LA PARABOLE DE WO ET DE LA VALISE

 (enseignement de la genèse d’une nouvelle Terre)

 

 kryeon voyage

 

Voici une autre parabole. Vous y trouverez du plaisir, mais également un enseignement. C’est pourquoi nous voulons que ces messages soient transcrits et partagés. Car ces paraboles contiennent toujours des significations dissimulées derrière d’autres significations. 

Nous allons présenter, dans cette parabole, le personnage que nous avons choisi dans le passé. Son nom est Wo (http://francesca1.unblog.fr/2016/01/31/lhistoire-de-wo-guerrier-spirituel/ )  . Il n’est ni homme ni femme. Au sein de cette parabole, nous l’appelleront lui. Mais voyez-vous, en réalité, Wo est un « wo-man ».

Nous retrouvons Wo se tenant devant nous, avec de nombreuses valises. Il est prêt à vivre le changement de millénaire et se prépare à traverser le point séparant l’ancienne énergie de la nouvelle. 

Wo est considéré comme un être humain éclairé cheminant sur sa voie ascensionnelle. Cela signifie que l’un des attributs de sa vie sur cette voie ascendante est son « intention vibrante ». Dans cet esprit, Wo se voit comme un travailleur de la lumière et, avec ses valises, se tient prêt à traverser ce point. 

L’intention de Wo est de devenir un être humain sur le point de modifier son existence. Il va pénétrer au sien d’une nouvelle énergie et se transformer en quelque chose de différent de ce qu’il est actuellement. Cet être est en phase de transformation et de rajeunissement, et il en est conscient. Il est « en cours de rénovation » et ressent complètement ce phénomène ! 

Cependant, voyez-vous, il doit encore franchir une étape ; Ses valises sont prêtes, et lui aussi, mais il souhaite rendre visite à un ange avant de traverser le point de l’intention qui le mènera vers la nouvelle énergie qu’il désir atteindre. L’Ange qu’il est sur le point de rencontrer est magnifique, et afin de rendre la parabole plus amusante, nous dirons qu’il va se trouver en présence de l’ « Ange vérificateur », c’est-à-dire celui qui inspectera ses bagages. 

Wo est intelligent. C’est un être humain spirituel et il se sent prêt pour son voyage. Il a empaqueté quantité de choses dont il sait qu’il aura besoin au cours de cette période nouvelle et inconnues de sa vie. En fait, il accueille avec reconnaissance le grand « Ange vérificateur » qui va lui donner des conseils sur ce qui l’attend et lui indiquer ce qu’il doit emporter avec lui ou laisser derrière lui. Wo est absolument convaincu d’avoir tout fait correctement et que ses bagages ont été spirituellement remplis de façon adéquate. 

Chacune des choses qu’il  emporte avec lui est justifiée. Il est prêt. Wo accueille « L’Ange vérificateur » par une merveilleuse et affectueuse étreinte. « Heureux de vous voir », déclare Wo au grand « Ange vérificateur ». « Moi de même », répond l’Ange. « Vous étier attendu ». 

« Je suis prêt à prêt à partir et me trouve au dernier arrêt avant d’entamer mon statut ascensionnel. Mon intention m’amène petit à petit sur une nouvelle voie ». Wo se gonfle d’espoir. « S’il vous plaît, inspectez mes affaires ».

 

valise

La valise de vêtements – préparatifs 

« Regardons d’abord la première valise, Wo », déclara l’Ange avec un sourire.

Wo ouvre la première valise et en sort une quantité de vêtements. Ils sont en vrac, pour tous les types de climats ; Le grand Ange ne dit rien en constant ce désordre.

« Wo, pourquoi tous ces vêtements » ? demande le grand Ange vérificateur.

« Je souhaite être tout à fait prêt, répond Wo, et je vais dans des endroits où même l’esprit a admis que personne ne sait ce qui va se passer ; J’ignore quel temps il fera ; Aussi ai-je apporté avec moi toutes les choses dont je pourrais avoir besoin. Etre prêt est une vertu ». Wo sourit, mais quelques instants plus tard, il est  horrifié en constatant que l’Ange vérificateur est en train de déballer tous ses vêtements et de les placer avec précaution sur le sol. 

« Je ne pense pas que tu auras besoin de tout cela, Wo » déclare l’Ange vérificateur en lui faisant la leçon. « Béni soit l’être humain avisé que lorsqu’il pénètre dans la nouvelle énergie, bien qu’ignorant ce qui l’attend, il est accompagné d’un cortège au fait de ce qui va survenir. Béni soit l’être humain qui a confiance en son cortège et qui l’aime. Les seules choses nécessaires à cet être seront les vêtements qu’il a sur le dos ». Et cette métaphore signifie que les humains sont parfaits tels qu’ils sont. Elle montre qu’il faut honorer l’incertitude.  L’Ange poursuit : « Bénis soient les êtres humains qui comprennent que les réponses à leurs incertitudes seront apportées tout au long de leur progression sur leur voie – que leur préparation préalable et antérieure n’est plus nécessaire. Ils n’ont pas besoin d ‘emporter avec eux des vêtements appropriés aux futurs changements car, métaphoriquement, tous les changements seront appréciés et affrontés au fur et à mesure qu’ils se présenteront ». 

Très chers, cet ange délivrait un message très profond à Wo. Comprenez bien que cet être humain, celui qui écoute ces paroles ou qui lit ces lignes en cet instant présent, s’il est animé d’une intention pure de se diriger vers la nouvelle énergie, n’a pas à se soucier  ni à se préparer en vue de l’inconnu. Vous rappelez-vous ce que je vous ai dit ? Un cortège vous entoure véritablement. Vous n’êtes jamais seuls. Très chers, marchez la tête haute. Vous n’avez pas besoin de tous ces bagages. La préparation était certainement une vertu au sien de l’ancienne énergie. La connaissance et la sérénité devant l’inconnu, ainsi que la capacité à l’affronter, sont des vertus de la nouvelle énergie.

 

VALISE-HERMES-STUDIOLETIQUETTE

La valise de livres – référence spirituelle 

L’Ange ouvre alors la valise suivante. C’est la plus lourde de toutes, car elle contient des livres. Il regarde Wo et l’interroge à nouveau. « Que vas-tu faire de tous ces ouvrages » ?

« Eh bien, bel Ange vérificateur, il s’agit de mes livres spirituels. Je vais avoir besoin de m’y référer en suivant ma voie spirituelle. Comme vous pouvez le constater, chacun a trait à Dieu. Je dois les garder, car ils contiennent tous des informations spirituelles. Ils me font du bien et je ne peux les connaître tous par cœur. Aussi aurai-je besoin de les consulter et de m’y référer dans ma nouvelle vie spirituelle ». 

L’Ange pose un regard sur les livres, puis se tourner vers Wo et sourit – puis, il les regarde à nouveau. Une fois encore, Wo est surpris lorsque l’Ange se met à sortir les livres de la valise et à les poser sur le sol, à côté des vêtements. 

« Tu n’en auras pas besoin non plus ». Wo est déçu et quelque peu troublé. L’Ange poursuit ses explications.

« Wo, prend, parmi ces livres, celui qui contient l’enseignement spirituel le plus élevé. Nous allons y jeter un coup d’oeil ». Wo se penche, se saisit du volume qu’il considère comme le plus important et le tient avec respect. « Le voici », dit-il à l’Ange, Celui-ci le reconnaît. 

« Wo, il est dépassé – réponds à cette question : Emporterais-tu avec toi des notes scientifiques datant de cent cinquante ans ou un traité scientifique datent de plus de deux mille ans «  ?

« Bien sûr que non, s’exclame Wo, puisqu’on fait sans cesse de nouvelles découvertes ». 

« Exactement », répond l’Ange « Sur le plan spirituel, la Terre change radicalement et de façon grandiose. Ce qui était impossible hier est possible aujourd’hui. Le paradigme spirituel d’hier n’est plus celui de demain. Ce que l’on t’a appris sur l’énergie spirituelle et qui fonctionnait hier ne fonctionnera plus demain, car l’énergie se transforme et devient de plus en plus subtile. Tu te trouves au cœur de ces changements et tu dois te laisser emporter par le flot de ces nouvelles possibilités. Le seul livre dont tu auras besoin est celui que tu écriras toi-même au cours de ton voyage ». 

  »Avec tout le respect que je vous dis, Ange vérificateur, que faites-vous de la phrase : « Hier, aujourd’hui, ou à jamais, il en sera ainsi » ? Ne se rapporte-elle pas à la cohérence de Dieu ? Comment est-elle également devenue obsolète » ? 

« En effet, cela est bien reliés à Dieu », répond l’Ange, « Mais cette phrase renvoie aux attributs divins et non pas aux relations existant entre l’être humain et Dieu. Tous tes livres ne sont que des séries d’instructions écrites par des êtres humains sur la façon de communiquer avec Dieu, de s’en rapprocher le plus possible et de vivre le plus conformément à ses enseignements. Dieu est toujours le même. Notre famille aussi. Seul l’être humain change et ce livre concerne la relation de l’être humain avec Dieu. Par conséquent il est obsolète ». 

Maintenant Wo comprend. Bien sûr ! Pourquoi n’a-t-il pas saisi cela plus tôt ? Il est en lui-même un fragment divin. Il possède en lui tous les messages et les enseignements. S’il a besoin d informations, le cortège et son Moi divin les lui fourniront instantanément. En outre, Wo est tout à fait conscient que les choses se transforment magnifiquement de façon spirituelle. Après tout, c’est la raison de sa présence ici. C’est vrai, sa relation avec Dieu est très différente ! 

« Je n’ai pas besoin de ces livres » s’exclame Wo. « Qu’est-ce qu’il me prend » ? Je suis si reconnaissant que vous soyez ici, cher Ange vérificateur. Merci de m’avoir ouvert les yeux ; Puis-je partit maintenant » ? 

« Pas encore » lui répond l’Ange avec un clin d’œil. « Qu’est-ce que j’aperçois là-bas » On dirait une carte. L’Ange se saisit d’un long rouleau de parchemin dissimulé sous les livres qu’il est en train de répandre sur le sol.  

 

images

La carte – directions 

« Naturellement, je dois posséder une carte pour arriver à me diriger. Cette carte me fut offerte par un chef spirituel, ce qui justifie sa présence dans ma valise spirituelle. En réalité, elle fut donnée par un chaman de l’ordre le plus élevé » Cela semble logique. L’Ange lui accordera certainement une carte pour partir vers une région nouvelle – particulièrement une région spirituelle. 

« Nous verrons » répond l’Ange. « Jetons un coup d’œil à cette carte ».

Wo la récupère d’une manière quelque peu grandiloquente. Il est fier de son acquisition et reste persuadé que sa requête d’emporter la carte avec lui est solidement fondée. Il la déroule sur le sol afin que l’Ange puisse en constater la splendeur. Elle est entièrement vierge. L’Ange sourit. Wo est consterné. 

« Ah oui, je crois connaître ce chaman » déclare l’Ange d’un air songeur. « C’est en effet un être très sage, mais tu peux te débarrasser de cette carte aussi, Wo tu n’en auras pas besoin ». Ce dernier ne comprend pas.

« Pour quelle raison un chaman me donnerait-il une carte vierge, sachant que je suis sur le point de partir vers un lieu visiblement inconnu » ? se demande Wo. « Une région où seul un chaman serait capable de me guider » ? 

Arrêtons-nous quelques instants ; Je pense que certains d’entre vous ici présents, ou qui lisent ces lignes, connaissent déjà la réponse à cette grave question. L’enseignement à en tirer est le suivant, très chers. La carte est une métaphore de la voie que vous suivez. Visualisez-la. Comme nous l’avons dit précédemment, vous distinguez cette voie devant vous, semblable à une ligne étroite, droite et se dirigeant apparemment vers l’infini. Comme nous vous l’avons également dit auparavant, votre voie n’est pas le mystère que vous imaginez. Elle ne s’étire pas à l’infini – c’est en réalité, une boucle, un cercle. Nous vous avons parlé des synchronicités qui se produisent tout au long de votre voie circulaire. De ombreux membres de notre famille suivent également leurs voies, avec une intention pure, selon des cercles concentriques situés à la fois au-dessus et en dessous de vous.

Certains se trouvent à l’intérieur de voter cercle, et d’autres à l’extérieur – tous ces cercles tournant dans des directions différentes. Il s’agit là de la complexité que représentent la cocréation et la synchronicité. Nous vous avons expliqué que votre voie était circulaire. Nous vous avons décrit l’honneur et l’amour qui s’y trouvent et qui l’accompagnent. Voyez-vous, cette voie spirituelle est beaucoup plus courte que vous ne le pensez, et vous foulez toujours le même sol. Voilà pourquoi il commence à paraître confortable et familier à ceux qui sont illuminés par la sagesse. La voie n’est pas empreinte de mystères, et aucune carte n’est nécessaire. Car vous parcourez continuellement le même espace spirituel, mais celui-ci n’est perceptible qu’aux êtres dotés d’un seul vibratoire élevé. C’est de cette voie qu’est issue la sérénité, comprenez-vous ? Son caractère familier vous incite à penser : Je suis déjà venu ici. J’ai déjà fait cela et cela me semble bon et familier. Je sais comment agir. 

Mais revenons aux propos de notre personnage, Wo : « Pour quelle raison un chaman me donnerait-il une carte vierge, sachant que je suis sur le point de partir vers un lieu visiblement inconnu ? Une région où seul un chaman serait capable de me guider » ? Le nouveau chaman qui possède une carte interne parfaite, c’est Wo. Celui-ci a raison. Seul un chaman peut le guider, et il a été béni et a reçu l’ordination pour son intention pure, ce qui l’habilite à s’adresser à son Moi spirituel parfait. Maintenant, Wo est son propre conseiller. Il est sa propre carte.

 

53886

La valise d’outils – peur 

« Quelle est cette lourde valise de forme étrange, Wo » ? L’Ange la soulève pour l’ouvrir.  » Qu’y a-t-il à l’intérieur » ?

« Cher Ange, ce sont mes outils ». Wo commence à se sentir quelque peu penaud à propos de tout ce qu’il a apporté avec lui, mais il doit aller jusqu’au bout et vérifier avec l’Ange l’ensemble de ses bagages et, de cela, il est convaincu. Il a l’impression de subir une sorte de contrôle douanier au seuil d’un pays totalement nouveau. 

« Des outils » ? interroge l’Ange.

« Oui », répond Wo timidement. Dans le sac que l’Ange a ouvert résonne le cliquetis d’une énorme pelle.

« Wo, à quel usage destines-tu cette pelle » ? L’Ange attend la réponse de ce dernier, qui reprend son calme et tente de s’expliquer.

« Eh bien… » Wo sait que, avec cette valise, il va avoir quelques problèmes, mais il s’éclaircit la gorge et continue. « Je euh…. je suis au courant des profonds bouleversements que la Terre va connaître et je veux pouvoir me sortir du trou où je serai enseveli ». Il jette à l’Ange le regard d’un enfant qui vient d’être pris sur le fait. « Un grand bouleversement terrestre doit survenir la semaine prochaine. J’ignore ce qui se passera, mais certains disent que notre planète va subir de graves secousses, et je dois me tenir prêt avec ma pelle et mes autres outils. Pouvez-vous blâmer quelqu’un pour cela ? Il s’agit là d’événements spirituels qui vont survenir sur la Terre ; Aussi ai-je besoin de ma pelle ». 

Wo se rend compte que ses arguments ne sont pas très bien reçus, mais l’Ange se contente de hocher la tête et retire de la valise la pelle et les autres outils – le genre de matériel dont on aurait besoin pour se sortir d’une tombe. Wo ne dit rien. Il sait que l’ange a raison. Que lui-même est envahi par la peur et que cela n’est pas un attribut de l’être humains sur le chemin de l’ascension. 

Arrêtons-nous de nouveau quelques instants.

Très chers, parlons de ce qui va se passer la semaine prochaine et célébrons cette occasion. Une fenêtre d’opportunité s’ouvrira. Que savez-vous au sujet de la numérologie de cette date ? Ce sont de bonnes nouvelles, car cette énergie est celle de l’aboutissement, de l’amour et comprend un message destiné à l’humanité. C’est l’énergie qui vous a été présentée comme symbolisée par le nombre 11, qui est le « maître-nombre de Kryeon ». C’était le temps où l’on vous demandait, en votre qualité d’humains, si le moment était venu de permettre une évolution de l’ADN humain – un élément qui n’avait jamais été modifié depuis des éons. Si vous réfléchissez à cette nouvelle promesse, vous constaterez qu’elle est totalement imprégnée par les énergies. 

