Les ARCTURIENS raconté par Judi Sion

 

Si vous lisez ces messages Arcturiens avec un esprit ouvert, ils pourront vous libérer. Tant que nous abandonnons notre pouvoir à une autorité « supérieure », nous nous abaissons. – Propos de Judi Sion -

téléchargementVoici l’histoire de la création telle que nous l’ont livrée les Arcturiens et d’autres êtres. Ils ne sont pas les premiers à raconter cette histoire. La version arcturienne comporte toutefois de nouvelles données dont nous sommes ravis de vous faire part, dans l’espoir qu’elles enlèveront les œillères obstruant peut-être notre vision.

Il y a des lustres, les Annunakis, une race d’êtres intergalactiques possédant une haute technologie, se sont rendu compte que leur atmosphère se dégradait. Leurs scientifiques ont alors déclaré que l’or pourrait la stabiliser. Une imagerie de notre planète ayant révélé d’immenses gisements aurifères en Afrique, ils sont venus sur la Terre pour en extraire de l’or. Comme la science l’a déterminé, l’Afrique est donc le berceau de notre civilisation parce que c’est là que les généticiens annunakis ont concocté la mixture d’où nous sommes issus. Comme la gravitation de la Terre les empêchait d’y demeurer très longtemps et que leurs gens ne voulaient pas travailler dans les mines, ils ont cherché une solution pour extraire l’or sans employer leur propre peuple. Cette solution, ce fut la création de l’Homo sapiens. Les tablettes d’argile sumériennes racontent cette histoire telle qu’elle fut vécue à l’époque.

Plusieurs personnes ont déjà émis l’idée que l’homme descendrait du singe, mais les Arcturiens y ajoutent un éclairage inédit. Ils parlent d’êtres hautement vibratoires et de nature électromagnétique, dits éthérés. Ces êtres éthérés ont toujours été ici et nous avons déjà été capables de les voir, même si leur fréquence vibratoire est beaucoup plus élevée que la nôtre. Ce sont les fées, les elfes et les gnomes de notre mythologie et aussi les anges.

Les anges sont des êtres électromagnétiques, éthérés. Bien sûr, c’est comme pour tout le reste ; ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. Il existe des anges possédant une immense intelligence et un grand pouvoir, et il en existe des moins évolués qui ont peut-être de bonnes intentions, mais qui n’ont pas la technique nécessaire pour mettre celles-ci en pratique. Ce sont des êtres électromagnétiques d’une vibration inférieure.

Tous ces types d’êtres électromagnétiques existent encore, maison nous a « entraîné »  à ne pas les voir, tout comme les aborigènes d’Australie ne voyaient pas les gros navires du capitaine Cook parce qu’ils n’avaient aucun point de référence. Certains de ces êtres éthérés se risquaient à entrer dans le corps des premiers primates, mais ils ne pouvaient y rester qu’un certain temps. S’ils passaient outre, ils y restaient piégés.

Plusieurs groupes intergalactiques racontent que les Annunakis auraient mélangé leur ADN avec celui des primates afin de créer une race d’esclaves pour extraire de l’or, mais je n’avais jamais entendu dire qu’ils avaient choisi des primates spécifiques pour cette expérience, en l’occurrence ceux dans lesquels les êtres éthérés se trouvaient piégés. Selon les Arcturiens, les Annunakis ont choisi ces primates habités par des êtres éthérés parce qu’ils avaient dans les yeux une lueur d’intelligence qui les distinguait des autres. Autrement dit, ce n’étaient pas des singes ordinaires.

Nous ne sommes donc pas nés d’une côte d’Adam que Dieu aurait prise pour créer Eve. Nous sommes issus d’une expérience scientifique, d’un tripotage génétique semblable à celui que nous faisons maintenant avec les chevaux et d’autres animaux. Le chaînon biologique manquant de l’évolution humaine est donc d’intervention extraterrestre.

Voici cependant la partie la plus importante et la plus néfaste de cette histoire ; J’en ai pris conscience il y a vingt ans quand j’ai écrit UFOs and The Nature of Reality, mais je n’avais jamais entendu personne souscrire à ma théorie avant que ne le fassent les Arcturiens.

Quel est l’un des principes fondamentaux de la métaphysique ?

La pensée est créatrice. Si l’on nous a créés avec l’intention de faire de nous une race d’esclaves, il n’est pas étonnant que nous retombions dans ce rôle devant ce qui semble supérieur à nous ; les dieux/ Dieu/les extraterrestres munis d’une technologie de pointe. Les Annunakis étaient des êtres intergalactiques peu évolués, mais très avancés technologiquement.

Au fait, cela répond aussi à une autre de mes grandes interrogations durant l’enfance. Si les « Dieux » étaient si extraordinaires, pourquoi étaient-ils si ignorants, si jaloux et si dangereux ? On peut posséder un grand pouvoir sans être très évolué (George Bush me vient à l’esprit). L’évolution est une question de conscience. On peut acquérir du pouvoir par la technologie, mais le pouvoir que possèdent des êtres ne les rend ni grands ni dignes d’être servis. Ce n’est pas parce que les « premiers dieux » (spécifiquement Jéhovah, pour nommer une représenta-ion divine cruelle) pouvaient détruire une ville entière qu’ils étaient grands et sacrés. Cela veut simplement dire qu’ils étaient puissants. A mon avis, Jéhovah était comme un enfant attardé muni d’un immense pouvoir.

Honnêtement, e préfère avoir la conscience plutôt que ce genre de pouvoir.

Et je ne choisis pas de « craindre Dieu/dieu ». S’il existait, si elle existait, je préfèrerais le/la respecter et l’aimer plutôt que de le/la craindre. Tout Dieu/dieu que j’honore mérite le respect et ne requiert pas qu’on le craigne ou qu’on rampe devant lui. Enfin, Bref….

Je soupçonne qu’une information ne nous est fournie que si nous sommes prêts à y réfléchir et à l’accepter. Il m’avait fallu des années pour donner un sens à ce que je rédigeais il y a deux décennies. L’espèce humaine est issue de la pensée de créer une race d’esclaves. Pour posséder pleinement notre pouvoir et réaliser notre grandeur, nous devons d’abord comprendre comment nous sommes devenus ce que nous sommes. Le service envers nos maîtres est inscrit dans notre ADN mitochondrial et, selon les Arcturiens, avant que le sort n’en fut jeté, plus de vingt autres manipulations génétiques furent effectuées par diverses civilisations intergalactiques. Ils affirment que ce mélange d’informations génétiques fait de nous une royauté intergalactique.

images (2)

Quand l’esprit est ouvert, le savoir se révèle de lui-même. En fait, quand nous avons été invité sà participer , Tom ne voulait pas le faire. Les concepts du Bouddha ou de Sarawati, du Maître Wu ou des divers panthéons des nombreuses traditions spirituelles ne lui posaient aucun problème mais l’idée des extraterrestres l’avait toujours lassé froid.

Etant lui-même instructeur spirituel, il pouvait accepter les propos des grands maîtres de toutes les traditions mondiales, mais non le concept d’extraterrestres. Il appelait Dieu ces êtres sacrés et il les considérait comme divins.

Tom travaille avec les Hathors depuis plus de vingt ans, et je travaille avec eux, par lui, depuis plus de quinze ans. Ce sont vraiment de vieux amis, mais Tom était très hésitant à faire un pas de plus dans la direction extraterrestre. Or, quand le sujet du livre est apparu, l’être que nous respectons le plus lui a demandé de canaliser ces messages Arcturiens. Lorsque cet être nous demande quelque chose, nous y prêtons tous les deux une attention particulière. Cet être s’appelait Marie Madeleine dans sa seule vie humaine. C’est elle qui a approché Tom en lui demandant  de le faire. Sachant que la qualité d’une information canalisée dépend toujours du niveau d’évolution du canalisateur, je ne pouvais imaginer personne d’autre que Tom à ce stade-ci pour transmettre l’information arcturienne car je connais bien son intégrité.

Il s’avère que Marie-Madeleine est une Arcturienne, tout comme l’être magnifique que nous appelons Yeshua ben Joseph, ainsi que celui qui est pour pluseiur le maître ascensionné Sanat Kumara.

message de Tom KENYON  retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

 

  Extrait du livre LE GRAND POTENTIEL HUMAIN – Les Pléiadiens, les Hathors et les Arcturiens aux Editions ARIANE.

CROISSANCE SPIRITUELLE et NOTRE QUATRIEME CHAKRA

 

images (2)Leçon : L’amour est un pouvoir divin.

Pouvoir : Amour et compassion.

Forces : Pardon, dévouement, inspiration, espoir, confiance, capacité de guérison.

Ombre : Jalousie, colère, ressentiment, incapacité de pardonner. 

Le quatrième chakra est le centre du cœur. En tant que gardien de la sagesse et du pouvoir de pardon et de relâchement, ce chakra règne sur le processus de transformation. Le centre du cœur régule toutes les questions d’émotions, d’amour, de compassion, de générosité et d’empathie, de haine, de jalousie et de malice. Le chakra du cœur gouverne aussi l’épreuve spirituelle du pardon aux autres et à soi-même.

Le pouvoir de ce centre énergétique anime la vie qui vous entoure, donnant texture et sens à toutes les activités et à tous les échanges. Et bien que chacun de vos chakras serve l’ensemble de votre champ d’énergie, le quatrième est le plus important, car c’est là que résident l’amour, la passion, l’envie, la générosité, la compassion et toutes les émotions reliées à vos peurs et autres forces. Votre pouvoir réside dans votre cœur. Sans cette énergie, rien ne peut se manifester ni fleurir dans votre vie, à partir de vos relations romantiques jusqu’à votre créativité artistique.

Vos perceptions du quatrième chakra mesurent également votre réaction émotionnelle à un cadre matériel ou à une relation. Ressentez-vous de l’amour ou de la colère envers quelqu’un de votre entourage ? Quelqu’un vous attire-t-il du point de vue émotionnel ? Vous n’êtes peut-être même pas conscient des évaluations de votre quatrième chakra, mais il les transmet énergétiquement au cinquième afin de déterminer comment vous communiquerez vos réactions à ceux qui vous entourent.

Le quatrième chakra régule aussi le genre d’inspiration émotionnelle qui peut inspirer une grande créativité, comme les chansons et la poésie amoureuse. Le quatrième chakra était si prépondérant chez Emily Dickinson que celle-ci pouvait écrire des poèmes d’amour, sensibles et brillants malgré l’absence de relation continue avec d’autres gens. L’énergie de son quatrième chakra lui permettait de ressentir non seulement de l’amour conventionnel (pour sa famille et pour l’homme marié dont elle aurait été amoureuse), mais aussi l’amour mystique du monde naturel qui se reflète dans sa poésie. En effet, c’était le langage dans lequel Emily Dickinson priait le Divin. Tout comme la merveilleuse poésie amoureuse de Rumi, le mystique soufi du XIIIè siècle qui s’adresse à Dieu avec le lyrisme détaillé et sensuel d’un amoureux chantant pour sa bien-aimée.

Au Bengale, au XVIIIè siècle, le mystique hindou Ramprasad Sen composa une série de poèmes d’amour à la Mère Divine telle que représentée par la déesse Kâli. Comme Rumi, Ramprasad utilisait la métaphore de l’ivresse du vin pour décrire l’abandon total au Divin. « L’explosion de langage éveillé que vivent les poètes authentiques après la naissance de la créativité peut transformer entièrement leur être, car la substance de l’humanité est infusée avec le langage », écrit le cheikh soufi moderne Lex Hixon à propos de Ramprasad. « Si la poésie est suffisamment forte, le corps culturel environnant ressent son impact et en est transformé, comme la pâte pétrie lève grâce au pouvoir de la levure et, cuite, devient une réalité nouvelle ». Hixon parle peut-être du pouvoir du quatrième chakra de transformer l’âme humaine.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

VIVRE DANS L’OMBRE

 

images (1)Bien que nos modèles archétypaux soient essentiellement neutres, ils possèdent un côté lumineux et une part d’ombre. Le mot ombre évoque un visage sombre, secret, malveillant et menaçant, tapi à l’arrière-plan de notre nature, prêt à nuire aux autres autant qu’à nous-mêmes.

Toutefois, on peut mieux saisir les côté sombres de nos archétypes en y reconnaissant la part de notre être la moins familière à notre esprit conscient. « Que l’ombre devienne notre amie ou notre ennemie, cela dépend largement de nous-mêmes », écrivait Marie-Louise van Franz, la collègue et confidente la plus intime de Jung.

« L’ombre n’est pas nécessairement un adversaire. En fait, elle ressemble exactement à n’importe quel être humain avec qui l’on doit s’entendre, parfois en cédant, parfois en résistant, parfois en donnant de l’amour, selon les exigences de la situation. L’ombre ne devient hostile que lorsqu’elle est ignorée ou mal comprise ».

Les aspects sombres de nos archétypes sont nourris par notre relation paradoxale au pouvoir. Nous sommes aussi intimidés par le fait de prendre le contrôle de notre pouvoir que par celui d’en être dépossédés. Il est facile de comprendre que cette perte menace notre bien-être, du moins en surface. Mais pourquoi devrions-nous également craindre de prendre notre pouvoir ?

C’est essentiellement le paradoxe qui nourrit l’ombre. On peut considérer cette dernière comme un pouvoir inexploré. Il s’exprime  travers le comportement qui sabote souvent nos désir set notre image de nous-mêmes. Ces aspects complexes de notre personnalité filtrent jusque dans notre comportement en déjouant notre esprit conscient, après quoi ils assument généralement un rôle dominant. Souvent, nus ne savons pas pourquoi nous agissons, ni pourquoi nous affrontons des peurs inexplicables. Cela engendre des conflits pénibles ; nous sentons une chose et en faisons une autre, ce qui sépare l’esprit du cœur.

Vivre dans la division de l’esprit et du cœur, c’est comme avoir deux cantonnements de guerre en nous, chacun luttant pour avoir autorité sur notre pouvoir de choisir. Isolés l’un d e l’autre, le cœur et l’esprit sont tous deux handicapés ; l’esprit a tendance à devenir hyper-rationnel et le cœur, excessivement émotionnel. Ce déséquilibre des énergies fragmente notre pouvoir. Et comme un pays dans lequel des factions opposées sont en guerre constante l’une contre l’autre, notre nature fragmentée devient vulnérable à la domination de la peur. Comme l’a dit Jésus : « Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume-là ne peut subsister ». (Marc 3 :24)

Même lorsque nous avons que nos gestes sont motivés par la peur, nous choisissons parfois volontairement de l’ignorer. Si je ne sais pas pourquoi j’agis d’une manière négative, il est plus facile d’excuser mon comportement ou de blâme quelqu’un d ‘autre. Mais si j’ai conscience, émotionnellement et intellectuellement, de blesser quelqu’un, je dois non seulement m’en tenir responsable, amis aussi avouer ce choix. Je ne peux plus me cacher derrière la confusion créée par la séparation du cœur et de l’esprit.

Tant que votre esprit et votre cœur ne communiqueront pas clairement, vous n’aurez qu’une idée confuse de la vie que vous voulez vivre. Inévitablement, dès que vous prendrez contact avec la passion de votre vie (ce qui veut dire trouver votre vocation, votre partenaire ou même votre identité sexuelle), vous éprouverez une souffrance spirituelle jusqu’à ce que vous agissiez conformément à cette passion. Cette souffrance est en fait une forme de motivation divine qui vous pousse à mener une vie plus authentique.

La conscience d’une vérité supérieure presse davantage votre psyché et votre âme, car plus vous en savez, plus vous avez besoin de réagir à cette vérité. C’est ce que j’appelle la responsabilité spirituelle ;

Si vous réalisez le tort que provoquent les jugements négatifs, y compris ceux que vous vous infligez, il vous faut aussitôt réévaluer votre comportement. Vous devez également reconnaître les moments où vous justifiez vos actions. Juger les autres et vous justifier tout en sachant que vous pouvez faire autrement, ce ne sont que deux des épreuves spirituelles que comportera votre travail avec vos archétypes de survie. Plus vous serez conscient des exigences de la gestion de votre conscience, moins vous aurez d’échappatoires à la disposition de votre psyché et de votre âme pour le jeu des ombres et l’Enfant de la Victime, de la Prostituée et du Saboteur. Cette relation entre la conscience et la responsabilité a également des incidences sur votre santé.

Lorsque vous voyez à quel point la colère ou la culpabilité empoisonne votre corps et votre esprit, les conséquences de ces énergies toxiques sont plus aggraves que si vous n’en aviez pas conscience – ne serait-ce que parce que vous connaissez désormais leurs effets biologiques ; c‘est l’application de la visualisation négative.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

L’ARCHETYPE DU SABOTEUR

 

1460976-10202670883520148-26493897-n-1-Mon Contrat comprend les archétypes de l’Enseignant et du Guérisseur, qui se sont manifestés à travers les événements de ma vie, même si je n’ai jamais reçu de formation académique de guérisseuse ou d’enseignante. J’ai étudié le journalisme et la théologie, mais mon travail d’ « intuitive médicale » s’est « manifesté », tout simplement. Ma première lecture intuitive d’une personne s’est produite presque par hasard, suivie d’une autre, puis d’une autre. Tout le voisinage s’est passé le mot  et bientôt, j’en faisais de dix à quinze par semaine. Ma réputation grandissante m’a valu des invitations à prononcer des conférences et, en retour, on m’a conviée à animer des ateliers. Le plus étonnant, dans mon apprentissage de l’anatomie de l’énergie, c’est la précision avec laquelle s’est organisée ma formation. Elle aussi s’est « manifestée ». Sur une période de sept à dix jours, trois personnes atteintes de la même maladie firent appel à moi. Elles étaient aux prises avec des problèmes similaires, à quelques variantes près, qui avaient contribué au développement de leur condition. Après avoir fait la lecture de ces trois individus, j’avais l’impression d’avoir saisi les facteurs de stress énergétique majeurs qui sous-tendaient leur condition. Peu après ce premier trio, trois autres personnes vinrent me voir coup sur coup. Elles aussi souffraient d’une même maladie. Ma compréhension de l’anatomie énergétique m’amena peu à peu à réaliser que notre biographie devient notre biologie. 

Lorsque je compris ce principe, mon éducation sembla prendre une autre direction. Tandis que mes lectures précédentes retraçaient la chronologie physique et émotionnelle d’un individu, je me mis à percevoir des images sans rapport apparent avec la personne. Face à une femme qui cherchait à comprendre sa douleur au cou, par exemple, je vis dans son champ d’énergie l’image d’un pirate. Comme c’était une ménagère du Midwest, cette information ne lui disait absolument rien. Mais plus tard, en se soumettant à des exercices de relaxation et de visualisation avec un hypnothérapeute, elle sentit elle aussi l’énergie du pirate dans son champ. Elle le « vit » lui trancher la gorge avec son sabre. Curieusement, elle établit aussi des effets plus positifs, comme l’affranchissement et la libération sexuelle. Ces impressions conflictuelles lui disaient qu’elle était étranglée ou dominée par sa situation, aspirant à une liberté qu’elle ne pouvait exprimer consciemment. Peu après, faisant lecture d’une autre femme, torturée par de l’arthrite aux mains, je retrouvais sans cesse l’image d’un artiste.

Quand je le lui dis, elle resta perplexe, affirmant qu’elle n’avait aucun talent artistique. Je lui suggérai néanmoins de faire de la poterie pour se soigner. Elle commença par confectionner de petits vases de terre cuite et, avec le temps, devint une potière douée. Elle produit maintenant des pièces d’art. Enfin, procédant à la lecture d’un représentant des ventes australien nommé Jimmy, en grave dépression depuis des années, je vis apparaître un grand acteur dans son champ d’énergie. Jimmy n’avait aucune expérience du jeu théâtral, même s’il s’y sentait attiré, car, il était gay, se trouvait encore « dans le placard » et craignait de faire son coming out en jouant. En fait, il jouait déjà (à l’hétéro!), mais le blocage de son talent et la dissimulation de son identité avaient produit chez lui un effondrement émotionnel. Quelques années plus tard, j’appris avec reconnaissance que Jimmy s’était tiré de sa dépression et qu’il jouait dans des théâtres d’été. Il prend son travail d’acteur au sérieux et ne cache plus son orientation sexuelle. Lorsque ces images étranges se mirent à émerger, elles semblaient si décalées, si dissociées des gens que je lisais, que je croyais avoir plus ou moins perdu la justesse de mon intuition. Mais ces lectures s’avéraient utiles à chaque personne. Puis, un jour de 1991, tout me parut clair. Au cours de l’un de mes ateliers, j’écoutais une  conversation entre deux femmes. Cinq minutes après avoir fait connaissance, elles s’étaient déjà révélé les détails banals de leurs vies, tels leur lieu d’habitation et leur occupation. Après ces menus propos, elles se mirent à parler des expériences de vie qui les avaient attirées dans un atelier spirituel. Soudainement, elles se découvraient un modèle de vie commun, un lien énergétique immédiatement reconnaissable à l’intensité de leur réaction mutuelle. Leurs enfants avaient grandi, leur mariage était réussi et leur vie se trouvait à un stade de transition naturel : elles en avaient assez d’être la « servante » de tout le monde. Elles voulaient à présent se servir elles-mêmes. Retraitées et libérées, elles comptaient cultiver leurs propres intérêts et développer leur âme. En écoutant ces douces personnes décrire leur modèle de vie, je déchiffrais leur conversation sur le plan symbolique. En tant que bonnes mères et conjointes, elles avaient passé la majeure partie de leur vie au service des autres, mais ayant complété cette première mission, elles volaient de leurs propres ailes, comme doit le faire le Serviteur du mythe et de la légende. 

