L’Ange du Pardon, son message à l’humanité

 Derrière le voile du christianisme extérieur représenté par les 3 églises orthodoxe, catholique et protestante, existe une voie christique cachée, un chemin intérieur d’éveil de la conscience basé sur la connaissance de l’homme et l’alliance avec le monde des Anges.

Les Anges sont les gardiens de la véritable destinée de l’homme, qui est de devenir un homme-Ange, un Christ vivant, un libérateur, un thérapeute pour la terre et l’humanité.

Aujourd’hui, certains hommes sont parvenus à rétablir ce lien de Lumière qui jadis, reliait naturellement les hommes avec leurs Frères aînés, les Anges. Parmi eux, l’Ange du pardon s’est manifesté pour délivrer un message et un enseignement rare et précieux à l’humanité, dont voici un extrait*..

 * Vous trouverez le message et les enseignements de l’Ange du pardon dans leur intégralité dans le livre « L’Ange du pardon, son message à l’humanité« , de Loïc Albisetti, paru aux Editions Essénia. Vous trouverez déjà dans cet article quelques extraits de ce message sacré.

 ange du pardon

La mission de l’Ange du pardon au sein de la terre et de l’humanité

L’Ange du pardon* est semblable à une petite source cachée dans un temple de cristal au centre de la Terre. Ce temple sacré est le cœur même de la Mère du monde dont chaque battement fait jaillir de cette source une eau-lumière, une eau de l’âme invisible, qui pourtant fait vivre, croître et prospérer tout ce qui se trouve à la surface de la terre. Mais la tâche de l’Ange du pardon n’est pas de demeurer une petite source ; non, sa mission est de devenir un grand fleuve ardent, semblable à un courant de Lumière ascendant traversant tous les mondes jusqu’aux étoiles, en passant par l’homme.

Comme l’Ange du pardon lui-même le décrit à travers son message, ce courant lumineux passe d’abord par la terre et les pierres, l’eau et les plantes, l’air et les animaux pour finalement entrer dans l’homme, qui est la porte du feu et des mondes supérieurs. Malheureusement, cela fait bien longtemps que l’être humain ne porte plus les mondes supérieurs, mais plutôt des mondes sombres et malades, et ce, dans une totale inconscience et ignorance de la réalité et de leur emprise.

Cependant, si l’homme rétablit ce lien avec les mondes supérieurs et ouvre les portes de sa vie intérieure à la sainte présence de l’Ange du pardon, celui-ci peut accomplir sa mission : libérer l’âme de la terre, la Mère, et rétablir son lien originel avec le Père. Ainsi, il n’y a plus de séparation ni d’opposition entre le ciel et la terre, l’esprit et la matière, la pensée et le corps, l’invisible et le visible. Semblable au cobra royal qui s’éleva à travers la colonne vertébrale du Bouddha jusqu’à se dresser au-dessus de sa tête, l’Ange du pardon peut alors protéger tous les êtres du mauvais sort et rayonner sa bénédiction dans toutes les directions du monde.

L’Ange du pardon est donc indissociablement lié aux maîtres et aux sages qui constituent la grande Tradition immortelle de la Lumière sur la terre. C’est pourquoi cet Ange insiste tellement sur l’importance de cette tradition dans son message, demandant aux hommes de s’unir à elle pour retrouver leur origine divine et leur véritable chemin de destinée :

« Le Père m’a envoyé dans le monde de la chute (le monde manifesté, matériel) afin qu’à travers la Tradition des Maîtres, je puisse ramener tous Ses enfants vers le royaume de la Lumière.

Le maître Jésus était un avec moi et parlait de ma mission sur Terre lorsqu’il a prononcé la grande parole libératrice : « En allant vers mon Père, j’emmènerai la Terre entière avec moi.» Ainsi, je me manifeste dans votre monde à travers le corps de la Tradition des Maîtres et sachez qu’en dehors de ce corps pur, il est inutile et vain d’invoquer ma présence. » 

Les conséquences insoupçonnées de la présence ou de l’absence de l’Ange du pardon

À travers cette image vivante de l’Ange du pardon comme une petite source, puis un fleuve de Lumière qui s’élève du centre de la terre jusqu’à entrer dans l’homme préparé pour le recevoir, on peut mieux comprendre le sens profond de son message à l’humanité.

On peut également comprendre pourquoi cette vertu en apparence insignifiante est en réalité d’une importance capitale, non seulement dans nos vies d’êtres humains, mais également pour tous les règnes de la terre. En effet, si l’eau-Lumière du pardon et de la bienveillance ne circule plus entre nous, la terre de nos cœurs se dessèche, nos relations s’appauvrissent, se crispent et les conflits arrivent. Puis, par la loi de causes à effets, c’est la terre entière qui se dessèche et devient aride, se couvrant d’un manteau de tristesse et de désespoir, suivant l’expression de Baruch : « Jérusalem, quitte ta robe de tristesse » (Baruch 5:1). « Jérusalem » (littéralement : le « royaume de la paix et de l’unité ») désigne ici l’humanité dans son unité originelle, qui a été brisée par sa chute et la rupture de son lien intérieur avec les mondes supérieurs. C’est ainsi que la terre, notre Mère, s’est progressivement recouverte d’une « robe de tristesse » ; de la connaissance de cette réalité à la fois concrète et spirituelle, vient également l’antique expression des prêtres d’Egypte qui se faisaient appeler les « Fils de la Veuve », évoquant le deuil de la Déesse Mère Isis, divinité de la Terre.

 l-ange-du-pardon

Par un heureux et miraculeux hasard – celui-ci n’existant pas ou alors étant Dieu Lui-même – j’ai découvert un précieux texte du maître essénien Peter Deunov au sujet de la vertu du pardon. Ce texte date déjà de plus d’un siècle et n’a pourtant pas perdu une ride ! En effet, on peut même dire qu’il est plus actuel que jamais. A travers cet enseignement, le maître révèle le lien vivant et subtil qui existe entre la nature de l’eau des relations humaines et l’état de la terre. Il nous montre ainsi l’importance du pardon et les conséquences insoupçonnées de sa présence ou de son absence sur la terre :

« Pardonner est l’une des plus petites vertus. Sur cette si petite vertu repose toute la culture actuelle. La fertilité de la terre aussi repose sur le pardon.

Si les hommes de culture dressaient des statistiques, ils pourraient remarquer l’action d’une grande loi de causes à effets. Ils pourraient remarquer que toutes les années de famine sur la terre sont la conséquence du manque de cette petite vertu. Si elle manque, surviennent alors les grandes catastrophes qui commencent d’abord à l’intérieur de la société comme par exemple, des persécutions entre les différentes églises pour savoir laquelle est la plus juste. J’appelle une église juste celle qui applique la loi du pardon, qui applique l’Amour, celle qui ne voit pas les erreurs chez son frère.

Soyez prêts à pardonner.

Tu vas pardonner à quelqu’un pour Dieu qui vit en lui.

Pourquoi l’homme doit-il pardonner ? Parce que chaque vexation qui vous est infligée, consciemment ou non par autrui, a pour but de vous préserver d’un mal qui doit se produire[1]. »

  1. Extrait du livre de Peter Deunov « le livre des Anges ».

En effet, bien souvent nous nous vexons d’une parole qui nous est dite et qui peut effectivement être parfois maladroite. Alors nous nous braquons, voire même entrons dans la rancune ou la colère. Mais en réagissant de la sorte, nous augmentons le mal et l’énergie destructrice de la guerre et du conflit, qui n’apporte jamais rien de positif, bien au contraire. Par contre, si nous entrons dans l’intelligence et la vision impersonnelles de l’Ange du pardon, notre regard s’élève naturellement au-delà des apparences et de la personne qui nous a contrariés. Nous pouvons alors constater avec étonnement que cette personne n’était qu’un trompe-l’œil, qu’un instrument de forces liées à notre propre karma − personnel, héréditaire ou culturel − ne demandant qu’à être libérées de notre inconscience… 

Pour en savoir plus :

Article complet dans le magazine Essentiel n°33 – avril-mai-juin 2017 par Loïc Albisetti 

L’Ange du Pardon, son message à l’humanité – Loïc Albisetti – Ed. Essénia

Le besoin de gagner sa vie

 

Alors que nos vibrations s’élèvent et que nous ressentons l’énergie circuler de plus en plus en nous-même et dans nos vies, comment se fait-il que nous nous sentions encore obligés d’assurer notre sécurité matérielle par la force de notre labeur… même si nous savons que les ressources de l’Univers sont illimitées et que ce sont nous qui créons la réalité qui nous entoure? Pour la plupart de gens, la vie est comme un jeu de société : soit l’on gagne, soit l’on perd. C’est ce qui fait que l’on s’affaire sans cesse à trouver des solutions pour ne pas avoir l’impression de perdre… Perdre son temps, perdre sa sécurité, sa « qualité de vie », perdre le sens de son existence, perdre sa vie, point final! C’est donc la peur de « se » perdre qui nous motive à vouloir « gagner sa vie », c’est à dire travailler comme un malade pendant plus de 30 ans, en espérant récolter un pactole pour se la couler douce une fois la retraite arrivée…

gagner sa vie

Et, pour certains, ça marche bien! Arrivés à 60, 65 ou même 70 ans, ils peuvent enfin se retirer de la vie active pour s’accorder une pause, disons-le, fort méritée. Or, ce moment coïncide souvent avec le début de la dégénérescence du corps : le vieillissement semblant correspondre avec l’apparition de multiples problèmes de santé… bien souvent dus aux programmations internes soit de « culpabilité » (je ne sers plus à rien), ou encore d’oisiveté (ma vie ne fait plus de sens)… Et nous revoilà encore affectés par le sentiment de «perdre» quelque chose d’important ou de précieux: notre propre valorisation personnelle.

C’est un cycle sans fin qui nous maintient dans l’illusion de devoir « prouver » que l’on mérite d’exister : si je « gagne » bien ma vie, c’est un signe que j’ai de la valeur aux yeux de la société. Tant pis si mon quotidien, ma santé, ma famille et ma vie sociale en souffrent : c’est pour mieux me reprendre « plus tard »… si je me rends jusque là ! Pourtant, à l’échelle planétaire, nous savons que seuls les humains ont besoin de « payer » pour avoir le droit de s’installer quelque part et y créer son nid. Les plantes poussent dès qu’il y a un espace libre, les animaux élisent domicile dans leur milieu naturel sans effort et même, jusqu’à il y a quelques centaines d’années, les deux tiers de la population mondiale vivaient sans argent, des fruits de la chasse, de la pêche et de la culture locale… Qu’est-ce qui a changé « en nous » pour que notre système de valeur et de référence «extérieur» se modifie et passe à cet extrême opposé que nous connaissons maintenant ? Se pourrait-il qu’à partir du moment où nos peurs personnelles deviennent collectives, nous devenions « soumis » à une pression inconsciente à laquelle il est presque impossible de se soustraire ? Que la peur de « perdre », en particulier sa« sécurité », nous pousse à donner notre pouvoir à tous ceux qui prétendent être en mesure de nous « protéger » ?

Lorsque notre conscience s’éveille, nous nous rendons compte que la « sécurité » n’existe pas ailleurs que dans la confiance absolue en ce qui « doit être ». Alors, toutes ces anciennes croyances de manque et de peur semblent s’effondrer d’un coup. Et cette vie de travail et de responsabilité civile qui « donnait du sens » à notre existence, devient tout-à-coup obsolète. Pire encore, nous n’avons plus envie de faire partie de ce système mercantile et aliénant, sans toutefois savoir comment continuer de vivre comme « avant »…  Nous aspirons à évoluer dans un monde où l’argent n’aurait plus autant d’importance, où l’on vivrait de troc et d’échange de service, où tous seraient en paix, vivant d’entraide et de solidarité… sans néanmoins devoir « perdre » aucune de ses commodités auxquelles nous sommes habitués. Bref que le monde change, sans que « moi » j’ai à changer quoi que ce soit…

Nous oublions que l’argent est juste une forme d’énergie qui circule au même rythme que notre propre énergie intérieure : plus je me « dépense » pour les autres ou par obligation, plus je me vide de mon énergie vitale et ainsi en est-il de mes réserves personnelles ET pécuniaires. Plus je travaille fort, plus je donne, plus je m’oublie et je m’épuise. Ne me soutenant plus à « l’intérieur », je perds ma solidité « extérieure »… ce qui ne fait que se confirmer dans les multiples « dépenses » qui s’accumulent dans ma vie.

Pire encore, le fait de négliger de « prendre soin de moi » au quotidien fait que, lorsque viennent les vacances ou même le weekend, j’éprouve le besoin impérieux de « remplir le vide à tout prix», de compenser pour cette négligence envers moi-même en m’accordant toutes les petites douceurs dont je me suis privé en ayant focalisé toute mon attention sur mes « devoirs » de travailleur ou de citoyen, de conjoint, de parent, d’enfant, de… etc. C’est le sentiment de manque qui nous fait faire des « folies »… que nous devrons assumer ensuite en travaillant encore plus fort! Et la route tourne sans que nous ne soyons jamais comblés!

À un certain moment, tous ceux et celles qui contactent l’Énergie universelle, qui goûtent, ne serait-ce qu’un court instant à la Plénitude des Sens, à travers un soin, une méditation ou une simple promenade dans la nature, se mettent à rêver de pouvoir vivre dans cet État de Grâce en permanence. De pouvoir évoluer dans l’Énergie, AVEC l’Énergie à chaque instant. D’où le foisonnement de thérapeutes, énergéticiens et médiums qui décident de quitter leur ancien travail pour « œuvrer » en énergie. Le concept « métro-boulot-dodo » ne fait plus de sens, alors on va se créer un « job » qui lui, nous donne envie de continuer à avancer… mieux encore, qui nous permettra « d’aider » les pauvres gens autour de nous qui n’ont pas cette « chance » de vibrer au diapason avec la Source, l’Univers ou Dieu, selon le discours qui se tient entre nos deux oreilles…

C’est bien beau tout ça, mais la seule et unique vraie question à se poser AVANT de se lancer dans l’aventure de l’indépendance financière, c’est : suis-je CONVAINCU que j’ai tout en moi pour ASSURER ma propre SÉCURITÉ sur tous les plans? S’il subsiste le moindre doute, la moindre hésitation ou peur, ceux-ci se matérialiseront comme par enchantement dans votre vie. Sans compter les illusions d’une belle retraite dorée qui partent en fumée… Nombreux sont ceux qui osent prendre le risque, mais combien le regrettent ou se remettent en question au bout de quelques mois… Et si, à l’heure actuelle, au lieu de vous demander « comment vais-je gagner ma vie? », vous vous permettiez de vous poser et de contempler toutes ces années derrière vous où nous n’avez manqué de rien? Combien de fois avez-vous eu peur de ne pas « passer au travers» d’une situation difficile? Quel nombre de tempêtes financières ou interpersonnelles avez-vous essuyé depuis le début de votre vie adulte, sans pour autant y perdre votre santé, votre qualité de vie ou même, votre estime de vous-même ?

Sommes-nous vraiment obligés de travailler 40 heures par semaine pendant 30 ou 40 ans pour enfin pouvoir « mériter » le droit de ne plus faire d’effort ? Certaines personnes choisissent pourtant d’accorder seulement 15 ou 20 heures par semaine à leur vie professionnelle et s’en sortent très bien…

C’est comme cette petite histoire du PDG d’une grosse compagnie qui tentait de convaincre un pêcheur vivant sur une petite île exotique de se lancer en affaire, d’engager des collègues, de se munir d’une flotte de bateaux et d’aller installer ses quartiers généraux à New York… «Qu’est-ce ça va m’apporter, lui demande le pêcheur ? Quand tu seras riche, tu pourras faire comme moi et prendre du bon temps sur cette île, en allant à la pêche seulement quand tu veux et en jouant de la musique tout l’après-midi, si le cœur t’en dit. » Et le pêcheur de répondre : « Mais c’est déjà ça que je fais! ». Comme quoi, l’abondance n’est qu’une question de perception!

Et si vous vous accordiez un moment pour reconnaître pleinement tout le chemin parcouru et être fier de tout ce que vous avez accompli? Être reconnaissant pour tout ce qu’il y a de merveilleux dans votre vie : vos victoires, vos réussites, vos forces, vos talents, vos compétences et vos acquis. N’êtes-vous pas une personne exceptionnelle, courageuse, puissante et lumineuse?

gagner

Pourquoi vous faudrait-il vous contenter d’ouvrir un cabinet et de soigner les gens pour activer l’Énergie créatrice qui circule en vous? N’y-a-t-il pas mille et une autre façons de mettre votre Lumière intérieure au service de la Vie, de VOTRE vie, dans la facilité, la simplicité et la joie? Et s’il n’existait, en fait, que deux manières efficaces de « gagner notre vie » : par la force, à travers nos efforts constant et assidus, ou en suivant nos élans de passion : en choisissant de prendre plaisir à partager au monde ce qui nous fait vibrer?

Pensez-y un instant : quels sont les individus qui ont le salaire le plus élevé sur la planète? Non, ce ne sont ni les banquiers, ni les politiciens, mais plutôt ceux qui excellent à « jouer » : jouer de la musique, jouer sur scène ou au cinéma, jouer au soccer… Les musiciens, les artistes et les joueurs de foot ou de hockey sont des gens qui « reçoivent » des millions de dollars annuellement « juste » pour partager au monde leurs talents uniques et créatifs…

Dans un « jeu de société », ce sont souvent ceux qui s’amusent le plus qui remportent le partie… et non ceux qui prennent ça trop au sérieux! Et vous, si vous étiez millionnaires, de quelle façon auriez-vous envie de « jouer », de vous « amuser » au quotidien? Quel don ou talent artistique ou autre, souhaiteriez-vous explorer? Et s’il n’était pas nécessaire de « changer votre vie », de tout balancer pour recommencer à zéro pour avoir une existence paisible, heureuse et épanouie, en communion avec l’Énergie universelle dans sa forme la plus pure? Et s’il suffisait de vous accorder, ne serait-ce qu’une heure ou deux par semaine pour aller à la rencontre de ce qui vous anime vraiment?

Demandez-vous ce qui vous passionne, ce dont vous rêvez secrètement, mais n’attendez pas « la retraite » pour passer à l’action. Vous aimeriez peindre, chanter, danser, jardiner, jouer de la musique, faire du sport ou du théâtre? Faites-le maintenant!

Si vous souhaitez véritablement « AIDER » et changer le monde, plutôt que de vous recréer un nouvel emploi encore une fois au service des autres, optez pour ce qui vous fait du bien, ce qui vous nourrit et vous illumine : un passe-temps, un loisir ou une occupation occasionnelle qui non seulement vous rendra plus heureux, mais augmentera votre énergie vitale et, ainsi, vous permettra de devenir un phare, un exemple à suivre pour tous ceux qui vous entoure. La véritable peur n’est pas de pas suffisamment bien « gagner votre vie » ou de « perdre » votre sécurité matérielle, mais plutôt de ne pas avoir su vivre pleinement ou de mourir insatisfait… N’attendez plus : faites-vous plaisir! Ce que vous « gagnerez » en étant heureux n’a pas de prix et portera fruit tant dans votre qualité de vie que votre portefeuille… Satisfaction garantie! 

Message de Bianca Gaïa/Diane LeBlanc, transmis le 25 juillet 2016 disponible sur www.biancagaia.com.

La révélation d’un contact avec les Dévas

 

Il n’existe pas de méthode facile pour parler avec les Dévas ou avec votre Soi profond en dix leçons ou en deux week-ends. Dans les civilisations industrielles, les gens attendent et désirent des résultats immédiats, mais la vraie communication vient de notre propre être et de notre vie dans le Tout. C’est plus quelque chose que nous devenons au cours de notre existence que quelque chose que nous apprenons. Ce que nous communiquons en réalité, c’est ce que nous sommes, une approche globale de sa vie, des autres et de nous-mêmes. Chacun de nous peut parler avec les Dévas. 

femme1

Parfois, la voix intérieure disait des choses que je n’avais encore jamais entendues, comme : 

« Ce matin le soleil brille sur les pages sur lesquelles tu es en train d’écrire et jette de longues ombres tremblantes. La plus grande partie de ce que fait l’homme jette de longues ombres et, comme dans le mythe de Platon, il prend ces ombres pour la réalité et il leur infuse tous les jours une vie fraîche. Quand il refuse de croire plus longtemps en elles, le tissu de lumière et d’obscurité devient de moins en moins distinct et se change graduellement en pure lumière. Vous aurez encore un monde de contrastes, mais ce seront des contrastes de couleurs non de noir et blanc, à la place d’une obscurité mêlée de pesanteur. L’étendue de la lumière sera immensément plus grande, et les surfaces ne feront plus que refléter, mais émettront la lumière de l’intérieur. Les surfaces elles-mêmes ne sont pas statiques ; ce sera un tableau mouvant, impossible à peindre par un artiste avec son matériel actuel. Les artistes seront artistes du vivant, et le tableau sera aussi large que l’univers 

Le pouvoir de la paix, qu’est-ce qui pourrait être plus fort que la paix. Plus profondément en elle, vous êtes à l’abri des tempêtes et vous ressentez ma paix comme une douce pluie qui tombe autour de vous. Encore plus profond et pas une feuille ne bouge ; c’est comme si le monde était pétrifié et attendait, dans l’expectative d’une tranquillité encore plus grande. Mais plus profondément encore la pétrification du monde s’est évanouie, et il y a de nouveau du mouvement, le plus léger, le plus aérien  et le plus subtil des parfums, le plus faible des bruits, seulement des traces d’une couleur étincelante – le tout contenu dans cette inébranlable tranquillité. 

Puis ce mouvement cesse et nous passons à un monde informel où sont en attente les semences, les potentialités de tous les autres mondes. Ce pays, vous ne pouvez pas le sentir, vous ne pouvez ni le voir ni l’entendre, mais vous savez que dans sa vibration contrôlée est la puissante et explosive force de l’amour avide de s’exprimer, attendant dans le creux de ma main, dans une paix sans précédent. C’est un monde de tremblement. Y entrer signifie s’abandonner à rien, à tout, glisser dans une coupe pleine d’amour et se laisser aller dans la texture arachnéenne d’on ne sait quoi, et dans cet abandon, être transporté par la puissance qui jaillit des profondeurs du Dieu d’Amour…. 

