La chute de l’Atlantide et son influence présente

venez me rejoindre sur le forum :

http://devantsoi.forumgratuit.org/ 

 

Il y a un peu moins de 13 000 ans, quelque chose de très dramatique s’est passé, qui fait partie de l’histoire de notre planète et que nous allons maintenant explorer en détail, car cet événement influence encore de nos jours chaque aspect de notre vie. Tout ce dont nous faisons actuellement l’expérience dans notre vie journalière, depuis les technologies que nous utilisons, les guerres que nous provoquons, la nourriture que nous consommons et même jusqu’à la manière dont nous percevons notre existence, résulte directement de certains événements  qui se sont déroulés vers la fin de la période atlante. Les conséquences de ces événements sont telles que la manière dont nous vivons aujourd’hui et notre interprétation de la réalité ont complètement changé.

 Tout est intimement lié ! Il n’existe qu’une seule réalité et un seul Dieu, mais il y a de nombreuses manières d’interpréter cette réalité. En fait, on pourrait dire que ce nombre est pour ainsi dire infini. De nombreux êtres sont donc tombés d’accord pour maintenir certaines réalités que l’on appelle des niveaux de conscience. Il existe des réalités bien définies que bon nombre d’âmes ont chois d’accepter, ce qui est précisément le cas avec notre réalité actuelle. 

Jadis, nous vivions sur terre dans un état de conscience très exalté, en fait, bien au-delà de ce que nous pouvons imaginer aujourd’hui. Le genre d’êtres que nous étions alors est tellement au-delà de nos normes actuelles que nous sommes présentement incapable de l’imaginer. C’est à cause de ces événements particuliers qui survinrent il y a entre 13 000 et 16 000 ans que l’humanité tout entière a chuté depuis ces hauts sommets de la conscience, passant d’un plan ou d’un sous-plan d’existence à l’autre et s’enfonçant de plus en plus bas dans des mondes de plus en plus denses, jusqu’à ce que le fond soit atteint, à savoir la troisième dimension d’existence sur la planète terre et, enfin notre monde moderne.

 Nous avons donc tous chuté – et ce fut vraiment catastrophique – notre conscience étant prise dans l’étau d’une spirale descendante in contrôlable qui nous fit traverser de nombreuses dimensions d’existence. Nous perdîmes tout contrôle et fûmes tous précipités dans le vide interdimensionnel, notre descente ne s’arrêtant que dans la troisième dimension actuelle.

 Arrivés là, certains changements bien précis survinrent, à la fois physiologiquement et dans la manière dont nous fonctionnions au sien de cette réalité. Le changement le plus important résida dans la façon dont nous absorbons maintenant le prana, un mot hindou qui signifie la force de vie, l’énergie vitale présente partout dans l’univers. Le prana est plus important pour notre survie que l’air que nous respirons, l’eau que nous busons, la nourriture que nous consommons ou toute autre substance, et la manière dont nous absorbons cette énergie dans notre corps influence radicalement notre perception de la réalité.

 Du temps de l’Atlantide et même avant, notre façon de respirer le prana était en lien étroit avec les champs d’énergie électromagnétique qui s’infusaient dans notre corps. Toutes ces formes d’énergie sont de nature géométrique et celle avec laquelle nous allons travailler est ce que nous appelons l’étoile tétraédrique, qui est en fait composée de deux tétraèdres simples imbriqués l’un dans l’autre ; une manière de définir cette forme est de dire qu’il s’agit de l’étoile de David exprimée en volume et en trois dimensions.

La chute de l’Atlantide et son influence présente  dans LEMURIENS de TELOS etoiletetraedrique-152x300

  

Le sommet du tétraèdre pointant vers le haut est exactement à une longueur de main au-dessus du sommet de la tête de l’homme nu dans le fameux dessin de Léonard de Vinci. Alors que l’extrémité du tétraèdre pointant vers le bas est exactement à une longueur de main en dessous de la plante des pieds de ce même personnage. Le tube central qui s’étend bien droit depuis le point le plus élevé de l’étoile tétraédrique jusqu’à son point le plus bas et qui passe à travers chacun des chakras ou centres énergétiques principaux du corps humain. Pour notre corps, ce tube de lumière a un diamètre qui est exactement celui obtenu lorsque nous joignons le pouce et le majeur de notre main. Il ressemble beaucoup à un tube fluorescent, sauf que chacun de ses extrémités correspond à celles de l’étoile tétraédrique. 

Avant la chute de l’Atlantide, nous avions l’habitude d’absorber le prana simultanément par les deux extrémités du tube tout en respirant normalement, et les deux rayons praniques se rejoignaient dans le chakra de notre choix. Un aspect important de cette science ancienne, qui est encore étudiée dans l’univers tout entier, est la manière dont les deux rayons se rencontrent, ainsi que l’endroit du corps où ils le font. Un autre centre d’importance majeure dans le corps humain est la glande pinéale, qui se trouve pour ainsi dire au centre de la cavité cervicale.

220px-Pineal_gland dans LEMURIENS de TELOS

Cette glande est d’une immense importance pour notre conscience. A l’origine, elle était de la grosseur d’une balle de ping-pong, mais elle dégénéra avec le temps et aujourd’hui, elle est de la grosseur d’un petit poids, car nous avons depuis longtemps oublié son usage – et on le sait, tout ce qu’on n’utilise pas finit par s’atrophier.

 A l’origine, l’énergie pranique était absorbée et rayonnait en grande quantité au centre même de la glande pinéale. Tout comme nos yeux dont le champ de vision peut s’étaler jusqu’à un angle de 90 degrés, la glande pinéale a également un champ de vision de 90 degrés. Nos yeux ne peuvent pas voir ce qui se passe derrière notre tête et la glande pinéale, elle ne peut pas voir ce qui se passe à nos pieds.

 A l’intérieur de la glande pinéale, ont peut trouver toutes les géométries sacrées, ainsi que la compréhension de la manière dont la réalité a été créée ; tout est là, dans chaque être humain. Mais nous n’avons plus cette compréhension parce que nous avons perdu la mémoire au cours de notre chute et que maintenant, nous respirons très différemment. Au lieu de continuer à absorber le prana par la glande pinéale et de le faire circuler de haut en bas et de bas en haut dans notre tube, nous avons commencé à respirer uniquement par le nez ou par la bouche, le résultat étant que le prana s’est détournée de la glande pinéale, nous obligeant à voir les choses tout a fait autrement à tout interpréter différemment en ce qui concerne l’unique réalité. Nous appelons cela le bine et le mal ou la conscience polarisée, et c’est à cause de celle-ci que nous pensons vivre à l’intérieur d’un corps et que nous observons tout ce qui nous entoure depuis l’intérieur de ce corps. Ainsi, nous avons l’impression d’être séparés de tout. Nous sommes là, dans un corps, et tout le reste semble à l’extérieur de nous. Par conséquent, cela ne nous concerne pas. En fait, c’est une illusion… cela nous semble être la vérité, mais c’est en fait une perception déformée, une illusion, c’est simplement un point  de vue illusoire que nous avons adopté depuis notre chute.

 Le vrai résultat de cette « chute accidentelle » de conscience et des efforts qui ont suivi pour nous remettre sur le droit chemin est pourtant quelque chose  de vraiment bon, quelque chose d’inexpliqué et d’extraordinaire qui s’est produit. Des êtres en provenance de toutes les parties de l’univers ont décidé de nous aider à résoudre nos problèmes et ont commencé à faire des expériences dans le but de nous être utiles, certaines étant légales et d’autres sans retenue aucune. Une de ces expériences a produit un scénario qu’aucun de nous n’avait prévu et dont personne ne pensait que cela pourrait un jour devenir une réalité, pas même l’auteur de cette idée, un membre inconnu d’une civilisation de notre lointain passé.