 53881

La valise de cadeaux – programme 

« Qu’y a-t-il dans la valise suivante «  ? L’Ange vérificateur est maintenant sur sa lancée, si l’on peut dire. Wo aimerait bien que s’arrêtent les petites leçons qu’il reçoit en voyant tous ses objets rejetés. Cependant, cette valise est différente et il pense que tout se passera bien. Le contenu de celle-ci montre son amour pour les autres, du moins c’est ce qu’il croit. 

« Cette valise est digne d’éloges » Wo se sent justifié. « Elle contient des cadeaux pour mes amis – ceux que je rencontrerai et qui le deviendront au cours de cette dimension temporelle du moment présent dont vous m’entretenez sans cesse. Je me prépare donc à offrir quelque chose aux autres ». Wo se sent bien, mais pas pour longtemps. 

« Wo », demande lentement l’Ange vérificateur. « Penses-tu que si tu offres des cadeaux aux autres ils te traiteront mieux » ? Celui-ci sent venir le poids de la culpabilité. « Eh bien oui », répond-il. « Cela a toujours fonctionné ainsi. Je veux dire, euh » Wo est à court d’arguments et il le sait. « Offrir des cadeaux représente une sorte de protocole ; C’est un signe de respect et les gens vous traient mieux lorsque vous agissez ainsi ». 

« Je pense préférable d’abandonner les cadeaux ici », déclare l’Ange, en augmentant encore la pile d’objets sur le sol. Wo regarde cette pile s’élever et l’Ange prend un air de plus en plus amusé. 

Très chers, les cadeaux contenus dans la valise de Wo sont reliés à l’ancien programme. Vous avez vécu cotre existence en vous attendant à ce que les humains réagissent d’une certaine manière. Parfois, vos partis pris culturels se présentent à vous sous la forme de propos spirituels, et vous ne pouvez faire autrement que de les adopter. Si vous leurs donnez ceci, ils vous donneront cela. Voilà comment fonctionne le programme. Bénis sont les êtres humains ascensionnés qui comprennent que les dons les plus précieux qu’ils devraient emporter partout avec eux sont l’honnêteté, l’intégrité et le maintien à tout prix de leur lumière spirituelle. Il n’existe aucun cadeau plus important à s’offrir mutuellement les uns aux autres. Sans programme établi – sans cadeau matériel – l’humain éclairé offre le don le plus précieux de tous : l’amour inconditionnel. Wo n’a pas besoin de sa valise de colifichets, car là où il va, il s’y rend la tête haute. Il possède en lui  une divinité bénie – une étincelle divine qui renferme une fantastique lumière ; c’est cela son cadeau, et il n’a pas besoin de le transporter dans une valise.

 images (1)

La petit valise technique – sécurité 

L’Ange parvient maintenant aux dernières valises et Wo est content. L’Ange vérificateur se saisit d’une toute petite mallette et dit : « Wo, celle-ci est très petite et contient quelque chose de technique. De quoi s’agit-il » ? 

« C’est mon téléphone ». Un nuage passe alors que l’Ange regarde Wo avec beaucoup d’attention et que ce dernier baisse les yeux. Une minute entière s’écoule, puis l’Ange ne peut retenir davantage son hilarité. Comme il aime cet humain qui se trouve devant lui ! 

« Wo, pourquoi as-tu besoin d’un téléphone » ? demande-t-il plein d’affection et de gentillesse. Wo sait que son explication va paraître bizarre, mais il se lance, néanmoins.

« Vous savez que, parfois, des incidents surviennent sur la route. Vous avez-vous-même déclaré que dans le royaume spirituel toutes les choses ne seront pas merveilleuses ; j’aurai à résoudre certains problèmes n’est-il pas vrai » ? Wo s’assoit, tout heureux d’obliger, pour une fois, l’Ange à répondre. 

« Oui, tu as raison Wo » répond celui-ci. Un silence embarrassé s’installe.

« C’est vrai, lorsque la nécessité s’en fait sentir, j’ai besoin de mon téléphone pour appeler certaines personnes à mon secours. Me refuseriez-vous la possibilité d’obtenir de l’aide si j’en ai besoin » ? 

L’Ange sort doucement de la valise le petit appareil et le place avec les vêtements, les livres, la carte, les outils et les cadeaux. Wo comprend qu’il doit dire adieu à sa fausse sécurité. Considérant Wo avec grand sérieux, l’Ange lui dit : « Le moment est venu de te débarrasser de ton téléphone, et voilà pourquoi. Béni soit l’être humain sur la voie de l’ascension, poursuit l’Ange, car il sait qu’il n’est jamais seul ». Puis, il fait une pause afin de vérifier si Wo saisit, véritablement, le sens de ses paroles. « L’être humain doté d’un taux vibratoire élevé possède la sécurité d’une armée – une légion d’anges appelée la Famille. Cette famille est plus utile qu’un téléphone, car elle est toujours à sa protée, jamais isolée dans un coin perdu, ne nécessite pas de numéro pour être contactée et est toujours éveillée, même lorsque l’être humain ne l’est pas. Et en plus, il s’agit de Ta Famille. Cela signifie que ses membres t’aiment, Wo » ! 

Ce dernier commence à se sentir mieux. Il a appris encore certaines choses de l’Ange vérificateur et sait que ce n’est pas terminé. L’Ange se dirige vers la valise suivante. Elle est au milieu des bagages rejetés et des objets personnels que Wo va abandonner. Celui-ci se demande si elle trouvera grâce aux yeux de l’Ange.

 téléchargement

La valise de vitamines – santé 

« Qu’y a-t-il dans cette valise qui cliquette lorsque je la secoue «  ? Demande l’Ange.

« Cher Ange vérificateur, ce sont mes vitamines et mes potions. J’ai besoin d ‘elles pour rester en bonne santé et conserver une forme parfait pour mon voyage au sein de la nouvelle énergie ; parfois, je me sens un peu faible, et puisque vous connaissez tout sur moi, vous savez que je suis sensible à certains produits et aliments. Voilà pourquoi j’ai besoin de ces potions et de ces vitamines pour me soutenir et me donner la force d’accomplir ce voyage ». 

Wo est persuadé que, dans ce cas, il s’est présenté à son avantage et il ressent une certaine nervosité à la pensée que l’Ange se débarrassera de ces produits également. Il est convaincu d’en avoir besoin. Une pause s’établit. 

« Allez-vous également vous défaire de mes vitamines et de mes potions «  ? demande Wo en regardant l’Ange d’un air de chiot peiné. 

« Non, je ne vais pas les jeter » répond l’Ange « Toi seul finiras par le faire ; Au fur et  mesure d e ta progression, tu prendras conscience du potentiel d’un être humain ascensionné et tu comprendras progressivement que ton ADN est en train de se transformer. Ton système immunitaire est influencé et soutenu par l’énergie des étoiles. 

Messages et instructions seront délivrés à tes cellules à partir de la structure cristalline de la Terre et tu comprendras parfaitement ces suppléments, bien qu’utiles à ta santé aujourd’hui, perdront tout intérêt à mesure que ton bien-être augmentera. Aucune énergie terrestre, aucun attribut, quel qu’il soit, ne sera en mesure de t’épuiser. Aucune substance, aucune nourriture ne t’affectera de la même façon. L’illumination, loin de te rendre plus fragile aux éléments extérieurs, va au contraire, dynamiser ton organisme de façon telle que rien ne pourra atteindre la lumière en toi. Peu à peu, tu seras capable de te libérer de toute dépendance, quelle qu’elle soit, vis-à-vis des produits chimiques avec lesquels tu voyages. Au lieu de cela, tu découvriras de nouveaux suppléments de nouvelles énergies, d’autres éléments positifs et d’autres moyens de combler les besoins de ton organisme. Ne sois pas surpris le jour où tu constateras que ton nouveau corps et ton nouvel organisme auront besoin d’un équilibre nouveau. Non, Wo tu peux garder tes vitamines et tes potions, mais le jour viendra où ton corps n’en voudra plus. Alors, tu te souviendras de ce que j’ai dit ». 

Il s’agit là d’une victoire pour Wo. Non seulement parvient-il enfin à conserver quelque chose par-devers lui, mai sil s’agit également de la dernière valise. Il est heureux et prêt à franchir la porte pour se diriger vers un nouveau monde – un monde où la vie se situe davantage dans le maintenant – vers une existence qui lui permettra de transporter sa lumière et qui signifiera quelque chose d’important pour l’humanité qui l’entoure et pour la Terre. Il est très excité. 

« Cher Ange, merci de ton aide » déclare-t-il en fermant la valise.

« Nous n’avons pas terminé, Wo »  répond l’Ange en ouvrant à nouveau la valise.

« Que voulez-vous dire » ? questionne Wo nerveusement. 

L’Ange plonge sa main dans la valise et la remue un peu. Wo comprend ce qu’il est en train de faire.

« Il y a quelque chose de caché ici, Wo » En effet, il en sort une trousse noire fermée par une fermeture éclair. Elle avait été intelligemment dissimulée par les vitamines. 

téléchargement

Le compartiment secret – drame 

Wo tremble. Il baisse les yeux. Il ne veut pas rester là et ne souhaite pas non plus que soit découvert ce qui se trouve dans la trousse fermée. L’Ange respecte son désir et se tient simplement débout, le petit sac noir dans sa main immense. Il attend que Wo se décide à parler. « S’il vous plaît, non » implore Wo. 

« Je ne l’ouvrirai pas, répond l’Ange, parce que je t’aime et que je ne t’embarrasserai jamais volontairement … Mais tu ne peux emporter ceci avec toi, et tu le sais ». 

Alors, très chers, que pensez-vous que contient la petite trousse noire ?

Nous interrompons à nouveau cette histoire afin de bien vous expliquer cette métaphore. Je vais vous poser la question suivante et vous demander à vous tous, membres de l’auditoire et lecteurs, de me répondre mentalement : « Quelle est la personne à laquelle vous n’adressez pas la parole ? A qui, chers candidats à l’ascension, ne pardonnerez-vous pas au cours de votre vie ? Avec qui avez-vous de graves problèmes ? Qui ne pourrez-vous plus aimer à nouveau ? Qui vous a trahis ? Qui avez-vous mis à l’index dans votre esprit humain 

Voilà l’énergie qui se trouve dans le petit sac noir que tient l’Ange dans sa main. C’est laid. Cela ne peut accompagner une vibration élevée. Cette énergie ne peut se fondre avec l’intention pure d’un individu sur le point de s’engager sur la voie d’une vibration plus élevée et elle ne peut rester secrète. Nous développerons ce sujet après avoir franchi le seuil. 

Tout ceci vous convient-il ? Dans ce cas, permettez-moi de vous offrir le contenu d’un autre compartiment secret appelé l’âme divine. Il s’agit du pouvoir et de la force de dépasser les drames qui se déroulent dans les sombres tréfonds de votre esprit. Il s’agit de la lumière qui peut briller dans n’importe quelle situation. C’est l’essence même du pardon,  de la maturité et de la sagesse. Elle personnifie la bénédiction de l’humain nouveau. C’est la prise de conscience que chacun de vous est un fragment divin. Que la famille qui vous entoure, elle-même composée de fragments divins a accompli sa tâche. Quels qu’ils soient, quoi qu’ils aient accompli et où qu’ils se trouvent (même après la mort), ils sont aujourd’hui considérés comme des acteurs d’importance égale dans la grandiose représentation que vous avez tous contribué à créer. Pouvez-vous distinguer ce plan d ‘ensemble ? Comprenez-vous pourquoi il a fallu être deux pour créer l’énergie contenue dans le sac noir ? Pouvez-vous leur pardonner et les aimer ? Vous le pouvez ! C’est le miracle de la conscience évoluée du nouvel être humain qui répond pour vous ; Il s’agit du pouvoir de l’être humain ascensionné ! 

« S’il vous plaît, prenez ce sac », déclare Wo, les yeux remplis de larmes. « Placez-le parmi les autres objets sur le sol ; c’est là que se trouve sa place ». 

« Quel sac «  ? demande l’Ange ravi. « Il a disparu, il y a quelques minutes, lorsque tu as manifesté ton désir de pardon, grâce à la sagesse qui t’accompagne dorénavant, mon être humain aimé. Je te félicite pour ta compréhension. Pour ta graduation. Je te félicite Wo, pour ton niveau vibratoire plus élevé « . 

Wo fait ses adieux à l’Ange et l’enlace à nouveau. Porteur d’un seul petit sac, il franchit la porte qui, métaphoriquement, symbolise l’être humain désireux d’accéder à un lieu où rien n’est semblable à ce qu’ il connaissait auparavant – une contrée pleine de promesses, d’amour et de défis grandioses. Il parvient à une contrée peuplée de travailleurs de la lumière qui maintiennent l’énergie de la genèse d’une nouvelle Terre. 

Wo se sent éclairé, serein et profondément aimé alors qu’il disparaît au loin.

 

Très chers, cette parabole vous concerne. 

Comment ressentez-vous le fait d’élever votre seuil vibratoire et d’être mus par une énergie ascensionnelle ? Est-ce quelque chose que vous faites entre vos courses et l’heure des repas ? Si c’est le cas, vous ne comprenez pas de quoi il en retourner. Il ne s’agit pas de quelque chose que vous faites. Il est plutôt question de quelque chose que vous vivez. 

Ce qui vous attend, c’est l’énergie spirituelle la plus profonde et la plus émancipatrice qu’ait jamais connue l’humanité. C’est votre capacité à transformer l’essence même de votre vie – à mener une existence plus longue, plus paisible et plus accomplie, et à disposer du pouvoir de transformer la Terre qui se trouve sous vos pieds. Au cours de ce processus, vous aurez à apprendre, encore et toujours. De même, vous serez aimés démesurément et ressentirez peu à peu la présence de la Famille – car celle-ci se trouvera spirituellement plus près de vous que jamais. Il ne s’agit pas ici de la fin du monde. Il s’agit, au contraire, d’un nouveau commencement. 

Les membres d’une famille se tiennent à côté de votre siège, et au sien de cette famille se trouve Kryeon, dont l’existence, depuis des éons, a été consacrée à vous aimer et à vous informer … sans rien demander en retour … sans programme établi… sans aucune exigence. Je demeure votre ami et votre parent. Je suis rempli d ‘amour, vous regardant accomplir une chose à laquelle personne ne s’attendait : la modification de l’univers lui-même. Je reste sur la Terre jusqu’à ce que tout soi accompli. Et soyez convaincus, chers membres de ma famille, que tut cela durera encore longtemps. 

Que chaque lecture de ce message soit convaincu qu’il est profondément aimé ! 

Que la Nouvelle Terre commence avec ceux qui s’éveillent à leur pouvoir – ceux-là qui entendent et lisent ces mots. VOUS ! avec Amour.

 

KRYEON  sur le blog de  Francesca http://francesca1.unblog.fr/

L’HISTOIRE DE WO guerrier spirituel

 

Il y a longtemps que Kryeon a donné une parabole, et nous allons vous donner en bref celui qui parle du travail de l’Akash humain. Nous allons l’appeler, L’histoire de la Wo guerrier spirituel.

Ce titre est un oxymore, n’est-ce pas, celui d’avoir un guerrier qui est spirituel? 

Permettez-moi de vous raconter l’histoire, et vous pourrez voir vous-même ! Plusieurs fois, les personnages des paraboles de Kryeon sont nommés Wo, qui est le but. Car dans la langue de mon partenaire [Lee Carroll] ce nom a une signification. Cela signifie que Wo peut être soit un homme ou une femme (wo-man). Donc Wo devient toute personne de tout genre. Cependant, dans cette histoire particulière, Wo est un homme. Permettez-moi de vous guider à travers sa vie.

wo guerrier spirituel

Wo était un homme ordinaire, mais il était très attiré par l’armée. Maintenant, cet attribut est dans son Akash. Ceci est une des plus fortes akashique attributs qu’un homme peut avoir, car il sera le trait d’union encore et encore dans ce qui est très structuré et a un but. Il est un attribut karmique akashique ancien de l’énergie, et il n’est pas aussi fréquents aujourd’hui. Mais il était dans de Wo temps.

