QUI SONT LES LEMURIENS ?

 

QUI SONT LES LEMURIENS ? Champions_Online-52391

La Lémurie est appelée aussi Mu, ou Terre de Mu. C’est une ancienne civilisation qui est supposée avoir existé avant et en même temps que l’Atlantide. On la situe dans le Pacifique Sud, entre l’Amérique du Nord, l’Asie et l’Australie. 
A l’apogée de sa civilisation, les lémuriens étaient hautement évolués et d’une grande spiritualité. Mu, aurait été englouti par une éruption volcanique. Les survivants auraient alors fondé la civilisation Maya. 

 

A l’apogée de sa civilisation, les lémuriens étaient hautement évolués et d’une grande spiritualité. Ce continent légendaire aurait sombré dans l’Océan. Les survivants purent se réfugier dans les colonies de Mu. Malheureusement, il est très difficile de trouver une preuve concrète de son existence. Une légende des Indes rapporte qu’il existait en effet dans l’Océan Pacifique un immense continent qui fut détruit et dont il faut chercher les restes à Madagascar, Ceylan, Bornéo, Java, Sumatra. Poussielgue releva sur une antique carte chinoise un continent du sud comprenant la Nouvelle Guinée, l’Australie, les Îles Océaniennes et jouxtait une autre terre que les Chinois appelaient « la Terre des Perroquets ». Ce continent n’était autre que celui de MU qui faisait pendant au continent des Dravidiens de l’Océan Indien connu aussi sous le nom de Malaisie, lui aussi détruit par un déluge…

  

En 1926, le colonel James Churchward, américain d’origine anglaise, fit sensation en publiant son 1er livre : « Le continent perdu de Mu. » Il affirmait que des tablettes découvertes en Inde et au Mexique, rédigées dans le langage de Mu qu’un vieux prêtre d’Asie lui avait appris à déchiffrer, confirmaient que ce continent avait été la source de toute civilisation, avant même l’Atlantide. Après avoir quitté l’Inde, Churchward chercha d’autres preuves concrètes de l’existence de Mu, au Tibet, en Égypte, en Nouvelle Zélande et à l’île de Pâques. Il raconta avoir trouvé de nombreux textes gravés dans la langue sacrée de Mu. Malheureusement, personne d’autre n’a jamais vu ces plaquettes et le doute subsiste toujours sur les découvertes et les dires de Churchward. 

De toutes les contrées mythiques qui ont enflammé l’imagination de générations de curieux, l’Atlantide demeure sans aucun doute la plus célèbre. Successivement placée à hauteur des Açores, au cœur de la mer Egée ou sur les rivages de la mer du Nord, l’île fabuleuse décrite par Platon dans le Critias et le Timée correspond certainement à une réalité historique, qui demeure difficile à cerner mais n’en apparaît pas moins indiscutable. Cette patrie originelle de la civilisation dont les auteurs les plus divers ont fait la mère de toutes les cultures supérieures qui se sont développées sur la planète, de l’ancienne Egypte à l’Inde aryenne et à 1′Amérique précolombienne, fut cependant précédée, affirment certains, par un autre monde dont ne subsistent plus aujourd’hui que quelques vestiges épars, compréhensibles seulement par les spécialistes de l’espace océanien.

 

Douze mille ans avant l’ère chrétienne ( -12000 ), un gigantesque continent se serait englouti dans les profondeurs du Pacifique : c’est sur cette terre que prospérait l’empire de Mu dont les habitants, essaimant vers la Birmanie, l’Inde, le Mexique, la Mésopotamie et l’Egypte, devaient ensuite jeter les fondements de toutes les grandes civilisations historiques, 1′Atlantide ne jouant qu’un rôle de relais dans cette gigantesque aventure. Quels sont les éléments ou les informations qui permettent à certains savants de considérer aujourd’hui l’existence de Mu comme une probabilité qu’il est impossible d’écarter a priori? Peut-on espérer que de nouvelles découvertes vont venir confirmer les fantastiques intuitions de James Churchward et de Louis Claude Vincent, les deux pionniers de l’histoire muenne? Comment expliquer la disparition catastrophique de ce monde fabuleux qui fut sans doute, de nombreux faits permettent de l’affirmer, la terre où se constituèrent les plus hautes traditions spirituelles de l’humanité?

100516034912731126043593  

Ce continent s’étendait sur 5 000 km du nord au sud, depuis les Hawaii, qui marquent encore aujourd’hui son extrémité septentrionale, jusqu’à une ligne joignant l’île de Pâques aux îles Fidji. D’est en ouest, il s’étendait sur 8 000 km : il était formé de trois terres séparées par d’étroits chenaux, selon la carte étudiée au Tibet. tout au moins. Ce vaste ensemble se présentait comme une immense plaine vallonnée au climat tropical et a la végétation luxuriante. Ce paradis originel était fertile et propice à toutes les cultures. Des villes importantes regroupaient une population nombreuse, évaluée à plus de 60 millions d’habitants au moment de la catastrophe. Mu était véritablement le centre de toute civilisation et les autres foyers de culture n’étaient que ses colonies. Ce vaste ensemble se présentait comme une immense plaine vallonnée au climat tropical et a la végétation luxuriante. Ce paradis originel était fertile et propice à toutes les cultures. Des villes importantes regroupaient une population nombreuse, évaluée à plus de 60 millions d’habitants au moment de la catastrophe. Mu était véritablement le centre de toute civilisation et les autres foyers de culture n’étaient que ses colonies. 

Les habitants étaient divisés en dix tribus et se consacraient à l’agriculture, à la navigation et au commerce. Tous adoraient le Soleil et croyaient à l’immortalité de l’âme. Le peuple dominant était de race blanche, avec des yeux sombres et des cheveux noirs. L’hégémonie qu’il exerçait sur les autres peuples noirs ou jaunes était des plus bienveillantes, sauvagerie et violence étant bien sûr absentes de cet éden enchanteur. C’est ce magnifique ensemble, porteur de la civilisation la plus ancienne qu’ait connue notre planète, qui fut rayé de la carte du monde par une série d’éruptions volcaniques et de raz de marée gigantesques, lesquels firent de ce vaste continent la poussière d’archipels que l’on rencontre aujourd’hui au cœur de l’immensité du Pacifique.

 

Routes, cités et temples furent engloutis dans les profondeurs, et les rares rescapés, incapables de survivre dans un état de sauvagerie à peu prés total, réduits au cannibalisme, disparurent rapidement, sans pouvoir s’adapter a de nouvelles conditions de vie, par trop différentes de celles que leur avait garanties pendant des millénaires une civilisation supérieure.

 

Le souvenir du continent disparu se perdit ainsi progressivement, et seules quelques populations qui avaient été en contact avec lui purent transmettre, par l’intermédiaire de sectes d’initiés telles que celle des Naacals, les traditions et le langage de la civilisation muenne. De nombreux textes, surtout dans l’aire de la civilisation mexicaine précolombienne, semblent confirmer ce scénario effrayant, et Churchward ainsi que Louis-Claude Vincent, son continuateur actuel, les ont soigneusement recensés, mais il est toujours possible de donner une interprétation purement symbolique de telle ou telle description d’une catastrophe. Il va de soi que la découverte de vestiges archéologiques présente plus de crédibilité et peut conforter solidement les assertions des tenants de l’existence passée de Mu.

 

De nombreuses ruines viennent confirmer, à travers les îles du Pacifique, la floraison passée d’une haute civilisation. L’île de Pâques et ses statues constituent sans conteste les vestiges les plus connus et les plus spectaculaires : elles sont au nombre de cinq cent cinquante, constructions cyclopéennes dont l’origine demeure aujourd’hui inexpliquée malgré les tentatives faites en ce sens par les savants officiels depuis plusieurs décennies. Ces constructions colossales ne sont pas les seules qui aient été reconnues sur ce modeste îlot de 118 km2 : un grand temple et des terrasses de pierre imposantes traduisent l’importance d’une activité que l’on ne peut sérieusement attribuer aux Pascuans, découverts par Roggeveen au XVIIIè siècle. Plusieurs tablettes qui ont été déchiffrées révèlent que “ quand cette île a été créée et a été connue de nos ancêtres, la terre était traversée de belles routes pavées de pierres plates. Ces pierres étaient si parfaitement jointes et posées qu’on ne voyait pas les bords… ” et, par ailleurs, que “ cette petite île faisait partie jadis d’un vaste continent traversé par des routes merveilleusement pavées de belles pierres plates ”. 

 

mU…

 

Dans l’archipel Cook, on trouve sur les îles Rarotonga et Mangaia des vestiges de routes, sur des terres où ne se trouve aucune carrière de pierre, ce qui implique que les matériaux utilisés sont venus d’ailleurs. Un autre vestige étonnant est le portique de pierre de Tongatabu, simple atoll corallien, où la pierre est naturellement absente et où nous trouvons un monument formé de trois monolithes imposants, pesant respectivement 70 t pour les deux premiers et 25 t pour celui qui est posé dessus. Ces pierres ne peuvent venir que d’un point se trouvant à plus de 200 milles, et ce que nous savons des navigations polynésiennes exclut que l’on puisse imaginer un transport de ce type sur de pareilles distances…

Les îles Carolines sont particulièrement riches sur le plan archéologique et il est troublant que les tablettes naacales aient justement situé dans leurs parages les premières approches du territoire muen. Le temple de Panape constitue I’ensemble le plus remarquable par ses dimensions et par l’importance des infrastructures telles que routes ou canaux, dont les vestiges sont visibles autour. Par leurs dimensions, les ruines de Panape apparaissent comme celles de l’une des sept capitales auxquelles font allusion les textes relatifs à Mu.

 

Les ruines de Kusai sont de dimensions comparables, et les traditions indigènes évoquent très clairement le passé du “ peuple très puissant ” qui vivait là jadis.

 

Les ruines cyclopéennes de l’île de Lélé ne sont pas moins impressionnantes. De nombreuses pyramides de pierre, dont l’usage demeure un mystère, ont été découvertes dans les îles Gilbert et Marshall. De hautes colonnes sont les monuments les plus fréquemment répandus dans Ies Mariannes, à Guam et Tinian notamment.

 

D’autres ruines sont visibles dans l’archipel des Hawaii et dans celui des Marquises, alors que diverses traditions orales montrent que le souvenir du continent perdu persistait également chez les Maoris de Nouvelle- Zélande; de la même manière, Churchward pense que certaines peintures rupestres daustralie, qui traduisent un degré d’évolution culturelle déjà élevé, ne peuvent être attribuées aux aborigènes très primitifs qui peuplaient la grande île lors de l’arrivée des Européens. Tous ces éléments ont amené Churchward, mais aussi de nombreux ethnologues qui sont loin de le suivre dans toutes ses conclusions, a penser qu’il avait existé une civilisation océanienne unique dont tous ces vestiges témoignent encore aujourd’hui.

 

Si l’on admet l’existence de ‘ancien continent qui occupait le centre de l’océan Pacifique, il convient d’apporter une réponse à la question que pose sa brutale disparition. L’un des spécialistes de l’Atlantide, le colonel A. Braghine, a formulé l’hypothèse selon laquelle un corps céleste vint frapper la Terre dans le Pacifique il y a environ douze mille ans, ce qui aurait entraîné des bouleversements géologiques considérables et déplacé l’axe de notre planète. On sait l’importance des chutes de météorites survenues a l’époque historique : le cratère de Coon Butte, en Arizona, à 1200 m de diamètre, la météorite qui s’est abattue en 1908 dans la taïga de la Toungouska a tout calciné dans un rayon de 20 km autour de son point d’impact et, dans la mesure où de nombreuses sources antiques, notamment égyptiennes et précolombiennes, évoquent un cataclysme de ce type, on peut imaginer qu’il a pu se produire et entraîner la disparition de Mu, la patrie originelle de l’Humanité.

 

La ceinture de feu qui entoure le Pacifique ne serait que la gigantesque cicatrice marquant les limites d’une formidable collision remontant à douze mille ans. Le débat demeure ouvert quant à la réalité historique de Mu : si celle-ci est admise, on imagine le nombre de questions auxquelles il faudra alors répondre ! Les éléments disponibles sont moins nombreux que ceux qui militent en faveur de la réalité de l’Atlantide. Mais il reste sans doute beaucoup a découvrir dans les archipels des mers du Sud…

 

venez également nous suivre sur le forum :http://devantsoi.forumgratuit.org/

 

LIRE LA SERIE DE TELOS : Canalisations de Aurélia Louise Jones : Révélérations de la nouvelle Lémurie

 

 

83image2

 

 

Les peuples du centre de la Terre

  

 

Gif circulaire Au centre de la Terre et sous la croûte terrestre sont rassemblées un grand nombre de civilisations très anciennes, venues de mondes et d’univers éloignés il y a plusieurs éons. Bien que plusieurs aient conservé un certain degré de densité physique, toutes existent dans un état de conscience ascensionné qui relève de la cinquième ou de la sixième dimension, ou de dimensions encore supérieures. 