 

Extrait de l’Ancien secret de la Fleur de Vie -  Tome 1 – de Drunvalo Melchizédek 

Modifications génétiques

Gif osÀ présent, la Famille de la Lumière est venue sur la planète pour recevoir l’énergie des Planificateurs originaux. Cette énergie provoquera une modification de nature génétique, et elle activera et regroupera en faisceaux les filaments de lumière encodée. Ce sont ces filaments qui composeront le système à douze spirales qui activera le corps. Ceci rendra les humains très précieux car ils seront alors prêts à être utilisés pour avoir accès aux données emmagasinées sur Terre.

En quoi ces données sont-elles si importantes ?  Elles sont camouflées sous forme d’insectes et de fleurs, de porcs et de queues d’âne et d’oreilles de lapin et de toutes sortes de choses; c’est à vous que revient la tâche de les découvrir. Nous voulons insister sur le fait que lorsque les données ont été emmagasinées dans les douze bibliothèques, elles l’ont été en plusieurs couches superposées. Lorsque vous êtes entrés dans les bibliothèques, il y avait différents codes d’autorisation. En d’autres termes, il y avait plusieurs façons différentes d’entrer dans les bibliothèques. Vous ne pouviez tout simplement arriver et dire, «On m’a donné l’autorisation de recevoir toute cette information.» Tout comme il existe maintenant des codes d’autorisation pour la sécurité au sein de vos gouvernements, de même les bibliothèques détenant cette information disposaient de systèmes de sécurité. Il y avait une raison pour construire les bibliothèques à l’origine, car la pulsation de la tyrannie était puissante à l’époque. Il y avait une préoccupation de la part de certaines énergies, soit les Gardiens du Temps, que l’information tombe entre de mauvaises mains.

C’est ainsi que, mine de rien, des bibliothèques furent conçues sous de nombreuses formes différentes. Les autres bibliothèques, ou mondes, ne sont pas du tout comme votre monde. La tâche pour les Gardiens du Temps consistait à développer un projet grâce auquel la conscience pourrait évoluer, avoir de l’information, et être utilisées pour avoir accès à l’information.

À l’origine, le rôle de l’occupant humain en tant que pionnier ouvrant la voie vers la bibliothèque représentait un grand honneur. Sans sa collaboration, il était impossible d’avoir accès à la bibliothèque, et plus la sensibilité intérieure d’un occupant humain était grande, plus l’accès à la bibliothèque en était facilité. L’occupant humain se targuait avec une certaine fierté d’être suffisamment détendu et suffisamment branché pour trouver les données en toutes choses.

Si l’on comparait les humains à des cartes de bibliothèque, on pourrait alors dire que certains étaient meilleurs que d’autres dans ce rôle. Une certaine formation était nécessaire pour jouer ce rôle, et lorsque des êtres venaient pour chercher une information sur la planète, ils n’avaient qu’à se fusionner avec l’occupant humain qui était codé pour répondre à certains types de codes. Ceux qui n’avaient qu’un code d’accès inférieur ne pouvaient percevoir qu’une certaine quantité de certaines choses. Chacun d’entre eux venait dans le but d’avoir accès à une certaine information bien précise. Personne n’était empêché d’avoir accès à une information en raison de sa nature confidentielle, mais plutôt parce qu’elle n’était pas électromagnétiquement indiquée pour leur structure biologique.

Les données doivent pouvoir entrer dans le système de croyance d’un individu; autrement, cela risquerait de porter un coup fatal à toute personne qui serait envahie d’une énergie qui ne serait pas fortement tempérée par de l’amour. Lorsqu’une chose est fortement tempérée par de l’amour, cela protège l’intégrité de la personne visée et lui permet de demeurer suffisamment centrée pour recevoir un concept très élargi. Voilà comment des concepts étendus sont transmis sur cette planète: ils sont portés par la fréquence de l’amour.

Enseignements de notre Famille de Lumière des Pléiades – BARBARA MARCINIAK – les messagers de l’aube

Plus sur l’ADN par Kryeon

 

cliparts fleursDurant le dernier mois de votre calendrier [la réunion avait lieu en décembre], c’est un temps de résolutions – un temps où vous vous promettrez de faire certaines choses, et ainsi, l’année suivante, vous pourrez vous faire encore de nouvelles promesses! [Rires] C’est la nature humaine, n’est-ce pas? Nous vous avons déjà dit qu’il viendrait le moment où nous vous révélerions les noms des couches de l’ADN, et nous avons commencé à le faire. En résumé, nous vous avons aussi dit à quoi « ressemblaient », au niveau interdimensionnel, certaines des couches de l’ADN. Comme nous vous l’avons dit à propos des torsions, nous vous avons aussi donné certains des noms qui ont maintenant été publiés et certaines des identités et des buts cachés derrière les couches. Est-ce que quelqu’un d’entre vous a vu la réalité que toutes les couches sont disposées en cercle? Elles le sont. Et vous pourriez dire, « Comment sont-elles arrangées l’une par rapport à l’autre? » Notre réponse est oui. [Rires] Comment pouvons-nous vous montrer des choses interdimensionnelles quand votre mode de pensée est limité à une dimension à un seul numéro? Nous avons bien essayé de vous donner des exemples, mais ils n’ont vraiment pas de sens. Nous avons même montré votre artiste Escher pour vous donner une idée de ce à quoi cela peut ressembler… la réalité derrière votre perception. Les perspectives d’Escher n’ont aucun sens dans votre réalité, et celle de votre physique 4D n’en a pas non plus autour de votre ADN. Mais nous continuons à faire de notre mieux avec nos métaphores et les noms. 

 

Nous avons donné le nom de la deuxième couche. [Torah E’ser Sphirot]. Le nom de la troisième couche a aussi été donné [Netzach Merkava Eliyahu]. Le nom de la première couche, nous vous l’avons donné plus tard [Keter Etz Chayim]. Si vous avez remarqué, ce sont tous des noms de Dieu. Si vous retournez en arrière et que vous étudiez l’information qui a été publiée, nous avons été très hésitants à donner une certaine information dans ces endroits où nous savions qu’elle aurait été transcrite et publiée. Ce qui suit a été donné au moins à deux reprises auparavant dans des réunions qui n’ont pas été publiées, mais il est temps que cette information soit écrite. Nous avons fait cela pour que mon partenaire [Lee] puisse s’habituer à voir et à dire les mots. C’est trop important pour l’abandonner à l’espace d’un moment. Voici comment il faut faire. Avec cette nouvelle information, même mon partenaire a besoin de pratiquer le channeling! 

 

Donc, ce que nous vous donnons maintenant, est de l’information supplémentaire sur les 12 couches de l’ADN. En résumé, elles existent de façon interdimensionnelle en quatre groupe de trois. Trois éléments ou couches sont dans chacun des quatre groupes distinctifs. Chaque groupe a un but différent ou énergie. Le premier groupe dont nous vous avons parlé concernait la première couche, qui était la seule couche 4D. C’est la seule et unique que vous pouvez voir à l’aide d’un microscope. Nous vous avons dit aussi qu’il viendrait un jour, quand l’exposition interdimensionnelle serait à portée de main, que les ombres des couches interdimensionnelles pourraient être vues. Recherchez cela. C’est une certitude. Parce que, en commençant à examiner le monde interdimensionnel, certaines choses vont commencer à se révéler, même sur la double spirale. Regardez à cet endroit parce que, très chers, toutes les couches s’y trouvent ensemble en forme de cercle, de façon interdimensionnelle. Donc, elles peuvent toutes être vues sur la couche qui est en 4D. Leur forme d’ensemble n’aura aucun sens pour vous… tout comme les peintures d’Escher. Le groupement des quatre et des trois n’aura pas de sens non plus. 