 Dans la Bible, par exemple, lorsque Joseph est vendu en esclavage par ses frères, il attend le moment opportun en passant des années à accomplir les tâches qu’on exige de lui. Mais par la suite, en utilisant ses dons singuliers pour l’interprétation des rêves, il conquiert sa liberté et devient un grand chef de la nation ; de Serviteur, il devient Maître. Les images vives mais intrigantes que j’avais recueillies au cours de mes dernières lectures prenaient soudain un sens. Le Pirate, l’Artiste, l’Acteur et le Serviteur ne faisaient pas partie de la chronologie individuelle et physique, celle que j’avais l’habitude de lire. Ces images formaient plutôt des aspects de la chronologie spirituelle de chaque individu, une mythologie personnelle existait avant même son incarnation. Ces images étaient des archétypes, des guides énergétiques qui indiquaient à l’individu sa raison d’être spirituelle, son Contrat. La légendaire lanterne qui s’alluma cet après-midi-là luit toujours. Depuis lors, chacune de mes lectures s’ouvre sur une évaluation de la chronologie spirituelle d’une personne, des modèles archétypaux qui  s’expriment à travers sa personnalité et ses expériences de vie. Et tout comme les trois personnes atteintes des mêmes maladies physiques qui m’avaient demandé des lectures intuitives, des personnes partageant des vies semblables  s’adressèrent à moi en un temps relativement court, mais étalé sur des mois plutôt que sur des jours. Par exemple, je fis certaines de mes premières lectures sur des gens dont l’archétype était celui de l’Enfant Blessé, celui qui a tendance à garder des cicatrices émotionnelles depuis l’enfance. Puis, je rencontrai quelques personnes ayant en commun un archétype dominant de Victime. Là encore, chacune d’elles reflétait des aspects légèrement différents de cet archétype, selon leur personnalité et leur expérience.

Lorsque je me mis résolument à travailler les archétypes, dans mes lectures et mes ateliers, je recueillis d’autres observations sur leur fonctionnement dans notre psyché. Lorsque Jung proposa sa théorie de l’inconscient collectif, il signala que ce dernier était peuplé d’innombrables modèles psychologiques tirés de rôles historiques, tels que la Mère, l’Escroc, le Roi et le Serviteur. En plus de notre inconscient individuel et unique, dit-il, « il existe un second système psychique, d’une nature collective, universelle et impersonnelle, identique distinguent de ce grand inconscient collectif pour jouer un rôle beaucoup plus signifiant dans la vie des gens, et que chacun de nous possède son propre assortiment d’archétypes-clés.

 Après un processus de recherche, de réflexion et de tâtonnements, je conclus qu’une combinaison unique de douze modèles archétypaux, correspondant aux douze maisons du zodiaque, est à l’oeuvre en chacun de nous et soutient notre développement personnel. Ces douze modèles affectent tous les domaines de notre vie. Ils peuvent être particulièrement vivants et perceptibles lorsque nous éprouvons des difficultés, ou un sentiment de défaillance ; et particulièrement tout aussi utiles pour guérir des souvenirs pénibles, donner une nouvelle direction à notre vie ou trouver une façon d’exprimer notre potentiel créatif inexploité.

 En un sens, chacun de ces archétypes représente un « visage » et une « fonction » du Divin qui se manifeste  individuellement en chacun de nous. L’humanité a toujours donné des noms aux nombreuses puissances du Ciel et tenté d’identifier les qualités inhérentes à chacune. La puissance archétypale féminine, par exemple, s’exprime sous des formes diverses, de la Vierge Marie à Mère Nature. Les Romains et les Grecs voyaient les puissances féminines universelles dans les traits d’Athéna (déesse du conseil), Vénus (déesse de l’amour) et Sophia (déesse de la sagesse). En Inde, la culture hindoue a donné à la Déesse des noms incarnant divers attributs de la maternité divine, tels que Laxmi (la prospérité), Durga (la fertilité), Uma (l’unité) et Kâli (la destruction et la renaissance). Comme si Dieu s’était présenté en maints aspects  différents pour nous permettre d’aborder ce pouvoir. Puisqu’il portait un nom, nous pouvions l’invoquer, l’assimiler et l’exprimer. 

Les schémas archétypaux réveillent notre potentiel divin. Ils peuvent nous libérer des limites de nos pensées et sentiments, nous aider à éclairer les coins sombres ou peu connus de notre âme, et amplifier notre éclat et nos forces. Les archétypes constituent une source de pouvoir émotionnel, physique et spirituel, et peuvent nous aider à nous libérer de la peur, même si parfois, certains d’entre eux peuvent, au départ, déclencher des peurs en nous. Chaque archétype (ou peur) nous lance un défi spirituel : celui de l’affronter et d’y reconnaître une occasion d’apprentissage et une chance de développer un aspect de notre pouvoir. Lorsqu’un archétype nous paraît difficile ou même malveillant, notre tâche consiste à le reconnaître, à surmonter la faiblesse qu’il souligne et à nous approprier son potentiel divin. La déesse Kâli, par exemple, représente l’énergie destructrice. Elle a le pouvoir de l’archétype du Saboteur, présent en chacun de nous. Mais quel est le revers de la destruction, sinon la reconstruction et la renaissance ? Dans le langage symbolique des Contrats, l’archétype du Saboteur peut nous désarçonner si nous ne résistons pas à son pouvoir, qui est considérable. Nous pouvons aussi utiliser cette énergie consciemment, pour revisiter des lieux de notre vie qu’il nous faut parcourir, aménager ou assainir. Chaque archétype présente toujours deux faces, qui peuvent toutes deux servir à notre avantage. 

Nous avons tendance à nous percevoir, de même que notre univers, sous des aspects doubles : bon ou mauvais, intérieur ou extérieur, moi ou vous, bien ou mal, symbolique ou littéral, joyeux ou triste. Nos forces et nos peurs divisent notre esprit en polarités (ou en dualité, selon la terminologie orientale) : voilà pourquoi la foi et le doute se livrent d’éternelles batailles dans notre psyché. Mais en identifiant et en utilisant nos archétypes, nous pouvons apprendre à consolider les aspects de notre âme et à insuffler sa force à notre vie quotidienne afin d’orienter nos pensées et actions. Ces guides énergétiques nous permettent d’agir d’une façon attentive et honorable ; ils nous aident à gérer notre pouvoir et à nous montrer dignes de notre potentiel divin. Pour ma part, chaque lecture m’a révélé que mon travail archétypal contribuait à ma croissance spirituelle. Les expériences et les révélations que j’ai reçues pendant ces lectures m’ont permis de raffiner mon intuition   médicale et de prendre conscience de mes propres archétypes, et m’ont même aidée en périodes difficiles. Mes rencontres avec ces gens (étudiants, participants à mes ateliers, lecteurs) n’ont rien de banal. Tout comme la façon extraordinairement avisée dont j’ai appris l’anatomie énergétique et, plus tard, la lecture des schémas archétypaux, l’ordre divin se manifeste dans tous les domaines de notre vie.

 

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre Caroline MYSS, intitulé « CONTRATS SACRES »  aux éditions Ariane.

POMMES, AIMANTS ET L’ERE SCIENTIFIQUE

 

imagesRègle générale, on admet que la science moderne et l’ère scientifique ont débuté en juillet 1687. Isaac Newton publia alors son ouvrage Philosophiae Naturalis Principia Mathematica (en français : Principe mathématiques de la philosophie naturelle), un ouvrage qui a fait école et démontré les mathématiques décrivant notre univers quotidien. Depuis plus de deux cents ans, les observations de Newton sur la nature ont servi de fondement au domaine scientifique désigné physique classique.

Grâce aux théories sur l’électricité et le magnétisme de la fin des années 1800 et aux théories d’Albert Einstein sur la relativité du début des années 1900, la physique classique a réussi à fournir une explication aux « gros objets » dans l’univers ; le mouvement des planètes et des galaxies, a chute de pommes des arbres (selon l’anecdote populaire, Newton aurait découvert la loi de la gravité après qu’une pomme lui fut tombée sur la tête) etc. Cette explication nous a si bien servis que grâce à la physique classique nous avons été en mesure de calcule l’orbite de nos satellites et d’envoyer des hommes sur la Lune.

Au début des années 1900, cependant, de nouvelles explorations démontrèrent que les lois de Newton ne s’appliquaient pas partout dans la nature. Sur l’univers infime des particules dans l’atome jusqu’au comportement des atomes lors de la naissance d’étoiles dans des galaxies éloignées, la physique classique n’avait pas d’explications à fournir. Selon la méthode scientifique, si la manière de penser existante ne parvient pas à expliquer ce que nous voyons alors il faut mettre à jour notre perception du monde afin de tenir compte des nouvelles observations et découvertes. Dans le domaine de la physique, cette attitude a produit ce que nous appelons aujourd’hui physique quantique l’étude à une échelle infinitésimale des phénomènes régis par des forces qui sous-tendent l’univers matériel.

Dès que la physique quantique eut fait son apparition, le grand défi fut de marier les diverses vues représentées par la physique classique et la physique quantique en une théorie unique sur l’univers et la vie ; une théorie unifiée. A date, on n’y est pas parvenu. Quelques théoriciens ont résolu des fragments individuels du casse-tête, mais aucun n’a résolu le problème dans son ensemble. A l’instar de fissures qui se forment sur un barrage une fois qu’on a comblé les failles existantes, les théories naissantes ont répondu à certaines questions, mais en ont suscité d’autres là où l’on ne supposait même pas l’existence de questions.

L’évolution de la théorie des cordes illustre parfaitement ce point. En 1980, l’idée que l’univers était constitué de cordes d’énergie invisibles qui vibrent laissait entrevoir la prochaine grande révolution en physique ; Cependant, plus les physiciens examinaient la théorie à fond, plus cette idée présentait des problèmes. « Les principes de base n’y étaient plus ».

De même, l’équation d ‘abord prometteuse de Wheeler-DeWitt (équation WD) en vue d’unifier les physique classique et quantique s’effondra rapidement lorsque les « clauses cachées » devinrent évidentes. Pour accomplir cette tâche apparemment impossible, l’équation WD omettait un facteur important qui entraînait des problèmes ; le facteur temps. Si cette omission facilitait les calculs, le temps fait partie de notre monde e t de notre vie. Sans celui-ci, les équations ne peuvent représenter adéquatement le mystère qu’elles tentent de résoudre.

Pour le moment, la réalité crue est donc celle-ci ; il y a maintenant plus d’un siècle que Max Planck a formulé les principes au cœur de la théorie quantique. Après cent ans où des esprits scientifiques les plus illustres travaillèrent sur les théories les plus avancées en mathématiques et en physique, et évaluèrent les théories les plus complexes dans les instituts de recherche les plus évolués de l’histoire du monde, on s’attendrait logiquement à avoir résolu les problèmes majeurs qui compromettent notre  vision scientifique du monde. Et ce, si nous étions sur la bonne voie.

Puisque nous ne le sommes pas, nous devons maintenant envisager la possibilité d’être sur une fausse piste.

retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

Extrait du livre de Gregg Braden : Vérité essentielle – Activer la mémoire de nos origines, de notre histoire et de notre destinée aux Editions Ariane

 

LA VERITE NOUS FAIT EVOLUER

 

images (6)

En Egypte ancienne, le Pharaon était le peuple. Tout le monde savait lire et écrire, et tout le monde avait accès à tous les grands temples de prière. Tout le monde avait accès tous les prêtres, ce qui prit fin avec les princes du désert d’Abraham, le royaume Hiitite. Ils les conquirent, les massacrèrent et s’imposèrent avec leur point de vue masculin. Pour toujours, les femmes furent assujetties, pour toujours le veux que vous le sachiez ; oui, il se produit une résurrection de l’ancienne religion d’Egypte et vous en êtes le spectateur ici et maintenant. 

Ainsi, là où les femmes était jadis révérées – Il n’existe qu’un seul royaume où les femmes furent jamais révérées ; l’Egypte ancienne. Vous êtes plus proches de Dieu. L’Egypte ancienne savait qu’avec un Pharaon ailé – les Pharaons ailés était des femmes ; les hommes ne furent jamais des Pharaons ailés – seules les femmes possèdent les ailes de cercle infini et la loi éternelle. Seules les femmes possèdent cet insigne. 

Parfois, les émotions nous privent de la gloire d’être un individu. C’est la vérité. Nos besoins sexuels, nos besoins maladifs sont des besoins puissants. Leur besoin est tellement fort que leur présence est un défi à notre grandeur. Quelqu’un se souviendra-t-il de vous dans 1000 ans ? Ils se souviendront de moi, mais se souviendront-ils de vous ? Est-ce que je veux qu’ils se souviennent de vous ? Oui, je le veux. 

Et voici ce que fit cet homme, Jésus, en montant sur cet arbre. Il dit : « Je veux vous dire quelque chose. Ce en quoi je crois, je mourrai pour ce en quoi je crois ». C’est la raison pour laquelle il est si célèbre. 

Il vous reste pourtant à connaître l’histoire intime de cet homme parce que Paul en a fait une personne surnaturelle. Vous ne savez pas qu’il était marié et eut deux enfants. C’était un homme marié. Il ressentait du désir sexuel et de la passion pour sa femme et, elle pour lui. Ils eurent deux petits enfants qui devinrent les rois d’Europe, les familles royales d’Europe. Etait-il cependant un homme de compromis ? Je ne pense pas. Il monta sur cet arbre et fut torturé pour ce en quoi il croyait. Que suis-je donc en train de dire à mes gens ici, vous compris ? Que suis-je en train de dire ? 

Je dis que la raison pour laquelle vous ressentez tant d’insécurité est que vous dites des mensonges à longueur de journée et, quand vous allez vous coucher, vous avez peur de vous retrouver avec vos propres mensonges ; cela vous tracasse toute la nuit. Vous avez aussi peur de vivre qui vous êtes alors que, si nous vivons qui nous sommes, si nous disons la vérité, la vérité fait fonctionner le moteur de l’évolution ; nous pouvons enfin changer. Si nous ne disons jamais la vérité, nous vivons, inquiets et statiques, dans l’anticipation que quelqu’un va découvrir ces mensonges, particulièrement nous qui savons la vérité, nous qui en sommes les auteurs. 

Si c’était Jésus-Christ qui vous parlait ce soir, c’est exactement ce qu’il vous dirait. Je sais parfaitement bien ce qu’il vous dirait. 

Qu’est-ce donc que je veux que vous fassiez ? Avoir une bonne nuit de sommeil parce que, si vous ne dormez pas bien, vous n’allez pas être un si bon créateur au petite matin. 

Je veux que vous vous souveniez de ceci : si vous dites la vérité aux gens, vous allez peut-être perdre beaucoup de gens qui font partie de votre vie, mais cela vous libérera et vous allez avoir la meilleure nuit de sommeil que vous n’ayez jamais eue de votre vie. Dans le vide créé par leur absence apparaîtront des gens qui sont d’accord avec vous. Quand ils vous trouveront, ils dormiront même encore mieux. Et lorsque nous savons la vérité – ce qui est magnifique, merveilleux à propos de la vérité est le fait que la vérité évolue. Les mensonges perpétuent le maintien d’une illusion et l’immobilise là. La vérité est évolution ; avec la vérité on est libre de s’envoler. Par contre si nous la cachons, si nous ne disons pas la vérité, nous sommes tourmentés. L’enfer est ici sur Terre. Il existe dans ce que nous avons déjà et ce que nous voudrions tant partager avec tout le monde. L’ironie est que – ne l‘oubliez jamais – l’ironie est que tout le monde fait la même chose à votre égard. 

Ramtha 

  retranscrit par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/ 

  Extrait du Chapitre : « L’âge de la Sagesse éclairée » aux Editions AdA.

 

Comment fonctionne votre esprit

téléchargement

 

TOUT EST DANS L’ATTITUDE par RAMTHA

Vous vous réveillez un beau matin, l’air est frais et beau, le soleil perce la brume épaisse de ses rayons d’or, les oiseaux du matin vaquent à leurs occupations habituelles alors que vous êtes là, allongé dans votre lit et, soudain, l’idée d’aller travailler devient insupportable. Combien d’entre vous ont jamais ressenti cela ? Oui, bien sûr.

Eh bien, pour l’instant, disons juste que, plus vous pensez à quel point vous trouvez cela insupportable d’aller travailler, plus votre corps montre de réels signes de fatigue. Combien d’entre vous ont fait l’expérience de cette seconde réaction, se sont sentis réellement fatigués? Votre corps ressentit la fatigue et, alors qu’il était envahi par la fatigue, vous vous êtes dit  » Je suis fatigué » et, alors que vous disiez  » Je suis fatigué « , la fatigue se fit sentir encore davantage. Combien d’entre vous se souviennent de cela? Ce que vous dites alors, c’est:  » Je ne me sens pas très bien aujourd’hui.  » Donc, plus vous pensez à quel point vous ne vous sentez pas bien, plus vous commencez à vous sentir mal. Combien d’entre vous ont eu cette expérience? Oh, oui! Vous vous mettez alors à vous tâter la gorge, ici, et puis vous avalez un bon coup pour vous assurer que tout va bien et, mince alors, vous avez comme le sentiment que quelque chose ne va pas. Vous vous levez alors et allez devant le miroir; vous tirez la langue et regardez tout ce qui pousse dessus aussi profondément que vous le pouvez. Combien d’entre vous ont fait une chose pareille? Et alors, soudain, vous tirez la conclusion que vous avez une angine.  » Oh ! Je ne peux pas aller travailler maintenant.  » Vous appelez alors votre employeur et dites:  » Je me suis levé ce matin et je suis tellement malade.  » Voyons, avant d’appeler, vous n’étiez pas si malade que cela mais, maintenant que vous y pensez et que vous lui dites la vérité, vous allez réellement de plus en plus mal. Combien d’entre vous ont eu une telle expérience?  » Eh bien, il paraît qu’il y a un virus qui traîne par ici. C’est cela; je crois que j’ai attrapé ce virus.  »

Eh bien, ce qui se passe, c’est que, c’est vrai, vous ne vous sentez pas très bien – et honnêtement, vous ne vous sentez pas bien – et puis vous prenez une petite tasse de thé et un peu de confiture et vous pouvez à peine avaler. Vous retournez alors au lit et vous vous endormez. Vous vous réveillez alors, oh ! à peu près à l’heure où la circulation est meilleure, vous vous réveillez et vous vous sentez un peu mieux. Combien d’entre vous ont vécu cela? Au fur et à mesure que la journée s’avance, vous vous êtes senti mieux? La façon dont vous vous êtes rétabli a été tellement remarquable que vous êtes même allé dehors, vous avez fait deux ou trois choses dans le jardin, vous avez téléphoné à votre famille, vous avez traîné un peu, vous savez, des choses comme cela. Cela vous semble-t-il familier? Votre corps a-t-il réagi à votre volonté? Oui ou non? Combien d’entre vous sont d’accord? Absolument.

Une autre petite situation maintenant: quelqu’un vous a déçu. Bien sûr, les gens vous déçoivent toujours parce qu’après tout vous les tenez dans une certaine estime. Ce qui est intéressant à propos des gens dans votre vie, c’est que vous ne connaissez jamais réellement les gens dans votre vie. Vous ne connaissez que ce qu’ils représentent pour vous dans votre vie; vous ne les connaissez jamais réellement. Ce sont des miroirs pour vous; ils reflètent des aspects de vous-même. C’est la raison pour laquelle ils sont dans votre vie. Vos ennemis mesurent cet aspect de vous-même qui n’est pas très gentil. Un ennemi, c’est cela. Vous voyez, si vous aimiez votre ennemi, il n’existerait pas d’ennemi. Mais ce n’est pas ce que vous faites; vous ne les aimez pas; vous les méprisez. Cela doit donc venir de vous, car vous ne pouvez voir dans la vie que ce à quoi vous êtes égal.