 

Le réseau d’Agartha comporte environ 120 cités de lumière souterraines, peuplées en majorité par des Huperboréens ; au moins quatre villes sont habitées par des Lémuriens et quelques-unes, par des Atlantes. Les être résidant dans les agglomérations à proximité de la surface sont également dans un état ascensionné, mais la majorité d’entre eux ont conservé une certaine densité physique. Le réseau Agartha était jadis sous la gouverne de la capitale Shamballa mineure. Ses citoyens sont huperboréens. Plus récemment, Telos a pris la tête du réseau Agartha. 

 

Message de Telos, canalisé par Aurelia Louise Jones – Lémuriens- 

Les restes de Lémurie

Gif circulaire

-       Que reste-t-il de la Lémurie à la surface ? y a-t-il des vertiges à quelques endroits ? On n’entend jamais parler de cet aspect de la Lémurie, tandis qu’il est souvent question à l’heure actuelle des vertiges de l’Atlantide que l’on va découvrir un peu partout à la suite des changements géophysiques prévus

Ceux d’entre vous qui vivent sur la côte est du continent nord-américain entendent parler davantage de l’Atlantide, car plusieurs êtres qui se son incarné là sont d’anciens Atlantes. Les dirigeants des Etats-Unis, particulièrement ceux qui se trouvent à Washington, D.C., sont d’anciens Atlantes purs ; plusieurs d’entre eux furent responsables de la destruction de leur continent. Voilà pourquoi, en ce pays et parli ceux qui vivent près des anciens rivages atlantes, l’intérêt porte surtout sur les découvertes liées à cette civilisation. Une grande partie de la population américaine actuelle, particulièrement sur la côte est, est composée de gens qui ont péri en Atlantide. De plus, la conscience de la grande majorité des Américains est très semblable à celle des anciens Atlantes. L’Atlantide était située dans l’océan Atlantique, dont elle occupait une grande partie. Elle avait à peu près la superficie du Canada et des Etats-Unis mis ensemble. 

La Lémurie était située dans l’océan Pacifique ; elle occupait également une immense superficie. La civilisation lémurienne a existé pendant plus de quatre millions et demi d’années avant de disparaître. L’Atlantide était considérée comme une jeune civilisation composée d’êtres provenant à l’origine de cinq systèmes solaires et dont l’évolution de l’âme différait grandement de celle des Lémuriens. Ces civilisations ont duré environ 200 000 ans avant leur engloutissement. 

Votre mode de vie actuel se rapproche davantage de celui des Atlantes. Votre civilisation est encore très influencée par l’ancienne conscience atlante, car un grand nombre de vos dirigeants politiques, économiques et religieux, ainsi que vos médias, portent en eux la souillure de l’ancienne corruption atlante. Les derniers jours de l’Atlantide sont encore inscrits profondément dans la mémoire cellules des masses et de vos dirigeants. 

Le temps est venu pour vous tous d’éliminer l’empreinte de cette ancienne conscience et d’embrasser un monde d’ « Unité » où il n’y a plus ni Atlantes, ni Lémuriens, mais uniquement une humanité vivant de la magie de l’Amour et dont les membres sont unis en une fraternité planétaire, comme des enfants tous créés par l’amour et la tendresse du même « Père céleste ». 

L’époque de la Lémurie se situe approximativement entre 4 500 000 ans. Avant l’engloutissement de la Lémurie et de l’Atlantide, il y avait sept grands continents sur cette planète. Les terres formant l’immense continent de la Lémurie comprenaient celles qui reposent maintenant au fond de l’océan Pacifique, ainsi qu’Hawaii, l’île de Pâques, les îles Fidji, les nombreuses îles de la Polynésie française, sans compter Madagascar et des terres localisées dans l’océan Indien. Toutes les îles du Pacifique, habitées ou non, sont d’anciens sommets montagneux du continent perdu de la Lémurie, dont la côte est s’étendait jusqu’à la Californie et au-delà. 

La principale région du continent, celle où se trouvait le palais que le roi et la reine utilisaient comme résidence, portait le nom de Telos. C’est là qu’étaient les édifices administratifs essentiels au pied du mont Shasta. Voilà pourquoi les Lémuriens ont choisi d’appeler leur cité « Telos » quand ils sont passés à la « clandestinité ». 

La Lémurie était si vaste qu’elle avait été divisée en cinq secteurs dont chacun avait ses dirigeants et ses propres édifices administratifs. Tous étaient cependant reliés et sous la direction de la plus haute hiérarchie lémurienne, celle du roi et de la reine, qui vivaient dans la région principale de Telos, près du mont Shasta. 

Le mot Telos signifie « communication avec l’Esprit ». la province de Telos était assez vaste. Elle comprenait toute la Californie dans sa superficie originelle, dont une grande portion a coulé dans l’océan Pacifique ; elle incluait aussi l’Oregon, l’Etat de Washington et une partie de la Colombie-Britannique, dont l’île de Vancouver, et une partie du Nevada. 

Message d’ADAMA, notre mentor Lémurien  – Le retour de la Lumière. 

Les tunnels menant à l’intérieur de la Terre

Les tunnels menant à l’intérieur de la Terre dans LEMURIENS de TELOS Gif_anime_Diddl_10Toutes les planètes sont creuses ; autant celles de ce système solaire que de l’ensemble de l’univers. Naturellement, elles ne possèdent pas toutes une densité tridimensionnelle, mais elles sont toutes creuses à l’intérieur. La plupart sont peuples de sociétés appartenant à diverses dimensions, surtout à la cinquième et au-delà. Bien qu’il y ait encore plusieurs astres tridimentionnels au sien de la création, ils comptent pour peu parmi ceux qui sont à cinq dimensions. Ils ne sont pas tous habitués à leur surface, mais tous abritent des peuples à l’intérieur. Mars, en l’occurrence, contient une civilisation ascensionnée de la cinquième dimension qui prospère en son centre, invisible et indécelable pour vos scientifiques. L’intérieur et la surface de Vénus portent aussi une population de la même dimension qui s’apprête à passer à la sixième ; l’humanité ne peut la déceler, ni par ses facultés sensorielles ni par ses instruments. Voilà pourquoi vos scientifiques en ont conclu que ces mondes sont inhabités et impropres à la vie. 

Les planètes sont créées par les Elohim, les architectes de la Création. Bien que chacune soit différente et douée d’un caractère unique, les écosystèmes internes et externes partagent une base similaire ; l’architecture des planètes permet les déplacements à l’intérieur de leur structure. 

La Terre comporte elle aussi ces caractéristiques. Au moment de sa formation, on a échafaudé un modèle interne spécifiquement pour elle, avec un certain nombre de tunnels naturels intégrés à ses multiples grilles énergétiques. Par ailleurs, quelques peuples qui l’habitèrent jadis, bien avant les débuts de votre préhistoire, ont aussi amélioré le réseau de souterrains existant et l’ont encore étendu. Il y a plus de 200 000 ans une ou deux sociétés très évoluées, provenant d’un autre univers, se sont installées dans la Terre ; c’est ce que vous appelez « la Terre creuse ». Ces populations ont apporté de formidables améliorations aux réseaux de galeries. A ce jour, ces habitants s’y trouvent encore, mais dans un état complètement ascensionné. Pour la construction des tunnels, il s employèrent une technologie qui vous est inconnue, mais qui rendit le travail tout à fait aisé. 

Ultérieurement, d’autres sociétés élirent résidence au sein de la Terre ; plusieurs cités de lumière y furent édifiées. Chacune de ces sociétés venues vivre au cœur du globe terrestre creusa des passages supplémentaires connexes au réseau en place. A l’intérieur de la Terre, ces tunnels d’une grande précision, fruits d’un savoir supérieur, assurent des déplacements aisés et rapides. Les galeries actuelles permettent à chaque citoyen de l’intérieur du globe terrestre de passer de son domicile  à n’importe quel endroit dans la Terre creuse en moins de trois ou quatre heures. Ceux qui sont capables de se téléporter en font également usage ; ils atteignent ainsi leur destination en quelques minutes ou secondes. Les sociétés plus récentes ont toujours bénéficié de l’apport des cultures anciennes pour la conception d e leurs tunnels. 

Ainsi, on peut affirmer que le réseau souterrain fut bâti à différentes époques par divers cultures. Les Lémuriens qui habitent l’intérieur du mont Shasta sont considérés comme les « nouveaux venus ». Ils n’y sont installés que depuis environ 15 000 ans, une arrivée plutôt récente par rapport aux autres communautés qui y résident depuis beaucoup plus longtemps. Nous avons commencé à ériger notre ville il y a environ 3 000 ans avant l’engloutissement de notre continent. 

Message de Telos, canalisé par Aurelia Louise Jones 

Lémurie et Atlantide

-       Selon mes constatations, la connexion de l’humanité à la Lémurie semble se faire au niveau du cœur, c’est-à-dire à l’intérieur de soi, tandis que la connexion vibratoire à l’Atlantide semble s’établir par les découvertes de vestiges à partir desquels une grande quantité de connaissances seront divulguées. Est-ce effectivement le cas ? Dans l’affirmative, pouvez-vous développer ce point ?

Lémurie et Atlantide dans RETOUR DE LA LUMIERE 51ht16la

Sous plusieurs aspects, cela paraît exact. C’est aussi l’image projetée par ceux qui, à la surface, cherchent à découvrir des mystères cachés et qui, à ce stade-ci, ne peuvent se souvenir que de l’Atlantide et ne sont pas encore conscients de tout ce que l’avenir réserve à cette planète. Ils ne sont pas non plus conscients que les êtres de la civilisation atlante ascensionnée ont maintenant atteint le même degré d’ouverture du cœur que nous. 

Les Atlantes ascensionnés ne vivent pas uniquement sous le plateau du Mato Grosso, au Brésil. Plusieurs se sont également disséminés dans d’autres villes souterraines, facilitant la transformation de la planète et l’évolution de l’humanité, avec tout le feu de leur cœur, mains dans la main avec nous, les Lémuriens. 

Comprenez que la plus grande partie de l’humanité actuelle a connu de longues périodes d’incarnation en Lémurie et en Atlantide, successivement ou simultanément. Personne ne peut prétendre n’avoir qu’une seule identité. Vous êtes tous formés de multiples couches de toutes sortes d’expériences à diverses facettes accumulées au cours des quelques derniers millions d’années, bien au-delà de l’Atlantide et de la Lémurie. En tant qu’être divins, vous avez choisi ces expériences dans vos aventures d’exploration des univers. 

L’Atlantide fut reconnue pas ses réalisations technologiques, la beauté de son architecture et tous les trésors que des « esprits humains » étaient capables de créer. Toutes ces créations de l’esprit ont beaucoup de valeur ; elles ont constitué une phase importante du développement de l’âme. Ce qu’offre à ce jour l’Atlantide ancienne en fascine plusieurs, mais ce qu’offre l’Atlantide d’aujourd’hui ne diffère pas beaucoup de ce que nous vous offrons nous-mêmes. Nous tous, Lémuriens et Atlantes avons fait évoluer notre conscience bien au-delà de ce que ces deux continents pouvaient offrir il y a des milliers d’années. Toute la technologie et tous les trésors de l’Atlantide remonteront à la surface, mais dans un contexte différent. Cela se déroulera dans l’énergie du nouveau monde, tellement meilleure et plus avancée que celle d’il y a dix mille à onze mille ans ! 

Ceux qui espèrent découvrir les trésors et la technologie de l’Atlantide cherchent encore quelque chose à l’extérieur d’eux-mêmes, non conscients que cela représente pour nous une énergie du passé démodée en comparaison de ce qui sera ramené à la surface dans l’avenir. En général, la conscience atlante était trop souvent dominée par l’esprit, au détriment du cœur ; c’était principalement une conscience du « faire ». 

Ceux qui tentent de vivre selon leur cœur se sentent plus proches de la Lémurie. Ils savent que tout ce qui se trouve à l’extérieur d’eux-mêmes n’est que création de l’esprit, et leur cœur n’est pas focalisé là-dessus. Les besoins du cœur sont très différents et très simples. La vie en fonction du cœur renvoie à une conscience de l’ « être ». 

L’idéal consiste à équilibrer le cœur et l’esprit. Ayant tous deux leur fonction propre, ils sont des aspects nécessaires du Soi divin. Quand l’esprit est au service du cœur, la sagesse et la connaissance se trouvent au premier plan. Quand l’action résulte de l’être, il y a magnificence dans les deux mondes. En tant que maîtres, nous utilisons certainement notre esprit, mais nous avons transformé nos anciens esprits humains limités, régentés par l’ego falsifié, en la manifestation de l’Esprit infini de Dieu, toujours au service du Cœur pour créer l’illimité dans toutes sa splendeur à chaque instant du maintenant. 