 

Ils sont formés dans un cercle qui s’ajuste dans une boîte, et la boîte est celle qui est au milieu de la Merkabah. Cela n’a pas de sens jusqu’à ce que vous observiez la géométrie de la Merkabah en 4D et que vous trouviez la boîte au milieu. Alors, peut-être que cela commencera, même en 4D, à avoir plus de signification que ces mots

 

LES COUCHES QUATRE ET CINQ D’ADN – par KRYEON – Extraits du channeling La Concordance Harmonique et… Frustrations – I, 27 septembre -  2003  

Les dimensions

Pourquoi voulez-vous donc tous « être dans la cinquième dimension » ? Est-ce là l’expression d’une attente créée en vous par une source extérieure ? 

-       Oui. 

GIFS FLEURSCe désir limite votre joie d’être où vous êtes à l’heure actuelle, tout comme il limite votre potentialité à dépasser complètement cette phase. La quatrième dimension est une sorte de centre d’évacuation pour les âmes qui s’élèvent dans la spirale de lumière, un lieu où un pas de géant les éloignant de la conscience matérielle les amène à comprendre qu’elles créent elles-mêmes toute leur réalité. 

Comme le temps n’y existe pas, nous sommes intrigués par votre précision quant à la période (une construction linéaire) de quatre-vingts ans. Cette recherche d’une définition spécifique de l’existence future selon votre perspective tridimensionnelle du temps linéaire est, encore une fois, un reflet de votre impression actuelle de l’imitation. Elle n’est pas du tout représentative du potentiel illimité qui vous sera présenté dans la quatrième dimension, mais plutôt de la possibilité que vous sabotiez vous-mêmes votre voyage par une conception prédéterminée de l’issue désirée. 

Lorsque votre déité solaire s’élèvera à cette dimension, tous les êtres du corps solaire qui auront choisi (dans le champ des réalités possibles) de s’élever au lieu de retourner au cycle des incarnations se retrouveront dans l’intemporalité de la conscience quadridimensionnelle. De là, chaque essence animique déterminera sa prochaine station – ou densité – d’existence consciente. 

Au quatrième niveau, les individus conservent toujours leur conscience corporelle et, pour plusieurs, c’est encore très important. L’identité du temple corporel est toujours intacte et la connexion avec la vie physique précédente est toujours prédominante. 

Vous comprenez sans doute pourquoi, au début, vous ne vous rendrez peut-être même pas compte d’avoir effectué ce changement. Au moment où votre soleil franchira la ligne d’ascension, votre corps solaire entier se retrouvera à l’extérieur de la sphère matérielle, en résonance avec un champ de conscience plus élevé et plus subtil. Avant ce passe, il y aura de grands cataclysmes de la même nature que ceux que vous connaissez à ce jour. Les individus qui se trouveront dans ces régions dévastées auront décidé, bien avant de se réincarner sur votre planète, de passer davantage de temps dans le cycle des réincarnations. Même s’il vous est difficile d’accepter cette idée, rappelez-vous que l’âme choisit le moment et le lieu de son arrivée et de son départ. 

Ceux qui sont engagés dans l’expérience des sens se réincarneront ailleurs dans l’univers matériel afin de poursuivre leur apprentissage. Ceux qui sont plutôt venus participer à l’ascension de votre soleil se verront transportés dans la quatrième dimension. De là, votre développement spirituel et votre capacité de maintenir la lumière détermineront la signature vibratoire (dimension) à laquelle vos passerez. 

Haut Conseil de Sirius – série Kryeon, Transition 2010 – Redéfinir la dualité, canalisé par Lee Carroll – Page 108. 

Les Perspectives Linéaires

 

fleurDu point de vue linéaire terrestre, les Crânes de Cristal sont des objets ayant la forme d’un crâne humain faits de divers matériaux cristallins, le plus souvent du quartz. Mais nous vous dirons que le crâne originel est un conglomérat d’origine extraterrestre de ce qu’on peut appeler supra quartz, contenant un alliage de quartz pur avec un aspect du diamant et de l’or fréquentiel au sens alchimique du terme. C’est un matériau semblable à celui utilisé pour la Lune Cristalline de l’Atlantide et les magnifiques Cristaux des Temples. Semblable mais pas identique. Les crânes d’origine prédatent bien sûr, en temps linéaire, les Cristaux des Temples Atlantes. 

 

Seuls deux des Crânes de Cristal actuellement en circulation sont d’origine extraterrestre, et nous en avons parlé précédemment. Ils viennent d’un autre monde et d’une autre réalité. 

 

Toutes les réalités sont créées sur la base du modèle de conscience cristalline selon la géométrie sacrée en fonction de la proportion du Nombre d’Or Phi. L’humanité et aussi, bien sûr, votre Terre (vos Terres), sont conçues selon ces formules matricielles exemplaires. Et il en fut de même pour les Crânes de Cristal, mais à partir d’une fréquence plus élevée, une fréquence de perfection. Les crânes sont certes conçus en tant que prototypes de la conscience humaine parfaite, mais en dualité, ne l’oublions pas. Ils contiennent donc la perfection de l’être humain incluant tous ses aspects, les 12 aspects sacrés. C’est ainsi qu’ils furent formulés et c’est la raison pour laquelle ils furent apportés ici. 

 

Donc à l’origine, les crânes de type cristallin furent apportés sur la Terre depuis 

Arcturius et les Pléiades, dans la région appelée Lémurie, mais le modèle fut apporté avant que la planète ne soit totalement en polarité. Cet apport se fit au temps du Firmament, sur une Terre au point zéro, sur un plan non magnétique dirons-nous, sur un Monde Terrestre qui connaissait la perfection, qui était habité par une manifestation androgyne de l’Esprit Ethérique en pleine conscience. Mais à cette époque on savait déjà que le Firmament tomberait, se dissoudrait, et il fut donc prévu que ce modèle, cet extraordinaire enregistrement hologrammique, le crâne de cristal originel, servirait de prototype de cet aspect initial intégral. Et donc il contient le modèle des 12 brins d’ADN, le mental totalement conscient et l’Etre de l’humain évolué. Les crânes de cristal contiennent ce que vous étiez avant l’expérience humaine, et ce que vous serez quand vous l’aurez achevée, le cercle d’infini. 

 

Les crânes de cristal furent manifestés dans la forme au-dessus et au-delà de l’aspect physique, et ils ont été apportés plusieurs fois dans le monde physique. C’est pourquoi aucun âge physique ne peut vraiment leur être assigné, car ils ont apparu, disparu et réapparu de nombreuses fois au cours des millions d’années où la Terre a été habitée par le genre humain. 

 

La solidification et la programmation des crânes de cristal se sont effectuées selon un processus des plus complexes. Ils furent conçus pour contenir une fréquence étonnante qui est liée à l’hologramme. Et donc ils sont à la fois souvenir qui honore et transmetteur qui imprime d’une manière indélébile le modèle parfait dans l’âme. Ils sont imprégnés de l’aspect divin de l’âme quand elle passe du champ unifié au modèle terrestre. Pour ainsi dire, c’est le modèle enregistré dans le Soi Divin, le Subconscient ou supra conscient de l’esprit humain. Il s’agit là de l’humain parfait, non pas de la version de ce qu’il pourrait devenir dans la spirale descendante de l’expérience humaine, mais plutôt de l’épure originelle à laquelle l’humain aspire et vers laquelle il retourne à travers le cycle de croissance appelé réincarnations, l’archétype originel exemplaire et sans défaut. 