Wo se retrouva au le service militaire de son pays. On ne va pas vous donner le calendrier de cette histoire, mais seulement que Wo eu l’occasion de participer à la bataille. 

Wo avait une décision intéressante à faire. Il était intéressant parce que peu d’hommes font ce genre de décision. Wo a été sélectionné comme celui qui irait dans une partie très dangereux d’une bataille. Lorsque ses officiers ont demandé des volontaires pour des choses dangereuses, Wo se trouva immédiatement debout et il leva la main et dit: « envoyez-moi? » En faisant cela, Wo venait de rencontrer la «synchronicité de l’Akash. » Vous voyez, Wo avait été ici avant et vécu de nombreuses fois. Pour une raison quelconque, il a répété encore et encore.

Dans vies passées Wo avait perdu sa vie dans la bataille encore et encore, et maintenant il était sa chance de racheter ce modèle, et d’aller dans une bataille dangereuse où il avait une chance de survivre. Il se trouva bénévole instantanément, et il se sentait bien. Voilà une chance de le faire à nouveau, mais il ne savait pas que cette fois-ci ce serait consciemment. Vous pourriez dire Wo a été poussé et tiré par l’énergie de son Akash. Ses amis ont demandé : Wo, chapeau que faites-vous? Vous ne pouvez pas survivre à cette aventure ! - Et il dit: Je ne  sais, je sais juste que je dois le faire.

Ce fut très tôt le matin que Wo se trouva sur sa mission bénévole dans le champ de bataille, dans une situation compromettante … dangereuse comme toujours. Je ne vais pas vous donner les détails, mais je vais vous dire qu’il avança aussi alerte et effrayé que jamais, avec des hommes tout autour de lui en train de mourir sur les deux côtés de la bataille. La bataille était presque terminée et Wo du côté gagnant, quand il sentit la lame d’acier froid aller en lui encore une fois. Wo chancelle et tombe, mais cette fois, la fin sera un peu différente. La Mort n’a pas été immédiate, et Wo a eu l’occasion de découvrir quelque chose qui pourrait le changer. Il sentait qu’il allait mourir encore une fois. Il en quelque sorte se « rappeler » ce sentiment, car mourir dans la bataille n’était quelque chose de nouveau pour lui. Mais au lieu de mourir, Wo se trouva sur une table en bois primitive, étant opéré par les médecins militaires de l’époque. Ils faisaient ce qu’ils pouvaient pour sauver sa vie.

Wo, il était déjà dans le tunnel à marcher vers la lumière. Il l’avait fait auparavant. Oh, il se souvenait de cela ! Il ne savait pas si il était sur ​​Terre ou dans entre les mondes ; Il savait juste qu’il se souvenait de cette expérience. Quel beau sentiment que cela est ! Oh, il y a tellement plus à cette expérience que nous pouvons vous dire ! Il ne pouvait pas croire à quel point cela était paisible, et combien il avait espoir de revoir ce qui était dans la lumière. Être un humain était si petit par rapport à ça ! Ce fut la vraie réalité ! Il pouvait entendre la lumière. Il pouvait presque chanter avec la chanson qui l’avait appelée chez lui. C’était si familier. Il n’y en avait plus pour très longtemps maintenant, Wo savait, et il avançait vers la musique … et puis il se réveilla.

Un médecin se tenait devant lui, le regardant dans les yeux. Wo entendu ses mots: «Wo, vous ’revenez à la  vie. L’ennemi a gagné pour vous prendre aujourd’hui. « Il ne savait pas quoi penser. Wo était mentalement dans un endroit étrange. Il avait rêvé le tunnel ? Avait-il vraiment été exposé à ce qu’il pensait qu’il avait vu ? Pourquoi était-ce si familier ? Pourquoi se sentait-il déçu d’avoir survécu ? Oh, il allait en savoir plus !

Lorsque Wo guérit suffisamment pour quitter la zone de récupération médicale, il est retourné à ses fonctions en tant que militaire, mais de toute façon rien n’allait droit. Rien ne put lui apporter la joie. Il n’avait rien sentir d’aussi bon que lorsqu’il était dans ce tunnel. Etait-ce réel ? Était-ce un esprit chimique ? Il ne pouvait même pas se rappeler ce qu’il ressentait, sauf qu’il a pu voir la réalité réelle, pas l’humanisme. Il était sur le point de toucher le visage de Dieu quand il revint. Il allait en savoir plus. Je vais vous dire le reste de l’histoire.

Wo est allé en voyage. Il sortit de son devoir. Il a fait l’impensable, et il a déserté l’armée. Il est allé à l’étranger. Il a étudié avec les chamans et ils lui ont dit des choses, et il a appris des choses et il s’est rappelé ce qu’ils ont dit. Wo avait « ouvert le pot» de sa connaissance spirituelle de la vie passée, et même si il n’a pas eu les années d’expérience dans cette vie, WO devenu un guérisseur chamanique.

Pour les dix prochaines années, il vivrait dans un petit village et beaucoup sont venus de partout pour lui rendre visite et pour être guéris. Finalement, l’armée a trouvé Wo car il n’y a aucune limite de temps pour le crime de désertion. Sa renommée en tant que guérisseur leur avait apporté le droit à ouvrir sa porte. La peine pour désertion est la mort et ils l’ont tué sur place.

Maintenant, ce n’est pas la fin de cette histoire parce qu’elle continue. La suite est ce que je veux vous montrer. Wo : la vie a été remplie avec quoi ? Vous pourriez dire, synchronicités et énergies. WO lui, eu constamment des situations qui l’ont poussé dans la bataille. Les sentiments et les énergies qu’il ne pouvait pas expliquer le mit en danger, principalement parce qu’il le voulait. D’autres énergies et synchronicités ont ensuite laissé voir une plus grande vérité. Puis les synchronicités l’ont amené à trouver ses pouvoirs chamaniques et la possibilité pour les dix ans à venir de guérir les autres. Quelle vie ! Mais maintenant, je vais vous montrer Wo, celui de la prochaine vie.

Wo est venu dans le monde moderne avec vous, et tout ce qu’il veut faire est de revenir dans l’armée … et il le fait. Il n’y a pas de guerre à laquelle participer cette fois pour lui, et pourtant il bénéficie de nombreuses années au sein de la structure, il réalise qu’il Aime. Mais il y a quelque chose qui le tracasse. Il sait qu’il y a quelque chose de plus. Vous voyez, Wo est une vieille âme. Dans son Akash tout EST. Il ne le sait pas, mais il est sur ​​le point de le toucher et je tiens à vous montrer ce qui se passe : Wo rencontre un autre homme, et cet homme ouvre le pot de la spiritualité  à Wo. Il dit Wo sur le Dieu à l’intérieur, et de la beauté de l’autre côté du voile. Il invite le Malheur à venir à une réunion avec lui, et ensemble, ils réalisent.

Wo rencontre d’autres belles personnes qui croient la même chose, qu’il y a une divinité en chacun et qu’il faut la trouver, et voici où vous entrez en jeu. Vous êtes assis dans une de ces réunions en ce moment. Que pensez-vous qui va se passer à côté de Wo ? Connaître son Akash comme vous le faites, que va t’il arriver à Wo maintenant ? Pour l’instant Wo est exposé à quelque chose qui était si important la dernière fois. Saura-t-il s’en souvenir ? Je peux vous dire ce que Wo fait maintenant et je vais vous dire pourquoi il le fait. Je vais aussi vous dire dès maintenant, qu’il y a un certain nombre d’entre vous dans la chambre avec le même attribut que celui de Wo.

Wo revint de la réunion et tremblait visiblement. Il est inquiet pour une raison quelconque. Il a promis qu’il ne serait jamais allé à une réunion spirituelle comme ça. Wo vécu le reste de sa vie, sans jamais ouvrir son pot spirituel. Il marchait toujours dans l’autre sens quand quelqu’un lui a parlé de la vérité spirituelle de Dieu à l’intérieur. Il ne serait jamais allé visiter un chaman, et peu importe, il ne serait jamais allé à un guérisseur. Il ne voulait pas écouter les canalisations. Il ne se souciait pas de la médecine alternative. Il se souciait de la structure et de l’armée, et a apprécié le confort de ce qu’elle contenait pour lui.

Wo mort d’une mort ordinaire comme un homme plus âgé dans ses années quatre-vingt. À son dernier souffle, Wo à nouveau marchait à travers ce beau tunnel, il se souvint pleinement. Il a obtenu la maison de son côté du voile, et nous attendions tous pour lui. Il a reçu un beau message d’accueil et un parti merveilleux. C’est une métaphore très chers, pour les câlins qui attendent de vous tous, les toasts de votre vie, la joie d’être avec des amis, et le sentiment d’être enfin à la maison à l’endroit où vous appartenez vraiment. Il n’y avait pas un de nous qui l’ait jugé pour ce qu’il avait fait, ou pas fait.

«Kryeon, comment pouvez-vous nous donner une parabole comme ça? Qu’est-il arrivé? Pourquoi ne Wo tourner le dos à ce qu’il savait ?Quelque chose ne va pas avec cela. « 

Rien de mal à cela, très chers. Permettez-moi de vous expliquer pourquoi Wo a fait ce qu’il a fait, car il y a de vieilles âmes dans la chambre et la lecture de l’Akash sont les rencontres de Wo sous diverses formes. Il est classique ! Il est la peur de l’illumination. Écoutez: Vous avez parcouru un chemin sombre dans le passé. Certains d’entre vous ont brûlé sur le bûcher à cause de cela. Vous avez perdu vos vies en jours primitifs à cause de cela. Vous avez eu l’immense chagrin de perdre de la famille et des amis à cause de vous … et vous ne voulez pas le refaire à nouveau. Il est un tel sentiment profond enraciné ! Maintenant, vous marchez dans l’autre sens quand quelqu’un mentionne même quoi que ce soit à propos de la spiritualité.

Certains d’entre vous ont la connaissance spirituelle chamanique dans leur for intérieur et maintenant tout ce que vous voulez faire est de sortir de cette réunion. Je sais qui est ici, vous voyez. Peut-être êtes vous venus un peu trop près de la réalité de ce qui est arrivé la dernière fois ? Il est maintenant temps de voir, très cher, et y faire face. Mais la douleur et de la souffrance et de la mort ne va pas être votre réalité cette fois. Au lieu de cela, ce sera l’énergie que vous avez attendue.

Si j’avais été en mesure de dire quelque chose à Wo, je l’aurais déconseillé d’utiliser le guerrier qu’il était, et de marcher dans la peur akashique. Je voudrais lui dire d’utiliser la même énergie comme il en avait l’habitude et de marcher dans le champ de bataille avec son épée prête! Sans peur !  Aujourd’hui, il est temps de reconnaître si cela est vous également.

Y a t-il une hésitation à aller de l’avant dans ces choses ? Quelle est votre excuse ? Pour la plupart des vieilles âmes Je donne la parabole de Wo, car en effet, c’est ce qui est. Il est temps de rejeter les vieilles peurs et de voir l’énergie pour ce qu’elle est. Il est temps de combattre la bataille de l’Akash et de la déplacer vers la droite dans votre nouvelle réalité. La planète sera un meilleur endroit, vieille âme, si vous ouvrez le bocal spirituel et touchez le visage de Dieu. 

Qu’il en soit ainsi.

Kryeon

http://francesca1.unblog.fr/2011/11/03/la-parabole-de-wo-et-la-nouvelle-ville/

LE LIVRE DE KRYEON où est relatée l’histoire de WO  est intitulé LE RETOUR : voici des chapitres http://francesca1.unblog.fr/category/1998-le-retour/page/2/

Les Paraboles de Kryeon

KREYON

Une parabole est tout simplement une histoire qui est utilisée pour illustrer une leçon ou morale. Souvent, les significations réelles sont en attente d’être découverte grâce à des examens répétés. Les sujets des paraboles de Kryeon sont toujours à propos de l’homme individuel vivant sa vie dans la dualité, comme nous le faisons. 

Kryeon a vingt paraboles, plusieurs impliquant l’Akash humain.

Voici les liens où les retrouver :

L’HISTOIRE D’ÉVELINE ET DE L’ARBRE ÉTERNEL

LA PARABOLE DU RICHE ET DU CHAMEAU

LA PARABOLE DE LA CHAMBRE ARC-EN-CIEL DE KRYEON

LA PARABOLE DE WO ET LA NOUVELLE VILLE

LA PARABOLE DE MOBIE

LA PARABOLE D’ANGINON ET VERÉHOO PAR KRYEON

AARON ET LE GLOBE D’ESSENCE DIVINE

 LA PARABOLE DE LA FOSSE TAPISSÉE DE GOUDRON

LA PARABOLE DU FERMIER PAR KRYEON

EXPLICATIONS DE LA PARABOLE DU FERMIER

LA CHAMBRE DES LEÇONS ET PARABOLES DE WO

LA PARABOLE DE LA CHAMBRE D’APPRENTISSAGE KRYEON

 

Suivre le blog de Francesca http://francesca1.unblog.fr/

L’histoire d’Éveline et de l’arbre éternel

téléchargement (1)Permettez-moi de vous raconter une petite histoire, avant de terminer. Je vais vous parler d’Éveline et de l’arbre éternel. Les paraboles semblent parfois irréalistes ou utopistes. Ce sont seulement des allégories où il faut mettre de côté la logique et lire le message entre les lignes. Éveline n’existe pas vraiment, dans la nature, mais vous comprendrez certainement le rapport entre elle et Mère-nature.

Éveline était un arbre, une essence d’arbre. L’essence de Gaia était là et elle savait qu’elle était l’arbre appelé Éveline. Elle savait qu’elle était une grande plante. Elle était consciente de son état d’arbre. Son but, son seul but, était de se développer autant qu’elle le pouvait, aussi grande qu’elle le pouvait, afin de fournir sa part d’oxygène à la planète Terre – pour l’humanité.

Éveline s’enracina, tout comme le font les arbres. Elle pouvait ressentir que ses racines descendaient profondément dans le sol. Ses racines absorbaient les éléments nutritifs, les ressources du sol de Gaia, dont elle avait besoin pour sa croissance. Donc, elle croissait constamment. Plus elle grandissait, plus ses racines se développaient, afin de bien ancrer la partie grandissante d’elle-même qui était hors terre, ainsi que sa majesté représentative de la forêt.

Soit dit en passant, Éveline n’était pas vraiment consciente de chacune de ses racines, tout comme vous n’êtes pas vraiment conscients de chacun de vos cheveux. Elle en avait tellement. Cependant, une racine particulière, très longue, se dirigea vers la surface. Elle germa, prit naissance, pour ainsi dire, et commença une nouvelle vie, à titre de nouvel arbre. Cette petite « repousse » a également pris connaissance de la bienveillance de Gaia. Donc, elle a commencé à croître, tout comme Éveline. Elle avait aussi un prénom. Elle s’appelait Martha.

Selon le temps linéaire, Éveline vit naître Martha. Elle vit sa naissance, sa croissance et son développement. Donc, l’existence de Martha était une certitude, non pas une croyance. Martha n’avait pas besoin de chercher à convaincre Éveline qu’elle existait. N’oublions pas que Martha provient de l’une des racines d’Éveline. En fait, elles sont encore reliées par une racine, par un cheveu, n’est-ce pas ? Ensuite, Martha fit la même chose qu’Éveline. Tout provenait des racines, de l’une des racines d’Éveline. Bref, toutes les racines étaient reliées, peu importe les directions de chacune. Vous voyez où je veux en venir ?

[NDIT - Kryeon, j'adore ce paragraphe. Enfin ! Il s'agit d'Ève et Adam. Adam est né d'une racine d'Ève et Ève est née de la côte d'Adam. Cela équilibre les sexes. Bravo ! Même dans mon corps masculin, je suis féministe. Je suis un "promoteur" de l'égalité des sexes depuis plus d'une génération.]

Finalement, Éveline et Martha sont devenues une forêt où tout était interconnecté, interallié. La force de vie de la planète Gaia était parmi chacune d’elles. Les racines sont sans commencement ni fin, puisqu’elles sont individuelles, avec des noms ou prénoms individuels, et qu’elles font toutes partie du même arbre, de la même conscience. De la conscience de l’arbre initial.