Souvenez-vous, vous créez la réalité, n’est-ce pas? Et, tous les jours, dans votre inconscience, vous pensez; c’est ici que cela se trouve et, tous les jours, c’est ce qui réaffirme votre vie. Si vous cessez de penser, vous mourez. Ainsi, tous vos amis, la condition dans laquelle vous aimez les voir est ce qu’ils représentent en vous. Vous ne les connaissez réellement jamais. Vous ne connaissez que ce que vous êtes capable de connaître de vous-même et c’est ainsi que vous les voyez. Combien d’entre vous comprennent? Les choses sont ainsi.

Donc, quand je dis que les gens vous déçoivent, eh bien, nous comprenons maintenant pourquoi, parce que, mon Dieu, les gens ont un esprit qui leur est propre. Vous ne le saviez pas, n’est-ce pas? Ils ont un esprit à eux. En outre, ils pensent parfois différemment de la manière dont vous pensez. Épouvantable, n’est-ce pas ? Et quand ils se comportent comme eux-mêmes et commencent soudain à penser d’une façon à laquelle vous n’êtes pas accoutumés, vous êtes choqués par leur comportement et déçus. En réalité, maîtres, ils ont toujours été ainsi.

Ainsi donc, un jour, quelqu’un vous choque. Il fait quelque chose que vous n’approuvez pas. Souvenez-vous que l’approbation provient de cette personnalité dans le cerveau qui ne peut s’empêcher de tout juger – qui accepte et rejette – donc, jusqu’ici, vos amis ont fait partie de la catégorie de ce qui est approuvé, car vous approuvez leur manière d’être du fait qu’ils sont une partie de vous-même. Et soudain, un jour, ils font quelque chose qui ne vous plaît pas. Votre cerveau et votre personnalité disent:  » C’est vraiment trop.  » Ce qui se passe alors, le restant de la journée, vous pensez à cette personne et peut-être qu’il ne s’agit que d’une toute petite chose qu’ils ont faite. Il suffit d’une toute petite chose par laquelle ils ne sont pas la réflexion de vous-même mais seulement eux-mêmes.

Ainsi donc, au cours de la journée, votre cerveau commence à les soumettre à un code. Quand je dis un code, je veux dire qu’il commence à les relier à l’autre côté du cerveau qui contient toutes les sottises existant dans votre vie que vous n’aimez pas. Votre neurone se met bientôt à traverser le pont pour aller déterrer des ordures. Et vous voilà bientôt à relier vos amis aux parties de votre cerveau que vous n’aimez pas. Autrement dit, vous faites une montagne de rien. Combien d’entre vous comprennent? Ainsi, quand arrive la fin de la journée, vous êtes totalement frénétique. Et vous êtes tellement incapable de vous contrôler que vous appelez tous vos bons amis pour leur parler de votre ami devenu mauvais.

Combien d’entre vous ont fait cela? J’ai raison ou pas, qu’en pensez-vous ? Vous l’avez tous fait. Donc, à la fin de la journée, non seulement avez-vous gâché votre journée à cause de quelque chose que quelqu’un a fait et qui n’a pas été de votre goût, mais vous avez commencé à réunir des forces contre cette personne et à trouver d’autres personnes qui soient d’accord avec vous; exact? Ainsi donc, cette nuit-là, lorsque vous allez au lit, vous êtes troublé, vous n’êtes pas heureux, vous faites de mauvais rêves et, quand vous vous réveillez le matin, c’est même encore pire.

Et puis, quelqu’un vous appelle et dit :  » Eh bien, tu sais, je ne voulais pas te dire ça sur un tel, mais je vois que les choses sont maintenant au grand jour et je peux te dire quelque chose d’autre à son sujet.  » Vous savez ce qui se passe toute la journée ? Vous entretenez des pensées de haine envers quelqu’un qui ne les mérite pas. Vous créez haine, méchanceté et malheur sur un aspect de cette personne qui n’était pas vous-même et avec lequel vous n’étiez pas d’accord mais finalement, par la manière dont vous y réagissez, vous les cataloguez dans votre propre cerveau comme étant des aspects de vous-même.

Autrement dit, personne ne veut jamais considérer l’étendue de sa propre méchanceté, de sa colère, de son égoïsme, de son arrogance et du fait qu’il est centré sur lui-même, jamais. Aucun d’entre vous ne le veut. Vous ne voulez pas que quiconque vous dise que vous êtes une entité emplie de haine, méchante, jalouse, colérique, malveillante et vindicative. La vérité est pourtant qu’à la fin de la deuxième journée, c’est exactement ce que vous avez fait. Ce que vous avez créé en pensée, vous l’êtes devenu, n’est-ce pas? En effet, vous ne pouvez penser à ces choses à moins qu’elles ne soient qui vous êtes.

Et voilà maintenant que l’agitation monte. Et alors que l’agitation va bon train, la personne qui vous a déçu découvre ce qui se passe et elle est offensée, car elle ne comprend pas ce qu’elle a bien pu faire de mal. Et plutôt que – plutôt que – de se diriger vers la compréhension, vous êtes le genre à tenir à votre colère, car elle a été attisée en vous émotionnellement.

Elle est maintenant en vous. C’est maintenant votre réalité et il n’est pas si facile de la jeter par la fenêtre. Ainsi, plutôt que de comprendre, vous avez du ressentiment. Ainsi donc, les jours suivants, il se trouve que la même chose vous arrive. Alors que vous agissiez de cette manière envers cette autre personne, quelqu’un d’autre qui vous regardait n’avait jamais vu ce côté de vous. Cette personne commença donc à vous faire exactement ce que vous avez fait à cette autre personne et maintenant… Le monde devient alors fou. On vous met au ban de la société, on vous blâme, on parle de vous, on vous met tout sur le dos et on vous cloue sur la croix; et vous sentez que vous ne méritez rien de tout cela. En réalité, vous le méritez, car vous avez travaillé dur pour créer une telle réalité. Comprenez-vous? Combien d’entre vous comprennent ? Qu’il en soit ainsi.

Tous ceux que nous rencontrons ne sont-ils pas ce que nous sommes? Si nous commençons à avoir une plus grande estime de nous-mêmes, ne serait-il pas alors dans notre propre intérêt d’être capables de voir le plus grand bien en tous et de trouver Dieu en eux si nous le cherchons en nous-mêmes? Combien d’entre vous seraient d’accord? Absolument. Nous sommes tous dotés de l’Esprit divin – tous. Peu importe qui 1 ils sont. Même la pire entité du monde possède Dieu en elle; elle n’est pas dépourvue d’âme. Si nous nous embarquons dans une vie qui nous montre ce que nous voulons voir de nous-mêmes, comment cela nous sert-il? Maîtres, comment cela nous sert-il? Au lieu de trouver ce qu’il y a de pitoyable dans les gens, nous cherchons Dieu en eux. Au lieu de chercher ce qu’il y a de mal dans les gens, nous cherchons le bien commun dans les gens. Comment cela nous sert-il ? Tournez-vous vers votre voisin et dites-lui.

images (2)

L’attitude porte en elle-même sa propre récompense.

Souvenez-vous de cela. L’attitude porte en elle-même sa propre récompense et cette récompense est juste. C’est ce que j’appelle la vraie justice. Si, à partir de ce soir, nous choisissons de nous voir comme un Esprit divin, portant le vêtement de l’humanité – si, ce soir, nous disons donc:  » Je peux approcher toute personne et toute chose dans ma vie de deux manières: je peux tout voir dans ma vie comme l’aspect de mon humanité, ce qui est ennuyeux et soumis à la polarité ou bien je peux commencer à voir tout comme l’aspect divin de moi-même et le traiter comme tel « . Si vous choisissez donc, ce soir, d’élire, de voir toute chose dans votre vie comme une réflexion du divin en vous parce que c’est ce que vous voulez devenir, ce choix vous récompensera justement car toute personne avec laquelle vous interagirez à partir de ce soir, toute situation dans laquelle vous tendrez pour le plus grand bien, tout jugement que vous étiez jadis prompt à porter, si, au lieu de cela, vous cherchez à comprendre et à voir la beauté en chacun, à voir la divinité en chacun, réagissant avec compassion et gentillesse, si vous faites cela, non seulement vous vous récompensez vous-même en devenant plus grand que votre passé mais votre récompense tient au fait que cet acte signifie que l’énergie du corps s’élève des trois premiers sceaux (la sexualité, la souffrance, la manipulation) au quatrième centre dans le corps (l’amour inconditionnel). Si vous commencez à faire monter l’énergie qui exprimait jadis haine, amertume, jugement et arrogance hors du troisième centre et qu’elle commence à se déplacer grâce à des actes de bonté, de gentillesse, de tendresse et de compréhension, votre énergie atteint le quatrième centre.

Ceci signifie que vos bandes font circuler la conscience du quatrième plan jusqu’à la base du cerveau. Si ceci se produit, votre réalité, que nous appelons votre vie dans sa totalité, devient alors grandement modifiée. Alors que vous étiez jadis abject, ne démontrant aucun respect même envers vous-même, vous commencez à découvrir que les gens gravitent vers vous. Beaucoup de gens vont vous éviter mais beaucoup d’autres vont graviter vers vous. Où n’existe aucune polarité mais seulement compréhension, ce que vous créez dans votre vie n’est pas la polarité mais l’unité et l’union totale. Tout ce qui vient à vous sera égal à cette attitude qui résulte de vous-même et à partir de laquelle vous vivez chaque jour.

Ceci signifie que vous ne réussirez plus jamais, plus jamais, dans la vie. C’est ce que cela signifie. Vous devriez savoir que la réussite est le résultat de l’échec. À la racine de la réussite existe l’échec. Et je devrais vous dire que la racine de tout échec est la réussite. L’un n’existe pas sans l’autre. Comprenez-vous? Non seulement vous n’allez plus jamais, jamais, échouer dans aucune de vos entreprises mais vous ne réussirez jamais. Que reste-t-il donc? Vous voyez, la réussite – la réussite – est issue de l’échec. Lorsqu’une personne veut réussir, ce qu’elle dit réellement est qu’elle est un échec. La racine de sa réalité est l’échec, ce qu’elle crée partout autour d’elle. Plus une personne veut réussir, plus le risque est grand et plus sa chute est profonde car c’est ainsi qu’elle voit les choses. Réveillez-vous. Comprenez-vous?

Lorsqu’une personne réussit, quelle est la chose dont elle est le plus terrifiée? D’échouer. Combien ont vendu leur âme pour demeurer sur le haut du pavé? Vous comprenez? C’est un piège. Les entités qui font monter leur énergie jusqu’au quatrième sceau ne réussissent ni n’échouent jamais ; elles sont simplement. Tout ce qu’elles touchent est de l’or – tout, ce qui n’est pas réussir mais créer. Comprenez-vous ? Combien d’entre vous comprennent la différence? Tournez-vous vers votre voisin et expliquez brièvement.

Donc, comment un état d’être peut-il être sa propre récompense? Parce que le fait d’être plus grand que votre passé est une récompense. Lorsque vous vous coucherez le soir, vos rêves ne seront pas troublés. Lorsque vous vous réveillerez le matin, vous ne serez tracassé par aucune culpabilité, aucune souffrance et ne serez aucunement hanté par votre passé. Vous ne vous soucierez pas du fait que quiconque pourrait vous attraper ou si le cosmos va vous rendre votre récompense parce que cela ne vous tracasse plus. Pourquoi ? Parce que vous n’avez fait de mal à personne, causé de tort à personne. Toute cette attitude, vous l’avez abandonnée. Ce sont les trois premiers sceaux à l’œuvre; la racine en est la survie. Vous avez totalement abandonné cela.

Dans votre profonde sagesse, la façon dont les gens se comportent à votre égard est sans importance. Seule importe la façon dont vous vous comportez à leur égard. Ceci est ce qu’on appelle récompense personnelle, amour de soi, respect de soi et noblesse personnelle. Lorsque le monde réclame la justice et que vous devez faire une pause pour regarder la situation, si vous comprenez que la justice la plus grande que vous puissiez exercer est le pardon, si vous en faites preuve, si vous voyez que tout est finalement pour le meilleur et lâchez prise, qu’importe ce que pense le monde ? Vous avez agi conformément au respect et à l’amour de vous-même.

Faites aux autres comme vous voudriez qu’ils vous fassent. Ce que les autres nous font est sans importance; c’est ce que nous leur faisons qui est important. C’est cela qui devient le créateur ultime. Et, après un certain temps, vous connaissez cette joie que vous avez recherchée toute votre vie. On ne peut jamais trouver la joie dans les trois premiers sceaux. De plus, c’est un peu comme piéger un mari et une femme grâce à la luxure. Vous ne pouvez vivre l’un sans l’autre et vous ne pouvez pas sortir du lit. C’est la luxure, c’est un magnétisme chimique. Lorsque cela commence à décliner et que la fatigue s’installe, lorsque vous devez regarder votre vie, les choses ne sont pas tout à fait comme auparavant. Les personnes qui se marient parce qu’elles sont affamées sexuellement et qui ne pourraient pas vivre sans l’amour de cette autre personne, une fois la fleur de la passion passée, le monde réel s’installe. Nous sommes alors irrités et emplis de ressentiment.

Les personnes qui grandissent spirituellement sont maîtres de leur passé, ce qui signifie que leur passé n’existe plus pour elles. La meilleure manière que je connaisse pour vous le dire est que la plupart des gens ici ne connaissent jamais la joie car ce qu’ils recherchent toujours dans une relation amoureuse, c’est ce qui ne va pas, ce qu’ils recherchent toujours dans une amitié, c’est ce qui ne va pas et ce qu’ils recherchent toujours dans la vie, c’est ce qui ne va pas parce que c’est ainsi qu’ils ont été élevés. La joie est donc éphémère et toujours liée à la trahison.

Lorsque vous abandonnez votre passé, ce qui signifie que vous cessez de vous y référer – votre mère ne vous doit rien, votre père ne vous doit rien, vos ennemis ne vous doivent aucune excuse quelle qu’elle soit et vos enfants ne vous doivent aucune excuse non plus, comme cette personne qui a abusé de vous quand vous étiez jeune. Laissez-les tomber afin de pouvoir être libre. Cela vous semble-t-il logique ? Laissez-les tomber. En faisant cela, en leur pardonnant, vous devez vous dire à vous-même, comme apprend à le faire un vrai maître dans cette école:  » En regard de toute l’éternité, cela vaut-il la peine de maintenir ce ressentiment et de perdre le royaume des cieux? Cette personne vaut-elle que je meure et me réincarne afin de payer une dette ici ?  » Cela paraît un peu différent quand vous placez les choses dans cette perspective, n’est-ce pas? Qui dans votre vie vaut la peine que vous mainteniez regret, angoisse, souffrance, chagrin, trahison, ressentiment, abandon? Personne.

Réfléchissez. Vous pouvez avoir le royaume des cieux. Qu’est-ce que cela implique? Cela implique que vous obtenez le pouvoir de manifester quoi que ce soit et tout ce que vous vous appliquez à manifester, que vous pouvez manifester une richesse plus grande que le nombre de zéros que vous êtes capable d’aligner, que vous pouvez redonner la jeunesse à votre corps, que vous pouvez guérir le cancer de votre corps. Vous pouvez être une personne libre, non perturbée par les cauchemars, non encombrée par les responsabilités. Mettons maintenant cela en perspective. Que préféreriez-vous, tous ces zéros ou la trahison? Tournez-vous vers votre voisin et répondez à cette question.

Extraits de Une réflexion du maître sur l’histoire de l’humanité : la redécouverte de la perle de sagesse ancienne, p. 309 … – RAMTHA aux Editions AdA 2007

Que dire du partage d’âme ou des âmes

 ainsi que des « walk-ins » ?

images (7)Je vais maintenant vous parler d’une chose qui va grandement défier votre perception de la « collectivité ». Nous abordons le sujet complexe du partage de l’âme ou du partage des âmes, selon votre libre choix des mots. Cela va peut-être fragmenter une sorte de paradigme de vos pensées traditionnelles.

Nous allons commencer par le plus simple, puis nous passerons au plus complexe. Le partage de l’âme ! Avez-vous déjà entendu parler d’un walk-in ? Beaucoup d’entre vous en ont entendu parler ou lu des articles sur ce sujet. Parlons de ce qu’est un walk-in, de ce que vous pensez, de ce que vous avez appris et de ce que l’on vous enseigné à leur sujet. Ajoutons-y les problèmes de logique et de singularité qui existent, à cause de ce sujet.

Voici une notion ou un concept qui vous a souvent été enseigné. Un Être Humain décède et revient. Mais, pour revenir rapidement et éviter de passer par la prime enfance et/ou l’enfance [NDIT - Prime enfance = 0 (naissance) à 7 ans, et enfance = 7 à 12 ans], cette entité entre dans le corps physique d’un Être Humain dont l’âge varie, généralement, de 7 à 15 ans. Donc, il y a un corps physique qui est habité par deux âmes ou entités, pour ainsi dire.

Afin d’accomplir des choses spirituelles plus rapidement, il y aurait un accord commun pour ce partage d’âmes, pour cette entrée d’une autre âme, dans le même véhicule biologique d’une âme déjà en incarnation qui a, généralement 13 ans. Maintenant, vous avez, soi-disant, deux âmes dans le même corps physique. Me suivez-vous, jusqu’à maintenant ?

[NDIT – En anglais, l’écriture et la prononciation des chiffres 13 à 19 inclusivement, finissent toutes par « teen ». Voilà d’où vient le mot « teen-ager ». L’âge de « teen ». Larousse = Teen-ager [tined¥œr] nom (anglo-américain -teen, suffixe employé dans les chiffres de 13 à 19, et âge) [pluriel teen-agers] Fam. Adolescent.)]

Maintenant, imaginons cette situation. L’âme walk-in est-elle aux commandes ou non ? Qui est aux commandes ? Si une âme s’appelle Marie et que l’autre s’appelle Jean, que feront-elles ? Quel cheminement spirituel Marie veut-elle poursuivre et quel est celui de Jean ? Ceci porte à confusion, n’est-ce pas ? Qui va progresser et qui va stagner ? Qui va s’asseoir sur la banquette arrière ? Quelle est la raison d’être, quel est le processus de cette situation ?

Les Êtres Humains qui sont ésotériques vont se tordre les mains et avoir des discussions intenses. Ils soutiendront et diront : « Comment est-ce possible, que doit-on faire ? » Alors, que dites-vous de ce sujet ? Est-ce un problème ? Si oui, est-ce qu’il y a une solution ?

Vous êtes devant un imbroglio, et toutes les machinations de votre logique révèlent que votre limitation humaine 3D vous place dans un état de perception faussée. Marie et Jean sont bien à l’aise, dans cette situation. Voyez-vous, ce que vous ne savez pas et n’avez pas compris, c’est qu’il n’y a pas deux âmes dans un même corps physique. Il y en a seulement une, et elle est appelée Dieu.

Marie et Jean ne font qu’un partage d’âme [non pas de Divinité Intérieure]. C’est seulement votre mental humain, qui voit une séparation. Une âme qui se réunit et partage avec une autre, est comme Dieu avec Dieu. C’est vous avec vous. Vous êtes simplement plus gros, puisque vous avez réuni vos « soupes individuelles ».

Imaginons les pensées et les questions qui vont « trotter dans la tête » de beaucoup d’Êtres Humains : « Alors, Kryeon, que dis-tu des attributs akashiques de Marie et Jean ? » Si je vous disais qu’ils les ont combinés ou harmonisés, me croiriez-vous ? Si je vous disais qu’il s’agit simplement d’une amplification qui n’est ni supérieure ni inférieure, me croiriez-vous ? Serait-ce acceptable, selon votre vérité ? Si je vous disais que la raison d’être des « walk-ins » est de combiner les attributs akashiques, me croiriez-vous ? Saviez-vous que des attributs akashiques ou « expériences de vies en incarnation », peuvent se combiner, s’unifier, selon votre choix des mots ? Oui, je sais que cela porte à confusion, puisque vous pensez ou cherchez à être « Unique », autant du côté Esprit que celui de l’Âme. Voyez-vous que vous êtes peut-être plus grandioses que vous ne le pensez ?

