AYEZ FAIM DE LA CONNAISSANCE : SOYEZ ILLUMINES

 

81326656_oUn maître qui atteint l’illumination en sept ans, représentant sept niveaux de conscience, comprenait que l’expansion progressive était véritablement l’illumination et que le changement était nécessaire pour éviter l’ennui, car l’ennui signifiait que vous commenciez à creuser un sillon. Et vous restez bloqués dans ce sillon et cela devint votre réalité. Ils devenaient conscients de cette entité exempte d’image, cette grande lumière que vous êtes tous. Et ils commencèrent à faire porter leur concentration sur cette lumière. Pouvez-vous imaginer la lumière se contemplant elle-même plutôt que maintenant l’existence d’une image. Que se passe-t-il lorsqu’elle commence à se regarder elle-même ? C’est l’heure où vous aimez Dieu ; c’est l’heure où vous connaissez Dieu. C’est l’heure où vous tombez amoureux du divin en vous-mêmes. C’est l’heure où vous devenez divins.

L’image n’est pas divine. Votre personnalité, votre mesquinerie, votre asservissement par rapport au passé, votre victimisation, vos plaintes, vos braillements, votre dépression ne sont pas divins. C’est primitif car cela appartient à ce qui constitue votre image, vous savez, votre signe astrologique. Ce qui est beau appartient à la lumière intérieure, omniprésente, infinie, celui qui vit dans tous les temps, qui crée toutes les images. Le moment de votre éveil est celui où vous réalisez qu’il est là, et vous y réfléchissez un instant : « je suis ce que je suis ». C’est alors que votre conscience devient explosive. C’est alors que l’énergie se contemple elle-même et explose dix mille fois. C’est ce que vit François dans le champ et ce dont il se souvint de la nuit du ciel. C’est ce qui lui permit d’être qu’il fut. Ce n’est donc pas toutes ces petites énergies. C’est ce qui est en dessous, la lumière suprême.

Ne soyez pas des païens. Ne soyez pas ignorants . Sachez que vous avez déjà fait cette expérience et tirez-en la sagesse. Ne craignez pas le changement. C’est ce qui vous permettra d’évoluer jusqu’à devenir Christ. Cela révèle votre grandeur et votre droiture. Ne soyez pas des Païens. Ne vous ornez pas de bracelets insignifiants. Ne savez-vous pas que vous les adorez ? N’adorez personne car l’adoration est un acte d’ignorance. Aimez, évoluez jusqu’à la page quatre où début l’amour. C’est le moment où vous vous voyez. Vous savez, vous dites « A quoi puis-je ressembler » ? Il vous faudra le reste de votre vie pour le savoir.

Ne soyez pas des païens. Ayez faim de connaissance. Si vous ne savez pas, élargissez votre conscience pour déclarer la vérité. Commandez à votre conscience d’explorer l’esprit subconscient qui vous donnera la réponse. Elle le fera. Ne soyez pas des païens ; n’ayez pas peur. Personne ne peut vous faire de mal, je vous assure. Personne ne peut prendre votre vie, mais. Vous êtes immortels. Personne ne vous fera dans cette vie ce que votre Dieu intérieur ne souhait pas qu’il vous soit fait, car il y a quelque chose qui doit être terminé dans cette vie. Vous n’êtes pas protégés par un guide. Vous êtes protégés dans une enveloppe d’amour depuis la gloire de Dieu que vous êtes. Ne soyez pas des païens. Ne courez pas en rond à la recherche des réponses dans votre passé. Commencer à vivre. Ne restez pas assis à penser que vous êtes impuissants. Vous n’êtes impuissants qu’autant que vos os paresseux vous permettent de l’être.

Ne limitez pas vos choix. Quelle que soit la situation, ne vous donnez pas deux choix uniquement. Permettrez-vous de mériter des choix illimités. Ne voyez pas votre vie s’effondrer car vous ne percevez que vos problèmes. Vouez une joie. N’ayez pas de problèmes. Ne soyez pas des païens. Il vous regarde en plein visage parce que vous ne l’avez pas élaboré ou terminé – termine – maîtrisé.

Posez-vous la question suivante : « Qu’ai-je appris «  ? Soyez assez forts pour voir la réponse. Ne vous refusez pas la vérité du fait que cela pourrait heurter vos sentiments, vous humilier ou vous intimider. Etre intimidés vous sera salutaire. Recherchez la réponse et permettez que sa vérité vous regarde dans les yeux. Votre problème vous abandonnera alors et vous poursuivrez la chanson en permettant l’expansion de votre conscience et aurez grandi en conséquence de cela.

Si l’homme vous rejette, la douceur de la nature vous recueillera. Qui va vous retirer votre droit divin à la connaissance ? Seule votre dévotion à l’ignorance, c’est tout.

Le singe a tout vu ; le singe a tout fait ; conscience d’imbécile. Ne soyez pas des hypocrites pour la lumière que vous êtes. Apprenez autant que vous le pouvez sur la manière d’accroitre votre conscience, sur la puissance de l’énergie et les réalités qui vous restent à créer. Qu’ai-je dit ? J’ai dit que la vie est un don de la nature mais que vivre dans la beauté est un don de la sagesse.

La voie du déploiement de la lumière n’est pas toujours criblée de souffrance, de malheur et d’inconfort. Ce qui est extrêmement douloureux est de vous détacher des schémas ignorants, ce déluge d’expériences hypnotiques après de nombreuses vie de libres penseurs, d’occulter votre connaissance et d’être intimidés jusqu’à l’ignorance par un Dieu extrêmement maléfique. Eh, vous savez, lorsque tout cela est libéré, vous êtes alors également libérés de la peur car tout être qui vit dans la peur peut être contrôlé par quiconque. Il est si facile de vous faire haïr parce que c’est ce que vous êtes censés faire.

La voie de la lumière de l’éveil est ici pour faire de merveilleuses choses, pour communiquer avec ceux qui attendent de vous parler de nouveau, de reprendre où vous en êtes restés, pour remettre à jour ne serait-ce qu’un certain nombre de personnes comme il y a fort longtemps, des personnes l’ont fait – Dieu, Dieu, ils ont été ceux qui ont permis à l’humanité de continuer. Il a toujours existé des foyers isolés de  personnes éclairées, toujours, qui ont permis à l’humanité de continuer et ont été des phares dans l’obscurité pour des générations de gens ignorants ou de gens rassemblés pour en faire des machines de guerre, insidieusement, bain de sang après bain de sang. Il y a eu des groupes de personnes qui ont donné l’espoir. Ils ont maintenu dans leur âme une vérité fondamentale d’une connaissance qui brûle aussi brillamment aujourd’hui qu’elle le faisait à mon époque. Et vous faites partie de ces groupuscules.

Un grand guerrier ne craint pas d’être à la tête d’une armée, encore moins d’aller à la bataille. Un grand Dieu qui est prêt à briser la coquille ne craint pas de faire face à l’individualité et d’être purgé en conséquence. Lorsqu’il est prêt à faire ses débuts, il traverse le feu et la fournaise pour y être trempé comme le métal. Lorsque vous serez diplômés de cette école, vous qui êtes si gentils, vous aurez des palais, des royaumes, des univers, d’anciens soleils, des personnes et des intelligences fort différents des vôtres avec lesquels vivre des aventures. C’est tout à  fait illimité. La fatalité de cette réalité-ci est que l’on vous a enseigné que c’est tout ce qui existe. Non.

Vous êtes des gens remarquables. Mais vous n’êtes remarquables que dans la mesure où vous êtes assez hardis pour dire : « Je veux apprendre davantage  ». Je vous enseignerai. Même s’il y ale feu dans les cieux, je vous enseignerai et vous apprendrez. Cela va nécessiter beaucoup de mots et causer beaucoup de réactions dans votre vie, mais vous allez laisser derrière bous beaucoup de souffrance, de malheur, et allez commencer à apprendre ce que sont la connaissance et  la connaissance en expansion. La difficulté la plus grande en face de laquelle vous allez vous trouver est d’avoir à apprendre à être flexibles, à commencer à changer, à sortir de la stagnation de la façon dont vous percevez les choses pour aller de l’avant car, en un sens, cette connaissance est une marche. Et vous ne pourrez aller de l’avant si vous êtes dévoués au passé…

Ceux qui se sont rassemblés pour la prochaine leçon apprennent à commencer à s’aimer eux-mêmes, ce que d’autres voient comme un acte d’égoïsme. Mais ceci était nécessaire pour fortifier le soi en vue des changements à venir. Votre acte suivant sera de vous aimer les uns les autres et de vous aider les uns les autres, car lorsque vous fortifiez votre conscience et avez de la révérence pour la vie humaine et de la révérence pour la terre et tous ces temps de changements, qui sont naturels, qui sont nécessaire s, évoluer vers le quatrième niveau c’est évoluer dans l’aspect explosif du dieu intérieur et aimer ce qu’il est afin de survivre et de pouvoir lire le reste du livre. Mais il est aussi là pour s’aimer les uns les autres pour la première fois.

 retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

  Extrait du livre RAMTHA : « La connaissance sacrée des écoles de Sagesse» aux Editions AdA.