 

A l’origine les crânes de cristal contenaient cette perfection pour qu’elle ne se perde pas, et même les copies qui sont exécutées de vos jours sont capables d’attirer l’énergie de l’hologramme et d’en retenir des portions, certaines plus que d’autres. 

 

Max vient certes du Paradigme Cristallin » originel « . Sa construction et son origine sont Pléiadiennes et Arcturiennes. Max est une vaste conscience comparable à un super ordinateur avec une base de données considérable. Il est le plus puissant, le plus conscient de tous les » Anciens Crânes de Cristal » restants. Il est l’un des deux crânes qui sont vraiment d’origine extraterrestre. L’autre s’appelle » Sha- Na- Ra « . Ils viennent tous deux de la lune d’une énorme planète qui a environ 20 fois la taille de Jupiter, la plus grande des vôtres, et qui est en orbite autour d’Arcturius, l’étoile orange de la créativité. 

 

Le Paradigme de la Perfection – L’Archange Métatron via James Tyberonn 

 

Retour à l’accueil de Messages… Terre Nouvelle
Visitez le Site Mère
Terre Nouvelle : Portail sur la Spiritualité

L’amour de la nature et de soi

gifs étoilesJe suis attentif aux oiseaux, insectes…car ils créent des vibrations pouvant m’amener à un mode de vie intuitif semblable au leur ainsi qu’à toutes les intelligences éthériques qui m’entourent. Je pense à ma fleur favorite et à mon oiseau préféré et j’écoute ce dernier inciter fleurs et plantes à pousser. 

En étant attentif aux plantes, j’apprends qu’elles représentent symboliquement certaines parties de mon corps. Je laisse entrer davantage d’énergie en moi et en visualisant le chiffre 8 allongé dans mon 3ème oeil, j’en apprends bien davantage et me transforme en me relaxant. 

Je charge ce symbole de l’infini d’électricité et d’énergie et je me concentre spécialement sur l’intersection des lignes, en un point central, légèrement plus haut que les sourcils. Je focalise mon attention sur l’Atlantide et 2012 car ces 2 époques existent simultanément. Je suis attentif à mon corps, à ma respiration et à l’énergie qui m’entoure pendant que les pléadiens gardent le portail entrebâillé (une fenêtre ouverte à mon intention sur ces 2 périodes distinctes). 

J’émets mes propres ondes comme le soleil et mes champs d’énergie se connectent aux champs des autres. La nature et l’amour sont des dons et j’en bénéficie en me connaissant moi-même et en faisant confiance au monde qui m’entoure. L’amour de soi est très important ainsi que de ce qui s’est passé dans ma vie afin de vibrer à une fréquence qui me permette de comprendre et d’accepter les leçons tirées de mon expérience. Cela renforce mon système immunitaire, transforme mes cellules et me permet de résister aux toxines car la vibration d’amour est la force la plus puissante qui existe. 

Je revendique un code d’intégrité basé sur la responsabilité et la fiabilité soit la capacité de réagir aux défis de la vie. J’assume ce que je crée en toute honnêteté. Ma ferme intention, renouvelée avec volonté, est d’appeler à moi le dévoilement des mystères des chroniques de la Terre et de ses diverses légendes. J’apprends à faire confiance à mon corps. Je découvre en moi-même la vibration de l’amour qui transforme chaque situation en opportunité bénéfique : le choix m’appartient.  Je garde mon esprit ouvert, conserve mon sens de l’humour et suis déterminé. 

Si, en allant me coucher, j’ai envie de feuilleter le Grand Livre de la Terre, je place une intention. Puis, j’immerge mon corps dans un champ de lumière et d’amour afin de me sentir protégé, intégré et en sûreté. Ensuite, je suis une spirale de lumière dans les Ethers afin de voir si je peux lire le Grand Livre de la Terre. 

Je comprends le pouvoir de l’amour, de l’attendrissement, de la compassion car nous sommes connectés les uns aux autres, formant d’immenses schémas lumineux. 

Enseignements de notre famille de Lumière – Barbara Marciniak canalisation des Pléiadiens 

Manuscrit de Marie-Madeleine

LE MANUSCRIT DE MARIE MADELEINE (initiation à la Magie sexuelle d’Isis) 

Manuscrit de Marie-Madeleine dans LIBERTE des MAITRES flecheUN 

« J’ai été élevée dans une famille pour qui la magie était familière. Mon père venait de Mésopotamie et ma mère était égyptienne. Avant ma naissance, elle avait adressé des prières à Isis pour avoir un enfant. Cet enfant, c’est moi. On me connaissait sous le nom de Marie Madeline.

Lorsque j’ai eu douze ans, on m’a envoyée étudier dans une communauté secrète d’initiés protégés par Isis. J’ai reçu les enseignements secrets de l’Egypte, les alchimies d’Horus et la magie sexuelle du culte d’Isis. Lorsque j’ai rencontré celui que vous appelez Yeshua, j’avais déjà reçu toutes les initiations. Je m’étais préparée à faire sa rencontre au puits. Les Evangiles font de moi une prostituée, car tous les initiés de mon ordre portaient un bracelet en or représentant un serpent ; cela signifiait que nous pratiquions la magie sexuelle, par conséquent, aux yeux des Hébreux nous étions des prostituées.

Lorsque j’ai vu Yeshua et que nos regards se sont rencontrés, j’ai su que nous étions destinés l’un à l’autre. Ce que je m’apprête à vous dire n’est connu que de ceux qui étaient avec moi. Bien des légendes ont couru concernant ce qui est arrivé. Mais pour moi c’est l’histoire d’un très grand amour. Que Yeshua ait eu une vision du monde, cela ne me concerne pas. Mon histoire est une histoire d’amour. Beaucoup de gens ont suivi Yeshua. Et les occasions que nous avons eues d’être ensemble n’ont pas été nombreuses. Les Evangiles n’évoquent pas ces faits, car seuls ceux qui étaient avec nous le savaient. Avant que Yeshua se rendre au jardin de Gethsémani, nous avons conçu un enfant, dont le nom devait être Sarh.

fleche dans LIBERTE des MAITRESDEUX 

L’histoire que je m’apprête à vous raconter va paraître fantastique. Je me souviens des roseaux de Saintes-Maries-de-la-Mer, bien qu’évidemment l’endroit ne portait pas ce nom à l’époque. C’est là que notre bateau a approché du rivage. Sar’h était encore très jeune. Elle n’avait pas un an. J’étais déchirée entre le chagrin et l’ébahissement le plus total. J’étais présente quand Yeshua a été crucifié. Avec sa mère, nous l’avons accompagné jusqu’à sa tombe et nous l’avons enveloppé. Je me souviendrai toujours de l’odeur de la myrrhe. C’est l’un des onguents que nous avons utilisés. Yeshua m’est apparu dans son corps de lumière. Je ne pouvais en croire mes yeux ; voilà pourquoi j’ai touché ses blessures. Les disciples étaient jaloux du fait qu’il soit venu à moi en premier.

