotions qui ont simulé à la perfection un cœur brisé, mais l’énergie de ton véritable cœur n’a jamais pu être détruite, elle pouvait seulement tomber dans l’oubli. Nous, les habitants de la Terre Intérieure, avons conservé pour vous cette connaissance oubliée jusqu’au jour où vous alliez honorer votre promesse et entamer votre voyage à l’intérieur de la Terre. Nous avons attendu cela avec joie car c’est la connaissance de la nouvelle énergie qui nous permettra de faire remonter à la surface les villes de la Terre Intérieure. Le lien entre la Terre Extérieure et la Terre Intérieure peut de nouveau être rétabli grâce au fait d’honorer la promesse. 

 

Le cristal du souvenir de votre cœur intact et sanctifié aimerait se redéployer complètement. Durant cette année, de plus en plus de gens entamerons le voyage jusqu’à nous, que ce soit consciemment ou inconsciemment, de sorte que l’échange de tous les cristaux puisse avoir lieu. Et en vous engageant les premiers sur ce chemin, vous êtes ceux qui rendent possible ce voyage et qui « préparent » en quelque sorte la voie pour eux. 

 

Après l’échange des cristaux, tu es cordialement invité à explorer les villes de la Terre Intérieure. Ce sera une joie pour moi d’être ton compagnon de voyage jusqu’à ce que tu sois prêt à retourner dans ton corps physique à la surface de la Terre. Avec le cristal du cœur guéri et sanctifié. 

 

Je vous remercie tous pour le fait d’honorer cette promesse si importante pour l’ascension de Mère Terre et de l’humanité ! 

 

Soyez bénis dans un amour très profond.

 

 Votre ami et frère Adama de Telos 

 

 

Traduit de l’Allemand par Sophia (Belgique). 

Le texte original se trouve en allemand sur : http://www.sternenkraft.at 

Ce texte peut être reproduit, diffusé et utilisé en public à condition de : citer les auteurs tel qu’ils se sont définis eux-mêmes. Le texte ne peut pas être retravaillé ou modifié. En cas de diffusion, les personnes qui lisent/écoutent ce texte doivent être informées des conditions de la licence de ce texte. Chacune de ces conditions peut être annulée après un accord écrit des auteurs/ayants droit. 

La Lémurie

 

Gif fleurs autre Son origine 

 

Il y a des millions d’années, lorsque la vie naquit sur cette planète, on dénombrait sept grands continents. De temps à autre, des civilisations extraterrestres vinrent y établir des colonies, et celles-ci perdurèrent des millions d’année encore, certaines pendant plus longtemps que d’autres. La bibliothèque de Porthologos dans la Terre creuse contient l’historiographie de cette ère terrestre ; cette période n’a pourtant jamais été consignée dans vos annales à la surface. 

 

Il y a environ 4 500 000 ans av. JC, l’archange Michaël et son entourage d’anges d’un bleu incandescent, ainsi que nombre d’être des royaumes de lumière, escortèrent jusqu’à cette planète les premières âmes destinées à  former la race lémurienne, avec la bénédiction du Dieu Père/Mère. Ceci survint à partir du Refuge de Royal Teton, un ermitage astral qui porte aujourd’hui le nom de parc national de Grand Teton, près de Jackson, Wyoming, aux Etats-Unis. En ce temps-là, partout sur terre fleurissaient la perfection, l’abondance et la beauté  à un degré tel que l’on peut difficilement l’imaginer aujourd’hui. C’était effectivement l’éden le plus exquis de cet univers, voir, de toute la création. Cette perfection demeura des millions d’années, jusqu’au début du déclin au cours du quatrième âge d’or. 

 

Malheureusement, les massacres, la profanation, la pollution et la négativité que l’humanité a infligés sans relâche à la Terre ont fait de celle-ci un endroit où il est particulièrement pénible et douloureux de vivre pour de longues périodes. 

 

La race lémurienne comporte différentes souches d’êtres issus principalement Sirius et d’Alpha du Centaure ; un pourcentage de cette population provient aussi de diverses autres planètes. Peu à peu, ces races se croisèrent ici-bas pour former la civilisation lémurienne. Il en résultat un amalgame exceptionnel, et c’est peu dire.  La Lémurie est le véritable berceau de toute civilisation sur cette planète ; c’est la « mère patrie » qui a donné naissance à plusieurs autres sociétés. L’Atlantide vit le jour à une époque ultérieure. 

 

Au tout début, ces merveilleuses âmes, qui s’étaient lancées dans la grande aventure durent s’ajuster, s’acclimater à de nombreuses expériences inconnues. Grâce au concours des anges, elles bénéficière d’une formation sur les conditions de vie sur terre dispensée dans le Refuge de Royal Teton. Graduellement, ces précurseurs de la race lémurienne se hasardèrent à l’extérieur de l’ermitage et fondèrent de petites communautés. A mesure qu’ils s’adaptaient et prenaient confiance, ils poussaient plus loin leurs incursions à la surface. Par la suite, ils colonisèrent l’ensemble du continent de la Lémurie, une immense masse de terre occupant une bonne partie de ce qui est aujourd’hui l’océan Pacifique, et même au-delà. 

 

A la naissance de cette civilisation, bien avant son déclin, les Lémuriens avaient une forme qui n’était pas tout à fait physique. La Terre appartenant alors à une vibration de la cinquième dimension, ils vivaient donc dans un corps lumineux d’une vibration à cinq dimensions. Ils étaient doués de la faculté d’abaisser à leur guise leur vibration afin de faire l’expérience physiologique de degrés de densité plus grossiers ; ils pouvaient ensuite reprendre leur corps lumineux quand ils le souhaitaient. Naturellement, c’était bien avant ce que vous appelez « le déclin », soit la dégradation progressive de la vibration et de la conscience de cette race prodigieuse. Le peuple Lémurien a d’abord déchu jusqu’à la quatrième dimension et s’est par la suite dégradé complètement jusqu’à atteindre la densité de la troisième dimension que vous connaissez aujourd’hui. Le phénomène se produisit sur une période allant de plusieurs milliers d’années jusqu’à tout près de 100 000 ans

 

 

 

Message de Telos, canalisé par Aurelia Louise Jones 

Implant neutre

Gif fleurs autre6ème  raison d’accepter l’implant neutre 

 

Un autre des ajustements parmi les plus difficiles concernent votre attachement psychologique au passé. Je vous prie de me croire lorsque je vous dis que ce n’est pas une caractéristique spirituelle, mais une caractéristique très humaine. Vous tous, jusqu’à maintenant, du fait de votre empreinte, visualisez le passé comme quelque chose de sacré. Vous vénérez les membres de votre famille qui sont morts, vous fantasmez sur des événements passés. Certains d’entre vous conservent même des objets pour les aider à se rappeler plus facilement les événements passés. Ces attitudes sont négatives et non éclairées. Elles vous sont données pour que vous puissiez vous élever au-dessus d’elles dans votre processus vers un plus grand équilibre. 

 

Lorsque vous êtes équilibrés, vous devenez plus que jamais conscients du temps présent. Les événements de votre passé humain deviendront, d’une manière appropriée, neutres pour vous. Les membres de votre famille qui ne sont plus avec vous sur la Terre seront soit avec vous en esprit ou depuis longtemps revenue sur Terre, dans une autre incarnation. Ils sont dans le présent avec vous d’une certaine façon au niveau d’un groupe karmique. Cette prise de conscience, à elle seule, devrait vous procurer une bien meilleure perspective du moment présent. Les humains passent leur vie à apprendre à se libérer de souvenirs et d’évènements. Il s’agit simplement de savoir que ces souvenirs sont disponibles point à la ligne. 

 

Les préoccupations liées aux voyages dans le monde des souvenirs représentent une dépendance aux énergies négatives. Ces souvenirs sont utilisés pour vous entraîner dans la tristesse, la mélancolie, les regrets et l’apitoiement sur soi-même. Ils sont aussi employés pour créer des sentiments de colère et d’insatisfaction, mais tout cela est négatif ! Cherchez à savoir pourquoi vous conservez des souvenirs de votre passé et déterminez si cela vous convient. 

 

 

Note : Il est approprié d’honorer et de célébrer la dernière incarnation d’un membre d’un groupe karmique. Est-ce pour cela que vous entretenez en cous ces sentiments du passé, ou est-ce parce que vous recherchez quelque chose ? Les préoccupations concernant l’héritage humain ne signifient pratiquement rien, si on considère la vérité des nombreuses expressions que possède chaque entité. Ce n’est là qu’un outil karmique mis à votre disposition pour vous permettre de grandir. Conserver des objets dans le but d’honorer le souvenir d’une entité est tout à fait acceptable. La différence entre une glorification éclairée du passé et une rétrospective humaine négative est simple ; ressentez-vous de la joie ou de la tristesse à ce sujet ? La joie est le seul sentiment qui convienne. 

 

 

Vous existerez sans aucun renvoi au passé, c’est-à-dire que votre mémoire sera intacte, mais que les sentiments que vous vous attendez à éprouver en tant qu’humains ne seront plus là. Cela peut vous sembler étrange. Avez-vous vraiment aimé ces êtres chers que vous avez perdus ? Si oui, ne devriez-vous pas vous sentir désolés qu’ils soient partis ? Lorsque vous ressentirez si peu de tristesse humaine à leur sujet, vous aurez tendance à vous interroger. Vos sentiments ont-ils disparu ? Non… Seulement votre empreinte. 

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

Adarna vous souhaite la bienvenue

Canalisé Par Aurelia Louise Jones 

Salutations, chers amis, 

C’est avec délice et exaltation que nous, de Telos, nous connectons spirituellement avec vous tous qui ressentez une affinité avec les révélations sur la Nouvelle Lémurie. 

Au nom du Concile lémurien des douze, de Telos, des souverains Ra et Rana Mu et de vos anciens frères et soeurs de la civilisation lémurienne contemporaine, nous vous accueillons au coeur de la Lémurie, foyer de compassion. Nous sommes effectivement les survivants du cataclysme qui a anéanti la Lémurie et, à votre grand étonnement, nous vous dévoilons enfin, en cette période décisive de l’évolution terrestre, que notre existence est bien réelle. Après 12 000 ans de séparation des peuples de la surface, nous sommes en vie et bien portants dans notre sanctuaire 

situé sous le mont Shasta, en Californie 

Le moment est venu, amis bien-aimés, de réunir enfin nos deux civilisations. Le présent ouvrage vise tout d’abord à contribuer à l’établissement d’une base en vue de notre émergence parmi vous. La longue nuit obscure qui fut cause de notre séparation depuis si longtemps tire à sa fin. Nous prévoyons apparaître physiquement parmi vous dans un futur proche ; ces retrouvailles seront remplies d’amour, de sagesse et de compréhension pour vous tous, autrefois membres d’une même famille et amis de longue date en Lémurie. Nous souhaitons ardemment vous enseigner tout ce que nous avons appris au fil du temps qui s’est écoulé depuis notre dispersion et vous aider à réaliser par vous-mêmes le type de paradis que nous avons construit à Telos. Nous avons défriché la voie pour nous-mêmes, et du fait d’avoir atteint de si hautes sphères spirituelles, autant du point de vue de la sagesse  que du savoir, il sera beaucoup plus facile pour vous d’emprunter le chemin que nous avons suivi lorsque nous le parcourrons une fois de plus à vos côtés. 

Le fait de voir notre enseignement traduit en français nous fait particulièrement chaud au coeur, car nous savons qu’un important pourcentage de la population  francophone du Québec, ainsi que dans le monde, a des racines en Lémurie. 

Plusieurs d’entre vous qui se sentent attirés par ce type de données comptent, à ce jour, d’anciens membres de leur famille vivant à Telos, des êtres autrefois aimés qui les chérissent profondément, espérant les retrouver sous peu. Plusieurs de nos citoyens à Telos, qui ont des parents parmi la population francophone sur cette planète, ont même appris le français afin de pouvoir communiquer aisément avec eux au moment de leur émergence. 

Nous vous demandons, chers amis, de prendre à coeur cette information et de faire des efforts conscients pour construire une passerelle d’amour et de communion entre nos deux civilisations. C’est cette passerelle d’amour et de réceptivité joignant votre coeur au nôtre qui nous mènera parmi vous sur un plan tangible, physique. Nous attendons votre réponse. Appelez-nous en votre âme, et nous serons à vos côtés, à soupirer et fredonner le «Chant de l’union et de l’unicité ». Nous croyons fermement en votre victoire. Nous sommes à votre entière disposition afin de vous permettre d’atteindre vos buts et de réaliser vos désirs. 

Je suis Adama, votre frère lémurien. 

La grande tempête

  

 

gif lune Mike avançait depuis deux heures à peine lorsqu’il constata que le vent se levait et que le ciel s’assombrissait. Exactement ce dont j’avais besoin, se dit-il, une tempête au paradis ! 

 

Depuis une heure environ, il cheminait péniblement, accablé par sa charge, et devait s’arrêter de plus en plus souvent pour se reposer. Non seulement sa charge était-elle très lourde, mais elle était encombrante. Mike en était irrité au plus haut point, et voilà qu’à son inconfort venait s’ajouter une tempête. Il devait rapidement trouver un abri pour se protéger de la pluie. Il ne voulait pas abîmer ses bagages et craignait que son armure ne soit attaquée par la rouille. 