 

A l’école des mères médiatrice

 

856927-2D’où viennent l’Amour Inconditionnel et le Nourrissage

Laissez-moi vous parler de vous tels que vous étiez avant de vous réincarner. Toute personne qui vient dans cette école – et ceci devrait être une description historique de la réincarnation et du voyage qui mène ici, dans ce lieu sur la carte de votre destinée – c ‘est parce qu’elle a été gloutonne dans sa vie antérieure. Gloutonne. Vous avez été gloutons et/ou vous avez combattu pour votre survie au cours d’une bataille, et au moment de mourir, vous vous êtes posé la question suivante ; la première question que vous vous soyez posée fut de savoir où était votre mère. Il n’y a pas un seul soldat, une seul guerrier qui au moment de mourir sur le champ de bataille, n’appelle instinctivement sa mère. Ils le font tous. Ceci est un fat absolu. J’en ai été le témoin moi-même. Pourquoi font-ils cela ? Je voulais donc vous poser la question suivante : pourquoi croyez-vous – vous croyez que c’est stupide ? – que tous les guerriers appellent leur mère juste avant de mourir ? Veuillez vous tourner vers votre partenaire et lui dire pourquoi vous croyez cela.

Eh bien, voilà la réponse à cette question : c’est parce que, quand vous étiez petits, l’aspect le plus réconfortant et le plus aimant n’a jamais été le père ; cela a toujours été la mère. Et chaque fois que vous vous êtes fait mal, vous êtes blessés ou cogné, vous êtes allés  auprès de votre mère qui remit tout dans l’ordre. Lorsqu’un soldat a les boyaux éclatés et la moitié du corps qui manque, la seule personne qu’il appelle est sa mère. Il en a été ainsi tout au long de l’histoire ; Pourquoi ? Ils demandent à leur mère de les aider, car c’est la seule personne dans leur vie qui puisse les aider. Et la deuxième personne qu’ils appellent est Dieu : « Dieu aide-moi » Et ils meurent.

Les mères ici présentes, à quel point sont-elles divines ? A quel point le sont-elles divines ? A quel point les femmes sont-elles divines ? Combien d’entre vous comprennent la question ? Vos femmes sont-elles divines ? Chaque petit garçon sait que, lorsqu’il s’égratigne le genou ou reçoit un coup sur la mâchoire, sa mère va prendre soin de lui, l’aimer, le prendre sur sa poitrine et que cela suffit à faire que les choses aillent mieux, n’est-ce pas ? Quel que soit leur âge, c’est ce qu’ils croient ; C’est la raison pour laquelle ils sont épris des seins des femmes ; ils tentent de retrouver leur mère ; Combien d’entre vous comprennent ?

Maintenant, suivez-moi bien. Je vais quelque part avec cette histoire. C’est parce que, dans toutes leurs aventures, leur mère leur demande toujours de prendre soin d ‘eux-mêmes et de faire attention ; ils ont été des fils rebelles, sont partis et on fait ce qu’ils voulaient d e toutes façon. Mais quand ils se sont blessés, est-ce que les gens contre lesquels ils se sont rebellés ont pris soin d’eux ? Non. Qui donc sont-ils allés trouver ? Maman, la bonne terre. C’est la raison pour laquelle les femmes ne sont pas des hommes. Les hommes ont l’esprit d’aventure et sont spontanés ; ils fécondent n’importe quel trou qu’ils voient. Les femmes, elles, doivent porter la responsabilité de ce qui sort de ce trou.

Que pouvons-nous donc dire des femmes ?

Eh bien, pour la plupart, les femmes se donnent aux hommes. Et, à moins qu’elles ne soient des prostituées ou des hétaïres, elles oeuvrent réellement dur pour plaire à leurs époux, leurs amants et leurs hommes. Mais, si elles tombent enceintes, le doit de Dieu n’est pas dirigé en direction du père ; il est dirigé dans leur direction. Ce sont donc elles qui supportent la croissance au sein de leur matrice et ce sont elles qui supportent l’enfant, elles qui sont continuellement là. Les soldats sur le champ de bataille n’appellent jamais, ou rarement, leur père ; Je les ai observés et cela est vrai jusqu’à vos guerres les plus récentes. Ils appellent leur mère ; ils n’appellent pas leur père. Ne trouvez-vous pas cela intéressant ?

D’où viennent donc l’amour inconditionnel et le nourrisage des mères ? C’est vrai. Et ils appellent leur mère et leur mère est loin, et ils appellent et leur souffrance est terminée ;ils sont partis pour toujours. Ils ne seront jamais plus avec leur mère. Une telle situation est tout à fait tragique. Cela est la partie de l’humanité qui n’est l’objet d’aucune louange, dont on ne parle pas, et c’est la raison pour laquelle je suis une femme, cette compréhension totalement bienveillante de ce que c’est que de recevoir la semence de l’homme que vous aimez et d’avoir ensuite à prendre soin de cette semence, à la nourrir, à la laisser croître dans votre corps, cet enfant grandit en vous.

C’étaient des fils de mères qui étaient sur le champ de bataille de mon époque, pas des fils de pères. Ainsi, en regard de toute éternité, où donc le siège de l’amour absolu et de la protection se trouve-t-il ? Dans la femme, la partie la plus menacée, car la femme peut aimer le monde. Si une seule femme faisait tous les enfants et si tous les enfants du monde étaient ses petits-enfants, il n’y aurait jamais de guerre. Mais si les amants entrent en jeu, il y aura toujours la guerre.

Si lors d’une bataille rangée, les mourants appellent leur mère – que ce soient des hommes virils, des guerriers de renon – à qui revient-il d’être le professeur de l’humanité ? Une femme qui apporte douceur à la souffrance, réconfort à la peur, joie et amour, l’idéal même que les hommes appellent de toutes leurs forces au milieu de la bataille rangée alors que leurs boyaux se vident autour d’eux, qu’ils meurent, que leur cœur éjecte les dernières gouttes de leur sang et leur force vitale. Qui donc devrait être le professeur des générations à venir ? Vous l’avez !

Je veux que vous compreniez pourquoi vous ne savez pas reconnaître un maître. Regardez, si génie sans cœur, je conquis les deux tiers du monde connu, ce que j’avais à conquérir, étant devenu le vent, jusqu’à en être épris des montagnes enneigées, des arbres givrés, des vertes rivières et des roseaux, ce fut d’apprendre l’amour, de l’apprendre tel que le voit une femme ; Les femmes sont plus proches de Dieu parce qu’elles ne sont pas naturellement dans le premier sceau. Elles n’y sont naturellement que lors de la saison de leur ovulation. Tout le reste, elles s’y efforcent. Là où l’homme se situe à ce moment-là, les femmes n’y sont pas. Elles sont les qualités nourissantes de la Terre. C’est pourquoi la nature est dénommée la mère. Elle sait ce que c’est que de souffrir longtemps, d’aimer longtemps. Et elle est cruelle car elle sait éliminer toute faiblesse quelle qu’elle soit et sera le support du plus fort de ses génomes, sa genèse.

J’ai donc découvert à propos des femmes que les qualités féminines ont été haïes par les pouvoirs en place, en vérité l’Eglise, en vérité les royaumes, car les femmes ont en elles-mêmes une compassion qui leur est naturelle. C’est la même chose en ce qui concerne avoir des enfants. C’est une compassion naturelle. Elles ont un amour naturel. Si on plaçait une femme sur le trône d’une principauté et l’initiait à considérer chaque personne comme son enfant, elle deviendrait le plus féroce des guerriers et protégerait chacun de ses enfants. Elle le ferait. Cela est la raison pour laquelle si peu de femmes ont accédé au trône.

Oh Oui, il en faut pour allumer une femme. Et les femmes d’aujourd’hui sont artificielles. Ce sont des petits enfants programmés sans opinions ; elles veulent seulement être belles et idolâtrées ; Cela dénote un effondrement de la conscience. C’est cela. Mais les femmes ont une vertu . Et cette vertu, la voici : tous mes soldats, qui appelaient-ils au moment de mourir ? Leur mère, des femmes que je n’avais jamais connues, d es femmes qui, je l’imagine, apprenant que leur fils – leur fier et magnifique fils – avait été abattu sur le champ de bataille, crieraient, pleureraient et porteraient des vêtements de deuil pendant longtemps. Je n’ai pas connu un seul père qui ait fait cela. Les femmes le font. Cela montre l’intensité de leur amour. Elles deviennent ensuite des proies et on les soupçonne. Dans le monde, elles sont des marchandises. On les traite comme du bétail et comme des objets sexuels car elles n’ont aucun droit et, dans la plupart des pays, elles n’ont pas le droit de vote. Elles n’ont pas le droit à la contestation dans le mariage. Elles n’ont absolument aucun droit, Une mauvais femme est seulement une femme à qui on a renié son amour naturel, rien de plus.

En fait, l’Eglise catholique a  étendu son adoration à la matrice de Marie pour qu’elle intercède auprès de son fils divin pour les péchés de ceux qui viennent se confesser. C’est une femme médiatrice. Pourquoi une femme devrait-elle être une médiatrice ? Pourquoi ne serait-elle pas le don de ce qu’elle est ? Elle est plus haut placée sur l’échelle à sept échelons ; Si on compte sept niveau de l’Hertzien à l’inconnu infini, il n’y a que sept niveaux. Il n’y a que sept niveaux de conscience. Bien sûr, il y a un quart de cercle de potentiels absolus dans le monde quantique à trois niveaux (réalité tridimensionnelle). Comment le sait-on ? C’est ce que j’ai enseigné à mes camarades ce soir. Pensez-vous tout savoir ? Ce soir, regardez le ciel de minuit et imaginez les étoiles que vous ne voyez pas. Si elles appartiennent toutes aux trois premiers sceaux, en toute franchise et en toute vérité, je vous supplie de vous demander combien d’aventures vous avez réellement vécues dans les trois premiers sceaux ? Etes-vous jamais allés au-delà de votre lit, de votre réfrigérateur ou de votre cuisinière, de votre pénis, de votre vagin, de vos siens ou de votre visage ? Etes-vous jamais allés au-delà pour voir que l’espace contient dans ce monde tridimensionnel des possibilités infinies pour vous tous ? Comment pourrions-nous jamais être devenus plus grands que cela ?