C’est très bizarre d’un côté, mon bien-aimé était transporté dans une autre dimension, un autre monde, de l’autre côté, moi et notre fille traversions la Méditerranée seules, sans lui. Nous n’étions plus en sécurité et nous avions dû quitter l’Egypte où nous nous étions réfugiées. Lorsque nous avons fait la traversée et sommes arrivées sur les rives de ce qui allait devenir la France, tout était encore sauvage. Ce sont les prêtresses du culte d’Isis qui nous accueillirent, et nous nous sommes mises en chemin en direction du nord pour nous placer sous la protection des druides, car Isis les avait avertis ; ils avaient entendu son appel qui leur demandait de protéger sa fille, Sar’h. C’est ainsi que nous avons cheminé jusqu’à une autre vaste étendue d’eau, que nous avons traversée pour nous retrouver dans ce qui est aujourd’hui l’Angleterre. Et là, on nous a mises au secret dans le saint des saints des druides, au Tor et à Glastonbury. Nous étions moins en danger ici qu’en Israël ou en Egypte, mais l’influence de Rome s’étendait  jusqu’en Angleterre et nous avons dû nous cacher.

Nous avons vécu là pendant des années, et c’est à cet endroit que Sar’h a épousé un homme dont les descendants sont les chevaliers du Temple. Pour ma part, je suis allée vers le nord au Pays de Galles, là où j’ai vécu jusqu’à la fin de mes jours. Je dois dire que pendant ces années où j’ai vécu seule au bord de la mer. Yeshua m’a souvent rendu visite. Bien entendu, pas comme avant, car son était constitué davantage d’énergie et de lumière que de chair, mais c’était tout de même extraordinaire de me trouver de nouveau avec lui. A ma mort, il était là et m’a emportée vers ce que certains appellent le paradis qui, en vérité, est simplement un espace dans l’âme.

flecheTROIS 

Je commence mon récit par la rencontre à la margelle du puits, car par bien des côtés, c’est ici que ma vie a commencé vraiment. Toutes les années auparavant n’ont été qu’une préparation à cette rencontre. Ce matin-là, je sentais que quelque chose se préparait. Il y avait en moi un sentiment d’excitation –une sorte de tremblement des bras et des jambes – même avant notre rencontre. J’étais déjà au puits avant qu’il arrive. J’avais déjà descendu mon seau dans le puits, et il est venu me prêter main-forte. Certains des disciples, voyant le bracelet en serpent d’or, ont pris pour acquis que j’étais une prostituée et furent consternés que leur maître vienne en aide à une personne comme moi. Mais cela ne me toucha point. J’étais dans un autre monde, transportée par les yeux de Yeshua. Nos regards se rencontrèrent, et ce fut comme si je contemplais l’éternité entière. A ce moment-là, je sus que c’était pour lui qu’on m’avait préparée – et lui aussi le savait.

Je l’accompagnais, me tenant aux derniers rangs de ceux qui le suivaient, et le soir venu nous nous éloignions ensemble ; pas tous les soirs cependant, car il était très recherché. Moi qui avait été formée aux alchimies d’Horus et à la magie sexuelle d’Isis, et qui était considérée comme une adepte avancée par mes maîtres, la première fois que je fus dans les bras de Yeshua, je tremblais comme une feuille et je dus lutter pour retrouver dans mon désir le chemin central qui mène au trône  le plus élevé, chemin qui avait fait l’objet de ma formation. En mariant les techniques que j’avais apprises et les méthodes qu’il avait assimilées en Egypte, Yeshua et moi avons réussi à charger son corps ka, son corps énergétique d’une lumière et d’une force plus importante, de façon à ce qu’il lui soit plus facile de travailler avec ceux qui venaient le voir. Et voilà exactement ce qui est arrivé. Et ce n’est pas sans ironie que les Evangiles rapportent que j’étais au puits lorsque Yeshua est arrivé. Mais, ces nombreuses nuits où Yeshua et moi étions seuls, c’est lui qui vint à mon puits, pour s’abreuver par moi aux puissances d’Isis se recharger et se renforcer.

flecheQUATRE 

Je m’arrête un instant pour contempler tout ce qui est arrivé ; on dirait un rêve, un rêve d’une clarté extraordinaire encore aujourd’hui. A raconter cette histoire, mon cœur tremble comme si c’était hier. Ma première nuit avec Yeshua se dessine dans mon esprit aussi clairement que les cieux au-dessus de Jérusalem.

Après avoir réussi à vaincre mes désirs de femme et m’être élevée dans l’alchimie spirituelle à laquelle j’étais formée, j’ai pu voir la forme spirituelle de Yeshua – déjà lumineuse, déjà resplendissante de lumière. Une colombe se tenait au-dessus de sa tête, et des rayons dorés en émanaient. Sa forme spirituelle reculait les sceaux de Salomon, Hator, Isis, Anubis et Osiris, confirmant qu’il avait subi ces initiations. Il présentait aussi d’autres symboles que je ne comprenais pas, car ils provenaient de cultures qui m’étaient inconnues ou sur lesquelles je n’avais pas reçu d’enseignement ; mais à partir des sceaux égyptiens que je reconnaissais, je conclus qu’il était sur le sentier du dieu suprême Horus. Il n’était toutefois pas encore passé par son initiation à la mort, et je savais que c’était justement la raison pour laquelle j’avais été attirée vers lui cette fois-ci – afin de consolider son âme grâce aux pouvoirs d’Isis et de la Mère cosmique, de sorte qu’il puisse traverser le portail des ténèbres et atteindre Horus.

Cette nuit-là, après avoir fait l’amour et ainsi maniés nos corps spirituels et les avoir fusionné l’un à l’autre, et l’alchimie ayant déclenché ses effets en nous, Yeshua se laissa gagner par le sommeil. Tandis que je le tenais dans mes bras je sentis un changement s’amorcer en moi, un désir de le protéger, l’espoir d’être toujours avec lui, et j’eus en même temps, conscience que nous serions séparés par des forces plus puissantes que ma volonté.

flecheCINQ 

L’Eglise prétend que j’étais une prostituée ; moi je vous  dis que c’est l’Eglise qui est la prostituée, car elle voudrait vous faire croire que la femme est un être impur et que la passion sexuelle entre l’homme et la femme est mauvais. Pourtant, c’est dans le magnétisme de la passion qu’est engendrée la matrice de l’ascension.

Le secret des secrets était connu de tous les initiés d’Isis, mais je n’avais pas imaginé que ce pourrait être moi qui serais appelée à le réaliser pleinement avec un être tel que Yeshua. Pour moi, c’est un cheminement de l’esprit et du cœur. Pour ceux qui aimeraient savoir quel a été notre parcours physique cependant… Après la crucifixion de Yeshua, Marie, la mère de Yeshua, Joseph d’Arimathie, Aaron, son fils, alors âgé de douze ans, deux autres jeunes femmes et moi-même avons pris la route de l’Egypte du nord. Ironiquement,  nous avons d’abord été entraînés vers l’Est puis nous avons dû faire halte en chemin pour le ravitaillement, car notre bateau était minuscule. Ensuite, notre périple passa d’abord par Malte et la petite Ile d’Oudish, puis par la Sardaigne et la pointe de ce qu’on appelle aujourd’hui Cinque Terra. Finalement, nous avons abouti à Saintes-Maries-de-la-Mer, cheminé vers le nord de la France en passant par Rennes-le-Château, puis traversé la Manche pour se rendre en Angleterre comme on l’appelle aujourd’hui. Pour finir, nous nous sommes installés à Glastonbury pendant plusieurs années, jusqu’à ce que Sar’h ait douze ans.