La vie sur Terre est très importante pour votre croissance. C’est mon terrain d’essai, l’escalier qui ramène vers moi, et l’acte qui rend possible ce privilège sacré est pour moi d’une beauté sans limites. Rien n’existerait sans un acte de création, et c’est peut-être pourquoi le mental limité a dégradé cet acte de la sexualité plus que tout autre. 

Je recevais des idées bien nettes qui m’aidaient à voir la puissance de l’esprit, car j’étais très orientée vers le mental et j’avais besoin d’être tirée de mes ornières rationnelles. 

Le mental qui déchire en pièces, analyse, critique, théorise, est comme un cancer ; la force vitale de croissance y est hors de contrôle… Mais que la mentalité du monde soit distordue ne signifie pas que le mental ne soit d’aucune utilité. Avec ma force de vie à la leur source on obtient une raison qui règle l’univers et la course des étoiles, jusqu’à la plus petite structure d’un grain de sable, si parfaitement, de façon si belle que chaque cheveu de chaque tête a un nombre, une destinée, un plan et une couleur. 

Présence, mais Lui/Elle/Cela était beaucoup plus, plus proche, plus un Bien-Aimé, et le devenait de plus en plus. Pour combattre ma tendance à chercher refuge dans l’action extérieure et dans les opinions des autres, l’accent était constamment mis sur le choix de la voie intérieure : 

La voix intérieure est douce et aimante, d’une douceur incroyable ; les voix extérieures sont dures, stridentes. La voix intérieure est pleine d’amour pour toi et pour toute chose ; les voix extérieures sont pleines de sollicitude pour le faux moi, les fausses valeurs, pour les choses qui abaissent la divinité de l’homme. La voix intérieure parle d’un seul propos ; les voix extérieures ne savent pas ce qu’elles cherchent – d’abord une chose, puis une autre, mais toutes abaissant la dignité de l’homme. La voix intérieure invite l’âme à la perfection ; les voix extérieures conduisent aveuglément à la destruction. La voix intérieure parle de beauté ; les voix extérieures en appellent froidement aux faits. La voix intérieure tient la vérité pour un noyau à protéger ; les voix intérieures tordent la vérité dans un moule d’où viendront toutes les erreurs. La voix intérieure se rattache à la destinée de tous ; les voix extérieures se consacrent entièrement à l’avancement d’une seule personne.. 

livre

Extrait du livre : « La Voix des Devas » – L’essence consciente des végétaux de Dorothy Maclean – aux Ed. Ariane sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/     

 

Trouver la mission de son âme

 

Sentez-vous que vous êtes venu sur terre pour accomplir quelque chose de spécial, mais vous ne savez pas quoi au juste?

Aspirez-vous à une vie plus riche de sens ?

Réalisez-vous que vous avez créé un projet pour votre existence avant de naître ?

Ressentez-vous que quelque chose en votre for intérieur connaît déjà tout de ce projet ?

Savez-vous que c’est votre âme ?

Savez-vous que votre âme vous guidera pas à pas à mesure que se dévoilera votre projet de vie, qui n’est d’autre que la mission de votre âme?

Le but de ce livret est de vous montrer comment atteindre le pouvoir, l’amour et la connaissance de votre âme. 

 lune animée

 

Il est évident que si le soleil cessait d’exister, toute vie sur la planète périrait. Simplement dit, le Soleil nous donne la vie. Bien que beaucoup d’entre nous ne réalise pas que le soleil pénètre même beaucoup plus profondément notre être.

Un courant de vie ou étincelle de feu s’écoule directement du soleil au travers des divers plans et se loge lui-même dans la glande pinéale au centre de votre tête. Ceci constitue votre âme où le  « Dieu intérieur »; il vous révèle le sens de votre existence et son but, la mission de votre vie; il procure toutes les facilités et moyens pour vaincre les obstacles alors que vous accomplissez votre mission. Beaucoup de problèmes de votre vie découlent du fait de ne pas vous être engagé dans votre mission de vie. Votre âme détient la clé des solutions de vos problèmes existentiels, si seulement vous demandiez !

Vous devez faire un effort conscient pour contacter votre âme. Parlez-lui. Demandez son aide. Elle vous répondra en conséquence. Cet événement a été inclus dans votre projet de vie, le plan auquel vous avez souscrit avant de vous incarner. Il devrait être indéniable pour vous que lorsque ceci arrivera, vous devriez ressentir une excitation intérieure comme si quelque chose qui était en train de dormir en vous, s’éveillait. Vous vous sentirez dès lors impatient de suivre la voie que votre âme vous suggère.

Ceci ne veut pas dire que votre voie sera idéalement un lit de roses. Vous serez certainement testé et défié. Mais avec une persévérance dans l’effort et une motivation sincère, votre âme vous guidera pas à pas à mesure que votre projet de vie, la mission de votre âme, se dévoile.

natureQuelle est la nature de la mission de votre âme ?

« Alors que vous progressez dans la compréhension de la Voix du silence, sachez que ce qui vous rend humble, ce qui vous rend aimant, ce qui vous rend pur, ce qui vous rend harmonieux, est de Dieu. Les sentiments qui remuent à l’intérieur de votre cœur le désir de faire de cette étoile une planète de lumière, de soulager le fardeau de vos semblables, d’élever ceux qui sont dans la peine et la détresse vers la compréhension et l’harmonie, c’est de la Lumière. Ce qui diminue la personnalité et augmente le pouvoir du Christ, ça c’est de Dieu ! » Kuthumi

Le travail visant à transformer notre monde en une planète de Lumière requiert l’effort concentré et incessant de ceux qui sont appelés (en réalité, nous nous sommes portés volontaires !). Vos talents, vos habiletés, vos intérêts et vos expériences de vie sont des indications pour votre travail particulier. Et ce n’est pas le labeur d’une seule personne; vous serez amenez à œuvrer avec beaucoup d’autres, chaque mission particulière s’ajustant avec celle des autres pour l’accomplissement du Plan Divin.

Plus vous créerez de contact avec votre âme, plus votre âme infusera votre personnalité (votre ego personnel).

Quels sont les effets de l’éveil de votre âme?

  • Votre mission d’âme devient claire.
  • Vous vous engagez dans votre mission d’âme et faites les premiers pas pour la réaliser.
  • Votre âme vous prend en main, vous guide et vous instruit.
  • Des idées à mettre en œuvre surgissent de votre âme ; elles s’avèrent exactes et fiables.
  • Ces idées sont transmises par une sereine voix intérieure, une intuition, où une forte incitation à agir.
  • Aussi, il y a des indices pour savoir que faire; indices que vous apprenez à reconnaître et à suivre.
  • Vous êtes guidé vers des situations, des informations et des personnes qui vous aideront à remplir votre mission.
  • Quand vous terminez une mission, vous êtes guidé vers la suivante.
  • Vous êtes stupéfait ! Votre âme connaît des choses que vous ne pouviez connaître.
  • Votre vie devient une aventure; vous faites des pas dans l’inconnu.
  • Vous devenez humble, vous vous fiez et comptez sur les conseils de votre âme pour vous guider.
  • Vous devenez fort; s’il vous est demandé de faire quelque chose qui représente un défi (qui vous défie), l’aide est présente.
  • De plus en plus, votre âme dirige votre vie.
  • Vous rencontrez votre groupe d’âme, et vous y apportez une pièce du puzzle pour le travail que vous allez faire ensemble.
  • Vous mettez en œuvre une petite partie d’un grand plan qui vit dans l’esprit de la Hiérarchie Spirituelle, les Maîtres de Sagesse qui supervisent le bien-être de notre planète.
  • Vous êtes reconnaissant.

Comment savoir si vous êtes en contact avec votre âme, et pas avec une entité astrale se présentant comme étant votre âme ?

  • Les idées en provenance de votre âme surviennent sans bruit et opèrent quand vous agissez d’après elles.
  • S’il y a fanfare ou émotion forte, cela ne vient pas de votre âme.
  • Votre âme vous guide un pas à la fois, ainsi vous apprenez et votre engagement est testé.
  • Si votre libre arbitre est compromis, si quelque chose désire vous imposer des actes qui ne vous semblent pas justes, cela ne vient pas de votre âme.
  • Si vous êtes encouragé à vous dépêcher, à agir immédiatement, cela ne vient pas de votre âme.
  • Si vous n’avez pas les ressources financières pour mettre en œuvre le plan, cela ne vient pas de votre âme.
  • Si votre personnalité est gonflée ou séduite par l’argent, le pouvoir ou le sexe, cela ne vient pas de votre âme.
  • Si votre mission vous rend humble, aimant, pur, harmonieux, cela vient de votre âme.
  • Si elle soulage la peine et la détresse de vos semblables, cela vient de votre âme.
  • Si elle enseigne et apporte la compréhension à vos semblables, cela vient de votre âme.

Qu’est-ce qui vous maintient engagé dans la mission de votre âme ?

  • Vous renforcez votre volonté et votre intention de vivre votre mission.
  • Vous conquérez la liberté de persister et de remplir votre mission.
  • Vous vous engagez à une pratique quotidienne de méditation et à une vie qui inclut silence et solitude.
  • Vous recherchez et réalisez une vie mentale et émotionnelle plus paisible.
  • Votre santé s’améliore parce que vous faites régulièrement de l’exercice, vous mangez une nourriture appropriée et vous dormez sainement.
  • Vous pouvez faire la distinction entre les exigences de votre âme et celles de votre personnalité.
  • Votre âme guide de plus en plus votre vie.
  • Vous développez un esprit curieux.
  • Vous vous tenez bien informé au sujet des événements mondiaux.
  • Vous apprenez à rester émotionnellement détaché des événements mondiaux qui se déroulent.
  • Vous êtes capable de vous concentrer et écarter facilement les distractions.
  • Vous parvenez à marcher au son de votre propre tambour.
  • Vous êtes désireux d’être au service.
  • Votre vie se remplit d’amour.

particulesQu’est-ce qui vous retient ou vous conduit hors du sentier?

  • Une vie frénétique, remplie de stress.
  • Le manque de solitude et de temps de quiétude.
  • La dépendance aux drogues, à l’alcool, à la nourriture, au sexe et au pouvoir.
  • Des membres de votre famille, en particulier un conjoint ou partenaire qui n’appuie pas votre mission d’âme.
  • Des amis qui pensent que vous êtes fou.
  • La paresse et la mauvaise volonté pour procéder aux changements de vie que votre mission exige.
  • La peur de l’inconnu.
  • Être facilement distrait.
  • L’incapacité à se concentrer.
  • Un corps, des émotions et un esprit malsains.
  • Le bruit (nourriture mentale et émotionnelle de pacotille) :Les rassemblements de masse où les émotions sont accrues comme les événements sportifs ou les concerts rock; ce sont des lieux alimentant les entités astrales ; elles peuvent vous y attaquer.
    • Éteignez votre télévision et votre radio, à l’exception pour les programmes qui vous informent et vous nourrissent.
    • Éteignez toute musique furieuse et discordante.
    • Éteignez les musiques avec des paroles stupides qui manipulent votre esprit.
    • Éteignez les jeux vidéo et d’ordinateurs.
    • Éteignez si possible le bruit de fond.
  • Des entités astrales se présentant comme votre âme ou votre Maître
  • Se mettre à douter que votre mission d’âme est bien réelle et que les Maîtres existent
  • Des revirements d’humeur.
  • Le découragement/abandonner facilement.
  • Le besoin de se conformer.
  • Des problèmes d’argent.
  • Manquer à ses méditations.

Quatre méthodes de méditation conduisant au contact avec l’âme

Des méditations quotidiennes ouvrent la porte au contact avec l’âme et l’approfondissent.

Le silence est le pré-requis de tout effort de méditation. Pas de musique. Pas de télévision ou de radio en bruit de fond. Pas de bruit de voix. Pas de bruit superflu en provenance de votre environnement.

Trouvez un endroit sur lequel vous pouvez compter pour obtenir du silence, un endroit sacré auquel vous pourrez retourner à tout moment pour méditer. Cela peut être un coin dans votre chambre, dans une arrière-cour, un parc ou même une église! Asseyez-vous sur le sol, jambes croisées en position de méditation, ou sur une chaise confortable.

Soyez assis confortablement mais pas au point de vous endormir ! La méditation est une activité mentale active et rien ne peut être accompli si vous vous endormez.

Essayez de prévoir un temps chaque jour pour vous asseoir et méditer.

meditation

1. Analyser votre propre pensée (environ deux semaines)

Asseyez-vous calmement et fermez vos yeux. Presque immédiatement votre esprit voudra se balader et des pensées entreront dans votre esprit. Ce n’est pas grave. Tout simplement, retirez-vous et comme un étranger assis sur la ligne de touche, observez ces pensées ruisseler à travers votre esprit. Prenez note de ces pensées. Ne réagissez pas à ce qu’elles représentent. Soyez très détaché, observez tout simplement ces pensées s’écouler. Faites ceci à chaque session pendant quelques minutes pour commencer, ensuite augmentez jusqu’à 10 minutes.

Observez attentivement vos pensées pendant deux semaines lors de sessions journalières de 10 minutes.

Vous noterez qu’à mesure que le temps passe, il y aura de moins en moins de pensées s’écoulant à travers votre esprit et vous serez sur le seuil d’obtenir et gagner le contrôle de votre pensée.

2. Concentrez-vous sur un objet (une semaine)

Où que vous soyez, choisissez un objet sur lequel vous concentrer. Cela peut-être n’importe quoi : un vase, une lampe, une tasse, un crayon, etc.

Asseyez-vous calmement et fermez les yeux. Rassemblez toute votre énergie et concentrez-vous sur l’objet tant que vous le pouvez. D’autres pensées peuvent ruisseler dans votre esprit. Ne vous inquiétez pas d’elles, simplement retournez-vous concentrer sur l’objet choisi. 

Continuez de pratiquer cette méthode jusqu’à ce que vous puissiez maintenir votre concentration pendant environ 5 à 10 minutes. Si vous réussissez, vous vous débrouillez bien. Vous êtes sur la voie de contrôler votre esprit et non plus d’être contrôlé par lui.

3. Libérez votre esprit (pour la durée de l’exercice)

Ceci est un exercice de méditation enseigné aux néophytes dans les monastères bouddhistes tibétains. L’objectif est à l’opposé de la méthode 1 mentionnée plus haut, soit d’évacuer votre esprit de toute pensée étrangère.

Appelons-la la méthode des sept respirations. L’objectif est de prendre sept profondes inspirations et expirations, temps durant lequel aucune pensée extérieure ne ruissellera dans votre esprit. Si vous pouvez atteindre les sept inspirations/expirations avec succès sans qu’aucune pensée n’effleure votre esprit (à l’exception du comptage des respirations) vous avez réussi! Cependant, si des pensées extérieures se glissent durant votre respiration, vous devez tout recommencer dès le début.

Au début, il est fréquent que des pensées envahissent votre pensée dès la troisième inspiration. Recommencez à nouveau jusqu’à ce que vous ayez inspiré et expiré sept fois sans pensées interférentes.

Vous êtes maintenant en route vers un puissant contrôle de l’esprit.

4. Méditation sur l’inspiration

De l’aveu général, celle-ci peut être la plus difficile parce qu’elle ouvre la porte à toutes les richesses et à tous les avantages du contact de l’âme.

1. Asseyez-vous dans une posture confortable avec votre colonne vertébrale droite et érigée. Vous pouvez vous asseoir dans la position traditionnelle de méditation de yoga ou en étant assis buste redressé sur une chaise confortable.

2. Invoquez la Flamme violette de protection ou lisez l’Invocation de protection sur le site web www.sanctusgermanus.net

3. Commencez à respirer profondément. Honorez la respiration qui est la vôtre en aspirant et en expirant. Et avec chaque respiration, on devrait réaliser que l’on est en train de puiser dans la lumière et vie pures.

4. Alors que vous respirez profondément, fixez au départ votre attention dans la région de la tête, le sommet de celle-ci en particulier. Prenez alors conscience de votre propre aura.

5. Ensuite, prenez conscience de votre épine dorsale, la poutre centrale du temple de votre corps, la colonne vertébrale, cette magnifique porte d’entrée dans l’espace intérieur. Concentrez-vous sur la colonne dès que vous êtes accoutumé au rythme de la respiration, comme elle entre comme elle sort et éventuellement relâchez votre attention sur la respiration à mesure qu’elle se poursuit à son propre rythme.

6. Fixez toute votre attention sur la colonne vertébrale, la gardant à cet endroit. Cherchez à la visualiser comme un tube de néon de pure lumière blanche. C’est votre ouverture dimensionnelle dans le corps physique aux autres dimensions.

7. Vous devez avoir le désir de vous aventurer en elle, la volonté d’entrer dans le portail dimensionnel. Par un acte de volonté, imposez-vous à y entrer. Vous pourriez sentir que c’est un peu comme quelqu’un qui pagaie dans un canot à contre-courant. Ou comme des saumons qui continuent obstinément de remonter le courant d’une rivière qui continue de les repousser, mais n’arrêtent pas. Utilisez votre volonté pour y entrer, y entrer, y entrer.

8. Au cours de chaque session de méditation, à un certain moment vous rencontrerez un point d’appui intérieur ou un moment décisif. Vous saurez ce dont il s’agit par pure et simple expérience. Si vous pensez que vous ne pouvez aller plus profondément, vous devriez quand même continuer d’essayer jusqu’à ce que vous ne puissiez aller plus loin. À ce point, arrêtez et prenez simplement plaisir de l’environnement intérieur.

9. Devenez conscient de l’atmosphère intérieure alors que la respiration continue à inspirer et à expirer selon son propre rythme régulier.

10. Cherchez à vous connaître tels que vous êtes, au-delà des pensées, des sentiments, des sensations et certainement des corps physiques. Chaque session sera une nouvelle aventure.

11. Arrivez à connaître cette partie de vous-même, l’âme, qui n’a jamais changé et ne changera jamais, la part de vous qui est éternelle. Cherchez à ressentir votre propre infinité.

12. Vous devriez commencer à voir une légère lueur dans votre tête, même dans une chambre sombre, qui deviendra de plus en plus brillante avec le temps. Ceci est une indication que vous vous approchez de l’âme, le Dieu intérieur, qui est logé dans votre glande pinéale.

Pour plus d’informations, s.v.p. visitez le site web à : www.sanctusgermanus.net

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/        

SOYONS NOUS-MÊMES

 

 Il nous arrive d’être au contact d’êtres chers, qui semblent ne pas vouloir comprendre qui nous sommes. Ils semblent tout mettre en oeuvre, consciemment ou non, pour que nous nous empêchions d’être nous-mêmes. Nous leur prêtons alors un pouvoir sur nous qu’ils n’ont pas.

Nous leur reprochons avec plus ou moins de véhémence et violence : 

«Tu m’empêches de faire ceci ou cela, tu coupes ma spontanéité, tu me déchires le Coeur, car tu m’empêches de donner l’Amour fraternel que je me dois de répandre». Restons en Paix et Bienveillant avec Foi, mais toujours dans l’expression de la Vérité, car Bien souvent c’est la peur qui les étreint, ou parce que leur manière d’interpréter est erronée pour bon nombre de raisons. 

energie féminine

Aussitôt que nos larmes ont séché, écoutons notre Conscience, ne nous avait-elle point alerté ? Ne le savions-nous pas ? Bien souvent, avant de nous engager dans nos actions, nous avons cette intuition qui nous fait nous dire, trop souvent après coup, «je le savais». Cette phrase est lourde de sens, elle exprime que oui, nous le savons nous avons juste à développer cette fabuleuse aptitude intrinsèque que nous avons tous en nous. 

Poursuivons avec foi notre marche en avant sur la reconquête de soi. Ne pas être soi-même, ne pas écouter la justesse de son Coeur qui permet de révéler l’ego ou les peurs ignorantes d’autrui, nous ferait être mal, mal avec soi-même, mal avec les autres…combien de temps encore pourrons nous donner le change ? Combien de «temps» encore devons-nous nous infliger un tel poids ? Cela va à l’encontre de ce que nous sommes, de notre Conscience, au point de créer nos propres «malheurs» et autres «maladies». 

Peu importe leur réaction, faisons ce qui sonne juste en notre Coeur aimant. Si ma femme ne supportait pas ma fraternité, alors c’est que nous ne vibrons pas sur le même champ. Lorsque j’Aime ce qui est mon bonheur et le bonheur de l’autre, si son bonheur est de me voir être quelqu’un d’autre que moi- même, alors je n’irai pas jusqu’à trahir ma Conscience pour satisfaire son ego ou ses peurs. Ce qu’elle veut, ce n’est pas mon bonheur, mais l’inverse, et ce faisant, elle se fait souffrir elle-même. 

Nous pouvons nous poser ces questions :

Suis-je en train de flatter l’ego, la peur ou l’ignorance de l’autre ? Suis-je prêt à donner ma vie pour la Vérité de ma Conscience ? Ou Bien dois-je me prostituer ? Me trahir ? Me tuer à petit-feu ? Dois-je donner mon cou aux dents acérées des «vampires» ? 

Des vampires énergétiques se nourrissant consciemment ou non de notre énergie vitale ! De nos émotions ! De nos peurs ! Parce que nous leur permettons ! Ils nous ne donnent pas les leurs, nous les absorbons, nous les faisons notre. Une fois épongés, ils ont l’illusion de se sentir mieux. Et nous ? Nous dépérissons sans vraiment comprendre pourquoi, sans vraiment le savoir. Notons que lorsqu’il nous vient l’instinct de leur confier nos peurs ou autres angoisses…ils nous fuient ! 

Nous devons apprendre le détachement, car celui-ci nous permet d’être beaucoup plus efficaces. En effet, détachés, nous n’absorbons plus les failles des autres, donc nos actes, nos paroles et nos pensées sont faits avec le recul nécessaire. Ce qui nous permet d’assister autrui avec plus d’efficacité. Nous apprenons, nous, entités Spirituelles vivant l’expérience humaine, nous expérimentons, sans cesse, tout simplement. 

Maintenant que nous avons la Lumière du savoir qui éclaire si intensément la noirceur de l’ombre (et non l’inverse), nous devons avec Sagesse, l’expérimenter dans l’action au quotidien. L’inaction ne provient pas du manque de volonté. L’inaction provient du manque de «remise en question».