Vous n’avez pas besoin « de fendre les cheveux en quatre, de chercher midi à quatorze heures », pour comprendre la majesté de votre Divinité Intérieure, de ce que vous appelez « Dieu », sur la planète Terre. Les situations dites « Walk-ins » sont très fréquentes, surtout avec une ancienne âme ou âme expérimentée qui revient rapidement dans une âme en incarnation qui a déjà atteint un certain âge biologique. Il s’agit d’un système de bienveillance et d’un système accéléré qui permettent que les expériences de vie se réalisent mieux que si elles s’étaient effectuées autrement. Cela prend moins de temps, selon la notion de temps linéaire. C’était la partie facile de notre message. La suite sera peut-être plus « abracadabrante » !

 L’âme-sœur/partage d’âme

[NDIT – Sans commentaires ;  http://www.eveildelaconscience.ca/ramthaamesoeur.htm    ]

Parlons maintenant de l’âme-sœur. Ce n’est pas toujours ce que vous pensez. Voici un exemple. Vous rencontrez une personne étrangère et il s’établit rapidement une connexion impulsive, sans raisons apparentes. Peu importe que ce soit une connexion romantique ou non. Cela crée parfois un sentiment de confusion. Cela provient peut-être d’une vie dite antérieure, où vous jouiez le rôle de sœur ou frère, de mère ou père, mais vos pensez ne pas vous connaître. Pourtant vous ressentez que vous avez des « atomes crochus », des affinités avec cette personne. Vous êtes sur la « même longueur d’ondes », selon vos propres termes ou expressions. Un simple regard entre « 4 zieux » en dit long. C’est abracadabrant. Vous devez avoir passé, ensemble, une foule de vies en incarnation, puisque vous avez les mêmes pensées, les mêmes idées et les mêmes passions. Vous vous sentez attirés par cette personne. Vous aimez la présence de cette personne, car elle représente des choses spéciales. Donc, vous pensez qu’il s’agit peut-être de votre propre « âme sœur ».

[NDIT - N'oubliez pas que ceci est d'abord et avant tout, une interprétation de ma part, et ensuite, une traduction de mon interprétation.]

Si je vous disais que vous venez de rencontrer une partie de vous-mêmes, me croiriez-vous ? Je vous ai dit que ce sujet sera « spooky/abracadabrant ». Se pourrait-il que le partage d’âme soit simplement une partie de vous-mêmes avec un autre Être Humain ? C’est là que plusieurs d’entre vous vont décrocher et dire : « Ceci n’est pas pour moi ! Cela me semble impossible ! » Chers Êtres Humains, en ce moment, je vous demande d’utiliser votre discernement et votre logique spirituelle. Si dieu n’est pas une entité à part de vous, s’il n’est pas une entité singulière, donc, vous faites partie du « tout-en-un », avec votre propre Divinité Intérieure. Est-ce vraiment abracadabrant ? [NDIT- Si la mer n'avait aucune goutte d'eau, elle ne serait pas vide. Elle serait inexistante, selon ma vérité individuelle.]

Si vous voyez une autre partie de vous-mêmes, à travers un autre Être Humain, est-ce vraiment abracadabrant ? Ceci n’est que l’une des manières du fonctionnement du partage d’âmes. Au lieu de voir Dieu, à travers ces entités, c’est plutôt vous-mêmes que vous voyez. C’est ce que vous appelez parfois « le jeu du miroir ». Pourtant, vous avez souvent l’impression d’être devant une chose ou une situation où vous avez parfois l’impression d’être inférieurs, n’est-ce pas ? Qui sait ? Vous avez peut-être été ensemble, à titre de walk-ins, dans l’une ou quelques-unes de vos vies dites « antérieures », à titre d’Être Humain. Si oui, donc, vous êtes de retour dans une situation similaire. Vous êtes deux, dans le même corps physique. Voilà ce qu’est une « âme-sœur » ! L’attraction mutuelle n’est pas étonnante, puisque l’une et l’autre se complètent.

Le partage de l’âme ne peut pas être expliqué de façon satisfaisante, à cause de la limitation humaine 3D. Si je vais plus loin, je risque de rendre ces choses encore plus compliquées.

 Le lien entre les réincarnations et les partages d’âme

Je vais vous parler d’une situation très difficile à comprendre. Voilà pourquoi je me servirai d’exemples, afin d’illustrer mon enseignement. Je vous ai dit qu’il y a un système de réincarnation qui honore la famille, et que, la plupart du temps, ce système vous incite à laisser passer une génération ou plus, avant de choisir de vous réincarner dans votre famille. Habituellement ou généralement, vous attendez deux générations ou plus [une génération = 25 années de temps linéaire humain]. Ceci permet à des âmes qui ne se sont pas encore incarnées sur la planète Terre, de faire ce choix d’apprentissage, avec leur nouvelle parenté génétique humaine. C’est un partenariat qui aide tout le monde, pour ainsi dire. Si vous êtes une âme expérimentée, il est très possible que votre ou que vos enfants ne soient pas tous des âmes expérimentées. Cependant, vos petits-enfants le seront – probablement. Ces situations sont très fréquentes.

Certains d’entre vous savent ce que je veux dire, puisque vous dites que vous connaissez très bien vos enfants, mais quand vous devenez grands-parents, vous remarquez ou reconnaissez parfois des choses inhabituelles chez vos petits-enfants. J’essaie d’être le plus explicite possible, dans ce domaine qui ne vous est pas familier. Mes enseignements au sujet de la réincarnation et du saut des générations ne sont pas tellement difficile à comprendre, dans le cas où vos grands-parents ne sont plus là. Cependant, s’ils sont encore en incarnation, il y a un problème. Vos parents peuvent-ils être vos petits-enfants, s’ils sont encore en incarnation ? Que pensez-vous de cela ? Vous regardez dans les yeux de vos enfants ou petits-enfants et vous savez qui ils sont, mais cela vous semble impossible ! Se pourrait-il que ce soit le cas ? [NDIT - J'ai interprété et traduit du mieux que je peux, mais je suis confus. Je ne comprends pas vraiment.]

Si je vous dis que c’est possible, avec le système du partage de l’âme, me croirez-vous ? Que ces entités soient en incarnation ou non, il y a un système qui permet ces manifestations, sauf que cela crée parfois un casse-tête, dans votre linéarité humaine. Dois-je mentionner que ces situations incroyables ne sont pas du tout un problème, selon votre divinité intérieure ou selon dieu ? Avez-vous déjà entendu dire que – dans la physique quantique – la lumière peut être à deux endroits en même temps ? Oui ? Alors, je vous souhaite la bienvenue, dans une nouvelle réalité ! Ce n’est pas si compliqué que ça, lorsque vous sortez de votre zone ou boîte 3D.

Attention, il y a plus ! Je vais maintenant vous parler de la différence entre l’héritage, l’akashique et la chimie de demain. Nous allons vraiment mélanger le tout. Je commence par quelques petites questions, un tantinet, embarrassantes. Qui êtes-vous vraiment ? Que vous a-t-on dit de mélanger ensemble ? Est-il possible que, plus vous apprenez à connaître les autres, plus vous commencez à voir, entrevoir ou percevoir votre divinité intérieure, plus vous voyez dieu en chacun de vous ? La connexion des âmes en incarnation est ce qui résout tous les problèmes, entre les variétés d’âmes en incarnation… Enfants, parents et grands-parents, sexes, croyances et religions, couleurs de peau, âges, etc., etc. C’est ce qui a constitué une sorte de mésentente, au cours de vos multiples vies en dite réincarnation. http://en.lyrics-copy.com/luc-cousineau/vivre-en-amour.htm 

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=JXMjb0R2FKo 

Chers Êtres Humains, un jour viendra, où vous cheminerez comme celles et ceux que vous appelez « les maîtres qui ont marché sur cette planète ». À ce moment-là, vous saurez, sans chercher à croire ou tenter de vous convaincre de croire, que la même divinité intérieure existe en chaque Être Humain, et que la personnalité humaine est très différente de l’individualité ou de la divinité intérieure de chaque âme. Si vous cherchiez à savoir ce qu’est le secret de la « Paix sur Terre », je viens de vous donner un indice.

Lorsque vous regarderez dans les yeux des autres Êtres Humains, vous saurez, sans essayer de croire, que leurs désirs, aspirations et compassions sont identiques aux vôtres. Ces états d’âme, pour ainsi dire, vont créer de la générosité, non pas un esprit de sacrifice, mais plutôt un esprit de partage où tout le monde y gagne, au lieu d’une attitude de conquérant. Vous porterez attention sur ce que vous avez en commun, sur ce qui vous unit, au lieu de chercher les différences qui peuvent causer de la séparation. Plusieurs Êtres Humains s’observeront les uns les autres, sans préjugés, et ils seront dans un état de maturité, jour après jour. C’est le véhicule primordial de l’enseignement de dieu ou de la divinité intérieure, chez les Êtres Humains. Permettez que les autres voient ces attributs divins en vous et en eux, sans leur imposer quoi que ce soit.

 Kryeon

 Vous pouvez diffuser librement cette traduction, à condition que ce qui suit soit inclus et que la présentation ne soit pas modifiée.

Extrait de l’ Interprétation et traduction québécoise de ; JM – lire la suite sur le Site : http://kryeon.forumactif.com/forum.htm

MESSAGE DE MARIE AUX ENFANTS DE LA TERRE

 

 

images (5)Mes chers enfants, 

Je suis accablée de voir tant de tristesse dans le monde. 

Tant de tristesse dans les cœurs, tant de tristesse dans les regards où l’on ne distingue que la concupiscence, la honte, la méfiance, la jalousie, et même la haine envers son prochain… 

Comment pouvez-vous aimer de la sorte ? Alors que l’amour doit être vécu avec les yeux du cœur , avec toute la tendresse que vous a octroyée votre Père céleste et votre Mère terrestre. Comment pouvez-vous aimer si dans votre regard déjà, une étincelle d’amour ne luit pas en permanence pour celui ou celle qui vous est cher ? 

Demandez-vous, en votre for intérieur, si vraiment vous êtes prêt à aimer votre prochain. Si vous ne l’êtes pas, épargnez-lui la souffrance future que peut causer une séparation. Une séparation peut être bien vécue si l’un et l’autre ne sont pas engagés, mais si l’un des deux l’est, alors la souffrance le touchera. Aussi, évitez le mensonge. Le monde vit actuellement dans le mensonge, à tous les niveaux. N’en rajoutez pas… 

Ne faites pas croire à l’autre que vous l’aimez si vous n’en êtes pas intimement convaincu, de façon sincère et profonde. Ne déguisez pas votre amour dans le but de vous faire aimer ou de faire aimer l’autre, votre compagne ou votre compagnon.

Epargnez-lui de croire que l’Amour vous a touchés de sa Grâce alors que vous ressemblez tous deux à deux brebis égarées, éloignées, qui ne font pas partie du même troupeau. 

Tant de mensonges autour de vous, mes très chers enfants…

Commencez donc par aller voir dans votre cœur s’il renferme encore quelque mensonge, mettez-le en pleine lumière, à la lueur de votre conscience, et éloignez-le de votre cœur par la pensée, la parole ou la prière. Oui, encore une fois, croyez en la vertu du Pardon. Pardonner, ce n’est pas se mettre à genoux, ce n’est pas renoncer, ce n’est pas abdiquer. Pardonner, c’est se faire du bien à l’intérieur. 

C’est abandonner ses illusions, son ressentiment, ses petites batailles intérieures. Et surtout, c’est transformer la stérilité de son cœur en une fontaine de Grâce et de Bénédiction. Oui, votre cœur peut être une fontaine d’Amour et de Bénédiction si vous l’ouvrez à la Conscience divine. Il peut en jaillir des effluves parfumées, des pensées lumineuses et chatoyantes si vous écoutez la voix de votre âme, la voix de Dieu en vous. 

Ecoutez votre Père, mes chers enfants, et vous serez récompensés par ce travail de purification. Cherchez en vous les raisons profondes de votre insatisfaction, et même si vous croyez ne pas en avoir, soyez à l’écoute consciente de vos moindres faits et gestes durant une seule journée. Vous serez surpris de voir à quel point il est difficile de rester en paix avec soi-même. 

Alors, lorsque vous aurez cerné la raison profonde de cette insatisfaction, demandez-vous en votre âme et conscience si vous pouvez changer quelque chose à cet état intérieur, que ce soit en pardonnant, en priant, ou en ayant une simple pensée d’amour envers la personne qui en est l’objet. En cet instant de Grâce, remerciez votre Père du Ciel qui vous pardonne pour tout ce que vous faites en permanence. Non, Il ne juge pas, Il ne punit pas, Il ne sermonne jamais. 

Le Père pardonne toujours, quoi qu’il arrive. Alors, allez-vous cesser de chercher Ses limites ? Auriez-vous besoin qu’Il vous fustige ? Ouvrez les yeux: l’homme n’est-il pas en train de se fustiger lui-même ? Remerciez-Le plutôt du fond du cœur d’être si compatissant, et remerciez tous ceux qui contribuent à votre bonheur actuel. 

Pensez à remercier, mes chers enfants, c’est très important.

Méditez sur tout cela et n’oubliez pas d’aimer.

Je vous aime, mes enfants chéris. 

MARIE

EXTRAIT de : Messages aux frères de Lumière – URIEL et ses frères / issus de Les Livrets bleus de l’Association AQUARIUS par Patrick Giani

Se sentir chez soi sur Terre

Chers amis, chers hommes, chères femmes,

images (6)Cela me remplit de joie d’être avec vous en cette claire matinée. Nous sommes de vieux amis. Nos chemins se sont croisés maintes fois dans le temps et l’espace. Ressentez notre vieille amitié, nous faisons partie de la même famille. Appréciez un moment ce sentiment de familiarité, ce retour à la Maison. Détendez-vous simplement et laissez aller toute tension en vous. Visualisez les tensions s’écouler dans la Terre qui les neutralise. Sentez votre corps se détendre et s’alourdir. Recevez en retour l’énergie de guérison en provenance de Mère Terre et laissez-la entourer vos pieds et vos jambes et circuler dans votre bassin et votre ventre. Sentez-vous soutenus par la Terre. Vous êtes en sécurité.

Ressentez le rythme de la Terre, lent et stable. C’est ce rythme que vous cherchez. Votre âme vient d’une sphère différente, et lorsqu’elle descend, elle doit apprendre à s’ajuster au rythme de la Terre. Votre âme doit demeurer dans un corps et apprendre à utiliser un mental, et cela peut la perturber. L’âme est sur une voie d’apprentissage. Ce n’est pas seulement vous en tant qu’humain qui apprenez, mais votre âme aussi apprend et grandit.

Dans votre âme, vous portez des mémoires douloureuses concernant la vie sur Terre et par conséquent, il n’est pas évident pour vous de faire confiance à la Terre et de vous abandonner à elle. Il peut y avoir un blocage dans votre corps vous empêchant de vous détendre et de vous sentir en sécurité ici. Ce blocage est une énergie, ce n’est pas seulement quelque chose de physique. En réalité, il n’a pas été causé par la Terre, mais par ce qui vous est arrivé dans le monde humain : la négativité que vous y avez vécue, la douleur d’être rejetés et de pas convenir. C’est pour cela qu’il vous est difficile de vous sentir à l’aise ici.

Je veux vous rappeler la vraie nature de Mère Terre. C’est un Ange. Pensez à la beauté des forêts, des océans, des fleurs. Telle est la vraie nature de la vie sur Terre et vous participez à cette majestueuse réalité. Vous êtes comme des fleurs, mais les fleurs ne peuvent s’ouvrir que si elles sont fermement enracinées. Il vous est indispensable de vous sentir chez vous sur Terre pour être capables d’exprimer votre lumière. Je vous invite donc à présent à vous connecter à la Terre, à l’Ange qu’elle est. Ressentez son énergie au fond de votre corps, vous êtes son enfant et vous pouvez vous détendre.

Imaginez maintenant que vous marchez dans un bel endroit naturel. Ce peut être dans une forêt, au bord de l’océan ou dans un désert. Faites en sorte que cette vision soit très réelle et vivante pour vous. Ressentez les éléments de la Nature, le vent, le soleil, l’air. Ressentez le sol sous vos pieds. Asseyez-vous et posez vos mains sur le sol. Permettez à la Terre de vous affecter, de vous guérir, et de vous remémorer votre partenariat avec elle. Votre âme veut être ici, même si elle a été blessée sur Terre, surtout par la peur et les conflits présents dans la société humaine. Mais en tant qu’êtres humains, vous êtes aussi connectés à la nature, à l’harmonie et au rythme qui se trouvent ici. Et si vous étreignez la nature, au dedans et au dehors, il vous est possible d’entendre clairement le message de votre âme.

Vous êtes donc assis sur la Terre. Ressentez de l’énergie venir à vous d’en-haut. Vous êtes en mesure de la recevoir, car vous êtes maintenant connectés à la Terre et à son énergie. Ces deux énergies sont faites pour être ensemble. Laissez à présent cette énergie de votre âme briller sur vous comme un soleil.

Appréciez-la un moment.

Souvent, lorsque vous vous connectez, ou essayez de vous connecter à votre âme, votre mental interfère. Vous voulez obtenir des informations concrètes, pratiques à propos de votre vie. Mais pour recevoir des informations réelles, il est nécessaire d’abord de modifier votre conscience, car le besoin d’information, le besoin de savoir quoi faire proviennent souvent de la peur. D’abord, vous avez besoin de vous détendre complètement, et d’être dans un état de rêverie éveillée, laissez courir votre imagination. Entrez maintenant dans cet état.

Imaginez que vous êtes complètement libres, vous n’êtes pas limités par les lois de la société humaine. Vous êtes des anges, et comme des papillons, vous allez d’une fleur à l’autre. Demandez-vous : « Qu’est-ce qui me donne de la joie dans ma vie ? » Ne pensez pas aux résultats que cela va vous apporter, focalisez-vous seulement sur la joie et l’inspiration que vous ressentez. Il se peut que des choses très simples telles qu’une simple promenade ou passer un moment seuls, dans la tranquillité, vous inspirent. Ce qui est important, c’est de reconnaître le langage de votre âme. Elle ne parle pas d’une voix évidente, à laquelle vous êtes habitués. Vous avez l’habitude de vous parler de façon très sévère, de beaucoup vous critiquer. Vous avez une image mentale de vous telle que vous devriez être et vous vous comparez constamment à elle et vous avez l’impression d’échouer. Mais en fait, le réel problème, c’est de porter un jugement. Ce type de jugement, ce timbre de voix, ne proviennent pas de la nature.

Le langage de votre âme est très différent. Il est très doux. Il offre des suggestions, mais ne veut jamais vous forcer à faire quoi que ce soit. Demandez donc simplement à votre âme : « De quoi ai-je besoin maintenant ? » Et vous pourrez recevoir la réponse sous forme d’une énergie, pas nécessairement en mots. Laissez aller toutes vos expectatives. En tant qu’humains, vos problèmes sont souvent causés par le fait que vous avez un angle mort. Vous avez des croyances persistantes dont vous n’avez pas conscience et votre âme veut que vous sortiez de ces croyances. Cela signifie qu’il vous est nécessaire de lâcher prise de vos convictions les plus ancrées et de vous ouvrir à quelque chose d’entièrement nouveau. Laissez-vous surprendre par votre âme !

Donc, chaque fois que vous avez un moment de tranquillité et que vous avez envie de vous connecter à votre âme, lâchez votre mental et connectez-vous de manière joueuse, spontanée. Telle est la voie de la nature. Vous pouvez le constater chez les animaux et les plantes qui vivent sur Terre. Ils suivent joyeusement le rythme qui est le leur. Ils ne pensent pas au futur, et cependant ils sont parfaitement alignés. Vous faites partie de la nature et de la Terre. 

Pamela transmet Marie Madeleine : Traduction Christelle Schoettel www.jeshua.net/fr

Messages aux frères de Lumière

 

 

« JE SUIS la Mère Universelle,

Mère de tous les hommes sur cette Terre.

Éternellement JE SUIS.

Infiniment JE SUIS.

 téléchargement (1)Afin que tous les êtres vivants sur cette Terre connaissent l’amour d’une mère, la tendresse d’une mère, l’affection et l’attention d’une mère envers ses enfants.

Je préside à tous les accouchements. Je suis là lorsque le bébé pleure, je suis présente lorsqu’il est malade, je veille sur son sommeil et prie pour son salut. 