Maintenant, interviewons Éveline. « Éveline, qui es-tu ? Lorsque tu regardes la forêt, es-tu Éveline, ou es-tu aussi Martha, Georges, etc., Qui es-tu ? » Elle dira : « Je suis unie avec tous ces arbres, avec tous ces êtres, et ils sont tous unis avec moi, puisque nos racines ne font qu’UN, et qu’elles proviennent toutes de la même Source. »

Vous voyez certainement que cette métaphore illustre qui vous Êtes, n’est-ce pas ? Lorsque vous observez la nature, vous voyez probablement que tout est relié, mais vous vous percevez comme étant une entité individuelle, qui chemine, la plupart de temps en solo, et que personne ne se soucie de vous. Le sentiment d’être seul, à travers sept milliards d’Êtres Humains. Pourtant, Éveline est consciente de son unité avec le tout. La connectivité, l’unification avec la totalité, sera le salut de l’humanité [NDIT - Salut = Dans le sens de ; Fait d'échapper à un danger, à un malheur. Ne devoir son salut qu'à la fuite. Comité de salut public]. Mais il faut commencer par le commencement. Vous comprenez que votre âme est beaucoup plus grande que tout ce que vous avez jamais pensé ou imaginé.

Bon, je viens de vous dire que l’âme n’a pas de personnalité, mais ce n’est peut-être pas ce que vous pensez. Les apparences sont parfois trompeuses. Votre âme a des « attributs ». Elle est parfaite, aimante et bienveillante. C’est ce que vous ressentez, lorsque vous entrez au coeur de vous-mêmes. La main de votre âme, ce que vous appelez Dieu, est toujours tendue et grande ouverte, envers le rôle d’Être Humain que vous jouez. Dès votre naissance, elle vous invite cordialement, sans rien exiger, à la découverte de QUI et de CE que vous êtes. Si vous acceptez sa main bienveillante, vous commencerez à changer votre réalité ou votre vérité individuelle. Vous serez en mesure de participer au changement de la planète Terre, en vivant votre propre réalité sacrée et votre prise de conscience. Si vous me perceviez comme un charlatan, vous ne seriez plus là, en train de m’écouter ou lire ces lignes. Donc, j’ai « peut-être raison », n’est-ce pas ?

Voici une petite suggestion. Ces décisions doivent provenir de votre libre arbitre, de votre intention pure et de votre pleine compréhension. Votre petite voix muette, ce « son du silence », vous dira : « Voilà ce que je veux faire ! » Ne faites pas ce que l’on vous dit de faire, si vous ne le ressentez pas. Peu importe qui vous l’a dit et peu importe le groupe ou l’organisation qui vous l’a dit. Soyez une entité totalement libre de vos choix. Pourquoi ne pas vous asseoir avec vous-même et demander à votre corps physique s’il y a plus ? Soyez foncièrement honnêtes envers vous-mêmes, et faites une pause. « Prenez le temps de prendre le temps ». Une réponse viendra peut-être. Si cela se réalise, la réponse vous fera possiblement frissonner, car il est très possible qu’elle vous dire quelque chose comme ceci : « Pourquoi as-tu attendu si longtemps, avant de poser cette question ? Oui, il y a plus ! Nous n’en sommes qu’au début de cette découverte fantastique. »

Je vous parle d’une invitation en sourdine qui s’adresse à chaque Être Humain de cette planète. Détendez-vous et parlez à ce qui est « inné » dans votre corps physique. Ensuite, permettez-lui de vous aider à rester centré ou de retrouver le centre de votre propre cheminement, de votre propre vérité individuelle. Ne faites pas ce que je dis, comme un suiviste. Je souhaite que vous écoutiez et suiviez ce que vous dit votre propre conscience. Pourquoi ne pas commencer par vous demander si ce channelling est réel ou non ? Permettez à votre propre divinité intérieure de vous dire ce qu’elle en pense !

Notre message d’amour de ce jour linéaire est maintenant terminé, dans l’éternité du moment présent. Sachez qu’il provient d’une source qui est en chacune et chacun d’entre vous. Portez attention à la petite voix muette de votre intuition ou du petit doigt de votre main gauche. C’est ce que nous appelons « le troisième langage ». Cette petite voix « muette » vous parle sans cesse. Elle vous dit : « Écoutez, écoutez, écoutez, voilà la raison pour laquelle vous avez choisi de revenir à titre d’Être Humain. » Chères Âmes expérimentées, vous représentez et vous êtes l’espoir ce cette planète. De deux choses l’une… Si vous êtes encore en train de lire ces lignes, vous savez ce que je veux dire. C’est à « votre tour de vous laisser parler d’amour », c’est votre temps !

Et c’est ainsi.

Kryeon

*************************************

Vous pouvez diffuser librement cette traduction, à condition que ce qui suit soit inclus et que la présentation ne soit pas modifiée.

Interprétation et traduction québécoise de ; JM

Site : http://kryeon.forumactif.com/forum.htm

La parabole de Wo et la nouvelle ville

La parabole de Wo et la nouvelle ville dans PARABOLES aux MIRACLES 170px-Manhattan_panorama_under_cloudsWo, notre personnage principal, vit une existence à quatre dimensions. Il n’est ni homme ni femme ; il  représente en fait les deux genres. Il s’agit de vous. Pour faciliter la lecture, nous emploierons le genre masculin…. 

Wo vivait au sein de la vieille énergie et avait le sentiment qu’il devait bien y avoir quelque chose de plus dans la vie. Une nuit, au cours d’une méditation profonde, il reçut des informations cruciales, sans savoir qui s’adressait à lui. La vérité est que Wo communiquant avec Wo, avec son Soi supérieur, la partie de lui-même qu’il désirait épouser et qui lui manquait le plus. 

Saviez-vous chers humains solitaires, que lorsque vous développez le Troisième langage, vous initiez un rapprochement, une cérémonie de mariage avec la partie manquante de vous-mêmes ? C’est de là que provient la joie. 

Wo reçut les informations suivantes : « Il est temps de monter dans le train en direction de la nouvelle ville, car l’ancienne a disparu. Elle ne représente plus ce que vous êtes. Montez dans le train qui porte le nom de « Intention  Express ». Dans la nouvelle cité, vous remarquerez des rues pavées de l’or de votre intention. Des miracles y sont possibles ; vous pourrez prolonger votre vie, vous  remplir de joie, aider autrui, éprouver la passion, accomplir des choses que vous n’auriez jamais cru possible de réaliser. Beaucoup de choses vous attendent dans cette ville nouvelle, Wo ; il est temps d’embarquer. » 

Wo acheta un billet et prit le train, et les rails de l’intention menaient bien à la cité nouvelle ; il avait choisi un aller simple, sachant qu’il ne pourrait plus revenir en arrière. Il en était convaincu, et il avait bien réfléchi avant de se décider à entreprendre ce voyage. Au cours de son périple, il songea à tout cela, certains que dans la ville nouvelle, il prendrait la même place que d ans l’ancienne, mais que tout y serait différent. Grande était son impatience. Une fois à bon port, il descendit du train et fut bien étonne de ce qu’il observa ; la ville était presque identique à celle qu’il venait de quitter. Aussi commença-t-il à chercher les éléments semblables ; il souhait constater les différences qui devaient exister entre l’ancien et le nouveau, et dénicher ces fameuses rues pavées d’or. 

Mais partout où son regard se portait, il ne découvrait rien d’autre que la vieille énergie. « Que se passe-t-il ? La ville a le même aspect et produit la même impression que celle que j’ai quittée. Où se trouve donc le nouveau ? » se demandait-il. Il restait là, perplexe. Et c’est à ce moment-là que se termine la parabole. Elle diverge de toutes les autres déjà racontées. Nous allons figer Wo sur place pour vous livrer cette information : «Wo, c’est vous » La parabole se joue dans le maintenant. Et sa fin sera la vôtre, ou sera-t-elle votre commencement ? 

La nouvelle cité se cache dans l’ancienne ! Beaucoup parmi vous ont acheté le billet, pris le train et pour certains, le voyage fut même pénible. Maintenant, vous êtes au beau milieu d’une énergie qui vous déroute. Une partie de vous-mêmes trouve que rien n’a changé. C’est alors que vous parviennent des informations de votre Soi supérieur, votre partie divine, qui affirme : « Les rues en or sont pavées de votre intention : c’est votre intention de calibrer qui révélera le nouveau ». 

Wo se tient encore ici, aussi lui demanderons-nous ce qu’est pour lui le normal. Il réfléchit un instant et répond : « Le normal, pour moi, c’est une nouvelle dimensionnalité qu’il me reste à inventer. Cependant, à mesure que j’effectuerai mon calibrage à l’énergie nouvelle, je verrai apparaître les rues pavées d’or, je pourrai contempler la paix envahissant la Terre et les autres se transformant autour de moi ». 

Wo est conscient qu’il est temps pour lui de se mettre à l’œuvre, car tout ne se passera pas en une nuit, qu’il devra développer une seconde vue, qu’une nouvelle sorte de sentiments et d’énergie est en préparation, celle que les humains appelleront la cinquième –mais à tort-. Il s’agit simplement de la dimension suivante, qui inclut celle où vous vivez actuellement. 

« Kryeon vous avez beaucoup parlé de cette nouvelle dimensionnalité, mais avez fourni bien peu de clés permettant d’y accéder ». C’est comme ça, et c’est pourquoi je tente de placer dans les limites de votre monde à quatre dimensions des instructions dimensionnelles supérieures. La métaphore demeure : êtes-vous en mesure de voir la station à laquelle vous vous branchez sur votre poste de radio ? Non. En connaissez-vous la fréquence ? Non. Alors, comment faites-vous ? Vous essayez de calibrer le récepteur pour la trouver. Vous balayez les ondes à la recherche du signal, jusqu’à ce que vous tombiez dessus. Il en est ainsi de la nouvelle dimensionnalité, et nous tentons de vous faire comprendre que vous  devez la rechercher pour vous y calibrer. Tout comme la station de radio, elle est invisible, mais elle vous entoure, féconde d’un nouveau programme qui porte votre nom. 

220px-Tokyo_odaiba dans PARABOLES aux MIRACLESVous qui êtes assis en ces lieux, vous terminez l’année du 3. Ainsi que nous l’avions annoncé dans notre message du mois d’août, ce fut une année cruciale. Au cours des années nous avons fait bon nombre de déclarations, mais nous souhaitons revenir à l’une d’elles, car elle prend actuellement tout son sens : « Comme va Israël/la Palestine, ainsi va la Terre ». Peut-être certains d’entre vous saisissent-ils ce que cela signifiait. La Terre entière devra conjuguer ses efforts pour résoudre l’insoluble, afin de recréer l’espace où devait se produire un Armageddon. Mais à présent, cet espace a changé. Oui, il peut apparaître identique à ce qu’il était avant, avec son lot de chagrin, de mort, de haine indicible, mais quelque chose a changé ; la grille émet des informations envoyées par les Maîtres. Il existe une cité cachée aux rues en or pavées de votre intention. En dessous se dissimule la Nouvelle Jérusalem. 

Tout ce qui est survenu ces derniers mois vous a préparés à contribuer à l’avènement de la paix dans ce centre de l’Univers appelé le Moyen-Orient. Et vous savez à présent que vous en faites partie ; attendez-vous à des événements cruciaux dans cette région… Les dirigeants en poste là-bas sont incapables d’engendrer la paix, mais ils n’y seront plus pour bien longtemps. Une nouvelle énergie est en gestation. Beaucoup d’entre vous en sont déjà conscients et peuvent le ressentir profondément. 

Ainsi, très  chers, nous ramassons les bols contenant nos larmes avant de quitter ces lieux. Ce sont les larmes de joie, la joie d’avoir eu le privilège de baigner les pieds des êtres humains, ces êtres vivant au sein d’une énergie encore jamais expérimentée sur cette planète. Ceux qui écoutent ou lisent ces lignes sont prêts à se recalibrer à une nouvelle réalité. Combien d’entre vous désirent quitter endroit différents de ce qu’ils étaient à leur entrée ? Combien souhaitent cheminer sur les anciennes routes, et en même temps vivre dans la joie le long des nouvelles ? Je pense que la réponse est évidente. 

Et c’est pour cela que nous vous aimons si tendrement Et il en est ainsi ! signé Kryeon. 

Kryeon : Tome VII – Un nouveau départ, canalisé par Lee Carroll – page 196. Channeling de Newport Beach, Californie, Décembre 2001. 

La parabole d’Anginon et Veréhoo par Kryeon

 

La parabole d’Anginon et Veréhoo par Kryeon dans PARABOLES aux MIRACLES 220px-BalcoznaAnginon et Veréhoo étaient des guides. Anginon était spécial, car il avait été un humain auparavant ; il portait donc l’insigne des humains. Veréhoo, lui n’avait jamais été humain ; il avait toujours fait partie du groupe des guides. Tous deux avaient accompagné des humains, vie après vie. Anginon et Veréhoo étaient contents, parce qu’ils se rendaient  à une autre séance de planification qui allait marquer bientôt le début d’une autre vie humaine. 

 

Ils devaient sous peu rencontrer l’entité qui leur avait été assignée, l’une des gardiennes d e l’amour… l’une de celles qui seraient envoyées sur Terre en tant qu’humains, l’une de celles qui devaient être un Guerrier de la lumière. Nos deux guides, Anginon et Veréhoo qui se tenaient l’un près de l’autre pendant la réunion de planification, s’apprêtaient à rencontrer l’entité appelée « Wo ». Nous avons entendu parler de Wo précédemment dans une parabole communiquée il y a un an dans cette même pièce. Nous l’avions suivie dans le récit de sa vie en tant qu’homme et nous avions partagé l’expérience de son voyage à travers sa série de leçons. Wo se tient maintenant dans la pièce de planification, près du portail qui mène à la caverne de la création. Wo est prêt à recevoir son essence et à retrouver intact son karma sur la planète Terre. 

 

Anginon et Veréhoo font partie de cette planification. C’est ici que Wo et tous les autres planifient le karma qui sera généré au cours des leçons qu’ils vivront… C’est un plan clair qui ne doit pas être confondu avec la destinée. Encore une fois, Wo descendra sur la Terre où il sera confronté à un karma approprié et aura une chance de le traverser (tout comme par le passé). Ceci est fait afin de donner à Wo une chance d’élever la vibration de la planète par ses efforts, afin d’être reconnu par toute la galaxie… car les entités du groupe des Sagittaires, des Arcturiens, de l’Ashtar, jusqu’à la Force créatrice première, connaissent tous Wo. 

 

Wo se prépare à l’issue de cette rencontre de planification, à reprendre son chemin là où il l’avait laissé (par rapport au karma à et de retourner vivre sur la  Terre. Wo planifie ici, avec les autres entités qui viendront en apprentissage… et cette planification se fait également, mes très chers, avec les âmes les plus élevées qui se trouvent déjà en apprentissage sur la Terre. Le karma (tel que décrit dans une communication antérieure) peut être un plan très complexe. C’est ainsi que Wo choisit de revenir en compagnie de Anginon et Veréhoo, en tant que femme, cette fois-ci. Les guides s’engagent volontairement à faire le voyage et à venir sur Terre avec elle. Wo a également choix de naître le premier jour du mois de septembre. Elle éprouvera en outre beaucoup de difficulté avec l’aspect contrôle dans sa vie ! 

 

Au cours des premières années de son existence, Wo est violentée par son père. Puis elle est violentée par son beau-père, et même par le frère de son beau-père.  A l’âge de onze ans, elle porte déjà le poids d’un lourd karma… intentionnellement (et pendant ce temps, Anginon et Veréhoo se tiennent près d’elle, observant le karma de son choix se développer. 

 

Mes très chers, la prédestination n’existe pas. Toutes vos leçons sont prévues et choisies à l’avance, mais les solutions sont vôtres pendant que vous êtes sur Terre. C’est un fait ; si vous envoyez des entités sur Terre en tant que marteaux, il ne sera pas alors surprenant, quelques années plus tard, de les retrouver en compagnie de clous. C’est de  la logique, pas de la prédestination. Les caractéristiques de ceux qui sont nés le 1er septembre sont connues, et vous ne serez pas surpris des difficultés qu’ils rencontrent ou des leçons qu’ils doivent vivre. 

