Marchons ensemble

gifs fleursVous découvrirez de nouvelles informations tout autour de vous, et un flot de connaissances jaillira du plus profond de vous-mêmes. Chacun d’entre vous découvrira alors qu’il a besoin des autres afin d’ordonner cette connaissance et de la connecter au Grand Tout. Souvenez-vous que vous avez toujours des fils à votre disposition. Un morceau de fil est beau en soi, mais lorsqu’il est tissé avec d’autres, il se transforme alors en une tapisserie encore plus belle.

 L’implosion des connaissances vous guide vers le pouvoir qui vous est destiné en votre qualité d’entités biologiques, et ce phénomène se produit chez chacun d’entre vous ; les gens dans la rue et d’autres, enfermés dans des hospices, des hôpitaux et des prisons. Cela se produit également sur les terrains de jeux, dans les écoles, dans les entreprises, à la campagne, dans les champs, au sommet des montagnes et dans les vallées. Partout où le soleil se lève et se couche existent la Famille de Lumière et la Famille des Ténèbres. Et qui sont ceux qui se situent entre les deux, qui nient toute parenté avec elles et vous répondent que tout ceci n’est que divagations ? Qui sont-ils ? Nous vous demandons de vous interroger ; après tout, vous êtes tous membres de l’humanité ! Plutôt que de proclamer votre allégeance à la lumière ou à l’obscurité, recentrez-vous et partez à la découverte de ce que vous avez tous en commun ; votre humanité. Il s’agit là d’une qualité que d’innombrables entités ont recherchée.

 Les légendes sur les dragons sont nombreuses et plus nombreuses encore sont celles ayant trait aux lézards légendaires. Les manuscrits anciens, les livres anciens qui ont été dissimulés, en particulier dans les centres religieux, citent leur présence dans le monde entier. Aussi, dans tous les lieux de connaissance réelle ou imaginaire, on retrouve la Famille de Lumière désireuse de se rappeler, de tisser la grande histoire de l’unité, du pouvoir et du but de la vie. Les lézards et les dragons étaient fascinés par les humains. En fait, selon une certaine histoire, ils sont responsables de votre création ; c’est du moins, ce qu’ils croient. Ils se sont unis à vous, vous ont étudiés, vous ont enseigné, vous ont aimés, vous ont aidés à jeter les fondements de votre civilisation, mais ils vous ont également élevés en vue de vous consumer. En votre qualité d’êtres tridimensionnels, vous vous concevez d’une certaine façon ; toutefois, les légendaires lézards, ancêtres e tous les Anciens, vous considèrent d’un regard différent. A leurs yeux, vous n’êtes que partiellement humains, bien qu’ils vous aperçoivent à travers le spectre de l’existence et qu’ils connaissent la puissance de votre humanité. Ils se basent sur votre prévisibilité, mais ils savent aussi que dans le Grand Livre de la Terre, une carte imprévisible vient d’être jouée.

 Tout ce que vous avez appris est aujourd’hui mis à l’épreuve, et tout ce qu’il y a de meilleur en vous produira le plus délicieux des élixirs : celui de l’amour. L’un de vos défis consiste maintenant à comprendre les vibrations – discerner votre aptitude à les reconnaître – à savoir que vous en avez toujours produit et continuerez de la sorte, que vous soyez vivants ou morts. Votre mission consiste alors à moduler les fréquences afin de changer votre mode de vie et d’éviter la répétition des événements qui, habituellement, minent votre enthousiasme et votre santé. Vous devez apprendre à reconnaître ce qui ne vous convient plus, puis vous libérer de vos craintes et vous transformer. En agissant ainsi, vous modifierez la vibration que vous émettez. Chers amis, cette leçon ne constitue qu’un enseignement de base qui représente aujourd’hui l’essence de cette phase de votre éducation. Avant de pouvoir lire le Grand Livre de l’Existence, vous devez comprendre le Grand Livre de la Terre.

 Enseignements de notre famille de Lumière – Barbara Marciniak canalisation des Pléiadiens  - Famille de Lumière aux Editions Ariane – page 210.

Les bourdonnements d’oreilles

 

Les bourdonnements d’oreilles peuvent avoir plusieurs causes, l’une d’elles est la simple détérioration neurologique du tympan et du conduit auditif. 

 

gifs fleursUne deuxième cause réside dans le processus des centres auditifs du cerveau. Votre science distingue maintenant entre deux types d’acouphène : celui qui résulte d’une dégénérescence nerveuse et celui qui est causé par des changements dans le cerveau. 

 

Ill existe une troisième cause aux bourdonnements d’oreilles, et elle est liée au champ énergétique du corps. 

 

Alors que les individus évoluent spirituellement, leur champ, l’aura des Anciens, subit plusieurs changements. Il existe dans le champ énergétique plusieurs petits vortex d’énergie en pulsation. On peut imaginer le champ aurique sous la forme d’un gros oeuf luminescent entourant complètement la forme physique. A l’intérieur de cet œuf lumineux se trouvent une variété de formations de lumière géométriques. Quand l’une d’elles est activée pour une raison d’évolution intergalactique, planétaire ou personnelle, cette zone change de taux vibratoire et provoque parfois dans le cerveau une réaction perçue comme un son extérieur. Il s’agit souvent d’une simple note oud ‘une petite suite de notes récurrentes. 

 

Pour composer avec ce phénomène des bourdonnements, la méthode consiste à y concentrer votre attention. S’ils sont causés par des changements dans le cerveau ou dans le champ énergétique, ils cesseront ; s’ils ont pour origine une dégénérescence nerveuse, ils persisteront. Il s’agit simplement de les écouter. Au bout de quelques minutes, ils changeront ou disparaîtront. Idéalement, si vous concentriez toute votre attention sur eux pendant quelques minutes, vous percevriez l’émergence d’une autre série de sons, plus subtils. Et si vous les écoutiez, vous percevriez une troisième série de sons encore plus subtils. Autrement dit, vous pouvez chevaucher » ces sons pour atteindre des niveaux de conscience de plus en plus subtils. 

 

Cette méthode vous permet en réalité de suivre le chemin du son subtil jusqu’à une tranquillité absolue. Une ancienne technique de yoga fait usage de cette connaissance ; en Inde, on l’appelle le nada yoga. De notre point de vue, ce savoir est lié de près au dogme et à la filiation. En séparant le dogme du savoir, nous aimerions vous dire ceci. Tous les êtres –humains, animaux, plantes et autres – possèdent un champ énergétique vibratoire car ils sont des champs d’énergie vibratoire. Les plus petites particules subatomiques vibrent et oscillent, et si vous possédiez la technologie nécessaire, vous pourriez rendre ces sons, ces vibrations, perceptibles à l’oreille humaine. Vous les appelleriez des mélodies, bien que très inhabituelles ; vos scientifiques estiment que le corps humain contient approximativement un billion de cellules constituées d’un nombre encore plus grand d’atomes et de molécules. Chaque unité de matière possède sa propre mélodie vibratoire. Vous êtes donc très réellement une symphonie ambulante, quoique certains parmi vous soient plus harmonieux que d’autres. 

 

Au cours du processus d’évolution spirituelle, le mental et les attributs sensoriels s’affinent. Lequel de vos aspects s’affinent, cela dépend de plusieurs facteurs, dont votre propre constitution et votre nature spirituelle, la culture dans laquelle vous baignez et les tabous religieux qu’elle comporte. Chez certains individus, c’est la perception de la lumière spirituelle qui augmente. Autrement dit, ces derniers voient des couleurs qui ne sont pas présentes physiquement. Chez d’autres, c’est le sens de l’ouïe qui s’affine. Ceux-là entendent facilement davantage de sons extérieurs. 

 

Les Hathors et Tom Kenyon - Issu du livre : 2009 La Grande Transformation – L’année de la cocréation – série Kryeon canalisé par Lee Carroll – page 109 

Prise de conscience humaniste

gifs étoilesLa France est en pleine tourmente intérieure… depuis 2006 qui a tiré sa révérence en la positionnant dans les énergies tourbillonnantes. Elle est un enjeu territorial cosmique de grande importance. 

Quel que soit le groupe officiel, politique, religieux ou autre, tous se sentiront menacés, et avec raison, puisque j’inonderai d’amour cette nation depuis son neuvième plan jusqu’au troisième. Alors, tous, habitants et visiteurs de la France, vous ressentirez une gêne croissante, un mal-être galopant jusqu’à la nausée énergétique ; pas de répit… 

Tous les organes de pensée et d’action de la France (militaires, scientifiques, industriels, politiques, enseignants etc…) seront sollicité tout bougera en même temps dans un chaos apparent, puis l’effondrement des antivaleurs humaines s’amorcera. 

L’euro remplit son rôle, mais pas celui qui était attendu. L’écœurement arrive à son paroxysme et, en Europe, le rejet de cette monnaie va bon train. Il est même possible que certains réclament le retour de leur ancienne devise, tentative inutile. Il y aura des initiatives de la part de particuliers constituant des mini-groupes et cherchant à survivre dans ce théâtre nauséabond. Nous verrons des familles acquérir ensemble des terres afin de s’en nourrir équitablement. 

Le rejet de l’alimentation carnée s’accentue et le poisson perd peu à peu son prestige. Par conséquent, de  nouvelles vagues alimentaires s’enregistrent. L’énergie de lumière commence à sustenter de plus en plus les corps physiques. Les hypermarchés donnent des signes d’essoufflement car l’esprit humain se tourne vers l’humanisme, absent de ces lieux. 

Mes enfants, si en cette année vous ne ressentez pas encore l’appel d’un retour aux sources d’énergie naturelle, vous y serez forcés. A vous de savoir si vous voulez y retourner par une prise de conscience humaniste ou par la nécessité vitale. Soyez certains, qu’il y a une différence entre les deux. Votre choix sera enregistré et porté sur vos acquis ou vos faiblesses. 

N’oubliez jamais que la balance cosmique agit en tout temps et en tous lieux. Dans votre Livre de Vie s’inscrit une page importante de votre histoire. Le choix devient signe d’évolution majeure en ces temps particuliers ; au passage des deux matrices d’énergie, adoptez une position forte et appliquez-la consciencieusement et sans détour au sien de votre quotidien. Car un coup de balais significatif dans le tourbillon d’énergie sera donné, empêchant Urantia Gaïa de revêtir sa parure nuptiale (pour le couronnement) ; en cela, vos énergies seront bousculées. Il est préférable d’appliquer rapidement des positionnements respectant la loi universelle. 

Propos de SORIA dans les Messages de Kryeon canalisé par Lee Carroll – Fraternité de lumière. Issu de la Page 178 du livre Le Retour de la Lumière 2007 – L’Année du discernement. 

La France propose la Liberté (Kryeon)

gifs étoilesLa France porte ces trois mots : Liberté, Egalité et Fraternité. Si nous écoutions le message holographique envoyé dans l’éther d’Urantia, nous entendrions le sol français proposer la Liberté. Intéressant… mais pas encore en vigueur. Actuellement, pour être livre en France, il faut entrer dans un moule restrictif. La liberté n’a pas donné sa fleur d’expression. On assiste plutôt au piétinement de ce germe. Nécessairement, les Français sauront travailler d’eux-mêmes à l’implantation de cette liberté, non seulement pour eux, mais aussi pour tous les frères et sœurs incarnés sur terre. Voilà pourquoi le peuple français œuvre à la profonde transformation du regard-sentiment-pensée planétaire. 

Quant à l’égalité, bien qu’une percée dans ce sens ait été effectuée au siècle dernier, ce germe semble se faner en cette période où la liberté va de pair avec l’état du porte-monnaie, « porte-chagrin », et où l’esprit français sent un rétrécissement de son territoire. La force égalitaire refuse un nivellement d’expression, dénonce un retour de la chasse aux sorcières et du pouvoir de l’Inquisition. Le peuple français n’est-il pas invité à dénoncer ceux et celles qui sortent du moule de pensée ? Lire plus que de coutume ressemble de nouveau à un péché mortel, tout comme aimer les parfums d’élévation, tels les encens et les huiles essentielles. Si l’esprit français n’y fait pas attention, fleurira bientôt une cellule qui terrorisera les bonnes valeurs. 

La fraternité : ce mot résonne pour l’instant comme tous les faux-semblants. Aussi ce pays vivra-t-il des moments de catastrophe intérieure pour revisiter sa devise et l’amener à la floraison. 

Sachez que la fin de l’année 2006 a permis de reprendre en main les portails d’énergie. Comme nous vivons, nous, Esprits de lumière, des moments difficiles du fait de la pollution électromagnétique et des agissements secrets  du gouvernement obscur, nous avons colmaté au début de cette année les derniers portails en service et en avons créé de nouveaux. 

Chers enfants, alors que l’on vous endort avec des amusements et des faits de guerre organisés pour détourner votre attention, le jeu de ceux qui souhaitent s’approprier Urantia pour la dévitaliser et la priver de son couronnement se situe bien dans une sorte de guerre des étoiles. 

Au fur et à mesure de la découverte des emplacements des portails énergétiques, des bases où sont entreposés des navires spatiaux, celles-ci sont placées sous le sceau du secret et vous êtes privés de ce progrès d’expansion. Quant à nous, nous déployons nos forces galactiques afin de colmater les portails et d’empêcher votre gouvernement occulte de pénétrer dans la quatrième dimension avant vous. Pas question que ce terrain soit miné par de mauvaises intentions. Aussi, créons-nous de nouveau couloirs sidéraux avec des portes d’accès, et à chacune de ces portes nous plaçons des vaisseaux de surveillance. Par ailleurs, nous avons obtenu la protection des forces alliées intersidérales, lesquelles seront en poste au début d’année. Leur présence assure un surcroît d’alignement chez tous les Urantiens, car ces êtres véhiculent les ondes de la fraternité interstellaire. 