La Lémurie semble avoir été oubliée davantage parce qu’elle a disparu de la surface un peu plus de 15OO ans avant l’engloutissement de l’Atlantide et qu’elle n’a laissé que peu de traces, que vous ne pouvez d’ailleurs percevoir qu’avec les yeux du cœur. Mais le temps est maintenant venu pour chacun de se rappeler la « mère patrie », pas tellement en raison de ce qu’elle fut il y a longtemps, mais plutôt de ce qu’elle offre encore à l’humanité. 

En tant que Lémuriens, nous avons vécu sur cette planète selon le cœur, et ce, pendant des millions d’années, avant qu’un déclin de la conscience s’installe progressivement chez notre peuple. Peu à peu, la vie merveilleuse que nous avions connue durant tous ces millénaires se détériora jusqu’à devenir difficile et très tridimensionnelle ; 

Jusqu’à la chute, nous avions créé dans notre monde, pendant des millions d’années, l’illimité, la magnificence et la beauté majestueuse bien au-delà de ce qu’avait créé l’Atlantide. Mais, bien que nous fûmes ici physiquement, nous vivions dans une autre fréquence vibratoire alors invisible à la plupart des Atlantes ou des autres gens qui venaient nous rendre visite. Quand des gens qui ne vibraient pas à notre fréquence venaient chez nous, ils ne voyaient pas grand-chose de la vraie Lémurie. Ils ne percevaient pas autant de beauté et de perfection qu’ils en voyaient en Atlantide, car celles-ci n’était visibles qu’à ceux dont la vision spirituelle était développée. 

Tout comme vous ne voyez pas encore les merveilles des cités de lumière cristallines suspendues au-dessus de vos villes polluées, personne ne nous voyait non plus. Ce que nous avons créé dans la troisième dimension n’était qu’une version limités de la véritable Lémurie, dans le seul but de jouir des beautés de la nature, de la « terre de Pan », avec un aspect différent de notre physique. Pendant très longtemps, nous n’avons créé dans la troisième dimension que des logements et des structures, en utilisant des matériaux empruntés à la nature et que nous pouvions partager. Pour nous, c’était l’équivalent de vos cabanes en forêt. Nous nous y rendions de temps à autre, tout en vivant dans nos cités d’une plus haute fréquence vibratoire. Nos gens apparaissaient dans la troisième dimension quand ils avaient temporairement envie d’une expérience différente de la vie, ou d’une activité tridimensionnelle. A une certaine époque, tous les Lémuriens étaient capables de traverser les dimensions à volonté avec leur conscience, tout comme vous traversez les étages d’un grand building dans un ascenseur. C’était aussi simple, et vous revivrez cette expérience dans l’avenir. 

Avions-nous une technologie ? Bien sûr, mais ce n’était pas exactement celle des Atlantes. Pendant très longtemps, nous n’avons pas eu besoin du genre de technologie dont ils disposaient, car notre niveau d’évolution spirituelle nous permettait de nous en passer. Les Atlantes étaient pleinement ancrés dans la troisième dimension depuis le début, tandis que nous n’y étions pas limités. Un jour, vous n’aurez plus besoin de la technologie dont vous dépendez maintenant. Notre technologie, nos habitions, nos temps et nos cités étaient d’une fréquence vibratoire supérieure à celle des Atlantes. Ce que nous possédions était réel et tangible pour nous, mais presque invisible à eux et aux autres qui ne vivaient pas selon leur cœur. Quand notre continent fut détruit, nous avons donc laissé dans la densité de votre dimension moins de preuves tangibles de notre civilisation que les Atlantes. 

Message d’ADAMA, notre mentor Lémurien 

La civilisation lémurienne

Gif fees / Rappel historique

La civilisation lémurienne dans MESSAGES EVENEMENTS lemurie-kataya543px

La vie naquit sur la Terre il y a des millions d’années. De temps à autre, des civilisations extraterrestres vinrent y établir des colonies, et celles-ci perdurèrent des millions d’années encore, certaines pendant plus longtemps que d’autres.

II y a environ 4.500.000 ans, l’Archange Mikhaël et ses légions escortèrent jusqu’à notre planète les premières âmes destinées à former la race lémurienne, avec la bénédiction du Dieu Père/Mère.

En ce temps-là, la Terre connaissait l’abondance, la beauté et l’harmonie, à un degré tel que l’on peut difficilement l’imaginer aujourd’hui.

Les Lémuriens appartenaient alors à un plan de la cinquième dimension, mais ils étaient doués de la faculté d’abaisser leur vibration à leur guise, afin de faire l’expérience physiologique de degrés de densité plus grossiers ; ils pouvaient ensuite reprendre leur corps lumineux quand ils le souhaitaient.

Graduellement, il y eut un alourdissement de la conscience de cette race prodigieuse. Le peuple lémurien commença par déchoir jusqu’à la quatrième dimension, puis poursuivit sa décélération vibratoire jusqu’à atteindre la densité de la troisième dimension que nous connaissons aujourd’hui. Cette chute se déroula sur une période d’environ 1.000.000 d’années.

Les territoires formant la Lémurie, également appelée « Mu », comprenaient des masses aujourd’hui immergées sous le Pacifique, ainsi qu’Hawaï, l’île de Pâques, les îles Fiji, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, et des terres dans l’Océan Indien près de Madagascar. La côte orientale de Mu s’étendait jusqu’à la Californie et à la Colombie-Britannique à l’ouest du Canada.

Des guerres incessantes entraînèrent une cruelle dévastation sur Mu et en Atlantide. Ces deux civilisations finirent victimes de leurs propres agressions. Les Lémuriens et les Atlantes prirent ainsi conscience de la futilité de tels agissements.

Quand les Lémuriens comprirent que leur patrie était vouée à la perdition, ils adressèrent une requête à Shambhallah mineure, la tête du réseau Agartha, afin d’obtenir l’autorisation d’ériger une ville sous le Mont-Shasta dans le but d’y préserver leur culture et leurs annales. 

 

250px-Mount_Shasta_1 dans MESSAGES EVENEMENTS     Le Mont Shasta est le plus haut sommet volcanique aux États-Unis. Il est situé au nord de la Californie près de la frontière de l’Oregon. 

Pour obtenir cette autorisation et se joindre au réseau souterrain d’Agartha, il leur fallut prouver qu’ils avaient tiré leurs leçons de la guerre et de l’agression. Ils durent témoigner de leur repentir auprès de la Confédération galactique des planètes et prendre l’engagement solennel de se comporter désormais en peuple pacifique.

Une vaste cavité en forme de dôme existait déjà dans les entrailles du Mont Shasta. Lorsqu’on accorda aux Lémuriens la permission d’ériger leur cité, il fut convenu que cette région survivrait à tous les futurs cataclysmes. Ils y construisirent une ville qu’ils nommèrent TELOS, ce qui signifie « communication avec l’Esprit ».

À l’origine, cette ville avait été conçue pour accueillir environ 200.000 habitants. Mais La conflagration thermonucléaire qui anéantit le continent Mu et ses 300 millions d’habitants, survint plus tôt que prévu, il y a un peu plus de 12.000 ans. Le continent Mu fut englouti en une nuit. Il s’enfonça si soudainement dans la mer que la plupart des gens n’eurent pas conscience de ce qui se passait ; presque tous dormaient. Seulement 25.000 personnes réussirent à atteindre à temps le site de Telos et purent ainsi être sauvées.

À partir du moment où la Lémurie fut engloutie, l’Atlantide se mit à trembler à son tour, des fragments de sa masse terrestre commencèrent à se détacher, et ce, jusqu’au stade ultime, lorsque ce continent fut lui-même submergé.

En raison de la disparition de ces deux immenses masses géographiques et des répercussions thermonucléaires qui s’ensuivirent, les dernières cités de la planète encore intactes furent également pulvérisées ou anéanties par des tremblements de terre et d’immenses raz-de-marée qui pénétrèrent jusqu’à 1.600 kilomètres à l’intérieur des terres.

La Terre régressa. Il lui fallut plusieurs millénaires pour retrouver son équilibre et redevenir viable.

Les survivants connurent des conditions de vie impitoyables.

À l’origine, les habitants de notre planète mesuraient environ 4 mètres. Au moment de l’anéantissement de la Lémurie, ils ne mesuraient plus que 2,50 mètres. Puis, leur taille a encore diminué, puisque la plupart de nos contemporains mesurent aujourd’hui moins de 2 mètres. À mesure que notre civilisation se transformera, nous dépasserons de nouveau ce seuil

Transmis par Aurelia-Louise Jones
Extrait du site
Telos France

 

Gif fees

Un événement Lémurien

 

Gif divers Mont Shasta – rencontre du 29 avril 2002 

 

L’histoire de la fin tragique de la Lémurie 

 

La conférence qui suit est inspirée des enseignements de Sharula Dux, de Telos, désormais résidante de la surface, plus précisément du Nouveau-Mexique ; elle est également fondée sur des transmissions de divers maîtres ascensionnés, des extraits de Bridge to freedom (Une passerelle vers la liberté), datant des années 50, et sur un channeling en vue de cette présentation. 

 

Avant l’anéantissement des continents de la Lémurie, aussi dite « Mu » et de l’Atlantide, notre globe terrestre était constitué de sept continents majeurs. Les territoires formant la Lémurie comprenaient des masses aujourd’hui immergées sous le Pacifique, ainsi que Hawaï, l’île de Pâques, les îles Fiji, l’Australie et la Nouvelle Zélande, et des terres dans l’océan Indien près de Madagascar. La côte orientale de Mu s’étendait jusqu’à la Californie et la Colombie-Britannique, au Canada. 

 

Des guerres incessantes entraînèrent une cruelle dévastation à Mu et en Atlantide. Il y a vingt-cinq mille ans, l’Atlantide et la Lémurie, les deux grandes civilisations de l’époque, guerroyaient au nom d’idéologies divergentes. Elles percevaient différemment l’orientation à donner aux autres civilisations sur la planète. Les Lémuriens étaient d’avis que les sociétés moins évolues devaient être laissées à elles-mêmes afin de poursuivre leur évolution à leur rythme, selon leur degré de compréhension, et à leur façon. 

 

 

Les Atlantes pensaient que tous les peuples moins développés devaient être placés sous la gouverne des deux grandes sociétés, qui les régiraient. Ce désaccord fut à l’origine d’une série de guerres entre l’Atlantide et la Lémurie, au cours desquelles on eut recours aux armes thermonucléaires. A la fin, le calme revenu, ni l’une ni l’autre ne l’emporta. 

 

Au cours de ces tragiques affrontements, des gens autrefois fort civilisés se livrèrent à des bassesses infâmes. Ils prirent éventuellement conscience de la futilité de tels comportements. En définitive, l’Atlantide et la Lémurie furent victimes de leurs propres agressions. Les assauts les affaiblirent gravement toutes deux. Le peuple fut informé par ses religieux que, d’ici moins de 15 000 ans, ses terres seraient complètement submergées. L’espérance de vie était généralement de 20 000 à 30 000 ans, et l’on comprit que nombre de ceux qui avaient suscité ces conflits connaîtraient une fin apocalyptique. 

 

La Californie appartenait naguère à la Lémurie. Quand ils comprirent que leur patrie était vouée à la perdition, les Lémuriens dressèrent une requête à Shamballa mineure, la tête du réseau Agartha, afin d’obtenir l’autorisation d’ériger une ville sous le mont Shasta dans le but d’y préserver leur culture et leurs annales. Shamballa abritait la civilisation hyperboréenne qui a quitté la surface il y a plus de 100 000ans. Ce peuple était à l’époque responsable du réseau Agartha, qui compte aujourd’hui près de 120 cités de lumière sous terre ; la plupart sont peuplées d’Hyperboréens, mais quatre d’entre elles abritent des Lémuriens et une ou deux autres, des Atlantes. 

 

Pour obtenir cette autorisation et se joindre au réseau souterrain d’Agartha, il leur a fallu prouver qu’ils avaient tiré leurs leçons de la guerre et de l’agression. Ils durent témoigner de leur repentir face aux maintes autres agences, telle la Confédération galactique des planètes. Et pour être admis en tant que membres de ladite Confédération, ils durent établir qu’ils étaient désormais un peuple pacifique. Lorsqu’on leur accorda la permission d’ériger leur cité, il était clair que cette région survivrait aux cataclysmes. Une vaste grotte en forme de dôme existait déjà au sein du mont Shasta. Les Lémuriens construisirent la ville que l’on nomme Telos, désignation de cette région générale qui comprend la Californie et une bonne partie du Sud-Ouest américain d’aujourd’hui. De même, les territoires au nord du mont Shasta le long de la côte ouest, jusqu’à l a Colombie-Britannique, faisaient partie de la Lémurie. Telos signifie « communication avec l’Esprit », « unité avec l’Esprit », « comprendre l’Esprit ». 

 

A l’origine, cette ville fut édifiée pour contenir un maximum de 200 000 habitants. Quand les cataclysmes survinrent cependant, seulement 25 000 personnes l’atteignirent à temps et furent sauvées. Cette population représente ce qui reste de la civilisation lémurienne. Les annales avaient été transportées de la Lémurie à Telos, et les temples étaient prêts. 