 

Wo a des problèmes avec les hommes. Elle n’a pas de problèmes d’argent, car ce n’est pas le karma qu’elle porte. Au contraire, l’argent semble lui venir facilement et, dans le domaine des affaires terrestres, elle est fière de son ascension professionnelle. Elle est malveillante à cause de la colère et de l’énergie contenues dans sa leçon karmique et dévore l’esprit des hommes autour d’elle, prenant plaisir à jouer en affaire et à gagner sur ses adversaires masculins. A trois reprises, elle tente de s’associer, mais aucun partenaire ne peut résister, à cause de son agressivité. Avec l’âge, la santé de Wo faiblit ; son déséquilibre lui cause un excès d’acidité et d’autres maladies reliées au stress. 

 

Anginon et Veréhoo observaient avec amour, sachant bien que tout était mis en place pour la prochaine étape, parce que c’était ainsi qu’en avait décidé Wo et les autres. Ils avaient décidé que cette incarnation pourrait être très importante et qu’on s’en rappellerait à cause des nouveaux attributs de la Terre. C’est dans sa garante-septième année de vie terrestre que Wo fut accidentellement mise en présence d’une femme éclairée… au cours d’une de ces séances intensives de travail au cours des quelles les humains sont forcés de vivre ensemble pendant une semaine, sans pouvoir s’échapper, au nom de l’efficacité. Anginon et Veréhoo reconnurent tous les deux la femme, parce qu’elle avait aussi participé à la rencontre de planification qui s‘était tenue 47 ans auparavant. C’était celle qui devait, tel que prévu, apparaître en cette année pour introduire Wo  à son aspect spirituel, si elle était prête. 

 

Ainsi que l’avait voulu le destin, Wo s’intéressa à cette femme. Elle voulut savoir en qui elle se différenciait des autres. Et, comme si poussée par le destin (blague cosmique), Wo s’approcha de la femme, tard un soir, et lui demanda : « Comment se fait-il que vous soyez en paix ? Comment faites-vous pour être si tolérante envers les autres ? Quel est votre secret ? » 

 

Anginon et Veréhoo retenaient leur souffle ! Tout ce qu’ils attendaient depuis le début de l’existence terrestre de Wo était concentré dans cet instant. Ils ressentaient tous deux le potentiel de ce qui se passait et surent que c’était la première occasion qu’ils avaient attendue tout ce temps. Jamais, dans toutes leurs assignations de guides, rien de tel ne s’était produit ; pendant que la femme parlait, Wo demeurait stoïque mais absorbait tout. Et plus patard, ce soir-là, cela se produisit. Seule dans sa chambre, Wo pleura ouvertement ; elle leva les mains au ciel en signe de désespoir et demanda à voix haute si l’Esprit voudrait bien lui accorder une audience. Comme si la lumière s’était soudainement allumée, Anginon et Veréhoo furent lancés dans l’action. Wo  avait exprimé une intention ! Oui ! L’Univers était à l’écoute. Oui ! Il existait quelque chose de plus grand que l’intelligence humaine et oui ! elle pourrait connaître la paix pendant son incarnation. Anginon et Veréhoo célébrèrent l’événement… et Wo n’arriva pas à trouver le sommeil cette nui-là en raison de toute l’activité qui se déroula autour de son lit ! 

 

220px-Emum%C3%A4gi_vaade_NW dans PARABOLES aux MIRACLESTout se mit à changer rapidement pour Wo. Elle rencontra la femme plusieurs autres fois et développa avec elle une solide amitié. Elle rencontra également d’autres personnes qui l’aidèrent dans le processus et lui procurèrent l’information dont elle avait besoin. Et, pendant ce temps, Anginon et Véréhoo se réjouissaient  de la nouvelle communication qu’ils étaient autorisés à avoir avec Wo et son moi supérieur. Un troisième guide, du groupe des maîtres guides se joignit à eux. Wo put ainsi entrer directement dans son karma et pardonner à ceux qui lui avaient fait tant de mal. Elle acquit la sagesse et comprit qu’elle était responsable de tout ce qui lui était arrivé. Avec la SAGESSE vint l’AMOUR et avec l’AMOUR vint l’ACTION ! Puis, vint le jour où non seulement Wo arriva à supporter les hommes dans sa vie, et en fait elle se trouve un partenaire … et leur union fut longue et heureuse. Plutôt  surprenant ! 

 

Au cours de la cinquante-troisième année de la vie de Wo, Anginon et Veréhoo furent rappelés. Wo avait atteint un tel niveau de vibration qu’une nouvelle équipe de guides était nécessaire pour la servir. Au départ de ses guides, Wo fut laissée seule et sans soutien pendant 90 jours. Même pendant cette période de stress, Wo comprit ce qui se produisait ; elle s’occupa tranquillement à d’autres activités humaines… et passa à travers l’épreuve sans difficultés. Anginon et Veréhoo célébrèrent de nouveau. Vous pensiez peut-être qu’ils auraient pu éprouver du mécontentement, de la tristesse ou de la douleur de quitte rune amie tant aimée… à ce moment qu’ils avaient attendu et planifié depuis si longtemps. Mais Anginon et Veréhoo savaient que l’équilibre régnait et que la graduation d’une âme élevait l’ensemble … et ils se retirèrent volontairement sans rébellion et sans autre pensée qu’un sentiment d’amour envers le processus. 

 

C’est ici que nous abandonnons Wo, parce que son futur ne s’est pas encore produit… tout comme le vôtre. 

 

Mes très chers, ainsi ceux du centre vers l’extérieur célébrèrent l’entrée de Wo dans la lumière, car c’était un événement universel connu de tous. C’était un événement important car il aidait l’ensemble. Et c’est ainsi que ceux qui se trouvent au centre de votre galaxie l’apprirent, tout comme les Arcturiens, l’Ashtar et les Pléiadiens, ainsi que tous les anges du Groupe solaire et les Maîtres ascensionnés. Et c’est ainsi qu’aucun d ‘entre eux, même réunis, ne pouvait accomplir ce qu’ne seule personne fit par elle-même… exprimer une intention pendant son apprentissage afin de prendre possession de son pouvoir

 

Et ainsi en est-il. Kryeon. 

 

 

Extrait du Livre : Aller au-delà de l’Humain, TOME II – canalisations de Kryeon par Lee Carroll aux Editions Ariane – page 177-181. 

La chambre des leçons et paraboles de WO

D-Todos.ES - Imagenes para MSN, MySpace, gifs animados, generadores de textos y mucho mas.Il était une fois un humain que nous appellerons Wo. Le sexe de Wo est sans importance pour cette histoire ; mais puisque vous n’avez pas de mot adéquat pour désigner une personne de sexe neutre, nous l’appellerons Wo. Pour des fins de traduction, cependant, nous dirons que Wo est du genre masculin. 

Comme tous les humains dans sa culture, Wo vit dans une maison, mais la seule chose qui intéressait réellement Wo était la chambre où il vivait, puisqu’elle était la sienne en propre. Sa chambre était fort belle et il avait la responsabilité de la conserver ainsi… ce dont il s’acquittait. 

Wo menait une bonne vie ; là où il vivait on ne manquait jamais de nourriture, car il y en avait en abondance. En plus, il n’avait jamais froid, car il avait toujours de quoi se couvrir. A mesure que Wo grandissait, il apprit de nombreuses choses à son sujet. Il apprit les choses qui lui donnaient le sentiment d’être heureux, et il trouva des choses à accrocher au mur afin de pouvoir les regarder, et qui le rendaient heureux. Wo apprit aussi les choses qui le rendaient triste et il apprit à accrocher ces choses au mur lorsqu’il souhaitait être triste. Wo apprit également les choses qui le mettaient en colère, et il trouva des choses qu’il pouvait traîner et placer sur le mur, et vers lesquelles il pouvait se tourner lorsqu’il choisissait d’être en colère. 

Comme pour les autres humains, Wo avait de nombreuses peurs. Même s’il disposait de l’essentiel dans la vie, il avait peur des autres humains et de certaines situations. Il avait peur des humains et des situations qui pouvaient apporter du changement, car il se sentait en sûreté et stable de la façon dont les choses étaient, et il avait travaillé dur pour obtenir qu’elles soient ainsi. Wo craignait les situations qui avaient apparemment le contrôle sur sa chambre stable, et il craignait les humains qui contrôlaient ces situations. 

Il apprit l’existence de Dieu des autres humains. Ils lui dirent qu’être un humain était une très petite chose, et Wo le crut. Après tout, il regarda autour de lui et vit des millions d’humains, mais un seul Dieu. On lui dit que Dieu était tout et qu’il n’était rien, mais que Dieu dans son amour infini répondrait aux prières de Wo s’il priait avec ferveur et s’il était intègre durant sa vie. Ainsi Wo, comme il était une personne spirituelle, demanda dans ses prières à Dieu que les humains et les situations qu’il craignait ne provoquent pas de changements, afin que sa chambre puisse demeurer inchangée et Dieu répondit à la demande  de Wo. 

Wo avait peur du passé, car ça lui rappelait des choses désagréables ; il pria donc Dieu de faire disparaître ces choses de sa mémoire .. et Dieu répondit à la demande de Wo. Wo avait également peur de l’avenir, car il y avait là un potentiel de changement et c’était sombre, incertain et dissimulé à sa perception. Wo demanda donc à Dieu dans ses prières que l’avenir n’apporte pas de changement dans sa chambre… et Dieu répondit à sa demande. 

Wo ne s’aventurait jamais très loin dans sa chambre car tout ce dont il avait besoin comme humain se trouvait dans un seul coin. Lorsque ses amis venaient lui rendre visite, c’est ce coin-là qu’il leur montrait .. et il était satisfait que les choses soient ainsi. Wo remarqua pour la première fois un mouvement dans l’autre coin lorsqu’il avait environ 26 ans. Il en fut profondément effrayé et il pria immédiatement pour que ça s’en aille car cela laissait supposer qu’il n’était pas seul dans sa chambre. Ce n’était pas là une situation acceptable. Dieu répondit à la demande de Wo, et le mouvement cessa, et Wo n’en eut plus peur. 

A l’âge de 34 ans cela recommença, et à nouveau Wo demanda que ça cesse, car il avait très peur. Le mouvement s’interrompit, mais pas avant que Wo ne voit une chose qui lui avait complètement échappée jusque-là dans le coins.. une autre porte ! sur la porte, on pouvait voir d’étranges inscriptions, et Wo eut peur de leur implication. Wo demanda aux chefs religieux ce qu’ils pensaient de l’étrange porte et du mouvement, et ils l’avertirent de ne pas s’en approcher car, disaient-ils, c’était la porte de la mort, et il trouverait certainement la mort s’il se laissait entraîner trop loin par sa curiosité. Ils lui dirent aussi que les inscriptions sur la porte étaient l’oeuvre du démon, et que plus jamais il ne devrait les regarder de nouveau. Ils l’encouragèrent plutôt à prendre part à un rituel avec eux, et à faire don au groupe de son talent et de ses gains .. et ils lui dirent qu’en retour tout se passerait bien pour lui. 

Lorsque Wo parvint à 42 ans, le mouvement recommença une fois encore. Bien que Wo ne fusse plus aussi effrayé cette fois, il demanda encore que cela cesse… et cela s’arrêta. Dieu était bien bon de répondre si complètement et si rapidement à ses demandes. Wo sentit sa confiance lui revenir en voyant le résultat de ses prières. 

Lorsque Wo eut 50 ans, il tomba malade et mourut, quoiqu’il n’en n’eut guère conscience lorsque cela se produisit. Il remarqua une fois encore le mouvement dans le coin, et une fois encore il pria pour que ça cesse ; mais au lieu de cela, ça devint plus net et ça se rapprocha de lui. Pris de peur, Wo se leva de sont lit et c’est alors qu’il se rendit compte que con corps terrestre y était demeuré sans bouger, et qu’il avait pris la forme d’un esprit. Comme le mouvement se rapprochait, Wo commença tant bien que mal à reconnaître de quoi il s’agissait. Il était curieux plutôt qu’effrayé, et son corps-esprit lui semblait de plus en plus naturel. 

Wo pouvait maintenant voir que le mouvement était en fait celui de deux entités qui s’approchaient ; à mesure qu’elles s’approchaient, il vit que les formes blanches luisaient comme s’il y avait une lumière en elles. Finalement, elles s’arrêtèrent devant lui et Wo fut ébahi par leur majesté… mais il n’avait pas peur. Une des formes s’adressa à Wo et dit : « Viens mon cher, c’est le temps de partir ». Sa voix était empreinte de douceur et de familiarité. Sans la moindre hésitation, Wo s’en alla avec ces deux entités. Il commençait à se souvenir combien tout cela lui était familier… alors qu’il regardait derrière lui et voyait sa carcasse qui semblait endormie sur le lit. Il était rempli d’un sentiment merveilleux, et ne pouvait pas se l’expliquer. Une des entités le prit par la main et le mena directement vers la porte avec les étranges inscriptions visibles dessus. La porte s’ouvrit et tous les trois la franchirent. 

Il se retrouva dans un long corridor, avec des portes menant aux pièces de chaque côté. Wo se disait : « Cette maison est vraiment beaucoup plus grande que je ne me l’étais imaginé ! » Wo remarqua la première porte avec des inscriptions plus étranges. Il s’adresse à l’une des deux formes blanches. « Qu’y a-t-il derrière cette première porte sur la droite ? » Sans dire un mot, la forme blanche ouvrit  la porte et fit signe à Wo d’entrer. Comme il entrait, Wo fut frappé de stupeur. Empilées du sol jusqu’au plafond se trouvaient des richesses dépassant tout ce dont il aurait pu rêver ! Il y avait des lingots d’or, des perles, et des diamants. Dans un seul coin, il y avait assez de rubis et de pierres précieuses pour tout un royaume. Il regarda ses compagnons auréolés de blanc et dit : « Quel est cet endroit ? ». Celui qui était le plus grand prit la parole et dit : « Ceci est ta pièce d’abondance, si tu désires y entrer. Elle t’appartient dès cet instant même et elle demeurera ici pour toi à l’avenir ». Wo fut très surpris par cette information. 

Comme ils revenaient dans le corridor, Wo demanda ce qu’il y avait dans la première pièce sur la gauche… où il voyait une autre porte avec une inscription dont il commençait, il ne savait trop comment, à comprendre le sens. En ouvrant la porte, la forme blanche dit ; « Voici ta pièce de paix, si tu désires t’en servir » Wo entra dans la pièce suivi de ses amis, et ils se retrouvèrent au milieu d’un épais brouillard blanc. Le brouillard semblait être vivant, car il entoura immédiatement son corps, et Wo le respira. Un grand bien-être l’envahit, et il sut que plus jamais il n’aurait peur. Il sentit s’installer en lui une paix que jamais auparavant il n’avait connue. Il voulait demeurer là, mais ses compagnons lui firent signe de continuer, et ils se remirent à suivre le long corridor. Encore une autre porte sur la gauche. « Quelle est cette pièce ? » demanda Wo. « C’est un endroit où toi seul peux entrer », répondit la plus petite forme blanche. Wo entra dans la pièce et fut aussitôt rempli d’une lumière d’or. Il savait ce que c’était. C’était l’essence du soi de Wo, son illumination, sa connaissance du passé et de l’avenir. C’était la réserve recelant son esprit et son amour. Wo pleura de joie, et demeura sur place un long moment à absorber la vérité et la compréhension. Ses compagnons n’entrèrent pas et furent patients. 

Finalement, Wo revint dans le corridor. Il était transformé. Il regarda ses compagnons et les reconnut. « Vous êtes les guides », lança Wo sur un ton neutre. « Non », dit le plus grand des deux, « nous sommes TES guides ». En un parfait amour, ils poursuivirent. « Nous avons été ici depuis ta naissance pour une seule et unique raison : pour t’aimer et aider à te montrer la porte. Tu avais peur et tu nous as demandé de nous retirer, ce que nous avons fait. Nous sommes à ton service dans l’amour, et nous honorons l’incarnation de ton expression ». Wo ne ressentit aucun blâme dans leurs paroles. Il se rendit compte qu’ils ne portaient pas de jugement sur lui, mais qu’ils le respectaient, et il sentit leur amour. 

