Se Préparer pour le Contact


Depuis des milliers d’années, l’humanité a surveillé le ciel, imaginant les merveilles des cieux. Durant ce temps, nous avons développé une mythologie extraterrestre autant remplie d’êtres bienveillants assistant l’humanité que de « dieux » jaloux rivalisant pour être adorés que pour contrôler les humains. Mais tout au long de notre relation passée avec les extraterrestres, nous n’avons jamais permis qu’une relation d’égalité naisse entre nous. D’une façon ou d’une autre, les humains ont joué le rôle de victimes dans le contact avec les extraterrestres.

Avec le développement de la bombe atomique et autres jouets technologiques, l’humanité est entrée dans une phase sur l’échelle de l’évolution où il lui est possible de se détruire elle-même. Il devient donc essentiel que les humains apprennent à jouer le rôle de l’auto-responsabilité, pas seulement pour eux-mêmes mais pour la planète entière en tant que tout. Le temps où nous étions une race d’enfants est révolu. Il est temps désormais d’entrer dans la catégorie des espèces adultes.

contact

Devenir une espèce adulte comporte ses défis. Peut-être que le plus grand défi consiste à agir en adulte et à chercher à établir des relations avec des espèces adultes d’autres mondes – des relations d’égalité sans les schémas psychologiques de contrôle que nous avons utilisé depuis des milliers d’années dans le but de maintenir le pouvoir du plus fort. Bien que ça puisse représenter un gros défi, nous devons commencer à mettre en œuvre un programme de contact en tant qu’espèce adulte responsable qui donne le pouvoir au peuple d’être des ambassadeurs planétaires.

Se préparer pour le contact est un concept que nous n’avons jamais exploré auparavant en tant qu’espèce sensible. Nous n’avons pas de modèle pour nous guider. A un certain point, nous allons avoir besoin d’arrêter de théoriser et nous mettre en action. Bientôt il sera temps de mettre la main à la pâte et appliquer ce que nous avons appris.

Une espèce planétaire qui se sent impuissante et victimisée (que ce soit par sa propre bureaucratie ou par une force extérieure) peut attendre pour prendre contact d’y être forcée et ne jamais se mettre à l’action. Cependant quelle civilisation extraterrestre voudrait prendre contact avec une espèce impuissante et apeurée ? Les seuls extraterrestres qui voudraient prendre contact avec une planète peuplée d’âmes effrayées seraient ceux qui veulent prendre avantage sur elles en se servant de leurs peurs. À moins que nous ne voulions créer ce type de scénario de contact, il est temps de nous affirmer en tendant la main non par peur mais par curiosité et excitation. Les extraterrestres ont fait le premier pas. Et nous ?

Quelques-uns diront que des projets tels que le SETI et Voyager sont nos tentatives de prendre contact. Cependant, l’humanité n’a pas participé à ces projets joyeusement ; au lieu de cela, ils ont été conçus et exécutés par des gouvernements et/ou des organisations privées qui peuvent ou non parler au nom du peuple. Aucun individu seul ni petit groupe (représentant le peuple) n’a jamais participé à ces programmes de contact. Ces projets, dans un sens, sont dans la ligne du parti en assumant qu’une espèce extraterrestre estimera davantage la science et la technologie (ondes radio et sondes spatiales) plutôt que la conscience elle-même. Est-ce que ces programmes parlent pour vous ?

Peut-être qu’il est temps de lancer un programme de contact qui nous est propre, basé sur notre compréhension des extraterrestres, leur réalité et la conscience humaine. Déjà quelques organisations visionnaires comme le CSETI (fondée par Dr Steven Greer) a entamé cette immense tâche. Mais avant qu’un changement de modèle ne s’opère, un large groupe de gens doit vouloir s’engager à faire ce qu’il faut pour devenir des ambassadeurs planétaires – même si cela signifie se détacher de vieux et confortables systèmes de croyances et entrer dans l’inconnu.

oasis de lumière

Alors que nous nous préparons pour le contact, plusieurs questions doivent être posées avant que nous ne devenions une planète qui donne pouvoir aux gens sur Terre d’être des ambassadeurs intergalactiques.

1. Reconnaître l’inévitabilité du contact. Il est temps pour les gens influents de notre société d’arrêter de discuter si les extraterrestres existent ou si un cas spécifique est réel ou inventé. Au lieu de cela, nous en tant que société pouvons être mieux servis en prenant conscience que le contact est d’une haute probabilité et en commençant à nous préparer, nous et notre entourage, au contact inévitable qui arrive à toutes les espèces entrant dans l’âge adulte.

2. Découvrir des vérités personnelles. La seule vérité qui importe est la vérité que chacun trouve en soi. Ceci requiert que nous commencions à établir une vérité personnelle solide sur le phénomène extraterrestre qui n’est pas basé sur la polarité – signifiant que nous ne classons pas simplement les extraterrestres comme des frères de l’espace ici pour nous sauver ou des envahisseurs ici pour nous conquérir. La vérité repose quelque part entre, et devenir des individus responsables signifie simplement mettre nos jugements (basés sur nos propres émotions) de côté, en cultivant une vérité personnelle sur l’importance du contact et en nous acquittant de nos responsabilités pour initier un contact d’une façon digne et diplomatique.

3. Embrasser l’humanité. Ouvrir des communications diplomatiques positives avec les extraterrestres qui peuvent être tout à fait étrangers à nous, sera impossible à moins que d’abord nous ne prenions la responsabilité pour notre planète et ses habitants. A moins que nous ne cherchions à devenir un Peuple, il est invraisemblable que les extraterrestres souhaitent ouvrir un contact avec un groupe d’adolescents fragmentés et agressifs. Nous devons chercher à créer une atmosphère de famille sur la Terre. Il est même possible que le simple fait de commencer ce processus suffise pour changer notre modèle de pensée.

4. La Communication inter-espèce. Nous avons plusieurs espèces « étrangères » ici sur Terre avec lesquelles entraîner nos facultés de communication. Il est irréaliste de penser que le contact avec les extraterrestres sera accompli par les types de langage et de communication avec lesquels nous sommes familiers. Nous aurons besoin d’être préparés pour entrer sur un terrain commun où nous pourrons rencontrer les espèces extraterrestres. En attendant, nous pouvons nous entraîner en apprenant de nouvelles méthodes de communication avec les dauphins, les baleines et le royaume des plantes, par exemple. Ceci nous préparera à entrer dans le paysage peu familier de la communication avec les races extraterrestres.

5. Affronter nos peurs. Jusqu’à ce que nous affrontions nos peurs intérieures et extérieures, nous humains, continuerons à percevoir les extraterrestres à travers le voile de nos peurs et ainsi à déformer leur vraie réalité. Nous devons apprendre à faire la paix avec nos propres archétypes intérieurs d’ombre et de lumière, autrement les extraterrestres deviendront simplement des démons contemporains sur qui nous projetterons nos peurs. Quand nous, en tant que société et individus, voudrons affronter nos peurs, alors nous serons finalement capables de voir les extraterrestres pour ce qu’ils sont.

6. Décompartimenter notre conscience. Actuellement la conscience humaine est segmentée en conscient, subconscient et inconscient. Beaucoup d’individus qui ont eu un contact avec les extraterrestres ont profondément enfoui dans leur subconscient ou inconscient des souvenirs de ce contact afin de maintenir les apparences d’une réalité sécurisante. Nous devons désormais vouloir intégrer ces niveaux de notre conscience et affronter nos souvenirs effrayants. Beaucoup ont déjà commencé à le faire par la régression sous hypnose. Une fois que la conscience humaine commencera à intégrer et à guérir, nous serons perçus par les extraterrestres comme des êtres complets et non plus fragmentés. C’est à ce moment là que nos peurs ne nous vaincront plus. C’est un lieu de pouvoir où nous pouvons véritablement amorcer un programme de contact qui bénéficiera à l’humanité et aux extraterrestres d’une manière profonde.

7. Récupérer notre pouvoir. Depuis des milliers d’années des gens influents et des organisations ont dicté ce que la réalité de consensus devait être. Le temps de la dépendance aux figures de « l’autorité » doit passer désormais si nous devons entrer dans l’âge adulte de l’espèce. Nous ne devons plus attendre que nos gouvernements révèlent les corps d’extraterrestres et les débris du vaisseau écrasé qu’ils détiennent pour croire solidement à la présence extraterrestre. Nous devons récupérer notre pouvoir en commençant un programme de contact pour le peuple par le peuple. Nous devons commencer à éduquer un public timide sur les questions extraterrestres, en leur donnant une information responsable. Et surtout, nous devons arrêter querelles et invalidations entre les chercheurs, qui servent seulement à « diviser et conquérir » les visionnaires du futur. Tandis que nous récupérerons notre pouvoir de cette manière, nous deviendrons un peuple uni, prêt à agir de concert avec nos voisins intergalactiques.

L’amour est la réponse…

livre

Lyssa Royal est un auteur et une médium connue internationalement. Son nouveau livre Preparing for Contact : A Metamorphosis of Consciousness vient juste de sortir. Elle est aussi le coauteur de Visitors from Within et The Prism of Lyra.  Source : Spirit WWW

LA MAISONS ASTROLOGIQUES DANS LA ROUE ARCHETYPALE

 

ROUE ARCHETYPALE

PREMIERE MAISON : EGO ET PERSONNALITE (Premier et troisième chakras)

Dans une carte du ciel, les douze maisons correspondent aux douze signes du zodiaque et aux quatre énergies cosmiques : terre, aire, feu et eau. Les maisons de la Roue archétypale partagent certaines des mêmes caractéristiques. La première maison de la Roue archétypale, par exemple, correspond au signe astrologique du Bélier, première maison du zodiaque. Dès le premier jour du printemps, elle représente le renouveau. Et puisque le sentiment que tout était possible et qu’il voyait la lumière même dans les pires situations. L’archétype en résidence dans la cinquième maison de Will était l’Enfant. Et c’était exactement cela : presque un personnage de contes de fée qui inspirait les gens pour voir le beau dans la vie.

Le besoin de créer est un aspect essentiel de la conscience et de l’âme. Mais il est illusoire de définir notre capacité créative selon nos accomplissements professionnels, même artistiques. Will incarnait l’énergie de la créativité dans son expression la plus élevée parce qu’il canalisait cette électricité pour mettre en marche l’âme de tous ceux qu’il rencontrait. Il représente aussi un autre profil de la créativité : la nature créative du soi qui se contente d’être soi pour être reconnu et validé.

DEUXIEME MAISON : VALEURS PEROSNNELLES (Deuxième chakra)

La deuxième maison de la Roue archétypale correspond au Taureau, un signe de terre qui gouverne votre relation à la terre, au sens large. Elle préfigure ce que vous appréciez et chérissez le plus. En termes énergétiques, la deuxième maison représente la prochaine étape de la formation du soi : « Maintenant que je suis là, qu’est-ce qui m’appartient ? Qu’est-ce que je veux retirer de la vie ? Quel pouvoir est essentiel à mon interaction avec la vie matérielle ?  Cette maison représente votre appréciation de la nature physique de la vie ; les objets de ce monde qui touchent votre ego et votre âme et ce dont vous avez le plus besoin pour vous sentir enraciné dans le monde. Cette maison reflète surtout les objets ou l’énergie que vous associez au pouvoir terrestre : argent, statut, propriété, oeuvres d’art, capacité de dominer les autres, sensualité, beauté. Ce sont les moyens les plus séducteurs par lesquels l’âme s’attache à la forme physique. Par conséquent, l’archétype qui réside dans cette maison est mieux accordé à votre relation au pouvoir physique et à ses icônes.

Cette maison vous met au défi d’envisager vos valeurs spirituelles par-delà la forme physique de votre attachement aux objets, à l’argent, au statut, au pouvoir et à toutes les autres manifestations du monde matériel. Les gens souffrent généralement d’une grande anxiété parce qu’ils croient devoir posséder, pour être heureux, une personne, un lieu ou un objet. Mais la capacité d’aimer inconditionnellement nécessite le détachement.