 

La conflagration qui a anéanti le continent survint plus tôt que prévu, et c’est purquoi si peu de gens purent atteindre l’intérieur de la montage à temps. Nous savons désormais que Mu, notre patrie chérie, fut engloutie en une nuit. Le continent s’enfonça si doucement dans la mer que la plupart des gens n’eurent pas conscience de ce qui se passait ; presque tous dormaient. Aucun phénomène météorologique inhabituel ne fut au préalable signalé. Selon une transmission donnée par le seigneur Himalaya en 159, bon nombre des prêtres qui étaient demeurés fidèles à la lumière sont demeurés à leur poste, tels des capitaines à la proue d’un navire qui sombre, intrépides jusqu’au bout ; ils chantaient et priaient en coulant. 

 

Voici un extrait de « Passerelle vers la liberté » du seigneur Maha Chohan, datant de mars 1957 : « Avant que le continent lémurien ne sombre, les prêtres et prêtresses des temples furent avertis de l’imminence du cataclysme, ce qui leur permit d’emporter à Telos les divers foci du Feu sacré ; d’autres furent confiés à des pays qui ne seraient pas détruits. Plusieurs de ces flammes furent transférées à l’Atlantide, dans un endroit précis, et furent longtemps alimentées par des applications spirituelles quotidiennes. Un peu avant que la Lémurie ne coule, certains de ces prêtres et prêtresses rentrèrent chez eux, sur ce continent, et se portèrent volontaires pour périr avec lui et son peuple ; ils apportèrent le secours de leur rayonnement, leur réconfort et leur témérité. Ce renfort, ils l’offrirent pour contrecarrer la peur que provoque n’importe quel cataclysme. Ces bienfaiteurs aimants, grâce au rayonnement de leurs énergies asservies à Dieu et grâce aussi à leur sacrifice, ont littéralement enveloppé les auras des victimes d’un halo de paix et les ont affranchies de l’angoisse pour que leur corps éthérique ne soit pas dispersé ; ils épargnèrent ainsi aux gens des conséquences tragiques au cours d’incarnations ultérieures. » 

 

Le seigneur Himalaya, dans la « passerelle vers la liberté », affirme en 1959 : « Plusieurs membres de l’ordre religieux se sont réunis par petits groupes, en des points stratégiques un peu partout ; ils prièrent et chantèrent tout en périssant. Le chant qu’ils entonnèrent alors est aujourd’hui celui de Auld Lang Syne (en français, la mélodie : Ce n’est qu’un au revoir). 

 

Leur geste était motivé par l’idée que chaque expérience tragique laisse une cicatrice et un trauma profonds dans le corps éthérique et la mémoire cellulaire des gens, et que ces stigmates prennent plusieurs incarnations à guérir. L’action et le sacrifice des prêtres et prêtresses, qui choisirent d’atténuer la peur, et un certain degré d’harmonie fut préservé. Ainsi, les blessures et traumatismes causés aux âmes qui moururent alors furent fortement minimisés. Il est dit que les membres de l’ordre du temps, ainsi que les musiciens, chantèrent et prièrent jusqu’à ce que le niveau de la mer ait atteint leur bouche. Alors, ils furent aussi engloutis. Les multitudes dormaient, le ciel était encore d’un indigo profond et, pourtant, tout était terminé ; aucun membre du clergé n’avait quitté son poste, nul n’avait affiché de peur et la Lémurie fut anéantie en toute dignité. Auld Lang Syne fut le denier chant jamais entendu dans la contrée de la Lémurie ». 

 

Message de Telos, canalisé par Aurelia Louise Jones 

La Lémurie

 

Gif fleurs autre Son origine 

 

Il y a des millions d’années, lorsque la vie naquit sur cette planète, on dénombrait sept grands continents. De temps à autre, des civilisations extraterrestres vinrent y établir des colonies, et celles-ci perdurèrent des millions d’année encore, certaines pendant plus longtemps que d’autres. La bibliothèque de Porthologos dans la Terre creuse contient l’historiographie de cette ère terrestre ; cette période n’a pourtant jamais été consignée dans vos annales à la surface. 

 

Il y a environ 4 500 000 ans av. JC, l’archange Michaël et son entourage d’anges d’un bleu incandescent, ainsi que nombre d’être des royaumes de lumière, escortèrent jusqu’à cette planète les premières âmes destinées à  former la race lémurienne, avec la bénédiction du Dieu Père/Mère. Ceci survint à partir du Refuge de Royal Teton, un ermitage astral qui porte aujourd’hui le nom de parc national de Grand Teton, près de Jackson, Wyoming, aux Etats-Unis. En ce temps-là, partout sur terre fleurissaient la perfection, l’abondance et la beauté  à un degré tel que l’on peut difficilement l’imaginer aujourd’hui. C’était effectivement l’éden le plus exquis de cet univers, voir, de toute la création. Cette perfection demeura des millions d’années, jusqu’au début du déclin au cours du quatrième âge d’or. 

 

Malheureusement, les massacres, la profanation, la pollution et la négativité que l’humanité a infligés sans relâche à la Terre ont fait de celle-ci un endroit où il est particulièrement pénible et douloureux de vivre pour de longues périodes. 

 

La race lémurienne comporte différentes souches d’êtres issus principalement Sirius et d’Alpha du Centaure ; un pourcentage de cette population provient aussi de diverses autres planètes. Peu à peu, ces races se croisèrent ici-bas pour former la civilisation lémurienne. Il en résultat un amalgame exceptionnel, et c’est peu dire.  La Lémurie est le véritable berceau de toute civilisation sur cette planète ; c’est la « mère patrie » qui a donné naissance à plusieurs autres sociétés. L’Atlantide vit le jour à une époque ultérieure. 

 

Au tout début, ces merveilleuses âmes, qui s’étaient lancées dans la grande aventure durent s’ajuster, s’acclimater à de nombreuses expériences inconnues. Grâce au concours des anges, elles bénéficière d’une formation sur les conditions de vie sur terre dispensée dans le Refuge de Royal Teton. Graduellement, ces précurseurs de la race lémurienne se hasardèrent à l’extérieur de l’ermitage et fondèrent de petites communautés. A mesure qu’ils s’adaptaient et prenaient confiance, ils poussaient plus loin leurs incursions à la surface. Par la suite, ils colonisèrent l’ensemble du continent de la Lémurie, une immense masse de terre occupant une bonne partie de ce qui est aujourd’hui l’océan Pacifique, et même au-delà. 

 

A la naissance de cette civilisation, bien avant son déclin, les Lémuriens avaient une forme qui n’était pas tout à fait physique. La Terre appartenant alors à une vibration de la cinquième dimension, ils vivaient donc dans un corps lumineux d’une vibration à cinq dimensions. Ils étaient doués de la faculté d’abaisser à leur guise leur vibration afin de faire l’expérience physiologique de degrés de densité plus grossiers ; ils pouvaient ensuite reprendre leur corps lumineux quand ils le souhaitaient. Naturellement, c’était bien avant ce que vous appelez « le déclin », soit la dégradation progressive de la vibration et de la conscience de cette race prodigieuse. Le peuple Lémurien a d’abord déchu jusqu’à la quatrième dimension et s’est par la suite dégradé complètement jusqu’à atteindre la densité de la troisième dimension que vous connaissez aujourd’hui. Le phénomène se produisit sur une période allant de plusieurs milliers d’années jusqu’à tout près de 100 000 ans

 

 

 

Message de Telos, canalisé par Aurelia Louise Jones 

Aurélia Louise Jones

  

Aurélia Louise Jones dans LEMURIENS de TELOS Aureliaaa-leveled

Porte-parole des peuples évolués vivant au centre de la Terre, Aurélia Louise Jones nous fournit une meilleure compréhension de l’avenir de notre planète.

Aurélia Louise Jones est née à Montréal dans une famille canadienne française au début des années 40. Elle endosse la profession d’infirmière puis, s’intéressant à la naturopathie et l’homéopathie, elle devient conseillère en santé et en spiritualité. En 1989, elle se dirige vers les États Unis où elle se consacre à son travail spirituel et à l’enseignement des principes menant l’humanité vers l’Ascension personnelle et planétaire.    

En 1997, alors qu’elle vivait encore dans le Montana, elle reçoit la guidance d’Adama et des membres du Conseil de Lumière Lémurien de Telos qui l’enjoignent de déménager au Mont Shasta afin d’être préparée pour une mission. Elle déménage à Shasta l’année suivante et plus tard devient channel pour Adama, le grand prêtre de Telos, et d’autres maîtres de lumière. Depuis, elle organise chaque année des événements lémuriens dans la région du Mont Shasta ainsi que des voyages initiatiques durant l’été et l’automne. Aurélia Louise donne également des conférences et anime des ateliers au Canada, en France, en Belgique et en Suisse.

 

Elle est la fondatrice d’une petite maison d’édition, « Mount Shasta Light Publishing », établie pour préparer la résurgence Lémurienne. Les livres d’Aurélia Louise fournissent une meilleure compréhension de l’avenir de notre planète, de la façon dont la vie devrait être vécue ici et des changements que nous devons apporter pour vivre dans un monde meilleur et plus évolué.  

4837 dans LEMURIENS de TELOS      ADAMA Grand Maître  du Conseil de Lumière Lémurien de Telos

 Révélations de la Nouvelle Lémurie Telos, tome 2 : Messages pour l'épanouissement d'une humanité en transformationTome 3, Protocoles pour la cinquième dimension

Adama est le Gouverneur actuel de Telos, Grand Prêtre, Maître Ascensionné. Il travaille avec le Conseil Lémurien formé de maîtres ascensionnés, six hommes et six femmes dont le mandat est d’équilibrer les polarités divines masculine et féminine. Adama est le treizième membre, qui préside et prend en dernier lieu les décisions si le concile ne peut arriver à un consensus. 


 

Agartha comporte environ 120 cités de lumière souterraines. Ses citoyens sont hyperboréens. Telos a pris la tête d’Agartha (après Shamballah). Les 3 villes les plus importantes sont : 
- Telos : Située sous le mont Shasta (Étas-Unis). : population : 1,5 million de Lémuriens. 


 

- Posid : Située sous les plaines de Mato Grosso (Brésil) : 1,3 million d’Atlantes.

Rama : Située sous la ville de Rama (Inde) : 1 million d’Indiens.

 

Agartha était jadis sous la gouverne de la capitale : Shamballa mineure. La cité de Shamballa n’a plus d’existence matérielle, et vibre dans les cinquième, sixième et septième dimensions. Elle est sur un plan éthérique et sert de métropole astrale pour cette planète; c’est la résidence de Sanat Kumara et de son entourage. Même si ce dernier est officiellement retourné sur Vénus, il garde un poste à Shamballa et continue d’aider notre planète. Le mont Shasta et Shamballa sont parmi les lieux qui servent de centre permanent pour le gouvernement spirituel sur terre. 

Vous avez un ange à côté de vous.

 ange 

 

Vous comprenez les anges. Vous ne pourrez peut-être pas ramener un Lémurien à la maison, mais vous pouvez ramener un ange. Finalement, pourquoi ne pas ramener un Lémurien ? (rires) Il ira en boîte avec vous ce soir. Vous pensez que je plaisante, n’est-ce pas ? (petit rire) Oh, amis précieux, nous vous avons donné ce soir des informations que vous pourrez, ou ne pourrez pas, digérer. Disons-le simplement ; en vous, il y a plus que vous ne pensez, et c’est sacré. C’est divin et c’est beau. Cela vous fera vivre plus longtemps, cela vous donnera la paix en temps de conflits, et cela préparera la planète pour le grand changement. 

 

Chers Êtres Humains, vous allez changer, un par un, parce qu’en tant que Lémuriens, c’est à vous d’ouvrir la porte. Des Lémuriens parlant à des Lémuriens. Grand concept. C’est la découverte de ce jour, et c’est ce que nous voulions vous dire ce soir. Il y a longtemps que nous voulions vous le dire, mais l’énergie ne s’y prêtait pas encore. Mais maintenant c’est le cas. C’est le cas.
 
Qu’allez-vous faire de tout ça ? Peut-être que tout à l’heure, ce soir, vous vous tiendrez debout sous les étoiles, et vous direz : « Dieu, est-ce que tout ça est bien réel ? » Laissez Dieu répondre, et sentez bien cela ; vous n’êtes jamais seuls.
 
Et il en est ainsi.
  

 

Par Kryeon canalisé par  Lee Carroll    

 

 

 

Révélations de la Nouvelle Lémurie

créa de mon amie Alice :  cerveau qui fume !!!!!Un mot d’Aurelia Louise Jones (Auteur de Telos

Il y a quelques années, j’habitais le Montana, et lors d’une séance de channeling, le seigneur Sananda, mieux connu dans son incarnation passée sur terre sous le nom de Jésus, m’a dit que j’allais un jour m’établir près du mont Shasta en vue d’accomplir un service d’une: plus grande importance dans le cadre de ma mission ici-bas. À l’époque, je n’avais pas la moindre idée de ce qu’il voulait dire ni de la manière dont cette prophétie allait se réaliser ; il n’avait rien précisé de plus. 

