Nos enfants Galactiques

ange

De nombreux enfants nés au cours des dernières années connaissent déjà leurs origines galactiques et sont des télépathes nés. Ils ont besoin qu’on les laisse se reconnecter à leur être multidimensionnel.

Il est plus que temps maintenant de cesser de leur dissimuler la vérité sous prétexte que l’Éducation Nationale enseigne depuis toujours une histoire complètement erronée de l’humanité aux enfants de la Terre. Le monde entier souffre de désinformation et d’intoxication mentale. Et il est devenu urgent, vraiment urgent que cela cesse ! 

Certains adultes ont parfois tendance à s’imaginer qu’ils sont plus « évolués » que les autres sous prétexte qu’ils croient aux phénomènes « surnaturels ». Mais beaucoup d’enfants, et pas seulement ceux que l’on a pris l’habitude de nommer « les Indigos », savent depuis leur plus jeune âge que rien n’est « surnaturel » et que tout n’est qu’une question naturelle de vibration et d’énergie. Un grand nombre d’entre eux sont déjà conscients de leur multidimensionnalité et ils l’expérimentent au quotidien. Les enfants vont bientôt transformer tous les systèmes éducatifs parce qu’ils ont compris intérieurement qu’ils s’appuient depuis des milliers d’années sur des postulats erronés. La plupart s’ennuient à l’école ; inconsciemment, ils sont connectés en permanence à leur famille galactique et refusent par conséquent une éducation inadaptée à leurs connaissances innées (Cf. extrait vidéo ci-dessous : Sylvie Simon évoque la conscience éveillée de certains enfants).

http://www.dailymotion.com/video/xntqbf

Aujourd’hui, il est devenu quasiment impossible de duper les enfants parce qu’ils naissent la plupart du temps bien plus évolués que nous ne l’étions à notre naissance. Nous avons tendance à nous croire supérieurs parce que nous sommes capables d’écrire sans faire autant de fautes d’orthographe ou de trouver plus facilement une solution à un problème, et que nous apprécions davantage la peinture classique ou la  « grande » musique. Mais c’est une erreur, liée à une approche exclusivement intellectuelle et cartésienne du monde qui nous entoure. En réalité, les enfants actuels, même les plus violents, même ceux qui se droguent et passent des heures devant des jeux vidéos que nous considérons comme stupides, ont presque tous atteint un degré d’éveil spirituel supérieur au nôtre.

Cela s’explique par l’ouverture de brins ADN supplémentaires. Jusqu’à ces dernières années, la plupart des humains venaient au monde avec deux brins d’ADN ouverts sur les 12 qu’ils possèdent. C’est pourquoi nous étions la plupart du temps limités par nos cinq sens. Nous avions peur de dépasser nos limites, et par conséquent nous nous posions peu ou pas de questions existentielles. Nous étions des « cartésiens », qui ne croient que ce qu’ils peuvent observer, mesurer, comparer, répertorier et étiqueter. Nos enfants, eux, sont déjà presque tous connectés, au moins inconsciemment, avec leurs corps supérieurs, mais ils se sentent verrouillés et n’osent pas parler de cette autre réalité à leur entourage. Cela se traduit souvent par des rapports houleux avec les adultes, et il arrive que cela s’exprime à travers des actes d’une violence extrême et totalement disproportionnée.

L’adulte semble parfois complètement dépassé par le fossé qui le sépare de la jeunesse. Cette impossibilité de communiquer provient de ce qu’il se fie uniquement à ce qu’il croit vrai et juste, et que ce qu’il croit vrai et juste est la plupart du temps faussé par la vision matérialiste de l’univers pour laquelle nous avons été conditionnés depuis notre plus jeune âge. Les jeunes d’aujourd’hui refusent de se laisser conditionner de la même manière, et c’est tant mieux ! Ils savent intuitivement ou par clairgnose que bien des aspects de la réalité ne sont pas de la fiction, comme on essaie de nous le faire croire, et que c’est le mot « fiction » qui constitue en lui-même une imbécillité, une élucubration, pas la réalité des mondes auxquels ce mot nous renvoie.

