Les habitants de Machu Picchu

 

Les habitants de Machu Picchu dans LEMURIENS de TELOS habitant Notre cité souterraine fut d’abord habitée par notre peuple, la civilisation inca ascensionnée. Peu à peu, quelques scientifiques lémuriens et atlantes se sont joints à nous et sont venus grossir nos rangs. Notre population a beaucoup augmentée depuis les débuts, car plusieurs êtres sont venus vivre parmi nous. Par exemple, Aurélia Louise Jones a plusieurs amis et d’anciens membres de la famille ici. Sa famille n’est pas a uniquement à Telos ; elle est disséminée dans plusieurs cités de l’intérieur.

 Nous vivons tous en unité, dans un esprit d’harmonie totale et de véritable fraternité. Vous savez, un être ascensionné n’est pas contraint de vivre en un seul endroit ; il a la liberté de se déplacer et d’habiter plusieurs lieux. Certains d’entre eux viennent vivre ici pendant un certain temps, d’autres choisissent d’y demeurer plus longtemps.

 Notre mode de vie est très similaire à celui de Telos. Même si chaque cité a ses particularités, l’ensemble des cultures ascensionnées partage les mêmes principes universels. Le mode de vie diffère donc peu d’une cité à l’autre.

 La population de notre cité compte désormais un peu plus d’un million d’habitants. Ce qui nous différencie de Telos, c’est que la communauté intra-terrestre de Machu Picchu se compose de trois cultures différentes alors qu’à Telos, la civilisation lémurienne prédomine. En fait, plusieurs de ses citoyens possèdent le même corps ou s’incarnent dans cette culture depuis si longtemps qu’on peut pratiquement les considérer comme des fondateurs de la race lémurienne. Adama, entre autres, est l’un de ces êtres, de même qu’Ahnahmar.

 Il y eut ensuite une autre période importante dont plusieurs d’entre vous ont entendu parler ; comme vous le savez bien, il y a quelques centaines d’années, les conquérants espagnols envahirent l’Amérique du Sud et anéantirent sauvagement la presque totalité des merveilleuses sociétés qui y vivaient à l’époque. Mus par une impérieuse avidité à s’emparer de tout l’or sur lequel ils pouvaient mettre a main, les conquérants espagnols ne respectèrent rien ni personne ; a l’poque, il y avait une communauté inca paisible, prospère et d’un niveau d’évolution supérieur qui habitait à la surface du Machu Picchu. Quand les bains de sang et les ravages perpétrés par les Espagnols commencèrent, ils furent invités à se joindre à notre cité. Ils ont également emporté avec eux leurs trésors et se sont installés à l’intérieur de la Terre. A ce jour, ils sont toujours ici.

 Notre cité compte des êtres de la cinquième dimension, mais aussi d’autres de stades supérieurs de la quatrième dimension. Comme à Telos, il existe plusieurs niveaux de conscience. Certains possèdent une nature physique telle que vous la connaissez, tandis que d’autres sont de nature purement éthérique. Telos possède un niveau de conscience allant de la quatrième dimension supérieure jusqu’aux huitième ou neuvième dimensions.

 Extrait de TELOS III – protocole pour la 5è dimension : Message de Poside, Maître Lémurien, canalisé par Aurélia Louise Jones –page 111 

Venez nous rejoindre sur le forum : http://devantsoi.forumgratuit.org/

Cité souterraine à Machu Picchu

 

Cité souterraine à Machu Picchu dans LEMURIENS de TELOS sousterraine-193x300Du cœur de la cité souterraine de lumière à Machu Picchu, de notre demeure d’une splendeur royale, nous transmettons un amour sincère et nos salutations chaleureuses à tous ceux qui liront cette transmission de lumière. Tant parmi vous sont en fait nos amis d’autrefois et des membres de notre famille de jadis. Au nom de notre civilisation ascensionnée ici, nous vous transmettons nos bénédictions, à vous tous qui cherchez avec tant d’enthousiasme et retrouver votre nature divine. Nous vous souhaitons la bienvenue au sein de notre énergie.

 Mon nom est Cusco, je suis ici en compagnie de notre frère télosien Adama pour vous décrire notre cité intérieure. La cité péruvienne du même nom fut baptisée il y a longtemps, en souvenir de mon essence, pour l’aide que j’ai apportée aux habitants de la surface dans cette région au cours de l’histoire passée. Je suis l’un des Anciens ici, et je préside au Conseil des Anciens de la cité.

 Je suis enchanté d’être en présence d’Adama aujourd’hui.

Six kilomètres sous la montagne de Machu Picchu au Pérou, un mot quechua qui signifie : « vieille montage », une civilisation hautement évoluée réside dans une merveilleuse cité de lumière, également nommée Machu Picchu. Celle-ci ressemble à Telos en plusieurs points, et sa population incarne également la conscience de la cinquième dimension. Cette ville existe depuis presque aussi longtemps que la cité lémurienne. Disons qu’elle est plus récente d’environ deux mille ans seulement.