Quelques mois plus tard, un soir de février 1997, j’ai reçu un courriel de la part du grand prêtre de Telos, Adama, m’invitant à aménager dans la région du mont Shasta pour me préparer à entreprendre une mission en collaboration avec lui et d’autres êtres de lumière. Plutôt bref, ce message ne comportait que douze à quinze lignes, mais il était très précis. Il en émanait également une forte vibration d’amour. J’étais étonnée et ravie de recevoir une correspondance provenant de ces êtres avec qui je voulais tant rétablir le contact depuis si longtemps. C’est à partir de ce moment que j’ai commencé à envisager de m’installer au mont Shasta ; un an plus tard, en juin 1998, j’ai fini par le faire, avec tout mon barda et ma famille de chats. 

Trois ans après mon arrivée, et suite à une longue série d’épreuves et d’initiations extrêmement intenses, j’étais toujours sans contact avec les Lémuriens. Je me suis mise à croire qu’ils m’ignoraient délibérément, que je n’étais pas à la hauteur, qu’ils avaient peut-être changé d’idée concernant notre collaboration ou, encore, que j’avais échoué leurs tests. Je n’avais pas conscience à l’époque d’avoir en réalité reçu une longue série d’« initiations sur la montagne », et que l’on me préparait sur le plan intérieur pour ma mission à leurs côtés. 

Un après-midi enfin, j’ai reçu un courrier totalement inespéré d’Adama, livré en mains propres par un messager. Cette lettre m’informait que j’étais désormais prête et que le moment était venu de me mettre à collaborer plus étroitement et consciemment avec eux ; il fallait me préparer pour la mission qui devait débuter instamment. J’ai ensuite bénéficié d’une autre série d’initiations intenses, dont certaines portaient sur mes aptitudes de channel, que j’avais jusqu’alors hésité à mettre en oeuvre. 

Il y a quelques mois, le seigneur Sananda m’a informée par une communication que le temps était venu de faire entendre la voix d’Adama sur cette planète et que ce dernier m’avait choisie pour tenir ce rôle. Il m’a aussi décrit plus en détail les qualités formidables de ce maitre ascensionné : « Sache ceci : tout ce que fait Adama est d’une envergure illimitée. Il possède d’ambitieux projets et souhaite se faire entendre à très grande échelle sur cette planète; prépare-toi à une fusion profonde de ses énergies avec les tiennes et à la réalisation de ce plan. » 

À l’époque, je me considérais comme une novice dans l’art du channeling ; il était clair qu’il me faudrait rapidement dépasser mes craintes, mes incertitudes et mes hésitations, et affûter mes facultés de channel. Je savais que je n’avais plus le temps de rester assise bien tranquillement sur ma montagne à regarder passer les nuages. Presque aussitôt, et malgré moi, plusieurs personnes me demandèrent de canaliser pour elles des documents écrits provenant dAdama ou de leur accorder des séances en privé. Bientôt, je fus invitée à canaliser Adama chaque mois dans le cadre d’une émission radiophonique dont la popularité grandit sans cesse. Au cours de l’année dernière, je l’ai fait à plusieurs reprises lors d’événements publics mineurs et une ou deux fois lors d’assemblées plus importantes telles que la célébration annuelle du Wesak* au mont Shasta. 

  

*Wesak : événement relié à la tradition bouddhiste qui a lieu à la pleine lune du mois de mai, sous le signe du Taureau

Aujourd’hui, il me paraît évident qu’il ne s’agit là que d’un début et que ma mission auprès des Lémuriens se réalisera et se déploiera dans le cadre d’un service beaucoup plus vaste. Les occasions se multiplient, et il me suffit simplement de me rendre disponible. J’apprécie énormément d’être en mesure de fournir de l’information nouvelle pour ce livre ; d’autres renseignements sont à venir. Chaque fois que je reçois une communication d’Adama, je le sens directement en mon coeur ; par son amour, une chaleur y rayonne et y flamboie. Après chaque séance avec lui, je me sens complètement stimulée et régénérée. Son énergie fait littéralement chanter mon coeur. J’ai l’impression qu’Adarna est mon plus tendre ami, et le plus loyal ; je peux lui faire entièrement confiance

Au cours de l’année dernière, des contacts plus directs avec les Télosiens se sont noués, et j’ai aussi pu établir une communication avec quelques autres merveilleux citoyens de cet endroit. Je me suis reconnectée à des membres de ma famille lémurienne de jadis, et j’ai vécu des retrouvailles conscientes avec ma flamme jumelle Ahnahmar, qui vit à Telos dans le même corps physique depuis la destruction de la Lémurie. 

Au cours de mes balades ou de mes explorations aux environs du mont Shasta, il me semble que «mon équipe lémurienne », comme ils se désignent eux-mêmes, est toujours présente à mes côtés. Ils m’ont révélé plusieurs sites sacrés anciens, des temples archaïques toujours existants au même endroit dans la cinquième dimension, des corridors et des portails multidimensionnels, des vortex énergétiques, des contrées où habitent des fées et même un lieu où de grandes familles d’unicornes vivent dans une dimension légèrement supérieure à la nôtre ; ceux-ci sont visibles uniquement à ceux dont la vision intérieure est opérationnelle. Ces sites secrets n’ont pas encore été repérés ni dévoilés par qui que ce soit à la surface ; ils doivent rester dissimulés jusqu’à ce qu’une vibration juste prévale sur cette planète. Je sais aussi qu’il y plus à découvrir à la surface et à l’intérieur de la Terre que ne peut concevoir la pensée humaine. Il s’agit de découvertes exaltantes, mes amis, car elles indiquent que, sous peu, en ouvrant notre conscience à notre nature divine, en renonçant à la dualité pour adopter la non-violence et l’unité, un monde nouveau verra le jour directement sous nos yeux. Cet avènement d’un monde nouveau se produira lorsque nous nous éveillerons à une réalité toujours présente, mais simplement voilée par notre retrait prolongé dans l’illusion de la séparation de 

Dieu. Il débordera de magie, d’amour, de prodiges et sera nuancé d’une diversité complexe. Qu’il sera passionnant pour nous tous de découvrir et redécouvrir les trésors que nous avions laissés derrière il y a si longtemps ! 

Le retour des Lémuriens et leur émergence physique parmi nous font aussi partie de ce qu’on appelle « la seconde venue » que nous avions tant espérée. Les Lémuriens ont atteint, il y a belle lurette, la plénitude de la conscience christique ; puisque nous sommes prêts désormais à les accueillir parmi nous, ils nous enseigneront comment concrétiser, ici même sur cette planète, la contrée édénique qu’ils ont façonnée à Telos. Ils nous aideront à instaurer un Âge d’or qui s’exprimera par la plénitude de la conscience christique -l’état divin qui gît depuis toujours en nos coeurs, le Christ résidant en notre être et qui se manifestera sous forme tangible sur cette planète et dans notre vie quotidienne

NDE: Originaire de Montréal, Aurelia Louise communique bien en français, et il lui ferait plaisir de recevoir vos appels. Il est aussi possible d’obtenir une séance de channeling privée. Toutefois, il faut tenir compte du fait que Mme Jones est plus à l’aise en anglais quand il s’agit de canaliser. On peut la joindre au (530) 926-4599, par télécopieur au (530) 926-4159, ou par courriel aux adresses suivantes .Vous pouvez lui écrire à l’adresse suivante: P.O. Box 1509, Mt. Shasta, CA 96067-1509

Révélations de la Nouvelle Lémurie canalisées par Aurelia Louise Jones 

Le triple 6 représente l’ADN humain.

 

Le triple 6 représente l'ADN humain.  dans DOUZE COUCHES DE L'ADN Gifs_animes_coeur_08Je vais vous le prouver, pas plus tard que maintenant. Ce n’est pas « l’antéchrist », c’est « l’anti-église ». Additionnez les chiffres des couches 1, 2, 3, et vous obtenez le 6 de la numérologie. Faites la même chose avec les couches 4, 5, 6, et vous obtenez un autre 6 de la numérologie [ 4 + 5 + 6 = 15. (1 + 5 = 6)]. Vous obtenez également un autre 6 avec les couches 7, 8, 9 [7 + 8 + 9 = 24. (2 + 4 = 6)]. Voilà le triple 6 !
 
Et le dernier groupe [10, 11, 12], le groupe de Dieu, additionnez-le et vous obtenez 33, ce qui – numérologiquement – correspond au Christ. 

 

Le triple 6 est le slogan du Christ (petit rire), et c’est de ça que vous avez peur – vous avez peur de vous. Ce n’est pas l’antéchrist, c’est la maîtrise. Cette information est souvent bloquée et attaquée, sur la planète. Demandez à Peggy Phoenix Dubro. Demandez-lui ce qui arrive quand vous enseignez la maîtrise dans les pays étrangers, quand vous maintenez votre intégrité à son niveau le plus haut. Ils se tournent contre vous. Mais elle est toujours là et elle enseigne toujours, toujours bien solide et toujours aussi impliquée. Voilà ce qui arrive quand vous enseignez la maîtrise, mes amis. On s’y habitue. Il y en aura qui s’écarteront de votre chemin parce que vous aurez la marque de la Bête. La maîtrise à l’intérieur de votre ADN. Vous êtes en train d’ouvrir la porte. Vous êtes en train de révéler le Divin Féminin. Vous commencez à vous guérir vous-mêmes. À vivre plus longtemps. La maîtrise est à vous. Vous commencez à développer le Treillis Cosmique. La couche numéro 9 se manifeste et commence à faire son travail, elle écoute et elle entend les mélodies. Si vous le préférez, vous pouvez dire que les Cieux les jouent pour elle. Il va y en avoir qui s’écarteront de vous parce qu’ils penseront que vous êtes mauvais.
 
Ceci n’est pas une prophétie. Mais ce n’est pas ce que vous pensez, n’est-ce pas ? Oui ? C’est quelque chose de grand. Que pouvez-vous faire à cet égard ? Voyez-vous comment l’ésotérique devient pratique ? « Kryeon, je n’arrive à me souvenir de rien de ce que vous avez dit aujourd’hui ». Vous n’y êtes pas vraiment obligés. Toutes ces choses sont intuitivement en vous. Vous ne pouvez pas ne pas les connaître. Vous ne pouvez pas ne pas les connaître. Et ceux d’entre vous qui commencent lentement à s’éveiller à leur interdimensionnalité commencent à comprendre. 

 

Au cours de ce processus de devenir interdimensionnel et d’activer ces morceaux d’ADN, une lumière commence à briller en vous, vous que nous appelons de façon imagée, les Phares. Vous, les Lémuriens. Ceux de l’intérieur de la montagne (Mont Shasta) qui sont parmi vous, si vous voulez bien dire comme ça, puisqu’il n’y a pas de place, interdimensionnellement, ni endroits ni temps, ces Lémuriens qui se regroupent ici, qui sont assis à côté de vous, si vous voulez le dire comme ça, vous supplient de les découvrir. D’ouvrir la porte. Vous voulez vraiment voir un changement ? Et s’il commençait ici, à Shasta ? Petit à petit, il s’étendrait jusqu’à ces endroits que vous appelez « vos maisons ».
 
Seulement un petit nombre d’entre vous habitent à proximité. Nous avons dit à mon partenaire d’organiser ces rencontres à des endroits où les habitants ne sont pas nécessairement intéressés, et qui obligent les participants à parcourir de longues distances pour y aller. Peut-être commencez-vous à comprendre la raison pour laquelle ces rencontres sont organisées dans ce genre d’endroit ? 

 

Quand vous rentrerez chez vous, vous devrez aller loin en emportant avec vous la lumière, la maîtrise, les découvertes que vous aurez faites ici, et vous les répandrez là-bas, autour de vous. Ce n’est pas si difficile de tenir la lumière

 

 

Kryeon, canalisé par Lee Carroll 

Les couches d’ADN

Les couches d'ADN dans DOUZE COUCHES DE L'ADN xxey1f4kIl a fallu trois ans pour rédiger ce livre unique en son genre et qui définira la lignée de Kryeon s’étendant sur plus de vingt ans. 
L’ADN est le plan directeur chimique de la vie humaine. 


Le Projet génome humain a cependant découvert que plus de quatre-vingt-dix pour cent de l’ADN ne sont pas codés. 

Pour tout dire, seuls près de quatre pour cent produisent les 23 000 gènes dans le corps humain. 


Et le reste ? C’est une énigme impénétrable ; à ce jour, impossible de déterminer pourquoi l’ADN ne semble avoir aucune symétrie ni code.
En vérité, il paraît plutôt aléatoire…. 