Aujourd’hui, nos enfants naissent tous avec la conscience de la quatrième densité, la conscience cosmique. Non seulement ils acceptent l’existence des extraterrestres et des intraterrestres, mais ils sont souvent capables d’identifier avec précision la famille galactique à laquelle ils appartiennent. Ils savent aussi que chaque planète contient des portes stellaires. Ils connaissent les localisations géographiques des principaux sas temporels terrestres et comment ils ont été fondus dans des anfractuosités naturelles. Parlez leur de Shambhallah, d’Abu-Sharain, de Niffar, de Thulé, de l’Île blanche, la dernière Terre au-delà des îles Shetland, du Triangle du Dragon au sud du Japon, des Portes du Soleil et de la Lune à Tiahuanaco, ou encore de la Montagne Visocica en Bosnie. Non seulement les noms de ces portails interdimensionnels leur sont souvent familiers, mais ils sont nombreux à les avoir visités en projection de conscience !

Ils savent que dans un avenir très proche, l’histoire de notre humanité sera entièrement réécrite. Nous découvrirons tout ce qui nous a été caché depuis des siècles par ceux qui se sont servis de notre ignorance pour s’enrichir sur le dos des faibles et des opprimés du monde entier. Nous découvrirons la réalité exopolitique de notre univers et les véritables raisons de l’assassinat du John F. Kennedy en 1963. Il s’apprêtait en effet à prononcer devant les caméras des télévisions du monde entier un discours politique d’un genre tout à fait nouveau, proposant de créer une société meilleure, plus juste et plus fraternelle, avec le concours des extraterrestres.

Même s’ils s’avèrent incapables d’expliquer à l’aide de mots certains aspects de notre histoire récente et de notre réalité présente, de nombreux jeunes connaissent intuitivement cet aspect des choses. C’est ce qui les rend plus évolués, mieux préparés à affronter le changement de paradigme et l’ascension que nous le sommes, nous les adultes, qui bien souvent croyons tout savoir et tout pouvoir contrôler. Et c’est ce qui fait que les forteresses du matérialisme finiront par s’écrouler et les Fils de Bélial par renoncer à leur entreprise de colonisation planétaire. Ils partiront dès lors qu’ils auront été démasqués. Mais ce n’est pas nous qui ferons tomber les masques, ce sont nos enfants !

La planète a déjà ascensionné en quatrième dimension. Ce qui signifie que toute l’humanité va bientôt être mise en relation avec les connaissances cosmiques. Nous sommes sur le point d’entrer en relation avec nos frères et sœurs de la Grande Communauté et d’émerger au sein d’une Communauté élargie d’êtres évolués. Cette dimension d’existence appelle un nouvel Ordre mondial fondé sur la Paix et la Fraternité. Contrairement aux apparences, la plupart de nos enfants sont non seulement autoprogrammés mais déjà quasiment prêts pour cette échéance. Nous ne pouvons malheureusement pas encore en dire autant du monde des adultes.

Ne soyons plus jamais dupes et prenons en cela modèle sur nos enfants ! Ils ne votent pas. C’est nous qui votons. Mais nous devons nous reconnaître pour ce qu’ils ont compris que nous sommes depuis leur naissance : des êtres libres, des êtres multidimensionnels. Il ne tient qu’à nous de partager leur enthousiasme face à la perspective des merveilleuses retrouvailles avec notre Famille des Étoiles qui désormais se précise de mois en mois, et même de semaine en semaine !

Extrait de Olivier de Rouvroy sur le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/ - écrit en Janvier 2012

On ne vient pas aux enfants indigo par hasard

 

1984D’ailleurs tous les sympathisants du Nouvel Âge vous le diront, le hasard n’existe pas. La grande majorité des lecteurs sont déjà largement sensibilisés aux questions touchant à la spiritualité, à l’ésotérisme ou à la parapsychologie. La meilleure preuve en est leur moyen d’accès à l’information initiale : c’est un radiesthésiste, une voyante, un thérapeute pratiquant le Rebirth… qui leur a pour la première fois parlé des indigo. Pour les adolescents, ce peut être aussi un ami avec lequel ils partagent des discussions sur la spiritualité. Autre indice, la facilité avec laquelle les intéressés reconnaissent en eux-mêmes ou dans leurs enfants un certain nombre de pouvoirs ou de dons qui ne relèvent pas de la doxa rationaliste : médiumnité, communication télépathique, empathie…