La volonté n’intervient qu’après la prise de Conscience occasionnée par la «remise en question». Remettons-nous en question, ayons le courage de vivre l’intuition, l’Amour sans condition…aucune. Retrouvons le pouvoir d’être nous-mêmes sans le regard larmoyant, violent, riant ou de pitié de l’autre, ils sont nos frères ou soeurs, ils sont le miroir de nos propres failles. 

Nous n’avons aucun ennemi autre que nous-mêmes. Ceux qui pensent nous stopper sont, même sans le savoir, nos meilleurs éducateurs. Ils ne sont que le reflet de nous-mêmes. Soyons Bien avec nous-mêmes, nous serons Bien avec le monde. Nous sommes notre meilleur ami. Pour cela nous avons juste à prendre la simple décision, là, ici, maintenant.

Extrait du livre :  L’ETRE INTERIEUR SUR LE BLOG DE FRANCESCA

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/       

 

L’Hiver de la Spiritualité

Imaginez une planète ayant une orbite autour du Soleil qu’elle mettrait des centaines d’années à parcourir, au lieu des 365 jours qu’il faut actuellement à la Terre. Imaginez que vous habitiez sur cette planète et que vous puissiez y vivre votre vie entière en l’espace d’une ou deux saisons ! Cela signifierait que seul, un petit nombre d’entre vous aurait la possibilité, au cours de sa vie, d’assister à un changement de saison. Quand ce changement se produirait, cela ne serait-il pas effrayant ? Ne serait-il pas effrayant d’entamer une nouvelle saison jamais vécue auparavant ? Pouvez-vous imaginer ce que représenterait d’entrer en automne et en hiver alors que, pendant des centaines d’années, vous n’aviez connu que le printemps et l’été ? 

Essayez d’imaginer comment ce pourrait être : vous avez vécu toute votre vie, vos parents et les parents de vos parents l’ont également vécue avant vous, vous avez tous vécu des conditions à travers lesquelles la Terre se présentait sous un aspect doux et agréable. La chaleur prédominait, chaque jour les oiseaux chantaient et le Soleil et la nature tout entière célébraient la vie. Et voilà que brusquement, brutalement les arbres commencent à perdre leurs feuilles ! Alors vous vous dites : « Mais qu’est-ce qui va donc de travers ? Sont-ils malades ? Sont-ils en train de mourir ? Où s’en vont les oiseaux ? » Vous regardez ces arbres dénudés : « Oh ! Mais qu’est-ce qui se passe ? Pourquoi cette obscurité, pourquoi cette grisaille, pourquoi cette impression de mort ? » 

sur le blog de francesca

Vous n’aviez jamais vu la chute des feuilles auparavant. Alors, pour vous, les arbres sont réellement morts – regardez-les ! Ils sont morts ou en train de mourir alentour. Toute leur vie semble avoir été sucée, ce ne sont plus que des squelettes. Et puis le Soleil ne se lève plus comme avant. Vous ne pouvez pas vous promener non plus, parce qu’il fait trop froid. L’eau du lac gèle. Votre puits lui-même gèle. Comment allez-vous boire ? Comment allez-vous faire pour cultiver la nourriture ? La Terre se meurt et l’humanité aussi. Il se pourrait que vous pensiez que vous-même êtes en train de mourir ! 

Si personne n’était là pour vous expliquer ce qui se passe, il y aurait beaucoup d’angoisse, peut-être même des suicides en masse ! Même les gouvernements seraient désemparés ! Aucune politique ne serait capable de changer le cours des choses et vous penseriez que la fin est proche ! 

À présent, imaginez une autre possibilité. Essayez d’imaginer ce qui arriverait après que quatre ou cinq générations soient passées et que l’humanité voit enfin le printemps ! Wow ! Le Ciel s’éclaire à nouveau ! Les miracles semblent soudain se succéder : les arbres n’étaient pas du tout morts ; ils étaient juste en train d’hiberner ! Le Soleil, la chaleur, et même les oiseaux, qui semblaient partis définitivement, reviennent ! Qui le savait ? Qui aurait pu le prévoir ? Les humains chantent à nouveau. Ils ont la sensation qu’une guérison miraculeuse vient d’avoir lieu et toute l’humanité commence à célébrer la Gloire du Tout-Puissant ! 

Ce n’est bien sûr qu’une métaphore. Nous l’avons choisie parce que vous connaissez tous les saisons et que vous comprenez tous les changements que la succession des saisons implique au niveau de votre vie quotidienne. Ce que nous allons vous dire, c’est ceci : vous êtes assis dans l’énergie de quelque chose que vous n’avez jamais vu auparavant, que n’ont jamais vu ni vos parents, ni les leurs ni même ceux qui les avaient précédés. Chers êtres humains, vous êtes en train d’assister à l’arrivée d’un hiver spirituel ! Jamais auparavant sur cette planète, un tel changement ne s’est produit sous cette forme. 

Maître après Maître, ils sont nombreux à être venus sur la Terre avec la totalité de leur ADN renforcé et activé, de sorte qu’ils pouvaient vous donner des messages au sujet de votre propre maîtrise. Or, si vous avez bien remarqué, ils ont tous dit le même genre de choses. À l’intérieur de cultures différentes, ils avaient tous un message unique : ils vous ont dit que la réalité était bien plus vaste que ce que vous voyez en 3D. 

Ils vous ont dit qu’il y avait l’interdimensionnalité, et que vous ne deviez pas prendre de décisions basées sur ce que vous voyez mais sur ce que votre intuition vous dit être la vérité. Ils vous ont dit que vous ne deviez pas mettre votre confiance dans des hommes, mais en vous-mêmes. Ils vous ont dit que vous étiez tous égaux dans votre capacité à créer des miracles, et que la mort n’était pas réelle. Ils vous ont montré ce qu’était un ADN activé et ils se sont guéris et ils ont guéri leur entourage. Ils se sont adressés aux éléments et les éléments leur ont obéi. Ils ont parlé à des animaux et ces animaux les ont entendus. Puis ils vous ont regardés et ils vous ont dit que vous pouviez faire la même chose. Alors nombre d’entre eux furent tués parce que c’était une information qui rendait possible quelque chose pour laquelle l’époque n’était pas encore prête. 

Mais maintenant elle l’est. Car voici qu’est venu l’hiver spirituel. Rien de tout ce que vous avez parcouru depuis la Lémurie, n’a jamais comporté un tel type de changement. Les Maîtres de la Terre ont dit que vous pourriez changer votre réalité, et vous l’avez fait. Il s’est produit un changement de dimensionnalité sur cette planète et dans ce système solaire, dans cette section d’espace, à cause de ce que vous avez fait ici. 

Nous vous avons donné les notions élémentaires du magnétisme et de la gravité, et nous vous avons même parlé de l’astrologie comme en faisant partie. Nous avons expliqué comment l’information interdimensionnelle chevauche le vent solaire depuis le Soleil, puis parle à la grille magnétique et ensuite à l’ADN humain. 

Ce changement vous a amenés à un endroit que beaucoup d’entre vous ont décrit comme très sombre. Quand vous regardez la planète et écoutez les nouvelles, c’est sombre ! Elle est là, n’est-ce pas… cette obscurité ? On dirait que ce n’est pas du tout une planète éclairée. On dirait que vous êtes nés et avez vécu votre vie jusqu’ici dans un climat doux, mais qu’à présent la planète a changé. Vous êtes assis là, tenant votre petite lumière dans un endroit très sombre. Qu’est-ce qui se passe ? Où est la nouvelle énergie ? 

Bon, laissez-nous vous dire que ces apparences sont réelles. Il commence effectivement à faire sombre. Les arbres sont en train de mourir… les arbres de la logique civilisée… les arbres de l’illusion de la paix… les arbres de la pensée de la vieille énergie. Le chant des oiseaux s’est arrêté et ce calme est inconfortable, n’est-ce pas ? Vous êtes inquiets, n’est-ce pas ? Vous êtes dans un hiver spirituel et c’est le premier sur la Terre ! 

Alors, que se passe-t-il ? Nous allons vous le dire : il se passe ce qui arrive quand la Terre décide de changer de dimension. Nous vous avions déjà annoncé en l’an 2000, que le potentiel de ce changement était réel. Nous vous avions dit que le Temple – ce qui est une métaphore qui désigne la conscience de la planète – serait reconstruit ; nous vous avions dit que pour la troisième fois il serait reconstruit, mais que vous auriez d’abord à en gratter et à en nettoyer la fondation. C’est ce que vous êtes désormais en train de faire et cela s’appelle un hiver spirituel ! 

Partout où vous regardez, les choses vous semblent n’avoir aucun sens, n’est-ce pas ? Vous sentez une déconnexion ! Laissez-nous vous en donner un exemple. Cela pourra vous aider à acquérir une vision plus large et à mieux comprendre ce que nous essayons de vous dire. Laissez-nous vous emmener en un endroit qui compte parmi les plus sacrés de votre planète. Il s’appelle le Mont du Temple. Quatre grandes religions de la planète le partagent. Il est sacré pour elles toutes. Le Christ lui-même a marché là, ainsi qu’Abraham alors qu’il venait d’accepter de sacrifier son fils unique. Il y a deux versions de cet événement, la version chrétienne et celle de l’Islam (ce qui rend ce lieu précieux pour tous les Chrétiens et tous les Juifs sur Terre.) On dit aussi que Mohammed se trouvait là quand il a ascensionné, là où se dresse aujourd’hui le dôme d’or de la mosquée (ce qui le rend également très précieux et sacré pour un autre milliard de personnes sur la planète). Il se trouve pourtant au milieu de la zone la plus instable de la terre… Israël. Pouvez-vous imaginer un tel défi ? 

1PAIX INTERIEURE

Mêlés à tous ceux qui, avec leurs fois différentes, « marchent sur des œufs religieux », pourrait-on dire, les Palestiniens cherchent toujours leur État. Beaucoup croient qu’ils doivent réclamer la terre qui leur a jadis été enlevée. D’autres pensent que c’est inutile. Certains veulent négocier, d’autres utilisent la violence. Et la dispute fait rage, comme elle l’a fait pendant 50 ans. 

Maintenant, nous vous demandons de rester immobiles pendant un instant et de sentir l’énergie qui est à l’origine de cette situation et son potentiel d’explosion. Car c’était là l’étincelle qui devait créer l’Armageddon à peu près entre 1998 et 2001 selon votre cadre temporel. Vous ne nous croyez pas ? C’est pourtant une prophétie que l’on retrouve dans de nombreux livres sacrés écrits à travers les siècles. Ce n’est pas quelque chose que Kryeon a apporté. C’est un fort potentiel que vous avez eu pendant très longtemps, et nombre de vos religions en ont parlé et vous ont averti de la fin des temps qui en découlerait. 

Mais cela n’est pas arrivé, n’est-ce pas ? Car après la Concordance Harmonique en 1987, les choses ont commencé à changer sur votre planète. Très rapidement, la structure géopolitique s’est effondrée autour de certains des gouvernements prévus pour être les acteurs principaux dans la prophétie d’Armageddon. 

Maintenant, faites comme si vous étiez encore en Israël au Mont du Temple dans la vieille ville, puis élargissez votre champ visuel et votre compréhension jusqu’à englober le Moyen-Orient tout entier. Nous voulons que vous regardiez autour de vous pendant un instant et que vous ressentiez le mécontentement qui a mijoté et dont la cuisson a été entretenue pendant plus d’un demi-siècle. Il s’est envenimé et, en créant des polarités, il a engendré cette haine qui vous affecte tous à l’heure actuelle et qui est la cause de votre terrorisme mondial. 

Il a polarisé le frère contre le frère. Le juif et les partisans des Juifs se tiennent d’un côté et l’Islam et ses cultures de l’autre. Et le noyau central du défi est en Israël ! Cette polarisation était sensée être l’élément déclencheur de votre Armageddon, mais quelque chose d’autre est arrivé. Cette polarisation est devenue l’élément déclencheur de votre hiver spirituel – ce temps sur la Terre dont nous avons parlé : un grand changement de civilisation, un temps où il n’est plus possible de rester assis dans la prison où vous vous teniez, un temps pour le retour des Lémuriens, un temps pour la construction des Phares en vue de la tempête à venir, un temps où l’humanité doit décider de continuer ou non. 

Alors voici la question logique, chers êtres humains : avec toute la sagesse que vos Maîtres vous ont enseignée depuis des siècles, avec tout le savoir et la technologie que vous avez acquis au cours des années passées, montrez-nous le plan de paix ! En ce lieu où chacun sait qu’une explosion est en train de couver, où se trouve la solution ? Il n’y en a aucune. Aucun plan n’est adapté. Et si vous y pensez, cela vous choque, n’est-ce pas ? Comment se fait-il que chacun puisse voir le problème mais qu’aucune organisation sur Terre n’ait la solution ? Où sont les hommes sages ? Où sont les conciliateurs ? 

Aucun être humain ne peut trouver la solution, pour la bonne et simple raison que personne n’a jamais rien connu de comparable. Vous êtes dans un hiver spirituel et vous ne connaissez pas les lois qui régissent cette saison ! Vous cherchez des solutions logiques. Mais voyez-vous : les arbres de la logique sont en train de perdre leurs feuilles ! Vous êtes dans un hiver spirituel où les choses n’ont plus de sens. Il n’y a pas de plan de paix valable pour une même et unique raison : chacun est encore lié à la vieille énergie de votre planète qui continue à alimenter le feu de la haine, à créer les guerres et perpétuer le terrorisme, mais cette énergie vous a échappé, elle ne vous appartient plus ! 

Canalisation de KRYEON par Lee Carroll

CHRIST’AL CHAYA – Octobre 2016

Bien-aimés de l’Un, chers lecteurs de la lettre mensuelle, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des 12 Cristaux Maîtres d’An d’Orion, d’où je suis, pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’al Chaya, maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisedech de la Fraternité Dorée d’Orion et je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus de rédemption, de réconciliation, d’ascension, vous aider dans cette intégration mémorielle et cellulaire.

MEXIQUE

Chères âmes, dans quelque temps nous serons au Yucatan, au Mexique, pour l’activation de ce 3ème portail de solarisation qui traite la culpabilité de vos extensions. Ce portail va également aider toutes les familles involutives, les parts dissidentes des familles involutives qui stagnent entre le 2ème et le 3ème portail de rédemption, entre le portail se situant à Kom Ombo et le portail se situant à Rapa Nui. Ces Êtres ont beaucoup de peurs parce que le portail de Rapa Nui est un premier pas, une transition vers la solarisation. Ils ont peur de franchir ce portail parce qu’ils doivent reconnecter à cet attribut majeur du féminin sacré qui est l’empathie. Lorsqu’un Être devient empathique, il s’humanise, il rétablit en lui le lien d’amour, dans la trinité d’amour. En rétablissant le lien d’amour, il va contacter toutes les souffrances qu’il a pu générer dans les victimes qu’il a agressées, mais également, il va pouvoir ressentir sa propre culpabilité, sa propre souffrance, celle d’avoir été un bourreau. Si un involutif ou une part involutive de votre Être ne se libère pas de la culpabilité d’avoir été bourreau, eh bien, il n’y a pas de possibilité d’aller vers un chemin d’ascension, de rédemption et de solarisation.

Plus un Être qui tente de franchir ce 3ème portail de rédemption de Rapa Nui hésite, vit des résistances parce qu’il est trop difficile et bien plus confortable aussi de ne pas ressentir la souffrance, eh bien, plus cet Être va hésiter, va se renforcer dans ses croyances, plus il empêche le rayonnement solaire du corps de l’humanité christique de s’expanser, de grandir et cela, nous ne pouvons le permettre. Il est donc nécessaire, à travers le portail du Yucatan, que ces Êtres puissent réellement s’investir dans une compréhension totale de leur résistance, qu’ils puissent enfin se libérer de cette culpabilité qui représente un néant infini. Ces Êtres qui résistent au passage de ce 3ème portail, pensent que jamais ils ne pourront rejoindre véritablement les plans de lumière, car ils ont peur de se dévoiler, ils ressentent de la honte pour ce qu’ils ont fait et ils préfèrent se réfugier dans ce qu’ils croient être juste. Ainsi ils brillent par leur raisonnement, par leur vivacité d’esprit, mais ils ne rayonnent jamais. Et comme ces involutifs bloqués dans ces portails, ont des liens à travers vos extensions, ils parasitent le plein rayonnement du Corps christique de l’humanité qui est en train de se former et par voie de conséquence, empêchent la naissance, la seconde naissance du Christ sur Terre. 

Ce portail du Yucatan va donc renforcer toutes les dissonances, toutes les empreintes matricielles, distorsionnées des structures leurres répliquantes jusqu’à ce que l’inconfort soit total et que finalement les entités acceptent de mourir, de mourir à l’ancienne matrice d’involution pour renaître à la matrice d’amour, à la matrice du lien d’amour, à la matrice du devoir d’amour. A travers ce portail, vos extensions vont véritablement commencer une solarisation plus profonde et vous serez en mesure, à l’intérieur de vous-mêmes, de faire le tri de ce qui est de nature involutive ou de nature évolutive. Ce tri devient possible dès qu’il y a non jugement et reconnaissance des ombres, identification des ombres et acceptation de ces ombres. L’acceptation permet de faire de ces ombres, des alliés dans cette renaissance, dans cette libération du karma racine de l’Être solaire. Comprenez cela car CELA EST.

J’appelle tous les volontaires incarnés à se rassembler dans cette conscience trinitaire d’amour et de demander à leur Être solaire de commencer cette descente jusque dans leur corps physique car l’Être solaire qui descend invite également les parties dissidentes à faire leur chemin de réconciliation, de rédemption et de solarisation. Lorsque toutes les parties dissidentes se libèrent dans ce 3ème portail de solarisation du Yucatan, à l’intérieur même des Urims et des Thummims, au centre, au cœur du Sacré Cœur de la cellule, il peut y avoir 60 % d’énergie solaire qui s’activent. Ainsi le feu cellulaire à l’intérieur même du centre de la cellule, peut rayonner à 60 %. Cela aura plusieurs conséquences dans votre monde, dans votre humanité : une plus grande compréhension des lois de vie, des changements dans vos gouvernements, des changements dans l’éducation de vos enfants. Les familles involutives ont peur et tentent en vain de réformer une multitude d’enseignements pour vos enfants pour les rendre de plus en plus techniciens et elles résistent à l’intelligence innée du Plan de Conscience Christ qui s’installe. Et tout cela doit se recycler à l’intérieur même de ce 3ème portail de solarisation du Yucatan.

Voilà la pensée que je voulais partager avec vous, humains de la Terre.

Soyez donc bénis, accompagnés dans ce processus d’ascension et ne doutez jamais de l’amour des Maîtres, de leur accompagnement constant dans toutes les initiations que vous traversez.

OM SHANTI CHAYA http://www.christalchaya.com/index.html

Le Domaine Essénia

 

Les Esséniens créent sur terre des espaces protégés où le monde divin peut venir toucher la Mère-Terre à travers la hiérarchie des règnes unis dans l’Alliance de Lumière. Dans ces lieux, appelés « Villages Esséniens », une autre façon d’être au monde est rendue possible et réelle pour les minéraux, les végétaux, les animaux et les hommes. Ces villages accueillent les temples des quatre Archanges : une source pour Gabriel, une élévation de terre pour Raphaël, une grotte pour Ouriel et un feu perpétuel pour Michaël.

 esseniens

Le domaine, oasis de paix naturelle localisée en Estrie, a été créé dans un superbe espace boisé de 250 acres avec 9 km de chemin gravelé, 2 ponts couverts, 7 lacs, 6 sources d’eau pure, dont une thermique, des cascades, des lieux paisibles propices à la méditation, sillonnés d’une douzaine de sentiers pédestres. Il est situé au milieu de terres agricoles et de montagnes où règne la magie d’une nature forte et vivante avec ses arbres centenaires et ses animaux en liberté. Ce lieu vivifiant permettra d’apprécier la beauté de l’Estrie, de renouer avec la nature dans la sérénité, la contemplation et le recueillement.

Les Esséniens protégent ces espaces de nature et de forêt pour en faire des forêts vivantes et aussi millénaires. Ils vivent en harmonie et dans le respect du bien commun qui est la Nature et la Vie.

Ces villages ne sont pas liés à une culture, si ce n’est au peuple essénien, qui est un peuple dans tous les peuples. Ils défendent les intérêts des Esséniens dans le monde entier. Le but des Esséniens est de créer des villages partout dans le monde, dans tous les peuples, pour que tous ceux qui aspirent à vivre selon la sagesse essénienne puissent le faire.

Les Villages Esséniens constituent la terre vierge et sacrée qui offre toutes les meilleures conditions à l’homme et à tous les êtres de la nature pour que chacun puisse faire apparaître ce qu’il porte en lui de plus grand et de plus beau et le partager avec la grande famille universelle. C’est un art de vivre global en harmonie avec tous les êtres vivants sur la Terre, une solidarité, une façon d’être ensemble. « Les Villages Esséniens doivent être un reflet de la communauté et de l’enseignement essénien, mais aussi un reflet du monde. Nous devons créer un Nouveau Monde à l’intérieur du monde. Et ce monde que nous créons physiquement reflétera le monde de l’esprit vers lequel nous voulons aller. « Puisse l’homme nouveau naître au plus profond de nous pour marcher sur la nouvelle terre, la terre des Maîtres, la terre d’Ouriel, et se sentir digne d’y semer la parole divine et le verbe de Lumière. »

Extrait de L’archange Gabriel par Olivier Manitara sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr

Le Nom Divin par Marie ELIA

 

 

Dieu a-t-Il un Nom ? Depuis toujours, pour s’adresser à l’Être Suprême, les hommes de toutes traditions s’appuient sur un nom qu’ils peuvent murmurer dans le secret de leur cœur. Un Nom, précieux code vibratoire, qui vient réveiller la conscience de l’essentiel…

Parmi les trésors de la kabbale hébraïque, le Nom imprononçable de Dieu représente certainement un des mystères les plus profonds. Il se décline en quatre Lettres sacrées : Yod, Hé, Vav et Hé, qui unissent ici leurs énergies pour nous offrir un inestimable cadeau destiné, comme toujours, à la compréhension du cœur et non de l’intellect.

nom divin

Nous le lisons généralement YAHVE. Mais les Lettres de l’alphabet hébreu sont toutes des consonnes. C’est l’être humain qui choisit la voyelle, le son, qui permettra à la lettre de devenir verbe et d’être ainsi exprimée. Par exemple, un hébraïsant qui découvre un mot inconnu, un nouvel assemblage de lettres, ne peut que proposer une façon de le lire, mais en fait les possibilités sont multiples. Cette notion nous ouvre de nombreuses perspectives sur les nombreuses variations du Nom sacré, qui sont toutes puissantes et belles.