Nous comptons maintenant huit nouveaux portails au-dessus de l’Europe. Ainsi, le 10 novembre 2006 à quinze heures, heure de France, a eu lieu leur activation. Comme il y a toujours une contrepartie physiologique, les sentiments d’amour, d’amitié et de fraternité sont exacerbés à ce moment-là. Par conséquent, les Français, les Européens trouvent difficile les énergies. Ils ne savent plus à qui demander de l’aide et comprennent finalement qu’il n’y a plus rien à attendre socialement des groupes en place et que le mensonge va bon train. Ces êtres se tournent vers leurs proches pour tenter d’instaurer un début de réseau fraternel et d’entraide. L’énergie des pensées européennes se désolidarisent des gouvernements ; ainsi, le terrain européen se prépare à une grande transformation. 

Une préparation intérieure à la venue de l’esprit en vigueur dans la quatrième dimension. Soyez à l’écoute des petites informations réussissant à crever vos écrans de télévision. C’est grâce à celles-ci que vous pourrez suivre la véritable évolution en cours dans les profondes couches du tissu mental. Ainsi, des secrets perceront du monde scientifique. 

Tant bien que mal, les politiciens essaieront de vous faire croire que tout va bien. Les groupes religieux chercheront à resserrer les mailles de leur filet pour vous retenir sur les vieux rails. Ces tentatives susciteront de nouvelles douleurs chez le peuple et le pousseront davantage à tourner son regard ailleurs. 

Vous êtes au cœur d’une année difficile, mes enfants. Tous les faux-semblants seront amplifiés afin de s’effriter et de disparaître. L’intérieur se reflète à l’extérieur, et l’extérieur vous sollicite sur une nouvelle échelle de valeurs. En cette année, l’esprit s’ouvre vite et amplifie les décalages de compréhension entre vous. Voilà que vous toucherez encore plus le fossé vous séparant les uns des autres. Jusqu’ici, les différentes tendances au sein de cette humanité trouvaient encore le moyen de communiquer ; cette fois, le fossé devient gouffre. Mes enfants, vous aurez l’impression de ne plus pouvoir vous parler et d’habiter des mondes vraiment éloignés les uns des autres. La critique ira donc bon train entre vous, et l’échange fraternel paraîtra impossible ; illusion, illusion, je vous le dis ! 

Propos de SORIA dans les Messages de Kryeon canalisé par Lee Carroll – Fraternité de lumière. Issu de la Page 163 du livre Le Retour de la Lumière 2007 – L’Année du discernement. 

La chambre des leçons et paraboles de WO

D-Todos.ES - Imagenes para MSN, MySpace, gifs animados, generadores de textos y mucho mas.Il était une fois un humain que nous appellerons Wo. Le sexe de Wo est sans importance pour cette histoire ; mais puisque vous n’avez pas de mot adéquat pour désigner une personne de sexe neutre, nous l’appellerons Wo. Pour des fins de traduction, cependant, nous dirons que Wo est du genre masculin. 

Comme tous les humains dans sa culture, Wo vit dans une maison, mais la seule chose qui intéressait réellement Wo était la chambre où il vivait, puisqu’elle était la sienne en propre. Sa chambre était fort belle et il avait la responsabilité de la conserver ainsi… ce dont il s’acquittait. 

Wo menait une bonne vie ; là où il vivait on ne manquait jamais de nourriture, car il y en avait en abondance. En plus, il n’avait jamais froid, car il avait toujours de quoi se couvrir. A mesure que Wo grandissait, il apprit de nombreuses choses à son sujet. Il apprit les choses qui lui donnaient le sentiment d’être heureux, et il trouva des choses à accrocher au mur afin de pouvoir les regarder, et qui le rendaient heureux. Wo apprit aussi les choses qui le rendaient triste et il apprit à accrocher ces choses au mur lorsqu’il souhaitait être triste. Wo apprit également les choses qui le mettaient en colère, et il trouva des choses qu’il pouvait traîner et placer sur le mur, et vers lesquelles il pouvait se tourner lorsqu’il choisissait d’être en colère. 

Comme pour les autres humains, Wo avait de nombreuses peurs. Même s’il disposait de l’essentiel dans la vie, il avait peur des autres humains et de certaines situations. Il avait peur des humains et des situations qui pouvaient apporter du changement, car il se sentait en sûreté et stable de la façon dont les choses étaient, et il avait travaillé dur pour obtenir qu’elles soient ainsi. Wo craignait les situations qui avaient apparemment le contrôle sur sa chambre stable, et il craignait les humains qui contrôlaient ces situations. 

Il apprit l’existence de Dieu des autres humains. Ils lui dirent qu’être un humain était une très petite chose, et Wo le crut. Après tout, il regarda autour de lui et vit des millions d’humains, mais un seul Dieu. On lui dit que Dieu était tout et qu’il n’était rien, mais que Dieu dans son amour infini répondrait aux prières de Wo s’il priait avec ferveur et s’il était intègre durant sa vie. Ainsi Wo, comme il était une personne spirituelle, demanda dans ses prières à Dieu que les humains et les situations qu’il craignait ne provoquent pas de changements, afin que sa chambre puisse demeurer inchangée et Dieu répondit à la demande  de Wo. 

Wo avait peur du passé, car ça lui rappelait des choses désagréables ; il pria donc Dieu de faire disparaître ces choses de sa mémoire .. et Dieu répondit à la demande de Wo. Wo avait également peur de l’avenir, car il y avait là un potentiel de changement et c’était sombre, incertain et dissimulé à sa perception. Wo demanda donc à Dieu dans ses prières que l’avenir n’apporte pas de changement dans sa chambre… et Dieu répondit à sa demande. 

Wo ne s’aventurait jamais très loin dans sa chambre car tout ce dont il avait besoin comme humain se trouvait dans un seul coin. Lorsque ses amis venaient lui rendre visite, c’est ce coin-là qu’il leur montrait .. et il était satisfait que les choses soient ainsi. Wo remarqua pour la première fois un mouvement dans l’autre coin lorsqu’il avait environ 26 ans. Il en fut profondément effrayé et il pria immédiatement pour que ça s’en aille car cela laissait supposer qu’il n’était pas seul dans sa chambre. Ce n’était pas là une situation acceptable. Dieu répondit à la demande de Wo, et le mouvement cessa, et Wo n’en eut plus peur. 

A l’âge de 34 ans cela recommença, et à nouveau Wo demanda que ça cesse, car il avait très peur. Le mouvement s’interrompit, mais pas avant que Wo ne voit une chose qui lui avait complètement échappée jusque-là dans le coins.. une autre porte ! sur la porte, on pouvait voir d’étranges inscriptions, et Wo eut peur de leur implication. Wo demanda aux chefs religieux ce qu’ils pensaient de l’étrange porte et du mouvement, et ils l’avertirent de ne pas s’en approcher car, disaient-ils, c’était la porte de la mort, et il trouverait certainement la mort s’il se laissait entraîner trop loin par sa curiosité. Ils lui dirent aussi que les inscriptions sur la porte étaient l’oeuvre du démon, et que plus jamais il ne devrait les regarder de nouveau. Ils l’encouragèrent plutôt à prendre part à un rituel avec eux, et à faire don au groupe de son talent et de ses gains .. et ils lui dirent qu’en retour tout se passerait bien pour lui. 

Lorsque Wo parvint à 42 ans, le mouvement recommença une fois encore. Bien que Wo ne fusse plus aussi effrayé cette fois, il demanda encore que cela cesse… et cela s’arrêta. Dieu était bien bon de répondre si complètement et si rapidement à ses demandes. Wo sentit sa confiance lui revenir en voyant le résultat de ses prières. 

Lorsque Wo eut 50 ans, il tomba malade et mourut, quoiqu’il n’en n’eut guère conscience lorsque cela se produisit. Il remarqua une fois encore le mouvement dans le coin, et une fois encore il pria pour que ça cesse ; mais au lieu de cela, ça devint plus net et ça se rapprocha de lui. Pris de peur, Wo se leva de sont lit et c’est alors qu’il se rendit compte que con corps terrestre y était demeuré sans bouger, et qu’il avait pris la forme d’un esprit. Comme le mouvement se rapprochait, Wo commença tant bien que mal à reconnaître de quoi il s’agissait. Il était curieux plutôt qu’effrayé, et son corps-esprit lui semblait de plus en plus naturel. 

Wo pouvait maintenant voir que le mouvement était en fait celui de deux entités qui s’approchaient ; à mesure qu’elles s’approchaient, il vit que les formes blanches luisaient comme s’il y avait une lumière en elles. Finalement, elles s’arrêtèrent devant lui et Wo fut ébahi par leur majesté… mais il n’avait pas peur. Une des formes s’adressa à Wo et dit : « Viens mon cher, c’est le temps de partir ». Sa voix était empreinte de douceur et de familiarité. Sans la moindre hésitation, Wo s’en alla avec ces deux entités. Il commençait à se souvenir combien tout cela lui était familier… alors qu’il regardait derrière lui et voyait sa carcasse qui semblait endormie sur le lit. Il était rempli d’un sentiment merveilleux, et ne pouvait pas se l’expliquer. Une des entités le prit par la main et le mena directement vers la porte avec les étranges inscriptions visibles dessus. La porte s’ouvrit et tous les trois la franchirent. 

Il se retrouva dans un long corridor, avec des portes menant aux pièces de chaque côté. Wo se disait : « Cette maison est vraiment beaucoup plus grande que je ne me l’étais imaginé ! » Wo remarqua la première porte avec des inscriptions plus étranges. Il s’adresse à l’une des deux formes blanches. « Qu’y a-t-il derrière cette première porte sur la droite ? » Sans dire un mot, la forme blanche ouvrit  la porte et fit signe à Wo d’entrer. Comme il entrait, Wo fut frappé de stupeur. Empilées du sol jusqu’au plafond se trouvaient des richesses dépassant tout ce dont il aurait pu rêver ! Il y avait des lingots d’or, des perles, et des diamants. Dans un seul coin, il y avait assez de rubis et de pierres précieuses pour tout un royaume. Il regarda ses compagnons auréolés de blanc et dit : « Quel est cet endroit ? ». Celui qui était le plus grand prit la parole et dit : « Ceci est ta pièce d’abondance, si tu désires y entrer. Elle t’appartient dès cet instant même et elle demeurera ici pour toi à l’avenir ». Wo fut très surpris par cette information. 

Comme ils revenaient dans le corridor, Wo demanda ce qu’il y avait dans la première pièce sur la gauche… où il voyait une autre porte avec une inscription dont il commençait, il ne savait trop comment, à comprendre le sens. En ouvrant la porte, la forme blanche dit ; « Voici ta pièce de paix, si tu désires t’en servir » Wo entra dans la pièce suivi de ses amis, et ils se retrouvèrent au milieu d’un épais brouillard blanc. Le brouillard semblait être vivant, car il entoura immédiatement son corps, et Wo le respira. Un grand bien-être l’envahit, et il sut que plus jamais il n’aurait peur. Il sentit s’installer en lui une paix que jamais auparavant il n’avait connue. Il voulait demeurer là, mais ses compagnons lui firent signe de continuer, et ils se remirent à suivre le long corridor. Encore une autre porte sur la gauche. « Quelle est cette pièce ? » demanda Wo. « C’est un endroit où toi seul peux entrer », répondit la plus petite forme blanche. Wo entra dans la pièce et fut aussitôt rempli d’une lumière d’or. Il savait ce que c’était. C’était l’essence du soi de Wo, son illumination, sa connaissance du passé et de l’avenir. C’était la réserve recelant son esprit et son amour. Wo pleura de joie, et demeura sur place un long moment à absorber la vérité et la compréhension. Ses compagnons n’entrèrent pas et furent patients. 

Finalement, Wo revint dans le corridor. Il était transformé. Il regarda ses compagnons et les reconnut. « Vous êtes les guides », lança Wo sur un ton neutre. « Non », dit le plus grand des deux, « nous sommes TES guides ». En un parfait amour, ils poursuivirent. « Nous avons été ici depuis ta naissance pour une seule et unique raison : pour t’aimer et aider à te montrer la porte. Tu avais peur et tu nous as demandé de nous retirer, ce que nous avons fait. Nous sommes à ton service dans l’amour, et nous honorons l’incarnation de ton expression ». Wo ne ressentit aucun blâme dans leurs paroles. Il se rendit compte qu’ils ne portaient pas de jugement sur lui, mais qu’ils le respectaient, et il sentit leur amour. 

Wo regarda les portes et il était maintenant capable de lire ce qui était écrit ! Comme on le conduisait plus avant dans le corridor, il vit des portes où il était inscrit GUERISON, CONTRAT, et une autre où se lisait le mot JOIE. Wo en vit encore plus qu’il ne l’avait souhaité, car au bout de la filée il y avait des portes avec les noms d’enfants qui n’étaient pas nés… et même une porte où il était inscrit LEADER MONDIAL. Wo commença à prendre conscience de ce qu’il avait manqué. Et comme s’ils connaissaient ses pensées, les guides dirent : « N’entretiens pas de reproches à l’égard de ton esprit, car cela est inconvenant et ne sert pas ta magnificence » Wo, ne comprenait pas très bien. Il jeta un regard derrière lui dans le corridor par où il était d’abord entré et il vit l’inscription sur la porte, celle qui l’avait initialement effrayé. Un nom était écrit !… C’était SON nom, son vrai nom… et il comprit alors parfaitement. 