Souvent d’ailleurs, les parents commencent à parler de leurs enfants (les amours bleutés, la merveilleuse petite fée, les anges d’amour…) avant d’émettre l’hypothèse qu’ils sont eux-mêmes des indigo précurseurs et de finir par parler de leurs propres dons et de leur enfance incomprise. De façon caractéristique, cette rencontre avec le thème indigo semble se produire plus particulièrement à certains tournants de l’existence ou en raviver fortement le souvenir : l’adolescence, la rencontre de l’être aimé, la naissance d’un enfant, ses difficultés scolaires… Mais la découverte d’un état indigo ne produit jamais un renversement des valeurs de l’individu concerné pour la simple raison (et il faut bien reconnaître ici que les écrivains du Nouvel Âge ont raison) que nul n’en accepte l’idée s’il n’est prêt à la recevoir. Il peut s’agir de personnes possédant déjà un véritable corpus de doctrines bien établies et qui ne manquent d’ailleurs pas d’en faire profiter les autres participants du forum. Le plus souvent, cependant, on a l’impression qu’il s’agit plus d’une attention diffuse, de quelques pratiques isolées, d’une attente, d’un questionnement, auxquels le thème des indigo vient soudain donner sens.

Même les discours les plus extrémistes ne semblent pas décourager les postulants. Une jeune fille, Cess, demande : « Comment sait-on que l’on est ou pas Indigo ? Qui peut nous le dire ? » Max lui répond en lui donnant deux adresses de sites Internet et en précisant : « Je te recommande toutefois d’être très sceptique (comme moi), car il n’est pas vrai selon moi que les enfants indigo ont plein de pouvoirs. D’ailleurs le mot indigo viendrait de la couleur prédominante de l’aura. Ceci est plus selon moi signe d’un état d’esprit différent que de pouvoir. » Cess le remercie et ajoute : « Depuis deux jours, j’avoue que je trouve sur le Net des histoires difficilement croyables (intraterrestres, évacuation de la Terre en 2012 avec l’aide d’Êtres de Lumière extraterrestres…) et pour lesquelles j’émets des réserves… Nous verrons bien ce qui arrivera ensuite ! » (Les points de suspension sont dans le texte.)

 On peut donc croire que les indigo existent sans leur attribuer des pouvoirs psychiques particuliers, on peut aussi retenir son jugement, au bénéfice du doute, en un état proche de la suspension de l’incrédibilité qui caractérise l’adhésion à la fiction, et en attendant que quelque chose se produise – un événement, une rencontre, un signe. Si certains pensent venir vraiment d’une autre dimension, d’autres estiment seulement faire partie d’une génération plus éveillée spirituellement que celles de leurs aînés et destinée à sauver la planète du marasme. Loin de relever du tout ou rien, la croyance se décline sous de multiples formes. Toutes les interprétations sont possibles et semblent finalement de peu d’importance devant l’évidence du phénomène indigo.

Une évidence qui, elle, échappe à la croyance et trouve son origine dans le sentiment que chacun a de sa différence, dans la nécessité de trouver à sa vie un but autre que sa simple préservation et reproduction. Il n’est pas étonnant que la plupart de ceux qui se présentent comme indigo soient des jeunes gens, entre quinze et trente ans, tous se disant d’ailleurs des précurseurs puisque le phénomène est supposé être bien plus récent. Il n’est pas surprenant non plus qu’ils soient aussi de fervents lecteurs de Paulo Coelho : la mission est une forme de légende personnelle et l’indigo fait partie de la grande famille des guerriers de la lumière. Une fois admis ces prémices qui font aujourd’hui presque partie du bagage culturel des jeunes générations, il importe peu que ces nouveaux enfants soient des mutants, qu’ils viennent des étoiles ou soient le produit d’une évolution culturelle. On reconnaît à chacun le droit de croire ce qu’il veut dans l’enceinte de l’évidence indigo, on peut y déployer son imaginaire ou au contraire son scepticisme. L’essentiel est acquis : ils sont différents mais ne sont plus solitaires, ils ont pour mission de sauver le monde et possèdent un signe de reconnaissance, une identité secrète, un trésor en quelque sorte, une aura… indigo.