Les couches de votre ADN 


Le numéro 1 est la couche biologique, que vous avez appelée le « génome humain ». 

Vos scientifiques savent qu’elle se compose de 3 milliards de pièces. Ils savent aussi qu’une fraction d’entre elles est un code qui peut être lu, les protéines, qui créent les gènes. Il y a peut-être moins de 5 % d’entre elles qui créent ce que nous pourrions appeler « l’Arbre de Vie ». C’est ce que vous voyez au microscope. Mais il y a plus.  

Si vous examinez cette partie de l’ADN que vous pouvez voir, plus de 90 % n’a aucun sens. Ce sont les indicateurs vers les 11 autres couches. Ils n’ont aucun sens parce qu’ils ne sont pas en 3D. Le reste de l’ADN ressemble à un langage en désordre, jeté là au hasard. Certains l’ont même appelé « déchet ». Ce n’est pas ça. Il n’y a aucun hasard ici, simplement cela en donne l’apparence au mental 3D. Même dans la couche numéro 1, l’Arbre de Vie, 90 % est interdimensionnel. Le reste concerne la chimie, la chimie dure et logique.
 
Numéro 1, l’Arbre de Vie ; nous vous en avons déjà parlé. Dans tout ce que nous sommes en train de vous présenter, regardez la numérologie. Doucement, partenaire. C’est très simple, même avec 3 milliards de morceaux. C’est votre biologie. C’est pour vous la seule partie qu’on peut prouver. Tout le reste, dont nous allons vous parler, est invisible. Vous allez sûrement dire : « Bon, vous pouvez dire ce que vous voulez, Kryeon, sur ces choses invisibles ». Oh oui, nous pourrions, mais nous allons vous donner la vérité. Vous avez un problème avec l’invisible, n’est-ce pas ? Vous connaissez l’amour ? Prouvez-le. Vous connaissez le corps émotionnel ? Prouvez-le. Croyez-vous au Treillis Cosmique ? Croyez-vous aux champs énergétiques ? Croyez-vous que résonne dans le cosmos la mélodie d’une Création intelligente ? Y croyez-vous ? Les scientifiques y croient. Mais ils ne peuvent pas le prouver. Donc, ce que je vais vous donner est ésotérique, improuvable, et très réel.
 
Nous vous avons dit que la couche numéro 2 concernait votre Leçon de Vie.

 Votre Leçon de Vie. Mais nous sommes toujours dans un trio biologique. Parce que, laissez-moi vous dire maintenant que nous appelons les trois premières couches, les couches d’Ancrage. Elles concernent la biologie. 

Leçon de Vie et biologie ? Oh oui, parce que cette couche numéro 2 vous affecte émotionnellement, n’est-ce pas ? Elle affecte la chimie, elle court dans vos veines, elle parle avec le numéro 1, savez-vous ? Considérez les couches 1 et 2, et commençons à faire un peu de calcul : 1 + 2 = 3. Trois, numérologiquement, est le catalyseur. Vous avez une leçon de vie qui se combine avec le numéro 1, l’Arbre de Vie. Quelle est votre Leçon de Vie ? Comment vous affecte-t-elle ? A-t-elle à voir avec la joie, a-t-elle à voir avec la maladie ? Cela se pourrait, vous savez. C’est ce qui arrive quand vous perdez votre équilibre, votre leçon de vie. Tout se tient, c’est très profond. 

Maintenant, votre leçon de vie fait partie d’une très profonde relation avec ce que vous avez appelé les Annales Akashiques. Nous l’appellerions plutôt le Schéma Divin. Leçon de Vie, Schéma Divin. Cela se manifeste de façon ciblée, par vous, une seule fois, pour cette vie.
 
Voilà la couche numéro 2. Elle parle à une autre couche, elle est tout le temps en relation avec une autre. Elle parle à la couche numéro 8. 

Cette couche numéro 8, dont nous allons parler, représente les vraies annales akashiques de l’être humain. Ce qu’est la 2 ; le rapport aux annales akashiques. Le numéro 2 n’est pas les annales akashiques. C’est la relation à ces annales. Leçon de vie, Schéma Divin, ce que vous avez été. Qu’est-ce que cela signifie pour vous ? C’est compliqué, vous savez. Il y en a beaucoup qui passent leur vie à dire : « Je n’ai pas de chance ! Tout ce que j’essaye, ça rate. » Ils ne savent rien de leur Leçon de Vie, ils n’ont jamais cherché, ils s’en moquent, ils se contentent d’avancer dans leur état de victime. « Malheur à moi », disent-ils, sans jamais comprendre que s’ils savaient comment activer et utiliser certaines de ces couches qui leur appartiennent, ils pourraient réparer leur vie. 

Quand vous apprendrez à quelle couche est liée la couche numéro 8, vous verrez que vous avez une couche d’ancrage, qui est la 2, en relation avec une couche interdimensionnelle lémurienne, qui est la 8, et les deux, 8 et 2, créent un 10, qui est numérologiquement un « un », qui signifie Nouveaux Commencements. Voilà ce qui arrive quand 2 et 8 se rencontrent… Voilà pour le numéro 2. 


 
La numéro 3 a été mal comprise. Nous l’avons appelée la couche de l’Ascension, mais elle est biologique. 

Même dans le premier groupe des couches d’Ancrage, qui sont déjà toutes orientées biologiquement, nous avons le concept d’Ascension. Laissez-nous vous dire quelque chose, Êtres Humains, au sujet de qui vous êtes. 

C’est biologique parce que c’est basé dans un des organes, la glande pinéale. Ascension et glande pinéale ? Oh, oui ! « Kryeon, vous voulez dire qu’il y a dans ce corps des parties qui sont destinées à faire des choses telles que… que… l’Ascension ? » Oh, oui ! Si je vous disais que votre système biologique tout entier a à voir avec l’Ascension ? Et voilà un Être Humain qui se plaint : « Malheur à moi ». Oh, il y en a tellement sur cette planète, vraiment beaucoup, qui ne savent rien du moteur qui est en eux. Ils espèrent seulement qu’il fonctionne. Ils n’en connaissent absolument rien, ils n’ont pas la moindre idée que peut-être, peut-être, il coule dans leurs veines quelque chose d’une maîtrise, vous savez. Non. Dans l’ignorance. Ils ne savent rien de rien. Pourrait-il se faire que dans l’ADN, dans chaque cellule, il y ait une intelligence, un dessein, qui attende qu’une conscience demande : « Dis-moi ce que j’ai besoin de savoir ». Hmmm… Les couches 1, 2 et 3 sont les couches d’Ancrage.
  

Les couches 4 et 5, nous vous l’avons dit, devaient être présentées ensemble. C’est très important. Là, vous pouvez commencer à voir apparaître un dessin.

 Les couches 4 et 5 sont ce que nous appellerions votre Nom Divin. Qui êtes-vous vraiment ? 

Il faut bien que ça soit ici. Oh, cher Être Humain ! Vous portez avec vous un dossier akashique interdimensionnel. Le saviez-vous ? Oh, c’est vraiment très ésotérique ! Laissez-moi vous dire, chers membres de la famille, la vie que vous appelez « humaine » est si subtile, si passagère. Vous êtes éternels, comme je le suis moi-même, dans les deux directions du passé et du futur. 

Ça revient comme dans un cercle, nous sommes interdimensionnels, vous avez été, vous avez toujours été, vous serez toujours. Votre qualité angélique a une couleur, une couleur interdimensionnelle, une énergie qui porte un nom magnifique, que nous chantons dans la lumière. Il faut deux couches, fondues ensemble, inséparables, 4 et 5, pour en parler, pour décrire cela ; c’est si important, même la couche de Dieu n’a pas besoin d’une autre… Voilà qui vous êtes. Et le dossier akashique, ah, je vais vous dire ce que c’est. 

Laissez-moi vous en parler. Il est possible que vous ne compreniez pas, certains d’entre vous vont même ne pas aimer ça, mais je vais juste en parler à grands traits. Sur combien de terres avez-vous été ? Combien de fois avez-vous fait cela ? Oh, pas ici ! Dans d’autres univers. La réponse est ; plein de fois. Parce que c’est ce que vous faites ! Vous voulez connaître votre spécialité ? Hmmm… Je suis en train de la regarder.  Vous allez à des endroits où vous prenez une forme biologique, et votre nature angélique devient un mystère. Vous entrez dans la dualité, et vous vivez vie après vie, après vie, après vie, pour développer la vibration d’un système de façon naturelle. Vous pouvez l’appeler Terre si vous voulez, ou autrement, des noms que connaît le nom angélique.
 
 

Il y en a certains ici – oh, voilà que rient les Lémuriens – vous pensez qu’ils sont vieux ? (petit rire) Pensez à l’époque avant la Terre où vous avez fait cela. Pensez aux autres dimensions où vous avez fait cela. Voilà ce que vous faites, vieille âme. Peut-être que cela ne vous plait pas. Pour les Lémuriens ça fait un effet comme : « Quand Kryeon parle de ça, tout ce que ça me fait c’est que ça me fatigue. » (rires) Oh, célébrez votre fatigue. Il n’y a pas de fatigue de l’autre côté du voile, c’est vraiment un trait humain. C’est la biologie qui vous y a amenés, n’est-ce pas, sur ce chemin ? Voilà ce que vous pensez que vous êtes ; fatigués. Oh, ce n’est pas le cas. Non, vous ne l’êtes pas.
 
 

Je vais vous donner une information. Ce n’est pas la première transformation que vous traversez. Pas mal, non ? Je ne parle pas de la transformation lémurienne, je parle de celle qui a eu lieu sur Terre, avant celle-ci, quand vous avez enclenché une paisible évolution planétaire. Vous savez – dans votre âme – l’impression que ça fait, vous le savez dans vos veines, et votre ADN résonne au son d’un Treillis Cosmique parfait. Vous l’avez déjà fait. C’est pourquoi quelques-uns savent qu’avec votre travail de lumière il y a l’espoir, et plus que l’espoir, car vous l’avez déjà fait ! C’est pour ça que vous êtes tellement convaincus que vous pouvez encore le faire cette fois-ci. Pas tous le sont, seulement ceux qui sont maintenant en phase. Le secret ? C’est la pratique. (petit rire)
 
 

Ensemble, 4 et 5 sont votre essence angélique, le nom de l’entité akashique interdimensionnelle qui est éternelle. 

Quelle impression ça fait, d’être éternel ? (petit rire) Vous allez dire « ça fatigue ». Comprenez-vous pourquoi nous vous le disons en face, encore et toujours. Fatigués comme vous l’êtes, épuisés comme vous vous sentez, dans vos moments les plus silencieux, nous vous avons entendu dire du plus profond de votre cœur, quand vous pensiez que personne n’écoutait, nous vous avons entendu dire : « Oh, s’il faut encore que je passe à travers tout ça, je ne reviens plus ! » Oui, vous revenez ! Parce que c’est ça que vous faites. Il y en a même certains qui vont aller se faire décrypter leurs vies antérieures. J’adore ces séances, je les appelle des séances « d’auto satisfaction » (rires). « D’accord, j’ai été ceci, j’ai été cela, je suis remonté jusqu’à la Lémurie, je n’ai pas besoin de revenir, n’est-ce pas ? Qu’est-ce qu’il y a dans mon aura, dans mon énergie ? Il y est dit que je vais revenir ou non ? » Parfois le praticien vous dira la vérité, et parfois non. Vous revenez. (Rires) Pourquoi pas, avec tout ce que vous – en 3D – appelez « l’entraînement » ? Avec la lumière que vous portez, avec tout ce que vous avez traversé pour arriver à cet endroit ?  

Je vous le dis, quand vous revenez, c’est avec tout ça que vous vous réveillez. Vous vous réveillez avec tout ce que vous avez appris au cours de toutes vos vies sur cette planète, et vous continuez. Vous n’avez pas besoin de réapprendre, car vous êtes des chamans. Alors, pourquoi pas ? Et le résultat pour la planète, pour Gaïa, est stupéfiant. Où que vous alliez, Gaïa le sait. Quoi que vous fassiez, vous laissez de l’énergie, comme des empreintes.
  
La couche numéro 6, Prière et Communication.  

Prière et Communication. Regardez comment on peut l’utiliser avec les autres. Regardez encore comment on peut s’en servir avec la couche numéro 3.

 

 Voici la 6 et la 3, ce qui donne un 9. Le 9, numérologiquement parlant, signifie l’accomplissement. Voilà que vous commencez à vous représenter la façon dont les groupes communiquent les uns avec les autres

Le second groupement, 4, 5 et 6, est le groupe de la Divinité Humaine. Lorsqu’un groupe parle à un autre, ce qui se produit est de la magie. Nouveaux commencements, accomplissements… C’est compliqué, vous savez. N’est-ce pas magnifique ? Et ce n’est que la moitié. N’est-ce pas magnifique ? Quand nous vous regardons nous sommes émerveillés par votre ADN. Pas seulement sa perfection, mais sa divinité. C’est pour ça que nous vous aimons, parce que la dualité vous empêche de voir toutes ces choses

Ensuite, vous commencez par ouvrir une porte et vous partez à la découverte. Ça serait bien si ça arrivait ce soir. Osez entrouvrir la porte juste un petit peu. Découvrez la leçon de vie. Découvrez la couche essentielle, laissez-la parler avec la couche de prière et communication. Mettez en route l’accomplissement et le cercle d’énergie qui ne s’arrête jamais. Vous allez commencer à ressentir le maître que vous êtes.
 