 

Il s’arrêta encore et regarda derrière lui une première fois. Elle était là ! La forme verte se précipita derrière un amis de roches. Cette fois, Mike l’avait aperçue. Elle était évidente et énorme ! Son corps fatigué fut envahi d’appréhension en constatant que la forme ne l’avait pas abandonné depuis qu’il s’était arrêté à la dernière maison. Il se rappela qu’Orange lui avait indiqué le danger et le mal qui le guettaient. Tout en se reposant, il ne cessait de surveiller la route derrière lui. Il se devait de rester alerte, sans savoir encore jusqu’à quel point. 

 

Le vent s’éleva, rendant sa progression encore plus pénible. Un voyageur moins encombré n’aurait pas eu la moindre difficulté à se déplacer dans ces conditions, mais le bouclier avait presque l’effet d’une voile dans son dos. S’il n’avait pas transporté tant de bagages, Mike n’aurait eu qu’à le garder en équilibre comme il l’avait appris et se serait déplacé sans doute plus vite, se servant du bouclier pour assurer sa stabilité dans le vent. Mais, avec tous ses sacs, il n’y arrivait pas. Mike comprit qu’il devait se mettre rapidement à l’abri jusqu’à ce que le temps se calme et redevienne tel qu’il l’avait connu depuis son départ. 

 

Michaël n’avait jamais rien vu de semblable. La température changea remarquablement dans un très court laps de temps. Toujours sur le qui-vive à cause de son poursuivant, il découvrit avec horreur que la chose se rapprochait de lui malgré le vent et la pluie battante. Elle était rapide. Comment pouvait-elle se déplacer si vite par un tel vent ? 

 

De plus en plus inclémente, la température poussa Mike à prendre des mesures appropriées. Les choses se gâtaient à vive allure. Il continua d’avancer, légèrement courbé, espérant ainsi offrir moins de résistance au vent. Finalement, il dut s’arrêter et s’allonger au sol, tout mouvement vers l’avant étant devenu absolument impossible. 

 

La tempête devenait de plus en plus forte et mugissait sous le vent, dont la violence croissait. Là où l’armure ne le protégeait pas, la pluie l’attaquait comme des aiguilles violemment plantées dans la chair. Mike se sentait en danger. Il regarda prestement derrière lui, mais la vision était en grande partie obstruée par la pluie battante et le brouillard. Il pouvait tout de même voir la silhouette vert foncé, maintenant droite comme un fil et dont les yeux rouges flamboyaient. Elle commença à avancer, nullement retardée par la tempête. Comment était-ce possible ? Mike était terrifié. 

 

La voix de bleu, claire, s’adressa à Mike. 

-       SERS-TOI DE LA CARTE ! Quelle clarté ! se dit Mike. 

Il est vraiment avec moi. La furie de la tempête égalait maintenant tout ce qu’il n’avait jamais connu au Minnesota. Il aurait aussi bien pu se trouver au cœur d’une tornade. Etendu sur le sol, il déployait d’immenses efforts pour éviter d’être balayé par la force incroyable de la tempête. Plus il pouvait s’aplatir, mieux c’était. Le bourdonnement des éléments déchaînés était devenu assourdissant ! La peur de Mike aurait pu le déstabiliser et le faire basculer dans la terreur mais, d’une façon manifeste, la situation présentait un certain sens. Si seulement, il pouvait sortir sa carte ! 

 

Malheureusement, Mike ne parvenait pas à extraire sa carte de son sac, trop préoccupé par sa survie. La férocité des éléments attaquait son être le plus profond. D’une main, il s’agrippait littéralement aux plantes, à même le sol, tandis qu’il tenait sa précieuse cargaison de livres et de photos de l’autre main. Le sac contenant la carte était suspendu à son cou et tout froissé – en sécurité, mais tout à fait inaccessible. Michaël sentit soudain son corps soulevé par la force violente du vent et le bouclier sur son dos qui la découplait. Telle une brute, la tempête féroce l’attisait et l’incitait à l’action. Mike s’enfonça encore plus dan le sol et, par la force de sa volonté, enfonça ses orteils dans la boue, s’agrippant encore plus solidement d’une main à une racine tenace. 

 

Le temps était devenu très sombre. Les amas de nuages qui s’étaient accumulés dans le ciel étaient suspendus juste au-dessus de l’endroit où Mike gisait, et sa vue s’en trouvait limitée. Il pouvait à peine ouvrir les yeux puisqu’il devait les protéger du vent et de la pluie mais, de toute façon, il n’y avait rien à voir. Il arrivait à peine à percevoir le sol sous lui. Où la silhouette sombre se trouvait-elle ? Venait-elle vers lui ? Devait-il bouger ou serait-il emporté par la tempête ? Tout comme l’alarme d’un exercice d’incendie, chacune des cellules de son corps vibrait à un point qu’il n’avait jamais connu auparavant. De peur ? Non, sa volonté de survivre et de combattre la situation dominait tout. Il était déterminé à trouver une façon de s’emparer de sa carte. 

 

La voie d’orange se fit entendre en lui comme un immense soulagement. Comment peut-on entendre un son si doux dans un tel vacarme ? se demanda-t-il. 

 

-       Michaël Thomas, abandonne tes bagages ! 

 

Mike savait qu’il devait le faire, sinon la mort l’attendait. Sous son armure, ses vêtements étaient entièrement trempés, et il commençait à grelotter. Par-dessus le hurlement du vent déchaîné, il entendit et sentit un lourd bruit de chute. Qu’était-ce donc ? Le sol en vibrait. Cette chose se rapprochait-elle ? Il devait suivre le conseil d’Orange. Mike savait qu’elle se rapprochait vraiment. 

 

Un à un, Michaël se débarrassa méthodiquement des sacs renfermant les précieux souvenirs qu’il avait emballés si minutieusement. Ce furent d’abord les livres qui volèrent. Avec deux doigts, il dégagea la courroie du premier sac. Le vent l’emporta tel un véritable déchiqueteur. Le mouvement brusque poussa Mike à regarder ses doigts, croyant qu’ils avaient été fracturés. Il entendait le bruit des coutures du sac qui se fendaient et le déchirement de centaines de pages de souvenirs qui s’éparpillaient à quelques centimètres de lui. C’était le son le plus horrible qu’il lui fut donné d’entendre : ses livres si chers à son cœur. Sans s’attarder, il dégagea l’autre sac de la même façon. Ce fut encore pire. La tempête avait pris l’aspect d’un combattant acharné et lui arracha le sac des mains, le clouant encore davantage au sol. Il se prit même à se demander si la chose sombre ne l’avait pas finalement rattrapé et n’avait pas entrepris de le déchiqueter. La force de la tempête s’acharnait contre lui telle une armée de soldats faisant les cent pas sur son dos ! 

 

A l’encontre des livres, les photos disparurent dans un bruit. Subitement, elles n’étaient plus là, ce qui mit Mike en colère. Ses racines mêmes, les souvenirs précieux de ses parents disparus, étaient disséminées par une tempête ingrate qui, d’autre part, persistait à s’acharner contre lui. 

 

Il aurait pu croire que l’enfer se déchaînait autour de lui. Il essaya de soulever légèrement afin de glisser sa main livre sous lui dans l’espoir d’atteindre la carte. Il faillit lâcher prise alors qu’encore une fois la force du vent prenant dans son bouclier le souleva légèrement. Mais il avait réussi à saisir sa carte. En se servant de son pouce et de son index, il parvint à la dérouler et à repérer le point rouge. Instinctivement, il remonta le parchemin sur sa poitrine, ramenant du même coup un peu de terre humide et de saleté collées au métal sur de son armure. Il était en équilibre précaire ; il pressait son corps fortement sur le sol boueux tout en ramenant vers le torse la main qui tenait la carte. Il frôla sa main sur un petit caillou en essayant de remonter la carte au niveau de ses yeux. Il se demandait bien comment il allait parvenir à la lire. Il faisait tellement noir qu’il n’y voyait rien ! Et même s’il réussissait, le parchemin serait sans doute détrempé. L’autre main qui s’agrippait toujours à cette racine commençait à lâcher prise sous le bombardement de la pluie et du vent. Le bras de Mike s’engourdissait, et il avait du mal à maintenir sa position. 

 

 

 

La tempête ne l’affectait aucunement. En tant que visiteur aux vibrations inférieures dans un milieu supérieur, la misérable créature n’était pas atteinte par le vent, la pluie et le déchaînement de la tempête qui s’abattait autour d’elle. Debout, Elle poursuivait lentement son chemin au centre du sentier vers Michaël Thomas qui, menacé et rampant, arrivait à peine à résister aux mêmes éléments. 

 

L’entité négative n’était pas déséquilibrée par l’incroyable force du vent mugissant. Rien ne semblait toucher la sombre silhouette, sinon peut-être le manque de visibilité. En approchant de Mike, au rythme dégagé d’un marcheur dans un parc, elle commença à croire que le sort lui était favorable aujourd’hui. Mais il fallait compter avec la noirceur et, bientôt, elle ne pourrait mieux voir que sa proie. Elle était tout de même déterminée à achever le travail entrepris par la tempête et se préparait à éparpiller me corps de Mike en mille miettes sur cette terre de conte de fées insensée et tellement détestée. 

 

L’intuition de Mike ne l’avait pas trompé. Cette chose approchait. La noirceur avait envahi l’espace, comme si les entités de l’endroit avaient demandé que ses yeux soient bandés. La masse sombre avançait instinctivement et semblait savoir où Mike se trouvait. Elle attaqua avec force et détermination, mais rata son but et déchira le sol tout près de Mike. Celui-ci l’avait entendu, mais avait aussi entendu quelque chose d’autre : le bruit des pages de livres qu’il avait laissé aller. L’horrible forme se retourna rapidement vers ce nouveau bruit. Maintenant, elle savait où Mike était et s’en trouvait ravie ! 

 

Elle se rapprocha puis, dans la noirceur de la grande tempête en colère contre laquelle il ne pouvait rien, elle repéra Michaël Thomas qui gisait, une main sous lui et l’autre agrippée à cette racine entêtée. Si elle avait pu sourire, elle l’aurait fait avec plaisir à l’instant. 

 

Elle s’abattit sur le dos de Michaël Thomas avec la force de douze hommes musclés. Aussitôt, ce fut comme si un million de dars lui perçaient la carcasse verruqueuse. Dans un éclair aveuglant de pure lumière blanche et argent, l’entité négative fut repoussée par une force terrible, comme expulsée de la bouche d’un canon. Elle suivi tune longue trajectoire avant d’atterrir sans façons à son point de départ ou presque. Extérieurement, elle dégageait une fumée qui semblait avoir été produire par un contact avec un élément extrêmement chaud. Elle essayait de saisir ce qui s’était passé. A tout le moins sidérée, l’horrible forme était pour l’instant affaiblie par la force qui l’avait projetée avec tant de puissance. 

 

Le bouclier de Michaël Thomas était fermement attaché à son dos et couvrait la majeure partie de son corps. L’objet qu’il croyait destructeur, son bouclier, était soudain devenu son protecteur. Il avait fait son travail sans directives de la part de Mike il faisait partie de lui. La rencontre de la sombre créature aux vibrations inférieures et de la haute vibration du bouclier avait immédiatement causé une puissante réaction physique. Le bouclier da la connaissance avait repoussé l’attaque d’une force opposée à la sienne. 

 

 

 

Michaël Thomas avait réussi à remonter la carte jusqu’à sa gorge. Il regarda vers le bas, espérant y voir malgré cette noirceur intense. Soudain, la lumière fut ! Il sembla à Mike qu’une poussée de vent particulièrement violente l’avait assailli, mais elle s’accompagnait d’un miracle : une lumière si brillante qu’il importait peu que ses yeux soient complètement fermés pour se protéger du vent et de la pluie. La lumière fut tellement intense qu’elle éclaira tout autour de lui et suffisamment longtemps pour qu’il puisse voir clairement par ses yeux à demi fermés. La section de la carte qu’il avait déroulée avec précaution pendant que la tempête faisait rage se trouvait là, devant lui ! Fouillant vivement la carte, ses yeux y décelèrent le VOUS ETES ICI. Mike ne tenait pas compte de l’odeur de fumée et d’ozone qui se dégageait autour de lui. La carte lui indiquait la voie. En fait, au prochain détour se trouvait une grotte. A quelques mètres à  l’est, il serait en sécurité ! 

 

En y repensant, Michaël Thomas se dit que Dieu lui avait envoyé un éclair au moment opportun. Il ne comprit pas que seule la force négative déterminée à le détruire avait été responsable de ce miracle d’illumination au moment nécessaire. Sans le savoir, Michaël Thomas de l’Intention pure venait d’expérimenter sa première cocréation. Orange lui avait appris à utiliser le présent qui l’aiderait « à l’endroit approprié et au moment opportun » mais il n’avait pas pensé que ce moment était déjà venu. 