par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

 

Lee Carroll et les Enfants Indigo

 

enfants-indigosLes sept livres publiés par Lee Carroll et dont il parle dans l’introduction et la conclusion des Enfants indigo, sans jamais expliciter leur contenu ni même leur titre, ont tous été écrits sous la guidance de Kryeon, un « ange » qui se situe quelque part autour de la ceinture de Jupiter et annonce, à son tour, son grand message d’amour et notre ascension prochaine. Lui aussi indique 2012 comme ultime échéance. En fait, une lecture attentive permet au lecteur déjà réceptif de déceler dans Les Enfants indigo quelques références à la Grande Fraternité extra et intraterrestre. Il y est question des anges et des guides des enfants et une petite mention de Doreen Virtue fait référence à Kryeon : « Alors considérons ces enfants avec les yeux de l’âme et, comme le dit si bien Kryeon [voir les livres précédents de Lee Carroll], rendons hommage à l’ange qui sommeille en eux » (p. 148).

Il suffit de consulter quelques canalisations de Lee Carroll pour se retrouver dans le même univers que celui de Cyrille et Sélène Odon. Rien n’y manque, pas même les survivants de l’ancienne Lémurie, aujourd’hui réfugiés dans le sanctuaire de Telos, sous le Mont Shasta. En fait, les enfants indigo sont nés dans la mouvance la plus extrême du New Age. L’information est abondamment diffusée sur l’Internet par les associations antisecte. Faute de pouvoir assimiler les adeptes de Kryeon à une secte ufologique et apocalyptique – force est bien de reconnaître que le mouvement n’a rien de sectaire mais prend plutôt la forme d’un réseau –, elles dénoncent le danger encouru par des enfants en difficulté pris en charge dans un tel cadre. Un exemple est presque toujours cité : un père de famille de la région de Bordeaux qui a vu sa famille détruite lorsque sa femme s’est trouvée persuadée par un « thérapeute » que leur fils de treize ans était indigo.

Ce cas, qui évoque l’idée d’une manipulation mentale, ramène les associations antisecte sur un terrain mieux connu. Quoi qu’il en soit, une page du rapport 2003 de la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) est consacrée à Kryeon et mentionne les enfants indigo. « C’est en exploitant ce concept que Kryeon est parvenu à intéresser des parents d’enfants dits hyperactifs, d’enfants autistes et plus généralement d’enfants dits précoces en situation paradoxale d’échec scolaire… Un fort sentiment de culpabilité est entretenu chez les parents qui sont largement informés que, dans un milieu familial défavorable, l’enfant indigo peut développer des tendances suicidaires.

Le recours à… la médecine classique est disqualifiée car les médecins sont incapables de voir la couleur de l’aura… La rupture avec les pratiques normales et l’isolement par rapport au monde extérieur sont également favorisés… Ainsi l’enfant indigo sera-t-il écarté du système scolaire normal et désespérément seul. S’il est difficile d’estimer le nombre d’enfants touchés par ce phénomène, les idées de Lee Carroll trouvent souvent un écho important dans les médias. Ce genre de discours peut se révéler très dangereux quand il est destiné à des parents qui rencontrent des difficultés auxquelles ils ne peuvent faire face dans l’éducation de leurs enfants. »

En fait, les enfants psychiques sont une autre façon de qualifier les enfants indigo. Et d’ailleurs, le film que vient de signer Twyman s’appelle tout simplement Indigo. Commencé en 2003 et produit par Stephen Simon, spécialiste des films sur la spiritualité, Indigo est sorti le 29 janvier 2005 aux États-Unis dans le circuit de diffusion restreint des films New Age.