TROISIEME MAISON : EXPRESSION DE SOI, FRERES ET SŒURS ( Troisième et cinquième chakras)

Lorsque vous avez établi vos valeurs, vous passez à l’expression de soi : votre façon d’affirmer au monde qui vous êtes et ce qui vous est cher. La maison 3, alignée avec les Gémeaux, un signe d’air qui gouverne la communication, représente votre capacité de vous exprimer en tant qu’individu, et représente aussi os frères et sœurs. Le lien symbolique entre frères et sœurs et les communications représente le processus naturel de la spécialisation, ou de la découverte de votre voix parmi les autres « enfants ». Par conséquent, les frères et soeurs doivent signifier non seulement les membres de vote famille biologique, mais aussi ceux qui vous aident à grandir. Parce que l’énergie de votre troisième maison renferme à la fois votre sentiment d’estime de soi et votre expression personnelle, elle résonne avec les troisième et cinquième chakras. Elle contient les leçons inhérentes à l’apprentissage des causes et effets de vos choix ; votre façon de gérer votre propre pouvoir. Elle révèle comment vous dirigez votre énergie dans le monde, comment vous la mettez en mouvement et comment vous vous engagez avec les lois de l’attraction magnétique et de la cause à effet. Vous devrez prendre conscience de vote façon d’utiliser votre énergie et votre pouvoir personnels de façon à assumer les conséquences de vos pensées et de vos actions. Devenir conscient veut dire vous éveiller à votre propre pouvoir et apprendre à le diriger d’une façon responsable.

L’archétype résident dans votre troisième ainsi influence votre façon de soupeser vos décisions. Les choix qui visent à nuire aux autres ou à les blesser représentent la part d’ombre ou la difficulté de la troisième maison.

La troisième maison vous met au défi de vous rendre compte de vos motivations. Chaque pensée, parole, action et geste est une expression de votre pouvoir et, en définitive, seules deux motivations authentiques touchent la psyché : la valorisation ou la dévalorisation de soi et des autres.

QUATRIEME MAISON : CHEZ SOI ( Premier et quatrième chakras)

La quatrième maison correspond au Cancer, le premier des trois signes d’eau du zodiaque. Comme l’eau est un élément associé à notre nature émotionnelle, l’archétype de notre quatrième maison  a l’influence la plus forte sur le fondement de votre nature émotionnelle. Votre expression de vous-même, que ce soit en tant qu’individu ou sur le plan créatif, doit être enracinée, avoir un chez-soi. La quatrième maison est reliée à la fois au chez-soi d’où vous venez et à votre maison actuelle. Le mot ou l’image Maison possède de nombreuses significations et, dans l’état de rêve, il est souvent associé à la véritable résidence du cœur, ou à votre passion la plus profonde. Le thème qui gouverne cette maison comprend vos liens à la famille biologique et élargie. L’archétype qui réside dans cette maison exerce une influence prédominante sur vos énergies émotionnelles associées à cette maison. Parce que la quatrième maison est reliée à la fois à vos racines familiales et à vote vie émotionnelle, elle correspond aux énergies de vos premier et quatrième chakras.

Les aspects douloureux de la quatrième maison peuvent comprendre des souvenirs et émotions toxiques, dont les conséquences peuvent être la dépression et la mélancolie.

La quatrième maison vous met au défi de régler les comptes de votre enfance et d’établir des foyers sains pour vous-mêmes en tant qu’adultes. Vous avez le choix de transmettre à vos enfants et à vos proches soit vos blessures et vos drames familiaux, soit l’optimisme et l’amour de la vie. il est donc essentiel, pour la santé du foyer, de guérir votre histoire personnelle et de ne pas léguer vos propres blessures.

CINQUIEME MAISON : CREATIVITE ET CHANCE (Sixième chakra)

La séquence du feu, de la terre, de l’eau et de l’air se répète dans la Roue Archétypale et zodiacale. Le Lion, deuxième signe de feu, se rapporte à la cinquième maison, qui gouverne l’expression créatrice, la sexualité, les enfants et la chance. C’est également la maison de l’amour, de la spontanéité, et de l’abondance. L’archétype qui réside dans cette maison représente les forces qui vous aideront le plus à engendrer des projets. Après vous être enraciné dans un foyer, vous passez instinctivement à l’exploration du pouvoir de créativité. Parce que la cinquième maison gouverne la créativité, elle correspond au sixième chakra, qui régule l’intelligence et l’imagination.

La part d’ombre de la cinquième Maison se manifeste sous la forme de l’expression débridée du feu créatif ou sexuel, comme le mauvais usage du pouvoir sexuel ou créatif, à des fins égoïstes, ou manipulatrices. On peut utiliser le talent créatif pour des activités illégales ou contraires à l’éthique, ou pour la séduction et la manipulation sexuelles. Le besoin de créer est un aspect essentiel de la conscience et de l’âme. Mais il est illusoire de définir notre capacité créatrice selon nos accomplissements professionnels, même artistiques. Il représente aussi un autre profil de la créativité : la nature créative du soi qui se contente d’être soi pour être reconnu et validé.

SIXIEME MAISON : PROFESSION ET SANTE (Deuxième chakra)

La sixième maison correspond au deuxième signe de terre, la Vierge, et gouverne votre profession et votre santé. L’énergie terrestre de la Vierge diffère de celle du Taureau en ce qu’elle vous sert d’ancrage pour transformer votre vie différemment des cycles naturels, propres à votre deuxième maison. Cette maison focalise sur la profession dans un objectif de survie, et l’archétype qui réside ici influence votre recherche de la sécurité. Lorsque vous êtes en pleine transaction commerciale, par exemple, votre modèle archétypal de la sixième maison joue un rôle très important dans votre façon d’interpréter les conversations et les occasions d’affaires. La sixième maison vous met au défi de maintenir l’équilibre entre travail et santé. Un archétype pourrait indiquer des habitudes malsaines ou destructives qui ne servent pas votre bien-être physique. Il peut aussi indiquer comment vous négocier l’éthique et vote morale pour la sécurité financière et professionnelle. Parce que cette maison est reliée à l’argent et aux valeurs matérielles, elle correspond plus étroitement au deuxième chakra.

SEPTIEME MAISON : MARIAGE ET RELATIONS (Deuxième et quatrième chakras)

La septième maison comprend le mariage, de même que d’autres formes de partenariat, telles les amitiés intimes et les relations d’affaires. Cette maison est sous le signe astrologique de la lance, le deuxième signe d’air. A la différence des Gémeaux, qui gouvernent la communication en général, la Balance représente les types de communication les plus intimes entre individus. La qualité essentielle associée à la Balance est l’équilibre, symbolisée par une femme portant une balance. Cette maison est également un territoire de choix pour les gestes de trahison, qui révèlent si souvent les parts d’ombre de la relation. Parce que la septième maison gouverne à la fois les partenariats commerciaux et le mariage, elle correspond aux énergies des deuxième et quatrième chakras, qui gouvernent l’argent, les valeurs et les affaires du cœur.

Notre biologie même nous incite aux partenariats physiques, émotionnels et psychologiques. Nos relations, les uns avec les autres sont des domaines privilégiés dans lesquels apercevoir nos Contrats. Nous pouvons également les voir dans nos partenariats archétypaux : Parent-Enfant, Mentor-Etudiant, Serviteur-Maître.

Durant le cours normal d’une journée, au fil de nos occupations, des dialogues extraordinaires se déroulent entre nos âmes. Les partenariats peuvent également entrer en jeu dans des situations plus terre-à-terre. Nous investissons beaucoup d’énergie dans la jouissance, le maintien ou la guérison de nos relations et, en cours de route, nous apprenons davantage sur nos motivations. L’un des cadeaux les plus sains que nous puissions nous offrir est de constamment surveiller nos raisons d’être critiques et autoritaires. L’épreuve consiste à permettre aux autres d’être eux-mêmes, malgré notre peur et notre insécurité. C’est d’entretenir votre relation essentielle envers vous-même et de vivre en accord avec cette vérité ; le plus beau cadeau que vous puissiez offrir à quelqu’un, c’est d’être vous-même en pleine santé.

HUITEME MAISON : LES RESSOURCES DES AUTRES (Deuxième et sixième chakras)

Cette maison correspond au Scorpion, le deuxième signe d’eau, et l’eau, est l’élément le plus proche de notre nature émotionnelle. Le Scorpion gouverne également les secrets et les activités secrètes, de même que les énergies passionnées associées à la sexualité érotique. A la différence de la deuxième maison, qui concerne la propriété personnelle, la huitième maison gouverne votre usage de l’argent dans le domaine public. le thème de l’héritage dans cette maison est en rapport avec vos intérêts financiers et juridiques, votre bagage génétique et votre mémoire biologique ancestrale. Comme les questions juridiques et financières impliquent à la fois votre intellect et votre sens des valeurs, cette maison est donc influencée par les énergies des deuxième et sixième chakras.

Les questions de la maison huit sont nos ombres les plus obscures car, cette maison fait ressortir nos questions reliées au pouvoir, marquant un passage plus grand dans le domaine public du pouvoir extérieur.  Vous devez comprendre la nature émotionnelle de cette maison, car l’argent, la sexualité et la connaissance secrète sont des moyens de séduction qui peuvent bloquer la poursuite de votre potentiel divin. Il peut être extrêmement difficile de résister à ces énergies. Il est difficile de demeurer émotionnellement centré et en possession de son pouvoir lorsque les questions financières et sexuelles sont en jeu. Comme l’argent, le sexe et le pouvoir représentent l’autorité et la sécurité, lorsque ces domaines de la vie sont menacés ; nous devenons extrêmement craintifs et pouvons agir d’une façon irrationnelle. Les expressions de l’ombre de cette maison se présentent dans le domaine de l’inconduite juridique et financière y compris entre autres la mauvaise appropriation des fonds commerciaux et les conflits familiaux sur les questions d’héritage. Dans cette maison, nous découvrons également la valeur magnifique de notre force et de notre courage au cours des expériences les plus vulnérables de notre vie.

Un grand nombre de Contrats que vous avez avec d’autres gens viennent à cause de l’argent, du sexe et du pouvoir et cette maison aussi présente le potentiel de trahison et d’incompréhension. Mais les liens familiaux et affectueux sont également des qualités héritées et cette maison et son archétype peuvent être une grande source de force pour vous.

L’archétype associé à votre maison huit est celui qui vous guide à travers vos peurs, vos épreuves et vos forces en ce qui concerne l’argent, l’héritage et la sexualité. Gardez à l’esprit que le fond de vos peurs ne peut se comprendre pleinement dans les limites d’une seule maison. Les archétypes et les maisons auxquelles ils sont associés sont des points d’entrée dans votre carte. Chaque point d’entrée vous fournit une perspective particulière différente, mais pour voir votre Contrat dans son ensemble, vous devez en définitive considérer toute la carte. Si vous étiez en crise à propos de l’importance de l’argent pour vous, ou de votre résistance au fait de vivre pleinement, vous vous pencheriez sur la maison deux, car ce sont des questions de valeurs personnelles. Mais iso vus examiniez une relation commerciale ou financière, vous commenceriez le processus d’interprétation par votre archétype de la maison huit. Puis, étudiez cette même relation avec un autre archétype et une autre maison, en les examinant un à un, en faisant un tour de Roue. C’est comme voir votre psyché et votre âme avec un objectif grand angulaire.

NEUVIEME MAISON : SPIRITUALITE (Septième chakra)

La neuvième maison, qui correspond au Sagittaire, le troisième signe de feu, gouverne la spiritualité, la religion, le voyage et la sagesse. L’énergie du Sagittaire est associée à l’audace et à l’indépendance, qualités qui mettent en valeur les quêtes que vous êtes incité à poursuivre. L’élément feu du Sagittaire allume l’inspiration, la dévotion et la passion de réaliser une relation intime au Divin. Tandis que le Lion, autre signe de feu qui gouverne la cinquième maison, est fortement lié aux caractéristiques et au théâtre de la personnalité dramatique, le feu du Sagittaire élève l’âme d’une personne jusqu’à des voies transcendantes, en accord avec le symbolisme du Centaure dirigeant sa flèche vers le cosmos. Les parts d’ombre inhérentes à cette maison sont liées à la difficulté de gérer votre ego spirituel souvent caractérisé par l’archétype appelé le complexe messianique.

Les maisons neuf et dix sont situées au sommet de la carte et représentent les forces directrices qui nous aident à nous rappeler, même inconsciemment, que la vie est un voyage spirituel et que notre rôle est de développer continuellement notre potentiel le plus élevé. C’est pour cette raison que les deux maisons sont fortement influencées par l’énergie du septième chakra, qui régule notre relation au Divin. L’éveil spirituel appelé « la nuit noire de l’âme » résonne fortement avec le profil énergétique de la neuvième maison. Notre culture contemporaine est largement passée de la pratique en groupe de la religion, à la recherche profondément intime, d’une voie spirituelle individuelle. Même s’il s’agit d’un mouvement positif dans notre évolution, bien des gens tentent aujourd’hui de vivre selon les normes intérieures exigeantes jadis réservées aux moines, sans toutefois bénéficier de l’environnement privilégié qui, jadis, permettait aux religieux de focaliser uniquement sur leur pratique spirituelle.