Les dix commandements des tables de la loi apportées par Moïse résonnent dans l’inconscient collectif, car elles appartiennent au patrimoine de l’humanité. Le troisième précise : « tu ne prononceras pas le Nom de Yahvé, ton Dieu, en vain » (Exode 20.1) Lorsqu’un juif religieux rencontre le Saint Nom dans sa lecture de la torah, il le remplace par ADONAÏ, qui signifie « Seigneur Dieu », pour ne pas risquer de prononcer le Nom sacré. Seul le grand prêtre osait le dire à voix haute, une fois par an, dans le Saint des Saints, l’endroit le plus sacré du temple, après s’y être longuement préparé et purifié. Voilà pourquoi il ne peut être compris que par le cœur, par l’enfant intérieur qui se souvient de la Source bénie.

Alors, faut-il craindre la magnificence de ce Nom ? Ces quatre Lettres dégagent sans conteste une grande puissance vibratoire. Que viennent-elles nous dire aujourd’hui ? Quel message annoncent-elle pour l’humanité entière ? Comment peuvent-elles nous aider concrètement à libérer notre âme de lumière, à soulever le voile de la dualité ?

La réponse à ces questions apparaît lorsque l’on écrit ce Nom sacré, Yahvé, verticalement, en plaçant les lettres de haut en bas. Il dessine alors la silhouette d’un Homme debout. Yod est la tête, le premier Hé forme les épaules et les bras, le Vav est la colonne vertébrale, le deuxième Hé le bassin et les jambes.

Est-ce une surprise ? Les enseignements spirituels nous révèlent que le Divin se découvre au plus profond de nous. Ici le Nom secret de Dieu nous dévoile qu’il porte en Lui l’être humain. Il nous rappelle qu’effectivement, dans notre Réalité éternelle, nous sommes faits à l’image et à la ressemblance de Dieu. Quand le mental se tait, quand le regard sait unir et non plus séparer, quand le cœur s’ouvre et choisit d’aimer, ce Nom sacré se fait miroir de notre Splendeur de lumière.

Cette conscience peut être un puissant support de méditation : pendant plusieurs minutes, je vous propose de contempler le Saint Nom vertical simplement dans une attitude intérieure d’offrande au Divin. Puis laissez-le grandir et prendre sa place dans tout votre être, de la tête jusqu’aux pieds, en vous identifiant à lui. Fermez les yeux en répétant doucement « Yod Hé Vav Hé »… Comme toujours, l’important n’est pas la technique mais la sincérité du cœur, le don de la personnalité humaine à la Source d’Amour du Père-Mère, dans un élan joyeux.

Alors se révèle la réalité de l’Homme fait à l’image de Dieu. Décidément, nous ne sommes pas ce que nous croyons être, enfermés dans nos limites. Nous ne sommes pas cet orgueil, ce besoin désespéré de maîtriser ce monde que nous ne comprenons pas. Nous ne sommes pas ces peurs et ces souffrances nées du long exil, ce manque d’amour et de communication qui étouffe les âmes. Lorsque nous courbons la tête, la fausse couronne du roi-ego tombe, en faisant un bruit qui nous réveille. Et Lui, le Bien-Aimé, Dieu, la Force de Vie, Il nous relève doucement. Il nous fait percevoir la présence de notre Couronne subtile et éternelle qui se déploie en s’ouvrant comme une fleur aux rayons du Soleil. Pour Lui, par Lui, en Lui, nous pouvons nous tenir véritablement debout, rayonnant son Amour infini, en Son Nom…

 

En ces temps troublés où la folie des hommes se déchaîne, c’est parfois au nom de Dieu que les pires actes contre la Vie sont commis. On peut se demander quelles sont les motivations qui animent ceux qui sont capables de sacrifier leur existence pour emporter dans l’horreur des milliers de vies humaines ? Que pouvons-nous faire ?

Nous sommes bien plus puissants qu’il n’y paraît pour agir – et il est temps ! – en invoquant le Saint Nom dans la conscience de l’humanité Une. Nous sommes tous solidaires et responsables, à bord du vaisseau Terre. Par Son Nom, Dieu nous offre un miroir de vérité, afin que nous puissions enfin nous souvenir de Lui, donc de qui nous sommes. Ne nous trompons pas de guerre. En chacun de nous il y a un terroriste et une victime, un peuple oppressé et un autre qui vit dans une totale indifférence. En déclarant en nous-mêmes le cesser le feu, en accomplissant l’unité intérieure, dans la détermination de n’oublier aucune région de notre être, nous pourrons réellement contribuer à appeler la paix dans le monde.

Jérusalem, la « ville de la paix », a pour initiale la lettre Yod (la Main de Dieu),tout comme Yahvé. Yérushalaïm (c’est son nom hébreu) est donc une clef pour la paix. À condition de comprendre qu’elle réside avant tout en nous, et qu’elle n’apparaît que lorsque les enfants d’Abraham se souviennent qu’ils sont frères. Dans cette époque fondamentale où interviennent des changements profonds, autant individuels que collectifs, l’aide des Lettres hébraïques et des noms sacrés peut être réellement précieuse.

Le Saint Nom (YHVH) est d’une grande puissance vibratoire, mais nous pouvons aussi chanter ou répéter à voix haute le nom Elohim. Il est le premier à apparaître dans la bible : « au commencement Dieu créa les Cieux et la Terre », et évoque donc Dieu en tant que Créateur. Adonaï est le Seigneur. El Shaddaï est un nom plus proche du plan terrestre. Les hébreux désignent souvent Dieu tout simplement par HaShem, qui signifie justement « le Nom ». Il existe également une multitude d’autres possibilités, moins courantes. Mais j’aimerai évoquer un autre nom qui m’est cher, offert par la langue arabe : Allah. Ce nom magnifique et très puissant n’est malheureusement pas toujours entendu d’une façon positive en occident, par une méconnaissance de l’islam. Il signifie pourtant l’unité absolue de Dieu et de tous les hommes, le mariage des profondeurs de la Terre et du Soleil.

Allah, Elohim, Yahveh. Dieu est Un, en nous et autour de nous. Oui, il est temps pour nous de grandir, de pardonner, d’aimer, debout dans Sa lumière, pour que la Paix véritable trouve enfin son royaume sur la Terre.

SOURCE http://www.marie-elia.com/le-nom-divin/

LA FRANCE CHANGE DE L’INTERIEUR

 

Au profit de nos amis lecteurs sur le territoire français et ailleurs en Europe, pourriez-vous nous décrire la situation actuelle … les progrès, les défis etc… ? 

Voici venu le temps de la grogne politique en France. Grincements de dents pour ses politiciens, car l’opinion publique fluctue énormément et l’heureux élu se verra attribuer le mérite de favoriser la destitution des pouvoirs occultes. Dure épreuve à venir ; priez pour cet homme. Afin de lui faciliter la tâche, nous accentuons la pression des énergies divines, et à cela s’ajoute la mienne. La France change de l’intérieur.

 paysage DVD

 

Etrangement, alors que nous envisageons les probabilités des premiers changements géophysiques, nous voyons apparaître une lumière divine sur cette terre, un dôme issu du cœur des travailleurs de Lumière. De beaux éclairs de teintes bleutées et rosées le parcourent. Dommage qu’il soit encore éphémère. S’il devenait permanent, une accélération du retour de la Lumière et de la liberté sur ce territoire serait possible. 

Nous allons continuer à alimenter le réservoir d’énergie sous l’autorité de l’esprit directeur de la France. Nous allons également accentuer la reconnaissance des esprits directeurs ayant charge d’assurer la réalisation de chaque pays. 

Dans Le RETOUR DE LA LUMIERE , soit le premier tome de la série KRYEON nous avons mentionné ce qui suit : « La France a le devoir de poser dans le quotidien le respect de la fraternité dans la beauté de l’être ».

La conscience française s’est approprié ce rayon de lumière. Nous assistons à une vraie position honorant la personnalité de l’esprit français. Je m’attendais à une réaction à cette invitation subtile et elle est là… naissante, mais bel et bien là. Aussi, par l’approbation de cette pensée énergie, le plus grand défi portera sur le respect.

La fraternité se révélera par voie de conséquence et le gouvernement se trouvera contrarié de revoir les bases de la fraternité et, donc, de redécouvrir la devise de la France. La beauté de l’être sera un des plus grands défis de ce pays qui se pose à califourchon sur les années précédentes… L’énergie qui s’élève du cœur de nos travailleurs de Lumière en France permet l’installation d’un dôme de Lumière venant créer un espace tampon entre l’énergie de mainmise par le gouvernement obscur. Cet espace offre la possibilité au peuple français de respirer un peu plus profondément.

L’énergie de 2007 avait servi de tremplin à l’œuvre d’accomplissement. Toutefois, dans le creuset alchimique de l’identité française, ‘affirmation de soi deviendra impérative. Pas moyen de contourner, d’ignorer cette poussée intérieure. En vérité, là où doit naître une grande réalisation, il y a d’abord installation de ses contraires.

Vous savez, la situation actuelle en France va de pair avec le matraquage de la réalité d’une devise reniée par le corps politique. Les progrès, les défis, les réalisations, les rejets ou les acceptations portent tous l’empreinte de la devise française. Alors tournez votre regard vers ces trois aspects d’une identité en quête d’elle-même. Voilà pourquoi les racines de l’esclavagisme sous toutes déclinaisons sont encore bien active en ce lieu. Et pourquoi aussi les droits de l’homme sont tant bafoués. Ces deux réalités trouveront une solution, un apaisement dans le retour d’un sentiment fraternel.

L’énergie envoyée pour faire tomber les masques a trouvé racines dans chaque territoire formant le comité européen. Dès les premiers jours, j’ai pulsé un puissant rayon d’amour dans ces racines. Ainsi émergeront les grimaces et les intentions inavouées de ce gouvernement qui ne tient aucun compte des besoins de la vie divine. L’intérêt des portefeuilles masquera les véritables centres d’intérêt de ce groupe. Plus moyen de cacher les documents, les intentions…

Le vrai visage de l’euro va éclater au grand jour ; Cela va-t-il faire refleurir les anciennes monnaies ? A vous de nous le dire, car l’unité ne peut se créer en spoliant l presque totalité du peuple européen. Vous savez, il est bon parfois d’effectue rune retour en arrière en vue de repartir ensuite sur des bases saines.

 Alors Europe, es-tu prête à vivre ta première grande crise d’identité ?

Soria : collectif d’êtres de la Fraternité Universelle   

Sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Les signes vitaux de Gaïa

 

Prenons pour commencer la proportion d’oxygène dans l’atmosphère, qui se maintient depuis plusieurs centaines de millions d’années à approximativement 21% : s’il y en avait plus, soit à partir de 25%, les forêts brûleraient à la moindre étincelle jusqu’au dernier arbre d’un feu rageur et inextinguible ; s’il y en avait moins, surtout à partir de 15%, beaucoup d’animaux suffoqueraient. Orchestré par toutes les plantes et le plancton des océans qui produisent annuellement plus de 140 milliards de tonnes d’oxygène, cet équilibre de la proportion d’oxygène idéale pour la Vie est maintenu par rétroaction homéostatique, grâce à la photosynthèse qui transforme le gaz carbonique en oxygène. Pour mieux comprendre ce qu’est une rétroaction homéostatique, on pourrait comparer ce mécanisme régulateur à un thermostat contrôlant le chauffage central d’une maison. D’autre part, il faut se rappeler que sans l’apparition de l’oxygène et son maintien au niveau actuel, la couche d’ozone n’aurait pu se former et demeurer stable, permettant ainsi à la Vie de coloniser les surfaces émergées du globe.

univers

Un autre gaz essentiel à l’équilibre chimique et climatique et qui se retrouve dans une proportion de 78% dans l’atmosphère que nous respirons est l’azote. Sans l’action continue de la Vie qui pompe constamment l’azote des sols et des océans où il se précipite sans cesse sous l’effet des éclairs lors des orages, l’atmosphère perdrait la majeure partie de son azote en quelques millions d’années. C’est plus de 500 millions de tonnes d’azote que les micro-organismes rejettent chaque année dans l’atmosphère, maintenant ainsi en équilibre un élément indispensable de la biosphère. Quant au méthane, un gaz très réactif qui disparaîtrait bien vite de l’atmosphère où il n’est présent qu’à l’état de trace (soit de l’ordre de 1,7 partie par million), il est continuellement libéré grâce aux fermentations d’une masse prodigieuse de micro-organismes, au rythme, là encore, d’environ 500 millions de tonnes par an. Sans méthane dans l’atmosphère, la Vie n’aurait pu se développer telle que nous la connaissons, ni ne pourrait survivre.

De même, la température moyenne à la surface du monde évite dans l’ensemble les écarts extrêmes, grâce au contrôle par les plantes et le plancton des océans de la proportion du gaz carbonique à « effet de serre » qui retient la chaleur du soleil dans l’atmosphère, un peu comme le font les vitres d’une serre. C’est environ 100 milliards de tonnes de gaz carbonique qui sont ainsi relâchées chaque année dans l’atmosphère. Un autre facteur important pour la stabilité du climat est la présence d’un couvert végétal, comme en Amazonie par exemple, qui favorise une pluviosité régulière grâce à l’évaporation par les feuilles. Sans cette évaporation, les pluies cessent et le désert s’installe rapidement comme on a pu le constater partout où de vastes forêts ont été coupées à blanc. La forêt de l’Amazonie, vieille de plus de 100 millions d’années, a pu ainsi permettre l’apparition de millions d’espèces uniques au monde, vivant ensemble en une étroite symbiose harmonieuse.

Mais ce n’est pas tout! Loveloch a fait une autre découverte fort importante pour démontrer une fois de plus l’étroit contrôle qu’exerce Gaïa sur son climat global. Tel que confirmé depuis par plusieurs autres scientifiques, Loveloch réalisa en 1971 que ce sont de microscopiques organismes marins qui, par la production de vastes quantités de diméthyl sulfhydrique, permettent la formation des gouttes de pluie au-dessus des océans. Comme les océans recouvrent les 2/3 du globe, l’absence de ce mécanisme vital à la formation des nuages aurait un effet dévastateur sur le climat global. De plus, ce même composé chimique accélère la désagrégation des roches des sols côtiers rendant de ce fait disponibles tous les éléments nutritifs nécessaires à la vie des écosystèmes terrestres et marins.

Une autre composante essentielle à l’harmonie de la biosphère est le taux d’acidité des pluies qui est normalement maintenu au degré optimal par la présence d’ammoniac dans l’air, à nouveau fruit de l’activité biologique. Pas assez d’acidité et les sels minéraux indispensables à la bonne santé des plantes ne seraient pas mis en circulation par réaction acide. Des pluies trop acides par contre délavent les sols de leurs éléments minéraux et affaiblissent d’autant les plantes, sans compter l’effet dévastateur d’une eau trop acide pour la survie des lacs et des rivières, comme on a pu le constater à bien des endroits au Québec et dans le nord-est des États-Unis.

Citons un dernier exemple : le taux de salinité des océans. Par un mécanisme encore incompris, les océans parviennent à maintenir à exactement 3,4% le degré de salinité de leurs eaux, ce qui est le pourcentage idéal pour toutes les formes de Vie peuplant les mers. Sans cesse, l’irrigation des continents amène par les fleuves et les rivières de nouveaux sels dans les océans, et ce, depuis qu’il a commencé à pleuvoir sur Terre. Pourtant, jamais sauf dans la mer Morte (justement!) le taux de salinité n’a-t-il dépassé 3,4%. Deux pour-cent de plus et toute Vie disparaîtrait des océans!

Il faudrait une longue étude pour parfaitement comprendre l’incroyable complexité de notre biosphère terrestre qui, par un enchevêtrement inouï de réactions chimiques et de phénomènes climatiques, nous démontre par son étroit contrôle des conditions favorables à son existence que seule la présence d’une intelligence globale peut expliquer la survie à long terme de notre bonne vieille Terre. Et nous sommes alors en droit de nous demander :  S’il y a effectivement une intelligence globale qui gouverne toute Vie sur Terre, ce n’est sûrement pas le fruit du hasard si l’espèce humaine est apparue après des milliards d’années d’évolution… Quel est donc le rôle auquel cette intelligence nous destine dans son grand projet évolutif?… 

C’est précisément pour tenter de répondre à cette question que nous allons nous tourner vers l’oeuvre d’un autre scientifique britannique, Peter Russell qui, par la publication de deux livres et lors de nombreuses conférences, a livré le fruit de ses recherches et réflexions à ce sujet. Selon la théorie révolutionnaire qu’il nous propose, l’espèce humaine serait l’équivalent d’une sorte de cerveau global à l’échelle planétaire, à travers lequel la conscience de Gaïa serait en train de s’éveiller. Ce même Peter Russell, a aussi récemment formulé une autre thèse, tout aussi fascinante, voulant cette fois que l’accélération exponentielle de l’évolution de la conscience et de l’accumulation du savoir humain atteigne sous peu une vitesse de progression quasi infinie, nous aspirant tous simultanément dans une sorte de trou blanc dans le temps, c’est-à-dire l’équivalent au plan temporel du phénomène astronomique connu sous le nom de trou noir. J’ai eu l’occasion de faire la synthèse de ces deux volumes pour la revue Luminance en 1993. Voici les principales idées que j’en ai retenues.

Gaïa s’éveille à travers nous
Comment ne pas s’émerveiller devant le prodigieux travail de synthèse réalisé par Peter Russell, d’abord dans La Terre s’éveille paru en 1982 et dans Le trou blanc dans le temps paru en 1992. Traçant avec brio une fresque détaillée décrivant l’évolution de la matière, de la Vie et de la conscience, ce brillant biologiste nous aide à mieux comprendre l’avenir incertain mais potentiellement grandiose de cette bonne vieille Terre et de son équipage humain. Mais décrivons d’abord le contenu de son premier livre.

D’emblée, Russell nous présente la théorie de Loveloch selon laquelle la Terre dans son ensemble se comporte, ainsi que nous venons de le voir, comme un seul et gigantesque être vivant, capable d’exercer un contrôle constant sur les multiples composantes de la biosphère de façon à protéger et à perpétuer les conditions favorables à la Vie qui s’y manifeste — du moins jusqu’à ce que l’activité destructrice et polluante de l’humanité ne vienne tout gâcher.

Et tout naturellement, Russell s’interroge sur le rôle dévolu à l’humanité dans cette symphonie harmonieuse de Vie orchestrée par l’omniprésente conscience planétaire. Sommes-nous effectivement destinés à devenir le cerveau global de cette gigantesque matrice vivante?… Ou alors sommes-nous, telle une immense tumeur maligne, autant de cellules cancéreuses proliférant à toute vitesse et accaparant pour notre seul profit toutes les ressources vitales de la planète jusqu’à ce que celle-ci en meure?… Cet écartèlement douloureux entre les potentialités phénoménales du devenir humain et le constat terrible de notre égocentrisme destructeur et maladif forme la trame de fond de la tension qui guide l’ensemble de la réflexion de Russell..

Une seule solution permettrait selon Russell d’espérer que nous franchissions sans désastre global cette étape cruciale de notre évolution : un profond changement de conscience amenant une transformation globale de nos valeurs, de nos priorités et de nos comportements. Cependant, pour mieux apprécier où nous allons, il vaut mieux d’abord commencer par comprendre d’où nous venons sur le plan physique et biologique, ce qu’il fait dans la première partie du livre, pour ensuite diriger notre attention sur l’évolution de la conscience, sujet auquel le reste du livre est consacré.

Après avoir expliqué comment l’univers est apparu dans une gigantesque explosion à partir du néant et comment les étoiles et les planètes se sont formées, il décrit successivement l’apparition de la Vie, la colonisation de la Terre, l’évolution des espèces et l’émergence de l’être humain, du langage et de la civilisation, comme j’y ai déjà fait allusion au début de ce document. Comme le dit si bien Russell dans son livre, en parlant de l’espèce humaine :  Ce produit quasi incroyable de quinze milliards d’années d’évolution porte vraiment à l’émerveillement. Nous voici, chacun de nous constitué de septilliards d’atomes, ordonnés en un système intégré de quelques centaines de trillions de cellules biologiques, expérimentant le monde qui nous entoure et les pensées qui nous habitent, ressentant différentes émotions et maints désirs. Et, par-dessus tout, nous sommes conscients de toutes ces choses et conscients d’être nous-mêmes. Si quelqu’un avait été là il y a 4 milliards d’années, aurait-il jamais supposé que le paysage volcanique, les océans primitifs et l’étrange mélange de gaz de l’atmosphère auraient lentement mais sûrement évolué en un tel être aussi improbable et aussi complexe?

Pensons maintenant aux développements quasi inimaginables qui nous attendent dans l’avenir. Où l’évolution nous mène-t-elle? Pour tenter de trouver un début de réponse à cette question, Russell nous invite à considérer le sens général de l’évolution et les patterns qui ont caractérisé les processus évolutifs jusqu’ici.