Le scénario en a été écrit avec Neale D. Walsch, auteur de la célèbre série des Conversations avec Dieu, qui joue par ailleurs l’un des rôles principaux, celui d’un grand-père qui a ruiné sa vie mais que sa petite-fille indigo va, au cours d’un long périple, amener à la lumière. Selon le producteur : « Des personnes de partout dans le monde sont venues auditionner pour Indigo. Des centaines de milliers de personnes ont rapporté avoir déjà vécu des expériences avec les indigo ou croient à ce phénomène. Cette idée a fait boule de neige et le moment est venu de tourner des films à caractère spirituel. » Signe des temps ? Le film, nous annonce-t-on, a d’ores et déjà reçu le prix du public au Festival du film de Santa Fé. Pendant ce temps, en France, les livres continuent de se succéder : en 2003, Le Mystère des enfants indigo. Ces enfants d’un nouvel âge, d’une spécialiste allemande de la thérapie par les couleurs et les cristaux, Carolina Hehenkamp, qui a également créé en hiver 1999 un réseau international « Der Indigo Kinder Lichtring » (Le cercle de lumière des enfants indigo) pour aider les parents et les enfants, après avoir découvert qu’elle-même était un indigo précurseur. Elle publie la suite en 2004 (les livres sur les indigo semblent décidément toujours aller par deux) : Vivre avec un enfant indigo : conseils et exercices pour une relation détendue, aux éditions Exergue

Alors, au moins…. utilisez votre propre discernement s’il vous plait ! Merci !

Et lisez ce témoignage : http://atsha-voyante-guerisseuse.com/_media/borisaka-lenfant-indigo-qui-vient-de-mars.pdf

par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

 

A la conquête des Semences d’Etoiles

 

semences d'étoilesCyrille et Sélène Odon sont ce que l’on appelle aujourd’hui des « channels », c’est-à-dire des êtres qui canalisent, qui prêtent voix aux messages venus de l’au-delà. Le second livre sur les indigo est d’ailleurs écrit d’après les enseignements de Merlin dont le portrait peint par l’auteur orne la couverture du livre  » Des enfants nouveaux pour un monde nouveau ou comment peut-on être indigo« .

Cyrille Odon est par ailleurs l’incarnation de Silus, qui vécut il y a trois cent vingt mille années éthériennes, sur une planète désormais disparue de la Cinquième dimension : la Planète dorée, et il a la chance d’avoir gardé la mémoire de ses diverses incarnations dans notre troisième dimension et même le souvenir de ses « racines éthériennes ».

Les doctrines véhiculées par Cyrille et Sélène Odon, et qui constituent l’entourage du phénomène indigo, sont très classiques du New Age. Écrites à plusieurs voix – celles des auteurs, des Maîtres ascensionnés, d’autres auteurs auxquels ils empruntent des textes –, elles forment un ensemble disparate dont il est parfois difficile de savoir comment les divers éléments sont reliés les uns aux autres, et parfois même s’ils le sont.

En résumé : la grande transition et l’ascension planétaire (il s’agit d’ascensionner toute la planète, et même tout le système solaire vers la Cinquième dimension) a déjà commencé, et définitivement terminée en 2012. Nous sommes donc tous conviés à « purifier toutes nos mémoires, pensées ou émotions lourdes, jusqu’au cœur de chacune de nos cellules » afin de travailler à « l’élévation du niveau vibratoire de la Terre » nécessaire à « l’élévation dimensionnelle ». Une élévation rapide (quelques instants ou au maximum quelques jours) et dont l’avènement est une question de jours, de mois, de quelques années tout au plus.

Nous sommes aidés dans cette tâche difficile par la Conscience suprême de l’Univers, la source une, Dieu, quel que soit le nom qu’on lui donne et la hiérarchie très complexe de la fraternité universelle (fraternité de lumière, fraternité blanche). Il s’agit d’un collectif « multidimensionnel » de guides composés d’archanges (Raphael, Gabriel, Hilarion, et autres noms en -el et -ion), de Jésus (Sananda), de Marie, de la Terre elle-même considérée comme un être vivant, de maîtres ascensionnés terrestres (Le comte SaintGermain, Merlin, Melchisédek…), de guides venant d’autres planètes (le commandant Ashtar de la confédération galactique, Kryeon…), voire de frères intraterrestres (Adama, grand prêtre de Télos, cité de la nouvelle Lémurie) qui se préparent à remonter à la surface pour la grande ascension. Tous ont un ou plusieurs channels et multiplient les messages envoyés sur terre pour nous aider à nous ouvrir à la lumière. Ils nous ont aussi envoyé des bataillons de semences d’étoiles (star seeds, star walkers, émissaires de lumière, guerriers de lumière…, les noms qu’on leur donne sont innombrables) qui devraient nous aider à augmenter la fréquence vibratoire de la planète.