La part d’ombre de cette migration vers la culture ambiante de pratique spirituelle jadis cloîtrées présente des risques de crise spirituelle ou même de folie. L’approfondissement du moi pour tenter de prendre contact avec le Divin exigeait traditionnellement la présence d’un conseiller suffisamment évolué, du point de vue spirituel, pour vous tenir la main à travers les points de passage dans l’âme : nommément, un directeur spirituel, un gourou, un abbé ou une mère supérieure. Durant ce processus d’introspection spirituelle, vous descendrez peut-être dans les profondeurs de la solitude et de la vie, vous vous détacherez des émotions et de la notion du quotidien et même, ironiquement, vous développerez un sentiment d’absurdité.

Cependant, bien des gens se trouvent présentement dans un état de détachement émotionnel, tout en s’efforçant d’entretenir la vie extérieure, en allant travailler et en remboursant l’hypothèque. Souvent la fardeau de vivre dans deux dimensions aussi opposées peut presque paralyser les gens dépressifs. Mais comment distinguer la dépression clinique ou psychologique conventionnelle de la crise spirituelle, dont les symptômes peuvent paraître similaires ? Tout d’abord, toute dépression provient de sentiments de dévalorisation. L’équilibre du pouvoir change et vous avez l’impression de ne plus dicter la loi. La dépression clinique provient généralement d’événements extérieurs ou matériels. Elle peut provenir d’un déséquilibre clinique ou d’un changement de vie traumatique ; du divorce à la perte d’un proche, en passant par un diagnostic de maladie grave. Une telle dépression engendre souvent une incapacité de fonctionner efficacement et doit être traitée par un professionnel de la santé mentale.

Par contraste, la dépression spirituelle est plus souvent déclenchée par une plongée dans des questions métaphysiques que par des soucis matériels. Vous avez peut-être l’impression d’avoir atteint une impasse, d’avoir été abandonné par Dieu ou d’avoir perdu l’espoir d’atteindre à l’union divine. Les crises spirituelles sont parfois causées par un choc, tel qu’une maladie grave ou un divorce, si cela vous conduit à remettre en question la signification et la valeur de votre vie au lieu de focaliser entièrement sur votre infortune matérielle. Il est clair que la distinction est parfois subtile entre une dépression clinique et une crise spirituelle. Une autre façon de la reconnaître consiste à observer votre façon de réagir à une crise.  Si vous réagissez en vous demandant comment vous trouverez un jour quelqu’un pour remplacer le conjoint dont vous avez divorcé, ou suffisamment d’argent pour vivre, votre dépression est sans doute psychologique au départ. Si vous réagissez précisément au sentiment d’avoir été rendu impuissant par le fait d’être consumé par la colère, le ressentiment ou le blâme envers les autres, il est fort possible que vous ne soyez pas atteinte d’une dépression spirituelle. Si toutefois vous vous posez des questions sur le sens de la vie ou la raison pour laquelle Dieu vous paraît si distant, vous avez toutes les chances de subir une crises spirituelle et vous avez peut-être besoin de voir un directeur spirituel plutôt qu’un psychothérapeute.

Si vous déterminez que votre dépression est largement spirituelle, une solution possible consiste à abandonner au Divin toutes vos craintes et soucis profanes, à « lâcher prise et laisser faire Dieu ». Vous pouvez émettre une simple déclaration au Divin pour signifier que vos propres tentatives de direction de votre vie spirituelle n’ont rien donné et que vous avez besoin de l’assistance divine. Vous abandonner aux mains du Divin, c’est différent de l’abandon de tous vos biens matériels comme dans le cas du vœu traditionnel de pauvreté. Mais le fait de réaliser que vous vivez dans le champ protecteur d’un Contrat Sacré, qui vous fournit tout ce que la vie exige pour l’évolution de votre âme, peut vous permettre de clore le conflit entre votre volonté personnelle et celle du Divin. Le geste de s’abandonner est une affirmation qui dit : « Je permets au Divin de faire mes investissements en fonction d’une sagesse plus grande que la mienne ».

LES-MAISONS-ASTROLOGIQUESDIXIEME MAISON : POTENTIEL LE PLUS ELEVE (Cinquième et septième chakras)

La dixième maison est gouvernée par le Capricorne, le troisième signe de terre du zodiaque. L’énergie de cette maison agit sur votre potentiel le plus élevé. Elle vous pousse à l’atteindre dans votre monde physique et votre vie spirituelle. Quel est votre potentiel le plus élevé de compassion ou de générosité ? Quel est votre potentiel le  plus élevé de valorisation des autres ? Quel est votre potentiel le plus élevé que vous puissiez atteindre par votre talent ? Votre potentiel le plus élevé, c’est ce que votre Contrat vous force à reconnaître et à accomplir. Puisque cela exige des choix concernant votre destinée spirituelle, la maison correspond aux énergies des cinquième et septième chakras.

L’archétype qui réside dans cette maison est votre point de départ dans le déchiffrement des choix qui vous sont ouverts et de la qualité de vos motivations. La part d’ombre de votre potentiel le plus élevé est le sabotage de soi, le doute ou le manque de confiance. La peur de l’échec, de même que celles du succès et de la responsabilité, caractérise les épreuves inhérentes à cette maison. Ce sont surtout des peurs de vos propres pouvoirs et de votre prise de pouvoir personnelle et les changements qu’ils vous demandent de faire dans votre vie. Vous aurez besoin de vérifier si vous empêchez délibérément votre potentiel le plus élevé d’émerger et pourquoi. Vous devrez également lutter pour demeurer humble, en même temps que vous développez votre pouvoir. 

La poursuite de votre potentiel supérieur est le marathon le plus difficile. A chaque mise à niveau, qu’elle soit personnelle ou professionnelle, quelque chose ou quelqu’un viendra éprouver la profondeur et la solidité de votre croissance intérieure. Sur le plan matériel, cette rencontre pourrait se présenter comme une confrontation avec une autre personne qui ne veut pas vous voir changer. Ou une relation avec quelqu’un dont vous devenez jaloux, qui mettra à l’épreuve votre capacité de soutenir le talent et les dons d’un autre. Ou l’on vous donner a peut-être la possibilité d’aspirer à la transformation intérieure, pour découvrir par la suite que ces occasions exigent toujours le sacrifice d’une partie de votre vie. Certaines personnes estiment que le sacrifice et le changement demandent trop d’effort, et cessent de poursuivre ou de réaliser l’accomplissement de leur potentiel.  L’archétype de votre dixième maison indique de quelle façon votre inconscient organise vos pensées lorsque vous êtes aux prises avec des choix susceptibles de vous amener à remplir votre mission. Rappelez-vous ceci : bien que tous vos compagnons archétypaux aient de l’influence sur chaque aspect de votre vie, l’archétype qui réside en cette maison représente le langage symbolique à utiliser pour déchiffrer tout ce que recèle votre potentiel le plus élevé.

L’une des manifestations de la part d’ombre de la troisième maison est la façon dont nous communiquons, non seulement avec d’autres mais avec nous-mêmes, notre psyché, notre âme et notre intuition, avec l’essence même de notre vie.

ONZIEME MAISON : RELATION AU MONDE (Cinquième et sixième chakras)

La onzième maison correspond au Verseau, le troisième signe d’air, et gouverne votre relation au monde extérieur et votre conception du périmètre. Votre vision générale de la vie est liée à l’énergie de cette maison. Ces sentiments reflètent la vision de votre sentiment de pouvoir à l’œuvre dans l’environnement social ou planétaire. Les gens attirés vers le service à l’échelle mondiale, comme les causes écologiste ou pacifistes, ont des liens forts avec l’énergie de cette maison. L’optimisme ou le pessimisme quant à l’avenir de l’humanité est une extension de l’énergie spirituelle de la onzième maison. La maison onze gouverne votre façon de relier votre créativité à l’humanité et engage les énergies de vos quatrième et sixième chakras, qui régulent votre cœur et votre esprit.

La course présidentielle entre George W.Bush et Al Gore fut une partie de souque à la corde archétypale typique de la maison onze. Les difficultés que posait la proclamation du gagnant ont concentré l’attention du pays sur le pouvoir qu’ont les individus de changer l’avenir de l’humanité. Par conséquent, les Américains ont évalué avec plus de sérieux que jamais l’importance de chaque vote.  Les gens qui sont valorisés par une attitude qui dit que tout est possible vivent dans un champ d’énergie ayant le pur potentiel de la maison onze. Ils sont souvent imposants, précisément parce qu’ils pensent en termes mondiaux. Pour eux, les perceptions de la maison onze envahissent leurs premières pensées du jour et sont les dernières à quitter leur esprit lorsqu’ils retournent au lit, le soi. Les gens comme Martin Luther King et Mahatma Gandhi, qui ont provoqué une nouvelle conscience dans l’esprit de l’âme de toute l’humanité, incarnent l’influence de la maison onze. En observant le village planétaire par la fenêtre de leur onzième maison, un changement positif.

Ce ne sont pas tous les gens qui ont besoin de lancer ou de participer à une cause afin d’apporter une énergie positive à la planète. Les maîtres spirituels, les leaders populaire s, les génies scientifiques et les grands artistes qui se consacrent au service de l’humanité illustrent, tous, le bien que l’on peut faire en consacrant son âme à l’incarnation d’une seule perception. Par exemple, Copernic changea la compréhension qu’avait l’humanité des mouvements planétaires en contestant l’idée que la terre était au contre du système solaire. Cette seule pensée démantela le paradigme scientifique de son époque : un jour, la terre paraissait plate, le lendemain, elle était ronde ; une seule perception refaçonna la vision collective du globe. Vous aussi, vous êtes peut-être le canal grâce auquel une toute nouvelle compréhension de la réalité se manifestera. Repassez votre vie et vos relations. Cherchez des changements que vous avez inspirés chez d’autres qui ont réussi à déplacer des montagnes dans leur propre vie. la plupart des difficultés que nous surmontons ne provoquent pas nécessairement d’énormes mouvements mondiaux, mais sont des défis quotidiens ou des forces invisibles, telles les attitudes.

Des générations profitent de l’initiative d’un seul parent de devenir un père plus actif ou de cesser de haïr les gens différents de lui. Lorsque John Lennon se retira de la vie publique pour s’occuper de son bébé Sean, par exemple, le concept d’ »homme au foyer » était essentiellement inconnu. Lennon se fit copieusement injurier pour avoir disait-on, d’échangé sa guitare pour un tablier, mais son exemple constitua un modèle que des millions d’hommes ont depuis accueilli, au grand plaisir de leurs épouses ou compagnes comme celui de leurs enfants. Le fait d’entretenir cette seule forme de pensée, de la nourrir d’attention amoureuse et d’une appréciation toujours plus profonde de ce que veut dire vivre dans un univers interreliés, transmet un courant spirituel au système collectif. Les grands maîtres spirituels ont continuellement amené leurs étudiants à prendre conscience du pouvoir de leur propre esprit. Afin d’éclairer ceux-ci sur leur potentiel intérieur, ces leaders reprennent les paroles du patriarche bouddhiste Bodhidharma : « Je ne suis qu’un doit pointant vers la lune. Ne me regardez pas ; regardez la lune ». Lorsque Jésus dit de ses guérisons miraculeuses : « Tout ceci et davantage, vous pourrez le faire si vous avez la foi », son message était clair : chaque personne peut devenir une force de changement pour toute l’humanité : il suffit de reconnaître la vraie nature de la Divinité en soi et de vivre en accord avec elle. Le monde extérieur n’est qu’une manifestation de l’autorité de notre vie intérieure.

L’archétype qui réside dans votre maison onze est symbolique de la façon dont vous considérez le pouvoir de votre esprit en relation avec l’ensemble de la vie. L’archétype de la Victime de cette maison peut vous suggérer que le monde est intimidant, car chacun a plus d’autorité que vous sur votre vie. D’autre part, j’ai également vu la Victime dans cette positon dans les carte du ciel de gens qui sont armés de courage et d’optimisme. Pour eux, la Victime symbolise l’énergie négative à laquelle ils refusent de céder, se poussant jusqu’à la limite pour s’aider et aider les autres à éviter la persécution.  Les archétypes de la maison onze nous incitent  évaluer notre façon de percevoir notre place dans ce monde et de mesurer notre sentiment de pouvoir. La part d’ombre du pouvoir d’un seul esprit se manifeste chez les gens tels qu’Adolf Hitler, Joseph Staline, Charles Manson et Jim Jones. Les caractéristiques de la part d’ombre de la onzième maison se nourrissent d’un ego qui laisse croire que l’on peut transformer toute la planète en vertu des diktats de ses désirs. La psyché des gens chez lesquels cette ombre est active ressemble à une toile d’araignée. Ils épient et piègent les foules qui recherchent celui qui leur dira ce que pourrait être la vie si eux, les démunis, détenaient l’autorité sur d’autres. Comme nous le confirme l’histoire, de telles perceptions négatives de la maison onze finissent inévitablement par imploser en emportant leur partisans. 