Wo connaissait la routine, car à présent il se souvenait de tout, et il n’était plus Wo ; Il dit adieu à ses Guides et les remercia de leur loyauté. Il demeura debout longtemps à les regarder et à les aimer. Puis il se retourna et se dirigea vers la lumière au bout du corridor. Il était déjà venu ici auparavant. Il savait ce qui l’attendait durant son bref voyage de trois jours jusqu’à la caverne de la création pour aller y récupérer son essence… et ensuite dans la salle de l’honneur et de la célébration, où ceux qui l’aiment tendrement l’attendaient, y compris ceux qu’il avait aimés et perdus, alors qu’il se trouvait sur Terre. 

Il savait où il avait été et où il allait. Wo s’en retournait à la maison. 

Kryeon 

Extrait du Livre : Aller au-delà de l’Humain, TOME II – canalisations de Kryeon par Lee Carroll aux Editions Ariane – page 77. 

Vérité spirituelle de Kryeon

GIFS ( PAPILLON )Les ancêtres de l’humanité ont toujours été la clé de la vérité spirituelle. Avant les immenses cathédrales, les gros revenus, les grands projets ou les foules de milliers d’individus, les chamans le savaient, de même que les gardiens de la sagesse. Ils ne s’ouvrirent à personne, sauf à leur peuple, mais cette coutume change aujourd’hui, car la transition est imminente. 

L’un des paradoxes sur terre, c’est que le nouvel âge n’est que l’étude de l’âge révolu, alors que les secrets de la Création étaient encore frais et que les alignements des cieux avaient un sens personnel. Tout cela pour dire que vos Écritures ne sont pas toutes dans l’erreur. Plusieurs sont des poèmes, des chants, des principes, des récits, des missives à des amis et même des slogans politiques inspirés de l’histoire très ancienne en des versets des Saintes Écritures qui ne s’appliquent plus (Référence: How the Bible Became the Bible, par Donald L. O’Dell).

 Dans l’Ancien Testament, l’essentiel du Lévitique comporte des règles atroces vous poussant à tuer votre voisin s’il épouse votre fille vierge. Ce livre prescrit de faire de même avec un voyant ou un magicien. Ces choses sont encore considérées comme la parole de Dieu aujourd’hui, mais d’habitude on les écarte comme une tradition du passé. Par conséquent, une entente informelle veut que les Écritures soient de la main d’hommes de l’époque et que, pour cette raison, elles ne soient pas aussi sacrées, infaillibles ou à prendre au sens littéral du terme. 

Il y a plusieurs années, mon partenaire s’est rendu « au chas de l’aiguille », un portail étroit dans un mur de Jérusalem. Un chameau ne peut franchir cette ouverture. On attribue souvent le sens de corde au mot chameau en araméen, car ces deux termes étaient homonymes. Je vous donne toutefois la signification de ce mot, car il a été traduit en quatre langues au fil du temps. Le texte affirmant qu’un homme riche ne pouvait obtenir la faveur de Dieu, pas plus qu’un chameau ne pouvait passer par le chas d’une aiguille, ne signifiait pas qu’un homme opulent était dans l’impossibilité d’accéder à Dieu. Le sens était qu’il n’était pas permis à un riche marchand, désireux de vendre ses marchandises, de pénétrer dans la cour où on livrait un culte. Son chameau surchargé ne passerait pas. Ainsi, la réprimande à l’époque rappelait que le mercantilisme et les enseignements sacrés n’allaient pas de pair, ce qui est toujours vrai aujourd’hui. C’est le simple bon sens, mais voyez plutôt ce que les érudits en ont fait. Ils donnent plutôt l’impression aux gens qu’ils doivent fréquenter leur église pour mériter la faveur de Dieu. Il s’agit là d’une manipulation de la part des hommes, pas de Dieu. 

Les inspirations de l’Esprit sont magnifiques; plusieurs sont en parfaite harmonie avec l’époque. C’est ce qu’en ont fait les hommes qui fait la différence. Par conséquent, elles sont révélatrices au sujet des hommes, mais ne disent rien sur Dieu. Remontez toujours à la source, aux manuscrits intacts portant les paroles des prophètes. Ce sont eux qui rayonnent de vérité et de l’amour de Dieu. Cherchez les tendances culturelles. 

Tout cela a pour but d’introduire l’idée que tout ce que vous aviez cru sacré ne l’est pas forcément. Pour l’essentiel, il ne s’agit que de l’histoire. Certains propos sont inspirés, mais beaucoup de textes religieux ne renferment que les paroles des dirigeants de l’époque. Et ces gouvernants émettaient des avertissements pour éloigner le peuple des secrets, ces éléments mêmes de la vérité sacrée qui auraient procuré l’information que vous obtenez dans ce livre et que les Anciens possèdent encore. Pendant des années, l’homme du commun n’avait pas accès aux Écritures, sauf en la présence d’un chef spirituel. L’homme du commun devait se fier à l’interprétation d’autrui. Voyez-vous les possibilités de contrôle? 

Et si les gens avaient su alors ce que vous savez aujourd’hui? S’ils avaient pris conscience que leur Dieu était en eux, qui aurait pu les manipuler? S’ils savaient à ce jour qu’ils sont en mesure de guérir leur corps mieux que la médecine moderne, cela en dérangerait-il quelques-uns dans votre entourage? Et si personne n’avait à fréquenter une église, qui en paierait le prix? Les réponses sont évidentes; le moment est venu pour vous de connaître la vérité fondamentale. 

Mon partenaire se déplace partout dans le monde. Il photographie tout pour que vous puissiez voir le nombre de gens qui sont attirés par un événement hors de l’Église. Il souhaite que vous voyiez qu’une transition est en cours dans tous les pays où il s’est rendu. Il télécharge ces photos sur Internet. Malgré l’absence de propagande, de panneaux publicitaires ou de messages télévisés, des milliers de personnes viennent à ces rencontres. Il fait une présentation, ne laisse pas une équipe derrière pour évangéliser, n’exige pas d’argent, ne dresse pas de liste de membres et n’établit pas d’organisation. Il passe simplement à une autre ville. 

Partout où il va, cependant, des milliers de gens l’interrogent: « Dieu est-il plus grand que ce que l’on m’a raconté? » En l’absence de structure, d’organisation, d’église ou de leadership, l’humanité vient encore et toujours entendre la sagesse des Anciens. Les paroles ont une consonance de vérité, et plusieurs humains en sont transformés à jamais, car le secret en est un d’envergure: vous êtes Dieu et le pouvoir en vous est absolu. Laissez tomber la victimisation culturelle que l’on vous inflige depuis des décennies. Vous pouvez opérer hors des contraintes culturelles où votre famille affirme que vous êtes coincé. Vous pouvez cocréer votre destinée avec d’autres personnes qui font de même, et tôt ou tard vous connaîtrez la paix sur terre au lieu de l’apocalypse dont on souhaite vous persuader. 

 Par Kryeon canalisé par  Lee Carroll  – 12 couches de l’ADN – 2011 

Sommaire des groupes d’ADN (Kryeon)

… Et leur terrible secret  GIFS  ENFANTEn rétrospective, nous vous avons transmis douze couches ou énergies, d’ADN. Par ailleurs, nous les avons également réparties en quatre groupes. 

Les couches d’ancrage 

Première couche – Couche biologique
Deuxième couche – Couche de la leçon de vie
Troisième couche – Couche de l’ascension et de l’activation 

Les couches humaines divines 

Quatrième couche – Votre nom angélique, première couche
Cinquième couche – Votre nom angélique, deuxième couche
Sixième couche – Couche de prière et de communication 

Les couches lémuriennes 

Septième couche – Couche de la divinité révélée
Huitième couche – Couche de la sagesse et de la responsabilité
Neuvième couche – Couche de la guérison 

Les couches divines 

Dixième couche – Couche de la croyance divine
Onzième couche – Couche du féminin divin
Douzième couche – Couche du Dieu tout-puissant 

Vos religions historiques sont loin de présenter des antécédents sacrés. Les historiens parmi vous constateront que le jour où l’homme a découvert qu’il pouvait gouverner de vastes populations en dirigeant des temples, une forme de contrôle inédite a vu le jour. Mieux encore que d’être souverains, les papes et les chamans avaient les rois et les reines à leurs pieds. 

L’histoire étant ce qu’elle est, inutile de l’enjoliver pour constater que les religions sont à l’origine de la plupart des guerres. Même à l’époque actuelle, elles ont provoqué le schisme davantage que l’union. Bien que les systèmes spirituels d’aujourd’hui possèdent plus d’intégrité que jamais auparavant, leur passé est rempli d’horreurs.  Autrefois, les hommes d’Église sillonnaient le royaume à cheval pour assassiner les familles de non-croyants. À l’époque actuelle, ils se servent d’avions. Les papes étaient corrompus, et dans plusieurs civilisations les chefs religieux étaient issus de dynasties qui se préoccupaient plus d’argent que d’objectifs religieux. Ce n’était rien d’autre que la nature humaine de l’époque, et aujourd’hui c’est celle-ci que l’on constate et que l’on épure. Néanmoins, même à ce jour, des abominations sont commises au nom des gens qui sont censés se consacrer à Dieu; et l’on continue de s’efforcer de laver l’Église de toute honte. C’est tout à fait honorable, et cela fait partie de la transition, comme nous l’avons souligné. Par ailleurs, les secrets étaient connus, même ceux de l’ADN. Certains ordres gardaient le statu quo, et présentement on associe leur nom à la conspiration ou à toute fiction moderne qui a dégénéré en mythologie. Mais les secrets étaient préservés; rares étaient ceux qui étaient au courant, à l’exception des tribus autochtones qui ne les ont jamais couchés par écrit.   Par Kryeon canalisé par  Lee Carroll  – 12 couches de l’ADN – 2011 

La conspiration

GIFS FLEURSParlons encore plus franchement. Reportez-vous à il y a quinze ou vingt ans. Nous vous avons d’ailleurs parlé en ce sens au cours d’une récente transmission. Pendant très longtemps, dans tout le monde civilisé, le secret a régné quant au fonctionnement des sociétés. Le citoyen ordinaire n’avait accès qu’à une information limitée. Les ennemis étaient tapis derrière un rocher sur votre route et vous ne les aperceviez jamais. Ils se rassemblaient en des lieux secrets pour y conspirer contre votre vie. Ils contrôlaient à leur gré votre économie, vos élections, et même le prix que vous payiez pour tout. Ils menaient la planète à leur guise. Puissants, ils exerçaient une grande influence. Ces gens étaient toutefois très humains, car ils incarnaient la conscience de la cupidité et du contrôle sur les autres. 

Leur principale caractéristique ? Ils se tenaient toujours dans l’ombre ; tant de rumeurs ont couru sur leur compte qu’on leur a même donné le nom d’Illuminati (voir article). Ils constituent un groupe secret qui créait les codes et tirait les ficelles de vos sociétés, provoquant des élections et contrôlant les marchés financiers. Nous n’avions encore jamais abordé ce sujet dans une transmission directe, mais celle-ci relève du franc-parlé. Plusieurs d’entre vous se demandent peut-être : « Est-ce bien vrai ? » Oui, ce l’est. N’avez-vous jamais remarqué qu’auparavant, tout semblait aller de soi sur le plan social ? Vous vous sentiez vraiment dans une situation stable et trouviez que c’était là une bonne chose. Détrompez-vous, car ils contrôlaient presque tout. Menant la barque dans une direction quine changeait presque jamais, ils se remplissaient les poches aux dépens de vos vies. 

Je vous indiquerai même où ils étaient. Avez-vous remarqué que j’emploie le passé ? Ils vivaient dans le pays nommé la Grèce. Ça a commencé là, et c’est là aussi que ça s’est désagrégé. A leur grande stupeur, une conscience vibratoire accrue, causée par les changements survenus dans le système de grilles, a fait s’ouvrir sur la plante une boîte appelée intégrité. Puis vous avez développé une technologie permettant à tout un chacun de communiquer avec tous presque gratuitement [internet]. Ils ne pouvaient plus se cacher dans l’ombre. Il ya quatre ans, ils se sont mis à tomber. Soyons clairs, il ne pourra plus jamais y avoir de telles conspirations sur terre, et voici pourquoi. Il existe maintenant dans votre monde des phares comme vous qui sont déterminés à faire briller la lumière. Des lumières s’allument partout ! 

Il y a de moins en moins de lieux secrets où se cacher pour comploter, mais cela n’est nullement dû à de grands justiciers montés sur des chevaux blancs. Qui furent les agents du changement ? Ceux qui sont assis devant moi en ce moment ou qui lisent ces lignes et qui, dans l’Esprit, il y a plusieurs années, ont décidé de venir sur la Terre avec la potentialité de changer les choses ! 

Cela vous semble-t-il une allégorie ou un conte de fées ? Si c’est le vas, informez-vous ! Ne savez-vous pas que plusieurs de vos plus grosses sociétés commerciales se sont effondrées parce qu’un individu intègre a sonné l’alarme ? Quelle est la dernière en date ? Si nous vous avions prédit cela il ya dix ans, vous auriez éclaté de rire en disant ; « Kryeon, il faut que vous compreniez que les grands pouvoirs financiers sont intouchables et qu’il en sera toujours ainsi ». Et pourtant c’est arrivé. 

Si je vous demandais de nommer une autre chose qui, selon vous, ne changera jamais, vous répondriez peut-être ; « Les pouvoirs religieux . Ce sont de vieilles et gigantesques organisations qu’on ne peut ébranler facilement ». Vraiment ? Informez-vous encore. L’une des grandes religions de la planète n’est-elle pas en train de se réévaluer ? Le facteur intégrité apparaît petit à petit ; plusieurs adeptes de cette religion tiennent maintenant le langage suivant ; « Attendez un peu ! ça ne va pas du tout ! Le Dieu que je vénère ne peut avoir des représentants qui commettent de tels actes. Mon Dieu est un Dieu d’amour et ce n’est pas ce que ces individus reflètent ». 