Au début tout n’était qu’énergie. Puis la matière s’est formée. Ensuite, la Vie vint animer la matière. Enfin, du sein de la Vie est apparue la conscience de la conscience. Ces quatre étapes successives forment une progression graduelle vers une complexité de plus en plus grande. Certaines caractéristiques communes semblent se dégager selon Russell. La plus importante est l’existence d’un seuil critique à partir duquel un bond quantique d’un niveau de complexité à l’autre devient possible. Ainsi, par exemple, il faut, dit-il, au minimum 10 milliards d’atomes environ pour que puisse se constituer une cellule viable. De même, ce n’est qu’au seuil de 10 milliards de cellules nerveuses dans le cortex du cerveau humain, siège de la conscience auto-réfléchie, que cette forme de conscience peut semble-t-il apparaître. Une autre constante observée est l’accélération exponentielle du rythme de l’évolution alors que le temps requis pour le passage d’un échelon d’évolution à l’autre est de plus en plus court. Le passage de plus en plus rapide de l’ère agraire à l’ère industrielle, puis à l’âge de l’information et à l’âge de la révolution environnementale qui s’amorce reflète aussi cette constante.

images (2)

Considérant ensuite l’augmentation rapide de la population mondiale qui culminera, estime-t-on, aux environs de 10 milliards d’individus au cours du prochain siècle, couplée à l’explosion dans les communications et les échanges intégrant dans un vaste ensemble de plus en plus interconnecté la communauté humaine devenue un « village global » pulsant de plus en plus à l’unisson, Peter Russell postule sa plus brillante spéculation; à savoir que l’humanité dans son ensemble serait sur le point de franchir une autre étape de l’évolution en s’unifiant en un gigantesque cerveau planétaire, constituant de ce fait un super-organisme social inédit jusqu’à ce jour. Après la géogenèse, c’est-à-dire la genèse de la Terre, et la biogenèse ou genèse de la Vie, l’évolution est arrivée au stade de la « noogenèse », la genèse de l’esprit, affirme-t-il. Il rejoint ainsi le concept présenté par Teilhard de Chardin qui a conçu l’idée de la « noosphère » pour décrire le système comprenant tous les esprits conscients. Nous assistons, conclut-il, à la planétarisation de l’humanité en une seule et vaste entité organique selon les paroles mêmes de ce célèbre philosophe moderne.

Après les quatre premières grandes étapes de l’évolution, soit l’énergie primaire créée par le Big Bang, puis la formation et la complexification de la matière, ensuite la naissance de la Vie et son évolution, et enfin l’éveil de la conscience qui est consciente d’elle-même, ce cinquième niveau d’évolution, ce nouvel ordre d’existence, est celui qui nous réserve à tous égards les plus grandes surprises! Cette conscience planétaire, née de l’unification de l’ensemble des consciences humaines embrassant simultanément tous les niveaux de conscience de toutes les espèces vivantes, sera, affirme Russell, comme l’éveil colossal d’un cerveau global, atteignant un niveau de cohérence similaire à celui du cerveau humain. La conscience de Gaïa, la Terre, s’éveillera alors soudainement.

Et ce qui pourrait contribuer à catalyser et déclencher cet éveil est la réalisation consciente, par une masse critique d’humains, de l’imminence d’un effondrement écologique sans précédent des fonctions vitales planétaires, à la suite de tous les déséquilibres écosystémiques que nous avons provoqués. Un bond évolutif d’une ampleur sans précédent serait sur le point de se produire sur l’ensemble du globe, à défaut de quoi la Vie, telle que nous la connaissons et notre propre espèce, risquent de disparaître à tout jamais.

L’ÉVEIL DE LA CONSCIENCE INTÉRIEURE

Par JEAN HUDON

SOURCE : http://earthrainbownetwork.com/EveilConscien.htm

LES ANGES ET NOUS

 

 canalisés et peints par Sylviane PICHS

18 - Archange Gabriel

Février 2007

Afin de mieux vous présenter ce petit livre explicatif, accompagnant ma deuxième exposition, il est nécessaire que je me reporte au 29 juillet 2005. Ce jour-là, vers midi, mon odorat fut éveillé par une forte odeur d’encens, ce qui me fit penser qu’une personne de mon voisinage, à l’extérieur, devait être en train d’allumer un feu de bois pour la préparation de son repas. Cependant, cette odeur qui ressemblait tout à fait à l’odeur de l’encens d’église, persista durant un quart d’heure et n’était perceptible qu’à l’intérieur de ma maison et pas à l’extérieur.

Je compris que l’on m’appelait des autres plans. Je traversais à cette période des moments difficiles et ce petit signe me fit du bien.

Le lendemain, dimanche, 30 Juillet 2005, mon regard se pose machinalement sur le livre des anges que m’avait offert mon fils (dans une autre vie) Jean-Louis en l’an 2000 (devenu mon gendre dans cette vie-ci). Je me sens poussée alors dans la relecture de la fonction de chacun d’entre eux ce qui eut pour résultat de me trouver en leur présence et, plus particulièrement lorsque j’arrivai à l’identité de l’archange GABRIEL.

Je levai les yeux sur le tableau que j’avais fait de lui, le représentant avec trois rubans bleus entre les mains. Ce tableau figure au centre de mon salon et dans son regard, je perçus le message télépathique qu’il m’envoyait et qui  disait ceci :

« Lorsque tu auras terminé tous les tableaux et les écrits des lettres hébraïques, tu devras peindre chaque ange, après avoir étudié sa mission et son énergie, ainsi que tu viens de le faire pour les lettres hébraïques. Ce travail fera l’objet d’une autre exposition. Tu devras soigner tout particulièrement la ou les couleurs de leurs ailes qui sont selon leur position et leur grade, très différentes. En effet, ces merveilleux et subtils attributs dont les teintes et les vibrations sont très diversifiées, régissent leur fonction ».

Le message se poursuivait ainsi : « Nous t’avons contacté hier avec l’odeur de l’encens et tu nous as très bien perçus. Confiance, confiance, DIEU allégera la matière autour de toi, ton âme souffrante en cet instant exultera de grand bonheur. Par ta propre souffrance qui sensibilise tes perceptions, tu nous aides dans notre désir de vous contacter le plus souvent possible. En nous rendant visibles aux travers de tes yeux et par l’image que tu véhicules sur tes toiles, nous pouvons agir.
Dites-vous bien que si les temps sont particulièrement difficiles pour vous, ils le sont également à notre niveau, multipliés autant de fois que nos ailes frémissent : « Courage et persévérance ».

QUI SONT LES ANGES  ?

Les anges sont les serviteurs de DIEU. Ils nous aident à reconnaître et à choisir les chemins qui nous sont présentés par le PERE – MERE, et qui doivent être suivis en respectant SES LOIS, dans le but de retrouver notre source, c’est à dire de retourner à LUI-MEME.

Dans l’adversité, ils nous soutiennent, nous permettent de remonter à la surface, de reprendre nos esprits et de retrouver notre source. Ils ont besoin de nous pour accéder à la matière, de même que nous avons besoin d‘eux pour toucher du bout des doigts les plans supérieurs.

Dès notre arrivée sur terre, notre PERE-MERE nous attribue quatre anges : Tout d’abord notre ange gardien, qui assiste à notre naissance et à notre départ pour un autre lieu et, trois anges tutélaires, appartenant à trois grades différents, selon les réalisations importantes que nous avons à accomplir ou à corriger sur cette planète.

La suite de ces aventures est à retrouver sur LA VIE DEVANT SOI

Chez Francesca http://devantsoi.forumgratuit.org/t2550-les-lemuriens-entrent-en-contact-avec-sylviane-pichs#22182

LA SOURCE : miroir de sa propre beauté

 

Chères Âmes, accueillez notre Amour.

S’il vous sied, présentez-vous au niveau du cœur, dans votre temple sacré pour y pénétrer dans toute votre lumière et vous marier à la lumière de votre temple. Assurez-vous de déposer, de relâcher tout ce qui vous encombre, tout ce qui vous alourdit. N’hésitez pas à abandonner tout, même ce qui n’est pas résolu. Détachez-vous même de la croyance qu’il faille tout résoudre, tout comprendre pour émaner dans la lumière. Ce n’est pas la compréhension, mais l’expression de l’Être qui lui permet sa lumière infinie.

miroir de l'eau

Osez être. Osez vibrer amoureusement. Osez affirmer votre infinité même s’il y a quelques secondes, dans votre incarnation, des tensions, des emprisonnements étaient encore ressentis. Osez exister dans toute votre beauté. Lorsque la fleur est enfouie sous la poussière ou sous les feuilles desséchées, elle sait que sa beauté, sa couleur, son parfum ne sont pas diffusés dans toute leur amplitude. Lorsque le vent emporte ce qui la recouvre, elle se déploie, elle s’ouvre, elle s’offre dans toute sa grandeur, instantanément. Elle sait, elle sent tout ce qu’elle est. Elle ne se dit pas  » il y a quelques instants, j’étais recouverte, assombrie, voilée « . Elle ne se dit pas  » je ne pouvais ressentir tout mon éclat et je ne pouvais l’offrir « . Elle ne se dit pas  » il faille maintenant que peu à peu je paie la rançon de tous ces moments de non éclat « . Elle offre instantanément son parfum, sa lumière, sa beauté, quels que furent les poids, les ombres, les voiles qui la couvraient quelques instants auparavant.

Soyez la fleur en cet instant qui apprécie tout ce qu’elle est et qui l’offre sans résistance, faisant fi de ce qui était auparavant. Vous êtes l’éclat de lumière de votre source. Chaque blessure que vous affirmez, chaque contraction, chaque pensée, chaque attitude, chaque action, chaque refus qui contribue à votre contraction est une trahison de votre source. Chaque instant où consciemment vous permettez que la tristesse se déploie en vous ou que la colère, que la lassitude se pose sur vous, vous vous trahissez et vous trahissez votre source. Chaque pas que vous ne posez pas dans votre sentier de lumière est une trahison.

Votre Âme, votre Esprit, votre corps incarné sont tous, comme la trilogie qui les rassemble, une expression de la source. Maintenir la lourdeur, poser une évaluation, un jugement, une culpabilité sur vous-même est la prolongation de votre trahison, car à l’instant où vous retrouvez la conscience et la sensation que vous êtes la source, juger que l’instant auparavant vous ne l’étiez pas consciemment est encore une trahison. Lorsque la fleur offre son parfum, si pour un instant, elle cesse de l’offrir parce que l’instant d’avant, elle ne l’offrait pas et qu’elle s’interroge si elle est digne de l’offrir, à cet instant, elle est encore voilée d’elle-même. À l’instant où vous retrouvez, où vous osez être et exprimer que vous êtes la source, même l’hésitation à offrir votre beauté à vous-même et aux autres est une trahison. Vous êtes la lumière, issue de la source et votre lumière, expression de la source, en est aussi une nourriture. Votre éclat nourrit la lumière, comme la lumière vous nourrit.

Dans l’humanité, votre incarnation est une expression de l’humanité toute entière puisque vous êtes né de l’humanité. C’est l’humanité par ses représentants qui ont favorisé votre incarnation. Vous êtes donc un enfant de l’humanité comme vous êtes un enfant de la lumière et vous, en tant qu’enfant de l’humanité, vous nourrissez l’humanité. Ainsi, l’humanité est une représentation, une autre expression de la source. La source vous crée, vous nourrissez la source. L’humanité crée votre incarnation et vous créez l’humanité. Lorsque vous vous séparez de l’humanité en n’exprimant pas toute votre beauté, lorsque vous ne nourrissez pas l’humanité de l’Être de lumière que vous êtes, vous trahissez l’humanité. Lorsque l’humanité ne représente pas la source, elle trahit la source. L’humanité en est une expression pour favoriser la lumière. Lorsque chacun des Êtres de l’humanité n’exprime pas sa lumière, l’humanité n’est pas en lumière. L’humanité trahit la source et l’Être humain trahit son humanité.

Les Êtres se rencontrent pour créer une communauté. Une communauté est en soi une expression de l’humanité à une échelle plus sensible. L’humanité naturellement se manifeste en une multitude d’Êtres et lorsque cette multitude ne permet pas, de par sa structure, l’intimité, la rencontre, alors, de par leur nature, chacune de ses expressions, les hommes, créent des communautés.

Chaque communauté est en soi une expression, une extension, un fruit de l’humanité et de ses enfants. L’humanité et ses enfants créent des communautés, soit une humanité à une échelle qui permet que chacun puisse ressentir sa collaboration à l’œuvre et que la communauté puisse être le miroir de sa propre beauté. Ainsi, la communauté s’exprime en chacun de ses membres et chaque membre nourrit la communauté. De même, lorsqu’un Être ne s’exprime pas dans sa beauté et qu’ainsi, il trahit la source, il trahit l’humanité, il trahit aussi sa communauté et lorsque la communauté ne se manifeste pas dans toute sa lumière, elle trahit chacun de ses membres.

La communauté n’est qu’une image de l’univers ou de l’humanité. Chaque Être humain qui s’inscrit dans une communauté est bien sûr inscrit dans une humanité, il est inscrit dans la source. La reconnaissance, l’amour de lui-même et l’expression amoureuse est son offrande, sa contribution, la nourriture qu’il offre à la communauté, à l’humanité et à la source et bien sûr, à lui-même parce que chacune de ses cellules est en soi l’univers tout entier.

Chaque cellule de votre corps est une expression de votre corps. Elle fut créée par l’incarnation. C’est tout votre corps qui permet la génération d’une cellule et chaque cellule nourrit votre corps. Votre corps est comme une communauté de cellules ou comme l’humanité où chaque cellule est un individu, ou comme la source pour chaque cellule. Chaque cellule offre par son éclat de lumière son offrande à tout votre corps. Si une cellule se contracte et par son attitude ou son mouvement n’exprime plus sa beauté, ses qualités, elle trahit votre corps. Lorsqu’un de vos organes ne fonctionne plus, c’est une trahison. Si la source n’est pas nourrie de toute votre beauté, vous la trahissez mais si la source ne vous offrait plus sa lumière, vous seriez aussi trahi. Si vous n’écoutez pas, si vous ne nourrissez pas vos cellules, vous les trahissez. Mais si elles ne répondent plus à toute votre beauté, elles vous trahissent.

De même, à l’intérieur de chaque cellule, il y a un noyau et dans ce noyau, il y a des gênes. Chaque gêne offre une vibration qui permet à l’ensemble d’exister et de se déployer. Si un gêne se contracte, maussade, insatisfait de sa position, cesse de s’exprimer, il trahit toute la cellule. C’est toute la cellule qui est en déséquilibre. Il ne l’exprime plus, il ne la nourrit plus. Il la trahit. Chaque gêne est nourrit par la cellule toute entière et il nourrit la cellule. Chaque gêne en soi par le mouvement qu’il crée, un micromouvement, permet un éclat de lumière, une petite flamme. Elle nourrit et permet à la cellule d’exister, comme la cellule le permet au tissu, et le tissu à l’organe, et l’organe à votre corps, votre corps à la communauté, la communauté à l’humanité, l’humanité à l’univers, l’univers à la source et la source vous nourrit.

Souvent les Êtres humains crient à l’injustice intérieurement ou extérieurement. L’injustice de l’univers, l’injustice de la source. Et nous les invitons à ressentir jusqu’à quel point ils se trahissent à moult niveaux, trahissant l’univers. Et la véritable trahison de l’univers, de la source, comme de tout votre Être, est de faire sourde oreille à tout ce qui vous est offert. Ne divisez pas l’offrande que vous vous faites à vous-même pour vous réjouir de l’offrande que vous faites à votre communauté, de l’offrande que vous faites à l’humanité, de l’offrande que vous faites à la source. C’est la même offrande, celle de votre éclat dont le premier effet est de vous réjouir. Lorsque vous ne vous réjouissez pas, imaginez…

les devas

Imaginez un Être qui pour un instant n’est pas dans la joie. Alors, à cet instant même où il n’est pas dans la joie, il a à comprendre et à ressentir qu’il est dans la trahison. À l’instant où il n’y a pas la joie… (claquement de mains), trahison! C’est magnifique parce que la joie est ressentie dans tout l’Être. S’il fallait enfermer les traîtres…, les emprisonner, leur trancher la tête, il n’y aurait plus d’Êtres humains! S’il fallait juger les Êtres qui se sont trahis, il n’y aurait pas assez de juges… Est-ce pour cela que l’Être se juge lui-même…? Le véritable cercle vicieux est de juger que l’instant précédent vous n’étiez pas dans la joie parce que lors de ce jugement, vous ne l’êtes pas davantage et vous perpétuez la trahison. Conscientiser, ressentir, imaginer que tout ce qui n’est pas joie est trahison. Choisir intérieurement de transcender, de dissoudre, de dévoiler, poser un regard sur tout ce qui voile pour mieux vous assurer d’exister totalement.

Il ne s’agit pas de nier dans l’illusion toutes les entraves et de faire semblant qu’elles n’existent plus car la joie n’y serait pas. Certains Êtres pourraient ainsi se dire  » voilà, plus rien n’existe. Je n’ai pas à conscientiser des blessures qui conditionnent mes états. Plus rien n’existe « . Il simulerait la liberté. Il y a nuance car il n’en ressentirait pas la joie. Poser un regard, conscientiser, constater qu’il y a un voile, qu’il y a une blessure, qu’il y a une illusion, un emprisonnement est magnifique; car lorsque l’Être se rend compte qu’il est dans un piège, sous un voile, cela pourrait le faire éclater de joie en constatant que ce n’est qu’une illusion alors qu’il avait l’impression d’être une ombre ou de ne pas être à la hauteur.

Quelle joie! Comme lorsque vous vous réveillez d’un cauchemar. Quel moment sublime! Ainsi, l’épuration, la libération, le soulèvement par des émotions de voiles, de poussières ne vous attristent ou ne vous affectent que lorsque vous êtes identifié à ce qui se soulève. Votre colère, votre malaise, votre tristesse, vous indiquent encore que vous êtes identifié à la poussière ou à l’ombre qui est soulevée par la situation. Voilà pourquoi vous êtes triste ou en colère. Vous vous sentez encore piégé, emprisonné ou encore un déchet… Il faudra que la poussière se soulève encore davantage, que l’ombre soit encore en mouvement pour que vous puissiez bien ressentir que vous n’êtes pas cela.

Si nous faisons un pas de plus et que nous vous disions que lorsque vous vous trahissez par votre colère, votre lassitude, votre morosité, votre tristesse, ce n’est pas vous qui vous trahissez, c’est le traître même qui se trahit car vous, Vous êtes intact. Lorsque nous vous disions que chaque moment de tristesse ou de colère est une trahison, que chaque moment où vous n’êtes pas dans la joie est une trahison, ce n’est même pas vous le traître mais bien votre personnage qui se trahit; vous êtes intact …mais quelquefois enfoui sous les débris…

L’arbre se réjouit de déployer ses racines dans la terre. Toutefois, son feuillage s’élève vers le ciel.

Réjouissez-vous de vous-même sur Terre, dans votre communauté. Déployez vos racines et assurez-vous que la sève permette que vous vous éleviez, sans quitter la Terre. Au moment où l’arbre se déracine, il cesse de s’élever, son feuillage s’assèche.

Chères Âmes, soyez la fleur, soyez l’arbre et permettez que votre temple s’érige de plus en plus majestueusement. Vibrez dans la conscience et la sensation de l’offrande à tout votre Être, à votre communauté, à votre humanité, à l’univers. Nul d’entre vous n’a imaginé qu’une de ses cellules était un esclave. Nul d’entre vous n’a pensé un jour qu’une cellule de son estomac était une prisonnière, pauvre, obligée à un travail pénible… Par son existence, par sa beauté, par sa vibration, elle vous invite à lui offrir une nourriture saine qui lui permet de danser de joie.

La nourriture que vous offre l’univers est saine. Alors, dansez dans la lumière. Chères Âmes, soyez les cellules joyeuses de l’univers.

Chères Âmes, accueillez notre Amour.

Les Énergies du Maître Saint-Germain Par Pierre Lessard
sur le blog de
Francesca http://francesca1.unblog.fr/

 

LA BEAUTÉ EST CE QUI TRANSFORME

Dans le livre biblique du prophète Enoch – une pierre de touche des débuts de l’église chrétienne -, Enoch est allé jusqu’à divulguer l’identité des  » chefs  » des anges qui ont dirigé les 200 autres, incapables de résister à la beauté des femmes terrestres. Avec des noms comme Samyaza, Ramuel, et Turel, ces êtres  » parfaits  » savaient que leur cohabitation avec les femmes mortelles violait les règles du cosmos. Pourtant, à leurs yeux, l’expérience sensuelle qui les attendait l’emportait sur le risque de perdre leur immortalité. Dans les traditions bibliques subséquentes, ce fut la beauté d’une femme, Dalila, qui a conduit à l’amour, la confiance, la trahison et, finalement, la mort de Samson, l’un des hommes les plus forts de la Terre.

L’Histoire est le récit de notre relation avec la beauté, son pouvoir et son attrait, des distances que nous avons parcourues pour la poursuivre, de notre désir ardent de la réaliser, de nos tentatives pour la saisir, et de notre croyance que, d’une certaine façon, nous sommes capables de la maîtriser. Tout ce temps, il nous a été très difficile de définir cette force la plus indéfinissable de l’expérience humaine. Justement, qu’est-ce que la beauté?

francesca11

Le mystère de la beauté

La beauté revêt différentes significations pour différentes personnes. Quand on demande aux gens de la définir, la plupart du temps, leur réponse se fonde sur leur expérience personnelle – ce qu’elle a signifié pour eux dans leur vie. Pour un scientifique, la beauté peut prendre la forme d’une solution élégante à une équation mathématique. Pour sa part, un photographe percevra la beauté dans le contraste frappant entre le rayon du soleil et les ombres dans une composition. Pour sa part, Albert Einstein a vu la beauté comme l’expression d’un plus grand ordre dans la création, affirmant par exemple:  » La musique de Mozart est si pure et si magnifique que je la vois comme un reflet de la beauté intérieure de l’Univers « .

Il est évident que l’expérience de beauté de chaque personne est unique. Pour cette raison, il peut exister autant de définitions de l’expérience de beauté que de gens qui en font l’expérience ! Indépendamment de la façon dont nous la définissons dans notre vie – qu’elle soit vue comme une force, une expérience, une qualité, un jugement, ou une perception, le pouvoir de la beauté est réel. En sa présence, nous sommes transformés. Alors qu’il est évident que nous ne pouvons savoir précisément ce qu’elle est, il est également évident que nous pouvons intégrer

Si, comme l’ont révélé les traditions anciennes, la beauté est une force en elle-même, c’est sans doute la plus étrange des forces de la nature. Contrairement à la gravité et à l’électromagnétisme qui semblent exister avec ou sans nous, le pouvoir de la beauté semble être endormi, jusqu’à ce que nous lui prêtions attention. Alors qu’il possède probablement la puissance de transformer notre monde, ce pouvoir reste pourtant endormi jusqu’à ce qu’il soit éveillé. Et nous sommes les seuls capables de l’éveiller. Étant donné que nous sommes la seule forme de vie détenant le pouvoir de faire l’expérience de la beauté, celle-ci s’éveille seulement lorsque nous reconnaissons sa présence dans notre vie.