DOUZIEME MAISON : L’INCONSCIENT (Sixième et septième chakras)

La douzième maison correspond au troisième signe d’eau, les Poissons, qui est le signe de l’intuition, de l’instinct viscéral. C’est la maison de Perséphone, les enfers gouvernés par Pluton, ou ce que j’appellerais le canal majeur de la direction profonde. La douzième maison gouverne l’inconscient ainsi que nos peurs les plus secrètes. La nature énergétique de cette maison renvoie nos images souterraines à notre esprit à travers tous les portails disponibles : rêves, conversations, rencontres en synchronicité, ou toute occasion d’apercevoir un fragment de notre Contrat en action. Le fait de dévoiler votre inconscient exige votre intellect, votre intuition et vos aspirations spirituelles ; cette maison résonne donc de l’énergie des sixième et septième chakras.

Vos capacités intuitives font partie de l’énergie de cette maison. Référez-vous à la signification de la première maison et refaites le périple circulaire de la Roue archétypale ; notez que les autres maisons se rapportent aux aspects rationnels et émotionnels de votre nature. La formation de votre identité et le choix de vos valeurs sont largement des produits du monde matériel. Vous unir à une autre personne, et évaluer si vous voulez continuer à porter en vous l’ADN symbolique de votre tribu, est une question fortement émotionnelle et psychologique. Cependant, le fait de compléter ce cercle vous mène à votre voix intuitive.

L’intuition est notre sens primal ? bien avant de faire connaissance avec la pensée rationnelle, nous sentons la vie. Bébés, nous absorbions le climat énergétique du monde dans lequel nous vivions, y compris les émotions de nos parents et l’atmosphère de notre maison. En grandissant, les capacités de l’esprit se développent et les expériences intuitives que bien des enfants décrivent, telle la vision des anges, sont rejetées et mises au compte de l’imagination. Ces forces physiques se terrent alors dans un souterrain, bien qu’habituellement, elles ne se taisent pas complètement. Je suis convaincue que la polarité entre notre être rationnel et notre être intuitif crée une atmosphère intérieure propice à une souffrance et à une dépression intenses. Sentir l’information énergétique, mais ensuite réprimer cette information faut d’appui rationnel, c’est inviter la folie.

Apprendre le langage des archétypes et la vision symbolique permet d’éveiller et d’utiliser votre intuition. Le modèle archétypal qui réside dans votre douzième maison est le guide de votre souterrain. Bien que vos peurs semblent multiples, chacune n’est en définitive qu’une version différente de la peur du changement, qui est de loin l’obstacle le plus puissant à l’ultime acte irrationnel de l’abandon spirituel de soi. Vos expériences de la maison douze portent le thème de l’abandon de soi, comme dans la scène de La Vie est belle dans laquelle George Bailey (joué par Jimmy Stewart), envisageant de se précipiter du haut d’un pont surplombant une rivière glacée, finit par atteindre son point de rupture  et implore en pleurant l’aide de Dieu.

La part d’ombre de la maison douze peut ressembler beaucoup à une chambre d’horreurs médiévale, précisément parce qu’elle est si étroitement liée aux nombreux fragments e notre psyché. Un grand nombre de nos dépendances et de nos compulsions sont enracinées dans nos peurs les plus profondes d’être abandonné, celles qui poussent abondamment dans l’ombre de cette maison.

Maintenant que vous êtes familiarisé avec la nature et le rôle de chacune des douze maisons qui composent la Roue archétypale, il est temps de créer votre propre Roue. En suivant le processus intuitif. Vous placerez chacun de vos douze archétypes dans une maison différente de la Roue. Cette Roue archétypale personnelle deviendra la carte routière la plus importante pour travailler avec vos archétypes et comprendre votre Contrat Sacré. 

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

 

L’EVEIL DE NOTRE POTENTIEL DIVIN

 

Mukesh Singh ChTNous voulons tous connaître notre raison d’être. Quelle est donc notre mission ? Les initiés sont faciles à repérer: leur vie rayonne de sens. Comme ils perçoivent le dessein de leur vie, ils ont la force d’en traverser les périodes difficiles autant que d’en apprécier les meilleures. Mais bien des gens n’en ont pas d’idée précise, ou ignorent tout à fait leur raison d’être. Depuis que je pratique l’intuition médicale (c’est-à-dire la capacité de « lire » l’état psychologique de quelqu’un par l’intuition plutôt  que par l’examen et le diagnostic physiques), on me demande souvent : « Pourquoi suis-je malade, et comment guérir ? » Encore plus souvent et avec plus d’insistance, on me demande : « Pourquoi suis-je ici ? Quelle est ma véritable raison  d’être ? Que faire de ma vie ? » En un sens, ce manque de direction et de compréhension de soi constitue un problème de santé, car il peut engendrer diverses formes de stress émotionnel, comme la dépression, la fatigue et l’anxiété. Lorsque ces tensions et ces émotions négatives s’installent, elles peuvent engendrer la maladie. La connaissance de votre mission n’est  pas qu’une aspiration de l’esprit : elle est également essentielle à votre corps et à votre âme. 

Une vie confuse et dépourvue d’orientation peut entraîner d’autres conséquences. L’ignorance de votre mission peut avoir un effet destructeur sur vos  relations. Comme le disait souvent le regretté Howard Thurman, théologien, mystique et professeur à Harvard, nous devons nous poser deux questions : « La première est « Où vais-je ? » et la seconde, « Qui  viendra avec moi ? » Si vous ne vous les posez pas dans cet ordre, vous aurez des difficultés. » Sans cette compréhension de soi, sans ce dessein, nous pouvons porter atteinte à notre entourage et nous faire du tort. Sans une idée claire du « tableau d’ensemble », nous ne pouvons réagir correctement aux événements et aux gens lorsque les choses vont mal. […] 

Après avoir, pendant plus de dix-sept ans, aidé des gens à trouver et à utiliser leur boussole intérieure, j’en conclus que cette absence d’orientation spirituelle et émotionnelle est endémique. En plus de représenter un problème personnel pour bien des gens, c’est aussi une préoccupation mondiale : d’un point de vue cosmico-pratique, à quoi sert à l’univers une  planète remplie d’âmes qui n’ont pas la moindre idée de leur raison d’être ni de leur mission ? 

Lorsqu’on me demandait comment « se réapproprier sa propre existence » ou guérir ses blessures, comment trouver la bonne direction, je recommandais souvent la prière. Mais malgré toutes les qualités de cet exercice, j’ai cherché un autre chemin ou processus précis par lequel on puisse clarifier sa vie et trouver sa raison d’être. Personne ne peut tout prévoir,  bien sûr mais si nous pouvions envisager le sens symbolique de nos expériences, nous serions mieux préparés à affronter les inévitables changements et à nous y adapter. Au lieu de nous opposer à la transformation (tout en accumulant des  cicatrices émotionnelles), nous pourrions choisir, voir les événements sous un jour différent, accepter les changements et profiter de notre vie. Considérant l’importance personnelle et planétaire de la connaissance de notre mission, pourquoi est-elle si difficile à trouver ? Comment peut-on mieux la chercher et s’en informer ? Pourquoi certains la découvrent-ils  facilement, tandis que d’autres peinent sur le moindre indice ? Comment nous en faire une idée ? 

Chacun de nous a intérêt à connaître sa mission, car notre façon d’aborder les diverses circonstances de la vie améliorent ou compromettent notre santé. Comme je l’ai découvert après plus de huit mille lectures intuitives médicales au cours de ces dix-sept années, « notre biographie devient notre biologie » : c’est ce que j’écrivais dans Anatomie de l’Esprit.  Autrement dit, les petits problèmes et les grands traumatismes s’installent et vivent dans notre corps, et affectent ou bloquent notre énergie. Il va sans dire que plus nous nous écartons de notre mission véritable, plus nos frustrations s’accumulent et plus notre énergie est déphasée. Une fois informé de sa mission, on peut vivre de façon à tirer le meilleur parti de son énergie. Lorsqu’on s’accorde à son énergie, on exprime mieux son propre pouvoir. J’appelle cela vivre en accord avec son Contrat sacré.  

Lors de mes lectures intuitives, j’aide des gens à exploiter plus consciemment leur énergie, en repérant les traumatismes ou autres événements de leur vie qui sont restés dans leur champ énergétique. Lorsque je ramène ces souvenirs à leur conscience, ils voient souvent comment ils ont perdu leur énergie ou leur pouvoir en s’identifiant à l’excès à ces blessures ou à ces expériences. En identifiant ces « fuites d’énergie », ils peuvent regagner leur âme. Même si ce rappel est parfois utile, la plupart des gens n’ont pas besoin de mon aide pour se souvenir de ces expériences majeures. Mais là où je crois avoir vraiment aidé certains, c’est dans l’identification et l’interprétation des schémas sous-jacents de pensées et de croyances qui affectent leurs souvenirs. Ces schémas sous-jacents portent les interprétations et les sens que vous assignez à vos expériences. Ces interprétations deviennent des souvenirs cellulaires et traînent la charge d’énergie émotionnelle qui affecte votre biographie et, par conséquent, votre biologie. 

Lorsque vous vous rappelez, par exemple, avoir excellé en mathématiques à l’école, ce souvenir d’une réussite peut stimuler et inspirer votre corps et votre esprit. Mais si votre talent pour les mathématiques a provoqué du ressentiment ou du rejet de la part d’un entourage jaloux, il portera également une charge émotionnelle négative. Celle-ci peut s’attacher à tout succès  subséquent, et vous commencez à associer la culpabilité à l’accomplissement. Supposons, par contre, que votre expérience de ces complications émotionnelles vous ait, en réalité, préparé à affronter des défis ultérieurs. Au lieu d’en vouloir à cet entourage jaloux, vous pouvez lui être reconnaissant d’avoir contribué à votre apprentissage de la vie. En percevant votre propre énergie, en prenant conscience de votre perspective sur votre monde, vous pouvez changer votre point de vue et votre vie. En détectant une charge émotionnelle dans votre biographie, vous voyez comment les fragments rassemblés de votre histoire ont affecté votre passé, votre présent et votre état de santé. Cette perspective, c’est ce que j’appelle la vision symbolique. Entrevoir votre vie à larges traits et en zones de couleurs vives vous permet de redessiner votre conception de l’avenir et d’en interpréter plus clairement et plus consciemment les détails. La vue symbolique vous permet de retrouver votre énergie ou votre âme, pour guérir du point de vue émotionnel, spirituel et parfois même physique. La vision symbolique constituera une façon importante de travailler votre énergie lorsque vous ferez le point sur votre Contrat sacré. 

En faisant la lecture symbolique de quelqu’un, je vois son énergie (dans toutes ses attributions) circuler autour de lui. Mais je la perçois simultanément, comme la somme unifiée de toutes ses parties, et comme une cellule unique reliée à une grande matrice énergétique. Pendant ces lectures, mes sujets deviennent des hologrammes humains. Leur schéma énergétique général se reflète dans chacune de leurs cellules, tout comme chacune de nos âmes bourdonne activement pour former une sorte d’âme planétaire qui englobe toute la vie terrestre. Nos paroles, pensées, actions et visions influencent notre santé individuelle et celle de notre entourage. Parcelles essentielles d’une âme universelle, nous avons tous été placés sur la terre pour remplir un Contrat sacré qui améliore notre croissance spirituelle personnelle tout en contribuant à l’évolution de la grande âme mondiale. 