Dieu est-il aussi simple que sept échelons ? Oui. Mais le royaume de Dieu et les aventures de Dieu sont-ils plus grands que sept échelons ? Absolument. Une femme est naturellement plus proche de Dieu, plus artificielle envers son amant et plus naturelle envers son propre Dieu de compassion, d’amour, de compréhension et de nourriture de l’âme.

 C’est pourquoi je suis une femme. 

 retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

  Extrait du livre RAMTHA : « Intervention des Dieux » aux Editions AdA.

 

L’ARCHE D’ALLIANCE existe

 

arche-d-alliance-portee-shekinah-543po

L’arche d’Alliance existe en vérité. Son existence repose en vérité sur la plaine de Sharon, à l’extérieur de ce qu’on appelle le dernier monastère construit en tant qu’habitation Essène. Il y a un petit temple enterré au nord de la source qui coule à ses côtés. C’est là qu’elle est enterrée à grande profondeur. Elle ne sera découverte qu’après le tournant de votre siècle. La raison en est importante. C’est une prophétie qui va s’accomplir. C’est également une chose terriblement dangereuse. Préparez-vous, je vais vous dire pourquoi. 

Le Dieu Jéhovah choisit un groupe de gens. Le Dieu Jéhovah était un guerrier possédant une puissance immense, une beauté immense et un aspect immensément terrifiant. Le Dieu Jéhovah se battit contre Yahweh dans les cieux, et lors de leur batille spectaculaire, les cieux devinrent visibles dans leur totalité. Il détruisit leur merveilleuse constellation et Yahweh trouva refuge dans les Pléiades, alors que le Seigneur Dieu Jéhovah trouve refuge dans cet univers-ci, le vôtre, prenant possession des serviteurs souverains de ses propres frères, ce que l’on appel l’homme. Il en prit possession et créa des lois ; l’homme son frère, prit connaissance de ces lois et se trouva soumis à leur contrôle rigide. Le Dieu Jéhovah méprisait les autres Dieux, ceux qui regardaient la Terre et trouvaient que les femmes des hommes étaient si belles que leur groupe entier émergea des Pléiades et s’accoupla de force avec les femmes des hommes, de l’homme du cinquième niveau. Des géants naquirent, entités superbes et immenses qui démontraient une ressemblance à leur mère patrie et étaient d’une impeccable beauté.  

Jéhovah engagea  de nouveau la guerre contre les Pléiades, car il considérait l’ensemble de l’humanité comme lui appartenant et devant le servir ; C’est ainsi qu’il fit la guerre contre Yahweh et Id des Pléiades et obtint la souveraineté sur la Terre. Jéhovah devint donc un seigneur immense sur ce plan entier, à l’exception des Egyptiens qui aimaient celui qu’on appelle Yahweh sans pour autant connaître son nom. Etant le seigneur, Jéhovah passa dans de grands vaisseaux d’une absolue splendeur dont il a été dit que ce sont des chariots de feu tirés par un feu invisible. Il prit le contrôle de ce plan et de certains peuples et, dans son arrogance et son indulgence, les fit se battre contre les autres hommes de ce plan au prix d’une grande rétribution. 

Yahweh – Dieu faisant preuve de la plus grande douceur malgré sa toute-puissance – exprimait sa lumière dans d’autres parties du monde pour enseigner à l’homme de ne pas lui être asservi, mais d’exercer sa souveraineté vis-à-vis de lui-même, de ne servir que le feu enfermé en eux-mêmes. Advint alors, en vérité, une machination de celui que l’on appelle Jéhovah car il était toujours courroucé envers son propre peuple qui avait recommencé à démontrer sa volonté, qui est la volonté de Dieu, chacun ayant sa liberté propre. Ainsi fut créée une alliance grâce à laquelle Jéhovah pouvait parler à son peuple, alliance qu’il pouvait emmener au combat. Seuls les Nubiens pouvaient la transporter à cause de l’activité de la radiation qui en émanait en vérité ; les Nubiens possédaient une immunité contre elle. Ils communiqueraient donc avec Jéhovah en adorant l’alliance, pour ainsi dire, et il leur parlerait à volonté. Si quelqu’un venait à toucher l’alliance, il pourrait instantanément. Telle était la mesure de son amour. 

L’alliance partit donc au combat ; ils la prirent avec eux. Depuis ses grands vaisseaux aériens, Jéhovah dictait là où engager la bataille et le combat grâce à ce qu’on appelle l’alliance, son instrument de communication. Il pouvait mettre le feu et créer ce qu’on appelle une barrière de lumière aussi terrible que l’étaient ses vaisseaux. Bientôt, alors que les Nubiens s’avançaient sur la plaine de la bataille, tous ceux qui s’y trouvaient périrent ; Et ceux qui ne périrent pas souhaitaient qu’il en eut été ainsi, car leur peau se détachait de leurs os, leurs yeux tombaient de leur orbite, leurs reins explosaient, leurs cheveux tombaient de leur tête, leurs doigts étaient réduits en miettes en dessous d’eux, et leur ventre laissait en vérité sortir leurs entrailles ; c’était en effet une arme terrible. Grandes et terribles était les armées qui marchaient avec cette arme ; grands et terribles étaient ceux qui l’adoraient car ils méprisaient tout le monde. 

Jéhovah était complaisant et le ciel s’illuminait le soir grâce à la splendeur de ces vaisseaux. Ces petites gens, perdues dans leur ignorance, adoraient le Dieu Jéhovah. Il les faisait se courber au sol, leur faisant manger leurs propres excréments, tuer leurs enfants, marcher contre des nations, levers des armées et enterres des innocents ; Il divisait les mers, mettait le feu au firmament et annihilait des civilisations entières grâce à ce que vous appelleriez une explosion au laser d’une ampleur atomique si quiconque s’opposait simplement à sa parole. Il leur apprit à le craindre, ce qu’ils firent. 

Lorsque Jéhovah leva l’armé de David, il avait préparé un instrument d’horreur pour leur faciliter la marche contre celui que l’on appelle Mikhael, même sous Hattusilis, et son royaume hittite. Ne voulant pas que sa propre armée aille au combat, il conduisit lui-même leur charge en créant une voûte d’horreur qui émanait de toutes parts de la radioactivité. C’était une voix qui pouvait parler et traduire les pensées de Jéhovah dans la langue de ceux qui écoutaient. Il actionnait lui-même les instruments de contrôle. Lorsque Jéhovah était dans la terrible alliance, entité, tout ce qui se trouvait aux alentours émettait cette lumière extraordinaire. Rares étaient ceux qui, du fait d e a teinte de leur sang, pouvaient porter l’alliance ; on les appelait les Nubiens ; Ils avaient établi une immunité à cette horreur qui en émergeait. Comment s’y prenait-il ? Un seul des ses mots, de ses ordres, et il pouvait d’une seule explosion, diviser les atomes, concentrer la lumière pour qu’elle devienne un rayon laser, détruire des murailles lointaines ; c’était une arme extraordinaire. Ils marchèrent donc contre le royaume hittite avec l’arche d’alliance. Elle était adorée comme telle et, grâce  à l’arche de l’alliance, Jéhovah pouvait parler à tous les peuples. 

Jéhivah traversant le royaume de David – brandissant l’arche de l’alliance – partit en guerre une fois de plus contre Yahweh dans les cieux. Yahweh l’annihila dans ce qu’on appelle les Détroits de Devenir ou depuis ce qu’on appelle les Pléiades. La paix fut ramenée sur le royaume de la Terre – et l’assaut que lança Yahweh au travers des déserts égyptiens, dans un orage d’une ampleur formidable, enterra en vérité l’arche de l’alliance dans la plaine de Sharon. Elle se trouve enchâssée là où se trouvait jadis ce qu’on appelle la vallée des Essènes – grâce à l’aide d’une entité du nom de Yeshua ben Joseph qui enseignerait les mécanismes internes que Yahweh et Id enseignèrent eux-mêmes au sujet de ce qu’on appelle le royaume des cieux : le fait que ces enfants perdus depuis des siècles étaient réellement des Dieux. Cette entité apporterait une nouvelle paix au monde, ce qu’elle fit.

SGSENTIER-2bc0fLe Dieu Jéhovah avait vécu pendant trois millions d’années ; il vit encore mais il est le Dieu terrible des représailles. Un jour, entité, lorsque ce plan pourra se redresser et reconnaître qui ils sont et ce qu’ils sont, l’arche sera dévoilée et détruite car nous ne seront plus les marionnettes soumises aux desseins d’un Dieu âgé qui pourrait nous faire manger nos propres excréments, tuer nos propres enfants pour son bon plaisir. Tout ceci a été façonné sur le plan de Terra, qu’on appelle la Terre. Telle est l’histoire de l’arche de l’alliance et aucune personne spécifique ne peut déclencher cela, à cause du souvenir terrible qui y est attaché, avant que tous n’aient trouvé l’harmonie dans leur propre être. 