Wo regarda les portes et il était maintenant capable de lire ce qui était écrit ! Comme on le conduisait plus avant dans le corridor, il vit des portes où il était inscrit GUERISON, CONTRAT, et une autre où se lisait le mot JOIE. Wo en vit encore plus qu’il ne l’avait souhaité, car au bout de la filée il y avait des portes avec les noms d’enfants qui n’étaient pas nés… et même une porte où il était inscrit LEADER MONDIAL. Wo commença à prendre conscience de ce qu’il avait manqué. Et comme s’ils connaissaient ses pensées, les guides dirent : « N’entretiens pas de reproches à l’égard de ton esprit, car cela est inconvenant et ne sert pas ta magnificence » Wo, ne comprenait pas très bien. Il jeta un regard derrière lui dans le corridor par où il était d’abord entré et il vit l’inscription sur la porte, celle qui l’avait initialement effrayé. Un nom était écrit !… C’était SON nom, son vrai nom… et il comprit alors parfaitement. 

Wo connaissait la routine, car à présent il se souvenait de tout, et il n’était plus Wo ; Il dit adieu à ses Guides et les remercia de leur loyauté. Il demeura debout longtemps à les regarder et à les aimer. Puis il se retourna et se dirigea vers la lumière au bout du corridor. Il était déjà venu ici auparavant. Il savait ce qui l’attendait durant son bref voyage de trois jours jusqu’à la caverne de la création pour aller y récupérer son essence… et ensuite dans la salle de l’honneur et de la célébration, où ceux qui l’aiment tendrement l’attendaient, y compris ceux qu’il avait aimés et perdus, alors qu’il se trouvait sur Terre. 

Il savait où il avait été et où il allait. Wo s’en retournait à la maison. 

Kryeon 

Extrait du Livre : Aller au-delà de l’Humain, TOME II – canalisations de Kryeon par Lee Carroll aux Editions Ariane – page 77. 

La parabole de la Chambre d’apprentissage Kryeon

Les diverses paraboles de Kryeon ont été une source de grandes découvertes pour moi. Dans ce livre, on en retrouve quatre. Je commencerai par celle que je préfère. On appelle parabole une histoire toute simple dont on se sert pour illustrer une leçon ou tirer une moralité. Dans les paraboles de Kryeon, l’histoire est effectivement très simple, mais la compréhension de son sens profond demande en général une recherche et une étude beaucoup plus sérieuses. Puisque nous sommes en communication avec l’Esprit lorsqu’une parabole nous est citée, il nous appartient de tirer le maximum du message tel qu’il nous est présenté. De plus, dans ce cas-ci, puisque je suis celui qui traduit les paraboles, j’ai la chance d’ajouter quelques lumières additionnelles quand je revois le channeling et de vous faire part de mon interprétation. (Lee) 

pingouins gifDans notre langue, comme dans la plupart des langues, on donne un genre aux mots. On dit : « Il » a fait ceci ou « elle » est allée là. Kryeon précise, dans cette parabole, que le « il » ne sera utilisé que pour une raison grammaticale. Voici un indice important qui nous fait comprendre, que lorsque nous ne sommes pas sur la Terre, nous n’avons pas de sexe ; si ce n’était pas le cas, cette distinction n’aurait pas autant d’importance. Je souligne ceci à l’intention de ceux qui croient qu’ils seront « mariés en tant qu’homme et femme dans le Ciel ». Le mariage est, en fait très différent dans l’au-delà du partenariat en usage sur la Terre. 

Dans cette parabole, la maison de Wo représente de toute évidence sa vie, ou, si vous préférez, son expression de vie sur la Terre (que Kryeon appelle un temps de vie). L’analogie des diverses chambres fait référence aux ouvertures possibles qui se présentent à nous tous, lesquelles viennent avec notre engagement, notre karma et, par conséquent, notre potentiel. 

Dans cette parabole, Wo n’est pas issu d’une culture où existent la guerre et la famine. Ce qui est le cas de la plupart d’entre nous qui lisons ce livre puisque, tel que Kryeon nous l’a précisé, ce channeling s’adresse surtout aux gens du premier monde. Wo était donc l’un des nôtres. (Rappelez-vous toutefois que Kryeon nous a dit que la même information était channelée par huit autres intermédiaires à travers le monde, répandant le même message à d’autres cultures). L’esprit nous invite donc à nous identifier à Wo dans cette parabole. Si cette histoire avait raconté la vie d’un individu soumis à la famine ou parlé d’une économie ravagée par la guerre par exemple, nous n’y trouverions aucun lien avec ce que nous vivons. 

La partie qui décrit Wo en train d’apprendre ce qui le rend soit heureux, triste ou furieux, puis accrochant des choses au mur afin de mieux ressentir ses émotions, est une excellente analyse du comportement humain. Cela fait référence à notre mémoire humaine qui, en fouillant dans le passé, se rappelle certains événements et cherche à les ressentir d’une manière ou d’une autre. Généralement, cela n’est pas une attitude éclairée ni appropriée puisqu’alors on déterre souvent de vieux souvenirs qui nous font ressentir de la colère, de la haine, de la vengeance ou l’on se prend pour des victimes. De temps à autre, cependant, nous avons tout simplement le goût de vouloir être de nouveau dans un endroit où nous avons été  heureux… comme lors de notre enfance, par exemple. 

Le fait que Kryeon raconte que Wo « accroche des choses au mur » est significatif. Si vous venez chez moi, vous verrez ce qu’il y a sur le mur ; c’est à la vue de tous. Il y a des photos de ma famille et des œuvres d’art. Cela signifie que ce que j’ai placé sur le mur a de l’importance pour moi, même face aux étrangers qui pénètrent dans ma demeure ; ces objets sont spéciaux à mes yeux. Kryeon nous dit donc que Wo suspend ses émotions à la vue de tous afin qu’ils soient témoins de ses expériences de vie. Avez-vous déjà visité des gens où vous vous êtes retrouvés assis au milieu d’une histoire triste qui racontait comment ils avaient été maltraités ou quel malheur s’était abattu sur eux ? La situation de cette parabole vous semble-t-elle familière ? Wo tente d’impliquer les autres dans son processus individuel parce que, ce faisant, il se sent mieux. Wo ne sait pas encore ce que le mot responsabilité veut dire. Même si nous apprendrons plus tard que peu importe le niveau où se situe Wo dans sa recherche de la lumière, cela ne changera pas… Kryeon ne porte aucun jugement là-dessus… jamais. 

La partie la plus merveilleuse de cette histoire est que, même si Wo adhère banalement à une quelconque doctrine religieuse, ses prières sont exaucées ! Il reçoit la protection demandée ; il est effectivement protégé du changement et de toute manifestation troublante en provenance du fond de son âme. Une fois de plus, Kryeon nous dit que le mécanisme de l’Esprit est absolu et que l’énergie d’amour qui se dégage d’une bonne intention de prière porte fruit. Vous rappelez-vous de ce conseil ; « Faites attention à ce que vous demandez… car vous pourriez l’obtenir ? » C’est absolument vrai ! Et cette parabole nous le prouve bien. 

Plus loin, nous découvrons que la maison de Wo est immense ; cependant par choix, il a décidé de vivre dans une seule chambre et d’y mourir. Ceci, évidemment, fait référence au potentiel que nous avons de remplir notre engagement lorsque nous arrivons dans n’importe quelle vie. Ceci, selon la quantité de karma dissout, nous pousse à découvrir les pièces importantes de la maison. Bien que ce ne soit pas mentionné dans cette parabole, il existe plusieurs « Wo » dans le monde, qui ont plusieurs chambres qui ne sont pas encore remplies de pouvoirs spirituels. Chaque cas fait référence au type de karma avec lequel vous devez travailler. Dans le cas de Wo, sa peur du changement le portait à ne pas s’aventurer trop loin dans sa propre maison. 

Au cours de route, Wo reconnaît ses guides ; ceci nous démontre que nous savons qui sont vraiment nos guides mais que ce fait nous est caché pendant notre existence sur la Terre. Imaginez-vous que vous passez votre vie avec deux ou trois amis prêts à vous aider en tout temps… et que vous les ignorez ! C’est ce que Wo a fait et malgré tout, ils n’ont jamais porté de jugement envers lui. C’est ainsi que l’amour de l’Esprit est conçu. Quelques noms qui figurent sur les portes sont étonnants ! J’aime celui des enfants à naître. Ceci se réfère directement au fait que d’autres entités auraient pu se glisser dans la vie de Wo afin d’’établir une interaction karmique si celui-ci l’avait désiré. Mais dans cette parabole, Wo n’avait pas de partenaire. Cette éventualité des enfants à naître requiert une planification antérieure, pensez-y ! 

Sur une autre porte on peut lire leader mondial ; ceci indique qu’une partie de l’engagement de Wo aurait pu le pousser à devenir une figure politique éminente, un leader sur la scène mondiale. C’est probablement la dernière chose que vous auriez associé au caractère de Wo, et pourtant c’est bien là ! C’est assurément un concept aussi éloigné du tempérament de Wo que celui d’un pragmatique homme d’affaires qui devient un channel du Nouvel âge dans la quarantaine avancée (eh oui). Pensez à ce que l’Esprit essaie de nous dire ici ; il n’y a pas de limite à votre imagination sur ce que Dieu vous permet d’accomplir. Si une partie de l’engagement de Wo était de devenir un leader mondial, qu’est-ce qui, pensez-vous se cache derrière vos portes, cela devrait vous donner des frissons. 

Wo commence maintenant à comprendre l’ensemble du scénario et se sent très mal à l’aise d’avoir échoué si lamentablement. Ses guides, toutefois, le ramènent immédiatement dans le droit chemin et lui disent ; « Ne critique pas ton état d’âme, cela n’est pas approprié et n’apportera rien à ton ultime beauté ». 

C‘est donc ainsi que Wo passa à l’autre monde. A partir de ce moment, il passa « d’être un humain en apprentissage » à ce qu’il avait toujours été… une étincelle de Dieu, une entité universelle. Ce qu’il examina ensuite fut son véritable nom sur la porte, et il se souvint de tout. 

Ce sont les derniers paragraphes de cette parabole qui m’ont le plus marqué. Je vous les répète ici pour faciliter la référence : 

« Wo connaissait la routine, car à présent il se souvenait de tout ; il n’était plus Wo, il dit adieu à ses guides et les remercia de leur loyauté. Il demeura debout longtemps à les regarder et à les aimer. Puis, il se retourna et se dirigea vers la lumière au bout du corridor. Il était déjà venu ici auparavant. Il savait ce qui l’attendait durant son bref voyage de trois jours jusqu’à la caverne de la création pour aller y récupérer son essence… et ensuite dans la salle d’honneur et de la célébration où ceux qui l’aimaient tendrement étaient réunis pour l’attendre, y compris ceux qu’il avait aimés et perdus au cours de son passage sur la Terre. Il savait où il avait été et où il allait. Wo s’en retournait à la maison ». 

On parle ici de la lumière au bout du corridor, souvent décrite par ceux qui ont vécu des expériences de mort clinique, et du voyage de trois jours dans la caverne de la création. Je ne savais pas que ce voyage durait trois jours et j’ignore ce qui se passe pendant ce temps. Peut-être en apprendrons-nous davantage plus tard ? Quelque chose de totalement différent me touche à propos de cette dernière citation. C’est qu’en plus de décrire cette histoire,  j’y suis aussi présent lors de son channeling ! Bien que non rapporté dans le chapitre 10, il s’agit ici d’une transcription d’un channeling en direct donné devant un groupe de personnes. Lorsque Kryeon parle de voyages et donne des paraboles, il m’emmène véritablement là-bas. Dans le cas des voyages, je peux sentir le vent, la température etc… C’est pourquoi la saveur de ces channelings est légèrement différente. Kryeon me laisse souvent décrire ce que je vois, en plus de me confier la traduction de ses pensées de groupe. Dans le processus, cependant je suis fortement affecté ; souvent, le fait de comprendre pleinement ce qui est présenté, tout en restant assis sur ma chaise, me fait pleurer de joie. Rien ne peut se comparer à cela, même de loin, excepté ce que l’on ressent dans un rêve vraiment, mais vraiment très réel. 

J’étais effectivement là en même temps que Wo, à deux doigts de rentrer aussi à la maison.. baignant dans l’Esprit. J’ai ressenti l’élan d’amour de ceux qui étaient déjà là et je m’ennuyais de mes amis. J’ai vu mes guides rayonnants de lumière (mais je n’ai pu apercevoir leur visage) et j’ai ressenti leur amour ; puis j’ai pris la main de Kryeon et je suis revenu à ma chaise au milieu de l’assemblée de Del Mar

Extrait du Livre : Aller au-delà de l’Humain, TOME II – canalisations de Kryeon par Lee Carroll aux Editions Ariane – page 251. 

Le compartiment secret – drame

Gif fleurs autre 

Wo tremble. Il baisse les yeux. Il ne veut pas rester là et ne souhaite pas non plus que soit découvert ce qui se trouve dans la trousse fermée. L’Ange respecte son désir et se tient simplement debout, le petit sac noir dans sa main immense. Il attend que Wo se décide à parler. 

 

« S’il vous plaît, non ! »  implore Wo. 

« Je ne l’ouvrirai pas, répond l’Ange, parce que je t’aime et que je ne t’embarrasserai jamais volontairement… Mais tu ne peux emporter ceci avec toi, et tu le sais ». 

 

Alors, très chers, que pensez-vous que contient la petite trousse noire ? Nous interrompons à nouveau cette histoire afin de bien vous expliquer cette métaphore. Je vais vous poser la question suivante et vous demandez à vous tous, membre de l’auditoire et lecteurs, de me répondre mentalement : Quelle est la personne à laquelle vous n’adressez pas la parole ? A qui, chers candidats à l’ascension ne pardonnerez-vous pas au cours de votre vie ? Avec qui avez-vous de graves problèmes ? Qui ne pourrez-vous plus aimer à nouveau ? Qui vous a trahis ? Qui avez-vous mis à l’index dans votre esprit humain ? 

 

Voilà l’énergie qui se trouve dans le petit sac noir que tien l’Ange dans sa main. C’est laid. Cela ne peut accompagner une vibration élevée. Cette énergie ne peut se fondre avec l’intention pure d’un individu sur le point de s’engager sur la voie d’une vibration plus élevée et elle ne peut rester secrète. Nous développerons ce sujet après avoir franchi le seuil. 

 

Tout ceci vous convient-il ? Dans ce cas, permettez-moi de vous offrir le contenu d’un autre compartiment secret appelé l’âme divine. Il s’agit du pouvoir et de la force de dépasser les drames qui se déroulent dans les sombres tréfonds de votre esprit. Il s’agit de la lumière qui peut briller dans n’importe quelle situation. C’est l’essence même du pardon, de la maturité et de la sagesse. Elle personnifie la bénédiction de l’humain nouveau. C’est la prise de conscience que chacun de vous est un fragment divin. Que la famille qui vous entoure, elle-même composée de fragments divins, a accompli sa tâche. Quels qu’ils soient, quoi qu’ils aient accompli et où qu’ils se trouvent (même après la mort), ils sont aujourd’hui considérés comme des acteurs d’importance égale dans la grandiose représentation que vous avez tous contribué  créer. Pouvez-vous distinguer ce plan d’ensemble ? Comprenez-vous pourquoi il a fallu être deux pour créer l’énergie contenue dans le sac noir ? Pouvez-vous leur pardonner et les aimer ? Vous le pouvez ! C’est le miracle de la conscience évoluée du nouvel être humain qui répond pour vous. Il s’agit du pouvoir de l’être humain ascensionné ! 

 

« S’il vous plaît, prenez ce sac », déclare Wo, les yeux remplis de larmes. « Placez-le parmi les autres objets sur le sol ; c’est là que se trouve sa place ». 

« Quel sac ? » demande l’Ange ravi. « Il a disparu il y a quelques instants, lorsque tu as manifesté ton désir de pardon, grâce à la sagesse qui t’accompagne dorénavant, mon être humain aimé. Je te félicite pour ta compréhension. Pour ta graduation. Je te félicite, Wo, pour ton niveau vibratoire plus élevé ». 

 

Wo fait ses adieux à l’Ange et l’enlace à nouveau. Porteur d’un seul petit sac, il franchit la porte qui, métaphoriquement, symbolise l’être humain désireux d’accéder à un lieu où rien n’est semblable à ce qu’il connaissait auparavant – une contrée pleine de promesses, d’amour et de défis grandioses. Il  parvient à une contrée peuplée de travailleurs de la lumière qui maintiennent l’énergie de la genèse d’une nouvelle Terre. 