Notre mission de vie, ou Contrat, ne peut se définir ni se mesurer uniquement à l’aune de notre vie extérieure. Notre raison d’être ne se limite pas à notre carrière, à notre passe-temps ni à notre relation amoureuse. Notre Contrat, c’est notre relation globale à notre pouvoir personnel et spirituel. C’est notre façon de fonctionner avec notre énergie et avec les gens à qui nous la donnons. C’est aussi la mesure dans laquelle on est prêt à se soumettre à la direction du divin. Même si un Contrat ne correspond pas aux détails matériels de notre vie, on peut utiliser ces derniers pour le découvrir. Notre vie comporte de nombreuses facettes qui chatoient et reflètent à la fois notre énergie physique et notre énergie intérieure. En tentant de saisir l’ensemble de ce reflet, vous pouvez discerner et définir votre mission. Tout comme un hologramme contient une image entière en chacun de ses fragments, notre mission se reflète, peut-être sous un angle légèrement différent, en chacun de nos nombreux rayons énergétiques. Mais il faut de l’entraînement pour arriver à percevoir le tableau d’ensemble dans ces fragments et à les combiner pour obtenir la somme de notre mission. La découverte de votre Contrat est susceptible de vous réserver des surprises. Vous vous ferez couper l’herbe sous le pied et serez secoué par des prises de conscience. Mais en cours de route, vous apprendrez à utiliser une vision symbolique, à gérer votre pouvoir personnel et à accomplir votre Contrat sacré. 

Dans mes livres précédents, Anatomie de l’Esprit (Éd. Ariane) et Why people don’t heal and how they can, j’ai expliqué comment fonctionne l’énergie, comment elle s’organise autour de nos sept centres émotionnels ou chakras, et comment vous pouvez apprendre à percevoir votre énergie et à aiguiser votre intuition afin de voir d’où proviennent vos perturbations spirituelles et physiques. J’ai enseigné comment et pourquoi l’énergie pouvait se bloquer ou se dénaturer, et comment se guérir en brisant ce blocage qui provient souvent de comptes à régler. En général, la guérison émotionnelle ou spirituelle est reliée à l’apprentissage d’une leçon prodiguée par le ou les centres émotionnels en cause dans la maladie. Cette leçon, c’est parfois la maladie elle-même, et travailler avec cette forme d’énergie permet de découvrir les changements mentaux et émotionnels nécessaires. 

Au bout de milliers de lectures, j’en conclus qu’un principe organisateur encore plus grand que le jeu des chakras structure notre énergie et, ce faisant, notre vie. J’ai commencé à identifier des formes universelles d’intelligence cosmique directement à l’oeuvre dans l’organisation quotidienne de notre vie. En fait, à chacune des lectures que j’ai faites depuis 1989, un modèle archétypal s’est dégagé des détails et des fragments de chaque vie pour prendre une forme définie, offrant une idée claire de la psyché de cette personne et de la raison de son état. Souvent d’origine ancienne, ces modèles peuplent notre esprit, et leur mode d’existence nous affecte profondément, mais nous en sommes généralement inconscients. Ces modèles  intelligents sont des archétypes, des formes de vie énergétiques dynamiques qui circulent dans les pensées et les émotions de beaucoup de gens, dans toutes les cultures et dans tous les pays. Les archétypes sont les architectes de nos vies. Ils constituent les compagnons énergétiques grâce auxquels nous pouvons apprendre à nous comprendre, comme Laura. Ces modèles psychologiques et émotionnels (notre façon de vivre et les gens que nous aimons) peuvent nous amener à la compréhension profonde de notre raison d’être. Leur énergie peut nous mettre en contact avec notre grand Contrat sacré, avec notre grande mission sur cette planète. Comme je l’ai constaté lors de ma lecture de Laura, aucune relation n’est insignifiante. Chacune de nos expériences inclut un but et un sens. Chaque événement, chaque personne de notre vie   incarne un fragment énergétique de notre psyché et de notre âme. La tâche spirituelle de chacun consiste à reconnaître et à intégrer tout cela dans sa conscience, afin que le modèle général de sa mission puisse briller dans toutes ses dimensions. 

Cette prise de conscience est à l’origine de ce livre, qui révèle un processus de découverte et d’intégration des fragments de la psyché. Ce guide d’exploration de soi permet de découvrir nos compagnons archétypaux et de travailler avec eux pour accomplir notre mission de vie et notre Contrat sacré. 

En développant une vision symbolique et un langage archétypal, vous saisirez l’ensemble de votre vie avec un degré de clarté qui vous permettra de guérir les blessures émotionnelles et spirituelles, et vous remplira d’émerveillement devant l’importance de votre vie pour tous les gens que vous rencontrerez. Soyez assuré que tous les événements et les gens qui sont destinés à croiser votre chemin se présenteront à temps, et que les conseils du divin affluent sans fin vers votre âme. Il ne peut en être autrement : si nous gérons nos Contrats, le Divin s’occupe du Sacré. 

 

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

 

Le corps victime du moi


téléchargementLa fascination de la vie peut entraîner les fonctions subjectives à une expérimentation excessive. En empruntant notre terminologie, la lune et ses émotions, vénus et ses sentiments, mars et ses désirs, feront une farandole et s’exciteront mutuellement. C’est le corps qui paiera pour les responsables en amont, et assez rapidement. Les excès sexuels engendrent une faiblesse des reins, l’alcool condamne le foie et le sang, le tabac les poumons. Le surmenage intellectuel, si mercure joue au champion, et qui semble plus noble dans notre culture en étant tout aussi pervers, attaque sournoisement les nerfs et exagère l’ego mental. Les lentes vibrations des ondes spirituelles supérieures ne pourront plus y pénétrer pour permettre au cerveau de nouvelles opérations intuitives. Les excès alimentaires, dont la femme, yin, est très souvent la victime, produisent la paresse intellectuelle sous l’égide de la lune, puis des troubles dans toutes les parties du corps. Les hommes qui continuent de penser à leurs affaires en mangeant, sans diététique appropriée, développent des maladies cardio-vasculaires, comme si leur cœur manquait de place et appelait au secours. Et si l’on s’abandonne à la structuration et au contrôle permanents, un mental trop rigide, au-delà de la loi de conformité naturelle, engendre immanquablement des maladies osseuses ou articulaires, des maux de dos variables, et quelques manies. On peut même détailler. Une émotivité débordante et cultivée s’attaquera, finalement, à l’estomac, une peur chronique aux reins, une tristesse interminable aux poumons.

 

2 Bouddha avait raison !

Dans une société dont l’activité consiste essentiellement à créer de nouveaux besoins chez ses membres, se dégager de la fascination de l’objet s’apprend en psychothérapie et se développe dans la quête intuitive. Au dehors, l’on prendra le risque ridicule d’être considéré comme une personne qui aime perdre son temps, quand on se dégage des comportements utilitaristes, et qu’une intensité agréable à méditer, réfléchir, contempler la nature, faire de l’exercice physique, vient compléter l’intérêt pour les témoignages de ceux et celles qui ont accepté la brèche évolutive.

Et le docteur David Servan-Schreiber, dans guérir, précise que la perte du sentiment naturel du corps, perte indispensable à l’idéologie du profit qui aliène au travail, cause de bien nombreuses maladies qui pourraient être évitées par des moyens simples, dont la nutrition correcte et l’exercice physique régulier. Le corollaire est simple. L’objet qui fascine rend malade, l’attachement à l’argent, au plaisir, au travail, et même au bonheur considéré comme un esclave docile, tout ce qui monopolise l’esprit le dessert, le comprime et l’enferme. L’esprit veut être libre, épouser le ciel, soutenir le corps, aimer la Terre. Il traverse notre mental supérieur, tombe sur des intuitions qui, en trois secondes, viennent à bout de raisonnements pénibles et inachevés, il anime notre mental contingent toujours aux prises avec le pouvoir décisionnel et l’altérité, et se cache jusque dans le mental physique, une sorte de mort consciente, que le yogi supramental rencontre en descendant toujours plus bas, et dont toute évocation est vaine. Seule l’expérience renseigne. C’est ce dernier pouvoir, le plus lourd, le plus inconscient, et sans doute le plus ancien de tous, que le Divin cherche à transformer pour diviniser la Matière et la libérer de la mort. Les registres des pouvoirs subconscients sont nombreux, opératifs, fonctionnels, opportunistes. Les erreurs se paient, même si elles ne sont pas des fautes. Nous sommes remplis de volontés et d’intentions qui ne sont pas les nôtres, qui sont des mémoires vivantes, des procédures énergétiques, des parasites, des morceaux de semi-conscience vivace, et pourtant les voilà à l’œuvre à la moindre faille, nous envoyant les épreuves et les défis, soulignant les limites de notre volonté dans le sentiment d’impuissance. Evoluer est le seul chemin.

 

3 Marier le Yin et le Yang

C’est une attitude yang, volontaire, qui permet de créer ces espaces privilégiés d’épanouissement personnel consacrés au ressourcement et à la voie, où l’esprit aura du répit. Il sera établi que le moment, le seul intermédiaire entre le moi et le non-moi, sera délivré de finalités mesquines. Une fois qu’ils auront été créés, ces terrains de jeux donneront l’occasion de devenir réceptif en profondeur. C’est parfois difficile d’obtenir des espaces de vrai lâcher-prise, mais une fois installés, l’abandon de ses prérogatives personnelles se développe à l’intérieur, pour apprendre à écouter, voir, ressentir sans arrière-pensées, sans quête du résultat, pour apprendre à désapprendre, comme le disait déjà Lao-Tseu.

Le mouvement d’ensemble destiné à libérer du contrôle peut être partagé dans un groupe ou se mettre en place dans des moments de solitude. Le lâcher-prise permet une meilleure circulation des énergies mentale, émotionnelle, physique, et aide à réconcilier les hémisphères cérébraux. Les chinois connaissent ces techniques, où seule l’impulsion est volontaire, tandis que les gestes qui s’ensuivent font appel à l’énergie non musculaire, ou à la conscience du corps physique. Le yoga demande beaucoup plus de pratique pour arriver aux mêmes résultats, puisque le contrôle y est beaucoup plus important. Mais à un niveau de maîtrise rare et difficile à atteindre, les postures doivent s’installer d’elles-mêmes et procurer des états que le corps non travaillé ignore. Beaucoup de sports pratiqués avec une adresse relâchée, comme la longue randonnée, la natation, le snorkeling en eau chaude, débouchent aussi sur des échanges positifs entre les différentes parties de l’être, et peuvent même en certains cas déclencher une méditation naturelle régénératrice sans le moindre effort technique.

Les grandes cités empêchent l’hygiène de vie, d’où l’augmentation exponentielle des dépenses de santé en Europe, et le succès des pharmacies, puisque nous perdons nos défenses immunitaires de manière inquiétante, et faisons disparaître toutes sortes de symptômes, autant de signaux d’alarme, par de petits abrutissements chimiques. On ajourne ainsi sans cesse des rectifications indiquées par l’esprit global qui manipule le subconscient pour nous avertir. Cet état de fait culturel provient du mental du 18ème siècle, qui n’a cessé de se prolonger et de s’emparer de l’Histoire, et qui croit à la fragmentation du Réel — sans se rendre compte qu’à force de découper le grand puzzle en petits morceaux, la chance de le reconstruire s’amenuise. A l’opposé, comme certains médecins occidentaux ont enfin l’audace de l’établir, la vision chinoise du monde, la seule à proprement parler holistique depuis l’origine, nous propose l’acupuncture, peu soucieuse d’examens interminables, mais capable de sentir la fuite de l’équilibre, de l’homéostasie, et de la rétablir par des moyens simples.

 

4 Face au réel du non-gratifiant

Toutes les contraintes qui nous relient à la nature, et qui déterminent les conditions de la bonne santé, sont très peu prises en compte par le moi conditionné. Le corps physique demande plus d’attention que ce que notre éducation prétend, le refoulement des émotions, destiné à sauver la face en toutes circonstances, s’avère en fin de compte une stratégie idiote et somatisante. Refuser l’intuition au nom du cartésianisme et de la preuve expérimentale mutile une partie entière du cerveau. Il semble donc acquis qu’il faut aller voir de bien plus près les forces dont nous dépendons, pour respecter leur travail, le comprendre, éviter les retours de manivelle dus au stress, aux conceptions fausses du moi ou du non-moi. Cette aventure n’est pas rassurante au début. Voir que l’on est plusieurs dérange, se rendre compte qu’on n’est ni plus ni moins qu’une étagère biologique, et que chaque rayon veut caresser ses propres objets du désir, voilà qui propulse dans une saison en enfer. Puis c’est une fête. Les moi concurrents se séduisent, s’affrontent, le centre repère celui qui ne veut jamais s’élancer, celui qui veut temporiser, celui qui en veut toujours plus, celui qui abandonne, qui baisse les bras, celui qui s’arrange en tournant les choses à sa manière. Le moi évolutif veut accueillir des transformations fragiles mais souhaitables, qui seront refusées ou ajournées dans les étages inférieurs, comme les affects, les émotions, les habitudes addictives.