 

Pour un geste de force et de courage, Mike réussit à ramper à pas de tortue d’une racine à l’autre, d’une pierre à l’autre, utilisant ses orteils plantés fermement dans le sol pour se maintenir et changer de direction. Il lui fallu vingt minutes pour se rendre, toujours aplati sur le sol humide et luttant contre la force de la tempête. Tant d’efforts pour franchir seulement quelques mètres ! Mais il fallait le faire. Malgré la noirceur presque totale, il trouva l’entrée de la petite grotte qui le protégerait d’une mort certaine. A chaque mouvement pénible qu’il parvenait à effectuer il remerciait Dieu que la sombre entité ne l’ait pas rattrapé. Lorsqu’il se glissa enfin dans l’entrée, la tempête s’intensifia, et il fut ébahi par le bruit assourdissant autour de lui. Cette terre magique n’est pas à l’abri des difficultés, se dit-il. 

 

La grotte respirait la tranquillité, mais Mike était plutôt en mauvais état. Sa main, égratignée par la pierre, saignait. Ses vêtements étaient couverts de boue et de saleté, mais il faisait trop froid dans ce lieu pour les enlever. Il se leva lentement pour mieux évaluer son position. 

 

On aurait pu croire que Michaël Thomas serait envahi de reconnaissance à l’idée d’avoir pu échapper à la tempête et au mystérieux ennemi qui l’avait presque vaincu. En réalité, il était furieux ! Il ne tremblait pas de froid, mais de rage. Il avait été dépouillé de ses précieux biens. Il savait qui avait la maîtrise des éléments et il cria sa fureur à qui voulait l’entendre. 

 

-       Vous m’avez eu ! Il  se dirigea vers l’entrée de ce refus et hurla devant le vent mugissant. 

« M’entendez-vous ? » Son visage se tordait de colère. Son indignation devant le fait d’avoir été tenu d’abandonner ses biens si chers dominait toute sa pensée. Il avait été la victime de ceux qui régnaient sur cette prétendue terre sacrée. 

 

-       Je vois comment ça fonctionne maintenant, continua-t-il en hurlant toujours. Si je n’accepte pas les suggestions des anges, ils FONT CE QU’ILS VEULENT DE MOI ! 

Mike tremblait de froid et de rage, debout à l’entrée de la grotte. Il ressentit la peine reliée à la perte des photos laissant voir ses parents. Il se mit à pleurer à chaudes larmes, tordu de douleur, jusqu’au bout de sa peine. Il se sentit violé et dépouillé. 

Mike ressentit soudain une chaleur derrière lui et put voir le vacillement subtil d’une flamme discrète sur les murs de la grotte. Il se retourna, et une douce voix s’adressa à lui. 

 

-       Je t’ai donné de bons conseils, Michaël Thomas de l’Intention pure. 

Orange se tenait au fond de la grotte. Devant lui brûlait un petit feu invitant Michaël Thomas à partager sa chaleur. Calmé, Mike s’approcha lentement du feu devant lequel il s’assit, tête penchée et songeur. Puis, les larmes inondant toujours ses yeux, il se résolut enfin à regarder Orange et à l’interroger. 

-       Etait-ce vraiment nécessaire ? 

-       Non. C’est bien évident. 

-       Pourquoi m’avez-vous enlevé mes choses ? 

-       Nous sommes sur une terre de libre choix. Michaël Thomas. En dépit de ce que tu penses, l’être humain en est le point central et il est honoré plus que toute autre créature qui s’y trouve. 

-       Libre choix ! Si je n’avais pas laissé aller mes sacs, je serais mort ! 

 

-       Exactement. Tu avais chois de ne pas abandonner tes sacs au moment où tu en avais l’occasion. Si tu avais suivi mon conseil, tu en aurais appris beaucoup plus. Les sacs auraient été en sécurité. Tu ne peux avoir une vision d’ensemble de cet endroit. C’est la raison pour laquelle nous sommes ici et ce pour quoi ces présents et ces outils t’on été remis. 

 

-       Je ne comprends toujours pas. Pourquoi ne pouvais-je pas garder quelques-unes des choses que j’aime ? ça n’aurait fait de mal à personne. C’était tellement important pour moi ! 

-       Elles ne servaient pas les fins de ton voyage, dit Orange en s’assoyant sur une pierre près du feu. Les choses que tu transportais représentaient la partie terrestre en toi. Elles constituaient ton ancien soi et te gardaient en un point incompatible avec la nouvelle vibration que tu découvres et que tu acceptes. Tout en toi se transforme et nous savons que tu le sens. 

-       Tu aurais pu simplement me le dire. Je me serais épargné plusieurs ennuis. Mike regardait sa main blessée et ses vêtements souillés. 

 

-       Tu as rejeté une occasion, Michaël Thomas. Et tu devais apprendre ta leçon. Mike admettait la sagesse des paroles d’orange. 

 

-       Si je n’avais pas laissé aller mes choses, que ce serait-il passé ? 

 

-       Tu ne pouvais poursuivre ta route en transportant des objets empreints d’une ancienne énergie. Le vent t’aurait replacé dans un centre de ta conscience d’avant. Tu t’en serais éventuellement tiré, mais tu aurais perdu tout ce que tu avais appris et acquis sur cette voie sacrée. Ç’aurait été la mort du nouveau Michaël Thomas, et tu aurais quitté cette place. Orange fit une pause pour mieux marquer ce qu’il venait de dire et poursuivit : 

 

-       C’est à un point important, Michaël Thomas de l’Intention pure. Tu ne peux pas embrasser ton ancienne énergie, même dans ce que tu estimes de plus précieux, et progresser vers la nouvelle. Elles ne sont pas compatibles. Tu es en train de passer dans une nouvelle dimension, et la physique de l’ancienne ne correspond pas à la physique de la nouvelle. Permet-moi de t’interroger : une partie de toi aime-t-elle toujours ses parents et s’en souvient-elle malgré que tu aies laissé filer les souvenirs que tu en gardais ? Ton sentiment a-t-il disparu dans la tempête ? 

 

-       Je l’ai toujours, répondit Mike, sachant très bien où ce dialogue allait le mener. 

 

-       Alors, où est la perte ? demanda Orange. 

Mike ne parlait pas. Il était conscient d el ‘enseignement qu’il recevait. Orange poursuivit, comme un père transmettant une sagesse toute simple à son enfant curieux. 

-       Les souvenirs des êtres que tu as aimés se situent dans l’énergie de ton expérience de vie et non dans les objets. Lorsque tu désires te rappeler d’eux, fais-le en utilisant la conscience d’amour et les présents du nouveau Michaël Thomas. Tu constateras alors que tes perceptions sont différentes de ce que tu croyais par le passé. Tu gagnes une nouvelle sagesse à propos de tes parents et de toi-même. Les nouveaux outils et les présents vont en fait clarifier tes souvenirs. Les événements du passé ne font que t’entraîner vers une époque où tu étais incapable de saisir la vision d’ensemble des choses. 

-        

Mike ne comprenait toujours pas ce langage et ce discours spirituel. Orange percevait ses pensées et ajouta : 

-       Lorsque tu auras visité les sept maisons, tu comprendras tout. 

 

Mike ne saisit qu’en partie les paroles d’Orange, mais il lui semblait que les choses s’éclaircissaient un peu. Tout comme il n’avait pu conserver la nourriture, il réalisait qu’il ne pouvait rien conserver ayant appartenu au Mike d’autrefois. Il pleurait cette perte et se sentait encore trahi par ses amis les anges qui n’avaient pas été plus précis. Toutefois, il se rendait compte de la métamorphose qu’on exigeait de lui et constatait qu’on lui avait déjà adressé deux suggestions sur la route. Bleu lui avait recommandé de ne prendre aucune nourriture avec lui et Orange, de laisser ses sacs derrière. Chaque fois, il n’en avait pas tenu compte et avait dû en subir les conséquences désagréables. 

 

Michaël se promit d’écouter dorénavant les conseils des anges. Il se trouvait en une terre étrange aux multiples facettes et, alors qu’il détenait les données biologiques, les anges possédaient la connaissance spirituelle. Son voyage deviendrait beaucoup plus facile s’il écoutait sans rien supposer. Même s’il ne comprenait pas tout leur langage et plusieurs de leurs concepts, il devait faire confiance à leur vision d’une terre qu’ils connaissaient tout en accomplissant lui-même le périple qui le mènerait à son but. 

 

-       Orange, pourquoi y a-t-il des tempêtes ici ? 

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, je vais encore te donner une réponse que tu ne comprendras pas, mais qui est vraie. 

Orange se dirigea vers l’entrée de la grotte avant de se retourner et d’jouter : « Lorsqu’il  n’y a pas d’humains ici, il n’y  a pas de tempêtes. » Mike n’avait pas la moindre idée de ce pour quoi ce devait être ainsi et se préparait à interroger sur la sombre silhouette qui le poursuivait, lorsqu’il se rendit compte… que l’ange était parti ! 

-       Au revoir mon ami orangé, dit Mike à l’espace vide où se trouvait l’esprit d’Orange quelques instants auparavant. Pour la première fois, il reçut une réponse à son adieu. Dans son esprit, entendit clairement la voix apaisante, sage et aimante d’Orange. 

-       Quand tu comprendras pourquoi nous ne disons pas au revoir, tu sauras que tu fais partie de notre dimension. Encore des paroles compliquées, mais tout de même rassurantes? songea Mike. 

Il se rapprocha du feu en quelque sorte fourni par Orange pour se chauffer et sécher ses vêtements, qui’l enleva avant de les déposer sur une pierre près de la flamme. Il constata que l’armure et le bouclier n’avaient subi aucun dommage et les plaça avec précaution près de ses vêtements. Il s’assoupit doucement, ne sachant plus si c’était le jour ou la nuit et dormit plusieurs heures durant. La tempête persista, mais elle avait totalement disparu lorsque Mike se réveilla. 

 

Michaël jeta un coup d’œil à l’extérieur et observa le crépuscule du soir. Il avait sommeillé tout l’après-midi pendant que la tempête prenait fin et se sentait maintenant plein d’énergie. Lentement, et  en y mettant un grand soin, il rassembla ses outils de combat, les enfila comme on le lui avait appris, mit le sac contenant sa carte sur son épaule et sortit. Tout était si paisible ! Il regarda derrière lui et ne sentit aucun danger ni ne vit d’ombre courant se cacher derrière un buisson ou une pierre. Il était en pleine forme ! 

 

Même s’il faisait presque noir, Mike savait que la prochaine maison serait là sous peu. Il avait raison. Il descendit bientôt une pente et la vit, dans le haut d’une colline. Il se sentait si léger ! Il avait les deux mains libres et, dépourvu de ses cas, il n’avait pas à subir le bruit clinquant de ses habits de combat. Il oubliait presque qu’il en était vêtu. Il avançait d’un pas agile. Michaël Thomas avait accepté la perte de ses effets comme appropriée à son voyage et avait laissé cette expérience derrière lui. Il essaya de revoir les photos de ses parents dans son esprit et fut récompensé par un souvenir intégral. Il ressentait de l’amour et les mêmes émotions qui surgissaient lorsqu’il regardait ces photos. Orange avait raison. Ce qui lui appartenait vraiment était dans son esprit. C’était là tout ce dont il avait besoin. 

 

 

 

Plusieurs mètres derrière lui, une silhouette sombre et révoltée se remettait d’une expérience pénible? Chaque fois que la forme verte bougeait, une douleur cuisante lui rappelait la brûlure subie, une blessure qui ne guérirait jamais. Elle se sentait perplexe, mais était toujours déterminée à barrer la route à Michaël Thomas. Tout comme si la vie même était en jeu. L’horrible forme savait que même, si elle devait se sacrifier au combat, il y aurait bientôt un instant où Michaël Thomas fixerait ses yeux rouges et flamboyants, sentirait son haleine chaude et connaîtrait la véritable peur avant même de pouvoir faire un autre pas en direction de chez lui

 

 

 

Kreyon, canalisé par Lee Carroll 

A PROPOS

 

 

 

A PROPOS BONJOUR_blue

 

 

Suite à mes nombreuses lectures, dans mon parcours spirituel, ayant perdu de très nombreux êtres de ma famille sur Terre, j’ai cherché, oui j’ai cherché durant de nombreuses années et j’ai trouvé mon chemin, celui qui mène à la conscience de SOI ! 

Si vous osez choisir le meilleur pour vous, si vous choisissez et osez de suivre vos rêves les plus profonds, vous verrez apparaître en vous une fantastique énergie qui vous propulsera en avant et qui vous permettra d’accomplir vos rêves. 

 

 

Jamais aucune époque n’aura été aussi propice que celle-ci à l’accomplissement de vos rêves les plus profonds, de ces rêves de lumière, de ces rêves d’amour que chacun d’entre vous, vous portez enfouis tout au fond de votre cœur. 

Osez taper à la porte de vos rêves, de ces rêves d’enfants oubliés, osez retrouver ce que vous étiez avant de perdre votre reliance et d’être enfermé dans ce système. Le rêve qui vous habite profondément est en réalité cette essence divine qui est ce que vous êtes car au-delà de votre compréhension humaine, vous êtes tous et chacun d’entre vous la matérialisation dans une apparence humaine d’un rêve divin. 