Lorsqu’elle a eu douze ans, nous sommes retournées parmi les roseaux du bord de la Méditerranée, là où nous avions accosté en provenance d’Egypte. C’était le point le plus proche de l’Egypte qui soit aussi sans danger pour nous. Là, j’ai initié ma fille au culte d’Isis, et l’ai fait prendre un bain dans les eaux de la Méditerranée, comme l’indiquent les enseignements que j’avais reçus. Nous sommes ensuite retournées à Glastonbury, jusqu’à ce que ma fille – et fille de Yeshua – ait l’âge de se marier, à 16 ans. Elle a épousé le fils d’une famille bien connue, dont les descendants devaient donner naissance aux Templiers,  bien qu’à cette époque-là, les Chevaliers du Temple n’existaient pas. Le sang dont Sar’h est issue a donc couru dans les veines des Templiers eux-mêmes. Une fois Sar’h mariée et installée dans sa nouvelle vie, je suis partie vers le nord pour le Pays de Galles, où j’ai vécu le reste de mes jours dans une petite maison en pierre près de la mer.

Derrière ma maison coulait un ruisseau qui jaillissait du flanc de la colline. Bien souvent, je me suis assise auprès de ce ruisseau qui se divisait en deux. Sur une certaine distance, les deux bras affluaient parallèlement, puis l’un obliquait vers la gauche et l’autre vers la droite. Et je réfléchissais, assise entre les deux ruisseaux, au courant qui entraînait ma vie et à celui qui avait emporté la vie de Yeshua, et au fait que, pendant un moment, les deux courants avaient filé ensemble, puis s’étaient séparés.

flecheSIX 

Je me rappellerai toujours la première fois que Yeshua est venu à moi après sa résurrection. C’était un soir de nouvelle lune, le ciel était limpide. Une légère brume flottait sur les bruyères et tout était baigné de la lumière argentée de la lune et des étoiles. Je vis une forme s’approcher sur le chemin venteux qui menait à ma maison. Par une ironie du sort, je venais de sortie pour puiser de l’eau au puits, et c’est là qu’il se tenait. Il avait la même apparence, mais il rayonnait –impossible de ne pas le reconnaître. Mes yeux se sont remplis de larmes, mon cœur tremblait. Je courus vers lui, mais je m’arrêtai net, me souvenant de ses paroles, prononcées juste après la résurrection. « Ne me touche pas encore, avait-il dit alors, car je ne suis pas encore monté jusqu’au Père ». O Combien l’initiée d’Isis en moi, pendant toutes ces années, a désiré rétablir les faits ! Qu’a-t-il voulu dire par ces paroles ? car les chrétiens n’ont reçu en héritage qu’une partie de la vérité. La part la plus importante est demeurée cachée au milieu des mystères de la Grande Mère ; et comme l’Eglise a cherché à priver de ses droits tout ce qui est féminin, la vérité est restée scellée et inaccessible.

Et cette vérité concerne le corps ka même -  ce que les initiés nomment ; le double éthérique ou le jumeau spirituel, car chargé d’une quantité suffisante de vitalité et d’énergie, il ressemble au corps physique. Contrairement à celui-ci toutefois, le ka n’est pas constitué de matière, mais d’énergie – d’énergie et de lumière. Et lorsque Yeshua est venu à moi après sa résurrection, il est venu dans son ka. Cependant, son ka n’avait pas encore été stabilisé, car Yeshua ne s’était pas élevé jusqu’au Père – c’est-à-dire jusqu’à l’Esprit suprême de sa propre âme. Avant d’y parvenir, il devait passer par le portail de la mort et parcourir son chemin dans l’inframonde de son propre être. Il faisait cela pour deux raisons, d’après moi. Premièrement, en tant qu’âme maîtresse, c’était une façon d’apporter un important afflux de pouvoir à son ka. En second lieu, il lui fallait ouvrir le passage par la mort, afin que d’autres puissent le suivre et traverser les ténèbres plus facilement en suivant son sillage de lumière. Ainsi, cette première nuit de nos retrouvailles, mon cœur s’est rempli de la joie d’être de nouveau avec lui et je le ressens aujourd’hui aussi clairement et fortement qu’alors. Il est venu un peu avant minuit pour repartir au point du jour. Pendant ces heures où nous étions étendus tous les deux, nos corps ka s’entremêlèrent une fois de plus, nul besoin de parler. Nous communiquions par télépathie. Et sans l’acte sexuel physique, le pouvoir serpentin en lui s’unissait au pouvoir serpentin en moi, et ils montaient en suivant le trajet sacré le long de notre épine dorsale jusqu’au siège au sommet du crâne (le coronal) ; cela me plongeait dans une extase de béatitude pure. C’est ainsi que nous nous sommes rencontrés des années durant. Il venait me voir sous cette forme plusieurs fois par année. Parfois, nous bavardions. La plupart du temps nous étions tout simplement en union.

Je lui ai demandé où il allait quand il n’était pas avec moi. Il a répondu qu’il avait visité de nombreux lieux sacrés sur la terre, et qu’il avait rencontré bien des gens différents. A son dire, il traçait un chemin de lumière. Lors de l’un de ses visites, je lui ai demandé d’expliquer. Il traça un cercle sur la terre battue de ma maison, et je reconnus les deux triangles du sceau de Salomon, dont  l’intersection forme l’étoile de David. Il me dit que plusieurs régions du monde existaient dont nous nous n’avions pas connaissance dans notre région. Bon nombre présentaient des points qui correspondaient aux points du sceau de Salomon. En se rendant en ces lieux, il s’assurait que son œuvre s’enracinerait mieux dans le sol de ce monde.

flecheSEPT 

Parmi toutes les fois où Yeshua m’a rendu visite, celle dont le souvenir est le plus vif est la fois où il est venu alors que Sar’h était chez moi. Elle venait de tomber enceinte de voulait recevoir ma bénédiction. J’étais toute à ma joie de la retrouver et de recevoir ses compagnons de voyage. Elle m’avait fait prévenir par les druides, mais la nouvelle de sa visite ne m’était parvenue que la veille de son arrivée. Elle demeura avec moi trois jours, et Yeshua apparut le second jour.

Pouvez-vous vous rendre compte à quel point la situation était particulière ? Sar’h n’avait jamais rencontré son père, et Yeshua n’avait jamais connu sa fille. Et voilà qu’ils étaient l’un face à l’autre. Le corps de son père était retourné à l’état d’éléments en un éclair de lumière au moment de la résurrection. Donc, maintenant il avait la forme de son ka, qui émettait une lumière unique. Tous deux étaient très émus. Sar’h jusqu’aux larmes, Yeshua jusqu’au pathos. Ils ont passé une heure à marcher ensemble dehors. J’ignore de quoi ils ont discuté, mais du début à la fin de leur conversation, le ciel était zébré d’étoiles filantes. Avant de partir ce matin-là, juste avant l’aurore, Yeshua mit ses mains sur l’estomac de Sar’h et bénit l’enfant. Sar’h repartit le lendemain, rayonnant d’une paix incomparable. Tout est maintenant dit sur ce que je voulais établir à propos de ma vie de mère. Subséquemment, je vais parler en tant qu’initiée aux secrets d’Isis, dans les alchimies d’Horus.

flecheHUIT 

Je me tourne maintenant vers ma chère sœur, ma sœur en esprit, la mère de Yeshua, connue aussi sous le nom de Marie. Marie était une initiée de haut rang dans le culte d’Isis. Elle avait reçu sa formation en Egypte. C’est pourquoi Joseph et elle, fuyant la colère du roi en Israël, prirent la fuite vers l’Egypte. Marie était en sûreté parmi les prêtresses et les prêtres d’Isis. Sa formation avait été différente de la mienne, mais nous servions la même cause. Pour préciser comment je comprends Marie, je dois révéler l’un des secrets les mieux dissimulés du culte d’Isis. Selon notre croyance, et la mienne, dans certaines conditions, la déesse elle-même s’incarne, soit en naissant, soit par initiation spirituelle. Marie, la mère de Yeshua fut reconnue très jeune pour sa pureté d’esprit par les prêtresses des temples d’Isis. Elle reçut la formation, devint une initiée et atteint les niveaux les plus élevés. Mais plutôt que de devenir une prêtresse, elle suivit l’entraînement pour devenir ce qu’on appelle une incarnation.