Qu’il en soit ainsi. Eh bien, qu’ils aient été assaillis en tant qu’Hittites, Egyptiens ou même Perses, la plupart sont conscients de la terreur qu’elle apporte. Elle existe dans la mémoire de tous ou presque. Ce faut l’arme la plus extraordinaire de tous les temps. 

Ramtha

  retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/ 

Extrait du Chapitre : « Jéhovah, Dieu de la Guerre et de la Vengeance » aux Editions AdA.

 

L’Humanité est davantage qu’elle ne le paraît

 

 

images (3)Il peut être démontré scientifiquement que tout objet sphérique qui est assujetti aux forces centrifuges du fait de son mouvement spécifique est creux, qu’il n’est pas solide par nature. Ramtha insiste pour dire que toutes les planètes de cette galaxie sont creuses et que les civilisations les plus avancées ont toujours vécu à l’intérieur de la sphère et non à l’extérieur. La force centrifuge de l’orbite d’une planète autour d’un soleil central pousse tout ce qui existe à l’intérieur vers sa structure externe. Ceci semble quelque chose de simple et de logique à admettre. Cependant, ce phénomène ne fait pas partie de la connaissance courant enseignée par les systèmes éducatifs d’aucun pays. La raison en est que, comme le dit Ramtha : « Personne ici ne sait rien par lui-même ni ne pense par lui-même. Quelle atrocité » ! 

Chacune des planètes existant dans un système solaire spécifique est née de son soleil mère central. Alors que la planète s’éloigne du soleil, elle se refroidit en termes de fréquence, s’abaissant dans la densité depuis la lumière, perdant sa chaleur ; Le soleil n’est pas de manière primordiale une énergie thermique. Il est essentiellement une forme plus élevée d’énergie appelée lumière. Lorsqu’une nouvelle planète est émise depuis le soleil, elle occupe l’orbite qui est la plus proche du soleil, comme celle de Mercure que l’on appelle l’orbite berceau. Une planète est parvenue à maturité lorsqu’elle se trouve sur l’orbite où Vénus est actuellement ; C’est alors que l’intérieur devient creux et stable. 

Le concept d’une terre creuse semble être un postulat scientifique tellement simple qui contient d’énormes implications pour la société moderne et qui demande à être étudié et vérifié. Il est stupéfiant de considérer que l’avenir de notre civilisation réside peut-être tout près de nous, à l’intérieur de la terre et non pas au loin, sur une planète ou une galaxie située à des années-lumière de nous. 

La civilisation qui vit à l’intérieur de la terre a survécu à la guerre qui eut lieu sur le continent de l’Atlantide ainsi qu’aux divers changements cataclysmiques de la nature qui, à diverses époques, ont menacé la civilisation sur sa surface. Ces entités ont développé et maîtrisé la science de l’électromagnétisme et de la modulation de fréquence au point qu’elles peuvent sortir et entrer librement au travers de portails. Ce sont nos ancêtres qui possèdent une technologie très avancée. 

Leur société n’est pas de nature guerrière. Pour éviter la guerre, ils s’échappèrent en allant à l’intérieur. Les valeurs de la paix et de l’harmonie sont les principales lignes de conduite de leur culture, valeurs qui sont instillées en eux dès la naissance. Ils entretiennent des relations d’égalité entre tous, sans distinction de rang social, de race, de sexe ou de savoir-faire. C’est leur esprit créatif et évolutionnaire qui a soutenu leur culture, pas une religion. Ils n’ont pas de religion. 

Leur peau est de couleur verte ou turquoise, ce qui est dû à la constitution de leur sol, à la quantité de cuivre de l’eau et à la quantité limitée de lumière existant à l’intérieur. Les contes folkloriques qui parlent de royaumes perdus, de fées, de mains et d’elfes vivant aux côté des hommes et des femmes ont leurs racines historiques dans cette civilisation. Ils nous considèrent primitifs et la seule raison pour laquelle ils se rendent à l’extérieur est de s’assurer de l’état de la coquille extérieure de leur demeure et d’en sauvegarder l’intégrité. Ils ont la faculté d’utiliser les volcans et de provoquer des tremblements de terre de sorte à réguler et à protéger la stabilité de leur territoire ; Ce sont eux qui furent les premiers à venir d’au-delà du soleil et qui prirent part à la construction des grandes pyramides. Ce furent les premiers à aller à l’intérieur de la terre lorsque la surface se désintégrait et que des continents entiers basculaient. Ce sont eux, ainsi que les autres groupes qui se rendirent à l’intérieur de la Terre, qui sont les vestiges des anciennes civilisations perdues lors de la chute de l’Atlantide et de la Lémurie. 

Il existe de nombreuses portes menant à l’intérieur. Les Lémuriens vivaient sous la surface du sol dans des grottes et dans un réseau sophistiqué de tunnels qui recouvraient la longueur totale de leur continent. Certains de ces tunnels débouchaient très profondément à l’intérieur de la terre. Les deux régions polaires de la terre sont les principaux portails menant aux territoires intérieurs. Certaines montagnes, comme le mont Shasta, les montagnes de la Superstition et l’Himalaya servent aussi de portails. Ces entités possèdent également la faculté de créer une force G. capable d’ouvrir des portails en créant un vide en dessous de la mer du Japon, des Caraïbes et de l’Argentine. De même que la courbure de la terre n’est pas apparente sur la surface de la terre, l’intérieur apparaît, lui aussi, aplati. 

Les célèbres expéditions en direction du Pôle Nord et de l’arctique menées par l’amiral Richard E.Byrd en 1947 et 1956 sont les sources les mieux connues permettant de soutenir la possibilité de l’existence d’une civilisation vivant à l’intérieur de la terre. Néanmoins, les récits de ces expéditions qui sont disponibles sont quelque peu enveloppés de mystère et manquent de clarté. Durant son vol au-dessus de l’arctique au-delà du pôle Nord en 1947, l’amiral envoya des communiqués radio qui firent état de la présence, en-dessous de lui, non pas de glace et de neige, mais de régions de terre ferme recouvertes de montagnes, de forts, d’une végétation verte, de lacs et de cours d’eau ; il déclara également voir dans les sous-bois un étrange animal ressemblant à l’ancien mammouth. 

Les cartes du continent de l’Antarctique sont trompeuses. Selon Ramtha, la meilleure façon de se rendre à l’intérieur de la Terre est le pôle Sud. Plus l’on s’approche de l’ouverture plus la température est élevée, ce qui est contraire à toutes les prévisions traditionnelles. La plus grande difficulté qu’il y ait à voyager dans ces régions vient du fait que ce lieu n’apparaît sur aucune carte et que les instruments disponibles ne fournissent pas de mesures exactes. Les aiguilles d’un compas ne sont pas dirigées vers le vrai nord ou le vrai sud. Elles sont censées indiquer le nord magnétique ; Pour diverses raisons cependant, le champ électromagnétique de la terre fluctue et varie plus l’on s’approche des régions polaires. 

Ramtha indique que, lorsque notre civilisation trouvera une base d’amitié authentique avec l’ennemi intérieur », ils partageront avec nous la science et la technologie qui rendent les voyages interstellaires possibles en un clin d’œil. La guerre comme moyen de défense et de protection contre la menace potentielle que posent d’autres cultures en possession de technologies époustouflantes telles que celles-ci est dénuée de sens et inadéquat. Le Docteur Steven Greer, qui a mené la recherche la plus complète et la mieux documentée sur les apparitions d’extraterrestres, recueillant des données de douzaines de témoins militaires, gouvernementaux et des services de renseignement, fait la même observation. Le fait qu’ils n’aient pas utilisé leur situation avantageuse pour envahir et dominer la race humaine, comme cela est dépeint dans diverses formes de divertissement, démontre que la guerre ne fait pas partie de leur ordre du jour et n’est pas une priorité pour eux, mais qu’elle fait partie des fantasmes existant dans les esprits de leurs auteurs. 

La vérité cachée derrière les mythes et les légendes des civilisations perdues faisant état de populations étranges qui connaissent une joie contagieuse, possèdent le donc de la longévité et l’amour de la simplicité possède peut-être le secret que la race humaine a besoin de découvrir de sorte à survivre à la prochaine étape de  sa croissance et de son évolution. 

  retranscrit par Francesca

Ramtha  Extrait du Chapitre : « L’avenir de notre civilisation » aux Editions AdA.

La vie au CENTRE DE LA TERRE

 

 

Les entités qui vivent dans l’intérieur sont vos frères supérieurs. Ce sont ceux qui ont survécu à une époque qui a pour ainsi dire contourné cette époque-ci et ils ont en vérité maîtrisé la technologie et la paix. Ils prospèrent à l’intérieur. Ce sont en vérité ceux qui découvrirent un paradis à l’intérieur, alors qu’ils n’ avaient nulle part ailleurs où aller. La connaissance des Atlantes, de leurs vaisseaux spatiaux et de leur technologie fut, en vérité, emportée avec eux, permettant pour ainsi dire leur salut dans le cœur de la Terre.

Ramtha.

images (5)Ils voient les choses et entrent en toutes choses, et réalisent toutes choses qui font l’objet de leur contemplation. Ils ont en vérité la faculté de devenir partie de ce qu’ils créent, ce qui leur permet assurément de créer un objet plus parfait. Ils ont créé des vaisseaux spatiaux en devant ce que sont les oiseaux. Et si le vaisseau se déplaçait de manière maladroite, ils imaginèrent en vérité des formes matérielles qui puissent réguler leur mouvement, réguler ce qu’on appelle les champs de force. Ainsi, maître, ils ont pu accomplir en eux-mêmes toutes les choses qu’ils ont accomplies. Leurs vaisseaux voyagent, en vérité, à partir de ce qui est connu comme des portes et des portails et nombreuses sont les entités, qui se sont placées ou implantées sur ce plan, ayant conçu des portes leur permettant d’entrer et de sortir à la dérobée. 