« Nous vous rappelons, à vous, habitants de la Terre du début du vingt et unième siècle, que le but du voyage que nous entreprenons en votre compagnie concerne votre destin. Nous vous avons parlé du Grand Livre de la Terre, de la façon dont vous pouvez y avoir accès et comment vous pouvez l’utiliser… Vous existez à chaque instant du passé, du présent et du futur, et vous pouvez faire un choix dans n’importe lequel de ces instants… 

 

Barre de Séparation

 

Utilisez vos résistances en les transformant en alliées au lieu de les voir comme des ennemies de votre évolution positive. 

Cela est facile à dire et certainement moins aisé à mettre en pratique, je vous l’accorde. Néanmoins, vous disposez des outils nécessaires à la réalisation de ce processus d’amoindrissement des résistances existentielles. Pour cela, il vous suffit d’être pleinement conscient, chaque seconde de la journée du fait que votre état d’être et votre perception des choses ne tiennent qu’à vous. Vous ressentez ce que vous souhaitez ressentir. Vous vivez ce que vous souhaitez vivre. Dès que vous ressentez un malaise intérieur, un mal être tant émotionnel que mental, prenez conscience de la possibilité que vous avez de refuser ces perturbations. Par « refuser, nous ne voulons pas dire de les contrer ou de les repousser ; les refuser consiste ici  à les reconnaître comme étant des aspects extérieurs à notre être essentiel. Lorsque vous reconnaissez cela, alors vous prenez conscience que l’énergie-lumière à l’intérieur de vous n’est pas tout ce qui vous encombre quotidiennement, vous réussissez alors à faire de ces « résistances » des alliées, non des ennemies. 

 

Je souhaite que par ce blog, nous arrivions à nous rencontrer tous ensemble, avec une irrésistible perspicacité empreinte de compassion, les Pleiadiens – ces voyageurs temporels en provenance du futur – nous amènent une fois de plus à découvrir des territoires inexplorés du Grand Livre de la Terre, qui englobe toute l’histoire de l’humanité.  

 

L’éveil de notre conscience n’aura jamais été présenté avec autant de ressenti, et notre mission, individuelle et planétaire, avec autant d’amour.

 

 

 

 

723476716

 

 

Double citoyenneté

 

Double citoyenneté dans MESSAGES DE NOTRE FAMILLEVoici un attribut auquel vous n’avez probablement pas pensé. Vous appartenez à un groupe d’entités qui vous soutiennent sur cette planète. Par conséquent, vous êtes dotés d’un cortège dont une partie vous accompagne toute votre vie. Vous appelez ces entités anges ou guides, mais aucun mot dans votre langage ne peut décrire ce qu’elles sont réellement. Elles sont plus que simplement « attachées » à votre service. En réalité, elles sont partie intégrante de votre signature personnelle. Le saviez-vous ? 

 

Ces entités sont présentes au sein de votre organisme – elles représentent une partie de vous-mêmes et ne sont pas liées par l’amitié ou par l’amour. Certaines ne vous quittent jamais, d’autres changent en fonction de vos propres transformations. Au fur et à mesure de votre illumination, une entité vous quitte, une autre la remplace, et ainsi de suite… Ces changements vous affectent au plus profond de votre être ; vous ressentez de la peine et un sentiment de perte. Ces entités font partie de votre organisme ; elles font partie de vous-mêmes et sont l’aspect sacré de ce que vous appelez vos « cellules ». Pourtant, cette description ne s’applique qu’à une partie de votre cortège. Seul le mot entité permet de décrire ces êtres spirituels, mais de façon fort imprécise. En effet, diverses nuances de cette force vitale se trouvent au sien de votre planète, et certaines d’ente elles portent même votre nom ! Comme nous vous le répétons depuis des années, vous êtes beaucoup plus présents que vous ne le pensez. Certains d’entre vous ont aperçu ces diverses formes de vie dans le ciel (il ne s’agit pas des extraterrestres), et elles seront bientôt révélées au grand jour. Votre science devra résoudre cette énigme et la réponse se trouvera dans l’atmosphère, ce qui vous incitera à vous pencher sur la signification du mot « vie ». Tout ceci fait partie de l’aide apportée aux être humains. 

 

Souvenez-vous que vous  êtes l’expérimentateur. Pouvez-vous parcourir cette planète et découvrir ces autres « fragments de vous-même » ? Que ferez-vous si vous parvenez ? Dans quelle direction permettrez-vous à l’énergie de circuler ? Vers l’obscurité ?  Vers la lumière ? 

 

Le résultat de l’action de l’énergie revêt une grande importance pour l’univers, et c’est pour cela que je suis ici. Kryeon ne serait pas avec vous ce soir dans cette salle, ou avec vous qui lisez ces lignes, si ce n’était pas mesurer la convergence harmonique de la fin des temps. La fin des temps existe bel et bien, très chers, mais ce n’est plus celle qui a été prophétisée. Non, la fin dont nous parlons est celle de l’ancienne énergie. Il s’agit également de l’avènement d’une nouvelle espèce d’êtres humains. Il y aura une autre mesure en 2012, et nous vous répétons ceci : l’attribut le plus grandiose de la famille – le plus grandiose – est que vous n’êtes pas seuls ! Votre être infiniment aimés par ceux qui sont passés par l’ouverture dans le voile afin d’être présents avec vous en cet instant précis et de s’asseoir à vos côtés, qui que vous soyez ! 

 

En définitive, bien que vous existiez sur le plan physique, il reste une partie de vous-mêmes pour laquelle ce n’est pas le cas – c’est ce que nous appelons votre double citoyenneté. Vous êtes des créatures de l’univers sacrées et aimées, ainsi que les citoyens biologiques de votre planète. Il s’agit de l’un des attributs les plus remarquables de la famille et, comme nous l’avons déjà dit, il est peu répandu parmi les autres formes de vie de l’univers

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

Un magnifique nouveau pouvoir

 Un magnifique nouveau pouvoir dans GRADUATION DES TEMPS xbgeudk2xbgeudk2 dans GRADUATION DES TEMPSxbgeudk2

Pour vous tous, voici une information nouvelle et importante. Avec le début de ce cycle de 11 ans, vous avez maintenant le pouvoir de transmuter vos empreintes. Jamais, auparavant, aucun humain n’a pu profiter de ce pouvoir, à moins d’être venu en ce monde sans implants ni empreintes (comme Jésus). Ceci a un formidable impact autant sur vos vies personnelles que sur votre travail. D’abord, vous devez comprendre ce que ceci veut vraiment dire et la façon dont vous pouvez prendre possession de ce pouvoir et le conserver. Ensuite, vous devez comprendre quel en sera l’impact sur votre travail. 

 

Laissez-moi clarifier cette nouvelle révélation. Je fais confiance ici à la prudence de mon partenaire Lee dans sa traduction. Vous avez mérité un nouvel attribut puissant qui est directement lié à votre performance sur le plan terrestre. Ma venue et le travail de réalignement planétaire qui a suivi sont une marque d’appréciation de ce que vous avez accompli. Ce n’est pas un événement qu’i faut craindre ni dont il faut se méfier. Ceux d’entre vous qui sont en liaison avec le cosmos de quelque façon que ce soit savent bien que ce temps a été annoncé de différentes manières dans de nombreuses cultures. Voici venu le moment de la réalisation de ces prédictions. Mes communications sur la fin des temps, au chapitre précédent, n’a pas souligné toute l’importance de cette bonne nouvelle pour les gens équilibrés. Comment aimeriez-vous effacer toutes les traves du karma qui vous a marqués tout au long de votre vie ? Aimeriez-vous avoir une autre couleur aurique, ou être libres d’attributs fixes ? En avez-vous assez de votre signe astrologique ? Etes-vous fatigués de traverser des leçons de vie ? Ces questions sont très importantes ! 

 

Avec le karma surgissent les problèmes de santé, les craintes et les troubles inexplicables, les problèmes d’argent, les difficultés dans les relations humaines et la carrière. Le karma apporte aussi la prospérité, la santé, la sagesse, la reconnaissance et l’abondance (telle est la dualité). Les leçons de vie (liées au karma) sont superposées. Elles sont des empreintes qui dissimulent le but (qu’on ne reconnaît généralement pas) vers lequel vous tendez. Telle que décrite précédemment, votre identité astrologique es tune empreinte de naissance qui est censée vous assister dans votre timing tout au long de votre route. L’endroit où vous vous trouvez sur terre et les gens avec lesquels vous travaillez sont aussi très importants : ils font partie de votre karma de groupe. Vous avez en outre un karma stellaire, ce que vous ne comprenez pas bien sur la Terre. Plusieurs vont et viennent dans les autres parties de l’univers, avec des paramètres d’apprentissage différents. Ce karma stellaire est souvent lourd à porter. Aimeriez-vous être libérés de cette empreinte ? Comme je l’ai déjà mentionné, il y a de la dualité dans tout cela : cela peut être bon ou mauvais, selon votre destin individuel. Que signifie être libre ? 

 

Dans le dernier chapitre, j’ai parlé de processus de guérison. Vous vous rappelez qu’il était lié au karma et à l’empreinte globale. Toutes les maladies humaines, tous les dysfonctionnements et  déséquilibres sont directement reliés à l’empreinte karmique. Sans aucune empreinte karmique, vous n’auriez plus aucun problème de santé. L’une des raisons pour lesquelles les grands personnages de votre histoire ancienne semblaient vivre si longtemps est qu’ils ne possédaient pas d’empreinte karmique. Plusieurs étaient de premiers venus sur la Terre et n’avaient aucun karma. Il en reste bien peu aujourd’hui puisque vos leçons ont suffisamment progressé pour permettre de multiples expressions sur Terre, bâtissant ainsi le recueil des leçons à vivre et des empreintes complexes. 

 

A travers la nouvelle énergie d’amour, vous avez maintenant la possibilité de réclamer ce nouveau pouvoir et de passer littéralement par-dessus votre karma et toutes vos fenêtres d’action directement jusqu‘à un lieu de neutralité. Cette neutralité rend inutile le processus de la dualité, efface le besoin de leçons, assume un statut de graduation et procure un pouvoir extraordinaire. Je vais vous expliquer ce que cela signifie pour vous, personnellement puis, je vais vous exhorter à considérer aussi les facteurs négatifs potentiels. Ne vous trompez pas : vous aurez besoin de ce nouveau pouvoir pour réussir votre travail de transmutation pour la Terre. Il faudra que vous soyez nombreux à accomplir la tâche prévue au cours des 11 prochaines années. 

 

Plusieurs évènements se produiront dans vos vies, grâce à ce saut vers l’empreinte neutre. Je vous énumérerai quelques-uns de ces processus plus tard. Mais, d’abord, je dois préciser ce que cela signifiera pour vous d’avoir le statut de gradué. Normalement, ce statut veut dire que vous êtes prêts à partir. En d’autres mots, votre apprentissage est terminé. Toutefois, dans ce cas précis, cette graduation arrive plus tôt, vous l’avez méritée, mais elle n’est plus associée à un départ. Après êtes parvenus à ce nouvel état, vous serez différents. Votre vie sera transformée ; vous vous sentirez différents. Tous les changements seront éventuellement positifs mais, dans tout changement il y aura une période d’adaptation. Vous serez, par la suite, toujours vous-mêmes, mais sans empreinte du passé ni empreinte de but à atteindre. Vous devrez cependant faire pleuve de sagesse et de compréhension, de tolérance et d’amour. 

 

Votre personnalité pourra rester la même ; ce sera à vous de choisir. Vous pourrez continuer à profiter de ce que vous aimez le plus dans la vie. Vous aurez cependant la possibilité de changer ce que vous avez toujours souhaité changer. Voilà en quoi réside le pouvoir. Vous serez désormais directement reliés à la source unique du pouvoir d’amour, ce qui n’est réalisable qu’à travers un état de graduation. Jésus profitait de cet état (et de bien davantage), et il en témoignait. Il vous a aussi dit que vous aviez également le pouvoir d’accéder à cet état, de devenir avec lui (Jean I :11-12). 

 

Le voici ce pouvoir ! Et vous en aurez besoin pour aider à transformer le monde. En outre, vous vivrez plus longtemps. Votre processus de vieillissement ralentira, et la maladie ne vous frappera pas. De plus, vous serez capables d’assimiler toute substance qui, autrement, pourrait vous affecter. Jusqu’alors, tout ce que digérait votre corps était analysé par votre empreinte karmique à travers votre code génétique de base (votre empreinte biologique et votre empreinte spirituelle se fondent dans la même structure). Selon que le résultat global de la substance était acceptée ou rejetée. Ce processus de sélection s’appliquait aux bonnes comme aux mauvaises substance ; votre empreinte karmique décidait ainsi de vos maladies, de votre alimentation, de la vitesse de votre métabolisme (ce qui implique la minceur ou la grosseur du corps), de l’acceptation ou du rejet des médicaments, vitamines et produits-santé. Elle pouvait aussi vous protéger ou permettre le développement du cancer, de maladies cardiaques, d’hypertension etc… Elle contrôlait votre durée de vie (à moins d’être abrogée par un élément extérieur) et déterminait votre apparence physique. Elle vous accordait également des talents variés. (or, tous les talents sont possibles avec une empreinte neutre).