 

Couches 7 et 8, mes préférées, les couches lémuriennes. 

Sept, huit et neuf représentent le groupe lémurien. Mais sept et huit se distinguent pour une autre raison. Je ne sais pas par où commencer. Sept est la Divinité Révélée. Un nom tout simple. C’était la haute technologie des Lémuriens. Ils n’avaient pas de microscopes, ils n’avaient pas de télescopes, ils n’avaient rien de ce qui pour vous est la haute technologie, aucun ordinateur. Ils n’en avaient pas besoin, parce qu’ils avaient accès à une perspective dimensionnelle qui vous échappe.  

Certains disent qu’ils avaient un sens supplémentaire. Non, ce n’est pas exact. Ils avaient une dimension supplémentaire ; de sorte qu’à un certain niveau, ils se savaient reliés par un même état quantique à tout ce qui les entourait, ce qui veut dire qu’ils savaient tout sur tout. Ils connaissaient le système solaire. Ils avaient à l’intérieur d’eux-mêmes un accès aux niveaux micro et macroscopique, car leur couche numéro 7 était active – quelque chose que vous avez perdu. C’est l’activation que vous avez perdue, mais cette couche numéro 7 est toujours là. C’est ça que les Lémuriens aimeraient bien que vous découvriez. Vous pourriez alors commencer à devenir plus interdimensionnels, même dans vos combinaisons avec certaines des autres couches, des autres numéros que nous vous donnons ici. 

Le nom en Lémurien : Hoa-Yawee-Moru, Hoa-Yawee-Moru. Nous avons déjà mentionné le maître Yawee – il est ici. Nous l’avons présenté déjà plusieurs fois. C’est le bon docteur qui danse (rires) [il s'agit du Dr. Ovokaitys]. Ce docteur, parmi vous, qui dispose d’outils interdimensionnels, très lémuriens d’ailleurs, utilise votre haute technologie pour réaliser ce qu’il sait intuitivement. Mais regardez le nom lémurien de cette couche numéro 7 ; Hoa-Yawee-Moru. Son nom est au milieu. « Pourquoi ? » allez-vous demander. Mais restons-en là jusqu’à ce que je vous aie donné le nom et la signification de la couche numéro 8.
 
 

La couche numéro 8 est Sagesse et Responsabilité.

 

 Elle forme une paire avec la numéro 7 : Sagesse Divine Révélée et Responsabilité. Vous voyez, il faut qu’elles aillent ensemble. C’est un cercle. Vous n’avez jamais l’une sans l’autre.  

Les maîtres n’utilisent leur pouvoir que de la façon correcte. Ils ne peuvent pas faire autrement… Parce que les deux vont ensemble. Le nom lémurien de la couche numéro 8 est Akee-Yawee-Fractus, Akee-Yawee-Fractus. 

La couche numéro 8 est le dossier akashique de l’Être Humain. C’est le dossier principal, Akee-Yawee-Fractus. Ici aussi, le mot central est Yawee, et il signifie « maître ». Voilà pourquoi cet être humain, ici présent, que nous identifions au Yawee lémurien, celui qui a vécu de nombreuses, de nombreuses années, bien avant les autres, celui dont on chantait le nom et dont on célébrait la vie exceptionnelle, était appelé Maître. Son nom est donc un nom commun en Lémurien.
 
 

J’en arrive maintenant à la suite de l’histoire sur les couches 7 et 8 (petit rire). Oh, mon partenaire, va doucement. Vous n’avez pas toujours eu ces couches 7 et 8. Elles vous ont été apportées bien avant les Lémuriens. Ésotérique ? Impossible à prouver ? La vérité. 

Selon un plan intelligent, au juste moment, ces frères et sœurs que vous appelez les Pléiadiens sont venus ici. Ils ont interrompu l’évolution de votre ADN et ils vous ont transmis directement les couches numéro 7 et 8. 

Voici une chose intéressante. Quand vous observez physiquement les traits des Lémuriens, il se produit une confusion dans vos perceptions. Mon partenaire a du mal à vous le décrire. Permettez-moi de vous demander si le nom Hoa-Yawee-Moru a une consonance familière pour vous. À quelle langue cela ressemble-t-il (petit rire) ? Un peu Hawaïen, n’est-ce pas ? Eh bien, préparez-vous ! Les Lémuriens étaient des gens de couleur. Ils étaient tous des Polynésiens. Vous pourriez dire : « Oui, mais nous avons vu le portrait d’un grand-prêtre de Lémurie, dessiné par un médium, et il ne ressemblait pas à un Polynésien. Il était blond avec les yeux bleus. » Oh oui, et je vais vous dire pourquoi. C’est parce qu’il faut un vrai discernement pour voir la différence entre les Pléiadiens et les Lémuriens.  Les Pléiadiens sont blonds aux yeux bleus (petit rire). Un jour viendra où je vous le redirai, après le grand changement, si tout se passe comme il se doit. Ces Pléiadiens vont atterrir ici. Ils vont sortir de leurs véhicules, et ils seront exactement comme vous, sauf qu’ils seront blonds aux yeux bleus (petit rire). Tous les auteurs de science-fiction seront bien déçus (rires).
 
 

Voilà pour les couches 7 et 8. Oh, mais on peut encore en dire plus. La couche numéro 8 est le dossier akashique de tout ce que vous avez jamais été sur cette planète. C’est un dossier interdimensionnel, qui contient donc aussi quelque chose d’autre. Vous n’y aviez pas pensé. Vos 3 dimensions vous disent : « Bon, donc le dossier akashique représente tous ceux que j’ai été sur la planète ». Oh oui, mais ce n’est que la moitié de l’histoire, et de ce que vous allez être. C’est interdimensionnel, rappelez-vous. Il n’y a pas de temps, pas de passé, pas de futur. Qu’allez-vous faire de ça ? 

Qui allez-vous être selon votre programme ? Ça, c’est plutôt dur à accepter, parce que selon votre processus de pensée vous allez dire : « Ça n’est pas encore arrivé, c’est impossible à déterminer puisque je n’ai pas encore pris de décision sur la base de mon libre arbitre. » Vous avez raison. Mais tous les potentiels sont stockés dans cette couche-là (petit rire). Vous les maîtres, laissez-moi vous emmener en voyage dans la couche akashique numéro 8 des Pléiadiens. Laissez-moi vous emmener en voyage. Je peux voir une Terre paisible, après le grand changement, je peux voir un chemin après 2012, et je vois la Beauté. Il existe un potentiel de grandeur, et il commence ici. Toutes ces couches sont à vous. 

Sept, huit et neuf sont l’ensemble lémurien. Neuf – comment dire – est presque toute seule. Elle fait partie de l’ensemble lémurien mais elle est presque toute seule.

 

 Numérologiquement, le 9 est l’accomplissement par soi-même. Nous lui avons donné un nom et un but : c’est la couche de guérison. Nous l’avons appelée la Flamme de l’Expansion. C’est dans cette couche que vit celui que vous appelez St Germain. La couche de St Germain, la flamme violette, la flamme de l’expansion. C’est une couche tellement importante. Soyez-en sûrs. Oh, elle est si belle, cette neuvième couche. C’est la couche… Comment vous expliquer ! Va lentement, mon partenaire ! 

Interdimensionnellement, cette couche est en contact avec chaque ligne du Treillis Cosmique. Elle est comme l’antenne de votre ADN. Toujours connectée au Treillis.

 

 Elle écoute les mélodies, elle est constamment à l’écoute, elle attend une transmission de votre part… Une transmission qui corresponde à l’air qu’elle veut entendre. Vous avez entendu parler de la EMF-Balancing-Technic. Oh, je vais vous dire la vérité. Il y a un concert de mélodies qui est profond et systématique, extrêmement pensé et réfléchi, qui parle à la couche numéro 7. Des sortes de capteurs qui s’étendent et s’harmonisent, qui se rassemblent, qui transmettent l’équilibre et la guérison. La couche numéro 9 parle à toutes les autres, même à la couche de Dieu. (Pause). Mon partenaire a du mal à vous décrire tout ça. 

Yawee, qui est dans le public, dispose d’un appareil qui lui a été transmis en tant que Lémurien, par intuition. Avec l’aide d’autres scientifiques de la Terre il a créé une énergie interdimensionnelle qui, une fois en contact avec l’ADN, crée ce que nous pourrions appeler une « action d’auto-diagnostic ».  L’ADN regarde la biologie, une couche parle à une autre, et il commence à faire son propre diagnostique, au niveau cellulaire, au niveau des protéines, et il commence à faire pour lui-même des changements pour aller vers la santé, la guérison, le rajeunissement. Laissez-moi vous dire que tout ça, c’est la couche numéro 7.
 
L’antenne capte, et il y a de nombreux moyens de parler à cette couche-là. On peut utiliser l’énergie laser, on peut utiliser la conscience de l’Être Humain. Il y a de nombreux moyens de lui parler. Des moyens génériques, des moyens spécifiques, mais tout passe par la couche numéro 9, la couche de la guérison.
 
 

Nous continuons à mettre la numéro 7 en avant, elle est si importante. C’est difficile de détacher une partie, difficile de détacher une partie. Si vous voulez le savoir, nous les considérons toutes les trois, numéro 7, 8 et 9, comme la couche de la guérison, parce qu’elles sont l’influence pléiadienne. Mais la numéro 9 est seule. 

La 9 est celle qui est connectée au Treillis, la 7 est sa partenaire. Oh, et ce n’est même pas exact. Mon partenaire tâtonne… À la recherche d’une bonne explication de ce que je lui montre de façon interdimensionnelle. Alors redescendons et disons simplement que c’est la couche numéro 9.
 
Nous vous avons déjà donné la numéro 10. Nous commençons un nouvel ensemble avec les couches numéro 10, 11 et 12. 
La numéro 10 vous a été donnée l’année dernière : Source de l’Essence Divine. C’est ce qu’a dit mon partenaire. Et puis il a dit que 10, 11 et 12 allaient ensemble, qu’elles ne pouvaient pas être séparées. Nous ne vous avons pas encore donné les 11 et 12… Source de l’Essence Divine, qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire ? Ce sera très difficile à expliquer tant que je ne vous aurai pas donné les autres. Ces trois dernières couches, nous allons les appeler les Couches de Dieu. Couche numéro 10 – nous ne vous avons pas encore dit grand-chose à son sujet. Regardez encore une fois l’aspect numérologique du 10 ; nouveaux commencements. Vous savez donc déjà qu’elle a quelque chose de spécial.
 
 

Mais les 10, 11 et 12 doivent être… Oh, qu’est-ce que c’est que ce 11 ? Qu’est-ce que c’est que ce 11 ? Chochmah Micha Halelu, Chochmah Micha Halelu. Eh bien, je vais vous dire ce que ça signifie. Ça va commencer à faire un tableau que nous n’avions jamais peint auparavant. Mais vous en avez déjà un peu entendu parler par mon ami. (rires). Laissez-moi vous dire ce que c’est. Trois mots : sage, divine, féminine. Hmm… Mais ne vous trompez pas. Ça n’a rien à voir avec l’énergie de la déesse, n’ayez pas peur. Ça n’a rien à voir avec le masculin ou le féminin, vos corps ou vos esprits. Je vais vous dire ce que ça concerne la Mère. 

Par Kryeon canalisé par  Lee Carroll    

L’énergie à votre disposition

L’énergie à votre disposition dans DOUZE COUCHES DE L'ADN 62248c47

 

 Bonsoir chers amis, je suis Kryeon, du Service Magnétique.
 

 

Voici donc que l’énergie est enfin là qui va nous permettre de faire ce que nous attendions depuis 3 ans. Mais avant de commencer ce voyage dans les explications ésotériques, je voudrais demander instamment à mon partenaire d’aller lentement, d’ignorer les distractions de l’esprit pour pouvoir bien comprendre.
 

 

Beaucoup d’instructions pour vous. Oh, chers auditeurs, il y aura certains participants de ce voyage avec nous ce soir qui vont demander : « Qu’est-ce que ce que Kryeon nous donne aujourd’hui a de pratique ? Quelle signification cela a-t-il pour moi ? » Et c’est là où nous voyons les choses autrement, chers Êtres Humains, car ce qui est ésotérique pour vous est pratique pour nous.  

   Voilà le pont que nous désirons construire ; vous donner ce soir une information qui pourrait bien sembler, à certains, tirée par les cheveux. Je vous garantis que nous allons en bousculer certains de la bonne manière. Il se pourrait même bien que nous abordions des sujets qui étaient auparavant tabous, pour tracer un beau tableau d’ensemble.
 