Pour Cyrille et Sélène Odon, ces semences d’étoiles se confondent avec les enfants indigo, ou à tout le moins, ils en sont une catégorie particulière, celle qui vient « d’une autre planète, d’un autre système solaire ou d’une autre galaxie ». Étrangers à notre dimension et au cycle karmique, ils s’incarnent pour la première fois sur la terre, dans un grand sentiment de nostalgie de leur dimension divine, et une totale stupéfaction vis-à-vis de l’incompréhension, de la lenteur d’idéation, voire de la vulgarité des humains et de leurs propres parents .

par Francesca du blog http://francesca1.unblog.fr/

 

Les enfants indigo

9_FLOATIES-80-.gifVois une information qui n’a pas encore été révélée à qui que ce soit : Tous les enfants indigo nés sur votre planète viennent d’abord à notre cité de TELOS pour être intensément formés et qu’on encode dans leurs sphères mentales les schémas évolutifs du Verseau. 

En ce moment même, il y a parmi nous un contingent d’êtres de Vénus, de Sirius et de Mercure qui attendent l’instant propice pour s’incarner afin d’équilibrer et d’augmenter la vibration de votre planète. Ils se préparent à être les émissaires et les harmonisateurs des paramètres vibratoires pleinement intégrés de la quatrième dimension du Verseau. Ils sont sous la supervision de la Déesse planétaire, dans le cadre d’un programme composé de nombreuses phases d’incarnation qui commenceront en 2012 et s’étendront jusqu’en 2032, alors que votre système solaire aura traversé la Rétention magnétique de la galaxie. 

Ces êtres ont été choisis parce qu’ils sont porteurs des sept grands rayons cosmiques d’évolution et qu’ils ont été formés sous les conseils directs du Recteur des rayons cosmiques ; comme vous le constatez, tout un programme d’aide et d’intervention a été planifié pour votre planète et l’humanité. Les autres cités collaborent également à ce projet. Dans chacune d’elles, des êtres se préparent aussi à leur mission. Ils ont été choisis et formés, et conserveront le souvenir de cette mission lorsqu’ils s’incarneront. Vous remarquerez les effets de tout cela au fur et à mesure que ces êtres s’intégreront à votre humanité. Il est possible de modifier la direction évolutive d’une planète à la veille d’une transition, mais seulement lorsque des êtres de niveaux cosmiques supérieurs s’y incarnent, car ils portent en eux les germes qui en transformeront le cours de l’évolution. 

Voici une autre information que vous seuls, chers lecteurs, avez la possibilité de connaître : Certains de nos frères se sont également incarnés dans votre humanité, et nous suivons leur processus évolutif. Il y a quinze ans, environ 600 d’entre eux se sont en effet incarnés dans diverses parties de votre planète. Ils doivent contribuer à l’équilibre et à la sensibilité de votre écosystème, et instaurer une nouvelle vision en médecine en mettant l’accent sur les thérapies alternatives, générant dès lors une conscience innovatrice dans les champs déjà mentionnés. De plus, eux aussi sont porteurs des semences de la fraternité et de la coopération entre les cultures. Ils connaissent parfaitement leur rôle et, en tant qu’êtres cosmiques, il s n’auront pas les préjugés  culturels et éducatifs propre à votre système. Par leur vision et leurs idées progressives, ils ouvriront un nouveau courant de communication et de coopération dans l’unité planétaire. 

A l’évidence, les Sphères supérieures vous ont apporté beaucoup d’aide, car elles croient à l’esprit transformateur des êtres cosmiques confrontés à des structures psycho-émotionnelles et à une morphologie spécifique sur une planète appelée Terre. Notre cité et ceux qui la composent ne sont pas seulement venus pour la recherche, mais aussi pour participer à votre processus évolutif. Nous nous sentons sentimentalement proches de vous, et toute notre énergie et notre connaissance sont concentrées sur la création d’un pont énergétique entre vous et nous. 

Messages de la Cité de Lumière des Intraterrestres, canalisés par Ramathis-Mam aux Editions Ariane – page 54. 

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...