 Néanmoins, l’histoire de notre civilisation est différente et je vais vous parler de deux périodes marquantes. Voyez-vous, à une certaine époque, et pendant quelques éons, parallèlement à l’ère de la Luémurie, nous vivions à la surface, formant de minuscules communautés de lumière où régnait une authentique fraternité, là où se trouve actuellement la ville de Machu Picchu. Puis, il y eut une augmentation de la négativité à la surface de la Terre. L’obscurité et la violence sévissaient de plus en plus intensément. Finalement, avec l’engloutissement du continent de la Lémurie, puis de celui de l’Atlantide, nous avons pris conscience que la paix et la beauté que nous goutions étaient sur le point de prendre fin. Il devin alors impératif pour nous de reconstruire notre cité à l’intérieur de la Terre, tout comme les télosiens l’avaient fait avant nous. Nous souhaitions aussi façonner une cité de lumière pour recevoir d’autres membres de la civilisation inca qui ascensionneraient éventuellement vers la cinquième dimension.

 Nous étions déterminés à préserver notre culture et ses trésors sous terre, conscients que tôt ou tard, ils seraient menacés par la négativité de l’humanité. Nous avons agi comme les Lémuriens qui, quelques milliers d’années avant nous, avaient érigé leur cité de Telos sous terre afin de préserver leur culture et les grands trésors de leur continent.

 Vous savez, même si les civilisations terrestres viennent d’une diversité de galaxies, de système stellaires et planétaires, la plupart d’entre vous, au fil de vos nombreuses incarnations sur cette planète, ont choisi de vivre un vaste éventail de possibilités et se sont incarnés plus d’une fois dans les grandes cultures qui ont évolué ici-bas.

 Cela signifie que, peu importe d’où vous provenez originellement, planète, système stellaire ou univers, au cours de votre cycle d’incarnations, vous avez tous été à un moment ou à un autre, Lémurien, Atlante, Maya, Inca, Egyptien, etc. Qu’est-ce que cela fait de vous aujourd’hui ?

 Sachez que, dans notre monde, nous n’avons plus besoin de ces étiquettes pour nous identifier. Nous nous épanouissons dans l’unité du Créateur. Chacun fut conçu depuis le cœur de ce dernier, et chacun possède des empreintes et des aspects de lui-même un peu partout, dans tous les univers, galaxies et systèmes planétaires.

 Extrait de TELOS III – protocole pour la 5è dimension : Message de Poside, Maître Lémurien, canalisé par Aurélia Louise Jones –page 109

 

Civilisation précolombienne

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. (Redirigé depuis Civilisations précolombiennes

Civilisation précolombienne dans PEUPLES ANCIENS 220px-Casqui_Parkin_Site_HROE_2009_01

L’expression civilisation (ou culture) précolombienne (ou préhispanique, pour les pays hispanoaméricains) s’applique aux peuples autochtones de l’Amérique dont l’unité culturelle s’est déterminée avant la découverte de ce continent par Christophe Colomb ou, de manière plus générale, avant que ces groupes amérindiens ne soient militairement vaincus ou que l’influence de la culture européenne sur ces sociétés ne soit perceptible. 

L’histoire de ces civilisations couvre les millénaires écoulés depuis les premières traces de peuplement au Paléolithique supérieur jusqu’à la colonisation européenne des Amériques à l’époque moderne

Le terme précolombien est utilisé dans l’étude des civilisations autochtones des Amériques, notamment de Mésoamérique (Olmèques, Toltèques, Zapotèques, Mixtèques, Aztèques et Mayas) et d’Amérique du Sud (civilisation de Caral et civilisations andines: Incas, Moches, Chibchas et Cañaris). Il est également utilisé pour désigner la Civilisation du Mississippi, en Amérique du Nord, qui a occupé le site de Cahokia; à son apogée en 1250 CE, ce fut la plus grande ville au nord du Mexique, un rang qui n’a pas été dépassé avant 1800. 

Les civilisations d’Amérique au moment de leur rencontre avec les Européens avaient à leur actif de nombreuses réalisations impressionnantes. Par exemple, les Aztèques avaient construit l’une des villes les plus impressionnants du monde, Tenochtitlan, l’ancien site de Mexico, avec une population estimée à 200.000 habitants. Les civilisations américaines ont également fait preuve de connaissances impressionnantes en astronomie et en mathématiques. Beaucoup de civilisations précolombiennes ont laissé une trace, soit sous forme d’établissements permanents, d’agriculture, d’architecture urbaine et de monuments, d’importants travaux de terrassement et d’organisations sociales complexes. 

440px-95_-_Machu_Picchu_-_Juin_2009 dans PEUPLES ANCIENS

Quelques-unes, comme celle des Mayas, avaient leurs propres archives écrites. Parce que la plupart des Européens chrétiens de l’époque considéraient ces textes comme des manifestations d’idolâtrie, nombre de ces documents ont été détruits dans des bûchers. Seuls quelques documents cachés nous sont parvenus, donnant aux historiens modernes un aperçu de la culture et des connaissances antiques.

 Certaines de ces civilisations étaient éteintes depuis longtemps au moment des premières installations européennes permanentes (fin du XVe-début XVIe siècles), et ne sont connues que grâce à des fouilles archéologiques. D’autres sont contemporaines de la période coloniale et ont été décrites dans les récits historiques de l’époque. Certains des peuples qui ont fondé ces civilisations existent encore. Ils conservent des traditions et des pratiques diverses qui remontent à l’époque précolombienne, en les combinant avec d’autres, adoptées au contact des Européens.  Voir le dossier complet ici…..  

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...