Dans cette optique, la beauté est bien plus que ce qui est agréable à l’œil humain. C’est une expérience du cœur, de l’esprit et de l’âme. La beauté provient de notre volonté de voir la perfection dans ce que nous appelons souvent les imperfections de la vie. Alors que, par exemple, nous pouvons être heurtés lorsqu’on trahit notre confiance, une partie de ce choc peut disparaître quand nous considérons que nous, en retour, avons trahi d’autres personnes, autrement, et à d’autres moments. Dans cet exemple, la  » beauté  » se trouve dans l’équilibre de telles expériences, qui nous reviennent parfois d’une manière à laquelle nous nous attendions le moins.

Si nous voulons trouver la beauté dans chaque expérience, peut-être que notre rôle consiste moins à la créer et plus à reconnaître qu’elle a déjà été là. La beauté est toujours présente dans toutes choses. On peut la découvrir même dans les endroits où nous croyons qu’elle ne pourrait jamais exister.

Dans les moments où nous atteignons les profondeurs de notre âme pour trouver le pouvoir de donner une nouvelle signification aux choses qui nous blessent le plus, nous découvrons la grande sagesse partagée par les maîtres anciens. Cette sagesse nous rappelle simplement que le pouvoir de voir la beauté est un choix. Le choix qui nous attend à chaque moment de chaque jour consiste à décider de considérer seulement les qualités de ce qu’on voit dans l’instant présent, sans comparer l’expérience présente à une autre vécue dans le passé. C’est ainsi que nous semons dans notre conscience les graines qui attirent et invitent une plus grande beauté dans notre vie.

Ce n’est que lorsque nous comparons notre expérience actuelle à notre conception personnelle de la beauté que nous parvenons à ne rien voir d’autre que la beauté du moment.

Dans les traditions Navajos, on nous rappelle ce principe dans la simple phrase:  » La beauté sur laquelle vous basez votre vie « . Nous créons chacun notre propre standard, à partir duquel nous mesurons la beauté dans notre vie. La question est celle-ci: quelle jauge vous permet de mesurer l’équilibre, le succès, et l’échec dans votre vie? Quels sont vos critères de beauté?

méditaiton bulle de lumière

La beauté vit là où nous lui permettons de le faire! …

Il est intéressant de voir comment l’Univers nous apporte ses leçons au moment où nous les attendons le moins. Souvent, il semble qu’elles arrivent juste après que nous ayons vécu de puissantes expériences, comme pour nous mettre à l’épreuve afin de vérifier si nous avons vraiment appris. C’est ce qui était arrivé au Tibet.

Quelques jours après mon expérience à Katmandou, notre autobus est entré dans un village de montagne et s’est arrêté à une ancienne caserne militaire qui avait été convertie en auberge. Au moment où nous nous sommes arrêtés, un homme bossu et basané s’est approché de notre véhicule, prenant un peu tout le monde au dépourvu. Pendant qu’il nous regardait, je constatais qu’il était vieux, qu’il ne lui restait que quelques dents, et qu’il était atteint d’un grave strabisme. Au début, nous avons cru que ce pouvait être un autre mendiant de la rue. Mais lors que quelqu’un lui a offert quelques yuans chinai (devise locale), il a refusé. À la place, il a commencé à prendre les lourds sacs à l’intérieur de notre autobus, pour que nous n’ayons pas à nous en occuper.

Après qu’il eut soigneusement empilé le dernier sac sur le bord du trottoir devant l’auberge j’ai voulu lui donner un pourboire. Il l’avait certainement mérité! Nos bagages semblaient devenir de plus en plus volumineux après chaque ville visitée. De nouveau, il a refusé. Comme il levai les yeux, il a fait un grand sourire édenté, s’est retourné et s’est éloigné, et c’est tout! Tout ce qu’il voulait, c’était que nous profitions du village. Il n’attendait rien en retour.

La véritable surprise est survenue quand j’ai posé des questions à l’aubergiste sur son employé qui avait été si gentil. Il m’a informé qu’ils n’avaient aucun employé pour porter les sacs. Cet homme était simplement quelqu’un des rues du village, qui se trouvait dans l’auberge à notre arrivée et qui a offert de nous aider.

Encore une fois, la perfection de la beauté intérieure brillait à travers les imperfections de cet homme et notre jugement sur lui. Il semble qu’il ne voulait qu’offrir un service chaleureux, sans rien demander en retour. Mais, cette fois, le groupe entier avait eu l’occasion de faire l’expérience du cadeau de cet ange au Tibet.

Nous avons tous tendance, de temps en temps, à reconnaître les aspects insolites de la vie, surtout chez les autres, lorsqu’ils se trouvent sur notre chemin. Si nous arrivons à les voir pendant que nous sommes seuls, nous pouvons simplement jeter un coup d’œil, hausser les épaules et continuer notre chemin. Mais si nous sommes avec d’autres personnes, nous pouvons faire des commentaires sur ce que nous voyons, de façon à soulager nos sentiments inconfortables par rapport aux curiosités des autres personnes. Donc, alors que nous sommes capables de reconnaître les  » imperfections « , la question est la suivante: avons-nous tendance à juger toute chose qui n’est pas parfaite comme étant aussi moins belle?

Un jour, dans ma voiture de location, j’attendais à un feu de circulation dans une grande ville où chaque marque, modèle, et style d’humain qu’il est possible d’imaginer déambulait dans les rues autour de moi. Pendant ce court laps de temps où j’attendais le changement des feux de circulation, j’étais entièrement entouré de gens. Cet arrêt m’a offert une rétrospective de la vie: les toutes nouvelles coupes de cheveux; des entrepreneurs des années 90, jusqu’aux rétros des années 60; l’art corporel et le perçage; des complets; des valises; des téléphones cellulaires; et la dernière tenue dl patinage. Qui aurait pu demander plus de diversité rassemblée à un seul endroit? Même si tout le monde était assez intéressant, un homme a particulièrement capté mon regard.

Il était évident qu’il était atteint d’un problème neuromusculaire, ce qui l’empêchait dl bien maîtriser ses bras et ses jambes. Il portait un complet, un sac à dos, et semblait se rendre à son bureau ou en revenir. Comme il attendait le feu de circulation, il a semblé que toute son énergie était concentrée à maîtriser son corps et se tenir sur place. Lorsque le signal pour piétons a clignoté, il a traversé la rue en même temps que tous ceux qui l’entouraient. Je crois qu’il n’y a pas de hasard dans la vie, alors lorsqu’il est passé tout juste devant moi, j’en ai profité pour regarder son visage. Il marchait avec tant d’application et si difficilement que sa bouche se contractait. Ses yeux étaient concentrés et déterminés. C’était un grand effort pour lui de marcher ; et il travaillait fort!

Alors qu’il disparaissait de l’autre côté de la rue, dans la foule, un sentiment de gratitude m’a envahi. J’ai essayé d’imaginer ce qu’aurait été ma journée si je ne l’avais pas rencontré ce jour-là. Dès que j’y ai pensé, cet homme a commencé à me manquer. J’ai songé à ce qu’il m’avait apporté durant ces quelques secondes, au courage dont il faisait preuve par sa détermination à sortir parmi les gens. J’ai pensé à quel point ces instants de ma vie auraient été vides s’il n’avait pas été là. Mais il était là. Et par sa présence, cet homme courageux a embelli ma journée. J’avais les larmes aux yeux alors que je le remerciais silencieusement pour sa présence et que je réfléchissais, me disant: Comme j’ai de la chance d’avoir vu cet homme aujourd’hui … Je vous invite à en faire l’essai pour vous-même

La prochaine fois que vous vous trouverez dans un lieu public, examinez la foule autour de vous sans que cela soit trop évident. Puis, remarquez une personne – n’importe laquelle. Demandez-vous ce qui, dans cette personne, vous touche le plus profondément. Ce peut être son innocence ou son sourire. Comme dans le cas de l’homme que j’avais remarqué de ma voiture de location, ce peut être quelque chose d’aussi simple que la façon dont cet individu faisait face aux difficultés de la vie.

Ensuite, fermez les yeux et imaginez à quoi aurait ressemblé votre journée si vous n’aviez pas su que cette personne faisait partie de votre univers. Imaginez à quel point ce moment aurait été vide et combien il ou elle vous aurait manqué.

Vous pourriez être surpris de l’effet d’un tel exercice fait pendant un court instant! Vous pouvez maintenant être profondément reconnaissant envers la personne qui était là pour vous, et envers ce qu’elle vous a appris sur vous-même.

Comment nous décidons de voir

En plus de la beauté inspirée par un coucher de soleil, un sommet de montagne recouvert de neige, ou le travail d’un artiste que vous adorez, certaines sources de beauté proviennent uniquement de la signification que nous donnons à notre expérience. Pendant ces moments, c’est notre façon de voir la vie qui crée le sentiment de beauté en nous. L’expérience d’une naissance humaine en offre le parfait exemple.

Être témoin de l’émergence d’une nouvelle vie dans ce monde constitue, à tous points de vue, une expérience mystique et magique. Si nous connaissons le résultat à venir lorsque nous voyons une femme en travail, notre façon de nous sentir par rapport à ce que nous observons se modifie. Mais si, pendant un seul instant, nous pouvions nous imaginer arriver sur Terre d’un monde où nous ne sommes pas accoutumés au miracle de la naissance, la vue du processus dans son ensemble pourrait alors nous déranger et, peut-être même, nous effrayer.

En effet, si nous ne savions pas, avant d’en être témoin, que  » c’est ainsi que cela se passe sur cette Terre « , la vision du travail qui donne naissance à une nouvelle vie pourrait nous sembler comporter quelques-uns des signes précurseurs de la mort ici-bas. Au cours d’une naissance typiquement occidentale, nous commencerions par ne voir qu’une femme manifestement souffrante. Son visage montrerait des contorsions qui s’intensifient à mesure qu’avance le travail. Elle saignerait et transpirerait.

Comment pourrions-nous savoir, à partir des signes extérieurs de la douleur, souvent synonymes de mort, qu’une vie nouvelle est sur le point d’apparaître? C’est vraiment la signification attachée à notre expérience qui en oriente la perception …

Même si nous ne possédons pas le pouvoir de déterminer ce qui arrive à chaque instant, nous avons le pouvoir de déterminer nos sentiments sur l’événement en question. Ainsi, on nous offre la clef pour transformer même les expériences les plus douloureuses en une sagesse positive qui devient la base de notre guérison…

leçon de vie

Le pouvoir de la beauté

De récentes découvertes de la science occidentale s’ajoutent maintenant à un ensemble de preuves de plus en plus complètes, suggérant que la beauté est dotée d’un pouvoir de transformation. Plus qu’un simple adjectif qui décrit les couleurs d’un coucher de soleil ou d’un arc-en-ciel après une tempête de la fin de l’été, la beauté est une expérience – plus particulièrement, la beauté est notre expérience. On croit que les humains constituent la seule espèce vivant sur Terre à être capable de percevoir la beauté du monde qui les entoure et des expériences de leur vie. Par l’intermédiaire de notre expérience de la beauté, nous recevons le pouvoir de modifier les sentiments nichés dans notre corps. En retour, nos sentiments sont directement rattachés au monde, au-delà de notre corps.

Les Anciens croyaient que le sentiment - particulièrement la forme de sentiment que nous nommons  » prière » - est la force la plus puissante de l’Univers. Comme nous en avons déjà discuté, le sentiment et la prière influencent, de fait, directement la matière physique de notre monde. Donc, quand nous déclarons que la beauté détient le pouvoir de transformer notre vie, il n’est pas exagéré de dire que cette même beauté possède aussi le pouvoir de transformer notre monde !

La clef, c’est que nous devons trouver une façon de voir au-delà de la blessure, de la souffrance, et de la douleur que nous montre le monde, pour reconnaître la beauté qui existe déjà dans toutes choses. C’est à cette seule condition que nous pourrons déclencher le potentiel et le pouvoir de la prière dans notre vie.

Trouver la beauté là où les autres n’en trouvent pas

Pour nous aider dans notre quête de l’attribution d’un sens aux choses, de grands maîtres d’aujourd’hui, tout comme ceux de notre passé, nous tiennent lieu d’exemples vivants. Il y a plusieurs années, le monde a perdu un tel maître: Mère Teresa.. « Mère » – comme l’appelaient les proches de cette femme extraordinaire -, parcourait les rues près de sa maison à Calcutta, ses bénévoles des Sœurs de la Charité sortaient chaque jour pour aller chercher ceux qu’elles nommaient les  » enfants de Dieu « . Traditionnellement, la société indienne, et parfois même leurs propres familles, les évitaient délibérément. Les sœurs emmenaient ces gens dans des hôpitaux qu’elles mettaient en place pour leur offrir de la dignité et de l’intimité durant les dernières heures qu’il leur restait à vivre sur cette Terre.

À ce jour, les sœurs continuent encore leur mission. Par le passé, je me suis fait un point d’honneur de visiter leurs établissements, et j’y ai trouvé des femmes qui s’acquittaient d’un noble service que peu de gens avaient la volonté ou la force émotionnelle nécessaire d’imiter. Elles sont de véritables anges qui habitent en ce monde. Je pense souvent aux sœurs et à Mère Teresa, et je sais que, si elles peuvent trouver de la beauté dans les rues de Calcutta, alors je suis capable de reconnaître la beauté qui existe partout où je peux me trouver.

C’est le pouvoir de la beauté. La pertinence est évidente; les instructions sont précises. La beauté dont nous faisons l’expérience dans notre vie est le schéma de ce qui est reflété dans notre monde. Dans notre ère de haute technologie où des circuits miniaturisés et des appareils informatiques font bouillir notre eau, il peut être facile de négliger le pouvoir que la beauté offre à notre vie. Sans la compréhension quantique d’un monde où nos croyances intérieures deviennent notre monde extérieur, quelle technologie pourrait être plus simple ou plus puissante?

par GREGG BRADEN sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Méditations des quatre éléments

 

Je vous propose quelques méditations-visualisations sur le thème des quatre éléments que sont l’air, le feu, la terre et l’eau. Je les ai écrit moi même, inspirée par mes ressentis et expériences, ainsi que d’autres méditations de divers auteurs que j’ai pratiquées, comme celles issue du livre The Spiral Dance de Starhawk.

 1

Vous pourrez à votre tour les adapter pour vous les approprier. Il s’agira de lâcher prise, de porter son attention aux sensations, sous forme d’images, de sons, de goûts, de sensations tactiles ou d’idées. 

Nous avons tous des sens privilégiés par rapport aux autres, la visualisation est la plus courante, mais si vous ne parvenez pas à visualiser, ne vous inquiétez pas et appuyez-vous sur les autres sens qui sont plus développés chez vous . 

Pour les pratiquer, plusieurs méthodes s’ouvrent à vous. Vous pouvez soit lire le texte en réalisant la méditation ; soit le lire et le mémoriser, puis expérimenter les yeux fermés ; soit l’enregistrer, ou demander à quelqu’un d’autre de vous le lire. Dans tous les cas, allez très lentement, laissez le temps aux sensations d’émerger. En expérimentant vous trouverez la méthode qui vous convient le mieux.

Installez-vous dans un lieu sécurisé, où vous ne serez pas dérangé. Débranchez les téléphones et toute autre source de distraction. 

Vous pouvez vous installer devant votre autel habituel, créer un autel en lien avec l’élément, en associant couleurs et symboles, vous pouvez utiliser selon vos souhaits bougie, encens etc. Idéalement vous pouvez aussi aller dans un lieu avec une forte présence de l’élément (au bord d’un cours d’eau, au soleil, allongé par terre, dans un endroit venteux etc.), mais évitez les lieux fréquentés, et où vous ne vous sentiriez pas en totale sécurité. 

Vous pouvez selon vos habitudes tracer un cercle, ou demander à une divinité protectrice de veiller sur vous pendant la méditation. S’il vous arrivait de ressentir des sensations désagréables, de vous trouver dans des situations effrayantes, vous pouvez à tout moment sortir de la méditation en vous reconnectant à ce qui vous entoure, au concret. 

Pour chacune des méditations, commencez par trouver une position confortable, en gardant le dos droit. Vous pouvez vous tenir debout, assis, ou allongé.  Vous allez laisser vos préoccupations quotidiennes, vous pouvez imaginez les mettre dans une boîte, ou sous forme d’un manteau que vous enlevez. 

Prenez quelques grandes respirations. Focalisez toute votre attention sur ces respirations, et les mouvements qui l’accompagnent naturellement. Vous pouvez visualiser chaque partie de votre corps l’une après l’autre. 

Lorsque vous vous sentez calme et détendu-e, commencez la méditation. Une fois la méditation finie, je vous conseille de noter ce que vous avez vécu, avant que les « ombres » ne se dissipent… 

colombe

Méditation de l’Air

Inspirez profondément, retenez un moment votre respiration, puis expirez. 

Visualisez l’Air que vous respirez traverser votre trachée, vos bronches puis vos poumons. Retenez votre respiration. L’Air passe dans votre sang et se repend dans tout votre corps. 

En expirant rejetez toutes les toxines, toutes les choses négatives qui sont en vous. 

Continuez à respirer ainsi, en ressentant le mouvement, inspirer, faire venir à soi, intégrer, puis rejeter.

Songez à l’importance de l’air pour nous : privés de lui plus de quelques minutes et nous mourrons…

Écoutez le bruit de votre expiration… Puis explorez les bruits du souffle, cherchez le son que vous pouvez produire en soufflant, en utilisant la langue, les lèvres, la mâchoire, les joues, les cordes vocales… 

Avec ce son, vous formez un mot. Avec les mots vous influez sur le monde autour de vous. Réalisez l’impact que peuvent avoir vos mots sur le monde qui vous entoure. Puis revenez au silence, et prêtez attention aux odeurs… 

Écoutez les bruits autour de vous. Ceux qui sont proches, et ceux qui sont plus éloignés. Prenez conscience de l’Air, cet élément qui nous entoure constamment, cet élément impalpable. Percevez sa présence qui vous entoure. Ressentez la brise sur votre visage et sur chaque partie de votre corps… 

Puis la brise devient une bourrasque de vent. Sentez-vous entraîné-e comme une feuille par le vent.

Laissez-vous aller, faites confiance au vent, laissez-vous porter. Vous n’opposez plus aucune résistance. A présent vous vous métamorphosez en oiseau. 

Vous jouez avec le vent. Vous vous sentez libre… Demandez à l’esprit de l’air de vous accorder un conseil. Soyez ouvert à tout son, image, ou ressenti qui viendrait. 

Respirez profondément, retenez votre respiration puis expirez.

Revenez ici et maintenant. Ouvrez les yeux, frottez votre corps et étirez-vous.

 dessous-matrix-74 - Copie

Méditation du Feu

Prenez conscience des milliards de petites décharges électriques qui parcourent votre corps, le long de vos nerfs. 

Les impulsions électriques vous traversent, depuis les extrémités de votre corps jusqu’à votre cerveau pour vous informer de ce que perçoivent vos membres, puis partant de votre cerveau, les impulsions électriques redescendent le long des nerfs jusqu’aux muscles. 

Prenez conscience de vos cellules musculaires, de ces milliers de cellules qui accomplissent un travail coordonné pour vous permettre de vous tenir debout et de bouger. Ressentez la chaleur de votre corps résultant de l’activité de vos cellules. 

Visualisez cette chaleur sous forme d’une flamme au niveau de votre poitrine. Sentez-la grossir à chaque inspiration, jusqu’à ce qu’elle forme un véritable feu vous enveloppant. Voyez comme les flammes sont fugaces, vives et insaisissable. 

Prenez conscience de votre capacité à créer, à changer les évènements, tel un forgeron façonnant le métal, ou une cuisinière transformant les aliments avec le feu. Ressentez votre volonté, votre passion qui vous donne l’énergie d’accomplir les gestes du quotidien, comme de grands exploits. 

Vous pouvez utiliser cette énergie. Pensez à une situation qui vous pose problème, quelque chose que vous aimeriez changer, ou une personne que vous souhaiteriez aider et envoyez-y cette énergie transformatrice, pleine de chaleur, d’amour, de volonté et de passion. 

Puis laissez votre feu diminuer en taille, jusqu’à devenir une petite flamme, une lueur qui vous réchauffe, et sera toujours là pour vous guider dans les moments sombres. Si vous avez besoin de davantage d’énergie, il vous suffira d’y apporter une bûche pour libérer une nouvelle flambée. 

Respirez profondément, retenez votre respiration puis expirez.

Revenez ici et maintenant. Ouvrez les yeux, observez les lumières autour de vous, tapotez votre corps et étirez-vous.

 en noir et blanc

Méditation de l’Eau

Pensez à l’eau sous toutes ses formes.

L’eau que vous buvez. 

L’eau qui compose votre corps : votre sang… l’eau dans chacune de vos cellules… votre salive… vos larmes… 

L’eau du placenta dans lequel vous avez baigné lors de votre vie foetale, cette eau qui vous entourait, vous maintenait au chaud et en sécurité. 

Pensez à la pluie. Écoutez le bruit des gouttes qui tombent… Ressentez l’eau couler sur votre corps.

L’eau du ciel abreuve la terre, et permet à la vie végétale et animale de se développer. Imaginez l’eau d’un lac, immobile. Ressentez ce calme en vous. 

Visualisez maintenant un ruisseau. Voyez le cours d’eau, et sentez-vous entraîné-e par le courant. Laissez-vous complètement aller, abandonnez toute résistance, et expérimentez la fluidité de l’eau, qui contourne les obstacles… 

Le ruisseau devient une rivière…

Vous êtes entraîné-e vers la mer.

Sentez l’eau salée autour de vous. Elle vous purifie. 

Voyez les vagues se former, le mouvement de montée et descente. Laissez-vous entraîner par les vagues. Vous montez et descendez au rythme de vos inspirations… A présent vous êtes entraîné-e dans les profondeurs de l’océan. 

Tout est sombre, grouillant de vie. Vous croisez toutes sortes de créatures étranges. Vous êtes l’océan, c’est vous qui portez et nourrissez toutes ces formes de vie. Percevez les esprits de l’eau, les ondines…

Envoyez-leur des offrandes et de l’amour sous la forme de sons «om». 