 

 Comme je l’ai mentionné, les implants (et non les empreintes) vous sont généralement attribués pour restreindre votre compréhension ou vos capacités. Votre structure d’implants changera (nous y reviendront ailleurs) pour permettre une compréhension et des talents plus étendus. Vous ne serez plus affectés par les énergies qui vous entourent. Vous n’absorberez plus la négativité, mais transmettrez de l’énergie positive où que vous alliez… une attitude expansive plutôt que défensive. Les aliments qui vous donnaient habituellement des éruptions cutanées, des allergies, ou qui vous indisposaient, ne vous affecteront plus. Vous devrez toujours vous efforcer de vous alimenter convenablement, mais les aliments qui vous affectaient particulièrement ne le feront plus. La maladie vous ignorera à moins que vous n’en décidiez autrement. Le nombre d’accidents diminuera, et l’abondance sera disponible selon vos besoins. 

 

Cela vous semble-t-il fantastique ? Peut-être ne le croyez vous pas. Toutefois, retenez ceci : les mots que vous lisez sont formulés à votre intention. Vous ne les lisez pas par hasard. Seule une situation juste a permis à cet écrit de vous atteindre. La responsabilité d’agir ou de ne pas agir repose maintenant entre vos mains. D’une manière ou d’une autre, votre vie sera changée parce que vous aurez eu accès à la vérité. Si vous aimez un certain aliment et que par hasard vous découvrez qu’il est fait de quelque chose d’inhabituel.. cela modifiera votre attitude à son égard. Vous pourrez toujours le manger et l’apprécier, mais ce que vous savez à son sujet ne vous quittera jamais

 

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

Nos ancêtres

  

 

 

Nos ancêtres sont venus d’un univers qui avait atteint son apogée, et ils comprenaient que, universellement, ils étaient le Créateur originel, le voyage du Créateur originel dans le temps. Ils sont venus d’un univers qui avait découvert son essence : la créativité. En trouvant cette essence, ils ont compris que c’était eux les créateurs. Ils sont venus dans les Pléiades, car ce système stellaire serait un jour à même de vous aider en une période particulièrement cruciale, une période où vous seriez prêts à vous relier de nouveau au Créateur originel. Nos ancêtres faisaient partie des Planificateurs originels de la Terre, des chefs d’orchestre qui ensemençaient des mondes et des civilisations avec de la lumière et de l’information, grâce à la créativité et à l’amour. 

 

Nos ancêtres sont aussi les vôtres. Ils ont donné leur ADN aux Planificateurs originels, et cet ADN est devenu une composante de l’ADN de l’espèce humaine. Le plan consistait à créer un centre intergalactique d’échanges d’information sur votre planète, la Terre. C’était un plan extraordinaire qui prévoyait un emplacement particulier pour ce centre car, comme la Terre est située à la limite d’un système galactique elle est facilement accessible à partir d’autres galaxies. La Terre trouve à proximité de nombreuses portes d’accès et autoroutes d’information qui permettent aux énergies de circuler dans votre zone spatiale. 

 

Il a fallu beaucoup de remue-ménage pour amener sur Terre des représentants de toutes les galaxies. Certains de ceux qui étaient responsables, les dieux créateurs, étaient des maîtres généticiens. Ils étaient en mesure de créer et de découvrir des molécules, de les relier ensemble tout en les encodant d’une identité, d’une fréquence et de charges électriques propices à la création de la vie. De nombreuses civilisations ont donné volontairement de leur ADN pour avoir une réplique de leur lignée et de leur code génétique sur cette planète. 

 

Les maîtres généticiens ont façonné une variété d’espèces, certaines humaines, certaines animales, en jouant avec les variétés d’ADN dont les différentes civilisations ont fait don, afin d’édifier ce centre d’échange d’information, ce centre de lumière. Le plan pour la Terre était grandiose. Puisque ces dieux créateurs n’existaient pas dans le temps, comme vous le savez, quelques centaines de milliers d’années ou un million d’années ne représentaient rien pour eux. 

 

 

Les Pléiadiens, canalisés par B. Marciniak 

La deuxième Maison

 

bougie

 

Il ne fallu pas longtemps avant que Mike se rende compte de la transformation du paysage qui s’étalait devant lui. Il avait avancé sans effort depuis le début et n’avait jamais songé qu’il aurait à faire face à un choix quelconque. De plus, il avait la désagréable impression d’être épié. 

 

Droit devant lui, la route laissait voir un embranchement. Mike devait choisir le chemin qui le mènerait à la prochaine maison. Il haussa les épaules et s’arrêta, perplexe. 

 

Qu’est-ce qui se passe ? se dit-il. Comment suis-je censé trouver ma route en ce pays de maisons et d’anges de couleur ? Il n’attendait pas de réponse, la question s’adressant à son esprit, mais il restait troublé. C’est alors qu’il se souvint de la carte. Il s’assit en bordure de la route. Il avait placé la carte dans le sac contenant le pain et se préparait à la sortir lorsqu’il fut presque asphyxié par l’odeur qui se dégageait du sac. Qu’est-ce qui est mort là-dedans ? dit-il à haute voix. 

 

La puanteur infecte le faisait hésiter à essayer d’en trouver la cause. C’était hors de tout doute une odeur organique ; aussi, pensa-t-il que le pain en était responsable. Il avait raison. 

 

Mike retira doucement la carte de son sac. La traitant précieusement est espérant que l’odeur n’avait pas atteint cet objet sacré bien apparemment inutile. Elle était encore d’une seule pièce, mais on ne pouvait en dire autant du pain. Il vida le contenu de son sac par terre et grimaça à sa vue. Sur le sol, gisaient les restes pourris du bagel et des baguettes qui avaient l’air d’avoir passé un mois sous la pluie d’une forêt tropicale. Il n’en restait qu’une matière putride noire tachetée de moisissures, envahie d’un type d’insecte de cette terre étrange que Mike voyait pour la première fois et il y en avait des milliers ! Une véritable cité de larves grouillantes. Mike laissa tomber son sac avec dégoût et se leva d’un bond. De la vraie charogne ! Comment est-ce possible ? D’autant plus que j’ai quitté la maison il y a à peine quelques heures. Même une viande n’aurait pas pourri si rapidement. Qu’est-ce qui se passe

 

Se pinçant le nez, Mike se pencha pour y voir de plus près. La masse noire qui gisait sur le sol continuait à se détériorer devant ses yeux. Il vit les petites créatures grouillantes fourmiller en dévorant le reste de la répugnante matière en décomposition et se dévorer ensuite entre elles. Dégoûté par ce qu’il voyait, Mike détourna la tête de cette vision d’horreur lorsque quelque chose capta son attention derrière lui. 

 

Il y a bien quelque chose là ! Il était certain d’avoir vu une forme verte et floue se dérober de son regard et se cacher dans les buissons. Il sentit des frissons lui parcourir l’échine et sut instinctivement qu’il était dangereux de rebrousser chemin pour aller voir de quoi il s’agissait. Il demeura donc sur place. Une fourche devant lui ? Un animal ou une créature quelconque derrière ? Qu’est-ce qui se passe dans cette place sacrée ? Qu’est-il arrivé au pain ? 

 

Mike voulut jeter un dernier coup d’œil sur la masse nauséabonde qu’il avait jetée sur le sol et constata avec stupeur qu’il ne restait plus qu’un tas de poussière. Pas de vermine, pas de pain, aucune odeur. La matière avait repris sa forme initiale et avait même commencé à se disperser sous la brise. 

 

Que signifiait tout cela ? Mike se rappela les consignes de l’ange à l’effet qu’il ne devait pas prendre de nourriture avec lui. Mais il n’avait pas cru que l’interdiction englobait une petite collation ! Les aliments si appétissants à l’intérieur des maisons ne résistaient peut-être pas au sentier ! Il regarda sa carte, inquiet, et la souleva soigneusement, craignant encore d’y trouver quelque vermine. Elle était sans tache, telle qu’il l’avait placée dans son sac. Il n’y comprenait rien. Elle était tout à côté du pain, mais n’avait pas été touchée. Afin de vérifier autre chose, il prit son sac et s’en approcha avec précaution pour le sentir. Aucune trace ne restait de l’effroyable odeur qui lui avait transpercé les narines quelques instants plus tôt. Il ne savait pas vraiment ce qui s’était passé, mais il en tirait une excellente leçon : jamais plus il ne prendrait de nourriture des maisons qui longeaient le sentier. 

 

Il y eut un autre mouvement derrière lui ! Il lui semblait que son cerveau lui envoyait des signaux d’alarme. Avance ! Il se sentit désespéré. Il eut l’idée de dérouler sa carte, espérant y trouver des indices sur la route à prendre. Mais il n’y lu que VOUS ETES ICI, le point rouge et rien d ‘autre. La fourche ne figurait pas sur la carte. Quel objet inutile ! 

-       sapristi ! s’écria-t-il . 

C’était quelque peu déplacé, mais il avait besoin d’exprimer sa frustration. 

-       Toute une carte, vraiment, Bleu ! 

 

Encore une fois, il sentit un mouvement derrière. Cela se rapprochait-il ? Pourquoi ne pouvait-il rien voir ? C’était donc si rapide ? Qu’est-ce que ça pouvait bien être ? Son cerveau alarmé criait panique. Il se leva rapidement et poursuivit sa route, se retournant pour jeter un coup d’œil par-dessus son épaule à tous les deux pas. La forme floue ne se laissait pas voir lorsqu’il regardait derrière lui. Comment savait-elle que Mike allait vers l’avant ? Après chaque regard vers l’arrière, Mike pressait le pas, et la forme en faisait autant. Il franchit la courte distance qui le séparait de la fourche en un temps record. Il avait peur. 

 

Une fois devant l’embranchement, Michaël haletait de fatigue et de peur. Il n’avait pas la moindre idée de la direction à suivre et son indécision l’angoissait. Immobile, envahi par la panique, il clama vers le ciel, désespéré : 

-       Bleu, quelle direction ? 

 

Mike ne s’attendait pas vraiment à recevoir une réponse de l’ange de sorte que la voix douce qu’i entendit et qui semblait surgir de sa tête lui causa un choc. 

-       Sers-toi de la carte, Michaël, vite. 

 

Mike n’était pas d’humeur à s’interroger sur le caractère étrange de l’ordre ni sur son illogisme puisqu’il avait consulté la carte quelques instants plus tôt. D’un geste devenu familier, il la déroula rapidement. Le point rouge et la mention VOUS ETES ICI se trouvaient toujours à la même place, au centre de la carte. Mais qu’est-ce donc ça ? Mike regarda de plus près, la sueur perlait sur son front. 

 

Le point indiquait maintenant la fourche, à l’intersection où il se tenait ! La carte était donc à jour ! L’esprit de Mike ne se rappela pas l’humour de l’ange à cet égard. Il examina la carte de plus près. Une flèche y indiquait clairement de bifurquer vers la droite ! 

 

Sans hésiter et tout en enroulant sa carte, il prit cette route et grimpa une petite colline. Il continuait de regarder derrière lui de temps à autre, sentant et sachant qu’on le suivait. La forme verte se glissait entre les roches et les buissons et maintenait le rythme accéléré de Mike. En atteignant le haut de la colline, Mike soupira d’aise : devant lui se dressait une autre maison ! Il voyait un répit droit devant. Jetant tout de même quelques coups d’œil derrière lui, il pressa le pas puis s’élança en courant sur le sentier menant au refuge où il trouverait nourriture et sécurité. 

 

L’entité sombre et vile qui suivait Mike était furieuse ! Si seulement ce dernier avait hésité plus longuement, elle l’aurait rattrapé. Elle fulminait devant l’occasion ratée et grimpa à un arbre devant la maison de couleur orange dont Michaël Thomas venait de franchir le seuil. La forme répugnante se préparait à une longue attente, mais elle était prête à tout. 

 

 

 

De l’autre côté de la porte de la maison orange se trouvait un ange, comme prévu. Les premières paroles d’Orange, comme Mike décida de le nommer, eurent sur lui un effet renversant. 

 

-       Salut à toi, Michaël Thomas de l’Intention pure ! Nous t’attendions. 

-       Salut à toi ! Michaël essayait de cacher son soulagement et sa difficulté à reprendre son souffle. Sa voie avait tressailli. Il dut se retenir pour ne pas serrer dans ses bras l’imposante entité orange qui l’accueillait. Il était tellement heureux de se sentir de nouveau protégé. 

 

-      Par ici, lui dit son hôte orange, en se retournant pour le guider dans la MAISON DES PRESENTS ET DES OUTILS. Mike s’assura que la porte était bien fermée derrière lui et suivit l’ange, encore tremblant et à bout de souffle à la suite de ce qui venait de se passer. Il demeurait effrayé et des tas de questions lui venaient à l’esprit à propos de cette terre de contrastes surprenants. 

 

Comme les autres, cet ange était magnifique. Mike fut encore une fois impressionné par la haute stature de l’entité et par la bonté qu’elle dégageait. Il se sentit accueilli et aimé comme en présence des autres anges qu’il avait rencontrés. Je suppose qu’ils sont tous faits de la même manière, se prit-il à imaginer. 

 

-       En fait, nous faisons tous partie de la même famille, lui dit l’ange. 