Les enfants me voient jusqu’à l’âge de cinq ans dans leurs rêves. Après, je leur dis “au revoir” en leur prodiguant des conseils pour leur vie affective, et je m’éclipse… Il faut qu’ils me retrouvent par eux-mêmes, surtout les hommes qui ont tant besoin de moi. Voilà mon message, mes chers enfants : 

Aimez au présent.

Ne vous embarrassez pas des choses du passé et ne faites aucun plan sur l’avenir.

Seul le présent compte.

Recevez au présent et donnez au présent. 

Ainsi, vous savez ce qu’est AIMER :

Vous recevez avec l’innocence de l’enfant, l’émerveillement de l’enfant et vous connaissez la joie du cœur.

Vous donnez en toute confiance, généreusement, et vous connaissez la paix de l’âme.

Point de calcul, d’intérêt, de fausse humilité, de sentiments intéressés. Dans le présent vit le don de Soi, le sens du partage, l’Amour illimité… 

Il vous faut donner pour donner.

Vous, les hommes, comprenez que la femme est le réceptacle vivant que Dieu vous a permis d’enfanter afin que vous connaissiez les joies de la Création.

Honorez-la, respectez-la. Car si vous ne le faites pas, comment voulez-vous qu’elle vous respecte et qu’elle vous honore ?

Car c’est cela que vous attendez d’elle, n’est-ce pas ? 

Effacez les images stéréotypées de la femme que le monde présente à vos yeux en ces temps troublés. Remplacez-les par la vision de la Beauté, la Bonté et la Grâce, qui sont de toute Eternité. 

Et vous, les femmes, ne soyez pas si sûres de vous en ces temps troublés. Ne croyez pas que le monde est à vos pieds parce que vous êtes à présent libres. Les chaînes de jadis se sont juste déplacées. Elles entravent à présent votre cœur , qui ne sait à quel saint se vouer. Retrouvez l’innocence de l’enfant en vous, retrouvez cette fraîcheur, cette Grâce qui fut jadis votre bagage le plus précieux, et ouvrez-vous à la Vraie Vie dans le don et le partage. 

Oui, vous êtes tous mes enfants et je vous bénis. Les forces de l’ombre vous donnent beaucoup de mal et je comprends cela. Mais reliez-vous à moi, prenez place autour de moi, la Divine Protectrice, et confiez-moi tous vos secrets. Je peux tout entendre, tout comprendre et tout pardonner. Alors ayez confiance, je vous en prie. Plus vous le ferez, plus l’Amour Vrai reviendra sur cette Terre. 

Le Seigneur est avec moi pour l’Eternité, et ma mission est de Le seconder dans Sa tâche. Et Dieu sait si elle est lourde en ces temps d’apocalypse. Mais tout effort sera récompensé, tout péché sera pardonné et tout prisonnier sera libéré. Ayez confiance, mes chers enfants, faites-moi confiance, moi qui vous aime plus que tout au monde. Ouvrez votre cœur et ressentez ce baume éternel que j’ai placé en vous à votre naissance. 

C’est cela le véritable Amour, l’Agneau de Dieu, la Grâce.

Alors, aimez. Aimez le plus possible sans attendre de retour, sans penser à hier ni à demain. 

Eternellement, infiniment, aimez…

Soyez bénis, mes enfants.

MARIA

(paroles de la plus douce et la plus tendre des femmes : Marie.)

 

EXTRAIT de : Messages aux frères de Lumière – URIEL et ses frères / issus de Les Livrets bleus de l’Association AQUARIUS par Patrick Giani

 

Lignée de manuscrits Esseniens

MESSAGE DE CLAIRE HEARTSONG - Mars 2011

Il est étonnant que 4 ans et demi se sont écoulés depuis que j’ai « disparu » dans ma, vie ermitage calme section. Notre nord de la Californie à la maison de la vallée de montagne à distance est dans les confins du vortex Mount Shasta. La montagne est proche à vol d’aigle; mais 4 heures et demie en voiture! Notre fidèle Subaru Outback traverse l’enroulement, routes de montagne escarpés à Redding où nous recueillons des fournitures, aller à des rendez-vous médicaux et de respirer dans de belles vues de notre bien-aimé de montagne. Malheureusement, il reste peu d’énergie à prendre une heure supplémentaire de conduite pour s’asseoir sur les genoux de Mount Shasta. Au lieu de cela, nous revenons à l’étreinte chaleureuse de notre sanctuaire de la vallée où Calme demeure aussi proche que notre souffle. 

Lorenzo et je continue à explorer les hauteurs et les profondeurs de la relation consciente. Nous nous engageons à explorer profondément cette danse alchimique incroyable comme une partie intégrante et inséparable de notre chemin spirituel qui se déroule. Nous sommes à la fois mûri et bien assaisonnées passants; deux poussant 70 années jeune. Nous sommes mis au défi, comme le sont tous, des questions de vieillissement indéniables, notamment face à l’inévitabilité de l’impermanence … le grand lâcher. Nous apportent chacun un engagement suffisant, l’amour, la sagesse, le courage, le dévouement et la compassion à notre double âme alchimie; un processus qui, par définition, est extrêmement intense. Telle est la nature de la création de l’or à partir d’éléments de base, et de diamants à partir de charbon! 

Pour lire la suite du message de Claire cliquez ICI .

MESSAGE DE CATHERINE ANN Clemett (alias Claire H.)

La suite et d’autres produits de l’ESE édition sont maintenant disponibles par le biais des médias LightRiver www.lightrivermedia.com

Claire et moi sommes heureux de partager les messages élargis d’Anna avec vous.Les Conseils de la Lumière continuent d’appeler Claire en retraite et le travail dans les royaumes intérieurs. Je suis appelée à aller de l’avant que la voix publique pour ce travail. Anna et les conseils de la Lumière nous disent qu’il est maintenant temps que la suite, Anna, la voix des Madeleines , ainsi que le livre original, Anna, mère de Jésus, être partagés avec un public beaucoup plus large. Jusqu’à ce point Anna, grand-mère de Jésus a été mis en place principalement par le bouche à oreille. Maintenant, je me demande de commencer la commercialisation active de deux livres sur l’Internet et de partager Anna et les messages de la Madeleine le biais de conférences. Si vous résonance avec le matériau Anna et souhaitez nous aider à la volonté du Conseil de la porter à un public plus large, vous pouvez le faire de plusieurs façons: 

•  Si vous avez un site web, liste de diffusion, blog, ou de toute autre présence sur Internet, vous pouvez rejoindre le programme d’affiliation de LightRiver médias et recevez 10% de commission de f sur tous les produits achetés par toute personne utilisant votre code d’affiliation. Cliquez ici pour plus d’informations.

Vous êtes toujours les bienvenus pour partager sur les livres d’Anna avec votre liste d’email, les amis, la famille et les clients sans être LightRiver médias affiliation ainsi. Nous remercions donc tous ceux qui ont déjà considérablement élargi la portée de la sagesse de Anna à travers le partage de ces livres avec les autres.

• liens vers le site d’échange avec nous à www.claireheartsong.com  et / ou LightRiver médias.

Si vous connaissez des possibilités d’allocutions à des librairies, des églises, des associations ou des organisations dans votre région qui pourraient être intéressés à entendre Catherine Ann le discours sur la suite s’il vous plaît communiquer avec elle au catherineann@lightrivermedia.com

• Donner des témoignages ou de partager les informations sur les deux Anna, mère de Jésus et . Anna, la voix des Madeleines Envoyer témoignages à: testimonials@lightrivermedia.com

Si vous êtes en mesure de ou souhaitez nous aider avec l’une de ces s’il vous plaît communiquer avec Catherine Ann à catherineann@lightrivermedia.com

 

Grâce à ANNA, la voix de l’MadeleinesVous aimerez ….
?
Continuer Continuer le voyage avec Anna, la Sainte Famille et 18 autres Madeleine- Esséniens que leur travail est reporté en France et la Grande-Bretagne après résurrection de Jésus (Yeshua)
?
Découvrez les années « perdues » après la crucifixion et de la résurrection de Jésus 
?
Rencontrez les Madeleines qui ont été témoins et marchaient avec Jésus ressuscité en France, Grande-Bretagne et l’Inde
?
Découvrez long secrets cachés concernant la vie intime, les relations et les enfants de Jésus
?
Comprendre l’importance vitale de la levée de la voix féminine divine supprimé dans notre propre temps de grand chaos afin que tous les êtres puissent s’épanouir et être mis en harmonie et équilibre
?
Saisir l’importance de la «ensemencement de la Lumière » – la façon dont la dispersion de Anna, mère Marie et de Jésus « lignée » de descendants éclairés peut être effectuée en vous servant de catalyseur de vie pour éveiller votre propre Christ- Madeleine potentiel aujourd’hui
Lignée de manuscrits Esseniens dans ESSENIENS wp1ae9e263

Expérience Maintenant la Sagesse Cachée longtemps étouffée et vérités les plus profondes de

Anna, Jésus et les Madeleines et comment il se rapporte à votre propre éveil

Claire Heartsong message février 2011 Partie 1

Claire Heartsong message février 2011 Partie 2

Si vous ne l’avez pas déjà, consultez

ANNA, la voix de l’Madeleines

wpc6c68e9c_05 dans ESSENIENS
wp4fe8b8d4_05

ANNA, MÈRE DE JÉSUS

ET ANNA, la voix de l’Madeleines

Sont maintenant disponibles en français!

Ariane Publications, Montréal, Québec, Canada a traduit et

publié deux livres Anna en français. Ils peuvent être achetés àhttp://recherche.fnac.com/e35409/Ariane- Publications- Et- distribution

 COMPRENDRE TWIN FLAMME UNION

L’ASCENSION DE ST. GERMAIN ET PORTIA

Par Claire Heartsong et Catherine Ann Clemett

Livre électronique maintenant disponible à www.lightrivermedia.com !

Claire Heartsong et Catherine Ann Clemett part des enseignements sur l’âme sœur, les flammes jumelles, la flamme jumelle originale répartis ainsi l’histoire exquise de la réunion et l’ascension commune de plein exercice du maître Saint-Germain avec sa flamme jumelle, Portia.

Vous découvrirez. . .wp3c91ba08_05

  • La nature des relations mate âme
  • Les âmes sœurs que des miroirs
  • Expression sexuelle divine
  • Le voyage de retour dans la plénitude de rappeler
  • Compréhension unifiée delà de la dualité, au-delà de la polarité   

Message des Maîtres de la Nature

images (1)Nous te saluons, Marie-Josée. Nous sommes heureux de te rencontrer,  nous les Maîtres de la Nature.

Nous nous présentons : Nous sommes des Êtres de Lumière, des âmes rayonnantes qui ont pour mission de veiller au bien-être de la Nature, plantes, animaux et de tout ce qui vit sur la Terre. Notre mission est de participer à l’harmonisation de tout cela et, surtout, de veiller à ce que les humains n’aillent pas trop loin dans la destruction de la Nature dans son ensemble car, si cela arrivait, ce serait la fin de l’humain. Sans la Nature autour de lui, il n’est rien et, pourtant, il ne s’en rend pas toujours compte. Que ferait-il …comment vivrait-il si la Nature n’était pas là pour l’aider à vivre ?

Lorsque vous vous promenez dans la campagne, dans une forêt ou un bois, regardez-vous réellement autour de vous tout ce que la Nature vous offre en abondance ? : nourriture, abris, ombrages, eau…? Non, pas toujours !

Pourquoi cela ? car vous vous laissez aller à la facilité en achetant, à profusion, dans vos grands magasins, tout ce dont vous avez besoin pour vous nourrir. Et vous préoccupez-vous de savoir d’où vient cette nourriture et comment elle a poussé ? Pas vraiment ! allez-vous dire. Pourtant, cela vient d’une agriculture intensive où chaque produit a perdu son âme originelle. Cela vient d’une terre appauvrie par la masse de produits chimiques qu’elle a dû ingérer de force afin de produire toujours plus…toujours plus.

Lorsque nous parlons de « terre appauvrie », nous voulons dire que la terre d’une grande partie des champs cultivés qui sont autour de vous a perdu, totalement perdu, son énergie originelle. Cette terre ne vit que parce qu’elle boit, par force, tous ces engrais chimiques. Sans cela, cette terre ne produirait plus rien…plus rien ! Voyez-vous où vous en êtes arrivés dans la destruction de la terre de votre belle planète ?

La petite graine a été forcée dans sa croissance, puis la céréale ou bien le petit arbre a reçu des traitements chimiques pour éviter toute maladie ou toute arrivée de petits insectes. Ensuite, il y a les organismes génétiquement modifiés, les OGM, qui transforment totalement la plante originelle. Le corps de l’humain n’a pas été créé pour se nourrir de cela. Les cellules de votre corps qui sont des mini-ordinateurs, ont été créées et programmées par votre ADN pour se nourrir d’aliments naturels et non pas d’une nourriture transformée artificiellement.

Vous avez été créés en Union avec la Terre. Elle est vous, vous êtes elle. Alors, comment vivre en osmose avec un être lorsqu’il y a modifications fort importantes en vous ? Tout ce que vous mangez d’artificiel, de transformé, modifie vos codes génétiques, ceux de l’être humain, et vous vivez en décalage avec la Nature. Cela est un gros, très gros problème pour vous tous. Il est important que vous repreniez conscience de votre lien avec la Nature, de votre lien d’Amour et d’Unité très profond avec elle.

Il est important que vous créiez vous-même votre propre nourriture par la préparation de vos propres jardins potagers pour ceux qui ont un terrain autour de leur maison, mais, aussi, en achetant vos fruits, vos légumes à des petits producteurs, petits fermiers, qui, eux, ont encore le respect de la Nature. Voilà ce qu’il est important de faire de votre côté.

Quant à nous, nous veillons à ce qu’il n’y ait pas de dérapages trop importants pour éviter votre destruction à travers celle que vit la Nature. Comment procédons-nous ?

Nous vivons dans l’au-delà de la Terre. Nous ne sommes pas centrés en un seul lieu. Nous venons de bien des endroits de l’Univers et, par groupes, nous portons attention à ce que vous faites.

Chaque groupe est spécialisé dans une matière. Pour les uns, cela sera de veiller au non-dérapage vers la transformation génétique des plantes. Pour d’autres, cela sera de veiller à ce que le clônage des animaux ne s’étende pas de façon anarchique et irrattrapable, lorsque certains auront, leur paraîtra-t-il, réussi ce désir de créer des animaux « de choix ». D’autres groupes souhaitent aider les humains à prendre conscience de l’importance plus que nécessaire de la protection de la Nature en ne la polluant pas de diverses manières. Cela se traduit par la création de groupes écologiques sur la Terre aidés, parfois, par certains de nos Êtres qui se manifestent momentanément auprès de vous. Il y a encore bien d’autres choses pour lesquelles nous oeuvrons. Notre travail est immense et vital pour vous.

Nous venons vous aider à y voir plus clair en vous, nous venons vous aider à vous comprendre à travers la compréhension de la Nature car, sans elle, sur Terre, nous le répétons, vous n’êtes plus rien. Elle est votre moyen de vie, de subsistance. Elle est vous, vous êtes elle. Alors comment maltraiter un être qui est vous ? Comment comprendre que, si vous la maltraitez, vous vous maltraitez vous-même ?

Cette compréhension passe par un nouveau regard sur tout ce qui vous entoure : les arbres, l’herbe, les céréales, les fruits, les légumes, les bois, les forêts, les rivières, les mers et les océans, tout ce qui fait la vie de la Terre votre magnifique planète.

Ouvrez vos yeux terrestres avec le regard d’Amour de votre coeur et offrez cet Amour à la Nature, elle vous en remerciera car, ainsi, vous l’aiderez à mieux vivre, à être davantage dans la paix et la sérénité.

Vous posez-vous la question de savoir comment croît une graine, combien de temps elle met pour grandir, pour donner ses fruits, ses légumes ou bien des céréales ?

Peu d’entre vous le font et, pourtant, regarder grandir une plante c’est vous regarder grandir à travers toutes les difficultés qu’elle rencontre : la forte chaleur, le gel, les intempéries de toutes sortes, pour devenir, malgré cela, une belle plante rayonnante. Ce que vit une plante, un arbre, vous le vivez aussi à travers les « intempéries » que sont en vous vos colères, vos envies, vos craintes, vos peurs. Mais, malgré cela, n’êtes-vous pas de merveilleux êtres rayonnants ?

Vous l’êtes et vous ne vous en rendez pas compte. Alors, nous vous donnons un petit conseil  : apprenez à regarder vivre une plante. Si vous n’avez pas de jardin, une plante dans votre appartement vous aidera en cela. Regardez la croître, faire ses premières feuilles tendres, regardez sa tige s’épaissir pour porter, ensuite, de belles grandes feuilles et voyez la s’épanouir à travers les fleurs qui la font rayonner. A travers cette plante, vous aurez l’image de qui vous êtes, de votre croissance et de votre rayonnement. Il est important que vous preniez conscience de cela. Il est important que vous refassiez l’Unité avec la Nature dans son ensemble. Unissez-vous à elle, en toute conscience, lorsque vous vous promenez dans la campagne, au milieu des champs. Regardez l’herbe : elle est différente d’un endroit à l’autre. Regardez les champs de blé, de maïs et autres, admirez leur taille, leurs épis. Caressez les, imprégnez vous de leurs odeurs et de leurs énergies. Dans les forêts regardez l’abri que forment, pour vous, tous les arbres au-dessus de vos têtes. Regardez la voûte de feuillages divers qui vous font de l’ombre un jour d’été et de grand soleil.

Amusez-vous et prenez plaisir à cueillir les baies sauvages qui poussent dans les sous-bois ou en bordure des chemins de campagne. Apprenez à reconnaître leur goût, vous apprendrez, ainsi, à vous régaler des douceurs offertes par la Nature. Et ainsi de suite, vous pouvez regarder tout ce qui se présente à vos yeux.

La Nature est un paysage de peintre à regarder à l’infini. Le Peintre qui l’a créé savait qu’il aiderait l’humain à vivre. Mais celui-ci a oublié de regarder ce tableau chaque jour et s’en est désintéressé. Alors, nous vous demandons, en tout Amour, de revenir à la lecture du Livre de la Nature que vous avez devant les yeux et vivez sa beauté, vivez la vôtre.    

référence au site « le site cristalmariandi.com   »

Avertissement des Frères de Telos

images (9)Nous vous saluons chers frères du dessus de la Terre. Nous avons l’habitude de vous transmettre nos différents messages en union de conscience avec tous nos Frères de la Confédération Intergalactique dont nous sommes. Mais, aujourd’hui, nous voulons vous transmettre notre propre message.

Nous sommes vos Frères de Telos de l’intra-terre. Nous sommes heureux  que ce site, dont nous sommes à l’origine pour en avoir demandé la création à notre soeur Marie-josée, nous permette de vous aider dans votre vie de chaque jour mais aussi nous permette de vous aviser de ce qu’il y a lieu ou pas lieu de faire sur le sol de votre planète dont nous sommes aussi.

Lorsque nous parlons de ce qu’il y a lieu ou pas lieu de faire sur notre belle planète nous voulons vous dire d’être très vigilants sur vos désidératas concernant les diverses énergies que vous souhaitez mettre en mouvement afin de pouvoir permettre à vos industries de fonctionner par l’électricité ou afin de vous chauffer ou bien afin de faire fonctionner vos véhicules terrestres, vos voitures, vos avions etc…

Vous le savez, nous vivons depuis bien longtemps dans le creux de la planète Terre. Notre monde, même si vous pouvez en douter, est un monde merveilleux tel que nous souhaiterions le voir sur le dessus de notre planète. Malheureusement votre monde extérieur est en perdition. Pourquoi cela ? Nous allons vous expliquer en partie la raison de cela.

Il a été décidé par votre gouvernement de mettre en exploitation des gisements de gaz de schiste afin de vous permettre de créer toujours plus, afin de faire vivre toujours plus vos entreprises, vos industries, afin de les alimenter par une nouvelle énergie que vous allez puiser encore dans la Terre.

Nous allons vous dire que cette nouvelle exploitation, si vous la mettez en mouvement, est la fin de la planète Terre, non pas immédiatement mais tout de même dans un délai assez court de sa vie. En effet, vous avez creusé…. creusé le sol de la Terre pour en tirer le charbon, puis vous avez creusé et continuez à creuser pour trouver le pétrole et du gaz, maintenant voyant que tout cela s’amenuise vous cherchez une autre source d’énergie. Mais où allez-vous aller comme cela, chers frères du dessus de la Terre ?