Vous pouvez poser des questions aux ondines, comme à quoi ressemblent-elles,

Comment guérir les blessures émotionnelles,

Comment agir sur les relations humaines,

Ou encore comment s’ouvrir à l’amour de la vie ?

Ouvrez vos sens et laissez venir à vous les sons, les sensations, les images…

Remerciez les ondines, et dites-leur au revoir. 

Sentez que vous remontez des profondeurs de l’océan, jusqu’à la surface. Prenez conscience de votre souffle, puis de votre corps et de ce qui vous entoure. 

Passez les mains sur tout votre corps comme pour vous épousseter pour achever la méditation.

 Père-Céleste

Méditation de la Terre

Prenez conscience de la structure de votre corps, de vos os qui forment le squelette. Visualisez votre crâne, la colonne vertébrale, les os des bras, des avant-bras, des mains. Le bassin, les jambes et les os des pieds. 

Vos os ne sont pas de la matière morte, mais des organes bien vivants, en constant renouvellement. A l’intérieur des os se forme le sang, qui alimentera toutes les cellules du corps. 

Vos os, bien que creux, sont très solides. C’est grâce à eux que vous pouvez vous tenir debout.

Ressentez le poids de votre corps. Localisez les points d’appui… 

Songez à cette énergie qu’est la pesanteur. Depuis votre naissance, elle n’a cessé de vous attirer vers la

Terre Mère. Ressentez le poids de vos bras, de vos jambes, et de tout votre corps… 

Ne résistez plus, laissez vous entraîner vers la Terre Mère. Vous vous enfoncez dans la Terre. De plus en plus profondément… Vous traversez différentes strates, apercevez au passage des racines, des pierres et des minéraux. 

Maintenant vous vous trouvez dans une poche, à peine plus grande que vous. Vous êtes entouré de terre humide et moelleuse. Vous vous sentez bien, en sécurité, malgré l’obscurité. Vous êtes dans le ventre de la Terre Mère. 

Vous allez creuser au dessus de vous, tel un verre de terre, remontant peu à peu, jusqu’à apercevoir une lumière…Vous êtes arrivé à la surface. La Terre vous soutient. Telle une graine, enfoncez vos racines profondément dans la Terre… 

La Terre vous nourrit. Absorbez son énergie, et visualisez-la qui remonte le long des vos racines… A chaque inspiration, ressentez l’énergie monter en vous… Laissez des branches se développer vers le ciel. Sentez l’énergie de la terre remonter des racines jusqu’à vos branches… 

Vos branches ploient, et vous retournez cette énergie à votre Mère la Terre.

Absorbez l’énergie de la Terre, faîtes là remonter le long de votre tronc et de vos branches, puis rendez-la à la Terre. Transmettez lui aussi une pensée chargée d’amour et de gratitude. 

La terre sera toujours là pour vous apporter énergie, stabilité et solidité. Vous pourrez vous y connecter quand vous aurez besoin de vous régénérer. 

Reprenez conscience de corps humain, et de ce qui vous entoure. Effectuer des pressions tout le long de votre corps pour achever cette méditation.

SOURCE : https://lunebleuezine.files.wordpress.com/2016/05/lunebleue18.pdf

 

IL EXISTE 2 TYPES DE GRANDS SAGES

 

Le premier groupe est représenté par l’Ancien, généralement âgé de 70 à 120 ans. Il a acquis la sagesse de ses ancêtres grâce aux leçons apprises et aux expériences vécues. La plupart de ces sages furent choisis très jeunes afin de devenir ce qu’ils sont. Ils ressentent une étroite connexion avec notre mère la Terre par l’intermédiaire de la terre, de l’eau, du ciel et du feu, et ils vivent leur spiritualité chaque minute de leur existence. Liés aux énergies qui émanent de leur environnement local, ces Sages se sentent profondément concernés par la préservation de  leurs sites sacrés. Ces énergies de la façon de se connecte à elles sont extrêmement importantes pour conserver l’équilibre de notre mère la Terre. Il s’agit d’un lien très profond qu’il leur est très difficile de rompre, même lorsqu’il leur arrive de quitte temporairement leur terre.

 1

Beaucoup de ces Sages sont dépositaires des anciennes prophéties de leurs ancêtres. Ils savent que le moment est venu de les faire connaître aux peuples de cette planète et nombreuses parmi ces prophéties sont celles qui ont trait à notre époque particulière.

Certaines prédisent des catastrophes pour notre planète et d’autres semblent extrêmement précises par rapport à la désacralisation en cours sur notre planète. Une bonne partie des ressources de notre mère la Terre sont extraites du sol sans aucune contrepartie nécessaire pour maintenir l’équilibre. Les Sages appellent cette contrepartie un Paiement. Le monde occidental actuel n’effectue pas assez de paiements pour compenser ce qui est utilisé pour permettre le fonctionnement de notre société moderne. En fait la plupart des Occidentaux semblent totalement déconnectés de leur nature profonde et de la façon dont les choses fonctionnent, et ils sont inconscients des déséquilibres qu’ils provoquent.

Les paiements concernent également chaque être humain sur cette planète. Les anciens croient fermement que nous sommes privilégiés de vivre sur la Terre. A chacune de nos incarnations sur cette planète, nous devons assumer des responsabilités afin d’en assurer le bien-être. Nous honorons cette responsabilité en respectant notre mère la Terre pour ce qu’elle nous accord, à nous qui vivons ici. Pour cela, nous devons effectuer un paiement – c’est à dire remplacer ce que nous utilisons en vivant sur cette planète. Nous devons également passer suffisamment de temps à remercier notre mère la Terre pour ce privilège ; l’importance d’une gratitude qui vient du cœur es tune autre leçon que les Anciens nous proposent.

Beaucoup parmi eux ont vécu assez longtemps pour avoir subi les multiples souffrances endurées par leurs peuples. La perte de leur Terre Sacrée et la haine de ceux qui la leur dérobèrent sont toujours profondément enfouies dans leur cœur. Cependant, nombreux sont ceux qui montrent la voie afin de pardonner ce qui a été accompli sur l’ensemble de la planète. Ils pensent qu’il existe une tâche plus importante – et qu’elle consiste à créer équilibre et harmonie avec notre mère la Terre et l’unité et la paix parmi les peuples ; les plus important est représenté par une connexion extrêmement étroite avec le Grand Créateur. Beaucoup d’Anciens parlent de liberté dans le pardon. Ce « laisser-faire » de la vieille énergie et cette ouverture des cœurs permettent la libre circulation de l’amour et la guidance d e l’Esprit qui nous unit tous.

 2

Le deuxième groupe de Sages est plus jeune ; il s sont généralement âgés de 40 à 70 ans. Beaucoup parmi eux vivent toujours leur phase d’apprentissage et d’expérimentation. Ce sont ceux qui furent envoyés à l’école afin d ‘être éduqués à l’occidentale. Beaucoup de ces Sages modernes tentèrent, avec succès, de vivre dans le cadre de la société moderne. Mais rapidement, ils ressentirent un grand vide et un sentiment de séparation d ‘avec l’Esprit et notre mère la Terre. Ils finirent par rentrer chez eux afin de retrouver leurs racines, car c’est sur leur terre qu’ils connaissent à nouveau leur plénitude et leur joie de vivre. Lorsque ces Sages modernes retournèrent sur leur terre, ils se mirent à apprendre l’ancienne sagesse et l’ancienne spiritualité des Anciens. Certains d’entre eux se firent les gardiens des anciennes prophéties. Ils peuvent parler plusieurs langues et savent comment évoluer dans le monde moderne.

Cependant, alors que leur enseignement progressait, les Sages les plus jeunes découvrirent rapidement que les anciennes méthodes et connaissances avaient autant de valeur que les technologies modernes. Certains scientifiques modernes commencent à accepter ce fait alors que les anciennes connaissances refont surface lentement. En fait l’essentiel de la technologie du monde occidental doit son existence aux peuples autochtones qui découvrirent et utilisèrent avec discernement les ressources naturelles fournies par notre mère la Terre. Les scientifiques modernes se servirent de ces connaissances pour établir les fondations de nombreuses fonctions de notre société actuelle.

Un certain nombre de ces Sages modernes ont également assumé la responsabilité de partager leur sagesse spirituelle avec le monde. Dans cet esprit, ils permettent aux autres de participer à leurs propres cérémonies afin de créer un puissant réseau d’énergie visant à soigner la planète et l’humanité. Par ailleurs, ils pensent également que le moment est venu pour tous les peuples de partager leurs connaissances, où qu’ils se trouvent sur la Terre, et d’aider les autres à reprendre leurs pouvoirs individuels dérobés ou délaissés à un moment ou à un autre. Tous les êtres humains peuvent reconquérir leur Sagesse intérieure et leur spiritualité.

Certains des Sages se qualifient eux-mêmes de « passerelles ». Ils peuvent relier ces deux mondes et ont accepté la responsabilité d’aider le nouveau monde à retrouver paix, harmonie et amour. Ces Sages, semblables à tant d’individus qui s’éveillent aujourd’hui, se rendent compte qu’ils représentent des passerelles entre l’ancienne sagesse et le temps « présent » de l’intégration. 

Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Énergie Angélique sur Terre

 

 

Quand mon réveil spirituel a commencé, je suis instantanément attiré par les nombreux livres et documents écrits par Doreen Virtue. Ses livres, et des produits tels que Oracle Card ponts, étaient facilement accessibles dans les diverses librairies que  je visitais. Les messages de guérison qu’elle avait écrits à partir des Anges ont apaisés mon cœur du deuil, tout en assouvissant ma faim d’en savoir plus sur les mystères qui se trouvaient au-delà du voile.  

Doreen Virtue est le fondateur de la thérapie Angel et est connu dans le monde entier pour la connexion avec les anges. Elle a consacré sa VIE à enseigner aux autres comment entendre les messages de leur part. Elle a écrit plus de 50 livres et a créé une vaste collection de cartes Oracle Decks, avec de nombreux Anges mettant en vedette. I love Oracle Card ponts de Doreen et prends grand plaisir à chaque fois que je me trouve à tirer une carte. En fait, je tiens à tirer une carte en ce moment de son « orientation quotidien de vos anges » pont Oracle Card. 

 

énergie angélique - francesca

 

Avant de tirer la carte je posais la question suivante: «Chers anges, qu’est-ce que vous souhaitez que le lecteur (que vous) de savoir? » Le message principal de la carte je tirais était voir l’amour SEULEMENT! Quel beau message pour tous nous. Cette carte particulière dit aussi: 

«Regardez au-delà des erreurs apparentes, erreurs, de malentendus, et de voir que l’amour au sein de chaque personne (y compris vous-même).Votre mettant résolument l’accent sur l’amour qui sous-tend chaque situation entraîne la guérison de façon inespérée « . 

La croyance en l’existence des anges a existé depuis des milliers d’années. Les Anges disposent d’un nom, donné dans la plupart des religions organisées sur la planète. Les anges sont censés posséder un grand pouvoir, attribué par Dieu afin qu’ils puissent nous protéger et livrer des messages pour nous. Donc, l’idée des anges et anges gardiens n’est pas nouveau pour l’humanité. Nous sommes en amour avec eux. Nous aimons admirer l’énorme collection d’art qui a été créé autour d’eux, ce que nous en croyons, soit l’image d’un ange. 

Cependant, je tiens à vous présenter une compréhension plus raffinée et peut-être de nouvelles informations à propos des Anges ésotériques. La base de mon information provient de Kryeon, que canalisé par Lee Carroll – le canal de Kryeon originale. Selon Kryeon, les humains ont un parti pris de la singularité et donc ils se projettent sur tout. Cela signifie que ce nous pensons des Anges est comme une seule entité séparée. Kryeon nous dit qu’il n’y a pas une telle chose, pas un seul Ange. Au lieu de cela, ils sont un collectif de l’énergie, qui représente la source centrale. Vous pouvez les voir ou les sentir aussi singulier, mais ils représentent une soupe du pouvoir angélique. 

L’un des principaux messages de Kryeon est d’utiliser la logique spirituelle. Kryeon nous a exhortés à cesser d’humaniser Dieu et déposer la mythologie que nous avons créé. Cela vaut pour les Anges ainsi. Je vais laisser Kryeon expliquer:

 

Les anges Existent-ils Kryeon ? 

Absolument, mais pas comme vous le pensez ou l’avez appris. 

Y a-t-il des aides ? Absolument, mais encore une fois, pas comme vous le pensez. 

Quand les anges ont visité les humains dans les temps anciens, des événements ont été écrits à propos de ceux qui étaient là pour assister à l’expérience, je peux vous garantir que c’est très différent que ce qu’ils pouvaient exprimer sur le papier. Quand un ange apparaît devant un humain, il ressemble à un ballon tourbillonnant d’énergie, parfois même à du feu qui n’est pas chaud et ne se consomme pas. Les anges ne sont pas sous forme humaine, jamais. Ce sont des êtres multidimensionnels, et non pas en 3D. Pourtant, vous voulez mettre de la peau et des ailes sur eux et de leur donner un nom ! Pourquoi ? Il vous fait vous sentir mieux sur eux. Nous comprenons cela. 

« Qui sont-ils? » Vous leur donnez des noms; vous donnez des attributs. Cet ange fait cela ; cet ange fait cela. Que si je vous disais qu’ils étaient tous ensemble ? Vous souhaitez réagir. Vous diriez, « Je ne veux pas que. Je les veux être des individus et faire des choses différentes. « Les humains veulent que les anges soient les « ouvriers de l’usine divin pour Dieu « , chacun avec une tâche. Il n’est pas de cette façon ! Lorsque vous respirez l’air, de la ligne vers le haut tant que les molécules individuelles avec des noms et des tâches, puis faites entrer dans vos poumons dans une rangée ? Habituez-vous à l’idée de ce qu’ils appellent en physique enchevêtrement. Il est un mot utilisé dans le monde quantique qui décrit un attribut de la matière étrange qui semble être « connecté à tout, tout le temps. » 

Je veux que vous vous habituez à quelque chose qui est profond et beau. Vous faites partie de tout! Vous n’êtes pas séparé de lui. Vous appartenez à elle. Vous pouvez être les corps individuels en 3D, mais dans un monde multidimensionnel, vous êtes connecté à tout! 

extrait de : Vivez Kryeon Channelling « Les Humanizations de Dieu» donnée à Totowa, New Jersey 16 Juillet, 2011

 

Les anges existent, mais comme en témoigne le canal Kryeon, ils ne sont pas ce que les croyances traditionnelles ont déclaré. Maintenant que nous avons passé le marqueur 2012, Kryeon a indiqué que nous allons passer à ce qu’on appelle la maturité spirituelle. Ce changement nous a permis de recevoir des informations de pointe qui sont susceptibles de changer nos perceptions sur ce que nous pensons des vérités spirituelles. Cela permet à Kryeon de  nous dire la vérité au sujet des anges:

 

1

 

La vérité sur les Anges

Je veux parler des anges.  Kryeon n’est pas un ange, mais plutôt une aide. Mon partenaire m’a appelé un ange bienveillant du New Age, mais ce n’est pas tout à fait exact. Je suis un assistant. Croyez-moi, si vous avez vu un ange vous sauriez la différence.

Les anges sont réels?

Absolument! Oui.

Numéro deux: Qui ou quoi sont-ils?

Il y a un système, très chers, d’aide bienveillante pour cette planète. Il est si complexe qu’il est très difficile de discuter avec vous, puisque vous êtes sollicité pour ce que vous pensez qu’elle est. Où sont les anges? Que font-ils? Combien de fois, qui sont-ils, d’où viennent-ils? Je vais vous donner quelques informations que certains n’aimeront pas, et certaines volontés.

les Anges en Visites physiques: Ils viennent quand cela est nécessaires, et ils viennent de la source centrale. Normalement, ils sont à divers points dans le temps humain à la fois pour l’humanité en général et pour les particuliers. Chaque fois qu’ils viennent, c’est spectaculaire. Pas un seul d’entre eux n’est corporelle. Encore une fois, les humains ont décidé que lorsqu’une entité angélique leur rendait visite, afin de rendre la visite crédible ou explicable, ils doivent leurs mettre de la peau et des ailes et leur donner un nom. Couleur des humains blanc leurs tenues [qui signifie la pureté], dessiner des images entre eux, mettre des halos sur eux, et ils les signalent dans l’histoire spirituelle. Mais cela n’est pas ce à quoi ils ressemblent. ce sont des êtres multidimensionnels, non corporel.

Il y a probablement Moïse qui décrit l’apparence d’un ange dans la manière la plus claire, comme un buisson ardent. Feu qui ne se consomme pas ou d’une balle qui tourne d’iridescente… c’est une bonne description de l’énergie angélique. En effet, le buisson ardent était un ange. Ce qui est dramatique sur les énergies angéliques c’est qu’ils apparaissent lorsque vous ne vous attendez pas comme une boule d’énergie qui viennent à vous. Parfois, ils viennent à travers un mur ! Ils sont irisés, certains ressemblant au feu, et ils ont tendance à effrayer l’humain! Chaque rapport unique dans l’Écriture décrivant une visite d’ange vous dit que l’ange communique immédiatement, «Ne me crains pas ! » Maintenant, pourquoi vous  avez  peur d’une belle femme avec un halo, vêtie d’une robe blanche ? [Kryeon rires]

La raison pour laquelle l’ange donne ce message c’est parce qu’il ne regarde  pas comme ça! Très chers, ils ne sont pas ici pour vous effrayer, mais plutôt se présenter dans toute leur beauté et leur majesté – si grand que certains ne peuvent même pas les regarder. Grands ils sont.

Maintenant, voici la partie que vous ne vous attendiez pas. Ils sont un collectif. Il n’y a pas une telle chose comme un ange singulier. Vous pourriez voir comme un seul ange comme vous voyez votre corps comme une entité unique, mais vous n’êtes pas au courant de la soupe du pouvoir angélique. Les anges parlent avec beaucoup de voix, mais ils parlent dans votre tête, pas dans l’air , mais par des vibrations du son. Normalement le anges ne parlent pas aux foules. Ils parlent individuellement à un humain ou à un autre, mais ils sont la voix collective de beaucoup, perçue et «entendue» comme l’un.

« Mais Kryeon, que dire de l’Archange Michael? Je connais quelqu’un qui est de canaliser ce seul ange. Qu’en est-il? « Le message de l’Archange Michael vient d’un groupe. Il est un groupe puissant, mais pensez-y comme « la conscience de groupe perçu comme UN ». Kryeon est de la même façon. Chacun d’entre nous qui représentent l’autre côté ont ces attributs. Nous ne sommes pas corporel et ne sommes pas singulier.

La prochaine chose est encore plus difficile à comprendre. Il n’y a pas de hiérarchie des anges. Aucun d’entre eux sont au-dessus de tout autre dans un système de «qui est le plus puissant ou qui est en charge de ». Au lieu de cela, ils font partie de la soupe de Dieu et ils sont tous à l’identique majestueux. Certains sont nommés pour être les ambassadeurs pour les autres, mais ils ne sont pas plus élevés que les autres. Ils sont ici à dessein, et ils donnent des messages pour aider à accélérer la bienveillance et l’amour de Dieu dans l’humanité.

Probablement que l’ange le plus cité est l’Archange Michel, vous le percevez comme le plus élevé de la haute hiérarchie. Cependant, Michael est techniquement un groupe et ne possède pas une position hiérarchique. Il semble juste de cette façon parce que les messages sont livrés dans un domaine spécifique de l’importance pour la planète. Michael va vous dire, «Je suis un des nombreux anges, tous majestueux, contenant tous l’amour de Dieu, tout beau, tout bienveillant, tous pour votre service de l’humanité. » Mais les êtres humains veulent une hiérarchie. Celui-ci est important; celui-ci n’est pas aussi important; celui-ci vous pouvez le jeter.

Quelle est la hiérarchie de vos organes? Quels sont ceux dont vous n’avez pas besoin?

 Quelles sont celles que vous garder en vie?   Mais vous célébrez souvent le cœur comme le plus important. Est-ce vraiment vrai ou faut-il tout simplement « parler pour tous »? Oh, et à quel organe se rebellèrent-ils contre les autres et ont-ils laissé le corps? [Sourire Kryeon]

Parlons de la mythologie de Lucifer. Voici un ange qui n’a pas aimé ce qui se passait, il a donc quitté vos paroles. Ou peut-être qu’il a fait quelque chose de mal et a été jeté hors de la maison de Dieu. Chers amis, voyez-vous le biais humain ici? Cette histoire est ridicule et vient « humaniser Dieu». Vous ne pouvez pas prendre les attributs de l’homme du jugement, la guerre, les combats et le drame et les brancher dans la majesté du créateur. Mais les humains ont fait cela pour toujours.

Rien ne laisse la soupe de Dieu ! Il est l’énergie pure qui représente la totalité de l’Esprit. Il est fini – toujours la même quantité de pièces [mettant l'expression en 3D pour vous]. Dieu est l’énergie de la création, et il reste ensemble comme un brouillard qui ne se déplace jamais sur un confinement quantique de l’amour. Vous ne pouvez pas prendre une partie de la brume loin ou il ne saurait pas exister ! Il est ce qu’il est et sera toujours parfait, et toujours le même, et toujours ensemble. Rien ne s’ajoute ou se soustrait de la majesté de Dieu.

Vous trouverez tous les anges à travers l’histoire. Ils sont les représentants de l’énergie de la création. Ils n’ont pas de genre, parce qu’ils sont énergie. Ils ne sont pas homme ou femme, et ils sont tous aussi fort. Ils sont tous de beaux messagers, multi-dimensionnels ils donnent de l’aide à l’humanité. La seule chose qui les sépare est leur type de «service» ou de leur «spécialité». Mais ils font toujours partie de nous, même quand ils sont apparemment séparés, et parlent de vous. Je sais qui ils sont, et je les ai vus travailler. Je suis un messager aussi, mais pas un ange.

Kryeon canalisation en direct « Démystifier le New Age – Partie 3″ donnée à Edmonton, Canada – 25 Janvier, 2014

 flamme

En résumé, les anges sont des êtres multidimensionnels, comme vous, mais ils contiennent leur «groupe» dans leur prise de conscience et de compréhension. Contrairement à nous, ils n’ont pas de dualité et aucune expression biologique. Les Archanges sont des anges qui ont l’énergie de beaucoup d’anges. Ils ne sont pas «élevé» ou «inférieur» et ils ne sont pas «en charge» de quoi que ce soit. Au lieu de cela, ils sont remplis avec l’énergie de la plupart des morceaux et des parties d’autres entités d’ange. Ils existent pour aider à réunir des groupes d’énergies ainsi que pour ceux qui ne peuvent pas penser hors de la 4D. 