Non seulement ont-ils des choses comme ce qu’on appelle des vaisseaux spatiaux, mais également des choses comme en vérité des transports mobiles ; ceci veut dire qu’ils peuvent se déplacer eux-mêmes d’un endroit à un autre sur ce qu’on appelle un rayon de lumière en un instant. Ces entités sont en vérité vos ancêtres ou vos frères supérieurs uniquement en ce qui concerne la technologie, mais ils vous sont semblables. 

Pour ce qui est de la couleur de leurs vaisseaux, ils ont en vérité tout un flamboiement de couleurs auquel on peut donner le nom de vert et de rouge. Et la couronne extérieure de leur sphère est en vérité d’une couleur, d’une teinte jaune vif. Leurs vaisseaux fonctionnent en vérité sur ce qu’on appelle en vérité un champ magnétique et électrique visible dans les champs les plus élevés de la couleur. Telles qu’elles sont connues, les couleurs de la lumière sont en vérité les couleurs des vibrations des systèmes de support ; les couleurs les plus sombres sont en vérité les systèmes les plus faibles, les projectiles permettant en vérité d’atterrir en sécurité ou bien de rester en stationnement. Les lumières les plus vivres qui entourent la sphère de ce vaisseau sont en vérité ces choses qui ont la faculté de projection la plus rapide dans une éternité. En vérité, tel que cela est vu et connu dans votre temps, plus la lumière est blanche et claire, plus grande est la force qu’elle contient. 

En vérité, ces entités qui sortent à la surface sortent pour l’expérience et uniquement pour l’expérience de voir la coquille extérieure de leur demeure et, voir comment elle se comporte. Ils sont en vérité fort inquiets. Il y a eu en vérité des explosions à l’intérieur de la Terre ; il y en a eu dans les mers et en vérité également dans les atmosphères. Les explosions qui ont lieu dans la Terre sont en vérité ressenties dans leurs cieux. Comprenez bien cela. Ce qu’on appelle les volcans – ce qu’on appelle en vérité le tremblement de la surface de la Terre – sont des points de compression conçus en vérité par vos frères dans des lieux où de telles énergies peuvent être libérées de sorte à éviter que leur royaume ne soit en vérité détruit ; Les choses en sont ainsi. 

Cette société n’est pas de nature guerrière.Elle ne l’a jamais été, car ces entités se sont échappées en vérité pour se réfugier dans le sanctuaire intérieur de ce lieu-ci. Leur but en vérité était d’échapper à ce qu’on appelle la guerre et les machines de guerre. Au cours de leur évolution, maître, en vérité au cours du processus de leur évolution, ils sont en vérité devenus pacifiques et comprennent et aiment le fait que tous soient égaux. Si d’aucuns sont simples d’esprit, aussi tendres que le plus tendre des agneaux, ils sont considérés aussi importants à cause des tâches qu’ils accomplissent que le philosophe qui expose ses idées clairement et franchement. 

Tous ceux qui vivent en ce lieu sont reliés par une force commune faite d’amour. Bien qu’ils n’aient pas fait l’expérience de l’éclat de la lumière de cette stratosphère comme vous l’avez-vous-même faite, la lumière de leurs êtres a illuminé leur plan, leurs cœurs et leurs êtres. En ce qui concerne leurs religions, je peux vous dire ceci : ils n’en ont aucune, aucune religion. Ce qu’en vérité ils aiment par-dessus tout sont les objets qu’ils deviennent, car ils ont découverte en cela une réalité en laquelle croire. En devenant ces choses en lesquelles ils croient, maître, ils s’ouvrent en vérité à davantage de choses encore. 

En vérité, ils croient que la force – aussi grande ou dense qu’elle devienne dans la matière, aussi insaisissable qu’elle devienne dans la lumière – est un élément dominant de leur être tout entier de même que de toutes choses comprises et non comprises par vous. Maître, ils en aiment et en adorent l’idéal, ce qui leur ouvre en vérité une avenue comme vous le dites, leur permettant de voir de plus grandes réalisations et compréhensions. 

Dans cette existence, la couleur de leur peau n’appartient pas à ce que vous appelez des tons blancs ou bruns mais est en vérité un mélange des deux. En pénétrant en vérité dans la portion oxydée des gaz qui recouvrent les parois de la Terre intérieure, ils se sont harmonisés et accoutumés en vérité à ce qui ressemble en vérité à une teinte verte ou turquoise, ce qui est dû en vérité aux eaux qu’lis consomment dans leur corps et qui ne reçoivent qu’une quantité limitée de lumière de leur soleil diffus. Ils sont en vérité de couleur verte du fait de leur régime et de ce que l’on appelle la haute teneur en cuivre de l’eau qu’ils consomment. Revenus sur la surface de ce plan, entité, revenus dans cet environnement, ils perdraient rapidement cette couleur.

 Ayant pour la plupart souffert d’un grand nombre de traumatismes, les Atlantes ayant des difficultés du fait que leur type de peau prenait facilement un aspect ridé et tendu, ils transmirent ces traits génétiquement dans tous leurs gènes. 

Ceux qui vivent à l’intérieur sont vos frères plus avancés. Ce sont des entités qui sont en vérité étonnamment grandes et étonnamment petites ; Ils comprennent en vérité deux civilisations. Ceux que l’on appelle en vérité les nains et qui sont allés comme vous le dites dans le centre de la Terre. Ceux que dans vos langages on appelle les fées sont allés dans le centre de la Terre. Ceux que l’on appelle les elfes sont allés dans le centre de votre Terre. Telles sont les entités qui vivent en ces lieux. Ce sont les entités qui ont survécu à une époque qui a pour ainsi dire contourné cette époque-ci et ils ont en vérité maîtrisé la technologie et la paix. Ils prospèrent à l’intérieur. Et un jour en vérité, lorsque la grande lumière sera visible dans le ciel, vous les reverrez. 

Les Esprits de ces entités se sont élevés à des proportions plus vastes que ceux de leurs frères qui occupent les espaces extérieurs. C’est ce qui fait qu’ils appartiennent à une race supérieure.  Ils vous considèrent comme des primitifs. Ils sont en contact avec les frères habitant les autres espaces dans cette région de l’univers grâce à la Lumière. Ce qui est engendré de la pensée est la lumière. Ils se sont harmonisés au point où ils peuvent en vérité projeter leurs pensées sur un rayon fixe de lumière. La lumière se déplace en vérité en lignes parfaites qui ne dévient jamais en aucune autre direction que celle où elle doit aller. Et assurément, ils sont accordés avec tout ce qui reçoit la lumière. 

  retranscrit par Francesca

Ramtha  Extrait du Chapitre : « L’avenir de notre civilisation » aux Editions AdA.

 

La leçon française

 

téléchargement (6)Cette partie de l’histoire dura encore un bon moment, jusqu’à l’entrée en scène d’une entité merveilleuse du nom de Napoléon. En avez-vous entendu parler, oui ? Eh bien ! Avant lui, il y eut tous les Césars. Pour un César, il n’était pas vraiment nécessaire de trouver du financement avant d’entreprendre une marche guerrière : il marchait simplement sur un pays et se l’appropriait. Puis est venu ce grand conquérant avec ses rêves de gloire, ses rêves de rétablir la prédominance de son pays sur le monde de son époque. Cependant, son pays était en faillite, parce que les gens, les masses si vous préférez, avaient renversé l’aristocratie. Vous savez : coupe, coupe, COUPE ?* 

*Ramtha fait référence à la Révolution française, au cours de laquelle le peuple guillotina l’aristocratie. 

Et comme résultat, ils se sont débarrassés de tout le sang noble qui existait dans ce pays à ce moment-là, car ils accusaient les nobles d’être la cause de leur très grande pauvreté. Et ils avaient raison. 

Donc ce conquérant est venu pour tirer du marasme son pays bien-aimé et lui redonner son ancienne place prépondérante. Et avec lui vint un individu qui s’aperçut qu’il pouvait tirer un grand profit de cette entreprise. Il finança Napoléon et ses aventures, lui consentit un prêt substantiel pour aller guerroyer et conquérir et, quel que fut le butin ramené par Napoléon, il y avait droit pour se rembourser. Me suivez-vous ? Oui. Maintenant, rappelez-vous : les femmes demeuraient à la maison et les hommes allaient à la guerre (sauf quelques chétifs qui demeuraient à l’arrière pour prendre soin des femmes). 

                                      (*Maîtres : s’adressant à ses auditeurs, Ramtha utilise généralement l’expression « maître », car, selon lui, « chacun est le maître de son destin, l’auteur de sa vie, le seigneur de son royaume » )                                        

 

Ils oublièrent bientôt vos exploits effectués au cirque

 

 

images (2)Le pouvoir. Si vous deveniez un conquérant et que vous subjuguiez un autre conquérant, vous auriez le pouvoir, n’est-ce pas? Mais cela est tellement fugace, car les masses sont inconstantes et elles oublient bientôt les exploits que vous avez accomplis au cirque. Vous devez donc effectuer une autre sortie et effectuer d’autres conquêtes. Et vous devez maintenir le rythme pour assurer votre gloire. Or, cette glorification, rappelez-vous, est neutralisée par l’image. Car la gloire naturelle, qui est à l’intérieur de vous, est réprimée par l’ego altéré, de sorte que vous n’arrivez même jamais à ressentir la gloire. Vous devez donc redoubler d’ardeur ! 