Mike éprouve de la honte à l’idée d’avoir déjà oublié le mécanisme de communication chez ces créatures. 

-       Je m’excuse, réussit-il à balbutier. Orange s’arrêta et se retourna. Il pencha la tête sur le côté, amusé. Mike affronta son regard. 

-       Tu t’excuses de m’avoir complimenté sur ma magnificence ! De te sentir aimé ? De te demander qui tu es ? L’ange sourit. Nous recevons beaucoup d’invités, Michaël Thomas. De tous ceux qui ont visité la deuxième maison, tu es celui qui a posé le moins de questions. 

-       La journée commence à peine, répondit Mike en soupirant. Il voulait interroger l’ange à propos de la peur et de la panique qu’il avait connues quelques instants plut tôt. Qu’est-ce qui le suivait ? L’ange savait qu’il poserait cette question. 

-       Je ne peux te dire ce que tu veux savoir, Michaël, lui dit l’ange. 

-       Ne peux ou ne veux ? demande Mike respectueusement. Il savait qu’il jouait avec les mots et poursuivit : « Je sais que tu le sais ». Après une brève hésitation, Mike décida de poser ses questions à un rythme plus rapide. 

-       Pourquoi ne peux-tu pas me le dire ? 

-       Tu en sais plus long que moi là-dessus. 

-       Comment est-ce possible ? 

-       Les apparences sont parfois trompeuses, ici. 

-       Est-ce que ce sera encore là quand je repartirai ? 

-       Oui. 

-       Cela fait-il partie de ce monde ? ça me semble déplacé dans ce décor spirituel. 

-       Cette chose a le même droit d’être ici que toi. 

-       Cela peut-il me causer du tort ? 

-       Oui. 

-       Puis-je me défendre ? 

-       Oui. 

-       M’aideras-tu ? 

-       C’est la raison pour laquelle je suis ici. L’ange ne broncha pas, et Mike cessa subitement son interrogatoire. 

 

Par les réponses qu’il fournissait, Mike comprit que l’ange savait tout. Il se défendit un peu. S’il sait tout, j’ai la possibilité d’en savoir aussi plus long. Je n’ai qu’à me montrer patient. Je suis certain que j’en apprendrai éventuellement davantage. Ça semble être la façon dont les choses se déroulent ici. Mike se rappela tout à coup combien il avait jugé la carte inutile une heure plus tôt et comment elle l’avait subitement sauvé au moment opportun. 

 

-       Dieu est toujours à jour, tu sais, dit l’ange en retenant son rire. Encore une fois, il suivait les pensées de Michaël Thomas. L’entité orange se retourna et guide Mike plus avant dans la maison. 

-       Je commence à m’habituer, dit Mike en marchant. On reçoit ce dont on a besoin au moment où on en a besoin. 

-       C’est peu près ça, répondit l’ange. La fréquence du temps humain la plus faible est linéaire, mais pas le temps angélique. Décidément, cet ange était aussi un enseignant. 

-       Mais comment percevez-vous le temps ? tout en poursuivant la conversation, Mike se retrouva dans un entrepôt. Eh oui ! Comme la première maison, celle-ci était gigantesque à l’intérieur. 

 

Mike demeura bouche bée devant des douzaines de rangées de caisses empilées dans une pièce dont le plafond devait s’élever à quinze mètres. 

 

-       Nous n’avons ni passé ni futur, répondit l’ange. Votre notion du temps se conçoit selon une ligne droite tandis que la nôtre est comme une table tournante se déplaçant dans le sens des aiguilles d’une montre alors que le moteur ne tourne pas. Nous percevons constamment l’étendue de notre temps puisqu’il est toujours près de nous. Par conséquent, nous sommes sans cesse au présent. Notre mouvement tourne toujours autour d’un centre connu. Parce que votre temps est linéaire et que vous allez vers l’avant, vous ne faites jamais l’expérience complète du présent. Vous regardez derrière et voyez où vous étiez, et vous regardez devant et voyez où vous allez. Vous ne pouvez jamais expérimenter l’état d’être de votre existence, mais vous expérimentez une existence d’action. telle est l’expression de votre vibration inférieure, et cela est conforme à votre dimension. 

 

-       Ça explique alors le fonctionnement de votre carte, dit Mike en se rappelant que le point rouge et la mention VOUS ETES ICI se trouvaient au centre et que les événements de sa nouvelle existence se mouvaient à l’intérieur et à l’extérieur d’un point. ‘est tout à fait à l’opposé d’une carte humaine, se dit-il. 

 

-       Tout à fait ! lui dit Orange en continuant de le guider. Dans votre notion du temps, la carte est stable. C’est l’humain qui se déplace. Vous percevez le temps et la réalité comme une constante, et l’humain comme la variable. Lorsque vous vous approchez de notre notion du temps et de notre vibration, vous devenez la constante, et la carte, ou la réalité devient la variable. 

 

Mike devrait réfléchir pour bien saisir ces notions. C’était à la fois confus et familier. Son expérience à l’embranchement qui menait à la maison orange lui avait montré la valeur de sa carte spirituelle, même si ce n’était pas ce à quoi il s’attendait. Il savait que la prochaine fois qu’il se retrouverait devant une alternative semblable, il ne s’inquiéterait pas avant de se trouver vraiment confronté à son choix et que la carte viendrait à son aide. 

 

Tout comme Bleu l’avait fait, Orange guida Mike dans un dédale de pièces toutes aussi bien décorées les unes que les autres avant de le mener à une pièce conçue pour le repos où il pourrait également se nourrir. La grandiose demeure contenait des caisses portant des noms au lieu de cavités en bois identifiées comme dans la Maison des cartes. Ici aussi les noms étaient en caractères arabes que Mike ne parvenait pas à lire, mais il devinait qu’il devait se trouver quelque part une caisse portant son nom. 

 

-       Voilà tes appartements, lui dit Orange. Nous commencerons demain. Tes repas seront servis dans la pièce de gauche, et tu peux te rafraîchir dans la pièce de droite. Sur ce, Orange referma la porte et se retira. 

 

Mike regardait la porte fermée. Tu as beau être un ange, tes manières laissent à désirer, pensa-t-il en regrettant le manque de salutations. Je suppose que je ne peux m’attendre à ce qu’ils comprennent tout à fait le comportement humain

 

Mike fit un repas somptueux. Encore une fois, il se régala de la délicieuse nourriture en s’émerveillant devant les ustensiles de bois sculpté. Il trouvait étrange de ne pas nettoyer après son repas mais la tâche lui répugnait toujours autant. Il savait que même s’il ne pouvait les voir, d’autres entités étaient affectées à ces travaux. Quelle étrange combinaison, se dit-il, que ce jeu angélique où des entités s’astreignent à nourrir les humains aux vibrations inférieures. 

 

Mike s’interrogeait sur les systèmes d’égout lorsqu’une réalité le frappa soudain. Il n’avait pas utilisé de toilettes depuis des jours ! Il n’y avait pas de toilettes. Il se rendit compte qu’il n’avait aucun besoin du genre depuis qu’il avait franchi les portes d’entrée du chemin. Il pouvait concevoir l’élimination de… l’élimination, mais c’était tout de même une idée étrange. 

 

Le lendemain matin, Mike se senti frais et dispos. Il déjeuna en solitaire de fruits et de pain et savoura chaque miette de ce succulent repas. Il constata que cette nourriture angélique était quelque peu différente de la précédente et se promis d’en parler à Orange. 

 

-       C’est une nourriture de notre espace temporel, dit l’entité par la porte entrebâillée. Bien sûr, il avait saisi les pensées de Mike et poursuivit : « Elle ne peut exister dans une vibration plus faible et contient des attributs spirituels interdimensionnels. Voilà pourquoi elle ne produit aucun déchet humain et ne se conserve pas. Elle n’a ni futur ni passé. Elle a été créée quelques instants avant que tu la dégustes et ne résistera pas à l’extérieur de la maison ». 

 

-       oui, je m’en suis rendu compte, dit Mike, se rappelant le dégât sur la route qui avait failli lui occasionner de sérieux problèmes. 

 

L’ange conduisit Mike vers une grande pièce circulaire bien éclairée. Plusieurs caisses avaient été ouvertes, et quelques bancs orange attendaient les visiteurs. Mike vit aussi ce qui lui semble être un autel, de l’encens et quelques colis d’apparence étrange. 

 

-       Bienvenue à la Maison des présents et des outils, Michaël Thomas de l’Intention pure, lui dit l’ange en le regardant droit dans les yeux. Assieds-toi, car tu vas passer quelque temps ici. 

Ce fut là le commencement d’une longue suite de séances d’enseignement qui seraient suivies d’une période encore plus longue de séances pratiques d’utilisation des présents et des outils d’un mode vibratoire nouveau. Lorsqu’il aura terminé, Mike aura passé plus de trois semaines dans la maison orange. 

 

-       Tu élèves lentement ta vibration, Michaël Thomas, lui répétait régulièrement Orange durant la formation. Nous t’offrons les présents nécessaires à l’accomplissement de cette transformation. Ils sont à toi, selon ton intention. Tu ne pourrais pénétrer fans la prochaine maison sans connaître le fonctionnement de chacun et tu ne pourras absolument pas entrer chez toi sans être devenu habile à les manier. 

Mike écoutait attentivement. Il savait qu’il se préparait au retour et se rappelait qu’on l’avait prévenu de la nécessité de cette formation. Orange déballait les présents sous le regard attentif de Mike. Certains semblaient taillés dans un cristal pur et, dans un mouvement d’intention et un geste cérémonial, ils étaient comme par magie incorporés au corps de Mike, s’ajoutant à son pouvoir spirituel. Orange lui expliquait entièrement chacun et lui accordait le temps de bien assimiler ‘l’enseignement. Il lui demanda ensuite de réexpliquer l’usage de chaque présent reçu, ce qui n’était pas facile pour Michaël puisqu’il devait parler de concepts et avoir recours à des termes inconnus de lui jusqu’à présent. 

Orange expliqua comment les humains arrivaient sur cette planète avec certains attributs acquis dans dives champs d’existence, dans des vies antérieures. Mike avait déjà entendu cette notion, mais il n’avait jamais prévu l’entendre de la bouche même d’un ange. Il avait peut-être pensé qu’un jour, un gourou des Indes aux cheveux longs lui en aurait fait part, mais un ange ? Les vie passées constituaient des étapes de l’humanité, lui dit Orange, et les directives d’une vie antérieure se transmettaient à la suivant sous forme de leçons à la naissance. C’est ce qu’on appelle le karma ou, selon certains, le souvenir ou l’expérience. Le karma favorise l’apprentissage humain et, dans une certaine mesure, aide la planète. C’est ainsi que se passaient les choses chez les humains d’une vie à l’autre. Orange expliqua à Mike que s’il désirait passer à un autre niveau vibratoire, il devait se défaire de certains attributs du passé, dont les leçons karmiques transmises à sa naissance. Le chemin qi menait chez lui ne les endurait pas, pas plus qu’il ne supportait la nourriture qu’il avait essayé de conserver. 

 

Mike se vit tout à coup sous la forme d’une masse de chair pourrie sur la route, comme quelqu’un qui n’avait pas écouté l’enseignement de son maître. Il redoublé d’attention pour ne pas se retrouver dans une situation semblable. 

 

Orange perçut les pensées de Mike et en rit ouvertement, dans un merveilleux élan d’allégresse. Mike fut étonné de se sentir si près d’Orange. Quel maître magnifique ! Il était un compagnon merveilleux, même s’il ne savait dire ni bonjour ni au revoir ! Mike apprit à formuler des pensées créatrices d’énergie. 

-       C’est ainsi que tu assures la maîtrise de ta réalité, lui dit Orange. Utilise ta pensée spirituelle permanente et ta connaissance pour te projeter dans des situations que tu mérites et que tu as planifiées. Mike n’arrivait absolument pas à saisir la signification de tout ceci mais il suivit les instructions et réussit tous les tests. 

 

Il reçut le pouvoir spirituel de la cocréation et le don d’éliminer le karma de ses incarnations passées. Chaque don s’accompagnait d’une cérémonie et d’une verbalisation, et chacun passait d’un plan physique e u plan spirituel au moment où il était absorbé par son corps sous la direction habile et minutieuse du grand ange orange. Mike avait l’impression de poursuivre des études menant à une forme de prêtrise. Chaque fois qu’il répétait un enseignement d’Orange, celui-ci regardait en direction de son cœur ! Orange devenait très intense, et à trois reprises pendant que Mike énonçait des promesses et exprimait l’intention qu’un don particulier se répande en son centre spirituel, il eut l’impression qu’Orange lisait dans son âme. D’abord, il se sentit mal à l’aise, puis il se rendit compte que l’entité vérifiait l’intégrité des paroles qu’il prononçait. Si Mike avait feint d’être sincère, Orange l’aurait immédiatement perçu et n’aurait pas permis que l’enseignement se poursuive. 