Voici un nouveau paradigme commun à la thérapie et à la voie, les deux démarches identifient plusieurs acteurs intérieurs. Accepter d’observer leur jeu n’est pas une attitude plus dangereuse que de subir soudain des conflits catastrophiques, ou des comportements réactifs qui entraînent là où l’on ne veut pas aller, après que les prises de conscience auront été ajournées trop longtemps. Nous sommes un véritable arc-en-ciel. L’identité n’est pas que de la volonté, ni que de la pensée, ni que de la mémoire vivante, ni que du sentiment, ni que des sensations organisées et des émotions — c’est un ensemble constitué de fonctions multiples. Nous allons nous familiariser avec les matériaux de l’alchimie spirituelle, les pouvoirs psychologiques conformes aux principaux corps du système solaire, et cet inventaire peut être une piste aussi bien pour mener sa propre thérapie que pour clarifier son ascèse. Différents mouvements s’ordonnent, se complètent ou rivalisent pour s’emparer du moment, et nous voilà déjà au pied du mur.

 

extrait du Traité d’alchimie vu sur  : www.supramental.fr - Le site de Natarajan

Histoire des Zéta-Réticuliens (vague Pléiadienne 6)

Histoire des Zéta-Réticuliens (vague Pléiadienne 6) dans PLEIADIENS (TERRE) images-17Bien que l’évolution de leur race ne se soit pas déroulée de manière linéaire, nous raconterons les évènements de manière linéaire. Commençons en arrière il y a de cela des centaines de milliers d’années dans le système de la Lyre. Les racines de la race humanoïde dans notre secteur de la galaxie ont toutes émergé à partir du système de la Lyre. Les Zeta-Réticuliens ne font pas exception. 

Commençons dans le système de la Lyre quand la civilisation fleurissait et que les nouvelles cultures explosaient à travers le cosmos. La variété des cultures que ces premières humanités avaient créé était vaste. Il y avait une planète que nous appellerons la planète Apex que nous citerons comme l’ancienne origine de la race Zéta-Réticulienne.

La planète Apex était très similaire à la Terre. Les êtres vivants sur Apex étaient un mélange génétique comme nous le sommes nous-mêmes, parce que les premières races Lyriennes avaient déjà commencé à coloniser. Apex est devenue un mélange des génétiques des races Lyriennes. Aussi leur société manifestait une grande quantité d’individualité et d’imprévisibilité. Ces caractéristiques étaient mêmes plus prononcées qu’aux jours présents de ce qu’est la Terre. Il y avait ceux qui étaient pacifiques. Il y avait ceux qui étaient guerriers. Il y avait ceux qui étaient orientés sur la technologie et ceux qui rejetaient la technologie en faveur de la spiritualité intérieure. Chaque tendance à laquelle on pourrait imaginer était présente sur cette planète Apex, bien plus dramatiquement que ça ne l’est sur notre présent plan terrestre. 

Leur culture fleurissait depuis des milliers d’années. Cependant, sous la surface des masses de conscience il y avait une grande disharmonie parce que la croissance spirituelle de la planète n’était pas en parallèle avec la croissance technologique de ses habitants.

Le gouffre a commencé à s’élargir. Sur la surface de la planète le cataclysme a commencé : toxicité importante et irradiation grave des explosions atomiques encore plus destructrices que sur notre planète aujourd’hui. Il y avait toujours plus de pollution. L’atmosphère a commencé à se détériorer et la vie végétale a été par voie de conséquence rapidement incapable de produire assez d’oxygène pour continuer le cycle du dioxyde de carbone/oxygène qui gardait l’écosystème en équilibre. 

Il y avait ceux qui dans le système étaient conscients de ce qui se passait. Ils ont commencé à prendre des mesures pour préserver la vie.

Ils ont construit des abris souterrains et se sont préparés pour la destruction totale de la surface de leur planète. Ils ne savaient pas si cela allait se produire, mais ils voulaient être en sécurité. Ils savaient qu’ils avaient une marge de sécurité et que s’ils étaient préparés, leur race survivrait. Ils commençaient à apprendre à utiliser des sources d’énergie alternatives qui pourraient être utilisées en souterrain sans dépendre de la lumière solaire ou de l’oxygène de la surface. Donc, ils ont créé un monde qui était totalement indépendant de l’écosystème de surface. 

La préparation s’est déroulée sur plusieurs générations. Ils étaient clairvoyants, parce qu’ils étaient certains que ce changement devait se produire. Ils se sont ralentis et ont bougé lentement. Ils ont commencé à voir qu’ils évoluaient intérieurement à un rythme si rapide que la taille du crâne Apexien s’est rapidement accrue. Le processus de naissance naturelle est devenu difficile, parce que la taille du crâne était en expansion plus rapidement que le pelvis femelle ne pouvait s’y adapter. Aussi il y eut de nombreux décès durant les naissances, à la fois de la mère et de l’enfant. Puisque ce que nous appelons la césarienne ne faisait pas partie de leur système de croyance, ils étaient face à une crise de leur espèce à coup sûr. 

Ils étaient face à un dilemme. Leur population diminuait. Il est devenu évident qu’ils devaient se préparer pour une catastrophe planétaire de même que la mort de leur propre espèce.

Alors ils ont commencé à mettre en œuvre des techniques de clonage afin de ne plus être dépendants du processus de naissance.

Ils pourraient ainsi véritablement reproduire leur espèce en laboratoire sans la nécessité de l’acte de reproduction, de la conception ou de la naissance par voie naturelle. Ils ont présumé que cette technique leur permettrait de se conserver. 

Les Apexiens essayèrent d’inverser certaines des conditions négatives qui se produisaient sur la surface de la planète avant d’avoir pris refuge en sous-sol. Cependant, cela était allé trop loin. Beaucoup d’Apexiens mourraient de maladies résultant de l’irradiation ou de la pollution de l’air. Ils savaient qu’il était temps de se réfugier dans le sous-sol de leur planète. 

Petit à petit, ces individus ont poursuivi leur évolution sous la surface de la planète et ont commencé à habiter des villes souterraines. C’était un grand choc pour beaucoup. Imaginez-vous savoir que vous ne pourrez plus jamais regarder le ciel à nouveau… que vous ne pourriez plus jamais vous allonger sous les étoiles…. Que vous serez piégés dans un environnement rocheux pour le reste de votre vie. Imaginez la peur et la douleur que ces gens éprouvaient. 

Finalement, ils sont tous descendus dans le sous-sol. Ils ont appris à s’adapter. Grâce à leurs capacités de clonage (sur lesquelles ils avaient travaillé pendant 100 de leurs années), ils ont commencé à comprendre comment un corps pourrait s’adapter à un nouvel environnement comme le leur. Ils ont commencé à altérer leur système génétique de manière à ce que lorsqu’un bébé naissait, il était bien adapté à l’écosystème souterrain. 

Ceci a occasionné la restructuration de leurs corps de manière à absorber des fréquences lumineuses au-delà du spectre visible, et  transformé ces fréquences en chaleur.

Ceci requerrait un mode de fonctionnement du corps complètement différent et un nouvel apprentissage de la manière d’absorber des nutriments. Leurs corps ont commencé à apprendre à ingérer des nutriments à partir de quelques rochers luminescents souterrains.

Ils avaient apporté de la surface des plantes luminescentes aussi. Ils étudiaient ces plantes (basées sur la chlorophylle) et se sont rendus capables d’incorporer ces caractéristiques.

Tout ceci s’est produit durant des centaines d’années. Beaucoup d’Apexiens sont morts.

Il y avait des succès et des échecs. Ils sont finalement arrivés jusqu’au point où la population s’est accrue et le taux de décès a diminué. Les méthodes par lesquelles ils absorbaient les nutriments et les recyclaient dans l’écosystème sont parvenues à une symbiose et se sont équilibrées. Ils savaient qu’ils pouvaient survivre de cette manière durant une période indéfinie de temps. 

Alors que ceci se passait sous la surface de la planète, des changements profonds eurent lieu en surface. Les Apexiens ne réalisaient pas que la toxicité de la planète avait mis en marche une réaction en chaîne. Les radiations puissantes avaient commencé à détruire le champ énergétique planétaire sur un niveau subatomique. Ceci créa un voile électromagnétique dans le tissu spatio-temporel entourant la planète Apex. Pendant qu’ils étaient sous le sol, Apex changeait en fait de position dans le continuum espace-temps, à cause de la destruction dramatique de l’énergie subatomique. 

Le temps et l’espace, c’est un peu comme un fromage suisse. Une planète est connectée à travers une série de réseaux multidimensionnels et de passages vers d’autres zones de notre galaxie. Quand ce voile a commencé à s’étendre autour de leur planète, elle s’est déplacée à travers le tissu spatio-temporel vers un autre continuum espace-temps qui était à une distance importante de son point d’origine.

Nous terriens, nous avons appelé cette zone « le groupe d’étoiles de Reticulum ».

La planète Apex a été insérée dans le système Reticulum autour de l’une des plus faibles étoiles de ce groupe d’étoile. Ceci s’est produit simplement parce que le glissement planétaire a suivi le tissu spatio-temporel. Les Apexiens souterrains étaient totalement inconscients de ceci et ils continuaient leur vie sous la surface. Ils ont continué de sauvegarder leur espèce. 

Si quelque chose de ce type se produisait sur terre, il y aurait plusieurs factions de peuples vivant sous terre qui n’auraient aucune communication les unes avec les autres. Ces factions pourraient développer des cultures très différentes au cours de centaines d’années. C’est ce qui s’est produit sur Apex. Ces différentes factions représentaient les variations qui ont été observées dans le groupe des Zéta-Réticuliens. Quelques individus disent qu’ils sont très négatifs ; d’autres disent qu’ils sont bienveillants. Mais en fait ce n’est pas si noir, ni si blanc que cela.

Au cours des centaines d’années pendant lesquelles ils furent confinés en sous-sol, ils ont délibérément manipulé leurs organismes pour qu’il s’adapte à leur environnement souterrain. Ils se sont fait devenir eux-mêmes moins grands qu’ils ne l’étaient originellement afin de pouvoir faire un meilleur usage de l’espace disponible dans les cavernes. C’était seulement une volonté de conservation. Puisqu’ils ne procréaient plus physiquement, leurs organes de reproduction se sont atrophiés. Leurs organes digestifs se sont atrophiés parce qu’ils ne prenaient plus de nutriments solides. Ils avaient muté pour pouvoir absorber des nutriments à travers la peau. Leurs yeux se sont adaptés à l’environnement à travers la mutation de la pupille qui s’est mise à couvrir tout l’œil en entier. Ceci leur permettait d’absorber certaines fréquences lumineuses de lumière au-delà du spectre visible. Ils devaient le faire de manière à faire une utilisation optimale de leur environnement souterrain. La description de leurs changements est générale, puisque les différentes factions, isolées les unes des autres, ont eu des altérations légèrement différentes dans leur structure génétique. 

Durant cette époque, ils ont réalisé ce qu’ils avaient fait à leur planète. Ils en ont conclu que les émotions étaient largement responsables, aussi ils ne se sont plus autorisés d’émotions durant leur existence. Ils ont également décidé qu’ils ne permettraient plus de diversité dans leur culture. Aussi ils ont délibérément supprimé les variations dans les réactions émotionnelles aux différents stimuli. Ils étaient inflexibles sur le fait que leurs passions ne devaient plus jamais les diriger.

Ils ont commencé à créer une structure neurochimique dans laquelle chaque stimulus externe produisait la même réaction dans chaque individu. Ils sentaient que ceci leur permettrait d’abolir le sens de l’individualité dans une personne et d’éliminer les passions et les désirs guerriers de leur culture passée. 

D’une manière générale, les factions souterraines séparées ont suivi le même raisonnement. La plupart d’entre eux se sont adaptés biologiquement de la même manière. Ce fut une progression naturelle : ils suivaient une équation. Mais la différence entre les factions était plus appréciable au niveau de leurs orientations philosophiques. 

Chaque faction avait différents points de vue à propos du sens de l’existence. Les uns, que nous appellerons les Zéta-Réticuliens neutres sont les plus doux et bienveillants. Les autres que nous pouvons appeler les Zéta-Réticuliens négatifs proviennent d’une faction qui était intéressée par le gain du pouvoir. 

Ils ont intégré ce désir à partir des racines Lyriennes dans leurs mutations. Il y a d’autres groupes que nous avons appelé les « Gris » qui étaient du monde Apex mais qui ont des structures génétiques légèrement différentes.

Les extra-terrestres qui jouent un rôle dans les histoires d’abduction (prélèvements d’organes), viennent principalement de cette planète Apex. C’est pourquoi il y a tant de controverses pour savoir qui fait quoi. 