Si vous êtes intéressé par les messages angéliques, permettez-moi de vous présenter Ronna Herman. Ronna est internationalement connue comme un messager pour l’Archange Michel, elle a publié onze livres et a figuré dans des centaines de publications d’inspiration spirituelles, traduits en plusieurs langues. Ronna est également apparue de nombreuses fois, sur scène avec Lee Carroll

«Le monde des anges est un monde d’amour- une mer d’or de la pulsation, la respiration, la flamme rayonnante. La seule façon de réellement l’expérience de leur présence personnelle est par amour; Cependant, cet amour doit être habillé dans une grande paix intérieure et la tranquillité. L’amour, la couleur, le parfum de la nature et les vertus fondamentales du sentiment de Dieu les attirer comme un aimant. Le monde est sentir la puissance magnétique qui attire les anges. La foi, l’amour et l’obéissance absolue au Créateur et notre Père / Mère Dieu sont leurs qualités de base. « 

Source: http://ronnastar.com/about-us/seven-archangels.html

 

N’est-ce pas merveilleux de voir comment nous avons tant de systèmes élégant et beau à notre disposition pour nous aider à nous connecter à notre divinité ? Nous espérons que vous avez maintenant une meilleure compréhension de ce que sont les anges et pourquoi ils sont ici. Les anges sont avec nous tout le temps. Ils sont constamment prêts et en attente de nous entendre si l’invitation est là pour vous de les saluer et leur demander leur aide sur une base quotidienne. 

Doreen Virtue Sur Blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

Christ’al Chaya – mai 2016

OLD_TitreCC

Bien-aimés de l’Un, chers lecteurs, je vous salue, soyez les bienvenues, chères âmes, soyez accueillies, accueillies dans l’espace vibratoire des 12 Cristaux Maîtres d’An d’Orion, d’où je suis, soyez pleinement accueillies dans cet espace sacré et consacré.

Je suis Christ’al Chaya, maître d’enseignement et de rigueur, un Melchisedech de la Fraternité Dorée d’Orion et je viens vers vous, humains de la Terre, pour vous accompagner dans ce processus d’ascension, dans ce besoin d’intégration mémorielle et cellulaire.

Alors, chères âmes, le 18 avril dernier, nous avons été sur l’Île de Santorin en Grèce, pour activer le 2ème portail de solarisation, SOLARA SUNTA qui signifie « éveiller son Être solaire ».

Ce portail permet de rééquilibrer en vous et autour de vous, les nadis Ida et Pingala, nadis féminin et masculin, à savoir que, aujourd’hui lorsque vous travaillez consciemment dans les vibrations de ce portail, il y a une réconciliation qui s’opère entre votre partie féminine et votre partie masculine.

Il y a aussi la possibilité de libérer toutes les fractales mémorielles, les traumatismes en lien avec l’opposition du féminin et du masculin, c’est-à-dire concrètement, si vous avez des mémoires où le masculin a outragé le féminin, où le masculin s’est mis en concurrence, eh bien, ces mémoires peuvent maintenant se dissoudre totalement et recréer un équilibre des polarités en vous et autour de vous.

Les portails de solarisation servent à recycler le cœur de la cellule, ils activent le feu du cœur de la cellule et le portail de Santorin donne une activation de ce Feu Sacré à 45 %, ce qui est déjà énorme puisque 45 % d’activation du Feu Sacré cellulaire permet de mettre les codes involutifs en résonance pour qu’ils s’autodétruisent

Le prochain portail de solarisation en fin d’année sera activé au Yucatan au Mexique sur le chakra de base de la Terre, il permettra une solarisation de la cellule à 55 %. Cette solarisation vous permettra de transmuter toutes les structures leurres répliquantes qui sont encore actives et difficilement recyclables pour le moment.

Et puis aussi, être solarisé à 55 % vous permettra d’accueillir un Être galactique si tel est votre mandat, à l’intérieur de vous-mêmes, d’être walk in d’un Être galactique.

12

Maintenant, si vous le voulez bien, chères âmes, je vais vous expliquer comment travailler avec ce 2ème portail de solarisation de Santorin.

Tout d’abord, si vous voulez travailler sur vous-mêmes, voici le protocole :

Visualisez le portail : il a la forme du sceau d’unité quantique SOLARA SUNTA. Pour ceux qui ne connaissent pas les sceaux d’unité quantique, je vais vous décrire SOLARA SUNTA. Il s’agit d’un triangle bleu cobalt, pointe vers le haut, qui contient à l’intérieur une sphère couleur or et à chaque pointe du triangle, il y a des petits triangles qui sont également bleu cobalt et qui sont des piliers de protection.

Alors lorsque vous visualisez le 2ème portail de solarisation, vous visualisez donc SOLARA SUNTA et à l’intérieur de la sphère or, contenue dans le triangle bleu cobalt, vous visualisez le sceau de Salomon. Le sceau de Salomon : un triangle or pointe vers le bas et un triangle argent pointe vers le haut et vous placez cette visualisation dans le chakra du cœur. Vous demandez à devenir un pilier de liberté totale, de paix et d’harmonisation du présent pour toutes les humanités.

 

Vous pouvez répéter : 

« Je suis un pilier de paix 1 0 0 1 1 0 5 0 1 0 »

« Je suis un pilier de paix 1 0 0 1 1 0 5 0 1 0 »

« Je suis un pilier de paix 1 0 0 1 1 0 5 0 1 0 »

 

« Je suis un pilier de liberté totale 7 2 1 4 9 8 1 7 5 »

« Je suis un pilier de liberté totale 7 2 1 4 9 8 1 7 5 »

« Je suis un pilier de liberté totale 7 2 1 4 9 8 1 7 5 »

 

« Je suis l’harmonisation du présent  7 1 0 4 2 »

« Je suis l’harmonisation du présent  7 1 0 4 2 »

« Je suis l’harmonisation du présent  7 1 0 4 2 »

 

Le premier portail de solarisation du Mont Shasta a permis de créer une cellule solaire qui ramène tous les codes matriciels informés, trafiqués, distorsionnés par les familles involutives, à la norme du créateur. Le portail de solarisation de Santorin crée maintenant une cellule d’éveil, de liberté, de paix, d’harmonie et ouvre le vortex du cœur pour préparer l’Être dans sa totalité à recevoir les contacts multidimensionnels avec la famille des étoiles, plus précisément encore, pour permettre à l’humain galactique de s’éveiller et de devenir réceptacle d’un Être solaire qui ne connaît pas d’incarnation terrestre : c’est un pont, une invitation aux Êtres galactiques solaires à venir vivre dans des réceptacles, des corps d’humains préparés.

Donc les vibrations de ces deux portails de solarisation se mettent dans le cœur car ils sont des créations de cellules d’éveil, d’amour, d’harmonie. Lorsque vous absorbez cette vibration, elle entre dans le cœur de l’ADN de la cellule et œuvre dans son plan de construction.

Je vais maintenant vous donner le protocole pour travailler sur une personne. Lorsque vous recevez une personne pour une séance d’harmonisation énergétique, eh bien, vous pouvez aussi amener cette personne, lors de cette séance, à passer les différents portails de rédemption et mettre également dans son cœur, la cellule du premier portail solaire de Shasta et puis ensuite, vous installez la personne dans un sceau de Salomon – l’étoile à six branches – de la manière suivante :

Le premier triangle or « AMOUR – LIEN D’AMOUR – AMOUR ETERNEL » est placé sur les épaules et la pointe vers le bas positionnée sur le chakra 1.

 

Epaule droite, point  « AMOUR »

8 8 8 4 1 2 1 2 8 0 1 8

8 8 8 4 1 2 1 2 8 0 1 8

8 8 8 4 1 2 1 2 8 0 1 8

 

Epaule gauche, « LIEN D’AMOUR »

5 1 5 8 8 9

5 1 5 8 8 9

5 1 5 8 8 9

 

Et puis chakra 1, « AMOUR ETERNEL »

8 8 8 9 1 2 8 1 8 8 4 8

8 8 8 9 1 2 8 1 8 8 4 8

8 8 8 9 1 2 8 1 8 8 4 8

 

Donc ce triangle est le triangle de la trinité sacrée de l’amour et est couleur or.

Le 2ème triangle argent se place : la ligne de la base du triangle est sur le chakra 2 et la pointe du triangle argent se trouve sur le chakra 6. Demandez que les deux pointes du triangle qui passent par le chakra 2, reçoivent l’énergie des sceaux d’unité quantique, ainsi que la résurrection individuelle et la résurrection générale.

Au niveau du chakra du cœur de la personne, vous allez visualiser là, le sceau d’unité quantique SHA AMIN RA qui est une double lemniscate couleur or : un 8 couché / un 8 debout et cette double lemniscate or est à l’intérieur d’un œil couleur or, mais positionné verticalement.

Vous placez donc SHA AMIN RA au niveau du chakra du coeur, à l’intérieur de ce sceau de Salomon or et argent. Lorsque vous faites cela, le chakra du cœur devient comme un vortex d’énergie puissante qui permet de vous mettre en connexion avec l’Être solaire approprié à vos propres codes matriciels personnels.

Puis vous visualisez l’ensemble du corps de la personne dans un grand triangle, le grand triangle SOLARA SUNTA qui est bleu cobalt, pointe du triangle au chakra 7, les deux autres pointes du triangle sont au niveau des pieds. Les trois petits triangles de protection se situent ainsi : deux sous les voûtes plantaires et le 3ème au-dessus du chakra 7 et en dessous du chakra 8.

Demandez que toutes les extensions étant prêtes à passer le portail de solarisation de Santorin, puissent passer et se présenter à ce portail. Il est possible que vous sentiez à ce moment là, une accélération du rythme cardiaque ou des sensations particulières au niveau du thymus. Si la personne que vous traitez ressent des formes d’oppression, des peurs, des sensations de mourir, rassurez-la, car tout ceci est normal.

Faites-la bien respirer et parler à ses extensions qui peuvent avoir à ce moment là, des peurs ou des doutes.

Voilà ce que je vous dirai aujourd’hui, chers lecteurs de la lettre mensuelle.

Soyez remerciés, pleinement remerciés et accompagnés dans votre processus de solarisation et d’ascension

 

OM SHANTI CHAYA

Ronna Herman et les Révélations de l’Archange Michaël

 

 

Dans son message de Juin 2009, l’Archange Michaël lui a déclaré ceci :

 

« En terminant, nous aimerions clarifier un vieux concept qui a dérouté plusieurs chercheurs dans leur étude des enseignements de Sagesse du passé. Les enseignements occultes des années 1900 mentionnaient souvent la Grande Fraternité Blanche. Les mots « Fraternité Blanche » ne désignaient pas une couleur ni une race, mais plutôt la Lumière Divine qui s’exprimer par un blanc cristallin. Ils ne désignaient pas non plus un groupe exclusivement masculin, car plusieurs maîtres féminins occupaient (et occupent toujours) une haute position au sein de la Hiérarchie Spirituelle ou du Conseil Cosmique. 

1Ronna Herman

Les membres de l’ancienne grande fraternité blanche cosmique font partie de l’ordre de melchisédeck  lequel est composé de nombreux maîtres terrestres ascensionnés, masculins et féminins, et d’etres spirituels non physiques hautement évolués provenant de tous les secteurs de cet univers. Par le passé, ils ont assisté l’humanité depuis divers retraites ou ashrams situés en des endroits stratégiques.

 

Ces etres prestigieux résident maintenant dans les divers cités de lumière célestes du monde. Ceux et celles d’entre vous qui sont activement engagés sur le sentier ascensionnel et qui ont intégré dans leur vaisseau physique une partie des fréquences vibratoires de la cinquième dimension peuvent faire des séjours nocturnes, avec leur corps éthéré, dans les salles de classe des cités de lumière en vue d’accélérer leur processus ascensionnel.

 

Désormais, ce groupe se nommera le conseil cosmique de la lumière afin de refléter l’évolution de la conscience universelle. Que vous l’acceptiez ou non comme étant votre vérité, vous devenez, mes bien-aimés, des citoyens galactiques, et l’une des futures étapes de l’illumination sera la réunion avec plusieurs membres de votre famille de lumière solaire et galactique. Soyez assurés que l’on demandera à certains d’entre vous de se joindre au conseil de lumière en tant que représentants de la terre et de l’humanité ascendante« .

L’archange michaël a dit que l’on préparait actuellement un certain nombre d’aspirants sur le sentier à leur initiation au conseil cosmique de la lumière. Il lui a en outre affirmé, à sa grande surpris e, qu’elle serait initié à ce conseil en janvier 2010. Un peu partout dans le monde, plusieurs chercheurs sur le sentier ont été initiés au conseil ou se préparent à l’être, car il est impératif que le plus grand nombre possible d’instructeurs/conseillers instruisent les masses et les inspirent.

 

Plus nous seront nombreux à demeurer centrés dans le cœur sacré en ayant atteint une signature énergétique du milieu de la quatrième dimension ou du début de la cinquième, plus nous pourrons aider l’humanité et la terre à effectuer le passage dramatique à une réalité dimensionnelle supérieure.

Ronna herman a reçu une magnifique vision le 1er février 2010. Cependant, on lui a dit qu’elle s’était déroulée durant l’un de ses séjours nocturnes, comme il avait été prévu.

 

En méditation, elle a vu un groupe d’etres lumineux en robe blanche debout en demi-cercle autour d’un énorme cristal à double terminaison. Ce cristal  dégageait un beau spectre de couleurs, et des motifs de lumière géométriques complexes brillaient également à l’intérieur. D’autres etres étaient présents, mais elle a reconnu seulement l’archange michaël, yeshua, djwal khul, el morya et saint -germain.

 

On lui a dit que les enseignements personnels spécialisés des maîtres, des archanges et des grands etres de lumière se poursuivraient comme auparavant, mais que des messages unifiés et des enseignements de sagesse de plusieurs grand etres, avatars et maîtres du passé et du futur s’y ajouteraient. Les anciens enseignements de sagesse seraient fusionnés à ceux du futur et représentés sous le titre d’enseignements du conseil cosmique de la lumière. Les messages seraient encodés dans le grand cristal (qu’ils comparent à un ordinateur cosmique géant) et offerts à ceux dont la fréquence vibratoire serait compatible avec celle de cristal. Plus sa fréquence vibratoire sera élevée, plus elle aurait accès à de l’information de haute fréquence.

 

On lui a dit que toute information future lui viendrait toujours par l’intermédiaire des schèmes vibratoires de l’archange mickaël puisqu’elle est harmonisée avec son énergie. Il lui transmettra toujours ses messages ; cependant, elle en recevrait également de certains membres du conseil cosmique.

 

Elle a vécu plusieurs expériences merveilleuses. En visitant une cité de lumière céleste durant sa méditation, elle a reçu une infusion directe de particules adamantines dans l’une des chambres accélératrices d’ascension.

 

Les maitres lui ont livré un enseignement complexe comportant d’étonnantes informations expliquant que nous vivons dans sous-univers à l’intérieur de cet univers et que notre perception du cosmos se modifiera considérablement. On lui a montré certaines choses incroyables que nous vivrons dans notre monde futur, et elle a baigné dans un royaume purement spirituel où la lumière, des couleurs exquises et les formes géométrique du feu sacré affluent et refluent, fusionnent et s’étendent. Elle s’est perçue comme pur esprit et elle a été émerveillée de devenir aussi vaste que l’univers puis aussi petite qu’un atome tout en conservant la parfait conscience d’être une étincelle du divin, un aspect du créateur.

 

Quelques années ont passé et rossa herman jouit d’une très bonne santé et d’une excellente vitalité. Elle ne voyage plus autant qu’auparavant et elle se retire de plus en plus dans le sanctuaire de sa maison. Elle est cependant toujours en contact avec sa famille d’âmes partout dans le monde grâce à ses séminaires mensuels sur internet. Elle y présent les enseignements de sagesse de l’archange michaël. Heureusement, aujourd’hui ses cours peuvent être traduits en plusieurs langues.

 

Elle a vu survenir beaucoup d’autres miracles, petits et grands, au cours des dernières années, et elle est guidée comme elle ne l’a jamais été auparavant. Elle nous fait part de cette information afin que nous sachions que nous vivons une époque extraordinaire et que le temps des miracles approche également pour nous. Nous devons toutefois décider comment nous désirons voir se dérouler les prochaines années et vivre cette période de changements dramatiques.

 

Site des traductions des messages reçus : http://www.ronnastar.com/translations-index/french-ind

VIDEO : Extrait des enseignements de l’Archange Michaël transmis par Ronna Herman

Image de prévisualisation YouTube

Chacun de nous qui lisons ces lignes a le potentiel de devenir un serviteur du monde ; petits ou grands, tous faisons partie de l’ensemble. Comme le dit l’Archange Michaël : « C’est une impulsion de l’âme que de servir les autres« .

Vous joindrez-vous à la Quête de la maîtrise de Soi afin que nous soyons tous éligibles au x rangs des Serviteurs du monde, ou l’on nous préparera à recevoir les plus hauts enseignements cosmiques ?

 

Amour éternel, bénédictions angéliques, et que tous vos rêves se réalisent.

 

Dans LE GRAND RASSEMBLEMENT sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

 

 

 

 

La spiritualité est difficile à vivre en France

 

Soutenez-vous, même si vous ne vous connaissez pas. Car il existe trois bulles d’énergies subtiles qui empêchent certains de faire leur ouvrage.

La première est une énergie désireuse de leur faire croire que tout va bien et qu’ils sont tout à fait libres de leurs mouvements.

La deuxième bulle est mise en place par le gouvernement mondial ; elle s’apparente à un dôme de mainmise sur la population française. La pensée qui y circule cherche à faire accepter son emprise, notamment la présence de puces électroniques dans le corps comme étape incontournable du progrès.

La troisième bulle d’ondes nocives vise à réduire la volonté de s’exprimer. En des points stratégiques de la France, nous voyons circuler ces ondes. Aussi, ne vous étonnez pas que certains Français souhaitent de plus en plus quitter leur pays, car moins il y aura de fortes volontés, plus la France sera à la merci des ondes manipulatrices, et ainsi l’esprit européen pourra s’endormir pour rester sous la domination du gouvernement obscur

Le schéma géobiophysique tellurique de la France s’aligne sur le sceau de la Rose des vents personnelle d’Isis. Ne vous étonnez donc pas de voir s’éteindre les lieux stratégiques connus depuis l’antique civilisation atlante. Quels que soient les événements qui se produiront sur ce sol ou aux alentours, l’énergie tellurique passera graduellement par de nouveaux trajets d’expression. En Auvergne, au cœur de la France, de nombreuses surprises seront réservées. Naturellement, cette transformation majeure du sol français s’accompagnera de manifestations.

Le prisme cristallin de la France dénombrait jusqu’ici six facettes ; à la fin de l’année 2006, nous en comptons neuf. Ils sont à mettre en syntonie avec le cristal humain avec le cristal du cœur de la Terre, puis avec celui du cœur du Soleil. Une fois cette jonction ou union établie, le rayonnement qui en résultera s’écoulera tout autour de la France afin de nourrir l’humanité résidant sur Urantia Gaïa et sur les planètes de ce système solaire.

Le mal-être français grandira, résonnera et fera entendre sa voix. Nous pouvons apaiser cette transformation en berçant l’esprit français d’un rayon d’amour bleu laiteux qui apportera un baume de guérison et évitera les difficultés extrêmes.

Irez-vous au bout de la reconnaissance et de la reconnexion intérieure ou tournerez-vous le dos à cette expansion, retournant ainsi aux vieux mal-être ?

Cette étape détermine le devenir de chacun. Sans jugement, accueillons le langage des êtres, puis donnons la nourriture nécessaire à ces enfants de lumière en acceptant leur choix.

Le terrain familial reste encore et encore la source de l’œuvre alchimique. Les liens de possessivité seront montrés du doigt au moment où l’attachement humain fera souffrir, et ainsi, l’accouchement de la personnalité aura lieu, avec ou sans douleur. Le degré de lâcher-prise y sera un atout ou non. On ne doit donc pas s’attendre à une grande stabilité dans ce domaine encore, c’est un mythe grandissant !

Comme je le disais au début de cet article, Marie a démontré à la lignée ISIS qu’elle pouvait désormais occuper sa place. Lors de son ascension, elle a envoyé des forces d’accomplissement et la France les a reçues, car ce sol se préparait à une métamorphose profonde.

 Sans titre

Elle occupe officiellement le poste d’Isis sur Urantia Gaïa. Depuis, ces germes ont percés la terre des Français ; énergie d’étoiles, énergie cristal, énergies feu et énergies humaines.

Le feu est très actif sur ce sol en des endroits inattendus parfois. L’énergie lunaire l’est tout autant et les inondations augmentent. Quel rapport y a-t-il avec son œuvre ? C’est simple : la lignée ISIS est l’une de celles que Soria a engendrées. Ainsi, ses racines de Feu primordial attisent le Feu marial. Tout œuvre de Marie porte la qualification de marial.

Elles ont versé leurs énergies sur ce pays béni par la présence des dieux primordiaux et des déesses créatrices. La grille sur la carte ci-dessus représente leurs impacts de radiance. Ce sceau magique des forces mariales et primordiales s’encastre à la perfection dans le sceau du Maître primordial de la force cristalline. Il est également en porte dans l’aura de la France ; nos racines ont demandé un peu de temps pour s’ancrer solidement, mais nous voici indélogeables par des forces primitives et non dégrossies. Nos cœurs en pulsation s’ajustent et fusionnent. De ce rayon commun sortira un prisme unique, favorable à l’implantation de la communauté fraternelle. D’ailleurs, la devise française comporte le mot Fraternité ! 

En règle générale, toutes les actions universelles chercheront le meilleur de chacun afin de placer le respect dans la fraternité. Vous verrez que ce mot deviendra la base des revendications françaises et que l’Europe révisera ses intentions nauséabondes.

Propos de SORIA dans L’Année du Discernement  

sur le blog de Francesca http://devantsoi.forumgratuit.org/

12345...10

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...