A un certain moment vous avez fait exploser des bombes atomiques dans le sous-sol de la Terre en vous disant que cela n’avait pas beaucoup d’importance puisque vous n’alliez pas en respirer les effets secondaires. Vous étiez dans l’erreur totale car les émanations qui se dégagèrent de ces explosions ont empoisonné le sol de la Terre et vous seriez déjà disparus si nous n’avions pas travaillé à un certain travail d’épuration avec l’aide de nos Frères de l’au-delà de la Terre. Nous avons fait tout ce que nous pouvions pour vous éviter d’être dans la souffrance encore plus importante que celle que vous vivez actuellement. Nous avons tenté de vous faire comprendre par des messages les difficultés que vous entretenez sur votre Terre, sur votre sol et dans notre monde du creux de la Terre. Vous vivez, vous réagissez comme des enfants totalement inconscients qui, lorsqu’ils ont besoin de quelque chose se l’approprient sans en discerner les conséquences parfois désastreuses.

Ces enfants inconscients que vous êtes sont toujours en demande de plus en plus évidente de technologies évolutives mais que vous ne savez pas gérer à longue échéance. C’est pourquoi creuser à nouveau la Terre, son  corps, son être, est mettre fin à sa vie et à celle de l’humanité.

Si vous étiez plus conscients de qui vous êtes et de ce que vous êtes, des êtres divins, comme nous l’avons souvent dit et répété avec nos Frères de la Confédération Intergalactique, vous respecteriez votre, notre belle planète. Car votre planète Terre est aussi la nôtre. Nous y vivons même si vous ne nous voyez pas, même si vous doutez de notre présence en son centre. Nous vivons avec vous deux mondes différents sur une même planète. Nous mêmes sommes conscients de la beauté des êtres que nous sommes, des êtres divins, lumineux emplis de l’Amour de notre Créateur à tous. Grâce à cela notre monde est lumineux, nous l’aimons, le respectons et évitons tout ce qui pourrait porter atteinte à notre belle planète. C’est pourquoi nous vous disons ceci : il est important que vous tentiez de comprendre votre Terre, notre belle planète. Elle est un être vivant, différent de vous et nous bien sûr, mais elle vit…elle vit et il est important de le comprendre.

Pourquoi le comprendre toujours plus ? car tout simplement plus vous lui ferez du mal, plus vous la blesserez par ces perforations que vous faites et ferez dans son corps, plus elle va vous faire comprendre qu’elle en a assez de souffrir. Et comment va-t-elle vous le faire comprendre ? Cela a déjà commencé par des tremblements de terre, des ouragans, des tornades, des raz-de-marée etc…qui vont vous avertir de plus en plus qu’elle demande qu’on la laisse en paix.

Mais vous allez vous dire que si vous ne creusez pas son corps pour aller trouver de nouvelles énergies vous allez manquer de lumière, vous allez manquer d’une énergie pour faire fonctionner les industries et tous le gadgets que vous achetez pour emplir votre vie de choses qui ne vous satisfont qu’un temps et ne vous rendent même pas heureux.

Or, sachez que l’univers tout entier est plein de merveilleuses énergies qui, si vous étiez un peu plus conscients de votre force spirituelle, seraient à votre disposition sans avoir à maltraiter notre belle planète. En effet, l’univers peut vous permettre de vous chauffer, de vous éclairer la nuit, de faire fonctionner vos industries sans avoir à creuser la Terre, son corps. L’univers est une mine merveilleuse de belles énergies mais qui ne vous seront destinées que lorsque vous aurez cessé d’être des êtres dans le pouvoir, dans la dualité, car ces énergies, cela vous l’a déjà été dit,  seraient un véritable danger pour vous et la Terre si vous pouviez vous en servir actuellement. Ces merveilleuses énergies ne peuvent être captées et utilisées que par des êtres dans la conscience de la divinité qu’ils sont. Vous êtes encore loin, pour un grand nombre d’entre vous de le comprendre. Alors pourquoi vous offrir le merveilleux de l’Univers si vous ne savez pas vous en servir comme des êtres d’Amour , énergies d’Amour offertes par l’Amour mais pour des êtres d’Amour et non pas de pouvoir stérile et puéril.

Notre message peut vous paraître assez ferme et dur pour certains d’entre vous mais sachez, chers frères du dessus de la Terre, que nous sommes très conscients du danger imminent que vous allez créer sur notre belle planète si vous-mêmes continuez dans ce désir de pouvoir sur une planète qui vous crie ASSEZ !….JE SOUFFRE !

Nous-mêmes vivons ce que vous vivez. Nous vivons sur la même planète, vous à l’extérieur, nous-mêmes à l’intérieur. Mais tout est lié et nous tentons bien souvent de réparer les dégâts que vous occasionnez ; mais comme vous dites « trop c’est trop » et nous n’allons plus pouvoir continuer à vous protéger de vous-mêmes.

Notre peuple, notre monde a besoin de paix et de sérénité. Nous avons tout fait, comme nous venons de le dire, pour vous épargner de trop grandes souffrances, nous avons tout fait pour vous aider mais,  maintenant, notre objectif qui était celui-là s’amenuise car notre monde de l’intra-terre commence à subir trop fortement ce que vous faites vivre à notre belle planète. Nous souhaitons dans un temps proche quitter l’intra-terre pour aller vivre dans un monde de paix et de sérénité vers nos Frères de Lumière de l’au-delà de la Terre. Nos départs de l’intra-terre vont se faire progressivement. Une partie de notre peuple restera un temps pour continuer à tenter de vous faire comprendre qu’il y a lieu d’être prudents et vigilants mais si vous ne réagissez pas suffisamment vite, notre peuple va quitter totalement le creux de la Terre. Cela fera partie de notre évolution qui pour un temps fut dans le creux de la Terre mais va se poursuivre ailleurs dans l’univers de paix et de sérénité.

Sachez toutefois que vous êtes entourés par nos vaisseaux dans votre ciel afin de vous apporter aide importante s’il y a problème important sur votre sol. Mais c’est avec Amour que nous vous accompagnerons depuis l’au-delà de la Terre. Notre monde se termine dans le creux de la Terre et nous vous disons, chers frères du dessus de la Terre : SOYEZ VIGILENTS, NE MARTYRISEZ PAS LA TERRE, NOTRE BELLE PLANETE, et comprenez que vous êtes tous, sans exception, responsables de ce qui se passe sur votre sol. Que ce soient, les guerres, les querelles de vos gouvernements, le pouvoir des trusts financiers, le pouvoir de l’industrie pharmaceutique etc….vous êtes responsables de tout cela car vous donnez votre pouvoir divin à tous ces êtres qui ne sont là que pour avoir une main-mise de pouvoir, de grand pouvoir sur vous-mêmes. Le jour où vous comprendrez totalement que vous êtes votre propre pouvoir d’Amour, nous répétons d’Amour, alors vous transformerez vos êtres, vos personnalités en êtres de paix et de sérénité et votre Terre sera en paix. Mais il est important que vous soyez conscients de cela. Dans le cas contraire vous allez à l’échec, à la perte de la Terre et de l’humanité que vous êtes.

Chers frères du dessus de la Terre, le but de ce message n’est pas de vous faire peur, mais de vous faire réagir. Vous êtes, face à vous gouvernants, des moutons qui se laissent guider par un berger sans amour et cela pour avoir et vivre une facilité qui vous évite de prendre les rênes de votre vie. Prendre les rênes de votre vie, c’est mettre votre pouvoir divin en avant, c’est faire face à tous ces ordres qui sont mis en avant par vos gouvernants pour leur propre plaisir et besoin de pouvoir. Vous entretenez le pouvoir de ces gouvernants et de ces grands trusts en vous laissant prendre au jeu de ce qu’ils mettent en avant afin de vous manipuler le plus possible.

chers frères du dessus de la Terre, sachez que même si nous allons quitter progressivement le creux de la Terre pour un monde de paix et de sérénité plus adapté à notre évolution, nous serons toujours présents auprès de vous pour vous apporter plus de compréhension et d’aide d’une autre manière que nous le faisons actuellement.

Nous vous aimons chers frères de notre belle planète, et nous vous disons : sachez l’aimer, l’entourer de votre tendresse, elle vous en remerciera vivement en retour.

Soyez en paix, soyez en paix, soyez en paix.

Vous pouvez reproduire ce texte à condition
-qu’il n’y ait aucune modification de son contenu
-qu’il ne soit pas coupé
-que vous fassiez référence au site « le site cristal mariandi. com »

5ème dimension et compassion

images (5)On définit la 4ème dimension comme étant celle de la pleine conscience et la 5ème, celle du pur amour et de la pure compassion. Si j’en comprenais sommairement le sens d’un point de vue intellectuel, je dois admettre que l’application de ces notions dans ma vie demeuraient nébuleuses depuis toujours. Que veut dire au fond l’expression « pleine conscience »? Faut-il simplement mettre en pratique le fameux concept du moment présent pour y accéder, en étant dans la présence de chacun de nos gestes, chacune de nos pensées, chacune de nos sensations? Ou faut-il plutôt être conscient de la réalité de la 3èmedimension tout en étant présent aux mondes subtils et aux dimensions supérieures ?

Selon ce qu’on m’a transmis, la pleine conscience inclut tout ce que je viens de nommer, avec une nuance importante, être présent aux autres. Que font nos enfants quand on est au boulot? Que font les gens qu’on aime pendant qu’on ne les voit pas? Où se trouvent-ils? Est-ce qu’en fermant les yeux, on peut se relier à eux et ressentir leurs états d’âmes? Voilà ce que veut aussi dire pleine conscience. L’énergie actuelle favorise le développement de ces facultés télépathiques. On peut s’entrainer à connecter avec les dimensions plus subtiles de notre être, qui nous relient tous à chaque instant. Suffit d’être présent à nos sensations.

Il nous arrive tous de ressentir un proche à distance et de dire « ah, je pensais justement à toi », quand on répond au téléphone ou qu’on ouvre notre boîte de courriels. La pleine conscience prend racine dans cette sensation de savoir avec notre corps avant de le savoir avec notre tête. On perçoit une vibration ou on reçoit une image par le 3ème oeil qui se traduit ensuite par une pensée. Si on prend une nanoseconde pour s’arrêter et goûter cette sensation, elle va nous indiquer le chemin à suivre. Le hic, c’est que dans nos sociétés modernes trop pressées, on n’a plus cette faction de seconde pour ressentir quoi que ce soit. D’où la recherche incessante de sensations fortes extérieures, qui nous amène à dévier de notre réel quête. Ce qui entraîne aussi une distortion dans nos comportements. On réagit au lieu d’agir. Quelle est la nuance? La réaction est un automatisme activé par des conditionnements et par des croyances. On réagit à une parole, par exemple, parce qu’elle a déclenché en nous un inconfort, une contrariété, une frustration qui nous indispose. On ne prend pas le temps d’en ressentir la source pour en décoder le message, on tombe automatiquement dans le réflexe conditionné de la réactivité. La réaction combat le feu par le feu, et on finit par se brûler.

L’action, quand à elle, est le prolongement naturel de la sensation. On entre dans l’action parce qu’on a pris le temps (une fraction de seconde, je le répète) d’identifier dans notre corps ce que la sensation nous indique. Un malaise par exemple, peut vouloir nous dire qu’on ne se trouve pas à la bonne place, que ce soit dans un travail, une activité sociale, une discussion, et qu’on va se renier si on y reste. Mais, en raison d’un ensemble de conditionnements, on va y demeurer quand même, pour plaire aux autres et être reconnus. Ne pas écouter nos ressentis conduit à se trahir soi-même et, puisque tout est parfait, à prendre conscience un jour ou l’autre qu’on s’est blessé, parfois même jusqu’à s’en rende malade. La maladie ou la dépression est généralement le signal d’alarme qui sonne l’éveil, et par le fait même, le début du retour vers la Maison, en commençant par l’étape de la pleine conscience.

Je ne vis pas encore à temps plein dans la pleine conscience. J’y touche souvent, mais pas en permanence. Et pourtant, depuis un an, je goûte aussi au pur amour et à la compassion de la 5ème dimension. Il faut dire que j’ai toujours été attiré par la bonté. C’est la première qualité que je reconnais chez les gens, signe manifeste que je la porte également en moi. On la porte tous. Mais je ne savais pas avant l’été 2013 comment transmuter cette bonté en réelle compassion. Je me souviens avoir pleuré tout au long d’un reportage sur le maître indou Amma (Mata Amritanandamayi), cette femme exceptionnelle qui consacre sa vie à prendre des gens dans ses bras pour leur transmettre sa naturelle compassion, parce que je reconnaissais en elle une fréquence qui m’appelle. Pourtant, je ne pouvais ressentir à cette époque que de la sympathie ou au mieux, de l’empathie pour les autres. La sympathie m’amenait à prendre les souffrances des autres sur mes épaules jusqu’à développer moi-même toutes sortes de symptômes et de petites maladies. Par la suite, j’ai découvert l’empathie, le sentiment qui selon moi se rapprochait le plus de la compassion. Je pouvais me mettre à la place de l’autre et ressentir sa souffrance, sans  toutefois la prendre sur moi, pour mieux l’accompagner dans sa guérison. Mais je ne comprenais toujours pas la compassion.

En accompagnant mon amie Anne-Marie dans sa guérison d’un cancer à l’été 2013, j’ai vécu une grande phase de désidentification (décrite dans une chronique antérieure) qui m’a fait découvrir une nouvelle dimension. En laissant derrière mon personnage, j’ai contacté mon Être. Là se trouvait la véritable compassion, cette faculté de reconnaître l’autre dans toute sa lumière, même quand il ou elle est souffrante. Je n’ai pas pris sa maladie sur mes épaules. Je n’ai pas tenté de me mettre à sa place. Je n’ai pas voulu la sauver non plus. Je n’ai fait qu’accompagner son processus, qu’il soit un chemin vers la guérison ou la mort, sans m’attacher à la finalité. Sur ce chemin, j’ai découvert la bienveillance, soit l’action d’aimer inconditionnellement, dans le détachement, sans attente. J’ai accepté qu’elle vive… et qu’elle meure. Peu importe, elle choisissait la Vie. Parce que la vie ici ou ailleurs, il n’y a que la Vie. Et sur ce chemin, j’ai rencontré le renoncement. Celui qui nous fait aimer tout ce qui Est et qui nous ouvre la porte de la 5ème dimension.

Sans même vivre à temps plein dans la 4ème, j’ai compris et intégré partiellement la 5ème. Comme quoi ces mondes sont fluides. Ils sont unis. La séparation n’existe pas. Et je peux voyager entre la 3ème et la 5ème  à ma guise puisque les barrières sont tombées.

Moi qui croyais qu’il fallait avoir complété une étape pour avoir accès à l’autre, et bien je l’avais tout faux. On peut osciller entre les dimensions sans contrainte autre que nos croyances. Même quand on est contrarié et déconnecté de notre pleine conscience de la 4ème, qu’on se retrouve les deux pieds dans la lourdeur de la 3ème, on peut choisir de rester dans la compassion de la 5ème. Parce que le voile s’est levé. Les frontières sont ouvertes et nous permettent maintenant de voyager librement, avec une légèreté retrouvée.

Alors, avez-vous envie d’agir ou de réagir? Voici, selon moi, comment le parcours des sensations nous entraîne à entrer progressivement dans la 5ème dimension!

ARTICLE DE  France Gauthier

Le changement de dimension

Enfants de la terre, je vous salue.
Le changement de dimension dans CINQUIEME DIMENSION pixtrans
Je suis le Père cosmique. Celui qui préside à la destinée de ce plan de vie où vous habitez et le Père de cette galaxie. Le temps est venu de bouger et de faire des choix importants dans vos vies. Que désirez-vous pour votre futur ? Que désirez-vous pour les générations à venir, pour vos enfants, vos petits-enfants ? Que désirez-vous pour le futur de la terre ?

Prenez conscience de vos limites et de vos peurs
pixtrans dans GRAND RASSEMBLEMENT
Si tout comme Moi, vous désirez le meilleur pour cette planète et pour tout l’univers qui vous entoure, il vous faudra prendre conscience de vos limites et de vos peurs. Le temps est difficile dans le monde cosmique actuellement.
pixtrans
Beaucoup de plans de conscience sont en train de changer de dimension ce qui amène des bouleversements énergétiques et cosmiques importants, non seulement sur le plan terrestre mais dans plusieurs planètes de votre système solaire. Et votre soleil a parfois des sursauts d’énergies ce qui provoque des orages cosmiques à l’intérieur de lui, ce qui active des énergies non désirées sur votre plan.

Le temps est au changement
pixtrans
NG043_changement-dimension1Changement dans vos cœurs, changement dans vos vies, changement dans plusieurs espaces de l’univers de cette galaxie. Tous les 26 milles ans il se passe un phénomène prodigieux où le centre de votre planète s’aligne sur le centre de la galaxie ce qui amène un fabuleux changement d’état de conscience.
pixtrans
Parfois ce changement se fait rapidement et subitement ce qui provoque des cataclysmes et des transformations radicales de votre milieu de vie. Nous voulons éviter cela. Nous faisons tout notre possible pour maintenir l’équilibre dans votre monde et dans les autres mondes de cette galaxie.
pixtrans
Ce matin vous avez reçu un message d’un grand maître qui vous a montré l’amour du Père pour ses enfants, qui vous a montré que l’amour est une énergie qui guérit et protège. Entrez dans vos cœurs enfants de la terre et protégez votre planète en l’enveloppant de lumière et d’amour. Protégez-vous aussi en grandissant en conscience et en aimant les énergies qui se mettent en place.
pixtrans
Parfois un grand nettoyage est nécessaire même s’il blesse et détruit. Votre monde est devenu malade, un cancer le ronge et prolifère si rapidement qu’il risque de tout détruire si nous n’intervenons pas. Vous avez suffisamment d’énergie nucléaire maintenant pour détruire votre planète. Vous avez aussi suffisamment d’inconscience pour détruire ce qui reste de ressources naturelles. Alors il est temps d’agir, il est temps de vous positionner devant le futur de votre galaxie.

NG043_nouvelle-terreUn jour une nouvelle terre émergera de la terre actuelle
pixtrans
Et comment une nouvelle terre peut-elle émerger de celle qui est là ?
Ce phénomène se passe à plusieurs niveaux d’énergies et de conscience.
pixtrans
Le premier niveau est la création d’une nouvelle énergie d’amour qui créera un lieu protégé pour tous ceux qui sont prêts à faire le passage à la 4e dimension et même à la 5e dimension. Irez-vous dans des soucoupes volantes comme certains disent ? Non, ce sera beaucoup plus simple que cela.
pixtrans
Votre être intérieur quittera ce corps pour le reconstituer dans un autre monde où vous serez tout à fait conscient que vous êtes différent tout en reconnaissant que vous n’êtes pas si différent physiquement. Ce qui sera différent sera votre état de conscience. Vous ne serez plus habité par l’ego personnalité qui est le mental inférieur. Vous serez dans l’espace du cœur de vie, qui est le 8e chakra, où vous retournerez à l’unité.

Pour quand l’ascension ?

pixtrans
NG043_ascensionL’ascension est un processus de conscience et de changement de perception de qui vous êtes. Pour tous ceux qui sont prêts, ce passage se fera facilement dans l’amour et dans l’harmonie des maîtres. Est-il pour bientôt ? Est-il pour beaucoup plus tard ? Nous ne voulons pas donner de moment car il existe plusieurs potentialités futures. Tout dépendra de vous, enfants de la terre. Nous ne voulons pas vous effrayer inutilement ou donner trop d’assurance aux personnes matérialistes qui pourraient se dire : « J’ai encore le temps de vivre ma matérialité à fond sans me presser. Je ferai des efforts plus tard. ».
pixtrans
Vous êtes dans l’incertitude c’est vrai, mais l’incertitude parfois contient un germe de prévention. C’est-à-dire que ne connaissant pas votre futur et l’heure où il se présentera, vous serez plus prudents avec vos énergies de création. Vous savez que vos pensées sont énergie créatrice alors évitez de créer des pensées de colère, de non-amour, de jugement, de ressentiment car elles reviendront vers vous. Créez plutôt des pensées d’amour, d’harmonie, de paix, de sages décisions, de foi et de confiance en votre humanité.