Savez-vous que votre ego altéré s’érige en gardien de votre âme, de votre subconscient ? Il ne permet à rien de ce qui ne correspond pas à son image de siéger dans l’âme. Autrement dit, imaginez que quelqu’un vous dise qu’on vous aime. Votre ego altéré dirait : « Sors d’ici ! » Et ce sentiment ne parviendrait jamais à la connaissance de l’âme. À chaque vie, l’ego altéré ne laisse entrer dans l’âme que ce qui correspond à son image. C’est pourquoi vous êtes enlisé dans une ornière depuis si longtemps.

Revenons aux hommes. Ces hommes ont continué à se battre. Les vainqueurs ont formé des tribus, puis des gouvernements et des royaumes pour gouverner les gens, souvent au nom de Dieu, leur Dieu, quel qu’il soit. Ainsi débuta la terreur d’un pays conquérant un autre pays, la misère humaine, la tuerie et la puanteur qui dure depuis 35 000 ans. 

Qu’est-ce qui était important pour le conquérant? Le pillage du trésor de sa victime. Vous savez : le mettre à sac, cela prouvait qu’il avait gagné. C’est pourquoi vous trouverez des trésors anciens éparpillés autour du globe et exposés avec tant de fierté. De précieux et très anciens objets fabriqués reposent dans des mausolées : ils constituent les pièces centrales d’allées de garages et de routes gazonnées en leur milieu. Et vous les regardez avec une grande fierté : « Oui, oui, oui, c’était l’aiguille à tricoter de Cléopâtre », ou quoi que ce soit, et tout un chacun s’exclame : « Oh ! N’est-ce pas merveilleux ! C’est brillant ! C’est une œuvre d’art ! » Et personne ne demande : « Comment l’avons-nous acquise ? » 

Ainsi, J’acquisition de trésors volés devint un rituel respecté. Êtes-vous conscients qu’on continue encore aujourd’hui de vénérer l’exposition du butin d’un royaume conquis et possédé ? Et les pillards ont bonne conscience : ils sont allés à la guerre, ils ont conquis, ils ont fait main basse. « Je suis venu. J’ai vu. J’ai conquis !» Une triade prononcée durant toute l’existence de l’homme. On ne voit pas de problème à mettre à sac la sépulture d’un roi et à ravir ses trésors au nom de l’histoire. On considérait bénin d’attaquer un royaume et de réduire son peuple en esclavage. Le vol fut légitimé par vos ancêtres, peu importe que le butin de la guerre fut constitué des trésors de la nation conquise ou de l’asservissement de son peuple. 

La conquête et le pillage eurent lieu pendant un bon bout de temps. Ainsi, tous les rois ont toujours possédé une provision d’or et les ressources humaines nécessaires pour entreprendre n’importe quelle expédition guerrière, ou pour maintenir n’importe quelle position. Ils étaient très riches. Les conquérants prirent aux conquis leurs terres et, dans le cadre de l’opération, ils mirent à sac les forêts du pays et plantèrent du grain. Ils violèrent la terre. Ils prirent le produit de la terre et l’expédièrent dans leur propre pays pour nourrir leurs hordes et la foule sur la place publique. Les politiciens devaient garder la foule satisfaite, le saviez-vous ? Ils devaient maintenir leur estomac rempli, ils devaient les divertir continuellement. Pourquoi ? Parce que ce fut important d’obtenir des votes lorsque cela devint à la mode. Ce sont les gens qui maintiennent leurs rois au pouvoir.

 Qu’est-il advenu aux terres de quelques-uns de ces pays exotiques dont vous ne vous rappelez même plus le nom ? Ces pays qui étaient couverts d’anciennes forêts et de prés d’herbes douces, à l’odeur relevée ? Qu’est-il advenu de leurs trésors scintillants, extraits délicatement des mines en prenant soin de ne pas violenter la terre ? Avec le temps, ils ont été ravagés par des rois conquérants. Et tout ce qu’il en reste maintenant consiste en régions désertiques, dunes de sable, terres abandonnées où florissaient jadis des forêts touffues qui cachaient des créatures nocturnes remplies de mystère. Maintenant, il n’y a plus que de la poussière. Pas très mystérieux.

                                                                                          

(*Maîtres : s’adressant à ses auditeurs, Ramtha utilise généralement l’expression « maître », car, selon lui, « chacun est le maître de son destin, l’auteur de sa vie, le seigneur de son royaume » ) 

Une ombre s’étire sur le monde

 

 

images (12)Ailleurs, j’ai beaucoup parlé de l’homme et de la femme et de la création de l’ego altéré.

La raison qui fait que l’humanité est piégée dans un comportement répétitif résulte du fait que vous avez créé l’ego altéré. L’ego altéré est en fait l’Antéchrist. On en parle comme de la méchanceté de l’homme. C’est en effet le modèle familier que tous les peuples ont suivi, même en mon temps. Il est devenu l’image, l’identité. Et cette image, cette identité sont comme des bêtes affamées qui doivent être continuellement nourries. 

Lorsque vous vivez sous l’emprise de votre ego altéré, vous entamez la force de votre divinité. Une partie passe à sauver la face, à bien faire, à dire les bonnes choses et à vivre une vie totalement correcte. Cela prend de votre énergie, de votre force vitale pour maintenir intact le masque. Et pourtant, la divinité ainsi opprimée est le grand ego, qui est le Dieu intérieur. C’est cela la stagnation de l’âme, cette âme qui n’a pas évolué depuis 35000 ans. Toute cette énergie a été perdue àmaintenir l’image en place. N’en êtes-vous pas las à la fin ? 

Maintenant, si nous parlions de l’image ? Lorsque quelqu’un vit en fonction de l’image, il y a certaines choses qu’il doit faire dans le but de maintenir cette image en vie et en bonne condition. Jusqu’à tout récemment, l’homme pensait qu’il devait accomplir certaines prouesses pour devenir un homme. Et la femme craignait de ne pouvoir survivre si elle ne faisait certaines choses de son côté, croyant que sa survie lui viendrait de la gent masculine.

Lorsque vous commencerez à comprendre l’évolution de l’âme, vous comprendrez aisément l’ego altéré et la place qu’il a occupée jusqu’à ce jour. 

Nous allons maintenant parler de l’homme, c’est-à-dire du genre masculin. Le genre masculin, dans la ronde des changements qui s’en viennent, est responsable de ce qui se passe dans votre monde, économiquement parlant. Il est responsable de la famine. Le genre masculin est responsable de la guerre. Nous allons donc parler de l’homme, des hommes.

En séparant les hommes des femmes, il y a de cela des siècles, il fut nécessaire pour un homme de ne pas être associé à une femme, parce que Dieu, après tout, était un homme. Son fils était un homme et on a suggéré que le Saint-Esprit, quel qu’il soit, était un homme ! Au niveau de la compréhension masculine, l’homme était en fin de compte divin et la femme uniquement là pour le servir. Par conséquent, elle ne pouvait parvenir à la divinité que si son mari n’intercédait en sa faveur auprès de Dieu.

Une caractéristique distinctive commença à se dessiner chez l’homme à partir du moment où on commença à considérer que les femmes n’avaient pas d’âme, il y a de cela des siècles. L’homme, par peur de retrouver une partie de lui-même chez la femme, dut s’efforcer de développer certains traits émotionnels susceptibles d’exalter son soi, tout en se maintenant séparé de la femme. Et toutes ces émotions qui constituent votre image se retrouvent aujourd’hui refoulées dans le corps. 

Maintenant, nous allons parler de l’image. Par exemple, un homme ne pouvait pas pleurer. Il ne pouvait exprimer de la compassion ni de la tendresse. Il ne pouvait verser une larme dans la douceur d’un moment ni s’arrêter pour humer le pétale soyeux d’une fleur sauvage. Car s’il le faisait, il était considéré comme un faible, donc comme une femme qui, nous le savons maintenant, n’était pas considérée comme divine. L’homme devait accomplir des exploits, il devait être gagnant, il ne pouvait se permettre l’échec. L’insuccès était associé aux femmes.

L’homme commença à considérer qu’il était de son devoir non seulement de féconder de sa semence le monde entier, mais également de s’occuper de ses autres affaires. Donc l’homme se mit à concevoir et à créer une image dans laquelle la soif de l’accomplissement personnel devenait l’ultime pouvoir. Ce fut ce pour quoi il a travaillé, ce qu’il a désiré, ce qu’il a convoité. Dans son sommeil, ses rêves tendres n’étaient pas peuplés de petits enfants ni de lilas. Il rêvait de conquérir d’autres hommes et d’apparaître puissant à leurs yeux. 

Bien que cela dure depuis 35000 ans, selon votre échelle du temps, chaque vie, chaque génération cimente la division entre hommes et femmes ainsi que leurs stéréotypes. Même vos enseignements sur Dieu, dans le cadre de la religion, ont séparé les hommes des femmes, jusque dans la prière. L’accomplissement ultime de l’homme n’était pas s’aimer, en référence à cette image qu’il avait créée, mais d’obtenir le pouvoir, car ce pouvoir renforçait son image et lui donnait de la crédibilité. 