Bien qu’ils soient de la même lignée, leurs motivations sont assez variées.

Finalement les Apexiens ont réalisé qu’un temps suffisant s’était écoulé et qu’ils pouvaient revenir à la surface de leur planète. L’atmosphère n’avait pas été totalement régénérée, aussi leur temps de retour sur la surface de leur planète fut de durée limitée. Mais ils s’autorisèrent à émerger. 

Quand ils l’eurent fait, ils ont eu un choc. En observant le champ des étoiles, ils virent que leur planète avait changé de position dans le cosmos. Les étoiles étaient différentes. Les astronomes qui avaient étudié les cieux sur les cartes durant leur retrait de la surface étaient étonnés. Ils ont alors compris ce qu’ils avaient fait. Les Zéta-Réticuliens les plus pacifiques étaient maintenant fermement déterminés à s’unir pour retrouver ce qu’ils avaient perdu durant leur période souterraine. Aussi ils ont diligemment appris à comprendre les pliures de l’espace-temps. Ils ne savaient même pas où ils étaient. Ils voulaient savoir ce qui s’était passé. Ils voulaient apprendre sur eux-mêmes à travers d’autres cultures. Leur volonté était que personne d’autre ne recommence ce que eux-mêmes avaient fait. A cette époque, ce fut leur première motivation. 

Les autres, les plus négatifs, ou groupes au service-de-soi (égocentrisme), ont également émergé à la surface de la planète et réalisé ce qu’ils avaient fait. Alors , les Zéta-Réticuliens du groupe négatif se sont donnés les moyens, à l’aide de la technologie qu’ils avaient par le passé, de construire des vaisseaux et de voyager vers d’autres planètes du système Reticulum où ils ont développé leur culture.

Ils ont réussi à explorer l’univers, bâtissant des colonies dans plusieurs systèmes incluant Orion (à Bételgeuse) et dans le système ternaire de Sirius. 

Sur le plan de l’incarnation, un bon nombre d’entre eux sont sur la Terre aujourd’hui. Plusieurs des Apexiens qui ont disparu étaient opposés à l’idée de manipuler la structure génétique Apexienne. Mais en même temps, ils étaient inflexibles sur le refus de pollution et de toxicité et ils savaient que le planète Apex devait changer. Aussi, ils se sont incarnés à travers la famille galactique, spécialement quand ils ont vu une planète dériver vers le même genre de destruction que celle qu’ils avaient engendré dans leur passé.

C’est leur souhait de partager leur expérience de la catastrophe passée de manière que d’autres n’aient pas besoin de tout recréer.

Après qu’Apex ait glissé vers le système Reticulum, les Zétas ont parcouru des milliers d’années d’évolution. Ils ont été si longtemps dans Reticulum que la planète Apex est seulement un lointain souvenir pour eux. 

Les Apexiens possédaient des vaisseaux au moment de leur catastrophe, et ils auraient pu partir s’ils l’avaient voulu. Mais comprenons leur nature : ce sont des pionniers. Ils avaient les mêmes motivations que les individus qui ont colonisé l’Amérique. Même quand les pionniers étaient face aux menaces indiennes, ils ne voulaient pas partir. Les Apexiens ont vu ceci comme un grand challenge. Ils ont ressenti qu’en allant sous le sol et en changeant leur espèce, ils pourraient guérir leur passé. Ils ne voulaient pas tout recréer à nouveau. La majorité d’entre eux se disaient que s’ils partaient ailleurs, ils continueraient à recréer le même schéma. Certains d’entre eux sont partis et sont allés dans les systèmes de la Lyre, mais seulement en petit nombre.

Pour la plupart, ils sont restés, sentant que c’était une opportunité de guérir leur société. 

Leur cerveau grandissait de plus en plus et la structure de leur œil aussi car leur désir de connaissance facilitait l’élargissement de la pupille. Mais ils se sont aussi génétiquement modifiés. Sur une longue période de temps, cela s’est passé naturellement parce que la surface de leurs yeux n’était pas assez large pour capter la lumière nécessaire. De même les Lyriens qui étaient leurs ancêtres avaient des yeux plus larges que les humains terriens. 

Aujourd’hui leur planète Apex est toujours dans le Reticulum. Les cavernes souterraines servent toujours de foyer à beaucoup d’entre eux, bien qu’un bon nombre passe son temps dans leurs vaisseaux spatiaux. 

Dans l’état actuel de notre utilisation de la puissance atomique, il n’est pas encore possible d’en arriver là, mais en continuant à utiliser l’atome sans évoluer de la connaissance atomique vers autre chose, nous pourrions parvenir à ce même scénario. 

Il faut comprendre qu’il y a une certaine échelle d’évolution qu’une civilisation doit suivre. Nous sommes maintenant arrivés à un niveau critique avec le nucléaire. Il y a une évolution de l’utilisation de la technologie atomique qui nous amène au seuil dangereux. Nous en sommes au point où l’on peut décider de nous éloigner de ce niveau dangereux. Nous devons décider si nous allons suivre le processus d’évolution naturelle qui éloigne de la puissance atomique. 

La plupart des Zéta-Réticuliens actuels sont quasi-physiques et d’autres non physiques. Cet état provient de leur évolution souterraine, mais aussi de leur avancée technologique, qui leur permet de muter physiquement.

images-18 dans PLEIADIENS (TERRE)Ils peuvent aller jusqu’au point non physique. Cependant, ils ne désirent pas quitter le plan physique parce qu’il y a encore quelque chose qu’ils ont besoin d’apprendre. 

Il ne faut jamais publier qu’il y a différentes factions de Zétas. Quelques uns d’entre eux sont altruistes. D’autres sont ici uniquement pour leurs propres besoins, et ces raisons peuvent être positives ou négatives, ou bien un intermédiaire entre les deux.

Ils veulent certaines choses de notre part dont ils pensent manquer. Ils pensent qu’ils ont commis des erreurs dans ce qu’ils ont éliminé à travers le clonage. Ils essaient maintenant de nous observer pour apprendre comment ils peuvent intégrer ces choses en eux-mêmes. 

D’une certaine manière nous pourrions dire que nous sommes leur passé de même qu’ils sont notre futur. C’est comme si à chaque coin où ils tournent, ils sont face à nous. Nous représentons leur passé, nous représentons aussi leur seul espoir de futur. 

Auteur : Yasmine ROONEY – LE PROJET PLEIADIEN – l’Assistance pléiadienne dans la vie humaine. 

Processus de transmutation : la transformation et ses formules

 

 Processus de transmutation : la transformation et ses formules dans LEMURIENS de TELOS corps-memoireLa transmutation est un processus par lequel on exprime une transformation positive. Créer et vous livrer au travail avec la Flamme violette ou à la prière dissoudra et guérira les énergies négatives ; par exemple, cela transmuera ou changera une énergie ou un karma négatif en une énergie pure, claire et positive. Si jamais vous vous sentiez déprimé, il vous faudrait identifier et admettre ce sentiment en vous, comme s’il s’agissait d’un événement survenu ce jour-là ou d’un souvenir resurgissant d’une vie passée dans votre mental afin d’être examiné et transmuté. A cette fin, cernez ce sentiment en votre cœur et contemplez-le. J’éprouve toutes ces choses à propos de ce qui m’est arrivé aujourd’hui ; ou encore, ce que je ressens n’est pas lié à la situation présente, et pourtant ces émotions émergent de l’inconscient et se font connaître. Puisqu’elles sont en moi, je les reconnais et les accepte comme miennes. N’ayant nul besoin de connaître les détails de leur origine, je leur envoie de l’amour et de h. Je consens à les éprouver pleinement et à les accueillir avec amour. 

Par la suite, demandez à la Flamme violette de les bénir et de les dissoudre. Assignez-là à chaque situation qui requiert d’être guérie ou résolue et priez votre Soi divin d’éliminer tout ce qui l’entoure et qui n’est pas la perfection de Dieu. Si vous demeurez avec elle, celle-ci détruira cette négativité progressivement et la changera en quelque chose de plus approprié, de divin et de joyeux. La situation s‘améliorera alors grandement. En somme, cette pratique guérira des expériences difficiles et vous ouvrira de nouvelles perspectives jusque-là inaccessibles. 

Au siècle dernier, plusieurs centaines d’humains ont ascensionné en invoquant quotidiennement la Flamme violette, des  années durant. Ils l’appelèrent avec beaucoup d’amour et de ferveur sans toutefois savoir précisément ce qu’ils transmutaient. Ils permirent à leurs parties obscures de se présenter à leur perception, sans les juger jamais, et les remplirent d’énergie en les baignant de la Flamme violette. Ces chères âmes n’avaient pas alors l’information et les outils actuellement à votre disposition. C’est par la foi et la persévérance que ces gens continuèrent jusqu’à leur dernier souffle sous forme humaine ; par ce processus graduel, ils modifièrent, petit à petit, toute l’énergie négative accumulée au cours d’existences passées et présentes en une lumière liquide dorée et, par la suite, en passant de l’autre côté du voile, ils ascensionnèrent tout de suite. Ils sont aujourd’hui parmi nous, drapés de lumière et goûtant la gloire de Telos et bien davantage. Ce qui m’amène à vous dire qu’il n’est pas toujours nécessaire de connaître ce que vous transmutez pour y arriver. Même s’il est bien de le savoir, cela n’est pas exigé. 

L’important est d’y mettre votre amour, seuls l’amour, la clémence, la compassion infusés à une situation transmutent celles-ci en quelque chose de mieux et transforment positivement une situation négative. La Flamme violette, c’est véritablement le pouvoir de transformer les choses. Si vous avez un problème avec quelqu’un, diffusez vers cette personne des vagues incessantes de cette énergie. En faisant rayonner des vagues d’amour, de compassion, de pardon et de bénédiction vers une situation, il est impossible que celle-ci reste statique ; la loi universelle exige la résolution de tout ce qui bénéficie d’amour et de grâces. L’action de la bénédiction est aussi une forme de transmutation, une activité du septième rayon. Si vous vous mettez à bénir tout ce qui apparaît comme moins que la perfection divine en votre existence, vous transformez ou transmutez les situations apparemment négatives en quelque chose de beaucoup plus positif et la solution divine, la situation gagnante à tous points de vue se manifestera bientôt. Voilà l’action de la transmutation ; elle suscite une transformation qui fait de chacun un gagnant.

 

Extrait de TELOS III – Message de Adama, Maître Lémurien, canalisé par Aurélia Louise Jones – page 231

Au Temple de Jade avec Adama

 

Au Temple de Jade avec Adama dans LEMURIENS de TELOS jadeSur cette planète, la majorité des gens ont surtout divers problèmes physiques, beaucoup de peurs enfouies déclenchant des difficultés au quotidien, et des émotions bloquées dans le subconscient par des expériences antérieures imprimées dans leur âme. Expériences qui furent non seulement douloureuses, mais aussi très traumatisantes, représentant en somme les leçons qu’exigeait leur voie évolutive.

Chacun présente dans son corps sensitif une accumulation de traumas affectifs cumulés au cours de milliers d’incarnations ; pour amener une ultime purification, une guérison définitive et acquérir la sagesse pour laquelle toutes ces expériences ont été conçues, ces traumas doivent être amenés à résolution. Toute expérience n’ayant pas été purifiées en une vie donnée persiste à rejouer le même programme, encore et encore, lors d’existences subséquentes, jusqu’à ce que la guérison véritable, la sagesse et la compréhension surgissent des tréfonds de votre âme. La tristesse, le chagrin, les peines, chaque traumatisme affectif et tout ce que vous vivez qui ne reflète pas la joie pure naturelle, la félicité et l’extase de votre être signalent ce qui doit être guéri en vous. Beaucoup de peurs doivent également être purgées de la conscience collective – qu’elles soient conscientes ou inconscients.

Des toxines mentales provenant d’existences entières vouées à des idéologies fallacieuses et à des programmations déviées se manifestent maintenant à votre perception d ‘une manière oud ‘une autre afin d’être évacuées et corrigées. Demeurez lucides, restez attentifs aux incitations de votre âme. Chacun doit déterminer quels points prévalent sur le moment et se présenter au temple en les gardant à l’esprit en vue de leur résolution. Nos guides discuteront avec vous des leçons et de la sagesse qu’il vous faut saisir et des mesures à prendre afin de manifester une guérison permanente et vraie. Ce processus ressemble à l’épluchage d’un énorme oignon, gros de centaines de pelures que vous aurez à guérir une par une jusqu’à la fin. Une fois achevé cet épluchage, vous deviendrez alors le pur miroir de la nature divine et toutes les choses s’ouvriront à vous, au-delà de vos rêves les plus insensés.