Cette organisation que vous appelez Eglise est en réévaluation et en émondage. Le phénomène n’est d’ailleurs pas limité à l’Occident. Vous verrez bientôt qu’il est mondial. L’énergie que vous avez créée vient de les rattraper ! Le résultat ? On trouvera davantage d’intégrité chez les chefs de la Terre. C’est ce qu’accomplit un accroissement vibratoire. Il y a dès lors moins de lieux obscurs. Ceux qui voudraient conspirer contre vous auront ainsi de moins en moins d’endroits où se cacher. Ils doivent se montrer. Nous ne portons aucun jugement sur eux ; nous vous disons simplement que de tenter de les trouver pour les éliminer est une réaction humaine radicale ! Très chers, il y a d’autres façons. Vous ne les utilisez pas et c’est pourquoi vous êtes presque en guerre. L’énergie est différente à l’heure actuelle. Ne l’avez-vous pas remarqué…. 

Plusieurs nient tout cela. Malgré les événements rapportés dans vos bulletins d’informations, malgré les changements climatiques et les signes que les énergies magnétiques et cristallines sont en train de changer également, ils continuent d’adhérer à la vieille énergie terrestre. Nous vous avons dévoilé qu’une fissure se développerait même dans vos croyances métaphysiques. Elle commence à apparaître. Plusieurs ont le sentiment que la nouvelle énergie est fausse et que vous dissimulez une conspiration sous votre lumière. 

Comme savoir qui a raison ? C’est très facile. Il suffit de regarder comment vivent les humains de  la nouvelle énergie. Sont-ils paisibles et remplis de l’amour de Dieu ? Sont-ils tolérants à l’égard de leur entourage et des autres humains ? Aimeriez-vous vivre auprès d’eux ? Qu’émane-t-il de leur personne ? Cela en dit long sur l’état de leurs cellules, n’est-ce pas ? Béni soit l’humain qui laisse entrer en lui la vérité de l’Esprit, car elle affectera la structure cellulaire de son sang, lui apportant la paix devant la guerre et le rendant tolérant dans un monde d’intolérance. Elle suscitera en lui des pensées insoupçonnées, tout en créant un changement vibratoire. 

Kryeon, Un nouveau don de lumière – canalisé par Lee Carroll 

Judaïsme et Textes Anciens

-       QUESTION – Cher Kryeon. Je suis un Juif orthodoxe. J’ai lu les livres de Kryeon, disant que les anciens écrits doivent être réécrits, car ils appartiennent à un vieux paradigme. Qu’en est-il de tous les rituels que les juifs pratiquent, n’ont-ils plus de valeur ? 

-       QUESTION – Cher Kryeon. Je suis un juif, Israélien, qui se considère comme travailleur de lumière et tente de fusionner les croyances du nouvel âge avec le Judaïsme (je ne suis pas un juif religieux). J’ai deux questions : la première, tu as parlé de changements de systèmes de croyances et d’anciens livres qui ne sont plus appropriés. Veux-tu dire que la Bible, (la ” Torah “) n’est vraiment plus appropriée ? Il y a là une contradiction majeure à l’essence du Judaïsme… La seconde, tu as aussi parlé du besoin de systèmes de croyances différentes et des rôles différents que chaque nation joue. Est-ce que cela signifie que si je suis né juif – le chemin spirituel le meilleur pour moi est le judaïsme ? 

gifs automneKRYEON – Ce sont des questions merveilleuses et elles méritent des réponses profondes. 

En premier, définissons ce que nous voulons dire. Il y a beaucoup de sortes de livres et quelques-uns sont métaphoriques… Des leçons du passé écrites sur les âmes et les attitudes des hommes. Quelques-uns sont de merveilleux livres spirituels, qui sont très vieux, en effet. Ils parlent des choses telles qu’elles sont et donnent des conseils sur la façon dont celles-ci devraient suivre leur cours. 

Comment discerner entre les écrits à prendre en considération et les autres ? Voici la clé : tout texte spirituel qui vous dit que les Êtres humains n’ont aucun choix et que leur destin est déterminé, est maintenant obsolète. Si le futur est dépeint comme invariable et déjà programmé, c’est un livre appartenant à une très vieille réalité. Il y a eu un temps où les choses étaient fixées d’avance, mais ce n’est plus le cas. Tout livre donnant une image d’esclavage de l’être Humain et de conspiration, devrait être examiné avec soin pour sa pertinence, en cette époque ! Est-ce que ça semble vrai ? Certains de ces livres affirment actuellement que les écrits de Kryeon font partie d’une intrigue massive pour aveugler l’humanité avec la lumière de l’amour. Est-ce que cela semble réaliste ou est-ce que ça résonne comme les derniers soubresauts de ceux qui essaient de vous imposer une vieille prophétie apocalyptique ? Ceux-ci désigneront Kryeon comme menteur et vous demanderont de vous soumettre à une philosophie éventuelle d’obscurité, de lutte contre un ennemi invisible… Une bataille sans espoir et emplie de peur. Posez la question, “qui a un ordre du jour ?” L’invitation est ouverte à regarder ceci de près. 

Maintenant, prenez ce que nous appellerons “les anciens textes de célébration”. Ceux-ci sont comme ceux dont vous parlez. Établissent-ils une relation honorable entre Dieu et l’humanité ? Constituent-ils un guide pour une vie qui honore l’honnêteté et l’intégrité ? Est-ce qu’ils enseignent l’amour ? Est-ce qu’ils enseignent l’harmonie avec tout ce qui vous entoure ? Est-ce qu’ils enseignent l’unification ou la séparation ? Est-ce qu’ils stipulent des cérémonies ? Si c’est le cas, alors vous êtes en fait à une place appropriée. Accueillez la culture spirituelle qui enseigne que vous avez le choix et que vous pouvez la célébrer de la manière qui vous semble bonne. Accueillez les anciennes voies, si vous le souhaitez, qui offrent des cérémonies longtemps respectées. L’Esprit aime les cérémonies ! C’est un moment de communication entre les Êtres humains et Dieu. 

Pour le penseur avancé, nous vous indiquons ceci : éliminez le vieux du nouveau et introduisez la logique spirituelle intelligente à ce qui se trouve devant vous. Si un merveilleux livre spirituel vous donne des directives pour communiquer avec Dieu, mais parle de tentes et de chevaux, vous comprendrez bien que ces mots ne font pas partie de la sacralité, n’est-ce pas ? Ils sont seulement les indices du temps. Laissez-vous couler avec les changements culturels des temps et convertissez les directives, afin qu’elles se conforment à votre situation actuelle, à la fois techniquement et avec réalisme. Souvenez-vous de ceci : l’Esprit honore l’intention. Vous n’avez pas besoin de rituels spécifiques pour plaire à Dieu. Vous n’avez pas besoin de faire trois tours sur vous-même et trouver un chameau ! Honorez-vous juste vous-même et honorez Dieu par n’importe quelle cérémonie, qui vous semble juste. Il y aura amour et communication pour vous. Nous sommes à vos côtés, pas dans un vide ! 

Donc, discernez les livres pour ce qu’ils sont. Sont-ils de nature restrictive, plaçant l’humanité dans un vieux paradigme de discipline limitative et selon des rites, ou sont-ils de nature expansive, invitant aux échanges et au changement ? C’est la clé. Il y a une différence entre donner des directives sur la manière d’aimer et d’harmoniser et donner des directives pour asservir et contrôler. Malheureusement, beaucoup de ceux-ci existent, puisque les textes ont tous été modifiés au cours des années. Donc pour vous répondre directement, certains des textes originaux que vous avez, sont parmi les plus expansifs que vous verrez jamais sur la planète ! Vous le saurez quand vous les aurez lus. Est-ce qu’un texte ancien peut vous inviter à devenir inter-dimensionnel ? Oui ! Retournez et regardez. 

Concernant la deuxième partie de la question, souvenez-vous de ceci : si vous êtes né juif, vous êtes différent de tout autre sur terre. C’est une vieille information de Kryeon, mais c’est au sujet de la lignée spirituelle et même au sujet des cycles de vie, auxquels vous participez tous. Donc pour vous, je dirais ceci : recherchez tout d’abord votre lignée en ce qui touche les réponses. Elles sont toutes là. Cela peut être la chose la plus réconfortante pour vous. Mais dans votre recherche, souvenez-vous que ce que vous trouverez finalement, c’est la tolérance et l’amour… Même envers le pire de vos ennemis du jour. Et sachez ceci, que même quand ces ennemis reviennent à étudier les textes de leurs prophètes, ils découvrent la même chose. 

Honoré est l’Être humain, qui comprend que le livre le plus ancien et le livre de vie le plus approprié est celui qu’il porte en lui, dans le Soi Supérieur… Celui au coeur de chaque Humain et celui qui maintenant vous invite à ouvrir ces pages. 

(Extrait d’une question posée au début du chapitre deux du livre de Kryeon “Alchimie de l”Esprit Humain”) 

La visualisation

 

gifs arc en cielDeuxième point : mentalement, visualisez la solution parfait sans avoir aucune idée de ce qu’elle est. Comment y arriver ? 

 

Eh bien, visualisez-vous remplis de paix, comme si tout était fini, non pas juste effacé, mais ter-mi-né. Sortez le Maintenant de la linéarité. Voyez le temps progresser vers un avenir où vos pourrez vous exclamer : « ça y est, nous en sommes sortis ! » Ressentez la paix sans vous préoccuper des événements à venir. Ressentez la paix d’une solution à l’oeuvre pleine de sagesse et vouée au succès. Point n’est besoins de vous rappeler comment cela est survenu. Contentez-vous de le ressentir ! 

 

Je le répète, vous êtes en train de produire la passion – le catalyseur du changement. Vous remplissez des espaces énergétiques vides avec une énergie de solution que vous ne pouvez même pas appréhender. Pour les Juifs, par exemple, ce ne sera pas la première fois ! Votre histoire en est pleine : survivre à l’insurmontable – garder confiance, tenir la main de ceux qui savent plus que vous sur le plan spirituel, se relier à Dieu et se sentir aidé pour se relever. L’expérience est de nouveau à votre porte. Il n’est pas nécessaire que ce soit d’ordre religieux pour être digne de votre regard. En effet, le Divin se trouve à l’intérieur, nous l’avons déjà dit . A titre personnel, chacun est aussi spirituel que n’importe quel temple. Vous tous assis devant moi êtes la quintessence de Dieu. 

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

Jésus et les Esséniens

gifs étoilesP. A. : On dit que Jésus était l’un des leurs. Vous nous l’avez affirmé vous-même… mais les Apôtres étaient-ils, quant à eux, des Esséniens ? Quelle est votre opinion ?


D. M. : En réalité, mon opinion… n’est pas une opinion ! C’est un vécu. En ce qui me concerne, je ne peux pas dire « Je crois que… » ou « Je pense que… » parce que la croyance à mon sens n’a pas grande valeur lorsqu’elle n’est pas soutenue par un vécu. Même si cela peut paraître un peu péremptoire, d’après mon propre vécu, oui, effectivement j’affirme que Jésus est né d’une famille essénienne. Il y a passé sa petite enfance puis a été instruit au monastère du Krmel dont j’ai déjà parlé. C’est là qu’il a bénéficié de toute la formation de base que recevaient ceux qui étaient pressentis pour être les initiés esséniens. Évidemment, la formation qu’il y a reçue a été toute particulière, adaptée à l’être exceptionnel qu’il était. On peut dire que c’est entre les murs du Krmel que Jésus enfant a commencé à bâtir en lui le Maître qu’il allait devenir avant d’être habité pleinement par la Présence du Christ.

En ce sens, il a été l’aboutissement de l’expression totale de l’idéal essénien… Est-il besoin de dire que l’ouverture de cœur et de conscience qu’il a manifestée a même été bien au-delà ? 


Personnellement, mes propres souvenirs à travers les Annales Akashiques font que je ne peux pas parler de Jésus en disant simplement qu’il a été le plus grand des Maîtres esséniens. Ce serait trop réductif d’en rester là.

Il est facile de concevoir que, lorsqu’il a été investi par l’Esprit du Christ, il ait acquis une toute autre dimension. Les principes de base de l’Essénisme en lui, si je peux me permettre d’employer ce terme, ont complètement explosé. Ils ont été pulvérisés parce que trop limitatifs. C’est aisé à comprendre, me semble-t-il…

Le Christ n’était pas essénien, il a investi un corps essénien, celui du Maître Jésus ; c’est bien différent. 


 

Jésus et les Esséniens dans ESSENIENS image001


Comme je le disais précédemment, les Esséniens avaient leurs limitations. C’était des êtres ouverts mais il y avait des aspects culturels qu’ils ne pouvaient pas dépasser. Leur mission principale a été de préparer Jésus à être investi par la conscience du Christ. Ils étaient les plus aptes à opérer ce travail sur un organisme physique et une âme.

Cependant, lorsque le Maître Jésus a été investi de la Puissance du Christ, on ne peut pas dire qu’il a été particulièrement bien reçu par l’ensemble de la Communauté essénienne. En dehors de quelques-uns de ses hauts responsables, celle-ci a vu en lui un rabbin qui se prenait pour infiniment plus qu’il n’était. Pourquoi ? Parce dans le contexte messianique de l’époque Jésus, habité par le Christ, proposait, par sa parole et sa façon d’être, une véritable révolution, non seulement du Judaïsme mais aussi des Communautés esséniennes et de l’humanité.