Alors que l’accomplissement ultime chez la femme serait d’être aimée par son homme parfait, chez l’homme de sa vie, l’ultime accomplissement (en accord avec son image) serait les affaires et le pouvoir et non d’aimer une femme. Vous comprenez donc maintenant pourquoi les hommes prirent leurs aventures, selon votre expression, tellement à la légère, forniquant et se roulant dans le foin. Comprenez-vous ?

Cela ne voulait rien dire pour eux. Cela représentait uniquement une gratification sexuelle et une relaxation. 

Avec le déroulement des siècles, cette image devint de plus en plus puissante. C’était l’homme qui était le roi et c’était lui, en effet, le guerrier. Il était le conquérant. Les hommes étaient toujours en train de créer des guerres, les uns contre les autres, prétextant souvent l’excuse que c’était la volonté de Dieu. Pour apaiser leur ego altéré, cette grandiose image à la mesure de laquelle ils de valent vivre. A chaque vie, le but de cette âme serait d’acquérir le pouvoir, non pas l’amour. L’amour n’a pas facilement sa place dans l’ego altéré. L’amour réside dans le Dieu intérieur, l’ego. Non pas dans l’image de l’ego. Non pas dans l’image qui recouvre chacun d’entre vous qui lisez ce livre. 

 (*Maîtres : s’adressant à ses auditeurs, Ramtha utilise généralement l’expression « maître », car, selon lui, « chacun est le maître de son destin, l’auteur de sa vie, le seigneur de son royaume » ) 

Ramtha et JZ Knight

 


Pourquoi Ramtha parle-t-il à travers JZ Knight ? 


Ramtha et JZ Knight dans RAMTHA nous parle ws-photo-jzknightSi Ramtha abaisse sa fréquence à celle de la masse physique, il peut être vu. JZ le voit en personne. Certains autres l’ont vu occasionnellement. Il a choisi de parler à travers JZ Knight pour les raisons suivantes : 


- L’important n’est pas l’adoration du messager ou du visage ou d’une image, ce qui a provoqué dans le passé l’effondrement de tant d’efforts vers l’illumination, mais d’être à l’écoute du message. Si nous pouvions le voir sous sa forme physique, nous serions tentés de le déifier, comme pour tant d’autres. Ramtha ne désire pas être adoré. Son plus grand message est que Dieu est en chacun, et il aspire à enseigner la révélation de ce principe chez ses étudiants. Il ne tient donc en aucun cas à faire de l’ombre aux capacités de ses étudiants. 


- Dieu est traditionnellement considéré comme étant du genre masculin. il insiste ainsi sur le fait que « Dieu et le Divin ne sont pas les prérogatives des hommes uniquement, et que les femmes ont toujours été de précieuses expressions du Divin, capables d’être des génies et Dieu réalisé. » Le Dieu-guerrier channelé par une femme aux origines simples est une représentation symbolique d’une des grandes compréhensions énigmatiques des Enseignements de Ramtha : Dieu est à la fois masculin et féminin, et ni l’un ni l’autre. 


- JZ Knight a été choisie pour ce travail.
Elle fut l’une des enfants adoptés par Ramtha à son époque. Elle se dénommait Ramaya. 


- La véritable essence de la personne humaine n’est pas limitée par le corps physique ou son genre sexuel. Le phénomène de channeling est donc rendu possible par la structure même de la science de Ramtha. En d’autres mots, La véracité de ce phénomène nous prouve que les Enseignements de Ramtha sont vrais.

 


          

            « Il n’y a de rédemption pour l’homme que dans la découverte de son essence divine. Cette découverte est en vous, germant déjà. »
RAMTHA

 

Issu du site source : http://www.centredeconnaissance.org/html/ramtha_2.html 

L’homme extraterrestre


                 bougieOrigines génétiques extraterrestres de l’être humain : l’apport des Pléiadiens, des Sirians, des Nordiques, des Arcturiens et des Zétas.                         

 Ceux qui s’intéressent à l’astrologie holistique savent que nous subissons en permanence l’influence non seulement des autres planètes de notre système solaire (Mercure, Mars, Vénus, Jupiter, etc.), mais également des êtres qui les habitent et dont la plupart vivent au-delà de la troisième dimension, dans ce que certains nomment « le plan éthérique ».Lorsque les astrologues parlent, par exemple, d’un aspect ou d’un influx de type martien ou vénusien, ils se réfèrent à une gamme de caractéristiques et de spécifications qui ne traduisent pas uniquement l’incidence des planètes Mars ou Vénus par elles-mêmes, mais qui prennent également en compte celle des créatures qui les peuplent et dont on sait par ailleurs qu’elles disposent d’une immense avance spirituelle et technologique sur l’humanité terrestre.      

Mais que sait-on, en revanche, de la contribution génétique et historique apportée à notre humanité par les représentants des civilisations appartenant à d’autres systèmes de notre galaxie ? en réalité, très peu de choses…

 

Pourtant, il semble bien que nous ne soyons nous-mêmes en définitive que le résultat d’une sorte de « pot-pourri génétique » issu des manipulations successives de différents peuples galactiques.

L’apport des Pléiadiens

Dans ses livres « Les Messagers de l’Aube » et « Famille de Lumière », la grande clairvoyante américaine Barbara Marciniak a réuni différents messages transmis au fil des années par des êtres appartenant au Collectif de l’Étoile Bleue, c’est-à-dire des extraterrestres provenant du système des Pléiades, qui fait partie de la constellation du Taureau.L’humanité pléiadienne serait beaucoup plus ancienne que la nôtre ; elle aurait été créée à partir de souches génétiques provenant d’un autre univers il y a des milliards d’années, bien longtemps avant que notre Terre ne se matérialise sous sa forme actuelle. La civilisation pléiadienne aurait ainsi atteint depuis des éons un niveau d’évolution incommensurablement supérieur au nôtre : l’Amour altruiste y serait l’unique fondement du pouvoir et la technologie y aurait pour seul objet de favoriser le développement harmonieux de la Fraternité au sein de notre galaxie.   

Selon Barbara Marciniak, les Pléiadiens représentent l’une des souches fondamentales de notre famille originelle : ils seraient en effet intervenus activement au cours des phases initiales d’ingénierie génétique qui ont abouti à la formation de l’humanité terrestre, et ils auraient jadis participé en grand nombre à l’établissement de notre patrimoine génétique primordial, c’est-à-dire à la mise au point de notre ADN à segmentation variable (12 segments actifs à l’origine, 2 actifs et 10 désactivés actuellement, puis de nouveau 12 actifs à partir de 2012). En tant que co-géniteurs de l’humanité terrestre, il semble qu’ils soient aujourd’hui investis d’une nouvelle mission : faciliter notre accès à la quatrième dimension et nous assister dans le processus d’accélération vibratoire qui doit nous mener à l’éveil, à la Connaissance supérieure et à la redécouverte de notre véritable identité. 

                                                                                                                                          

L’homme extraterrestre dans MESSAGES EVENEMENTS kundal1

                      NOTA : Les centres énergétiques de l’homme, les chakras sont effectivement au nombre de 12 (7 internes + 5 externes) et non pas de 7 comme on l’a longtemps supposé, en correspondance avec les 12 luminaires et planètes de notre système solaire, si l’on y inclut Nibiru, la dixième planète.

La responsabilité génétique de l’humanité pléiadienne envers l’humanité terrestre aurait depuis des temps immémoriaux amené les Pléiadiens à s’investir dans une longue et vaste mission de guidance des Terriens. C’est pourquoi ils auraient choisi de revenir vers nous, au terme de notre longue expérimentation dans l’isolement de la matière, et de révéler progressivement une partie de leur immense savoir aux canaux du monde entier, afin de nous aider à reconquérir notre rang primordial au sein de la Fraternité Galactique.D’après la plupart des médiums, les Pléiadiens sont blonds, fins, élancés et d’une très grande beauté. Leur contribution au patrimoine génétique de l’humanité correspond au côté doux, aimable, délicat, attentionné, impersonnel et quasi-angélique que l’on peut observer chez les êtres les plus avancés dans leur évolution.


Ils appartiennent à une race en laquelle notre humanité peut et devrait faire totalement confiance.
Mais ils ne sont pas les seuls à avoir participé à la création de l’humanité terrestre, ni à avoir influencé son évolution. Bien d’autres civilisations ont contribué à l’avènement de la race humaine, telle que nous la connaissons aujourd’hui, et principalement quatre d’entre elles. Il s’agit des Sirians, des Nordiques, des Arcturiens, et des Zétas.
 

L’apport des Sirians et des Vegans

Comme les Pléiadiens, les Sirians sont d’apparence humanoïde et principalement bienveillants envers l’humanité terrestre. Ils ont eux aussi été impliqués dans l’histoire de la Terre à différentes époques. Cependant, il semble qu’ils n’aient pas contribué directement à l’établissement de notre ADN, en raison d’une incompatibilité génétique entre leur race et la nôtre. Ils sont du reste peu nombreux, en regard des Pléiadiens, à s’occuper directement de l’évolution de l’humanité, mais ils participent néanmoins à la mission d’éveil des Pléiadiens, au même titre que les Vegans de la constellation de la Lyre.

L’apport des « Nordiques »

Les géants blonds de Procyon, sont parfois aussi appelés « Nordiques » en raison de leur côté guerrier et conquérant et de leur aspect de colosses à l’abondante tignasse dorée. La fougue et la puissance qui les caractérisent ne sont pas sans évoquer certaines divinités du panthéon celtique. On peut les comparer également au Colosse de Rhodes ou encore aux dieux du Mont Olympe, tels que les sculptèrent jadis Phidias et Praxitèle. Ce sont de véritables forces de la nature !