8e et 9e chakras
pixtrans
Parfois, ne pas savoir exactement, contient plus de bénéfices que de désavantages. Cependant vous avez toujours le choix de vous élever dès maintenant en poursuivant la libération de vos mémoires et le nettoyage de vos chakras. Cela vous permettra de rejoindre les énergies des 8e et 9e chakras.
pixtrans
Et où se trouvent ces chakras ? Sont-ils dans vos corps physiques matériels ? Non, ils sont situés en dehors de votre corps physique, au-dessus de votre tête. C’est dans l’ouverture de ces chakras que vous pouvez commencer à vous préparer pour le grand passage. Et après ce passage, aurez-vous un corps physique comme le vôtre actuellement ?
pixtrans
Pas tout à fait. Vous aurez un corps beaucoup plus léger, beaucoup plus subtil. Ce corps n’aura plus besoin de manger de la même manière car il pourra se nourrir d’énergie, de lumière solaire, de prâna. Vous serez dans une dimension bien différente de celle où vous êtes actuellement. Une dimension où il n’y aura plus de polarités contraires, où vous ne serez plus affectés par l’amour et la haine car vous serez dans l’unité à nouveau. Tout cela est promis à ceux qui ont fait le chemin du cœur et qui sont prêts à revenir à l’unité.

Et pour ceux qui restent « accrochés à la matière » ?
pixtrans
Et qu’arrivera-t-il à ceux qui ne peuvent y arriver parce qu’ils sont encore prisonniers de leur peur, de leur ego, de leur violence, de leur colère, de leur désir de posséder ? Et bien ces gens ne pourront pas changer de dimension pour aller dans la nouvelle terre. Plusieurs mourront et iront dans cet espace entre deux vies où ils recevront de l’aide pour grandir en conscience. Ensuite ils pourront se rendre dans la nouvelle terre.
pixtrans
Certains qui n’auront pas fait le chemin devront se réincarner dans un espace de la 3e dimension qui aura beaucoup changé en apparence mais qui sera le même en énergie. C’est-à-dire encore la survivance, encore deux polarités à équilibrer. Certains de vous s’inquiètent et se demandent : Qu’arrivera-t-il à ces personnes ? Et bien elles auront la possibilité de continuer à progresser dans la 3e dimension. Cependant la vie sera plus difficile car tout le confort matériel que vous avez actuellement ne sera plus présent. La terre aura changé de forme et ces personnes recommenceront un nouveau cycle de vie matérielle jusqu’à ce que la mémoire de leur ascendance cosmique et divine revienne à leur conscience.
pixtrans
Un jour ces personnes se souviendront à nouveau, tout comme vous l’avez fait dans cette vie, et travailleront à élever leur niveau de conscience ce qui les amènera dans cette terre nouvelle où vous serez.

Le grand passage dans le temps
pixtrans
NG043_passage-tempsLa terre est en train de faire un grand passage mais ne craignez pas pour demain. Apprenez à vivre dans le présent en remerciant à chaque jour pour ce que la vie vous apporte. Demain dans nos plans qui ne sont pas toujours aussi près que vous croyez, ni aussi loin non plus, le temps cosmique n’est pas le temps terrestre. Dans nos plans le temps est circulaire, c’est-à-dire qu’il tourne sur lui-même dans un éternel présent.
pixtrans
Alors que sur le plan matériel de la 3e dimension vous vivez dans un temps linéaire qui a trois temps, le passé, le présent et le futur. Ce temps crée un espace de conscience en 3 dimensions, 3 espaces temps. Le temps cosmique et le temps terrestre ne se comparent pas et ne se mêlent pas non plus.
pixtrans
Dans votre présent comment vous manifestez-vous ? Traînez-vous encore beaucoup de passé dans votre présent ? C’est-à-dire y a-t-il encore beaucoup de mémoires non guéries dans votre présent ? Hélas bien souvent il en est ainsi. Vous ne vivez pas vraiment dans votre présent. Vous vivez avec votre passé dans votre présent, ce qui fait que vous ne pouvez pas être heureux totalement. Bien souvent aussi vous vous projetez dans votre futur à travers vos peurs du passé. Vous vous inquiétez : Que va-t-il se passer demain ? Que devrais-je faire ? Encore une fois vous n’êtes pas dans votre présent. Ce n’est pas facile dans votre plan d’être positionné dans le cœur, dans votre présent.

La constitution de votre être
pixtrans
Savez-vous que vous êtes l’image holographique de l’univers ? Le cœur est au centre de votre poitrine et de chaque côté de votre corps il y a vos bras, vos bras qui peuvent se refermer sur l’autre pour l’aimer, tout comme mes bras de lumière se referment sur vous pour vous aimer.
pixtrans
Votre corps est constitué de plusieurs milliards de cellules toutes plus perfectionnées les unes que les autres. Ces cellules diversifiées sont reliées ensemble par une même énergie qui est la Vie. C’est elle qui maintient la cohésion entre toutes vos cellules. Vous semblez constitué d’une énergie de consistance solide, pourtant entre vos cellules il y a des espaces remplis de vide et de liquide interstitiel. C’est l’état vibratoire de vos molécules cellulaires qui produit cet effet de solidité.
pixtrans
Vos corps sont constitués d’énergies en mouvement qui ont chacune une spécialité. Le cœur ne fait pas le même travail que le foie ou que l’intestin. Les organes de votre corps sont comme les galaxies dans l’univers. Et dans votre tête vous avez un ordinateur central qui est le système nerveux. Celui-ci a deux principales fonctions. Le système nerveux autonome qui dirige toutes les fonctions de vos organes dans une mécanique complexe. Il y a aussi un système nerveux qui gère les actions volontaires donc conscientes. L’ensemble du système est en lien avec la glande pinéale qui est le lieu de la conscience de qui vous êtes.
pixtrans
Vos cellules cérébrales ne fonctionnent pas encore à plein rendement, elles ne sont éveillées que dans une petite portion, ce qui fait que vous ne connaissez pas toute la puissance de cette énergie qui est en vous. Cette énergie qui est en vous est l’énergie du Père cosmique que je suis, l’énergie de la conscience de cet univers.

L’univers divin
pixtrans
NG043_univers-divinTout comme dans cette pièce il y a plusieurs personnes et bien il y a aussi plusieurs univers. C’est un peu comme si chacun de vous était un univers en mouvement. L’univers n’est pas limité à cette galaxie que vous habitez. Et il y a de nombreuses galaxies dont vous ignorez encore la présence. À l’aide de puissants télescopes, vos scientifiques ont découvert des galaxies de couleurs et de formes bien différentes de la vôtre.
pixtrans
Vous connaissez encore bien peu l’immensité et la beauté du divin. Malgré ce peu vous pouvez continuer à grandir en conscience à travers l’amour du divin qui est cette énergie de cohésion qui maintient la vie en vous.
pixtrans
Mes énergies font partie de l’amour du divin. Je suis une Énergie intermédiaire entre le grand Soi divin et la Source de tout ce qui est. La Source vous englobe de son amour et vous maintient dans sa conscience de retour à l’unité. De retour à la connaissance véritable de qui vous êtes vraiment, une parcelle de lumière de l’amour divin.
pixtrans
Maintenant que la flamme de la conscience est allumée dans votre cœur et dans votre glande pinéale, vous ne pourrez plus l’éteindre. Cependant vous pourrez la faire grandir, la faire devenir plus belle, plus grande et vous envelopper de cette lumière qui va descendre dans toutes vos cellules pour créer en vous l’être de lumière que vous êtes vraiment.

Message du Père Cosmique, reçu par
Louise Racette et Mariette Robidas
lors d’un atelier « Être la Présence Je suis »
qu’elles ont animé.
pixtrans
Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et que vous citiez la source : www.energie-sante.net -

La véritable valeur de l’évolution

 

images (1)Voyez la pièce dans laquelle vous vous trouver. Et déplacez-vous pour vous rendre à un autre endroit de celle-ci. C’est cela l’évolution : un simple déplacement dans l’espace que vous occupez. Vous n’êtes pas plus évolués assis dans le fauteuil où vous étiez installé il y a quelques secondes que sur la chaise près de la table que vous occupez maintenant. Vous avez simplement changé de place. Ce qui vous donne une vision certes différente du même endroit, mais cela ne transforme pour autant en rien celui-ci, ni dans son essence ni dans sa forme : il reste ce qu’il est. Assis dans le fauteuil, vous faites une expérience particulière, assis sur la chaise vous en faites une autre. Il en est de même pour votre vie présente : vous vous êtes déplacés, dans votre compréhension linéaire, de votre enfance jusqu’à l’âge adulte, par exemple. Il en est de même également pour ce que vous nommez vos réincarnations : vous êtes allés de l’une à l’autre. L’évolution est simplement un voyage dans l’espace qu’est votre Vie simultanée, que vous qualifiez de présente, passée ou future.

Si vous voulez bien accorder votre attention à ce nouvel éclaircissement, vous pourrez alors désamorcer le principe du jugement. Dans ce cas, que devient la culpabilité que vous portez à vous-même ou que vous posez sur votre voisin ? Quelle importance a la rancune, l’insatisfaction, la colère et tous les autres sentiments du même genre qui vous conduisent aux conflits intérieurs et extérieurs ?  Tout cela perd son intérêt et alors vous pouvez vous installer dans l’agréable confort qu’est la paix de Qui vous êtes de toute éternité.

Pouvez-vous transformer votre passé ou votre futur, mes Amis ? Ma réponse est positive dans les deux cas. Pour ce qui concerne l’avenir, vous acceptez facilement, par la loi de cause à effet, que vos actes d’aujourd’hui le construisent tout comme ceux d’hier ont déterminé votre présent. Par contre, pour ce qui est d’avoir une influence sur ce qui fut, il vous semble évident que c’est impossible puisque ce qui fut n’est plus ? Dans votre logique linéaire des incarnations, vous restez persuadés que si vous étiez incarnés en tant que paysan ou châtelain au seizième siècle, par exemple, vous êtes forcément venus de nouveau dans un corps de chair dans un temps ultérieur, comme l’époque contemporaine, il y a vingt ans pour les uns ou cinquante pour d’autres. Ensuite, vous pensez que vous quitterez ce plan – le plus tard possible – et que vous y reviendrez vingt ou trois cents ans plus tard.

Cependant, la Création est simultanée. C’est-à-dire que Qui vous êtes expérimente ces vies dans des décors correspondants à différentes époques dans l’instantanéité. Et je le rappelle, vous pensez être dans votre existence actuelle uniquement parce que votre conscience est dirigée sur celle-ci. Or, vous pourriez parfaitement décider de la tourner vers un autre trait de notre symbole du « point de vue » amélioré, c’est à dire dans n’importe quelle époque de votre expérience globale. En conséquence, votre prochaine incarnation n’aura pas forcément lieu dans cent ans, mais peut-être il y a un millénaire. Cela situe le concept de l’évolution dans une compréhension plus juste, n’est-ce pas ? Cela vous offre également l’occasion d’accepter plus facilement que vous n’êtes pas plus évolués aujourd’hui qu’hier, ni moins que demain, mais simplement dans une expérience différente et respectable puisque chacune est une extension de Qui vous êtes, dont du Père-Mère-Créateur.

Prenez en considération, si vous le voulez bien, que si votre vie présente est celle d’un travailleur de Lumière, comme vous aimez le dire, il est possible que la prochaine soit celle d’un bandit de grand chemin. De même votre chef de bureau ou votre voisin qui vous empoisonne l’existence était ou sera, pourquoi pas, un saint que vous avez martyrisé ou que vous martyriserez. Je vous révèle tous ces possibles inhérents à votre multidimensionnalité non pas pour que vous tentiez de voyager dans toutes ces vies – ce qui reste impossible tant que vous restez dans une conscience de dualité et qui serait inutile puisque nous vous invitons à être Ce que vous êtes dans votre maintenant – mais plutôt à vous affranchir de vos habitudes de jugement et de condamnation envers vous-même ou l’autre. Sachez-le ce sont les raisons premières qui vous empêchent d’être Qui vous êtes.

La Création étant simultanée, vous pouvez en déduire qu’il y a forcément interaction entre toutes vos vies. Cela signifie que tout ce que vous comprenez ou accomplissez dans votre maintenant à une influence immédiate et instantanée sur vos vies à venir mais aussi passées, et inversement. A ce point de mes explications, il y a chez mon compagnon d’écriture comme une résistance et un questionnement : « Si une existence passé ou à venir peut bouleverser mon présent, alors il suffit que mon père ne rencontre pas ma mère… Et dans ce cas je n’existe plus ? 

Mon ami, ton expérience est celle d’un homme avec des parents que tu connais, avec un vécu qui t’est propre, donc une mémoire particulière. Cela représente ce que tu es dans ta conscience d’être qui porte le nom d’Hilaïhi. Maintenant, imagine que ce matin, un charmant jeune homme soit entré dans ta chambre, se soit assis à ton côté, ait posé ses lèvres sur les tiennes en murmurant : « Marie, ma chérie, il est l’heure de te lever ». Qu’est-ce que cela aurait changé pour toi ?

En vérité, rien du tout. D’homme, tu serais devenu femme. Et tu te serais levée en tant que Marie, avec les souvenirs de Marie. Tu aurais alors enlacé doucement le jeune homme venu tendrement te réveiller. Voilà tout. Et tu ne te serais aperçu d’aucun changement en toi. Pour autant, les acquis d’Hilaïhi, de ceux qui l’ont précédé et suivi dans la simultanéité de cette expérience n’auraient  pas disparus, mais enrichis l’Origine de toutes choses. Mais cela est une autre affaire et concerne une dimension encore inabordable à tes sens. Sache cependant que, dans cette dimension, Qui est Hilaïhi de toute éternité resterait disponible. Cette dimension s’apparente à ce que tu as entendu parler sous le nom d’énergie akashique. Elle est l’énergie de l’instant présent, la pensée en action du Père-mère-Créateur. La pensée elle-même est l’Incrée qui contient tous les possibles ou potentiels de la simultanéité, et qui les expérimente maintenant. Nous y reviendrons lorsque nous aborderons la nature de la mémoire.

Mes Amis, s’il y a une transformation aussi radicale dans l’une de vos vies, alors l’ensemble du décor se transforme. La globalité de Qui vous êtes s’ajuste à votre expérience instantanément. Mais le plus important à saisir dans cette simultanéité de la Création, donc du temps, c’est que vous êtes un tout et que votre totalité possède une quantité d’acquis auxquels vous pouvez faire appel à tous les moments. Car ils vous appartiennent et sont vous.  Dans votre expérience actuelle, vous vous heurtez peut-être à un problème récurrent. Plutôt que d’essayer de le résoudre à la force du poignet ou par un interminable travail sur vous-même, il est plus efficace de vous relier à votre multidimensionnalité, donc également à vos vies passées et futures. Tout s’expérimente dans la simultanéité. Il existe donc une extension de vous-même qui, dans un temps indéfini, connaît la solution qui vous convient. Mais pour y avoir accès, il vous faut lâcher prise en cessant de vous considérer comme un être séparé. Vous pouvez alors volontairement solliciter Qui vous êtes et vous recevrez de lui ce qui vous est utile de la manière la plus adéquate pour vous, par une intuition, une vision, un rêve, une rencontre fortuite ou encore par un message direct du Maître que vous êtes.

Mes Amis, avancez joyeusement dans votre existence sans vous préoccuper d’hier ou de demain, ni même d’aujourd’hui. En étant simplement ce que vous êtes avec vos qualités et ce que vous nommez défauts qui ne sont autres que des outils que vous vous êtes offerts pour accomplir ce que vous avez choisi, que ce soit de petites ou de plus grandes choses. Mais il n’y en a pas vraiment de grandes ni de plus petites aux yeux du Créateur. En quelques mots, soyez enfin Qui vous êtes. Si vous le voulez bien.

Extrait de ADONAI transmis par Hilaïhi 2012 recopié par Francesca   aux Editions HELIOS

Spiritualité et Religion, question de foi

 
images aCelui qui a la foi religieuse, sait très bien qu’il va mourir, sait très bien qu’il est inférieur à Dieu. Il prie Dieu de lui pardonner d’être inférieur et plein de péchés, il le supplie de lui réserver une petite place au paradis pour dormir tranquille. C’est beau, c’est un bon début, mais ceci est le pain du pauvre, l’argent du pauvre, le désespoir du pauvre.

Sur le plan spirituel, je trouve cela complètement immoral, absolument inacceptable à cause de la réalité et de la nature des choses, de laisser Dieu vivre en pauvre. J’ai un tel respect pour Dieu, que je ne peux lui permettre de rester dans la pauvreté, ni de rester dans la condition humaine. Que vous soyez d’accord ou pas, je le délivrerai, et tous ceux qui ont la connaissance feront de même.

Nous avancerons toujours d’un pas incontournable, pour que ce qui est petit, d’humain en vous, prenne la porte, et que vous puissiez voir en vous-même ce qui a toujours été la divinité. Alors, vous nous regarderez et vous nous direz : « Ce n’est pas possible que pendant des siècles j’ai cru le voleur qui m’habitait. Il m’avait tellement maîtrisé, que je croyais tout ce qu’il me disait et me dictait. Aujourd’hui tout me paraît clair, il me semble que j’ai toujours été un Dieu, et je n’arrive pas à comprendre comment j’ai pu devenir un homme. »

Le maître bienveillant qui assiste ce genre de disciple lui met la main sur l’épaule et lui dit : « Tu sais, quand tu es un homme, tu crois que le grand mystère est de découvrir Dieu, mais quand tu es un Dieu, tu découvres que le plus grand mystère est de découvrir l’homme ». Le mystère est le même. Il n’y a rien à comprendre, il n’y a qu’à contempler la roue d’une vie que l’on appelle Dieu, qui, pour perpétuer son état, sa pulsation, descend dans l’endroit même de l’énergie, dans la caverne. Pour que vous compreniez cela, je vous donne encore un exemple.

Dans le règne de la nature il y a un élément que l’on dit pouvant concentrer le plus d’énergie, c’est le quartz, les cristaux, les pierres. Lorsque vous observez la vie du quartz, des pierres, des cristaux, vous vous apercevez que ces pierres n’ont pu être conçues que parce qu’elles sont enfoncées dans la terre. Les cavernes sont les endroits où l’on peut le plus facilement voir des cristaux magnifiques, géants.

Étant donné que tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas et que ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, pourquoi est-ce que la nature choisirait le centre de la terre pour fabriquer l’élément, le cristal, qui est capable de contenir et d’émettre le plus d’énergie ? C’est parce que l’énergie se trouve à l’endroit le plus compact au centre de la matière. Un cristal est de la matière à l’état le plus compact et, en même temps, c’est l’état le plus pur, ce qui fait la beauté et la force du cristal.

C’est ce qui est demandé à l’homme. Tu es dans l’état le plus compact de la vie, tu es dans la chair. Si tu es dans l’endroit le plus compact de la vie, c’est parce que c’est à cet endroit-là, que tu vas pouvoir emmagasiner le plus d’énergie. Grâce à cette énergie que tu collectes, comme le cristal, tu vas pouvoir devenir la plus pure des consciences.

Si Dieu ne se régénérait pas, il deviendrait un Dieu lamentable, un vieillard. Or, la vie de Dieu est un éternel éclat de joie. Pour vouloir et pouvoir rire sans cesse, il faut être jeune. Tout le monde sait que les vieillards ne rient plus, mais les enfants rient énormément. Alors, pour pouvoir rire pour l’éternité, Dieu doit sans cesse redevenir un jeune homme et pour redevenir un jeune homme il retourne à la matière. C’est pourquoi il faut aimer la matière, aimer la terre ; la terre, soit Marie, soit la vierge ; cette terre qui est véritablement la mère de Dieu.

Cela veut dire, que Dieu crée la matière à l’inverse de lui-même, que cette matière va émettre une vibration que l’on appelle vibration négative ou plus exactement réceptive, et étant une énergie réceptive, elle est appelée aussi une énergie féminine. Si la matière est féminine elle est aussi mater, si elle est mater elle est mère et si elle est mère comme toute mère elle enfante et la mère enfante Dieu. Quel Dieu ? Le Dieu qui est en même temps son créateur, son père et son fils. Alors nous dirons quel fameux inceste l’histoire cosmique.
Dieu est le seul matériau indispensable dans tout l’univers, pour créer tout ce qui existe, on ne peut pas prendre autre chose.

Il est attendu, que vous sachiez une bonne fois pour toutes que Dieu est humain, que tout est en vous-même, et que le seul but des incarnations ce n’est pas de faire le mérite de votre divinité ou de votre sens du bon jugement, votre sens de la foi, de l’amour, de la générosité, de l’esprit de paix. Tout cela c’est bien beau, mais ce n’est pas le summum, ce n’est pas la vérité, c’est l’argent du pauvre.

Il est attendu, que vous sachiez une bonne fois pour toutes que vous êtes Dieu, Dieu incarné, et que vous devez prendre le plus d’énergie possible, pour que Dieu retrouve sa jeunesse. N’oubliez pas que vous avez sept rayons à développer en vous et à rajeunir. Dans les termes de l’occultisme, on appelle l’homme, le vieillard, on appelle son âme, l’éternel jeune homme, l’éternel printemps.