Ce n’était pas plus admissible à leurs yeux que cela ne l’était pour l’ensemble du peuple et surtout des responsables religieux. Cela dérangeait tout ! Lorsque l’on nous dit – je crois que c’est dans l’Évangile de Mathieu – que le Christ s’est fait chasser à coup de pierres et qu’on a cherché à le précipiter dans un ravin, il faut prendre conscience que c’est dans le contexte d’un village essénien… Alors cela signifie que chez les « doux esséniens », il s’est fait rejeter  »manu militari ». On voit bien là à quel point il avait repoussé complètement les frontières de ce qu’on peut appeler l’Essénisme. Son ouverture de cœur et sa dimension incommensurable ne pouvaient se satisfaire de la simple application des principes esséniens aussi beaux fussent-ils.

Autant Jésus en tant que Maître était essénien, autant le Christ était le Christ, autrement dit universel. De la même façon, il est clair que le Bouddha n’était pas bouddhiste, il était le Bouddha, c’est tout. 

 

Issu du site de Daniel Meurois:  www.meurois-givaudan.com – Interview  d’octobre 2008 par Louise-Anne Holstein qui est bien entendu toujours d’actualité ! De Mémoires d’Esséniens. 

Les indigos mystiques

 

gifs étoilesgifs étoilesA l’heure actuelle, nous sommes témoins d’un curieux phénomène ; les enfants indigo de par le monde déclarent à leurs parents ce qu’ils ont été… auparavant ! Ce phénomène est si répondu qu’il fait aujourd’hui l’objet de discussions dans les séminaires et les conférences auxquelles nous assistons. Le fait se produit bien avant que les enfants aient été exposés à des doctrines préconisant l’existence de vies antérieures et, d’habitude, juste après qu’ils aient commencé à parler. Comme nous l’avons mentionné, ce type de propos affole plusieurs parents, qui emmènent leurs rejetons chez le prêtre ou chez d’autres membres de l’Eglise susceptibles d’exorciser le « démon » qui les habite. 

 

Si vos croyances religieuses excluent ce type de discours sur les vies antérieures, voici un conseil ; n’ayez crainte pour vos enfant ni pour vous-mêmes. Ceux-ci ne sont pas possédés. Respectez-les, montrez-vous patients, même si vous ne croyez pas un mot de ce qu’ils vous racontent. Des parents ont rapporté que ce type de propos tend à disparaître vers l’âge de huit à dix ans. N’humiliez pas vos enfants et ne leur dites pas qu’ils ont tort. Ceci n’aurait pour effet que de vous éloigner d’eux. 

 

Emmenez-les à l’église de votre choix et observez-les tandis qu’ils prennent plaisir à l’expérience. Sur le plan spirituel, ces jeunes se montrent d’une grande finesse, et la plupart apprécieront l’expérience religieuse. Ils sentiront l’amour qui règne au sein de l’assemblée, car ils comprennent déjà le sentiment de participer à un mouvement profond spirituellement partagé par tous – cet état d’âme leur étant particulièrement familier. Même si vous ne fréquentez pas de communauté religieuse, laissez-les faire ! 

 

Nous considérons qu’il s’agit là du plus merveilleux témoignage de respect face aux indigos. Cette attitude tient compte de leur discernement et leur permet de choisir librement. Elle ne leur impose pas le moule religieux des parents ou grands-parents. Il s’agit là d’un exemple édifiant du rôle de parents d’indigos joué à merveille. 

 

Les enfants mystiques font de merveilleux petits zélateurs de Dieu. Il ne s’agit pas là d’une constatation péjorative, mais d’un fait. Ils se sentent très près de l’énergie divine et vous le répéteront souvent. Si on les y autorise, ils instaureront même leurs propres religions un de ces jours.  Ils sont sensibles aux croyances spirituelles illogiques et aux gens qui affirment une chose et en font une autre. Ils pressentent la tromperie et savent si une personne est perturbée. De la part des adultes, ils attendent l’intégrité et réagiront si ces dernies ne s’y tiennent pas. Même au Moyen-Orient, où ils résident dans des camps et cultivent la « haine au nom de Dieu », es enfants ne tolèrent pas l’absence d’intégrité chez les adultes. Aucune loi ne dicte que les indigos doivent tous penser la même chose. Cependant, nous constatons qu’ls réagissent aux discours religieux plus profondément qu’aucun d’entre nous à leur âge. 

 

En cette époque où les scientifiques spéculent sur l’hypothèse que le centre de toute matière possède au moins onze dimensions – nous n’en percevons que quatre  (c’est ce qu’on appelle la théorie des cordes) – n’est-il pas concevable qu’il existe un univers invisible et infini quelque part et que les fragments d’une divinité interdimensionnelle soient auprès de nous ? Soudainement, la science admet que nous ne percevons pas tout et qu’il y a peut-être beaucoup plus ! Les anges existent-ils ? Les enfants sont-ils capables de vision interdimensionnelle au cours des premières années de leur vie, puisqu’ils étaient peut-être justement « là-bas » il y a peu de temps ? Et comment expliquer les expériences « prénatales » ? 

 

Que se passe-t-il si vous interrogez les enfants à propos de Dieu ? 

Lorsque Kathrin Hytson a demandé à son fils de quatre ans « Qu’est-ce que Dieu ? » ; voici ce qu’il a répondu : « Un globe rayonnant de lumière gigantesque avec des pointes qui sortent de lui – il touche tout et on se sent bien ! » 

 

Lee Carroll et Jan Tober sa compagne spirituelle. 

La cinquième maison

gifs papillonsIl ne fallut pas longtemps avant que Mike s’aperçoive que le trajet hors du sentier battu comportait certains défis. Il devait constamment vérifier la positon du soleil pour s’assurer de marcher dans la bonne direction. De plus, il consultait régulièrement sa carte pour ne pas rater la maison. Il progressait donc beaucoup plus lentement. 

Malgré ces quelques difficultés, il trouvait l’étape plus agréable que les autres. Il réalisait un désir de rendre Violette fière de lui. Il le faisait aussi pour lui, pour se prouver qu’il pouvait s’opposer à tout ce qui était établi, même en terre spirituelle. Il songeait aussi qu’une fois suffirait et que lorsqu’il aurait atteint la prochaine maison, il reprendrait probablement le sentier tout racé pour se rendre aux autres demeures. C’était plus facile, sans faire obstacle à ses choix. En fait; il sentait plus que jamais que sa décision de rester sur le sentier s’affermirait parce qu’il aurait connu l’opposé. Il pouvait faire un choix éclairé depuis qu’il avait expérimenté les deux façons de voyager et ne se sentait pas tenu de suivre la voie tracée. 

Mike constata aussi que l’impression d’être surveillé avait disparu. Avait-il conjuré le sort de son poursuivant ? L’entité sombre et sinistre qui le poursuivait avait-elle tout simplement disparu ? Non, dans sa sagesse, Mike comprit que le fait d’avoir modifié sa façon de se déplacer avait confondu la vilaine créature qui s’était acharnée sur lui depuis le début. Elle réaliserait sans doute rapidement ce qui s’était passé et se mettrait à sa recherche. Dans ces conditions, Mike devait faire preuve de prudence, assurer ses arrières et surveiller la voie qui s’étendait devant lui. 

Au bout de quatre heures environ, le ciel se couvrit. Michael ne se faisait pas d’illusions. Une autre de ces tempêtes bizarres, effrayantes et violentes se préparait ; mieux valait songer à se trouver rapidement un abri. Il se rappelait que la dernière fois il s’était retrouvé écrasé au sol, priant qu’on lui conserve la vie. 

Mike sortit sa carte pour voir ce qui l’entourait. Encore une fois, elle lui indiquait son entourage immédiat. Il constatait qu’il venait de passer un abri ressemblant à une grotte. Mike se rappelait l’avoir contournée, mais du côté opposé à son ouverture. Il remit la carte dans es bagages et rebroussa chemin jusqu’à ce qu’il retrouve l’entrée de la grotte. 

Pendant le peu de temps qu’il avait mis à revenir sur ces pas vers l’abri qu’il croyait trouver, la tempête avait pris une ampleur étonnante. Le ciel était devenu noir et le vent s’élevait. La pluie commençait à se joindre aux vents lorsque Mike entrevit l’ouverture de la grotte et décida de presser le pas. Au moment même où il franchissait l’entrée, la nature se déchaina. Mike dut se placer tout au fond de la grotte pour éviter de se faire mouiller ou d’être attiré par la force colérique des éléments. Il ne pouvait s’empêcher d’être émerveillé par la vigueur de l’intempérie et remercia Bleu de lui avoir remis cette carte lui ayant permis de se mettre à l’abri du danger au tout dernier moment. Encore une fois, la carte, toujours à jour, lui avait rendu un fier service. 

Il regarda le spectacle, bien au chaud, à l’intérieur. Il ne pouvait quitter des yeux l’action terrible qui se déroulait dehors. Quelle chance d’être en sécurité ! 

Alors qu’il se demandait pourquoi il y avait de telles tempêtes sur cette terre sacrée, il lui sembla entendre la voix de Bleu. -       Michael Thomas, il n’y a jamais de tempête sur cette terre, sauf lorsqu’un humain est sur la voie de l’apprentissage. 

-       Tu veux dire que si je n’était pas ici, il n’ y aurait pas de tempête ? -       Oui, lui répondit la voix de Bleu. 

-       Mais, je n’en fais pas partie. La tempête ne m’atteint pas. -       Voilà ! dit Bleu en riant. Tu as appris à te service de la carte. Crois-le ou non, des humains ont écarté la carte dès le début de leur voyage, pensant que c’était une blague. Tu as compris son rôle et son caractère « actuel » est devenu ton mode de vie. Tu as un pied dans le temps spirituel présent, mais tu apprends aussi à mesurer le temps linéaire au fur et à mesure que tu progresses sur la route. Voilà pourquoi, lorsque la leçon de la tempête se présente, tu peux y échapper et te mettre à l’abri. Michael, nous t’aimons tendrement ! 

Cette idée fit sourire Mike. Tout ça pour lui ! Une telle énergie ! Et toute cette planification ! Il regarda dehors et hurla au vent : -       Tu peux te calmer maintenant. Je suis en sécurité. Il ne parvenait pas à arrêter de rire. 

La tempête dura environ deux heures. Le temps s’éclaircit au crépuscule. Mike se demandait s’il avait le temps d’atteindre la prochaine maison et s’il parviendrait à la trouver sans la présence du soleil. Cependant, il se sentait bien et apte à se défendre. Il examina la grotte, observa l’angle du soleil et se dirigea vers le nord, où il savait trouver la maison. 

Il n’avançait pas très vitre dans cette obscurité. C’était la première fois qu’il était dehors en pleine nuit sur cette terre. Y aurait-il des étoiles, une lune ? Il le sut rapidement. Il ne vit rien de tout cela. Lorsque la dernière lueur du crépuscule eut disparu, il se retrouva dans la noirceur totale. Et quelle noirceur ! Impossible de voir la carte. Il comprit qu’il aurait dû rester dans la grotte. Il n’était pas prêt à affronter ce type de situation. Il s’assit, ne voulant pas trébucher sur un objet qu’il n’aurait pas vu en travers du chemin. 

Au bout d’une heure dans cette obscurité totale, Mike remarqua que ses yeux fonctionnaient d’une étrange façon. Peut-être se passait-il quelque chose de bizarre ? Plus tôt, le soleil s’était éteint à l’ouest comme il se devait. Mike en avait déduit que le nord se trouvait du côté de cette montagne qu’il avait décidé d’utiliser comme point de repère. Or, comme il n’y avait ni lune ni étoiles, il ne parvenait plus à voir la montage, du moins au début. Faiblement, au nord, le sommet de la montage commençait à se poindre. La même lueur rouge qui avait accompagné le coucher de soleil était tout à coup visible, faisant ressortir le point de repère que Mike s’était fixé. Et un éclairage quelconque provenait de cette direction. 

Mike se leva, alerte mais prudent. Cette faible lueur rouge émanant du nord lui permettait graduellement de voir la terre qui l’entourait. Il se dirigeant lentement et silencieusement, vers la lueur rouge. Il glissait ses pieds sur le sol, pour éviter d’être surpris par une dénivellation trop abrupte. Penché vers l’avant et scrutant le sol du regard, il avançait à pas de tortue. 

Dans on cheminement laborieux, Mike trébucha et tomba sur une surface plutôt douce. Le sentier ! Il avait décidé de l’abandonner, et c’est lui qui le retrouvait au moment opportun. Quel endroit étrange ! 

Mike vit que le sentier formait un angle oblique par rapport à la montagne qu’il avait choisie pour lui indiquer le nord. Il était par contre convaincu que le chemin le mènerait vers la prochaine maison qu’il n’avait pas encore dépassée, il en était certain. De plus, il constata que la lueur provenait d’un point vers lequel le sentier se dirigeait. Il se plaça vers ce qu’il estimait être le centre du sentier et continua d’avancer toujours très lentement.  Il essayait de se tenir au milieu du sentier, mais de temps en temps, il en frôlait ses extrémités. Il riait. 

C’est encore pire que le brouillard sur la côte de Santa Monica, en juin ! Il se rappelait avoir circulé à bicyclette le soir dans un brouillard si épais qu’il parvenait à peine à discerner la ligne blanche au centre de la route. Comme il aurait voulu que le sentier ait une ligne blanche ! 

Mike remarqua qu’à l’approche de la lueur, il pouvait voir plus clairement. Peu à peu, le sentier devint presque complètement éclairé, ou du moins, suffisamment pour que Michael puisse se redresser et marcher normalement. Il devait tout de même être prudent. Il ne connaissait pas l’origine de la lumière et devait être prêt à toute éventualité. 