 

Donc, nous aimerions dire ceci à ceux qui sont là ce soir, pour l’enseignement et pour l’énergie. Pouvez-vous mettre de côté les perceptions de ce que vous pensez être votre réalité ? Pouvez-vous mettre de côté les perceptions de ce qu’on vous a dit être vrai, pour écouter la Vérité Divine ? Vous pouvez le faire. Allez-vous jouer cette partie avec nous ? Si oui, alors vous devrez accepter toute l’histoire.
 

 

Il s’agit de votre ADN, comme nous l’avons annoncé. Durant ces derniers jours j’ai rempli la tête de mon partenaire – ses têtes – (rires du public) de nombres. C’est l’impression que ça lui fait. Il ne peut pas expliquer ce qu’il reçoit, ou pourquoi il le reçoit ; il est coupé en deux, parfois en trois, sans rien y comprendre. Si je lui avais donné à l’avance des informations précises sur ce dont nous allons parler ce soir, il se pourrait qu’il n’ait pas pu parler. Ce qui n’est pas son genre. Mais nous allons parler clairement ce soir, parce que ce sera la fin de l’histoire et que vous avez besoin de l’entendre ; ce sont des choses que vous devez savoir. Vous êtes en plein au milieu du changement. Je vous promets que ce qui sera pour vous ésotérique ce soir sonnera vrai à vos oreilles.
 

 

Parlons de l’ADN. Mon partenaire vous en a expliqué par channeling… 10 couches au cours des derniers deux ans et demie. Chacune de ces couches est un nom hébreu de Dieu. 

   Nous n’allons pas vous redonner l’hébreu encore une fois, pour une bonne raison ; il nous a été rapporté que mon partenaire mélangeait tout (rires). C’est une belle langue, vous savez, mais pas quand c’est lui qui la prononce. Mais nous allons vous parler de chacune de ces couches. Il y a 12 couches, qui ont même des noms lémuriens, et nous allons vous les présenter encore une fois.
 
 

Révision :  

Nous vous donnons les numéros des couches comme des exemples, d’une façon numérologique, pour que cela ait un sens pour vous, dans un système énergétique qui vous est familier. Il ne s’agit pas vraiment de couches numérotées. Ça ne pourrait pas être. Nous vous avons souvent donné cette information.

   La dernière fois que nous sommes venus ici, même, nous avons dit que c’était comme l’eau du bain. Vous ne pouvez pas regarder l’eau du bain et dire : « Bon, alors, ici c’est l’eau chaude, ici l’eau froide, là il y a l’eau savonneuse… » Vous ne pouvez pas parler comme ça, c’est l’ensemble qui est l’eau du bain. Quand vous entrez dans la baignoire vous en faites l’expérience avec plaisir. Votre corps ne dit pas : « Oh mon Dieu, ici c’est chaud, ici c’est froid, ici il y a le savon… » Il se réjouit, tout simplement. 

L’ADN est comme ça, parce que c’est une énergie interdimensionnelle. Elle est, tout simplement. Vous ne pouvez pas la fragmenter, vous ne pouvez pas lui donner de numéros. Pourtant c’est bien ce que nous allons faire.
 
 

Pensez si vous voulez à une cuisine d’ADN ; vous avez les ingrédients que je vais vous indiquer, avant de les mélanger. Mais une fois qu’ils sont mélangés, ce qui est le cas en ce qui vous concerne, vous ne pouvez plus les numéroter, vous ne pouvez plus les compter. Pourtant nous allons encore une fois vous donner ces informations en faisant des catégories, seulement je vous le dis, ce n’est pas ainsi que nous voyons les choses. Nous allons les compter comme des ingrédients, si vous voulez. Parce qu’aucune d’entre elles ne fonctionne toute seule. C’est impossible. La complexité vient du fait que, même en le présentant comme nous le faisons, elles travaillent toutes ensembles, l’une avec l’autre, en fabriquant d’autres numéros.

   Il y a une raison et une logique numérologique derrière l’ordre que nous vous donnons, de 1 à 12.
 
 

Encore une fois vous allez voir, quand nous allons brosser dans son ensemble le tableau de l’ADN ésotérique et interdimensionnel qui est le vôtre, qu’il s’étend de 3 dimensions à des dimensions multiples. Il va de la couche biologique à la couche de Dieu. Voilà comment nous avons choisi d’organiser les choses, mais en fait elles ne sont pas comme ça.
 

 

Si vous voulez voir comment c’est vraiment, si vous pouvez avoir la bonne perspective, représentez-vous un cercle. Les différentes couches numérotées tournent dans le cercle selon ce qui est important au moment donné. Ce n’est même pas en 3D. Même ce que vous pouvez faire de mieux, la perception d’un ballon avec les différentes couches autour et une au centre, n’est pas exact. Mais c’est le mieux que vous puissiez faire. 

Ce que je peux vous dire, c’est que ce sont des couches à l’intérieur d’autres couches, voilà la vérité, qui se recouvrent, s’interpénètrent, qui se modifient l’une l’autre d’une façon terriblement complexe pour votre mental. Ce que nous faisons, c’est de tout compartimenter, de 1 à 12. Ce sont 12 couches interdimensionnelles d’ADN, même le numéro 1 est interdimensionnel, et je peux le prouver.
  Par  Lee Carroll canal de Kryeon 

mini-nouveau dans DOUZE COUCHES DE L'ADN   mini-nouveau    mini-nouveau

L’Intégrité de Dieu

papillon                                       papillon

 

 Salutations, très chers, je suis Kryeon, du Service magnétique. Que l’on enregistre que cette soirée sera mémorable ! Car, comme au cours des channelings passés, nous vivons des instants où la famille de ce côté-ci du voile se fond avec la famille de votre côté. Présentement, des entités arrivent en grand nombre dans cette salle ; elles connaissent vos noms – des noms sacrés qui ont toujours existé. Ces noms sont véritablement gravés dans le cristal de la grotte de la création. Ils possèdent le caractère sacré d’un contrat. Ils appartiennent seulement aux humains et désignent la famille !     

Cette réunion représente un moment sacré. L’énergie qui se déverse dans cette salle et sur ceux qui lisent ces lignes constitue le pouvoir spirituel de l’être humain. Elle vous montre également que, de cette estrade, vous est adressé autre chose que de simples mots. Que l’on sache que ces entités peuvent transformer votre vie. Pour nous, tout se situe dans le maintenant. Le temps nécessaire à la transcription et à la publication de ce message est sans importance, car, en cet instant même, nous sommes face aux lecteurs, nous vous saluons et vous disons :  « Nous savons qui vous êtes. » Même si ce concept temporel vous semble étranger, nous vous demandons : « N’est-il pas temps pour vous de lire ces mots ? » Nous demandons à ceux qui sont assis dans cette salle : « N’est-il pas temps pour vous d’être ici présents afin de ressentir tout l’amour qui va tous nous submerger au cours de cette réunion ? » Tout est dans l’instant présent.     

Cet après-midi, les informations délivrées seront particulières et inédites. Certains sujets n’ont jamais été abordés auparavant, car le moment est venu que la famille parle à la famille de sujets sensibles.     

Tout d’abord, nous souhaitons vous faire comprendre ce qui est en train de se passer en cet instant précis. Nous aimerions expliquer à certains d’entre vous la raison pour laquelle ils ressentent d’inhabituelles pressions (physiques) et autant d’amour, alors que nous commençons à baigner vos pieds. Vous savez que c’est pour cela que nous sommes venus, n’est-ce pas ? Nous le répétons à chacune de nos réunions. Au cours de toutes ces années, chaque fois que notre cortège est venu vous honorer et se présenter devant l’humanité, nous nous sommes agenouillés pour baigner vos pieds. Nous avons agi ainsi, car vous représentez ceux par qui l’oeuvre est accomplie. Notre cortège est constitué d’aides, peut-être même d’êtres aimés du passé. Pour ceux d’entre vous qui ressentent ce sentiment, sachez que tout est bien réel. Nous sommes ici, métaphoriquement, pour marcher parmi vous – et peut-être même nous asseoir sur vos genoux ou simplement vous enlacer – parce que vous nous manquez !     

Maintenant, nous nous adressons à la famille. Nous nous adressons à ceux d’entre vous qui savent, au plus profond d’eux-mêmes, que c’est la dernière fois, en vertu de leurs contrats respectifs, qu’ils éprouvent cette passion à être présents. C’est vous qui avez décidé des conditions de tout ceci. Et vous voilà maintenant, Lémuriens pour la plupart, sachant parfaitement que vous n’auriez pas manqué cette réunion, la conclusion de votre plan. Quoi qu’il ait pu arriver, vous ne l’auriez pas manquée. Ceci parce que le test arrive à sa fin. Aujourd’hui, le temps du changement est venu. Les potentialités sont illimitées.     

Commençons à baigner vos pieds, et que le message de l’énergie de cette journée soit présenté d’une façon sacrée – d’une façon compréhensible et équilibrée. Nous allons aborder des sujets qui ne l’ont jamais été auparavant – qui n’ont jamais été transmis par mon partenaire. Car il est temps pour vous de comprendre qu’il existe une relation que nous appelons « conscience et intégrité entre l’homme et Dieu ». Nous définissons Dieu comme la famille, mais, au cours de ce message particulier, nous utiliserons souvent le mot « Dieu » dans l’acception communément employée par les êtres humains de cette planète.     

Nous parlons maintenant de l’intégrité de la relation entre Dieu et l’homme. Nous allons vous expliquer ce que cela signifie. Il est temps que l’humanité commence à comprendre ce qu’est Dieu, en réalité. Un défi impressionnant, n’est-ce pas ?  Certains humains ont l’impression de faire partie d’un groupe spirituel « particulier » – le seul groupe auquel Dieu apporte sa bienveillance. Quelqu’un parmi vous pense-t-il que la sagesse de la famille terrestre et la spiritualité divine peuvent être confisquées par un seul groupe ? Bien sûr que non !     

L’Esprit, pas plus que l’amour de la famille, ne peut être accaparé au profit de quelques-uns. L’amour est universel ; il appartient à l’humanité entière. Chaque humain est membre de la famille et nous est familier. Chaque être humain est aimé au-delà de toute mesure.     

L’humanité vit dans un schéma temporel qui exige presque toujours que ses aspects spirituels soient compartimentés. Et ceci parce que les hommes et les femmes ne parviennent pas à placer leurs perceptions de Dieu dans l’instant présent. Vous évoluez dans un système de valeurs historiques et de différenciations culturelles où des milliards d’humains réunissent leurs informations spirituelles et les organisent selon des systèmes fonctionnels pour eux. C’est ce qui est survenu au cours des âges, et Dieu n’en est pas surpris. Peut-être n’avons-nous jamais dit ceci auparavant : Tout système qui possède une intégrité élevée et qui recherche «le divin en soi » est grandement honoré. Rien n’est plus important que la recherche du « Moi divin ». Cette quête a lieu sur l’ensemble du globe, et c’est le voeu de la famille d’en savoir davantage au sujet de la famille

Cependant, au cours de ce processus de recherche, et tout en restant dans le cadre historique, les humains ont décidé de « diviser » Dieu. La pensée linéaire se saisit de la splendeur et de l’omniprésence de Dieu puis les compartimente en différentes petites boîtes – et celles-ci sont nombreuses, vous savez. Dans chacune d’elles, on trouve fréquemment l’adhésion (reconnaissance de l’appartenance), la croyance (reconnaissance du sacré) et la prêtrise (reconnaissance du guide). On y trouve également des règles à observer créées par certains humains pour aider les autres à se concentrer sur leur quête spirituelle. Parfois, on y trouve une intégrité élevée, et parfois non. L’existence de ces boîtes ne surprend pas Dieu. En réalité, dans la dualité qui existe au sein de l’humanité, un équilibre entre le spirituel et l’humanité a été atteint. Et cela est approprié. 

Cependant, à l’intérieur de ces boîtes, de ces chapelles, s’intègre un attribut intéressant et totalement créé par les hommes (l’humanité). Souvent, au sein de chaque boîte (croyance spirituelle ou religieuse), existe un système qui stipule : « Nous sommes les seuls à bénéficier de la protection divine. Les milliers d’autres boîtes sur terre n’ont aucun sens. Seule la nôtre est digne d’attention, car Dieu ne se penche que sur elle. » De plus, et afin de se rendre encore plus attrayantes, certaines boîtes déclarent : « Ne regardez pas ailleurs ! Les autres boîtes ne sont pas pour vous ! Elles sont mauvaises, vous tromperont et ne représentent pas le vrai Dieu. » 

Kryeon canalisé par Lee Carroll 

papillon

1...34567

la révolution arabe |
TOUT EST Là !!!!! |
histoire de mes histoires |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | My head
| Existence Amère
| Douces sensations d'un jour...