Donc vous ne devez pas vous tromper de sens quand vous lisez les livres sacrés, quand vous essayez de réveiller vos propres forces, ou conceptualisez autour de ce que vous croyez être l’évolution. L’évolution n’existe pas, ou, en tout cas, si l’on utilise le terme évolution, il faut se rappeler qu’évolution signifie régénération et réintégration après régénération.

 

Psychologie cosmique : alchimie des énergies de l’homme ( http://www.conscienceuniverselle.fr/ )

Etre HP n’est pas nécessairement confortable (1)

¨PARTIE 1

images (19)Par Nathalie ALSTEEN

Je me sens comme un extra-terrestre depuis tout petit !
Je n’ai jamais fonctionné comme les autres !
Enfant, je ne comprenais pas ce qu’on me demandait à l’école,
pire je m’ennuyais ou je vivais de l’injustice.
Je vis souvent de l’insécurité.
J’ai l’impression d’être en décalage constant avec la plupart des gens.
Je suis hyper émotif, je ressens tout ce qui se passe autour de moi ….

Surdoué, haut potentiel (HP), haut potentiel intellectuel, enfants précoces, surefficient mental, zèbre, personnalité atypique, la littérature regorge de mots pour qualifier ces personnes aux comportements « différents », des comportements et une façon d’être qui ne collent pas forcément aux schémas « classiques ».

Mal connus du public, ces termes semblent conférer une surpuissance à ces personnes sous prétexte qu’elles sont plus intelligentes que les autres. Parce que de là viennent ces idées reçues : oui aujourd’hui le surdoué est « détecté » à travers des tests de QI. 
Et pourtant, ces tests ne disent rien du vécu de l’enfant ou de l’adulte surdoué, de son rapport à son environnement, de sa façon de fonctionner, de sa capacité à apprendre, de ses freins, de ses blessures et de ce qui le porte, de ce qui l’a aidé à avancer dans le monde.

Qui sont-ils vraiment et quels sont leurs enjeux ?

Un mental en constante surchauffe qui analyse, décortique, fait des liens à grande vitesse. Une intelligence émotionnelle potentiellement énorme et pas nécessairement vécue sous l’angle d’une force, voici quelques aspects qui font partie du quotidien de ces personnes :

  • Une façon de voir les choses sous un autre angle, cela peut se traduire par un sentiment de rejet puisque « je suis le seul à voir les choses de cette manière là » ou au contraire la conviction « que tous les autres sont cons » tant SA solution peut sembler évidente et facile au HP. C’est l’exemple de Julie dans le cadre de son travail, elle me dit « dans les groupes de travail, je me sens souvent frustrée parce que très vite je vois où est le problème et j’ai des idées de solutions qui m’arrivent instantanément. Je ne vois pas du tout l’intérêt de continuer à discuter sur des détails qui ne font pas avancer. Quand je propose quelque chose à mes collègues, j’ai l’impression de débarquer d’une autre planète, d’être tout à fait à côté de la plaque tant ils restent fermés à mes propositions. Parfois, cela me donne envie de tout plaquer là d’autant que c’est arrivé plusieurs fois que la solution que j’ai proposé soit finalement reprise mais des semaines plus tard, cela ne m’est même plus attribué. Quelle perte de temps pour l’entreprise et quelle frustration pour moi »
  • Des liens envahissants  : Une idée en amène une autre, les liens se font très vite au niveau des associations d’idées. A l’image de la navigation sur internet, une information nous amène vers d’autres sites et au bout de quelques secondes, votre ordinateur comporte une série de fenêtres ouvertes. Marie me parle de son travail, elle m’explique ses difficultés dans un dossier et très vite fait le lien avec une autre collègue, ce qui lui fait penser à une activité qu’elle a partagée avec elle et nous en arrivons à parler de tout à fait autre chose. Après un moment, je lui demande le lien entre ce qu’elle me dit et ses difficultés professionnelles … un grand silence et elle exprime « en soi il n’y en a aucun et cela illustre bien ma difficulté à être centrée. Je suis curieuse de tout, j’ai constamment besoin d’explorer et de faire des liens mais souvent je m’y perds, sans compter que mes interlocuteurs sont parfois agacés parce qu’ils ne me suivent plus. Quand j’étais aux études, un de mes profs m’a conseillé d’aller de A à B sans passer par tout l’alphabet, c’était gênant mais je ne sais toujours pas comment faire pour aller droit au but dans mes explications, j’ai l’impression que je dois retransmettre l’info comme elle voyage dans ma tête. Le problème c’est que je perds une partie de mes interlocuteurs en route. »
  • Option « interrupteur » non disponible : La vitesse de traitement des infos est un des éléments marquant au même titre que la « veille » continue. Damien illustre son mental surefficient à travers l’image d’un hamster qui tourne dans sa roue, il dit « ça ne s’arrête jamais. Je pense à toute une série de choses tout le temps et même pendant que je fais une série d’activités. Ce qui implique que je ne sais jamais profiter du moment présent, j’anticipe et cela peut me stresser, voire m’angoisser parce que j’ai l’impression que je n’ai aucune prise sur ce mental en surchauffe. J’essaie alors de m’occuper avec des activités plus prenantes, c’est comme ça que j’ai commencé à jouer aux jeux vidéos. Pendant que je me concentre, je ne pense plus à autre chose mais le problème c’est que je ne décroche plus et que cela m’empêche de dormir parce que quand je vais me coucher après avoir joué, c’est comme si je continuais le jeu dans mon sommeil et je dors hyper mal. Je ne sais plus quoi faire pour arrêter mon cerveau »
  • La précision du langage comme objet de discorde. La précision des mots et du sens donné à une phrase peut aussi bien participer à la clarification dans les échanges comme cela peut parfois amener à des surprises. Pour certains, le langage est fluide et recherché tant au niveau écrit qu’oral. D’autres, attachés à leur perfectionnisme, n’ont pas accès à cette fluidité, ce qui peut agacer certains interlocuteurs qui vivent mal la longueur des explications aussi pointues. Chez certains la recherche des mots justes peut prendre une tournure plus délicate ainsi que le témoigne Robert « Je venais de faire une nouvelle rencontre amoureuse et ma copine m’avait dit qu’elle n’avait pas de télé. La première fois que je suis allé chez elle, il y avait une belle grande télé dans le living. Dans mon esprit elle m’avait menti et ça m’a pris plusieurs jours pour lui en parler. Quand j’ai enfin pu lâcher ma colère et aborder le sujet, elle m’a expliqué qu’elle n’avait pas la télédistribution, ni d’antenne ce qui ne lui donnait pas accès aux programmes. Pour elle, c’était ce qu’elle appelait « ne pas avoir de télé ». Quand même, je trouve sa manière de dire les choses pas très juste  ».
  • Une envie d’apprendre qui se traduit, dès l’enfance, par une multitude de questions à l’entourage proche, des lectures, des recherches via internet ou des formations dans divers domaines. Patrick explique « Enfant, je tannais mes parents avec 50.000 questions, je voulais tout savoir sur tout. Ma mère me disait souvent en riant « elle est où la télécommande pour te mettre sur pause ? », certains de mes professeurs ont d’ailleurs cassé cet élan parce que, selon eux, je me monopolisais trop l’attention en classe. Aujourd’hui, dès que je peux, je m’inscris à une formation proposée dans mon entreprise car ça me permet de faire plein de liens et de mettre tout ce que j’ai appris en application dans mon métier. Le choix de l’entreprise dans laquelle je travaille a d’ailleurs été influencé par cette possibilité d’apprendre, c’est vital pour moi »

Bien sûr, ces aspects sont ceux que l’on retrouve de manière courante et il y a bien d’autres éléments que ceux abordés ci-dessus. L’intelligence ne se limite par à un QI, l’intelligence émotionnelle et relationnelle sont également des axes de développement pour les HP. J’y reviendrai dans une série d’articles afin de mieux cerner les enjeux de la douance.

Comme l’exprime Marie « C’est pas le tout d’avoir un QI élevé, tu as tout le package qui vient avec. Parfois j’ai eu l’impression que c’était un cadeau empoisonné mais maintenant j’ai appris à accueillir ce que cette différence m’apporte. Quand je ne me sens pas à ma place j’arrive à prendre du recul à travers cette lecture HP. Je me comprends mieux et dès lors, je peux plus facilement apporter une réponse appropriée à ce que je vis. Je me sens plus sereine  »

Reconnaître sa douance c’est aussi se permettre de mieux comprendre son fonctionnement, c’est devenir plus conscient et donc (re)devenir acteur de sa propre vie pour mettre en œuvre les moyens qui vont ouvrir à de nouvelles possibilités.

Nathalie Alsteen 
Nathalie est Coach, Superviseur, Thérapeute, Formatrice. Elle s’est spécialisée dans l’accompagnent les adultes HP, les adolescents surdoués et les profils atypiques et s’intéresse de près aux problématiques actuelles en lien avec le burn-out, la recherche de sens et d’équilibre entre vie privée/vie professionnelle ainsi qu’au harcèlement moral.
http://www.nathaliealsteen.be/

Sananda, message reçu

 

Sananda, message reçu dans LEMURIENS de TELOS images-12Je suis très heureux d’ouvrir la porte à l’Humanité sur une nouvelle ère. C’est avec joie que nous vous accueillons. Certes, cette période n’est pas aisée à gérer. Surtout restez en harmonie avec la plus haute partie de vous-même. Ne vous désunifiez pas. Restez avec la joie dans le cœur même si c’est difficile. Faîtes cet effort afin de ne pas assister à votre propre déconfiture.

Tous les moyens sont bons pour vous apprendre à grandir. Cette période vous aide à vous débarrasser de vos carcans bien inutiles. Nous vous chaperonnons afin que chacun d’entre vous rentre dans une nouvelle destinée de choix, de croisée des chemins, de découverte de la nature humaine, de la nature Divine en soi, autour de soi. Cette période est propice à une nouvelle montée en fréquence de Gaïa et de vous-même. Nous sommes tous concernés.

Cet allègement profite à tous dans l’Univers. C’est cela qui est formidable. Soyez confiants même si cette nouvelle ère s’annonce difficile au début. Septembre 2005 vous ouvre ses portes. La rentrée est proche. Votre vie sera bouleversée en bien,… chamboulée, devrais-je dire. Beaucoup se sentiront allégés. Ne restez pas sans rien faire. Profitez de vous alléger. 

Ces jours-ci vous préparent à une nouvelle phase de maturité. Septembre marque la saison des vendanges, des Récoltes Divines. Les vignerons sont à l’œuvre. C’est ce qui fait que le vin, par la suite, pourra couler à flots. Les vignerons, c’est vous. Les vendanges sont le fruit de vos actions. Le raisin, c’est Dieu en vous. Le vin est le nec plus ultra : c’est la Source dont nous sommes tous issus. 

Le vin enivre. Le vin est la joie. L’Ivresse Divine est contenue dans ce breuvage. Si vous ne pressez pas le fruit de vos actions, jamais la joie, l’Amour ne coulera et ne vous enivrera. Soyez tous les jours le vigneron qui presse le raisin  et qui profite du vin de la Vie. Soyez celui qui EST.

La Vie Divine est éternelle, Immortalité Souveraine. Ne vous identifiez pas à votre corps physique. Soyez celui qui habite le Temple du Sacré. Soyez celui qui a le plus grand respect pour ce Tabernacle Divin. Soyez en votre nom personnel Dieu sur Terre, le vigneron, celui qui fait les vendanges et presse le raisin pour en extraire la quintessence, le Vin de la Vie. Soyez l’Amour et la joie incarnés.

Vos actions en septembre seront déterminantes pour les mois, même les années à venir. Soyez prêts à suivre votre intuition après avoir nettoyé votre mental, votre corps, l’ensemble de vos corps au mois d’août. Septembre étant le mois pendant lequel le raisin est pressé, vos actions, vos lourdeurs sont extraites. Nous séparons l’ivraie du bon grain.

Nous rendons à Mère Nature ce qui lui appartient, le fruit de vos actions. Gaïa nous le réclame. Elle réclame que votre corps de chair venant d’elle-même soit sanctifié. La Terre, par le fruit de vos actions, est bénite des Dieux. Nos Frères des Etoiles envoient sur Terre une énergie de pureté sans pareille qui a pour objet de diviniser les corps subtils les plus proches d’Agartha et des Etoiles.

Les énergies arriveront ainsi à vous prendre en sandwich. Le cœur de Gaïa s’ouvre : une énergie toute particulière sera déversée le 15 août, le 21 août, le 9 puis le 11 septembre afin de bénir Gaïa. Elle recevra en plein cœur une énergie d’action purificatrice le 15 août qui lui permettra de s’élever jusqu’au 21 août (montée en fréquence rapide sur 7 jours). Après cette date, cette énergie va se déployer et s’activer sur toute la planète pour accueillir septembre. 

Arrivé au 9 septembre, nous avons décidé que l’action se précise dans vos corps de chair. Vous aurez accès à votre plan d’incarnation par le biais d’une énergie de transmutation qui intégrera ces informations, ces connaissances dans l’ensemble de vos corps et tout cela  s’intensifiant jusqu’au 11.

Vos cœurs vont s’ouvrir ; vous émotions vont couler à flots. Vous serez aimants, tendres à souhaits. Si vous vous croyiez aussi durs que cela à percer, en cette période, vous serez malléables, « préssables » à souhaits. Vous serez le raisin, le fruit de vos actions afin de préparer le bon vin.

Ces dates, en septembre, sont vitales. Nous avons décidé de contrecarrer, d’effacer ce qui s’est passé en 2001. Cette année, le 11 septembre sera jour de fête. Vous vous sentirez joyeux sans savoir pourquoi. Laissez-vous infuser. Déjà, le 15 août, Lady Marie enverra une énergie de pacification dans le cœur de Gaïa ainsi que dans tous les cœurs des êtres vivants.

Cette énergie remontera du cœur de Gaïa pour rencontrer cette belle énergie d’Amour envoyée par nos Frères des Etoiles qui viendra vous prendre en sandwich le 21 août, jour de sanctification pour Gaïa. Pendant 7 jours, les énergies vont monter et descendre verticalement pour que le 21 août, arrivées à la fréquence idéale, elles se mettent et s’activent sur toute la Terre, à la surface, à l’intérieur, dans tous ses corps subtils et rayonnent dans tout le Cosmos jusqu’au 9 septembre.

Les clés de vos vies vous seront délivrées du 9 au 11 et chacun pourra prendre ses décisions par la suite. Soyez certains que la meilleure période pour organiser vos vies sera  juste après. Soyez conscients que si jusque là vous n’aviez pas réellement bougés, cette période très énergisante vous procurera la montée d’adrénaline nécessaire pour vous activer. Vous pourrez profiter de bouger tant que la vie s’exprimera en vous.

En ce moment,  vous aimeriez bouger mais vous vous sentez retenus ; vous remettez tout au lendemain. Le moral est bas parfois. Cette période vous apprend l’action dans la non-action et la non-action dans l’action, vous apprend à patienter, à laisser le raisin arriver à maturité.

Cette période est propice : laissez le soleil faire son œuvre. Laissez ces baux fruits dorer au soleil. Et pourquoi pas vous par la même occasion ? Laissez le charme agir. Dieu a tout préparé ; laissez-le vous faire la surprise. Actuellement, ne pensez qu’à vous délester de vos fardeaux encombrants et inutiles.

L’arrivée de septembre sera joyeuse. Préparez-vous aux retrouvailles du vigneron et de son vin. Ce dernier sera fameux cet hiver. Le soleil aura bien mûri les grappes. Les fruits de vos actions sont presque mûrs, prêts à être bientôt vendangés. Ce que j’ai omis de vous dire, c’est que le vin est le fruit des actions de toutes vos vies. Cet ensemble sera transmuté en une grande cuvée cosmique, sanctifiée, divinisée.

A partir du 11 septembre, la Vie Divine s’installera. La Fourmilière va s’activer, toutes les ouvrières ayant reçu leurs informations. Ayez conscience que Gaïa va bouger dans tous les domaines (politique, social, spirituel,…). Sur tous les plans, la Vie s’exprimera avec véhémence.

Le mois de septembre sera mémorable dans tout le Cosmos. Il va se préparer bien des évènements dans la vie de chacun, dans la vie de Gaïa. Vous serez submergés de joie et vous approuverez, validerez tout ce que vous avez fait, toutes vos actions. Vous serez à même de recevoir le Diplôme Divin qui vous permettra de pratiquer ce pour quoi vous êtes venus ici-bas. Vous passerez de la théorie à la pratique si vous ne l’avez pas déjà fait.

Quel remue-ménage ! Beaucoup se trouveront bouleversés mais avec un tel baume au cœur. Vous sentirez dans vos veines et vos artères une infusion de bonté, d’action, de choix, de décisions. Et vous n’aurez pas envie de vous arrêtez en si bon chemin. Pour beaucoup, ce sera le départ, le « GO » que tout le monde attendait depuis si longtemps qui retentira dans tout le Cosmos scandé par les applaudissements et les encouragements de nos Frères des Etoiles.

La Vie sera carrément plus simple, plus ouverte en vous-même. La Vie sera beaucoup plus fluide. Et s’écoulera le vin, fruit de la connaissance. C’est avec joie que Dieu Père Mère exulte de joie. Il attendait enfin que la moisson fut réalisée : « les blés furent coupés, le raisin vendangé … ».

Le blé mûr, le raisin frais permettront de donner à boire et à manger à tout le Cosmos. Le Pain et le Vin seront donnés à satiété. Cette immense joie qui transporte mon cœur va bientôt arriver sur Terre afin de vous transformer et vous donner le gîte et le couvert. Le Frère donnera à son Frère. La Vie Eternelle s’installera pour toujours. Gaïa verra s’installer l’Immortalité. Chacun verra préparer son corps de lumière.

A partir de ces instants bénits, l’énergie de Véga, de la Constellation de la Lyre, d’Andromède, de Sirius, d’Orion, de Vénus et de tant d’autres Etoiles vont s’intensifier sur Terre. Soyez à même de les accueillir dans votre Temple, dans votre Tabernacle. Accueillez le Sacré dans votre Temple Sacré pour que votre Sacré se manifeste et s’unisse aux Cœurs dans le Cosmos afin de former une belle farandole.

Que chaque parole arrive à l’Unisson dans tous les Cœurs ! Que le Verbe soit créateur ! Que le « OM » primordial résonne dans toutes les galaxies et retentisse partout dans votre Eglise Intérieure !

Accueillez…accueillez, vous dis-je, vous serez vous-même le fruit de vos actions, le fruit que le Divin porte à la bouche avec délectation et dont celui-ci se régale. Soyez le mets, l’artifice qui permettra au Divin de vous apprécier sans pareil. Soyez comme la fiancée qui, parée de ses plus beaux atours, cherche à charmer, à séduire son fiancé.

Soyez Celui qui EST, qui cherche et trouve. Soyez à vous seuls, la Fiancée et le Fiancé. Soyez à vous seuls, Votre Soi Divin et Dieu Père Mère. Ne voyez plus de différences entre vous mais voyez un Divin « UNITE », Unique dans tous les Cœurs. La Vie est Unique, Divine, formidable, joyeuse, éternellement belle.

Vivez de surprise en surprise prenant la Vie comme elle vient. Accueillez…Soyez Celui qui EST. Amour, Paix, Joie, Harmonie, Prospérité,…. et bien d’autres qualités vous seront données vous permettant de vous enivrer de votre Créateur. Bientôt le « Om Universel » créera l’ « Homme Divin ».

Du « Om », l’Etre Humain a été créé et tout ce qui Est. Une nouvelle fois, la Vie Sanctifiée créera sur Terre une nouvelle race, l’Homme du Verseau, l’Homme de l’Age d’Or. « Soyez Celui qui EST », je vous le dis, et vous aurez tout à profusion.

Amour, Pitance Eternelle, Joie Souveraine exprimez-vous au-delà de ma voix. Je vous envoie au-delà des mots donner la bonne nouvelle : « La Terre est ressuscitée », « La Terre est revenue d’entre les morts », « Qu’il en soit ainsi ! ».

Maître Sananda

Canalisé par Alain Ricard (au cas où vous voudriez copier ce texte je vous remercie de conserver l’originalité et l’intégralité de cet 
enseignement car je donne aussi ce que je suis)

Canalisé par Alain Ricard – Le 7 août 2005 – du site http://www.lumieresdelaudela.com/

123

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...