Au détour du chemin, Mike comprit l’origine de la lueur. Il n’en croyait pas ses yeux ! C’était la prochaine demeure. Elle était d’un rouge vif. Mike constata qu’à encontre des autres maisons, celle-ci brillait vraiment de l’intérieur. 

Il se permit de ralentir son rythme à l’approche de la maison rouge. La lumière de la maison se rendait jusqu’à lui et, en s’approchant, Mike vit la pancarte indiquant MAISON DES RELATIONS. Il s’arrêta. 

-       Oh là là ! dit-il en soupirant. Voilà une matière que j’ai déjà ratée ! J’espère qu’il n’y a pas d’autres films ! -       Eh oui, il y en a ! Le jeune ange rouge était apparu soudainement sur le palier. « Salut à toi Michael Thomas de l’Intention pure. Nous croyions t’avoir perdu ! 

-       Pas de chance, mon ami rouge, dit Mike, j’ai tout simplement décidé de prendre mon temps. Je suppose que je n’avais pas particulièrement envie de voir tes films. Ressemblent-ils à ceux de Violette ? -       Absolument pas ! 

L’ange rouge était magnifique. Une véritable vedette de cinéma, un personnage d’action au corps taillé au couteau. Il était immense. Il avait une personnalité décontractée et agréable, de sorte que sa haute stature n’effrayait pas, comme dans le cas des autres anges d’ailleurs. Ses vêtements rouges lui donnaient un air sacré. Mike se rappelait avoir vu cette couleur chez les hauts prélats de l’église. 

-       As-tu faim, Mike ? -       Terriblement. 

Rouge guida Mike dans la maison, après lui avoir fait signe d’enlever ses chaussures ! Il fit un clin d’œil à Mike, comme pour lui rappeler pourquoi le sol était sacré. Michael était intimidé d’attirer encore une fois tant de respect et ne dit rien. Il retira ses chaussures et les déposa devant la porte. 

Comme auparavant, l’extérieur de la maison ne laissait rien prévoir de son intérieur. La maison était immense. Elle comportait des escaliers, des arches, et les fenêtres laissaient voir des paysages qu’on ne devinait pas de l’extérieur. Décidément, Mike ne s’habituerait jamais à l’inconsistance entre la physique et la réalité. Tout ça n’était pas sans lui rappeler Alice au pays des merveilles, et il se demanda si l’auteur avait déjà visité cette terre dans ses rêves. 

Quelle pensée étrange ! Devait-il chercher un lapin blanc ? -       Blanc, c’est la suivante, Michael ; pas de lapin hélas ! 

Mike rit. Donc, la prochaine maison était blanche ! La Maison blanche ! Il trouvait l’idée amusante et Rouge aussi. Mike avait le sentiment que ce qu’il allait apprendre ici serait intéressant. Il percevait Rouge comme un membre de sa famille. Tout comme Vert, Rouge aurait pu être son frère, peut-être même un frère célèbre. Bleu et Orange étaient comme des oncles et, bien sûr, Violette était la mère. Il avait hâte de rencontrer le père ! -       Tu as l’impression de faire partie de la famille ? Rouge s’était arrêté devant les appartements de Mike. Et, bien sûr, l’odeur de nourriture se percevait aisément. 

-       Oui ! -       Tu ne pouvais mieux tomber. Tu es dans la bonne maison. Rouge avait guidé Mike jusqu’à la salle à manger et, comme toujours, un merveilleux repas l’y attendait. 

-       A demain matin, Michael Thomas. Dors bien et que tes leçons t’apportent la paix. Avant de retirer et de refermer la porte, Rouge lui souhaita un dernier bonsoir. 

Mike riait sous cape en constatant la politesse dont les anges faisaient preuve au fur et à mesure qu’il avançait sur son chemin. Il se sentait très en paix. Il savait que Rouge était au courant de ses expériences dan la maison violette ainsi que des sentiments et des émotions puissants qui en avaient surgi dans l’âme de Mike. Il appréciait qu’on lui fasse savoir que les prochaines leçons seraient différentes. 

Mike mangea d’un bon appétit. Il n’avait pas pris de repas durant la journée et son parcours dans la noirceur avait exigé beaucoup d’énergie, plus qu’il ne l’avait d’abord cru. Fatigué, il s’endormit aussitôt après le repas. Il était calme et ressentit la paix et le confort que lui offrait la maison rouge. Il dormit paisiblement et profondément, tout comme s’il avait déjà atteint son but. 

Plus tard, alors que Michael Thomas dormais profondément, une créature verte, sale, repoussante et en colère boudait sur le sentier, devant la maison rouge. La forme sombre et répugnante savait que Mike était à l’intérieur. Elle avait attendu encore et encore sa venue au détour de la route, mais rien ne s’était produit. La silhouette difforme écumait de colère et de rage bouillante et n’y comprenait rien. Comment Mike avait-il su qu’elle l’attendait ? Il devait avoir quitté le chemin. Michael avait effectivement atteint la maison sans suivre le même parcours. Mais comment ? L’entité malveillante savait que les anges ne pouvaient intervenir. Ils n’avaient donc pu lui dire qu’elle était là. Il faudrait revoir le plan d’attaque. En devançant Michael, elle l’avait perdu. Fallait-il retourner à la tactique de la poursuite ? C’était en tout cas, la façon de savoir où Mike se trouvait. Que faire ? 

Comme d’habitude, l’horrible créature trouva une place pour faire le guet en attendant que Mike reparte de la maison rouge. Tant et aussi longtemps qu’elle savait où Mike se trouvait, elle était contente. L’entité négative s’occupa à penser à sa confrontation avec Mike. Elle refit sans cesse des plans, révisant les stratégies et en construisant de nouvelles. Il faudrait beaucoup d’énergie et un peu de tricherie, mais elle connaissait bien  Michael Thomas; l’entité connaissait ses pensées et ses réactions et réexamina les techniques à utiliser pour la réussite du plan. La confrontation aurait lieu sur le chemin menant à la dernière maison, là où Michael serait le plus vulnérable. Elle attendrait. Il fallait compter sur la ruse. Il faudrait faire semblant emprunter une autre forme, quelque choses que la masse verte ne parviendrait à maintenir qu’un court instant, mais c’est tout ce qu’il fallait. 

gifs papillonsComme dans les maisons précédentes, Mike se leva et enfila les vêtements prévus à son intention. Propres et frais, ils étaient rouges. Michael se rappela encore une fois les paroles d’Orange qui lui avait dit qu’il n’y aurait pas de déchets humains reliés à ses raps sur cette terre. Mike se rendit également compte que sa barbe n’avait pas poussé depuis le début de son voyage. C’était en quelque sorte comme si le temps était suspendu, prévenant le fonctionnement et le vieillissement de ses cellules. Quel endroit ! Il se régala du petit déjeuner préparé pour lui dans la pièce attenant et songeait à son périple lorsqu’on frappa à la porte. Rouge enta. -       Je vois que tu es frais et dispo, Michael Thomas. 

-       Tout à fait, Merci de cette charmante hospitalité. Mike se sentait bien. Il était encore ébahi de l’apparence éblouissante de Rouge. -       Tu mérites tout cela, Michael Thomas de l’Intention pure, dit Rouge en souriant. 

Puis il fit signe à Mike de se lever et de la suivre dans la salle de formation de la Maison des relations. Rouge guida Mike vers des pièces qu’il n’avait pas vues la veille. Cette maison était très différente des autres. Tout ce rouge rendait Mike vivant et énergique c’était une sensation extraordinaire. Puis, ils arrivèrent dans une grande salle de spectacle dont la disposition ressemblait étrangement à celle de la maison violette, sans oublier le fauteuil moelleux, encore une fois trop près de l’écran. Rouge savait que, de cette place la projection risquait d’indisposer Michael à la suite de son expérience dans la maison précédente. 

-       N’est pas ce que tu crois, Michael, dit Rouge d’un ton rassurant. -       Merci, mon ami, dit Mike avec reconnaissance. Dois-je m’asseoir ? 

-       Oui. Rouge se dirigea vers l’arrière de la salle comme l’avait fait Volette avant li et entreprit de faire fonctionner l’équipement. Confortablement installé dans son fauteuil, Mike était prêt, et la projection commença. 

Cette fois, il n’y avait pas de son. Rouge expliquait ce qui se déroulait sur l’écran. Il avait eu raison. Les images étaient régénératrices formatrices, inspirantes et extraordinaires ! Il n’y avait ni tristesse ni repli sur soi, et les émotions de Mike n’étaient pas sollicitées. On avait plutôt l’impression d’assister une représentation de diapositives et non à des images animées. 

-       Tu vois, Mike tout ceci traite de la famille. Tu as déjà appris dans la maison précédente que tu joues plusieurs rôles sur la planète et il en va de même pour ceux qui sont autour de toi. Tu as aussi appris que tous les humains acceptent et planifient la direction de leur vie avant même de la commencer. Maintenant, le temps est venu pour toi de comprendre la relation entres acteurs. Nous allons bien définir la famille. 

Incrédule, Mike vit apparaître devant lui, vingt-sept beaux visages. Rouge leur attribua des noms très longs que Mike n’avait jamais entendus. Ils avaient tous une résonnance  angélique et Mike pensa qu’il devait être difficile de les écrie. Il entendit des noms comme Angenon, Aleeilou, Beaurifee, Vereeifon, Kooigre, et encre bien d’autres. Ensuite, Rouge lui présenta ce qui ressemblait à l’arbre généalogique de chacun. En tête du tableau, Mike vit des noms terrestres et des visages qu’il reconnaissait, mais aussi des noms et des visages inconnus. Michael reconnut d’abord ses parents, des amis de l’école ou de l’église, des confrères de travail et plusieurs personnes qu’il avait à peine connues. Il y avait même des étrangers. Mike prit le temps d’identifier chacun d’eux. Il revit des enseignants qui l’avaient influencé ; il revit Henry le Tyran et son premier amour, Carole ! Il vit son ami John, puis le voleur qui l’avait presque assassiné dans son appartement. Et, il revit Shirley, la femme qu’il avait aimée et perdue à Los Angeles. 

Il y avait d’autres images de gens qu’il ne connaissait absolument pas. Une femme attira particulièrement son attention. Elle arborait une magnifique chevelure rousse, des yeux verts et un sourire éclatant. Mike ressentait l’énergie de cette image, sans savoir pourquoi. L’image suivante lui fit dresser les cheveux sur la tête ! C’était la femme ivre dont la voiture avait percuté celle de ses parents et causé l’accident fatal. Elle avait été tuée sur le coup et Mike pensa qu’elle l’avait bien mérité. Mais qu’est-ce qu’elle faisait là ? Mais… sa propre image était là aussi. Sous la première rangée de photos reliées entre elles par des lignes, se trouvaient d’autres images de gens à leur tour reliées par des lignes horizontales. 

-       Tu vois, chaque ligne horizontale représente la durée d’une vie, Michael Thomas, dit Rouge pendant que Mike examinait l’ensemble. Ce sont toujours les mêmes acteurs. Les noms changent et les genres aussi, mais ce sont les mêmes entités et elles composent ta véritable famille. E groupe, vous voyagez à travers le temps ; certains s’ajoutent, d’autres se retirent mais vous formez tous une famille. Maintenant, tu vas entendre leur histoire. 

Ce qui se produisit ensuite fut l’un des phénomènes les plus extraordinaires et les plus révolutionnaires que Mike eut jamais expérimenté. Il fut totalement décontenancé par ce qu’il vécut dans la salle aux fauteuils rouges et en présence du magnifique ange de la même couleur. Il était immobile et bouche bée dans son fauteuil rouge, revêtu de ses vêtements rouges. 

La première image dans l’angle supérieur gauche du tableau se décupla soudain pour couvrir toutes les autres et s’anima. Puis, il y eut du son et Shirley, l’amour de Mike, apparut vivante sur l’écran, dont elle sortit pour se placer devant Mike. Elle était réelle et ne faisait plus partie d’un film ou d’une séance de diapositives. Elle s’adressa directement à Mike et se mit à lui raconter son histoire. 

-       Michael Thomas, je suis Reenuei de Quadril Cinq. Je fais partie de ta famille et je t’aime tendrement. Pour toi, dans cette vie, je Shirley. Au siècle dernier, j’étais Fred, ton frère. Puis avant, Cynthia, ton épouse. Michael Thomas de l’Intention pure, nous avons un contrat dont l’énergie s’appelle le karma. Nous avions prévu nous rencontrer encore dans cette vie, ce que nous avons fait. Nous avons conclu une relation entreprise il y a des siècles et nous l’avons bien fait. Nous avions convenu de générer en toi des sentiments qui te mèneraient à la croisée que tu franchis maintenant. C’est le présent que nous avons échangé. Nous avons accompli cette étape ensemble. 

Mike restait bouche bée. Elle n’était pas une image sur l’écran, mais bien réelle. Il écoutait une entité qu’il connaissait bien lui dire qu’elle était Shirley, qu’il l’avait connue avant , encore et encore. Quelle manifestation d’amour ! Chaque parole regorgeait de vérité et de signification. Chaque explication se révélait indéniablement complète. Quelle histoire ! Quel endroit ! Mike ne savait pas si Shirley pouvait l’entendre là où elle était, mais la silhouette incontestablement réelle qui se tenait devant lui méritait une réponse. -       Merci, chère Shirley ! Mike salua celle qu’il avait connue et aimée. Il avait capté la relation selon un angle tout nouveau. Elle était devenue une amie plus qu’une femme qui avait ruiné sa vie. Shirley disparut graduellement de l’espace occupé devant lui. 