 

Wo se sent éclairé, serein et profondément aimé alors qu’il disparaît au loin. 

 

Très chers, cette parabole vous concerne. Comment ressentez-vous le fait d’élever votre seuil vibratoire et d’être mus par une énergie ascensionnelle ? Est-ce quelque chose que vous faites entre vos courses et l’heure des repas ? Si c’est le cas, vous ne comprenez pas de quoi il en retourne. Il ne s’agit pas de quelque chose que vous faites. Il est plutôt question de quelque chose que vous vivez. 

 

Ce qui vous attend, c’est l’énergie spirituelle la plus profonde et la plus émancipatrice qu’ait jamais connue l’humanité. C’est votre capacité à transformer l’essence même de votre vie – à mener une existence plus longue, plus paisible et plus accomplie, et à disposer du pouvoir de transformer la Terre qui se trouve sous vos pieds. Au cours de ce processus, vous aurez à apprendre, encore et toujours. De même, vous serez aimés démesurément et ressentirez peu à peu la présence de la famille – car celle-ci se trouvera spirituellement plus près de vous que jamais auparavant. Il ne s’agit pas ici de la fin du monde. Il s’agit, au contraire, d’un nouveau commencement. 

 

Les membres d’une famille se tiennent à côté de votre siège, et au sien de cette famille se trouve Kryeon dont l’existence, depuis des éons, a été consacrée à vous aimer et à vous informer .. sans rien demander en retour… sans programme établi… sans aucune exigence. Je demeure votre ami et votre parent. Je suis rempli d’amour, vous regardant accomplir une chose à laquelle personne ne s’attendait ; la modification de l’univers lui-même. Je reste sur la Terre jusqu’à ce que tout soit accompli. Et soyez convaincus, chers membres de ma famille, que tout cela durera encore longtemps. 

 

Nous nous séparons baignés du même amour que lorsque nous avons pénétré dans cette salle et, en fait, nous reviendrons. Que chaque membre de l’auditoire et chaque lecteur soit convaincu qu’aujourd’hui, il est profondément aimé ! 

 

Que la nouvelle Terre commence avec ceux qui s’éveillent à leur pouvoir – ceux-là qui entendent et lisent ces mots. Vous. 

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

Vous êtes éternels

 

avatar               Inutile de préciser que vous êtes également immortels. Votre corps physique ne l’est pas, mais vous l’êtes. Ce fait vous est parfaitement dissimulé, mais il n’en reste pas moins bien réel. Cet attribut est important, et c’est ainsi que nous vous percevons. 

 

Pouvez-vous accepter cette vérité ? Voici un sujet de réflexion : 

 

Au moment de votre dernier soupir, pensez-vous vraiment que votre vie s’arrêtera définitivement ? Dans chaque être humain, une « étincelle de vérité intuitive » connaît cette réalité. Examinez attentivement les religions terrestres et les diverses écoles mystiques qui cherchent Dieu. La plupart d’entre elles ne proposent-elles pas une « vie après la mort » réservée à une certaine partie de votre conscience ? Oui. Pourquoi ce sentiment serait-il perçu avec autant de force s’il ne reflétait pas la vérité ? 

 

Vous représentez tous un fragment de divinité qui a toujours existé et qui existera toujours. Certains humains ressentent très profondément ce sentiment sur leur lit de mort et sont tout à fait sereins au moment de leur transition. D’autres combattent  cette idée jusqu’à la dernière minute, puis commencent à « ressentir » un sentiment familier qui leur inspire quelques craintes. C’est la proximité de la famille et de toutes les célébrations du retour au foyer. Vous souvenez-vous de la parabole originale de « l’Histoire de Wo ? » Toute sa vie, Wo redouta l’approche de la « famille », car on lui avait toujours affirmé qu’elle incarnait le mal. Tel est le paradoxe de l’humanisme – qui considère souvent votre véritable famille comme une entité maléfique. 

 

Nous mentionnons ceci uniquement afin d’insister sur le fait que vous ne mourrez jamais. L’enveloppe charnelle peut se désagréger, mais vous serez à jamais. La prochaine fois que vous vous sentirez délaissés ou méprisés, pensez à ceci : vous êtes éternels ! Dans votre esprit, cet attribut est uniquement réservé à Dieu. Cela devrait vous donner une idée de qui vous êtes réellement ! 

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

 

La Parabole de Thomas le Guérisseur

 

avatar fille

Très tôt, Thomas sut qu’il possédait un don. Déjà, enfant, il pouvait regarder les gens et voir si quelque chose n’allait pas. « Oh, vous avez mal à la tête » disait-il à l’âge de dix ans. « Je suis désolé. Laissez-moi toucher votre tête pour vous soulager ». Il voyait la maladie et le malaise, il voyait les couleurs sur le visage des gens. Mais ce n’est que plus tard qu’il comprit qu’il était différent du commun des mortels. 

 

Comme vous le voyez, Thomas avait un don que beaucoup, parmi vous qui m’écoutez ou qui lisez ces lignes, possèdent aussi. Peut-être ce don se manifeste-t-il de façon différente, mais il s’agit d’un don. Le point essentiel, c’est qu’il s’agissait d’un don connu depuis sa naissance, quelque chose de ressenti intuitivement, d’enfoui peut-être profondément, mais d’un don véritable. 

 

Néanmoins, en grandissant, Thomas eut un choix à faire. Il avait conscience de son don, il avait soigné les gens bénévolement et il comprit alors que c’était devenu une passion. Mais il sut qu’il devait gagner sa vie. Thomas voulait apporter le maximum de changements positifs possible à la planète ; aussi étudia-t-il la chimie et la biologie. Il se dit : « Je vais faire de la recherche scientifique. Peut-être découvrirai-je quelque chose d’important. Dieu viendra à mon aide, et de cette façon, je pourrai influer sur de nombreuses vies ». 

 

Lorsque le moment arriva, Thomas fut placé devant un cruel dilemme : s’intégrer à un centre de recherches et faire une belle carrière, ou tout arrêter et devenir un guérisseur remarquable, avec toutes les incertitudes que cela comportait, soignant une personne à la fois, dans un environnement non médicalisé. Sur le plan cellulaire, il savait où sa passion et son engagement le menaient. Il voulait soigner les gens, faire le maximum de bien possible, grâce à son don. Que devait-il faire ? Ce fut dans cet état d’esprit que Thomas alla se coucher cette nui-là. Peu de temps après s’être endormi, deux de ses guides lui apparurent en songe et l’emmenèrent dans un endroit important. 

 

Ils lui sourirent et lui dirent : « Thomas, cette nuit nous allons te montrer un endroit que les prophètes ont contemplé. Nous l’appelons « les futurs possibles de la planète ». Mais, maintenant, nous allons te le faire voir dans le cadre de ta propre vie. Il ne s’agira pas de l’avenir de la planète, mais de ton avenir. Nous allons te démontrer deux résultats possibles ». 

 

Thomas était très excité et les guides le menèrent vers quelque chose qu’il n’avait encore jamais vu. C’était un édifice constitué de cercles concentriques, comme ceux qui se forment à la surface de l’eau lorsque l’on jette un caillou dans un étant. Chacun de ses nombreux cercles représentait une étroite et longue pièce circulaire. Et chacune de ces pièces évoquait un futur différent pour Thomas, selon ses actions passées durant sa vie. 

 

Thomas fut très intéressé par cet édifice, mais dit à ses guides : « Avant de me montrer quelque chose d’autre, dites-moi ce qu’il y a dans la pièce du milieu ». 

 

Et ses guides répondirent : « C’est l’endroit où nous ne pouvons aller. Seuls les prêtres peuvent s’y rendre. Nous allons te montrer quelques-uns de ces cercles concentriques, c’est-à-dire certaines pièces de ta vie ». 

 

Et, ainsi, ils le menèrent dans une des pièces et lui dirent : « Voici un futur possible de ta vie, Thomas. Contemple-le ». Thomas pénétra dans la pièce, où il vit une intense activité et de nombreuses personnes, mais il ne put entendre un seul son. L’Esprit ne pouvait lui dévoiler tous les éléments, mais suffisamment cependant pour qu’il puisse comprendre ce qui était en train de se passer. Personne, dans la pièce, ne pouvait le voir, mais lui se rendait compte de tout ce qui se déroulait. 

 

Il semblait que des tas de choses étaient en train de se passer. Cette pièce était immense et circulaire. Elle était très éclairée et remplie d’êtres humains. Parmi eux se trouvaient de nombreux enfants qui semblaient très excités. Thomas marcha un certain temps avant de se contempler réellement lui-même, dans la pièce et vit qu’il s’agissait là de la célébration d’un événement de sa propre vie ! Dans la pièce se trouvaient des députés, des leaders mondiaux, des pères et des mères de famille. Ils participaient à une grande fête, à un banquet, et tous étaient en excellente santé. 

 

Thomas pensa : « On me montre le résultat de ma vie de chercheur scientifique. C’est exactement ce que j’espérais, le plus d’aide possible pour le plus grand nombre de personnes. Mon travail a rapporté !  

 

« Thomas se réjouit de voir qu’il recevait des accolades. La célébration se déroulait en l’honneur de son œuvre, et la présence de toutes ses familles et de tous ces enfants ajoutait à cette fête quelque chose de spécial. Puis les guides lui dirent : Thomas, il est temps de partir et d’aller voir une autre pièce. Un autre futur possible. » 

 

Il resta quelques instants debout devant la porte et dit : « Oh ! je ne veux pas que cette nouvelle pièce soit négative ». Car Thomas était encore sur le coup de la joie qu’il avait éprouvée dans la pièce qu’il venait de quitter et il la savourait encore pleinement. Ses guides lui répondirent : « Oh ! Thomas, tu dois comprendre que seul le voyage importe vraiment. Car tu fais partie de ceux qui sont venus sur la Terre. Tu es l’un de ceux qui vont change les vibrations, quoi que tu fasses. C’est le fait que tu sois ici qui est exceptionnel et qui représente une bénédiction. C’est ton libre arbitre qui représente la cerise sur le gâteau. Peu importe ce qui se trouve à l’intérieur de ces pièces, seule compte l’aide que cela t’apporte pour faire tes choix ». 

 

Les guides menèrent Thomas dans la pièce suivante où il faisait sombre. Thomas réagit. « Il doit y avoir une erreur. Il n’y a personne ici ». 

 

Les guides ne répondirent pas. Aussi commença-t-il à traverser la pièce obscure et il marcha un certain temps avant d’apercevoir une lumière au loin. Là, une table était dressée et une célébration se déroulait. Treize personnes y assistaient. L’une de ces personnes était Thomas ! Il s’agissait, une fois encore, d’un banquet donné en l’honneur de son œuvre. 

 

Thomas se dit : « Cette scène doit représenter ce qui serait advenu si j’avais choisi d’être un guérisseur indépendant ». Il dévisagea les quelques personnes attablées qui portaient un toast en son honneur. « On dirait que le résultat n’a pas été brillant. N’avoir guéri que douze personnes dans toute ma vie ».. 

 

Puis Thomas vit quelque chose, et une vague de compréhension le submergea. Car, à la table du banquet, Thomas portait à son poigner une montre en or offerte par le centre de recherche dont il allait faire partie dans sa vie réelle. La scène qui se déroulait devant ses yeux était la cérémonie de son départ à la retraite comme chercheur scientifique ! 

 

Thomas quitta la pièce rapidement et dit à ses guides : « Je n’en ai pas fini avec cette vision. Faites qu’elle ne s’interrompe pas. Je veux aller dans la pièce centrale ». 

 

Et les guides répondirent : « Nous ne pouvons pas t’accompagner là-bas, mais il ne s’agit que d’une vision, Thomas, tu peux donc t’y rendre si tu le souhaites ». 

 

Ainsi fit-il, et il fut transporté en plein cœur de la pièce concentrique. Là, très chers, ily avait quelque chose de surnaturel. Dans cette pièce, on voyait la représentation spectaculaire de Thomas assis dans un fauteuil d’or ! Thomas s’éveilla aussitôt et pensa : « Je suis tellement reconnaissant de ces directives spirituelles ! » Vous voyez, très chers, Thomas compris instantanément ce qui venait de se passer. Ce qui est important, c’est le potentiel de celui qui s’assied dans la pièce dorée, et lorsque Thomas prit place dans la vision de cette pièce dorée, il comprit quel était le plan d’ensemble. Il comprit qu’il y aurait des êtres humain destinés à le rencontrer et qu’l les guérirait, des êtres humains qui assumeraient des vies productives et qui auraient des enfants « non encore venus au monde » dont les noms figuraient sur les portes de la maison de la parabole de Wo. 

 

Bien que certains d’entre vous aient pu croire que les noms des « enfants à naître » de l’autre parabole appartenaient potentiellement à Wo, ce n’est pas le cas. Voyez-vous, ces enfants devaient être issus des personnes avec lesquelles Thomas allait  être en contact ! Ces enfants nés de ceux que Thomas avait aidés à guérir, ou avec lesquels il avait parlé, et tout ceci grâce à une seule vie : la sienne ! 

 

Thomas comprit alors que la guérison des êtres humains, pris individuellement, représentait la voie qu’il devait suivre. Il n’avait pas réalisé auparavant que celui qui était guéri et qui recouvrait son équilibre allait, à son tour, engendrer deux autres êtres, que ces deux personnes allaient ensuite en créer quatre, qui à leur tour, deviendraient huit. Nous vous racontons cette parabole afin de vous montrer que vous n’avez aucune idée des gens que vous aller rencontrer ni de l’influence que vous pourrez exercer sur eux lorsque vous êtes assis dans votre pièce dorée. Nous percevons le plan d’ensemble, mais nous vous prions instamment d’avoir foi qu’il existe pour vous ! Nous sommes conscients de vote potentiel ! 

 

Lorsque vous êtes assis dans votre fauteuil d’or, les possibilités de transformation de cette planète sont considérables ! Vous n’en avez aucune idée, car les voies de Dieu sont très complexes, mais je peux vous assurer que les potentialités vous concernant sont d’ores et déjà accomplies « ici et maintenant ». Les solutions sont en place. Si vous vous dirigez droit vers cette nouvelle énergie, si vous preniez conscience de vos pouvoirs et accomplissiez des choses « impossibles », nous serions tout le temps à vos côtés, vous offrant des solutions créées spécialement à votre intention. 

 

Il y aura ceux qui vous rencontreront à dessein et vous reconnaîtrez alors la synchronicité de leur venue. Grâce à votre travail, ils pourront s’asseoir à leur tour dans leur propre pièce dorée et influencer d’autres personnes qui, elles aussi, s’assoiront dans leur pièce dorée ! Quelle magnifique façon de guérir la planète ! 

 

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

Les quatre attributs de l’amour parfait

 

gif coeur         Très chers, l’amour parfait de l’Esprit est un amour serein. Il ne s’écrie pas, du sommet de la colline ; « Je suis ici, regardez-moi ! » L’amour de Dieu, l’amour de votre Moi divin est calme, compatissant, fort, consistant. Pouvez-vous ressentir ceci ? Nous déversons tout ceci en vous.  C’est l’essence même de votre foyer. C’est ce que certains d’entre vous ressentent lorsqu’ils croient qu’ils « aiment » Dieu. C’est le souvenir de votre vrai foyer et il vous appartient. Et, très chers, sa matérialisation s’effectue dans le fauteuil de votre chambre dorée. Comprenez-vous ? 

 

L’amour ne calcule pas. Il n’existe que pour lui-même et ne nourrit que l’amour de l’Esprit. Il n’y a pas de sermon dans tout ceci. Il s’agit d’amour sincère. Il ne crie pas : « si vous faites ceci pour moi, je ferai quelque chose pour vous ! » Non. Il n’existe que pour être. Il se contente d’exister. Veillez bien à ceci, l’amour de Dieu est désintéressé. 