                                                                                                                                   

001 dans MESSAGES EVENEMENTS

             Le Colosse de Rhodes, œuvre monumentale d’inspiration « nordique »                          

Ils ont, au même titre que les Pléiadiens, largement contribué à l’établissement du patrimoine génétique de l’humanité, et on retrouve leur influence dans tout ce qui concerne le côté actif, dynamique et impétueux de l’être humain. Cette influence peut également se manifester à travers certaines particularités physiques de l’homme, telles que sa capacité d’atteindre un extraordinaire niveau de développement musculaire. 

 

Leur mission consistait initialement à éveiller en nous le côté solaire, noble, généreux et chevaleresque. Mais ils ont actuellement tendance à prendre des distances par rapport à l’humanité, afin que notre expérimentation karmique puisse être menée le plus rapidement possible à son terme et que la possibilité nous soit enfin offerte de tirer une bonne fois pour toutes la leçon de toutes nos erreurs passées.

Ils sont moins patients envers les humains que la plupart des autres races d’extraterrestres auxquelles nous sommes liés génétiquement. Ils ont tellement hâte de nous voir atteindre le palier vibratoire correspondant à l’accès à la quatrième dimension, que peu importe en définitive, selon eux, l’engagement préalable de l’humanité sur la voie spirituelle. Ils se contentent aujourd’hui d’aider quelques humains au cœur particulièrement pur et vaillant et veillent à ce qu’ils puissent triompher des obstacles et des difficultés placés sur leur chemin.

Ce désengagement relatif et passager des Nordiques se traduit cependant par une perte temporaire d’influence des âmes les plus nobles, les plus généreuses et les plus héroïques incarnées à la surface de notre planète. Sur la Terre en effet, les actes personnels de bravoure et de chevalerie ont aujourd’hui tendance à se raréfier, voire à disparaître et à se fondre au sein d’un vaste programme de redéfinition des valeurs humaines incluant l’identification progressive de l’âme humaine à un idéal collectif et impersonnel de fraternité et de solidarité.

Mais dans une octave fréquentielle supérieure, ce réalignement sur les valeurs cosmiques et multidimensionnelles prépare notre accès à la quatrième dimension. Les Nordiques en sont parfaitement conscients. Et c’est à cette réintégration de l’humanité au sein de la Fraternité Galactique, à ce « retour au bercail » qu’ils travaillent désormais, en collaboration étroite avec nos autres géniteurs.

L’apport des Arcturiens

Les Arcturiens ressemblent aux Nordiques de Procyon : ce sont également des humanoïdes à la longue chevelure dorée et à l’aspect majestueux. Ils ont la maîtrise totale de leur énergie et sont parfaitement androgynes. Ils ont eux aussi contribué à l’élaboration de notre patrimoine génétique en insufflant à l’humanité une partie de leur génie organisateur, planificateur et constructeur. Ce sont des rois de la stratégie et de grands architectes. Actuellement, ils interviennent, entre autres, dans la création de corridors interdimensionnels et dans la formation de crop circles. Ils travaillent en étroite collaboration avec les Vegans de la Constellation de la Lyre.    

Les Arcturiens sont en relation directe avec le peuple des Cétacés (dauphins, marsouins et baleines), dont ils assument une partie de la guidance, l’un de leurs objectifs étant d’attirer notre attention sur l’extraordinaire sagesse de certaines créatures non humaines incarnées dans notre espace de troisième dimension. Ils nous préparent ainsi à accepter l’idée que l’intelligence ne soit pas l’apanage de la seule humanité terrestre et que les échanges et la collaboration futurs avec d’autres créatures puissent devenir pour nous une réelle source de progrès et d’enrichissement spirituel.

La plupart des formations de crop circles apparues au cours des années écoulées à proximité des sites sacrés de notre planète, notamment celui de Stonehenge dans le Wiltshire, ont été réalisées par des missions arcturiennes basées à la périphérie de Saturne à bord d’un gigantesque vaisseau supra-luminique.

Les Pléiadiens, les Nordiques et les Arcturiens sont considérés par les médiums comme étant « d’apparence humaine ». Mais en fait, ce sont les humains qui ressemblent aux Pléiadiens, aux Nordiques et aux Arcturiens, et non l’inverse, car ces derniers ont précédé les humains ! Non seulement ils ont contribué à l’établissement du patrimoine génétique de l’humanité, mais ils ont supervisé depuis des temps immémoriaux son long parcours d’involution dans la matière, et maintenant son ascension programmée vers les plus hautes cimes spirituelles de la multidimensionnalité.

L’apport des Zétas

Contrairement à une idée répandue selon laquelle les Zétas de Reticulum ne seraient venus nous visiter qu’en tant que prédateurs, afin de s’approprier notre patrimoine génétique, ce peuple étrange et mystérieux a au contraire contribué jadis génétiquement à la création de la forme humaine actuelle. Et c’est pour cette raison qu’ils ont reçu l’autorisation de revenir nous visiter aujourd’hui, car, même s’il nous est désagréable de l’admettre, nous leur sommes en réalité redevables !Il est vrai qu’ils sont très calculateurs, réfléchissent froidement et manquent totalement de compassion. Ils considèrent les humains un peu comme nos fermiers considèrent leurs vaches, c’est-à-dire comme du bétail, des êtres très inférieurs. Mais ce ne sont pas pour autant des ennemis de l’homme ! Les Gris ont eu une influence déterminante sur la constitution de notre patrimoine génétique, principalement au tout début de la phase de notre histoire qui s’achève aujourd’hui et qui a nécessité l’apport de nouveaux gènes destinés à nous permettre d’explorer et de conquérir la matière en développant l’intellect.  

La contribution réticulienne à la formation de l’ADN humain a concerné essentiellement les gènes du cerveau, des connexions neurologiques et plus précisément des cellules incluses dans l’hémisphère gauche de notre cerveau. Ces gènes, grâce auxquels nous sommes aujourd’hui en mesure de calculer, de raisonner et de comprendre proviennent d’un apport conjoint des Zétas de Reticulum (ou petits Gris) et des grands Gris d’Orion.

Certains se sont demandé si les races asiatiques avaient reçu une contribution génétique de la part des Gris à cause de leurs yeux bridés. De nombreuses races humanoïdes ont les yeux plus ou moins en amandes, y compris les Nordiques, et les gènes agissant sur les yeux ne font pas partie du tribut réticulien aux races humaines, mais plutôt d’un apport régulien.

 

Le système de Reticulum est aujourd’hui en train de s’éteindre. Il ne permet plus aux Zétas de continuer à y vivre comme auparavant. La manipulation génétique est l’une des solutions imaginées par eux pour permettre à leur race en voie de disparition de survivre.

Ils acceptèrent jadis, à la demande des Pléiadiens, de compléter l’apport génétique des Nordiques à notre ADN par des souches favorables à l’intellectualisation de la race humaine, car ils savaient déjà qu’ils auraient besoin de revenir un jour sur la Terre pour y trouver une solution génétique à la menace qui commençait déjà à poindre sur leur civilisation. C’est pour cette raison qu’ils firent don de cette contribution génétique à notre humanité. Ils espéraient pouvoir utiliser un jour « l’homme nouveau » qu’ils avaient ainsi créé dans leurs propres laboratoires et l’utiliser afin de mettre au point un clone humano-réticulien, sensé leur permettre de coloniser génétiquement l’humanité terrestre.


 
C’est également pour cette raison qu’ils reviennent nous visiter depuis plus d’un demi-siècle.Il semble qu’ils n’aient pas réussi à solutionner le problème de la survie de leur espèce dans notre environnement, mais l’expérimentation qu’ils viennent de mener sur la Terre les a enrichis de manière inattendue, comme le confirme Monique Mathieu, canal d’Êtres de Lumière : « Ils sont venus, car ils étaient sur des sphères en péril ; ils ont voulu recréer une nouvelle race, mais sans aucune base spirituelle, sans aucun respect de la vie. On ne peut pas recréer la vie sans respect de la vie. Ils n’ont aucune conscience de l’Amour et de Dieu, ils sont totalement dans le matériel, dans la technologie. Le temps qui nous reste sur cette sphère de manifestation leur sera aussi grandement profitable car, comme nous, ce sont des enfants du Père, d’une autre réalité certes, d’une autre existence, mais ils sont les enfants du Père, et au travers de leurs actes qui sont parfois déroutants et même assez éprouvants pour l’humanité, ils se transformeront également, et grâce à cette transformation, l’Amour finira par prendre racine en eux. »   Une preuve de ce début d’évolution des Zétas est le message codé en langage binaire qu’ils ont laissé l’an dernier sur le crop circle de Winchester, dont ils sont plus que vraisemblablement à l’origine. 
 Ce message, décrypté par Linda Moulton Howe, peut se traduire ainsi : »Prenez garde au porteurs de faux cadeaux et aux promesses bafouées. Beaucoup de souffrance mais il est encore temps. Il y a du bon ici-bas. Nous nous opposerons à la tromperie. » 

                         On peut en conclure que les valeurs morales et spirituelles ne sont plus l’apanage des seules civilisations humaines de notre galaxie, et que d’autres y ont probablement désormais accès, car tout, dans notre univers, a été organisé avec une infinie Sagesse, et tout tend vers le perfectionnement de l’ensemble de ses habitants, afin que chacun puisse découvrir un jour les clés du véritable Bonheur et de la véritable Fraternité. 

Graphic_UFO

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...