L’image qui se présenta ensuite faisait référence à une relation d’amour complexe, à une intrigue. C’était le professeur de secondaire préféré de Mike, M.Bourroughs. il lui expliqua avoir fait partie de sa vie à plusieurs reprises, comme bien des gens d’ailleurs. Cette fois, ça avait été durant la formation scolaire de Mike. Le rôle le de celui-ci était évident. Ils s’étaient en fait aidés mutuellement de plusieurs façons, ce dont Mike n’était pas vraiment conscient. Ils avaient un contrat et l’énergie karmique de l’apprentissage, bien que très subtile. Mike le salua à haute vois, et l’image de son professeur s’évanouit également. 

Soudainement, grande comme la vie, apparut l’image de son père. Mike n’était pas triste : son père était vivant ! La forme de ce dernier se retira de l’écran pour prendre tout bonnement place devant Mike. Il commença à parler et Mike l’écouta avec grand plaisir. 

-       Michael Thomas, je ne suis pas qui tu crois, dit une entité source dont la voix résonnait différemment de ce que Mike avait connu. Je suis Anneehu de Quadril Cinq et je fais partie de ta véritable famille. Le visage que tu vois devant toi est celui de ton père et j’ai joué mon rôle dans la vie humaine exactement comme je l’avais planifié avec ta mère et toi avant même que nous n’arrivions sur terre. Tout ce qui s’est passé était pertinent et nous sommes partis rapidement pour accomplir encore plus dans d’autres domaines spirituels. En te quittant pour vaquer à d’autres occupations, nous t’avons laissé ton plus grand présent, Michael. Notre départ a servi de catalyseur à ton illumination. Nous étions nés à la vie et avions à enseigner la lourde leçon karmique de la mort et out s’est déroulé comme prévu. C’et la raison pour laquelle tu occupes ce fauteuil. Nous t’aimons tendrement pour le voyage que tu accomplis et pour le fait que tu reconnaisses maintenant le présent. 

Mike sentait la vie émanant de cette entité qui s’adressait à lui. Il mémorisa son nom Anneehu. Il voulait que sa reconnaissance soit désormais empreinte en lui. Comment la tristesse pouvait-elle entourer la mort de son père, maintenant qu’il savait la vérité à ce sujet ? La notion de présent prenait de plus en plus d’importance au fur et à mesure que l’entité qui avait été son père poursuivait son histoire. Elle l’entretenait des guerres qu’ils avaient faites ensembles, des frères et de soeurs qu’ils avaient été, il y avait bien longtemps, sur des continents qui n’existaient déjà plus sur la terre. 

Quand le père de Michal eut terminé, il sourit et s’évapora, comme les autres avant lui. Mike était ému, mais ni triste, ni replié sur lui-même. Tout était tellement énergisant ! Il parla à l’image de son père au moment où elle disparaissait. -       Je suis très reconnaissant de ce présent. Mike était convaincu de la véracité de ces faits et inclina la tête en signe de respect. 

Sa mère apparut ensuite et Mike écouta avidement, cloué sur sa chaise, son histoire sur la leçon karmique auprès de lui et des autres. 

-       Je suis Eleeuin, aussi de Quadril Cinq. Je t’aime tendrement et t’ai accompagné de nombreuses fois par le passé. Elle poursuivit son explication des rôles qu’elle avait joués dans ses vies. Elle l’avait même tué, alors qu’ils étaient deux sœurs. Elle parla de l’énergie créée par les actions d’une vie et qui se répercutait sur les suivantes et de la façon dont elle participait aux leçons d’interaction. Elle n’ébranla pas Mike sur le plan émotif e tne suscita pas en lui de mélancolie. Elle lui donna de l’information dans un style magnifique. Elle aussi était réelle, vivante. Lorsqu’elle commença à disparaître, il s’adressa aussi à elle. -       Merci du présent, Eleeuin. Mike tenait à se souvenir des véritables noms de ses parents. Se rappeler ceux de tous les autres était au-delà de ses compétences, mais il voulait conserver ces deux-là éternellement dans sa mémoire. 

Une à une, les images se manifestèrent devant Mike dans toute leur réalité. Elles se présentèrent et évoquèrent l’amour qu’elles avaient eu pour Michael Thomas. Elles parlaient souvent de la famille et toutes venaient de cette place au nom étrange de Quadril Cinq. 

Durant la journée, Mike ne rencontra que neuf des vingt-sept visages qui figuraient à l’écran, et les lumières furent rallumées. Silencieux, Mike constata encore une fois qu’il n’avait pas pris de repas du midi. Rouge quitta son poste de projectionniste et se planta devant lui. -       Fatigué ? 

-       Non, vivifié ! Faut-il arrêter ? Rouge rit de bon cœur et fit signe à Mike de la suivre vers la salle à manger. -       Nos avons des images pour deux autres journées encore. 

Presque toute la famille y passera ! Des millions de questions venaient à l’esprit de Mike se dirigent vers la salle à manger. -       Rouge, je t’invite à dîner. Je sais que vous ne mangez pas mais, j’ai tellement de questions à te poser. 

-       Oui, bien sûr. Rouge s’amusait. Mike pensa qu’il avait certainement autre chose à faire, oubliant qu’il était là pour lui et tous les autres qui empruntaient ce chemin. 

Ils pénétrèrent dans la salle à manger où deux places avaient été mises. Surpris, Mike regarda Rouge. 

-       Qui manque avec nous ? -       Je pensais que tu m’avais invité, dit Rouge d’un ton légèrement ironique. 

-       Mais tu ne t’alimentes pas ! -       Qui adit ça ? Rouge s’amusait vraiment et il s’installa à la table devant Mike avant de se verser un verre de jus de fruits. Mike était ébahi. 

-       Je n’ai jamais… enfin, les autres anges n’ont jamais mangé. J’ai conclu que… Rouge l’interrompit. -       Michael, les anges n’ont pas besoin de se nourrir, mais je vais me joindre à toi dans cette obligation humaine parce qu’il est agréable pour toi d’avoir de la compagnie pour dîner, n’est-ce pas ? 

-       Exact. Mike ne pouvait réfuter cet argument. Il  y avait des semaines qu’il ne s’était pas attablé en bonne compagnie. Il avait bien failli en avoir lorsqu’il était avec Vert. Au moins, il n’avait pas toujours été seul à l’heure des repas. Rouge était amusant. Il était peut-être le plus amusant d’eux tous. 

-       Je me sens honoré de cette pensée, lui dit Rouge en mangeant son pain, lisant dans ses pensées. Mike dînait en prenant de nombreuses poses pour faire place aux questions s’adressant à Rouge. -       Ce qui vient de se passer est-il réel ? quand ces gens me parlaient, le faisaient-ils par le biais d’un nouveau type de projection technique que je ne connais pas encore ? Rouge ne put s’empêcher de rire encore une fois, en s’essuyant le menton avec sa serviette. 

-       Pourquoi les humains veulent-ils absolument associer la réalité à l’illusion ? Même lorsque la vérité saute aux yeux, les humains la rejettent parce qu’elle leur semble irréelle. Décidément, je ne comprendrai jamais ! -       Et alors ? insista Mike. 

-       Absolument réel. Plus réel que la réalité sur terre, Michael. Ils sont ici, en personne, pour toi, dans cette maison. 

Sans véritablement comprendre, Mike continua quand même à interroger Rouge. -       Et tous ces noms aux consonances étranges ? J’ai remarqué que mon image n’en avait pas, seulement l’écriture bizarre que j’avais déjà vue. 

-       Tu en as un, Michael, mais il est dissimulé pour l’instant. T l’apprendras un jour, si nécessaire ; ou du moins la partie que tu parviendras à prononcer. Pour l’instant, c’est sans incidence sur ton illumination. Tu vois, tu ne sais pas mon nom et ça ne t’a pas empêché de profiter de ton temps ici. Rouge prit une autre bouchée. 

Michael ne s’était jamais arrêté au fait qu’il ne connaissait pas les noms des anges qu’il avait rencontrés dans les maisons. Il les nommait par leur couleur. Ça semblait plus facile ainsi, et tous l’y encourageaient. - rouge, quel est ton véritable nom ? Mike voulait vraiment le savoir. Il reprit encore un peu de salade en attenant la réponse de Rouge. 

Tu supposes qu’un nom est un son ? 

Mike remarqua que Rouge mangeait très maladroitement. C’était la première fois, de toute évidence ! La nourriture s’échappait de sa bouche et retombait dans son assiette. Il avait utilisé quatre serviettes jusqu’à maintenant et tentait de son mieux d’imiter les manières des humains en matière de consommation. C’était d’ailleurs très drôle mais Mike était trop préoccupé par ses questions pour s’arrêter à ce détail? Ce n’est que plus tard qu’il en rirait, mais pas aux dépens de Rouge bien sûr. Rouge poursuivit, après s’être encore une fois essuyé la bouche. 

-       Tous les noms des entités de l’univers constituent de l’énergie, y compris le tien et le mien. Ils ont des couleurs, des vibrations, des sons et même… une intention ! On ne peut les attribuer simplement comme un son résonnant dans l’air, comme un nom terrestre. Tous les noms que tu as entendus ou lus aujourd’hui ne représentant qu’une partie de l’énergie du nom entier de l’entité. Tu les as entendus ou lus du mieux que tu le pouvais, en fonction de tes capacités. Lorsque les entités spirituelles se rencontrent, elles peuvent « voie » les noms. Chaque entité porte avec elle sa lignée entière et ses réalisations dans les couleurs et les vibrations de son Mer-Ka-Ba, le nom du corps angélique. C’et beaucoup plus complexe que ce que tu peux saisir maintenant, Michael, parce que c’est interdimensionnel. -       Rouge, dit Mike, comptant en apprendre plus long, aujourd’hui, dans la salle de cinéma, pourquoi certaines images de la rangée du haut n’ont-elles pas présenté leur histoire alors que ç’aurait dû être leur tour ? 

Mike pensait surtout à la femme à la chevelure rousse dont l’énergie l’avait frappé. Elle était dans la première rangée, mais n’avait pas pris la parole. -       Ce sont des humains que tu n’as pas encore rencontrés, Michael. Rouge but une gorgée de jus et tenta sans succès d’éviter que le liquide ne coule de chaque côté de sa bouche. Il dut avoir recours à une autre serviette, la septième ! 

-       Alors, ceux que je n’ai pas connus, ils ne comptent pas ? -       Les contrats non remplis ne sont normalement pas montrés ici, Michael. Ça ne signifierait rien pour toi puisque tu n’as pas rencontré ces personnes. Ceux qui se présenteront à toi sont ceux que tu connais déjà. 

Mike s’appuya sur le dossier de sa chaise pour mieux réfléchir à une pensée qu’il n’avait pas eue depuis quelque temps. Il s’interrogea sur la pertinence de ce voyage au pas des sept maisons. S’il était resté à Los Angeles, il aurait pu connaître les personnes dont les plans spirituels correspondaient aux siens. Avait-il mis fin à quelque plan cosmique ? Quelles en seraient les conséquences ? Rouge « écoutait » et répondit à la question non formulée. 

-       Michael, écoute-moi bien. Certaines choses qui s’offrent à toi sont incompréhensibles sur le plan des trois dimensions. Ton esprit n’est pas celui de Dieu ici. Tu ne peux pas savoir ce que nous savons déjà. Tu es encore humain et nous t’aimons beaucoup pour ce que tu es. Il se passe plus de choses ici que tu ne le crois. Tu as choisi de quitter le chemin, et c’est un accomplissement. Il n’y arien d’inapproprié dans ce que tu as chois de faire. Nous ne t’apporterions pas toute notre aide s’il n’était pas sacré que tu sois ici au moment présent. Mike n’avait jamais perçu son choix de faire ce voyage comme une décision sacrée. Il continuait à le percevoir telle une fuite. Il apprenait à rentrer chez lui et, pour une raison quelconque, c’était un geste honoré et béni de ces êtres angéliques. Rouge avait raison. Mike ne voyait pas la situation dans son ensemble. 

-       Vais-je comprendre un jour ? -       Lorsque tu seras devant la porte du but et que tu l’ouvriras, tu comprendras. 

Rouge se leva et quitta gracieusement la pièce. Après son départ, Mike se leva et alla se placer près de la chaise qu’il avait occupée. On aurait cru qu’un enfant de trois ans avait mangé là. Les miettes de nourriture et le jus étaient répandus partout. Mike éclata de rire. 

-       Rouge, je t’aime, s’exclama-t-il. Mike réalisa la générosité de Rouge, qui avait accepté de partager son repas. Il avait essayé ! Même les anges ne sont pas doués dans certains domaines, je suppose. Puis, il se mit à réfléchir et se demanda s’il y avait des choses que Dieu ne pouvait pas faire ! Une voix se fit immédiatement entendre à son esprit… celle de Violette ! -       Oui, Dieu ne peut pas mentir. Dieu est incapable de détester. Dieu ne peut prendre de décision partiale dans on champ d’amour. C’est essentiellement la raison pour laquelle il y a toutes ces leçons sur la terre, pour que Dieu puisse subir un test d’impartialité. 

Oh là là ! Mike savait que quelque chose de profond venait d’être divulgué, mais il n’y comprenait rien. Sans doute qu’en temps et lieu, ces choses prendront leur véritable sens, pensa-t-il. Que c’était bon d’entendre la voix de Violette encore une fois. Quel endroit magnifique ! 

Durant son sommeil, Mike revit les deux entités angéliques Aneehu et Eleeuin entourées de couleurs vives et de motifs géométriques. Une vraie merveille ! En dépit du spectacle de lumières, il dormit très bien. 

gifs papillonsMichael était impatient de recommencer le lendemain. Il engouffra son petit déjeuner et suivit Rouge dans la salle de spectacle. Il se rua littéralement vers son fauteuil moelleux et attendit les exposés et les paroles éclairées de sa nouvelle famille. Tout était parfait. 