 

Le troisième attribut, c’est que l’amour est modeste. Il ne se met jamais en avant. Il n’est jamais fier. Il n’est pas nécessaire qu’il le soit, voyez-vous, car il émane de la source de toute création. Chacun le reconnaîtra sans avoir besoin de prononcer une parole. Vous n’aurez même pas besoin de lever la main et de dire « regardez-moi ». Comme une lumière dans les ténèbres, vous attirerez les autres, qui vous demanderont : « Qu’y a-t-il de spécial en vous ? » Lorsque Wo vit le grand ange doré dans le fauteuil d’or, il ne lui demanda pas son identité. Il ressentit aussitôt le caractère sacré de l’entité ! Votre ordination en tant qu’humaniste est un signe distinctif que chacun peut voir. Au fur et à mesure que l’ancienne énergie de la Terre s’éclairera, nombreux sont ceux qui l’observeront ! 

 

Enfin, l’amour est empreint de sagesse qui inclut les trois précédents attributs. La sagesse est sereine, sobre et désintéressée. Elle sait ce qu’il faut dire ou pas. Elle agit raisonnablement. 

 

L’amour parfait n’écrira jamais un scénario effrayant pour votre vie, mais l’ego, lui, le fera. C’est cela la véritable différence entre eux, très chers. La crainte ne figure pas dans les messages de Dieu. La crainte est un mécanisme qui apparaît dans le karma et les enseignements humains. Je vus demande de bien vous rappeler ceci : Dans toute l’histoire de  l’humanité rapportée à ce jour, lorsque les anges du Seigneur apparurent, quel que soit le système de croyances, ils arrivèrent avec trois mots. Savez-vous quels furent ces trois mots, qu’ils prononcèrent avant toutes choses ? « Ne crains point ! » – preuve que Dieu ne vous enverra jamais un message de crainte. « Ne crains point ! » Cela est écrit à votre intention. 

 

Installez-vous dans vos fauteuils dorés quelques instants, car nous avons une histoire à vous raconter. C’est l’histoire de Thomas. Oh, très chers, ces paraboles vous sont offertes, car les histoires ruisselle littéralement de vérité, elle est éloquente. Exista-t-il réellement un Thomas ? Non. Et cependant, il y a Thomas dans chacun de ceux qui sont assis ici, dans cette salle, en ce moment, ou qui lisent ce , message

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

La parabole de Wo et de la valise

La parabole de Wo et de la valise dans FRANCHIR LE SEUIL MILLENAIRE valise005 

Voici une autre parabole. Vous y trouverez du plaisir, mais également un enseignement. C’est pourquoi nous voulons que ces messages soient transcrits. Car ces paraboles contiennent toujours des significations dissimulées derrière d’autres significations. Nous allons vous présenter, dans cette parabole, le personnage que nous avons choisi dans le passé. Son nom est Wo. Il n’est ni homme ni femme. Au sein de cette parabole nous l’appellerons lui. Mais, voyez-vous en réalité, Wo est un « wo-man* ». 

 

Nous retrouvons Wo se tenant devant nous, avec de nombreuses valises. Il est prêt à vivre le changement de millénaire et se prépare à traverser le pont séparant l’ancienne énergie de la nouvelle. Wo est considéré comme un être humain éclairé cheminant sur sa voie ascensionnelle. Cela signifie que l’un des attributs de sa vie sur cette voie ascendante est son « intention vibrante ». Dans cet esprit, Wo se voit comme un travailleur de la lumière et, avec ses valises, se tient prêt à travers ce pont. L’intention de Wo est de devenir un être humain sur le point de modifier son existence. Il va pénétrer au sein d’une nouvelle énergie et se transformer en quelque chose de différent de ce qu’il est actuellement. Cet être est en phase de transformation et de rajeunissement, et il en est conscient. Il est ‘en cours de rénovation » et ressent complètement ce phénomène ! 

 

Cependant, voyez-vous, il doit encore franchir une étape. Ses valises sont prêtes, et lui aussi, mais il souhaite rendre visite à un ange avant de traverser le pont de l’intention qui le mènera vers la nouvelle énergie qu’il désire atteindre. L’ange qu’il est sur le point de rencontrer est magnifique, et afin de rendre la parabole plus amusante, nous dirons qu’il va se trouver en présence de « l’Ange vérificateur », c’est-à-dire celui qui inspectera ses bagages ! 

 

Wo est intelligent. C’est un être humain spirituel et il se sent prêt pour son voyage. Il a empaqueté quantité de choses dont il sait qu’il aura besoin au cours de cette période nouvelle et inconnue de sa vie. En fait, il accueille avec reconnaissance le grand « Ange vérificateur » qui va lui donner des conseils sur ce qui l’attend et lui indiquer ce qu’il doit emporter avec lui ou laisser derrière lui. Wo est absolument convaincu d’avoir tout fait correctement et que ses bagages ont été spirituellemnt remplis de façon adéquate. Chacune des choses qu’il emporte avec lui est justifiée. Il est prêt ! 

 

Wo accueille « l’Ange vérificateur » par une merveilleuse et affectueuse étreinte. 

« Heureux de vous voir », déclare Wo au grand « Ange vérificateur ». 

« Moi de même », répond l’Ange. « Vous étiez attendu ». 

« Je suis prêt à partir et me trouve au dernier arrêt avant d’entamer mon statut ascensionnel. Mon intention m’amène petit à petit sur une nouvelle voie ». Wo se gonfle d’espoir. « S’il vous plaît, inspecter mes affaires ». 

 

La valise de vêtements – préparatifs 

 

« Regardons d’abord la première valise, Wo », déclara l’Ange avec un sourire. 

Wo ouvre la première valise et en sort une quantité de vêtements ! Ils sont en vrac, pour tous les types de climats. Le grand Ange ne dit rien en constatant ce désordre. 

 

« Wo, pourquoi tous ces vêtements ? » demande le grand Ange vérificateur. 

« Je souhaite être tout à fait prêt, répond Wo, et je vais dans des endroits où même l’esprit a admis que personne ne sait ce qui va se passer. J’ignore quel temps il fera. Aussi ai-je apporté avec moi toutes les choses dont je pourrais avoir besoin. Etre prêt est une vertu ». Wo sourit, mais quelques instants plus tard, il est horrifié en constatant que l’Ange vérificateur est en train de déballer tous ses vêtements et de les placer avec précaution sur le sol. 

 

« Je ne pense pas que tu auras besoin de tout cela, Wo » déclare l’Ange vérificateur en lui faisant la leçon. « Béni soit l’être humain avisé que lorsqu’il pénètre dans la nouvelle énergie, bien qu’ignorant ce qui l’attend, il est accompagné d’un cortège au fait de ce qui va survenir. Béni soit l’être humain qui a confiance en son cortège et qui l’aime ! Les seules choses nécessaire à cet être seront les vêtement qu’il a sur le dos ». Et cette métaphore signifie que les humains sont parfaits tels qu’ils sont. Elle montre qu’il faut honorer l’incertitude. L’Ange poursuit : « Bénis soient les être humains qui comprennent que les réponses à leurs incertitudes seront apportées tout au long de leur progression sur leur voie – que leur préparation préalable et antérieure n’est plus nécessaire. Ils n’ont pas besoin d ‘emporter avec eux des vêtements appropriés aux futurs changements car, métaphoriquement, tous les changements seront appréciés et affrontés au fur et à mesure qu’ils se présenteront ». 

 

Très chers, cet ange délivrait un message très profond à Wo. Comprenez bien que cet être humain, celui qui écoute ces paroles ou qui lit ces lignes en cet instant présent, s’il est animé d’une intention pure de se diriger vers la nouvelle énergie, n’a pas à se soucier ni à se préparer en vue de l’inconnu. Vous rappelez-vous ce que je vous ai dit ? Un cortège vous entoure véritablement. Vous n’êtes jamais seuls. Très chers, marchez la tête haute. Vous n’avez pas besoin de tous ces bagages. La préparation était certainement une vertu au sein de l’ancienne énergie. La connaissance et la sérénité devant l’inconnu, ainsi que la capacité à l’affronter, sont des vertus de la nouvelle énergie

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

 

 

*Jeu de mots intraduisible en français, avec le nom Wo et le mot man, qui signifie homme. Woman signifiant « femme » en anglais (NDT)  

 

S’INSTALLER DANS SON FAUTEUIL

S'INSTALLER DANS SON FAUTEUIL  dans PARTENAIRE AVEC LE DIVIN noel_anges015

 

« VOICI COMMENT LES CHOSES SE PASSENT »  

Banff, au Canada  

Salutations, très chers. Je suis Kryeon du Service magnétique.  Je vous aime tous tendrement. Mon partenaire vous a dit en quelle estime nous vous tenions. Et, mes très chers, je suis honoré d’être avec vous. Même maintenant que la voix de mon partenaire, qui se charge de vous transmettre mes communications, vous est devenue familière, je vous déclare que je suis ici, assis à vos pieds. La nourriture spirituelle que je vous apporte provient de votre vrai foyer, et si chacun d’entre vous pouvait, pour un instant, s’y transporter, il pourrait ressentir un amour incroyable. En ce moment même, vous êtes situés dans la dualité liée à vos leçons, vous êtes assis à la place d’honneur. Vous êtes tous des prêtres, chacun de vous, en ce Nouvel Âge ! Nous sommes ici pour vous annoncer que vous êtes tous tendrement aimés pour cette tâche que vous accomplissez.  

Même ceux d’entre vous qui n’ont aucune idée de ce qui est en train de survenir en ce moment, ou qui ne croient pas qu’il puisse s’agir ici de la voix de l’Esprit et qui attendent avec impatience la fin de cette rencontre, tous, vous êtes également tendrement aimés.  

L’Esprit ne juge pas les hommes, il leur offre simplement un amour incroyable. Vous êtes ici dans un but bien précis ! Il fallait que vous soyez ici pour entendre ces paroles ou pour lire ces pages.  

Car, au sein de cette lumineuse énergie, nous avons des messages pour vous, ce soir, des messages qui seront répétés sans cesse par mon partenaire, car ils sont très importants. Ces messages ne parlent pas de calamités mondiales ni de terrifiantes transformations terrestres. Il s’agit de la voix de votre véritable foyer, que vous écoutez et lisez, qui vous aime, qui vous en lace de ses bras dorés, qui s’adresse à votre coeur, en ce moment même.  

En ce moment précis, un message vous est destiné. Et avant de commencer cette communication, nous invitons les entités qui nous escortent à se placer dans les allées et à vous rendre visite, vous qui lisez ces lignes. Nous prions pour que vous soyez submergé par l’amour et, si vous ne l’avez encore jamais ressenti, voici le moment où nous vous demandons de vous mettre en contact avec vos guides. Ils viennent avec vous, ils demeurent avec vous, ils vous stimulent affectueusement par le biais de votre intuition et ils vous aiment tendrement. Ce sont vos meilleurs amis, et vous les connaissez depuis l’autre monde.  

Lorsque tout sera terminé ici-bas et que vous vous retrouverez dans le Grand Hall d’Honneur, vous vivrez un moment magnifique avec ceux qui ont passé leur vie à vos côtés sur cette planète.  

Aucun d’entre vous n’est jamais seul. Les guides sont silencieux. Nous allons parler de cela dans un moment. Mais leur étreinte correspond à l’amour de Dieu que vous ressentez en ce moment même. Les potentialités dans cette salle sont étonnantes et nous souhaitons vous en parler ce soir. Ce message est intitulé « VOICI COMMENT LES CHOSES SE PASSENT ». Nous souhaitons qu’il soit essentiellement pratique et que, lorsque vous quitterez ce lieu ou que vous reposerez votre livre, vous aurez une meilleure compréhension de vous-même et de certaines potentialités de votre existence.  

Avant de commencer, nous devons revoir une parabole déjà publiée. Nous souhaitons interpréter la parabole de Wo et les chambres d’apprentissage. Nous savons que certains d’entre vous, ici, ce soir, ou qui lisent ces lignes, ne sont pas familiers avec cette parabole. Nous la reverrons donc brièvement. Ceci est nécessaire pour bien comprendre la vérité de ce qui arrivera.  

Wo était un homme qui, au moment de sa mort, découvrit momentanément, sous forme symbolique, diverses pièces de sa maison (sa vie). Les pièces que les guides montrèrent à Wo avant qu’il se dirigeât vers le Hall d’Honneur lui semblèrent très étranges. Et, au fil du déroulement de la parabole, ces pièces apparurent ainsi : Wo ouvrit la porte d’une chambre qui contenait un trésor magnifique. Et ses guides lui dirent: « Wo, voici ta pièce d’abondance, si tu avais choisi de l’utiliser durant ton séjour sur terre. » C’était une image destinée à montrer à Wo les richesses matérielles dont il aurait pu disposer à tout moment.  

Une autre pièce était remplie d’un halo blanc et de lumière et il s’agissait de la pièce de la paix intérieure. Cette métaphore montrait à Wo que, chaque fois qu’il l’aurait souhaité, il aurait eu la possibilité d’entrer dans cette pièce afin d’y ressentir la paix de Dieu et d’y oublier ses soucis. Tout ce qu’il avait à faire était d’avoir l’INTENTION de pénétrer dans cette pièce. Elle avait été à sa disposition tout le temps. Elle était partie intégrante de sa maison, de sa vie, et son nom spirituel était apposé sur la porte.  

Une autre pièce, où les guides n’entrèrent pas, fut la pièce dorée. Cette pièce était l’essence de soi de Wo, son fragment divin. C’était la chambre d’amour de Wo, une pièce si sacrée et si sanctifiée que lui seul pouvait y pénétrer et s’y asseoir.  

Par la suite, on lui montra d’autres portes qu’il n’ouvrit pas.  

En sortant de la maison, on lui montra diverses portes dont il ne comprit pas les noms. Sur l’une d’elles il lut le nom Leader mondial. Mais il n’ouvrit aucune d’entre elles.  

Au fil de la parabole, Wo prit pleinement conscience que cette maison et ses diverses pièces seraient de nouveau à sa disposition lors de sa prochaine incarnation sur Terre. C’était la parabole de Wo telle qu’elle fut, alors, transmise par channeling, mais nous souhaitons en parler encore maintenant. Plutôt que d’impliquer Wo, très chers, nous allons vous impliquer. Car, voyez-vous, c’est ainsi que cela marche. Nous allons vous communiquer, ce soir, diverses informations qui vous aideront à progresser dans la vie.  

Vous êtes importants dans cet univers ! Cette planète est loin d’être insignifiante. Si vous saviez combien de choses dépendent d’elle ! Très chers, nous souhaitons maintenant que vous vous visualisiez dans l’une de ces pièces, celle qui est la plus importante, celle sur laquelle nous nous pencherons, celle qui détient la clé de toute votre vie ici-bas. Il s’agit de la pièce dorée que Wo aperçut. C’est la pièce où les guides n’entrèrent pas. Il y a, en effet, une chose dissimulée dans cette pièce dorée.  

Si Wo avait pu pénétrer et rester dans cette pièce, il aurait découvert quelque chose de si stupéfiant que cela aurait dépassé ses rêves les plus fous. Car si Wo (et vous) aviez pu explorer l’intérieur de cette pièce plus attentivement, vous auriez découvert une créature d’une puissance et d’une beauté inouïes.  

Là, assis sur un trône en or, se serait trouvé un magnifique ange doré, un de ces anges dont les ailes déployées auraient touché les murs ! 

Qui était cet ange étonnant ? Si Wo s’était approché de lui, il se serait rendu compte que l’amour était si intense qu’il aurait éprouvé des difficultés à respirer et les vibrations autour de l’ange si sacrées, qu’il serait immédiatement tombé à genoux, contemplant fixement un fragment de Dieu ! En dévisageant ce grand être, il aurait constaté que le visage de l’ange prenait lentement forme. Et, là où Wo s’attendait à voir le visage glorieux d’un être céleste, il aurait contemplé les traits de son PROPRE visage ! 

Que signifie tout cela, pourriez-vous demander ? Wo contemplait l’ange qui était son être supérieur ou son Moi divin ! L’entité était sacrée au-delà de toute description, mais était une partie de Wo ! Wo avait découvert le secret de sa propre divinité… son « fragment de Dieu ». 

Très cher, il y a un ange avec votre visage, assis symboliquement dans le fauteuil d’or de la chambre dorée, qui existe dans chacune de vos vies en ce moment même ! Son existence vous prouve que vous êtes importants, qualifiés et que vous méritez d’être sur cette planète

Kryeon canalisé par Lee Carroll 

Ange dans PARTENAIRE AVEC LE DIVIN

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...