 

L’essentiel de ce travail, mais pas son ensemble, peut être effectué la nuit, quand votre corps est endormi ; les effets pourront par la suite être intégrés dans votre quotidien. Vous n’avez pas à connaître précisément le caractère de chaque peur ni celui des expériences passées. Toutefois, il vous faut consciemment dégager ces énergies à mesure qu’elles se présentent à votre esprit depuis la présence JE SUIS de votre être, peu importe leur nom ou le sentiment qui s’y rattache. Voilà le type d’action que nos thérapeutes pourront accomplir avec vous, car ils ont accès à vos annales akashiques et sont en mesure de vous amener à des révélations curatives. A votre tour, vous rapporterez cette sagesse nouvelle avec vous sur le plan subconscient de votre état de veille et l’appliquerez. Vos méditations sur le Soi divin en faciliteront la perception consciente. Ce travail intérieur est l’étape la plus importante à franchir à ce stade afin d’accélérer votre évolution.

Les conseillers tu temple élargiront votre point de vue quant aux causes de votre souffrance, aux raisons qui font qu’une difficulté particulière persiste à se manifester dans votre vie, et quant à la manière dont vous l’avez engendrée, etc… peu importe que ces problèmes soient d’ordre physique, mental ou affectif. Avec leur aide, vous apprendrez à vous guérir et, éventuellement à corriger toutes les douleurs, les distorsions imprimées dans votre âme. Je parle ici d’une guérison complète et définitive, par d’expédients temporaires ; mais avant que celle-ci puisse survenir, il faudra que les causes affectives et les distorsions philosophiques soient abordées et évacuées. Sachez que tous les problèmes physiques – même s’il s’agit apparemment d’accidents – prennent racine dans les corps émotionnel et mental, mais plus souvent qu’autrement dans le corps émotionnel. Les émotions sont également à l’origine du stress mental et des affections psychologiques. Par le fait même, il faut savoir que le corps émotionnel est la zone qui doit d’abord être traitée. Les traumatismes engendrés par la destruction de la Lémurie et de l’Atlantide, alors que les gens furent séparés d’êtres chers et de leur famille en une seule nuit, sont à l’origine de beaucoup d’angoisses, de tristesse, de chagrin de désespoir dans l’humanité ; depuis, vous portez ces souffrances, cette programmation de vie en vie. Le moment est venu de guérir complètement le passé et d’adopter un paradigme d’amour, d’infinité et de grâce sans précédent pour votre bien et la survie de la planète. A Telos, nous sommes vos frères et sœurs, vos amis les plus intimes de jadis ; nous vous aimons tous intensément ; il nous fait grand plaisir de vous apporter le soutien que nous sommes autorisés à vous donner en vue de votre métamorphose intégrale, de votre résurrection et de votre ascension dans les royaumes d’amour et de lumière.

A mesure que progressera votre guérison, vous retrouverez votre dynamisme, votre corps physique se départira de ses douleurs et de ses traumatismes, vous vous mettre à rajeunir, vous serez plus vivants, plus animés. Vous éprouverez une joie plus intense, vos facultés mentales s’épanouiront et vous songerez : « Eh bien, nous sommes tous en voie de devenir des génies ; la vie est super ! » Accueillez la grâce et consentez à recevoir ces énergies dans votre corps au quotidien.

Extrait de TELOS III – Message de Adam, Maître Lémurien, canalisé par Aurélia Louise Jones – page 194

Série de questions / réponses sur Telos

 

Qu’est-ce que la ceinture photonique ? 

Les photons sont des bandes de lumière. Toute lumière est information. Ce sont des informations de grande dimension. Ces infos se gifs  automnedispersent naturellement sur cette planète. Il n’est pas intéressant de se sentir concerner par le détail de ces photons. ? Il est plus important de nettoyer les annales des vies passées, traumatismes, élever votre taux vibratoire par l’amour et accueillir l’énergie des 12 rayons qui seront restaurés sur votre planète. 

Le premier descendra en décembre- rayon bleu de la volonté divine- ceci est plus précis pour vous. Les photons, c’est une énergie très vaste, universelle, qui est beaucoup plus difficile pour vous à comprendre et non requise. 

Vous n’êtes pas obligés de tout comprendre des choses universelles, il es t plus important de comprendre le cheminement vers la cinquième dimension. 

Est-il toujours approprié d’aller apprivoiser nos ombres, ce qui est refoulé dans l’inconscient ? 

Oui, on doit devenir conscient de ce qui est dans l’ombre, on n’est pas obligé de forcer les choses. Aurélia a expliqué hier soir. A chaque fois que l’on augmente de taux vibratoire, il est requis d’aller dans l’équivalent au niveau de l’ombre, aller chercher les clés de sagesse et les parties de soi-même que l’on avait abandonnées. A chaque fois, ces sensations, ces situations remontent automatiquement, les évènements se présentent devant vous. C’est automatique. Les thérapeutes peuvent vous assister, il n’est pas nécessaire d’aller chercher dans l’ombre. 

Il s’agit d’accueillir pour transformer ce qui apparaît au quotidien. Votre divinité s’en occupe à chaque instant pour faciliter votre travail. 

Quand Aurélia est allée à Tahiti, elle a co-crée une colonne de lumière dans le pacifique, c’était énorme, son taux vibratoire a monté énormément. Elle a développé un cancer de quelque chose. Quand elle a élevé son taux vibratoire dans l’ombre, elle avait un cancer antérieur à guérir. Au sujet d’une vie antérieure avec une souffrance incroyable. Donc son taux vibratoire a monté et fait remonter ses ombres. Dans des cas pareils, le travail d’un thérapeute est d’assister et de guérir ce qui est dans le moment présent. Les assister à identifier les émotions qui ont causé le cancer. On n’est pas obligé d’identifier tous les détails. Mais si vous assistez pour éclairer : tristesses, désespoirs, angoisses, etc….et de les transformer ou de les guérir ? La maladie peut guérir très vite. Le corps physique est relié au corps émotionnel. Aurélia a pu guérir son corps. C’était très puissant, elle aurait pu en mourir en quelques semaines. Et les gens ont besoin de thérapeutes comme vous. Quand des situations deviennent trop pénibles pour vous, n’hésitez pas à nous demander de l’aide, et n’hésitez pas à demander de l’aide sur le plan physique à des personnes en mesure de vous assister pour que ça passe plus rapidement. Regarder les miroirs dans votre quotidien, ce qui est difficile, c’est d’être conscient pas de pilotage automatique. 

je ne me sens pas concerné par l’histoire de la Lémurie, je ne suis concerné que par les Atlantes Qu’en est-il ? 

C’est une situation difficile, les deux civilisations ont chaviré ensemble. Les Atlantes représentaient le masculin, le père, les Lémuriens, le féminin, la mère.
Ils étaient très différents et devaient s’harmoniser entre eux. Ce qui n’avait pas été prévu, c’est ce qui s’est passé, l’expérience a été très pénible pour eux tous. Les Atlantes ont voulu dominer, et les Lémuriens n’ont pas accepté de s’intégrer. D’où une fin très triste, les 2 continents se sont détruits. 

Dans votre évolution, conscients ou non, tout le monde s’est incarné sur les deux continents. Les origines sont lémuriennes, mais comme il y a eu des vies parallèles et simultanée en Atlantide, et que des origines atlantes ont eu des vies lémuriennes en parallèles et en simultanées, Alors qu’ils se battaient entre eux, ils se battaient souvent avec des parties d’eux-mêmes. L’expérence a été extrêmement pénible.


Dans la cinquième dimension, cette séparation n’existe plus, les Atlantes ont été au service de la reconstruction. C’est maintenant un peuple qui s’aime, et ce sont les enfants du Créateur. Il n’y aura pas d’émergence des Atlantes car les Atlantes ne veulent pas recommencer la séparation. Ils sont aussi actifs que nous pour vous aider. Ils ont fait amende honorable à leur passé par u service inconditionnel à l’humanité. 

http://www.lemurianconnection.com/fr/aurelia-louise-jones.htm
http://www.fondationtelosintl.com
http://www.mslpublishing.com (anglais) 

Guérir ses émotions

 

L’intelligence émotionnelle est l’une des méthodes qui permettent de gérer l’énergie dans la réalité tridimensionnelle. Il faut consentir à ouvrir votre cœur avec l’intention de guérir ce qui vous a blessé. Si vous voulez vraiment savoir et comprendre ce qui est activé dans elfeles coins obscurs de votre mental subconscient et inconscient, cette information vous sera accessible par la rédaction d’un journal de guérison où vous noterez en toute sûreté vos sentiments intimes… 

 

La maladie et le malaise physique sont également liés à l’expression réprimée. Les maux débutent sur le plan émotif en raison de sentiments inexprimés qui acquièrent de la puissance et produisent des tempêtes internes qui tôt ou tard perturberont votre vie. N’oubliez pas que vos sentiments découlent de vos croyances; examinez-les pour identifier les matériaux utilisés pour donner forme à votre vie. Cherchez la rétroaction de vos sentiments dans le quotidien. Réfléchissez à ce que vous éprouvez pour votre corps, votre famille, vos amis, vos relations, le travail, la nourriture, l’argent, la sexualité et la religion. Pour découvrir comment vous bloquez votre force vitale, vous devez reconnaître ce que vous ressentez à propos de n’importe quelle situation. Vous résistez ou vous réprimez, vous n’exprimez rien et, par le fait même, vous refoulez, enfouissez ou dissimulez un sentiment profond de persécution, du ressentiment, de la haine, de l’envie, de la jalousie, de la honte, de la colère, de la culpabilité ou de l’angoisse. Si vous arrivez à nommer votre poison, soyez reconnaissant. Nous sommes un peu facétieux ici; mais, en nommant votre poison, vous pouvez vous surprendre en plein acte d’auto-sabotage et changer le programme. 

 

N’oubliez pas que la conscience est perception, et que la perception est l’aptitude à observer. Vous niez votre conscience si vous ignorez l’entrée sensorielle, si vous ne développez pas vos sens ou ne leur accordez pas de valeur. Vraiment, tout ce que vous cherchez, vous l’avez déjà à votre disposition; néanmoins, vous devez entreprendre votre propre fouille archéologique spirituelle en identifiant honnêtement vos sentiments et en les nommant. « Je suis en colère. Je suis effrayé. Je suis très jaloux.  » Ces affirmations expriment des sentiments communs à tout le monde à un moment ou à un autre de l’existence. Une fois l’émotion correctement identifiée, vous pouvez repérer la croyance qui l’a générée. « Je suis en colère parce que mes parents m’ont enfermée dans un placard quand j’étais petite. Je suis furieuse parce qu’ils me disaient quoi faire. Je suis en colère parce que j’ai été violée. Je suis ulcérée parce que je n’ai pas reçu d’amour.  » La privation ou l’absence d’amour est à la source de toute forme de souffrance. Lorsque le cycle de rétroaction consistant à prendre et à donner sera épuisé, vous découvrirez peut-être qu’il faut apprendre à donner de l’amour pour en recevoir. 

 

La bonne forme physique implique d’exprimer vos sentiments d’une manière mature et responsable. Vos émotions constituent l’aspect le plus difficile quand il s’agit de maîtriser votre être biologique pour parvenir à jouer le jeu de la vie au sein de ce système de conscience. Les émotions sont semblables à des interprétations musicales exécutées sur un piano de deux kilomètres; il faut apprendre à jouer sur l’ensemble des touches, pas seulement sur quelques unes, ni les effleurer timidement, et encore moins ne pas oser en toucher une seule. Vous devez affirmer que vous avez de l’amour envers vous-même, que vous avez le droit de mener une existence agréable, sûre, saine et productive et que votre situation actuelle est le résultat de votre propre volition. Comme nous le soulignons sans cesse, l’amour et l’acceptation de soi sont des attitudes tout à fait essentielles pour créer une expérience positive, gratifiante, de votre forme physique. Et plus vous vous aimerez vous-même, plus vous devrez remettre vos choix en cause. Si vous vous aimez, pourquoi donc vous exposez-vous à des situations désagréables et dévalorisantes? La perception lucide, c’est la capacité d’observer et de noter ce qui se passe, puis de mettre en pratique vos évaluations, qui conduiront toutes à une évolution de la conscience, à l’autonomie et à l’acquisition de pouvoir personnel. 

 

Extrait du livre SAGESSE DES PLÉIADES – Soins du corps et guérison des émotions : BARBARA MARCINIAK – Ariane Éditions page 140-147

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...