Henry le Tyran, se présenta à lui. Il parla du contrat qui les liait et de sa lourdeur. Mike et Henry avaient navigué ensemble autrefois et leurs vies d’alors avaient dicté les leçons à tirer dans celle qu’ils venaient de franchir. C’était fascinant et surtout plein de sens. Ils étaient associés dans une danse d’énergie éternelle. Il disparut, et Mike le remercia d’avoir si bien joué son rôle. 

Ensuite, la femme qui avait provoqué l’accident de ses parents s’adressa à lui. Elle prenait plaisir à s’exprimer. Elle se qualifiait de « catalyseur final » un autre langage spirituel que Mike ne captait pas encore. Elle laissait entendre que ce soir-là elle avait rendez-vous avec les parents de Mike sur cette route de campagne sombre et qu’elle s’était présentée à l’heure prévue. Elle parla des sessions de planification et de la façon dont les entités avaient applaudi lorsque tout fut joué. La mort offrait une énergie tout à fait différente pour ceux qui étaient  de l’autre côté. Une vraie pièce de théâtre ! 

La femme ne s’excusa nullement pour ce qu’elle avait fait. Elle n’avait pas à le faire puisque tout était dans l’ordre des choses. Mike ne portait plus de jugement. Il abonda même dans son sens. -       Merci du précieux présent, dit-il. Il avait prononcé ces paroles sincèrement. 

Le défilé des membres de la famille était terminé pour la journée. Mike se leva pour aller dîner. Il avait rencontré neuf autres personnes. Cette fois, il n’invita pas Rouge à manger, mais lui demanda tout de même de rester avec lui pendant le repas. Il avait d’autres questions à poser et ne voulait pas être distrait par la nourriture éparpillée ici et là et le jus renversé ! 

-       Rouge, plusieurs de ces entités vient encore sur la Terre. Comment peuvent-elles alors se présenter à moi et me parler ? -       Tu fais encore appel à l’expérience humaine pour comprendre la réalité du retour chez toi. Le véritable Michael Thomas peut être à plusieurs endroits à la fois. L’aspect de Dieu qui constitue la partie la plus élevée de ton âme n’est pas entièrement présent lorsque tu es sur la terre. Il est ailleurs, vaquant à d’autres occupations comme la conception d ‘autres plans d’énergie avec la famille puisque tu as décidé de changer de route. Rouge  souriait pendant que Mike prenait le temps de saisir ce qu’il venait d’entendre. 

-       De nouveaux plans ? -       Oui, de nouveaux plans. 

Mike était estomaqué. Les pièces du casse-tête commençaient à se placer. Les séances de planification se déroulaient non seulement au début, avant son arrivée, mais il devait y en avoir de nouvelles, à cause des choix éclairés qu’il avait faits. Elles faisaient appel à des parties de lui qu’l n’avait même pas conscience qu’elles existaient ! 

-       Cela veut-il signifier que j’ai une personnalité multiple ? -       Michael, ferme les yeux. Concentre-toi. Rappelle-toi les événements de la journée. Imagine-toi de nouveau dans la salle rouge… Où es-tu maintenant ? 

-       Dans la salle rouge. -       Je croyais que tu étais ici en train de manger ? 

Mike ouvrit les yeux et regarda Rouge d’un air découragé. -       Attends un peu. C’est dans mon imagination. Ce n’est pas plus important que mes rêves. Mon corps réel est ici. Mes pensées sont dans la salle rouge. 

-       Bien. Qu’est-ce qui est le plus réel : ton corps ou tes pensées ? -       Mon corps… enfin je pense. Mike était incertain de sa réponse. Rouge ne dit rien. Il se pencha plutôt vers Mike et lui donna matière à réflexion. 

-       Michaêl, la nuit dernière… tu as rencontré tes parents encore une fois. Et cette fois, ils t’ont montré leur énergie réelle et tu les as appelés de leurs noms véritables. Tu as voyagé avec eux et tu t’es bien amusé. 

Mike cessa de manger. -       Es-tu en train de me dire que c’était réel ? 

-       Oui. -       Mais je dormais, c’était un rêve. 

-       Ta nature humaine ne te permet pas de saisir la réalité de l’esprit, Michael. Seule ta conscience forme la réalité. L’aspect physique est temporaire. Ta structure cellulaire, bien qu’elle soit un véhicule sacré, n’est que la résidence de ta conscience, et tu peux amener ton esprit où tu veux. Crois-moi, c’est ainsi. 

Rouge souriait. -       Je peux quitter mon corps ? 

-       Tu le fais régulièrement, Michael. Par conséquent, tu peux être à deux endroits à la fois, comme tu dis toi-même. Ce n’est pas aussi inhabituel que ti le crois. Dans la mesure où tu n’oublies pas de revenir à ton véhicule humain, tant est bien. Tu t’es engagé à mouvoir ta conscience dans ce véhicule, tant et aussi longtemps que tu seras sur terre. Mais tu peux quand même voyager. -       Tu dis qu’il y a des parties de moi qui ne sont pas ici ? 

-       Oui. Rouge connaissait la question qui suivrait. -       Où sont-elles 

Rouge se leva de sa chaise et se dirigea vers la porte, comptant laisser Mike se reposer pour la nuit. Il se retourna pour répondre à la dernière question. 

-       Dans le lieu le plus sacré qui soit. Avec tous les autres. Dans le temple de la physique. Avec Dieu. 

Sur ce, Rouge se retira. Mike venait d’entendre une somme importante d’informations et ne parvenait pas à la comprendre. Le temps de la physique ? Qu’est-ce que ça pouvait bien être ? Un projet à la fois physique et religieux ? Ça ressemblait à un film de Harrison Ford ! Qu’est-ce que ça pouvait bien signifier ? Chaque nouvelle question semblait en soulever d’autres. 

Mike se mit au lit. Tout juste avant de s’endormir, il se rappela ce que Rouge lui avait dit sur la réalité de ses rêves. S’était-il vraiment déplacé la veille, avec ses parents ? C’était tellement nouveau, si étonnant ! Mike y pensait encore lorsqu’il s’enfonça dans cet état où l’esprit humain perd toute conscience claire de ce qui se passe vraiment. Il se dirigea encore une fois vers son endroit préféré, là où il s’était rendu plusieurs fois : le point de jonction entre l’amour et la réalité où les membres de la famille se réunissent pour s’entretenir du passé, du présent et du futur. Là où les lois de la physique sont en apparence violées mais où, en fait, elles se créent. Bien sûr, il oublierait tout par la suite. 

gifs papillonsIl en était à sa dernière journée dans la maison rouge. Il ne lui restait que quelques entités astrales à rencontrer, puisqu’on avait passé par-dessus cinq d’entre elles qui ne faisaient pas partie de l’expérience de Mike jusqu’à maintenant. Il revit le professeur qu’il avait signalé à l’administration et le voleur qui avait apparemment tout déclenché en pénétrant dans son appartement. Tout ça semblait si loin ! 

Mike les écouta tous. Il respectait le fait qu’ils fassent partie de sa famille et qu’ils soient reliés de diverses façons à sa vie actuelle et à ses vies passées. Lorsque tout fut terminé, il possédait une vision d’ensemble comme très peu d’êtres humains en ont. Il comprenait plus clairement le sens de la vie. Encore une fois, il regratta de ne rien pouvoir ramener de tout cela à Los Angeles ou de n’en rien avoir su plutôt. 

S’il avait saisi la notion de contrat et d’énergie karmique  plus tôt, il aurait pu comprendre beaucoup mieux la moindre expérience émotive, ce qui aurait fait de lui l’être humain le plus accompli à avoir vécu sur la planète ! Mais peut-être ces choses ne devaient-elles jamais être connues des humains de la terre ? Peut-être était-ce là une partie des leçons dont on parlait si souvent ? C’était comme être dans la noirceur et tenter de voir la lumière à tout prix. C’était un casse-tête immense. Mike se sentait Reconnaissant devant la connaissance et l’illumination que lui apportait son périple. 

Ce soir-là, Michael célébra son corps, comme Vert le lui avait appris. Il sentit une autre transition et se comporta exactement comme le lui avait appris Vert. En moins de quelques heures, tout fut terminé, et Mike sut hors de tout doute qu’il avait franchi une autre étape où, d’une certaine manière, la biologie avait fusionné avec son esprit. Il semblait que l’acceptation des connaissances acquises ici et dans les autres maisons avait produit une réaction psychologique de ses cellules. Puis, il se rappela l’explication de Vert sur la façon dont son esprit se manifestait dans chacune de ses cellules. Tout se tenait, décidément. 

Il dormit profondément, encore une fois,  sans tenir compte de ses voyages astraux et de ses réunions de famille et se réveilla reposé. Après le petit déjeuner, il revêtit son armure, se para de son épée et de son bouclier et partit à la recherche de Rouge. Il était là, prêt à le raccompagner à la porte. Il fut touché à l’approche de Mike. -       Michael Thomas de l’Intention pure, tu as changé. 

-       Je sais. Mike était timide à la pensée de la cérémonie et du changement qu’il avait vécu la veille. « Comment peux-tu le savoir ? Comment un ange peut-il déterminer qu’un humain a subi une transformation de vibration ? » 

Rouge regardait Mike avec une expression d’ébahissement. 

-       Tes couleurs te trahissent. Je n’ai jamais vu un humain se transformer si profondément, si rapidement. Tu es un cas unique ici. Tu as tout accueilli et saisi rapidement ce qui t’a été offert. Tu es un être humain vraiment spécial 

Rouge se retourna et guida Mike dans le dédale de corridors, vers la porte d’entrée de la maison rouge. Mike commença à mettre ses chaussures, qu’il trouva là où il les avait laissées. Il n’avait rien compris à propos des couleurs, mais  c’était sans importance. -       Je n’oublierai jamais cette maison, mon cher Rouge. C’est ici que j’a rencontré ma famille pour la première fois. 

Rouge souriait. Il savait la vérité. Michael avait rencontré sa véritable famille pour la première fois en tant que Michael Thomas, l’être humain. Mais Michael la connaissait en fait très bien. -       Michael Thomas, tu n’es pas au bout de tes surprises. Il te reste encore deux maisons. Ta nouvelle maison te permettra de percevoir de façon  encore plus intense ce qui t’attend. Te sens-tu prêt ? 

Etait-ce un avertissement ? -       Y a-t-il un problème qui m’attend ? demanda Mike d’un ton inquiet. 

-       Tu devras affronter certains défis. Spirituels, physiques et d’autres, qui feront appel à tes émotions humaines avant que tu ne franchisses la porte du but. Ce seront sans doute les plus grands que tu auras rencontrés sur cette terre. Certains pourraient même remettre en question tout ce chemin et sa réalité. D’autres t’étonneront par leur ampleur. Tu pourrais même avoir peur. 

Mike réagit en entendant cela. Il savait qu’une épreuve l’attendait. Mais il restait déterminé, jugeant qu’il ne pouvait abandonnera près avoir parcouru tout ce chemin. -       Je comprends, dit-il. Je suis prêt. 

-       Oui, je sais que tu l’es, cher ami humain. Rouge regardait Mike comme s’il le voyait pour la première fois. « Jai une question à te poser. Tu l’entendras ce matin, puis deux autres fois seulement. La dernière fois sera la plus importante. » 

Enfin ! Mike était heureux qu’un ange lui donne des renseignements sur la raison de cette question qu’on lui posait à chacune des maisons. Il devait y avoir un lien avec la septième maison et avec ce qu’il trouverait. -       Je suis prêt à entendre la question, Rouge. Bien sûr, Mike connaissait la question, mais voulait laisser à Rouge l’honneur de la poser. Rouge savait que Mike lui laissait savourer ce moment et l’appréciait. 

-       Michael Thomas de l’Intention pure, est-ce que tu aimes Dieu ? -       Tout comme je t’aime et aime tous les autres, oui, j’aime Dieu. 

 Mike s’avança et posa un geste qu’il risquait pour la première fois. Il serra Rouge dans ses bras. Il n’était pas facile d’encercler cet immense ange rouge de ses bras, mais Mike fit de son mieux. Rouge accepta gracieusement la salutation physique et se pencha même pour permettre à Mike de le voir dans les yeux. Rouge enlaça Mike complètement, l’enrobant dans le tissu léger des vêtements rouges. -       Ce geste est très significatif, dit Rouge en s’éloignant de Mike. Comme Vert et Violette me l’ont dit, tu es le premier dont la vibration permet le contact physique avec un ange. Rouge était ému. « Nous n’avons jamais pu serrer un humain dans nos bras jusqu’à maintenant. Jamais je ne l’oublierai. 

Mike considéra cette remarque comme un compliment et s’engagea sur le sentier le menant à son parcours. Il devait choisir entre la route toute tracée ou l’autre. Oui, cette fois il emprunterait le chemin tracé jusqu’à la prochaine maison, blanche selon ses renseignements. Il se retourna une dernière fois pour saluer Rouge de la main. Rouge était sur le palier et regardait Mike s’éloigner. Il était émerveillé de ses progrès. Il était fier que les présents de Mike et ses armes s’harmonisent si bien à lui en tant qu’être humain. Il ne l’avait jamais vu à un tel degré. 

Il ne fallut que quelques instants avant que la répugnante créature imprégnée de mort ne surgisse des arbres et se mette en route derrière l’être humain qui se dirigeait vers la prochaine maison. L’horrible créature ne laissait aucune trace de pas en  marchant. Elle passa tout près de Rouge en le regardant de ses yeux féroces. Pour la première fois, l’ange lui adressa la parole. 

-       Fantôme, tu n’as aucune chance.  Sur ce, Rouge se retourna et se retira dans sa maison rouge. 

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...