 

Après deux semaines, tous les colis avaient été ouverts, expliqués et intégrés au soi spirituel de Mike, qui avait réussi toutes les épreuves. En fait, il avait trouvé une épreuve particulièrement difficile. Mike avait peur des espaces confinés. Il ne savait pas pourquoi mais, très jeunes, il avait constaté que la panique s’emparait de lui s’il se trouvait dans un espace réduit. Un des présents d’Orange lui permit de surmonter cette phobie. Mike avait alors exprimé une intention et effectué la cérémonie appropriée. Orange lui expliqua que son sentiment de peur dans un espace confiné était un résidu karmique et que le fait d’en débarrasser éliminait plusieurs autres expériences de vies antérieures qui accompagnaient Mike dans sa vie actuelle. 

 

Quelques jours plus tard, une immense caisse fut ouverte durant la séance de formation. Plutôt que d’en sortir quelque chose, l’ange demandé à Mike de grimper dans la caisse ! Il en referma ensuite le couvercle, et Mike se retrouva dans la noirceur, recroquevillé à l’intérieur. Il entendit le bruit de chacun des clous qu’Orange enfonçait dans la caisse pour bien la refermer. Puis, plus rien que le silence et une noirceur totale. 

 

Il entendait distinctement son souffle dans cet espace réduit, et sa position exiguë était loin d’être confortable. Il entendait même les battements de son cœur. Orange ne lui donna aucune explication ; ce n’était pas nécessaire. En réalité, Mike ne pouvait feindre cette autre épreuve. 

 

Pendant environ dix secondes, les battements cardiaques de Mike s’accélérèrent au souvenir de sa peur. Et puis, au moment où son corps entier aurait dû se mettre à trembler de panique, la sensation de claustrophobie s’atténua entièrement et il se détendit. Dans un élan de joie, Mike constata que le don fonctionnait et que son corps avait d’abord réagi comme autrefois, mais que son esprit avait mis fin à ce mouvement. La paix s’était installée ; Mike fredonna une chanson avant de s’assoupir. Ravi, Orange ouvrit la caisse et fit ressortir Mike une heure plus tard. 

 

-       Tu es remarquable, Michaël Thomas de l’Intention pure, lui dit l’imposante entité angélique au large sourire. Mike pouvait lire la fierté dans les yeux d’Orange. « Certains d’entre vous ne se rendent pas si loin ». 

Pour la première fois, Mike réalisa vraiment qu’il n’était pas le seul qui avait demandé à entreprendre le chemin du retour. Le fait avait été mentionné à quelques reprises mais il n’en avait pas saisi tout l’importance. Il y pensa souvent, le soir. Pendant ce temps, Orange poursuivait l’ouverture des présents et commençait à distribuer les plus imposants. C’est durant la troisième semaine de formation qu’il sortit la grosse caisse. 

 

-       il y a trois outils dont tu auras besoin pour ton voyage, dit Orange en insistant bien sur chaque mot. Il se dirigea vers la caisse et l’ouvrit. Chaque fois que l’ange ouvrait une caisse, Mike s’assoyait sur le banc qu’on lui avait fourni et, rempli d’impatience, se demandait quel objet magique allait contribuer à augmenter sa conscience spirituelle, sa connaissance ou son pouvoir. Il n’avait absolument pas prévu la surpris qu’Orange lui réservait cette fois. 

Orange tournait le dos à Mike, de sorte que ce dernier ne pouvait voir ce qu’il s’affairait à retirer de la caisse. Au moment où il se retourna afin de lui présenter le premier outil, Mike vit le reflet d’un métal argenté. NON ! Ce n’était pas possible : Orange tenait à la main une pépée immense ! 

 

-       reçois l’épée de la vérité, déclara l’ange orange en présentant l’arme à Michaël Thomas. L’épée semblait immense dans la main de l’ange mais elle était gigantesque dans celle de Mike. De fait, elle était extrêmement lourde et encombrante. Mike n’en croyait pas ses yeux ! 

-       - c’est une véritable épée ! 

-       Aussi réelle que les autres présents, à l’exception que tu devras la porter sur toi en chemin vers les quatre prochaines maisons. 

Mike tenait l’épée dans ses mains et en admirait la beauté. Eh oui ! elle portait son nom, crut-il remarquer. Elle était gravée de dessins aux significations spirituelles. Sa poignée était grande et, pour la tenir, il fallait agripper une pierre d’un bleu cobalt éclatant. D’une beauté incomparable, l’épée arborait deux tranchants bien aiguisés. 

 

-       Essaie de bouger, dit l’ange en reculant. 

Michaël obéit et l’épée, transperça l’air ici et là pratiquement d’elle-même. Son pouvoir imprévisible fit tomber Michaël par terre ! Il se sentit stupide et gauche en se relevant avec l’intention de recommencer. Orange leva la main pour mettre fin à ce manège. 

 

-       Attend un peu, quelque chose pourrait peut-être l’aider. Il retourna à la caisse pour en ressortir autre chose, un autre objet aux reflets argentés. C’était un immense bouclier ! Mike secoua la tête, incrédule. Qu’est-ce que ça signifiait ? C’était plutôt étrange. Des armes en guise de présents spirituels ! Me prépare-t-on à jouer le rôle du roi Arthur dans une vie antérieure. 

 

-       Les apparences sont parfois trompeuses, Michaël Thomas e l’Intention pure. Orange se tenait devant lui, le bouclier à la main et répondant à ses pensées confuses. « Essaie ceci ». 

Orange enseigna à Mike à fixer le bouclier à son bras et lui donna quelques trucs quant à l’équilibre de l’épée et du bouclier de façon qu’il parvienne à bouger l’épée sans tomber à la renverse. Une excellente leçon ! 

 

-       Michaël, le bouclier représente la connaissance de l ‘esprit. Associé à la vérité, l’équilibre est tout-puissant. La noirceur se dissipe par la connaissance. Aucun secret ne survit à la lumière, et la lumière jaillit lorsque la vérité est révélée par l’examen de la connaissance. Il n’existe pas de combinaison plus importante. Toutes doivent être utilisées conjointement. 

-       Quoi d’autre dans cette caisse, demanda Mike en plaisant tout en trébuchant sous le poids de l’épée et du bouclier. 

-       C’est amusant que tu le demandes, dit l’ange en se dirigeant vers la caisse sous le regard incrédule de Mike. L’ange se pencha pour en ressortir un objet encore plus grand que les autres et aux mêmes reflets d’argent. 

-       Reçois l’armure, s’exclama-t-il d’un ton espiègle. Il était sur le point d’éclater de rire devant le regard médusé de Mike. 

-       Je n’y comprends rien, dit Mike en s’assoyant sur le banc. Comment vais-je pouvoir transporter tout ça ? 

-       Il te faudra apprendre. Laisse-moi te montrer. 

Orange prit l’épée et le bouclier. Il aida Mike à revêtir la lourde armure chargée d’ornements. C’était comme une veste qui recouvrait son torse. Elle lui allait comme un gant ! Il ajusta les agrafes, et Orange revêtit Michaël d’un fourreau servant à engainer l’épée de la vérité. Ensuite, il lui enseigna comment attacher le bouclier sur son dos pour voyager. Lorsque tout fut prêt, l’ange recula. 

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, tu es maintenant en possession de la triade d’outils qui te permettra de passer à une autre vibration. Tu as l’épée de la vérité, le bouclier de la connaissance et l’armure de l’esprit. L’armure porte le nom de « manteau de Dieu ». Elle symbolise la sagesse nécessaire à l’utilisation juste des deux autres outils. Demain, tu commenceras ta formation à titre de Guerrier de la Lumière. La triade t’accord un grand pouvoir. N’utilise jamais ces outils séparément. 

Orange dégagea Mike de ses armes pour le conduire à sa chambre, là où il pourrait se rafraîchir, manger et se reposer. Mike demeura un long moment allongé sur son lit, réfléchissant aux contradictions flagrantes qu’il percevrait sur cette terre unique. Il s’endormit, la tête pleine d’idées opposées. 

Le lendemain matin, Mike se retrouva de nouveau dans la salle de formation. C’est seulement au cours des jours suivants qu’Orange entreprit de lui apprendre le maniement habile des armes qu’il lui avait remises. Il fallait d’abord lui enseigner l’équilibre. L’ange lui fit monter et descendre les escaliers en courant, vêtu de son armure et encombré de son épée et de son bouclier. Il lui apprit à tomber à se relever rapidement, se servant du bouclier comme contrepoids. Malgré tous ces exercices, Mike remarqua que les outils ne se salissaient et ne s’ébréchaient jamais. Paré de ses armes et de son armure, il courut, marcha, tournoya, mais ne combattit jamais. Il acquérait lentement le sens de l’équilibre. Avec le temps, un phénomène étrange se produisit. Un soir, alors qu’il enlevait son armure, Michaël ne ressentit pas l’impression de s’être libéré d’une lourde charge. Il se senti petit, sans défense et beaucoup trop léger ! 

 

Plusieurs jours s’écoulèrent avant qu’Orange n’entreprenne la formation au combat avec l’épée de la vérité. Mike s’attendait à ce que l’entité se transforme en véritable samouraï dans le but de lui enseigner à combattre. Mais la formation fut tout à fait différente. 

-       Tu as maintenant prêt à apprendre à utiliser ton épée. Michaël Thomas. Sors-là de son étui. 

D’un mouvement qui aurait animé la fierté de tout chevalier, Mike dégaina facilement sa longue épée gigantesque devant le regard approbateur de l’ange. 

-       Maintenant, lève-la vers Dieu. Michaël obéit. « Avant d’exprimer ta vérité, Michaël Thomas, ressens ton épée ». 

 

Mike n’avait pas la moindre idée du sens des paroles de l’ange. Ressentir l’épée ? Il la tenait entre ses mains ; comment pouvait-il ne pas la ressentir ? 

-       Michaël Thomas de l’Intention pure, tiens ton épée bien haut et exprime ta vérité. Est-ce que tu aimes Dieu ? 

Michaël commençait à saisir le sens de ces mots. La même question, encore une fois. Seulement, cette fois, il tenait une lourde arme spirituelle pointée vers les cieux, et on attendait presque un discours de sa part. Michaël répéta sa réponse habituelle. 

 

-       Oui Orange, comme tu peux le lire dans mon cœur – Mike ne pouvait croire ce qui se produisait. L’épée commençait à vibrer. 

Elle chantait presque en même temps qu’elle répandait une chaleur intense le long de son bras et dans sa poitrine. Le bouclier murmurait doucement en guise de réponse, Mike en était sûr. Et la chaleur de l’armure augmentait ! Les outils qu’il avait appris à transporter avec aise s’animaient soudain par son intention. Il se sentait envahi d’un sentiment de puissance dégagé par les éléments qu’il portait et maniait. Il se rappela qu’il devait parler : « J’aime Dieu, très certainement ». 

 

Mike tenait l’épée au bout de son bras et sentait sa vibration accompagner la sincérité de son intention. Il s’anima de puissance. Il se sentait illuminé et capable de rester immobile une autre heure encore, tenant la lourde épée frémissante à bout de bras, énonçant son intention de rentrer chez lui. Il sentait les trois éléments vibrer sur un fa faisant écho à son cœur. Des larmes coulèrent sur son visage lorsqu’il comprit le sens de la cérémonie qui se déroulait. Les éléments acceptaient sa biologie. Ils s’intégraient à son esprit, et son intention sincère catalysait la cérémonie ! Voilà qui expliquait la présence de l’épée, du bouclier et de l’amure. Ils étaient des symboles. Quoi d’autres ? Cette explication satisfaisait Michaël Thomas, et il se sentait transplanté à un autre niveau d’engagement et de conscience. 

 

Orange et Michaël Thomas se communiquèrent des sentiments d’amour ce jour-là. Mike savait que le moment du départ approchait. Orange ne lui avait jamais appris à combattre et Mike sut que c’était parce que les armes servaient seulement de symboles. Mike interrogea Orange sur le retour et sur le chemin à suivre. Il ne cessait de manifester son étonnement devant la présence d’armes terrestres sur cette terre sacrée et spirituelle. Orange évitait adroitement toutes les questions, sauf celles dont Mike pouvait obtenir la réponse, et encore là, il demeurait vague. 

 

-       Orange, tu aurais fait un politicien habile sur la terre, plaisanta Mike. 

-       Qu’ai-je fait pour mériter une telle insulte, plaisanta Orange à son tour. 

-       Je me sens vraiment lié à toit. Mike était ému. Il ne voulait pas quitter ce grand maître angélique. 

-       N’en dis pas plus, Michaël Thomas de l’Intention pure. Je vais te communiquer un secret du royaume des anges. Il se pencha pour mieux le regarder dans les yeux et poursuivit : « Toi et moi appartenons à la même famille. Nous ne disons pas au revoir parce que nous ne nous quittons jamais. Je suis toujours avec toi et à ta disposition. Tu verras. Maintenant, il est temps de te retirer ». 

 

Mika était étonné de la nature directe de ce message d’orange. La même famille ? Comment est-ce possible ? Puis Mike se sentit ridicule, se rappelant qu’à son arrivée, Orange avait sans doute entendu sa plainte à l’effet que les anges ne saluaient jamais. Quelle réponse ! Toute une révélation en effet ! Ils ne me quittent jamais ? 