Pour devenir une incarnation, il faut être une âme très avancée, il faut un entraînement spirituel et une discipline considérables. A l’initiation finale, Marie dépositaire d’un courant énergétique provenant d’Isis elle-même. De ce point de vue, elle était donc une incarnation de la Mère cosmique. Tout se passe comme s’il y avait deux Marie : Marie l’humaine, pure d’esprit et de cœur, cachant par-devers elle un portail direct menant à la Mère Suprême, créatrice de toute matière, du temps et de l’espace.

Les conditions étaient réunies pour la conception d’un être aux qualités remarquables, qui allait devenir son fils Yeshua. Lors de ce que l’Eglise appelle l’Immaculée Conception, Marie fut le témoin et le siège d’un processus d’insémination céleste et galactique, grâce auquel le principe du Père, ou Esprit, tel que nous le concevons dans le culte d’Isis, transféra son essence en Isis, la Mère recevant l’essence du Père, la matière recevant l’impulsion de l’Esprit. Et c’est cette énergie spirituelle raffinée et puissante qui prit racine dans la matrice de Marie et donna naissance à Yeshua.

flecheNEUF 

Marie parmi les disciples lorsqu’ils vinrent vers moi auprès du puits. Elle me reconnut aussitôt comme initiée, du fait que je portais à mon bras le bracelet d’or en forme de serpent et aussi en raison du sceau d’Isis qui étincelait dans mon corps ka, car Marie était tout à fait clairvoyante et télépathe.

La personne dont j’ai d’abord croisé le regard fut Yeshua et comme je l’ai rapporté, sa présence immense me transporta dans d’autres mondes. Par la suite, mon regard a rencontré celui de Marie, sa mère. Dans ses yeux, j’au lu qu’elle reconnaissait mon statut de consoeur initiée dans le culte d’Isis, et bien que sa formation n’ait pas été dans le domaine de la magie sexuelle comme moi, elle comprit que j’avais été préparée pour Yeshua. Entre eux deux, je me sentis soulevée sur les ailes transcendantes de l’amour. Mon esprit a pris son envol. Il est ironique que j’aie ensuite rencontré les yeux de ceux qui furent ceux des disciples, et qui me jugèrent et décidèrent que j’étais une prostituée ; cette opinion est perpétuée au fil de générations de croyants.

Mais je déclare, aux yeux de Yeshua et de sa mère, je n’étais pas une prostituée, mais le vase apportant les pouvoirs curatifs et nourrissants d’Isis elle-même. Dans la vie d’un homme, qui’l soit humain ou divin, vient un temps où sa mère ne peut plus lui donner l’essentiel. Son amour pour lui est toujours là, mais ce qu’il lui faut, c’est une nourriture d’une autre nature, soit celle d’une autre femme. J’ai été cette femme. Marie m’a reconnue et a admis mon statut, et m’a confié son fils en cet instant auprès du puits. Marie et moi avons passé beaucoup de temps ensemble, à discuter des besoins de Yeshua et de sa place dans ma vie. Il était entendu que j’étais la servante d’un pouvoir qui me dépassait. J’avais été formée pour ce rôle, mais je dois vous avouer que cette reconnaissance m’émeut encore aujourd’hui. Lorsque je pense au fait qu’il m’a reconnue, je frémis. Au fil de ces journées et ces nuits passées ensemble, Marie et moi nous sommes consacrées à la tâche de subvenir aux besoins de Yeshua et de ses disciples. A cette période, Marie et moi sommes devenues très proches car je l’aimais, et je l’aime toujours pour sa grande beauté, pour sa pureté de cœur et d’esprit et pour la douceur avec laquelle elle s’est occupée du monde.

Je puis affirmer, car c’est limpide dans mon esprit, que Marie, après avoir servi comme initiée d’Isis incarnée, était un maître accompli. Son service, sa maîtrise et sa perfection – sa perfection spirituelle – sont stupéfiants.

flecheDIX 

Marie habite dans les royaumes célestes. Sa compassion et son amour se répandent sur l’ensemble de l’humanité. Chacun peut s’adresser à elle, quelles que soient ses croyances. Si quelqu’un l’invoque, qu’il sache qu’il est entendu. Il faut maintenant que je clarifie ma compréhension des choses. Je veux parler de la magie sexuelle du culte d’Isis et des alchimies d’Horus. J’ai l’intention de révéler des secrets qu’un initié n’aurait jamais dévoilés, même sous menace de mort. Mais les temps ont changé. Il ne reste plus beaucoup de temps, comme vous le savez et j’ai reçu la permission de la déesse – en fait c’est la déesse elle-même qui m’a demandé de vous révéler certains des secrets les mieux gardés de tous les temps. Ils vous sont divulgués dans l’espoir de vous voir vous élever.

flecheONZE 

Les alchimies d’Horus sont un corps de connaissance et de méthodes visant à modifier le ka. Selon ces enseignements, si notre ka incorpore ou acquiert plus d’énergie ou de lumière, il se produit une intensification de notre champ magnétique, qui permet au désir de l’initié de se manifester plus rapidement. Toutefois, lorsque nous nous abandonnons à notre âme céleste, ou , la poursuite de désirs personnels, sans être abandonnée, n’est plus le centre de notre existence entière. Notre regard se tourne vers les hauteurs, pour ainsi dire, vers les capacités supérieures de notre être, telles qu’elles sont justement perçues par le Bâ, ou âme céleste.

Cette âme céleste, ou bâ, existe à un niveau vibratoire beaucoup plus élevé que le corps physique (le khat) ou le ka (le jumeau spirituel ou éthérique du corps physique). Au sien du ka, il existe des conduits que l’on peut stimuler et ouvrir. L’activation de ces passages secrets du ka lui confère un pouvoir très accru. Les alchimies d’Horus ont pour objet de les consolider, et d’activer les pouvoirs latents et les talents de l’initié par ce qui est désigné par le nom de Djed, les sept sceaux ascendants que les yogis et les yoginïs de l’Inde appellent les chakras.

flecheDOUZE 

Dans l’école où j’ai reçu ma formation, nous avons appris à activer le pouvoir serpentin, la kundalini, en faisant se mouvoir certains canaux de l’épine dorsale et en ouvrant certains circuits dans le cerveau. Ce procédé engendre ce qu’on l’appelle l’uroeus.

L’uroeus est généralement un feu de couleur bleue qui se diffuse dans l’épine dorsale horizontalement et verticalement ; il ondule suivant les altérations énergétiques dans ces conduits. L’activation de l’uroeus accroît l’intelligence potentielle du cerveau, la créativité et surtout la réceptivité, car la tâche de l’initié est de changer la qualité de son être même, de façon à ce que l’entrée en résonance avec le ka, l’âme céleste, soit libre et non obstruée.

flecheTREIZE 

Lorsque j’ai rencontré Yeshua pour la première fois, au puits, sa simple présence a activé mes alchimies internes. La kundalini est montée le long de l’épine dorsale, comme si je m’étais livrée aux disciplines apprises.