Pour la première fois depuis son arrivée dans la maison orange, Mike se rappela son hésitation lorsqu’il s’étai trouvé à l’embranchement de la route et le fait que Bleu lui avait en quelque sorte suggéré d’utiliser sa carte. Il avait véritablement entendu la voix de l’ange dans sa tête. 

 

-       Tu connais Bleu ? se risqua-t-il à demander à Orange. 

-       Aussi bien que moi-même, répondit celui-ci. 

Sans répondre, Mike se retira dans la pièce qu’il avait appris à apprécier, là où il mangeait et dormait. Bien qu’il n’ait pas été question de son départ, il  entreprit d’emballer ses effets dans ses sacs qu’il avait presque oubliés, se préparant à quitter au matin. Il jeta d’un coup d’œil sur ses photos et ses livres, soupirant devant ces précieuses possessions et au souvenir de ses expériences terrestres. Jusqu’à un certain point, les photos et les livres semblaient de trop. 

 

C’est un Michaël Thomas songeur qui se présenta à la porte, près au départ, après le petit déjeuner du lendemain. Orant l’avait silencieusement accompagné dans cette direction. Cette fois, Michaël était plus lourdement charge ; le sac contenant la carte, les nouveaux outils résonnant au rythme de ses mouvements et les deux sacs de livres et de photos. 

-       Michaël, est-u certain de vouloir prendre tous ces bagages avec toi. Il serait mieux que tu ne les aies pas, lui dit Orange. 

-       Ils représentent toutes mes possessions terrestres, répondit Mike. J’en ai besoin. 

-       Pourquoi ? 

Mika réfléchit à la question, mais sans pouvoir se résoudre à abandonner ces objets. 

 

-       En souvenir et en l’honneur de ma vie antérieure, dit-il. 

-       Our te relier aux anciennes façons de faire, Michaël ? 

Mike était irrité par toutes ces questions. L’ange poursuivit. 

 

-       Pourquoi ne me laisses-tu pas tes sacs ? Je t’aime et je vais te les conserver précieusement au cas où tu reviendrais par ici. 

-       Non ! Mike ne voulait plus en entendre parler; c’était à lui, et il les garderait le plus longtemps possible ; il avait besoin d’objets de son ancienne vie pour lui rappeler comment il était alors; 

L’ange acquiesça. Mike arrivait toujours à ses fins. Il savait que tous les anges avaient respecté ses choix et n’avaient jamais contesté ses décisions. 

 

Ce matin-là, Michaël Thomas ne dit pas au revoir à Orange. Debout sur le palier devant l’ange avec qui il venait de passer plusieurs semaines, il se rappela l’explication d’Orange à propos des adieux. 

 

-       A bientôt, dit-il donc, n’y croyant pas vraiment. 

Orange rentra en refermant la porte derrière lui. Je me demande comment ils font ça. Les seuls « adieux » consistent à fermer les portes ! se dit Mike. 

 

Mike s’aventura sur le sentier, dans une nouvelle direction. Il parvenait difficilement à garder son équilibre, surchargé par tout ce qu’il portait. L’ajout de l’épée, du bouclier et d e l’armure aux livres et aux photos qu’il transportait déjà l’alourdissait à un point presque insupportable. Il regrettait d’avoir à trimbaler ces lourds symboles du Nouvel Age. Quel marché stupide : se dit-il, agacé. Je dois avoir l’air ridicule. Ces armes sont-elles vraiment nécessaire ? je ne les utiliserai jamais en combat. Je ne saurais même pas m’y prendre. Orange ne me l’a jamais appris. Ils ne servent que d’apparat et d’objets de cérémonie. Cela n’aurait-il pas suffi d’en connaître l’existence ? 

 

Tout préoccupé qu’il était à maintenir son équilibre entre ses bagages nouveaux et anciens, il avait oublié les difficultés éprouvées sur le sentier menant à la maison orange. Il ne se rappelait plus que quelque chose l’attendait. Pendant qu’il cheminait bruyamment, traînant ses sacs et équilibrant ses armes, une forme sinistre d’un vert foncé l’épiait entre les arbres. La chose examinait Mike avec un nouvel intérêt. Ce n’était plus l’ancien Mike. Il était devenu un être plein de pouvoirs et armé ! Ce ne serait pas facile. Il faudrait songer à une nouvelle stratégie, à une tactique qui confondrait Michaël Thomas à une puissance et à une rigueur encore plus forte. Le temps ferait la différence, mais d’ici là, la masse sombre le suivrait à distance, attendant l’occasion de frapper. Elle entreprit sa filature, de façon à ne pas être vue, suivant Michaël Thomas dans son périple. Elle avait confiance que cet être humain ne se rendrait jamais chez lui

 

 

Kreyon, canalisé par Lee Carroll 

L’ADN renferme l’énergie du Créateur

  

bougievotre énergie, l’énergie de transformation humaine et celle de toutes vos incarnations.
par Lee Carrol 

Le moment est venu de dresser la liste des couches et de leurs propriétés. Néanmoins, je vais me livrer à quelque chose qui n’a jamais été fait dans mon travail jusqu’ici. Je vais laisser Kryeon prendre les commandes et présenter les sections décrivant l’ADN. Le texte sera plus puissant ainsi et beaucoup plus complet. 

La plupart des livres de Kryeon sont des transcriptions de canalisations en direct effectuées partout dans le monde. Très peu sont au départ des textes écrits. Seul le premier livre (La Graduation des temps) a été produit ainsi, avant que je ne canalise devant un auditoire. Le moment est désormais venu de revenir à mes racines et de laisser Kryeon vous transmettre ces énergies comme il le fit d’abord au fil des cinq ans qu’il a fallu pour dévoiler tout ce qui est désormais prêt à nous être accordé. 

Par Kryeon 

Salutations, très chers. Je suis Kryeon, du Service magnétique. Béni soit l’être humain qui s’intéresse suffisamment à sa voie pour parcourir ces pages, car j’ai perçu le potentiel de ce message il y a plusieurs années. Pour moi, il avait déjà été rédigé et publié. C’est l’ouvrage que vous tenez entre vos mains. À l’époque, mon partenaire, Lee, était au stade de l’enfance de sa croissance spirituelle et n’avait pas la moindre idée de ce qu’il avait devant lui. Aujourd’hui, il le sait. 

Permettez-moi de vous conduire quelque part. Pendant un instant, faites semblant que l’essence même de votre être est perceptible d’une manière nouvelle et merveilleuse. Laissez-moi vous emmener en un endroit tissé des secrets intimes de l’existence. C’est un lieu où les dimensions s’entrecroisent. Si vous étiez doués d’une vision multidimensionnelle, vous percevriez cela clairement. Comme les lignes de courants magnétiques apparaissant soudain à l’œil humain, les couleurs dansent telle la lumière miroitant sur des eaux tranquilles. Tout chante ici! Car le chevauchement des dimensions fait en sorte que ces dernières chantent et génèrent de la lumière. On peut mesurer les photons en trois dimensions, mais les chants sont de ceux que l’on chante aux confins du monde, là où le vent solaire rencontre la grille magnétique, car les mêmes processus ont cours au sein de l’ADN. 

Consentez à pénétrer à l’intérieur de l’ADN et à découvrir les aspects ésotériques et l’amour qu’il contient. Car, au-delà de la chimie, ce phénomène qu’est l’ADN définit le noyau sacré de la vie et l’amour de Dieu dans l’univers mariés aux confluences dimensionnelles et à la joie de la création. L’ADN est le carrefour où se croisent Dieu et l’homme, l’amalgame du quantique et du non quantique; il vibre de l’essence de la vérité de l’univers. Si vous vous trouviez au cœur de la double hélice et que vous observiez les vibrations comme moi, vous seriez éblouis, car dans la structure tridimensionnelle réside l’histoire de l’univers, de l’humanité, de la race semence, de leur amour à votre endroit et de vos rapports avec l’éternité et la Terre. Le spectacle de lumières multidimensionnelles est plus grandiose que ne peut le concevoir l’esprit humain, car il s’agit de lumières qui ne peuvent être vues, mais plutôt senties. D’elles émane une sonate d’énergies en fusion qui apaise l’âme; leurs accords sont similaires à ceux que l’on « entend » de mon côté du voile. Car l’ADN renferme l’énergie du Créateur, votre énergie, l’énergie de transformation humaine et celle de toutes vos incarnations. 

Par-dessus tout cela, on chante vos noms angéliques, et vous verrez bientôt ce qui se passe – une célébration de la majesté intérieure, car toute la chimie, quantique et non quantique, s’incline devant le tout et s’aligne, prête à ce que le couronné [l'être humain] énonce ses instructions. C’est un espace où la physique rencontre la spiritualité et où sont atteintes la paix et la sérénité de conscience. La passerelle menant à la réalité du Créateur y réside; et dans chaque molécule d’ADN se trouve un infime portail menant à un univers multidimensionnel. 

Ce que vous appelez « double hélice » est sacré, unique, et il l’est seulement pour l’être humain. Car dans l’ADN d’autres formes de vie, le Créateur ne réside pas; celui-ci est plutôt conçu pour percevoir d’autres ADN doués des attributs du Créateur. En termes plus simples, tout ce qui possède un ADN sur cette planète connaît l’ADN créateur de l’être humain et le révère adéquatement. Même un légume sait qui vous êtes et vit pour nourrir la vie qui l’entoure, ainsi que vous. Sur le plan génétique élémentaire, les animaux sont également conscients de la raison de leur présence ici et de quelle manière l’humain porte l’énergie du Créateur sur terre; ils ne sont ici que pour le soutenir et soutenir la planète. 

Une beauté spectaculaire réside à la fois dans la vision qui se présente à nous et dans la raison d’être de l’ADN. Car, malgré son existence tridimensionnelle, celui-ci est l’une des seules structures qui est d’abord multidimensionnelle, dissimulée dans une coquille chimique à trois dimensions. Suivez-moi un petit moment et réfléchissez à ce que cela représente. La structure atomique de l’univers chante aussi avec la Création; mais elle constitue également la pierre angulaire de tout, rassemblant des composantes multidimensionnelles dont les humains ne peuvent percevoir qu’une fraction, car ils évoluent dans leur propre réalité tridimensionnelle et le reste leur paraît uniquement comme de l’espace et du vide. Néanmoins, ce brouillard dans l’espace entre le noyau et l’électron est la « soupe » de la Création, la colle multidimensionnelle qui détermine les lois permettant que la physique fonctionne. Cette colle recèle une préconception, car elle est conçue pour invariablement engendrer la vie. 

Le plan atomique, infinitésimal, comporte un schéma directeur qui n’est pas fortuit, car il se configurera lui-même encore et encore afin que la vie puisse naître partout. Cela signifie que la vie est aussi sacrée que vous l’imaginez et que votre intuition vous le dicte. Vous pouvez constater que la molécule d’ADN est le produit de cette conception et non pas le fruit du hasard. C’est peut-être le moment de lui accorder le respect dont seul est capable un penseur quantique. Pouvez-vous imaginer ce que l’ADN porte en lui pour engendrer la maîtrise qui s’offre à vous? 

Suivez-moi bien ici. Quel âge croyez-vous qu’ont les chants que l’on entend au sein de l’enchevêtrement complexe des énergies multidimensionnelles? Songez à une ère datant de bien avant la formation de la Terre et entièrement contenue dans cette double hélice multidimensionnelle. Il en existe plus de 100 trillions d’autres exactement comme celle où vous vous trouvez et elles s’expriment toutes d’une seule voix, ce qui leur permet une meilleure faculté de communication que n’importe quel processus sur la planète. La mémoire de l’ADN évoque la formation de la Terre et de l’ensemble de toute vie allant et venant. Tout est contenu là, comme dans le matériel d’enregistrement de votre technologie; simplement, tout est sous forme multidimensionnelle – il n’y a donc aucune restriction en matière d’espace. L’infime portail dans l’ADN représente la clé, car il relie l’humain à tout ce qui est et qui a jamais été. Par conséquent, l’ADN devient un portail de connexion avec l’Esprit lui-même; il n’est jamais sans cette connexion. 

Sa puissance, son énergie ou son rôle ne sont nullement exagérés. Tout réside là, vibrant aux commandements d’un maître compositeur: l’être humain unique que l’ADN représente. Il n’existe pas deux êtres humains doués du même ADN. Même les vrais jumeaux n’ont pas un ADN identique. Seulement 47 % de l’ADN est identique ; le reste est non structuré et multidimensionnel, évoquant les existences et les expériences que chacun a vécues au fil de l’histoire de la Terre et de la Voie lactée. 

Vous vous demanderez peut-être pourquoi vous pressentez un tel amour dans tout cela, car l’ADN est un plan directeur et une propriété de la création biologique, pourquoi vous êtes incités à réfléchir à d’autres sujets, et ce qui, ici, engendre un tel sentiment d’appartenance. 

La réponse pourrait vous surprendre, car l’ADN est la substance maîtresse de création sur la planète. Il porte en effet l’image du Créateur et le reflète en tout. Il se livre au corps humain de manière élégante, mais il est malgré tout nanti d’une conscience supérieure dissimulée et prête à être comprise par tout individu désireux d’examiner les sources de la conscience.  Par Kryeon canalisé par  Lee Carroll    

1...686970717273

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...