La première nuit où nous nous sommes retrouvés seuls, dans les bras l’un de l’autre, étendus côte à côte, nous avons pratiqué la magie sexuelle d’Isis. Cette forme spécifique de magie charge le corps ka d’une extraordinaire force magnétique en utilisant le pouvoir de l’orgasme physique, car lors d’un orgasme, il se produit une décharge considérable d’énergie magnétique dans les cellules. Au moment où cette énergie se diffuse, elle dégage un potentiel magnétique que l’on peut mettre à profit. Je désire exposer ce processus spécifique en détail, mais pour ce faire, il faut d’abord expliquer un peu davantage certaines notions de base ayant trait à la sexualité et la réalisation spirituelle, car ce secret a été dérobé par l’Eglise.

flecheQUATORZE 

Lorsque je me suis unie à Yeshua en tant qu’initiée d’Isis, il y avait des canaux particuliers que je devais ouvrir en moi. Je fus pourtant stupéfaite de découvrir que ces conduits s’ouvraient spontanément en sa présence. Au début de mon récit, j’ai mentionné combien la femme en moi tressaillait et devait lutter contre ses passions et ses désirs, car le sentier de l’initié consiste à utiliser l’énergie de la passion d’une manière très précise et non pas de se laisser simplement emporter par elle. L’alchimie exige que l’énergie, en vue d’être transformée, soit d’abord maîtrisée.

(suite…)

Etre magnétique

 

gifs fleursLes nouveaux propriétaires de cette planète avaient un appétit et des goûts qui différaient de ceux de leurs prédécesseurs. Ils s’alimentaient de chaos et de peur. Ces choses les nourrissaient, les stimulaient et les maintenaient au pouvoir. 

 

Ces nouveaux propriétaires qui arrivèrent ici il y a 300 000 ans étaient les êtres magnifiques dont il est question dans votre Bible, dans les tablettes babyloniennes et sumériennes, et dans les textes qu’on a retrouvés partout dans le monde. Une fois arrivés, ils ont remanié l’espèce humaine native de la Terre. Ils ont reconfiguré votre ADN de façon à ce que vous n’émettiez que dans une certaine bande de fréquence limitée dont la longueur d’onde pouvait les nourrir et les maintenir au pouvoir. 

 

Les humains étaient à l’origine des êtres magnifiques dont les 12 chaînes d’ADN étaient le fruit d’une contribution faite par de nombreuses civilisations hautement évoluées. À leur arrivée, les nouveaux propriétaires se mirent au travail dans leurs laboratoires afin de créer des versions d’humains ayant un ADN différent—l’ADN à double spirale. Ils prirent l’ADN originel de l’espèce humaine et le désassemblèrent. Le modèle originel demeura dans la cellule humaine, mais il n’était plus fonctionnel; il était hors d’usage, débranché. 

 

Des filaments de lumière encodée se trouvent au sein des cellules humaines, des fils ténus d’énergie qui transportent de l’information. Lorsque ces fils très fins fonctionnent ensemble comme un câble — de la même façon que fonctionne la fibre optique — ils forment alors la spirale de votre ADN. Lorsqu’ils ont été reconfigurés, vous vous êtes retrouvés avec la double spirale. 

 

Tout ce qui n’était pas indispensable pour survivre et qui vous aurait permis de demeurer informés fut débranché, ce qui vous a laissés avec seulement une double spirale vous enfermant ainsi dans des fréquences contrôlables et opérables. 

 

Une barrière infranchissable pour certaines fréquences, quelque peu semblable à une clôture électrique, fut mise en place autour de la planète afin de limiter la possibilité de moduler et transformer les fréquences des humains. Selon ce qu’on rapporte, cette barrière anti-fréquence opposa une considérable résistance à la pénétration de la Lumière — de l’information. Lorsque certaines fréquences de Lumière parvenaient à franchir cette barrière de contrôle, il n’y avait pas de Lumière pour les capter de l’autre côté. L’ADN des humains était débranché, les filaments de lumière encodée n’étaient plus correctement ordonnés, de sorte que les rayons cosmiques de créativité n’avaient rien auquel se brancher et se rattacher. 

 

Enseignements de notre Famille de Lumière des Pléiades – BARBARA MARCINIAK – les messagers de l’aube 

DÉESSE Planétaire…

 Gif fleurs autre

…….Ne paniquez pas le jour où la mutation géophysique, magnétique et vibratoire prendra de l’ampleur et modifiera votre vie. Comme vous le savez, cela aura pour but de mettre en place une nouvelle réorganisation stellaire qui entraînera des modifications dans vos corps inférieurs et votre conscience spirituelle et cosmique. Ces changements furent programmés il y a 12500 ans, après l’effondrement de la civilisation de l’Atlantide qui a provoqué la fermeture des portails de lumière pyramidale d’Orion et des Pléiades. Mais aujourd’hui, selon la loi cosmique d’évolution, le moment est venu d’ouvrir et de remettre en activité ces portails de lumière afin de vous accorder aux méridiens astrophysiques et géophysiques de la terre. 

 

Bientôt, votre planète entrera dans le point zéro de l’activation énergétique du Verseau, où descendront des Flammes de Conscience illuminée. Cela déclenchera la renaissance des codes génétiques et vibratoires des Seigneurs d’Orion et des Flammes des Pléiades, qui sont actuellement dans le plan éthérique de la Grande Pyramide. 

 

Vous êtes les fils et les filles de la terre, qui a besoin de votre coopération, de votre attention et de votre sensibilité spirituelle car, en tant que structure d’évolution, elle est l’image et l’archétype de votre évolution stellaire. Cela étant, la Déesse planétaire vous convoque tous aujourd’hui, vous invitant à pénétrer dans la spirale de temps évolutif réel afin de vous débarrasser des schémas tridimensionnels négatifs et de syntoniser tous les éléments nécessaires à votre ascension. 

 

Tout provient de la Lumière primordiale et, à ce titre, s’avère digne de vénération. Ainsi, vos actions, vos pensées et vos émotions peuvent être des réseaux de lumière sacrée magnifiée. Honorez ce corps et cette vie qui vous ont été donnés, car ils représentent des cadeaux divins reçus pour honorer et vénérer le Créateur infini, ce grand auteur et programmeur de l’évolution. 

 

Voici le message et l’invocation spéciale que la Déesse planétaire désirait transmettre à ses fils et filles planétaires conscients du lien évolutif entre nous. Rappelez-vous toujours que je suis la Présence divine de la planète et que je reçois toutes les pensées, actions et paroles que vous émettez constamment. Comprenez que la surface que vous parcourez, et sur laquelle vous élaborez votre vie, est vivante et, par conséquent, sacrée. 

 

Vous êtes une famille au sein d’un même espace évolutif. Apprenez donc à vous respecter et à coexister dans l’harmonie. Élevez votre esprit et votre cœur en un rayon de lumière fraternel pour générer une étoile d’amour où convergent l’esprit cosmique, les fils de l’évolution et les énergies lumineuses de l’ascension. 

Souvenez-vous que nous sommes toujours à vos côtés. Frères et sœurs de la lumière, j’ai été honorée de communiquer avec vous pour la première fois depuis fort longtemps. 

 

Je vous dis…au revoir.  

 

Ramathis-Mam (KROM) 

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...